You are on page 1of 20

É

N°1 N°1

Edito…
Bonjour… 2012… Nouvelle année, nouveaux projets, beaucoup d’idées à concrétiser… D’abord le journal « El CP… », N°1 d’une longue série, on l’espère. Au rythme de 6 par an, le numéro 1200 devrait paraître en 2212 (peut-être pas avec le même comité de rédaction). Pour les puristes collectionneurs, un numéro 0 est sorti en décembre 11 en très peu d’exemplaires, donc… pièce de collection (il nous en reste quelques-uns sur demande). Comment fonctionne « El CP… » :   L’édito Le programme d’activités du CP_CR que l’on espère aussi riche et varié que les années précédentes. Un article de fond sur les différentes problématiques traversant notre société. Présentation d’un artiste et son art. Une recette de cuisine. Présentation d’une association, d’un collectif ou d’un projet …

AGENDA
Samedi 14 : Jeudi 19 : Vendredi 20 : 6 heures pour la Palestine. Jam Jazz. Café Syndical.

Dimanche 22 : Atelier échange de savoir. Jeudi 26 : Samedi 28 : Projection. Les « Trans’barbantes ».

   

Face à ce nouveau défi, toute participation est la bienvenue, donc tout journaliste en herbe qui se sentirait une envie d’écrire peut nous contacter ou proposer un article ; journalelcp@gmail.com. Le rythme de parution est bimensuel (pour arriver à 1200 en 2012). Parlons du programme à venir, nous épinglerons pour ces deux mois à venir janvier et février, notre traditionnel café syndical avec la projection du Film « Grands Puits et petites victoires» suivi d’un débat sur les grandes luttes syndicales, thème qui aujourd’hui risque fort de devenir d’actualité. Les autres traditions : le souper des militants, les Jam Jazz, les projections… et comme cerise sur le gâteau 6h autour de la Palestine qui nous rappellera le combat d’un peuple victime de l’extension et de l’impérialisme d’un autre peuple. Tout le programme étant intéressant, nous vous invitons à lire le n°1 dans son entièreté. Et n’oublions pas en février le Carnaval du Nord…évènement tant attendu des habitants du quartier.

Samedi 04 : Jeudi 09 : Jeudi 19 : Samedi 11 : Dimanche 19 Jeudi 23 : Samedi 25 :

Scène ouverte. Souper des militants. Jam jazz Soirée Hip Hop Echange de savoir Projection. Carnaval du Nord.

L’équipe et le CA

1

Associations et Collectifs

Les Barbantes Pg 4

Poulet Andin (par Carmen Sepulveda) Pg 13

La Krompette (par Léon Tchiniss) Pg 14 Tout un programme (par Eric Ridou) Pg 15

Poèmes et chansons

Programmation

La révolution (Par Gmati Mohamed) Pg5 Activités Février Pg 9

Artiste MC Youn’s. MAKY ZARD. Pg 12

Planning Janvier Pg 6

2

Humour

L’Association Belgo-Palestinienne Pg 3

Recette de « résistance »

Associations et Collectifs

L’Association Belgo Palestinienne

ABP a pour objet de défendre et promouvoir les droits inaliénables du peuple palestinien à son territoire et à son État, droits expressément reconnus par l’Organisation des Nations Unies. L’ABP réalise ses objectifs via différents axes d’actions :
 

  

information et mobilisation de l’opinion publique, des associations et organisations citoyennes, des médias ; action politique d’intervention citoyenne (lobbying) auprès des représentants élus dans les institutions locales, régionales, nationales et européennes et interpellation des pouvoirs publics en Belgique et dans l’Union européenne; soutien matériel, moral et en ressources humaines aux organisations palestiniennes; promotion, avec les ONG belges de coopération en partenariat avec des associations palestiniennes; échanges culturels.

Contact : CPCR asbl, 11 rue Jonruelle 4000 Liège Tél : + 32(0)8 7 46 20 17 Mail : palestine.liege@gmail.com Site Web: www.association-belgopalestinienne.be

3

Les Barbantes
Les BARBANTES barricadent nos cultures.
Cette coalition comprend autant d'artistes que d'association indépendantes et autonomes, mais aussi, et forcément, tout un chacun de passage qui sait faire quelque chose de ses mains. Ici et là, un peu partout ou c'est possible, nous réapproprions de l'espace à nos cultures. Que ce soit la convivialité crieuse de MTV, le climat pesant et borné des festivals dits "techno-indoor", ou même liège 2012, nous n'avons rien à envier aux industries du reconditionnement, ni aux politiques de la productivité béate. Plutôt que de se noyer dans une masse inconsistante, on lâche du lest. Les BARBANTES carburent au prix-libre, c'est à dire que vous participez, selon vos moyens et votre enthousiasme, sachant que l'intégralité des bénéfices est exclusivement redistribuée entre tous les artistes. Aucune sécurité sèche ni intrusive chez nous, cette responsabilité-là nous revient, autant aux organisateurs qu'aux festivaliers. Des consommations très abordables (au bénéfice des lieux qui font vivre notre culture tout au long de l'année).

Site Web: http://www.barbantes.be

4

Associations et Collectifs

Poèmes et chansons

La Revolution
De ce peuple opprimé qui enfin s'éveille, Entends le rugissement, Liberté vermeille! Bénis-le, vois ses pleurs, écoute ses soupirs, Sois douce, et daigne ne point le faire souffrir! Gloire à la Tunisie, fière et éternelle! Gloire à la patrie et à ceux qui meurent pour elle! Gloire aux mères éplorées, aux veuves, à celles Dont leur foyer devenu pelle mêle Merci à Dieu qui nous a protégé des mains sales Aujourd’hui Le peuple a cueilli sa liberté Et par une révolution printanière a eu sa dignité Qui tombe de l'arbre de la dictature! Victime, il soufflette le bourreau qui le torture, et sourit à l'aurore qui reluit dans les cieux, Déployant ses ailes, pour que le soleil radieux Monte enfin, joyeux, dans les nuées sublimes! Tu ne t'es point tû, ô, peuple magnanime! , pendant vingt-trois ans regardant les crimes Tu errais, sombre, et tu trainais tes fers pesants, Mais la volonté du peuple est souveraine, Blessé et pourtant fier, tu brisas tes chaînes! Volonté sublime qu'encense l'univers! Le printemps rayonne malgré les sombres hivers! Ben Ali, tu croyais pourtant la Tunisie soumise à tes lois; le nectar et l'ambroisie, comme les dieux de l'Olympe, berçaient ton cœur obscur, mais tu as fui! C'est la fin de ton régime impur, de ta sombre oppression, de ta dictature vile! Tu mourras oublié, criminel, inutile, nul homme libre ne chantera ton nom odieux; tu vécus puissant, tu périras furieux, La Terreur, L'Ere nouvelle, le Sept novembre, nul ne s'en souviendra! Et, fantôme sombre, ton nom s'envolera, châtiment oublieux! Et dans les vieux livres d'histoire poussiéreux sera emprisonné, éternelle geôle! Et pareil aux vétustes et mystérieux symboles que l'on voit sur les murs des pyramides anciens, nul ne le comprendra, car nul ne se souvient! Gmati Mohamed

5

Planning Janvier 2012
« SAMEDI 14 JANVIER »

Mazin Oumsiyeh :
Au premier plan de la résistance populaire non violente en Palestine, Mazin Qumsiyeh, militant infatigable pour les droits de l’homme, a été contraint de quitter les Etats-Unis où il enseignait la génétique (Universités du Tennessee, de Duke et de Yale) parce que trop indépendant, trop critique, non seulement à l’égard d’Israël et des Etats-Unis, mais aussi de l’Autorité Palestinienne. Mazin Qumsiyeh est un rassembleur, un optimiste. Il contribue au regroupement de tous les Palestiniens que l’occupant essaie de fragmenter, souvent avec succès en Cisjordanie : Palestiniens des villes, des villages, des camps de réfugiés, Palestiniens musulmans et chrétiens, hommes, femmes, Palestiniens qui ont participé à la lutte armée, et Palestiniens partisans de la non-violence, pourtant très dure puisque l’occupant y répond systématiquement par la violence. Il appelle les Israéliens anti-colonialistes et les internationaux à la rescousse. Mazin Qumsiyeh est enseignant et chercheur aux universités de Birzeit et Bethléem en Palestine. Il est le président du conseil d'administration du Centre de rapprochement entre les peuples et coordonne le « Comité Populaire contre le mur et les colonies » à Beit Sahour. Il a écrit deux livres « Sharing the Land of Canaan » : à propos de la lutte israélo-palestinienne et « Popular Resistance in Palestine » une histoire de la résistance populaire non violente en Palestine.

6

Programmation

Programmation

« VENDREDI 20 JANVIER » CAFÉ SYNDICAL

« JEUDI 16 JANVIER »
ET

« JEUDI 19 FÉVRIER »
JAM JAZZ
Chaque 3ème jeudi du mois, la soirée est consacrée au jazz. Divisée en deux parties, la scène accueille une formation originale pour un concert. Ensuite, place à la jam session! Partant de standards de jazz, ou d'autres thèmes proposés, les musiciens improvisent et croisent le fer. La scène est ouverte, le mélange est de mise pour autant que l'esprit de partage demeure! Que vous soyez musicien(ne), chanteur(euse), slammeur(euse) ou danseur(euse)...rejoignez nos jeudis jam jazz!

Entrée : 3 Eur De 20h à 00h

7

« SAMEDI 28 JANVIER » LES TRANS BARBANTES
Les BARBANTES barricadent nos cultures. Pour plus d'infos sur les autres salles: http://www.facebook.com/events/265600636832281/  21h : Le Plan C… (Liège/Verviers)  22h : Dope /ADN (Verviers)  23h : scribes Bruxelles) Le Plan C...
Le Plan C… c’est trois potes, trois voix qui naviguent entre rap et chant sur des fonds instrumentaux d’inspiration électro / pop, parfois rock. Le Plan C… c’est sortir des sentiers battus. Des textes forts sur de la musique ferme. Ce n’est pas une série B, ce n’est pas un système D, c’est le Plan C…! http://www.leplanc.com/ http://www.facebook.com/pages/Le-PlanC/153852264687433

« DIMANCHE 22 JANVIER » ATELIER ECHANGE DE SAVOIR CULINAIRE… LA CHOUCROUTE SERA À L’HONNEUR…
De 14h à 18h

« JEUDI 26 JANVIER » PROJECTION

Dope ADN (Dope Swad & ADN 7.6)
Dope ADN, c'est l’union le temps d’une belle et longue aventure des deux entités Dope Skwad et ADN 7.6. Ils sont résolus à fournir généreusement à toutes les paires d’oreilles en mal de bon Hip Hop. Sur scène, attendezvous à de l'énergie, de la technique et de la bonne humeur.. Une « créature rapologique génétiquement modifiée ». http://www.youtube.com/watch?v=Z8_Kb-py3uM http://www.facebook.com/dopeadn

Scribes:
Scribe est un jeune talent du rap belge né en 1983 à Bxl. Dernier né d'une famille modeste, il a vécu au calme à Laeken non loin de la rue Dewand.

8

Programmation

Programmation

ActivitEs fEvrier 2012
« SAMEDI 04 FÉVRIER »

« Scène

Ouverte »

Les évènements des derniers mois (crises politiques, économiques et attaques sévères contre les travailleurs et allocataires sociaux en Belgique mais aussi partout ailleurs), nous poussent à réagir.

Nous vous proposons une scène ouvert, l'occasion de nous retrouver pour dire avec une chanson, un texte, un extrait de journal ce que nous en pensons et peutêtre de trouver des pistes pour réagir ensemble. Nous vous proposerons également une animation inter-active + voir affiche

9

« SAMEDI 11 FÉVRIER » LA CULTURE HIP HOP…
MC Youn’s et Maky Zard (Voir Rubrique artiste) accompagnés de leur orchestre présenteront leur nouvel album.  19h Animation par Deejay BenF.    20h00 showcase Mc Youn's. 20h30 showcase Maky Zard. 21h Conférence/Débat sur le hiphop en général.

« JEUDI 9 FÉVRIER » SOUPER DES MILITANTS
Comme chaque 2ème jeudi du mois, on discute des activités à venir, de vos envies, vos idées autour d’un repas convivial. Pour les anciens, pour les nouveaux… Pour tout ceux qui souhaitent s’investir un peu ou beaucoup dans le projet du CP_CR. On vous demande juste de confirmer votre présence en vous remerciant à : verostasse@cpcr.be Début : 19h.

JEUDI 23 FÉVRIER

De 19h à 23h Entrée gratuite

« DIMANCHE 19 FÉVRIER » ATELIER ECHANGE DE SAVOIR CULINAIRE… LES PÂTES FRAICHES SERONT À L’HONNEUR…
De 14h à 18h

« JEUDI 23 FÉVRIER » PROJECTION
« Épouvantails, autruches et perroquets », En présence du réalisateur Olivier Taymans. « …Passé le choc initial, les attentats du 11 septembre ont suscité le doute dans une partie croissante de l’opinion : de nombreux éléments troublants ne collaient pas avec une enquête officielle qui paraissait orientée vers des conclusions prédéfinies. L’expression de tels doutes dans l’espace public s’avéra pourtant risquée : presque unanimement, les médias discréditaient ceux qui les portaient, sans enquêter de manière approfondie sur les éléments qu’ils apportaient. Les médias francophones, en particulier, dressaient les épouvantails habituels destinés à verrouiller la parole, et parmi lesquels l’accusation d’antisémitisme tient une place de choix. Enquêtant sur les raisons de l’impossibilité de ce débat, nous avons dû aller jusqu’en Norvège pour trouver des réponses, dans la bouche des très rares journalistes professionnels qui font fi de ce tabou et appliquent au quotidien les beaux discours qu’ils tiennent sur leur métier… » 10

Programmation

Programmation

« SAMEDI 25 FÉVRIER » CARNAVAL DU NORD
Le déroulement du Carnaval et sa préparation constituent pour la collectivité l’occasion de se retrouver régulièrement durant l’hiver, une période moins propice aux fêtes de quartier. A Saint Léonard, le désir de relancer une tradition Carnavalesque se double d’une volonté de créer d’avantage de liens sociaux et culturels dans un quartier qui rassemble une population nombreuse et diversifiée. Le folklore du Carnaval du Nord Dans plusieurs traditions, il est question d’un personnage fictif, malfaisant que l’on charge de tous les maux et que les participants au Carnaval parviennent à éliminer. A St Léonard, c’est le Miniss Hiver qui symbolise le mal et dont on doit se débarrasser pour que le printemps puisse commencer sereinement. Tous les habitants, en particulier les enfants se lancent à sa recherche, accompagnés de Léon Tchiniss. Léon Tchiniss, ce tout petit géant n’est autre que le fils caché de Tchantchès. Grace à lui, le Miniss est arrêté et on peut procéder au procès burlesque lors duquel tout un chacun peut lui adresser des reproches. Jugé coupable, il est condamné à être exhibé dans tout le quartier durant le cortège puis attaché sur un bûcher ou il sera lapatatisé (canardé de pommes de terre) et ensuite brûlé. Cette double mise à mort garantit une sorte de retour à l’ordre et la prospérité. Le rituel parodique d’exécution est fréquent dans les traditions carnavalesques. Il prend le plus souvent la forme d’une mise à feu rituel jadis lié à la fécondité des couples comme des terres. On brûle symboliquement le mal et on se débarrasse de l’hiver. Le Carnaval du Nord c’est un cortège où petits et grands se promènent dans les rues du quartier avec le Miniss Hiver enchainé et manifestent sa joie que procure la capture. C’est lui qui ouvre la voie sous bonne escorte suivi de la reine des patates sur son char, puis le défilé bruyant et coloré de groupes masqués, de chars décorés, de fanfares…

11

Artiste
MC YOUN’S ET MAKY ZARD

MC YOUN’S ; Belge d'origine marocaine, il a
composé ses premiers textes en 1997 à l'âge de 19ans. Attiré et influencé par la culture Hip-Hop et plus particulièrement le Rap. Ses influences ont été 2Pac, IAM, 2BAL2NEG, Les Sages Pôétes de la Rue. Très ambitieux, son but est de faire passer un message et faire partager cet art à différentes communautés. Des textes contre la famine, contre la guerre qui touche chaque jour la Palestine, l'Afrique, l'Amérique du Sud, de rappeler le parcours des parents, ect ..

MAKYZARD ;

est une rencontre où se croisent

influences hip-hop et latines et mélanges plus inattendus, entre textes, improvisations et musique acoustique. Une orchestration singulière, un dialogue entre la voix, les instruments et les samples, créant un écho pertinent et chaleureux à ce personnage à l’écriture consciente et sensée qu'est MAKY. S’appuyant sur une parole sincère et authentique, le verbe de MAKY rythme son flow aux sons de la guitare flamenco, du cajón et de la contrebasse. Des arabesques espagnoles esquissées par la musique à l’évocation de ses racines à la fois méditerranéennes, belges et populaires, MAKY est un poète urbain, touchant et engagé, se jouant des styles et déjouant les stéréotypes du genre. Déjà bien connu de la scène bruxelloise, MAKY est respecté à la fois comme slameur et freestyler. Le personnage aime jouer, échanger et interagir avec le public comme il joue avec les mots. L'improvisation, à laquelle il s'adonne avec plaisir et habileté, marque définitivement son style d'une empreinte particulière. MAKY et son live band s'est déjà illustré sur les scènes de la Journée des Droits de L'Enfant 2011 (Flagey), la Biennale de la Chanson Française 2010, la Museum Night Fever 2010, Esperanzah 09, Paroles Urbaines 2008 et 2010 (Botanique), Bruxelles-les-Bains 09...

12

Artiste

Recette de « résistance »

POULET ANDIN
POLLO ANDINO
ACCOMPAGNE DU RIZ OU QUINOA Préparation pour 4 personnes : 4 cuisses de poulets 3 carottes 1 poivron rouge 2 tomates 1 oignon 1 feuille de laurier 1-2 gousses d’ail 1 verre de vin blanc Temps de préparation : 30mn PREPARATION : Parez les cuisses, dégraissez et nettoyez-les. Coupez les légumes en petits morceaux. Faites brunir les cuisses de poulet dans une poêle, Versez deux à trois cuillères à soupe d’huile d’olive dans une casserole et mettez y les légumes coupés. Ajoutez l’ail, le laurier et déposez les cuisses délicatement. Incorporez un verre de vin blanc. Laissez mijoter 25 minutes à feux doux. Retirez ensuite le poulet et maintenez-le au chaud. Mixez le bouillon en enlevant la feuille de laurier. Utilisez ce mélange homogène pour napper le poulet. Rectifiez l’assaisonnement. Servez avec du riz blanc ou avec de la Quinoa (qui se prépare de la même façon ; une tasse de quinoa pour deux tasses d’eau). Suggestion : Vous pouvez remplacer le vin blanc par du bouillon de poule. BON APPETIT- BUEN PROVECHO!!!

Carmen Sepulveda.

13

La krompette
La krompette est la nourriture par excellence du Carnaval du Nord. Sa recette provient d’une préparation hivernale imaginée jadis par les détenus de la prison St léonard. On raconte qu’une journée de grand froid, les prisonniers ayant ras-le-bol de la soupe aux patates, ont pris ses dernières pour les griller à la chaleur des braseros de la prison, les recouvrant de restes de vieux fromages. Rustique, le mets n’a guère évolué si ce n’est qu’on utilise désormais du fromage de Herve, de la ciboulette et du persil. Ingrédients : Grosses patates Fromage de Herve Ciboulette, persil Sel, poivre, noix de muscade Crème liquide. Préparation: Faire cuire les patates non pelées dans l’eau chaude de manière à les évider une fois coupées en 2. A l’aide d’une cuillère à soupe, enlevez la chair au centre en laissant environ 1,5 centimètre autour de la pelure. Mélanger la chair et le fromage de Herve en ajoutant un peu de crème. Poivrez, salez et ajoutez la ciboulette, le persil et la noix de muscade. Remplir la demi-patate du mélange obtenu de manière à faire un petit dôme. Réchauffez et grillez le tout sur un feu de bois. Bon appétit Léon Tchiniss.

14

Recette de « résistance »

Humour

***Tout un programme: À A lire attentivement...
Dans notre parti politique, nous accomplissons ce que nous promettons. Seuls les imbéciles peuvent croire que nous ne lutterons pas contre la corruption. Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous: L'honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux. Nous démontrons que c'est une grande stupidité de croire que les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé. Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que la justice sociale sera le but principal de notre mandat. Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que l'on puisse continuer à gouverner avec les ruses de la vieille politique. Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influences nous ne permettrons d'aucune façon que nos enfants meurent de faim nous accomplirons nos desseins même si les réserves économiques se vident complètement nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que vous aurez compris qu'à partir de maintenant nous sommes le parti libéral fédéral, la "nouvelle politique » Et maintenant, lisez le texte en commençant par la dernière ligne et en remontant ligne par ligne jusqu'au début.... C'est surprenant!!! Eric Ridou.

15

Commentaire
A fin de nous aider a nous ammeliorer n hesitez pas a nous renvoyer vos commentaires en dEcoupant cette page et En l ’envoyant à a notre adresse ::/ Ou par courriel / 11,. rue jonruelle 4000 liege, journalelcp@gmail.com, ou venir nous la dEposer en main propre….. (NE pas oublier de se laver les mains avant de venir.).

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

16

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

EN VOUS REMERCIANT…..…
17

Pour ceux et celles qui ne nous connaissent pas…
Né il y a plus de 10 ans, ancré dans le quartier St Léonard à Liège, le Centre polyculturel Résistances est l’œuvre d’habitants, et militants du quartier St Léonard et de la ville de Liège. Reconnu par la Communauté Française dans le domaine de l’'Éducation Permanente, il fait partie de tout un réseau d’associations travaillant en collaboration, tant au niveau social que culturel. Parmi ses missions, le CPCR est notamment une plateforme permettant aux artistes, émergeants ou confirmés, de travailler et présenter leurs créations. La salle de concert sert ainsi de local de répétition pendant la semaine et de lieu de spectacles le week-end. Plusieurs ateliers y sont présentés : on y retrouve des cours de claquettes, un atelier théâtre, un atelier samba, didjeridoo…. Les nombreux locaux permettent d’organiser des collectifs tels qu’un groupe d’achats en commun, un service d’échanges locaux, et permettent également à différents collectifs ou associations de se réunir (les amitiés belgo-palestiniennes, les amis de Cuba…) Citons bien sûr le Café syndical, les jeudis jam jazz, les projections de documentaires et les expositions diverses. Dans ses activités extérieures, le CPCR participe et/ou organise différentes manifestations telles que le Carnaval du Nord, le Festival 100 visages, le Festival de la Dame Blanche,… Il met un point d’honneur à soutenir les initiatives émanant du quartier et de ses habitants. Le mot « Résistances » s’écrit ici au pluriel, tant ses formes peuvent être variées. C’est aussi l’idée d’alternative qui caractérise les lieux. Les publics se croisent, des idées naissent, des projets se mettent en place... Le CP_CR est un lieu de vie et un bouillon de cultures

CP_CR asbl En Jonruelle, 11 à 4000 Liège http:// www.cpcr.be Coordination : Véronique Stasse verostasse@cpcr.be Secrétariat : Christine pire : 04/ 227.54.19 18

Editeur responsable, Antonio FANARA, En Jonruelle, 11 à 4000 Liège

19