LANGAGE I.

INTRODUCTION

1

SOMMAIRE………………………………………………………………………………………….1
I. INTRODUCTION AU LANGAGE……….…………………………………….…………………...2

Simona Nicolae

Nous sommes modelés par le langage et nous le modelons nous-mêmes en permanence. La complexité des actes des hommes nécessite un langage complexe. Simona Nicolae . Il ne s'agit pas d'orthographe et de grammaire. Une autre fonction du langage serait de parler pour occuper l'espace social. ce qui. étant la langue parlée et écrite. Lorsque l'enfant n'est pas encouragé à s'exprimer il n'utilisera pas le langage. il suffit de suivre les périodes sensibles. L'évolution du langage n'est jamais terminée.INTRODUCTION 2 INTRODUCTION AU LANGAGE Le langage est un système de symboles à un accord sur le sens qui est utilisé par un groupe de personnes. chaque temps s'enracinant dans le précédent. Cela mobilise plusieurs disciplines. Maria Montessori voit le langage articulé comme une caractéristique de l'homme. Pour Maria Montessori. où on lui parle et où on lui pose des questions. L'acquisition du langage parlé est insaisissable. l'enfant existe déjà dans le langage de ses parents. Dans le livre « Created development of the child ». Il faut permettre à l'enfant dans un premier temps de développer son langage oral. Maria Montessori nous invite à penser le langage dans ces deux aspects: langage et langue. Le langage permet d'établir un réseau social. La conquête du langage par l'enfant l'inscrit dans une longue lignée d'hommes qui ont structuré le langage tel qu'il est aujourd'hui. puis le temps de la lecture. L'enfant doit être dans un environnement dans lequel on parle de lui. Le langage est un moyen de communication des idées ou des sentiments par l'utilisation des sons et des signes stylisés. Il faut la possibilité de créer du symbolique. Cela découlera de l'acquisition du langage en tant que caractéristique humaine. Le langage permet à l'homme de partager des connaissances mais il faut savoir introduire du silence dans son discours. Il est difficile d'imaginer un moment sans le langage. 35000 avant JC: apparition des images et du langage chez l'homo sapiens. Même avant de naître. La soif du petit enfant de 2 ans pour le langage montre que quelque chose de l'essence de l'être se passe.LANGAGE I. On trouve en chacun quelque chose de l'universalité du langage quelle que soit la langue. puis vient le temps la préparation à l'écriture.

L'enfant sollicite l'adulte pour qu'il nomme encore et encore. Vers 1 an: ce sont les premiers mots intentionnels Entre 1 et 2 ans: développement de l'expression orale Vers 2 ans: explosion du langage. attention réciproque des interlocuteurs. L'enfant traverse une longue période de maturation interne pendant laquelle il absorbe rythmés. Le langage a une aire entière qui lui est consacrée. Naissance: la voix de sa mère lui permet de s’orienter. La Maison des Enfants est sensée offrir des motifs d'activité adaptés aux périodes sensibles. Cela est l'annonce du langage. Cela crée une représentation cohérente du monde pour l'enfant. 800 avant JC: alphabet moderne en Grèce . Tout se joue dans un jeu de regard entre l'enfant et l'adulte.INTRODUCTION 15000 avant JC: grottes de Lascaux 3300 avant JC: écriture pictographique en Mésopotamie 3100 avant JC: hiéroglyphes 1500 avant JC: écriture chinoise idéographique 1100 avant JC: alphabet phénicien (linéaire) qui se déploie dans toute la méditerranée. Chez certains enfants les étapes sont beaucoup plus longues et on les distingue plus nettement.LANGAGE I. Maria Montessori parle de sa surprise à San Lorenzo de l'intérêt des enfants pour le tracé de l'écriture. pour le signe écrit. Simona Nicolae 3 . In utero: l'enfant absorbe la voix de sa mère. Vers 2 mois: myélinisation et larynx Vers 9 mois: l'enfant commence à pointer et l'adulte nomme ce que l'enfant pointe. Il ne donne pas forcément de signes de l'énorme travail qu'il est en train d'accomplir mais un beau jour vient l'explosion du langage parlé. Dans Pédagogie scientifique T 1 elle constate que " la lecture et l'écriture constituent à l'école le premier tourment de l'homme contraint de soumettre sa nature aux nécessités de la civilisation". L'esprit absorbant pousse l'enfant à faire sien tout langage présent dans son environnement.papyrus et écriture manuscrite 105 après JC: écriture sur le papier en Chine VI eme siècle: invention de l'imprimerie en Chine XV eme siècle: invention de la typographie par Gutenberg Le développement du langage est aussi une question de temps à l'échelle de l'individu.il est fasciné par la personne qui lui parle si le visage de celle-ci est suffisamment proche premiers babillages qui vont tout de suite être décodés par son entourage qui essaie d'y mettre du sens. structures.

Pour Maria Montessori le risque est un décalage dramatique dû au nonrespect de la période sensible du langage: 2 ans 1/2: Explosion de langage parlé 4 ans 1/2: Explosion de l'écriture et de la lecture 6-7 ans: Explosion de la grammaire L'enjeu est de se soumettre à la culture. même avec toutes les machines" écrit Maria Montessori. musique. Il ne le pourrait pas s'il ne pouvait se faire comprendre. l'erreur du système éducatif est de voir l'enjeu de la lecture et de l'écriture comme quelque chose d'extérieur au développement de l'enfant. Le langage de l'adulte doit 4 Simona Nicolae . dit la sagesse populaire. Le matériel de langage en Maison des enfants s'appuie toujours dans un premier temps sur des choses que l'enfant connait. Période sensible de l'ordre: Lorsque l'enfant commence à nommer ses sensations. Sans langage.LANGAGE I.INTRODUCTION Il y a alors une inquiétude chez l'enfant et chez les parents. Pour Maria Montessori. Le langage est indissociable de la nature sociable de l'être humain. On nomme de façon précise ce qui se trouve dans l'environnement. Pour Maria Montessori c'est intimement lié au développement de l'homme. L'éducation accompagne l'enfant sur le chemin du symbolique. etc. A 6 ans. Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement. On ne peut se limiter à l'ici et maintenant. La lecture et l'écriture ne sont pas un but en soi mais sont nécessaires à la transmission de la culture. L'homme est dans un perpétuel besoin d'adaptation. il met le monde en ordre et il intériorise cet ordre. Il s'agit cependant d'une clé immense donnant un pouvoir sur le monde. nomenclature scientifique. La maison des enfants permet d'acquérir différents langages et moyens d'expression: mathématiques. L'acceptation de cette convention dit notre acceptation du groupe. qui peut être non acceptation d'un autre. L'enfant va développer son langage oral et s'approprier la lecture et l'écriture. "Pour pouvoir travailler l'homme doit collaborer. Le langage relie et sépare à la fois. aucun travail ne pourrait se faire. Le langage serait donc de nature spirituelle. ainsi que chez les enseignants. Il y a un lien entre mouvement et psychisme qui se nourrissent l'un l'autre. l'enfant a déjà une grande connaissance du langage parlé et écrit et il peut mettre ses connaissances au service de ce que Maria Montessori appelle l'éducation cosmique.

l'enfant peut classer les objets non plus seulement selon leur nature mais selon leurs qualités. Le matériel lui-même sera précis et classé. lettres ce qui est une préparation plus mentale. Il va comprendre que lire c'est le mouvement inverse (2). Le matériel de langage est un étayage puissant pour que l'enfant développe sa propre activité productrice. les alphabets mobiles. C'est en lisant que l'enfant va se fortifier en tant que lecteur. Il va peu à peu prendre conscience que les mots qu'il connait peuvent être décomposés en sons et lettres .LANGAGE I. Le matériel développe l'activité autonome. On aura plus tard l'opportunité de le laisser se corriger quand la lecture sera bien établie. on lui montre un monde ordonné. lorsque la lecture est établie. Il faut recevoir cette explosion avec joie et en aucun cas se préoccuper d'orthographe. Il y a aussi le développement du libre choix et l'attention la plus sincère possible qu'on lui porte au travers de l'aide utile. juste. Il faut d'abord avoir quelque chose à exprimer.introduction à la grammaire (3). A. Ce qui importe est l'aspect spirituel de l'explosion de l'écriture. Une grande partie de la préparation à l'écriture et à la lecture réside dans la préparation indirecte. les formes à dessin et les ardoises. Puis. il va découvrir que ces mots peuvent être classés selon leur nature dans la phrase . Avec cette expérience il va découvrir la lecture. Il ne faut pas tuer la joie de l'écriture. Avec le matériel sensoriel et les leçons de langage. L'enfant doit se sentir légitime dans sa prise de parole orale qui deviendra écrite. Le mélange des âges du groupe permet à chacun de trouver sa place et d'avoir des échanges très riches. Pour que l'enfant s'ordonne.c'est une démarche sensorielle (1). Il est important de fonder le fait qu'il exprime ce qu'il a à dire. il a tout ce qu'il faut pour pouvoir lire. Préparation indirecte à l'écriture: Il y a peu de choses qui préparent directement à l'écriture: les lettres rugueuses. Préparation spirituelle: elle s'articule beaucoup autour de la confiance en soi et de l'estime de soi. précis. Il faut aussi laisser la place au silence qui 5 Simona Nicolae . Puis il faut savoir que des mots peuvent être sépares en sons. Vient ensuite une préparation plus physique avec la coordination œil-main. Il aura tout le temps de corriger la forme. A partir de là. C'est une préparation spirituelle.INTRODUCTION être correct. puis savoir que l'on peut l'exprimer en l'écrivant.

L'enfant va se baser sur cette expérience gratifiante pour entrer dans la lecture. Pour raffiner le mouvement de la main. Il vit une expérience plutôt gratifiante de l'écriture. Le matériel va permettre à l'enfant d'estimer sa réussite ou son erreur. Préparation mentale: elle se cristallise autour du jeu d'analyse des sons où l'enfant joue avec les mots.5 ans. A la Maison des enfants. sinon le risque est que l'intérêt de l'enfant s'étiole. Il s'agit d'abord pour l'enfant de raffiner son écoute au travers des activités sonores qui vont mener à la leçon de silence.3 ans 1/2: c'est l'âge auquel on fait les leçons de lettres rugueuses facilement. La préparation indirecte sera ensuite renforcée par un raffinement indirect. L'enfant engage son mouvement.LANGAGE I. Maria Montessori préconise une sorte de voie indirecte au travers des formes à dessin (plutôt que faire des lignes de lettres). préparation au sens de la lecture et de l'écriture (laver la table. qu'il peut exprimer ce qu'il a dans la tête. T 1. crée quelque chose et exprime sa pensée que ce soit avec l'alphabet mobile ou avec un stylo. 6 Simona Nicolae . on aborde l'écriture avant la lecture. Donc. Préparation physique: c'est la préparation indirecte du geste de l'écriture . brosser un tapis). Il faut que l'enfant ait déjà une certaine confiance en soi. L'enfant va vivre pleinement la découverte qu'il peut écrire. Tout se joue autour de 4 ans 1/2 . L'écriture et la lecture se suivent. 1. Maria Montessori insiste sur le raffinement du mouvement au travers des activités pour que l'écriture puisse apparaître comme un geste spontané. Ces exercices permettent une progression indéfinie. c'est à dire dans la pensée d'un autre. Le point clé de l'écriture est 3 ans .INTRODUCTION laisse du temps pour transformer ce que l'enfant a intégré. On laisse à l'écriture toute sa dimension de transmission de pensée sans l'encombrer du travail de la main pour que l'enfant conserve son enthousiasme à s'exprimer. "Les enfants se perfectionnent dans l'écriture sans écrire" Pédagogie Scientifique. Le secret est le raffinement du mouvement pour que l'enfant soit apte à écrire le jour où il tiendra un crayon. l'écriture précède la lecture. A.préparation de la pince par la tenue. vers la fin du premier trimestre et le début du deuxième.

En langage. il faut se retenir d'enseigner. percevoir des différences de styles. développer un goût pour la langue. l'activité inconsciente. Le résultat est l'homme" Maria Montessori . l'enfant peut tout lire et construire une conscience de cela. Pour Maria Montessori ce n'est qu'une étape vers la lecture totale.L'esprit absorbant page 96. L'enfant aura ensuite la possibilité d'explorer seul.LANGAGE I. puis la conscience. L'enfant construit tout à condition de trouver dans son environnement ce qui lui permet de tout construire. A partir du moment où il sait lire.INTRODUCTION La lecture totale: Lire est un acte complexe et on considère en général que l'enfant sait lire lorsqu'il sait déchiffrer et mettre du sens. L'adulte a pour rôle de donner des clés afin que l'enfant puisse construire tout. Il s'agit d'un processus pour savoir lire et interpréter ce que le texte exprime. 7 Simona Nicolae . développer un goût pour un certain style de lecture. Beaucoup de choses nous échappent car elles appartiennent à l'enfant. Conclusion: "Nous devons retenir la double voie qui a été suivie. puis dans le subconscient ce qu'elle peut offrir. Il s'agit de ne pas réduire la lecture et l'écriture à une simple question d'apprentissage.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful