RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l’économie et des finances

Décret n° du relatif à l’avertissement sanitaire déconseillant l’usage des conditionnements comportant du bisphénol A destinés à entrer en contact direct avec des denrées alimentaires aux enfants de moins de 3 ans et aux femmes enceintes ou allaitantes NOR : […]

Publics concernés : Fabricants, distributeurs et importateurs de matériaux destinés au contact des denrées alimentaires, entreprises des industries agro alimentaires.

Objet : Décret d’application de la loi n° 2012-1442 du 24 décembre 2012 visant à la suspension de la fabrication, de l'importation, de l'exportation et de la mise sur le marché de tout conditionnement à vocation alimentaire contenant du bisphénol A, en ce qui concerne l’avertissement sanitaire prévu par l’article 2.

Entrée en vigueur : Le 1er octobre 2013.

Notice : Ce décret précise les modalités d’apposition de l’avertissement sanitaire prévu par l’article 2 de la LOI n° 2010-729 du 30 juin 2010 tendant à suspendre la commercialisation de tout conditionnement comportant du bisphénol A et destiné à recevoir des produits alimentaires, telle que modifiée par la LOI n°2012-1442 du 24 décembre 2012. Il précise la nature du message sanitaire qui est apposé sur les conditionnements comportant du bisphénol A destinés à entrer en contact direct avec des denrées alimentaires, les modalités d’application de cet avertissement sanitaire ainsi que le devenir des stocks de produits non conformes. Il prévoit que les manquements à l’article 1 de la loi du 30 juin 2010 modifiée et à l’article 3 du présent décret sont punis par des contraventions de la 3ème classe. Références : Le présent décret peut être consulté sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).

Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre de l’économie et des finances, Vu le règlement (CE) n°1935/2004 du Parlement européen et du Conseil du 27 octobre 2004 modifié concernant les matériaux et objets destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires et abrogeant les directives 80/590/CEE et 89/109/CEE ; Vu la directive 98/34/CE du Parlement européen et du Conseil du 22 juin 1998 modifiée prévoyant une procédure d'information dans le domaine des normes et réglementations techniques et des règles relatives aux services de la société de l'information, notamment son article 8 ; Vu la directive 2006/141/CE de la Commission du 22 décembre 2006 concernant les préparations pour nourrissons et les préparations de suite et modifiant la directive 1999/21/CE ; Vu le code pénal, notamment son article R 610-1 ; Vu la loi n° 2010-729 du 30 juin 2010 modifiée tendant à suspendre la commercialisation de tout conditionnement comportant du bisphénol A et destiné à recevoir des produits alimentaires notamment son article 2 ; Vu la notification n° 2013/0000/F adressée le ………… à la Commission européenne ; Le Conseil d’État (section des finances) entendu, Décrète : Article 1er Au sens du présent décret, on entend par « conditionnements » : 1° les emballages destinés à entrer en contact direct avec des denrées alimentaires destinées au consommateur final afin d’assurer la protection, la conservation, le transport ou la mise en valeur de ces denrées, qu’ils soient, ou non, déjà mis en contact avec ces denrées alimentaires ; 2° les objets destinés à entrer en contact direct avec des denrées alimentaires, destinés au consommateur final aux fins de protection ou de conservation de denrées alimentaires. Article 2 Les conditionnements mentionnés au 1° de l’article 1 er, comportant du bisphénol A, portent la mention « Emballage fabriqué à partir de bisphénol A. Usage déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans ». Les conditionnements mentionnés au 2° de l’article 1 er, comportant du bisphénol A, portent la mention « Fabriqué à partir de bisphénol A. Usage déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 3 ans ». Article 3 L’avertissement sanitaire mentionné à l’article 2 figure sur le conditionnement ou sur une étiquette apposée sur celui-ci. Il est inscrit à un endroit apparent de manière à être facilement visible, clairement lisible et indélébile. Il n’est dissimulé, voilé ou tronqué de quelque façon que ce soit.

Toutefois, lorsque les conditionnements comportant du bisphénol A sont commercialisés à un stade antérieur à la remise au consommateur final, l’avertissement sanitaire peut ne figurer que sur les documents d’accompagnement. Article 4 Est puni de la peine d’amende prévue pour les contraventions de la 3ème classe le fait de : 1° fabriquer, importer, exporter ou mettre sur le marché à titre gratuit ou onéreux tout conditionnement, contenant ou ustensile comportant du bisphénol A destiné à entrer en contact direct avec des denrées alimentaires en méconnaissance de l’article 1 de la loi du 30 juin 2010 susvisée ; 2° mettre sur le marché tout conditionnement comportant du bisphénol A ne portant pas l’avertissement prévu à l’article 2, dans les conditions définies à l’article 3. Article 5 Les dispositions du présent décret entrent en vigueur le 1 er octobre 2013 [délai à aménager en fonction de la date d’adoption du texte pour assurer une période transitoire de 3 mois minimum pour la mise en conformité des conditionnements]. Toutefois, les conditionnements comportant du bisphénol A mis sur le marché pour la première fois avant cette date et conformes à la réglementation alors en vigueur peuvent être commercialisés jusqu’à épuisement des stocks. Article 6 Le ministre de l'économie et des finances, la ministre des affaires sociales et de la santé, le ministre du redressement productif, le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt et le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé de l'économie sociale et solidaire et de la consommation sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française. Fait le

Par le Premier ministre :

Le ministre de l’économie et des finances

Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt,

La ministre des affaires sociales et de la santé,

Le ministre du redressement productif,

Le ministre délégué auprès du ministre de l'économie et des finances, chargé de l'économie sociale et solidaire et de la consommation,