JSK

Benlamri, Chalali et Maroci d’attaque

Sandjak soulagé
plus aucune douleur» Chalali «Je jouerai ce match, après je me soignerai en France» Maroci «Les Kabyles peuvent compter sur moi»

Benlamri «Je ne ressens

Hannachi de retour, les salaires bientôt réglés

JEUDI 14 MARS 2013 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2223 PRIX 20 DA

MCA

Les Chnaoua
les Sanafir
«Ils étaient 50 000, on sera au 5-Juillet»

défient

80 000

du CSC n’auront pas plus de 8 000 places»

Ghrib «Les supporters

Hayatou «L’Algérie

CRB

Charef prépare la saison prochaine

USMH

Vers le retour a les moyens d’organiser la CAN» de Meghout

7

joueurs

ciblés

«La qualif’, on la ramènera d’Egypte»

Laïfaoui

USMA

02

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil Équipe nationale

Taïder pourrait atterrir à la Juventus
uteur d’une grande saison avec le FC Bologne, Saphir Taïder ne manque pas de sollicitations pour la saison prochaine. Le néo-milieu de terrain de l’Equipe nationale qui, rappelons-le, avait décidé de jouer en faveur de notre sélection, il y a une quinzaine de jours, puis a été qualifié par la FIFA pour jouer en faveur des Verts, est convoité par plusieurs clubs de première division italienne. Parmi eux, la Juventus de Turin, le plus prestigieux club d’Italie. Ce n’est un secret pour personne que l’intérêt de la Vieille Dame pour Taïder ne date pas d’aujourd’hui. Selon les informations en notre possession, le milieu de terrain algérien pourrait la rejoindre à l’issue de l’actuel exercice. L’entraîneur de la Juventus, Antonio Conte, souhaite renforcer les rangs de son équipe par un milieu de terrain jeune, plus talentueux que les autres.

A

impressionnantes, et cela n’a pas laissé les recruteurs de la Juventus de Turin indifférents. D’ailleurs, c’est grâce à Taïder que le FC Bologne a réussi à battre la Fiorentina. L’on se souvient qu’au cours de cette rencontre, l’Algérien a fait son entrée en cours de jeu, juste au début de la deuxième mi-temps. A ce moment-là, Bologne était mené par un but à zéro. Et à l’incorporation de Taïder, son équipe a renversé la vapeur, en s’imposant par deux buts à un.

Il est dans les plans de recrutement de Naples
Selon plusieurs sites italiens, le néo-international algérien, Saphir Taïder, serait dans les plans de recrutement du club italien, Naples. Ce joueur, qui revient fort ces derniers temps en Serie A, aurait suscité aussi l’intérêt de la Juventus, laquelle veut le récupérer la saison prochaine. D’après un agent très au fait des affaires du club napolitain, l’arrivée de Taïder, l’été prochain, dépendra des pourparlers avec l’actuel entraîneur de Bologne, Pioli, pressenti pour succèder à Mazzari, annoncé partant.

Le fait d’être une copropriété entre la Juve et Bologne facilitera la tâche
Pour ceux qui ne le savent pas, Saphir Taïder est une copropriété du FC Bologne et de la Juventus de Turin. Chacune des deux équipes détient 50 % du contrat du joueur de l’Equipe nationale. Ainsi, cela plaide en faveur de Saphir Taïder pour réaliser son rêve, celui de porter les couleurs de la Vieille Dame, le club le plus titré d’Italie. De ce fait, la transaction se fera aisément, car les deux clubs s’entendront facilement sur son transfert.

Le meilleur joueur de Bologne en compagnie de Diamanti
Durant cette saison, Saphir Taïder fait partie des meilleurs joueurs du FC Bologne. Le milieu de terrain algérien est titulaire indiscutable dans l’échiquier de l’entraîneur Stefano Pioli. D’ailleurs, cette saison, l’Algérien a été titularisé à vingttrois reprises avec Bologne, et quelques apparitions en cours de jeu. Ainsi, c’est pour dire qu’il constitue l’un des piliers du FC Bologne, cette saison, en compagnie du capitaine Allesandro Diamanti. Les statistiques de Taïder sont vraiment

Roberto Zanzi (directeur général de Bologne) : «Aucune offre pour Taïder et Diamante»
Contacté par le site tutumercatoweb.it, le directeur sportif de Bologne FC, Roberto Zanzi, a nié toute offre reçue par les dirigeants de Bologne pour Saphir Taïder et Diamante : «Des offres pour Taïder et Diamante ? Beaucoup de choses ont été dites à leur sujet, le mois de janvier dernier, mais actuellement, il n'y a pas de demande.» Hamza R.

La presse italienne évoque sans cesse son départ
De son côté, la presse italienne ne cesse d’évoquer le départ de Taïder vers la Juventus de Turin. Il y a une semaine, la Gazzeta Dello Sport a cité son départ imminent vers la Vecchia Signora, mais sans pour autant donner plus de détails. Cela nous conduit à attendre la fin de la saison pour en savoir plus.

Alors que les spéculations vont bon train concernant la blessure de Rafik Halliche, une source autorisée auprès de l’Académica Coimbra nous a affirmé, hier, que la blessure du défenseur algérien n’est pas ancienne. Selon notre source, Halliche souffre d’une blessure au genou, après avoir reçu un coup d’un joueur de Vitoria Guimaraes au cours d’un match de championnat. Le joueur devrait être, selon notre source, opérationnel pour le match de l’Algérie face au Bénin, prévu le 26 mars prochain. Reste à savoir si le sélectionneur lui fera confiance, sachant surtout que le joueur ne s’est pas entraîné depuis la semaine dernière.

Halliche sera prêt contre le Bénin

Il a joué un match complet face à Al Ittifaq

Bougherra, la solution de plus pour Halilhodzic
adjid Bougherra a disputé, mardi, avec son équipe, Lekhwiya, un match de Ligue des champions asiatique, face au club saoudien d’Al Ittifaq Dammam. Le défenseur algérien a pris part à l’intégralité de la rencontre, comme ce fut le cas depuis son retour à la compétition, après une très longue période de convalescence. Pendant le match, Madjid Bougherra a été, comme à son habitude, très actif sur le terrain, en faisant face aux offensives menées par les attaquants d’Al Ittifaq. Le défenseur algérien, qui a retrouvé son meilleur niveau, ne cesse de démontrer qu’il n’est pas encore fini. En tout cas, la bonne forme qu’il respire en ce moment ne pourra que réjouir le sélectionneur Vahid Halilhodzic. Ainsi, ce dernier devrait miser sur lui pour le match face au Bénin, qui aura lieu dans moins de deux semaines, au stade MustaphaTchaker de Blida, pour le compte de la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. L’entraîneur national misera aussi sur l’expérience du double Ballon d’Or algérien.

M

Rafik Halliche, le défenseur de l’Académica Coimbra, ne joue plus depuis deux semaines, pour cause de blessure. D’ailleurs, il a dû rater le match de son équipe face au Sporting de Lisbonne. Cette situation constitue un véritable casse-tête pour Vahid Halilhodzic, à quelques jours de cette rencontre face au Bénin.

Comme indiqué par nos soins, c’est hier que le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, est rentré. En effet, selon une source autorisée auprès de la Fédération algérienne de football, l’entraîneur national était attendu, hier en fin d’après-midi, en provenance de France, en compagnie de ses assistants, pour entamer la préparation du match contre le Bénin, prévu le 26 de ce mois, tandis que le stage commencera mardi prochain au CTN de Sidi Moussa.

Halilhodzic est rentré hier

Bougherra devrait être associé à Belkalem
Une chose est sûre, c’est que Madjid Bougherra a de très fortes chances de jouer d’entrée face au Bénin, le 26 mars prochain. Le défenseur de Lekhwiya, en forme et compétitif en même temps, devrait être associé à Essaïd Belkalem, indique une source très porche de Vahid Halilhodzic. Le défenseur de la JS Kabylie, qui a réussi une très bonne CAN, a toute la confiance du sélectionneur, et c’est Carl Medjani qui devrait faire les frais du retour de Madjid Bougherra. Réellement, l’entente entre Belkalem et Bougherra ne devrait pas poser de problème, du fait que les deux joueurs se sont produits ensemble en juin dernier face au Mali, à Ouagadougou.

Il devrait être à Oran vendredi pour la réunion du BF
Selon notre source, Vahid Halilhodzic pourrait assister vendredi à la réunion du Bureau fédéral, prévue à l’hôtel Sheraton d’Oran. Pour sa première réunion, après son élection, la semaine passée, le BF se penchera avec le président Raouraoua sur la répartition des tâches, suivie de quelques décisions, entre autres, la nomination du sélectionneur des A’.

Il rejoindra par la suite Aïn Témouchent
Halilhodzic devrait rejoindre la ville de Aïn Témouchent, samedi matin, pour assister à la cérémonie d’ouverture de la Coupe d’Afrique des nations 2013 des U20. Il suivra la rencontre des U20 algériens, drivée par le Français JeanMarc Nobilo, face aux Ecureuils du Bénin, avant de rentrer à Alger.

Il est incertain pour le match de l’Académica de ce dimanche
La même source indique que le joueur algérien pourrait être présent, dimanche prochain, à l’occasion du déplacement de l’Académica Coimbra à Estoril, pour le compte du championnat portugais. On attend, en effet, la décision du staff médical du club, à propos de la participation du joueur. Mais nous avons appris que le joueur sera complètement remis pour le match du Bénin. Ce qui constituera une bonne nouvelle au coach Halilhodzic qui aura ainsi des solutions en défense.

Le défenseur de Lekhwiya affiche une excellente forme
Après une période de repos, suite à une intervention chirurgicale, le joueur s’est vite remis au travail physique, afin de retrouver sa véritable forme. C’est ce qui semble lui avoir facilité la tâche. Madjid Bougherra affiche, en effet, la bonne forme, au point où il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de Lekhwiya en ce moment. Bougherra, à qui Gerets renouvelle sa confiance, a retrouvé son statut de titulaire indiscutable, bien qu’il n’était pas présent durant toute la phase aller et au cours de la

phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2013, qui s’est déroulée en Afrique du Sud.

H. R.

H. R.

Il a disputé les six derniers matches de son équipe
Madjid Bougherra a disputé l’intégralité des six derniers matchs de Lekhwiya. Ce qui veut dire qu’il n’accuse pas un manque de compétition. Il a joué face à Al Khor, Al Gharrafa, le Qatar SC, Al Shabab, Al Kheraïtiyat et, enfin, Al Ittifaq de Dammam. Ce rythme soulage énormément le sélectionneur national.

Les U20 passent à une séance par jour
Jean-Marc Nobilo a baissé le rythme de la préparation, à quelques jours du coup d’envoi de la douzième édition de la Coupe d’Afrique des nations des U20. Les Verts s’entraînent depuis quelques jours une fois par jour seulement, au stade OPOW de Aïn Témouchent. l’après-midi, soit la veille de la rencontre.

Raouraoua se rendra à Aïn Témouchent
Selon une source bien informée, le président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, se rendra à Aïn Témouchent aujourd’hui, pour rendre visite à la sélection nationale et l’encourager, à 48 heures du coup d’envoi du tournoi.

H. R.

Halliche ne s’entraîne plus depuis deux semaines
Contrairement à Madjid Bougherra,

Demain, entraînement l’après-midi
Si la séance d’aujourd’hui aura lieu dans la matinée au stade OPOW de Aïn Témouchent, celle de demain aura lieu

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil Équipe nationale

03
Belfodil absent, Nabil Ghilas a une belle carte à jouer
près avoir demandé de faire l’impasse sur la dernière CAN-2013, Ishak Belfodil, l’attaquant international algérien de Parme AC, sera dispensé du prochain match contre le Bénin, pour des raisons pas encore élucidées. Belfodil, qui ne se trouve pas au mieux de sa forme avec son équipe, veut d’abord s’imposer à Parme, avant de rallier le groupe de l’EN. Il aurait signifié au coach Halilhodzic qu’il ne serait pas opportun de le convoquer pour ce troisième match des éliminatoires du Mondial-2014, sachant qu’il revenait juste de blessure et qu’il ne sentait pas au sommet de sa forme pour être vraiment utile et décisif pour la sélection. L’ex-joueur de Bologne compte bien prendre le temps de retrouver sa place au sein de son équipe, avant de répondre à l’appel de Halilhodzic et de la sélection nationale. Du coup, la porte s’est ouverte pour l’attaquant de Moreirense Nabil Ghilas, auteur d’une saison époustouflante au Portugal, avec son club. Une chance, il faut le dire, attendue depuis bien longtemps par Ghilas qu’il compte bien saisir pour s’inscrire dans la durée au sein de la sélection algérienne. «C’est une bonne opportunité pour moi de jouer pour l’Algérie. A présent, c’est à moi de faire le nécessaire pour durer dans cette sélection le plus longtemps possible.»

Boudebouz accepte
mal l’étiquette d’élément

perturbateur

E

carté du groupe des Verts appelé à défendre les couleurs de l’Algérie face au Bénin, dans ce match aller très important pour la suite des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, prévu le 26 mars prochain à Blida, à partir de 20h, le milieu de terrain de l’EN, Ryad Boudebouz, prend son mal en patience et attend avec impatience les explications du sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, pour connaître les vraies raisons de sa mise à l’écart. Boudebouz, qui s’est jusque-là contenté de défendre son image contre ceux qui ont voulu le présenter comme un élément perturbateur, nocif au groupe, vis-à-vis du sélectionneur national et du président de la Fédération algérienne de football, a signifié à certains de ses proches qu’il ne voulait pas croire à la thèse de la sanction, sachant qu’il n’était pas l’unique fautif dans cette campagne africaine. Autrement dit, si sanction il y a, elle devrait être appliquée à l’ensemble des joueurs de l’EN présents avec lui dans sa chambre. Ryad Boudebouz, malgré l’extraordinaire élan de solidarité de tout un peuple, ne veut pas trop se prendre la tête. Modeste, le joueur, qui a fait des pieds et des mains pour aider à convaincre certains éléments professionnels de jouer pour leur pays d’origine, Yacine Brahimi et Faouzi Ghoulam en savent quelque chose, accepte mal le fait qu’on dise qu’il est un élément perturbateur. D’autre part, il ne veut pas aussi que son non-sélection prenne d’autres proportions. Son souhaite est de retrouver sa famille parmi les Verts le plus tôt possible : «Je ne tournerai jamais le dos à l’Algérie, je suis à la disposition du sélectionneur et de l’Algérie. Maintenant, ce n’est pas ma faute si mes amis en sélection m’estiment et viennent souvent passer du temps avec moi dans ma chambre.»

Se dirige-t-on vers un cas Ziani bis ? Karim Ziani, l’ancien métronome des Fennecs, a aussi vécu une situation presque similaire à celle du milieu de terrain de Sochaux, Ryad Boudebouz. Ecarté pour des raisons purement techniques, Ziani, auquel on a reproché d’avoir refusé le banc des remplaçants, avait clamé haut et fort qu’il était toujours à la disposition de la sélection, quel que soit son statut, mais il se trouve toujours écarté des plans de Vahid Halilhodzic. Seulement, la réalité est complètement autre. Son fort caractère et son tempérament de leader l’ont condamné aux yeux du sélectionneur national qui accepte mal dans son groupe des joueurs ayant une forte personnalité. Sa famille toujours prête à le consoler A chaque fois qu’il vit une situation difficile, Ryad Boudebouz est entouré de sa petite famille, ses amis et surtout ses deux frères Celim et Mehdi. Ces derniers digèrent mal certaines choses dites au sujet de leur jeune frère cadet. Depuis l’annonce de la liste des joueurs retenus pour le prochain match de l’EN, ils n’ont pas quitté Ryad d’une semelle. Toujours présents au stade avec lui, Celim et Mehdi, qui habitent Colmar, ville distante de 100 km de Sochaux, lui rendent souvent visite à son domicile à Montbéliard. M. A.

A

Une revanche à prendre à la place de son frère Kamel
Le frère cadet de l’attaquant rémois Kamel Fethi Ghilas vit des moments fantastiques avec cette première convocation en équipe d’Algérie. Un rêve qui se réalise pour le meilleur buteur de Moreirense avec dix réalisations, cette saison. Nabil, qui a très mal vécu l’éviction de son frère Kamel, aura à cœur d’effacer cette image de son frangin en marquant de son empreinte cette première sélection parmi les Verts.

Medjani : «Travailler avec Ranieri est enrichissant pour moi»
ans une autre déclaration accordée au site internet du club, reprise par le réseau social, officiel de l’ASM (Twitter), Le défenseur central algérien de l'AS Monaco, Carl Medjani, a d’abord donné son analyse après le match nul concédé face à Châteauroux qui a suscité une grosse déception dans le camp rouge et banc, avant d’évoquer la prochaine sortie des Monégasques à domicile face au SCO d’Angers : «J'ai vu de la déception dans les yeux de mes coéquipiers à Châteauroux. C'est bon signe, on veut toujours gagner ! On a eu la sensation de maîtriser le match, mais on s'est fait piéger sur leur point fort. On doit tuer les matchs. Après, ce n'est peut-être pas plus mal de n'avoir pris qu'un point à Châteauroux pour être en alerte avant Angers.»

D

plusieurs langues. Jouer avec Andrea Raggi et travailler avec un staff italien, c'est très enrichissant pour un défenseur comme moi.» Subasic (G.B. Monaco) : «Medjani nous apporte sa rigueur et son engagement» Le gardien de but de l’AS Monaco, Danijel Subasic, a, dans une interview parue sur le site officiel de l’AS Monaco, bien voulu donner son avis sur ses camarades défenseurs. Le portier monégasque a loué le mérite du défenseur algérien Carl Medjani qui a apporté de la stabilité à l’arrière-garde monégasque. «Mes camarades défenseurs ont beaucoup d’expérience pour la plupart, on communique bien, on parle français ou anglais, avec un peu d’italien pour Andrea Raggi… Tout le monde s’est vite adapté, à l’image de Carl Medjani.» «On voit bien qu’il jouait en Ligue 1» Auteur d’un grand match face à Châteauroux, avec à la clé deux penaltys arrêtés, le gardien de but croate de l'ASM estime que le mérite revient à tous ses coéquipiers, notamment ses camarades défenseurs. Il a, encore

une fois, parlé de Carl Medjani : «Il est le dernier arrivé, mais il a vite retrouvé ses repères. On voit bien qu’il jouait en Ligue 1 et qu’il faisait partie des leaders de son ancienne équipe. Il est en confiance, il nous apporte sa rigueur et son engagement.» Moumen A.

«Angers possède un grand potentiel offensif» Invité à donner son avis sur le prochain adversaire de Monaco en championnat de Ligue 2 française, l’ex-défenseur d’Ajaccio, arrivé cet hiver en Principauté, relativise et analyse bien cette équipe d’Angers : «C’est une belle équipe avec un gros potentiel offensif. Keseru, Doré et Socrier devant, c'est du costaud. Ravet et El Jadeyaoui sont très forts sur les ailes.» Depuis qu’il a rejoint Monaco, Carl Medjani a complètement changé. Sa relation avec ses nouveaux camarades est au beau fixe, comme il a tenu à le préciser. Carl se dit content de faire partie d’un effectif assez riche et de travailler sous la houlette de l’ex-coach de Chelsea, Valence et la Juventus, Claudio Ranieri : «Content de se retrouver dans un effectif qui a plusieurs cultures,

Fanni, le défenseur latéral droit de l’Olympique de Marseille, parle de son camarade et ami Foued Kadir. Fanni, qui a été interrogé par le site 20 minutes.fr, sur les principales Dans une déclaration qualités de l’ex-joueur de Valen- accordée au jourciennes, déclare : «Foued est un très nal espagnol Subon joueur. Je pense même qu’il est perdeporte.es, parmi les plus doués du vestiaire.» l’Algérien, Sofiane Feghouli, Foued pressenti pour venu sur sa est reperforassumer le rôle mance face au club basque, Athletico d’animateur de jeu Bilbao : «Face à BilEn l’absence du meneur de jeu ha- bao, le coach était bituel de l’OM, Mathieu Valbuena, satisfait de mon traFoued Kadir, qui a déjà assumé vail, mais je suis à merveille ce rôle d’animadéçu, parce que teur de jeu à Valenciennes nous avons perdu FC, devrait retrouver ce et ça fait vraiment poste qui lui sied bien. mal. J'espère contiKadir devrait, donc, assunuer sur cette mer cette tâche, jusque-là ligne, nous avons réservée à Valbuena, bien joué, mais annoncé forfait nous avons contre Ajaccio, manqué de ce vendredi. réussite. Nous deM. A. vons continuer sur cette voie et ne jamais baisser les armes.»

Fanni : «Kadir est l’un des joueurs les plus doués» Rod

M. A.

Feghouli : «Velverde est satisfait de mon rendement !»

Brahimi a repris, Yebda toujours absent

«Se racheter vite chez nous face au Bétis»
Sofiane Feghouli admet que ses camarades et

lui étaient tristes de cette défaite concédée face Absent à la dernière rencontre de son à Bilbao, mais préfère déjà se pencher sur le équipe, Yacine Brahimi, qui souffrait de prochain match à domicile contre Bétis Séblessure à la cheville, a repris, hier matin, les entraînements avec le ville. «On ne sait comment expliquer cette dégroupe. Il pourrait bien participer au faite face à Bilbao. On a bien joué, mais prochain match de son équipe maintenant, on doit bien penser à nous améliocontre Levante. Quant à Hassan rer à l’avenir, avec comme objectif la victoire, saYebda, blessé lui aussi, il est toumedi, contre Bétis. Nous devons jouer notre jeu et jours absent. corriger nos points faibles», a-t-il dit.

M. A.

04

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil Équipe nationale

CAN-2013 U-20
Programme complet

En marge de sa visite d’inspection au futur stade olympique d’Oran et au stade Zabana

de la compétition
Le programme des rencontres de la 18e édition du championnat d’Afrique des nations U 20 prévu en Algérie du 16 au 30 mars prochain à Oran et Aïn Témouchent sera comme suit : Samedi 16 mars (Groupe A) A Aïn Témouchent : Algérie - Bénin (17h30) Ghana - Egypte (20h30) Dimanche 17 mars (Groupe B) A Oran : Nigeria - Mali (17h30) RD Congo - Gabon (20h30) Mardi 19 mars (Groupe A) A Aïn Témouchent : Bénin - Ghana (17h30) Egypte - Algérie (20h30) Mercredi 20 mars (Groupe B) A Oran : Mali - RD Congo (17h30) Gabon - Nigeria (20h30) Vendredi 22 mars (Groupe A) A Aïn Témouchent : Algérie - Ghana (17h30) A Oran : Bénin - Egypte (17h30) Samedi 23 mars (Groupe B) A Oran : Nigeria - RD Congo (17h30) Mali - Gabon (17h30) Mardi 26 mars (1/2 finale) A Aïn Témouchent : 1er Goupe A - 2e Groupe B (10h30) A Oran : (1er Groupe B - 2e Groupe A (17h00) Vendredi 29 mars (match classement) A Oran : perdant match (13) - perdant match (14) (17h30) Samedi 30 mars (Finale) A Oran : Vainqueur match (13)-Vainqueur match (14) (17h30) - Les quatre premiers au classement final se qualifieront à la coupe du monde des moins de 20 ans, prévue en juin prochain (Turquie).

Hayatou : «L’Algérie a les moyens

d’organiser une compétition comme la CAN»
de réalisation. Sur le site, le président de la CAF était émerveillé par ce véritable joyau architectural. Après avoir vérifié de près l’avancement des travaux, cette délégation s’est dirigée vers le stade AhmedZabana, qui accueillera les matches de cette CAN. Là aussi, Hayatou n’a pas tari d’éloges sur cette enceinte : «J’ai déjà visité Oran par le passé, mais je peux vous dire que cette magnifique ville a beaucoup changé. Le futur stade olympique, en réalisation, est vraiment magnifique. Quant au stade Zabana, j’estime qu’il est prêt à abriter la CAN-2013 des U20.» Et d’ajouter : «D’après ce que j’ai vu, j’estime que l’Algérie a les moyens d’organiser une compétition comme la CAN. Il faut dire que l’Algérie n’a pas déposé son dossier de candidature pour l’épreuve 2019, mais j’estime qu’elle peut organiser ce tournoi. D’ailleurs, l’Algérie a déjà organisé la CAN, en 1990.» Le président de la CAF a également tenu à remercier les autorités locales pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé dans cette ville : «Je tiens à remercier les autorités locales de la ville d’Oran pour l’accueil chaleureux qui m’a été réservé.» Raouraoua : «Oran est prête pour l’organisation de la CAN-2013 des U20» Pour sa part, le premier responsable de la FAF, Mohamed Raouraoua, s’est montré satisfait du travail qui a été effectué jusqu’à présent, pour l’organisation de la CAN-2013 des U20 : «Je pense que tout est prêt pour l’organisation de la CAN-2013 des U20. Nous avons tout vérifié, et j’estime qu’Oran est prête à abriter ce tournoi.» Et de poursuivre : «Sur le plan organisationnel, tout est prêt. Maintenant, il ne reste que le volet sportif. J’espère que nos jeunes vont nous faire plaisir et réaliser notre objectif, celui d’atteindre les demi-finales de cette CAN.» Le stade olympique sera livré le 30 septembre 2013 Le futur stade olympique d’Oran sera livré le 30 septembre 2013. C’est ce qui a été dit hier, en marge de la visite d’inspection effectuée par la délégation citée précédemment. Qualifié d’un véritable joyau architectural, ce projet devra être réalisé avant le 30 septembre 2013. Riad O.

ors de la visite d’inspection et de travail d’hier matin, le président de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou, le président de la Fédération algérienne

L

de football, Mohamed Raouraoua, et le wali d’Oran, Abdelmalek Boudiaf, se sont rendus aux infrastructures qui abriteront la CAN-2013 des U20. En premier lieu, ils ont visité le stade Olympique, en cours

Emmanuel béninois) Imorou (International
Coéquipier de Michael Fabre à Clermont Foot Auvergne, l’international béninois, Emmanuel Imorou, retenu pour le prochain match Algérie-Bénin, nous livre ses impressions sur cette rencontre aller des éliminatoires de la CM 2014. Imorou donne aussi son avis sur les chances du Bénin dans ce groupe et le renfort qu’a connu l’Algérie avant ce match.

la pression sera sur l’Algérie»
nous battre. Bien au contraire, c’est à nous de surprendre tout notre monde et aller chercher un bon résultat en Algérie. Vous évoluez avec Michael Fabre, un gardien algérien qui ne sera pas retenu pour ce match, un commentaire d’abord sur les qualités humaines et sportives de votre équipier à Clermont… Un mot d’abord sur votre parFabre est un super bon gars avec cours jusque-là qui on peut vachement ridans ces éliminatout le temps «A Clermont, goler. Il estdisponible. Un toires de la CM souriant et 2014... on évoque coéquipier modèle, quoi ! Pour l’instant, ça se toujours avec Maintenant, sur le plan passe plutôt pas mal fierté Yacine sportif, je peux vous dire pour nous. On est parque c’est un très bon garBrahimi» venus à battre le Mali dien. D’ailleurs, il a comchez nous à Cotonou, mencé la saison comme après, on aurait pu titulaire, c’est un cadre de aussi l’emporter au l’équipe. Rwanda sans ce but Vous avez certainement encaissé lors du évoqué ce duel Algérietemps additionnel, et Bénin, non ? ce, dans des condiOui, on en a parlé un tions difficiles. Donc, petit peu, pour chambrer, voilà, on a réalisé de pas plus que ça. Malgré le bonnes performances qu’il fait qu’il ne soit pas retenu pour faudra confirmer lors des procette rencontre, le mec se sent totalechains matchs du groupe. ment concerné. Il n’arrête pas de me Après deux matchs joués, vous chambrer. êtes leaders de ce groupe H des Avez-vous suivi les derniers éliminatoires de la Coupe du matchs de l’Algérie lors de la derMonde 2014, vous y croyez à la nière Coupe d’Afrique des naqualification ? tions ? Vous savez, malgré ce bon départ A vrai dire, je n’ai pas suivi cet évéréalisé dans ces éliminatoires, on ne nement continental assidument, je se prend pas trop la tête. On sait qu’on n’ai pas vu spécialement les matchs de est dans un groupe assez relevé avec l’Algérie dans cette CAN. Mais à trala présence de l’Algérie et du Mali. vers les résultats on peut parler de Face à ces deux grandes nations du quelques surprises. Maintenant, en ce football africain, on est forcément qui concerne l’Algérie en particulier considéré comme des outsiders. Cela et les pays du Maghreb, je crois qu’au ne signifie pas que nous n’allons pas vu des résultats, leur participation a

«Le Bénin est un outsider,
déçu plus d’un parmi les observa- bas, l’année dernière. On se voyait teurs, et moi en premier. souvent, et ça va Sincèrement, la sortie de l’Algérie être un plaisir de le dès le premier tour dans cette revoir en Algérie. CAN ne vous donne pas des idées Que pouvezou plutôt ne vous encourage pas à vous nous dire croire en vos chances dans ce sur ses qualités match aller, prévu le 26 mars prod’attaquant ? chain ? Franchement, on D’abord, je dois dire que je suis étonné de voir une composante aussi n’a pas évolué enriche que l’Algérie, composée de semble, mais sur les joueurs formidables et technique- deux ou trois ment très forts, quitter la CAN dès le matchs que je l’ai vu premier tour. Bon, je ne connais pas jouer, c’est un super trop les raisons, mais ça reste déce- attaquant. Après vant. Mais il ne faut pas croire que ça avoir réalisé une va être une partie de plaisir que d’af- bonne saison en fronter cette très bonne équipe d’Al- Ligue 2 portugaise, gérie chez elle, ça va être compliqué, Ghilas est en train de faire parler de lui c’est sûr. cette année. Il met beaucoup de buts L’Algérie s’est renforcée avec l’aralors qu’il n’est pas forcérivée de quelques jeunes joueurs évo«N. Ghilas est ment dans un club compétitif. C’est bien pour luant en Europe, à l’instar de Taïder et un ami, ce sera lui, et je sais qu’il y a pas Brahimi, connaisun plaisir de mal de monde qui s’intéresse à lui maintenant. sez-vous ces le revoir» Revenons à Brahimi, joueurs ? c’est un joueur qui a Je connais mieux marqué son passage à Brahimi qui a joué ici à Clermont, avez-vous Clermont Foot. Bon, je entendu parler de lui le connais de réputalà-bas ? tion, bien entendu. C’est vrai, les gens ici Mais, par contre, vous à Clermont parlent assez oubliez un autre, Nabil souvent de Brahimi. Ils Ghilas aussi sera retenu sont fiers d’avoir déjà pour ce match du 26 mars, compté parmi eux un aussi tanon ? lentueux joueur. Il a laissé de très Oui, effectivement, vous le bons souvenirs. connaissez ? En plus du capitaine Lacen, susJe le connais bien oui, c’est un pendu, l’Algérie jouera contre le joueur qui a évolué au Portugal la saiBénin sans un joueur en forme, son dernière. C’est un ami. Au final, Ryad Boudebouz. Le connaissezon s’est côtoyé lorsque j’évoluais là-

«L’absence de Boudebouz sera un souci de moins pour nous»
vous ? Bien sûr, je connais le joueur. Ryad Boudebouz est en ce moment l’un des acteurs de la Ligue 1, donc on entend parler forcément de lui. Après, moins il y aura de bons joueurs algériens en face, mieux ce sera pour notre équipe. Ça ne rendra pas notre match plus facile, mais l’absence de Boudebouz est un souci en moins. A quelques jours du début du stage de votre sélection, qui aura lieu à Marseille, pensez-vous déjà à l’Algérie ? Bien que personnellement je prépare un match important pour le maintien, qui aura lieu cette semaine, je ne vous cache pas qu’on a tous ce match dans un coin de la tête. Représenter son pays, c’est vachement honorable, bien sûr, on y pense. On sait qu’il y a quelque chose à ramener de l’Algérie. Ça ne sera pas un match anodin. Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup difficile JSK
Quatre matches à domicile et trois en déplacement

05

La voie toute tracée pour une place sur le podium !
e dernier match nul qu’ont réalisé les Canaris face au CRB a permis à la JSK de confirmer sa bonne santé affichée depuis quelques semaines. C’est aussi, le sixième match sans défaite pour la bande à Sandjak qui est, semble-t-il, décidée à récolter le maximum de points d’ici la dernière journée du championnat. Il faut dire qu’à l’entraînement d’avant-hier, l’ambiance a été très positive et les joueurs ont travaillé dans la bonne humeur en présence de plusieurs supporters venus les féliciter pour leur rendement au stade du 20-Août. A sept journées de la fin de cet exercice, la JSK est bien partie pour grimper en haut du classement général. En vue du programme des matches qui restent à jouer, à savoir quatre à domicile (CSC, USMBA, CABBA, MCEE) et trois en déplacement (MCA, ESS, CAB), il y a lieu de dire que les Kabyles ont un bon coup à jouer pour surclasser plusieurs formations et, pourquoi pas, revenir sur le podium. C’est, en tout cas, le sentiment qui anime les troupes de l’entraîneur kabyle qui croient dur comme fer de pouvoir surmonter l’écart qui les sépare du podium.

L

Deux matches de suite à Tizi, une opportunité à ne pas rater
Une autre bonne opportunité qui s’offre aux Kabyles en cette fin de saison, c’est le fait de recevoir deux fois de suite. A l’occasion des la 26e et 27e journées, les Kabyles recevront respectivement l’équipe de l’USMBA dont un pied est déjà en Ligue deux, puis la formation des Criquets du CABBA. Ces deux rencontres seront le moins que l’on puisse dire une occasion pour Sandjak et ses capés d’engranger les six points possibles pour espérer grimper mieux au classement général.

Belkalem, Rial, Mekkaoui et Benlamri ont repris
Pour la deuxième séance d’entraînement qui s’est déroulée hier matin, l’entraîneur Sandjak s’est montré soulagé d’avoir récupéré presque la totalité de ses joueurs, notamment les quelques joueurs absents à la reprise, à l’image des deux internationaux, Rial et Belkalem, ainsi que les deux défenseurs Benlamri et Mekkaoui qui ont repris directement avec le groupe.

La programmation de fin de saison, le seul souci du coach
Par ailleurs, ce qui n’est pas du goût de l’entraîneur en chef des Canaris, Sandjak, ce dernier nous l’a même révélé lors de la séance de reprise de lundi dernier, c’est la programmation de cette fin de saison qui risque de chambouler ses plans qui influera sur cette lancée de son équipe. En effet, la JSK qui reçoit le CSC le 19 mars prochain dans son antre du 1er-Novembre, restera trois semaines environ sans compétition avant d’aller affronter le MCA au 5-Juillet. Durant toute cette période, Sandjak aura donc à trouver les solutions idoines pour garder ses joueurs compétitifs et là, la programmation de matches amicaux deviendra indiscutable.

Ziad poursuit les soins
Pour sa part, le milieu récupérateur
derrière leur équipe pour l’accompagner kabyle, Hamza Ziad, qui n’est encore dans sa mission. Les fans kabyles qui aupas rétabli de sa blessure aux adducraient, certes, aimé jouer un titre cette teurs, poursuit toujours les soins sous la saison, se montrent il faut le souligner tohoulette de Guillou. Hier encore, Ziad a lérants, notamment envers Sandjak qui a fait quelques tours de piste avant de hérité d’une situation compoursuivre en salle de musculaplexe. Ils s’engagent à le Sandjak tion. Selon le Dr Djadjoua, soutenir jusqu’à la fin a longuement de saison. Voilà, Ziad ne tardera pas à redonc, des atouts discuté avec prendre avec le sont les Canaris groupe. Asselah peuvent s’en réEn début de séance, Sandjak s’est jouir de posséRaïah longuement entretenu avec son garder, reste à eux a repris avec dien de but numéro un, Malik Asde ne pas décele groupe selah. A quelques jours de la voir.

Pas question de louper les 3 points du CSC
Pour commencer leur quête du podium, les Kabyles ont déjà le premier match à préparer pour mardi prochain et qui les opposera à la formation de Roger Lemerre du CSC. La préparation de cette belle affiche a déjà débuté avec la ferme détermination de la remporter. Le moral des joueurs est au beau fixe et le seul sentiment qui anime les coéquipiers de Bencherifa est de continuer invincibles. Les Canaris qui auront l’occasion de jouer à domicile devant leur public n’ont pas droit à l’erreur et les trois points ne peuvent leur échapper.

Les supporters décidés à accompagner l’équipe jusqu’au bout
Enfin, ce qui constitue l’autre source de motivation des Kabyles en cette fin de saison, et contrairement aux deux précédents exercices, c’est le retour en force des supporters décidés à rester

Lyès A.

Messadia «Peu importe qui marque, même si c’est Asselah !»
C’est votre deuxième séance d’entraînement de la semaine. Comment se porte le groupe, selon vous ? Je vous assure que nous avons repris les entraînements dans la bonne humeur. Je ne vous cache pas que le dernier résultat obtenu en déplacement au stade du 20-Août nous a énormément soulagés. Il est donc venu confirmer toute cette bonne santé que nous affichons depuis quelques semaines. C’est aussi le fruit de nos efforts. On est très à l’aise à l’heure qu’il est et la situation, qui s’est améliorée, ne fera que nous tracer la voie pour bien terminer notre parcours. Vous bénéficiez d’une semaine complète pour préparer le match du CSC. Comment se déroule la préparation ? Croyez-moi que le fait de bénéficier d’une semaine complète pour préparer le match du CSC est très bénéfique pour nous dans la mesure où ça permettra à plusieurs de mes partenaires, qui souffrent de quelques légers bobos, de se rétablir et de pouvoir revenir dans le groupe. Honnêtement, la présence de tout le monde est un point positif en cette fin de saison qui nécessite la mobilisation de tous. Aussi, sur le plan technique, cette semaine nous permettra de mieux nous préparer pour ce match. Après six matches sans défaite, il va sans dire que votre objectif face au CSC est de gagner le match, n’est ce pas ? Tout à fait. Nous restons sur une bonne série de six matches sans défaite, un bilan que je considère positif. Nous avons beaucoup amélioré notre classement et l’on cherchera à l’améliorer encore davantage. Face au CSC, nous aurons l’occasion de jouer devant notre public, donc, pas de raisons de ne pas prendre la totalité des points. Il vous reste sept matches à jouer, quatre à domicile et trois en déplacement. Pensez-vous qu’une place au podium est à votre portée ? C’est vrai que nous aurons d’ici la fin de saison à jouer quatre matches à domicile et trois en déplacement. Le mieux aussi, c’est qu’après notre déplacement au MCA pour le compte de la 25e journée, on recevra deux fois de suite, une occasion à ne pas rater pour améliorer notre classement. C’est vrai que nous avons une chance de terminer en haut du tableau pourvu que nous ne perdons pas de points. Croyez-moi que nous allons donner le meilleur de nousmêmes pour le faire. Sur le plan personnel, on aura remarqué que vous ne marquez pas mais vous apportez quand même un grand plus en attaque, ce qui vous a valu la confiance de votre coach. Quel est votre sentiment ? C’est vrai que depuis quelques semaines, je fais face à un manque d’efficacité terrible et la meilleure preuve était face au CRB où j’avais entre mes pieds la balle du deuxième but. Franchement, j’étais très déçu. Néanmoins, je ne suis pas inquiet dans la mesure où tant que mon équipe continue de réaliser des résultats positifs, peu importe qui marque, même si c’est le portier Asselah qui le fera. Par ailleurs, je continuerai à travailler jusqu’à retrouver mon efficacité et j’espère que ça sera face au CSC. Un mot pour vos supporters qui rêvent de vous voir terminer la saison en force ? Si notre situation au jour d’aujourd’hui est meilleure que celle d’il y a quelques temps, le mérite revient aussi à notre cher public

L’autre bonne nouvelle de l’infirmevenue du CSC, Sandjak discute rie kabyle est le retour dans le beaucoup avec ses joueurs groupe du jeune milieu de terrain espoir, Raïah. Ce dernier, qui a contracté qu’il mobilise pour l’ocune méchante blessure lors du match casion. JSK-MCA en espoir, est autorisé par Sandjak

à reprendre avec l’équipe première. Selon nos informations, le joueur pourra reprendre la compétition sous peu.

Des supporters ont rencontré Sandjak à la fin de la séance
A la sortie des joueurs et du staff technique après la séance, quelques supporters présents ont approché le premier responsable technique Nasser Sandjak. Ces derniers qui ont semble-t-il apprécié le rendement de l’équipe au 20Août ont demandé à Sandjak de maintenir cet état d’esprit et conduire l’équipe vers une place honorable à la fin de l’exercice.

qui s’est montré tolérant envers nous. Le fait qu’ils aient répondu présent en nombre face à l’USMA nous a renseignés à quel point ils sont décidés à nous encourager et notre réaction face au CRB était destinée pour eux. J’espère qu’ils continueront à nous soutenir et que mardi prochain aussi ils seront là, car nous aurons besoin d’eux. Pour finir, la ville de Constantine vient de vivre un cauchemar : deux enfants en bas-âge, enlevés samedi, ont été retrouvés morts. Quel est votre sentiment ? Franchement, je n’ai pas le courage d’en parler tellement je suis indigné et frustré. Nous avons appris avec beaucoup de désolation la triste nouvelle. Nous partageons la peine avec les familles des deux enfants, Brahim et Haroun, et de toute la population de Constantine. Franchement, prendre la vie de deux garçons est de la sauvagerie et les auteurs doivent être châtiés. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

Repos demain
Etant donné que les Canaris ont bénéficié d’une semaine complète pour préparer le match suivant face au CSC, prévu mardi prochain à Tizi, le staff technique a décidé d’accorder aux joueurs une journée de repos demain. La reprise est fixée pour samedi après-midi. Les Canaris auront encore trois séances pour boucler leur préparation.

Vers la programmation d’un match amical, après le CSC
Comme nous l’avons signalé dans notre édition d’hier, l’entraîneur kabyle, Nasser Sandjak, très satisfait des performances de son équipe, notamment cette série de 6 matches sans défaite, est préoccupé par la prochaine programmation qui verra son équipe rester sans compétition pendant trois semaines environ après le match du CSC. En effet, cela est dû au déroulement des matches de Coupe d’Algérie ainsi que le match que disputera notre sélection nationale face au Bénin à la fin du mois de mars en cours. Ainsi et pour pallier à ce vide, Sandjak pense programmer un ou deux matches amicaux durant cette période. A ce propos, la direction kabyle aurait, selon nos informations, était saisie pour essayer de trouver des équipes disponibles.

«Je suis indigné, frustré : prendre la vie de deux gamins est de la sauvagerie et les auteurs doivent être châtiés. Nous présentons toutes nos condoléances aux familles des deux victimes, Haroun et Brahim»

L. A.

06

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

«Les supporters peuvent compter à nouveau sur moi»
«Je meurs d’envie de rejouer»
Où en êtes-vous avec votre bles- Croyez-moi que je suis très content. D’ailleurs, je tiens à remercier le Dr sure aux adducteurs ? Mellal et le kinésithérapeute ReJe me trouve, en ce moment, au douane Amiret, lesquels ont fait de CNMS, pour une nouvelle consulleur mieux pour me remettre sur tation chez le médecin (entretien pied. Ainsi, j’ai retrouvé ma forme réalisé hier, Ndlr). En principe, tout grâce à eux. va pour le mieux. Le bilan est positif. C’est beaucoup plus un contrôle Quand seriez-vous de retour qu’autre chose. La douleur aux adparmi le groupe ? ducteurs a quasiment disparu, ce A l’entraînement de ce jeudi. Sinqui me rassure. cèrement, je meurs d’envie de retrouver l’ambiance du groupe qui Avez-vous terminé vos séances me manque tant. Je me ferai un de rééducation ? plaisir de réintégrer mes parteOui. Je les ai achevées. Mais ce naires, pour entamer la prépaqui me réjouit le plus, c’est de ration du prochain constater qu’elles étaient match face au CSC. positives. Je ressens «Je L’entraîneur et les une grande amélioraserai présent supporters ont betion. Tant que la soin de mes serdouleur a disparu, à l’entraînement vices, et je ferai de cela prouve que je n’ai d’aujourd’hui» mon mieux pour pas perdu de temps au être prêt le jour J. Mais CNMS. Au contraire, c’est d’après le médecin, il n’y a grâce à ce programme que je aucun souci pour rejouer. pourrai rechausser mes campons. Est-ce cela sous-entend que vous Et le diagnostic du médecin ? serez d’attaque ce mardi face au Le médecin a fini par m’accorder le feu vert. C’est bon, je peux reCSC ? prendre les entraînements comme Absolument. Maintenant que je tout le monde. Après ces jours de me suis débarrassé de cette blessoins, cette blessure n’est qu’un sure, je n’ai plus qu’à reprendre du mauvais souvenir pour moi. service. Concernant ma titularisation, cela relève des choix tactiques de l’entraîneur et je n’ai rien à dire à ce sujet. Ce qui est sûr, c’est que je suis prêt à jouer. J’espère pouvoir refouler la pelouse du 1er-Novembre dès mardi prochain, car la compétition me manque énormément. J’estime aussi que j’ai pris suffisamment de repos pour me soigner et qu’il est temps de se retrousser les manches. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Maroci :

Coup de starter JSK

Le contrat de sponsoring avec Echourouk résilié ! Selon des indiscrétions, on croit savoir que la direction de la SSPAJSK, a résilié, ou du moins n’a pas procédé au renouvellement, et ce, pour des raisons qu’on ignore, de son contrat de sponsoring liant le club kabyle avec le quotidien arabophone Echourouk. D’ailleurs, on aura même constaté que les panneaux publicitaires que le club kabyle a placés tout autour du stade du 1er-Novembre de Tizi, ont été enlevés par les responsables du club kabyle. Pour rappel, la JSK a signé un contrat de sponsoring avec le quotidien en question depuis novembre de l’année 2009. A noter également, que depuis quelques temps, la direction kabyle a finalisé un contrat de sponsoring avec Fiat-Algérie.

A. C.

Hannachi de retour
Finalement, le boss kabyle est revenu plus tôt que prévu à la maison. En effet, c’est dans la soirée de dimanche dernier que Moh-Cherif Hannachi a regagné Alger. Après une courte tournée dans la capitale, il a rejoint son domicile à la ville des Genêts.

Maroci, Chalali et Benlamri d’attaque face au CSC
onne nouvelle pour les Kabyles ! Les trois joueurs convalescents, Tayeb Maroci, Mohamed Chalali et Djamel Benlamri sont d’attaque pour la prochaine rencontre face au CSC. D’ailleurs, deux d’entre eux ont pu réintégrer le groupe, hier matin, à l’occasion de la séance d’entraînement, Chalali et Benlamri. Même s’ils ne sont pas encore à 100% de leurs moyens, le fait d’avoir pu reprendre les entraînements avec le groupe en est déjà un bon signe pour le staff technique. Toutefois, avant la séance du matin, les deux éléments en question étaient consultés par le médecin et le kiné du club pour qu’ils soient fixés sur

Chalali
«D’ici mardi, je vais gérer ma blessure»
Pour l’attaquant Chalali, jouer le prochain match face au CSC est le seul objectif de la semaine, en nous disant : «Comme vous le voyez, j’ai réintégré le groupe ce matin. Je me sens en excellente forme. Le plus rassurant est que je ne ressens presque plus de douleurs. A présent, je peux me concentrer à fond pour le prochain match de championnat face au CSC. Je ferai en sorte de gérer ma blessure jusqu’au jour J.»

B

Le reste des salaires des joueurs pour bientôt…
Comme nous l’avons annoncé précédemment, certains joueurs des Canaris ont encaissé récemment le reste de leur mensualité. Et d’après la même source, la direction compte régulariser les autres dans les prochaines heures. Ainsi, ils empocheront leurs salaires et les primes aussi.

leurs blessures. Pour rappel, Mohamed Chalali souffrait des douleurs aux adducteurs, ce qui a contraint le staff médical à gérer soigneusement la forme du joueur. Pour Benlamri, sa blessure semble moins grave, juste quelques douleurs à sa cheville. Hier matin, il nous disait que ces douleurs n’étaient qu’un mauvais souvenir pour lui.

consultation chez son médecin traitant, au niveau du CNMS, qui l’a autorisé à rechausser ses crampons. D’ailleurs, il est attendu ce matin aux entraînements. Une fois sur place, le staff médical émettra un dernier avis, avant qu’il n’entame la préparation du match de mardi prochain face au CSC.

retrouver sa forme, à une semaine du match contre le CSC. En rejoignant ses partenaires, Mekkaoui n’attend qu’un signe de son entraîneur pour reprendre sa place de titulaire.

Sandjak soulagé
L’entraîneur Sandjak était soulagé du retour de ses éléments blessés, car cela l’aidera à mieux préparer le prochain rendez-vous contre les Constantinois. A chaque match, le coach des Jaune et Vert était contraint de gérer difficilement son onze, à cause justement des blessures qui affectent ses éléments. Pour la première fois qu’il entame la semaine avec la bonne nouvelle, ce qui laisse entrevoir un bon résultat mardi prochain. L. A.

Maroci reprendra du service aujourd’hui
Pour ce qui est du milieu de terrain, Tayeb Maroci, le joueur vient tout juste de terminer son programme de rééducation, qui s’est étalé sur une dizaine de jour. Et c’est hier que le natif de Maghnia a effectué une dernière

Mekkaoui a réintégré, lui aussi, le groupe
Maroci, Chalali et Benlamri n’étaient pas les seuls à rejoindre le groupe, car même le latéral gauche, Zinedine Mekkaoui, a fait pareil. Tout comme Benlamri, Zinedine avait des problèmes à la cheville. Ainsi, après quelques séances de soins chez Guillou, le joueur semble

«Je poursuivrai les soins en France, après le match»
Avant d’ajouter dans le même contexte : «La priorité pour moi est de répondre présent ce mardi. Après, j’irai me soigner à Paris. Le staff m’a autorisé à rentrer chez moi pour quelques jours. Je sais que ce n’est pas trop grave, mais je compte prendre au sérieux ces douleurs aux adducteurs. J’espère qu’à mon retour, la douleur me quittera définitivement.» H. B.

… et celui de Sandjak aussi
Une fois les joueurs régularisés, la direction s’attaquera aux salaires des membres du staff et celui de l’entraîneur. Toutefois, d’après la même source d’indiscrétion, Sandjak ne percevra pas la totalité de ses trois mois de salaire, car la direction n’en lui remettra qu’un seul, en attendant le reste à la fin de saison.

Benlamri : «Je ne ressens plus de douleurs»
De son côté, Djamel Benlamri veut nous rassurer : «Tout ce que je peux vous dire, c’est que je ne ressens plus de douleurs à la cheville. Les quelques séances de rééducations m’étaient largement suffisantes pour mettre fin à cette blessure. Désormais, je suis à 100% d’attaque pour le match de ce mardi. J’espère qu’on saura enchaîner avec un bon résultat, car à part le succès, aucun autre résultat ne nous satisfera.» A. A.

Pensée
Cela fait 40 jours déja que nous a quittés à jamais notre chère et regrettée mère HADJ BENABDELMOULA ZAINA laissant dernière elle un vide incommensurable. En cette douloureuse commémoration, son mari,ses fils et ses filles Kahina et Nassima demandent à tout ceux qui on connu et aimé l' être exceptionnel qu'elle a été d'avoir une pieuse pensée à sa mémoire. Repose en paix, maman, tu es toujours présente dans nos coeurs.

A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup franc USMA

07

Courbis

«Si je me mettais à écouter les supporters, j’aurais arrêté ce métier, depuis longtemps»

«Le 3e changement est une formalité» Pour Billel Dziri, « le troisième
changement est une formalité. Les équipes l’utilisent pour gagner quelques secondes à la fin de la partie ou pour jouer une dernière carte quand c’est devenu nécessaire. » Pour l’entraîneur adjoint de Rolland Courbis, « l’USMA n’a pas voulu s’aventurer au risque qu’un de ses joueurs se blesse après, alors que les trois changements ont été consommés. »

Dziri

algré les cris des supporters au nom de Seguer, pour que l’entraîneur l’incorpore, Rolland Courbis est resté de marbre ; il s’est montré en colère contre une partie des supporters qui se sont fait bruyamment entendre, en montrant leur mécontentement. Courbis reste optimiste et dit que la qualification peut se jouer en Egypte. “Je ne fais pas rentrer en jeu un joueur parce que les supporters le demandent. Si je me mettais à le faire, je quitterais le monde du football et mettrais un terme à ma carrière d’entraîneur.”

M

joueurs « Tout le monde a constaté que nous avons dominé notre adversaire 87 minutes sur les 94 minutes qu’a duré le match. Le ballon n’a pas quitté le camp de l’Ismaïly. Il faut reconnaître qu’on méritait de gagner. Je reconnais qu’on avait failli payer les occasions que nous avions ratées. » «Il y aura des changements en Coupe de la CAF, c’est nécessaire» L’USMA va changer d’horaire, pour se mettre à l’heure de la Coupe de la CAF. A ce propos, le coach des Usmistes dira : « Il va sans dire que nous allons procéder à des changements en raison de la proximité des différentes compétitions. Vous avez remarqué que nous avions procédé à quatre changements en Coupe arabe. Je ferai de même en Coupe de la CAF. » «J’espère que notre adversaire aura un programme aussi chargé que le nôtre» Avant de terminer ses déclarations, Courbis revient sur le programme très chargé de son équipe et souhaitait que son adversaire ait le même programme que son équipe avant le match retour. « On est sur tous les fronts. Depuis quelques jours, on joue les mardis et les samedis. J’espère que notre adversaire aura un programme aussi chargé que le nôtre avant le match retour. » M. Z.

«Nous n’avons pas encaissé de but, nos chances sont intactes» En ce qui concerne le résultat de l’aller, Courbis est serein: «Nous n’avons pas encaissé de but, c’est une bonne chose et il faut savoir que lorsqu’on n’encaisse pas de but à domicile, cela augmentera nos chances de qualification au prochain tour. Si on fait match nul d’un but partout, on se qualifiera parce que le but compte double à l’extérieur. » «On a dominé 87’ sur les 94’ qu’a duré le match» Courbis était satisfait de la prestation de son équipe et de la forme physique de ses

Toutes les équipes ne s’appellent pas l’Entente. Les joueurs de l’USMA n’auront pas droit cette fois à un voyage en avion spécial pour se déplacer en Egypte et au Cameroun. Les dirigeants de l’USMA se sont réunis pour choisir le meilleur itinéraire à prendre pour jouer contre l’Ismaïly, puis s’envoler vers Yaoundé pour le match de la Coupe de la CAF. Haddad sera présent à cette réunion pour donner les directives à prendre. Le 29 mars, première escale, Le Caire Plusieurs propositions ont été étudiées, mais celle qui semble faire l’unanimité est celle du 29 mars prochain. L’USMA s’envolera à destination du Caire sur un vol de la compagnie qui bat le record des retards depuis des années, sans qu’on ne soucie de la ponctualité des départs et des arrivées de cette compagnie. L’USMA aura disputé la veille un match comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Algérie contre le NAHD. Les réservations ont été faites, pour une délégation dont le nombre avoisine 40 personnes. La programmation marathonienne continue pour l’USMA appelée à jouer, dimanche prochain, le match de l’aller de la Coupe de la CAF. Comment se présente ce match ? Disons qu’on s’attendait à cet enchaînement des matches. Notre effectif est assez riche afin qu’on atteigne nos objectifs qui est de jouer à fond sur tous les fronts. Notre effectif permettra à l’entraîneur de présenter à chaque fois une équipe homogène en alignant un amalgame de joueurs compétitifs et d’autres moins utilisés. Il est tout à fait normal qu’il ménage certains éléments pour les prochains matches. Le problème c’est que vous n’avez aucune idée sur votre futur adversaire. Comment allez- vous vous y prendre ? En Afrique, cela ne change pas grand-chose. A travers mon expérience dans les compétitions africaines, je dirai que le plus important est de faire la différence lors du match de l’aller en l’emportant sur le plus large score possible pour se mettre à l’abri de toutes mauvaises surprises qui risquent de se produire chez eux. C’est pour ça qu’il faut penser à faire le plein ici en Algérie avant d’essayer de chercher autre chose. Malgré votre manque de compétition, vous avez bien rempli votre tâche. Peut-on dire que c’est un retour confirmé de votre part ? J’étais toujours prêt pour la compétition tout en respectant les choix de l’entraîneur. Mon expérience et mon âge ne me permettent plus de créer un quelconque problème. C’est pour cela que je me donne à fond lorsqu’on me donne la chance de jouer. Entretien réalisé par M. Zerrouk Ismaïly-USMA, le 2 avril, retour le 3 Le match retour comptant pour les ½ finales de la Ligue des champions arabes se jouera le 2 avril prochain. Si, bien évidemment, rien n’entrave son déroulement, surtout que l’Egypte ne s’est pas encore réveillée de son printemps arabe. Les Usmistes ne s’éterniseront pas longtemps dans le pays des Pharaons. Ils n’y feront pas de tourisme, non plus. Le 3 avril, ils prendront de nouveau l’avion, mais pour l’heure, on ne connaît pas l’itinéraire du chemin du retour. Soit, ils s’envoleront à destination de Casablanca et de là, se rendront à Yaoundé. Soit, ils reviendront à Alger et de la capitale, ils s’envoleront à destination de Casablanca, puis Yaoundé. D’où l’utilité d’un avion spécial que l’Entente avait l’habitude de prendre, quand elle a joué les (1/16es) en Libye, pourtant ce n’est pas loin et quand elle a joué au Nigeria, en ½ finale, entre 2009 et 2010. M. Z.

Préparation du voyage, mais pas de vol spécial

C’est un résultat nul inattendu que vous avez concédé face à El Ismaïlia. C’est vrai qu’un résultat nul à domicile n’est pas la meilleure des façons pour entamer le match retour en Egypte. Cela dit, le nul ne compromettra pas nos chances pour la qualification. Je pense que nous avons affronté une équipe très organisée défensivement. Elle a tenu bon pendant 90 min. En tous les cas, nos chances de qualification restent intactes. L’entraîneur pense que l’équipe a payé les frais de la fatigue due à l’enchaînement des matches. Qu’en dites-vous ? C’est vrai que la fatigue a eu un effet négatif sur le rendement du groupe mais personnellement, je n’ai pas disputé les deux derniers matches. Donc, je ne peux pas me plaindre contrairement à mes coéquipiers qui se sont beaucoup donnés au cours de ces derniers matches d’autant plus que nous n’avons pas eu suffisamment de temps pour récupérer. Il ne faut pas oublier que ce genre de matches sont d’un niveau très élevé et nécessitent une préparation spéciale. Malgré cela, je trouve que nous avons fait un bon match. Le fait que vous n’avez pas encaissé de buts reste l’un des rares points positifs à tirer de ce match de l’aller, n’est-ce pas ? C’est ça oui, car notre adversaire voulait nous surprendre par un but qui aurait son pe-

Laïfaoui

«On ramènera la qualification de l’Egypte»
sant en or lors du match retour chez lui. C’est qu’il n’a pas marqué de but mais qui a aussi réussi à garder ses bois inviolés. Nos chances restent intactes malgré le fait que notre adversaire aura cette fois-ci l’avantage du terrain et du public. Nous aussi avons nos arguments à faire valoir et, pourquoi pas, le surprendre par un but qui augmentera nos chances de qualifications là-bas. Le fait que l’équipe ait jeté toutes ses forces en attaque a failli vous coûter cher sur un contre… C’est tout à fait normal que sur un corner les défenseurs apportent le surnombre d’autant plus que tous les joueurs adverses étaient dans leur camp. Sur un contre rapide, ils auraient pu nous surprendre. Heureusement que notre gardien de but veillait au grain. C’est dans ce genre de matches qu’on prend conscience de l’importance d’un gardien de but chevronné. Vous allez jouer le match retour sur un terrain neutre. Serait-ce un avantage pour votre équipe ? C’est vrai que nous allons jouer dans un stade neutre mais l’on ne sait pas où exactement car la situation n’est pas encore stable en Egypte. Cela est du ressort des dirigeants. Le plus important est qu’on soit prêts pour revenir avec la qualification. Leur entraîneur pense que ce match se déroulera à Alexandrie… En tous les cas, le match aura lieu en Egypte. La pression va atteindre son paroxysme. La mission ne sera pas de tout repos pour les deux équipes. Je le redis encore une fois, on partira à chances égales. De notre côté, on va faire le nécessaire pour revenir avec la qualification.

Les frères HADDAD ont l'immense douleur de faire part du décès de leur cher et regretté frère Ahmed HADDAD, rappelé à Dieu mercredi 13 mars à l'âge de 61ans. L'enterrement aura lieu aujourd'hui jeudi 14 mars au village de Timlouka (Iaabache), commune d'Azeffoun, après la prière du Dhohr. Qu'Allah le Tout§Puissant accorde au défunt Sa sainte Miséricorde et l'accueille en Son vaste Paradis. «A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons .»

Décès

08

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup de joie MCA

Les sanctions infligées à Zeddam divisent l’équipe

Les Mouloudéens préparent la venue Mouloudéens du MCO dans la bonne humeur
ier matin, les joueurs du Mouloudia ont effectué une séance de travail dans la bonne humeur malgré le froid glacial. Un état d’esprit qui tranche avec celui de la veille marqué par l’affaire Zeddam qui avait plombé l’ambiance. On sentait un Djamel Menad plus libéré qui s’est cette fois-ci senti soutenu par sa direction. Après quelques tours de piste, les camarades de Babouche ont eu droit à un exercice axé sur les centres en retrait enchaînés par des tirs à hauteur de la surface de réparation. Un aspect du jeu que le staff technique a tenu à travailler en prévision du match de mardi prochain contre le Mouloudia d’Oran. Les arrières latéraux et les ailiers ont été mis à contribution lors de cet exercice qui a permis à Samy Yachir de faire parler sa frappe de mammouth.

H

a menacé de faire sortir chaque joueur qui contesterait ses décisions.

Sayeh signe un quadruplé
Réda Sayeh semble péter la forme comme l’atteste le quadruplé qu’il a inscrit hier lors du match d’application. Très en jambes et affûté, Sayeh a fait des misères à ses camarades qui n’ont jamais pu le maîtriser. Et c’est dans toutes les positions que l’ex-joueur de Mekhadma a fait trembler les filets de Bouzidi.

l’intervention du soigneur de l’équipe, Mustapha Mahiouz. Les autres joueurs ont fait savoir à Besseghier qu’il est victime du mauvais œil. Quelques minutes plus tard, le latéral droit a repris avec cette détermination de ne plus prendre de coup au visage.

Le petit pont de Ouali
Billel Ouali dans ses œuvres n’a pas manqué l’occasion de mettre un petit pont à Abdelkader Besseghier. Ce dernier a aussitôt expliqué son duel perdu par le fait qu’il était encore sonné par la frappe qu’il a reçue quelques minutes auparavant en plein visage.

Il a écourté sa séance en raison d’une blessure à la cheville
Affichant une forme éblouissante, Réda Sayeh a par la suite été victime d’une intervention pleine d’autorité de Réda Babouche. Touché à la cheville droite, Sayeh à été contraint de mettre fin aux débats. Le joueur a rejoint les vestiaires en boitillant. En attendant de retrouver une place en match officiel, Sayeh aura frappé les esprits. Menad sait désormais qu’il pourra compter sur son attaquant lors du prochain match de championnat.

Metref affiche ses ambitions
Lors de cette deuxième séance, Hocine Metref n’a pas tardé à afficher ses ambitions. Le milieu de terrain qui était absent lors des deux précédents matches constituera un apport de poids pour Menad qui n’aura que l’embarras du choix pour composer son milieu de terrain.

Djemili et Bouzidi mis à rude épreuve
Les deux gardiens de but, Houari Djemili et Farès Bouzidi, ont été mis à rude épreuve tout au long de la séance d’hier. Houari qui avait fêté le week-end dernier son premier match en tant que titulaire, a fait étalage de ses qualités. L’ex-portier du Widad se prépare activement pour la prochaine affiche face au MCO. Le rendez-vous de la confirmation pour Djemili qui est plus que jamais un sérieux concurrent pour Chaouchi.

Le sauvetage d’Aksas
Sur une action rondement menée par les camarades de Yalaoui, Amine Aksas a réussi un geste de sauvetage de haute facture. Alors que tout le monde voyait la frappe de Yachir prendre le chemin des filets, Aksas d’un geste de dépit est parvenu à repousser du bout du soulier le ballon sur sa ligne de but. Un geste qui a été applaudi par l’ensemble du groupe. Un sauvetage qui semble avoir donné des ailes à l’ex-Belouizdadi qui a par la suite fait parler son excellent jeu de tête pour marquer un but.

Léger retard pour Attafen et Sayeh
Réda Sayeh et Billel Attafen ont été pris dans l’encombrement de la circulation. C’est ce qui explique leur arrivée légèrement tardive à la séance d’entraînement. D’ailleurs, dès qu’ils ont rejoint le groupe, Attafen et Sayeh se sont entretenus avec Menad afin de lui expliquer les raisons de leur retard. Par la suite, les deux éléments ont entamé une séance de footing avant de réintégrer le groupe.

Meklouche absent En plus de Chaouchi et Zeddam, Mouaouia Meklouche a brillé hier par son absence. Le joueur se serait absenté pour des raisons personnelles. Ghazi titille les vaincus
Karim Ghazi, toujours égal à lui-même, ne s’est pas fait prier pour taquiner les vaincus au coup de sifflet final. On pouvait alors faire confiance à Babouche, Hachoud, Aksas et Ghazi, qui ont donné de la voix à l’unisson pour chambrer les vaincus qui ont regagné les vestiaires la tête basse, après avoir perdu la partie sur le score de 8 à 6.

Yalaoui s’illustre
Réduit depuis quelques mois à faire de la figuration, Nabil Yalaoui a montré hier qu’on pouvait compter sur lui pour la suite des événements. Une frappe enveloppée du droit, dont lui seul a le secret, a eu raison de Houari Djemili qui n’a pu que constater les dégâts. Un but qui a été fêté comme il se doit par Yalaoui, qui a esquissé le geste avec les deux mains qui viennent enrouler sa gorge.

attitude ferme adoptée par les responsables du club sous la pression de la Sonatrach, n’a pas été du goût de l’ensemble des joueurs. Partagés sur le sujet, certains éléments ne comprennent pas le «deux poids deux mesures» prôné par les pensionnaires de Cheraga. Avant la sanction de Zeddam, d’autres joueurs qui avaient affiché clairement leur mécontentement en s’attaquant directement à Djamel Menad, n’ont jamais été inquiétés. Continuant même de jouir d’un statut de titulaire, une frange du vestiaire désapprouve totalement les sanctions infligées à Zeddam qu’on considère dans cette affaire comme un bouc émissaire. D’autres, par contre, trouvent que la direction a bien agi pour mettre le holà dans un vestiaire en pleine effervescence. Toujours est-il, en attendant le retour de Zeddam, le cas du défenseur risque de faire jurisprudence et continuera à alimenter les discussions dans le vestiaire mouloudéen.

L’

Bouguèche taquine Bachiri
Tout au long du match d’application, Hadj Bouguèche n’a cessé de taquiner Redouane Bachiri en évoquant le nom du joueur du CSC, Tiaïba. Chargé de son marquage, Bachiri avait été déséquilibré par l’attaquant constantinois sans que l’arbitre bronche. Un duel qui avait failli permettre au Chabab d’ouvrir la marque. Bouguèche, connu pour ses taquineries, a profité de l’occasion pour titiller Bachiri.

Menad surnommé «Benouza»
Après avoir dirigé le match d’une main de fer, Djamel Menad, à la fin de la rencontre, a eu droit aux critiques des perdants qui ont justifié leur échec par l’arbitrage jugé scandaleux de leur entraîneur. D’ailleurs, les perdants ont affublé à cette occasion Menad du surnom «Benouza», faisant allusion au penalty qu’il avait omis de siffler le week-end dernier face au CSC.

L’autorité de Menad renforcée par l’intervention de la Sonatrach
C’est avec un sourire qui en disait long que Djamel Menad a dirigé la séance d’hier matin. Fort du soutien indéfectible de la Sonatrach, Menad a vu son autorité renforcée après les lourdes sanctions infligées à Hamza Zeddam. Avant les événements de ce week-end, l’ancien international avait le sentiment de naviguer seul sans l’appui de ses employeurs. Une situation qui a fragilisé Menad au point de voir son autorité remise en question par certains joueurs. Et pour remettre de l’ordre, les responsables de la firme pétrolière ont pris les choses en main en venant au secours du technicien mouloudéen, qui sait désormais qu’il pourra compter sur le soutien de ses employeurs. En faisant du cas Zeddam un exemple, la donne semble avoir complètement changé car le moindre écart sera à l’avenir réprimé fermement par des sanctions financières et des mises à pied pour faute professionnel qui fera tache dans le CV du joueur incriminé. En ayant les pleins pouvoirs, Djamel Menad sait qu’il pourra mener le bal à sa guise sans être à chaque fois obligé de se justifier auprès de ses troupes.

Besseghier a pris le ballon en plein visage
Avant d’aborder le match d’application, Abdelkader Besseghier, qui avait perdu connaissance la veille suite à une frappe qu’il avait reçue en plein visage, a failli connaître le même sort. En effet, alors qu’il était à l’arrêt, le défenseur a été surpris par une frappe de Farid Daoud, prenant le ballon en pleine poire. Un peu sonné, l’enfant de Mascara a repris ses esprits après

Un match d’application pour se dégourdir les jambes
Vers la fin de la séance, Djamel Menad a programmé un match d’application sur le terrain annexe doté de la pelouse en synthétique. Un match spectaculaire entre deux groupes qui se sont donnés à fond sans la moindre retenue. Djamel Menad, dans le rôle de l’arbitre,

Ce matin, match test face aux U-21
C’est désormais officiel, les partenaires de Babouche disputeront ce matin un match test face aux espoirs du club. A cet effet, le terrain «Hadjout» a été tracé hier pour permettre aux hommes de Menad de se dégourdir les jambes en attendant de replonger dans l’ambiance du championnat.

T.Che

« La C1 passe impérativement par une victoire face au MCO »

Besseghier

La suspension de Hachoud face au MCO devrait permettre à Abdelkader Besseghier de refaire surface. Le défenseur mouloudéen a hâte d’en découdre avec les Oranais dans un match piège qui sera capital dans la course à la Ligue des champions. Vos camarades ont eu la frayeur de leur vie en vous voyant étendu sur le sol après que vous ayez reçu le ballon en plein visage ? J’étais vraiment sonné. J’ai une petite hémorragie car je me suis coupé l’intérieur de la bouche. Finalement, j’ai pu reprendre mes esprits après une très bonne sieste. La preuve j’ai repris normalement les entraînements avec le groupe. Mais une nouvelle fois, vous avez été victime d’un incident

presque similaire… Je n’ai vraiment pas de chance. J’ai une nouvelle fois reçu un tir au visage. Mais cette fois, j’ai pu m'en remettre très vite. D’ailleurs, mes camarades, pour me taquiner, m’ont dit que je suis victime du mauvais œil. Au vu de ce qui m’arrive, je commence à croire à cette thèse. La suspension de Hachoud face au MCO vous offre l’occasion de jouer ce match. Vous devez être excité à l’idée d’être de la partie, n'est-ce pas ? J’attends cela avec impatience. J’ai hâte d’y être. Et croyez-moi, ce ne sera pas un match facile. Ce sera une rencontre très difficile face à une équipe qui vient d’infliger un cinglant 4 à 1 à El Eulma. Nous allons souffrir face aux Oranais qui luttent pour survivre. Cette affiche est le match piège par excellence. Il faudra pourtant s’imposer

pour essayer de revenir sur les Harrachis… Absolument. On n’a pas le choix. Il faut qu’on s’impose pour rester sur le podium, et même revenir sur l’USMH. J’imagine que le match nul concédé à Zabana vous est resté en travers de la gorge… Je ne pourrais jamais oublier le scénario du match aller digne d’un film d’Hitchcock. Nous avons pris le but égalisateur dans le temps additionnel après avoir manqué l’occasion d’inscrire le troisième but. A nous de tout faire pour que le scénario du match aller ne se répète pas. Entretien réalisé par Tarek-Che

Babouche : «Nous sommes de simples salariés qui doivent se plier aux exigences de la direction »
A la fin de la séance d’entraînement, on s’est rapproché de Réda Babouche afin d’avoir son avis sur les sanctions qui ont été infligées à Hamza Zeddam. En sa qualité de capitaine d’équipe, l’enfant de Skikda a répondu à notre question dans un discours consensuel. «Les sanctions qui ont été infligées à Zeddam ont été prises par la direction du club. En tant que joueur et salarié du club, on n’a pas à s’immiscer dans les décisions de nos responsables. On ne peut que se plier à leurs exigences», nous a-t-il confié.

A.Y.

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup direct MCA

09

Ghrib : «Face au CSC, le ''flambeau" sera réservé aux Chnaoua»

Djalit : «Je veux effacer le mauvais souvenir du match aller»
Il est le meilleur buteur du MCA avec 13 réalisations cette saison. S’il ne marque pas, le Mouloudia ne gagne pas, dit-on. Pour le prochain match face au MCO, Djalit promet de se racheter après avoir été sévèrement critiqué à l’issue du match aller lorsqu’il avait raté une occasion en or, une balle de 3 à 1, en permettant au MCO de revenir à 2 à 2 juste après. Djalit a hâte de prendre sa revanche. Les choses se passent bien apparemment après le match nul réalisé face au CSC, non ? Oui, tout se passe bien. Il y a une très bonne ambiance à l’entraînement et nous sommes tous décidés à maintenir le cap pour réaliser notre objectif, celui d’occuper au moins la deuxième place au classement à la fin de la saison. Il est clair que, pour ce faire, il ne faut plus gâcher le moindre point à domicile. Comment s’annonce pour vous la venue du MCO lors de la prochaine journée ? Je ne vous cache pas que je redoute beaucoup ce match. Le MCO se débrouille bien à l’extérieur, ce n’est jamais facile de le battre hors de ses bases. Je vous rappelle que même l’Entente a beaucoup souffert devant cette équipe qui menait même au score. C’est pour ça qu’il va falloir faire très attention et ne jamais les sous-estimer. D’autant que le MCO joue pour sa survie en Ligue 1, c’est cela ? Oui, j’allais justement y venir. C’est toujours très difficile de négocier des matchs contre des équipes menacées de relégation. Et en plus, ça va mieux, ces derniers temps, pour le MCO qui vient de gagner son match contre El Eulma par quatre à zéro. Je craints ce match, et il faut être vraiment vigilants. Au match aller à Oran, vous avez laissé filer une victoire qui était à votre portée. Vous vous rappelez, certainement… Et comment ! C’est un mauvais souvenir pour moi où j’ai beaucoup culpabilisé après avoir raté une bonne occasion en fin de match, c’était une balle de trois à un. Mais tout de suite après, ils ont égalisé. Ç’a été très dur pour moi. Mais je vais tout faire pour effacer ce mauvais souvenir Incha’Allah. On suppose que vous avez hâte de vous racheter… En effet, j’ai hâte de prendre ma revanche, mais ce n’est pas le plus important pour moi. Que Djalit marque ou pas, cela n’a pas beaucoup d’importance. Le plus important, c’est que l’équipe gagne. Il faut gagner ce match coûte que coûte, d’autant que l’Entente de Sétif vient de remporter son match contre l’USMBA. Il ne faut pas se laisser distancer par les équipes de tête. Il faut au moins maintenir cet écart pour le moment. Vos supporters croient de plus en plus à une bonne fin de saison. Que pouvez-vous leur dire ? On leur promet qu’on va tout faire pour réaliser nos objectifs. Nous sommes toujours engagés sur les deux fronts, le championnat et la Coupe d’Algérie, et je suis sûr qu’il y a un bon coup à jouer. On demande seulement à nos supporters d’être patients avec nous et de nous soutenir jusqu’au bout, et c’est à nous de faire le reste sur le terrain. Entretien réalisé par T.Che

résent pour soutenir ses joueurs à quelques jours de la venue du MCO au stade olympique, Omar Ghrib ne veut plus lâcher d’une semelle ses troupes qui abordent une semaine décisive. Soumis à la pression des Chnaoua qui n’ont jamais apprécié le fait de partager le «flambeau» du 5-Juillet, et pour répondre aux Sanafir qui ont fait forte impression, samedi dernier, Ghrib a décidé de réserver la tribune mythique aux Chnaoua. «Nous avons décidé de réserver le ''flambeau" aux supporters du Mouloudia. Il n’y aura donc pas de séparation comme cela a été le cas par le passé lorsqu’on jouait nos matches.»

P

sables du stade le quota qui sera réservé aux Sanafir. «Sachant que le CSC possède une grande galerie, nous allons réserver un quota de 8000 places aux Sanafir. Ils prendront place dans le virage de l’USMA. Il y aura les gradins supérieurs à partir du guichet 16 jusqu’au 21 qui seront aussi réservés aux supporters constantinois.»

sera plus percutants. Mon souhait, c’est de jouer l’ESS en demifinale de coupe. Pour moi, c’est l’affiche rêvée.»

«Il y aura un regroupement de deux jours pour préparer notre quart de finale»
Exceptionnellement, les Mouloudéens se mettront au vert à l’hôtel Mercure pour une durée de quarante-huit heures. Une manière pour la direction de préserver le groupe de la grosse pression que ne manquera pas de générer cette affiche. «Il est évident que nous allons programmer deux jours de mise au vert avant de jouer le match de coupe. C’est une manière de bien se concentrer pour ce rendez-vous tant attendu par tous les amateurs de la balle ronde», nous a confié Ghrib avant de quitter le lieu de l’entraînement. T.Che

«Mon souhait, c’est de jouer l’ESS en demifinale de la coupe»
Et comme à son habitude, Ghrib ne manque jamais l’occasion de taquiner ses voisins du CRB. Le coordinateur de section a donc affiché clairement son envie de rencontrer l’ESS en demi-finale de la coupe d’Algérie. Cela sousentend une élimination du Chabab de Belouizdad qui affrontera les Ententistes dans l’antre du 8Mai 45. «Notre match face au CSC sera différent de celui que nous avons joué en championnat. Chez nous, il va sans dire qu’on

«Les Sanafir auront droit à un quota de 8 000 places»
Pour ce rendez-vous en coupe prévu pour le 29 de ce mois, Ghrib a déjà fixé avec les respon-

Les Chnaoua préparent le match du CSC
e prochain match du Mouloudia aura lieu mardi au 5-Juillet contre le MCO pour le compte de la 24e journée de Ligue 1. Apparemment, ce n’est pas ce match qui intéresse le plus les Chnaoua en dépit de son importance. Les supporters du Mouloudia pensent beaucoup plus à celui des quarts de finale de la Coupe d’Algérie contre le CSC, un rendez-vous qui semble susciter dès maintenant l’engouement des fans des Vert et Rouge qui attendent avec impatience cette rencontre. Et pour cause, le défi que leur ont lancé les Sanafir, samedi dernier.

«Ils étaient 50 000 ? Nous serons 80 000»
supporters des Vert et Rouge misent beaucoup pour la réalisation de leur tifo.

L

8000 places pour le CSC et le virage sud pour ses supporters
Il y aura naturellement des places qui seront réservées aux supporters du CSC, mais pas dans la tribune du «flambeau». La direction du Mouloudia a décidé, en effet, d’octroyer 8000 places aux supporters constantinois, un nombre assez important quand même. Les places qui leur seront réservées sont celles du virage sud, celui de l’USMA, ainsi que celles de la tribune d’en haut, du 16 au 21. De la sorte, les Sanafir seront bien séparés de la galerie mouloudéenne, mais ils pourront aussi admirer le spectacle que vont leur réserver les Chnaoua.

Le défi des Sanafir
Samedi passé, lors du match de la 23e journée de championnat, le stade Hamlaoui avait affiché complet deux heures avant le coup d’envoi. Environ 50 000 Sanafir avaient envahi très tôt l’antre du CSC à l’occasion de la venue du Mouloudia. Il ne s’agissait pourtant pas d’un match décisif pour l’octroi du titre ou pour un quelconque autre enjeu malgré l’importance de la rencontre. Mais apparemment, les supporters du CSC avaient un message à faire passer à ceux du MCA. En venant aussi nombreux et en déployant un très joli tifo, les Sanafir ont voulu narguer les Algérois et les mettre au défi d’en faire de même, en affirmant, à travers les slogans et les banderoles accrochés ce jour-là, qu’ils sont les meilleurs supporters en Algérie. Et là, il faut reconnaître que le tifo des Sanafir était une très belle œuvre qui a couvert tous les gradins du stade Ham-

ce grand rendez-vous de la saison. Dans les différents fiefs du Doyen, on est en train de s’organiser pour faire de ce match un grand show sur les gradins afin de relever le défi lancé par les Sanafir et donner de la voix à leurs favoris pour passer ce cap des quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Ce groupe de supporters compte même solliciter la direction de l’Office olympique afin que celle-ci puisse leur permettre d’accéder aux gradins pendant les jours de semaine pour la mise en place du tifo. Bien entendu, les Chnaoua n’oublient pas l’essentiel, celui d’envahir le 5-Juillet et montrer à ceux qui ont tendance à l’oublier, que le Mouloudia est le club le plus populaire en Algérie et que son public est le seul capable de remplir l’enceinte olympique. «Vous dites qu’ils étaient 50 000 ? Nous serons 80 000 le 29 mars», nous diront quelques Chnaoua qui préparent ce rendez-vous.

… et insistent pour le fair-play
Samedi dernier, lors du match CSC-MCA, les quelques supporters du Mouloudia présents à Hamlaoui ont été bien accueillis. Malgré la tension autour de ce match, le fair-play était total. Les Mouloudéens n’ont jamais été inquiétés, ni avant, ni pendant, ni après le match, et cela, ils ne l’ont pas oublié. C’est pourquoi ils comptent réserver le même accueil aux Sanafir. T. Che.

laoui, et qu’il est difficile de faire mieux.

Pas question de partager la tribune du «flambeau»
En plus de l’enjeu du match, qui n’est autre qu’une qualification en demi-finales de la Coupe d’Algérie, ce défi lancé par les Sanafir est en train de mobiliser les supporters du Doyen. Les dirigeants se sont

également mis de la partie en lançant dès aujourd’hui les préparatifs de cette rencontre afin de faciliter la tâche aux supporters pour préparer leur show. La première décision à prendre, c’est que la tribune du «flambeau» sera entièrement réservée aux Chnaoua, et il n’est pas question de la partager avec les supporters du CSC. Une tribune sur laquelle les

Les Chnaoua se mobilisent…
Depuis quelques jours, un groupe de supporters du Mouloudia s’affaire à préparer

10

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup osé ESS

De notre envoyé spécial à Ouagadougou, Samir B.

Benchadi

«Assurer la qualification à Ouagadougou !»
Après avoir remplacé Legraâ, à la 22’, le défenseur latéral sétifien, Ryad Benchadi, a fourni un match époustouflant, mardi passé, face à l’USMBA. Il n'a voulu, dans l'entretien qu'il nous a accordé, faire preuve d'aucun triomphalisme. Il s’est, par ailleurs, voulu rassurant, en prévision du choc qui attend son équipe face à l’ASFA.
Le moins que l’on puisse dire est que les choses se sont bien passées pour vous mardi passé, n’est-ce pas ? A aucun moment, nous n’avons douté de l’issue finale de ce match. Nous sommes restés concentrés sur notre sujet. Nous savions que le moindre relâchement se paierait cash. Très vite, nous avons inscrit des buts qui nous ont permis de terminer le match tranquillement. Appréhendiez-vous ce match face à Bel-Abbès ? Non, pas spécialement, et à l'heure où je vous parle, ce sont les prochains matchs que j'appréhende. Cette rencontre face à l’USMBA fait partie du passé et c'est vers l'avenir que nous devons regarder. On va gérer les prochains matchs à notre manière. On va bien récupérer physiquement et préparer comme il se doit les échéances qui nous attendent. On va jouer de gros matchs ; à nous de faire en sorte de bien continuer. Avant de parler de l'avenir, cela a dû vous faire plaisir d’être passeur décisif sur le premier but… Ce but était très important, car il nous a permis de débloquer la situation. Comme on dit, j’avais l’intuition de réussir quelque chose sur ce coup et c’est pour cela que je me suis appliqué en effectuant mon centre. On vous a vu faire le salut militaire en direction de votre public. Quelle est la signification de ce geste ? (Rires…) C’est simple, cela veut dire que la mission qui nous a été dévolue a été accomplie. Vous avez vu que nos supporters se sont mis au garde-à-vous. C’est touchant, n’est-ce pas ? Nous avions comme l'impression que vous avez pris du plaisir dans ce match. C’est cela ? J'en ai pris beaucoup, c’est vrai. Je peux vous dire que dans les vestiaires, nous l'avons savourée comme il se doit cette victoire. Quand on voit le public, l'engouement qu'il y a autour et quand on voit certaines phases de jeu, malgré quelques relâchements, on peut dire qu'on a pris du plaisir. Il y a eu une victoire et beaucoup de choses positives. On vous a vus un peu moins un peu moins entreprenants en fin de seconde première période. Qu’en est-il ? C'était voulu, car il ne restait qu’un quart d’heure à jouer. Le principal, c'est de gagner. C'est plus facile de gérer et il faut avouer que nous tenions vraiment Legraâ s’est déplacé, à cette victoire. mais… Vous jouerez un Le latéral gauche de l’ESS, Lematch de graâ, a dû quitter ses coéquipiers Coupe mardi passé, après seulement 22 mid’Afrique ce nutes de jeu. Le diagnostic établi par le samedi. Etesmédecin qui l’a examiné fait état d’une vous capables contracture musculaire avec la formation d'aller cherd’un hématome. Legraâ a effectué le décher l’ASFA placement à Ouagadougou avec le reste du groupe, mais sa participaYenninga sur tion au match de ce samedi est son terrain, lors peu probable. du prochain match ? Aller chercher une Benchadi équipe africaine sur son terpourrait le rain est toujours très dur. remplacer De toutes les façons, nous On peut croire que Velud n'avons pas d'autre choix ne fera courir aucun risque à Legraâ, ce samedi, contre que de nous battre, car la qualification se jouera en l’ASFA. Ce dernier pourrait être partie ce samedi. remplacé par Benchadi qui a tenu son rôle comme il se Quelle signification dondoit face à l’USMBA. nez-vous à la superbe ovation que celle faite par vos supporters, à la fin du Le match de mardi dernouveau rôle nier ? de Ferrahi Nos supporters Pour débarrasser Djahnit des ont voulu nous tâches défensives, la tâche ingrate de encourager avant déblayer le terrain au niveau de la zone le départ pour le intermédiaire sera confiée à Ferrahi. Burkina. Ils ont Quand on sait que plusieurs autres spéété magnifiques cialistes dans le marquage du porteur et nous les en redu ballon adverse ont été laissés sur la touche, on peut dire que le coach de mercions. Sétif n’aura que très peu de souci Entretien réaà se faire. lisé par Khallil L.

6 500 euros pour rester à l’hôtel Palace
La direction de l’ESS a dû payer 6 500 euros pour que la délégation soit logée à l’hôtel Palace. En effet, les dirigeants de l’ASFA avaient, dans un premier temps, effectué des réservations au niveau de l’hôtel Pacific. Les chambres de cet établissement ont été jugées trop petites par les deux dirigeants de l’ESS qui ont précédé la délégation.

Il a inscrit mardi son dixième but depuis le début de la saison

36 euros de différence

Aoudia, au mieux de sa forme

Même si les deux établissements sont affublés du même nombre d’étoiles (quatre), la différence de prix de la nuitée est importante. Il faut débourser 70 euros pour passer une nuit à l’hôtel Pacific, alors que pour le même service, à l’hôtel Palace, il faut payer 106 euros.

Le moins que l’on puisse dire est qu’Aoudia a montré de bien belles choses lors du match de mardi passé. Il a, comme à son habitude, pesé sur les défenseurs adverses. Sa prestation de premier ordre lui a d’ailleurs valu d’être longuement applaudi par les supporters. D’ailleurs, au coup de sifflet final, il n’a pas hésité à aller communier avec le public, en compagnie de ses coéquipiers. Le large sourire qu’il arborait montrait que visiblement il était heureux.

Journée internationale de la femme 2013

Nedjma honore la Femme Ecrivain
Pour la 8e année consécutive, Nedjmaicélèbre la Journée Internationale de la femme en mettant à l’honneur cette année « La femme écrivain». Lors d’une cérémonie organisée dans la soirée du mardi 12 mars 2013 au Grand Hôtel Mercure à Alger, des hommages ont été rendus à des femmes algériennes du monde de l’écriture qui ont inscrit leurs noms en lettres d’or dans le paysage littéraire national et universel. Nedjma a ainsi honoré Inam Bioud, Maïssa Bey, Rabia Djelti, Djoher AmhisOuksel Leïla Hamoutène, Fatima Bakhaï et Hadjer Kouidri. Un hommage posthume a été également rendu à la première romancière algérienne Taos Amrouche. (Voir les biographies succinctes des femmes honorées en fichiers joints) En honorant ces grands noms du paysage littéraire algérien, Nedjma a voulu mettre en avant le parcours et le talent exceptionnels de ces femmes de lettres qui contribuent à l’enrichissement de la littérature algérienne dans sa diversité et ses multiples expressions : tant en arabe, en berbère qu’en français. A cette occasion, M. Joseph Ged, directeur général de Nedjma, a prononcé une allocution où il a notamment déclaré : « Nedjma, entreprise citoyenne a toujours été à l’avant-garde dans la célébration de la Journée internationale de la femme aux côtés des Algériennes. Cette année, nous sommes très honorés de rendre hommage à des femmes qui s’illustrent dans le monde du livre et de l’écriture. Ces piliers inébranlables de la littérature algérienne

Il est à un but de Djallit
Après le doublé inscrit mardi passé contre l’USMBA, Aoudia porte son total à dix réalisations. Il est classé deuxième dans le classement des buteurs, derrière Djallit qui a marqué cette saison à onze reprises. K. R.

L’ESS avec 9 points d’avance sur le second…

Le championnat est-il plié ?
L’équipe de l’ESS a été au sommet de son art, mardi contre l’USMBA, et a engrangé un succès qui est peut-être déjà déterminant pour la conquête du titre. Alors que la fin de la saison commence à se profiler, l’ESS compte désormais 12 points d’avance sur le troisième, le MCA, et 9 sur l’USMH (deux équipes qui ont un match en retard), ce qui n’est pas rien. Plusieurs observateurs avouent que la course pour le titre de champion d’Algérie est désormais terminée et que l’ESS va décrocher la timbale. Certains vont même plus loin et pensent que Sétif sera championne, à deux ou trois journées de la fin. Si suspense il y aura, ce sera pour les accessits et des places pour les compétitions internationales. La Ligue 1 sera passionnante avec le suspense en bas du championnat et la lutte pour les places sur le podium.

Le bon appétit des Sétifiens
Après avoir pris une grande option sur le titre de champion, l’ESS ne devra cependant pas dormir sur ses lauriers en 2013. Les Sétifiens ont deux beaux challenges à relever, à savoir le championnat d’Afrique des clubs champions et la Coupe d’Algérie. L’ESS a réalisé une superbe victoire contre l’USMBA, dans son chaudron du 8-Mai, mardi passé. «On va se rendre au Burkina l’esprit tranquille, car on est toujours en tête de la Ligue 1, après avoir réalisé encore une bonne performance», lâchait Madoui à l'issue de la rencontre. «Ce soir, on a joué comme une équipe qui sait prendre ses responsabilités. C'est important pour la suite, pour pouvoir faire une bonne année 2013. Je veux remercier les joueurs qui ont été très bons.»

Une prise de conscience collective avant l’ASFA Yenninga
L’embellie que connaît l’équipe a fait un bien fou aux joueurs. L’équipe de l’ESS a connu quelques soucis lors de la première partie de saison et elle a passé des moments très difficiles. Il faut dire que les membres du staff et les joueurs ont eu le mérite d’avoir su trouver des solutions en étant plus solidaires et en changeant d’attitude. La formation sétifienne a relevé la tête et montré du caractère. C’est surtout le collectif qui a su se parler pour atteindre les objectifs. Les joueurs ont sûrement en tête le scénario de l'an passé. Sétif virait déjà en tête à la mi-mars, avant de confirmer par un sacre des plus mérités. Tout cela est excellent, avant le test de ce samedi contre l’ASFA Yennenga. K. L.

et universelle contribuent au rayonnement de l’Algérie à travers le monde. Nedjma est fière d’honorer la femme qui participe chaque jour à enrichir par son talent le paysage littéraire national et mondial. » La cérémonie marquant la Journée internationale de la femme, était empreinte d’une ambiance chaleureuse par la présence des femmes écrivains et d’autres Algériennes issues de divers horizons : artistique, médiatique, du mouvement associatif et des moudjahidate auxquelles Nedjma a rendu hommage lors des précédentes célébrations. L’engagement de Nedjma en faveur de la femme algérienne se traduit aussi par la valorisation en son sein de la ressource humaine féminine. Le nombre important de femmes y occupant des postes managériaux ainsi que leur importante représentativité au sein de l’entreprise témoignent de l’intérêt qu’accorde Nedjma à la promotion de la femme. L’animation artistique de la soirée a été assurée par le joueur de luth Mohamed Rouane qui a gratifié les convives de ses meilleures compositions musicales.

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup osé USMH

11
blés. Celle-ci n’a pas voulu divulguer leur nom, mais selon une source digne de foi, la direction harrachie a pris attache avec un joueur de l’ESM et un autre de l’OM, dont on dit le plus grand bien. D’après la même source, ces deux éléments ont déjà donné leur accord de principe pour rejoindre l’USMH dans quelques semaines seulement, afin de pouvoir entamer les entrainements avec le groupe et s’adapter au style de jeu de l’équipe en perspective de la saison prochaine.

B

ien qu’il reste encore sept matchs avant le baisser de rideau du championnat, la direction harrachie, en collaboration avec le staff technique, a déjà commencé à penser à la saison prochaine. C’est ainsi que le président Laïb et son entraîneur Boualem Charef comptent organiser une réunion de travail durant cette prochaine trêve qu’observera le championnat. A l'ordre du jour : dresser un premier bilan, avant de parler de l’avenir du club, notamment de la saison prochaine. L’USMH, qui veut conserver sa seconde place sur le podium, pour jouer la Champions League africaine, ne veut surtout pas revivre le scénario vécu ces dernières années où à chaque fois elle avait été coiffée au poteau par d’autres clubs. Si en début de saison la direction du club harrachi n’a pas trop cru en les capacités de son équipe à jouer les premiers rôles et de se mêler à la course au titre, cette fois le premier responsable du club autant que le staff technique en sont convaincus. C’est pour cette raison que le président Laïb commence à préparer la nouvelle saison et revoir sans aucun doute ses objectifs à la hausse. C’est d’ailleurs ce qu'il nous a déclaré récemment. «Après avoir joué pendant cinq saisons pour une place au milieu du tableau, maintenant il faut vraiment viser haut. L’USMH doit se fixer le championnat comme objectif principal.»

Laïb et Charef pensent
déjà à la saison prochaine

La priorité aux cadres de l’équipe
Tout le monde sait que si l’USMH en est là aujourd’hui à jouer les premiers rôles, c’est grâce à la stabilité de son encadrement technique, administratif et médical, des staffs qui sont là depuis cinq ans. L’été dernier, la direction a réussi à conserver la plupart des éléments clés de l’équipe qui ont accepté de prolonger leur bail. Ainsi, personne ne peut nier le travail accompli par les responsables du club. Pour preuve, le maintien de l’international Doukha, qui a préféré l’USMH à l’ESS, club qui pourtant lui avait offert presque le double. La saison prochaine, l’USMH compte faire de même, c’est-à-dire garder l’ossature et libérer ceux qui n’ont pas donné satisfaction. 7 joueurs parmi les 25 que compte l’USMH sont en fin de contrat. Ayant déjà convaincu certains éléments que l’entraîneur compte garder la prochaine saison, le président ne trouverait en principe aucun problème pour en persuader d’autres. N. R.

Le club aura besoin de sept nouvelles recrues
Pour monter une équipe capable de représenter dignement le pays,
USMH - RCK ce soir en amical

la direction de l’USMH veut réussir un bon recrutement. Et pour ne pas revivre les mêmes problèmes que ceux vécus cette saison, qui ont vu l’USMH souffrir à cause du manque de vraies doublures dans le compartiment défensif, la direction harrachie a déjà tracé son plan de recrutement, selon les postes à pourvoir la saison prochaine. Selon ce que nous a fait savoir un membre du staff technique, et dans la perspective de jouer la Champions League africaine, le club aura besoin de

renforcer le groupe avec sept nouveaux joueurs. Ce technicien estime que son équipe est en manque au niveau des trois compartiments et c’est pour cette raison qu’il faudra recruter, que ce soit en défense, au milieu ou en attaque. «Avant de ramener de nouveaux joueurs, il faudra d’abord établir un plan de recrutement. Cela se fera selon nos besoins. Il faut que le recrutement soit bien étudié et surtout équilibré», a déclaré ce membre du staff technique qui nous a confié que plusieurs

joueurs figurent déjà sur la liste des futures recrues : trois défenseurs, deux milieux de terrain et deux attaquants. En tous les cas, rien n’est encore fait pour les Harrachis qui sont en train de ratisser large afin de repérer les meilleurs éléments qui peuvent donner à leur équipe le plus escompté.

Trois joueurs déjà convoités
Selon nos sources, on apprend que la direction a déjà entamé les contacts avec certains joueurs ci-

Un bon test avant Saoura

Touahri «On doit
éviter le scénario du WAT»
Pour votre prochain rendezvous en championnat, vous devez accueillir la JS Saoura. Comment se présentent ces retrouvailles ? Nous sommes tous concentrés sur notre travail. On se prépare comme il se doit pour ce rendez-vous qui est déterminant pour l’avenir de l’équipe. Pour conserver notre place sur le podium, on n’a pas d'autre alternative que de s’imposer face à la solide équipe de Saoura Vous devez donc éviter le scénario du match contre le WAT… Je partage totalement votre avis. Nous sommes actuellement à la deuxième place et, pour éviter toute surprise, on doit battre la JSS. Face à une équipe qui négocie bien ses rendez-vous en déplacement, il faudra montrer un bien meilleur visage que celui affiché contre le WAT. Mais normalement vous ne devez pas trouver beaucoup de difficultés face à une équipe que vous avez déjà battue chez elle au match aller ? Vous savez, dans le foot aucun match ne ressemble à un autre. On ne peut jamais comparer une rencontre avec une autre. Mais il faut savoir aussi que l’USMH a toujours su relever les grands défis et ce sera le cas cette fois-ci, Inchallah. Comment est l'état d'esprit du groupe à la veille de cette confrontation ? A travers l'ambiance qui a régné lors des dernières séances d'entraînement, je peux vous dire que le groupe est animé d'une grande volonté, et déterminé pour la victoire. On est en train de suivre le programme établi par le staff technique, qui veille à maintenir le groupe en forme en perspective de ce match. Sinon, il n'y a pas eu de préparation spéciale. Pourtant, votre équipe a concédé quelques faux pas… En effet, mais en football cela peut arriver à n'importe quelle équipe. Dans un match, il faut rester concentré jusqu'au coup de sifflet final, car le moindre relâchement peut coûter cher, comme cela nous est arrivé à deux reprises cette saison, comme contre le WAT à domicile. Nous devons retenir ces leçons pour éviter que ce scénario se reproduise. On suppose donc que vous êtes prêts pour ce match… Effectivement, et cela ne fait aucun doute que tous les joueurs sont prêts à se donner à fond pour arracher les trois points. Nous devons impérativement renouer avec la victoire pour confirmer notre regain de forme et pour consolider notre place au classement. Entretien réalisé par NacerEddine RATNI

es poulains de Charef croiseront le fer ce soir en match amical avec la formation du RCK. Une rencontre qui s’annonce très importante aux yeux des membres du staff technique pour évaluer le groupe : «Ce sera une très bonne occasion pour nous afin de mieux voir l’évolution de nos éléments et où ils se situent avant l’important rendez-vous prévu ce mardi face à la JS Saoura. On va jouer face à une équipe d’un bon calibre, qui a joué les premiers rôles cette saison en Ligue 2», nous dira Benomar. Dans le même contexte, cette rencontre permettra aussi au premier responsable de la barre technique d’avoir une idée précise sur le choix des éléments qui entameront la rencontre contre Saoura. «Ce match va nous offrir également un aperçu sur la situation du groupe et la forme de chacun des éléments afin qu’on puisse présenter notre meilleur onze», ajoutera-t-il.

L

La confiance passe par une victoire
Les membres du staff technique insistent auprès de leurs joueurs sur la nécessité de faire un bon match et gagner face au RCK. Cela se répercutera positivement sur leur moral car une victoire face aux voisins même en match amical serait bonne pour le moral du groupe, car elle redonnera très probablement beaucoup de confiance aux joueurs d’abord et aux membres du staff technique. Ce sera donc un véritable test avant la JS Saoura.

Des réglages utiles dans les trois compartiments
Bien qu'ils n'aient pas perdu lors de la dernière rencontre en championnat, les Harrachis n'ont toujours pas retrouvé leur verve qui leur permettra de maintenir le rythme pour la suite du parcours. Charef compte donc revoir tous ses plans, afin de préparer un vrai commando pour entamer la dernière ligne droite avec une plus grande détermination. Le coach harrachi ne veut rien laisser au hasard. Lui qui connaît mieux que quiconque son équipe n'a pas apprécié le rendement des joueurs depuis le faux pas à la maison face au WAT. Ainsi, il prévoit des réglages au sein de son équipe et ce dans les trois compartiments afin de lui redonner du souffle et lui permettre de poursuivre la compétition avec un tout autre visage.

N. R.

La famille sportive harrachie est en deuil, suite au décès de Abdelkader Hadj Zoubir, survenu mardi dernier à l’âge de 72 ans. Ancien joueur de l’USMMC, le défunt a souvent joué avec la réserve jusqu’en 1967. Il devient par la suite dirigeant. Connu pour son dévouement et son sérieux, il a toujours témoigné sa disponibilité au service du club. A la fin des années 1960, et au début des années 1970, il a été premier vice-président aux côtés de nombreux autres dirigeants comme les regrettés Saïdat, Sabri. Mana ainsi que beaucoup d’autres anciens ont tenu à l’accompagner à sa dernière demeure hier au cimetière de Sidi Tayeb. En cette douloureuse circonstance, la direction du club, au nom de toute la famille sportive harrachie, présente ses sincères condoléances à toute la famille du défunt. «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»

Abdelkader Hadj Zoubir, un ancien dirigeant, s’en va

12
Ultime séance ce matin s C’est ce matin à 10h que les camarades de Boukmacha vont effectuer leur dernière séance d’entraînement au stade de l’Unité Maghrébine avant leur match aller du second tour préliminaire de la Ligue des champions contre l’Asante Kotoko, demain à 19h. Comme d’habitude, ce sera donc une séance légère et il faut dire aussi que le coach ne va pas vraiment programmer grand-chose afin d’éviter la fatigue à ses poulains à quelques encablures seulement de cette confrontation.

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup sûr JSMB

s

Solinas ne compte pas chambouler son onze
entraîneur des Vert et Rouge semble déjà avoir une idée très précise sur son effectif ainsi que le onze type, puisque lors d’une récente déclaration, Solinas nous a fait savoir que des joueurs ont bien su comment saisir leur chance et s’imposer alors que d’autres n’ont rien démontré et risquent même de ne pas figurer sur sa liste. Certes, pour le moment, le coach n’a pas voulu divulguer la liste de son onze quelques jours avant le match face à l’Asante Kotoko et ce, afin de conserver toujours la sérénité du groupe qui devra encore travailler durant les jours à venir afin d’être fin prêt pour le match prochain. Pour le coach, les choses sérieuses ont déjà commencé depuis le début de la préparation car c’est à partir de ce principe que Solinas mettra les dernières retouches pour choisir ses éléments. Choisir les joueurs qui auront pour mission de défendre les couleurs de la JSMB est une

A J-1 du match face à l’Asante Kotoko

L’

chose très difficile pour l’entraîneur de la JSMB. Toutefois, il faut dire que ce dernier ne compte pas vraiment chambouler son onze qui a pris le dessus sur le leader en championnat. Ainsi, on peut dire que mis à part deux changements inévitables, on pourrait bien reconduire les mêmes éléments qui ont joué et gagné face à l’ESS. Laârbi à la place de Coulibaly, Zerrara de retour Comme annoncé par nos soins, le coach de la JSMB pourrait donc opérer seulement deux changements demain face à l’Asante Kotoko par rapport au dernier match face à l’ESS en championnat. En plus du jeune Laârbi qui devra prendre sa place dans l’axe aux côtés de Mebarakou pour remplacer le Malien Moussa Coulibaly, qui n’est pas qualifié pour disputer la Ligue des champions africaine, le coach Solinas compte aussi restituer une place de titulaire à Zerrara qui est resté sur le banc lors du dernier

match afin de remplacer Boussaha. Ce dernier s’occupera donc de l’animation sur le côté gauche comme d’habitude. Ce sont donc les deux changements que devra opérer Solinas demain face aux Ghanéens. «On doit maintenir la dynamique et les automatismes du groupe» Le driver béjaoui ne veut pas opérer beaucoup de changements ce samedi afin de maintenir la même dynamique dans son équipe. «Pour le moment, je suis satisfait de l’équipe qui a joué les derniers matches. On a pu produire un bon jeu. Pour le match face à l’Asante, je ne compte pas chambouler mon équipe pour maintenir la même dynamique et les automatismes de ce même groupe. C’est difficile pour moi de choisir mes joueurs. J’ai un groupe du même niveau, donc je me trouve toujours dans une situation embarrassante à la veille du match pour dresser ma liste des dix-huit.» S. A.

La vente des billets a débuté hier s Afin de permettre une meilleure organisation le jour du match, la direction de la JSMB a déjà lancé la vente des billets en prévision du match de demain contre l’Asante. Deux points de vente ont été mis à la disposition des supporters. En plus du cercle du club au centre-ville, les dirigeants ont décidé d’ouvrir un autre guichet aux alentours du stade OPOW de Béjaïa. A signaler que la vente se poursuivra aujourd’hui et demain dans les mêmes endroits. Pour rappel, les prix des billets ont été fixés à 200 DA l’accès aux gradins, 300 DA, pour la tribune couverte, et 1 000 DA, pour la tribune d’honneur.

s

Entraînement à l’heure du match pour les Ghanéens ce soir s Après avoir effectué deux séances hier matin à Aokas et l’après-midi à 16h au stade de l’UMA, les protégés de Didier Dramani auront droit à une toute dernière séance de travail ce jeudi dans la soirée à l’heure du match, soit à 19h. Histoire de retrouver quelques repères et s’acclimater aux conditions avant le match de ce vendredi contre les Béjaouis qui devront effectuer leur ultime entraînement ce matin, soit avant le déroulement de la séance des Ghanéens de l’Asante. S. A.

s

Réunion technique demain à 10h s La réunion technique d’avant-match est fixée pour le jour du match, soit demain vendredi 15 mars, dans la matinée à 10h au siège de la JSMB. Les dirigeants des deux clubs devraient rencontrer les officiels du match pour discuter des détails inhérents à la rencontre. Concernant le commissaire du match, ce dernier devait arriver hier à Alger. Il est prévu qu’il soit installé dans le même établissement que les arbitres sénégalais, qui sont déjà arrivés avant-hier dans l’après-midi, à l’hôtel Alloui.

s

Aït Fergane «On doit s’imposer
par un large score»
cran à quelques heures de ce match tant attendu contre les Ghanéens… On commence tous à ressentir cette pression qui commence à monter d’un Un jour seulement vous sépare du match contre l’Asante Kotoko, êtesvous prêt ? Tout à fait, il ne nous reste que la séance de demain pour boucler la préparation (entretien réalisé hier, Ndlr). Je pense que nous sommes fin prêts pour disputer cette importante rencontre. Nous avons bien profité des précédentes séances d’entraînement pour travailler tous les volets. A quelques heures du coup d’envoi du match, tous les joueurs sont conscients de cette mission où l’erreur est interdite. Comment était l’ambiance au sein du groupe à l’entraînement cette semaine ? Il y avait une très bonne ambiance au sein du groupe, on a préparé notre match dans la sérénité, tous les joueurs ont travaillé sérieusement et sont tous conscients de la tâche qui les attend devant les Ghanéens, ce vendredi. Dans l’ensemble, je dirais qu’on est bien concentrés et j’espère qu’on fera un grand match et qu'on s’offrira la victoire. C’est donc l’heure de vérité pour votre équipe… Ah oui ! On est conscients de la tâche qui nous attend. On doit être vigilants et faire de notre mieux pour réussir notre match et en sortir victorieux. Pour nous, ce sera le match à ne pas rater, on doit donc gagner avec l’art et la manière, non seulement pour faire plaisir à notre public qui sera certainement au rendez-vous, mais aussi pour le reste du parcours car une victoire nous permettra de bien aborder le match retour chez eux. La pression a dû monter d’un cran, car là on approche du coup d’envoi de cette rencontre. Nous savons que notre mission ne sera pas de tout repos, car nous serons confrontés à une équipe qui voudra aussi réaliser un bon résultat. Mais que nos supporters sachent que tout le groupe est motivé et déterminé à relever le défi. Nous sommes décidés à réaliser un grand match et leur offrir une belle victoire ce vendredi. A vous entendre parler, on comprend que vous êtes très motivé… Effectivement, et je peux vous dire que tous les joueurs ont bien travaillé durant toute la semaine afin de réaliser une victoire sur le meilleur score possible. Tout le monde ne pense qu’à la victoire, donc je peux vous dire que tous les joueurs sont motivés pour faire plaisir à nos supporters et confirmer notre dernière victoire en championnat face au leader. Mais cette formation d’Asante n’est pas venue à Béjaïa en victime expiatoire, elle aussi veut gagner ce match… Il n’est pas interdit de rêver. Certes, ce ne sera facile devant cette jeune équipe qui possède des joueurs talentueux. Mais ce qui est sûr, c’est que les Ghanéens ne vont pas nous chiper la victoire sur notre terrain. On est bien motivés et je pense que personne ne pourra nous freiner. On est déterminés à gagner, un point c’est tout. Un message au public ? J’espère que notre public sera fidèle et viendra en grand nombre pour nous soutenir, ce vendredi. Nous ferons le maximum pour gagner par un score large et ne pas le décevoir. Entretien réalisé par S. A.

Les Béjaouis se déplaceront le 3 avril à Kumasi s Pour son match retour de ce second tour de Ligue des champions, les Béjaouis qui joueront ce vendredi le match aller chez eux, devront se déplacer dans 21 jours à Kumasi, pour affronter l’Asante Kotoko. D’après nos informations, la direction a déjà entamé les préparatifs pour ce déplacement. Pour le moment, les Ghanéens n’ont pas encore communiqué la date de la rencontre, mais tout porte à croire qu’elle va se dérouler le 5, le 6 ou le 7 avril prochain. C’est dire que les Béjaouis pourraient bien se déplacer le 3 avril prochain. S. A.

s

«On n’est pas venus pour défendre»
Non, on ne possède presque aucune information sur cette équipe de la JSMB. Toutefois je pense que notre coach a quand même quelques détails sur cette équipe. Maintenant, on est là et on ne doit pas se focaliser sur ça. On doit seulement jouer avec la même volonté que d’habitude afin de réaliser un bon résultat lors de ce match aller. Quel schéma allez-vous adopter face à la JSMB ? Selon notre entraîneur, nous n’allons surtout pas rester derrière. On développera notre jeu habituel, car on est venus en Algérie pour inscrire des buts et remporter la victoire. Je dirais que le plus important est de ne pas encaisser et d’essayer de trouver la faille. Cela nous mettra en confiance. Personnellement, je suis très optimiste. Pensez-vous pouvoir gagner face à la JSMB sur ses terres ? Nous n’avons pas peur de la JSMB, même si on sait que cette équipe est difficile à jouer. On sait qu’ils sont en baisse de rythme depuis le début de la phase retour, donc on tentera d’en profiter. En football, tout est possible. Maintenant, il est clair qu’il y aura une énorme pression sur nos épaules, car les supporters seront certainement nombreux au stade. Entretien réalisé par Bilel G.

Issa Yakouba

Tout d’abord, on vous souhaite la bienvenue en Algérie, comment s’est déroulé le voyage ? Merci c’est gentil. Il est vrai que nous sommes fatigués après avoir effectué ce long voyage, avant d’atteindre Alger. Mais le coach compte programmer une séance de décrassage afin de nous permettre de mieux récupérer. Je ne pense pas que cela va constituer un problème. D’ici demain, on pourra retrouver notre forme (entretien réalisé hier, Ndlr). Quelle idée avez-vous de la JSMB ?

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup de manivelle CRB

13

Alors que Anane et Angane sont blessés

Vers le retour de Meghout
e fait de ne pas réintégrer dans le groupe le milieu de terrain Ahmed Meghout s’est avéré être une erreur de la part de la direction du club. En effet, l’absence simultanée de Merouane Anane et Pascal Angane, les deux milieux de terrain du CRB devenus deux pièces importantes dans l’échiquier de Bouali, a mis le technicien belouizdadi dans l’embarras. Merouane Anane n’a pas joué les deux matchs face au MCA et l’Ismaïly, avant de renouer avec la compétition à l’occasion des huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie contre le CRB Aïn Fekroune. Un retour qui lui a été fatal, puisqu’il a rechuté et dé-

L

claré forfait face à la JSK. Il ratera également le prochain match face au MCEE. De son côté, Pascal Angane a raté les trois derniers matchs contre respectivement l’Ismaïly, le CRBAF et la JSK pour cause de blessure. Il ne sera pas présent mardi prochain face au MCEE, à cause de sa participation au stage de préparation de la sélection béninoise. Il aurait été judicieux pour la direction du club de réintégrer le milieu de terrain Ahmed Meghout, qui aurait pu être d’un grand apport pour l’équipe en ces moments difficiles. Certains dirigeants ont essayé d’intervenir en sa faveur pour lui permettre de réintégrer le groupe et renouer avec la compétition, après que le joueur

ait demandé des excuses aux supporters à travers la presse. Le président du Chabab avait opposé un niet catégorique à son retour. La situation dans laquelle se trouve l’équipe aujourd’hui avec la défection d’Angane et Anane, donne raison aux dirigeants qui soutiennent le retour de Meghout. Fouad Bouali sera encore une fois dans l’embarras lors de la prochaine rencontre face au MCEE, où il n’aura pas beaucoup de solutions dans le milieu de terrain. Face à la JSK, le technicien belouizdadi a aligné trois défenseurs axiaux (Herkat, Abdat et Khoudi) et un seul milieu récupérateur, à savoir Billal Benaldjia. N. B.

M. Benaldjia «On a tourné la page de la JSK»
Vous avez pris trois jours de repos, cela vous a fait certainement du bien, n’est-ce pas ? Absolument, on avait besoin de souffler quelques jours après tous ces matchs qu’on a disputés dernièrement. On était vraiment fatigués, ce repos est tombé à pic. Il nous a fait beaucoup de bien. J’espère que nous allons être plus en forme lors des prochaines journées. Comment s’est déroulée la reprise des entraînements ? Dans les meilleures conditions. Nous devons oublier le dernier match contre la JSK et aller de l’avant. Nous devons penser aux prochaines échéances à commencer par le match d’El Eulma. Tous les joueurs se sont présentés à l’entraînement, on a tourné la page de la JSK. Comment voyezvous justement le prochain face au MCEE ? C’est un déplacement difficile, certes, car l’équipe d’El Eulma essayera d’empocher les trois points mis en jeu du moment qu’elle joue sa survie en Première Division. Nous savons que nous n’aurons pas la tâche facile du fait que notre adversaire jouera sur son terrain et devant son public. Mais, nous ne laisserons pas faire, on défendra nos chances à fond. Nous allons faire de notre mieux pour revenir avec un résultat positif et faire oublier notre semi-échec à domicile face à la JSK. Les joueurs souffrent de l’épuisement, pensez-vous que vous aurez le temps nécessaire pour bien récupérer ? Comme je vous l’ai dit, on est vraiment fatigués. Mais nous essayerons toujours de baser sur la récupération à l’issue de chaque match. J’espère que nous serons prêts pour le prochain. Vous allez affronter l’ESS en championnat puis en coupe, comment voyez-vous ces deux matchs ? Ce ne sera pas facile pour les deux équipes. Nous allons recevoir l’ESS sur notre terrain avec l’idée de gagner et empocher les trois points, avant de nous rendre chez eux pour jouer la coupe. Ce sera un autre match, ce n’est pas pareil. Je pense que nous partirons à chances égales, même si on joue à l’extérieur. Et nous allons jouer nos chances à fond pour aller le plus loin possible en coupe. Entretien réalisé par N. B.

Bouali se base sur le volet physique
équipe belouizdadie a été scindée en deux groupes, à l’issue de la dernière rencontre face à la JSK. Les joueurs qui ont beaucoup joué ces derniers temps ont bénéficié de trois jours de repos, alors que ceux qui manquent de compétition ont eu droit à deux jours seulement. Après avoir donné l’occasion à ses joueurs de souffler un peu, le staff technique a augmenté la charge de travail à l’occasion de la reprise des entraînements. Le premier groupe qui a repris le travail, a effectué une séance d’entraînement le matin à la forêt de Bouchaoui et disputé un match amical l’après-midi face à l’Equipe Nationale militaire (défaite sur le score de 1 à 0). Le staff technique du Chabab a programmé du biquotidien également pour la journée d’hier, où les autres joueurs ont réintégré le groupe. Les joueurs se sont adonnés à une séance de musculation dans la matinée et une seconde l’après-midi. Conscient de la méforme de ses joueurs, qui ont éprouvé toutes les peines du monde à terminer la rencontre de samedi passé face à la JSK, le staff technique du Chabab se base essentiellement sur le plan physique des joueurs ainsi que la récupération pour préparer le prochain match contre le MCEE. L’équipe paye sa mauvaise préparation L’entraîneur du CRB et les joueurs eux-mêmes, reconnaissent qu’ils sont arrivés à un point où ils ne

L’

peuvent pas jouer avec toutes leurs capacités physiques. Tout le monde est unanime à critiquer la préparation physique effectuée à l’intersaison. Lors du mercato hivernal, le Chabab n’a pas profité de l’occasion pour recharger les batteries à cause de la grève entamée par les joueurs. Les gars de Laâquiba se sont contentés d’un regroupement de quatre jours ponctué par un match amical face à l’ASMO. Alors que tout le monde s’attendait au pire au début de la phase retour, notamment après le départ de certains joueurs comme Mameri et Aksas, le CRB a réalisé un début tonitruant en championnat et réussi une remontée spectaculaire dans le classement. Mais le staff technique savait que l’équipe ne pourra pas continuer son parcours avec le même rythme, et émet toujours des craintes par rapport à la forme physique des joueurs. Il a fallu attendre onze matchs (huit en championnat, deux en Coupe Arabe et un en Coupe d’Algérie) pour que la fatigue soit finalement remise en cause. Une fin de saison compliquée La fin de la saison ne sera pas de tout repos pour les Rouge et Blanc. Affaiblis par l’accumulation des matchs, les joueurs du CRB souffrent de l’épuisement. Fouad Bouali a du pain sur la planche, puisqu’il devra gérer huit matchs au minimum, voire dix dans le cas où le CRB arrivera

en finale de la Coupe d’Algérie. Le Chabab n’aura pas la tâche facile lors des prochaines rencontres, à commencer par son déplacement à El Eulma pour affronter le Mouloudia local pour le compte de la 24e journée de championnat. Les gars de Laâquiba reçoivent l’ESS dans la journée d’après en championnat, avant de se rendre à Sétif pour jouer le quart de finale de la Coupe d’Algérie contre le leader de la Ligue 1. Les Belouizdadis affronteront l’USMH au stade Lavigerie et l’USMA à Bologhine. N. B.

Séance de musculation hier matin q Après trois jours de repos, les joueurs qui ont joué le match de samedi passé face à la JSK ont repris les entraînements hier matin avec le reste du groupe. Les joueurs du Chabab ont effectué une séance de musculation au niveau du complexe sportif militaire de Ben Aknoune. La séance de l’après-midi à Aïn Benian q Les camarades du capitaine Nassim Ousserir ont effectué une seconde séance dans l’aprèsmidi à l’Institut des Sports d’Aïn Benian. Une séance consacrée plutôt au volet technico-tactique. Bouali absent à la séance d’hier matin Après avoir fait l’impasse sur la séance d’entraînement d’avant-hier et le match amical consacré aux joueurs remplaçants, l’entraîneur en chef Fouad Bouali a raté également la séance d’hier matin au complexe militaire de Ben Aknoune. Le technicien belouizdadi devait reprendre son travail hier dans l’après-midi. Entraînement aujourd’hui au 20-Août q Après deux jours de biquotidien, le staff technique a baissé la charge en programmant une seule séance pour aujourd’hui qui sera consacrée aux exercices avec ballon et qui se déroulera au stade 20-Août. Angane en solo q Pascal Angane a repris les entraînements hier, mais travaille en marge du groupe. N’ayant pas encore récupéré de sa blessure qui l’a empêché de jouer les trois dern i e r s matchs (Al Ismaïly, CRB Aïn Fekroun et JSK, l’international béninois nous a affirmé qu’il n’a pas encore reçu l’autorisation du staff médical pour réintégrer le groupe. Dans tous les cas, le milieu belouizdadi ne participera pas à la prochaine rencontre face au MCEE, puisqu’il se rendra lundi en France pour participer au stage de la sélection de son pays en prévision de la rencontre face à l’Algérie prévue pour le 26 du mois en cours au stade de Blida. A noter que Pascal Angane menace de résilier son contrat, s’il ne touchera pas son argent juste après le match du Bénin contre l’Algérie.

q

q

q q

14

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup de colère MCO

Le problème des salaires se pose toujours

Les joueurs veulent saisir Abdelilah !

Slimani prépare (difficilement) le MCA
Sans aucun doute, perturbé par l’absence d’un match amical sur un terrain en gazon naturel, l’entraîneur Sid Ahmed Slimani a établi un nouveau programme de préparation, avant le très attendu match contre le Mouloudia d’Alger de mardi prochain. Le coach a, en effet, adopté un programme spécifique jusqu’au jour du match. Chose qui prouve que Slimani donne beaucoup d’importance à cette joute puisqu’un résultat positif pourrait bien être un premier tournant pour le maintien de l’équipe en Ligue 1.

Pas de match amical contre Mascara
Le coach qui tenait à la programmation d’un match sur du gazon naturel semble avoir lâché l’affaire. Ayant demandé à ses dirigeants en début de semaine passée de solliciter Mostaganem et Mascara pour deux matches amicaux sur le terrain des stades de Raed-Ferradj et de l’Unité africaine, Slimani n’a finalement eu aucun match. Au courant certainement des problèmes éprouvés par son équipe à passer l’écueil de ses adversaire sur ce type de pelouse, Slimani souhaitait voir de plus près le rendement de ses éléments sur du gazon naturel avant de dégager son équipe type. Malheureusement, pour lui, il devra se contenter de quelques matches d’application entre les joueurs de son propre effectif et sur la pelouse synthétique de Bouakeul.

e n’est pas le problème d’argent en lui-même qui agace les joueurs, mais c’est le comportement des dirigeants, à leur tête le P-DG de la société, Larbi Abdelilah qui, au lieu d’affronter ses joueurs et écouter leurs doléances, préfère se cacher chez lui. Ayant posé dans la discrétion la plus totale ce problème à leur entraîneur, les joueurs qui n’ont pas la réponse escomptée de la part de Slimani, ont décidé d’interpeller leur président pour avoir des explications limpides ou une date fixe à laquelle ils toucheront leurs dus. Il faut rappeler que l’actuel P-DG n’a versé aucun salaire aux joueurs puisque la plupart des joueurs, y com-

C

pris les nouvelles recrues de l’été, ont été payés par Djebbari en début de saison avant que Belhadj ne paye à deux reprises ses joueurs et s’occupe de l’opération de recrutement de l’hiver. Ainsi, Larbi Abdelilah qui a accédé au poste de P-DG depuis le 28 août dernier doit au moins se débrouiller une fois pour régler cet épineux problème d’argent.

tience et qu’ils finiront par toucher leurs salaires. Pour ce qui est de la prime du MCA, Abdelilah a confirmé qu’elle est fixée à 5 millions de centimes et pas plus.

Une prime de 5 millions, avant le MCA
La prime de victoire contre le MC El Eulma devra être versée avant le match contre le MC Alger, a-t-on appris d’une source proche de la direction du club. Une prime qui s’élève à cinq millions de centimes. Cela au moment où les joueurs avaient réclamé une prime de 10 millions comme les a habitués Baba à chaque victoire à domicile. A. L.

Le P-DG prêt à les rencontrer
Selon notre source, Larbi Abdelilah n’est pas contre l’idée de rencontrer les cadres de l’équipe et les convaincre à faire preuve de patience. En effet, le P-DG a révélé à notre source que les caisses vont bientôt être renflouées et que les joueurs doivent faire preuve de pa-

Berradja

«Le MCA d’abord, la coupe après !»

Demain, relâche !

Le capitaine des Rouge et Blanc, Seddik Berradja, estime que la coupe ne devra en aucun cas perturber le groupe, en prévision des matches du championnat. Pour lui, c’est clair, l’objectif primordial du Mouloudia d’Oran reste le maintien en Ligue 1 sur lequel les joueurs se battent depuis le début de saison, mais il pense aussi que la coupe les intéresse au plus haut point.
On suppose que le moral des troupes est au beau fixe, suite à ces deux succès de suite réalisés au stade Habib-Bouakeul... Après ce succès réalisé face à Chlef en Coupe d’Algérie, il fallait confirmer notre regain de forme par une autre victoire contre le MCEE. Dieu merci, on a su comment enchaîner avec un second succès. On a aussi prouvé que cette équipe avait du mental en revenant rapidement au score avant de renverser la vapeur à notre avantage en seconde période. Il est clair que ces deux succès de suite nous ont fait du bien vu ce que nous avons enduré cette saison. Subitement, votre équipe qui avait comme mission de jouer le maintien s’est retrouvé avec un nouvel objectif à atteindre qui est la finale de la Coupe d’Algérie. Comment comptez-vous gérer cette fin de saison ?

Les Oranais, qui se sont entraînés de manière régulière tout au long de On ne fait pas trop de calcul. Notre deux équipes qui auront un besoin la semaine, après la victoire contre objectif principal est d’assurer le pressant de points. Si le MCA vise une le MC El Eulma, bénéficieront maintien. C’est pourquoi, ces matches place sur le podium, la nôtre veut à d’une journée de repos demain. Ils de championnat s’annoncent plus im- tout prix éviter de se retrouver en poreprendront les entraînements saportants. Cela dit, la coupe nous inté- sition de relégable. Pour espérer revemedi matin au stade Habib-Bouaresse au plus haut point, surtout qu’on nir avec un bon résultat d’Alger, il faut keul pour une dernière ligne droite est arrivés à un stade très avancé avec sortir le grand jeu car le MCA traverse avant le déplacement de la capitale de surcroît un tirage au sort très favo- actuellement une période d’euphorie pour affronter le MC Alger. rable. Il nus faudra gérer les matchs un suite à cette série de bons résultats. Mise au vert de deux jours par un. A présent, nous avons un Nous avons l’habitude de réaliser de à Alger match contre le MC Alger à disputer bons résultats face au Doyen que ce mardi prochain, et il faut focaliser soit au stade du 5-Juillet ou à BoloLe départ pour la capitale est notre concentration sur cette rencon- ghine. Personnellement, je flaire le prévu dimanche au lieu de lundi tre et la préparer comme il se doit, sur bon coup mardi prochain. prochain. Le premier responsable le double plan tactique et psycholode l’encadrement technique du Cette équipe du MCA vous réusgique. MCO a exigé des dirigeants deux sit bien, non ? journées de mise au vert pour que Apparemment, les supporters Je me rappelle avoir marqué un but ses poulains entrent dans la concenimportant contre le MCA en 2006 qui sont beaucoup plus branchés sur tration du match. nous a permis de ramener une précette coupe. Est-ce que c’est l’imA. L. cieuse victoire d’Alger. Même en 2010, pression qui se dégage chez les j’ai inscris le but de la victoire sur pejoueurs ? Bien sûr qu’on a remarqué cette ef- nalty. Autant dire que cette fervescence chez nos supporters. La équipe du MCA me réusZarabi en France ? preuve, on a évolué dans un stade sit bien. J’espère que j’aurai cette réussite Absent depuis la dernière séance plein à craquer face à l’ASO contraired’entraînement, avant le match contre le ment contre le MCEE. Même nous, mardi prochain car MC El Eulma, Zarabi Abdraouf, qui n’a aples joueurs, on veut aller au moins en on a tellement beparemment plus l’intention de revenir à finale de cette Coupe d’Algérie car soin d’un bon rél’équipe, se trouve, selon nos sources, en France. nous sommes face à une opportunité sultat. Entretien Le joueur est mal parti pour récupérer sa place, qui ne se produit que rarement. Cela réalisé par Amine surtout en ce moment où l’équipe carbure à plein fait onze ans que le MCO n’a pas béL. régime. néficié de la chance de jouer ses matches de coupe à domicile. Je me rappelle que cela s’est produit en 2002 Les seniors dominent et l’équipe en a profité pour arriver Megherbi les Espoirs en finale. Malheureusement, on entame la a perdu le trophée. Donc, ce A défaut d’une joute amicale avantrééducation n’est pas notre position au clashier, les Hamraoua ont défié l’équipe des Le libero des Hamraoua, sement qui va nous empêEspoirs au stade Habib-Bouakeul. La Mohamed Megherbi, a encher à se donner à fond pour rencontre s’est soldée à l’avantage des poutamé la rééducation, hier. Il atteindre la finale. Mais à lains de Slimani qui l’ont emportée sur le devra se soigner pendant 10 présent, c’est le match du score de quatre buts à deux. Aouedj et Zijours au moins, avant d’espérer MCA qui nous intéresse au dane ont inscrit les deux premiers buts reprendre le chemin des enplus haut point. en première période, avant que les deux traînements. Son retour à la nouvelles recrues hivernales, Chaïb et Justement, comment s’ancompétition est prévu, Achiou donnent de l’ampleur à la nonce cette rencontre de selon le staff médical, victoire de l’équipe fanion en sedans un mois. mardi prochain ? conde mi-temps. C’est un match très difficile pour les

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil Ligue 1

15

CSC

Griche : «Contrairement à l’USMA, le MCA a refusé de jouer»
On parle encore de ce rendez-vous face au MCA… Normal, car ce n`est pas un match comme les autres. De plus, le partage des points a laissé place aux regrets tant chez les joueurs que chez nos supporters. On a vraiment raté une grande occasion de monter d`un cran au classement, mais le football est ainsi fait et il va falloir penser a autre chose. Qu’a-t-il manqué à l`équipe dans ce match ? Je pense qu’un but aurait pu changer la tournure du match. Notre vis-à-vis a clairement annoncé son objectif de refuser de jouer en se regroupant derrière et en usant de tous les moyens pour ne pas enflammer la rencontre. Avec un but, cette manière de faire aurait été abandonnée. Les présents estiment que vous étiez loin de votre niveau habituel… Bien sûr, car comme je viens de le dire, il faut être deux sur le terrain pour réussir une rencontre de qualité. Et pour preuve, face a l`USM Alger nous avons réussi une grosse prestation car l`adversaire n`a pas joué regroupé derrière. La qualité du jeu incombe aux deux antagonistes. Il y a un second match en Coupe d’Algérie… Ceci est une toute autre paire de manches. D`ailleurs, cela ne sert à rien de commencer à évoquer ce rendez-vous, du fait qu`il y a d`autres priorités du moment. La coupe se doit d`être gérée différemment, tant par nous que par notre adversaire. Cela sous-entend que vous êtes fixés sur la JS Kabylie, non ? C’est évident de se tremper d’ores et déjà dans ce match devant la JS Kabylie. N’oublions pas qu’on a une revanche à prendre, du fait qu’on a été battus chez nous à Hamlaoui. Votre public est à féliciter… Le spectacle dans les gradins durant le dernier match ne pouvait laisser indifférent aucun joueur. Malheureusement, il fallait marquer et mettre cette galerie dans d’autres conditions. On doit beaucoup à nos supporters et on est très conscients. En guise de conclusion ? C’est vraiment dommage de rater quelques opportunités qui auraient pu nous permettre de gravir des places au classement, mais il faut continuer à œuvrer dans le calme et la sérénité du fait que nous avons d’autres objectifs à concrétiser. Entretien Réalisé par Tahar Aggoune

Kerouche de retour
L’attaquant Kerouche, victime d’une sérieuse blessure durant la phase de préparation, serait sur le point de rallier Constantine. L’on croit savoir que le joueur a eu droit à des soins et que pour l’heure, il serait opérationnel. Une source proche du club annonce que sans les dernières conditions atmosphériques en Europe, le joueur aurait d’ores et déjà entamé le travail avec ses coéquipiers. Cela pourrait se faire dans les prochains jours.

Ferhat confirme l’intérêt de Ghrib
La proposition, ne serait-ce que verbale faite par le dirigeant mouloudéen Ghrib au milieu du terrain constantinois Ferhat, n’a pas du tout été appréciée par les Sanafir. Ces derniers estiment que leur élément étant sous contrat et rencontre assez de contraintes à être titulaire, pourrait être encore déstabilisé par cette idée. Le temps des contacts n’est vraiment pas opportun pour certains proches.

Naït Yahia en pole position
Reconnaissant lui-même que sa formation manque d’un catalyseur au milieu du terrain, certains sont vite allés en besogne en affichant clairement leur idée de voir Naït Yahia revenir au niveau de ce compartiment de l’équipe. Le joueur, qui a récupéré ses capacités physiques, est attendu pour le match contre la JS Kabylie, ce mardi, à Tizi Ouzou.

T. A.

MCEE
Un grand complexe pour El Eulma
La formation du MC El Eulma aura bientôt un grand complexe olympique qui sera bâti sur une superficie de 47 hectares. Ce complexe sera en quelque sorte le prolongement du stade Messaoud-Zouggar. Selon une source de l’APC d’El Eulma, ce projet, estimé à 200 milliards de centimes, comporte une piscine, trois salles de sport, un hôtel, un restaurant et un terrain d’entraînement en gazon synthétique. Cette infrastructure sportive importante de part sa grandeur et les commodités dont elle dispose sera très bénéfique pour la formation du Babiya qui veut passer à une autre étape dans sa mutation vers le professionnalisme. La piscine et les salles omnisports seront réceptionnées, selon notre source, l’été prochain. Cela permettra au club d’effectuer son stage d’intersaison sur place à El Eulma et d’éviter des dépenses supplémentaires pour les stages à l’étranger.

CABBA
Mansour : «Maintenant, il faut confirmer contre la JSMB»
Abdelhak Mansour qui a renoué avec la compétition sur le flanc gauche de la défense, estime que son équipe a réalisé un résultat encourageant mais qui n’aura pas de valeur si elle ne reste pas sur sa lancée. «C’est grâce au stage effectué à El Attaf que notre équipe a pu tenir la dragée haute face à un adversaire qui jouait pour sa survie en Ligue 1. Tous les joueurs sont à féliciter pour leur prise de conscience au bon moment. Nous avons prouvé que lorsque cette équipe est bien prise en charge, elle n’a rien à envier aux autres. Seulement, il faut avouer que ce résultat ne sera significatif que si nous arrivons à battre au cours de la prochaine la JSMB et maintenir le cap tout au long du reste du parcours.»

CAB
Farhi : «Mani Sapol m’a assuré de sa disponibilité avec les U21»
Kamel Farhi s’occupe personnellement des catégories jeunes, il fait les déplacements avec les U21, notamment, comme la dernière fois, pour le match contre la JSS. On est revenus avec le président du CSA sur le refus de Mani Sapol de jouer avec les U21, Farhi nous a appris qu’il a eu une entrevue avec l’international togolais. «J’ai rencontré Mani Sapol, hier, (mardi 12 mars, Ndlr) je lui ai parlé des objectifs des U21 en Coupe d’Algérie, je lui ai renouvelé notre vœu. Il m’a assuré de sa disponibilité pour aider les U21, en quart de finale.»

Messaoudène a remis les deux bilans
Comme prévu, l’ancien président du conseil d’administration, qui a démissionné de son poste il y a deux mois, a remis les deux bilans inhérents aux exercices des années 2010 et 2011. Seulement, son successeur, Moussa Merzougui, a insisté sur l’année 2012, qui s’est taillée la part du lion avec des dépenses qui dépassent l’imagination (on parle de la somme de 30 milliards). On rappelle que Messaoudène n’a pas l’intention de se presser à ce sujet, puisqu’il a décidé de présenter son dernier bilan celui de 2012 le 31 mars prochain.

«La pelouse du stade Sefouhi a besoin d’être changée»
On a discuté avec le président du CSA de l’état de la pelouse du stade Sefouhi. C’est sur ce terrain que jouent les petites catégories. Sur certains endroits, la pelouse a disparu et on peut voir le béton. C’est dire, les risques qu’encourent les jeunes qui évoluent chaque semaine en championnat sur ce terrain : «La pelouse du stade Sefouhi a pris un sérieux coup de vieux. Je crois que la DJSL a programmé son renouvellement.»

M. B.

A. B.

La prime de l’USMBA perçue
Le président avait promis une prime de 10 millions en cas de victoire à Bel-Abbès, mais comme les Bordjiens se sont contentés d’un seul point, ils n’ont perçu que la somme de 4 millions de centimes alors qu’ils devaient en empocher initialement la moitié c'est-à-dire 5 millions. Toujours au sujet du volet financier, le président du CA a l’intention d’enclencher l’opération régularisation des salaires des joueurs. Pour parer au plus pressé, puisque le match contre la JSMB approche à grands pas, Merzougui a sollicité l’ancien président Salah Bouda qui a mis à sa disposition 1 milliard de centimes sous forme de prêt en plus d’une autre somme similaire fruit de deux subventions de deux sponsors du club ainsi qu’une aide d’un grand industriel implanté à Bordj. Même si cette opération ne sera que partielle, elle servira néanmoins à atténuer l’impatience des joueurs en attendant des jours meilleurs.

Bitam a accepté de revoir son salaire à la baisse
Abderrezak Bitam a accepté une réduction de son salaire. L’ex-défenseur central de la JSK et du MSPB,s’est retrouvé dans un contexte particulier. Depuis son arrivée au CAB, Bitam a joué en tout et pour tout un seul match, contre l’Entente. Le joueur ne joue plus depuis plus de six mois, il avait subie une opération chirurgicale. Nezar avait menacé son joueur de résilier son contrat, s’il n’accepterait pas de renégocier son salaire. Zou Bougherara aurait intervenu pour le joueur, parce qu’il était derrière son arrivée au CAB l’été dernier. Les parties en conflits ont trouvé un terrain d’entente. Bitam touchait un salaire d’un million de dinars avec cinq mois d’avance. On ne sait pas si le président avait exigé une baisse de salaire globale, c'est-à-dire à partir de l’opposition de la signature du joueur sur son contrat ou du mois de janvier 2013. Si c’est une révision du salaire à partir de la signature du contrat, le CAB ferait une sacrée économie. Nezar a sans doute tout fait pour ne plus payer le joueur, c'est-à-dire fixer le salaire du joueur de 50 millions de centimes depuis le début de la saison.

Daira refuse qu’on touche à son salaire
Ali Daira continue de s’entraîner, même s’il le fait en solo. Suspendu de manière temporaire, le défenseur central du CAB continue de faire acte de présence. Le capitaine de l’équipe a refusé en bloc, la décision de la direction du CAB de revoir les salaires des joueurs à la baisse. Si certains joueurs ont accepté, dans l’entourage du joueur on laisse entendre que le capitaine d’équipe n’a pas accepté qu’on touche à son salaire. Daira attend son passage en conseil de discipline, la direction du club ne semble pas pressée de le faire. La situation est bloquée.

Cinq absences à la reprise !
La reprise des entraînements de l’équipe, qui a eu lieu hier à El Eulma, après quatre jours de repos, a été perturbée par l’absence de cinq éléments. Il s’agit de Berrafane, Berchiche, Derrardja, Bentayeb, Abbas qui ont été retenus en Equipe nationale militaire qui prépare la prochaine Coupe du monde, prévue au mois de mai, en Russie.

A. B.

Reprise hier
Après un repos salvateur de 3 jours, les joueurs avaient rendez-vous, hier après-midi, avec la reprise des entraînements qui s’était déroulée au stade du 20-Août. Celle-ci devait avoir lieu au cours de la matinée avec du biquotidien au menu, mais de crainte d’enregistrer des retards, le coach a préféré offrir du temps à tout le monde pour être à l’heure au rendez-vous. En principe, tous les joueurs étaient présents à la reprise.

Savoy débute aujourd’hui
L’entraîneur suisse d’El Eulma, Raul Savoy, n’a pas non plus assisté à la séance de reprise, hier après- midi. Le coach du Babiya est arrivé à 16h30 à Alger, en provenance de Suisse, ce qui ne lui a pas permis de diriger l’équipe durant ce séance. Il sera, néanmoins, présent aujourd’hui au stade Messaoud-Zouggar pour superviser ses joueurs lors du match amical contre l’équipe Espoirs. Une occasion pour lui de se faire une idée sur la forme de chaque element, en prévision du match contre le CRB, mardi prochain, pour le compte de la 24e journée du championnat. S. H.

ver un adversaire, et c’est l’Amel de Barika, une formation d’inter ligue groupe est qui a sauvé la mise en acceptant de se rendre à Bordj vendredi prochain. Le match débutera aux environs de 15h30, et qui offrira l’opportunité aux éléments qui n’ont pas joué à Bel-Abbès d’avoir un match dans les jambes.

Le CSC a refusé de jouer en amical
Cet après-midi, le CAB se contentera de jouer un match amical et l’effectif sera complété par les U21. Le match amical se jouera à l’heure du championnat, sur la pelouse du stade Sefouhi. Ni le CSC, ni le MCEE n’ont accepté la demande du CAB. Fergani n’avait pas souhaité rencontrer le CSC, parce que son équipe n’a pas encore rencontré le club du Vieux rocher de Constantine en championnat.

Benchergui et Chebira ont purgé
Suspendus tous les deux contre l’USMBA, Chebira pour cumul de cartons jaunes et Benchergui pour un carton rouge contre l’ASO. Ces deux joueurs ont purgé leur sanction, et ainsi ils seront présents contre la JSMB, un match de grande importance pour les Bordjiens qui doivent confirmer leur match nul ramené de haute lutte de Bel-Abbès.

Match amical contre Barika
Deux jours après avoir repris les entraînements pour préparer la JSMB, les coéquipiers de Bendahmane auront de quoi se mettre sous la dent puisqu’ils ne renoueront avec la compétition que le 19 mars prochain. Il faut avouer qu’il n’a pas été du tout facile de trou-

Aghiles Fergani s’est débarrassé de son plâtre
Aghiles Fergani s’est absenté près de 21 jours, à cause d’une vilaine entorse à la cheville. Il a porté le plâtre, pour immobiliser la cheville récalcitrante. Selon, son entraîneur, le demi défensif du CAB pourrait revenir très vite à la compétition, sans doute dès ce mardi.

A. B.

M. B.

M. B.

16

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil Ligue 1

WAT
Benmoussat Mohammed n’est plus !
C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès, hier matin, de notre cher Benmoussat Mohammed, fervent supporteur du club phare des Zianides ainsi que gérant d’un blogvie consacré exclusivement à l’actualité des Widadis. «Khalou», pour les intimes, a réussi malgré son handicap, car il a été victime d’un accident de route, et les critiques, à rassembler plus de 26 000 visiteurs, en les régalant de ses interviews et photos exclusifs et le tout avec ses propres moyens, pour l’unique but d’informer les nombreux fans widadis dans les quatre coins du monde. Il n’a même pas obtenu un simple ordre mission de la direction Malgré son immense engagement au profit du WAT, «Khalou», qui a demandé à la direction un simple ordre mission pour assister au match MCEE-WAT, a vu sa requête rejetée sans la moindre explication. Ce qui l’avait vraiment touché dans son amour-propre, en décidant de faire malgré tout le long trajet à Eulma, en considérant ce déplacement comme le dernier, hélas c’était bel et bien le dernier, comme il l’a publié sur son blog quelques jours avant son décès : «Chers lecteurs, chers supporteurs, comme promis, j’ai fait plusieurs kilomètres durant deux jours et deux nuits sans sommeil, à mes frais, pour tenir ma promesse, malgré mon handicap et les épines que je reçois… Je m’excuse énormément auprès de vous qui m’avez donné beaucoup de courage pour réaliser ce que j’ai fait, mais c’est avec un très grand regret et avec beaucoup d’amertume que j’ai décidé de fermer ce blog pour plusieurs causes. Ce qui me console le plus, c’est cette satisfaction que j’ai donnée aux 26.000 visiteurs.» Reste à savoir si la direction aura au moins «l’audace» de lui consacrer une simple minute de silence lors de la réception de l’USMA d’Alger, comme guise de reconnaissance pour ce grand monsieur. Repose en paix «Khalou», on ne t’oubliera jamais.

JSS

Des joueurs crient à l’injustice

Programation d’un mini stage à Alger Le staff technique de la JS Saoura,
dirigé par Cherif Hadjar, a décidé de programmer un mini stage, à Alger. La JSS va entrer en stage, juste après le match de la prochaine journée contre l’USM El Harrach. En effet, le staff technique va profiter de la mini trêve prévue entre le 20 au 30 mars prochain qui va permettre à la FAF de programmer les matches des quarts finale de la Coupe d’Algérie, les 29 et 30 du même mois, pour rester ici à Alger et préparer le match contre le WA Tlemcen prévu le 6 avril. Zerouati veut louer l’annexe du 5-Juillet Le premier responsable de la JS Saoura, Mohamed Zerouati, veut mettre les camarades de Beldjilali dans les meilleures conditions. D’ailleurs, il a contacté le directeur de l’OCO, M. Youcef Kara, pour louer l’annexe du 5- Juillet. Les responsables de la JS Saoura ne veulent pas refaire les mêmes erreurs de la trêve hivernale, lorsque Hadjar avait rencontré des difficultés pour programmer des séances d’entraînement et des matchs amicaux. B. G.

pparemment, c’est un vrai carnaval fi l’WAT ! Si la situation sportive est loin d’être réjouissante, avec deux défaites de suite, et une place d’avant- dernier au classement, beaucoup de signes forts ces derniers temps confirment qu’il existe un réel malaise dans la maison widadie, comme ce fut le cas lors de la séance de reprise d’avanthier qui s’est déroulée au complexe Birouana. Hachem humilié devant ses coéquipiers Absent durant plusieurs séances d’entraînement, l’attaquant Hachem, qui a longtemps souffert d’une blessure à la cheville, a repris sa place avec le groupe, mardi dernier. Une présence qui a surpris les dirigeants qui ont fait appel à un huissier de justice pour constater son absence, en prenant la décision de le priver d’entraînement en pleine séance. En effet, personne n’a eu le courage de l’interpeler, avant l’entame de la séance, avant que l’ex-buteur du CRT ne soit renvoyé devant ses coéquipiers qui n’ont nullement admis un tel traitement, vu qu’il fallait le convoquer, pour ensuite le traduire devant le conseil de discipline. C’est dire qu’ils n’ont pas admis qu’on l’humilie de la sorte devant tous les présents.

A

Ghazali et Bennai n’en font qu’à leur tête Outre le dossier de Hachem, la séance de reprise a été aussi marquée par l’absence des deux attaquants Ghazali et Bennai, malgré les deux jours de repos accordés par le coach Benyellès. Pire encore, ce duo a aussi brillé par son absence lors de la séance matinale d’hier, en affirmant de la sorte qu’ils ne sont nullement préoccupés par la situation du club, à un moment crucial de la saison. Benyellès les a prévenus, malgré tout ! Alors que le coach Benyellès a déjà fermé les yeux sur certaines absences injustifiées par le passé, nous avons appris d’une source digne de foi que l’entraîneur Benyellès a déjà prévenu ses joueurs sur l’importance de répondre présents à la séance de reprise, après la fin de la rencontre face à l’ASO, en menaçant les absents d’une grave sanction. Ce qu’ils risquent vraiment ! Si le président Benchouk nous a confié qu’il va prendre des sanctions envers ce duo, on se demande si on ne va pas se contenter de simples amendes, vu que ce n’est pas la première fois que Ghazali zappe les séances d’entraînement, en se retrouvant, encore et toujours, dans le onze

de départ. Ce qui est assez illogique, si on veut instaurer une véritable discipline au sein du groupe, en récompensant avant tout les plus sérieux durant la semaine. Certains joueurs parlent d’injustice ! Même si on refuse de dévoiler le moindre nom, certains joueurs, que ce soit les remplaçants ou les titulaires, sont dépités par le manque de sérieux de certains éléments qui ne se donnent pas à fond mais qui se retrouvent dans le onze de départ, le jour du match. Ces derniers évoquent une véritable injustice au sein du groupe, ce qui a fini par créer une tension dans la maison widadie. On est très loin de l’union sacrée ! A sept journées de la fin de saison, la direction du club, qui a écarté récemment le secrétaire Taleb, est loin de mettre la bande à Benyellès dans les meilleures conditions possibles, pour préparer sereinement la réception de l’USMA, en s’attendant à de nouvelles frasques qui ne font que nuire à l’image du WAT. C’est dire qu’on risque de rater l’objectif du club qui est le maintien parmi l’élite. Othmane Riyad Baba Ahmed

Lameri «Nous irons à
Le joueur Lameri est considéré comme une pièce importante dans l’échiquier de son coach, tant il très précieux dans la récupération que dans la construction.
Un mot sur cette victoire face au CAB… Disons que nous avons mérité cette victoire face à une équipe qui n’est pas venue pour se laisser faire. Le CAB avait à cœur de continuer la belle série entamée face au WAT. Heureusement que nous avons ouvert tôt les hostilités en inscrivant le but en début de match, car on aurait pu souffrir. Quant à votre question, je peux vous dire que cette victoire nous rassure, du moment qu’elle nous a permis de grimper au classement et, surtout, de nous racheter des dernières contreperformances. C’est un succès qui vous met à l’abri, n’est-ce pas ? C’est vrai, mais on ne doit pas dormir sur nos lauriers, les choses ne sont pas encore réglées à 100-. Les prochains matches seront difficiles, on doit se tenir prêts à les aborder avec sérénité. Nous concernant, on se contente de jouer en cherchant le meilleur résultat possible chez nous et à l’extérieur, tout en visant le podium. Face à l’USMH, ce sera l’occasion de confirmer que vous avez les moyens d’aller de l’avant… C’est normal, après cette victoire rassurante face au CAB qui nous a remis en confiance. Enfin, nous devons jouer le jeu et nous rendre à El Harrach pour décrocher le meilleur résultat possible, même si l’adversaire joue le titre en cette fin de parcours. Les deux équipes ont toujours pratiqué du beau football, c’est dire que spectacle est garanti. Comment voyez-vous le reste du parcours ? Ce ne sera pas du gâteau, j’en suis certain. Il faut faire attention à tous nos adversaires et la prudence sera de mise. Nous devons encore jouer comme on sait le faire. Avec le retour de certains de nos éléments, je pense que nous atteindrons notre objectif qui est le maintien parmi l’élite. Entretien réalisé par Billel G.

El Harrach pour décrocher le meilleur résultat»

USMBA

Les chances de maintien s’amenuisent
ne autre correction. C’est la lourde défaite enregistrée par l'USMBA à Sétif. Le tout a été fait en une seule mi-temps. Sans forcer, l'ESS a inscrit quatre réalisations aux défenseurs bel-abbésiens, lesquels n’ont pas dérogé à la règle, ces derniers temps, en subissant une énième défaite qui les mènerait en Ligue 2. Une catastrophe qu'il serait très difficile de mettre aux oubliettes, surtout si l'objectif ne serait pas atteint, chose qui n'est pas à écarter. Pourquoi cela ? Parce que, ceux qui étaient censés redorer le blason de l'USMBA ont passé l'intersaison à demander de l’oseille, oubliant leurs responsabilités dans le club. Idem pour les entraîneurs qui se sont succédé à la barre technique, tous échoué dans leur mission. Un groupe mal géré, des méthodes d'entraî-

U

nement inappropriées et des coachings déficients. A cela, il faut ajouter les tensions et les clans qui minent ce club, sans oublier les conflits internes. Et comme si cela ne suffisait pas, il y a ce mode SSPA ambiguë où des coups bas ont atteint le moral du groupe.

L’USMBA version 2012 n’a jamais convaincu
Le retour de l'USMBA en Ligue 1 n’a pas été convaincant, tant que l'équipe risque de finir sur une mauvaise note. Une dernière défaite sur un score sans appel de 4 à 0 face à l'ESS a fait beaucoup de peine aux supporters, du moment que leur équipe les a déçus cette année. En effet, tout au long de la saison, cette équipe n’a enregistré que peu de prestations honorables, et les exceptionnelles victoires étaient étriquées. En somme, elle n’est ni séduisante ni convaincante durant cet

exercice. Toutes les rencontres qu’elle a disputées à domicile n’ont fait qu’augmenter l’adrénaline des inconditionnels des Vert et rouge. La preuve, ses faux pas ont coûté 20 points at home. Durant tous ses matches, le même sentiment d'exacerbation et de stress gagne les supporters. Et le résultat reflète parfaitement la courbe décroissante des BelAbbésiens cette saison, avec à la clé, ce risque, trop grand, de la descente aux enfers de la Ligue 2. On a envie de dire que c’est mérité, car entre l’USMBA de l’an dernier et celle de cette année, y a pas photo, c’est le jour et la nuit.

Un effectif sans niveau requis
Une année ratée est synonyme de mauvais chiffres, donc, de mauvais résultats. Après les 23 journées de cette saison, l'USMBA occupe la position de deuxième relégable, avec 21 points.

Pour les connaisseurs, si l'équipe en est arrivée là, c'est que la composante de son effectif n’a pas le niveau technique escompté pour réaliser des performances attendues d’elle. En effet, ses joueurs ont réalisé la plus mauvaise statistique. Une confirmation, on ne peut plus claire, d’un effectif très limité techniquement. Durant toute sa présence en L 1, elle n’a jamais réalisé des résultats aussi désastreux dans le haut niveau. Avec ces données, on voit mal comment la formation bel-abbésienne s’en sortira de ce bourbier, sauf en cas de miracle pour sauver sa peau cette saison. C’est tout le mal que les supporters lui souhaitent. Ainsi, les chances du maintien s’affaiblissent au fur et à mesure que le championnat tire à sa fin. Un simple coup d’œil sur les cinq joutes restantes nous renseigne sur ce qui attend, réellement, les Vert et Rouge de l’USMBA, où ils auront à af-

fronter de sérieux adversaires qui jouent aussi bien pour les premières places que pour leur survie. En somme, un épilogue que tout le monde voulait éviter, alors que l’équipe était censée jouer pour une place honorable. Une invraisemblance qui laisse perplexes les plus avertis des fans, lesquels aimeraient bien avoir une explication sur ce paradoxe, dont seuls les anciens dirigeants détiennent le secret. Les supporters, dont la peine se lisait sur leur visage, ont du mal à admettre que leur équipe favorite devra encore prolonger son bail dans la division inférieure, en dépit des sommes faramineuses versées par la trésorerie de l’Etat et perçues par des joueurs surestimés, alors que la plupart d’entre eux n’étaient que très rarement utilisés dans leurs clubs.

M. O. Noureddine

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil Ligue 1

17

ASO
Aouamri : «Avec Zaoui, Mellouli et moi dans l’axe, Chlef peut être tranquille»
La défense est plus solide que jamais, quel est le secret ? C’est normal, quand tout va bien, tous les compartiments vont bien aussi, l’équipe a repris le goût des victoires et ça s’est répercuté sur le comportement de tout le monde, que ce soit sur le terrain ou en dehors. La défense joue plus à l’aise maintenant et elle est plus concentrée vu que tout le monde a moins de pression. Pensez-vous tenir cette solidité jusqu’à la fin de saison ? Et pourquoi pas ? On peut le faire, c’est un travail difficile et il va falloir que tout le monde s’y mette. Je crois que tant qu’on réalise de bons résultats, la défense continuera de veiller au grain. On espère faire durer cette invincibilité le plus longtemps possible. Comment est l’ambiance après votre retour ? Comme les semaines dernières, on est très motivés, le moral est au beau fixe, les supporters sont derrière nous et croient à nouveau en nous. Ça nous stimule, chacun de nous essaye de s’améliorer pour finir la saison de la meilleure façon possible. La défense centrale carbure très fort lors de ces matches, y a-t-il un argument spécifique ? Il n y a pas de secrets, on se connaît très bien, Zaoui, Mellouli et moi. Tant que tout le monde est en forme et compétitif, il y a une parfaite complicité entre nous sur le terrain et on essaye de donner de l'assise à l’équipe et de l'assurance afin de libérer nos camarades devant pour qu'ils ne pensent qu’à marquer des buts. Le match de Batna, vous y pensez ? Effectivement, nous avons déjà oublié le match de Tlemcen et on pense au prochain. Il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin, il faut continuer sur cette lancée. Ce match sera très difficile pour nous car on sera confrontés à une équipe qui joue sa survie et chaque point compte pour elle, c’est pour cette raison qu’il faut donner la plus grande importance au travail qu’on fait. Quel sera votre objectif pour ce match ? L’essentiel pour nous est de ne pas sortir de ce match sans point, un match nul ou une victoire nous aidera à continuer sur cette lancée et préparer les prochaines rencontres avec moins de pression et plus de confiance. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Haddouche, le grand absent
Une fois encore, l’ASO devra se passer de son ailier gauche, Zakaria Haddouche, qui devra encore s’absenter pour un mois, à cause de la CAN qui commencera dans les jours à venir. Benchouia est déçu de ne pas disposer de ce joueur dans les prochains matches. Cependant, il espère que son jeune joueur s’illustre dans cette CAN et donne la meilleure image du club.

Gharbi reprendra demain
Sabri Gharbi reprendra du service demain en solo, pour préparer le match du CAB. Benchouia ne tranchera pas maintenant sur sa participation et attendra dimanche ou lundi pour prendre une décision afin de jauger la forme du joueur. Gharbi restera alors très incertain pour le prochain match, lui qui fait tout pour être présent.

Kebir prend en main les blessés
Lamine Kebir aura la tâche de préparer les joueurs qui reviennent de blessures pour le prochain match, il s’occupera de Saïdoun, Bouhafer, Gharbi et Saïdi afin de bien les préparer pour le prochain match. Kebir a établi un programme spécifique pour ces éléments.

Saïdoun a repris hier
Un autre retour a été enregistré hier, celui de Mohamed Amine Saïdoun. Indisponible depuis le début de la phase retour, cet élément qui souffrait d’une blessure, est revenu au cours de la semaine où il a suivi un programme spécial avant de rejoindre hier le groupe. Reste à savoir s’il sera prêt pour le prochain match bien qu’il aura du mal à s’imposer au milieu où il y a Bentoucha, Zaouche et Sellama, qui sont en pleine forme. Il lui restera cependant une petite chance sur le couloir droit si Benchouia n’a pas d’autres choix pour mardi prochain.

Aujourd’hui match d’application
N’ayant pas programmé un match amical pour aujourd’hui, Benchouia se contentera d’un match d’application entre ses éléments. La séance se déroulera ce soir à 18h à Boumezrag, une occasion pour le staff technique d’avoir un brouillon de la liste des 18 qui se déplaceront, dimanche prochain, à l'Est.

LIGUE 2

SAM
Abed et Bediaf absents à la séance d’entraînement
Nous avons appris de sources proches de la maison samiste que les deux joueurs, Abed et Bediaf étaient absents pour la séance d’entraînement d’hier. Abed était autorisé et Bediaf pour cause de blessure.

MCS

Les caisses du club sont vides

CRT Bencheriet mobilise sa troupe
n prévision du match qui opposera le CRT à l'AB Merouana, le staff technique, conduit par Bencheriet et Bouterfes, axe son travail sur le volet physique pour permettre aux joueurs d’être au top, eux qui ont montré quelques signes de fatigue lors du match contre le SAM, fatigue due essentiellement au manque de compétition suite à la grève observée par les coéquipiers de Dahmane durant plus de deux mois. .

Les trois points resteront à Mohammadia
Du côté des joueurs, tout le monde est motivé. Toutefois, il faudra se méfier de l’adversaire du jour. Les hommes de la ville des Oranges, animés ces derniers temps par la rage de vaincre, ne se laisseront pas faire. Quelle que soit la détermination de leur adversaire du jour, ils n’ont qu’une seule idée en tête, les trois points de la victoire resteront à Mohammadia.

S

ur le plan financier, le MCS patine et à quelques journées de la fin du championnat, les subventions de l’Etat tardent à venir. Ainsi, le président de Saïda est face à un dilemme car les joueurs attendent leurs trois mois de salaire depuis un trimestre, sans compter les primes de matches gagnés. Vu sa position peu confortable, le MCS doit assurer le maintien en L2. Mais pour ce faire, il faudrait trouver des liquidités pour motiver le groupe à atteindre l’objectif tracé.

soin de leur dû. Ainsi, il serait primordial que la direction injecte quelques ronds dans la poche de ses éléments pour qu’ils puissent poursuive leur mission, sauver le club de l’abîme.

E

La reprogrammation met le MCS dans l’embarras
La Ligue nationale de football a reprogrammé la prochaine rencontre face au MSPB, laquelle devait se déroulait demain après-midi, avant de la reporter pour samedi, ce qui obligera les Saïdis à prolonger leur séjour d’une journée à Batna. Autrement dit, cela engendrera des dépenses supplémentaires au club.

Les joueurs confiants
Conscients que la tâche qui les opposera à l'équipe de Merouana est difficile, les coéquipiers de Rouissi cravachent dur dans les séances d'entraînement pour être prêts le jour du match. La motivation est constatée chez les protégés de Bencheriet qui veulent prouver qu'ils ne méritent pas la position dans laquelle ils se trouvent.

Une empoignade très difficile
Cette empoignade sera sans aucun doute rudement disputée et très difficile. D’ailleurs tout pronostic serait hasardeux car, dans pareil match, tout peut se jouer sur un petit détail. Il est à souhaiter cependant que cette joute se déroule dans un fair-play exemplaire et qu’un arbitrage digne de ce nom sera de mise. Et que le meilleur l’emporte !

Kiour attend les promesses des membres du CA
Il y a plus de deux semaines, M. Kiour a réuni les membres du conseil d’administration pour étudier la situation du club, notamment l’aspect financier. Sur ce dernier point, tous les membres du CA étaient unanimes à vouloir aider leur président, mais jusqu’à présent, les caisses demeurent affreusement vides, ce qui inquiète ses dirigeants, car un déplacement de deux jours les attend à Batna. Et si cette crise perdure, les Saïdis pourraient rater leur saison.

Départ aujourd’hui à Batna
Hier, le MCS a clôturé la préparation de ce match. Et aujourd’hui, il se rendra à Batna pour affronter samedi les Batnéens dans leur fief. Ce voyage s’effectuera par avion en deux étapes, après l’escale d’Alger, avant que les Saïdis ne rallient la ville de Batna.

Les fans espèrent une réaction
Le résultat de parité arraché devant le SAM, même s'il a été acquis chez eux dans leur stade Embarek-Boucif, est jugé par les fans comme un résultat positif car ce résultat est acquis devant une équipe bien préparée sur tous les plans, et aussi ce résultat est venu pour mettre fin à la série des contre-performances enregistrées par les deux équipes. Raison pour laquelle les fans croient dur comme fer que leurs protégés sauront trouver les ressources nécessaires pour réussir un bon résultat.

Sortir vainqueurs, le plus beau cadeau
Les joueurs savent que le seul moyen de regagner l’estime de leurs supporters passe par une grande performance face à leur adversaire du jour. Sortir vainqueurs de cette empoignade représentera le plus beau cadeau que puissent faire les joueurs à leurs fans.

Séance de décrassage à l’arrivée
Une fois sur les lieux, le staff technique de l’équipe de Saïda a programmé une séance de décrassage aux alentours de l’hôtel. Et le lendemain, à l’heure du match, les camarades d’Aouameur devraient faire une dernière séance d’entraînement qui permettra au coach d’opérer les derniers réglages et établir la liste de l’équipe type.

Surprendre l'ABM
Même si le sort est déjà scellé pour l'équipe du CRT qui est mathématiquement en division inférieure, les coéquipiers de Rachedi ne semblent pas baisser les bras et veulent finir l'exercice actuel sur une bonne note. Cela devrait commencer par le match de l'AB Merouana, demain, où les joueurs témouchentois comptent jouer les trouble-fêtes pour arracher un bon résultat de leur déplacement et faire valoir leurs potentialités qui n'ont pas été exploitées à fond. Bensalah

Le maintien passe par la motivation des joueurs
Le maintien est encore long, même si le MCS a battu l’ESM dernièrement. Et comme les caisses du club sont vides, cela risque de compromettre la mission de ses joueurs, lesquels ont be-

E. W.

Amar B.

18

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil Ligue 2

MOB

Rahmouni exige l’efficacité

Benhocine : «On doit impérativement gagner nos trois prochains matches»
A l’instar de ses camarades, le défenseur du MOB, Benhocine, affirme dans cet entretien qu’il nous a accordé que son équipe est appelée à disputer trois matches importants. Les joueurs doivent viser inévitablement le plein afin de faire un grand pas pour l’accession en Ligue1 et par là même, éviter les mauvaises surprises. Pour le rendez-vous de ce samedi face à l’O Médéa, la victoire s’annonce déjà impérative. Comment préparez-vous le match de ce samedi face à l’O Médéa ? La préparation se déroule dans de bonnes conditions où le groupe est animé d’une grande volonté pour réussir à enchaîner avec une belle victoire et conserver ses chances intactes pour l’accession. D’ailleurs, le nul ramené de Annaba va nous motiver davantage pour ce match afin de glaner les trois points de la victoire et maintenir notre place sur le podium. Et comment s’annonce cette rencontre pour vous ? Le rendez-vous de ce samedi face à l’O Médéa sera difficile car on aura affaire à une équipe qui joue encore sa survie en Ligue2 et qui se déplacera avec pour seul objectif de réussir un bon résultat. Pour ce qui nous concerne, on n’a pas le droit à l’erreur étant donné que nous allons jouer sur notre terrain et devant notre public. On est condamnés à gagner afin de maintenir cette dynamique de bons résultats et consolider notre position dans le haut du tableau. C’est-à-dire que le faux pas n’est pas permis pour la suite du parcours à domicile, n’est-ce pas ? C’est sûr ! Je pense que si on veut éviter les mauvaises surprises à la fin de la saison et faire un grand pas pour l’accession en Ligue1, on doit faire le plein à domicile en remportant toutes les rencontres et surtout récolter le maximum de points à l’extérieur pour espérer être parmi le trio de tête qui accédera en Ligue1. Certes, la tâche ne s’annonce pas facile, mais, à mon avis, on n’a pas d’autre choix que de gagner. Beaucoup pensent que le tournant pour votre équipe se situe dans les trois prochaines rencontres face à l’OM, au CRT et au RCA ; que pensezvous de cela ?

Ayant réussi à revenir avec un précieux point de nul de leur dernier déplacement à Annaba, les Béjaouis du MOB continuent de se préparer dans la sérénité afin de réussir un bon résultat et surtout rester sur le podium. En effet, revigorés par ce résultat qui leur a permis de prendre deux longueurs d’avance sur leur poursuivant immédiat, l’ES Mostaganem, les Crabes affichent déjà une grande détermination pour battre cette équipe de l’O Médéa et prendre une option pour réussir leur objectif, l’accession en Ligue1. Cela dit, la préparation se poursuit avec le staff technique sous la houlette du coach, Mourad Rahmouni, qui tente à effectuer les derniers réglages avant cette rencontre qui aura lieu ce samedi au stade de l’Unité-Maghrébine. Ayant constaté
que les attaquants se procurent beaucoup d’occasions sans pour autant réussir à les transformer en but, le premier responsable à la barre technique, Mourad Rahmouni, a exigé de ses joueurs de se montrer plus efficaces et d’éviter les ratages devant les bois adverses. Ce qui avait été le cas face à l’USM Annaba où les attaquants ont raté de belles opportunités qui auraient pu permettre aux Béjaouis de revenir avec la victoire dans la poche. De leur côté, les joueurs affichent une grande volonté de remporter la victoire en se montrant en mesure de relever le défi et de bien exploiter l’avantage du terrain pour faire le plein

à commencer par la rencontre de ce week-end face à l’O Médéa.

… et met en garde ses joueurs
Toutefois, bien que les Béjaouis aient réussi à revenir avec un bon point de leur dernier déplacement, il n’en demeure pas moins que le staff technique se veut vigilant en mettant en garde les joueurs quant à l’excès de confiance et ce, en dépit de la situation que traverse l’adversaire. L’O Médéa, qui lutte encore pour sa survie en Ligue2, reste sur une déception concédée à domicile devant l’USM Blida et se déplacera à Béjaïa pour se racheter et réussir le meilleur résultat possible qui leur permettra de conserver leurs chances au maintien. Les Béjaouis, quant à eux, n’ont pas le droit à l’erreur s’ils veulent rester dans la course et éviter les mauvaises surprises à la fin de saison.

C’est vrai, et je suis de cet avis car les trois prochains matches seront décisifs pour notre accession en Ligue1. A cet effet, on doit prendre ces équipes très au sérieux et surtout tout faire pour accaparer les neuf points en jeu afin de faire un grand pas pour l’accession et réaliser notre objectif. Cela dit, les joueurs sont conscients de la tâche qui les attend et décidés à réussir en dépit de la difficulté de la tâche. Et que pensez-vous de la suite du parcours ?
A l’instar de toutes les équipes, la suite du parcours ne s’annonce pas facile pour nous non plus car on est appelés à affronter des équipes qui jouent pour leur survie en Ligue2 et celles qui luttent pour l’accession en Ligue1. A cet effet, nous devrons prendre les choses très au sérieux et bien gérer les matches restants afin de faire le plein et réussir une accession historique. Entretien réalisé par Yugurtha A.

Yugurtha A.

Chebana suspendu face à l’OM
Ayant écopé d’un quatrième carton jaune lors de la rencontre face l’USM Annaba, le défenseur axial, Chebana, pour suspension automatique de un match, ne sera pas de la partie à l’occasion de la rencontre de ce week-end face à l’O Médéa pour le compte de la 24e journée. A cet effet, Rahmouni devra faire appel à son banc avec notamment le retour de Kheddis qui pourrait être incorporé.

Benjenine sera de retour
Contrairement au défenseur axial, Chebana, l’autre défenseur, Benjenine, sera de retour à la compétition officielle à l’occasion de cette rencontre face à l’O Médéa après avoir purgé sa suspension. Un retour qui sera bénéfique au staff technique qui aura l’embarras du choix pour ce match.

Sahraoui pour officier la rencontre
La rencontre qui opposera ce samedi la formation de MO Béjaïa face à l’O Médéa pour le compte de la 24e journée de championnat sera officiée par M. Sahraoui qui sera assisté de MM. Naceri et Hallem.

Y. A.

USMB Herida renvoyé de l’entraînement Kamel Bouhellal, l’homme de la situation
Kamel Bouhellal a interdit à Mohamed Herida de s’entraîner avant-hier. Il lui a reproché de s’être absenté lors de la séance de reprise, et cela sans en avoir eu l’autorisation. Boudina qui souffre d’une blessure. Ledraa, de son côté, est toujours en convalescence.

Hamia, en tenue de ville
Même si sa blessure l’a empêché de s’entraîner avant-hier, Hamia a tenu à être présent. Il s’est présenté au stade, mais en tenue de ville.

Il doit présenter un certificat médical
L’entraîneur de l’USMB ne manquera pas d’expliquer à son joueur qu’il doit présenter un certificat médical pour justifier son absence. Herida se rendra, après cela vers la salle de soins, avant de quitter le stade.

cause d’une angine, est maintenant totalement rétabli. Il s’est entraîné normalement et a effectué tous les exercices demandés par Bouhellal. Il sera sûrement dans l’équipe ce samedi, lors de la réception d’Annaba. S. B.

C’est OK pour Khelladi
Plus de peur que de mal, finalement, pour Khelladi qui s’est mal réceptionné samedi après une chute. Le portier blidéen s’est entraîné normalement, et nous a dit ne ressentir aucune douleur.

Dur, dur… Annaba!
La formation blidéenne accueille ce samedi son homologue d’Annaba dans un match qui s’annonce palpitant. En effet, les Blidéens restent sur une belle victoire réalisée à Médéa qui leur a permis d’accumuler de la confiance. L’équipe d’Annaba est avide de revanche, et ce sera avec l’intention de ne pas se laisser faire que les joueurs se déplaceront à Blida. C’est pour composer sa ligne défensive que Bouhellal aura le plus à réfléchir. On mesure ainsi toute la difficulté qu’éprouvera le technicien blidéen à choisir ceux qui composeront la défense de son équipe.

Boudina absent
L’ensemble des joueurs de l’effectif était présent lors de la séance qui s’est déroulée avanthier. Plusieurs joueurs étaient absents dont

ls ont en eu des arguments, ces joueurs de Blida pour arriver à déstabiliser le bloc défensif de l’O Médéa qui cherchait à tout prix la victoire lors du match qui s’est joué vendredi passé. Il ne manquait qu’un brin de réussite. Maintenant, les joueurs de l’USMB n’ont plus le droit à l’erreur et ils le savent parfaitement. Il serait suicidaire pour la formation blidéenne de ne pas montrer de l’ambition lors du prochain match contre Annaba et les suivants. Réaliser une belle performance passe nécessairement par une prise de risque. Il faudra donc aux camarades de Khelladi oser pour ajouter trois points dans leur escarcelle et surtout gagner en confiance avant les prochaines grandes explications. Kamel Bouhellal aura de son côté à cœur de voir son équipe terminer la rencontre avec un résultat probant, histoire de montrer qu’il est l’homme de la situation.

I

d’ailleurs, de nombreuses occasions de scorer. Il ne faut pas oublier que nous étions face à une équipe qui en voulait et dont les joueurs avaient à cœur de nous jouer un mauvais tour. Il est toujours compliqué de négocier de tels matchs. L’essentiel, dans ce genre de rencontre est le résultat et, croyez-moi, sur ce plan, je suis entièrement satisfait. Il est certain qu’une fois que nous aurons récupéré certains joueurs qui, pour le moment, sont indisponibles, notre rendement sera meilleur. J’ai demandé à mes joueurs de garder les pieds sur terre, car les choses vont très vite en football », nous dira le technicien blidéen visiblement satisfait du parcours réalisé par ses poulains.

Confirmer lors des prochains matchs
L’objectif lors des prochaines confrontations pour les joueurs de Blida ne peut être uniquement d’éviter la défaite. C’est dire que, pour eux, tout faux pas est interdit. Le coach blidéen n’a que quelques jours pour préparer comme il se doit la réception d’Annaba dans un match qui reste indécis. S. B.

Benacer a repris
nnBenacer, qui a raté la séance de reprise à

Un entraîneur satisfait
«Mes joueurs ont fait un match sérieux contre l’OM, comme ce fut d’ailleurs le cas lors des précédents et ils se sont créé, tout comme notre adversaire

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

ASK

MSPB
tion de l’ASK qui devra trouver une solution rapide à ce vrai casse-tête afin de pourvoir encaisser l’argente des différentes subventions. De l’argent qui servira en premier lieu à payer les travailleurs du club et les salaires des joueurs.

Les comptes du club gelés
Les joueurs ont touché la prime de l’ABM
C’est leur jour de chance. Grâce à l’aide d’un vrai amoureux du club qui a prêté de l’argent à la direction, Khettabi a pu verser aux joueurs la prime de victoire face à l’ABM en championnat, 5 millions pour chaque élement. Enfin des liquidités pour les coéquipiers de Mellouli qui voient en cet argent une petite bouffée d’oxygène, surtout qu’ils n’ont pas touché le moindre centime depuis la prime de Blida. Cette prime servira aussi de motivation pour le groupe qui s’apprête à disputer un match important, ce samedi, face au NAHD a Alger. Les joueurs devront profiter de leur bonne humeur pour offrir encore de la joie à la galerie khroubie. Une victoire de plus fera l’affaire et poussera la direction à continuer à être généreuse. Abdou H.

La victoire contre Saïda… ou la crise

C

l est écrit quelque part que l’ASK n’aura jamais la paix et l’esprit tranquille, surtout quand cela concerne l’aspect financier. Depuis le début de saison, la direction se démène pour contracter des prêts de la part des nantis de la ville pour subvenir aux besoins et gérer les affaires courantes du club. Pendant ce temps, les caisses de l’équipe sont vides depuis plusieurs mois. Cela démontre le gros sacrifice fait par Khettabi et ses quelques collaborateurs qui sont parvenus à tenir le coup malgré toutes les difficultés administratives rencontrées. A part le retard dans le payement des mensualités, car n’oublions pas que les joueurs askistes attendent pas moins de 4 salaires chacun. Tout le reste roule normalement, mais la patience à des limites, et un gros problème risque de faire exploser ce calme et le travail ef-

I

fectué. Selon une source crédible, le compte bancaire de la SSPA/ASK est gelé depuis quelque temps, un détail qui dérange sérieusement la direction khroubie qui s’apprête à toucher une somme importante de la part de la DJS et de la commune du Khroub. La raison de ce gel de compte revient à l’origine à un contentieux financier avec le plus grand hôtel de la ville qui a l’habitude d’accueillir les mises au vert de l’ASK et quelques ministages non réglés depuis. Khettabi esZerrouki pour NAHD-ASK saye de trouver un La commission arbitrale a désigné le referee Zerrouki terrain d’entente pour officier la rencontre NAHD–ASK. Ce dernier n’a avec les responsables pas réussi aux Khroubis par le passé. Son dernier pasde l’hôtel et compte sur leur compréhen- sage au Khroub été tout sauf une réussite, un choix qui laisse les dirigeants khroubis inquiets. Aux joueurs de sion, surtout que le faire le nécessaire et d’être à la hauteur pour éviter de temps joue en défamauvais scénarios ce samedi. veur de l’administra-

et après-midi, le Mouloudia de Batna accueillera Saïda pour le compte de la 24e journée de la Ligue2. Un match entre équipes du milieu du tableau. Pour l’heure, les deux équipes ne sont pas en danger. Avec 28 points, le MSPB se retrouve, à la veille du match, à la 11e place, à une longueur de retard de son hôte. Saïda est à la 10e place. Mais les deux équipes ne sont pas à l’abri. Un paquet d’équipes moins bien classées ne sont pas très loin de Saïda et du MSPB, à l’image de Merouana et Médéa avec 27 points chacune et à quatre points du SAM, premier relégable. C’est dire si le MSPB et le MCS vont jouer le match la peur au ventre. Saïda sort d’une victoire en championnat à domicile, elle a perdu de son lustre d’antan. Boubiya a besoin de renouer avec la victoire, s’il veut éviter la crise. C’est sans doute dans le but de les motiver que la direction du club a convoqué les joueurs.

La direction du club a réuni ses joueurs dans la semaine
La direction du Mouloudia de Batna a réuni ses joueurs dans la semaine, cette réunion vient à la suite de la série des mauvais résultats qui se sont succédé depuis plus d’un mois. Boubiya en est à sa quatrième défaite consécutive. Les responsables du club, nous at-on confié, ont cherché à mettre les joueurs devant leurs responsabilités. Une façon de rejeter la faute et les causes des défaites sur ces derniers. Les Noir et Blanc n’auraient jamais dû perdre le match contre le MOC, mais il y avait cette rumeur qui avait circulé durant la semaine qui avait précédé le match.

Lamri, out, Bakhatou suspendu et Bouaraba boude
Lamri est out. Il porte le plâtre. Le médecin a prescrit une immobilisation de la cheville pour une période de dix jours. Il est probable que l’attaquant des Noir et Blanc rate les deux prochains matchs de son équipe, face au MCS à Batna et celui qui suivra contre le Khroub. Bakhtatou devra purger son match de suspension contre le MCS. Il sera de retour contre l’ASK. Bouaraba est resté sans donner de ses nouvelles. Cette semaine, il a raté des séances d’entraînement. Ce qui a poussé les proches du club à spéculer sur les raisons de ses absences et les a liées à la défaite contre l’ASMO. On reproche au joueur ses erreurs, il n’en est pas à son premier ratage. Le latéral droit du MSPB ne sera pas aligné contre Saïda.

ASMO

ESM
Hadj Merin : «La pression sera sur l’adversaire»
Joint par téléphone, l’entraîneur adjoint de l’ASMO, Hadj Merin, estime que son équipe s’est bien préparée pour le match de ce samedi face au MO Constantine : «Le succès réalisé vendredi dernier face au MSP Batna nous a fait beaucoup de bien sur le plan mental. Notre équipe reste sur une série de plusieurs matchs sans la moindre défaite. Cela devrait nous aider et surtout nous motiver pour enchaîner avec d’autres succès. Nous avons bien préparé ce match face au MO Constantine. Nous avons accordé une grande importance au travail psychologique en demandant aux joueurs de préparer le plus normalement du monde cette rencontre. Je pense que nous sommes prêts pour ce match et nous allons tout faire pour réaliser un résultat positif à Constantine» dira l’adjoint de Mouassa avant d’ajouter : «Il est important pour nous de maintenir notre façon de jouer. Nous avions insisté auprès de nos joueurs sur l’obligation de respecter notre stratégie de jeu. Il faut aussi reconnaître que la pression sera beaucoup plus sur les épaules des joueurs du MOC puisqu’ils vont jouer chez eux et devant leur public. C’est à nous d’en profiter pour tenter de les surprendre.»
L’attaquant vedette d’El Haouata et révélation de la saison, Khaled Fouaz, revient dans cet entretien sur la rencontre de ce weekend qui va mettre aux prises son équipe avec le leader, le RC Arbaâ. Il sait bien que ce ne sera pas une partie de plaisir et promet de tout donner pour la victoire.

Fouaz «Les trois points Les Asémistes déterminés à gagner à Constantine resteront à Mostaganem»

C’

est ce matin que les gars de M’dina J’dida rallieront la ville d’El Eulma pour préparer le match de ce samedi qui va les opposer au MO Constantine. Les hommes de Mouassa devaient effectuer hier leur ultime séance d’entraînement d’avant-match. Comme rapporté dans ces mêmes colonnes dans une de nos précédentes éditions, face au MOC, l’ASMO sera privé des services de certains joueurs tels que Oumokhtar et Lemhane, tous deux blessés. D’aucuns estiment que ce match sera très difficile pour les Asémistes en raison de la situation compliquée que vit le MOC ces derniers temps. En effet, la formation de la ville de Cirta occupe l’avant-dernière place au classement général avec un total de 22 unités, soit 4 de moins que le SAM, premier non relégable. Les Asémistes mesurent la difficulté de la tâche qui les attend à Constantine mais ils semblent déterminés à réaliser un résultat positif qui leur permettra de rester dans la course pour l’accession. Même si la tâche s’annonce difficile, elle n’est guère impossible tant que l’ASMO possède les moyens pour revenir de Constantine avec un bon résultat.

Riad O.

Tout d’abord, comment s’est déroulée la préparation pour le match de ce weekend face au RC Arbaâ ? Dans de bonnes conditions. Nous nous sommes bien préparés tout au long de la semaine afin d’être prêts. Je pense que nous sommes parés pour ce rendez-vous très important. Comment voyez-vous cette rencontre ? C’est un match important pour nous, un virage que l’on doit bien négocier, car on doit gagner pour s’accrocher en tête du peloton. C’est un match à décisif direct. De plus, une joute chaude lui donnera une saveur particulière. Justement Fouaz, vous aurez une pression terrible, surtout après les dernières contre-performances… Effectivement, après avoir marqué le pas en championnat, enchaînant une défaite de rang, il faut se relever et retrouver le chemin de la victoire. A commencer par le match du RC Arbaâ. A votre avis, quelles sera la clef du match ?

Vous savez, les rencontres chaudes se jouent toujours sur des détails, je ne pense pas qu’il y ait de clef pour ce match. Nous allons entrer sur le terrain et développer notre jeu habituel pour essayer de gagner le match. Ni plus ni moins. Avez-vous quelque appréhension ? Oui, ma plus grande peur, c’est l’état de la pelouse. Déjà, vendredi dernier, face au match de l’Olympique de Médéa, elle était en souffrance, alors avec les intempéries je ne sais pas comment on va la trouver. Je pense qu’elle va désavantager les deux équipes. Les supporters comptent sur vous pour faire trembler les filets du RC Arbaâ… J’espère apporter le plus attendu et aider mon équipe à battre le RC Arbaâ. Personnellement, si l’occasion se présente, je n’hésiterai pas à mettre le ballon au fond des filets. Un mot pour conclure ? Tout ce que je souhaite, c’est que le match contre le RC Arbaâ se joue dans un fair-play total et que le meilleur gagne. Je souhaite bien sûr que l’on fasse un grand match et qu’on réalise un résultat positif. Je demande à nos supporters de venir en masse au stade Bensaïd-Mohamed, nous soutenir et donner de la voix et surtout qu’ils soient sportifs. C’est lors de ces joutes qu’on a besoin du soutien de notre public. Entretien réalisé par Ettaoui-Wassim

Mise au vert à l’OPOW
L’équipe devait rentrer en mise au vert, jeudi dans l’après-midi. La direction du club a choisi, comme de coutume, les structures du stade de l’OPOW. L’hôtel se trouve dans l’enceinte même du stade du 1er-Novembre. M. B.

MOC
Repos pour Mokrane
Il ne se passe pas une journée sans que le coach mociste, Mechhoud, ne se trouve confronté à une défection de joueur. Cette fois-ci, c’est le défenseur Mokrane qui a quitté l’aire de jeu face à l’Arbaâ et à qui le staff médical vient de signifier cinq jours d’arrêt de travail. A ce rythme, le coach sera dans l’obligation de revoir son effectif à chacune des sorties du groupe. Dans ces conditions, oser évoquer la cohésion serait superflu… n’est-ce pas ?

L’ASMO est à prendre au sérieux
La venue de la formation oranaise de l’ASMO est source de motivation et de préparation sérieuse dans les rangs mocistes. Sachant que l’adversaire éprouve un besoin urgent de points pour rester dans le sillage du groupe de tête, les camarades de Kebia veulent éviter toute mauvaise surprise. Les joueurs en tout état de cause estiment que le match est loin d’être une sinécure à Hamlaoui. T. A.

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

NAHD
Benzekri : «Notre but n’est pas de s’ingérer dans les affaires du club»
Nour Benzekri a voulu éclaircir les choses concernant le but de la création de cette association. «Cette association a été créée dans le but de réunir la grande famille du NAHD, ainsi que de sensibiliser plusieurs domaines non pas que le football. Notre objectif n’est en aucun cas se mêler des affaires de la SPA/NAHD, bien au contraire, on aura d’autres choses à faire surtout côté social vu que l’association est composée de l’élite du Nasria.»

Nasria, Abdelouahab Mekideche nous dira que l’objectif principal est loin de s’occuper des affaires du club, bien au contraire, ils comptent aider le sport à Hussein Dey et lui permettre de retrouver sa place habituelle, et cela en créant un centre de formation pour essayer de promouvoir les autres disciplines. Boudi Omar

«Utiliser le logo du Nasria est de notre droit»
Répondant à une question sur le fait que l’association a utilisé le logo des Sang et Or, Nour Benzekri dira que cela est de leur droit vu que les membres créateurs de l’association sont en même temps de la famille fondatrice du NAHD à l’image de Zioui et Bensiam. Sans oublier, selon Benzekri, que l’association a non seulement eu l’accord favorable des autorités concernées qui leur a donné l’agrément, mais aussi bénéficie de la légitimité historique.

Feu vert pour Guebli
Le médecin du Nasria a finalement donné le feu vert au défenseur central du Nasria, Ishak Guebli pour qu’il reprenne les entraînements avec ses coéquipiers. Absent depuis le match de la coupe face au MOB, Guebli a repris les entraînements dès hier afin d’essayer d’être apte à prendre sa place dans le onze de départ face à l’AS Khroub. Sachant que Zemmouri sera absent pour cause de suspension.

L’

assemblée générale constitutive qui s’est déroulée il y a trois jours au centre culturel (Aissa-Messaoudi) d’Hussein Dey, a vu la naissance de l’Association des amis du Nasria. Cette dernière sera composée de plusieurs personnes appartenant à différentes catégories à l’image des anciens joueurs comme Said Ouchene, Abdellah Guennoun et les frères Mohamed et Mourad Boutadjine, d’anciens diri-

geants comme Manaa Guenfoud, Zemmouri ou bien Bensiam. S’ajoutent des membres de l’ancienne équipe du FLN en l’occurrence Zouba, Soukane et Maouche. A noter que le président à été choisi en la personne d’Omar Bensiam.

Zemmouri : « Notre objectif est l’unité de la famille du Nasria»
Joint par notre confrère d’El Heddaf, l’ancien président de la section football dans les années 90, Abdeslam Zemmouri nous dira : «Le but de notre association est de réunir toute la famille du Nasria, et cela en proposant des idées et suggestions afin d’aider le NAHD à retrouver ses années de gloire.» Dans ce sens, l’ancien président du

Les travaux débuteront bientôt à Zioui
Le directeur du stade Zioui nous a confié que des travaux vont bel et bien être entamés au stade Zioui d’Hussein Dey. Ils concerneront les tribunes, le terrain et aussi les vestiaires. Le directeur du stade a tenu aussi à préciser que la priorité sera donnée aux Nahdistes, surtout qu’ils constituent la vitrine de la ville d’Hussein Dey.

«On n’est pas là pour faire de l’opposition»
Dans ce sens, l’ancien entraîneur du Nasria,

B. O.

RCA
Bougueroua : «Avant-centre ou ailier, je jouerai pour marquer»
Comment se déroule votre préparation de la rencontre face à l’ESM ? Pour le moment, tout se passe comme prévu. Il faut dire que cette semaine est vite passée. Sur le plan psychologique, je peux vous dire qu’on est en pleine confiance. Notre dernière victoire nous a fait beaucoup de bien. C’est dire que j’ai hâte de jouer l’ESM. Comment voyez-vous cette rencontre ? Ce qui est sûr, c’est que cette équipe de Mostaganem ne se laissera pas faire. Comme nous, ils joueront gros lors de cette confrontation. Leur rêve de rejoindre l’élite pourrait s’évaporer en cas de mauvais résultat. Néanmoins, jouer en dehors de vos terres ne vous réussit pas. Qu’est-ce qui vous pousse à espérer dans un match contre un club qui joue l’accession ? Il faut savoir que tous les matchs ne se ressemblent pas. Le RCA que vous avez connu en déplacement les dernières semaines n’est plus la même. On est en confiance, la victoire face au MOC nous a remis sur la bonne voie. On tentera de le prouver ce samedi face à l’ESM. Sur qui sera la pression, selon vous ? Certainement pas sur nous. Il est vrai que c’est un match très important, mais en cas de faux pas, on aura l’opportunité de se rattraper plus tard. Parlons de vous. Pensez-vous que le coach vous fera jouer avant-centre, après votre doublé face au MOC ? Franchement, je n’en sais pas plus que vous. Moi, je ne serai pas contre, mais après, le coach doit faire des choix. Si cela se concrétise, pensez-vous être capable de marquer encore une fois ? Vous savez, que j’évolue en avant-centre ou ailier, je jouerai pour marquer. Mes deux buts de la semaine dernière m’ont remis en confiance.

Cherfaoui, Raït et Belaïd réintègrent le groupe
En ce qui concerne l’effectif du RCA, voilà une bonne nouvelle qui le rendra encore plus optimiste pour le prochain déplacement à Mostaganem. En effet, l’équipe vient de récupérer ses trois blessés. Cherfaoui, Belaïd, ainsi que Raït, qui s’est blessé avant-hier lors du match d’application. Ils ont repris hier lors de la séance programmée au stade Tchaker de Blida le travail en groupe. Rappelons que cette rencontre face à l’ESM aura lieu samedi au lieu de vendredi. Ce qui fait que les retardataires bénéficieront d’une journée supplémentaire pour retrouver leur forme physique.

Deux nouveaux sponsors pour le club
Deux mois avant la clôture de ce nouvel exercice 2012-2013, le club du RCA vient de signer avec deux sponsors. On parle de Sonelgaz qui vient de verser une somme de 200 millions sur le compte du club, et le second sponsor est la société de ciment de la ville qui, pour le moment, n’a pas encore divulgué l’accord financier entre les deux parties. ciment de l’Arbaa). En ce qui concerne la première, nous aurons une aide financière qui s’élèvera à 200 millions. Pour la seconde, les négociations sont en bonne voie. »

«Le RCA a autant de chances que l’ESM même si celle-ci joue chez elle»
Nous avons profité de cette occasion afin d’avoir l’avis de Tani sur le déplacement du RCA à Mostaganem. «C’est un match important pour les deux formations. Les deux clubs n’ont pas le droit au faux pas ce jour-là au risque de voir leurs chances d’accession réduites à néant. Pour moi, le RCA aura autant de chances que l’ESM même si cette dernière aura l’avantage de jouer à domicile. Nous avons une bonne équipe qui pourrait prendre ces trois points de Mostaganem.»

Nezouani incertain
Pour le cas de Nezouani blessé, il y a deux semaines, la situation ne s’améliore pas. Au contraire, ce dernier pourrait bien ne pas figurer pour la deuxième semaine consécutive dans la liste des appelés pour le compte de cette 24e journée de championnat.

Mohamed Tani : «Nous avons trouvé un accord formel avec les deux sponsors»
Afin de confirmer l’information divulguée par notre source, nous avons décidé de prendre attache avec Tani le président du conseil d’administration. Celui-ci nous dira à ce sujet : «Nous avons trouvé un accord formel avec les deux sponsors (Sonelgaz et la société de

Entretien réalisé par Lamine Amimi

L. A.

L. A.

DNA

USMMH

Pas facile, le WAM !
USMMH a l’occasion demain de creuser un peu plus l'écart en tête du classement et de mettre la pression sur ses poursuivants, avec la réception du WAM. L'affrontement semble déséquilibré entre l’attaque mitrailleuse de l'équipe hadjoutie, la meilleure de la DNA ouest, et l'approximative arrière-garde de l’équipe de Mostaganem. Cela ne veut absolument pas dire que les poulains de Maghraoui prendront leur adversaire de haut.

PAC
Les Pacistes attendent M’sila
Avec plus de trois semaines de préparations, la formation paciste est fin prête pour recevoir l’équipe de M’sila. Les Jaune et Bleu d’Hydra sont conscients que la partie n’aura rien de facile, dans les mesures où l’adversaire se déplacera pour gagner et conserver ses chances pour l’accession. De leur côté, les Pacistes et après deux journées sans compétition, ont rétrogradé dans le classement général, donc dans ce match, ils doivent tout donner afin de grimper dans le tableau. Par ailleurs, le technicien ivoirien du PAC veut voir le fruit de son travail durant toute la trêve que son équipe a observée. Il est confiant que son équipe a tous les moyens pour remporter le match, et elle sera aussi avantagée par son terrain, dans lequel elle effectue les préparations. Le dernier match amical disputé a révélé que l’équipe est prête pour relever le défi.

NARBR
Lakhdaria pour continuer la belle série

L’

d'autres reviennent dans l’équipe. Maghraoui ne devrait pas beaucoup modifier son onze de départ par rapport au dernier match.

Marengo veut se comporter en patron
Au carrefour de deux victoires éclatantes, l’USMMH veut frapper un grand coup et c’est le moment de le faire. Le chaudron du stade de Marengo attend avec impatience son énième succès de la saison. Gagner et séduire : on demandera tout à l’USMMH cette saison. Le temps des excuses s’est évanoui. Jusqu’à présent, les joueurs ont pu s’entraîner et jouer sans la pression du résultat immédiat. Désormais, la nouvelle force hadjoutie doit s’apprécier à chaque rencontre. «C’est un moment très important pour nous, appuie Maghraoui. Nous devons confirmer nos dernières performances où nous avons bien joué, avec qualité et vitesse.» Demain, c’est un test majeur pour l’USMMH et la conquête des lauriers a bel et bien commencé.

P

Les Hadjoutis à l’abordage
C'est l'heure de la confirmation pour la formation de Marengo. Après leur victoire face à Relizane, les Vert et Blanc ont le devoir d'enchaîner afin de progresser au classement. L’équipe semble sur la bonne voie au niveau du bloc et s'attachera à confirmer son regain de forme face à Mostaganem. Bouzid Maghraoui se méfie en tout cas de cette équipe de Mostaganem : «Le but sera de réaliser la même performance face au WAM. Nous avons jusque-là bien joué tactiquement, en mettant de la vitesse et de la qualité. Le WAM est une équipe physique, bien organisée, ce ne sera pas facile. Il faudra surveiller certains éléments qui sont importants. On doit bien les marquer. Il est important aussi de ne pas manquer de vitesse, de mouvements.» Concernant le groupe hadjouti, plusieurs éléments ont été laissés au repos,

Nekkach pour confirmer
Dans la dernière rencontre amicale disputée par les Jaune et Bleu contre la formation de Rouiba, un joueur s’est distingué, et il s’agit de l’attaquant Hichem Nekkach, auteur d’une très belle prestation. Le joueur veut confirmer son réveil et continuer son efficacité. Le joueur veut aussi saisir l’occasion de l’absence de son camarade Bouyoucefi qui est blessé pour prendre le titre de meilleur buteur du PAC. Khalil Y. M.

our le compte de la 20e journée, le NARBR recevra la formation d’IB Lakhdaria. Dans cette rencontre, les Reghaouis ont pour objectif de remporter la rencontre. Il faut dire que l’objectif principal du NARBR est de continuer sa belle série de sept matches sans défaite et enchaîner avec une nouvelle victoire. Les poulains de Kamel Lahcen sont conscients qu’un seul faux pas rendra l’équipe à son point de départ. En effet, en cas d’un mauvais pas des coéquipiers de Benzarga, d’autres équipes telles que Bordj Ghdir et Boufarik prendront le-dessus sur le NARBR. Les Reghaouis ont donc intérêt à être vigilants dans cette rencontre. Par ailleurs, le retour de certains joueurs après avoir purgé leurs peines donnera un avantage à l’équipe. Effectivement, Fersaoui ainsi que Rouaighia joueront un grand rôle dans cette rencontre avec leur expérience. D’ailleurs, le premier responsable de la barre technique compte beaucoup sur cs deux joueurs pour redonner l’équilibre à son équipe.

Bourada attire les regards
Auteur d’une très belle prestation dans la dernière sortie de son équipe, le jeune Bourada a obligé son entraîneur de changer de stratégie afin de garder ce jeune talentueux dans l’équipe type. Bourada est le deuxième jeune joueur à briller cette saison après l’attaquant Merbah qui a déjà réservé sa place de titulaire. De son côté, Bourada ne se flambe pas, il continue de travailler pour gagner sa place une fois pour toutes.

Guenifi suspendu
Un joueur important de l’équipe de Marengo sera absent. Il s’agit du milieu de terrain Guenifi qui est suspendu pour cause de cumul d’e cortons. S. B.

K. Y. M.

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

ASMO Les Asémistes déterminés à gagner à Constantine

Benchaâbane : «Nous n’avons pas peur du MOC»
Ayant rejoint l’ASMO au mercato, l’attaquant, Benchaâbane, s’est illustré de fort belle manière jusqu’à présent sous le maillot vert et blanc en inscrivant 5 réalisations. L’ancien sociétaire du MO Béjaïa affirme vouloir atteindre la barre des dix buts. Evoquant le prochain match face au MO Constantine, Benchaâbane affirme que son équipe n’a pas peur de l’adversaire et qu’il se rendra à Constantine avec la ferme intention de décrocher les trois points de ce match.

est ce matin que les gars de M’dina J’dida rallieront la ville d’El Eulma pour préparer le match de ce samedi qui va les opposer au MO Constantine. Les hommes de Mouassa devaient effectuer hier leur ultime séance d’entraînement d’avantmatch. Comme rapporté dans ces mêmes colonnes dans une de nos précédentes éditions, face au MOC, l’ASMO sera privé des services de certains joueurs tels que Oumokhtar et Lemhane, tous deux blessés. D’aucuns estiment que ce match sera très difficile pour les Asémistes en raison de la situation compliquée que vit le MOC ces derniers temps. En effet, la formation de la ville de Cirta occupe l’avant-dernière place au classement général avec un total de 22 unités, soit 4 de moins que le SAM, premier non relégable. Les Asémistes mesurent la difficulté de la tâche qui les attend à Constantine mais ils semblent déterminés à réaliser un résultat positif qui leur permettra de rester dans la course pour l’accession. Même si la tâche s’annonce difficile, elle n’est guère impossible tant que l’ASMO possède les moyens pour revenir de Constantine avec un bon résultat.

C’

Hadj Merin : «La pression sera sur l’adversaire»
Joint par téléphone, l’entraîneur adjoint de l’ASMO, Hadj Merin, estime que son équipe s’est bien préparée pour le match de ce samedi face au MO Constantine : «Le succès réalisé vendredi dernier face au MSP Batna nous a fait beaucoup de bien sur le plan mental. Notre équipe reste sur une série de plusieurs matchs sans la moindre défaite. Cela devrait nous aider et surtout nous motiver pour enchaîner avec d’autres succès. Nous avons bien préparé ce match face au MO Constantine. Nous avons accordé une grande importance au travail psychologique en demandant aux joueurs de préparer le plus normalement du monde cette rencontre. Je pense que nous sommes prêts pour ce match et nous allons tout faire pour réaliser un résultat positif à Constantine» dira l’adjoint de Mouassa avant d’ajouter : «Il est important pour nous de maintenir notre façon de jouer. Nous avions insisté auprès de nos joueurs sur l’obligation de respecter notre stratégie de jeu. Il faut aussi reconnaître que la pression sera beaucoup plus sur les épaules des joueurs du MOC puisqu’ils vont jouer chez eux et devant leur public. C’est à nous d’en profiter pour tenter de les surprendre.»

Riad O.

Tout d’abord comment est l’ambiance au sein de votre groupe ? L’ambiance est parfaite au sein du groupe. Nous traversons une bonne période en championnat. Après avoir réalisé des bons résultats ces dernières semaines, nous sommes motivés à rester sur la lancée et à enchaîner avec d’autres succès lors des prochaines journées de championnat. Le moral est au beau fixe et nous avons très bien préparé notre prochain match face au MOC. Nous sommes conscients de la tâche qui nous attend et nous allons tout faire pour réaliser un résultat positif à Constantine. Comment voyez-vous vos chances dans la course pour l’accession ? Nous croyons encore en nos chances dans la course pour l’accession. Nous devrons bien gérer nos prochains matchs de championnat et essayer de les gagner tous pour aspirer accéder en Ligue1. Nous devrons aborder nos prochains matchs avec un esprit de Coupe et défendre à fond nos chances dans la course pour l’accession. Nous savons que notre tâche sera difficile pour réaliser cet objectif mais nous allons tout faire pour l’atteindre. Je pense que la pression sera sur l’équipe adverse. Comment se présente pour vous votre prochain match face au MOC ? Pour nous, il s’agira d’un match ordinaire comme tous ceux que nous avons joués jusqu’à présent. Nous n’avons pas peur du MOC. Nous savons pertinemment que notre tâche s’annonce très difficile à Constantine dans la mesure où notre adversaire lutte pour assurer son maintien en Ligue2, mais cela ne nous empêchera pas d’aller réaliser un bon match et d’aller chercher les trois points de cette rencontre. Nous sommes conscients de ce qui nous attend et nous allons tout faire pour gagner ce match. Mais avouez tout de même que votre tâche sera difficile d’autant plus que le MOC joue sa survie en Ligue2… Nous mesurons parfaitement la difficulté de ce qui nous attend. Le MOC joue pour assurer son maintien en Ligue2 mais nous sommes motivés pour bien négocier ce rendez-vous. Ce match ressemble à celui qui nous a opposés au SAM. Il faudra être solides et livrer une très bonne prestation

pour espérer revenir de Constantine avec un résultat positif. Sur un plan personnel, tout se passe bien pour vous à l’ASMO puisque vous avez marqué 5 buts avec votre nouvelle équipe… Je me sens bien à l’ASMO. Je me suis rapidement intégré au sein de mon nouveau club. J’ai réussi à marquer 5 buts jusqu’à présent et je ne compte pas en rester là. Lorsque je suis arrivé à l’ASMO, je vous avais déclaré que mon objectif était de marquer au moins 8 buts sous le maillot vert et blanc. Aujourd’hui, je veux atteindre la barre des dix buts. Je pense avoir les moyens pour réaliser mon objectif. On a appris que vous aviez donné votre accord pour prolonger de deux ans votre bail avec l’ASMO… Les responsables du club m’ont proposé de prolonger mon contrat de deux années supplémentaires. Comme je vous l’ai déjà dit auparavant, je me sens bien à l’ASMO et je ne suis pas contre l’idée de poursuivre l’aventure avec mon club. Il reste encore quelques détails à régler et si nous trouvons un accord, je prolongerai sans la moindre hésitation mon contrat. Entretien réalisé par Riad O.

ESM Fouaz «Les trois points la victoire resteront à Mostaganem»
L’attaquant vedette d’El Haouata et révélation de la saison, Khaled Fouaz, revient dans cet entretien sur la rencontre de ce weekend qui va mettre aux prises son équipe avec le leader, le RC Arbaâ. Il sait bien que ce ne sera pas une partie de plaisir et promet de tout donner pour la victoire.

Les dirigeants se sont réunis avec les joueurs…
Les dirigeants d’El Haouata, en présence du staff technique, se sont réunis avec les joueurs pour les inciter à continuer sur le même rythme et à ne pas baisser les bras. Les dirigeants, qui ont tenu à se présenter en force à la séance, ont insisté pour que le match de ce weekend se joue dans un fair-play total.

Chahara «Nous pourrons surprendre notre adversaire»
«Ce sera une partie serrée, c’est certain. Nous essayerons de limiter les dégâts alors que notre adversaire voudra marquer un maximum de buts. C’est ce qui rendra ce match très disputé. Personnellement, j’ai confiance en mes coéquipiers. Je sais que nous pourrons surprendre notre adversaire. Nous avons les moyens de le faire et nous nous donnerons à fond pour refaire le coup de l’OM… Oui, ça nous tente !»

Tout d’abord, comment s’est déroulée la préparation pour le match de ce weekend face au RC Arbaâ ? Dans de bonnes conditions. Nous nous sommes bien préparés tout au long de la semaine afin d’être prêts. Je pense que nous sommes parés pour ce rendezvous très important. Comment voyez-vous cette rencontre ? C’est un match important pour nous, un virage que l’on doit bien négocier, car on doit gagner pour s’accrocher en tête du peloton. C’est un match à décisif direct. De plus, une joute chaude lui don-

nera une saveur particulière. Justement Fouaz, vous aurez une pression terrible, surtout après les dernières contreperformances… Effectivement, après avoir marqué le pas en championnat, enchaînant une défaite de rang, il faut se relever et retrouver le chemin de la victoire. A commencer par le match du RC Arbaâ. A votre avis, quelles sera la clef du match ? Vous savez, les rencontres chaudes se jouent toujours sur des détails, je ne pense pas qu’il y ait de clef pour ce match. Nous allons entrer sur le terrain et développer notre jeu habituel pour essayer de gagner le match. Ni plus ni moins. Avez-vous quelque appréhension ? Oui, ma plus grande peur, c’est l’état de la pelouse. Déjà, vendredi dernier, face au match de l’Olympique de Médéa, elle était en souffrance, alors avec les intem-

péries je ne sais pas comment on va la trouver. Je pense qu’elle va désavantager les deux équipes. Les supporters comptent sur vous pour faire trembler les filets du RC Arbaâ… J’espère apporter le plus attendu et aider mon équipe à battre le RC Arbaâ. Personnellement, si l’occasion se présente, je n’hésiterai pas à mettre le ballon au fond des filets. Un mot pour conclure ? Tout ce que je souhaite, c’est que le match contre le RC Arbaâ se joue dans un fair-play total et que le meilleur gagne. Je souhaite bien sûr que l’on fasse un grand match et qu’on réalise un résultat positif. Je demande à nos supporters de venir en masse au stade Bensaïd-Mohamed, nous soutenir et donner de la voix et surtout qu’ils soient sportifs. C’est lors de ces joutes qu’on a besoin du soutien de notre public. Entretien réalisé par Ettaoui-Wassim

Il veut le soutien des supporters
Le staff technique estime que pour avoir la tâche facile, il faut que l’équipe soit mise en confiance par son entourage. Il a tenu à affirmer que le groupe recèle de bons éléments. C’est pourquoi il est du devoir de ses fans de faire en sorte que les joueurs se sentent soutenus pour mieux s’exprimer sur le terrain, loin de la pression qu’on leur impose.

Selmi«S’imposer sur un score sécurisant»
«Nous allons jouer le match de ce weekend chez nous, donc, nous devons impérativement assurer un bon résultat face au RC Arbaâ qui reste une bonne équipe. L’idéal pour nous est de nous imposer sur un score sécurisant qui nous permettra d’aborder la manche en toute sérénité».

Les fans vont envahir le temple olympique
Par ailleurs, malgré les derniers événements qui ont secoué la maison d’El Haouata, les supporters se préparent à envahir l’enceinte du stade BensaïdMohamed afin de donner de la voix et encourager les leurs. Les inconditionnels Espérantistes ne veulent rien entendre mis à part la victoire. E. W.

E. W.

20
Barça

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil International

Roura : «Vilanova était plus qu’heureux»
Battu 2-0 à San Siro, le Barça s’est brillamment qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions grâce à son large succès sur le Milan AC (4-0). Pour Jordi Roura, l'entraîneur adjoint du club catalan, c’est une grande fierté de remporter un tel succès en se hissant en quarts de finale : «Nous étions dans notre timing à la mi-temps, avec ces deux buts. J’ai demandé aux joueurs de la tranquillité. Avec le 3-0 il y avait encore le risque d’encaisser un but. Nous avons contrôlé le tempo, et ce quatrième but nous a totalement libérés. Je ne suis pas le mieux placé pour juger le Milan AC et ses défauts. Nous savions comment ils allaient jouer et nous avons mis en place un système pour les contrer. Ils ont eu beaucoup de mal en début de rencontre, mais jusqu’au dernier moment ils auraient pu gagner. Les joueurs ont été critiqués et ils ont démontré que ce sont de grands joueurs. Ils ont joué avec intensité et nous sommes fiers d’eux. Je suis très content » Roura, qui remplace Tito Vilanova actuellement aux Etats-Unis pour se soigner, a précisé que l'entraîneur du Barça «était plus qu'heureux» après la qualification de son équipe qu'il a appréciée à distance.

Messi dépasse Van Nistelrooy Auteur d’un nouveau doublé face au Milan
AC, mais aussi et surtout d’une remarquable prestation, le buteur vedette du Barça, Lionel Messi est devenu le deuxième meilleur buteur de l'histoire de la compétition, depuis l'introduction de la phase de poules en 1992-1993. Avec 58 buts, Messi passe devant Ruud Van Nistelrooy (56 buts) mais reste encore loin de Raúl (71 buts). Cette saison, le Blaugrana a déjà inscrit 7 réalisations, mais il est devancé par Cristiano Ronaldo (Real Madrid) et Burak Yilmaz (Galatasaray) qui totalisent 8 buts.

David Villa : «Nous croyions à la remontée dès la fin du match à Milan»
Souvent critiqué depuis son retour de blessure et longtemps écarté du onze de départ, l’attaquant espagnol David Villa savoure la large victoire de son équipe en 8es de finale retour (4-0), lui qui a inscrit le troisième but de son équipe : «Cela nous a beaucoup aidés de mettre le premier but très tôt dans le match (5e par Lionel Messi, ndlr). Nous croyions à la remontée dès la fin du match à Milan et nous y sommes parvenus à force de travail. Quand on vit des jours aussi heureux, on oublie tous les mauvais moments qu'on a pu passer. Il faut que nous profitions à fond de cette qualification avant de nous projeter à nouveau vers l'avenir.»

Xavi : «Je n'avais pas vu un Camp-Nou aussi réactif» d’équipe au Capitaine
coup d’envoi de la partie, le milieu de terrain Xavi, longtemps incertain, a participé à la démonstration de force du Barça face au Milan AC. Une soirée qui a rappelé quelques bons souvenirs au métronome du Barça : «Cela faisait longtemps que nous n'avions pas vécu une remontée aussi historique et longtemps aussi que je n'avais pas vu un Camp-Nou aussi réactif, sourit l’international espagnol. Nous avons réalisé un pressing remarquable devant, en jouant un match exceptionnel. Les matches de Ligue des Champions se jouent le plus souvent sur des détails. Notre souhait était d'être en quarts et nous y sommes parvenus.»

Milan AC

Allegri : «Cette défaite

fait mal de presse d’après-match, l’enpour le club» En conférence
traîneur du Milan AC Massimiliano Allegri est revenu sur l’élimination de son équipe face au FC Barcelone (2-0 ; 0-4). Le coach italien ne pouvait que constater les dégâts : «Je crois que ce soir (avant-hier), Barcelone a fait un match extraordinaire, surtout la première demi-heure, même s’ils n’ont pas beaucoup frappé. Nous avons eu tellement de difficulté à ressortir le ballon en première période, mais finalement, la qualification s’est jouée à pas grand-chose, une question de centimètres sur ce poteau de Niang qui a fini en contre-attaque pour un but adverse. Cette défaite fait mal, pour le club, pour les joueurs qui voulaient réaliser l’exploit et qui le méritaient. Mais nous sommes restés debouts, nous avons eu quelques occasions pour marquer. Nous avons une équipe jeune, avec peu d’expérience, nous l’avons payé», a-t-il lancé.

Ambrosini : «Ce n’était pas le match que nous devions faire »
Loin de livrer sa meilleure prestation cette saison, le milieu et capitaine d’équipe milanais, Massimo Ambrosini, était forcément dépité par la large défaite 4-0 contre le Barça, en affirmant qu’il faudra lutter désormais en série A pour décrocher une place sur le podium, synonyme de qualification pour la prochaine LDC : «Nous n’avons pas été à la hauteur de la situation, on a subi dès le début et encaissé tout de suite un but. Ce n’était pas le match que nous devions faire. On doit maintenant lutter pour disputer de nouveau cette compétition.»

Contrairement à ses coéquipiers et malgré la qualification du Barça pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, Javier Mascherano était très déçu de sa prestation personnelle et d’une erreur qui aurait pu permettre à Mbaye Niang et au Milan AC d’éliminer son équipe, lui qui a laissé sa place à Carlos Puyol avant la fin de la partie : «Une erreur comme celle que j’ai faite aurait pu mettre le Barça dehors. Tu ne peux pas te permettre de te tromper à ce point, regrette-t-il. On aurait pu le payer au prix fort. Je vais rentrer chez moi en étant triste. Il y avait beaucoup d’euphorie dans le vestiaire, autant que sur le terrain. Nous sommes bien revenus et c’est ce qui nous rend heureux.»

reconnaît sa grave erreur

Mascherano

Schalke 04

Bastos «Galatasaray
mérite sa qualification»
Le milieu offensif de Schalke 04, Michel était bien entendu déçu après la défaite concédée face à Galatasaray mardi soir (2-3), synonyme d'élimination de la Ligue des Champions. Le Brésilien, qui évoluait auparavant à l'OL, a le sentiment qu'il a fallu une mitemps pour que lui et ses coéquipiers jouent le coup à fond. «On a fait une mauvaise fin de première période. On leur donne notamment le deuxième but. Et on l'a payé cher. On s'était dit en rentrant au vestiaire à la pause qu'il fallait tout donner en seconde période pour marquer deux buts. On a marqué ce deuxième but mais après on prend le troisième parce qu'on était tous devant. Il faut féliciter Galatasaray qui mérite sa qualification. Il ne fallait pas prendre ces deux buts en première mi-temps. C'est le football et il faut être concentré 90 minutes», a conclu Bastos au micro de BeIn Sport.

Galatasaray

Drogba veut rééditer Sneijder : «Je n’ai pas
Drogba a pu savourer la qualification des siens pour les ¼ de finale de la Ligue des Champions après le match incroyable du club stambouliote sur la pelouse de Schalke. Le vainqueur de l’édition précédente avec Chelsea nourrit de grandes ambitions et rêve ni plus ni moins que du PSG au prochain tour. «On a montré un visage offensif, on a réussi à marquer. L’offensive paie toujours. Même en étant menés au score, on a continué à pousser pour marquer. La Ligue des champions, ce sont des émotions fortes. Je me bats avec mon physique pour retrouver un niveau intéressant. Je n’ai pas beaucoup joué ces derniers mois, mais ça s’est bien passé. Il faut être ambitieux. C’est le fait de rêver de cette C1 qui m’a permis de la remporter avec Chelsea l’année dernière. La remporter une fois ne me suffit pas, a expliqué l’Ivoirien sur BeIN Sport. Une fois qu’on y a goûté, on a envie de la toucher de nouveau. Maintenant, c’est encore loin. On essaiera de faire de notre mieux en quarts de finale. Si je pouvais éviter toutes les équipes, aller en finale sans jouer, ce serait top (rires). Le PSG, ce serait un beau défi. Sachant qu’à Paris, il y a une grosse communauté turque. On l’a vu ce soir à Gelsenkirchen, on avait l’impression de jouer à domicile.»

le même exploit des Blues de préférence pour

les quarts de finale»

Même s’il n’a pas marqué de but lors du précieux succès arraché par les Turcs de Galatasaray face aux Allemands de Schalke04 «3-2», Didier

Qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions aux dépens de Schalke 04 (2-3), le milieu de terrain de Galatasaray, Wesley Sneijder était forcément aux anges, lui qui a connu une première moitié de saison difficile à l’Inter Milan, avant de retrouver la joie du football depuis sa venue à Istanbul : «C'est énorme. Nous avions joué un bon match à domicile à l'aller, malheureusement, ça s'était

terminé en match nul (1-1). Nous avons bien débuté la partie, nous méritons de mener 21 à la mi-temps. Je ne pas de préférence pour les quarts de finale. Il ne reste que de grosses équipes. Ce sera difficile. Nous pourrons jouer contre n'importe qui. Je suis heureux d'être ici, d'avoir fait ce choix. J'ai été très bien accueilli», a déclaré l'international néerlandais au micro de beIN Sport.

N° 2223 Jeudi 14 mars 2013

Coup d’œil International
Real Madrid Man United

21

Mourinho

Giggs vise la succession de Ferguson
Après avoir fêté son 1000e matche officiel face au Real Madrid en Ligue des Champions, le légendaire gallois, Ryan Giggs, est une figure emblématique des Red Devils. Alors que Sir Alex Ferguson n’a pas dévoilé son futur successeur, le nom du Gallois de 39ans figure parmi les favoris pour prendre le relais, comme l’a affirmé son ancien coéquipier Ole Gunnar Solskjaer au Daily Mirror : «Il s'intéresse au poste d'entraîneur. Il a vraiment un potentiel énorme. Il va disputer une saison supplémentaire mais il fait très attention surtout à ce que va faire son manager». De son côté, l’ancien joker norvégien, ne cache pas ses ambitions d’entraîner un jour le club mancunien : «Je l'ai déjà dit par le passé : mon rêve est d'entraîner Manchester United. C’est un travail énorme. Le travail le plus important au monde». Formé en Norvège, Solskjaer a évolué avec le maillot des Red Devils de 1996 à 2007 et a déjà entraîné l’équipe réserve entre 2008 et 2010.

«Pas de décision en fonction des résultats»affirment Alors que certains médias
que l’entraîneur du Real Madrid José Mourinho pourrait rester une nouvelle saison à Madrid, en cas d’un sacre en Ligue des Champions, l’ancien manager de Chelsea et de l’Inter Milan reste très évasif au moment d’évoquer son avenir dans les colonnes du Sun : «Je ne prends jamais mes décisions en fonction de mes résultats. Je travaille au plus haut niveau tous les jours ne pensant qu’au club, sans jamais me préoccuper de ma personne ».

Ronaldo «Sur un plan personnel,
tout va bien pour moi»
Très brillant depuis le double Clasico face au Barça, Cristiano Ronaldo n’en finit plus de scorer. Après avoir offert la qualification au Real Madrid face à son ancien club Manchester United, le Portugais a inscrit un doublé décisif face au Celta Vigo (2-1), dimanche dernier. CR7 tient toutefois à garder les pieds sur terre devant cette grande euphorie, même s’il ne cache pas son envie de rafler le maximum de trophées possibles : «Les choses s'améliorent pou moi cette année, je suis plus confiant, confie-t-il à As. Il est encore difficile de dire si nous allons gagner la dixième Ligue des Champions parce qu'il reste beaucoup d’équipes à battre, mais l'équipe est en bonne forme. On a remporté deux matchs à Barcelone et Manchester et on est confiants et enthousiastes. Maintenant, nous devons garder les pieds sur terre parce qu'il reste du chemin à parcourir. Sur un plan personnel, tout va bien pour moi. Je pense juste à aider l'équipe à remporter la Coupe du Roi et la Ligue des Champions, car pour le championnat, ça sera très compliqué.»

Liverpool

Son manager écarte un départ au PSG cet été
Annoncé un certain temps triste et agacé à Madrid, Cristiano Ronaldo ne devra pas quitter pour autant la maison blanche cet été, comme l’espère le PSG, ou après avoir réussi à enrôler Thiago Silva, Zlatan Ibrahimovic, ou encore Lucas et David Beckham, QSI rêve d’enrôler la star portugaise, afin de garnir davantage son effectif cinq étoiles. Mais selon le Daily Mail, l’agent du joueur, Jorge Mendes, a affirmé que CR7 souhaite rester au Real Madrid au moins encore un an malgré le contrat pharaonique que lui propose le club francilien.

Si on parle plus du probable départ de Luis Suarez du côté de Liverpool ces dernières semaines, le manager Brendan Rodgers est ent rain de son côté de cibler les perles rares capables de renforcer une équipe en phase de reconstruction. Après avoir recruté lors du dernier mercato hivernal, Daniel Sturridge et Philippe Coutinho, Liverpool cible deux joueurs français : «Kevin Gameiro (PSG) et Hatem Ben Arfa (Newcastle)», ainsi que Stefan De Vrij (Feyenoord) et Ahsley Williams (Swansea) Selon Le Daily Express. L’ancien manager de Swansea veut de la sorte renforcer certains secteurs de jeu, afin d’avoir un choix plus large la saison prochaine : «Il ne fait aucun doute qu’une reconstruction naturelle est nécessaire, avec des départs comme celui de Jamie Carragher. Je suis heureux avec l’équipe, mais si je peux rajouter trois ou quatre joueurs de qualité… C’est la qualité que nous recherchons, et non la quantité.»

«Nous recherchons la qualité et non la quantité»

Rodgers

Inter Milan

Incapable de suivre le rythme infernal imposé par la Juventus ou le Milan AC en Série A, mais aussi ridiculisé en Europa League après la défaite «3-0» face à Tottenham, l’Inter Milan connaît un début d’année 2013 assez décevant, comme l’a affirmé le jeune entraîneur Stramaccioni, selon le site officiel du club : «C’est normal que le président ne soit pas satisfait. Je ne suis pas satisfait moi-même et l’équipe ne l’est pas non plus. Nous devons retrouver la sérénité que nous semblons avoir perdue, et nous sommes en train de travailler pour arriver à la troisième place qui est seulement à quatre points. Je comprends les tifosi auxquels je ne peux rien demander. Nous devons être capables de donner plus.»

Stramaccioni comprend la colère de Moratti

Tottenham

Juventus

Khedira «Je me sens

«Cavani ? Un joueur idéal pour la Juventus»

Nedved

Le Real prêt à sacrifier Higuain pour Bale

comme chez moi à Madrid»

En lançant son propre site officiel, le milieu de terrain Sami Khedira, devenu un élément clé dans les plans de José Mourinho, ne regrette nullement son choix d’opter pour le Real Madrid, où l’international allemand se sent comme un poisson dans l’eau : «Le Real Madrid a été un véritable coup de chance pour moi. Ma vie est parfaite ici. En Espagne, je me sens comme chez moi et je peux dire que je suis la personne la plus chanceuse du monde à l’heure actuelle». Sami Khedira a eu droit aussi à un vibrant hommage de son coach José Mourinho : «Il est promis à un grand avenir ici à Madrid. Il doit rester de nombreuses années ici. Pourquoi un joueur aussi intelligent voudrait-il quitter Madrid. Sami fait des choses incroyables sur le terrain, en plus de maîtriser son poste à la perfection.»

Après avoir déclaré sa flamme pour l’attaquant du PSG, Zlatan Ibrahimovic, l’ancien milieu de terrain de la Juventus, Pavel Nedved, qui fait partie du conseil d’administration turinois a également fait part de son admiration pour le buteur uruguayen Edinson Cavani, annoncé partant de Naples en fin de saison : «Cavani me plaît beaucoup. C'est un attaquant qui ne fait pas que marquer des buts, il aide toujours l'équipe, estime Nedved dans une interview accordée au média italien Italia2. En plus, c'est un garçon en or avec la tête sur les épaules. Ce serait un joueur idéal pour la Juventus.»

Divers

Très intéressé par les services Gareth Bale, le Real Madrid serait prêt à débourser une grande somme pour enrôler le super sonic gallois. Mais selon la presse britannique, Tottenham apprécierait, de son côté, le profil de Gonzalo Higuain, en évoquant la possibilité de voir les Espagnols inclure le buteur argentin dans la transaction pour convaincre Tottenham de lâcher le buteur vedette des Spurs. Arrivé il y a plus de six ans au sein de la capitale espagnole, l’ancien de River Plate pourrait décider de changer d’air en cas d’arrivée d’un nouvel attaquant de pointe. Radamel Falcao était souvent envoyé au Real, Higuain pourrait donc relever un nouveau challenge en Angleterre.

Di Matteo pas intéressé par une pige à Reading
Un temps annoncé du côté de Schalke 04, le manager Roberto Di Mateo, licencié par Chelsea il y a plusieurs mois, n’a pas trouvé un défi aussi alléchant que ses grandes espérances, lui qui pourra se targuer d’avoir permis aux Blues de remporter leur première Ligue des Champions dans l’histoire du club. Mais selon les informations de Sky Sports, l’Italien aurait refusé de se retrouver sur le banc d’une équipe à la peine. En effet, après avoir limogé Brian McDermott, Reading aurait proposé à l’ancien entraîneur de West Ham une mission sauvetage jusqu’à la fin de la saison. Un challenge pas assez intéressant pour lui, qui espère sûrement reprendre les rênes d’une équipe de plus gros calibre.

Van Nistelrooy songe à une carrière d’entraîneur
Alors que le nom de Ruud Van Nistelrooy a été annoncé ces derniers jours dans le viseur de l’Inter Milan, pour pallier la grave blessure de Milito, l'ex-buteur du PSV Eindhoven, de Manchester United, du Real Madrid ou encore de Malaga, a assuré qu'il allait entamer une nouvelle carrière d'entraîneur : «Je ne sais pas ce qu'il peut se passer dans le futur mais je pense avoir ma chance de devenir entraîneur des jeunes au PSV Eindhoven, ou même de l'équipe première un jour. En septembre prochain, j'aurai tous les diplômes nécessaires et j'en suis très heureux», a confié l'ancien international néerlandais (70 sélections), âgé de 36 ans.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Le Buteur n° 2223 Jeudi 14 mars 2013

V SA utile

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page parur.com jeux-sante@lebute

Sudoku n° 1197

In

La plus jeune maman du monde s'appelle Lina Medina. Elle a accouché par césarienne en 1939 d'un petit Gerardo alors qu'elle n'avait que 5 ans et demi.

QCM
Combien une cuillère à soupe contient-elle de cuillères à café ?
a- Deux b- Deux et demi c- Trois

L’intrus
Le Sommeil d'Ève

Les Chemins qui montent

La Terre et le Sang

LS V
eaviez-

La Cité aux roses

ous ?

Qui c’est ?
Le Chinois
Comment le jouer

Pourquoi le SOS crash a-t-il été inventé ?

M

éli Débusquez 2 fauves dont les noms ont élo été mélangés :

PARDHYGUENE

Charade
Mon 1er est lʼinverse du mot or. Mon 2e signifie deux. Mon 3e est au milieu de la figure. Mon tout sʼouvre et se ferme.
C'est le Québécois Daniel Dubé qui a inventé le SOS crash voici presque une décennie. On ne parle pas beaucoup de ce petit logiciel et pourtant, il est d'une grande utilité pour remettre un ordinateur d'aplomb. Le SOS crash prend une photo du contenu de l'ordinateur quand tout va bien et si un jour on attrape un virus qui fait perdre des dossiers capitaux, on peut utiliser le petit logiciel miracle. Il suffit de redémarrer l'ordinateur avec tout en lançant le message SOS et le petit logiciel remet immédiatement de l'ordre dans l'ordinateur et restitue tout. Le prix est très raisonnable et il est bien utile d'en posséder un.

Devinette
Quel est le mois où les femmes parlent le moins ?

La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

Qui a dit ?
«Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire ; elles le submergent quelquefois, mais sans elles il ne pourrait voguer»
Léon Tolstoï Alfred de Musset Voltaire Honoré de Balzac

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature
C’est un personnage mystérieux

E

nigme

Quʼest-ce qui est écrit derrière la porte ?

Mots fléchés n° 1646

Ce

jour-là

1938 : Adolf Hitler entre à Vienne où il est acclamé par 200 000 Autrichiens. 1974 : en Argentine, la filiale d'Exxon verse 14,2 millions de dollars pour faire libérer son dirigeant Victor Samuelson. 1978 : L'armée israélienne pénètre au Liban pour entreprendre une vaste opération de destruction de bases palestiniennes.

Humour…
q Après avoir ausculté un malade, le médecin lui annonce : - Vous savez, c'est très grave ce que vous avez, la moindre émotion pourrait vous tuer ! Et le malade tombe raide mort. q En consultation, une femme demande ce qu'il en est de l'état de son mari qui n'a pas l'air très bien. Le médecin répond : Mais votre mari n'a rien madame, il croit qu'il est malade, voilà tout. Une semaine plus tard, la femme appelle le médecin au téléphone : docteur, mon mari croit qu'il est mort !

La photo du jour
Hyène et Guépard

Sudoku n° 1197

Méli-Mélo
Lakhdar Benfodhil

Qui cʼest ?
Mona Lisa

De qui Sʼagit-il ?

Robinet (ro-bi-nez)

Charade

S olution des jeux…

c- Trois

QCM
Le Sommeil d'Ève : œuvre de Mohamed Dib les trois autres sont de Mouloud Feraoun.

Lʼintrus
Voltaire

Février, car il n'a que 28 ou 29 jours.

Devinette
Un point dʼinterrogation.

Enigme Qui a dit ?

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com té@lebute jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Décrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 2223 Jeudi 14 mars 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
2 Djoumadi el awel 1434

23

JEUDI
AVERSES MODÉRÉES

VENDREDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

Jeudi
Dohr Asr Maghreb Icha Fedjr Chourouk : 12h57 : 16h20 : 18h58 : 20h16 : 05h 33 : 06h 59

«En parlant du soleil, on en voit les rayons»
(Proverbe français)

Vendredi

Matin : 7 °C A-M : 12 C Vent : 29 km/h Direction : W.

Matin : 8 °C A-M : 14 C Vent : 22 km/h Direction : W.

ACTUEL
Le robot Curiosity confirme que Mars était bien propice à la vie
Ce n'est pas encore la preuve absolue, mais la quête de la vie extraterrestre progresse. La Nasa vient d'annoncer que «les conditions sur Mars avaient été favorables à la vie» par le passé. L'agence se base sur la dernière analyse d'un caillou martien par le robot Curiosity dont elle a présenté les résultats, mardi. Attention, on ne parle pas ici de la découverte d'un microbe fossilisé mais simplement du cocktail primitif nécessaire à l'éclosion de la vie telle que nous la connaissons. Curiosity a trouvé des traces de soufre, d'azote, d'hydrogène, d'oxygène, de phosphore et de carbone. La Nasa avait déjà établi que de l'eau avait coulé sur Mars il y a des centaines de millions d'années. Jusqu'ici, on ne connaissait cependant pas sa composition exacte. Il aurait pu s'agir d'océans trop acides pour laisser des microbes se développer. Mais selon John Grotzinger, scientifique en chef de Curiosity, les résultats témoignent «d'un environnement bienveillant et propice à la vie». «Si l'eau était encore présente et que vous étiez sur la planète, vous pourriez la boire», a-t-il juré. Pour prélever un échantillon, Curiosity a foré le sol martien et de nombreux tests ont été conduits pour s'assurer que les résultats n'étaient pas corrompus par une pollution terrestre.

Cancer : quels sont les signaux
Cancer du sein, cancer de la prostate, du poumon, du côlon et de la peau, connaissez-vous leurs symptômes d'alerte respectifs ? Les connaître constitue un avantage certain car plus on agit tôt, plus les traitements contre ces cancers sont efficaces et plus les chances de guérison sont élevées. q Une douleur sourde au bas du dos, dans les hanches ou en haut des cuisses.

d'alerte des 5 principaux cancers ? Petits salés
Quels sont les symptômes d'alerte d'un cancer du côlon ? q La présence de sang, rouge ou noir, dans les selles. q Une constipation inhabituelle ou diarrhées. q Des douleurs abdominales récentes. q Un amaigrissement inexpliqué. Quels sont les symptômes d'alerte d'un cancer du poumon ? q Une toux rebelle, des crachats contenant un peu de sang. q Une modification de la voix. q Un essoufflement. q Des infections bronchiques répétées. Quels sont les symptômes d'alerte d'un mélanome (cancer de la peau le plus dangereux) ? q Toute tache ou grain de beauté qui change de forme ou de couleur. q Un grain de beauté asymétrique, à bords irréguliers, de couleur non homogène, d'un diamètre supérieur à 5 mm et qui évolue. Repérer de tels symptômes doit amener à consulter rapidement son médecin. Il pourra soit vous rassurer, soit proposer des examens complémentaires. Encore une fois, l'important est d'agir tôt !

Recette

Japon : un livre minuscule, illisible à l'œil nu
L'un des plus grands imprimeurs japonais, Toppan Printing, a présenté mercredi un livre minuscule illustré, intitulé «Fleurs de saison», dont les caractères sont si microscopiques qu'ils sont illisibles à l'œil nu. Chacune des 22 pages carrées de cet ouvrage miniature ne dépassent pas 0,75 mm de côté, contre 0,90 mm pour le micro-livre russe actuellement reconnu comme le plus petit du monde par le Guinness des records. «Les caractères minuscules et les illustrations de fleurs sont parfaitement imprimés et l'on peut les voir avec une loupe», a précisé l'imprimeur Toppan dans un communiqué. «Les caractères mélangent les deux syllabaires japonais (hiragana et katakana), les idéogrammes (kanji) et l'alphabet», précise encore Toppan qui a exploité pour ce faire des technologies de pointe utilisées pour l'impression de titres financiers. Toppan, qui a commencé à fabriquer des «micro-livres» en 1964, avait déjà détenu la palme de champion du monde de cette spécialité en 2000 avec un ouvrage de 0,95 mm de côté. Son nouvel ouvrage lilliputien est en vente dans le Musée de l'imprimerie géré par Toppan, pour 29.400 yens pièce (235 euros), accompagné d'une loupe et d'une version agrandie.

Symptômes et dépistage des cancers : plus c'est fait tôt, meilleures sont les chances de guérison La plupart des cancers évoluent au début à bas bruit, c'est-à-dire qu'ils n'entraînent pas de symptômes spécifiques. Ensuite, à un stade encore précoce, certains signes mettent sur la piste. Les détecter permet de consulter tôt et de potentialiser ses chances de guérison. Bien entendu, l'idéal est de dépister les cancers à l'aide de marqueurs, visibles bien avant les premiers symptômes, afin de mettre en place un traitement lorsque la tumeur est encore toute petite et peu agressive. C'est le cas par exemple du cancer du sein grâce à la mammographie, du cancer du col de l'utérus grâce aux frottis, du cancer de la prostate avec le dosage du PSA ou encore du toucher rectal pour le cancer colorectal, voire du scanner pulmonaire pour le cancer du poumon. Quels sont les symptômes d'alerte d'un cancer du sein ? q La palpation d'une boule dure dans un sein, de contours irréguliers, non mobile mais adhérente aux

Ingrédients :  350g de pommes de terre  350g de farine  300g de margarine ramollie  1 œuf  2 cuillères à café de sel Préparation : Epluchez les pommes de terre. Lavez-les et essuyez-les à lʼaide de papier absorbant. Travaillez le beurre ramolli avec lʼœuf et le sel. Ajoutez la farine, mélangez intimement. Râpez les pommes de

tissus. Cette boule peut modifier la forme du sein. q Un écoulement par le mamelon ou une modification de la pigmentation ou de la texture de la peau du sein ou de l'aréole, constituent aussi des signes d'alerte. Quels sont les symptômes d'alerte d'un cancer de la prostate ? q Un besoin fréquent d'uriner, difficulté à retenir l'urine ou au contraire à commencer d'uriner, débit urinaire faible ou discontinu, douleur ou brûlure lors de la miction. q La présence de sang dans les urines. q Une éjaculation douloureuse.

terre très finement et les ajouter à la pâte, mélangez. Saupoudrez un plan de travail. Etalez la pâte sur une épaisseur de 1,5 cm et découpez à lʼemporte pièce. Déposez sur la tôle du four huilée, vous pouvez les enfourner ainsi, sinon, vous pouvez les enduire dʼœuf battu et les parsemer de grains de sésame ou de cumin ou de fromage râpé.

Prostate : tout ce qu'il faut savoir !
Le cancer de la prostate rend-il impuissant ou incontinent ? Est-il héréditaire, tous les hommes sont-ils tôt ou tard concernés ? Beaucoup d'idées reçues courent à son sujet. Les spécialistes font le point !

A Traiter des verrues avec de l’aspirine
stuce
Pour traiter des verrues, il existe un tas de trucs plus ou moins pratiques et plus ou moins efficaces. Lʼun dʼentre eux marche assez bien. Il faut réduire un cachet dʼaspirine en poudre et y mettre juste une goutte dʼeau. Passer sur la verrue et recouvrir dʼun sparadrap. Changer deux fois par jour.

L'adénome de la prostate est une forme de cancer
cancer correspond lui Passé 50 ans, un au développement de homme sur deux serait atcellules cancéreuses teint d'un adénome de la dans la prostate (on prostate (appelé aussi parle de «tumeur ma«hypertrophie bénigne»). ligne»). Il ne se soigne Contrairement à ce que pas toujours... l'on pense souvent, cette A savoir : Ces deux maaffection n'a absolument ladies peuvent parfois être associées, rien a voir avec un cancer. L'adénome non pas parce que l'adénome se transest une tumeur bénigne qui corresforme en cancer, mais parce que des pond à une augmentation de la taille du cellules cancéreuses se développent centre de la prostate. Elle se soigne par dans l'adénome. des médicaments ou une chirurgie. Le Demain : un adénome de la prostate peut être soigné au laser

FAUX

Question
Les patates douces sont meilleures pour la santé
Parce que nous avons lʼhabitude de manger des pommes de terre, en frites ou en chips, ces féculents ont été liés à lʼobésité et au risque accru de diabète. Pendant ce temps, les patates douces, qui sont normalement consommées nature, ont été célébrées pour leur richesse en éléments nutritifs ainsi que pour leur index glycémique plus bas que leurs confrères blancs. La pommes de terre et la patate douce ont des différences nutritionnelles, mais lʼune nʼest pas nécessairement meilleure que lʼautre. Par exemple, les patates douces ont plus de fibres et de vitamine A, mais les pommes de terre blanches sont plus riches en minéraux essentiels tels que le fer, le magnésium et le potassium. En ce qui concerne lʼindex glycémique, la patate douce est plus basse sur lʼéchelle, mais les pommes de terre cuites au four sont généralement consommées avec du fromage, de la crème ou du beurre. Ces garnitures sont seules responsables de la matière grasse contenues dans le plat.

People

Vrai !

Sharon Stone, encore attaquée en justice par l'une de ses employées C'est une femme de ménage à
bout et fragilisée qui porte plainte contre Sharon Stone. Elle reproche à l'actrice un licenciement abusif et de mauvais traitements. Selon la chaîne de télévision américaine CNN, Angelica Castillo se serait blessée au travail, en juin dernier. Sharon Stone aurait fait porter à la femme de ménage des charges trop lourdes pour elle, ce qui lui aurait causé des douleurs dans le dos. Malgré les recommandations du médecin, Sharon Stone aurait exigé qu'Angelica Castillo continue à travailler. Le jour même, l'actrice de «Basic Instinct» aurait finalement licencié son employée, la traitant de «folle» et dʼ«idiote». Une réputation de tyran En mai dernier, c'est l'ancienne nourrice de ses fils adoptifs qui portait plainte contre Sharon Stone. Mauvais traitements, heures supplémentaires non payées, remarques racistes... Les accusations étaient multiples et graves. Aujourd'hui, ce n'est pas avec la nouvelle plainte d'Angelica Castillo que la réputation de Sharon Stone va s'améliorer. En 2011 déjà, l'actrice de 55 ans avait été condamnée à verser 232 000 dollars à un ouvrier qui s'était blessé alors qu'il effectuait des travaux dans son jardin.

N ew s
S ant é

Manger du poisson fait baisser la pression artérielle
nʼapporte non seulement aucun effet antihypertenseur mais surtout supprime et diminue l'effet du DHA naturel présent dans le poisson. «L'apport non-naturel d'oméga-3 peuvent donc aussi avoir des effets contre-productifs», précisent les auteurs. Chez les sujets en bonne santé, lʼapport de ces acides gras comme l'acide docosahexaeonic (DHA) par la consommation de poissons gras comme le hareng, le saumon et le maquereau, doit donc être privilégié.

Les scientifiques de la Friedrich Schiller University Jena (Allemagne) travaillent sur les mécanismes moléculaires et les bienfaits des acides gras oméga-3, sur la pression artérielle. Sur la souris, les scientifiques ont découvert que l'administration de DHA se traduit par un élargissement des vaisseaux sanguins et donc une baisse de la pression artérielle. En revanche la sorte de DHA souvent présente dans les suppléments alimentaires contenant des oméga-3,

Le

C hiffre du jour

4 000

Il y a 4 000 ans nos ancêtres avaient les artères bouchées
L'athérosclérose, responsable de l'infarctus ou de l'attaque cérébrale, est-elle une pathologie du monde moderne avec ses corollaires, la sédentarité, l'obésité, le tabac, le diabète, la malbouffe? Une équipe internationale de chercheurs a examiné au scanner les artères de 137 momies, dont 76 égyptiennes, 51 du Pérou, dix du sud-ouest des États-Unis et des îles aléoutiennes en Alaska, couvrant ensemble 40 siècles. Les résultats, publiés ce dimanche dans la revue The Lancet, permettent d'affirmer que l'athérosclérose affecte l'humanité depuis au moins 4 000 ans. Les maladies cardio-vasculaires ne seraient donc pas inhérentes seulement au mode de vie occipar des dépôts de graisse et leur durcissement - chez un tiers de ces momies. Les plus âgées étaient aussi celles qui étaient les plus atteintes par cette pathologie. «Le premier facteur de risque d'athérosclérose est l'âge, confirme le professeur Daniel Thomas (hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris). Mais ce n'est pas le seul. L'étude Interheart menée dans 52 pays a révélé que, chez 90 % des personnes ayant souffert d'un infarctus, des facteurs de risque étaient retrouvés, tabac, sédentarité, hypertension, diabète, hypercholestérolémie.»

dental. Ces chercheurs ont en effet découvert des signes «certains ou probables» d'athérosclérose - l'obstruction des artères coronaires

16:25 Questions pour un champion 17:00 360°-GEO 18:00 TV5MONDE, le journal 18:25 Le journal de l'économie 18:30 L'invité 18:40 Tout sur moi 19:05 Epicerie fine 19:30 Tout le monde veut prendre sa place 20:30 Journal (France 2) 21:00 Les rescapés 21:45 Les rescapés 22:30 TV5MONDE, le journal 22:40 2' pour la Syrie 22:45 Journal (RTS) 23:15 Le journal de l'économie 23:20 Questions à la une 00:15 Le dessous des cartes 00:30 TV5MONDE, le journal Afrique 00:45 Souvenirs d'un vieil enfant 01:30 Chez Maupassant 02:35 Cent regards sur le monde

12:50 L'affiche du jour 13:00 Journal 13:40 Petits plats en équilibre 13:55 Les feux de l'amour 14:55 Un bébé devant ma porte 16:35 Quatre mariages pour une lune de miel 17:25 Bienvenue chez nous 18:20 Une famille en or 19:05 Le juste prix 19:45 Nos chers voisins 20:00 Journal 20:40 Météo des neiges 20:45 Après le 20h, c'est Canteloup 20:50 Section de recherches 21:45 Section de recherches 22:40 Section de recherches 23:30 Les experts : Miami 00:20 Les experts : Miami 01:05 The Whole Truth

13:00 Journal 13:52 Consomag 14:00 Toute une histoire 15:15 Comment ça va bien ! 16:15 Le jour où tout a basculé 16:40 Le jour où tout a basculé 17:09 Côté Match 17:10 Seriez-vous un bon expert ? 17:54 CD'aujourd'hui 17:55 On n'demande qu'à en rire 18:55 Mot de passe 19:25 Météo des neiges 19:30 N'oubliez pas les paroles 20:00 Journal 20:40 Image du jour 20:45 Envoyé spécial 22:15 Complément d'enquête 23:15 Grand public 00:45 Dans quelle éta-gère 00:50 Journal de la nuit 01:00 Météo outremer

12:40 Météo 12:45 Le 12.45 13:05 Scènes de ménages 13:40 Météo 13:42 Astuces de chef 13:45 La fugitive 15:40 Terres de glace, coeur de feu 17:35 Un dîner presque parfait 18:45 100 % mag 19:40 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 Scènes de ménages 20:50 Body of Proof 21:40 Body of Proof 22:30 Body of Proof 23:15 Body of Proof 00:05 Body of Proof 01:00 66 minutes 02:15 Météo 02:20 M6 Music

N° 2223 JEUDI 14 MARS 2013

o C ilmme lui a dit

«Belakhdar doit améliorer son physique pour nous rejoindre sur le terrain»
Nasser Sandjak, entraîneur de la JSK

Pour un duel ?
Ce n’est pas de la langue de bois

Guedioura parrain
de l’association algérienne
Pilier de la sélection d’Algérie, Adlène Guedioura s’adonne à d’autres loisirs quand il est loin des prés. Comme défiler pour une célèbre marque de prêt-àporter ou encore surfer sur les vagues. Mais le colosse de Nottingham Forest s’est trouvé depuis peu une autre passion : Le hockey sur glace ! C’est vrai qu’avec sa dégaine, le milieu de terrain paraît prompt à taper dans le palet, mais Adlène Guedioura laisse ça pour plus tard, peut-être. En attendant, il s’est contenté de financer la sélection d’Algérie de hockey sur glace - Si ! Si ! Elle existe - fondé à Londres par Karim Karbouche, l’un des tout premiers joueurs professionnels algériens de ce sport plutôt populaire au Canada. Adlène Guedioura, très solidaire avec tout ce qui est DZ, n’a pas manqué de donner de soi pour l’association des joueurs algériens de hockey sur glace. Louable initiative.

Courbis et Al Minyawi

de hockey sur glace ! conférence de presse
L’USMA et Al Ismaïly se sont neutralisés, mardi, en demi-finale aller de la Coupe arabe (0-0). Un match au cours duquel il s’était passé des choses plus intéressantes en conférence de presse. Dans un match dans le match, les deux entraîneurs se sont adonnés à quelques piques qui ont fait monter la tension en prévision du match retour. Sabri Al Minyawi était le premier à avoir ouvert les hostilités en déclarant qu’il a été «déçu par le rendement de l’USMA. Avec les moyens dignes du PSG, je m’attendais franchement à plus d’opposition». Courbis qui écoutait la traduction, répondra du tac au tac : «Si j’avais les moyens du PSG, je t’aurais battu le doigt dans le nez», a sèchement répondu l’entraîneur français qui a expliqué que l’USMA a dominé son sujet, arguant «le nombre incalculable de corners qu’on s’était créé», a-t-il expliqué. Ce à quoi son homologue d’Al Ismaïly répondra : «Si la qualification se jouait au nombre de corners, je t’accorderais volontiers une bonne douzaine au match retour.» Le ton est donné !

font match nul en

«Hannachi m’a menti en déclarant que mon argent était chez mon manager»
Cheikh Omar Dabo, ex-attaquant de la JSK

Coupe arabe

Al-Arabi et le RAJA se neutralisent
L’autre demi-finale de la Coupe arabe ayant opposé AlArabi (Kuwait) et le RAJA Casablanca (Maroc), s’est soldée par le score d’un but partout. Tout comme Al Ismaïly qui repart d’Alger avec un nul prometteur (0-0), les Rajaouis semblent avoir pris une option sur la qualification. Quoique techniquement, tout reste jouable.

Que faisait
Serrar à Batna ?
Finalement, le congé sabbatique d’Abdelhakim Serrar a été de courte de durée. L’ex-président de l’ESS est vite revenu sur le devant de la scène après avoir laissé entendre qu’il aspirait à une vie de simple anonyme. Ayant déjà alimenté la polémique à Sétif en fin de semaine dernière par son «escapade» à Aïn M’lila avec Hassan Hammar – un duo qui a donné quelques suspicions à Arab Hakoum a été aperçu à plusieurs reprises à Batna au cours de la semaine passée. De quoi faire monter le doute chez d’aucuns au MSPB, à la veille du match face au MOC (défaite 1-2). D’ailleurs, un dirigeant mouloudéen n’a pas résisté à la tentation de demander à Serrar ce qu’il «foutait» à Batna. Celui-ci l’a laissé sur sa faim !

Mondial 2014

La Tanzanie
risque l’exclusion des éliminatoires
La Tanzanie a reçu un avertissement de la part de la Fédération internationale (FIFA), pour interférence présumée entre son gouvernement et sa fédération (FAT), a indiqué hier l’instance dirigeante. «Nous pouvons confirmer que le secrétaire général de la FIFA, Jérôme Valcke, a envoyé une lettre au président de la Fédération tanzanienne, Leodegar Tenga, concernant une prétendue ingérence gouvernementale dans les affaires internes de la FAT», a expliqué la FIFA dans un communiqué. Celle-ci s’est dite, toutefois «optimiste» quant à la résolution du problème par les autorités concernées. Néanmoins, si tel n’est pas le cas rapidement, la Tanzanie pourrait se voir infliger une suspension, voire une exclusion pure et simple des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Actuels deuxièmes du groupe C derrière la Côte d’Ivoire, les Taifas Stars peuvent toujours rêver de participer au Mondial brésilien.

Sayoud
fait son baptême du feu en Bulgarie
Disparu des radars depuis son départ du MCA cet été, Amir Sayoud est réapparu sur les écrans en ce milieu de semaine. L’ex-meneur de jeu de l’EN Espoirs a fait ses grands débuts avec son nouveau club, le Stara Zagora (D1, Bulgarie) qu’il a rejoint cet hiver. Le gaucher, passé en outre par Al Ahly du Caire et le Zamalek (Egypte), a joué ses trente premières minutes face au leader du championnat de Bulgarie (score final 0-0). Lors du match précédent, l’enfant de Guelma s’était contenté de chauffer le banc.

Gascoigne figure d’une téléréalité

twe Le

te revenu ur Gazza. Tout jus Sale période po ication aux cure de désintox ne a pas fini de l’enfer et d’u Gascoigne n’en player de Etats-Unis, Paul s. Ruiné, l’ancien avec les problème amou de la Lazio doit nh Newcastle, Totte et balance donc son hisnt trouver de l’arge t. Après avoir raconté ses ran toire au plus off les colonnes jeu de mot) dans déboires (sans is souhaitey du foot angla bo du Sun , le bad chaine édirticiper à la pro pa z-moi de rait, désormais, e célébrité, sorte un s célébrition de «Je suis dans laquelle de ion là !». Une émiss … en pleine s à elles-mêmes sting de tés sont livrée à figurer au ca ité jungle. Déjà inv tant refusé igne avait pour l’émission, Gasco le passé. «Ils m’ont der d’y participer pa is j’avais dit ulais le faire ma de l’alcool. mandé si je vo pas bien à cause s is sobre, je non car je n’étai ent. Quand je su fér des inMais là, c’est dif Même à manger t. suis prêt à tou e-tsectes !», expliqu il tristement au Sun.

ate de M

a t ch e

m

zzi ra

u bre

r

Marco Materazzi s’est plutôt réjoui de la victoire du Barça hier soir (4-0). Enfin, surtout de la défaite de son ancien rival, le Milan AC. L’ancien défenseur de l’Inter a ainsi envoyé une petite pique aux Rossoneri, avec un tweet évocateur à la fin de la rencontre. Profitant de l’ouverture du conclave hier, il a joué sur l’actu avec un « Habemus Messi !». Diablement efficace.

Schumacher dans
le vestiaire du Barça

Les légendes du Real et de Man U se rencontrent pour un match gala

Un ex-coéquipier de Kadir

bloqué par la neige

o ’inf L

L’an passé, d’anciens joueurs de Manchester UniL’ambiance devait être folle dans les vestiaires catalans, ted et du Real Madrid s’étaient affrontés au Sanmardi, après la victoire face au Milan AC (4-0). L’occasion rêvée tiago Bernabéu pour la bonne cause. Un véritable pour Michael Schumacher de rendre une petite visite aux succès qui a poussé les deux géants du foot eurojoueurs du Barça. Présent au Camp Nou hier soir, le septuple péen à renouveler l’expérience cette saison. Un champion du monde de F1 est venu féliciter les Blaugrana en match sobrement intitulé «Le retour des lépersonne. Pinto, toujours partant pour faire la fête, n’a pas pu gendes». L’événement, qui aura lieu le 2 juin s’empêcher de prendre une photo avec l’Allemand. Et en bon Twitprochain à Old Trafford, a été présenté par tos qu’il est, il a immédiatement posté la photo sur son compte Twitquelques anciennes gloires des deux ter. Logique. clubs. Parmi elles, Emilio Butragueño, Ivan Helguera, Dwight Yorke et Une sacrée galère. Voilà dans quoi Andy Cole. Et comme arbis’est embarqué Matthieu Dossevi en début tre, on met qui ? de semaine. En compagnie de son frère, l’excoéquipier de Foued Kadir à Valenciennes rentrait direction à Valenciennes, lundi soir, après une journée shopping. Mais, confrontés aux conditions climatiques, les deux hommes se sont retrouvés bloqués comme beaucoup d’automobilistes sur l’autoroute A1, à 70 km s L’USMH repris de sa destination. «On s’est fait surprendre par un groupe par la neige vers 1h du matin. Entre la musique et les conversations, on s’est occupé. Et qatari. Ça gaze ! puis, on a essayé de dormir un peu», a raconté le joueur à 20minutes. Un s Blaise Mbele calvaire qui a duré 27 heures. prendra part à la Assez de temps pour faire les cons marche des sur Twitter et lancer des appels chômeurs du Sud ! pour obtenir de la nourriture. En vain. Le premier village était situé s L’USMA a battu à 7 km et la station-service la plus proche à plus de 15 km. Le genre Al Ismaïly 20 d’escapades à rendre maso ce bon corners à 0 ! vieux Guy Roux.

Footaises

s s s

p eo ple

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful