BTS DOMOTIQUE

Fiabilité

2008-2010

Fiabilité

Table des matières
I Premières notions de fiabilité I.1 Fonction de défaillance, fonction de I.2 Estimation . . . . . . . . . . . . . I.3 Taux d’avarie instantané . . . . . . I.4 MTBF . . . . . . . . . . . . . . . . I.5 Fiabilité d’un système . . . . . . . fiabilité . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 2 3 4 5 5 6 6 6

II Loi exponentielle II.1 Fonction de fiabilité et de défaillance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . II.2 MTBF, Écart-type . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

http://mathematiques.daval.free.fr

-1-

t -2- y = R(t) 0 http://mathematiques.1 Fonction de défaillance. associe son temps de bon fonctionnement ou sa durée de vie avant une défaillance.BTS DOMOTIQUE Fiabilité 2008-2010 I Premières notions de fiabilité la fiabilité est la caractéristique d’un dispositif exprimée par la probabilité par la probabilité que ce dispositif accomplisse une fonction requise dans des conditions d’utilisation et pour une période de temps déterminées (AFNOR). on désigne par T la variable aléatoire qui. on choisit t = 0 comme origine des temps lorsque le dispositif est mis en marche pour la première fois.daval. fonction de fiabilité Définition 1 On appelle fonction de défaillance la fonction F définie pour tout t ≥ 0 par F (t) = P (T ≤ t) y Le nombre F (t) représente la probabilité qu’un dispositif choisi au hasard dans la population ait une défaillance avant l’instant t. La variable T est donc une variable aléatoire continue à valeurs dans [ 0 . D’où la définition suivante : Définition 2 On appelle fonction de fiabilité R définie pour tout t ≥ 0 par R(t) = 1 − F (t) y 1 y = F (t) Le nombre R(t) représente la probabilité qu’un dispositif choisi au hasard dans la population n’ait pas de défaillance avant l’instant t. à tout dispositif choisi au hasard. On a également F ′ (t) = f (t). Dans tout ce chapitre. I.free.fr . x F (t) 0 t y = f (x) On a alors : P (T ≤ t) = P (T > t) = 1 − P (T ≤ t) = 1 − F (t). Pour simplifier. +∞ [. On note f la densité de probabilité de la variable T .

on peut.2 Estimation Dans la pratique. On obtient : Temps t Nombre d’appareils [0. 92 0. la probabilité qu’un dispositif n’ait pas eu de défaillance à l’instant t = 4000 est estimée à 0. 05 0. 08 4000 1 0 0. 67 0. Pour remédier à cette erreur. 4000] 1 On souhaite estimer les valeurs de la fonction F (t) suivant les valeurs de t. 20 0. 48 1500 0. 33 0. 76 0. 33 0. 95 0. lorsque ni l’échantillon n’est pas très grand. 10 0. 10 0.daval. 30 0. à partir d’études statistiques. 97 0. 67 1000 0. on ne connait pas (en général) les fonctions F et R. 77 0. 33 0. 86 0. 3000] 1 ]3000. 2500] 2 ]2500. 1500] 3 ]1500.free. 45 0. 52 0. 1000] 4 ]1000. 2000] 2 ]2000. 03 http://mathematiques. Dans ce cas.fr -3- . 48 0. on prend F (ti ) = n+1 • Méthode des rangs médians : Enfin. 52 0. on obtient le tableau suivant : ni − 0. obtenir des estimations de F (t) et R(t) pour des valeurs de t données. 80 0. 23 2500 0. 33 2000 0. 4 Instant ti Rangs bruts F (ti ) R(ti ) Rangs moyens F (ti ) R(ti ) Rangs médians F (ti ) R(ti ) 500 0. 90 0. On note ni le nombre de dispositifs défaillants à l’instant ti et n l’effectif total de l’échantillon. 35 0. 05 0. 14 0. 500] 7 ]500. 24 0.BTS DOMOTIQUE Fiabilité 2008-2010 I. on peut utiliser 3 méthodes : • Méthode des rangs bruts : On calcule les valeurs de F grâce à la formule F (ti ) = ni n • Méthode des rangs moyens : Avec la méthode précédente. 87 0. 55 0. 65 0. 3 n + 0. Exemple 1 On a mesuré pour 20 micro-ondes du même type le temps en heures écoulé avant la première panne. 95 0. 90 0. 67 0. 70 0. ce qui dans la réalité n’est pas forcément vrai. 67 0. 13 3000 0. on a prend F (ti ) = Pour notre exemple 1. quand l’échantillon est petit.

où le taux d’avarie instantané augmente avec le temps. t On a alors : R(t) = e− 0 λ(x)dx t et F (t) = 1 − e− 0 λ(x)dx • On constate expérimentalement que. http://mathematiques. on peut obtenir R(t) et F (t) comme solutions des équations différentielles du premier ordre : R′ (t) + λ(t)R(t) = 0 et F ′ (t) + λ(t)F (t) = λ(t). A droite. les pannes paraissent dues au hasard. la période de début de fonctionnement. Elle est appelée « courbe en baignoire » et comporte trois parties distinctes : pannes précoces vie utile usure 0 À gauche. on montre facilement que l’on a également : λ(t) = − R′ (t) R(t) et λ(t) = f (t) 1 − F (t) Les relations précédentes permettent donc de trouver λ(t) si l’on connaît F (t) ou R(t).BTS DOMOTIQUE Fiabilité 2008-2010 I. • Inversement. ou « vie utile ». pendant cette période. pour la plupart des matériels. (Cette pente est égale à F ′ (t).daval.3 Taux d’avarie instantané Sur la courbe représentative de la fonction de défaillance F . la période de maturité. la période d’usure.fr -4- . car les pannes précoces dues à des défauts de fabrication ou de conception sont de moins en moins nombreuses. la courbe représentative du taux d’avarie instantané t → λ(t) a la forme donnée par la figure ci-dessous. car les pannes sont dues à l’usure croissante du matériel.) : Définition 3 On appelle taux d’avarie instantané à l’instant t le nombre λ(t) défini pour tout t ≥ 0 par λ(t) = f (t) R(t) Remarque 1 • Comme R(t) = 1 − F (t).free. on s’intéresse à la pente de la tangente pour un instant t donné. où le taux d’avarie instantané reste à peu près constant . où le taux d’avarie instantané décroît avec le temps. Au centre. si l’on connaît λ(t).

5 Fiabilité d’un système Fiabilité d’un système monté en série : Pour un système constitués de n composants montés en série (le bon fonctionnement de chacun étant indépendant du bon fonctionnement des autres).BTS DOMOTIQUE Fiabilité 2008-2010 I.daval. . . le sigle M T BF provient de l’expression « Mean Time Between Failures »qui signifie « temps moyen entre deux défaillances ».free.) http://mathematiques. . on montre que l’on a R(T) =R1 (t) × R2 (t) × · · · × Rn (t) où R1 . .fr -5- . (En effet. le système est fonctionnel dès qu’un seul composant est fonctionnel. I. R2 . (En effet. .) Fiabilité d’un système monté en parallèle : Pour un système constitués de n composants montés en parallèles (le bon fonctionnement de chacun étant indépendant du bon fonctionnement des autres). le système est défaillant dès qu’un seul composant est défaillant. Fn sont les fonctions de défaillances respectives des n composants..4 MTBF Définition 4 On appelle « Moyenne des Temps de Bon Fonctionnement » (MTBF) l’espérance mathématique de la variable aléatoire T .. . F2 . Rn sont les fonctions de fiabilités respectives des n composants. on montre que l’on a F(T) =F1 (t) × F2 (t) × · · · × Fn (t) où F1 . On a donc M T BF = E (T ) = 0 +∞ tf (t) dt A l’origine.

Autrement dit.free. Cette loi concerne tous les matériels pendant une durée de leur vie (vie utile) et les matériels électroniques pendant presque toute leur vie.daval. Propriété 1 o La fonction de fiabilité est définie pour tout t ≥ 0 par R(t) = e−λt . et la représentation graphique de la courbe y = R(t) sur un papier semi-logarithmique sera une droite. o La fonction de défaillance est définie pour tout t ≥ 0 par F (t) = 1 − e−λt .1 Loi exponentielle Fonction de fiabilité et de défaillance Définition 5 La loi exponentielle est la loi suivie par la variable aléatoire T lorsque le taux d’avarie est constant. alors on aura ln R(t) = −λt. o La densité de probabilité de la variable aléatoire T est définie pour tout t ≥ 0 par f (t) = λe−λt . pour tout t ≥ 0. pour la loi exponentielle de paramètre λ. II. y λ F (t0 ) R(t0 ) 0 t0 y = f (t) t Si la variable aléatoire T suit une loi exponentielle de paramètre λ. Écart-type On admettra que.fr -6- . on a λ(t) = λ où λ est une constante réelle strictement positive.2 MTBF.BTS DOMOTIQUE Fiabilité 2008-2010 II II. on a M T BF = E (T ) = 1 λ On admet également que l’écart-type de la variable aléatoire T est σ (T ) = 1 = M T BF λ http://mathematiques.