You are on page 1of 1

Université Cadi Ayyad Faculté des sciences Semlalia Département de physique TD 4 Matière : Changement de phase et échangeurs de chaleur Module

: Transferts thermiques avancés

2012-2013

Exercice 1 Un échangeur de chaleur tubulaire (tubes coaxiaux) à contre-courant est utilisé pour le refroidissement d’une huile lubrifiante (utilisée dans une grande turbine à gaz industrielle). Le débit massique de l’eau circulant dans le tube intérieur (Di = 25 mm) vaut 0,2 kg/s, alors que celui de l’huile circulant dans l’espace annulaire (D o = 45 mm) est de 0,1 kg/s. L’huile et l’eau pénètrent aux températures 100 et 30 °C, respectivement. Quelle longueur doit avoir le tube, pour que la température de l’huile à la sortie de l’échangeur soit égale à 60 °C ? Propriétés thermophysiques : Huile à : Tc  80 C, cp =2131 J/ kg. K, k= 0,138 W/m. K,
_

_

μ  0,0325 N.s/m2
-6 2

Eau à : Tf  35 C, cp = 4178 J/ kg. K, k= 0,625 W/m. K, μ  725x10 N.s/m , Pr = 4,85
Exercice 2 Un échangeur de chaleur à tubes et calandre doit être conçu pour chauffer 2,5 kg/s d’eau de 15 °C à 85 °C. Le chauffage de l’eau est réalisé en faisant circuler l’huile chaude à 160 °C dans la calandre de l’échangeur. Dix tubes, minces, assurent la circulation de l’eau. Chaque tube, de diamètre D = 25 mm, fait huit passes dans la calandre. Le coefficient de transfert de chaleur par convection associé à l’écoulement forcé de l’huile vaut 400 W/m2.K. 1- Calculer le débit massique de l’huile pour que sa température à la sortie de l’échangeur soit égale à 100 °C. 2- Calculer la longueur de chaque tube. Propriétés thermophysiques : cp, eau = 4181 J/kg. K, cp, eau = 2350 J/kg. K Exercice 3 Un échangeur de chaleur contre-courant, constitué de deux tubes coaxiaux, est conçu pour chauffer l’eau de 20 °C à 80° C en transférant un flux de chaleur de 3 kW. Le chauffage de l’eau est assuré par la circulation de l’huile dans l’espace annulaire. Les températures d’entrée et de sortie de l’huile sont 160 °C et 140 °C, respectivement. Le tube intérieur, supposé mince, a un diamètre de 20 mm et le coefficient global de transfert de chaleur est 500 W/m2.K. 1- Quelle est la longueur du tube ? 2- Après quelques années de fonctionnement, la performance de l’échangeur diminue à cause de l’encrassement. Pour les mêmes débits massiques et températures d’entrées, la température de sortie de l’eau est cette fois-ci égale à 65 °C. Déterminer le flux de chaleur échangé, la température de sortie de l’huile, le coefficient global de transfert de chaleur et la résistance d’entartrage R ? 3- Représenter sur un même graphique les profils de température de l’eau et de l’huile avant et après l’encrassement. Exercice 4 Un échangeur de chaleur à tubes et calandre est conçu pour condenser 1,5 kg/s de vapeur saturée à 355 K. La condensation se manifeste à la surface externe des tubes placés dans l’échangeur et dans lesquels circule de l’eau froide. Le condenseur contient 100 tubes, supposés minces. Le diamètre d’un tube vaut 10 mm. Le débit massique total dans les tubes et la température d’entrée de l’eau sont 15 kg/s et 280 K, respectivement. Le coefficient de transfert de chaleur par convection associé à la condensation à la surface externe des tubes est approximé à 5000 W/m2.K. Les propriétés thermo physiques de l’eau liquide sont : cp = 4178 J/kg. K, μ = 700x10-6 kg/s.m, k = 0,628 W/m. K et Pr = 4,6. La chaleur latente de vaporisation est ΔH = 2,304x10 6 J/kg. 1- Quelle est la température de sortie de l’eau ? 2- Quelle est la longueur requise par chaque tube ? 3- Après une certaine période de fonctionnement, le condenseur s’encrasse, et seulement 66,6 % de la vapeur saturée se condense. Quelle est alors la résistance d’entartrage R ? 4- En tenant compte de la résistance d’entartrage calculée à la question 3-, étudier l’effet du débit massique de l’eau sur le taux de condensation de la vapeur. Représenter les résultats sous forme d’un graphique, et donner