You are on page 1of 7

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DU VAL D' OISE

RAPPORT AU CONSEIL GÉNÉRAL
N° 4-08 Séance du 24 Mai 2013 SERVICE : OBJET :

Direction des Territoires et de l'Habitat Suites données à la concertation publique du projet de l'Avenue du Parisis entre Soisy-sous-Montmorency et Bonneuil-en-France. Voirie - Extension du réseau départemental - Programme pluriannuel

IMPUTATIONS : 23151 // 621 PIECES JOINTES : Un dossier (Rapport du garant du 22 février 2013 - Avis de la Commission Nationale du Débat Public du 10 avril 2013 Délibérations)

RESUME :

Le présent rapport a pour objet de présenter les suites données à la concertation de l'Avenue du Parisis entre Soisy-sous-Montmorency et Bonneuil-en-France. Cette opération a pour but de créer un axe privilégié Ouest-Est dans le Sud du Val d'Oise et de permettre le désenclavement des villes traversées. L'Avenue du Parisis intègre un Transport en Commun en Site Propre (TCSP) et des pistes cyclables et piétonnes (modes actifs). La concertation s'est déroulée en présence d'un garant désigné par la Commission Nationale du Débat Public entre le 15 février et le 30 novembre 2012. Les objectifs de la concertation étaient d'expliquer le projet et son opportunité, d'informer la population et de recueillir ses avis et suggestions afin d'apporter au projet les compléments et modifications nécessaires.

185

1. RAPPEL GENERAL DU PROJET Le projet de l’Avenue du Parisis consiste à aménager une infrastructure de type boulevard urbain entre la RD 109 à Soisy-sous-Montmorency et la RD 84 à Bonneuil-en-France, en se raccordant aux deux sections déjà réalisées : - entre l'A15 à Argenteuil et la RD 109 à Soisy-sous-Montmorency ; - entre la RD 84 à Bonneuil-en-France et l'A1 à Gonesse (en partie en cours de réalisation). Le tracé, long de 11 km, traverse huit communes : Soisy-sous-Montmorency, Montmorency, Deuil-la-Barre, Groslay, Sarcelles et Garges-lès-Gonesse, Arnouville et Bonneuil-en-France. L’Avenue du Parisis reliera, notamment, les bassins de population de la Vallée de Montmorency et de la Plaine de France aux pôles d’emplois des Rives de Seine, de Roissy et les gares des lignes B, C et D du RER et H et J du Transilien. L’infrastructure se veut multimodale, accueillant dès sa conception, un site propre pour les transports en commun et des espaces réservés aux modes actifs (circulations douces). Ce projet a été identifié, pour sa partie Est entre la RD 301 et l'A1, comme opération structurante dans l'Accord cadre du Contrat de Développement Territorial Val-de-France / Gonesse / Bonneuil-en-France signé le 26 janvier 2012. Le contrat définitif a été arrêté le 25 avril 2013. Le projet est estimé dans une fourchette variant de 413 M€ HT à 561 M€ HT selon les solutions proposées.

2. CONTEXTE DE LA CONCERTATION PREALABLE 2.1. Le cadre réglementaire Conformément aux articles L.300-2 et R.300-1 du Code de l'urbanisme et à la décision de la Commission Nationale du Débat Public en date du 4 janvier 2012, le projet de l'Avenue du Parisis a fait l'objet d'une concertation publique préalable avec garant. M. François NAU a été nommé garant par la Commission Nationale du Débat Public. Le présent document fait état de l'organisation et du déroulement de l'ensemble de la concertation qui s'est déroulée entre le 15 février et le 15 novembre 2012, prolongée de 15 jours par décision du Président de Conseil général du Val d'Oise pour être portée au 30 novembre 2012 en accord avec le garant, du bilan des avis et préoccupations du public lors des sept réunions publiques qui se sont déroulées, des enseignements tirés par le maître d’ouvrage et des engagements pris par les porteurs du projet pour orienter en conséquence la suite des études.

186

Ce rapport doit permettre de rendre compte fidèlement de la participation citoyenne lors des sept réunions publiques, constituer un outil d'aide à la décision du maître d’ouvrage et informer le public des enseignements issus de cette concertation et de la suite qui sera donnée. 2.2. Les délibérations Par délibération n° 1-09 du 28 janvier 2005, l’Assemblée départementale a validé six projets de territoire dont celui de la Vallée de Montmorency qui intégrait, parmi les objectifs prioritaires, la construction d’une infrastructure routière en substitution de l’opération du Boulevard Intercommunal du Parisis. Par délibération n° 2-01 en date du 20 janvier 2006, le Conseil général a approuvé les objectifs et le programme de réalisation d’une infrastructure routière entre la RD 109 à Soisy-sous-Montmorency et la RD 370 à Gonesse en substitution au projet du Boulevard Intercommunal du Parisis. Par délibération n° 2-19 en date du 21 septembre 2007, le Conseil général a validé l'étude de faisabilité de l'Avenue du Parisis ainsi que le principe d'engager une concertation auprès du public. Par délibération n° 4-05 en date du 13 juillet 2012, le Conseil général a acté la première étape de la concertation et confirmé sa poursuite. La concertation s'est déroulée du 15 février au 30 novembre 2012. Les réunions publiques se sont tenues sur les communes traversées par le projet (Sarcelles le 8 mars 2012, thématiques "Environnement & Intermodalité", Arnouville le 14 mars 2012, Garges-lès-Gonesse le 27 mars 2012, Soisy-sous-Montmorency le 25 septembre 2012, Montmorency le 11 octobre 2012, Groslay le 16 octobre 2012 et Deuil-la-Barre le 13 novembre 2012). Par délibération n° 4-02 du 18 janvier 2013, le Conseil général a pris acte du bilan d'étape du garant, des délibérations et des cahiers d'acteurs des communes et des associations ainsi que du bon déroulement de la concertation. 3. LES CONCLUSIONS DE LA CONCERTATION La concertation a offert aux habitants la possibilité de s'exprimer sur l'opportunité du projet et ses grands principes. Elle a permis au maître d'ouvrage de prendre connaissance d'usages et de situations locales méconnues et des attentes et des craintes du public afin d'adapter, autant que nécessaire, le projet pour les prendre en compte. Entre les mois d'avril et septembre 2012, l'équipe projet a rencontré les représentants des communes traversées par le projet afin de discuter des problématiques éventuellement induites par le projet sur le territoire.

187

Les communes de Sarcelles et d'Enghien-les-Bains ainsi que la Communauté d'agglomération Val de France, l'Etablissement Public d'Aménagement de la Plaine de France, le collectif "Vivre sans BIP", les associations "pour la mise en valeur de la côte de Deuil", la "sauvegarde de Montmorency et ses abords", "Val d'Oise Environnement", le comité de Quartier Nord de Deuil-la-Barre et le groupe VOUS (Val d'Oise Utile et Solidaire) ont produit des cahiers d'acteurs qui ont été transmis au Conseil général et mis en ligne. Les remarques contenues dans ces cahiers d'acteurs, couplées aux réunions techniques dans les mairies ainsi qu'aux délibérations des conseils municipaux et communautaires, font l'objet d'un examen approfondi par le Département. Par ailleurs, le garant a remis un rapport d'étape concernant la première partie de la concertation pour laquelle les collectivités concernées (Arnouville, Garges-lès-Gonesse, Sarcelles et la Communauté d'agglomération Val de France) ont exprimé une position favorable par voie délibérative. Sur la section Est du projet (entre la RD 301 à Groslay et la liaison avec la déviation de la RD 84A à Bonneuil-en-France), le projet a reçu un accueil très positif de la part de la population et des élus. Le projet est vu comme une épine dorsale permettant de concrétiser les différents projets portés dans le Contrat de Développement Territorial Val de France Gonesse - Bonneuil tels que le Dôme-ARENA de Sarcelles, la redynamisation de la ZI de la Muette à Garges-lès-Gonesse et la revalorisation de la Vallée du Petit Rosne à Garges-lès-Gonesse. Des ajustements sont cependant à apporter au projet afin d'améliorer ses fonctionnalités et son intégration paysagère. Sur la partie Ouest du projet (entre la RD 109 à Soisy-sous-Montmorency et la RD 301 à Groslay), le projet a rencontré des difficultés d'acceptabilité de la part de la population, des associations et des collectivités. Les observations négatives ont été entendues. Cette section doit faire l'objet d'études complémentaires afin de proposer un projet recevable en terme de fonctionnalité, d'intégration paysagère et urbaine ainsi que de sa géométrie. A ce stade, cette partie du projet n'est pas suffisamment aboutie pour être soumise aux enquêtes publiques préalables à la Déclaration d'Utilité Publique. Le Département doit formuler des propositions d'aménagement alternatives ou complémentaires afin d'améliorer son acceptabilité auprès du public et des élus concernés. A l'issue de cette phase d'études, une nouvelle concertation grand public pourra être menée sur cette partie Ouest du projet. 4. LES DÉCISIONS PRISES APRÈS LA CONCERTATION Le 22 février 2013, le garant a remis son rapport au Département. Il indique dans ce dernier, que les modalités de la concertation ont été respectées et que la concertation a permis au public de s'informer et de se prononcer sur le projet de façon satisfaisante. Le 18 mars 2013, le Conseil général a saisi la Commission Nationale du Débat Public afin de solliciter son avis sur la base de son propre rapport et du rapport remis par le garant. En date du 10 avril 2013, la Commission Nationale du Débat Public a donné acte au Président du Conseil général du Val d'Oise en faisant état de sa satisfaction sur la qualité du compte-rendu du garant sur la concertation qui s'est déroulée en 2012.

188

Compte tenu des conclusions de la concertation détaillées ci-dessus, il est décidé la mise à l'enquête publique de la partie Est du projet (entre la RD 301 et la RD 84A), étant entendu que cette enquête constitue une phase opérationnelle qui s'inscrit dans le programme global de l'Avenue du Parisis entre la RD 109 et la RD 84A. En effet, cette partie Est constitue une section fonctionnelle permettant de répondre à une problématique de trafic routier entre A1 et RD 301 et d'attente forte des collectivités et du public vis à vis des projets du Grand Paris en prévision sur ce territoire (CDT Val-de-France Gonesse - Bonneuil-en-France). Enfin, la RD 301, de par sa géométrie, autorise la réalisation d'un phase fonctionnelle du projet qui permettra l'écoulement de la circulation venant de l'Avenue et se dirigeant vers cette dernière.

En conclusion de ce rapport, et après en avoir délibéré, je vous remercie de bien vouloir : PRENDRE ACTE du bilan du garant du 22 février 2013 sur la concertation publique du projet de l'Avenue du Parisis ; PRENDRE ACTE de l'avis de la Commission Nationale du Débat Public en date du 10 avril 2013 sur la tenue de la concertation ; M'AUTORISER à lancer les études complémentaires sur la section Ouest du projet (RD 109 à Soisy-sous-Montmorency → RD 301 à Groslay) afin que le projet puisse être modifié et amélioré en concertation avec les collectivités sur le territoire de la Communauté d'Agglomération de la Vallée de Montmorency (CAVAM) ; M'AUTORISER à poursuivre les études et le lancement de l'enquête publique sur la section Est (RD 301 à Groslay → RD 84A à Bonneuil-en-France) ; M'AUTORISER à constituer un comité de suivi portant sur l'ensemble du projet ainsi que deux comités de pilotage relatifs respectivement à l'aménagement des parties Ouest et Est du projet auxquels seront associés, notamment, la Région, le STIF, l'ensemble des communes ainsi que les deux communautés d'agglomérations concernées ; M'AUTORISER à solliciter les subventions utiles au financement des études auprès de la Région d'Ile-de-France et M'AUTORISER à signer les actes y afférents.

Le Président du Conseil général

Arnaud BAZIN

189

REPUBLIQUE FRANCAISE

DEPARTEMENT DU VAL D'OISE

DÉLIBÉRATION DU CONSEIL GÉNÉRAL
N° 4-08 Séance du 24 Mai 2013

SERVICE : OBJET :

Direction des Territoires et de l'Habitat Suites données à la concertation publique du projet de l'Avenue du Parisis entre Soisy-sous-Montmorency et Bonneuil-en-France. Voirie - Extension du réseau départemental - Programme pluriannuel

LE CONSEIL GENERAL,
Vu le code général des collectivités territoriales, Vu le rapport du Président du Conseil général relatif à l’objet susvisé, Vu l'avis de la commission : Transport - Infrastructures Vu l'avis de la commission : Finances - Administration Générale Sur le rapport de

Après en avoir délibéré :
PREND ACTE du bilan du garant du 22 février 2013 sur la concertation publique du projet de l'Avenue du Parisis ; PREND ACTE de l'avis de la Commission Nationale du Débat Public en date du 10 avril 2013 sur la tenue de la concertation ; AUTORISE le Président à lancer des études complémentaires sur la section Ouest du projet (RD 109 à Soisy-sous-Montmorency → RD 301 à Groslay) afin que le projet puisse être modifié et amélioré en concertation avec les collectivités sur le territoire de la Communauté d'Agglomération de la Vallée de Montmorency (CAVAM) ;

190

AUTORISE le Président à poursuivre des études et le lancement de l'enquête publique sur la section Est (RD 301 à Groslay → RD 84A à Bonneuil en France) ; AUTORISE le Président à constituer un comité de suivi portant sur l'ensemble du projet ainsi que deux comités de pilotage relatifs respectivement à l'aménagement des parties Ouest et Est du projet auxquels seront associés, notamment la Région, le STIF, l'ensemble des communes ainsi que les deux communautés d'agglomérations concernées ; AUTORISE le Président à solliciter les subventions utiles au financement des études auprès de la Région d'Ile-de-France et AUTORISE le Président à signer les actes y afférents.

Le Président du Conseil général

Arnaud BAZIN

191