Paramètres de calcul géotechnique. Magnan (ed.

) 2002, Presses de l’ENPC/LCPC, Paris

LE PIÉZOCONE POUR L'INTERPRÉTATION DE PARAMÈTRES DE SOL : FAUT-IL MESURER u1 OU u2? THE PIEZOCONE FOR THE INTERPRETATION OF SOIL PARAMETERS: SHOULD u1 OR u2 BE MEASURED? H.C. van de Graaf
Lankelma Geotechniek, Oirschot, Pays-Bas

RÉSUMÉ - La norme française NF P 94-119 préconise que le filtre du piézocône se trouve dans la partie cylindrique du cône, donc entre la partie conique et le manchon de frottement (u2). Les recommandations internationales acceptent également que le filtre se trouve dans la partie conique du cône (u1). Le meilleur choix dépend de la nature du sol et des paramètres du sol recherchés. ABSTRACT - The French standard NF P 94-119 specifies a pore pressure element located in the shoulder between the cone tip and the friction sleeve (u2). The International recommendations also accept a location at the face of the cone tip (u1). The best choice depends on the type of soil and the soil parameters to be derived.

1. Introduction En France l'emploi du piézocône gagne du terrain (Frank et Magnan, 1995). On observe notamment l'utilisation du piézocône pour de grands projets d'infrastructure. Grâce à ses coûts limités et à la continuité de ses coupes, le piézocône est un excellent outil pour caractériser le sol sous forme d'une première reconnaissance. Ensuite, les résultats permettent de bien sélectionner les emplacements des sondages pressiométriques et carottés. C'est en mariant tous les résultats qu'on arrive finalement à une coupe géotechnique continue et complète, avec les valeurs caractéristiques des paramètres du sol. Dans les années 1970 et 1980, les chercheurs français, parmi lesquels on peut citer notamment Louis Parez, ont largement contribué au développement de la technique et de l'interprétation des résultats du piézocône. Il n'est donc pas surprenant que la norme française NF P 94-119 ait été en 1995 la première norme nationale du monde consacrée au piézocône. Elle préconise que le filtre se trouve dans la partie cylindrique de la pointe, juste au-dessus de la partie conique. Depuis 1995, la standardisation mondiale du piézocône a progressé et on distingue aujourd'hui au moins deux variantes : une géométrie conforme à la norme française (appelée u2) et une géométrie où le filtre se trouve dans la partie conique de la pointe (u1).

Figure 1. Positions u1 et u2 du filtre du piézocône

77

un changement négatif se manifeste au cas d'indice de densité ID supérieur à 80%. La compression a un impact positif sur la pression interstitielle. l'impact d'un changement brusque de la résistance en pointe sur la mesure (compression ou décompression du filtre). La variation de la pression interstitielle évolue sensiblement en fonction de la distance entre le filtre et l'extrémité du cône. Il s'ensuit. le changement est négatif. la courbe de l'essai de dissipation effectué à une certaine profondeur pendant un arrêt du fonçage a une forme complètement différente de celle présentée dans la norme. En revanche. sortant de l'eau interstitielle. il se produit une compression. basé sur plusieurs critères. Inconvénients de l'emploi du type u1 L'emploi du type u1 a plusieurs désavantages. Ce changement de la pression interstitielle est plus grand dans un terrain peu perméable que dans un sol perméable ou il y a plus de drainage. de nombreux chercheurs ont trouvé et expliqué que. à cause du comportement dilatant du sol à la hauteur du filtre (Lunne et al. théoriquement. le cisaillement peut avoir un impact positif ou négatif. ainsi qu’un cisaillement du sol. Il arrive même que ui devienne négatif. ce changement de pression est positif. Broere a trouvé également que. dans certains sols. 2001 . que. 1997). obtenus dans différents sols français. à une exploitabilité réduite des résultats. Comme dans l'essai triaxial au laboratoire. Broere. Cependant. On ne peut que conclure que le choix du type u2 mènera. Il en résulte un inventaire des avantages respectifs des géométries de types u1 et u2 et des recommandations pour le choix entres ces deux types. 2. en fonction de la nature du sol et des paramètres recherchés. Causes et inconvénients des mesures négatives en u2 Le fonçage d’une pointe pénétrométrique provoque forcément une variation de la pression interstitielle dans le sol à proximité du cône.On constate.. De plus. si. Ceci provoque un retard dans la transmission de la pression interstitielle du sol vers le capteur. Cependant. Il se produira alors moins de déplacement d'eau interstitielle pendant la dissipation de la pression. dans certains sols. Pire encore est l'impact de la désaturation sur l'essai de dissipation. En outre. la saturation de la pointe est mise en danger. D'ailleurs. pour beaucoup d'ingénieurs. le risque de colmatage du filtre. que ce résultat est difficilement exploitable pour la détermination du coefficient de consolidation ch. survivent. La plupart des corrélations théoriques et empiriques entre la mesure de la pression interstitielle et les paramètres du sol ont été établies pour le type u2. Dans ce cas. Il existe bien sûr des 78 . la durée de la dissipation devrait être la même pour une valeur négative que pour une valeur positive. qu'avec la pointe u2 on génère par le fonçage une pression interstitielle initiale (ui) plus basse que la pression d'équilibre u0 (qui correspond souvent à la pression hydrostatique). Les critères du point de vue matériel et préparation plaident également pour le choix du u2. où elles ont été créées par le vide sous l'impact du fonçage. 3. suivant la densité du sol. les valeurs négatives sont très rares pour la position u1 et assez fréquentes pour la position u2. c'est à dire plus faible que la pression atmosphérique. on constate souvent que ce phénomène disparaît après une pénétration de quelques mètres dans la couche suivante. Ceci n'est pas dû à la formation de bulles d'air dans le filtre même (celui-ci a été préalablement saturé sous vide). car le volume des bulles change en fonction de la pression. dans un certain sol. il faut compter avec le retard de transmission déjà mentionné plus haut. l’évolution négative devient importante.. sont présentés et discutés dans cette communication. Outre l’absence de corrélations citée ci-dessus. Pour bien des sols. tout au moins dans le cas où l’on mesure des valeurs positives dans cette couche. On pourrait argumenter. mais à la formation de bulles d'air. notamment dans les sols denses. dans le sable. 2001). Il faudrait donc faire un choix équilibré. il faut craindre que les bulles d'air qui se trouvent entre les particules de certains sols. qui se placent à la surface du filtre. la valeur dépend sensiblement de la vitesse de fonçage : il se peut qu'on trouve un impact négatif à une vitesse de fonçage de 2 cm/s et un changement positif à une beaucoup plus grande vitesse (Finke et al. il faut compter avec le risque de rupture du filtre. Des résultats de mesures de types u1 et u2.

Malgré l'absence d'un avant-trou jusqu'à la nappe. Le résultat de la figure 2 a été obtenu avec un piézocône de type u2 et donne des résultats satisfaisants. Discussion de résultats typiques Dans le contexte d’un choix équilibré entre le type u1 et le type u2 il est utile de discuter ici quelques résultats typiques. les changements abrupts sont la preuve d'une excellente saturation (emploi d'un filtre poreux en inox. qui l'emporte après une vingtaine de secondes. dans une plus vaste zone. Figure 2. suivie d'une hausse.cônes expérimentaux pourvus de deux capteurs de pression (u1 et u2). vers laquelle on reviendra après dissipation des surpressions de fonçage. Cependant. les changements de pression interstitielle sont mal répartis autour de la pointe : tout près du filtre se produit dans une petite zone une hausse. saturé d'huile à 5 kPa de pression absolue. tandis que. à cause des procédures de saturation. ils sont onéreux et leur emploi est compliqué. On note que la pression pendant le fonçage (ui) est dans toutes les couches plus basse que la pression d’équilibre initiale u0. 79 . plus loin du filtre. qui se dissipe rapidement. 4. Résultats d’un sondage au piézocône de type u2 dans un sable dense La courbe de l'essai de dissipation est remarquable: une baisse. Évidemment. se produit une dilatation. qui proviennent de plusieurs régions de France. appliquée sur la pointe après le montage d'un nouveau filtre).

Résultats d’un sondage au piézocône de type u2 dans des limons 80 .Sur la figure 3 (sondage dans un site de limons). Pourtant la saturation semble être bonne. Bien que la valeur de ui soit plus élevée que celle de u0. L'emploi du type u1 donne une courbe expérimentale de forme classique et bien exploitable. et une composante de cisaillement. Figure 3. pour descendre ensuite. vu les changements abrupts en fonction de la profondeur. due à la rupture plastique. Burns et Mayne (1995) trouvaient la même forme de courbe et ils ont réussi à établir une méthode d'interprétation en découplant la mesure en une composante octaédrique. l'emploi du type u2 donne une courbe de forme étrange et difficilement exploitable pour un essai de dissipation. la pression monte pendant la première minute.

dans une argile raide 5. Figure 4. 81 . • on mesure dans les terrains surconsolidés des valeurs de pression interstitielle plus basses. Le diagramme de u1 semble moins amorti.Sur la figure 4. Résultats d’un sondage au piézocône de types u1 et u2 réunis. Il faudrait probablement une durée de dissipation de plusieurs heures avant que la pression ne tende à baisser pour s'approcher ensuite de la valeur de u0. Avantages du type u2 Les avantages du type u2 par rapport au type u1 sont les suivants : • bonne protection du filtre contre endommagements et colmatage. ce qui permet l'utilisation d'un capteur d'une plus grande précision. la valeur de u1 pendant le fonçage s'avère être jusqu'à quatre fois plus grande que celle de u2. La mesure pendant l’essai de dissipation (pour u1 comme pour u2) monte bien au-dessus de la pression u0 estimée.

312 pages. January 2001 Frank R. 148-150.• • • • calcul direct du qt (résistance à la pointe totale à partir du qc et du u mesurés). Ceci concerne notamment l'essai de dissipation.. SGF Report 3:95. • la mesure d'une valeur négative pour la pression interstitielle pendant le fonçage ne se produit que très rarement. en général. vol. Proceedings CPT '95. ISBN 0 419 23750 X 82 . Mayne P. Linköping. 8.. Ainsi on évite d'estimer la valeur de u2 à partir du u1 mesuré . 7. • la forme de la courbe de dissipation est classique et donc bien exploitable dans quasiment tous les sols. Burns S. Powell J. Journal of Geotechnical and Geoenvironmental Engineering.. le type u1 est un outil complémentaire au type u2. (2001) Piezocone penetration testing in Atlantic Piedmont Residuum. R. pour obtenir ainsi la valeur de cu (résistance au cisaillement non drainé). Mayne P.J.A. (2001) Tunnel face stability and new CPT applications. Dans les sols surconsolidés. Lunne T. la courbe de dissipation est facile à exploiter pour obtenir le coefficient de consolidation ch. il y a plus de corrélations disponibles pour la classification du sol . Proceedings CPT '95. mais hélas en connaît d'autres. Le choix entre type u1 et type u2 pourra se faire selon le but de l'essai (quels paramètres sont principalement recherchés ?) et la nature du sol. 6.W. Comme le précise le document préparé sous l’égide de la Société Internationale de Mécanique des Sols et de Géotechnique (Procédure internationale d’essai de référence pour le piézocône).E.W. Conclusions L'emploi du piézocône de type u2. Ce type de mesure mériterait d'être inclus prochainement dans la norme française. 3. (1995) Coefficient of consolidation (ch) from type 2 piezocone dissipation in overconsolidated clay. en général. (1997) Cone penetration testing in geotechnical practice. on mesure ainsi des pressions basses voire négatives. Ceci compte surtout pour les sols mous où cette correction pourra atteindre 15% . cette correction est quasiment négligeable. Avantages du type u1 Les avantages du type u1 par rapport au type u2 sont les suivants : • la mesure d'une pression d’eau u moins amortie permet de définir une stratigraphie plus fine. 147-156. tel que préconisé dans la norme française NF P 94-119. 137-142. • la courbe de pénétration et la courbe de dissipation dans les sols sont interprétables. provenant de l'impact de fonçage. SGF Report 3:95. L'emploi du piézocône type u1 ne connaît que très rarement cet inconvénient.. Klopp.M. Université Technique de Delft. Références bibliographiques Broere W.K. ce choix permet une bonne interprétation du type de sol par la courbe de pénétration . même dans les terrains durs et surconsolidés. Finke A. surtout. Ces valeurs négatives compliquent l'interprétation. Magnan J-P. pour les sols plus durs. Thèse. Robertson P. (1995) Cone penetration testing in France.. Linköping.. ne donne pas satisfaction dans tous les terrains.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful