«Tout est réglé»

MCA

Zoran Mamic (DTS)

signature imminente
DIMANCHE 26 MAI 2013

Soudani au Dinamo Zagreb,

Son transfert coûtera 900 000 euros

«C’est moi qui l’ai encouragé à signer»

Halilhodzic

Sonatrach songe à Lemerre
Aoudia donne son OK

Zemma,
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2296 PRIX 20 DA

un pied au Mouloudia «Les négociations
sont en bonne voie»

Il a rendez-vous avec Kaoua cet après-midi

Zerouati refuse de céder Beldjilali

USMA

«L’argent des Haddad ? Je n’en ai pas besoin !» «1 million d’euros pour sa libération»

Wallemme tient la corde
Karaoui : «A défaut d’un contrat en Europe, je reste à Sétif»
Gana : «Angane le payera cher»
USMH

JSK Alors que Barreto est également pisté

Il a signé pour 3 ans à Al Ismaïly

Limane : «Je reste à El Harrach»

CRB

02

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Le Mouloudia songe à Roger Lemerre
Coup neuf MCA
our bâtir une grande équipe, il faut recruter incontestablement un grand entraîneur. Il y a beau à avoir de bons joueurs dans son effectif, sans que les résultats suivent. Du fait qu’ils ont besoin d’un véritable technicien, qui sera capable de bien utiliser ses éléments. Comme un bon effectif a besoin aussi d’un entraîneur qui sait se faire respecter. Au Mouloudia, on pense à recruter une grosse pointure pour mener l’équipe au sacre, mais aussi mettre en œuvre le projet que la Sonatrach veut mettre en place pour que le club puisse

P

e recrutement d’un avant-centre de qualité est l’une des priorités du Mouloudia lors de cet été. Bien que l’équipe ait effectué une bonne saison et sa ligne d’attaque ait frappé fort lors des dernières rencontres du championnat, il n’en demeure pas moins que le manque d’un chasseur de but s’est fait ressentir. Ainsi, le manager général du club, en l’occurrence Abdenour Kaoua, a jeté son dévolu sur l’attaquant de l’ESS Mohamed Amine Aoudia qui est libre de tout engagement envers son club. En effet, il connaît bien les qualités du joueur qu’il a vu de près en sélection nationale, et c’est pour cette raison qu’il tient à l’avoir dans l’effectif de son équipe la saison. Quoiqu’il soit convoité par les plus prestigieuses formations du pays, Aoudia accorde la priorité au Mouloudia, car il veut jouer pour cet illustre club auquel il donne la priorité.

L

priorité au Mouloudia
Le MCA lui offrira l’opportunité de retrouver l’EN

Aoudia donne la

retrouver la grandeurs qui était la sienne par le passé. Ainsi, le Doyen pense tout simplement au Français Roger Lemerre qui n’a plus besoin d’être présenté. Après une expérience avec le CSC, il a émis le vœu à changer d’air, en étant annoncé pour driver les Lions indomptables, ou le Ahly du Caire. Toutefois, il semble bien que les données ont changé pour lui, et il y a de fortes chances pour qu’il reste travailler en Algérie. C’est pour cette raison que le MCA veut s’offrir ses services, et l’engager pour une durée minimale de deux années avec un projet qui pourra l’intéresser à plus d’un titre, lorsqu’on sait que tous les moyens seront mis à sa disposition par la Sonatrach.

Le CSC veut revoir son salaire à la hausse pour le convaincre de rester
Malgré le fait que le CSC s’est vu proposer les services de Garzetto, les Constantinois veulent convaincre Roger Lemerre de rester du moment qu’il a renoncé à l’idée de prendre en main la sélection camerounaise ou le Ahly du Caire. La direction du CSC et prête à revoir à la hausse le salaire du technicien français. Seulement, les Constantinois ne peuvent rivaliser avec le Mouloudia qui désir à son tour engager Roger Lemerre. Ce dernier est actuellement en vacances, et il veut prendre un peu de

médicaux approfondis pour Hadj Aïssa
ors du dernier mercato hivernal, le Mouloudia a réalisé l’un des plus gros transferts de la saison, en s’offrant les services de Hadj Aïssa pour une mensualité de 250 millions de centimes, soit le deuxième plus gros salaire au Mouloudia après Abderahmane Hachoud, qui perçoit, lui, 300 millions. Toutefois et à la grande déception des Mouloudéens, l’exmeneur de jeu des Aigles des Hauts Plateaux n’a pas joué la moindre minute, que cela soit en championnat ou en Coupe d’Algérie, pour la simple raison qu’il était à chaque fois indisponible, et ce pour cause de blessure. Le Mouloudia aurait pu éviter d’être berné si on avait pris le soin de faire passer au joueur des tests médicaux avant son recrutement comme ça se passe dans toute équipe qui se respecte. Il est à rappeler qu’avant de partir pour l'Espagne, à Benidorm, en tant que chef de délégation, Rafik Hadj Ahmed avait recommandé aux autres dirigeants du club de faire passer des tests médicaux à tout joueur dont le club veut s’attacher les services. Mais, les pensionnaires de Chéraga ont fait bon comme leur semblait et par conséquent le club a déboursé plus de 1,2 milliard de centimes pour rien. Afin de rompre avec les pratiques du passé, la Sonatrach, représenté par le CA, a exigé que Hadj Aïssa effectue des tests médicaux approfondis chez un spécialiste, que la firme pétrolière désignera. C’est à partir de ce diagnostic que le conseil d’admi-

La Sonatrach exige des tests
nistration décidera sur l’avenir de Hadj Aïssa.

répit après une saison harassante avec le CSC. Lui qui a su faire du club de la ville de Cirta l’une des formations les plus régulières du championnat, marquant sa première saison en Algérie d’une forte manière. Une source digne de foi nous a confié que le MCA prendra attache son manager très prochainement pour lui faire une offre concrète. Le fait que le Mouloudia lui présentera un projet sportif, qui sera appuyé par une convention signée avec l’OCO, cela pourra peser en faveur du vieux club algérois pour convaincre Lemerre, lui qui pourra réaliser un excellent travail lorsque les moyens suivent. K.M.

mais probablement du challenge. Comme le Mouloudia affiche clairement ses ambitions pour jouer le titre la saison prochaine, Aoudia accorde ainsi la priorité au vieux club algérois, lui qui est habitué à gagner des titres avec l’ESS.

L

Si son cas nécessite une intervention chirurgicale, il sera libéré

Il a été contacté officiellement par un émissaire de Kaoua

Pour montrer l’intérêt que le MCA accorde à Mohamed Amine Aoudia, ce dernier a été contacté officiellement par un émissaire chargé par Abdenour Kaoua pour lui faire part de l’intention du Mouloudia de le recruter en prévision du prochain exercice. Le joueur s’est montré favorable à l’idée et sans hésitation aucune, il a promis à son interlocuteur d’accorder la priorité au MCA. Toutefois, il a ne veut pas se précipiter sur son choix car le championnat vient juste de s’achever. Le choix de Aoudia ne sera pas tributaire de l’aspect financier,

Si Mohamed Amine Aoudia veut aussi jouer pour le Doyen, c’est aussi pour retrouver la sélection nationale. Ce dernier sait pertinemment que le Mouloudia pousse toujours un joueur à donner le meilleure de lui-même et le fait d’être à chaque fois tenu par le résultat, Aoudia pourra facilement retrouver toute sa forme qui lui a permis par le passé de jouir de la confiance de Halilhodzic. En optant pour le MCA, cela lui offrira l’opportunité de se rapprocher de sa famille, ce qui lui permettra de mieux se concentrer sur son travail. A moins d’une surprise de dernière minute, c’est le maillot vert et rouge que Aoudia portera la saison prochaine, et il n’est pas prêt à rempiler à l’ESS. K.M.

Si Hadj Aïssa devra passer des tests médicaux approfondis dans les jours à venir, beaucoup de choses ont été dites sur son état de santé. En effet, on laisse croire que le milieu de terrain souffre des ligaments internes et cela nécessite une intervention chirurgicale. D’où son indisponibilité durant quatre mois au minimum, ce qui n’est pas fait pour arranger les affaires du Mouloudia. Si donc Hadj Aïssa doit passer sur le billard, le club va prendre la décision de le libérer, lorsqu’on sait que le joueur n’a joué aucun match officiel depuis une année.

Malgré le fait que Abdenour Kaoua ait pris ses fonctions de manager générale deux semaines seulement avant la fin du championnat, il a bel et bien une idée sur les postes qu’il va renforcer. Afin que l’effectif du Mouloudia soit équilibré, il semble bien qu’un seul joueur sera recruté en attaque et qui sera probablement Aoudia. Du fait que Bouguèche et Sayeh sont toujours sous contrat alors que Djallit et Yachir ont donné leur accord pour rempiler, le MCA est à la recherche d’un bon milieu offensif capable d’assurer l’animation de jeu que cela soit sur le flanc droit ou le flanc gauche, sachant que Attafen et Ouali n’ont pu donner satisfaction. Si ce dernier pourra être repêché du fait qu’il est pour sa première année au MCA, Billel Attafen sera remercié, car il a déçu plus d’un cet exercice. Alors qu’en défense, Kaoua veut recruter deux latéraux de bonnes qualités mais qui peuvent aussi évoluer tout au long des couloirs. Sachant que le contrat de Babouche a été résilié, Hachoud pourra être libéré s’il n’accepte pas que son salaire soit considérablement réduit. Sans compter le poste de gardien de but qui figure parmi les priorités de Kaoua. Ainsi, pas moins de quatre joueurs de qualité seront recrutés pour faire partie de l’équipe du MCA la saison prochaine. K.M.

Kaoua s’est fait une idée sur les postes à renforcer

Toutefois, et dans le cas où les tests médicaux seraient favorables à Hadj Aïssa, ce dernier sera retenu dans l’équipe à condition qu’il accepte que son salaire soit revu à la baisse pour les raisons que tout le monde connaît. Si le joueur refuse la proposition du Mouloudia, à ce moment il devra négocier sa lettre de libération, ou bien il sera contraint de rembourser une partie de l’argent qu’il a touché en contrepartie de sa lettre de libération. K.M.

Son salaire sera revu à la baisse

Kaoua-Zemma,
N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

epuis que Fawzi Chaouchi a écopé d’une très lourde sanction, le Mouloudia s’est mis à la recherche d’un gardien de but qui possède le niveau du héros d'Oum Dourmane. Abdenour Kaoua qui connaît les qualités de tous les gardiens de la Ligue 1 vise Mohamed Amine Zemmamouche qui a réussi une saison pleine avec l’USMA. Le fait que le dernier rempart usmiste soit en fin de contrat constitue une aubaine pour le Mouloudia qui veut saisir cette opportunité inespérée pour faire venir le natif de Mila. D’ailleurs, selon nos informations, nous avons appris que Zemmamouche a rendez-vous cet après-midi avec le manager général du club afin de négocier un probable transfert. Il sera donc question pour

D

RDV cet après-midi
Il devra rencontrer ce matin Haddad
Zemma d’en aborder avec Kaoua les modalités financières. Le Mouloudia, qui jouera son va-tout, a tout intérêt à mettre en avant les arguments financiers et le challenge sportif pour subtiliser Zemma à l’USMA de Haddad. Zemmamouche veut accélérer le processus en réglant son problème de contrat avant la fin de la semaine. Mais avant de rencontrer Kaoua, Zemmamouche a rendez-vous avec Haddad afin de prendre acte de la proposition financière qui lui sera faite par son employeur. Et ce n’est qu’après que l’enfant de Mila négociera avec le Mouloudia, puis le CSC qui insiste pour l’avoir.

Coup d’œil MCA

03

Le CSC prêt à lui offrir plus que l’USMA et le MCA

«J’ai été contacté avec mon manager par Hadj Ahmed»
«Les négociations avec le MCA sont en bonne voie et les Chnaoua réclament avec force mon retour»
Refusant de nous livrer plus d’informations sur ses négociations, Zemmamouche nous confiera quand même : «Les négociations avec le Mouloudia sont en bonne voie. Je tiens aussi à vous dire que j’ai reçu plusieurs appels Rafik Hadj Ahmed. Il m’a donc fait savoir officiellement la volonté du Mouloudia de me recruter.»

La direction du Chabab de Constantine est prête à casser sa tirelire afin d’enrôler le gardien de but usmiste. C’est simple, pour convaincre Zemmamouche de s’établir du côté de Constantine, les responsables du Chabab lui ont fait savoir que dans tous les cas de figure, ils lui offriront un salaire supérieur à celui qui lui sera proposé par l’USMA et le Mouloudia d’Alger. De quoi compliquer la mission de Kaoua car il est évident que le Mouloudia n’est pas prêt à faire des folies qui vont à l’encontre de cette nouvelle politique prônée par la Sonatrach qui a décidé de plafonner les salaires des joueurs. T.Che

Yalaoui contacté officiellement par le CRB et le MOB

La direction refuse de le laisser partir

Auteur d’une saison très moyenne avec 605’ dans les jambes, Nabil Yalaoui aura été le joker de luxe de l’équipe mouloudéenne. Décisif à chaque fois que Djamel Menad a fait appel à ses services comme il le fut en coupe d’Algérie face à l’USC et le MCO, et la JSMB en championnat, Yalaoui suscite la convoitise de deux clubs. Il s’agit du Chabab de Belouizdad et du Mouloudia de Béjaïa. Fouad Bouali qui connaît parfaitement les qualités du joueur pour l’avoir eu sous sa coupe au Widad de Tlemcen en 2010 a pris officiellement attache avec lui pour le convaincre de rejoindre les rangs du CRB. Idem pour Mourad Rahmouni le coach du MOB qui lui aussi est très intéressé par le profil du milieu de terrain. Seul bémol, Yalaoui est encore sous contrat avec le Mouloudia. Soumis à la lettre de libération, Yalaoui n’a pas son destin entre les mains. Passant actuellement ses vacances dans sa ville natale de Maghnia, ce ne sont certainement pas les propositions qui manquent pour Yalaoui qui pourrait aller au terme de son contrat.

La saison 2012-2013 devrait être très vite mise aux oubliettes par Farid Daoud lequel n’a été titularisé que deux fois pour 274’ de jeu. Un temps de jeu qui est loin d’être en adéquation avec les qualités du demi défensif qui était un cadre de l’équipe. Dans l’expectative, le natif de Beni Zemenzer voudrait être fixé sur son avenir immédiat. Encore sous contrat avec le Mouloudia, Daoud a sollicité sa direction pour être fixé sur son sort. Le joueur devrait s’entretenir ce mardi avec Rafik Hadj Ahmed et Abdenour Kaoua. C’est à l’issue de cette entrevue que Daoud saura si son avenir s’inscrit au Mouloudia ou bien ailleurs.

Daoud sera fixé ce mardi sur son avenir
T.Che

Delhoum a été l’un des grands artisans du titre remporté par l’Entente de Sétif. Le capitaine ententiste qui est considéré comme l’un des meilleurs joueurs à son poste de la Ligue 1 est actuellement libre de tout engagement. Ambitionnant de jouer le titre la saison prochaine, le Mouloudia veut se renforcer avec des éléments chevronnés qui sont capables de donner une autre dimension au groupe. C’est d’ailleurs dans ce but qu’on vient d’apprendre que les responsables du vieux club algérois ont pris contact avec Delhoum. Reste maintenant à connaître les exigences financières du joueur qui a vraiment envie de poser ses valises dans un grand club de la capitale.

Delhoum approché En fin de contrat, Mourad

Refusant ces derniers jours de faire toute déclaration afin qu’on ne l’accuse pas de verser dans la surenchère, Mohamed Amine Zemmamouche a toutefois accepté de nous parler de son avenir qui pourrait s’inscrire dans la durée au Mouloudia. «Oui, je confirme avoir été contacté avec mon manager, qui est aussi mon frère, par

«Je choisirai ma future destination avant lundi»

des Chnaoua qui réclament avec force mon retour au Mouloudia. Cela me fait énormément plaisir et me touche beaucoup».

Connu pour être un joueur explosif, Billel Ouali n’a jamais réussi à s’exprimer pleinement cette saison malgré des matches références comme celui face au MCO à Zabana. Dans l’expectative, le joueur espère trouver un accord avec son employeur.
Pour l’instant, il n’y a rien de concret. Je suis encore sous contrat avec le Mouloudia. A partir de là, je n’ai pas le pouvoir de décision. Je dois attendre une rencontre avec mon employeur pour trancher. C’est sûr que mon manager doit rencontrer ce mardi ou mercredi mes responsables pour connaître leurs intentions. Moi, je suis prêt à rester, mais la décision finale revient à mes dirigeants dans la mesure où j’ai encore un an de contrat. Ce n’est qu’à l’issue de cette entrevue que mon avenir se décidera.

« Je veux rester, mais la décision finale revient à mes dirigeants »

Ouali

Zemmamouche semble bien déterminé à régler sa situation avant la fin de la semaine, du moins c’est ce qu’il nous a confirmé : «Après avoir étudié toutes les propositions, je compte trancher sur ma future destination avant lundi». T.Che

Connaissant ses qualités techniques et son potentiel, la direction du club, par le biais de Kaoua, a émis le vœu de garder Yalaoui qui a l’expérience de l’Afrique puisqu’il a déjà disputé une demi-finale de Ligue des champions avec la JSK. Et ce vécu ne pourra que servir le Mouloudia qui a de très fortes chances de disputer la coupe de la CAF, la saison prochaine. T.Che

bu Le sieu uiés plu hier au ji, Bo avant- ont été conv b. Katrend Derouaz nès, y ents du clu e, Boumdal, à cette présid a, Kerkouch tous invités tte e chouik ani ont été l’issue de c Depuis la démission de Hocine Ams a A et Has de travail. n question rouche, les spéculations vont bon train n e réunio , le comité qui ont été sur le nom de celui qui lui succèdera à la n sessio deux lettres e la Sonatête du club. Les responsables de Sod natrach devront se baser sur deux rédigé es au P-DG , et au mie é critères, pour nommer le futur adress mid Zerguin cef Yousfi. Ha ou homme fort du Doyen. Le pretrach, l’Energie, Y s premières n u de mier critère, c’est que le préLui qui avait fait ses débuts à la JSK sous les ornistre revendicatio r un nouvea me tendant soit un ancien sportif. ais des dres de Mounaïm Kherroubi, Daoud intéressen m e n o n o n c ’u e L ait st d l Et le second, c’est d’avoir été un rait toujours la JSK qui voudrait le récupérer. une. I ité, c’e eil qui du com ent du cons et qui soit je que le cadre de la Sonatrach. A travers ces Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le r ll u id a o s tb pré exigences de sélection, Boumdal, Bouuvrer p club kabyle veut faire venir Daoud qui réside n que du foo sance question d’œ sionnent afi venir chouika et Hassani sont en course. Il non loin du stade du 1er-Novembre. Dans le cas a été t la SSPA fu duise à l’a udia faudra ajouter le nom de Aziz Delo où le joueur serait libéré par le Mouloudia, il ne u o CSA e SP se pro M u rouaz qui pourrait se retrouver à la devrait avoir aucun problème pour rejoindre les igle d le G s le sous lger. tête du club le plus populaire du rangs de la JSK dont les portes lui seront grandes ’A d pays. ouvertes. T.Che T.Che

Le es es sag à d é t i m r o t c t e une le sfi é i y o v u s s’est réun a en ine et Yos age ne Lou s a u b s â g e a r d n Ch ie Ze comité e c d n a u rs rea

Tarek-Che

Boumdal, Hassani, Bouchouika et Derouaz, quatre CV pour un fauteuil de président

La JSK voudrait le récupérer

04

uelques jours après la fin du championnat, l’entraîneur Arezki Amrouche devra remettre à la direction la liste des joueurs à libérer. Comme annoncé précédemment par nos soins, plusieurs joueurs seront appelés à négocier leur lettre de sortie, à l’image du défenseur central, Sofiane Khellili. Ce dernier, qui a été recruté du NAHD après une très longue période de négociations, n’a pas réussi à briller. Il faut dire aussi qu’il n’a pas été chanceux d’autant que cette saison, il n’a joué que deux fois seulement. Donc, le meilleur moyen pour lui de relancer sa carrière serait de réclamer sa lettre de libération. Effectivement, le défenseur central a rencontré récemment le président Hannachi dans le but d’évoquer son avenir, vu qu’il ne rentrait plus dans le schéma tactique de l’équipe. D’après nos sources, le boss kabyle n’était pas contre sa libération. Seulement, il lui a fait savoir qu’il devrait

Q

Khellili sommé de payer pour sa libération
N° 2296 Dimanche 26 mai 2013 d’abord la négocier. Une décision qui a provoqué la colère du joueur, lequel ne s’attendait pas à une telle décision, d’autant plus qu’il n’a même pas touché tous ses salaires. Pour lui, c’est la JSK qui ne veut pas de lui et qu’il n’aurait jamais refusé de rester s’il bénéficiait de quelque temps de jeu. Pis encore, une source nous a confié que la direction de la JSK n’est pas prête à céder le joueur. Le joueur trouve que c’est exagéré Au début, Khellili croyait qu’il aurait gratuitement sa lettre de sortie. Pour lui, c’est la JSK qui voulait s’en séparer, donc pourquoi payer ? Après sa discussion avec le président Hannachi, il a su qu’il ne serait jamais libre sans rendre une partie de l’argent qu’il a perçu. Donc, Khellili n’aura qu’à rencontrer une seconde fois les responsables pour renégocier sa lettre de sortie. S. D.

Coup direct JSK

Le milieu récupérateur Hamza Ziad, qui est libre de tout engagement, est resté chez lui à Batna, après le dernier match de la saison disputé face au CAB. Ziad est le premier joueur qu’on peut considérer partant officiellement de la JSK, sachant que son contrat est arrivé à terme. Contacté par nos soins, Ziad nous a fait savoir que son aventure avec les Kabyles a officiellement pris fin. A ce propos, il nous dira : «Effectivement, je ne suis plus sous contrat avec la JSK. Je vous annonce officiellement que je ne vais pas rempiler. Je n’attendais que la fin de la saison pour changer d’air.»

«Je ne rempilerai pas à la JSK !»

Ziad

«Entre l’USMH et le CSC, je trancherai bientôt»

Interrogé sur les contacts qu’il a reçus, Ziad nous ajoute : «Oui, j’ai reçu de nombreux contacts et en ce moment, je temporise pour choisir la meilleure proposition. Mon objectif est de rejoindre une équipe dont le challenge est intéressant. D’ailleurs, l’USMH et le CSC, qui joueront toutes les deux une compétition continentale la saison prochaine, me veulent. En principe, je prendrai une décision dans les prochains jours.»

Une fois que nous avons appris qu’il a officiellement demandé ses papiers pour changer d’air, lui qui ne faisait même pas partie des joueurs convoqués, nous avons essayé de prendre attache avec Sofiane Khellili. Le joueur, qui se trouvait psychologiquement mal en point, nous dira : «Je ne comprends pas ce qui m’arrive. A la JSK, on voulait me casser. Sandjak a tout fait pour me détruire. Au moins, avec Fabbro je commençais à retrouver mes repères. Mais après, tout est tombé à l’eau. Je ne pense pas être si mauvais que ça pour que je ne sois même pas convoqué. Je suis dégouté !»

«On voulait me casser»

fectivement, j’ai officiellement demandé ma lettre de libération. J’espère que les responsables se montreront compréhensifs pour me faciliter la tâche et me permettre d’opter pour une autre formation qui pourrait m’accorder plus de temps de jeu.»

Pour finir, Ziad n’a pas manqué de souhaiter bon courage à la JSK. «Franchement, je ne quitte pas la JSK de gaieté de cœur, j’aurais aimé peut-être le faire dans de meilleures circonstances. J’ai connu des hauts et des bas, maintenant je veux changer d’air, j’espère que la JSK retrouvera vite sa vitesse de croisière car franchement elle ne mérite pas cette situation», a conclu Ziad. L. A.

«Je souhaite bon courage à la JSK»

«J’ai officiellement demandé ma lettre de libération» Poursuivant son discours, Khellili nous a révélé qu’il a officiellement demandé ses papiers pour quitter la JSK et relancer sa carrière dans un autre club : «Ef-

«Je ne peux pas attendre jusqu’en décembre, je dois changer d’air» Le contrat de Khellili expire en mois de décembre. Donc, pour quitter la JSK, il doit d’abord acheter sa lettre de sortie. A ce sujet il ajoutera : «Je ne peux pas attendre jusqu’en décembre pour changer d’air. Je me sens incapable de rester. J’aimerais bien qu’on me facilite la tâche et que l’on m’accorde la chance de décrocher un contrat au sein d’une équipe qui me considère à ma juste valeur.» S. D.

Si l’entraîneur intérimaire, Arezki Amrouche, espère poursuivre sa mission au sein du staff technique la saison prochaine, les responsables du club kabyle ne sont pas encore fixés sur son maintien. Et pour cause, l’avenir de Amrouche dépendra du futur entraîneur en chef que nommera Hannachi cette semaine. En d’autres termes, si le nouvel entraîneur en chef décide de ramener à lui un adjoint, Amrouche sera remercié. Dans le cas contraire, il sera maintenu. Mais d’après certains, Am-

Le maintien de Amrouche tributaire du futur entraîneur
En attendant son entrevue avec Hannachi…
Bénéficie-t-il toujours de la confiance de Hannachi ?
rouche est beaucoup plus proche de la porte de sortie que de poursuivre sa mission. Les nombreux conflits qu’il a eus avec les joueurs cette saison auraient poussé les dirigeants à dissuader Hannachi de le garder.

La JSK est à la recherche d’un entraîneur des gardiens de but

C’est désormais officiel, la JSK est à la recherche d’un entraîneur des gardiens debut. Rien d’anormal, diront certains lorsqu’on sait que les responsables du club kabyle étaient depuis le début de saison à la recherche d’un technicien qualifié en la matière. Il faut dire que personne au sein de la direction n’a été satisfait

du travail accompli par Hamid Souibes. D’ailleurs, l’ex-entraîneur en chef, Fabbro, avait demandé en juillet dernier de limoger Souibes. Il n’était pas le seul, du moment que même Sandjak était choqué par le niveau limité de ce dernier. Accusé par Hannachi d’être responsable de la régression du niveau des portiers,

Souibes, c’est fini !
Aux yeux de certains membres du conseil d’administration, il existe un point important

Comme nous l’avons déjà annoncé, les responsables de la direction technique des jeunes catégories de la JSK sont actuellement sur un dossier très important. En collaboration avec le président Hannachi, les responsables des jeunes sont sur le point de promouvoir 7 à 8 joueurs Espoirs au sein de la catégorie seniors. Cette décision intervient, après que le président de la SSPA/JSK eut donné son feu vert. Il faut dire que beaucoup ont salué cette initiative qui consiste à lancer les jeunes de la JSK qui, jusque-là, n’ont pas eu leur chance en équipe première. Maintenant que le talent existe chez les jeunes, c’est le moment où jamais de les lancers dans le bain, à partir du prochain stage estivale. D’après la même source, 8 noms sont déjà sur la liste des joueurs susceptible d’accéder à la catégorie supérieure. Il s’agit de Fergane, Rayeh, Derradji, Hikem, Oukal, Kernouf, El Hadj Boudi et l’attaquant Si Ali. Pour Seuls les l’instant, ce sont les 8 joueurs les plus joueurs âgés de 21 visés par les responsables. ans joueront en Espoirs Pour rappel, la Fédération algérienne de football vient de publier la nouvelle réglementation concernant la catégorie des Espoirs. qui risque de peser lourd dans la balance. Contrairement à cette saison, seuls les joueurs C’est incontestablement l’avis de Hannaâgés de 21 ans pourront évoluer en Espoirs. Du chi par rapport au maintien ou non de coup, les joueurs nés en 1991 et 1992 se retrouveAmrouche. D’après certains, le président ront dès cet été en 1re année seniors. Et comme c’est Hannachi ne semble pas très chaud à le cas pour l’ensemble des clubs des Ligues 1 et 2, l’idée de le garder dans le staff, surtout beaucoup de joueurs risquent de se retrouver deaprès tout ce que vient de vivre l’entraîhors. Pour le moment, le président Moh Cherif neur depuis le départ de Sandjak. Dans le Hannachi ne s’est toujours pas prononcé sur cas où cela se confirme, Amrouche ne sera le sujet, le temps de se réunir avec les pas maintenu. responsables des jeunes pour établir A. C. une liste finale des libérés.

Voici les 8 Espoirs susceptibles d’être promus parmi les seniors

Souibes ne fait plus l’unanimité au sein de la JSK. Maintenant que la direction dispose d’assez de temps pour chercher un nouvel entraîneur, elle tranchera sur le nom du successeur de Souibes d’ici à la reprise des entraînements prévue à la fin du mois de juin.

L’autre indice de taille qui prouve que la direction kabyle ne veut plus de Souibes, c’est que plusieurs techniciens ont été proposés à la JSK ces jours-ci. En plus de Belmellat, nous avons appris que pas moins de 3 au-

De nouveaux noms proposés

tres entraîneurs sont sur les tablettes de Hannachi. Aux yeux des dirigeants, quel que que soit le nom du futur entraîneur étranger, la direction sera libre dans ses choix de nommer d’un entraîneur des gardiens. A. C.

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Wallemme et Barreto,
lors que l’on s’attendait tous à voir Denis Lavagne prendre l’équipe kabyle en main dès cet été, le président Hannachi, qui est intervenu vendredi matin sur les ondes de la Radio Chaîne III, a déclaré publiquement que le technicien français ne viendra finalement pas. Donc, pour rassurer les fans qui espèrent voir leur formation dominer de nouveau le championnat, il a profité de l’occasion pour annoncer que la JSK est sur les traces de trois entraîneurs et que l’un d’eux sera officiellement installé dans les prochaines heures. Nous avons appris que les deux noms qui sont très proches pour driver les Canaris la saison prochaine sont Jean-Guy Wallemme et Mariano Barreto. En effet, une source bien informée nous a révélé que le président de section football, Yazid Yarichène, qui, faut-il le dire, a fait des pieds et des mains pour trouver le meilleur entraîneur avant la fin de semaine, s’est réuni avec le manager des deux coachs, tard dans la soirée. Le moins que l’on puisse dire est que, Jean-Guy Wallemme ou Mariano Barreto, l’un deux sera le futur coach de la JSK.

A

l’un d’eux sera choisi
Wallemme très proche pour plusieurs raisons

Coup de vent JSK

Tchico veut revenir à la JSK
«Pensez-vous qu’il existe un joueur qui ne rêve pas de revenir à la JSK ?»

05

Après un passage à la JSK, l’attaquant, Tchico, qui a été par la suite recruté par plusieurs autres formations, a atterri, la saison passée, à la JS Saoura. Titulaire indiscutable, l’ex-joueur de Réghaïa qui a été aligné 25 fois en tant que titulaire, espère revenir à la JSK. Malgré le fait qu’il soit toujours sous contrat, le Béchari est prêt même à discuter avec son président pour récupérer sa lettre de libération. Pour le moment, le contact n’a pas été établi, mais les dirigeants de la JSK sont en train d’étudier ce cas.

Malgré le fait qu’aucune décision n’ait été officiellement prise, nous avons appris que l’entraîneur qui est beaucoup plus pressenti à la tête de la barre technique de la JSK, n’est autre que Jean-Guy Wallemme. Les raisons qui pourraient pousser les responsables kabyles à choisir Wallemme c’est son CV. Ce dernier, qui a déjà coaché l’AJ Auxerre en 2008, pourrait facilement faire de la JSK une équipe concurrente la saison prochaine. Toutefois, il faut dire que Wallemme, qui a épousé une Marocaine, connaît parfaitement bien les traditions des pays arabes à l’instar de l’Algérie. Cela pour dire que le stage de préparation qui pourrait coïncider avec le mois sacré ne lui posera aucun problème. Même si la décision n’a pas été prise, Wallemme pourrait être la surprise de Hannachi.

Gharbi, la signature reportée

Sollicité par nos soins hier matin, l’attaquant de la JS Saoura, auteur d’un seul but cette saison et de plusieurs passes décisives, estime qu’il n’existe pas un joueur en Algérie qui ne rêve pas de jouer pour la JSK : «Pour être franc avec vous, je suis toujours sous contrat à la JSS jusqu’en 2014. Je dois d’abord rencontrer le président avant d’évoquer le sujet de mon avenir. Seulement, je tiens à dire qu’il n’existe pas un joueur qui ne rêve pas de porter le maillot de la JSK. Donc, s’il y a une offre sérieuse, je l’étudierai avec plaisir.» S. D.

Saïd D.

Comme rapporté par nos soins, la JSK s’intéresse aux services du milieu de terrain de l’ASO Chlef, Sabri Gharbi. Ce dernier, qui se trouve en fin de contrat avec les Rouge et Blanc, compte changer d’air et opter pour une nouvelle formation. Profitant de l’occasion, les dirigeants kabyles se sont précipités à le contacter dans le but de lui proposer l’idée de rejoindre la JSK dès cet été. Une proposition qui n’a pas laissé le joueur indifférent ! Alors qu’il devait finaliser hier soir avec les responsables du recrutement, Gharbi, qui se trouvait à Relizane a préféré reporter la signature pour aujourd’hui. Sauf renversement de situation, Sabri paraphera son nouveau contrat dans les prochaines heures. Côté financier, les responsables de la JSK devront casser leur tirelire pour pouvoir enrôler Gharbi. En effet, le joueur, qui est libre de tout engagement, percevait un salaire de 70 millions/mois à l’ASO. Donc, pour changer d’air et opter pour une nouvelle équipe, il réclamera certainement plus. Autrement dit, le salaire de Gharbi devrait dépasser les 100 millions/mois. Interrogé par nos soins hier, Gharbi dira à propos de la JSK : «Effectivement, j’ai reçu un contact officiel de la JSK, mais je n’ai pris aucune décision. Ce que je peux vous dire c’est que «Koulchi bel Maktoub». Je suis libre de choisir ma prochaine destination et je devrais trancher prochainement.» Saïd D.

Son salaire dépasserait les 100 millions

«J’ai reçu une offre officielle mais…»

Le meilleur attaquant du championnat marocain, le Tchadien Karl Max Dany, que certains ont proposé à la JSK, ne pourra rallier le championnat algérien, sauf si le club kabyle négocie sa lettre de libération avec le Club Africain de Tunisie, car le joueur sous contrat avec son club pour une durée de trois ans. L’attaquant tchadien, avec lequel nous sommes rentrés en contact, a tenu à nous révéler : «Je suis encore sous contrat avec le club africain pour trois ans supplémentaires. Je suis au Maroc au club d’El Jadida sous forme de prêt. Actuellement, je me concentre sur la fin du championnat du Maroc. Il nous reste encore deux journées à disputer, avant la fin de l’exercice. Comme je vous l’ai déjà dit, j’ai toujours souhaité jouer pour la JSK, mais je ne suis pas libre de mon destin.»

Karl Max Dany : «Je suis encore sous contrat avec le Club Africain»

Sollicité par les responsables kabyles, il semblerait que les pistes de Tatem et Mani Sapol soient définitivement écartées. Pour cause, le premier, qui a négocié avec Yarichène en fin de semaine, n’est pas décidé à opter pour la JSK. Dans son discours, Tatem a fait monter les enchères. Un comportement qui n’a pas été du goût des dirigeants de la JSK. D’après la même source d’indiscrétion, Tatem semble beaucoup plus intéressé de rester à l’USMH que de changer d’air. Pour ce qui est du Togolais Mani Sapol, la JSK vient d’écarter sa piste, suite à un conflit entre le joueur et sa direction. Faut-il préciser que le CAB, qui sera rétrogradé en Ligue 2, ne pourra pas garder le Togolais dans son effectif. Mani Sapol a fait savoir à Nezar qu’il sera libre de tout engagement à la fin de la saison. D’ailleurs, avant de partir au Togo, il a fait savoir à ses proches qu’il n’allait plus revenir en Algérie. Une affaire qui pourrait faire perdre beaucoup de temps à la direction kabyle qui préfère désormais se rabattre sur d’autres pistes.

Tatem et Mani Sapol, deux pistes écartées

PUB

L’ex-ailier gauche de la JSK, Belkacem Khadir, vient d’être proposé au club. Les plus âgés se souviennent certainement de lui, puisque le joueur en question a fait toute ses classes à la JSK,

Khadir Belkacem dans le viseur
Il a effectué toutes ses classes à la JSK avant d’aller jouer en Slovénie
avant de jouer une saison chez les seniors lors de la saison 2000/2001. Par la suite, il a tenté une nouvelle expérience en Slovénie. Pas plus tard que la saison dernière, Khadir a évolué en se-

conde division en Slovénie, avant de prendre la décision de rentrer au pays. À 29 ans, Khadir souhaite rejouer pour le club de son cœur.

A. A.

ANEP 523759 Le Buteur du 26-05-2013

Selon des sources proches de la JSK, on croit savoir Proposé à la direcque la venue d’un gardien tion kabyle, l’attaquant de but cet été fait partie Abdelmalek Ziaya divise la des plans du recrutemaison kabyle. Si certains ment estival. Après l’anpensent que le joueur est capanonce du jeune gardien ble d’apporter un plus au compartiinternational olympique ment offensif, nombreux sont ceux qui de l’USMH, Hossam Lirestent convaincus que Ziaya n’a plus à rien à donner. Mis mane, nous avons apsur la touche par l’USMA, Ziaya de 2013 est complètement pris que le deuxième différent de celui de l’ESS. D’après la même source d’indisportier de l’ESS, Nadjib crétion, les dirigeants n’ont toujours pas contacté officielGhoul, a été également lement le joueur et pourraient écarter sa piste. Pour proposé au président Hancertains, il vaudrait mieux faire appel à un jeune atnachi. Ce dernier, qui n’a taquant que d’engager Ziaya pour une somme pas manqué d’encenser le faramineuse, en contrepartie d’un rendejeune gardien sétifien, a confié qu’il préférait atment en dessous de la moyenne. tendre quelques jours pour évoquer la piste d’un gardien de but, sachant que la priorité est pour l’instant accordée aux joueurs de champ.

Nadjib Ghoul proposé

Ziaya divise les dirigeants

06

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Les joueurs dans l’expectative !
Ils attendent toujours le versement de quatre mois de salaire…
u lendemain de la dernière rencontre de la saison que les Kabyles ont jouée face au CAB, la direction a annoncé que les joueurs sont libérés pour une période de congé. Selon le communiqué paru sur le site officiel du club, les joueurs seront rappelés dans quelques jours pour consultation, avant de fixer les dates de la reprise, à l’occasion du début du stage estival. Néanmoins, les joueurs kabyles, même s’ils sont déjà en vacances depuis mardi dernier, il n’en demeure pas moins qu’ils sont dans l’expectative. En effet, selon des indiscrétions, on a appris que les joueurs attendent toujours le versement de leurs mensualités. Notre source nous confie que cela fait quatre mois qu’ils n’ont pas reçu leurs salaires, à l’exception de seules quelques primes de matches versées dans les comptes en cette fin de

Coup d’œil JSK

soins pour éviter l’opération
e latéral droit de la JSK, Djamel Benlamri, qui a contracté une blessure du genou, à deux journées de la fin de la saison face à l’ESS, poursuit les soins intensifs. Benlamri a été forcé au repos et n’a pas pris part aux derniers matches de la saison, face au MCEE et le CAB. Après avoir effectué une série d’examens médicaux, Benlamri souhaite ne pas passer sur le billard, surtout qu’il a été rassuré par le médecin qui l’a examiné à Alger sur son cas qui n’est pas très grave et qu’il pourra se remettre sur pied bientôt. Profitant donc de ces vacances accordées à tous les joueurs, Benlamri accélère les soins.

Benlamri intensifie les
L

A

saison. Cette situation inquiète beaucoup les joueurs de la JSK notamment ceux qui ne seront pas retenus dans l’effectif la saison prochaine, sachant que pour bénéficier de leurs lettres de libération, la direction kabyle a déjà sommé certains d’entre eux de verser une certaine somme d’argent en contrepartie du document en question.

core perçu son argent et attend avec impatiente un geste de la direction pour pouvoir rallier son pays.

joueur kabyle souhaite en finir avec la blessure le plus tôt possible et profiter de quelques jours de vacances, sachant que dans un mois environ, il sera appelé à regagner son club, en prévision de la phase de préparation de la nouvelle saison. Considéré comme étant le joueur le plus utilisé cette saison, Benlamri souhaite être prêt pour le premier jour de la préparation.

Le contrat sera signé en es événements s’accélèrent juin concernant l’affaire de l’ECDE qui est très proche Notre source a assuré que le de racheter l’équipe, après la décontrat final est préparé déjà par claration du président de la Ligue les juristes et sera signé officiellenationale, Mahfoud Kerbadj, à la ment en mois de juin surtout que Chaîne III qui a déclaré que le le conseil d’administration actuel CRB sera racheté par la CNEP, essaye d’accélérer les choses afin l’USMH par Air Algérie et l’ASO de bien préparer l’exercice propar l’ECDE. L’opinion publique chain et agrandir le conseil d’adchélifienne était ravie de la nouministration. Les deux parties velle confirmée par la suite par le attendent de terminer les closes président Medouar qui a eu l’acdu contrat afin de le parapher au cord final du ministre de l’Indusmois. trie et aussi du wali de Chlef ainsi L’ECDE rachètera 70 % des actions du club que des responsables de cette grande firme qui est la cimenteSelon les premières informarie de Chlef qui devra racheter tions sur ce contrat, l’ECDE l’équipe et la sauver puisqu’elle devra racheter 70 % des actions devra investir la somme de 20 du club, chose qui donnera le milliards de centimes chaque droit de mettre son propre P-DG année. Une somme qui devrait et avoir le contrôle de l’équipe, les aider l’équipe à passer une saison membres restant devront se désans ennuis financiers et payer partager les actions qui restent. les indemnités des joueurs et des A.F. différents staffs. La direction Seguer de l’équipe sera certainement soulagée de faire veut revenir entrer cette société Une source proche de l’ex-attadans le capital de quant de l’ASO, Mohamed Seguer, l’équipe qui devrait nous a confié que le joueur a émis le vœu renflouer l’équipe de revenir à l’ASO et se rapprocher de sa avec des fonds qui famille après une expérience à l’USMA qui devront aider était ratée, puisqu’il n’a pas pu s’imposer l’équipe à jouer les dans cette équipe. Il a une offre de premiers rôles l’USMH mais préfère temporiser et atchaque saison et ne tendre une réaction des dirigeants plus être confrontée à de l’ASO. des crises financières

L

L’ECDE prend l’équipe en main
Medouar a eu l’accord final

ASO

Camara attend son argent pour rentrer en Côte d’Ivoire Si la plupart des joueurs de la JSK sont rentrés chez eux, au lendemain de la rencontre face au CAB, le jeune milieu de terrain récupérateur, l’Ivoirien Madani Camara se trouve toujours à Tizi. Le joueur aurait souhaité profiter lui aussi de des vacances, surtout que cela fait plusieurs mois qu’il n’a pas quitté Tizi. Malheureusement, sans argent, il ne pourra pas rejoindre les siens. Selon une source digne de foi, le joueur, à l’instar de ses partenaires, n’a pas en-

La direction ne songe pas à le garder mais… On a appris d’une source proche de la direction que les dirigeants songent sérieusement à libérer Camara cet été. Le joueur, qui n’est pas encore libre de tout engagement, étant sous contrat jusqu’en juin 2014, figure sur la liste des joueurs que la JSK ne compte pas garder pour la saison prochaine, seulement le joueur est lié sous contrat. Autrement dit, le club lui payera des indemnités, en cas de résiliation de contrat. A. Y.

Il souhaite être prêt dès le premier jour du stage
Alors que tous les joueurs ont été libérés en congé, juste après le dernier match de la saison face au CAB, Benlamri se rend quotidiennement dans une clinique à Alger où il est pris en charge. Le

«Le médecin m’a assuré que je pourrai éviter l’intervention chirurgicale»

Contacté par nos soins, le latéral droit Benlamri nous dira : «Depuis que j’ai contracté cette blessure du genou, je me suis vu forcé au repos. J’ai même été privé des deux derniers matches de la saison. Depuis, je poursuis des soins intensifs pour éviter l’intervention chirurgicale. Je vous fais savoir que même les médecins qui m’ont examiné m’ont assuré que je pourrai m’en remettre sans l’intervention. Ce qui me rassure davantage. Je souhaite être prêt pour le stage.»

L. A.

Sabri Gharbi qui est en fin de contrat devrait signer lors des prochaines heures au Mouloudia, selon les dernières informations. Le joueur a négocier hier avec les dirigeants de cette équipe donnant son accord de principe. Il devra parler aujourd’hui avec Medouar sur ce sujet, mais ce dernier ne devra pas lui donner plus que l’offre du Mouloudia surtout que les supporters sont départagés à son sujet à cause de sa prestation cette saison ; beaucoup pensent que son niveau a beaucoup régressé.

Gharbi proche du Mouloudia

Zaouche : «Je ne songe pas à changer d’air»
Que pensez-vous de cette saison qui vient de s’achever ? C’est la plus mauvaise pour nous et depuis que je suis en senior, on a rencontré beaucoup de problèmes et on ne peut retenir que le maintien qui a sauvé l’équipe de l’enfer de la L2. C’est une leçon à retenir pour tout le monde afin de ne plus refaire les mêmes erreurs la saison prochaine. Vous êtes enfin de contrat avec l’ASO, avez-vous pensé à votre avenir ? Le joueur qui est en fin de contrat est toujours sous pression car il s’agit de prendre une décision concernant son avenir et sa carrière. Pour moi, la pression n’est pas aussi forte car je suis toujours motivé de rester à l’ASO. Je compte continuer ma carrière avec mon équipe de toujours et mon club formateur. Avez-vous discuté avec le président Medouar ? Non pas encore, mais il y a une grande confiance entre nous et j’attendrai jusqu’à ce qu’il termine avec les autres avant de parler de mon avenir. Il s’agit avant tout d’un contrat moral et cela fait des années qu’on travaille ensemble avec cet esprit. C’est pour cette raison que je ne m’impatiente pas. Avez-vous reçu des offres de clubs qui veulent s’attacher vos services ? Etant donné que je suis libre de tout engagement, pas mal de managers m’ont contracté ainsi que des dirigeants de clubs de L1 qui m’ont sollicité et pris mon avis sur le sujet d’un engagement. Sincère-

Trois joueurs ont émis dernièrement le vœu de rester et renouveler leur contrat. Il s’agit de Aoumari qui n’a pas voulu entrer en négociations avec les équipes qui l’ont sollicité avant de trancher avec Medouar bien qu’il se trouve en fin de contrat. C’est le cas de Zaouche qui ne songe pas à changer d’air. Quant à Samir Zazou, il lui reste encore une saison et compte rester à Chlef et terminé sa quatrième année avec l’équipe.

Aouamri, Zaouche et Zazou prêts à rester

Mohamed Messaoud est aussi chaud pour changer d’air lors de la saison prochaine bien qu’il soit lié jusqu’en 2014 avec l’ASO. Le concerné a parlé avec Hemmar qui lui a fait une offre officielle et l’attend demain à Sétif afin de terminer les négociations avec l’équipe. Le joueur rencontrera Medouar pour lui réclamer sa lettre de libération. Le président devra le convaincre de rester, sinon il estimera sa lettre de libération qu’il rachètera ou c’est l’ESS qui le fera.

Messaoud demain à Sétif

ment, je n’ai pas voulu entrer dans les détails et je leur ai demandé de patienter car je dois avant parler avec la direction de l’ASO par respect à mon club. Sincèrement, pensez-vous à changer d’air ? Personnellement, je n’ai pas connu une formation autre que l’ASO et c’est très difficile pour un joueur de quitter l’équipe où il a fait toutes ses classes. C’est pour cette raison que je préfère continuer mais dans le football rien n’est sûr. C’est le destin qui nous guide parfois. J’espère que je trouverai un terrain d’entente avec le président et je continuerai à porter le maillot de mon équipe. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

sanction qui lui sera infligée
près avoir passé quelques jours chez lui en France, c’est aujourd’hui que Rolland Courbis regagnera Alger qu’il l’avait quitté, pour rappel, jeudi soir même pas 48h après la fin de la saison 2012/2013. Son contrat qui le liait à l’USMA étant expiré, le technicien français rencontrera, si tout se passe comme prévu, Haddad demain ou au plus tard mardi, pour tenter de trouver un accord afin de clore une fois pour toutes ce sujet. Un sujet qui tient tous les amoureux du club de Soustara en haleine vu son importance. En effet, l’un des artisans du doublé historique décroché par les Rouge et Noir lors de ce mois de mai en battant le MCA en finale de la Coupe d’Algérie et l’équipe koweïtienne d’Al-Arabi lors de la finale retour de l’UAFA Cup deux semaines après le premier sacre. Le natif de Marseille avait exprimé par le passé son souhait de prolonger son aventure à l’USMA, et c’est ce qui ne pourra s’officialiser que s’il signe un nouveau engagement. Mais pour pouvoir le faire, il va falloir qu’il règle quelques détails, mais surtout connaître la sanction qui lui sera infligée par les membres de la commission de discipline.

pas avant de connaître la

Courbis ne prolongera
Coup d’arrêt USMA

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

07

Il rentrera aujourd’hui

Zerouati refuse de céder Beljilali à l’USMA : «L’argent des Haddad ? Nous n’en avons pas besoin !»

A

contrat a expiré à l’issue de l’exercice 2012/2013, puisque Farid Belmellat vit, lui aussi, la même situation. Ayant eu vent que celui qui a occupé le poste d’entraîneur des gardiens de but depuis le départ de Boukhalfa Branci était libre de tout engagement, cela a donné des idées aux dirigeants de la JSK qui n’ont pas hésité à le contacter pour lui proposer le même poste à la JSK. En plus de cet intérêt, nous avons appris que des clubs du Golfe veulent aussi enrôler Farid Belmellat. C’est pour cette raison que les Haddad doivent réagir dès les prochains jours pour barrer la route à ces courtisans s’ils veulent reconduire le même staff technique pour la saison prochaine.

Adel Cheraki

En fin de contrat, Belmellat est pisté par la JSK et des clubs du Golfe

Rolland Courbis n’est pas le seul membre du staff technique dont le

Il y a quelques jours, nous avons rapporté sur ces mêmes colonnes que Mohamed Seguer avait pris la décision de quitter le navire après une première saison mi-figue mi-raisin sous les couleurs du club de Soustara. En fin de compte, la donne a changé depuis hier, étant donné que l’attaquant usmiste a décidé d’honorer son contrat jusqu’au bout et fera donc bel et bien partie de l’effectif qui défendra les couleurs Rouge et Noir lors de la saison prochaine. Une nouvelle qui ne devra que réjouir les supporters qui n’ont jamais hésité à apporter leur soutien au natif de Reli-

Seguer sera bel et bien là la saison prochaine
zane à chaque fois qu’il en avait besoin. N’ayant jamais pu s’imposer comme un titulaire indiscutable, plusieurs clubs lui faisaient les yeux doux pour l’enrôler mais après une discussion avec Rebouh Haddad, l’ex-joueur du MCS, de la JSK, de l’ASO et de l’ESS a donné son accord pour continuer l’aventure du côté de Saint-Eugene la saison prochaine. Joint par nos soins hier en début d’aprèsmidi, Mohamed Seguer nous a confirmé cette information dans l’entretien qu’il nous a accordé. Ecoutons-le.

Keddour Beljilali nous a accordé une interview, vendredi, dans laquelle il nous a fait part de son souhait de rejoindre l’USMA. Une déclaration qui n’a pas été du goût du premier responsable de la JSS qui nous a affirmé qu’il refuse de céder son joueur au profit Au club depuis le mois de janvier, Abdelmalek Ziaya n’a pas du club de Soustara : «En Algérie, il ne pu apporter le plus souhaité par les dirigeants, les membres du staff technique et les supporters de l’USMA en se contentant que de deux jouera que pour la JS Saoura. Je sais qu’il buts qu’il a marqués contre l’ESS sur penalty et en Coupe de la CAF est suivi par plusieurs autres clubs, mais face à la Panthère du Ndé au stade Omar-Hamadi. Décevant sur toute la nous ne comptons pas le laisser partir ligne, le joueur, qui a débarqué du côté de Bologhine en provenance du que pour un club étranger. Oui, je lui ai club tunisien du CA Bizerte, a brillé par ses cas d’indiscipline en boudant dit que je n’étais pas contre l’idée qu’il l’équipe à maintes reprises sans aucune raison, ce qui a poussé les respontente une nouvelle expérience, mais si sables à vouloir se passer de ses services le plus tôt possible. Après un nous lui donnons un bon de sortie, ça premier rendez-vous raté, nous avons appris d’une source digne de foi que Ziaya devait prendre la route hier ou au plus tard aujourd’hui sera uniquement pour rejoindre un club pour rallier la capitale. Une fois à Alger, il devrait rencontrer Reétranger.» Pour conclure, Zerouati a été bouh Haddad au siège de l’ETRHB qui se situe à Dar El Beïda clair en nous révélant que son équipe «n’a pour tenter de trouver un accord à l’amiable pour résilier pas besoin de l’argent des Haddad». Voilà le contrat qui le lie au club de Soustara. Reste à savoir désormais tout est clair. si cette entrevue aura lieu ou pas. Réponse dans A.C. notre prochaine édition.

HaddadZiaya, RDV aujourd’hui pour la résiliation du contrat

«Attendez-moi lors du prochaine exercice»
pose de l’une des meilleures des joueurs libérés. J’ai eu engaleries du pays, et c’est un suite un tête-à-tête avec Reimmense plaisir de jouer pour bouh Haddad, et ce dernier m’a tenu un discours tellement un club qui a des supporters comme eux. rassurant que j’ai décidé de Vous avez été loin de votre rester encore un an à l’USMA meilleur niveau cette saison. tout en espérant de faire un Peut-on connaître la meilleur parcours que «J’ai raison ? celui que j’ai réalisé Je pense que cela lors de l’exercice rencontré est dû au pro2012-2013. Haddad et son blème d’adaptaVous n’avez pas tion. Je n’ai pas trop brillé cette discours m’a pu bien m’adapannée, mais vous rassuré» ter, mais je suis avez gardé la cote auprès des supporsûr que la saison ters qui vous adorent. prochaine ça sera une Quel est votre secret ? autre paire de manches. J’ai Je vous assure que si j’ai décidé réalisé une bonne fin de saide rester, c’est à cause d’eux. Ils son, c’est ce qui m’a mis en m’ont toujours soutenu, et ça confiance. Je sens que la saime fait un énorme plaisir de son prochaine sera la mienn. savoir que je suis un joueur Donc, je dis aux supporters de que les supporters de l’USMA l’USMA attendez-moi lors du aiment. Qu’ils sachent que prochain exercice et vous allez c’est réciproque. Pour eux, je voir le vrai visage de Seguer. suis prêt à faire tout pour les Entretien réalisé par rendre heureux. L’USMA disAdel C.

Alors Mohamed, quelles sont vos nouvelles ? Après une longue saison, je fais de mon mieux pour me ressourcer auprès des miens. Je profite des vacances pour me reposer tout en savourant les deux titres que nous avons remportés cette saison. Et qu’en est-il de votre avenir ? Je suis sous contrat avec l’USMA et je compte bien aller au bout de mes engagements. Est-ce vrai que vous étiez chaud à l’idée de quitter le club ? C’est clair que je ne suis pas satisfait de mes prestations, et une telle décision peut être prise à cause de la frustration qu’un joueur ressent lorsqu’il est déçu ou quand il voit qu’il n’est pas au top de sa forme. Contrairement à ce que j’ai entendu dire, personne ne m’a signifié que je faisais partie

N’ayant pas trouvé un accord lors du premier round mené par le frère de Mohamed Amine Zemmouche, nous avions appris d’une source digne de foi que Haddad est revenu sur sa décision après avoir fait part de son envie de ne plus vouloir entendre parler du gardien de but international qui est en fin de contrat avec l’USMA. Toujours selon cette source, Rebouh Haddad a préfèré faire un effort en essayant de trouver un dénouement à cette affaire. Une affaire qui ne risque pas de finir en beauté puisque le dirigeant usmiste ne compte pas faire des folies car il aurait même décidé de ne pas donner plus de 200 millions/mois, et c’est qui est loin de la somme exigée par le représentant de Zemma que le CSC serait prêt à lui offrir un pont d’or en lui réservant un salaire de 300 millions. Idem pour le Mouloudia où Kaoua veut faire de son ex-protégé en Equipe nationale sa première recrue.

Haddad n’est pas prêt à donner plus de 200 millions à Zemma

Actuellement blessé, nous avions appris d’une source digne de foi que Rebouh Haddad et Mohamed Amine Zemmamouche ont prévu de se rencontrer aujourd’hui. Ce second round sera également le dernier puisque ce n’est qu’une fois que cette entrevue sera terminée que nous saurons si Zemma portera le maillot de l’USMA lors de la saison prochaine ou pas. Un verdict attendu par tous les supporters des Rouge et Noir mais aussi du MCA et le CSC. Des équipes dont les dirigeants veulent enrôler le gardien de but international qui est en ce moment l’un des meilleurs à son poste en Algérie. A.C.

Second et dernier round de négociations ce dimanche

08

e mérite revient aux joueurs, au staff technique, aux dirigeants et à tous les supporters que je remercie du fond du cœur. J´estime que l´objectif est atteint.» Cette déclaration du président de l´USM El Harrach, Mohamed Laïb, résume non seulement la volonté de tous les Harrachis, mais surtout le parcours extraordinaire de cette équipe depuis le début de saison. Il est vrai que pour les spécialistes du football, cette qualification pour la Champion’s League africaine constitue une véritable performance. Il faut remonter au début de la saison pour le comprendre. L´USM Harrach se trouve confrontée à un gros problème financier. Les sponsors pour la majorité d’entre eux ne cherchent que les clubs réalisant des résultats immédiats. Or, les Harrachis n´avaient comme objectif que d´aller le plus loin possible, aussi bien en championnat qu´en Coupe d´Algérie. Sans trop promettre aux supporters toujours aussi exigeants, le premier responsable du club a bien mesuré ses ambitions. Pourtant, avec un entraîneur aussi compétent que Boualem Charef, les ambitions auraient dû être placées très haut. Mais, gouverner c´est prévoir, et le président Laïb, ex-président de la FAF, sait bien qu´il est très difficile de promettre aux supporters sans avoir les moyens dont le nerf de la guerre est l´argent. Pourtant, Charef était parfois fustigé au début du parcours de son équipe par certains supporters, voire des joueurs qui étaient mécontents de n´avoir pas été alignés. Or, le «Professeur» Charef, en spécialiste du football qu´il est, savait très bien où il se dirigeait et surtout ce qu´il voulait de ses joueurs. Le président Mohamed Laïb a toujours réagi avec force et détermination en insistant sur les «compétences et le savoir-faire de Boualem Charef». Et le temps vient de lui donner raison. Boualem Charef a bien réussi à imposer sa vision aux joueurs qu´ils ont bien assimilée. Tout cela pour dire que CDharef jouit d’une grande confiance de la part de son président.et que

«L

Charef-USMH : l’impossible divorce
N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Coup difficile USMH

par rapport au travail réalisé par l’entraîneur depuis cinq ans et qui a donné les résultats que tout le monde connaît, un éventuel départ de Charef est inimaginable à El Harrach, car cela pourrait provoquer un véritable séisme au sein de la maison harrachie. D’un autre côté, Charef qui a déjà une parfaite connaissance de la mentalité des autre clubs pour y avoir travaillé déjà, sait qu’il ne lui sera pas facile de refaire, ailleurs, le travail de formation qu’il a réalisé au sein de l’USMH pendant cinq ans, notamment dans un club ha-

bitué à jouer les titres comme le MCA. Tout cela pour dire qu’un divorce Charef-USMH ne peut être envisagé et donc les deux hommes, Laïb Charef, sont contraints de poursuivre leur mission ensemble jusqu’à la fin.

L’argent ne fait pas souvent le bonheur Et pour mieux illustrer cet état de fait, il est utile de rappeler cette déclaration de Boualem Charef, qui d´ailleurs, s´adresse rarement à la presse: «Cette réussite est celle des joueurs en premier lieu car ce sont eux qui se sont battus sur le terrain. Malgré l´envergure de l´adversaire qui renferme des joueurs de talent, mon équipe a su se maintenir tout au long du championnat entre la première et la deuxième places. Cela a été réalisé que grâce au travail et aux sacrifices des joueurs. Une preuve qu´avec le travail et le sérieux, on peut faire des miracles.»Et c´est justement grâce à ce travail continu et le sérieux des joueurs que les résultats se sont accumulés chez les Harrachis. Ces derniers ont prouvé que ce n´est pas uniquement l´argent qui fait une grande équipe. La volonté et l´abnégation sont aussi des atouts principaux pour réussir. Et c’est ce qui manque justement à plusieurs autres clubs. Le club veut sept nouvelles recrues Pour beaucoup d'observateurs, la formation harrachie a souffert cette saison du manque de doublures valables à tous les postes. Laïb et Charef en sont conscients. Ainsi, pour éviter de tomber dans les mêmes problèmes vécus cette année, la direction harrachie a déjà tracé son plan de recrutement selon les besoins et les postes

qu'elle désire renforcer pour la saison prochaine. Même si pour le président Laïb, le cas Charef constitue une de ses priorités, il n’en demeure pas moins que l’opération recrutement devrait être engagée incessamment. Il est certain que les Harrachis veulent renforcer leur effectif, en prévision de la saison prochaine afin d'équilibrer le groupe, notamment dans des postes où le besoin se fait sentir le plus. Même si plusieurs éléments sont déjà sur la liste, la direction de l'USMH est en train de ratisser large afin de dénicher les meilleurs éléments qui peuvent donner à leur équipe le plus escompté. Dans son plan de recrutement, le président Laïb prévoit de recruter sept joueurs : un gardien de but, deux défenseurs, l'un axial et un autre latéral gauche. En plus de ces éléments, le boss harrachi veut aussi enrôler deux milieux de terrain. Même si ce compartiment est bien loti en qualité et en nombre, le chairman harrachi veut quand même faire venir, dès le prochain exercice, un demi-récupérateur et un autre milieu de terrain offensif. Il envisage aussi de s'offrir les services de deux bons attaquants, pour permettre à son équipe d'être plus efficace la saison prochaine en perspective de la Champion’s League.

La priorité aux cadres de l'équipe

Tout le monde sait que si l'USMH est là aujourd'hui, à la seconde place, c'est un peu grâce à la stabilité qu'elle a connue durant les dernières saisons. Comme chaque été, la direction a souvent réussi à convaincre la majorité des cadres à renouveler. En juillet dernier, ils étaient environ une dizaine, à savoir : Doukha, Ziane Cherif, Hendou, Boulakhoua, Demou, Hendou, Touahri, Bounedjah, Tatem, soit près de dix joueurs qui ont tous renouvelé leurs contrats. Laïb compte faire de même cet été, c'est-à-dire garder toute l'ossature et libérer ceux qui n'ont pas donné satisfaction. Quatre joueurs parmi les 22 qui composent les rangs de l'USMH sont en fin de contrat. Ayant déjà convaincu certains éléments que l'entraîneur voudrait garder, le président de l'USMH compte faire autant avec d'autres dans les semaines qui viennent. Si pour certains, il ne trouvera, en principe, aucun souci pour les convaincre, pour d'autres, il lui sera difficile. Il faut dire que ce ne sera pas facile de retenir tous les éléments. Certains jeunes seront prêtés Pour ce qui est des jeunes joueurs qui sont toujours sous contrat et qui n’ont, pour l’instant, pas réussi à retenir l’attention du coach pour une promotion en équipe première, ils seront prêtés pour s'aguerrir et acquérir l'expérience et revenir au club la saison prochaine, dans le cas où l’USMH aurait besoin de leurs services.

Limane «Je reste
On croit savoir que la JSK insiste pour s'attacher vos services... Effectivement, c’est ce que m’a dit mon manager mais je ne peux négocier avec aucun club du moment que je n’ai pas rencontré le président Laïb. Je suis toujours lié par contrat à l’USMH, et la réponse du président a été claire à mon sujet. Il ne veut pas me libérer, et je n'ai pas à me plaindre de ce côté. Je suis bien dans ce club, qui n'est pas n'importe lequel d'ailleurs. Le président m'a proposé de prolonger mon contrat d'une saison, je suis honoré par cette marque d'attention. Le fait de ne pas trop jouer ne vous dérange-t-il pas ? Il est vrai que je n'ai pas beaucoup joué, mais ce n'est pas une raison pour que je quitte mon club. C'est un choix de l'entraîneur, que je respecte d'ailleurs. Maintenant, c'est à moi de travailler davantage aux entraînements pour gagner la confiance de l'entraîneur. J'espère ne pas revivre le même scénario cette saison. Donc, il n'y a plus de flou dans votre situation ? Oui, je suis toujours harrachi. Mon contrat n'a pas encore expiré. Donc, ma situation est bien claire. Je dois me concentrer seulement sur mon travail. Le coach nous l'avait bien dit, il a besoin des joueurs qui sont prêts à travailler à 100% et qui ne pensent pas à autre

Il a déjà ciblé un gardien Selon un proche de Laïb, le cas Doukha constitue le souci majeur du président. De rang international, Doukha sera probablement contacté par de grosses cylindrées. Si Laïb a pu le convaincre à rester la saison passée, il lui sera difficile de le faire cet été. Il est vrai que les moyens financiers de l'USMH ne permettent pas au président de s'aligner aux offres de certains clubs riches, prêts à mettre le double pour l'engagement d'un gardien de but international. Pour s'assurer les services d'un bon gardien de buts en perspective du prochain exercice, en cas bien sûr du départ de Doukha, le président de l'USMH a commencé à prendre attache avec certains gardiens. Notre source nous a révélé que Laïb est déjà en contact avancé avec un bon gardien de buts, qui évolue dans un club de Ligue 2 qui a joué les premiers rôles cette saison. Nacereddine RATNI

à El Harrach»

chose. Si on a la tête ailleurs on ne peut pas se donner à fond. En ce qui me concerne, je suis là pour travailler et me concentrer uniquement sur mon club, car je ne veux pas être perturbé par ces histoires de transfert. Je veux participer à la Champion’s League africaine et ses éventuels exploits dans l'avenir. Justement, comment voyez-vous les chances de votre équipe dans cette compétition internationale ? Pas du tout facile. Il faut justement travailler durement et se tenir prêts pour la reprise du championnat. Nous allons justement entamer dans trois semaines notre préparation, et nous devons en profiter et travailler d'arrache-pied en prévision de cette échéance africaine. Entretien realisé par Nacereddine RATNI

Karaoui

«A défaut d’un contrat en Europe, je reste à Sétif»
N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Coup franc ESS

09
Hammar a renoué les contacts avec le pensionnaire d’Istres Yahia-Cherif. C’est ce mardi que ce denier a rendezvous avec le boss sétifien. YahiaCherif a confirmé son arrivée à Sétif et nul doute que les choses iront très vite. Il ne reste, en effet, que quelques détails pour que l’ancien international signe son contrat, ce qui sera fait très probablement très vite.

Yahia-Cherif relancé

Dans l’entretien qu’il nous accordé, Karaoui nous a dit que pour le moment, c’est à Sétif qu’il veut jouer. Par ailleurs, il souhaite vivement que les choses se passent aussi bien que la saison passée.

Tout d’abord, avez-vous rencontré, comme cela était prévu, votre président ? Absolument et cela s’est fait vendredi dernier. Nous nous sommes très vite entendus sur plusieurs points. Il y a cependant des détails à régler et aussi certaines conditions, avant que je renouvelle mon contrat. Nous nous sommes fixé un nouveau rendez-vous. Qu’espérez-vous de cette rencontre ? J’espère être estimé à ma juste valeur. Je veux aussi être très vite fixé sur mon avenir immédiat. Je n’aurais plus, ensuite, qu’à me concentrer sur mon travail. J’aurais, comme mes coéquipiers, à faire beaucoup d’efforts pour être au top, le jour de la reprise. De toutes les façons, je veux rester à l’ESS, mais cela dépend de certains facteurs. Nous croyons savoir que vous êtes sur le point de donner votre accord au président de la JSK. Qu’en est-il ? Il est vrai que j’ai eu à discuter avec un responsable de ce club, mais je n’ai donné ma parole à personne car je donne la priorité à l’ESS.

Plutôt des défenseurs

Pour donner plus d’assurance à un compartiment, celui de la défense, qui a donné bien du souci à l’entraîneur, à la fin de la saison passée, Hammar a pris contact avec plusieurs joueurs expérimentés qui évoluent dans ce compartiment. Pour le moment le boss sétifien veut garder le secret en ce qui concerne les joueurs qu’il compte faire venir pour donner plus d’assise à la défense de son équipe.

Une enveloppe conséquente pour recruter

Un premier round en ce qui concerne les négociations entre Hubert Velud et Hammar ont débuté hier. Le président sétifien informera son interlocuteur que son salaire serait revu à la hausse mais sans pour autant dépasser les 14 000 euros. Un chiffre que refusera le technicien français. Une Ce dernier informera ses interlocuteurs que toute discuspremière sion ne se fera que sur la rencontre base d’un salaire mensuel de 22 000 euros. Aoudia-Hammar Un second rendezLe meilleur buteur de l’équipe de Sétif vous est prévu Mohamed Amine Aoudia doit rencontrer pour ce dison président dans les tout prochains manche. jours. Malgré les persistantes rumeurs

Les négociations avec Velud ont commencé

Hassan Hammar, le président de l'ESS, a donné des premiers indices sur le recrutement estival du club. S'il n'a pour le moment révélé des noms qu’avec la plus grande parcimonie, le dirigeant de l'ESS a dévoilé une estimation du budget alloué aux transferts : «Nous devrions disposer d'une enveloppe assez conséquente pour recruter. Elle doit encore être validée par le conseil d'administration du club, programmé dans quelques jours. Cette enveloppe nous permettra d'engager les joueurs que nous avons ciblés.»

Pour revivre les mêmes sensations !

ertains joueurs qui sont pressentis par la direction du club sétifien n’ont pas encore été libérés par leurs clubs respectifs. Avec le départ de plusieurs anciens joueurs, le recrutement d’éléments de qualité est pratiquement vital pour l’ESS. Les dirigeants du CAB veulent que Hammar viennent directement négocier avec eux au sujet de d’un probable départ d’AouMani Sapol, vu que leur joueur vedia, ce dernier nous dette est lié par contrat jusqu’en Serrar : dira qu’il donnait Nezzar 2014. Il faut s’attendre à ce la priorité à «Je ne suis pas l’ESS. qu’ils mettent la barre très exige un employé du Club haut pour consentir à li2 milliards Africain» bérer leur joueur. Ce pour libérer Abdelhakim Serrar n’a pas accepté les accusont donc là, autant de sations gratuites portées contre lui. En effet, Mani Sapol certains n’ont pas hésité à l’accuser de débau- missions que Hammar Tout porte à croire que la cher les joueurs de l’ESS au profit du Club Afri- doit mener à terme au cain. Le dernier en date étant Karaoui. Serrar piste de l’attaquant du plus vite. nous dira à ce propos : «Il est certain que CAB Mani Sapol est défiPas plus ceux qui colportent ce genre de choses veunitivement abandonnée lent nuire à ma réputation et les Sétifiens de 25 joueurs sauront faire la part des choses. A ce par les membres de la celdans l’effectif que je sache, je ne suis pas un emlule de recrutement de l’ESS. ployé du Club Africain pour lui La démarche adoptée par En effet, le président du proposer des joueurs.» Hammar, cette saison, resCAB a exigé la somme de semble exactement à celle de la deux milliards pour libérer son joueur. Ce montant a totalement découragé les recruteurs sétifiens.

Plusieurs cas à régler pour le président

Est-il vrai que vous avez exigé un salaire qui dépasserait les 200 millions ? C’est faux car à aucun moment nous n’avons abordé le volet financier. Pour le reste, nul ne sait ce que peut nous réserver le destin. Expliquez-vous. Je ne vous cache pas que j’ai des contacts très sérieux avec des responsables de clubs français, turcs et tunisiens. Tout cela demande réflexion et je peux vous dire que le challenge sportif est très important. Justement, nous croyons savoir que Serrar vous a arrangé un rendez-vous avec les dirigeants du Club Africain. C’est vraiment n’importe quoi ! Il n’y a rien de vrai dans tout cela. Ce sont des recruteurs de ce club qui ont pris contact avec mon manager. Et pour ce qui est de votre état de santé, quelles sont les nouvelles ? Dieu merci, elles sont excellentes, que ce soit sur le plan physique ou sur le plan moral. Pour le moment, je prends des vacances et elles sont méritées car la saison a été éprouvante. Je suis très content car j’ai totalement récupéré de ma blessure. On vous laisse le soin de conclure. J’espère sincèrement que la saison qui va débuter ressemblera à la précédente. Que je reste ou non à Sétif, il y aura une équipe dont les supporters seront fiers, j’en suis certain. Entretien réalisé par Khalil L.

Le manager de l’ex-attaquant de la JSMB a proposé les services de son joueur à la direction de l’ESS. Hammar a demandé à ce manager à se rendre à Sétif en compagnie du joueur. Zerdab offre le profil du genre d’attaquant recherché par la cellule de recrutement de l’ESS. Le même manager a proposé les services d’un autre joueur émigré. Il s’agit de Benamiri et il évolue à tous les postes de l’attaque.

Zerdab et Benamara proposés

Un autre joueur intéresse au plus haut point les Sétifiens. Il s’agit du défenseur Mellouli. On se rappelle que ce joueur s’était rendu à Sétif, il y a de cela une semaine où il a été reçu par Hammar. On prévoit du côté de la direction du club sétifien de déléguer un dirigeant pour négocier le montant de la lettre de libération de Mellouli. Il est utile de préciser que Hannachi est, de son côté, très intéressé par les services de ce joueur.

Mellouli ciblé

C

Le temps presse

saison passée. Elle consiste à prendre contact avec un grand nombre de joueurs et ce sera ensuite à la cellule de recrutement de faire le tri. Même si l’opération recrutement semble battre de l’aile ces derniers temps, le président de l’ESS se veut serein. Ceci n’est pas du tout le cas des supporters. Ils se posent plein de questions, en cette période au cours de laquelle le mercato d’été bat son plein. Ils veulent déjà savoir qui va partir l'an prochain. S’il faut recruter un bon milieu de terrain pour remplacer Karaoui et aussi un vrai buteur. Il faut également prévoir à remplacer les joueurs qui sont sur le départ. Ce sont là quelques-unes des interrogations émises par le kop sétifien.

En attendant de finaliser avec d’autres grosses pointures du championnat, Hammar a déjà fait signer quatre joueurs. Le boss sétifien veut que son club revive les mêmes sensations que celles de la saison qui vient de s’achever et il est décidé à prendre toutes les précautions voulues pour cela. K.R.

La lettre de libération de Moutahazem coûte 300 millions

Le billet d’avion pour Libreville coûte 13,5 millions de centimes
Les dirigeants sétifiens s’affairent à préparer le voyage vers le Gabon pour le compte du match retour face à l’US Bitam. C’est l’agence Anissa tour qui est chargé d’organiser le déplacement qui se fera à bord d’un avion d’Air Maroc. Le billet d’avion Alger-Libreville est cédé au prix de 13,5 millions de centimes.

Quatre, voire cinq autres joueurs seront engagés, par la direction du club sétifien avant de clore le recrutement. Le coach sétifien aura en main le groupe sur lequel il aura à compter pour l’exercice à venir. Il aura à arrêter la liste des vingt-cinq, au moins une semaine avant le début du stage. En même temps que se fait l’opération recrutement, une autre est menée avec beaucoup de célérité, celle qui consiste à faire le tri de ceux qui seront retenus au sein de l’effectif. K.R.

Chabane représentera la FAF

Hammar a contacté le président du CAB au sujet de la lettre de libération de Moutahazem Sofiane. Nezzar mettra la barre très haut puisqu’il exigera la somme de 300 millions de centimes. Hammar en proposera 200 et pas un sou de plus.

Une délégation de 26 membres

D’ores et déjà, la direction de l’ESS a réservé 26 places dans le vol qui transportera la délégation. On a tenu compte de la présence de plusieurs joueurs qui risquent de ne pas être du voyage, à l’image de Ziti, Khedhaïria, Delhoum, etc.

La FAF a désigné son représentant au Gabon. Il s’agit du président du Bureau fédéral, Abdelkader Chabane. Garder les cadres de l'effectif. L’autre cheval de bataille de Hammar est de garder les cadres de l'effectif. Certains ne seraient pas contre l'idée de quitter le club. L’un d’eux nous dira : «Je ne suis pas contre le fait de rester ni contre l'idée de partir. Je suis à un tournant. Je n'ai pas de préférence pour l'instant et il n'y a aucun choix de fait, même si j’ai reçu de belles propositions.» K.L.

10

33 cette saison
N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

joueurs utilisés
Un record en la matière

Coup de trop JSMB

Comme on le sait, Mohamed Derrag est parmi les joueurs de la JSMB qui sont libres de tout engagement en cette fin de saison. Cela dit, les deux parties sont d’accord pour poursuivre le chemin ensemble. C’est ainsi qu’une réunion est prévue aujourd’hui entre le représentant du joueur, Derrag, et le président du club, Boualem Tiab. L’on suppose qu’il n’y aura pas de problème pour que l’attaquant béjaoui rempile.

Tiab-Derrag, rendez-vous aujourd’hui

Il n’est pas question de résilier son contrat

Nous avons indiqué hier que Hadji Abou El Kacem veut quitter la JSMB. Les dirigeants du club ne sont pas contre, ils ne vont pas s’y opposer. Seulement, on nous fait savoir qu’il n’est pas question de résilier le contrat du joueur ou de le laisser partir définitivement. Hadji peut aller là où il veut, mais sous forme de prêt uniquement. C’est ce que les dirigeants de la JSMB ont décidé, sachant que le joueur est sous contrat avec le club de la Soummam jusqu’en juin 2015.

Hadji va être prêté

our l’exercice qui vient de s’écouler, la JSMB a battu un record en matière de joueurs utilisés en une seule saison, atteignant le nombre de 33 éléments qui ont tous pris part aux différents matchs officiels, toutes compétitions confondues. En tête, nous retrouvons Zidane Mebarakou qui a été le joueur le plus utilisé cette saison. Plusieurs raisons ont fait que les deux entraîneurs qui se sont succédé cette année à la barre technique de la JSMB, Michel et Solinas, ont dû faire appel à ce grand nombre de joueurs pour faire face à des situations pour le moins compliquées. Il s’agit essentiellement des absences que l’équipe avait enregistrées lors de son parcours pour cause de blessures ou de suspension, la non-utilisation de quelques nouvelles recrues de l’été dernier dont le niveau s’est avéré insuffisant pour prendre part aux matchs de Ligue 1, sans oublier le départ de quelques joueurs à l’image de Bourekba, Megueni et Bahloul qui ont quitté la JSMB au mercato hivernal, et le trio

P

Mehamha-Boussaha-Dembi qui a plié bagages au cours de la phase retour. A côté de toutes ces défections, nous avons enregistré l’arrivée en cours de saison des deux Maliens, Koulibaly et Bangoura, ainsi que le Franco-Algérien, Sayah. Il y a eu aussi l’utilisation de plusieurs joueurs espoirs, tels que Samer, Kerouache et Bouabta.

mière la saison prochaine, d’autant que le président Tiab est décidé à poursuivre la politique de rajeunissement de l’effectif.

Mebarakou, le record avec 37 matchs

Dix joueurs espoirs ont pris part aux derniers matchs
Il faut savoir, en effet, que le nombre de joueurs espoirs qui ont été utilisés cette saison par les deux staffs techniques sont au nombre de dix. Il s’agit de Cheheïma, Aït Fergane, Laribi, Zeghli, Hammouche, Debka, Ziane, Bouabta, Kraoueche et Samer. Quatre d’entre eux, Aït Fergane, Zeghli, Chehima et Laribi sont les joueurs qui ont pris part au plus grand nombre de matchs en championnat, en Coupe d’Algérie ou même en Ligue des champions africaine, tout en laissant une très bonne impression. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle ils seront tous les quatre parmi l’effectif de l’équipe pre-

Mebarakou : «Nous ferons tout pour revenir avec la qualificationde Sousse»
Comment est l’état des lieux à la JSMB ? Je crois que les quatre jours de repos dont nous avons bénéficiés après notre dernier match contre l’ASO nous ont fait beaucoup de bien. Ils nous ont permis de nous reposer un peu et de souffler après une succession de matchs l’un après l’autre et qui ont fini par avoir raison de nous sur le plan physique. Nous allons reprendre les entraînements demain (entretien réalisé hier samedi, ndlr) pour préparer notre match retour de la Coupe de la CAF contre l’Etoile du Sahel. Justement, comment voyezvous cette rencontre ? C’est clair : c’est un match décisif pour nous qui va déterminer notre avenir dans cette compétition. Nous lui accordons une grande importance et nous allons bien le préparer pour être au rendez-vous dimanche prochain. Après le match nul concédé lors du match aller, comment voyez-vous vos chances dimanche prochain ? Il est vrai que le résultat du match aller nous défavorise un peu, mais il ne compromet pas nos chances pour autant. Il reste encore un match à jouer où tout peut être possible. Nous allons défendre nos chances à fond et nous allons tout faire pour essayer de revenir avec la qualification. De toutes les manières, nous n’avons plus rien à perdre. Parlons, maintenant, si vous voulez bien du championnat qui vient de se terminer. Quel bilan faites-vous de votre saison ? Nous avons terminé à la dixième place alors qu’aurait pu faire mieux et on aurait aimé se classer plus haut. Mais à mon avis, c’est un bilan acceptable par rapport à toutes les contraintes auxquelles nous avons dû faire face, sans oublier que l’effectif a connu beaucoup de changements, avec la participation de beaucoup de jeunes éléments. Vous avez été un des joueurs les plus en vue cette saison où vous avez pris part à pas moins de 37 matchs toutes compétitions confondues. Un commentaire ? Je suis très content d’avoir atteint une telle performance, car c’est le fruit de plusieurs années de travail. Je vais faire en sorte

Comme indiqué plus haut, le joueur le plus utilisé cette saison dans l’effectif béjaoui, est le défenseur Zidane Mebarakou qui a pris part à 37 matchs dans les différentes compétitions que la JSMB a jouées. Il n’a raté que les deux derniers matchs de championnat, contre la JS Saoura et l’ASO Chlef, où Solinas avait décidé de le ménager. En revanche, celui qui détenait ce record durant les trois dernières saisons a été malheureusement obligé de raccrocher les crampons suite à une méchante blessure du genou. Il s’agit de Megatli qui s’est blessé au mois de mars et qui, suite à une intervention chirurgicale subie en Tunisie, a été obligé de s’éloigner des terrains. Il pensait pouvoir revenir avant la fin de saison, mais cela n’a pas été le cas. S. H.

17h30 GGAprès quatre jours de repos qui dés suite à deux semaines de rythme leur ont été accorinfernal, les camarades de Boukemacha reprendront aujourd’hui à 17h30, avec en ligne de du service mire, le match retour des huitièmes de finale bis de la Coupe de la CAF contre l’Etoile du Sahel. Il est à rappeler aller s’est achevé sur le score de deux que le match buts partout au stade de l’Unité Maghrébine.
GGIl semble que les dirigeants de la JSMB sont en train d’abandonner la piste de l’attaquan t Mohamed Mebarki, qui était pourtant de Maghnia, Si s’engager avec le club de la Soummam à deux doigts de . Et joueur aurait exigé un salaire de 80 mill pour cause, le times, ce que les responsables béjaouis ions de cenexagéré pour un joueur de la division ont jugé un peu ama raison pour laquelle la direction de la teur. C’est la abandonner cette piste. Il paraît auss JSMB compte i, que Meb également suivi par l’Entente de Sétif arki est .

Reprise aujourd’hui à

Mebarki trop gourmand

Mebarakou est le joueur le plus utilisé cette saison parmi l’effectif de la JSMB. Il a été également l’auteur d’une saison remarquable. Malgré cela, son nom ne figure pas dans la liste de Toufik Kourichi. Le défenseur béjaoui n’est pas déçu pour autant.

de continuer sur la même lancée afin de progresser davantage et d’être au service de mon équipe. Malgré une saison remarquable, on ne vous a pas fait appel pour la sélection A’. Etes-vous déçu ? Je ne vous cache que je m’attendais à être convoqué en sélection A’ surtout après la saison que je viens d’accomplir, mais ce rêve n’a pu être réalisé. Je ne suis pas déçu pour autant, je trouve même cela normal. Je dois donc travailler davantage pour progresser et mériter une place en sélection. J’espère que notre sélection se qualifiera au CHAN pour que je puisse y participer Incha Allah. Comment jugez-vous votre rendement personnel cette saison ? Je pense que c’est au staff technique et aux observateurs d’évaluer mon rendement. Moi, je ne peux dire que j’ai fait de mon mieux dans tous les matchs que j’ai joués afin d’être à la hauteur des attentes et j’espère qu’on a été satisfaits de mon apport cette saison. Entretien réalisé par S. H.

l y a quelque temps, les dirigeants de la JSMB avaient entamé les premières démarches en vue de renforcer l’effectif de leur équipe pour la saison prochaine en prenant attache avec quelques éléments susceptibles de répondre aux profils recherchés. Ces temps-ci, on est en train de passer à une autre étape, celle de la finalisation, ceux avec lesquels on a tout conclu. C’est le cas de l’attaquant de l’ES Mostaganem, Abdelwahab Belgherbi, qui est attendu ces jours-ci à Béjaïa pour signer son contrat avec la JSMB. Le joueur avait été officiellement approché par Rachid Redjradj en personne. Les deux hommes avaient discuté de tout et ont fini par trouver un terrain d’entente. Il ne reste donc que la finalisation de l’accord et la signature du contrat, nous dit-on. Il est le buteur de l’ESM avec 12 buts Ce n’est pas par hasard que les Béjaouis ont jeté leur dévolu sur Belgherbi. C’est un attaquant type, un buteur. Il est en effet, le meilleur réalisateur de l’ES Mostaganem cette saison avec 12 buts inscrits, ce qui fait de lui le troisième meilleur buteur de la Ligue 2. Il est encore sous contrat avec l’ESM, mais… Concernant sa situation administrative, Belgherbi est encore sous contrat avec son club pour une autre saison. Cela dit, sa lettre de libération ne constitue pas un problème pour lui ni pour les dirigeants de la JSMB. Comme plusieurs joueurs, Belgherbi n’a pas été payé depuis huit mois. Selon les règlements de la LFP, il est du coup libre de tout engagement. Redjradj lui a, en effet, montré la démarche à suivre pour déposer son dossier auprès de la Ligue et de la commission des litiges. Le DG de la JSMB nous a fait savoir que cette question sera réglée sans le moindre problème. Le troisième joueur de Mosta que la JSMB veut recruter Apparemment, la JSMB fait son marché cet été essentiellement à Mostaganem. Abdelwahab Belgherbi est, en effet, le troisième joueur de l’ESM que les Béjaouis veulent avoir. Auparavant, ils avaient déjà contacté Bouziani et le gardien, Belarbi. S. H.

Belgherbi, il ne reste que la signature
Redjradj a tout conclu avec lui

I

Agouazi «Prêt à m’adapter Soudani au Dinamo Zagreb, aux choix de Halilhodzic»
N° 2296 Dimanche 26 mai 2013 Tout d’abord, félicitations pour votre convocation en sélection nationale. Comment avez-vous accueilli cette nouvelle ? Je ne vous cache pas, j’ai accueilli cette nouvelle avec beaucoup de joie et de fierté. Ça fait longtemps que j’attendais cette convocation pour représenter mon pays. Je souhaite être à la hauteur. Désormais, je vais rejoindre la sélection avec beaucoup d’envie et de détermination pour réussir quelque chose. Est-ce qu’il y a eu des signes annonçant votre convocation chez les Verts ? Oui, mais un peu. J’entendais parfois mon nom circuler dans l’entourage de l’équipe nationale mais sans pour autant qu’il y ait quelque chose de concret. A chaque fois, j’entendais parler de mon éventuelle convocation, mais cette fois-ci, c’était plus concret et on m’a retenu pour ce stage de la sélection. Est-ce vrai que vous avez eu une discussion avec Kourichi ? Oui, j’ai discuté avec l’assistant de Vahid Halilhodzic, Nordine Kourichi. Ce dernier m’avait supervisé au cours d’un match et, dans la foulée, j’ai reçu ma convocation. Au cours de cette discussion avec lui, il m’a dit de me préparer dans le cas où le sélectionneur décidait de me faire appel, par rapport à mon profil qui lui a paru intéressant. Comment vos parents ont-ils accueilli la nouvelle ? C’est avec beaucoup de joie et de fierté, que ce soit mon père ou ma mère. Les deux sont contents. Ils savent que c’est un rêve de jouer en équipe nationale. Vous avez été retenu en sélection nationale à cause de votre physique et votre placement sur le terrain, en prévision des deux matchs face au Bénin et le Rwanda qui auront lieu dans des conditions climatiques très difficiles… Oui, je sais, mais on va se préparer pour ces deux matchs. Aujourd’hui, j’ai joué le match en entier, après avoir été blessé. Je pense qu’il n’y aura pas de problème. On va tout faire pour réaliser de bons résultats et faire du bon travail. Etes-vous prêt à jouer en Afrique ? Ah, oui, bien sûr. Quand on est joueur professionnel évoluant dans le haut niveau, on doit absolument être prêt à jouer n’importe où et à n’importe quel moment. Le plus impor-

L

Coup d’œil Équipe nationale

11

Le directeur sportif du club croate l’a annoncé à la presse

e néo-international algérien, Laurent Agouazi nous a acceuilli à bras ouvert à lʼissue de la rencontre livré par son équipe, Caen face au GFC Ajaccio. A travers cet entretien, il nous livre son sentiment à 48 heures de sa venue en Algérie.
tant, c’est d’être prêt le jour où je mettrai les pieds en sélection, c’est très important. Savez-vous qu’il faudra absolument récolter quatre points lors des deux prochaines sorties des Verts au Bénin et au Rwanda ? Oui, je sais qu’il faut récolter un certain nombre de points. Après, c’est toujours difficile d’aller chercher de bons résultats à l’extérieur, certes, mais on va tout faire pour réussir. Je sais aussi que jouer en Afrique n’est pas du tout facile. En tout cas, on n’a pas le choix. Si on veut se qualifier, il faudra bien négocier les deux sorties. Tout d’abord, il faudra bien se préparer au match du Burkina Faso qui va servir de préparation aux deux autres matchs. Je pense qu’il faut prendre les matchs un par un. Vous suivez l’équipe nationale depuis quand ? Je suis l’équipe nationale depuis longtemps. Il ne faut pas oublier qu’il y a eu un grand engouement en sélection nationale et autour d’elle lors de la campagne des éliminatoires de la Coupe du monde 2010 et le match barrage face à l’Egypte au Soudan. Puis, il y avait Kraouche et Meniri qui sont passés par le FC Metz et avec qui je discutais à propos des Verts. Vous connaissez des joueurs de la sélection ? Oui, je connais bien Carl Medjani. On avait joué ensemble au FC Metz, et encore une fois lorsqu’il a été prêté par Liverpool. Je l’ai aussi rencontré en Ligue 2 et en Ligue 1. Je connais aussi Foued Kadir puisqu’on a un ami commun. C’est un grand plaisir pour moi de jouer aux côtés des grands joueurs de l’EN. On sait que vous avez le passeport algérien, mais est-ce que vous avez visité l’Algérie ? Oui, j’ai mon passeport algérien depuis 2004, mais malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion de venir en Algérie sauf une fois avec mon père je pense que j’avais un ou deux ans. C’est l’occasion pour moi de visiter ce pays. Vous êtes prêt à vous adapter avec le groupe ? Oui, bien sûr. Je suis un milieu de terrain défensif qui essaye tout le temps de toucher la balle. Je fais de mon mieux sur le terrain pour aider mon équipe. Je suis prêt à m’adapter aux choix de Halilhodzic. Même si je serais remplaçant, j’encouragerai mes coéquipiers. Un dernier mot pour le public… Je souhaite que l’équipe nationale

On parle de 900 000

signature imminente

L’attaquant de l’EN, Hilal Al Arbi Soudani, pourrait disputer son dernier match avec Guimarães dimanche en finale de la Coupe du Portugal. Courtisé par de nombreux clubs en Europe, Soudani serait, selon la presse croate, sur le point de signer au profit du Dinamo Zagreb. Une information confirmée par le directeur sportif de la formation croate, Zoran Mamic. «Soudani sera à Zagreb pour peaufiner son transfert au Dinamo», a-t-il avoué à la presse croate, hier.

pour l’ex-buteur de l’ASO Chlef.

En plus de l’aspect financier qui a certainement incité l’Algérien de Vitoria Guimarães, Hilal Al Arbi Soudani, à opter pour cette équipe, il va sans dire que le volet sportif semble bien intéressant. Cette équipe, qui disputera la Ligue des champions, représente un challenge et une belle aventure à vivre

La Ligue des champions, l’autre challenge intéressant

Le directeur sportif du Dinamo a affirmé à la presse locale que Hilal Al Arbi Soudani est attendu à Zagreb, dans les prochaines heures, après la finale de la Coupe du Portugal pour finaliser. Le montant de son transfert en Croatie serait estimé à 900 000 euros.

euros comme montant du transfert

Ancien coach du Dinamo, Vahid Halilhodzic affirme que Soudani l’a appelé pour demander son avis. Ce à quoi le driver des Verts a conseillé au buteur de l’EN d’opter pour cette équipe. Il explique les raisons qui l’ont poussé à encourager Soudani à signer pour cette équipe croate : «Je l’ai encouragé à opter pour le Dinamo Zagreb, parce que cette équipe va lui permettre de disputer la Ligue des champions. Je pense qu’après m’avoir demandé conseil, Soudani a vite pris sa décision.»

«Je l’ai encouragé à signer à Zagreb»

Dans une déclaration faite au site croate «24 heures», l’ex-coach du Dinamo Zagreb et actuel sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a donné son avis sur l’apport de Hilal Al Arbi Soudani pour cette équipe, engagée la saison prochaine en Ligue des champions : «Je pense que Soudani sera un plus certain pour le Dinamo. Je l’utilise comme ailier gauche, mais il peut aussi évoluer comme attaquant libre. Il n’a pas besoin de beaucoup de ballons pour marquer. Il est vif et très fort à l’intérieur de la surface, c’est un chasseur de buts qui est aussi très efficace de la tête.»

Halilhodzic : «Soudani sera un plus certain pour le Dinamo»

a sélection nationale A’ a disputé hier un match de préparation contre la Mauritanie dans la perspective de sa double confrontation contre la Libye en éliminatoires pour le CHAN-2014. Le match s’est terminé par la victoire laborieuse des joueurs de Toufik Korichi (1-0), grâce à un but inscrit par Islam Slimani à la 60’, suite à une passe en profondeur de Mohamed Derrag. L’objectif primordial de cette rencontre était de peaufiner les automatismes de cette sélection qui s’est constituée il y a deux mois seulement et qui disputait hier son premier

L

Laborieux
Algérie A’ 1 – Mauritanie 0

se qualifie à la Coupe du monde. Je promets aux supporters de donner le meilleur de moi-même et d’honorer les couleurs de l’Algérie.

Entretien réalisé à Caen par Abdelhak Loukarfi

L’international algérien de Granada CF, Yacine Brahimi, n’a pas été retenu pour ce match important qui attend son équipe face à Valence, ce dimanche. Obligé d’écourter la séance d’entraînement d’avant-hier, Brahimi, qui a ressenti une douleur à la cuisse, est forfait pour ce duel important pour le maintien

Brahimi non convoqué face à Valence

Blessé à la cuisse

Moumen A.

du club en Liga. Yacine, qui doit passer des examens plus approfondis, souffre d’une blessure à la cuisse, qui le rend indisponible pour au moins une semaine.

Cette blessure contractée par l’Algérien de Granada, Yacine Brahimi, tombe au mauvais moment pour l’Equipe nationale. Le sélectionneur Vahid Halilhodzic a de quoi s’inquiéter, à la veille du début officiel du stage des Verts. Brahimi, qui a été assez bon contre le Bénin, devrait être d’attaque, mais personne ne sait dans quelle condition il rejoindra les Verts avant ces deux déplacements, au Bénin et au Rwanda. Djebbour, Guedioura, Mbolhi et Belkalem étaient là

Halilhodzic s’inquiète de cette blessure

M. A.

match. Pour une reprise, il fallait s’attendre à ce que les choses ne Khoualed intègre le stage soient pas faciles. C’est ce qui exdes Verts plique que la cohésion n’a pas été Une fois le match terminé, Halilhodzic a au rendez-vous dans certaines demandé à Nacereddine Khoualed d’intégrer le stage des Verts. Ainsi, il est rentré périodes de la partie. D’ailleurs, directement au Centre technique de Sidiil y a eu de nombreux ratages du Moussa en compagnie de Doukha, fait de la mésentente entre les Slimani, Koudri et Khejoueurs ou de la maladresse. Le daïria, ainsi que de La Ce qu’il y a lieu de retenir Mbolhi, Belkalem, sélectionneur sélection Guedioura et de cette rencontre est s’est rendu au Djebbour, algérienne qui a que Korichi a effectué vestiaire à la venus assister une large revue d’effecjoué : mi-temps au match. Doukha (Khedaïria 68’), Boula- Halilhodzic présent, Raouraoua absent A la mi-temps du match, alors que Peut-être que tif qui lui a certainehya, Boudebouda (Ferhat 59’), Comme prévu, le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, la sélection algérienne A’ avait fait une Khoualed a ment permis de se Belkaroui, Koudri, Zeprestation plutôt terne, Vahid Halilétait présent hier à la tribune officielle du stade Mustaphaété appelé faire une idée sur le Khoualed, rara (Bouchema 46’), Beldjilali hodzic s’est rendu au vestiaire de Tchaker, pour suivre la prestation de la sélection A’ qui comppour évenonze qu’il alignera le (Benmoussa 46’), Gourmi l’équipe. On ne sait pas si c’était tait en son sein quelques-uns de ses joueurs. Il était tuellement 23 juin en match aller (Rebih 79’), Derrag (Boupour les secouer ou les encouaccompagné par les autres membres de son staff : Nordine Kouremplacer Belnedjah 68’), Sliface au Maroc. rager… ou peut-être pour richi, Cyril Moine et Hassen Benhadji. En revanche, Mohamed Raoukalem qui souffre

Il n’y avait pas que le staff technique national à s’être déplacé au stade Tchaker pour suivre la sélection A’. Les quatre internationaux qui ont débuté le stage de la sélection A, à savoir Rafik Djebbour, Adlene Guedioura, Raïs Mbolhi et Essaïd Belkalem, étaient également présents.

H. R.

mani.

raoua, président de la FAF, a brillé par son absence.

les deux.

d’une blessure.

Medjani
12

reçoit
D
irect et très modeste, le défenseur central de l’EN, Carl Medjani, nous a accueillis comme il se doit sur le vieux Rocher, pour partager avec les lecteurs du Buteur la joie de sa deuxième accession, durant sa carrière, réalisée avec l’AS Monaco. Medjani, occupé pourtant à préparer le dernier match de la saison face à Tours, en déplacement, nous a reçus avec gaité de cœur et s’est montré disponible et courtois jusqu’à la fin de ce reportage. En fin d’entraînement, Carl s’est dirigé vers nous pour nous souhaiter la bienvenue et nous mettre surtout à l’aise.

écial à Monaco : De notre envoyé sp

Moumen Aït Kaci Al

i

Claudio Ranieri P
Coup d’œil Reportage

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Le Buteur à Monaco
Bachir Nehar et Pierre Joseph Gadeau à l’accueil Cette virée en terre monégasque nous a été rendue facile grâce à la disponibilité de l’attaché de presse de l’AS Monaco, PierreJoseph Gadeau, et du garde matériel, Bachir Nehar. Originaire d’Oran, Bachir était très fier de nous recevoir. Pierre Gadeau, en dépit de son emploi du temps très chargé avec cette conférence de presse consacrée au titre de champion de Ligue 2 remporté par l’ASM dont il devait assurer

«Medjani nous a ramené plus de sérénité en défense»

Ce que ses entraîneurs pensent de lui

l’organisation, est resté aux petits soins avec nous jusqu’à la fin de cette tournée consacrée au défenseur de l’EN, Carl Medjani.

L’ASM, un club qui répond aux traits de personnalité de Carl L’arrivée de Carl Medjani à Monaco avait surpris plus d’un, notamment les supporters des Verts, lesquels étaient un peu perplexes sur le choix de l’Algérien, qui a préféré descendre d’un palier en optant pour un club de Ligue 2. Seulement, ce que les gens ne savaient pas, c’est que l’ASM n’est pas un simple club, en France. Régi par des règlements dignes de grands clubs européens, Monaco répondait aussi aux traits de personnalité de Medjani, rigoureux et très sérieux lorsqu’il s’agit de sa vie professionnelle. Discipliné et dévoué, il a gagné l’estime de Ranieri Dès son arrivée à Monaco, le mois de février passé, Carl Medjani était agréablement surpris de constater que le célèbre entraîneur italien, Claudio Ranieri, connaissait tout sur lui. Cela l’a boosté, et en laps de temps très court, Carl a réussi à

s’imposer par sa discipline, son sens tactique et sa bravoure sur le terrain, en gagnant l’estime du coach Ranieri. Ce dernier le considère comme le patron de son équipe.

On l’appelle le capitaine du vestiaire Pour ses camarades que nous avons pu interroger, Carl Medjani est considéré comme le capitaine du vestiaire. Sa spontanéité de prendre l’initiative pour secouer le cocotier au moment opportun a fait de lui un guerrier que chaque entraîneur aimerait avoir dans son effectif, pour relancer la machine lorsqu’elle se grippe. Andrea Raggi, son complice en défense centrale L’arrivée de Carl Medjani en Principauté a ramené plus de solidité à cette base défensive, jusque-là peu rassurante. Son entente avec l’Italien Andrea Raggi, son complice en défense centrale, a rassuré tout le monde à Monaco. Les deux hommes s’apprécient mutuellement et forment une paire indéboulonnable, que Claudio Ranieri ne veut pas trop modifier la saison prochaine.

Pas très fêtard, Carl est l’exemple du professionnel sérieux Si Monaco est très calme la journée, le soir, la ville offre toutes les commodités pour sortir et faire la fête. Seulement, Carl Medjani, en vrai professionnel, préfère rester chez lui et profiter de ces moments de repos pour bien récupérer. Ses dirigeants, ses camarades et son entraîneur sont unanimes à le citer comme l’exemple d’un footballeur professionnel, sérieux sur et en dehors du terrain.

Très décontracté face à la presse Durant cette conférence de presse organisée mardi et consacrée au sacre de l’AS Monaco en Ligue 2, Carl Medjani était très décontracté face aux journalistes venus assurer la couverture de cet événement. Medjani, serein et assez explicite dans ses réponses, imposait le respect aux confrères français.

Moumen A.

Son père était boxeur, sa mère prof d’éducation physique Pour ceux qui ne le savent pas, Carl Medjani est issu d’une famille sportive. Son père était boxeur et sa mère professeur d’éducation sportive. Son oncle était aussi un ex-champion de France de tir. A une question d’un journaliste français qui voulait savoir s’il allait continuer à se battre à Monaco, sachant que le club va se renforcer par l’arrivée de joueurs de classe mondiale, l’Algérien a répondu : «Bien sûr que je vais me battre. Je ne sais faire autre chose que le sport. Je suis issu d’une famille sportive. Mes parents sont sportifs, ils m’ont bien éduqué et appris les valeurs du sport qui consistent à toujours garder un bon état d’esprit.»

Son père, son modèle de réussite Comme tout Algérien, la famille chez les Medjani est sacrée. Carl est très attaché aux coutumes algériennes que sa grand-mère et ses parents lui ont inculquées. Son modèle de réussite dans la vie, c’est son père, toujours là lorsqu’il avait besoin de lui, notamment après l’échec qu’il a eu à Liverpool.

de famille

Sa vie

Saint-Etienne, son club de cœur GEn France, le défenseur de Monaco, Carl Medjani, est un fan invétéré de l’AS Saint-Etienne. Le club où il a été formé lorsqu’il était jeune, avant de rejoindre les Reds d’Angleterre de Liverpool.

G

Ses goûts et ses préférences
et très émotif. Medjani adore aussi le chanteur kabyle, Idir. Il aime bien chanter «La place des grands hommes» GMême s’il n’est pas un expert en la matière, Carl Medjani est aussi un féru de la chanson. Sa chanson préférée est «La place des grands hommes» de Patrick Bruel.

Son péché mignon en nourriture : le chocolat GCarl Medjani n’est pas trop gourmand. Il fait très attention à ce qu’il mange pour garder la ligne. Medjani, qui entretien bien sa vie de sportif en étant à cheval sur son hygiène de vie, a un petit faible, en se permettant de temps à autre de prendre du chocolat.

Le Bayern, sa référence européenne GAlors que l’on s’attendait à ce qu’il soit un fan du Real Madrid ou du FC Barcelone, un peu à la mode depuis quelques années, Carl Medjani s’est avéré un grand supporter du Bayern Munich. Très impressionné par les valeurs sportives et humaines de ce grand club, Carl nous a avoué que son cœur battait pour cette équipe, depuis toujours.

G

G G G G G

G G

Le PES, pas du tout son truc GContrairement à plusieurs de ses camarades internationaux, Carl Medjani n’est pas un accro du play-station. Ce n’est en tout cas pas son passe temps favori.

S

Les chansons de l’EN pour se motiver GAvant chaque match, Carl Medjani écoute aussi de la musique pour se concentrer et se mettre dans le bain de la compétition. L’Algérien préfère donc les chansons de l’Equipe nationale pour se motiver.

Son plus beau but, il l’a marqué face au PSG GDans sa carrière de footballeur, Carl Medjani n’a pas trop marqué de buts, mais celui dont il se souvient avec plaisir est le but inscrit au PSG, l’année passée, face au meilleur gardien de but de la Ligue 1, Sirigu. Son idole, Zinedine Zidane GComme tout joueur professionnel d’origine algérienne, l’idole de Carl Medjani est l’ex-champion du monde avec l’Equipe de France, Zinedine Zidane.

G

Le tennis et la boxe, ses loisirs GEn dehors du football, Carl Medjani reste toujours dans le domaine sportif pour se distraire. En effet, en plus de la musique, la lecture et les sorties en famille, Carl aime bien se donner à des parties de boxe et de tennis avec les amis. Le vert, sa couleur préférée GAyant été formé à Saint-Etienne, Carl Medjani possède le Sang et Vert dans les veines. Supporter de l’ASSE, Carl avoue que sa couleur préférée est le vert, en référence aussi à la couleur officielle de l’Equipe nationale d’Algérie.

G

résent à la conférence de presse consacrée au titre de champion de Ligue 2 arraché par l’AS Monaco cette saison, une journée avant la fin de l’exercice en cours, Claudio Ranieri, l’entraîneur italien de l’Association sportive de Monaco, a répondu à toutes les questions des journalistes concernant l’avenir des joueurs en place et les objectifs tracés par le club en prévision de la prochaine saison. L’ex-coach de Valence, Chelsea et de la Juventus, a bien voulu aussi répondre à nos questions, sur notamment Carl Medjani et son apport à cette équipe monégasque, qui retrouve la Ligue 1 la saison prochaine. Ranieri ne tarit pas d’éloges sur son défenseur central, auteur d’une demi-saison réussie, de l’avis de tous : «C’est un joueur qui s’est vite adapté. Il s’est impliqué rapidement dans le projet. Il a ramené cette agressivité et sa solidité derrière. Il nous a surtout ramené plus de sérénité derrière.» «Son apport aura été décisif dans notre bon parcours» Lorsqu’il se sent un petit peu gêné par une question d’un confrère, Claudio Ranieri réagit de manière intelligente pour ne pas tomber dans le panneau. A celle de savoir si les joueurs recrutés cet hiver, dont le défenseur central de l’Equipe nationale, Carl Medjani fait partie, sont parvenus à faire cette différence attendue des responsables durant la phase retour du championnat de Ligue 2 française, Ranieri, qui n’aime pas trop parler de ses joueurs individuellement, a quand même répondu : «Oui, tout comme Mounir Obadi et Emmanuelle Rivière, l’apport de Carl Medjani aura été décisif dans ce bon parcours réalisé. Je pense que oui.» «En l’engageant, on a vu juste» Interrogé à propos de toutes ces stars annoncées à l’AS Monaco, la saison prochaine, l’entraîneur Claudio Ranieri, qui a donné son aval pour être à la tête de l’AS Monaco, a été très clair. Il a pris l’exemple de Medjani et Obadi, auteurs d’une excellente phase retour à Monaco, pour signifier aux journalistes qu’en engageant de grands noms, cela n’est pas suffisant parfois : «Vous savez, pour moi, c’est important de recruter 5 joueurs capables de donner une autre dimension à mon effectif, mais engager des grands noms, parfois, ne suffit pas pour monter une grande équipe. Il faut recruter juste, comme on l’a fait cet hiver avec l’arrivée de Medjani, Rivière et Obadi.» Carragher, son «Bien sûr qu’il aura une chance ex-compagnon de jouer la saison prochaine» de chambre Depuis qu’il est arrivé l’hiver dernier de l’AC Ajaccio, Carl Medjani se sent bien à Monaco. Son entraîneur, Claudio Ranieri, qui a été derrière sa venue, le confirme et affirme que son défenseur international algérien possède des chances intactes de figurer parmi l’effectif de l’ASM la saison prochaine : «Bien sûr que les joueurs recrutés,cet hiver peuvent devenir des éléments importants de notre effectif.» Propos recueillis à Monaco par Moumen Aït Kaci Ali on passage à Liverpool, même s’il n’a pas été très concluant, demeure une aventure hu- Son arrivée à l’EN ? C’est Rabah Ziani maine extraordinaire Le joueur de Monaco, Carl Medjani, que Carl Medjani a avoue que le meilleur souvenir de sa vécue, en fréquentant de carrière est, jusque-là, le jour où il grands noms du football avait reçu sa convocation pour mondial. Côtoyer Steven l’Equipe d’Algérie. Un rêve qu’il Gerrard, Michael Owen doit surtout à Karim Ziani et à et Jamie Carragher, son son père Rabah, lesquels étaient, ex-compagnon de cham- de l’avis même de l’intéressé, les bre durant la préparation instigateurs de sa carrière interd’avant-saison, restent nationale avec les Verts. Alors qu’il des souvenirs qui ont était international français en jeunes, bien marqué sa carrière. Medjani, qui évoluait à cette période-là à Lorient avec son compatriote Karim, a évoqué pour la preGérard Houiller a mière fois de sa vie le projet de l’EN avec Rabah Ziani. accéléré son choix «Franchement, c’est après avoir parlé avec M. Rabah Ziani pour Liverpool que l’idée de jouer un jour pour l’Algérie a commencé à germer dans ma tête», nous disait-il.

«C’est Ranieri qui voulait

Jean Petit
Medjani à Monaco»
(ent-adjoint de l’ASM)

13

A Monaco depuis 1969, Jean Petit est l’une des figures anciennes du club monégasque, toujours en exercice. Dans cet entretien, il nous parle de l’apport de Carl Medjani, arrivé cet hiver en Principauté. L’adjoint de Claudio Ranieri évoque son ami Courbis.

Sa vie en Vert

Yazid Mansouri, son grand frère !

G G

Fan de Patrick Bruel et d’Idir GComme tous les autres joueurs, Carl Medjani écoute de la musique pour se relaxer un petit peu. Son chanteur préféré est le célèbre artiste français, Patrick Bruel. Un goût bien propre au joueur de Monaco, calme

G

La convocation en Equipe nationale, son meilleur souvenir GRetenu par Rabah Saâdane pour le Mondial-2010, Carl Medjani considère cette première convocation en Equipe d’Algérie comme le meilleur souvenir de sa carrière, et ce, en dépit du fait qu’il a réalisé deux accessions avec Ajaccio et Monaco. Déception de la CAN, son pire moment GTrès déçu de la dernière participation des Verts à la CAN-2013, Carl Medjani nous a informé qu’il s’agissait là du pire moment de sa carrière footballistique. Moumen A.

E

Steak-pâtes, son plat GPas très doué en cuisine, Carl Medjani aime quand même la bonne nourriture, mais il choisit toujours celle qui va avec son métier de footballeur professionnel. Medjani nous a appris qu’il aimait trop le steak-pâtes, le repas des sportifs.

n marge de notre entretien avec lui, Carl Medjani nous a affirmé qu’à cette époque-là, son cœur balançait entre deux grands géants de la Premier League. Finalement, c’était l’ex-sélectionneur de l’Equipe de France et de Liverpool FC, Gérard Houiller, qui avait réussi à le convaincre d’opter pour Liverpool.

Victime du départ de l’ex-coach de Liverpool, Gérard Houiller, Carl Medjani a vu sa carrière stoppée chez les Reds, après l’arrivée de l’Espagnol, Raphael Benitez. Ce dernier avait ramené dans ses bagages des internationaux espagnols. Ce qui a forcé l’Algérien à retourner en France pour signer à Lorient. C’est là aussi qu’il a rencontré l’ex-capitaine de l’EN, Yazid Mansouri. Medjani, très jeune, avait du mal à vivre son statut de remplaçant. A ce moment-là, il a trouvé le soutien de Mansouri, toujours présent pour aider son compatriote à surmonter cette phase difficile. «Yazid, c’est la famille, il m’a beaucoup aidé, c’est mon grand frère.»

Tout d’abord, comment avezvous eu l’idée d’aller chercher Medjani, alors qu’il était en pleine Coupe d’Afrique avec l’Algérie ? C’est Claudio Ranieri qui a été derrière son recrutement. Il a vu qu’il était un excellent défenseur. On ne voulait pas louper la montée, et le président a accepté d’apporter les renforts souhaités par le coach, ce qui nous a permis de prendre Medjani et Obadi, lesquels nous ont fait énormément de bien. Avec Medjani derrière, ça ne passe pas. C’est un joueur très sérieux, pendant tout le match. Pouvez-vous nous parler de ses qualités ? Carl est un joueur très concentré sur le terrain et essaie à chaque fois de faire le minimum d’erreurs en défense. Sa force ? C’est un très bon camarade pour les autres. Dès son arrivée, il s’est senti tout de suite à l’aise. Et si on revenait sur le passage de Benarbia ? Benarbia, on l’avait pris de Martigues, c’était un grand joueur, petit de taille, mais assez grand de talent. C’est un joueur qui a

marqué son passage à Mo- football, je sais que des naco. On a été heureux chalenges pareils lui manquaient beaucoup, ça le piqu’il soit passé chez nous. cotait. Il sait comment Vous suivez un peu le gagner et donner le moral football algérien ? Mais bien sûr, surtout à ses joueurs, je ne vois auqu’en ce moment, j’ai un cune entrave qui pourrait ami avec qui j’ai joué l’empêcher de réussir. Des joueurs comme Feà l’AS Monaco, on ghouli, Taïder, Boudeavait remporté la bouz et Belfodil ont été Coupe de formés par des centres France de formation français. e n «Ici, on Est-ce que cela vous désemest fiers range ? ble. d’avoir eu Ce n’est pas dérangeant. O n parmi nous un a On forme de bons joueurs talent comme aussi qui choisissent l’Algérie ou Benarbia» réussi un autre pays africain, je à re- trouve cela normal, pourvu monter le qu’ils se fassent une place club en Lige 1, et au soleil, comme on dit. Ce gagner tout de sont des joueurs pétris de suite après le titre qualités techniques. Ils arde champion. Il rivent à évoluer au très s’agit de Roland haut niveau. Courbis Un mot sur le challenge qui a enqui attend Vahid Haliltraîné cette hodzic en Algérie, avec a n n é e une qualification l’USM peut-être au proAlger. Je chain Mondial… «Je suis suis très C’est un entraîdevenu fan du neur qui maîtrise foot algérien son sujet. C’était grâce à un vrai joueur de Courbis» football. Je pense qu’il a une grande expérience pour pouvoir réussir en Algérie. C’est un homme très direct et travailleur. Il perçoit le football de manière simple et efficace. Le potentiel existe chez vous pour pouvoir aller décrocher le biller qualificatif au prochain content pour lui, pour cette Mondial. Coupe d’Algérie qu’il a Entretien réalisé par réussi à offrir à son club. Moumen Aït C’est un titre qui lui tenait Kaci Ali à cœur et je suis heureux pour mon ami Roland. L’USMA veut gagner la Ligue des champions, croyez-vous qu’elle est «Halilhodzic en mesure d’ofest un frir ce titre connaisseur, qui manque direct et au foottravailleur» ball algérien ? Assuré m e nt , c’est un très bon entraîneur. Roland connaît bien le

14

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Bouali intéresse un club saoudien
Coup de vent CRB

C’est désormais officiel : le milieu de terrain Pascal Angane quitte le club belouizdadi. L’international béninois a signé un contrat de trois ans au profit du club égyptien Al Ismaïly. C’est ce qu’a annoncé le club hier sur son site officiel qui a rapporté également les détails du transfert du désormais ex-milieu de terrain du Chabab au sein de son nouveau club. Comme nous l’avons rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, Pascal Angane s’est envolé, jeudi passé, à destination du Caire pour négocier son transfert. A son arrivée dans la capitale égyptienne, Angane s’est directement rendu au domicile du président d’Al Ismaïly, Mohamed Abou Essaoud, à 11h, en compagnie de son agent. Les deux parties n’ont pas trouvé un terrain d’entente dans le premier round à cause des exigences financières élevées réclamées par l’agent du joueur sous prétexte que Pascal Angane possède plusieurs offres de différents clubs. Un deuxième round a eu lieu vendredi entre les deux parties, avant un troisième rendez-vous pour hier où un accord définitif a été trouvé. Le joueur empochera 100 000 dollars pour la première année, 120 000 pour la seconde et 150 000

Angane signe un contrat de trois ans au profit d’Al Ismaïly
pour la troisième. La direction dépose une plainte auprès de la FAF Le départ de Pascal Angane en Egypte continue de défrayer la chronique du côté de Laâquiba où les supporters belouizdadis n’ont pas digéré la façon avec laquelle leur milieu de terrain, devenu l’un des chouchous du club en l’espace d’une saison, a quitté le club alors qu’il est sous contrat pour deux saisons supplémentaires. La direction du club belouizdadi prépare une lettre qui sera remise, aujourd’hui, à la FAF pour lui demander d’intervenir dans cette affaire pour trouver une solution. Les dirigeants du Chabab persistent et signent : Angane est sous contrat pour deux autres saisons et ne pourra pas, de ce fait, signer dans un autre club du moment qu’il n’a pas eu sa lettre de libération.

Il confirme son départ définitif du club

La venue de la CNEP sera déterminante Annoncé comme partant, Azeddine Gana n’a pas pris attache avec Fouad Bouali pour discuter de son avenir à la barre technique du club. C’est à la nouvelle direction qui sera dirigée a priori par la CNEP, dont l’arrivée est annoncée en grande pompe, de décider. L’ex-entraîneur de l’USMBA et de la JSMB ne pourra pas atLa balle est dans le camp tendre éternellement dans le des dirigeants cas où l’arrivée de la CNEP Interrogé sur son avenir à l’isprendra du temps. Fouad Bouali sue de la dernière journée de ne voudra pas vivre le même championnat contre l’USMA, scénario que la saison passée où Fouad Bouali a affirmé qu’il n’a il a été contraint à plusieurs repas été contacté par les diriprises de se présenter seul Le conseil geants du Chabab afin de renou- sur le terrain alors que d’administration se veler son contrat, et que ce n’était les joueurs étaient en réunira jeudi pas à lui de proposer ses services grève. Le président du CRB, Azeddine au club. La balle est désormais N. B. Gana, affirme que le conseil d’administradans le camp des dirigeants tion se réunira jeudi prochain dans tous les belouizdadis, s’ils cas de figures, même si le président du CSA, veulent garder Mokhtar Kalem, ne sera pas présent. Selon leur entraî«C’est au nouveau l’avocat du club qui prendra part à la séance, neur qui a président de décider de le conseil d’administration sera retardé d’une réalisé une l’avenir de Bouali et du heure seulement en cas d’absence de belle sairecrutement» Mokhtar Kalem, représentant du CSA son Azeddine Gana réaffirme son intention de avec 75 % des actions. Le CA se déavec le quitter le club et déclare que l’avenir de Fouad roulera normalement si les auclub. Bouali et le recrutement seront décidés par le noutres membres sont veau président. «Le conseil d’administration se tiendra présents. jeudi, et nous allons y discuter de l’avenir de Fouad Bouali. Nous devons lui demander de rester à son poste et établir la liste des joueurs à recruter et ceux à libérer. Mais ce qui est sûr, c’est que moi je ne m’en mêlerai pas. C’est au nouveau président de prendre les choses en main. Je réaffirme mon intention de démissionner et j’assume Les membres du CA devront discuter de l’échec du club cette saison», diraplusieurs sujets lors de cette réunion de jeudi t-il. prochain. Mokhtar Kalem a déclaré qu’il demandera des explications sur l’argent du transfert des joueurs qui ont quitté le club lors du mercato hivernal, comme Maâmeri et Aksas. Le recrutement qui n’a pas encore été entamé au Chabab, les joueurs à libérer après le départ de Sodji et Angane, mais aussi l’avenir de l’entraîneur Fouad Bouali à la tête de la barre technique seront autant de sujets à débattre dans cette réunion qui s’annonce déterminante.

O

n a appris de source proche du club belouizdadi que l’entraîneur Fouad Bouali intéresserait au plus haut point un club saoudien. Sans donner plus de détails, notre source ajoute qu’il s’agit d’un club qui évolue en première division et qui a été séduit par le profil du coach des Rouge et Blanc, annoncé dernièrement comme sélectionneur de l’équipe nationale A’. Après une saison réussie avec le CRB sur le plan des résultats, mais ô combien difficile sur le plan financier, le technicien belouizdadi semble emballé par l’idée d’aller tenter une aventure dans le championnat saoudien, ajoute la même source. Après une première aventure avec l’USMBA qu’il a quittée à l’issue de la 7e journée de championnat, Bouali a connu également beaucoup de soucis au CRB au point où il a songé à jeter l’éponge à la 21e journée avant de se raviser et terminer la saison. Ce qui l’a amené à penser à une aventure à l’étranger dans une équipe où le problème financier n’existe pas.

Il donne la priorité au CRB En dépit de tous les problèmes qu’il a vécus avec les Rouge et Blanc, Fouad Bouali est allé jusqu’au bout de son contrat, c'est-à-dire la fin de la saison. Se réjouissant de la confiance des supporters et des joueurs, l’enfant de Tlemcen veut donner la priorité au club belouizdadi avant d’aller ailleurs.

Maâmeri accepte de revenir Comme nous l’avons déjà rapporté, la nouvelle direction qui sera dirigée par la CNEP, fait du retour de certains cadres de l’équipe, comme Karim Maâmeri, sa priorité. On a appris à ce sujet que l’ancien capitaine d’équipe des Rouge et Blanc, parti à l’ESS, n’est pas contre l’idée de revenir à la maison.

Gana

L’avenir de Bouali sera évoqué

CRB après avoir accepté de renoncer à ses arriérés. Les mêmes sources ajoutent que le joueur a déposé un dossier au niveau de la commission des litiges pour avoir sa libération du fait qu’il n’a pas été payé depuis un moment. La direction nie avoir signé la libération du joueur et décide d’émettre une opposition à son tour au niveau de la commission des litiges. … et affirme qu’il a empoché sept mois de salaires Contacté par nos soins, l’avocat du club, Me Tarrafi, nous parle de la lettre préparée par le Chabab. D’après lui, Pascal Angane est lié au club pour deux saisons supplémentaires et a empoché sept mois de salaires en plus des primes de matches. Il n’a pas, donc, le droit de résilier son contrat dans ce cas. Pour rappel, le joueur a demandé une copie de son contrat pour le déposer au niveau de la commission des litiges en mars dernier pour obtenir sa lettre de libération avant de se raviser et continuer la saison au CRB.

Gana accuse Al Ismaïly d’enfreindre les lois de la FIFA De son côté, le président du CRB, Azeddine Gana, continue d’affirmer qu’il n’a pas signé la lettre de libération du joueur, et qu’il n’a pas, de ce fait, le droit de signer à Al Ismaïly. Le premier responsable du club belouizdadi, visiblement dépassé par les événements, accuse le club égyptien d’enfreindre les lois de la FIFA qui sont claires à ce sujet. Gana se demande de quel droit un joueur lié à un club par un contrat de deux saisons supplémentaires pourrait parapher un contrat au profit d’un autre club. «Notre réaction sera sévère» Le président belouizdadi n’hésite pas à affirmer que sa direction ira loin dans l’affaire de la signature de Pascal Angane au club d’Al Ismaïly. «Non, c’est faux. Je n’ai pas libéré Pascal Angane au profit du club égyptien Al Ismaïly. Je ne sais pas qui est der-

rière tout cela et qui a intérêt à propager des informations selon lesquelles le joueur a eu sa lettre de libération du club. C’est complètement faux, notre réaction sera sévère. Nous avons saisi la FAF pour récupérer nos droits», dira-t-il.

La direction nie avoir signé la libération du joueur… La direction du club a chargé, d’un autre côté, son avocat pour défendre les intérêts du club d’autant plus que des proches du joueur affirment que Pascal Angane a obtenu sa lettre de libération de la direction du

«Nous allons revoir le partenariat signé entre les deux clubs» Le premier responsable du club belouizdadi menace, d’un autre côté, de revoir sa position par rapport au partenariat signé avec Al Ismaïly. «Nous avons chargé l’avocat du club de suivre l’affaire de près, et nous allons faire en sorte de récupérer nos droits. Le comportement de Pascal Angane est inacceptable. Il nous a fait croire qu’il se rendait au Bénin pour participer au stage de préparation de la sélection de son pays alors qu’il s’était envolé pour l’Egypte et signer à Al Ismaïly. Nous allons revoir notre position par rapport au contrat de partenariat signé avec le club égyptien.» N. B.

est une lutte acharnée pour le pouvoir à laquelle nous allons assister cette semaine entre différents antagonistes. Si en l’état actuel des choses, l’on se dirige vers la destitution officielle de Larbi Abdelilah, on peut dire que le feuilleton ne fait que commencer du côté d’El Hamri puisque d’aucuns estiment que cette alliance de circonstance risque d’exploser dans les semaines à venir. Les fans du Mouloudia, déçus de constater que ce sont les mêmes personnes qui partent et qui reviennent, qui font toujours la pluie et le beau temps au Mouloudia d’Oran, n’ont pratiquement pas d’avis à donner à ce sujet. On préfère plutôt attendre ce qui va se passer dans les jours à venir. Il faut dire que la personne ou le clan qui s’emparera de la présidence du club sait bien qu’il n’a pas le droit à l’erreur. Silencieux en cette fin de saison, les supporters du MCO qui n’ont pas trouvé les personnes idéales auxquelles s’accrocher attendent les nouveaux dirigeants au tournant. C'est-à-dire les juger à travers l’opération recrutement et la préparation d’intersaison. Combien de personnes présentes d’ailleurs aux travaux de l’AG extraordinaire ont promis

Djebbari veut couper les vivres à Abdelilah
N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Coup flou MCO

15
Bouterbiat proche du CABBA

C’

monts et merveilles aux fans du Mouloudia avant de leur vendre du vent en début de saison. On craint donc que l’histoire se répète.

Les joueurs dans l’expectative

Considéré incontestablement comme la convoitise de cet été, Sid-Ahmed Aouedj n’a pas l’intention de trancher sur-le-champ la question de son avenir. Il veut patienter une semaine à dix jours avant de signer dans un club de son choix. Dans cet entretien, il annonce carrément son penchant pour le champion d’Algérie en titre.

à vos ambitions, l’ESS Je ne vais pas attendre longtemps pour me «Si Naftal et l’USMA… prononcer car je veux ne vient pas, J’avoue que je donne la signer et partir en vapriorité à l’ESS. J’ai disj’irai jouer cuté avec les dirigeants cances afin de me reposer réellement. Je pense de ce club avec qui je ailleurs» que d’ici dix jours, je suis en contact permaserai fixé sur mon avenent. Le projet de l’Ennir. tente m’intéresse beaucoup. C’est un club très stable Cela veut-il dire que vous n’allez qui joue régulièrement la Coupe pas rester au MCO ? d’Afrique. Le challenge de l’ESS Vu ce que j’ai enduré cette saison, m’intéresse beaucoup, mais nous je ne pense pas rester, néanmoins, n’avons pas encore négocié. par respect au club qui m’a formé, Peut-on connaître le secret de Donc, vous renoncez à votre proje dois encore faire preuve de pavotre retour en forme en cette fin tience et attendre ce que l’avenir va jet de jouer à l’étranger ? de saison ? réserver à ce club. J’ai appris que Non pas du tout. Je suis disposé à Je suis très satisfait de mon rendeNaal devra rendre incessamment effectuer des tests à l’étranger si jament en cette fin de saison sa réponse. Si cette somais un club européen se manidurant laquelle j’ai réussi à ciété intègre le MCO, il y feste, mais pour le moment il n’y a «Je donne marquer quatre buts en aura des chances pour aucune offre, donc je préfère trois matches seulement. Je la priorité que je reste, dans le cas conclure avec un club ambitieux remercie Belatoui qui m’a à l’ESS» contraire, je partirai. en Algérie qui me permettra de fait confiance et qui a cru réaliser mon rêve qui est de rallier Plusieurs clubs s’intéen mes moyens. un club européen. ressent à vous. AvezVotre nom est annoncé Entretien réalisé par vous une priorité ? partout dans les clubs de Ligue 1. Je veux opter pour un Amine L. Avez-vous tranché quant à votre Une club très sérieux et prochaine destination ? première réunion très ambitieux. Je Kalaïdji : Non pas encore. On vient juste de du CA devait avoir lieu veux également «Ils agissent hier terminer la saison. Je veux me rejouer une dans l’illégalité» Selon un membre du CA, une preposer un peu avant de décider de compétition Le directeur général de la société, mière réunion entre les cinq nouveaux déma future destination. J’avoue que internatioHassan Kalaïdji, a eu le même son de cideurs au MCO, Djebbari, Baba, Mehiaoui, certains dirigeants de clubs sont nale et cloche que le P-DG Abdelilah estimant que Bessedjerari et Benmimoun, devait avoir en train d’exercer une grande pres- pourquoi l’action menée par certains actionnaires est illélieu hier soir à l’hôtel le Méridien d’Oran. sion sur ma personne pour arrapas intégrer gale. «Il n’y a pas l’ombre d’un doute, cette AG est Les membres du conseil devaient, en effet, pleine d’irrégularités. Il faudra au moins deux secher mon OK, mais je vous l’Equipe nase concerter à propos du programme confirme que je n’ai donné d’actionale qui maines pour informer les actionnaires, y comd’aujourd’hui pour prendre attache cord à personne. reste mon obpris le P-DG et le DG de la société ainsi que avec les hauts responsables de Quand allez-vous prendre une jectif personnel. le commissaire aux comptes», indique le la Sonatrach. décision concernant votre Il y a deux clubs directeur général de la société. avenir ? qui peuvent répondre

Aouedj : «Je trancherai la question de mon avenir dans dix jours»

Menacés d’être tous libérés par Ahmed Belhadj, les cadres de l’équipe se trouvent dans l’expectative. En effet, les rumeurs les plus folles sont en train de courir ces temps-ci à propos de la mise à l’écart de quinze joueurs. Voyant que Baba a intégré à nouveau le conseil d’administration, lui qui a pris du recul il y a de cela quelques semaines, ces joueurs commencent à prendre très au sérieux les

Naftal, aujourd’hui ou jamais

menaces de l’actionnaire majoritaire. Certains d’entre eux qui se sentent vraiment indésirables commencent soit à relancer les pistes d’autres clubs alors que d’autres, plus intelligents, interviennent auprès de Djebbari sachant que ce dernier pourrait bien se séparer de Baba et les repêcher au finish. En tous les cas, l’été s’annonce encore une fois très chaud à El Hamri où tous les scénarios sont envisageables.

C’est aujourd’hui que la délégation composée de trois personnes du nouveau conseil d’administra-

tion, que sont Djebbari, Mehiaoui et Benmimoun, se rendront à Alger pour rencontrer Zerguine afin d’avoir une réponse définitive concernant l’intégration de Naal au Mouloudia. Le nouveau CA aura la mission soit de préparer l’intégration de la société filiale de Sonatrach soit préparer le nouvel exercice au cas où Naal ne serait pas preneur. C’est donc ce matin que ce trio va prendre la route vers Alger pour y rencontrer les hauts responsables de la plus puissante entreprise nationale. C’est avec beaucoup d’intérêt qu’on attendra à Oran la réponse de cette société. Juste après la tenue de l’AG extraordinaire des actionnaires, le président du CSA, Youssef Djebbari, a commencé à prendre attache avec les pouvoirs publics et sportifs afin de les informer de la nouvelle faisant état de la destitution du P-DG et du DG. En effet, selon notre source, Djebbari a sollicité le MJS et la FAF afin de bloquer toutes les activités du duo Abdelilah-Kalaïdji, mais surtout pour leur couper les vivres en ce qui concerne l’aide du MJS encore bloquée dans les caisses du ministère. Il faut dire que Abdelilah compte beaucoup sur cet apport pour régler les joueurs et les avoir de son côté. A.L.

Constatant que la guerre du pouvoir est déclarée à la tête du club et qu'ils risquent de ne pas toucher le reste de leur argent, certains joueurs du MCO ayant les moyens de monnayer leur talent ailleurs commencent à négocier avec les autres clubs, pour espérer aller jouer sous des cieux plus cléments. Parmi ces éléments, l’on retrouve le milieu de terrain, Sofiane Bouterbiat. Considéré comme le joueur le plus régulier du MCO cette saison pour avoir disputé 27 matches toutes compétitions confondues, le porteur du numéro 6 a été approché avant-hier par le président du CABBA, Merzougui. Les deux personnes se sont rencontrées à l’hôtel le Président. «C’est vrai que j’ai rencontré le président du CABBA qui m’a fait une offre. Mais pour le moment, je n’ai encore rien décidé car malgré le fait que je sois en fin de contrat avec le MCO, j’attends toujours un signe de mon club employeur avant de décider de mon avenir», nous dira le joueur. Apparemment, le recrutement est déjà d’actualité du côté du MCO. Bien que la situation ne soit pas encore claire, des proches des membres du nouveau conseil d’administration commencent à proposer des joueurs et des techniciens. Ainsi, un manager vient de proposer le nom de Ali Fegani, l’actuel coach du CA Batna, aux dirigeants du MCO. Ces derniers qui sont beaucoup plus préoccupés par la venue de Naal étudieront le cas du futur staff technique une fois qu’ils auront une réponse claire de la part de cette filiale de Sonatrach.

Fergani proposé

Selon une source proche du club, un joueur du Mouloudia chargé de cette opération de recrutement aurait pris attache avec Hemani et Aouamri, pour porter le maillot des Rouge et Blanc la saison prochaine.

Hemani et Aouamri ciblés

Le milieu offensif des Hamraoua, Eudes Dagoulou s’est présenté avant-hier après midi au palais des sports pour assister au match décisif qui a opposé le MCO à la JS Arzew. Devant une affluence nombreuse, le joueur a dû voler la vedette aux présents dans la salle omnisport de Hammou Boutlélis. Tous les présents, venus pour soutenir les handballeurs, se sont mis à scander le nom du joueur qui a pris place aux côtés des supporters d’El Hamri.

Dagoulou s’intéresse au handball

Finalement, le MCO a réussi à s’imposer au cours de ce match sur le score de 24 à 19. Un succès qui devra leur ouvrir les portes de la Division Excellence en cas de victoire lors du dernier match du championnat face à la modeste équipe d’El Bayadh. Une grande joie des joueurs a marqué la fin de match où Djebbari, en sa qualité de président du CSA, a été porté aux nues par les handballeurs et les supporters présents au palais des sports d’Oran.

Les handballeurs (presque) dans l’Excellence

Il animera une conférence de presse aujourd’hui

WAT

16

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Coup d’œil Ligue 1

pour la présidence du club
«Donner beaucoup d’importance à la formation»

Meliani, un nouveau prétendant
Parmi les grandes ambitions de Meliani, donner beaucoup d’importance au domaine de la formation, avec le souhait de construire dans les années à venir, un véritable centre de formation qui permettra au WAT de préparer les futurs joueurs séniors, au lieu de dépenser des fortunes pour des éléments moyens venus d’ailleurs.

Zerouati : «Ceux qui veulent s’attacher les services de Beldjilali doivent payer un million d’euros»

JSS

«Nous sommes en contact très avancé avec un grand technicien»

lors que le nom d’Ahmed Slimani a beaucoup circulé ces derniers jours dans les rues tlemceniennes, comme étant le grand favori pour devenir le nouveau président, en promettant de frapper un grand coup lors du prochain marché des transferts, un autre candidat a déclaré son souhait de prendre les commandes du WAT. Il s’agit de Rachid Meliani, un fervent supporteur du club phare des Zianides, qui a décidé de faire le grand saut, en se déclarant apte à prendre le relais, malgré la descente du club à l’étage inférieur.

A

Des entrepreneurs et anciens joueurs pour l’épauler

Rachid Meliani veut rester au chevet de son club de cœur, afin de ne pas connaître le même sort que d’autres grandes formations tombées dans l’anonymat le plus total, en végétant dans les étages inférieurs.

Sans pour autant vouloir nous donner le moindre nom, Rachid Meliani nous a assuré que ses collaborateurs sont en contact très avancé avec un entraîneur de renom, qui a fait ses preuves en Algérie, et qui est très motivé à l’idée de travailler à long terme au WAT, en drivant non seulement les seniors, mais tout en ayant son mot à dire dans les diverses catégories de jeunes.

Il connaît assez bien la maison widadie

Même s’il n’est pas un dirigeant ou actionnaire à l’heure actuelle, Rachid Meliani est au courant de l’actualité widadie, lui qui connaît assez bien les coulisses du club. Un avantage de taille, puisqu’il aura besoin de cela, afin de ne pas commettre les mêmes erreurs, que ce soit en matière de gestion humaine ou financière.

En plus d’espérer l’aide des autorités locales, qui ont un grand rôle dans l’opération de sauvetage menée par Rachid Meliani, ce dernier nous a confié aussi qu’il est soutenu par des entrepreneurs et amoureux du WAT, mais aussi par d’anciens joueurs, en voulant former un groupe soudé, capable de mettre la main dans la main, pour permettre au club de retrouver rapidement sa place parmi les grandes écuries de l’élite.

«Prouver qu’il y a des hommes à Tlemcen jaloux de l’avenir du WAT»

«Acheter avant toute chose les actions possibles»

Même s’il n’est pas vraiment sûr d’être l’heureux élu au final, Rachid Meliani est en train de multiplier les contacts et les démarches, avec comme seul et unique objectif de prouver à l’opinion publique, qu’il y a toujours des hommes à Tlemcen, qui veulent du bien au WAT, et qui sont prêts à faire des sacrifices pour remettre le club dans le droit chemin durant les mois à venir.

Une conférence de presse aujourd’hui à 18h

Il veut sauver le club de la dérive

Très peiné par la situation actuelle du WAT, après sa descente en D2,

USMBA

près avoir été reportée à maintes reprises, la tant attendue réunion des membres du conseil d’administration de la SSPA/USMBA devait se tenir hier à 15 h à l’hôtel Béni Tala. Au moment où les autres clubs se préparent déjà en perspective de la prochaine saison, au sein de l’USMBA ne sont qu’à l’état de stagnation. C’est le flou total qui règne au sein du club et son avenir se trouve à la croisée des chemins. D’aucuns diront que la situation n’est pas du tout rassurante. Même s’il reste encore assez de temps pour préparer l’exercice prochain, aux yeux des supporters, il demeure prépondérant de décanter la situation actuelle du club avant de prendre une quelconque décision quant à l’année prochaine. Ainsi, ladite réunion sera d’un grand impact pour l’USMBA. C’est à l’issue de ce concile que l’avenir des Bel-Abbésions devra se profiler. Les supporters ont une oreille tendue sur tout ce qui émane du cercle du club. Espérant un renouveau tangible, les fans suivent avec beaucoup d’inquiétude et d’espoir le récit de leur équipe. Ils espèrent que les choses

A

L’avenir de Assas et des joueurs en question
Othmane Riyad Baba Ahmed
ction aux lois intérieures de l’assemblée générale de la FAF.»

Au moment de débuter notre entretien avec Rachid Meliani, celui qui veut viser la présidence du WAT nous a affirmé que le premier objectif est d’acheter le maximum d’actions possibles, et cela dès les prochaines heures, en voulant de la sorte devenir actionnaire majoritaire avant même le déroulement de la prochaine AGO.

Réunion du CA

En attendant de connaître un peu plus sur les projets des autres candidats qui visent la présidence du WAT, Rachid Meliani devra animer cet-après-midi, à partir de 18h à l’hôtel Agadir, une conférence de presse, en présence des médias locaux et quelques figures sportives qui ont marqué l’histoire du club par le passé.

Promis à un bel avenir, l’international local, Kedour Beldjilali, a confirmé tout le bien qu’on pensait de lui. Le milieu de terrain saouri demeure l’un des joueurs les plus convoités en Algérie en cette fin de saison, puisqu’en plus du MCA qui insiste pour s’attacher ses services, l’USM Alger est rentrée en course en cette fin de semaine. Une source proche du joueur nous a fait savoir que des émissaires du Affaire club algérois ont pris atJSS-CAB… tache avec le joueur afin Kerbadj : «La de lui proposer d’opter pour le club de Haddécision du tribunal dad. Sans être affircivil ne nous forcera pas matif, Beldjilali n’a à reléguer Saoura» pas fermé la porte Suite à la déclaration du président de la Ligue nationale proà cette proposifessionnelle, Mahfoud Kerbadj, où il a dit que la possibilité de jouer la saison prochaine avec 15 clubs est probable, on a pris tion, donnant attache avec le président de la LNP pour avoir d’amples infortoutefois la priomations sur cette affaire. Il nous dira : «Pour ce qui concerne rité à son club. l’affaire de Saoura et du CA Batna, les règlements intérieurs Mais comme tout de la FAF ne nous forceront pas à appliquer les décisions du tribunal civil. Donc, pour nous, le CAB est relégué et la le monde le sait, JSS a fini la saison à la 9e place du classement du Beldjiali est encore championnat, par conséquent elle jouera la saison lié à la JSS jusqu’en prochaine en Ligue 1. Quant à l’affaire Nezzar, il doit passer en conseil discipline pour infra2014 et son départ ne B.G.

peut se fera qu’avec le consentement de Zerouati. Ce dernier a barré la route au propriétaire de l’USMA, Haddad, en posant une condition qui lui sera difficile à honorer. En effet, le premier responsable de la JSS a demandé un million d’euros pour vendre sa lettre de libération. Joint par nos soin, le premier responsable de la JSS, Mohamed Zerouati, a nié avoir reçu un appel de Rebouh Haddad pour avoir la libération de Beldjilali, il nous dira : «Pour le moment, aucun club algérien n’a demandé la libération de Beldjilali, même l’USM Alger. Pour l’instant, on n’a pas reçu d’offre concrète, mais comme je l’ai déjà dit, ceux qui veulent s’attacher les services de Beldjilali doivent payer sa lettre de libération en euros. Saoura demande un million d’euros pour libérer notre joueur. Ils disent que l’USMA est un Etat indépendant vu leurs énormes investissements, mais je le réponds que Saoura est aussi un Etat indépendant et on n’a pas besoin de l’argent de Haddad.» Billel G.

L’avenir du club en débat

évolueront dans le bon sens afin de permettre à l’USMBA d’entamer d’ouvrir une nouvelle page en prévision de la saison prochaine dans la sérénité.

La stabilité comme gage de réussite

Compte tenu des transmutations que l’on veut effectuer au niveau des structures du club, on peut, d’ores et déjà, avancer que les membres du CA ont préétabli les objectifs à venir. Apparemment, les responsables de l’USMBA comptent rectifier le tir même si cela reste pour l’instant un désir sous-jacent qu'on ne veut pas extérioriser et aléatoire. Il n’en demeure pas moins que l’idée de rebâtir une USMBA new-look est perceptible réelle. C'est pour cette raison que dans les glisses, les dirigeants à préparer, sereinement, la saison prochaine. Du moins à en tracer les grandes lignes directrices en attendant les moyens de leur politique.

Chaque saison, c’est le même refrain

disposait l’équipe. Cela a eu pour effet direct le chamboulement dont connaît le club. Il faut dire que l'USMBA n'arrive toujours pas à retrouver la stabilité qui lui fait, durement, défaut depuis des saisons. Cela concerne aussi bien le comité que le staff technique que l’effectif.

L'USMBA a rétrogradé en Ligue 2. Ceci est, sans aucun, la conjugaison de plusieurs paramètres qui ont concouru à ce scénario catastrophe dont certains sont étroitement liés aux compétences et moyens dont

Cette réalité a fait qu’une nouvelle équipe dirigeante se retrouve à chaque intersaison confrontée au problème de «reconstruction» ou en train de chambarder le travail de la saison précédente. De nouveaux dirigeants avec une nouvelle stratégie, un nouveau staff technique et un nouvel effectif de joueurs. Cela pour dire que pour le prochain exercice, tous les efforts seront consacrés à la réorganisation du bureau et la reconstruction de l’équipe. Au vu de la qualité de la composante de l’effectif dont dispose le club, les dirigeants actuels pourront réussir à redonner à l'USMBA une autre dimension sans les moyens nécessaires. C’est là tout le problème qui risque d’en enfanter d’autres.

La réorganisation du bureau d’actualité

Les dirigeants vont se pencher sur leur avenir. Bien qu’ils ne soient pas directement responsables de la relégation, les membres du bureau ont essuyé les critiques les plus virulents. Faisant face à d’innombrables entraves, c’est de cela que les membres du CA vont discuter. D’aucuns estiment que les responsables actuels ne sont pas les hommes de la situation. Le club risque de s’enliser si les choses ne bougent pas dans le bon sens dans les jours à venir.

L’avenir de Assas et des joueurs en question

répartir les tâches et déterminer les responsabilités. La réorganisation du bureau à l’ordre du jour. En effet, du côté du CA, on insiste à ce qu’il y ait une nouvelle organisation au sein du bureau avec une tâche bien définie pour chacun de sa composante.

Les dirigeants souhaitent tourner la page et chasser le mauvais sort pour remettre le club sur les rails à partir de la prochaine saison. C’est ainsi qu’ils comptent se pencher sur l’avenir dans les prochains jours afin de rebâtir une équipe en mesure de revenir parmi en Ligue 1. Ils auraient déjà invoqué le sujet et devraient fixer les grandes lignes de leur plan, aussi bien pour la préparation d’intersaison que du recrutement et les moyens à mettre en place pour réussir dans leur entreprise. Une réunion qui devrait avoir lieu pour aplanir les divergences et tenter de

Outre la réorganisation du bureau, l’avenir de l’entraîneur Assas et les joueurs sera aussi débattu par les dirigeants. Certains membres vont tout simplement suggérer un changement à la tête de la barre technique. En effet, on estime que Assas n’a pas réussi à apporter le plus qu’on attendait de lui, sans pour autant réussir à imposer la discipline, même s’il faut reconnaître que l’absence d’un règlement intérieur et de rigueur de la part des dirigeants n’est pas faite pour faciliter la tâche à Assas. Le dossier des joueurs n’est pas en reste puisqu’on s’attend à ce que les dirigeants prennent des décisions importantes lors de ce conclave qui pourrait la donne à l’USMBA. M. O. Noureddine

16

e coach de l’équipe, Abdelkader Amrani, qui était présent lors de la dernière conférence de presse en compagnie de Merzougui et Senouci, a déclaré qu’il espérait de meilleurs résultats, mais les conditions de travail ne s’y prêtaient pas. «En arrivant au club, je ne savais pas que j’allais travailler dans des conditions difficiles. Je me suis rendu compte, par la suite, de ce que mes prédécesseurs ont enduré (Rouabah et Abbas, ndlr). Malgré les difficultés, j’ai tenté de mettre à profit les moyens de bord existants pour sauver ce qui pouvait l’être. En 13 matchs, nous n’avons marqué que 7 buts, ce qui n’est guère reluisant. A partir de ce constat, je reconnais que mon bilan par les chiffres n’est pas positif et ce pour plusieurs raisons qui me dépassaient. J’avais un effectif limité, surtout en attaque, sans évoquer les blessures de Benchergui, Bekhtaoui, Hamdadou qui ont obligé été éloignés des terrains pour une très longue période. Ce qui m'a fait le plus mal, c'est le fait que des joueurs aient boycotté le dernier match du championnat. J'aurais bien aimé que tout le monde soit présent. Concernant mon avenir à la tête de la barre technique de l’équipe, je tiens à préciser que je ne pourrais pas travailler dans les mêmes conditions. Au cours des 4 mois que j’ai passés au CABBA, je n’ai trouvé que Merzougui et Senouci qui ont

L

CABBA Amrani : «Je reconnais que mon bilan n’est pas positif»

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Coup d’œil Ligue 1
10 joueurs seront libérés

Le président du CA a déclaré que 10 joueurs de l’actuel effectif seront libérés le 2 ou 3 juin. Les joueurs seront convoqués par groupes pour leur signifier leur libération ou leur maintien au sein de l’effectif et qui donc passeront à la table des négociations. Le conseil d’administration s’est réuni au siège du club, afin de débattre de plusieurs points, notamment le contenu du bilan de l’exercice 2012 remis récemment par Messaoudène et établir une feuille de route pour préparer la saison prochaine, mais il semble que la montagne ait accouché d’une souris, encore une fois, puisque qu’aucune décision n’a été prise. 5 membres étaient présents à la réunion, à savoir Merzougui, Senouci, Mebarkia, Belouahri et Messaâdi.

Réunion du CA

M

Mani Sapol, un aller au Togo sans retour ?

CAB

Il revendiquait 4 mois de salaire

ani Sapol est rentré au Togo, il y a quelques jours. L’international togolais a décidé de quitter le territoire, après que ses responsables n’eurent pas répondu à ses doléances. Si l’on croit l’entourage du joueur, Mani Sapol aurait pris le vol à destination d’Ouagadougou, avant de rejoindre Lomé à partir de la capitale du Burkina Faso.

La direction veut prolonger le contrat de Chenihi

MCEE

tout fait pour sauver l’équipe de la relégation. Je dois dire aussi que je suis satisfait du respect dont j’ai toujours bénéficié des supporters, sachant que personne ne m’a adressé un mot déplacé, malgré les résultats qui n’étaient pas forcément positifs. Mon vœu était d’entraîner un jour le CABBA, je l’ai réalisé, même si les conditions pour faire un bon travail étaient absentes.»

Le défenseur axial, Berchiche, a reçu une proposition du CR Belouizdad pour rejoindre ses rangs, à partir de la saison prochaine. Mais selon notre source, les contacts ont peu de chances d’aboutir, dans la mesure où le joueur est toujours sous contrat avec le MCEE jusqu’en 2014 et que la direction n’est pas prête à le libérer, surtout que le CRB n’a pas les moyens financiers de racheter le contrat du joueur sachant les Eulmis se montreront exigeants pour la libération de leur joueur. Après la fin du championnat, les joueurs du MC El Eulma auront droit à un mois de congé au maximum, apprend-on d’une source proche du club. Les responsables de la formation des Hauts Plateaux ont fixé la reprise des entraînements entre les 21 et 24 juin prochain. La préparation débutera à El Eulma, comme d’habitude, pour une période de trois semaines, avant que l’équipe ne s’envole à Hammam Bourguiba, en Tunisie, pour le traditionnel stage bloqué d’intersaison.

Berchiche contacté par le CRB

La direction du MC El Eulma a entamé une série de négociations avec les joueurs du club, en vue de les convaincre de prolonger leur contrat. Les responsables du club du Babiya ont commencé les négociations avec les joueurs les plus en vue cette saison et les plus sollicités. Samedi, les dirigeants ont reçu le joueur Chenihi, auteur d’une très bonne formidable. Les responsables ont proposé au joueur de prolonger son contrat qui expire en 2015 de deux saisons supplémentaires, jusqu’en 2017. Cette décision intervient, après les contacts que le joueur Chenihi eut été touché par la JSK. Il a, nous dit-on, rencontré des émissaires du président Hannachi venus le convaincre de rejoindre les rangs de la formation kabyle. Mais le joueur, ajoute notre source, ne s’est pas montré chaud à l’idée de jouer à la JSK et revivre la même expérience que Bellakhdar et Bouaïcha qui avaient chauffé le banc presque toute la saison. Il reste que Chenihi est prêt à prolonger son contrat avec le MCEE, mais pas pour plus d’une saison, soit jusqu’en 2016. A noter que Chenihi a réussi une bonne saison, notamment lors des derniers matchs où il a eu la confiance du coach Savoy qui l’avait aligné dans tous les matches au cours desquels il a inscrit plusieurs buts, tout en ayant grandement contribué au maintien de son équipe en Ligue 1.

Une bonne saison dans l’ensemble non ? Bien sûr, car au vu de l’objectif assigné à l’ensemble, celui-ci a été dépassé et de très loin. Cela a pu se concrétiser grâce aux énormes efforts consentis par tous les concernés et à tous les niveaux.

Ferhat : «On pouvait faire mieux»
Mais certains estiment qu’il y avait de la place pour autre chose ?

CSC
A. B.

Non contents du retrait de leur salaire l’impôt sur le revenu ainsi que l’assurance, Ammour, Saâdi et Djerrar ont demandé à rencontrer leur président afin qu’il leur remette leur lettre de libération. Ce trio, qui a plusieurs contacts avec des équipes de Ligue 1 et qui sait pertinemment qu’il ne sera pas forcément concerné par une éventuelle libération, a voulu mettre la pression sur l’administration afin que le club s’acquitte de ses charges, non pas les joueurs. Si Merzougui veut réellement garder ces 3 joueurs qui ont été les moins mauvais du groupe au cours de la saison, il va falloir qu’il trouve la formule adéquate pour un consensus qui puisse arranger les deux parties, sinon gare à la saignée.

Ammour, Saâdi et Djerrar mettent la pression

Avant son départ, Sapol disait à qui voulait l’entendre qu’il n’aurait pas touché les 4 derniers mois de salaire. Ce que les responsables du CAB réfutent totalement. Il est vrai que cette histoire de plus de trois salaires non touchés laisse quelques peu perplexe. Comment se peut-il que le CAB ne paye pas son joueur pendant 3 mois, alors que les règlements sont clairs à ce sujet. Le CAB n’ignore pas qu’un joueur peut se considérer libre, s’il n’a pas touché ses trois derniers salaires.

On lui reproche son absence prolongée en octobre 2012 et d’avoir refusé de prendre part à la coupe avec les U21

A. B.

De l’absence prolongée en octobre 2012 au refus de Mani Sapol de renforcer les U21 contre l’USMH en demi-finale de la Coupe d’Algérie, les responsables du CAB sont sur le point de remettre un dossier à la Ligue professionnelle concernant le joueur, si ce n’est déjà fait. Mani Sapol a déjà prolongé à deux reprises son séjour au Togo. Il avait avancé comme prétexte les frais pour l’établissement du visa que le CAB ne lui aurait pas remis avant son départ lors de la dernière CAN. Visa qu’il devait récupérer au Nigeria, l’Algérie ne disposant pas d’ambassade au Togo. La direction du club dément catégoriquement.

Il s’était rendu au Togo sans pour autant jouer contre le Cameroun

La reprise à la fin du mois de juin

Le président Herrida à Alger

C’est une certitude, car regardez nos résultats sur notre terrain fétiche de Hamlaoui et vous pouvez avoir des regrets concrets. Avec un parcours similaire à celui du leader chez lui, la première place était la nôtre. Mais gardons les pieds sur terre et reconnaissons que tout a bien marché dans l’ensemble. Qu’est-ce qui a manqué au groupe, selon vous ? Je pense que la lacune principale aurait été cette incapacité d’avoir un même groupe de joueurs pour un nombre de Recruter deux gardiens matches plus conséquent. C’est la cohésion d’ensemde but, pourquoi ? ble qui a fait défaut. N’ouLes Sanafir ne se retrouvent pas en mablions pas les blessures tière de contacts établis pour l’heure avec multiples et autres sanccertains joueurs. Avec les noms des deux tions de joueurs. gardiens de but que sont Cedric et Zemamouche, personne n’arrive à trouver expliEt pour vous personcation à cet état de fait. Info ou intox ? nellement ? Difficile de se retrouver dans ce puzzle. J’aurais souhaité une plus grande utilisation et Sans compter que dans ce poste, il y a déjà Natèche et Gaouaoui. c’est d’ailleurs le cas de

beaucoup de mes coéquipiers. Cela relève des compétences du staff technique. C’est un problème qui existe à chaque fois qu’il y a de la concurrence et on doit faire avec. Une participation africaine, c’est du solide qui exige autre chose, n’est-ce pas ? Cela, chacun le sait parfaitement, d’où l’obligation d’entamer la préparation dans les délais les plus courts. Ce sera une nouvelle expérience pour le CSC qui ne doit aucunement passer à côté d’une aussi belle opportunité. Il y a du boulot, croyez- moi. Et pour votre avenir avec le club ? Pour l’heure, on se doit de respirer un peu, après tant d’émotions et d’efforts. Le reste viendra en temps opportun. Entretien Réalisé par Tahar AGGOUNE

En mars dernier, les pays africains disputaient un tour des éliminatoires de la Coupe du monde. Mani Sapol avait été autorisé à rejoindre la sélection de son pays. Il ne se rendra pas au Cameroun. On lui avait posé la question sur son absence de la sélection. Pour toute réponse, il dira qu’il avait demandé à Didier Six qu’il avait un match important avec son club. Pourquoi s’était-il alors rendu au Togo, sachant qu’il n’allait pas jouer contre le Cameroun ? Le mieux, c’était de rester à Batna pour se préserver et jouer des matchs importants de son équipe. Il avait demandé de prolonger son séjour à Lomé, puisque le championnat d’Algérie était à l’arrêt à cause de la participation de l’Algérie en compétition internationale et du déroulement de la Coupe d’Algérie. Pour rappel, Nezar avait accepté la demande du joueur non sans exiger de lui de jouer les demi-finales contre l’USMH avec les U21. Selon, les responsables du club, Mani Sapol aurait accepté le deal. Mais quand on lui posait la question, Sapol disait toujours qu’il n’était pas question qu’il joue la Coupe d’Algérie avec les U21.

Il est contre des sanctions rétroactives

Ces derniers temps, Mani Sapol avait eu vent des sanctions qu’il encourait, mais à chaque fois, il disait que la direction du club ne l’avait jamais mis au courant des sanctions : «Je ne comprends pas qu’on puisse me sanctionner sur des faits qui datent de six mois. Si la direction envisage de ma sanctionner, elle aurait dû le faire au moment des faits.»

Des sanctions financières à chaque absence

Le joueur a sans doute été sanctionné financièrement. A cause de ses séjours prolongés au Togo à son refus de jouer la coupe d’Algérie, la direction a certainement fait appel à un huissier de justice pour constater les faits.

Il se dit libre, le CAB fait valoir son contrat qui court jusqu’en 2014

Le président du MCEE, Arras Herrida, s’est déplacé à Alger durant le week-end et il était injoignable pour connaître les raisons de son déplacement. Selon notre source, le voyage du boss eulmi a eu pour but de négocier avec l’entraîneur Abdelkader Iaïche, dans l’espoir de trouver un terrain d’entente et le convaincre de reprendre son travail à la barre technique du MCEE. Notre source ajoute que le président Herrida pourrait profiter de l’occasion pour rencontrer les cadres du ministère de la Jeunesse et des Sports pour s’informer sur le fameux projet du centre de formation proposé à la tutelle.

S. H.

Les joueurs du club constantinois étaient tous étonnés de recevoir de la part de l’administration du club un titre de congé. Sur ce document, on peut lire que ce congé annuel prendra effet à compter du 24 de ce mois jusqu’au 25 juin. Ceci étant pour le volet administratif, car la réalité devrait être autre chose.

Congé annuel pour les joueurs

Sur les tablettes du dirigeant Boulhabib, figure le nom du latéral gauche Boukria du CR Belouizdad. Agé de trente ans et en fin de contrat avec Belouizdad, le joueur aurait été intéressé par la proposition du club du CS Constantine.

Boukria, un nom qui circule

T. A.

Mani Sapol soutient mordicus qu’il est libre, parce que le CAB a été relégué en Ligue 2. Si effectivement, le CAB jouera la saison prochaine en Ligue 2, Mani Sapol ne portera pas le maillot du CAB. C’est la loi qui le lui interdit. Mais la direction du club explique que si le joueur veut évoluer à l’étranger, le CAB doit remettre le document de transfert international, le TMS. Le joueur a reçu des contacts en Algérie et la JSK veut l’engager, mais selon les observateurs sportifs à Tizi Ouzou, si Nezar était prêt à discuter avec Hannachi le transfert du joueur, Mani Sapol n’aurait pas pris le temps de se mettre à table avec les dirigeants de la JSK. Sa préférence va vers les clubs étrangers ou des pays du Golfe. Cela dit, il semble que le bras de fer entre Nezar et Mani Sapol est loin d’être terminé.

M. B.

Rencontre décisive avec
N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Rahmouni aujourd’hui
Il ne signera pas son contrat dans l’immédiat

Coup d’œil MOB

17
Les libérés devraient récupérer leur document aujourd’hui En attendant d’entamer les contacts officiels avec les joueurs ciblés sur le marché pour tenter de les convaincre de rejoindre le club cet été, voilà que les joueurs qui viennent d’être officiellement libérés par le club sont convoqués pour aujourd’hui dimanche afin de récupérer leur lettre de libération et d’opter pour l’une des équipes qui ont sollicité officiellement leurs services.

cile et nécessite beaucoup de moyens que ça soit humains que matériels. De ce fait, le recrutement de qualité avec des éléments qui disposent d’une grande expérience sera la meilleure manière pour espérer se maintenir longtemps que possible parmi l’élite l’exercice prochain.

A
A

près le premier round des négociations qui a eu lieu la semaine dernière où les dirigeants ont eu l’accord de principe du coach Mourad Rahmouni pour renouveler son contrat pour une autre saison supplémentaire, il est attendu à ce qu’un deuxième round aura lieu aujourd’hui dimanche pour poursuivre les pourparlers sur les autres aspects liés notamment au volet financier. De ce fait, l’entraîneur qui devrait être accompagné par son manager auront à discuter sur d’autres points où les dirigeants tenteront de convaincre leur coach de rester pour la saison prochaine et assurer ainsi la continuité au niveau de la barre technique et ce,

Un renfort de qualité, sa condition majeure

dans le but de réussir un bon parcours la saison prochaine en Ligue 1 professionnelle. Bien que Rahmouni se soit montré prêt à rester, il n’en demeure pas moins qu’il va poser quelques conditions qu’il a déjà soumises à la commission technique la semaine écoulée.

Les autres libérés dépendront des nouveaux arrivés

Ayant déjà posé ses conditions à la commission technique installée depuis quelques semaines pour discuter de la nouvelle saison avec notamment sa reconduction à la barre technique et le renforcement de l’effectif par des joueurs de qualité, on apprend de sources bien informées que Rahmouni ne signera pas son contrat dans l’immédiat bien qu’un accord préliminaire ait été trouvé entre lui et les dirigeants. Cela dit, Rahmouni devrait attendre la fin de l’opération de recrutement pour parapher son contrat en fonction des joueurs qui rejoindront le club cet été.

lors qu’une deuxième réunion est prévue pour aujourd’hui dimanche entre Mourad Rahmouni et les dirigeants du club pour évoquer d’autres détails liés à sa reconduction à la barre technique du club la saison prochaine, voilà que le coach que nous avons joint par téléphone au milieu de la journée d’hier samedi a tenu à poser ses conditions concernant la signature de son contrat, notamment en ce qui concerne le renforcement de l’effectif. Interrogé sur le contenu de la réunion qui devrait avoir aujourd’hui avec les dirigeants à propos de sa reconduction à la barre technique, Rahmouni dira : «Je ne vous cache pas que je peux rien signer pour le moment étant donné que les dirigeants n’ont pas procédé au renforcement de l’effectif par des joueurs d’expérience. De ce fait, j’ai déjà proposé une liste de joueurs aux dirigeants pour se renforcer en prévision de la saison prochaine et j’attends l’officialisation des choses. Pour cela, bien que j’aie donné mon accord

de l’effectif par des joueurs de qualité et d’expérience»
pour rester pour une autre saison supplémentaire, je ne signe pas mon contrat avant de voir l’effectif car, je ne peux pas prendre le risque de jouer avec une équipe juste moyenne.» attend en Ligue 1 professionnelle après que le club a réussi à réaliser une accession historique, le coach Rahmouni déclare : «Je crois que le plus dur est à venir dans la mesure où on doit se renforcer par des joueurs de qualité pour espérer se maintenir longtemps que possible parmi l’élite et éviter un mauvais scénario. Pour cela, je crois qu’un renfort s’impose et j’ai déjà proposé une liste de joueurs à la direction du club.» «La deuxième liste des libérés après les nouvelles recrues» Alors qu’une première liste des libérés a été déjà établie depuis plus d’une semaine et devraient avoir leurs papiers aujourd’hui dimanche, on croit savoir d’autres joueurs pourraient s’ajouter à cette liste dans les prochains jours mais qui va s’effectuer en fonction des nouvelles recrues. «Je crois que nous ne pouvons pas nous séparer de la majorité des joueurs dans la mesure où on attend encore l’arrivée des nouveaux joueurs pour établir notre deuxième liste en fonction des nouveaux éléments», nous affirmera l’ex-défenseur de la JSK. «Ça ne sera pas facile de ramener les éléments ciblés sur le marché» Par ailleurs, bien qu’il ait proposé une liste de joueurs à la direction du club pour négocier avec eux et tenter de les convaincre de rejoindre le MOB cet été, il n’en demeure pas moins que les contrats des joueurs pour rendre la tâche difficile notamment en ce qui concerne le volet financier. Pour cela, Rahmouni dira : «Je suis persuadé que ça ne sera pas facile de ramener tous les joueurs ciblés sur le marché surtout que la majorité d’entre eux sont liés par des contrats de deux années. Pour cela, il nous faut les ressources financières nécessaires pour espérer bénéficier des services de ces joueurs, car le club a besoin d’un renfort pour espérer se maintenir en Ligue 1 et éviter le mauvais scénario que certaines équipes ont déjà vécu.» Yugurtha A.

«Je ne peux pas m’engager sans le renforcement

En attendant les résultats sur laquelle débouchera la réunion d’aujourd’hui entre Rahmouni et les dirigeants, on croit savoir de sources bien informées que le renforcement de l’effectif par certains éléments qui seront en mesure de donner un plus à l’équipe sera la condition majeure du coach béjaoui d’autant plus que la Ligue 1 ne sera pas fa-

Alors qu’une première liste de joueurs à libérer a été déjà établie par le coach composée de neuf éléments, à savoir Belaïd, Berami, Zoubiri, Badreddine, Djabali, Seloum, Sahraoui, Madi, Hamlaoui, on croit savoir que d’autres pourraient s’ajouter à ladite liste dans les prochains jours. D’ailleurs, les libérés dépendront des nouveaux arrivés dans la mesure où l’entraîneur, qui n’est pas encore sûr de rester, n’a pas voulu prendre de risque et de libérer beaucoup de joueurs sans pour autant s’assurer des nouvelles recrues. Yugurtha A.

«J’ai des contacts, mais je veux poursuivre mon aventure avec le MOB» Par ailleurs, à propos des contacts qu’il a eus de la part de certains clubs qui veulent bénéficier de ses services, le coach béjaoui nous confie : «Comme je viens de réussir une accession historique avec le MOB, plusieurs clubs ont pris attache avec moi pour me proposer de rejoindre leur équipe. Sincèrement, je veux continuer mon aventure avec le MOB surtout après avoir réussi à accéder en Ligue 1 comme je me suis déjà habitué avec l’entourage du club avec lequel je veux rester longtemps que possible.» «Un renfort s’impose pour éviter un mauvais scénario» A propos de ce qui les

Zeddam, Tobbal, Douadi, Daoud et Seguer s’ajoutent à la liste de Rahmouni En attendant à ce que la direction du club entame les contacts avec les joueurs proposés par Rahmouni pour tenter de les convaincre de rejoindre les couleurs du club cet été, voilà que d’autres éléments viennent s’ajouter à la liste proposée par le coach Mourad Rahmouni à la direction du club. Il s’agit de Zeddam (MCA), Douadi (ASK), Daoud (MCA), Seguer (USMA) et Tobbal (USMAn) qui pourraient donner un plus à l’effectif s’ils viennent de

L’US Biskra et l’USOA lorgnent Djabali Libéré par le MOB récemment après avoir échoué de s’illustrer avec le club lors de la saison écoulée, le jeune attaquant Djabali pourrait rejoindre un autre nouveau promu cet été. En effet, à en croire certaines sources proches de joueur, ce dernier est courtisé par la formation de l’US Biskra et l’US Oued Amizour, d’autant plus que les deux clubs veulent se renforcer par des joueurs qui seront en mesure de donner un plus à l’effectif la saison prochaine.

L’USMH veut Rehal Alors qu’il se trouve encore sous contrat qui court jusqu’en 2014, voilà que l’attaquant du MOB en l’occurrence Rehal intéresse déjà plusieurs clubs de la Ligue 1. D’ailleurs, après le MCE Eulma qui l’a officiellement approché pour bénéficier de ses services, c’était au tour de l’USM El Harrach de solliciter les services de l’enfant de Tinebdar en lui proposant de rejoindre le club algérois cet été. Toutefois, le joueur n’a pas donné encore de réponse étant donné qu’il attend de rencontrer les responsables du MOB pour discuter à propos de la saison prochaine.

La direction négociera avec Baâouali et Akrour En plus de la rencontre programmée avec les joueurs libérés pour leur remettre leur lettre de sortie, il est attendu à ce que la direction négocie avec Baâouali et Akrour à propos du renouvellement de leurs contrats après qu’un premier round a eu lieu déjà depuis plus d’une semaine. Pour rappel, les deux joueurs sont disposés à prolonger leurs contrats et de rester pour d’autres saisons supplémentaire surtout après que le club vient de réussir une accession historique en Ligue 1 professionnelle.

18

D’autres joueurs seront libérés cette semaine
Après Benmeghit, Aïni, Berrah et Siart…
La liste des libérés connaîtra des surprises

ASMO

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Coup d’œil Ligue 2
Tahar Fethi signe un contrat de 5 ans

de l’attaquant Benmeghit Hichem. D’autres joueurs sont annoncés également parmi ceux à libérer, à l’instar du jeune Youssef Zakaria. Ce dernier a rencontré récemment Benamar. En plus de Youssef Zakaria, on croit savoir que le nom de Cherif El Ouazzani Abdennour figure également sur la liste des joueurs libérés.

Le jeune très prometteur milieu de terrain de l’équipe des U20, Tahar Fethi, a signé un contrat pro de 5 ans avec l’ASMO. Ce jeune joueur s’était illustré de fort belle manière la saison dernière, que ce soit en club ou bien en EN. En effet, Tahar Fethi a remporté la Coupe d’Algérie avec l’ASMO et a également pris part à la CAN-2013 qui s’est déroulée à Oran et Aïn Témouchent. Ce jeune joueur, dont on dit beaucoup de bien, avait également pris part aux derniers matchs du championnat de l’équipe seniors face à l’O Médéa et au CR Témouchent. Fethi, qui n’est autre que le petit frère de Mohamed, sera donc lié par un contrat avec l’ASMO pour les cinq prochaines années. Plusieurs autres jeunes joueurs ont déjà signé un contrat pro avec l’ASMO, à l’instar de Belalem, Benkablia et Tabti. Le désormais ancien joueur du NA Hussein Dey, Ousmaïl, sera la première recrue de l’ASMO cet été. Après avoir récupéré sa lettre de libération, Ousmaïl devrait signer dans les tout prochains jours un contrat de deux ans avec l’ASMO. L’ancien sociétaire du MO Béjaïa portera la saison prochaine le n°11.

Ousmaïl portera le n°11

B
U

ien avant la fin du précédent exercice, la direction de l’ASMO avait annoncé son intention de se séparer des services de plusieurs joueurs. Quelques jours seulement après la fin du championnat, les responsables du club s’étaient réunis avec l’entraîneur Mouassa, pour établir la liste des joueurs qui ne feront plus partie de l’effectif de l’ASMO la saison prochaine. Le manager général du club,

n grand chantier attend le nouveau président, Ahmed Benzama, qui doit d’abord procéder à la régularisation des arriérés des joueurs, et instaurer une nouvelle feuille de route pour les quatre prochaines années, en vue de redonner au club témouchentois la place qui lui sied. L’entame du travail, la semaine prochaine Le nouveau président, Ahmed Benzama, a déclaré après son élection que son staff dirigeant entamera son travail la semaine prochaine, en réunissant tous les principaux acteurs influents dans la vie du club, à savoir d’anciens joueurs, des promoteurs ou investisseurs, des sponsors, pour es-

CRT Benzama veut recruter des joueurs de la région
pérer former un groupe homogène, en vue d'une bonne gestion du club. Selon le nouveau président, le CRT est devenu le mauvais exemple dans la gestion, raison pour laquelle son staff devra tout faire pour corriger ce qui a été fait par ses prédécesseurs. Dans le but de limiter les dépenses relatives au recrutement des joueurs, le nouveau président s'attellera à recruter, pour le prochain exercice, des joueurs de la division de wilaya et de divisions inférieures, une manière de ne pas vivre le scénario des années précédentes où des joueurs quelconques touchaient des mensualités astronomiques sans même répondre aux attentes donc aux objectifs que les responsables ont fixés. Donc pour Ben-

Benamar Houari, nous avait expliqué qu’entre 10 et 12 joueurs seront libérés cet été. Il s’agit, selon le manager du club, des joueurs qui n’ont pas donné satisfaction et qui n’ont pas bénéficié de beaucoup de temps de jeu. Comme rapporté dans ces mêmes colonnes dans nos précédentes éditions, quatre éléments ont été libérés de l’équipe la semaine dernière. Il s’agit du défenseur Sirat Aïssa, des deux milieux de terrain Aïni Mohamed Amine et Berrah Hassen, ainsi que

tion d'abandon dans lequel il se trouvait lors de l'exercice précédent est encore vivace dans les esprits des observateurs, au point où l'équipe se déplaçait avec seulement 14 ou 15 joueurs. Donc pour la nouvelle direction, tout le monde devra s'impliquer pour redonner au club cher au regretté Omar Sikki son standing de pôle sportif dans la région ouest, du fait qu'il a permis l’émergence de sept joueurs internationaux. A présent, tout le monde doit s'inquiéter sur la situation du club, anciens joueurs, anciens dirigeants, promoteurs, responsables locaux et les supporters qui doivent revenir en masse autour de l'équipe pour lui permettre de vite retrouver la Ligue 2.

Le club est la propriété de tous Pour le nouveau président du CRT, le club n'appartient à personne et que la situa-

zama et son staff, il s’agira de recruter des joueurs issus de la wilaya en vue de limiter des dépenses inutiles, tels que le problème de l’hôtellerie et de la restauration... L'aide des pouvoirs publics est impérative Étant donné que le club retrouvera son statut de club amateur dans les prochaines semaines, il est impératif que les autorités locales et les responsables concernés apportent leur soutien au club témouchentois. Les pouvoirs publics avaient prétexté que le club avait le statut de professionnel et qu’il n’ouvrait pas droit à une quelconque aide. C’est dire que les pouvoirs publics devront s'impliquer dans le financement du club devenu amateur.

Espérance de Mostaganem sera-t-elle gérée par un directoire la saison prochaine ? C'est du moins ce que laissent entendre certaines informations émanant de l’opinion sportive. En effet, et selon une source sûre, un élu a proposé à ses pairs l'idée d’un directoire comme stratégie à préconiser. Il va sans dire que devant la situation qui a prévalu au sein du club, ce concept fait son chemin depuis un certain temps et a même trouvé du crédit chez certains au moment où, dans certains cercles, on privilégie plutôt l'option d'un bureau élu par une assemblée souveraine et réglementaire, à même de donner de la crédibilité à l'Espérance de Mostaganem . Tout cela intervient à un moment où le président Zerrouki Mohamed est sur des charbons ardents, suite à la montée au créneau de l'opposition et des supporters qui exigent leur dû et un changement. Une fois n'est pas coutume, des manœuvres sont entreprises pour des-

Vers l’installation d’un directoire L'
tituer Zerrouki qui ne semble pas pour autant perturbé par tout ce qui se trame dans les conclaves, lui qui a fait savoir à ses opposants qu'il comptait rester jusqu'à la fin de son mandat. Dans tout cela, il se trouve que l’Espérance de Mostaganem se trouve otage de considérations personnelles et parfois égoïstes, d'où la guerre sans merci entre différents clans. Cependant, tout indique que la succession de Zerrouki est ouverte, d'autant que des membres de son bureau et ses alliés se sont retirés des affaires du club depuis la dernière journée. C'est sans doute la raison qui motive actuellement les élus de l'APC à opter pour un directoire qui sera présidé par un ex-président dont la popularité n'a pas d'égale, avons-nous appris. Il faut dire aussi que des sommes faramineuses ont été octroyées à l'Espérance de Mostaganem, dans le seul but de retrouver l'élite, quinze ans après. En tout et pour tout, les subventions de l'Etat allouées cette saison au

ESM

Selon les dirigeants de l’ASMO, d’autres joueurs seront libérés dans les tout prochains jours, en plus des Benmeghit, Aini, Berrah, Sirat, Cherif El Ouazzani et Youssef Zakaria. Officiellement, aucun nom n’a encore été annoncé par la direction du club. Mais on murmure çà et là qu’il va y avoir des surprises dans la liste des autres joueurs qui seront libérés de l’équipe. Entre-temps, les dirigeants de la formation de M’dina J’dida multiplient les contacts avec certains joueurs susceptibles de porter la saison prochaine le maillot vert et blanc de l’ASMO. Hier, le manager général du club, Benamar, ainsi que le bailleur de fonds du club, Saâdoune Mohamed, devaient se rendre à Alger pour rencontrer deux joueurs. Les responsables de l’ASMO comptent aborder les choses sérieuses. Riad O.

Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans nos précédentes éditions, les U20 de l’ASMO se rendront en Tunisie pour passer une semaine de vacances, comme leur avait promis le DJSL d’Oran, après leur consécration en Coupe d’Algérie. Selon une source autorisée, les U20 se rendront en Tunisie vers la mi-juin. Toujours selon les informations en notre possession, le manager général du club, Benamar Houari, se rendra avec les U20 en Tunisie, afin de préparer le stage de l’équipe seniors qui aura lieu au mois d’août. Pour rappel, les Asémistes se sont habitués ces dernières années à effectuer leur stage de préparation en Tunisie. Les U18 de l’ASMO se sont imposés, hier, sur le score de deux buts à zéro face à l’AS Khroub, dans le cadre du tournoi des play-offs. Les deux réalisations de l’ASMO ont été l’œuvre de Bendjelloun et Hamed. Les poulains de Belhadj se sont qualifiés pour le tournoi final des play-offs qui aura lieu le 12 juin à Béjaïa.

Les U20 en Tunisie vers la mi-juin

Les U18 s’imposent contre l’ASK

R. O.

club, sans compter les autres sources des sponsors, les recettes du stade et autres dons. Malgré cela, les résultats n'ont pas suivi, alors que tout Mostaganémois croyait que l'ES Mostaganem était bien partie pour accéder en Ligue 1. Pis encore, la troupe à Ousmane Abderrahmane s'est contentée d'une quatrième place au classement général, tandis que d'autres clubs, moins nantis, ont failli même accéder. L'on comprend mieux maintenant ce sentiment de révolte qui amine l'opinion sportive et des personnalités de la ville qui œuvrent pour une refonte du club d’El Haouata, en préconisant une stratégie saine mais efficiente pour redonner à ce club sa véritable dimension. Pour ce faire, les autorités n'ont pas lésiné sur les moyens financiers cette année. En définitive, pour les gens sensés, l'objectivité recommande un changement. Le directoire serait l'une des solutions idoines. D'autres, par contre, sont favorables à une AGE. Ettaoui Wassim

La ligne défensive de l’Espérance de Mostaganem a montré ses limites, ce qui a pénalisé l'équipe. C'est ce qui explique d'ailleurs l'intérêt du staff administratif et technique à vouloir renforcer ce secteur en priorité, sans négliger pour autant les deux autres compartiments. Selon le président, de nouveaux joueurs sont pressentis. Les négociations sont toujours en cours. C'est dire que la formation d’El Haouata veut coûte que coûte rejoindre la Ligue 1, la saison prochaine, d'autant que le problème des ressources financières ne se posera plus, puisque l'équipe sera aidée par l’Etat et tous les amoureux du club d’El Haouata.

La défense, un secteur à revoir

Pour donner au club une meilleure allure, ne serait-il pas impératif de faire appel à toutes les compétences locales qui se disent prêtes à travailler, pour peu que leur soit donnée la garantie que des interférences ne viendraient pas brouiller leur feuille de route ?

Faire appel à toutes les compétences locales

Les joueurs ne doivent pas se décourager
Auteurs d'une bonne saison, les protégés d’Ousmane Abderrahmane et Moumène, qui ont été coiffés sur le fil, ne doivent pas se décourager, car l'avenir leur appartient, d'autant qu'ils peuvent compter sur l'assistance du maire de Mostaganem.

Bensalah

Une jolie poupée vient d’égayer le foyer du joueur de l’Espérance de Mostaganem, en l’occurrence Benali Salim. En cette heureuse circonstance, le journal Le Buteur souhaite un prompt établissement à la maman et félicitations pour le père.

Naissance d’une jolie poupée au foyer des Benali

MSPB Zedam : «Je n’ai pas bloqué les comptes du club»
Coup d’œil Ligue 2
sa probité et il le fait savoir aux principaux responsables du club. Passée la colère, Zedam présente tous les chèques qu’il a gardés depuis la saison 2008 à l’huissier qui vient le voir au sujet du montant global des dus. A cette époque, le dirigeant du MSPB avait remis des chèques en son nom aux joueurs qui paraphaient leur contrat. Tout cela s’est fait en présence d’un huissier de justice. Les documents que Zedam a soigneusement gardés lui ont permis de gagner la première manche. «Je n’ai pas bloqué les comptes et c’est à la justice de le faire. Je suis écoeuré par ce qui vient de m’arriver. On a mis en doute ma parole. J’ai donné de mon temps et de mon argent au club. De tous les dirigeants, je suis le seul dont la parole est mise en doute. J’ai aidé le club cette saison dans ses déplacements dans l’Oranie. Le MSPB a bénéficié des réductions grâce à mes interventions», fera remarquer Zedam.

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Si Amar et Brahmia resteront
défaut d’être fixés de manière concrète sur les activités entreprises par le boss mociste, Demigha, les supporters mocistes sont confrontés aux rumeurs les plus folles. Ceci concerne en particulier la composition de l’effectif des joueurs devant endosser le maillot blanc et bleu la saison prochaine. Des dizaines de noms circulent çà et là et c’est aussi le cas de ceux maintenus ou libérés. Plus de transparence de la part de l’administration mociste rendrait un grand service aux amoureux du Mouloudia. Les premiers noms maintenus concernent pour l’heure Si Ammar, Brahmia et Berrazane. Une source proche de Demigha annonce que ces derniers seraient sur le point de donner leur accord définitif au responsable mociste. Une rencontre serait prévue aujourd’hui entre les deux parties. T. A.

A

MOC

19

S
L

«Je compte me retirer de la SSPA»
tions de Zedam, le président du CSA, qui n’est autre que Saâd Zender, aurait décidé de remettre en cause le montant total des prêts contractés par le club auprès de Zedam. Le CSA a délégué un huissier qui s’est présenté chez Zedam pour lui faire savoir que le club a décidé de régler le différend devant le juge.

i Zedam dément avoir bloqué les comptes du club amateur, il confirme qu’il a été poursuivi en justice par le président du CSA. «L’affaire est toujours en justice. J’ai déjà eu gain de cause. Mais on va passer dans un tribunal civil et c’est là que la justice va trancher», dira Zedam. Cela peut paraître compliqué pour le néophyte. Que s’est-il passé et pourquoi en est-on arrivé là ? Selon les explica-

Qui prendra la barre technique les Khroubis ?
Zekri, Taleb, Rouabah, Bouhelal
les pistes suivantes : Bouhelal , Zekri, Rouabah et Taleb. Ce dernier semble être le plus proche, car il intéresse toujours le direction qui tient vraiment à ce technicien qui a fait du bon travail durant son passage dans le championnat algérien avec le MCEE. Pour les trois autres, tout dépendra de l’évolution des négociations avec Taleb. Une certitude, le futur coach de l’ASK fait partie de cette short liste qui comprend des techniciens bon marché et qui ne coûteront pas cher à la trésorerie du club. Abdou H.

ASK

«Qu’on remette en cause ma parole, c’est inadmissible !»

Quand à la rumeur qui circule sur le probable retrait de Zedam de la SSPA, le dirigeant ne le dément pas : «J’y pense très sérieusement, je ne veux pas faire partie d’un groupe qui a remis en cause ma parole. Je ne suis jamais consulté et à chaque fois, c’est à travers la presse que j’apprends les décisions du club.» M. B.

Zedam se met en colère parce qu’on doute de

Préparation de l’équipe pour la saison prochaine

our avoir plus d’informations sur cette nouvelle proposition, joint par nos soins, Rachid Terraï nous a confirmé l’intérêt de Khettabi. Il dira dans ce sens : «J’ai rencontré le président avant-hier et on parlé de tout. Il m’a proposé le poste d’entraîneur-adjoint, une proposition qui m’honore mais pour le moment, je n’ai rien décidé. Je préfère prendre tout mon temps, tout dé-

P

e poste d’entraîneur à l’ASK est vacant depuis la fin du championnat. La direction perd du temps à choisir le futur coach de l’équipe, ce qui nous rappelle le scénario de l’année dernière lorsque l’administration a tout réglé au mois d’août et que Belaâribi n’a débarqué qu’au mois de septembre. Cela a eu un impact négatif sur le club qui a débuté sa saison sur une mauvaise note. Pour la période actuelle, la direction semble avoir retenu la leçon. D’ailleurs, elle est entrée en contact avec quelques techniciens. Quatre noms sont annoncés. On évoque

Terraï : «Tout dépendra des compétences du futur coach»
pendra de la qualité du futur entraîneur. S’il y au un grand technicien avec qui je peux apprendre, je ne dirai pas non. Sinon, j’irai voir ailleurs.»

our une équipe qui a été reléguée en Ligue 2, tout le monde s’attendait à ce qu’elle fasse un bon parcours cette saison pour retrouver sa place initiale en ce mois de mai, mais finalement, c’est un autre scénario qui s’est produit. En effet, elle n’en a fait que maintenir difficilement sa position en Ligue 2. D’ailleurs, les plus avertis prédisaient une telle issue, en voyant des indices, notamment après le recrutement, le stage manquait et l’instabilité au niveau de la barre technique.

P

Attention au scénario de l’exercice précédent !
La direction doit revoir sa copie

MCS

issue avec des joueurs au niveau très limité, car leur recrutement s’est effectué en absence d’entraîneur. Cette instabilité a pénalisé fortement l’équipe de Saïda. Les dirigeants de Saïda semblent ne pas retenir les leçons des années précédentes.

«Je n’ai rien à voir avec la liste des libérés»

Depuis quelque temps, on évoque les noms de quelques joueurs cadres dans la liste des libérés, ce qui intéresse tous les

La direction aksiste ne veut plus revivre les problèmes de la saison écoulée. Elle compte travailler dans la transparence sans ne léser personne. C’est ainsi que la direction et les actionnaires ont décidé de mettre sur pied une commission constituée de Terraï, Redjimi et autres dirigeants qui aura à établir la liste des joueurs à libérer et à recruter. Elle s’occupera aussi des contacts avec les éléments ciblés. Une décision sage qui aidera sûrement le futur entraîneur et protégera en même temps les intérêts des joueurs.

Une commission de recrutement sera mise sur pied

Démissionnaire, après le dernier match de championnat disputé face au MOC, la mission de Terraï a pris fin ce jour-là, sauf que le travail accompli par ce dernier a beaucoup plu à Khettabi. Ledit technicien s’est rendu au bureau du club où il a rencontré Khettabi. Ce dernier a proposé à Terraï le poste d’entraîneur- adjoint au futur entraîneur en chef de l’ASK. Cela démontre l’envie de la direction de maintenir Terraï et garder une certaine stabilité au niveau du staff technique.

Khettabi veut garder Terraï en tant qu’adjoint

Khroubis. Cela explique le retard dans sa publication par la direction qui préfère garder le suspense pour l’instant. Sur ce point, Terraï a voulu apporter une précision : «Je n’ai établi aucune liste de joueurs à libérer, tout ce que se dit et s’écrit sur ce sujet est faux. La direction ne ma rien signifié et je ne sais rien concernant l’avenir des joueurs de l’ASK.» A. H.

Un recrutement catastrophique

Un stage bloqué raté

Les signes avant-coureurs étaient lisibles au début de l’été. En effet, l’installation de la commission de recrutement n’était pas du goût des Saïdis. Cette structure a pris le taureau par les cornes en renforçant l’équipe par des joueurs tous azimuts, dans les trois compartiments. Les recrues n’étaient pas à la hauteur du club, ce qui a incontestablement hypothéqué ses chances de jouer l’accession. Ainsi, pour rivaliser les prétendants à l’accession, il faut des éléments de qualité. Tous les entraîneurs ramenés pour driver le club sont unanimes à dire que les nouvelles recrutées étaient trop limitées, ce qui a d’ailleurs précipité leur départ.

Le temps joue en sa défaveur

Tous ces paramètres ont réduit sensiblement le rendement de l’équipe durant toute la saison. D’ailleurs, elle en a échappé de justesse d’une autre rétrogradation en Ligue 2 amateur. Ses dirigeants devraient entamer la préparation du prochain exercice dès maintenant, en étudiant toutes les éventualités. D’après les échos, la Ligue 2 de l’exercice 2013-2014 sera plus dotée en équipes coriaces et dures à manier. Deux semaines de la fin du championnat de Ligue 2, Saïda demeure toujours dans le flou, car malgré l’ouverture du capital social du club, aucune action n’a été vendue. Et au CSA, l’assemblée générale, qui devait avoir lieu la semaine passée, a été reportée à une date ultérieure, ce qui retarderait plus les préparatifs de cette équipe, au moment où d’autres clubs de Ligue 2 ont déjà entamé le recrutement. Dans cette équipe, le statu quo perdure. A présent, on attend l’installation d’un nouveau P-DG du SSPA. Un flou total règne à Saïda. Et cet aspect de temps joue en sa défaveur. Amar B.

L’autre signe annonciateur d’échec était le stage bloqué effectué à Saïda. Ainsi, durant ce regroupement, les joueurs manquaient de concentration, où la sérénité faisait défaut. Ainsi, ce stage devrait être la base pour entamer la saison sur des chapeaux de roue. Saïda n’était pas le lieu propice 15 jours à l’achat des pour une préparation digne de ce nom. actions du SSPA/MCS La valse des entraîneurs L’opération de vente des actions du SSPA/MCS a A ces deux éléments, Saïda n’a pas commencé le 22 mai dernier et s’achèvera le 5 juin. Ainsi, les intéressés auront deux semaines pour été épargnée par la valse des entraîneurs, où pas moins de cinq techni- s’en offrir. Il faut savoir que la direction du MCS a ciens ont échoué dans leur mission mis 1 500 actions en vente, à raison de 10 000 DA durant toute la saison. Tous les l’une. A présent, la balle est dans le camp des investisseurs et des entrepreneurs de cette wilaya. coachs ramenés ne voyaient pas une

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

Coup d’œil Clubs de Kabylie

19
Hanafi Atmani (co-ent. SSSA) : «C’est bien de finir par une victoire»

Régionale 2

Stade : l’Amitié de Sidi-Aïch Affluence : faible Arbitres : Merakchi, Zemit, Natouri But : Chikhoun (22’ et 41’) SSSA SSSA : Bensaid, Merar, Baïnou, Mouloudji (cap), Benmaamar, Chelgou, Chikhoun (Moualdi), Sekouchi (Rahmani), Messafri, Ikene, Keciri (Aloui) Entraîneurs : Atmani et Oudjani

Les Diables finissent sur une bonne note

SS Sidi Aïch 2 - CRB Kherrata 0

es Diables Rouges de Sidi Aich ont bouclé une saison toute somme honorable au milieu du tableau en s’imposant, hier, sur leur terrain du stade de l’Amitié face à Kherrata (2-0), confortant, ainsi, leur position au classement général à la 8ème place. Une remontée spectaculaire lors de la phase retour des protégés du duo Oudjani

L
P

CRBK : Habi, Saou, Khelfi, Messar, Adjabi, Analouf, Boudjellal (Daar), Yousef Khoudja (Talbi), Boughelou, Reziaki (Manadi) Entraîneur : Djamel Louahche - Atmani. Avec ce succès, le président Amaouche retrouve un sourire perdu lors de la mauvaise passe vécue, il n’y a pas si longtemps de cela lorsque l’avenir du SSSA en Régionale Deux était sérieusement menacé. Pour ce match entre deux clubs au modeste budget, mais renfermant de bonnes individualités, il a donné lieu à une empoignade serrée et intéressante à suivre dans la mesure où chaque formation voulait terminer la saison en beauté. Les gars de la ville-martyre n’ont pas démérité en étalant un beau jeu. Dès la première période, les Diables Rouges se sont illustrés, les hommes de Hakim Amaouche ont fait preuve d’une grande détermination tout en exerçant un pressing sur leurs vis-à-vis les privant du ballon. Au fil des minutes, ils prenaient l’ascendant sur leurs adversaires, il a fallu attendre la 22’ pour voir les locaux fructifier leur domination par Chikhoun qui, sur un coup franc direct à hauteur

HC Aïn Bessam 0 JS Tichy 2

En attendant le verdict de la LRFA

our leur dernière sortie de la saison, les Littoraux de Tichy se devaient absolument de s'imposer chez le Hamzaouia de Aïn Bessam, tout en comptant sur un nul ou une défaite de leur rival, l'ES Bir Ghbalou, face aux Requins du CRB Aokas. Finalement, c'est le scénario attendu qui s'est produit à leur grand bonheur. En effet, dans une rencontre très disputée sur le plan de l’engagement, les protégés de Kamal Adrar ont attendu la seconde période pour prendre le dessus sur la formation du HCAB qui, elle, était déjà en vacances. La première réalisation a été l’œuvre de Bensaid tout juste avant l'heure de jeu (58') puis ce fut à Hamouche de réussir à doubler la mise à un quart d'heure de la fin sur un contre rapide mené sur le flanc gauche. En empochant les trois points, les gars de Tichy ont réussi à coiffer au poteau les protégés de Khlifa qui ont trébuché au stade Benallouache face aux gars d'Aokas qui ainsi ont offert un joli cadeau à leurs voisins. En bouclant la saison avec un total de 61 points, les Littoraux doivent attendre le verdict de la LRFA qui devra trancher sur ce cas de figure entre les deux meilleurs seconds des deux groupes de la Régionale 2. En effet, au cas où l'on défalque six points du total de la JST, c'est l'IR Birmandreis, le deuxième de l'autre groupe, qui rejoindra le palier supérieur avec un total de 57 points. Affaire à suivre donc. Zahir Aït Hamouda

Stade : Benallouache Affluence : nombreuse Arbitres : Benaïssi, Slimani, Habili Buts : Midouna (12’ et 44’) Bourouba (92’) CRBA Hamadouche (30’) ES BG CRB Aokas : Belkasmi, Lahlouh, Ameur, Zerguini (Chikhi), Moussouni, Benara, Allili, Harriche, Mouzaoui (Boufoudi), Midouna (Bourouba), Salhi Entraîneurs : Lahlouh et Saidi ES Bir Ghbalou : Makhlouf, Lamari, Boutrik, Kalafate, O. Ould Biziou, M. Ouahchia (Loucif), Ould Mehieddine, Laala, Hamadouche (K. Ouahchia), Hamidi, R. Ould Biziou Entraîneurs : Khelifa et Zioueche

Les Requins étaient imprenables
pour les gars de Bir Ghbalou. Ces données ont logiquement conféré toute son importance à cette ultime rencontre de la saison, et l’on comprend aisément pourquoi la formation de Bir Ghbalou était accompagnée à Béjaia par un grand nombre de ses inconditionnels qui n’ont d’ailleurs pas cessé de soutenir leur onze tout au long de la rencontre. De l’autre coté, les supporters de la JS Tichy n’ont pas voulu être en reste, ils ont envahi le stade Benallouache pour supporter le CRB Aokas qui devrait gagner pour que la JS Tichy aspire à réaliser le rêve le plus fou de la région de Tichy, l’accession. Un bon renfort pour les Requins, les supporters du Chabab, qui ont voulu être pour une fois nombreux dans les gradins du stade Benallouache. C’est dire donc que cette rencontre s’est déroulée dans une sacrée ambiance, tenant en haleine par ricochet les sportifs de quatre villes de trois wilayas différentes, Aokas, Tichy, Bir Ghbalou et Sidi Daoud. Sur le terrain, on a eu droit à une rencontre plaisante et les présents furent surpris par les grandes qualités techniques des joueurs d’Aokas qui ont été auteurs d’une grande partie. Tout le monde fut surpris de découvrir à l’occasion que le CRB Aokas luttait encore pour son maintien ! Ce n’est pas possible ne cessaient de dire les supporters de Bir Ghbalou à la vue de ce que montrait l’adversaire. Les joueurs d’Aokas furent les premiers à enchainer les opérations offensives et le but du CRB Aokas n’a pas tardé à venir puisque le virevoltant Kamal Midouna, qui revient d’une blessure, marqua la première banderille aokassienne à la 12’. Un but qui a fait beaucoup de bien aux supporters d’Aokas et de Tichy. Après la réalisation de Midouna, les supporters et les dirigeants de Tichy ont sorti leurs téléphones portables pour appeler les accompagnateurs de leur équipe en déplacement périlleux à

CRB Aokas 3 - ES Bir Ghbalou 1

des 20 mètres, mit son ballon dans les bois gardés par Habi. Les poulains de Djamel Louahche reprirent les commandes du jeu, mais c’était sans compter sur une défense solide et bien menée par le capitaine Mouloudji. Par la suite, le jeu sera concentré au milieu de terrain et s’équilibra la majeure partie du temps jusqu’à quatre minutes de la fin de la première période, le moment choisi par les Sidi Aichois pour trouver une seconde fois le chemin des filets par le même Chikhoune suite à un joli travail individuel d’Ikene mené du côté gauche en prenant toute la défense adverse à contre-pied avant d’offrir un caviar à Chikhoune qui n’a fait que pousser le ballon au fond de la cage du gardien Habi. De retour des vestiaires, les vingt-deux acteurs, entamèrent la partie tambour battant, mais sans parvenir à concrétiser les opportunités offertes. Le reste du temps n’apportera rien de nouveau, et c’est sur ce score de 2 à 0 que la partie se termina en faveur des locaux qui bouclent ainsi la saison en beauté. H. Tahar

Djamel Louahche (ent. CRBK) : «Satisfait de la production des jeunes»

«On a assisté à une belle partie de fin de saison. Il y a eu de belles phases de jeu de part et d’autre. On a réussi à faire fait l’essentiel en première mi-temps et par la suite, on a bien gérer le match. C’est bien de clôturer la saison par une victoire. Je remercie les jeunes des deux équipes pour leur fair-play.»

«Pour ce dernier match de la saison, mes joueurs ont montré de belles choses. J’ai changé toute la défense en faisant confiance à ces jeunes que j’ai voulu tester. Je suite satisfait de leur rendement. En seconde période, avec les changements opérés on s’est mieux exprimé même si cela n’a pas été payant.» H. T.

e match entre le CRB Aokas et l’ES Bir Ghbalou pour le compte de la dernière journée du championnat régionale 2, groupe de Kabylie, était un des matches phares de cette ultime journée, eu égard à l’enjeu qu’il recelait d’une part pour Aokas qui entendait ne pas se laisser distancer au classement par le NRB Sidi Daoud, classé tout juste devant les deux relégués Timezrit et l’OC Azazga, et eu égard également à cette persistante rumeur faisant état de la rétrogradation de trois clubs et non plus deux en championnat de wilaya. De l’autre côté, ce match avait de l’importance pour les représentants de la wilaya de Bouira, ex-æquo avant ce match avec la JS Tichy à la seconde place qui elle également, toujours selon les mêmes persistantes rumeurs, pourrait ouvrir droit d’accompagner le champion, l’US Béni Douala, en division supérieure au titre du meilleur deuxième des deux groupes de la Régionale 2. Voila donc pourquoi cette rencontre était capitale aussi bine pour le Chabab d’Aokas que

L

Ain Bessam pour affronter l’équipe locale. La JS Tichy devrait elle aussi revenir avec un bon résultat pour terminer la saison à la deuxième place. Après la réalisation de Midouna, les locaux continuèrent leur pressing, mais les visiteurs ont fait preuve d’un sang froid incroyable et jouaient comme si rien n’était fait. Ils étaient comme sûrs d’eux même et confiants de revenir avec la totalité des points de la rencontre à Bir Ghbalou. Et à la 30’, Hamadouche après un grand cafouillage devant les bois de l’excellent gardien Belkasmi a marqué le but d’égalisation. Un but qui a fait sortir les nombreux fans de Bir Ghbalou de leur mutisme, mais hélas pour eux, le diable de Midouna trouva une autre fois de plus le chemin des filets à un moment qui leur fit très mal, juste avant le coup de sifflet annonçant la pause. La première mi-temps s’est terminée donc sur le score de 2 à 1 en faveur des locaux. Durant la deuxième période, le rendez-vous fut encore plus explosif où les deux équipes ratèrent plusieurs occasions de scorer, les deux teams voulaient à tout prix marquer. Il fallait prendre son mal en patience jusqu’au temps additionnel, moment choisi par l’entrant Bourouba pour ajouter le troisième but aokassien et tuer ainsi tous les espoirs des visiteurs de revenir au score. Au final, l’arbitre siffla la fin de la rencontre sur le score de 3 à 1 en faveur du CRB Aokas. Trois points qui permettront au Chabab d’assurer définitivement leur maintien en Régionale 2. Avec le visage qu’ont montré les jeunes d’Aokas, on peut dire sans risque d’user de langue de bois que le CRB Aokas est une équipe d’avenir à condition bien sûr que les dirigeants de ce club qui a vu le jour en 1942 les prennent sérieusement en charge. H. Zaouche

Les dirigeants et les supporters de la JS Tichy sont venus très nombreux au stade Benallouache de Béjaia pour supporter le CRB Aokas qui devait battre l’équipe rivale l’ES Bir Ghbalou pour terminer la saison à la deuxième place. Les gens de Tichy sont restés collés à leur téléphone portable avec les leurs qui ont fait le déplacement à Ain Bessam pour affronter l’équipe locale. C’est ainsi que l’on a appris que Bensaid avait marqué en exécutant un coup franc et que Chabane a ajouté le deuxième but de la JS Tichy pour enregistrer une très importante victoire pour terminer ainsi la saison à la deuxième place. Il leur reste maintenant à voir s’ils vont finir comme meilleurs deuxièmes des groupes de la Régionale 2. Les supporters croisent les doigts et ne veulent aucun cas entendre que leur club fétiche ratera d’un cheveu une fois de plus l’accession.

Les supporters de Tichy en force à Benallouache

A la fin de la rencontre, les supporters, les dirigeants et les joueurs de Bir Ghbalou étaient abattus. Ils n’ont pas envisagé un tel scénario et ils furent surpris de tomber sur un Chabab des grands jours. Plusieurs d’entre eux n’ont pas pu retenir leurs larmes.

Les gars de Bir Ghbalou abattus !

Les dirigeants de l’autre club qui luttait encore pour son maintien, NRB Sidi Daoud, ne cessaient de nous appeler pour s’enquérir du résultat de la rencontre, eux qui espéraient sur un faux pas du Chabab d’Aokas. Le NRB Sidi Daoud était en déplacement à Bouira pour affronter l’équipe locale du CR ameur. Et on a appris que la partie s’est terminée sur le score de 4 à 1 en faveur des banlieusards du chef-lieu de wilaya de Bouira. Un résultat qui permet au CRB Aokas de surclasser les gars de Sidi Daoud. Les dirigeants de ce dernier furent déçus d’entendre que le Chabab a empoché les points de la rencontre H. Z.

Les dirigeants de Sidi Daoud ne cessaient d’appeler au téléphone

Pour commencer, comment passez-vous vos vacances ? Que voulez-vous que je vous dise, j’en profite à fond. Ma famille m’a beaucoup manqué, c’est avec eux que je me ressource. Et votre blessure, ça va mieux ? Très bien, merci. Maintenant, cela fait partie du passé. J’ai bien été suivi par le staff médical et ces vacances tombent à pic. Aujourd’hui, je n’attends plus qu’un signe du staff. Etes-vous en contact avec le reste de vos coéquipiers ? Bien évidemment ! Nous sommes des amis, avant d’être collègues. On se parle presque tous les jours au téléphone ou via les réseaux sociaux. Et je dois dire que nous sommes impatients de reprendre l’entraînement. Personne de la direction ne nous vous a encore contacté ? Non, pas encore. C’est d’ailleurs le cas pour tout le monde. Je ne vous cache pas que je ne sais pas vraiment ce qui se passe, mais je pense qu’avec la fin du championnat de Ligue 1, ça va s’accélérer. Le staff doit dresser son bilan de la saison ainsi que la liste des joueurs retenus pour la saison prochaine. Donc, je pense qu’ils ne vont pas tarder à nous faire signe. On parle de pas moins de dix joueurs libérés, vous

RCA Bougueroua : «Aucun club ne Le wali honore l’équipe de l’Arbâa Quatre coupes remises au nom du Premier ministre m’a contacté officiellement» C ’
Coup d’œil Ligue 2
sentez-vous concerné ? Bien sûr que je suis concerné, comme tout le monde d’ailleurs. Nous sommes tous des joueurs du club et chaque changement nous touche directement. Même si cela pourrait ne pas me concerner, voir quelques amis quitter le club me fera de la peine. Mais c’est ça le football, on ne sait jamais ce que nous réserve l’avenir. Comment voyez-vous le vôtre dans cette équipe de l’Arbâa ? Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’à l’Arbâa, c’est comme chez moi. Ici, je me sens bien et on sait reconnaître ma valeur. Pour le moment, je suis concentré sur mon club. Y aurait-il des clubs intéressé par vos services ? Ces temps-ci, il y a pas mal de rumeurs à mon sujet. On m’a un envoyé un peu partout. Mais c’est tout à fait normal, c’est la période estivale, donc des transferts. En ce qui me concerne, il n’y a encore rien d’officiel. Comme je vous l’ai dit, je n’attends que le coup de fil de la direction. A vous de conclure… Je tiens à dire que j’ai passé une superbe saison avec le club. Je me suis vite adapté. C’est comme si j’étais ici il y a des années. J’espère que cette

N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

19

est hier comme prévu qu’a eu la réception en l’honneur de l’équipe de l’Arbâa à la Citée de jeunes filles de Blida. C’est le wali de Blida qui a organisé cette cérémonie qui a débuté vers les coups de midi par un déjeuné qui a réuni l’équipe du RCA à celle qui représente Blida mais cette fois-ci dans le domaine du basketball. L’équipe de Boufarik pour les handicapés qui vient tout juste de remporter la Coupe d’Algérie pour la deuxième année consécutive. A la fin du déjeuner, tous les invités ont été conviés à rejoindre le wali à l’étage afin de commencer la cérémonie qui sera accompagnée par la musique chaâbi pour donner à cette soirée un air de festivité.

Puis l’équipe de Boufarik de basket-ball en début de soirée

Une petite surprise était au rendez-vous pour la direction du club de l’Arbâa. En effet, quatre coupes ont été spécialement préparées pour le membre du staff. La première était à l’honneur du président du club Djaadi. En voyage depuis quelques jours, c’est son frère Nabil qui la reçoit. Puis vient le tour d’Ouehssi d’être honoré cette fois-ci par le wali en personne. La troisième personne à recevoir la coupe à son nom est le président de l’entreprise de ciment de l’Arbâa aussi actionnaire au club, Hemmouda Othmane. Et enfin, vient le tour de M. Belbekri, directeur de la jeunesse et des sports.

La direction du club pas otalement satisfaite du chèque

Vient le tour du RCA

Pour commencer le wali de Blida, Ouchane Mohamed, invite le président de l’équipe de Boufarik de basket-ball sur l’estrade afin de le remercier des efforts fournis ces dernières années avec à la clef deux Coupe d’Algérie en deux saisons. Un chèque de 200 millions a été remis au président du club, Sami Doucem, avant que les joueurs reçoivent des sacs de sport. En seconde partie de la soirée, les regards se sont dirigés vers l’équipe de l’Arbâa avec une seule question qui brûlait les lèvres de tous les invités : Combien sera la contribution du wali pour le nouveau projet de l’Arbâa ? Accompagné par M. Zitouni, le wali de Blida prend la parole afin d’annoncer le montant du chèque qui sera versé dans les prochains jours au compte du club. Ce sera 2 milliards. C’est le président du club Ouhessi qui reçoit le chèque sous l’ovation de ses propres joueurs. A cette occasion, le capitaine de l’équipe de l’Arbâa Cherfaoui prend la parole. Il a tenu à remercier le wali de Blida pour cette aide qui, selon lui, sera une pierre qui contribuera à la construction de la nouvelle histoire de l’Arbâa. Il n’a pas oublié de rendre hommage à ses coéquipiers et mettre en exergue des efforts de la direction du club tout au long de cette saison.

A cette occasion, nous avons décidé de recueillir des déclarations du président du club Ouhessi au sujet de l’aide financière qui sera versée dans le compte du club. C’est avec un ton plutôt triste que Ouehssi nous dira : «Je remercie monsieur Ouchen, le wali de Blida, pour cette initiative. Or, je doute que ce montant nous soit suffisant pour la saison prochaine. Je crains que le club puisse sombrer dans une crise financière dans les prochains jours.»

10 000 actions seront mises en vente lundi

Cherfaoui prend la parole
accession est le début d’une longue et belle histoire d’un club aussi merveilleux que le RCA.

Afin de s’en sortir et sauver le club d’une crise qui pourrait dès maintenant anéantir le projet de quatre années, le président du club compte sur la vente des actions qui se fera dès lundi à la Maison de jeune. Il nous confie : «Je pense que nous avons encore un espoir avec la vente d’actions qui aura lieu lundi. J’espère que cela attirera quelques investisseurs qui voudraient aider le club de l’Arbâa.»

L’APC, l’autre solution

près avoir officiellement signé son contrat avec les Sang et Or, l’entraîneur Zoheir Djelloul a confié à notre confrère d’El Heddaf qu’il est désormais concentré pour jouer l’accession la saison prochaine. Auteur d’une belle fin de saison avec le NAHD, la direction du Nasria a opté ainsi pour le choix de la stabilité au niveau du staff technique. Dans ce sens, le coach du Nasria s’est montré confiant à l’idée de voir son équipe jouer les premiers rôles, ce qui passe par une préparation à la hauteur et un renforcement par des joueurs de qualité qui peuvent apporter un plus.

A

Djelloul : «La saison prochaine, on jouera l’accession»
«On est en contact avec de nouveaux joueurs»

NAHD

Entretien réalisé par Lamine Amimi

trouve. Pour le driver nahdiste, au moment où beaucoup de clubs n’ont pas fixé leur programme pour la saison prochaine, tout est clair au NAHD.»

Belkhethir veut oublier les déboires qu’il a connus la saison passée. Il nous dira dans l’entretien qu’il nous a accordé qu’il avait une revanche à prendre sur le sort. Explications !

Belkhethir : «J’ai une revanche à prendre»

USMB

Outre la vente d’actions qui pourra ramener une somme de 15 milliards dans les comptes du club, la direction de l’Arbâa compte aussi se tourner vers la probable aide financière de l’APC qui, rappelons-le, il y a quelques jours s’est portée volontaire pour acheter quelques actions. Ouehssi nous a révélé que une somme de 8 milliards pourrait être remise au club.

L. A.

«La direction a tenu sa promesse, la balle est désormais dans notre camp»

S’agissant des joueurs qui ont été ciblés pour être recrutés cet été, l’entraîneur du NAHD nous dira : «J’ai bel et bien établi une liste de joueurs à recruter, selon les postes dont on a besoin, tout en laissant aux dirigeants le choix de négocier avec eux et essayer de les convaincre de porter les couleurs du NAHD.»

Il se déplacera la semaine prochaine en Tunisie

Zoheir Djelloul a tenu aussi à parler d’un point important qui concerne les dernières démarches qu’a entreprises la direction du NAHD en réglant la situation financière des joueurs et du staff technique. Pour l’entraîneur du NAHD, «la direction a bel et bien assumé ses responsabilités en ayant accompli sa mission, ce qui montre clairement leur volonté de jouer les premiers rôles la saison prochaine. Ce qui est logique vu que le NAHD ne mérite absolument pas la situation dans laquelle il se

Concernant le lieu du stage de préparation d’avantsaison, nous avons appris que le premier responsable à la barre technique se rendra la semaine prochaine en Tunisie, afin de visiter les infrastructures et voir de près les conditions de travail. Djelloul veut ainsi mettre en place un riche programme de préparation, en prévision d’une saison qui s’annonce palpitante.

Avant toute chose, avez-vous discuté avec vos dirigeants sur votre avenir? Il faut savoir que j’ai eu une discussion franche avec le président et tous les différends qui existaient ont été mis sur la table. Il n’y a aucun malentendu, même si des personnes de mauvaise foi ont voulu me causer du tort.

Êtes-vous prêt à leur pardonner Je préfère les ignorer. Ceux qui m’ont fait du mal vont se rendre compte qu’ils se sont trompés. Concernant votre avenir ?
J’ai un bon moral et avec mes coéquipiers, je compte contribuer à remettre le club en L1.

Boudi Omar

Il nous faut travailler et c’est ce que nous avons l’intention de faire. Plusieurs présidents de club ont pris langue avec vous. Quelle a été votre réponse ? Je ne vous cache pas que j’ai été sollicité par des responsables de clubs des L1 et L2. C’est, je pense, le cas de tous les joueurs quand le championnat s’achève. Qui sont ces responsables ? Pas de commentaires. Est-ce que ce sont ceux du MCO et du CSC? Il est vrai que des dirigeants de certains clubs m’ont contacté et nous avons eu des discussions sans qu’il y ait quelque chose d’officiel. J’ai pris la décision de rester à Blida car pour moi, le côté sportif est aussi important que le volet financier. Je me sens très bien à l’USMB où j’ai passé, malgré notre mauvais parcours et les problèmes rencontrés, une excellente saison.

Selon des sources généralement bien informées, nous avons appris que deux joueurs du Nasria, le milieu de terrain Abdelhakim Touati et le jeune attaquant Abdenour Siouane, sont bel et bien dans le viseur du PAC. Ces deux joueurs pourront ainsi opter pour ce choix surtout qu’ils veulent rebondir et ce serait l’occasion d’y parvenir avec un club ambitieux qui vise l’accession en Ligue 2 la saison prochaine.

Touati et Siouane dans le viseur du PAC

Apparemment, la direction du NAHD est plus jamais intéressée de faire appel aux ex-joueurs du NAHD qui font les beaux jours des autres clubs. Après avoir contacté Attafen et Laïfaoui, voilà que les dirigeants du NAHD sont entrés en contact avec l’attaquant d’EL Eulma, Walid Derrardja, ainsi que le milieu de terrain du CS Constantine, Fouad Alleg. A noter que leur retour ne sera guère facile à se concrétiser, surtout qu’ils sont toujours sous contrat avec leurs clubs respectifs.

Le Nasria veut faire revenir Derrardja et Alleg

Pour renforcer ce compartiment sensible de l’équipe, à savoir la ligne d’attaque, Zaïm est parvenu à un accord avec un jeune joueur du GC Mascara. Il s’agit de Djilali Khiari âgé de 21 ans. Ceux qui l’ont vu jouer dans le championnat de DNA en disent le plus grand bien. Khiari a signé un contrat de deux ans. Même s’il n’a que très peu d’expérience, Khiari est incontestablement un renfort de choix pour la ligne d’attaque blidéenne qui, le moins que l’on puisse dire, est qu’elle ne s’est pas tellement mise en évidence, la saison passée. Il pourrait, selon toute vraisemblance, donner du tonus au compartiment offensif blidéen.

Khiari pour renforcer l’attaque

Entretien réalisé par Slimane B.

20

L’AS Monaco, la nouvelle
N° 2296 Dimanche 26 mai 2013

écemment couronné champion de Ligue 2, le club de l’AS Monaco prépare un come-back fracassant à l’élite du football français, avec un recrutement cinq étoiles prévu par le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, qui est prêt à faire des folies lors du prochain mercato estival, en enrôlant d’ores et déjà le duo du FC Porto «James Rodriguez et Moutinho» contre la coquette somme de 70 millions d’euros. Mais vu le souhait du club du Rocher de bâtir une grande équipe dès la saison prochaine, plusieurs d’autres stars du ballon rond, à l’instar de Falcao, Tevez ou Victor Valdès sont attendus durant les jours à venir, en s’attendant à un été assez chaud à Monaco…

R

destination des stars !
Dmitry Rybolovlev, le nouveau Abramovitch du football moderne
jours l'entraîneur de l'AS Monaco la saison prochaine». Malgré cette confirmation, le technicien n’a nullement le droit à l’erreur, s’il veut poursuivre l’aventure avec les Rouge et Blanc, puisque de nombreux grands noms sont cités aussi pour driver cette ambitieuse formation, à l’instar de Roberto Mancini, libre de tout engagement, depuis son licenciement de Man City. 200 millions d’euros pour le recrutement estival, l’ASM n’hésite pas à cibler de grands noms, à l’instar de Falcao, Valdès, Tevez, Kompany, Berbatov, Alexis Sanchez, Carroll, Cassano, Daniel Alves… Même si ce n’est pas tout ce beau monde qui va débarquer sur le Rocher cet été, de telles cibles, prouve la grande volonté des dirigeants russes de ramener du lourd, au grand bonheur de l’entraîneur Claudio Ranieri : «J’ai entendu que des stars seraient très intéressées pour venir jouer à Monaco et ça, c’est une très bonne chose.» dans les jours à venir, en évoquant ces derniers temps la possible signature du portier Catalan Victor Valdès, qui aurait même passé la traditionnelle visite médicale. En plus du gardien international espagnol, l’attaquant Colombien Falcao, est tout prêt lui aussi à signer en faveur de l’AS Monaco, puisque c’est le seul

Falcao, Valdès, Tevez, Kompany et Berbatov pistés

Coup d’œil International

Un retour en force pour la Ligue 1

Après deux ans de sa descente en Ligue 2, l’AS Monaco a réussi à retrouver l’élite du football français, après une saison certes maitrisée, mais avec quelques fausses notes, qui ont retardé le sacre des coéquipiers de l’international algérien Carles Medjani, jusqu’à la 37e journée. A noter que le club de la Principauté a terminé champion, devant Nantes et Guingamp.

Ranieri maintenu… en attendant mieux

Grâce aux ambitions de son richissime propriétaire Dmitry Rybolovlev, l'AS Monaco devrait enflammer le mercato estival pour rapidement s'imposer en Ligue 1, en voulant marquer les esprits, comme c’était le cas d’un autre milliardaire russe, Abramovitch, qui a pris les commandes de Chelsea, quelques années auparavant, comme l’a souligné l’ancien entraîneur des Blues, Claudio Ranieri, actuellement à L’AS Monaco, lors d’un entretien accordé à La Gazzetta dello Sport : «Monaco va devenir le nouveau Chelsea. Le président veut faire de grandes choses ici. Nous avons gagné la Ligue 2 et notre objectif maintenant est de terminer troisième dans l'élite et de se qualifier pour la Ligue des Champions. Cependant, nous

Déjà deux stars arrachées au FC Porto
Avant même l’ouverture officielle du marché de transferts estival, Monaco a frappé déjà un grand coup. A peine promu en L1, l’ASM vient de s’offrir Joao Mou-

Monaco, n’est pas vraiment une ville de football !

LFP devant le Conseil d’État.

Nommé l’été dernier à la tête du club, avec comme objectif principal une accession obligatoire parmi la Ligue 1, l’entraîneur italien, Claudio Ranieri, a réussi cet objectif tracé par les dirigeants. Mieux encore, Le directeur sportif monégasque, Vadim Vasilev, a confié sur les antennes de Canal + que l'ancien entraîneur de l'Inter sera maintenu la saison prochaine : «Claudio Ranieri sera tou-

Un sérieux concurrent pour le PSG

club capable, à l’heure actuelle, de satisfaire les exigences financières du joueur mais aussi des dirigeants de l’Atletico Madrid. A noter que cinq ou six grandes stars devront signer cet été en faveur du récent champion de Ligue 2.

Un budget recrutement «presque» illimité

ne pouvons pas simplement acheter des attaquants afin d'atteindre le succès. Nous devons construire une équipe à partir de la base».

A peine promu, Monaco ne veut pas perdre du temps pour rivaliser avec les grands ténors du championnat français, à l’instar de l’OM, l’OL mais surtout le PSG. Avec une possible enveloppe de

Du beau monde encore attendu

tinho et James Rodriguez, deux joueurs cadres du FC Porto, pour un montant global de 70 millions d'euros : «L’AS Monaco FC est heureuse d’annoncer avoir trouvé un accord avec le FC Porto et les joueurs Joao Moutinho et James Rodriguez pour leurs transferts à l’ASMFC à compter de la saison 2013-2014 (…) Les joueurs seront présentés aux médias lors de la reprise de l’entraînement du groupe professionnel, à une date définie par le club». Avec ses 45 M€ de transfert à lui tout seul, James Rodriguez, l’international attaquant colombien rejoint les Parisiens Javier Pastore, iago Silva et Lucas au classement des joueurs les plus chers de Ligue 1.

Un sérieux conflit avec la LFP

Largement favoris avant l’entame de l’exercice 2012-13, le PSG, qui a réussi à remporter le titre de Champion de France, aura un sérieux concurrent la saison prochaine, même si les dirigeants qataris ne vont pas se contenter de ce premier trophée, en voulant débourser davantage d’argent sur le marché des transferts, pour renforcer une équipe déjà brillante et compacte, qui a réussi à tenir tête même au Barça en Ligue des Champions, ce qui ne sera pas le cas de l’AS Monaco, qui aura besoin de temps pour devenir l’équipe référence du championnat français.

Coupet, pas un grand fan du projet monégasque

En plus d’avoir un public assez gâté, qui n’a nullement la même ferveur des supporteurs marseillais ou stéphanois, en ayant du mal à remplir les travées du stade Louis-II, la ville de Monaco, est plus connue par son grand prix automobile de Formule 1 ainsi que le Masters de Monte-Carlo (tournoi de tennis professionnel), que par les exploits de l’équipe de football. Néanmoins, plusieurs grands noms du football ont porté le maillot Rouge et Blanc, à l’instar du fameux duo « Henry - Trézéguet », sans oublier Marco Simone, Fabien Barthez, Oliver Bierhoff, Marcelo Gallardo ou encore Fernando Morientes.

Si le club monégasque a réussi un premier grand coup sur le marché des transferts, ce ne sera nullement le dernier, puisque d’autres grands joueurs devront signer

Malgré ce beau rêve, depuis plusieurs semaines, l'ASM est en conflit ouvert avec la LFP, l'instance dirigeante tricolore désirant que tous les clubs de Ligue 1 possèdent leur siège social en France, afin qu'ils y paient le même impôt, sauf que cela n’arrange nullement les affaires des Monégasques, qui refusent cette décision, en décidant de contester la demande de la

Ancien portier de l’OL et de l’EDF, Grégory Coupet est devenu consultant pour la radio RMC, en refusant de s’exciter devant l’envergure du projet monégasque, malgré la venue déjà officielle du duo du FC Porto «Joao Moutinho et James Rodriquez» : «Ce qui est sympa avec le foot, c'est que c'est un sport d'équipe. On ne sait pas si tout ça fera une bonne équipe, même si les joueurs seront certainement très très forts individuellement. Je continue de croire que Monaco ne sera pas le seul adversaire de Paris l'an prochain. Il ne faut pas oublier que la situation à Monaco est différente de celle d'autres clubs. Les recrues de Porto vont découvrir un club qui n'a pas la même ferveur, pas la même passion et qui a un stade pas toujours plein», a lancé l'ancien gardien de l’Atletico Madrid. O. R. B. A

n° 2296 dimanche 26 mai 2013

pour l'avant-dernier match de la saison du real madrid en championnat, ce soir contre la real sociedad, José mourinho a décidé de ne pas convoquer le portier espagnol, iker Casillas, qui a longtemps chauffé le banc des remplaçants durant la phase retour. une décision qui confirme la relation très tendue entre les deux hommes, depuis la blessure du capitaine d’équipe, et le recrutement de diego Lopez, devenu le choix numéro un du portugais, ce qui a créé une grande polémique en espagne. a noter que tous deux blessés, sergio ramos et xabi alonso sont eux aussi absents.
L’un des meilleurs buteurs de Premier League ces dernières années, l’attaquant Luis Suarez, est aussi connu par de nombreux dérapages, qui font de lui un joueur mal aimé en Angleterre. Pisté un certain temps par le Bayern Munich, l’international Uruguayen intéresse aussi le Real Madrid selon Marca. Suspendu 10 matches pour avoir mordu le défenseur de Chelsea, Ivanovic, l'attaquant ne se sent pas aimé en Angleterre, même s'il peut compter sur le soutien sans faille de son club. Le Real pourrait tenter de profiter de ces états d'âme avec une offre de 45 millions d'euros pour convaincre les Reds de lâcher leur joueur vedette. Pour rappel, Suarez avait été acheté 26M€ en janvier 2011.

Mourinho sans pitié avec Casillas

Real Madrid

Coup d’œil International

Arsenal prêt à des folies pour s’offrir Rooney

Manchester United

21

Luis Suarez, la nouvelle cible en pointe

Si Manchester United espère toujours convaincre l'attaquant Wayne Rooney de rester, ses courtisans préparent leurs offres. Après le Bayern Munich mais aussi Chelsea, c’est Arsenal, qui serait prêt selon le Daily Mirror, de casser sa tirelire pour convaincre Rooney de rallier Londres. Selon le quotidien anglais, les Gunners seraient prêts à de gros sacrifices, au point de baisser leur traditionnelle grille salariale pour offrir un énorme contrat au Mancunien : «On parle d’un par contrat de 230 000 euros par semaine, soit près de 12 millions d'euros Gill, est an». Néanmoins, le chef exécutif de Manchester United, David des Red convaincu que l’ancien buteur d’Everton portera toujours le maillot l'a dit Devils la saison prochaine, comme il l’a affirmé à Sky Sports. «Comme pour David Sir Alex lors de sa dernière conférence de presse, c'est un problème je serai Moyes. Je ne suis pas un homme de paris mais je suis confiant. Quand assis dans les tribunes d'Old Trafford, je verrai toujours Wayne Rooney.»

La venue de Neymer se précise !

Barça

selon l'émission espagnole punto pelota, Zinedine Zidane devrait être tout prochainement nommé directeur sportif du real madrid. «Zizou» prendrait en charge le recrutement aux côtés de Carlo ancelotti, toujours attendu dans la capitale espagnole. soulagé du départ de José mourinho, l’ancien numéro 5 de la maison Blanche, reste néanmoins un grand professionnalisme au moment d’évoquer le probable retour de l’entraineur portugais sur le banc de Chelsea, lors d’un entretien accordé au mirror: « quand vous êtes un entraîneur bien connu il y a encore plus de pression partout où vous allez. Je ne pense pas que cela va affecter sa confiance. il est déçu parce qu'il n'a pas gagné. il l’a admis dans beaucoup d'interviews. Je pense toujours qu'il va continuer à avoir beaucoup de confiance en lui ». L’ancien champion du monde avec l’edf en 98, a assuré aussi que la star portugaise Cristiano ronaldo, sera toujours merengue la saison prochaine : «Cristiano est heureux à Madrid, il est très important pour l'équipe et ne changera pas de club la saison prochaine». a noter aussi le souhait de l’ancien joueur de la Juventus de recruter la pépite galloise, Gareth Bale, qui fait le bonheur des spurs de tottenham : «exception faite de Cristiano ronaldo et Lionel messi, Gareth Bale est le footballeur qui m’impressionne le plus, a déclaré Zizou dans le Guardian. Ce qui m’impressionne le plus, c’est qu’il est constant. Il n’élève pas son niveau que pour un match ou deux. Il est toujours bon, il marque toujours des buts importants.»

Zidane de retour aux affaires au Real

présent de nouveau à la conférence de presse à la place de tito Vilanova, l’entraîneur adjoint, Jordi roura, a évoqué le départ officiel de José mourinho du real madrid dès la fin de saison, comme l’a déjà affirmé le président merengue florentino pérez la semaine dernière : «Que Mourinho soit là ou non, notre avis concernant le Real Madrid ne changera pas. Sans lui, le Real restera une grande équipe, quel que soit le nouvel entraîneur. Je ne suis pas celui qui va juger Mourinho.»

Roura minimise le départ de Mourinho

selon plusieurs médias espagnols hier, un accord autour de 50 millions d'euros aurait été trouvé entre le club auriverde et les Blaugranas. Le président catalan sandro rosell serait même revenu exprès de Londres pour finaliser l'opération. Le joueur lui fera également ses adieux à santos aujourd’hui pour le match face à flamengo, avant de rejoindre la sélection brésilienne pour disputer la Coupe des Confédérations. neymar signerait pour 5 ans avec un salaire annuel net de 7 millions d'euros. L'annonce officielle de son transfert pourrait être faite ce soir ou demain.

Cavani «Aujourd’hui,
Naples
je ne pense qu’au Napoli»

Lié au milan aC jusqu’en juin 2014, l’international ghanéen Kevin-prince Boateng songe à quitter l’italie, lui qui reçoit souvent un accueil, hostile mais surtout raciste auteur d’une saison de la part des supporteurs adverses. remarquable avec le Vexé par cette situation, le joueur napoli, en permettant pourrait obtenir un bon de sortie au club cher à diego Loin de faire l’unanimité au contre 15 millions d'euros, lui qui est maradona de se qualiReal Madrid, l’international pisté par man City, dortmund ainsi que l’as fier à la prochaine Ligue Croate, Luka Modric, est annoncé songent milanais dirigeants les remplacer, le monaco. pour des Champions, edinson dans le viseur de Chelsea, selon The Sun, qui affirme que José Mourinho fera le à l’international japonais, Keisuke Honda «26ans», qui Cavani, qui a terminé meilnécessaire pour l’emmener dans ses bagages, lui qui est sûr de quitter évolue au sein de l'équipe du CsKa moscou, selon leur buteur de serie a, rele banc merengue en fin de saison. Pour parvenir à ses fins, le Portugais aC milan le si savoir à reste . Tuttosport fuse d’évoquer son avenir, serait prêt à débourser près de 35 millions d’euros. Une source, proche du club londonien, s’est confiée au quotidien : «Mourinho est très désireux de pourra se permettre d’offrir entre 25 et même s’il devra quitter à coup conclure un accord pour Modric. Il sait que ce sera difficile, mais si quelqu'un 30 millions d'euros pour le sûr son club cet été : «Je suis vraipeut y arriver, c’est bien José.» Pour rappel, José Mourinho a offert 42 millions joueur nippon. ment très heureux d’avoir été désigné d’euros à Tottenham pour enrôler ce milieu de terrain créatif. meilleur buteur de la Serie A, c’est mon rêve depuis que je joue en Italie et je n’avais pas imaginé y arriver un jour. Je suis également satisfait de la deuxième place décrochée par le Napoli, un résultat qui nous emmène droit en Ligue des champions. Beaucoup de grandes équipes ont cherché à me recruter depuis que je suis alors que la presse anglaise relatait des rumeurs de départ concernant footballeur mais je sais une chose : sans signature, il n’y a aucune certitude. sergio agüero après le limogeage de roberto mancini, le buteur argentin a Aujourd’hui, je ne pense qu’au Napoli et je me réjouis de ce que l’on a fait cette confirmé son envie de rester à manchester. annoncé de retour à madrid, année. Je veux continuer à m’améliorer», a-t-il déclaré à ovacion. néanmais pour signer en faveur du real madrid, l’international argentin a rémoins, le père de l’international uruguayen a donné plus d’indices sur l’avefuté toute envie de quitter les Citizens pendant le prochain mercato nir de son fils comme le rapporte As : «Il se sent très bien en Italie. Je ne dis estival : «Il y a toujours des rumeurs pendant l’été. Mais je suis très heureux pas ça pour paraître bien aux yeux des dirigeants napolitains mais c’est ce que à City. Je vais travailler dur et tout le reste ne sont que des rumeurs, affirme je ressens. Et c’est la vérité. Si Naples ne le retient pas, je pense que son avenir agüero dans les colonnes du Sun. Tous les joueurs veulent être dans des gros c’est l’Espagne …Depuis tout jeune, et durant toute sa formation de footbalclubs qui gagnent des titres. Nous n’en avons pas gagné cette saison mais ces leur, en tant que parents nous l’avons éduqué comme une personne responsadernières années, nous avons remporté plusieurs trophées donc je n’ai aucune raible. C’est une très bonne personne avant d’être un très bon footballeur. C’est son de partir.» pour ça qu’il en est là aujourd’hui.»
quotidien sportif annexe de panorama

Un Japonais pour remplacer Boateng ?

AC Milan

Lors d’un entretien accordé au Parisien, l’international Argentin, Ezequiel Lavezzi, a donné son avis sur le futur entraîneur du PSG, avec le probable départ de Carlo Ancelotti : «Leonardo a déjà dirigé des équipes par le passé et cela s'est bien passé. Il pourrait occuper le poste tranquillement. Mais c'est un sujet qui concerne le club, pas les joueurs» a-t-il déclaré, avant de reconnaître qu’il a bel et bien discuté avec son ami Angel Di Maria, annoncé dans le viseur du PSG : «Oui, j’ai parlé avec lui car c’est un ami, explique l’ancien joueur de Naples qui est sous contrat jusqu’en juin 2016 avec le club de la capitale. Mais ce sont des choses qui restent entre nous et que je ne veux pas exposer. Mon avenir ? Je suis très content et, pour le moment, je ne pense pas à partir. Dans le football, d’un jour à l’autre, tout peut changer, mais, aujourd’hui, je veux rester.»

Lavezzi veut s’entraîner sous les ordres de Leonardo

PSG

Les Blues désirent Modric

Chelsea

Manchester City Agüero «Je n’ai aucune raison de partir»

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com ute leb té@ jeux-san

■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Numéros utiles

«Il est difficile d'attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu'il n'y est pas»
(proverbe chinois)

Décrassage
Le proverbe du jour

Horaires des prières

Le Buteur n° 2296 Dimanche 26 mai 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
: 12h45 : 16h36 : 20h00 : 21h37
AVERSES ÉPARSES

23

Dimanche
Dohr Asr Maghreb Icha

16 Radjeb 1434

DIMANCHE

SOLEIL, ORAGE POSSIBLE

LUNDI

être construit sur une île au large de la capitale catalane mais les Barcelonais ne le voient pas d'un bon œil... Bienvenue au Space Hotel. Pour agrémenter votre séjour, vous trouverez dans votre chambre un écran géant immersif qui vous permettra d'admirer des vues panoramiques de l'espace. Vous pourrez également participer à une formation pour «expérimenter les sensations d'apesanteur dans une soufflerie verticale» ou bien vous détendre dans notre spa «zéro gravité», unique au monde. Si le projet pharaonique de la société californienne Mobilona Space Hotels voit le jour, voilà ce qui s'offrira aux hôtes des 2.000 suites et résidences du premier Space Hotel au monde, qui doit être construit sur l'Ile de Barcelone. Ne la cherchez pas sur une carte, celle île n'existe pas encore: elle doit être construite de toutes pièces par un consortium international pour y accueillir le Space hotel, des parcs, des piscines, des plages, une marina, un centre commercial ouvert 24h/24….

Barcelone : un hôtel sur une île artificielle faitUn polémique hôtel futuriste doit

ACTUEL

1

Même si votre maison est d'une propreté inégalée, les acariens ne peuvent être entièrement éliminés. Vous pouvez toutefois en réduire le nombre et atténuer vos allergies en suivant nos conseils . Lavez draps, couvertures et couvre-lits chaque semaine à lʼeau chaude (au moins 54°C/130°F). Ou mettez-les 20 minutes dans le séchoir réglé à chaleur moyenne avant de les laver à lʼeau tiède. (Nʼoubliez pas que la chaleur du séchoir peut rendre certaines taches permanentes.)

10 débarrasser des acariens
Lundi
Fedjr Chourouk

façons de vous

: 03h46 : 05h33

Matin : 13 °C A-M : 23 ° C Vent : 14 km/h Direction : N.E.

Matin : 17 °C A-M : 23 ° C Vent : 7 km/h Direction : N.

Recette

Calamars farcis à la sauce

2

Découverte d'une nouvelle étoile jumelle du Soleil

Une sœur de plus pour le Soleil. Des scientifiques brésiliens de l'université fédérale du Rio Grande no Norte ont annoncé la découverte d'une étoile jumelle de notre astre, la plus distante jamais détectée, rapporte O Globo ce mercredi. Baptisée CoRot Sol 1, d'après le satellite français CoRot - lancé en 2006 - qui a permis sa découverte, cette étoile possède une masse, une composition chimique et une durée de rotation équivalentes à celles du Soleil. Cependant, contrairement aux autres jumelles du Soleil qui sont relativement brillantes, celle-ci a une luminosité 200 fois plus faible que notre astre, précise le quotidien brésilien. Par ailleurs, CoRot Sol 1 est une grande sœur pour le Soleil puisqu'elle est âgée d'environ deux milliards d'années de plus. Cet élément est particulièrement intéressant pour les scientifiques car l'observation de son évolution permettra certainement d'en savoir plus sur le propre futur de notre Soleil, indique O Globo.

3

.Utilisez des édredons et des oreillers en fibres synthétiques, dacron ou orlon (évitez le duvet, la plume ou le coton) et lavez-les souvent à lʼeau chaude. Achetez de nouveaux oreillers tous les deux ans. Les personnes gravement allergiques devraient enfermer matelas, sommier et oreillers dans des housses hermétiquement fermées ou anti-allergènes. . Privez-vous de tapis, surtout dans les chambres à coucher.

5 6

4

. Ne chargez pas les pièces de meubles pour éviter lʼaccumulation de poussière. Rangez livres, bibelots et disques compacts dans des tiroirs ou

Ce que vous mettez dans votre panier d’épicerie détermine si vous laisserez votre diabète prendre le dessus ou si vous parviendrez à le mettre au tapis. Nous avons donc dressé une liste des 20 meilleurs aliments pour lutter contre le diabète. Remplacer le riz blanc par lʼorge peut réduire lʼaugmentation du taux de sucre sanguin de près de 70% après un repas, voire lʼabaisser et le maintenir à un niveau stable pendant des heures. Les fibres solubles de lʼorge ralentissent considérablement la

20 aliments champions contre le diabète

7

. Passez lʼaspirateur chaque semaine et époussetez dʼun chiffon humide (sec, il renverrait la poussière dans lʼair; si vous êtes allergique, portez un masque). . Achetez divans et fauteuils en cuir ou en vinyle plutôt quʼen tissu.

. Rangez les jouets en peluche dʼun enfant, sʼil est allergique, dans un meuble fermé ; nettoyez-les souvent. Ne laissez pas lʼenfant dormir avec ses peluches, surtout sʼil les met près de son visage.

des étagères fermées.

8 9

. Avec un hygromètre, mesurez lʼhumidité dans la maison; les acariens raffolent des milieux humides. Grâce au climatiseur central et au déshumidificateur, gardez le niveau hygrostatique sous les 50%.

10

. Nettoyez et aérez souvent la cuisine, les salles de bain et le sous-sol. . Mettez des filtres hyperefficaces contre les particules dans lʼaspirateur, le purificateur dʼair et le système de chauffage pour capter les particules en suspension dans lʼair.

Q 6 calamars nettoyés Q 200g de blancs de poulet Q 50g de parmesan râpé Q 50g de raisins secs Q 50g de chapelure Q 3 cuillères à soupe d'huile Q 1 œuf Q 1 cuillère à soupe de persil haché Q 1 gousse dʼail haché Q 400g de coulis de tomate Q Sel, poivre I Couper le blanc de poulet en très petits morceaux. I Faire chauffer l'huile dans une poêle et y faire revenir les morceaux de poulet en remuant avec une cuillère en bois jusqu'à ce qu'ils soient cuits,

ajouter l'ail haché et le persil haché, saler et poivrer. I Dans un saladier mettre le mélange de poulet, ajouter lʼœuf battu, la chapelure, les raisins secs trempés dans lʼeau, le parmesan. Saler, poivrer et bien mélanger. I Farcir les calamars avec cette préparation et les fermer avec une pique en bois. Les mettre dans une cocotte. Les recouvrir de coulis de tomates et les faire cuire à petit feu pendant 40 minutes. I Couper les calamars farcis en tranches. I Servir les tranches de calamars dans un plat et verser au dessus la sauce.

3. Orge

A Savoir choisir un poisson
stuce

Eva Longoria estEva diplômée Longoria sait pren-

People

dre la pose sur le tapis rouge, comme elle le prouvait encore les 17 et 18 mai au Festival de Cannes. Mais la belle ne néglige pas son éducation pour autant ! A 38 ans, l'héroïne de Desperate Housewives vient d'obtenir son diplôme en Science politique et Culture chicano, qu'elle étudiait à l'Université de Northridge. Elle était déjà titulaire d'un diplôme de Kinésiologie, c'est-à-dire l'étude des mouvements du corps. On ne doute pas que cela lui soit utile pour se déhancher face aux photographes. Le 22 mai, elle partageait sa fierté sur Twitter : «C'est un grand jour ! Je suis très heureuse d'obtenir mon diplôme en Culture chicano ! On n'est jamais trop vieille ni trop occupée pour faire des études !» Les événements climatiques et météorologiques extrêmes - inondations, mousson, cyclones, tempêtes - constituent la quasi-totalité (98 %) des catastrophes naturelles qui, en 2012, ont conduit au déplacement de 32,4 millions de personnes dans 82 pays, d'après le rapport «Global Estimates 2010», publié, lundi 13 mai, par l'International Displacement Monitoring Centre (IDMC) et le Norwegian Refugee Council (NRC). L'Asie a été la plus affectée (22,2 millions de déplacés), devant l'Afrique (8,2 millions) et le continent américain (1,8 million). Le chiffre est deux fois supérieur à celui de 2011, qui était de 16,4 millions. Entre 2008 et 2012, le rapport, qui s'appuie aussi sur les don-

N ew s
Sa nté

La fumée de cigarette rendrait
les enfants agressifs et asociaux

digestion et lʼabsorption des glucides. Ajoutez lʼorge à vos soupes, servez-la comme plat dʼaccompagnement, ou faitesen la base dʼun ragoût ou dʼun sauté. Mondé, perlé, ou à cuisson rapide, lʼorge représente un choix alimentaire judicieux. Demain : 4. Légumineuses

Lorsquʼon veut acheter un poisson bien frais, il faut savoir le choisir. Il doit être ferme, brillant et des yeux limpides. Les branchies doivent être bien rouges et les ouies rouge clair ou roses. Si le poisson a les yeux vitreux, le ventre avec des taches, passer son chemin.

Nous devons consommer des carottes pour avoir une bonne acuité visuelle
Bien que ce mythe soit basé sur le fait que les lapins ne portent pas de lunettes, il va sans dire que la carotte riche en vitamines A, B6, acide folique potassium, magnésium et cuivre, est un aliment bénéfique pour la santé. Les aliments de couleur jaune vert comme les poivrons, les courgettes et les concombres sont également reconnus pour leur bienfait sur la santé oculaire.

Question

Vrai !

On savait que le tabagisme passif pouvait avoir des conséquences sur la santé, en particulier pour les enfants, mais ses conséquences psychologiques n'avaient encore jamais été étudiées. Des chercheurs de l'université de Montréal se sont penchés sur le sujet et ont découvert que des enfants exposés au tabagisme durant leurs premières années avaient plus de risques de devenir agressifs et antisociaux. D'après l'étude, parue dans le Journal of epidemiology and community health, les enfants qui ont respiré la fumée de cigarette de leurs parents régulièrement montrent plus de signes d'agressivité à l'âge de dix ans. Sur le panel de 2.055 enfants étudiés, les comportements à l'école se distinguent nettement entre les enfants de fumeurs et les autres de

Plus de 32 millions de personnes contraintes à l'exode climatique en 2012
nées de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et de la Banque mondiale, évalue à 143,9 millions le nombre total de personnes obligées de migrer à cause de catastrophes climatiques. Dans la quasi-totalité des cas, ces déplacements restent internes au pays. D'une année à l'autre, le nombre et la violence des accidents climatiques varient, bien sûr. En 2012, en Chine, plusieurs typhons ont entraîné l'exode de 4 millions d'habitants et les inondations celui de 1,3 million d'autres. Aux Philippines, typhons et mousson ont forcé 3,5 millions de personnes à migrer. En Afrique, au Nigeria, 6,1 millions d'habitants ont été déplacés du fait d'inondations.

Le

C hiffre du jour 32

l'avis des enseignants, des parents et des enfants eux-mêmes. Les chercheurs expliquent que cela est lié au développement du cerveau, malmené par le tabac.

11:00 Afrik'Art 11:30 Temps présent 12:30 Journal (RTBF) 13:00 Complément d'enquête 14:00 Lino, il n'était que lui-même 15:00 TV5MONDE, le journal 15:25 L'invité 15:30 Nec plus ultra 16:00 Kiosque 17:00 TV5MONDE, le journal 17:10 Internationales 18:00 360°-GEO 19:00 MaghrebOrient-Express 19:30 Journal (France 2) 20:00 On n'est pas couché 11:00 TV5MONDE, le journal 11:15 Journal (RTS) 11:50 Les Boys 00:15 Les Boys 00:40 TV5MONDE, le journal Afrique 00:55 Internationales 01:45 Sur mesures 02:00 TV5MONDE, le journal 02:30 Destinations goûts

11:00 Les douze coups de midi 11:50 Des inventions et des hommes 12:00 Journal 12:25 Du côté de chez vous 12:35 Météo 12:40 Mentalist 13:35 Dr House 14:25 Dr House 15:20 Les experts : Miami 16:05 Les experts : Miami 17:00 Sept à huit 18:50 Là où je t'emmènerai 19:00 Journal 19:30 Du côté de chez vous 19:50 Rien à déclarer 21:50 Les experts : Manhattan 22:40 Les experts : Manhattan 23:30 Les experts : Manhattan 00:20 Dexter 01:20 L'actualité du cinéma 01:24 Le club de l'économie 02:00 Reportages 03:10 Très chasse, très pêche

11:05 Tout le monde veut prendre sa place 11:55 Ma maison sʼagrandit 12:00 Journal 12:20 13h15, le dimanche... 13:05 40 ans d'histoires à Roland-Garros 13:15 Tennis 17:40 Stade 2 18:45 Point route 19:00 Journal 19:30 20h30 le dimanche 19:40 Emission de solutions 19:45 Le nom des gens 21:24 Eclats de Croisette 21:25 Faites entrer l'accusé 22:45 Journal de la nuit 11:00 Retour à Roland-Garros 11:50 13h15, le samedi... 00:20 Thé ou café 01:20 Avoir 20 ans à Tel Aviv 02:20 24 heures d'info

11:45 Le 12.45 11:05 Maison à vendre 13:35 Maison à vendre 15:20 D&CO 16:25 66 minutes 17:45 66 minutes : les histoires qui font l'actu 19:05 E=M6 19:30 Sport 6 19:50 Zone interdite 21:55 Zone interdite 00:10 Météo 00:15 Zone interdite Emission spéciale 20 ans : la nuit de Zone interdite 01:55 M6 Music

Quand on M une équipe, on ne cultive pas la N
N° 2296 DIMANCHE 26 MAI 2013

C il a dit lui
omme

es Espoirs de l’USM Alger ont fait mieux que leurs aînés : ils ont remporté le championnat de leur catégorie. Ils sont donc champions. Leurs dirigeants ont voulu le faire savoir et fêter ça, mais le préposé au flocage n’est, lui, pas champion en langue française puisqu’il a mis «Chanpions». Pourtant, il faut qu’on M son équipe et non pas qu’on cultive beaucoup de N à son égard…

L

Relizane représentera l’Algérie à la Danone Nations Cup

ionnat de division d’honneur La semaine dernière, un match du champ omique. C’était un match de tragi-c fin une connu a Sétif de la wilaya de Bir Labiod, deux équipes meet Zerga Guelta HB le entre e dernière journé nul (1-1), ce que les joueurs un par é termin s’est Il tion. nacées de reléga comme étant synonyme de rété interp ont Zerga Guelta de et dirigeants eu recours à de graves actes ont ’ils puisqu admis pas l’ont relégation et ne ntre de l’équipe adverse l’enco à lisme vanda de et ssions d’agre n’a pas rétrogradé. En dans cette histoire est que… Guelta Zerga drôle plus Le . match du ls officie des et 2, entre leur équipe et à e verag goal-a d’un base la sur s calcul effet, les dirigeants de ce club ont fait leurs avaient le même clubs autres deux e puisqu 4, à e verag le goal-a celle de Bir Labiod. Or, il fallait calculer Guelta nombre de points qu’eux et, à ce calcul, des Zerga ne rétrograde pas. Par ignorance règlements, elle jouera 11 matches à domicile hors de ses bases avec plusieurs joueurs suspendus let a dont certains jusqu’à 2 ans. Le stade du 5-Juil rnoi natioQue dire alors de l’équipe abrité, hier, le tou ne Nations de Bir Labiod qui, non nal final de la Dano Danone Djurd- seulement a rétrogradé, Cup, organisé par Ou bien il s’était trop avancé, ou bien ses déclarations avaient déde déterminer mais a été aussi basjura Algérie, afin passé ses pensées. Lui, c’est Samir Baha, président du RC Kouba qui, entera l’Altonnée ! l’équipe qui représ après le déplacement de son équipe à Réernatiogérie au tournoi int ghaïa où, selon ses dires, il aurait été bousculé oulera du nal final qui se dér et mis à terre au point de se faire délivrer un ley de Lonau stade de Wemb certificat d’incapacité de travail, avait promis 3 au 9 septembre est une compétip Cu ns tio Na ne qu’il se chargerait de faire rétrograder le NARBR dres. La Dano aux enfants de ée erv rés ale on en division inférieure, soit à l’Inter-Régions. Or, tion internati n de 32 i voit la participatio Réghaïa avait déjà assuré son maintien une jourmoins de 12 ans qu l est Zinédine Ziicie off n rai par le née avant la fin du championnat de la Division naau tourpays et dont s qui ont participé tionale amateurs (DNA). Baha pourrait se faire dane. Les 16 équipe ues d’une longue iss t son ier d’h l délivrer un autre certificat d’incapacité de travail noi nationa ayant concerné res toi ina lim d’é pour série s 48 wilayas du pay avoir 103 000 enfants des ipes. C’est finaleéqu 5 31 3 en is été, répart né Relizane qui a gag cette ment l’équipe de de celle de Mosta s en dép x au ale fois, la fin Adlane, qui est lee blessé ganem (1-0). Hadj érie, pour la 4 Alg en l na tio na n dans parrai était présent hier I Boumdal pressenti son… année consécutive, let et c’est lui qui uil 5-J du de sta au amourprésident du MCA : de e uip l’éq s dre propre. accompagnera à Lon c’est l’art de faire du neuf Relizane.

Guelta Zerga bastonne l’équipe adverse et les officiels… alors qu’elle n’a pas rétrogradé

«Il n’y a pas de grosses entreprises à Tizi-Ouzou pour prendre la JSK» Mohand-Cherif Hannachi, président de la JSK Ton club s’appelle la JS Kabylie, pas la JS Tizi-Ouzou. Il faut regarder plus loin que le bout de ton nez…

Ce n’est pas de la langue de bois «Je veux rejoindre l’USMA, mais mon destin n’est pas entre mes mains» Kaddour Beldjilali, joueur de la JSS

Le NARBR se maintient en DNA au grand dam de Baha

p eo ple

o f n i ’ L

Une nouvelle vient redonner le sourire à Wayne Rooney, contrarié par une fin de saison compliquée à Manchester United : il vient d’être papa pour la seconde fois. Son épouse, Coleen, a accouché mardi au petit matin d’un garçon prénommé Klay. «Notre magnifique fils Klay Anthony Roney est né à 02h11 et pèse 3,5 kg. Klay et Collen vont bien… Nous sommes tous ravis !», a écrit l’attaquant anglais sur son compte Twitter, non sans y joindre deux photos avec le nouveau-né. De quoi peut-être le convaincre de rester encore à Manchester…

Rooney de nouveau papa
PUB

avec des vieux.

I

Footaises

I Hannachi veut la I part de pétrodollars de la JSK. I Pour convaincre I Beldjilali de signer à l’USMA, Haddad est prêt à lui faire un pont d’or.

Le Buteur du 26/05/2013

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful