BORDEAUX

PAOLA WESTBEEK DÉCOUVRE L’ART DE LA DÉGUSTATION DU VIN

Bordeaux : ville magnifique, cest l’incontournable des œnologues du monde entier et même si on se sent légèrement intimidé par les vins de la région, c’est le lieu le plus privilégié où l’on puisse découvrir l’art de la dégustation.

6

Fière de ses grands boulevards, de son élégante architecture de style néo-classique, de ses restaurants haut de gamme et de sa rue commerçante la plus longue d’Europe (rue Sainte-Catherine), Bordeaux, capitale de l’Aquitaine, c’est un peu Paris avec en plus de grands vins de renommée mondiale. Parlez de Bordeaux et vous imaginez ces grands connaisseurs, le nez dans le verre, prêts à décrire en termes mystérieux le jus de raisin noble fermenté. On pense tout de suite aux rouges intenses et corsés des célèbres domaines, Château Latours, Château Pétrus, strictement réservés aux grands riches ou à ceux qui savent vraiment apprécier leur vin. Heureusement, la vérité est tout autre. Le vignoble bordelais est sans aucun doute le plus étendu de France en ce qui concerne la production de grands vins mais ils ne sont pas tous l’apanage de connaisseurs ou de millionaires. On y trouve aussi de nombreuses appellations avec un bon rapport qualité-prix, à la portée de tous, et l’initiation à la dégustation est plus facile qu’on ne le pense. Il suffit de passer une matinée ou un après-midi à la Maison du Vin, au cœur même de cette grande ville dynamique. Installée à l’Hôtel Gobineau, imposant bâtiment du 18ième siècle, la Maison du Vin comprend l’Ecole du Vin et le Bar à Vin, tous deux en

partenariat avec le Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux ou CIVB. Fondée en 1948, l’association représente trois secteurs de l’industrie du vin: vignerons, négociants et courtiers. Une de ses principales missions est d’assurer la promotion des vins et de les rendre plus accessibles au grand public. Succès indéniable, grâce aux efforts de l’école et du bar à vin. L’Ecole du Vin, fondée par le CIVB en 1989, propose pendant toute l’année un choix de cours et d’ateliers de différents niveaux et budgets. En été, jusqu’à fin septembre, les cours ont lieu tous les jours sauf les dimanches et jours fériés. Chaque séance dure deux heures et il suffit de s’inscrire à l’Office de Tourisme, juste en face de l’école. Pour la somme modique de €35, on découvre les principes fondamentaux de la consommation des vins et on peut déguster quatre Bordeaux délicieux. Mais comment ces cours se déroulent-ils exactement ? Imaginez une salle de classe moderne, tables blanches immaculées, chaises élégantes, éclairage parfait, un groupe de novices débordant d’enthousiasme et un jeune professionnel aux connaissances impressionnantes. Sur la table, quelques dépliants, une carte du vignoble bordelais et deux jolis verres tulipe. Le cours commence par un exposé couvrant différents aspects

tels que l’histoire des vins de Bordeaux, la production et les terroirs. On apprend que le vignoble s’étend sur plus de 118 900 hectares et produit de 5 à 6 millions d’hectolitres par an. Bien qu’on compte environ 89% de rouges, on trouve aussi d’excellents rosés, des blans secs et doux et même des vins pétillants. On parle aussi des cépages. Les vins rouges sont principalement à base de Merlot, Cabernet Sauvignon et Cabernet Franc. Le Merlot donne une certaine rondeur et renforce la tenue en alcool, le Cabernet Sauvignon ajoute de riches tanins, profondeur et complexité tandis que le Cabernet Franc produit des vins forts aux

sophistiquée, le personnel n’en est pas moins avenant et décontracté. Chaque sélection est expliquée en termes simples, sans jargon ou snobisme. Ceux qui le désirent peuvent accompagner leur vin de fromage ou charcuterie. A part les cours pour débutants, l’Ecole du Vin offre des formations plus approfondies de deux ou trois jours. Des visites dans le vignoble sont parfois incluses. Une excellente formule, pour ceux qui ont déjà une certaine connaissance du vin, c’est le Niveau Pratique, les 20 et 21 juin en 2013. Pendant ces deux journées, on découvre le vocabulaire du vin, le mystère des étiquettes et les principes de l’accord

L’ECOLE DU VIN PROPOSE PENDANT TOUTE L’ANNÉE UN CHOIX DE COURS ET D’ATELIERS DE DIFFÉRENTS NIVEAUX ET BUDGETS.
parfums subtils. Pour les blancs, on utilise le Sauvignon surtout pour les vins secs et fruités et le Sémillon pour les doux ou demidoux. Quant au raisin Muscadelle, il promet au vin une jolie rondeur et de beaux arômes de fleurs. Vient ensuite l’éducation des sens. On fait circuler dans la classe de minuscules bouteilles numérotées contenant différents arômes et chacun est invité à décrire ce qu’il sent. On parle de pamplemousse, champignons et même d’urine de chat. Cette introduction vous prépare à définir l’intensité et la qualité d’un vin et, point d’orgue du cours, à la dégustation. On débouche les bouteilles, on se les passe et l’enthousiasme repart de plus belle. D’abord un vin blanc sec et vif, ensuite deux rouges élégants et finalement un vin de dessert qui, nous dit-on, est tout aussi merveilleux avec le foie gras. Après chaque vin, on discute du goût, des arômes et des préférences de chacun. La cours se termine par des conseils bien utiles sur le choix des verres, la décantation –à faire ou non-, la température à laquelle il faut servir le vin et comment allier vins et plats, un art que l’on respecte religieusement dans la région. Deux heures plus tard, certains descendent au bar à vin, prêts à exercer leurs nouveaux talents de dégustateurs. La liste des vins comprend bon nombre de grandes appellations (servies au verre) dont les prix varient de €2 à €8 et si l’ambiance est quelque peu mets-vins. Il y a également un atelierdéjeuner et la promesse d’un certificat à la fin du cours. Si vous visitez Bordeaux en été ou en automne quand les vignes sont les plus belles, une sortie à la campagne ne manquera pas d’enrichir votre expérience, avant ou après l’atelier. L’Office de Tourisme vous propose plusieurs circuits et visites guidées. La Route du Patrimoine, par exemple, est superbe, longeant la rive droite de la Dordogne pour vous montrer quelques-uns des vignobles les plus réputés de Saint-Emilion et Pomerol. Faites halte à Saint-Emilion, village médiéval fort pittoresque aux ruelles abruptes et pavées, et à l’heure du déjeuner, régalez-vous dans un des nombreux restaurants avec, bien sûr, un verre de bon vin. Ensuite, continuez en direction de Montagne, Lussac et Puisseguin. Vous y verrez de superbes panoramas, des églises romanes et au coeur du vignoble, des châteaux à vous couper le souffle. Dans la plus prestigieuse des métropoles vinicoles du monde, la perfection des techniques de dégustation n’a rien d’intimidant. A Bordeaux, c’est la richesse culturelle qui vous nourrit l’âme, surtout quand elle s’arrose du fabuleux nectar de la région. Pour tous renseignements supplémentaires sur les vins de Bordeaux ou les ateliers de l’Ecole du Vin: www.bordeaux.com/fr

8