2013.06.01. POLITIQUE INTÉRIEURE 22.12.2003 - Les scores du MSZP et du Fidesz sont égaux 23.12.

2003 - Lettre d'intention sur la construction de la ligne 4 du métro de Budapest - Szonda Ipsos : le Fidesz remporterait les élections législatives aujourd'hui 05.01.2004 - Augmentations de prix 06.01.2004 - M5, décision mercredi 07.01.2004 - Les entreprises pourront offrir un volume de 7 à 8 milliards de forints de chèques vacances à leurs employés - Offre d'appel du ministère de la défense POLITIQUE EXTÉRIEURE 05.01.2004 - L'adhésion entraîne-t-elle la hausse des prix? - Les règles relatives à la TVA changeraient à nouveau en mai MACRO-ÉCONOMIE 22.12.2003 - Le pouvoir d'achat des dix pays en voie d'adhésion représente 47% de la moyenne européenne 23.12.2003 - L'inflation s'élèverait à 6,4% en 2004 05.01.2004 - L'année 2004: l'année de la rectification BANQUE 22.12.2003 - Crédit à l'habitat plus cher chez OTP - FHB: mieux que prévu 23.12.2003 - FHB augmentera les taux d'intérêt de ses crédits habitat - Les délais de l'identification des clients des banques ont été reportés au 1 avril 2004 - Pour l'instant, la Konzumbank ne sera pas absorbée par la MKB 05.01.2004 - Les banques offrant des crédits de marchandise lancent des cartes bancaires 06.01.2004 - Volume record de demandes de crédits habitat à la fin 2003 ASSURANCE 06.01.2004 - Les assureurs ont augmenté leurs résultats INDUSTRIE LOURDE 22.12.2003 - Dunaferr: annonce du gagnant ce mardi 23.12.2003 - Une entreprise suisse va-t-elle acquérir la majorité de Dunaferr ? 07.01.2004 - Le ministère de la Défense passera de nouvelles commandes à Ràba INDUSTRIE CHIMIQUE 07.01.2004 - Richter a augmenté sa participation dans le capital social de Polfa INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE 22.12.2003 - MVM souhaiterait se rentabiliser d'ici l'année prochaine - Un accord pourrait être conclu cette année même avec Framatome 23.12.2003 - J. P. Morgan a acquis des actions de Mol - Mol et Slovnaft intégreront une partie de leurs activités - Ouverture du marché du gaz pour les gros consommateurs 07.01.2004 - La société chimique Péti Nitrogénművek Rt choisira librement son fournisseur de gaz BÂTIMENT 06.01.2004 - Augmentation des frais de constructions TÉLÉCOMMUNICATION 22.12.2003 - L'affaire Vodafone-Westel remis au 9 fevrier INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE 22.12.2003 - Bien plus de 200 forints pour le kilo de pain 06.01.2004 - La société Parmalat Hungària n'est pas encore à vendre - L'Espagne en force sur le marché du riz 07.01.2004 - Danone n'achetera pas Parmalat Hungària - Rauch a amélioré de 40% ses chiffres COMMERCE 22.12.2003 - Hausse importante des ventes chez Rauch - Petit Papa-Noël... 23.12.2003 - China Mart a ouvert ses portes 05.01.2004 - Les commerçants "avalent" la hausse de la TVA - Interdiction de l'importation des automobiles d'occasion non dotées d'un moteur Euro 3 - Le marché d'automobiles a battu un record 06.01.2004 - Lidl mettra sur pied un supermarché à Komàrom 07.01.2004 - Le droit d'inscription profite au diesels - Tarifs centraux pour le contrôle d'origine des véhicules TRANSPORT 22.12.2003 - La compagnie aérienne Malév sortira-t-elle de ses difficultés? - Utlimatum de Péter Medgyessy à Istvàn Csillag au sujet de la M5 23.12.2003 - MAV augmente les prix de billet de 11% en 2004

2

2013.06.01. 05.01.2004 - Autoroute M5:démonstrations prévues TOURISME 23.12.2003 - Les hôtels prévoient des résultats favorables pour la fin de l'année 06.01.2004 - Changements dans l'industrie du tourisme INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT 22.12.2003 - Tesco mettra sur pied un nouvel hypermarché à Komlo 23.12.2003 - KeyTech a inauguré son usine 05.01.2004 - L'explosion des prix immobiliers prévue n'aura pas lieu 06.01.2004 - Spar construit une usine de tansformation de la viande - Début de l'investissement sur la place Vörösmarty 07.01.2004 - L'achat de logements continue TITRES, BOURSE 05.01.2004 - Baisse de 108 points à la Bourse de Budapest MUNICIPALITÉ 22.12.2003 - La majoration de la taxe d'assainissement à Budapest serait-elle trop élevée? FAITS DIVERS 23.12.2003 - Qui financera la participation de Zsolt Baumgartner aux courses de Formule 1?

3

2013.06.01.

4

POLITIQUE INTÉRIEURE - 22.12.2003 Les scores du MSZP et du Fidesz sont égaux
En décembre, le nombre des électeurs potentiels des deux partis majeurs était égal, a publié l'institut Szàzadvég-Tàrki. Parmi les électeurs sűrs et potentiels ayant une préférence pour l'un ou l'autre des partis, le SZDSZ obtiendrait un nombre suffisant de votes pour entrer au parlement, tandis que cela serait impossible pour plusieurs partis. 42% des électeurs sűrs et potentiels ayant une préférence pour l'un ou l'autre des partis donneraient leur vote au Fidesz et 42% pour le MSZP. 41% du panel estiment que la victoire du MSZP serait probable et 55% pensent que le Fidesz aurait plus de chance. Le score du gouvernement Medgyessy, en recul, s'affiche aujourd'hui à -13. (Nszab 20/12/2003 p.5, NSZ 20/12/2003 p.3, MH 20/12/2003 et 21/12/2003 p.4)

POLITIQUE INTÉRIEURE - 23.12.2003 Lettre d'intention sur la construction de la ligne 4 du métro de Budapest
Le premier ministre Péter Medgyessy et Gàbor Demszky, maire de Budapest, ont signé une lettre d'intention sur la construction de la ligne 4 du métro de Budapest. Ce document serait soumis à l'approbation du gouvernement et du conseil municipale de la capitale. Dans le meilleur des cas, le percement d'un tunnel pourrait être entamé dans dix-huit mois près de la gare Keleti qui serait atteint d'ici le Noël 2008. 75% de cet investissement de 300 milliards de forints seraient financés par le gouvernement et un prêt que la municipalité de Budapest prendrait à la BERD. Selon les termes de l'accord conclu antérieurement entre le gouvernement et la capitale, 90% des coűts de cet investissement seraient financés par Budapest et les 210 milliards de forints restants par le budget d'Etat. Le groupe du Fidesz et du MKDSZ délégué au conseil municipal de Budapest espère que le contrat qui serait signé sur la construction de métro sur la base de la lettre d'intention conclue entre Medgyessy et Demszky serait conforme à la législation hongroise. "Dans son jugement exécutoire, la Cour Suprême a prononcé que le contrat signé il y a cinq ans entre Péter Medgyessy, alors ministre des finances, et Gàbor Demszky était contraire à la législation", a signalé Zsolt Wintermantel, adjoint au directeur du groupe politique ci-dessus, dans son communiqué. (Nszab pp.1 et 5, MH pp.1 et 3, NSZ pp.1 et 4)

Szonda Ipsos : le Fidesz remporterait les élections législatives aujourd'hui
Les deux grands partis ont changé de place cette année, selon les sondages effectués par l'institut Szonda Ipsos, et le sondage fait par lui en décembre a donné le même résultat. 48% de ceux qui voteraient pour un partis précis émettraient leur vote pour le Parti des Jeunes Démocrates (Fidesz) et 43% d'eux pour le Parti Socialiste Hongrois (MSZP). 31% de l'ensemble des électeurs voteraient pour le Fidesz, 25% d'eux pour les socialistes, 3% d'eux pour le Parti des Démocrates Libéraux (SZDSZ) et 1% pour le Forum Hongrois des Démocrates (MDF). Au niveau des électeurs votant pour un parti précis, le SZDSZ obtiendrait 4% des votes tandis que le MDF en obtiendrait 2%. En analysant les résultats obtenus au cours de l'année, le Szonda Ipsos souligne que le Fidesz est venu en tête et a renforcé sa position de leader sans gagner de nombreux électeurs à sa cause. Cependant les socialistes ont perdu 11% d'électeurs pendant les mois d'été. (Nszab pp. 1 et 5)

POLITIQUE INTÉRIEURE - 05.01.2004 Augmentations de prix
Presque la totalité des marchandises et des services sera soumise à une augmentation de prix en 2004. Les prix des produits alimentaires et pharmaceutiques ainsi que ceux des services de télécommunication ont été majorés. Les billets de train coűtent de 11% plus cher et les tarifs des billets de transport public urbain de Budapest ont été portés à 140 forints. Les produits alimentaires de grande consommation et médicaments coűtent plus cher en raison de la majoration de leur TVA. Suite à l'introduction en janvier d'une taxe écologique, le tarif des services d'assainissement a connu une augmentation considérable (36% à Budapest, par exemple) et l'électricité ménagère est devenue également plus coűteuse. En même temps, les retraites se sont accrues de 6,3%, l'allocation réglementaire des sans-abri a progressé de 30% et les sapeurs-pompiers disposent également d'un budget élargi, a publié le journal Magyar Hirlap dans son dossier consacré à ce sujet, qui répertorie presque la totalité des changements entrés en vigueur en début d'année. (MH pp.1, 2 et 3)

2013.06.01.

5

POLITIQUE INTÉRIEURE - 06.01.2004 M5, décision mercredi
Le gouvernement a jusque mercredi pour trouver un terrain d'entente avec la société exploitant l'autoroute M5 Alföld Koncessziós Autópálya Rt. concernant les questions majeurs. C'est ce que stipule le décret du gouvernement du mois de decembre. Si lors de ces negociations, l'integration des vignettes sur la M5 échoue, de nouvelles négociations devraient avoir lieu jusqu'au 31 janvier avec une éventuelle proposition de rachat des actions AKA. Dans ce cas là, l'Etat pourrait acquerir une partie ou la totalité des actions. Dans le premier cas, au coté de l'Etat, une société d'investissement hongroise ou étrangère pourrait devenir également propriétaire. Selon le décret du mois de décembre se n'est plus l'Alföld Koncessziós Autópálya Rt. qui continuera la construction de l'autoroute. C'est au ministre de l'économie d'effectuer l'appel d'offre concernant la construction du tronçons de l'autoroute M5 entre Kiskunfélegyháza et Szeged et du tronçon de la M6 entre Budapest et Dunaújváros. Le gouvernement souhaîte financer les deux constructions de façon que les dettes d'Etat et le déficite budgetaire calculés selon la norme internationale ESA 95 n'augmente pas. La solution pourrait résider dans cette méthode de financement. Le décret stipule également que les tronçons qui seront prochaînement construis, devront être soumis au système national de tarification. Grâce à cela, la partie hongroise de l'autoroute nord-transylvaniene sera utilisable avec la vignette. Ce qui est sűr en rapport avec ce tronçon, c'est que l'autoroute allant jusqu'a Debrecen sera terminé pour 2006. En ce qui concerne la programation et les conditions de la construction de l'autoroute jusqu'a la frontière, aucune information n'a encore été divulguée. Selon certaines idées, c'est aux environs de Nagykeri dans la region de Hajdú-Bihar, que l'autoroute hongroise et roumaine pourrait être connectée en 2010. (NG p. 1 et 3)

POLITIQUE INTÉRIEURE - 07.01.2004 Les entreprises pourront offrir un volume de 7 à 8 milliards de forints de chèques vacances à leurs employés
Dans le budget d'Etat de 2004, aucun fonds destiné aux aides sociales pour les vacances n'a été réservé, contre un montant de près de 400 millions de forints en 2003. Mihàly Karàcsony, président du conseil d'administration de la fondation Magyar Nemzeti Üdültetési Alapitvàny, a confirmé ce fait en ajoutant que la valeur totale des chèques vacances que les entreprises pourront offrir à leurs employés, aux membres de famille de ces derniers ou à leurs retraités sans payer d'impôt ou de cotisation avait été portée de 6 milliards de forints en 2003 à 7 à 8 milliards de forints cette année. Ces chèques pourront être utilisés à partir de 2004 non seulement pour payer des services hôteliers, mais aussi pour financer des repas, des voyages ou de différents programmes. (Nszab pp.1 et 5)

Offre d'appel du ministère de la défense
Le ministère de la défense effectuera dans le mois l'appel d'offre concernant l'achat de l'armement pour les avions de chasses Gripen. Environs 28 milliards de forints devraient être utilisé afin d'armer les 14 avions suédois loués par l'Etat hongrois. Cet appel servira donc a l'achat de missiles air-air et air-terre ainsi qu'a de la mitraillerie. Le gouvernement américain et suédois ainsi que trois sociétés allemandes et une société israélienne ont été invité. (Nszab p. 5, MH p. 4, NSZ p.4)

POLITIQUE EXTÉRIEURE, UNION EUROPÉENNE - 05.01.2004 L'adhésion entraîne-t-elle la hausse des prix?
Suite à l'adhésion de la Hongrie à l'Union Européenne, la hausse des prix n'est pas prévue pour les produits de consommation sans compter néanmoins, quelques exceptions. Selon l'ÉFOSZ (Association Nationale des Distributeurs de produits alimentaires), la proportion des produits alimentaires importés ne sera pas supérieure à 12% à 13%, suite au mois de mai non plus. Pour l'industrie alimentaire de Hongrie, ce sont les pays devenant membres de la Communauté au même moment que la Hongrie qui pourront représenter une concurrence. La Fédération Nationale de Commerce (Országos Kereskedelmi Szövetség) ne prévoit la hausse des prix ni au marché des produits alimentaires ni à celui des produits vestimentaires, voire, elle prévoit l'élargissement de l'offre qui pourra plutôt baisser les prix. Par ailleurs, selon György Vámos, secrétaire général de la FNC, à cause de la réduction de la sortie des salaires, la progression de la consommation pourra baisser cette année, de 8% enregistrée l'année dernière, à 3% à 5%. (Nszab. le 3 jan. p.17, MH les 3 à 4 jan. p.10, NG le 5 jan. p.5)

2013.06.01.

6

Les règles relatives à la TVA changeraient à nouveau en mai
Le gouvernement n'a pas l'intention de rédiger une nouvelle loi sur la TVA pour assurer sa conformité à l'EU, mais d'élaborer des propositions de modification. Cela permettrait d'éviter les débats relatifs au classement de certains produits, étant donné qu'à partir du 1er mai, les nouveaux taux de TVA ne porteront que sur les marchandises figurant dans les propositions de modification. Cette proposition serait soumise aux discussions parlementaires en février en vue de son approbation jusqu'au 15 mars. Le volume de cette loi devra doubler en raison des règlements liés au commerce communautaire. Un des points les plus sensibles serait la déclaration par les importateurs de la TVA des produits provenant de pays tiers, ce qui pourrait favoriser le rôle de transit de Hongrie. A partir du 1er mai, le quota global faisant partie du système d'homologation hongrois serait supprimé et remplacé par la réglementation européenne sur le commerce. Ce quota appliqué par la Hongrie sur la base d'un accord spécial à l'égard de la Chine et aux autres pays non membres de l'Organisation Mondiale du Commerce avec lesquels elle n'avait pas signé d'accord bilatéral de libre échange portera encore sur les chaussures et les vêtements au cours des quatre premiers mois de l'année. Entre les mois de janvier et d'avril, ce quota permettra l'importation de 9 millions de chaussures, dont 8,3 millions de paires en provenance de la Chine. Le plafond de l'importation des vêtements de dessus serait fixé à 11,6 millions de dollars et celui des autres produits vestimentaires à près de 7 millions de dollars. Dans ces volumes, les produits chinois pourraient représenter respectivement 6,7 millions de dollars et 1,9 million de dollars. (Nszab 03/01/2004 p.17, NG 05/01/2004 p.3)

MACRO-ÉCONOMIE - 22.12.2003 Le pouvoir d'achat des dix pays en voie d'adhésion représente 47% de la moyenne européenne
Le PIB calculé sur la parité du pouvoir d'achat des pays qui s'adhéreront en mai à l'Union Européenne représente à présent 47% de la moyenne des 15 pays membres actuels. En cette matière, la Hongrie a un indice de 62%, ce qui lui vaut une quatrième place dans le palmarès dans lequel Chypre, avec 76%, détient la première place et la Slovénie et le Malte, avec 69%, occupent les deux places suivantes. En effet, grâce à son indice, Chypre devance plusieurs pays membres actuels, dont le Portugal et la Grèce. La dernière place a été attribuée à Lettonie (35%). Parmi les pays membres actuels, le Luxembourg est le plus riche et représente 189% de la moyenne. L'Irlande et le Danemark se classent respectivement en deuxième et troisième, avec des indices respectifs de 125 et de 113%. (Nszab 20/12/2003 pp.1 et 19, MH 20/12/2003 et 21/12/2003 p.14)

MACRO-ÉCONOMIE - 23.12.2003 L'inflation s'élèverait à 6,4% en 2004
Selon les spécialistes interrogés par l'agence Reuters, l'économie hongroise serait plus dynamique en 2004 et l'inflation s'accroîtrait davantage. Ils estiment que le déficit de la comptabilité nationale par rapport au PIB serait ramené de 5,4% en 2003 à 4,3% l'année prochaine et le déficit de la balance des paiements pourrait passer de 4,75 milliards d'euros à 4,5 milliards d'euros. L'inflation annuelle moyenne de 4,7% enregistrée cette année s'élèverait à 6,4% et la croissance économique serait portée de 2,8% en 2003 à 3,1%. (NG p.3, MH p.11)

MACRO-ÉCONOMIE - 05.01.2004 L'année 2004: l'année de la rectification
Selon les analystes du marché, si la politique économique récupère sa crédibilité les objectifs fixés par le gouvernement pourront être accomplis. D'après György Barcza, économiste de la Banque ING, l'influence qu'auront les restrictions de fin d'année - hausse des intérêts et modification du système de crédits de logement - sur l'économie, déterminera nombreux facteurs. Et la question se pose également: à quel point seront-ils réversibles cette année, les processus défavorables de 2003? Le gouvernement a pris l'engagement pour l'intégration à la zone "Euro" en 2008 ainsi qu'il a pour objectif de baisser le déficit de la comptabilité nationale à 3,8% du PIB. En revanche, les experts prévoient pour l'année prochaine, la hausse de 1% du déficit. Les macro-analystes prévoient pour le mois de janvier 2004, un taux d'inflation de 6,1%, pour les mois de juin et de septembre un taux de 6% et pour le mois de décembre une inflation retrospective sur 12 mois s'affichant à 5,5%. D'autres pronostics prévoient qu'au début d'année, la dévaluation monétaire pourrait atteindre 7%, mais au 31 décembre, elle serait de nouveau inférieure à 6%. Les experts pensent qu'au premier mois de 2004, le déficit de la balance des paiements courants serait de 4,8%, au deuxième trimestre, il augmenterait à 6,1%, au troisième trimestre, il baisserait à 4,3% et au cours des trois derniers mois, il augmenterait à 4,7%. La progression du GDP aux périodes mentionnées, sera de 3,3%, de 3,2%, de 3,5% et de 3,7%. Selon l'expert de Concorde, d'ici à la fin d'année, le forint se renforcera; Andor Daróczi prévoit pour le mois de décembre un cours de 255 forints/euro et de 200 forints/dollar. (NG p.1, p.3, MH p.1, p.10)

2013.06.01.

7

BANQUE - 22.12.2003 Crédit à l'habitat plus cher chez OTP
Les interêts des crédits bonifiés changeront en janvier à la banque OTP. A partir du 6 janvier le taux d'interêt du crédit Forràshitel 2.5 pour l'achat ou la construction d'un logement neuf atteindra 4%, ses frais d'administration 2% et celui de Forràshitel 2.75 atteindra 4,25% et 1,75% de frais d'administration. Le taux d'interêt pour Forràshitel 5.5 concernant l'achat de logement ancien sera de 8% et de 2% pour les frais d'administartion. Le prêt à taux variable à taux d'interêt de 6% et de frais administartif à 2% ainsi que le prêt à modalité de bonification complémentaire et de crédit lié à une lettre d'hypothèque concernant l'achat de logement neuf pourront être demandé à partir du 22 decembre. C'est également à partir du 22 decembre que le prêts à modalité de bonification complémentaire et de crédit lié à une lettre d'hypothèque au taux d'interêt à 8% et de frais administartif à 2% concernant l'achat de logements anciens pourrat être demandé. Le prêt à taux d'interêt variable pour l'achat de neuf combiné avec l'assurance vie OTP-Garancia et avec la caisse d'épargne OTP, au taux de 6% et de 2% de frais administratifs pourra être demandé à partir du 22 decembre. Le même prêt concernant l'achat d'ancien avec la même combinaison aura un taux d'interêt de 8% et de 2% de frais administartif. Ces modifications ne concerneront pas les demandes enregistrées avant le 22 decembre. Cela veut dire, que ceux qui souhaîtent profiter des anciens taux n'ont que jusqu'a aujourd'hui pour effectuer leurs demandes. Selon les estimations, le remboursement d'un prêt de 10 millions de forints avec un terme de remboursement de 15 ans pour l'achat d'un logement neuf soumit aux anciennes modalités représenterait 84 000 forints par mois et que le même prêt avec les nouvelles modalités représenterait un remboursement de 96 000 forints par mois. Les mêmes calculs avec un prêt de 5 millions de forints pour l'achat d'ancien les remboursements représenteraient 46 000 forints et 55 000 forints par mois. D'après les information du Népszabadság, les caisses de l'OTP on vu 5 fois plus de clients que la normal. Dans le cadre d'un programme d'actions à option, 20 000 actions ont été vendu. Dans le même temps, le portefeuille d'action de Mihàly Baumstark, membre de la direction de OTP à augmenté de 20 000 actions. Durant cette transaction, le volume des actions propres à l'établissement financier a chuté à 13,2 millions d'actions. (NSZ p. 5, VG p. 14, Nszab p. 1 et 5, MH p. 11)

FHB: mieux que prévu
La banque de crédits fonciers et d'hypothèques FHB Rt., devrait cloturé cette années avec un resultat nette de 3,8 milliards de forints après avoir effectué un resultat de 2,7 milliards de forints dans les 3 premiers trimestres de cette exercice. Cela dépasse largement les 303 millions de profits et les 2,3 milliards de forints projetés pour 2003. La banque disposant d'une balance de 253,8 milliards de forints, selon les données du mois de septembre, devrait produire de meilleurs résultats encore pour l'année prochaîne. (MN le 20 dec. p. 11)

BANQUE - 23.12.2003 FHB augmentera les taux d'intérêt de ses crédits habitat
A partir du 6 janvier, l'institution financière FHB modifiera également les conditions de ses crédits habitat. Les taux d'intérêt des crédits à base de lettres d'hypothèque pour les logements anciens passeront à 8,35% en cas d'un taux variable par an et à 7,49% en cas d'une période d'intérêt de cinq ou de dix ans. Selon les règles qui entreront en vigueur aujourd'hui, ceux des prêts pour les logements neufs atteindront 6,5% en cas d'un taux variable par an, 6% en cas d'une période d'intérêt de cinq ans et 6,06% en cas d'une période d'intérêt de dix ans. Ceux des crédits à bonification complémentaire s'afficheront à 7,1% en cas d'un taux variable par an et à 6,46% en cas d'une période d'intérêt de cinq ans. Les frais d'administration , y compris les assurances vie servant de couverture pour les crédits, s'élèveront à 1,5% par an. La FHB ne changera pas cependant les conditions des crédits subventionnés par l'Etat qui ont été pris antérieurement. (VG p.11, MH p.13)

Les délais de l'identification des clients des banques ont été reportés au 1 avril 2004
Les banques auront plus de temps pour identifier leurs clients et aucun compte en banque ne sera bloqué le 2 janvier, étant donné que le parlement hongrois, avec 352 "oui" et 1 "non", a accepté la modification de la loi sur la lutte contre le blanchiment d'argent et les délais dans lesquels les clients devraient se rendre à leur institution financière seraient fixés au 1 avril 2004 au lieu du 31 décembre 2003. L'assemblée générale a discuté d'une manière spéciale la proposition de Antal Rogàn, député du Fidesz, après que le président de la République Hongroise avait annoncé qu'il demanderait au tribunal constitutionnel de donner un avis de conformité préalable sur la loi sur le Conseil Supérieur de Régulation des Marchés Financiers qui est destinée à renforcer la protection des investisseurs et des titulaires de dépôts en banque et qui avait été approuvée le 15 décembre par le parlement. (NSZ p.8, MH p.9)

2013.06.01.

8

Pour l'instant, la Konzumbank ne sera pas absorbée par la MKB
Après avoir obtenu les permis nécessaires, la Banque Hongroise de Commerce extérieur (MKB) a délégué des personnes à la direction de la Konzumbank hier, lors d'une assemblée extraordinaire de celle-ci. Imre Balogh, le directeur gérant de la MKB a été nommé président de la direction de la Kozumbank tandis que les fonctions de directeur général de la Konzumbank seront reprises par Gàbor Aczél, l'ancien directeur de la MKB. Quant à la commission de contrôle de la Konzumbank, elle sera présidée par Adrienne Kraudi, directeur gérant régional de la MKB. Istvàn Katona qui remplissait jusqu'ici des fonctions de membre de la direction de la Konzumbank a été nommé sous-directeur général à la fois. Imre Balogh a annoncé après l'assemblée générale que la MKB envisageait d'associer la Konzumbank à elle en 1 à 1,5 an. Il se pourrait que cette intégration n'aboutisse pas à une absorption, a-t-il ajouté. La MKB se concentre sur l'intégration des produits surtout. Selon toute probabilité, la clientèle de la Konzumbank pourra connaître les produits de la MKB dès le premier trimestre de l'année prochaine. La MKB qui détient 99,6% des actions de la Konzumbank déposera une offre d'ici quelques jours pour acquérir les actions restantes possédées par des petits actionnaires. Comme la MKB ne s'est pas encore prononcée sur l'absorption de la Konzumbank, il y a toute probabilité que les petits actionnaires de celle-ci accepteront l'offre seulement au cas où elle leur sera avantageuse. (NG p. 4; VG p. 11; MH p. 13)

BANQUE - 05.01.2004 Les banques offrant des crédits de marchandise lancent des cartes bancaires
Le marché des crédits de marchandise ne s'est accrű que de 10% au maximum pendant le dernier mois de 2003, contre une croissance de 30 à 40% enregistrée pendant les années précédentes. Lors des achats effectués pendant les fêtes de fin d'année, le nombre des personnes ayant utilisé une carte bancaire a progressé. Une grande partie des banques offrant des crédits de marchandise ont lancé leur propre carte bancaire pour compenser la croissance au ralenti du marché des crédits de marchandise classiques. L'institution financière Budapest Bank a prévu d'octroyer un volume de 17,5 milliards de forints de crédits en 2003. Sa carte de crédit lancée au cours de l'an précédent a contribué 1 milliard de forints à la croissance annuelle de 3 milliards de forints de son chiffre d'affaires. Les recettes de Credigen Bank ont dépassé en décembre de 1 milliard de forints ses prévisions, mais en raison de sa performance de l'an dernier, cette améiloration s'est avérée insuffisante pour porter son chiffre d'affaires en-dessus de 8,5 milliards de forints, enregistrés en 2002. Le volume des crédits accordés par Cetelem a dépassé les attentes. (Nszab 03/01/2004 p.17)

BANQUE - 06.01.2004 Volume record de demandes de crédits habitat à la fin 2003
Les institutions financières ont réceptionné en décembre un volume record de demande de crédits habitat. Selon les estimations des banques hypothécaires, les clients ont demandé près de 100 milliards de forints de crédits. Certaines banques ont réceptionné plus de demandes sous quinze jours que pendant trois mois forts. Le traitement des demandes est encore en cours et, de ce fait, les clients pourront obtenir leur argent plus tard que d'habitude. Dans les pays en voie d'adhésion à l'Union Européenne, les marchés des crédits habitat ont enregistré une croissance supérieure à 10%. Dans ces dix pays, on s'attend à une hausse considérable des prix immobiliers, ce qui a renforcé la demande de crédits habitat. Selon l'analyse de l'agence Reuters, les taux d'intérêt des banques sont faibles, mais les immeubles restent considérés comme investissements rentables. (MH pp.1 et 11, VG p.10)

ASSURANCE - 06.01.2004 Les assureurs ont augmenté leurs résultats
Selon l'annonce de l'Organisation d'Etat du Contrôle des Finances et de la Comptabilité, la PSZÁF, les assureurs hongrois devraient augmenter leurs résultats avant impôt à 30 milliards de forints. Les résultats de l'année précédente étaient de 28 milliards de forints. Contrairement à la tendance internationale, ou les constructions de la branche assurance vie ont progressé le plus rapidement, la hongrie observe une forte croissance dans les produits ne concernant pas la branche assurance vie. Selon les données du premier trimestre les 31 acteurs du marché ont effectué une recette de 408,8 milliards de forints dont 156,1 milliards concernant l'assurance vie. Les branches en fortes évolutions sont ceux de l'assurance automobile et de l'assurance responsabilité civile. Les cotes d'indemnitées se sont ameliorées. Les ratios de coűt de la branche assurance vie ont baissé, en revanche ils ont augmenté dans la branche non assurance vie. Le marché reste concentré, en effet, les 5 principaux acteurs se partagent 80% du marché. (VG p. 11)

2013.06.01.

9

INDUSTRIE LOURDE - 22.12.2003 Dunaferr: annonce du gagnant ce mardi
Selon le quotidien Magyar Hírlap, la société anglo-indienne LNM ainsi que le russe Serverstal souhaîteraient obtenir l'annulation de l'appel d'offre concernant Dunaferr. Les sociétés effectueront les premières démarches concrêtes après l'annonce des résultats de mardi. D'après les ébruitements, le comité chargé de l'évaluation des proposition a trouvé la société ukrainienne comme la meilleur des trois candidats. Apparemment Severstal ainsi que LNM auraient demandé une garantie de l'Etat pour une partie des dettes de Dunaferr, ce que le gouvernement n'a pas accepté. (MH les 20 et 21 dec. p. 13)

INDUSTRIE LOURDE - 23.12.2003 Une entreprise suisse va-t-elle acquérir la majorité de Dunaferr ?
Les experts s'attendent à ce que l'entreprise sidérurgique hongroise Dunaferr soit acquise par le consortium Donbass. Selon les experts du quotidien économique "Vilàggazdasàg", la majorité de ce consortium ukrano-hélvétique serait détenue par l'entreprise suisse Duferco. Donc, la majorité de l'aciérie de Dunaujvàros entrerait en propriété suisse. (VG p. 6)

INDUSTRIE LOURDE - 07.01.2004 Le ministère de la Défense passera de nouvelles commandes à Ràba
Le décret du gouvernement autorisant le ministre de la Défense Nationale à acheter des véhicules assurerait une recette supplémentaire de 9,6 milliards de forints en 2005 et de 12,8 milliards de forints en 2006 au constructeur de véhicules Ràba. Conformément à un accord précédent, cette compagnie pourrait livrer cette année un volume de 4,2 milliards de forints de véhicules pour l'armée hongroise. Après la publication de cette annonce, l'échange des titres Ràba a été suspendu hier pour une période de 1 heure. Selon les analystes, la commande du ministère pourrait améliorer cette année de près de 1 milliard de forints le résultat de Ràba, mais cela ne lui permettrait pas de sortir du rouge en 2004. Au cours des trois premiers trimestres de 2003, Ràba a enregistré un déficit net de 4,5 milliards de forints sur une recette nette consolidée de 21,8 milliards de forints. (VG p.9, NG p.10)

INDUSTRIE CHIMIQUE - 07.01.2004 Richter a augmenté sa participation dans le capital social de Polfa
Le fabricant pharmaceutique Richter a fait valoir son droit de préemption pour acheter un nouveau paquet d'actions de 12% dans GZF Polfa. Ces actions lui avaient été proposées l'an dernier par le ministère de la Trésorerie polonais. Cette transaction a été effectuée le 30 décembre, à une valeur nominale de 29,7 millions de zlotys. Grâce à cela, la participation de Richter dans le capital de ce fabricant pharmaceutique polonais est passée à 63%. Richter a l'intention d'acquérir 100% de Polfa. Cette dernière transaction aura peu d'effet sur la situation financière de la compagnie hongroise en question dont le volume de fonds et d'actions a représenté 40,2 milliards de forints à la fin du mois de septembre. (VG p.9, NG p.10, MH p.13, NSZ p.5)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 22.12.2003 MVM souhaiterait se rentabiliser d'ici l'année prochaine
La société d'électricité Magyar Villamos Művek Rt qui a réalisé un chiffre d'affaires de 286,8 milliards de forints au cours des neuf premiers mois de l'année s'attend à un déficit de 1,2 milliard de forints en 2003 et à un résultat zéro en 2004. Cette amélioration considérable est due à la majoration de prix en aoűt et à sa gestion économique. La libéralisation du marché de l'électricité, entamée cette année, continuera l'année prochaine. A partir du mois de juillet 2004, les consommateurs, à l'exception des consommateurs particuliers, pourront choisir librement leur fournisseur. En ce qui concerne l'avenir de MVM, le directeur général Làszlo Pàl a communiqué que sa compagnie ne s'introduirait pas en bourse en 2004 pour pouvoir la préparer à une éventuelle privatisation. (MH 20/12/2003 et 21/12/2003 p.11, NSZ 20/12/2003 p.5, MN 20/12/2003 p.11)

2013.06.01.

10

Un accord pourrait être conclu cette année même avec Framatome
En 2003, le Bureau National de l'Energie Atomique concentrait ses efforts sur le dossier de l'incident technique survenu dans la centrale nucléraire de Paks. Il a élaboré les exigences liées à l'enlèvement du réservoir d'épuration endommagé, a formé un groupe de travail spécial pour trouver des solutions et a déterminé les tâches des autorités à ce sujet. Le fonds spécial pour l'énergie atomique qui contient actuellement 45,4 milliards de forints serait utilisé pour la neutralisation de la centrale nucléraire à Paks et la décharge des déchets radioactifs. Istvàn Kocsis, directeur général de Paksi Atomerômű Rt, a communiqué qu'un accord pourrait être conclu cette année même avec Framatome ANP sur l'indemnité liée à l'incident technique survenu dans le bloc deux. Des négociations sont en cours à ce sujet avec cette compagnie et l'assureur international Atompool. En effet, Paksi Atomerômű et la société russe TVEL sont en train d'élaborer des plans pour la réparation des dommages. (NSZ 20/12/2003 p.5, Nszab 20/12/2003 p.5, MN 20/12/2003 p.2, NG 22/12/2003 p.3)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 23.12.2003 J. P. Morgan a acquis des actions de Mol
Le deuxième groupe financier des Etats-Unis, le J. P. Morgan a acquis près de 300 000 action de Mol depuis le 17 décembre. Ainsi, le groupe détient déjà plus de 10% des actions de la compagnie pétrolière hongroise. Ce n'était d'ailleurs pas la première opération que le J. P. Morgan a exécutée en décembre avec des actions de Mol. A la suite d'une opération précédente, ses parts de 15% étaient passées au-dessous de 10%. (Nszab p. 13)

Mol et Slovnaft intégreront une partie de leurs activités
Les directions des compagnies pétrolières Mol et Slovnaft ont pris une décision sur une intégration complète de leurs activités commerciales. Ces sociétés continueront à exercer sous forme d'une entité commune avec une direction commune. La direction du groupe Mol restera inchangée. A partir du 1er janvier, elles mettront sur pied une division chimique qui assurera la coopération entre les activités de production de Slovnaft et de TVK qui garderaient leur autonomie légale. La direction de cette division sera confiée à Vratko Kassovic, directeur général de Slovnaft, à Arpàd Olvaso, directeur général de TVK, à Andràs Kosa, directeur de production de la branche chimique de Slovnaft, et à Andràs Nagy, directeur général adjoint de TVK. En Croatie, le nouveau gouvernement déléguera de nouveaux membres au comité de surveillance de la compagnie pétrolière croate INA. Selon des sources journalistiques croates, le contrat de vente de cette société pourrait être soumis à une révision après que la Communauté Démocratique Croate (HDZ) a critiqué le fait que le pouvoir cédé à Mol est plus important que celui qui revenait selon la législation à un propriétaire minoritaire de même poids. INA prévoit un bénéfice de 150 millions de dollars pour cette année. (VG p.9, NG p.7)

Ouverture du marché du gaz pour les gros consommateurs
Contrairement aux projets initiaux, à partir du 1er janvier, le marché du gaz natural serait libre pour la totalité des consommateurs non particuliers. Selon une estimation de spécialiste, cela représente une libéralisation à 70% du marché. Le Forum des Consommateurs Industriels de Gaz a applaudi au fait que le gouvernement avait opté pour l'accélération de la libéralisation. Selon les informations du journal Vilàggazdasàg, jusqu'à présent, six gros consommateurs utilisant ensemble un volume de 600 à 700 millions de mètres cubes de gaz par an ont signalé au bureau hongrois de l'énergie leur intention de bénéficier du marché libre. 11 à 12% des consommateurs industriels d'énergie envisagent d'acheter du gaz sur le marché libre en espérant qu'ils pourront économiser ainsi 5 à 10% sur leur facture d'énergie. En 2003, la consommation de gaz de Hongrie a atteint 13 milliards de mètres cubes, dont 4 milliards de mètres cubes ont été utilisés par les ménages. (VG p.7)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 07.01.2004 La société chimique Péti Nitrogénművek Rt choisira librement son fournisseur de gaz
La société chimique Nitrogénművek Rt de Pét était le premier gros consommateur autorisé à bénéficier du marché libre du gaz. A partir du début de cette année, elle achètera en premier lieu à l'étranger le volume annuel de 400 à 450 millions de mètres cubes de gaz nécessaire à la fabrication d'engrais. Selon les informations disponibles, les sociétés chimiques BorsodChem Rt et TVK souhaitent ou souhaiteront également choisir librement leur fournisseur de gaz. Les gros consommateurs non ménagers autorisés pourront procéder jusqu'à la fin du mois de mars pour résilier leur contrat avec leur fournisseur. Suite à l'ouverture partielle du marché hongrois du gaz naturel, près de 70% du marché est considéré comme libre, ce qui représente plus de 170 000 consommateurs. Dans le cas où les consommateurs concernés n'entreraient pas sur le marché libre jusqu'à la date ci-dessus, ils ne pourront le faire qu'en octobre au plus tôt. Jusqu'à présent, entre autres, les sociétés Mol Rt, Tigàz Rt, Fôgàz Rt et Elsô Magyar Földgàz- és Energiakereskedelmi és Szolgàltato Kft (EMFESZ) ou leurs filiales spécailisées sont autorisées à distribuer du gaz. Selon les spécialistes du secteur, la filiale de Mol et l'EMFESZ auront des chances pour conquérir une part de marché importante. (NG p.3)

2013.06.01.

11

BÂTIMENT - 06.01.2004 Augmentation des frais de constructions
Les fabricants de materiaux de construction ont ou vont augmenter leurs prix dans les prochains mois, c'est pourquoi il serait judicieux pour les personnes voulant construire leur maison d'effectuer leurs achats le plus rapidement possible. Selon "l'étude de marché" du quotidien Magyar Hírlap, les prix augmenteront en moyenne de 6% sauf peut être ceux des materiaux de toitures et des materiaux en bois, il est vrai que les tuiles en céramique ont augmenté de 10% en decembre. Selon les résultats enregistrés par rapport aux questions posées par le quotidien, le prix du ciment aurait augmenté de 6%. A partir du mois d'avril, les briques augmenteront également de 6% chez Wienerberger à cause des deux nouvelles taxes (taxe écologique et taxe de l'énergie). (La société devrait avaler l'augmentation du prix du gaz, cependant elle avait déjà calculé dans ses tarifs l'augmentation du prix de l'électricité). La société Ytong augmentera de 9% certains de ses produits de bétons poreux, de 5% le mortier et de 9% également les éléments de maçonnerie. Le prix des éléments en ciments nécessaire à la construction augmentera de 6% en mars. Le plâtre augmentera de 3% à partir du 12 janvier alors que les materiaux en bois ne subiront aucun changements. La société Fenstherm Kft. a augmenté depuis le 1er janvier le prix de ses fenêtres en plastiques de 5% et projete une nouvelle augmentation dans les deux prochains mois. La société Kanada Trade Kft. augmentera le prix de ses systèmes de fermetures en bois de 5-10% en mars. (MH p 1et 9)

TÉLÉCOMMUNICATION - 22.12.2003 L'affaire Vodafone-Westel remis au 9 fevrier
Le premier tour du procès mené par Vodafone contre Westel qui aurait du avoir lieu ce vendredi, sera remis au 9 fevrier. Cette décision des juges a été prise parce que la partie de la défense n'a reçu la convocation du tribunal que ce vendredi dernier. (NSZ le 20 dec. p. 12)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 22.12.2003 Bien plus de 200 forints pour le kilo de pain
Selon les acteurs de la branche boulanger industrielle, le prix au kilo du pain dépassera de loin les 200 forints prévu. Les raisons données concernant cette hausse de prix sont que le prix des matières premières ainsi que les frais en énergie seront augmentés. Le prix du kilo de pain à 200 forints ne serait donc pas économique. Selon certaines opinions, il serait possible d'éviter la hausse des prix en supprimant la taxe d'importation sur le blés et en stoppant l'exportation. Une autre version suggèrerait de maximiser le prix de la tonne à 40 milles forints pour les moulins. Le ministère de l'agriculture ainsi que le ministère des affaires étrangères sont d'accord pour réduire à 0% la taxe appliquée actuellement à 30% sur l'importation du blés et du maïs. Selon les spécialistes, il serait nécéssaire d'appliquer un quota de 300 milles tonnes sur l'importation des grains valabble jusqu'au 30 avril. (MN le 20 dec. p. 11)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 06.01.2004 La société Parmalat Hungària n'est pas encore à vendre
Ni la société-mère, ni sa filiale hongroise Parmalat Hungària ne communiquent pas dans quelle mesure le scandale lié à cette première toucherait cette dernière. Sur le long terme, la crise de la compagnie italienne serait défavorable à sa filiale hongroise, étant donné qu'antérieurement, c'est la société-mère qui devait mobiliser des fonds financiers pour aider Parmalat Hungària à maintenir la stabilité de sa gestion. Eva Nagygyörgy, directrice de communications de la société laitière Sole Hungària Rt, a communiqué que les difficultés financières de la firme italienne Parmalat n'influençaient pas le marché laitier hongrois, mais une éventuelle vente de sa filiale ayant une part de 5% en Hongrie pourrait provoquer une restructuration du marché de la transformation de lait. Selon la directrice de communications, s'il s'agissait de la vente de Parmalat Hungària, non seulement Sole, mais la totalité des acteurs du marché laitier hongrois examineraient les possibilités de son acquisition. D'après les informations du journal Napi Gazdasàg, la compagnie Uj MiZo Rt n'achèterait pas la filiale de Parmalat en raison de son propre programme de réorganisation qui est en cours. Istvàn Kispàl, directeur d'Europe Centrale de Friesland, a signalé à propos du scandale de Parmalat qu'il est impossible d'acheter ce qui n'est pas à vendre. (NG p.5)

2013.06.01.

12

L'Espagne en force sur le marché du riz
La société Riceland Magyarország Kft., appartenant à l'Espagnol Ebro Puleva, prévoit la création d'une base de production regionale en Hongrie. Dans sa stratégie, l'investisseur ne prévoit pas de s'ouvrir vers les produits bon marché. Riceland reste sur le marché des produits de qualités et prévoit également l'introduction de nouveaux produits. La consommation annuelle de riz en Hongrie et de 40 000 à 50 000 tonnes alors que la production sur 2000 à 3000 hectares et de 7000 à 11000 tonnes. C'est pourquoi les distributeurs transforment et conditionnent d'importantes quantités de riz importés. 35 à 40% du marché est controllé par l'Alföldi Gabonaipari Rt., Riceland a 32% du marché, Nowaco (fournisseur de CBA) contrôle lui 10% et Coop a 5% de part de marché. (VG p. 6)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 07.01.2004 Danone n'achetera pas Parmalat Hungària
La filiale hongroise du groupe français Danone, premier sur le marché des produits frais avec 30% de part de marché, a démenti l'information selon laquelle elle serait prête a racheter la filiale de l'italien Parmalat; la société Parmalat Hungària le sixième plus grand acheteur de lait. (MH p. 9)

Rauch a amélioré de 40% ses chiffres
Rauch Hungària Kft a réalisé l'an dernier une recette de près de 10 milliards de forints sur ses ventes, ce qui représente une progression de 40% par rapport à l'an précédent. Son exportation a atteint plus de 40% de son chiffre d'affaires. Cette compagnie transforme en Hongrie 70 000 tonnes de fruits chaque année, sa capacité de production journalière s'élève à 1,7 million de cartons ou de bouteilles. (VG p.8, NSZ p.10)

COMMERCE - 22.12.2003 Hausse importante des ventes chez Rauch
La société Rauch Hungária, qui faite ses 10 ans cette année, a cloturé un très bonne exercice. Le chiffre d'affaire de la compagnie a augmenté à 18 milliards de forints pour cette année. L'année précédente Rauch avait effectué un chiffre de 12 milliards de forints. La société Rauch, tenant une place stabile au sein de ce marché regroupant 5 concurrents, vend 40% de sa production à l'étranger, comme par exemple aux pays de la péninsule des balkans, à la Communauté des Etats Indépendants et à certains Etats arabes. La société utilise 70 tonnes de fruits par an pour sa production de 1,33 millions de litres de jus de fruits. (MH les 20 et 21 dec. p. 12, NG le 22 dec. p. 4)

Petit Papa-Noël...
Tous les commerçants n'ont pas profité de ce dernier dimanche avant Noël. Les foules se sont amassées dans les supermarchés et dans les centres commerciaux, tandis qu'il était plus aisé de faire ces courses dans les magasins des centres villes. Plusieurs sociétés multinationales ont battu leurs records de recette ce week-end, alors que plusieurs magasins populaires n'ont même pas attendu la fin de la journée pour fermer. Le chiffre d'affaire pour Tesco a était 50% plus haut qu'un dimanche ordinaire, Media Markt a effectué son meilleur week-end. Par contre chez OBI les soldes de fin de saison ont déjà débuté où certain produits étaient soldés à 20-50%. Les produits les plus populaires ont été les articles ménagers, les décorations ainsi que les sapins, en plastique et avec racines. Péter Szikla, le directeur de Auchan Dunakeszi, a déclaré que les articles phares de la saison aux cotés de la carpe, des boissons, des fruits exotiques et des marrons on été les pneus d'hivers, les films DVD, les ordinateurs ainsi que les jeux vidéos. La circulation a bien été le reflet de ces achats en masse. En effet, les routes été impraticables aux alentours de Budaörs et les consomateurs se sont également dirigés en masse vers l'Autriche étant donnée qu'a Vienne plusieurs articles sont moins chers qu'en Hongrie. Bien evidemment, le prix a payer été plusieurs longues heures d'attentes à la frontière. (Nszab p. 1 et 13, VG p. 5, MH p. 11)

COMMERCE - 23.12.2003 China Mart a ouvert ses portes
Le centre commercial China Mart a ouvert il y a quelques semaines ses portes dans le voisinage du centre Asia Center. Le taux d'utilisation de ce bâtiment qui compte 150 locataires s'affiche à 100%. Le loyer mensuel varie entre 15 et 30 euros au mètre carré et les charges d'exploitation sont fixées à 5 euros par mètre carré. Trois niveaux de ce nouveau centre commercial de plus de 25 000 mètres carrés sont réservés à la vente en gros et ses deux autres niveaux abriteront à partir du mois de janvier un entrepôt de la douane qui serait exploité par China Mart et Asia Center qui ont conclu un accord de coopération à ce sujet. (VG p.8)

2013.06.01.

13

COMMERCE - 05.01.2004 Les commerçants "avalent" la hausse de la TVA
Bien qu'à partir du 1er janvier, la TVA de la viande, des légumes, des fruits, des produits laitiers, des céréales et du sucre ait augmenté de 12% à 15%, la majorité des commerçants n'ont pas changé les prix à la consommation. Cora publie même des affiches pour attirer l'attention des clients sur le fait qu'elle a avait "gelé" ses prix. Il est certain qu'au mois de janvier, dans les hypermarchés Cora, les clients ne devront pas payer plus chers les produits, à cause du changement des taux TVA. Les réseaux de commerce de détail hongrois suivent l'exemple de la chaîne d'hypermarchés. Le réseau CBA attend jusqu'à ce que ses fournisseurs intègrent la hausse à leurs prix; quant aux magasins coopératifs, le changement des prix est prévu dans un mois et demi, au plus tôt. G'Roby modifiera ses prix au fur et à mesure, parallèlement au remplacement continu du stock acheté aux anciens prix; dans ses six magasins de Budapest, le changement des taux TVA entraînera une perte de 1,2 millions de forints. La société Spar Magyarország a signalé en revanche, de ne pas vouloir manquer de faire apparaître la hausse de la TVA dans ses prix pour ne pas égarer ses clients et fournisseurs. Dans les petits magasins, le changement de prix est prévu dans quelques semaines. Par ailleurs, les restrictions mises en vigueur au mois de janvier - notamment la modification des consignes d'hygiène ainsi que la suppression du moratoire relatif aux locations municipales - pourront causer nombreux difficultés aux petits magasins. (Nszab. le 3 jan. p.17, MN le 3 jan. p.1, p.11)

COMMERCE, AUTOMOBILES - 05.01.2004 Interdiction de l'importation des automobiles d'occasion non dotées d'un moteur Euro 3
A partir du 1er janvier 2004, seulement les voitures d'occasion de moins de 3,5 tonnes qui sont dotées d'un moteur Euro 3 pourront être importées en Hongrie. Cette règle restera en vigueur jusqu'à l'adhésion de Hongrie à l'Union Européenne, étant donné qu'à partir du mois de mai, tous les modèles d'automobiles d'occasion ayant un certificat européen pourront être importés librement. Les véhicules défectuex et retirés de la circulation à l'étranger ne devront pas être immatriculés en Hongrie non plus. En effet, ce pays n'a pas l'ambition de jouer le rôle de la ferraille d'Europe Occidentale. La neutralisation des automobiles retirées de la circulation en Hongrie devra être assurée par les fabricants. Il reste à savoir qui devra s'occuper des épaves exportées à l'étranger ou de celles dont le fabricant a cessé son activité. En Hongrie, près de 400 voitures de ce dernier type sont encore en service, en premier lieu des Trabant, Wartburg et Lada. Il semble qu'une intervention de l'Etat serait nécessaire à la gestion de ce problème. Le ministère de l'Environnement envisage d'instituer un nouveau type de taxe écologique pour la la création de l'infrastructure nécessaire à la collecte et au traitement des épavves, a publié le journal Magyar Hirlap. Selon les projets, cette taxe de 10 000 à 15 000 forints par tonne affecterait non seulement les voitures neuves, mais aussi les automobiles d'occasion d'importation. (MH 03/01/2004 p.5)

Le marché d'automobiles a battu un record
L'année passée, 210 mille nouvelles voitures ont été vendues en Hongrie, contrairement au nombre de 173 mille enregistré l'année d'avant. Selon l'Association des Importateurs de Véhicules de Hongrie (Magyar Gépjárműimportõrök Egyesülete) cette progression s'explique par les achats anticipés puisque nombreux clients s'attendaient à la hausse des prix. Suite à l'harmonisation eropéenne des prix de remise, d'ici à 2005, les salons de voitures prévoient une hausse de 10% à 15%. Le leader du marché, Suzuki s'attend cette année à la vente de 42 mille véhicules. Au cours de 2003, l'usine d'Esztergom fabriquait 85 mille voitures; et suite à un investissement d'une valeur de 60 milliards de forints, d'ici à 2005, la capacité de l'usine augmentera à 200 mille pièces. Opel prévoit pour 2004, la vente de 28 mille voitures, la Porsche Hungária souhaite vendre pendant cette même période, 41 mille véhicules. L'année dernière, jusqu'au mois de septembre, Renault a vendu près de 16 mille voitures. (MH les 3 à 4 jan. p. 9)

COMMERCE - 06.01.2004 Lidl mettra sur pied un supermarché à Komàrom
Lidl Magyarorszàg Kft a acheté un terrain de 11 000 mètres carrés à Komàrom pour y implanter un supermarché discount. Cette chaîne commerciale allemande devra déposer cette année même sa demande de permis de constuire et entamer les travaux de construction en un an. Ces conditions lui ont été imposées par la ville en question parce que dans le quartier Csillag qui abriterait son investissement, un centre touristique serait aménagé et Lidl avait accepté de participer au développement de son infrastructure. En même temps, cette chaîne allemande est en train de mettre sur pied son centre logistique et de formation régional d'Europe Orientale à Székesfehérvàr où elle inaugurera cinq unités en 2004. (VG pp.1 et 7)

2013.06.01.

14

COMMERCE, AUTOMOBILES - 07.01.2004 Le droit d'inscription profite au diesels
L'introduction en fevrier du droit d'inscription, remplaçant la taxe sur la consomation, abaissera le prix des voitures diesel de plus de 1600 centimètres cubes ainsi que le prix des grosses cylindrés essence. Par exemple une Skoda Superb dotée d'un moteur diesel de 1900 centimètres cubes sera 500 000 forints moins chère et le model plus petit sera environs 300 000 forints moins cher. C'est ce qu'a declaré Imre Méhn, le directeur de Skoda de la société Porsche Hungària. Il a également annoncé que la société a envoyé lundi aux concessionnaires la nouvelle liste des prix. Les nouvelles commandes sont effectuées dorénavant selon ces nouveaux prix. Péter Erdélyi, le directeur de Summit Motors Hungary Rt., s'occupant de l'importation des modèles Nissan, a declaré que suite à l'adhésion de la Hongrie à l'union, les droits de douanes sur les automobiles construites aux Japon, baisseront à 10% contre les 13 et 23 % actuels. Cela signifierait que la limousine Maxima et les 4x4 seront moins chers. Les règles régissant l'importation de voitures utilisées changeront également après l'adhésion. La différence de TVA entre la TVA plus elevée en Hongrie et la TVA moins elevée à l'étranger ne devra plus être payée dans le cas ou l'automobile importé est utilisée à des fins personelles. Par exemple, seulement 16% de taxe devront être payées pour une automobile achetée en Allemagne. Seront considérées comme voitures d'occasions toutes les voitures ayant parcouru un minimum de 6000 kilomètres où ayant passé 6 mois depuis leur première mise en circulation. La différence de TVA entre la Hongrie et les autres pays aura sans doute des effets sur le marché de l'automobile. Les importateurs qui ont effectué un record de ventes l'année dernière n'ont pas peur d'une éventuelle chute des ventes pour cette année. La Hongrie a besoin d'une augmentation dans les ventes de véhicules étant donnée qu'elle est en retard au niveau de la proportion de voiture par tête d'habitant par rapport à ces camarades européens. La proportion moyenne dans l'union est d'une voiture pour deux personnes alors qu'en Hongrie elle est de 26 voitures pour 100 personnes. La Hongrie est mal placé même par rapport aux pays adhérents également cette année. Malte, la Slovénie, Chypre, la Tchéquie, l'Estonie et la Lituanie devance la Hongrie. C'est ce qu'affirme le quotidien Vilàgazdasàg qui mentionne également dans un tableau les règles concernant le droit d'inscription. (VG p. 6)

Tarifs centraux pour le contrôle d'origine des véhicules
Suite à une décision du parlement, à partir du mois de juillet, le contrôle d'origine des véhicules serait soumis à une tarification centrale et, de ce fait, les sociétés devront appliquer les tarifs fixés par le gouvernement. Les cinq majeurs acteurs du marché qui se trouvaient jusqu'à présent en situation privilégiée suite au concours d'il y a six ans du Commissariat National de la Police estiment que l'unique objectif de cette modification est de permettre à de nouveaux acteurs de s'introduire sur ce marché de 6 à 7 milliards de forints annuels. Sàndor Màndi, président de l'association regroupant ces cinq compagnies, risque même d'affirmer qu'il connaît le nom de la société à laquelle cette activité serait confiée. György Urbàn, président du Bureau de Traitement de Données du Ministère de l'Intérieur a refusé cette affirmation en prononçant que ce ne sont que les conditions à exiger aux futurs partenaires qui étaient à l'étude pour l'instant et que les lauréats seraient choisis lors d'un concours ultérieur. En effet, le parlement a décidé l'an dernier de changer les règles actuelles suite à ce que l'office de la concurrence GVH avait constaté que les cinq acteurs privilégiés avaient harmonisé d'une manière illégale leurs prix. Selon Sàndor Màndl, c'est le ministère compétent qui les avait invité à harmoniser leurs tarifs qui, d'ailleurs, n'étaient pas identiques. (MH p.9)

2013.06.01.

15

TRANSPORT - 22.12.2003 La compagnie aérienne Malév sortira-t-elle de ses difficultés?
L'assemblée extraordinaire de la compagnie aérienne Malév a pris une décision vendredi dernier sur un assainissement de son capital social, qui est inévitable en raison de son déficit record. Après les 7 milliards de forints en 2003, la société de privatisation APV Rt y injectera encore 3 milliards de forints de capitaux. La partie supérieure à 3,4 milliards de forints du montant injecté cette année serait mise en réserve. Lors de la première étape, le capital coté de Malév serait ramené à 118 milliards de forints pour le porter par la suite à 3,5 milliards de forints. Selon son directeur général Làszlo Sàndor, cette injection de capital de 10 milliards de forints permettrait à assainir la situation financière de sa société qui a enregistré un déficit de 8,8 milliards de forints sur une recette sur les ventes de 83 milliards réalisée au cours des neuf premiers mois de l'année. Le gouvernement a soumis l'utilisation de ce captial à des conditions strictes: Malév devra préparer chaque mois un rapport et un compte-rendu sur les fonds dépensés et sa situation économique du moment. En effet, c'est pour la dernière fois que Malév peut bénéficier d'une aide du gouvernement, étant donné qu'après l'adhésion de Hongrie à l'UE, cela serait impossible. Pour l'instant, APV Rt n'a pas encore décidé comment les petits porteurs seraient indemnisés. En effet, la valeur nominale des titres détenus par les petits porteurs est passée de 1000 forints à 10 forints et, de ce fait, la décision prise vendredi dernier lui était particulièrement défavorable. A ce propos, le directeur général de APV Rt, Làszlo Sàndor, a signalé que cette affaire ne concerne pas la direction de sa compagnie et que ce sont les actionnaires qui devraient y trouver un remède. (Nszab 20/12/2003 p.19, MH 20/12/2003 et 21/12/2003 p.13, NSZ 20/12/2003 p.5, MN 20/12/2003 p.13, NG 22/12/2003 p.5)

Utlimatum de Péter Medgyessy à Istvàn Csillag au sujet de la M5
Péter Medgyessy qui souhaiterait clôturer au plus vite possible le dossier de l'autoroute M5 a demandé au ministre de l'Economie de fixer les délais de l'intégration de cette autoroute dans le système national de vignette et de conclure un accord sur son prolongement. Un éventuel échec de ses négociations à ce sujet entraînerait des conséquences, a ajouté le chef du gouvernement. Istvàn Csillag n'a pas réagi à cet ultimatum. Gàbor Kuncze, président du SZDSZ, a affirmé cependant que les négociations sur l'intégration de la M5 dans le système de vignette étaient entrées dans une phase avancée et pourraient aboutir dans un délai court à un accord entre l'Etat et la société Alföldi Koncesszios Autopàlya Rt (AKA) qui exploite l'autoroute en question. Les débats publics à ce sujet peuvent empêcher la signature d'un contrat, a-t-il ajouté. Gyula Gaàl, secrétaire d'Etat politique du ministère de l'Economie, il n'est pas convenable de discuter de ce dossier en public, étant donné que le fait que l'autre partie était consciente de la volonté du gouvernement pourrait affaiblir les positions de l'Etat lors des négociations. Deux scénarios semblaient possibles précédemment: selon le premier, l'Etat achèterait la part de AKA dans la M5 et selon l'autre, l'Etat verserait une indemnisation annuelle de 8 à 10 milliards de forints à son partenaire pour financer le remboursement de ses dettes. Selon les spécialistes, le premier scénario serait plus favorable à l'Etat, même s'il entraînait une dépense unique de 120 milliards de forints. (MH 20/12/2003 et 21/12/2003 pp.1 et 11)

TRANSPORT - 23.12.2003 MAV augmente les prix de billet de 11% en 2004
Le ministère des Finances (PM) et le ministère de l'Economie (GM) ont autorisé la Société Nationale des Chemins de fer Hongrois (MAV) à augmenter de 11% les prix de billets à l'intérieur du pays. (Il s'agit d'une hausse de prix nette de 8% que le changement de la T.V.A. fait croître à 11%.) Le prix des billets supplémentaires pour les trains "intercity" augmentera de 40 forints à 480 forints, celui des billets supplémentaires pour les trains "intercity rapid" augmentera de 60 forints à 600 forints et la réservation de place pour les trains rapides sera en hausse de 10 forints à 130 forints. (MH p. 9)

TRANSPORT - 05.01.2004 Autoroute M5:démonstrations prévues
Si les tarifs routiers ne baissent pas d'ici à la fin du mois de janvier, une démonstration concertée sera organisée avec la participation des organisations civiles, des municipalités, des transporteurs et des personnes privées, sur l'autoroute M5 et sur les routes principales limitrophes. C'est au cours de ce mois-ci que les représentants du gouvernement mèneront des entretiens avec la SA AKA exploitant l'autoroute. La solution la plus favorable à long terme consisterait en le rachat des droits concessionnaires mais faute de couverture financière, cette option est éliminée. En cas de subvention d'Etat en revanche, ce sont deux tiers des revenus du réseau routier national qui devraient être consacrés par an, pour l'autoroute M5. (MN le 3 jan. p.11)

2013.06.01.

16

TOURISME - 23.12.2003 Les hôtels prévoient des résultats favorables pour la fin de l'année
Après les difficultés qu'ils ont connues au cours de l'année, les hôtels de Hongrie prévoient des résultats favorables pour la fin de décembre. Il est très difficile de trouver des chambres libres à Budapest et presque toutes les chambres des hôtels de station thermale de province ont été réservées. La plupart des clients sont des étrangers à Budapest pendant que les hôtels de province sont recherchés par des clients hongrois surtout. Les hôtels Danubius, Hunguest, Pannonia et Taverna enregistrent chacun un taux de réservation de 90 à 100%. La plupart des hôtels augmentent leur prix de 10 à 40% pour le réveillon mais il y en a qui les augmentent de 60 à 70%. (VG p. 7)

TOURISME - 06.01.2004 Changements dans l'industrie du tourisme
Après l'adhésion de la Hongrie à l'Union, la concurrence a fort capitaux pourrait arriver dans les restaurants où les locaux sont loués. Selon le président de la chambre hongroise des restaurateurs et des hôteliers (Magyar Vendéglátók Ipartestület), Tamàs Hàber, les locataires des unités à forte circulation pourront changer suite à l'echeance en janvier du moratoire concernant les locations. Cela ne favorise pas les entrepreuneurs locaux qui ont déjà épuisé leurs économies et qui ne peuvent pas bénéficier pleinement des ressources européennes. La chambre de commerce et d'industrie de Budapest (BKIK), souheîterait assurer aux locataires actuels une préemption pour la location ou l'achat de locaux. Le ministère de l'interieur a signalé qu'il prendra en considération cette proposition. (VG p. 1et 7)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 22.12.2003 Tesco mettra sur pied un nouvel hypermarché à Komlo
La chaîne d'hypermarchés Tesco Globàl Rt a acheté pour 150 millions de forints l'ancien site à Komlo de TAEV. Sur ce terrain, elle réalisera un investissement de 1 milliard de forints dans le cadre duquel elle y mettrait sur pied sous 18 mois à compter de l'obtention de son permis de construire une grande surface de 3000 mètres carrés, un parking à 245 places et son premier poste d'essence en Hongrie. La municipalité de Komlo qui lui avait vendu ce terrain a communiqué que les recettes provenant de cette vente lui permettrait de réaliser en 2004 plus d'investissements que prévus et de rembourser son crédit de 40 millions de forints. (NG p.4)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 23.12.2003 KeyTech a inauguré son usine
La filiale hongroise de KeyTec BV, KeyTec Sàrbogàrd Kft a inauguré son usine à Sàrbogàrd. Le montant de l'investissement a atteint 500 millions de forints. L'usine fabriquera des pièces filées sous presse à froid pour des automobiles, entre autres. Avec 230 personnes, la société prévoit pour l'année prochaine un chiffre d'affaires supérieur à 10 millions d'euros. (NG p. 5)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT, IMMOBILIER - 05.01.2004 L'explosion des prix immobiliers prévue n'aura pas lieu
L'adhésion de Hongrie à l'Union Européenne touchera peu le marché immobilier hongrois et les spécialistes estiment que l'explosion des prix prévue n'aurait pas lieu. En même temps, une hausse de prix a commencé en raison de la majoration de prix des matières de construction dont la fabrication nécessite un important volume d'énergie, de l'effet de l'augmentation de la TVA et des restrictions budgétaires liées aux constructions et aux achats de logements. Les effets de ces restrictions ne seront perceptibles qu'à partir du second semestre de l'année et jusqu'à ce moment-là, le bâtiment pourra mettre sur pied les immeubles pour lesquels un volume record de 41 000 permis de construire avait été délivré en 2003. (MH pp.1 et 13)

2013.06.01.

17

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 06.01.2004 Spar construit une usine de tansformation de la viande
Fidèle à la pratique de la société mère, Spar Magyarország Kft. construit une usine de transformation de la viande. Cette usine emploira 120 personnes et couvrira les magasins de la chaîne en Hongrie. La production, des produits de la marque de la société, devrait débuté au début de l'année prochaîne à Bicske et aura une capacité de production annuelle de 3,5 tonnes. L'usine sera installée à coté du centre logistique récemment inauguré. La société Spar, exploitant actuellement 100 supermarchés, 16 Hypermarchés et les 22 Kaiser's et qui a terminé l'année dernière son exercice avec un chiffre d'affaire brut de 140 milliards de forints, continue à se concentrer sur l'expension de sa chaîne. En accord avec une décision prise l'année dernière, la société démarrera un programe d'investissement de plusieurs milliards de forints. Dans le cadre de cette investissement un Interspar sera construit à Pécs ainsi que 10 supermarchés dont un à Celldömölk et un à Fonyód. Le tier des nouveaux magasins seront financés avec les fonds de l'investissement pour une somme de 300 millions de forints, le reste sera loué après les constructions. Cela représente tout de même un investissement de 120 à 130 millions de forints par magasins. La société employant 5000 personnes, souhaîte à l'avenir exploiter des magasins de 600 à 700 mètres carrés et de 900 à 1000 mètres carrés. (NG p. 1 et 4)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT, IMMOBILIER - 06.01.2004 Début de l'investissement sur la place Vörösmarty
La société ING Ingatlanfejlesztõ Kft. construit un batiment a fonction mixte a la place de l'ancien siège de ORI. La destruction commencera en fevrier, l'inauguration aura lieu en 2005. L'investissement sera de 12 milliards de forints. Cette construction de 25 000 mètres carrés est réalisée conjointement avec la fondation culturelle. ING Kft. sera propriétaire à 66% l'année prochaîne. (VG p. 15)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT, IMMOBILIER - 07.01.2004 L'achat de logements continue
Malgrès le durcissement du système de prêt au logement, beaucoup sont ceux qui projettent l'achat de logements. Andras Gerõ, le directeur de la plus grande société immobiliere, Otthon Centrum Rt., n'attend pas de ventes importantes durant les trois prochains mois. Néanmoins, sur la base de la tendance de ces derniers jours, des ventes en continues sont a prévoir. Il a également déclarer qu'en conséquence de l'afflux important du mois de décembre, le travail de l'office du cadastre sera fortement ralenti. Selon les données de la société Otthon Centrum, le chiffre d'affaire du mois dernier a représenté le double de la moyenne mensuelle. Des 1800 logement vendus l'année dernière, 265 ont été vendu dans le derniers mois de l'année pour un montant total de 4,2 milliards de forints. Le cadastre des quartiers de la capital (FKF) a enregistré l'équivalent d'un mois de clients entre le 11 et le 22 decembre. Cela a représenté près de 20 000 personnes qui ont effectué leurs demandes de crédit hypothécaire afin de pouvoir profiter du crédit au logement de l'ancien système. Il n'est pas encore possible de savoir quelle conséquence aura le boom du mois de decembre sur la file d'attente des dossiers a traiter dont le nombre affiché 90 000 demandes. (NG p. 1 et 4)

TITRES, BOURSE - 05.01.2004 Baisse de 108 points à la Bourse de Budapest
L'indice BUX, en baisse de 108 points, a clôturé mercredi dernier à 9380 points. Le Mol a reculé de 0,6% à 6315 HUF, le Matàv de 1,4% à 790 HUF, l'OTP de 1,3% à 2675 HUF, le Richter de 1,8% à 24 555 HUF et l'Egis de 1,3% à 8440 HUF. Le recul enregistré lors de la dernière séance de 2003 dégrade un peu l'image positive de l'année boursière dernière. En effet, l'indice BUX de la clôture dépasse de 20,3% celui de l'an précédent. La performance du marché boursier était variable en 2003: au cours du premier quadrimestre, l'indice s'affaiblissait pour se renforcer de 1400 points par la suite. Cette tendance a été arrêtée par la décision prise sur le changement de la marge de fluctuation du forint. En juillet, le marché boursier a retrouvé son calme, l'indice BUX a commencé à progresser à nouveau pour franchir le seuil de 9000 points en aoűt. A partir du mois d'octobre, une nouvelle baisse a commencé pour céder sa place à un renforcement à la mi-décembre. Le plus haut de 2003, soit 9914 points, a été enregistré le 14 octobre. Sur le marché des transactions promptes, la maison de courtage Erste Befektetési Bank a consolidé sa première place, grâce à son chiffre d'affaires de 809,2 milliards de forints. Cashline Ertékpapir Rt, la 7e du palmarès en 2002, a accédé à la deuxième place, avec 546,9 milliards de forints. HVB Bank Rt a consolidé sa troisième place, avec 500,7 milliards de forints. (NG pp.7 et 8, VG p.10)

2013.06.01.

18

MUNICIPALITÉ - 22.12.2003 La majoration de la taxe d'assainissement à Budapest serait-elle trop élevée?
Selon le ministère de l'Environnement, la majoration de 36% de la taxe d'assainissement que la municipalité de Budapest a prévu d'effectuer est trop élevé. A partir du mois de janvier, ce service coűterait 186,42 forints, TVA incluse, par mètre cube aux consommateurs. Le ministère estime que l'augmentation des charges fiscales en 2004 ne justifierait qu'une hausse de prix de 14 à 15% au maximum. La société d'assainissement Fôvàrosi Csatornàzàsi Művek a communiqué que l'introduction seule de la taxe écologique expliquerait une augmentation de 20% de ses prix et l'augmentation supplémentaire de 16% est due à la majoration de 3% de la TVA et aux développements qui devraient être effectués. (Nszab 20/12/2003 p.6, MN 20/12/2003 p.2, MH 20/12/2003 et 21/12/2003 p.5)

FAITS DIVERS - 23.12.2003 Qui financera la participation de Zsolt Baumgartner aux courses de Formule 1?
Le gouvernement hongrois destine 4 millions de dollars, soit environ 840 millions de forints, au financement de la participation de Zsolt Baumgartner aux courses de Formule 1 en 2004. Selon toute probabilité, l'équipe Jordan qui a l'intention d'engager seulement des pilotes qui lui assurent des sponsors conclura un contrat avec le jeune pilote hongrois aujourd'hui. Le ministre hongrois du Sport, Ferenc Gyurcsàny a indiqué que l'Etat créerait une société à participation de la famille Baumgartner et de Tamàs Frank, le manager du pilote hongrois. La vente d'une partie de la surface publicitaire de la voiture appartiendra à cette société qui aura aussi le droit de vendre le pilote hongrois comme personnage de publicité. L'Etat rentrerait dans ses frais seulement au cas où le pilote hongrois remporterait des succès d'ici cinq ans. Sinon, son père, Antal Baumgartner et la société Renault Baumgartner dirigée par ce dernier s'engageront à reprendre les parts de l'Etat. Le ministre du Sport a reconnu qu'il s'agissait d'une somme très importante, mais il estime que la Hongrie désire des succès et que "le succès de la Hongrie est celui de Hongrois". L'affaire sera soumise à l'approbation du conseil des ministres le 7 janvier. De leur côté, le Premier ministre, Peter Medgyessy, et le ministre des Finances, Csaba Làszlo, y ont déjà donné leur feu vert. L'annonce de cette nouvelle a choqué Zoltàn Molnàr, le directeur de la Commission olympique de Hongrie (MOB), car l'Etat ne fournit qu'une subvention annuelle de 1,5 milliard de forints à tous les sportifs hongrois qui se préparent aux Jeux olympiques. (MH pp. 1 et 2; NSZ p. 14; VG p. 7; NG p. 5)