MCA

«Benouza m’a privé «Il me reste à battre Velud pour compléter d’un penalty» mon tableau de chasse»

Après avoir battu et obtenu un match nul face à Lemerre

Djallit

Menad

LUNDI 11 MARS 2013

Exclusif

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2220 PRIX 20 DA

De notre envoyé spécial en Italie

Les confessions de Taïder
«A Grenoble, Feghouli m’avait remis les clés de sa chambre»
«Impossible d’oublier le but de Antar Yahia»

«Le caillassage du bus algérien au Caire restera un mauvais souvenir»
«Etre reçu par le Président et accueilli par tout un peuple, ça ne se passe qu’en Algérie !» «Si Halilhodzic me met sur le banc face au Bénin, il n’y aura pas de souci»
«On m’a empêché d’accomplir la prière du vendredi à la Grande Mosquée d’Al Qods»
The Mirror confirme l’information révélée par Le Buteur en décembre

JSK

Liverpool va passer à l’action pour Feghouli

On parle du retour USMA A cause des graves de Medane événements et Doudane Les Usmistes Bouchouk ont peur de «Je veux qu’on jouer en m’explique ma situation !» Egypte

Exclusif

De notre envoyé spécial à Bologne (Italie), Hamza Rahmouni

02

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Entretien

Taïder

«J’ai choisi l’Algérie

pour son peuple»

S

aphir Taïder a accueilli Le Buteur jeudi passé au centre d’entraînement à Bologne pour se livrer aux Algériens, quelques minutes seulement après avoir reçu sa convocation pour le match du Bénin, prévu le 26 de ce mois au stade Tchaker de Blida. Dans cette longue et passionnante interview, on a pu découvrir d’autres facettes du milieu de terrain du FC Bologne. On vous laisse le soin d’apprécier.

Tout d’abord, Saphir, merci d’avoir accepté de nous recevoir ici à Bologne pour nous accorder cette interview… Il n’y a pas de quoi. Vous êtes les bienvenus. Le public algérien ne vous connaît que depuis votre départ vers le FC Bologne. Pouvez-vous vous présenter brièvement ? Je m’appelle Saphir Taïder, j’ai à peine 21 ans et je joue actuellement au FC Bologne. J’ai rejoint ce club il y a déjà deux saisons. J’évolue dans le championnat italien, l’un des meilleurs, qui me permet de progresser et que j’apprécie beaucoup. pris et c’est cela qui m’a aidé à jouer dans le championnat italien. Racontez-nous vos débuts footballistiques… On sait que vous avez joué chez les J’ai commencé ma carrière à l’âge de jeunes catégories de l’équipe de cinq ou six ans dans le club de mon France, comment avez-vous effectué quartier de Castres à Toulouse, puis j’ai vos débuts ? rejoint un centre de formation dans la J’avais 17 ans lorsque Philipe Bergerégion et, enfin, j’ai rejoint le centre de roo m’avait fait appel. Si ma mémoire formation de Grenoble Foot 38 où j’ai est bonne, il s’agit d’un match amical été formé avant de faire mes débuts face à l’équipe nationale d’Allemagne. avec l’équipe A lorsque j’avais 17 ou 18 Puis, j’ai continué ma progression avec ans. J’avais d’ailleurs commencé avec les jeunes catégories de l’équipe de l’équipe fanion au stade du Vélodrome France. J’ai aussi pris part au championde Marseille face à l’OM. Maintenant, nat d’Europe des moins de 19 ans et comme vous le savez, je suis à Bologne. enfin, j’ai rejoint, l’an dernier, l’équipe U-20. Comment avez-vous rejoint le centre de formation de Grenoble ? EstJustement, vous avez fait le fameux ce que des recruteurs du club vous voyage en Israël avec l’équipe de ont approché ? France des moins de 20 ans et vous Oui, c’était des gens du terrain qui avez été empêché de faire la prière à m’avait repéré. Je jouais beaucoup dans la Grande mosquée d’Al Qods ; ça ma région. J’ai ainsi rejoint le centre de vous a marqué ? formation de Grenoble. Oui, ça m’a beaucoup marqué même. Tout d’abord, on s’était déplacés en IsA Grenoble, vous avez rencontré Soraël pour un simple match de football. fiane Feghouli, actuel meneur de jeu On voulait en profiter, moi, Belfodil et de l’Equipe nationale algérienne. Ça certains autres joueurs, pour accomplir se passait comment avec lui ? Très bien. Je me souviens que Sofiane la prière dans cette mosquée qui représente beaucoup de choses pour nous les m’avait remis les clés de sa chambre au musulmans. En plus, ça a coïncidé avec centre de formation de Grenoble, car le vendredi et notre souhait était d’aclui, il venait de commencer avec complir la jomaâ dans la mosquée d’Al l’équipe A. Un geste qui m’a beaucoup Qods, mais on nous refusé cette detouché. Pour nous, les jeunes, Feghouli mande. Les gardes était un exemple de chargé de notre séréussite car, tout simple«L’époque curité nous ont ment, c’était le premier joueur pétri de qualités d’Oumdourman refusé cela, soi-disant pour notre séqui sortait du centre de est vraiment curité car, cela se formation de Grenoble. fantastique. trouve sur le terriOn voulait tous l’imiter. De son côté, il nous proIl y avait un tel toire palestinien. Cela m’a beaucoup diguait des conseils. engouement marqué et ça reste Alors, il vous a donnait autour de une déception quelques conseils ? pour moi de l’EN... du Oui, il me prodiguait n’avoir pu accomparfois quelques conseils, jamais vu !» plir ma prière puis, au centre de formadans ce lieu sacré. tion, j’avais beaucoup ap-

«Feghouli m’avait r e au centre de formistles clés de sa chambre ma ion de Grenoble » «Pour nous, jeunes , était un exemple à Feghouli suivre»

Verts, je vois tout ce public et aussi du projet sportif. public, l’engouement Je n’ai pas choisi l’Algérie par amour car et cette folle amj’aime les deux pays. C’est le projet sporbiance, vraiment, ça tif qui a fait la différence. Je suis content donne des frissons. d’avoir fait ce choix. Ma mère est très Ce n’est pas n’imcontente, toute la famille et surtout mes porte quoi. Chaque Comment ça se passait grands-parents. joueur rêve de jouer avec Ishak Belfodil en équipe de devant une telle ambiance, devant un Et votre père ? France, lui qui sera votre futur partel public. Puis, il y a le projet sportif Oui, lui aussi est très content. Il sait tenaire en équipe d’Algérie ? qui est très intéressant. En plus de cela, que c’est pour mon bien. Après, même Franchement, ça se passait très bien. je suis Algérien, mes origines sont algési je n’ai pas choisi la Tunisie, j’ai quand Je connais Ishak Belfodil depuis un bon riennes du côté de ma mère et tunimême choisi l’Algérie, qui est le pays de moment, c’est un ami de longue date. siennes de celui de mon père. ma mère. C’est la même chose. Il est D’ailleurs, en équipe de France, il était vraiment content et fier de moi. mon camarade de chambre. Je sais Vous paraissez impatient de jouer qu’on va se rencontrer prochainement devant le public algérien... On comprend ainsi que c’est le puen équipe d’Algérie, Ah, oui. C’est sûr. Je ne blic algérien qui a fait la difféj’espère qu’on réusvous cache pas, j’ai vrairence… sira de bonnes ment hâte de jouer deIl y a beaucoup de choses. C’est vrai, «Une fois en choses ensemble. vant le public algérien. Il le merveilleux public algérien a beaudéplacement est vraiment merveilleux. coup joué dans ce choix. Il y a aussi le Vous avez pris Quand je les vois à la télé avec les U-20 projet sportif et d’autres choses… J’ai une décision lors des matchs de l’EN, fait mon choix et je suis vraiment courageuse de ne français, j’ai je me dis qu’ils sont content de l’avoir fait. pas poursuivre voulu faire la uniques. De ma vie, je votre aventure Halilhodzic s’est déplacé vers vous n’ai vu un public comme prière du avec l’équipe de jusqu’ici à Bologne. Apparemment, les Algériens. Ils aiment France. Quand et vendredi à la il a su vous convaincre ? leur équipe. pourquoi l’avezA vrai dire, la visite de Vahid HalilGrande vous prise, sachant On sait tous que c’est la hodzic m’a beaucoup motivé et m’a fait mosquée d’Al Fédération tunisienne que vous en avez plaisir. Pour un joueur, recevoir le sésurpris plus d’un ? qui vous a contacté en Qods, mais lectionneur national c’est vraiment Tout d’abord, je premier pour rejoindre quelque chose. Il s’est déplacé pour voir on m’en a tiens à remercier la les Aigles de Carthage et discuter avec moi, c’est énorme. Je empêché» France qui m’a formé, avant d’opter pour connais Halilhodzic même si je n’ai jaqui m’a donné un bal’équipe algérienne. Estmais travaillé sous sa coupe par le gage. Vous savez, auce que cette décision n’a passé. C’est un coach connu en France. jourd’hui, la France forme mieux que pas été prise par rapport à la mésaSur le plan sportif, son discours m’a beaucoup de pays européens et je ne reventure vécue par votre frère, Nabil, beaucoup impressionné. Il m’a expliqué mercierais jamais assez la France pour avec l’équipe tunisurtout sa manière de cette chance qu’on m’a donnée que ce sienne ? travailler. soit au centre de formation ou chez les «Etre reçu par Si Halilhodzic s’était Non, mon frère Bleus. Mais il faut savoir que quand on Nabil a joué la sélecle président rendu jusqu’en Italie est footballeur, il y a aussi les sentition tunisienne il y a pour discuter avec de la ments. J’ai pris cette décision par rapquelques années, port à mon cœur. République et vous, Nabil Maâloul lorsqu’il était plus s’est contenté uniquejeune. Peut-être qu’il a Vous avez pris la décision de défenaccueilli par ment d’appels téléphofait ce choix à cause du dre les couleurs algériennes et non niques. Ça a facilité tout le volet sportif qui était pas tunisiennes, qu’est- ce qui a mochoix peuple, ça ne votre st vrai,?le sélecpeut-être intéressant par tivé ce choix ? C’e rapport à aujourd’hui. Eh bien, beaucoup de choses. Tout se passe tionneur algérien était Moi, j’ai fait ce choix de d’abord, l’engouement qui règne autour venu jusqu’ici en Italie qu’en jouer pour l’Algérie à de l’équipe d’Algérie. Moi, lorsque je repour discuter avec moi. Algérie» cause de la ferveur du garde à la télévision les matchs des Mais il faut savoir aussi

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Entretien

03

«Le caillassage du bus algérien au Caire restera un mauvais souvenir pour moi»
que le projet sportif est vraiment immatch du Bénin ; quel est votre senmonde dans la «La France portant du côté de l’Algérie. Comme je timent ? rue pour acest à vous l’ai dit, j’aime l’Algérie autant que Je viens de l’apprendre (ndlr : entrecueillir l’équipe remercier la Tunisie, mon choix a été fait par raptien réalisé jeudi en début d’aprèsnationale. Vous port à des considérations sportives. midi). On me l’a dit puis j’ai trouvé la voyez, ce n’est pas pour m’avoir convocation dans mon casier. Vous rien. C’est On sait aussi que vous avez eu une formé, mais savez, ici on a des casiers individuels. quelque d’extraordiscussion avec le président de la Féj’ai décidé de Ma première réaction, c’était la joie car dinaire qu’on ne dération algérienne de football, Moj’attends avec impatience le jour de ma peut pas trouver hamed Raouraoua. Que vous a-t-il ne pas porter première convocation. C’est une fierté partout. dit ? le maillot des que de défendre les couleurs de mon Le discours du président de la FédéIl y a eu aussi un Bleus par pays et je ferai tout sur le ration algérienne de footdéplacement terrain pour donner saball m’a beaucoup plu. rapport à massif des supEn plus, il est en train «Le choix de tisfaction. porters algériens mon cœur» de donner beaucoup au Deux jours après votre au Soudan pour l’Algérie n’a football algérien. D’ailqualification pour jouer ce match barété ni facile leurs, il y aura très prosous le maillot algérien, rage… chainement la phase ni difficile. vous avez réussi à marEt comment ! J’avais suivi cela et finale de la Coupe quer un but avec Boj’étais vraiment impressionné par le déJ’aime d’Afrique des nations logne face à Cagliari. placement massif des supporters au l’Algérie 2013 des catégories jeunes C’est presque le même Soudan. Ils attendaient tous qu’ils match, elle avait pris un but à la 95’, soit mum de pays, si j’en aurais les moyens (ndlr : la CAN U-20). autant que destin que Sofiane Fesoient transportés au Soudan. C’était la dans les dernières secondes. Heureuseun jour. première fois de ma vie que je voyais ça. ment que les gars ont su gérer la situaLorsque vous avez la Tunisie» ghouli. Peut-on dire Votre numéro préféré sur le terrain ? alors que l’EN vous a tion par la suite et ont réussi à arracher remis votre dossier adAvant ce match barrage, il y avait eu Croyez-moi, je n’ai pas de numéro porté chance ? la qualification. ministratif au manager cet épisode malheureux du bus cailpréféré. Oui, on peut dire ça, général de l’EN, Abdelhafid Taslassé au Caire… Sans doute vous connaissez les fiA Bologne, vous portez le numéro 6, mais, sur le terrain, je me faout, qui était venu chez vous en Oui, je sais. Tout gures emblématiques du football alquel numéro souhaiteriezdonne toujours à fond. Italie, quelle était votre sentiment ? le monde avait suivi gérien comme «Si Halilhodzic cela. C’est un mauvous porter sous le maillot Avec Bologne, je me J’étais vraiment content et heureux. Madjer et Belde l’Algérie ? concentre sur tous les me met sur le «J’attends J’avais un grand sentiment de fierté car, vais souvenir pour loumi. AvezJe pendrai le numéro matchs pour honorer les en face, il fallait attendre ma qualifical’équipe d’Algérie. banc de vous revu sur avec qu’on me donnera. Le plus couleurs du club. C’était tion. Nous, les footballeurs, on a de la En plus, lors du internet la pertouche face important sur le terrain, c’est impatience un match important pour chance de prendre notre plaisir sur le formance de l’Alla prestation et la victoire, le nous, l’essentiel était de le au Bénin, il un match terrain. Je sais qu’en Algérie, les gens gérie face à numéro, c’est après. remporter. travaillent dur et se donnent à fond. De n’y aura pas l’équipe d’AlleAlgérieVous avez quel véhicule ? notre côté, il va falloir les rendre heuVous arrivez dans cette magne en Coupe de souci» Tunisie pour Un X6 (ndlr : BMW). El reux et ne pas les décevoir. équipe nationale où la du Monde 1982 ? Hamdoulah, ce véhicule me affronter concurrence fait rage au Oui, bien sûr que Comment avez-vous appris votre va bien, il me permet d’aller milieu du terrain avec les je connais Belloumi mon frère qualification par la FIFA au profit là où je veux. Je remercie le Guedioura, Brahimi, et Madjer qui ont de l’Equipe nationale algérienne et Nabil» bon Dieu de m’avoir donné Lacen, Feghouli, Yebda fait les beaux jours quel était votre sentiment ? l’occasion d’avoir un tel véhiet autres… du football algérien. C’est le président de la Fédération cule car je sais qu’il y a des Oui, je le sais. Ce sera un Même si je n’étais (ndlr : Mohamed Raouraoua) qui m’a gens qui ne l’ont pas. plaisir pour moi de jouer à pas encore né ou j’étais appelé au téléphone pour m’annoncer leur côté et surtout d’apprenVous souhaitez le changer ? jeune, je sais ce qu’ils cette bonne nouvelle. J’étais vraiment dre avec eux. La concurrence Non, je ne souhaite pas le ont donné au football content et fier de pouvoir défendre les ne me fait pas peur, il faut se changer. algérien. Pour ce qui est couleurs de mon pays. Etant donné que comporter en professionnel du match Algérie-Alj’étais le premier à l’apprendre, j’ai alors Marié, fiancé ou célibataire ? et travailler dur. L’essentiel est lemagne, je ne l’ai directement appelé mes proches pour Non, je suis seul en ce mode travailler comme il se doit. Après, si pas vu, dommage. leur annoncer cette nouvelle. ment… ni marié ni fiancé. le coach décide me faire jouer tant Mais, je sais quand Quel était le conseil de vos parents Non, mais un cœur pris ou à mieux, sinon, s’il me met sur le banc, il même que ce jouret surtout de votre frère, Nabil, qui a prendre ? n’y a aucun souci. là, l’Algérie avait été accusé d’avoir été l’intermédiaire (Rire), non je me concentre réalisé une perforOn comprend bien que, avec la Fédération tunisienne de sur le terrain actuellement et après on mance exceptionnelle. même si vous commencez football ? verra. sur le banc, vous ne serez Saphir, les Algériens souhaitent Mes parents m’ont beaucoup soutenu Un dernier mot aux Algériens ? pas déçu... vous connaître en dehors des et encouragé. Pour eux, le plus imporJe leur dis que je suis vraiment fier Il faut se comporterrains… tant était de faire le bon choix. Mon d’avoir opté pour l’équipe d’Algérie. J’ester en tant que proEn dehors des terrains, je frère Nabil était resté neutre pour sa père avoir la chance de donner le plus fessionnel. C’est reste en compagnie de part, il m’encourageait sur le choix que qu’on attend de moi en sélection. l’entraîneur qui mon grand frère Foued à la j’allais faire moi-même. décide. Moi, je Qu’est-ce que vous leur promettez ? maison. Si on ne prépare Avoir un père tunisien et une mère dois travailler Je ne suis pas un magicien pour leur rien à la maison, on sort algérienne vous a rendu le choix pour prouver. promettre quelque chose, mais qu’ils saensemble pour manger au plus difficile ? chent que je suis venu en équipe natiorestaurant. Sinon, la majoAvez-vous Non, comme je l’ai déjà dit. Mon nale pour donner un plus. Je vais rité du temps, on est ensemsuivi les matchs de l’EN lors des élichoix n’a été ni facile ni difficile à faire. mouiller le maillot sur le terrain et je ble à la maison après mes minatoires de la Coupe du Monde J’aime l’Algérie et la Tunisie, mais j’ai entraînements. On suit les dif- donnerai le meilleur de moi-même. 2010 ? pris la décision de jouer en faveur de férents programmes de téléviOui, bien sûr. C’était un moment exPar exemple une qualification au l’Algérie, comme je l’ai dit, et je le résion comme les films ou bien ceptionnel. Il y avait un engouement Mondial ? pète, c’est par rapport au projet sportif les matchs. sans précédent. J’étais en France, dans Oui, la qualification en Coupe du important. mon quartier à Toulouse, c’était toumonde, mais il faut savoir que le cheVous êtes d’un tempérament Vous pouvez vous retrouver dans la jours la fête lorsque l’Algérie joue et min est encore long. Il va falloir bien calme ou nerveux ? même situation vous et votre frère gagne. J’avais suivi tous les matchs et gérer le prochain match face au Bénin, Non, El hamdoulilah, je suis Nabil comme les frères Boateng, si c’était vraiment magnifique. puis les autres matchs. Il ne faut pas très calme. En dehors des terun jour vous vous croisez sur le terbrûler les étapes. rains, toujours posé et calme. Et le match d’Oumdourman face à rain, l’un avec le maillot algérien et Entretien réalisé à Bologne par Vos plats préférés ? l’Egypte ? l’autre avec le Hamza Rahmouni Ici en Italie, je mange très C’était un moment fantastique. maillot tunisouvent des pâtes. Et puis, ma J’avais suivi cette rencontre avec sien… «Je ne mère n’est pas avec moi, elle ne beaucoup d’intérêt. Je me souviens Oui, on a déjà pourrai me prépare pas les plats tradid’ailleurs du but de la victoire par Le reportage sur Taïder parlé de cette tionnels que j’aime beaucoup. Je Antar Yahia. Ce but avait délivré jamais éventualité. Je ne ce soir sur El Djazaïria me contente de pâtes. le peuple algérien, il l’a fait sortir Ce soir, à 21h00, vous pourrez retrouvous cache pas, on oublier le dans les rues pour célébrer sa ver le reportage filmé réalisé par lʼenMis à part la gastronomie itaattend avec impabut de joie. C’était le but de la qualifivoyé spécial du Buteur avec Saphir lienne, vous préférez l’algétience ce jour. Ce Taïder à Bologne dans lʼémission Djacation, je ne pourrai jamais Antar rienne ou la tunisienne ? sera une véritable zaïr Foot sur la chaîne de télévision El oublier ce jour. Je me souJ’aime beaucoup la chorba que fête familiale. Mon Yahia» Djazaïria. En plus du reportage, vous viens qu’à son arrivée à me prépare souvent ma maman ou frère Nabil est enaurez à apprécier différentes rubriques Alger, l’équipe avait été le couscous. Ils sont vraiment délicore jeune et il y a avec, comme invités, lʼancien internaaccueillie par le présicieux. toujours la possibitional Chaâbane Merdent de la Répuzekane et le lité de se rencontrer Votre style de vêtement préféré ? blique en personne. latéral gauche sur le terrain avec Je suis plutôt quelqu’un de simple, je Je me souviens de la JSK, Moles sélections. J’atn’ai pas de souci de ce côté. hamed Walid aussi de ce bus tends ce jour avec Un pays que vous souhaiteriez visiBencherifa. dans lequel beaucoup d’intérêt. Un rendezter un jour ? circulaient vous à ne pas Vous venez d’être Il y en a beaucoup, mais je n’ai pas de les joueurs et rater. convoqué pour le préférence. Je souhaite visiter le maxitout ce

Coup d’œil Équipe nationale 25 ans jour pour jour, après sa première élection en 1988...

04

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Hayatou plébiscité

Plusieurs décisions seront prises lors de la réunion du BF ce vendredi

à la Raouraoua
omme attendu, Issa Hayatou a été réélu pour un nouveau mandat à la tête de la Confédération africaine de football. Candidat unique à sa propre succession, il a été plébiscité par les membres de l’assemblée générale élective de la CAF, réunis hier au Palais des Congrès de Marrakech, au Maroc. En tant que candidat unique, c’est par acclamations, à la Mohamed Raouraoua jeudi passé, qu’il a été réélu pour un nouveau mandat. L’événement, qui a eu comme témoins le président de la FIFA, Joseph Sepp Blatter, et celui de l’UEFA, Michel Platini, constitue un record en la matière puisque Hayatou en sera à son 7e mandat à la tête de la CAF, le dernier, avait-il assuré en février dernier à Johannesburg, puisqu’il sera atteint par la limite d’âge. Cette réélection au Maroc est symbolique puisque c’est dans ce même pays qu’il avait été élu le 10 mars 1988, soit il y a 25 ans jour pour jour, pour son premier mandat.

La nomination d’un sélectionneur des A’ à l’ordre du jour
e vendredi aura lieu la première réunion des membres du Bureau fédéral, élus jeudi passé au cours de l’assemblée générale élective de la Fédération algérienne de football, qui s’est déroulée à l’hôtel Sheraton d’Alger. Celle-ci aura lieu le 15 mars, ce vendredi, à l’hôtel Sheraton d’Oran, car elle coïncidera avec le coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations 2013 des moins de 20 ans qui débutera samedi 16 mars au stade de Aïn Témouchent. Au cours de ce conclave, plusieurs points importants seront abordés. Tout d’abord, il y aura la répartition des tâches des membres du BF, puis la désignation du futur sélectionneur des A’. Bien que plusieurs noms aient été évoqués dans les rouages de la FAF, son premier responsable tient à ce que cela reste dans la discrétion, jusqu’à la décision des membres du Bureau fédéral. En tout cas, ce vendredi, l’identité de l’entraîneur de l’Equipe nationale A’ sera dévoilée. Par ailleurs, à en croire ce qui se murmure au sein de la fédération, c’est qu’au cours de cette réunion qu’un manager général de l’équipe A’ devrait être nommé pour s’en occuper.

C

C

Le premier stage des A’ aura lieu fin mars à Sidi Moussa
Selon une source crédible de la fédération, on apprend que l’Equipe nationale A’ entamera son travail à la fin de ce mois, au Centre technique national de Sidi Moussa, où le nouveau sélectionneur profitera de ce regroupement pour mieux connaître les joueurs et leur expliquer sa méthode de travail. Il est à noter que cette équipe prendra part aux éliminatoires du championnat d’Afrique des nations 2014 (réservé exclusivement aux joueurs locaux), dont la phase finale est prévue en Afrique du Sud. L’adversaire des Verts ne sera autre que la Libye. H. R.

«Il me reste un objectif : qu’une sélection africaine remporte la Coupe du monde»
Après sa réélection, il n’a pas hésité à répondre à ses détracteurs qui contestaient sa candidature, après 25 ans de règne à la tête de la CAF. «Trop jeune avant (lors de son première élection en 1988, ndlr), trop vieux, trop autoritaire et même dictateur. Et j’oubliais : malade ! C’est trop pour un seul homme», a-t-il dénoncé. «A titre personnel, j’accepte les critiques», a-t-il précisé, «même s’il n’est jamais agréable d’être la cible des journalistes ou des prétendus journalistes qui ne connaissent ni la CAF ni son fonctionnement ni ses règles.» Son objectif ? «Le seul qui me reste est qu’une sélection africaine remporte la Coupe du monde. Il me reste 2014 pour le réaliser car, en 2018, mon mandat aura expiré.»

mon mieux pour aider le football africain à se développer encore davantage. Chacun de nous est appelé à apporter sa pierre à l’édifice, afin d’atteindre les objectifs», a-t-il déclaré après sa réélection.

a purgé plus de six mois de prison, il y a deux ans, pour détournement d’argent du sponsoring.

Jordaan s’est une nouvelle fois cassé les dents
Le Sud-Africain Danny Jordaan, en quête d’un siège au Comité exécutif afin de pouvoir se présenter, à terme, à la présidence de la CAF, s’est encore une fois cassé les dents en échouant dans son projet. Il a été battu par Ahmad, le président de la Fédération malgache de football, par 27 voix contre 21 au deuxième tour, alors qu’il était en tête au premier tour. C’est un nouveau revers pour Jordaan qui paye son opposition frontale à Hayatou depuis quelques mois. Il lui faudra attendre deux ans au mieux pour espérer qu’il y ait des élections anticipées.

Diakité et Anjorin, deux élus controversés
Par ailleurs, quatre autres membres ont réussi à conserver leur siège, dont le vice-président actuel de la CAF, le Seychellois Suketu Patel. Dans la zone Ouest, deux nouveaux membres controversés ont obtenu la majorité des suffrages parmi les pairs de leur région. Le Malien Amadou Diakité, qui a purgé une suspension de deux ans infligée par la FIFA pour avoir été convaincu de corruption dans les élections pour l’attribution de l’organisation des Coupes du monde 2018 et 2022, revient par la grande porte en se faisant élire au détriment du Sénégalais Augustin Senghor. De son côté, le Béninois Moucharafou Anjorin a battu le président de la Fédération nigériane de football, Aminu Maigari, ce qui constitue une grosse surprise vu, d’une part, que le Nigeria est champion d’Afrique en titre et que, d’autre part, Anjorin est un repris de justice qui

Raouraoua réélu sans surprise au Comité exécutif
Pour sa part, Mohamed Raouraoua a été réélu sans surprise aucune au Comité exécutif de la CAF au titre de zone Nord. Il demeure donc le seul à être élu au Comité exécutif de la CAF et élu au Comité exécutif de la FIFA. «Je suis honoré par la confiance placée en ma personne à travers ma réélection et je m’engage à faire de

F. A.-S.

Matmour retrouve sa place de titulaire
Non convoqué lors du précédent match face au Borussia Monchengladbach, Karim Matmour a refait son apparition, hier, à l’occasion de la rencontre de championnat face à Hanovre (0-0). L’ancien international a été aligné d’entrée de jeu, avant d’être remplacé à la 77’. L’Eintracht Francfort, en perdition depuis quelques journées, a perdu hier sa 4e place au classement, au profit de Schalke 04.

L’adjoint d’Halilhodzic sera connu match face au Bénin aprèsdelebarre technique de l’Equipe nationale demeure toujoursdé3, la Le renforcement la

t pressentis... Alors que plusieurs techniciens son

Selon une source bien informée, au cours de cette réunion, Mahfoud ball profesKerbadj, président de la Ligue de foot du BF, devrait être désigné vicesionnel et membre de football. président de la Fédération algérienne vice-présidents, MahC’est dire qu’il y aura deux e. foud Kerbadj et Abdelkader Chaâban

Kerbadj devrait être désigné vice-président de la FAF

l’élimination des Verts à la CAN-201 un sujet d’actualité. Au lendemain de commun accord, entre le président de la FAF, i, depuis cision de la renforcer a été prise d’un neur national, Vahid Halilhodzic. Ainsaucune Mohamed Raouraoua, et le sélection présent, r d’un technicien local. Mais jusqu’à un mois, on ne cesse de parle Aux derFAF ni par le sélectionneur national. il, soit suite n’a encore été donnée, ni par la reportée jusqu’au mois d’avr itable a été nières nouvelles, sa désignation inév 26 de ce mois au stade Mustapha-Tchaker de le après le match contre le Bénin, prévu Blida. Hamza R.

L’EN des U20 écrase l’IRB Maghnia en amical
d’Afrique. Vous savez, à quelques jours seulement du début de la compétition, les joueurs essayent toujours d’éviter les blessures afin de ne pas rater la CAN. C’est pour cela qu’il n’y avait pas assez d’engagement et de rythme lors de cette rencontre. Toutefois, je pense que c’était un bon galop d’entraînement.» A quelques jours seulement du début de la CAN, Jean-Marc Nobilo nous a affirmé que l’EN était prête pour ce grand rendez-vous continental : «Oui, nous sommes prêts pour cette CAN. Nous avons travaillé très dur pendant plusieurs mois. Et je pense que les joueurs ont vraiment à cœur de réaliser un exploit.»
«Voilà pourquoi j’ai programmé ce match au stade Zabana !»

Alors que son retour était prévu pour le 14 mars...

Vahid sera à Alger le 13 mars
l était prévu qu’il rentre en Algérie le 14 mars. Mais voilà que le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a avancé de 24 heures son retour. A en croire une source autorisée, l’entraîneur national sera à Alger ce mercredi, après avoir passé quelques jours en France auprès de sa famille, suivis d’une tournée en Europe pour superviser certains joueurs de l’Equipe nationale. Ainsi, il reviendra une semaine avant le début du stage de l’EN, pour préparer le match face au Bénin, qui aura lieu le 26 de ce mois, pour le compte de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014.

I

Il se réunira avec son staff pour établir le programme du stage Profitant de sa venue à Alger, une semaine avant le début du stage prévu au Centre technique national de Sidi Moussa, le sélectionneur national tiendra une réunion avec ses assistants, Cyril Moine, le préparateur physique, Nordine Kourichi, l’entraîneur-assistant, et Hassan Belhadji, l’entraîneur des gardiens de but, pour préparer ce regroupement. Durant cette réunion, le programme du stage sera établi, sachant surtout que deux nouveaux joueurs rejoindront l’EN, Yacine Brahimi de Granada CF, et Saphir Taïder, du FC Bologne. H. R.

rent direct du bas du classement, Olhanense (1-1). Le néo-attaquant des Verts a joué l’intégralité de la partie, sans parvenir à marquer cette fois.

A moins d’une semaine du début de la CAN prévu du 16 au 30 mars à Oran et Aïn Témouchent, l’EN des U20 a affronté en Match amical l’IRB Maghnia, pensionnaire de la D2 Amateur, au stade plein de Lacen Ahmed-Zabana d’Oran. Cette renLa formation de Getafe a contre était l’occasion pour le séramené un bon résultat nul lectionneur national, Jean-Marc de son déplacement à Levante Nobilo, d’apporter les dernières retouches, avant le début de la (0-0). Medhi Lacen, de nouCoupe d’Afrique. Les Verts veau titulaire, a disputé l’intén’ont pas trouvé la moindre gralité de la partie et sorti une difficulté à battre l’IRB Maghnia sur le score net et sans très belle prestation. Getafe appel de trois buts à zéro. Nostagne à la neuvième place du bilo a fait tourner son effectif en donnant leur chance à 19 classement. joueurs qui ont pris part à cette Nabil joute amicale. Cette rencontre, qui s’est jouée sous forme de Ghilas et deux mi-temps de 35 minutes Moreirense piégés chacune, a été dominée de Nabil Ghilas et son équipe bout en bout par les coéquipiers de Toumi Mokhtar. Les trois réalide Moreirense peuvent s’en sations de l’EN ont été l’œuvre mordrent les doigts. En effet, le d’Ouali Bilal, Haddouche Zakarya club de la ville Guimaraes a et Belalem Djamel. Ainsi, les Verts achèvent en beauté leur concédé le match nul, hier à domicile, dans les ultimes minutes du série de matchs amicaux, en attendant la confirmation en match qui l’a opposé à un concurCoupe d’Afrique. Nobilo : «Nous sommes prêts pour la CAN»

«Il ne fallait pas s’attendre à grand-chose de ce match, dans la mesure où les joueurs avaient l’esprit tourné vers la Coupe

«Je voulais faire connaître à mes joueurs ce magnifique stade d’Ahmed-Zabana. Je voulais qu’ils sachent qu’ils auront la possibilité de revenir jouer ici la demi-finale de la CAN, devant 30 000 supporters.» Le Français a tenu à préciser que la mission des Verts ne sera pas facile : «Il faut reconnaître que la tâche sera très difficile, dans la mesure où nous allons affronter des équipes solides, mais j’ai confiance en mes joueurs.» Riad O.

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Équipe nationale

05

Liverpool va passer à l’action
uteur d’une moitié de saison époustouflante avec Valence, Sofiane Feghouli suscite l’intérêt de plusieurs clubs en Europe. Annoncé dans le viseur d’Arsenal et Manchester United en Premier League, le milieu de terrain de l’Equipe nationale, qui est suivi par Marseille et le Paris Saint-Germain, en France, est aussi la cible de Liverpool FC. Comme révélé, le mois de décembre dernier sur ces colonnes, les Reds, qui avaient pris attache avec ses conseillers, en fin d’année dernière, se sont renseignés sur la situation de l’international algérien vis-à-vis de son club à Valence. Toujours à la recherche de renforts offensifs, ils ont voulu surtout connaître les ambitions financières des dirigeants du club espagnol, avant de préparer une offre sérieuse dans l’optique de racheter le contrat de Sofiane, l’été prochain. Un intérêt donc sérieux, révélé au grand public par Le Buteur, le 12 décembre dernier, et confirmé par plusieurs journaux anglais, dont The Mirror dans son édition d’hier.

A

pour Feghouli

est en nette progression. Ses productions face aux ténors de la Liga espagnole et ses bonnes prestations en Ligue des champions font de lui un joueur suivi et très demandé sur le marché des transferts européen. Si en Espagne, le jeu technique et rapide qui caractérise le championnat de ce pays lui convient, il va sans dire qu’en Angleterre, l’Algérien ne devrait avoir aucun problème à s’adapter au jeu rude et très engagé du championnat anglais. Autrement dit, de part sa combativité, sa hargne et sa technique, la Premier League lui convient bien. C’est ce qui explique d’ailleurs l’intérêt d’Arsenal, Manchester United et tout récemment Liverpool.

Il a joué un match complet, hier, contre Bilbao
Le FC Valence n’a pu se racheter de son résultat nul concédé, la semaine dernière, à domicile dans son derby face à Levante (2-2). Les Valenciens ont concédé une défaite, hier après-midi, à Bilbao. Battus un but à zéro, les coéquipiers de Sofiane Feghouli, titulaire et auteur d’un match complet, ont ainsi raté une belle opportunité de se rapprocher encore de la quatrième place de la Liga synonyme d’une participation à la Ligue des champions, la saison prochaine. Sofiane a écopé d’un carton jaune à la 68’. Moumen A.

Les Reds seraient prêts à débourser 15 millions d’euros
Sofiane Feghouli pourrait bien

quitter la Liga espagnole, la saison prochaine, même si l’ex- joueur de Grenoble Foot 38 avait à maintes reprises affirmé qu’il se sentait très bien à Valence. Après le manager d’Arsenal, Arsène Wenger, qui avait, dans une tentative de le séduire, qualifié le joueur de Valence d’exceptionnel lors d’une interview accordée à un grand journal an-

glais, Liverpool est rentré en scène et veut devancer tous ses concurrents dans ce dossier. Les dirigeants du club de Mersey ont, selon nos informations, d’abord pris attache avec les conseillers de Feghouli, avant de préparer une offre à leurs homologues valenciens. The Sunday People de ce dimanche avance que Liverpool

serait prêt à débourser 15 millions d’euros pour s’attacher les services d’une des révélations de la Liga cette saison.

La Premier League, un championnat qui lui convient
Considéré comme l’un des meilleurs joueurs à son poste de milieu droit en Espagne, Sofiane Feghouli

Rien n’arrête le phénomène Djabou !
e Club Africain s’est adjugé, hier après-midi, une très belle victoire en championnat en disposant de l’Olympique Béja sur le score de 3 à 1. Une victoire rendue possible grâce, une nouvelle fois, au génie du joueur algérien, Abdelmoumen Djabou. En effet, l’ancien Sétifien était dans tous les bons coups et a volé la vedette aux autres acteurs présents sur le terrain, notamment grâce à ses merveilleux dribbles et enchaînements qui ont laissé pantois ses adversaires. Djabou

Buteur une nouvelle fois hier

Mesbah savoure sa première victoire laavec Parme Pour le compte de 28e journée de Serie A, la formation de Parme a obtenu, hier, une belle et précieuse victoire devant le Torino (4-1). Le score paraît à première vue flatteur, mais ça n’a pas du tout été facile pour les Parmesans qui ont dû attendre le dernier quart d’heure pour revenir à la marque et renverser par la suite la vapeur. Remplaçant au coup d’envoi, Djamel Mesbah a été incorporé au retour des vestiaires. Quelque peu fautif sur le but encaissé, le latéral gauche algérien s’est bien rattrapé par la suite. Arrivé au club lors du mercato hivernal, Djamel a disputé, hier, son sixième match avec le club parmesan et c’est la première fois qu’il remporte une victoire sous ses nouvelles couleurs.

L

ne s’est pas contenté de martyriser les défenseurs adverses, puisqu’il s’est même payé le luxe d’inscrire l’un des plus beaux buts de la journée en Tunisie, le second du match, en adressant une puissante frappe des 25 mètres qui est allée se loger dans la lucarne du portier de Béja. C’est le 7e but de l’international algérien en 12 journées de championnat disputées jusque-là. S. F.

Belfodil n’a pas été aligné
Retenu pour ce match, Ishak Belfodil n’a pas été aligné par son entraîneur, Roberto Donadoni. L’ancien Lyonnais, sans doute pas encore à 100% de sa forme, lui qui revient à peine d’une blessure à la cheville, s’est contenté de suivre les débats à partir du banc des remplaçants. Mauvaise nouvelle pour lui, son principal concurrent au poste d’avant-centre, Amauri, pas mal critiqué ces derniers temps, s’est bien racheté en inscrivant un triplé au cours de cette partie. Voilà qui ne va pas l’aider à retrouver rapidement sa place de titulaire.

Boudebouz et Sochaux chutent à Evian Le FC Sochaux-Montbéliard a concédé une lourde défaite, samedi soir, à Evian. Les Sochaliens, pourtant dominateurs dans ce match, se sont fait prendre par des contres meurtriers. Ryad Boudebouz a joué l’intégralité de cette rencontre perdue sur le score sans appel de cinq buts à un.

S. F.

Le milieu de terrain Hameur Bouazza n’a pas été retenu, une nouvelle fois, par son nouveau coach au Racing Santander, pour la rencontre de championnat disputée, hier en fin d’après-midi, face à Murcia. L’entraîneur Alejandro Menéndez ne semble pas du tout compter sur l’international algérien, écarté, pour rappel, du prochain match face au Bénin.

Bouazza non convoqué face à Murcia

Taïder a affronté l’Inter de Milan
aphir Taïder, le néojoueur de l’Equipe nationale d’Algérie, avait un rendez-vous important en Serie A. Il devait, en effet, affronter l’Inter de Milan au stade de San Siro, pour le compte de la 28e journée du championnat italien. Retenu parmi les vingt-trois joueurs au déplacement de Milan, le milieu de terrain algérien du FC Bologne devait entamer la partie dès le coup d’envoi, du moment qu’il constitue un titulaire indiscutable dans l’échi-

S

quier de Stefano Pioli. L’Algérien a disputé, jusqu’à présent, vingt-deux matches en titulaire, et a fait quelques apparitions en cours de jeu pour cause de blessure seulement, comme cela fut le cas lors du match Bologne- Fiorentina, après avoir été opéré à la main. La bonne forme que respire actuellement Saphir Taïder soulage énormément le sélectionneur national, en prévision du match face au Bénin, du fait qu’il remplacera Mehdi Lacen, suspendu pour cette rencontre.

L’AC Ajaccio s’est bien remis de sa défaite essuyée lors du derby corse contre le Sporting de Bastia, à Furiani, il y a plus d’une semaine. Les Acéistes ont logiquement dominé Lorient sur le score d’un but à zéro, grâce à un but inscrit à un quart d’heure de la fin par Zoubar. L’Algérien d’Ajaccio, Mehdi Mostefa Sbaâ, a de nouveau été titularisé d’entrée par Albert Emon. Combatif et très appliqué dans son poste de demi-défensif, Mehdi Mostefa a joué l’intégralité de la rencontre.

Bonne partie de Mostefa face à Lorient

Finalement, Yacine Brahimi ne jouera pas ce soir face au Real Saragosse. En effet, le joueur, qui s’est blessé lors du précédent match du championnat à la cheville, ressent toujours des douleurs et malgré les soins auxquels il a été soumis durant la semaine, il n’a pu être totalement rétabli. Le staff médical a donc décidé de le dispenser du match de ce soir, en lui accordant quelques jours de repos supplémentaires et ainsi lui éviter toute complication. Rappelons que l’autre joueur algérien de Granada CF, en l’occurrence Hassan Yebda, blessé au genou, est forfait lui pour cette rencontre.

Brahimi non retenu

06

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup osé JSK
On parle du retour de Medane et Doudane !
Selon des indiscrétions, on croit savoir que le président de la SSPA-JSK, Mohand Cherif Hannachi, qui a réussi la semaine dernière à convaincre son ancien secrétaire général, Saïd Boukhari, et Mustapha Ouaked, de revenir aux affaires administratives du club phare de la Kabylie, serait également intéressé de voir deux autres ex-dirigeants leur emboîter le pas. Selon notre source d’information, il s’agit de l’ex-joueur international et dirigeant Hakim Medane ainsi que Karim Doudane. Ces deux derniers, dont les qualités sont connues de tous, notamment leurs compétences avérées sur le plan technique, à savoir Hakim Medane qui a exercé la fonction de manager général et Karim Doudane qui a occupé le poste de président de section, seraient d’un grand apport à la JSK notamment pour la préparation de la saison prochaine. D’après certaines informations, les deux ex-dirigeants cités ne seraient pas contre cette idée pourvu qu’ils soient sollicités pour un projet solide.

la fin de la rencontre, l’entraîneur Sandjak pensait déjà aux deux prochaines sorties encore plus difficiles qui mettra aux prises son équipe avec deux autres vieilles formations de l’élite, respectivement le CSC et le MCA. A ce propos, il dira : «Je suis très content du rendement de mes joueurs cet aprèsmidi face au CRB, je tiens à leur tirer chapeau car ils ont montré qu’ils sont solides mentalement. Ce n’est pas facile de prendre un but et revenir en un laps de temps au 20Août. Maintenant, on doit penser à

Sandjak : «Battre le CSC et se rendre au 5-Juillet en conquérants» A
la suite, notamment aux deux prochaines sorties face au CSC et le MCA. Nous allons travailler pour la gagne devant nos supporters, et de nous rendre au temple du 5-Juillet dans la peau du vainqueur pour affronter le MCA.»

«Cette performance est le fruit des sacrifices de mes joueurs»
Très content d’avoir maintenu cette série de 6 matchs sans défaite, l’entraîneur Sandjak n’a pas

manqué de rendre hommage à ses joueurs : «Cette performance est le fruit de beaucoup d’efforts consentis par mes joueurs, ils se sont beaucoup sacrifiés depuis quelques semaines et je ne pourrai pas accepter de les voir ne pas récolter les fruits.»

«Les supporters doivent venir remplir le stade face aux Constantinois»
Convaincu du rôle du 12e homme sur le terrain, Sandjak a lancé un

appel aux fans de la JSK de se rendre en masse au stade lors de la prochaine sortie face au CSC, prévue le 19 mars prochain : «Nos supporters jouent un très grand rôle. Depuis quelques semaines, ils ne cessent de nous encourager et les joueurs se portent mieux. Je profite pour les appeler à venir très nombreux face au CSC, les joueurs auront besoin de leur soutien.» S. D.

Il attend ses trois mois de salaire
près six matches sans défaite, le coach kabyle, Nasser Sandjak, estime que son bilan est, jusque-là, plus que positif. Comme il l’a déclaré après le match du CRB, samedi dernier, en précisant que lorsqu’il était venu, la JSK se trouvait dans le bas du tableau, contrairement à maintenant. A sept journées de baisser de rideau de la Ligue 1, la JSK occupe la 7e place, avec un total de 32 points. Un parcours qui met Sandjak dans une position de force. Mais malheureusement, les relations entre lui et la direction sont toujours aussi tendues. Pour preuve, les déclarations de Hannachi à la veille du match face au CRB ne sont pas passées sous silence. Tout le monde sait que, désormais, les deux hommes ne se parlent plus. Mais d’après certaines sources d’indiscrétion, Sandjak craint que

A

cela se répercute sur son paiement. Pour cause, le coach attend de percevoir les trois prochains mois, mars, avril et mai. Sauf qu’au rythme où vont les choses, les délais ne seront apparemment pas respectés, vu le froid qui frappe les deux parties, lui et son président. A présent, aucun intermédiaire ne s’est présenté pour solutionner ce «conflit» entre Sandjak et la direction.

tranche. Dans l’entourage du club, on est persuadés qu’il y aura du retard, du moment que le président Hannachi vient de s’envoler pour passer plus de deux semaines en France. Certains estiment que si le président voulait payer son entraîneur, il l’aurait fait avant de quitter le pays, ce qui n’est pas le cas.

Bouchouk
«Je veux bien qu’on m’explique ma situation»

Les primes, l’autre casse-tête
Il semblerait que les salaires ne constituent pas le seul casse-tête pour Sandjak. En effet, celui des primes le tracasse aussi. Aux dernières nouvelles, Sandjak n’a rien perçu, depuis le mois de décembre dernier. Cette situation l’irrite au plus haut point, car il estime que les choses ne peuvent plus durer ainsi. Du côté de la direction, on estime que l’entraîneur a encaissé la totalité de son dû, mais sans pour autant que le président Hannachi ne le déclare officiellement. A.Y.

En voilà ce qui a été convenu entre lui et la direction
D’après une source proche de l’entraîneur kabyle, tous les points liés aux mensualités ont été clairement détaillés sur son contrat. En effet, il a été convenu, à son arrivée au mois de novembre dernier, qu’il encaisse son dû en deux tranches. La première à la signature du contrat et la seconde au mois de mars. Sauf que, jusqu’au jour d’aujourd’hui, l’entraîneur n’a perçu que la première

Il a été remplacé par Sedkaoui à la 70’…

Chalali souffre des adducteurs
pour préparer son match suivant face aux Sanafir du CSC. Ainsi, l’attaquant Chalali aura devant lui suffisamment de temps pour se soigner et préparer son retour à la compétition. Il reprendra en solo ce mardi A la fin de la rencontre du CRB, le Dr Djadjoua présent sur place au 20Août a prodigué les soins nécessaires pour le joueur. Toutefois, Chalali devra entamer, dès ce mardi matin, une préparation individuelle et ne sera de retour avec le groupe qu’en fin de semaine, nous a-t-on confié. «Je ne pouvais pas prendre de risque» Accosté à la fin de la rencontre, Chalali a bien voulu nous parler de sa sortie à 20 minutes de la fin du match laquelle est due aux douleurs ressenties aux adducteurs. «Je vous informe que ma sortie est logique ; je ne pouvais plus continuer à jouer à cause de cette douleur aux adducteurs. Je pense que le coach a raison de ne prendre aucun risque avec ma santé, et l’entrée d’un autre partenaire est plus que logique», a confié Chalali. «Je profiterai des 10 jours de repos pour me rétablir» Concernant le programme auquel il sera soumis par le staff médical, Chalali poursuit : «Après ce match face au CRB, nous bénéficierons de plus d’une semaine avant la venue du prochain adversaire, le CSC à Tizi. Donc, j’aurai tout le temps pour me remettre. Personnellement, je ferai de mon mieux pour ne pas rater la prochaine sortie devant nos supporters et à laquelle je souhaite contribuer pour la réussir.» «On doit maintenir le plus longtemps possible notre invincibilité» Au sujet du résultat final de la rencontre face au CRB, un score de parité d’un but partout, Chalali enchaîne : «Concernant le match nul arraché au 20-Août, permettez-moi de vous dire qu’il est très positif et que nous avons tenu notre promesse de rester invincibles. On continuera à travailler afin de maintenir cette lancée le plus longtemps possible.» L. A.

Inquiet pour sa situation, l’attaquant Bouchouk souhaite avoir une discussion, demain, avec le coach Sandjak : «C’est vrai que je suis très content pour l’équipe qui a fait un bon résultat au CRB, toutefois, je ne vous cache pas que je suis inquiet par rapport à ma situation. Je pense que je suis en mesure de jouer et je voudrais avoir des explications de mon entraîneur qui ne me fait pas confiance.»

H. B.

attaquant kabyle, Mohamed Chalali, n’est pas allé au terme de la rencontre face au CRB. Et pour cause, le joueur a souffert des douleurs aux adducteurs et l’entraîneur Sandjak n’a pas voulu prendre de risques, en le faisant remplacer par un milieu récupérateur plus frais, en l’occurrence Kaci Sedkaoui, à la 70’. En effet, Chalali, qui avait pris part à la première mitemps en amical face au NARBR, a été victime de l’état de la pelouse du stade de Réghaïa. Deux jours avant le déplacement à Belouizdad, Chalali avait été pris en charge par Guillou qui l’a quand même rétabli relativement et le mettre d’attaque pour le match de samedi dernier. Malheureusement, Chalali a ressenti une nouvelle fois la douleur et désormais, il sera forcé au repos total jusqu’à disparition complète de la douleur. Devant lui plus d’une semaine pour se remettre avant le CSC Comme tout le monde sait, la JSK bénéficiera de plus d’une semaine

L’

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Asselah frappe à nouveau aux portes de la sélection
e gardien de la JSK, Malik Asselah, ne fait que confirmer sa bonne forme en cette phase retour du championnat. C’est depuis le fameux derby face à la JSMB que le portier enchaîne les bonnes performances, en se montrant décisif à chaque rencontre. Et c’est sans surprise qu’Asselah a brillé une fois de plus samedi dernier face au CRB. Après avoir encaissé un premier but somptueux de Benaldjia, Asselah a su se racheter en seconde mi-temps, en repoussant un penalty de Slimani et une frappe de Rebbih, qui était dirigée tout droit vers le but. Le portier kabyle n’était pas présent sur deux actions seulement, puisqu’il s’est complètement ressaisi après le premier but encaissé. Aux yeux de nombreux observateurs, suite à ses prestations, Asselah frappe à nouveau aux portes de la sélection. Ainsi, certains, qui sont de cet avis, estiment qu’ils n’ont plus revu Asselah aussi rayonnant, depuis trois saisons

Coup fort JSK

07

L

déjà. Son rendement plaide pour son retour en sélection.

Belhadji l’a supervisé face au CRB
Après le départ de Kaoua, c’est Belhadji qui a été chargé de suivre le rendement des portiers à l’échelle nationale. Une bonne nouvelle pour Asselah, puisque le premier superviseur des gardiens était présent samedi après-midi au 20-Août. D’après certaines indiscrétions, Belhadji s’est déplacé pour Asselah et Ousserir. Mais comme le gardien belouizdadi n’a pas été titularisé, c’est Asselah qui attirait son attention.

Même Hallilhodzic a été séduit par ses qualités face à l’USMA
Il faudrait dire que ce n’est pas la première fois que le gardien des Jaune et Vert est suivi par les membres du staff de l’Equipe nationale. Pour cause, lors du Clasico JSK-USMA, c’est le sélectionneur

en personne qui s’est déplacé au stade pour suivre les performances de certains joueurs, des deux équipes, évidemment. Et d’après certaines sources, Halilhodizic a été séduit par la prestation du gardien des Canaris, mais sans pour autant trop s’étaler sur le sujet, du moment qu’il a déjà aligné quatre gardiens pour le match contre le Bénin. Mais une chose est sûre, ses dernières prouesses, comme celle de samedi dernier, pousseront le keeper Asselah droit vers l’EN. Même si, à l’heure actuelle, Hallilhodzic tient ses 4 gardiens, Asselah pourrait être rappelé d’un moment à l’autre. A.A.

«Je ne m’enflamme pas !»
son sur une bonne note. jourd’hui. Ce nul face au CRB est-il une Revenons à vos performances. Pensez-vous avoir un bon coup à bonne ou mauvaise opération ? Vu la physionomie de la rencontre, jouer le 19 mars prochain face au Une fois de plus, vous avez été je dirais que c’est un bon point de décisif face au CRB, en arrêtant CSC ? pris. Nous étions menés au score Absolument. Nous sommes sur un le penalty de Slimani. Vous devez avant de revenir à quelques misans-faute à domicile, depuis trois certainement être très satisfait… nutes de la pause. Par la suite, le matches déjà. Il n’est pas question Il est vrai que je me sens en pleine CRB s’est créé beaucoup d’occade connaître le moindre relâcheforme, depuis un bon moment, ce sions en seconde ment. Les trois points de ce qui me réjouit. C’est toujours manche. Même si match face au CSC seront agréable d’apporter son aide à j’aurais souhaité notre seul objectif. Une l’équipe. Satisfait aussi d’avoir «A sept voir la frappe de journées de la fin autre victoire nous per- réussi mon pari, celui de dribbler Messaâdia au mettra probablement et arrêter le penalty de Slimani du championnat, fond des filets de grimper à la (sourire). Mais croyez-moi, ma notre objectif est lors des der6e place. De mon côté, plus grande joie est de d’empocher le nières minutes je suis très optimiste. constater que le jeu de du match, je maximum de Connaissant le groupe, l’équipe s’améliore de pense que nous on ne laissera rien filer à points» match en match. n’avons pas été la maison. C’est la plus grande mauvais durant la parA sept journées de la fin du satisfaction. tie. N’oublions pas que le championnat, y a-t-il un A votre avis, vos perCRB a quasiment gagné tous ses nouvel objectif en formances vous oumatches au 20-Août face à la JSK. «En vue ? vrent-elles les portes de la C’est dire que ce résultat est rassuA part améliorer le dribblant sélection ? rant pour nous. notre position Pour tout vous dire, la séet en arrêtant e rencontre Vous en êtes à votre 6 au classement et son penalty, j’ai lection, je n’y pense pas sans défaite. Quelle analyse en empocher le trop. A l’heure actuelle, je pris le dessus faite-vous aujourd’hui ? maximum de ne m’enflamme pas. J’essur Slimani» saie de rester concentré C’est un parcours rassurant. Nous points, je ne vois sommes en pleine confiance. Nous aucun autre objectif. avec mon équipe, à quelques avons su créer le déclic, après une Il est très difficile de parjours de la fin du championnat. phase aller difficile. Je pense ler d’objectifs lorsqu’on se souvient Pour tout le reste, c’est aux autres qu’avec plus de réussite, on sera de la difficile phase aller. Tout le de décider si Asselah mérite d’être parmi les trois premiers à jouer le monde connaît notre parcours. sélectionné ou pas. Je veux percer titre. L’important est de garder Nous avons perdu pas mal de davantage et apporter mon aide au cette dynamique de bons résultats. points, à domicile notamment. club, sans plus. On a prouvé que ce groupe a de la Mais maintenant que la reprise est Entretien réalisé qualité. Beaucoup n’ont pas cru en là, on essaiera de terminer la saipar H. B. nous, ce qui n’est pas le cas au-

Après avoir tenu en échec le CRB dans son fief du 20Selon le communiqué rendu public Août sur le score d’un but par le LFP sur son site internet, la JSK par tout, les Kabyles ont bénéficie de plus d’une semaine pour bénéficié de quarantepréparer la venue du CSC à Tizi pour le huit heures de repos, la compte de la 24e journée du championnat. reprise étant prévue En effet, le match JSK-CSC est programmé pour demain à 10h. pour le mardi 19 mars à partir de 18h, une

JSK-CSC, le 19 mars à 18h

Reprise demain à 10h

Benlamri souffre
e latéral droit de la JSK, Djamel Benlamri, a lui aussi terminé la rencontre difficilement. En fait, le joueur a ressenti encore des douleurs à la cheville, ce qui a même influé sur son rendement. Heureusement qu’en défense, les Canaris ont joué avec beaucoup de complémentarité, ce qui leur a permis de rester solides devant les attaques à répétition des gars du CRB. A la fin de la partie,

encore de la cheville

Maroci programmation motivée par le souci de attendu permettre aux joueurs d’évoluer sous une température clémente mais, surà Tizi… tout, accorder la chance aux Laissé au repos total depuis supporters de se déplacer le match de l’USMA, le miau stade. lieu récupérateur kabyle, Tayeb Maroci, est attendu pour demain à Tizi. En principe, l’état de santé du joueur, qui a souffert des adducteurs, s’est nettement amélioré et dès demain il pourra entamer un programme que lui tracera le staff médical. Maroci a devant lui plus d’une semaine pour préparer son retour et sa participation au match du CSC reste possible. … de même pour Mekkaoui
L’autre joueur que Sandjak n’a pas pris dans sa liste des 18 face au CRB, en l’occurrence Zinedine Mekkaoui, touché à la cheville, devrait lui aussi reprendre avec le groupe demain. Mekkaoui fera tout pour se rétablir le plus vite possible et essayer de convaincre son entraîneur dans la mesure où il souhaiterait faire partie du onze qui affrontera son ancienne équipe du CSC.

L

Benlamri nous a confié qu’il fera tout pour se rétablir le plus tôt possible et ne pas rater naturellement le match du CSC.

«On se battra encore pour une fin de saison en force»
Le courage dont a fait preuve Benlamri sur le terrain lui a fait oublier la douleur à la cheville. Mieux, le fougueux défenseur kabyle atteste qu’ils continueront à donner le meilleur d’eux pour

réussir une belle fin de saison : «Le match a été très serré, notamment dans sa seconde partie. On s’est battus ensemble et nous continuerons à déployer toute notre énergie pour terminer en apothéose. L’objectif est connu : garder notre invincibilité longtemps. Concernant ma blessure, je ne suis pas inquiet et je profiterai de cette semaine pour me rétablir, car il est hors de question de rater le CSC.» L. A.

08

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Ligue 1

JSK
Belkalem : «Maintenant, il faut penser au CSC»
L’international kabyle, Essaïd Belkalem, est satisfait du partage des points face au CRB, dans un match qui a été selon ses propos très difficile. Selon Belkalem, la JSK aurait pu revenir avec la totalité des points, toutefois, ils n’étaient pas aussi à l’abri d’une défaite. L’essentiel pour Belkalem est que son équipe ait continué dans sa lancée en réalisant le 6e match sans défaite. Entretien.
Le match face au CRB n’a pas connu de vainqueur. Les deux équipes ont partagé les points du match. Un commentaire ? Je vous assure que le match a été très difficile. On savait bien que notre mission au 20-Août n’allait pas être une simple partie de plaisir. Dieu merci, nous avons réussi le plus important, à savoir ne pas perdre. Je rends un vibrant hommage à la solidarité des joueurs sur le terrain durant toute la partie. Personnellement, je pense que le point ramené est très bénéfique. Vous avez eu à faire à une équipe du CRB qui vous a beaucoup menacés. Quel est votre avis ? C’est vrai, l’équipe du CRB s’est montrée très dangereuse, ce qui est à mon avis logique, eux qui ont joué chez eux et devant leur public. On s’attendait à une telle difficulté de la rencontre. Ce qui est important de retenir comme enseignements importants, c’st qu’après l’ouverture du score, nous n’avons pas baissé les bras jusqu’à aller chercher l’égalisation juste après. En face, il y avait celui qu’on surnomme le diable de la surface, à savoir votre partenaire Slimani. Comment avez-vous géré la situation ? Je connais bien Islam qui est un partenaire en sélection. Je m’attendais à ce qu’il se montre dangereux en attaque. Nous nous étions préparés à ce scénario. C’est un joueur pétri de qualités. Je pense que le penalty qu’il a raté était le tournant du match. Après 6 journées sans défaite, il va sans dire que l’objectif est, désormais, de garder cette performance, n’est ce pas ? Je peux vous dire que chaque point récolté, en cette fin de saison, aura son pesant d’or au décompte final. Nous restons sur une belle série de 6 matches sans défaite et nous ferons tout pour la préserver. Il nous reste encore sept matches à jouer et on fera tout pour récolter le maximum de points. On continuera à gérer cette fin de saison intelligemment, c'est-à-dire match par match sans nous exercer la moindre pression. Le sélectionneur Halilhodzic vous a rendu destinataire d’une convocation en prévision de la préparation du match face au Bénin. Un commentaire ? Il est encore trop tôt de parler du prochain stage de la sélection. Il va falloir plutôt penser au prochain match face au CSC que nous devons bien négocier devant notre public et lui offrir, bien entendu, une victoire à Tizi. Quant au match du Bénin, il viendra le jour pour parler de ça. Une chose est certaine : nous le jouerons pour le gagner, un point c’est tout. Entretien réalisé par Saïd Djoudi

MCA
Après les nuls du CRB, de l’USMH, de l’USMA et la défaite de l’ESS

Le Mouloudia a réalisé la bonne opération du week-end

A

vant le coup d’envoi de cette 23e journée, tous les Chnaoua avaient des appréhensions avec ce périlleux déplacement à Hamlaoui où rares sont les formations qui en sont sorties indemnes. Devant une pression énorme exercée par les Sanafirs qui ont envahi les travées de Hamlaou,i qui affichait complet à cette occasion, les camarades de Babouche ont su mettre en échec la formation du CSC qui n’a jamais été en mesure de gagner cette rencontre. Un nul, ô combien précieux, qui permet aux Vert et Rouge de tenir à bonne distance leur ad-

versaire du jour qui, en cas de victoire, pouvait rejoindre le MCA au classement général puisque trois unités séparent les deux formations avant le coup d’envoi. Le Chabab de Belouizdad aurait pu profiter pour revenir dans la course à la C1 mais c’était sans compter sur la JSK qui revient en force dans cette deuxième partie de championnat. En se neutralisant au stade du 20-Août sur le score d’un but partout, le Mouloudia a réussi à préserver son avance de six points sur le club voisin. L’USMA et l’USMH, qui allaient clôturer cette 23e journée, se sont elles

aussi, neutralisées dans un match sans panache sur un score vierge. Le résultat rêvé par le Mouloudia qui, tout en préservant sa troisième place avec deux longueurs d’avance sur les gars de Soustara, il reste à trois points seulement de cette place de dauphin synonyme de qualification pour la Ligue des champions. En d’autres termes, le Mouloudia, sans gagner son face à face, aura réussi la bonne opération du week-end en attendant la réception du MCO, lors de la prochaine journée, que les Algérois aborderont sous le signe de la confirmation. T.Che

Djallit : «Je ne tiens pas rigueur à Benouza qui m’a privé d’un penalty»

Les Kabyles préparent un accueil royal aux gars de Cirta
ls l’ont promis, ils l’ont fait ! Les Canaris, qui restent invincibles depuis cinq journées, ont réussi une belle performance, samedi dernier, en revenant du stade du 20-Août avec un match nul face au CRB qu’ils ont forcé au partage des points. Certes, de l’avis de tous les présents, les Kabyles peuvent regretter de n’avoir pas pris la totalité des points vu les dernières occasions nettes de scorer après que l’international Slimani du CRB ait raté le tournant du match. Grâce au portier Asselah qui, à lui seul, a sauvé la JSK d’une défaite certaine, les autres joueurs sur le terrain ont accompli leur devoir comme il se doit en restant solidaires et combatifs pour offrir à la JSK sa sixième sortie sans défaite. Par ailleurs, le public de la JSK, qui a aussi contribué à cette performance, est revenu avec la grande joie promettant de rester toujours derrière son équipe. A ce propos, on croit savoir de certains fidèles de la JSK que ces derniers préparent la venue du CSC à Tizi, prévue pour le 19 mars prochain, pour le compte de la 24e journée. Les fans kabyles, reconnaissant envers toute l’hospitalité dont ils avaient eu droit à Constantine au match aller, réservent un accueil royal aux gars de la ville de Cirta et ils rassurent qu’ils seront les bienvenus en terre kabyle. Voilà, donc, ce qui promet une belle affiche entre deux plus vieux clubs de l’élite.

I

avec la totalité des points du stade du 20Août, les Canaris restent satisfaits du match nul. Le résultat est beaucoup plus positif sur le plan mental qu’autre chose lorsqu’on sait que la JSK a vécu des moments très difficiles avant le match. L’entraîneur Sandjak, qui a renouvelé sa confiance à son équipe type avec de légers changements en cours de match, aura, il faut le lui reconnaître, réussi dans son pari de chasser la poisse du 20-Août et semble décidé à continuer son aventure jusqu’à placer la JSK sur le podium. A la lecture des autres résultats de la journée, il va sans dire qu’à sept matches de la fin de saison, les Kabyles ont un bon coup à jouer pourvu que cette série de matches sans défaite soit maintenue.

Mis sous pression pas les responsables du CSC qui l’avaient accusé d’avoir aidé le Mouloudia à s’imposer lors du match aller au stade du 5-Juillet, Mohamed Benouza aura dirigé la rencontre de main de maître. Seulement, les images diffusées sur le petit écran ont mis en exergue la faute commise par Tafer sur Mustapha Djallit alors qu’il était dans la surface de réparation et Hadj Bouguèche, déséquilibré en tout début de rencontre, alors qu’il se présentait seul face au portier Natèche et cela aurait pu coûter une expulsion à Griche. Le baroudeur mouloudéen, Mustapha Djallit, avait terminé le match totalement carbonisé dû aux efforts consentis car il était tout seul sur tout le front de l’attaque. L’enfant de Béchar nous dira au sujet de ce match : « Il y Accusé d’avoir tourné le dos au CSC avait une grosse pression qui pesait sur les deux équipes. Nous aurions en optant pour le Doyen à l’intersaison pu repartir avec les trois points si Benouza avait signalé la faute qui a , Abderrahmane Hachoud a été la cible été commise sur moi dans la surface de réparation. Cela dit, je ne lui tiens pas rigueur car il y avait une grosse pression sur lui. Hormis ce fait privilégiée des Sanafirs. A ce sujet, le joueur défend sa position en nous de jeu, il a parfaitement maîtrisé son sujet car le match n’était pas facile à arbitrer dans un stade Hamlaoui plein comme un œuf.» confiant : « Il faut que les supp

Hachoud : «Je n’ai jamais tourné le dos au CSC ; j’ai fait mon choix, un point c’est tout»

Insulté par les Sanafirs

Les Sanafirs prennent des photos avec les joueurs du MCA
Après avoir tout tenté pour déstabiliser les joueurs du Mouloudia, les Sanafirs, qui ont fait montre au coup de sifflet final de beaucoup de fair-play, ont essayé par tous les moyens de se rapprocher des joueurs du Mouloudia. Ainsi, les Babouche, Ghazi, Djallit, Yachir, Daoud, Yalaoui et autre Bachiri ont répondu aux sollicitations des fans du CSC.

Boulahbib impressionné par Ghazi
Le poids des années ne semble pas avoir d’emprise sur Karim Ghazi qui a fait, avant-hier, son retour à la compétition. Du haut de ses 34 printemps, Ghazi semble avoir toujours ses jambes de vingt ans. Infatigable, Ghazi a souvent remporté ses duels comme celui sur Yacine Bezzaz alors que celui-ci allait se faufiler dans la surface de réparation. Une prestation de haute facture qui n’a pas laissé indifférent le président du CSC, Boulahbib. Ce dernier n’a pas hésité à taquiner le joueur en lui disant : « Ce n’est pas possible. On dirait que t’es dopé. C’est extraordinaire de te voir jouer avec un tel niveau.» Ghazi aura réussi un retour fracassant après avoir purgé un match de suspension en coupe contre Aïn Beïda.

orters du CSC sachent que je n’ai jamais tourné le dos au CSC. J’ai seulement fait mon choix, un point c’est tout. D’ailleurs, je me suis concentré sur mon match sans me soucier de toutes ces insultes. »

«Il faut reconnaître que Menad a élaboré une tactique qui a déjoué les plans de Lemerre»
« Il faut reconnaître que le coach Menad a bien étudié le jeu du CSC. Il a élaboré une tactique qui a complètemen t déjoué les plans de Roger Lemerre. Nou s avons fermé tous les espaces et on aura it même pu bénéficier d’un penalty suite à une faute sur Djallit. C’est un bon poin t de pris face à une équipe très solide chez elle. Bien d’autres formations à notre place auraient fini pas céder sous une aussi forte pression exercée par les Sana firs», nous a confié Hachoud qui sera suspendu pour cumul de cartons face au MCO. T. tChe

Les balles arrêtées et la forme physique : les points forts des Kabyles
Menés au score dès la fin du deuxième quart d’heure de la première mi-temps, les capés de Sandjak n’ont pas baissé les bras croyant en leurs chances de revenir dans le match. Il aura, donc, suffi d’une balle arrêtée juste après pour que Mokdad, bien servi par Ziad, relance les débats. Mieux, en seconde période, malgré la terrible pression exercée par les locaux qui voulaient aggraver la marque, la JSK a fait preuve de présence, notamment sur le plan physique, ne laissant aucun espace de libre aux locaux qu’ils ont tenus en échec enchaînant leur 6e matche sans défaite en attendant la suite. L. A.

Ils ont regretté l’absence de Chaouchi
Connu pour être la coqueluche de tous les Algériens, les Sanafirs étaient très déçus de ne pas avoir eu l’occasion de se rapprocher de Fawzi Chaouchi qui était le grand absent.

Sandjak réussit son pari et décide d’aller chercher une place sur le podium
Même s’ils avaient l’opportunité de revenir

T.Che

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup double MCA
Le barème des primes revu et corrigé par Sonatrach
Il est révolu le temps où on fixait les primes de matchs de façon aléatoire. Désormais, les responsables de Sonatrach ont décidé de revoir et de corriger le barème qui ne sera certainement pas apprécié par les joueurs. A l’avenir, aucun centime ne sera versé, en cas de victoire à l’extérieur qui sera succédée par une défaite à domicile. Il est logique que le match nul concédé dans l’antre du 5-Juillet ne soit pas rémunéré mais ce qu’il est moins, c’est le fait de n’obtenir aucun kopeck, après un match nul en déplacement, comme cela a été le cas contre le CSC. Par contre, les primes des victoires décrochées à la maison ou en déplacement seront fixées selon le calibre de l’adversaire et l’importance du rendez-vous. C’est dans ce cas unique que les joueurs se fieront à l’appréciation de leurs responsables.

09
Ghrib : «J’ai RDV avec Zeddam afin d’avoir une explication avec lui»
C’est avec un sourire qui en disait long que le coordinateur de section, Omar Ghrib, a rallié en compagnie de Rafik Hadj Ahmed la capitale à bord de son véhicule. Très optimiste lorsqu’il évoque la suite du parcours de son équipe, que ce soit en championnat ou en Coupe d’Algérie, Ghrib évoque toutefois avec beaucoup de prudence le cas de Hamza Zeddam avec lequel il devra s’entretenir, demain, pour connaître les tenants et les aboutissants de cette affaire. « Sur le cas de Zeddam, je ne peux me prononcer sur le sujet tant que je n’ai pas rencontré le joueur. Je dois d’ailleurs m’entretenir avec lui, demain, afin de connaître ses motivations. Et ce n’est qu’après qu’on verra ce qu’il y aura lieu de faire», nous a confié Ghrib qui, lui, s’est toujours opposé au départ de son vice-capitaine.

Seul technicien local à avoir battu Lemerre et obtenu un match nul face à lui

Menad : «Il me reste à battre Velud pour compléter mon tableau de chasse»

T.Che

Babouche a regagné Skikda
écidément, Djamel Menad est en train de se forger cette réputation de bourreau des entraîneurs étrangers. Lors du match aller face au CSC, disputé le 23 octobre 2013 au 5-Juillet, le Mouloudia de Menad avait infligé la première défaite de la saison à Roger Lemerre, qui restait sur une série impressionnante de huit matches sans le moindre revers. Avant-hier, Menad a récidivé en remportant la bataille tactique face à l’un des entraîneurs les plus titrés au monde. A aucun moment, Lemerre n’a trouvé les clés pour prendre à défaut une équipe du MCA parfaitement disposée sur le terrain. Préférant laisser la possession de balle à leur adversaire, les joueurs du CSC sont

Mention très bien pour Djemili
Ne comptabilisant qu’une seule mi-temps dans ses jambes depuis sa venue au club, Houari Djemili avait envie d’afficher au grand jour toutes ses qualités techniques. Souverain sur les balles aériennes, Houari a souvent soulagé ses défenseurs en se saisissant du cuir sur les balles arrêtées. Un sansfaute pour Houari qui a confirmé, avant-hier, qu’il avait tout le potentiel pour assurer l’intérim. L’ex-gardien du Widad aura l’occasion de le prouver une nouvelle fois, le 19 mars, à l’occasion de la réception du MCO au stade olympique, lui qui a été imprégné lorsqu’il était au WAT avec le derby de l’Ouest. T.Che

D

venus buter sur une arrièregarde mouloudéenne impressionnante de maîtrise et de force, que ce soit dans le jeu au sol ou dans les duels aériens. Après l’avoir battu au match aller, Menad a obtenu un bon point au stade Hamlaoui. Il est devenu avant-hier le seul technicien local à avoir réussi une telle performance face au grand Roger Lemerre. Une victoire qui vient s’ajouter à celle obtenue contre Courbis.

Lemerre a critiqué la méthode de jeu des Algérois
Lors de la conférence de presse, Roger Lemerre n’a pas hésité à critiquer la tactique que le Mouloudia a appliquée lors de ce match. « Pour vous dire, j’étais déçu par la méthode jeu du Mouloudia qui n’a pas montré aujourd’hui grand-chose. Je m’attendais à une équipe qui

joue l’attaque. Mais nous avons assisté à une équipe qui a refusé de jouer tout simplement», a déclaré Lemerre. Même si Djamel Menad a refusé de faire toute déclaration à la presse à la fin du match, le technicien mouloudéen, soulagé et surtout content d’avoir remporté la bataille tactique face au maître Lemerre, nous dira avec une certaine ironie : « Effectivement, je suis content d’avoir réussi une telle performance face à Roger Lemerre. J’ai battu Lemerre et Courbis ; il me reste maintenant à prendre la mesure de Velud pour compléter mon tableau de chasse. » Ce sera possible au mois d’avril lorsque l’Entente viendra au 5Juillet défier le Doyen dans une affiche aux allures d’une finale de Coupe d’Algérie. T.Che

Profitant du fait qu’il était à proximité de sa ville natale de Skikda, le capitaine mouloudéen, Réda Babouche, a rejoint sa famille et ses proches à l’issue du match face au CSC.

Il a eu droit aux excuses de Hemani
Avant de quitter l’enceinte de Hamlaoui, Babouche a eu la visite de Nabil Hemani, lequel lui avait manqué de respect en première mitemps. L’ex-joueur d’Al Annasser a présenté ses excuses à Babouche qui a décidé de tirer un trait sur cet incident dû à la tension générée par ce match.

Yachir: «Il ne faut pas faire la fine bouche»
Même s’il est resté cette fois muet, Samy Yachir a fait montre de beaucoup de courage en évoluant avec une bronchiolite. C’est sous perfusion que le joueur émigré s’est produit face à des Constantinois qui ont eu toutes les peines du monde à le museler. C’est la grande satisfaction d’avoir obtenu un point précieux, face à une équipe du CSC, poussée par un public de Hamlaoui chaud et bouillant. C’est vraiment fabuleux de jouer dans une telle ambiance. On dirait une finale de Coupe d’Algérie tellement le stade était archi comble. Cela a eu pour effet de quintupler notre envie de bien faire. Même si vous avez décroché un point, beaucoup ont été déçus par le niveau de la rencontre qui n’a pas atteint un sommet technique. Cela a été une bataille stratégique où chaque équipe voulait faire la différence sur les balles arrêtées, car, dans le jeu, tous les espaces étaient bloqués. Nous concernant, nous avons bien neutralisé la ligne avant du CSC, qui n’a jamais été en mesure de faire la différence. Mais votre attaque aussi a pratiquement été absente tout au long de la rencontre. Même si on n’a pas trop attaqué, on s’est créé une ou deux situations de scorer. Sur l’un de mes débordements, il y a eu une faute sur Djallit qui a été retenu dans la surface de réparation. Mais l’arbitre n’a pas bronché. C’est dommage, car à ce moment-là, on pouvait porter le coup d’estocade. Vous avez dû sortir à l’heure de jeu. Est-ce que votre changement était purement tactique ou bien vous avez contracté une blessure ? Après la première mi-temps, j’avais du mal à respirer. J’ai chopé une bronchiolite qui m’a fait souffrir. J’avais des glaires au niveau du thorax, ce qui a rendu ma respiration difficile. J’avais à un certain moment du mal à reprendre mon souffle. Et logiquement, il fallait que je sorte car il était préférable d’incorporer du sang neuf. Ce match nul vous a permis de rester à l’affût de cette deuxième place, surtout après le nul qui a caractérisé le derby entre l’USMA et l’USMH, sans oublier la défaite de l’Entente. On peut dire que nous avons fait une très bonne opération, car nous avons gardé à bonne distance le CSC qui est un concurrent direct dans la course à la Ligue des champions. Et puis, nous avons glané un point à l’ESS et ce qui n’est pas rien. Nous restons à trois points de cette deuxième place. Avant le match face au CSC, Roger Lemerre a considéré que vous constituez le plus grand danger pour son équipe. Il a, donc, mis en garde ses joueurs afin qu’ils vous surveillent de très près. Cela me touche beaucoup qu’un entraîneur de la trempe de Roger Lemerre ait mis un plan pour me contrecarrer. Justement, les observateurs ont accusé votre équipe d’avoir opté pour une tactique ultra défensive… Mais vous savez, dans le football moderne, lorsqu’on opte pour une tactique tournée vers la défensive, il faut aussi bien appliquer les consignes du coach. Il suffit d’une erreur de concentration et c’est la catastrophe. Et je pense, qu’en termes de jeu en bloc, nous avons été parfaits. Le CSC n’a jamais été en mesure de nous mettre en difficultés. Cela est dû au fait que nous avons mal fait jouer notre adversaire qui a buté tout au long de la rencontre sur un double bloc défensif. Mais lors du rendez-vous de Dame Coupe, il faudra montrer un tout autre visage. Ce sera une autre paire de manches. La coupe ne ressemble jamais à une rencontre de championnat. Nous aurons cette fois l’avantage de jouer chez nous devant notre public. A ce moment-là, nous allons prendre le jeu à notre compte tout en restant prudents. Mais avec nos arguments offensifs, nous avons tout pour battre le CSC. En plus d’avoir eu les éloges des Sanafirs, vous avez fêté en communion ce match nul avec les Chnaoua. C’était la moindre des choses. Nous avons un merveilleux public qui se déplace à chacune de nos sorties. Il était logique de partager ces moments chargés d’émotion avec nos fans qui ont joué à la perfection leur rôle de douzième homme. Et ne croyez-moi que ce n’était pas facile de donner de la voix devant 50 000 fans du CSC, qui ont fait preuve de beaucoup de fair-play, il faut le reconnaître. Après ce coup d’éclat en terre constantinoise, votre prochain rendez-vous sera face au MCO au stade du 5-Juillet. Ce ne sera certainement pas une partie de plaisir face à une équipe qui joue sa survie. A ce niveau, tous les matches sont difficiles et compliqués. Pour nous, il n’y a aucun calcul à faire. Nous devons gagner tous nos matches au stade du 5-Juillet si nous voulons terminer au minimum sur la deuxième marche du podium. Nous avons encore du temps pour préparer ce rendez-vous qui sera capital pour les deux clubs. Entretien réalisé par Tarek-Che

10

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Un trio de la Guinée pour le match ASFA-ESS

Coup de tam tam ESS

Hammar ne rate pas une séance d’entraînement
Le premier responsable du club sétifien ne rate pas une seule séance d’entraînement. Hassan Hammar s'est par ailleurs exprimé après la défaite de son équipe face à la JSMB lors de la dernière journée de championnat : «Je ne parlerais pas de l’arbitre, mais cela n'enlève en rien le fait que nous avons été mauvais. Nous ne méritions même pas de prendre le point du nul. Nous avons cadré un seul tir et nous étions en retard sur tous les ballons. Nous méritons cette défaite. Ce sont des choses qui arrivent dans une saison. Maintenant, il s’agit de se ressaisir au plus vite.»

Les joueurs avaient-ils la tête au match contre l’USMBA ?
Très certainement, car le prochain match des Sétifiens face à l’USMBA peut avoir de grosses incidences sur leur avenir et il est dans toutes les têtes. Il l’est très certainement aussi dans celle de Velud le coach sétifien. Les camarades de Belkaïd ont joué le plus mauvais match de la saison sur la pelouse du stade de l’Unité maghrébine et il y a ce choc contre l’USMBA qui pointe à l’horizon. Tout le monde a en tête cette défaite de vendredi passé et il y a comme un air de revanche dans l’air.

a commission d’arbitrage de la CAF a désigné un trio guinéen (Guinée ) pour officier ce 16 mars à Ouagadougou lors du match ASFA-ESS. La rencontre sera dirigée par Keita Yacouba qui sera assisté de Sylla Abdoulaye et Thierry Mamadou. Le quatrième arbitre étant Leo Baba.

L

Une vieille connaissance des Sétifiens
Le Guinéen Keita Yacouba a eu déjà à officier un match des Sétifiens. Ce fut lors du troisième match de poules de la coupe de la confédération africaine contre Santos, le club angolais. Les Sétifiens avaient perdu ce match (1-0) à Luanda.

les éliminatoires de la Coupe du monde 2010. Le match s’est terminé par une victoire (3-1) en faveur des Verts. Il avait ce jour-là était l’auteur d’une énorme erreur d’arbitrage en refusant un but inscrit par Antar-Yahia, alors que le ballon avait largement franchi la ligne. La suite est connue.

Un trio mauritanien pour le match retour
La commission d’arbitrage de la CAF a en outre désigné les arbitres qui auront à diriger le match retour à Sétif. Il s’agit du Mauritanien Ali Elmghaïer qui sera assisté de ses compatriotes Ouar Abderrahmane et Dya Alhassni. Le quatrième arbitre pour ce match qui se jouera le vendredi 5 avril étant Eltili Abderrahmane. Le commissaire du match sera ce jour-là le Tunisien Mourad Eddaami.

Il a arbitré le match JSMB-Olympic
Il y a de cela quelques semaines, Yacouba était en Algérie. En effet, c’est lui qui a dirigé le match qui a opposé la JSMB à l’Olympic du Niger sur la pelouse du stade de l’Unité maghrébine.

Toutes les défaites ont été suivies d’une série de victoires
Si cela peut rassurer, un tant soit peu les Sétifiens, il est utile de leur rappeler que les défaites concédées cette saison furent suivies d’une belle récolte de points. Si cela venait à se répéter pour le grand club de Sétif, ce rythme lui garantira le titre de champion. Il faut dire que Velud et Hammar avaient sensiblement haussé le ton en mettant chacun des joueurs devant ses responsabilités. L’effet a été immédiat. K.R.

Karaoui, Michak et Benkhodja resteront à Sétif
Mis à part trois joueurs, l’ensemble de l’effectif professionnel effectuera le déplacement à Ouagadougou ce mercredi. Karaoui ne sera pas du voyage car il ne dispose pas de son passeport. Pour ce qui est de l’absence de Michak et de Benkhodja, elle est plutôt due à des choix de l’entraîneur. S.B.

Yacouba avait refusé un but à Antar-Yahia lors d’Algérie-Rwanda
Ce même arbitre a officié lors de la rencontre face au Rwanda, qui a permis aux Algériens de prendre la tête de leur groupe pour

Le commissaire du match est Amrou Diouf
La rencontre sera supervisée par le Sénégalais Amrou Diouf. Ce dernier a rempli la même mission lors de plusieurs matchs où était impliquée l’ESS.

Benkhodja malade
Le portier sétifien Benkhodja s’est présenté hier au stade. Il ne s’est cependant pas entraîné. Renseignements pris, il nous dira qu’il souffre d’un mal de gorge.

Les carences mises à nu
Après le deuxième but de la JSMB, il restait certes un laps de temps assez long au cours duquel l’équipe de Sétif montrera toutes ses limites. Elle n’arrivera à aucun moment, à réellement emballer la partie et mis à part un tir lointain, les spectateurs n’ont rien eu à se mettre sous la dent. L’ESS a perdu un match qui a mis à nu toutes ses carences, et elles sont nombreuses.

Des responsabilités partagées
Tous les présents au stade de l’Unité maghrébine ont qualifié de médiocre la prestation des Sétifiens en première période. Ils n’ont que très rarement élevé leur niveau de jeu et cela durant toute la rencontre. Il n’y avait que les hommes du milieu et à un degré moindre les latéraux, qui ont émergé du lot et tous leurs efforts étaient vains car leurs coéquipiers étaient totalement hors du coup. Les défenseurs axiaux ont joué avec très peu de rigueur tactique et tout le monde faisait un peu n’importe quoi. Ils n’ont pas, par exemple, assuré, comme il devait le faire une couverture nécessaire sur les deux buts encaissés. Ce serait faire fausse piste que de faire endosser cette défaite au gardien Khedhaïria. Ce dernier a tout simplement été héroïque.

Il est certain qu’après la défaite concédée à Béjaïa, des voix se sont élevées çà et là pour, notamment reprocher à Hubert Velud de ne pas avoir aligné d’entrée de jeu certains éléments. On se rappelle que ces mêmes joueurs Tiouli et ont tous raté des séances d’entraînement lors Benabderrahmane de la semaine qui a précédé le match contre la avec le groupe JSMB. Il faut cependant savoir que depuis son Totalement remis de leurs blesarrivée à Sétif, le technicien français se veut insures, Tiouli et Benabderrahmane transigeant. Le joueur qui rate une séance d’enont repris les entraînements. Ils traînement sans une excuse jugée recevable ne ont d’ailleurs rejoint le groupe et sera pas parmi le onze de départ. Nul ne sait si effectué tous les exercices voulus la présence de ces joueurs aurait changé le sans aucun problème. cours des choses. Une chose est sûre, Velud a des principes et ils les assument. Vendredi passé, les poulains de Velud Okbi autorisé n’ont pas fait les efforts nécessaires à s’entraîner ESSpour venir menacer sérieusePour avoir rejoint le ment Si Mohamed, le gardien USMBA stage de l’EN militaire de la JSMB. Ils ont, comme à 18 heures sans en être autorisé, on dit, joué par «à coups». La ligue a rendu public Okbi a été interdit d’enIls ne se montreront menal’horaire de la rencontre traînement. Il a cepençants que sporadiquement, avancée ESS-USMBA. Celle- comme s’ils se rappelaient dant repris hier après ci se déroulera ce mardi au en avoir eu l’autorisapar moment qu’ils avaient stade du 8-Mai. Le coup un match à gagner. Tout cela tion de la part de ses did’envoi est prévu à 18 rigeants. en usant d’un jeu décousu et, heures Il pourrait sommes toutes sans grand danger pour l’adverêtre parmi Le saire.

Un immobilisme coupable
Lors des occasions que ce sont créées les joueurs de la JSMB, les défenseurs sétifiens étaient restés, soit statiques, soit incapables d’intervenir, vu leur très mauvais placement. Si Mebarki a pu scorer à deux reprises, c’est que parce que Khedhaïria, qui est exempt de tout reproche, n’a pas été protégé. En spectateurs les défenseurs de l’ESS ont laissé faire et la suite est connue. Ce même immobilisme s’est manifesté en fin de match quand un attaquant de la JSMB ratera le plus facile. Les défenseurs de l’ESS, comme d’ailleurs pratiquement toute l’équipe sont totalement passés à côté et c’est l’une des causes de la défaite de vendredi passé. S.B.

Des consignes peu (ou pas) appliquées ?
Après chaque contre-performance, la logique veut que les premiers responsables, ce sont les joueurs. Sur le tartan du stade de Béjaïa, il était facile de se rendre compte qu’aucune consigne n’a été appliquée et on jouait, un peu au petit bonheur, la chance. En première période, les joueurs de l’ESS étaient amorphes même si la rencontre s’est déroulée dans un excellent climat. Ils doivent maintenant discuter entre eux et faire en quelque sorte leur mea-culpa. Une grande partie du travail psychologique se fait à ce moment. Bien sûr, les joueurs savent très bien ce qu’il leur reste à faire pour se ressaisir. Le match contre l’USMBA est pour demain.

les dix-huit face à l’USMBA

Après s’être expliLe match qui opposera les esqué avec ses diripoirs de l’ESS à leurs homologues geants et repris les de l’USMBA débutera à 15 heures. entraînements, Okbi Cette rencontre ne manque pas pourrait être parmi d’intérêt puisque la formation les dix-huit qui auront de Sétif espère rester au à donner la réplique à contact du leader. l’USMBA. Il en est de K.L. même pour Tiouli.

match des espoirs à 15 heures

Tout n’est pas sombre
Tout n’est finalement pas sombre pour le grand club de Sétif qui en recevant l’USMBA ce mardi peut faire un grand pas vers le titre. Ce sera là une occasion pour mettre de la distance avec les poursuivants immédiat qui ont fait du sur place lors de la précédente journée. La tâche est, il faut le reconnaître, beaucoup moins ardue que celle des équipes qui auront déjà à être héroïques en allant chercher les points qui pourraient les sauver, loin de leurs bases.

Trouver la bonne formule
Pour les Sétifiens, leur destin est bel et bien entre leurs mains et mieux encore, ils peuvent se maintenir à cette place de leader de la L1, en faisant comme les autres, c’està-dire trouver la bonne formule pour gagner les matchs qu’ils auront à jouer chez eux. Le championnat sera épique pour tout le monde et si l’ESS n’arrive pas à imposer sa loi que ce soit face à des équipes mal loties ou celles qui caracolent en tête, à Sétif même, il ne lui restera que les yeux pour pleurer en cas d’immense désillusion. On est bien sûr très loin de tout cela. K.L.

La séance d’aujourd’hui à 16 heures
La toute dernière séance d’entraînement avant le match contre l’USMBA se déroulera aujourd’hui. Elle débutera à 16 heures sur la pelouse du stade du 8-Mai. K.L.

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup risqué USMA A cause des événements qui secouent le pays en ce moment

11
Mohamed Sobhi
(G.B. Al Ismaïly)

pas jouer en Egypte
quelques heures seulement de la demi-finale aller qui aura lieu demain au stade Omar-Hamadi et qui opposera l’USMA à Al Ismaily, les responsables usmistes ont saisi l’Union arabe afin de demander à ce que le match retour prévu le 2 avril soit délocalisé vers un autre pays, après les incidents qui ont éclaté avant-hier en Egypte durant lesquels le siège de la Fédération Egyptienne de Football a été saccagé puis incendié, suite aux délibérations des condamnations à mort des 21 personnes à l’origine de la boucherie de Port-Saïd. Sachant que les joueurs ainsi que les autres membres de la délégation algérienne pourraient courir un gros risque en se rendant en Egypte pour disputer le match retour, alors

Les Usmistes ne veulent

A

que la situation n’est guère rassurante, les dirigeants du club de Soustara ont décidé de faire le nécessaire afin que cette rencontre se joue dans une zone bien sécurisée. La demande ayant été faite récemment, ce n’est que lors des jours à venir que tout sera clair. Les supporters de l’USMA doivent donc prendre leur mal en patience, avant de savoir si leur club ira à Al Ismaïlia ou pas. Nous y reviendrons…

Sabry Elminiawy : «J’espère que tout rentrera dans l’ordre le plus tôt possible afin de recevoir l’USMA chez nous»
Voulant avoir son avis, le premier responsable de la barre technique du club égyptien nous a déclaré à ce sujet : «Je sais qu’actuellement, la situation est délicate, mais j’espère de tout mon

cœur que tout rentrera dans l’ordre le plus tôt possible, afin que nous puissions accueillir l’USMA au Caire. C’est une rencontre de demi-finale, il est clair que nous voudrions la disputer en Egypte, afin de consolider nos chances de qualification. Mais pour le moment, nous ne pouvons rien avancer, après tout ce qui s’est passé ces dernières heures.» Le coach d’Al Ismaily ne s’est pas arrêté là : «J’espère aussi que le championnat ne soit pas suspendu, parce que si tel est le cas, c’est nous qui serons les plus grands perdants. C’est d’ailleurs la seule compétition que nous pourrons remporter, et c’est ce qui fera un énorme bien pour le club ainsi que tout le pays.» Visiblement, ces incidents peuvent être une source de motivation pour Mohamed Homos et ses coéquipiers. Adel Cheraki

Après Mohamed Homos, c’est un autre cadre de cette équipe d’Al Ismaïly que nous avons abordé pour lui poser quelques questions à propos de la rencontre de demain face à l’USMA. Il s’agit de Mohamed Sobhi, le gardien de but de l’équipe égyptienne, qui nous a dit à propos de cette confrontation : «Ce sera une partie serrée, c’est certain. Nous allons limiter les dégâts alors que notre adversaire voudra marquer le maximum de buts. C’est ce qui rendra ce match très disputé. Personnellement, j’ai confiance en mes coéquipiers. Je sais que nous pourrons surprendre notre adversaire. Nous avons les moyens de le faire et nous nous donnerons à fond pour refaire le coup de 2009. Battre l’USMA en aller et au retour ? Oui, ça nous tente.»

«Tout pour refaire le coup de 2009»

Hier, séance de décrassage
Au lendemain de leur match face à l’USMH, les joueurs de l’USMA se sont présentés au stade Omar-Hamadi pour effectuer une séance de décrassage à laquelle étaient concernés ceux qui ont participé au derby algérois de la 23e journée du championnat. Les autres éléments se sont entraînés le plus normalement du monde.

Le coach a eu un tête-à-tête avec Gasmi
Rolland Courbis, le premier responsable de la barre technique, a eu un tête-à-tête avec Ahmed Gasmi, à la sortie du vestiaire, après la fin du match face à l’USMH. Les deux hommes ont échangé une discussion qui a duré une dizaine de minutes durant laquelle le technicien français a dû sûrement faire quelques reproches à Gasmi et lui donner aussi quelques conseils, avant le match de demain face à Al Ismaïly. M. Z.

Le siège de la Fédération égyptienne de football incendié

Khoualed

«L’équipe d’Al Ismaïly n’est plus celle de 2009»
Necer Eddine Khoualed a été l’un des joueurs que nous avons approché, après la fin du derby algérois de la 23e journée ayant mis aux prises l’USMA avec l’USMH, au stade 5juillet. Le défenseur central, qui a répondu favorablement à notre sollicitation, nous parle dans cet entretien qu’il nous a accordé de ce match disputé samedi, mais aussi de ce mardi face à Al Ismaïly. Une équipe qu’il a eu la chance d’affronter en 2009. Ecoutons-le !

Courbis

«La deuxième place est encore jouable»

Tout d’abord, une analyse à propos du derby qui vous a opposé à l’USMH ? Ça n’a pas été un match facile à gérer pour nous. C’est tout a fait normal, du moment que nous nous sommes donnés à fond, il y a quelques jours, pour espérer battre cette même équipe, afin d’arracher un billet pour les quarts de finale de la coupe. Depuis quelques semaines, nous ne cessons d’enchaîner les matchs, nous avons donc senti nos jambes un peu lourdes et du coup, nous avions du mal à montrer notre vrai visage. En plus de la fatigue qui nous a joué un mauvais tour, il y a eu aussi l’état de la pelouse qui n’a fait que nous compliquer un peu plus la tâche. Vous vous êtes neutralisé, mais ce résultat n’arrange ni vous ni votre adversaire du jour… Nous aurions voulu nous imposer pour la seconde fois en quatre jours, mais au final, nous n’avons pas pu trouver la faille, tout comme notre adversaire. Que vouliezvous que je vous dise ? Ce résultat ne nous arrange pas, seulement nous allons continuer à nous battre. Il reste sept matchs à jouer. Nous sommes à cinq points du deuxième, tout demeure possible. Ça sera dur de finir derrière le champion, mais le fait de le savoir ne change rien parce que notre détermination de bien finir l’exercice actuel n’a pas changé. Vous allez jouer ce mardi, face à Al Ismaïly. En étant l’un des deux joueurs de l’effectif actuel à avoir affronté cette équipe en 2009, qu’avez-vous à nous dire à son sujet ? Al Ismaïly a changé, ce n’est plus la même équipe que nous avons affrontée en 2009. Tout comme l’USMA, il y

a eu des changements. J’ai suivi leur match contre le CRB, et ça n’a pas été difficile pour moi de tirer un constat. Cette équipe égyptienne n’est plus celle de 2009, mais ça reste un grand club et les grands ne meurent jamais. Je pense qu’il faut se méfier d’Al Ismaïly quand même, mais trop les respecter serait une erreur. Il faut savoir les bousculer et tenter de marquer le maximum de buts sans en encaisser, bien sûr. En Coupe d’Algérie, vous défieriez le NAHD en quarts. Qu’avez-vous à nous dire à propos de ce tirage ? Le fait d’affronter une équipe de Ligue 2 ne veut pas dire que la qualification est déjà acquise. Un match de coupe a souvent réservé des surprises, il va falloir faire preuve de vigilance pour éviter toute mauvaise surprise. Vu votre parcours, il y a une possibilité d’affronter le MCA en finale… Il ne faut pas danser plus vite que la musique, pour le moment nous n’avons pas joué ce match contre le NAHD. Nous ne sommes pas en finale et le Mouloudia aussi, mais s’il y a une possibilité, bien sûr que nous voudrions les croiser, afin de prendre notre revanche. Ce sera magnifique de les battre en finale de la Coupe d’Algérie, mais il va falloir nous qualifier d’abord. Entretien réalisé par Adel C.

Comme après chaque fin de match, le premier responsable du staff technique usmiste a répondu aux questions des journalistes, affirmant au passage que «la deuxième place est encore jouable», avant d’ajouter : «Le match nul nous a compliqué la vie, mais il ne faut pas oublier qu’il reste sept matchs. Nous ne sommes qu’à cinq longueurs de l’USMH, ce n’est pas impossible mais ce sera dur de réduire l’écart et leur chiper cette place.»

«Il faudra bien récupérer de notre fatigue»
Comme ses joueurs ne cessent d’enchaîner les matchs, le Marseillais a parlé également de leur état physique : «C’est difficile de gérer une telle période où les matchs s’enchaînent. La fatigue est notre adversaire majeur, mais nous allons mettre en place un programme de récupération pour que les joueurs puissent retrouver leurs forces. Pour commencer, nous allons opérer quatre changements face aux Egyptiens, tout en espérant qu’ils porteront leurs fruits», a-t-il dit.

«Concernant la coupe, je dois dire que nous voulons la gagner»
Courbis, et pour finir, a encore parlé de la Coupe d’Algérie, après avoir été interrogé : «Je n’ai rien à dire à propos du tirage au sort. Tout ce que je peux dire par contre, c’est que nous voulons remporter cette compétition et nous allons faire tout notre possible pour aller le plus loin possible.» Les Nahdistes sont donc prévenus.

Y. K.

12

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

PUB

Le Buteur du 11-03-2013

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup franc CRB

13 Les joueurs essoufflés
Les joueurs du CRB ont éprouvé beaucoup de peine sur le plan physique à terminer le match d’avant-hier face à la JSK. Tellement fatigué, le défenseur Hakim Khoudi ne pouvait plus courir et a été remplacé par Smaïl Kherbache dans les dix dernières minutes de jeu. Il faut dire que la fatigue a eu raison sur la volonté des joueurs qui ont fourni beaucoup d’efforts lors des dernières semaines. Ce que l’entraîneur Bouali craignait depuis un moment s’est finalement produit. Ses protégés sont tout simplement carbonisés. La fraîcheur physique leur a fait défaut lors de la rencontre face à la JSK où ils ont failli perdre le match dans les ultimes moments. L’entraîneur Bouali ne cessait d’évoquer le problème de la forme de ses gars à l’issue de chaque rencontre en se focalisant sur la récupération. Les Belouizdadis sont en train de payer les frais de leur mauvaise préparation. Les joueurs ont été tous unanimes à dire qu’ils n’ont pas fait de préparation à la hauteur au début de la saison sous l’ère d’Arena. Idem pour le mercato hivernal où ils ont entamé une grève et n’ont fait qu’un regroupement de quatre jours. «La préparation se fait à l’avance. Ce n’est pas une piqûre qu’on injecte aux joueurs. Tout le monde sait qu’ils sont mal préparés, il faut faire avec», fait remarquer Fouad Bouali. Après un début tonitruant los de cette phase retour, le Chabab cale et fait sur place au classement alors qu’il avait une opportunité de jouer une place sur le podium. Les joueurs ont puisé dans leurs dernières ressources et n’ont plus de jus, semble-t-il. La fin de la saison sera laborieuse pour les Rouge et Blanc.

Bouali défend Slimani
e Chabab de Belouizdad n’a pas profité de l’occasion de la réception de la JSK avant-hier sur son terrain pour renouer avec le succès en championnat et ajouter trois points à son capital. Après une défaite contre le MCA, le Chabab a enchaîné avec un autre semi-échec en championnat. Une contre-performance qui n’a pas plu aux supporters belouizdadis, qui n’ont pas cette fois-ci accepté que leur équipe concède un autre nul à domicile. Si les gars de Laâquiba ont été applaudis malgré le nul à domicile face au CSC et la défaite contre le Mouloudia d’Alger, ce n’était pas le cas avant-hier devant la JSK. Les supporters des Rouge et Blanc ont déversé leur colère sur les joueurs même pendant le match en les insultant. Plusieurs comme Billal Benaldjia, Abdat, Herkat, Rebih et Slimani, qui a raté un penalty, ont entendu des vertes et des pas mûres pendant et après le match. Ce qui n’était pas du goût des joueurs, mais aussi de l’entraîneur qui n’a pas caché sa colère envers la réaction violente du public. Fouad Bouali a tenu à défendre ses poulains, qui n’ont jamais triché sur le terrain, selon lui : «Les joueurs sont épuisés et cela fait un moment qu’on s’attend à cela. Malgré tout, les joueurs sont présents et ont fait un bon match où on pouvait gagner, mais perdre aussi à la fin. Ces gens-là (ceux qui ont insulté les joueurs, ndlr) doivent comprendre que les joueurs ne sont pas des machines. On a joué beaucoup de matches ces derniers jours. La programmation ne nous a pas épargnés, on ne nous a reporté aucun match. Les joueurs ont fait un bon parcours, au lieu de les encourager, on les insulte. Ce n’est pas de cette façon Gana : «Il faut qu’on aide le club.» Les supporters aller de l’avant» étaient en colère contre leur buteur qui Interrogé sur le dernier résula raté un penalty avant-hier face à la tat de son équipe face à la ehdi Benaldce à la JSK, M équipe a été JSK alors que le score était de 1 à 1. i passé fa JSK, le président du Chabab Fouad Bouali a défendu son attadoit car son joli but samed Auteur d’un son exploit comme il se Mokdad. «J’ai certes Azeddine Gana rétorque : quant, à l’instar de tous ses joueurs. de uré on vo «Il est vrai qu’on a perdu jia n’a pas sa omicile suite à l’égalisati c direct. Sur le coup, j’étais «Comme je l’ai toujours dit, Slimani àd pfran accrochée deux points à domicile, mais à un coup r avec les su représente les couleurs nationales, on au but grâce score et le fête de goût, marqué un be content d’avoir ouvert le il ne faut pas faire tout un ent doit l’encourager au lieu de l’insulter t a pas vraim ch et peu naturellemen le score final, mon but n’ gner ce mat plat. Nous devons oublier ce ou le critiquer à chaque fois. Cela ne ga porters. Vu J’aurais aimé e victoire peut pas arranger les choses, bien au match et aller de l’avant. Il a pas gagné. On aurait aimé offrir un usepuisqu’on n’ reste beaucoup de matches à contraire, on lui met de la pression suppléie, malheure i qui marque. importe celu ters et leur donner de la jo n se rattradisputer et beaucoup de points mentaire», regrette-t-il. ’o à nos suppor fut pas le cas. J’espère qu sont mis en jeu.» N. B. a-t-il. ment ce ne n match», dir ans le prochai pera d

«On doit l’encourager au lieu de l’insulter»

L

jia M. Benald n’a «Mon but ût» pas de go

Un repos qui tombe à pic
La prochaine journée de championnat aura lieu mardi 19 mars au lieu de samedi prochain. Le Chabab se rendra à El Eulma pour affronter le MCEE local pour le compte de la 24e journée de la Ligue 1. Une occasion pour les gars de Laâquiba qui souffrent énormément de la fatigue de souffler un peu et récupérer leurs moyens physiques. Les camarades d’Ammour espèrent être plus frais pour le prochain match où ils auront à cœur de se rattraper de leur semi-échec contre la JSK. N. B.

«Tout le monde doit aider le club»

Le premier responsable du Chabab n’a pas omis de lancer un appel à tous les amoureux du club afin qu’ils soient derrière leur équipe dans les moments difficiles : «Ceux qui aiment le club doivent tous se mobiliser pour l’intérêt du CRB. Nous nous sommes entendus avec le bureau du CSA sur tout pour essayer d’emmener le club à bon port, mais certaines personnes veulent s’en mêler des affaires de la société.»

Chouih : «Ce n’est pas la fin du monde !»
Quel commentaire faites-vous sur ce match nul face à la JSK ? On s’attendait à l’avance à ce que le match soit difficile. Ce qui était le cas. Cela dit, nous sommes satisfaits de notre rendement sur le terrain. Les joueurs ont donné tout ce qu’ils ont pour gagner. Le résultat n’a pas suit. Ce n’est pas la fin du monde ! Tout le monde se plaint de la fatigue, peut-on s’attendre au pire dans les prochains jours ? Je pense que le plus difficile est en effet à venir. Les joueurs sont vraiment fatigués. Cela fait un moment qu’on joue samedi et mardi, on est épuisés. Tout le monde sait que nous n’avons effectué une bonne préparation au début de saison alors qu’on s’est arrêtés pendant une semaine à cause des problèmes que connaissait le club. Tout ça a influé sur la forme des joueurs. Après un bon début en championnat lors de la phase retour, votre équipe a connu un peu de recul ces derniers temps, un commentaire ? Nous avons réalisé de bons résultats lors de la phase retour. Nous avons fait une belle remontée au classement dans les cinq premiers matches grâce à la volonté des joueurs. On a été soumis par la suite à un programme chargé puisqu’on jouait sur trois fronts. On livrait pratiquement trois matches en une semaine. On ne peut tenir le coup sachant qu’on n’est pas préparés physiquement pour un rythme pareil. Ce qui explique un peu la régression des résultats. Cela dit, on est toujours bien classés. La prochaine journée se jouera mardi le 19 mars, vous devez avoir le temps de vous préparer pour le prochain match, non ? Tout à fait, on a bénéficié de trois jours de repos, ce qui n’est pas arrivé depuis un moment où on n’avait pas suffisamment de temps de récupérer tellement on enchaînait les matches. Ce repos nous fera du bien, on en a tant besoin. J’espère qu’on reviendra plus forts. Comment voyez-vous le prochain match face au MCEE ? C’est un déplacement difficile. Nous savons que notre mission sera de plus en plus compliquée avec des équipes qui jouent soit le haut du tableau soit le maintien. C’est le cas du MCEE qui a besoin des trois points pour sa survie parmi l’élite. Mais nous allons nous rendre là-bas pour essayer de revenir avec un résultat probant pour nous rattraper de notre semi-échec face à la JSK. Les supporters n’ont pas caché leur mécontentement aujourd’hui, un commentaire ? On aurait aimé leur offrir une victoire bien évidemment et nous avons fait de notre mieux pour le faire. Mais la réussite n’était pas de notre côté. Ils doivent toutefois comprendre que nous ne sommes pas en train de tricher, on défend les couleurs du club de notre mieux. Entretien réalisé par N. B.

Trois jours de repos
Le staff technique du CRB a accordé trois jours de repos à ses joueurs à l’issue de la rencontre de samedi passé contre la JSK. La reprise des entraînements est prévue pour mercredi pour préparer le prochain match contre le MCEE programmé pour mardi 19 du mois en cours. Une occasion pour les joueurs qui résident hors d’Alger de passer quelques jours auprès de leurs familles.

14

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup direct JSMB

Les Béjaouis se mettent
à l’heure africaine

Derrag souffre d’une forte angine sa Après avoir retrouvé
forme, car rétabli de sa blessure, l’attaquant de la JSMB, Mohamed Derrag, qui a joué la majorité des dernières rencontres de son équipe, risque de rater la préparation, en prévision du prochain match face à l’Asante Kotoko. Souffrant d’une forte angine, le joueur, qui ne s’est pas entraîné dans la journée, a été laissé au repos. Il devra donc attendre sa guérison totale, avant de reprendre le travail avec le groupe, demain en principe.

D

ésormais, les Béjaouis vont se consacrer sur la préparation de leur prochaine sortie face à l’Asante Kotoko, en Ligue des champions africaine, ce vendredi à 19h. A peine remis de leur relâche, les camarades de Mebarki vont passer aux choses sérieuses avec un programme très étudié par le driver béjaoui. Le staff, conscient de l’importance du match qui opposera son équipe à la formation ghanéenne, veut réunir toutes les conditions durant cette semaine pour essayer de mobiliser ses troupes pour cette rencontre. Le coach Solinas a sûrement décelé quelques imperfections, après la dernière rencontre disputée en championnat et a profité de ce temps et de celui qui reste pour parfaire la cohésion et les automatismes de son groupe, afin d’être plus performant. Ce qui pourrait lui permettre de faire bonne figure, réussir ce match aller et décrocher la qualification à

Béjaïa contre cette bonne équipe de l’Asante, avant même le déplacement à Kumasi pour le match retour.

pour affronter les Ghanéens de l’Asante Kotoko.

Les joueurs gonflés à bloc
Plus que quatre jours avant la rencontre de ce vendredi face aux Ghanéens, les poulains de Gianni Solinas se préparent dans une ambiance bon enfant, en espérant enchaîner les résultats positifs, après la dernière performance réalisée face à l’ESS à Béjaïa et qui a permis au groupe de reprendre confiance. Les entraînements se déroulent sous le regard de quelques fidèles supporters venus suivre de près leur équipe favorite. C’est donc le soulagement total chez les Béjaouis qui a été remarqué lors de la séance de la reprise hier dans la matinée. Les partenaires du capitaine Zeghli se sont libérés psychologiquement et préparent désormais leur prochain rendez-vous sans aucune pression

Ils veulent refaire le coup de l’OFC
Très performants contre le leader, les Béjaouis comptent toutefois rester sur la même dynamique victorieuse, à l’occasion de leur prochaine sortie en Ligue des champions africaine, ce vendredi, eux qui sont décidés à réaliser le meilleur résultat possible, soit une belle et large victoire afin d’assurer la qualification pour le prochain tour, avant même le match retour qui se jouera dans trois semaines à Kumasi. Une mission qui s’annonce très difficile pour la formation béjaouie. Toutefois une qualification reste à la portée de Zafour. Cela dit, les Béjaouis doivent rester vigilants et prendre au sérieux leur vis-à-vis du jour. Les joueurs veulent faire de leur mieux pour refaire le coup de l’OFC et réaliser une belle victoire.

Travail léger jusqu’au jour du match
En attendant cette confrontation, le staff technique aura encore quelques jours devant lui pour préparer cette empoignade et c’est pour cette raison qu’il veut mettre à profit cette semaine. Le coach a programmé donc cinq séances dans la matinée. C’est dire que les joueurs ne vont pas être soumis à une charge élevée durant la semaine. Le staff technique va donc apporter les correctifs nécessaires afin d’éviter un surmenage à quelques encablures de cette rencontre. Il n’a pas hésité à tenir une réunion avec ses joueurs comme d’habitude afin de leur expliquer certains détails qui semblent leur échapper sur ce plan. Il veut surtout mettre tout le monde dans le bain en prévision de ce match qui s’annonce d’ores et déjà palpitant pour les joueurs de la JSMB qui devront toutefois assurer le meilleur score possible. S. A.

«J’espère me rétablir d’ici le jour du match»
Interrogé par nos soins avanthier soir, Mohamed Derrag a tenu à nous dire que son angine l’a mis à plat et qu’il ne pouvait même pas s’entraîner avec ses coéquipiers. A ce sujet, il dira : «Au moment où je vous parle, je suis chez le médecin. J’ai la gorge enflée. Je ne peux même pas avaler de l’eau ou autre chose. Je souffre d’une forte angine qui m’a provoqué de la fièvre ces deux derniers jours. Donc, j’ai demandé à l’entraîneur de me libérer pour aller voir un médecin et me soigner convenablement. Pour le moment je suis toujours fatigué mais j’espère me rétablir d’ici au jour du match face à l’Asante que nous devons gagner pour assurer la qualification chez nous», a-t-il dit.

«Attention, l’Asante sera plus dur que l’OFC !»

Solinas prévient

Zafour réintègre le groupe

L

es partenaires de Nassim Boukmacha ont repris, hier dans la matinée, le chemin de l’entraînement avec en ligne de mire la rencontre face à l’Asante programmée pour ce week-end, à Béjaïa. Un rendez-vous que les Béjaouis comptent négocier favorablement et confirmer leur dernier succès en championnat face à Sétif. Comme d’habitude, le coach Solinas a profité de cette première séance de la semaine pour réunir ses poulains. Le coach de la JSMB est revenu avec ses hommes sur les matches précédents. Par la suite, il a expliqué à ses joueurs le programme de cette semaine. Vigilance et lucidité sont de mise chez l’entraîneur Solinas qui fait tout pour calmer les ardeurs de ses joueurs.

«Oubliez la victoire face à Sétif !»
«Il faut surtout oublier dès aujourd’hui le match face à l’ESS. Il faut faire très attention et garder les pieds sur terre. La dernière victoire que nous avons réalisée, nous l’avons cherchée et surtout provoquée car nous étions conscients que nous avions des moyens technico-tactiques à faire valoir et à conjuguer. Toutefois, cela ne reste qu’un petit épisode du long et difficile parcours qui nous attend», commença-t-il par prévenir ses poulains, insistant et répétant à plusieurs reprises afin que ses capés gardent les pieds sur terre.

«Restez concentrés sur le match contre l’Asante !»
Le driver béjaoui enchaîne sur un ton grave face à des éléments

Ayant fait l’impasse sur les deux dernières rencontres de son équipe face à l’Olympique FC du Niamey et très attentifs aux soucis du coach : «Il faut surtout se l’ESS en chamconcentrer sur le prochain match en championnat face pionnat,à cause à l’Asante Kotoko que nous allons préparer sérieusede sa blessure au ment, car c’est un match très difficile pour nous et mollet contractée même pour eux. C’est un match très important. lors du match face Donc il faut surtout rester attentifs et au MCEE, l’axial et La l’heure est surtout à la concentration et capitaine de la JSMB, aussi au travail que nous allons efpréparation Brahim Zafour, qui a déjà fectuer durant toute la sedu match face à entamé les soins, se sent maine.» beaucoup mieux. Le l’Asante a débuté hier «Les Ghanéens A l’issue de la dernière rencontre qu’ils joueur a passé un ont perdu une contrôle médical qui ont jouée, les Béjaouis n’ont eu droit qu’à seule fois en une seule journée de repos. C’est hier dans la lui a révélé sa guérimatinée à 10h que les coéquipiers de Mebara- son totale. Une nouchampionnat» kou ont repris le chemin de l’entraînement, au velle qui lui a permis Solinas n’a pas hésité stade de l’Unité-Maghrébine pour préparer de reprendre le traaussi à prévenir ses leur match aller du second tour de la Ligue vail hier dans la matijoueurs : «Lors du premier née avec le groupe. des champions contre le l’Asante Kotoko tour, on a pu gagner notre Zafour a participé à du Ghana, un match qui se jouera venpremier match à Béjaïa et on toute la séance sans resdredi prochain, sur la pelouse du a même tenu en échec l’équipe sentir la moindre douleur, stade de l’UMA, à partir de 19h. nigérienne chez elle. Tout cela, ce qui confirme donc sa c’est du passé. Notre prochain adverguérison. saire est plus coriace. Cette équipe n’a Il reprendra sa place perdu qu’un seul match sur les 17 matches joués en chamCinq joueurs ce vendredi pionnat. Cela ne veut pas Après deux semaines d’absence, manquaient dire qu’on n’a aucune Zafour pourra enfin renouer avec à l’appel chance dans cette renla compétition officielle, dès ce Cette première séance de la semaine vendredi, face à l’Asante Kotoko. contre, mais on doit était caractérisée par la présence de tous Le capitaine de la JSMB remquand même faire enles titulaires. Mis à part donc Derrag, core plus d’efforts», placera Moussa Coulibaly qui Hannachi, Dembri, Mehamaha et Megatli, n’est pas concerné par le match prévient-il. La disle reste de l’effectif a répondu présent. Soli- de la Ligue des champions, cussion a été frucnas dispose désormais de presque tous les dans l’axe de la défense. Au tueuse, franche et éléments qui ont joué le dernier match traduit toute la grand soulagement du coach, le face à l’ESS. C’est une occasion donc confiance qui règne retour de son capitaine tombe à pour le coach de la JSMB d’avoir tout pic afin de pallier cette absence dans ce groupe au vu son effectif sous la main, afin de le des visages et des sentide taille qui pourrait influer sur préparer durant cette semaine ments très optimistes et le rendement de la défense lors du pour la rencontre de ce responsables que dégaprochain match. week-end. geaient les joueurs à leur sorS. A. tie des débats pour entamer la séance d’entraînement. S. A.

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup franc JSMB

15

Zerrara : «Titulaire ou pas, je respecte les choix du coach»
Avec du recul, quelles sont vos impressions sur la victoire acquise face à l’ESS ? Le rencontre a été très difficile. Il faut avouer qu’on a rencontré beaucoup de difficultés, avant d’avoir remporté cette partie. L’équipe de l’ESS, qui pratique un bon football, nous a posé beaucoup de problèmes. Dieux merci, on a su comment réaliser l’essentiel, en arrachant les trois points mis en jeu. Dans l’ensemble, on a réalisé un bon match. Je pense que notre victoire est méritée. Il faut signaler qu’on a fait preuve d’une grande solidarité tout au long de la partie. On y a cru jusqu’au bout et on a réussi à récolter les fruits de nos efforts. On suppose que ce succès vous a fait beaucoup de bien… C’est une victoire qui fera beaucoup de bien au groupe, quand on sait qu’il s’agit de notre première victoire en championnat depuis trois mois. Ce succès ainsi que la dernière qualification en Ligue des champions nous ont mis beaucoup en confiance pour la suite du parcours. Pourvu que cela dure encore pour notre équipe qui ambitionne d’assurer le maintien en Ligue le plus vite possible. Vous les joueurs avez fait un grand match par rapport aux dernières journées… Le secret de notre réussite face à l’ESS était la détermination et la volonté farouche des joueurs qui ont juré de battre cette équipe et procurer de la joie à nous supporters qui se sont déplacés en masse pour nous soutenir. Heureusement que cette détermination et cette volonté ont été suffisantes pour gagner ce match très important pour nous. Peut-on dire que vous êtes capables de continuer sur cette bonne voie ? Je pense qu’on a les moyens de continuer sur cette voie, mais je pense aussi que ce n’est la peine de s’enflammer. Certes, c’est une victoire qui fera beaucoup de bien au groupe, mais il ne faut surtout pas oublier qu’on n’a pas encore assuré notre maintien. Donc, on doit prendre nos mesures dès maintenant. Pensez-vous déjà au prochain match face à l’Asante Kotoko ? Je crois que l’euphorie engendrée pas la victoire acquise face à l’ESS doit être oubliée. Maintenant, nous nous concentrons sur le prochain match de Ligue des champions. On est tous conscients que ce match sera difficile. Toutefois, j’estime que nous avons les moyens et les atouts pour battre cette équipe. Ça ne sera pas facile, il est vrai, mais on fera tout pour assurer le meilleur score possible chez nous, avant le match retour. Revenons maintenant à vous ; lors du dernier match, le coach a décidé de vous reléguer sur le banc, un commentaire ? Je n’ai rien à dire à ce sujet. Je ne suis pas ici pour commenter les choix de mon entraîneur. Je me suis absenté durant les premières séances de travail de mon équipe lorsque j’étais en France au chevet de mon père malade, donc je pense que c’est logique que le coach choisisse les plus en forme. Il n’y a aucun souci. Je suis un professionnel et donc je me dois de respecter les décisions du coach qui est le seul maître à bord dans la question du choix des joueurs. En parlant de votre père, quel est son état de santé ? C’est vraiment très gentil de votre part de s’inquiéter pour lui. Pour le moment, je peux vous dire que son état s’est beaucoup amélioré. Dieu merci. Chose qui m’a permis d’ailleurs de revenir à Béjaïa et participer au dernier match face à l’ESS. Lors de ce match, en seconde période, j’ai tout fait pour inscrire un but et le lui dédier, dommage. Peut-être que ce sera pour la prochaine fois, inch’Allah. S. A.

Il a quitté la clinique, hier, après un dernier contrôle

Comme annoncé par nos soins, l’arrière droit de la JSMB, Amine Megatli, qui s’est rendu à Tunis jeudi dernier, s’est fait opérer avec succès, avant-hier, par le Dr Trabelsi. Plusieurs jours après avoir contracté cette blessure, Amine a eu le genou enflé. L’IRM qu’il a effectuée, il y a quelques jours à Alger, a détecté une hémarthrose. Ce qui a nécessité une prise en charge médicale sur place. Avant-hier, le joueur a été examiné par le professeur Trabelsi qui a procédé à une ponction évacuatrice du sang du genou de Megatli, un autre traitement qui a soulagé le joueur de ses douleurs. Toutefois, après cette petite chirurgie, le médecin lui a prescrit un mois et une semaine de repos, soit cinq semaines en tout, avant de reprendre la course.

Megatli indisponible cinq semaines

Il ratera les 4 prochains matchs de son équipe
Pour ce qui est du retour de Megatli à la compétition, il est utile de dire qu’il ne se fera pas dans l’immédiat. Le joueur devra faire l’impasse sur au moins quatre matchs de son équipe. En plus des rencontres face au CABBA et le CAB en championnat, Megatli devra louper aussi les deux confrontations en aller-retour contre l’Asante Kotoko en Ligue des champions. Même s’il a été rassuré par le professeur Trabelsi sur son cas qui ne suscite plus d’inquiétude, ce dernier a souhaité que le joueur repasse une autre fois l’IRM dans quelques jours et retourne à Tunis pour être examiné.

Il entamera sa rééducation aujourd’hui
Amine Megatli, qui est rentré chez lui, hier à Médéa, après avoir subi une intervention chirurgicale, entamera aujourd’hui sa rééducation qui s’étalera sur deux semaines, suivant un programme bien précis qui lui sera élaboré par un spécialiste en la matière. Dès aujourd’hui, le joueur aura du renforcement musculaire au menu, ainsi que d’autres séances de soins, à raison d’une séance par jour. Ce programme élaboré par le staff médical s’étalera sur deux semaines, voire une vingtaine de jours au maximum. Par la suite, Amine sera autorisé à reprendre les entraînements avec son équipe, tout en poursuivant les séances de musculation, afin qu’il puisse retrouver tous ses moyens. S. A.

ASO
Un fair-play total
Contrairement au derby d’Oran, celui de Tlemcen s’est déroulé dans un fair-play total, comme d’habitude. Ces deux équipes se sont d’ailleurs séparées sportivement, où le respect mutuel régnait durant et après la rencontre, ce qui a facilité le travail au trio arbitral. Ce match a aussi enregistré une bonne initiative de la part des supporters de l’ASO, lesquels ont honoré Zaoui et Boudjakdji, en début de match, un geste qui a énormément touché le capitaine des Tlemcenéens.

Zaouche a terminé la partie blessé
Mohamed Zaouche a eu beaucoup de courage dans ce match, après avoir été victime d’une mauvaise chute en première mi-temps, en se blessant à la main droite. Après la pose du plâtre américain à la pause citron, Zaouche subira lui aussi des examens, tout en marquant sa présence au prochain match.

Nasri : «On ne fera plus
Une autre grande victoire, n’est-ce pas ? C’est vrai, on a réalisé une bonne opération aujourd’hui, car on voulait nous racheter de notre élimination. On a joué avec nos réels moyens, et cela a donné une belle image de notre football. Même l’adversaire n’était pas mal du tout, mais on a su comment gérer le match et le tuer. Vous avez inscrit deux buts en cinq minutes. Cela était-il dû à votre envie de gagner ou c’était les consignes de l’entraîneur ? Les deux, on savait qu’avec un score vierge, l’adversaire pouvait nous créer des problèmes, c’est pour cette raison qu’il fallait agir vite pour prendre l’avantage. Notre grande envie de marquer s’est vite manifestée et nous avons emballé le match dans les dix premières minutes, le plus dur a été alors fait. C’était un troisième sans-faute pour l’équipe, n’est-ce pas ? Effectivement. Le match d’El Harrach était le déclic tant attendu, et depuis, l’équipe va mieux. A présent, les joueurs sont plus concentrés et plus confiants, on ne prend plus de buts et notre efficacité augmente de match en match, ce qui prouve que l’équipe progresse. Vous aussi, vous avez progressé… J’avoue que je me sens mieux depuis quelques matches. La

marche arrière»
compétition et les bons résultats m’ont fait le plus grand bien, notamment sur le plan technique et mental. La confiance de l’entraîneur est un facteur primordial pour chaque jeune joueur, qui lui permettrait d’émerger en ayant plus de confiance, et mes prestations me libèrent encore plus. L’équipe s’éloigne petit à petit de la zone dangereuse. Pensezvous que le plus dur a été fait ? Pas encore, il ne faut surtout pas crier victoire, car il nous reste des matches très difficiles où de bons résultats s’imposent. Mais c’est de bon augure et l’équipe est lancée définitivement. A présent, il suffit de garder la cadence et surtout éviter les défaites pour respirer mieux. Comment voyez-vous le prochain match face à Batna ? Tout le monde sait que le CAB est lanterne rouge, donc, il essaiera de se sauver de la relégation. Ainsi, il est contraint de tout faire pour gagner la partie. Ça sera l’un des matches les plus difficiles pour nous, mais on garde la concentration, tout en restant confiants. D’ailleurs, on aura largement de temps pour préparer comme il se doit ce match, afin de réaliser un bon résultat, car l’ASO ne reviendra plus marche arrière. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Est de 8 pour Messaoud !
Mohamed Messaoud a encore frappé fort samedi, pour la troisième fois successive en championnat, ce qui prouve qu’il a retrouvé son réel niveau. Il en est à son huitième but cette saison, et reprend parmi les meilleurs buteurs de l’année. D’ailleurs, il pouvait même inscrire un neuvième, mais il a raté une occasion en or, à six minutes de la fin de la partie.

Reprise ce soir

Le groupe reprendra le travail, demain soir, à 18h. Benchouia a octroyé un jour de repos à ses joueurs. La reprise se fera aujourd’hui, avant de passer le lendemain au biquotidien, pour préparer le match de Batna. Le coach compte aller loin, en gardant cette bonne passe, tout en concocFarhi, le plus heureux Le jeune Farhi Ayoub, qui a été promu en tant un programme riche à ses seniors lors de cette phase retour, a pu ins- joueurs, lesquels doivent continuer sur leur lancée. crire ses premiers buts en championnat, cette saison. Ainsi, il était le plus heureux, surtout que ses deux consécrations ont perMerzougui, mis à l’équipe d’assurer les trois points du la surprise match et lui ouvriront certainement les portes pour devenir le successeur de Soude Benchouia dani au sein de la formation chélifienne. Le jeune Ahmed Merzougui a été incorporé par Benchouia à dix minutes de la fin de la Des examens médicaux partie, après le troisième but pour Gharbi Sabri Gharbi a dû faire, aujourd’hui, des de Messaoud. Les supporters en étaient surpris, car pluexamens approfondis sur sa blessure à la sieurs d’entre eux ne l’ont pas cheville, laquelle l’a contraint de sortir en reconnu, car ce fut sa première première mi-temps en cédant sa place à apparition en seniors. Ce jeune Sellama. A première vue, cette blessure devra le priver du match contre Batna, sur- était très heureux, surtout que sa participation lui donnera tout que le médecin lui a prescrit quatre jours de repos. Benchouia devra trouver un plus de confiance pour l’avenir. autre élément pour le remplacer lors de la prochaine sortie de l’équipe.

16
Belkaroui : « La chance nous a tourné le dos »
“Nous avons parfaitement préparé cette rencontre. Après notre défaite en coupe, on était venus pour prendre notre revanche. Comme vous l'avez constaté, nous avons parfaitement entamé la partie. On a même réussi à se créer plusieurs occasions. Malheureusement, il n'y avait pas de finition. Ça arrive, des fois on domine et on ne gagne pas. On demande pardon à nos supporters qui nous ont soutenus ces derniers jours, ils méritent la note complète. Je profite de cette occasion pour leur présenter des excuses pour la défaite en coupe contre l’USMA. Aujourd’hui, on a tout fait pour se racheter et leur faire plaisir, malheureusement, la chance nous a tourné le dos. »

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil USMH

et aucun but inscrit

360 minutes

JSS
Saoura prend option pour le maintien
Dans un match qui s’annonçait difficile pour les gars de Saoura, ces derniers ont su comment s’en sortir devant une équipe ambitieuse, le CA Batna. Ce club était venu à Béchar pour revenir avec un point, mais il était tombé sur une équipe de la JSS très volontaire et qui voulait elle aussi la victoire afin de soigner son capital points et, par la même occasion, franchir un grand pas vers le maintien en Ligue 1 professionnelle. Il a fallu quatre minutes de jeu pour voir Camilo ajuster une tête que le gardien visiteur Babouche capte, non sans grande peine. A la 10’, une première action pour les locaux, sur un contre de Beljdilali, Terbah sans hésitation met le ballon au fond des filets et ouvre la marque pour son équipe. C’est le délire dans les tribunes et à trois minutes de la fin de la première mi-temps, une erreur de marquage dans la défense de Batna, Bakayoko aurait pu ajouter un deuxième but. La première période s’acheva, donc, sur le score d’un but à zéro en faveur des locaux. Toutefois, les Batnéens n’ont pas réussi à revenir dans le match, c’est le contraire qui s’est produit. Que dire de plus sur cette jeune équipe de la JSS, sinon que c’est une équipe qui a retrouvé son football. Face à Batna, l’équipe a fait un grand match et même étouffé les camardes de Mani Sapol dans la majeure partie de la rencontre. Ainsi, c’est l’adversaire qui est allé ajouter un deuxième but par Beldjilali qui, d’un tir puissant sur une balle arrêtée des 25 mètres, crucifia le gardien visiteur, qui n’avait vu que du feu. La JSS remporte ainsi le match qu’elle ne devait pas rater et prend option pour le maintien en Ligue 1.

Bechouche : «On doit corriger certaines lacunes»
Parlant des matchs qui restent à jouer en cette fin de championnat, Bechouche nous a fait part de son souhait de voir son équipe terminer en haut du tableau. « Pour tout dire, ce match contre l’USMA nous a permis de relever quelques imperfections que nous devons corriger au plus vite. L'efficacité devant le but, ça se travaille à l'entraînement et demande aussi beaucoup de concentration. Nous devons donc remédier à cette situation très rapidement.» A la question relative à la suite du parcours et les objectifs assignés, l’adjoint de Charef nous dira : « On doit d'abord assurer six points sur les quatre matchs qui nous restent à jouer à domicile, successivement face à la JS Saoura, la JSMB et le CRB. Il y aura aussi un déplacement à Oran que nous devrons bien négocier, pour arracher au moins un point. Ce sera difficile certes, mais le groupe a les moyens de réaliser cet objectif », nous dira l'ancien défenseur avant d'ajouter : «Par rapport à ce qu'ont montré les jeunes, ce soir face à l’USMA, je reste optimiste pour la suite du parcours.» Mais, les Harrachis savent d'ores et déjà que leur tâche ne sera pas de tout repos. Trois matchs à domicile, c'est une bonne occasion pour les camarades de Hendou de rester accrochés au podium. En cas de victoires contre la JSS, la JSMB, le CRB et un nul dans le derby face au MCA, les Harrachis termineront le championnat avec un statut de dauphin.

B

Les derbies ne font plus l’unanimité
Cependant et le moins que l'on puisse dire, encore une fois, est que le championnat national continue de perdre de sa popularité. Sinon, comment expliquer que cette belle affiche qui a toujours retenu en haleine les supporters des deux camps s'est déroulée dans l'indifférence. Le temple du football algérien était encore à 90% vide pour ce rendez-vous. Des débats loin d'atteindre le niveau escompté devant une faible assistance. Toujours est-il que les deux formations ont tenté dès l'entame de la partie de faire la différence, mais les deux défenses se montrèrent vigilantes dans cette rencontre qui fut heurtée par moments obligeant le referee à sévir fermement. En évoluant avec un seul attaquant en pointe, Bounedjah mal inspiré mais volontaire à souhait, les Harrachis ont donné du fil à retordre à l'arrière-garde usmiste. En somme, un nul à mettre aux oubliettes et qui ne fait pas les affaires de l’USMH et encore moins de l’USMA.

eaucoup parmi ceux qui ont assisté aux dernières rencontres, ont dû remarquer un manque d'efficacité chez les attaquants ainsi que les milieux offensifs à l’image d’El Amali. Ce dernier est, pourtant, le meilleur buteur de l’équipe harrachie avec huit réalisations. Habituellement plus efficace devant le but, ce joueur tout comme son coéquipiers Bounedjah n'ont pas été capables de concrétiser les nombreuses occasions qu'ils se sont créées. Voyons les scores : ASO 3 USMH 0 ; USMH 0 - WAT 1 ; USMA 1 - USMH 0 (1 /8es de la Coupe d’Algérie), USMA 0 USMH 0. Aucun but inscrit en quatre matchs officiels. Ce qui est très faible pour une équipe qui espère terminer sur le podium. Pourtant, la ligne d'attaque de l'USMH, qui avait été le maillon fort depuis le début de saison, n'a pas été aussi percutante ces dernières semaines. Les attaquants toujours inefficaces Cela dit, le compartiment offensif, en particulier, le duo Lamali-Bounedjah, doit se réveiller et retrouver son efficacité pour confirmer tout le bien que l'on pense de lui. Cette semaine, l'USMH a au programme la JSS à El Harrach. Une bonne occasion pour la ligne d'attaque harrachie de se mettre une nouvelle fois en évidence, comme cela a été le cas

depuis le début de saison.
Les Harrachis ont buté sur Zemmamouche

Il n’y a pas de vainqueur dans le derby qui a opposé l’USMH à USMA samedi dernier au stade du 5-Juillet. Malgré une légère domination et de nombreuses occasions de buts, les Harrachis n’ont pu prendre leur revanche sur l’USMA qui les a éliminés de la Coupe d’Algérie quatre jours auparavant. Pourtant, c'est avec une ferme intention que Hendou et ses camarades ont débuté la partie. Dès les premières minutes, les Harrachis, voulant marquer leur territoire, prennent le jeu à leur compte. Seulement, il y avait en face un excellent Zemmamouche qui a su redonner confiance à ses coéquipiers en annihilant les dangereuses tentatives des Jaune et Noir, permettant à ses coéquipiers de croire qu'un résultat positif était possible. Effectivement, le doute s'est vite installé chez les joueurs de l’USMH qui commençaient à se précipiter pour ouvrir le score.
Cinq occasions en or ratées

Mais aussi et surtout, les deux tentatives de Younès et Amada qui, faut-il le dire, malgré leur belle prestation, auraient été vraiment malchanceux sur cette nette occasion en fin de match.
Bounedjah : «Le problème n'est pas d'ordre offensif seulement»

Afin de se mettre à l'abri pour éviter tout mauvais scénario, les joueurs de l’USMH ont entamé le match sur les chapeaux de roue. En effet, pas moins de trois occasions nettes ont été ratées par Bounedjah, notamment celle de la première mi-temps qui a été repoussée miraculeusement par Zemmamouche.

De retour à la compétition après avoir purgé sa suspension, Baghdad Bounedjah a fait son retour parmi le onze pour donner un plus à l'équipe. En dépit de sa volonté et des efforts qu'il a déployés, l'incorporation de ce jeune attaquant n'a rien changé à la physionomie de la rencontre. A ce sujet, Bounedjah, que nous avons approché en fin de rencontre, nous a déclaré : «Je ne pense pas que le problème de l’USMH réside dans sa ligne offensive. Vous savez, lorsqu'on ne réalise pas un bon résultat, la responsabilité incombe à toute l'équipe.” Et d'ajouter : « Cependant, on doit à chaque fois se remettre en cause afin de marquer des buts. Cela ne veut nullement dire que notre attaque est faible. Certes, on a eu une mauvaise réaction face au à Chlef contre l’ASO et à El Harrach contre le WAT, mais lors de notre dernière confrontation face à l’USMA en Coupe d’Algérie, on n’a pas été mauvais. Bien que l’équipe était amoindrie, le groupe a réalisé un bon match.»

Beldjilali : «J’attends un geste de Halilhodzic»
Pour l’énième fois, le meneur de jeu, Kedour Beljdilali, a réussi à sortir son épingle du jeu, en gagnant tous les duels face aux joueurs du CAB, mais qui ont découvert un grand joueur, qui a veillé à la création des occasions de but. Il s’est illustré de fort belle manière, avant-hier, où il a fait étalage de toute sa classe pour aider son club à enregistrer une nouvelle victoire de la meilleure façon possible. Il a réussi même à marquer son sixième but, suite à une balle arrêtée de 25 mètres, où il a mis la balle au fond des filets, en attente d’un geste de Halilhodzic. Accosté à la fin du match, il nous dira : «Je n’ai fait que mon boulot. Je suis un joueur qui ne recule devant rien et qui veut être utile à la JSS. J’espère que Halilhodzic a vu les séquences du match. Je ne vous cache pas que j’attends un geste de lui. Pour ce qui est de la rencontre, je dirais que nous avions eu affaire à une bonne équipe du CAB, qui lutte pour éviter la relégation. Dieu merci, on a réussi à prendre les trois points, qui seront importants pour nous, dans la mesure où ils nous permettront d’entrevoir la suite de la compétition sous de meilleurs auspices, d’où l’objectif qui est de sauver le club de la descente. Pourvu que ça dure. Je tiens à remercier mes coéquipiers. Ensemble, on atteindra notre objectif.»

N. R.

Younès : « On n'a pas été très efficaces devant les buts»
Vous n'avez pas pu arracher une victoire dans le derby qui vous a opposés à l’USMA. Vous avez été contraints au partage des points. Un commentaire sur ce nul ? Tout ce que j'ai à dire, c'est que ce résultat ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Franchement, je pense qu'on a livré une belle prestation face à l'USMA. Même si l’équipe adverse nous a, parfois, posé quelques problèmes, on a dominé la majeure partie du match. Notre seule erreur est de n'avoir pas su profiter des nombreuses occasions de buts que nous nous sommes créées. Cela nous aurait permis d'arracher les trois points de la victoire. Dommage que cela n'a pas été le cas. Nous allons tenter de nous racheter à l'avenir. Selon vous, ce nul ne va-t-il pas avoir des effets négatifs sur le groupe ? Non, je ne le pense pas. L'essentiel pour nous est de rester solidaires sur le terrain comme nous l'avons été depuis le début de saison. Je suis sûr que nos résultats seront meilleurs à l'avenir. Ne pensez-vous pas que ces ratages sont aussi une des faiblesses de votre équipe ? C'est vrai que cela demandera du travail, mais on ne peut pas considérer cela comme une faiblesse. Rater des buts, cela veut dire qu'il y a un manque de concentration devant les bois. L'efficacité d'une ligne d'attaque, demande beaucoup de concentration pour les attaquants. Pour la prochaine journée, vous êtes appelés à accueillir la JS Saoura à El Harrach. Comment voyez-vous ce match ? Le match contre la JS Saoura est encore loin. Mais il est inutile de vous dire que nous devons l’aborder avec une grande détermination. Puisque dix jours nous séparent de cette rencontre, nous devons bien nous préparer pour éviter que le scénario du WAT se répète. Le groupe a bien l'intention de renouer avec les bons résultats. Par rapport à la prestation de l’équipe aujourd’hui, on sent déjà qu'il y a une certaine volonté chez les joueurs. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

La reprise demain après-midi
Souvent, lorsque l’équipe joue samedi, la reprise des entraînements se faisait lundi d’après. Cela sera le cas cette fois aussi. La reprise du début de la semaine se fera aujourd’hui à 16. Pour rappel, la JSS n’aura aucun match jusqu’au mardi 19 mars, et ce sera pour le compte du championnat contre l’USM El Harrach au stade Mohammadia. B. G.

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup réussi MCO
e Mouloudia d’Oran, version Sid Ahmed Slimani, vient d’enchaîner un second succès consécutif au stade Habib-Bouakeul. Ayant déjà disposé du rival chelfaoui lors du précédent tour de la Coupe d’Algérie, les Rouge et Blanc appelés à confirmer leur regain de forme n’ont pas fait de détails face à une formation du MC El Eulma pourtant entraînée par un duo SavoyAgbo qui a la particularité de bien connaître le MCO pour l’avoir entraîné à deux reprises dans un laps de temps relativement court. C’est finalement sur le score sans appel de quatre buts à un, le plus lourd d’ailleurs depuis le début de sai-

17
ment pas perdre du côté du 5-Juillet face au Mouloudia d’Alger. Car une défaite là-bas contre un succès du WAT, le Mouloudia reviendra à la case départ. C’est pour cela, que les Rouge et Blanc vont tout faire pour revenir avec un résultat probant du côté du stade du 5-Juillet. Il faut dire que le MCO avait l’habitude d’assurer leur maintien face au MCA à Alger même comme ce fut le cas, en 2006, lorsqu’il est allé s’imposer sur cette pelouse sur un score de deux buts, ou en fin de saison passée, où le MCO est allé assurer mathématiquement son maintien en arrachant le point du match nul au stade Omar-Hamadi de Bologhine. A. L.

L

Les Hamraoua enfin

non relégables !
son, que les poulains de Slimani ont pu s’imposer face au MC El Eulma. Un succès qui a permis aux Oranais de quitter cette position de relégables dans laquelle ils se sont enfoncés depuis cette lourde défaite du côté d’Aïn El Fouara. Ayant également bénéficié des faux pas de ses concurrents directs, le MCO a réussi à s’extirper de cette position de relégable réalisant ainsi la meilleure affaire de la journée parmi les équipes qui luttent pour leur survie en Ligue 1. En tous les cas, cette victoire a remis tout un groupe en confiance en prévision des prochaines échéances.

Il ne faut pas perdre au 5-Juillet
Ayant dépassé au classement le désormais premier non relégable, à savoir le WA Tlemcen à la faveur de sa défaite à Chlef, les Hamraoua sont appelés à ne plus descendre à cette position de relégables. Pour cela, les Oranais ne doivent absolu-

Il a marqué son premier but en championnat

Les nouvelles recrues 2/5

Boumechra en larmes

Les nouvelles recrues hivernales sont en train de connaître des fortunes diverses depuis le début de la phase retour. Deux éléments seulement ont fait, avant-hier, leur apparition sur la pelouse du stade Habib-Bouakeul face au MC El Eulma. Il s’agit du gardien de but, Mohamed Seghier Farradji, qui doit une fière chandelle à Slimani Sid Ahmed, et Chaïb Hamza, qui a fait sa première apparition sous les couleurs du MCO durant le Deux nouveaux élédernier quart d’heure à la place de Berradja. Si Achiou, qui a ments ont joué à l’avandonné satisfaction au cours des matches qu’il a joués, est prestage des Hamraoua senti à reprendre sa place parmi les 18, il n’en demeure moins durant ces deux derpour les deux autres que sont Zarabi et Bouguerra, loin des niers matches. Le pre18 depuis quelques matches déjà. Ainsi, le recrutement hiButeur en Coupe d’Algérie vernal n’est pas aussi meilleur que celui de l’été passé mier est relatif au comme ne cessent de le déclarer les dirigeants actuels du changement de domicicontre la JSMS à Skikda, Salim Mouloudia. D’ailleurs, l’équipe qui a disposé avant-hier liation, et le second est dû Boumechra vient d’inscrire son predu MCEE est composée essentiellement de joueurs à la nouvelle méthode de mier but en championnat devant les engagés cet été. Trois entre les quatre buteurs travail de l’entraîneur Sid ont été recrutés en début de saison. Il s’agit supporters du Mouloudia. Ayant raté Ahmed Slimani. Ce dernier, de Berradja, Boumechra et Benyettou.

Slimani booste les joueurs
des balles très intéressantes dont certains d’entre elles ont ramené le premier et le troisième buts. D’ailleurs, c’est sous les applaudissements que l’ancien métronome du CRB a dû quitter le terrain. Sebbah, qui est revenu au milieu de terrain depuis le début de la phase retour, est en progression constante. Le joueur a sorti encore une fois une grosse prestation, hier, en étant derrière le second but de son équipe lorsqu’il a récupéré le ballon dans le camp de son équipe avant de traverser tout le terrain balle au pied et servir sur un plateau Boumechra. L’autre élément, qui a réussi à retaper son moral, n’est autre que le gardien de but Farradji, et ce, grâce à la confiance de Slimani qui a décidé contre vent et marées de reconduire son gardien de but face à Chlef et El Eulma. N’ayant concédé qu’un seul but au cours de ces deux derniers matches, l’ancien portier du CABBA et du CSC est reparti, avant-hier, des vestiaires du stade Habib-Bouakeul en pleine confiance. En tous les cas, Slimani a eu le mérite de gérer à sa guise un vestiaire réputé d’être très difficile à manier.

un but tout fait, en fin de première péqui a axé son travail sur le plan riode, avant de se racheter quelques minutes psychologique, vient de métamorseulement en début de la seconde mi-temps, phoser les joueurs. En effet, le Bouterbiat coach du Mouloudia a eu le permettant au Mouloudia de prendre pour la et Berradja se mérite de relancer plusieurs première fois l’avantage durant ce match, l’ensont plaints de joueurs qui ne donnaient fant des Amandiers s’est dirigé en larmes la cheville pas de satisfaction cette C’est sur du rouleau que les deux joueurs Bouvers le banc de touche du MCO où son saison. Trois joueurs et plus proche ami Ouamane l’a accueilli les leterbiat et le capitaine Seddik Berradja ont terminé non des moindres sont match face au MC Elu Eulma. Si Berradja a dû sorbras ouverts. Le joueur, qui a donné tir au dernier quart d’heure, Bouterbiat, quant à lui, est en train de casser la allé au terme de la rencontre. Les deux éléments en libre court à ses sentiments, avait baraque. Il s’agit de question ont quitté le stade en boîtant. Fort heureuseAoued, Boumechra connu des moments difficiles suite à ment pour eux, le prochain et Benyettou. Si ces cette blessure et le décès de sa mère. match ne se jouera que deux derniers ont été Benayad C’est pourquoi, il n’a pas pu retenir ses d’ici dix jours. Ils buteurs lors de la auront le temps Hakim pour larmes après ce but.

Il a inscrit son 6e but de la saison

renforcer le staff technique

Benyettou, meilleur buteur de l’équipe

Critiqué par les dirigeants actuels, qui avaient pour but de miniSandaogo et miser cette opération de recrutement effectuée par l’ancienne Bouguerra équipe dirigeante, Mohamed Benyettou est en train de répondre sanctionnés par le club de la meilleure des façons à ses détracteurs. Muet durant En plus de Dahmane, qui est passé en conseil de presque toute la phase aller, l’ex-attaquant de l’USM Harrach discipline ainsi que Dagoulou, deux autres éléments ont été sanctionnés par la CD représentée par s’est complètement révolté en fin d’année en inscrivant trois le duo Abdelilah-Kalaïdji, Fayçal Haffaf et l’entraîneur Sid buts en Coupe d’Algérie avant de signer le but de la victoire Ahmed Slimani, qui a infligé de lourdes sanctions à l’enaux temps additionnels, lors de l’ultime journée du chamcontre de l’attaquant burkinabé, Saïdou Sandaogo, et l’avant-centre, Fouad Bouguerra. Si Dagoulou avait écopé pionnat, face au WA Tlemcen. Quatre buts qui ont redonné d’une sanction suprême de 300 millions d’amende et 4 confiance au natif du Mohammadia avant qu’il ne rejoigne matches de suspension, alors que Dahmane, qui a pris la à nouveau son statut de remplaçant à cause de la situation peine d’assister au conseil de discipline, devra payer 30 millions comme sanction financière. Sandaogo a écopé selon difficile connue par l’équipe en début de phase retour. Il a Rencontre imminente Abdelilah-Baba nos source de 100 millions de centime comme amende fallu la venue de Slimani pour que le joueur retrouve le cheet une suspension de deux matches alors que BouA en croire une source bien informée, des personnes interposées essayent de min des filets et marque deux autres buts, en Coupe d’Algéguerra, qui s’es déplacé en France sans aviser sa difixer un rendez-vous entre le P-DG de la société, Larbi Abdelilah, et l’actionrection, a écopé de la même sentence que rie, face à l’ASO Chlef, avant de remettre ça contre le MCEE naire majoritaire, Ahmed Belhadj, qui a pris du recul ces derniers temps. On Sandaogo mais avec une amende de 100 milcomme il l’a, d’ailleurs, promis sur ces colonnes même. En tous veut les réconcilier en ce moment. lions de plus que le Burkinabé. Des déciles cas, le joueur est actuellement devenu une pièce maîtresse A. L. sions prises sans la présence des dans l’échiquier de Slimani. joueurs en question. A. L.

A en croire une source digne de foi, l’encadrement technique du Mouloudia d’Oran va connaître un autre renforcement en la personne de Hakim Benayad, qui a déjà travaillé aux côtés de Slimani. Le technicien en question devra s’occuper, selon notre source, des joueurs non convoqués, les convalescents et, également, des gardiens de but.

de récupérer de leur blessure.

joute d’avant-hier, le premier nommé est en train de retrouver son top niveau en distillant à ses coéquipiers

Gestion chaotique mais réussie d’Abdelilah

S’il y a une personne qui réussit toujours à sortir sain et sauf des situations les plus compromises, c’est bel et bien, l’actuel P-DG de la société, Larbi Abdelilah. Quoi que l’on puisse dire au sujet de cette personne, il faut reconnaître qu’il est en train de gérer d’une main de maître les humeurs des personnes qui forment l’entourage du club d’El Hamri. Il réussit à chaque fois de parier sur les hommes qu’il faut au moment opportun et ça retourne toujours d’une manière fructueuse à l’équipe. Ayant réussi à destituer Djebbari, en fin d’été passé avant de sauter sur le pouvoir grâce au soutien indéfectible de Baba, Abdelilah a laissé Ahmed Belhadj jouer au patron jusqu’à cette période des transferts hivernale. Constatant que l’équipe n’a pas progressé d’un iota, Abdelilah n’a pas hésité à sacrifier le groupe Baba avant de pencher sur l’entourage de Djebbari afin de profiter de l’expérience de ce dernier en matière de maintien. Une politique très réussie jusqu’à présent de la part du P-DG actuel qui peut user de son légendaire sourire.

18

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Ligue 1

CABBA

CSC
Le spectacle était dans les gradins
Tous les présents retiendront l’ambiance qui a régné avant et pendant ce match, entre Clubistes du CSC et Algérois du Mouloudia. Car sur l’aire de jeu, les uns et les autres ont laissé un goût d’inachevé dans tous les domaines. Devant le refus de jouer des camarades de Yachir et la stratégie ultra défensive adoptée par Menad, les locaux n’ont pu trouver de solutions offensives surtout. Couloirs bloqués, marquage à la culotte et aussi engagement extrême furent les atouts majeurs d’un adversaire venu prendre un point. Certes, les occasions de buts, aussi rares soient elles, furent à l’actif des locaux et plus particulièrement à l’attaquant Tiaiba mais sans plus. Maintenant que certains puissent être satisfaits du jeu produit par les deux antagonistes n’est qu’une affaire de lucidité et de logique sportive. pour lui donner un coup de main à empocher les 3 points. C’était flagrant et les images de la télévision l’ont montré, même si l’action méritait la répétition : El Bahari s’est engouffré au milieu d’un paquet de joueurs et avait fait signe des deux mains en se laissant tomber volontairement alors qu’il était loin du ballon. Sur cette action, Amalou aurait dû brandir le carton jaune au lieu de désigner le point de penalty. Même Oudni et les défenseurs qui étaient près de lui, avaient le regard braqué ailleurs. Heureusement qu’il y avait une justice divine qui a permis à Naïli de détourner le ballon. crit 2 auparavant. Ce milieu de terrain qui était au PAC la saison écoulée est en train de prendre la température et il sera forcément encore meilleur l’année prochaine.

Le Bordjis accusent Amalou
Merzougui présent
Le nouveau président du conseil d’administration, Moussa Merzougui, était présent à Bel-Abbes. Sa présence est une manière d’encourager ses joueurs à qui il a promis une prime conséquente, en cas de victoire. Le match nul leur rapporte en tout cas la moitié de la somme promise.

Naïli décisif
En arrêtant un penalty en seconde mi-temps alors que le score était de 1 but partout, le gardien Naïli a contribué à sa manière au précieux résultat ramené par son équipe de son périlleux déplacement à Bel-Abbès. Même au cours de ce match, il a été décisif à plusieurs reprises en étant omniprésent face aux tentatives désespérées des attaquants de l’USMBA. On comprend aujourd’hui pourquoi l’administration du club a sanctionné sévèrement Fellah, en le privant d’entraînement pendant 10 jours assorti d’une amende. Comme on l’avait prédit, Naïli est bel et bien le gardien n°1 de l’équipe, alors que sur le banc le jeune Krachni n’attend que sa chance pour prouver ses qualités.

… un autre non signalé
En plus d’avoir sifflé un penalty imaginaire en faveur de l’USMBA, Amalou a fermé les yeux sur un autre mais pour le CABBA. C’est pour dire qu’en plus de l’adversaire, cet arbitre par sa manière d’officier s’est dressé comme un véritable obstacle, selon Merzougui. Avec un tel arbitrage partial, le point ramené de Bel-Abbes vaut tout son pesant d’or.

près le revers subi face à l’ASO à domicile, on avait craint que cette défaite soit le début de la dégringolade au classement. Mais les coéquipiers de Bendahmane ont réussi à relever la tête à Bel Abbes, un déplacement périlleux devant une équipe qui se bat pour le maintien. Le fait d’avoir évité la défaite est déjà un pas à l’avant pour la formation bordjienne malgré un arbitrage maison. C’est un signe fort de la part des joueurs qui verront leur situation financière s’améliorer. Ils sont

A

conscients à présent que la balle est dans leur camp, après les promesses fermes de Merzougui qui les régularisera avant la fin de ce mois. Seulement, il faut avouer que ce point aussi précieux soit-il ne veut pas dire que les Bordjiens sont sortis de l’auberge, et pour que cela se réalise il faudra inévitablement enchaîner par une victoire à domicile contre la JSMB.

Griche : «Il nous a manqué ce but libérateur»
«Devant l’option défensive développée par notre adversaire, il faut admettre que notre champ de manœuvre était réduit. Il nous aurait fallu concrétiser au moins une des trois occasions de la première période pour faire douter le vis-à-vis et surtout le pousser à monter d’un cran. Je suis vraiment désolé pour nos supporters, car ils ont montré une fois de plus qu’ils étaient à la hauteur des grands événements. Peut-être pas nous sur le terrain.» Des propos d’un élément expérimenté et dont la déception se lisait sur son visage en fin de rencontre.

3e but pour Ammour
En égalisant pour son équipe à la 49’ après un centre précis du Tunisien Mosrati qui est entré en jeu à la 46’ à la place de Ziani peu convainquant, Sofiane Ammour a porté son total à 3 buts. Sachant qu’il avait ins-

Un penalty imaginaire…
L’arbitre Amalou a sifflé un penalty tout à fait imaginaire pour l’USMBA,

A. B.

MCEE
Savoy rejette la responsabilité sur les joueurs
e MC El Eulma a concédé une lourde défaite, samedi face au MC Oran. Personne ne s’y attendait, surtout qu’elle intervient après une brillante victoire contre le WAT. Aussi bien les dirigeants que l’entraîneur Savoy n’en croient pas leurs yeux. Ils rejettent la responsabilité sur les joueurs qui étaient méconnaissables sur le terrain, pourtant face à un mal classé. La direction estime qu’elle a offert tous les moyens aux joueurs pour qu’ils réalisent un résultat positif, en vain. Le coach, pour sa part, a endossé la responsabilité aux joueurs qui ont commis des erreurs individuelles, sanctionnées par des buts au profit de la formation d’El Hamri qui n’en demandait pas mieux.

CAB
Beloufa : «Le but de Saoura était entaché d’une position de hors-jeu»

Plus musclé, le jeu algérois
Les camarades d’Aksas ont dominé leur adversaire, grâce à cet engagement physique qui par moment frisait l’anti jeu. Ce qui donna des matchs dans le match, comme ceux de Babouche-Hemani et autre BoucheritAksas. Benouza en position inconfortable a tout fait pour passer inaperçu, et il l’a d’ailleurs bien réussi. En prévision de la rencontre de coupe, Bezaz et les siens gagneraient à se rappeler que le football est aussi un jeu d’hommes.

L

M

ohamed Beloufa n’a pas joué contre la JSS, il était sur le banc et pouvait avoir à sa manière une autre lecture du match. Il en veut au juge de touche et à l’arbitre, le premier d’avoir ignoré une position de hors jeu et le second accordé un but entaché d’une faute de position : «Il y avait une position de horsjeu de deux mètres, c’était flagrant. On s’attendait à ce que le juge de touche lève son drapeau, mais à notre grand désespoir le but avait été validé et l’arbitre a laissé jouer.»

dira : «Par moment, je ne comprends plus ma situation. On était menés par deux buts à zéro, je pense qu’il n’y avait plus rien à perdre. Je voulais jouer, on devait miser tout sur l’attaque et essayer de faire douter l’adversaire.»

«On a été copieusement insultés et le banc de touche a reçu différents projectiles et crachats»
Le CAB s’en est bien sorti sur le plan sécuritaire, on craignait le pire à la suite de ce qui s’est dit sur une présumé tentative de corruption de la phase aller. Zerouati a tout fait pour calmer les esprits. Mais, les supporters qui se trouvaient au dessus du banc de touche du CAB ne se sont pas gênés de verser leur colère sur les Cabistes : «On a subi la colère des supporters, durant toute la partie. Le banc de touche était copieusement arrosé de différents projectiles et de crachats. Sur le terrain, ça s’est mieux passé. Je crois, qu’on peut dire que les 22 acteurs étaient fair-play.»

Lemerre devrait tirer des enseignements
Après ce semi-échec, l’entraîneur Roger Lemerre devrait revoir sa copie car bien des lacunes furent constatées ça et là. Et parmi les lacunes graves, on retiendra ce comportement des éléments du milieu du terrain qui pourtant avaient l’habitude de constituer la principale force du groupe. La composante est-elle à revoir ? La balle est dans le camp du staff technique qui, pour tous, possède bien des palliatifs en matière de joueurs à ce niveau.

«A 0 à 2, on aurait dû jouer l’attaque à outrance, on n’avait plus rien à perdre»
Beloufa a montré sa déception, il est resté sur le banc de touche durant toute la partie. Avant le match, l’attaquant des Rouge et Bleu avait fait des déclarations à la presse où il a laissé entendre sa disponibilité et sa forme. Il semble que cela ne soit pas pour cette fois. Déjà qu’il est à nouveau convoqué en championnat après avoir été écarté quelques fois. Beloufa n’est pas de cet avis et

La reprise demain
Après le match contre le MC Oran, le coach Savoy a accordé deux jours de repos à ses joueurs dans le but de mieux récupérer des efforts fournis la semaine passée surtout que l’équipe avait, rappelons-le, disputé deux matchs en l’espace de quatre jours. La reprise des entraînements est fixée donc pour demain (mardi). Cette décision intervient aussi après le report de la 24e journée au mardi 19 mars, à cause du démarrage de la CAN U20 ce week-end. La reprise se fera au niveau du stade principal, Messaoud-Zeggar. Le MC El Eulma accueillera à l’occasion le CR Belouizdad, une grosse cylindrée qui aspire à terminer la saison dans une place confortable.

M. B.

Saïdi et Charmat retrouvent la compétition
Mohamed Saïdi et Walid Charmat ont retrouvé la compétition, à l’occasion du match contre la JSS. Le premier est rentré à 20 minutes de la fin et le second a joué une mi-temps, la première. Ce retour diminue le nombre de blessés qui a augmenté la semaine dernière.

Prochaine visite de l’ASO
La prochaine journée du championnat devrait bénéficier au CAB, il reçoit l’ASO qui ne voyage pas bien à Batna. La saison dernière, Chlef a perdu deux buts à un contre le CAB sur la pelouse du stade du 1er-Novembre, après avoir mené par un à zéro à la mi-temps. Au même moment, le WAT reçoit l’USMA, le MCO va chez le MCA et l’USMBA rend visite à l’Entente. Que de gros morceaux en perspective pour les mal classés. Au Chabab de profiter de ce que propose le calendrier, pour tenter de revenir à hauteur du WAT et de l’USMBA et pourquoi pas les dépasser.

Désolation devant les vestiaires clubistes
Habituellement, il était difficile de rallier les vestiaires clubistes tant l’affluence était nombreuse. Paradoxalement, c’était le vide absolu et un silence étrange qui régnait après l’entrée des joueurs aux vestiaires. Comme quoi, le nul était loin de satisfaire les concernés. On dira toujours que ce groupe est invaincu depuis longtemps déjà. Oui, mais il y avait de la place pour prendre les points de cette rencontre face à un Mouloudia d’Alger loin d’être un foudre de guerre, footballistiquement s’entend.

Match amical jeudi
Profitant du report de la 24e journée, l’entraîneur Savoy a décidé de programmer un match amical ce jeudi contre une équipe qui reste à déterminer. Ce match amical permettra au coach d’El Eulma de se faire une idée sur la forme et la disponibilité de ses joueurs, en prévision du prochain match contre le CRB, et du coup peaufiner les automatismes des trois compartiments et corriger les lacunes constatées lors du match face au MCO.

Le Chabab retrouve la dernière place
Si l’accueil était correct, comme le rapporte notre correspondant à Béchar, cela n’a pas permis au Chabab de revenir avec un bon résultat. La 23e journée n’a pas été favorable aux Rouge et Bleu, les seuls à en bénéficier sont les gars de Chlef. L’ASO continue son petit bonhomme de chemin vers le maintien. Depuis son célèbre trois à zéro contre l’USMH, Chlef ne fait plus de détails. Il a même laissé tomber la coupe pour ne s’occuper que de son maintien en Ligue1. Le champion sortant a pris le meilleur sur un concurrent direct pour le maintien. Trois à zéro, net et sans bavures contre le WAT. Le CAB n’est pas le seul à réaliser une mauvaise affaire lors de cette 23e journée, tout comme le WAT. Même Bel-Abbès n’a pas profité de la visite du CABBA, il a dû partager les points du match après avoir raté un penalty.

La direction cherche un successeur à Habi
Après le départ précipité de l’entraîneur des gardiens de but, Habi, deux jours après la nomination de Savoy à la barre technique, la direction du club est à la recherche de son successeur. Son éventuel remplaçant sera connu probablement en fin de cette semaine. A rappeler que Habi est parti en Arabie Saoudite et s’est engagé avec le club local, Al Taâoun Saoudi pour s’occuper de la formation et de la préparation des gardiens de but.

Retour après le match, via Constantine
L’équipe a pris le vol de 23 h, à destination de Constantine, samedi dernier. Le bus du club attendait les joueurs, pour continuer la route vers Batna. Les joueurs sont arrivés au milieu de la nuit à destination.

La reprise pour mercredi
L’on croit savoir que la rencontre face à la JS Kabylie de ce week-end aurait été décalée au mardi. Ce qui a poussé Roger Lemerre à accorder à ses éléments pas moins de trois jours de repos. Ils reprendront le chemin des entraînements dans la matinée du mercredi prochain.

S. H.

M. B.

Tahar Aggoune

18

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Ligue 1

WAT
Après le lourd revers face à l’ASO

Dif : «On n’arrive pas à corriger nos erreurs»
puter trois matches en l’espace d’une semaine ? Je ne veux pas chercher de fausses excuses, mais il ne faut pas nier que le fait de jouer trois matches dans court un laps de temps, avec notamment deux déplacements, a eu un effet négatif sur certains titulaires, en sentant les jambes lourdes en fin de rencontre. Le WAT est de nouveau relégable. Pensez-vous que les joueurs sont conscients de l’importance de réagir et au plus vite ? Bien sûr que tout le monde est conscient de cela, car chacun de nous a envie de jouer les premiers rôles que de lutter pour le simple maintien. Une chose est sûre, la situation est devenue plus perplexe. Il faut désormais faire un sansfaute à domicile, tout en essayant de glaner quelques points de l’extérieur pour sauver le WAT de la relégation. Sur le plan personnel, vous venez de fêter votre première titularisation depuis plus d’un an. Un moment forcément particulier, non ? C’est vrai que j’attendais cela depuis un certain temps déjà, mais je n’ai pas senti le moindre problème pour prendre mes repères sur le terrain. J’ai disputé l’intégralité de la rencontre sans sentir la moindre douleur. Peut-on dire désormais que vous pouvez enchaîner les matches dans la peau de titulaire ? Je l’espère, car le dernier mot revient à l’entraîneur, mais je pense que j’ai prouvé que je peux rivaliser pour une place de titulaire, où ma blessure n’est qu’un mauvais et lointain souvenir. Maintenant, le plus important est de bien récupérer pour le grand match face à l’USMA, où nous devons tout faire pour remporter les trois points de la victoire, quels que soient les joueurs présents sur le terrain. Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

Rennane souffre du genou
De nouveau titulaire dans le onze de départ, la nouvelle recrue Rennane n’a pas pu tenir sa place en seconde période à cause de fortes douleurs au genou, après un choc avec un joueur chélifien. L’occasion pour Amine Tiza de renouer avec la compétition, lui qui a été écarté de l’équipe type depuis la défaite à domicile face au CAB.

Hamid, un commentaire à chaud après cette lourde défaite ? Il est très dur à avaler ce nouveau revers, car on n’a pas appris de nos erreurs commises quelques jours auparavant face au MCEE, en commettant les mêmes fautes face à l’ASO, ce qui nous prive de revenir avec le moindre point de nos deux récents déplacements. Est-ce qu’on peut parler d’une véritable humiliation ? Si on voit l’ampleur du score, c’est forcément une lourde défaite, sauf que notre adversaire n’était pas pour autant supérieur à nous. Il a

réussi à gérer intelligemment les débats, en réussissant surtout une entame de match assez parfaite. Une fois encore, l’équipe a sombré dès l’entame du match. A quoi est dû le problème au juste ? Pour être franc avec vous, je n’ai aucune explication à cela, car c’est le second match de suite que nous ratons totalement, en encaissant deux buts dans le premier quart d’heure. Après cela, c’est très difficile de revenir dans le match. Nous avons offert l’opportunité à notre adversaire de gérer tranquillement le reste de la partie.

Peut-on accuser uniquement la défense, ou c’est toute l’équipe qui est en responsable ? Non, le fait d’encaisser des buts, c’est la responsabilité de toute l’équipe, car il faut que chacun de nous assume ses responsabilités pour essayer de trouver la solution à ce problème. Le football est un sportif collectif, c’est pour cela que nous devons unir nos forces pour éviter de tomber dans ce genre de piège dans le futur. Est-ce qu’on peut expliquer ce nouveau revers par le fait de dis-

Reprise demain après-midi
Vu que le prochain face à l’USMA sera reporté de quelques jours, le coach Benyelles a tenu à accorder deux jours de repos à ses poulains, après une semaine assez chargée, en programmant la séance de reprise demain après-midi au stade Birouana.

USMBA

Certains joueurs, cible des supporters

C

ette saison, l’USMBA a la particularité de tomber là où on s’attendait le moins. Et pour preuve, ce n’est pas les contre-performances face au WAT, la JSS et l’ASO, entres autres, qui vont nous contredire. Et bis repetita face au CABBA, dans une rencontre où l’enjeu était de taille pour BelAbbès. Malheureusement, les Unionistes n’ont pas pu faire mieux que de perdre deux précieux points à domicile, alors que tout le monde attendait une réaction évidente et un jeu efficient, après la défaite de Batna. En effet, les hommes d’Assas ont été contraints, encore une fois, au partage des points sur leur terrain. Selon l’entraîneur, ce faux pas est dû au manque de concentration, et ce, malgré la prestation de ses joueurs qui ont tout fait pour préserver leur avance, sachant que les avants ont raté un nombre incalculable d’occasions de but.

terrain. Cette situation irrite plus d’un dans l’entourage du club, et ses dirigeants se demandent, cependant, si les joueurs arrivent à générer le miracle. Il faut dire aussi que ce nul risque de coûter à l’USMBA sa place en Ligue 1. Les inconditionnels des Vert et Rouge, qui ont soutenu leur équipe malgré tous ses déboires, n’ont pas été tendres avec quelques joueurs, jugés improductifs, pourtant enrichis par ce club, en les engageant à coup de centaines de millions. Les mines lugubres en disaient long sur la déception des supporters. Ces derniers n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère pour fustiger certains éléments, qu’ils qualifient de joueurs d’inter quartiers. favorable des leurs. Quoi de plus normal pour une équipe qui pouvait glaner les trois points de la victoire, sans que personne ne crie au scandale, d’autant qu’elle joue sa survie en Ligue 1. Ce qui a beaucoup plus affecté les fans, c’est la prestation des joueurs, qui semblaient manquer, cruellement, de répondant. core une fois, sur terre, après ce nul concédé à domicile. Cela dit, après avoir caressé le rêve de la victoire pendant cinquante minutes, les choses ont mal tourné, dans la mesure où l’équipe a perdu deux précieux points sur son terrain, alors que les autres concurrents ont empoché les trois points de la victoire, à l’instar de l’ASO et du MCO. passé alors ? Pourquoi ce recul et pourquoi cette démotivation ? Les raisons de ce camouflet sont nombreuses, mais la plus importante demeure, aux yeux de tous, cette froideur des joueurs qui manquaient de hargne et de combativité, et ce, malgré des efforts de certains d’eux. Il apparaît que, en plus de leurs qualités techniques, les joueurs ont du mal à chasser de leur esprit ce hic mental. Personne ne sait jusqu’à maintenant les vraies raisons de cette déroute. «Pourtant, les joueurs ont été tous payés et mis dans les meilleures conditions», laissaient entendre les supporters, très déçus par les résultats de leur équipe, laquelle n’arrive pas à relever la tête sur son

Quand Assas sermonne ses joueurs
Irrité par la prestation de ses joueurs face au CABBA et la manière avec laquelle ils ont laissé filer les points de la victoire, Assas ne les a pas ménagés aux vestiaires, à la fin de la rencontre, leur reprochant leur passivité et apathie dans le jeu. Il est vrai que pour Assas, ses éléments pouvaient gagner la partie sans peine, mais ce n’était pas le cas, puisque certains joueurs n’ont pas fait preuve d’assiduité et d’engagement sur le terrain. M.N.O.

Le maintien compromis
L’USMBA a laissé donc échapper une bonne occasion pour engranger les trois points et préserver ses chances de maintien. Un résultat et une prestation qui suscitent encore une fois des interrogations. Un nul qui hypothèque les chances du club et gâche, en grande partie, toute une saison, laquelle ferait perdre au club son statut en Ligue 1. Visiblement, ce nul est assimilé à un coup de massue. Les inconditionnels espéraient une réaction

L’équipe en déclin
Pourtant, au début, tout le monde croyait que la formation des Vert et Rouge est revenue au devant de la scène, après quelques prouesses qui ont fait naître un espoir fou chez ses dirigeants et supporters. Mais l’équipe est redescendue, en-

Un groupe froid
L’USMBA s’est fait accrocher sur son terrain et devant son nombreux public par une équipe qui aurait pu renter à la maison avec une défaite, sans que personne ne trouve à redire. Mais que s’est-il

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

MOB
Ils affronteront respectivement l’O Médéa, le CR Témouchent et le RC Arbaâ

Trois stations pour mettre un pied en Ligue 1
jaouis n’auront pas droit à l’erreur lors des prochaines journées et ce, à commencer par le rendez-vous de ce samedi face à la formation de l’O Médéa où la victoire est impérative afin d’aborder la suite du parcours dans de bonnes conditions. Après cela, ils auront à effectuer un déplacement (facile) à Aiïn Témouchent pour affronter la lanterne rouge, avant de recevoir dans un grand choc de la 26e journée l’actuel coleader : le RC Arbaâ. D’ailleurs, si les Béjaouis réussissent à mettre le plein, ils auront déjà fait un pied en Ligue 1.

Chebana : «On peut accéder à la première place»
Le défenseur du MO Béjaïa, en l’occurrence Saber Chebana, qui a marqué son retour à la compétition officielle à l’occasion de la rencontre qui a opposé son équipe face à l’USM Annaba, affirme dans cet entretien qu’il nous a accordé que le point de nul ramené de ce périlleux déplacement est d’une grande importance. Ce dernier estime que son équipe pourrait prétendre accéder à la première place.

La reprise de l’OM débutera aujourd’hui

E

n réussissant à revenir avec un précieux point de nul de leur déplacement à Annaba face à l’USM Annaba, les Béjaouis du MOB auront déjà réalisé une belle opération pour la lutte à l’accession en Ligue 1. Etant donné que les résultats de la journée leur ont été favorables, notamment la défaite concédée par le poursuivant immédiat, à savoir l’ES Mostaganem, les Crabes ont bien consolidé leur place sur le podium en prenant deux longueurs d’avance sur l’ESM comme ils se rapprochent davantage des équipes du haut du tableau en l’occurrence le RC Arbâa et le CRB Aïn Fekroun. Désormais, les Béjaouis doivent bien gérer le reste de la compétition, notamment les matchs à domicile, afin de faire le plein et surtout récolter le maximum de points à l’extérieur pour éviter toute mauvaise surprise. D’ailleurs, les trois prochains rendez-vous face

respectivement à l’O Médéa, le CR Témouchent et le RC Arbaâ, s’annoncent déjà d’une grande importance pour les camarades de Nemdil pour la course à l’accession.

Trois rencontres pour faire le plein
Les Béjaouis conservent toujours leur place sur le podium à six longueurs de deux coleaders, le CRB Aïn Fekroun et le RC Arbaâ. Les trois prochaines empoignades devant l’O Médéa et le RC Arbaâ à domicile ainsi que le CR Témouchent s’annoncent comme une belle opportunité. Les joueurs semblent conscients de la tâche qui les attend, mais surtout décidés à faire le maximum pour arracher les neufs points qui seront une meilleure opération pour espérer atteindre leur objectif.

En attendant, les Crabes débuteront la préparation de la prochaine rencontre face à l’O Médéa pour le compte de la 24e journée à partir d’aujourd’hui, avec la reprise des entraînements où le staff technique sous la houlette du coach Mourad Rahmouni tentera d’effectuer les réglages nécessaires.

Les Espoirs réussissent une belle opération à Annaba
Les Espoirs du MOB drivés par Djelloul Meddas ont réussi une belle opération à l’occasion de leur déplacement à Annaba, où ils sont revenus avec une belle victoire en s’imposant sur le score de 2 à 1. Soit un bon résultat pour les poulains de Meddas, dans la mesure où cela va les motiver davantage pour la suite de la compétition. D’ailleurs, les Espoirs du MOB occupent la 6e place avec 37 points et à 3 points du podium. Yugurtha A.

Opération neuf points pour les Béjaouis
Pour atteindre un tel objectif qui est l’accession en Ligue 1, les Bé-

Vous venez de réussir un précieux point lors de votre déplacement à Annaba, un commentaire ? Effectivement, je pense que ce point sera d’une grande importance pour nous dans la mesure où il nous a permis de maintenir notre place sur le podium et de prendre deux longueurs d’avance sur notre poursuivant immédiat, à savoir l’ES Mostaganem. Cela dit, je ne vous cache pas que nous avons fait le déplacement à Annaba pour réussir ce point, et Dieu merci, on a atteint notre objectif et c’est le plus important pour nous. Donc, vous êtes persuadés que vous avez réalisé une belle opération ? Bien sûr, je crois que ce n’est pas facile de réussir à réaliser un bon résultat devant une équipe comme l’USM Annaba, qui a été condamnée à réagir et qui a bénéficié de l’avantage du terrain et du public. Pour cela, on s’est déplacés avec le seul objectif de réussir le meilleur résultat possible. A cet effet, ce point de nul est synonyme d’une victoire, d’autant plus que l’ES Mostaganem a perdu. Et comment s’annonce la suite du parcours ? La suite du parcours ne s’annonce pas facile, dans la mesure où nous aurons à disputer des matchs importants pour la suite de la compétition. On doit faire le

plein, afin d’espérer réussir notre objectif et décrocher le ticket pour la Ligue 1. Je tiens à vous dire qu’on peut prétendre même accéder à la première place et ce, vu le calendrier qui nous attend par rapport aux deux équipes qui occupent le haut du tableau. Revenons à vous. Vous avez terminé le rencontre bandé au niveau de la tête, un commentaire ? Exactement, après une absence de trois semaines, j’ai repris ma place au niveau de l’équipe-type où j’ai été titularisé par le coach. D’ailleurs, bien que j’aie contracté cette blessure à la tête, j’ai décidé de continuer le match car l’équipe a besoin de mes services. Dieu merci, on a réussi à prendre ce point qui nous sera beaucoup utiles dans le décompte final. Et quel est votre commentaire sur la déclaration faite par l’entraîneur Boughrara concernant votre personne ? Je préfère ne pas répondre à ces déclarations, car au lieu de chercher où est le problème qui bloque son équipe de gagner il déclare que je mérite le carton rouge. C’est du n’importe quoi ! Il doit chercher les raisons de cet échec ailleurs. Et à l’occasion, je souhaite qu’il gagne le prochain match. Et comment s’annonce votre prochain match face à l’O Médéa ? Comme les autres rencontres, le prochain rendez-vous face à l’O Médéa ne sera pas facile étant donné que nous allons affronter une équipe qui lutte encore pour son maintien. Quant à nous, je crois que nous n’avons pas droit à l’erreur et on doit fournir le maximum d’efforts pour arracher les trois points de la victoire et faire le plein dans les rencontres restantes. Entretien réalisé par Yugurtha A.

NAHD

Henider : «On n’est plus en course pour l’accession»
Dans cet entretien, l’exattaquant du CRBAF arrivé au NAHD au mercato, Billel Henider, est revenu sur la défaite face au leader de la D2. Le joueur s’est montré très déçu du fait que son équipe a presque perdu ses chances de jouer l’accession, tout en insistant sur l’obligation de vite rebondir en prévision du match de la coupe. Vous venez d’enregistrer une défaite après une série de bons résultats, quel est votre commentaire ? Sincèrement, on est très déçus après cette défaite qui nous a démoralisés, surtout qu’on voulait à tout prix revenir avec un bon résultat de ce déplacement à Aïn M’lila. Hélas ça n’a pas été le cas. Selon vous, quelles sont les causes de ce faux pas ? Tout simplement, notre adversaire était aujourd’hui plus volontaire et déterminé à réaliser un bon matche pour se racheter après l’élimination en coupe. De notre côté, on a tout fait pour réaliser un résultat positif. Dommage, la réussite n’était pas en notre faveur, car on a raté plusieurs occasions et si on les avait mis au fond, le cours du match aurait totalement changé. Pensez-vous que désormais ce n’est plus question de parler d’accession ? Au moment où on parle (entretien réalisé après le match, ndlr), on n’est plus dans la course pour l’accession car ça sera très difficile de diminuer l’écart par rapport au trio de tête. Désormais, il faudra qu’un miracle se réalise pour que notre objectif se réalise. Appréhendez-vous les prochaines rencontres ? Ça sera difficile de rester concentré sur les prochaines échéances qui nous attendent, surtout qu’on est quasi certain de ne pas atteindre notre objectif. Cela n’empêche pas qu’on va jouer les prochains matchs à fond, afin d’honorer les couleurs que nous portons. Il vous reste encore la Coupe d’Algérie, peut-on dire que ça sera votre prochain objectif ? Le match en quarts de finale face à l’USMA, on le jouera à fond afin de passer ce tour malgré la difficulté de la mission qui nous attend face à l’un des spécialistes de la coupe. Fixer la coupe comme objectif, ce n’est pas possible surtout que le hasard joue son rôle dans cette compétition. Un dernier mot ? Je profite de cette occasion pour remercier le coach de m’avoir fait confiance et donné la chance de jouer afin de montrer mes capacités. De mon côté, je suis à la disposition du club afin d’apporter une valeur ajoutée et essayer de terminer la saison sur une bonne note que ce soit en coupe ou en championnat. Entretien réalisé par Boudi Omar

Retour aux entraînements aujourd’hui
Les coéquipiers de Madi retrouveront le chemin des entraînements aujourd’hui, et cela après avoir bénéficié d’une journée de repos. L’entraîneur du Nasria a ainsi voulu que ses poulains oublient vite ce faux pas et se projeter sur les prochains rendezvous.

Un match amical demain
Dans le but de maintenir les joueurs remplaçants dans le rythme de la compétition et en même temps préparer l’équipe aux prochains matchs principalement celui face à l’USMA, les Sang et Or joueront demain un match amical dont l’adversaire n’a pas encore été dévoilé.

U21 : Les Nahdistes s’inclinent
Après leur qualification en Coupe d’Algérie face au CSC, les protèges d’Omar Mechta se sont inclinés lourdement face au CRBAF sur le score de trois buts à un. Les coéquipiers d’Ouchene devront se concentrer sur le prochain match en quarts de finald de la Coupe d’Algérie, où ils auront un périlleux déplacement à Merouana. B. O.

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

ASMO

SAM
Khalfallah : «Les trois points et rien d’autre face à Aïn Fakroun»
Vous allez affronter le CRB Aïn Fakroun, comment se présente cette rencontre ? C’est un match très important pour nous, et le fait de recevoir le CRB Aïn Fakroun chez nous et devant notre public nous met dans l’obligation de faire un bon résultat, car nous avons effectué une préparation pleine durant toute la semaine afin de renouer avec la victoire. D’ailleurs, le groupe est motivé pour cette confrontation et il ne jure que pour réaliser un succès, du moment que c’est le tournant de notre parcours où l’erreur est interdite. Donc, la victoire est impérative, n’est-ce pas ? Le SAM se trouve en bas du tableau, et nous nous sommes contentés du match nul lors de la dernière journée. Donc, il nous faudra une réaction positive ce vendredi, afin de sortir de ce classement douteux. On doit renouer avec le succès chez nous et devant notre public, ce qui est impératif pour notre équipe. Pour ce faire, le groupe est déterminé à battre le CRB Aïn Fakroun ce week-end car on n’a pas d’autre choix que d’arracher ces trois points si l’on veut mette fin à cette série de matches nuls. Mais Aïn Fakroun n’est pas facile à manier… Certes, nous sommes conscients de ça, car le CRB Aïn Fakroun viendra pour confirmer son bon résultat réalisé à domicile. Quant à nous, on est motivés pour faire un bon résultat, car ce match est capital pour la suite de notre parcours, donc nous sommes dos au mur. En tout cas, on est prêts pour relever le défi, et le CRB Aïn Fakroun n’aura rien à espérer car la victoire nous ouvrira le chemin pour assurer le maintien et continuer le championnat avec sérénité. Et comment comptezvous procéder pour gagner ce match ? C’est un match qui compte beaucoup pour nous, donc on devra le gagner. Tout d’abord, il faut que l’on soit vigilants derrière et de ne pas laisser la chance aux attaquants du CRB Aïn Fakroun de nous surprendre. En plus, il faut être efficaces et percutants en attaque et tous les joueurs devraient se donner à fond pour marquer, car c’était la mission de tout le monde. Autrement dit, Mohammadia jouera l’attaque à outrance… Nous n’avons pas d’autre choix que de gagner ce match face au CRB Aïn Fakroun du moment que le match nul ou la défaite ne ferait pas notre affaire. En effet, nous avons un seul objectif, les trois points, et nous allons jouer l’attaque à outrance sans faire de calculs.

Le MOC, le match qu’il ne faut surtout pas perdre
pour assurer son maintien en Ligue 2. La tâche s’annonce, certes, difficile mais elle n’est guère impossible vu que les hommes de Mouassa ont les moyens de revenir du stade Hamlaoui avec un résultat positif.

Mouassa : «Ce match s’annonce très difficile»
Conscient de son importance, l’entraîneur de l’ASMO, Mouassa nous a affirmé à l’issue du match de vendredi dernier face au MSP Batna que le prochain match de son team face au MO Constantine s’annonce très compliquée : «Nous savons pertinemment que ce match face au MO Constantine s’annonce très difficile. L’équipe du MOC a besoin de points pour rester dans la course pour le maintien. Nous mesurons parfaitement la difficulté de cette tâche mais nous allons faire de notre mieux pour rester sur la lancée et revenir de Constantine avec un bon résultat», dira le premier responsable à la barre technique de l’ASMO avant d’ajouter : «Nous devrons bien préparer ce match. Je pense que les joueurs sont conscients de l’importance de ce rendez-vous et déterminés à réaliser un résultat positif face au MOC.» Pour sa part l’entraîneur adjoint, Hadj Merin, a qualifié le match de vendredi prochain face au MOC de très important : «Ce sera un match très important pour les deux équipes qui ont besoin de points. Le MOC veut gagner pour rester dans la course pour le maintien. Quant à nous, il est important pour nous de gagner pour rester dans la course pour l’accession.» A la question de savoir quelles sont les chances de son team d’accéder en Ligue1, Mouassa dira : «Je ne veux pas mettre davantage la pression sur mes joueurs. Il reste encore plusieurs matchs à jouer et surtout beaucoup de confrontations entre les prétendants pour l’accession. C’est à nous d’en profiter pour nous rapprocher davantage du podium. Nous savons que notre mission ne sera pas facile mais nous sommes déterminés à terminer la saison en force et surtout à engranger le maximum de succès d’ici à la fin du championnat.» Riad O.

L

es gars de M’dina J’dida ont repris hier matin le chemin de l’entraînement au stade HabibBouakel après avoir bénéficié d’un jour de repos, samedi. Le moral des coéquipiers de Benayada est au beau fixe après le large succès réalisé vendredi dernier face au MSP Batna (3-0). Cette victoire a fait du bien aux Asémistes qui ont retrouvé la confiance et surtout la joie de jouer. Le premier responsable à la barre technique de l’ASMO, Mouassa, a profité de la séance d’entraînement d’hier pour refaire le match avec ses joueurs. En dépit du résultat, Mouassa a expliqué à ses éléments qu’il n’était pas satisfait du rendement et du comportement de certains de ses joueurs face au MSPB : «Je ne suis pas satisfait du comportement de certains joueurs sur le terrain. Les joueurs doivent savoir qu’un match de foot dure 90 minutes. Ils doivent donc rester concentrés sur le sujet tout au long des 90 minutes du match. A 2-0, certains joueurs ont cru que le match était déjà plié et cela a failli nous jouer un très mauvais tour», nous a déclaré Mouassa à l’issue du match de vendredi dernier. Les Asémistes vont donc entamer la préparation du prochain match face au MO Constantine dans les meilleures conditions possibles. Avec sept unités de retard sur le podium, les Asémistes continuent de croire en leurs chances dans la course pour l’accession. Les coéquipiers de Youssef Yacine vont jouer leurs deux prochains matchs à l’extérieur face au MO Constantine et le RC Arba. Mais d’aucuns estiment que

l’ASMO va amorcer ce week-end un virage décisif dans sa course vers l'accession. En effet, une rencontre à la fois importante et difficile l’attend face au MO Constantine. Tous les Asémistes s’accordent à dire que l’équipe de M’dina J’dida ne devrait pas perdre face au MOC afin de préserver toutes ses chances dans la course pour l’accession.

Les joueurs motivés
Pour ce match face au MOC, l’entraîneur Mouassa misera sur l’état d’esprit qui règne au sein de son groupe pour aller réaliser un bon résultat à Constantine. Contrairement à ce qui avait été le cas durant la première manche de la saison, les coéquipiers de Bouaâmria sont très motivés ces derniers temps. Les succès enchaînés depuis le début de la phase retour ont fait beaucoup de bien au moral des joueurs. Après leur éclatante victoire réalisée face au MSP Batna, Berramla and co ont retrouvé toute leur efficacité. Les bons résultats enchaînés ces dernières semaines ont remis en confiance les Vert et Blanc. A 7 journées de la fin de la compétition, les Asémistes ne semblent pas prêts à s’arrêter là. Ils veulent aller chercher un résultat positif à Constantine face à une équipe du MOC qui lutte bec et ongles

Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

Les dirigeants présents aux entraînements
Les membres du bureau étaient présents en force lors des entraînements pour encourager les joueurs. Ils leur ont demandé d’oublier les précédents échecs et ne penser qu’aux prochaines rencontres afin de bien les gérer. Les camarades de Toual promettent de faire tout leur possible pour arracher les points nécessaires et terminer ce parcours en beauté.

Bordji : «Oublier le match du CRT»
«Il faut oublier le match face aux gars de Témouchent. Il faudra faire très attention à l’avenir. Vu le dernier nul que nous avons enregistré, nous sommes dans l’obligation de réaliser des résultats positifs lors des prochains matchs, et conscients que nous avons les moyens technico-tactiques à même de les négocier à notre avantage. Toutefois, cela ne reste qu’un petit épisode d’un difficile parcours qui nous attend», a prévenu le coach.

Kheloufi purge sa suspension
Absent lors du précédent match de son équipe face au MSP Batna, le joueur milieu de terrain de l’ASMO, Kheloufi, sera de retour à la compétition ce week-end face au MO Constantine. En effet, l’ancien joueur du Paradou AC a purgé sa suspension d’un match écopée suite à son expulsion face au SA Mohammadia.

Moumoh et Merouan prêts à injecter 5 milliards de centimes dans la SSPA/ASMO
Comme déjà annoncé une de nos précédentes éditions, le bailleur de fonds de l’ASMO, Moumoh, attend avec impatience l’ouverture du capital de la SSPA/ASMO. Joint hier matin par téléphone, Moumoh nous a affirmé être prêt, lui et Merouan, à injecter 5 milliards de centimes dans la SSPA/ASMO : «Le président de la FAF, Raouraoua, a été clair sur ce sujet en ordonnant l’ouverture du capital des sociétés sportives par actions. On attend, l’ouverture du capital de la SSPA/ASMO pour injecter de l’argent. Moi et le président du CSA, Baghor Merouan, allons injecter 5 milliards de centimes dans la SSPA.» R. O.

Les joueurs confiants Oumokhtar attend le feu vert du médecin
Victime d’une blessure à la cuisse, le défenseur, Oumokhtar, n’a toujours pas repris le chemin de l’entraînement avec ses coéquipiers. L’ancien sociétaire de la JSK nous a fait savoir qu’il attend le feu vert du médecin avant de reprendre l’entraînement : «Je devrai en principe voir aujourd’hui (NDLR : hier) le médecin pour effectuer un contrôle final. J’attends son verdict pour pouvoir reprendre le chemin de l’entraînement.»

Lemhane n’a pas repris l’entraînement
La séance d’entraînement d’hier matin qui s’est déroulée au stade Habib-Bouakel a connu l’absence du joueur milieu de terrain, Lemhane qui souffre d’une blessure à la cuisse. On ignore pour le moment quand il reprendra les entraînements. R. O.

La plupart des joueurs que nous avons interrogés sur la prochaine rencontre face au CRB Aïn Fakroun ont semblé motivés pour la réalisation d’une victoire à domicile. Affichant une sérénité bien visible, les poulains de Bordji, à l’instar du milieu de terrain, Allali, sont résolus à réaliser un grand match et arracher le gain du match : «C’est une rencontre difficile. Nous devons donc la bien négocier. Le CRB Aïn Fakroun reste toujours une équipe respectable.»

Travail physique au menu d’hier
Lors de la seconde séance d’entraînement effectuée hier dans la matinée, au stade Ouali-Mohamed de la ville de Mohammadia, le coach des hommes de la ville des Oranges a axé son travail sur le volet physique afin de permettre à ses joueurs de rester en condition pour être au top techniquement le jour du match. E. W.

20

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Ligue 2

MCS
Messadi Mohamed (président du comité de supporters)

CRT

Kiour : «L’essentiel a été réalisé»
a dernière victoire du MCS face à un prétendant à l’accession a fait beaucoup de bien au groupe, et son président, Kiour, était satisfait du résultat, qui permettra à son club de s’éloigner du danger. Ainsi, selon lui, l’essentiel que les trois points restent à Saïda. Ce troisième succès de suite dans son fief l’honore : «Notre équipe est en train de revenir en force, notamment à domicile, en arrachant trois victoires de suite, et ce dernier match constituait le tournant de notre parcours. Et face à ce solide adversaire, qui joue pour l’accession, le MCS s’est bien défendue pour empocher les trois précieux points, qui nous éloignent des relégables.» Et d’ajouter : «Avant d’aborder ce match face à l’ESM, j’ai discuté avec les joueurs, en leur demandant une seule chose : la victoire. Ainsi, ils étaient à la hauteur de leur mission du-

«L’équipe a besoin de nous»
Le président du comité des supporters du MCS, qui a pu les mobiliser pour le match face à l’ESM, était heureux de la victoire de son équipe et du soutien de ses inconditionnels : «Nous sommes contents de ce succès, le tournant de ce parcours, mais le maintien n’est pas encore assuré, et pour y arriver, on doit continuer notre mobilisation jusqu’à la fin de saison, car le MCS a besoin de nous. Ainsi, tous les supporters devraient soutenir notre équipe dans ces moments difficiles, notamment lors des matches à domicile, où le stade devrait afficher complet. En effet, j’espère que tous les Saïdis assistent leur équipe, car on n’a pas le doit de la laisser seule. A présent, notre seul objectif demeure le maintien, et on souhaiterait l’atteindre avec l’effort de tout à chacun.» Amar B.

L

consciente de la tâche qui l’attend d’ici la fin du championnat.»

Le comité de sauvetage réussit son plan

«On peut ramener des points de l’extérieur»
M. Kiour affirme que son équipe jouera avec la même rage de vaincre à l’extérieur : «Je suis sûr que l’équipe est capable de ramener de précieux points en dehors de nos bases, car nous n’avons rien à perdre, et nous allons nous produire avec à l’extérieur avec un esprit de coupe.»

L

«Le public joue un rôle prépondérant »
rant les 90 minutes. A présent, les résultats des relégables nous sont favorables.» face à l’ESM, mais je ne pouvais demander plus à mes joueurs, vu la pression qui s’abattait sur mon groupe, car notre position n’était pas confortable. Ainsi, le faux pas n’était pas toléré chez nous, car l’adversaire avait l’intention de nous surprendre. Donc, la mission était bien remplie peu importe la manière.»

es membres du comité de sauvetage du CRT ont décidément réussi leur pari de sauver le club de l'implosion puisque, après le forfait qui se profilait, les membres de ce comité ont réuni l'ensemble des joueurs grévistes au cours de la semaine dernière et leur ont promis de les régulariser pour qu'ils continuent à jouer le restant du challenge actuel et aussi en prévision de la prochaine saison. Un geste qui a été admirablement salué par les inconditionnels des Rouge et Blanc.

Une prime d'encouragement
Bien que les caisses du club soient vides, les membres du comité de sauvetage du CRT, à leur tête le président du CSA, Hamid Zenasni, ont prévu, pour ce match contre le SAM, une prime conséquente aux joueurs en cas de victoire. Malheureusement, les coéquipiers de Dahmane n'ont pas pu remporter ce match, raison pour laquelle ils ont raté la prime.

«Le sansfaute exigé à domicile»
Ce résultat n’assure pas notre maintien en L2 : «Même si nous avons distancé plusieurs équipes relégables, ce qui reste insuffisant pour demeurer en Ligue 2. Et cet objectif ne viendra qu’avec un sans-faute à domicile, où il faut faire le plein. Effectivement, l’équipe est

«La pression a empêché les joueurs de fournir une belle prestation»
Concernant la manière de jouer, Kiour était clair : «Certes, nous n’avons pas fait une grande prestation

Pour le reste du parcours, le président fait appel aux supporters : «Vendredi dernier face à l’ESM, la réaction de notre équipe était due à la présence des supporters. Ainsi, j’espère que le public sera au rendez-vous pour aider et soutenir l’équipe dans ces moments difficiles, car il joue un rôle important dans le maintien.»

4 joueurs espoirs retenus
De la deuxième équipe qui a remplacé les joueurs cadres du CRT à la phase retour, seuls quatre joueurs ont été retenus par le staff technique vendredi. Il s'agit du gardien, Khaldi, du défenseur Benmoulay, de l'attaquant, Hachem, et du milieu, Makroum, qui, pour rappel, a été recruté lors du mercato dernier. Des quatre joueurs, seuls Benmoulay et Makroum ont été alignés lors de ce derby contre le SAM.

Amar B.

ESM
Aït Ali «Un match important nous attend face à l’Arbâa»
Ce vendredi, vous allez rencontrer le leader, le RC Arbâa. Comment se présente cette rencontre ? C’est un match très important pour notre équipe du moment que la confrontation se jouera chez nous et devant notre public. La victoire est donc impérative pour l’ESM, car notre position au classement n’est pas du tout rassurante. Nous sommes dans l’obligation de réagir et vite. Le fait d’accueillir le RC Arbâa sera une bonne occasion d’arracher les trois points de la victoire et de renouer avec la victoire à domicile. Seulement, un autre faux pas n’est pas permis puisque nous avons déjà raté la rencontre face au MCS et cette fois nous sommes dos au mur. Donc, l’Esperance n’a pas le droit à l’erreur face au RC Arbâa… Exactement. C’est un match décisif pour nous et rester accrochés à la tête du peloton passera automatiquement par une victoire. Notre groupe est conscient de la tâche qui nous attend face à cette équipe de l’Arbâa et, nous nous préparons pour ce rendez-vous. La victoire est impérative et nous n’allons pas lâcher les trois points. Notre adversaire n’aura rien à espérer de cette confrontation car le gain du match va rester ici, à Mostaganem. Mais votre mission ne sera pas du tout facile face à un adversaire qui est en pleine confiance... C’est vrai, mais notre groupe est conscient de la tâche qui l’attend car nous savons que cette équipe viendra pour confirmer son dernier bon résultat à domicile et ce club joue l’accession cette saison. Malgré la difficulté de notre mission, notre adversaire n’aura rien à espérer de cette confrontation, car on n’a pas d’autre choix que de gagner surtout que le match se jouera chez nous et devant notre public. Demain, les Espérantistes vont renouer avec la victoire. Je vois une grande détermination de votre part pour gagner ce match... En effet, je suis déterminé car je dois être la hauteur de cette mission et cette détermination est présente chez l’ensemble du groupe. Donc, nous allons entrer sur le terrain avec un seul objectif qui est la victoire et, pour récolter les trois points, l’Espérance de Mostaganem sera au rendez-vous.

El Haouata veulent aller le plus loin possible
C'est donc dans une bonne ambiance que les coéquipiers de Belgherbi entament leur préparation en prévision du match de ce weekend face au RC Arbâa. El Haouata veulent aller le plus loin possible dans cette compétition. Un match qui s'annonce sous les meilleurs auspices.

«Ne céder aucun point à domicile»
«Le calendrier nous est favorable, mais cela ne veut nullement dire que c'est déjà acquis. Nous avons l'avantage d'avoir notre destin entre les mains, à nous de bien gérer cette situation. Eviter de verser dans l'euphorie et de sousestimer nos prochains adversaires, tel est notre leitmotiv. Mon premier souci, c'est de bien négocier la prochaine rencontre face au leader, le RC Arbâa qui s'annonce plus difficile que celle de Saïda. Nous sommes investis d'une lourde responsabilité. Cela dit, on est obligés de ne céder aucun point à domicile et de tenter de ramener une ou deux victoires de l'extérieur pour se mettre définitivement à l'abri», dira Ousmane qui est conscient des lacunes de son équipe.

Ousmane :

Merakchi s'éclipse
Bien que le comité de sauvetage ait pris langue avec lui, le joueur Merakchi n'a pas voulu disputer ce match avec les joueurs cadres de l'équipe pour on ne sait quelle raison. Une absence qui a suscité des interrogations auprès des fans des Rouge et Blanc.

Les Espérantistes ne jurent que par la victoire
Défaits bêtement lors de la précédente journée par le Mouloudia de Saïda sur le score de un but à zéro, le seul et unique but inscrit dans la rencontre, alors qu’au vu de leur belle prestation, ils méritaient au moins de revenir avec le point du nul, cet échec leur est resté en travers de la gorge. Ce n’est que grâce au savoirfaire des dirigeants qu’ils l’ont oublié pour se consacrer au match face au leader du groupe, un adversaire difficile à manier à l’extérieur.

«Les joueurs ont besoin de soutien»
«Je m’adresse aux supporters et à la presse pour leur dire de cesser de nous critiquer et de songer plutôt à apporter leur soutien aux joueurs. Ce sont des êtres humains et, avec des encouragements, ils feront du bien à cette équipe pour mieux s’exprimer lors des prochains matchs.»

Rachedi purge sa peine
Le défenseur axial, Rachedi Mohamed Amine, qui a été sanctionné par quatre matches par la Ligue au lendemain du match CRT-ASMO de la phase aller, a purgé sa suspension et a rejoint ses coéquipiers. D'ailleurs, il a même été inscrit sur la feuille de match avec ses coéquipiers, seulement le staff technique n'a pas voulu l'aligner.

«Mostaganem a une bonne équipe»
«Notre prochain match s’annonce des plus difficiles. On affrontera une bonne équipe du RC Arbâa qui veut jouer l’accession. Le fait de jouer à domicile, c’est un avantage pour nous, et cela peut être favorable aux Espérantistes de Mostaganem qui se sont adaptés à jouer dans ces circonstances. Néanmoins, ce sont deux paramètres dont on tentera de tirer profit pour enregistrer un résultat positif et prouver qu’on est capables de résister et de faire bonne figure devant nos supporters.»

Les fans d’El Haouata dans l’attente d’un sursaut
Les fans sont dans l’attente d’un sursaut d’orgueil de leurs protégés pour renouer avec la victoire. Les joueurs sont appelés à réagir positivement lors des matches qui restent pour la clôture du championnat. Ils espèrent que leur équipe s’adjugera le titre de champion de cette division, avec en prime une accession des plus méritées. E. W.

Lutte contre le dopage : les deux équipes contrôlées
Une première dans les annales du football national, les joueurs des deux équipes CRTSAM ont passé le contrôle antidopage avant cette rencontre. Le test de contrôle a été effectué par une commission déléguée par la Ligue nationale de football. Bensalah

«A l’extérieur, on finira par trouver les solutions»
«J’aimerais aussi que les médias fassent une analyse objective, au lieu de se focaliser entièrement sur le résultat, qu’ils prennent le temps d’étudier les circonstances. C’est vrai qu’à Saïda on était hors-sujet mais on était meilleurs que les Saïdis, seulement l’efficacité nous a fait défaut. Si la coopération des joueurs continue, on finira par trouver les bonnes solutions à l’extérieur.»

Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

E. W.

20

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Ligue 2

RCA
Boudjaârane s’explique avec ses remplaçants
nique a détecté des failles. Parmi les points importants évoqués par le premier responsable de la barre technique Boudjaârane, le fait que ses hommes aient lâché les commandes au profit de leur adversaire à dix minute de la fin, ce qui a permis aux Constantinois de se créer quelques bonnes opportunités devant le but de Toual. Heureusement pour la formation d’Ezzergua, ce dernier n’a pas pris exemple sur ses coéquipiers. L’autre point abordé par le coach concernait les habituels remplaçants qui, avec la fin du championnat qui s’approche, commencent à se sentir un peu oubliés. Ce dernier les aura expliqué que personne n’a le statut de titulaire indispensable. Avec la concurrence qui fait rage ces derniers temps, seuls les plus performent enchaîneront les matches. Et pour conclure, le technicien a évoqué le prochain match qui, comme tout le monde le sait, sera décisif pour le RCA qui affrontera un prétendant direct à l’accession.

Maddour : «Si le coach a besoin de mes services, il sait où me trouver»
Comment vous sentezvous après cette victoire face au MOC ? On est aux anges ! Cette victoire tombe à point nommé, c’est-à-dire quelques jours seulement à un match décisif face à l’ESM. Votre absence avant-hier dans l’axe de la défense nous a surpris, vous qui êtes le titulaire indiscutable dans ce poste. Pouvez-vous nous expliquer la raison ? Il est vrai que j’ai pris un méchant coup en début de semaine de préparation, cependant ce n’est pas la raison. C’est le staff technique qui a pris cette décision de m’écarter du 11 de départ. Vous savez pourquoi ? Franchement je ne saurais vous l’expliquer, c’est le choix du coach, je le respecte. Moi, je suis au service de l’équipe, et si le coach a besoin de mes services, il sait où me trouver. Un grand match vous attend en fin de semaine, que pourriezvous nous dire ? C’est une grande affiche, une confrontation entre deux prétendants, je pense que le score final sera décisif pour la suite du parcours pour les deux formations. Nous, on sort avec un bon résultat cette semaine, donc on est très motivés, on voudrait enchaîner les bons résultats, Inch’Allah. Pensez-vous reprendre votre place ? Allez le demander au coach. Moi, je vais préparer mon match comme il faut et travailler dur toute la semaine. Comme je vous l’ai dit, je suis à la disposition de l’équipe. Entretien réalisé par Lamine Amimi

La blessure de Cherfaoui s’aggrave
Titulaire vendredi face au MOC, le défenseur central du RCA, Cherfaoui, n’a pas pu tenir les 90’ du match. Souffrant d’une blessure au genou depuis plusieurs semaines, il est obligé de s’économiser non seulement aux entraînements mais aussi durant les matches. La visite du joueur hier chez médecin de l’équipe a rapporté plutôt de mauvaise nouvelle. Le capitaine d’Ezzergua augmentera les séances de soins à deux fois par jour afin d’être prêt pour le match face à l’ESM.

a dernière victoire en championnat face à la formation du MOC a bien changé des choses dans cette formation du RCA, qui a entamé hier la préparation du périlleux déplacement la semaine prochaine à Mostaganem. En effet, c’est dans une ambiance bon enfant que les coéquipiers du capitaine Cherfaoui se sont rendus hier à Meftah pour effectuer leur séance de reprise. Une séance qui a débuté par l’habituelle mise au point de la dernière rencontre du championnat. Malgré le score, le staff tech-

L

Biquotidien pour aujourd’hui
Après une première séance d’entraînement plutôt légère, le staff technique du RCA ne veut pas perdre de temps. Ainsi, il entamera dès aujourd’hui son programme biquotidien dans le but de préparer la prochaine empoignade face aux Mostaganémois. Relégué sur le banc des remplaçants la semaine dernière face au MOC, le défenseur central du RCA, Maddour, ne veut pour n’autant envenimer les choses. Victime d’un changement tactique, ce dernier nous a déclaré qu’il travaillera dur pour reprendre sa place.

L. A.

L. A.

USMB
Bouhellal : «Les joueurs sont découragés»
« J’ai discuté avec les joueurs et ressenti chez eux une réelle volonté de se révolter et de renouer au plus vite avec les victoires. Plusieurs d’entre eux m’ont fait part d’un certain découragement après le manque de réussite qui les a poursuivis lors des dernières journées de championnat. Il faut cependant qu’ils sachent qu’il est utile parfois de forcer cette chance.» missions de Bouhellal. Elle consistera à réapprendre à ses joueurs à s’imposer chez eux et à l’extérieur.

Le ton a changé
Les choses ont changé du tout au tout en ce qui concerne les absences aux séances d’entraînement. On se rappelle que les joueurs séchaient les entraînements pour des raisons, pour la plupart d’entre elles irrecevables. Bouhellal a tôt fait de mettre bon ordre à tout cela. En plus des importantes sanctions financières, le joueur qui ne justifie pas son absence perd automatiquement son statut de titulaire. Plusieurs joueurs en savent quelque chose.

Sans plusieurs de ses atouts, Blida avertit Annaba
En réussissant un nul flatteur à Médéa, au moment où très peu d’observateurs lui avaient accordé très peu de chances, après plusieurs échecs consécutifs, la formation blidéenne, en plus de déjouer tous les pronostics, se positionne déjà comme un adversaire difficile à manier. Bien sûr, on n’a pas l’ambition, du côté de Blida de «faire tomber des montagnes», mais on veut rompre avec cette (mauvaise) habitude de ne jouer que pour ne pas perdre. En effet, en fréquentant le ventre mou du classement, les camarades de Herida ne sont pas très éloignés des premières loges. Cela fait longtemps que cela ne leur est pas arrivé et il faut croire qu’ils sont décidés à y rester le plus longtemps possible. Voir l’USMB venir titiller les meilleurs n’est en fait surprenant que pour ceux qui connaissent mal cette équipe. L’effectif actuel est des plus complets et la meilleure preuve est que l’équipe de Blida a réussi de belles performances sans plusieurs de ses pièces maîtresses. La formation de l’USM Annaba est avertie, elle ne roulera pas sur du velours lors de sa confrontation avec l’équipe de la ville des Roses, ce samedi.

Prolongation de repos pour Krifalli
L’attaquant blidéen Krifalli n’a pas repris le chemin des entraînements avant-hier comme cela était prévu. La raison est que son médecin lui a prescrit une prolongation de repos de trois jours et cela après avoir pris connaissance des résultats des examens médicaux effectués par le joueur. Il est d’ores et déjà incertain pour le match contre Annaba.

C’est dans la tête que cela se passe
Il est intéressant de savoir ce que fera Hamouche pour requinquer cette équipe en proie au doute après ces derniers échecs : «C’est dans la tête des joueurs que cela se passe. Il y a comme un blocage quand ils évoluent à domicile et, c’est tout au moins l’impression qu’ils ont laissée lors du match contre Médéa. Ils péchent par excès de précipitation, et ceci fait que le dernier geste est la plupart du temps raté.» Bouhellal aura aussi à effectuer une petite révolution dans cette équipe qui n’arrive plus à gagner. Plusieurs habituels titulaires se retrouveront sans aucun doute sur le banc et la chance sera donnée à ceux qui, jusque-là, ont très peu joué. Dès le prochain match, l’entraîneur de Blida aura à réussir la métamorphose de l’équipe et il n’y a rien de mieux qu’une victoire, pour relancer son équipe.

Tout le monde est mis sur un pied d’égalité
Pour l’entraîneur de l’USMB, les choses sont on ne peut plus claires. Aucun joueur de l’effectif n’a signé une licence qui stipule qu’il serait un titulaire à part entière. Ce souci de l’équité, en plus d’améliorer l’assiduité aux entraînements, est une formidable source d’émulation qui commence à porter ses fruits.

Ouznadji et Hamia aux soins
Deux joueurs importants de l’échiquier blidéen se sont absentés lors de la séance de reprise. Il s’agit de Hamia et d’Ouznadji. Ils avaient tous à effectuer des examens médicaux en ce qui concerne leurs blessures respectives. Leur participation au match de ce samedi ne se décidera qu’au tout dernier moment.

De quelles solutions dispose l’entraîneur contre Annaba ?
Kamel Bouhellal a assez roulé sa bosse sur les terrains pour savoir qu’en football les choses vont très vite et qu’une équipe que tout le monde croyait en totale déperdition peut soudain et, bien sûr après avoir subi un lifting», gêner les meilleurs. Croire que tout est bon à jeter dans cet effectif de l’USMB serait totalement faux. La meilleure preuve, ce sont ces superbes victoires remportées face à des ténors du championnat. En plus du succès, les joueurs de Blida y avaient mis la manière. Ils retomberont très vite dans leurs travers. Ce sera là, d’ailleurs, l’une des grandes

Les joueurs privés de ballons
Pour préparer les prochaines échéances, Kamel Bouhellal a décidé, en ce début de semaine, de priver de ballons ses joueurs lors des séances d’entraînement. Très peu de ballons, donc, et l’essentiel du travail sera axé sur le physique. Le coach blidéen a constaté lors du match contre Médéa que les camarades de Belhocine ont eu du mal à terminer la partie et cela leur a, d’ailleurs, presque coûté une défaite. Il est vrai que les joueurs ont fourni beaucoup d’efforts en première période, surtout, et se sont dépensés pour tenter de trouver la faille dans une défense des plus renforcées et un gardien des grands jours.

Naâmani dans son rôle
Le sage du groupe est un véritable élément fédérateur au sein de l'effectif. De par son expérience, il prodigue de précieux conseils aux plus jeunes. Sur le terrain, il a bénéficié d'un temps de jeu assez conséquent du fait de ses qualités. Souvent transcendant, Naâmani pèse beaucoup sur le rectangle vert. Besogneux et sobre, il a, jusque-là, accompli sa tâche au niveau de la défense. Correct, il demeure malgré tout un relais important pour son entraîneur.

S. B.

S. B.

S. B.

S. B.

RCK
Les Vert et Blanc ont concédé lors de la dernière journée du championnat leur quatrième revers de la saison. En effet, les camarades de Banouh, auteur du deuxième but, n’ont finalement pas su défendre leur statut de leader. Ils ont même laissé filer une belle opportunité pour creuser l’écart sur les autres formations, vu les résultats de cette dix-huitième journée, et par là même perdu leur fauteuil au profit de l’ABS. Tous ceux qui ont suivi cette empoignade étaient unanimes à dire que le RCK, en dépit de sa prestation, ne méritait guère cette défaite et qu’une victoire était à sa portée. Face à l’ESMK, l’équipe koubéenne a réalisé une prestation moyenne face à un adversaire qui n’a pas fait grand-chose pour mériter son succès. Ce sont plutôt les joueurs koubéens qui lui ont

L’équipe a coulé dans les dix dernières minutes

DNA

ESMK
La victoire de l’espoir
En s’imposant, assez difficilement face à une bonne équipe de Kouba samedi passé, les joueurs de Koléa se sont sensiblement rapprochés des premières loges.

Le Raed face au dilemme des balles arrêtées
offert les trois points. Si le RCK n’a pas enchaîné avec une deuxième victoire de suite, c’est parce que les joueurs ne se sont pas montrés à la hauteur. L’équipe koubéenne a été à dix minutes des trois points de la victoire dans la mesure où elle menait 2 à 1 avant que l’équipe de Koléa ne fasse basculer le match. En l’espace de dix minutes seulement, le rêve koubéen s’est effondré suite à deux erreurs monumentales. D’abord, l’égalisation survenue suite à une balle arrêtée, ensuite la déconcentration des défenseurs qui a coûté la première place au RCK. En tout cas, ce n’est pas la première fois que le Raed se fait piéger par ce genre de scénario car l’équipe s’est toujours montrée fragile face aux balles arrêtées. A chaque fois, le marquage fait défaut et les joueurs n’assurent pas convenablement leur rôle défensif. Le staff technique demeure irréprochable et les joueurs assument la responsabilité de cet échec. On le répète pour la énième fois : ce n’est pas avec ce genre de comportement et de résultat que l’équipe accédera. Suite à ce revers, Kouba hypothèque sérieusement ses chances… drome des précédentes saisons où le RCK avait raté son objectif alors qu’il pouvait aisément l’atteindre. Les joueurs ont perdu confiance et ne sont pas réguliers. En parallèle, la crise financière joue un mauvais tour pour l’actuel bureau dirigeant. Le président élu, Samir Baha, se retrouve seul en l’absence de l’APC et des bailleurs de fonds. Après dix-neuf matches joués en championnat, l’équipe a concédé quatre revers, huit succès et trois nuls. Un bilan correct pour une équipe qui n’a pas les moyens humains et financiers de l’ABS et du WRBM. D’ailleurs, c’est ce qui tracasse les supporters ainsi que les responsables du club. Ceux qui sont en mesure d’aider le RCK devront refaire tous leurs calculs et intervenir positivement avant qu’il soit trop tard…

La victoire a été acquise dans les temps additionnels suite à un exploit de Kaboul
Mehdaoui avait ouvert la marque avant que les poulains de Biskri n’arrivent à égaliser pour ensuite prendre l’avantage. Les deux derniers buts, qui donneront la victoire à l’ESMK, surviendront en fin de match.

Benkara blessé
Le portier de Koléa, Benkara, s’est blessé après une mauvaise chute à la 60’. Ce qui a quelque peu déstabilisé l’équipe de Houhou qui a dû se reprendre en fin de rencontre. Benkara a été remplacé par Farhi.

Kouba pauvre de ses enfants, est-ce le syndrome des précédentes saisons ?
Désormais, on ne va pas penser à apporter d’autres changements afin de rendre l’équipe plus percutante et surtout réaliser les résultats escomptés, mais surtout chercher le déclic psychologique et surtout assurer les sources de financement. On craint déjà le syn-

Trois mois plus tard
Cela faisait trois mois que les joueurs de Koléa n’avaient pas goûté à la victoire. Leur dernier succès remonte au 24 novembre, lors de la 17e journée, face à l’IBKEK.

Et de sept pour Kaboul !
Mehdaoui a ouvert le score pour son équipe en début de rencontre face au RCK. C’est pour lui le cinquième but depuis le début de la saison. Kaboul, l’ex-Koubéen, a fait mieux car il a marqué contre son ancienne équipe son septième but depuis l’entame de cet exercice.

C. R.

S. B.

20

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Ligue 2

ASK

MSPB
son efficacité devant le but, il revient doucement mais sûrement à son meilleur niveau. Le talent retrouvé, Djamouni promet de marquer encore d’autres buts prochainement. Des paroles qui feront certainement plaisir à son coach Terraï. tique. Mais cela fait 6 ans qu’il n’a pas remis les pieds à Abed-Hamdani et l’accueil qui lui a été réservé par certains supporters est indécent et étrange à la fois.

Terraï pense déjà aux Sang et Or
Le logo de Sonalgaz sur le maillot rouge
Comme rapporté sur ces colonnes la semaine passée, la direction asksite a signé un contrat de sponsoring avec la firme Sonelgaz. D’après quelques indiscrétions, on parle d’une somme de 200 millions qui sera versée dans les comptes de l’ASK dans les tout prochains jours. Malgré ce petit retard, l’administration a déjà fait le premier pas le weekend dernier. L’ASK a joué le match face à l’ABM avec le logo de la marque sur le maillot rouge, en attendant le chèque qui arrivera sûrement cette semaine. Abdou H.

Zedam a reçu l’invitation directement de la fédération

L

Enfin, Ayache a joué !
La blessure de Boudemagh a fait le bonheur de Boubakeur Ayache. L’ancien joueur du MOC, recruté cet hiver par Khettabi, a participé à son premier match en tant que titulaire vendredi dernier face à l’ABM. Une première qu’on qualifierait de réussie, ce qui provoque un certain optimisme pour la suite. Le joueur a bien remplacé le chevronné Boudemagh toujours au repos à cause d’une blessure. Cela fait une bonne doublure pour ce dernier qui se soigne à l’infirmerie du club.

24 heures après la fin du match face à l’ABM, le coach khroubi ne laisse rien au hasard. Samedi matin, il a pris la route vers Aïn M’lila afin d’assister à la rencontre retard entre le CRBAF et le NAHD au stade Demane-Dabih. Comme le NAHD est le futur adversaire de l’ASK en championnat vendredi prochain, le coach khroubi a profité de l’occasion pour superviser les Sang et Or. Ces derniers ont perdu leur match sur un score de 2 à 0, ce qui signifie la sortie momentanée du NAHD des calculs de l’accession. Cela facilitera peut-être la tâche de l’ASK qui garde ses chances intactes pour la prochaine sortie au stade du 20Août, surtout que l’objectif sera

de maintenir la même dynamique et prolonger la belle série.

e Mouloudia de Batna était représenté par un seul de ses dirigeants à l’assemblée générale de la FAF, il s’agit de Zedam, membre de la SSPA. Ce dernier ne fait pas partie du comité directeur du CSA, présidé par Zender, c’est le conseil d’administration de la SSPA qui dirige le MSPB et Zedam en fait partie. Ce dernier avait reçu une invitation directement de la fédération, selon l’entourage du dirigeant, il ne s’est pas imposé et aurait même clairement montré à deux membres de la SSPA l’invitation dont il était destinataire.

Et de 3 pour Djamouni !
Après une longue absence et les cinq mois passés aux soins et au repos forcé, le retour de l’attaquant Djamouni fait le bonheur de l’ASK ces derniers temps. Armé de courage et d’une grosse envie de bosser pour finir l’année en beauté, cela donne plus de choix au staff technique qui fait confiance à l’enfant d’El Milia. Auteur du seul but victorieux face à l’ABM, son retour en fanfare offre déjà trois points à l’ASK. C’est le troisième depuis son retour à la compétition, un retour très encourageant pour la suite. Djamouni a déjà retrouvé

Il aurait émis le vœu de démissionner de la SSPA
On a appris aussi que Zedam aurait émis le vœu de se retirer du conseil d’administration de la SSPA-MSPB. Son passage à l’émission sportive diffusée par El Djazaïria lundi à 21 h n’aurait pas été du goût de tout le monde à Batna. Zedam avait fait un passage remarqué lors de cette émission et avait abordé différents sujets, notamment celui relatif à la violence dans les stades. Le dirigeant du MSPB, dit son entourage, est écœuré de la réaction des proches du MSPB à son encontre.

Le sale après-midi du gardien Aïssani
D’habitude, les invités des Khroubis sont bien reçus et traités par la galerie locale, mais cette dernière a dépassé certaines limites avec un joueur bien précis de l’ABM, le portier Hamza Aïssani qui a fait l’objet de toutes sortes d’insultes. Traité de tous les noms d’oiseau, cela a fini par énerver l’homme et le toucher profondément, lui qui est le fils du Khroub, là où il a passé toutes ses classes dans l’école footballis-

Khettabi revient au stade
Après un retrait de deux mois, le président Khettabi est revenu au stade vendredi passé, il a assisté à la rencontre qui a opposé son club l’ASK face à l’ABM. Un retour qui a porté bonheur aux Rouges qui n’ont pas raté l’occasion d’offrir à leur président une belle victoire arrachée au forceps.

Et envisage de vendre ses actions
Quitter le club pour le dirigeant Zedam revient à dire qu’il envisage de vendre ses actions. Pour l’heure, cela reste des spéculations. On se rappelle que ce dernier avait évité au club de perdre son statut de club professionnel, en acceptant de rester dans le nouveau groupe dirigé par Issam Daas. Zedam qui avait l’habitude voyager avec son club est resté cette fois à Batna. M. B.

MOC
Désemparés, les supporters mocistes
S’il y a des déçus dans les rangs mocistes, cela concerne en grande partie les supporters. Ayant fait le déplacement en nombre à Alger, ils sont revenus déçus et blessés à la fois. Leur déception est grande et leur réaction à l’adresse de certains éléments de leur équipe ne s’est pas fait attendre. Pour beaucoup d’entres eux, les choses se compliquent davantage et l’avenir serait des plus incertains.

MCS
Kiour : «L’essentiel a été réalisé»
nous, car l’adversaire avait l’intention de nous surprendre. Donc, la mission était bien remplie peu importe la manière.»

«Le sans-faute exigé à domicile»
Ce résultat n’assure pas notre maintien en L2 : «Même si nous avons distancé plusieurs équipes relégables, ce qui reste insuffisant pour demeurer en Ligue 2. Et cet objectif ne viendra qu’avec un sansfaute à domicile, où il faut faire le plein. Effectivement, l’équipe est consciente de la tâche qui l’attend d’ici la fin du championnat.»

Bellil dans le rôle du secrétaire général du club
En l’absence de Hamoudi Merzelkad, c’est Samir Bellil qui a tenu le rôle de secrétaire général du club. Membre de la commission technique du MSPB dont il est le président, Bellil aura ce nouveau rôle jusqu’à la fin de la saison. Il semble que les Noir et Blanc ne feront pas appel à Hocine Belfarhi, ce dernier était le SG avant les élections des APW auxquelles il avait pris part. Quant à Merzelkad, il est sous le coup d’une suspension jusqu’à la fin de la saison.

Continuer dans la douleur
L’entraîneur Mechhoud, qui n’a pas d’autres alternatives que de tenter de sauver ce qui peut l’être encore, n’a pas hésité à annoncer : «Que faire si ce n’est essayer de remettre de l’ordre dans le groupe, pour gérer positivement le restant du championnat. On n’a pas d’autre choix à faire. Seuls la volonté et le sérieux du groupe pourraient être les solutions. De notre côté, on fait du mieux possible sans plus.»

«On peut ramener des points de l’extérieur»
M. Kiour affirme que son équipe jouera avec la même rage de vaincre à l’extérieur : «Je suis sûr que l’équipe est capable de ramener de précieux points en dehors de nos bases, car nous n’avons rien à perdre, et nous allons nous produire avec à l’extérieur avec un esprit de coupe.»

Plus droit à l’erreur
Tous les calculs établis par les Mocistes portent à croire que leur équipe ne risque pas de s’en sortir, s’il lui arrivait de concéder la moindre contre-performance dans les matches futurs. Ce qui représente un challenge délicat à relever. L’administration semble faire le forcing sur ce volet, et les difficultés sont grandes. T. A.

a dernière victoire du MCS face à un prétendant à l’accession a fait beaucoup de bien au groupe, et son président, Kiour, était satisfait du résultat, qui permettra à son club de s’éloigner du danger. Ainsi, selon lui, l’essentiel que les trois points restent à Saïda. Ce troisième succès de suite dans son fief l’honore : «Notre équipe est en train de revenir en force, notamment à domicile, en arrachant trois victoires de suite, et ce dernier match constituait le tournant de notre parcours. Et face à ce solide adversaire, qui joue pour l’accession, le MCS s’est bien défendue pour empocher les trois précieux points, qui nous éloignent des relégables.» Et d’ajouter : «Avant

L

d’aborder ce match face à l’ESM, j’ai discuté avec les joueurs, en leur demandant une seule chose : la victoire. Ainsi, ils étaient à la hauteur de leur mission durant les 90 minutes. A présent, les résultats des relégables nous sont favorables.»

«La pression a empêché les joueurs de fournir une belle prestation»
Concernant la manière de jouer, Kiour était clair : «Certes, nous n’avons pas fait une grande prestation face à l’ESM, mais je ne pouvais demander plus à mes joueurs, vu la pression qui s’abattait sur mon groupe, car notre position n’était pas confortable. Ainsi, le faux pas n’était pas toléré chez

«Le public joue un rôle prépondérant»
Pour le reste du parcours, le président fait appel aux supporters : «Vendredi dernier face à l’ESM, la réaction de notre équipe était due à la présence des supporters. Ainsi, j’espère que le public sera au rendez-vous pour aider et soutenir l’équipe dans ces moments difficiles, car il joue un rôle important dans le maintien.»

Zouaoui retrouve son rôle de milieu récupérateur
Zouaoui retrouve son rôle de milieu récupérateur. Après avoir commencé la phase retour comme attaquant de pointe, Zouaoui ne se disait pas à l’aise à ce poste. Mais ce retour n’a pas arrangé les affaires de son équipe plus que ça. Le MSPB continue de broyer le noir, il est à sa quatrième défaite consécutive. M. B.

Amar B.

20
Régionale 1

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil Clubs de Kabylie

JS Azazga 3 - ES Ben Aknoun 2

MB Bouira 1 - RC Boumerdes 0

Iazouguen retrouvent des couleurs
Stade : Tirsatine d'Azazga Affluence : nombreuse Arbitres : Belmaksene, Guessab, Sayhi Avertissements : Aïdene, Akouba (JSA) Takamara (ESBA) Buts : Amerkane (20'), Benmokhtar (30'), Mallek (67' sp) JSA Hamia (47' sp) Benmessad (78') ESBA JSA : Akouba, Benmokhtar, Tabti, Mekkoura, Tiouartit, Chillali (Hounas), Aïdene (Mahiout), Mallek, Amerkane, Hammiche, Baour Entraîneurs : Lounici et Fergane ESB : Chachaoui, Benaïssi, Laïfaoui, Benamar, Belhouchet, Benmessad, Houazine (Hamia), Labbani, Takamara, Doudjedid, Bellout. Entraîneur : Iaddene dernier a raté l'occasion qui lui a été offerte. Le quart d'heure passé, les hostilités deviennent plus intenses. A la 20', Amerkane d'un tir à la limite des 18 mètres marque le premier but au grand bonheur du nombreux public. L'euphorie du premier but non encore consumée que Benmokhtar ajoutait une couche en marquant un magnifique but d'une tête plongeante, à la 30'. La suprématie des locaux a continué sans répit jusqu'à la 45'. On a relevé par ailleurs la tête piquée de Baour et celle de Benmokhtar vers la fin du premier half. Au début de la seconde période, se sont les visiteurs qui se montrés dangereux. Ainsi à la 47’, l'arbitre Belmaksene désignera le point de penalty suite à un tir dévié par Benmokhtar de la main selon l’arbitre. Hamia exécute et réduit le score. L'attaque d'Iazouguen s'est réveillée ensuite, d'abord par Amerkane, à la 53', qui se présentera face au gardien de Ben Aknoun mais rate son occasion en voulant piquer sa balle qui passe à côté. A la 67', sur une bonne phase de jeu, Hammiche est fauché à l'intérieur de la surface de réparation, l'arbitre désigne le point de penalty. Une sentence transformée par Mallek qui rétablit l'écart de 2 buts. Dix minutes plus tard, Tiouartit se présente seul face au gardien, au lieu de donner la balle à Baour démarqué, il a tiré mais en vain. Un ratage vite regretté par Iazouguen puisque à la 78' Benmessad, des trente mètres, d'un joli tir réduit encore le score. A 3 à 2 la partie est devenue encore plus folle par ses occasions ratées de part et d'autre. Iazouguen s'en tirent à bon compte enfin, mais c’était une victoire méritée. Seulement, le fait d'avoir raté plusieurs occasions de tuer le match, leur a donné des sueurs froides. B. Ferhati

Bouchareb relance le Mouloudia
Stade : Bourouba-Saïd (Bouira) Affluence : faible. Arbitres : Toumi, Kertous, Hellal Avertissements : Benmazaza, Lahouazi, Iltane (RCB) Chellabi, Nouicer (MBB) But : Bouchareb (35’) MBB. MBB : Maayouf, Nourine, T. Larbi, Boutchacha, C. Larbi, Belaref (Gani), Kacel, Ferrah (Allouache), Chellabi, Nouicer, Bouchareb (Belouarem). Entraîneur : Hamenad RCB : Bouisri, Bouchioune, Merini, Iltane, Lamouazi, Hadjila (Halouane), Chihati (Djouahria), Bestan, Benmazaza (Kaid), Fouguer, Chikhi. Entraîneur : Bouzegrane omme attendu, la rencontre MB Bouira-RC Boumerdes a tenu toutes ses promesses. Ce fut une partie très disputée et engagée entre deux bonnes équipes notamment de la part des locaux qui ont récupéré tous les joueurs blessés et suspendus. l’entraîneur Hamenad avait l’embarras du choix pour aligner son onze entrant. Il a fallu attendre dix minutes de jeu pour voir la première action dangereuse des Mouloudéens, lorsque le virevoltant Nouicer effaçait deux défenseurs avant d’offrir un caviar à Belaref qui reprenait de belle manière mais le portier de Boumerdes s’illustrait. Le Mouloudia voulait à tout prix arriver à la cage adverse, mais en vain. Au contraire, le MBB a failli encaisser le premier but à la 24’, lorsque l’excellent libéro de Boumerdes, Lahouazi voyant le portier bouiri sur la ligne médiane, tenta un lob du centre du terrain, Maayouf était battu, heureusement pour le Mouloudia que le tir n’était pas cadré. A la 35’, le MBB héritera d’un coup franc à 25 mètres des bois, Bouchareb s’en chargera et mit magistralement le cuir dans la lucarne, un très joli but qui libéra ses camarades. Les visiteurs ne baisseront pas les bras, ils se sont montrés plus organisés et dangereux au retour des vestiaires, en ratant successivement pas moins de quatre actions de but, aux 46’ et 47’ et surtout ce joli contrôle de balle de Lahouazi à l’intérieur de la surface de réparation suivi d’un retourné qui s’en ira frôler la transversale. Deux minutes plus tard, de nouveau Maayouf sauvera son équipe du but égalisateur lorsque le tir du dangereux du même Lahouazi qui s’en allait droit vers la lucarne, Maayouf a dû étendre tout son savoir-faire pour sortir le cuir d’une claquette en corner. La partie sera par la suite très rythmée, mais les interventions intempestives de l’arbitre a eu un effet négatif sur le cours du jeu. A dix minutes du coup de sifflet final, Nouicer, bien servi par Gani, se présente seul face au portier de Boumerdes et rate de peu le deuxième but. Une minute plus tard, coup dur pour le Mouloudia, Bouchareb qui venait juste de rater le deuxième but, glissa sur la main courante en béton et se blesse. Au moment où il se faisait soigner, c’est Larbi Chérif Mounir qui s’est fait faucher, alors qu’il ne restait qu’un seul remplaçant sur le banc du Mouloudia. C’est finalement Bouchareb qui cèdera sa place à Belouarem. Les quelques minutes restantes ont vu les visiteurs presser leurs visà-vis sans pour autant pouvoir transpercer la solide défense bouirie. C’est en fin de compte le Mouloudia qui glanera trois précieux points devant une très bonne formation de Boumerdes qui n’a pas démérité. Adjaout

L

e score de la rencontre livrée par Iazouguen face aux Algérois de Ben Aknoun reflète l'intensité des débats qui ont prévalu le long des 90 minutes. Pour commencer, à la 7', Mallek tentera une tête qui passera à côté de la cage gardée par Chachaoui. Les visiteurs répliquèrent par un contre qui a abouti dans les pieds de Takamara, voulant trop assurer son tir du plat du pied, ce

Lounici (Entraîneur JSA) : «Une victoire qui vient au bon moment»
«Nous avons joué contre une équipe difficile à manier. Notre victoire est méritée et vient au bon moment. Les joueurs ont affronté la pression et une bonne équipe. Je les remercie pour leur prestation, cela va remonter leur moral surtout après la mauvaise passe de ces dernières semaines.»

C

CB Sidi Moussa 1 ES Azeffoun 3
Mission accomplie pour les Marins. Ils sont revenus de Sidi Moussa avec trois précieux points. C’est pourtant la peur au ventre qu’ils ont fait le déplacement, eut égard à leur milieu de terrain décimé avec quatre absences et pas des moindres. Ouadfel, Bessakria, Laïd et Kerboub étaient en effet indisponibles. Cette victoire va sans doute redynamiser le groupe qui retrouve ainsi la confiance. Après une première mi-temps qui s’est terminée sur un score de parité bien que les Marins, plus entreprenants, auraient pu faire la différence, la deuxième mi-temps sera plus intéressante et plus prolifique en buts. Ce sont les Ivahriyen qui encaisseront le premier but, sur pénalty. C’est ce qu’il fallait apparemment pour les secouer puis leur réaction a été énergique dans la dernière demi-heure, avec un doublé de Tahraoui, qui confirme sa super forme depuis son retour. L’entrée de Sid n’est pas passée inaperçue, il signera également son retour par un superbe but. En redressant ainsi la barre, les Marins maintiennent donc le cap sur l’accession.

OC Beaulieu 2 - JS Akbou 1
La bande à Mira méritait mieux
oostés par la victoire acquise à domicile la journée précédente face au MB Bouira, les protégés de Mira, pour confirmer leur belle forme, se devaient impérativement de réussir un résultat probant en terre algéroise face à l'un des sérieux concurrents au sacre final, l'OC Beaulieu, pour prendre le large sur les équipes du bas du tableau. Finalement, les Akbouciens sont revenus bredouilles face à un adversaire qui sans se montrer vraiment dominateur a pu réaliser l'essentiel. Pourtant, rien ne présageait un tel scénario puisque les coéquipiers de Melchene ont montré leurs intentions offensives et paraissaient déterminés à bousculer l'équipe locale. En face, les camarades de Hadj Kaci étaient comme timorés, voire bloqués par l'enjeu du match, contrairement aux protégés de Mira qui ont fourni une honorable prestation avec de surcroît une équipe très amoindrie, se procurant deux à trois belles opportunités d'ouvrir le score par Bouchouchene et autre Lardjene, mais à chaque fois ils manquaient le cadre de jus-

B

tesse. Toutefois, ce n'était que partie remise puisque le même Lardjene (41') réussira à ouvrir le score. Seulement, la joie des Akbouciens sera de courte durée puisque Khelloufi rétablira la marque juste avant la pause. De retour des vestiaires, la partie sera un peu plus animée avec une formation de Beaulieu qui voulait dès le début imposer sa suprématie et assurer au plus vite les trois points du match. Ainsi, après quelques tentatives ratées, Drissi parvient à redonner l'avantage aux siens. Piqués au vif, et n'ayant plus rien à perdre, les protégés de Mira vont monter d'un cran pour aller titiller la défense algéroise, mais rien n'y fit, la citadelle de l'OCB tient bon. Finalement, l'arbitre Machane mit fin aux chauds débats sur cette victoire, certes longue à se dessiner, mais ô combien importante de l'OCB qui confirme ses réelles capacités de jouer la carte de l'accession devant une jeune et fougueuse formation de la JS Akbou qui n'a pas démérité.

Hamenad (entr. MBB) : «Victoire difficile mais méritée»
«C’était un match très disputé devant une très bonne équipe de Boumerdes qui restait sur une belle série de bons résultats. On s’est bien préparés avec l’effectif qu’on a récupéré. C’est une victoire quelque peu à l’arrachée mais bien méritée.»

Bouzegrane (entr. RCB) : «C’est un fiasco»
«Ce n’est pas de mes habitudes de critiquer l’arbitrage, mais excusez-moi, ce fut un fiasco, il y avait tout sur le terrain, sauf du football…»

Interrégions
CRB Dar El Beïda 2 - USO Amizour 2

Les Unionistes ratent le coche
USO Amizour a raté une belle opportunité de consolider son avance de trois longueurs sur son poursuivant bordjien en concédant un nul (2-2) à Dar El Beïda face au CRBDB local, pour le compte de la 21e journée. Les Unionistes qui menaient par deux fois au score, grâce à Karim Ait Amara (50’) et Ayache Belaoued (70’), ont été rejoints par les locaux qui ont réussi à égaliser (55’) et ensuite à la (80’). Poussés par leurs nombreux supporters qui ont fait le déplacement, les Unionistes se sont trop précipi-

L’

M. B.

Mira (entr. JS Akbou) : «On méritait au moins le nul»
«On est déçu par le résultat. On avait largement les moyens de revenir avec au minimum le point du nul. On a copieusement dominé notre adversaire qui a évolué la peur au ventre. On s’est créé un nombre considérable d’occasions notamment en seconde mi-temps. On est satisfait du rendement de l'équipe quoique amoindrie avec l'absence de certains éléments clé.»

M. Benyakoub

tés, notamment dans les dix dernières minutes lorsqu’ils se jetèrent en attaque pour ajouter le but de la victoire, mais en vain. Il était dit que ces retrouvailles avec Dar El Beida s'achèveront sans vainqueur. Un nul au goût amer pour les poulains de Mohamed Seddiki qui ont manqué l’occasion de revenir avec les trois points de la victoire Ils ont cédé deux précieux points en faveur du dauphin l’USF Bordj Bou Arreridj qui, lui, n’a pas eu à trop se fatiguer puisqu’il l’a emporté sur tapis vert face à la lanterne rouge la JSB Tadjenant, déjà relégué

suite à une décision de la Ligue Inter-Régions. L’écart entre les deux têtes de file s’en trouve ainsi réduit à seulement un point, 38 pour l’USOA contre 37 points pour les Bordjiens qui, il faut le noter, ont un match en plus par rapport aux Amizourois. En somme, il reste un bon point pour l'USOA. Pour en revenir au match face à Dar El Beïda, il faut savoir que les Unionistes ont joué les dernières minutes de la partie en infériorité numérique suite à l’expulsion du défenseur Rezig, pour cumul de cartons. M. Mehenni

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil International
Man United Real Madrid

21

Vers un contrat revu à la baisse pour Rooney
Sous contrat avec le club mancunien jusqu’en juin 2015, l’attaquant Wayne Rooney devra recevoir une prolongation de contrat très prochainement, vu que Sir Alex Ferguson a l’habitude pour les joueurs clés d’ouvrir les négociations deux ans avant la fin de leur contrat affirme la presse anglaise. Néanmoins, le manager écossais pourrait offrir à son attaquant de 28ans un nouveau contrat mais avec une baisse de salaire, soit en-dessous du contrat à 70 millions d’euros signé en 2010 : «Il n’y a aucun problème avec le contrat. Nous ne voulons pas que nos bons joueurs partent. Quand il sera temps de renégocier celui-ci, ce sera fait» a déclaré Alex Ferguson rapporte le Daily Mail. Mais pas sûr que le joueur accepte un deal à la baisse, lui qui reste déjà très affecté par sa non-titularisation face au Real Madrid.

Karanka lance une pique à Casillas
Alors que le portier Diego Lopez est en train de réussir de belles prouesses depuis sa venue lors du mercato hivernal, pour pallier l’absence de Iker Casillas, le débat sera très chaud, concernant le choix de José Mourinho, après le retour à la compétition du capitaine d’équipe. L’entraîneur adjoint du Real Madrid, Aitor Karanka, a d’ailleurs déclaré selon Footespagnol.fr, que le capitaine ne sera pas forcément titulaire à son retour de blessure : «Nous voulons que Iker nous rejoigne au plus vite et qu’il soit au meilleur de sa forme. Alors, on alignera le meilleur. En deux ans et demi, on a montré ici qu’on ne joue pas grâce à son statut, mais grâce à son niveau.»

Modric a tapé dans l’œil de Ferguson
Loin d’un titulaire important depuis sa venue au Real cet été, le milieu de terrain Luka Modric, a prouvé néanmoins face à Manchester United, après son entré en seconde période, qu’il a largement le niveau pour évoluer à Madrid. Auteur du but égalisateur ce jour-là, l’ancien joueur de Tottenham a séduit son entraîneur mais aussi et surtout le manager adverse. En effet, Alex Ferguson envisage de convaincre le croate de s’engager en faveur de Manchester United. Selon le Daily Mirror, les Red Devils pourraient faire le nécessaire pour convaincre le footballeur de 27 ans, sous contrat jusqu'en 2017, d'effectuer son retour en Premier League, après un brillant parcours avec les Spurs de Tottenham.

Le Bayern veut draguer Rooney
A la recherche d’un attaquant en plus cet été, pour garnir déjà un secteur offensif assez impressionnant, le club allemand du Bayern Munich s’intéresse à la situation de Wayne Rooney à Manchester United, selon le Sunday Times. Le club bavarois est l’un des rares clubs européens à pouvoir s’aligner sur le salaire du joueur, environ 230.000£ par semaine et serait prêt à débourser 25 M€ pour convaincre Manchester United de lâcher son joueur assure le journal anglais. A noter que le futur entraîneur Pep Guardiola, a déjà affirmé son admiration pour l’Anglais. «C’est l’un des plus grands joueurs du monde», alors que l’ancien joueur d’Everton, qui a perdu deux finales de Ligue des Champions face au FC Barcelone de Guardiola, n’a jamais caché son admiration pour le technicien catalan….Affaire à suivre donc.

Juventus

La vieille Dame songe à Nani

Bale

Tottenham

après le match du Real»

Giggs «Je n’ai rien dit

Loin d’être un élément indispensable aux yeux de son entraîneur à United, le Portugais Nani est en train de connaître une saison assez controversée, et notamment après son expulsion face au Real Madrid en Ligue des Champions, en privant son équipe d’une qualification en quarts de finale. Une belle opportunité pour la Juventus, qui selon Tuttosport, songe sérieusement à le recruter en prévision de la saison prochaine. Sous contrat avec le club mancunien jusqu’en juin 2014, la Vielle Dame veut séduire le joueur de Alors que sa titularisation face au Real 26ans à quitter l’Angleterre, en apportant Madrid, pour son 1000e match en pro, a avec lui, une touche technique assez insurpris tous les observateurs, le milieu déniable mais aussi une grande expéde terrain gallois Giggs a évoqué ce rience en Ligue des Champions, pour match très particulier lors d’une longue le club italien, qui veut interview accordée à son ancien coéquiretrouver rapidepier de Manchester, Gary Neville, pour le ment sa place parmi Daily Mail : «Etant un joueur d’expéles ténors du football rience, il faut avoir quelque chose sur leeuropéens. quel se replier. J’ai connu ça avant. Un grand nombre de jeunes joueurs n’ont rien. Il est de notre devoir de remettre les gars en place – ainsi que le coach et les membres du staff. Mais je n’ai rien dit pendant notre première session d’entraînement après Man City le match du Real. Je pense qu’il faut leur donner quelques jours. Je n’ai rien dit à quelqu’un, individuellement.»

A l’occasion d’une interview accordée à Téléfoot, Gareth Bale (16 réalisations en 24 matches de Premier League), a évoqué ses performances et ses modèles : «Comme n’importe quel joueur, quand tu prends du plaisir à jouer, tu en tires le meilleur. J’espère encore progresser et faire plus. Ryan Giggs était le héros de mon enfance. Aujourd’hui, les références sont Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, tout le monde veut être aussi bon qu’eux.» Questionné sur une possible arrivée au Paris Saint-Germain, la superstar de Tottenham s’est contenté de juger le club de la capitale : «Le PSG est un grande équipe, ils ont fait venir de grands joueurs, ils ont un projet à long terme, c’est un club qui grandit mais ils ne sont pas encore au niveau des grands clubs comme le Bayern Munich ou le Barça, les références au plus haut niveau». Selon les informations de Téléfoot, il faudrait débourser 80 millions d’euros pour s’attacher les services du Gallois. Damien Comolli, directeur sportif français, pense que le PSG pourrait «s’intéresser au Gallois s’il est sur le marché», alors que le Daily Mirror a révélé hier que le Real est prêt à offrir 70 M€ à Tottenham pour le transfert du joueur. Mieux, la Casa Blanca lui prépare un salaire annuel de 11,5 M€.

«Etre aussi bon que Ronaldo et Messi»

Chelsea

Incapable de lutter pour le titre en Premier League et défait par le Steaua Bucarest en huitième de finale aller de la Ligue Europa (1-0), Chelsea est en train d’effectuer une saison assez controversée. Mais pour le défenseur polyvalent Branislav Ivanovic, il ne faut pas baisser les bras pour autant : «Nous devons être honnête les uns envers les autres. On doit se regarder dans la glace. Beaucoup de choses ne vont pas comme on le voudrait, a lancé l’international serbe sur le site de SkySports. On ne joue pas à notre niveau en ce moment. Cette équipe était dans la même situation l’année dernière et nous avons fini en apothéose. Il existe beaucoup de raisons pour expliquer pourquoi les choses sont allées de travers mais ce n’est pas le moment d’en parler et de regarder derrière nous. On doit regarder devant.»
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

«On doit se regarder dans la glace»

Ivanovic

A la recherche d’un successeur au capitaine Carles Puyol «34ans», en citant de nombreux défenseurs susceptibles de venir garnir le secteur défensif du club Catalan cet été, le Barça aurait notamment un œil sur la situation du défenseur central international belge Vincent Kompany (26 ans, Manchester City), dont le contrat expire en juin 2018. Les dirigeants Catalans auraient fait part de leur intérêt à Txiki Begiristain, le directeur sportif des Citizens passé par le club blaugrana. L’été dernier, le Belge avait signé un nouveau contrat d’une durée de six ans. Une offre de plus de 20 millions pourrait convaincre les dirigeants de City, même si le manager italien Mancini, ne devra nullement accepter de perdre les services de l’un des principaux artisans du sacre de Manchester City la saison dernière en Premier League.

Le Barça s’intéresse à Kompany

Mancini reste flou sur le cas de Tevez Auteur d’un triplé, Carlos Tevez a largement contribué à la victoire de
Manchester City sur Barnsley (5-0), samedi en quarts de finale de la FA Cup. Sous contrat jusqu'en 2014 à l'Etihad Stadium, l’Argentin de 29 ans a fait savoir son désir de retourner un jour en Argentine. En conférence de presse, Roberto Mancini a tenu à donner son point de vue sur l'avenir indécis de son joueur. «Je ne sais pas quel engagement il prendra l'été prochain, a affirmé le technicien italien auprès de Sky Sports. Carlos a encore un an sur son contrat. Cela dépend de lui. Pour le moment, nous ne pouvons rien dire.» Si l’ancien joueur de United souhaite revenir en Argentine, le quotidien britannique Daily Express, affirme que l’AS Monaco serait en effet disposé à l’enrôler. Pour se donner le maximum de chances, les pensionnaires du Stade Louis II seraient disposés à mettre 17 M€ sur la table pour régler le transfert de l’Apache à qui ils n’auraient aucune difficulté à offrir un juteux salaire, forts d’une fiscalité avantageuse, histoire de retrouver l’élite en force, en concurrençant les galactiques du PSG.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

22
Liverpool

N° 2220 Lundi 11 mars 2013

Coup d’œil International

Annoncé partant dès la fin de saison, le portier Pep Reina a reçu un vibrant hommage de la part de son entraîneur Brendan Rodgers : «Nous avons réussi 11 clean sheets (matches sans prendre de but), ce qui nous met au niveau des meilleures équipes. Défensivement, nous sommes assez forts et Pepe est l'une des raisons principales à cela. C'est toujours un jeune homme bien qu'il ait atteint 30 ans. Il peut très bien jouer au plus haut niveau jusqu'à 40 ans comme Van der Sar», a déclaré le manager des Reds sur Sky Sports.

«Reina peut jouer jusqu'à 40 ans comme Van der Sar»

Rodgers

juste équilibre entre envie et prudence» Vainqueur du Deportivo La Corogne (2-0), samedi soir au
Camp Nou, le FC Barcelone s'est rassuré, à défaut d'avoir brillé contre le dernier de la Liga. L'entraîneur adjoint du FC Barcelone Jordi Roura a estimé que le fait ne pas avoir encaissé de buts, fait inédit depuis 13 matches, était positif avant le 8e de finale retour de Ligue des champions : «Evidemment, chaque compétition est différente, mais le fait de ne pas avoir encaissé ce soir nous fait du bien», a jugé le bras droit de Tito Vilanova en conférence d'après-match, avant d’évoquer le match retour en huitième de finale de la Ligue des Champions contre l'AC Milan : «Compte tenu du score de l'aller, la logique nous pousse évidemment à aller de l'avant. Mais il ne faudra pas confondre enthousiasme et précipitation. Il faudra trouver un juste équilibre entre envie et prudence …J'ai vu les joueurs en très bonne forme, et ils sont tous très motivés en prévision du match de mardi. Je n'ai aucun doute que nous ferons tout ce qu'il est humainement possible pour renverser la situation» a rassuré le coach intérimaire du Barça.

Roura «Trouver un

Barça

PSG

Ibrahimovic chambre le public parisien Auteur d’un doublé
samedi contre Nancy, Zlatan Ibrahimovic n’a pas manqué de provoquer les supporteurs parisiens, en mettant sa main sur l’oreille, histoire de faire comprendre aux supporters du PSG qu’il était attentif à leur réaction, lui qui avait été sifflé récemment au Parc des Princes. «Nous jouons tous les trois jours, ce n’est pas facile, a soufflé Zlatan Ibrahimovic à l’issue de la rencontre. Chaque match, d'ici la fin du championnat, sera très important et sera comme une finale pour nous. On ne veut pas perdre et on veut tout le temps gagner mais ce n'est pas facile. On essaye de donner notre meilleur mais parfois on n'y arrive pas, mais c'est normal. On est des êtres humains comme vous», assure le géant suédois qui a profité de cette soirée pour inscrire ses 23e et 24e buts de la saison en championnat, qui n’a pas hésité à zlataner les supporters qui ont eu l’outrecuidance de le siffler récemment : «Le public parisien demande beaucoup. Ce qui est étrange, car avant il n’avait rien», a lancé avec le sourire aux lèvres le meilleur buteur de la Ligue 1 et du PSG. Des propos moyennement appréciés si l'on en croit les réactions des supporters parisiens sur les réseaux sociaux, surtout que le Suédois est annoncé sur le départ dès la fin de saison «Juventus, Man United» : «Le PSG n’est pas mon dernier club. L'Italie est ma deuxième maison. Dans le football, on ne sait jamais ce qu’il peut se passer», avaitil déclaré fin janvier en marge d’une opération promotionnelle .

Sanchez «C’était un match bizarre et difficile» De nouveau buteur après un long
Arsenal

Mertesacker indésirable même à Hanovre

passage à vide, l’attaquant Alexis Sanchez a été le premier joueur Catalan à réagir suite à la victoire sur le Deportivo la Corogne (2-0) : «C’était un match bizarre et difficile. Nous n’avons pas donné l’image que nous sommes habitués à donner, mais le plus important est de prendre les trois points. Nous avons la Liga dans nos mains, à nous de la garder.» Le buteur Chilien a gagné quelques points positifs après ce match, selon les propos de son entraîneur, Jordi Roura : «Je n’ai pas décidé qui aligner mardi. Il reste encore plusieurs entraînements. Je me déciderai avec Tito. Alexis a fait un bon match, il a réussi à marquer, il a mis la pression sur la défense adverse et a été important ce soir. Il peut être important pour mardi.»

de débuter sur le banc»

Beckham «Pas frustré

Seville

Souvent critiqué par ses prestations peu rassurantes, le défenseur allemand Per Mertesacker garde pourtant la confiance de son manager Arsène Wenger, qui le titularise souvent dans l’axe de la défense. Néanmoins, la presse germanique s'interroge sur la possibilité d'un retour du géant allemand en Bundesliga, où le journal Bild a même cité la possibilité d’un retour dans son club formateur, Hanovre, où il a évolué entre 1995 et 2006. Finalement, le président Kind a tenu à démentir cette possibilité : «non, il ne fait pas partie de notre liste». Mertesacker est encore sous contrat avec les Gunners jusqu'en 2015.

Jesús Navas n’écarte pas un départ
Voulant connaître un nouveau défi, le milieu de terrain Jesús Navas, est en train de songer à la possibilité de quitter le club dès la fin de saison : «Je suis tranquille et content au club, qui m’a tout donné. Je suis heureux à Seville. Je suis concentré et je travaille au quotidien. Mais je suis concentré jusqu’à la fin de l’année. Après, on ne sait jamais ce qui peut arriver.»

David Beckham, le milieu de terrain du PSG, a fait part de sa satisfaction après la difficile victoire arrachée par son équipe face à Nancy grâce à un doublé de Zlatan Ibrahimovic. Interrogé sur le fait de ne pas avoir débuté la rencontre, l'Anglais a expliqué que ce choix d'Ancelotti ne le dérangeait nullement. «Non, je ne suis pas frustré de débuter sur le banc, a déclaré Beckham. Une équipe ce n'est pas seulement 11 joueurs et un match peut se débloquer dans les dernières minutes. Tous les joueurs doivent être prêts et contribuer au succès. Donc pour moi c'est pareil que je débute sur la pelouse ou sur le banc…. Nous avons joué une rencontre compliquée contre Valence il y a trois jours donc c’est déjà bien d’avoir su gagner», a affirmé l'ancienne idole de Manchester United et du Real Madrid.

Milan AC

Alors que le nom de Bacary Sagna est cité du côté du PSG, Arsène Wenger s’active déjà pour lui trouver un remplaçant à son latéral droit, en songeant à un joueur de Man City, à savoir l’Anglais Micah Richards. Le Sunday People affirme que le latéral des Skyblues n’est plus en odeur de sainteté à City. Titularisé à seulement trois reprises en Premier League, Micah Richards manque à l'appel depuis plusieurs mois, la faute à une opération au genou subie en octobre dernier, au grande désarroi de son entraîneur Mancini : «C'est étrange, je ne sais pas comment cela est possible. Nous ne pouvons rien faire, mais je pense qu'il sera prêt dans deux ou trois semaines.» Longtemps blessé à un genou, Richards a perdu sa place au profit d’un Zabaleta assez brillant cette saison. L’international anglais sait qu’il doit jouer régulièrement pour valider son ticket pour le Mondial 2014 et Arsenal est prêt à lui offrir du temps de jeu.

Wenger songe à Richards

là qualifié en Ligue des Champions, l’attaquant Italien,!» pour finir premier Mario Non
Balotelli, devra se contenter de la Série A, lui qui a de nouveau marqué lors de la victoire de son équipe face au Genoa, en visant carrément le titre de champion selon Calciomio.fr, malgré un grand retard sur la Juventus, leader du championnat : «Je me suis tout de suite très bien intégré dans ce groupe, je ne pensais pas que cela se ferait aussi bien et aussi rapidement. De janvier à juin le championnat est mon seul objectif. Je suis venu là pour finir premier. Moi je ne joue jamais pour la deuxième ou la troisième place.»

Balotelli «Je suis venu

Montolivo «Un esprit de sacrifice et
Pièce importante dans l’échiquier d’Allegri, Le milieu de terrain italien, Riccardo Montolivo est revenu au micro de Milan Channel sur la victoire remportée «2-0» face au Genoa, ainsi que sur le match retour en LDC face au Barça : «Ce fut une bataille et nous avons pris trois points très importants. Nous avons joué avec le bon état d’esprit et nous avons répondu coup sur coup. Nous avons gagné en souffrant et parfois, c’était en jouant mieux. Pour arriver à notre objectif, tous les scenarios sont possibles. Pour le match à Barcelone, nous devons nous souvenir de la façon dont nous avons gagné à l’aller. Il nous faudra à nouveau un esprit de sacrifice et de combat et mettre de côté l’individualisme. Ils sont persuadés qu’ils vont nous battre mais nous jouerons notre match sans retenue.»

de combat face au Barça»

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com té@lebute jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Décrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 2220 Lundi 11 mars 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
28 Rabie ettani 1434

23

LUNDI
BEAU TEMPS

MARDI
EN PARTIE ENSOLEILLÉ

Lundi
Dohr Asr Maghreb Icha : 12h58 : 16h18 : 18h55 : 20h13 : 05h 37 : 07h 03

Affaire bien engagée, à demi terminée.
(Proverbe latin)

Mardi
Fedjr Chourouk

Matin : 13 °C A-M : 18 C Vent : 22 km/h Direction : S.W.

Matin : 13 °C A-M : 18 C Vent : 25 km/h Direction : S.W.

ACTUEL
De l'urine pour remplacer le diesel ? L'idée fabuleuse de 4 écolières nigérianes
Pour la collégienne du Nigeria, Duro-Aina, remplacer le diesel par de l'urine n'a rien de farfelu. Avec un de ses camarades, elle a remplacé le diesel d'un générateur par de l'urine et le résultat est assez saisissant. Avec un litre d'urine, le générateur permet d'allumer toutes les lumières de sa maison, un ventilateur ainsi que la télévision pendant plusieurs heures. Choquée en apprenant qu'une famille de cinq personnes était morte à cause du monoxyde de carbone rejeté par un générateur, la jeune fille s'est alors lancée dans un projet permettant d'utiliser une énergie plus sûre. Pour réussir à transformer l'urine en énergie, ces filles utilisent une cellule électrolytique qu'elles font tremper dans l'urine. Puis, dans une seconde étape, le filtre à eau récupère ensuite l'hydrogène du liquide et c'est cet élément chimique qui est utilisé pour alimenter le générateur. Par ailleurs, l'ensemble est particulièrement simple à utiliser.

Cholestérol : conseils pratiques pour un régime efficace
En cas d'excès de cholestérol, la première chose à faire est d'apprendre à manger mieux et de respecter les «règles anti-cholestérol». Le respect de cette hygiène alimentaire est fondamental car elle peut, à elle seule, corriger ce facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Comment s'y prendre en pratique ? Comment contrôler l'efficacité de son régime anti-cholestérol ? Excès de cholestérol : le traitement passe par l'alimentation. L'excès de cholestérol constitue un facteur de risque cardiovasculaire que l'on peut corriger en première intention en modifiant son alimentation. Pour adopter une «alimentation anti-cholestérol», il existe de grandes règles à suivre. Si elles paraissent nombreuses et draconiennes, rappelez-vous que c'est la durée qui compte. Appliquez-les progressivement afin de les intégrer naturellement dans votre mode

Cornets aux amandes
Ingrédients pour la pâte : q 3 mesures de farine soit 250g environ q 1/2 mesure de margarine fondue q 1 pincée de sel fin q 5 cuillères à soupe dʼeau de fleur dʼoranger q Eau si nécessaire Ingrédients pour la farce : q 500g dʼamandes finement moulues q 250g de sucre glace q 1 cuillère à café de zeste de citron q 1 cuillère à café dʼextrait de vanille q 2 à 3 œufs selon la grosseur q 500g de miel q 1/4 de litre dʼeau de fleur dʼoranger Préparation : Mélanger la farine tamisée, la pincée de sel et la margarine fondue, bien frotter avec la paume des mains pour faire adhérer le beurre dans la farine puis mouiller avec lʼeau de fleur dʼoranger et lʼeau si nécessaire, jusquʼà obtention dʼune pâte souple et ferme. Couvrir de film alimentaire et laisser reposer. Pendant ce temps, préparer la farce en mélangeant les amandes, le sucre glace tamisé, le zeste de citron et lʼextrait de vanille, ajouter un à un les œufs jusquʼà obtention dʼune pâte homogène. Former des boules de la grosseur dʼune noix puis donner la forme dʼun cornet. Les disposer dans un plat saupoudré de sucre glace. Reprendre la pâte et sur un plan de travail fariné, faire des abaisses très fines ou faire passer à la machine à pâte au N°5 puis au N°7. A lʼaide dʼun emporte-pièce, couper des cercles de 8 cm de diamètre et badigeonner toute la surface de la pâte de blanc dʼœuf avec un pinceau de pâtisserie. Puis disposer au centre du cercle, de la farce croiser les deux extrémités du cercle en donnant la forme dʼun cornet et à lʼaide dʼune pince à gâteau pincer la surface en commençant par le bas. Les disposer dans un plat et faire cuire au four préchauffé th. 4. Les cornets doivent avoir une couleur rosée, aussitôt sortis du four les tremper dans du miel tiède aromatisé dʼeau de fleur dʼoranger. Saupoudrer la partie supérieure de gravillons de pistache ou noix de coco, et placer dans des caissettes.

Recette

Le «meilleur restaurant du monde» remboursera ses clients malades
Le restaurant danois élu le «meilleur du monde» a annoncé hier qu'il rembourserait la soixantaine de clients tombés malades après y avoir dîné en février. Ce restaurant de Copenhague, Noma, a indiqué dans un communiqué que des analyses avaient permis de désigner comme origine des vomissements et diarrhées de ses clients un norovirus, cause fréquente de gastro-entérites virales, apporté par le personnel. Après ces analyses, «les clients ont été informés puis il leur a été offert soit de revenir de nouveau dîner soit de se faire rembourser», a rapporté la direction. «Un certain nombre de clients ont déjà accepté de revenir chez Noma», s'est-elle félicitée. Il faut débourser 1.500 couronnes, soit quelque 200 euros, pour un menu (hors boissons) dans cet établissement, classé au sommet de la gastronomie mondiale en 2010, 2011 et 2012 par le magazine britannique Restaurant.

de vie. Tout ce qui est contraignant n'est pas durable... L'alimentation anticholestérol : la théorie qq Réduire la quantité totale de graisses consommées (pas plus de 30 à 35% de la ration calorique). qq Diminuer les graisses dites saturées car elles apportent du mauvais cholestérol : beurre, crème, graisses animales contenues

dans les viandes, les fromages… qq Privilégier les graisses dites insaturées, soit les huiles végétales, les fruits oléagineux (amandes, noix, sésame...) et les poissons gras qui sont riches en oméga-3. qq Augmenter les antioxydants (molécules protectrices) : vitamines, polyphénols… largement contenus dans les fruits et légumes.

Prostate : tout ce qu'il faut savoir !
Le cancer de la prostate rend-il impuissant ou incontinent ? Est-il héréditaire, tous les hommes sont-ils tôt ou tard concernés ? Beaucoup d'idées reçues courent à son sujet. Les spécialistes font le point !

A les décalcomanies Faire partir
stuce
Quand les enfants se collent des décalcomanies, cʼest amusant pour eux mais pas très esthétique et vient le moment où il faut les faire partir. Il faut faire chauffer du vinaigre blanc et passer ce dernier chaud mais pas brûlant sur la peau à lʼendroit où sont les décalcomanies. Laisser quelques minutes et rincer.

Tous les hommes font un cancer de la prostate
FAUX. Selon des études, un homme sur huit développera un cancer de la prostate au cours de sa vie. Tous les hommes ne sont pas touchés, même si tous restent à risque ! Parmi les facteurs de risques, rappelons que l'âge et l'origine ethnique sont souvent impliqués. «Le cancer de la prostate affecte en effet 30% des hommes entre 50 et 60 ans, 40% au-delà de 70 ans, et 70% au-dessus de 80 ans. Quant à l'origine, le risque de cancer de la

People

Demi Moore et Ashton Kutcher : la guerre est déclarée
Ashton Kutcher croyait pouvoir s'en tirer sans le moindre dégât. L'acteur qui avait trompé Demi Moore s'était mis en couple avec Mila Kunis et semblait avoir oublié qu'il était encore légalement marié. Demi compte bien le lui faire rappeler. L'actrice vient de demander le divorce et bien plus. Demi a déposé les papiers du divorce à la cour supérieure de Los Angeles après plus d'un an de négociation avec son futur ex-mari. Les termes de la requête de l'actrice commencent à filtrer. Pour commencer, Demi demande le divorce pour «différends irréconciliables», la star aurait même déposé des documents prouvant l'infidélité d'Ashton. L'actrice ne s'arrête pas en si bon chemin puisqu'elle compte faire payer son ex… en espèces sonnantes et trébuchantes. En effet, TMZ rapporte que dans sa demande de divorce, Demi réclame à Ashton une pension alimentaire ainsi que les frais d'avocats.

Question
prostate semble plus élevé en Occident qu'en Asie (l'alimentation y serait pour quelque chose...).

Le miel est moins énergétique que le sucre
Comme il contient de l'eau, il apporte moins de glucides (75 g aux 100 g) que le saccharose qui, lui, ne contient presque pas d'eau (et apporte donc 99,5 g de glucides aux 100 g). De plus, le miel a un pouvoir sucrant supérieur à celui du sucre, grâce à la présence de fructose : on en consomme donc moins.

Demain : cancer de la prostate = absence d'éjaculation

Vrai !

N ew s
Sa nté

Cancer de l'estomac : un test de l’haleine pour le détecter
sensibilité du test (capacité du test à évaluer le stade de la maladie). Les chercheurs ont testé leur «nouveaux tests de lʼhaleine» auprès de 130 patients dont 37 avec cancer de l'estomac, 32 avec ulcères et 61 personnes avec douleurs d'estomac moins sévères. Ils constatent également la possibilité du test à déterminer le stade du cancer. Par ailleurs, le test montre une sensibilité de 89% et une spécificité de 90%.

Ces nouvelles données, publiées dans lʼédition du 5 mars du British Journal of Cancer expliquent que des expérimentations chinoises menée par des chercheurs de lʼIsraël Institute of Technology, de lʼAnhui Medical University (Chine) ont développé un processus dʼanalyse des composés organiques dans l'haleine capable de diagnostiquer le cancer de lʼestomac. Le test analyse les gaz de lʼhaleine grâce à un capteur. Les chercheurs ont cherché à déterminer la fiabilité du test (identification des personnes atteintes de cancer ou pas) et la

Le

La plus grosse boule de neige du monde mesure plus de 3 m de haut !
Un homme a réalisé un nouveau record : il a construit une boule de neige de plus de 3 m de haut dans la station de ski de la ColombieBritannique au Canada. Le nom de Mark Dickson devrait prochainement figurer dans le Guiness World Records. Au Canada, Mark Dickson a réalisé la plus grosse boule de neige du monde dans une station de ski de la Colombie-Britannique. Personne n'avait encore réalisé un tel record. La boule de neige, appelée «Silver Star», mesure 11ft de haut soit plus de 3 m et pèse 40 livres soit près de 18 kg. La boule de neige aurait emporté sur son passage de nombreux skieurs si l'on en croit la mise en scène de Mark Dickson. En effet, il a piqué dans la boule neige quelques accessoires de ski pour donner cette illusion. Les skieurs, eux, semblent s'amuser de ce qui devrait bientôt devenir le nouveau record du monde Le Guiness des Records n'a pas encore reconnu cet exploit. Le record est toujours détenu par à un groupe de jeunes Américains qui avaient construit une boule de neige de 7 ft soit un peu plus de 2 m en 2011. Le nom de Mark Dickson ne devrait donc pas tarder à remplacer ceux des jeunes personnes.

C hiffre du jour

3

13:00 Une brique dans le ventre 13:30 Journal (RTBF) 14:00 Le grand tour 16:00 TV5MONDE, le journal 16:25 Questions pour un champion 17:00 Philippe Pétain 18:00 TV5MONDE, le journal 18:25 Le journal de l'économie 18:30 L'invité 18:40 Tout sur moi 19:05 Les escapades de Petitrenaud 19:30 Tout le monde veut prendre sa place 20:30 Journal (France 2) 21:00 L'année dernière à Marienbad 22:30 TV5MONDE, le journal 22:40 2' pour la Syrie 22:45 Journal (RTS) 23:20 Le journal de l'économie 23:25 Temps présent 00:20 TV5MONDE, le journal Afrique 00:35 La grande librairie

12:00 Les douze coups de midi 12:50 Petits plats en équilibre 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:50 Météo 13:55 Les feux de l'amour 14:55 Voleurs de stars 16:35 Quatre mariages pour une lune de miel 17:25 Bienvenue chez nous 18:20 Une famille en or 19:05 Le juste prix 19:45 Nos chers voisins 20:00 Journal 20:35 Mon assiette santé 20:45 Après le 20h, c'est Canteloup 20:50 La croisière 21:45 La croisière 22:45 New York Unité Spéciale 23:35 New York Unité Spéciale 00:15 New York Unité Spéciale

16:15 Le jour où tout a basculé 16:40 Le jour où tout a basculé 17:10 Côté Match 17:15 Seriez-vous un bon expert ? 17:54 CD'aujourd'hui 17:55 On n'demande qu'à en rire 19:00 Mot de passe 19:30 N'oubliez pas les paroles 20:00 Journal 20:40 Tirage du Loto 20:43 Image du jour 20:45 Rizzoli & Isles : Autopsie d'un meurtre 21:25 D'art d'art 21:30 Rizzoli & Isles : Autopsie d'un meurtre 22:10 Rizzoli & Isles : Autopsie d'un meurtre 22:55 Mots croisés 00:15 Expression directe 00:19 Dans quelle éta-gère 00:37 CD'aujourd'hui

12:45 Le 12.45 13:05 Scènes de ménages 13:42 Astuces de chef 13:45 Céleste & the City 15:40 La maison de la discorde 17:35 Un dîner presque parfait 18:45 100 % mag 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages 20:50 Top chef 23:45 Norbert et Jean : le défi 00:50 Norbert et Jean : le défi 02:00 The Unit : commando d'élite 02:45 Météo 02:50 M6 Music

N° 2220 LUNDI 11 MARS 2013

o C ilmme lui a dit

«Je me demande où est passé Hemani» Amine Aksas, défenseur du MCA Demande à Babouche !

Le sondage El Heddaf /Le Buteur le révèle

Algérie-Bénin

Boudebouz, une mise à l’écart controversée !

Lacen pourrait être invité par la FAF Selon une source proche
de la Fédération algérienne de football, cette dernière envisagerait d’envoyer une invitation au sociétaire de Getafe, Medhi Lacen, pour venir suivre le match Algérie-Bénin prévu le 26 mars prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Suspendu pour cette rencontre, en raison des deux avertissements reçus lors de la précédente CAN, le numéro 8 des Verts pourrait donc faire le déplacement et venir soutenir ses partenaires lors de cette rencontre difficile. Reste à savoir si Getafe donnera son aval et laissera le joueur faire le déplacement à Alger.

Ce n’est pas de la langue de bois

«J’ai hâte d’être présent au premier entraînement avec les couleurs de l’Algérie»
Yassine Brahimi, milieu de terrain du Granada CF

Le bus de l’ES Mostaganem

caillassé
Le bus qui transportait les joueurs et les dirigeants de l’ES Mostaganem a été caillassé, dès le retour de Saïda, par des dirigeants qui n’ont pas digéré cette défaite. Le milieu de terrain espérantiste de Mostaganem a été blessé à la tête. Le joueur, avec lequel nous avons eu une petite conversation au téléphone, nous a indiqué : «Oui, j’ai reçu une pierre à la tête qui a causé une légère plaie, mais que voulez-vous y faire ? El Hamdoulillah, je me porte bien.»

Ryad Boudebouz, l’un des internationaux algériens les plus en vue dans le paysage footballistique européen, n’a pas été convoqué par Vahid Halilhodzic en prévision du prochain match de l’Equipe nationale contre le Bénin, prévu le 26 mars prochain au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Une mise à l’écart qui ne dit pas son nom, motivée par des raisons disciplinaires, selon la version officieuse, mais jamais confirmée par le joueur ni encore moins par l’entraîneur, Vahid Halilhodzic. Du moins pour le moment. Si les arguments techniques n’ont pas convaincu tout le monde lors de la dernière CAN, les prétextes disciplinaires non encore révélés ne semblent pas aussi solides pour se passer des services d’un joueur en forme, à même d’apporter plus de concurrence dans le groupe des Verts et même un plus à la sélection. C’est aussi l’avis de plusieurs spécialistes avides de connaître les véritables raisons de cette non-sélection.

pour la prochaine empoignade des prend pas la tête. Lucide, mais touVerts face au Bénin ne fait pas l’unajours affecté de ne pouvoir faire profinimité au sein des fans de l’EN, nomter la sélection de son pays de sa belle breux à afficher leur sympathie pour forme, Ryad a tenu à remercier à trale joueur. Sur les réseaux sociaux et vers nos colonnes le public algérien les sites internets spécialisés, on parle qu’il a toujours respecté et porté dans même d’injustice et d’ingratitude enson cœur. De manière sincère, Bouvers un Algérien qui a tourné le dos à debouz nous a révélé encore une fois la France, à l’âge de 19 ans, et qui n’a qu’il ne tenait pas rancune au coach : pas hésité un seul instant à répondre «Je respecte les choix du coach. Comme favorablement à l’appel du pays, alors je l’ai dit, je suis à la disposition de qu’il était un titulaire indiscutable mon pays et de l’entraîneur.» avec son ami Yacine Brahimi en équipe de France jeunes. D’autre part, dans un sondage lancé par les sites Le Buteur et El Heddaf qui a La tribune officielle du 20-Août, du connu une forte participation en moins ce qui s’y ressemble, n’arrête pas deux jours seulement, 74 % des inde susciter la polémique. Après la monternautes qui se sont exprimés ont tée au créneau des soi-disant abonnésregretté l’absence de Boudebouz ou «chahamine», selon le directeur du contre le Bénin, affichant leur stade, c’est son état précaire qui intersoutien au milieu de terrain de pelle. Fermée pourtant le mois de septembre pour travaux, l’Equipe nationale. cette tribune continue à accueillir du monde. Des officiels Les U20 multiplient les matchs de préparation en vue de entre autres qui sont obligés de ramener des bouts de carla CAN de la catégorie qui débutera dans quelques jours. Touché par l’apport tons pour s’asseoir, sous peine de se salir le froc sur les traAprès avoir affronté successivement, l’EN militaire (défaite du public, Ryad ne vées en béton qui attendent encore d’accueillir des 2-1) et l’Entente de Sétif (victoire 1-0), les capés de Jeanse prend pas la tête semblants de sièges, histoire de faire bonne figure. Marc Nobilo ont donné la réplique hier après-midi à l’IRB 74 % des Algériens En dépit du large mouveMaghnia au stade Zabana (Oran). Une prestation plus ou le soutiennent ment de solidarité des fans de moins mitigée, trouve le sélectionneur qui dit s’attendre à Une chose est sûre : la non-convol’Equipe nationale, Ryad Un président de club plus de ses jeunots : «Je veux plus d’engagement. Il ne sufcation du milieu de terrain du FC SoBoudebouz, que nous avons eu fit pas seulement d’être technique, j’attends que les se réfère au Saint Coran devant chaux Montbéliard, Ryad Boudebouz, au téléphone, ne se joueurs soient des Moudjahidine (sic) sur le terla commission de discipline rain», a déclaré l’entraîneur français qui Ceci est tout ce qu’il y a de vrai. A la commission de discipline, semble avoir appris quelques noon ne s’en tient pas toujours au conformisme qui veut que l’on vienne tions d’arabe. Le message est se faire auditionner, c’est-à-dire répondre aux questions des membres passé. de ladite commission, sans en rajouter. Un président d’un club de la banlieue d’Alger, connu pour être opiniâtre lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts du club qu’il préside, n’a pas trouvé mieux que de sortir le Saint Coran de son carta. Arrêté Nicklas Bendtner ble lors d’une confrontation avec un homologue en litige et l’inviter à y poser la main et jurer Sale temps pour urré au volant de son qu’il n’a pas menti. Si ! Si ! Le président en question, ayant vu venir le coup, a préparé sa rirs qu’il était bo nois a été suspendu alo t da poste. Paraît-il, le président avec qui il était en litige, a été débouté. Moralité : il y a aussi des bolide, l’attaquan lection nationale et a sé ros. Et six mois par sa présidents saints…d’esprit ! de de 170 000 eu amen

20-Août-55

«Moudjahidine»

veut que ses joueurs soient des

Nobilo

Une tribune officielle qui n’a rien d’officiel

Bendtler en! mode jouet

elques écopé d’une t fait marrer qu cela a visiblemen gasin danois a lancé un ma plaisantins. Un rendre hommage à la package pour propose eur. L’enseigne fredaine du jou avec une figurine de ainsi un sachet voiture et une bière. niBendtner, une mi ipal intéressé apprécie s sûr que le princ que le magasin officiel Pa tant l’initiative. D’au rina a révélé qu’il n’avait la Juventus Tu de nom cette ul maillot à son pas vendu un se cklas, est bel et bien le semaine. Oui, Ni du pauvre. Zlatan

Bruno écope de 22 ans de prison
Bruno Fernandez de Souza, l’ancien gardien de Flamengo, a été condamné vendredi à 22 ans de prison ferme pour l’homicide volontaire de son ancienne compagne. Eliza Samudio poursuivait en 2010 le joueur afin qu’il reconnaisse la paternité de son enfant, Bruninho, qu’il avait eu avec elle. Furieux de cette demande, le joueur aurait alors demandé à des proches de la faire disparaître. Lors de ce nouveau procès, l’accusé a reconnu les faits, mais il a nié avoir commandité l’assassinat. «Je ne le savais pas, je n’ai pas donné l’ordre, mais je l’ai accepté», a-t-il confié. C’est l’ami du joueur, Luiz Ferreira Romão, qui a commis le meurtre après avoir séquestré la jeune femme ainsi que son bébé. Il a déjà été condamné en novembre à 15 ans de prison pour homicide volontaire. Lors de ce procès, il avait avoué qu’un ancien policier avait fait disparaître le corps en le donnant à dévorer à des chiens.

Footaises
pouvaient pas se tromper de nom ! Nabil Hemani évite s Aksas et provoque
s

Les délégués de la Ligue InterRégions ne seront plus désignés
Les membres du bureau exécutif de la Ligue Inter-Régions se sont réunis vendredi en session ordinaire sous la présidence de Mohamed Boukaroum. Ce dernier a annoncé, à la surprise générale, aux membres du bureau qu’ils ne seront plus désignés à l’avenir comme commissaires au match. Selon Boukaroum, cette décision émane directement de la FAF, en raison de la suspicion qui pèse sur certains d’entre eux. On croit savoir que la lettre transmise cette semaine par le président du club de Oued-Fodda, qui évolue en Inter-Régions, à Mohamed Raouraoua, dans laquelle il dénonce les agissements d’un délégué connu pour son accointance avec les arbitres et le milieu de la corruption, a irrité le patron de la FAF qui a décidé de frapper fort. Ce délégué, faut-il le rappeler, a été désigné il y a quelques jours, comme révélé par Le Buteur, pour deux matchs en 24 heures, car s’autoproclamant proche du président de la LFP. La FAF commence donc l’assainissement d’un corps souvent au cœur de scandales.

Issa Hayatou à s CAF. Les votants vie à la ne
s

p eo ple

o ’inf L

Babouche. Il préfère un fartas à un corné !
s

son téléphone portable !

Sandjak s secrète deconnaît l’arme Belakhdar :