L’entreprise et le choix d’externaliser : éléments de corrigé

Dans leur quête de compétitivité, les entreprises peuvent choisir des stratégies concurrentielles différentes. Elles sont dans tous les cas amenées à s’interroger sur la façon la plus efficace de lutter contre la concurrence. Doivent-elles maîtriser la totalité de leur filière en intégrant un maximum d’activités ? Doivent-elles au contraire tout miser sur un facteur clef de succès, en adoptant une stratégie de recentrage ?

Travail à faire : à partie des annexes 1 à 7, et de vos connaissances personnelles : 1) Définir et identifier les différentes formes d’externalisation (illustrez également à l’aide d’exemples)
Définition de l’externalisation : il s’agit du transfert par une entreprise, devenant cliente, de tout ou partie d’une fonction, incluant le personnel et le matériel, à un prestataire spécialisé, devenant fournisseur, en échange d’une garantie de qualité de service à un prix défini, pour une durée pluri-annuelle, résultant ou aboutissant à un recentrage de l’entreprise sur son cœur de métier.( Doc 7 : relation contractuelle selon cahiers des charges contraignant) Les formes d’externalisation (outsourcing en anglais): (doc 3)

-

fonctions informatiques ou télécoms (ex : infogérance : doc 2) la logistique et le transport les services généraux (ex : secrétariat : doc 1) ressources humaines la production (Puma, Créapress : doc 7 encadré de fin)

2) Caractérisez les organisations : Plastiques RG Homedia PME : Entreprise privée, filiale du groupe G Très petite entreprise Pack Fabrication d’emballage plastiques : La domotique domestique (automatismes plasturgie et décors pour la maison) Finalité But lucratif, assurer sa pérennité, être concurrentielle (conserver ou gagner des parts de marché) Objectifs Accroître sa réactivité envers ses clients Devenir dans 5 ans le leader européen de la domotique domestique Ressources Matérielles usines de fabrication (photo) Matériel informatique et logiciels, locaux Humaines 140 personnes 3 personnes Financières CA 19,82 millions d’€, apports en capital des CA 147 418 € et apports des associés propriétaires Environnement Concurrentiel Clients exigeants (Agroalimentaire et Legrand !! biomédical) Clients : installateurs professionnels (artisans) Macro Progrès technologique Marché de l’informatique domestique en environnement expansion Evolution des technologies Mode d’organisation Direction et Entreprise familiale, PDG JH Gemehl PDG Christian Aymé décision Décision collégiale : comité de pilotage interne Répartition des Les tâches ne faisant pas partie des Ne réalise en interne que la conception des tâches compétences liées au métier de base sont systèmes informatiques domestiques, le confiées à des prestataires extérieurs développement et le marketing Cahier des charges : standardisation des Cahier des charges : standardisation des procédés procédés Type d’organisation Activité

3) Indiquez à quel(s) type(s) d’entreprise ces formes d’externalisation semblent adaptées
Les formes d’externalisation : (doc 3) Dans les grandes entreprises, cette stratégie d'outsourcing concerne en premier lieu les fonctions informatiques ou télécoms. 73 % des grandes entreprises ont choisi d'externaliser ces fonctions. Viennent derrière, dans l'ordre, la logistique et le transport (63 %), les services généraux (53 %) et les ressources humaines (24 %). Pour les entreprises plus petites, les principales fonctions externalisées concernent la logistique et le transport (48 %). Suivent les ressources humaines (40 %), les services généraux (37 %) et l'informatiques-télécoms (28 %).

4) Indiquez pour quelle(s) raison(s) les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter l’externalisation (Doc 3) « difficile de résister à l’externalisation »
70 % des entreprises françaises ont recours à l'externalisation Les raisons qui poussent les entreprises à choisir l'externalisation sont : Dans le cours : variabilisation des charges induisant abaissement du seuil de rentabilité. Flexibilité. Concentration des ressources sur les activités restantes favorisant leur développement. Réduction des effectifs => diminution des charges sociales. Bénéficie des compétences du prestataire. (doc 7) Ex : Le fabricant d’articles de sport Puma : résultats : les coûts ont été divisés par trois, les retards de livraison ont été réduits, les ventes ont progressé et les pertes sont devenues des bénéfices. Autre ex : Créapress : résultats : gain de temps et le respect des délais.

5) Pourquoi peut-on parler de démarche stratégique ? (Cours) On peut parler de démarche stratégique car elle se déroule en 3 étapes : - analyse de ce que l’entreprise sait faire : diagnostic des fonctions créatrices de valeur (ex Homédia, Plastiques RG) - fixation d’objectifs stratégiques : à long terme et engageant l’organisation toute entière (voir caractérisation) - mise en place d’une stratégie : l’outsourcing Et tout cela en tenant compte de l’environnement de l’entreprise On parle de l’élaboration d’un plan stratégique (doc 5) 6) A quelles conditions cette stratégie peut-elle réussir ? Quelles en sont les limites ? Conditions de réussite : (docs 4 et 5) : réussir la phase d’analyse en amont - être pertinent dans l’analyse de la chaîne de valeur : bien identifier ce qui crée de la valeur et ce qui est source de pertes - choisir avec soin les prestataires pour garantir la qualité - être précis dans le cahier des charges et être vigilant dans la rédaction du contrat Limites de cette stratégie : (cours)
Risque lié à une mauvaise sélection du fournisseur. Risques de perte d’avantages concurrentiels en cas d’externalisation des activités stratégiques. Risques liés à un comportement déloyal d’un fournisseur qui transmettrait des données concurrentielles de l’entreprise cliente. Risque de résistances du personnel face au changement et à la peur de perte ou de transformation d’emploi Risques de perte de contrôle de la qualité, des délais en dépit d’un cahier des charges Création d’une relation contractuelle faisant apparaître des coûts de transaction

7) Dans une synthèse, introduite et conclue, vous expliciterez les différentes stratégies concurrentielles des entreprises (après avoir rappelé leur démarche stratégique).

Question supprimée en 2 heures !!!
Conclusion du cas :

Le choix entre externaliser ou au contraire intégrerr un service résulte d’un arbitrage entre les coûts et les avantages attendus. C’est une véritable démarche stratégique qui engage la pérennité de l’entreprise.