POLITIQUE INTÉRIEURE 26.02.2004 -Le ministère de l'Intérieur prescrirait un système de sécurité aux entreprises 27.02.

2004 -Accord agricole - Szonda : l'Alliance Civique remporterait les élections législatives aujourd'hui - Le programme Draskovics touchera également les entreprises 02.03.2004 - Attentes liées à l'adhésion à l'UE - La TVA de l'utilisation de téléphone des professionnels n'augmentera pas 03.03.2004 - Le décret sur les crédits habitat serait-il soumis à des modifications? POLITIQUE EXTÉRIEURE 27.02.2004 -Les Etats-Unis critiquent la démocratie en Russie 02.03.2004 -La Hongrie pourrait-elle rejoindre l'eurozone dès l'année 2007 ? MACRO-ÉCONOMIE 27.02.2004 -Les analystes se montrent plus optimistes - Taux de chômage en hausse de 0,2% 01.03.2004 - Ecostat : entreprises plus optimistes 02.03.2004 - La Hongrie serait-elle au bord d'une crise monétaire? 03.03.2004 - La croissance économique a dépassé toute attente - Le forint est-il surévalué ? BANQUE 26.02.2004 - Changements de taux d'intérêt en janvier - Raiffeisen table sur une croissance de 18% de son résultat net 27.02.2004 - HVB accorderait un crédit à l'Etat pour l'achat d'une part de 40% dans AKA - Marché du crédit-bail : croissance de près de 20% en 2003 01.03.2004 - La création d'une succursale de banque deviendra plus facile dès mai - La FHB augmenterait le taux d'intérêt de ses crédits habitat - La loi contre le blanchiment d'argent serait-elle soumise à une modification? - Les banques sanctionnent leurs clients qui n'effectuent pas leurs transactions sur Internet 02.03.2004 - Les crédits habitat coûtent encore plus cher 03.03.2004 - Départ du directeur général de Budapest Bank - K&H a lancé deux crédits habitat à base de devises - La FHB augmenterait son bénéfice en 2004 ASSURANCE 02.03.2004 - Assurance vie : il faut avoir un certificat pour pouvoir bénéficier de l'avantage fiscal INDUSTRIE LOURDE 26.02.2004 - Chiffres et projets de Audi - Haldex mettra sur pied une usine à Szentlôrinchàza - Le contrat sur la privatisation de Dunaferr a été signé 01.03.2004 - Le constructeur d'automobiles Fiat fabriquerait-il des moteurs à diesel en Hongrie? 02.03.2004 - FIAT ne ferait pas fabriquer ses nouveaux moteurs diesel en Hongrie 03.03.2004 - La verrerie Tokodi Üveggyàr a suspendu son activité de production INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE 02.03.2004 - Agip souhaiterait poursuivre son extension 03.03.2004 - Financial Times : Mol peut devenir la première compagnie pétrolière en Europe Centrale et Orientale - Slovnaft envisage d'ouvrir 14 stations-service en Pologne ÉLECTRONIQUE 01.03.2004 - Samsung table sur une croissance dynamique TÉLÉCOMMUNICATION 26.02.2004 - Privatisation d'Antenna Hungària : candidats ibériques 01.03.2004 - Téléphones portables : près de 8 millions d'abonnés

1

INFORMATIQUE 26.02.2004 - Euroweb a acquis Elender 01.03.2004 - La taxe de reproduction sera-t-elle étendue aux imprimantes ? TEXTILE, VETEMENT 03.03.2004 - Felina : coopération avec Rösch et Mey - Le palais Deàk accueillira un magasin Roland INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE 27.02.2004 - Les ventes de Dreher ont augmenté de 4% l'an dernier 01.03.2004 - "Boissons matinales " illégalement détestées - L'usine de Kométa est conforme aux normes européennes - Volaille brésilienne à prix de dumping 02.03.2004 - Après le poulet brésilien, le poulet italien envahit le marché hongrois - Les produits étrangers causent plus de soucis que les laits artificiels COMMERCE 27.02.2004 -Subway ouvrira prochainement son premier restaurant à Budapest - La MGE se prononce contre la modification de la taxe d'immatriculation en vigueur 02.03.2004 - OBI simplifie sa structure 03.03.2004 - BricoStore poursuit son extension - La filiale hongroise de Lego a augmenté l'an dernier de 10% son chiffre d'affaires TRANSPORT 01.03.2004 - Changement des règles liées à l'immatriculation étrangère des voitures 02.03.2004 - Appel d'offres pour le premier tronçon de l'autoroute M6 SERVICES PUBLICS 02.03.2004 - Accor Services offrent des bons d'Internet INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT 26.02.2004 - Les courses de chevaux pourront devenir bénéficiaires d'ici deux ans 27.02.2004 - Hydro Aluminum Kft a passé un accord avec Brilliance 02.03.2004 - Beuer transfère toute sa production à Veszprém - Poppe & Potthoff Hungària a passé un accord avec Audi 03.03.2004 - Auchan pour le développemenet des PME TITRES, BOURSE 01.03.2004 - Egis paie un dividende de 120 forints ÉCONOMIE MONDIALE 03.03.2004 - Hyundai construit une usine en Slovaquie SANTÉ 01.03.2004 - L'OEP diminuerait la bonification des produits pharmaceutiques CULTURE 01.03.2004 - L'expostion Giacometti ouvrira ses portes le 22 mars à Budapest 03.03.2004 - Liza Minelli donnera un concert en juin à Budapest - Nombre record de visiteurs à l'exposition de Monet à Budapest

2

POLITIQUE INTÉRIEURE - 26.02.2004 Le ministère de l'Intérieur prescrirait un système de sécurité aux entreprises
Selon les informations du journal Népszabadsàg, le ministère de l'Intérieur aurait l'intention de pousser les sociétés privées, municipales et d'Etat, par la force des lois, à mettre en place à partir de 2005 des systèmes de sécurité adaptés aux facteurs de risque de leur activité. De ce fait, les entreprises qui ne disposent pas de système de sécurité conforme à leurs facteurs de risque ne pourront plus obtenir de permis d'exercer. (Nszab pp.1 et 6)

POLITIQUE INTÉRIEURE - 27.02.2004 Accord agricole
L'accord conclu dans la nuit du mercredi au jeudi entre le ministère de l'Agriculture et les producteurs agricoles calmerait probablement les esprits dans le secteur jusqu'au mois de mai. Les manifestants ont considéré cet accord comme acceptable, mais les forestiers du département Szabolcs continueront leur action destinée à ralentir la circulation sur certaines routes. Les vignerons se montrent également satisfaits de la majoration de la TVA du vin de fruits. Les transformateurs n'ont pas encore publié leur position à défaut d'informations sur les détails de cet accord: leurs représentants n'avaient pas été invités à participer aux négociations se terminant dans la nuit. Suite à cet accord, le ministre de l'Agriculture a signé la modification du décret sur les aides agricoles nationales, selon laquelle le ministère augmenterait de quelques milliards de forints les subventions et élargirait le nombre des possibilités de crédit. Les nouveaux éléments de ce décret sont les suivants: soutien de 1,6 milliard de forints pour les pertes enregistrées l'an dernier par les producteurs laitiers; subvention de 4 forints par litre pour le lait vendu en janvier et février, soit un total de 1 milliard de forints; le prix du lait acheté par l'Etat a été fixé à 40 forints par litre; continuation du service de la commission tarifaire dans le secteur de l'élevage de porc; aide de 120 forints pour chaque bête saine dans la branche de l'élevage de volaille; crédits à taux garanti pour les fournisseurs de Hajdu-Bét et de Parmalat. Lors des négociations tenues au ministère de l'Agriculture, quatre sociétés de commerce de détail, notamment Spar, Metro, Auchan et CBA, ont décidé de cesser la vente des "boissons matinales" considérées comme du "lait faux". Selon l'office de la concurrence GVH, la suppression de la vente de ce type de ce produit, même s'il est effectuée sous l'égide d'une institution gouvernementale, peut être soupçonnée de cartel. Cependant, si quatre société cessent simultanément de commercialiser un produit, elles ne peuvent pas être accusées automatiquement de cartel. En effet, les "boissons matinales" produites à base de lactosérum et d'autres additifs coûtent moins cher que le lait normal. (Nszab. pp.1 et 11, MH 1 et 11, NG p.3, VG p.6)

Szonda : l'Alliance Civique remporterait les élections législatives aujourd'hui
Entre le rapport fait par Viktor Orbàn, le président de l'Alliance Civique (Fidesz), sur l'état de choses en Hongrie, et celui fait par le Premier ministre, Peter Medgyessy, 10% de plus d'électeurs interrogés auraient voté pour la Fidesz que pour le Parti Socialiste Hongrois (MSZP), selon le sondage effectué par l'institut Szonda Ipsos. Cet écart était de 16% en faveur de la Fidesz parmi ceux qui affirmaient qu'ils voteraient pour un parti précis. Le nombre des électeurs soutenant les socialistes n'a pas diminué considérablement ces derniers mois mais ils ne sont pas aussi décidés qu'auparavant. Cependant la popularité de la Fidesz augmentait spectaculairement. 36% des électeurs choisissant un parti précis voteraient pour le MSZP et 52% d'eux pour le Fidesz si les élections se déroulaient aujourd'hui. Pour l'ensemble des électeurs, ces taux se modifient à 24% et à 34%. La position des partis plus petits est restée presque inchangée depuis le précédent sondage effectué par l'institut. Parmi eux, seulement le Parti des Démocrates Libéraux (SZDSZ) atteindrait le taux de 5% nécessaire pour pouvoir entrer au Parlement. (Nszab pp. 1 et 5; NSZ p. 4)

Le programme Draskovics touchera également les entreprises
La modification de la loi sur la TVA selon laquelle les entreprises ne pourront comptabiliser à partir du mois de mai que la moitié de leurs factures de téléphone prélèverait cette année près de 12 milliards de forints aux professionnels. Le Budget d'Etat a augmenté l'an dernier de 20 milliards de forints en interdisant aux entreprises de comptabiliser 30% de leurs dépenses pour le téléphone. Cette nouvelle règle ferait partie du programme restrictif du gouvernement. Les détails de ce programme de 185 milliards de forints, parrainé par Tibor Draskovics, ont été publié dans la nuit du mercredi au jeudi. Chaque ministère a précisé sur son site Internet sa contribution à la réalisation de ce programme. Les tableaux et les articles consacrés à ce sujet dans les journaux Népszabadsàg et Magyar Hirlap présentent comment les différents ministères et organisations gouvernementales seraient touchés par ces mesures restrictives. Le Magyar Hirlap présente également les fondations publiques qui cesseraient leur activité. (Nszab pp.1 et 5, MH pp.1, 3 et 10)

3

POLITIQUE INTÉRIEURE - 02.03.2004 Attentes liées à l'adhésion à l'UE
Deux tiers de la population hongroise espère que leur qualité de vie restera inchangée ou s'améliorera suite à l'adhésion de Hongrie à l'Union Européenne, a publié l'institut GfK. Les ressortissants des dix pays en voie d'adhésion s'attendent à un élargissement de leurs possibilités de travail et de formation, mais ils craignent d'une hausse de prix et d'une corruption plus forte. (VG p.3)

La TVA de l'utilisation de téléphone des professionnels n'augmentera pas
Lors du vote parlementaire sur la modification de la loi sur la TVA, les députés de l'opposition et leurs adversaires ont rejeté la proposition du gouvernement selon laquelle les entreprises, à partir du mois de mai, ne pourraient comptabiliser que 50% (au lieu des 70% actuels) de leurs frais pour la téléphonie mobile et fixe et pour l'utilisation de l'Internet. En même temps, le parlement a donné son approbation à l'introduction, à partir du mois de mai, un statut de contribuable faisant partie d'un groupe qui permettrait à certains fournisseurs d'externaliser une partie de leurs activités sans payer de TVA. (VG p.5)

POLITIQUE INTÉRIEURE - 03.03.2004 Le décret sur les crédits habitat serait-il soumis à des modifications?
Selon des sources bien informées, simultanément à la majoration des aides de politique sociale au printemps, deux points du décret sur les crédits habitat seraient soumis à une modification. Le plafond des prêts accessibles pour les logements anciens serait porté de 5 millions de forints à 8 à 10 milliions de forints et la catégorie de modernisation de logement serait élargie: les crédits bonifiés pourraient être utilisés également pour la modernisation du chauffage et du bloc sanitaire des immeubles. Selon les projets, les crédits maximaux seraient accordés aux primo-accédants de moins de 40 ans. Les spécialistes du marché estiment que le volume de ces changements n'est pas susceptible à causer des problèmes au Budget d'Etat. D'ailleurs, la commission parlementaire du logement écouterait aujourd'hui les rapports des banquiers sur les deux mois précédents. (NG pp.1 et 4)

POLITIQUE EXTÉRIEURE - 27.02.2004 Les Etats-Unis critiquent la démocratie en Russie
Un rapport fait par le ministère américain des Affaires étrangères sur les droits de l'homme a critiqué fort la Russie. Selon ce rapport, le Kremlin manipule les élections, restreint la liberté de la presse et persécute les personnes d'opposition. En général, les auteurs de l'étude sont satisfaits de la situation générale des droits de l'homme en Hongrie, mais ils évoquent l'attitude discriminatoire face aux Tsigans, et ajoute que, selon les partis d'opposition hongrois, le gouvernement contrôle les rédactions dans les médias de service public et que la communauté juive trouve les manifestations antisémites alarmantes. Le rapport critique parmi les émissions de droite l'émission de radio "Vasàrnapi Ujsàg" et l'émission "Ejjeli Menedék" que la Télévision Hongroise (MTV) a entre-temps supprimée. US Human Rights Network critique le rapport rédigé par le ministère américain des Affaires étrangères car il estime que les Etats-Unis n'a plus le droit de faire des critiques puisqu'ils ont perdu leur honneur depuis qu'ils tiennent des personnes en captivité sans accusatition ni instance judiciaire. (Nszab p. 3; MH p. 9; NSZ p. 2)

POLITIQUE EXTÉRIEURE, UNION EUROPÉENNE - 02.03.2004 La Hongrie pourrait-elle rejoindre l'eurozone dès l'année 2007 ?
Au cas où l'organisation Eurostat permettrait que les sommes payées aux caisses de retraite privées soient déduites du déficit des finances publiques de Hongrie, ce dernier pourrait diminuer à 3,6% cette année et passer au-dessous des 3% fixés par le traîté de Maastricht en 2005. Eurostat se prononcera sur ce sujet d'ici à la fin de la semaine. Dans le cas où sa décision serait favorable, la Hongrie pourrait rejoindre l'eurozone dès l'année 2007. Ainsi, la banque d'émission de Hongrie (MNB) seraient sans doute amenée à diminuer le taux d'intérêt directeur car ceci exercerait une influence favorable sur les dettes publiques qui sont voisines à 60% du PIB aujourd'hui. (VG pp. 1 et 5)

4

MACRO-ÉCONOMIE - 27.02.2004 Les analystes se montrent plus optimistes
Selon le sondage effectué en février par l'agence Reuters, les attentes relatives au déficit de la balance des paiements courants ont diminué, celles liées à la production ont augmenté légèrement et les craintes liées à une éventuelle majoration du taux directeur ont disparu. Les analystes qui estimaient il y a un mois que le déficit de la balance des paiements s'afficherait cette année à 4,51 milliards d'euros ont revu à la basse leur pronostic, soit à 4,2 milliards d'euros pour 2004 et à 3,85 milliards d'euros pour 2005. Malgré la décision définitive prise mercredi au sujet d'une réduction des dépenses, les analystes trouvent que le déficit de la comptabilité nationale dépasserait 4,6% du PIB, bien que ce taux résulte déjà d'une révision à la hausse, et atteindrait 985 milliards d'euros au lieu de 920 milliards de forints. Les attentes inflationnistes ont progressé de 15 points de base pour passer à 6,20% et le taux d'inflation annuel s'afficherait à 7,1%, malgré le pronostic du gouvernement qui table sur un taux entre 6,0 et 6,5%. D'après les spécialistes hongrois, le cours de forint maintiendrait cette année sa position conquise ces dernières semaine face à l'euro, tandis que les analystes d'Europe Occidentale estiment que le cours de l'euro passerait à 280 forints ou plus. (NG p.3, VG p.4)

MACRO-ÉCONOMIE, EMPLOI - 27.02.2004 Taux de chômage en hausse de 0,2%
Selon les données publiées par l'Office des statistiques nationales (KSH), le taux de chômage a atteint en moyenne 5,8% de novembre 2003 à janvier 2004, soit une augmentation de 0,2% par rapport au taux enregistré d'août à octobre 2003. Cependant il a diminué d'autant comparé à la période de novembre 2002 à janvier 2003. Le nombre des employés a augmenté de 38 000 personnes de novembre 2003 à janvier 2004 par rapport à la période de novembre 2002 à janvier 2003 à 3,918 millions de personnes en moyenne. (NG p. 3; VG p. 4)

MACRO-ÉCONOMIE - 01.03.2004 Ecostat : entreprises plus optimistes
L'Ecostat a annoncé que les entreprises se montraient plus optimistes. Les 100 premières entreprises tablent cette année sur un taux d'inflation de 6% tandis que les petites et moyennes entreprises le prévoient à 7%. Les grandes entreprises envisagent d'augmenter leurs prix de 3,7% pendant l'année 2004. Quant aux petites entreprises, elles entendent les augmenter de 4,4%. (MH, les 28 et 29 février, p. 11)

MACRO-ÉCONOMIE - 02.03.2004 La Hongrie serait-elle au bord d'une crise monétaire?
Selon le journal Financial Times Deutschland, l'économie hongroise est au bord d'une crise. Gregor Eder, analyste de Deutsche Bank, en présentant le scénario le plus pessimiste, affirme dans un article que parmi les pays en voie d'adhésion, la Hongrie a le plus de chances à subir une crise monétaire. Il a signalé que la réalisation du programme annoncé par le nouveau ministre aux finances pourrait remédier à la situation actuelle, mais cela nécessiterait une fermeté dans les politiques fiscale et monétaire. Selon Dietmar Hornung, spécialiste de Deka Bank, il est possible que le déficit de la balance commerciale de Hongrie s'élève cette année à 10% et son déficit budgétaire 6%. En ce qui concerne le renforcement du forint qui a enregistré ces derniers jours, les avis des spécialistes sont variés. Certains estiment que ce phénomène est justifiable au point de vue fondamental, mais sa mesure, en raison du grand nombre des facteurs d'incertitudes, est excessive. ABN Amro a recommandé vendredi dernier la vente de la monnaie hongroise. Le cours de l'euro est passé hier endessous de 256,50 forints. Selon certains spécialistes, une légère correction ne pourrait pas impossible en cas d'une continuation de la croissance du cours du forint. (VG pp.1 et 15, NG p.3)

5

MACRO-ÉCONOMIE - 03.03.2004 La croissance économique a dépassé toute attente
La croissance économique a atteint 3,5% au quatrième trimestre de l'an dernier, contre le taux de 3,15% généralement attendu par les analystes, ce qui a porté à 2,9% la croissance sur toute l'année dernière, selon les données provisoires publiées par l'Office des statistiques nationales (KSH). Les données du commerce de détail, de l'industrie et des exportations, qui avaient été annoncées plus tôt, avaient permis de tabler sur un rythme plus rapide de la croissance économique, estime Mariann Trippon, analyste chez CIB. Les investissements ont progressé de 4,7% au quatrième trimestre, ce qui a porté leur augmentation annuelle à 1,4%. Selon les experts, le rythme de croissance de l'économique devra devenir encore plus rapide cette année, car des données macroéconomiques favorables sont enregistrées aux Etats-Unis et en Europe de l'Ouest aussi. Zoltàn Török, analyste chez la société de courtage Raiffeisen Ertékpapir, prévoit pour 2004 une hausse de 3,3% du PIB, ce qu'il explique par le fait que la consommation des ménages est en baisse pendant que la production industrielle, les investissements et les exportations continuent d'augmenter. De son côté, le ministère des Finances (PM) explique la hausse plus rapide du PIB par le développement, dans le bon sens et avec une structure favorable, de l'économie réelle depuis le second semestre de l'an dernier. Selon le PM, la croissance des marchés extérieurs, les données enregistrées en 2003 et les mesures prises en faveur d'un équilibre financier devront permettre à la Hongrie de continuer de rattraper son retard par rapport aux pays européens les plus avancés pendant l'année 2004. (NG pp. 1 et 3; MH pp. 1 et 9; VG pp. 1 et 4; Nszab p. 13)

Le forint est-il surévalué ?
Des analystes de Londres estiment que les principaux processus macroéconomiques ne justifient toujours pas le renforcement considérable du forints. Certains d'eux affirment même que ce nouveau renforcement récent de la monnaie hongroise doit être considéré comme une "mini-bulle". Les analystes expliquent généralement par le taux d'intérêt directeur trop élevé que 1 euro vaut seulement 256 forints alors que, selon eux, il devrait valoir 280 forints, d'après les données macroéconomiques de Hongrie. (MH p. 9)

BANQUE - 26.02.2004 Changements de taux d'intérêt en janvier
En cas des particuliers, la différence entre le taux d'intérêt moyen des découverts de compte et celui des dépôts de moins de douze mois est passé de 12,3% en décembre dernier à 11,64%, a publié la banque d'émission dans son rapport sur les intérêts du mois de janvier. En cas des professionnels n'appartenant pas au secteur financier, cet écart est passé de 2,42% à 2,37%. Pendant le mois en question, le taux d'intérêt des découverts de compte des ménages a reculé de 25 points de base à 18,8%, celui des prêts à l'habitat de 107 points à 11,21%. Selon les données fournies par la Banque Nationale de Hongrie, celui des crédits à la consommation a diminué de 34 points à 22,04% et l'indice du coût moyen des crédits a été ramené de 28,6% à 27,75%. Le taux d'intérêt des autres prêts a été porté de 14,83% à 15,94%. Le volume des crédits à la consommation est passé de 22 milliards de forints à 11,5 milliards de forints et celui des crédits habitat, en recul de 25%, s'est affiché à 47,7 milliards de forints. Le taux d'intérêt des dépôts à vue, en hausse de 9 points de base, s'est élevé à 2,29%. Celui des dépôts de moins de douze mois a progressé de 32 points de base à 10,4% en cas d'une période de moins de douze mois, de 85 points à 10,35% en cas d'une période entre un an et deux ans et de 96 points à 7,84% en cas d'une période de plus de deux ans. Celui des découverts de compte des professionnels est passé de 13,01% à 13,15% et celui des autres prêts s'est accrû de 19 points à 13,57%. En matière de dépôts, le taux d'intérêt moyen des dépôts a été porté de 10,96% à 11,16% en cas d'une période de moins de douze mois et de 10,8% à 11,37% en cas d'une période de plus de douze mois. (VG p.14, MH p.12, NG p.4)

6

Raiffeisen table sur une croissance de 18% de son résultat net
La société Raiffeisen Bank Rt prévoit pour 2004 une croissance considérable de 18% de son résultat net à 15,5 milliards de forints. La banque lance cette année un programme à 3 ans dans le cadre duquel elle construira 70 succursales nouvelles. Dans une première phase, 20 unités seront créées pour un investissement de 2 milliards de forints, a annoncé Peter Felcsuti, le président de la troisième banque hongroise, selon l'efficacité de coût calculée par l'Ecole internationale de formation de bancaires. Grâce à ce programme dont la valeur globale atteindra 7,7 milliards de forints, le nombre des succursales de la banque augmentera à 120. La société s'attend à ce que l'ensemble des crédits progresse de 20% cette année, pour une augmentation de 23% des dépôts et de 21% du total de bilan. Ainsi, ce dernier dépasserait 1000 milliards de forints à la fin de l'année. La banque paie seulement autant de dividendes au propriétaire que l'indice de solvabilité ne passe pas au-dessous des 9% fixés par le contrat qu'elle avait conclu avec l'autorité hongroise de régulation des marchés financiers (PSZAF), a indiqué M. Felcsuti. Il a précisé que ces dividendes se situaient entre 9 à 10%. (NG p. 4; MH p. 11)

BANQUE - 27.02.2004 HVB accorderait un crédit à l'Etat pour l'achat d'une part de 40% dans AKA
Parmi les majeures institutions financières hongroises, HVB Bank a fait l'offre la plus favorable pour le financement de l'acquisition de l'autoroute M5, a publié le journal Magyar Hirlap. Selon ce quotidien, le taux d'intérêt du prêt de 21 milliards de forints accordé par HVB à l'Etat pour l'achat d'une participation de 40% dans AKA serait fixé à l'indice Eulibor + 0,12% (+14% en cas d'un financement à l'échelle du groupe). Pour ce crédit, la MFB assurera une garantie de 60 milliards de forints. La transaction en question devra avoir lieu vendredi prochain. (MH p.12)

Marché du crédit-bail : croissance de près de 20% en 2003
Les 40 entreprises qui font partie de l'Association Hongroise des Sociétés de leasing (Magyar Lizingszövetség) ont placé ensemble 966,4 milliards de forints de crédits l'an dernier, soit une augmentation de 19% par rapport à l'an précédent où elles en ont placé pour 813 milliards de forints. (Ces données ne comprennent pas celles du groupe Merkantil.) Le financement d'automobiles représentait 71% des crédits placés. Si tout va bien, la valeur globale du matériel donné en location pourra atteindre 1000 milliards de forints cette année, mais l'incertitude autour de la taxe d'immatriculation ne permet pas aux sociétés du secteur de prévoir des données précises. Les clients ont acheté en crédit-bail plus de voitures d'occasion moins chères l'an dernier, pendant que l'autofinancement était en baisse, ce qui comprend plus de risques. Le nombre croissant des clients qui ne paient pas pose également des problèmes aux sociétés qui doivent former d'importantes provisions spéciales pour contrebalancer cela. Une part d'elles pourra même devenir déficitaire en raison de la concurrance forte dans le domaine des intérêts et de la forte commission que les sociétés de leasing doivent payer aux concessionnaires de marques. Il semble que les positions des sociétés liées à des banques sont stables sur le marché. Le groupe CIB Lizing a renforcé sa place de leader du marché, avec 18% de parts de marché. (NG p. 5; VG p. 19)

BANQUE - 01.03.2004 La création d'une succursale de banque deviendra plus facile dès mai
Après l'adhésion de la Hongrie à l'Union européenne, en mai, la création d'une succursale de banque deviendra plus facile en Hongrie. Il faudra l'annoncer tout simplement. Les établissements financiers devront toujours conclure des contrats et informer leur clientèle en hongrois. Pour les litiges, les règles juridiques de Hongrie devront être appliquées et la compétence du tribunal de Hongrie restera exclusive. Après l'adhésion de la Hongrie à l'UE, les établissements financiers seront surveillés par l'autorité compétente du pays où se trouve leur siège. Désormais, l'autorité hongroise de régulation des marchés financiers (PSZAF) contrôlera surtout le respect des règles protégeant les intérêts des consommateurs. (MH, les 28 et 29 février, p. 11)

7

La FHB augmenterait le taux d'intérêt de ses crédits habitat
Malgré la croissance des taux d'intérêt en janvier, le volume des demandes de crédits habitat a progressé en février. OTP a réceptionné un volume de quelques milliards de forints de demandes de crédit habitat et la FHB un volume de plusieurs centaines de millions de forints. Selon les spécialistes, il reste à savoir dans quelle mesure les restrictions ont fait diminuer le marché, étant donné qu'en raison l'impact de la demande anticipée, enregistré à présent, il serait impossible de donner en mars une estimation sur la demande réelle, mais seulement en avril. Pour les acteurs du marché, une diminution de 50% sur douze mois serait encore favorable, mais un recul durable à un tiers pourrait provoquer de graves problèmes. D'ailleurs, OTP Bank a modifié le 15 janvier les taux d'intérêt de douze mois de ses crédits à l'habitat et la charge d'intérêt de 10% déterminée à ce moment-là serait applicable en mars. 20% du volume de ses crédits habitat ont une période d'intérêt de douze mois. Cependant, la FHB a laissé inchangés ses taux d'intérêt pour le mois de février, mais les tarifs de ses crédits à taux d'intérêt de douze mois seraient soumis en mars à un changement. Ses taux passeraient de 6,75% à 11% et il n'est pas exclu qu'ils restent en vigueur pendant des mois. Dans le volume des crédits de la FHB, les prêts à une période d'intérêt de douze mois représentent 10%. (NG pp.1 et 5, VG p.14)

La loi contre le blanchiment d'argent serait-elle soumise à une modification?
L'Association Bancaire Hongroise propose de modifier la loi contre le blanchiment d'argent. La législation en vigueur stipule des conditions impossibles à remplir pour l'approbation des virements bancaires internationaux. En effet, une telle transaction ne peut être effectuée que dans le cas où l'institution financière étrangère destinataire fournirait trois données personnelles de l'expéditeur, mais chacune de ces données représentent un secret bancaire pour les banques américaines et européennes et les institutions financières hongroises ne les fournissent pas non plus en se référant à la loi sur la protection des informations personnelles. Une modification de la loi en question semble autant plus justifiable que 200 000 clients ne se sont pas encore contacté leur banque en vue faire vérifier leurs informations personnelles. Le délai de cette vérification a été fixé au début du mois d'avril. (Nszab 28/02/2004 p.15)

Les banques sanctionnent leurs clients qui n'effectuent pas leurs transactions sur Internet
Les banques sanctionneront dès cette année leurs clients que se rendent dans leurs bureaux en vue de les pousser à utiliser l'Internet. Les clients qui n'utilisent pas la Toile devront payer jusqu'à dix fois plus pour leurs transactions. En tout cas, la différence de coûts pourrait atteindre plusieurs dizaines de milliers de forints. A part cela, les clients ont tendance à immobiliser leurs épargnes sans connaître les conditions. Les banques affirment que leur portail sur Internet contient leur communiqué sur les taux d'intérêt du moment et les clients qui déposent leur argent sans connaître les conditions ont tort. (Nszab pp.1 et 14)

BANQUE - 02.03.2004 Les crédits habitat coûtent encore plus cher
Plusieurs banque ont majoré hier les taux d'intérêt variables de leurs crédits habitat à base de forints. Par exemple, la banque hypothécaire Földhitel és Jelzàlogbank a augmenté de 1,35% le taux d'intérêt variable de ses crédits pour les logements anciens. Ses banques partenaires (Erste, IEB) ont procédé de même pour porter à 10 à 11% les coûts de leurs prêts, frais d'administration inclus. La HVB dont les frais d'administration s'élèvent à 2,5% a fait croître de 0,4 à 0,45% ses taux qui s'affichent aujourd'hui à 7,75% en cas des logements anciens et à 5,95% en cas des immeubles neufs. Cette nouvelle augmentation des taux d'intérêt mettent en relief les prêts à base de devises (euros ou francs suisses), ayant un risque plus grand sur le long terme, qui ont gagné récemment du terrain et dont les taux avoisinent 4%. Ce n'est pas par hasard que les institutions financières lancent de plus en plus de crédits à base de devises: Erte, IEB, MKB sont déjàs présentes sur ce marché. La FHB lancera un prêt à l'habitat à base de devises au printemps au plus tard et K&H présentera cette semaine deux nouveaus produits de ce type. (MH pp.1, 10 et 11)

8

BANQUE - 03.03.2004 Départ du directeur général de Budapest Bank
Lors de la réunion des employés de Budapest Bank, tenue à la fin de la semaine dernière, Richard Pelly, directeur général de cette banque depuis six ans, a annoncé son départ et continuerait son activité au sein de la division anglaise de GE Commercial Finance (GECF). Il sera remplacé par le directeur général par intérim Aris Bogdaneris, jusqu'alors directeur de la division aux particuliers de BB depuis l'automne 2002, qui serait chargé d'assurer la croissance du profit de cette institution financière qui a augmenté de 40% ses bénéfices pour les porter à 8,9 milliards de forints. En vue de l'atteinte de cet objectif, BB devrait renforcer ses efforts dans ses divisions aux particuliers et aux petites entreprises et accélérer l'innovation liée aux nouveaux produits. Selon des sources bien informées, après les incertitudes de ces dernières années, GE CF a décidé récemment de baser sur la BB son expansion en Europe Orientale. Dans ce projet, le gestionnaire de fonds Budapest Alapkezelô qui a administré un patrimoine de 192 milliards de forints à la fin de l'an dernier, jouerait un rôle important. En effet, les hypothèses dues à l'hésitation de GE CF, selon lesquelles Budapest Bank figurait parmi les institutions financières qui seraient vendues dans un délai court se ont avérées mal fondées. (NG pp.1 et 5)

K&H a lancé deux crédits habitat à base de devises
L'insitution financière K&H a lancé deux nouveaux crédits habitat à base de devises. Le taux d'intérêt de ses prêts à base d'euros utilisables pour n'importe quel type de logement est fixé à 5,5% et celui de ceux à base de francs suisses à 4,4%. Les frais d'administration de chacun de ces produits représentent 1%. Leur durée de remboursement maximum est fixée à 20 ans et leur montant varie entre 1 et 30 millions de forints en devises. Pour leur obtention, il suffit de présenter une fiche de paie d'un montant égal ou supérieur au salaire minimum. Làszlo Diosi, directeur général adjoint et responsable de la division des services aux particuliers, estime que les clients remplaceront leurs prêts à taux d'intérêt de marché, voire leurs crédits bonifiés à taux d'intérêt variable, par ces nouveaux produits à base de devises. Le taux d'intérêt de ceux-ci ne changeraient que dans le cas où le taux directeur de la devise servant de base serait soumis à une modification. Le volume des crédits habitats administré par K&H s'affiche actuellement 130 milliards de forints, dont 65% sont des prêts bonifiés à base de lettres d'hypothèque. Le volume de ses crédits clients a progressé de 15% au cours de ces six derniers mois. (MH p.13, NG p.4, VG p.14, NSZ p.5)

La FHB augmenterait son bénéfice en 2004
Les spécialistes interrogés par l'agence Reuters estime qu'après son bénéfice de 4 milliards de forints en 2003, la FHB en réaliserait cette année 5,6 à 5,9 milliards de forints. Selon eux, les actions de cette banque hypothécaire qui ont atteint hier un record à 5300 forints sont sous-évaluées et leur valeur réelle avoisine 5800 forints. Dàniel Gyuris, numéro un de cette institution financière, qui estime également que les titres de sa compagnie sont sous-évalués, a communiqué que peu de sociétés hongroises peuvent élaborer leur prévision à moyen terme avec la même certitude que la FHB. Après l'explosion des crédits habitat en 2003, il s'attend cette année à une consolidation sur le marché en estimant que l'intensification de la demande de prêts des clients de province et les modernisations de logements semblent prometteuses. Il espère que la FHB pourra confirmer cette année sa position sur le marché. (NG p.12)

ASSURANCE - 02.03.2004 Assurance vie : il faut avoir un certificat pour pouvoir bénéficier de l'avantage fiscal
Les contribuables ayant contracté une police d'assurance sur la vie peuvent demander à l'Administration Fiscale (APEH) de leur rembourser une partie de la somme payée à la compagnie d'assurance seulement dans le cas où celle-ci leur indique officiellement jusqu'au 21 mars la somme qu'ils peuvent imputer sur leur impôt. Or, plusieurs dizaines de millions de contribuables concernés n'ont pas encore obtenu ce certificat car certaines compagnies d'assurances ne le leur envoient pas, en disant qu'elles ne connaissent pas le numéro d'identification à huit chiffres que l'Administration Fiscale avait accordé à ces personnes. Comme elles n'en informent pas les contribuables, il est prudent à ceux-ci de contacter les compagnies d'assurances en personne, par téléphone ou par lettre. (MH pp. 1 et 9)

9

INDUSTRIE LOURDE - 26.02.2004 Chiffres et projets de Audi
Les indices financiers et de production de la filiale hongroise de Audi ont dépassé à nouveau les chiffres de la société mère sise à Ingolstadt. Audi Hungària Rt a réalisé l'an dernier une recette sur les ventes de 3,722 milliards de forints, en progression de 4,8% par rapport à l'an précédent, et son bilan établi selon les normes comptables hongroises a affiché un résultat de 314 millions d'euros, ce qui représente une progression de plus de 10% par rapport aux 280 millions d'euros enregistrés l'année d'avant. Les recettes sur les ventes de sa société mère Audi AG, en hausse de 3,6%, ont atteint 23,4 milliards d'euros et son bénéfice net, en croissance de 5,4%, s'est élevé à 816 millions d'euros. L'usine Audi à Gyôr a fabriqué 1,335 millions de moteurs en 2003, en progression de 55 000 par rapport à l'an précédent. Ces moteurs ont été installés dans des modèles Audi, VW, Skoda et Seat par des sites de production étrangers. En effet, la filiale hongroise en question a été le plus grand exportateur hongrois de l'an 2003. En même temps, le volume des automobiles assemblées sur cette base de production hongroise a diminué par rapport aux années précédentes en raison des préparatifs d'une restructuration et d'une transition à la fabrication de nouveaux modèles. Le nombre des Audi TT émises l'an dernier par cette usine a totalisé 32 337 et celui des A3 1616. Jusqu'à présent, aucune décision n'a été prise ni sur le successeur du modèle A3, fabriqué exclusivement en Hongrie, ni sur la location du site qui abriterait cette production. Jürgen Lunemann, président de la direction de la filiale hongroise de ce constructeur d'automobiles allemand, a souligné que Audi AG avait investi l'an dernier 234 millions d'euros, soit un total de 1,75 milliard d'euros jusqu'à présent, dans le développement de l'activité de production de sa base hongroise. D'ailleurs, de nouveaux investissements pourront également avoir lieu prochainement, étant donné que la société mère souhaiterait mettre sur pied une usine d'outils en Europe Centrale et la ville de Gyôr aura toutes ses chances pour figurer parmi les communes dont l'une pourrait accueillir cet investissement. (MH p.10, NG p.5, VG p.9)

Haldex mettra sur pied une usine à Szentlôrinchàza
La nouvelle usine de la compagnie suédoise Haldex, qui est en construction à Szentlôrinchàza, devra démarrer son activité d'assemblage en juin, a publié le journal Vilàggazdasàg. Cet investissement de 5 millions d'euros (soit 1,3 milliard de forints) créera 110 emplois. Cette usine de production de freins hydrauliques et d'autres mécanismes vendrait ces produits à l'étranger. Cet investissement fait partie du programme Gripen. (VG p.9)

Le contrat sur la privatisation de Dunaferr a été signé
La Société des Privatisations d'Etat (APV Rt) a signé le contrat sur la privatisation de Dunaferr Rt avec le consortium ukrano-suisse Donbass-Duferco. Ce dernier paiera 444 millions de forints pour acquérir 79,48% des actions de la société spécialisée dans la fabrication d'acier. Le consortium s'est en même temps engagé à augmenter de 17,3 milliards de forints le capital social de la société hongroise. Selon les informations du "Magyar Hirlap", les négociations entre Donbass-Duferco et les banques dont Dunaferr est débiteur pour la somme de 60 milliards de forints n'auraient pas encore abouti à un accord car les établissement de crédit auraient refusé les conditions proposées par le consortium. Or, ceci pourrait compromettre toute l'affaire de privatisation. (MH pp. 1 et 11; NG p. 4)

INDUSTRIE LOURDE - 01.03.2004 Le constructeur d'automobiles Fiat fabriquerait-il des moteurs à diesel en Hongrie?
Selon des sources bien informées, le constructeur d'automobiles Fiat souhaiterait faire assembler ses nouveaux moteurs diesel de 90 chevaux. Sa société mère siégée à Turin a communiqué par sa filiale à Szentgotthàrd Opel Magyarorszàg qu'elle exploite avec la coopération de General Motors qu'elle espérait qu'elle aurait des chances à l'avenir pour pouvoir élargir ses capacités de production de moteurs diesel. En même temps, les syndicats italiens s'inquiètent d'une éventuelle diminution des capacités de son usine à Mirafior. (VG p.9)

INDUSTRIE LOURDE - 02.03.2004 FIAT ne ferait pas fabriquer ses nouveaux moteurs diesel en Hongrie
Pour l'instant, le constructeur d'automobiles FIAT n'a pas l'intention de confier la production de ses nouveaux moteurs diesel à l'usine à Szentgotthàrd de Opel Magyarorszàg Kft (OMA), étant donné que ses capacités de production existantes qui sont présentes ailleurs peuvent satisfaire la demande, a communiqué Edit Légradi, directrice de communications de OMA, en ajoutant que son usine fabriquerait cette année 420 000 à 430 000 moteurs et 400 000 culasses de cylindre. En effet, cette base de production à Szentgotthàrd serait capable d'accueillir une nouvelle production, étant donné qu'elle n'utilise actuellement que deux tiers de sa capacité totale. (NG p.4)

10

INDUSTRIE LOURDE - 03.03.2004 La verrerie Tokodi Üveggyàr a suspendu son activité de production
La verrerie Tokodi Üveggyàr a arrêté hier sa production pour une durée indéterminée et a demandé l'ouverture d'une procédure de faillite. Selon son explication, elle a subi une crise du fait qu'elle ne peut pas réaliser ses développements prévus en raison des retards des autorités de protection de l'environnement. A défaut du commencement des travaux de construction, Raiffeisen Bank qui aurait dû assurer leur financement a résilié son contrat de prêt de 1,3 milliard de forints. A part cela, Konzumbank a également arrêté de financer cette entreprise. Cette usine donne du travail à 320 personnes. (NG pp.1 et 4, VG p.4, MH p.11)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 02.03.2004 Agip souhaiterait poursuivre son extension
Agip Hungària Rt a l'intention de créer 4 ou 5 stations-service de province cette année. La société exploite aujourd'hui 115 stations-service, propres ou franchisées. Elle a enregistré en 2003 un résultat net de 135 millions de forints pour un chiffre d'affaires de 50 milliards de forints. Tout comme Conoco ou Esso, Agip pourra se voir contraint de quitter le marché hongrois trop petit. Sinon, la compagnie devrait renforcer sa position. Sa situation est d'autant plus difficile que le géant russe Lukoil envisage de créer une chaîne de stations-service en Hongrie dès cet été. ENI, la société mère d'Agip, souhaiterait toutefois poursuivre son extension en Europe Centrale et Orientale. La chaîne Conoco n'est pas à vendre, elle non plus. Mais ces compagnies devront perdre du terrain pour les stationsservice exploitées par des hypermarchés également. Tesco inaugurera une station-service prochainement, près de l'autoroute M5, tandis que Auchan en exploite déjà une à Soroksàr. (VG p. 12)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 03.03.2004 Financial Times : Mol peut devenir la première compagnie pétrolière en Europe Centrale et Orientale
Selon le "Financial Times", la compagnie pétrolière hongroise Mol pourra avancer à grands pas cette année pour devenir le "vaisseau amiral" de l'industrie pétrolière d'Europe Centrale et Orientale. Avec l'acquisition de la compagnie croate INA, Mol passe déjà pour la première compagnie pétrolière d'Europe Centrale et Orientale, ajoute le journal qui estime que la cession des activités gazières pourraient rapporter plus de 1 milliard de dollars à l'entreprise hongroise. Mol participe aux appels d'offres lancés pour la privatisation de la compagnie roumaine Petrom et de la compagnie tchèque Unipetrom, et pourra devenir par la suite le candidats le plus puissant à la reprise de l'entreprise serbe NIS Jugopetrol aussi, affirme le journaliste du "Financial Times". De plus, la compagnie hongroise pourra renforcer sa position sur le marché polonais par sa fusion envisagée avec la compagnie polonaise PKN Orlen, ajoute-t-il. Entre-temps, le russe Gazprom a confirmé qu'un consortium composé de lui-même et d'une entreprise d'Europe de l'Ouest serait prêt à reprendre les activités gazières à Mol. (VG p. 13; Nszab p. 13)

Slovnaft envisage d'ouvrir 14 stations-service en Pologne
La compagnie pétrolière slovaque Slovnaft où la compagnie hongroise Mol a des intérêts envisage d'ouvrir 14 stations-service en Pologne d'ici à la fin de l'année. Ainsi, le nombre des unités exploitées par Slovnaft dans ce pays augmenterait à 30. Toutes les stations-service nouvelles seraient construites dans la partie centrale de la Pologne. Slovnaft qui a investi 26,4 millions de zlotys l'an dernier en Pologne entend doubler cette somme en 2004. (VG p. 13)

ÉLECTRONIQUE - 01.03.2004 Samsung table sur une croissance dynamique
La société Samsung Electronics Magyar Rt prévoit pour cette année un chiffre d'affaires de 9 milliards de forints pour ses activités informatiques. Cette somme est supérieure de 91% au chiffre d'affaires de 4,7 milliards de forints que la société a réalisé l'an dernier dans ce domaine-là. Samsung Electronics Magyar Rt table sur un chiffre d'affaires global de 44 milliards de forints en 2004, après les 30 milliards de forints enregistrés en 2003. Les branches Télecommunication et Produits audiovisuels devraient rapporter 15 milliards de forints chacun tandis les recettes des produits blancs sont prévues à 5 milliards de forints. (NSZ, le 28 février, p. 10; MN, le 28 février, p. 12)

11

TÉLÉCOMMUNICATION - 26.02.2004 Privatisation d'Antenna Hungària : candidats ibériques
Selon toute probabilité, le gouvernement hongrois se prononcera en mars sur la cession de 74% des actions de la société de diffusion de programmes Antenna Hungària. Selon un plan, l'Etat céderait 50% des actions et une action avec droit de vote en plus à un spécialiste du secteur et les actions restantes seraient cédées en Bourse, tandis que le plan numéro 2 prévoit la cession du tout le paquet d'action à un spécialiste du secteur. Selon les informations du quotidien économique "Vilàggazdasàg", parmi les candidats figurent la compagnie Portugal Telecom et la société catalane Retevision aussi. Le ministère des Finances (PM) s'attend à ce que cette transaction rapporte 20 à 25 milliards de forints à l'Etat. Le futur acquéreur devra déposer une offre obligatoire pour acquérir les actions détenues par des personnes privées. Le prix de ces actions devra être fixé d'après les 180 dernières séances de la Bourse de Budapest. Aujourd'hui, ce prix serait voisin de 2280 forints. (VG p. 13; NG p. 11)

TÉLÉCOMMUNICATION - 01.03.2004 Téléphones portables : près de 8 millions d'abonnés
Les abonnés des compagnies qui exploitent un réseau de téléphones portables en Hongrie ont augmenté en janvier de 34 000 personnes au total. L'Office National de Télécommunication (Nemzeti Hirközlési Hatosàg) a enregistré 7,979 millions d'abonnés au téléphone portable à la fin du même mois. (MN, le 28 février, p. 11)

INFORMATIQUE - 26.02.2004 Euroweb a acquis Elender
Au début de la semaine, Euroweb International a signé le contrat sur l'acquisition de la société Elender. Euroweb déposera les documents sur cette opération auprès l'autorité boursière américaine d'ici 15 jours. La transaction doit encore être soumise à l'approbation de l'Office Hongrois de Concurrence (GVH) aussi. Avec l'acquisition d'Elender, Euroweb pourra devenir le premier fournisseur hongrois d'accès Internet. (VG p. 9)

INFORMATIQUE - 01.03.2004 La taxe de reproduction sera-t-elle étendue aux imprimantes ?
L'association Magyar Reprogràfiai Szövetség souhaiterait que la taxe de reproduction soit appliquée après les photocopieuses aux imprimantes aussi. Les organisations des professionnels de l'informatique estiment que l'institution de cette taxe mettrait du désordre sur le marché hongrois de l'imprimante et qu'elle ralentirait le rythme actuel de l'établissement de la société d'information. Cependant le ministère de la Justice qui a élaboré ce plan a déclaré que dans le cas où la taxe de reproduction ne pourrait pas être étendue aux imprimantes, il faudrait l'étendre à tous les ordinateurs individuels. (MH pp. 1 et 9)

TEXTILE, VETEMENT - 03.03.2004 Felina : coopération avec Rösch et Mey
Felina Hungària Kft coopérera avec Rösch Mode Kft et Mey Hungària Kft cette année aussi. Outre la production et le commerce intérieur, les trois sociétés se présenteront ensemble sur les marchés roumain, slovène, serbe et croate. Felina a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 4,5 milliards de forints et s'attend à ce que ce chiffre augmente de 15% en 2004. Mey Hungària table à son tour sur un chiffre d'affaires de 500 millions de forints, après les 416 millions de forints enregistrés l'an dernier. La société Rösche Mode envisage de fabriquer 1,1 million de produits cette année. (VG p. 11)

Le palais Deàk accueillira un magasin Roland
La société Roland Divathàz Rt qui distribue les produits de Max Mara et de Hugo Boss en Hongrie ouvrira un nouveau magasin de modes au palais Deàk (Deàk Palota), situé au centre de Budapest. L'espace de vente de ce magasin fera environ 540 mètres carrés. Plusieurs locaux seront créés pour des bureaux au palais Deàk à six étages, qui est construit par Millennium Immobilia. Le palais qui devrait être inauguré cet été accueillirait des boutiques aussi, à partir d'octobre. (VG p. 14)

12

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 27.02.2004 Les ventes de Dreher ont augmenté de 4% l'an dernier
Les ventes de la société Dreher Sörgyàrak Rt, spécialiste de la bière, ont augmenté de 4% en 2003 pendant que le marché hongrois de la bière connaissait seulement une croissance de 0,5%. En renforçant sa position dans la catégorie "prémium", la marque "Dreher" a elle-même enregistré 4% de plus de ventes qu'un an plus tôt. En dépit des nombreuses bières d'importation, la marque "Arany Aszok", classée dans la catégorie moyenne, a retrouvé son niveau de vente de 2002. Cependant les ventes des bières sans alcool "Dreher" et "Arany Aszok" n'augmentent pas si rapidement que ce qui a été originellement prévu par la société. Ce qu'on peut savoir sur l'exercice en cours, qui sera d'ailleurs clôs en mars, c'est que la société a dépassé la croissance de 8% initialement prévue pour le chiffre d'affaires qui a atteint 35 milliards de forints sur l'exercice dernier. (Le résultat net a atteint 4,7 milliards de forints sur l'excercice dernier et la société envisageait de l'augmenter de 10% sur l'exercice en cours.) Michael Short, le président-directeur général de Dreher Sörgyàrak Rt n'osait pas évaluer les parts de marché de la société. Il estime que le marché hongrois est dominé par les trois grands groupes, Borsodi, appartenant au belge Interbrew, le hollando-autrichien Amstel-Brau et Dreher qui enregistrent chacun des parts de marché d'environ 30%. (MH p. 15)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 01.03.2004 "Boissons matinales " illégalement détestées
L'Office Hongrois de Concurrence (GVH) enquête dans l'affaire des laits artificiels. Il veut savoir notamment pourquoi quatre distributeur avaient décidé tout d'un coup de ne plus distribuer ces produits dits "boissons matinales" ("reggeli italok"). Aux termes de l'accord agraire conclu mercredi, la TVA sur ces produits ne serait plus préférentielle. C'est d'ailleurs Spar Magyarorszàg, CBA, Metro et Auchan qui ont abandonné de vendre les laits artificiels. Selon le secrétaire d'Etat politique au sein du ministère de l'Agriculture, Tibor Szanyi, reste à savoir si les achateurs savaient bien ce qu'ils achetaient ou si l'emballage très semblable à celui du vrai lait les a trompés ? Il se pourrait même, en principe, que les règles concernant ces produits soient rendues plus sévères pour éviter les abus de confiance, a-t-il ajouté. Il estime que les distributeurs ne doivent toutefois pas cesser de vendre ces produits jusqu'à ce que les règles ne soient pas modifiées. Ces modifications pourraient défendre, par exemple, de vendre le lait artificiel tout près du lait vrai. Selon M. Szanyi, il ne s'agit pas d'une intervention du tout, mais plutôt d'un enquête qui devra contribuer à la concurrence correcte. (Nszab, le 28 février, p. 15; MH, les 28 et 29 février, p. 9 et le 1er mars, pp. 1 et 10)

L'usine de Kométa est conforme aux normes européennes
Comme le résultat du contrôle de son usine par des experts de l'Union européenne était favorable, la société Kométa '99 Kft demande d'avoir de nouveau le droit à l'exportation. Ce contrôle a prouvé que l'usine conformait aux normes européennes. La société à participation italienne devait suspendre ses exportations à la fin de janvier. (Nszab, le 28 février, p. 16)

Volaille brésilienne à prix de dumping
La volaille importée du Brésil coûte de 20 à 30% moins cher que celle de production hongroise. Ces prix de dumping font reculer davantage les prix considérés déjà comme très bas. Selon les spécialistes, l'importation de la volaille brésilienne affecte le marché hongrois qui est caractérisé par une surproduction malgré la crise du transformateur Hajdu-Bét. Certains estiment que la coopérative Bàbolna se cache derrière cette opération d'importation, mais la société concernée a démenti ces informations. En raison de 'importation du porce d'origine polonaise et tchèque à prix de dumping, le secteur doit faire face à de nouveaux défis. (VG pp.1 et 4)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 02.03.2004 Après le poulet brésilien, le poulet italien envahit le marché hongrois
Après les volailles brésiliennes qui sont vendues 20 à 30% moins cher que les volailles hongroises, le marché hongrois est envahi par des poulets de bas prix en provenance de l'Union européenne. Le quotidien "Népszabadsàg" affirme qu'il y en a même qui sont offerts pour 95 cents par kilogramme, soit environ 247 forints. Les agriculteurs hongrois qui viennent d'abandonner leurs manifestations sur les routes protestent de nouveau. En effet, dans la ville de Györ le prix de vente de la cuisse de poulet est plus bas que le prix de production calculé par les agriculteurs hongrois. (Nszab p. 13)

13

Les produits étrangers causent plus de soucis que les laits artificiels
Selon des experts, la disparition des "boissons matinales" (laits artificiels) ne peut pas résoudre les problèmes de l'industrie laitière de Hongrie, à laquelle surtout la surproduction cause des soucis, car le volume en excédent de 300 à 400 millions de litres diminuerait de seulement 60 à 70 millions dans le cas où les produits qui ne contiennent du lait hongrois qu'en partie disparaîtraient aussi dans les magasins. Certains experts estiment que le ministère de l'Agriculture (FVM) devrait plutôt coordonner les importations évaluées à 200 millions de litres pour protéger le marché intérieur des entreprises laitières. Mais le champs d'action du FVM est très limité et les éventuelles restrictions imposées pourraient entraîner des réactions qui pourraient rendre les exportations hongroises plus difficiles. De son côté, le quotidien économique "Vilàggazdasàg" fait remarquer que les prix d'achat payés pour le lait n'ont pas encore été modifiés depuis l'accord agraire conclu la semaine dernière. Le texte du décret sur les subventions en faveur de la gestion des stocks en surplus pourrait être rédigé d'ici à la fin de la semaine. (Nszab p. 13; VG p. 4)

COMMERCE - 27.02.2004 Subway ouvrira prochainement son premier restaurant à Budapest
La chaîne de restauration rapide américaine Subway qui ouvrira sa première unité à Budapest sous quatre à six semaines sur la place Deàk cherche non seulement des partenaires franchisés pour son expansion, mais aussi des fournisseurs de produits alimentaires hongrois. La filiale hongroise baptisée Székelyföld Kft de ce numéro un mondial du secteur achèterait en premier des produits de boulangerie en Hongrie et, plus tard, d'autres matières premières. Au moment de son lancement, elle achèterait du pain importé de la Croatie. Plusieurs entreprises hongroises ont signalé qu'elles seraient prêtes à changer même leur activité principale pour pouvoir conclure un contrat avec cette compagnie américaine qui exploite 20 660 restaurants dans 72 du monde et qui avait réalisé une recette sur les ventes de 5,6 milliards de dollars en 2002. Les droits d'admission des partenaires franchisés élèvent à 10 000 dollars et les équipements indispensables provenant d'Allemagne ou d'Angleterre à 40 000 dollars. Cette chaîne américaine ouvrirait ses unités en premier lieu à des gares, dans le voisinage de centres commerciaux ou d'hôpitaux et dans des rues à grande circulation, mais sa présence sur certaines bases militaires ne pourrait pas être exclue. (VG pp.1 et 13)

COMMERCE, AUTOMOBILES - 27.02.2004 La MGE se prononce contre la modification de la taxe d'immatriculation en vigueur
L'Association Hongroise des Importateurs d'Automobiles (MGE) se prononce en faveur du système de taxe d'immatriculation en vigueur. Cette organisation se montre consternée par le fait que le système de la taxe d'immatriculation dont les préparatifs avaient été entamés il y a dix-huit mois et qui était entrée en vigueur le 1er février pourrait faire l'objet de réflexion huit jours plus tard en vue de sa modification. (Selon le projet de modification qui serait présenté prochainement au parlement, le nombre des catégories serait porté de 5 à 10 et l'importation des véhicules à moteur Euro-2 serait permise à nouveau). Les importateurs de marque ayant un chiffre d'affaires importants critiquent cette hâte, étant donné que selon leurs calculs, la taxe d'immatriculation en vigueur assurerait une transparence et rendrait plus attirant l'achat des voitures dotées d'un moteur moderne peu polluant. (NG p.5)

COMMERCE - 02.03.2004 OBI simplifie sa structure
Selon les données fournis par le registre du commerce, OBI Hungary Retail Kereskedelmi Kft absorbera Bauwelt International Kft et SuperHobby Kft, tandis que OBI Hungary Franchise Center Kft les compagnies GFI Informatikai Kft et OBI Systemzentrale Magyarorszàg Kft. Làszlo Reiter, gérant de cette dernière firme, a expliqué ces transactions qui devraient se terminer jusqu'au mois d'avril par le fait que le groupe hongrois de OBI était atteint un tel point que la simplification de sa structure semblait convenable. (NG p.5)

COMMERCE - 03.03.2004 BricoStore poursuit son extension
La société BricoStore Hungària Kft a inauguré hier, à Székesfehérvàr, son sixième grand magasins de matériel de bricolage. Elle avait construit cette unité de 8000 mètres carrés pour un investissement de 7 millions d'euros. Le magasin emploie 90 personnes. La société a l'intention de développer sa chaîne hongroise dans les années qui viennent. Elle envisage notamment d'ouvrir des unités nouvelles à Budapest, à Miskolc, à Nyiregyhàza et à Pécs. Fondée en 1997, la société détenue par le français GEMA Holding et l'entreprise de Hongrie P&A Kft a des magasins, outre celui de Székesfehérvàr, à Törökbàlint, à Györ, à Budakalàsz, à Fot et à Soroksàr. (NG p. 4)

14

La filiale hongroise de Lego a augmenté l'an dernier de 10% son chiffre d'affaires
La société Lego Hungària Kereskedelmi Kft ne sera pas affectée par le dégraissage de 1000 personnes effectué par sa société mère danoise. Le marché hongrois figure parmi les marchés les plus performants de ce fabricant de jouets: ses ventes par rapport au nombre des habitants y sont les plus élevées en toute l'Europe. Cette filiale hongroise offrant plus de 300 produits réalise chaque année un chiffre d'affaires de plusieurs milliards de forints et a enregistré l'an dernier une progression de plus de 10%. (VG p.11)

TRANSPORT - 01.03.2004 Changement des règles liées à l'immatriculation étrangère des voitures
La réglementation liée à la circulation des automobiles ayant une immatriculation étrangère devra être élaborée d'ici le mois de mai. La règle la plus importante ne serait pas modifiée: les voitures neuves ou d'occasion achetées dans un pays autre que la Hongrie et ayant une immatriculation étrangère ne pourront circuler dans ce pays que pendant six mois au maximum. Après ce délai, elles devront être immatriculées par les autorités hongroises. Cette règle qui est conforme à la pratique européenne ne s'applique pas aux automobiles importées pour la vente qui, après le passage de la frontière, ne pourront plus utiliser leur plaque d'immatriculation étrangère. (NG pp.1 et 5)

TRANSPORT - 02.03.2004 Appel d'offres pour le premier tronçon de l'autoroute M6
Les dossiers pour l'appel d'offres lancé par la société d'Etat Nemzeti Autopàlya Rt pour les travaux de construction du premier tronçon de l'autoroute M6 pourraient être déposés à partir de demain jusqu'au 3 mai. Cet appel d'offres ne serait pas soumis à la loi sur la passation des marchés publics, mais à celle sur les concessions. Le lauréat sera chargé de réaliser les plans et les travaux de tronçon entre Erd et Dunaujvàros, d'exploiter cette portion pendant 22 ans sous forme d'une concession et de financer cet investissement. Les vignettes d'autoroute seraient utilisables sur la M6. Les travaux de construction devront coûter 70 à 80 milliards de forints. (NSZ p.5)

SERVICES PUBLICS - 02.03.2004 Accor Services offrent des bons d'Internet
Les employeurs se montrent encore peu intéressés par la possibilité d'offrir à leurs salariés des bons d'Internet. Ces bons qui sont exonérés d'impôts et de cotisations ont été inventés en Hongrie et ils n'existent pour l'instant que dans ce pays. Ils sont en vente depuis le mois de janvier, mais seulement une ou deux entreprises ont exprimé leur volonté d'en acheter à la filiale hongroise de la compagnie Accor Services qui est présente dans 32 pays du monde. (Selon la législation hongroise, seulement les paiements en nature qui sont accessibles à la totalité des employés d'une société peuvent bénéficier d'une exonération d'impôt. Dans le cas présent, cela suppose que tous les employés ont un ordinateur à leur domicile). Malgré le faible nombre actuel des entreprises intéressées, ce prestataire de services fournissant des bons d'alimentation à 9000 sociétés espère que son nouveau produit remporterait du succès, étant donné que les employeurs ont l'intérêt à encourager leurs travailleurs à surfer sur l'Internet hors des heures du travail. D'alleurs, les bons en question assurent des points de crédit: les internautes en utilisent 4 points à la minute pendant les heures de pointe, 3 points entre la fin des heures de pointe et minuit et 2 points par la suite. Les bons accordant 1850 points de crédit coûtent 4000 forints et ceux à 850 points 2000 forints. (Nszab pp.1 et 13)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 26.02.2004 Les courses de chevaux pourront devenir bénéficiaires d'ici deux ans
La société a participation française Bouygues Hungària Kft a affecté jusqu'ici 1,43 milliard de forints au développement immobilier au parc Kincsem, appartenant à la société Nemzeti Loverseny Rt (NL) qui organise des courses de chevaux. La société Bouygues Hungària y investit au total 2,5 milliards de forints. Elle finance de la somme restante la construction d'une tribune et de café-restaurants. Après la création du nouveau hippodrome, en mai probablement, Bouygues Hungària pourra reprendre à NL la piste de trot de la rue Kerepesi, où la société construira un centre commercial. NL s'attend à ce que le pari mutuel sur le résultat des courses lui rapporte 1,5 milliards de forints de recettes cette année, après 1,3 milliard en 2003, et que l'Etat lui fournisse une subvention de 520 millions de forints. Selon les calculs faits par la société, les recettes provenant des paris mutuels pourra atteindre 3 milliards de forints dès 2006, ce qui lui permettrait de devenir bénéficiaire. Pour pouvoir réaliser ce plan, la société augmente le nombre des bureaux de pari mutuel de 232 à 250. D'ailleurs, les traditionnelles courses de trot carnavalesques ("Farsangi ügetönap") auront lieu pendant ce week-end sur la piste de trot de la rue Kerepesi. (NG p. 4)

15

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 27.02.2004 Hydro Aluminum Kft a passé un accord avec Brilliance
La société Hydro Aluminium Györ Kft, qui progresse le plus rapidement parmi les filiales du groupe d'entreprises Norsk Hydro, a passé un accord sur la fabrication de 150 000 culasses de cylindre et autant de blocs moteurs par an avec la société Brilliance, spécialisée dans la fabrication d'automobiles. Aux termes de ce contrat à 3 ans, la société de Hongrie livrera en Chine les pièces fabriquées par elle. La fabrication de l'usine que la société mère avait fermée en Angleterre sera transférée à l'usine de Hongrie cette année. Ainsi, la construction de culasses de cylindre pour voitures Opel augmentera de 80 000 à 100 000 unités par an à Györ, a annoncé Ferenc Havasi, le directeur général de Hydro Aluminium Györ Kft. La société a fabriqué l'an dernier 910 000 culasses de cylindre et 80 000 blocs moteurs, ce qui lui a permis de réaliser un résultat net de 3,1 milliards de forints pour un chiffre d'affaires de 15,4 milliards de forints. Renault, Audi, Opel et BMW se fournissent aujourd'hui chez la société de Hongrie qui prévoit pour cette année un chiffre d'affaires de 17 à 18 milliards de forints et qui a l'intention d'augmenter de 10% le nombre des travailleurs. Aujourd'hui, la société emploie 500 personnes. (VG p. 14)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 02.03.2004 Beuer transfère toute sa production à Veszprém
Après avoir transféré sa production d'Allemagne en Hongrie, le premier fabricant mondial de chauffelits, Beuer GmbH transférera à Veszprém toute sa production d'Angleterre aussi. Ainsi, la ville hongroise accueillira désormais toute la production de l'entreprise allemande dont seulement la base de développement restera en Allemagne. Sa filiale hongroise, Beuer Hungaria Kft a entamé récemment l'exécution d'un plan d'investissement, dont le montant global atteindra 1 million d'euros, pour que les travailleurs de l'usine de Veszprém puissent faire désormais les deux-huit, au lieu des trois-huit. Dans le cadre du programme Smart, la société a bénéficié d'une subvention d'Etat de 45,5 millions de forints pour la mise de ce plan en place. En raison du transfert de la production d'Angleterre à Veszprém, la société envisage d'augmenter les effectifs. Aujourd'hui, elle emploie 160 personnes. Beuer Hungaria prévoit pour cette année un chiffre d'affaires de 3 milliards de forints, supérieur de 2 milliard à celui enregistré en 2003. Avec l'accueil de la production d'Angleterre, son chiffre d'affaires pourra augmenter considérablement par la suite. (NG p. 5)

Poppe & Potthoff Hungària a passé un accord avec Audi
En raison du transfert de la production d'Allemagne en Hongrie et de la croissance des commandes, la société Poppe & Potthoff Hungària Bt affectera cette année 4 millions d'euros au développement. Il y a quelques jours, la filiale hongroise de l'allemand Poppe & Potthoff a conclu un accord avec Audi. Aux termes de ce contrat, l'usine exploitée par Poppe & Potthoff Hungària à Ajka fournira des tubes de compressions aux usines que le fabricant allemand d'automobiles exploite en Allemagne et à Györ. Sur l'exercice précédent qui n'était pas encore complet, la filiale de Poppe & Potthoff a réalisé un chiffre d'affaires de 13 millions d'euros. Elle s'attend à ce que cette somme augmente à 30 millions d'euros à partir de cette année. D'ailleurs, non seulement Audi mais aussi DaimlerChrysler, le consortium PSA et d'autres se fournissent chez cette société. L'usine d'Ajka a toutes les chances de pouvoir alimenter aussi l'usine que le consortium PSA fait construire à Nagyszombat (Trnava) et qui devrait entrer en production en 2006. Poppe & Potthoff Hungària qui avait d'abord employé 100 personnes donne du travail à 250 personnes aujourd'hui et envisage d'augmenter les effectifs conformément à la mise des plans de développement en place. Mais il lui est de plus en plus difficile d'embaucher des personnes car il y a peu d'ouvriers qualifiés aux environs de la ville d'Ajka. (NG p. 5)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 03.03.2004 Auchan pour le développemenet des PME
La chaîne d'hypermarchés Auchan Magyarorszàg Kft, exploitant de 8 hypermarchés hongrois, qui a réalisé jusqu'à présent plus de 20 milliards de forints d'investissements en Hongrie et qui occupe une place prestigieuse dans le palmarès des investisseurs étrangers envisage de porter à 17 à 20 d'ici 2008 le nombre des membres de son réseau. A part de son activité commerciale, elle exerce également une activité à utilité publique: en 2003, elle s'est adhérée à un programme de développement de commerce et de fournisseurs qui sert de base au développement à long terme des PME. Grâce à sa présence internationale, elle pourrait aider les PME hongroises à s'introduire sur les marchés étrangers. (NG p.IV)

16

TITRES, BOURSE - 01.03.2004 Egis paie un dividende de 120 forints
La société Egis, spécialisée dans la fabrication de produits pharmaceutiques, verse un dividende de 120 forints par action aux actionnaires. (MH, les 28 et 29 février, p. 12)

ÉCONOMIE MONDIALE - 03.03.2004 Hyundai construit une usine en Slovaquie
Hyundai a annoncé au Salon d'autos de Genève qu'il ferait construire sa nouvelle usine à Zelina, en Slovaquie, pour un investissement de 700 millions d'euros. L'usine assemblerait 200 000 voitures KIA par an et la fabrication en série serait entamée vers la fin de 2006 avec 2400 personnes. Pavil Rusko, le ministre slovaque de l'Economie a déclaré que Bratislava accorderait un avantage d'au moins 1,5 milliard de couronnes slovaques à Hyundait cette année encore. Didier Valley, le représentant de Peugeot-Citroën a indiqué que cette décision prise par le fabricant sud-coréen ne devrait pas influer sur les ambitions des constructeurs français d'automobiles en Slovaquie. Selon la "Reuters", un fabricant sud-coréen de pneus, Hankook Tire Manufacturing aurait l'intention d'investir 500 millions de dollars en Slovaquie pour alimenter la future usine de Hyundai. L'entreprise Matador qui exploite une usine à Puchow, non loin de Zelina, a annoncé à son tour qu'elle entamerait des négociations avec Hyundai pour lui offrir des chaînes de fabrication et des produits finis. Selon un représentant de cette entreprise, "la Slovaquie pourra devenir une Detroit européenne". (VG p. 11)

SANTÉ - 01.03.2004 L'OEP diminuerait la bonification des produits pharmaceutiques
Selon les informations du journal Magyar Hirlap, dans son étude, la Caisse Nationale d'Assurance Maladie OEP propose entre autres de dminuer d'une manière générale les subventions sur les tarifs des médicaments et de supprimer la bonification complète de certains produits pharmaceutiques. Lors de cette suprression, la bonification serait ramenée de 100% à 98%, mais le prix payable par les malades ne pourrait pas dépasser 500 forints. L'OEP propose également d'introduire un prix central qui contraindrait les fabricants pharmaceutiques de réduire leurs tarifs d'un multiplicateur de 0,85%. Attila Bartucz, directeur de communications de l'OEP, a communiqué que ces propositions n'étaient que des projets et qu'aucune décision n'avait encore été prise à ce sujet. (MN 28/02/2004 pp.1 et 2)

CULTURE - 01.03.2004 L'expostion Giacometti ouvrira ses portes le 22 mars à Budapest
Le fonds Nemzeti Kulturàlis Alapprogram, exploitant du Musée des Beaux-Arts (Szépmûvészeti Muzeum), assurerait une part de 4/5 du budget de 100 millions de forints de l'exposition Giacometti qui commencera le 22 mars. La valeur des oeuvres à exposer de cet artiste suisse connu de ses sculptures élancées atteint 30 milliards de forints et l'Etat hongrois leur assure une garantie de 21 milliards de forints. Sans cette intervention de l'Etat, le musée en question aurait dû payer un tarif d'assurance de marché. (NG p.5)

CULTURE - 03.03.2004 Liza Minelli donnera un concert en juin à Budapest
L'actrice et chanteuse américaine Liza Minelli donnera un concert le 10 juin à Budapest, au stade Puskàs (Puskàs Stadion). Selon toute probabilité, les agences commenceront à vendre les billets pour ce spectacle intitulé "New York, New York, Budapest !" à partir de la mi-mars. (MH p. 14; NSZ p. 6)

Nombre record de visiteurs à l'exposition de Monet à Budapest
Istvàn Hiller a accueilli le 200 000e visiteur de l'exposition "Monet et ses amis" du Musée des BeauxArts. A cette occasion, le ministre de la Culture lui a offert un séjour de trois jours à Paris pour deux personnes. Il a souligné que l'exposition "Monet et ses amis" avait réalisé une percée en ayant attiré le plus grand nombre de visiteurs depuis 25 ans. (NSZ p.6)

17