7 jours dans le monde de l'art

Introduction
Toile de fond = expansion sans précédent du monde de l'art (nombres de ses acteurs, fréquentation des musées,...) et boom du marché de l'art Causes possibles de la popularité de l'art contemporain < niveau d'éducation de la société, culture télévisuelle, langage trans-culturel, le nombre croissant de gens riches Conséquences : - les foires et biennales acquièrent une nouvelle importance car elles permettraient de donner un apperçu global - événementialisation de l'art (cf Scene & Herd du site web d'Artforum) - saturation - incapacité à avoir une vue globale → importance de la capacité de navigation individuelle et invention de moteurs de recherches spécialisés

6 fonctions principales : artiste, marchand, conservateur, critique, collectionneur et expert (nb: possibilité de combiner différents rôles comme François Pinault)

1. La vente aux enchères (et la foire)
Economie fondée sur la foi/la confiance Premier marché Second marché Acheteurs Vendeurs Valeur Importance des techniques de marketing

. La vente aux enchères (et la foire)  Economie fondée sur la foi/la confiance en la qualité du travail de l'artiste. nécessite davantage de connaissances et de flairs MAIS moins démocratique (cf liste d'attentes)  Second marché = salle de vente plus cher mais moins risqué (artistes très connus)... le 1er marché se méfie du 2nd marché qui provoque des jongleries financières qui fait perdre aux galeristes le contrôle du prix d'un artiste Mais le 1er marché peut également profiter du 2nd marché (exemple de galleristes qui avec l'aide de collectionneurs mettent en vente des oeuvres au 2nd marché pour faire monter la côte. → Importance primordiale des informations et des rumeurs (ex : un artiste va être représenté par Gagosian)  Premier marché = galleries moins cher mais plus risqué (artistes encore peu connus). en sa valeur future.1..) . nécessite des capitaux MAIS plus « démocratique » et illusion de payer le prix juste (= le prix du marché) En général.

la vente publique est davantage une épreuve pour les vendeurs qui préfèrent généralement se cacher et qui ont peur de ne plus pouvoire acheter au 1er marché  Pas de corrélation valeur esthétique / valeur marchande Par contre. Acheteurs Vendeurs Valeur Vente publique // sport (compétition) qui permet l'affirmation d'un pouvoir d'achat et d'un « style »... facteurs de succès commercial = . choix de la couverture.le sujet (joie vs tristesse / nu féminin vs nu masculin) .la taille .) Invitation . donne un sentiment de victoire et de gloire  A l'inverse.oeuvre comme miroir de notre temps  Importance des techniques de marketing Expérience du commissaire priseur Numérotage des lots : 10 premiers doivent être des lots faciles à vendre Catalogue de vente (belles reproductions.la mode du moment .le médium (peinture vs medium difficile à installer) .la couleur (rouge vs marron) .

1989 .Richard Prince. Untitled (Cowboy).

1990 . Untitled.Agnes Martin.

Marlene Dumas. The Visitor. 1995 .

2003 .Ed Ruscha. untitled.

2. La Master Class .

Audition critique poststudio = caractéristique de la pratique pédagogique Criticalité ? Art poststudio ? Avantages? Désavantages? .

le discours standardisé .renforcent la norme.la nécessité d'aller au fond des choses et de faire preuve d'endurance . argumenter.le discours oral devient le seul moyen de tester une oeuvre visuelle Témoin de : ...) . basée sur la remise en question des idées → Méthode d'évaluation basée sur l'idée que la création artistique doit mettre en avant la recherche et l'analyse plutôt que l'instinct et le plaisir Art poststudio = remplace le terme d'art conceptuel (trop étroit) pour recouvrir toutes les formes d'art non traditionnelle (performance. art in situ. etc) + .Audition critique poststudio = caractéristique de la pratique pédagogique Criticalité = stratégie de production du savoir.analyser en profondeur les motivations du travail .préparer à la future carrière des artistes (négocier.la complexité du travail artistique .

Le Prix Turner http://www.4.com/watch? v=fnyhe8dzclE&feature=related .youtube.

sortant pour la plupart du Goldsmiths College à Londres.4.000 livres sterling Artiste – 50ans. Prix reflète ET crée la qualité Impact sur le marché : une nomination augmente de 30% la côte de l'artiste et de 50% celle du gagnant Impact sur la carrière : multiplie les propositions d'exposition dans institutions renommées France : Prix Marcel Duchamp / Belgique : Prix de la Jeune Peinture Belge           . un nom attribué par le publicitaire/collectionneur/galeriste Charles Saatchi à un ensemble d'artistes contemporaisn britanniques. présidé par Sir Nicholas Serrota Extrêmement médiatisé Son succès médiatique a notamment contribué au succès des Young British Artists ou YBAs.. vivant en GB. Le Prix Turner  < Peintre Joseph Mallord William Turner Organisé par la Tate Britain à Londres depuis 1984 25. ayant attiré l'attention du jury par 1 exposition remarquée au cours de l'année Jury de 5 juges.. Tracey Amin. généralement figuratifs et ayant un goût pour la provocation : Damien Hirst.

Tomma Abst .

Divided.Damien Hirst. 1993 . Mother and Child.

My Bed. 1999 .Tracey Emin.

le concept de forum a disparu Critiques d'art célèbres:        . page de gauche vs droite.5... Scene & Herd = l'art comme lifestyle  .Roberta Smith / New York Times (journal quotidien) : importance du direct . Le Magazine : Artforum  Fondé en 1962 à San Francisco. déménage à Nyc en 1967 60.000 exemplaires Magazine pour spécialistes Archives de l'art contemporain / Chronique de l'art contemporain → Donner de la permanence à l'éphémère.: élitisme.Peter Schjeldahl / The New Yorker (mensuel généraliste) : populiste  Localisation significatives des publicités : début du magazine. en face du sommaire .Jerry Saltz / The Village Voice (hebdomadaire généraliste gratuit) : considéré comme un « boxeur » . viser l'histoire de l'art Tire son influence de son sérieux Impact similaire au Turner Prize Critiques .

Lynda Benglis. 1974 . Artforum Advertisement.

Christopher Williams .

.

nymag.6.com/video/Jerry-Saltz-onMurakami#c=LN47P1F3BTGS650N&t=Jerry %20Saltz%20on%20%C2%A9Murakami . L'atelier : Takashi Murakami http://videos.

L'atelier : Takashi Murakami .6.

de la télévision etc) Superflat = concept inventé par Murakami pour définir la manière dont son art « aplatit » la distance séparant Occident et Orient. culture d'élite et culture populaire. actions au service de la mode. n'était pas une « entreprise » mais un atelier d'artistes bohèmes / Kaikai Kiki correspond à la culture extrêmement exigeante de l'entreprise au Japon Dans ses sérigraphies.jp/ Kaikai Kiki : l'entreprise fondée par Murakami. Warhol recommandait les traces d'accident / Le travail de Murakami est extrêmement méticuleux et n'autorise aucune trace (ressemblance à une production industrielle)  Subversion complice . qui emploie une centaines de personnes et qui développe un éventail d'activités (art. ainsi qu'à la superficialité de la culture consumériste. Le concept se réfère également à l'importance de l'art graphique (2D). organisation de foire/festival.6. L'atelier : Takashi Murakami  http://english.kaikaikiki. promotion d'artistes japonais.co. design. Fan de Warhol    Warhol : intègre le populaire dans l'art / Murakami intègre l'art à la culture populaire Factory : malgré son nom. art et luxe.

2007 .Takashi Murakami. Oval Buddha.

: devient un divertissement (cf Festival de Cannes). + modèles nationaux périmés  . .Déstabiliser. plutôt que refléter le consensus. La Biennale de Venise  La plus ancienne : fondée en 1895. Berlin.7.Permettre aux gens éloignés des centres artistiques l'occasion de voir ce qu'il se fait dans le reste du monde → Réflètent la diversité du monde de l'art . une forme de tourisme culturel. prendre des risques. suivie de Sao Paulo en 1951 et Documenta en 1955 Apogée des biennales date des années 90 (biennales d'Istanbul. Gwangju etc) Ambitions :   .Donner un fil conducteur (pas une thématique) pour apréhender la compréhension de l'art contemporain  // foire : permettre de faire le tour du monde en 1 seul endroit / ventes sous le couvert Critique . Lyon.

marché 1ère et 2aire .événementialisation  Il n'y en réalité pas UN monde de l'art.Conclusions  Pas de chaînes d'influence linéaire.Ventes d'oeuvre par les galeristes dans les biennales  Evolutions remarquées : .galeristes qui financent et participent aux choix des oeuvres exposés dans des grandes institutions .expansion . Différentes interactions et influences se trament à tous les niveaux du monde de l'art Exemples : .mondialisation : les gens partagent l'information MAIS ils l'utilisent différemment . mais DES mondes de l'art qui évoluent en parallèle et parfois se croisent .Influence d'un prix/d'un magazine sur le choix d'une exposition et inversément .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful