You are on page 1of 8

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DU VAL D' OISE

RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL
N° 4-07 Séance du 24 Mai 2013 SERVICE : OBJET :

Direction des Territoires et de l'Habitat Avis du Conseil général pour l'enquête publique sur le prolongement de l'autoroute A16 de l'Isle-Adam à la Francilienne. Voirie - Voirie non départementale

IMPUTATIONS : PIECES JOINTES : RESUME : *Plan du projet d'infrastructure

Porté par l'Etat (Direction Régionale et Interdépartementale de l'Equipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France), le projet de prolongement de l'A16 de l'Isle-Adam à la Francilienne représente la dernière phase de réalisation de cette autoroute qui a fait l'objet d'un débat public en 2007 puis d'une concertation en 2010 et 2011. Inscrite au SDRIF, l'opération concerne un tronçon de 7,5 km pour un coût estimé est de 141,2 millions d'euros. L'enquête publique préalable à la déclaration d'utilité publique -DUP- de l'opération va se tenir du 13/05/2013 au 15/06/2013. L'Assemblée départementale doit examiner ce projet et rendre son avis ce 24 mai afin de pouvoir le transmettre au Commissaire enquêteur avant la fin de l'enquête publique.

177

LE PROJET Porté par l'Etat (Direction Régionale et Interdépartementale de l'Equipement et de l'Aménagement d'Ile-de-France), le projet de prolongement de l'A16 de l'Isle-Adam à la Francilienne représente la dernière phase de réalisation de cette autoroute qui a fait l'objet d'un débat public en 2007 puis d'une concertation en 2010 et 2011. Il est inscrit au SDRIF. L'opération concerne un tronçon de 7,5 km environ et le coût estimé est de 141,2 millions d'euros. Le projet défini suite à la concertation comprend trois éléments : prolongement de l'A16 : mise aux normes environnementales et autoroutières de la N1 entre L'Isle-Adam et le nord de Maffliers, puis création d'une nouvelle section contournant Montsoult et Maffliers par l'est jusqu'à la Croix Verte, réaménagement du carrefour de la Croix Verte : connexion entre l'A16 et la RN104 et connexion à l'ensemble des routes départementales du secteur (RD9, RD301, RD909), requalification de la RN1 en voirie urbaine (2 x 1 voie, pistes cyclables, trottoirs).

-

La déclaration d'utilité publique doit être prononcée par le Conseil d'Etat dans les 18 mois suivant l'enquête publique. Nous n'avons pas de calendrier précis sur la réalisation de l'opération. Selon les derniers éléments, la mise en service est attendue pour 2018.

LES ATTENTES DU CONSEIL GENERAL 1. Liaison en transport en commun Cergy-Roissy et covoiturage : Actuellement, la ligne 95.18 (Express) permet la liaison Cergy-Roissy avec un point de rabattement et de correspondance au réseau ferré à Montsoult. La fréquentation de cette ligne connaît une forte croissance puisque le nombre d'usagers a augmenté de 35% entre 2009 et 2011. Cette tendance va se poursuivre dans les années à venir en raison du dynamisme économique des pôles d'emplois que la ligne dessert. Ce qui conduit à faire évoluer l'offre régulièrement pour s'adapter aux besoins (matériel roulant plus long, passage à une fréquence aux 15 minutes, courses semi-directes…). L'aménagement prévu entraînerait de lourdes conséquences pour la ligne : l'arrêt de la desserte d'Attainville par le bus 95-18 Cergy-Roissy ou une forte augmentation des coûts d'exploitation et des temps de parcours (avec plus de 44 000km supplémentaires / an). Le Département demande depuis 2012 le maintien ou la création d'une nouvelle bretelle d'accès direct à la RN104 réservée aux bus à partir du rond-point d'Attainville. L'Etat s'oppose à cette demande pour des raisons de coût et de sécurité. Le Département avait également fait part d'un projet à plus long terme de trajets directs sur sections dédiées sur la Francilienne avec comme unique point de correspondance Montsoult (inscrit au PDUIF2020 et au SDRIF2030). Une demande avait donc été faite pour implanter un parc-relais et de covoiturage permettant à la fois la correspondance avec la gare de Montsoult, mais aussi le rabattement des populations avoisinantes. Ceci pourrait participer à diminuer le trafic sur l'axe Cergy Roissy et à limiter les congestions à l'entrée de Cergy ou de Roissy aux heures de pointe. L'Etat a également rejeté cette demande.

178

2. Fluidité du trafic à l'entrée de la RN104 à Montsoult vers Cergy Le Département demande depuis 2012 la création d'un giratoire supplémentaire au carrefour RD9 / RN104 pour fluidifier le trafic à l'entrée de la RN104 en direction de Cergy. L'Etat s'y oppose car sa construction entraînerait l'expropriation d'activités économiques. L'étude réalisée à la demande du Département montre que l'aménagement prévu (un tourne à gauche) est suffisant pour écouler le trafic à l'heure de pointe. La Direction des Routes émet des doutes quant à cette réponse et demande à l'Etat d'avoir accès à l'intégralité des études réalisées et pourra éventuellement mener des contre-études. De plus, dans le SDRIF, Montsoult est un pôle de centralité à conforter, avec des zones d'urbanisation préférentielle prévues de 75 ha, le trafic local sur cette zone va augmenter par conséquent. Il est donc crucial que l'aménagement du carrefour de la Croix Verte puisse être en capacité d'absorber une augmentation de trafic dans des conditions de fonctionnement et de sécurité satisfaisantes. 3. Limitation de vitesse à la Croix verte Le Département s'étonne des limitations de vitesse à 70km/h prévues aux abords de la Croix Verte sur l'A16 et sur l'ensemble des axes, notamment sur ceux gérés par le Conseil général. La RD301 est déjà limitée à 90 km/h depuis quelques années, ce qui est suffisant. Les limitations paraissent trop importantes et seraient difficilement respectées. L'Etat ne souhaite pas revenir sur ces limitations en raison de sa politique générale d'abaissement de la vitesse pour limiter la pollution et sécuriser ces axes. Il propose également d'installer des radars de contrôle. Le Département propose de limiter la vitesse de façon moins radicale, notamment sur les sections de routes hors agglomération qu'il gère (RD301) ou qu'il va gérer prochainement (RN1, future RD301). Les limitations de vitesse, pour être respectées, doivent rester cohérentes avec les caractéristiques et l'environnement de la voirie. 4. Signalisation Le Département s'inquiète de la lisibilité de la signalisation pour la desserte locale. Il souhaite être associé à son élaboration. L'Etat a donné son accord de principe pour associer les services du Conseil général, mais il convient de rester vigilant car la complexité de l'aménagement du carrefour nécessite une signalisation parfaitement lisible pour l'usager. 5. Domanialité L'Etat est a priori d'accord avec le Département sur la proposition de répartition de la domanialité des différents tronçons mais attend un retour de la SANEF (futur gestionnaire de l'A16).

En conclusion : Le Conseil général du Val d'Oise a toujours confirmé son attente de voir se réaliser rapidement cette infrastructure autoroutière nécessaire au développement homogène du territoire et attendue des riverains de Montsoult et Maffliers qui subissent insécurité et nuisances.

179

En conclusion de ce rapport et après en avoir délibéré, je vous remercie de bien vouloir: CONSIDERER que l'autoroute A16 est une infrastructure structurante dont le prolongement jusqu'à la Croix Verte est attendu par le Département du Val d'Oise à la fois pour améliorer le trafic de la RN104, pour sécuriser et réduire les nuisances des riverains de la RN1 à Maffliers et Montsoult, pour contribuer au développement économique du territoire de la Croix Verte, tout en préservant l'activité arboricole ; EMETTRE un avis favorable au projet de prolongement de l'A16 de l'Isle-Adam à la Francilienne avec les réserves consistant à : DEMANDER une mise en service rapide de cette infrastructure, au plus tard en 2018 ; DEMANDER le maintien de la bretelle d'accès à la RN104 direction Roissy ou la création d'une bretelle d'accès direct à la RN104 à partir du rond point d'Attainville pour permettre le maintien d'un arrêt à Attainville et le bon fonctionnement de la ligne de bus 95-18 (CergyRoissy) ; DEMANDER la création d'un parc-relais et de covoiturage à la Croix Verte ; DEMANDER la création d'un giratoire supplémentaire au carrefour RD9 / RN104 à Bailleten-France pour fluidifier le trafic à l'entrée sur la RN104 en direction de Cergy ; EXIGER des limitations de vitesse adaptées autour de la Croix Verte, notamment le maintien à 90 km/h sur les sections de routes hors agglomération gérées par le Département (RD301 au Sud de la Croix Verte, RN1 = future RD301 au Nord) ; DEMANDER à l'Etat d'être associé à l'élaboration de la signalisation pour la desserte locale afin d'assurer sa lisibilité pour l'usager ; PRENDRE EN COMPTE dans le rétablissement des communications, les dessertes des projets de developpement économique sur l'actuelle RN1 à Montsoult et Maffliers et sur la RD909 à Attainville et Baillet ; RAPPELER que le Département souhaite être associé au projet de requalification de la RN1 à Montsoult et Maffliers dont les travaux devront être exécutés avant le transfert envisagé dans la voirie départementale ; DIRE que le Département animera et mettra en place les commissions départementales et communales d'aménagement foncier mais que le maître d'ouvrage devra prendre à sa charge les frais relatifs à l'exécution de ces missions.

180

Le Président du Conseil général

Arnaud BAZIN

181

Séance du 24 mai 2013 : pièce jointe au rapport Avis du Conseil général pour l'enquête publique sur le prolongement de l'autoroute A16 de l'Isle Adam à la Francilienne Plan du projet d'infrastructure

Carrefour RD9/RN104

Demande création bretelle d'accès réservée aux bus

Plans extraits du Dossier d'enquête préalable à la déclaration d'utilité publique, pièce C p. 50 et p. 64

182

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DU VAL D'OISE

DÉLIBÉRATION DU CONSEIL GÉNÉRAL
N° 4-07 Séance du 24 Mai 2013

SERVICE : OBJET :

Direction des Territoires et de l'Habitat Avis du Conseil général pour l'enquête publique sur le prolongement de l'autoroute A16 de l'Isle-Adam à la Francilienne. Voirie - Voirie non départementale

LE CONSEIL GENERAL,
Vu le code général des collectivités territoriales, Vu le rapport du Président du Conseil général relatif à l’objet susvisé, Vu l'avis de la commission : Transport - Infrastructures Vu l'avis de la commission : Finances - Administration Générale Sur le rapport de

Après en avoir délibéré :
CONSIDERE que l'autoroute A16 est une infrastructure structurante dont le prolongement jusqu'à la Croix Verte est attendu par le Département du Val d'Oise à la fois pour améliorer le trafic de la RN104, pour sécuriser et réduire les nuisances des riverains de la RN1 à Maffliers et Montsoult, pour contribuer au développement économique du territoire de la Croix Verte, tout en préservant l'activité arboricole ; EMET un avis favorable au projet de prolongement de l'A16 de l'Isle-Adam à la Francilienne avec les réserves consistant à : DEMANDE une mise en service rapide de cette infrastructure, au plus tard en 2018 ;

183

DEMANDE le maintien de la bretelle d'accès à la RN104 direction Roissy ou la création d'une bretelle d'accès direct à la RN104 à partir du rond point d'Attainville pour permettre le maintien d'un arrêt à Attainville et le bon fonctionnement de la ligne de bus 95-18 (Cergy-Roissy) ; DEMANDE la création d'un parc-relais et de covoiturage à la Croix Verte ; DEMANDE la création d'un giratoire supplémentaire au carrefour RD9 / RN104 à Baillet-en-France pour fluidifier le trafic à l'entrée sur la RN104 en direction de Cergy ; EXIGE des limitations de vitesse adaptées autour de la Croix Verte, notamment le maintien à 90 km/h sur les sections de routes hors agglomération gérées par le Département (RD301 au Sud de la Croix Verte, RN1 = future RD301 au Nord) ; DEMANDE à l'Etat d'être associé à l'élaboration de la signalisation pour la desserte locale afin d'assurer sa lisibilité pour l'usager ; PREND EN COMPTE dans le rétablissement des communications, les dessertes des projets de developpement économique sur l'actuelle RN1 à Montsoult et Maffliers et sur la RD909 à Attainville et Baillet ; RAPPELLE que le Département souhaite être associé au projet de requalification de la RN1 à Montsoult et Maffliers dont les travaux devront être exécutés avant le transfert envisagé dans la voirie départementale ; DIT que le Département animera et mettra en place les commissions départementales et communales d'aménagement foncier mais que le maître d'ouvrage devra prendre à sa charge les frais relatifs à l'exécution de ces missions.

Le Président du Conseil général

Arnaud BAZIN

184