TROUVEZ CE QUE VOUS AIMEZ !

Le 12 juin 2005, Steve Jobs, le PDG d’Apple Computer et de Pixar Animation Studios, a prononcé un discours inspirant devant les diplômés de l’Université de Stanford. Son exposé comprenait trois parties. Nous avons ici la deuxième partie et la troisième partie de ce discours où il parle de l’amour et de la perte, ainsi que de la mort qu’il nomme ‘’la meilleure invention de la vie’’. ‘’…Ma deuxième histoire concerne l’amour et la perte. J’ai eu de la chance—j’ai trouvé ce que j’aimais faire tôt dans la vie. Woz et moi, nous avons démarré Apple dans le garage de mes parents, quand j’avais 20 ans. Nous avons travaillé dur et en 10 ans, de deux personnes dans un garage, Apple est devenue une compagnie de 2 milliards $ comptant plus de 4000 employés. Nous venions juste de sortir notre plus belle création —le Macintosh—un an plus tôt, et je venais juste d’avoir 30 ans. Et puis j’ai été viré. Comment peut-on être viré d’une compagnie que l’on a démarrée ? Eh bien, avec la croissance d’Apple, nous avions embauché quelqu’un qui, je le pensais, était très compétent pour diriger avec moi la compagnie et pendant la première année, les choses se passèrent très bien. Mais alors, nos visions du futur commencèrent à diverger et finalement, nous sommes tombés en désaccord et le conseil d’administration s’est rangé du côté de cette personne. C’est ainsi qu’à 30 ans, je fus viré. Et très publiquement. Ce qui avait été le point central de toute ma vie d’adulte avait disparu. C’était terrible. Pendant quelques mois, je ne sus vraiment pas quoi faire. J’avais l’impression que j’avais lâché la précédente génération d’entrepreneurs—que j’avais laissé tombé le témoin qui m’était transmis. J’ai rencontré David Packard et Bob Noyce et j’ai tenté de m’excuser pour avoir merdé comme cela. J’étais un raté notoire et j’ai même pensé à quitter la vallée. Mais quelque chose a commencé lentement à voir le jour en moi—en effet, j’aimais toujours ce que je faisais. La tournure des événements chez Apple n’avait pas changé cela d’un iota. J’avais été rejeté, mais j’étais encore amoureux. C’est ainsi que j’ai décidé de tout recommencer. Je ne m’en rendais pas compte alors, mais il s’est avéré qu’être viré d’Apple fut la meilleure chose qui aurait pu m’arriver. Le poids du succès fut remplacé par la légèreté d’être de nouveau un débutant, moins sûr de tout. Cela me permit d’entrer dans l’une des périodes les plus créatives de ma vie. Au cours des cinq années qui suivirent, je fondai une compagnie appelée NeXT, une autre appelée Pixar, et je suis tombé amoureux d’une femme incroyable qui allait devenir ma femme. Pixar créa le premier long métrage animé par ordinateur, Toy Story, et c’est à présent le studio d’animation le plus prospère au monde. La tournure des événements a été remarquable : Apple a

Comme pour tout ce qui concerne les questions de cœur. Et c’est aussi vrai pour votre travail que pour vos amoureuses. Je ne savais même pas ce qu’était le pancréas. mais je crois que le patient en avait besoin. mais ma femme qui était là m’a dit que. Se rappeler que bientôt vous mourrez est le meilleur moyen que je connaisse pour éviter le piège de penser que vous avez quelque chose à perdre. Vous êtes déjà nus. Il y a à peu près un an. toute crainte d’embarras ou d’échec—toutes ces choses se détachent face à la mort en ne laissant que ce qui est réellement important. c’était le dernier jour de ma vie. la vie vous assène un coup terrible sur la tête. Vous devez trouver ce que vous aimez. toute la fierté. est-ce que j’aimerais faire ce que je m’apprête à faire aujourd’hui ?’’ Et à chaque fois que la réponse est ‘’non’’ pendant plusieurs jours d’affilée. vous le saurez quand vous trouverez. c’est que j’aimais ce que je faisais. continuez à chercher. un jour tu auras très certainement raison. comme pour toutes les bonnes relations. Je suis convaincu que la seule chose qui m’a permis de continuer. J’ai été opéré et maintenant. Parce que quasiment tout—toutes les attentes de l’extérieur. Cela voulait dire faire vos adieux. Mon docteur me conseilla de rentrer chez moi et de mettre mes affaires en ordre. Plus tard. Et la seule façon de faire du bon travail. dans la soirée. Parfois. N’abdiquez pas. je sais qu’il me faut changer quelque chose. Le remède avait un goût particulièrement amer. en clair. essayer de dire à vos enfants en quelques mois tout ce que vous pensiez pouvoir leur dire au cours des dix années à venir. Ne perdez pas la foi. Cela voulait dire vérifier que tout est prêt pour que tout soit aussi simple que possible pour votre famille. depuis ces 33 dernières années. Continuez à chercher jusqu’à ce que vous trouviez. ce qui. Et. c’est d’aimer ce que vous faites. je me regarde dans le miroir chaque matin et je me demande : ‘’Si aujourd’hui. Je suis tout à fait sûr que rien de tout cela ne serait arrivé si Apple ne m’avait pas viré. On a introduit un endoscope dans ma gorge. Si vous n’avez pas encore trouvé quoi. Les médecins m’ont dit que c’était presque à coup sûr un type de cancer incurable et que je ne devrais pas espérer vivre plus de trois à six mois. N’abdiquez pas. Cela voulait dire. . Votre travail va remplir une grande partie de votre vie et la seule façon d’être réellement satisfait est de faire ce que vous estimez être du bon travail. elle ne cessera de s’améliorer au fil des ans.acheté NeXT. les médecins se mirent à pleurer parce que cela s’avéra être une très rare forme de cancer du pancréas que l’on peut guérir par la chirurgie. J’ai vécu toute une journée avec ce diagnostic. on a piqué dans mon pancréas et on a prélevé quelques cellules de la tumeur. on a découvert que j’avais le cancer. je me porte bien. dans mon estomac et dans mes intestins. je suis retourné chez Apple et la technologie que nous avons développée chez NeXT est au cœur de la renaissance actuelle d’Apple. J’étais sous sédatif. Il n’y a aucune raison pour ne pas suivre votre cœur. on m’a fait une biopsie. Me rappeler que je mourrai bientôt est le meilleur outil que j’ai trouvé pour m’aider à faire les grands choix de ma vie.’’ Cela m’a impressionné et depuis lors. Et Laurene et moi nous avons fondé une famille merveilleuse. lorsqu’ils examinèrent les cellules au microscope. Ma troisième histoire concerne la mort : A 17 ans. j’ai lu une pensée qui disait quelque chose comme :’’Si tu vis chaque jour comme si c’était ton dernier. J’ai passé un scanner à 7h30 qui montrait clairement une tumeur au pancréas. signifiait de me préparer à mourir.

Ne laissez pas le bruit des opinions d’autrui noyer votre propre voix intérieure. Quelque part. parce que la mort est très probablement l’unique meilleure invention de la vie. mais purement intellectuel : Personne ne veut mourir. Nul ne lui a jamais échappé. ils savent déjà ce que vous voulez vraiment devenir. Même les gens qui veulent aller au paradis ne veulent pas mourir pour y aller. mais un jour qui n’est pas si éloigné de maintenant.C’est le plus près de la mort que j’ai été et j’espère que c’est le plus près pour quelques décennies encore. mais c’est la vérité. Tout le reste est secondaire… Heart2Heart Août 2005 . Et pourtant. vous deviendrez progressivement l’ancien et vous serez jeté. C’est l’agent du changement de la vie. aussi ne le gaspillez pas en vivant la vie de quelqu’un d’autre. Votre temps est limité. Et le plus important. c’est vous. Pour l’instant. Ne vous laissez pas piéger par les dogmes—ce qui est vivre avec les résultats de la pensée d’autrui. je peux maintenant vous dire ceci avec un peu plus de certitude que lorsque la mort était un concept utile. Et c’est comme cela devrait l’être. la mort est la destination qui est notre sort commun. Je m’excuse d’être aussi dramatique. Elle jette l’ancien pour faire place au neuf. le neuf. Etant passé par là. ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful