You are on page 1of 5

1.

Description d’un moteur thermique
Le moteur est d’abord alternatif à combustion interne, c'est-à-dire que le travail est produit par la combustion du mélange, à l’intérieur d’un cylindre dans lequel se déplace un piston en mouvement alternatif. Les deux limites extrêmes du mouvement sont appelées respectivement point mort haut ou extérieur (PMH ou PME) et point mort bas ou inferieur (PMB ou PMI). Le volume balayé entre ces deux points constitue la cylindrée unitaire, et si d est le diamètre du cylindre (ou alésage) et C l course du piston, la cylindrée V s’écrit : V = Cπ d 2 4 . Le rapport volumique de compression est la rapport entre les volume PMB et PMH : ρ = VPMB VPMH . Sa valeur est déterminante pour les performances du moteur, les valeurs les plus usuelles sont proches de 10 pour un moteur essence et de 18 à 20 pour un moteur Diésel. Au point mort haut le volume résiduel est appelé volume mort ; il détermine ce que l’on appelle la chambre de combustion, qui est donc la portion de volume limité par la culasse, le haut de chemise et la partie supérieur du piston. Le mouvement alternatif du piston est transmis sous forme de rotation à l’arbre moteur, ou encore vilebrequin, par l’intermédiaire du système bielle-manivelle. Les soupapes permettent d’introduire et d’évacuer les gaz du cylindre. La culasse obture le cylindre et constitue la chambre de combustion. Elle reçoit le dispositif d’allumage des moteurs AC, porte les sièges des soupapes ainsi que les organes de distribution. La charge du moteur est le rapport du travail fourni par le moteur ç un certain régime sur le travail maximal possible à ce régime. OPERATIONS Préparation du mélange air-essence transformation en mélange gazeux Admission dans le cylindre Compression du gaz Injection de gasoil sous pression Inflammation, allumage Transformation du mouvement rectiligne alternatif du piston en mouvement circulaire Uniformisation du mouvement de l’arbre moteur Evacuation des gaz brulés Ouvertures et fermetures périodiques des soupapes Graissage et refroidissement ROLE ASSURE PAR Le carburateur Soupape d’admission Le piston Pompe à injection Etincelle électrique L’ensemble piston-bielle-arbre moteur Le volant calé sur l’arbre moteur La soupape d’échappement Les organes de distribution Circuit de circulation d’huile, d’eau ou air

Allure du cycle dans le diagramme (P. Le cycle rejette des gaz encore valorisable par une détente. . est supérieure à la pression atmosphérique. Hypothèses de fonctionnement pour les cycles théoriques • Inertie des gaz supposée nulle. la pression d’échappement. c'est-à-dire échange de chaleur entre les gaz et les parois. Cycles théoriques étudiés Beau de Rochas pour les moteurs AC Diésel pour les moteurs à allumage par compression Cycle mixte de Sabathé pour les moteurs AC et Diésel Cycle de Stirling Cycle théorique du moteur essence de Beau de Rochas ou Otto (1862).2. • Combustion instantanée du mélange gazeux. • Levée instantanée des soupapes d’où équilibre de pression instantanée entre l’atmosphère et l’intérieur du cylindre.V) : Remarque : la pression au point 4. • Compression et detente adiabatique. 3. La combustion s’effectue à volume constant.

Le rapport des pressions dans la combustion : λ = P3 P2 = T3 T2 4. Bilan énergétique 0-1 1-2 Admission : aspiration d’air+essence à Patm Compression adiabatique réversible W C = ∆u12 = C v (T2 − T1 ) T2 = ρ γ −1T1 et P2 = ρ γ P 1 2-3 Combustion à volume constant qcomb = ∆u23 = Cv (T3 − T2 ) T3 = ρ γ −1λT1 et P3 = ρ γ λ P1 3-4 Détente adiabatique réversible W D = ∆u 34 = C v (T4 − T3 ) T4 = λT1 et P4 = λ P 1 4–5 Mise à l’atmosphère Détente à l’ouverture de la soupape d’échappement Echappement : évacuation des gaz 5-6 .Données : le rapport volumétrique de compression : Données : le rapport volumique de compression ρ = V1 V2 = VPMB VPMH .

Schéma de principe .Seule la partie 1-2-3-4 est en vas clos (masse d’air constante) Travail utile Wutile = Wcycle = W D + W C = Cv T 1)( ργ −1 − 1) 1 (λ − Chaleur de combustion qcomb = CvT1 ρ γ −1 (λ − 1) Rendement thermique ηth = Wutile 1 = 1− γ −1 qcomb ρ 5.