You are on page 1of 24

Cours L1 2011-2012

Systèmes d'informations historique et mutations
Christophe Turbout SAIC-CERTIC Université de Caen Basse-Normandie

Systèmes d'informations : Historique et mutations - Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN

1/24

Cours L1 2011-2012

PLAN
Système d’information : Définition et historique Interopérabilité entre systèmes : les Web Services Gestion d'historique et montée en charge : la virtualisation Le cloud computing Conclusion

Systèmes d'informations : Historique et mutations - Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN

2/24

Actuellement : Fusion effective de la téléphonie et du réseau. Arrivée de XML => Mutation du SI … Informatisation des canaux de communication. Virtualisation et Cloud Computing Systèmes d'informations : Historique et mutations .Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 3/24 . etc. des échanges entre des partenaires. Fax.) Arrivée d’Internet … Introduction de nouveaux canaux de communication.Le Système d’Information Cours L1 2011-2012 SI : Composé du système d’informatique et des canaux de communication (Téléphone.

We b Srv. Appli Bas e Client Lourd Client Léger 2-Tiers Années 90 Client Leger 3 / 4 -Tiers B2C Années 2000 Années 80 Client Léger N-Tiers B2C B2B Années 2005 4/24 Systèmes d'informations : Historique et mutations . We b Srv.Cours L1 2011-2012 Évolution des Systèmes d’Informations Interface Web Interface Inter/Intra-net Inter/Intra-net Interface Web Inte rface We b Inte rface We b Serveur Web: Metier Présentation Métier Accès aux Bases Présentation Serveur Web Inter/Intra-net Systèmes Existants Application Métier Persistance Serveur d'Appli Base Base Base Srv. Appli Base Srv.Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN .

Par ex. Par ex.Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 5/24 .: Minitel / Internet Évolutions de la structure de la société (rachats. fusions.: centralisation / décentralisation Évolutions des offres commerciales. etc. Évolutions des processus métiers Objectifs d’un architecte de Système d’Information : Continuer à faire vivre et à faire évoluer le SI Utiliser l’existant si possible Systèmes d'informations : Historique et mutations .) Évolutions de la politique informatique.Cours L1 2011-2012 Caractéristiques d’un SI moderne « Un SI est une machine à faire tourner des processus métier » Automatisation de processus / services « atomiques » Suivi coordonné des demandes et des résultats Un SI reflète la vie et l’activité de l’organisation qu’il gère Évolutions des technologies.

Cours L1 2011-2012 PLAN Système d’information : Définition et historique Interopérabilité entre systèmes : les Web Services Historique et Montée en charge : la virtualisation Le cloud computing Conclusion Systèmes d'informations : Historique et mutations .Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 6/24 .

Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 7/24 . We b Srv. Appli XML Bas e Client Léger N-Tiers B2C B2B Systèmes d'informations : Historique et mutations . We b Srv. etc.XML et Web Services dans un SI moderne Inte rface We b Inte rface We b Cours L1 2011-2012 XML Inter/Intra-net Systèmes Existants Pour la création dynamique de site Internet • Transformation de XML grâce à XSLT Pour la structuration d’information • Base de données XML : eXist. Pour l’échange d’information entre systèmes XML Srv. Appli Base Srv.

Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 8/24 . Nécessite un outil pour vérifier la syntaxe : le « parser » Implique une vérification à deux niveaux : XML « conforme ». document respectant un balisage souhaité. Comporte un ensemble de règles définissant ces langages. XML « valide ».Cours L1 2011-2012 XML : Définition Permet la description de langages de balisage. document respectant la normalisation XML. Relax NG). Stockage des règles selon un formalisme SGML (DTD) ou selon un formalisme XML (XML Schema. Systèmes d'informations : Historique et mutations .

</paragraphe> </message> </messages> Systèmes d'informations : Historique et mutations .Cours L1 2011-2012 Exemples <?XML version=“1.liuppa. </paragraphe> </message> </messages> <?XML version=“1.0” encoding=”UTF-8” standalone=”no”?> <!DOCTYPE messages SYSTEM “messages.w3.Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 9/24 .fr/” xmlns:xsi="http://www. tout le monde !</exclamation> <paragraphe>Ceci est un exemple de document XML avec des caractères Accentués et du texte <emphase>important</emphase>.org/2001/XMLSchema-instance" xsi:schemaLocation="http://inforsid2004.fr/cours/ schema. tout le monde !</exclamtion> <paragraphe>Ceci est un exemple de document XML avec des caractères accentués.messages.xsd"> <message id=”1”> <exclamation>Bonjour.0” encoding=”UTF-8” standalone=”no”?> <messages xmlns=”http://www.dtd”> <messages> <message id=”1”> <exclamation>Bonjour.

Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 10/24 .Cours L1 2011-2012 Définition des « Web Services » « Logiciels adressables via des URL et qui réalise des opérations ». Systèmes d'informations : Historique et mutations . Formatage des requêtes et réponses en XML. Utiles pour exposer des services d’une manière unifiée et indépendante des logiciels employés. Réutilisation des technologies existantes pour la partie métier. Utilisation des protocoles standards de l’Internet. Accessible via une interface XML. Enregistrement et « découverte » en utilisant un protocole standard (lui-même sous forme de service web).

B). construction requête XML. envoi (A.Cours L1 2011-2012 Exemple de « Web Service » 1 A Serveur Services Web 2 XML sur HTTP B Spécifique Client Métier Client : Pliage des paramètres.Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 11/24 . pliage réponse Client : Réception trame XML. interrogation métier. envoi sur HTTP (1) Serveur : Dépliage des données. utilisation (2)  Protocole XML utilisé : SOAP ( Simple Object Access Protocol ) Systèmes d'informations : Historique et mutations . dépliage.

Exemple de « Web Service » Dynamique 1 Cours L1 2011-2012 Client 2 3 Serveur Services Web A B Spécifique Métier 4 XML sur HTTP  Client : Que sais-tu faire? Demande de l’interface en XML  Serveur : Renvoie l’interface en XML  Client : Construction du proxy et interrogation du service  Protocole XML utilisé : WSDL (Web Service Definition Language ) Systèmes d'informations : Historique et mutations .Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 12/24 .

Exemple de « Web Service » Dynamique avec découverte 2 3 Repository UDDI 1 4 Cours L1 2011-2012 Client 5 Serveur Services Web A Métier B  Serveur : enregistre l’interface du service sur l’annuaire UDDI  Client : interroge l’annuaire UDDI pour obtenir un service « qui lui convient »  Annuaire : renvoie l’interface en WSDL (où sa localisation)  Client : interroge le serveur de service Systèmes d'informations : Historique et mutations . Discovery. and Integrat .Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 13/24  Protocole XML utilisé : UDDI (Universal Descriprion.

Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN .Cours L1 2011-2012 Les technologies « Web Services » SOAP Transport SOAP Partie publique Implémentation avec des composants Conteneur / Serveur WS Classe / Classes Langage: C. J ava. Python. C+ + . Python..NET OMG Corba SUN J 2EE 14/24 Systèmes d'informations : Historique et mutations . . J ava. Web Service Description (WSDL) RMI IIOP Corba Services Serveur d'applications MTS Composants distribués (DCOM) Langage OO: C+ + .. MSQM.. Web Service Annuaire (UDDI) Web Service Orchestration BPML DCOM. C# Serveur d'applications Corba Composants distribués Corba Langage: C.. Perl Serveur / Conteneur EJ B Enterprise J ava Bean Langage OO: J ava MicroSoft . J ava. . C+ + .

Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 15/24 .Cours L1 2011-2012 PLAN Système d’information : Définition et historique Interopérabilité entre systèmes : les Web Services Historique et Montée en charge : la virtualisation Le cloud computing Conclusion Systèmes d'informations : Historique et mutations .

Virtualisation : Définition Cours L1 2011-2012 La virtualisation consiste à faire fonctionner des systèmes d'exploitation différents sur une même machine physique La virtualisation crée une couche d'abstraction pour masquer le matériel La virtualisation permet d'isoler les différents systèmes d'exploitations Systèmes d'informations : Historique et mutations .Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 16/24 .

Migration d'architecture matérielle Optimisation des ressources d'une machine physique et mutualisant des services logiciels Augmentation des ressources selon les besoins de la machine virtuelle Utilisation optimum d'un parc de machines physiques Systèmes d'informations : Historique et mutations .Virtualisation : Intérêts Cours L1 2011-2012 Installation et tests faciles. utilisation de versions possibles sur la même machine physique Déplacement d'une machine virtuelle vers une autre machine physique Sauvegarde.Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 17/24 .

Cours L1 2011-2012 Virtualisation : Émulateurs Fonctionnent pour Mac. workstation) Parallels Desktop Microsoft Virtual (PC.Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 18/24 . Linux. Windows au minimum 15% de perte Virtualbox VMWare (fusion. server) QEMU Systèmes d'informations : Historique et mutations .

Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 19/24 .Cours L1 2011-2012 Virtualisation : Hyperviseurs Méthode la plus efficace (coût 5%) Xen VMWare vSphere. ESXi Microsoft Hyper-V KVM Parallels Server Systèmes d'informations : Historique et mutations .

Cours L1 2011-2012 PLAN Système d’information : Définition et historique Interopérabilité entre systèmes : les Web Services Historique et Montée en charge : la virtualisation Le cloud computing Conclusion Systèmes d'informations : Historique et mutations .Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 20/24 .

Cloud Computing Définition Cours L1 2011-2012 La puissance de calcul et le stockage sont déportés chez des fournisseurs de serveurs et d'espace de stockage qui peuvent en fournir à la demande Le but : Haute Disponibilité et gestion temps réel des besoins.Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 21/24 . optimisations des serveurs pour le calcul et des espaces de stockage pour les données. Systèmes d'informations : Historique et mutations .

le fournisseur gère toute la partie matérielle. le réseeau (IaaS : Infrastructure as a Service) Gestion des applications par l'entreprise. la virtualisation. le reste est à la charge de l'hébergeur (PaaS : Plateforme as a Service) Utilisation d'une application par une entreprise en fonction de son utilisation (SaaS : Software as a Service) Systèmes d'informations : Historique et mutations . des données et des machines serveurs par l'entreprise.Cloud Computing différents modèles Cours L1 2011-2012 Gestion des applications.Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 22/24 .

haute disponibilité et redondance des données.Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 23/24 . Systèmes d'informations : Historique et mutations .Cloud Computing les limites Cours L1 2011-2012 Le réseau doit très performant La sécurisation des échanges L'entreprise ne maîtrise plus son stockage de données L'entreprise ne maîtrise plus ses applications De nombreuses personnes pensent que c'est mauvais et surtout un effet de mode => la solution est de reproduire cette technologie au sein de l'entreprise pour bénéficier de ces avantages.

l'algorithmique.. Systèmes d'informations : Historique et mutations .Christophe Turbout – SAIC-CERTIC – UCBN 24/24 . l'architecture de plateforme..Conclusion Cours L1 2011-2012 Les systèmes d'informations se spécialisent pour répondre le mieux possible aux besoins. etc. Les systèmes d'informations tendent à être informatisés à 100% Les systèmes d'informations utilisent désormais tous les technologies XML et les web services Les systèmes d'informations utilisent des fermes de serveurs que l'on tente d'optimiser => Le GREYC traite de ces problématiques et propose des projets sur les technologies réseaux.