You are on page 1of 6

MEMENTO

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

A DESTINATION DES PARENTS D’ELEVES

Jeudi 25 avril 2013

Réunion du 25 avril 2013

Comprendre la réforme :
Pourquoi repenser les rythmes scolaires ? La réflexion sur les rythmes scolaires ne date pas d’aujourd’hui. De nombreux gouvernements se sont penchés sur cette question et ont tenté d’apporter des réponses – plus ou moins réussies. La réforme des rythmes scolaires doit s’entendre selon deux axes : Repenser l’organisation de la semaine de classe : o Ce qu’en disent les chronobiologistes : (spécialistes des rythmes de l’enfant)  La semaine de 4 jours est la pire des solutions :  les journées de classe sont trop longues  les enfants ne se reposent pas le mercredi car une journée de repos n’est pas suffisante pour récupérer  La semaine de 4 jours et demi est une organisation mieux adaptée aux enfants si les journées de classe sont réduites et réaménagées  La réorganisation de la semaine n’a d’intérêt que si les journées sont elles aussi réorganisées Ce qu’en disent les enseignants :  La semaine de 4 jours et demi existait encore il y a quelques années avec une option d’un samedi s/deux.  Cela permettait de travailler plus sereinement  Cela permettait de rencontrer les parents  Cela permettait d’ouvrir l’école aux familles (fêtes)  Aujourd’hui : semaine dense + soutien individualisé. Les enfants n’ont plus de temps pour eux

o

Repenser l’organisation de la journée : o o Réduire le temps d’enseignement pour « alléger » la journée de classe Réorganiser les activités de la journée pour permettre de meilleurs apprentissages :  Les temps d’attention des enfants (à moduler en fonction des âges) – 9h-12h//15h-17h  Les temps où les enfants perdent de l’attention :  Lorsqu’ils ont mangé (d’où suppression de la pause gôuter à 10h et à 15h30) – ils digèrent  Sur des phases trop longues d’attention – besoin de pauses pour récupérer

Conclusion : la réorganisation des rythmes doit tenir compte de ces deux éléments et ne doit pas se limiter à une réorganisation « technique » de la journée.

Réunion du 25 avril 2013

La réforme telle qu’elle nous est présentée
Le Décret du 24 janvier 2013 N° 2013-77 (voir annexe) prévoit les grandes lignes de la réforme Mise en œuvre rentrée 2013 avec possibilité pour les municipalités de report à la rentrée 2014 Ce qui change : o Sur la semaine :  Aujourd’hui 24 heures d’enseignements hebdomadaires répartis sur 4 journées de classes (8 demi-journées)  Demain : 24 h d’enseignements hebdomadaires répartis sur 4 journées et demi (9 demi-journées) de classes  La demi-journée supplémentaire est obligatoire pour les enfants o Sur la journée :  Aujourd’hui : 6 heures d’enseignement avec prise en charge des enfants en accueil périscolaire avant et après la classe et pendant la pause méridienne  Demain : 5h30 d’enseignement maximum avec maximum de 3h30 par demi-journée  Les heures d’enseignements sont obligatoires mais les parents ne sont pas obligés de laisser leurs enfants sur les TAP (Temps d’Activité Périscolaire) Quelles sont les marges de manœuvre de la municipalité : o Mercredi ou samedi matin ?  Mercredi matin préconisé par le décret  Samedi matin UNIQUEMENT si mise en place d’un PEDT – Projet Educatif Territorial et UNIQUEMENT après accord de la Direction Départementale de l’Education Nationale.  Donc si la municipalité veut choisir le Samedi matin il faut qu’elle fasse reposer ce choix sur un PEDT  Quels avantages et inconvénients :  Ce qu’en disent les chronobiologistes : le mercredi matin est une bonne solution parce le WE permet une meilleure récupération des enfants  Ce qu’en disent les enseignants : o le samedi matin est un moment privilégié avec les enfants et permet de voir les parents et d’ouvrir l’école aux parents o le mercredi matin (Ballainvilliers) permet également ce temps scolaire « détendu ». Les enfants sont beaucoup plus attentifs quand ils ne travaillent que le matin.

-

Réunion du 25 avril 2013

o

Ce qu’en disent les parents : voir réponses au questionnaire o Mercredi matin les enfants sont levés pour aller au centre de loisirs ou chez les grand-parents o Samedi matin permet de « trainer » avec les enfants ou de partir  Ce qu’en disent les municipalités : o Mercredi matin pose un réel problème d’organisation car aujourd’hui beaucoup moins d’enfants déjeunent au restaurant scolaire et moins d’enfants au centre de loisirs. Le risque avec le mercredi matin travaillé c’est que les parents laissent les enfants à la cantine et au centre de loisirs et que les capacités d’accueil ne soient plus suffisantes. o Samedi matin : on sait faire, on le faisait jusqu’en 2008. PEDT ou pas PEDT ?  Le PEDT est l’outil par excellence de la réorganisation du temps scolaire : c’est lui qui permet d’avoir une réflexion de fond sur les moyens à mettre en œuvre pour réussir la réforme  Avantages du PEDT :  Permet de choisir de travailler le samedi matin  Permet d’avoir un véritable projet pour la commune : o diagnostic du niveau de connaissances d’élèves : o analyse et objectifs : définitions d’actions à mettre en œuvre o évaluation des moyens mis en œuvre  Permet de faire travailler tous les acteurs ensemble : enseignants, parents, élus, professionnels, associations et de mettre en œuvre un véritable projet  Permet la complémentarité entre TAP/ APC/ projets d’école : véritable cohérence territoriale autour d’un projet pédagogique.  Permet de réduire les taux d’encadrement des enfants : o Temps périscolaire TAP (si pas PEDT): encadrement élémentaire 1 adulte pour 12 enfants/ encadrement maternel : 1 adulte pour 8 enfants o Si PEDT : TAP + Périscolaire 1 adulte pour 14 enfants en élémentaire / adulte pour 10 enfants en maternel – s’étend à toutes les activités périscolaires et donc permet de réduire le coût de la mise en œuvre des rythmes  Inconvénients du PEDT :  Lourdeur du dispositif 

Réunion du 25 avril 2013

o

Formalisme Véritable complémentarité entre temps scolaire et temps périscolaire. Organisation de la journée de classe  Le cadre :  ½ journée ne doit pas excéder 3h30 d’enseignements  Journée ne doit pas excéder 5h30 d’enseignements  Des solutions doivent être proposées aux parents pour les 45 mn de moins  Les différents scénarii :  Commencer les enseignements plus tard : 9h – 12 h//14h15 – 16h30 o Avantages :  Les enfants commencent plus tard les enseignements donc ils sont plus attentifs (éveillés)  Les personnels de l’accueil périscolaire sont déjà sur place et l’accueil peut se faire dans l’école o Inconvénients : il s’agit d’un accueil et non d’une véritable activité qui est proposée qui est difficile à organisée du fait de l’arrivée échelonnée des enfants  Allonger la pause méridienne: 11h30 – 14h15 – ou 12h15h. C’est une des pistes qui est préconisée par le décret qui indique que la pause méridienne ne peut pas être inférieure à 1h30 o Avantages :  Le temps de TAP est allongé ce qui permet un plus grande cohérence dans les ateliers proposés  Le temps de restauration est allongé ce qui permet aux enfants de manger plus tranquillement  Les enseignements ne reprennent qu’à 15 h ce qui correspond aux rythmes chronobiologiques des enfants o Inconvénients :  Difficulté de trouver du personnel en milieu de journée pour un temps court  Les parents qui récupéraient leurs enfants pourront-ils le faire sur un temps si long ?  Les enfants qui ne déjeunent pas à la cantine pourront ils revenir à l’école à 13h30 ?  

Réunion du 25 avril 2013

Il ne faut pas que l’allongement de la pause méridienne soit de la « garderie » o Attention aux TAP (notamment sport) qui ne doivent pas exciter ou fatiguer les enfants qui doivent rester attentifs aux enseignements Raccourcir la journée de classe : finir la journée de classe à 15h45 o Avantages :  Véritable allègement de la journée de l’enfant lorsqu’il a la possibilité de rentrer chez lui.  L’enfant ne passe pas d’une activité à une autre : il finit sa journée plus tôt  En terme de personnels municipaux : on enchaine ensuite sur le périscolaire o Inconvénients :  Les enfants arrêtent les enseignements quand ils sont les plus réceptifs.  45 mn c’est court pour faire une véritable Activité : risque que garderie  Difficile d’intégrer les associations Moduler les différentes formules : 2 journées scolaires « normales » et 2 journées avec 1h30 de TAP o Avantages :  Temps suffisant pour mettre en œuvre de véritables TAP cohérents o Inconvénients :  Dérogation aux 5h30 maximum (pas sûr que cela soit accepté)  Temps long nécessite des moyens importants. o En conclusion : Ce qu’il faut décider :

-

Mercredi ou samedi ? - Si Samedi PADT obligatoire - Si Mercredi : PEDT ou pas PEDT Organisation de la journée en fonction des différents scénarii - Contenu des TAP - Gratuité ou pas ? Ce à quoi il faut être attentif : Participation des associations - Locaux disponibles Réunion du 25 avril 2013

-

Related Interests