Exclusif

Abdoun s’explique enfin !
prêt à revenir chez les Verts»

Ghrib défie la Ligue

Il compte accompagner l’équipe à Bordj

CABBA-MCA, aujourd’hui à 17h

«J’étais bel et bien blessé avant la CAN» «Avec mon niveau actuel, je suis
JSK

Mohamed Yassine, un Franco-Algérien

Babouche
ses fruits, j’en suis convaincu»

s’accroche «Le recours portera

«Oubliez les sanctions et ramenez-moi la victoire !»

à l’essai Touahri
Denis Lavagne, le premier contact établi hier

Il a joué en L2 et en Bundesliga 2
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2281 PRIX 20 DA

SAMEDI 11 MAI 2013

«Oui, j’ai été approché par la JSK»

ESS-JSK, aujourd’hui à 17h

Les Koweïtiens débarquent à Alger
(ent.)

USMA-JSMB, aujourd’hui à 17h

Romao «Nous sommes

là pour gagner»

Une préparation pour la Coupe arabe

«La JSK payera cher son manque de correction»

pour pour les les Kabyles Kabyles
Hammar

Une Une question question de de nif nif

Le titre à portée de main
02
N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup sur coup Ligue 1

aujourd’hui à 17h

ESS-JSK,

viable que celle de certaines équipes qui ont leur destin entre les mains d’autres équipes.

C’est à la fois peu… et beaucoup ! «Il y a un match de championnat à jouer face à la JSK et nous le jouerons en tant que tel avec la volonté de réaliser la meilleure performance possible. Vu le nombre d’équipes concernées par le titre, nul ne peut savoir avec exactitude quel sera le nombre de points suffisants pour être champion. Il nous faut donc jouer nos trois derniers matchs avec la même volonté de réaliser la meilleure performance possible. Nous n’avons pas d’autre choix», nous dira Hubert Velud qui, pour le match face à la JSK, a dû concocter une stratégie pour s’éviter toute mauvaise surprise. Trois points donc, à prendre pour les Sétifiens, c’est à la fois peu… et beaucoup !

Avec le départ de ses stars, on voyait mal comment l’ESS pouvait postuler au titre de champion d’Algérie. Pourtant, le classement actuel est éloquent. Les Sétifiens sont leaders avec une belle avance sur leurs poursuivants. A quelques encablures de la fin de cet exercice, on ne voit pas comment la belle mécanique de l'actuel leader de L1 pourrait s'enrayer. Et pourtant ! Malgré certaines erreurs de parcours, l’ESS plane sur le championnat. Cette équipe détient la meilleure série de bons résultats, mais aussi la plus longue invincibilité du club à Sétif.

L'Aigle noir veut continuer à planer sur le championnat

L

e championnat d’Algérie pourrait connaître son dénouement dès cet après-midi. Le leader sétifien, qui accueille la JSK, pouvant être sacré s’il prend les trois points mis en jeu et que ses poursuivants immédiats soient tenus en échec. Il ne s’agit plus maintenant de faire des calculs savants, du côté de Sétif, pour savoir sous quelles conditions sera assuré le titre de champion. Les choses sont on ne peut plus simples. Il faut ajouter au total actuel, trois autres points et cela doit se faire dès aujourd’hui. Les trois points peuvent suffire Un grand pas a été fait après la succession de

17 joueurs convoqués Tout d’abord, quelles sont les nouvelles ? Velud se contentera cet Il ne décolère pas Hassan Hammar depuis Elles sont bonnes, même si je suis préoccupé par ceraprès-midi d’une liste de maintenant plusieurs jours. Après avoir tiré à 17 joueurs. Un seul joueur taines choses. boulets rouges sur les instances fédérales, il en Lesquelles ? de la catégorie espoir a fait de même avec les responsables de la JSK. Il s’agit de mon avenir au club. C’est le flou le plus été convoqué. Il s’agit «Chaque jour que Dieu fait, les responsables de la total. Je me pose bien sûr des questions après ce qui m’est d’Aroussi. JSK annoncent à qui veut les entendre qu’ils arrivé lors du mercato hivernal. ont conclu avec un de nos joueurs ou Pouvez-vous nous le rappeler ? Helalchi notre entraîneur. Ils promettent des saJ’ai tout simplement été libéré avant d’être repêché in extremis. au sifflet laires mirobolants que, bien sûr, ils Mon vœu est que les dirigeants me rassurent. Cela me permetLa rencontre qui oppone paieront jamais et cela dans un tra de me consacrer à mon travail avec beaucoup plus de sera cet après-midi l’ESS à la seul but, nous déstabiliser. Tout sérénité. cela mérite une correction et celle- JSK sera arbitrée par Helalchi. Il aura pour assesseurs Doulache et Revenons à votre dernier match. Une défaite au goût amer, ci sera administrée sur le terrain.» Brahim. C’est la troisième fois n’est-ce pas ? Au goût amer et surtout imméritée. Il faut rappeler que ce «Je veux la victoire cette saison que Helalchi dirige un match de l’ESS. Les deux match nous l’avons joué sur terrain adverse. Il nous faut maintecontre la JSK !» nant nous ressaisir lors des prochains matchs. Le président sétifien nous fera la premières fois ce fut contre le CSC et la JSMB. confidence suivante : «Je ne vous Le prochain match, vous allez le jouer contre la JSK. Dans quel cache pas que j’ai exigé de mes joueurs état d’esprit allez-vous l’aborder ? la victoire ce samedi. Je leur ai demandé Le Nous avons des chances d’être sacrés dès ce samedi. Pour cela la de gagner pour moi. Je la veux plus que 17e match victoire est impérative. Ce match se déroule chez nous et tout, cette victoire.» retransmis même si la pression sera sur nos épaules, nous avons les en direct à la télé moyens de battre cette équipe de la JSK. «Le staff actuel Le match ESS-JSK sera retransVotre équipe sera privée des services de plusieurs a toute ma confiance» mis en direct sur les chaînes satellijoueurs. Cela aura son poids, n’est-ce pas ? Abordant le volet technique, taires Canal Algérie et A4. C’est la C’ e st certain car ces joueurs sont des éléments imporHammar se dit totalement satis17e fois cette saison qu’un match de tants de l’équipe. Je pense que ceux qui auront à les remplafait du travail effectué par le staff l’Entente est retransmis en direct. cer seront cependant à la hauteur. De toutes les façons, actuel : «L’entraîneur et ses ad- Huit rencontres ont été relayées par notre force est la solidarité qui existe entre nous. joints ont fait d’énormes sacrifices satellite à partir du stade du 8Avez-vous les moyens d’atteindre votre objectif, à savoir pour que l’équipe retrouve sa comMai. être champion d’Algérie ? pétitivité, l’envie de jouer et surtout Benchadi On ne peut rien promettre car plusieurs équipes sont des bases tactiques qui lui ont permis de et Djahnit en course pour le titre et il reste trois matchs avant la réaliser les résultats que l’on sait. Il faut saconvoqués fin du championnat. Je peux seulement vous dire que voir qu’au moment de leur installation, ils Benchadi tout comme Djahl’ESS a d’abord un statut à défendre. avaient à repartir de zéro. Après le doublé, il leur était difficile de mieux faire. Ils ont bien sûr toute nit n’étaient pas sur le terrain lors Le titre pourrait se jouer dès ce samedi et les matchs du match joué et perdu contre le ma confiance et je suis certain qu’ils ont les comqui se joueront ailleurs sont aussi importants. Un MCA. Ils sont maintenant totalepétences voulues pour mener le club à bon port.» commentaire. En guise de conclusion, Hammar dira que l’ave- ment rétablis et Velud les a convoNous devons rester concentrés sur notre nir dévoilera beaucoup de choses et surtout dé- qués. Manquants de compétition, match et ne pas se disperser. Nous nous attenmasquera ceux qui, par souci de voir l’ESS au il est peu probable qu’ils fassent dons à une rencontre compliquée face à cette partie du onze de départ plus bas, sont prêts à pactiser avec le diable. bonne équipe de la JSK. Les choses seront plus face à la JSK. S.B. claires après le coup de sifflet final. Entretien réalisé par Samir B.

de la JSK contactent nos joueurs, ils le paieront sur le terrain»

Hammar «Les dirigeants

victoire à domicile. On peut penser que les joueurs de Sétif n’auront aucune peine à engranger les trois points qui leur manquent lors de la rencontre d’aujourd’hui, qui doit les opposer à une formation de la JSK, dont les joueurs et les responsables ont la tête à la saison prochaine. Même si la victoire est totalement dans les cordes des camarades de Belkaïd, ce serait jouer avec le feu que de faire preuve d’excès de confiance. Tout autre résultat qu’une victoire scotcherait l’équipe de Sétif et les dernières unités, celle du titre, doivent être prises loin de Sétif devant le frère ennemi, le CABBA. L’ESS jouera donc le sacre, sur un rien. Une situation incertaine mais qui est de loin plus en-

El Okbi «Je veux être

fixé sur mon avenir»

Le corps à Sétif et l'esprit à Bordj Avec la réception de la JSK, l’équipe d'Hubert Velud a l’occasion d’augmenter son capital points et creuser d’une manière définitive l’écart avec ses principaux poursuivant chutent ce samedi. C’est dire que tout en s’appliquant à gagner, les camarades de Delhoum surveilleront de très près les résultats des matchs CABBA-MCA et CRB-USMH et ils seront les premiers supporteurs des Criquets et du Chabab. Une seule certitude : si l’Entente perd, rien ne sera fait, et il faudra attendre les deux dernières journées pour connaître le lauréat. S.B.

L’Entente peut être sacrée dès ce soir La fin est proche, et trois clubs, déjà assurés de participer la saison prochaine à la Ligue des champions africaine, peuvent encore croire au sacre. Avec cinq longueurs d’avance, à la fois sur le MCA et l'USMH, l’ESS est dans la position la plus confortable, avant les trois dernières journées de championnat.

Tous les voyants sont au vert Même si les Sétifiens ont trébuché lors de leur dernière sortie en championnat contre le MCA, tous les voyants sont au vert et le club de Sétif domine de la tête et des épaules le championnat. Peut-il tenir le rythme jusqu’à la fin de la saison ? Le mystère demeure, mais de nombreux signes positifs peuvent donner quelques espoirs aux supporters sétifiens, qui veulent fêter le titre de camion pour la deuxième fois de suite. Que d’absents ! Les Sétifiens se présenteront avec un effectif diminué, à l’appel de l’arbitre cet après-midi au coup d’envoi du match face à la JSK. Aoudia, Karaoui et Nadji sont blessés et Delhoum est suspendu. Ce sera donc un onze particulièrement remanié qui débutera la rencontre. Ghoul à la place de Khedhaïria Manifestement en manque de confiance, ces derniers temps, le gardien de but titulaire Khedhaïria sera mis au repos ce samedi. Il sera remplacé par Ghoul qui jouera ainsi son deuxième match de la saison en championnat. Retour de Legraa dans l’équipe Le défenseur latéral Legraa n’a pas disputé les deux derniers matchs joués par son équipe. Il effectuera son retour à la compétition cet aprèsmidi en lieu et place de Benchadi. S.B.

Velud veut pulvériser tous les records Il est certain que cette saison sera celle de tous les records pour la formation sétifienne. Velud veut réaliser une performance de taille, ce samedi. En effet, c’est Rachid Belhout qui détenait jusque-là le record en ce qui concerne le plus grand nombre de victoires à domicile. Dix au total et cela lors de la saison 2006-2007. Ce record ne tient plus depuis longtemps et Velud veut le pulvériser en venant à bout de la JSK et réaliser la quatorzième victoire consécutive à Sétif. Difficile de faire mieux.

ESS-JSK

Les Kabyles veulent respecter l’éthique et éloigner tout soupçon
Coup d’œil Ligue 1
térieur et un à domicile, ce sont les trois qui restent aux Kabyles avant le baisser du rideau de la Ligue 1. Mais tout le monde s’accorde à dire que le rendez-vous d’aujourd’hui face au leader l’ESS au stade du 8Mai-45 est quasiment le plus difficile de ces trois derniers matchs. Pour cause, l’adversaire du jour disputera le match de la saison. A 5 points du dauphin qu’est le MCA, les joueurs sétifiens ne veulent pas rater cette occasion pour prendre les devants et chasser définitivement le doute en assurant la 6e étoile. Mais pour les Kabyles, c’est loin d’être une raison de débuter ce match dans la peau d’une victime. Ces derniers veulent jouer le jeu en respectant l’éthique sportive. Aussi, accrocher le leader éloignerait tous les soupçons

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

D

eux ma tch sà l’ex

Terminer parmi les cinq premiers passe par un bon résultat cet après-midi

et personne n’accusera la formation kabyle d’avoir levé le pied. Dans leur discours, Amrouche et Kherroubi ont demandé aux joueurs de rester le plus concentrés possible, mais surtout de jouer toutes leurs chances dans ce match. La saison n’est pas encore achevée et il va falloir tout donner lors des trois prochaines et dernières sorties de Ligue 1. C’est dire que l’affiche de cet après-midi est aussi importante que les précédentes.

Sachant que la direction kabyle est à la recherche d’un arrière gauche, plusieurs managers sont rentrés en course pour déposer des CV de joueurs locaux et étrangers lors de ces dernières 48 heures. A ce sujet, une source proche de la maison kabyle nous a confié qu’un Franco-Algérien qui a déjà évolué en Ligue 2 a été proposé. La particularité du joueur en question est qu’il est polyvalent. Arrière gauche et axial à la fois, cela pourrait donner plus de choix au staff. Sauf qu’à l’heure actuelle, la direction n’a donné aucune réponse, au moment où le dirigeant en question s’est dit prêt à le faire venir à Tizi dans un futur proche.

Un arrière gauche franco-algérien proposé

03

Camara «Accrocher l’ESS ? C’est possible !»
Le milieu récupérateur kabyle, Madani Camara, estime que la rencontre d’aujourd’hui face à l’ESS est un rendez-vous important, pour la simple raison qu’en plus des 3 points, un succès relancera les chances de la JSK pour améliorer sa position au classement, à une semaine d’accueillir El Eulma à Tizi.

A la 7e position avec un total de 39 points, les Kabyles ne sont qu’à 3 points de la 5e place, occupée pour l’instant par l’USMA. Aux yeux de nombreux observateurs, terminer parmi les 5 premiers passe obligatoirement par un bon résultat aujourd’hui à Sétif. Une mission difficile bien évidemment, surtout que la JSK ne disputera qu’un seul match à domicile, samedi prochain face au MCEE. Pour le moment, les joueurs gardent toujours espoir de quitter cette 7e position avant le 21 mai, qui correspond à la dernière journée de Ligue 1. A.C.

Un dirigeant l’a appelé hier

Avez-vous effectué une préparation spéciale pour ce match face à Sétif ? Non, pas spécialement. Ce match n’est qu’une simple confrontation de Ligue 1. Toutefois, comme vous le voyez, on a préparé cette rencontre avec la plus grande détermination qui soit. C’est un rendez-vous important, d’autant plus que nous ne sommes qu’à trois journées de la fin du championnat. On ne doit plus rien laisser passer. J’estime qu’on a perdu beaucoup de points jusque-là. Où réside la clé du succès à vos yeux ? Je pense qu’il va falloir avant tout être efficace devant, c’est un paramètre extrêmement important. Il va falloir marquer dès que la première occasion se présentera. Je pense qu’il faudra aussi afficher une grande détermination. Nous n’avons plus le droit de décevoir. Nous ne devons plus passer à côté de notre sujet, surtout pour nos supporters qui attendent beaucoup de nous. Motivé pour rejouer ce match ? Oui, je le suis. Je ne connais aucun autre joueur qui refusera d’apporter son aide à l’équipe. En tous les cas, je me tiens prêt à jouer. Je me sens en parfaite état que ce soit sur le plan physique ou mental. C’est à moi de le prouver sur le terrain. J’ai joué quasiment toutes les rencontres en cette phase reepuis la réunion des membres du conseil d’administration, les choses avancent à grands pas au sein de la direction kabyle. A 48 heures des premières décisions, la JSK a le nom de son nouveau manager général. Et c’est Karim Doudane qui a été choisi par le président Hannachi. Maintenant que sa nomination est officielle, le président Hannachi essaye de trouver la bonne personne au poste de directeur technique. D’après la même source, c’est toujours Yazid Yarichène qui se chargera des négociations. En injectant du sang neuf au

D

sein de sa direction, le premier responsable de la SSPA/JSK cherche à recadrer les choses, mais surtout répartir les responsabilités histoire de se mettre moins de pression. Dépassé quelque peu par les événements ces deux dernières saisons, notamment après son accident en janvier dernier, Hannachi n’a plus la même énergie pour gérer le club comme dans le temps. Son but est donc d’alléger le

Voici ce qu’attend Hannachi de son nouveau bureau
poids de la charge qui pèse sur ses épaules depuis le passage au professionnalisme. Nulle doute que Hannachi souhaite prendre du recule, tout en s’assurant d’avoir mis les bonnes personnes au poste qu’il faut.

tour. Je veux terminer sur une bonne note. Beaucoup disent que la JSK ne jouera pas le jeu face à l’ESS. Quel est votre point de vue à ce sujet ? C’est complètement faux. On porte les couleurs d’un grand club, et on respectera l’éthique. On jouera nos chances à fond. Si on a une seule chance de gagner ce match, on la saisira sans la moindre hésitation. Nous n’irons pas dans la peau d’une victime à Sétif, c’est une certitude. Nous avons nos supporters derrière nous qui souhaitent nous voir gagner. On se donnera à fond et on ne reculera devant rien. A trois journées de la fin de la Ligue 1, pensez-vous que la 5e place est toujours possible ? Tant que rien n’est joué mathématiquement, c’est que nous avons toujours une chance de terminer parmi les cinq premiers au classement. Toutefois, nous sommes conscients que cela passe par un bon résultat à Sétif. Ce sera un match très difficile, car nul doute que c’est l’ESS qui est favorite dans ce match, puisqu’elle a l’avantage du terrain. Mais nous essayerons de jouer le tout pour le tout avant d’accueillir El Eulma chez nous. Entretien réalisé par H. B.

C’est dans l’après-midi d’hier que Denis Lavagne a été officiellement contacté pour la première fois par les dirigeants kabyles. En effet, un proche de la direction a pris attache avec le technicien français pour lui faire part de l’intérêt que porte le club à son égard. Pour rappel, cela fait un bon bout de temps que Denis Lavagne intéresse les dirigeants de la JSK, mais sans pour autant le contacter officiellement. Ils ont attendu hier, après que l’entraîneur s’est montré quelque peu emballé par le projet. D’après la même source, aucune offre financière n’a été faite à l’actuel entraîneur de l’Etoile du Sahel. Lors de cette brève discussion, seul le projet a été abordé. Pour l’instant, ce premier contact est considéré comme une étape importante, avant d’entamer les grands axes des négociations.

Denis Lavagne officiellement contacté
A.C.
de ce club. Ainsi, Lavagne a donné son accord de principe, en attendant la suite des négociations. Du côté du bureau, on est unanimes à penser que, comme maintenant Lavagne est d’accord pour une nouvelle expérience à la JSK, les dirigeants ne rateront pas l’occasion et feront de leur mieux pour le convaincre de signer un contrat à long terme au profit du club.

En se mettant à la recherche d’un arrière gauche, tout porte à croire que la direction kabyle réserve beaucoup de surprises en fin de saison en ce qui concerne les noms des libérés. Pour cause, beaucoup pensent que la direction kabyle se passera des services de Zinedine Mekkaoui. Seul Walid Bencherifa sera maintenu. D’où la nécessité de faire appel à un joueur de couloir. Mais tant que la saison n’est pas terminée, personne au sein du bureau ne veut s’exprimer sur le sujet.

Renforcer le flanc gauche, une nécessité pour la direction

Apparemment, Denis Lavagne s’est montré intéressé, en acceptant de rencontrer les dirigeants de l’équipe dans un futur proche, probablement à Béjaïa. Son souhait officiel de négocier avec la JSK a rassuré les dirigeants

Les pourparlers se poursuivront à Béjaïa

En plein matchs de Play-off, il est quasiment impossible pour Denis Lavagne de confirmer le contact officiel d’hier après-midi. La même source nous a confié que le technicien français a exigé la discrétion la plus totale lors des négociations, afin que nul ne le sache du côté de l’Etoile du Sahel. Tant que la saison n’est pas encore achevée, Lavagne ne veut pas trop de polémique à son sujet en Tunisie, surtout que l’information de son probable départ a fait l’effet d’une bombe dans le pays voisin. Affaire à suivre.

Il exige la discrétion la plus totale

Abdelatif A.

Directeur technique

footballeur mais aussi une certaine expérience dans la gestion.

Manager général

Parmi les nouveaux postes créés, celui de manager général est tout aussi important aux yeux de la direction. Ce poste consiste à s’occu-

per du volet administratif concernant la catégorie senior, tels les salaires des joueurs, les primes de matchs ainsi que les écarts disciplinaires. Le nouveau manager général sera aussi sollicité en matière de recrutement, y compris dans le choix du futur entraîneur en chef. C’est la raison pour laquelle les membres du conseil d’administration ont fait appel à Karim Doudane, lui qui a le vécu de

Pour ce qui est du second poste qu’est directeur technique, la tâche sera beaucoup plus axée sur le volet technique. C’est-à-dire la personne nommée à ce poste aura un droit de regard sur tout ce qui concerne le technique. Il travaillera en étroite collaboration avec le futur entraîneur en chef. Le directeur technique sera quasiment le seul intermédiaire entre le staff technique et la direction pour tout ce qui touche le volet technique. A.C.

04

M

vant de recruter les joueurs ciblés, il faudrait d’abord entrer en contact avec plusieurs éléments et opter pour celui qui pourrait apporter un plus à l’équipe. Dans le but de bâtir une grande équipe en prévision de la saison prochaine, d’autant plus que les supporters attendent le président Hannachi au tournant, ce dernier n’hésite pas à casser sa tirelire pour convaincre les meilleurs joueurs qui sont en fin de contrat. Alors que la piste Yachir semble tenir la route, du moment que le Mouloudéen s’est montré flatté par l’intérêt de la JSK, un autre élément nous a récemment confirmé que le club kabyle l’a officiellement approché. Il s’agit d’Amine Touahri. L’excellent joueur harrachi, qui faisait toujours partie des priorités de la JSK, intéresse plus que jamais les dirigeants. «Zanga» est un élément pétri de qualités, qui pourrait facilement réussir à la JSK. Avec l’installation de la commission de recrutement, qui sera constituée de deux personnes, les Jaune et Vert voudront certainement frapper fort, prouver et soulager les supporters, qui s’inquiètent pour leur équipe.

Touahri confirme l’intérêt de la JSK A
Il subira des tests pendant une semaine
Selon ses vidéos sur Youtube, Yassine

algré le fait que la saison ne soit pas encore terminée, les dirigeants de la JSK comptent frapper le fer tant qu’il est chaud. Apparemment, ils ont tiré plusieurs leçons de cette saison, durant laquelle la JSK est sortie bredouille. Alors que le prochain entraîneur n’est pas encore connu, les «amis» du président Hannachi s’activent à contacter les meilleurs joueurs du championnat local, pour les convaincre de rejoindre la JSK, en prévision de la saison prochaine. Il est vrai que pas moins de quatre joueurs seront libérés, mais d’après une source, le président Hannachi compte les remplacer par des éléments talentueux qui peuvent faire la différence. Loin de la piste locale, une source bien informée nous a révélé que la JSK est en contact avec un Franco-Algérien, qui évolue en France. Afin de le voir à l’œuvre, il a été autorisé à accompagner l’équipe première à Sétif. D’ailleurs, nous

Yassine Mohamed, un Franco-Algérien à l’essai
Il a accompagné l’équipe à Sétif
N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 1

ESS - JSK

étions surpris de voir un nouveau joueur parmi le groupe. Après avoir fouiné, nous avons appris qu’il s’agit d’un élément qui a été proposé à la direction de la JSK. Il a d’ailleurs même passé la nuit avec les joueurs. Il sera présent, aujourd’hui, au stade du 8-Mai.

Il a évolué à Metz, à Forbach, Sarre Union et au VfB Borussia Neunkirchen

Mohamed est le joueur que la JSK recherchait depuis très longtemps. Il est très bon balle au pied. Malgré toutes ses qualités, nous avons appris qu’il subira une série de tests pendant une semaine, avant de prendre une décision finale. L’entraîneur intérimaire, Arezki Amrouche, devrait le superviser lors de la reprise des entraînements.

D’après nos informations, Yassine Mohamed a débuté sa carrière avec Metz, jusqu’au 30 juin 2010. Puis, il a rejoint une formation de CFA 2, Forbach. Arrivé en juillet 2010, le milieu franco-algérien a joué 25 matchs, totalisant 2370 minutes, avec au compteur 6 buts. A la fin de la saison, il a opté pour le Sarre Union. Toujours en forme, Yassine livre 25 matchs (2295 minutes), avec à la clé 4 réalisations. Cette saison, l’Algérien a porté le maillot du club allemand de VfB Borussia Neunkirchen.

Son poste : milieu de terrain offensif

Toujours à la recherche de joueurs talentueux aux qualités intéressantes, la JSK est tombée sur un Franco-Algérien dont on dit beaucoup de bien. Ce milieu de terrain offensif, qui est considéré comme leader à Sarre Union, est prêt à vivre une expérience en Algérie. Avec le probable départ de Djamel Bouaïcha et Hamza Ziad, recruter cet élément pourrait être une solution de rechange. Affaire à suivre ! Saïd D.

Nom et prénom : Yassine Mohamed Date de naissance : 7 janvier 1991 Taille : 1.81 Poste : milieu Temps de jeu : Forbach (2010-2011) : 2370’ (6 buts) Sarre Union (20112012) : 2295’ (4 buts)

Chalali «Nous visons un bon résultat face à Sétif»
Comment avez-vous préparé ce déplacement à la ville des Hauts Plateaux ? Nous avons préparé ce match dans les meilleures conditions possibles. On s’est entraînés normalement sous la houlette d’Arezki Amrouche. Les joueurs sont tous déterminés à enchaîner avec un bon résultat, même si cette rencontre face au leader s’annonce difficile. Nous allons essayer d’imposer notre jeu et éviter de commettre des erreurs pour ne pas prendre de buts. Pensez-vous pouvoir revenir avec un bon résultat ? Oui, l’équipe est en pleine confiance. Je pense que les deux dernières victoires enregistrées à domicile ont largement motivé les joueurs. Malgré le fait que nous ayons assuré le maintien, nous allons commencer cette rencontre avec plus de sérieux. Si on parvenait à imposer notre jeu, je suis certain qu’on pourra revenir avec un bon résultat. Vous allez affronter votre ancienne équipe. Cette rencontre est–elle spéciale pour vous ? Effectivement, ce sera une rencontre un peu spéciale pour moi du moment que
j’ai débuté la saison avec l’Entente. Seulement, je tiens à vous dire que je suis actuellement à la JSK, et je vais défendre les couleurs de mon équipe comme il se doit. Je vais me donner à fond sur le terrain tout en laissant mes sentiments aux vestiaires. Déjà plusieurs buts à votre actif depuis votre arrivée à la JSK. Pensez-vous pouvoir secouer les filets encore une fois, aujourd’hui ? Ce que je peux vous dire c’est que je me donne vraiment à fond aux entraînements. Si j’ai réussi à inscrire des buts, c’est grâce à mes coéquipiers. L’essentiel est que mon équipe gagne. Si j’ai une occasion face à Sétif, je n’hésiterai pas à la mettre dedans. Comment voyez-vous la suite du parcours ? Une fois le maintien assuré, nous allons aborder les matchs restants avec moins de pression. Que les supporters se rassurent, nous allons nous donner à fond jusqu’à la dernière journée. Nous n’allons pas baisser les bras avant d’atteindre notre objectif. Décrocher la cinquième place est toujours possible. Entretien réalisé par Saïd D.

Il donne la priorité à l’USMH

Pour le bonheur des supporters, l’attaquant harrachi, Amine Touahri, sera libre de tout engagement à partir du mois de juin prochain. Du coup, il pourrait atterrir, sans le moindre problème à la JSK. Seulement, le joueur donne la priorité à l’USMH. Autrement dit, dans le cas où les responsables algérois négocieraient de nouveau son contrat, il se pourrait qu’il décline l’offre de la JSK. Voulant savoir s’il était intéressé par l’idée de changer d’air en fin de saison, nous avons pris attache avec Amine Touahri, qui n’a pas hésité à confirmer l’intérêt de la JSK. Toutefois, il a tenu à préciser qu’il donne d’abord la priorité à l’USMH, avant de prendre une décision finale : «C’est flatteur qu’un club comme la JSK te suit de très près. C’est vraiment encourageant. Sincèrement, je ne pense pas qu’il existe un joueur en Algérie qui n’espère pas défendre un jour les couleurs de ce prestigieux club. Pour être franc avec vous, malgré le fait que je sois en fin de contrat, je donne toujours la priorité à l’USMH. Je vais attendre d’abord la fin de saison avant de trancher».

«La JSK m’a approché mais je donne la priorité à l’USMH»

Il y a quelques jours, nous avons rapporté dans ces mêmes colonnes que la JSK a repris de nouveau contact avec le meneur de jeu du NAHD, Aymen Madi. Auteur de cinq réalisations et 12 passes décisives, l’ex-Koubéen, qui est en fin de contrat, est plus que jamais intéressé à jouer pour la JSK. Récemment approché par le président de l’Entente, Hammar en l’occurrence, Madi hésite toujours à prendre une décision finale, lui qui a toujours rêvé de porter le maillot jaune et vert. D’après les dernières informations, le président Hannachi aurait pris attache, en personne, avec le meneur de jeu, dans le but de lui proposer l’idée de rejoindre la JSK, en fin de saison. Au moment où nous mettons sous presse, les négociations sont en stand-by. Les dirigeants de la JSK s’occupent beaucoup plus du prochain en-

Hannachi se serait entretenu avec Madi
Saïd D.

Boussaïd, une piste réactivée ?

traîneur, qui devrait être connu dans les prochains jours.

L’intérêt de la JSK pour Boussaïd remonte à la saison passée. Mais le milieu de terrain nahdiste était toujours sous contrat à cette époque. En effet, nous avons appris que les responsables kabyles souhaiteraient reprendre contact avec le joueur. Malheureusement, les négociations pourraient ne pas aboutir. Le seul point noir qui pourrait interrompre le contact est la situation du joueur envers son club employeur. Apparemment, il est toujours sous contrat jusqu’au mois de décembre prochain.

S. D.

est dans la douleur que le Mouloudia d’Alger a préparé sa confrontation qui l’opposera, aujourd’hui, au CABBA. Une rencontre qui mettra aux prises deux formations aux destinées diamétralement opposées. Bien qu’ils ne soient pas menacés directement par la relégation, les Criquets veulent prendre les trois points de la victoire. Une opération qui leur permettra d’assurer officiellement leur maintien en élite, en se mettant à l’abri de toute mauvaise surprise en cette fin de parcours. A son tour, le Mouloudia est tenu par l’obligation du résultat pour préserver ses chances de décrocher cette place qualificative à la Ligue des champions. C’est pour cette raison qu’il faut s’attendre à une rencontre très disputée entre les deux formations, du fait que le faux pas ne pourra avoir que de néfastes conséquences, que ce soit pour le CABBA ou pour le vieux club algérois.

C’

La Ligue des champions se joue à Bordj Bou Arréridj
aujourd’hui à 17h

CABBA - MCA

De nos

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 1

05
Zeddam, Daoud, Sayeh et Bensalem ne sont pas convoqués En cette fin de
saison, la situation n’a pas changé pour certains joueurs du Mouloudia, qui ne savent plus à quel saint se vouer. Ces derniers ne s’attendaient nullement à ne pas faire partie des plans du staff technique, notamment en cette fin de saison. Une fois de plus, Hamza Zeddam, Farid Daoud, Reda Sayeh et Bensalem ne sont pas convoqués pour les matchs de leur équipe. Si certains s’attendaient à la décision de Zemiti qui ne pourra tout chambouler en l’espace de trois jours seulement, ce n’est pas le cas de Reda Sayeh qui espérait au moins être convoqué et prendre sa place sur le banc des remplaçants. Affichant une bonne forme à l’entraînement et lors des matchs d’application, il s’attendait à ce qu’on lui donne sa chance en cette fin de parcours.

Un point sera insuffisant pour le MCA Si le Mouloudia est tenu de faire un résultat, il semble bien qu’une victoire est impérative pour les coéqui-

Zemiti ne prévoit pas beaucoup
placer Djamel Menad.

Zeddam décline la convocation et se fait remplacer par Yachir

piers de Bouguèche s’ils veulent accroître leur chance de terminer la saison à la troisième marche du podium. En totalisant le même nombre de points que les Harrachis, le MCA doit damer le pion aux Criquets sur leur propre terrain, pour qu’ils ne soient pas distancés par les Harrachis qui recevront les Belouizdadis au stade de Mohammadia. Ainsi, le Mouloudia ne souhaiterait pas voir l’USMH prendre trois longueurs d’avance, à deux journées de la fin du parcours. Et lorsqu’on sait que le dernier match du championnat entre les deux

équipes pourrait se dérouler au stade Lavigerie, cela condamne ainsi le MCA à la victoire face au CABBA. Et même si les poulains de Zemiti réussiront à prendre un point, cela risque d’être insuffisant, si les Harrachis arrivent à leur tour à battre les Belouizdadis. Le CABBA a déjà fait entrer le Mouloudia en crise Si la mission s’annonce rude pour le MCA, elle se présente aussi comme un signe de revanche pour le vieux club algérois. Lors de la phase aller du

L’équipe s’est déplacée avec un moral à plat Bien que les joueurs soient conscients de la mission qui les attend face au CABBA, il n’en demeure pas moins que c’est avec un moral à plat qu’ils ont fait hier le déplacement à Sétif, avant de rallier aujourd’hui la ville de Bordj Bou Arréridj. La suspension infligée à Menad, Chaouchi et Babouche a considérablement perturbé les joueurs, et ce, malgré le fait que Amrouche a essayé tant bien que mal de les réconforter. C’est pour cette raison que personne ne pourra se prononcer sur la réaction du Mouloudia en cette fin d’après-midi. K. M.

championnat, les Criquets ont réussi à tenir le Mouloudia en échec au stade de Bologhine. Un résultat qui a failli provoquer le départ de Menad à cette époque, avant que le Doyen ne crée le déclic à Batna. Ainsi, le MCA aura aussi à rendre au CABBA la monnaie de sa pièce, afin de maintenir le cap sur la Ligue des champions, mais aussi se refaire une santé, après une semaine très mouvementée.

GSelon nos dernières informations, Hamza Zeddam était retenu pour le match face au CABBA mais au dernier moment, il a décliné la convocation G pour des raisons qu’on ignore. Il a été finalement remplacé par Samy Yachir.

Kaoua entamera son travail ce dimanche

GC’est ce dimanche que le nouveau manager général du club, Kaoua, débutera ses fonctions. G Sa priorité sera de trouver un nouvel entraîneur afin de rem-

de changements dans l’équipe

En se retrouvant à la tête du staff technique, Farid Zemiti ne compte pas chambouler le onze rentrant par rapport à l’équipe qui a disputé la dernière confrontation face à l’ESS. Il tient aussi à préserver la même stratégie de jeu prônée par Menad, à savoir l’offensive, d’autant plus que l’équipe a besoin plus que jamais des trois points de la rencontre. Le Mouloudia se présentera, donc, presque avec le même groupe qui a entamé le dernier match, afin de garder la stabilité de l’effectif, la force du MCA lors de cette phase retour du championnat. Pour cette rencontre, le portier Djemili sera titularisé pour la première fois, lui qui a déjà pris part à la seconde mi-temps face à cette même équipe du CABBA, quand Chaouchi a provoqué un incident dans les vestiaires à la pause-citron, refusant de continuer la partie. La défense du Mouloudia ne

connaîtra pas de changement. En effet, en raison de la suspension infligée à Babouche, c’est Besseghir qui continuera de jouer sur le flanc gauche de la défense, et Hachoud évoluera sur le flanc droit. Quant à la charnière centrale de l’arrière-garde mouloudéenne, elle sera composée de Bachiri et Aksas. Moumen avec Ghazi à la récupération Au milieu de terrain, il semble bien que Zemiti veut minimiser la dangerosité de son adversaire. Il songe ainsi associer Moumen à Ghazi, en évoluant avec deux milieux récupérateurs. Pour des raisons tactiques, il se pourrait que Kacem Mehdi soit laissé sur le banc des remplaçants, en confiant l’animation de jeu à Attafen, qui a fourni une belle prestation dernièrement. Quant à Hocine Metref, il reste incontestablement

Pour ce dernier déplacement de la saison, c’est Rafik Hadj Ahmed qui a été à la tête de la délégation du MCA. Il est intervenu hier matin sur la à t en m ce pla effectuer le dé les ondes de la radio, où il a été du he oc pr Bien qu’il compte ce Arréridj, une sour ville de Bordj Bou ’une instruction a été donnée par sollicité pour s’exprimer sur la é qu situation qui prévaut au club MCA nous a confi aire au match pour que Ghrib ne la LFP au commiss présenter l’équipe face au CABBA actuellement. «Vous savez bien s re puisse en aucun ca e suspension qui lui est infligée. Ce que le club traverse une période rd en raison de la lou donc en aucun cas être dans la main . un peu délicate, pour les raidernier ne pourra document officiel au nom du MCA sons que tout le monde un connaît, on a veillé à remobilicourante ou signer source digne de foi nous a confié que Cependant, une né mercredi dernier le bon de com- ser le groupe en conjuguant c’est Ghrib qui a sig lets d’avion, et ce bien après que sa tous nos efforts pour que l’équipe puisse réaliser un bon résultat à mande pour les bil rendu publique. Reste à savoir si Bordj Bou Arréridj. En cette fin moins à , suspension a été tir le r fie cti re pour de parcours, notre objectif est de l’un des joueurs Sonatrach va sévir suspension ne prenne effet décrocher une place qualificative sur lequel le staff que dans le club sa cision officielle du CA. à la Ligue des champions», dira que par une dé technique compte Rafik Hadj Ahmed. Considéré toujours. comme l’homme à tout faire au MCA, ce dernier a toujours été Bouguèche et Djalit Amrouche aux côtés de l’équipe, notamen pointe ment dans les moments diffiau t n Samy Yachir, qui n’était pas se ré p sera ciles. Ceux qui connaissent bien convoqué face à l’ESS, a retrouvé le club ne maquent pas de dire stade /MCA se la liste des dix-huit, à l’occasion SSPA que s’il a réussi à sortir indemne de cette rencontre face au Le président de la i à Bordj Bou ’hu rd de la crise qui l’a secoué l’été derjou au ra CABBA. Toutefois, ce dernier ce pla dé rencontre nier, le mérite revient en grande sera sur le banc des remplaçants, Arréridj pour assister à la présent a donc et Zemiti comptera sur le duo de son équipe. Il serra à l’hôtel pour partie à Hadj Ahmed. Il fallait donc s’attendre à ce que les resBouguèche-Djalit pour prendre aujourd’hui et passe eurs, lui qui jou ponsables de la firme pétrolière les er ag ur le dessus sur la défense des Crico en près de lui confient la responsabilité de quets. Cela est clair, même si le veille à ce qu’il soit oments mener la délégation de l’équipe à coach du MCA optera pour une l’équipe dans ces m Bordj Bou Arréridj difficiles. stratégie offensive, il ne veut pas trop K.M. se découvrir face au CABBA, qui, à son tour, jouera le match de la saison. K. M.

Hadj Ahmed chef de délégation

Ghrib interdit de uipe représenter l’éq

06

Zemiti et Aït Mouhoub face à un challenge de taille
N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 1

CABBA - MCA

Bachir, un novice pour une telle affiche
Aussi bizarre que cela puisse paraître, la commission d’arbitrage de la LFP a désigné Bachir pour diriger un match de cette importance entre le CABBA et le MCA. C’est la deuxième fois de sa carrière que ce jeune referee sera aux manettes d’un match du Mouloudia. Il avait arbitré la rencontre de coupe d’Algérie entre le Doyen et Aïn Beida au stade olympique. Ce jour-là, malgré son manque d’expérience, Bachir avait assuré comme un grand. Seulement, cette fois-ci, Bachir devra diriger un match où le Mouloudia joue la deuxième place alors que le CABBA lutte pour le maintien. Une rencontre à enjeu qui rendra la tâche compliquée pour le trio arbitral qui manque de métier et d’expérience à ce niveau de la compétition. Les Mouloudéens ne cachent d’ailleurs pas leur inquiétude quant aux capacités de Bachir à diriger et maîtriser une rencontre de cette envergure où l’équipe locale exercera une grosse pression pour parvenir au résultat escompté.

Les Bordjis comptent profiter des malheurs du MCA
T.Che
Avec ce scénario, le CABBA pourra fêter son maintien sans attendre le dernier match. Les Criquets auront les yeux au 20Août et les oreilles au 1er-Novembre de Batna. Suspendu pour cumul de cartons contre son ancienne équipe, Lounès Bendahmane renouera avec la compétition ce samedi face au MCA. Son retour ne fera que du bien à son équipe pour plusieurs raisons. La première est l’importance du poste qu’il occupe dans l’axe central défensif car contre la JSK le second but qui avait assommé l’équipe a été concédé directement sur une bourde de son remplaçant Ali Guechi qui avait remis de la poitrine le ballon à Messaâdia qui ne s’attendait certainement pas à une telle aubaine. La seconde est le fait que Bendahmane a été le sauveur en inscrivant des buts sur coups francs directs et probablement qu’on assisterait au même scénario contre le MCA sachant que les attaquants ont montré leurs limites dans ce genre d’exercice. L’administration du club est parvenue à un accord avec la DJS afin de permettre l’entrée gratuite au stade face au MCA. Ainsi, les Criquets marqueront de leur présence ce rendez-vous décisif afin de soutenir leur équipe qui pourrait assurer son maintien ou du moins faire un grand pas dès aujourd’hui.

n course pour la Ligue des champions et qualifié pour la finale de la coupe d’Algérie, la fin de saison s’annonçait très prometteuse pour le Doyen qui avait tout pour tenir le haut de l’affiche. Mais tout a basculé du côté obscur lorsque la délégation mouloudéenne avait boycotté la cérémonie protocolaire. C’était le début d’une descente aux enfers qui a plongé le club dans une crise sans précédent. Et même si le MCA reste sur une belle victoire face à l’Entente de Sétif, l’annonce des sanctions a relégué cette performance au second plan. Et c’est au milieu de toute cette tourmente médiatique que Farid Zemiti a pris les commandes de l’équipe pour affronter le CABBA dans son antre du 20-Août. Avec un Menad démis de ses fonctions et deux cadres suspendus (Babouche et Chaouchi), et un président de section déchu, rien n’est fait pour rassurer Zemiti qui a hérité d’un cadeau empoisonné. Devoir aller chercher un bon résultat face à des Bordjiens en lutte pour leur survie, c’est le défi que devront pourtant relever Zemiti et Aït

E

Mouhoub. Même au sommet de sa forme, le Mouloudia n’a que rarement obtenu de bons résultats à Bordj Bou Arréridj. Autant dire que c’est un sacré défi qui attend les deux techniciens qui ont l’obligation de mener le navire à bon port. Zemiti n’a eu que deux séances pour retaper le moral de ses troupes qui est actuellement au plus bas. Et pourtant, malgré tous ces aléas, Zemiti est bien décidé à relever le challenge afin de répondre aux attentes des Chnaoua et des dirigeants du club qui tiennent à cette deuxième place synonyme de qualification pour la compétition la plus prestigieuse du continent.

l’aspect psychologique car le groupe a le moral au plus bas. Ce ne sera pas du tout facile car nous jouerons une équipe du CABBA qui lutte pour le maintien. Il va falloir qu’on soit costauds mentalement pour surmonter cette période de crise et réussir ainsi à revenir indemnes de notre périlleux déplacement», nous a confié Zemiti.

Face au sacré défi qui l’attend, nous avons pris attache avec Farid Zemiti qui a accepté de nous parler de ce match choc face à Bordj. «Nous vivons actuellement une situation délicate et très difficile. Nous avons beaucoup axé le travail sur

Zemiti : « On doit se montrer costauds mentalement pour surmonter la crise et réussir une performance à Bordj »

L’entraîneur des gardiens, Mohamed Aït Mouhoub, est lui aussi conscient de la mission qui attend son équipe. Avec son métier et son expérience, Aït Mouhoub essaye de gérer la situation du mieux possible pour rester dans la course à la C1. «Dans la vie, parfois, on n’a pas le choix, il faudra faire avec les conjonctures du moment. Et croyez-moi, on fera de notre mieux pour maintenir l’équipe à flot», nous dira l’ex-gardien emblématique du club.

Aït Mouhoub : « On fera avec les conjonctures du moment pour maintenir l’équipe à flot »

Le retour de Bendahmane, un atout

Communiqué

Après l’annonce des sanctions, il était clair que l’équipe n’allait plus se déplacer avec le coordinateur de section qui était toujours proche de ses joueurs. Aujourd’hui, c’est Rafik Hadj Ahmed et Hocine Amrouche qui feront le voyage avec la délégation dans les Hauts-Plateaux. T.Che

Hadj Ahmed et Amrouche seront du déplacement

L

e match qui attend le CABBA, aujourd’hui, contre le MCA sera décisif et même capital pour le maintien. C’est un véritable rendezvous à 6 points car en cas de victoire les Bordjiens effectueront un pas de géant vers le maintien avec un total de 32 points. Il ne leur restera alors qu’une victoire, toujours à domicile, face au voisin sétifien, pour assurer leur survie parmi l’élite. L’ESS, qui aura très probablement assuré le titre avant son déplacement à Bordj et dont les joueurs seront certainement démobilisés, ne serait pas apte à poser des problèmes à une équipe qui jouera à l’occasion son match de la saison. La dernière journée qui verra les coéquipiers de Bendahmane se déplacer à El Eulma ne sera que pour la formalité et l’honneur sachant que le CABBA sera loin de tous les calculs par rapport aux autres équipes qui se battent pour le maintien. En effet, un total de 35 points, que le CAB, premier relégable, ne pourra jamais atteindre même si les Batnéens arrivent à engranger le maximum de points, c'est-à-dire s’ils gagnent les 3 matches qui leur restent, ce qui ne sera pas du tout évident. Tout compte fait, le CABBA qui aura l’avantage de recevoir à deux reprises (le MCA au-

jourd’hui et l’ESS le 14) pourrait assurer son maintien avant la dernière journée. En cas de faux pas, le suspense se prolongera jusqu’au dernier match, qui les mettra aux prises avec le MCEE à El Eulma. Les Eulmis qui sont devenus les ennemis jurés des Bordjiens ne rateront certainement pas l’occasion d’envoyer le CABBA au purgatoire comme ils l’ont déjà fait même si les 3 points ne les intéresseront pas. Un scénario que ne souhaitent pas les Criquets qui ont vécu une saison cauchemardesque.

Entrée gratuite

C’est une équation possible si les Bordjiens arrivent tout d’abord à engranger les 3 points de la victoire contre le MCA. Le CAB le plus exposé à accompagner le WAT et l’USMBA en Ligue 2 sera devant une rude mission devant le CSC, l’une des équipes les plus en forme du championnat et qui est loin d’être en vacances sachant qu’elle a un rang qui lui permettra de participer à une compétition internationale la saison prochaine. Les Constantinois largement supérieurs techniquement sont en mesure de battre le CAB sur son terrain.

3 points + défaite du CAB = maintien

En plus de l’entrée gratuite, le président Merzougui a promis une prime spéciale à ses joueurs sans préciser toutefois la somme qui avoisinerait les 10 millions de centimes et même peut-être plus.

Prime spéciale

A.B.

En réaction aux décisions de la Ligue de football professionnel (LFP) dans l’affaire du boycott par les responsables et joueurs du Mouloudia de la cérémonie protocolaire de remise des médailles lors de la finale de la Coupe d’Algérie, le 1er mai 2013, le C.S.A MC Alger prend acte des sanctions qui ont été prononcées, en espérant que de tels agissement ne se reproduiront plus dans les enceintes sportives, et qu‘elles servent de leçons à tous ceux qui seraient tentés de bafouer l’esprit du sport et son éthique. Il souhaite que la Commission de recours de la FAF fasse preuve de plus d’indulgence à l’endroit des deux joueurs et de l’entraîneur sanctionnés. Le C.S.A MCA tient à rendre un grand hommage à l’ensemble des supporters et sympathisants du MC Alger pour la sagesse et la maturité dont ils ont fait preuve à l’issue de cette finale, et l’unanimité qu’ils ont montré pour condamner ce qui s’est passé au stade du 5-Juillet. La jeunesse mouloudéenne, contrairement aux non-dits et aux accusations feutrées, a su être digne et exemplaire. Le C.S.A MC Alger remercie l’ensemble des pouvoirs publics pour le respect qu’ils ont témoigné au Mouloudia d’Alger, monument national du sport algérien, qui reste étranger, par les valeurs qu’il a transmises à plusieurs générations d’athlètes, aux actes irrespectueux commis lors de la finale de la Coupe d’Algérie. Ceci conforte les responsables du C.S.A MC Alger dans leur lutte contre l’aventurisme, l’irresponsabilité, l’opportunisme et la malveillance dans la gestion de l’équipe de football et ce dans le strict respect des lois et règlements de notre pays. Le C.S.A MC Alger félicite, enfin, les joueurs pour leur abnégation et les encourage à poursuivre leurs efforts avec la même détermination pour terminer cette saison en apothéose. P/ le Bureau Exécutif du C.S.A M.C.Alger Le Secrétaire Général KASBADJI Kamal Md

CSA Mouloudia d’Alger

CABBA - MCA

Bouguèche

«Avec la solidarité de tous, on réussira à déjouer les pronostics »
N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 1

07

Considéré comme l’homme en forme du moment, Hadj Bouguèche a accepté de faire un petit inventaire sur les événements qui ont marqué l’équipe ces dernières heures. Pour Hadji, la Ligue des champions passera par la capacité de son équipe à parfaitement négocier le déplacement à Bordj.
leur remonter le moral ? Il n’y a rien à dire. Tous les mots du monde ne pourront réconforter nos camarades qui sont totalement abattus. Je trouve que s’est injuste car les sanctions sont disproportionnées par rapport aux faits qui leur sont reprochés. J’espère que la LFP et la FAF allègeront les sanctions de nos camarades qui ne méritent pas un tel sort. Pensez-vous, au milieu de toute cette crise, être en mesure de réaliser un bon résultat face au CABBA ? Il le faut pourtant. Les supporters nous réclament tous un bon résultat. Nous allons tout faire pour y parvenir. Ce sera un match capital qui pourrait nous ouvrir la porte de la Ligue des champions. Mais pour cela nous devons oublier tous nos soucis. Et en mettant la main dans la main, on pourra déjouer tous les pronostics. On croit savoir que les joueurs vous ont désigné comme le nouveau capitaine. Quel effet cela vous fait-il ? Cela me touche beaucoup. Le capitanat, ce n’est certainement pas une chose facile. Je tâcherai d’être à la hauteur de cette confiance. Est-il vrai que vous avez été auditionné par le conseil d’administration ? Pas du tout. Ce ne sont que des rumeurs. Vous êtes considéré comme l’un des meilleurs attaquants du moment, et beaucoup s’interrogent sur le fait que vous n’ayez pas été retenu en équipe nationale des locaux… Vous savez, je préfère me focaliser sur mon travail et mon équipe. J’ai avec mes camarades un objectif que nous devons atteindre pour jouer la Ligue des champions. Et pour être franc avec vous, même lorsque j’étais au sommet de mon art on ne m’a pas convoqué. Et maintenant que je reviens à mon meilleur niveau, c’est la même chose. Alors, je me demande quand ce sera le bon moment pour me faire appel. En toute sincérité, je préfère focaliser toute mon énergie sur les trois matches qui nous restent pour terminer la saison sur la deuxième marche du podium. Entretien réalisé par Tarek-Che

Vous avez une nouvelle fois eu droit au soutien des Chnaoua qui ont assisté en nombre aux entraînements… C’est extraordinaire. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point cela nous fait du bien de pouvoir compter sur l’appui des Chnaoua qui viennent à chaque fois pour nous encourager. Sans eux, on n’aurait jamais pu gagner contre Sétif tellement on avait le moral à plat. Lorsqu’on voit un tel élan de solidarité, on n’a pas le droit de décevoir notre public. C’est pour cela qu’on doit rester solidaire dans ces moments très difficiles. Avez-vous parlé à Babouche et Chaouchi afin d’essayer de

« Je dois exposer ce dimanche mon problème à M. Zerguine »
Le capitaine mouloudéen, Réda Babouche, qui est soutenu par tout le peuple du Mouloudia ne cache pas son envie d’exposer son problème au P-DG de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, que les joueurs devront rencontrer ce dimanche. «Mon avocat a déjà introduit un recours pour que la sanction soit revue à la baisse. Je dois aussi exposer mon problème à M. Zerguine lors de la rencontre qui est prévue pour ce dimanche. Je dois lui parler de la résiliation de contrat car cela fait dix ans que je suis au Mouloudia sans le moindre problème. Je veux aussi solliciter le président de la FAF pour lui parler de la situation», nous dira Babouche qui ne cesse de recevoir des messages de soutien des Chnaoua et des autres joueurs du championnat. ficiles. Il y a un élan de solidarité qui m’a beaucoup touché.»

Babouche
En leader d’équipe et faisant preuve d’exemplarité, Réda Babouche, qui était présent lors de la séance d’hier, n’a pas manqué l’occasion de rendre un vibrant hommage aux supporters et tous ceux qui l’ont soutenu : «Je remercie tous les supporters et ceux qui m’ont soutenu dans ces moments dif-

Djallit : « On n’ira certainement pas à Bordj en victime expiatoire »

Très sollicité par les Chnaoua, Mustapha Djallit sait qu’il devra une nouvelle fois relever le défi pour permettre à son équipe de sortir des eaux troubles. Le meilleur buteur du championnat avec 14 réalisations s’est contenté de nous dire : «Ce ne sera pas facile car nous jouerons une coriace équipe de Bordj, mais il est certain qu’on n’ira pas là-bas en victime expiatoire. Nous y jouerons notre va-tout». T.Che

Les Mouloudéens ont élu domicile à El Eulma
nuit à l’hôtel El Rif. Ce matin, l’équipe ralliera Bordj Bou Arréridj pour affronter le CABBA.

C’est hier à 17 h que les joueurs du Mouloudia se sont G envolés à destination de Sétif. Toutefois, la délégation a regagné par la suite la ville d’El Eulma où elle a passé la

«Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu dans ces moments difficiles»

«Nous avons fait ce matin appel et j’espère sincèrement que le recours que nous avons fait portera ses fruits et la sanction sera allégée», nous a confié avant de quitter le stade le natif de Skikda qui a pu encore une fois mesurer toute sa popularité.

«J’espère que le recours que j’ai fait portera ses fruits»

Rencontre USMA-JSMB WAT-USMBA USMH-CRB CAB-CSC CABBA-MCA ESS-JSK MCEE/ASO JSS/MCO

Programme de la 28e Journée de Ligue 1 (Aujourd’hui à 17h)
Arbitre GHORBAL ABID CHAREF ZERROUKI BICHARI BACHIR HALLALCHI SAIDI HOUASNIA 1°Assistant SERRADJ BOULFELFEL AYAD SALAOUADJI BENMANSOUR BRAHIM HADJ SAID HAMOU 2°Assistant CHARCHAR AMRI HELLAL BOUROUBA ABID DOULACHE REZGUANE BADACHE

C l a s s e m e n t

4°Officiel SEKHRAOUI NADER BRAHIMI ACHOURI BOUCHAMA AOUINA.S BOUSSADIA BOUSSETER

Le président du conseil d’administration, HoG cine Amrouche, était présent à la séance d’hier matin effectuée à l’annexe du 5Juillet. Le responsable s’est entretenu furtivement avec Zemiti, à qui il a affirmé tout son soutien.

Amrouche présent à la dernière séance

Toujours présent auprès de ses troupes qui vont négocier un match capital dans la course à la Ligue des champions, G Omar Ghrib s’est adressé hier matin à ses joueurs. «Concentrezvous sur ce match contre Bordj, qui est capital pour le club. Concernant Menad, Babouche et Chaouchi, ils devront reprendre ce dimanche», a glissé Ghrib à ses éléments. T.Che

Ghrib : « Menad, Babouche et Chaouchi reprendront l’entraînement ce dimanche »

Il l’a annoncé hier matin aux joueurs

T.Che

08

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 1

USMA - JSMB
aujourd’hui à 17h

Seuls Bekakchi et Mokhtar ont été retenus Tous promus pour compléter le groupe en l’absence de plusieurs cadres laissés au repos, la plupart des espoirs ont été reversés en U-21 hier. Rabti, Yettou, Aklil et Frioui, tous alignés lors de la dernière sortie des Rouge et Noir en championnat, se sont entrainés avec leurs coéquipiers espoirs. Seuls Hicham Mokhtar et Brahim Bekakchi se sont entrainés avec les seniors. Pour rappel, les U-21 joueront, eux aussi, aujourd’hui. Le coup d’envoi de leur rencontre est prévu à 15h.

Zinedine Ferhat ne s’est pas entrainé avant-hier. En effet, le jeune milieu offensif des Rouge et Noir s’est plaint d’une grippe, ce qui a poussé les membres du staff technique à lui accorder un repos supplémentaire par rapport à ses coéquipiers. Auteur d’un but cette saison (en Coupe d’Algérie contre le NAHD), l’international junior, et si tout se passe comme prévu, débutera le match de ce samedi sur le banc des remplaçants. Le héros de la finale du 1er mai, Mokhtar Benmoussa, auteur de l’unique but qui a permis à l’USMA de remporter sa huitième coupe d’Algérie, ne devrait pas être retenu pour la rencontre de ce week-end. En effet, autorisé à rentrer chez lui, le natif de Tlemcen était attendu hier à Alger. N’ayant pas pris part à l’avant-dernière séance d’entrainement qui s’est déroulée jeudi aprèsmidi, le gaucher usmiste devrait être une nouvelle fois ménagé contre la JSMB.

Ferhat grippé

Battre la JSMB pour bien préparer

Benmoussa incertain

A

Pour le match de cet aprèsmidi, c’est M. Ghorbal qui a été désigné par la commission fédérale d’arbitrage pour le diriger. Il sera associé à MM. Serradj et Cherchar.

Ghorbal pour arbitrer le match

près avoir disputé une rencontre de mise à jour du calendrier, mardi à Oran, face à l’équipe locale, les Rouge et Noir enchaineront aujourd’hui avec une nouvelle rencontre de Ligue 1. Cette fois-ci, ils reçoivent à domicile la JSM Bejaïa lors d’un match comptant pour la 28e journée du championnat de Ligue 1. Le coup d’envoi prévu à 17h, cette rencontre sera spéciale puisque les coéquipiers de Mohamed Amine Zemmamouche joueront pour la première fois chez eux et devant leurs supporters depuis qu’ils ont remporté la Coupe d’Algérie, il y a onze jours. Une occasion donc pour faire la fête et surtout pour renouer avec le succès. Cinquièmes

la finale face à Al-Arabi
au classement avec 42 points à leur actif, les protégés de Rolland Courbis n’ont pas d’autre choix que de s’imposer s’ils veulent rester au contact du peloton de tête, mais surtout maintenir leurs chances intactes de finir parmi les quatre premiers. N’ayant pas le droit à l’erreur, c’est avec une équipe composée de 80 % voire 90 % de titulaires que les locaux aborderont cette confrontation qu’ils sont dans l’obligation de remporter pour préparer de la meilleure des manières la finale retour de l’UAFA Cup, prévue pour le mardi 14 mai au 5-Juillet. Courbis prend un risque, mais… Pour ce match de championnat, le premier responsable de la barre technique a décidé de faire appel à ses titulaires. C’est donc avec un onze composé de plusieurs cadres que les Rouge et Noir se présenteront au stade Omar-Hamadi pour donner la réplique à la JSMB. Une décision qui a fait grincer des dents puisque en faisant appel aux piliers de l’équipe, le coach a pris un sérieux risque du moment qu’il se pourrait que l’un d’eux contracte une blessure et sera du coup out pour le match de mardi. D’un autre point de vue, la décision de Courbis pourrait s’avérer juste puisque le fait de rester deux semaines sans compétition pourrait jouer un tour aux joueurs lors de la finale retour de l’UAFA Cup. Affronter la JSM Bejaïa pourrait donc être la meilleure façon de préparer la rencontre face à Al-Arabi, ce qui explique

cette décision du coach usmiste. Attention aux blessures ! Contre la JSM Bejaïa aujourd’hui, les Rouge et Noir doivent être vigilants. En effet, les camarades de Abdelkader Laïfaoui sont appelés à faire tout leur possible pour éviter les blessures, surtout qu’il ne reste que quelques jours avant la finale retour de la Coupe Arabe. Déjà privé des services de Khoualed, suspendu, Rolland Courbis, et d’après ce que nous avons pu apprendre, espère qu’aucun de ses protégés ne prenne un coup qui pourrait le priver de la confrontation face aux Koweitiens au cours de la semaine. Adel Cheraki

Laïfaoui, Boudebouda, Chafaï et Ferhat préservés pour la finale

Bouchema
Laissé au repos face à la JS Saoura et le MC Oran en championnat, mais aussi en Coupe de la CAF contre l’US Bitam au Gabon, Nassim Bouchema, et si

Pour le match de cet après-midi contre la JSM Béjaïa, le premier responsable de la barre technique a préféré laisser au repos plusieurs joueurs importants parmi eux figurent Abdelkader Laïfaoui, Brahim Boudebouda, Farouk Chafaï et Zinedine Ferhat, tous bien partis pour être titularisés mardi face à Al-Arabi lors de la finale retour de l’UAFA Cup. Yacouba, Bouzid, Hanifi et Daïf sont, eux aussi, non concernés par la rencontre d’aujourd’hui.

tout se passera comme prévu, sera titularisé mardi contre Al-Arabi lors de la finale retour de l’UAFA Cup. Une finale qui sera sa seconde cette saison, après celle de la Coupe d’Al-

«Renouer avec le succès»
gérie. Joint par nos soins, il nous parle dans cet entretien qu’il nous a accordé du trophée remporté par son équipe, mais aussi de la rencontre du 14 mai.
Comment avez-vous vécu cette finale face Nous avons fait tout notre possible, mais malà votre ancienne équipe ? heureusement nous avons été éliminés. Je Le plus normalement du monde. J’ai essayé pense qu’une telle élimination est due à la fade faire de mon mieux pour me concentrer au tigue. Quitter cette compétition nous permetmaximum sur mon sujet, sans donner d’imtra de bien finir l’exercice actuel et préparer la portance à ce qui se passait en dehors du terprochaine saison dans les meilleures condirain. Je n’étais pas le seul à vivre une telle tions. situation, et à l’image de mes coéquipiers j’ai Mardi prochain, vous allez disputer la fifait en sorte de gérer le mieux possible cette sinale retour de l’UAFA Cup, qu’avez-vous à tuation. nous dire à propos de ce match face à AlComment avez-vous vécu la provocation Arabi ? des Mouloudéens avant cette rencontre ? C’est un match que nous sommes dans l’obliJe pense qu’elle faisait partie de la guerre psy- gation de gagner. Notre adversaire est une chologique. Nous, on n’a pas voulu trop bonne équipe. C’est sûr qu’ils vont tenter répondre préférant réserver notre de nous surprendre, mais de notre réponse sur le terrain. Une fois côté nous savons parfaitement «Nous sur la pelouse, nous avons ce qui nous attend. Ce n’est n’avions pas fait le nécessaire pour rempas tous les jours porter cette finale et, Dieu que nous avons sacrifié la Coupe merci, tout s’est déroulé l’occasion de jouer de la CAF, c’est la comme nous l’avions souune finale, et c’est haité. fatigue qui nous a pour cette raison que nous allons tout faire C’est votre deuxième joué un mauvais pour décrocher notre année au club, et vous tour» deuxième titre en 2013. venez de gagner votre premier trophée. Etes-vous sûr à Vous allez aborder cette renconprésent d’avoir fait le bon choix en tre dans la peau du favori vu que vous optant pour l’USMA ? jouez à domicile, ne craignez-vous pas que Je n’ai à aucun moment douté de mon choix. ce rôle vous joue un mauvais tour ? Ma décision a été prise après mûre réflexion. Je Nous disposons d’assez d’expérience pour ne me sens à l’aise à l’USMA, et je suis heureux de pas tomber dans ce piège. Contrairement à ce faire partie de ce groupe. que certains pensent, rien n’est gagné d’avance et cette équipe d’Al-Arabi est redoutable. Il faut Parlons de la Coupe de la CAF, qu’avezque nous soyons vigilants. vous à dire à ceux qui pensent que vous avez sacrifié cette compétition ? Ce samedi, vous affronterez la JSMB en Je pense qu’il faut être à notre place pour championnat. Un mot à propos de cette ressentir ce qu’on a ressenti après avoir enrencontre ? chaîné un tel nombre de matchs. N’importe Face à la JSMB, il faudra renouer avec le succès. quelle équipe aurait voulu réaliser le meilleur parcours possible dans une telle compétition. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Vous faites partie des éléments que le coach a laissé au repos lors des précédentes rencontres, avezvous récupéré ? Oui, personnellement, je me sens beaucoup mieux. Je n’ai pas été retenu pour le match face à la JSS ainsi que pour les deux déplacements au Gabon et à Oran, ce qui m’a fait un énorme bien. Nous avions enchaîné beaucoup de matchs ces derniers mois, ce n’est pas facile de se battre sur quatre fronts, mais le fait d’avoir eu quelques jours pour souffler m’ont permis de me sentir prêt pour les prochains rendez-vous de mon équipe. Avant de parler de la finale de l’UAFA Cup, racontez-nous comment vous avez vécu votre première consécration sous les couleurs du maillot usmiste ? Avec beaucoup d’émotions, bien sûr. Ma joie fut grande, parce que nous avions beaucoup sué avant d’en arriver-là. Ce trophée est le fruit des efforts que nous avons fournis, donc c’est tout-à-fait normal que nous soyons tous aux anges. Nous avons affronté le MCA «Al-Arabi en finale, ce qui a est une équipe donné un redoutable, donc goût spécial à cette rien n’est gagné consécrad’avance» tion vu la rivalité entre les deux clubs.

a formation de la JSMB, qui reste sur une victoire face au WAT lors de la dernière journée, aura à en découdre avec l’équipe de l’USMA, cet après-midi dans le cadre de la 28e journée de Ligue 1 à Bologhine. La JSMB ayant assuré son maintien et les Usmistes qui ont la tête plutôt au match retour de la finale de la Coupe arabe, cette opposition est donc sans enjeu, si ce n’est celui de régaler ceux qui seront au stade. Un match certes sans enjeu pour les deux formations, mais qui marquera la fin d’un exercice assez mouvementé pour la JSMB, qui devra oublier ce statut l’an prochain, pour afficher ses ambitions de jouer les premiers rôles comme c’était le cas lors des trois dernières saisons. Cependant, la JSMB ne se déplacera pas à Bologhine en victime expiatoire, car le coach Gianni Solinas veut terminer la saison sur une bonne note comme il nous l’a affirmé. En effet, les deux équipes vont probablement privilégier l’aspect technique, d’autant plus que la saison tire à sa fin et ce n’est nullement le moment de contracter des blessures.

L

Sans grand enjeu !
USMA - JSMB
N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 1

09
Solinas prévoit beaucoup de changements
Le staff technique béjaoui qui a prévu, hier matin, une ultime séance d'entraînement, a retenu au programme un match d'application. Cet exercice a permis au coach de mettre en place une nouvelle stratégie, laquelle est attendue pour être adoptée ce soir face à l'USMA. Nous fiant au match d'application d'hier, il y a lieu de dire que Solinas a décidé d'opérer plusieurs changements par rapport au précédent match, surtout qu’il compte aussi lancer quelques jeunes joueurs, aujourd’hui, face aux Usmistes. Samer pourrait garder la cage Un premier changement pourrait avoir lieu aujourd’hui dans la composante de la JSMB. Le jeune gardien Yaâkoub Samer serait pressenti pour prendre la place de Yacine Djebarat, qui a gardé les bois de la JSMB depuis la blessure de Si Mohamed. En cette fin de saison, le staff technique a jugé utile d’accorder quelques minutes de jeu à ce jeune gardien de but qui n’a joué aucune minute cette saison, surtout que Si Mohamed a été pour longtemps le gardien numéro un. Chehaïma à la place de Coulibaly Les changements de Solinas concerneront également le compartiment défensif. Après avoir écopé d’un carton rouge lors du dernier match face au WAT, le défenseur axial de la JSMB, Moussa Coulibaly, qui a joué comme arrière droit lors du dernier match, sera absent aujourd’hui. Ainsi, le coach fera sans aucun doute appel au jeune Chehaïma pour occuper ce poste, comme il l’a fait lors des précédentes journées. Il veut prendre sa revanche sur l’USMA Ce match face à l’USMA sera assez spécial pour le jeune défenseur de la JSMB, Ahmed Chehaïma, qui a été recruté la saison dernière alors qu’il était toujours espoir avec l’USMA, du fait qu’il affrontera l’équipe où il a fait toutes ses classes avant d’atterrir à la JSMB où il a signé un contrat de trois ans, l’été dernier. D’ailleurs, lorsqu’on l’a approché, ce dernier nous a fait savoir que c’est avec un réel plaisir qu’il retrouvera son ancienne équipe, mais il doit tout de même faire de son mieux pour honorer ses engagements envers son club employeur et prouver qu’il méritait d’avoir sa place en senior dans cette équipe usmiste qui l’avait marginalisé. ES Sahel gagne son premier match du Play-off L’Etoile Sportif du Sahel, prochain adversaire de la JSMB en huitième de finale bis de la coupe de la CAF, a joué son premier match de la phase du Play-off du championnat tunisien contre le Club Africain, avant-hier, en déplacement. Pour ce premier match, les protégés de Denis Lavagne ont pu s’offrir la victoire en battant les camarades de l’Algérien Abdelmoumène Djabou sur le score de deux buts à zéro. Pour rappel, l’Etoile jouera encore deux rencontres contre le CS Sfaxien, demain à domicile, et le 14 mai contre l’ES Tunis, avant de se déplacer à Bejaïa pour donner la réplique à la JSMB. Retour à Bejaïa par route Dès la fin de la rencontre face à l’USMA, les Béjaouis devront prendre place dans l’autocar du club pour regagner Bejaïa. L’indisponibilité d’un vol Alger-Bejaïa après le match devra contraindre la délégation béjaouie à faire le chemin retour par route. Raison de plus pour inciter les joueurs à faire le nécessaire sur le terrain afin de rendre le trajet très agréable. S.A.

classement, à deux journées de la fin de cet exercice. Ce serait une manière pour les joueurs de chasser le doute et de partir en vacances avec un bon état d’esprit. A rappeler qu’un rendez-vous beaucoup plus costaud attend les Béjaouis, juste après le match face à la JS Saoura, celui-ci contre l’Etoile du Sahel, le 17 mai prochain, pour le compte du match aller des huitièmes de finales bis de la coupe de la CAF.

Solinas compte donner leur chance aux jeunes Après avoir assuré leur maintien d’une manière officielle suite à leur dernière victoire face au WAT, les Vert et Rouge de la JSMB vont aborder la suite de la compétition sans la moindre pression. L’entraîneur Gianni Solinas aura donc l’occasion de donner leur chance aux jeunes de l’équipe Espoirs qui s’entrainent depuis quelque temps avec

l’équipe première. Les trois derniers matchs de la saison se présentent comme une occasion pour le staff technique de voir à l’œuvre certains jeunes et les préparer pour la saison prochaine, comme il nous l’a fait savoir récemment : «Nous allons essayer de lancer d’autres jeunes joueurs lors des trois derniers matchs de championnat». Autant dire que certains joueurs devront cravacher dur lors des trois dernières journées pour espérer poursuivre l’aventure avec l’équipe première, la saison prochaine.

Une victoire pour gravir les échelons La JSMB tentera aujourd’hui de confirmer le bon résultat qu’elle a réalisé face au WAT lors de la dernière journée. Une autre victoire fera gagner aux Béjaouis quelques places au

Tout d’abord, comment avez-vous préparé cette rencontre qui vous mettra aux prises avec l’USMA ? La préparation s’est déroulée dans de bonnes conditions. Tout le monde a travaillé d’arrachepied afin d’être prêt pour ce match contre l’USMA. Dans l’ensemble, je dirais qu’on est bien concentré et j’espère qu’on fera un grand match ce samedi. Vous devez certainement penser aux vacances après votre maintien en Ligue 1, n’est-ce pas ? Pas forcément, car on a

saison en force »

Aourès « Finir la

Résultats des dernières rencontres : 2009-2010 : aller USMA 1-JSMB 0 ; retour JSMB 1-USMA 0 2010-2011 : aller USMA 2- JSMB 3 ; retour JSMB 3-USMA 2 2011-2012 : aller JSMB 2-USMA 0 ; retour USMA 3-JSMB 4 2012-2013 : aller JSMB 2-USMA 0 ; retour USMA-JSMB ?

Bejaïa reste sur six victoires de rang face aux Usmistes L’USMA qui a été la bête noire de la JSMB durant de longues années, ne fait plus le poids depuis trois saisons maintenant face aux Béjaouis. En effet, la chance et la réussite ont changé de camp. C’est donc le constat qu’on a fait lorsqu’on a évoqué les derniers résultats entre les deux équipes durant les trois dernières saisons. En effet, lors des six derniers matches, la JSMB n’a perdu qu’une seule fois lors de la saison 2009-2010 à Bologhine. La JSMB a gagné ensuite le match retour de la même saison à Bejaïa sur le score d’un but à zéro avant de se permettre le luxe, durant les deux dernières saisons, de battre cette même équipe de l’USMA en aller et retour. La dernière victoire de la JSMB date du match aller joué à Bejaïa en attendant la confirmation aujourd’hui à Bologhine. S.A.

Solinas

à cœur de bien finir cette saison, et Le coach Solinas affirme que cela passe obligatoirement par une la JSMB jouera avec la même victoire cette après-midi. La saison détermination que celle des dern’est pas encore terminée. On va nières journées. Pour lui, le match donc essayer de tout donner lors de d’aujourd’hui sera une occasion pour cette rencontre, et on aura tout le temps certains joueurs de montrer ce qu’ils ont de récupérer de nos efforts après. On dans le ventre. «Nous sommes soulagés n’a pas le droit de laisser passer ce d’avoir assuré le maintien sans attendre la dernière journée du match. Il y a trois points en jeu, et on championnat. Nous allons jouer le coup à fond lors des derest conscients que c’est important. nières journées, à commencer par le match de ce samedi face à l’USMA pour terminer la saison sur une bonne note. Dans quel état d’esprit allez-vous Ainsi, on compte aligner quelques jeunes que nous vouaborder la suite du championnat ? lons lancer dès cette fin de saison. Si on n’avait pas été Notre motivation est toujours la même. confrontés à certains problèmes cette saison, je suis Nous ambitionnons de terminer la saison persuadé qu’on aurait réalisé de meilleurs résulen force, car nous abordons chaque match tats. On essayera donc de revenir avec un bon avec la ferme intention de le gagner. Il reste résultat et, pourquoi pas, gagner», affirme encore trois matchs, et nous allons tout donner l’entraîneur de la JSMB. pour les gagner afin d’améliorer notre classement. De ce côté-là, je peux vous assurer que tous les joueurs sont déterminés. Comment se présente pour vous votre prochain match face à l’USMA ? Ce sera un match difficile car l’USMA est une bonne équipe qui développe un beau football. « On se réunira Certes, il n’y aura pas vraiment d’enjeu lors de incessamment pour prendre ce match, mais on compte quand même faire le nécessaire pour gagner ce match. On doit une décision concernant confirmer notre dernière victoire. la coupe de la CAF » L’USMA va aussi faire de son mieux Comme tout le monde le sait, la direction de la JSMB pour gagner, et ne va pas se laisser compte sérieusement sacrifier la Coupe de la CAF. Toutefaire, car c’est toujours important fois, jusqu’à maintenant, aucune décision officielle n’a été de glaner quelques places au prise à ce sujet. Selon Rachid Redjradj, le directeur de la classement, avant le bilan JSMB, une réunion est prévue juste après le match de final. l’USMA, entre la direction, le staff technique et les joueurs Quel bilan dressez-vous de cette pour prendre une décision : «Comme je vous l’ai déjà dit, on saison, à trois journées du terme ? compte sacrifier cette Coupe de la CAF. Ainsi, on se réunira Nous allons essayer de bien finir cette incessamment afin de prendre saison et nous aurons ensuite tout le une décision finale quant à notre Anniversaire temps de dresser un bilan. Il est évident avenir dans cette compétition. Déjà 1 an… Il y a 12 mois, le 11 mai, naissait un que c’est une saison qui laisse des regrets, De toute façon, dans les deux petit rayon de soleil, Mohamed (Si Mohamed) notre mais je pense qu’on aura le temps de rectifils, que de merveilles as-tu accomplies en si peu de cas, on doit jouer quand temps. En cette heureuse occasion, ton papa Abid, ta fier tout cela lors la saison prochaine. On posmême les deux prochains maman Rahima, toute la famille Khereddine et Djouadi sède une équipe très jeune qui fera parler d’elle matches». avons envie de te souhaiter le plus beau des anniverd’ici peu. saires et te faire plein de bisous et de câlins, tellement

«Ce n’est pas encore les vacances»

Redjradj

Entretien réalisé par S.A.

on t’aime. Espérons que ce soit le premier d’une longue série à la mesure de tes rêves et ambitions.

Al Arabi depuis hier à Alger
10
N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup franc USMA
Djamel Eddine Al Kadhimi (pdt Al Arabi) : «C’est avant tout un match entre frères»

L’

équipe d’Al Arabi, l’adversaire de l’USMA en finale de la Coupe arabe qui aura lieu ce mardi au stade du 5-Juillet, est arrivée, hier, à Alger, vers 16h30, à bord d’un vol spécial, avec 40 minutes de retard. Les Koweïtiens, qui demeurent optimistes après le match nul concédé en aller (0-0), veulent mettre tous les atouts de leur côté, d’où leur arrivée à bord d’un vol spécial pour éviter toute contrainte que peut engendrer un vol régulier via Doha. 54 membres et 11 journalistes C’est une forte délégation, celle qui a débarqué hier à l’aéroport Houari-Boumediène, en fin d’après-midi, avec pas moins de 54 membres. L’équipe d’Al Arabi, qui s’est déplacée avec presque tout son staff administratif, le président Djamel Eddine Al Kadimi à sa tête, était également accompagnée de onze journalistes venus couvrir l’évènement.

Dans quel état psychologique se trouve le groupe ? Le groupe est très affecté après notre dernière défaite à Béjaïa. Cela a été comme un coup de massue pour nous. Pourtant, nous avons tout fait pour revenir avec un bon résultat, mais cela n’a pas été le cas, c’était très dur pour nous. Et comment allez-vous aborder ce match face à l’USMBA ? Même si nous avons le moral à zéro, nous allons tout de même aborder cette rencontre avec une grande volonté, nous devons honorer notre engagement et les couleurs du club jusqu’au bout. Il faut prouver que nous ne méritons pas la relégation. Sur le papier, c’est un grand derby de l’Ouest. Pensez-vous que ça va être vraiment le cas ? Non, je ne le pense pas. Je ne crois pas qu’il y aura cette passion, et cette tension qui devrait caractériser une telle rencontre. Cela est dû évidemment à la situation des deux équipes en championnat. Justement, c’est un match entre deux voisins qui ont perdu tout espoir pour le maintien. Un commentaire ? Malheureusement, c’est ce qui s’est passé et c’est ce qui fait que ce derby ne sera pas celui que tout le monde attendait. Ce match sera très ordinaire et sans enjeu. Même si ce match n’a aucun intérêt sur le plan de l’enjeu, vous êtes appelés tout de même à éviter un faux pas à domicile, non ? Oui, car contrairement à ce que

Mazouzi: «Nous sommes appelés à honorer nos engagements»

WAT - USMBA
aujourd’hui à 17h

Cela prouve, si besoin est, que les Koweïtiens accordent une grande importance à cette rencontre. Avec une délégation aussi importante et une couverture médiatique aussi large, les responsables d’Al Arabi entendent mettre leurs joueurs dans les meilleures conditions possibles, pour, surtout, leur donner confiance. Les Usmistes à l’accueil avec des fleurs Bien entendu, les responsables de l’USMA étaient, hier, à l’accueil de l’équipe d’Al Arabi, à son arrivée. La direction de l’USMA a dépêché trois dirigeants à l’aéroport Houari-Boumediène, Salah Allache, Nadir Abdellaoui et Belouchrani, notamment. Ils ont accueilli leurs hôtes avec des fleurs, avant de les accompagner à leur lieu d’hébergement, le Sheraton des Pins Maritimes. Une heure avait suffi, en effet, pour que les 54 membres de la délégation accomplissent

toutes les formalités nécessaires et quitter l’aéroport à 17h30. L’entraîneur portugais d’Al Des membres Arabi est optimiste. Il estime de l’ambassade du que le résultat du match aller Koweït à l’aéroport Entraînement hier n’a pas diminué les chances En plus des dirigeants de à Hadjout de son équipe. L’équipe d’Al Arabi n’a l’USMA, des membres de de- Comment s’est déroulé votre la diplomatie koweïtienne pas perdu son temps voyage ? puis son arrivée hier à à Alger étaient également Alger. Elle a quitté l’aéroC’était un voyage tranquille, nous hier à l’aéroport Houari- port à 17h30 en direction sommes venus à bord d’un vol spéBoumediène pour accueil- du Sheraton où les joueurs s, cial et ça s’est très bien passé. Nous lir leurs compatriotes. Ils ont déposé leurs bagage d’enfiler leurs équi- sommes heureux d’être ici en Algéétaient aux petits soins avec avant pements pour une séance rie. 54 membres de la déléga- de décrassage. Celle-ci a été déjà programmée en Comment voyez-vous cette tion koweïtienne. fin de journée sur le ter- grande finale de mardi prochain ? Salah Boutadjine, rain annexe du stade Pour nous, c’est une deuxième représentant 5-Juillet, appelé commumi-temps. La première s’est achevée de la FAF nément Hadjout. sur un score de 0 à 0, que je ne La Fédération algérienne considère pas comme étant un de football était également Fahd Arrachidi mauvais résultat. Le plus important présente à l’accueil des Kodu voyage pour nous, c’est que l’USMA ne Comme on le sait, weitiens avec son représentant, Salah Boutadjine. Ce l’équipe d’Al Arabi sera pri- nous a pas marqué un but chez vée, mardi prochain, d’un nous. Donc, tout reste à faire, et si dernier a souhaité la bienve- de ses meilleurs atouts en nue aux adversaires des attaque, Fahd Arrachidi, nous sommes là aujourd’hui, c’est Rouge et Noir et leur a fait l’homme le plus en vue de pour aller au bout de notre objectif. l’effectif koweïtien au savoir que la FAF reste à leur match aller. Il est susdisposition tout au long de pendu pour cette rencon- Vous semblez très optimiste... leur séjour en Algérie. Oui, et je dois l’être. Nous avons tre, mais il a été du voyage A. C. hier avec son équipe. une bonne équipe qui a les moyens A. C. de faire la différence ici en Algérie, et nous allons tout faire pour y par-

Le président d’Al Arabi, M. Djamel Eddine Al Kadhimi, a accompagné hier son équipe à Alger. Avant de quitter l’aéroport Houari-Boumediène, il a accepté de nous livrer ses premières impressions : «Nous sommes très contents d’être en Algérie et nous vous remercions pour cet accueil chaleureux. Les Algériens sont très connus pour leur hospitalité et c’est la raison pour laquelle je ne suis pas surpris. Concernant le match de ce mardi, je dis qu’avant que ça soit une finale de la Coupe arabe, c’est un match entre frères, entre deux équipes de deux pays frères. Ensuite, sur le terrain, que le meilleur gagne.»

Romao : «Nous repartons à chances égales»

pas présent aujourd’hui face à l’USM Bel-Abbès. Le joueur a écopé mardi passé d’un quatrième avertissement face à la JSMB et sera donc suspendu pour cumul de cartons.

Renane absent face à Bel-Abbès G Fouad Renane ne sera

G G

Sidhoum de retour G Au moment où le laté-

Belgherri non convoqué pour la deuxième fois G Apparemment, c’est la

ral gauche, Fouad Renane est suspendu pour cumul de cartons, le latéral droit Lyès Sidhoum sera de retour après avoir purgé sa suspension contre la JSMB. Son retour fera beaucoup de bien au groupe qui a souffert de son absence lors de la dernière rencontre.

USMBA se déplacera, aujourd’hui, à Tlemcen pour donner la réplique au WAT. Deux formations dont la voie est toute tracée, pour la Ligue 2, à l’issue d’une saison catastrophique. Cela dit, cette rencontre n’a aucune importance pour Bel-Abbès, déjà condamné à la relégation. Mais la bande à Assas veut jouer pour l’éthique et préserver l’image de marque du club, sans rentrer dans les considérations extra-sportives comme le pensent certains. Les Vert et Rouge, bien qu’ils soient sans ambition, veulent jouer le jeu en respectant l’éthique. Les Bel-Abbésiens affirment qu’ils joueront pour faire honneur au maillot du club sans calcul aucun. Côté effectif, tout

L’

venir. Mais votre tâche ne sera pas facile face à l’USMA qui nourrit les mêmes espoirs, qui, en plus, jouera chez elle… Nous sommes conscients de tout cela. L’USMA est une très bonne équipe, nous le savons, et elle aura l’avantage de jouer sur son terrain. Mais je reste persuadé que nous repartons à chances égales. Après la première confrontation, quelle impression vous a laissé cette équipe de l’USMA ? Je viens de vous le dire, c’est une très bonne équipe. J’ai surtout retenu qu’elle a une très bonne défense qui sera difficile à manier. Mais nous avons nos armes pour la déstabiliser. L’ambiance qui régnera lors de cette rencontre sera différente de celle du match aller. Craignez-vous la pression lors de cette confrontation ? Personnellement, non. J’ai déjà travaillé au Maroc et j’ai une idée de l’ambiance des stades dans les pays du Maghreb. Je vais d’ailleurs en parler à mes joueurs pour les bien préparer psychologiquement. L’USMA a bataillé cette saison sur quatre fronts et, physiquement, elle risque d’accuser le coup. Avezvous tenu compte de cela ? Vous devez savoir que notre équipe a également joué sur quatre fronts cette saison. Et avant de nous déplacer en Algérie, nous avons joué un match de championnat. Donc, l’USMA et Al Arabi sont dans la même situation. Maintenant, que le meilleur gagne. Entretien réalisé par Adel C.

A Tlemcen avec les jeunes

porte à croire que l’entraîneur Assas alignera une équipe de jeunes, suite notamment aux absences de certains joueurs seniors et le manque de motivation. En effet, les résultats des rencontres restantes étant sans conséquences pour l’équipe, le staff technique miserait durant la rencontre d’aujourd’hui sur certains éléments qui ont tapé dans l’œil d’Assas qui estime qu’ils pourront répondre mieux que les «exercés» qui ne revendiquent que l’argent, sans consentir le moindre effort. Une décision qui fait suite au chantage des seniors et leur manque d’indiscipline. On comprend mieux, maintenant, la promotion de quelques joueurs espoirs dans l’effectif senior.

G

tout le monde pense, les points de cette rencontre nous intéressent. Tant que le championnat n’est pas fini, nous devons nous donner à fond. Compte tenu de votre état psychologique, seriez-vous capables de réaliser enfin une victoire, sachant que vous n’avez pas gagné depuis la 22e jourWAT-USMBA, née ? RDV la saison prochaine Nous sommes des proen… Ligue 2 Dans un derby qui perdra certainement toute fessionnels, et comme sa saveur en raison de la situation des deux je viens de vous le dire, équipes, ce match entre le WAT et l’USMB risque de nous sommes appelés se dérouler devant des gradins vides dans la mesure où il ne suscite aucun intérêt de la part des supporters à honorer nos engades deux équipes, particulièrement ceux du WAT qui se gements jusqu’au sont passé le mot pour boycotter cette rencontre. Si ce bout. Ce match, on match, qui était très attendu si les circonstances étaient autres, n’attirera finalement pas la foule. Le rendezdoit le gagner, c’est la vous est pris toutefois pour la saison prochaine entre moindre des choses. les deux équipes, qui vont toutes les deux animer En tout cas, nous allons les débats en…Ligue 2. Cela va être certainement chaud entre les deux formations qui le jouer à fond. promettent de revenir le plus tôt possible Entretien réalisé par parmi l’élite. Mohamed B. M. B.

fin de saison pour Belgherri qui ne fera pas partie aujourd’hui de l’effectif tlemcénien face à l’USMBA. C’est la deuxième fois consécutive qu’il n’est pas convoqué après avoir été écarté du groupe qui a fait le déplacement à Béjaïa mardi dernier. Le WAT pense apparemment à la relève.

Bounoua : «Montrer qu’on ne mérite pas un tel sort»
C’est une ambiance de fin de saison, surtout qu’après les derniers revers et la position de l’équipe, le moral est au plus bas. Cependant, malgré cet état d’esprit, nous avons repris les entraînements comme d’habitude. Nous sommes en train de préparer le reste du championnat, car il nous reste encore trois rencontres. On doit honorer nos contrats envers le club. La préparation s’est déroulée comme d’habitude et comme c’est la fin de saison, il y a moins de charge. Il y a toujours cette volonté au sein de notre effectif, pour jouer un match honnête et préserver l’éthique.

D’abord, un mot sur l’état d’esprit de l’équipe en ces moments particuliers ?

sait qu’il est relégué en Ligue 2. Il nous reste trois matchs avant la fin de la saison, c’est toujours très amer de les aborder car ils n’auront pas de conséquence sur l’avenir de l’équipe. Mais malgré cela, nous allons faire de notre mieux pour terminer la saison avec les honneurs.

Comment avez-vous préparé cette rencontre face WAT ?

Après cette défaite face au MCEE, les jeux étaient faits, c’est très difficile de continuer le parcours du moment où notre groupe

C’est toujours difficile de le faire sachant que votre équipe est reléguée en L2...

C’est un match entre deux équipes, malheureusement, condamnées à jouer la saison prochaine en Ligue 2. Même s’il n’y aura pas d’enjeu dans cette confrontation, nous n’allons pas en balade. Notre équipe s’est préparée pour ce rendez-vous, et veut réagir. Nous sommes décidés à faire bonne figure face au WAT. Ce derby sera sans saveur, mais même si nous sommes déjà relégués en Ligue 2. Nous allons jouer pour l’éthique, afin de prouver que notre équipe ne mérite pas un tel sort. Nous sommes tous responsables de cette relégation, et nous allons faire le maximum pour remettre l’équipe en Ligue 1 la saison prochaine.

Comment se présente ce match face au WAT ?

Entretien réalisé par MO Noureddine

aujourd’hui à 17h
Belatoui veut sa revanche face à la Saoura

JSS-MCO

Le coach du Mouloudia d'Oran, Omar Belatoui, n'a pas de bons souvenirs avec cette équipe de la Saoura puisque l'entraîneur en question, qui jouait l'accession il y a de cela trois ans avec le CRB Aïn Turck, avait perdu cet objectif au profit de la JSS. Bien qu'il ait réussi à ramener le point du match nul du côté de Béchar, Belatoui avait perdu à domicile contre l'équipe chère à Zerouati dans un match qui a fait couler beaucoup d'encre. Belatoui souhaite bien prendre sa revanche cet aprèsmidi.

Berradja

Les Oranais ont débarqué, hier à 13h40, à Béchar. L'avion de type ATR a atterri sur le tarmac de l'aéroport de Béchar. Accueillis par quelques proches du club, les membres de la délégation oranaise ont rejoint directement leur lieu de mise au vert à l'hôtel Ouakda.

Les Hamraoua à 13h40 à Béchar

Afin d’éviter la mésaventure du dernier déplacement de Batna où le joueur a du rater le départ du bus à cause de la circulation qui caractérise la corniche oranaise, Sid Ahmed Aouedj, auteur d’un doublé mardi dernier face à l’USM Alger, a été invité à passer la nuit du départ à l’hôtel El Mouahidine en présence des éléments externes. Les dirigeants du MCO ainsi que le staff technique ont redouté que le scénario ne se produise à nouveau surtout que l’on sait que cette chaleur torride qui frappe l’Ouest du pays risque de provoquer un immense embouteillage.

Aouedj a passé la nuit à El Mouahidine

Le capitaine des Rouge et Blanc, Seddik Berradja, qui fait régulièrement des sauts à Béchar pour rendre visite à certains membres de sa famille dit : « Tout d’abord, je tiens à préciser que mon absence est due à un impondérable de taille. Sinon, j’ai pris la peine d’informer l’entraîneur tout en lui expliquant que j’étais bien évidemment prêt pour le déplacement de Béchar. Je ne suis pas le gars qui fuit ses responsabilités. Au contraire, je suis prêt à me défoncer pour sauver l’équipe et me rendre jusqu’en Afrique noire et pas seulement à Béchar. » Avant d’évoquer le climat de cette ville du Sahara : « Je connais parfaitement cette ville pour l’avoir visitée à plusieurs reprises. Certes, il fait chaud en ce moment de la saison mais la chaleur n’est pas suffocante là-bas. Le climat est sec contrairement à Oran. Donc, le climat ne devra pas constituer un handicap pour nous. Je pense qu’on doit se donner à fond pour un dernier long déplacement de la saison. »

«Le climat ne sera pas un handicap»

Une première pour les Hamraoua à Béchar !
N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 1

11

C’

est la première fois que les Oranais du Mouloudia d’Oran vont devoir se rendre à Béchar pour livrer un match de championnat. Une rencontre importante aussi bien pour les Hamraouas que pour les Bécharis qui auront le privilège d’affronter l’équipe qu’ils supportaient il n’y a pas si longtemps, en tous cas avant l’accession de la Saoura en Ligue 1. Un match qui revêtira un cachet de derby pour ces fans de Béchar qui devront défiler dans les traverses de leur enceinte pour assister à cette première historique entre les deux équipes à Béchar. De l’enjeu en plus ! En plus du spectacle qui va caractériser ce match très inédit, il faut dire que l’enjeu sera de mise au cours de cette confrontation. Les Oranais qui auront besoin de cinq points pour assurer mathématiquement leur survie en Ligue 1 sans se soucier des performances

du CA Batna sont appelés à réaliser le meilleur résultat possible de la Saoura. Une victoire à Béchar augmentera davantage les chances des coéquipiers de Berradja qui pourront assurer le maintien face à Chlef alors qu’un match nul ou une défaite les poussera à attendre le résultat de Batna. En revanche, un point seulement suffira aux gars du Sud pour assurer mathématiquement leur survie. Ainsi, cette rencontre sera très disputée entre deux équipes à la recherche d’un résultat positif. La Saoura sera motivée rien qu’à l’idée de gagner face au Mouloudia d’Oran alors que les Hamraouas seront en quête d’un résultat positif qui les approchera du maintien.

chait plus de 30° Celsius. C’est donc tout à fait normal que les joueurs du MCO redoutent l’excès de chaleur du côté du Sud du pays d’autant plus que la rencontre est prévue à 17h. Un horaire durant lequelle la chaleur sera encore élevée. Ainsi, les Oranais qui ne sont pas habitués à ces conditions climatiques extrêmes sont appelés à gérer, tout d’abord, leur efforts sur le terrain avant de se soucier de leur adversaire qui sera bien évidemment dur à manier. Amine L.

sous la chaleur de Béchar»
Parlez-nous de votre retour à la compétition à l’occasion de ce match contre l’USM Alger ? Je me suis bien senti durant ce match en évoluant dans mon poste de prédilection. Le fait qu’on est parvenus à ouvrir le score très vite m’a facilité la tâche. J’ai retrouvé le plus rapidement possible mes repères. J’étais très content de ma prestation qui coïncide d’ailleurs avec un succès qui nous échappe depuis deux matches déjà. Donc, vous semblez bien parti pour terminer comme titulaire, n’est ce pas ? Ce n’est pas à moi de répondre à cette question mais connaissant Belatoui, je pense qu’il ne va pas changer une équipe qui gagne. En tous les cas, me concernant, je suis prêt à aller au bout en jouant les trois derniers matches du championnat. Après ce succès réalisé face à l’USMA, ne pensez-vous pas que le MCO a pratiquement assuré son maintien ? Non, je ne partage pas votre avis car il ne faut crier maintien que lorsqu’on arrive à l’assurer mathématiquement. C’est vrai que le succès réalisé contre l’USMA qui était d’ailleurs impératif nous a permis de respirer et de s’approcher du maintien mais il ne faut pas qu’on dorme sur nos lauriers. Il faut assurer le maximum de points, à commencer par ce match contre Saoura qui s’annonce également important pour notre survie. Justement, comment s’annonce cette rencontre face à la Saoura ? Ce sera un match extrêmement difficile face à une équipe de la Saoura réputée être très redoutable sur son terrain. Donc, pour espérer revenir avec un résultat, il faut qu’on mette les bouchées doubles. On doit égale-

Bourzama «J’ai déjà joué

Les Oranais redoutent la chaleur Déjà à Oran, les camarades de Belabbès ont souffert de la chaleur qui a caractérisé le nord-ouest du pays. Les Hamraouas ont pris part aux deux dernières séances d’entraînements alors que le mercure affi-

Le latéral droit des Hamraouas, Bourzama Chafik, qui a repris son poste d’arrière droit suite à l’avènement de Belatoui ne partira pas à Béchar en terrain inconnu puisque le joueur affirme avoir déjà affronté la Saoura chez elle même dans des conditions semblables à celles de cet après-midi. Le joueur avait réussi il y a de cela trois ans à obtenir le nul avec son ancienne équipe, le CRB Aïn Turck. ment se serrer les coudes sur le terrain et faire preuve de solidarité tout au long des 90 min du match. Que redoutez-vous le plus durant ce match ? La chaleur, bien évidemment, surtout dans cette période de la saison. Je pense que la canicule sera notre premier handicap sur le terrain. On est appelés à bien gérer nos efforts sur le terrain pour éviter de s’effondrer car, contrairement à nous, les joueurs de la Saoura ont l’habitude d’évoluer dans des conditions aussi suprêmes. Vous avez déjà joué à Béchar. Comment voyez-vous ce match ? Cela fait trois ans, j’ai déjà affronté cette équipe de la Saoura à Béchar même et pratiquement dans les mêmes conditions. Nous avons réussi à réaliser un match très correct lorsque je portais les couleurs d’Aïn Turck. Je me souviens qu’on a réussi à ramener avec brio le point du match nul. Quel conseil donnez-vous à vos coéquipiers pour ce match ? Il ne faut pas essayer de trop courir derrière le ballon au risque de lâcher en seconde période. Sinon, je pense que la Saoura joue très bien au football. Sur ce point, je dirai que leur façon de jouer nous arrange bien. Sur combien de points tablez-vous pour assurer le maintien ? On va jouer à fond nos trois derniers matches sans faire trop de calculs. Notre objectif est d’assurer ce maintien le plus tôt possible. On est sur la bonne voie mais on est loin d’être déconcentrés. Il faut jouer à fond les trois derniers matches. Entretien réalisé par Amine L.

Le match de cette après-midi sera l’occasion pour les camarades de Beldjilali d’empocher les trois points, et renouer avec les victoires après la défaite de l’ASO. Ainsi, cette confrontation sera une opportunité pour l’ensemble des joueurs de la JS Saoura pour gagner ce match face à l’USMH pour démentir toutes les rumeurs qui circulent autour de cette rencontre, au moment où certaines personnes continuent à parler de la possibilité de lâcher les trois points de la part du club sudiste, un objectif qui sera un autre défi pour les joueurs en plus du défi pour garder la Saoura à la hauteur de la Ligue 1.

Gagner pour démentir les rumeurs

D’après les articles du code disciplinaire et les règlements intérieurs de la FAF (article 13 et article 67.2 du code disciplinaire et l’article 80.4 ) le président du CA Batna, Farid Nezzar, risque la sanction de la part de la FAF, après avoir soulevé l’affaire CAB-JSS au tribunal civil. Les règlements de la FAF indiquent l’obligation de mettre une telle affaire sur la table du tribunal sportif. Le premier responsable de la JSS, Mohamed Zerouati, songe donc à prendre les mesures nécessaires pour attaquer Nezzar au TAS. B. G.

Nezzar risque la sanction

Comment préparez-vous la rencontre du MCO ? C’est vrai, on prépare le match du MCO dans une bonne ambiance, et dans l’optimisme d’arracher les trois points de la rencontre. Le moral des joueurs est élevé, malgré la dernière défaite à Chlef. C’est vrai, je déplore la victoire qu’on a ratée là-bas, elle était à notre portée. Mon seul espoir est que nous continuerons avec la même force et que nous réussirons à surmonter tous les obstacles afin d’atteindre nos objectifs. Une rencontre difficile vous attend devant une équipe qui joue pour le maintien… Oui, la rencontre sera très difficile face au MC Oran, qui joue actuellement pour assurer le maintien. Personnellement, j’ai plus de respect pour ce club pour les efforts qu’il fournit pour rester en Ligue 1 et sans doute notre mission pour avoir les trois points sera difficile, mais franchement, on ne craint personne et cela ne m’empêche pas de vous dire que les points ne nous échapperont pas, car nous en avons besoin. Votre mission ne sera pas facile vu les derniers résultats du MCO. Dans le football, il y a toujours un gagnant et un perdant, et j’espère qu’on pourra enregistrer un score qui nous arrange puisque ça sera très important pour nous de gagner. J’avoue que notre mission ne sera du tout facile vu que notre adversaire revient en force et vu aussi les résultats qu’ils ont enchaînés, depuis pas mal de temps, mais on fera de notre mieux pour rendre nos supporters heureux. Entretien réaliser par Billel G.

«Les points du MCO ne nous échapperont pas»

Bousmaha

12

«Avec mon niveau actuel, je suis prêt à revenir chez les Verts»
Absent de la CAN-2013 à cause d’une blessure, Djamel Abdoun s’est confiné dans le silence au point où des spéculations avaient laissé entendre qu’il avait sciemment fait l’impasse sur la CAN. A la veille de disputer la finale de la Coupe de Grèce, il se confie enfin sur la sélection nationale et donne sa version des faits, tout en réitérant qu’il n’a jamais tourné le dos à la sélection.

Exclusif

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Abdoun

Kadir sera bel
et bien là pour la

Coup de gueule Equipe nationale

Il a reçu sa convocation

«Jamais je ne refuserai la sélection, JAMAIS !»
C’est tentant, non ? C’est vrai que ça peut tenter certains, mais je vous dis encore une fois que, pour le moment, je ne songe pas à partir. Je ne suis pas de ceux qui changent pour changer. Beaucoup de choses ont été dites au sujet de votre défection à la Coupe d’Afrique des nations. Vous aviez annoncé que vous étiez blessé et pas certain d’être rétabli pour la CAN alors que vous avez joué un match juste au début du stage des Verts. Qu’en est-il au juste ? Je sais que des gens avaient pensé qu’il s’agissait d’une mise en scène et que je n’étais pas réellement blessé. C’est vraiment absurde de croire ça ! J’étais bel et bien blessé et j’ai même envoyé les rapports médicaux à la FAF. Je souffrais d’une lésion musculaire. J’étais blessé et tout le monde le savait. C’est anormal de penser le contraire. Si j’ai rejoué plus vite que prévu, c’est tout simplement parce que j’ai été très sérieux dans ma convalescence. J’ai appliqué le programme de soins intensifs et, El Hamdoullah, je m’étais rétabli assez rapidement. Franchement, quel jouerait refuserait une participation à une phase nale de Coupe d’Afrique des nations ? De plus, il y a une Coupe du monde derrière. Il faut être fou pour faire l’impasse sciemment sur ces deux compétitions. J’ai déjà prouvé mon amour pour le pays et je n’ai rien à prouver de ce côté. Je ne refuserai jamais la sélection nationale. Je dis bien JAMAIS ! Donc, vous

Vous avez remporté le championnat de Grèce et vous avez la possibilité de remporter le doublé en jouant ce samedi la nale de la Coupe de Grèce. Un mot sur votre saison ? C’est une saison pleine que nous sommes en train d’accomplir. Nous avons déjà remporté un titre de champion bien mérité et nous comptons parachever notre œuvre en gagnant ce samedi inch’Allah la nale de la coupe. J’espère que nous allons offrir ainsi un autre titre à nos supporters, à notre président et à ce merveilleux club qui m’a offert la possibilité de réaliser l’une des meilleures saisons de ma carrière. La nale s’annonce à votre portée puisque votre adversaire, PAE Asteras Tripolis, n’est pas dans le top du football grec… C’est justement pour cela que ce ne sera certainement pas facile. Asteras Tripolis est une équipe coriace et accrocheuse. Nous savons bien que notre mission ne sera pas facile. Ce qui compte pour moi est de gagner un autre doublé avec Olympiakos que nous offrirons à tous nos supporters. Votre très bonne saison avec Olympiakos vous a certainement valorisé dans le marché des transferts. Qu’en est-il ? Ça parle beaucoup et je n’ai pas trop envie de parler des contacts. Tout ce que je peux vous dire, c’est que je suis bien à Olympiakos. Il y a de bonnes infrastructures, je suis respecté de tous, le président en tête, l’entraîneur me fait con ance, je suis adulé par les supporters… Je n’ai vraiment pas de raison de vouloir changer de club. Pourtant, on parle de l’Olympique de Marseille et de clubs anglais de Premier League.

«Djebbour est un grand attaquant, il a sa place en sélection»

«Avant la CAN, j’étais bel et bien blessé»

aspirez à revenir de nouveau au sein de la sélection nationale ? Oui, c’est mon objectif. Je ne tournerai jamais le dos à l’Algérie. Je suis bien à Olympiakos. Je traverse une période faste. Je suis à un très bon niveau, avec dix buts inscrits au cours de cette saison et plusieurs passes décisives délivrées. Je suis vraiment prêt pour réintégrer les Verts. Vous êtes nominé pour le titre de meilleur footballeur de la saison en Grèce. Un commentaire ? C’est une erté pour moi et, surtout, pour l’Algérie. J’aspire à être le premier Algérien à être désigné meilleur joueur du championnat grec. De plus, vous formez un très beau duo avec un autre Algérien, Ra k Djebbour… Ra k est très en forme cette année. Il a marqué une vingtaine de buts, il fait peur à tous les défenseurs. Franchement, quand je lis ou j’entends les critiques qui lui sont adressées, je rigole ! C’est un grand attaquant, il a sa place en sélection. Vous pouvez être sûr qu’au mois de juin, il arrivera en pleine con ance en sélection et avec un très bon moral. Même en étant loin de la sélection, suivez-vous son parcours ? Bien sûr ! J’ai regardé ses matches lors de la CAN. Elle a bien joué, mais a été victime de son manque d’expérience. Cela dit, il ne faut pas désespérer de cette équipe. Elle renferme des joueurs jeunes et d’avenir tels Boudebouz, Feghouli et Brahimi. Avec du travail, elle ira loin. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

réserviste ?

Belaïli

convaincu que ma mise à On a appris qu’après avoir eu une disl’écart n’a rien à voir avec le volet sportif, cussion avec le coach Benzarti, vous comme rapporté ici et là. Je parlerai, en n avez repris avec le groupe du Club Afride saison, lorsque je serai en n de cain, une con rmation ? contrat. C’est exact, j’avais eu, en effet, une discusBenzarti en vieux brisquard compte cersion avec le coach Benzarti, une semaine tainement sur votre expérience à la veille avant mon réintégration. d’un grand derby face à l’ES Tunis… Comment s’est déroulé ce premier Je connais mes qualités, et Hamdoulillah, contact avec votre entraîneur ? maintenant que j’ai été réintégré par Vous devriez savoir que le coach n’était le coach Benzarti, j’estime que jus«Pendant pas vraiment au courant du vrai protice a été faite. A présent, le club ma dure période, blème. On lui a caché beaucoup de est dans le besoin, l’important est je n’ai reçu aucun choses. A présent, tout est rentré dans de tout donner pour resserrer les message l’ordre, je suis soulagé. Après, je connaisrangs et se comporter en profesd’encouragement» sais déjà presque tout le groupe avec qui sionnel pour rattraper les points Il sera absent contre Brest j’ai déjà joué, par la suite, il m’a présenté à perdus, hier, à domicile, face à certains éléments nouveaux qui ont reou d’un l’Etoile du Sahel. Je sais que notre groupe Le FC Sochaux-Montbéliard se rendra aujoint le groupe récemment. On s’est serré membre du est jeune et qu’on aura besoin de joueurs jourd’hui à Brest où un match décisif pour le Club la main et tout s’est bien déroulé. Je me staff technique ? expérimentés pour surmonter cette maumaintien l’attend contre le Stade Brestois. Africain-EST : suis entraîné, aujourd’hui, avec le groupe, Franchement, non. vaise situation, et comme mon contrat Ayant reçu un autre carton jaune à Lille, un derby tunisien avec et je prépare normalement le prochain Personne ne m’a pas court jusqu’au mois de Ryad Boudebouz sera suspendu pour cette un parfum algérien match de dimanche contre l’ES Tunis. juin prochain, je me suis parlé. journée de championnat de Ligue 1. Le Club Africain, battu 2 à 0 sur son terrain, Seriez-vous de la partie ? Le derby face à l’ES mis à la disposition du tentera, demain, de se racheter de cette mauM. A. Je ne sais pas encore, une chose est Tunis comment s’anclub. vaise entame des play-offs décisifs pour le tire de sûre, si le coach me demande de champion de Tunisie, cette année. Ce derby prometnonce-t-il ? Vous avez assisté à la déteur sera déterminant à plus d’un titre pour les deux jouer, je répondrai présent, je suis à «Kouki ? Je Décisif, du moment faite de votre équipe, Moumen A. sa disposition maintenant. de la capitale tunisienne. Il se jouera sous un parne dirai rien qu’on a perdu le pre- clubs jeudi, (entretien réalisé fum algérien, puisque quatre internationaux algériens Vous êtes resté des semaines sans de lui. On en hier), croyez-vous toumier match. Cette seront normalement de la partie dans ce Club Africainjouer avec l’équipe première, parparlera de EST. Ainsi, si la participation d’Abdelmoumen Djabou, fois, il se jouera en jours au sacre nal ? côté clubiste, et Youssef Belaïli et Anthar Yahia, côté lez-nous un peu de votre forme ? tout en fin de Effectivement, j’ai suivi présence du public, Saphir Taïder, le milieu de terespérantiste, est quasi certaine, il reste que celle de C’est vrai, je suis resté loin des tersaison» et on veut absolul’équipe, et je crois que, rain de l’Equipe nationale, a Khaled Lemmouchia, rappelé par le nouveau coach rains, mais je me suis toujours bien ment offrir à nos supmalgré ce faux départ, on avoir reçu sa convocation irmé du CA, Faouzi Benzarti, n’est pas encore sûre, conf ens’est L’Algérien Djamel Mesbah préparé avec la réserve du club. Je m’ e nle prochain stage de l’Equipe pour compte tenu du manque de compétition de porters une victoire, n’ e st pas sortis de la course. Il y aura ennà traîné seul hier. Blessé, Mesbah, qui l’ancien joueur de l’USM Alger et de l’ES nationale. Il a fait une déclaratio traînais sérieusement, maintenant, il fauinch’Allah. Ça sera l’occacore des matches décisifs avec des derbies est , en disant : «J’ai que nne i italie spéc se ail pres Sétif. Toutefois, Khaled se tient prêt trav la un à is est soum dra attendre pour voir ce que cela va hain sion de rencontrer Yahia et et des classiques à disputer ; donc voilà, si e et avoue qu’il était déjà chaud reçu ma convocation pour le proc toujours incertain pour la rencontr donner. Belaïli, mes compatriotes. le coach a décidé de me faire réintégrer, nationale.» Le milieu de ipe l’Equ pour jouer ce match. de e stag par l’Inter, afde ce dimanche face à Bologne de Sa- Cela vous a-t-il fait mal de rester des Entretien réalisé par c’est que je pense qu’il a besoin de mes serterrain du FC Bologne, courtisé itafin de saison. se cette pres en la e once form e ann llent er, exce Taïd mois à voir vos camarades à cause d’un une phir fiche vices. Moumen Aït Kaci Ali. er. lienne d’hi différend avec l’ex-coach Nabil Kouki… Djabou nous a signi é qu’il a touché un

l’avaient annoncé comme étant dans le collimateur, d’autres l’ont carrément donné officiellement écarté du groupe de Vahid Halilhodzic, le milieu de terrain offensif de l’Equipe nationale, Foued Kadir, qui a toujours figuré dans les plans du coach national, sera bel et bien de la campagne africaine de ce mois de juin, décisive pour une qualification à la prochaine Coupe du monde 2014, qui aura lieu au Brésil. Foued, qui a repris un petit peu de temps de jeu, depuis son retour de la Coupe d’Afrique des nations, a reçu sa convocation hier. C’est ce qui nous a été indiqué par un proche du club marseillais. Ainsi, Halilhodzic, qui l’avait écarté du onze de départ assez justement compte tenu de la petite forme affichée par Kadir avant ce match gagné à Blida contre le Bénin, le 26 mars dernier, et sa CAN ratée, de l’avis même de l’intéressé, n’a jamais songé lâcher son poulain. Précieux dans le système défensif, Foued, qui possède cette caractéristique de revenir très bas défendre en perte de balle, sera du voyage et donc utile pour ces deux périples qui attendent les Verts respectivement au Bénin et à Kigali : «Halilhodzic est quelqu’un de très correct, quand il a quelque chose à dire à ses joueurs, il le dit en face. Donc, dire que le coach est en colère contre ma personne est complètement faux», nous disait Kadir dans le dernier entretien accordé au Buteur.

campagne de juin C e r t a i n s

A la veille du derby face à l’ES Tunis, Il y a eu des choses qui se sont passées, l’entraîneur du Club Africain, Faouzi mais sincèrement, je Benzarti, a décidé de faire appel à son n’ai pas envie de rentrer milieu de terrain algérien, Khaled dans les détails, mainteLemmouchia, jusque-là écarté nant. Mon seul souci est par son ex-coach, Nabil Kouki. «Soulagé, de reprendre la compétiKhaled, affecté par tout ce qu’il mais ce a vécu, veut tourner la page et se n’est pas fini, tion et être utile à mon équipe, pour bien honorer projeter sur l’avenir avec son je dois mon contrat avec le Club équipe. Il prépare, désormais, le honorer mon Africain. Une chose est derby contre l’ES Tunis avec ses contrat» camarades. sûre, aujourd’hui, je suis

l’écart n’avait rien à voir avec le volet sportif»
mot à Benzarti à votre sujet, une réaction ? C’est tout à son honneur. D’ailleurs, Djabou était très content de me revoir parmi l’effectif de l’équipe première. C’est plus qu’un ami, c’est un frère. Pensez-vous retrouver votre place en Equipe nationale ? A présent, je ne vous cache pas, je pense beaucoup plus à relancer ma carrière, après ce qui viendra, viendra. Quoi qu’il arrive, on restera toujours des supporters de l’EN. Depuis votre mauvaise aventure avec le Club Africain, avez-vous reçu des encouragements de la part des gens de la fédération

Lemmouchia : «Convaincu que ma mise à

Réhabilité par Benzarti

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

13
Boudebouz paiera-t-il
Il n’a pas encore reçu sa convocation

pour ses déclarations ?

Alors que son retour était envisageable pour le prochain stage de l’Equipe nationale, Ryad Boudebouz saura bientôt s’il sera parmi le groupe que Vahid Halilhodzic compte convoquer pour les deux prochaines rencontres comptant pour la 4e et 5e journée des éliminatoires pour le Mondial-2014, prévues le mois de juin face au Bénin et le Rwanda. Ryad, qui avait bien fait, jusque-là, de garder le silence concernant l’attaque ou plutôt la contre-attaque de Halilhodzic sur l’affaire dite de la chicha, a récemment brisé le silence en répondant à son entraîneur dans les colonnes d’un magazine de football français. D’aucuns estiment que cette sortie médiatique pourrait coûter cher au milieu de terrain sochalien. Ryad paiera-t-il pour ses déclarations ? Réponse dans quelques jours.

Mesbah s’entraîne en solo

Taïder : «J’ai reçu ma convocation»

Halliche «Les blessures m’ont
eu bavard dans les médias et ce, depuis son arrivée à Coimbra en n d’été dernier, Ra k Halliche a animé, en après-midi d’avant-hier, une conférence de presse en compagnie de son coach, Sergio Conceiçao, pour parler notamment du match de la 29e journée de championnat qui opposera son club au Pacos de Ferreira, ce soir. L’occasion pour l’ancien Nahdiste de revenir sur sa saison avec le club portugais, qui, faut-il l’avouer, ne fut pas comme il l’espérait, lui qui a dû manquer énormément de rencontres à cause de ses blessures à répétition : «Ma saison fut tronquée par les blessures. Cela m’a empêché d’atteindre mon véritable niveau et aider, comme je l’aurai souhaité, mon équipe. J’ai raté plusieurs matches, certes, mais à présent, mon objectif est de tout faire pour aider mes coéquipiers à assurer le maintien.»

Djebbour et Abdoun à la conquête d’un nouveau doublé !
L’Olympiakos s’apprête, ce soir, à disputer un autre grand match de saison, cette fois-ci face au PAE Asteras Tripolis, pour le compte de la nale de la Coupe de Grèce. Sacré champion avec une large avance, il y a plusieurs semaines, le club du Pirée tentera de viser un autre trophée, qui ira garnir davantage son musée. Djamel Abdoun et Ra k Djebbour ont été, bien évidemment, convoqués pour cette nale attendue. Leur objectif, remporter un nouveau doublé cette saison, après celui obtenu l’an dernier. D’après certains sites grecs, l’ancien Nantais sera titulaire, tandis que Djebbour débutera sur le banc. Le coup d’envoi du match est prévu à 18h30, heure algérienne. Ils rencontreront Gerrard et Liverpool en août Par ailleurs, la direction de l’Olympiakos a annoncé, dernièrement, que le club allait affron-

ter Liverpool le 3 août prochain en amical, au stade d’An eld. Une rencontre pour rendre hommage surtout à la star de l’équipe, Steven Gerrard. Un match de prestige pour nos deux compatriotes, si toutefois ils décident de rester au club une saison supplémentaire. S. F.

Youcef Belaïli pourrait être retenu pour le prochain stage de l’Equipe nationale, comme nous l’a indiqué une source très proche de Vahid Halilhodzic. Ce dernier s’est montré, en effet, très intéressé par les services de ce joueur qui est en train de briller de mille feux du côté de l’Espérance de Tunis. Depuis que le joueur a quitté le MCO pour l’EST, il n’a cessé d’évoluer dan son jeu, au point d’attirer l’attention de Halilhodzic. Du coup, il se murmure que Halilhodzic pourrait lui faire appel ne seraitce que comme réserviste, afin de s’acclimater avec l’ambiance du groupe. Jusqu’à hier, la direction n’avait pas encore reçu la convocation du joueur pour le stage, mais ça pourrait se faire à partir d’aujourd’hui.

P

beaucoup handicapé cette saison»
«La saison prochaine, je montrerai mon vrai potentiel»
Transféré de Fulham, lors du mercato estival dernier, Halliche avait opté pour trois saisons en faveur de l’Académica Coimbra. Pour l’heure, l’idée d’un départ ne semble pas avoir effleuré l’esprit du joueur, qui promet une prochaine saison bien meilleure que celle de cette année. «Je suis encore sous contrat avec le club, et je dois dire que je me sens très bien ici à Coimbra. Je n’envisage pas de partir, et mon objectif consiste à retrouver mon niveau et montrer mon vrai potentiel la saison prochaine.» leur maintien parmi l’élite, à une journée de la n du championnat. «C’est un match très important qui nous attend face au Paços. Notre tâche ne s’annonce pas facile face à un adversaire qui est classé à la troisième place du championnat, et qui est en lutte pour une quali cation en Ligue des champions. De notre côté, nous voulons maintenir le club, et pour cela, on doit tout faire pour remporter les trois points. Je sais qu’on peut le faire. On ne doit pas attendre les résultats des autres matches. Notre avenir est entre nos mains et seule la victoire nous intéressera», a affirmé le défenseur central algérien.

Halilhodzic

«Avec Conceiçao, on est plus en réussite»

équipe, mais malheureusement, les résultats n’ont pas été à la hauteur de nos espérances. Je pense, personnellement, que nous ne méritons pas la place qu’on occupe actuellement en championnat. On essaiera tout de même de nir la saison en beauté.»

les locaux

retiendra
indispensables

«Gagner face au Paços pour assurer définitivement notre maintien»

«On ne mérite pas notre place au classement»

H. R.

La rencontre de ce soir face au Pacos de Ferreira s’annonce très importante pour les joueurs de l’Académica, qui, en cas de victoire, assureront dé nitivement

Ra k Halliche a souligné que la mauvaise saison réalisée par son club ne re ète guère le gros potentiel dont dispose l’équipe. «Nous avons joué de malchance cette saison. On a une très bonne

Appelé à donner son avis sur l’apport du nouveau coach, Sergio Conceiçao, depuis son arrivée au club, il y a trois semaines de cela, Halliche dira : «Avec Pedro Emanuel (NDLR : l’ancien coach), on jouait un beau football, mais les résultats ne suivaient pas. A l’arrivée de Conceiçao, on pratique toujours du beau football, sauf que les résultats sont là. Nous sommes en train de réaliser une bonne n de saison et nous ne voulons rien lâcher.» S. F.

Selon une source très proche de Vahid Halilhodzic, les noms des joueurs locaux retenus pour le stage et pour les deux matchs prévus face au Bénin et le Rwanda ne sont toujours pas connus. Notre source a indiqué que le sélectionneur national doit étudier la possibilité de prendre quelques joueurs et laisser d’autres à la disposition de l’Equipe nationale A’, qui prépare les éliminatoires du championnat d’Afrique des nations face à la Libye. Du coup, on imagine que cela va se décider au cours d’une discussion entre Halilhodzic et le sélectionneur des A’, Touk Korichi. On ne sait pas si cela va se faire à partir du 15 mai, date du retour de Halilhodzic à Alger, où bien ces jours-ci par téléphone. Belkalem, Slimani, Aoudia, Zemmamouche et Doukha sûrs d’y être Une chose est sûre : cinq joueurs locaux sont sûrs de gurer dans cette liste, ne serait-ce comme réservistes. Il s’agit des gardiens Mohamed-Lamine Zemmamouche et Azzedine Doukha, des attaquants Mohamed-Amine Aoudia et Islam Slimani et, en n, du défenseur de la JSK, Essaïd Belkalem. On ne sait pas alors s’il y aura d’autres locaux qui seront retenus par Halilhodzic ou non, à l’image de l’arrière droit de l’ES Sétif, Khoutir Ziti. H. R.

dans son jardin
Coup sûr Ligue 1
dis, quant à eux, viendront certes avec la volonté de vouloir défier les Harrachis chez eux en comptant surtout sur quelques éléments comme Slimani, Rebih et Amour dont l’expérience n’est pas à négliger. Autant dire que du point de vue psychologique, les Jaune et Noir entameront la rencontre avec un avantage certain par rapport à leur adversaire. Mais toujours est-il qu’il faudra aussi s'attendre à une forte réaction des joueurs du Chabab. Ces derniers sont tout à fait capables de sortir le grand jeu, pour prouver qu'ils méritent de terminer sur le podium.

14

El Harrach confiant
N° 2281 Samedi 11 mai 2013

aujourd’hui à 17h

USMH-CRB,
Demou : «Ce sera dur, mais on peut surmonter cet obstacle»

«Nous aurons un match très difficile contre une équipe du Chabab qui viendra avec la ferme intention d’arracher un bon résultat. Mais, à mon avis, le CRB reste une équipe prenable. Seulement, il faut être très vigilant pour ne pas se faire surprendre par un adversaire qui a de la qualité avec des attaquants très puissants. Il faudra être présent dans les duels, car ça va être une véritable bataille sur le terrain. Si on veut aller jusqu'au bout, il faudra être très attentif, concentré et, surtout, oser. Ce n'est que de cette manière qu'on pourra surmonter cet obstacle.»

Lavigerie ne réussit pas aux Belouizdadis

USMH et le CRB s’affronteront cet après-midi au stade Lavigerie, pour le compte de la 27e journée du championnat national. Cette confrontation entre deux équipes considérées parmi les meilleures du championnat constitue sans conteste l'une des grandes affiches de cette journée. Pour l’équipe harrachie qui

L’

semble retrouver son efficacité comme en témoigne sa victoire le week-end dernier (1-2) à Sidi Bel-Abbès ne veut pas lâcher prise pour terminer le championnat en dauphin. Seule la victoire sera considérée comme un résultat positif. Pour cela, les Jaune et Noir ont les moyens car ils peuvent compter non seulement sur leurs capacités intrinsèques mais aussi sur le

El Harrach veut réserver un bon accueil aux Belouizadis

«Soyons fair-play et respectons l’adversaire !» Voulant réserver un accueil chaleu-

reux aux visiteurs, les membres du comité des supporters ont décidé de prendre les choses en main pour préparer convenablement cette rencontre. En fait, les membres du comité des supporters de l’USMH veulent prouver aux sportifs d’une manière générale et aux Belouizdadis en particulier qu’à El-Harrach, les mauvais supporters ne sont pas majoritaires. Quant au représentant des supporters il nous dira : «Pour ce match contre le CRB, chacun de nous fera de son mieux pour que ce match se déroule dans un grand fair-play et sans dépassement aucun. Nos jeunes inconditionnels doivent se comporter en véritables supporters, pour le bien de cette équipe. Dieu merci, et jusqu’à preuve du contraire, l’USMH a depuis le début de saison réservé un accueil chaleureux aux visiteurs. Je citerai d’abord les clubs qui ont réussi de bons résultats à El Harrach tels que l’ESS (0-0), l’USMBA (1-1), le WAT (0-1) et dernièrement la JSMB (1-1). Ces deux équipes ont quitté le terrain sous les applaudissements de nos supporters. A l’intérieur comme à l’extérieur du stade, ils étaient très confiants tellement on leur a réservé un bon accueil. On veut confirmer encore cela ce week-end avec la venue du CRB.»

Vous n'avez pas pris part à la séance de reprise, y a-t-il une raison particulière ? Effectivement, j'avais ressenti une grande fatigue, j’ai alors demandé d’être dispensé de la séance de reprise. Cela m'a permis de reprendre rapidement le travail avec le groupe. Vous serez donc présent ce weekend contre le CRB… Normalement, je serai présent parce que j’ai repris les entraînements le plus normalement du monde comme l'ensemble des joueurs. Je ne vous cache pas que j'ai une grande envie de participer à cette rencontre importante. On a remarqué une bonne ambiance au sein du groupe après la dernière belle performance réalisé à Sidi Bel-Abbès de votre équipe… Effectivement, il est tout à fait normal que les joueurs soient satisfaits quand il y a de bons résultats. La reprise a eu lieu dans une grande ambiance, et cela nous a permis de travailler avec une grande volonté pour préparer notre prochain rendez-vous contre le CRB. Comment voyez-vous cette rencontre ? C'est une rencontre très difficile bien entendu. Si l'on veut arracher un bon résultat, on doit faire preuve de beaucoup de volonté. Par rapport à la détermination des joueurs, je crois à un résultat positif. Mais le CRB n'est pas un adversaire quelconque... Certes, mais cela ne change rien dans notre détermination. Entre deux équipes autant motivées l'une

Azzi : «Je veux finir parmi les buteurs du championnat»
que l'autre, cela donnera sûrement une confrontation équilibrée où celui qui en voudra le plus l'emportera. Dans ce genre de matchs, la pression est toujours très forte sur les deux équipes. N’est-ce pas ? Pour ce qui est de la pression, vous savez depuis des mois tout le groupe vit avec. A chaque journée qui passe, la pression monte d'un cran. Il faut savoir gérer cette pression pour donner le meilleur de soi-même. Un joueur professionnel se doit de savoir vivre avec cette pression, surtout lorsqu'on évolue dans un club aussi populaire que l’USMH. Vous êtes le buteur maison de votre équipe comptez-vous poursuivre le reste du parcours sur la même lancée ? Certainement, et puis c’est mon souhait. J’ai envie de rester dans cette lancée et contribuer à d’autres succès qui nous permettront d’arracher la meilleure place possible au classement pour le bonheur de notre galerie. Mais au fond, j’aimerai aussi conclure la saison parmi les meilleurs buteurs du championnat. Entretien réalisé par Nacereddine Ratni

soutien inconditionnel de leurs supporters qui feront le plein dans les gradins du stade Lavigerie. A priori, les camarades de Bounedjah partent légèrement favoris dans cette confrontation, pour la simple raison qu'ils seront avantagés par deux atouts non négligeables : terrain qu’ils connaissent dans sa moindre parcelle et le soutien de leur public. Les Belouizda-

Pour avoir une idée sur les résultats des matchs ayant opposé les deux équipes, histoire de faire des statistiques, on a jugé utile de consulter un peu les archives. Il s’avère finalement que le stade Lavigerie ne réussit pas trop à l’équipe belouizdadie qui a très souvent laissé des plumes. La dernière victoire du Chabab de Belouizdad à El Harrach remonte à l’année 2000. Soit une durée de trois ans. L’équipe du Chabab était à l’époque assez costaude avec dans ses rangs le grand Ali Moussa, Badji, Mezouar et autres Boutaleb qui avait été l’auteur de la seule réalisation de son équipe N. R.

C’est donc avec les habituels milieux que l’USMH se présentera sur le terrain du stade du 1er-Novembre, pour affronter le CRB avec un schéma tactique reposant sur un 4-4-2 très offensif avec un duo en pointe composé de BounedjahLamali. Ces deux joueurs seront appuyés par Younes, ce milieu offensif dont l’expérience ne pourra être que bénéfique. Ne disposant pas de meilleurs attaquants, l’entraîneur harrachi a voulu renforcer ce compartiment par cet ex-attaquant qui jouit de grandes capacités sur le plan technique. En fait, cette stratégie de Charef n'est pas fortuite, mais mûrement réfléchie. Si elle est bien appliquée, elle permettra aux avants de pointe à jouer en comptant sur leurs appuis venant de derrière. Ayant certainement une idée sur la fébrilité des défenseurs du CRB, le coach harrachi devait donc impérativement trouver des solutions pour espérer piéger l'adversaire. Absent depuis quelques jours pour préparer ses examens à l’université, le défenseur droit Boulakhoua ne pourra pas participer à cette rencontre. Le retour d’Azzi ce défenseur polyvalent et qui a à maintes fois prouvé ses capacités à jouer sur le flanc droit, fait que les fans harrachis ne se font pas trop de soucis de l’absence de Boulakhoua.

Les Jaune et Noir avec une attaque renforcée

Boulakhoua, le seul absent

«Vous savez, les derbys ont toujours un cachet particulier. Ce match face au Chabab ne fera pas exception à la règle. Ce qui est sûr, le CRB viendra pour un résultat positif qui lui permettra d’améliorer son capital en perspective d’une place au podium. Néanmoins, le fait que nous évoluerons sur notre terrain et devant notre public, cela constitue pour nous un avantage certain. Cela nous permettra d'entamer la rencontre avec de meilleures dispositions psychologiques par rapport à notre adversaire. Tout le groupe est décidé à fournir un grand match. Notre réussite d'ailleurs depuis le début championnat, c'est que nous possédons un groupe très performant qui à chaque match s'engage à fond pour réussir un bon résultat. Pour nous, seule la victoire compte, sinon tout autre résultat sera considéré comme négatif.» Au grand bonheur du staff technique, l’infirmerie du club s’est totalement vidée ces derniers jours. Ainsi, le coach Boualem Charef pourra compter sur la totalité de son effectif pour composer son équipe demain face au CRB. Ce détail devrait certainement enchanter l’entraîneur harrachi qui n’aura que l’embarras du choix.

Bechouche : «Les derbys sont toujours difficiles et indécis»

L’infirmerie se vide

e Chabab de Belouizdad affrontera aujourd’hui l’USMH au stade Mohamadia, à partir de 17h, pour le compte de la 28e journée de Ligue 1. Un derby qui s’annonce chaud entre les deux équipes. Le club harrachi aspire à conforter sa deuxième place au classement après avoir été rejoint par le MCA, mardi dernier, à l’issue de sa victoire face à l’ESS, alors que les Belouizdadis veulent empocher les trois points mis en jeu pour garder leurs chances intactes de décrocher une place qualificative à une compétition internationale. Mais même s’ils ne l’avouent pas, les joueurs du Chabab auront à cœur de laver l’affront de la phase aller lorsque l’USMH leur a infligé une raclée sur leur terrain fétiche. Les supporters des Rouge et Blanc, eux, n’ont pas oublié la défaite concédée à domicile sur le score de 4 à 2 et suivront avec intérêt la réaction de leur équipe cet après-midi au stade Mohamadia. Les conditions dans lesquelles se présente la rencontre ne sont pas les mêmes que la phase aller, car l’équipe va mieux sur le plan mental et les résultats sont meilleurs. C’est la raison pour laquelle les fans belouizdadis croient dur comme fer que leur équipe est capable d’un exploit au stade Mohamadia.

L

Laver l’affront de l’aller
N° 2281 Samedi 11 mai 2013

USMH-CRB

Coup d’œil Ligue 1

15
Vers la titularisation d’Angane et de M. Benaldjia

tactes de jouer une place qualificative à une compétition internationale. Actuellement sixième au classement, le CRB ne veut pas perdre de vue le CSC, en appel à Batna, et l’USMA, qui reçoit la JSMB, ses deux concurrents pour la quatrième ou cinquième places. Avec la nouvelle réglementation de la FAF qui interdit au même club de jouer deux compétitions internationales à la fois, la saison prochaine, même une cinquième place peut être synonyme de participation à une Coupe arabe. Après avoir assuré le maintien à l’issue de la victoire face à l’ESS, les joueurs et le staff technique se sont fixé l’objectif de jouer pour une place qualificative à une compétition internationale.

Le onze qui sera aligné, aujourd’hui, contre l’USMH devra connaître quelques changements par rapport à la dernière rencontre face au CAB. Le milieu de terrain, Pascal Angane, qui a joué la dernière demi-heure du dernier match, devra retrouver son poste de titulaire aujourd’hui aux côtés de Merouane Anane. De son côté, Mehdi Benaldjia, qui n’a pas été retenu parmi les 18 joueurs qui ont affronté le CAB samedi passé, devra faire son retour dans l’équipe, d’autant plus que Boubakeur Rebih ne pourra pas jouer pour cause de blessure.

L’USMH, un mauvais souvenir

Abdat : « On ira à El Harrach pour chercher un bon résultat »
Comment avez-vous préparé votre match contre l’USMH ? On a joué un match délicat, la dernière fois face au CAB, où de folles rumeurs ont couru par rapport à une éventuelle combine. Mais tout est rentré dans l’ordre avec une victoire gagnée haut la main. Nous avons dissipé tous les doutes qui pesaient sur nous, et avec cette victoire, on a pu passer une semaine tranquille. Nous nous sommes, donc, préparés dans les meilleures conditions pour ce derby contre l’USMH. Comment voyez-vous ce derby ? Qui dit derby, dit match difficile. L’USMH est une bonne équipe qui pratique l’un des meilleurs footballs dans le championnat. L’équipe d’El Harrach a le vent en poupe et voudra conforter sa deuxième place au championnat, mais nous avons besoin, de notre côté, des trois points mis en jeu pour espérer jouer une place qualificative pour une compétition internationale. Vous avez perdu sur un score lourd à l’aller (4-2). Peut-on dire qu’il y aura de la revanche dans l’air lors de cette seconde manche ? Non, on ne voit pas les choses de cette manière. On a, certes, perdu à l’aller sur notre terrain mais nous avons connu plusieurs problèmes à l’époque et notre adversaire a bien profité de la situation pour nous battre chez nous. Les conditions ne sont plus les mêmes aujourd’hui. Croyez-vous à un exploit au stade Mohamadia ? Absolument. Les conditions ne sont pas les mêmes. A l’aller, on avait beaucoup de problèmes, ce n’est pas le cas aujourd’hui où on est en train de nous préparer avec un moral au beau fixe et avec l’intention d’aller chercher un bon résultat. Si on ne croit pas en nos capacités de gagner, il sera inutile d’effectuer le déplacement. Nous sommes dans une bonne dynamique et nous voudrons profiter de l’état d’esprit du groupe pour terminer la saison en force, même si nous savons que la fin de saison est toujours la plus difficile. Le groupe s’est préparé sans la présence de l’entraîneur en chef Bouali. Un commentaire ? L’entraîneur n’est pas là, mais il a laissé des consignes. Je pense que cela ne nous a pas empêchés de travailler avec son adjoint avec le sérieux voulu. Nous avons bien travaillé et nous sommes prêts à jouer notre match à 100%. Vous n’avez pas joué le dernier match contre le CAB. Pensez-vous pouvoir revenir à la compétition à l’occasion de ce match face à l’USMH ? La veille du dernier match, j’ai ressenti des douleurs à un genou, et c’est la raison pour laquelle l’entraîneur a préféré me laisser sur le banc. Tout est rentré dans l’ordre et je me suis préparé avec mes camarades comme il se doit. Je suis, donc, prêt à jouer, mais la dernière décision revient à l’entraîneur. Vous avez déjà joué à l’USMH. Ce sera une occasion de rencontrer votre ancienne équipe. Effectivement, j’ai joué, en 2009 je crois, à El Harrach. Même si je n’ai pas trop joué là-bas j’en garde de bons souvenirs. Nous avions une bonne équipe avec Djabou et Naïli, entre autres. Je garde aussi de bons souvenirs du public harrachi. Entretien réalisé par N. B.

Les supporters du Chabab ont été touchés dans leur amour-propre après l’humiliation assénée par les Harrachis lors de la rencontre aller, d’autant plus que cela fait un bon moment que les Rouge et Blanc n’ont pas encaissé quatre buts sur leur terrain, dans un derby de surcroît. Cette défaite n’a pas été sans dégâts pour les Belouizadadis. Critiqué avec virulence, le président Azeddine Gana s’est retiré du club à l’issue de cette défaite et n’avait pas donné signe de vie pour une longue période avant de se raviser. Le milieu de terrain, Ahmed Meghout, s’est accroché avec une frange de supporters et n’a pas remis les pieds au club depuis cet épisode. Les joueurs, de leur côté,

Rester au contact de l’USMA et du CSC

ont entamé un mouvement de grève pour réclamer leur argent et ont failli boycotter le premier match de la Coupe arabe face à l’équipe comorienne, Nouvel Steal de Sima, avant de revenir à de meilleurs sentiments, la veille du match. C’est dire que cette lourde défaite face au voisin harrachi constitue un mauvais souvenir pour les Rouge et Blanc. Il y aura, de ce fait, de la revanche dans l’air cet après-midi au stade Mohamadia.

En plus de vouloir prendre leur revanche après la défaite de l’aller, les Belouizdadis visent les trois points mis en jeu lors de cette confrontation pour garder leurs chances in-

Après avoir vécu deux semaines sous pression, suite aux rumeurs d’un éventuel arrangement de la rencontre du CABBA, puis celle du CAB, les joueurs ainsi que le staff Hariti : «On peut technique du Chabab ont poussé un ouf de soulagement. La victoire revenir avec un résultat probant de réalisée lors de la précédente jourMohamadia» née contre le CAB a fait taire les L’entraîneur adjoint du Chafolles rumeurs qui ont couru penbab, Mokhtar Hariti, affirme dant deux semaines et fait revenir le calme à la maison. Les joueurs se que son équipe est prête pour le derby contre l’USMH et est casont préparés dans de meilleures pable de revenir avec un résulconditions pour le derby de cet tat probant. «Nous nous après-midi et la tension a baissé sommes préparés le plus normad’un cran. Les gars de Laâquiba lement du monde. Je crois que joueront, aujourd’hui, avec moins mon équipe est prête ; les de pression. N. B. joueurs gardent la même motivation que celle en début de saison. Nous allons nous rendre au stade Mohamadia avec l’idée de revenir avec un résultat probant pour nous aider à atteindre notre objectif de décrocher une place qualificative pour une compétition internationale.» Blessé lors de la dernière rencontre face au CAB, Boubakeur Rebih sera le grand absent de ce derby contre l’USMH. Une grande perte pour le Chabab lors de ce derby sachant le plus qu’il apporte à son équipe à chaque fois qu’il est sur le terrain. Victime d’une élongation à un mollet, Rebih, l’un des meilleurs éléments du CRB, a été contraint au repos. Il pourra faire son retour lors du prochain match contre le WAT. En l’absence de Fouad Bouali, parti à Rome pour participer à un stage des entraîneurs, c’est son adjoint Mokhtar Hariti qui sera sur le banc, aujourd’hui, face à l’USMH. C’est la première fois de la saison que Hariti sera seul aux commandes après le départ de Noureddine Negazi. Un défi important pour ce technicien qui estime avoir assez d’expérience pour s’en sortir.

La tension a baissé d’un cran

Les joueurs du CRB ont effectué une dernière séance d’entraînement, hier, à la forêt de Bouchaoui du moment qu’un match d’interligues a été programmé au stade du 20Août. Ce qui n’a pas été du goût du staff technique belouizdadi qui aurait souhaité profiter de la dernière séance pour mettre les dernières retouches à son équipe sur un terrain de football et non pas à la forêt de Bouchaoui.

Ultime séance à Bouchaoui

Rebih, le grand absent

Hariti aux commandes

16

Une victoire pour la réconciliation
N° 2281 Samedi 11 mai 2013

e MC El Eulma accueillera aujourd’hui l’ASO Chlef au stade Messaoud-Zeggar dans le cadre de la 28e journée du championnat national de Ligue 1. Un match important pour la bande à Savoy qui veut se racheter aux yeux des supporters après la lourde défaite face au CSC, la semaine passée (3-0). Le coach suisse qui avait endossé la responsabilité de la défaite aux joueurs, les a exhortés à faire le maximum pour engranger les trois points de la victoire et du coup améliorer leur classement. Lors de la réunion de la reprise, lundi passé, le coach Savoy a exigé de ses poulains de gagner les trois matches restants dans le but de terminer dans une position honorable et quitter l’équipe avec le devoir accompli. Vers des changements dans le onze type Pour y arriver, le coach Savoy compte effectuer quelques changements dans le onze type. A commencer par l’axe central qui verra le retour de Zeghidi à la place de Mebarakou. Ce dernier avait commis des erreurs qui lui ont été fatales. Zeghidi sera épaulé par Berchiche, tandis que les autres joueurs seront les mêmes, à savoir les deux arrière latéraux Naâmane et Oussalah. Dans l’entrejeu, l’entraîneur de Babia veut aligner deux milieux récupérateurs : Ham-

L

mami et Gherbi, et dans l’animation Coulibaly et Chenihi. Il est clair que le MCEE qui évoluera à domicile devra jouer l’offensive. C’est ainsi que l’équipe jouera avec deux attaquants : Mark et Hamiti. Bourekba, Derrardja et Kadri non convoqués Trois joueurs habituellement importants dans l’échiquier du coach eulmi ne sont pas convoqués pour le match d’aujourd’hui contre l’ASO Chlef. Il s’agit d’abord de l’attaquant Bouregba qui est encore sous le choc du décès de sa mère. Les deux autres joueurs sont Derrardja et Kadri qui ont été dispensés de la rencontre pour des raisons tactiques. L’international militaire, Walid Derrardja fait les frais de ses absences répétées à l’entraînement car souvent retenus en EN Militaire qui prépare la Coupe du monde. Retour de Harizi et Akkouche Si dans le onze type on enregistre le retour de Zeghidi, Coulibaly et Mark, en revanche la liste des 18 connaîtra aussi le retour de deux joueurs qui n’ont pas été concernés par le dernier match contre le CSC. Il s’agit des attaquants Harizi et Akkouche qui seront sur le banc de touche. Leur participation dépendra de l’évolution du jeu et du résultat. S. H.

Bentoucha suspendu

G G

Nasri blessé à la cuisse

Saoura, la dernière carte de Nezzar
aujourd’hui à 17h
La 28e journée du championnat sera très probablement déterminante pour certaines équipes du bas du tableau. A titre d’exemple, l’issue du match WAT-USMBA risque d’être fatale pour le perdant. Le MCO joue à Bechar. Il rencontre la JSS. Cette équipe a sauvé sa saison. Va-telle se considérer comme en vacances ? Enfin, le CAB accueille le CSC, un derby tout aussi important pour l’une comme pour l’autre équipe. La JSS a intérêt à jouer le jeu La Saoura est la dernière carte de Nezzar pour le maintien de son équipe. En se rendant à Bechar, le MCO compte profiter de la «démobilisation» des joueurs de la JSS. Les Oranais n’ont pas intérêt à perdre parce que le CAB reviendra à un point de son adversaire. En plus, ce match se jouera dans un contexte particulier. Dans l’affaire CAB-JSS de la phase aller, on a appris que le juge près le tribunal de Aïn M’lila aurait convoqué les parties en conflit pour les auditionner. Parmi les personnes qui devraient se déplacer à Aïn M’lila, on cite le nom du premier responsable de la JSS. Tout ça, disent les observateurs sportifs à Batna, que la JSS doit préserver l’éthique sportive comme elle l’avait fait lors du déplacement du CAB sur son terrain. Il est certain que si la JSS se fait étriller par le MCO, un homme sera très en colère. Et comme certains résultats en championnat d’Algérie sont souvent sujets à palabres, une défaite de la JSS ne serait pas bien vue par les Cabistes. Il n’y a pas que le MCO qui est en danger. Le CABBA n’est pas sûr de battre le MCA. Cette équipe, malgré les décisions de la fédération, espère jouer une place sur le podium, le seul moyen de sauver sa saison. La fin du championnat ne sera pas facile pour les Criquets de Bordj. Le CABBA se déplacera à la 29e journée à Sétif pour rencontrer l’ESS. Et pour clore le championnat, il jouera contre le MCEE. Nezzar aurait rencontré Raouraoua On laisse entendre que le président du CAB aurait rencontré ces derniers jours le premier responsable de la fédération. Nezzar, laisse-t-on entendre, aurait tenu à exposer la situation de l’affaire CAB-JSS. Pour l’heure, comme tout le monde le sait, la justice traite cette affaire. La fédération et la ligue attendent les conclusions pour statuer sur cette affaire. C’est ce qu’avait déclaré, il y a quelques temps Kerbadj à qui on avait demandé avait demandé de nous expliquer dans quel sens évoluait cette affaire. Le président de la ligue ne comprenait pas pourquoi le CAB n’avait pas contacté en premier l’administration de la Ligue. Les Cabistes persuadés que la JSS sera reléguée en division inférieure Si la justice donne gain de cause aux plaignants, c'est-àdire au CAB et à son président, la FAF appliquera la réglementation. Les Cabistes s’attendent à ce que l’équipe adverse dans cette affaire soit reléguée en division inférieure. Mais la partie adverse a le droit de se pourvoir en cassation. Cela lui évitera-t-il la relégation ? Pour l’heure, ce ne sont que de pures spéculations. Les informations sur cette affaire tombent au comptegouttes. Et font les calculs par rapport au WAT et à l’USMBA Le président du CAB a rencontré ses joueurs à la reprise des entraînements. Nezzar aurait expliqué à ses joueurs qu’il leur faut gagner sept points sur les neufs points qui restent à prendre en trois matchs. Avec 25 points, si le CAB en prend 7, il atteindra 32. Si le WAT gagne ses 3 prochains matchs, il ne peut pas attendre les 32 points. C’est dire que le CAB est per-

Tout porte à croire que cette saison sera la dernière pour le joueur sous les couleurs de l’ASO, surtout qu’il veut changer d’air, après ce qu’il a enduré dernièrement avec les supporters. D’ailleurs, la direction de Medouar ne cherche pas à le garder car son niveau a sensiblement baissé cette saison à cause de ses absences répétées en début de saison, en faisant l’impasse sur les entraînements durant presque un mois, ainsi qu’en phase retour, en passant 17 jours sans le moindre effort. Apparemment, il est annoncé pour rejoindre le CSC qui l’a convoité lors du dernier merA cause de l’absence de cato. Et son départ ne posera aucun problème car il est en fin de contrat avec l’ASO. Zaouche et Bentoucha, Benchouia Par A. F. a fait appel au récupérateur de l’équipe espoirs, Boussaïd, afin d’occuper ce poste face au MCEE. Ce Malgré sa reprise des entraînements, mercredi dernier, Zaouche ne pourra pas prenMaâmar Bentoucha ne jouera pas le match d’aujourd’hui, à cause de sa jeune était ravi de participer à cette dre part à cette rencontre face au MCEE. Ainsi, il devra poursuivre les préparatifs à partie pour prouver ses qualités. suspension automatique. En effet, il a reçu un carton jaune face au partir de lundi prochain afin qu’il soit prêt lors des prochains rendez-vous, face à Béjaïa D’ailleurs, il sera épaulé dans sa JSS, qui le privera de cette rencontre. D’ailleurs, il devrait reprendre la comnotamment, le 24 mai prochain. tâche par le plus expérimenté, pétition face au MCO lors du prochain déplacement de l’équipe. Kheireddine Sellama, au milieu du terrain. Suite aux dernières séances de travail avant de partir vers El Eulma, Benchouia ne Le jeune Nasri n’a pas été chanceux, puisqu’il s’est blessé lors de la dernière comptait pas faire de changements dans l’axe défensif, ce qui veut dire que Maâmar séance, avant le départ vers El Eulma, lui qui voulait jouer ce match. Ainsi, il sera maintenu dans le onze. Zaoui n’a pas beaucoup de chance de jouer ce devra poursuivre les soins nécessaires. Mais à première vue, il a une match et devra attendre celui face à Béjaïa, car habitué à ne pas participer élongation à la cuisse qui risque même de le priver de la rencontre aux rencontres face au MC Oran. face au MCO, la semaine prochaine.

Amoindris encore une fois de plusieurs éléments, les poulains de Benchouia joueront cet après-midi au stade de Zougari, à El Eulma, pour chercher le point qui assurerait le maintien à l’ASO. En effet, il ne lui manquait une seule unité durant les trois matchs restants. Ça sera assurément la mission des Chélifiens lors de ce déplacement pour éviter de souffrir lors des deux derniers matchs. Vu la nonchalance qui touche ses joueurs, il serait judicieux à l’équipe d’arracher son point face au MCEE, afin de terminer la saison en beauté. D’ailleurs, plusieurs éléments ont déclaré forfait. Ainsi, c’est pour cette raison que la parole sera, aujourd’hui, donnée aux jeunes qui veulent s’illustrer en allant ramener ce point de ce déplacement devant une équipe qui cherche aussi de l’assurance. Ce match sera certainement ouvert, du moment que chaque équipe aspire à arracher les points de la rencontre. Mais connaissant la stratégie de Benchouia, il renforcera sûrement la charnière défensive, car un match nul lui suffira amplement. D’ailleurs, il compte remanier complètement le milieu du terrain, vu l’absence de trois joueurs titulaires dans ce secteur, tout en gardant l’ossature de la défense qui s’est produite dernièrement. En effet, la présence de Ghalem rassure le staff technique, du moment que ce joueur veut réussir ce match, en préservant sa cage vierge. Par A. F.

Coup d’œil Ligue 1 Un dernier effort

Le buteur de l’équipe, Mohamed Messaoud, récidive encore en refusant de jouer les matches à l’extérieur après avoir boycotté celui contre l‘ESS. A présent, il rejette le déplacement d’El Eulma. Ainsi, ce comportement a mis en émoi le staff technique, car cet élément a dépassé toutes les lignes rouges cette saison. Il semblerait, d’après certains, que cela est dû à son agent, mais d’autres expliquent cela par le laxisme qui caractérise l’équipe. Selon un membre de la direction, Messaoud aurait dit au staff technique qu’il a terminé la saison avec l’ASO et qu’il ne jouera pas les trois derniers matchs, ce qui n’honore pas cet élément qui a passé presque toute sa carrière à l’ASO. En attendant la réaction de la direction qui, pour l’instant, préfère garder le silence devant ses agissements.

Messaoud boude toujours !

Vous avez été sollicité pour le match face au MCEE, quel est votre sentiment ? Je suis très heureux d’avoir été retenu pour ce match, surtout que j’ai une grande envie de me faire une place parmi les seniors. D’ailleurs, je ne suis pas le seul, on est tous très motivés de saisir cette chance. Le passage des espoirs aux seniors est très important et nous devons marquer notre présence afin de nous lancer dans cette nouvelle étape. Avec toutes ces absences, vous pouvez même vous retrouver dans le onze… Aucun problème pour moi, c’est mon souhait d’ailleurs de me produire dans de tels matchs, ce qui me donnera assurément plus de confiance, d’autant plus qu’on sera bien encadré, en présence de joueurs d’expérience. Pensez-vous que l’équipe est capable de ramener

Merzougui : «Prêt à prendre place»
aujourd’hui à 17h

MCEE-ASO

un bon résultat de ce déplacement ? On est confiants et on ira pour chercher au moins un match nul, il nous reste trois matchs seulement et tant qu’on a assuré à 99% notre maintien, il faut jouer, maintenant sans pression et donner le meilleur de nous-mêmes pour essayer au moins d’améliorer notre classement. Comment se présente pour vous ce match ?

Il faut confirmer le dernier résultat qu’on a réalisé chez nous, et l’adversaire se trouve dans la même situation que nous, c’est pour cette raison qu’il faut s’attendre à une grande résistance de sa part. A mon avis, pour remporter un tel match, il faut savoir le gérer et gagner les duels car il y aura de l’engagement. On espère que vous serez le futur meneur de jeu de l’équipe, un commentaire ? Je suis très heureux d’avoir la confiance du staff technique et celle des supporters, lesquels nous soutiennent beaucoup. A présent, je suis fier de jouer à l’ASO, tout en étant conscient de cette responsabilité. Ainsi, je suis au début de mon chemin et il me reste beaucoup à apprendre, mais je ferai tout pour être à la hauteur. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Pour lui, la saison est terminée

Boussaïd et Sellama à la récupération

C’est sa dernière saison à Chlef

Zaouche reviendra face à la JSMB

G G

Maâmar dans le onze

CAB-CSC

suadé qu’il garde toutes ses chances de rester en Ligue 1, la saison prochaine. Plusieurs blessés, Fergani dans l’embarras Le CAB risque de jouer amoindri son derby face au CSC. Bouraba est rentré à Batna, mais l’attaquant du CAB se plaint toujours de sa cheville. Il a fait l’impasse sur la séance qui s’était déroulée sur la pelouse du stade de l’OPOW. Il avait craint une rechute. Le médecin lui a conseillé un strating. Une sorte d’immobilisation de la cheville. Aghilès Fergani s’entraîne, mais il avait terminé le match contre le CRB avec une douleur au mollet. Le joueur n’a pas fait les séances complètes de la semaine. Tout le monde connaît le coach, si on rate deux séances d’entraînements, on risque de se retrouver sur le banc de touche. Mais, comme les blessés sont nombreux, Fergani fera-t-il une entorse à la règle ? Saïdi a ressenti une douleur à la cuisse, c’était lors de la reprise. Le demi-défensif est annoncé incertain contre le CSC. Enfin, Fezzani souffrait d’une douleur à la cuisse. Le défenseur des Rouge et Bleu a quitté la séance d’entraînement de mercredi dernier se tenant la cuisse. Il avait même mis de la glace pour atténuer la douleur.

Le problème de la régularisation des arriérés se pose toujours avec acuité au sein de la formation clubiste. Les desseins des joueurs de ne point prendre part au futur match de championnat a fait qu’un forcing de taille a eu lieu de la part des dirigeants concernés. Concertation, rencontre et discussion furent au menu tout au long de l’actuelle semaine. Même le dirigeant Boulhabib, dont on dit démissionnaire, serait de la partie. On croit savoir qu’une autre date butoir de régularisation aurait été proposée aux éléments clubistes. Ce sera pour ce dimanche. A défaut d’une autre réaction, les camarades de Bezaz ont dû prendre leur mal en patience et revenir au programme concocté par Lemerre et ses adjoints. Il faut dire que ce paramètre empoisonne véritablement la vie d’un club qui a besoin de toute la sérénité et le calme voulus pour terminer une saison positive à plus d’un titre. La présidence du CSA semble ouverte Avec la confirmation de la démission de Ferssadou de son poste de président du club amateur, il semble que plusieurs dirigeants seraient intéressés par ce poste. Le dernier nom qui circule serait celui du frère du dirigeant Boulhabib, en l’occurrence Mouloud. La dernière sortie médiatique des trois ex-présidents Mazar, Bencheikh Lefgoun et Boudjeriou confirme que les demandes ne devraient pas manquer pour diriger le club amateur. Tiaïba en pole position Tout porte à croire que l’attaquant Tiaïba serait en bonne position pour occuper le poste de centre avant dans la future rencontre du CA Batna. Sa rentrée devant le Mouloudia d’El Eulma aurait donné assez de satisfaction au staff technique tant le joueur avait pesé de tout son poids sur le réseau défensif adverse. Boulemdais, lui, ne perd pas espoir de rester dans le onze et retrouver rapidement ses marques en trouvant le chemin des filets d’un CAB concentré et avide de confirmer sur son terrain. Griche : «Je me porte bien» Le défenseur central Griche auteur d’une excellente saison depuis son retour dans le club avait raté deux rencontres de championnat pour cause de soins. Il semble avoir retrouvé ses repères et serait partant pour le prochain rendez-vous avec les siens : «Je suis dans une bonne forme et dans le cas où le staff technique me ferait appel, je ne décevrait pas. Le groupe a besoin de toutes ses ressources dans ce match de Batna qui est loin d’être une sinécure pour les deux antagonistes. Revenir avec le plein de Batna est un objectif visé par l’ensemble.» Lemerre motive ses troupes Conscient que ses joueurs pourraient être déconcentrés par cette affaire de règlement de leurs arriérés, le technicien français redouble d’efforts pour que ses éléments puissent rester concentrés durant les séances de travail. Ces messages ont été bien reçus puisque les camarades de Ferhat arrivent à cette réaction escomptée dans les exercices proposés par les techniciens du club. Tahar Aggoune

Vers le dénouement d’une autre crise

La direction honore les juniors, le DJSL leur offre un séjour en Tunisie
nuer à travailler très dur afin de continuer sur cette lancée et d’enchaîner d’autres titres à l’avenir. En guise de récompense, la direction du club a remis un téléviseur plasma à chaque joueur de l’équipe des U20. Pour sa part, le directeur de la jeunesse et du sport d’Oran, Gharbi, a offert un séjour en Tunisie aux joueurs de l’équipe junior. Ces récompenses ont fait plaisir aux coéquipiers de Madi qui étaient à la fois heureux et satisfaits à leur sortie de l’hôtel El Mouahidine. Il est à noter que la direction de l’ASMO a profité de cette réception pour honorer le DJSL et les anciens joueurs du club.

ASMO

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 2

Dix à douze éléments seront libérés

dant de régler le reste de leur argent dans les plus brefs délais. Le moins que l’on puisse dire est que les joueurs ont été rassurés concernant leur dû.

Belarbi n’est plus à présenter. C’est un jeune formé au club et qui s’est imposé en tant que titulaire. Dans cet entretien, le jeune capitaine Belarbi évoque le parcours des Vert et Blanc en championnat, avec ses hauts et ses bas, et le parcours de son équipe n’est pas à blâmer. Que peut-on dire du parcours de la formation d’El Haouata cette saison ? J’estime que mon équipe a fait un parcours honorable, vu la crise financière qui a secoué le club depuis l’entame de la saison, d’autant plus que l’équipe a été remaniée à plus de 90 % de son effectif. Nous avons réussi à atteindre l’objectif, celui de finir en quatrième position après avoir été stoppée lors du match face à l’USM Annaba, ce qui est déjà une bonne note pour nous. Mais plusieurs pensent que cette saison fut compromise. Un commentaire ? Nous avons habitué nos supporters à de meilleurs résultats. Cependant, il ne faut pas oublier que l’équipe a traversé des moments difficiles sur le plan psychologique et il a fallu beaucoup de temps, avant qu’elle ne se remette. Ce qui est positif, c’est que l’effectif est riche et nous, les jeunes, formés au club, sommes introduits en tant que titulaires. C’est une autre bonne chose que nous devons saluer. Comment voyez-vous la fin de cet exercice ? La fin de l’exercice n’est pas bonne pour nous du moment que nous nous battons pour nos arriérés. On vous laisse le soin de conclure… J’aimerais dire, d’abord, que notre parcours, durant cette saison, n’est pas à blâmer. Je pense que nos supporters l’ont compris et nous sommes satisfaits et encouragés du fait qu’ils commencent à nous applaudir à chaque fin de rencontre. Je comprends, parfois, l’attitude de notre public, c’est le signe de son dévouement vis-à-vis de son équipe.

Belarbi : «La fin de l’exercice n’est pas bonne pour nous du moment que nous nous battons pour nos arriérés»

ESM

17

C’

est mercredi en début d’après-midi que la direction du club sportif amateur de l’ASMO a organisé une réception à l’hôtel El Mouahidine en l’honneur des joueurs de la catégorie U20 qui ont remporté avec beaucoup de brio la Coupe d’Algérie. En plus des joueurs, les membres du staff technique et coordinateur des jeunes, Bekat, ont été conviés à cette réception. Quelques joueurs de l’équipe se-

nior, à l’instar de Balegh, Benaouameur, Berramla et Bouaâmria, ont assisté à cette cérémonie. La direction du CSAL/ASMO avait également invité le DJS d’Oran Gharbi et certains anciens joueurs, tels que Bakhloufi, Megueni, Gamri et Bakhloufi ainsi que l’ancien buteur de l’EN, Bensaoula, pour qu’ils assistent à cette réception qui s’est déroulée dans une très bonne ambiance. Les responsables du CSA ont félicité les U20 de ce succès en Coupe d’Algérie tout en leur demandant de conti-

Les joueurs seront régularisés très bientôt

Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans nos précédentes édition, la direction de l’ASMO a promis aux joueurs de l’équipe senior de les régulariser dans les tout prochains jours. Les dirigeants du club ont eu une discussion avec les joueurs présents à cette réception pour les rassurer à propos de leur argent. Selon nos informations, les dirigeants asémiste ont promis aux joueurs de leur octroyer un ou deux mois de salaires en atten-

Ce n’est un secret pour personne, le staff technique et la direction du club comptent faire le tri dans l’effectif cet été. Plusieurs joueurs seront libérés comme nous l’a fait savoir le manager général du club, Benamar : «Nous allons libérer entre 10 à 12 joueurs. Il s’agit des éléments qui n’ont pas donné satisfaction et qui n’ont jamais été en mesure de gagner leur place dans le onze de l’équipe.» Et d’ajouter : «Nous allons appeler ces joueurs dans les tout prochains jours afin de les informer de notre décision. Nous leur souhaitons bonne chance et beaucoup de réussite dans leur carrière.» Benamar n’a pas voulu pour le moment dévoiler l’identité de ces joueurs. Trois sont déjà connus pour avoir été écartés du groupe bien avant la fin du championnat. Il s’agit du défenseur Boussaâda, du milieu de terrain Aini et de l’attaquant Benmeghit.

Riad O.

Evoquant l’opération recrutement, le manager général de l’ASMO a affirmé que lui et les dirigeants du club ont plusieurs noms en tête mais qu’ils comptent attendre un peu afin de passer à l’action : «Nous avions établi une liste de plusieurs joueurs susceptibles de renforcer les rangs de notre team la saison prochaine. Cependant, nous allons attendre un peu avant de passer à l’action. Ce qui est sûr est que nous allons tout faire pour renforcer notre effectif par des joueurs de qualités qui pourront apporter un plus à notre team la saison prochaine.» Le manager général de la formation de M’dina j’dida nous a indiqué être intéressé par le recrutement d’un défenseur latéral droit qui évolue en Ligue 2 : «On est en contact avec un défenseur latéral droit qui évolue en Ligue 2. C’est un joueur qui a beaucoup de qualité et que nous espérons vraiment engager cet été.» Benamar a refusé de dévoiler son identité.

Benamar : «On est en contact avec un latéral droit qui évolue en Ligue 2»

Toujours à propos de recrutement, et comme annoncé depuis plusieurs semaines dans ces mêmes colonnes, les responsables de l’ASMO souhaitent récupérer leur ancien joueur, Nessakh. Un premier contact a déjà eu lieu entre les responsable du club et l’actuel sociétaire de l’ASO Chlef. Selon les informations en notre possession, Nessakh est très intéressé de revenir jouer à l’ASMO. Reste à savoir si la direction de l’ASO va accepter de le libérer cet été ou pas. Comme ce fut le cas la saison dernière, la formation de M’dina j’dida effectuera son stage de préparation cet été en Tunisie. C’est la DJS d’Oran qui prendra en charge les frais de ce stage. Le premier responsable de la direction de la jeunesse et du sport d’Oran, Gharbi, a affirmé que l’ASMO et le MCO auront droit à un stage de préparation en Tunisie cet été.

La piste Nessakh toujours d’actualité

Le stage aura lieu en Tunisie

La principale cause de la déroute de l'équipe du CRT l'année précédente est la situation de tergiversation en matière de la gestion administrative qui a caractérisé le club durant plus de deux mois au point où lorsque la nouvelle direction a pris ses fonctions il était trop tard, du fait que le volet recrutement a été bouclé et la préparation n'a débuté que vers la mi-août, ce qui a conduit à une très mauvaise préparation qui a influé négativement sur le parcours de l'équipe tout au long de la saison. Cette année, et avec l'échec du challenge précédent, les membres du Comité de sauvetage doivent agir vite pour organiser une assemblée générale ordinaire et élective en vue de démarrer la compétition à temps, c'est le souhait de tous les supporters des Rouge et Blanc. La nouvelle direction qui ressortira de la prochaine assemblée élective de juin aura une lourde dette sur les épaules du fait que plus d'un milliard de dettes est sur le dos de l'ancienne direction relative aux charges de l'équipe pour l'exercice précédent. Ainsi, la nouvelle direction doit dès à présent chercher des sources de financement pour gérer au mieux la prochaine saison et faire un bon recrutement.

Les dirigents vont-ils retenir la leçon ?

CRT

Connu pour son travail inlassable au milieu du terrain, Deghaiche a entamé un bon parcours, vu le poste qu’il lui a été octroyé par le coach Bordji Daoud. Dans cet entretien, Bordji revient sur le dernier match qui a opposé son équipe aux hommes de la ville de Perrégaux et évoque le parcours de son équipe :

Deghaiche : «Je demande aux supporters d’être patients et de soutenir leur équipe»
pression de nos supporters. Un mot sur l’attitude du public envers vous ? Je le comprends. Le public défend la formation des hommes de la ville de Perrégaux et non Deghaiche. Il ont été à la limite de la correction. Pour moi, c’était un moment de colère. Pensez-vous que votre bilan est négatif ? Notre bilan est actuellement négatif et cela va nous permettre de nous préparer pour la saison prochaine 2013/2014 dans de bonnes conditions et une grande motivation. Les supporters n’arrivent pas à digérer votre échec en championnat. Qu’avez-vous à dire ? Nous les joueurs on a bien compris leur mécontentement. On leur a beaucoup promis mais malheureusement on n’a pas pu tenir promesse. Ils ont le droit de contester car les choses fonctionnent mal en ce moment. Mais il faut toujours rester patients pour éviter une autre complication à l’avenir. On vous laisse le soin de conclure… C’est pour cela que je demande aux supporters d’être patients et de soutenir tout le temps leur équipe. Ils ne seront pas déçus la saison prochaine inch’Allah, même si cela va être difficile. Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

SAM

Plus d'un milliard de dettes

La quasi-totalité des joueurs cadres du CRT doivent six mois de salaires au club pour l'exercice précédent, les coéquipiers de Ould Lakhdar qui ont patienté longtemps auprès de leurs responsables s'impatientent de toucher leur dû. Devant l'absence de liquidités et le changement à la tête de la direction, il n'est pas certain que les joueurs témouchentois toucheront leur argent et c'est pour cette raison que plusieurs d'entre- eux veulent changer d'air dans des clubs mieux nantis financièrement que leur club d'origine. Etant donné que les caisses du club sont vides depuis longtemps, en plus des dettes auprès des particuliers, la nouvelle direction aura du pain sur la planche pour convaincre les joueurs cadres de l'équipe de rempiler. Quelle sera la marge de manœuvres des membres actionnaires pour convaincre les Lechleche, Benamar, Ghomari, Benmoulay, Rachedi et autres Khaldi de rester au CRT alors que les caisses sont vides. Une chose est sûre, les meilleurs éléments de l'équipe sont déjà en contact avec plusieurs clubs de la région Ouest et aucun prétexte ne pourra les dissuader de ne pas changer d'air.

Six mois sans salaires pour les joueurs

Donnez-nous un aperçu sur le match contre l’ES Mostaganem. C’est un match que nous avions failli le gagner, si vraiment on avait déployé des efforts nécessaires. Certes, la formation d’El Haouata nous a causé beaucoup de problèmes, mais on aurait pu revenir à Mohammadia avec les trois points de la rencontre. Pour nous, ce fut une défaite amère. Comment évaluez-vous votre parcours ? A vrai dire, il est inacceptable. Notre début difficile et la valse des entraîneurs nous ont considérablement diminué notre rendement, c’est ce qui explique ces ratages à domicile. Avez-vous eu des contacts ? Non, pas encore. Il est trop tôt d’en parler. Et puis, je me sens bien à la formation du Sari de Mohammadia. Et il est trop tôt de parler de ça maintenant, nous sommes en vacances et après en verra. On veut nous reposer un peu de la

Le club phare de la wilaya de Mostaganem, à savoir, l’ES Mostaganem, se trouve dans une situation financière aiguë, en raison du manque de financement de la part des autorités locales, qui n’aident pas ce club qui est à encourager. Présidé cette année par l’ancien footballeur Zerrouki, il souffre le martyre à le gérer en raison de cette crise financière, qui n’aide pas le club à évoluer et à y aller de l’avant. Pourtant ce club ambitieux, qui évolue en Division nationale professionnelle composé de joueurs dynamiques, n’a même pas été honoré par les responsables du sport de la wilaya, qui doivent regarder ce club phare de la wilaya d’un bon œil pour lui permettre de progresser et de gravir des échelons. Cette année, les protégées du coach Ousmane Abderrahmane, qui s’entraînent au stade BensaidMohamed de Mostaganem, ont fait jusque-là, un parcours satisfaisant avec cette quatrième place au classement, ont fait pour le moment un parcours moyen, à cause d’un manque flagrant de moyens financiers, qui a freiné l’élan de ce jeune club d’El Haouata promis à un avenir radieux, vu la qualité de son effectif et la volonté qui anime les responsable de ce club. Devant cette situation difficile, les dirigeants, à leur tête le président Zerrouki, lancent un appel de détresse aux autorités locales pour qu’elle leur vienne en aide, afin de sortir ce jeune club de son marasme.

L’équipe d’El Haouata agonise

Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

Comment retenir les cadres ?

Bensalah

Le coach a eu une discussion avec ses joueurs au stade Ouali-Mohamed. En effet, Bordji a invité ses joueurs à se reposer au cours de ces jours-ci pour récupérer de la grosse fatigue qu’ils ont ressentie, et le choc de la relégation.

Les joueurs mis au repos

L’on vient d’apprendre de sources crédibles que les dirigeants du directoire du club phare de la capitale de l’Emir Abdelkader, à leur tête M. Belaribi, se préparent pour une assemblée générale pour la présentation des deux bilans moral et financier. Le directoire vient de donner deux dates pour le déroulement de l’AG, prévue entre le 16 et le 18 mai.

Une assemblée générale pour bientôt

Des espoirs seront promus
Des joueurs espoirs devraient être promus pour la prochaine saison version 2013/2014, étant donné que l’équipe est en sous-effectif, après la libération des joueurs qui vont quitter le club pour d’autres pour le moment. Le staff technique devrait choisir ceux qui pourraient donner un plus à l’équipe selon les postes où il y a un manque.

Le président de la SPA/ES Mostaganem a saisi cette occasion pour lancer un appel aux autorités locales compétentes pour qu’elle vienne en aide son club qui a plus que jamais besoin de ressources pour souffler un peu et sortir de cette crise qui l’agonise. «Nous souffrons le martyre, en raison du manque de moyen pédagogique et surtout financier. On n’a reçu aucune subvention depuis mon élection, malgré toutes mes sollicitations. Toutes mes demandes ont été tombées dans de sourdes oreilles, ce qui a pénalisé le club. On subvient aux besoins du club grâce à nos propres moyens et les autorités locales doivent nous aider financièrement. On représente la ville de Mostaganem et nous sommes le premier club de la wilaya qui doit être normalement encouragé et non le contraire. Pourtant l’année passée, on a été sacrés championnes, haut la main. Je saisis cette occasion que votre journal m’a offerte pour lancer un SOS aux autorités locales pour qu’elle vienne nous aider financièrement pour permettre au club de sortir de ce gouffre qui nous empêche d’avancer et ce afin de bien honorer le football de la wilaya. Nous promettons de faire de meilleur résultat avec l’aide financier des autorités locales», nous a déclaré le président du club de la SPA/ES Mostaganem, qui espère que son appel trouvera un écho favorable de la part des responsables.

Zerrouki : «Je lance un appel de détresse aux autorités locales pour qu’elles nous aident financièrement»

Ettaoui Wassim

L’AG des actionnaires mardi prochain

MOB

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 2

17

A

De l’avis des nombreux fans et observateurs qui ont suivi le parcours du MOB cette saison, le défenseur Baâouali est l’un des meilleurs joueurs du MOB cette saison. D’ailleurs, il a donné un nouveau souffle à son équipe depuis son arrivée au cours de la période de l’intersaisondernière où il a constitué un duo solide avec Chebana. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, le défenseur béjaoui estime que le parcours réalisé durant toute la saison démontre que son équipe mérite amplement son accession, tout en estimant que le mérite revient à tous ceux qui ont contribué à cet exploit historique. Avec de recul, quel commentaire faitesvous sur l’exploit de votre équipe à savoir l’accession en ligue 1 ? Je crois que nous avons réalisé un véritable exploit, à savoir l’accession du groupe en Ligue 1 dans la mesure où il s’agit d’une première dans l’histoire du club. D’ailleurs, je ne vous cache pas que nous étions convaincus depuis l’entame de la saison de nos capacités de réussir un tel exploit et ce, vu la volonté affichée par tous les joueurs ainsi que les dirigeants et le staff technique pour la concrétisation d’un tel objectif. De ce fait, je peux dire que notre accession est méritée, bien que cela n’ait pas été facile pour nous. Un tel objectif accompagné par un bon parcours, c'est une véritable prouesse, n’est-ce pas ? Bien sûr, en plus d’avoir réussi à arracher une accession historique en Ligue 1 pour la première fois dans l’histoire du club, je crois que notre parcours est amplement positif étant donné que nous avons réussi à terminer la saison sur le podium à une longueur seulement des deux leaders. Certes, ça n’a pas été facile, car, on a été dans l’obligation de faire des sacrifices pour réussir un tel objectif. L’essentiel pour nous est d’avoir réussi à faire accéder l’équipe après plusieurs années d’attente. Ne pensez-vous pas que vous auriez pu prétendre à la première place ? Cela aurait été possible si nous avions bien négocié notre avant-dernier match, mais dommage que cela n’a pas été le cas, puisqu’on a concédé une

Baâouali : «J’ai des offres, mais la L 1 me motive à rester»

L’ouverture du capital à l’ordre du jour

fin d’accélérer les démarches en ce qui concerne les préparatifs de la saison prochaine notamment à propos de la venue des sponsors et des investisseurs pour permettre au club de réaliser ses objectifs, une réunion des actionnaires du MOB est prévue pour mardi prochain au niveau de siège du club sis au niveau de stade de l’Unité-Maghrébine. Bien que rien n’ait filtré sur les objectifs de cette réunion très attendue, on croit savoir que ça sera une occasion pour aborder quelques points important en ce qui concerne l’avenir du club et la préparation de la saison prochaine, où les membres actifs devraient trouver la meilleure formule pour assurer une longue vie au club en Ligue 1 à travers la mobilisation de tous les moyens notamment financier et ce, afin d’assurer le manne financière nécessaire au bon fonctionnement du club.

Le cas de Zahir Attia sera évoqué

naires majoritaires étant donné que le club a besoin de beaucoup d’argent pour assurer sa survie durant plusieurs années parmi l’élite.

A en croire des sources proches de la direction, l’ouverture du capital du club sera au menu de cette réunion dans la mesure où les dirigeants n’ont pas caché leur vœu de voir des investisseurs venir investir dans le club afin de se permettre d’avoir les moyens financiers importants qui permettront aux responsables de réussir une bonne saison en Ligue 1. Cela dit, les membres du conseil d’administration ont tenu à lancer à maintes reprises des appels en direction des investisseurs et les industriels de la région pour venir investir au club mais surtout devenir des action-

Les joueurs n’ont pas encore quitté Béjaïa

Sur un autre volet, et suite à la notification faite par l’actionnaire Zahir Attia en dépêchant un huissier de justice pour demander des comptes aux dirigeants actifs du club, voilà que les actionnaires devraient évoquer ce cas durant cette réunion d’autant plus que tous les actionnaires seront présents dans cette réunion qui sera une occasion pour faire les bilans et par la même évoquer probablement la saison prochaine. De ce fait, cette AG des actionnaires est très attendue dans la mesure où il devrait déboucher sur plusieurs décisions importantes concernant l’avenir du club.

est mercredi en début d’aprèsmidi que la direction du club sportif amateur de l’ASMO a organisé une réception à l’hôtel El Mouahidine en l’honneur des joueurs de la catégorie U20 qui ont remporté avec beaucoup de brio la Coupe d’Algérie. En plus des joueurs, les membres du staff technique et coordinateur des jeunes, Bekat, ont été conviés à cette réception. Quelques joueurs de l’équipe senior, à l’instar de Balegh, Benaouameur, Berramla et Bouaâmria, ont assisté à cette cérémonie. La direction du CSA/ASMO avait également invité le DJSL d’Oran

C’

La direction honore les juniors, le DJSL leur offre un séjour en Tunisie
Gharbi et certains anciens joueurs, tels que Bakhloufi, Megueni, Gamri et Bakhloufi ainsi que l’ancien buteur de l’EN, Bensaoula, pour qu’ils assistent à cette réception qui s’est déroulée dans une très bonne ambiance. Les responsables du CSA ont félicité les U20 de ce succès en Coupe d’Algérie tout en leur demandant de continuer à travailler très dur afin de continuer sur cette lancée et d’enchaîner d’autres titres à l’avenir. En guise de récompense, la direction du club a remis un téléviseur plasma à chaque joueur de l’équipe des U20. Pour sa part, le directeur de la jeunesse et du sport d’Oran, Gharbi, a offert un séjour en Tunisie aux joueurs de l’équipe junior. Ces récompenses ont fait plaisir aux coéquipiers de Madi qui étaient à la fois heureux et satisfaits à leur sortie de l’hôtel El Mouahidine. Il est à noter que la direction de l’ASMO a profité de cette réception pour honorer le DJSL et les anciens joueurs du club. cette réception pour les rassurer à propos de leur argent. Selon nos informations, les dirigeants asémiste ont promis aux joueurs de leur octroyer un ou deux mois de salaires en attendant de régler le reste de leur argent dans les plus brefs délais. Le moins que l’on puisse dire est que les joueurs ont été rassurés concernant leur dû. Benamar : «Nous allons libérer entre 10 à 12 joueurs. Il s’agit des éléments qui n’ont pas donné satisfaction et qui n’ont jamais été en mesure de gagner leur place dans le onze de l’équipe.» Et d’ajouter : «Nous allons appeler ces joueurs dans les tout prochains jours afin de les informer de notre décision. Nous leur souhaitons bonne chance et beaucoup de réussite dans leur carrière.» Benamar n’a pas voulu pour le moment dévoiler l’identité de ces joueurs. Trois sont déjà connus pour avoir été écartés du groupe bien avant la fin du championnat. Il s’agit du défenseur Boussaâda, du milieu de terrain Aini et de l’attaquant Benmeghit. Riad O.

ASMO

Les joueurs étrangers n’ont pas quitté encore Béjaïa bien que la saison se soit achevée le week-end dernier avec une accession historique en Ligue 1 professionnelle. En attendant la réception qui sera organisée par l’APC de Béjaïa au profit du club dans les prochains jours, les joueurs attendent qu’ils soient payés. D’ailleurs, les dirigeants attendent l’arrivée de la subvention de l’APC pour procéder à l’assainissement e toutes les situations financières. Yugurtha A.

défaite amère à Blida. Sinon je peux dire que nous avions réussi à bien terminer la saison avec une belle victoire face au CRB Aïn Fekroun et de faire plaisir à notre public qui a été comme le 12e homme durant toute la saison. Vous allez évoluer parmi l’élite la saison prochaine, comment voyez-vous les choses ? Certainement, la Ligue 1 ne sera pas facile dans la mesure où la concurrence sera forte entre les différentes équipes notamment lorsqu’il s’agit d’une première année parmi l’élite. De ce fait, on doit prendre les choses très au sérieux et surtout de ne pas s’enflammer tout en optant pour le maintien afin d’acquérir de l’expérience. Ce n’est pas facile d’évoluer avec des équipes qui nous dépasse de plusieurs années dans ce palier. Revenons à vous. Comment jugez-vous votre parcours ? Mon parcours personnel est positif puisque j’ai contribué, à l’instar de mes camarades, à faire accéder l’équipe parmi l’élite. Cela dit, je crois que j’ai donné le meilleur de moimême durant toute la saison et lors des matches que j’ai joués. Je considère de ce fait que mon parcours est positif. On croit savoir que vous êtes courtisé par certaines équipes, vous confirmez ? Effectivement, certaines formations des Ligue 1 et 2 ont pris attache avec moi pour me proposer de rejoindre leur équipe au cours de cette période des transferts, mais je suis encore sous contrat avec mon club et le fait d’avoir réalisé cette accession va me motiver davantage à rester pour d’autres saisons supplémentaires. Les nombreux joueurs que nous avons interrogés ont été unanimes à dire que la Ligue 1 est un challenge intéressant pour eux ; que pensez-vous ? Bien sûr, le fait que nous avions réussi à accéder en Ligue 1 va nous pousser à rester pour jouer dans le plus haut niveau et cela encourage chaque joueur. Etant donné que nous sommes encore sous contrat, je crois que c’est un autre facteur qui nous encourager à prolonger notre bail. Un mot aux supporters ? Je tiens à remercier nos supporters pour leur soutien tout au long de la saison où ils étaient à la hauteur en nous soutenant tout au long de la saison. Je profite de cette occasion pour dédier cette victoire à tous mes amis, ma famille et tous ceux qui aiment le MOB.

Entretien réalisé par Yugurtha A.

Les joueurs seront régularisés très bientôt

Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans nos précédentes édition, la direction de l’ASMO a promis aux joueurs de l’équipe senior de les régulariser dans les tout prochains jours. Les dirigeants du club ont eu une discussion avec les joueurs présents à

Dix à douze seront libérés

Ce n’est un secret pour personne, le staff technique et la direction du club comptent faire le tri dans l’effectif cet été. Plusieurs joueurs seront libérés comme nous l’a fait savoir le manager général du club,

18

20 milliards pour assurer la survie du club en Ligue 1
Depuis cette accession, du côté de la direction du club d’Ezzergua, il n’est pas encore l’heure à la fête. En effet, pour Djaâdi, le président d’honneur du RCA, ainsi que Ouhassi, premier responsable de la barre technique, c’est le moment de préparer cette Ligue 1. Il faut l’avouer, cela ne sera pas facile pour ce club d’Ezzergua. Surtout sur le point de vue financier. Selon Djaâdi, joint hier par notre collègue d’El Heddaf, l’équipe est loin d’être prête pour cette accession. «Nous sommes très fiers de cet accomplissement, personne nous attendez à cette dernière ligne droite et pourtant nous sommes là. Cependant, il faut vite penser à la saison prochaine, car cela sera difficile surtout sur le plan financier. Pour assurer le maintien l’équipe a besoin au moins de 20 milliards.»

RCA

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 2

Depuis l’accession officielle de l’équipe, nous essayons chaque jour de vous rapporter les impressions de chaque joueur du RCA. Aujourd’hui, le choix s’est porté sur le milieu de terrain Rait. Très amical comme à ses habitudes, nous verrons que le joueur garde toujours dans son cœur une partie des couleurs de son ancien club de Boufarik. Malgré les touches de certaines formations, il jure fidélité à cette équipe de l’Arbaâ.

Rait : «Ce qui m’intéresse, c’est mon club»

«Tout ce qu’on voulait au début, c’était le maintien»

Lors de cet entretien, Djaâdi s’est exprimé pour la unième fois sur cette accession : «Cela n’a pas été notre objectif en début de saison. Tout ce qu’on voulait c’était le maintien. Puis, à la demie saison alors que nous occupions cette place de leader, nous nous sommes dit pourquoi pas. Croyez-moi, voir toute une ville fêter cette accession ne s’oubliera pas de si tôt.»

«J’ai songé à un moment à jeter l’éponge»

n dirigeant du club de Blida a précisé que plusieurs joueurs importants resteront à Blida. Il est facile de deviner qu’il s’agit de Khelladi, Hamia, Naamani. On nous précisera que l’équipe de la saison prochaine s’appuiera sur une ossature composée d’éléments qui ont l’habitude de jouer ensemble. «Les sacrifices nécessaires seront faits pour que plusieurs joueurs importants restent à Blida. On ne veut pas les appeler des cadres car cela impliquera qu’ils sont pratiquement indispensables, et ceci n’est pas le cas», nous dira ce dirigeant blidéen qui, cependant, précisera : «Nous n’avons à avoir aucun regret car je suis persuadé qu’il n’y a pas un joueur au monde qui peut se vanter d’être irremplaçable. Nous allons effectuer un recrutement de qualité et ce sont les joueurs qui sont avec nous qui méritent toute notre attention, pas ceux qui ne sont plus là.»

U

USMB Garder l’ossature de l’équipe
L. A.

Le président d’honneur du RCA nous a fait une déclaration plutôt inattendue, il aurait à un moment décidé de jeter l’éponge : «Il y a encore un mois j’ai failli jeter l’éponge. C’était lors de la réception de Saïda. A la fin du match, des pseudo-supporteurs nous accusaient d’avoir arrangé le score nul. Cela m’a fait énormément de la peine. C’est lors que je suis rentré au vestiaire et j’ai parlé à quelques dirigeants que je suis arrivé à reprendre mes esprits.»

Comment viviez-vous cette accession historique du RCA ? J’y prends goût de jour en jour. C’est notre travail qui est récompensé après notre dur labeur. Le fait que cela s’est joué jusqu’au bout, elle a donné plus de saveur à notre accession. Nous la méritons, d’autant plus cette première place nous a filé entre les doigts. Mais que voulez-vous c’est le Mektoub. Ça aura été une saison pleine de surprise, n’estce pas ? Effectivement, nous sommes passés par toutes les sensations, c’est une année historique pour tout le monde. Et Dieu merci, nos efforts sont recommencés ; maintenant nous sommes dans la cour des grands. Quels sont les événements qui vous ont marqué cette saison ? Le meilleur moment de cet exercice 2012-2013 sera pour moi

ce déplacement au Khroub. De la préparation du match jusqu’à notre retour à l’Arbaâ cela a été vraiment spécial. La victoire est venue couronnée cette journée magnifique. Les supporteurs ne nous ont pas lâchés une seule se-

conde. Alors là, quand nous avions marqué ce troisième but synonyme d’accession, les gradins avait explosé, c’était magique ! Et lesquels voudriez-vous oublier ? Personnellement, je pense que cette saison est réussite, je dirais peut-être ma suspension. Mon plus mauvais souvenir ne remonte pas à cette saison. C’est en 2007 lors de la de la descente de Boufarik en Interlignes, cela me fait encore du mal. Je peux rajouter une chose ? Evidemment… Si la ligue me permettait de rejoindre cette équipe de Boufarik pour le reste de leur championnat je le ferais avec joie. J’ai vraiment envie d’aider cette équipe. Je leur souhaite bonne chance. Revenons à vous maintenant. Vous savons bien que les joueurs de l’Arbaâ sont depuis quelques temps convoités par certains clubs pour la prochaine saison. Est-il votre cas ? Oui, quelques clubs sont intéressés par mes services. Cependant, il est encore tôt pour parler de ce sujet. Ce qui m’intéresse, c’est le RCA et je lui serai fidèle.

Touati : «Je suis en fin de contrat, pourquoi alors me libérer ?»
Quel est votre sentiment après que la direction du Nasria a décidé de vous libérer ? Sincèrement en apprenant la nouvelle, cela m’a fait rire car je ne vois pas comment ils disent qu’ils me libèrent alors que je suis en fin de contrat. Donc, c’est à moi seul que revient la décision de partir ou de prolonger mon contrat avec le NAHD. Selon vous, pourquoi ils ont mis votre nom sur la liste des libérés ? C’est ce que je n’arrive pas à comprendre. Pour éclaire l’opinion publique, les dirigeants m’avaient demandé auparavant de renouveler mon contrat, ce que j’ai refusé en répondant que je peux pas rester dans un club qui ne m’a pas donné la chance de jouer malgré le fait que je m’entraînais sérieusement. Malgré cela, tous les entraîneurs qui sont passés à la tête de la barre technique m’ont mis à l’écart. Vous vous êtes senti marginalisé ? Effectivement car tout le monde sait bien que je suis un type qui ne veut pas faire des problèmes. En gros, je ne suis pas inquiet sur mon avenir car la vie ne s’arrêtera pas là et je vais rebondir dans un autre club. Vous regretté d’avoir opté pour le Nasria ? Jamais je regretterai. Chaque joueur rêve de joueur dans ce prestigieux club. Hélas ! la chance n’était pas de mon côté et je n’ai pas pu décrocher une place parmi les onze titulaires. Qu’en est-il maintenant de votre avenir ? Les offres ne manquent pas et même lors du mercato hivernal il y a des clubs qui m’ont contacté et j’ai demandé d’avoir ma lettre de libération, sauf que les dirigeants ont refusé et demandé que je continue l’aventure. Maintenant, je suis en vacances à Bejaïa. C’est qu’après que je prendrai la bonne décision pour me relancer avec un club dont j’aurais la chance de prouver mes vraies qualités. On parle d’une offre du nouveau promu en D1, RC Arbâa vous confirmez ? Comme j’ai dit avant, j’ai été contacté par plusieurs clubs du Centre et même de l’est du pays. J’étudierai toutes les offres à tête reposée afin de choisir la meilleure destination. Entretien réalisé par Boudi Omar

NAHD

Entretien réalisé par Lamine Amimi

Les coéquipiers de Cherfaoui sont bien chouchoutés depuis leur accomplissement. L’ensemble de l’équipe est invité aujourd’hui dans la soirée à un dîner qui aura lieu à l’hôtel Sheraton. Rappelons qu’hier une grande fête était organisée dans la ville de l’Arbaâ avec la présence de tout le groupe.

Le dîner aura lieu au Sheraton

Naamani fait partie, avec Mehia, Khelladi et Belkhethir, du lot des joueurs de l’USMB qui font, ou qui ont fait, l’objet de toutes les convoitises du côté de Blida. Il nous dira que pour le moment, il n’a pris aucune décision.

Naamani : «Je me sens très bien à Blida»
cela est dû aux efforts et aux sacrifices consentis à l’entraînement. Pour ce qui est des matchs que j’ai joués, j’ai voulu aider mon équipe à réaliser de bons résultats. sûr à mon avenir mais sans prendre une décision. Pourriez-vous rempiler ? C’est une possibilité. Je peux même vous dire que je laisserais la priorité à l’USMB. Je dois rencontrer mes dirigeants dans les jours qui viennent et à partir de là, je prendrai une décision. Je me sens très bien à l’USMB où j’ai passé, malgré notre mauvais parcours, une excellente saison.

Parfois, cela n’a pas été facile, n’est-ce pas ?
Nous avons tous connu des moments difficiles, et, personnellement, je m’y attendais. Le football est ainsi fait et le sort a voulu que nous passions une nouvelle saison en L2.

Une saison compliquée pour votre club, avec au final une autre saison en L2. Un commentaire ?
Bien sûr, je ne suis pas satisfait. Il nous a manqué un peu plus de métier pour espérer atteindre notre objectif. Si celuici n’a pas été atteint, c’est que nous avons failli quelque part.

Peut-on savoir où vous serez la saison prochaine ?
Sincèrement, je ne le sais pas encore. Pour le moment, je prends du repos auprès de ma famille et de mes amis. J’ai un bon moral car je pense avoir été totalement dévoué à mon club, même si nous espérions un retour en L1. Je pense bien

Peut-on voir l’USMB jouer autre chose que le maintien ?
C’est le vœu de tous les Blidéens, à commencer par nous, les joueurs qui défendent les couleurs du club. Il faut savoir que pour jouer les premiers rôles, il faut qu’il y ait une stabilité à tous les niveaux.

Ne pas changer de stratégie

Il est certain qu’on ne veut pas déroger à ce qui est devenu une règle du côté de Blida. Il s’agit de faire un recrutement massif, au niveau des divisions, autres que la L1 et la L2, et de procéder à la sélection des meilleurs d’entre eux. En parallèle, il sera fait un recrutement judicieux de joueurs connus pour leur abnégation sur le terrain. Ces infatigables travailleurs ne sont pas nécessairement des joueurs qui brillent par leurs qualités techniques, par contre, ils sont très précieux dans une équipe. «Je ne crois pas aux individualités, car le football est d’abord un sport collectif. Nous avons de par le monde, mille et un exemples qui démontrent qu’avoir des grands noms ne veut pas dire obligatoirement qu’on a une équipeé, fera remarquer dit Kamel Bouhellal. L’équipe de Blida, version 2013-2014, s’apparentera, donc plutôt à un bloc où, pratiquement aucun nom n’émerge, mais qui a les qualités voulues pour gêner les meilleurs.» S. B.

Et en ce qui vous concerne ?
Disons que je n’étais pas loin du top sur le plan physique et

Chokri Ouail a signé
Le désormais ex sociétaire de la JSMC Chokri Ouail a trouvé un terrain d'entente avec Zaïm. Il a signé un contrat qui l'engage pour les quatre années à venir avec l'USMB.

Un dirigeant du CSC a pris langue avec le défenseur blidéen Belkhethir. Ce dernier n’est pas libre puisque son contrat n’arrivera à expiration qu’au mois de juin 2014.

Le CSC veut Belkhethir

La direction du club blidéen a divulgué une première liste des joueurs qui ont été libérés, comme annoncé dans une de nos précédentes éditions. Celle-ci comprend des joueurs qui n’ont pas convaincu. On précisera que cette liste a été établie selon des critères purement techniques. «Nous avons informé ces joueurs, à temps pour qu’ils puissent trouver un club», nous a dit Zaïm. C’est ainsi que le nom de Benayad est venu s’ajouter à la liste des joueurs qui ont été libérés.

Benayad libéré

Entretien réalisé par Slimane B.

Hamidi, qui a rejoint les rangs blidéens à l'occasion du mercato hivernal, n'a finalement pas convaincu. C'est ainsi qu'il n'ira pas au bout de son contrat qui est d'une durée de deux ans. La direction du club lui a signifié qu'il était officiellement libéré.

Fin de mission pour Hamidi

Selon un sondage effectué sur le réseau social Facebook, le milieu de terrain et capitaine du Nasria, Sofiane Bendebka, a été élu joueur de l’année suite aux efforts qu’il a fournis en évoluant même parfois comme défenseur. Dans ce sens, un trophée lui sera remis dès l’entame de la saison par un supporteur du Nasria qui habite au Canada.

Bendebka élu Meilleur joueur de l’année

Les fans des Sang et Or veulent plus que jamais revoir venir au Nahd les anciens joueurs, à l’image de Attafen, Nahari, Alleg, Hafid et Ouznadji. Ces derniers pourront, selon les Nahdistes, aider le club à jouer les premiers rôles la saison prochaine et ainsi apporter une valeur ajoutée pour le groupe de Zoheir Djelloul.

Les supporteurs veulent le retour des anciens

B. O.

Abdeladjalil Boudemagh revient avec nous dans cet entretien sur la saison de son équipe et envisage l’avenir mais avec plus de moyens.

ASBG-USMC Boudemagh : «La balle est dans le camp des amoureux du club» Faux pas interdit pour
est la question qui taraude l’esprit dans la mesure où l’USMC se présentera cet après-midi a Bordj Ghedir pour jouer sa dernière carte pour le maintien. Est-ce pour limiter les dégâts ou pour faire face à l’ASBG ? En dépit de l’enjeu de la rencontre pour les joueurs de Bordj Ghedir, qui ne seront pas prêts à laisser filer une telle opportunité pour dépasser leur adversaire du jour et consolider leurs chances de maintien, les joueurs de Kaouche n’ont pas les moyens pour, au moins, espérer un résultat probant. Sur le plan mental, ils sont abattus et ont perdu toute envie de jouer. En plus, il régnera au stade une énorme pression qui pèsera très lourde sur les épaules des joueurs. C’est ainsi que l’USMC se présentera cet après-midi en victime expiatoire et les joueurs de l’ASBG n’auront aucune peine pour avoir le gain du match. N’ayants pas échapper aux critiques les plus virulentes, depuis la fin de la phase aller, les protégés d’Idir, contesté depuis plusieurs mois déjà, sont tenus de présenter un jeu honorable ce samedi. Selon des indiscrétions, l’équipe pourrait être relookée et le coach fera appel à de nouveaux «anciens» éléments. Certains joueurs pourront faire leur entrée à l’occasion de cette empoignade. Ce changement imprévisible constitue à limiter surtout les dégâts et éviter une raclée qui s’ajoutera ainsi a celles encaissées auparavant. En dépit de ce probable scénario, cela ne nous empêchera pas de poser la question suivante : quel sera le plan du coach Ramdane Idir et surtout le comportement des joueurs pour concrétiser ce dessein ? La balle est surtout dans le camp de ces derniers. En somme, tout porte à croire que les joueurs de l’ASBG vont jubiler en fin de match et n’auront qu’à gagner leur dernier match à domicile pour assurer définitivement leur maintien, par contre, l’USMC a franchi la ligne rouge… C R.

MSPB

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Ligue 2

DNA

19

Vous venez de terminer une saison, comment l’a jugez-vous ? C’était une expérience avec des hauts et des bas. On a démarré dans les conditions que tout le monde connaît, avec les moyens du bord. Notre satisfaction, malgré tout, c’est d’avoir travaillé avec les jeunes. Etes-vous prêts à renouveler l’expérience ? On a fait des sacrifices, c’était très difficile d’arriver à atteindre nos objectifs. Il faudrait que les choses soient claires. Faut-il travailler pour le moyen terme et jouer pour le maintien durant cette période de 2 à 3 ans ? Si on envisage d’autres ambitions, il est nécessaire de mettre plus de moyens. La direction du club a-t-elle proposé à l’ensemble du staff technique de continuer à driver le MSPB ? Pour le moment, il ne se passe rien. Les directions du CSA et de la SSPA sont démissionnaires. Avec qui voulezvous que l’on discute de la saison prochaine ?

C’

les deux formations

Le club vit une crise financière. C’est rare de trouver une équipe qui garde le même staff technique durant toute la saison, n’est-ce pas ? On a eu toute la confiance de la direction du club, elle est remerciée pour la confiance qu’elle a placée en nous. On a connu des moments forts avec des jeunes pétris de qualités. On a connu aussi des passages à vide, mais on a réussi à surmonter ces moments.

Un groupe d’entraîneurs des Ligues 1 et 2 est actuellement en Italie et plus précisément à Ascoli pour suivre un stage d’une semaine. Le stage tire à sa fin. L’intitulé du stage s’appelle : Vivre une semaine dans l’ambiance d’un club de la série B. Equivalent de la Ligue 2. Ascoli évolue en Serie B. Parmi le groupe d’entraîneurs qui se trouve en stage, on retrouve les Bouali, Bougherara, Bouzid, le coach des gardiens du MSPB. Zemmouri, nous a-t-on confié, s’y trouve en tant qu’encadreur. Marco, le préparateur physique du MSPB de la saison dernière, est présent à ce stage.

Zemmouri présent au stage d’Ascoli

L’on croit savoir que la direction du Mouloudia de Constantine pourrait sortir de son mutisme ce dimanche au siège de la coupole du club. Demigha aurait prévu de rencontrer ses membres de même d’ailleurs que la presse sportive. Un bilan serait fait pour la circonstance. Si pour le bilan, les choses semblent des plus connues avec les multiples revers connus par l’équipe, l’assistance devrait accorder une importance capitale au programme qui serait concocté par le dirigeant mociste.

Première sortie de Demigha

MOC

A

Terraï : «On a tout donné pour le bien du club»
demment, dans ces mêmes colonnes, Terraï ne continuera pas le travail avec l’ASK, comme il l’avait dit dès son intronisation, en expliquant : «On a été bien remerciés par l’administration et on part la conscience tranquille. Depuis le début, l’administration nous a juste demandé de rendre service au club et ne pas l’abandonner sans staff technique. Ainsi, on a réussi notre mission, à présent, la direction doit recruter un grand technicien qui pourra aider l’ASK à réussir ses futurs objectifs.» La période de Terraï a été entachée par quelques cas d’indisciplines, dont le pire était celui du joueur Yaâkoub, qui a fini par dépasser la ligne rouge avec son entraîneur. Ainsi, cet élément ne fait ni chaud ni froid à Terraï : «Un entraîneur a des choix à faire pour le bien et la bonne marche de l’équipe, des cas comme celui de Yaâkoub existent bien dans le foot. Ce dernier est encore très jeune et manque de maturité. Il veut avoir du temps de jeu pour décrocher de bons contrats, ce qui est tout a fait normal, mais à l’ASK, j’avais de bons éléments qui étaient toujours en super forme, et je ne pouvais chambouler mes plans. D’ailleurs, je n’ai aucun problème avec Yaâkoub et je ne lui tiens pas rancune, après ce qu’il a fait. Quand il sera grand, Yaâkoub comprendra que le métier d’un entraîneur n’est pas si facile comme il le pensait.»
Propos recueillis par Abdou H.

ASK

Avez-vous présenté le bilan technique de la saison à la direction du club et peut-on le connaître ? On n’a pas encore remis le bilan technique de l’équipe, parce que d’un côté le responsable à la barre technique se trouve en ce moment en Italie et en plus, pour l’heure, la direction est démissionnaire. Mais dès que les choses auront évolué, on rencontrera les responsables du club pour discuter du bilan technique. Un mot pour conclure… On a passé une saison exceptionnelle, il est arrivé par moment que nous jouions le rôle de dirigeants. On a fait trop de sacrifice. Il sera très difficile pour nous de refaire le même sacrifice dans l’avenir. La balle est maintenant dans le camp des amoureux de cette équipe et des autorités de la ville de Batna. Il faut aider ce club

Entretien réalisé par M. B.

Dans le même ordre d’idées et dans un but évident de remettre de l’ordre dans la maison mociste, Demigha serait en mesure de tenir une semblée générale ordinaire afin de dévoiler ses projets et faire surtout cette projection tant attendue par les amoureux du Mouloudia de Constantine qui refusent de tomber dans la désolation mais veulent voir leur encadrement réagir au plus vite et mettre ainsi tous les atouts de leur côté pour faire plus que de la figuration dès la saison à venir.

On parle aussi d’une assemblée générale ordinaire

«Très heureux et la conscience tranquille»

rrivé à la mi-saison, l’entraîneur khroubi, Rachid Terraï, a tenté sa première aventure avec les seniors de l’ASK. Son bilan final est très positif, comme le montrent ces chiffres, en réalisant son objectif, tout en assurant aussi une bonne gestion de l’effectif. En effet, rappelé à la rescousse, après le départ prématuré de Merzekane, Terraï a toujours développé le même discours, en disant : «J’ai accepté la mission de driver l’ASK pour aider mon club de cœur, moi et mon adjoint, Redjimi, on ne pouvait refuser l’appel de la direction, malgré les difficultés qui existaient en hiver dernier, où on a hérité d’un groupe mal en point sur le plan physique et très affecté moralement, sans compter sa position inconfortable au classement. Mais avec notre petite expérience, on a essayé de redresser la situation. Ainsi, nos efforts ont fini par redonner au club la joie de jouer, en enchaînant avec les victoires, ce fut une belle aventure très réussie pour nous, et Dieux merci, on a bien relevé le défi, l’équipe reste en Ligue 2.»

ujourd’hui, les Rouge et Blanc seront dans l’obligation de se racheter aux yeux de leurs supporters après le dernier revers concédé à Réghaïa. Les protégés de Bacha devront «re» confirmer leur bonne santé et enchaîner ainsi avec un neuvième succès en championnat. Motivés, les coéquipiers de Berrahel n’auront pas la tâche facile face à une équipe qui vise à terminer le championnat dauphin et ne compte, en aucun cas, laisser filer une telle opportunité pour atteindre son objectif. Malgré cette donne, les Chéragois sont déterminés à battre leur adversaire du jour et par la même prendre leur revanche du match aller lorsqu’ils ont concédé une défaite amère à M’sila. La mésaventure des Rouge et Blanc n’a pas été encore digérée. Ainsi, il y’aura de la revanche dans l’air…
Le meilleur buteur de la DNA, Youcef Chibane, ne veut pas parler de relâchement à trois journées de la fin du championnat. L’attaquant chéragois espère jouer les trois dernières rencontres et consolider son compteur buts. Après 18 réalisations en championnat, Chibane veut atteindre la barre des 20 et terminer la compétition très fort surtout qu’il est dans le viseur de plusieurs clubs de la Ligue 1 et 2.

A

Chéraga veut sa revanche

JSMC-WRBM

Chibane vise la barre des 20 buts

«Yaâkoub est immature»

Le coach Terraï et son adjoint Redjimi ont été bien honorés, jeudi dernier, par la direction, qui leur a discerné des attestations de reconnaissance et d’honneur. Ainsi, ce geste a énormément touché Terraï, qui part avec le sentiment du devoir accompli. Mais comme annoncé, précé-

L

La direction fait la fête avec les juniors !

T. A.

Parfois, les responsables de nos clubs font des choses étranges et très mal calculées. Avanthier, la direction de Khettabi a organisé une fête à l’honneur des juniors «A» et «B». Pour infos, ces deux catégories n’ont rien offert à l’ASK, cette saison, et leur parcours en championnat est juste moyen. Et là, on se demande pourquoi les U21 n’ont pas eu le droit au même traitement, lesquels ont terminé la saison sur le podium. En effet, ils étaient renvoyés d’une manière peu chevaleresque. D’ailleurs, même

les seniors méritent d’être considérés, en sauvant le club de la relégation, sans toucher le moindre centime depuis six mois. Ainsi, cette fête a perdu de son charme, où une somme d’argent a été déboursée dans les gâteaux et les confiseries, juste pour faire plaisir à certaines personnes. Celle-ci s’est déroulée dans une ambiance et la bonne humeur, en présence de Khettabi and Co.

A. H.

e RCK enchaînera cet après-midi avec la 28e journée du championnat à l’occasion de la rencontre face au PAC. Le match sera marqué par deux facteurs importants : la jeunesse et l’enjeu. En effet, les deux équipes évolueront sans la moindre pression puisque le RCK et le PAC ont assuré définitivement leur maintien et le résultat de la rencontre n’aura aucun incident sur leur parcours. En parallèle, les deux entraîneurs devront opter pour la même politique : lancer de nouveaux jeunes dans le bain et les préparer pour la saison prochaine. La direction du PAC avait opté pour cette option depuis la fin de la phase aller et plusieurs jeunes académiciens ont été promus en équipe fanion. A l’exception de Slimane Illoul, qui a beaucoup aidé Paradou depuis son arrivée, l’ossature de l’équipe est composée essentiellement des jeunes crus de l’école paciste. Quant à Kouba, la décision de donner la chance aux jeunes est parvenue après avoir raté l’accession, il y a un mois. «Nous sommes conscients de la mission qui nous attend aujourd’hui. Un autre faux pas est interdit. Nous n’avons plus droit a l’erreur si on veut espérer reconquérir le cœur de nos supporters et garder notre deuxième place au classement général», nous dira l’attaquant Hamza Banouh. Une rencontre qui s’annonce palpitante pour les jeunes joueurs du RCK et déterminante pour certains. Ainsi, les joueurs du RCK ne vont certainement pas se vexés face aux joueurs du PAC. Tous les joueurs seront donc appelés à tenir la dragée haute face aux protégés de Benlaredj. En somme, les camarades de Amrani sont sommés à rectifier le tir et surtout ne pas perdre leur avant dernier match à Benhaddad…

Entre jeunes !

RCK-PAC

C. R.

C. R.

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Coup d’œil Clubs de Kabylie

19

es Rouge et Noir d’Azazga auront à négocier un virage dangereux aujourd’hui en se déplaçant à Alger, plus exactement à Hydra, pour y affronter la formation d’El Achour pour le compte de la 28e journée du très serré championnat de Régionale 1. Ceci, au moment où les autres prétendants au titre auront à recevoir chez eux des adversaires plus ou moins prenables, donc une journée plus clémente pour eux, du moins sur papier. Les gars de Bouchaoui, deuxième au classement général, quant à eux, auront à leur tour un périlleux voyage à faire à Bouira où ils vont évoluer face au MBB. Mais, à voir la fin de saison très relâ-

L
C

Iazouguen ont tout à gagner
chée du côté du doyen des clubs de Bouira, le dauphin ne devrait pas trop craindre, à moins que les Mouloudéens récupèrent leurs titulaires et jouent le jeu comme si leur vie en dépend. De ce fait, pour cette journée les calculs sont on ne peut plus simples pour Iazouguen, il s’agira de bien négocier le déplacement de Hydra et espérer un faux pas de Bouchaoui pour se replacer tout juste derrière le Racing de Boumerdès. Il reste à Iazouguen à s’armer de toute leur volonté afin d’arracher les trois points, dans le cas contraire, il serait peut-être trop tard pour espérer recoller au premier du classement général. Donc, les gars d’Iazouguen n’ont d’alternative que d’empocher les trois points d’autant plus que le match aura lieu

Régionale 1 (28e journée)

IRB El Achour – JS Azazga

sur terrain quasiment neutre, loin de la pression ou autres paramètres pouvant influer sur le cours du jeu. Les hommes du duo Lounici-Fergane revigorés par la dernière victoire obtenue chez eux aux dépens du Mouloudia de Bouira, sont en possession de tous leurs moyens, surtout sur le plan psychologique, pour prétendre à la victoire. Ils savent aussi que le temps presse s’ils veulent retrouver la tête du peloton et de confirmer leurs ambitions de jouer le titre jusqu’au bout en attendant les deux dernières journées où ils auront à en découdre avec le DRB Staoueli et les Olympiens de Beaulieu pour clore la saison. B. Ferhati

C

L’ANB Djouab en Régionale 2
Honneur Bouira (dernière journée)

ES Azeffoun – ES Ben Aknoun

e samedi, les Ivahriyen d’Azeffoun recevront au stade Djaffar-Aït-Ameur la coriace équipe de l’Etoile de Ben Aknoun. On peut imaginer qu’ils feront tout pour ne pas laisser filer les trois points, très importants dans la perspective de la fin de championnat qui s’annonce incroyablement indécise entre un quatuor décidé à se livrer une bataille à distance extrêmement chargée en suspense. Les Marins de l’exPort-Gueydon entendent enchaîner un autre succès après avoir confirmé leur regain de forme en revenant avec une probante victoire de chez la JS Akbou le week-end dernier. Cette 28e journée du championnat pourrait apporter des changements à la tête du classement, notamment avec le déplacement périlleux d’Azazga pour affronter la solide équipe d’El Achour. Les Marins restent donc à l’affût tout en essayant

Les Marins y croient toujours

A

près leur piètre prestation de la journée précédente qui a les a vu concéder la défaite face à une solide formation de l'ES Azeffoun, les Akbouciens de la JSA s'apprêtent à effectuer un périlleux déplacement qui les mènera dans la wilaya de Boumerdes pour y affronter la formation de l'ES Baghlia pour le compte de la vingt-huitième journée de ce championnat de Régionale 1 qui n'a pas encore dévoilé tous ses secrets. Les protégés d’Abdennour Mira sont conscients de la difficulté de leur tâche face à cette formation de Baghlia qui reste sur une courte défaite à Ben Aknoun et qui devrait mettre tout en œuvre pour engranger

ES Baghlia – JS Akbou Les Akbouciens en conquérants à Baghlia
les trois points en jeu pour améliorer sa position au classement général. Côté JS Akbou, il faut dire que le revers subi samedi passé face aux Marins d'Azeffoun a quelque peu secoué le groupe qui se doit de relever la tête pour aller chercher des points à l'extérieur pour récupérer les points perdus à l'Opod. A cet effet, les coéquipiers de Lardjene croient fermement en leurs chances de franchir l'obstacle de l'ESB sachant que la rencontre se disputera sans une quelconque pression. Un éventuel résultat positif cet après-midi permettra donc à Bacha et consorts de maintenir la cadence et garder cette volonté qui les anime pour terminer leur parcours en beauté. Conscient de la difficulté de la mission, le coach Akboucien a axé son programme sur le plan psychologique. Ainsi, il a trouvé les mots justes pour retaper le moral à sa troupe et mis en garde ses joueurs contre tout excès de confiance et les a incités à garder la même dynamique et le même état d'esprit qui leur a permis de négocier leurs toutes dernières sorties à l'extérieur sans embûches. Les joueurs, notamment les jeunes éléments incorporés dans le onze, sont conscients de la tâche qui les attend et ont promis de revenir de cette virée à Baghlia avec un résultat probant afin de poursuivre leur parcours dans la sérénité totale. Les protégés du président Arezki Tarhi comp-

de ne pas se faire surprendre. « Le rêve est permis » affirme Youcef Seddar, dirigeant du club. « Comme nous l’avons dit, nous jouerons à fond nos chances, jusqu’à l’ultime journée du championnat » assuret-il. L’absence des deux attaquants, en l’occurrence Sid et Tahraoui, incommode quelque peu les dirigeants des Marins, mais sans pour autant tout remettre en question, surtout pas cette volonté de l’ensemble de l’équipe d’aller au charbon. D’autre part, ils se réjouissent du retour du solide défenseur Slimi qui a purgé la semaine dernière face à la JS Akbou son match de suspension. C’est donc une équipe sûre d’elle-même que Karim Kaced et Ait Ramdane aligneront cet après-midi pour empocher les trois précieux points face à Ben Aknoun, tout en croisant les doigts pour que le trio de tête trébuche. M. Benyakoub

L

Le Mouloudia en vacances
MB Bouira - NR Bouchaoui
en mesure de remotiver le Mouloudia, le fait que le maintien ait été assuré il y a de cela un bon moment et le titre loin de la portée des camarades de Hamza Belouarem ont conduit à la démobilisation. A comprendre distillé autour de l’équipe, c’est la prochaine saison qui est déjà dans l’esprit de tous. En quelque sorte, ces derniers matches entrent dans cette perspective comme le suggèrent certains changements intervenus au sein du onze entrant. Ainsi, dans la cage, c’est désormais au junior Haboul que Hamenad accorde sa préférence au détriment de l’expérimenté Maayouf, tout comme c’est le cas pour plusieurs autres jeunes joueurs à l’instar de Chedani, Habel, Brahimi et d’autres encore. Ce match face à Bouchaoui ne fera pas exception, ce qui devrait convenir au candidat au titre le NR Bouchaoui. A moins que la nouvelle vague mouloudéenne montre toute l’étendue de son talent. Adjaout

e Mouloudia de Bouira, en plein déclin depuis plusieurs journées, accueillera cet après-midi le NR Bouchaoui, un des candidats en puissance à l’accession en Inter-Régions, au stade communal de Lakhdaria, qui ne lui a jamais porté bonheur depuis qu’il y a été domicilié qui plus est à huis clos depuis les incidents du match face à l’ES Azeffoun. Un match qui prend les allures d’un déplacement pour un Mouloudia au creux de la vague. Malgré la présence de l’ensemble des joueurs et du travail continuel, accompli avec sérénité malgré tout, par l’entraîneur Omar Hamenad, le doyen des clubs de Bouira donne la nette impression d’être déjà parti en vacances. En effet, le MBB est en proie à une vraie dislocation induite par les innombrables problèmes rencontrés tout au long de la saison jusqu’à ces fameuses sanctions infligées par la Ligue régionale des suites des incidents du match face à l’ES Azeffoun. Rien ne semble

omme attendu, l’ANB Djouab a fêté son accession historique en Régionale 2. Cela s’est passé chez elle où elle a conclu comme il se doit son parcours étincelant en enregistrant une large victoire (4-0) devant les Gueltaouis de l’AGZ, dans le cadre de la 26e et dernière journée de la division d’Honneur de Bouira. Les Djouabis, qui disposaient de deux points de mieux que le DRB Kadiria, ne voulaient rien laisser au hasard et assurent ainsi leur deuxième accession de suite dans les deux championnats de la wilaya de Bouira où ils ont été autorisés à concourir pour des raisons de proximité puisque cela leur engendrait moins de difficultés que s’ils s’étaient engagés dans le championnat de leur wilaya d’origine, Médéa. Belle consécration donc pour cette sympathique équipe qui a surclassé le DRB Kadiria à l’issue d’une course-poursuite haletante. Kadiria, sans doute démobilisé avant cette dernière journée et les deux points de retard sur le leader, n’a pu éviter une sévère correction (1-3) face aux Olympiens de Raffour. Pour sa part, l’ASC El Hachimia a étrillé ses homologues maillotins du CRM sur le score de 5-2. Quant à l’IRB Esnam, il a été tenu en échec par la JSC Aghbalou (2-2) au stade d’Ahl El Kseur. Ainsi, la Ligue de football de Bouira s’est offert un beau champion qui, s’il arrive à maintenir intacte sa composante, a des arguments pour surprendre la saison prochaine en Régionale 2. Adjaoud

ASC El Hachimia O Raffour ANB Djouab IRB Esnam

Les résultats
DRB Kadiria

CR M’Chedallah A Guelta Zerga JSC Aghbalou

2-5 0-4

1-3

2-2

Honneur Béjaïa

A

Gouraya sur la brèche

tent avec le concours du staff technique mettre un dispositif qui pourra contenir la fougue des Laouazi, Bayou et autre Mabizari. En somme, c’est un véritable test placé sous le signe du rachat pour les Aourtilane, Akhenak, Belkadi et consorts qu'on sait toujours accrocheurs et qui demeurent capables de revenir à la maison avec un autre bon résultat afin de préparer en toute quiétude le prochain rendez-vous à la maison qui s'annonce chaud et décisif surtout pour l’invité, le leader RC Boumerdès, dans un match qui focalisera singulièrement l’attention. Zahir Ait Hamouda

près une première partie de programme qui a vu le leader être opposé à l’US Ait Smail dans une rencontre tout à fait à sa portée, ce samedi place nette sera faite pour le dauphin, le CSA Gouraya, dont la mission s'annonce plus ou moins ardue hors de ses bases en rendant visite à une équipe des littoraux de Souk El Tenine en quête de rachat après le brusque relâchement qu’elle a accusé ces derniers temps. Un match qui éclipse un peu le reste du programme même si ce samedi d’autres affiches ont de quoi retenir l’attention, à l’instar de celle qui mettra aux prises les très menacés Olympiens de Melbou et la formation banlieusarde de Béjaia, la JS Ighil Ouazzoug dont le seul est unique objectif est de terminer le championnat à la meilleure place possible malgré le fait qu'il reste sur un revers subi face à son voisin du NC Bejaia. Ce dernier reste sur une courbe ascendante et tentera donc de rester sur sa dynamique en prenant le meilleur chez lui sur le SRB Tazmalt afin d’accrocher une place honorable et se préparer pour une prochaine saison à la mesure de ses ambitions, comme c’est le cas d’ailleurs pour tous les outsiders qui ne sont pas arrivés à se monter dignes de leur statut de potentiels candidats à l’accession. T. Meziane

JSB Amizour O. Melbou NC Béjaïa

Cet après-midi

CRB Souk El Tenine

JS Béjaïa

CSA Gouraya SRB Tazmalt

JS Ighil Ouazzoug

Ferguson
confirme avoir

20

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

Manchester United

Coup d’œil International
Real Madrid

Moyes

recommandé

Le père de Iniesta

Alex Ferguson n’est visiblement pas étranger à la nomination de David Moyes pour lui succéder sur le banc de Manchester United. «Lorsque nous avons discuté des candidats que nous estimions avoir les bons attributs, nous sommes entendus à l’unanimité sur David Moyes. David est un homme d’une grande intégrité avec une solide éthique de travail», a-t-il réagi sur le site officiel de MU. «J’ai admiré son travail pendant une longue période et je me suis approché de lui dès 1998 pour le poste de manager adjoint ici. Il était un jeune homme, alors au début de sa carrière, et il a depuis continué de faire un travail magnifique à Everton. Il n’y pas de doutes qu’il possède toutes les qualités que l’on peut attendre d’un entraîneur de ce club», a ajouté Ferguson.

«Iniesta pense ce qu’il veut de Casillas, mais il devrait plus s’occuper de son équipe quand Messi ne joue pas.» José Mourinho avait sèchement répondu au milieu de terrain du FC Barcelone qui avait apporté son soutien à Iker Casillas cette semaine. Le père d’Andrés Iniesta a tenu à défendre son fils en critiquant à son tour ouvertement l’entraîneur du Real Madrid. «Mourinho ne connaît pas le respect et la honte. Iniesta ne parlait pas de Mourinho, mais d’Iker avec lequel il a des affinités. Mourinho cherche toujours à faire parler de lui», a lâché José Antonio Iniesta au quotidien El Mundo Deportivo.

répond à Mourinho

Pérez veut Zidane
en manager général
Selon Marca, Florentino Pérez aimerait voir Zinédine Zidane prendre plus de poids dans l’organigramme du Real Madrid. Le président du Real Madrid souhaiterait confier à son conseiller un poste de «manager général des entités sportives» aux contours encore flous. Zinédine Zidane est actuellement en stage au FC Lorient dans le cadre de sa formation de manager.

Il est

reconnaissant envers Ferguson Nommé entraîneur de Manchester United
pour les six prochaines saisons pour succéder à Sir Alex Ferguson, qui prendra sa retraite à la fin de l’exercice actuel, David Moyes s’est dit très honoré d’arriver sur le banc du club mancunien et d’avoir été recommandé par le technicien écossais. «C’est un grand honneur d’avoir été choisi pour devenir le prochain entraîneur de Manchester United», a déclaré l’actuel manager de Everton sur le site officiel des Red Devils. «Je suis ravi que Sir Alex m’ait recommandé pour le poste. J’ai beaucoup de respect pour ce qu’il a fait pour le club et pour le football en général. Je sais à quel point ce sera difficile de succéder au meilleur manager de l’histoire, mais l’opportunité d’entraîner Manchester United ne se présente pas deux fois dans une vie.»

Pour Capello, Il n’avait pas prévu Ferguson se se nt fatigué de quitter Everton L’an nonce de la retraite

Alors que David Moyes a été nommé comme succes seur de Sir Alex Ferguson au pos te de manager de Manchester United pour les six prochaines années, le quotidien portugais Record croit savoir que le coach de Everton n’était pas la pre mière option des Red Devils. Les dirigeants mancuniens aur aient proposé dans un premie r temps le poste à José Mourinh o, qui aurait néanmoins refusé pour s’installer avec sa famille à Londres, où sa fille étudie. Une information qui renforce un peu plus la piste d’un retour du Special One chez les Blues.

Mourinho
aurait refusé

David Moyes a déclaré hier, en conférence de Alex Ferguson a fait l’effet d’une be mercredi. Fabio Cap ello presse, qu’il n’avait pas prévu de quitter Everton la bom a pu discuter avec le man ager saison prochaine. «Mon contrat arrivait à son de Manchester United jeud i. Le terme, mais on préparait déjà la prochaine avant- technicien italien révèle que «Fergie» se sentait fati gué. «Il saison et la saison prochaine. Je suis déçu de quit- y a que lque mois, nous nous ter un club aussi formidable que celui-ci. Ce fut une étions vus etsil m’avait dit qu’i réunion difficile avec le président (pour lui dire allait continuer, mais jeudi, il l m’a con fié que c’était trop de qu’il partait). Il a toujours été fantastique avec stre ss et qu’il était fatigué. Il a moi, mais il a compris ma décision», a-t-il confié, dit qu’il éta it si difficile de rester ému, face aux journalistes. Moyes était entraî- au top et qu’il voulait voyager autour du monde avec neur d’Everton depuis 2002. sa

de Sir

Gardien de San Lorenzo, Pablo Migliore (31 ans) a été libéré sous caution (73 000 euros) jeudi après avoir passé 40 jours en prison. Il reste mis en examen pour «recel aggravé», étant soupçonné d’avoir couvert la cavale d’u n supporter de Boca Juniors , son ancien club, accusé d’homicide sur l’un de ses voisins en août 2011. Selon son avo cat, il sera bientôt jugé et ne pourra pas rejouer officiellement avec San Lorenzo avant le début de la saison pro chaine en août.

sorti de prison

Migliore est

Argentine

Barrada très convoité arrête le Abdelaziz Barrada ne
manque pas de prétendants. Formé au PSG, cet international marocain serait, en effet, suivi par Arsenal et Chelsea, selon TalkSPORT. Ce n’est pas tout : la station de radio britannique croit savoir que le Lokomotiv Moscou est également sur le coup... Abdelaziz Barrada a quitté le PSG en 2010 pour Getafe.

Getafe

Brocchi football

Lazio

Guy Roux ironise sur Ancelotti
Alors que le Paris Saint-Germain souhaite retenir Carlo Ancelotti, annoncé possible partant notamment au Real Madrid, un départ de l’entraîneur parisien ne serait visiblement pas une déception pour Guy Roux. L’ancien coach auxerrois n’est pas très admiratif du bilan de l’Italien au PSG. «Ancelotti a fait le minimum si l’on juge le rapport qualitéprix. En deux championnats, il n’en a remporté qu’un. Dans les coupes nationales, on ne l’a jamais vu et, en Ligue des Champions, il a été éliminé par l’équipe qui a pris 7-0 au tour suivant», a lâché Roux dans les colonnes du quotidien Le Parisien.

Paris Saint-Germain

femme», a confié Capello à Sky Sport 24.

Lyon

Invité sur le plateau de beIN Sport jeudi, le milieu défensif de l’Olympique Lyonnais, Maxime Gonalons (24 ans, 33 matchs et 3 buts en Ligue 1 cette saison), a notamment été interrogé sur son avenir. Des questions qui n’ont pas vraiment été du goût du président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas. «Les propos des journalistes de BeIn avec Max G (Gonalons, ndlr) sont limites et cherchent à déstabiliser l’OL avant PSG ! Max est Lyonnais et le restera ! Je n’aime pas du tout ce duo parisien-marseillais de BeIn qui tente de perturber Max alors qu’il accepte de venir sur leur plateau», a écrit le patron des Gones sur son compte Twitter.

Aulas en veut à BeIn Sport

En avril dernier, la Fédération camerounaise e football avait fait passer une petite annonce pour trouver un nouveau sélectionneur et remplacer Jean-Paul Akono à la tête de la sélection. «Etre titulaire d’un diplôme d’entraîneur de football» ou encore «avoir une bonne expérience internationale» faisaient partie des critères de sélection. Critères auxquels répond Raymond Domenech qui ferait partie d’une short-list établie par la fédération. Une délégation a d’ailleurs rencontré l’ancien sélectionneur des Bleus jeudi dans un hôtel parisien et l’ancien sélectionneur aurait «une chance sur deux» d’être nommé pour diriger les Lions indomptables. Antoine Kombouaré, Sven-Göran Eriksson et Volker Finke sont ses principaux concurrents. L’heureux élu devra qualifier le pays pour le Mondial-2014, le Cameroun occupant actuellement la première place de son groupe de qualifications.

Domenech en pole position

Cameroun

Touché à un pied le 26 novembre dernier face à la Juventus, Cristian Brocchi arrête le football. Le milieu international italien de 37 ans, passé par l’AC Milan, l’Inter et la Fiorentina, n’a joué que dix matches cette saison avant de se blesser gravement. Aucun traitement, conservatoire ou chirurgical n’a pu le guérir.

Alors que Carlo Ancelotti pourrait quitter le Paris-SG en fin de saison pour aller au Real Madrid, le club de la capitale tente de se prémunir en cherchant un nouvel entraineur, même s’il ne désespère pas de convaincre son technicien italien de rester. Si les dirigeants rêvent de José Mourinho ou d’Arsène Wenger - un songe qui ne devrait pas se réaliser - ils ont contacté Laurent Blanc, selon Le Parisien de vendredi. Agé de 47 ans, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France entre 2010 et 2012 et entraineur de Bordeaux (2007-2010), également courtisé par Monaco, «a d’ores et déjà été contacté mais de manière indirecte» par le PSG, précise le quotidien. «C’est un très bon manageur. Il faut parler italien pour diriger le PSG et comme il a joué à Naples et à l’Inter, ça va. Ce serait un bon choix», réagit Guy Roux qui connaît bien Blanc pour l’avoir dirigé à Auxerre en 1995-96. De son côté, L’Equipe indique que le probable futur champion de France sonde trois entraineurs transalpins : Roberto Mancini (Manchester City), Luciano Spalletti (Zénith Saint-Pétersbourg) et Fabio Capello (sélectionneur de la Russie).

Blanc contacté

N° 2281 Samedi 11 mai 2013

PSG

Chelsea

Coup d’œil International

L’incertitude concernant l’avenir de Carlo Ancelotti n’est sans doute pas étrangère à la nervosité affichée dans les rangs du Paris Saint-Germain ces derniers jours. Le défenseur central Alex (30 ans, 23 matchs et 2 buts en Ligue 1 cette saison) a confirmé que l’entraîneur parisien n’avait pas évoqué son futur avec ses joueurs, et il semble d’ailleurs un peu perturbé. «Comme il l’a dit, il prendra sa décision une fois le titre acquis. Il ne nous dit pas grand-chose et je ne sais pas quelle sera sa décision. J’avoue que je suis un peu perdu. On a tous hâte de savoir et j’espère qu’il restera», a déclaré le Brésilien en conférence de presse ce vendredi. La situation pourrait se clarifier en cas de sacre sur la pelouse de Lyon, dimanche (21h).

Alex un peu perdu avec Ancelotti

L’éventuel retour de José Mourinho à Chelsea serait une «super chose» pour Frank Lampard, qui s’était bien entendu avec le Portugais lorsqu’il a dirigé les Blues entre 2004 et 2007. «Ce serait une super chose pour le club. C’est un manager fantastique, a déclaré le milieu anglais à la presse de son pays. C’est certainement l’un des plus grands entraineurs, si ce n’est le plus grand, dans le foot mondial.» Du coup, en fin de contrat, Lampard (35 ans) aimerait rester si Mourinho revient à Londres. «Oui, mais on verra bien ce qu’il se passe. J’ai toujours dit que je voulais passer le reste de ma carrière ici. Tout le monde le sait.»

Mourinho revient»

Lampard Yaya Touré «Super si pour la finale Malgré la fatigue de fin de saison,

Manchester City

ok

21

Yaya Touré, touché contre Swansea le week-end dernier, a expliqué qu’il pourrait disputer la finale de la Cup, samedi contre Wigan. «C’est parfois difficile de jouer tous les matches au même niveau et éviter toute blessure, a confié Touré à la BBC. Mais nous avons travaillé pour ne pas être blessé et être concentré sur le weekend.» En 2011, l’ivoirien avait délivré les Citizens en leur offrant la victoire en Cup aux dépens de Stoke City (1-0).

Falcao convaincu

AS Monaco

Valdés aurait été contacté

Après avoir recruté «français» l’hiver dernier avec les venues notamment de Mounir Obbadi ou encore Carl Medjani, Monaco tente désormais sa chance avec des gros poissons européens. Selon La Sexta, Dmitry Rybolovlev, le président de l’ASM, aurait convaincu Falcao (27 ans, Atletico Madrid) de rejoindre le Rocher. Rien que ça ! A noter que Vincent Kompany (Manchester City) et Daniel Van Buyten (Bayern Munich) seraient également dans le viseur des Monégasques, selon le média espagnol.

Direction l’Angleterre pour Romain Padovani. Non prolongé l’été dernier par l’AS Monaco au terme de son premier contrat pro mais finalement resté sous licence amateur, le milieu de terrain s’est engagé pour deux saisons avec Portsmouth (D3 anglaise), révèle Nice Matin. «Je dois remercier le club de m’avoir repris avec la réserve», explique le principal intéressé, qui a convaincu lors d’un essai de l’autre côté de la Manche. «Grâce à ça, j’ai pu garder le rythme et me montrer, souligne celui qui est reconnu pour son Alors que l’Espagne annonce une éven- comportement exemplaire. Aujourd’hui, Portsmouth est tuelle arrivée de Radamel Falcao à Mo- en D4 mais le club repart de zéro et a un beau projet. naco cet été, l’émission de télévision L’autre chose qui m’a plu, ce sont les 15 000 spectaespagnole «Punto Pelota» évoque quant à elle des contacts entre le club de la Princi- teurs par match.» Pour information, le club pauté et le gardien du FC Barcelone, Victor anglais vient de terminer dernier de Valdés (31 ans, 29 matchs en Liga cette saiLeague One, avec seulement son). Ne souhaitant pas prolonger son contrat 10 victoires en 46 qui se termine en juin 2014, le portier du Barça matches de Champourrait quitter le club catalan cet été. L’ASM compte visiblement en profiter alors que les noms pionnat.
de Stéphane Ruffier (Saint-Etienne) et Steve Mandanda (Marseille) sont évoqués sur le Rocher ces derniers jours.

Padovani arrive

Portsmouth

35 matchs et 16 buts en Serie A cette saison) a tapé dans l’œil de plusieurs cadors européens et suscite déjà de vives convoitises. Manchester City serait d’ailleurs sur les rangs et proposerait 35 millions d’euros pour arracher le buteur italien aux Rossoneri selon Tuttosport ce vendredi. Le Milan AC n’a toutefois pas l’intention de se séparer de son meilleur b u t e u r . Mario Balotelli, anc i e n Citizen transféré dans le club lombard l’hiver dernier, pourrait en tout cas dissuader son compère en sélection nationale avec l’Italie, vu les derniers mois tendus passés chez les Skyblues.

Révélation de la saison 2012/2013 en Italie, l’attaquant du Milan AC, Stephan El Shaarawy (20 ans,

El Shaarawy dans le viseur

Piszczek
à la place
de Sagna ?

En fin de contrat avec Arsenal en 2014, Bacary Sagna n’a toujours pas manifesté son intention de prolonger l’aventure à Londres, de quoi envisager un éventuel départ dès cet été de l’ancien Auxerrois. Pour pallier un possible transfert, les Gunners seraient en quête de son successeur au poste de latéral droit. Selon le Daily Mail ce vendredi, le club londonien aurait ciblé le défenseur du Borussia Dortmund, Lukasz Piszczek (27 ans, 27 matchs et 2 buts en Bundesliga cette saison). Mais le club de la Ruhr pourrait rapidement mettre le holà alors que Mario Götze, et probablement Robert Lewandowski, quitteront le club cet été. Piszczek pourrait faire figure d’incontournable pour limiter l’hémorragie.

Arsenal

Dimanche sera un jour historique du côté de Manchester. En effet, les Red Devils accueille l’équipe de Swansea à Old Trafford, lors de la 37e journée de Premier League, pour ce qui restera comme le dernier match de Sir Alex Ferguson sur le banc de Manchester United à domicile. Les quelque 80.000 chanceux qui seront présents ce jour-là auront le privilège de voir Fergie soulever pour la toute dernière fois, en tant que coach, le trophée de Premier League (le 13e de sa longue carrière). A événement exceptionnel, tarifs exceptionnels. Depuis l’annonce de sa retraite, le prix des billets, d’ordinaire déjà très élevé, pour cette rencontre face à Swansea a Deux recrues dans la valise de Moyes bondi spectaculairement sur Désormais acté, le départ de David Moyes d’Everton pour le net. Le site anglais stanprendre place sur le banc de Manchester United, la saison prodard.co.uk affirme que les chaine, continue d’alimenter les rumeurs outre-Manche. Selon précieux sésames se sont plusieurs médias anglais ce vendredi, deux éléments des Tofarrachés autour des 3000 fees pourraient suivre le chemin de leur entraîneur. Il s’agilivres, soit 3500 euros, rait du latéral gauche Leighton Baines (28 ans, 36 matchs et 4 soit 23 000 francs pour buts en Premier League cette saison) et du milieu offensif Males nostalgiques de la rouane Fellaini (25 ans, 29 matchs et 11 buts en Premier bonne vieille monnaie League cette saison), tous deux courtisés l’été dernier par plufrançaise. Ça fait cher les sieurs cadors anglais. L’arrivée de l’entraîneur d’Everton chez souvenirs. Mais quand les Red Devils pourrait faciliter les négociations entre les deux on aime... parties.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Les prix s’envolent pour la der de Ferguson

Manchester United

qUOTiDiEN SPORTiF ANNExE DE PANORAMA

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com ute leb té@ jeux-san

■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Numéros utiles

Décrassage
«C'est toujours la plaie qui reçoit le choc.»
(Proverbe libanais)

Le proverbe du jour

Horaires des prières

Le Buteur n° 2281 Samedi 11 mai 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
: 12h44 : 16h33 : 19h48 : 21h20
EN PARTIE ENSOLEILLÉ

23

Samedi
Dohr Asr Maghreb Icha

1 Radjeb 1434

SAMEDI

EN PARTIE ENSOLEILLÉ

DIMANCHE

Dimanche
Fedjr Chourouk

Iran : un condamné à mort gracié alors qu'il avait la corde au cou

ACTUEL

Les lentilles, souples ou rigides, permettent de corriger la quasi-totalité des anomalies visuelles (myopie, hypermétropie, astigmatisme, presbytie). À moins dʼutiliser des lentilles journalières, lʼentretien est un facteur clé de la réussite du port de lentilles de contact. Autrement dit, même en été et durant les vacances, vous pouvez porter des lentilles, à condition de bien suivre les règles dʼentretien…

Lentilles de contact : quels conseils d’entretien ?
Baignant ainsi toute la nuit dans un produit tout-en-un, elles sont nettoyées, rincées, décontaminées et lubrifiées. G Nʼutilisez jamais lʼeau du robinet pour rincer vos lentilles ou votre boîte ! G Vos lentilles ont une durée de vie. Ne dépassez pas la durée de vie que lʼon vous a indiquée, sinon, vous vous exposez à un risque de complications infectieuses. G En cas de picotements ou de brûlure, cʼest certainement une poussière qui vous gêne. Ôtez votre lentille et rincez-la avec votre produit avant de la replacer. sissez un mascara « non waterproof »… G Idéalement, prenez votre douche avant de mettre vos lentilles. À défaut, vous pouvez malgré tout prendre une douche avec vos lentilles en veillant à éviter les projections dʼeau dans les yeux. G En revanche, ne portez pas vos lentilles pour vous baigner en mer ou en piscine ou pour pratiquer des sports nautiques, car vous augmentez le risque dʼinfections. Si vous êtes gêné(e), parlez-en à votre ophtalmologiste, qui peut alors vous recommander de porter des lentilles journalières lors de la pratique de ces activités. G Même si certaines lentilles possèdent un filtre anti-UV, le port de lunettes de soleil reste indispensable pour protéger les parties de lʼœil situées autour de la lentille. G Même avec des lentilles, il faut porter des lunettes de protection lors de certains travaux de bricolage et de jardinage.

: 04h02 : 05h43

Matin : 15 °C A-M : 24 ° C Vent : 14 km/h Direction : N.

Matin : 13 °C A-M : 23 ° C Vent : 18 km/h Direction : N. E.

Un Iranien, reconnu coupable de l'assassinat d'un policier, a été «pardonné» au dernier moment par la famille de la victime alors qu'il avait déjà la corde au cou, a rapporté jeudi 9 mai l'agence Mehr. Selon l'agence, la famille de la victime a «crié qu'elle accordait son pardon alors que le meurtrier était déjà pendu depuis quelques secondes». Les gens ont accouru pour soutenir l'homme et lui enlever la corde du cou, selon les photos publiées par l'agence. Le meurtrier était pendu publiquement à Machhad dans le nord-est de l'Iran. La loi iranienne prévoit que la famille de la victime peut accorder son pardon pour éviter une exécution. Dans ce cas, un meurtrier échappe à la peine capitale mais doit payer le prix du sang (diyeh) qui vaut aujourd'hui un milliard deux cent soixante mille rials (36.000 dollars) et purger une peine de prison. Selon la loi iranienne, la pendaison est prévue pour le meurtre ou encore le viol.

Brésil : victime d'un harpon planté dans le cou, elle s'en sort ! Une Brésilienne de 28 ans atteinte accidentellement par un har-

pon de pêche sous-marine entré par sa bouche et resté planté dans son cou se remettait jeudi de sa blessure après le retrait de l'arme qui a failli la tuer. «On peut dire qu'elle a ressuscité. Elle a eu beaucoup de chance, car il y a des artères qui passent dans cette zone. Il a fallu très bien planifier le retrait du harpon» qui lui a traversé la bouche et s'est logé dans la première vertèbre cervicale, a déclaré le chirurgien plastique qui l'a opérée pendant deux heures, Marcelo Amaral, à la TV Globo News. Elisangela Borborema Rosa a été atteinte par le harpon chez elle mardi dans la ville balnéaire d'Arraial do Cabo (État de Rio de Janeiro). Le harpon est parti accidentellement alors que son mari nettoyait son arme de pêche sous-marine. «L'arme a traversé le pharynx, lui a cassé deux molaires et s'est logée dans la première vertèbre cervicale. À quelques millimètres près, elle serait restée tétraplégique ou serait morte», a souligné le chirurgien, qui a reçu l'aide d'une équipe médicale pour retirer le harpon. Jeudi, Elisangela était lucide et a commencé à s'alimenter par voie orale. Elle respire sans l'aide d'appareils et bouge les parties supérieures et inférieures du corps. «Elle ne parle pas encore, car la lésion est dans la bouche, mais elle écrit ce qu'elle veut», a affirmé le directeur de l'hôpital où elle est soignée, Carlos Alberto Figueiredo, cité par G1.

Lentilles de contact : rigides, souples, journalières… Lentilles de contact rigides ou souples, traditionnelles ou à renouvellement fréquent, toutes doivent être entretenues avec minutie, selon des règles bien définies (à lʼexception des lentilles journalières qui se changent tous les jours et qui de ce fait ne nécessitent aucun entretien). Cet entretien est indispensable pour préserver les qualités des lentilles, en matière de tolérance et de correction visuelle, pour maintenir une bonne oxygénation de la cornée et pour prévenir tout risque dʼinfection. Autrement dit, lʼentretien consiste à nettoyer (lorsquʼelles sont portées, les lentilles sont baignées par les larmes qui contiennent des lipides, des protéines, des poussières, des impuretés, du calcaire, etc.) et à désinfecter quotidiennement vos lentilles (germes). Lʼentretien des lentilles de contact est strict, mais simple et rapide Avant toute manipulation de vos lentilles, le lavage des mains est un impératif. Il faut les laver à lʼeau et au savon, puis bien les rincer et enfin les sécher avec un essuie-main jetable et qui ne laisse pas de peluches. G Avec les produits « tout-en-un » (multifonctions), inutile de rincer vos

Limiter la viande rouge et les graisses trans, surveiller son poids ou encore débusquer les produits cancérigènes qui nous entourent : voici 13 conseils pour faire baisser ses risques de cancer au quotidien. Première cause des cancers de la peau : la surexposition au soleil. Les rayons ultraviolets donnent bonne mine, certes. Mais ils sont responsables des cancers. La raison : les rayons UVB provoquent des mutations au niveau des gènes. Quant aux UVA, ils agressent indirecte-

13 conseils pour éviter le cancer

lentilles le matin avant de les mettre. G Le soir, ôtez-les après vous être soigneusement lavé les mains et déposez vos lentilles dans le boîtier (ou étui) donné avec le produit dʼentretien, après lʼavoir rempli de produit. G Après avoir déposé une goutte de produit dans le creux de votre main, vous pouvez masser très délicatement une lentille après lʼautre (facultatif), avant de les déposer pour la nuit dans la boîte. G Ne laissez jamais vos lentilles à sec. G La manipulation des lentilles nécessite de la douceur. Saisissez vos lentilles délicatement avec la pulpe des doigts. Et attention de ne pas les rayer avec vos ongles. G Si vous nʼavez pas la même correction pour lʼœil droit et lʼœil gauche, attention de ne pas inverser vos lentilles. Cʼest pourquoi on recommande de procéder toujours en commençant par le même œil, tant pour la pose que pour la dépose. G Changez régulièrement de boîtier (tous les 3 mois environ). G Une fois vos lentilles en place, videz le boîtier et laissez-le sécher après l'avoir rangé : rangez-le, ouvert, à lʼabri de la poussière. G Chaque soir, remplissez-le dʼune nouvelle dose de produit avant dʼy déposer vos lentilles.

Mes lentilles de contact en pratique G Pour améliorer le confort lors de la pose, vous pouvez ajouter une goutte de produit dans la concavité de la lentille avant de la placer sur votre œil. G En cas de sécheresse durant la journée, vous pouvez ajouter une goutte de larme artificielle dans votre œil. Sachez que plus l'air ambiant est sec (climatisation, chauffage, altitude, avion…), plus les lentilles se dessèchent vite. G Les lentilles se portent généralement la journée et sont ôtées le soir. Sauf si votre ophtalmologiste vous a prescrit des lentilles en port prolongé (jour et nuit), ne dormez pas avec vos lentilles. En revanche, pour une sieste, vous pouvez les conserver. G est recommandé de se maquiller après la pose des lentilles et de se démaquiller le soir après les avoir ôtées. Mais aussi : évitez les sprays et les poudres, appliquez votre eye-liner sous les cils et non au bord de la paupière, choi-

Vous portez des lentilles : quand consulter votre ophtalmologiste ? G Tous les ans, consultez votre ophtalmologiste. Portez vos lentilles pour la consultation. G Si vos yeux sont rouges, douloureux, irrités ou en cas de vision trouble, ôtez vos lentilles et consultez votre ophtalmologiste. G Si ces symptômes persistent alors que vous ne portez plus vos lentilles depuis plusieurs heures, consultez votre ophtalmologiste. Lorsque vous portez vos lentilles, ayez toujours sur vous une boîte et une dosette de produit, pour pouvoir les ôter en cas de besoin (poussière, baignade…).

Protégez-vous du soleil
ment les cellules. Lʼexposition répétée favorise ainsi les transformations cancéreuses des cellules. En pratique : Il faut éviter de sʼexposer entre 12 h et 16 h. Une crème solaire haute protection, anti UVA et UVB, sʼavère indispensable. Il faut répéter les applications toutes les deux

Irlande : Un million d'arbres plantés en 24h
LʼIrlande sera encore plus verte quʼelle ne lʼest déjà: ce week-end, quelque 10 000 volontaires ont planté un million dʼarbres dans le pays. Du 26 avril à midi au 27 à la même heure, 2.000 propriétaires de terrain ont ouvert leurs portes aux bénévoles de lʼassociation One Million Trees in One Day. A la campagne ou dans les villes, chaque arbre sera répertorié sur une carte interactive. Le but de lʼopération était de planter des espèces locales qui peuvent enrichir le milieu naturel et contribuer à purifier lʼair et le sol, explique lʼassociation. Séquestration du carbone, absorption des eaux de ruissellement, frein à lʼéro-

Si le titre de femme la plus belle du monde lui a échappé cette année au profit de Gwyneth Platrow, Beyoncé se console en se retrouvant cette semaine à la cinquième place des mamans les plus influentes de 2013 selon le site Workingmother.com. Un classement de 50 wonder mamans où l'on retrouve également Gisèle Bundchen, Mariah Carey, Angelina Jolie et quelques autres mamans stars et canons d'Hollywood. Et si Beyoncé n'est qu'à la 5e place distancée par des chefs d'entreprise, une sportive de haut niveau ou une présentatrice de CNN, on ne doute pas que si la chanteuse prévoit effectivement de donner à Blue Ivy des frères et sœurs, elle pourra rapidement remonter dans le classement. Pour l'instant, cette place est justifiée par la capacité de Queen B à mener de front sa carrière de chanteuse tout en conciliant tournées à guichets fermés, campagne mondiale pour H&M avec son rôle de maman de Blue Ivy, 1 an et des poussières. Juste derrière Beyoncé, Gisèle Bundchen maman de deux enfants et top toujours au top a elle aussi mérité sa place en 8e position. Car la belle Brésilienne a parfois des airs bioniques. À la voir de retour en bikini seulement quelques mois après avoir accouché, on se dit que l'égérie H&M n'a décidément pas les mêmes problèmes que tout le monde. Vient ensuite Mariah Carey à la 10e place. Maman des jumeaux Moroccan et Monroe âgés de 2 ans et jurée American Idol, la chanteuse trouve tout de même le temps de tourner des flims et même de se remarier à Disneyland ! Derrière Mariah à la 27e place, on retrouve Angelina Jolie qui, bien qu'affichant 6 enfants au compteur, se retrouve dans la seconde partie du classement.

Beyoncé, Gisele Bundchen, Mariah Carey : les mamans les plus influentes de 2013

People

Ne ws
S a n té

Demain : inutile de prendre des compléments alimentaires

Des chercheurs de l'université de Californie à San Francisco ont réussi à maitriser les crises que subissaient des souris épileptiques. Pour cela, ils leur ont fait une seule injection de cellules issues de l'éminence ganglionnaire médiane, une partie du cerveau embryonnaire. Celles-ci permettent d'inhiber les signaux des neurones hyperactifs. Les résultats de cette première mondiale ont été publiés le 5 mai dans la revue Nature Neuroscience. «Nos travaux sont un pas en avant très encourageant dans la transplantation de neurones inhibiteurs chez des adultes atteins de formes sévères d'épilepsie, explique Scott Baraban qui a mené l'étude. Ce procédé offre la possibilité de contrôler les attaques et de compenser les déficits cognitifs chez les patients.»

Une greffe de cellules guérit des souris épileptiques
Les crises d'épilepsies apparaissent lorsqu'un groupe de neurones émet une surcharge électrique qui provoque un dysfonctionnement passager du cerveau. L'opération de Scott Baraban a consisté à injecter des cellules capables d'absorber ce signal et donc d'empêcher la crise. La moitié des souris ainsi traités n'ont plus du tout fait d'épilepsie et les attaques ont été significativement diminuées chez les autres. Les chercheurs ont également mis au point un procédé pour fabriquer des cellules humaines d'éminence ganglionnaire médiane. Ce sont ces dernières qui ont été injectées, en une seule fois, aux souris. Ces cellules ont alors migré et généré des interneurones afin de remplacer ceux qui ne remplissaient plus leur fonction lors des crises.

heures et porter autant que possible des vêtements, un chapeau et des lunettes. Population la plus à risque : les personnes à la peau claire, aux cheveux blonds ou roux, ayant beaucoup de taches de rousseur ou de grains de beauté.

Pour soigner vos petites allergies, préparez-vous une infusion calmante avec du thym. Cela marche aussi avec des infusions de sauges ou encore d'orties !

Apaiser les allergies

A

stuce

Après avoir utilisé des pinces ou d'autres ustensiles pour manipuler des aliments crus, vous devez les laver pour éviter que des organismes nuisibles soient transférés d'un aliment cru à un aliment cuit. Ne lavez pas la viande, le poisson et les fruits de mer crus avant de les faire cuire, car cela pourrait favoriser la propagation d'organismes nuisibles sur les plans de travail de la cuisine ou à d'autres aliments (contamination croisée). Pour éviter une contamination croisée, il est très important de bien nettoyer et désinfecter les planches à découper utilisées pour la viande, le poisson et les fruits de mer crus avant de s'en servir pour préparer d'autres aliments.

VRAI

Les aliments crus et ceux qui sont cuits doivent être conservés séparément.

Question

Le

C hiffre du jour

24

sion des sols, développement de la biodiversité environnante et même attrait touristique, les arbres ont tous les avantages. «Tous les sites seront entretenus dans le but de développer et de protéger cette ressource durable dʼun point de vue écologique, économique et sociale.»

15:30 Questions pour un champion 16:00 Arte reportage 17:00 TV5MONDE, le journal 17:20 Le bar de l'Europe 17:30 Les Alpes vues du ciel 18:30 Chabada 19:30 Journal (France 2) 20:00 Carnet de voyage d'Envoyé spécial 21:45 TV5MONDE, le journal 22:00 Journal (RTS) 22:30 Acoustic 23:00 Nec plus ultra 23:30 TV5MONDE, le journal Afrique 23:45 Jacques Attali, déraisons d'être 00:40 Nouvo 01:00 Stars parade 01:30 Urbania : le Québec en douze lieux

11:00 Les douze coups de midi 11:48 Météo 11:50 L'affiche du jour 12:00 Journal 12:20 Reportages 14:15 Ghost Whisperer 15:05 Ghost Whisperer 15:55 Tous ensemble 16:50 Tous ensemble 17:45 50mn Inside 18:50 Là où je t'emmènerai 19:00 Journal 19:30 Du côté de chez vous 19:35 Trafic info 19:40 Nos chers voisins 19:50 The Voice, la plus belle voix 22:20 The Voice 23:05 Les experts 23:55 Les experts 00:45 Les experts 01:30 Reportages

11:40 Point route 11:50 Ma maison sʼagrandit 12:00 Journal 12:20 13h15, le samedi... 13:00 Envoyé spécial : la suite 13:50 Grand public 14:40 Comment va la douleur ? 16:20 La parenthèse inattendue 17:55 CD'aujourd'hui 18:00 Mot de passe 19:00 Journal 19:40 Tirage du Loto 19:43 Emission de solutions 19:45 ChampsElysées 21:55 CD'aujourd'hui 22:00 On n'est pas couché 01:00 Météo 2 01:05 Hebdo musique mag 01:30 Thé ou café 02:10 Rex 02:55 Paris insolite

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:05 Le mag 13:50 C'est ma vie 15:00 C'est ma vie 16:35 Un trésor dans votre maison 17:40 Un trésor dans votre maison 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:50 Hawaii 5-0 20:40 Hawaii 5-0 21:30 Hawaii 5-0 22:20 Hawaii 5-0 23:10 Hawaii 5-0 00:00 Supernatural 00:50 Supernatural 01:35 European Poker Tour 02:30 M6 Music

Abderrahma Alger des années 70, emblématiques de l’USM bli, is, il est tombé dans l’ou celles du beau jeu. Depu tfoo du u lie mi le ns té da surtout qu’il n’est pas res te de footballeur. Plus rai ret ball après avoir pris sa culaire cérébral (AVC), même : un accident vas et années, l’a rendu faible contracté il y a quelques au isé an du tournoi org malade. Hier, à l’occasion hine, à la mémoire de log Bo de di ma stade Omar-Ha orni n’a pas été oublié : les Djamel Keddou, Mezia sur n rai ter faire un tour du ganisateurs lui ont fait du s les applaudissements sou te, lan rou une chaise tebra» ah All ha Inc i, an ezi «M public qui entonnait : ha Allah). Même si l’écra(Meziani, tu guériras Inc ne ts, constitués de jeunes, sante majorité des présen témoigné un grand resont l’ont jamais vu jouer, ils nne gloire du club. cie an te cet ur pect po

Abderrahmane Meziani blié ou été as n’a pne eurs l’u Meziani a été n des jou

N° 2281 SAMEDI 11 MAI 2013

omme C il a dit lui

Romão attend la visite de Medane
José Romão connaît l’Algérie bien avant l’USMA, son prochain adversaire en finale retour de la Coupe arabe. L’entraîneur portugais d’Al Arabi sait beaucoup de choses sur l’Algérie du football grâce à sa rencontre avec Hakim Medane qu’il a eu sous sa coupe à Famalicão. L’ancen sélectionneur du Portugal dit garder d’intarissables souvenirs du gaucher dont il attend toujours la visite. Romão n’a pas dit, cela étant dit, s’il l’attend au Portugal, au Koweït ou au Sheraton d’Alger où la délégation d’Al Arabi est descendue.

«J’irai à Bordj samedi. Je ne peux pas abandonner les joueurs dans ces moments-là» Omar Ghrib, ex-coordinateur de la section football du MCA Comme ça, tu t’assureras qu’ils ne sont pas en manque !

«Courbis a fait du bon boulot ; nous souhaitons qu’il reste»

Ce n’est pas de la langue de bois

Batna veut torpiller Saoura

Ali Haddad, P-DG de l’USMA

On connaît Saïd Allik, l’ancien président de l’USM Alger, au palmarès riche en titres, mais on a tendance à oublier qu’il a été footballeur du club dans les années 70. Hier, il s’est chargé de rappeler cette vérité en participant au match des vétérans du tournoi organisé à Bologhine à la mémoire de Djamel Keddou, l’un de ses anciens coéquipiers. Les jeunes supporters de l’USMA ont découvert avec un mélange de curiosité et d’amusement qu’il a de beaux restes. Ils ont aussi fait montre de gratitude en scandant longtemps «Allah Akbar ! Saïd Allik !», reconnaissant en lui l’homme qui a transformé le club en machine à vicAffaire toires.

«Allah Akbar ! Saïd Allik !»

Jay-Z veut s’associer avec Neymar

Il paraît que l’affaire CAB-JSS n’est pas jetée aux calendes grecques, comme on pouvait le croire depuis que les instances concernées se sont mises en mode motus et bouche cousue. A en croire des rumeurs venant de Batna, le tribunal d’Aïn M’lila s’est saisi de l’affaire. Il paraît même que le fameux Noureddine Benaïssa, l’homme par qui le scandale est arrivé, a été auditionné par le juge d’instrucn’est pas le seul t foo tion. Le bonhomme pourrait être poursuivi du e nd e Le mo Neymar. La pépit s pour tentative d’escroquerie, si les preuves à s’intéresser à plu les r pa oitée brésilienne, conv péens et qui deavancées par le CAB venaient à être jugées ro eu bs clu grands Europe cet été, en r recevables. Reste à savoir si Mohamed ue rq ba dé vrait ns le viseur de… Zerouati, le très controversé président est également da rap US serait, Jay-Z. Le boss du rement intéde la JSS, qui emploierait officieuseliè cu rti pa , et en eff diatique de mé ct ment Noureddine Benaïssa, sera pa l’im r pa ressé te. Propriétaire auditionné à son tour. l’homme à la crê Roc Nation,
ue du label de musiqdans le business Jay-Z s’est lancé ion de la filiale at sportif via la cré ts. Monsieur Roc Nation Spor nc, choisi de do it, ra au e nc Beyo grands noms du s’associer à des per sa marque lop ve dé ur po t spor sa société sur de e ag l’im e qu ainsi . Un rôle que nt ine nt Co ux le Vie ment remplir le pourrait parfaite attendu à Bar, os nt Sa de r joueu ochain mercato celone lors du pr é comme la fuestival et annonc la planète r de ture grande sta foot.

Benaïssa aurait été entendu par la justice

CAB-JSS

En cette fin de saison, on entend des rumeurs aussi farfelues les unes que les autres, faisant maintenir en Ligue 1 les clubs menacés de relégation. La semaine dernière, beaucoup de monde à Tlemcen était convaincu que le WAT demeurera en Ligue 1 sur la foi d’une loi qui verrait la LFP adopter une Ligue à vingt clubs. Une loi dénuée de tout fondement puisque le WAT a fait officiellement son au revoir à la Ligue 1, la semaine dernière. Cette semaine, c’est au tour du CAB de s’autoproclamer non relégable. Toujours dans le rouge, le club batnéen doit militer ferme pour se maintenir. Cela dans la logique des chiffres. Mais la logique de la rumeur dit que c’est la JSS qui sera rétrogradée en lieu et place du CAB sur décision de la justice. Juste ridicule.

L’on ne sait pas ce qu’aurait donné un un-contre-un Messi Vs Zaoui (ce dernier aurait sans doute connu quelques misères), mais les deux, réunis devant un objectif, ça donne ça. Le capitaine de l’ASO Chlef a profité du «prestigieux» Argentine–Algérie au Camp Nou pour taper la pause avec le génie argentin. Un beau souvenir, en somme, pour l’ancien défenseur international qu’il pourra toujours contempler avec ses rejetons dans vingt-ans !

Quand le grand Zaoui rencontre le p’tit Messi

Balotelli fait du kart en Ferrari

Voilà qui devrait alimenter la polémique naissante à Madrid... Le mariage annoncé entre Alfredo Di Stefano et Gina Gonzalez, de 50 ans sa cadette, a fait l'effet d'une bombe cette semaine en Espagne. L'action juridique des enfants de la légende du Real Madrid pour faire reconnaître son incapacité à gérer son patrimoine a rajouté de l'huile sur un feu déjà bien allumé. La Casa Blanca elle-même s'est inquiétée qu'avec une telle union, les nombreux dons du natif de Buenos Aires au musée du Real ne tombent sous la propriété de la belle en cas de décès de l'octogénaire. D'après Vanitatis, Gina Gonzalez s'est aujourd'hui enfuie en avion à l'étranger, non sans être passée à la banque avant le décollage pour retirer une grosse somme d'argent en cash ! Le but avoué serait de s'éloigner pendant un temps de toute l'agitation médiatique et de la pression mise sur la fiancée. Une bien belle manière d'éloigner les soupçons, assurément...

La fiancée de Di Stefano s’est taillée

fo n i ’ L

Séparé de sa belle Fanny depuis quelques jours, Mario Balotelli s’est consolé en s’offrant une Ferrari F450 pour la modique somme de 250 000 €. Pour tester son nouveau jouet, Balo a décidé de se diriger vers le Pala K, un célèbre circuit de karting à proximité de Milan. Interrogé par le Daily Mail, Joe Ghiringhelli, propriétaire de l’établissement, est revenu sur le passage de la star: «Mario adore venir ici, mais une clause de son contrat avec Milan lui interdit de conduire des karts. Les dirigeants milanais ont peur qu’il se blesse. Nous lui avons, donc, laissé prendre sa nouvelle Ferrari. Et il s’est éclaté.» Ne change jamais, Mario.

p eo ple

I Moh-Chérif Hannachi I démissionnera après la finale des cadets

I Omar Ghrib va saisir I la justice divine !

Footaises

des Cadets ! I Désormais, l'USMA a la baraka de Sidi Abderrahmane et celle du wali d'Alger.

I

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful