You are on page 1of 26

MCA 1 - JSMB 0

Alain Michel reste Bénié menace

«J’ai mis les points sur les ii avec Amrous» «J’ai mis les points sur les avec Amrous»
«Mon argent, sinon je ne joue pas face au CABBA» «Mon argent, sinon je ne joue pas face au CABBA»
CRB 1 - WAT 1
(Le CRB qualifié aux TAB 3-2)
SAMEDI

14 ans après, le Chabab rêve de la coupe
De nos envoyés spéciaux à Kigali et au Caire

28
MARS 2009

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N°815 PRIX 20 DA

Rwanda-Algérie

Cet après-midi à 14h30 Cet après-midi à 14h30

Le match ne sera pas retransmis en direct Zaoui forfait

Bouteflika veut

veut la victoire
Ghezzal : «La victoire, j’y crois très fort !»
JSK

Chaouchi
USMH USMA
USMB

Bensaci Une équipe «Nous devons décimée face nous racheter à l’USMA face à El Harrach»

«Par respect à Hannachi, je ne partirai pas sans son aval»

Khezzar

«Le maintien n’est pas encore assuré»

2

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

Coup d’œil EQUIPE NATIONALE
De notre envoyé spécial à Kigali : Redouane B.

Les joueurs se réunissent sans Saâdane
Cela s’est passé jeudi dernier lors de la première séance d’entraînement des Verts sur la pelouse synthétique du deuxième stade de Kigali. Le Directeur technique de la sélection et sur ordre de l’entraîneur Tucak était là pour espionner les Verts n’hésitant pas à noter le moindre fait et geste des joueurs algériens. Lorsqu’on s’est approché de lui, ce dernier n’a pas tari d’éloge sur l’organisation défensive des Algériens et les qualités techniques Ghezzal, Matmour et Hadj Aïssa.

Un espion rwandais à l’entraînement des Verts

eu après l’anniversaire de Zarabi, les joueurs de l’EN ont décidé de se réunir entre eux, sans le staff technique, pour discuter de manière très sérieuse du match contre le Rwanda. Emmenés par leur capitaine Mansouri et les cadres de l’équipe, les Verts ont passé en revue toutes les éventualités du match et des probables retournements. Ils en ont évoqué en plus l’esprit et le sérieux qui doit animer chaque joueur pour espérer arracher cette précieuse victoire.

P

ponsabilisant chacun dans son rôle, Gaouaoui et Raho ont abondé dans le même sens pour faire rappeler à leurs camarades que tout un peuple attend un bon résultat de ce premier match. «Il ne faut pas rater l’entrée dans cette compétition ya dj’maâ», ont lancé Gaouaoui et l’Oranais de l’ESS.

Attentions aux balles arrêtées !
Lors de la séance vidéo, Rabah Saâdane a insisté sur la vigilance de ses protégés sur certaines phases de jeu. Les joueurs ont pu voir surtout que les buts et les actions les plus incisives des Rwandais sont basés sur des balles arrêtées. Attention donc aux coups francs et aux corners !

du match, à condition que nos attaquants ne ratent pas leurs occasions de buts.

Les erreurs se paient cash !
Conscients que les buts sont marqués inévitablement à la suite d’erreurs défensives de placement ou de mésentente, les joueurs algériens se sont passé le mot pour ne rien lâcher durant toute la partie. «Il faut rester alertes pendant toute la partie et resserrer les rangs à toute épreuve. Même si on marque, il ne faut pas s’enflammer. Eviter surtout les erreurs, car à ce stade de la compétition, ça se paie cash !» ont-ils répété. R. B.

Ghezzal
«Nous avons des raisons d’y croire»
«Je ne m’attendais pas à un tel voyage. Avant le départ, je m’imaginais partir en expédition comme dans les films, mais une fois sur place, je dois avouer que je ne suis pas dépaysé. Les conditions du séjour sont très bonnes et l’ambiance est parfaite au sein du groupe. Pour ce qui est du match, on s’y prépare avec le plus grand sérieux et une immense détermination. Peu importe si c’’est moi qui marque ou quelqu’un d’autre. L’essentiel est de ramener les trois points de la victoire pour nos familles et le peuple algérien qui espère tant de nous. Franchement, au vu des joueurs que nous avons, nous avons des raisons d’y croire.»

Les joueurs ont visionné des cassettes du Rwanda
C’est jeudi matin que les joueurs de l’EN ont pu visionner les cassettes des matches de leur adversaire d’aujourd’hui. Les Verts ont pu noter l’importance de vouer un respect profond à l’équipe rwandaise dont les qualités offensives ne sont pas négligeables.

Légère faiblesse en défense
Les Verts ont par ailleurs pu déceler quelques faiblesses défensives dans le camp des Rwandais. En effet, selon les dires de certains joueurs, la naïveté des défenseurs rwandais pourrait constituer la clé

Raho et Gaouaoui après Mansouri
Après le discours de Mansouri en sa qualité de capitaine, dans lequel il a galvanisé les troupes, en res-

Sadi achète des chaussures de tartan pour Bouazza et Ghilas
Les séances d’entraînement sur le terrain synthétiques ont fait des malheureux au début. Il s’agit de Bouazza et Djebbour, moins habitués à jouer sur ce genre de pelouse. Heureusement que l’un des hommes à tout faire de l’EN, Walid Sadi en l’occurrence, a été dare-dare acheter des chaussures spécial tartan pour les deux joueurs qui l’ont remercié pour ce geste très professionnel.

Le jeune Hassaïne agressé à Londres par un gang

Belhadj
«Je ne pense qu’à la victoire»
« Depuis mon arrivée dans le groupe, je ne pense qu’au match de samedi. J’ai mis de côté mes occupations avec Porsmouth. Je vibre constamment au rythme de cette rencontre. Mon seul souci est de savoir comment être au top le jour J pour arracher la victoire. Pour une fois qu’on a la chance d’évoluer sur une pelouse de bonne qualité en Afrique, il ne faut pas rater l’occasion de se donner doublement. L’entame de cette compétition est très importante. Il ne faut rien lâcher. »

Ziani et Yahia appellent l’équipe
Même loin des yeux, ils ont tenu à rester près de cœur. Karim Ziani et Antar Yahia ont assurément la tête à Kigali et les pieds chez eux. Leur impatience a été telle qu’ils ont appelé leurs camarades au téléphone pour leur souhaiter bonne chance. Les deux joueurs, actuellement blessés, ont su trouver les mots justes pour transmettre les sensations des supporteurs et de l’attente de tout le peuple algérien aux quatre coins du monde.
Le jeune footballeur algérien de l’Académie de Tottenham, Salim Hassaïne (15 ans), surnommé Super Salim par la presse londonienne, a été sauvagement agressé dans le quartier de Haringey, dans le nord de Londres, alors qu’il revenait de l’école. Ses agresseurs sont quatre membres d’un gang qui voulaient lui subtiliser son portable. Devant la résistance de Hassaïne, ils l’ont roué de coups, provoquant une fracture dans la pommette gauche. Celui qui a provoqué la fracture a utilisé un plâtre comme arme. Après avoir subi une intervention chirurgicale, il est rentré au domicile familial pour une convalescence qui l’éloignera des terrains durant 3 mois. Ses parents tiennent à remercier la représentation algérienne au Royaume-Uni, en particulier Mustapha et Krimo, ainsi que tous les Algériens de Londres pour les marques de sympathie qu’ils leur ont témoignées.

Bezzaz au Mondial, on doit gagner ici» «Si on veut aller
Comment avez-vous trouvé les conditions à Kigali ? Contrairement à la Gambie et au Liberia, on ne se plaint pas ici. Nous sommes dans un très bon hôtel, la pelouse et en excellent état, il ne fait pas trop chaud. Il ne nous reste que le terrain pour prouver que nous sommes les meilleurs. Et le groupe comment se prépare-til ? Nous sommes conscients de ce qui nous attend et nous savons que tout un peuple est derrière nous. A nous de ne pas le décevoir en entamant bien les éliminatoires car une belle entame nous permettra sans doute de gagner en confiance pour pouvoir aller loin. Le langage de l’adversaire est le même que le vôtre ? C’est de bonne guerre. Ils jouent chez eux et devant leur public, on ne peut pas les mpêcher d’être ambitieux, mais c’est sur le terrain que ça va se passer. Personnellement, êtes-vous prêt pour être titulaire ?

Bougherra
«Je jouerai à 200%»
«Al hamdoullah, je me sens prêt pour le combat. Je ne ressens plus de douleur et je ne pense qu’à la victoire. Tout le monde est conscient de l’importance de ce match. On ne va rien lâcher. Personnellement, lorsqu’il s’agit de jouer pour les couleurs nationales, je me donne sans retenu, sans penser à ce qui m’attend le lendemain. Je ne fais aucun calcul dans ce ses. Face au Rwanda, je peux vous jurer que je jouerai à 200% pour assurer la victoire. »

Les 24 joueurs présents ici vous diront qu’ils seront prêts et qu’ils veulent jouer d’entrée, mais c’est M. Saâdane seul qui décidera qui va jouer, qui va rester sur le banc et qui va suivre le match à partir des tribunes. Quelle que soit l’équipe qui entrera sur le terrain, notre objectif à nous tous c’est de réaliser un bon résultat. Que pensez-vous du Rwanda ? Ce qui nous intéresse c’est notre équipe. A nous d’être à la hauteur et de savoir imposer notre jeu. Au jour d’aujourd’hui, il n’y a plus d’adversaire facile, tout le monde est coriace surtout à domicile. Ils auront peutêtre un avantage, celui de s’être préparé depuis longtemps, mais on doit entamer le match en force et les privant de ballons. Quel est le message que vous voulez transmettre aux supporters algériens ? On leur promet de bonne tout ce qu’on a dans le ventre durant tout le match en souhaitant que le résultat sera à notre avantage car pour aller en Coupe du monde, on doit gagner samedi. R. B.

Matmour
«Nous avons bien étudié l’adversaire»
« la séance vidéo nous a permis de découvrir et de comprendre comment jouent les Rwandais. Je peux vous dire aujourd’hui qu’on ne jouera pas contre des inconnus. Nous avons pu nous faire une idée précise. Et d’après ce que j’ai vu, je peux affirmer sans minimiser de la qualité des Rwandais, qu’ils sont à notre portée. »

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

3

Coup d’œil EQUIPE NATIONALE
De notre envoyé spécial à Kigali : Redouane B.

Le match ne sera pas retransmis en direct
Finalement, les longues négociations menées entre les responsables de l’ENTV et ceux d’Art jeudi et hier matin n’ont pas abouti à un accord afin de permettre aux millions d’Algériens de suivre la rencontre de cet après-midi entre le Rwanda et l’Algérie. Devant l’intransigeance des responsables d’Art qui ont fait dans la surenchère depuis le début des discussions, l’ENTV a décidé de se contenter d’un différé à 21h. Même si les responsables d’Art ont été féroces au moment des négociations, il ne faut pas non plus cacher la maladresse des négociateurs de la télé algérienne qui, au lieu de discuter globalement l’achat des droits de retransmission détenus par Art, ont préféré s’occuper d’abord de la Coupe du monde oubliant que ce qui intéresse les téléspectateurs en ce moment ce sont les éliminatoires.

Bouteflika veut la victoire
l n’y a pas que le président rwandais qui est proche de son équipe nationale puisque nous avons appris, ici à Kigali, que notre président M. Abdelaziz Bouteflika qui, depuis le début de la campagne électorale, n’a eu de cesse à s’adresser aux responsables du football pour relancer la discipline, s’intéresse de très près aux résultats des Verts. Des proches du candidat président ne se sont pas empêchés d’informer les responsables de l’équipe nationale de l’intérêt que M. Bouteflika porte à l’équipe nationale de football et aux éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial-2010. Le premier magistrat du pays ne s’en cacherait d’ailleurs plus : il veut voir la sélection présente à la prochaine Coupe du monde car pour lui, c’est la seule manière à même de permettre au football algérien de se relancer.

I

Un grand passionné de foot
Pour ceux qui ne le savent pas, M. Abdelaziz Bouteflika est un grand passionné de foot. Après l’Indépendence, c’est lui qui a hérité du portefeuille très important de la Jeunesse et des Sports, il a d’ailleurs donné le coup d’envoi de la première rencontre internationale de l’Algérie indépendante au stade du 20-Août. Par la suite et dans les années 70, Bouteflika a également été président d’honneur de la JSK. Il sait donc mieux que quiconque que le sport, et particulièrement le football, peut redonner espoir au peuple algérien.

Une prime présidentielle
Selon nos informations, le président de la République serait même prêt à offrir une prime astronomique aux joueurs s’ils réussissent à qualifier l’équipe nationale au prochain Mondial. Même si le montant de la prime n’a pas été révélé, on parle d’une somme qui donnerait des ailes aux joueurs. R. B.

650 000 dollars pour un différé
Le plus grave c’est que même pour retransmettre le match en différé et cinq heures après le coup de sifflet final, l’ENTV a dû payer le prix fort puisque le différé aura coûté au contribuable la bagatelle de 650 000 dollars. Pour les spécialistes, c’est une somme très importante à ce niveau de la compétition.

Les joueurs ont supervisé le Rwanda jeudi al avait

Jeudi dernier, le sélectionneur nation de la séorganisé une séance vidéo d’un match joueurs lection rwandaise pour permettre aux nous ont de connaître l’adversaire. Ces derniers Rwanda, confié que parmi les points faibles du le et les la lourdeur de la charnière centra les milieux de terlongues balles utilisées par rain pour arriver aux buts adverses.

Les locaux à l’écoute des résultats du week-end
Les joueurs locaux qui sont au nombre de 12 à Kigali ont vécu un week-end particulier avec la tenue des rencontres de coupe et de championnat en Algérie. A coup d’appels téléphoniques et de sms, ils sont resté à l’écoute de ce qui se passait au pays. Le quatuor de l’Entente a appris la qualification facile face à Ben Aknoun en plein entraînement et a d’ores et déjà commencé à penser au match des demi-finale face à Bordj. Les Mouloudéens Babouche et Benhammou ont retrouvé le sourire après la victoire face à Béjaïa alors que Gaouaoui et Maïza rêvent comme leur président d’une finale face à l’Entente.

Rafik Saïfi, c’est connu, est un fervent supporter du Mouloudia bien qu’il ait quitté ce club il y a déjà presque 10 ans. Et comme il a également beaucoup d’amis à l’USMA, il a dû éteindre son portable pour qu’on ne le chambre pas. Il avait pourtant une réponse toute préparée car pour lui « un USMA – MCA doit se jouer en présence des supporters, pour moi le score doit être annulé. » Bien sûr, Saïfi a dit ça pour plaisanter reconnaissant le mérite des Usmistes ce jour-là.

Saïfi «Le 3 à 0 doit être annulé»

Karkiz
«Les défenseurs algériens sont solides, mais on les aura»
Olivier Karkiz, le capitaine du Rwanda, est une star à Kigali. C’est lui le guide de la sélection rwandaise et son état d’esprit déteint souvent sur celui de ses coéquipiers. Au cours de l’entretien qu’il nous a accordé, il semblait très sûr de lui. Comment préparez-vous le match face à l’Algérie ? C’est un match très important parce que c’est le premier des éliminatoires et on est en train de le préparer de la meilleure des façons. On fait tout pour ne pas rater nos débuts et on a étudié scrupuleusement le jeu des Algériens. Comment avez-vous trouvé la sélection algérienne ? Nous avons supervisé le dernier match officiel de l’Algérie au Liberia et nous avons remarqué qu’ils sont bien en place derrière avec des défenseurs très solides, mais nous avons également étudié la manière de détourner cette défense. En tant que joueur expérimenté, ne pensez-vous pas que les joueurs algériens sont plus forts que les joueurs rwandais ? Peut-être, mais le football ce ne sont pas uniquement les individualités, c’est le groupe qui doit être compact, solide et volontaire. En sélection, nous sommes fiers de représenter notre pays et nous aurons notre mot à dire dans ces éliminatoires. R. B.

8 000 supporters à l’entraînement du Rwanda…

Tukac «Le favori c’est l’Algérie, mais
c’est le Rwanda qui gagnera»

La séance d’entraînement des e Guêpes du Rwanda étaient suivi rwan par quelque 8 000 supporters rs venus encourager leurs joueu dais afin à donner le maximum samedi éliminatoires en force. d’entamer les el, Un entraînement au cours duqu a k le sélectionneur rwandais Tuca sur les balles arrêtées. insisté

…Les Algériens les irritent iens aient ra-

Le fait que les Algér et leur mené avec eux l’eau minérale les propre cuisinier a été perçu par insulte. Ces Rwandais comme une réservent leur réponse sur derniers avec le terrain comme ils l’ont fait A les Marocains, promettent-ils. que les Marocains ont, eux noter ier et l’eau aussi, ramené leur cuisin les minérale, cela n’a pas empêché Rwandais de les battre 3 à 1.

u cours de la conférence de presse qu’il avait animé jeudi après-midi, le sélectionneur du Rwanda, Tukac, donnait l’impression de connaître sur le bout des doigts la sélection algérienne. « Effectivement, je connais tous les joueurs algériens y compris ceux qui ne sont pas là comme Ziani et Yahia », a-t-il dit avant de reconnaître la qualité des Algériens : « Sur le papier, les Algériens seront les favoris jusqu’au coup d’envoi du match, mais sur le terrain ce sera une autre histoire car nous sommes obligés de gagner et nous gagnerons. » L’entraîneur serbe du Rwanda dit connaître tous les points forts et les points faibles de l’Algérie et la manière de la prendre à défaut : « J’ai étudié minutieusement le jeu de l’adversaire et je veux même vous donner l’équipe qui commencera le match samedi et comment elle jouera », a-t-il dit. Le moins que l’on puisse dire est que l’état d’esprit de Tucak nous arrange beaucoup.

A

4

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

Coup d’œil EQUIPE NATIONALE
De notre envoyé spécial à Kigali : Redouane B.

Saâdane cache son jeu
En bon cachotier qu’il est, Rabah Saâdane n’a rien voulu laisser filtrer au sujet de l’équipe type qu’il compte aligner cet aprèsmidi contre le Rwanda. On a eu beau essayer de deviner son dispositif, le rusé coach a brouillé toutes les pistes pour protéger son équipe. Il nous a toutefois affirmé qu’on l’aura ce matin, peu avant… le match !

«Je suis là pour gagner»

Saâdane

Saïfi en remplaçant de luxe
Il y aura sans doute des variantes pendant le match avec l’intégration de Rafik Saïfi en cours de jeu, le Merlus n’étant pas encore tout à fait au point physiquement. Il en a confié d’ailleurs ses craintes au sélectionneur peu de temps avant le départ d’Alger. Mais sa fraîcheur physique pourrait constituer un atout non négligeable pour les Verts, surtout lorsqu’on connaît la grinta offensive de l’ex-Mouloudéen.

Bougherra-Halliche dans l’axe
Après la défection de Samir Zaoui pour blessure, le coach des Verts n’aura pas de solution meilleure défensivement que celle du duo Halliche-Bougherra. Un tandem inédit dont on découvrira sur le terrain l’entente ou la mésentente.

Deux éléments complémentaires
Rafik Halliche aura l’avantage de son excellente condition physique pour pallier la fragilité de son compère du jour, à peine remis de sa contraction à la cuisse. Quant à Madjid Bougherra, il apportera son calme et son assurance au jeune Halliche. De quoi être confiant au final.

Mansouri-LemouchiaBouazza-Matmour en relais
Au milieu du terrain, tout porte à croire que Saâdane comptera sur la complémentarité de Mansouri et Lemouchia aux côtés du duo à tempérament offensif que sont Matmour et Bouazza. Un équilibre plausible qui tend à rassurer les attaquants.

M. Rabah Saâdane a animé, hier vendredi au Novotel de Kigali, une conférence de presse et le moins que l’on puisse dire est que le sélectionneur national s’est définitivement débarrassé de son discours attentiste en visant ni plus ni moins que la victoire cet après-midi face au Rwanda. «A ce niveau de la compétition, tous les matches sont difficiles, mais je ne suis pas venu jusqu’à Kigali pour faire du tourisme, je suis venu pour gagner et on fera tout pour ne pas décevoir les supporters de l’équipe nationale», a dit Saâdane en guise d’introduction.

le sélectionneur national se félicite d’avoir un grand choix. «Cela prouve que j’ai sous la main des joueurs de qualité. J’ai encore 24 heures pour décider et je ne veux léser personne. Aux joueurs de se montrer à la hauteur en acceptant mes choix.»

Qui épaulera Ghezzal en attaque ?

«En défense, les choses sont claires après la blessure de Zaoui»
Pourquoi subitement Saâdane reconnaît avoir des difficultés, alors que dans un passé récent, il avait souvent l’équipe en tête, avant les matchs officiels ? Sans doute à cause de la présence de Bouazza, Ghezzal et Djebbour en attaque, trois joueurs absents durant une grande partie des éliminatoires. «En défense et après la blessure de Zaoui, les choses sont claires, mais je dois encore réfléchir avant de choisir les autres joueurs qui seront alignés d’entrée.»

«J’ai du mal à choisir le onze rentrant»
Lorsque nous lui avons demandé s’il savait déjà qui allait commencer le match, le sélectionneur national a reconnu que «pour la première fois, j’ai du mal à composer mon équipe. Jusqu’à maintenant, je n’ai pas encore choisi le onze rentrant.» En revanche,

Zaoui forfait !
Branle-bas de combat jeudi soir au Novotel de Kigali où les Verts ont pris leurs quartiers : Samir Zaoui venait de se blesser bêtement au pied, après avoir laissé tomber son verre. Dans un premier temps, le joueur chéliffien pensait qu’il n’avait pas été touché, avant de se rendre compte que son pied saignait. Résultat des courses : 8 points de suture et un forfait pour le match d’aujourd’hui. Maintenant et comme l’a dit Saâdane, avec la blessure de Zaoui, les choses sont claires en défense puisque l’axe central sera composé de Bougherra et Halliche, alors que sur les flancs, ce sont les habituels Belhadj et Raho qui devraient être alignés. Samir Zaoui était très déçu de ne pas pouvoir prendre part à ce match qui le tenait à cœur. Mais il est sûr que ses coéquipiers seront à la hauteur : «Je voulais jouer bien sûr, mais c’est le destin et je n’y peux rien, je suis toutefois certain que les gars vont se donner à fond pour nous ramener un bon résultat», nous a-t-il dit.

«Ce que dit l’entraîneur du Rwanda ne m’intéresse pas»
Interrogé sur l’optimisme béat du sélectionneur rwandais, M. Saâdane a évité de verser dans la polémique en déclarant : «Ce qu’il dit ne m’intéresse pas, chacun a ses propres armes pour préparer son équipe et déstabiliser l’adversaire. Mais moi, je me contente de bien préparer mon équipe pour gagner, car si on veut aller en Coupe du monde, on doit battre le Rwanda.» R. B.

L’énigme sera sans doute de trouver qui sera lancé dans le bain d’entrée aux côtés de l’inévitable buteur de Sienne. On ne sait assurément pas qui de Ghilas ou Djebbour sera titularisé en soutien de Abdelkader Ghezzal. En tout cas, que ce soit l’un ou l’autre, ce sera du gros calibre qui renforcera l’attaque algérienne.

Barakat «S’il vous plaît, pas de projectiles,
pas de fumigènes»
Tout le monde connaît les deux frères Hossam et leur enthousiasme un peu excessif, ce n’est pas nouveau. Et de ce fait, je pense qu’il ne faut pas en faire trop. Il ne faut pas donner trop d’importance à cette histoire, au risque d’envenimer les choses. Je ne suis pas en train de les défendre, mais ce que je dis est la vérité, ils s’emportent facilement et sont connus pour ça, pour leur amour du football et leur enthousiasme excessif. Personnellement, je ne crois pas que cette histoire puisse influer négativement sur les confrontations entre les deux pays. Selon vous, qui est le meilleur joueur africain actuellement ? Abou Trika est sans conteste le meilleur joueur d’Afrique et ce n’est que justice s’il a été reconnu officiellement comme tel. En plus du joueur, l’homme est exemplaire. Dans quelques semaines, vous allez accompagner la sélection égyptienne en Algérie, en prévision du match aller entre les deux équipes. Quel message pouvez-vous envoyer aux Algériens ? Ecoutez, mon message ne sera pas adressé uniquement aux Algériens, mais aussi aux Egyptiens. Nous allons jouer un match de 90 minutes,

Le milieu de terrain des Pharaons, Mohamed Barakat, n’est pas tout le temps disponible pour la presse locale. Quand nous l’avons sollicité, et dès que nous avons décliné notre identité, il n’a pas hésité un seul instant à nous accueillir et à répondre à nos questions.
Que pensez-vous du groupe de l’Egypte des éliminatoires du Mondial ? (Il sourit). Il est à la fois difficile et facile. Je crois qu’il s’agit plutôt d’un groupe équilibré. Les choses ne seront pas très compliquées pour nous les Egyptiens, si on prend au sérieux chaque adversaire. La difficulté réside dans le fait que chaque équipe croit en ses moyens et fera de son mieux pour se qualifier. D’après-vous, qui est le favori de ce groupe ? L’Egypte bien sûr, c’est un rêve de longue date. Quelle est l’adversaire que vous craignez le plus dans ces éliminatoires ? En toute franchise, n’importe quelle équipe de ce groupe est capable de nous créer des problèmes. Nous appréhendons la fougue et l’expérience des Algériens, en même temps nous faisons très attention à cette jeune équipe de la Zambie qui renferme de nouveaux éléments et qui a fait bonne figure lors de la dernière CAN. Tout le monde sait qu’il y a une grande sensibilité entre les sélections égyptienne et algérienne et nous pensons au comportement des frères Hossam en Algérie qui n’était pas pour apaiser la situation. Que pensez-vous de ce qu’ont fait ces frères jumeaux ? 11 joueurs contre 11 joueurs. S’il vous plaît, pas de projectiles et pas de fumigènes sur le terrain. Je me rappelle que lorsque nous avons joué à Annaba, il s’est passé des choses décevantes. Même ici en Egypte, lorsque nous avons accueilli le Zimbabwe, à cause des projectiles le match a été rejoué et nous n’avions pas pu décrocher notre billet pour le Mondial. Je lance donc un appel aux responsables des différents médias des deux pays pour sensibiliser le public afin que tout le monde prenne conscience que ce n’est qu’un match de football entre deux pays frères. Parlez-nous un peu de votre carrière. Est-il vrai que dans un premier temps, Al Ahly avait refusé de vous faire signer parce que vous souffriez d’une maladie plus ou moins grave ? Je suis effectivement atteint d’une maladie, mais qui n’est pas grave. Et pour répondre à votre question, c’est vrai, quand j’allais signer à Al Ahly en provenance de mon équipe Assikka, je me suis blessé. Alors, j’ai dû signer à l’Ismaïli. Mais d’après nos informations, la vraie raison évoquée par Al Ahly est cette grave maladie dont vous souffrez toujours apparemment …

Vos informations sont justes, je souffre effectivement d’une maladie chronique, mais qui n’est pas grave comme je viens de vous le dire. Je suis juste obligé de prendre régulièrement des médicaments. Même lorsque vous allez prendre part à des matches importants ? Oui, bien sûr. Ces médicaments ne contiennent-ils pas des substances non autorisées ? Je vais peut-être vous surprendre, mais oui, ce médicament est interdit, car il est classé parmi les produits dopants. Mais j’ai pu obtenir une autorisation spéciale de la FIFA. Je peux le prendre tant que je suis malade. Entretien réalisé au Caire par Khaled M.

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

5

Coup d’œil EQUIPE NATIONALE
De notre envoyé spécial en Egypte : Farid Aït Saâda

Vers un retour de Mohamed Shawki à Al Ahly
Le milieu de terrain égyptien Mohamed Shawki, sociétaire de Middlesbrough (Premier League anglaise), est en négociations avancées avec Al Ahly afin d’y effectuer son retour. Pièce essentielle du dispositif tactique de Hassan Shehata, il ne joue pas à Middlesbrough, ce qui a même attiré au sélectionneur les critiques des médias qui ne comprennent pas comment il sélectionne un joueur qui n’a pas eu du temps de jeu depuis plusieurs semaines. C’est cette situation qui a poussé Shawki à vouloir quitter son club et rentrer au pays. Ayant reçu des offres de clubs des pays du Golfe, il préfère retourner au Ahly, à défaut de rester en Europe.

le héros insulté

Al Hadhary
Héros de tout le peuple égyptien il y a un peu plus d’un an, le gardien de but de l’Egypte, Essam Al Hadhary, l’est beaucoup moins aujourd’hui. Depuis le forcing qu’il avait effectué afin de signer au FC Sion contre l’avis de son club, Al Ahly a perdu de l’estime de nombreux supporters, plus particulièrement ceux d’Al Ahly qui ne lui ont toujours pas pardonné ce qu’ils considèrent comme une trahison.

Ittihad Djeddah n’a lâché Emad Moteab que jeudi
Alors que la sélection nationale égyptienne est à pied d’œuvre depuis plus d’une semaine, afin de préparer son match contre la Zambie, l’attaquant Emad Moteab n’est arrivé que jeudi, soit trois jours avant le match. En effet, son club, Ittihad Djeddah, a refusé de le libérer pour la totalité du stage. Cette attitude du club saoudien s’explique par le bras de fer qui l’oppose à Al Ahly du Caire, club propriétaire de Moteab, qui réclame les 200 000 dollars qui représentent le prix du prêt du joueur. Toutefois, le Fédération égyptienne de football refuse de déposer une réclamation à la FIFA afin de préserver ses bonnes relations avec la Fédération saoudienne.

 Al Ahly ne lui a pas pardonné son départ au FC Sion
Depuis que le gardien de but international a rejoint le club suisse, la guerre lui a été déclarée par Al Ahly. Le puissant club cairote, dont l’organisation n’a rien à envier à celle des plus grands clubs européens, a mis à contribution un panel d’avocats afin de ficeler un dossier solide à l’adresse de la FIFA. Le club a décidé de geler la licence d’Al Hadhary au profit du FC Sion ou, à tout le moins, d’obtenir un dédommagement conséquent du club suisse. Même si Al Hadhary a, depuis son départ, joué à plusieurs reprises pour la sélection égyptienne, le malaise est toujours perceptible.

un tir de son coéquipier Faraj, ce qui l’a obligé à mettre un terme à son entraînement et à poser des poches de glace sur son visage. Cependant, sa participation au match face à la Zambie n’est pas pour autant remise en cause.

 Samir Zaher obtient des assurances de la FIFA
Al Hadhary, défendu bec et ongles par le staff technique national et la fédération (Samir Zaher a dit avoir obtenu des assurances de la FIFA pour que le gardien de but ne soit pas suspendu), mais victime de la rancune de son ancien club et des supporters, reste toutefois incontournable. Les médias rendent compte chaque jour de son état de santé, car convaincus que sa présence dans le but est une assurance pour toute la défense, au regard du charisme qu’il dégage. Le staff médical est aux petits soins avec lui afin de le remettre sur pied pour demain.

 Je t’aime, moi non plus
Côté supporters, ce n’est plus l’amour inconditionnel comme auparavant. Certes, ils sont toujours soulagés au fond d’eux-mêmes de le voir dans la cage, mais ils ne manquent pas de le siffler à la moindre bourde. Mercredi passé, un autre exemple a été donné de ce «je t’aime, moi non plus» : il a été copieusement sifflé et insulté durant la séance d’entraînement à Alexandrie. Lors de l’invasion du terrain par les supporters, il a eu une vive prise de bec avec certains d’entre eux.

Le Buteur invité de la télévision égyptienne et de Nile Sport

 «Mon rêve est de nous qualifier au Caire aux dépens de l’Algérie»

Le Buteur, à travers son envoyé spéIl faut dire que Essam Al Hadhary compte bien être de cial en Egypte, a été l’invité jeudi de la l’aventure du Mondial-2010. S’il n’a pas encore mis un matinale de la télévision nationale terme à sa carrière alors qu’il est à l’âge de la retraite, c’est Pas de cont ac égyptienne, «Sabah el kheir ya Misr», dans cette optique qu’il veut prolonger sa carrière. Dans avec les méd t dans sa tranche sportive. Il a été quesias une rencontre que nous avons eue avec lui avant le stage, il  Des insultes, puis le jusqu’à la fin tion des éliminatoires combinées s’est montré très motivé : «J’aime mon pays et je ferai tout du match Après un stage ballon en plein visage pour la CAN-2010 et du Mondialpour qualifier l’Egypte à la Coupe du monde. Je n’ai jamais d’une 2010, ainsi que du déplacement de Alexandrie, la sélection semaine effectué à participé à une Coupe du monde et je veux y être.» Son vœu Mohamed Abou Trika à Alger, sur au Caire hier. Elle a eff égyptienne est rentrée Cette séance d’entraînement n’aura décidément pas le plus cher ? «Nous qualifier au Caire aux dépens de l’Algéectué un entraîne au Cairo Stadiu invitation du Buteur et d’El Heddaf, ment laissé de bons souvenirs à Al Hadhary. En effet, alors rie.» Cela veut tout dire. m, à l’h la Zambie. Le sél eure du match, face à qu’il semblait s’être bien remis de la blessure afin de recevoir son trophée de MeilF. A-S. ect Shehata a mis les ionneur Hassan leur footballeur arabe de l’année 2008. qui l’a tenu éloigné des terrains de longues sejoueurs au vert, interdisant tout Hier, le sujet a été évoqué au cours maines, il a reçu un ballon en plein visage suite à Zidan a failli se battre conta d’un passage à Nile Sport, l’une des médias jusqu’à ct avec les la fin du avec un supporter chaînes phares de sport en Egypte. match. Connu pour être lunatique et avoir le sang chaud, MohaParticipation aumed Zidan en a donné une nouvelle preuve mercredi passé. rs perturbe Alors qu’il descendait du bus pour rejoindre le de supporte jourd’hui à l’analyse Une invasionement des Egyptiens vestiaire du stade de l’Académie navale de Rwanda-Algérie tienne à l’entraîn d’Alexandrie pour une séance d’entraînesélection ég yp n. En sur Modern Sport edi passé de la ateurs sur le terrai rcr ment, l’attaquant du Borussia Dortmund ect matinal de me entraînement perturbé par l’intrusion de sp égyptienne de football a été abordé par un supporter qui lui a L’envoyé spécial du Buteur sera préion Alexandrie a été s responsables de la Fédérat orters afin de faire sentir demandé de poser avec lui pour une sent ce soir à 20h30 heure algérienne sir de le x supp photo souvenir. Il a refusé froidement, effet, suite au dé înements de la sélection au s d’élèves de l’Académie nava sur Modern Sport, l’une des chaînes t, mais le supporter a insisté et l’a même tiré d’ouvrir les entra veur populaire, des centaine s’est effectué l’entraînemen détentrices des droits de la sélection fer où avoir par le bras. Zidan a réagi vivement en reaux joueurs la laquelle appartient le stade séance. Après égyptienne, dans une émission destiau début de la ils se mont mis à péie, à ante tirant son bras. Il s’en est suivi une altercad’Alexandr née à analyser le match Rwanda-Alr la main cour et de la sélection, és su ige, des dizaines tion verbale qui a vite évolué en des s’étaient agglutin à la gloire de l’Egypte gérie, prévu cet après-midi à Kigali, et ns effet boule de ne iers, pris de papoussettes avec les mains. Visiblement, scandé des sloga sur le terrain. Puis, par un s dern à présenter la rencontre Egypte-Zamles joueurs. Ce ntre eux se sont acà peu ré nétrer peu les deux hommes allaient se battre bie de demain soir au Caire. Modern terrain et entou sens. Certains d’e le me mis à e eux ont envahi urir dans tous les t mê d’entr pour de vrai. Il a fallu l’intervention Sport est l’une des chaînes puissantes supporters se son mis à co nique, se sont supporters. Plus grave : des forces de l’ordre et de l’entraîdes deux hommes pour séparer les en Egypte, avec comme présentateur s s crochés avec de x. Il a fallu l’intervention de ur évacuer le terrain. Scandadeux hommes. L’histoire ne dit pas, principal Medhat Shalaby, responsaeu errompu Gharib, po se battre entre dans le cas où il y aurait bagarre, si ble de la communication à la Fédéraection, Shawki ata a non seulement int s joueurs. la sél neur adjoint de neur Hassan Sheh Zidan aurait asséné au supporter… un presse de tion égyptienne de football et ion la conférence de lisé, le sélect coup de boule. lement annulé commentateur des matches de ent, mais il a éga l’entraînem l’Egypte.

L’

6

Le Buteur n°815 Samedi 28 mars 2009

Coup d’œil JSK
Berchiche en bonne voie
Soumis à un programme spécifique depuis lundi dernier, le défenseur central de la JSK Kouceïla Berchiche reprend petit à petit avec le rythme des entraînements après avoir observé un repos total pendant plus de dix jours. Bien qu’il s’entraîne en solo, Berchiche a le moral. Selon lui, reprendre le chemin des entraînements donne déjà une certaine assurance au niveau individuel. En manque de compétition depuis le 15 février dernier, le joueur a raté une bonne partie de la phase retour. Souffrant d’un problème aux adducteurs, Berchiche a effectué les premiers soins. Alors que tout semblait rentrer dans l’ordre au bout de dix jours, une autre blessure ressurgit. Il s’agit cette fois d’un ganglion qui l’a à nouveau replongé dans le doute. Malgré cela, il essaye de se montrer patient. Il estime qu’un joueur n’est jamais à l’abri d’une blessure et que nul ne peut changer le destin. Il a dit qu’il allait prendre le temps nécessaire pour être encore plus fort à son retour à la compétition. Pour ce qui est de sa participation au prochain match de la Ligue des champions face à Al Ahly, il y a une possibilité de voir Berchiche sur le banc des remplaçants. Cette rencontre pourrait donc être la seconde pour lui en cette phase retour après le NAHD. A. A.

Après la défaite de la JSMB

La seconde place en jeu

L

e moins que l’on puisse dire sur la mise à jour du calendrier qui a concerné deux matches en retard ce week-end, c’est que celui qui a opposé JSMB et MCA à Bologhine paraît favorable par son issue à la JSK, les Béjaouis s’étant inclinés sur le score d’un but à zéro. A part l’Entente de Sétif qui totalise 44 points, le CABBA et la JSMB qui viennent juste derrière n’ont respectivement que deux points et un point d’avance sur le club phare de Kabylie. De ce fait, les joueurs de la JSK pourront aller disputer la deuxième place dès la prochaine

journée de championnat. Pour rappel, les Kabyles devront accueillir le MSPB à Tizi Ouzou, tandis que la JSMB et le CABBA seront appelés à évoluer à l’extérieur. Ce sera donc une bonne opportunité pour se relancer et aller mettre la pression sur le leader. Il faut dire toutefois que cette question n’est pas la préoccupation majeure des Canaris, eux qui sont à quelques jours de leur match retour face à Al Ahly en Ligue des champions africaine. A. A.

mes du technicien algérien Noureddine Saâdi ont subi leur première défaite de la saison mercredi dernier face à la formation de Souihli. Mené par 2 buts à 0 à la pause, l’adversaire de la JSK en Ligue des champions a pu réduire l’écart en seconde période grâce au penalty transformé par Ahmed Saâd, le capitaine d’équipe. De ce fait, Al Ahly a raté une bonne opportunité d’accéder à la première place. Ils sont actuellement seconds derrière l’Ittihad. Avant de rencontrer la JSK, Al Ahly va devoir affronter Al Akhdar à l’extérieur, demain, dans ce qui sera le match du rachat. A. A.

Pr em iè re défaite d’Al Ahly à domicile Les hom

Il a passé jeudi une échographie de contrôle

Résultats rassurants pour Boussefiane

L’attaquant Mohamed Boussefiane peut se réjouir. Le joueur qui a passé jeudi une échographie de contrôle afin de connaître l’évolution de sa blessure a été réconforté par les résultats. «Ça avance bien. Les résultats ont été satisfaisants. Tout est OK, il peut reprendre», nous a confié le kiné du club, Rachid Abdeldjebbar, que nous avions interrogé au sujet de son patient. Boussefiane,

qui a été soumis à des soins intensifs durant les dix derniers jours, devra passer à une autre étape de sa rééducation. «Il sera soumis à présent à un travail spécifique. Physiquement, il est juste moyen, il devra par conséquent rattraper son retard», a encore ajouté le kiné. L’ex-Usmiste devra donc entamer à partir de demain un programme de réhabilitation que Guillou va lui concocter. Les

perspectives de le voir se remettre à temps pour le prochain match de Ligue des champions face au Ahly, à Tripoli prévu dans une semaine, ne sont pas envisageables pour le moment, assure le kiné. Du coup, à l’heure actuelle, la question qui taraude l’esprit du coach kabyle est l’utilité de l’emmener ou non avec le groupe à Tripoli. Deux choix se présentent dans ce cas : soit, il sera laissé à la

maison et travaillera seul conformément à un programme qui lui sera remis, soit il partira avec le groupe à Tripoli sans pour autant être retenu pour le match. Quoi qu’il en soit «Boussefiane ne sera pas prêt avant le match de championnat face au MSPB», révèle Guillou. A. A. A.

« Pour la compétition, je dois patienter un peu »
Bien que rassuré par les examens de l’IRM, Mohamed Boussefiane dit devoir patienter un peu avant de renouer avec le compétition.
Vous avez dû être rassuré par les résultats de l’IRM que vous avez passé hier, (entretien réalisé hier, ndlr)… O u i , beaucoup. Je suis parti la peur au v e nt r e . J’avais peur qu’on me dise que je devais encore patienter. Bien que le kiné du club m’avait déjà rassuré quant à l’état de ma blessure, il y a toujours ce petit doute qui vous ronge de l’intérieur. Donc, forcément, on est soulagé après coup… Vous avez reçu le feu vert pour reprendre les entraînements, n’est-ce pas ? Oui, c’est bon. Cela dit, je vais pour le moment y aller mollo. Le kiné du club va me remettre un programme spécifique. C’est la première étape par laquelle je dois passer, avant de réintégrer le groupe. Les chances de vous voir participer au match retour de la Ligue des champions face au Ahly de Tripoli sont inexistantes, affirme le kiné ; êtes-vous déçu ? Oui, un peu. Même si je m’y attendais. Je savais dès le départ que j’avais très peu de chances de pouvoir jouer ce match. Je dois encore patienter un peu avant de pouvoir renouer avec la compétition. Quand allez-vous reprendre la compétition ? Il n’y a pas de date fixe pour le moment. Avec le kiné, on s’est mis comme objectif de reprendre face à Batna. Ce n’est qu’un objectif, mais je ferai de mon mieux pour y arriver. Entretien réalisé par Achour Aït Ali

Aujourd’hui repos
Les Canaris devront bénéficier d’une journée de repos aujourd’hui. Les coéquipiers de Derrag reprendront le chemin des entraînements dès demain. Le cap sera mis sur Tripoli, et le match retour de ce deuxième tour de la Ligue des Champions africaine face au Ahly local.

Entraînement en salle jeudi
Faute d’avoir bénéficié d’un créneau d’entraînement sur le terrain du 1erNovembre, les Canaris ont dû se contenter d’une légère séance dans la salle jouxtant le stade. L’entraînement des seniors ayant coïncidé avec celui des jeunes, Lang a dû donc se rabattre sur la salle.

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

7

Coup de brosse JSK

jee ne partirai pas sans son aval» a
Faouzi Chaouchi affirme dans l’entretien qui suit qu’il ne se prend pas trop la tête par son avenir immédiat, et préfère se concentrer sur son club, en attendant d’être fixé. Y a-t-il du nouveau concernant les négociations avec le FC Nantes ? Il n’y a rien de nouveau. Les choses en sont là où elles étaient la dernière fois, c’est-à-dire qu’on attend toujours la venue du directeur sportif du FC Nantes pour en discuter et voir ce qu’ils vont nous proposer de nouveau. Mais à l’heure actuelle, il n’y a rien… La direction du club ne vous a-t-elle pas appelé pour s’enquérir de la situation ? Non, non, personne ne m’a appelé pour le moment. Le sujet n’a pas été évoqué. Peut-être que c’est le fait que pour le moment, il ne s’agit que d’une simple approche. Autrement dit, il n’y a pas eu de négociations. Je ne sais pas… Mais le fait que vous soyez en fin de contrat vous confère le droit de négocier avec qui vous voulez… Oui, c’est vrai. Seulement, par respect à mes dirigeants et au président particulièrement, je n’ai pas envie d’agir de la sorte. Je voudrais qu’il soit associé aux négociations, si jamais on en venait à concrétiser. On a laissé entendre que l’Entente de Sétif est revenue à la charge dernièrement pour vous faire une nouvelle proposition ; est-ce vrai ? Non, il n’y a rien de tout cela. Ni Sétif ni un autre club ne sont revenus à la charge. Il n’y a rien pour le moment… Si jamais vous recevez des offres intéressantes ici en Algérie, renoncerez-vous à partir à l’étranger ? Franchement, je n’ai pas pensé à ça. Décrocher un contrat professionnel est l’objectif de tout joueur ambitieux. On verra bien ce qu’il en sera plus tard… Entretien réalisé par Lyes A.

Chaouchinachi, «Par respect à Han

Bouteflika
a rencontré les joueurs

Au cours de sa visite à Tizi Ouzou, hier, pour effectuer sa campagne électorale en Kabylie, le présidentcandidat pour les présidentielles d’avril 2009, Abdelaziz Bouteflika, a rencontré les joueurs de l’équipe phare de la ville. Les coéquipiers de Faouzi Chaouchi, qui se sont rendus au Centre-ville, ont salué l’actuel chef de l’Etat.

SALAH LARBES raconte sa JSK
a fait partie des de la I lJSK, ilgénérationsjoueurs emblématiquesdeux a eu l’opportunité de jouer avec grandes de l’histoire du club kabyle, celles des années 70 et 80. Lui, c’est Salah Larbès. Solide défenseur, il aura marqué son passage au sein du club kabyle. Au cours de la visite que nous lui avons rendu, il nous a raconté quelquesuns des moments forts de sa carrière.

«Les gens ne le savent peutêtre pas, mais j’ai joué tous les matches qualificatifs pour le Mondial 82»
«Je ne pourrai jamais oublier ma première convocation en équipe nationale, Iboud et moi étions entourés de joueurs de grande qualité, à leur tête Lalmas qui est une légende du football algérien. Au fils des années, j’ai pu garder ma place en sélection jusqu’à réaliser le rêve de beaucoup de joueurs à travers le monde, à savoir disputer une phase finale de Coupe du monde. Face à l’Allemagne, j’ai été aligné en fin de match à la place de Madjer pour renforcer la défense et préserver notre avantage. Je dois dire que j’avais ressenti une grande responsabilité. C’est un moment très fort dans ma carrière, d’avoir fait partie de cette équipe qui a offert au pays sa première victoire en Coupe du monde, un match qui est resté dans les annales du football mondial. Ma présence était peut-être une surprise pour certains, les gens ne le savent peut-être pas, mais j’ai pris part à tous les matches qualificatifs à la Coupe du monde de 1982.»

feu Oumnia qui deviendra à son tour président. Je dois dire que ces derniers étaient venus au bon moment, car j’étais sur le point de m’engager à l’USMH. Je me rappellerai toute ma vie de ce que m’a dit Hadj Oumnia pour me convaincre de signer, il m’a parlé en ces termes : «Je sais que tu es Kabyle et comme tous les Kabyles qui se respectent tu adores les figues sèches, viens chez nous et tu n’en manqueras pas. Cela m’avait fait rire, mais il m’a vait prendre conscience de mon appartenance à la Kabylie.»

les Allemands ont reconnu les faits, la FIFA devrait infliger l’Allemagne une sanction.»

pour deux ans.»

«Je n’ai pas agressé l’arbitre du match face à l’ES Tunis»
«En

«Hannachi veille bien aux intérêts de la JSK»
«Je suis certain que la JSK restera en haut, car audelà du fait que c’est un club sportif, c’est tout simplement le symbole d’un combat identitaire. La JSK restera toujours debout, car dans le cas où elle aura un genou à terre, tous les enfants de la région accourront à son secours. Je ne sais pas comment vous expliquer cela, mais lorsque vous portez les couleurs de ce club vous trouvez les ressources nécessaires pour vous surpasser. La preuve, après un début de saison difficile, l’équipe a retrouvé le haut du tableau. Je pense que le fait que la JSK soit restée au sommet, elle le doit beaucoup à Hannachi qui a beaucoup donné pour ce club, que ce soit en tant que joueur, dirigeant puis président. Je trouve bizarre que des gens disent que la JSK appartient à Hannachi. Le club appartient à tous ses enfants et Hannachi en fait partie, il ne fait que défendre les intérêts de la JSK en veillant à sa bonne marche et en essayant de recruter les meilleurs joueurs qui sont sur le marché.»

«Benkaci s’était opposé à mon départ à la retraite»
«Tous les présidents qui ont succédé à Abdelkader Khalef (qui était un grand monsieur) ont suivi le chemin qu’il a tracé pour bâtir un grand club. Parmi ces présidents, il y avait feu Boussaâd Benkaci. Celui-ci était connu pour son amour pour la discipline, il ne tolérait aucun écart disciplinaire. Je me rappelle qu’après la décision de Ali Fergani de mettre un terme à sa carrière en 1986, Benkaci était venu me voir pour me demander de ne pas prendre la même décision afin de ne pas perturber l’équipe. Les jeunes qui avaient été promus avaient besoin de la présence des anciens pour les encadrer, Benkaci comptait sur moi pour tenir ce rôle, c’est la raison pour laquelle j’ai reporté mon départ à la retraite à 1987. »

«Hadj Oumnia m’avait convaincu avec des figues sèches»
«La JSK était le symbole d’une région, d’une identité et du combat qu’elle menait. Jouer pour la JSK était un grand honneur pour tous les footballeurs de la région. En ce qui me concerne, je jouais pour le CS des Douanes qui évoluait en deuxième division. Après une saison époustouflante sous le maillot de cette formation, j’avais attiré l’attention de plusieurs clubs de l’élite parmi eux la JSK. Le président de l’époque, Abdelkader Khalef qui croyait dur comme fer que le salut de la JSK viendrait des Kabyles, a dépêché des dirigeants pour me rencontrer et parmi eux, il y avait

«Les aveux de Schumacher sont la preuve qu’en 82, nous avions une grande équipe»
« Qui dit Allemagne, dit Autriche. Ce que les sélections de ces deux pays ont fait en 1982 était une honte, mais ce n’était pas une surprise par rapport aux liens très forts qui existent entre les deux nations. Les aveux de Schumacher à l’occasion de la remise du Ballon d’Or n’est que la reconnaissance du qualificatif donné à cette rencontre, à savoir ‘le match de la honte’ et cela prouve que l’Algérie avait une grande équipe de football, d’un niveau mondial. A mon avis, ces aveux sont venus en retard ; mais maintenant que

1986, la JSK avait une équipe capable de remporter à nouveau le trophée africain, mais nous avions été écartés de la course par l’ES Tunis. Une élimination qui nous avait fait du mal, non pas parce que notre adversaire était tunisien, mais parce que cela a été fait d’une manière injuste à cause d’un arbitrage qui n’a pas été correct. En ce qui me concerne, lors de cette rencontre on avait voulu de m’accuser d’avoir agressé le juge assistant, alors que c’est faux. D’ailleurs, je vais vous raconter ce qui s’était passé au juste. Je m'apprêtais à effectuer une touche lorsque l’arbitre assistant m’a demandé de la faire d’un autre endroit. C’est ce que j’aallais faire. C’est alors qu’il m’a dit que ce n’était pas la peine de faire de gros efforts, car nous allions être éliminés dans tous les cas. Je n’avais pas fait cas de ces propos, mais un de nos dirigeants, qui était sur le banc, a tout entendu et s’est dirigé vers lui pour lui parler. Ce juge assistant l’a alors frappé avec son drapeau et s’en suivra alors une mêlée générale. Et comme je me trouvais sur la main courante, j’ai été victime des sanctions qui sont tombées par la suite. Bahbouh, Rahmouni, Driès, Adghigh et moi-même avons été suspendus pour deux ans, Abdeslam en a pris pour trois ans et la JSK a été suspendue

«Matoub avait risqué sa vie pour ce club»
«Parmi ceux qui ont apporté un grand soutien au club, on retrouve Matoub qui avait beaucoup aidé la JSK, notamment sur le plan moral. Je n’oublierai jamais qu’en 1990, il avait tenu à effectuer avec nous le déplacement en Zambie, à l’occasion de la finale retour de la Coupe d’Afrique des clubs champions, alors qu’il avait subi 17 interventions chirurgicales, cela juste pour soutenir les joueurs. A cette époque, je faisais partie du staff technique.» L. F.

llat Achiou, Chaouchi, Be sents et Hammouda ab quatre

inale, Lors de cette séance mat Il s’agit de el. joueurs ont manqué à l’app Hammouda. at et Chaouchi, Achiou, Bell ont justifié leurs Les joueurs en question étaient pris dans absences par le fait qu’ils rons de la ville les embouteillages aux envi de Tizi Ouzou.

8

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

Coup réussi MCA-JSMB
Stade : Omar-Hamadi Affluence : moyenne Arbitres : Feradi, Djahnine, Chaoui But : Bouguèche (45’+3) Avertissements : Koudri (28’) (MCA) ; Lahmar (26’) (JSMB)

MCA 1 - JSMB 0
la fin de la rencontre, l’entraîneur intérimaire du Mouloudia, Kamel Achouri, était très heureux de la victoire réalisée par son équipe dans un contexte particulier où les joueurs étaient soumis à une terrible pression, suite à la révolte des supporters. «C’était un match très difficile pour notre équipe, du moment que les résultats n’ont pas été à la hauteur ces derniers temps. Mais je pense que les joueurs ont montré de quoi ils sont capables sur le terrain. C’était donc la victoire du cœur qui a vu mes joueurs se donner à fond sur le terrain», dira Achouri

MCA :
Ouamane, Besseghir, Bedbouda, Coulibaly, Zeddam, Koudri, Daoud (Bouchama 87’), Hadjadj, Bouguèche (Belkhir) (79’), Boumechra (Younès 59’), Bénié Entraîneur : Achouri

Achouri A

«C’est la victoire des joueurs»

JSMB :
N’jeukam, Belakhdar, Megatli, Bouchetta, Messali, Belakhdar, Deghiche (Boukessasa 63’), Lahmar (Bellatrèche 78’), Zerdab (Dellalou 85’), Belkhir, N’djeng Entraîneur : Jean-Yves Chay

«Les vrais supporters doivent soutenir leur équipe dans les moments difficiles»
Quant à la réaction des supporters qui, durant toute la partie, ont traité les joueurs de tous les noms d’oiseau, même lorsque leur équipe menait au score, l’entraîneur du Mouloudia nous dira : «Les supporters ont montré leur mécontentement en s’en prenant à tout le monde, eux qui sont peut-être toujours choqués à cause des deux contre-performances qu’on a enregistrées. Toutefois, je pense que les vrais supporters sont ceux qui soutiennent leur équipe dans les moments difficiles, car aucune formation n’est à l’abri d’un passage à vide. Je pense que les joueurs ont démontré aujourd’hui qu’ils étaient capables de relever le défi, même en étant sous pression. Ce sont d’ailleurs les mêmes joueurs qui gagnaient par le passé et ce n’est pas du jour au lendemain qu’ils perdront leur football. Il faut donc les aider à remonter la pente comme ils l’ont fait aujourd’hui et je pense qu’on aurait pu ajouter d’autres buts, si on n’avait pas buté sur un bon gardien de la JSMB.»

A

u pied du mur après deux échecs d’affilée à Bologhine, les joueurs du Mouloudia se sont révoltés, jeudi dernier, face aux Béjaouis, déjouant ainsi tous les pronostic, puisque rares étaient ceux qui misaient sur un succès du vieux club algérois. La manière n’y était pas dans cette équipe du Mouloudia remaniée en se passant de ses pseudostars, il y avait toutefois du cœur sur le terrain où les joueurs n’ont ménagé aucun effort pour prendre ledessus sur leur adversaire qui était dans un jours sans. Pour preuve, les Béjaouis ne se sont créés qu’une seule occasion au cours de cette rencontre, puisque Réda Ouamane n’a pratiquement pas été inquiété durant toute la partie. Les Mouloudéens ont essayé d’imposer leur rythme dès l’entame en se créant la première occasion de la rencontre à la 15’par le bisais de Jean-Marc Bénié qui remet le cuir sur Besseghir qui, à son tour, adresse un puissant manquant de peu d’ouvrir la marque, n’était l’intervention de Bouchetta qui sauve sur la ligne. Les Mouloudéens occuperont bien les espaces en ayant le monopole de la balle, guettant la moindre erreur pour surprendre la JSMB. A l’image de

Il y avait du cœur dans cette équipe
Bouguèche à la 34’qui chipe le cuir à Messali et sert idéalement JeanMarc Bénié. Dans une position excentrée, l’international ivoirien tire en force, mais N’jeukam s’interpose avec brio. Au moment où le directeur du jeu allait mettre fin aux débats de cette première période, Besseghir récupère la balle sur le flanc droit et adresse un centre à destination de Bouguèche qui, libre de tout marquage, ne laisse aucune chance au portier béjaoui, donnant ainsi l’avantage à son équipe à l’ultime minute des arrêts de jeu de cette première mi-temps. Au retour des vestiaires, le jeu baisse d’intensité face à une équipe de la JSMB dominée par le Mouloudia et qui n’a pu réagir. A la 56’, JeanMarc Bénié rate une belle occasion de réaliser le break en échouant seul face à N’jeukam, suite à une belle passe de Bouguèche. C’était la seule

«Je souhaite que Michel soit de retour parmi nous»

«Cette victoire est aussi celle d’Alain Michel qui a fait du bon travail. occasion de scorer côté algérois du- Ce n’est pas à cause de deux mauvais résultats qu’on va effacer tout ce rant cette deuxième mi-temps qui a qu’il a fait pour cette équipe. J’espère qu’Alain Michel trouvera un terrain vu le jeu se stabiliser au milieu du d’entente avec la direction du club et je souhaite qu’il revienne parmi nous. D’ailleurs, il nous a aidés dans la préparation de cette rencontre», terrain. K. M Ce n’est qu’après les changements a conclu Achouri. opérés par Chay que les Béjaouis se montrent menaçants dans le dernier quart d’heure du jeu, face au repli des Mouloudéens qui voulaient Amrous préserver leur maigre avantage. Ce qui a failli coûter cher au absent MCA, à la 85’, lorsque sur un Le président Sadek centre de Megatli, le portier Amrous a, encore une fois, du Mouloudia rate sa sortie, «On a encaissé un but sur une faute mibrillé par son absence lors de Belkheïr reprend la balle de d’inattention à la fin de la première pas ce match contre la JSMB, la tête, fort heureusement temps. En deuxième période, on n’a occasions contrairement au match de pour le MCA, Besseghir était su concrétiser les quelques rées. On avait un prol'ASO. En tout cas, les bien placé pour renvoyer la qu’on s’est procu du supporters l'ont cherché balle sur sa ligne permettant blème de positionnement en milieu pendant longtemps pour lui à Ouamane de se saisir du terrain et de repositionnement des attaparcours ne sera pas demander des explications cuir. C’était donc l’ultime occaquants. La suite du ée sur ce qui se passe sion au cours de cette rencontre aisée, puisqu’on a trois sorties d’affil actuellement au qui s’est achevée par un précieux et un match de Coupe d’Afrique entreque nous avons club. succès du MCA. temps. C’est vous dire K. M. un calendrier difficile.»

Chay

«Nous avons un calendrier difficile»

Bouguèche «Je n'ai pas célébré la joie de mon but pour montrer mon mécontentement aux supporters»
l affiche une excellente forme ces derniers temps, notamment depuis le match de l'ASO où il avait réussi un doublé. Hadj Bouguèche a, encore une fois, récidivé jeudi passé contre la JSM Béjaïa, en inscrivant l'unique but de la partie en toute fin de première mi-temps. Toutefois, il n'avait pas caché sa déception, suite à la réaction du public.

I

Une victoire très importante remportée non sans grande difficulté… C'était une rencontre très difficile pour nous. On a affronté une très bonne équipe de Béjaïa qui joue très bien au ballon. D’ailleurs, ce n’est pas un hasard si cette formation occupe le haut du tableau. Le fait de n’avoir pu inscrire qu’un seul but démontre toute la difficulté de la tâche qu’on a eue.

Vous étiez décidé à remporter cette rencontre coûte que coûte, n'est-ce pas ? Tout à fait, on voulait remporter ce match à tout prix, car on était décidés à oublier les deux résultats négatifs enregistrés dernièrement contre l'USMA et l'ASO à Bologhine. Dieu merci, l'essentiel a été réalisé en remportant ces trois points qui vont nous permettre de respirer quelque peu. La réaction du public vous a sans doute surpris ? Vous savez, on ne s'attendait guère à une telle réaction de nos supporters. En rentrant sur le terrain pour l’échauffement, nos supporters ne cessaient pas de nous insulter, après la défaite de l'USMA. Cependant, ce que je n'ai pas compris, même lorsqu’on a marqué notre but, on nous a insultés. A mon sens, il fallait nous soutenir. Certes, on comprend leur déception après la lourde défaite face au voisin usmiste, mais ils doivent comprendre que ce sont des choses qui arrivent. En tout cas, leur réaction nous a poussé à aller chercher les trois points face à la JSMB, pour faire baisser cette pression.

Après avoir marqué votre but, vous n'avez pas célébré votre joie avec eux. Pourquoi ? C'était un signe de mécontentement de ma part. Ce n'est pas de cette façon qu'on pousse une équipe à gagner. Il fallait qu'ils soient à nos côtés, mais voilà qu’à la fin, on nous insulte. De plus, j'ai été atteint à la tête par une pièce d'argent qui m’a causé une plaie. Vous avez été coaché par Achouri qui a pris la place de Michel qui ne connaît toujours pas son sort. Cette situation vous a-t-elle arrangé ? Tout ce que je peux vous dire, c'est que ça ne nous a pas dérangés. Nous, on était concentrés sur notre sujet pour remporter les trois points. En outre, la question du staff ne concerne que les dirigeants qui doivent décider. Mais au vu du match de l'USMA et de l'ASO… Honnêtement, chacun a son avis à propos de ce sujet. Moi, je dirai qu'il pourrait avoir commis certaines erreurs lors de ces deux matches, sans plus.

En l'espace de quatre jours, vous avez marqué trois buts. Cela dit, vous êtes devenu le meilleur buteur de l'équipe… Je suis vraiment heureux de devenir le meilleur buteur de mon équipe et j'espère que la chance sera toujours de mon côté, pour prouver mes qualités. J'avais inscrit en début de saison trois buts, mais par la suite, j'ai connu un passage à vide dû notamment aux blessures et aux problèmes que j'ai connu lors du mercato. Qu’en sera-t-il du prochain match de ce lundi, contre le CABBA ? Ce sera une rencontre très difficile, comme celle d'aujourd'hui face à la JSMB. Il va falloir profiter du fait que ce match aura lieu chez nous, à Bologhine. Les trois points doivent rester ici. En tout cas, ce sera une rencontre très difficile, car le CABBA est une équipe qui occupe une place dans le haut du tableau. La victoire est impérative pour nous, afin de gagner des places. Déjà, on occupe la sixième place, il va falloir améliorer ce classement. Entretien réalisé par Hamza Rahmouni

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

9

Coup de manivelle MCA-JSMB
Ils se sont révoltés jeudi à Bologhine Les supporters demandent le départ de Amrous
Déçus par l’humiliation de leur équipe face à l’USMA et le faux pas face à l’ASO, les supporters du Mouloudia, qui étaient de retour jeudi dernier au stade de Bologhine, ont bruyamment manifesté leur ras-le-bol, en laissant exploser leur colère. Ils ont demandé ni plus ni moins que le départ de Amrous qu’ils ont traité de tous les noms. Furieux, les Chnaoua s’en sont pris aussi aux dirigeants pendant et même en fin de partie, malgré la victoire de leur équipe. Une manière à eux de réclamer un changement radical dans les arcanes du club.

Il s’est réuni avec Amrous en présence de son manager

Bénié
«Qu’on me paye, sinon je ne jouerai pas face au CABBA !»
L’attaquant du Mouloudia, JeanMarc Bénié, ne s’est pas présenté hier aux entraînements. Renseignements pris, le joueur, et après avoir pris son mal en patience, a décidé de sécher les entraînements, en signe de protestation à la suite de la non-régularisation de sa situation financière Contacté par nos soins, Bénié nous dira : «Je n’ai pas boudé l’équipe. Pour être plus clair, je ne reprendrai l’entraînement que si on me paye. D’ailleurs, je compte faire l’impasse sur le match du CABBA de lundi, si mon problème financier n’est pas réglé d’ici là.» Ainsi donc, les dirigeants du MCA sont appelés à régulariser la situation financière de leur joueur, s’ils veulent le voir prendre part au prochain match face aux Bordjis. K. M.

Michel ne bouge pas de la barre technique
omme rapporté dans notre précédente livraison, Alain Michel n’a pas trouvé un terrain d’entente avec le président Sadek Amrous qui voulait une séparation à l’amiable d’avec son entraîneur. Il faut dire que les deux parties ont buté sur le volet financier. D’une part, Michel s’était montré prêt à partir à condition de percevoir les salaires impayés et ses indemnités et, d’autre part, le président du MCA voulait lui payer deux mensualités à titre de dédommagement. D’ailleurs, c’est cette impasse qui a amené le technicien français à aller saisir la FIFA pour réclamer une indemnisation dans les règles. Devant cette situation, les deux parties se sont donné rendez-vous hier au

C

siège du club pour une ultime rencontre dans l’espoir de trouver une solution qui puisse arranger les deux parties. Finalement, Amrous et Michel, ce dernier était accompagné de son manager, ont pu trouver un terrain d’entente. En termes clairs, le président du Mouloudia a laissé tomber l’option de mettre fin aux fonctions de son entraîneur et le coach français, de son côté, est revenu à de meilleurs sentiments en acceptant de continuer sa mission au MCA.

On laisse entendre dans l’entouA leur tour, les joueurs du Mourage du club que c’est l’homme fort loudia, censés être les seuls acteurs du Mouloudia, Rachid Marif, qui sur le terrain, n’ont pas échappé aurait ordonné à Amrous de aux insultes des supporters. Ces maintenir Alain Michel à son derniers ont accusé les camaposte. En fait, Marif ne veut en rades de Badji de ne pas aucun cas entendre parler d’un mouiller leur changement d’entraîneur à chaque maillot comme il Michel : «Pour fois que les résultats ne suivent se doit et de ne l’intérêt général, je reste pas. En outre, on laisse entendre se soucier au Mouloudia» que comme les caisses du club sont que de leur vides, on s’est résigné à maintenir argent. «Oui, j’ai rencontré une nouvelle fois le président avec Michel à la barre technique. On Pour la lequel j’ai eu une discussion à bâtons rompus afin de tirer doit s’attendre donc à voir ce dersymboles choses au clair. On a trouvé un accord pour que je nier se remettre à la tâche dès aulique, il les continue ma mission au Mouloudia. Je vais donc rester jourd’hui pour préparer le ont bombarpour l’intérêt du club. Je vais reprendre mon prochain match face au CABBA. dés de pièces travail ce samedi pour préparer le match qui K. M. de monnaie. nous attend face au CABBA.» D’ailleurs, dès leur apparition sur le terrain, ils ont été hués et insultés, contrairement aux poulains de Chay auxquels ils ont réservé En l’absence de Zafour, suspendu, et Mehia, blessé, c’est Kahled Bouchetta qui a été aligné dans l’axe un accueil pour le moins chaleude la défense aux côtés de Messali jeudi passé contre le MCA. Le défenseur béjaoui, qui ne fait plus parreux. Les Chnaoua en ont fait entie des plans de son entraîneur, a été titularisé à nouveau, alors qu’il ne faisait que de rares apparitions depuis le match de l’USMA. Bouchetta, qui avait la mission de marquer l’attaquant mouloudéen Bénié, tendre à leur équipe, même s’est pas mal débrouillé. Il a même sauvé son équipe d’un but à la 15’ en repoussant sur la ligne un tir de lorsque le Mouloudia menait au Besseghir. Bouchetta a fait peur à ses camarades à la 72’ en perdant connaissance pendant un moment score, ce qui renseigne on ne peut suite à une intervention de son gardien N’Jeukam. Ce dernier l’a assommé avec son genou. mieux sur une colère qui n’est pas près de s’estomper de sitôt.

Les joueurs insultés avant et après le match

On parle du veto de Marif

Boumechra retrouve sa place
Salim Boumechra a retrouvé sa place dans le compartiment du milieu lors de ce match contre la JSMB. Il faut dire que l'ex-Asémiste n'a plus joué d'entrée depuis le 18 décembre dernier face au MCS à Bologhine. Pour ce retour dans l’équipe type, Boumechra a montré de belles choses, même s'il n'a pas joué depuis longtemps. A sa sortie, il a été applaudi par les supporters.

Bouchetta titularisé

Ouamane a commis une grosse bourde
Réda Ouamane n'a pas été sollicité durant toute la partie ou en de rares fois en montrant une certaine vigilance. Néanmoins, il a commis une grosse bourde que Besseghir a vite fait d’effacer en dégageant in extremis sur sa ligne après que Ouamane a relâché le ballon dans la surface de réparation.

Hadjadj et Bouguèche les plus ciblés
Si les supporters n’ont pas ménagé leur équipe, à l’exception de Ouamane et des jeunes joueurs, Hadjadj et Bouguèche ont été les plus ciblés, notamment ce dernier. Bouguèche a été copieusement insulté, même après qu’il a ouvert le score pour son équipe. En fait, les supporters ont mal pris le fait qu’il ne se soit même pas dirigé vers eux pour les saluer, lui qui a préféré se diriger vers Doukha pour lui dédier son but. Pour rappel, Bouguèche a essuyé de vives critiques face à l’ASO. On lui avait même fait porter le chapeau sur les deux buts encaissés en seconde période.

«Je suis sûr de mes capacités»

Bouguèche passe meilleur buteur
Hadj Bouguèche est devenu le meilleur buteur de l'équipe avec six réalisations à son actif. Lors de la phase aller, il avait inscrit trois buts contre le NAHD, le MCEE et l'USMH. Son compteur buts restera bloqué jusqu’au match face aux Chélifiens. Grâce à ce but marqué contre la JSMB, il totalise six réalisations. Il est à noter que Belghomari, parti au MCO, Younès et Bénié comptent quatre buts chacun.

Un commentaire après la défaite d’aujourd’hui ? Nous avons mal joué. On est venus pour réaliser un bon résultat et nous rattraper après notre faux pas à domicile. Malheureusement, cela n’a pas été le cas. Nous n’avons qu’à nous en prendre à nous-mêmes, puisque c’est nous qui avions facilité la tâche à l’adversaire. Comment l’expliquez-vous ? Les Mouloudéens ont été plus volontaires que nous, c’est clair. Ils étaient dans une situation difficile, ils voulaient nous battre coûte que coûte. Comme je

viens de dire, nous leur avons facilité la tâche. On n’a rien fait pour mériter au moins le nul. Après une longue absence, vous êtes à nouveau titulaire ; une petite évaluation ? Je suis naturellement content de pouvoir jouer à nouveau, mais je préfère ne pas m’étaler sur le sujet. Une évidence, moi je suis sûr de mes capacités, un point c’est tout. Maintenant, c’est vrai que j’ai besoin de plus de matches dans les jambes pour retrouver mon niveau. Mais j’estime que je m’en suis bien tiré aujourd’hui. Entretien réalisé par N. B.

Il dédie son but à Doukha
Lorsqu'il a inscrit l'unique but de la partie, Hadj Bouguèche s'est dirigé vers le banc de touche pour le dédier à son coéquipier et deuxième gardien de l’équipe Azzedine Doukha. Ce dernier n’a pas été épargné par les supporters qui visiblement ne lui ont toujours pas pardonné les deux buts qu’il a encaissés face à l’ASO le week-end dernier.

Catastrophiques Béjaouis
passé, la bande à Chay était Jeudi simplement méconnaissable tout sur le terrain. On avait comme l’impression qu’il n’y avait qu’une seule équipe, le MCA en l’occurrence, sur le terrain. Sans exagération aucune, les Béjaouis ont produit leur plus mauvais match cette saison. Alors qu’ils prétendaient faire le déplacement à Alger en conquérants, dans le but déclaré de retrouver leur deuxième place, les camarades de Deghiche se sont contentés d’un rôle de figurants durant les 90 minutes qu’ils ont passées sur le terrain. C’est une équipe amorphe, voire sans âme qui a joué contre le MCA jeudi passé. Il fallait attendre la 85’ pour voir enfin les gars de Yemma Gouraya s’approcher des bois de l’équipe adverse. Suite à un centre de Megatli sur le côté droit, Belkheïr, en déséquilibre, reprend du bout du pied, mais Besseghir, sur la ligne, repousse de la tête, alors que Ouamane était battu. C’était la seule et unique occasion béjaouie digne de ce nom. Pourtant, tous les ingrédients étaient réunis pour que la JSMB fasse un peu mieux que ça, mais elle n’a pas su tirer profit des problèmes de son adversaire. Cumulant déjà une défaite contre l’USMA et un nul contre l’ASO au stade de Bologhine, les Mouloudéens étaient sous pression. Pis, ils étaient hués et insultés, bien avant le match, par leurs supporters. Les Béjaouis leur ont tout simplement facilité la tâche en leur offrant une victoire précieuse dans ces moments difficiles. Il n’y a qu’à voir la façon dont ils ont encaissé le but. On jouait les arrêts de jeu de la première mitemps. Besseghir, sur le côté droit, a tout le temps devant lui pour effectuer un centre sur Bouguèche, étrangement sans marquage, qui trompe la vigilance de N’Jeukam et marque l’unique but de la rencontre. Les dirigeants qui ont accompagné l’équipe ne comprenaient pas ce qui venait d’arriver. Accumulation de fatigue ? «Non, je dirai plutôt que c’est un problème de détermination. La prestation de certains joueurs est impardonnable», nous dira l’entraîneur adjoint Boussekine, visiblement déçu par la production de son équipe. N. B.

Amrous crie à la manipulation
Même s’il n’était pas présent à Bologhine jeudi dernier, après eu vent la réaction des supporters envers lui et les joueurs, le président du MCA, Sadek Amrous, a crié à la manipulation en confiant à des proches que ces supporters étaient manipulés par ses détracteurs. Autrement dit, Amrous croit dur comme fer qu’il s’agit d’un coup monté. Et dire que c’étaient tous les présents au stade qui avaient réclamé son départ. K. M.

Hadjadj capitaine bis
Pour la deuxième fois de suite, Fodil Hadjadj a hérité du brassard de capitaine en l’absence de Babouche qui se trouve à Kigali avec la sélection nationale et Fayçal Badji qui a été laissé sur le banc. La première fois, c'était lundi dernier à l'occasion du match MCA-ASO. Il faut dire que l'ex-Nantais a su diriger ses coéquipiers durant toute la rencontre, malgré la pression qui a pesé sur l’équipe. H. R.

10

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

Coup d’œil ASO-ASK

ASO 1 - ASK 1
Stade : Boumezrag (Chlef)
Affluence : moyenne Arbitres : Bichari, Korichi et Azrine Avertissements : Manga (5’), Benchergui (77’) (ASK) Buts : Messaoud (83’) (ASO) ; Gil (89’) (ASK)

Chlef perd le nord
s’étaient offert deux occasions dignes d’être citées. 18’, Tammoura tire en direction des bois de Kouadri, mais sa tentative passe à côté. Moins d’une minute plus tard, Hamedi tire à son tour, mais cette fois, Kouadri est contraint de dégager en corner. Les camarades de Ali Hadji continuent entre-temps à mener la baguette dans ce chassé-croisé. 38’, Ali Hadji pénètre par le côté droit, sert Sidibé au point de penalty, mais ce dernier, pourtant dans le dos des défenseurs, verra son tir passer au-dessus des bois de Belhani. Une minute plus tard, Bentayeb met deux joueurs dans le vent et envoie une frappe fulgurante, mais Belhani, toujours aussi impérial, essaie d’écarte le danger, mais heureusement pour lui, Messaoud rate le cadre suite à la balle qu’il venait de remettre dans ses pieds. De retour aux vestiaires, les Khroubis se contentent de défendre et verrouillent toutes les issues. Les choses deviennent plus difficiles encore pour les Chélifiens qui essaient de s’en sortir quand même. Bentayeb sert Gouaïche à la 63’, mais ce dernier rate le cadre. Même topo pour Bentayeb qui voit sa balle passer juste à côté (67’). On croyait que Sidibé allait débloquer la situation à la 73’ lorsqu’il s’est retrouvé face à face avec Belhani, mais il met lamentablement dans les décors. Il fallait attendre la 83’ pour voir enfin ce diable de Messaoud libérer les siens en ouvrant le score sur une belle frappe enveloppée. Alors qu’on croyait que les carottes étaient cuites pour les Khroubis, Gil, servi à la limite du hors-jeu par Hamedi, tente sa chance et sa balle fait mouche. C’est complètement groggy que les Chélifiens sont appelés à remettre le ballon au coup de sifflet final. Un point de gagné pour l’ASK, deux points de perdus pour l’ASO, voilà le score final. A. Feknous

ASO :
Kouadri, Gharbi (Boudaoud 75’), Mekkioui, Sellimi, Cheklam, Sidibé, Ali Hadji, Zaouche, Gouaïche, Messaoud, Niati (Bentayeb 21’). Entraîneur : Amrani

ASK :
Belhani, Menzeri, Benchergui, Liadé, Tammoura (Belhadef 79’), Hemami, Manga, Araâr, Gil (Benarfa 90’ + 1), Hamedi, Naâmoune (Tilbi 71’). Entraîneur : Biskri

«Aujourd’hui, on a joué devant une grande équipe de Chlef, mais qui a paru fatiguée et manquant de confiance par moments. On a fait un match correct avec des contre-attaques bien menées et qui auraient pu apporter leurs fruits. On encaisse sur une action banale vers la fin du match, mais heureusement, les joueurs ont trouvé les ressorts nécessaires pour égaliser et arracher ce point au final. Ce nul est équitable et nous encourage en prévision de nos prochains rendez-vous. Au moins, on va préparer notre prochain match avec un moral au beau fixe.»

 Biskri : «Ce nul est équitable»

ien ne va plus chez les Chélifiens qui n’arrivent pas finalement à mettre fin à cette guigne qui les poursuit depuis deux mois. Deux mois sans compter la moindre victoire en championnat. Une défense en carton, des ratages à en veux tu en voilà et on en passe. Cela dit, les poulains de Amrani, qui ont franchement perdu le sens du succès, pour ne pas dire le nord, n’ont pas été épargnés par le public de Boumezrag qui, de son côté, n’a pas accepté ce sort, d’autant plus que l’adversaire du jour est revenu au score

R

à moins de deux minutes de la fin du temps réglementaire. Pourtant, tout commence bien dans ce match en retard face à l’ASK. 11’, Ali Hadji exécute un joli corner sur la tête de Messaoud qui à son tour contraint Belhani, le gardien adverse, à faire étalage de tout son art pour sauver ses bois d’un but tout fait. 19’, le même Messaoud expédie une frappe des 25 mètres, sa balle passant légèrement au-dessus de la transversale. Cinq minutes plus tard, une-deux entre Zaouche et Sellimi. Embusqué sur la ligne des 18 mètres, ce dernier tire en force, mais sa balle s’échoue dans le petit filet. Entre-temps, les visiteurs

Abbou s’accroche avec le public
Curieuse attitude du capitaine Abbou qui n’a pas fait mieux que de semer la pagaille en fin de match. Tout a commencé lorsque le public s’est retourné contre l’équipe lors du dernier quart d’heure avant de revenir à de meilleurs sentiments après le but de Messaoud. Sur le banc à ce moment-là, Abbou a laissé échapper sa colère envers les supporters en leur faisant porter la responsabilité du muavais rendement de son équipe. Après le coup de sifflet final, les supporters, qui avaient visiblement mal pris le comportement de Abbou, sont venus s’expliquer avec lui. Là, les forces de l’ordre auront un mal fou à disperser la foule qui s’était entassée autour du joueur. Après tout, personne n’a intérêt à perdre son sang-froid. Ni les supporters encore moins Abbou qui doit donner l’exemple, lui qui a rang de capitaine d’équipe.

 Benchouia : «Je n’ai pas reconnu cette équipe»
«Comme vous avez pu voir, la situation est loin d’être normale. Aujourd’hui, l’équipe a laissé apparaître une grande fragilité et dans tous les compartiments de surcroît. On croyait que le dernier nul ramené de l’extérieur allait nous remettre en selle dans la perspective de renouer avec la victoire ici à Boumezrag, mais encore une fois, l’équipe démérite. On marque en fin de match et on se fait rattraper quelques minutes plus tard. C’est vraiment décevant. Il y a beaucoup de choses à revoir dans l’équipe, bien que le gros du travail doit être axé sur le volet psychologique.»

Si toute l’équipe visiteuse a été bien accueillie au moment où elle a foulé la pelouse de Boumezrag, le public chélifien s’est levé comme un seul homme pour souhaiter la bienvenue à l’ex-joueur de l’ASO Khaled Tammoura. Pour rappel, Tammoura a fait toutes ses classes à l’ASO et a même fait partie du groupe qui a décroché la Coupe d’Algérie en 2005. Il a eu droit à une standing-ovation à sa sortie à dix minutes de la fin du match. Tammoura de son côté n’a pas cessé de saluer le public.

 Accueil spécial pour Tammoura

Biyaga chez l’ES Sahel ?
Ne donnant pas signe de vie depuis le match du CRB, Biyaga n’est apparemment pas près de refaire surface du côté de l’ASO. Parti sans demander son reste, il paraît, selon une source au sein du club, que l’Etoile du Sahel, l’adversaire des Chélifiens en Coupe d’Afrique, s’est mise sur ses traces tout de suite après le match aller à Sousse et la prestation de haute facture qu’il a produite ce jour-là. Selon cette source toujours, il a reçu une offre pour la saison prochaine qui, si elle ne se refuse pas, n’en reste pas moins assujettie à sa non-participation à la manche retour à Chlef cette fin de semaine. Wait and see.

s Niati sort sur blessure
Relevant tout juste d’une blessure à la cheville, le jeune Niati a rechuté lors de ce match face à l’ASK. Au bout de vingt minutes de jeu seulement, il demande à son banc de procéder à son remplacement. Interrogé, le milieu de terrain nous dira qu’il sera contraint de mettre un plâtre pour deux semaines. Si tel est réellement le cas, il sera indisponible pendant tout un mois.

Ceux d’entre les spectateurs qui se trouvaient dans la tribune officielle ont pu remarquer la présence de Youcef Touré, le gardien de but du Fello Star, qui est en contacts avancés avec le président Medouar en vue d’un enrôlement à l’ASO. Agé de 23 ans, il est le deuxième gardien de l’équipe nationale guinéenne. Il pourrait signer son contrat dès ce dimanche si les négociations avancent comme l’espèrent les deux parties.

 Youcef Touré dans les tribunes

Championnat de Division 1
Mise à jour du calendrier
MC Alger 1-0 JSM Béjaïa ASO Chlef 1-1 AS Khroub Pts 44 40 39 38 35 34 33 32 30 30 30 30 26 26 24 24 19 J 22 24 23 23 23 24 24 24 23 23 23 23 24 23 23 22 22 G 13 12 11 9 9 9 10 7 8 8 7 8 7 6 6 6 5 N 5 5 6 11 8 7 3 11 6 6 9 6 5 8 6 6 4 P 4 7 6 3 6 8 11 6 9 9 7 9 12 9 11 10 13 Bp 34 24 21 22 25 30 22 28 22 21 21 21 19 21 16 17 14 Bc 13 21 10 14 20 31 20 27 24 24 24 25 24 29 20 27 23 Dif. + 21 + 03 + 11 + 08 + 05 - 01 + 02 + 01 - 02 - 03 - 03 - 04 - 05 - 08 - 06 - 10 - 09

«Je ne m’explique pas ce qui arrive»
Comment pouvez-vous expliquez cet autre faux pas à domicile ? Il n’y a aucune explication logique à ce qui nous arrive. On a perdu le goût de la victoire et la manière aussi, tout est fait de travers. C’est une situation jamais vécue par l’équipe qui n’arrive même pas à s’imposer sur son terrain. On a peur de ne pas gagner et c’est ce qui nous bloque dans nos matches, surtout à domicile. L’équipe est loin de son niveau et les joueurs se retrouvent perdus sur le terrain. Ne serait-ce pas la crise financière qui serait derrière cette situation par hasard ? Je ne sais pas. On a vu pire comme situation à Chlef, mais les résultats n’ont jamais été aussi mauvais. Certes, on a besoin d’argent, mais on fait confiance au président qui finit toujours par régulariser notre situation financière. Je pense que le problème est plus grave : une surcharge de programmation, des joueurs blessés, des suspensions, la pression sur les joueurs et bien d’autres aspects qui nous bloquent à ce moment critique de la compétition. Il faut qu’on se relève au plus vite, sinon on va le payer très cher. La huitième place n’est-elle pas suffisante pour donner l’alerte selon vous ? C’est suffisant pour que tout le monde nous donne un coup de pouce, même d’un point de vue psychologique. L’équipe traverse une période difficile et ce n’est pas le moment de tout remettre en cause. Je lance un appel à nos fidèles supporters pour nous aider à retrouver le chemin du succès car nous avons besoin d’eux. La pression ne nous fera que plus mal encore. Vous vous faites rejoindre au score au moment où vous vous attendiez à une issue exclusivement à votre avantage ; qu’est-ce qui s’est passé au juste ? Un manque de concentration et pas seulement en défense. D’ailleurs, tout le monde s’est effondré après ce but de l’ASK. On retombe dans une situation de doute à quelques jours de notre match de Coupe d’Afrique. Comment voyez-vous la suite de votre parcours en championnat ? Après ce nul, on descend à la huitième place, ce qui est loin de refléter l’image et les prétentions de l’ASO cette saison. Des choses doivent changer dans l’équipe, surtout sur le plan psychologique. Il faut dès à présent qu’on se remette à croire en nos capacités pour finir à meilleure place au classement général. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

01- ES Sétif 02- CABB Arréridj 03- JSM Béjaïa 04- JS Kabylie 05- USM Alger 06- MC Alger 07- CR Belouizdad 08- ASO Chlef 09- MC El Eulma 10- NA Hussein Dey 11- AS Khroub 12- USM Annaba 13- MC Saïda 14- USM El Harrach 15- USM Blida 16- MSP Batna 17- RC Kouba

Programme de la 25e journée (lundi 30 mars)
MCA NAHD MCEE MSPB USMH USMB CABBA ASK JSMB RCK USMA (huis clos) CRB

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

11

Coup d’œil Division 1

USMA

MSPB
moment. Et puisque la rencontre aura lieu à huis clos, les chances des Harrachis de l’emporter sont très minces, car en parallèle, l’USMA pète la forme. Un partage des points n’arrange guère leurs affaires, que dire alors d’une défaite qui risque de les placer, pour la première fois de la saison, en position de relégables. Une fois encore, les Usmistes se retrouvent dans une situation embarrassante. De par l’amitié qui lie les deux clubs et leurs dirigeants, ils n’auront jamais souhaité se trouver dans une telle situation. D’un côté, l’USMH lutte pour son maintien parmi l’élite, de l’autre l’USMA ne veut rater aucune occasion pour rester collée au peloton de tête, afin de décrocher une place qualificative à une compétition internationale. L’équipe de Allik a déjà été confrontée à de tels scénarios ces trois dernières années, notamment la saison passée où le sort de plusieurs formations était directement lié à ses résultats qui pouvaient arranger une partie et condamner une autre. Quoi qu’elle aurait fait, elle n’aurait pas échappé aux attaques des clubs dont le résultat des matches de l’USMA envoyait indirectement au purgatoire, comme l’OMR et le MCO, et avec un degré moindre l’USMB. Cela avait engendré plusieurs réactions qui avaient remis en question l’éthique sportive et l’honnêteté des Rouge et Noir qui avaient, malgré eux, joué le rôle d’arbitre. Dans d’autres conditions, ce match contre l’USMH aurait eu lieu sans que personne n’y prête une attention particulière, mais là, ce sera vraiment un derby très spécial. B. M.

L’USMH, c’est très spécial

Mounir Amrane sera probablement dans le onze rentrant, ce lundi, lui qui était blessé. Il avait d'ailleurs dû faire l’impasse sur le match contre le CABBA, en raison d’une élongation à la cuisse. Il occupera de nouveau le flanc droit de la défense.

s Amrane de retour

s Il a assisté au match ABM-NCM
Amrane a assisté au match de Merouana face à Magra. Originaire de la ville de Merouana, l’arrière droit du Mouloudia de Batna ne pouvait pas rater un match important de l’équipe de son village qui se dirige droit vers la SuperD2

A

près avoir bénéficié, hier, d’une journée de repos, les camarades de Dziri reprendront les entraînements ce matin, avec en ligne de mire le match de ce lundi qui les opposera à l’USMH. La petite déroute de Blida étant oubliée, les Usmistes préparent ce quatrième derby de la phase retour en tentant de corriger les différentes lacunes constatées à Tchaker, en défense comme en attaque. On se rappelle que Mouassa était dans tous ses états à l’issue de ce match, le qualifiant de très mauvais, le pire depuis qu’il avait pris l’équipe en

main. Depuis, il s’est attelé à revoir tout ce qui n’a pas marché face à l’USMB, particulièrement sur le plan tactique où la rigueur, qui était l’un des points forts de l’USMA durant les précédentes rencontres, a fait défaut à l’équipe. Bref, après cette virée à Blida, les Rouge et Noir renoueront cette semaine avec les derbys en allant rendre visite à des Harrachis très mal en point, menacés plus que jamais par le spectre de la relégation. Un match d’une grande importance pour les banlieusards, dont le moindre faux pas compliquerait sérieusement leur situation qui est des plus inquiétantes en ce

«Les deux prochains matches sauveront notre saison»
Comment se déroule la préparation du match face à Kouba ? De manière ordinaire, même si nous sommes conscients de son enjeu. Après les trois défaites concédées à l’extérieur, nous n’avons plus le droit à l’erreur. En ce qui vous concerne, ça se passe plutôt bien cette saison… Tout baigne dans l’huile. J'avoue que je n’ai pas eu de difficultés cette saison à m’adapter avec ma nouvelle équipe. Le MSPB sera handicapé, face au RCK, par de nombreuses absences. Si vous voulez parler des suspensions, je dirai que le Mouloudia de Batna dispose d’un effectif de 30 joueurs. Aux joueurs habitués de rester sur le banc de touche de montrer qu’ils sont utiles à l'équipe et capables de gagner une place de titulaire. Enfin, je dirai que c’est après le match que nous pourrons tirer les conclusions. Que pensez-vous du jeune Alili qui jouera comme milieu récupérateur à vos côtés ? Je ne sais pas si je jouerai comme milieu défensif, mais je pense que ce jeune est capable de beaucoup de bonnes choses. Vous avez pris l’habitude de jouer dans l’axe central de la défense et avec l’absence de Youcef Reziouak, ce secteur aura besoin de stabilité, n’est-ce pas ? Justement, il y a l’absence de Reziouak dans l’axe de la défense. Il ne faut pas trop changer la composante de la défense, ce qui risque de déstabiliser ce compartiment. Vous voulez dire que vous évoluerez comme stroppeur ? Je n’ai pas dit cela, mais j’ai pris l’habitude de jouer comme stoppeur cette saison. Vous entamez une nouvelle carrière à ce poste. J’ai déjà évolué comme stoppeur au sein de l’ASMO la saison écoulée. Donc, j’ai pris mes repères en tant que défenseur dans l’axe. Ce lundi, vous n’avez pas le choix face à Kouba. Je pense que les deux prochains matchs que nous disputerons à domicile vont nous permettre, à condition de bien les négocier, de terminer la saison dans la sérénité. Pensez-vous qu’en battant le RCK et l’USMB, le maintien sera assuré ? Je crois que le maintien sera assuré en grande partie. En tous les cas, les résultats des deux prochains matchs vont peser dans la balance pour dire si le club sera la saison prochaine en D1. Le RCK va mal depuis quelque temps ; serait-ce une raison pour le sous-estimer ? Non, je ne pense pas. Nous sommes loin de sous- estimer une quelconque équipe de division1. Je crois même qu’en ce moment, c’est notre équipe qui n'est pas à la hauteur. Entretien réalisé par Mouloud B.

re encaissées pa Les primes réalis enco Mouloudia, le président sée face au ire

de cenAprès la victo une prime de dix millions Allik a promis à ses joueurs revoir à la hausse celle de la vic, il a décidé de times. En plus insuffisant, le montant a été jugé très selon les toire contre le CRB, dont ch nul réalisé à Tizi a été, surtout que celle du mat cas, après avoir enchaîné trois vicpetit pacjoueurs, dérisoire. En tout ction doit à ses joueurs un l’ESS et le toires consécutives, la dire ires contre le Mouloudia, tole : les primes des victo e qu’elle devrait ajouter à celle du RCK, en plus de la différenc joueurs ont déjà encaissée. En les match contre le CRB que millions de centimes pour chaque t tout, cela avoisine les ving leur a pas encore été versée et cela joueur, une somme qui ne au sein du groupe. « L’initiative de t commence à faire du brui promesses motivent le groupe certes, la direction est à saluer ; ces nt quelques éléments qui espèrent encore faut-il les tenir », dirovite possible. encaisser cet argent le plus

 Reprise aujourd’hui
Les Usmistes ont eu deux jours de repos, le jeudi et le vendredi. Ils ont bénéficié de tout le week-end pour se déconnecter et décompresser, et c’est aujourd’hui qu’ils reprendront le chemin des entraînements. L’on s’attend à ce que tout le groupe soit présent, à l’exception de Saïdoune toujours convalescent. Il est probable en effet, que Bourahli, victime d’une tendinite aux adducteurs face à l’USMB, reprenne les entraînements en solo, en marge de la séance du groupe. Tout dépendra de l’évolution de sa blessure.

 Le cercle en rénovation
Le cercle de l’USMA est en pleins travaux de rénovation. A l’approche de la période estivale, on s’active à relooker les lieux en perspective des différentes manifestations culturelles et de divertissement qu’organise le gérant de l’établissement en collaboration avec les supporters, chaque saison ; notamment les soirées chaâbi conviviales qui attirent les amateurs comme les professionnels de cet art populaire. La façade du cercle va avoir un noveau look aux couleurs du club, nous dit-on, plus gai.

Bensaci «Nous devons nous racheter face à l’USMH»
défaite, nous étions été dans un jour sans lundi dernier, ce qui explique ce faux pas. Et puis, il ne faut pas oublier qu’en face de nous il y avait une bonne équipe blidéenne. Personnellement, je pense que cette défaite a un côté positif, car elle nous a fait descendre de notre nuage, après avoir réussi à décrocher trois victoires consécutives. Maintenant, nous allons faire tout notre possible pour nous racheter dès le prochain match. Vous allez affronter une autre équipe algéroise, l’USMH en l’occurrence, comment voyez-vous ce match ? C’est le quatrième derby que nous allons jouer depuis le début de cette phase retour après le CRB, le RCK et le Mouloudia. Jusqu’à présent, nous avons réalisé un parcours sans faute. C’est clair, nous avons pris neuf points sur neuf possibles et face à El Harrach, nous allons essayer de faire durer cette invincibilité des confrontations avec les équipes de la capitale. Ce match sera difficile, vu que les deux équipes se connaissent parfaitement et qui ont réussi à revenir chez eux avec un bon point lors du match aller. De notre côté, on essayera de prendre notre revanche. La rencontre se jouera à huis clos, ce sera une aubaine pour vous ; n’est-ce pas ? Oui, puisqu’on va éviter la pression des supporters sur nous tout au long de ce derby. Les supporters sont l’un des points forts de l’USMH quand elle évolue à domicile, puisqu’ils ne cessent d’encourager leur équipe, ce qui pousse les joueurs à redoubler d’efforts afin d’être à la hauteur de la confiance placée en eux. Nous allons profiter du ce huis clos pour revenir à la maison avec un bon résultat qui nous permettra de gagner quelques places au classement. En parlant de classement, pensez-vous que votre équipe a les moyens de finir dans le haut du tableau ? Oui, bien sûr que nous en avons les moyens et puis, l’USMA est une grande équipe. On doit terminer la saison en beauté. Nous n’allons pas faire de calcul, mais on va se donner à fond pour défendre les couleurs de notre club, en gérant match par match. Revenons à vous, vous avez profité de la venue de Mouassa pour décrocher une place de titulaire ; que pouvez-vous nous dire à ce sujet ? Après un début difficile, j’ai fini par avoir ma chance. Personnellement, je savais qu’un jour ou l’autre, j’aurais une occasion de montrer mes capacités. J’ai dû attendre la venue de Mouassa pour l’avoir. Maintenant que j’ai gagné la confiance du coach, à qui je dois beaucoup, je vais me donner à fond pour être toujours à la hauteur de la confiance placée en moi. Je me sens mieux, j’espère qu’à l’image de mon équipe je serai plus performant d’ici la fin de la saison. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Alors Nacerddine, comment se déroule la préparation pour votre prochain match ? Après trois séances, on peut dire que nous sommes en train d’avancer doucement, mais sûrement. C’est l’essentiel. Nous avons entamé la préparation juste après notre dernier match qui nous a opposé à l’USMB. Il nous reste quelques séances à effectuer en début de semaine, on va en profiter pour faire les dernières retouches avant le jour J. La préparation n’est pas spécifique, du moment que nous préparons ce derby contre l’USMH comme nous l’avons fait lors de nos précédents matches. Visiblement, la dernière défaite n’a pas déstabilisé le groupe… Non, pas du tout. Ce n’était qu’une simple

12

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

Coup d’œil USMB
Ezeichel, meilleur buteur blidéen
En inscrivant son cinquième but de la saison, lundi dernier, Ezeichel devient le meilleur buteur de l’équipe de Blida. Son capital but aurait pu être plus conséquent si le Tchadien n’avait pas raté la moitié des matches joués par l’USMB. Ezeichel est talonné par Hamiti, qui en est à quatre réalisations. Le Tchadien nous a dit qu’il ne comptait pas du tout s’arrêter en si bon chemin.

Le CRB en point de mire
E
n arrivant à bout d’une bonne équipe de l’USMA, les joueurs blidéens ont engrangé les points de la victoire, et surtout de la confiance, eux qui en ont manqué cruellement jusquelà. Le grand club de la Mitidja a, certes quitté le rang de reléguable et cela grâce à un meilleur goal-average que son colocataire de l’avant-dernière place, le MSPB, mais il reste sérieusement menacé. Le moins que l’on puisse dire est que son prochain adversaire ne lui facilitera pas du tout la tâche, car il s’agit du CRB. Les joueurs de Henkouche auront à cœur de mettre à mal la troupe de Khezzar, histoire de prendre leur revanche, eux qui ont été défaits au stade du 20-Aout lors du match aller. Pour les camarades de Zmit, il s’agira maintenant de glaner tous les points qui sont mis en jeu à domicile. Cela risque d’être insuffisant, mais il est nécessaire de le faire. Les Blidéen, ont payé cher pour savoir, eux qui ont accumulé les résultats nuls chez eux, que tout faux pas est désormais interdit. Donc, aucune alternative pour les camarades de Zmit que de battre le CRB, histoire de ne plus faire du surplace. Il reste un peu moins d'une moitié de championnat pour se reprendre, et c’est connu : celui qui n’avance pas …recule ! Une belle performance, lors de la prochaine journée de championnat ferait le plus grand bien à tout le monde, et permettra d'entrevoir l'avenir sous les meilleurs auspices. Le plan sauvetage est bel et bien lancé et on ne ménagera, du côté de la direction de Zaïm, aucun effort pour le mener à bien. Slimane B.

Les entraînements à Tchaker
C’est à Tchaker que les Blidéens auront à s’entraîner jusqu’à lundi, le jour de la reprise du championnat ;qui se fera par la réception du CRB qui a joué hier pour le compte de la coupe d’Algérie face au WAT.

Khezzar :

«La route qui mène vers le maintien est encore longue»
n’a pas le temps de douter ou de penser à autre chose. Il nous fallait trouver des solutions pour contourner la défense adverse. En tant que technicien, et avec ma modeste expérience du football, je savais que nous pouvions marquer, et aussi encaisser à n’importe quel moment. Comment avez-vous trouvé l’équipe de l’USMA ? Combative, même si tout le monde a remarqué qu’elle a dès le coup d’envoi refusé le jeu, et cela se comprend. Ses joueurs ont fait preuve de beaucoup de volonté et de discipline. Elle a réalisé de bons résultats à l’extérieur, vu le nombre de joueurs expérimentés qu’elle renferme ; elle est redoutable. Et pour ce qui est de vos choix tactiques ? Le match s’est terminé par une victoire de mon équipe et cela veut tout dire. Les joueurs les plus motivés et ceux qui étaient les mieux préparés étaient sur le terrain. Pour ce qui est de la tactique, nous avons opté, et cela se comprend, pour l’offensive. Vous avez pu constater que nos attaques étaient variées et que notre disposition sur le terrain nous a permis de contrôler la partie. Vous n’êtes pas arrivé à quitter les dernières places ; inquiétant, n’est ce pas ? Ce qui nous préoccupe, ce sont les matches qui restent à jouer et la façon de les préparer. Les comptes seront faits à la fin. Nous aurons à prendre les matches comme ils viennent et surtout faire en sorte d’engranger des points. L’équipe a gagné, et c’est dans cette voie qu’elle doit continuer. Vous aurez à recevoir le CRB pour le compte de la prochaine journée ; difficile, n’est-ce pas ? Comme tous les autres matches. Il nous faut profiter des prochains jours pour nous préparer comme il se doit, de faire aussi notre autocritique car la victoire ne doit pas cacher nos défauts ; et à partir de là aborder sereinement ce match. Le CRB a droit à tout notre respect, et c’est une des meilleures équipes du championnat. Que cela soit d’un côté ou d’un autre, ce ne sont pas les raisons qui manquent pour réaliser un bon résultat. Qu’avez-vous à dire à vos supporters ? Nos supporters ont été magnifiques et nous aurions voulu qu’ils soient plus nombreux. Nous comprenons parfaitement que nos supporters soient déçus et c’est à nous de faire en sorte qu’ils soient tous autour de leur équipe. Le club a besoin de tous ses supporters, qui doivent répondre présent dans les moments difficiles, et celui qu’il vit actuellement en est un. Propos recueillis par Slimane Baghdali

Le coach blidéen nous a dit être satisfait, bien sûr, après le succès de son équipe face à l’USMA, mais il est réaliste. Il estime que son équipe a les moyens de gagner des places au classement si elle garde le même état d’esprit, mais que le chemin qui mène vers le maintien est encore long. Aviez-vous des appréhensions avant d’affronter l’USMA ? Pas plus que d’habitude. Heureusement les choses se sont bien terminées, car cette victoire est très importante et je peux même vous dire qu’elle peut être est décisive. En effet, je ne veux pas imaginer dans quel état nous aurions été si cette rencontre s’était terminée par un nul ou une défaite. Il nous faut maintenant garder cette dynamique lors des prochaines rencontres. Avez-vous douté, avant que vos joueurs n’arrivent à marquer ? Sincèrement, j’étais pris par le match, et là on

14

Le Buteur n°815 Samedi 28 mars 2009

Coup d’œil Coupe d’Algérie 1/ 4 de fina le

ESS 4 - ESBA 1

Le spécialiste n’a pas tremblé
Stade : 20-Août-1955
Affluence : nombreuse. Arbitres : Bouheni, Bechirane, Kerrai Avertissements : Metahri (32’), Kaboul (64’), Medjkouh (76’) (ESBA) Buts : Hemani (3’ et 47’), Bouazza (51’sp), Seguer (67’) (ESS) ; Belhinouz (70’) (ESBA)

ESS :
Hedjaoui, Aksas, Yekhlef, Benchadi, Benchaira (Ait Kaci (72’), Belkaid, Delhoum, Seguer, Feham, Hemani (Megueni (72’), Ambane, (Ziaya (57’) Entraîneur : Aït Djoudi

ESBA :
ESBA : Meziane, Mekoura, Allag, Benamar, Belhinouz, Aït Oumessaoud, Metahri, (Gherbi 75’), Maïzia (Medjkouh 68’), Redjaouna (Kaboul 57’), Doudjedid, Bougueroua Entraîneur : Derouaz
ace au poussin de cette édition de Coupe d’Algérie 2009, l’entente de Sétif, en véritable spécialiste, a su comment assurer son billet en demi-finale en venant à bout de cette formation de l’ESBA qui quitte ainsi cette épreuve populaire avec les honneurs tant le pensionnaire de la Régionale 2 a démontré une résistance assez honorable au leader de la Division 1. Pas du tout impressionnés par leur adversaire du jour, les Rouge et Noir de Ben Aknoun vont d’embler porter le danger dans le camp noir et blanc. En effet, à la 2’, Bougueroua provoque Delhoum et parvient à le passer mais son centre en retrait est dévié in extremis en corner par Benchadi bien placé. La riposte des Ententistes sera fulgurante puisque sur l’action qui suit, c’est-à-dire à la 3’,

F

Nabil Hemani, bien lancé en profondeur par Seguer, profite d’une hésitation dans l’axe de la défense pour aller battre tranquillement le gardien Meziane. Dès lors, les poulains du coach Derouaz vont se jeter pleinement dans la bataille dans une tentative de revenir dans le match, se permettant même le luxe de faire douter cette formation sétifienne en l’obligeant à jouer prudemment et sans trop s’aventurer pendant toute la première mi-temps. Craignant de se faire surprendre par leur adversaire, les protégés d’Aït Djoudi vont se contenter de gérer leur maigrie acquis en opérant par des contres rapides et l’un d’entre eux a failli faire mouche lorsque Seguer, à la 25’, avait repris d’une belle reprise acrobatiques un centre venant de la droite de son camarade

Feham. Un but à zéro, ce sera donc le score à la mi-temps. Du retour des vestiaires, les camarades de Benchaïra, plus entreprenants et certainement sermonnés par leur coach après leur bien timide prestation en première période, vont vite se mettre à l’abri. Ainsi, Seguer, à la 47’, prend de vitesse la défense de Ben Aknoun et déclenche une lourde frappe du droit que le gardien Meziane repousse difficilement dans les pieds de Hemani qui ne s’est pas fait prier pour doubler la mise. Trois minutes après, le capitaine Feham tente un drible à l’intérieur de la surface de réparation sur le libéro de Ben Aknoun Belhinouz. Ce dernier essaye de lui subtiliser le ballon proprement mais l’arbitre, qui a cru à une faute du défenseur algérois, désigne le point de penalty. Chargé de

se faire justice lui-même, Feham prend le portier de l’Etoile à contrepied. A la 61’, Redjaouna, l’avantcentre de l’ESBA, est bousculé stupidement par Aksas. Bouheni, tout près de l’action, n’hésite pas accorder un penalty justifié cette foisci. Ce même Bougueroua, pourtant spécialiste des balles arrêtées, rate lamentablement. Le ballon ayant été stoppé par un Hedjaoui très concentré sur sa ligne des buts malgré le peu de ballons qu’il a touchés jusqu’ici. Au fil des minutes, les jambes des joueurs de Ben Aknoun vont devenir très lourdes en raison du rythme élevé imposé en second période par les Sétifiens. Ainsi, visiblement plus frais physiquement, les gars des Hauts Plateaux vont corser l’addition par l’entremise de l’excellent Seguer qui n’a laissé aucune chance au keeper de l’Etoile en reprenant du gauche un centre parfait de son camarade Bouaza (67°). Le match est désormais plié et les gars des hauteurs d’Alger vont tout faire pour sauver l’honneur. Et c’est ce qu’ils vont parvenir à faire grâce à cette belle réalisation signée le capitaine Belhinouz. Ce dernier, consécutivement à une ouverture sur coup franc de son coéquipier Doudjedid, a réussi à prendre à défaut Hedjaoui d’une belle tête piquée à bout pourtant. Ziaya, entré en jeu à la place d’Ambane, rate deux belles opportunités d’aggraver le score mais manquant de chance, ses spectaculaires tentatives (82’ et 88’) vont échoué de peu devant le portier Meziane. Et c’est sur ce score net et sans bavure de quatre buts à un que l’arbitre siffle la fin de la partie, à la grande joie des supporters ententistes, tous heureux de voir leur équipe arracher sa place dans le dernier carré. Une performance que l’ESS n’a pas réalisée depuis maintenant quelques années. Moumen A.

Le jeune talentueux milieu de terrain de l’ES Ben Aknoun, Adel Bougueroua, a été malheureux dans sa tentative de transformer le penalty qu’il a lui-même obtenu en cours du match. Il revient sur cette élimination qu’il trouve sévère face au leader de la Division 1. Tout d’abord, un commentaire après cette élimination face à Sétif ? Je suis un peu déçu à l’instar de mes camarades. Ce n’est pas l’élimination qui nous affecte, plutôt le score de quatre buts que je trouve un peu sévère. Au vu de notre bonne prestation, on ne méritait pas une aussi lourde défaite. Justement, vous avez réalisé une belle première mi-temps mais la suite vous étiez comme éteints ? C’est la différence des paliers qui a fait le reste en seconde période. On a été un peu trahis par notre manque de rythme. Le volume physique que dégageait notre adversative était bien supérieur. Quel sera votre objectif à présent ? On fera tout pour gagner le maximum de matchs en championnat pour assurer notre accession. C’est notre unique but. Entretien réalisé par Moumen A.

Bougueroua : «Ce score est sévère pour nous»

Belkaïd de retour
Absent depuis plusieurs semaines en raison de blessure, l’ex-international canari Farouk Belkaïd a repris du service. Incorporé d’entrée par Aït Djoudi jeudi face à l’ESBA en Coupe d’Algérie, Belkaïd a tenu le coup jusqu’au bout. Malgré son manque de matchs dans les jambes, il a réalisé une partie honnête en milieu du terrain.

Les fans de l’ESBA sportifs
Les fans de Ben Aknoun étaient nombreux à se rendre jeudi au stade du 20Août-1955 suivre ce rendez-vous historique de leur club en Coupe d’Algérie. Malheureusement, leur forte présence n’a pas été si déterminante pour espérer passer l’écueil des Sétifères. Ils sont repartis certes déçus du résultat, mais contents de la production de leurs protégés qui ont eu le mérite d’avoir joué l’attaque à outrance sans jamais se contenter de courir derrière le ballon comme on l’aurait pu imaginer. En fin de rencontre, les supporters leur ont réservé un tonnerre d’applaudissements comme pour les remercier et les encourager à continuer sur la lancée pour assurer l’objectif du club cette année, à savoir l’accession en Régionale.

«Nous avons su gérer cette rencontre. On savait que l’adversaire chercher à réaliser une prouesse dans cette compétition. C’est pourquoi nous avons demandé à nos joueurs de jouer le coup sans jamais sous-estimer cette formation de l’ESBA. On les a pris un peu à la légère au départ, c’est ce qui explique un peu les difficultés rencontrées en première période. Par la suite, notre suprématie était bien certaine dans cette rencontre qu’on a dominée sur les tous les plans pour assurer une qualification que je ne trouve pas assez difficile tant l’adversaire n’a jamais été en mesure de prend l’ascendant. Il faut aller maintenant jusqu’au bout pour atteindre nos objectifs.»

Aït Djoudi : «On a pris le dessus sur tous les plans»

«Nous n’avons pas à rougir de cette élimination face à un spécialiste de l’épreuve. Je dois dire que les deux premiers buts encaissés dans des moments très cruciaux nous joué un mauvais tour car mes joueurs avaient à chaque fois mis du temps à réagir. On a essayé de les maintenir motivés pour jouer à fond ce match, malheureusement ça n’a pas suffi pour malmener l’ESS qui renferme de très bons joueurs. La différence du rythme était bien présente et on avait du mal à suivre la cadence vers la fin de la rencontre. Notre objectif demeure le championnat et le fait d’avoir déjà atteint ce stade aussi avancé est un honneur pour l’ESBA.»

Derouaz : «Cap sur l’accession»

Hemani dans son jardin
L’attaquant Nabil Hemani a retrouvé son jardin du 20-Août, jeudi après-midi, à l’occasion du match livré face à l’ESBA en Coupe d’Algérie. Pour son retour à Alger, l’enfant de Ruisseau a signé un joli doublé. Il aura été d’ailleurs le détonateur de son équipe puisque ses deux buts marqués dans des moments décisifs de la rencontre ont tout simplement débloqué une situation qui aurait pu être compliquée pour ses coéquipiers.

Seguer : «Ce but me remet en confiance»
Passeur décisif et buteur dans ce match de Coupe d’Algérie disputé jeudi face à Ben Aknoun, l’attaquant de l’ES Sétif, Mohamed Seguer, était tout heureux de sa belle prestation face à l’ESBA. Il affirme que son équipe a eu quelques difficultés au départ à maîtriser son sujet devant une formation de Ben Aknoun courageuse à souhait. Tout d’abord, heureux d’avoir retrouvé le chemin des buts ? C’est normal, cette réalisation me manquait tant car je voulais coûte que coûte me remettre en confiance et ce but me permet d’entrevoir l’avenir avec sérénité. Ma joie est d’autant plus grande car ce but est venu confirmer une qualification bien méritée aujourd’hui. Comment jugez-vous votre rendement personnel ? Je dirai qu’après une première mi-temps un peu ratée, je me suis bien ressaisi par la suite. Je me suis senti mieux physiquement et plus efficace tactiquement. Je crois que j’ai réussi une belle seconde période. Et si on revenait à cette qualification, comment la qualifiez-vous ? Je dois dire d’abord que nous avons un peu peiné en première période face à une équipe que j’ai trouvée, personnellement, bien en place. Par la suite, on a procédé aux réglages qu’il faut pour passer à la vitesse supérieure. On a pu assurer notre qualification grâce à notre belle seconde période. Avouez que vous avez sous-estimez votre adversaire… Non, pas du tout. On savait bien que l’ESBA n’avait rien à perdre dans ce duel face à nous. Le président nous a réuni e mis en garde contre ce genre de sentiments. Je dirai que c’est plutôt la bonne résistance affichée par l’ESBA qui nous a un peu gênés dans notre évolution en première mi-temps. Vous êtes en quart de final, vous donnez de l’ambition pour gagner cette coupe ? C’est normal, comme vous savez, l’ESS est un club qui voit grand et le fait d’avoir atteint un stade aussi avancé, je crois qu’il est bien légitime de notre part de viser le sacre. Pour terminer, comment s’annonce la fin de la saison ? Très éprouvante et pleine de défis. Je crois qu’on doit bien tirer profit de notre bonne santé morale pour augmenter notre avance en championnat et surtout tâcher de bien négocier nos prochains rendezvous internationaux. Entretien réalisé par Moumen A.

Feham titulaire et capitaine
Les présents au stade du 20-Août-55 ont été tous surpris de constater la titularisation d’entrée de l’ancien milieu de terrain du MCO, Feham Bouaza, jeudi en Coupe d’Algérie, contre Ben Aknoun. Ce joueur, qui en est arrivé aux mains lors de la dernière confrontation de Coupe arabe jouée face à l’US Monastir à Sétif, s’est vu pardonner par son coach. Mieux, Azzedine Aït Djoudi lui a attribué le brassard de capitaine en la circonstance. Interrogé à ce propos, le driver des Noir et Blanc répondra : «Je voulais enterrer une bonne fois pour toute cette histoire et montrer qu’Aït Djoudi est avant tout un éducateur qui sait pardonner. Je voulais montrer aussi que je ne suis pas rancunier.» Voulant savoir si l’ESS était confrontée au problème de vestiaire à l’instar de tous les grands clubs, il rétorque : «Vous savez, ce genre de problème existe, ce n’est pas propre à notre équipe, mais on essaye de tout bien gérer pour s’en sortir à bon compte.»

Moumen A.

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

15

Coup d’œil Coupe d’Algérie 1/4 de finale

USMAn 2 - SAM 0

Des Oranges pour la Coquette !
Opow Tchaker
Affluence moyenne. Arbitres : Debichi, Boulakrinet et Badache. Buts : Bouguerra (45) et Boudar (70) (USMAn) Avertissements : Boudar (66’) (USMAn) ; Soltani (32’) Mecherfi (49’) (SAM) Expulsion : Rebbih (2’) (USMAn)

Contrôle antidopage pour Boucherit et Adda
Des agents de la santé, délégués par la LNF, étaient présents à Tchaker. Ils effectueront des prélèvements d’urine et de sang auprès de deux joueurs. Boucherit, côté Annaba, et Adda, côté SAM, ont été tirés au sort pour subir des tests antidopage.

USMAn :
Houamed, Boucherit, Zazou, Frioua, Bouacida, Fadiga, Hamlaoui (Boudar 65’), Rebbih, Mekhout, Bouguerra (Souanga 79’), Hadi Adel (Remache 90’). Entraîneur : Latrèche

Quand Menadi pique un sprint…
Il a démarré au quart de tour, le président annabi après que l’arbitre a brandi le carton rouge à la face de Rebbih, alors qu’on jouait la 2’ de ce SAM-USMAn. Menadi, qui avait pris place sur le banc avec les remplaçants, a bondi pour parler de la pluie et du beau temps à l’homme en noir. En forme, l’homme fort de Bône !

SAM :
Zaïdi- Aïssaoui (Behellil 46’), Bouchebba, Adda, Mouafek, Soltani (Sahraoui 37’) Demmou, Mecherfi, Benyettou, Radjeh, El Far (Tlemçani 76’). Entraîneur : Benfetta

a qualification est finalement revenue à l’équipe qui avait le plus de métier et non à celle qui avait du cœur. Pourtant, les Annabis allaient subir un véritable coup dur dès la 2’. Leur meneur de jeu, Rebbih se fera expulser gratuitement, mais néanmoins justement par l’homme en noir. L’ex-Blidéen ayant asséné un coup de coude au défenseur du SAM, Adda. L’infériorité numérique n’empêchera pas les Bônois de porter le danger dans le camp adverse. Hamlaoui, par trois fois (9’, 13’, 19’), et toujours sur coup franc, sollicitera Zaïdi qui sera à la parade pour repousser le cuir qui prenait le chemin des filets. Les joueurs de la ville des Oranges étaient acculés dans leur camp et seul Benyettou tentera à la 24’ une incursion sans lendemain. Ce se-

L

ront, au contraire, les Annabis qui se créeront les occasions les plus tranchantes comme cette reprise de Hadi Adel à la 32’ qui frôlera la transversale. On se dirigeait vers une fin de première période sans but quand suite à une superbe ouverture de Zazou, Bouguerra expédiera, à la 45’, le cuir au fond des filets de Zaïdi (1-0). Les joueurs regagneront les vestiaires sur une avance au score pour l’équipe qui le méritait le plus. Après la pause, les joueurs du SAM se montreront plus entreprenants et tenteront d’inquiéter Houamed, qui, jusque-là, n’a eu que très peu de travail. Ce sera Sahraoui, à la 46’, qui sollicitera le portier annabi suite à un service de Adda, mais sans résultat. La formation annabie répliquera par Hamlaoui, toujours sur coup franc. A la

48’, le ballon rasera le poteau de de Annaba, s’est qualifiée en faisant Zaïdi. preuve de plus de sang-froid que la Le jeu s’équilibrera par la suite, et formation du SAM qui n’a pas su ce, jusqu’à la 71’. Le coup de grâce profiter de son avantage sur le plan sera porté à cette valeureuse équipe numérique. du SAM suite à un contre très raA noter l’excellent arbitrage de M. pide mené par Bouguerra et Bou- Debichi. dar, ce dernier sera servi alors qu’il Slimane B. s’est retrouvé seul face à Zaïdi qu’il n’aura aucune peine à Bagarre dans tromper (2-0). A partir de cet instant les penles vestiaires sionnaires de la D2 Des coups de poing et autres «amabilin’y croiront plus, et tés» ont été échangés entre les accompagnaon assistera à une teurs des deux équipes à l’entrée des vestiaires fin de match assez après le coup de sifflet final. Une bataille rangée hachée au cours de à laquelle ont pris part certains joueurs des laquelle il y a eu plus deux camps .Les dirigeants du SAM accused’antijeu que de jeu. ront leurs homologues annabis d’avoir souLes choses en restedoyé l’arbitre .Les agents de l’ordre ront là et l’équipe la éprouveront de grandes difficultés plus expérimentée, celle pour calmer tout le monde.

Zaïm et Kerbadj côte à côte
Les présidents de l’USMB et du CRB se sont installés à la tribune d’honneur de Tchaker pour suivre le match Annaba-SAM. C’est surtout Kerbadj qui était le plus intéressé par les débats, son équipe, en cas de qualification, aura à en découdre avec l’USM Annaba.

Rebbih en pleurs

Benfetta : «Mes joueurs n’y ont pas cru»
«Je ne dirais pas que l’USM Annaba ne mérite pas sa qualification, mais il faut avouer que nous lui avons largement facilité la tâche. J’ai dit à mes joueurs de se donner du plaisir et de prendre des initiatives au cours de ce match, c’est tout le contraire qui s’est produit. Nous n’avons pas fait preuve d’audace pour bousculer cette équipe qui a eu tout le loisir de s’installer et de jouer, disons, à l’aise… Je me permets de dire que l’USMAnnaba n’est pas une équipe homogène, mais un ensemble de joueurs de talent avec beaucoup de metier. Je pense toutefois que nous quittons la coupe avec les honneurs, même si l’arbitrage ne nous a pas été favorable.»

Latrèche : «Nous avons fait preuve de sérieux»
«Ne croyez surtout pas que cela a été facile, surtout que nous avons joué à dix pendant tout le match suite à une saute d’humeur d’un de mes joueurs… Il nous fallait nous replacer sur le terrain et cela nous a pris toute une mi-temps. Mes joueurs voulaient cette qualification et c’est pour cela qu’ils ont fait preuve d’un esprit de corps qui leur a permis de contrôler la partie et de marquer à des moments importants. Nous avions pour mission de nous qualifier et c’est chose faite. N’attendez pas de moi que je vous dise que nous allons remporter le trophée car faire de la coupe un objectif, c’est ne rien connaître au football.»

Bouguerra : «Chose promise, chose due»
Il en a fait voir de toutes les couleurs aux défenseurs du SAM, l’attaquant Bouguerra. En plus de se battre sur tous les ballons et de ne rien lâcher, il a été un danger permanent pour l’arrière-garde du club de la ville des Oranges. Il veut, nous a-t-il dit, dédier son but et la qualification aux supporters qui étaient à Blida, jeudi. C’est un but important que celui que vous avez inscrit jeudi passé, n’est-ce pas ? J’ai en réalité profité de l’excellent travail de mes coéquipiers. J’ai repris un centre de Zazou qui m’a idéalement démarqué. Je savais que ses centres étaient d’une grande précision. J’ai promis à un jeune supporter de l’USM Annaba de marquer un but, je pense que cette promesse a été tenue. Ce but est venu au bon moment, n’est-ce pas ? Il est venu juste avant la mitemps et il faut dire que jusque-là, nous n’avons pas réussi à trouver la faille. Il nous a redonné confiance avant la seconde période. C’est toute l’équipe qui s’est battue pour arracher cette qualification .Je suis, bien sûr, très content d’avoir marqué car cela donne de la confiance pour la suite. Je pense sincèrement que nous aurions dû gagner par un score plus large. Que pensez-vous de cette équipe du SAM ? Elle s’est défendue avec beaucoup de volonté et il faut dire que le fait que nous ayons évolué durant toute la rencontre à dix lui a facilité la tâche. Les contres les plus dangereux étaient cependant pour nous. Sincèrement, vous attendiezvous à vous qualifier ? Nous étions décidés à réaliser une belle performance et montrer que désormais l’USMA présentera un tout autre visage. Le WAT ou le CRB pour le prochain tour ? Croyez-moi, pour le moment, nous allons savourer notre qualification et pour ce qui est de notre prochain adversaire, je n’ai pas de préférence. Le plus important est que le jour des demi-finales nous disposerons de toutes nos forces. Promettez-vous le trophée à vos supporters ? Nous leur promettons de tout donner sur le terrain, et ce sera un superbe cadeau à toute la ville de Annaba si nous arrivons à gagner la coupe. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

C’est en larmes qu’Aboubakr Rebbih a regagné les vestiaires suite à son expulsion après seulement deux minutes de présence sur le terrain. L’ex-joueur de l’USMB aurait aimé, bien sûr, que les retrouvailles avec Tchaker et son public se passent autrement.

Chahloul évite les Blidéens
Hamid Chahloul et Doucouré ayant été retirés au dernier moment de la liste des dix-huit Annabis, le Relizanais, qui a eu des démêlés avec plusieurs personnes à Blida, dans un passé récent, a suivi la rencontre à partir de l’entrée des vestiaires. Il a manifestement voulu éviter tout contact avec les membres de son ancienne équipe.

16

Le Buteur n°815 Samedi 28 mars 2009

Coup d’œil Coupe d’Algérie 1/4 de finale

CRB 1 - WAT 1 (3-2 TAB)
Stade : Taher Zougari (Relizane) Affluence : nombreuse Arbitres : Djerboua, Djaâfar, Amghar Avertissements : Bendahmane (30’), Berradja (62’, 71’), Nibie (75’), Fellah (95’) (CRB) ; Baghiri (38’), Habri (75’) (WAT) Expulsions : Berradja (71’), Nibié (80’) (CRB) Buts : Bachiri (40’ c.s.c) (CRB) ; Ghezzali (90’+2) (WAT)

Dame Coupe choisit Belouizdad

La Ligue irrite les Belouizdadis
Après avoir joué hier son match des quarts de finale de la Coupe d’Algérie contre le WAT, l’équipe du CRB sera appelée à disputer une deuxième rencontre lundi prochain contre l’USM Blida. Trois jours après, soit jeudi, les Belouizdadis enchaîneront avec un autre match contre le MC Saïda. Trois matches en l’espace d’une semaine. Une programmation qui agace les responsables belouizdadis.

CRB :
Fellah, Mameri, Boukedjane, Maâziz, Bendahmane, Alex, Aït Ouamer, Berradja, Harizi (Lahmar 83’), Gherbi (Bey 61’), Nibié Entraîneur : Henkouche

Décrassage à l’arrivée
Les joueurs du CRB ont effectué une séance de décrassage juste après leur arrivée jeudi après-midi sur le terrain principal du stade de Relizane. Une occasion pour les camarades de Mameri de tâter le terrain, 24 heures avant le coup d’envoi.

WAT :
Djemili, Kherris, Layati, Habri, Bachiri, Boudjekdji, Benmoussa (Ghezzali 46’), Yalaoui, Hachemi (Chaïb 54’), Tebbal (Tiouli 77’), Djallit Entraîneur : Bouali

Nébié en solo
Lors de la séance de décrassage, l’attaquant burkinabé du CRB, Alain Nébié, s’est entraîné seul. Il s’est d’ailleurs contenté d’un footing avant de rejoindre les vestiaires. Pour rappel, Nébié qui s’est blessé au pied lors de la dernière rencontre contre l’ASO, n’a enlevé le plâtre que lundi dernier.

Nuit blanche à Belouizdad
Plusieurs quartiers de Belouizdad ont vécu une nuit blanche avant-hier. Des milliers de supporters ont défilé jusqu’à des heures tardives avant de prendre le départ vers la ville de Relizane pour donner de la voix à leurs favoris. a quatrième et dernière équipe qui animera les demi-finales de la Coupe d’Algérie est désormais connue. Il s’agit du CRB qui a arraché, hier après-midi, le dernier billet pour le dernier carré, après avoir battu son homologue tlemcénien aux tirs au but. Concernant la rencontre proprement dite, les deux équipes se sont d’emblée ruées vers l’attaque sans passer par le round d’observation. D’un côté comme de l’autre, plus exactement la 40’, pour assister à plusieurs tentatives, mais il nous a fallu attendre la fin de la première période, pour assister au premier but de la partie. Les Algérois réussiront à prendre l’avantage suite à un cafouillage dans la surface, lorsque le malheureux Bachiri détourne le cuir dans son propre but.

Les Belouizdadis surpris par l’état du terrain

Le staff technique du CRB a été surpris par le mauvais état du terrain du stade de Relizane, doté pourtant d’une pelouse synthétique. Les Belouizdadis appréhendaient les blessures, comme c’était le cas lors de la rencontre du premier tour contre le NRB Tazaggart au stade de M’sila.

L

Les supporters belouizdadis en force
Plusieurs supporters belouizdadis sont arrivés tôt le matin dans la ville de Relizane. Les joueurs, qui sont entrés en mise au vert dans un hôtel jouxtant le stade qui a abrité ce match, ont été réveillé aux environs de 7 heures du matin aux sons des klaxons et autres chants à la gloire de leur club. Il reste que pour un matin de match, cela ne pouvait que fait plaisir aux protégés de Henkouche.

De retour des vestiaires, le rythme de jeu baisse d’intensité. Durant cette seconde mitemps, deux joueurs côté Rouge et Blanc ont été expulsés. Il s’agit de Berradja et Nibié. A neuf, les coéquipiers de Fellah finiront par encaisser le but égalisateur à l’ultime minute de jeu. Ghezzali, le nouveau rentrant, remet les pendules à l’heure, en trouvant la faille d’un coup de tête, suite à un corner de Chaïb. Lors des prolongations, les deux équipes ne prendront pas de risques. Il a fallu donc recourir aux tirs au but. Plus efficaces, la chance a fini par sourire aux gars de Laâquiba. Les protégés de Henkouche, qui ont réussi à transformer quatre tirs contre deux, affronteront ainsi l’USM Annaba lors du prochain tour pour une place en finale. F. A.

Les juniors conservent leur fauteuil
Les juniors du CRB ont réussi à consolider leur statut de leader, après leur victoire arrachée jeudi passé face à l’OMR au stade de Rouiba sur le score de 2 buts à 0. Les deux réalisations belouizdadies ont été l’œuvre de Djerrar qui a inscrit un doublé à l’occasion.

Kerbadj s’est rendu seul à Relizane
Le président du CRB, Mahfoud Kerbadj, s’est rendu seul dans la ville de Relizane. Il a préféré suivre le match des juniors qui a eu lieu jeudi à Rouiba avant de prendre la destination de Relizane à bord de son véhicule. Il est arrivé le soir.

CABBA 1 - MCEE 0 (AP)
Opow Hamlaoui
Affluence : nombreuse. Arbitres : Boumaza, Fedaoui et Benlakhal. Avertissements : Mahfoudi (108’) et Bourenane (120’) (CABBA), Essemba (96’) (MCEE) But : Hachoud (113’) (CABBA)

Kial qualifie les Bordjiens
Il faut dire que cette rencontre, qui a drainé la grande foule au stade Hamlaoui, n’a pas connu le niveau escompté, tant l’enjeu était important pour les deux antagonistes du jour. Un enjeu qui a privé en particulier la formation de Bordj de fournir la prestation que l’on attendait d’elle. A l’opposé, les poulains de Belhout ont montré un bon visage, notamment en seconde période d’un match à leur portée. Et pourtant, ce sera Bordj qui entrera rapidement dans ce rendez-vous en se montrant pressant et en se créant de bonnes opportunités. Dès la première minute, ce sera Bitam qui passera à côté de l’exploit en tirant sur le gardien Sahraoui, plus présent sur l’action. 6’ plus tard, ce sera au tour de l’exMociste Bouharbit d’être en excellente position, mais il fut devancé par la sortie du gardien eulmi très concentré en début de match. Et puis plus rien ! Ce qui allait donner l’occasion aux Eulmis de retrouver leurs esprits et de se réorganiser au milieu. Ce rééquilibrage eut l’effet de voir le match se dérouler beaucoup plus au milieu du terrain sans grandes occasions de part et d’autre. On aura droit à un joli essai de Boutaba à la 34’ qui a vu Kial se mettre en évidence. Il sera suivi par son coéquipier Bourenane qui expédiera un bolide lequel passera légèrement à côté des bois adverses (41’). Une fin de mi-temps marquée par un pressing eulmi qui poussera les camarades de Bekha à parer au plus pressé pour éviter le pire. A la reprise, les Eulmis allaient persister dans l’effort en prenant plus de risques offensifs, mais ils trouveront un réseau défensif bien en place et aussi un Kial omniprésent. Paradoxalement, l’on ne notera qu’un minimum d’actions de but tant les défenses prenaient le pas sur les timides incursions de part et d’autre. A l’approche de la fin du temps réglementaire, les deux entraîneurs procéderont à certains changements dans leur échiquier afin de redynamiser leur ensemble. Mais c’était sans grande réussite. Ce qui donnera lieu aux prolongations lesquelles furent animées et riches en rebondissement Dès la 106’, c’est Kial qui sauvera sur un essai de Laamèche. Il a fallu attendre la fatidique 113’ pour voir le premier contre travaillé des Bordjis. Une bonne balle dans le couloir trouvera Hachoud à la limite du hors-jeu, le joueur accéléra et se présentera seul devant Sahraoui qui n’y pouvait rien. C’était le délire dans le camp de Bordj. Après ce but, les Eulmis auront assez de ressources pour repartir de nouveau. A peine 3’ plus tard, ils obtiendront un penalty pour faute de main d’un défenseur dans le périmètre de vérité. Chargé de le botter, le défenseur Habaïche, qui a été excellent tout au long de la rencontre, rate complètement son tir, au grand bonheur de Kial. Il faut dire que le tireur a glissé légèrement au moment du tir. C’était l’occasion d’aller à la séance des tirs au but qui venaient de partir en fumée puisque l’arbitre Boumaza, auteur d’un excellent arbitrage, allait, juste après, mettre fin aux débats. Des débats qui furent assez moyens, surtout pour le CABBA, qui nous a habitués à beaucoup mieux. Dame Coupe a choisi son camp dans une bonne ambiance beaucoup de fair play. Tahar Aggoune

CABBA :
Kial, Hachoud, Mansour, Loucif, Ali Houari, Mohamed Rabah, Bakha (Linarès 75’), Boutaleb, Bitam (Essemba 75’), Bouharbit (Dembri 105’), Belouahem. Entraîneur : Yaïche

MCEE :
Sahraoui, Camara, Habaïche, Melouli, Mongolo, Gasmi, Mahfoudi, Cheraïtia (Laamèche 103’), Bourenane, Boutaba (Mellouli 79’), Leumen (Bekrar 68’) Entraîneur : Belhout

coupe, c’est la Belhout : «Quand on ne marque pas, on encaisse» Abbès (entraîneur-adjoint) :et«Ennous inquié- qués,qualification qui prime» L’entraîneur Yaïche a quitté le prendre confiance de en dépit des difficultés rencon«Il me semble que nous avons réussi une bonne prestation, malgré notre début de rencontre assez timide. Après quinze minutes environ, on a retrouvé nos marques en arrivant à surpasser notre adversaire dans tous les compartiments, sauf à trouver la faille. Les occasions ratées ont pénalisé notre ensemble. De plus, avec le penalty raté, ce fut un jour sans en matière d’efficacité. Dès la fin de la première période, on s’est rendu compte que nous avions les moyens de nous imposer et cela va nous servir pour nos matchs à venir en championnat. Notre adversaire a mis à profit l’une de ses rares occasions de but. Que voulezvous, c’est aussi cela le football !» stade Hamlaoui en fin de rencontre en un temps record, et ce fut son adjoint Abbès qui nous parla du match. «Il faut dire que nous avions bien entamé notre rencontre et on aurait pu trouver la faille à deux reprises au moins sans que personne n’aurait trouvé à redire. Et puis, nous avons étrangement baissé de rythme, permettant ainsi à notre vis-à-vis de reter un peu. Je reconnais que nous avons évolué bien en deçà de notre réelle valeur, et comme c’est la coupe il faudrait se satisfaire du résultat final. C’est une rencontre pleine d’enseignements pour l’avenir et je souhaite que nous persistions sur cette lancée dans cette belle épreuve qui reste la Coupe d’Algérie. Notre mérite étant celui d’avoir su rester concentrés et applitrées sur le terrain du fait de la manière de faire de l’équipe d’El Eulma. Le jeu direct de cette dernière nous a posé des problèmes. Dieu merci, on décroche quand même notre qualification. Pour ma part, je dédie cette victoire à notre merveilleux public qui a été à nos côtés dans les moments difficiles.»

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

17

Coup d’œil Division 1

NAHD

Benzekri renvoie Camara
entraîneur Nour Benzekri a décidé de renvoyer l’attaquant Ibrahima Camara et de ne pas l’aligner contre l’USMH en match amical, disputé jeudi au stade du 1er-Novembre à El Harrach. Le coach husseindéen reproche au joueur son absence irrégulière durant les deux séances d’entraînement ayant précédé le match et, de ce fait, a préféré se passer de ses services. Benzekri a eu une discussion claire avec son joueur. « Vous n’avez pas à choisir le moment pour s’entraîner. Vous devriez vous soumettre à la discipline du groupe. En tout cas aujourd’hui vous n’allez pas jouer », lui a déclaré l’entraîneur sur un ton sévère. Benzekri reproche à son poulain le fait qu’il ne l’ait pas informé des raisons de son absence. Selon Camara, il aurait eu des maux d’estomac qui l’ont empêché de s’entraîner durant deux jours. Cela dit, Benzekri pourrait se passer de ses services lors du prochain match contre l’AS Khroub. Le coach husseindéen avait déjà testé la paire Boudjelid–Rabah Hafid face à l’USMH, et ce sont certainement ces deux joueurs qui vont débuter le match, lundi, surtout que l’attaquant Hadiouche vient à peine de reprendre les entraînements après une blessure contractée contre l’USM Blida. S. H.

 Match nul face à l’USMH
Le NAHD qui a affronté son voisin de l’USMH, jeudi en match amical, a décroché un nul (1-1) au cours duquel l’entraîneur Benzekri a testé la composante probable face à l’ASK et mis en place la stratégie qui sera adoptée le jour du match. Benzekri a surtout aligné trois défenseurs axiaux, Abdat, Khedis et Galoul. Le but du NAHD a été inscrit par l’attaquant Derrardja qui commence à retrouver sa forme après un passage à vide. De son côté, Boudjelid a produit un bon rendement. Il a réussi à se créer plusieurs occasions de scorer, malheureusement il a manqué de pot comme en témoigne ce tir qui verra sa balle heurter la transversale. Au cours de ce match, le gardien de but, Athmane Toual, a également eu un excellent rendement en première mi-temps. S. H.

L’

Le renouvellement des contrats n’est pas la priorité
L’entraîneur Benzekri ne voit pas les choses sous le même angle que le président du club, Mohamed Toumi, concernant les négociations sur le renouvellement des contrats pour les joueurs libres de tout engagement en fin de saison. Le président du club avait souhaité engager des discussions préliminaires dès maintenant avec certains joueurs en fin de contrat pour espérer les convaincre de rempiler. Benzekri, en revanche, estime que ce n’est pas sa priorité. Le premier responsable de la barre technique du NAHD estime que le plus urgent maintenant est de se concentrer sur les prochains matches pour permettre à l’équipe de soigner son capital points et s’assurer le maintien. En effet, Benzekri songe déjà au prochain match contre l’ASK. « L’équipe a déjà oublié le semi-échec contre l’USMB et se concentre pleinement sur le prochain match contre l’ASK, qui reste difficile à négocier », a déclaré Benzekri. Surtout que son adversaire qui vise le même objectif s’est montré plus costaud ces deux dernières journées. Selon le staff technique, si le NAHD parvient à bien négocier ses deux prochains matches, il se rapprochera davantage du maintien et pourrait ensuite envisager de terminer à une place plus confortable. S. H.

A propos de la domiciliation à Kouba

La réponse de l’APC aujourd’hui
Le président du Nasria, qui souhaitait recevoir au stade Benhaddad de Kouba le reste du parcours, comme nous l’avons rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, a rencontré la présidente d’APC de Kouba, pour éventuellement la convaincre d’« héberger » le club dans sa commune. Selon les échos qu’on a eus, l’édile s’y est montré favorable, surtout qu’il s’agit d’un club voisin, mais elle n’a pas donné son accord définitif, elle aurait demandé au président du NAHD, qui était accompagné par Lamri, président de la section football, le temps de consulter les autres membres du Conseil communal avant de prendre une décision finale. La réponse définitive sera connue aujourd’hui, apprend-on de la même source, soit 48h avant le match contre l’AS Khroub. Si elle est favorable, le club recevra son invité du jour à Benhaddad, sinon le NAHD sera contraint de rester à Zioui. Les responsables des Sang et Or se sont, rappelons-le, toujours plaints de l’exiguïté du stade Zioui et veulent terminer la saison sur un terrain plus large qui offre plus d’espace aux joueurs afin de développer leur jeu. S. H.

 Sedkaoui s’entraîne en solo
Le milieu de terrain, Kaci Sedkaoui, n’a pas pris part au match amical contre l’USMH. L’enfant de Draâ Ben Khedda, qui souffre d’une légère blessure, s’est contenté de tours de piste en solo, pour éviter tout contact. Sedkaoui pourrait déclarer forfait pour le prochain match contre l’ASK. Le coach Benzekri avait songé à cette éventualité en testant plusieurs variantes dans l’entrejeu avec la participation de Bousbia et Mohamed Hafid. S. H.

RCK

Bouferma : «Je reprends samedi et je serai présent contre l’ASK»
chemin des entraînements ? Le médecin et le kiné m’ont rassuré et m’ont demandé de patienter un peu avant d’effectuer mon retour, mais aujourd’hui (NDLR : entretien réalisé jeudi), j’ai eu le feu vert. Je devrais reprendre le chemin des entraînements ce samedi. Vous allez certainement être soumis à un programme spécifique… Il est vrai que cette blessure a stoppé mon élan et m’a énormément affecté mais je pense que je ne serai pas contraint de suivre un programme spécifique. Certes, je devrais reprendre les entraînements en solo mais je ne tarderai pas à réintégrer le groupe. Heureusement que j’ai effectué une bonne préparation. Je raterai les deux prochains matches du championnat mais je serai bon pour le service dès la rencontre contre l’ASK. A présent, je dois me concentrer sur mes entraînements et mon équipe. Je dois travailler dur et sans relâche et faire des sacrifices pour retrouver ma forme optimale. J’ai hâte de retrouver la compétition, et la chaleur des terrains me manque. Comment voyez-vous la suite du parcours ? Sereinement, car on est toujours maîtres de notre destin. Pour l’ensemble des équipes, rien n’est encore joué. Il reste 30 points en jeu, donc on doit rester vigilants. Nous ne pouvons plus nous permettre de décrocher dans ce sprint final, si on veut rester dans le sillage des formations de l’élite. Il faudra, quoi qu’il puisse arriver, grappiller des points à l’extérieur et intraitables à domicile. Avez-vous les moyens pour atteindre cet objectif ? Avec la préparation que nous avons effectuée et le bon moral du groupe, c’est possible. En plus, l’arrivée de Sefsafi pourra provoquer le déclic. C’est quelqu’un de la maison et connaît parfaitement le club. Il a une idée sur le groupe car il suivait attentivement notre parcours depuis l’entame du championnat. Donc, il est en mesure d’apporter beaucoup de choses à l’équipe. J’estime que nous sommes capables de sauver le RCK et relever ainsi le défi sans trop de pression. Entretien réalisé par Youcef Mimoune

Chouieb présent contre Batna
Si le staff technique koubéen ne eut pas compter sur Bouferma, Kadour et Hnider, ce ne sera pas le cas pour le milieu Chouieb. Ce dernier s’est complètement rétabli de sa blessure à la cheville et s’entraîne régulièrement avec le groupe. Il a même pris part au match d’application de jeudi dernier et donné de bons signes sur le plan physique. Il sera présent lundi face au MSPB.

Adjou touché à la cuisse
Coup dur pour le milieu de terrain Samir Adjou. En plus de son statut de remplaçant qu’il a hérité depuis l’arrivée de l’ex-coach Christian Dalger, le joueur s’est blessé jeudi lors du match test entre les joueurs. Incorporé au cours de la partie, il était contraint de céder sa place après avoir ressenti des douleurs à la cuisse. Il passera une échographie aujourd’hui pour être fixé sur sa blessure. Y. M.

En l’absence de trois éléments

Safsafi en quête de son onze type
Dans le cadre de sa préparation pour le prochain match contre le MSPB, le RCK poursuit son programme de travail. A quelques jours de la reprise du championnat, l’équipe n’a pas disputé de matches amicaux dans la mesure où le staff technique s’est basé sur la préparation physique de ses joueurs ainsi que le volet psychologique. Malgré cela, le nouveau coach a pu voir à l’œuvre son équipe et l’ensemble de ses joueurs à l’occasion de certaines séances technicotactiques. Seulement, cela n’est pas suffisant pour Sefsafi d’avoir une idée très précise sur chacun de ses joueurs. Afin de connaître au mieux son groupe, l’entraîneur du Raed a improvisé jeudi matin un match d’application entre les joueurs au stade de la Protection civile à Dar Beïda. Il voulait donner plus de temps à l’ensemble des éléments pour prouver ce qu’ils ont dans leurs jambes et essayer de le convaincre. Une opportunité pour le coach de faire son premier constat sans se référer aux différents avis de ses adjoints. A la veille de son premier test officiel, Sefsafi est confronté à un sérieux problème. Trois joueurs n’effectueront pas le déplacement à Batna : Kadour, Bouferma et Hnider. Ajouter à ces éléments, la blessure de Adjou à la cuisse lors de ce match de jeudi. Des tracasseries pour le staff technique à incorporer une équipe équilibrée et compétitive lundi contre le MSPB. D’ici là, la séance d’aujourd’hui sera déterminante pour le coach afin de former son onze type. Youcef M.

D’abord, où en êtes-vous avec votre blessure à la cuisse ? Dieu merci, je me sens beaucoup mieux. Je ne ressens plus de douleurs et c’est le plus important. Les soins que j’ai subis quotidiennement m’ont soulagé et précipité ma guérison. Vous savez, ma blessure était un peu compliquée puisque je souffrais d’une déchirure de 5 millimètres. Dorénavant, cette blessure n’est qu’un mauvais souvenir. Quand allez-vous reprendre le

18

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

Coup d’œil Division 1

USMH
En amical
USMH 1 - NAHD 1
La rencontre amicale ayant opposé jeudi dernier au stade Lavigerie l'USMH au NAHD s'est achevée sur un score de parité 1-1. Après une première mi-temps sans but mais avec beaucoup d'occasions ratées de part et d'autres, ce sont les Harrachis qui ont trouvé le chemin des bois par une réalisation signée le jeune Saadaoui un quart d'heure après le début de la seconde mi-temps. La réplique ne se fait pas attendre, puisque quelques minutes plus tard les Husseindéens arrivent à niveler la marque suite à une belle combinaison. Un nul tout à fait logique si l’on en juge par l’équilibre ayant caractérisé la rencontre. Mais au delà du score, cette confrontation aura été un bon galop pour les deux équipes en perspective de leurs rendez-vous respectifs. Pour cette confrontation, le coach harrachi a fait tourner son effectif en composant avec pratiquement deux équipes où chacune a eu droit à une mi-temps.

MCS
Belahouel : «Nous avons les moyens de nous ressaisir»
Apparemment, cette trêve tombe à pic pour votre équipe puisqu’elle vous permet d’effectuer un stage de préparation à moins de dix journées de la fin du championnat ; pensezvous que ce stage va vous aider à corriger toutes les lacunes que l’équipe a laissé apparaître jusque-là ? C’est vrai, cette trêve tombe à pic pour nous. Les joueurs ont accumulé une grosse fatigue après cette succession de matches avec une bonne moitié à l’extérieur. Et encore, c’était en moyenne des trajets de mille kilomètres en aller-retour. Physiquement, on ne pouvait qu’être atteints et, naturellement, l’équipe ne pouvait pas continuer sur ce rythme. D’ailleurs, les séquelles ont commencé à être par trop visibles avant même qu’on ne bénéficie de cette trêve. Déjà, le nombre de blessés dans nos rangs dépasse l’entendement. Doit-on s’attendre à voir un MCS en pleine forme à la reprise de la compétition ? En tout cas, on a l’ambition de se ressaisir, surtout que cette période de trêve qui est de quinze jours paraît propice pour un bon travail de préparation, du moins le plus complet possible. A la reprise, on jouera le CRB chez lui et on a intérêt à être prêts sur tous les plans. C’est vous dire que l’équipe, qui carbure bien à domicile certes, ne peut plus se permettre de rater ses matches à l’extérieur. En parlant de matches à l’extérieur, vous nous renvoyez directement sur la dernière défaite face à l’USMAn qui vous a enfoncés au bas du tableau ; qu’est-ce qui s’est passé ce jour-là ? Je vous rappelle que la moitié de notre effectif titulaire était absente, mais on a pu quand même revenir dans le match après les deux buts encaissés. Hélas, l’efficacité n’a pas suivi en dépit de toutes les bonnes occasions qu’on s’est offertes et l’équipe a raté une bonne opportunité de respirer un peu avant les matches qui vont suivre. Cela dit, il n’y a pas le feu, même si notre situation n’est pas reluisante au classement. Nous avons montrés de bonnes dispositions sur le plan du jeu, ce qui révèle au moins qu’on garde les moyens pour repartir vers le milieu, voire la première moitié du tableau. Avant cela, il faudra accumuler des points en arrachant des victoires par exemple… Exactement, nous devons réagir au plus vite car nous aurons besoin d’arracher des points surtout à l’extérieur. A domicile, la question ne se pose même pas tellement il est évident qu’on devra gagner tous nos matches. Notre maintien passera par là. Ce ne sera pas facile c’est sûr, mais on a déjà ce stage à suivre et une préparation à effectuer en conformité avec cet objectif. Cela dit, tout le monde est conscient que l’avenir du MCS est en jeu. Vous avez intérêt à bien vous préparer parce que votre mission ne sera pas de tout repos avec ce calendrier infernal qui vous réserve en plus des adversaires comme le CRB et la JSK ; votre équipe va-t-elle se montrer à la hauteur de ces défis ? Personne n’a dit que nos matches allaient être faciles aussi bien chez nous qu’en dehors de nos bases. Il faudra qu’on se batte jusqu’au bout et le groupe en est parfaitement conscient. Il nous reste une moitié de phase retour à parcourir et j’espère que le MCS s’en tirera à bon compte. Bon, nous n’avons pas l’ambition de nous classer à la sixième place en fin de saison, mais on essaiera tout de même de finir à une position honorable. Entretien réalisé par Amar Bensadek

L’USMH amoindrie face à l’USMA
L
e coach harrachi, Boualem Charef, ne pourra pas compter sur les services de plusieurs joueurs qui seront absents ce lundi face à l’USMA pour différentes raisons. En effet, quatre joueurs ne pourront pas participer à ce derby, et parmi eux trois sont des titulaires à part entière à savoir Guessoum T., Aissaoui, et Hamza Guessoum. Autrement dit, c’est avec une équipe très amoindrie que l’USMH affrontera le groupe de Soustara. Mais par rapport à ce que l’on a vu lors de la rencontre amicale face au NAHD, le coach Charef a déjà une idée pour composer son équipe et pallier ces dé- ration de balles sera, certes fections. Par rapport au dis- une des principales exigences positif qu’il compte mettre en de Charef pour ses joueurs, place on peut penser que les mais le mot d’ordre de poulains de Charef évolue- l’équipe restera la victoire. ront probablement avec un N. R. milieu de terrain assez renforcé. Cependant, cette stratégie ne veut nullement Saadaoui, un dire que les Jaune et Noir vont privilégier joueur qui monte l’option défensive. D’aucuns parmi les présents jeudi Vu la présence de dernier au stade Lavigerie ont dû remartrois milieux récuquer la belle prestation du jeune Oualis pérateurs, à savoir Saadaoui (18 ans), qui s’est illustré de façon Naili, Djeghbala et remarquable sur son flanc droit. Ce jeune Gharbi qui seront à qui est à sa première avec l’équipe seniors, a même été l’auteur de la seule coup sûr parmi le réalisation de son équipe. Pour une onze type, on peut première, ce jeune ne pouvait supposer que la récupépas mieux espérer.

1ere mi-temps : Boutrig, Briki, Deghmoum, Mebarakou, Ziad, Djeghbala, Djabou, Belouta, Touahri, Gharbi, Souakir 2e mi-temps : Limane, Saadaoui (Benkouider), Adjam, Mebarakou, Naili, Yettou, Mazari, El Okbi, Bourekba, Deghmoum (Ziad), Djabou (Souakir)

Boutrig : «On sait ce qui nous attend ce lundi»
match d’application qui permet au coach de voir le meilleur dispositif ou plutôt la meilleure formule à appliquer lors du prochain match, en fonction bien sûr de la disponibilité des joueurs qui sont prévus pour participer à cette rencontre. Comme vous avez pu le constater, tous les joueurs ont participé à cette rencontre pour la préparation de notre rendez-vous contre l’USMA. Justement, comment se présente pour vous ce match ? C’est un match qui sera extrêmement difficile face à cet adversaire qui voudra à tout prix arracher les trois points pour se racheter de sa déconvenue à Blida, face à la formation locale. Partant de là, on sait ce qui nous attend ce lundi ; et c’est à nous de bien négocier ce rendez-vous. Avez-vous une idée sur votre adversaire ? Personnellement, et contrairement à certains de mes coéquipiers, je n’ai aucune idée sur cette équipe pour la simple raison que je ne l’ai pas encore affrontée cette saison. Mais par rapport à certaines formations que j’ai eu l’occasion de rencontrer et qui sont dans une meilleure position que l’USMA, je dirai que nous avons les potentialités qui nous permettent de réaliser un résultat positif. Optimiste donc …. Effectivement, je suis optimiste et je tiens à dire que nous sommes décidés à arracher les points de la victoire. Un succès nous est impératif pour éviter au moins d’être rejoints par les clubs plus menacés par la relégation que nous. Entretien réalisé par Nacereddine Ratni

Gharbi et Djeghbala ont joué une demi-heure
Appelés à donner plus d’efforts que leur camarades vu leur rôle de récupérateurs, les deux milieux de terrain Gharbi et Djeghbala ont joué chacun d’eux une demi-heure avant de céder leur place à d’autres joueurs

Ferhat en solo
L’absence de Ferhat à cette joute amicale elle est due à une blessure au mollet. Soumis à un repos actif, le joueur s’est contenté de quelques tours de piste en solo qui lui permettront de maintenir sa forme physique. De ce fait, sa participation à la rencontre contre l’USMA est incertaine.

Vous n’avez joué que la première mi-temps face au NAHD en amical, avant de sortir, peuton connaître les raisons ? Il faut demander cela à l’entraîneur (rire). Non, en fait il n’y a aucun problème. C’est juste un

Tayeb Guessoum toujours absent
Autorisé à s’absenter pour régler une affaire administrative urgente, le latéral droit Tayeb Guessoum n’a toujours pas repris les entraînements. Une absence qui n’a pas été sans susciter quelques interrogations parmi les supporters. Renseignements pris, il s’est avéré que le joueur se trouve à Saida pour régler son affaire juridique avec le MCS. Après cette absence de trois jours, il est certain que Tayeb Guessoum ne prendra pas part à la mise au vert de l’équipe prévue à partir de cet après-midi à l’hôtel El Mehdi. Cela sous-entend que même en cas de sa réapparition Tayeb Guessoum ne sera pas parmi les 18 convoqués ce lundi pour le match contre l’USMA.

Conflit au sein du comité directeur Laib pour une réconciliation
Le président de l’USMH, Mohamed Laib, n’est pas à l’aise en raison du conflit au sein de son comité directeur. C’est la raison pour laquelle il fait tout pour réconcilier tous les membres et les convaincre à revenir au sein du bureau. Le président de l’USMH, qui espérait convaincre les dissidents, n’est pour l’instant pas arrivé à une réconciliation. Malgré l’envoi de certains émissaires faisant partie du bureau chez ces dirigeants mécontents, cela n’a pas encore abouti. affaires personnelles à régler et cela m’a pris quelques jours. Mon amour pour le club ne me permet pas l’abandonner en ce moment crucial où l’équipe a besoin de tous ses enfants. Une chose est cependant sûre, je tiens à préciser que ma mission prendra fin le 21 mai prochain.» Voilà qui est clair concernant les intentions de ce dirigeants.

Les autres dissidents campent sur leur position
Les autres dissidents, et malgré la bonne volonté de certains membres dirigeants de les convaincre à revenir, campent toujours sur leur position. Ils restent toujours en retrait de la direction, comme nous l’a confié l’un d’eux en précisant sans trop s’étaler sur le sujet qu’il ne s’agit nullement d’une démission, mais juste d’un retrait. N. R.

Bensalem revient : «Ma mission prendra fin le 21 mai prochain»
Bensalem, ce membre dirigeant que nous avons cité parmi les dissidents, a repris du service après une absence de quelques jours. Il a d’ailleurs pris attache avec nous pour nous révéler quelques détails plus ou moins importants : «En fait, mon absence n’est pas due à un mécontentement. J’avais des

Djabou s’illustre
Abdelmoumene Djabou, la nouvelle coqueluche harrachie, n'a pas raté l’occasion pour faire encore une fois étalage de sa classe devant un public venu nombreux et avide de voir le petit Sétifien. Il faut savoir que ce dernier n’a, depuis son arrivée à l’USMH, pas encore eu l‘occasion de jouer devant les supporters de l’USMH en raison du huis clos imposé à son équipe. Pour une de ses premières sorties devant les fans de l’USMH, Djabou s'est illustré par une prestation remarquable. Pour un début, le petit lutin sétifien ne pouvait pas espérer faire mieux pour conquérir le coeur des nombreux fans harrachis. Djabou n'a toutefois pas pu terminer la rencontre, puisqu’il a contracté une légére blessure qui l'a contraint de quitter le terrain à quelques minutes de la fin de la rencontre. Selon le médecin de l'équipe, la blessure de Djabou est sans gravité mais nécessite deux jours de repos. Le nouveau milieu harrachi devra sans aucun doute participer à la rencontre de ce lundi, contre l’USMA.

Mebarakou en progression
Depuis son retour aux entraînements il y a de cela deux mois, après une blessure qui l’a éloigné du terrain pendant quelques semaines, le défenseur Mebarakou ne cesse de progresser au point d'atteindre un niveau qui lui permet désormais de prétendre à une place parmi le onze type. Comme l’équipe sera amoindrie ce lundi par l’absence de plusieurs éléments, il est certain que le coach fera appel à ce joueur qui, depuis le début de saison, n’a encore fait aucune apparition dans un match officiel. Cet enfant d’Azzazga qui la saison passée portait les couleurs de le SS Sidi-Aich, a réalisé une prestation sans faute jeudi face au NAHD en amical. Conscient de sa progression, Boualem Charef l’a fait jouer durant toute la rencontre pour lui permettre de s’adapter au jeu de l’équipe. Comme le parcours est encore long, il est probable que Mebarakou aura la chance de participer à quelques rencontres officielles d’ici la fin du championnat.

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

19

Coup d’œil Super D2
MCO 3 - MOB 1
Victoire bien méritée des joueurs oranais hier après-midi, face aux Mobistes sur le score de 3 buts à 1. Ce sont les visiteurs qui ont inscrit le premier but par l’intermédiaire de Keraguel à la 3’. Sept minutes plus tard, Chaïb remet les pendules à MCO : Mezaïr (El Ghoul 80’), Benayada, Bengoureine, Khechamli, l’heure pour le MCO. La première Ouasti, Cherif El Ouazzani, Benatia, mi-temps s’est achevée sur un score Sebbah, Chaïb (Boussaada 88’), Me- de parité d’un but partout. Les Oranais ont frappé fort en début de sezouar, Balegh (Medjahed 75’). conde période, par l’intermédiaire Entraîneur : Belatoui. de Mezouar qui a donné l’avantage pour son équipe suite à une superbe MOB : Aït Zeghar, Feghaoui, frappe des 20 mètres. Par la suite, les Djabaret, Idrirene, Lahlouh, Benta- Hamraoua ont ajouté un 3e but à la leb, Marek, Bounab (Naït Yahia 75’), 68’ grâce à Balegh. Le score en resta là jusqu’au coup de sifflet final. Si Hadj Mohand, El Aouni (KouA. L. dache 82’), Keraguel (Naceri 75’). Entraîneur : Mehdaoui.

USB 1 - ASMO 0
Stade : 18-Février (Biskra) Affluence : moyenne Arbitres : Rahnine, Bitam, Abdouni Avertissements : Boussouar (27’), Tahar (76’) Merghad (82’) (ASMO) ; Boutria (77’) (USB) But : Boutria (39’) (USB) Expulsion : Keras (82’) (USB) USB : Gaha, Keras, Merazka (Khoualed 73’), Rasmal, Dziri (Laroubi 67’), Bakha, Bekhtaoui, Heriat, Soltani (Djerbou 89’), Lakhdari, Boutria. Entraîneur : Souissi ASMO : Bouhadda, Beghalia, Belkrioua (Reguig 57’), Merghad, Megherbi, Tounkob, Tahar, Boussâad (Bourouis 73’), Chache, Boualem, Boussouar (Mebarki 46’). Entraîneur : Benchadli

JSMS 0 - PAC 0
Stade : Abdelhamid-Bouteldja (Skikda) Affluence : huis clos Arbitres : Benbaka, Seghiri, Belmouloud Avertissements : Nasri (27’), Methenni (59’), Defnoun (78’) (JSMS) JSMS : Azioune, Benamara, Toumi (Bellil 55’), Defnoun, Cheikh, Lemaïssi, Belloucif, Methenni, BrahamSalem (Gasmi 80’), Boumediene, Nasri. Entraîneur : Zekri PAC : Ferchichi, Hamdoud, Klahnmer, Tedjar, Bouchaïr, Boughendja, Harouche (Ouali 61’), Chetih, Maïdi, Benachour (Touati 56’), Arabet. Entraîneur : Bouhellal

Stade : Bouakeul (Oran) Affluence : nombreuse. Arbitres : Haddada, Ibelaïdene, Belagoune. Buts : Chaïb (10’), Mezouar (52’) Balegh (68’) (MCO) ; Keraguel (3’) (MOB)

Les Oranais en leaders

Boutria crucifie les Asémistes
Face à un prétendant à l’accession, les gars de l’USB ont su sortir le grand jeu pour battre la coriace formation de l’ASMO. Un but aura suffi au bonheur des Biskris, qui fut inscrit par Boutria de fort belle manière à la 39’. Malgré tous les efforts des Oranais, ils ne parviendront jamais à refaire leur retard. N. B.

Le Paradou confirme
La formation du Paradou AC a réalisé une bonne opération en revenant avec un point de son déplacement à Skikda en imposant le nul (0-0) à son adversaire du jour. Les Pacistes confortent leur place en haut du tableau et confirment leurs ambitions de jouer l’accession. A. H.

OMR 1 - CAB 2
Stade : 20-Aout-55 (Alger) Affluence : faible Arbitres : Bouchelouche Merabtine Doulache Avertissements : Ouhadda (25’) (OMR); Bezouir (28’) (CAB) Buts : Boussaïd (28’) (OMR) ; Bahloul (27’), Rouaïghia (71’) (CAB) OMR : Djaâfri, Chaoui, Madour, Nasri, Regbi, Makhlouf (Nedjari 60’), Zerouki, Bouhedda, Bensaïd, Benhamri (Toumi 46’), Bencherifa, (Boulenouar 68’), Entraîneur : Mihoubi CAB : Bezouir (Aouiti 46’), Meziani , Djilani, Aribi, Bemili, Belkacem, Tabchache, Bahloul, Rouaïghia, Messaâdia (Boukhlouf 70’), Lemouadaa (Ouachem 83’) Entraîneur : Benyellès

USMBA 0 - USMS 0
Stade : Frères Abrouche Affluence : faible Arbitres : Benamara, Belkhir, Benmansour Avertissements : Bella (11’), Ziouar (29’ et 38’), (USMS) ; Attek (64’), Messai (85’), Bouzar (90’) (USMBA) Expulsion : Ziouar (USMS) USMBA : Messai, Boutnef, Bouzar, Djebar (Sennour 87’), Boughrara, Benzineb (Chenine 52’), Attek, Bessaoud, Laïdani, Tahar (Abed 68’), Benzireche Entraîneur : Slimani USMS : Ouareth, Bella (Messaoudi 60’), Ziad, Louadj, Stiti, Boutaleb, Ziouar, Assid, Kara (Koudia 77’), Achacha (Ghenaia 88’), Benrais Entraîneur : Safih

Il n’y a pas grand-chose à dire sur cette rencontre entre l’OMR et le CAB où les débats ont été d’un niveau tout juste moyen malgré quelques occasions de part et d’autre. Le fait remarquable est la réalisation des trois buts qui sont venus sur des balles arrêtées. Ce sont les Batnéens qui ont ouvert la marque à la 27’par Bahloul suite à un coup franc. Mais leur joie sera de courte durée puisque une minute plus tard, Bousaïd parvient à niveler la marque sur coup franc. Ce n’est qu’à un quart de la fin de la partie que les visiteurs réussirent à prendre l’avantage par Rouaighia sur penalty permettant ainsi à son équipe d’arracher les trois points de la victoire. Mouloud B.

Trois buts sur autant de balles arrêtées

L’USMBA sans âme
Les locaux qui ont eu le monopole de la balle, ont joué presque sans conviction manquant de réalisme face aux buts, puisqu’ils ont manqué trois occasions à scorer par Benzireche 4’, Bessaoud 27’ et Laïdani 36’ Les visiteurs ont failli même revenir avec les trois points puisque la balle de Bentaleb a frôlé la transversale à la 86’. Ainsi, la partie s’est soldée sur un score vierge où l’USMBA a carrément hypothéqué ses chances pour jouer l’accession. M. N. O.

En amical : ESM 4 - OMA 1 L’Espérance va bien et fait mal
Profitant, du report du match contre le SAM, en raison de la participation de ce dernier au quart de finale de la Coupe d’Algérie, la direction du club a décidé en collaboration avec le staff technique de programmer un match amical face à l’OMA.Les poulains de Assas n’ont pas fait dans la dentelle en battant les Olympiens d’Arzew sur le score sans appel de quatre buts à un. Tout s’est déroulé à merveille pour les Vert et Blanc, avec un doublé de Meguenni, une réalisation de Boulloufa et une autre de Ferhati, beaucoup de satisfactions ont été tirées de ce match. D’une part, ceux qui étaient sur le banc des remplaçants ces derniers matches ont envoyé des signaux à leur entraîneur, comme quoi, ils sont aptes à reprendre du service. L. B.

restera-t-il à A r z e w ?
L

OMA-MCO OMA-MCO

Championnat de Super D2 Résultats de la 24e journée
US Biskra MC Oran USM Bel Abbés JSM Skikda MO Constantine OM Ruisseau WA Tlemcen ES Mostaganem ASM Oran MO Béjaïa USM Sétif Paradou AC CS Constantine (Reporté) 1-2 CA Batna OM Arzew (Reporté) SA Mohammadia (Reporté) Exempt : WR Bentalha 1-0 3-1 0-0 0-0

es rumeurs les plus folles ont circulé à propos pris par ces rumeurs, les responsables oranais, qui de la domiciliation du prochain derby face à étaient préoccupés par ce match face au MO Béjaïa, l’OM Arzew. En effet, la question était relative n’ont pas voulu accorder trop d’intérêt à ce genre d’inà l’incapacité du stade à contenir la masse de tox en général destinée à déstabiliser l’adversaire plus supporters des deux camps. Il faut dire que ce nouveau qu’à prendre une valeur d’info. «C’est toujours derby d’El Bahia est pressenti pour battre le reà l’approche de nos matches contre les cord d’influence car en plus des supporters du autres équipes qu’on commence à Mouloudia d’Oran qui devront effectuer sortir des histoires pareilles», ditElimam : sans problème les 50 km qui les séparent on du côté des supporters qui «On n’a rien reçu» d’Arzew, ceux de l’Olympique ne vont ont confirmé que le match Interrogé au sujet de la domiciliacertainement pas rater l’occasion de la allait bel et bien se dérouler tion du prochain match de son équipe, saison, celle de voir pour la première à Arzew. «On va se rendre Elimam affirme n’avoir rien reçu de la fois dans leur histoire le MCO fouler à Arzew le plus normalepart des instances concernées et que son la pelouse du stade Menaouer-Ker- équipe va se préparer le plus normalement ment du monde. On entrebouci pour un match officiel entre du monde à jouer au stade Kerbouci. «Tout tient d’excellents rapports les deux équipes. Cela dit, sachant avec les supporters de ce que je sais, c’est que nous allons nous que les tribunes de cette enceinte sont l’OMA et on est persuadés déplacer à Arzew pour jouer ce match. trop exiguës pour contenir cette que ce match va se dérouler Autrement dit, on n’a rien reçu de la masse des supporters, beaucoup ont dans le fair-play total», estipart de la LNF ni de nos amis d’Arzew», se contente de dire imaginé que la rencontre allait être doment les inconditionnels d’El le boss oranais. miciliée à un autre endroit, comme par Hamri. exemple Mostaganem ou même Oran. SurA. L.

Et on reparle d’argent !
Le problème financier est devenu actuellement un sujet tabou au Mouloudia. En effet, à chaque fois qu’un joueur fait le pas pour demander à se faire payer ses arriérés, Elimam trouve toujours le moyen pour le convaincre de patienter encore. La semaine passée, voyant que pas un ni deux, mais plusieurs joueurs sont montés au créneau, le président oranais s’est déplacé au stade St-Eugène pour tempérer les ardeurs et demander aux joueurs de faire preuve de patience, tout en évitant de divulguer leur souci financier à travers la presse. Mais les joueurs semblent catégoriques. Ils sont prêts à tenir leur démarche secret, mais à condition que le président les paye dans les délais. «Il ne faut pas que cette marche triomphale de l’équipe soit entravée par ce problème financier», dira un joueur sous le couvert de l’anonymat. “Elimam doit se débrouiller pour nous payer et sur un pied d’égalité en plus pour que le groupe ne perde pas son homogénéité», ajoute ce même joueur. Il faut dire que des éléments comme Belghomari et Bengorine sont en train de s’absenter aux entraînements rien que pour montrer leur désapprobation à la direction du club qui arrive à chaque fois à repousser les délais. A l’opposé, s’ils avaient touché leur argent, leur absence n’aurait pas été sans conséquences pour eux.

01- MC Oran 02-WA Tlemcen 03- Paradou AC 04- CS Constantine 05- CA Batna 06- SA Mohammadia 07- ASM Oran 08- USM Bel-Abbès 09- MO Constantine 10- US Biskra 11- WR Bentalha 12- ES Mostaganem 13- USM Sétif 14- JSM Skikda 15- OM Arzew 16- MO Béjaïa 17- OMR El Annasser

Pts 43 42 42 39 38 36 34 34 33 32 32 31 24 24 22 17 14

J 24 22 23 23 24 23 24 23 22 23 23 23 23 23 23 24 24

G 12 12 13 10 10 11 8 9 10 9 7 9 6 6 5 3 3

N 7 6 3 9 8 3 10 7 3 5 11 4 6 6 7 8 5

P 5 4 7 4 6 9 5 7 9 9 5 10 11 11 11 13 16

Bp 24 32 36 23 29 20 22 24 25 22 19 29 17 14 22 12 15

Bc 17 10 18 15 22 20 19 21 21 17 17 33 28 26 32 34 38

Dif + 07 + 22 + 18 + 08 + 07 + 00 + 03 + 03 + 04 + 05 + 02 - 04 - 11 - 12 - 10 - 22 - 23

Programme de la 24e journée
CS Constantine SA Mohammadia USM Setif ASM Oran OM Arzew CA Batna Paradou AC MO Béjaïa

0 1

US Biskra USMB Abbes JSM Skikda (Reporté) WA Tlemcen MC Oran ES Mostaganem WR Bentalha MO Constantine (Reporté) Exempt: OMR Ruisseau

20

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

Coup d’œil Super D2

CSC
Les joueurs assistent au match de coupe

MOC
La gestion de la trêve : une préoccupation
Dans les rangs du Mouloudia de Constantine, il semblerait que la gestion actuelle de cette trêve imposée est de nature à créer certaines contraintes difficilement gérables sur le terrain. D’abord il y a eu le report du fameux derby entre les clubs voisins de Constantine et, ensuite, un deuxième report de la rencontre de Béjaïa devant le Mouloudia local. Si pour cette rencontre le motif reste des plus valables avec la participation de l’autre club béjaoui à la Coupe de la CAF, pour le derby il n’existe aucun motif si ce n’est celui de créer un climat de suspicion au sein des supporters des deux camps. Les décideurs de ce report n’ont fait que mettre une pression supplémentaire sur un derby qui pourrait passer de la façon la plus normale. Toujours est-il que l’administration du président Madani a dû se réunir dans l’urgence pour trouver une solution qui pénaliserait le moins possible l’équipe. Le staff technique a préféré lâcher le groupe jusqu’à lundi prochain pour la reprise des séances d’entraînement. Une autre coupure qui pourrait être fâcheuse pour les joueurs mocistes, lesquels n’ont pas le moral voulu après la récente défaite devant le CA Batna. Une certitude, c’est que dans les rangs du MOC il existe encore une situation de doute qui va exiger de tous des efforts supplémentaires dès la reprise afin de rattraper le retard. Selon des proches, les camarades de Abadli reprendront la compétition dès le 13 du mois prochain par une rencontre à Constantine devant Bel Abbès et auront ainsi deux rencontres en retard. Ce qui d’ailleurs n’est pas du goût de plusieurs formations qui ont tenté de s’élever contre pareilles pratiques, estimant que celles-ci peuvent fausser le championnat. T. A.

Avec leur entraîneur Castaneda, les éléments de la formation clubiste ont pratiquement tous assisté à la rencontre de coupe d’Algérie entre Bordj et El Eulma. A la majorité des présents, ils estimèrent que l’équipe eulmie a raté sa qualification du fait d’une production plus régulière que son adversaire du jour. Ils restèrent cependant neutres, se gardant de prendre partie avec l’une ou l’autre des équipes.

Benabdallah «Gérer positivement cette trêve»
Avec le report du derby, comment vont les choses ? De la manière le plus normale possible même s’il faut admettre que cette situation prête à beaucoup de discussions dans le groupe. Le staff technique est très conscient de cet état de fait et tente de trouver les solutions idoines pour garder l’ensemble dans les meilleures dispositions. Et le climat général ? Comme nous restons sur une belle victoire acquise devant le leader, j’estime que le moral est au beau fixe et le travail est ainsi facilité pour tous. La dynamique de résultats positifs est là et nous tentons de l’exploiter à fond. Auriez-vous aimé jouer ce derby ? Je ne pense pas qu’il va falloir trop s’attarder sur ce report car cela arrive à toutes les équipes. Et comme chaque rencontre est différente d’une journée à l’autre l’on ne peut se prononcer sur ce report. Ce qui compte c’est de rester concentrés et de ne point tomber dans des calculs qui souvent ne sont pas fondés. Selon vous, y a-t-il du positif dans la situation actuelle ? Bien sûr car nous avons, sans attendre, entamé notre travail avec la ferme détermination de corriger les erreurs passées. De plus, le staff médical est en train de mettre à profit cet arrêt pour remettre sur pied les nombreux blessés. Ce sont pour moi des points positifs et non négligeables. Donc vous faites une projection sur le match de Biskra ? Cela devrait être notre prochaine rencontre et comme elle aura pour cadre notre stade Hamlaoui, cela va nous permettre d’empocher en principe les trois points. Cela ne veut aucunement dire que ce sera facile, mais nous sommes déterminés à faire le plein chez nous tout en ess ay ant d’en ramener d’autres hors de nos bases. Etes-vous en mesure d’atteindre l’objectif assigné ? Pour l’heure, il ne faut guère entrer dans des calculs à plusieurs inconnues. Pour rester dans le peloton de tête, il va falloir assurer le maximum de résultats positifs et voir venir. Si on arrive à maintenir cette cadence, on sera capables de nous mêler au sprint final. Le championnat est encore long et indécis, et tout découragement pourrait nous porter préjudice. En guise de conclusion ? Il va falloir exploiter cette semaine en dépit du manque de compétition pour être au mieux de notre forme et ne pas rater la reprise. Le prochain match sera aussi décisif que les autres et toute erreur serait de nature à nous pénaliser. Entretien réalisé par Tahar Aggoune

Castaneda «Non, pas de match amical !»
L’entraîneur clubiste, Castaneda, nous a confié que durant cette période d’absence de compétition, il préfère gérer son groupe sans match amical. Pour justifier cet état de fait, il dira : «Nous avons encore assez de choses à travailler et à parfaire, et l’occasion est de taille. Les matchs amicaux ont leur importance, mais j’estime que nous avons d’autres priorités pour le moment.» T. A.

CAB
Messaâdia : «J’ai peur que Tlemcen ne vive le cas du RCK»
Dans les milieux sportifs on a tendance à laisser entendre que les deux premiers de la classe sont déjà connus. Il s’agit et on l’a deviné du WAT et du PAC. Ces deux équipes possedent une confortable avance au classement général «Je ne suis pas de cet avis car l’histoire nous apprrend beaucoup de chose dans la vie. Tout le monde était certain que le RCK était en division 1 bien avant la fin du championnat de l’exercice écoulé. Le Raed avait une confortzable avance, mais à la fin du championnat, il était coiffé au poteau. J’ai peur que cela risque d’arriver cete saison au WAT. Donc, je m’abstiens de dire que Tlemcen et le Paradou sont au palier superieur.»

WRB
Zerguine : «Je finirai par m’affirmer»
Le jeune avant-centre junior de Bentalha, Youcef Zerguine, a démontré des qualités qui font de lui un potentiel titulaire dans cette équipe du WRB. Déjà mis en confiance par Biskri, ce joueur dont on dit beaucoup de bien attend avec impatience un signe de son actuel coach Hamoui pour se mettre en valeur. Tout d’abord, parlez-nous de l’ambiance qui règne au sein du groupe ? On travaille dans un climat plutôt tranquille. Chacun essaye de se garder sa concentration pour amorce rune fin de saison plus probante sut le plan des résultat. Qu’est-ce qui a fait, que selon vous, le WRB dégringole assez rapidement ? Il est clair que cette série sans victoire n’a pas été sans nous causer des dégâts au classement. c’est normal quand on ne gagne pas on se retrouver forcément écartés des premières loges. Cela dit, ce n’est qu’un passage à vide qui finira apr être stoppé tôt au tard. Vous ne jouez plus souvent comment avant, pourquoi ? Je en sais quoi dire, je crois que le coach est toujours en période de repérage donc je dois bien me monter patient et traveller dur pour mériter sa confiance. J’ai pris part aux cinq dernières minutes du match face à Arzew mais je n’ai rien pu faire tant l’adversaire était très regroupé derrière. Etes-vous en mesure de gagner votre place ? Je suis de nature ambitieux et vois les choses toujours d’une manière positive. Ce qui veut dire que je suis animé d’une farouche volonté à prendre une place dans l’équipe type. Je sais que cela est difficile vu la qualité de l’effectif mais rien n’est impossible. Parlez-nous du derby qui vous attend contre le APC ? Il sera très difficile à jouer. Le Paradou marche très bien depuis plusieurs mois et les battre chez eux au 20-Août serait la meilleure manière pour nous afin de nous regagner l’estime des supporters jaune et noir. On a toute une semaine devant nous pour bien le préparer et on fera en sorte de bien s’appliquer pour reIl n’a pas été venir avec un bon résultat. retenu face à Saïda Le jeune et prometteur attaquant de Bentalha, Zerguine Youcef, n’a pas pris part Vous avez au match amical joué mercredi contre le MC été buteur Saïda. Retenu par l’entraîneur des juniors pour lors du disputer une rencontre officielle de chamderby pionnat jeune, le buteur du WRB, Zercontre guine, s’est vu donc obliger de faire l’OMR, êtesl’impasse sur cette rencontre amivous motivé à cale d’hier. marquer face au PAC ? C’est normal, marquer un but dans un derby algérois comme celui qu’on livrera face au PAC dans une semaine me fera gagner des galants cela est certain. Donc, je ferai tout mon possible d’abord à l’entraînement pour attirer l’œil du coach ensuite sur le terrain si je suis aligné pour au moins aider mon club à gagner. Entretien réalisé par Moumen A.

Soualah et Saïdi de retour contre Mostaganem
Samir Soualah et Mohamed Saïdi seront de retour à la compétition vendredi prochain contre l’Espérance de Mostaganem. Le premier s’est marié lundi dernier, le second était suspendu pour avor contesté une décision de l’arbitre lors du match face au MOC.

Les Chouayas en force au 20-Août
Les supporters du CAB ont décidé de se déplacer en force au stade du 20-Août pour soutenir leur équipe. Cette saison, les Chouayas sont allés jusqu’à Tlemcen pour montrer leur soutien indéfectible à leur équipe. M. B.

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

21

Coup d’œil Inter-Régions
NARBR 1 - WAB 1

Boufarik perd deux points
Stade : Bouraâda. Affluence : nombreuse. Arbitres : Bellakhdar, Melak, Kharchi Avertissements : Amiri (13’), (Rait 31’) (WAB) Expulsions : Azizi (68’) (WAB) ; Bouaoua (29’), Tchicou (88’) (NARBR) Buts : Allem (59’) (NARBR) ; Madouni (90’ + 3) (WAB) NARBR : Abdouni, Saïdani (Saïdi 90’ + 1), Kherbache, Merbah, Bouabdellah, Hamzaoui, Bouaoua, Meziani (Saâdoun 85’), Alem, Tchikou, Abdi (Boudraâ 85’) Entraîneur : Teriaki WAB : Ould Mata, Rait (Madouni 85’), Boussaâda, Bakhta, Khalfaoui, Akouchi, Kabachi, Amiri, Azizi, Zouani (Taïb 85’), Badache (Zeroukat (80’) Entraîneur : Akli semble de la rencontre. C’est d’ailleurs les hommes de Akli qui seront les premiers à mettre le feu dans le camp de Reghai quand Akouchi à la hauteur des vingt mètres décrocha un tir fulgurant qui a failli prendre à défaut Abdouni qui ne s’attendait guère à ce missile qui passera de peu à côté. Les Réghaouis étaient loin de s’imaginer que les Boufarikoi allaient, dès le départ, prendre le match à bras-le-corps. Ils répliquèrent par un jeu collectif qui souleva l’admiration du public entièrement acquis à sa cause. Abdi sera le premier à donner le la sur un raid solitaire suivi d’un tir de loin qui mettra à rude épreuve l’expérimenté Ould Mata. Il sera relayé par Meziani qui enverra sur coup franc un bolide qui passera malheureusement pour lui et heureusement pour le keeper de la ville des Oranges à côté. Pendant ce temps, les camarades de l’excellent Akouchi se montrent, de temps à autre, très entreprenants en allant, par à coups, prendre la température de Abdouni quand même bien en jambes, puisqu’il aura à intervenir à bon escient à plusieurs reprises. Faisant de la circulation de la balle leur point fort, les gars de Boufarik hausseront le ton vers la demi-heure de jeu, profitant pour ainsi dire de leur supériorité numérique suite à l’expulsion de Bouaoua, pour un tacle appuyé sur Kabachi, mais ils se montreront quelque peu fébrile devant les buts. Il faut dire aussi que les longues transversales balancées en direction des attaquants faisaient le régal de la paire Bouabdallah-Merbah qui excellent dans le jeu de tête. On notera tout de même du côté banlieusard ce joli coup franc de Kherbache qui sera admirablement annihilé par Ould Mata très bien inspiré. On pensait que Boufarik était arrivé au bout de ses peines à la quarante-deuxième minute quand Azizi logea la balle au fond des filets des locaux mais le directeur de jeu siffla une faute préalable. La deuxième mi-temps sera plus indécise que la première avec toutefois un ascendant des protégés de Akli qui semblent être plus décidés à ouvrir le score. Mais les Réghaouis ne l’entendent pas de cette oreille en revenant dans le match grâce au travail de titan qu’effectue un Meziani au sommet de son art. En face ces trentenaires que sont les Zouani et Badache donnent le tournis au milieu à des Réghaouis qui plient mais ne rompent pas. Et c’est au plus fort de la domination boufarikoise que les locaux arriveront à trouver la faille par le jeune Alem qui mettra une tête victorieuse suite à un tir en coin de Tchikou (59’). Touchés dans leur amour-propre, les gars de la ville des Roses se ruent vers le camp adverse qu’ils assiègent carrément, les Réghaouis se contentant de lancer sporadiquement des contres stériles en raison du jeu individuel de certains. Continuant son forcing, avec comme principal objectif de récolter ne serait-ce, qu’un point, le WAB, après une multitude d’actions avortées, arrivera à ses fins dans les temps morts du match par l’entremise de Madouni qui exploitera une erreur monumentale de la défense réghaouie. A. Ahnia

Résultats et Classements de la 22e journée

Groupe Centre
MC Makhadma-RCB Oued R’hiou WA Boufarik-USMM Hadjout WAR-NARB Réghaïa JSM Chéraga-JS El Biar WRB Msila-CSN Laghouat SC Aïn Defla-OC Beaulieu ESG-IB Khemis El Khechna ESM Koléa- WAB Tissemsilt Pts 01- USMM Hadjout 48 02- WA Boufarik 44 03- ESM Koléa 42 04- E Sour El Ghozlane 41 05- JSM Chéraga 35 06- NARB Réghaïa 33 32 07- WAB Tissemsilt 08- IB Khemis El Khechena 28 09- WA Rouiba 25 10- WRB M’sila 25 11- MC Mekhadma 24 12- SC Aïn Defla 24 13- OC Beaulieu 24 22 14- RCB Oued R’hiou 20 15- CSN Laghouat 16-JS El Biar 14 2-0 0-0 1-2 4-1 4-0 2-0 2-0 2-0 J 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22

B

ien qu’ayant des destinées différentes, le NARBR tout comme le WAB ont en quelque sorte cédé à la pression. Le premier était obnubilé par sa belle série de victoires et le second voulait à tout prix gagner pour ne pas décrocher par rapport à Hadjout qui mène le bal depuis des semaines. Sur le terrain, on remarqua que les deux équipes étaient rongées par la hantise de mal faire. Ce qui ne les empêcha pas de fournir du spectacle avec des facettes de jeu de bonne facture, particulièrement de la part de Boufarik qui s’est montré plus dangereux sur l’en-

Rahali : «Nous avons affronté Akli : «Mes attaquants jouent latéralement une match a étééquipe de Boufarik»deux équipes. et ne vont pas droit au but» bonne disputé de bout en bout par les «Le
L’indécision, comme vous l’avez constaté, a prévalu durant toute le rencontre. Au vu de la prestation des deux antagonistes, aucun ne méritait de perdre. Nous avons très bien préparé ce match mais la sortie prématurée de Bouaoua a, en quelque sorte, chamboulé nos plans.Vous êtes sans savoir que cet élément joue un rôle très important dans notre échiquier et c’est la raison pour laquelle nous avons eu du mal à nous réapproprier les espaces. Nous ne devons pas faire la fine bouche après ce semi-échec à domicile, il faut plutôt continuer à travailler et améliorer notre position au classement général.» «Je pense que nous avons raté, quelque part, le coche en nous montrant fébriles dans notre jeu. J’aurais aimé que mes poulains fassent preuve de concentration et de pondération dans le jeu d’attaque. Je déplore le fait que mes attaquants jouent latéralement au lieu d’aller vers les buts. Ils ont cette tendance à enclencher des actions sur les ailes pour se rabattre vers le centre de la défense adverse, ce qui fait le régal de cette dernière qui trouve le temps de se re-

grouper. En tout cas, l’essentiel, c’est d’avoir pris un point lors de ce match. Cela nous permet de continuer à espérer car au fond rien n’est encore joué parce qu’il reste encore huit matchs à négocier. Il va falloir trouver le moyen de transcender les joueurs pour qu’ils aillent au bout de leurs efforts. Je suis de ceux qui n’abdiquent pas, je ferai tout pour mettre mes poulains en orbite et les pousser à aller chercher le titre même si rien n’est encore joué.»

Groupe Ouest
SC Mecheria- IR Mecheria 1-1 IS Tighennif-GC Mascara 0-0 US Remchi-USM Oran 1-1 SCM Oran-JSM Tiaret (Le match s’est joué hier) CRB Aïn Turc-IRB Maghnia 0-1 1-0 WA Mostaganem-IRB Timimoun IRB Sougueur-CR Témouchent 0-1 JS Sig- RC Relizane 0-0 02- CR Témouchent 01- IRB Maghnia 03- JSM Tiaret 04- GC Mascara 10- JS Sig 05- SCM Oran 06- CRB Aïn Turck 07- US Remchi 08- SC Mecheria 12- WA Mostaganem 11- RC Relizane 09- IRB Sougueur 13- IS Tighennif 14- IR Mecheria 15- USM Oran 16- IRB Timimoun Pts 42 40 36 35 33 32 32 33 31 31 30 29 28 19 15 00 J 22 21 21 22 22 21 22 22 22 22 21 22 22 22 22 22

USMMH 2 - WAR 1

Le leader creuse l’écart
Stade 5-Juillet de Hadjout Assistance : nombreuse Arbitres : Halalchi, Boudiba, Hassi Avertissements : Bahi (42’), Sahoui (72’) (USMMH) ; Yahi (48’), Lamraoui (58’) (WAR) Buts : Kaddaï (5’), Rebih (18’) (USMMH) ; Ayad (42’) (WAR). USMMH : Bouikni, Marout, Laïmouche, Bahi (Talah 72’), Hadalène, Guerzou, Chikhi (Sadok 64’), Kaddaï, Rebih, Sahoui, Benchergui (Chouireb 89’). Entraîneurs : Seddiki et Semane WAR : Aziz, Koulache, Benkerdjoun, Ayad (Abid 64’), Berghi, Metref, Yahi, Lamraoui, Sidhoum, Megualti, Boubraouat (Saâdi 72’, Mahmoud 88’). Une journée printanière, un public des grands jours et un niveau footballistique au-dessus de la moyenne, tel est le milieu ambiant dans lequel s’est déroulée la rencontre qui a opposé le leader hadjouti, qui voulait à tout prix enchaîner, et le Widad de Rouiba, l’un des ténors de ce palier, en quête de points. Le premier acte de cette confrontation fut dominé copieusement par les poulains de Seddiki qui ont opté pour une seule stratégie, à savoir l’attaque à outrance. Dès la cinquième minute de jeu, on venait d’assister déjà à l’ouverture du score au profit des Verts. Le métronome de cette équipe hadjoutie, Kaddaï, tel un éclair, transperce le rideau défensif rouibéen et d’un tir aussi tendu que précis, met le cuir hors de portée du keeper Aziz. Sur la lancée, les gars de Marengo multiplient leurs assauts dans le camp rouibéen. Il a fallu attendre la 18’ de jeu pour assister au second but des locaux cette foisci signé Rebih, qui reprend victorieusement le cuir suite à un coup franc superbement botté par le remuant milieu de terrain Guerzou. Sentant le roussi, les camarades de Yahi tentent quelques escarmouches, et sur l'une d'elles le referee n'a pas tergiversé pour désigner le point de penalty lorsque Lamraoui se fait descendre en pleine surface de réparation par son ange gardien Bahi. La sentence fut exécutée par Ayad (42’). C'est sur ce score au profit du leader que l’arbitre renvoie les deux équipes au vestiaire. A la reprise, c’est le Widad qui ira créer le danger dans le camp hadjouti par l’intermédiaire du virevoltant Megualti qui, à lui seul, a fait voir de toutes les couleurs à la muraille défensive hadjoutie. D’ailleurs, à la 68’, il gâchera une occasion en or. Bien servi par son coéquipier Yahi, il hésitera pour finalement tirer à côté. D’autres occasions s’en suivirent mais sans résultat. Ces alertes rouges à répétition ont fait trembler le leader qui a réagi par le biais de son petit lutin, Sahoui, qui a failli corser la note d’un tir croisé qui a trouvé le poteau droit du gardien Aziz, battu sur l’action (77’). L’excellent arbitre Halalchi sifflera la fin de cette empoignade qui voit le leader creuser l’écart sur son rival, éternel, le Widad de Boufarik, et franchir un grand pas vers le sacre. M. Grini

Groupe Est
AS Bordj Ghedir-Ras El Oued Club1-0 NRB Grarem-AS Aïn M’lila 2-0 AB Merouana-NC Magra 3-0 NRB Touggourt-UMS Dréan 6-0 A Boussaâda-NRB Cheria 2-0 FC Bir El Arch-HB Chelghoum Laïd 1-0 USM Aïn Beida-US Chaouia (N’a pas eu lieu) CRB El Milia-JS Djijel (N’a pas eu lieu) Pts 43 42 39 37 35 33 31 30 30 30 29 27 26 23 23 04 J 22 22 22 22 22 22 21 22 22 22 21 22 22 22 22 22

WABT 1 - JSMC 0
Stade de Tissemsilt Affluence : nombreuse Arbitres : Djellouli, Belbachir et Gourine. But : Sahraoui 50’ (WABT). Avertissements : Hatem (22’), Guesmi (50’) (JSMC). Zaoui (25’+ 60’). Expulsions : Sekoum (36’), Sahraoui (50’) (WABT). WABT : Boukacem, Sekoum (Khetal 45’) ; Zaoui, Kharoubi, Bouakal, Khedim (Boukhatem 80’), Mahi (Derrar 43’), Mechaher, Amirouche, Sahraoui, Khaled Entraîneur : Sennour JSMC : Zoukhi, Rezik, Kolli, Koukhi, Amalou, Chellili (Touati 75’), Maouche (Aid 81’), Guezmi, Slimani, Laldji, Hatem. Entraîneur : Zemiti

La victoire des tripes
D’emblée, les poulains de Sennour ont bien pris le match en main, ils ne laissent aucune occasion aux visiteurs pour mener leurs incursions puisque le Widad parvint tout de suite à ouvrir les hostilités avec cette action dangereuse de Mechaher (6’) qui rata de peu le but. Vingt minutes après, le même Mechaher ratera le coche après une jolie passe de Khaled. A la 39’, Slimani, du côté de Cheraga, a échoué devant Boukacem qui a dévié son tir non sans difficulté. La dernière minute de ce premier half a vu Khaled rater un but tout fait. De retour des vestiaires, le jeu s’équilibre au milieu de terrain où on notera quelques petites tentatives de la part des locaux mieux organisés, et à la 50’ Guesmi faucha Khaled dans la surface de réparation. Penalty que l’arbitre na pas hésité à siffler. Sahraoui s’en charge et réussit à ouvrir le score. A la 60’, le même arbitre n’hésita pas à faire sortir Zaoui après son deuxième carton. La JSMC a failli égaliser, n’étaient la volonté et la hargne des locaux qui ont su jouer la prudence pour préserver ce faible acquis ô combien mérité. A. Nadour

01- AB Merouana 02- NC Magra 03- A Boussaâda 04- Ras El Oued Club 05- USM Aïn Beida 06- NRB Touggourt 07- CRB El Milia 08- AS Aïn M’lila 09- US Chaouia 10- HB Chelghoum Laïd 11- JS Djijel 12- FC Bir El Arch 13- AS Bordj Ghedir 14- NRB Cheria 15- NRB Grarem 16- UMS Dréan

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

21

Coup d’œil Clubs de Kabylie

Régionale 2 JS Azazga 0 - ES Draâ El Mizan 3

JS Ighil Ouazoug MB Bouira
Le Mouloudia aux abonnés absents
Le club banlieusard de Béjaïa, la JS Ighil Ouazoug, n’a pas disputé son match programmé jeudi dernier à domicile devant le MB Bouira. En effet, ce dernier n’a pas été au rendez-vous comme prévu, et ce, en raison, apparemment, des problèmes internes qu’il connaît depuis un certain temps. En conséquence, le trio désigné pour officier cette rencontre a attendu le temps réglementaire de quinze minutes et après avoir constaté définitivement l’absence de l’adversaire de l’équipe bougiote, il a été décidé le renvoi du onze local qui avait auparavant foulé symboliquement la pelouse du vieux stade de Benallouache devant abriter ce match comptant pour la vingt-deuxième journée du groupe de Kabylie du championnat de la Régionale 2. Ainsi, et en attendant l’étude de ce dossier par la commission de la Ligue régionale d’Alger, on peut d’ores et déjà deviner que la JS Ighil Ouazzoug gagnera ce match sur tapis vert (3-0) alors que le MB Bouira, en plus de la perte de ce match, encourt des sanctions supplémentaires comme le stipulent les règlement généraux de la Fédération algérienne de football. Tahar M.

Iazouguen dans la tourmente !
Stade : 1 -Novembre de Tizi Ouzou Affluence : très faible Arbitres : Ouatizerga, Salaouandji, Kherbachi Buts : Ben Lalli M (11’ et 27’), Kara (77’) ESDEM Avertis. : Oukfif (JSA), Hadj Ali (ESDM) JSA : Cheknoun, Makhlouf, Oukfif, Ibersiene I, Yahiaoui, Aidene, Ibersiene II, Boussafeur (Hounas), Kaci, Oumahou, Hadjimi. Entraîneurs : Rebah, Ben Amara ESDM : Aouadi, Khelfouni, Bellabiod, Hadj Ali, Amrane, Hadjam, Mansouri, Ben Ali, Benllali M, Kara, Naili. Entraîneurs : Matki, Sahraoui ne semaine après leur succès face au leader, l’USOA, à Drâa El Mizan par la plus petite des marges, les Sudistes de Tizi-Ouzou ont enchaîné jeudi dernier par une autre brillante performance face aux Rouge et Noir de la JS Azazga sur un score sans appel de trois buts à zéro, une victoire qui permet à la bande à Rachid Matki de préserver toujours son fauteuil de dauphin du poursuivant immédiat de l’USOA, tandis que pour les Rouge et Noir d’Iazouguen, ce sont de nouveau les affres des profondeurs du tableau qui menacent sérieusement, sachant que pour ce match, le président Belaid Seker avait été contraint de faire appel à plusieurs éléments de sa catégorie junior suite à l’absence des seniors. La rencontre n’a débuté qu’après qu’une minute de silence eut été observée à la mémoire de la défunte mère du récent ex-président du
er

U

CSA de l’ESDEM, Mouloud Boumghar. Les visiteurs n’ont pas tardé à entrer dans le vif du sujet en prenant de suite les commandes. La disposition tactique choisie pour la circonstance n’a pas laissé beaucoup de choix aux locaux. Handicapés par l’absence de « joueurs cadres », les Iazouguen se retrouveront obligés de se serrer les coudes autant qu’ils le pouvaient au milieu de terrain pour repousser les multiples accélérations menées par Mansouri, Ben Ali et Benllali Mohammed. Et c’est justement ce dernier qui profitera d’une mauvaise entente dans la défense de la JSA pour battre le gardien Cheknoun à la 11’. Piqués dans leur amour-propre, les coéquipiers de Kaci ne tarderont pas à réagir, cinq minutes plus tard, ils bénéficieront d’un penalty que personne ne contestera suite à une main d’un défenseur adverse, celui qui sera chargé de l’exécution, Aidene le capitaine de l’équipe, ratera une belle

occasion de niveler la marque, son tir ayant été repoussé en corner par le keeper Aouadi. Beaucoup de déception se lisait sur les visages des Rouge et Noir qui croyaient vraiment en les capacités de leurs jeunots de stopper le dauphin dans sa dynamique affichée depuis plusieurs journées. Ainsi, quelques minutes plus tard, Benllali creusera la marque et signera son doublé à la suite d’un joli travail technique dans la surface de réparation qui sera achevé d’un tir foudroyant qui ne laissera aucune chance à Cheknoun (27’). Le centre-avant Benllali aurait même pu aggraver la marque à trois minutes de la fin du premier half, suite à une contre attaque qu’il avait lui-même menée avec son équipier Mansouri, sa blessure à la cuisse l’empêchera de mettre le ballon dans les filets. De retour de la pause et contrairement à l’entraîneur Matki de l’ESDEM qui avait plusieurs joueurs sur le banc, le duo Rebah-Benamara

n’avait pas assez de solutions de rechange pour espérer revenir à la marque, seulement à la 57’ sur une erreur monumentale du défenseur central Amrane, Hadjimi ratera une occasion nette de réduire la marque lorsqu’il se retrouvera seul face au gardien Aouadi. Il faut dire que l’absence de plusieurs joueurs titulaires, certains pour blessures et d’autres pour cumul de cartons notamment Medjber, Chaouchi et Raad, ont faussé tous les calculs des Rouge et noir qui sombreront une nouvelle fois à la 77’ , lorsque l’ailier Mansouri mènera une attaque foudroyante et servit un caviar pour Kara qui éliminera l’infortuné Cheknoun pour s’en aller secouer les filets au grand dam des Rouge et Noir de nouveau tout près de la zone de tous les dangers. A la fin de la partie, les joueurs de l’ESDEM ont tenu à dédier cette victoire à la défunte mère de leur ex-président Mouloud Boumghar. Lyès A.

CRB Aokas 0 CRB Souk El Tenine 1
Midouna, le faux frère !
Les gars de Souk El Tenine ont réalisé l’essentiel, jeudi, en glanant les trois points du match qui les a opposés au CRB Aokas. Les visiteurs ont peiné pour battre l’équipe d’Aokas qui a voulu quand même mettre fin à la série noire qu’elle enregistre depuis le début de la saison et qui fait d’elle l’une des équipes les plus faibles du championnat de la division d’Honneur de Béjaïa, comme l’a d’ailleurs démontré la deuxième période. Dès l'entame de la partie, les visiteurs ont affiché leurs intentions en multipliant les offensives, mais ils avaient devant eux une défense adverse très soudée et organisée. La première mi-temps s’est terminée comme elle avait débuté. Durant la deuxième moitié du match, les locaux se contentaient toujours de défendre. Après plusieurs occasions ratées, Midouna, l’ex-joueur du CRB Aokas, à la 65’ , a réussi à inscrire le premier et unique but de la rencontre, donnant ainsi l'avantage aux littoraux de Souk El Tenine. Les gars d’Aokas se réveillèrent durant le dernier quart d’heure du match, en se montrant un peu plus présents avec de belles phases de jeu agrémentées de quelques belles occasions de revenir au score, mais elles furent toutes stoppées par l’excellente défense des visiteurs. Les supporteurs de Souk El Tenine qui ont pris la peine de se déplacer au stade ont eu des sueurs froides durant le dernier quart d’heure. Ce sera finalement sur le score de 1 à 0 que l’arbitre mit fin aux débats. Les 22 acteurs sont à féliciter pour leur fair-play Hafit Zaouche

Division Honneur de Béjaïa O Melbou 2 - JS Akbou 2

Un vrai sommet !
Stade : Melbou Affluence : nombreuse Arbitres : Sidhoum, Ziane, Zirid Avertissement : Boubekeur K. Buts : Ikeni ( 0’) Abassi (50’) (JS Akbou ) Slimani (60’) Amirouche (64’) (O Melbou) O. Melbou : Abair, Hadad (Begah), Mebarki, Boufroura, Saadane N, Boubekeur R, Boubekeur K, Slimani, Amirouche, Benkhelfoune, Saadane D. Entraîneur : Amirouche JS Akbou : Ourtilane, Gana, Benchalal, Issekourene, Tahremit, Khelfellah, Boucheta (Sahnoun), Samatouche, Abassi, Ikeni, Hidja (Akhenar) Entraîneur : Ait Mehdi e match tant attendu par les galeries des deux clubs, l’Olympique de Melbou et la JS Akbou, a tenu toutes ses promesses. Les présents ont, en effet, assisté, jeudi dernier, à une rencontre de football plaisante agrémentée d’un suspense à couper le souffle. Cette confrontation opposait deux prétendants parmi les plus sérieux à l’accession en Régionale 2. Gagner cette rencontre était primordial pour les deux protagonistes. Les gars de Melbou se devaient de l’emporter pour espérer se rapprocher davantage du leader qui n’est autre que la Jeunesse d’Akbou qui, elle de son côté, voulait empocher les trois points pour ne pas voir l’écart se rétrécir avec ses poursuivants immédiats et leur insuffler de la confiance juste avant l’entame de la dernière ligne droite, ce qui fait que cette rencontre fut un match à six points. L’entame des débats a été marquée du sceau des gars d’Akbou qui ont manqué plusieurs belles opportunités de prendre l’avan,tage avant que Ikeni ne trouve l’ouverture à la 20’ . Une avance que les Akbouciens réussirent à sauvegarder jusqu’à la pause. La deuxième mi-temps était plus intense et surtout plus agréable à suivre. Les deux formations ont multiplié les opérations offensives. A la 50’ , Abassi est parvenu à assommer les locaux en plantant la deuxième banderille akboucienne, faisant croire ainsi que les dès étaient jetés. Certes, ce but aurait pu couper les jambes aux jeunes Olympiens, mais grâce à un incroyable mental les hommes de Amirouche Layachi ne se sont pas découragés comme cela aurait pu être le cas de n’importe quel autre adversaire. En effet, la joie des visiteurs n’a pas duré longtemps, puisque 10’ après le second but akboucien, Slimani réussissait à réduire l’écart, puis, poussés par leur euphorie, les Olympiens rétabliront l’équilibre au score quatre petites minutes après avoir réduit le score. Un total retournement de situation, mais le nul n’arrangeait pas pour autant les affaires des gars de Melbou, ce qui expliquait la multitude de leurs opérations offensives pour prendre l’avantage. Ils ont ainsi continué à croire en leur chance jusqu'à la 90’ lorsque Riad Boubekeur, sur balle arrêtée, est parvenu à trouver la faille pour inscrire le 3e but, mais malheureusement pour eux, il a été refusé par l’arbitre qui a exigé que le coup franc qu’il avait sifflé soit rejoué. La joie était visible sur le visage de tous les visiteurs au coup de sifflet final venu mettre fin à des débats dignes de la stature des deux équipes. Hafit Zaouche

L

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

21

Coup d’œil Inter-Régions
ABM 3 - NCM 0

Merouana veut la Super D2
Stade : Frères Bensafi (Merouana) Affluence : Reccord Arbitres : Mial, Ikhlef, Yahi Avertissements : Adel Hamza (10’), Benzemmamouche (14’), Khenab (68’), Kherkhache (73’) (CAB) ; Mecherbi (35’), Bibi (80’) (NCM) Buts : Adel Hamza (29’), Kherkhache (48’, 53’) (ABM) ABM : Khalfa, Adel, Tréa, Benzemouri, Deboucha, Abaz, Sekhri, Khaoua, Boutemdjet, Benzemmamouche, Kherkhache Entraîneur : Bouzidi NCM : Ghoul, Lebdi, Boudene, Chakib, Bibi, Demri, Hachiche, Chennoufi, Boumaraf, Gheribi, Mecherbi Entraîneur : Kabouya Dans un stade plein à craquer, le dauphin, Merouana accueillait le leader du groupe, Magra. Une rencontre explosive qui peut déterminer le futur pensionnaire de la Super D2. Les camarades du capitaine Deboucha ont mis une petite demi-heure pour déverrouiller la défense de Magra. Adel Hamza a marqué de la tête à la 29’, suite à un centre de Benzemmouri. Kamel Kherkhache, l’exbuteur de l’USMB et du MOC par deux fois aux 48’ et 53’, assois définitivement la victoire de Merouana. Une première fois après une échappée et une frappe, une deuxième fois, de la tête. Omar N.

Résultats et Classements de la 22e journée

Groupe Est
AS Bordj Ghedir-Ras El Oued Club1-0 NRB Grarem-AS Aïn M’lila 2-0 AB Merouana-NC Magra 3-0 NRB Touggourt-UMS Dréan 6-0 A Boussaâda-NRB Cheria 2-0 FC Bir El Arch-HB Chelghoum Laïd 1-0 USM Aïn Beida-US Chaouia (N’a pas eu lieu) CRB El Milia-JS Djijel (N’a pas eu lieu) Pts 43 42 39 37 35 33 31 30 30 30 29 27 26 23 23 04 J 22 22 22 22 22 22 21 22 22 22 21 22 22 22 22 22

Bouzidi démissionne
Youcef Bouzidi, le coach de Merouana, a surpris tout le monde en annonçant sur les ondes de la radio Aurès Batna, quelques instants après le match, sa décision de quitter la barre technique du club, sans donner plus de détails. Prié par le speaker de dire si sa décision était irrévocable, l’entraîneur n’a rien dit à ce sujet. Il faut croire que cette démission ne serait pas liée à un problème d’argent. Bouzidi aurait été payé à son arrivée. Des sources proches du club laissent entendre que le coach aurait reçu une offre intéressante d’un autre club.

Il avait donné rendez-vous dimanche à ses joueurs

Certains joueurs de Merouana se sont dit surpris par la sortie Ni Benacer, le président de Magra, ni Djamel médiatique de leur enAthamnia, l’entraîneur des gardiens de but traîneur. En effet, Youde Magra, ne sont venus à Merouana. Ce cef Bouzidi avait donné qui a poussé les présents du stade des rendez-vous ce dimanche Frères Bensafi à se poser des quesà ses joueurs pour la retions sur ces deux absences. prise. Omar N.

Où étaient passés Benacer et Athamnia ?

USMMH 2 - WAR 1

01- AB Merouana 02- NC Magra 03- A Boussaâda 04- Ras El Oued Club 05- USM Aïn Beida 06- NRB Touggourt 07- CRB El Milia 08- AS Aïn M’lila 09- US Chaouia 10- HB Chelghoum Laïd 11- JS Djijel 12- FC Bir El Arch 13- AS Bordj Ghedir 14- NRB Cheria 15- NRB Grarem 16- UMS Dréan

Le leader creuse l’écart
Stade 5-Juillet de Hadjout Assistance : nombreuse Arbitres : Halalchi, Boudiba, Hassi Averts : Bahi (42’), Sahoui (72’) (USMMH). Yahi (48’), Lamraoui (58’) (WAR) Buts : Kaddaï (5’), Rebih (18’) (USMMH). Ayad (42’) (WAR). USMMH : Bouikni, Marout, Laïmouche, Bahi (Talah 72’), Hadalène, Guerzou, Chikhi (Sadok 64’), Kaddaï, Rebih, Sahoui, Benchergui (Chouireb 89’). Entraîneurs : Seddiki et Semane WAR : Aziz, Koulache, Benkerdjoun, Ayad (Abid 64’), Berghi, Metref, Yahi, Lamraoui, Sidhoum, Megualti, Boubraouat (Saâdi 72’, Mahmoud 88’). Entraîneur : Yahi Une journée printanière, un public des grands jours et un niveau footballistique au dessus de la moyenne, tel est le milieu ambiant dans lequel s’est déroulée la rencontre qui a opposé le leader hadjouti, qui voulait à tout prix enchaîner, et le Widad de Rouiba, l’un des ténors de ce palier, en quête de points. Le premier acte de cette confrontation fut dominé copieusement par les poulains de Seddiki qui ont opté pour une seule stratégie, à savoir l’attaque à outrance. Dès la cinquième minute de jeu, on venait d’assister déjà à l’ouverture du score au profit des Verts. Le métronome de cette équipe hadjoutie, Kaddaï, tel un éclair, transperce le rideau défensif rouibéen et d’un tir aussi tendu que précis, met le cuir hors de portée du keeper Aziz. Sur la lancée, les gars de Marengo multiplient leurs assauts dans le camp rouibéen. Il a fallu attendre la 18’ de jeu pour assister au second but des locaux cette foisci signé Rebih, qui reprend victorieusement le cuir suite à un coup franc superbement botté par le remuant milieu de terrain Guerzou. Sentant le roussi, les camarades de Yahi tentent quelques escarmouches, et sur l'une d'elles le referee n'a pas tergiversé pour désigner le point de penalty lorsque Lamraoui se fait descendre en pleine surface de réparation par son ange gardien Bahi. La sentence fut exécutée par Ayad (42’). C'est sur ce score au profit du leader que l’arbitre renvoie les deux équipes au vestiaire. A la reprise, c’est le Widad qui ira créer le danger dans le camp hadjouti par l’intermédiaire du virevoltant Megualti qui, à lui seul, a fait voir de toutes les couleurs à la muraille défensive hadjoutie. D’ailleurs, à la 68’, il gâchera une occasion en or. Bien servi par son coéquipier Yahi, il hésitera pour finalement tirer à côté. D’autres occasions s’en suivirent mais sans résultat. Ces alertes rouges à répétition ont fait trembler le leader qui a réagi par le biais de son petit lutin, Sahoui, qui a failli corser la note d’un tir croisé qui a trouvé le poteau droit du gardien Aziz, battu sur l’action (77’). L’excellent arbitre Halalchi sifflera la fin de cette empoignade qui voit le leader creuser l’écart sur son rival, éternel, le Widad de Boufarik, et franchir un grand pas vers le sacre. M. Grini

Groupe Centre
MC Makhadma-RCB Oued R’hiou WA Boufarik-USMM Hadjout WAR-NARB Réghaïa JSM Chéraga-JS El Biar WRB Msila-CSN Laghouat SC Aïn Defla-OC Beaulieu ESG-IB Khemis El Khechna ESM Koléa- WAB Tissemsilt Pts 01- USMM Hadjout 48 02- WA Boufarik 44 03- ESM Koléa 42 04- E Sour El Ghozlane 41 05- JSM Chéraga 35 06- NARB Réghaïa 33 07- WAB Tissemsilt 32 08- IB Khemis El Khechena 28 09- WA Rouiba 25 10- WRB M’sila 25 11- MC Mekhadma 24 12- SC Aïn Defla 24 13- OC Beaulieu 24 22 14- RCB Oued R’hiou 20 15- CSN Laghouat 16-JS El Biar 14 2-0 0-0 1-2 4-1 4-0 2-0 2-0 2-0 J 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22

Semane (USMMH) : «Mon équipe a présenté deux visages»
«Dans l’ensemble, on a assisté à un match plaisant. On a joué contre une bonne équipe rouibéenne qui pratique un football fait de belles facettes de jeu. Mon équipe, aujourd’hui a présenté deux visages. En première mi-temps, elle est presque tombée dans l’excès de confiance, notamment après le second but. Par contre, en seconde période, on a su rectifier le tir et bien gérer le reste de la partie. »

Yahi (WAR) : «On était capables de revenir au score…»
«Honnêtement, on mérite le point du nul. Aujourd’hui, nous avons vu deux équipes, l’une jouant la peur au ventre, vu la pression de son public (Marengo), l’autre qui doutait et qui n’a pas évolué sur ses véritables capacités, et ce, par manque de confiance (Rouiba). Mes joueurs étaient capables de revenir à la marque à l’image de ces innombrables occasions qu’ils ont ratées, surtout en seconde mi-temps. Mais que voulez-vous que je vous dise encore… Tout simplement, je dirais que c’est ça le football. Un point c’est tout. Mais on va se ressaisir bientôt, Inchallah.»

Groupe Ouest
SC Mecheria- IR Mecheria 1-1 IS Tighennif-GC Mascara 0-0 US Remchi-USM Oran 1-1 SCM Oran-JSM Tiaret (Le match s’est joué hier) CRB Aïn Turc-IRB Maghnia 0-1 WA Mostaganem-IRB Timimoun 1-0 IRB Sougueur-CR Témouchent 0-1 JS Sig- RC Relizane 0-0 02- CR Témouchent 01- IRB Maghnia 03- JSM Tiaret 04- GC Mascara 10- JS Sig 05- SCM Oran 06- CRB Aïn Turck 07- US Remchi 08- SC Mecheria 12- WA Mostaganem 11- RC Relizane 09- IRB Sougueur 13- IS Tighennif 14- IR Mecheria 15- USM Oran 16- IRB Timimoun Pts 42 40 36 35 33 32 32 33 31 31 30 29 28 19 15 00 J 22 21 21 22 22 21 22 22 22 22 21 22 22 22 22 22

WABT 1 - JSMC 0
Stade de Tissemsilt Assistance : nombreuse Arbitrage : Djellouli, Belbachir et Gourine. But : Sahraoui 50’ (WABT). Averts : Hatem (22’), Guesmi (50’) (JSMC). Zaoui (25’+ 60’). Exp : Sekoum (36’), Sahraoui (50’) (WABT). WABT : Boukacem, Sekoum (Khetal 45’) ; Zaoui, Kharoubi, Bouakal, Khedim (Boukhatem 80’), Mahi (Derrar 43’), Mechaher, Amirouche, Sahraoui, Khaled Entraîneur : Sennour JSMC : Zoukhi, Rezik, Kolli, Koukhi, Amalou, Chellili (Touati 75’), Maouche (Aid 81’), Guezmi, Slimani, Laldji, Hatem. Entraîneur : Zemiti

La victoire des tripes
D’emblée, les poulains de Sennour ont bien pris le match en main, ils ne laissent aucune occasion aux visiteurs pour mener leurs incursions puisque le Widad parvint tout de suite à ouvrir les hostilités avec cette action dangereuse de Mechaher (6’) qui rata de peu le but. Vingt minutes après, le même Mechaher ratera le coche après une jolie passe de Khaled. A la 39’, Slimani, du côté de Cheraga, a échoué devant Boukacem qui a dévié son tir non sans difficulté. La dernière minute de ce premier half a vu Khaled rater un but tout fait. De retour des vestiaires, le jeu s’équilibre au milieu de terrain où on notera quelques petites tentatives de la part des locaux mieux organisés, et à la 50’ Guesmi faucha Khaled dans la surface de réparation. Penalty que l’arbitre na pas hésité à siffler. Sahraoui s’en charge et réussit à ouvrir le score. A la 60’, le même arbitre n’hésita pas à faire sortir Zaoui après son deuxième carton. La JSMC a failli égaliser, n’étaient la volonté et la hargne des locaux qui ont su jouer la prudence pour préserver ce faible acquis ô combien mérité. A. Nadour

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

21

Coup d’œil Inter-Régions
NARBR 1 - WAB 1

Boufarik perd deux points
Stade : Bouraâda. Affluence : nombreuse. Arbitres : Bellakhdar, Melak, Kharchi Avertissements : Amiri (13’), (Rait 31’) (WAB) Expulsions : Azizi (68’) (WAB) ; Bouaoua (29’), Tchicou (88’) (NARBR) Buts : Allem (59’) (NARBR) ; Madouni (90’ + 3) (WAB) NARBR : Abdouni, Saïdani (Saïdi 90’ + 1), Kherbache, Merbah, Bouabdellah, Hamzaoui, Bouaoua, Meziani (Saâdoun 85’), Alem, Tchikou, Abdi (Boudraâ 85’) Entraîneur : Teriaki WAB : Ould Mata, Rait (Madouni 85’), Boussaâda, Bakhta, Khalfaoui, Akouchi, Kabachi, Amiri, Azizi, Zouani (Taïb 85’), Badache (Zeroukat (80’) Entraîneur : Akli semble de la rencontre. C’est d’ailleurs les hommes de Akli qui seront les premiers à mettre le feu dans le camp de Reghai quand Akouchi à la hauteur des vingt mètres décrocha un tir fulgurant qui a failli prendre à défaut Abdouni qui ne s’attendait guère à ce missile qui passera de peu à côté. Les Réghaouis étaient loin de s’imaginer que les Boufarikoi allaient, dès le départ, prendre le match à bras-le-corps. Ils répliquèrent par un jeu collectif qui souleva l’admiration du public entièrement acquis à sa cause. Abdi sera le premier à donner le la sur un raid solitaire suivi d’un tir de loin qui mettra à rude épreuve l’expérimenté Ould Mata. Il sera relayé par Meziani qui enverra sur coup franc un bolide qui passera malheureusement pour lui et heureusement pour le keeper de la ville des Oranges à côté. Pendant ce temps, les camarades de l’excellent Akouchi se montrent, de temps à autre, très entreprenants en allant, par à coups, prendre la température de Abdouni quand même bien en jambes, puisqu’il aura à intervenir à bon escient à plusieurs reprises. Faisant de la circulation de la balle leur point fort, les gars de Boufarik hausseront le ton vers la demi-heure de jeu, profitant pour ainsi dire de leur supériorité numérique suite à l’expulsion de Bouaoua, pour un tacle appuyé sur Kabachi, mais ils se montreront quelque peu fébrile devant les buts. Il faut dire aussi que les longues transversales balancées en direction des attaquants faisaient le régal de la paire Bouabdallah-Merbah qui excellent dans le jeu de tête. On notera tout de même du côté banlieusard ce joli coup franc de Kherbache qui sera admirablement annihilé par Ould Mata très bien inspiré. On pensait que Boufarik était arrivé au bout de ses peines à la quarante-deuxième minute quand Azizi logea la balle au fond des filets des locaux mais le directeur de jeu siffla une faute préalable. La deuxième mi-temps sera plus indécise que la première avec toutefois un ascendant des protégés de Akli qui semblent être plus décidés à ouvrir le score. Mais les Réghaouis ne l’entendent pas de cette oreille en revenant dans le match grâce au travail de titan qu’effectue un Meziani au sommet de son art. En face ces trentenaires que sont les Zouani et Badache donnent le tournis au milieu à des Réghaouis qui plient mais ne rompent pas. Et c’est au plus fort de la domination boufarikoise que les locaux arriveront à trouver la faille par le jeune Alem qui mettra une tête victorieuse suite à un tir en coin de Tchikou (59’). Touchés dans leur amour-propre, les gars de la ville des Roses se ruent vers le camp adverse qu’ils assiègent carrément, les Réghaouis se contentant de lancer sporadiquement des contres stériles en raison du jeu individuel de certains. Continuant son forcing, avec comme principal objectif de récolter ne serait-ce, qu’un point, le WAB, après une multitude d’actions avortées, arrivera à ses fins dans les temps morts du match par l’entremise de Madouni qui exploitera une erreur monumentale de la défense réghaouie. A. Ahnia

Résultats et Classements de la 22e journée

Groupe Centre
MC Makhadma-RCB Oued R’hiou WA Boufarik-USMM Hadjout WAR-NARB Réghaïa JSM Chéraga-JS El Biar WRB Msila-CSN Laghouat SC Aïn Defla-OC Beaulieu ESG-IB Khemis El Khechna ESM Koléa- WAB Tissemsilt Pts 01- USMM Hadjout 48 02- WA Boufarik 44 03- ESM Koléa 42 04- E Sour El Ghozlane 41 05- JSM Chéraga 35 06- NARB Réghaïa 33 32 07- WAB Tissemsilt 08- IB Khemis El Khechena 28 09- WA Rouiba 25 10- WRB M’sila 25 11- MC Mekhadma 24 12- SC Aïn Defla 24 13- OC Beaulieu 24 22 14- RCB Oued R’hiou 20 15- CSN Laghouat 16-JS El Biar 14 2-0 0-0 1-2 4-1 4-0 2-0 2-0 2-0 J 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22 22

B

ien qu’ayant des destinées différentes, le NARBR tout comme le WAB ont en quelque sorte cédé à la pression. Le premier était obnubilé par sa belle série de victoires et le second voulait à tout prix gagner pour ne pas décrocher par rapport à Hadjout qui mène le bal depuis des semaines. Sur le terrain, on remarqua que les deux équipes étaient rongées par la hantise de mal faire. Ce qui ne les empêcha pas de fournir du spectacle avec des facettes de jeu de bonne facture, particulièrement de la part de Boufarik qui s’est montré plus dangereux sur l’en-

Rahali : «Nous avons affronté Akli : «Mes attaquants jouent latéralement une match a étééquipe de Boufarik»deux équipes. et ne vont pas droit au but» bonne disputé de bout en bout par les «Le
L’indécision, comme vous l’avez constaté, a prévalu durant toute le rencontre. Au vu de la prestation des deux antagonistes, aucun ne méritait de perdre. Nous avons très bien préparé ce match mais la sortie prématurée de Bouaoua a, en quelque sorte, chamboulé nos plans.Vous êtes sans savoir que cet élément joue un rôle très important dans notre échiquier et c’est la raison pour laquelle nous avons eu du mal à nous réapproprier les espaces. Nous ne devons pas faire la fine bouche après ce semi-échec à domicile, il faut plutôt continuer à travailler et améliorer notre position au classement général.» «Je pense que nous avons raté, quelque part, le coche en nous montrant fébriles dans notre jeu. J’aurais aimé que mes poulains fassent preuve de concentration et de pondération dans le jeu d’attaque. Je déplore le fait que mes attaquants jouent latéralement au lieu d’aller vers les buts. Ils ont cette tendance à enclencher des actions sur les ailes pour se rabattre vers le centre de la défense adverse, ce qui fait le régal de cette dernière qui trouve le temps de se re-

grouper. En tout cas, l’essentiel, c’est d’avoir pris un point lors de ce match. Cela nous permet de continuer à espérer car au fond rien n’est encore joué parce qu’il reste encore huit matchs à négocier. Il va falloir trouver le moyen de transcender les joueurs pour qu’ils aillent au bout de leurs efforts. Je suis de ceux qui n’abdiquent pas, je ferai tout pour mettre mes poulains en orbite et les pousser à aller chercher le titre même si rien n’est encore joué.»

Groupe Ouest
SC Mecheria- IR Mecheria 1-1 IS Tighennif-GC Mascara 0-0 US Remchi-USM Oran 1-1 SCM Oran-JSM Tiaret (Le match s’est joué hier) CRB Aïn Turc-IRB Maghnia 0-1 1-0 WA Mostaganem-IRB Timimoun IRB Sougueur-CR Témouchent 0-1 JS Sig- RC Relizane 0-0 02- CR Témouchent 01- IRB Maghnia 03- JSM Tiaret 04- GC Mascara 10- JS Sig 05- SCM Oran 06- CRB Aïn Turck 07- US Remchi 08- SC Mecheria 12- WA Mostaganem 11- RC Relizane 09- IRB Sougueur 13- IS Tighennif 14- IR Mecheria 15- USM Oran 16- IRB Timimoun Pts 42 40 36 35 33 32 32 33 31 31 30 29 28 19 15 00 J 22 21 21 22 22 21 22 22 22 22 21 22 22 22 22 22

USMMH 2 - WAR 1

Le leader creuse l’écart
Stade 5-Juillet de Hadjout Assistance : nombreuse Arbitres : Halalchi, Boudiba, Hassi Avertissements : Bahi (42’), Sahoui (72’) (USMMH) ; Yahi (48’), Lamraoui (58’) (WAR) Buts : Kaddaï (5’), Rebih (18’) (USMMH) ; Ayad (42’) (WAR). USMMH : Bouikni, Marout, Laïmouche, Bahi (Talah 72’), Hadalène, Guerzou, Chikhi (Sadok 64’), Kaddaï, Rebih, Sahoui, Benchergui (Chouireb 89’). Entraîneurs : Seddiki et Semane WAR : Aziz, Koulache, Benkerdjoun, Ayad (Abid 64’), Berghi, Metref, Yahi, Lamraoui, Sidhoum, Megualti, Boubraouat (Saâdi 72’, Mahmoud 88’). Une journée printanière, un public des grands jours et un niveau footballistique au-dessus de la moyenne, tel est le milieu ambiant dans lequel s’est déroulée la rencontre qui a opposé le leader hadjouti, qui voulait à tout prix enchaîner, et le Widad de Rouiba, l’un des ténors de ce palier, en quête de points. Le premier acte de cette confrontation fut dominé copieusement par les poulains de Seddiki qui ont opté pour une seule stratégie, à savoir l’attaque à outrance. Dès la cinquième minute de jeu, on venait d’assister déjà à l’ouverture du score au profit des Verts. Le métronome de cette équipe hadjoutie, Kaddaï, tel un éclair, transperce le rideau défensif rouibéen et d’un tir aussi tendu que précis, met le cuir hors de portée du keeper Aziz. Sur la lancée, les gars de Marengo multiplient leurs assauts dans le camp rouibéen. Il a fallu attendre la 18’ de jeu pour assister au second but des locaux cette foisci signé Rebih, qui reprend victorieusement le cuir suite à un coup franc superbement botté par le remuant milieu de terrain Guerzou. Sentant le roussi, les camarades de Yahi tentent quelques escarmouches, et sur l'une d'elles le referee n'a pas tergiversé pour désigner le point de penalty lorsque Lamraoui se fait descendre en pleine surface de réparation par son ange gardien Bahi. La sentence fut exécutée par Ayad (42’). C'est sur ce score au profit du leader que l’arbitre renvoie les deux équipes au vestiaire. A la reprise, c’est le Widad qui ira créer le danger dans le camp hadjouti par l’intermédiaire du virevoltant Megualti qui, à lui seul, a fait voir de toutes les couleurs à la muraille défensive hadjoutie. D’ailleurs, à la 68’, il gâchera une occasion en or. Bien servi par son coéquipier Yahi, il hésitera pour finalement tirer à côté. D’autres occasions s’en suivirent mais sans résultat. Ces alertes rouges à répétition ont fait trembler le leader qui a réagi par le biais de son petit lutin, Sahoui, qui a failli corser la note d’un tir croisé qui a trouvé le poteau droit du gardien Aziz, battu sur l’action (77’). L’excellent arbitre Halalchi sifflera la fin de cette empoignade qui voit le leader creuser l’écart sur son rival, éternel, le Widad de Boufarik, et franchir un grand pas vers le sacre. M. Grini

Groupe Est
AS Bordj Ghedir-Ras El Oued Club1-0 NRB Grarem-AS Aïn M’lila 2-0 AB Merouana-NC Magra 3-0 NRB Touggourt-UMS Dréan 6-0 A Boussaâda-NRB Cheria 2-0 FC Bir El Arch-HB Chelghoum Laïd 1-0 USM Aïn Beida-US Chaouia (N’a pas eu lieu) CRB El Milia-JS Djijel (N’a pas eu lieu) Pts 43 42 39 37 35 33 31 30 30 30 29 27 26 23 23 04 J 22 22 22 22 22 22 21 22 22 22 21 22 22 22 22 22

WABT 1 - JSMC 0
Stade de Tissemsilt Affluence : nombreuse Arbitres : Djellouli, Belbachir et Gourine. But : Sahraoui 50’ (WABT). Avertissements : Hatem (22’), Guesmi (50’) (JSMC). Zaoui (25’+ 60’). Expulsions : Sekoum (36’), Sahraoui (50’) (WABT). WABT : Boukacem, Sekoum (Khetal 45’) ; Zaoui, Kharoubi, Bouakal, Khedim (Boukhatem 80’), Mahi (Derrar 43’), Mechaher, Amirouche, Sahraoui, Khaled Entraîneur : Sennour JSMC : Zoukhi, Rezik, Kolli, Koukhi, Amalou, Chellili (Touati 75’), Maouche (Aid 81’), Guezmi, Slimani, Laldji, Hatem. Entraîneur : Zemiti

La victoire des tripes
D’emblée, les poulains de Sennour ont bien pris le match en main, ils ne laissent aucune occasion aux visiteurs pour mener leurs incursions puisque le Widad parvint tout de suite à ouvrir les hostilités avec cette action dangereuse de Mechaher (6’) qui rata de peu le but. Vingt minutes après, le même Mechaher ratera le coche après une jolie passe de Khaled. A la 39’, Slimani, du côté de Cheraga, a échoué devant Boukacem qui a dévié son tir non sans difficulté. La dernière minute de ce premier half a vu Khaled rater un but tout fait. De retour des vestiaires, le jeu s’équilibre au milieu de terrain où on notera quelques petites tentatives de la part des locaux mieux organisés, et à la 50’ Guesmi faucha Khaled dans la surface de réparation. Penalty que l’arbitre na pas hésité à siffler. Sahraoui s’en charge et réussit à ouvrir le score. A la 60’, le même arbitre n’hésita pas à faire sortir Zaoui après son deuxième carton. La JSMC a failli égaliser, n’étaient la volonté et la hargne des locaux qui ont su jouer la prudence pour préserver ce faible acquis ô combien mérité. A. Nadour

01- AB Merouana 02- NC Magra 03- A Boussaâda 04- Ras El Oued Club 05- USM Aïn Beida 06- NRB Touggourt 07- CRB El Milia 08- AS Aïn M’lila 09- US Chaouia 10- HB Chelghoum Laïd 11- JS Djijel 12- FC Bir El Arch 13- AS Bordj Ghedir 14- NRB Cheria 15- NRB Grarem 16- UMS Dréan

22

Le Buteur n° 815 Samedi 28 mars 2009

Coup d’œil International
Angleterre
Le milieu de terrain anglais de l'AC Milan, David Beckham, établira samedi soir un nouveau record de matches disputés sous le maillot anglais pour un joueur de champ s'il joue en amical contre la Slovaquie. Avec 108 capes, l'ancien Madrilène compte autant de sélections que Sir Bobby Moore. Son rappel en sélection laisse envisager qu'il puisse à terme battre le record tous postes confondus.. Mais le Spice Boy a cependant a assuré, ce jeudi, qu'il ne faisait pas du record du gardien Peter Shilton (125) un objectif absolu. « Je ne pense pas du tout au record de Peter Shilton pour l'instant. Je prends les matches comme ils viennent parce que je sais à quelle vitesse les choses peuvent changer », a déclaré le joueur de 33 ans. L'Angleterre affronte la Slovaquie, aujourd’hui, en match amical, avant de recevoir l'Ukraine le 1er avril en match de qualification pour la Coupe du Monde 2010. Première de son groupe avec 12 points en 4 matches, la sélection anglaise ferait un grand pas vers l'Afrique du Sud en cas de victoire.

Brésil

Beckham ne pense pas au record

L'attaquant brésilien de Manchester City, Robinho, a décidé de mettre un point final à la polémique autour lui et du roi Pelé. En effet ce dernier avait provoqué la colère de Robinho, en insinuant que le joueur se droguait. Pelé avait estimé que ses déclarations avaient été mal interprétées. Ce vendredi dans L’Equipe, le jeune Brésilien semble s'être apaisé : « Pelé s'est emmêlé les pinceaux. J'ai vu son intervention. Il s'est mal exprimé, c'est tout. Je n'ai rien contre lui. Si j'avais eu des problèmes de drogue, je ne n’aurais pas été en Seleçao. »

Robinho pardonne à Pelé

é enco Mourinho a beau Adriano arrigible. Josere craqu avoir est inco

Adriano rien urs festives du Brésilien, essayé de calmer les arde iste reste branché sur le coun’y a fait. L’attaquant intér sur le continu dès lors qu’il in, rant alternatif sur le terra . Et au Brésil, les fiestas sont s’agit d’enchaîner les fêtes orte le quotidien espagnol le rapp sans plus folles, comme effet organisé une soirée Sport. Adriano aurait en ntraînement avec certains de e fin, débutée à 17h après l’ ses coéquipiers et achevée à l’aube, quelques heures avant l’entraînement de la Selecao. Un enau traînement duquel cours a dû Adriano avoir du mal à courir droit...

Cornthians
Trois graves blessures au genou n’ont visiblement pas eu raison de lui. Après plus d’un an d’inactivité, Ronaldo a retrouvé le chemin des terrains de jeu et celui des filets par la même occasion. De retour à la compétition depuis quelques semaines, l’international brésilien fait aujourd’hui les beaux jours des Corinthians. Après avoir déjà inscrit 2 buts en championnat, «Il Fenomeno» s’est totalement relancé. S’il est encore en surpoids, il n’a rien perdu de son efficacité. En témoigne son doublé réalisé hier face à Ponte Preta, qui a permis à sa formation de faire match nul 2-2. Mais, de toute évidence, si Ronaldo continue sur sa lancée, l’objectif fixé de 30 buts sera rapidement atteint.

Liverpool
La rumeur envoyait déjà Xabi Alonso, le milieu de terrain espagnol de Liverpool, vers le Real Madrid la saison prochaine. L'international a démenti, ce jeudi, lors du point presse de la Seleccion, avoir trouvé un accord avec Florentino Perez, l'ancien président de la maison Merengue (2000 à 2006) donné partant pour être une nouvelle fois candidat, en juin prochain, à l'élection de président du Real Madrid. « Je n'ai eu aucun contact avec Florentino Pérez. Les rumeurs, je n'aime pas en parler et honnêtement, elles ne m'intéressent pas. Je n'ai rien d'autre à dire à ce sujet », a-t-il rétorqué aux journalistes madrilènes, certainement très déçus par cette sobre mais sincère réponse.

Ronaldo a encore frappé !

Démenti de X ab i Alo nso

Argentine

Milan AC

Arsenal

La première rencontre officielle à domicile de l'équipe d'Argentine de football sous la conduite de Diego Maradona, samedi, face au Venezuela, en qualification pour la Coupe du monde 2010, devrait permettre de battre le record de recette du stade Monumental de Buenos Aires. En dépit d'une augmentation tarifaire de près de 60% en un an, 19 000 billets étaient déjà vendus jeudi, ce qui devrait permettre de recueillir un total record de près de 4 millions de pesos (environ 800 000 euros).

Maradona rapporte toujours autant

Cesc Fabregas a beau répété son innocence, l’affaire du crachat contre Hull n’est toujours pas résolue ! Si la FA pourrait encore sanctionner le milieu de terrain espagnol, ce dernier subit déjà les foudres de son président Peter Hill-Wood. «Je ne pense pas que ce soit une bonne idée pour les joueurs qui ne sont pas impliqués dans un match de pénétrer sur la pelouse après le match», a déclaré le méconnu président d’Arsenal au Sunday Mirror. Car c’est en jean et blouson que Fabregas était rentré sur le terrain pour fêter la victoire avec ses coéquipiers.

Hill-Wood fait la leçon à Fabregas

Real Madrid
Actuel second du Championnat espagnol, à six points du FC Barcelone, le Real Madrid a annoncé, jeudi, que ses revenus pendant l'exercice 2008-09 allaient atteindre le niveau record de 407 millions d'euros, contre 366 millions pour la saison précédente. Ce chiffre est légèrement supérieur aux prévisions budgétaires (400 M), et le bénéfice avant impôts devrait atteindre pendant cet exercice, s'achevant le 30 juin, quelques 58 millions d'euros, a précisé le club sur son site internet. Ces prévisions optimistes sont publiées par le Real peu avant une assemblée générale du club, dimanche, qui pourrait notamment fixer la date des prochaines élections à la présidence du club, début juin. Le Real a par ailleurs ajouté que sa dette financière devrait retomber à 125 millions d'euros, contre environ 200 millions un an auparavant.

Des revenus records

Chelsea

Van der Vaart prêt à succomber aux avances des Blues

De l’avis de nombreux observateurs, les Pays-Bas possèdent une génération de joueurs plus que talentueuse. Symbole de cette réussite, Rafael Van der Vaart. Révélé à l’Ajax Amsterdam puis à Hambourg, le milieu de terrain a finalement rejoint, l’été dernier, la forte colonie batave présente au Real Madrid. Malheureusement pour lui, son aventure dans la capitale espagnole ne se déroule pas forcément comme prévu. Victime des choix de Juande Ramos, ESPN rapporte que ce dernier pourrait se laisser tenter par le challenge offert par Chelsea, positionné depuis plusieurs semaines sur son cas. Reste à savoir si la future présidence l’entendra de cette oreille.

Annoncé sur le départ en fin de saison, Carlo Ancelotti sera toujours l'entraîneur de l'AC Milan l'an prochain, à en croire Adriano Galliani. «Il est certain à 99,99% qu'Ancelotti restera», a déclaré jeudi le vice-président du club lombard. Avant de couper court aux rumeurs d'un transfert du technicien italien vers le Real Madrid : «En ce qui concerne Ancelotti et le Real, je ne suis pas inquiet. D'une part, il a un contrat (jusqu'à la fin de la saison 2009-10), d'autre part, Florentino Perez (le président du Real) ne cesse de me répéter qu'il est mon ami, et qu'il ne tenterait pas (de débaucher l'entraîneur) sans m'en prévenir.» Actuellement troisième de Serie A, le Milan ne lancera pas son recrutement avant d'être fixé sur son classement définitif. «Toutes les négociations concernant les transferts de joueurs commenceront le jour où nous saurons avec certitude quelle compétition européenne nous disputerons l'an prochain, a indiqué Galliani. Je pense, et j'espère, que ce sera la Ligue des champions.»

Ancelotti restera «à 99,99%»

Olympique Lyonnais

Benzema déjà au Real Madrid ?

Des informations circulant en Espagne, dans l'entourage de Florentino Perez, l'ancien président du Real Madrid, laissent entendre que Karim Benzema aurait donné un accord de principe pour rejoindre le club espagnol à l'été 2010, après la Coupe du monde. Cet accord aurait été trouvé à la suite d'une réunion, il y a quelques jours, dans un grand hôtel de Genève. Il porterait sur un engagement de cinq ans, à la condition, bien entendu, que Florentino Perez retrouve la présidence du Real avant l'été, une hypothèse donnée comme très probable. Ce dernier aurait profité de ce déplacement pour signer également un accord avec l'entraîneur Carlo Ancelotti, l'actuel entraîneur de l'AC Milan, qui se serait engagé pour les trois prochaines saisons à raison de 5 millions d'eurospar an.
Contact@lebuteur.com

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIA - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Décrassage
Le proverbe du jour
«Si deux personnes sont d'accord c'est que l’un supporte l'autre»
Proverbe tunisien

e par e-mail : Réagissez à cette pagteur.com jeux-santé@lebu Le Buteur N° 815 Samedi 28 mars 2009
Horaires des prières

23

Santé

Prévisions météo pour Alger et ses environs

Samedi
Dohr Asr Maghreb Icha : 13.20 : 16.25 : 19.09 : 20.29

SAMEDI
Orageux

DIMANCHE
Pluies éparses

8 trucs anti-transpiration des aisselles :
q Si t’es une fille, la base c’est d’être épilée parfaitement car les poils retiennent l’humidité et favorisent la macération donc les odeurs… q Avoir une bonne hygiène : prendre régulièrement ta douche (au moins 1 fois par jour et plus si forte chaleur), ça élimine la sueur et les bactéries. q Evite les vêtements en synthétique, les matières trop épaisses et ultra moulantes ! Le top, c’est de porter du coton ou du lin. q Même si ça retient la chaleur choisis plutôt des vêtements foncés car les auréoles de transpiration se verront moins. q Emporte ton déo avec toi au bahut, histoire de t’en mettre un coup pendant la journée. q Vérifie que ton déo est aussi un anti-transpirant car en plus de masquer l’odeur, il limite la sudation. q Préfère les déo billes, les sticks et les crèmes aux sprays car ils sont plus efficaces. q Dernier conseil, c’est un truc de grandmère mais tu peux essayer : Badigeonne-toi de jus de citron car l’acidité neutralise les odeurs.

Dimanche
Fedjr : 05.12 Chourouk : 06.39

Matin : 19°C A-M : 23°C Vent : 32 km/h Direction : SW

Matin : 16°C A-M : 19°C Vent : 18 km/h Direction : W

Ins

O

lites

Recette
Gratin de pommes de terre à la dinde
 4 grosses pommes de terre pelées et tranchées  2 oignons blancs tranchés  2 gousses d’ail hachées  400 g de filet de dinde coupée en morceaux  2 cl d'huile végétale  90 g de beurre  sel et poivre  1 noix de muscade râpée
INGRÉDIENTS

Un Bosniaque, qui avait tiré avec un lance-roquettes antichar sur sa belle-mère, qu'il tenait pour responsable de l'échec de son mariage, a été condamné à six ans et demi de prison, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Après avoir été quitté par son épouse, en novembre, M. Miljic s'est violemment disputé avec sa belle-mère, l'accusant d'avoir poussé sa fille à mettre fin à leur relation conjugale.Après cette dispute, il a quitté le domicile de sa belle-mère, à Doboj, pour revenir peu après armé d'un lance-roquettes et un fusil automatique. Il a alors tiré une roquette antichar sur la maison. Sa belle-mère a été grièvement blessée dans l'explosion. Son épouse et son beau-père, qui se trouvaient également dans la maison en ce moment, ont essuyé des blessures légères.Le forcené a ensuite tenté d'achever sa belle-mère par des tirs de kalachnikov, mais il l'a ratée. Les supplications de cette dernière l'ont finalement convaincu de lui laisser la vie.

Une belle-mère increvable résiste à un tir de lance-roquettes...

En Egypte, une folle rumeur circule au sujet d'un étrange SMS qui tuerait instantanément son destinataire. Selon Bluewin, la séquence de chiffres affichée sur le SMS aurait tué un homme dans le sud du pays : «Il est mort en vomissant du sang, suite à une attaque cérébrale, peu après avoir reçu un texto émanant d'un numéro inconnu», assurait the Egyptian Gazette. Le numéro en question commence par le symbole «+» et se termine par «111». Les ministères de la Santé et de l'Intérieur du pays ont pris des mesures sans précédent pour calmer tous les Egyptiens à propos de ce SMS, précise Bluewin.

En Egypte, un SMS tuerait instantanément son destinataire...

 15 g de farine  25 cl de crème fraîche à 15% 100 g d'emmental râpé

Un test pour savoir si tu vas bientôt devenir chauve !
Pour savoir si tu es concerné(e), fais ce petit test simple : avant de te laver les cheveux, tu poses ta main à plat sur ta tête et tu fais comme si tu voulais prendre une poignée de cheveux entre tes mains. Combien de cheveux as-tu ramassé ? q Moins de 10 cheveux dans ta main ? C'est normal q Entre 10 et 15 cheveux dans ta main ? C'est bien une chute saisonnière.

Préchauffer le four à 190 °C. 1 Cuire les filets de dinde dans une poêle avec un peu d'huile (pas plus de 10 minutes) et les coupées en morceaux à la fin de cuisson. 2 Dans un grand plat à gratin, disposer uniformément la moitié des pommes de terre tranchées, la moitié des oignons et la moitié de l’ail. Couvrir de la moitié de la dinde et déposer 45 g de beurre sur le dessus. Recommencer alors l'opération : pommes de terre, oignon, ail... 3 Saler, poivrer et râper un peu de noix de muscade sur le dessus. Saupoudrer un peu de farine et mettre la crème. Finir le tout en couvrant de fromage emmenthal râpé. 4 Couvrir et cuire 45 minutes au four ou jusqu’à ce que les pommes de terre soient bien cuites. Retirer du four et laisser refroidir 10 minutes avant de servir.

Un perroquet reçoit une récompense après avoir sauvé une enfant

États-Unis - Une fillette qui s'étouffait avec son petit déjeuner a été sauvée par les cris d'un perroquet qui a été récompensé comme un héros. Le perroquet vient de recevoir le prix du sauvetage animal de la Croix-Rouge. En novembre dernier, la propriétaire de l'animal faisait du baby-sitting. Alors qu'elle avait quitté la pièce laissant l'enfant devant son petit déjeuner, la fillette, Hannah, a commencé à s'étouffer. L'oiseau avait alors crié à plusieurs reprises et battu des ailes. La femme a tout juste eu le temps de rejoindre l'enfant, déjà bleue, et de la sauver grâce à la méthode de Heimlich.

13 conseils pour éviter le cancer
Limiter la viande rouge et les graisses trans, surveiller son poids ou encore débusquer les produits cancérigènes qui nous entourent : voici 13 conseils pour faire baisser ses risques de cancer au quotidien.

S

T ars

THM/THS : Prudence
Selon plusieurs études, les traitements hormonaux de la ménopause (THM/THS) à base d’estrogènes et progestatifs augmentent le risque de cancer du sein. Pour l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), le risque « est formellement démontré pour une durée d’utilisation supérieure à 5 ans». Il n’existe aucune certitude concernant les estrogènes seuls mais la prudence reste de mise. Les dernières données de l’étude Million Women Study montrent un sur-risque de cancer de l’ovaire avec tous les THM, dès 5 ans de prise. En pratique : L’Afssaps ne recommande le THM que lorsque les troubles de la ménopause perturbent vraiment le quotidien. La prescription doit alors se faire à la dose minimale. Le rapport bénéfice-risque doit être réévalué chaque année. Demain : Modérez vos apports en sel

Ça ne va pas fort en ce moment pour Angelina Jolie. Alors que sa relation avec son chéri Brad Pitt bat de l’aile, l’actrice hollywoodienne doit faire face à un nouveau tracas. Selon le magazine Us, Angelina Jolie est trainée en justice par un fan en colère qui lui reproche de ne pas avoir tenu ses engagements. Le fan en question aurait fait don à l’association Lili Claire Foundation de la somme de 30.000 dollars lors d’une vente aux enchères. L’objet de cette enchère était une rencontre avec Angelina Jolie. Or, cette rencontre avec l’actrice hollywoodienne, maman de six enfants, n’a jamais eu lieu. Le plaignant demande le remboursement de ses 30.000 dollars et une compensation financière dont le montant n’a pas été communiqué.

Angelina Jolie trainée en justice par un fan

La quest

Transpirer, ça fait maigrir

? on

FAU X !
Si le sport fait en effet maigrir vu que tu perds de la graisse, la transpiration n'y est pour rien ! C'est vrai que sur le moment tu perds beaucoup d'eau par la transpiration (jusqu'à 3L de sueur !) mais ensuite ton corps a besoin de se réhydrater rapidement, c'est pour ça que tu as très soif après avoir fait du sport. En peu de temps tu retrouves donc ta quantité normale d'eau.

N ew s

S

anté

Fumer jeune exposerait à la sclérose en plaque !

Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau cambriolés

Le domicile que Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau possède à Paris, sur l'île SaintLouis ,a été cambriolé en début de semaine. C'est en forçant un ascenseur privé qui mène directement dans l'appartement que le ou les voleurs se seraient introduits dans le logement. De l'argent (entre 3 et 4.000 euros) a été dérobé ainsi que des montres dont la valeur n'a pas été précisée.

ENCORE UNE MAUVAISE NOUVELLE POUR LES FUMEURS. ET NOTAMMENT LES PLUS PRECOCES D'ENTRE EUX. LE FAIT DE COMMENCER A FUMER AVANT L'AGE DE 17 ANS AUGMENTERAIT LE RISQUE DE SCLEROSE EN PLAQUES. RIEN QUE CELA !

A

stuce du jour
Rq wt " p g vvq { g t " f g u " e c t t g c wz " g p " e † t c o ks wg

Ce constat ressort d'une étude menée auprès d'une cohorte de 30.000 Américains suivis par une équipe de la Johns Hopkins University de Baltimore. « Les fumeurs les plus précoces ont 2,7 fois plus de risque de souffrir d'une sclérose en plaques que les non-fumeurs », assure l'auteur. Ce dernier n'a, en revanche, constaté aucune augmentation de risque parmi les fumeurs qui ont débuté plus tard dans la vie. « Cette étude nous montre que les facteurs environnementaux jouent un rôle prééminent dans la survenue de la sclérose en plaques », dit-il. Une explication qui ,pour l'heure, manque de consistance…

P o u r nettoyer facilement des carreaux en céramique, les laver avec de l’eau chaude et du vinaigre.

Le

C

hiffre du jour

8,2
10h00 : Moughamarate Faride 10h30 : Layali ElSalihiya 11h30 : documentaire 12h30 : Khousoussiat Min Aâlem 13h30 : El-Houb Dhaïe Feuilleton 17h00 : Sabiq wa lahiq 18h30 : Maouide Maâ Qanoun Emission 19h00 : Indama Tatamaradou Akhelaq 21h00 : Djami Family serie 21h30 : Film 11h10 : Combien ça coûte 12h00 : Attention à la marche ! 13h00 : Journal 13h25 : Reportages 14h00 : Prémonitions 16h00 : Ghost whisperer 17h50 : La vie est à nous 18h50 : 50 mn inside 20h00 : Journal 20h45 : Footbal : Lituanie/France 22h50 : New York unité spéciale 23h35 : Série 00h00 : La vie en morceaux 00h30 : Affaires non classées

Angleterre - Selon des scientifiques, 8,2 secondes seraient suffisantes pour qu'un homme ait le coup de foudre. Plus le regard d'un homme s'attarde sur une femme lors de leur première rencontre, plus elle l'intéresse. Si le regard dure 4 secondes, il peut juste être impressionné, mais s'il dépasse les 8,2 secondes, il pourrait déjà être amoureux. Si cette affirmation est vraie pour les hommes, elle ne le serait pas pour les femmes. Les scientifiques auraient découvert qu'elles regardent leur interlocuteur masculin aussi longtemps, qu'il leur plaise ou pas. Pour arriver à ces conclusions, ils ont placé des caméras cachées pour capter les mouvements oculaires de 115 étudiants alors que ceux-ci discutaient avec des acteurs et actrices, avant de leur demander de noter l'attirance que leur ont inspiré leurs interlocuteurs. Les étudiants ont regardé les actrices qu'ils considèrent comme superbes pendant environ 8,2 secondes, et seulement 4,5 secondes celles qu'ils trouvaient moins attirantes, selon les résultats publiés dans le magazine Archives of Sexual Behavior. Les étudiantes, elles, auraient regardé pendant la même durée les acteurs, quels que soient les sentiments qu'ils leur inspirent.

Samedi 28 mars

8,2 secondes suffisent à tomber amoureux

SI CE JOUR EST VOTRE ANNIVERSAIRE : la vie affective 12h00 : Tout le monde veut prendre sa place 13h00 : Journal 13h45 : Nestor Burma 16h20 : Athlétisme 18h10 : Science 2 18h55 : Mot de passe 20h00 : Journal 20h35 : Le plus grand cabaret du monde 22h55 : On n’est pas couché 01h55 : Météo 11h50 : Un dîner presque parfait 13h55 : 66 minutes 14h50 : Change de look 15h15 : C’est du propre 16h00 : La nouvelle star 17h05 : Bien dans ma vie 17h50 : Accès privé 19h00 : Turbo 20h00 : Bon… Et à savoir 20h40 : Women’s Murder club 23h00 : Dead zone 23h45 : Imposture 01h25 : Météo 14h00 : 360° Geo 14h55 : ARTE reportage 15h40 : Géopolitis 16h00 : TV5MONDE, le journal 16h30 : Questions pour un champion 17h00 : Nec plus ultra 17h30 : Cité guide 18h00 : TV5MONDE, le journal 21h00 : 3600 secondes d’extase 22h00 : TV5MONDE, le journal 22h15 : TV5MONDE, le journal Afrique 22h30 : A vous de juger

sera le point fort de cette année astrale pas toujours valorisante pour les finances. LES ENFANTS
NES CE JOUR :

ces êtres généreux ne connaîtront pas toujours des succès à la mesure de leurs efforts. Amours très toniques.

Zaâbat peut bousculer Merzouki
Le Malawi sauve sa CAN
Le deuxième gardien des Verts, Nacer Eddine Zaâbat, a été l’un des meilleurs joueurs de son équipe face à la Gambie. Malgré les deux buts encaissés sur lesquels il ne pouvait strictement rien faire, il a été l’auteur de quatre arrêts décisifs qui ont évité à son équipe une déroute certaine. C’est dire que Zaâbat peut bousculer Merzouki qui reste le portier numéro 1 des Verts.

Dans l’autre match de la poule B, la formation du Malawi n’a pas fait de détails en écrasant, au stade de Dar El Beïda, la modeste équipe du Zimbabwe sur le score sans appel de 5 à 0. Les buteurs ont pour noms Simukunda (53’), Milanzi (80’), Akimu (86’) et Ngalande qui fut l’auteur d’un doublé ( 82’-90’). Une large victoire qui permet au Malawi de quitter la CAN sur une note positive, ce qui n’est pas le cas du Zimbabwe considéré comme l’équipe la plus faible de cette CAN 2009.

Vers un match entre l’Académie du PAC et celle de Barcelone FC

«Nous allons nous battre pour passer le cap des demi-finales »
algré la déception de la défaite, l’entraîneur des Verts, Othmane Ibrir, a voulu positiver les choses concernant la capacité de son groupe à atteindre la finale de la compétition. «Cette défaite concédée face à la Gambie ne va en aucun cas ni altérer ni diminuer de notre envie de continuer l’aventure. Nous allons nous battre pour passer le cap des demi-finales. Face à la Gambie, j’ai fait tourner mon effectif pour permettre aux titulaires de se reposer et de se préparer convenablement pour la demi-finale qui se jouera face au Burkina Faso.»

Ibrir
un match comme titulaire. Tout le monde a pris part à cette compétition», nous confia Ibrir.

Boughoula pourrait gagner ses galons de titulaire
Abdelghani Boughoula a fait forte impression lors du match face à la Gambie. Aligné sur le flanc droit de l’attaque, il a montré qu’il avait les qualités requises pour jouer comme titulaire. D’ailleurs, au vu de sa prestation face aux redoutables Gambiens, il n’est pas exclu qu’il prenne part demain au match choc prévu contre le Burkina Faso.

Le recruteur du Barcelone a profité de son court séjour en Algérie pour superviser l’Académie du Paradou. Très impressionné par la qualité des joueurs et du travail accompli, le superviseur catalan s’est longuement entretenu avec le président, Kheirredine Zetchi. Les deux hommes se sont mis d’accord afin qu’un match gala ait lieu entre les jeunes prodiges du PAC et ceux de Barcelone. Le manager espagnol a promis de tout faire pour convaincre les responsables du club catalan de jouer ce match en Algérie. T. Che

M

«Il pourrait y avoir des changements contre le Burkina»
Durant le match face à la Gambie, certains éléments, à l’image de Boughoula et Zaâbat, ont montré qu’ils étaient capables d’intégrer le onze titulaire. D’ailleurs, Ibrir a tenu à préciser qu’il pourrait y avoir des changements lors de la demi-finale contre le Burkina Faso, avec l’incorporation dans son onze de départ de certains joueurs remplaçants. «Avant le coup d’envoi du match face à la Gambie, j’ai demandé à ceux qui ont été alignés de montrer de quoi ils étaient capables sur le terrain. Pour la demi-finale, tout reste possible. Il pourrait y avoir des changements avec la titularisation de certains remplaçants», dira le technicien des Verts.

nous dira : «Vous savez, à ce niveau de la compétition toutes les équipes sont redoutables. Donc pour moi, le Burkina Faso ou le Niger, c’est kif-kif. Si on veut passer le cap des demi-finales, il va falloir se montrer très costauds», nous dira Ibrir même s’il aurait préféré éviter le Burkina Faso qui a impressionné les observateurs et les spécialistes depuis le début de la compétition.

Petit bobo pour Aït Ferguène
Ménagé, à l’instar de ses partenaires, Nabil Aït Ferguène a profité de cette période de repos pour se remettre de son bobo à la cuisse. Une blessure que le joueur avait contractée lors du second match contre la Guinée. L’enfant du Ruisseau devrait être d’attaque pour la demi-finale contre le Burkina Faso. Il faut rappeler que le jeune Nabil a été époustouflant lors des deux matches disputés contres le Cameroun et la Guinée, d’où l’importance de le récupérer pour le match historique de demain contre les Burkinabés.

«Combativité, agressivité et concentration doivent être de mise contre le Burkina»
Pour ce qui est du match de demain face au Burkina Faso, Ibrir nous a confié : «Si on veut atteindre la finale, il va falloir être très forts mentalement, très agressifs dans le jeu et concentrés, pour espérer déstabiliser et prendre la mesure de notre adversaire. Etant des compétiteurs, nous devons réussir quelque chose de grand et cela ne pourra se faire que si nous passons en finale. En tout cas, nous allons tout donner pour venir à bout des Burkinabés dont le jeu ressemble beaucoup à celui de la Gambie», a-t-il conclu. T. Che

La finale se jouera à Zéralda
Alors que la finale de la CAN des U 17 devait se jouer initialement le jeudi 2 avril, au stade de Dar El Beïda, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a décidé de changer le lieu du déroulement de cette affiche. C’est finalement au stade de Zéralda que la finale de l’épreuve se jouera. Aux Verts maintenant de faire le nécessaire pour décrocher leur billet pour la finale qui se jouera sur leur terrain fétiche. T. Che

«Notre slogan, c’est tout le monde ensemble»
Pour le match de la Gambie, tous les remplaçants ont eu droit à leur match comme titulaire. Une source de satisfaction pour le staff technique qui voulait faire participer tous ses joueurs à cette compétition. «Notre slogan, c’est tout le monde ensemble. En outre, ma grande satisfaction réside dans le fait que chaque joueur a pu jouer au moins

«Le Burkina ou le Niger, c’est kif-kif pour moi»
Concernant le futur adversaire des Verts, à savoir le Burkina Faso, qui a terminé premier de sa poule, Ibrir

BURKINA FASO 1 - NIGER 0

Les Etalons
avertissent les Fennecs
a confrontation entre le Burkina Faso et le Niger a été très agréable à suivre. En effet, les deux équipes ont Affluence : nombreuse montré qu’elles ont des qualités et Arbitres : El Achiri (Maroc), Moussa que leur qualification en demi-finales et au Yanoussa (Cameroun), El Maghibi Mondial n’est pas le fruit du hasard. CepenFouad (Libye). dant, la première mi-temps était largement Avertissements : Aliou Hassane (43’), en faveur du Burkina qui a dominé son adIssaka Yahaka (51’) ( Niger). But : Yabao Adama (87’) (Burkina Faso)

Résultats du 1er tour : Groupe A :
Algérie 1 - Cameroun 0 Gambie 1 - Guinée 0 Algérie 1 - Guinée 0 Gambie 2 - Cameroun 0 Guinée 0 - Cameroun 0 Algérie 0 - Gambie 2

STADE : Tipaza

L

versaire de bout en bout, mais sans grande réussite. En seconde mi-temps, on a vu une autre équipe du Niger plus dangereuse en attaque et qui a raté un nombre incalculable d’occasions, mais en fin de partie, et sur une contre-attaque, le Burkinabé Yabao a assommé le Niger. Sofiane Mehenni

Classement :
1- Gambie 2- Algérie 3- Guinée 4- Cameroun 9 pts 6 pts 1 pts 1 pts

Bp 5 2 0 0

Bc Diff 0 +5 2 0 2 -2 3 -3

Groupe B :
Burkina Faso 5 – Zimbabwe 0 Niger 2 - Malawi 0 Burkina Faso 2 – Malawi 0 Niger 1 – Zimbabwe 0 Burkina Faso 1 - Niger 0 Zimbabwe 0 - Malawi 5

MORAES

BURKINA FASO:
Sanou, Sango, Coulibaly, Yabao, Sido, Barry, Boundane, Nikiema (Karama 61’), Kabre, Bagayan, Zoungrana. Entraîneur : Moraes

ACOSTA (NIGER) :
«Les Burkinabés étaient plus réalistes»
«Je pense qu’on est tombés sur une équipe plus réaliste que nous qui a su concrétiser l’une des rares occasions qu’elle s’est procurées. De notre côté, on va encore travailler l’attaque pour régler ce problème d’inefficacité devant le but.»

(BURKINA FASO) :

NIGER :
Hassane Amadou, Issaka, Bawa, Souley, Moumouni (Sidebe 68’), Bello, M. Amadou (Ousmane 73’), Bachar, Aliou (Talatou 54’), Alzouma, Ide Abdoulaziz. Entraîneur : Acosta

«Le Niger nous a posé beaucoup de problèmes»
«Tout d’abord, je remercie Dieu pour cette victoire. En effet, la rencontre n’a pas été facile face à un adversaire qui joue bien au ballon et qui nous a bousculés en seconde mitemps. Mais on a su marquer au bon moment pour arracher la victoire.»

Classement :
1- Burkina Faso 2- Niger 3- Malawi 4- Zimbabwe 9 pts 6 Pts 3 pts 0 pts

Bp 8 3 5 0

Bc Diff 0 +8 1 +2 4 +1 11 - 11

Malawi 5 – Zimbabwe 0