MARDI 30 AVRIL 2013

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2270 PRIX 20 DA

Les chutes de pluie et la finale militaire font craindre le pire

On ne veut pas d’un

Algérie-Bosnie bis !
Le tuyau de Bourahli aux Usmistes

«Il faut jouer cette finale comme si c’est le dernier match de votre carrière»
Scandale des billets, une enquête ouverte

éfie El Orfi li d Oua«Je te laisse fêter
l’accession de Boussaâda et je prendrai la Coupe à M’sila»

Tedjar, Seguer et Ziaya

non convoqués

Les dirigeants attendent la fin de saison pour le contacter

JSK

Anep : 519 899 Le Buteur du 30-04-2013

EtAsselah si c’était Menad ? : «Ce n’est pas
encore les vacances»

N° 2270 MARDI 30 AVRIL 2013

C il a dit lui

omme

Djallit comme Ronaldo
Mustapha Djallit a des souliers tout neufs pour la finale. Un chef d'œuvre signé Nike que l'attaquant du MCA aura le privilège de chausser ce mercredi en finale. Le même que Cristiano Ronaldo, égérie de marque américaine. Reste à savoir si l'enfant de Béchar sera aussi éfficace que la star portugaise, sans pour autant pousser la comparaison plus loin.

«Lippi, Wenger et Sacchi me disaient : ne joue jamais contre l’entraîneur adverse pour ne pas perdre ton influence» Rolland Courbis, entraîneur de l’USMA Mais ils n’ont pas prévu que tu joues contre un président de club !

Un programme spécial de Jil FM sera diffusé en direct au stade duA5-Juillet l’occasion de la finale de la Coupe

Ce n’est pas de la langue de bois «J’aime la Coupe d’Algérie, mais je préfère être champion» Mahieddine Meftah,

d’Algérie, la radio Jil FM, branchée sur ancien joueur de la JSK tous les événements qui concernent la et de l’USMA jeunesse, émettra un programme spécial finale tout au long de la matinée du merJSHD-CRBT credi, lequel sera diffusé en direct par la sonoris ation du stade du 5-Juillet jusqu’à 13h30 afin de permettre aux supporters des deux équipes d’être à l’écoute de l’actualité de ce grand événement. Il y a des reporL'affaire JSHD-CRBT n'a toujours pas rendu son verdict. On tages sur l’histoire des deux finalistes, le MCA et l’USMA, l'écrivait ici, les dirigeants du CR Beni Thour avaient demandé audes interventions en direct du stade et des hôtels où résidience au président de LIRF, ce qui fut fait, puisque Mohamed Boukadent les deux équipes, des chansons à la gloire des deux roum a entendu les plaignants. Au même moment, le service de sécurité a finalistes et des messages de personnalités du footrendu son rapport dans lequel l'hypothèse d'une prétendue agression, tel que ball. A partir de 14h00, les auditeurs de la chaîne dénoncé par les dirigeants de Beni Thour, a été refutée. Ce qui sous-entend que auront droit à un plateau en direct du stade la JSHD aura gain de cause. Il n'y a plus l'ombre d'un doute là-dessus. jusqu’au début du match.

Le rapport de la sécurité ne laisse plus place au doute

Il a régné un véritable tohu-bohu, dimanche au 5-Juil let lors de la vente des billets de la finale. Les préposés aux guichets étaient vraiment sur la brèche, au point qu’il fallait une tentacule pour satisfaire les dizain es de personnes qui se bousculaient tous au même moment. Un moindre mal si d'autres potentiels aquéreurs n'étaient pas admis par une porte dérobée. Ils passaient l'argent par-dessus l'épaule du préposé au guichet et prenaient leurs tickets dans la foulée, pour ensuite les revendre au prix fort au march é noir.

Vente officielle et vente officieuse

Real-Borussia Dortmund

Di Canio fan d'Oasis
Sur le banc de Sunderland, Paolo Di Canio ne se fait pas prier pour régulièrement chambrer les staffs adverses. Et pourtant, quand il a débarqué à Glasgow en 1996, le fantasque Italien ne maniait pas aussi bien la langue de Shakespeare. Pire, il ne parvenait même pas à se faire comprendre par ses coéquipiers, comme l'a rappelé son ancien partenaire, Alan Stubbs : «L'anglais de Paolo n'était vraiment pas bon quand il est arrivé de Milan au Celtic. C'était saccadé, emprunté, et ça le frustrait.» Puis, un jour, comme par magie, Di Canio s'est pointé dans les vestiaires du club écossais en disant avoir réglé le problème. La solution ? Le karaoké. «Il a déclaré que s'il ne pouvait pas parler l'anglais, il allait apprendre à le chanter, a expliqué Stubbs. Et ça l'a beaucoup aidé, puisque quand il est parti du Celtic un an plus tard, son anglais était excellent.» Fan de rock, Di Canio appréciait particulièrement Oasis, des sulfureux frères Gallagher. Ou quand un génie en apprend d'un autre.

La remontada. C'est le mot à la mode du côté de Madrid ces derniers jours. SècheL'on ne sait pas si c'est le 4-1 infligé ment battu par le Borussia Dortmund lors au Real, ou juste le parallèle que l'on fait de la demi-finale aller (4-1), le Real espère souvent entre l'USMH et le Borussia Dortmund, mais Mohamed Haniched et Lyès inverser la tendance, mardi soir au Sanle magasinier étaient habillés de survêtetiago Bernabeu, et atteindre sa première fiments du club allemand, la semaine nale de Ligue des champions depuis 2002. dernière à l'entraînment. Avec la montée en puissance de ce dernier, cela Un exploit irréalisable selon Mario Balodevient beaucoup tendance. telli. Convaincu que la team de Klopp va se qualifier sans problème, l'attaquant du Milan AC n'a pas hésité à ironiser sur une possible victoire madrilène. Confiant comme jamais, l'homme à la crête a même misé gros, puisqu'il a tout simplement offert les services de sa copine, la USMA très charmante Fanny Neguesha, aux joueurs de José Mourinho. «Si le Real Madrid refait son retard contre le Borussia La vente des billets de la finale de la Coupe d'Algét Dortmund et se qualisen riva ters Les suppor rie est une autre «finale» pour les deux clubs qui se sont le. Pour narguer un peu fina la lifie pour la finale de de le veil la à n atio agin disputé les 50 000 mis en vente. L'USMA a eu son quota et d'im ters mouloudéens ont la Ligue des chamse réserve de les distribuer pour le moment. La direction plus leur rivaux usmistes, les suppor t en rouge pein ont ls qu'i ueil pions, je laisse ma cerc un er ionn usmiste veut s'assurer que tous les billets reviendront à leurs pensé à confect s la finale et parader aprè iber copine coucher exh t pten com ls qu'i noir supporters. Du coup, pour s'en assurer, chaque postulant au et ière assez «funeste» avec tous les fameux sésame doit ramener 300 DA, s'habiller en rouge et avec dans les rues d'Alger. Une man les rivalités. es tout de t suje joueurs madriin, vois club le er d'enterr noir et jurer sur le saint Coran qu'il est un fidèle supporter de lènes», a-t-il assuré l'USMA. Ainsi donc, l'USMA a le temps de faire jurer vingt dans des propos cinq milles personnes leur amour au club, comme si jouer rapportés par Calqu'à du coude, faire une interminable queue et braver les percutant, il n'a Si Vahid Halilhodzic voudrait toujours un attaquant cionews 24. Voilà auteur, lundi, d'un but , Asselah Malik de ne télépho coups de matraques des CNS n'étaient pas une preuve de numéro le r se procure de la JSK, qu'on sait très qui devrait motiver d'anthologie à l'entraînement. Le gardien de but de loyauté. Vraiment, on aura tout vu ! ique que lui envieront les acrobat é retourn un planté a pied, au un peu plus Cristiano adroit balle s'est nné, Malik Asselah plus grands attaquants. Lassé de ne pas être sélectio et ses potes. Et énerver qui sait, accroître pour, pointe de nt attaqua en rtira reconve se qu'il amusé à dire jamais ! Madame. ses chances d'être appelé. Essaie toujours, sait-on La fièvre de la Coupe d'Algérie n'a épargné personne. Tout le monde cède, un peu, beaucoup, passionnément. De sept à soixante-dix-sept ans, d'aucuns se laissent emporter par l'ambiance, comme cette brave dame qu'on a coiffée d'un chapeau du MCA à Bab El Oued. Une allure d'antan qui donne plus d'authenticité au derby. Et puis, franchement, ça nous change des gringalets qu'on voit d'ordinaire, tous drapeaux levés, à l'occasion.

Dame Coupe vous salue bien !

Haniched, fan de Dortmund ?

Balotelli mise sa copine !

Un cercueil rouge et noir !

Les supporters assermentés !

Le but d'anthologie d'Asselah

Peine doublée pour Velud Hubert Velud ne sévira pas sur le banc de touche de l'ESS
durant les deux prochains mois. L'entraîneur corse, qui a été suspendu un mois pour avoir eu un geste obscène envers la galerie du CRB, récemment, a vu sa suspension doublée pour avoir enfreint, estime la commission de discipline, la décision rendue en délibéré lors du match ESSASO. Ce qui fait que l'entraîneur de l'ESS est interdit de banc jusqu'à la fin de la saison. Une sanction assez sévère, estime Hubert Velud, qui dit avoir été autorisé par Mahfoud Kerbadj, le président de la LFP, à s'asseoir sur le banc lors de ESS-ASO, «jusqu'à ce que la sanction soit officiellement prononcée», ce que la commission de discipline a perçu comme une infraction. Hubert Velud avait pourtant «juré» ne pas avoir offensé les supporters du CRB et s'en est excusé du malentendu, mais les objectifs de certains photographes l'avaient pris en flagrant délit.

Footaises
er

s Le 1 mai, les s Chnaoua feront leur fête aux travailleurs du 5-Juillet. s En 40 ans de s football, Hannachi a appris à distinguer un voyou enflammé de La Glacière d’un voyou froid de La Chaudière. s Echange ticket pour s la finale MCA-USMA contre l’Encyclopédie Universalis.

o L’inf

p eo ple

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup de bâton Coupe d’Algérie Suite au scandale de la vente des billets Finale de la Coupe
d’Algérie

03
Une partie vendue au cercle de l’USMA

L

e scandale de la vente des billets d’accès stade du 5Juillet pour assister à la finale de la Coupe d’Algérie est loin de connaître son épilogue. Après l’anarchie qui a régné aux alentours du stade, dimanche, les émeutes qui ont éclaté faisant état d’un bilan de blessés très lourd, y compris du côté des forces de l’ordre, l’affaire semble avoir pris une sérieuse tournure à en croire une source bien informée. Cette source nous a révélé que ce qui s’est passé dimanche au stade du 5-Juillet ne va pas être passé sous silence. On indique, en effet, que les plus hautes sphères de l’Etat ont pris la décision d’ouvrir une enquête à la suite de ce qui s’est passé afin de prendre les décisions qui s’imposent, mais surtout punir ceux qui sont derrière ce grave dérapage. C’est pour la première fois que des émeutes éclatent lors de l’opération de la vente des billets d’avant- la finale. Même lors des deux précédentes finales entre le Mouloudia et l’USMA en 2006 et 2007, l’opération s’est déroulée dans d’excellentes conditions. C’est ce qui laisse le doute sur certains comportements ayant mené à cette situation.

Une enquête a été ouverte

Comme rapporté par nos soins dans notre précédente édition, les responsables du club usmiste ont récupéré 14 000 billets dimanche pour les vendre aux supporters et s’assurer qu’ils n’allaient pas être détournés par ceux du MCA. A en croire une source digne de foi, des proches de la direction se sont présentés dans la soirée d’avant-hier au cercle où ils ont remis une partie de ces tickets à des personnes qui les ont vendues aux amoureux de l’USMA. De nombreux supporters ont pu donc avoir le fameux sésame pour suivre la finale de demain des tribunes du stade 5-Juillet, ce qui leur a fait un énorme plaisir.

Des personnes ont été chargées de vendre le reste dans tous les quartiers de la capitale
Kara dans le collimateur
La première grosse bourde, c’est celle d’octroyer 14 000 billets à la direction de l’USMA. L’office du complexe olympique par le biais de ses responsables a, en effet, cédé à la pression exercée par la direction de l’USMA. Cette dernière a exhorté le vœu de certains pseudo-supporters qui voulaient à tout prix obtenir les billets et les vendre à leurs connaissances, l’essentiel est qu’ils soient des supporters de l’USMA, allant même à les obliger à faire le serment pour prouver qu’ils étaient des supporters de l’USMA. Une erreur impardonnable qui a provoqué des émeutes car, en 2006 et 2007, tous les billets ont été écoulés au niveau des guichets du stade du 5-Juillet. De ce fait, la même source indique que le premier responsable de l’OCO, Youcef Kara, est dans le collimateur des autorités. Tout comme son prédécesseur, à savoir Belmihoub, qui avait payé cher l’humiliation du 14 novembre dernier. Ainsi, Kara pourrait être évincé de son poste.
petite tournée à Bab El Oued, nous avons constaté que des milliers de jeunes avaient un bon nombre de tickets entre les mains pour les vendre au marché noir entre 800 et 1500 DA.

Les autorités n’ont pas apprécié ce qui s’est passé
Selon les mêmes informations, les autorités ont été mises au courant de ce qui s’est passé au stade du 5-Juillet le jour même à travers les différents rapports des services de sécurité, notamment ceux qui étaient sur place pour assurer le bon déroulement de cette opération. On croit savoir que les autorités n’ont pas du tout apprécié ce qui s’est passé, et c’est à partir de là que la décision d’ouvrir une enquête a été prise afin d’en savoir tout et sur ceux qui étaient derrière cette débandade qui a provoqué des émeutes et affrontements entre supporters et force de l’ordre.

Voilà comment des carnets se sont dissipés pour être vendus au marché noir
Une chose est sûre, des tickets sont bel et bien sortis au marché noir à partir du stade du 5-Juillet, au moment où l’opération de vente se déroulait au niveau des guichets. Le Buteur a suivi l’opération durant la journée de mardi et a même pu faire une enquête sur la vente des billets au marché parallèle. En effet, ce sont des agents de l’OCO qui ont pu faire sortir des carnets de 100 tickets chacun à leurs amis, tout en gardant les souches des billets pour justifier la vente. Le prix du carnet tournait entre 40 000 et 50 000 DA comme nous l’a fait savoir une personne qui s’est acquittée d’un carnet tout en gardant l’anonymat. On n’en sait pas maintenant si cela s’est passé à l’insu des responsables de l’OCO ou non. En fin d’après- midi, au cours d’une

On parle de 8 000 tickets restants
Selon une source crédible, ce n’est pas tous les billets qui ont été écoulés au sein des guichets du stade du 5-Juillet. La même source parle d’un quota de 8 000 billets restants toujours au niveau de l’OCO, mais sans pour autant donner plus de précisions. Cette information n’a pas été confirmée à 100% mais notre source affirme que c’est une vérité. Décidément, les autorités ont du pain sur la planche en essayant d’étaler la lumière sur ce scandale, car il est vraiment impossible qu’un tel nombre de tickets soient écoulés en un laps de temps, alors que 80% des supporters présents au niveau des guichets n’ont pas pu avoir de tickets.

Notre source nous a confié qu’une autre partie a été remise à d’autres personnes connues pour leur amour pour les couleurs rouge et noir et ont été chargées de vendre les billets un peu partout dans les quartiers de la capitale. Les supporters de l’USMA ont pu donc, par le biais de ces personnes, acheter leur ticket pour le match de ce mercredi. Le quota que les dirigeants ont récupéré dimanche a été épuisé, le côté réservé aux supporters de l’USMA affichera donc complet, ce qui devrait booster les joueurs. Une présence en force de leurs fans ne fera que les stimuler pour décrocher un nouveau trophée qui s’ajoutera au palmarès du club. A.C.

H. R.

Aïssani :
«Les autorités doivent d’une enquêter sur cette mascarade»
L’ancien vice-président du Comité de supporters du Mouloudia, qui est aussi membre de l’AG du CSA/MCA en l’occurrence Mohamed Aïssani, n’a pas manqué de crier au scandale, suite à ce qui s’est produit dimanche passé au 5Juillet. Lui qui n’est pas resté indifférent à cet incident nous apprend : «Nous sommes vraiment outrés par ces incidents qui ont émaillé la vente des billets. Ce qui s’est produit ne pourra en aucun cas passer sous silence et dans l’impunité. C’est pour cette raison qu’on demande aux instances compétentes l’ouverture d’une enquête pour que toutes la lumière soit étalée sur cette affaire et pour que justice soit faite, car il est impossible d’écouler tous les billets en deux heures de temps, alors que plusieurs supporters n’ont pu acheter leurs billets. Je tiens à appeler les deux galeries au fair-play, car les supporters du Mouloudia et de l’USMA sont des frères et personne ne pourra les diviser.»

36 000 tickets écoulés en 2 heures

La vente des billets ou le grand mensonge de l’OCO
«Si tu n’as pas honte, tu peux dire ce que tu veux», a dit notre Prophète (QSSSL). C’est le moins que l’on puisse affirmer sur les déclarations officielles des responsables du complexe olympique au sujet de la vente des billets de la finale qui sont entachées d’un grand mensonge. Parfois l’ignorance vous pousse à dire des inepties, mais pas autant que celles des responsables de l’OCO, qui, toute honte bue, affirment que les 36 000 billets mis en vente ont été tous écoulés en l’espace de deux heures. Défiant ainsi le facteur temps et les lois de la physique, cette opération, pour qu’elle puisse être effectuée en ce court laps de temps, il faut bien des miracles, dont seuls les responsables de l’OCO en connaissent le secret. Par une simple opération arithmétique, on pourra bien dévoiler ce gros mensonge qui en fait partie des histoires à faire dormir debout. En effet, les 36 000 billets mis en vente et soi-disant pour des raisons d’ordre organisationnel ont été répartis sur un seul point de vente, où cinq agents de l’OCO se sont chargés de l’opération. Autrement dit, les 36 000 tickets ont été répartis d’une manière équitable pour faciliter cette opération. 7 200 ont été remis ainsi à chaque agent pour les vendre aux supporters. Si l’on tient compte d’une soi-disant directive donnée aux agents de ne vendre que 5 billets à chaque supporter, pour barrer la route aux revendeurs au marché noir, les choses deviennent assez faciles pour déceler ce gros mensonge. Pour qu’un agent puisse écouler 7 200 billets à raison de 5 par supporter en l’espace de 2 heures de temps, soit 7 200 secondes, il faut qu’il vende et sans répit 5 billets chaque 5 secondes. Alors que dans ce très court laps de temps, il doit découper les billets du carnet, prendre l’argent et rendre la monnaie au supporter, ce qui est carrément impossible. Ainsi, il est évident que l’opération vente des billets n’est qu’une arnaque à ciel ouvert, et les plus grand perdant sont les supporters du fait qu’un très grand nombre d’entre eux sont revenus bredouilles, et on ose dire que tous les billets ont été écoulés !

Le Comité de supporters dépose plainte
Hier matin, le Comité de supporters du MCA, présidé par Mustapha Dje-

baïli, a pris attache avec nous pour nous informer de son intention de déposer une plainte contre l’OCO, plus précisément Abderahmane Malek en sa qualité du directeur d’unité du stade du 5-Juillet. «Ce qui s’est produit lors de la vente des billets est un gave antécédent, et nous allons déposer plainte pour que justice soit faite. Nous avons pris attache avec l’avocat et nous avons des témoins oculaires pour appuyer notre déposition. Certes, le directeur de l’OCO est responsable de ce qui s’est produit,

mais on pense bien qu’il a manqué d’expérience dans la gestion de la vente des billets, contrairement à Malek Abderahmane qui par sa très longue expérience ne devait pas commettre cet impair, et on pense qu’il y a anguille sous roche. Sinon comment se fait-il que la plupart des supporters présents n’ont pu acheter leurs billets et qu’on nous déclare que tous les tickets ont été vendus», affirme les membres du Comité de supporters.

K.M.

04

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Coupe d’Algérie
Les chutes de pluies et la finale militaire font craindre le pire

On ne veut plus d’un Algérie – Bosnie bis
rie militaire. Un match qui durera 90 minutes voire 120 minutes qui risqueront d’endommager encore davantage une pelouse fragile en raison d’un problème récurrent d’irrigation. Les joueurs et les staffs techniques des deux équipes souhaitent donc que cette partie se déroule sur une «bonne» pelouse, pour qu’on puisse jouer au ballon et offrir du spectacle aux supporters qui seront présents. En dépit des efforts déployés par les employés chargés d’entretenir la pelouse, ces derniers ne pourraient pas achever leur travail avant le jour J, si le mauvais temps persiste.

Ferhat

Finale de la Coupe

d’Algérie «J’ai suivi la finale de 2006 sur le petit écran, je n’ai jamais pensé la disputer à 20 ans»
En 2006, Zinedine Ferhat avait 13 ans, et il avait suivi la finale de la Coupe d’Algérie ayant opposé le MCA à l’USMA sur le petit écran. Sept ans plus tard, il sera sur la pelouse pour l’animer et tenter de guider son équipe vers un nouveau sacre. A propos de cette rencontre, il nous parle.

L

e mauvais temps qui sévit depuis quelques jours sur la capitale souvent accompagné par des chutes de pluie risque d’endommager la pelouse du stade du 5-Juillet s’il n’y a pas une prise en charge sérieuse de la part des responsables de l’OCO. On se rappelle encore les déclarations rassurantes de l’ancien DG à quelques jours du match amical Algérie – Bosnie resté dans les annales comme étant l’un des plus mauvais matchs des Verts dans leur antre du 5-Juillet. Depuis lors, la pelouse endommagée n’a été

que rafistolée par à coup pour permettre le déroulement de certaines rencontres de championnat et de coupe du Mouloudia d’Algérie. C’est dire que la menace de voir la pelouse du 5-Juillet se transformer en un véritable bourbier.

La finale des U20, un scandale
Bien que la météo n’apporte pas de bonnes nouvelles sauf aux fellahs, il reste aux deux galeries usmiste et mouloudéenne de prier pour que les pluies cessent ou du moins s’estompent un petit peu d’ici demain aprèsmidi afin que le spectacle soit de la partie. D’autant plus qu’un scandale a déjà eu lieu à Aïn Defla lors de la finale des U20 qui a opposé l’ASMO à l’USMB qui s’est joué dans un champ de patates et qui s’est terminée avec un nombre record de blesses des deux côtés. K. M.

La finale militaire, un risque supplémentaire
En plus des chutes incessantes de pluies, il y a lieu de rappeler que contrairement à Algérie – Bosnie, la finale de la Coupe d’Algérie sera précédée par un match de lever de rideau entre les finalistes de la Coupe d’Algé-

Saâdi : «On ne pourra pas jouer au football, s’il pleut le jour de la finale»
Afin de connaître l’avis d’un technicien sur cette finale par rapport aux mauvaises conditions climatiques qui pourraient avoir lieu le jour du match, nous avons sollicité l’ex- coach de l’EN qui a aussi entraîné le MCA et l’USMA, en l’occurrence Nourredine Saâdi, qui nous dira : «Je ne suis pas le seul à dire que le football se joue sur une bonne pelouse. Celle du 5-Juillet est verte mais pas forcément bonne, comme le pensent certains. Maintenant, si le temps s’améliore, les employés du 5-Juillet pourront faire du bon travail, comme ce fut le cas lors de la demi-finale qui a opposé le Mouloudia à l’ESS. Mais dans le cas contraire, il sera difficile de faire quoi que ce soit et le terrain sera dans un état catastrophique. A ce moment, on ne pourra pas jouer au football au 5-Juillet», dira Sâadi. Lorsqu’on a évoqué sa présence au stade Tchaker pour assister à la finale de la Coupe d’Algérie des jeunes catégo-

Hamenad à Chaouchi : «Refais-nous le match d’Oum Dourmane »
« On sait qu’il peut à lui seul faire basculer le match en faveur de son équipe. Qu’il nous refasse le match d’Oum Dourmane où il a été exceptionnel de maîtrise. »

ries, ce dernier nous dira : «Je me suis déplacé au stade pour voir à l’œuvre les jeunes catégories, particulièrement la formation de l’ASO que je connais assez bien. Il y avait de jeunes talentueux sur le terrain, mais l’ASO renferme dans sa composante un jeune ailier droit qui est promu à un bel avenir. Bien que tout le monde l’ait vu à l’œuvre, il y aura peut- être un pseudo-manager ou pseudo-entraîneur qui voudrait le prendre et dire ensuite que c’est lui qui l’a découvert», dira Sâadi.

Comment se déroule la préparation pour la finale de la coupe ? Le moral est au beau fixe, et c’est ce qui nous a permis de la préparer de la meilleure des manières. Nous sommes en train de faire les retouches nécessaires depuis quelques jours, et j’en suis sûr que nous serions prêts pour le jour J. Nous n’avions pas fait de préparation spécifique. Nous continuons de travailler comme nous l’avons toujours fait. L’ambiance qui règne au sein du groupe est superbe et c’est ce qui nous permet de travailler dans la sérénité.

Vous êtes l’un des plus jeunes joueurs qui animeront cette finale, qu’est-ce que vous ressentez en y pensant à ce match ? C’est une sensation spéciale, mais je ne pourrais jamais vous la décrire. Je suis honoré de pouvoir jouer un tel match. Je me rappelle qu’en 2006, j’étais derrière l’écran de mon téléviseur en train de suivre cette finale. Sept ans plus tard, je vais être sur la pelouse. Je n’ai jamais pensé que je pourrais disputer une telle finale à 20 ans. J’ai eu cette chance, et je vais de mon mieux pour la marquer de mon empreinte. Ressentez-vous une pression supplémentaire ? C’est un match important pour les deux équipes, c’est normal que les joueurs ressentent une pression mais j’essaye plutôt d’en profiter de ces moments que je vis parce que c’est spécial. Croyez-moi, des fois je me dis que tout ça n’est qu’un rêve. Il y a quelques jours j’ai disputé la finale de la Coupe arabe et voilà que cette semaine je jouerai la finale de la Coupe d’Algérie. Pour un joueur de 20 ans, j’espère faire tout mon possible pour être à la hauteur de la confiance placée en moi. Entretien réalisé par Adel C.

Bachi à Kacem : «Tu dois donner le tempo du match dès le coup d’envoi»
« Evoluant dans un registre de relayeur, Kacem doit donner le tempo et le rythme du match dès le coup d’envoi. Il doit être en équation avec le schéma tactique imposé par Menad. »

Y. Slatni à Besseghier : « Tu dois nous refaire le même match que face à Sétif »
« Il a été exceptionnel contre l’Entente. Besseghier doit refaire le match de la demifinale et tout ira bien. »

Les anciennes gloires du Mouloudia conseillent les finalistes
Si un club comme le Mouloudia s’est forgé au fil des années une histoire et un palmarès qui rendent jaloux bon

Bouacida à Aksas : «Tu dois rester calme et ne pas répondre aux provocations»
« Le plus important pour un défenseur, c’est de rester calme et de ne pas répondre aux provocations des attaquants adverses. Aksas possède l’expérience pour gérer une telle affiche. »

nombre de personnes, c’est grâce à ces anciennes gloires qui ont marqué en lettres en d’or leur passage qui restera dans les mémoires collectives. A quelques heures de la finale,

nous avons sollicité certains de ces exjoueurs qui ont accepté de prodiguer des conseils très précieux à ceux qui auront demain rendez-vous avec l’histoire. T.Che

H. Rahmouni à Bouguèche : « Tu harcèles la défense comme tu sais si bien le faire »
« Je dis à Bouguèche qu’il doit harceler la défense de l’USMA comme il sait si bien le faire. C’est le type de joueur qui est à l’affût de la moindre occasion. »

Zenir à Ghazi : « Etre calme et éviter la surexcitation comme en 2006 »
« Ghazi joue dans un rôle important. Il doit récupérer et transmettre de bons ballons à ses camarades. Il doit éviter d’être surexcité, comme en 2006, ce qui lui avait coûté l’expulsion. Il a le talent et l’expérience pour mener son équipe vers la victoire comme face au CSC. »

Lazizi à Bachiri : « Il faut être décisif sur le premier duel pour marquer ton territoire »
« Il est primordial d’être présent sur le premier duel afin de montrer à son vis-àvis qu’ici, c’est le Mouloudia. Bachiri doit marquer son territoire dès le premier quart d’heure de jeu. »

F. Dob à Yachir : « Saches que le plus important est de marquer »
« Ce qui compte lors d’une finale c’est de marquer peu importe le rendement. Il ne faut surtout pas qu’il prête attention aux critiques des supporters. Je suis persuadé que c’est de lui que viendra la victoire. »

Bouiche à Djallit : « Oublies que tu es le meilleur buteur et joue collectivement »
« Djallit doit absolument oublier qu’il est le meilleur buteur du championnat. Cette finale est un tout autre match. Il doit, donc, jouer plus collectivement car c’est ensemble que l’équipe pourra déstabiliser l’USMA. »

A. Benhamlat à Babouche : « Avant toute chose, tu dois bloquer ton couloir»
«Babouche à toute l’expérience pour gérer une telle rencontre. Si j’ai une chose à lui dire, c’est qu’il doit bloquer son couloir face à des joueurs comme Ferhat et Meftah. Ensuite, il pourra songer à prêter main-forte à ses attaquants.»

Benali à Metref : « Sois inspiré comme face à Sétif»
« Metref a un vécu et beaucoup d’expérience. Il a été exceptionnel contre Sétif. Hocine doit être inspiré comme en demi-finale pour donner de bons ballons à ses attaquants. »

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Coupe d’Algérie

05

Finale de la Coupe
d’Algérie

un est natif de M’sila, l’autre de Boussaâda. Des points communs, ils en ont plusieurs. Tous les deux sont des milieux de terrain. Ils ont également fait leur formation ensemble au Paradou AC où ils se sont côtoyés pendant de nombreuses années, avant que le destin ne les sépare, puisque chacun d’eux a choisi son propre chemin. Billel Ouali et Hocine El-Orfi, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, ont rejoint les deux clubs de la Kabylie. Le premier avait opté pour la JSM Béjaïa et le second a préféré renforcer les rangs de la JSK. Lors de l’intersaison, ils ont tous les deux rejoint un club de la capitale en optant respectivement pour le MCA et l’USMA. Ce

Ouali-El Orfi, un derby de la Hodna en finale ! L’
mercredi, ils se retrouveront, une nouvelle fois, mais cette fois-ci dans des camps différents. Tous les deux sont bien partis pour faire leur entrée en cours de jeu lors de la seconde période de cette finale de la Coupe d’Algérie, Ouali et El-Orfi pourraient donc se croiser sur la pelouse du 5-Juillet où ils animeront un duel qui s’annonce déjà prometteur, vu les qualités techniques et physiques de ces deux joueurs qui ont accepté de se livrer sur les colonnes du Buteur pour parler de ce choc qui tient déjà en haleine les supporters des deux clubs. A. C.

«Ouali est comme un frère pour moi, mais la coupe visitera Boussaâda» «El-Orfi se contentera de fêter l’accession de Boussaâda, à M’sila nous fêterons la victoire du MCA»
le moment, nous faisons toujours partie des cinq premières équipes au classement. Il reste quatre rencontres à disputer et nous comptons faire de notre mieux pour finir l’exercice actuel en beauté. Vous avez renoué avec la compétition officielle lors de ce match, comment s’est effectué votre come-back ? Tout s’est super bien déroulé pour moi, donc je n’ai pas à me plaindre. J’ai fait de mon mieux pour bien tenir mon rôle, et j’espère avoir réussi dans ma mission. Parlons de la finale de la coupe, comment vous êtes en train de la préparer ? Le plus normalement du monde. Il y a une bonne ambiance qui règne au sein du groupe, et c’est important pour nous de travailler dans de telles conditions. Ce rendez-vous approche à grands pas, c’est tout à fait normal que nous fassions le nécessaire pour que nous soyons prêts pour cette rencontre. Une rencontre que nous voulons bien négocier pour espérer la remporter. Lors de cette finale, vous allez retrouver Billel Ouali, un joueur que vous connaissez parfaitement. Qu’avez-vous à lui dire ? Ce n’est pas uniquement le joueur que je connais parfaitement, parce que Billel est comme un frère pour moi. Je serai ravi de le retrouver mercredi, mais qu’il sache dès maintenant que je ne compte pas lui faire de cadeau, ni à lui ni à son équipe. J’ai déjà gagné ce trophée et j’aimerais tant goûter une nouvelle fois à la joie de la consécration. Je sais que tous les gens de Boussaâda sont derrière moi, et je ferai tout mon possible pour leur offrir la Coupe d’Algérie une seconde fois après 2011. J’ai fait une promesse de la ramener à Boussaâda en cas de victoire, et je compte bien la tenir comme ça ma joie sera double après que l’équipe phare de ma ville natale aura assuré l’accession cette saison. Entretien réalisé par Mohamed Z Le jour J approche, ressentez-vous une pression supplémentaire ? Pour être franc, oui. Je sens de plus en plus de pression et je peux vous assurer que je fais de mon mieux pour ne pas penser à tout ce qui se passe autour. J’essaye de m’occuper à ma manière, et pour le moment tout se passe bien. C’est normal qu’on ressente la pression, parce que là, nous sommes en train de parler de la finale de la Coupe d’Algérie. Chaque joueur à ma place aurait ressenti la même chose. Menad pourrait compter sur vous en tant que joker, êtes-vous prêt à tenir ce rôle ? Oui. Comme titulaire ou remplaçant, je répondrai toujours présent. C’est vrai que je manque un petit peu de compétition, mais je sais qu’une fois sur la pelouse, je me donnerai à fond et ma grande envie d’apporter un plus finira par me donner des ailes pour bien accomplir ma mission. El-Orfi nous a affirmé qu’il ne comptait pas vous faire de cadeau sur le terrain, qu’avez-vous à lui répondre ? Je ne suis pas surpris, chacun de nous défendra les couleurs de son équipe. C’est logique, chaque joueur essayera de faire pencher la balance en faveur de son club, donc moi aussi je ne lui ferai

Avec un peu de recul, qu’avezvous à nous dire à propos du match nul concédé à domicile face à la JSS ? Je pense que nous aurions pu espérer un meilleur résultat, si nous nous étios appliqués devant le but adverse, mais ça n’a pas été le cas et c’est dommage parce qu’une victoire nous aurait fait énormément de bien. Nous nous sommes contentés d’un seul point cette fois-ci, mais nous espérons nous racheter lors de nos prochains rendez-vous en championnat. Pour

pas de cadeau. Hocine est un joueur talentueux et c’est avec un grand plaisir que je vais le retrouver ce mercredi. Tout comme lui, c’est sûr que vous voudriez rentrer chez vous à M’sila avec le trophée… Et comment ! A M’sila, il y a de nombreux supporters du MCA. Je serai donc aux anges de pouvoir leur offrir cette Coupe d’Algérie. Je suis sûr qu’en cas de victoire, nous assisterons aux mêmes scènes de joie, après la victoire d’Oum Dourmane. El-Orfi se contentera de fêter l’accession de Boussaâda, à M’sila nous fêterons la victoire du Mouloudia lors de la finale de la Coupe. Entretien réalisé par Billel G.

Ghrib réunit ses joueurs
Au cours de la séance d’entraînement d’hier, Omar Ghrib a tenu à réunir ses joueurs au niveau de la caserne de Ben Aknoun. Le coordinateur de la section de football du Mouloudia d’Alger a voulu remobiliser ses troupes, après avoir constaté que tous les joueurs avaient perdu un peu de leur concentration à cause de cette histoire de report de la finale.

«On nous a garanti que Bouteflika sera bien là»
En s’adressant à tous les joueurs, Omar Ghrib a fait savoir aux joueurs qu’il n’y aura pas de report et que les autorités ont maintenu le match, avant de leur faire savoir

qu’il a reçu des garanties que le président de la République sera bien là, au stade : «Il faut que vous soyez concentrés sur votre match. Il n’y aura pas de report. J’ai reçu des garanties que le président de la République sera présent au stade.»

Ghazi : «A l’USMA, on m’a écarté pour des raisons extrasportives»
Karim Ghazi, le milieu de terrain du Mouloudia d’Alger, s’est exprimé hier à propos de la finale de la Coupe d’Algérie, surtout qu’il va affronter son ancienne équipe, l’USM Alger : «C’est vrai, c’est vraiment bizarre d’affronter l’USMA avec le maillot de l’équipe qui m’a privé de deux Coupes d’Algérie. A l’USMA, j’ai vécu des moments inoubliables, mais on m’a poussé vers la porte de sortie pour des raisons extrasportives. Pour ce match, je n’ai pas de revanche à prendre. Je ferai le maximum pour gagner le match.»

tel Sheraton La mise au vert du MCA à l’hô prenne ses quartiers à l’hôtel El Aurassi, à la dernière minute, la ia loud Mou le que u prév Alors qu’il était des raisons d’ordre organisationchanger le lieu de mise au vert, pour de te rain cont été a A MC du ction dire n gouvernementale étrangère. vient d’être réservé par une délégatio nel au niveau de cet établissement qui modités pour une bonne com les qui lui aussi offre toutes aton Sher el l’hôt sur ttu raba st e s’ A Ainsi, le MC entrés en mise au vert pour préis hier, les joueurs du Mouloudia sont concentration de l’équipe. Ainsi, depu qui annoncera la liste des dix-huit été convoqués par le staff technique parer leur finale. Tous les joueurs ont t le repas. avan ion technique programmée juste le jour de la rencontre, lors de la réun

06

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup de vieux Coupe d’Algérie
L’homme aux dix finales

Allik

«L’USMA doit gagner cette coupe pour ses supporters»
ex-président de l’USMA, Saïd Allik, aurait certainement aimé prendre ce mercredi sa revanche sur le Mouloudia après les deux dernières défaites en finales de la Coupe d’Algérie en 2006 et 2007. L’homme au neuf titres en tant que président, un palmarès difficile à égaler a une longue histoire d’amour avec Dame coupe, tout comme son club du cœur. Pour ceux qui l’ignorent encore, il a atteint dix fois la finale de la Coupe d’Algérie, trois fois en tant que joueur et sept fois en tant que président. Aucun président ou responsable de club n’a eu l’honneur jusque-là d’accrocher un tel palmarès sur son mur. Allik, à l’image de cette génération maudite de l’USMA des années 70, a perdu trois fois la finale en tant que joueur, en 1970 contre le CRB, en 1971 le MCA et en 1972 contre Hamra Annaba. En reprenant les règnes de l’équipe en tant que président, il va enfin goûter à la saveur du sacre qui lui a échappé trois fois de suite en tant qu’acteur sur le terrain. Allik va même collectionner les trophées en remportant cinq Coupes d’Algérie, 1997, 1999, 2001, 2003 et 2004. En 2005, l’USMA, sous l’ère Allik, va pulvériser tous les records en décrochant son cinquième titre de champion avec 67 points et 13 d’avance sur le second, la JSK. C’était le dernier titre de Saïd Allik puisqu’il n’aura pas la chance de porter la barre encore plus haut en perdant deux finales de suite, celles de 2006 et 2007 contre le même adversaire, le Mouloudia.

Finale de la Coupe
d’Algérie

L’

«En 2007, j’avais dit à Bouteflika que le Mouloudia méritait sa victoire, mais pas celle de 2006»
Parmi toutes les finales perdues, c’est sans doute celle de 2006 qu’il n’a pas encore digérée, à l’image de tous les joueurs qui ont animé la finale de cette édition. «Nous n’avons pas été battus à la régulière. Cette coupe était destinée au Mouloudia, c’était flagrant. Tout était acquis à sa cause ce jour-là, même l’arbitrage qui nous a sabotés dès le début de la rencontre avec l’expulsion de Ghazi. Lors de la finale de 2007, j’avais dit au président de la République, auquel je souhaite un prompt rétablissement, que le Mouloudia méritait amplement sa victoire, mais pas celle de 2006. Je lui avais dit que la défaite de 2006 m’était restée en travers de la gorge», raconte l’ex-président de l’USMA.

en forme en ce moment, et en face, l’USMA est en confiance. Les deux équipes partent à chances égales, mais je pense que la différence se fera sur le plan psychologique. L’équipe la plus calme, celle qui arrive à se maîtriser et à ne pas paniquer dans les moments difficiles, l’emportera. Ça va se jouer au mental.»

«Pour avoir une grande finale, il faut trois grands arbitres»
De par son expérience, l’ex-premier responsable des Rouge et Noir estiment que l’arbitrage a un grand rôle à jouer dans cette finale. «Certes, les joueurs sont les principaux acteurs sur le terrain, ce sont eux qui doivent animer ce grand évènement, mais ils n’y parviendront jamais sans un grand arbitrage. Et quand je dis un grand arbitrage, je ne parle pas du directeur de jeu seulement, les gens oublient qu’il y a aujourd’hui trois arbitres sur le terrain. Les trois doivent être à la hauteur. C’est très décevant de voir une finale de Coupe d’Algérie gâchée par une erreur d’arbitrage. J’espère que ce ne sera pas le cas», explique-t-il.

«Je vis l’évènement avec moins de pression et un peu de déception»
Pour la finale de ce mercredi, Allik ne la vit pas avec la même ferveur qu’auparavant, ni le même enthousiasme. Il a été tellement déçu qu’il n’y prête pas beaucoup d’attention. Quand nous lui avons posé la question de savoir s’il sera présent au stade, il nous a surpris en nous apprenant qu’il n’est pas invité. «Trouvez-vous normal que le président du CSA du club qui est en finale ne soit pas invité ? Et qui est de surcroît actionnaire à sept millions de dinars ? », s’interroge-t-il. Mais Allik ne veut pas polémiquer là-dessus, le moment ne s’y prête pas : «Vous savez, ce n’est pas ça qui va m’empêcher d’aller au stade, je reste un homme respecté, ça m’a juste déçu, c’est tout.» Cela dit, il découvre aujourd’hui une finale sans pression. «Quand on est joueur ou président, on ne dort pas. La pression est là, partout. La responsabilité aussi. Mais là, je ne ressens évidemment pas cette pression, je vis la finale en tant qu’un simple supporter», dit-il.

«Je ne sais pas si je serai au stade ou non, mais je serai le premier supporter de l’USMA»
Bien entendu, Allik espère que son équipe, car même s’il n’est plus le président de l’USMA, l’USMA reste son équipe, gagne cette finale. «Je ne sais pas si je serai au stade ou non, mais je serai le premier supporter de l’USMA et j’espère qu’elle gagnera pour ses supporters qui ont été très frustrés lors des deux dernières finales. Cela fait longtemps que leur équipe n’a pas gagné un titre, et je crois que c’est le moment de leur en offrir un. Ils méritent amplement qu’on leur donne de la joie. Personnellement, je ne pense qu’à eux, ils m’ont beaucoup soutenu. L’USMA doit gagner cette coupe pour ses supporters», termine l’ex-président des Rouge et Noir qui continue à glaner des titres au niveau du CSA, notamment en natation et en judo où l’USMA réalise d’excellents résultats. Basset M.

Courbis dévoilera son onze aujourd’hui
Il nous l’avait confié à l’issue de la conférence de presse qu’il a animée samedi après la fin de la rencontre face à la JS Saoura. Rolland Courbis, le premier responsable à la barre technique usmiste ne dévoilera son onze pour la finale de la Coupe d’Algérie de cette saison qu’aujourd’hui. La composante usmiste est connue à quelques éléments près. C’est donc durant la séance de ce mardi qu’il révélera à ses protégés l’identité de ceux qui ont été choisis pour défendre les couleurs rouge et noir lors de cette finale.

«Ça va se jouer au mental»
Comment Allik voit cette finale ? «Je pense que le match va être très équilibré», répond-il. «Le Mouloudia mérite d’être en finale de par son parcours en coupe. C’est une équipe qui est

Bourahli «Je serai au stade et je serai à fond avec l’USMA»
Comment vit Bourahli cette finale de Coupe d’Algérie ? Certainement pas en tant que joueur, mais avec un grand intérêt quand même. C’est une finale entre l’USMA et le MCA, je ne connais pas des gens du football qui y seraient indifférents. Mais en tant qu’ancien joueur de l’USMA, ça doit être très particulier pour vous, non ? C’est sûr, j’ai toujours cette frisson quand il s’agit de l’USMA puisque dans mon sang, on y trouve du rouge et noir. Je ne peux quand même pas oublier les beaux jours que j’ai passés à l’USMA. Il vous arrive de revenir à Alger pour voir vos anciens coéquipiers ? Oui, je le fais à chaque fois que je le peux. La dernière fois, c’était lors des demi-finales, j’y étais face au MCO. Vous faites même les déplacements avec l’USMA ? Eh oui (rire). Et comment voyez-vous cette finale ? Ça va être une grande ambiance dans la mesure où il s’agit du grand derby entre l’USMA et le MCA. Déjà, les matchs de championnat entre les deux équipes constituent un évènement, que dire alors quand il s’agit d’une finale de Coupe d’Algérie ! C’est toujours spécial entre les deux équipes et ça va être encore plus pour ce match. Comment imaginez-vous les choses sur le terrain ?
Vainqueur en finale avec l’USMA en 2003 contre le CRB, Issaâd Bourahli dit ne rien regretter même s’il aurait aimé jouer d’autres finales. L’ex-renard des surfaces, même s’il a beaucoup d’estime pour le Mouloudia, a toujours du rouge et noir dans son sang, il nous le fait savoir.

Ça sera difficile pour les deux équipes, car toutes les deux sont en forme en ce moment. Le Mouloudia est deuxième en championnat et en finale de la Coupe d’Algérie et l’USMA vient de se qualifier à deux finales après celle de la Coupe arabe. On verra deux équipes en forme et ça, c’est déjà une bonne chose. Mais moi, ce que j’espère, c’est que les deux équipes seront à la hauteur de l’ambiance. Je connais très bien l’ambiance du 5-Juillet lors d’un derby

jouer au foot, c’est simple. Vous avez déjà joué une finale de Coupe d’Algérie, que vous avez remportée en plus. Racontez-nous ? C’était en 2003 avec l’USMA, une saison comme celui-là, il ne faut qu’on ait un petit où nous avons gagné le doublé. C’était un match. des grands moments de ma carrière que je Que faut-il pour avoir un grand match et n’oublierai jamais. C’est pour cela que je dis du spectacle ? à ces joueurs, ne ratez pas une telle occaIl ne faut pas calculer. La finale se joue sur sion, peut-être qu’elle ne reviendra jamais ! un seul match, alors il faut tout donner. Les Il faut qu’ils sachent qu’ils vont peut-être joueurs ne doivent penser qu’à faire le jeu et jouer la dernière finale de leur carrière. régaler les supporters. Il faut qu’ils se lâAlors, qu’ils se lâchent et qu’ils donnent tout chent et que le meilleur gagne. Le football ! Moi, je n’ai pas eu la chance par la suite de est fait comme ça, il y aura un vainjouer une autre finale, mais je ne regrette queur et un vaincu, mais ce qui rien. La seule finale que j’ai jouée, je l’ai gaserait frustrant, c’est de dire gnée et j’ai été très heureux. à la fin j’aurais dû faire Que retenez-vous encore de cette finale ? ceci ou cela. Donc, La grande ambiance qui y régnait et les pour ne rien regretdeux grandes équipes sur le terrain. Je crois ter, il faut tout que l’USMA avait la meilleure équipe à cette donner, il époque, et en face, il y avait une grande faut équipe du CRB avec les Ali Moussa, Talis, Badji, Bakhti et les autres. Vous serez au stade ce mercredi ? «Les joueurs Bien sûr que j’y serai, je des deux équipes ne vais quand même pas doivent savoir qu’ils rater un tel évènement. vont peut-être jouer la dernière finale de Vous allez supporter leur carrière. Ils quelle équipe ? doivent alors se lâcher La question ne se pose et tout donner pour même pas, l’USMA à fond, ne rien regretter même si j’aime bien le Moupar la suite» loudia. Entretien réalisé par Basset M.

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Coupe d’Algérie Finale de la Coupe
d’Algérie

07

non retenus pour la finale
Le groupe des 18 joueurs retenus pour la finale : Zemmamouche, Mansouri, Meftah, Benamara, Boudebouda, Benmoussa, Laïfaoui, Khoualed, Chafaï, Bouchema, Koudri, ElOrfi, Djediat, Feham, Ferhat, Daham, Andria, Gasmi.

Tedjar, Hanifi, Bouzid, Daïf, Ziaya, Seguer et Yacouba

Du groupe composé de vingt-cinq joueurs seniors, les membres du staff technique avaient pris pour décision d’en écarter cinq 72h avant la finale de la Coupe d’Algérie afin de permettre aux vingt autres de se concentrer sur ce choc contre le MCA au lendemain de la rencontre de mise à jour du calendrier contre la JS Saoura. Un match qui s’est terminé, pour rappel, sur un score nul de zéro partout. Ces cinq éléments ont été donc informés de la décision prise par Courbis avant-hier. Une information qui a eu l’effet d’une bombe pour certains puisque même s’ils savaient que cela allait être compliqué pour eux de figurer dans la liste des dix-huit comme fut le cas pour Daïf et Yacouba, ça n’a pas été le cas pour les autres

puisqu’ils espéraient au moins figurer sur le banc de touche mais en fin de compte ce ne sera pas le cas. Ceux qui n’ont pas été retenus pour le match de demain ne sont que Daïf, Yacouba, Bouzid, Hanifi et Tedjar, Ziaya et Seguer. Pour ce qui est de ce dernier, sa mise à l’écart a été une véritable surprise étant donné qu’il a disputé la finale aller de l’UAFA Cup au Koweït dans la peau d’un titulaire avant qu’il se retrouve quelques jours après non concerné par celle de la Coupe d’Algérie. Un coup dur donc pour le milieu de terrain international dont les prestations n’ont pas été à la hauteur des espérances placées en lui depuis qu’il a rejoint le club lors de l’intersaison.

Ils se sont entraînés hier matin à Bologhine
Informés par la décision prise par le premier responsable à la barre technique, les cinq éléments et contrairement à leurs coéquipiers se sont entraînés hier matin au stade Omar-Hamadi, ils se sont contentés de quelques exercices physiques avant qu’ils reçoivent le feu vert pour rentrer chez eux.

La décision du coach les a anéantis
Même si aucun des cinq joueurs non retenus pour la finale n’a voulu faire de commentaire à

propos de cette mise à l’écart pour ne pas être soupçonné de vouloir déstabiliser le groupe quelques heures seulement de ce rendez-vous important pour tous les Usmistes, nous avons pu apprendre d’une source généralement bien informée qu’ils n’ont pas apprécié cette décision parce que, selon eux, ils avaient au moins le droit de continuer de s’entraîner avec leurs camarades vu qu’ils font partie de cette équipe. Anéantis par la décision prise par le coach, les joueurs en question ont voulu rester parmi le groupe pour encourager leurs coéquipiers. Adel Cheraki

Chaouchi et Zemmamouche vus par Hamenad
Vainqueur du championnat, en 1999, avec le Doyen sous la houlette du regretté Cheikh Kermali, Omar Hamenad a eu le privilège de brandir à deux reprises la Coupe d’Algérie, en 1992 et 1995, avec la JSK. Et de par son statut d’exinternational, Hamenad est tout indiqué pour faire la comparaison entre Fawzi Chaouchi et Mohamed Amine Zemmamouche. Un duel à distance entre un exmondialiste et son éternelle doublure qui affichent actuellement une forme éblouissante. Pour nos lecteurs et les amateurs de la balle ronde, nous avons passé au crible les qualités de l’un et de l’autre qui auront un très grand rôle à jouer dans le résultat final.

«Il n’aime pas qu’on vienne le titiller dans sa surface»
«Chaouchi communique beaucoup avec ses défenseurs. Il impose le respect. Il est très autoritaire dans sa surface de réparation. Le 18 mètres, c’est chez lui. Il n’aime pas qu’on vienne le titiller dans sa propre surface.» «Il est irréprochable sur sa ligne de but» «Fawzi a une très bonne lecture du ballon. Cela lui permet d’anticiper le jeu adverse. A partir de là, il parvient à réaliser des arrêts spectaculaires comme cela a été le cas contre Sétif en demi-finale. Il est irréprochable sur sa ligne de but.» «Fort dans les duels au sol» «Toujours très vigilant et bien sur ses appuis, Chaouchi est très fort dans les duels au sol. Il a cette faculté de sortir très vite pour prendre la mesure de l’attaquant qui n’a pas le temps de s’organiser et faire des choix judicieux. Malgré sa grande taille, il se couche très vite au sol.» «Il a un excellent jeu de pied ; il aurait pu être un joueur de champ» «Dans le football moderne, un gardien de but se doit de bien jouer avec ses pieds. Chaouchi incarne cette nouvelle génération qui sait presque tout faire avec les pieds. Il aurait pu être un joueur de champ. D’ailleurs, il a souvent marqué des penalties car il a une très bonne frappe.» «Il a tendance à trop vite relancer dans les airs» «L’un des péchés mignons de Chaouchi c’est de relancer très vite dans les airs. Et cela met en difficulté son attaquant, surtout s’il est isolé au milieu de la défense adverse. Il devra calmer le jeu et relancer plus souvent avec la main en direction de ses défenseurs.» «Approximatif dans ses sorties aériennes» «Comme la majorité des gardiens du championnat, Chaouchi est moins souverain dans ses sorties aériennes. Souvent, il commet des fautes de main. C’est le compartiment où Chaouchi peut encore progresser.» «Fort psychologiquement, il ne connaît pas la pression» «Chaouchi est un gardien qui produit ses meilleures matches lorsqu’il y a une très forte pression comme cela fut le cas à Oum Dourmane. Contre la JSK, le CSC et l’ESS, il a été irréprochable. Fort psychologiquement, il ne connaît pas la pression.» «Il est très bon dans les séries des tirs au but» «Il l’a prouvé l’année dernière, contre le MOB, et cette saison face à l’USC et la JSK. Chaouchi était très bon dans les séries des tirs au but. Il anticipe bien et, souvent, il arrive à sortir un ou deux tirs qui font la différence. La preuve, c’est en grande partie grâce à lui que le Mouloudia est en finale de la Coupe d’Algérie.» «Quelqu’un d’extraverti» «Chaouchi aime beaucoup communiquer avec le public ; il aime aussi charrier l’adversaire. C’est un joueur très extraverti qui exprime ses sentiments plus facilement que d’autres comme Zemmamouche par exemple. C’est aussi pour cela qu’il a une très grande popularité car il est toujours en communion avec les supporters.» T. Che

« Il s’impose moins dans sa surface»
«Zemmamouche est quelqu’un qui communique à voix très basse. C’est tout le contraire de Chaouchi. Il en impose moins dans sa surface de réparation. C’est sa manière de gérer la situation.» «Très bon sur sa ligne» «Très vif et rapide, Zemmamouche a lui aussi une très bonne lecture de jeu. Il est souvent sur les trajectoires des tirs. Son arrêt sur sa ligne face au MCO dans le temps additionnel illustre parfaitement les qualités de ce gardien qui est très bon sur sa ligne.» «Les sorties au sol, c’est son point fort» «Lors des derniers matches de l’USMA, tout le monde a constaté les arrêts spectaculaires de Zemmamouche. Il a souvent sauvé son équipe dans ses duels au sol. Il sort très vite et il remporte souvent ses face-à-face. C’est le point fort de Zemma.» «Il est moins doué dans le jeu au pied que Chaouchi» «Zemmamouche est un gardien qui privilégie souvent la relance à la main afin de garder le ballon. Certes, il a une bonne frappe du pied mais il faut reconnaître qu’il est dans ce secteur moins doué que Chaouchi.» «Il préfère temporiser en optant pour la relance à la main» «Contrairement à Chaouchi, Zemmamouche opte souvent pour la relance à la main. Il privilégie la conservation du ballon. Et cela l’incite bien évidemment à temporiser ce qui est, quelquefois, pénalisant lorsqu’il faut accélérer le jeu.» «Comme Chaouchi, il est moins souverain dans les airs» «Zemmamouche ne déroge pas à la règle. Lui aussi est moins souverain dans les duels aériens. Il commet lui aussi des fautes de main dans ses interventions tout comme Chaouchi.» «Il a l’expérience du haut niveau» «Sur le plan psychologique, Zemmamouche n’a rien à envier à son homologue du Mouloudia car, lui aussi, il a expérience du haut niveau et sait donc gérer les grands rendez-vous.» «Zemma est redoutable dans les penalties» «Si l’USMA a battu le NAHD en Coupe d’Algérie et l’Ismaïly en Coupe arabe, c’est grâce à Zemmamouche qui a montré une nouvelle fois qu’il était redoutable dans les penalties. Il ne choisit pas de côté comme le font d’autres gardiens. Il attend et essaye de lire la trajectoire du tir. D’ailleurs, il se fait prendre très rarement à contrepied.» «C’est une personne très introvertie» «Zemma est tout le contraire de Chaouchi. C’est quelqu’un de très discret qui n’aime pas se mettre sous les feux des projecteurs. C’est quelqu’un de très introverti.» T. Che

08

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup à blanc Coupe d’Algérie

Cinquième finale de Coupe d’Algérie pour Haïmoudi

Finale de la Coupe
d’Algérie

La fiche technique :
Nom : Haïmoudi Prénom : Djamel Date et lieu de naissance : 10 -12- 1970 à Oran Profession : Travaille dans le secteur de la santé Arbitre international : depuis 2002 Palmarès : 4 finales de Coupe d’Algérie 1998, 2001, 2006 et 2010. 4 phases finales de Coupe d’Afrique des nations 2008, 2010, 2012 et 2013. Coupe du monde U20 en Colombie en 2011 Coupe du monde des clubs au Japon en 2012 Finale aller de C1 en 2012 Ouverture et clôture de la CAN 2013 en Afrique du Sud

C

onsidéré actuellement comme le meilleur arbitre du continent africain, Djamel Haïmoudi a été désigné à juste titre pour diriger la finale de Coupe d’Algérie. Ce n’est pas une première pour l’homme en noir qui a déjà dirigé quatre finales. La toute première a eu lieu en 1998 entre le WAT et le MCO, au 5-Juillet, qui avait tourné en faveur des Ziyanides. En 2001, Haïmoudi sera aux manettes du match mettant aux prises l’USMA avec Mechria. Une affiche qui était revenue à Zeghdoud et consorts. Et comme jamais deux sans trois, Haïmoudi sera au coup d’envoi du derby entre le MCA et l’USMA en 2006. Quatre années plus tard, le meilleur sifflet arabe dirigera les débats entre l’ESS et le CAB remportés par l’Aigle Noir. Demain, ce sera donc la cinquième finale que Haïmoudi dirigera, une première en somme pour celui qui marquera de son empreinte l’arbitrage en Algérie.

Ce sera son 3e grand événement de la saison
C’est unique ce que vient de réaliser Djamel Haïmoudi qui a été désigné pour arbitrer la finale de la CAN en Afrique du Sud entre le Nigeria et le Burkina Faso. Il a été aussi nommé pour diriger la finale aller de la Ligue

des champions entre le Ahly du Caire et l’Espérance de Tunis au Cairo Stadium. Demain aprèsZekrini (ancien midi, Haïmoudi animera arbitre international) : un autre grand événe«Haïmoudi sera au top et ment qui bouclera une personne ne pourra le saison déjà chargée critiquer comme en 2006» en émotions et en tiPour nous parler de Djamel Haïmoudi, nous avons pris attres. Haïmoudi a tache avec un ancien arbitre international, à savoir Zekrini, aussi la particularité qui avait dirigé la finale, en 2007, entre le Mouloudia et l’USMA. «Il était logique de désigner Haïmoudi pour cette fid’avoir été le prenale car il est considéré comme le meilleur sifflet africain et mier referee à avoir arabe. Ça coule de source qu’il est aussi le meilleur en Alarbitré un match ofgérie. Il a une très forte personnalité qui lui permet de diriger ce match sans le moindre accroc. Il sera au top ficiel avec un ballon à et personne ne pourra le critiquer comme, en 2006, puce. C’était lors du où il a été descendu en flammes par les UsMondial des clubs au mistes», nous dira Zekrini qui a embrassé une nouvelle carrière de consultant Japon en 2012. sur les chaînes satellitaires. T.Che

Les maillots du Mouloudia se sont Hadj Lakhdar : vendus comme des petits pains «MCA ou USMA,
maillots du Mouloudia. Après la qualification du Doyen en finale de la Coupe, Joma a décidé de céder ce stock de maillots, l’original à 600 dinars, à certains revendeurs qui ont mis en vente les maillots à Bab El-Oued et à la Casbah. Un geste très apprécié par les supporters du Mouloudia d’Alger. on n’a pas trouvé quoi ramener pour vendre à nos voisins. Les maillots vendus actuellement sont très chers, donc ce sera une opération ratée pour moi commercialement. Je ne vais rien gagner sur ça, contrairement aux maillots du Mouloudia, des maillots d’origine cédés seulement à 800 dinars».

je serai neutre»

Des maillots d’origine cédés à 800 dinars
Le stock de Joma a été déjà épuisé. D’ailleurs, lors des dernières 48h, un grand nombre de maillots a été vendu. Les revendeurs n’ont pas trouvé le moindre souci pour écouler leur stock, notamment du côté de l’avenue Colonel Lotfi à Bab El Oued où, Mahfoud Daoudi, un fervent supporter du Mouloudia vendait un grand nombre de maillots dans la malle de sa voiture. Au cours d’une tournée à Bab El Oued, nous avons constaté qu’un grand nombre de maillots ont été écoulés. Le prix de l’unité, 800 dinars.

Les maillots de l’USMA en manque flagrant
Les maillots de l’USMA manquent sur le marché d’une manière flagrante. Au cours de notre virée à Bab El Oued ou même à Soustara, le fief des Rouge et Noir, nous n’avons trouvé que des maillots du Mouloudia. La cause en est, comme nous l’ont expliqué plusieurs vendeurs, que l’équipementier de l’USMA n’a pas confectionné de maillots spécialement pour la finale, afin que les supporters du club puissent en acquérir.

El Hadj Lakhdar, le célèbre acteur algérien, s’est exprimé à propos de la finale de la Coupe d’Algérie entre l’USMA et le Mouloudia. Dans cet entretien passionnant, il affirme être neutre, demain à l’occasion de cette finale.

On vous a appelé à propos de la finale de Coupe d’Algérie entre le Mouloudia et l’USMA…
Ah, vous m’avez pris à contre-pied (rires). Je croyais que c’était un journaliste spécialisé dans la culture. Bref, je sais qu’il y aura une finale entre le Mouloudia d’Alger et l’USMA. Mon bâtiment est divisé, il y a ceux du Mouloudia et de l’USMA. Je dois ainsi être intransigeant et sévère pour éviter les dérapages.

Les revendeurs contents de leur bénéfice

Les supporters obligés de se rabattre sur des maillots de l’AC Milan
Les supporters de l’USM Alger, conscients qu’il existe un manque flagrant de maillots de l’équipe par rapport à ceux du Mouloudia se sont presque tous rabattus sur des maillots de l’AC Milan. D’autres, se sont rués vers les magasins pour acquérir le nouveau maillot du Milan AC, tandis que d’autres, préfèrent casquer et acheter le maillot officiel de l’USMA, même à un prix exorbitant.

E

n prévision de la 49e finale de Coupe d’Algérie, les supporters du Mouloudia et de l’USMA se préparent pour cet événement très important. Dans les différents quartiers populaires, notamment ceux réputé d’être fiefs des deux clubs comme Bab-El Oued, la Casbah ou Soustara, on a commencé à accrocher les drapeaux depuis plus d’une dizaine de jours. Dans ces quartiers, on vend des articles des deux clubs aux supporters. Ce phénomène qui a fait son apparition il y a quelques années, notamment à l’occasion des deux finales de Coupe entre les deux clubs en 2006 et 2007, s’est amplifié cette année. Drapeaux, maillots, écharpes et chapeaux aux cou-

leurs des deux clubs sont en vente mais ce que nous avons constaté, c’est que les maillots du Mouloudia se vendent comme des petits pains à BabEl Oued et à la Casbah. Plus que tous les autres articles et même plus que les maillots de l’USMA, comme en ont témoigné des jeunes qui vendaient ces articles.

Le stock de Joma de l’an dernier déjà épuisé
Comment et pourquoi les maillots du Mouloudia se sontils vendus plus que d’habitude ? C’est sans doute la question que se pose le simple supporter. En effet, l’équipementier du Mouloudia, la firme espagnole Joma avait un stock d’invendus des

Les vendeurs de maillots, drapeaux et des différents articles ont tiré bénéfice de cette opération. Au cours d’une virée dans les différents quartiers de la capitale, nous avons eu des éclaircissements de la part des vendeurs. Mahfoud Daoudi nous dira : «L’opération de vente de maillots se déroule dans de très bonnes conditions. Les supporters, notamment du Mouloudia, achètent tous les jours des maillots de leur équipe, des chapeaux et même des écharpes. Ces derniers jours, ça marche bien et on gagne bien». Nous avions remarqué qu’il ne disposait pas de maillots de l’USMA. Nous lui avons posé la question et voici sa réponse : «Oui, c’est vrai, je n’ai pas de maillot de l’USMA. Certes, je suis un mordu du Mouloudia, mais pour l’USMA,

Vous allez être du côté du Mouloudia ou de l’USMA ?
Je vais être neutre. Ni avec l’USMA ni avec le Mouloudia. Je suis aimé par tout le monde. Je ne veux pas perdre mon amitié avec eux à cause d’un match de football. Moi, je suis un supporter de l’Equipe nationale, même si mon père est un supporter du Mouloudia à cause des rapports de ce club avec l’équipe du FLN et la glorieuse Guerre de libération nationale.

Des chapeaux aux couleurs du club vendus à 400 dinars
Si pour les maillots, on n’a vu que ceux du Mouloudia d’Alger, pour les chapeaux et les drapeaux, il y a ceux des deux clubs, notamment les chapeaux. Ils ont été tous vendus à 400 dinars, voire 500.

Qu’attendez-vous de Hamza R. cette rencontre ? Je pense que nous allons

assister à une grande rencontre entre deux grandes équipes qui nous ont habituées à donner du spectacle. Je sais que les deux galeries vont donner du goût à ce match. Il faut qu’on assiste à un match de grande qualité car tout le monde va assister à ce match, surtout à l’extérieur du pays. La rencontre sera dirigée par Haïmoudi. Pensez-vous qu’il va être à la hauteur ? Haïmoudi est le meilleur arbitre en ce moment. Je pense qu’il a fait ses preuves à l’échelle nationale et internationale. C’est un arbitre qui n’a rien à voir avec Lemhadjeb ou le chocolat ramené de Suisse. J’espère que le match se déroulera dans un fair-play total entre les deux clubs. M.L.

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Équipe nationale

09

Mesbah Mesbah :: «Belfodil «Belfodil fera fera une une grande carrière, j’en suis même convaincu !»
e retour à la compétition, dimanche en championnat, Djamel Mesbah, auteur d’un match plein, est revenu sur le site officiel du club sur ce résultat nul qui a sanctionné la rencontre face à la Lazio de Rome. Mesbah, qui est resté 18 jours sans jouer en raison d’une blessure à la cuisse, a confirmé tout le bien que disait de lui son entraîneur Roberto Donadoni. Même s’il n’a pu aller au bout de son match à cause de son manque de rythme, l’Algérien est a accréditer d’une bonne production. C’est du moins ce que la presse italienne a dit de lui. Interrogé en fin de rencontre par le site officiel de Parme, l’Algérien a déclaré : «Le résultat est juste, avec la bonne performance réalisée contre une bonne équipe de la Lazio. Cela s'est aussi produit à San Siro face à l’Inter de Milan, la semaine dernière, même si on a perdu. A mon avis, avec ce genre de performance, on peut prétendre aux victoires. Il ne faut pas trop s’affoler.»

D

buts et signer des victoires à l’avenir : «On a envie de gagner et signer des victoires, mais on manque un peu d’efficacité. Chacun d’entre nous essaye de s’appliquer sur le terrain en match officiel et à l'entraînement pour y arriver. Aujourd'hui, (dimanche) nous avons donné tout ce que nous avions, bon, c’était limite. On va continuer à travailler davantage et les buts viendront.»

«Ishak a raté quelques matches, mais sa saison est positive»
Appelé à expliquer les dernières sorties ratées par Ishak Belfodil qui peine à retrouver le chemin des buts, Djamel Mesbah dédramatise et avance qu’il faudra se montrer patient avec le jeune international algérien, buteur déjà à plusieurs reprises durant la phase aller : «C’est vrai qu’il raté quelques matches, mais sa saison est déjà positive. A vingt ans, il a déjà marqué quelques buts et délivré des passes décisives, donc ce n’est pas si mauvais que ça. Maintenant, il traverse un passage à vide, c’est vrai, mais il est sûr qu’il a le talent pour revenir plus fort en cette fin de saison.»

«En football, c’est toujours difficile de confirmer»
Invité à donner son avis sur son coéquipier à Parme AC, Ishak Belfodil, toujours muet depuis sa dernière réalisation marquée au mois de janvier passé, l’arrière gauche de l’Equipe nationale, Djamel Mesbah, vole au secours de son compatriote en se montrant élogieux envers son ami : «Belfodil ? C’est un joueur très talentueux. Ishak a tout essayé face à la Lazio pour marquer ce but qu’il recherche depuis longtemps. Vous savez, dans le football, la chose la plus difficile, c’est de confirmer. Mais bon, la saison n'est pas encore terminée pour lui. Il reste des matchs et il va tout faire pour marquer.»

«Sous l’impulsion de Donadoni, il progresse de jour en jour»
Djamel Mesbah, qui est passé par des moments similaires avec le Milan AC, avance qu’Ishak Belfodil a tout à apprendre sous la coupe d’un grand monsieur du football italien, en l’occurrence Roberto Donadoni. Mesbah, qui a voulu par cette réponse apporter un soutien et donner des conseils à Belfodil, a déclaré : «Des jeunes comme lui sont conscients qu’ils doivent apprendre à avoir ce talent non seulement dans le pied, mais aussi dans la tête. A mon avis Belfodil, progresse de jour en jour et avec l'aide de l'entraîneur, il va encore s’améliorer. De toute façon, je suis convaincu qu’il fera une grande carrière.» Moumen A.

«Si nous continuons comme ça, les buts viendront»
Concernant l’inefficacité qui pénalise un peu son club en championnat, ces derniers temps, le latéral gauche de l’EN, Djamel Mesbah, pense qu’il faudra persévérer pour marquer des

Donadoni : «Belfodil a beaucoup de talent, il a un grand potentiel»
L’entraîneur de Parme AC s’est dit satisfait du rendement global de son équipe face à la Lazio de Rome. Il faut dire que depuis quelque temps, la relation entre Ishak Belfodil et son entraîneur s’est nettement améliorée. L’Algérien, qui a compris qu’il devait absolument se plier aux consignes de son entraîneur, a regagné la confiance du coach parmesan. Ce dernier l’a même déclaré à la presse italienne, lors de la conférence d’après-match. Donadoni, qui a jugé utile de garder Belfodil sur le terrain jusqu’au coup de sifflet final, a noté avec satisfaction l’état d’esprit montré par son international algérien dans les duels et la récupération au cours du match contre la Lazio : «Je suis satisfait de la performance des garçons, ils se sont bien battus et ont lutté jusqu’au bout dans ce match face à la Lazio. Je regrette seulement le fait de ne pas avoir montré la même détermination lors des matchs précédents. Prenons l’exemple de Belfodil, il a beaucoup de talent. Il possède un grand potentiel.»

Metref : «Je n’ai jamais refusé la sélection nationale»
nvité hier de l’émission Djazaïria Foot, Hocine Metref a été questionné sur son absence de la sélection nationale depuis plus d’un an, laquelle avait été justifiée par le sélectionneur Vahid Halilhodzic par une demande qu’aurait formulée le joueur au staff technique pour ne plus être convoqué. Le milieu offensif du MC Alger nie catégoriquement avoir tourné le dos à la sélection nationale, en donnant sa version des faits. «Après le match aller face à la Gambie, j’avais parlé à Abdennour Kaoua, lui expliquant que je traversais un passage à vide à la JS Kabylie, club où j’évoluais, et que je souhaitais ne pas être convoqué jusqu’à la fin de la saison, le temps pour moi de retrouver mon véritable niveau. J’en ai parlé à Kaoua et non pas directement à Halilhodzic parce que je n’osais pas m’adresser directement au sélectionneur et j’étais plus à

I

l’aise avec Kaoua», a-til expliqué.

«Je suis prêt à une confrontation avec Halilhodzic sur un plateau de télévision»
Et de poursuivre : «Un peu plus tard, lors d’une conférence de presse ayant précédé un stage de joueurs locaux, Halilhodzic avait été questionné sur mon absence et il avait répondu qu’il connaissait déjà mes capacités et avait préféré découvrir de nouveaux joueurs. Je m’étais dit alors que le message avait bien été transmis par Kaoua. Or, quelle ne fut ma surprise en entendant le coach dire, avant un stage de la sélection, que je n’étais pas appelé parce que j’avais demandé de ne plus être convoqué, si le coach ne comptait pas sur moi. Ce n’est pas du tout le cas. Je n’ai jamais refusé de porter les couleurs de mon pays et je ne le refuserai jamais. Je suis prêt à une confrontation avec Halilhodzic sur un plateau de télévision.»

Khoualed : «Je ne suis pas en sélection parce que Halilhodzic préfère les grands gabarits»
Capitaine de l’USM Alger, Nacereddine Khoualed n’a jamais été convoqué en sélection A. Il n’en trouve pas l’explication dans des déclarations qu’il a faites hier dans l’émission Djazaïria Foot : «J’estime que je suis en train d’accomplir une bonne saison à l’USM Alger, au sein d’une défense qui n’encaisse pas beaucoup (meilleure défense du championnat, ndlr). J’ai été international dans toutes les catégories de jeunes et même en sélection A’, mais jamais en sélection nationale seniors. En tout cas, je continue de travailler, en espérant avoir un jour la confiance du sélectionneur.»

«Son passage à vide est dû à des soucis physiques»
Reconnaissant envers son joueur international algérien qui se bat sur le terrain pour améliorer son rendement sur le volet défensif et répondre ainsi à ses aspirations, Roberto Donadoni a, par ailleurs, expliqué la baisse de régime de l’attaquant algérien de Parme AC, Ishak Belfodil, durant cette phase retour : «Belfodil a montré aujourd’hui (dimanche) une meilleure constance en seconde période. Et cette présence est très importante pour un attaquant, même s’il ne marque pas. C’est vrai qu’il a aussi besoin de retrouver son efficacité qu’il a perdu lors de cette phase retour de championnat, en raison de quelques problèmes physiques.» M. A.

«Courbis a dit : ’’Si on devait suivre cette logique, Cannavaro n’aurait jamais été international !’’»
La non convocation de Khouled en sélection nationale a surpris même l’entraîneur de l’USMA, Rolland Courbis, selon le capitaine usmiste. «Il m’a même révélé qu’il avait loué mes qualités techniques et ma hargne auprès de Halilhodzic, surtout que ce dernier avait des problèmes dans l’axe de la défense, mais le sélectionneur lui a rétorqué que je n’étais pas grand de taille et que, pour le poste de défenseur central, il préférait des joueurs de grand gabarit. Courbis lui avait alors dit : ‘‘Si on devait suivre cette logique, Cannavaro n’aurait jamais été international !’’»

R. B.

R. B.

10

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Équipe nationale

Feghouli et Valence
chutent à San Sébastien
Le choc de la 33e journée de Liga entre le quatrième au classement, la Real Sociedad, et son poursuivant immédiat, le FC Valence, disputé avant-hier soir au stade Anoeta à San Sébastien, a tenu toutes ses promesses. La partie fut passionnante et riche en buts. Le FC Valence, qui avait ouvert le score à la 25’ par l’intermédiaire de Soldado, n’a pu toutefois s’imposer. Les coéquipiers de Sofiane Feghouli, littéralement terrassés par la fougue et la détermination des joueurs de Sociedad, ont même concédé la défaite (4-2). L’international algérien, titulaire, n’a pas réussi à tirer son épingle du jeu et semblait, à l’image de ses coéquipiers, perdu sur le terrain. Pas du tout inspiré, Feghouli ne parvient toujours pas à retrouver sa verve et son dynamisme qui faisaient de lui l’un des meilleurs joueurs valencians de la phase aller. L’ancien Grenoblois n’est pas allé au bout de cette rencontre, puisque son coach, Ernesto Valverde, a procédé à son changement à la 72’. quent, à une possible qualification à la prochaine édition de la Ligue des champions européenne. Désormais, l’écart entre les deux clubs est de cinq points et à cinq journées de la fin du championnat, il est très peu probable que la Real Sociedad perde du terrain, elle qui n’a plus connu la défaite depuis le mois de novembre dernier. Evidemment, si le FC Valence ne parvient pas à décrocher cette quatrième place, c’est toute la stratégie du club qui va être chamboulée. En effet, en proie à une grave crise financière, le club valencian perdrait énormément d’argent, en cas de non qualification à la prochaine Ligue des champions. Cela gonflera davantage ses dettes et l’amènera à se séparer de quelques-uns de ses bons joueurs afin de maintenir la balance financière. Courtisé par plusieurs clubs, Sofiane Feghouli, qui avait pourtant prolongé son contrat au mois de décembre dernier, pourrait bien quitter le club à la fin de cette saison, si une offre alléchante est proposée à la direction espagnole. Pareil pour Soldado et Jonas qui perçoivent, tout comme l’international algérien, un salaire annuel assez important.

La Ligue des champions s’éloigne et Sofiane pourrait partir cet été
Cette défaite du FC Valence vient au plus mauvais moment pour le club qui vient de compromettre sérieusement ses chances de finir à cette très convoitée quatrième place et, par consé-

Cadamuro retrouve à nouveau le banc
Les malheurs d’un Algérien font le bonheur d’un autre, en l’occurrence Liassine Bentaïba-Cadamuro qui a fêté comme il se doit cette victoire de son équipe face à Valence, avec le reste de ses coéquipiers. Pourtant, le défenseur algérien a de nouveau été laissé sur le banc lors de cette partie, lui qui a surtout fait les frais du retour de blessure du latéral gauche, De La Bella. Cadamuro aura beaucoup de mal à détrôner ses concurrents qui carburent à plein régime en cette fin de saison. S. F.

Abeïd dément son départ de Newcastle

Dans notre édition d’hier, nous avons rapporté que plusieurs médias britanniques avaient publié, il y a quelques jours, la décision de la direction de Newcastle de se séparer, à la fin de cette saison, du milieu de terrain, Mehdi Abeïd. Le joueur, étonnement surpris par cette information, n’a pas manqué de réagir via son compte Twitter hier, en démentant catégoriquement ce probable départ. «C’est complètement faux. Les gens inventent tout et n’importe quoi. Je suis à Newcastle et je n’ai aucun problème avec personne», a-t-il dit, avant d’ajouter : «Je ne vois pas pourquoi les gens disent que je pars de Newcastle. Je m’entends très bien avec tout le monde et je suis heureux ici.»

«C’est complètement faux !»

beaucoup de médias britanniques avaient publiée durant le week-end. Dans notre article, nous avions bel et bien spécifié que notre source était le site, chroniclelive.co.uk. Un site qui s’intéresse de manière assez approfondie à l’actualité des deux clubs anglais, Newcastle et Sunderland. D’autres journaux anglais avaient eux aussi rapporté la même information. Du coup, Mehdi Abeïd, qui évolue depuis janvier dernier à Saint-Johnstone, devra tout d’abord se renseigner auprès de ses dirigeants de Newcastle qui, a priori, envisagent d’apporter beaucoup de changements dans l’effectif, cet été, pour relancer le club qui lutte en ce moment pour éviter la relégation. S. F.

Saragaglia
«Au centre, les dirigeants et entraîneurs (de l’équipe première) nous prenaient pour des branleurs et des incompétents… Quand je vois jouer Giroud en Angleterre ou Feghouli en Espagne, c’est un joli pied de nez.» Ce sont là les déclarations d’Olivier Saragaglia, ancien entraîneur des deux actuels internationaux algériens, Sofiane Feghouli (Valence), et Saphir Taïder (Bologne) partis sans vraiment rendre d’énormes services à leur club formateur, comme le regrettent amèrement leurs ex-coachs au centre de formation de Grenoble Foot 38.

(ex-coach de Feghouli et Taïder)

«Feghouli, c’est de l’or en barre»
Leurs dirigeants doivent se mordre aussi les doigts de n’avoir pas tiré vraiment profit de ces deux pépites parties pratiquement sans aucune contre partie financière. «Sofiane Feghouli, c’est de l’or en barre. Il a passé un essai en 2004, à 15 ans, et j’ai dit banco, il un bon.» «Sofiane est un modèle du footballeur moderne» Poursuivant sa déclaration au site web du Dauphin-Libéré, Olivier Saragaglia, qui a eu aussi sous sa coupe le buteur du championnat de France la saison écoulée, Olivier Giroud, parti cette année à Arsenal, a qualifié Feghouli de joueur modèle, capable d’éliminer, marquer et faire marquer : «C’est le footballeur moderne par excellence. Intelligent dans le jeu, sûr techniquement, il est capable d’éliminer ses adversaires avec facilité. Nous restons toujours en contact.» «Taïder, un milieu accompli de la Serie A» L’autre joueur formé à Grenoble, à savoir Saphir Taïder, qui a opté pour la sélection algérienne, est reconnaissant envers Grenoble Foot 38, avoue Olivier Saragaglia, même s’il n’a jamais pu réellement faire profiter son club formateur de son énorme talent. A ce sujet, l’ancien driver des deux Algériens à Grenoble déclare : «Saphir m’a envoyé un message d’encouragement, avant d’entamer la saison de CFA2. Il a fait beaucoup de sacrifices pour grimper les échelons. Il a fallu, néanmoins, le recadrer sur le terrain. Aujourd’hui, celui qui a opté pour la sélection algérienne est un milieu accompli dans la Serie A italienne.» Moumen A.

Les médias britanniques affirment le contraire
Dans son démenti, le joueur avait mis en évidence le lien de l’article que Le Buteur lui a consacré hier. Apparemment, le joueur s’est trompé de cible, puisque notre journal n’a fait que reprendre une information que

L’ancien Nahdiste a réalisé un match solide

Soudani muet face au Pacos
La formation du Vitoria Guimaraes a été forcée au match nul (2-2), avant-hier soir par le Pacos de Ferreira, à l’occasion de la 27e journée du championnat portugais. Hillal Soudani, titulaire, a disputé l’intégralité de la partie, mais n’a pas su cette fois-ci trouver le chemin des filets adverses. Malgré cette contre-performance à domicile, le Vitoria garde toujours sa cinquième place au classement général.

La confrontation qui a mis aux prises les deux Algériens, Rafik Halliche, du côté de l’Académica Coimbra, et Nabil Ghilas, du côté de Moreirense, avant-hier soir pour le compte de la 27e journée du championnat portugais a tourné en faveur du premier. En effet, cette rencontre décisive pour le maintien a vu l’Académica l’emporter péniblement sur le score d’un but à zéro. Du coup, le club se replace au classement et s’éloigne quelque peu de la zone des relégables. Notons que Halliche, qui a disputé l’intégralité du match, a fourni une bonne prestation. Il a bien muselé Nabil Ghilas qui n’a pas su, cette fois-ci, tirer son épingle du jeu, comme ce fut le cas au match aller. Le coach de l’Académica, Sergio Conceiçao, ne cachait pas sa satisfaction au terme de la rencontre, d’autant que c’est la première fois cette saison que l’équipe ne concède pas de but à domicile.

Halliche prend le dessus sur Nabil Ghilas

Abdoun et Djebbour accèdent à la finale de la Coupe de Grèce
L’Olympiakos a validé avant-hier soir officiellement sa qualification à la finale de la Coupe de Grèce, en s’imposant lors du match retour sur la pelouse de Panthrakikos sur le score de (1-2). Au match aller déjà, le club du Pirée avait largement dominé les débats en gagnant par 6 à 2. Djamel Abdoun et Rafik Djebbour n’ont pas participé à cette demi-finale retour. Ils ont été, en effet, préservés par leur entraîneur. En finale, le 11 mai prochain, l’Olympiakos rencontrera la formation du PAE Asteras Tripolis. S. F.

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup de gueule JSK

11
Il a reçu un coup à la tête samedi

Iboud : «Hannachi, honte à vous de traîner un enfant de la JSK devant les tribunaux !»
ancien président de la JSK, Mouloud Iboud, est intervenu hier soir sur la chaîne de télévision Berbère TV où il est revenu sur le différend qui existe entre lui et l’actuel président de la SSPAJSK, Moh Cherif Hannachi, qui a déposé plainte contre Iboud pour diffamation concernant l’affaire du match USC-JSK de la saison 93. A ce propos, Iboud dira : «Le président actuel de la JSK a déposé plainte contre moi pour avoir dit la vérité. Je dois lui dire : ‘‘Honte à vous Hannachi, de traduire un enfant du club qui a servi la JSK en tant que joueur, entraîneur puis président devant les tribunaux’’», dit-il amèrement, avant de rappeler la genèse dudit différend.

L’

témoins qui ont assisté à cette rencontre. Au match retour, on s’est déplacés à Chaouia pour jouer le titre. Curieusement, Hannachi était présent alors que durant toute l’année, il suivait les matches de la JSBM. A notre arrivée à Oum El Bouagui, aucun signe du président Yahi, il s’est éclipsé complètement et c’est ce qui m’a amené à émettre des doutes quant à un arrangement de la rencontre et à dire ce que j’avais dit par le passé.» «Le conflit entre lui et moi date de plus de 35 ans, à cause du brassard de capitaine d’équipe» Pour expliquer le début du conflit qui existe entre eux, Iboud dira : «Le conflit qui existe entre nous ne date pas d’aujourd’hui, il remonte à 35 ans en arrière, à cause du brassard de capitaine. L’actuel président a de la haine contre ma personne, car j’étais capitaine et que j’avais brandi les premiers trophées remportés par la JSK. Quel mal aije fait d’être capitaine et d’avoir brandi le premier les trophées ?», poursuit-il. «Je suis un fils de Chahid, je dirai toujours la vérité, je n’ai peur de personne !» Toujours lors de son intervention, Iboud dira qu’il ne se taira jamais et continuera à critiquer la gestion de la JSK en déclarant : «Moi, je suis un fils de Chahid, je dirai toujours la vérité, je n’ai peur de personne. La JSK est notre club, nous avons entièrement le droit de critiquer la gestion actuelle, personne ne pourra m’en empêcher !» «Sandjak n’a qu’à assumer son limogeage» A propos du limogeage de Sandjak, Iboud livre son point de vue :

titre d’exemple, lorsque j’étais président du club, le wali de Tizi Ouzou de l’époque m’avait bloqué les subventions et les a débloquées lorsque Hannachi est arrivé.» «Pour justifier l’échec de sa politique d’importation de joueurs, il dit qu’il n’y a pas de joueurs en Kabylie, Belkalem a prouvé le contraire de ce qu’il dit» A propos de la situation de Belkalem à la JSK, Iboud dira : «Personnellement, la situation que vit Belkalem m’inquiète. Le président actuel a toujours dit, pour justifier l’échec de sa politique d’importation de joueurs, qu’il n’y a pas de joueurs en Kabylie. Moi, je lui dis aujourd’hui que Belkalem est une preuve, il est de la région et fait honneur au club et à toute la Kabylie.» «J’ai comme l’impression que Hannachi a une dent contre tous les enfants du club, jeunes ou anciens !» Toujours à propos de Belkalem, Iboud ajoute : «La situation que vit Belkalem m’inquiète. Il ne veut même pas polémiquer sur sa situation administrative vis-à-vis du club, mais je m’inquiète beaucoup, car j’ai comme l’impression que Hannachi a une dent contre tous les enfants du club, jeunes ou anciens. Belkalem est jeune, c’est un joueur qu’il faut protéger et encourager.»

«C’est parce que j’ai fait des révélations à propos du match USC- JSK de 93 !» Expliquant les raisons de cette plainte déposée par Hannachi, Iboud relate les faits : «Lorsque j’étais président de la JSK en 93, l’actuel président du club a retiré deux joueurs de mon effectif qu’il a pris avec lui à la JSBM pour me priver du championnat. Il a usé de toutes les pratiques pour m’empêcher de travailler. Lors du match aller face au CSC de la même année, des étudiants de Chaouia à Tizi sont venus nous voir pour nous demander d’organiser un match de gala entre les anciens joueurs des deux clubs pour faire la fête. C’est ce qui est arrivé, le jour du match, on a pris en charge leur délégation à l’hôtel Mizrana et le président Yahi a été satisfait. Ce dernier m’a clairement dit qu’au match retour, si la JSK avait besoin des points pour remporter le championnat, on pouvait les considérer acquis, j’ai même des

Après la journée de repos qui leur a été accordée vendredi, les coéquipiers de Djamel Benlameri étaient appelés à reprendre les entraînements samedi en prévision de la 27e journée de championnat qui verra les Canaris accueillir dans leur fief habituel, le CABBA. Comme rapporté par nos soins, le staff médical a réussi en un laps de temps très court à remettre sur pied plusieurs joueurs qui souffraient de diverses blessures à l’image de Camara et Remache. A la fin de l’entraînement, l’international Essaïd Belkalem, qui s’est entraîné le plus normalement du monde avec le groupe, a reçu un coup involontaire à la tête pendant le match d’application. Ayant ressenti des douleurs, l’international algérien, accompagné du médecin Djadjoua, a effectué hier après-midi un scanner pour en savoir davantage sur sa blessure. D’après les résultats, le joueur ne souffre d’aucun traumatisme, il sera d’ailleurs présent à l’entraînement aujourd’hui.

Belkalem a effectué un scanner hier

«J’ai toujours critiqué la valse des entraîneurs à la JSK. Ce n’est pas nouveau. A propos de Sandjak qui a été limogé, j’estime qu’il doit assurer entièrement son limogeage. Il a déjà drivé la JSK, a été limogé et il est revenu dans les mêmes circonstances. Il devait s’attendre à telle issue.» «Lorsque j’étais président de la JSK, le wali de Tizi de l’époque m’avait bloqué les subventions et les a débloquées lorsque Hannachi est arrivé» Revenant sur les conditions dans lesquelles il a géré la JSK, Iboud ajoute : «Ne croyez pas que lorsque j’ai dirigé la JSK, j’avais tous les moyens. Je vous assure qu’on m’a mis les bâtons dans les roues. A

S. D.

Mekaoui rate de nouveau l’entraînement
A près la victoire acquise à domicile contre la lanterne rouge de championnat, l’USMBA en l’occurrence, l’entraîneur intérimaire, Arezki Amrouche a décidé d’accorder trois jours de repos à ses joueurs, du moment que le championnat observe une trêve de deux semaines. A la surprise de tous, plusieurs joueurs avaient décidé de prolonger leur repos du moment que pas moins de dix d’entre eux avaient préféré faire l’impasse sur la séance de reprise. Devant cette situation, les responsables kabyles avaient exigé à tout le monde de se présenter aux entraînements, même souffrant de blessure. Une fois que tout est rentré dans l’ordre, un autre joueur a brillé par son absence lors de la séance de samedi. Il s’agit de l’arrière gauche Zineddine Mekaoui. Autorisé par le staff technique, le joueur a encore une fois fait l’impasse sur l’entraînement d’hier matin. Selon les échos qui nous sont parvenus, l’exConstantinois est tombé en panne en pleine route. Il a dû appeler un remorqueur pour conduire la voiture sur Alger, avant de prendre attache avec son entraîneur pour lui expliquer les raisons de son retard. Le moins que l’on puisse dire est que l’arrière gauche a hypothéqué ses chances pour retrouver son poste lors du prochain match de championnat prévu le 4 mai prochain contre le CABBA.

A. C.

A la fin de la séance d’entraînement d’hier matin, l’entraîneur Arezki Amrouche et comme à chaque fois, a programmé un match d’application entre les joueurs. Au cours du match, le centre-avant, Mohamed Chalali, auteur de quatre réalisations jusqu’à présent, a contracté une blessure au niveau de son genou. Panique ! Le médecin de l’équipe s’est précipité pour le consulter du moment que la JSK aura besoin de ses services lors de la prochaine journée de championnat. Heureusement, rien de grave. L’exSétifien a été autorisé à reprendre le match. D’après ce que nous avons eu comme information, l’attaquant ne devrait pas reprendre l’entraînement avant de faire un petit tour à l’infirmerie pour le consulter encore une fois.

Plus de peur que de mal pour Chalali

Les membres du CA veulent Menad
Alors qu’ils sont plusieurs noms d’entraîneurs étrangers à avoir été proposés à la direction de la JSK, on croit savoir d’une source de cette dernière que le président de la SSPA-JSK, Mohand Cherif Hannachi, n’a pas écarté la possibilité d’opter pour un entraîneur local. Selon une source crédible, on a appris que les membres du conseil d’administration de la JSK sont très favorables à la venue de Djamel Menad, actuellement au MCA. Notre source ajoute que les responsables kabyles sont très satisfaits du travail que l’ex-baroudeur du Jumbo-Jet a réussi au MCA finaliste de la Coupe d’Algérie et en championnat également où le club est en course à une place qualificative à une compétition continentale. C’est dire que c’est le bilan de Menad qui motive les Kabyles à penser à lui, mais surtout pour ses qualités et sa compétence à même de diriger la JSK. Une réunion est prévue pour débattre de la question Toujours dans le même contexte, on a appris que les membres du conseil d’administration du club kabyle ont retenu au programme de leurs activités de cette fin de saison une réunion de travail à laquelle le président de la SSPA- JSK, Moh Cherif Hannachi, assistera. Selon nos informations, en plus des propositions qu’a reçues la JSK depuis quelques jours, la venue de Menad comme nouvel entraîneur sera également débattue. Les membres du CA étudieront cette option dans tous ses aspects, avant d’enclencher officiellement les pourparlers. En tout cas, la venue de Menad n’est pas seulement le souhait des membres du CA, mais c’est également le rêve de toute la Kabylie. L. A.

«Je dois voir le médecin aujourd’hui»
A la fin de la séance d’entraînement, nous avons joint au bout du fil l’attaquant Chalali pour nous parler de cette blessure contractée en plein match d’application. Selon lui, rien d’alarmant, du moment qu’il a été autorisé à reprendre son poste. Seulement, il a tenu à dire qu’il va quand même voir le médecin, aujourd’hui : «J’ai contracté une blessure au genou, pendant le match d’application. Normalement, je n’ai rien de grave. Mais, je préfère consulter encore une fois le médecin pour me rassurer. Je ne veux pas rater le match du CABBA.»

Titulaire indiscutable depuis l’entame de la saison, le gardien de but de la JSK, Malik Asselah estime que son équipe doit absolument gagner le prochain match de championnat contre le CABBA pour rester sur la même lancée. Toutefois, il espère finir la saison en force et prouver à tout le monde qu’il mérite une place en sélection.

Asselah : «Ce n’est pas encore les vacances»
Comment gérez-vous cette trêve que le championnat observe depuis plus d’une semaine ?
C’est une période très difficile. Ce n’est pas facile de gérer deux semaines sans la moindre compétition officielle. Nous gérons ce moment avec des entraînements et des matchs d’application. Nous allons essayer de faire de notre mieux pour être prêts pour le match du CABBA. Après notre victoire contre l’USMBA, nous devons coûte que coûte enchaîner avec un autre succès qui nous permettra de gagner, peut-être, une place dans le classement. De l’avis de tous les joueurs, avec les quatre prochaines séances d’entraînement, nous serons à cent pour cent prêts pour le match du CABBA. J’espère vraiment livrer cette partie devant nos supporters. Ce n’est pas encore les vacances, nous avons besoin d’eux à nos côtés.

Vous avez un match important à livrer, le 4 mai prochain. Que pouvez-vous nous dire là-dessus ?
Comme je viens de vous le dire, il reste encore quatre matchs à livrer avant la fin de la saison, donc ce n’est pas encore les vacances. On doit absolument se donner à fond pour renouer avec les victoires et finir la saison en beauté.

D’après vous, le match amical que vous avez disputé contre le CRB vous a-t-il permis de corriger des lacunes ?
Oui. Je pense que la direction a bien fait de programmer une telle rencontre face à une bonne équipe du CRB. Ça nous a permis de renouer avec la compétition et corriger quelques lacunes.

Quel est votre objectif en cette fin de saison ?
Notre objectif en cette fin de saison est de gagner tous nos matchs à domicile et essayer de chercher quelques points à l’extérieur. Finir la saison parmi les cinq premiers serait l’idéal pour nous, en attendant la saison prochaine qui sera meilleure.

S. D.

Entretien réalisé par Saïd D.

12

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup flou JSK

Il vient d’arrêter le programme du mois de mai pour la sélection du Mali

Boubacar Thiam : (Secrétaire général de la Fédération de football du Mali)

13

Publicité

epuis un peu plus de deux semaines, plusieurs noms d’entraîneurs sont cités quotidiennement pour venir prendre en main les destinées de la barre technique de la JSK. Le fax de la JSK est submergé par de nombreux CV qui atterrissent au quotidien. Le plus étonnant de tous les noms cités ici et là, c’est que même des techniciens actuellement en poste, non pas au sein des clubs seulement mais dans différentes sélections nationales concernées par des rendez-vous importants, postulent. En effet, même le technicien français Patrice Carteron, actuellement en poste avec la sélection nationale du Mali, a été cité comme futur entraîneur des Canaris, ce qui aura surpris plus d’un sachant que le technicien en question est en train de préparer tout un programme pour le mois de mai prochain avec la sélection du Mali en prévision des rendez-vous importants qui attendent son équipe dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde.

Patrice Carteron ne viendra pas à la JSK ! D
France le mois de mai prochain.

Il prépare deux matchs décisifs pour le mois de juin

La sélection malienne, qui se trouve dans le même groupe que la sélection algérienne pour les qualifications en Coupe du monde, préparera dès le mois de mai prochain deux rendez-vous décisifs. Deux matchs importants sont programmés pour les 8 et 15 du mois de juin prochain face respectivement au Rwanda et au Bénin, ce qui écarte donc toute possibilité de voir l’actuel sélectionneur du Mali penser à écourter son aventure avec la sélection du Mali pour venir prendre en main la JSK.

Toujours sous contrat avec la sélection du Mali
Autre indice qui renseigne si besoin est de l’impossible venue de Patrice Carteron à la JSK, du moins pour cet été, c’est le fait qu’il est encore sous contrat avec la Fédération malienne du football. Par le biais de son secrétaire général, on a appris que Carteron est sous contrat et les responsables maliens ne le lâcheront qu’une fois l’épreuve des éliminatoires finie, c'està-dire jusqu’au mois de septembre prochain date du déroulement du match Algérie-Mali.

Le stage est prévu en France le mois de mai prochain
Dans le programme établi par les responsables du football malien, on a appris que le Français Patrice Carteron n’a rien laissé au hasard et prépare un programme conséquent en vue de rester en course vers une qualification à la phase finale de la Coupe du monde. Selon les informations que nous avons pu recueillir, le technicien français a déjà arrêté un stage de préparation qui aura lieu en

même sujet de la désignation du futur entraîneur de la JSK pour la saison prochaine, on a appris, hier, d’un membre de la direction kabyle, que plusieurs CV sont reçus quotidiennement, sans nous donner plus de détails, en plus de certains appels téléphoniques que le président Hannachi reçoit de la part de managers qui lui proposent des noms de techniciens étrangers. Selon notre interlocuteur, la question n’est pas près d’être tranchée et le président veut s’offrir le temps qu’il faut pour décider. Une chose est sûre, l’identité de celui qui sera le nouvel entraîneur des Kabyles sera dévoilée avant le départ en vacances pour les Canaris.

Afin de savoir davantage sur la situation de Patrice Carteron, sélectionneur du Mali, nous avons joint, Boubacar Thiam, secrétaire général de la Fédération du Mali qui a démenti en bloc l’information faisant état d’un contact entre le président de la JSK et le technicien français Carteron : «Non, Patrice Carteron n’a reçu aucun contact et il est toujours sous contrat avec la sélection du Mali, de ce fait, il est en train de préparer dans la sérénité les prochains rendez-vous inscrits à son agenda. Carteron n’ira nulle part.»

«Il est sous contrat avec nous, il n’ira nulle part»

«Il est convenu qu’il reste avec nous jusqu’à la fin des éliminatoires»
Et pour étayer ses propos concernant le contrat liant le sélectionneur français à la Fédération du Mali de football, notre interlocuteur poursuit : «Notre sélection a arrêté un programme de préparation pour les prochains matchs du groupe. Dans le contrat, il est clairement mentionné et convenu que Carteron reste avec nous jusqu’à la fin des éliminatoires (septembre ndlr).» H. R.

L. A.

Le futur entraîneur sera connu avant la fin de saison
Toujours dans le

Souibes a été retenu par une affaire personnelle

q q

qL’entraîneur des gardiens de but, Hamid Souibes a été absent à la séance d’hier. L’intéressé nous a expliqué son absence par une affaire personnelle qu’il devait régler à Alger.

Remache ne veut prendre aucun risque

qComme nous l’avons signalé dans notre édition d’hier, le latéral droit Imad Remache a repris les entraînements avec le groupe, il est même opérationnel pour le match dans la mesure où il participe aux matchs d’application qu’organise Amrouche entre les joueurs.

Maroci «Déçu de rater le CABBA»

Merzouki et Amara continuent de briller avec les A

q

qDepuis quelque temps, le staff technique travaille avec quatre gardiens de but, en l’occurrence Asselah, Mazari et les deux jeunes espoirs, Merzouki et Amara. Ces deux derniers sont en train de monter en puissance. Les deux jeunes portiers constituent une belle relève à l’avenir, et le président Hannachi ne compte pas se passer de leurs services. qAprès Essaïd Belkalem qui a reçu un coup à la tête pendant l’entraînement de samedi, un autre élément a ressenti des douleurs au niveau de la cuisse. Il s’agit du meneur de jeu, Djamel Bouaïcha. Ce dernier n’a finalement rien de grave. La preuve, il a été autorisé à s’entraîner le plus normalement du monde avec le groupe hier. Il sera d’ailleurs d’attaque face au CABBA, la semaine prochaine.

Le milieu de terrain récupérateur, Tayeb Maroci sera absent ce samedi pour cumul de cartons. Cette sanction, estime le joueur, vient le freiner quelque peu dans sa lancée lui qui a souhaité enchaîner avec un autre match plein, lui qui a été derrière l’ouverture du score lors de la précédente journée face à l’USMBA. Pour son avenir, Maroci dit être sous contrat jusqu’à la saison prochaine, et seul un contrat professionnel à l’étranger le motivera à partir plus tôt.

Bouaïcha va mieux

q

Un supporter de La Glacière réagit aux déclarations de Hannachi

q

L. A.

Le Buteur du 30-04-2013

qSuite aux déclarations du président de la JS Kabylie, Mohand Cherif Hannachi, publiées dans notre édition d’hier et dans lesquelles il a cité, entre autres personnes qui l’ont insulté à Blida, «un bonhomme du quartier La Glacière», un supporter, qui s’est senti visé, s’est présenté à notre rédaction pour réagir à ses propos: «Je dis simplement à Hannachi que je suis respectable et loin d’être un voyou.»

Vous n’avez écopé que d’un match ferme, votre retour est prévu face à l’ESS, Votre équipe poursuit sa prépan’est-ce pas ? ration dans la bonne humeur, Tout-à-fait, je ne raterai que ce match du CABBA. Je serai de retour face à l’ESS. peut-on dire que la lourde presJe continuerai à me préparer cette semaine avec l’équipe, comme si j’allais partision est définitivement débarrasciper ce samedi. Je poursuivrai normalement ma préparation jusqu’au déplacesée à la faveur de votre dernier ment à Sétif. succès face à l’USMBA ? Il vous reste quatre matchs à jouer, comment allez-vous gérer On peut dire ça, dans la mesure où cette dernière étape de la saison ? le dernier succès nous met défiMaintenant que nous avons mis le club à l’abri de toute nitivement à l’abri de toute «Il reste encore 12 mauvaise surprise, croyez-moi, nous évoluons avec mauvaise surprise. Oui, nous points à prendre, on moins de pression sur les épaules. C’est vrai qu’il nous travaillons dans la bonne huest motivés à glaner reste quatre matchs avant de partir en vacances, à mon meur et sans aucune pression. le maximum» avis, il faut récolter le maximum de points sur les douze Ceci dit, nous accordons une enmis en jeu. Franchement, ce n’est pas la position que nous tière importance aux quatre derniers méritons, toutefois, on essayera de l’améliorer davantage et finir matchs qu’il va falloir bien négocier. La sur une bonne note. saison n’est pas encore finie et l’urgent est de Sur un autre registre, il y a quelques jours, votre nom est cité dans un autre glaner le maximum de points. club qui souhaite s’attacher vos services, peut-on connaître quelle a été votre réaction ? La nouvelle c’est que vous serez absent ce saD’abord, permettez-moi de dire une chose très importante. A l’heure actuelle, je medi pour cumul de cartons, quel est votre senne pense pas à ce genre de détails. Sachant que la saison n’est pas finie et l’équipe timent ? a besoin de la concentration de tous ses éléments. Je vous disais qu’il reste Oui, j’ai appris ça par le biais «Je encore des matchs à jouer et que nous sommes tenus d’honorer jusqu’à de mes dirigeants. Franchesuis encore lié l’ultime journée. Autre détail que je considère non des moindres, c’est ment, je suis déçu car je me par contrat et seul situation administrative, c'est-à-dire, je suis encore sous contrat. suis bien préparé pour le un contrat à l’étranger ma Aussi, il est utile de préciser une chose. match. Personnellement, je teme motivera à partir Allez-y... nais beaucoup à jouer pour mainavant l’heure» Du moment que je suis encore sous contrat avec la JSK pour la protenir cette dynamique. Après avoir chaine saison, cela veut dire que je ne pourrai pas penser à choisir moiraté quelques matchs pour cause de blesmême mon avenir ou rentrer en contact avec les autres clubs. Je pense n’avoir sure, je suis revenu à mon niveau et j’ai beaujamais fait ça de toute ma carrière. Toutefois, seul un contrat professionnel à coup misé sur cette fin de saison pour être plus l’étranger pourra me motiver à partir avant l’heure, et dans ce cas aussi, la direcperformant. tion de mon club actuel est directement impliquée. Je pense que même le présiNe pensez-vous pas que votre absence influera quelque peu sur le dent Mohand Cherif Hannachi ne s’opposera pas à mon départ, si jamais je groupe ? reçois un contact intéressant, à défaut, je suis toujours à la JSK. Pas du tout, je suis persuadé que mon absence ne gênera pas mon équipe Entretien réalisé d’aller chercher un autre résultat positif. Le groupe dispose d’autres éléments qui peuvent pallier mon absence, et celui qui me remplacera apportera bien par Lyès A. sa touche pour le bien de l’équipe.

14

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup osé ESS
La délégation des Léopards forte de 84 personnes !
Le nombre des membres qui compose la délégation des Léopards s’est élevé à 84 personnes. En plus des joueurs et des membres des différents staffs, il y a une cinquantaine de supporters «de haut rang» puisque la plupart d’entre eux sont des hauts fonctionnaires dans les différentes administrations congolaises. Des

Hammar «Je monterai une grande équipe la saison prochaine»
H

assan Hammar ne nous a pas caché qu'en ce qui concerne son club, il a de grandes ambitions. Le président de l’Entente nous a fait savoir qu’il est déjà en train de réfléchir à la saison prochaine en prévision de laquelle il compte monter une grande équipe. Afin de renforcer l’effectif de son équipe, il multiplie les contacts avec les éventuelles recrues qu’il compte convaincre de rejoindre les rangs de son club et, en parallèle, il tient à la stabilité au niveau de la barre technique de l’équipe en faisant tout son possible

pour empêcher le départ d’Hubert Velud. Hammar dira : «Je peux vous assurer que je vais construire une grande équipe la saison prochaine. Elle sera plus forte que celle de la saison actuelle. Notre objectif n’est pas seulement de dominer le championnat, mais de s’imposer à l’échelle continentale.» Avant cela, il devra d’abord convaincre Hubert Velud de rester. Pour ce faire, le président de l’ESS a eu plusieurs entrevues ces derniers temps avec

Les Congolais de l'AC Léopards ont des qualités et ils l'ont montré lors du match aller. Il est certain que la défense de l'ESS aura à être à la hauteur car toute erreur aurait des conséquences dramatiques. Les joueurs des lignes arrières doivent impérativement être vigilants. Ils auront à éviter les erreurs commises lors des matchs précédents et qui leur ont coûté des buts. Il leur faut aussi gérer cette pression propre aux matchs de Coupe d’Afrique. Les Sétifiens, au vu du score du match aller, doivent trouver le chemin des filets à deux reprises, sans encaisser bien sûr.

Deux buts à remonter

Lakhdhari «D’abord, passer ce cap de l'AC Léopards»
Le défenseur sétifien Lakhdhari nous a dit que pour le moment, il ne pensait qu’au match de ce vendredi, et que tout le reste n’a que très peu d’importance. «L’ESS passera ce tour de Coupe d’Afrique», nous a-t-il dit en donnant les raisons qui le rendent optimiste, dans l’entretien qu’il nous a accordé.

réquisitionné Quatre joueurs, qui ne sont Ce sont pratiquepas blessés, se sont absentés ment toutes les chamlors de la séance de reprise qui bres de l’hôtel Zidane s’est déroulée hier. Il s’agit de qui seront mises à la Maameri, Tiouli, Djahnit et disposition des CongoAoudia qui tous, ont été lais. Ces derniers avaient autorisés à s’absenter. pris le soin d’effectuer les différentes réservations au niveau d’une agence de voyage Des basée à Constantine. L’ESS échographies pour ne prendra en charge que Karaoui et Benchadi 25 personnes comme il Karaoui et Benchadi auront à est stipulé dans les passer des échographies autextes régissant la CAF. jourd’hui. Ces examens ont été exigés par leur médecin et cela pour L’AC Léopards établir un diagnostic précis en dès demain à ce qui concerne leurs blesSétif sures. Les 84 membres de la déle coach sétifien au légation congolaise arriveront Travail cours desquelles il lui a exposé demain à 15 heures. Ils eftechnicotout ce qu’il compte faire la saifectueront le voyage de tactique au menu son prochaine. Il lui a même Dolisie à bord d’un Les employés du stade ont dédemandé de lui établir une avion spécialement afployé d’énormes efforts pour que la peliste de joueurs et les profils frété par le président louse soit un tant soit peu praticable recherchés qu’il veut avoir du club. Forte de trois après les importantes chutes de pluie qu’a dans son effectif. hauts responsables au S.B. connues la région de Sétif. Les Sétifiens s’y niveau de la présisont entraînés l’après-midi avec au menu dence, dont Remy un travail technico-tactique. Le mauAyayos, le boss de l’AC vais temps persistera sur la région de Léopards, la délégation Sétif, et il n’est pas exclu que les congolaise bénéficiera de séances d’entraînements toute la sécurité voulue et soient perturbées. cela dès son arrivée à Sétif.

absences autorisées

L’hôtel Zidane

Le match contre le MCA dans toutes les têtes
S’il y a une échéance qui occupe les esprits des Sétifiens, après leur confrontation face aux Congolais de l'AC Léopards, c'est bien le prochain match de championnat. Au-delà de l’enjeu purement sportif, le choc MCA-ESS constitue surtout l’opportunité idéale pour les deux équipes de marquer les esprits et leur territoire. vaux des Sétifiens dans la course au titre. Cette étiquette, le MCA l’a récupérée pour ses résultats, mais aussi pour cette qualité de jeu qui lui a permis de les obtenir. Le Mouloudia a particulièrement éclaté aux yeux du public en éliminant le leader du championnat en demi-finale de la Coupe d'Algérie. Si l’équipe de Menad parvenait à enchaîner contre Sétif, elle frapperait encore plus fort sur l'imaginaire de ses milliers de fans.

Les attaquants en appel
En plus d'être aux avantpostes, les attaquants ont aussi un rôle défensif à accomplir. Pour ce qui est de l’offensive, le plus important est de faire preuve d’efficacité. Si la réussite est de son côté, l'ESS peut causer beaucoup de problèmes à cette équipe des Léopards.

L'AC Léopards, une équipe qui a de la personnalité

A l’ESS, la pression du résultat est plus forte qu’ailleurs. Spécialement lors des chocs face à de grosses cylindrées du championnat et autres candidats au titre. Mais ce n’est pas forcément la priorité d’Hubert Velud, qui attend surtout de voir son équipe reproduire les bonnes prestations dans le jeu de ses derniers matchs. «Nous devons confirmer lors de nos prochaines sorties après notre bonne réaction, pour avoir de la continuité dans le jeu», a insisté l’entraîneur sétifien. «Notre préoccupation est ce match contre les Léopards, une équipe compétitive, forte, qui a de l’expérience. Il nous faudra l’affronter avec de la personnalité. Le test sera important face à une équipe qui, c’est certain, ne lâchera rien», a-t-il ajouté.

Tout d’abord, quelle est l’ambiance au sein de l’effectif ? Elle est excellente et nous travaillons avec le plus grand sérieux. Pour vous dire la vérité, c’est très dur sur le plan psychologique, après les jours difficiles que nous venons de vivre. Nous avons essayé, nous les joueurs, de rester concentrés, car il y a un match important à jouer. Notre entraîneur a établi un programme très riche pour nous permettre d’être au top ce vendredi et nous avons essayé de le respecter à la lettre. Vous restez sur une belle victoire en championnat. Un commentaire. C'est une victoire très importante car elle nous a assuré à 90% le titre de champion. Nous avons fait preuve de beaucoup d'abnégation devant une équipe de l'ASO qui renferme des individualités. Je pense que c'est surtout collectivement que nous avons fait la différence. Cette victoire nous a fait le plus grand bien. Votre équipe n’a pas réussi une belle performance à Dolisie face aux Léopards, lors du match aller. A quoi cela est-il dû ? Il y a plusieurs raisons à cela dont la principale, à mon avis, est cet arbitrage scandaleux. Il y a aussi le nombre élevé de joueurs absents. Nous avons aussi joué dans des conditions climatiques très difficiles et c’est ce qui explique notre baisse de régime en seconde période. Toute l’équipe est totalement passée à côté, en fin de match. Nous avons réalisé une belle première mi-temps, et

c’est à ce moment-là que nous aurions dû prendre une avance au score. Le match que vous allez jouer contre l'AC Léopards ce vendredi est décisif pour la suite de votre parcours en Coupe d’Afrique. Comment allez-vous l’aborder ? Nous devons le jouer comme si c’était une finale de coupe et pour nous, la victoire par plus de deux buts est indispensable. Le rater serait tout simplement catastrophique. Cette équipe de l'AC Léopards reste redoutable et pourrait se montrer dangereuse. Nous devons réaliser un grand match pour espérer en venir à bout. Nous devons être très vigilants en défense car il y a des attaquants capables de faire la différence à tout moment. Je suis néanmoins optimiste, car nous sommes décidés à ne rien lâcher à domicile. Ce match compte pour une place en phase de poules de la Coupe d’Afrique. Éprouvezvous certaines craintes ? Nous pensons beaucoup aux 20 premières minutes de cette rencontre. Une avance d’un but à ce moment-là nous faciliterait bien des choses. Personnellement, je suis optimiste et il nous faut croire en nos chances et ce, jusqu’à l’ultime seconde. Et pour ce qui est du championnat ? Nous fêterons le titre face au MCA, lors de la prochaine journée. Entretien réalisé par Khallil L.

De la revanche dans l’air
La première place de la Ligue 1 ne sera évidemment pas en jeu, mais c’est tout comme. Quelle que soit l’issue de la rencontre qui opposera les Sétifiens aux joueurs du Doyen, l’ESS conservera son fauteuil de leader. En cas de défaite, l’avance des poulains de Velud n'en sera pas très affectée. Le prestige est l’un des enjeux de ce duel entre les équipes du MCA et de l’ESS avec comme un air de revanche dans l'air. Compte tenu de la situation resserrée au sein du trio de tête, il ne constituera guère plus qu’une cerise sur le gâteau pour les deux équipes.

Porter un coup au moral des concurrents
Il est certain que les joueurs de Velud ne se laisseront pas faire. Depuis le début de la saison, l’ESS a changé de système et d’attitude. La qualité de jeu et les résultats ont suivi, jusqu’au brillant succès acquis contre l'ASO dernièrement. Un test réussi devant une équipe difficile à jouer, et cela quelques jours avant un match retour de Coupe d'Afrique. Si le groupe sétifien confirme lors de la reprise, et s’il y met encore la manière, il n’aura pas seulement scellé le sort du championnat. Il aura surtout mis un coup au moral de tous ses rivaux. A commencer par l’USMH et le MCA, présentés comme les principaux concurrents des Sétifiens.

Pour marquer les esprits
A ce stade de la saison, ce duel est davantage l’occasion de marquer les esprits, pour l’ESS comme pour le MCA. Peut-être même davantage pour les Algérois, qui étaient présentés comme les principaux ri-

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup de vent USMH

15

Charef quittera El Harrach

en fin de saison

A

pparemment, Boualem Charef, l’entraîneur de l'USMH n'est pas encore sûr de poursuivre sa mission à la tête du club la saison prochaine, apprendon d'une source sûre. Le driver harrachi songe sérieusement à partir dès la fin de l'exercice. Même si pour l'instant il n'a pris aucune décision officielle, l'idée de changer d’air trotte dans la tête. Fatigué, après cinq années de travail sans relâche, le premier responsable de la barre technique ne veut pas se précipiter pour annoncer sa décision finale. Il préfère prendre tout son temps pour réfléchir mûrement à cette question. Mais selon notre source, Charef ne sera pas l’entraîneur de l’USMH la saison. Pour lui, l’échec de l’USMH vient des décideurs Quant aux raisons qui le poussent à partir, elles sont en fait nombreuses, mais la principale serait due au fait qu'il se sent une cible de la part des instances qui gèrent le football. En d’autres termes, Charef est fatigué de voir à chaque fois son rater son objectif. Le coach harrachi qui à son arrivée à El Harrach avait prévu de rester quatre ans et au bout desquels il s’était fixé un titre de champion ou une Coupe d’Algérie comme objectif n’est pas arrivé à concrétiser son vœu. Pour lui, l’USMH mérite bien le titre de champion d’Algérie par rapport à la progression dont elle a fait preuve durant ces dernières années. Mais pour des circonstances dont il n’a pas tenu compte au départ, il a fini par être convaincu Coupe d’Algérie

que son équipe ne pourra jamais montrer sur la première marche du podium. Il se sent ciblé par les instances sportives Selon certains de ses proches, on croit savoir que Charef aurait pris cette décision après avoir compris qu'il est devenu un entraîneur gênant et proie de la part de certains responsables gérant le football national et qui font tout pour saboter son travail, et à travers lui l’USMH subit la loi des arbitres presque à chaque week-end. Il est vrai que la réussite de Charef ne peut laisser indifférents ses ennemis jurés qui ont décidé d’en faire leur cible principale. Il veut travailler à l’étranger Toujours selon nos sources, on apprend que Charef aurait décidé de ne prendre aucun club en Algérie tant que ses ennemis sont toujours dans les structures gérant le football national. Notre source nous a révélé que le coach harrachi envisage de quitter le pays pour aller travailler dans un club à l’étranger et plus précisément dans un pays voisin qui le convoite depuis trois ans. Il s’agit en fait d'un des plus grands clubs en Afrique. Mais il y a aussi d'autres paramètres que Charef ne veut pas encore dévoiler. En tout cas, une chose est certaine, il n'est plus enthousiaste à l'idée de rester aux commandes du club autant qu'il l'était il y a une année. Il aurait fait cette confidence à certains de ses proches. Pour l'instant, le premier responsable de la barre technique ne veut pas dévoiler officiellement ses intentions quant à son avenir à la tête de l'USMH pour éviter que cela se répercute sur le moral des joueurs

et influe négativement sur la bonne marche de l'équipe en championnat. Le coach harrachi devrait attendre encore quelques semaines pour rendre publique sa décision. Laïb était hier à la ligue Ne pouvant accepter ce qui a été mentionné sur la feuille du match par l'arbitre à savoir le soi- disant envahissement de terrain de la part des supporters le président de l’USMH ; Mohamed Laïb, était hier à la Ligue nationale pour défendre les intérêts de son équipe. Laïb était accompagné du secrétaire Messaoud Saouli qui, lui aussi, connaît parfaitement les règlements de la FAF. Voilà ce que les Harrachis reprochent à Bichari Les Harrachis, à leur tête le président Laïb, sont en effet persuadés que cet arbitre a été auteur d'un arbitrage scandaleux et qu'il avait privé l'USMH d'une victoire que personne n'aurait contestée. Il est vrai l'homme en noir a commis un nombre impressionnant d'erreurs d'arbitrage. D’abord, Bichari n'a pas sifflé pas moins de trois fautes commises à l'intérieur de la surface de vérité par les joueurs de la JSMB. Il a aussi mentionné sur la feuille de match envahissement de terrain. Pis, Bichari a fait jouer cinq minutes de temps additionnel alors qu'il y a eu arrêt de la partie pendant dix bonnes minutes. N. R.

Finale des U21

USMH-ASO cet après-midi

L'USM El Harrach et l'ASO Chlef animeront, aujourd’hui à partir de 14h, au stade du 20-Août-55, la finale de la Coupe d'Algérie des moins de 21 ans, a indiqué hier la commission d'organisation de la Coupe d'Algérie de la FAF. L'USMH et l'ASO se sont qualifiées respectivement aux dépens du CA Batna (1-0) et l'AB Merouna (4-1). La Coupe d'Algérie des U21 est réservée exclusivement aux clubs des Ligues 1 et 2 professionnelles. L’’équipe renforcée par Bounedjah et Tatem L'équipe harrachie des moins de 21 ans misera sur les services de deux joueurs, de l’effectif senior, à savoir Bounedjah et Tatem alignés habituellement avec l'effectif fanion. «Pour l’instant rien n’est encore certain mais la participation de ces joueurs en finale sera un atout majeur pour notre équipe, vu que ces éléments recèlent des qualités qui leur ont permis de s’imposer en titulaires au sein de l’équipe senior», dira l’entraîneur des U21, Sebâa. Sebaa : «Je donne 50 % pour chaque équipe» Sebaa, l’entraîneur des U21, était dans tous ses états hier matin au moment où nous l’avons joint pour nous faire son commentaire sur le changement de stade pour la finale de la Coupe d’Algérie des U21 : «Ce n’est pas le changement de domiciliation qui m’énerve mais c’est surtout le changement d’horaire. Comment se fait-il qu’on programme une finale à 14 heures en ouverture Match amical d’un match de championnat de Ligue 2 ? C’est du USMH-OMR, jamais vu ! Ce changement d’horaire ne répond à aujourd’hui à 10 heures aucune logique et cela perturbe le travail des enLes poulains de Charef seront traîneurs. On a travaillé durant toute la semaine confrontés ce matin à l’équipe de à l’heure prévue pour ce match, c'est-à-dire à 17 l’OMR, une rencontre amicale qui serheures et à la fin on nous informe que le match vira au coach harrachi de mettre en apdébutera à 14 heures.» Pour cette finale, le diplication son plan de bataille en rigeant en question reconnaît la difficulté de prévision du match contre Bel la mission de son équipe face à une formation Abbes. Cette rencontre aura lieu «qui a elle aussi des arguments à faire valoir, ce au stade Lavigerie à partir de qui augure d'une finale très disputée». 10 heures. N. R.

Belkaroui «On veut cette 2 place»
e
Malgré un semblant de relâchement constaté ces dernières journée n’empêche que votre équipe se maintient parmi le trio de tête à la faveur des résultats des autres équipes concurrentes. Vous devez être satisfait ? Je pense que notre parcours jusque-là est très honorable. Toutefois, notre équipe est capable de faire mieux à l'avenir. N'étaient les points qu'on a perdus à domicile, on serait aujourd’hui en tête du classement. Parfois durant le championnat on a fait des faux pas mais je pense qu'actuellement, la confiance est retrouvée. Confiants donc pour la suite du parcours… Nous avons des objectifs à atteindre. Il nous reste encore quelques matches à jouer. Il faut surtout savoir gérer ces matches de fin de saison en gardant ce rythme et glaner le maximum de points. Nous avons des engagements à honorer et notre groupe est vraiment décidé à finir cette saison en beauté. Comment était l’ambiance lors de la reprise des entraînements ? L’ambiance est comme celle des autres jours. On a déjà tourné la page sur le match précèdent pour se concentrer sur notre prochain match face à l’USMBA où on doit impérativement gagner. Un succès est impératif mais il ne faut pas s'alarmer. Voilà comment on doit réagir face à de pareilles situations. Comment se présente pour vous le match contre l’USMBA ? Ça sera comme un match de coupe. Nous sommes obligés de sortir le grand jeu pour réaliser un bon résultat. Il y aura beaucoup de tension. Nous devons le jouer comme s’il s’agissait d’un match de coupe. Si on gagne on reste en course pour la seconde place sinon on n’a plus beaucoup de chances de terminer sur le podium Comment allez-vous procéder ? Dans ce match, on jettera toutes nos forces. L'état d'esprit des joueurs le permet, il faut seulement bien suivre les instructions et jouer avec beaucoup de sang-froid. De notre côté, on espère arracher un bon résultat. Ce qui nous permettra de poursuivre notre chemin aisément. La victoire intéresse beaucoup plus les supporters, non ? Bien sûr. On sait très bien que les supporters veulent nous voir arracher un succès. Pour cela, on ne doit pas nous mettre de la pression. Il faut que chaque joueur se concentre sur son sujet et pense à donner le meilleur de lui-même. C'est comme ça qu'on pourra gagner ce match, pas autrement. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

16
La préparation de l’ES Tunis a débuté hier La préparation du match face à l’ES Tunis a été entamée, hier, à Alger au stade de la caserne de Ben Aknoun pour les joueurs de la JSMB. Les Béjaouis, menés par l’entraîneur italien, Gianni Solinas, et ses adjoints, veulent à tout prix réunir les conditions afin d’apprêter leur équipe à briller lors du prochain rendez-vous face à la grande équipe de l’Espérance qui les attend avec de pied ferme. La formation béjaouie, qui se déplacera demain à Tunis, effectuera une autre séance ce soir et demain matin sur cette même pelouse naturelle pour une meilleure adaptation. Trois séances prévues à Tunis Comme lors du dernier déplacement à Kumasi, la direction de la JSMB a décidé de se rendre à Tunis un peu en avance, soit trois jours avant la rencontre contre l’ES Tunis. En plus des trois séances de travail qu’ils auront à Alger, les camarades de Brahim Zafour auront droit aussi à trois autres séances d’entraînement à Tunis sur une pelouse naturelle et dont la dernière sera effectuée sur la pelouse du stade de Radès qui abritera la rencontre de ce samedi à partir de 16h. Trois séances sur place seront largement suffisantes pour le coach Solinas et ses troupes pour s’acclimater aux conditions avant de jouer ce match. Si Mohamed entame sa rééducation Contrairement à ses partenaires, le gardien international de la JSMB, Si Mohamed Cédric, s'est entraîné en marge du groupe au cours de la séance de reprise d'hier après-midi. Le portier de la JSMB s'est contenté de simples exercices de renforcement musculaire en salle sous la coupe du médecin du club. Cédric se sent beaucoup mieux depuis qu’il a ôté l’attelle qu’on lui a posée et d’après le staff médical il sera prêt pour le prochain stage des Verts au début du mois de juin. S. A.

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil JSMB

5 matches en 15 jours

Une fin de saison démentielle

pour les Béjaouis

C'

est, hier aprèsmidi, que les joueurs de la JSMB ont repris le chemin de l’entraînement après avoir bénéficié d'une journée de repos. Au menu, la préparation du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions africaine contre l’ES Tunis, le samedi 4 mai prochain à Radès. Un match qui s’annoncé d’ores et déjà difficile pour la JSMB qui devra faire de son mieux pour sortir le grand jeu et se qualifier aux poules. Ce match ne sera donc que le début du marathon pour les Béjaouis, qui seront confrontés à un programme démentiel. Et pour cause, la JSMB est appelée à disputer 5 rencontres en l’espace de 15 jours. Le programme de cette fin de saison est établi comme suit : le 4 mai face à l’ES Tunis, le 7 contre WAT, le 11 face à l’USMA, le 14 contre la JSS et le 21 mai face à l’ASO. Cinq grosses rencontres intenses pour les camarades

de Yacine Djebarat qui auront fort à faire pour atteindre leur objectif, que ce soit en championnat ou en compétition africaine. Un programme bien étoffé qui attend les hommes de Gianni Solinas en cette fin de saison. C'est dire qu'un nouveau marathon commence pour les Béjaouis. Le staff se doit de maintenir les joueurs en forme, quand on sait que tout s'enchaîne très vite. Entre la pression du résultat et l'enchaînement des rencontres, les joueurs n'auront pas le temps de souffler. Le club sera concerné par les 8es de finale bis au cas où… Nul doute que la fin de saison sera d’une extrême importance, surtout que la JSMB est appelée à sortir le grand jeu que ce soit lors de son match en Ligue des champions ou bien en championnat pour assurer définitivement son maintien parmi l’élite, surtout que la JSMB sera concernée aussi par les huitièmes de finales bis, si elle ne passe

pas aux poules lors de son match face à l’ES Tunis. Cela dit, la JSMB devra jouer encore deux matches qui s’ajouteront déjà aux cinq cités plus haut. Pour le moment, rien n’est encore officiel mais les Béjaouis seront confrontés à une fin de saison très chargée. Pas facile de gérer ce rythme marathon Il est clair que l’une des tâches les plus complexes auxquelles l’entraîneur en chef sera confronté, c’est de gérer au mieux la forme physique de ses joueurs durant cette période qui s’annonce intense. Pour mieux maintenir le groupe en forme, l’entraîneur devra se baser principalement sur la récupération. Il est évident que le staff technique ne pourra pas augmenter la charge de travail, car les 90 minutes de jeu sont déjà intenses pour les joueurs. Afin de mieux gérer ce cumul de matchs, il faudra savoir gérer ces impondérables, en évitant la moindre blessure qui pourrait compliquer la tâche du staff technique qui

souffre déjà le martyre pour trouver son onze rentrant lors de chaque match. Solinas doit prendre ses précautions Même si cela paraît évident, gérer cinq matches de suite, peut-être 7, l’espace de 21 jours avec l’objectif de se maintenir et de se qualifier aux poules n’est pas facile, ni pour les joueurs ni pour le staff. Pour ce faire, Gianni Solinas doit sortir le grand jeu. En plus de la préparation technico-tactique, l’Italien doit trouver les mots qu’il faut pour sensibiliser les joueurs, afin de les mettre à l’abri de toute mésaventure en cette fin de championnat. Malgré cette situation, le coach béjaoui reste très optimiste et affirme que le club se maintiendra en Ligue 1 et que les joueurs pourront même créer la surprise en décrochant la qualification samedi prochain face à l’ES Tunis. S. A.

La première opération n’ayant pas été réussie

Megatli passera sur le billard encore une fois
Comme nous l’avions indiqué, Amine Megatli s’est rendu jeudi dernier à Tunis afin de passer un contrôle médical chez le professeur Trabelsi. Résultat des courses, la blessure de Megatli, qui a subi une première opération au début du mois de mars dernier après le match retour face à l’Olympique FC de Niamey, n’est pas complètent guérie et le joueur devra subir une seconde intervention chez le même chirurgien à Tunis. Autant dire que c’est la fin de saison pour Amine qui connaît là un sacré coup d’arrêt, lui qui espérait au moins rejouer quelques matches avant la fin de saison. Ce ne sera finalement pas le cas pour l’enfant de Médéa qui sera opéré du genou afin de lui libérer le cartilage. Le staff médical se réunira avec le professeur Trabelsi à Tunis Profitant de leur déplacement à Tunis demain pour affronter l’ES Tunis dans le cadre du match retour des huitièmes de finale de la Ligue des champions africaine, le médecin du club béjaoui et les autres membres du staff médical ont déjà prévu une rencontre avec le professeur Trabelsi, cette semaine, afin qu’il leur expliquer le cas de Megatli dans le détail. D’après nos informations, le joueur sera opéré dans les plus brefs délais et sa rééducation durera plusieurs semaines. Le joueur n’a plus le moral Megatli vit difficilement sa blessure et sa situation depuis le début de saison. En plus clair, il a vraiment le moral dans les chaussettes, lui qui aspirait à vite retrouver son meilleur niveau après une première opération du ménisque la saison dernière. On croit savoir que les membres du staff technique et médical ont beaucoup parlé avec le joueur qu’ils ont soutenu dans ces moments difficiles, lui affirmant que ce n’est qu’une question de temps et qu’il pourra vite rejouer. Ses coéquipiers et Solinas l’ont consolé Les joueurs de la JSMB, qui se sont inquiétés de l’état de santé de leur coéquipier et ami, n’ont pas hésité à prendre attache avec lui, hier et avant-hier, dès qu’ils ont appris la triste nouvelle. Ils l’ont notamment consolé en lui apportant par la même occasion leur soutien. Un geste qui a remonté le moral au joueur de la JSMB qui a laissé couler quelques larmes, après ce qu’il vient de lui arriver. En plus hier, Solinas a eu une discussion avec son joueur afin d’essayer surtout de lui remonter le moral. S. A.

Solinas «On fera un grand
match face à l’Espérance»
entraîneur italien de la JSMB s'est exprimé au sujet de la préparation de son équipe en prévision du match face à l’ES Tunis et de la volonté qui anime ses joueurs qui veulent faire un grand match pour se qualifier aux poules. «Pour l’instant, on est en train d’essayer de préparer ce rendez-vous dans de bonnes conditions. On veut réunir tous les ingrédients pour faire un grand match ce samedi. Nous allons jouer un match de football, c’est-à-dire que nous serons onze dans chaque camp. Personnellement, j’ai une grande confiance en les capacités de mon équipe. Ils sont motivés et je peux vous dire qu’on va réaliser un grand match face à la grande équipe de l’Espérance. La Ligue des champions est un bonus pour nous mais on doit quand même défendre nos chances à fond», ditil. «Une victoire face au WAT et on se maintiendra officiellement» Solinas nous a fait savoir aussi qu’actuellement il ne manque que trois unités pour que son équipe assure son maintien parmi l’élite de manière officielle. Ainsi, il suffit de battre le WAT lors de la prochaine journée à domicile. «Pour

L'

éviter les calculs, je dirai qu’il nous reste encore trois points à récolter afin d’assurer de manière officielle notre maintien en Ligue 1. Moi, je ne m’inquiète pas. Je suis plutôt optimiste. La JSMB restera en Ligue 1. Il nous suffit juste de gagner un seul match et on sera tirés d’affaire, celui du WAT chez nous. Le plus important c’est de récolter trois points le plus vite possible», déclare-t-il. «Attendons la fin de saison pour parler de mon avenir» Comme nous l’avons indiqué sur ces mêmes colonnes, le président Tiab nous a fait savoir que Solinas restera à la JSMB la saison prochaine. N’ayant pas voulu trop polémiquer sur le sujet maintenant, le coach béjaoui dira : «Ce n’est pas encore le moment pour évoquer le sujet de mon avenir. A présent, mon seul souci est de préparer mon équipe comme il se doit afin qu’on puisse se qualifier aux poules et se maintenir. Après, on aura tout le temps de parler de cela.» «Bangoura est un bon attaquant ; on doit être patient avec lui» L’attaquant malien de la JSMB qui a inscrit son premier but avec la JSMB lors du dernier match face à l’USMH a encore besoin de quelque temps pour s’adapter, affirme le coach Solinas. «Comme je l’ai déjà dit, Bangoura reste un très bon et important élément dans notre équipe. Il fait un bon travail en attaque. Il n’a pas cessé de travailler. Je suis très content pour sa première réalisation. Après ce premier but, je pense qu’il sera encore plus préforment à l’avenir. On doit juste être patient avec lui», assure-t-il. S. A.

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’arrêt MCO
MCO-ES Arbâa ce matin
Pour leur deuxième match amical de cette trêve, les Hamraoua défieront l’équipe de l’ES Arbaa ce matin au stade Habib-Bouakeul. Un second match qui devra permettre à Omar-Belatoui de confirmer ses idées concernant la forme individuelle de ses éléments. Comme face à El Kerma, Belatoui prévoit de faire tourner son effectif et donner la chance à tous les joueurs, pour prendre part à ce match. Belatoui compte, en effet, avoir une idée sur la composante qui affrontera l’USMA.

17
Quel moyen de transport pour rallier Béchar ?
Contrairement aux équipes algéroises qui rallient facilement Béchar suite à la disponibilité de vols directes vers cette ville du sud pratiquement tous les jours d’Alger, d’Oran, il n’existe que deux vols par semaine, dont l’un le jour du match, c'est-à-dire samedi. Le déplacement à Béchar pour le match contre la Saoura prévu le 11 mai prochain commence réellement à poser problème à la direction du club. En l’absence d’un vol direct à la veille du match, les dirigeants du MCO sont en train de réfléchir à la meilleure façon de parcourir ses 700 km. Deux vols réguliers sont au programme d’Air Algérie, l’un samedi, le jour du match et l’autre lundi avec des aller/retour le même jour. Devant l’impossibilité de se rendre par un vol direct, la direction a envisagé en premier lieu de rejoindre Béchar via Alger. Mais cela risque de prendre beaucoup de temps, sachant qu’il faudra une heure pour rejoindre la capitale et ensuite trois pour arriver jusqu’à Béchar à la veille du match. En plus, cela risque de coûter cher. La meilleure façon pour voyager jusqu’à Béchar reste de prendre la route deux jours avant le match, c'est-à-dire jeudi 9 mai et effectuer le retour lundi prochain par avion.

Slimani refuse de
résilier son contrat

Un troisième match prévu en début de semaine
Selon notre source, un troisième match sera prévu samedi prochain contre un autre adversaire à déterminer prochainement. Ce match permettra au coach de régler les derniers détails avant la réception de l’USM Alger mardi le 7 mai.

Plusieurs rounds de négociations n’ont pas suffi pour que les dirigeants du Mouloudia d’Oran arrivent à convaincre Sid Ahmed Slimani à résilier son contrat. Bien qu’ils estimaient que ce dernier a failli à sa tâche en perdant tous les matchs à l’extérieur en championnat et s’éliminant à domicile au dernier carré de la Coupe d’Algérie contre l’USM Alger, les responsables du Mouloudia se heurtent toujours au refus de Slimani qui a décidé de leur mener la vie dure. Le coach en question a tout d’abord refusé le poste de DTS que le P-DG lui a proposé. Les deux parties se sont rencontrées avant-hier mais sans succès puisque Slimani persiste et signe, de rédiger une démission et la présenter à la direction du club. En tous les cas, aucun arrangement à l’amiable n’a été trouvé entre les deux parties.

vous la semaine prochaine pour poursuivre les négociations. Selon notre source, le directeur général de la société du MCO, Hassan Kalaïdji, a fait une nouvelle proposition à Slimani en lui présentant un challenge sportif lui accordant même un laps de temps de réflexion, avant de donner sa réponse. Mais l’entraîneur en question ne donne pas l’impression de vouloir résilier à l’amiable son contrat, surtout que l’on sait que NAFTAL devra apurer toutes les dettes, y compris celles de Slimani.

Belatoui devait signer hier
Plus d’une semaine après sa prise en main de l’équipe, Omar Belatoui, qui a pourtant présenté toutes les pièces nécessaires, n’avait pas encore signé son contrat. L’ancien coach de Maghnia voit cette signature se retarder d’un jour à l’autre. «Je ne sais pas encore les raisons de ce retard, mais je dois rencontrer Abdelilah ce soir (hier).»

Un autre rendez-vous la semaine prochaine
A en croire une source proche du club, les deux parties se sont donné un autre rendez-

A. L.

Layati : «Je n’ai pas compris pourquoi Slimani s’acharnait contre moi»
N’ayant pas joué la moindre minute sous la houlette de l’ancien coach, Slimani Sid Ahmed. Layati Ammar, connu pour sa gentillesse, n’a même pas osé demander les raisons de cette mise à l’écart alors qu’il n’était ni blessé ni en baisse forme. Le joueur espère avoir une chance en cette fin de saison, suite à la venue de Omar Belatoui.
Cela fait longtemps que vous ne fates plus partie de la liste des joueurs convoqués pour les derniers matchs, que ce soit en championnat ou en Coupe d’Algérie. Que se passe-t-il ? Rien de spécial. Je me sens bien et en pleine forme. Je ne suis ni blessé ni malade. Je m’entraîne le plus normalement avec le groupe depuis plusieurs semaines. Concernant mes absences répétées durant les derniers matchs, c’était tout simplement les choix de l’entraîneur. Pourquoi l’entraîneur vous a-t-il complètement ignoré ? Je pense que c’est à lui de poser cette question, car me concernant, je travaillais d’arrache-pied avec l’espoir de jouer. Je n’osai point contester ses choix, notamment durant les premiers matchs, mais au fil des jours, je commençais à comprendre que l’entraîneur ne voulait pas de moi. Pourtant, vous aviez de bons rapports avec Slimani lorsque vous étiez à l’ASMO… Moi aussi, j’étais soulagé et rassuré de sa venue à la tête de l’encadrement technique. Mais, je me suis vite rendu à l’évidence en voyant l’entraîneur choisir des joueurs selon ses caprices. Mais il fallait parler avec lui non ? Je ne suis pas le type de joueurs à aller pleurnicher chez les entraîneurs. Je suis très sérieux aux entraînements, donc, il n’y a pas de raison d’aller demander des explications à l’entraîneur. Seulement, à la veille du match contre l’USMA, je me suis adressé à lui en lui demandant de me faire jouer ce match car je me sentais d’attaque. Qu’est-ce qu’il vous a dit ? Il m’a répondu par l’affirmative. Il m’a dit que ça l’arrangerait de me faire jouer ce match. Grande fut ma surprise lorsque j’ai appris que je n’étais même pas parmi les vingt éléments retenus pour ce match, alors qu’aucun arrière gauche ne figurait dans cette liste. Une nouvelle page devra s’ouvrir pour vous avec la venue de Belatoui, n’est-ce pas ? J’espère vivement que Belatoui mettra tous les joueurs à pied d’égalité. J’ai souffert des préjugés et de la hogra. D’ailleurs, je me suis donné à fond lors du match amical face El Kerma, je me suis bien senti. Il y aura un second match demain, je tiens également à donner le meilleur de moi-même et que le meilleur joue contre l’USMA. Comment se déroule le travail sous la coupe de Belatoui ? Ça se passe le plus normalement du monde. Belatoui est en train de faire l’unanimité chez le groupe, c’est un entraîneur qui connaît bien la maison. Mais à quatre journées de la fin du championnat, c’est à nous de l’aider dans sa tâche. Il reste moins d’un mois de compétition, on doit se donner à fond et faire un dernier sacrifice pour maintenir l’équipe. Quelles sont les chances de maintien du MCO, en cette fin de saison ? Sincèrement, je pense que les chances du Mouloudia pour se maintenir sont intactes. Nous n’allons pas dormir sur nos deux lauriers, on doit commencer par battre l’USMA lors du prochain match du championnat et voir de plus près les résultats de nos concurrents directs. Je pense que le fait que notre sort est entre nos mains est un avantage supplémentaire pour nous. Entretien réalisé par Amine L.

Dagoulou a repris avant-hier
Victime d’une rage de dent, l’international centrafricain, Eudes Dagoulou a repris le chemin des entraînements avec le groupe avant-hier lors de la séance d’après-midi. Ainsi, le groupe s’entraîne au grand complet, ces temps-ci. Chose qui va permettre au staff technique de faire tourner tout son effectif, ce matin, face à Arbaa.

Hafid Belabbès à La Mecque
Membre influent dans l’entourage du Mouloudia d’Oran, le très célèbre ancien joueur, Hafid Belabbès s’est envolé hier soir aux Lieux Saints pour accomplir une Omra. Bien qu’il soit loin des affaires du club, il faut reconnaître que son absence pour quelques jours risque de se faire sentir dans la vie quotidienne du MCO.

Les joueurs et le staff demandent à s’entraîner le matin
Apparemment, ces séances d’entraînements de l’après-midi ne semblent pas trop arranger les joueurs du Mouloudia et même les membres du staff technique qui ont demandé à s’entraîner le matin. Il faut dire que c’est l’ASM Oran qui bénéficie du créneau matinal au stade Habib-Bouakeul. La direction du MCO voudra en effet saisir son homologue du stade pour changer d’horaire et faire le tour de rôle avec leur voisin asémiste.

18

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup flou CRB
CRB-JSS en amical aujourd’hui
Après avoir donné la réplique jeudi dernier à la JSK, le Chabab de Belouizdad affrontera, ce matin à partir de 10h, la JS Saoura, au stade de Staouéli. Une occasion pour le staff technique de préparer le prochain match face au CAB prévu samedi au stade du 20-Août. Le onze qui sera aligné devrait être connu aujourd’hui.

Le Chabab
e président du Chabab, Azeddine Gana, a annoncé hier sur ces mêmes colonnes qu’il déposerait sa démission officiellement le 15 mai prochain, devant les membres du conseil d’administration. Le premier responsable belouizdadi affirme que sa décision de quitter le Chabab est irrévocable. Azeddine Gana a été affecté par la banderole accrochée lors de la rencontre qui a opposé le Chabab à l’Entente de Sétif, au stade du 20Août, où il a été traité de menteur. Ne pouvant plus supporter la pression du public belouizdadi, Gana a décidé de jeter l’éponge, affirmant qu’il n’a pas reçu l’aide nécessaire dans la gestion du club. Le président belouizdadi reproche à certains de ne lui avoir pas apporté leur soutien.

dans le flou

L

Bouali reprend les rênes de l’équipe
Absent lors de la reprise des entraînements effectuée à la forêt de Bouchaoui samedi passé, Fouad Bouali a repris les rênes de l’équipe, hier, à l’occasion de la séance de musculation qui s’est déroulée à Dar El Beida pour préparer le prochain match contre le CAB.

Angane rate la reprise
La reprise des entraînements effectuée avant-hier à la forêt de Bouchaoui a été marquée par l’absence de Pascal Angane. Renseignements pris, le milieu de terrain béninois du Chabab souffrait d’un problème gastrique qui l’a empêché de s’entraîner. Il devrait être présent aujourd’hui lors de la rencontre amicale face à la JSS. ----------------------------

Boukedjane a repris…
est certain qu’ils songeront à quitter le club à la fin de l’exercice en cours. Le Chabab risque donc une saignée de son effectif à la fin de la saison, après avoir connu une première vague de départs lors du mercato hivernal, à l’instar de ceux de Mameri, Aksas, Hemiti, Meghout entre autres. l’enfant de Tlemcen a déclaré qu’il n’était pas intéressé de travailler avec une équipe sans ambition. Les supporters ainsi que certains proches du club regrettent déjà un éventuel départ de Bouali qui a fait ses preuves dans leur club. Le technicien belouizdadi nous a déclaré dernièrement qu’il prendrait une décision, après son retour de Rome où il participera à un stage d’entraîneurs, à l’issue de la prochaine rencontre contre le CAB. Coupe arabe face à l’équipe comorienne, Steal Nouvel de Sima. Les poulains de Bouali sont revenus à la charge, une seconde fois, en boudant le stage de préparation du mercato hivernal, en guise de protestation contre les promesses en l’air de la direction concernant leurs arriérés. Le président belouzidadi, Azeddine Gana, affirmait alors que la solution viendrait d’une société étatique qui prendrait en charge le club, comme c’est le cas du MCA, du CSC et de la JSS. Le président du CSA, Mokhtar Kalem, estime que c’est à l’Etat de sauver le Chabab. Et en ce moment, on reparle à nouveau de la banque CNEP qui souhaite investir dans le club. Mais certains pensent que ce n’est que de la poudre aux yeux, afin de calmer les supporters décidés à organiser une marche pacifique. N. B. Après deux semaines d’absence pour cause de blessure, Khallil Boukedjane a repris les entraînements avant-hier, à l’occasion de la reprise des entraînements. Victime d’une élongation au niveau d’une cuisse, le latéral gauche du Chabab a déclaré forfait, la veille de la rencontre face à l’ESS.

Les joueurs s’inquiètent pour leur argent
Les joueurs du CRB ont accueilli avec beaucoup d’inquiétude la nouvelle de la démission du président Azeddine Gana. Les joueurs, qui espéraient rencontrer leur président pour parler de leur situation financière, ont été surpris par la décision du boss belouizdadi, qui leur avait promis de les régulariser avant la fin de la saison. A quatre journées du tomber de rideau du championnat, les joueurs s’inquiètent pour leur argent et la démission de Gana n’est pas pour les rassurer, d’autant plus qu’il est leur seul interlocuteur officiel. Comme la plupart des joueurs n’ont pas été payés, il

… et réintégrera le groupe demain
Khallil Boukedjane s’est contenté d’un footing, avant-hier, et d’une séance de musculation, hier. Le latéral gauche du Chabab a reçu l’autorisation du médecin pour réintégrer le groupe demain et préparer le match de samedi prochain.

Bouali reste indécis
L’autre incertitude concerne l’avenir de l’entraîneur en chef, Fouad Bouali, qui a réalisé un parcours remarquable avec peu de moyens depuis son arrivée à la tête de la barre technique, en remplacement de l’entraîneur suisse, Arena. Avant d’annoncer sa démission, le président du CRB, Azeddine Gana, avait affirmé que dans le cas où il restait au Chabab, Bouali n’irait nulle part. Avec le départ de Gana, Fouad Bouali n’est pas sûr de continuer son aventure avec le Chabab. Pour rappel,

On reparle de la CNEP
Le Chabab vit une crise financière sans précédent depuis quelques années déjà. Mais c’est au cours de cette saison que la crise s’est amplifiée. En effet, l’on se souvient que les joueurs impayés sont allés jusqu’à entamer un mouvement de grève lors de la phase aller, la veille de la première rencontre de

«Je serai fixé jeudi»
Interrogé sur sa participation pour le prochain match, Boukedjane nous dira : «J’ai repris l’entraînement samedi en commençant à courir. Aujourd’hui (demain ndlr), je me suis contenté d’une séance de musculation. Je me sens mieux, les douleurs ont cessé, mais je dois attendre ma réaction lors de la séance de jeudi pour me fixer sur ma participation à la prochaine rencontre face au CAB.»

Naïli : «Je suis prêt à jouer les quatre derniers matchs»
Après une longue absence pour cause de blessure, vous avez joué le match contre le CABBA, comment analysez-vous votre rendement ? Je me sens bien physiquement. En dépit du manque de compétition, je pense que je me suis acquitté convenablement de ma tâche sur le terrain lors de la dernière rencontre contre le CABBA. J’espère continuer dans la même voie lors des quatre matches qui restent à jouer. Sur le plan physique, je pense que je suis au top de ma forme, du moment que cela fait un moment que je m’entraîne avec le groupe. Il est fort possible que vous soyez également de la partie lors de la prochaine journée contre le CAB, qu’en pensez-vous ? C’est ce que je souhaite. Je ne connais pas de joueur qui ne désire pas être sur le rectangle vert au coup d’envoi d’une rencontre. J’ai participé à la dernière rencontre amicale contre la JSK au cours de laquelle je me suis senti bien. On essaye de se préparer comme il se doit pour cette rencontre. Je me tiens prêt à jouer tous les matches qui nous restent, pas seulement contre le CAB. Mais une chose est sûre, la dernière décision revient à l’entraîneur. Vous serez dans l’obligation de gagner cette rencontre face au CAB après tout ce qui a été dit à propos de la défaite concédée à Bordj Bou Arréridj, n’est-ce pas ? Beaucoup de choses ont été dites à l’issue de cette défaite, mais ce qui est sûr, c’est que nous les joueurs nous nous sommes donnés à fond sur le terrain et cette histoire d’arrangement du match ne nous a pas traversé l’esprit. On ne prête donc pas attention à ce qui se dit ici et là, puisqu’il ne s’agit que de rumeurs. Il faut qu’on se concentre sur notre match de Batna que nous devons préparer au mieux pour empocher les trois points mis en jeu. Le nul concédé par l’USMA dernièrement face à la JS Saoura arrange vos affaires, dans la mesure où l’écart qui vous sépare de cette équipe est de quatre points seulement, qu’en pensez-vous ? Effectivement, ce résultat arrange nos affaires, du moment que l’écart reste presque le même. Mais il faut d’abord penser à notre parcours et à la manière avec laquelle il faut gagner notre prochain match face au CAB. Je crois que la quatrième place nous tend les bras, à nous de faire le nécessaire pour saisir cette chance. Nous savons ce qui nous attend lors des quatre matches restants au cours desquels nous devons engranger le maximum de points et attendre les résultats de nos deux concurrents, l’USMA et le CSC. Nous avons une carte à jouer, nous la jouerons à fond. Avez-vous commencé à penser à votre avenir avec le club ? Pour le moment, je veux rester concentré sur les quatre matches que disputera l’équipe en cette fin de saison. Et je veux contribuer aves mes camarades à la réalisation de bons résultats et terminer le championnat parmi les quatre premiers. Je crois que c’est le plus important pour le moment. J’ai tout le temps devant moi, avant de penser à mon avenir. Entretien réalisé par N. B.

Nedjma, Sponsor majeur du 1er Festival du rire d’Alger « ALGE’RIRE »

Nedjma poursuit son engagement en faveur des activités culturelles et est cette fois le Sponsor Majeur de la première édition du Festival du Rire d’Alger « ALGE’RIRE », qui se tient du 30 avril au 03 mai 2013 au Grand chapiteau de l’Hôtel Hilton à Alger. ALGE’RIRE regroupe de grands noms de la scène humoristique, algériens et étrangers, tels que Smaïn, Ramzy, Biyouna, Abdelkader secteur, Kamel Bouakkaz, Uncle Fofi, Sacha Judaszkor et Phil Darwin. Une pléiade d’artistes qui seront réunis en exclusivité et pour la première fois, dans un seul évènement pour proposer un riche programme de spectacles et de shows originaux. L’événement constitue également pour les inconditionnels des spectacles du rire, l’occasion de découvrir de jeunes artistes algériens au talent prometteur à l’instar de Kamel Abdat, Mohamed Khassani et Mourad Saouli. A travers son soutien à cet événement artistique inédit, Nedjma réaffirme sa position d’entreprise citoyenne engagée dans la promotion de l’art et de la culture.

18

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Ligue 1

CSC

Griche : «On a raté des matches faciles»
du service non sans prendre les précautions voulues. Mon souhait est de pouvoir aider mes coéquipiers dans les futures rencontres qui sont décisives. Pour le moment, je ne touche pas encore le ballon, mais ça va venir.

son prochaine pourquoi pas ?
Et le calendrier restant comment se présente-il ? Vous savez qu’en fin de championnat beaucoup de formations font dans les calculs. Soit pour se rapprocher du haut du classement, soit pour éviter la relégation. Cela donne des résultats parfois non conformes à la valeur de certaines équipes.

camp afin d’assurer une victoire intéressante pour la suite de notre parcours.

Peut-on dire que le climat est bon en cette fin de saison ?
Je ne pense pas que nous ayons plus de problèmes que la quasi-totalité des autres équipes de notre groupe. Il y a des moments de tension mais tout devrait rentrer dans l’ordre grâce aux efforts de chacun. Le mot de la fin... Nous avons consenti d’énormes efforts depuis l’entame de l’actuelle saison. Rien que pour cela, on se doit de persévérer dans cette voie afin de faire plaisir aux supporters qui ont bien du mérite dans nos résultats.

CAB Ghaciri : «Si on bat le CRB, on restera en Ligue 1»
«Mani a tapé dans le mille au bon moment» Un mot sur le «Merazka a retrouvé la match amical que le forme de la fin de la CAB a disputé saison dernière» contre le CRBAF ? On a rencontré une bonne équipe d’Aïn Fakroun, qui nous a posé des problèmes. Elle est arrivée à mener à la marque par deux buts à un, avant que nous renversions la vapeur puis battre le CRBAF sur un score de trois buts à deux. On a bien gardé le ballon. C’était une bonne mise en jambes avant le prochain match de championnat face au CRB. Mani Sapol s’est bien distingué en marquant un doublé, qu’en dites-vous ? Pas la peine de parler de Mani Sapol. Il a des qualités indéniables et donne le plus à l’équipe. On espère que cela va durer jusqu’à la fin de la saison. Pourtant le Togolais avait été victime la veille du match contre le MCO de propos blessants et injurieux de la part de certains énergumènes... Le geste dont a été victime Mani est condamnable. Ça l’a blessé, c’est un étranger parmi nous, on l’a protégé et soutenu. Comme réponse Mani a tapé dans le mille. Je trouve qu’il a bien répondu à ses détracteurs. On a aussi laissé entendre que ce qui lui est arrivé l’a bousculé dans le bon sens... Il ne méritait pas ce qu’il a vécu. Maintenant que cela ne se reproduise plus et je ne sais pas si cela l’a bousculé, mais en tout cas, Mani nous a bien rendu service en se distinguant par les deux passes décisives qu’il a offertes à Hichem. Vous nous tendez la perche en évoquant Merazka, cet attaquant s’est distingué face au MCO en marquant un doublé. Et avant ce match, il a marqué 4 buts en amical, quel commentaire faites-vous sur les performances de votre coéquipier ? Je dirai que c’est tant mieux pour l’équipe. S’il peut continuer à marquer à chaque match, ça nous arrange bien. Ça me rappelle la saison passée quand il s’est mis à marquer dans les derniers matchs. Il avait inscrit 7 la saison dernière... On lui souhaite d’en faire autant cette saison. Il était en forme contre le MCO et cela s’était traduit par deux buts. Bouali vient de faire des déclarations à la presse et veut que son équipe gagne contre le CRB a dit le coach du Chabab à notre journal, quel est votre commentaire sur ses propos ? Ce sont des paroles dites dans un journal. On doit gagner le match du CRB et on espère que par la victoire nous baliserons la voie du maintien. La force de frappe du Chabab, c’est Slimani. Si on le muselle, on affaiblit le CRB, qu’en pensez-vous ? Slimani n’est pas le seul qui peut créer le danger du côté du CRB. Ammour et Rebbih peuvent aussi faire la différence. Et si on parlait un peu de vous ? Ça va bien, je me sens toujours frais. Je termine bien la saison et j’espère continuer toujours dans le même rythme. Vous suivez sans doute la Ligue des champions d’Europe. Que pensez-vous des résultats des clubs espagnols du Real et du Barça que les Algériens férus de football suivent attentivement ? Je suis un supporter du Real et je suis toujours la Ligue des champions. Cette fois, c’est une grosse déception. Franchement, je ne m’attendais pas que les deux clubs espagnols perdent de la sorte. La Bundesliga revient fort. Etes-vous parmi ceux qui soutiennent que le championnat espagnol n’est fort que par les deux clubs qui se partagent une saison sur deux le championnat, c'est-à-dire le Real et le Barça ? C’est un peu vrai, le championnat d’Espagne se joue entre le Real et le Barça. Il y a derrière une ou deux équipes qui tentent de suivre le rythme. En Bundesliga, le championnat est fort et les équipes capables de gagner le championnat sont plus nombreuses. Les équipes sont presque toutes de même niveau Entretien réalisé par M. B.
Avec Naouffel Ghaciri, on a discuté de tout. Des derniers résultats de son équipe, de la réaction de Mani Sapol, du doublé de Merazka et même des résultats intrigants du Real et du Barça, en Ligue des champions. Entretien.

A propos du championnat, comment se présente cette fin de saison ?
Je crois que nos résultats sont assez flatteurs, même si on a raté certaines confrontations largement à notre portée. L`essentiel est que nous soyons une formation qui n’a pas perdu durant toute la phase retour. C`est un parcours qui ne peut venir que grâce a beaucoup d’efforts et de volonté sur le terrain.

Il y a le match d’El Eulma qui se profile, votre avis ?
C`est une rencontre des plus difficiles pour notre ensemble du fait que notre antagoniste est en train de mettre les bouchées doubles pour éviter cette relégation qui le guette. Nous connaissons parfaitement cette équipe qui est capable d’allier le bon et le moins bon. La méfiance est de rigueur dans notre

Comment vous sentezvous suite à votre intervention chirurgicale ?
Dieu merci, tout va pour le mieux et je viens de reprendre

On parle de participation africaine, quel est votre avis ? Toute formation œuvre pour avoir des résultats les plus positifs possibles. C’est notre cas. Et si cela devrait nous donner une quelconque opportunité de participer à une épreuve africaine la sai-

Entretien réalisé par Tahar Aggoune

En réussissant à inscrire deux jolis buts durant la rencontre amicale devant Bordj Bou Arréridj, l`attaquant Hamza Boulemdais se positionne idéalement pour être à la pointe du réseau offensif clubiste lors du prochain match de championnat face au MCEE. Ses autres coéquipiers attaquants savent qu’ils doivent faire d’intenses efforts pour le surclasser. Lemerre se chargera de choisir le plus performant.

Boulemdais se positionne

CABBA
Mohamed Rabah : «Face à la JSK, l’équipe présentera un autre visage»
Abdelhak Mohamed Rabah, auteur de l’unique but de son équipe face au CSC en match amical, estime que son équipe n’a joué qu’un match de préparation à Constantine et que l’essentiel est de montrer un tout autre visage contre la JSK samedi prochain.

MCEE
Mellouli et Belhani ciblés
Le MC El Eulma a sérieusement entamé sa préparation en prévision de la saison prochaine en ciblant certains joueurs susceptibles de donner un nouvel élan à l’équipe qui aspire à jouer un rôle prépondérant en championnat dès le prochain exercice. La direction, en concertation avec le coach actuel Savoy, envisage de recruter cinq joueurs dans différents compartiments et de libérer autant. Même si les responsables ne veulent pas annoncer les noms des éventuelles recrues, il n’en demeure pas que des informations concordantes font état de contacts préliminaires avec le défenseur central de l’ASO Chlef, Mellouli, qui est originaire de la région, et du portier du NA Hussein Dey, Belhani, pour renforcer l’effectif du club la saison prochaine. Les deux joueurs sont en tout cas sur la liste des joueurs ciblés et peuvent être convaincus d’ici la fin de l’exercice à rejoindre le club des Hauts-Plateaux.
L’essentiel est de marquer que ce soit un milieu, un défenseur ou même le gardien. On était menés par 2 buts d’écart et après le but que j’ai marqué, on aurait pu égaliser mais au contraire, c’est l’adversaire qui a triplé la mise. Ce n’est pas grave car ce n’était qu’une rencontre amicale et l’essentiel ce sera le prochain match de championnat contre la JSK. Puisque vous l’évoquez, comment appréhendez-vous ce rendezvous ? C’est le dernier virage du championnat, nous avons besoin de points pour nous éloigner de la zone rouge par conséquent on n’aura pas un autre choix que d’aller chercher à Tizi Ouzou les 3 points ou au pire des cas le match nul. Cela dit, il ne faut pas croire que le match sera facile. Votre adversaire a traversé une mauvaise période avec la crise interne qui l’a secoué et en plus de cela les Kabyles n’ont plus aucun objectif à atteindre contrairement à vous. Ne croyez-vous pas qu’en de telles circonstances la motivation sera normalement beaucoup plus palpable dans votre camp ce qui pourrait faire la différence ? La situation dans laquelle se trouve notre adversaire ne doit pas nous endormir car à ce niveau de la compétition, il ne faut pas tenir compte de tels paramètres. Nous joueurs concernés par ce match nous ne réagissons pas de cette manière. Notre objectif est de ramener le meilleur résultat de cette confrontation et nous allons tout donner pour y arriver. Un dernier mot pour les supporteurs qui craignent le pire… Qu’ils se rassurent, le CABBA restera en Ligue 1. Le terrain, on s’en occupera et de leur part je leur demande de nous soutenir à fond au cours des deux prochains matches que nous jouerons à domicile.

Vous avez joué récemment un match amical contre le CSC à Constantine, que pouvez-vous nous dire sur le déroulement de cette partie ? C’était un bon match de préparation face à une équipe qui pratique un beau football. Cela nous a permis de rompre avec le vide de la compétition imposé par le calendrier. C’est un match qui nous a beaucoup servi. Votre équipe a été encore une fois défaite sur le même score en encaissant trois nouveaux buts après ceux du match disputé à Bordj, comment expliquez-vous cette fébrilité défensive? Ce n’était qu’une confrontation amicale donc le score importait peu. Par ailleurs, je peux vous dire qu’il ne reflète pas exactement le déroulement des débats. Les attaquants du CSC ont été plus réalistes en matérialisant les occasions qu’ils se sont créées. Nous aussi nous avons produit du jeu en créant quelques occasions mais la réussite nous a fait défaut. Le problème offensif ne date pas d’aujourd’hui, n’est-ce pas ? Absolument, cette saison l’attaque n’a pas eu trop de réussite. Je ne sais pas quoi vous dire à ce propos et même l’entraîneur ne peut rien faire sachant qu’il ne dispose au sein de l’effectif que d’un seul attaquant de métier qui ne peut à lui seul résoudre ce problème. Contre le CSC, vous, qui êtes milieu de terrain récupérateur, avez été l’auteur de l’unique but de votre équipe, ce qui confirme ce que l’attaque a été encore absente.

Babia décline l’invitation de Bordj Ghdir
Le MCEE, qui a repris les entraînements hier, ne disputera aucun match amical de préparation cette semaine. L’entraîneur Savoy se contentera de quelques exercices technico-tactiques et de matches d’application entre les joueurs pour préparer le CSC et ce, afin d’éviter d’éventuelles blessures à quelques jours du rendez-vous. Pour preuve, le coach de la formation des Hauts-Plateaux a décliné une invitation de la formation de Bordj Ghdir estimant que le moment n’est pas propice pour jouer un match amical.

Objectif : arrêter le CSC
Le MCEE affrontera samedi prochain le CS Constantine avec l’objectif de mettre fin à la bonne série d’invincibilité des Sanafir en championnat, lesquels n’ont pas perdu depuis 12 rencontres. Les Constantinois veulent enchaîner un autre succès pour réaliser un nouveau record d’invincibilité, mais ils doivent d’abord s’imposer devant le MCEE qui cherche à récidiver le coup de la saison passée où l’équipe s’était imposée à Constantine même sur le score de 2 à 1.

On parle de Beloufa à l’USC
La saison n’est pas encore terminée et pourtant on parle déjà de contact et de transfert. Mohamed Beloufa va probablement résilier son contrat, si ce n’est déjà fait. L’attaquant du CAB, en rupture de ban avec son club, pourrait se retrouver à l’USC, club qui vient d’accéder en Ligue 2.

Une prime spéciale
Pour battre le CSC qui vise un nouveau record d’invincibilité, la direction du MC El Eulma ne lésine pas sur les moyens. Selon notre source, les responsables ont promis aux joueurs une prime conséquente en cas de victoire qui leur permettra d’améliorer leur classement. Le cachet derby de la rencontre va motiver davantage les joueurs à se transcender et réaliser le meilleur résultat possible.

Les joueurs ont bénéficié de deux jours de repos
Les coéquipiers d’Imad Bella ont bénéficié de deux jours de repos. La reprise devait se faire hier mardi sous la houlette d’Ali Fergani. Le coach des Rouge et Bleu était attendu ce mardi à Batna, après un séjour d’une semaine en France.

Entretien réalisé par A. B.

S. H.

M. B.

18

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Ligue 1

WAT
Il n’a plus joué depuis 4 matches

JSS
Zerouati préfère la stabilité

Hadjar Belgheri, le grand maintenu maillon manquant ?
ncapable de livrer des prestations honorables, la bande à Benyelles manque de solidarité défensive et d’efficacité offensive, mais aussi d’un milieu de terrain capable de gagner non seulement la bataille du milieu, mais aussi être un premier rideau à franchir avant la défense tout en apportant un plus concret pour les attaquants en perçant l’équipe adverse. Un milieu de terrain Rabie Belgheri n’a plus sa place, alors que le natif de Maghnia était toujours un élément essentiel dans le onze de départ ces dernières années, et qui pourra permettre à la machine widadie de redémarrer à quatre journées de la fin du championnat.

I

Rarement utilisé ces derniers temps
Laissé sur le banc de touche lors des quatre derniers matches des Widadis, Rabi Belgheri a perdu sa place de titulaire important dans l’esprit de l’entraîneur Benyelles, alors que le milieu de terrain était un élément clé que ce soit avec Amrani ou Kherris lors de la phase aller.

deux postes seulement, ce qui fait en sorte que la concurrence est devenue nettement plus féroce avec le recrutement de Djerbou et le retour de blessure de Dif, depuis l’entame de la phase retour.

Il peut toujours apporter un plus à l’équipe
Malgré tout cela, personne ne pourra nier que Rabie Belgheri a toujours un rôle très important en cette fin de saison, lui qui est avec Anouar Boudjakdji, sont les deux cadres les plans anciens au WAT, en apportant un plus que ce soit sur le terrain, ou même en dehors, en délivrant de précieux consignes à leurs jeunes coéquipiers.

expérience de ce genre de fin de saison très stressante, ce qui n’est nullement le cas des autres joueurs, à l’instar de Djerbou, Taouil ou Chaouti. Un atout de plus qui devra pousser le coach Benyelles à revoir ses plans lors des quatre prochains matches.

u lendemain du match nul enregistré face à l’USM Alger, une réunion a été programmée entre le staff technique et le premier responsable du club, Mohamed Zerouati. L’ordre du jour : l’avenir de Cherif Hadjar et son adjoint Gourari. En effet le président Zerouati a dévoilé le sort du coach et il va le maintenir aux commandes du club. Il préfère la stabilité surtout que le parcours de la JSS dans sa première expérience en Ligue 1 était très honorable, vu le classement de l’équipe après 26 journée et les résultats enregistrés face aux grands clubs, à savoir le MCA, l’ESS, la JSK et le CSC. Pour Zerouati, il n’est pas question que Hadjar prenne ses valises en fin de saison pour rentrer chez lui.

A

moi, je veux rester puisque je me suis adapté facilement avec les dirigeants et j’entretiens de très bonnes relations avec le président et les joueurs.»

Zerouati : «Hadjar a toute ma confiance»
L’entraîneur Chérif Hadjar devrait être maintenu aux commandes techniques de la JS Saoura après le parcours honorable du club, a-t-on appris de son président, Mohamed Zerouati. Ce dernier nous dira : «La confiance sera renouvelée à l’entraîneur Hadjar en vue de la saison prochaine. Le parcours de notre équipe, cette saison, plaide largement en sa faveur, étant donné que l’objectif assigné, à savoir le maintien, est en passe d’être réalisé.» Il ajoute : «Jusque-là, je suis amplement satisfait de nos résultats et surtout nos prestations, y compris devant les gros calibres du championnat. Se positionner au milieu du tableau est une grande performance pour nous.» Billel G.

Il songe à renforcer le staff
Même si les supporters de la JSS préfèrent un grand entraîneur pour la saison prochaine, Zerouati ne pense pas changer tout le staff et refaire les mêmes erreurs de certains présidents de club de Ligue 1 qui ont recruté 3 à 4 entraîneurs en une seule saison. Pour lui, Hadjar connaît très bien le groupe et le fait de se séparer des services de Hadjar ne va pas arranger les affaires du club sudiste. Il pense donc à renforcer le staff technique par un grand technicien qui peut ramener le plus à l’équipe pour améliorer les résultats de cette saison.

A 35 ans, il devra prendre une décision capitale
Très apprécié par le public tlemcénien, qui s’est souvent regelé par la qualité de jeu du natif de Maghnia, Rabie Belghie est devant un véritable dilemme. Lui qui a 35 ans songe désormais à la fameuse question de poursuivre ou non l’aventure la saison prochaine. Pour rappel, il est toujours lié au WAT jusqu’en juin 2014. Reste à savoir si le sort réservé au club phare des Zianides en cette fin de saison pourra changer l’avis du numéro 20 widadi.

Il est victime de pépins physiques
Mais pour comprendre le choix de Benyelles de ne plus miser sur Belgheri, il faut bien avouer que ce dernier n’est plus à 100 % de ses moyens ces derniers temps, en souffrant de quelques pépins physiques, qui l’ont à coup sûr privé d’être nettement meilleur lors des séances d’entraînement pour postuler à une place de titulaire.

Vers un rôle de joker de luxe
Vu que certains jeunes éléments n’arrivent plus à s’exprimer correctement en cette fin de saison, vu la grande pression qui règne ces derniers mois autour de la bande à Benyelles, Belgheri pourra assumer brillamment un rôle de joker de luxe, en apportant sa touche et son excellente vision de jeu en seconde période.

Othmane Riyad Baba Ahmed

La concurrence est devenue plus rude au milieu
En plus de ce facteur, le coach Benyelles pourra aussi compter sur d’autres élements qui sont nettement mieux que lui sur le plan physique, en citant notamment le trio Rechtouche-Dif-Djerbou. L’entraîneur possède donc quatre éléments pour

CRB Benbadis 1 - WAT 0

Hadjar : «Zerouati m’a rassuré quant à mon avenir»

La JSS affrontera le CRB en amical

Ça fait mal au moral !
A quelques jours d’un déplacement capital à Béjaïa, pour affronter l’équipe locale de la JSMB, pour le compte de la 27e journée du championnat de Ligue 1, la bande à Benyellès n’a nullement fait le plein de confiance, hier après-midi, en s’inclinant sur la plus petite des marges face à l’équipe voisine du CRB Benbadis, 1-0.

Son expérience est très utile dans ce sprint final
Avec plus de dix ans dans le haut niveau, Rabie Belgheri, qui a souvent lutté avec le maillot bleu et blanc pour le simple maintien, a une très grande

La formation de Saoura a préféré Joint par nos soins hier matin, le à rester à Alger après son match coach paraissait optimiste quant face à l’USMA. La JSS se trouve acà l’avenir, il nous dira : «C’est tuellement à l’hôtel Dar Diaf à Boupresque officiel, je vais continuer chaoui, le staff technique a ma mission et mon projet pour la programmé un match amical saison prochaine, j’ai eu une disface au CRB aujourd’hui à cussion courte avec le président, il m’a évoqué son point de vue et il m’a partir de 10h au stade rassuré quant à mon avenir. Pour de Staouéli.

USMBA
a séance d’entraînement de dimanche a été marquée par la présence de l’ensemble des joueurs. Cela témoigne d'un retour à la sérénité après une dispersion qui a régné dans la maison des Vert et Rouge. Les entraînements se sont déroulés dans une ambiance bon enfant et cela ne peut que rassurer l’entraîneur. De bon présage avant la rencontre contre l'USMH. Cela dit, pour cette confrontation, les choses se présentent plutôt sous de bons auspices puisque l’entraîneur de l’USMBA dispose de la totalité de son effectif et, par conséquent, de plus d’un tour dans son sac pour tenter d'opter pour la formule appropriée et composer son puzzle. Aussi, il devra savoir que l'USMH n’est pas facile à manier. Un paramètre qu'Assas ne perd pas de vue.

L

Eviter une autre crise
Pour ce faire, l’USMBA devrait donner la réplique à une équipe de division inférieure qui reste à déterminer. Le cas échéants, les seniors affronteront les espoirs. Dans tous les cas, ça sera une opportunité afin de remettre le groupe dans l’ambiance du match et de tester les prédispositions physiques et tactiques de tout un chacun.

Assas soigne le moral de sa troupe…
Assas qui a lui aussi a «repris du service» n’a pas omis de tenir, lors de la séance d’entraînement, un discours succinct avec ses poulains en mettant l’accent sur l’aspect psychologique et

durant lequel il n’a pas manqué de mettre en exergue la situation actuelle de l'équipe mais l’importance des rencontres à venir en invitant le groupe à se transcender et éviter le relâchement et le découragement. De leur côté, ils n’ont pas manqué de montrer à leur coach qu’ils sont conscients de la lourde mission. Cela a bien évidemment rassuré l'entraîneur sur l’état d’esprit de ses poulains et la volonté qui les anime.

… et exige un sursaut d’orgueil
On s’attend donc à un sursaut d’orgueil des Unionistes, notamment par

rapport à l’entraîneur et les dirigeants qui n’admettront pas qu’il ait un autre faux pas, de surcroît à domicile, car cela risque d’engendrer des anfractuosités plus profondes au sein de l’équipe. Tout cela pour dire que les camarades de Khali évolueront sous une grande pression surtout que seule une victoire peut soulager les dirigeants et apaiser la tension qui pèse sur eux. Néanmoins, il faut reconnaître que ce rendez-vous, même s’il sera très difficile, se présente sous de bonnes auspices pour les hommes de Assas notamment sur le plan de la mobilisation et l’exhortation. Néan-

moins quels que soient les fatalités et autres aléas, l'entraîneur et ses joueurs n’auront devant eux qu’un seul et unique devoir : celui d'honorer leur contrat moral.

Tenter de jaillir
Les résultats catastrophiques font, désormais, que l’USMBA est dos au mur. Après son dernier échec face à l’ESM, l’équipe est en proie de doute. La venue d'El Harrach pourrait-elle constituer une pertinence pour les Bel-Abessiens afin de se recouvrer ? Plus facile à dire qu'à faire car les joueurs de l'USMBA auront fort à faire face à un adversaire qui veut, à tout prix, profiter de la mauvaise passe des Unionistes pour rester dans le sillage du coleader. Si les Bel-Abessiens veulent laver l'affront, ils doivent jouer avec les tripes. Nul ne présageait une telle situation de l’USMBA qui, pourtant, aciérait à plein régime au point de reconquérir ses milliers de ses fans trouverait les pires difficultés pour assurer les points devant des formations des moins nanties. Ce n’est sûrement pas les derniers revers qui viendront rassurer les fans qui commencent à craindre le pire pour leur équipe. Maintenant, l’inquiétude pressante est de mettre à la disposition de l’équipe tous les atouts qui lui permettront de ravir un succès samedi. Les Vert et Rouge devront cette fois faire preuve de plus de solidarité et de combativité pour espérer sortir victorieux et éviter ainsi une crise latente, bien que, pour certains, ça soit déjà le cas.

Hamiche reprend
L’autre bonne nouvelle réside dans le retour de Hamiche. En effet, ce dernier a, enfin, réintégré le groupe pour la première fois depuis la rencontre face à la JSK. Sa longue absence n'a pas été, cependant, sans donner cours à libres spéculations. Il a, d’ailleurs, repris du service samedi.

Un match amical pour préparer l’USMH ?
On croit savoir que pour mieux préparer la rencontre contre El Harrach, l'entraîneur Assas souhaiterait disputer une joute amicale pour imprégner ses joueurs à la rencontre et les mettre les dans le bain de la compétition.

M. O. Noureddine

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Ligue 2

19
Zaïm, l'hommeorchestre

USMB-MOB L’offensive et rien d’autre face au MOB !
ce n’est celui de faire plaisir aux supporters. Ces derniers étaient présents là où leur équipe a évolué et les Belkhethir, Herida et consorts auront à cœur de remercier leurs fans pour leur fidélité.

Des signes qui ne trompent pas
C’est connu, dans le milieu du football, certains sont un peu superstitieux. Ceux qui le sont parmi les fans du grand club de Blida vous rappelleront qu’à chaque fois que l’USMB s'est retrouvée au pied du mur, elle s'en est bien tirée. l est certain que cette équipe de Blida ne va pas se contenter de gagner petit contre son homologue du MOB qui, logiquement, part avec les faveurs des pronostics. La stratégie de jeu de Bouhellal est connue lors des matchs que son équipe livre à domicile. Cette fois, les choses vont légèrement changer. Avec un seul attaquant de pointe, le coach blidéen ne prendra pas le risque de priver son équipe des moyens qui lui permettront d’attaquer à outrance. Ce qui est certain, c’est que juste devant les quatre défenseurs, il y aura, sans aucun doute, pas moins de quatre milieux de terrain de métier, dont trois sont des spécialistes du harcèlement du porteur du ballon ad-

Les camarades de Khelladi auront cet après-midi, pour adversaire le MOB qui se battra avec toute son énergie pour briller et, pourquoi pas, créer la surprise. L’USMB a besoin d’une victoire, ne serait-ce que pour l’honneur et il s’agira de ne pas rater ce rendez-vous. On espère vivement, du côté de Blida, un résultat probant qui fera le plus grand bien à tout le monde, en cette période de grisaille.

Pas facile les Crabes !

La priorité au versement des salaires
Si la direction du club a décidé de ne pas promettre des primes, la raison en est toute simple. Elle veut surtout régulariser les joueurs en leur versant les salaires en retard. Pour ce qui est des nouveaux joueurs, ils ont tous empoché plusieurs salaires à l’avance, au moment de la signature de leurs contrats.

I

verse et de la récupération.

Hamia à la baguette
Les hommes du milieu auront à faire leur boulot comme il se doit, c'est-àdire étouffer dans l’œuf les coups de boutoir des attaquants du MOB et surtout donner une totale liberté d’action à Hamia. C'est ce dernier qui sera le dépositaire du jeu de son équipe.

dans le match. Cela ne peut se faire que si l’on se rapproche au maximum du gardien de but adverse. Cela est encore plus valable pour ce match contre un adversaire qui fait figure d’épouvantail pour les Blidéens. Pour cela, la prise d’initiatives est indispensable pour les camarades de Mehia, s’ils veulent réussir leur toute dernière sortie à domicile.

Les recommandations de Bouhellal
Près de la moitié des buts encaissés par l’USMB jusque-là le furent suite à des balles arrêtées. Ceci fait que ces situations de jeu suscitent, chez l’entraîneur blidéen, un grand intérêt. Lors de plusieurs séances d’entraînement, Bouhellal a consacré un gros volume horaire aux balles, arrêtées en phases offensive et défensive. Il a demandé à ses joueurs de se parler et surtout de faire le meilleur choix en fonction des situations.

Zaïm se dépense sans compter au niveau de la direction du staff administratif du club blidéen. Comme lors des nombreuses années qu’il a passées à servir son club, Zaïm fait preuve d’un sens de l’organisation des plus rares. Il a, par ailleurs, toujours montré son attachement à l’USMB. Ces derniers jours, il s’active dans tous les sens pour que les joueurs soient mis dans les meilleures conditions. «Servir l’USMB est pour moi un devoir et aussi un honneur. Il est nécessaire que tous les amoureux du club et la grande famille de l’USMB se rassemblent. Blida mérite d’avoir un club de grande envergure, raison pour laquelle nous lui consacrerons tout notre temps.»

S. B.

Abdenouri, troisième recrue
Aprés Aïbout et Khalfallah, le sociétaire de Hamra Annaba Abdenouri a signé un contrat au profit de l’USMB, d’une durée de quatre ans. Abdenouri évolue au poste de milieu récupérateur

L’heure n’est plus à la rigolade
Le coach blidéen nous a confié, quelques jours avant le match contre le MOB, que son équipe sera prête pour ce match. Il ne nous a pas caché qu’il avait savonné ses joueurs, suite aux erreurs commises lors de certains matchs. Il a notamment reproché à ses joueurs leur passivité et surtout certaines fioritures dans le jeu, alors qu’il faut aller à l’essentiel. Il nous parlera des joueurs qui ont confirmé et d’autres qui auront à être à la hauteur des espoirs placés en eux. Le ton employé par le technicien blidéen, en s’adressant à ses joueurs, a singulièrement changé et manifestement l’heure n’est plus à la rigolade.

Naâmani suspendu
Un élément important de l’équipe de Bouhellal ne se présentera pas à l’appel de l’arbitre cet après-midi. Il s’agit du défenseur central Naâmani qui est suspendu pour cumul d’avertissements.

Ne pas tomber dans le guêpier béjaoui
Il s’agira, avant tout, de ne pas encaisser. Avoir un retard d’un ou deux buts, on n’a pas la volonté voulue pour équilibrer les débats. Pour espérer se tirer du guêpier béjaoui, il faut marquer des buts et assez tôt

Il faudra remercier les supporters
Pour l’USMB, ce match ne présente aucun enjeu, si

S. B.

Benacer out
Le défenseur latéral Benacer ne jouera pas le match contre le MOB. Blessé au genou, il sera laissé au repos par son entraîneur. Ce sera le jeune Bedrane qui aura à le remplacer.

Boudina et Krifalli aux soins
Deux autres joueurs de la formation dirigée par Bouhellal seront absents. Il s’agit de Boudina et de Krifalli qui sont tous deux blessés.

S. B.

Les Béjaouis visent un bon résultat
perdu toutes ses chances de jouer pour l’accession, le staff technique du MOB sous la houlette du coach Mourad Rahmouni a tenu à mettre en garde ses joueurs en leur demandant de prendre les choses très au sérieux et d’éviter de tomber dans le piège de la facilité surtout que cette équipe de l’USM Blida est en mesure de leur créer des difficultés. Pour cela, il a tenu à mettre l’accent sur le volet psychologique tout au long de la semaine en évitant à ses joueurs de tomber dans le piège de la facilité et ce, au risque de leur coûter la défaite.

Baâouali, seul absent
A propos de l’effectif qui affrontera cet après-midi la formation de l’USM Blida, le staff technique du MOB sera amoindri par les services de défenseur axial Baâouali pour blessure. Sinon tous les joueurs seront au rendezvous à l’occasion de cette rencontre qui les attend devant l’USMB pour tenter de réussir un bon résultat.

Chebana : « Nous allons affronter Blida sans pression»
Le défenseur du MOB, en l’occurrence Saber Chebana, affirme dans cet entretien qu’il nous a accordé que le match de cet après-midi face à l’USM Blida n’a rien de spécial pour eux, étant donné qu’ils ont pris déjà une belle option pour accéder en Ligue 1, puisqu’une victoire lors de l’ultime journée leur permettra de réaliser leur objectif.

Vers la titularisation de Madi
Par ailleurs, le staff technique sous la houlette du coach Mourad Rahmouni pourrait procéder à quelques légers changements à l’occasion de la rencontre qui mettra aux prises son équipe face à l’USM Blida et ce, dans le but de donner un nouveau sang au groupe et réussir un bon résultat. A cet effet, il est fort probable qu’il procède à la titularisation de défenseur Madi sur le flanc droit pour assurer une meilleure prestation possible au groupe.

es Crabes du MO Béjaïa aborderont la compétition officielle cet après-midi avec un déplacement difficile qu’ils effectueront dans la ville des Roses pour affronter l’USM Blida dans un match comptant pour la 29e journée du championnat de Ligue 2. Un match qui revêt une grande importance pour les deux formations, notamment les Béjaouis qui visent les trois points de la victoire afin d’assurer définitivement leur accession en Ligue 1 sans pour autant attendre l’ultime journée prévue probablement samedi prochain. Ayant assuré une bonne préparation durant toute la semaine écoulée, les Béjaouis affichent déjà une bonne forme pour le rendezvous d’aujourd’hui afin de réussir le meilleur résultat possible qui leur permettra de valider leur ticket pour la Ligue 1. D’ailleurs, les joueurs comme le staff technique ont tenu à déclarer que l’essentiel est le dernier match face au CRB Aïn Fekroun où la vic-

L

toire demeure impérative quel que soit le résultat final de la rencontre d’aujourd’hui face à l’USMB.

Ils veulent éviter la défaite
Bien que la rencontre s’annonce difficile pour les deux équipes, notamment les Béjaouis qui auront fort à faire face à une équipe de l’USMB, qui veut terminer sur une bonne note à domicile, il n’en demeure pas moins que les coéquipiers de Ferhat veulent à tout prix éviter la défaite afin de terminer la saison en beauté. A cet effet, ils espèrent assurer leur accession aujourd’hui à l’occasion de leur déplacement à Blida afin de se permettre d’organiser une fête grandiose lors de l’ultime journée prévue pour ce weekend avec leur public.

«La rencontre face à l’USMB n’a rien de particulier»
A l’instar de ses joueurs, le premier responsable de la barre technique du MOB, en l’occurrence Mourad Rahmouni, estime que la rencontre face à l’USM Blida n’a rien de particulier par rapport aux autres rencontres que son équipe a disputées jusque-là. A cet effet, il dira : «Je pense que nous allons jouer un match comme ceux que nous avons déjà disputés jusque-là, car le plus important est celui de la dernière journée face au CRB Aïn Fekroun que nous devrons impérativement remporter afin de valider notre ticket pour la Ligue 1. A cet effet, nous allons aborder le match de cet aprèsmidi le plus normalement du monde.»

Ghorbal pour officier la rencontre
La rencontre de cet après-midi entre l’USM Blida et le MOB qui se jouera à Brakni à partir de 16h30 sera officiée par l’arbitre fédéral Ghorbal, qui sera assisté par Serradj et charchar.

Comment avez-vous préparé le match de cet aprèsmidi ? Franchement, on n’a pas effectué une préparation spéciale pour ce match, dans la mesure où il n’a rien de spécial par rapport aux rencontres précédentes, d’autant plus qu’il n’est plus décisif puisqu’on a déjà pris une belle option pour l’accession en Ligue 1 et une victoire lors de l’ultime journée nous permettra de réaliser notre objectif primordial tracé en début de saison. Donc, vous allez jouer sans pression, n’est-ce pas ? Bien évidemment, nous allons évoluer sans pression puisqu’on déjà mis les deux pieds en Ligue 1 et ce, à moins d’un miracle qui puisse se produire en cette fin de saison.

Sinon nous allons à Blida avec l’objectif de tenter un bon résultat et surtout de bien jouer dans de bonnes conditions pour le dernier match à domicile face au CRB Aïn Fekroun. Et comment s’annonce ce match pour votre équipe ? Ce sera un match équilibré entre les deux formations qui visent le même objectif, à savoir réussir le meilleur résultat possible, notamment les locaux qui vont tenter de terminer la saison sur une bonne note. Pour ce qui nous concerne, nous allons nous déplacer à Blida pour éviter la défaite et aborder le dernier match à domicile avec un moral au beau fixe. Apparemment, vous êtes concentrés beaucoup plus sur le dernier match face au CRBAF… Bien sûr, je crois que c’est le match qui revêt plus d’importance pour nous, puisqu’il s’agit de dernier match où nous sommes dans l’obligation d’arracher les trois points de la victoire pour valider notre ticket d’une manière officielle et, par la même, organiser une grande fête avec nos supporters pour cet exploit.

Entretien réalisé par Yugurtha A.

Programme de la 29e Journée de Ligue 2
Rencontres
Arbitres 1ers assistants AZRINE ZID AYAD HACI SEGHIRI HAMOU OMARI SERRADJ 2es assistants BOUNOUA TAMEN HELLAL SCHAMBY BOUGHERARA BADACHE BOUHASSOUN CHARCHAR
18h30 AMALOU SAM/ABM 16h30 ACHOURI NAHD/ESM CRBAF/MSPB 15h30 ZERROUKI 15h30 BOUSETER CRT/MOC 15h30 BOUSAADIA OM/ASMO USMAN/MCS 15h30 HOUASNIA 15h30 BENOUZA ASK/RCA USMB/MOB 15h30 GHORBAL

Rahmouni les met en garde
En dépit de la situation que traverse l’adversaire, en l’occurrence l’USM Blida, qui a

Yugurtha A.

Y. A.

20

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Ligue 2

USMAn-MCS

CRT-MOC
Une victoire Sahnoune : «On veut pour assurer notre maintien l'honneur face aux Annabis» L'
Comment s’est faite la préparation pour de match face à l’USM Annaba ? La préparation pour ce match s’est faite dans de très bonnes conditions et nous avions eu tout le temps pour préparer cette rencontre. Ce report a été d’une manière bonne pour notre groupe puisqu’il nous a permis de régler quelques lacunes dans notre jeu et de récupérer nos joueurs blessés. Le plus important, c’est qu’il ait un bon esprit et le moral soit au beau fixe et ça aide dans la préparation d’un groupe. Donc, la confiance est revenue à votre équipe après la dernière victoire face à l’ASK ? Exactement. La confiance et la sérénité sont revenues après notre dernière victoire face à l’ASK. Elle était impérative pour nous afin de mette fin à cette mauvaise série. Le fait de renouer avec le succès et d’empocher les trois points nous ont rassurés et surtout ça nous permet de reprendre les entraînements et de préparer ce match face à cette équipe d’Annaba dans de très bonnes conditions. C’est le plus important pour notre groupe. Malgré cette victoire, le MCS n’a pas encore assuré son maintien. Certes, cette victoire face à l’ASK ne nous pas encore assuré notre maintien mais les trois points arrachés nous ont permis de s’approcher davantage de cet objectif et, surtout, de reprendre confiance après une mauvaise série qui nous a beaucoup pénalisés sur le plan comptable. Le fait de renouer avec le succès chez nous avait un double impacte : reprendre confiance et d’avancer dans notre objectif qui est le maintien puisqu’il nous manque juste un petit point pour concrétiser cet objectif. Cela veut dire que la victoire face à l’ASK a été le tournant de notre parcours. Et comment s’annonce le reste du parcours pour votre équipe ? C’est le dernier virage avant l‘arrivée et il nous reste juste deux matchs avant la fin de la saison. Jusqu’à maintenant, nous n’avons pas encore assuré notre maintien et le hasard a fait qu’on devra affronter deux équipes. Elles aussi n’ont pas encore assuré cet objectif. Donc, notre mission ne sera pas du tout facile et on doit bien gérer ces deux matchs. Le MCS a besoin juste d’un petit point pour assurer son maintien mais rien n’est encore gagné d’avance et on devra jouer les deux matchs à fond afin d’éviter toute mauvaise surprise. Cet après-midi vous aller affronter l’USM Annaba. Comment s’annonce ce match pour le MCS ? C’est un match entre deux équipes qui sont presque dans la même situation du moment que chacune de nous n’a pas encore assuré son maintien. Il nous reste un point, ce qui veut dire que ce match sera très serré entre deux clubs qui veulent mettre fin à cette situation. Cette équipe d’Annaba devra miser sur un succès car le match se jouera chez elle et devant son public. Donc, notre mission ne sera pas du tout facile mais nous n’allons pas faire le déplacement dans cette ville pour limiter les dégâts. Loin de là, on veut assurer notre maintien dès ce mardi face à cette équipe. Ce qui veut dire que la défaite est interdite pour vous ? Exactement. Le faux pas n’est pas permis pour notre équipe et nous sommes bien préparés pour ce match, car on veut revenir à Saïda avec un bon résultat et surtout le maintien du moment qu’on veut concrétiser cet objectif lors de la dernière journée du championnat. Je pense que nous avons les moyens de faire un bon résultat face à l’USM Annaba. L’essentiel est de ne pas perdre cette rencontre et notre groupe est conscient de la tâche qui nous attend. Cet aprèsmidi, il y aura une équipe de commandos qui voudra arracher le maintien d’Annaba. Donc, vous miserez sur un point lors de cette confrontation ? Même si le match ne sera pas du tout facile pour nous, le MCS va jouer la rencontre de la saison cette après-midi. On veut arracher notre maintien face à l’USM Annaba, ce qui veut dire que la défaite est interdite. Pour nous, un point ferait nos affaires et je pense qu’on a les moyens d’arracher ce match nul et, pourquoi pas, les trois points de la victoire, du moment que notre adversaire va jouer sous pression et avec une peur au ventre. On veut saisir cet état d’esprit de notre adversaire pour le surprendre mais notre mot d’ordre, lors de cette rencontre : tout faux pas interdit. Le MCS va relever ce défi et assurer son maintien avant la dernière journée du championnat. Entretien réalisé par Amar B.

Un point fera le bonheur des Saïdis

e MCS n’a pas encore assuré son maintien malgré sa dernière victoire face à l’ASK et comme le championnat tire à sa fin, cette équipe de Saïda devra terminer en beauté. Elle n’a pas le droit de rater cette fin de course et afin qu’elle évite toute mauvaise surprise, lors de la dernière journée du championnat, et malgré que le match de cet après-midi se joue à Annaba face à l’USM Annaba, les Saïdis ne veulent pas revenir au bercail avec 0 point. Au contraire, le MCS est déterminé à faire un grand match et chercher ce maintien dès aujourd’hui au stade d’Annaba. Les camarades de Megueni tablent sur un bon résultat et un point de cette rencontre fera les affaires des Saïdis qui se sont préparés comme il se doit durant toute la semaine afin d’être au rendez-vous et, surtout, arracher ce point qui sera synonyme de maintien. Une chose est sûre : le MCS ne va pas se contenter de défendre durant les 90 minutes bien qu’elle mise sur un point. Mais la victoire ne ferait que du bien à cette équipe et le plus important chez les Saïdis est qu’ils veulent arracher le maintien dès cet aprèsmidi.

L

Retour de Cheraïtia
Absent lors de la dernière rencontre de son équipe face à l’ASK, pour cause de suspension pour cumul de cartons, le milieu offensif du MCS, Mohamed Cheraïtia, fera son retour cet après-midi contre l’USM Annaba puisqu’il a purgé sa sanction. Son retour ne sera que bénéfique pour cette équipe de Saïda du moment qu’avec son expérience, il va rendre d’énormes service au MCS. Il pourra être un des artisans d’un bon résultat de ce déplacement à Annaba.

Allaoui apte à jouer
Blessé au niveau des adducteurs, le gardien du MCS Allaoui, qui été titulaire depuis trois rencontres, a fait impasse sur trois séances d’entraînement. Il y a quatre jours, il a repris les entraînements avec le reste du groupe et finalement sa blessure n’est qu’un mauvais souvenir. Il a été du voyage à Annaba pour affronter l’USM Annaba puisqu’il est apte à reprendre la compétition. Son retour a soulagé le staff technique qui avait peur de perdre un autre gardien après la blessure du n° 1 Seddik Bouhada. Amar B.

équipe du CRT en accueillant la formation du MOC qui elle aussi est logée à la même enseigne, doit impérativement remporter ce match non pas pour sauver sa place en Ligue 2 du fait que la sentence est déjà constatée depuis bien longtemps, mais pour finir en beauté ce challenge et faire oublier les contreperformances enregistrées depuis le début de cette saison. Les protégés de Bencheriet n'auront aucun prétexte pour justifier un autre faux pas devant leur propre public au stade Embarek-Boucif. Donc, les coéquipiers de Mouffok sont obligés de sortir le grand jeu pour empocher les points de la victoire, devant une équipe du MOC qui alignera probablement une équipe d'Espoirs du fait qu'elle est condamnée à jouer à la division amateurs l'année prochaine. Le staff technique sait pertinemment qu'une victoire peut faire oublier les déboires de cette année, et lui permettra de continuer la mission lors de la prochaine saison, mais si par malheur les coéquipiers de Khaldi enregistrent un autre faux pas on peut dire que cela aura des répercussions négatives sur tout le club et par conséquent le staff technique. Plusieurs fans sont attendus au stade Embarek-Boucif, pour voir à l’œuvre leurs protégés dans un match sans aucune pression pour leur faire plaisir le temps de quatre-vingt-dix minutes. Ces fans ne veulent ni plus ni moins qu'une petite victoire, même par la plus petite des marges, une victoire de l'honneur pour pouvoir les pardonner de cette saison catastrophique. Bensalah

CRBAF-MSPB

5 mois sans salaires risque de démobiliser les joueurs

A

vec quel moral les joueurs vont-ils se présenter cet aprèsmidi contre le CRB Aïn Fekroun ? Des joueurs abordés à la fin de la séance d’entraînement de la reprise qui s’était déroulée dimanche dans la matinée se disaient très affectés moralement : «On attend nos salaires depuis le mois de décembre, et nous allons bientôt entamer le sixième mois. C’est difficile de rester concentré dans ce genre de situation.»

Petite séance d’entraînement, un sixte et puis s’en vont
Le premier entraînement de la semaine n’a pas été trop dur pour les joueurs. C’est vrai qu’il n’y a plus de quoi s’inquiéter pour le club qui a assuré son maintien la semaine dernière avec la victoire contre le CRT, mais on est obligés de parler de l’éthique qui a foutu le camp depuis quelques saisons

comme le moral qui a pris aussi la poudre d’escampette. On entend çà et là des gens dire : «On ne va pas gâcher la fête du club d’Aïn Fekroun qui s’apprête à fêter son accession.» Mais la morale ne dit pas ça du tout. L’éthique est la responsabilité de tous. Le MSPB doit cravacher dur, jusqu’à la fin de la saison, et même si le Mouloudia de Batna n’est plus concerné par le championnat, il est concerné par l’éthique du football, ad-

vienne que pourra. Salaire ou pas, chaque chose à sa place.

Litim a repris les entraînements
Litim a repris les entraînements, le titulaire au poste de gardien était présent ce dimanche au sein du groupe. Après quelques jours d’absence, en fait, depuis le match nul contre l’OM arraché sur la pelouse du stade Imam Lyès de

Médéa, le joueur avait contracté une blessure au genou et avait fait l’impasse sur le match contre le CRT. Bounouara l’avait remplacé. Ce retour, la veille du match contre le CRBAF laisse penser que le portier pourrait refaire son apparition parmi les 18 joueurs convoqués au match, et pourquoi pas se retrouver dans le onze titulaire pour éviter un carton plein du genre de celui pris face à l’ASK en déplacement.

Benmansour et Belhadi indisponibles
En défense, le staff technique se dispensera des services de deux de ses éléments. Il s’agit du milieu de terrain Benmansour qui a contracté une entorse à la cheville et Belhadi souffre d’une élongation, il est déclaré out contre le CRBAF. M. B.

20

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Ligue 2

NAHD-ESM

Le Nasria veut terminer par une victoire au 20-Août
chaine qui s’annonce palpitante.

Les fans préparent le déplacement à Hussein Dey
Sachant que la rencontre sera être difficile, les Vert et Blanc ont juré de se déplacer en masse pour soutenir les camarades de Foughloul. Il va falloir donc s’attendre à ce que les fans perpétuent la tradition, comme ils ont l’habitude de se déplacer eux aussi, lorsque l’équipe joue en déplacement, comme ce fut le cas dans la majeure partie des matches à l’extérieur de Mostaganem . «Le plus important dans tout cela, c’est qu’on fera tout pour aller encourager l’équipe et les joueurs pour les pousser à se transcender, surtout que Mostaganem n’a rien à espérer, tout comme cette équipe du NAHD qui n’aura rien à perdre, ni à gagner, étant donné qu’elle n’est concernée ni par le maintien ni par l’accession», nous a déclaré ce jeune amoureux du club que nous avons rencontré au lieudit Saint-Jules. cela ne se concrétise en fin de compte. En effet, il faut savoir que les dirigeants ont reporté le versement de ce salaire pour après le match face au CRB Aïn Fekroun, ce qui les inquiète quelque peu.

In n’y aura pas beaucoup de changements !
Dans ce sens, le premier responsable de la barre technique du Nasria n’effectuera pas beaucoup de changements dans son onze de départ, il fera probablement confiance aux mêmes joueurs qui ont pris part au match face à l’USM Blida. Les deux seuls changements qui seront attendus sont l’incorporation du défenseur central, Ishak Guebli dans l’axe central, ce qui permettra à Sofiane Bendebka de retrouver sa place habituelle en milieu de terrain défensif, aux côtés de Zerrouki Mourad et Rafik Boussaid.

Ousmane : «On doit être méfiants et jouer sans calcul»
Appelé à parler du match d’aujourd’hui, Ousmane dira : «Nous allons jouer face à une équipe qui a affûté ses armes dès l’entame de la saison et qui sera difficile à manier chez elle. Nous devons tenir compte de cette réalité. On doit donc être méfiants et jouer sans calcul. Ce que l’on doit faire, c’est d’être efficaces devant et vigilants derrière.» Le driver d’El Haouata, qui se montre optimiste au plus haut point, affirme qu’un bon résultat, cet après-midi, reste primordial. «Nous avons beaucoup de respect pour le Nasria d’Hussein Dey qui est une très bonne équipe. Mais cela ne va pas nous empêcher de nous appliquer pendant les 90 minutes de jeu et d’être vigilants et efficaces pour réussir un résultat positif à Hussein Dey.

Les joueurs s’impatientent pour leur dû
Les joueurs espérantistes de Mostaganem s’impatientent pour leur dû et surtout la mensualité du mois dernier qu’ils devaient recevoir la semaine passée, après que la direction leur eut promis de régler cette question sans que

n recevant aujourd’hui son homologue de l’ES Mostaganem, à 16h30, au stade du 20-Août-55, pour le compte de la 29e et avant- dernière journée du championnat de Ligue 2, les Sang et Or tenteront non seulement d’enchaîner un troisième résultat positif mais aussi gagner ce match qui sera le dernier à domicile. Un match qui sera très important surtout que l’adversaire du jour jouera ses dernières cartes pour l’accession et un mauvais résultat du Nasria pourrait faire couler beaucoup d’encre.

E

Le match piège par excellence
Les coéquipiers du capitaine du Nasria, Sofiane Bendebka, devront prendre ce match au sérieux, comme ce fut le cas face au MO Béjaïa et faire taire ceux qui parlent d’un relâchement des Nahdistes, après avoir maintenu l’équipe officiellement en D2. C’est ce qui a insisté tout au long de la semaine le coach du NAHD, Zoheir Djelloul, qui cherche à tout prix cette victoire afin de garder la mâme dynamique et aussi pour bien finir cette saison et se projeter vers la pro-

Henider, Saoud et Ousmail non convoqués
L’entraîneur Zoheir Djelloul n’a pas fait appel, à l’occasion de ce match, à Henider, Saoud et Ousmail. Si l’absence de ce dernier est due à cause à sa blessure, celles de Henider et Saoud sont liées directement à des choix tactiques, car le coach nahdiste aurait préféré d’autres joueurs capables d’apporter un plus à l’équipe.

Ettaoui Wassim

Benali : «Nous jouerons sans le moindre complexe»
L’arrière gauche de l’Espérance de Mostaganem, Benali, n’est plus à présenter. C’est un jeune formé au club qui s’est imposé en tant que titulaire. Dans cet entretien, notre jeune interlocuteur évoque le parcours des Vert et Blanc, avec ses hauts et ses bas, et le match de ce mardi qui va mettre aux prises sa formation avec le NAHD.

Boudi Omar

Zerrouki : «On se doit de gagner ce match»
Joint, hier, par téléphone par notre confrère d’El Heddaf, le milieu de terrain du Nasria, Zerrouki Mourad, s’est montré confiant en la capacité de son équipe de remporter ce match. Dans ce sens, il nous dira : «Ce sera un match très important qu’on se doit de remporter, surtout que l’image du club sera ternie, en cas de mauvais résultat.» Avant d’ajouter : «On aura à peu près le même scénario face au MOB, et de notre côté, on veut cette victoire pour être vraiment à la hauteur des couleurs que nous portons.»

«Il ne faudra pas refaire les mêmes erreurs la saison prochaine»
Répondant à une question à propos de sa vision sur la saison prochaine, le milieu de terrain du

NAHD nous dira : «Notre objectif est désormais de finir cette saison en beauté et penser à la saison prochaine. On devra retenir les leçons et ne pas refaire les mêmes erreurs, comme le manque de stabilité au niveau du staff technique, afin d’aider ce prestigieux club à retrouver sa place parmi l’élite.»

B. O.

Que peut-on dire du parcours de votre équipe ? J’estime que c’est un parcours acceptable, d’autant plus que l’équipe a été remaniée à plus de 90%. Nous avons réussi à atteindre l’objectif, mais nous avons été stoppés par l’USM

Annaba, ce qui a perturbé notre situation. Mais plusieurs pensent que cette saison a été ratée. Un commentaire ? Nous avons habitué nos supporters à de meilleurs résultats et à un meilleur parcours. Cependant, il ne faut pas oublier que l’équipe a traversé des moments difficiles sur le plan psychologique et il a fallu beaucoup de temps, avant qu’elle ne s’en remette. Ce qui est positif dans tout cela, c’est que l’effectif est riche et nous les jeunes formés au club avons évolué en tant que titulaires. C’est une autre bonne chose que nous devons saluer. Le match de ce mardi s’annonce difficile. Un com-

mentaire ? C’est vrai, ce sera une mission délicate, mais pas impossible. Nous avons une idée maintenant sur Hussein Dey. On sait à qui on aura à faire, nous allons nous préparer en conséquence et sans aucun complexe. Comment voyez-vous la fin de cet exercice ? Elle sera difficile. Nous allons gérer match par match afin de ne pas tomber dans la facilité. On vous laisse le soin de conclure… Nous allons faire le maximum pour terminer la saison en apothéose. Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

ASK-RCA
Les Khroubis sont prévenus

L’accession, c’est à
l’extérieur qu’ils la veulent !

L

a formation askiste reste sur une triste défaite sur le score de 2 à 0 contre le MCS. Les poulains de Terraï tenteront de se remettre sur les rails et renouer avec l’ambiance de la victoire dès ce soir. Pour cette 29e journée, l’ASK recevra le RCA dans un match presque sans enjeu pour les deux clubs, les objectifs réussis déjà pour les deux équipes, on risque d’assister à un match qui ressemble plus à rendez-vous d’entraînement, mais on imagine mal une ASK pathétique aujourd’hui devant ses supporters. Pour la dernière rencontre à Abed-Hamdani cette saison en Ligue 2, il y aura certainement de l’engagement et de l’envie de bien faire. L’ASK veut boucler sa saison chez elle par une belle victoire devant un futur pensionnaire de Ligue 1, ce qui rendra le succès plus savoureux, sans oublier qu’en cas de victoire de l’ASK , cette dernière va grimper au classement et récupérer la 6e place. Les coéquipiers de Ouhadda doivent être bons et généreux dans l’effort, avec la seule idée en tête : offrir du plaisir et procurer de la joie aux Diables rouges. On espère juste que le public sera présent en masse dans les tribunes du stade communal, car ces dernières semaines, l’équipe ne fait plus recette. Enfin, les Khroubis ont été bien reçus à Alger lors du match aller, donc la moindre des choses est que le RCA trouve le même accueil, surtout de la part du public qui devra donner une bonne image. Evitez, de grâce, les insultes envers la direction khroubie ! Même si les Khroubis ont la faveur des

pronostics, ils doivent faire très attention ce soir face à un solide morceau qui cherche plus que tout la première place de la Ligue 2. Le RCA veut réussir son sprint final d’une belle manière, un tel objectif démontre déjà la difficulté de la tâche des Rouges cet aprèsmidi qui auront en face d’eux des Bleus qui ne viendront pas pour faire du tourisme. Les poulains de Boujaârane sont capables de renverser la vapeur à n’importe quel moment, ils l’ont démontré à moult reprises. Une chose est sûre, l’ASK doit être dans un bon jour pour éviter toute mauvaise surprise pour ce dernier match à domicile.

Boudjaarane : «Tout le monde croit que les Khroubis sont en congé»
En route vers Khroub hier, Boudjaarane le coach du RCA a bien accepté de répondre à nos quelques questions lors d’une conversation téléphonique. Tout d’abord, notre sujet s’est porté sur cette rencontre face à l’ASK, le coach du RCA a calmé les ardeurs : «Je ne suis pas d’accord avec ceux qui voient ce match comme une partie facile pour nous, car pour eux cette équipe de l’ASK est déjà en congé. Croyez-moi, cette rencontre sera autant plus difficile que nos autres déplacements.»

C’

Mellouli et Yaâkoub, les seuls absents
Souffrant d’une blessure un peu compliquée, le défenseur central Mellouli ne sera pas de la partie ce soir. Parti à Sétif pour rejoindre sa petite famille, il sera remplacé par Lahcen dans l’axe central. A la recherche de la paire centrale la plus solide possible, le coach Terraï n’aura pas de souci à se faire avec Lahcen dans la charnière défensive. Le Blidéen a déjà évolué dans ce poste à plusieurs reprises cette saison et a toujours rendu de bonnes copies. L’autre élément absent ce soir, c’est Yaâkoub. Déstabilisé par son statut de remplacent éternel, il a fini par baisser les bras et a décidé sur un coup de tête de ne plus revenir au Khroub. Le reste de l’effectif sera présent ce soir, on s’attend à voir un onze inédit, car le staff technique compte tourner son effectif et offrir la chance aux autres éléments.

est en déplacement aujourd’hui au Khroub que la formation du RCA fera face à son destin. En effet, le club comme on ne cesse de le dire ne lui manque que trois points pour l’accession. Une victoire que le staff pourrait bien laisser à la dernière journée lors du match à domicile face à l’USMAn, en tout cas, c’est ce qu’on s’est dit en début de semaine. Seulement voilà, tout au long de la préparation de ce match face à l’ASK et sur les différentes déclarations des joueurs ainsi que les membres du staff, nous avons vite compris que dans l’effectif du RCA l’objectif et tout autre. L’accession se fera au Khroub et non pas à la dernière journée devant l’USMAn. On comprend par cela que les joueurs du RCA voudraient prendre une sorte de revanche sur euxmêmes et sur cette phase retour qui ne leur réussit pas à l’extérieur. Le but est de finir cet exercice 2012-2013 avec une victoire en dehors de ses terrains, un premier succès ramené de l’extérieur qui leur rapportera le billet de l’accession.

concédé au MOB et le match nul concédé à Bologhine face à l’ASMO. Or, rien n’est joué d’avance et aucune équipe parmi les trois prétendantes n’a assuré le maintien ou la première place du championnat d’ailleurs. Ce qui fait qu’avec deux victoires lors des deux matchs restants, le RCA pourrait bien prendre la première place avec 59 unités. A condition que lors de la dernière journée, le match entre le CRBAF et le MOB, les deux clubs concurrents au RCA pour cette place se neutralisent.

Attention, le Khroub respire la bonne forme à domicile !
Même si une victoire du RCA aujourd’hui ne sera pas vraiment une surprise, il est tout de même important de savoir que la tâche ne sera pas de tout repos pour les hommes de Boudjaarane. Pour la simple raison que face au RCA aujourd’hui, on a une équipe de l’ASK qui est en forme à domicile. Depuis l’entame de cette phase aller, cette formation de Khroub ne s’est inclinée qu’une fois devant son public, c’était lors de la 17e journée face au CRBAF. Depuis, les bons résultats s’enchaînent, et les deux dernières rencontres à domicile le confirment. Ce club a battu une première fois l’équipe du MSPB sur un score sans appel de 5 à 0 et l’ASMO 3 à 0, une semaine plus tard. Huit buts en deux journées, voilà le meilleur ratio de l’ASK de cette saison. C’est pourquoi du côté de l’Arbaa, on est appelés à la prudence surtout dans le compartiment défensif.

«On a envie de tuer ce suspense»
Il est évident qu’aujourd’hui, deux clubs avec des intentions tout à fait différentes s’opposeront, et c’est là que Boudjaarane voit la difficulté de la tâche pour ses hommes : «Vous savez, il n’est jamais facile de jouer contre une formation qui n’a rien à perdre. Ils seront à l’aise, alors que nous on a envie de tuer ce suspense. Donc, c’est à nous de faire le jeu.»

L’espoir de finir premier n’est pas perdu
Ce qui pourrait encourager les joueurs pour ce déplacement au Khroub, c’est aussi l’espoir de se voir grappiller quelques places d’ici la fin de saison, et pourquoi ne pas récupérer la première position du championnat. Il est vrai que depuis quelques semaines, ce troisième objectif de la saison est devenu plutôt improbable aux yeux du staff technique surtout après la défaite

«Si on va jusqu’au Khroub, c’est pour gagner»
Néanmoins, rien n’empêche le coach du RCA de rester positif. Malgré cela, ce dernier tient toujours à la victoire. «Si on va jusqu’au Khroub, c’est pour gagner. On voudrait jouer la dernière journée face à l’USMAn avec une ambiance de fête. Espérons que tout se passe comme prévu, et ce déplacement nous permettra d’officialiser notre accession une fois pour toute.»

Benouza au sifflet
Pour diriger cette rencontre de l’ASK face à la formation de l’Arbâa, le choix de la Ligue s’est porté sur Benouza. Il sera supplée par le duo Omari-Bouhassoune.

Abdou H.

L. A.

20
Real MadridBorussia Dortmund ce soir à 19h45

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil International

croient
toujours
S’il veut remporter la Décima, la dixième Ligue des Champions de son histoire, le Real Madrid est condamné à l’exploit aujourd’hui contre le Borussia Dortmund. Largement défaits à l’aller par le Borussia (4-1), Dortmund José Mourinho et son équipe semblent espérer pouvoir renverser la tendance. 3-0, c’est la mission que se donnent les qui Merengue, compteront sur Santiago Barnabeu pour jouer le rôle de douzième homme. A noter que le Real a remonté à trois reprises un handicap de trois buts après le match aller. Une fois lors de la Coupe d’Europe des Clubs Champions 1975/76 contre Derby County (1:4, 5:1) et deux fois en Coupe de l’UEFA, en 1984/85 contre Anderlecht (0:3, 6:1) et en 1985/86 contre le Borussia Mönchengladbach (1:5, 4:0), alors que Le BoDortmund russia peut se targuer d’être toujours invaincu après 11 matches de Ligue des champions de l’UEFA cette saiManchester son. United est le dernier club en 2007/08 a avoir remporté la C1 en restant invaincu.

Les Merengues

Nadal «Le Real fera tout ce qu’il peut pour y arriver» Star mondial de la balle jaune, Rafael
Nadal est un grand fan du Real Madrid et croit en la qualification pour la finale de la Ligue des Champions, et ce, malgré la défaite lors du match aller des demi-finales face au Borussia Dortmund (4-1), comme l’a confirmé aux micros de Onda Cero : «Je ne pense pas qu’il y ait meilleure motivation que jouer au Bernabéu pour une place en finale de la Coupe d’Europe. Le Real fera tout ce qu’il peut pour y arriver. Je pense qu’on peut se qualifier.»

à l’exploit !

Le pari fou de Super Mario !
Ça faisait longtemps que Super Mario ne défrayait plus la chronique avec une excentricité ou une déclaration choc. Que ses fans se rassurent, l’Italien revient sur le devant de la scène extra-sportive avec du lourd ! «Si le Real Madrid arrive à battre le Borussia Dortmund et se qualifier pour la finale de la Ligue des Champions, je laisserai ma fiancée dormir avec tous les joueurs», a promis l’international italien, des propos rapportés par Marca.

Mourinho
«Mon avenir ne dépend pas de ce match»
Présent en conférence de presse, José Mourinho n’a pas apprécié que la presse allemande raconte, après la demi-finale aller de Ligue des champions entre le Borussia Dortmund et le Real Madrid (4-1), qu’il aurait pu faire des confidences sur son avenir à son homologue Jurgen Klopp. «C’est une honte que les gens de ce journal (ndlr, Bild) aient dit cela, je ne lui ai fait aucune déclaration et je ne lui ai encore moins dit que j’allais à Chelsea. C’est la vérité», a assuré le coach madrilène, avant de préciser : «Mon avenir ne dépend pas de ce match, Mais si quelqu’un a une surprise pour moi...» Le Portugais à néanmoins indiqué la marche à suivre pour croire en l’impossible : «Demain, ce sera peut-être le match le plus important des dix dernières années de l’histoire du Real Madrid. (...) Nous allons jouer et tenter de prendre les devants. Il faut y aller minute après minute, but après but, et ce, jusqu’aux ultimes instants de la partie. Si nous jouons comme à Dortmund, nous pouvons oublier la remontée. Si nous jouons comme nous l’avons fait dans d’autres rencontres et avec un esprit d’équipe fort, tout est possible», a-t-il lâché.

laissé sur le banc de touche, Sergio Ramos pense connaître la solution pour battre les Allemands : «Peut-être pouvons nous les arrêter plus loin de notre surface. Le coach a insisté sur les duels. Si nous mettons du rythme et de l’intensité et que nous suivons notre plan de jeu habituel, il ne devrait pas y avoir de problèmes», a-t-il indiqué, en se montrant assez optimiste malgré la difficulté de la tâche : «C’est compliqué mais nous allons faire tout notre possible. Nous avons hâte que le match arrive. L’équipe est bien et pense pouvoir remonter son handicap», a-t-il conclu.

Khedira : «L’appui des supporters va nous donner des ailes»

L’ho mm eàs uivr e

Sergio Ramos : «L’équipe pense pouvoir remonter son handicap» Capitaine d’équipe en l’absence du portier Iker Casillas, encore et toujours

Ronaldo bel et bien présent

La star portugaise devrait débuter le match retour entre le Real Madrid et Dortmund, ce soir, en demi-finale retour de Ligue des Champions. L’attaquant portugais s’est en effet entraîné normalement avec l’ensemble de ses partenaires hier matin, d’après les informations du quotidien espagnol As. Le Portugais, qui avait A en croire les informations relayées sur les ressenti une douleur musculaire à la jambe, ondes de la Cadena Cope, une radio diffusée à n’avait pas pu disputer le derby contre l’Atletico l’échelle nationale en Espagne, Carlo Ancelotti (2-1). Son retour est une bonne nouvelle pour pourrait être le futur guide du Real Madrid. En les Merengue, qui vont tenter de créer l’exeffet, l’actuel coach du Paris Saint-Germain aurait ploit en remontant un score très défavoradéjà donné son accord verbal au président des Meble (défaite 4-1 à l’aller). José Mourinho a néanmoins annoncé en conférence rengue, autrement dit Florentino Perez ! Hier, José de presse hier les forfaits d’AlMourinho a évoqué cette rumeur en conférence de varo Arbeloa et de Marpresse : «Je ne sais rien d’éventuelles négociations celo, blessés.

Balayé par le Borussia Dortmund et un quadruplé de Robert Lewandowski en demifinale aller de la Ligue des Champions (4-1), le milieu de terrain allemand Sami Khedira et le Real Madrid devront redoubler d’efforts pour faire douter les Allemands ce soir devant leur public. Et Sami Khedira compte bien sur le public pour leur donner ce supplément d’âme nécessaire pour réaliser un exploit : «Ils doivent nous pousser à 100% dès le coup d’envoi, comme ils ont l’habitude de le faire. De ce côté-là, je n’ai absolument aucun doute. Dans ces rencontres, l’appui des supporters est très important et peut être un facteur décisif, a expliqué l’international allemand au quotidien espagnol Marca. Je suis persuadé qu’ils nous donneront des ailes. Nous avons une dernière chance de bien faire les choses. Au match aller, nous n’avions pas été convaincants en tant qu’équipe et nous avions été faibles dans le jeu. Aujourd’hui, nous devons rendre possible l’impossible.»

Real Madrid : Di Maria
Si le Portugais Cristiano Ronaldo, reste l’arme offensive numéro un du Real Madrid, malgré la présence des deux attaquants Karim Benzema ou Gonzalo Higuain, l’autre Argentin Di Maria, pourra aussi apporter un plus énorme par sa vivacité, lui qui reste sur un match plein lors du derby de Madrid, après avoir raté l’occasion de débuter dans le onze de départ lors du match aller, après son arrivée tardive à Dortmund, suite à la naissance de sa fille.

Ancelotti aurait dit «oui» au Real Madrid

Borussia Dortmund : Lewandowski
Auteur d’un quadruplé mercredi dernier, Robert Lewandowski sera à coup sûr l’homme à surveiller comme le lait sur le feu par les coéquipiers de Sergio Ramos. Même s’il n’est pas l’attaquant le plus célèbre en Europe, l’international Polonais pourra se targuer de réussir l’exploit de marquer quatre buts au Real Madrid en C1 et surtout lors d’une demi-finale.

Le onze
probable
Real Madrid :
D.Lopez - Essien, S. Ramos (cap), Varane, F.Coentrao Khedira, Xabi Alonso - Di Maria, Özil, C. Ronaldo - Higuain

entre le club et Ancelotti», s’est contenté de déclarer le Mou, sans en rajouter.

Lewandowski assuré Blaszczykowski «Tout peut Draxler : «Je ne jouerai jamais arriver au Santiago Bernabéu»

de partir cet été

L’avenir de Robert Lewandowski sera sûrement l’un des feuilletons les plus passionnants du prochain mercato. Après trois saisons passées au Borussia Dortmund, l’attaquant de 24 ans devrait quitter le championnat allemand lors de l’intersaison. «Nous sommes parvenus à un accord avec un autre club et Robert va changer d’équipe cet été. Il y a en effet une offre qui satisfait à la fois Robert et les critères du BvB. Le Borussia nous a déjà assuré qu’il laisserait partir le joueur sous ces circonstances», a fait savoir l’agent du joueur, Maik Barthe, dans les colonnes de SportBild. Manchester United serait en pole position pour accueillir le joueur. Les Reds Devils pourraient offrir 30 millions d’euros pour s’attacher ses services. Auteur de 23 buts en Bundesliga cette saison, Robert Lewandowski est aujourd’hui l’un des meilleurs avant-centre de la planète.

Avant d’affronter le Real Madrid ce soir pour le compte des matches retour des demi-finales de la Ligue des Champions, Jakub Blaszczykowski s’attend à un match très compliqué, malgré l’immense avantage de remporter le match aller «4-1» : «Dans la vie et dans le football, j’ai vécu des choses très difficiles. Tout peut arriver au Santiago Bernabéu, mais nous sommes prêts pour la guerre. Nous ne nous attendions pas non plus à les battre 4 à 1 à Dortmund. En tenant compte du potentiel immense du Real, il faudra être aux aguets.»

pour le Borussia Dortmund» Courtisé par les plus grands

clubs européens ces derniers mois, «Bayern, Barça, Man City mais aussi Real Madrid», le jeune prodige de Schalke 04, Julian Draxler, a tenu à démentir un possible transfert vers le BVB Dortmund : «Certaines personnes ont tenu à prendre au pied de la lettre cette rumeur, cela m’a rendu triste. Je peux vous jurer que je ne jouerai jamais pour le Borussia Dortmund», a affirmé le milieu offensif de 19 ans juste après la rencontre contre Hambourg au média WDR2. A noter que si Robert Lewandowski est sur le départ, les dirigeants du Borussia Dortmund cherchent d’ores et déjà un nouvel attaquant. À en croire le Sunday Express, ce dernier pourrait être Papiss Cissé, l’avant-centre de Newcastle. Mis à part Cissé, la direction de Dortmund aurait d’autres solutions pour renforcer son secteur offensif. En effet, certaines rumeurs affirment que Lewandowski pourrait bel et bien rejoindre le Bayern, mais en échange de Mario Gomez. Ce dernier aurait même déjà effectué sa visite médicale en milieu de semaine passée.

Borussia Dortmund
Weindenfeller (cap) - Piczczek, Subotic, Hummels, Schmelzer Gündogan, S. Bender Blaszczykowski, Götze, Reus Lewandowski .

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Ligue 2

21

OM-ASMO Un groupe amoindri mais motivé Tahar : «Nous irons à Médéa pour réaliser un bon résultat»
Annoncé incertain pour le match d’aujourd’hui, le milieu de terrain Tahar Mohamed sera présent face à l’O Médéa. L’ancien sociétaire du Mouloudia d’Oran s’est rétabli de sa blessure au niveau de la cheville. Le n°6 de l’ASMO évoque dans l’entretien qui suit le match de cet après-midi face à l’OM et affirme que son équipe va faire le déplacement à Médéa avec la ferme intention de réaliser un résultat positif.

C’

est avec un moral au beau fixe que les gars de M’dina J’dida ont effectué, hier matin, le déplacement à Berrouaghia, afin de préparer le match d’aujourd’hui face à l’O Médéa. Il faut dire que les gars de M’dina J’dida ont bien préparé le rendez-vous d’aujourd’hui. Même si l’équipe n’a plus rien à espérer en cette fin de saison, l’entraîneur Mouassa a axé son travail sur le plan psychologique, afin de motiver ses joueurs et les inciter à continuer à travailler jusqu’à la fin du championnat. D’ailleurs, nous avons senti une grande dé-

termination chez les coéquipiers de Benayada à récolter le maximum de points lors des deux prochaines et dernières rencontres de la saison qui vont opposer l’ASMO à l’O Médéa et au CR Témouchent. Mais la mission des Asémistes ne sera pas guère facile ce mardi face à l’OM. Et pour cause, l’adversaire du jour de l’ASMO est condamné à gagner pour assurer son maintien en Ligue 2 et éviter toute mauvaise surprise lors de l’ultime journée du championnat. L’équipe de l’ASMO sera amoindrie aujourd’hui par l’absence de deux de ses joueurs cadres, en l’occurrence le gar-

dien de but Mezaïr et le défenseur Bouaâmria, tous deux suspendus, après avoir écopé de leur quatrième avertissement face à l’USM Annaba. Mais en dépit de l’absence de ces deux joueurs, les Asémistes sont motivés à aller réaliser un résultat positif à Médéa.

La pression sera sur l’équipe adverse
D’aucuns estiment que la pression sera aujourd’hui beaucoup plus sur l’équipe de l’O Médéa que sur l’ASM Oran. En effet, la formation de M’dina J’dida n’a plus rien à espérer en cette fin de saison, après avoir assuré son maintien en

Ligue 2 et perdu toute chance d’accéder en Ligue 1. Par contre, le match d’aujourd’hui sera d’une grande importance pour l’équipe de Médéa qui assurera, en cas de victoire, son maintien définitivement en Ligue 2. Cela veut dire tout simplement que l’O Médéa jouera aujourd’hui son match de la saison. Les joueurs de la formation de Médéa joueront le match d’aujourd’hui sous une grande pression. Un avantage de plus pour les Asémistes qui devront profiter de cette situation pour jouer calmement et essayer de surprendre l’équipe adverse. Riad O.

Tout d’abord, qu’en est-il de votre blessure ? Dieu merci, je me suis rétabli de ma blessure et je me sens prêt à participer au match de ce mardi face à l’O Médéa. J’ai souffert dernièrement d’une blessure au niveau de la cheville. Mais je me suis rétabli plus vite que prévu et j’ai pu rejoindre le groupe à temps pour préparer ce match face à l’OM. Le coach m’a convoqué pour faire le déplacement à Médéa et je suis prêt à prendre ma place sur le terrain ce mardi face à l’OM. Comment s’est déroulée votre préparation à ce match ? Nous avons bien préparé

ce match. Comme tout le monde le sait, nous n’avons plus rien à espérer en cette fin de saison, mais cela ne nous empêchera pas de jouer les deux derniers matchs du championnat à fond, car nous voulons terminer la compétition en force. Le coach n’a pas cessé de nous motiver ces derniers temps et de nous inciter à continuer à travaille très dur, afin de terminer le championnat en beauté. Il reste encore deux matchs avant la fin du championnat et nous allons tout donner pour engranger le maximum de points lors de ces deux rencontres. Pour le match de ce mardi contre l’OM, votre tâche s’annonce très compliquée, n’est-ce pas ? Tous les matchs sont compliqués. Il n’y a jamais de match facile en football. C’est vrai que ce match sera décisif pour l’OM qui veut gagner afin d’assurer définitivement son maintien en Ligue 2. L’équipe de Médéa va bénéficier de l’avantage du public et du terrain. Du coup, nous nous attendons à un match très compliqué. Mais comme je vous l’ai déjà dit tout à l’heure, cela ne va pas nous empêcher de don-

ner le meilleur de nousmêmes afin de réaliser un bon résultat à Médéa. Comment se présente pour vous cette empoignade ? Ça sera un match difficile pour les deux équipes. Je pense que la pression sera plus sur l’équipe adverse qui est condamnée à gagner. Nous devrons tirer profit de cette situation afin de développer notre vrai football et surprendre notre adversaire. Nous savons pertinemment que notre mission ne sera pas facile du tout, mais nous savons également que nous avons les moyens de revenir de Médéa avec un résultat positif. J’espère que le fairplay sera au rendez-vous et que le meilleur gagne inch’Allah. Entretien réalisé par Riad O.

Vers la première titularisation de Louati
En l’absence du gardien n°1 de l’équipe, Mezaïr, suspendu après avoir écopé face à l’USM Annaba de son quatrième avertissement, l’entraîneur de l’ASMO, Mouassa, face à l’OM, fera appel au jeune Louati. Ce dernier a de fortes chances pour disputer son premier match de la saison avec les seniors. Même s’il manque d’expérience dans ce genre de rendez-vous, d’aucuns estiment que Louati possède beaucoup de qualités et peut aspirer à décrocher une place dans les bois de l’équipe seniors. Ce jeune gardien de l’équipe Espoirs aura une occasion en or de gagner la confiance du staff technique et décrocher une place dans l’effectif de la saison prochaine. R. O.

SAM-ABM
Les hommes de Perrégaux sont avertis
De part ce que les joueurs ont montré dans le match d’application, il va sans dire que le groupe est prêt pour ce match de ce mardi où le club ira en découdre avec l’AB Merouna. Ce sera donc ce mardi et les hommes de la ville de Perrégaux sont plus que décidés à revenir avec le meilleur résultat possible, étant donné que cela leur assurera le maintien. Perrégaux est donc averti, puisque les hommes de la capitale de l’Emir Abdelkader ne jurent que par un bon résultat. En tous les cas, les capés de Bordji semblent bien partis pour réussir un bon résultat ce mardi qui leur fera du bien et qui leur permettra de jouer l’avant-dernière rencontre face à Merouana au stade Hassiane-Lazreg de Tighennif dans une rencontre décisive.

Abeka : «On fera le maximum pour réussir notre sortie»
Abeka Mohamed, défenseur axial qui n’a pas pris part au match face aux Crabes, a tout de même fait le voyage avec le groupe et il était parmi les 18. Abeka, l’enfant prodige de Mohammadia, qui est devenu une pièce incontournable dans l’échiquier de Bordji, se dit optimiste et confiant quant à la suite du parcours de son équipe. Cet élément de valeur croit dur comme fer aux capacités du groupe de sauver le club de la relégation et ce, même si la mission s’annonce difficile. Le joueur donne rendez-vous aux supporters face à l’AB Merouna, qui va remplacer Fassi lors de la prochaine rencontre qui les attend à domicile où ce dernier purge sa suspension.

Fassi absent face à l’AB Merouana
Le défenseur Fassi Mohamed sera absent lors du prochain match face à Merouana. En effet, le joueur en question purge sa suspension après avoir écopé un quatrième carton jaune lors de la journée précédente face aux Crabes. E. W.

Même si vous avez fait le voyage avec le groupe, vous n’avez pas pris part à la rencontre face à l’équipe du Mouloudia de Béjaïa … Exact, je n’ai pas été de la partie et ce, même si j’étais parmi les 18 convoqués pour ce match. Je souffrais d’une blessure à l’épaule et il m’était impossible de prendre de risques.

Finalement, le SA Mohammadia est reparti bredouille de son déplacement, en s’inclinant devant l’équipe des Crabes. Quelles sont vos impressions ? Que voulez-vous que je vous dise ? On est partis à Béjaïa avec comme objectif de revenir à la maison avec au moins un match nul, mais en vain, cela n’a pas été le cas. Pourtant, avec beaucoup plus de concentration, on aurait pu atteindre cet objectif. Mais c’est ça le football, on va essayer d’oublier ce revers concédé face aux Crabes et penser à la suite du parcours. Une occasion pour vous de vous préparer en conséquence pour votre prochain match de ce mardi face à l’AB Merouana, n’est-ce pas ? Cette mini-trêve forcée est bénéfique pour nous. Cela va nous permettre de nous préparer comme il se doit pour notre prochain match à Tighennif qui nous attend, contre l’équipe de l’AB Merouana. Ce sera aussi

une occasion pour l’entraîneur de rectifier les erreurs commises, tout en apportant les correctifs nécessaires en prévision de cette chaude empoignade qui sera déterminante pour la suite de la notre parcours. Croyez-vous en vos chances d’assurer le maintien en division national professionnelle ? Bien sûr qu’on croit fermement en nos chances de nous maintenir en division national professionnelle, sinon à quoi cela sert de continuer à jouer les matchs. On est avant-derniers au classement, mais on est déterminés plus que jamais à quitter cette zone de turbulences et assurer au finish le maintien. Donc, la victoire est impérative pour vous ? On fera le maximum pour réussir notre sortie et revenir à la maison avec un moral gonflé à bloc. Donc, la victoire est vraiment impérative. Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil Clubs de Kabylie
Honneur Tizi-Ouzou (25e journée)

21

AS Tizi-Ouzou continue à exercer sa suprématie en division d’honneur qu’elle domine de bout de bout, en allant infliger, cette fois, une défaite au KC Taguemount Azouz au stade du 1er-Novembre pour le compte de la 25e journée. Avec ce 21e succès depuis le début de la saison, les camarades de Meziani qui n’ont pas quitté la première loge depuis le coup d’envoi du championnat et qui comptent sept longueurs d’avance sur leur poursuivant immédiat ont mis un grand pas pour ne pas dire les deux pieds en Régionale 2. En effet, à cinq journées de la fin, les Tizi Ouzéens sont bien partis non seulement pour accéder en Régionale 2, mais également pour établir un record historique qui sera difficile à battre, avec un nombre de points et de victoires inégalés jusque-là.

L’ASTO en passe d’établir un record L’
meddour et de l’Olympique de Tizi Rached. Le premier s’est incliné au stade OukilRamdane par deux buts à un, alors que le second a subi un véritable naufrage qui plus est à domicile face aux Etoiles du sud de la Wilaya. Des résultats qui permettent, d’une part, aux gars de l’exMirabeau et à ceux de Draa El Mizan de conserver leur place au classement, respectivement la deuxième et la troisième, et qui enfoncer, d’autre part, les jeunes de Sikh n’Oumeddour et de Tizi Rached qui auront du mal à sauver leur peau des affres de la relégation. vanche sur un adversaire qui, cinq jours plus tôt, les avait éliminé en quarts de finale de la coupe de wilaya.

Tadmait réapprend à gagner !

La belle affaire des Pirates
Pour les confrontations impliquant les formations du milieu de tableau, le DC Boghni a été contrait au partage des points par l’US Djemaa Saharidj. Un score de parité qui permet aux deux formations de s’accrocher à la 5ème place que leur disputent de nombreuses formations mais qui, à l’instar de l’Espérance de Draa El Mizan, ont perdu gros lors de cette journée. Les Espérantistes n’ont, en effet, pas su tirer profit de l’avantage du terrain face aux littoraux du LC Iflissen qui est rentré avec les trois points dans ses bagages, prenant ainsi leur re-

L’autre bonne opération est à mettre à l’actif de la JS Tadmait qui a renoué avec le succès après 17 journées sans la moindre victoire. En effet, les poulains de Kamel Zinet qui n’ont pas goûté au succès depuis la huitième journée ont réussi à prendre le dessus sur la JS Boukhalfa, un adversaire du haut du tableau. Avec ce succès les gars de l’ex-Camp du Maréchal s’offrent un bol d’oxygène et s’éloignent un peu de la zone rouge. De son côté, l’US Sidi Belloua qui occupe la peu reluisante avant-dernière place et qui semble filer tout droit vers la relégation s’est imposée devant la lanterne rouge le CA Fréha, condamné dee

puis un moment déjà à jouer la saison prochaine en division Pré-Honneur. Un succès qui fait renaître l’espoir, c’est vrai assez minime, de maintien au sein de l’équipe de Redjaouna qui refuse, du moins pour le moment, d’abdiquer.

Ce mardi, la 26e journée
Les prochaines journées s’annoncent rudes pour pas

moins de trois équipes dont deux d’entre elles accompagneront l’équipe du CA Fréha en division inférieure. Il s’agit de l’Olympique de Tizi Rached, l’ES Sikh n’Oumedour et l’US Sidi Belloua et un degré moindre la JS Tadmait qui n’est pas tout à fait à l’abri de la chute. La prochaine journée prévue pour ce mardi risque de ne pas changer grand-chose, notamment pour l’US Sidi Belloua qui ira

25e journée
KC Taguemount Azouz JS Tadmait CRB Mekla ES Draa El Mizan O Tizi Rached US Sidi Belloua ES Sikh Oumeddour DC Boghni 1 -AS Tizi Ouzou 1 -JS Boukhalfa 1 -ASC Ouaguenoun 0 -LC Ifflissen 1 -E Draa El Mizan 3 -CA Fréha 1 -USMM Draa Ben Khedda 1 -US Djemaa Saharidj 2 0 0 1 4 1 2 1

rendre visite à l’USM Draa Ben Khedda ou encore les Olympiens de Tizi Rached qui risquent de laisser des plumes au stade Oukil-Ramdane face au leader, l’AS TiziOuzou. L’ES Sikh n’Oumedour qui se déplacera chez la lanterne rouge ne devrait pas laisser filer l’occasion d’ajouter trois points extrêmement précieux dans son escarcelle et quitter la zone de relégable, en cas de défaite des Olympiens. S. S.

Le classement
1- CRB Tizi-Ouzou 2- USM Draa Ben Khedda 3- E. Draa El Mizan 4- JS Boukhalfa 5- KC Taguemount Azouz 6- DC Boghni - US Djemaa Saharidj 8- LC Ifflissen 9- ES Draa El Mizan 10- CRB Mekla 11- ASC Ouaguenoun 12- JS Tadmait 13- O. Tizi Rached 14- ES Sikh Oumeddour 15- US Sidi Belloua 16- CA Fréha 67 60 57 42 38 37 37 35 34 31 30 27 22 21 14 03

Mirabeau et l’Etoile enfoncent l’OTR et Issiakhen
Pour leur part, les deux poursuivants immédiats, respectivement l’USM Draa Ben Khedda et l’Etoile de Draa El Mizan, sont allés enfoncer un peu plus deux formations qui jouent leur survie en division d’honneur. Il s’agit de l’ES Sikh n’Ou-

26 journée ce mardi
Oukil-Ramdane (14h00) : DBK (16h00) : DEM (15h00) : Oukil-Ramdane (16h00): Fréha (13h30) : Azeffoun (15h00) : Tikobaine (15h00) : Fréha (16h00) : AS Tizi Ouzou – USM Draa Ben Khedda – E Draa El Mizan – JS Boukhalfa – US Djemaa Saharidj – LC Ifflissen – ASC Ouaguenoun – CA Fréha – O. Tizi Rached US Sidi Belloua KC Taguemount Azouz CRB Mekla JS Tadmait DC Boghni ES Draa El Mizan ES Sikh Oumeddour

Pré-Honneur Bouira

Honneur Béjaïa (26e journée)

Vouaklane en Division d’Honneur ! L'USMB et Gouraya jusqu'au bout

C’

est fait ! C’est la JS Bouaklane qui accède en Honneur de Bouira. La récompense pour ces Maillotins de Vouaklane qui ont réalisé un excellent parcours, un sans faute, avec zéro défaite au compteur. Mais que la bataille était très rude avec l’AS Taghzout et la fougueuse équipe d’Auzia, de la daïra de Sour El Ghozlane, qui ne s’est engagée que cette année en championnat, une équipe bien encadrée par d’anciens joueurs et dirigeants de l’ESG. L’accession de Vouaklane c’est la prime à un travail de longue haleine, c’est au prix d’une grande abnégation et de la sérénité que la JSB a pu terminer la saison en haut du podium avec 51 points, suivie par l’US Auzia 48 points et l’AS Taghzout 43 points. Lors des confrontations entre les trois équipes, la JSB a été tenue en échec par l’USA lors des deux matchs. Face à l’AS Taghzout, la JSB avait concédé un match nul à domicile avant de s’imposer avec brio lors de la phase retour chez les Taghzoutis lors de la 21e et avant-dernière journée. Ce fut le tournant du championnat qui a consacré la JSB champion de wilaya de Bouira de la division Pré-Honneur. En revanche,

si pour l’US Auzia, ce fut une première participation honorable qui pourrait pousser l’équipe à faire mieux pour la prochaine saison, la grande désillusion est du côté de l’AS Taghzout qui rate encore une fois l’accession. A noter que le championnat a été marqué par le forfait général de trois équipes, le WC Maamoura, le Widad Ath Vouali et le CB Hakimia.

L'

Adjaout

Les résultats
JS Bouaklane 4ESC Ouled Rached 1CB Mezdour ESJ Taguedit 2 US Auzia 2 AS Taghzout (N/J)

Le classement
1 – JS Bouaklane 2 – US Auzia 3 – AS Taghzout 51 Points 48 Points 43 Points

Ligue de Bouira (play-offs jeunes )

Les finalistes connus

L

es play-offs des jeunes qui se sont déroulés aux stades Bourouba-Said de Bouira et Zerrouki-Abdelkader d’Ain Bessam ont été une véritable fête du football. Le CR Bordj Okhris qui a eu le mérite de prendre part aux demi-finales avec trois équipes est sorti grand perdant, seule l’équipe minime a réussi à se qualifier pour la finale, les juniors se sont inclinés 2-0 devant l’IRB Esnam, alors que les cadets ont été défaits par Béni Hamdoun 3-0. Adjaout

USM Béjaïa et son dauphin le CSA Gouraya ont poursuivi leur marche en avant même si pour les Unionistes la partie s'est avérée dure, comme l'appréhendait le coach Nabil Younsi, devant le troisième au classement le RC Seddouk qui nourrissait un mince espoir encore de jouer le titre. Pour le dauphin, par contre, la victoire a été facile face à son voisin du Naceria malgré la résistance de ce dernier qui a fini par fléchir (5-2). Du coup, c'est le coude-àcoude qui se poursuit entre les deux prétendants, séparés par un petit point. C'est dire que la bataille pour l'accession s'annonce acharnée à quatre journées avec en perspective une vraie finale lorsque les deux équipes se donneront la réplique lors de la dernière journée. L’autre enseignement, donc, de cette journée, c’est que le RC Seddouk qui était mathématiquement toujours en course pour l'accession a fini par s'avouer définitivement vaincu après la défaite concédée face au leader.

L'AS Taàssast et Melbou jouent leur survie

Pour le Les résultats compte de la 26ème jourJSB Amizour 2- JS Ighil Ouazzoug 4 née, la JSIO a frappé fort CSP. Civile 2- AS Taàssast 0 (4-2) hors de CRB-Souk El Tenine 3US Ait Smail 2 ses bases devant la JSB USM Béjaia 2- RC Seddouk 1 Amizour qui, NC Béjaia 2CSA Gouraya 5 elle, donne l'air d’être OS El Kseur 2- JS Bejaia 1 d’ores et déjà 1- SRB Tazmalt 1 en vacances ARB Barbacha après avoir Exempt : O. Melbou assuré le maintien. Le club d'Ighil Ouazzoug occupe survie en division d'honneur la sixième place au classement s'annonce serrée à seulement et semble même bien parti quatre matches du tomber de pour améliorer son classement rideau. T. Meziane puisque l’écart le séparant du quatrième et du cinquième parait rattrapable. Le classement

1-USM Béjaia 2-CSA Gouraya 3-RC Seddouk 4- CSP. Civile 5-US Ait Smail 6-JS Ighil Ouazzoug 7- NC Béjaia 8- JSB Amizour - SRB Tazmalt 11- JS Béjaia - ARB Barbacha 13- OS El Kseur 14- AS Taàssast - O. Melbou 16- O. Feraoun

71 Pts 70 49 39 36 35 32 30 30 26 26 23 21 21
(forfait général)

Les résultats (minimes)
Raffour JS Bouaklane JS Chorfa Béni Hamdoun CB Mezdour IRB Esnam 4- AS Taghzout 2
(CRBO au TAB 3-2)

Réveil tardif de la JS Ighil Ouazzoug
Le club des banlieusards de Bougie, en l'occurrence la JS Ighil Ouazzoug, donné favori au tout début de la saison, avant de connaitre une première phase mitigée ponctuée par une série de mauvais résultats semble se refaire une santé en cette fin de saison comme en témoignent ses probants résultats collectionnés depuis quelques semaines.

0- CR Bordj Okhris 0 2- DRB Kadiria 1

Les résultats (cadets)
3- CR Bordj Okhris 0 2- JSC Aghbalou 1

Les résultats (juniors)
2- CR Bordj Okhris 0

L'AS Taàssast que l'on croyait bien partie pour sauver sa saison après ses sept points récoltés en trois matchs, est vite retombée dans ses travers en renouant avec la défaite devant son voisin du CS Protection Civile. En conséquence, la formation de Taàssast se retrouve plus que jamais menacée en compagnie de l'Olympique de Melbou avec qui elle partage la dernière place puisque l'OF est forfait depuis un certain temps suite à la sanction qui lui a été infligée. Le spectre de la relégation plane aussi sur d'autres formations, à l'image de l'OS El Kseur, l'ARB Barbacha et la JS Bejaia. En tout cas, autant que pour le titre, la lutte pour la

10- CRB Souk El Tenine 27

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Coup d’œil International
Barça

23
pas terminée»

Arsenal n’a pas oublié Fabregas
En décidant de quitter Arsenal pour rejoindre son club formateur du Barça en 2011, le milieu de terrain Cesc Fabregas ne s’attendait nullement à vivre une telle situation, lui qui n’est qu’un simple joker de luxe, au point que Le Daily Star évoque une possible envie de la part du Barça de s'en séparer cet été. Fàbregas, recruté pour la bagatelle de 36 millions d'euros en 2011, a toujours une belle valeur marchande, notamment en Angleterre. Arsenal rêve de faire revenir son prodige et reste attentif à l'avancée de ce dossier. Ancien capitaine des Gunners, l'Espagnol n'a pas oublié Londres, lui qui vient en effet de s'acheter une maison dans la capitale britannique.

Inter Milan Zanetti «Ma carrière n’est certainement
Gravement blessé ce week-end face à Palerme lors de la 34e journée de Serie A, le capitaine de l’Inter Milan, Javier Zanetti, a affirmé son ambition de revenir au plus haut niveau, en écartant l’hypothèse d’une fin de saison précoce : «Nous allons décider de la date de l’opération. On ne m’a pas encore dit le temps que ça prendrait mais ma carrière n’est certainement pas terminée. L’important, c’est de bien se soigner. Je veux revenir plus fort qu’avant». Véritable icône du côté de Giuseppe Meazza, l’Argentin a encore amélioré sa cote de popularité, lui qui trouve le moyen de donner le sourire à ses nombreux fans : «Après autant de kilomètres, j’avais besoin d’un changement de pneus». Capitaine exemplaire, Zanetti n’oubliait pas pour autant la situation préoccupante de son équipe : «La blessure peut arriver, ça fait partie de notre travail, mais le plus important, c’est l’équipe.» A noter que l’international Argentin aura quarante ans lorsqu’il sera susceptible de fouler à nouveau les pelouses.

L’étrange excuse de Valdès
En l’absence de Puyol blessé face à l’Atheltic Bilbao samedi dernier, le portier catalan Victor Valdès aurait dû hériter du capitanat à la sortie de Xavi, sauf que le gardien espagnol a surpris tout le monde en déclinant l’offre. Celui qui a refusé de prolonger l’aventure au sein de son club formateur a donné par la suite une étrange excuse selon Sofoot.com : «La cession du brassard de capitaine à Messi durant la partie d'hier (samedi, ndlr) n'est due à aucune autre raison qu'un problème de taille. Ne pouvant pas l'ajuster confortablement à mon bras, j'ai décidé de le laisser en cours de match», a ainsi écrit le joueur sur sa page Facebook.

Arsenal

Wenger nie son départ vers le PSG
Alors que son équipe n’a pas réussi à décrocher une nouvelle victoire pour préserver sa place sur le podium, en se contentant d’un simple match nul à domicile face à Man United «1-1» , Arsène Wenger, le manager d’Arsenal, a été obligé de s’expliquer devant Canal + mais aussi en conférence de presse sur l’annonce du probable départ de Carlo Ancelotti, et le fait que son nom revienne en tête de liste des souhaits des dirigeants parisiens : «Je suis concentré sur Arsenal. Je lis très peu ce qui se dit sur moi. Et je suis surtout concentré sur le prochain match et l’année prochaine. J'ai toujours respecté mes contrats et je ne vais pas changer à mon âge. Je travaille déjà sur la saison prochaine avec les dirigeants d’Arsenal», a clairement expliqué le manager du club londonien. A priori donc, Arsène Wenger ne devrait pas s'engager en faveur du PSG cet été puisque son bail chez les Gunners expirera seulement en juin 2014.

PSG

Ibrahimovic : «On va être champions»

Tévez

Man City

«Je meurs d’envie de revenir à Boca» Au micro de Canal 9 en Argentine, l’attaquant de Manchester City, Carlos Tévez, à qui il ne reste qu’un an de contrat, a évoqué son avenir. Très attaché par son ancien club du Boca Junior, l’ancien joueur de Man United, qui est réguliemenr aligné dans le onze de départ par Mancini, a répondu aux rumeurs évoquant son retour à Boca Juniors : «Je meurs d’envie de revenir à Boca, ma fille me le demande. Mais aujourd’hui, ça me semble très difficile. Qui paiera le transfert ? Au moment où je ne jouais plus, City a demandé 20 M€ à Milan pour me vendre, alors imaginez-vous aujourd’hui que je joue davantage. Je devrai revenir à 33 ans.»
A en croire certains médias turcs, Galatasaray serait très intéressé par le profil du Gaël Clichy, le latéral gauche de Manchester City, dont le contrat expire en juin 2015. Néanmoins, l’ancien joueur d’Arsenal ne devra pas quitter les Citizens, lui qui fait partie des cadres de Roberto Mancini, tout en voulant rester dans un grand championnat, pour espérer gagner la confiance de Didier Deschamps en équipe de France.

Clichy dans le viseur de Galatasaray

B. Munich

Man Utd

Beckenbauer

Après Lewandowski, «Les Catalans Ferguson utiliseront toutes les songe méthodes, autorisées à Gundogan ou interdites»

Avant la demi-finale retour de Ligue des champions, entre le FC Barcelone et le Bayern Munich demain soir, Franz Beckenbauer, le président d'honneur du club allemand, s'est ainsi exprimé sur cette rencontre et n'a pas mâché ses mots envers la formation catalane. «Le Barça va tout tenter pour déséquilibrer le Bayern. Ils utiliseront toutes les méthodes, autorisées ou interdites. Ils vont se défendre, car leur fierté a été touchée», confie ainsi l'ancien libéro au quotidien Bild. «Le Barça va essayer de faire sortir le Bayern de son match, surtout dans les duels. Il faudra que les joueurs du Bayern soient vigilants par rapport à ça et ne rentrent pas dans ce jeu. Le plus important dans cette rencontre, sera l'arbitre», a-t-il poursuivi.

Si le boss Mancunien, Alex Ferguson, n’a pas caché son admiration pour le buteur polonais, Robert Lewandowski, il ne sera pas le seul joueur pisté par le manager écossais. En effet, d'après Le Sunday Times, les Red Devils étudieraient sérieusement la possibilité de recruter le milieu Ilkay Gundogan, qui est en train de réussir une grande saison, en inscrivant 3 buts en 40 matches depuis sa venue à Dortmund. L'international allemand (7 sélections, 1 but) âgé de 22 ans évolue chez les Borussen depuis le mois de juin 2011, sera probablement tenté par un départ en Premier League, pour rejoindre le récent champion d’Angleterre.

Loin de la fameuse bagarre générale qui a ponctué le succès du PSG à Evian (1-0), dimanche soir, Zlatan Ibrahimovic lui se voit déjà en champion de France pour sa première saison en Ligue 1 : «C’était un bon match. Nous avons gagné, c’est pour ça que nous sommes venus. Je crois que nous avons besoin d’une autre victoire pour être D’une pierre, deux officiellement champion. Ça découps ! Gareth Bale a pend si Marseille gagne son proété élu meilleur joueur chain match. On sera peut-être et meilleur jeune de l'ansi champion le week-end prochain née en Premier League par on gagne. Les trois cartons rouge ? Ce l’Association des joueurs n’est pas grave, on a gagné le match, professionnels de football rappelle champions» être on va en Angleterre (PFA), dil’ancien buteur vedette du manche. Le milieu de terMilan AC. rain offensif de Tottenham reçoit cette distinction pour la deuxième fois de sa carrière (après 2011) en devançant Luis Suarez (Liverpool) et Robin van Persie Alors que l’avenir d’Allegri est toujours incertain sur le banc de touche (Manchester United), sacré du Milan AC la saison prochaine, le vice-président, Adriano Galliani, a en 2012. Cette saison, le confirmé que le Néerlandais Clarence Seedorf, actuellement au Botafogo, natif de Cardiff a inscrit 19 pourrait être une option pour le poste d'entraîneur du Milan AC la saibuts en 29 rencontres de son prochaine, comme l’a affirmé le site Sambafoot.com : «Tout ceux qui Premier League et il est, ont fait l'histoire du Milan AC nous intéressent. Le président est passionné bien évidemment, le meilpar ses ex-grands champions, et cela s'applique à Clarence Seedorf, tout leur joueur de l'équipe des comme à d'autres grands joueurs de l'histoire de notre club comme Cristian Spurs. A noter qu’ils Panucci ou Costacurta.» n'étaient que deux à avoir eu un tel honneur en une seule saison. Andy Gray, en 1977, et Cristiano Ronaldo, plus récemment, en 2007. L'équipe type de Premier League : De Gea - Zabaleta, Vertonghen, Ferdinand, Baines - Mata, Carrick, Hazard, Bale - Suarez, Van Persie.

Tottenham

Double consécration pour Bale

AC Milan

Galliani ne dira pas non à Seedorf

Le Milan devra garder Flamini
Très brillant ces derniers temps avec trois buts lors de ses trois dernières rencontres, Mathieu Flamini (29 ans) réalise une fin de saison remarquable, lui qui a beaucoup souffert par le passé par ses nombreuses blessures. A quelques semaines de la fin de son contrat, les pensionnaires de San Siro envisageraient, d’après les médias italiens, de lui offrir une prolongation de contrat pleinement méritée après ses dernières performances. Un rendez-vous serait même prévu dans les prochaines semaines entre le n° 2 du club lombard Adriano Galliani et les représentants de l’international tricolore.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

N° 2270 Mardi 30 avril 2013

Pub

Anep - Le Buteur du 30-04-2013

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful