POLITIQUE INTÉRIEURE 04.03.

2004 - Le gouvernement modifiera son décret sur les crédits bonifiés à l'habitat - Milieux d'affaires : l'élite voterait pour l'Alliance Civique 05.03.2004 - Achat de logements : l'Etat allégera les conditions 10.03.2004 - Le contrat sur l'achat d'une part de 40% dans AKA a été signé - Modification probable de la loi sur les employés ayant un contrat de sous-traitance feint - Rencontre de Làszlo Kovàcs et de Jean-Louis Debré POLITIQUE EXTÉRIEURE 05.03.2004 - L'UE attire peu d'employés hongrois 08.03.2004 - Fermeture d'usines pour des raisons hygiéniques ? - Le Financial Times sur les restrictions liées au marché du travail hongrois MACRO-ÉCONOMIE 04.03.2004 - Croissance des prix à la production industrielle - Une fois de plus, le déficit des finances publiques était plus favorable que prévu 05.03.2004 - Renforcement du forint 08.03.2004 - La Hongrie se classe en 36e dans le palmarès de l'Euromoney - Le retour des investisseurs étrangers sur le marché monétaire hongrois semble probable 09.03.2004 - Selon les analystes, le taux d'inflation devait atteindre 7,3% en février 10.03.2004 - La production industrielle a affiché une croissance au début de l'année BANQUE 04.03.2004 - HVB : bénéfice record en 2003 - Volksbank a doublé le total de son bilan 05.03.2004 - Les premiers accords avec les anciens clients de K&H Equities ont été conclus 10.03.2004 - Deux codirecteurs à la tête du groupe Erste-Postabank Leasing - Provident pourra devenir bénéficiaire au niveau de l'exploitation en 2005 INDUSTRIE LOURDE 05.03.2004 - L'aciérie a Diosgyôr a arrêté a nouveau son activité de production INDUSTRIE CHIMIQUE 08.03.2004 - Privatisation de Richter INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE 04.03.2004 - Gazprom se concentre sur le transport de gaz 08.03.2004 - Gazprom aurait-il acquis 1,5 millon d'actions Mol ? 09.03.2004 - OMV a abandonné l'intention d'acquérir PKN 10.03.2004 - Edàsz envisage de payer un dividende de 1330 forints BÂTIMENT 04.03.2004 - Amende de 590 millions de forints à trois sociétés de construction 08.03.2004 - Augmentation des prix de matériaux de construction ÉLECTRONIQUE 10.03.2004 - Nouveaux aspirateurs Electrolux TÉLÉCOMMUNICATION 05.03.2004 - Le nombre des utilisateurs de téléphone portable va croissant INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE 05.03.2004 - La volaille d'importation serait-elle soumise à un contrôle? - Usine de produits laitiers en Slovaquie 10.03.2004 - Hungaro-Chips inaugure sa nouvelle usine demain - Römerquelle Hungària Kft triplerait son chiffre d'affaires

1

AGRICULTURE 10.03.2004 - Une fois de plus, l'Etat accordera-t-il un crédit à Bàbolna Rt ? COMMERCE 05.03.2004 - L'unité à Pécs de Skàla rouvrira aujourd'hui ses portes 08.03.2004 - Bourse du diamant régionale à Budapest? - BricoStore a ouvert une nouvelle grande surface à Székesfehérvàr - Commerce de détail : le nombre des magasins a augmenté en 2003 - La course à la commission se terminera-t-elle sur le marché de l'automobile? 09.03.2004 - Tesco cesse de vendre les laits artificiels - Difficultés administratives liées à la taxe d'immatriculation 10.03.2004 - Lidl ouvrira ce printemps ses priemers magasins en Hongrie - Après sa modification, la taxe d'immatriculation affecterait en premier lieu les voitures d'occasion TRANSPORT 08.03.2004 - Les automobilistes disposant d'une vignette pourront emprunter la M5 dès le 12 mars TOURISME 05.03.2004 - Le groupe Accor a réalisé des résultats plus faibles en 2003 qu'un an plus tôt - NH Hotels a inauguré hier son premier hôtel en Hongrie 09.03.2004 - Fischer quitte le marché hongrois - L'hôtelerie a enregistré une progression pendant les deux premiers mois de l'année SERVICES PUBLICS 05.03.2004 - Augmentation des tarifs postaux - Marché du gardiennage : fusion entre Group 4 et Securiore 08.03.2004 - Projets d'expansion de DPD vers l'Europe Orientale et l'Asie 09.03.2004 - La Poste de Hongrie a été bénéficiaire en 2003 - Suez Environnement Hungària Kft prévoit des investissements en Hongrie INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT 04.03.2004 - GE a transféré une nouvelle division à Budapest - Hidtechnika rénovera le pont Erzsébet 05.03.2004 - Hammerstein continuera ses investissements à Mor - Hankook s'implantera-t-il en Hongrie ? 08.03.2004 - Musashi investit 5 milliards de forints à Ercsi 09.03.2004 - La base de logistique de Lidl devrait être inaugurée en mai 10.03.2004 - Ceccato va ouvrir son premier magasin à Kaposvàr - Usine de polissage de diamant à Salgotarjàn IMPOT, SÉCURITÉ SOCIALE 08.03.2004 - Nouvel impôt pour les entreprises sur les communications téléphoniques privées TITRES, BOURSE 08.03.2004 - Trois fonds de placement prévoient de s'implanger dans la région d'Europe Centrale et Orientale SANTÉ 09.03.2004 - Les fabricants pharmaceutiques devront trancher jusqu'à ce vendredi MÉDIAS 04.03.2004 - Slàger Ràdio : Gàbor György s'est démis de ses fonctions volontairement 09.03.2004 - Deux particuliers ont acquis une part majoritaire du portail Index.hu Rt

2

POLITIQUE INTÉRIEURE - 04.03.2004 Le gouvernement modifiera son décret sur les crédits bonifiés à l'habitat
Le gouvernement modifiera en mars même son décret sur les crédits habitat. Le montant de la subvention dite de politique sociale, c'est-à-dire celle accordée aux familles ayant des enfants, pour la construction de logement augmentera et les personnes entre 35 et 40 ans pourraient également bénéficier d'un acompte sur cette subvention. A part cela, les aides aux loyers seront également intégrés dans ce système. En même temps, les aides dites de politique sociale à moitié pour l'achat d'un logement ancien, promises antérieurement, ne seront pas introduites lors de cette modification. Selon des sources proches du gouvernement, le Budget d'Etat, dans ses conditions finnancières actuelles, ne peut se permettre ni de majorer l'enveloppe destinée aux crédits bonifiés pour les immeubles anciens, ni d'alléger les conditions d'obtention des prêts pour la modernisation de logement. Le journal Napi Gazdasàg a écrit hier que le plafond des crédits habitat utilisables pour l'achat d'un logement vieux passerait de 5 millions de forints à 8 à 10 millions de forints et que la catégorie de modernisation de logement serait élargie, mais Csaba Horvàth, président de la souscommission parlementaire du logement, ces informations proviendraient certainement de sources bancaires. En même temps, il n'est pas exclu que l'Etat assume à l'avenir les risques des crédits à base de devises qui coûtent actuellement moins cher que les autres prêts à l'habitat et selon des spécialistes de certaines banques hypothécaires, il serait convenable d'examiner combien cela coûterait au Budget d'Etat. Ils ajoutent cependant qu'en cas des crédits habitat à longue durée de 10 à 15 ans, il est difficile de conclure un contrat à base de devises qui puisse assurer une couverture pour les risques. En effet, dans un délai court, presque la totalité des banques commerciales auront un crédit habitat à base de devises. Par exemple, CIB Bank offre son prêt à base de francs suisses avec 3,99% de taux d'intérêt et 2,5% de frais d'administration. Le taux du même produit de Erste est fixé à 5,99%, ses frais d'administration représentent 0,25% par mois et sa prime de mise en disposition s'élève à 1%. La MKB considère son produit à base d'euros comme très performant. La HVB lancera son offre du même type en mars ou en avril. (NG pp.1 et 4, MH pp.1 et 11, VG p.5, )

Milieux d'affaires : l'élite voterait pour l'Alliance Civique
42% des personnes les plus remarquantes des milieux d'affaires voteraient pour l'Alliance Civique (Fidesz), 23% d'elles au Parti Socialiste Hongrois (MSZP) et 6% au Parti des Démocrates Libéraux (SZDSZ), selon un sondage effectué par l'institut Szonda Ipsos. Il y a un an, la majorité de ces élites auraient encore voté pour les socialistes. Ce changement est d'autant plus intéressant que la plupart des chefs économiques se disent gauchisants ou libéraux. Selon Tibor Zàvecz, directeur d'études, l'élite est une couche pragmatique où la préférence pour un parti n'est pas une question idéologique. Selon lui, le parti hongrois qui pourra se représenter le plus considérablement dans l'Union européenne aura le plus de chances de gagner cette élite à sa cause. (VG pp. 1 et 7)

POLITIQUE INTÉRIEURE - 05.03.2004 Achat de logements : l'Etat allégera les conditions
Les opérateurs du marché immobilier peuvent compter sur les subventions supplémentaires déjà annoncées et l'allègement des avantages accordés par l'Etat. Ce dernier n'a l'intention d'imposer aucune restriction dans ce domaine. L'aide sociale accordée par l'Etat au jeunes qui achètent un logement augmentera à partir d'avril : par exemple, une famille ayant deux enfants pourra bénéficier d'une aide de 2 millions de forints, au lieu de la somme de 1,6 million de forints d'aujourd'hui. Désormais, les jeunes pourront être exempts de la taxe sur les logements même s'ils achètent un logement d'occasion et l'âge limite de 35 ans fixée pour pouvoir bénéficier d'une aide sociale sera modifiée favorablement. Cependant les matériaux de construction devront augmenter de 6 à 8% cette année pour les impôts et les prix d'énergie plus élevés. (Nszab pp. 1 et 14)

3

POLITIQUE INTÉRIEURE - 10.03.2004 Le contrat sur l'achat d'une part de 40% dans AKA a été signé
La société d'Etat Allami Autopàlya-kezelô Rt (AAK) a acheté, pour 83 millions d'euros, une part de 40% dans la compagnie Alföldi Koncesszios Autopàlya Rt (AKA). Un contrat a été signé hier à ce sujet. Gyula Gaàl, secrétaire d'Etat politique du ministère de l'Economie et du Transport, a communiqué que la HVB Bank accorderait un crédit au paiement du prix d'achat et la MFB donnerait une garantie pour le remboursement de ce prêt. Les vignettes d'autoroute seront utilisables à partir du 12 mars entre Budapest et Kiskunfélegyhàza. Parmi les créanciers de AKA, la BERD, CIB et Espirito Santos ont déjà donné leur approbation à cette transaction et Westdeutsche Landesbank le fera également dans un délai court. Selon le journal Napi Gazdasàg, cette dernière institution financière a approuvé, elle aussi, l'opération en question. Le nouveau décret sur l'utilisation de la vignette d'autoroute serait publié demain par le ministère de l'Economie et du Transport et un rapport serait donné aujourd'hui au gouvernement sur l'évolution de cette affaire. La signature de près de 40 contrats, d'un volume total de 1000 pages, qui sont nécessaires à l'intégration de l'autoroute M5 au système national de la vignette d'autoroute, a été entamée hier au sein du ministère concerné et continuerait aujourd'hui. Sur la base d'un contrat de concession, l'autoroute M5 serait prolongée d'ici la fin de l'année prochaine jusqu'à Szeged, pour 365 millions d'euros. Jusqu'à 2030, l'Etat hongrois versera chaque année un tarif de disponibilité de 15 à 20 milliards de forints à AKA. Ce montant serait diminué en fonction des recettes de dividende de AAK et de la majoration des ventes de vignettes. L'Etat dispose d'une option valable entre 2006 et 2009 pour l'achat de la part restante, soit 60%, dans le capital social de AKA. Làszlo Keller, secrétaire d'Etat chargé du contrôle des fonds publics a annoncé que conformément à la loi sur la transparence budgétaire, le contrat signé hier avec AKA serait accessible au public. Péter Szijjàrto, député du Fidesz, a demandé antérieurement à M. Keller d'ouvrir une information à ce sujet. Il a signalé qu'il avait adressé le 15 février une lettre ouverte au secrétaire d'Etat ci-dessus dans laquelle il lui avait demandé où les 101 milliards de forints provenant de la vente de Postabank étaient passés, mais, selon ses propos, il n'avait pas encore obtenu de réponse à sa question. Il a rappelé que Péter Medgyessy avait affirmé en janvier que le montant provenant de la vente de Postabank financerait l'achat d'une part de 40% dans l'exploitant de l'autoroute M5, mais il paraît que cette transaction avait fini par être financée par d'autres sources. (VG p.5, MH pp.1 et 3, NSZ p.5, Nszab p.4)

Modification probable de la loi sur les employés ayant un contrat de sous-traitance feint
Le gouvernement aurait l'intention d'arranger la situation des travailleurs qui ont signé un contrat de sous-traitance feint avec leur employeur. Selon des experts fiscaux et des juristes du travail, la loi sur l'amnistie est unilatérale en ne portant que sur les employeurs et, de ce fait, le parlement devrait interdire, avec un effet rétroactif, de sanctionner les travailleurs en question. D'ailleurs, seulement une douzaine d'entreprises ont signalé jusqu'à présent à l'administration fiscale APEH leur volonté d'assainir leur statut en modifiant leurs contrats irréguliers. Ivàn Vadàsz, vice-président de l'Association des Conseils Fiscaux et des Prestataires de Services Comptables, estime que les entreprises optent encore pour l'attentisme en raison du chaos qui règne actuellement, de l'impossibilité de suivre les mesures ad hoc du gouvernement. En effet, il est impobbible de déterminer pour l'instant qui sont considérés comme sous-traitants feints. Sàndor Buràny, ministre du Travail, a communiqué récemment que les artistes, les journalistes, les sportifs et les gardiens ne figuraient pas dans cette catégorie. Selon Ivàn Vadàsz, un grand nombre d'entreprises espèrent actuellement, sur la base de ce communiqué, que leurs sous-traitants seraient également exclus de cette catégorie. D'ailleurs, la loi en question qui stipule non seulement la modification des contrats irréguliers, mais de signaler ce fait à l'administration fiscale jusqu'au 30 juillet, a été critiquée sous peu par le médiateur chargé de veiller à la protection des informations personnelles, étant donné qu'il reste à savoir si les informations à transmettre à l'APEH devraient contenir des données personnelles. Si oui, cela représenterait une violation de loi, étant donné que les données de ce type ne pourraient être communiquées que dans le cas où la loi le stipule ou la personne concernée y consentirait, a rappelé Attila Péterfalvy. (MH pp.1 et 10)

4

Rencontre de Làszlo Kovàcs et de Jean-Louis Debré
La Hongrie aura besoin de l'attention et du soutien de la France même après son adhésion à l'Union européenne, le 1er mai, a déclaré Làszlo Kovàcs, le ministre hongrois des Affaires étrangères, hier, après avoir eu un entretien avec Jean-Louis Debré, le président de l'Assemblée nationale de France. M. Kovàcs avait mis l'accent sur les relations stratégiques entre les deux pays tandis que Jean-Louis Debré avait fait remarquer au ministre hongrois que les députés parlementaires français, issus de partis différents, avaient tous ratifié l'adhésion de la Hongrie à l'UE. (NSZ p. 3)

POLITIQUE EXTÉRIEURE, UNION EUROPÉENNE - 05.03.2004 L'UE attire peu d'employés hongrois
La Commission Européenne ne voulait pas commenter la décision prise par le gouvernement hongrois pour répondre aux restrictions européennes dans le domaine du travail. La Hongrie avait décidé notamment qu'elle imposerait, elle aussi, des restrictions à partir du 1er mai aux personnes venant des Etats membres de l'UE et souhaitant travailler en Hongrie. Jean-Christophe Filori, le porte-parole du commissaire à l'Elargissement de l'UE, estime que les Etats membres de l'UE comprendront rapidement que les mesures de protection ne seront pas nécessaires pendant toute la période de transition de 7 ans. En effet, selon une étude tout récemment publiée, seulement 1% des employés hongrois affirment qu'il n'est pas exclu qu'ils aillent travailler à l'étranger. Aujourd'hui, tous les Etats membres de l'UE restreignent les possibilités des citoyens des Etats qui vont adhérer à l'UE. Le gouvernement hongrois a entamé des négociations bilatérales pour obtenir les règles les plus avantageuses dans ce domaine-là. (Nszab, le 5 mars, pp. 1 et 12)

POLITIQUE EXTÉRIEURE, UNION EUROPÉENNE - 08.03.2004 Fermeture d'usines pour des raisons hygiéniques ?
David Byrne, le membre de la Commission Européenne menace certains des pays qui adhérereront à l'Union européenne prochainement d'un embargo et de la fermeture d'usines de transformation pour des raisons hygiéniques. M. Byrne, chargé de problèmes hygiéniques et de problèmes de protection des consommateurs, a déclaré au "Berliner Zeitung" que les contrôleurs avaient découvert des problèmes dans des usines de produits laitères et à des abattoirs surtout, en Hongrie, en République tchèque et en Estonie notamment. (Nszab, le 6 mars, p. 12; MH, les 6 et 7 mars, p. 11; MN, le 6 mars, p. 11)

Le Financial Times sur les restrictions liées au marché du travail hongrois
Les mesures prises par la Hongrie suite aux restrictions mises en oeuvre par les pays membres de l'Union Européenne en matière de marché du travail et d'accès aux services sociaux révèlent dans quelle mesure les pays en voie d'adhésion se montrent choqués par le fait que les Quinze s'étaient laissés guidés par leur crainte "d'une immigration vers l'Occident de plusieurs dizaines de milliers de personnes pauvres d'origine d'Europe Orientale", écrit le Financial Times. Dans son article consacré à ce sujet, ce journal britannique reprend les paroles de la commissaire de protection d'environnement, Margot Wallström, s'occupant à titre provisoire des dossiers de l'emploi et de la société, qui a signalé qu'elle demandait aux pays en voie d'adhésion de présenter, sous forme écrite, leur position. (MN 06/03/2004)

MACRO-ÉCONOMIE - 04.03.2004 Croissance des prix à la production industrielle
Les prix à la production production industrielle ont progressé en janvier de 5,4% sur douze mois, a publié l'office national de statistiques KSH. Par rapport au mois de décembre dernier, les prix de vente du secteur se sont accrus de 1,9% sur le marché national. Les prix d'énergie ont augmenté de 2,5% en un mois et de 15,7% en un an. Les industries alimentaire et de transformation pétrolière ont également enregistré une hausse de prix importante. (MH p.14, VG p.4)

5

Une fois de plus, le déficit des finances publiques était plus favorable que prévu
Le déficit des finances publiques a atteint seulement 122,7 milliards de forints en février, contre les 150 à 170 milliards originellement attendus par le ministère des Finances (PM), et a porté à 341,3 milliards de forints le déficit sur les deux premiers mois. Cette somme est égale à 28,9% du déficit prévu pour toute l'année 2004. D'ailleurs, le déficit des finances publiques du premier mois avait été également inférieur à ce qui avait été initialement attendu par le PM (218,6 milliards de forints contre les estimations de 230 à 250 milliards). Zoltàn Török, analyste chez Raiffeisen, estime que les données favorables annoncées ces derniers jours devront remettre le terme de la tournure attendue sur le marché du forint, c'est à dire le renforcement de l'euro vis-à-vis de la monnaie hongroise, sans pouvoir rassurer les investisseurs suffisamment. (NG pp. 1 et 3)

MACRO-ÉCONOMIE - 05.03.2004 Renforcement du forint
Selon des analystes, le renforcement récent du forint pourra devenir durable. Depuis un mois, la monnaie hongroise ne cesse de renforcer vis-à-vis de l'euro, si bien que la valeur d'un euro est passée au-dessous même de 254 forints pendant la journée d'hier. Les analystes estiment que le renforcement du forint, qui exerce une influence favorable sur le taux d'inflation s'explique par les données favorables de la macroéconomie. Foriàn Szabo Gergyely, économiste chez CA IB, affirme à son tour que ce n'est pas les données favorables annoncées cette semaine mais plutôt la bonne tournure prise par les processus d'équilibre externe qui explique le renforcement de la monnaie hongrois. L'amélioration du climat économique a plongé dans l'incertitude les investisseurs qui avaient compté sur l'affaiblissement du forint, si bien qu'ils ont quitté le marché hongrois. Le forint est de plus en plus recherché car, pour le taux d'intérêt directeur de 12,5%, les investisseurs disposant d'obligations hongroises gagnent une prime à deux chiffres. Hier, la souscription des titres d'Etat à trois ans a dépassé trois fois l'offre, ce qui a fait reculer le rendement de ces titres de 0,8%. Tous ces processus permettent de supposer que, tôt ou tard, la Banque Nationale de Hongrie (MNB) se décide à diminuer le taux d'intérêt directeur. Mais les experts se montrent encore incertains au sujet de la date précise de cette opération probable. Nombreux sont ceux qui estiment que la MNB n'intervienne pas avant qu'un euro vaille 250 forints durablement. D'autres supposent que ceci puisse arriver quand 1 euro se sera échangé contre 245 forints. Le renforcement de la monnaie hongroise rend certains experts pessimistes, car ils estiment que l'économie exigeraient au fond qu'un euro vaille 270 forints environ. (VG pp. 1 et 4)

MACRO-ÉCONOMIE - 08.03.2004 La Hongrie se classe en 36e dans le palmarès de l'Euromoney
La Hongrie a reculé d'une place dans le palmarès de l'institut Euromoney sur les risques des pays. Elle se classe aujourd'hui en 36e, avec un score de 67,74 points. La Norvège se trouve en tête du palmarès, avec 98,93 points. La Pologne a également reculé, tandis que la Slovaquie et la République Tchèque ont amélioré leur position. (VG p.2)

Le retour des investisseurs étrangers sur le marché monétaire hongrois semble probable
Selon les analystes, la période difficile des marchés monétaire et obligataire hongrois se terminera dans un délai court et les investisseurs étrangers devront y retourner. Leur nombre est faible actuellement, mais une grande partie d'entre eux attendent le moment opportun de leur retour. Les données macro-économiques qui seront publiées dans la semaine pourraient jouer un rôle dans leur décision (l'inflation du mois de février et le déficit de la balance des paiements courants du mois de janvier seront annoncés respectivement jeudi et vendredi). Les spécialistes estiment que le cours de l'euro s'afficherait entre 255 et 257 forints dans la semaine et leur estimation ne serait revue que dans le cas où les chiffres publiés s'avéreraient particulièrement faibles. Selon les analystes de DZ Bank Rt, le déficit de la balance des paiements courants du mois de janvier atteindrait 235 millions d'euros, tandis que les spécialistes de CIB Bank Rt s'attendent à un déficit de 280 millions d'euros. Ces deux institutions financières sont d'accord sur le fait que l'inflation du mois de février devrait s'afficher à 7,4%, tandis que György Barcza, économiste de ING, prévoit un taux d'inflation de 7,5%. (NG pp.1 et 3)

6

MACRO-ÉCONOMIE - 09.03.2004 Selon les analystes, le taux d'inflation devait atteindre 7,3% en février
Les analystes interrogés par le quotidien économique "Napi Gazdasàg" estiment que les prix à la consommation devaient augmenter de 1,44% en février par rapport à janvier et que l'infation sur douze mois devait atteindre 7,34% en février. Ils tablent généralement sur une inflation annuelle de 6,48% en décembre 2004 et sur un taux d'inflation moyen de 7,29% au cours de l'année. Les experts qui croyaient que l'augmentation de prix décidée par le gouvernement influerait sur le taux d'inflation de février estiment maintenant qu'une partie de ces effets ne se feront sentir qu'en mars. La plupart des analystes prévoit le taux d'inflation le plus élevé pour les mois d'avril et de mai où il pourrait atteindre même 8%, selon eux. Ils ajoutent que le taux d'inflation devra diminuer après ce plus haut. (NG pp. 1 et 3)

MACRO-ÉCONOMIE - 10.03.2004 La production industrielle a affiché une croissance au début de l'année
En données corrigées des variations saisonnières, la production industrielle a progressé en janvier de 9,9% par rapport au même mois de l'an dernier et de 0,2% par rapport au mois précédent, a publié l'office national de statistiques KSH. Ces données plus favorables que les prévisions révèlent que la croissance, après son plus bas enregistré en été 2003, s'annonce durable. Les analystes estiment que la continuation de l'accélération dépendrait de la conjoncture européenne, dont celle de l'Allemagne en particulier. Selon eux, l'émission de l'industrie pourrait s'accroître cette année de 6 à 8,5%. (NG p.3, VG p.4, MH p.11)

BANQUE - 04.03.2004 HVB : bénéfice record en 2003
La société HVB Bank Hungary Rt a enregistré en 2003 un résultat net record de 10,4 milliards de forints, après le bénéfice de 8,3 milliards de forints de l'an précédent. Le total de bilan de 578,9 milliards de forints enregistré en 2002 a augmenté à 734,3 milliards de forints l'an dernier. Le taux des dépenses atteint 50,7% par rapport aux recettes tandis que l'ensemble des dépôts est égal à 84% des crédits. Dans le secteur des entreprises, la société contrôle 9,1% du marché des crédits et 9,4 de celui des dépôts. HVB Bank Hungary Rt a absorbé l'an dernier la société de courtage CA IB Ertékpapir Rt et va ouvrir une nouvelle filiale factoring. Le total de bilan de la banque hypothécaire HVB Jelzàlogbank s'est multiplié par plus de 2,5 en 2003, pendant que son bénéfice avant impôt se multipliait par plus de trois à 675 millions de forints. HVB souhaiterait renforcer ses positions sur le marché des petites entreprises et dans le domaine des services individuels cette année. La banque a l'intention de développer la chaîne de ses succursales, composée de 35 unités aujourd'hui, de façon que le nombre de celles-ci double d'ici deux à trois ans. La banque qui est un des premiers propriétaires directs de la Bourse de Budapest (BET) espère que la Banque Nationale de Hongrie (MNB) ne cédera pas ses parts "Keler" car, selon Matthias Kunsch, directeur général de HVB, la réserve des valeurs et la bourse des valeurs devraient rester en propriété hongroise. (VG p. 15; MH p. 15; NG p. 5)

Volksbank a doublé le total de son bilan
Volksbank Rt a doublé le total de son bilan et le nombre de ses succursales en trois ans. La moyenne banque dont la majorité est en propriété autrichienne a réalisé l'an dernier un résultat net de 256 millions de forints pour un total de bilan de 151 milliards de forints. Grâce essentiellement à l'augmentation spectaculaire des crédits personnels, l'ensemble des crédits a progressé le plus rapidement en 2003, de 46% notamment, à 110 milliards de forints. Mais l'augmentation de 25% des dépôts a également dépassé la moyenne. La société qui augmentera de 1 milliard de forints son capital cette année pour pouvoir financer les crédits en pleine croissance se concentre toujours sur les petites et moyennes entreprises, ainsi que sur le secteur de leasing et les municipalités. Elle financera le développement des communes en infrastructure d'un prêt de 40 millions d'euros consenti par la Banque Européenne de Développement. L'établissement financier prévoit pour cette année un total de bilan supéreur de 12 milliards de forints à celui de l'an dernier. Bien qu'elle n'ouvre aucune succursale nouvelle en 2004, le nombre de ses succursales augmenterait, selon un plan, de 12 à 22 à 40 à 50 dans le moyen terme. (MH p. 15; NG p. 5)

7

BANQUE - 05.03.2004 Les premiers accords avec les anciens clients de K&H Equities ont été conclus
L'institution financière Kereskedelmi és Hitelbank Rt a conclu les premers accords avec les sociétés auxquelles sa société de courtage K&H Equities avait causé des dommages. L'historique des comptes de ces clients était relativement facile à reconstituer. En même temps, les clients les plus affectés par le scandale de K&H Equities formeront un groupe pour intenter ensemble, dès la semaine prochaine, un procès à l'encontre de cette compagnie pour manquement à son obligation d'information. (NG pp.1 et 4)

BANQUE - 10.03.2004 Deux codirecteurs à la tête du groupe Erste-Postabank Leasing
Le groupe Erste-Postabank Leasing-csoport entend devenir le numéro un du marché hongrois du crédit-bail d'ici trois ans. Cependan les entreprises qui composent ce groupe, Postabank Leasing Rt et Erste S Leasing Rt, seraient contentes cette année dans le cas même où elles pourraient retrouver leurs parts de marché de 10 à 11% de l'an dernier. Selon la stratégie du groupe, désormais Postabank Leasing Rt donnera les voitures, les camionnettes et les moteurs en crédit-bail tandis que les camions et d'autres appareils seront donnés en leasing par Erste S Leasing Rt. Le groupe qui changera de nom, selon toute probabilité, cet automne sera dirigé par deux codirecteurs dans l'avenir. (NG p. 5; MH p. 13; VG p. 15)

Provident pourra devenir bénéficiaire au niveau de l'exploitation en 2005
Depuis sa fondation, il y a trois ans, la société financière Provident Pénzügyi Rt a accordé 350 000 crédits. Aujourd'hui, elle enregistre 160 000 clients actifs dont 50% ont contracté des crédits plusieurs fois, a déclaré Eddie Lawrenson, directeur général, hier, devant un cercle de journalistes. La société consentit des crédits à court terme (26, 39 ou 52 semaines) avec un indice des prix globaux du crédit (THM) de 227 à 438%. Ces crédits se situent entre 50 000 et 120 000 forints. Après le développement de son réseau, cette année, la société pourra devenir bénéficiaire l'année prochaine au niveau de l'exploitation, pour la première fois depuis sa fondation, estime M. Lawrenson. Provident a réalisé l'an dernier un bénéfice avant impôt de 6,7 millions de forints pour un chiffre d'affaires de 6,6 milliards de forints tandis que son déficit d'exploitation a atteint 431 millions de forints. La société a enregistré un total de bilan de 11,5 milliards de forints à la fin de 2003. Le taux des crédits "pourris" atteint 6 à 7% aujourd'hui, contre le taux de 8% initialement attendu. (NG p. 5; VG p. 14; MH p. 10)

INDUSTRIE LOURDE - 05.03.2004 L'aciérie a Diosgyôr a arrêté a nouveau son activité de production
La production d'acier a été arrêtée à nouveau à Diosgyôr après que trois fournisseurs ont demandé l'ouverture d'une procédure de liquidation judiciaire contre la compagnie Borsodi Nemesacélgyàrto Kft (BNA), créée pour l'exploitation du patrimoine de l'aciérie DAM Steel Rt qui avait déposé son bilan en 2003. Depuis de le mois d'août dernier, l'institution financière CIB Bank Rt assurait le financement de l'activité de la BNA par un montant mensuel de près de 2 milliards de forints, mais leur contrat de prêt est arrivé à son terme en février. Les 1100 travailleurs de l'usine ont été mis en congé, à titre provisoire. Jusqu'à présent, seulement une société, notamment E-D Vascentrum Kft, s'est montrée intéressée par l'acquisition de la BNA, mais l'évaluation de sa demande de crédit n'a pas encore eu lieu. (NG p.5, VG p.13)

INDUSTRIE CHIMIQUE - 08.03.2004 Privatisation de Richter
Richter a eu des entretiens avec la Société des Privatisations d'Etat (APV Rt) pour connaître les plans de celle-ci sur la cession envisagée de 25% des actions de la société de fabrication de produits pharmaceutiques. Selon Erik Bogsch, le directeur général de Richter, les plans du gouvernement semblent confirmer que le spécialiste hongrois des produits pharmaceutiques ne devra pas abandonner la stratégie qu'il mène aujourd'hui pour devenir une société indépendante jouant un rôle important en Europe Centrale et Orientale et ayant des partenaires internationaux. Le gouvernement hongrois s'attend à ce que la cession de 25% des actions de Richter rapporte plus de 100 milliards de forints à l'Etat. (Nszab, le 6 mars, p. 12; MH, les 6 et 7 mars, p. 12; MN, le 6 mars, p. 12)

8

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 04.03.2004 Gazprom se concentre sur le transport de gaz
Le géant russe Gazprom s'intéresse à la société de transport de gaz naturel Földgàzszàllito Rt en particulier parmi les filiales de Mol spécialisées dans les activités gazières, a affimé le journal russe "Kommersante" dans son édition d'hier. Le même journal estime que la compagnie hongroise s'attend à ce que la cession partielle de ses activités gazières lui rapporte au moins 470 millions de dollars dont la société Földgàzszàllito pourrait représenter toute seule 250 à 270 millions. Aleksandre Medvediev qui dirige Gazexport, appartenant à Gazprom, a confirmé que ce dernier s'intéressait à toutes les trois entreprises gazières de Mol, Földgàzszàllito Rt, Földgàztàrolo Rt, spécialisée dans l'entreposage, et Földgàzellàto Rt, spécialisée dans la distribution. La consommation de gaz a atteint en Hongrie, l'an dernier, 16,5 milliards de mètres cubes dont la production interne représentait seulement 4 milliards de mètres cubes. Le reste était assuré par Gazprom. Cette année, l'entreprise ukrainienne Naftohaz Ukraini envisageait d'exporter 6 milliards de mètres cubes de gaz produit en Turkménistan et en Russie vers la Hongrie. Avec l'acquisition de Földgàzszàllito Rt, Gazprom pourrait contrôler son rival ukrainien. De plus, Gazexport pourrait accéder non seulement aux consommateurs hongrois mais aux consommateurs européens aussi après l'ouverture du marché européen du gaz, en 2007. (VG p. 14)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 08.03.2004 Gazprom aurait-il acquis 1,5 millon d'actions Mol ?
Pendant les deux dernières séances, 1,5 million d'actions Mol sont passées en d'autres mains à la Bourse de Budapest (BET). Selon certaines sources, ces transactions seraient liées à la banque AEB (Altalànos Ertékforgalmi Bank) où le géant russe Gazprom a des intérêts. Andràs Zékàny, analystes chez l'ING Bank, estime qu'il n'est pas exclu qu'un investisseur professionnel russe ou d'autre nationalité acquière, par l'intermédiaire d'autres, un tiers des actions de la compagnie pétrolière et gazière de Hongrie et qu'il dépose une offre pour acquérir les actions restantes. 70% des actions de Mol sont détenues par des investisseurs financiers. (NSZ, le 6 mars, p. 5; MH, les 6 et 7, p. 12)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 09.03.2004 OMV a abandonné l'intention d'acquérir PKN
La compagnie pétrolière autrichienne OMV ne s'intéresse plus à la compagnie polonaise PKN Orlen, a annoncé l'agence de presse Bloomberg, ajoutant que OMV envisage des acquisitions, pétrolières et gazières, en Roumanie et en Russie plutôt. Entre-temps, la compagnie pétrolière polonaise a annoncé ses résultats définitifs de l'an dernier. Selon ces données définitives, son résultat net a augmenté de 147% en 2003 par rapport à l'an précédent à 1,04 milliards de zlotys. (VG p. 9)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 10.03.2004 Edàsz envisage de payer un dividende de 1330 forints
La société Edàsz qui fournit de l'électricité au Sud de la Transdanubie envisage de verser un dividende de 1330 forints cette année, en hausse de 33% par rapport à l'an dernier. Cette proposition doit encore être soumise à l'approbation des actionnaires. Le rendement de dividende de l'action Edàsz est voisin de 10,5%, beaucoup plus faible que celui de l'action Elmü qui se trouve en tête de la liste. (VG p. 13)

9

BÂTIMENT - 04.03.2004 Amende de 590 millions de forints à trois sociétés de construction
L'office de la concurrence GVH a infligé une amende record de 590 millions de forints à trois sociétés de construction. Selon son explication, les firmes Baucont Rt, Epker Kft et KESZ Kft ont formé une collusion frauduleuse lors de la transformation du siège de la Direction Nationale de la Caisse de Retraite, rue Fiumei, et ont violé ainsi les règles de la concurrence. Le comité du GVH a constaté qu'avant le dépôt des offres finales pour l'adjudication sur les marchés publics lancée en 2002 pour la transformation du bâtiment ci-dessus, Baucont et Epszer avaient conclu un accord selon lequel le lauréat passerait une commande au perdant ou lui assurerait une compensation pécunière. La société KESZ Kft avait rejoint cet accord plus tard et, en échange, elle a annulé sa demande de recours contre le résultat du second tour selon lequel Középület-épitô Rt, Baucont Rt et Epker Kft devaient faire une offre. (Baucont et Epker Kft avaient invité également Középület-épitô Rt à joindre leur pacte, mais cette tentative n'avait pas rencontré de succès). En effet, la compagnie Baucont avait été désignée lauréate du concours et elle avait invité Epker Kft et KESZ Kft à participer aux travaux. Baucont n'a pas voulu exprimer son avis avant la réception de la décision du GVH, tandis que KESZ Kft qui a demandé au tribunal de réviser cette décision a nié le fait d'une violation de règles en signalant que la décision du GVH se fonde sur un accord jamais conclu et des preuves indirectes. (MH p.12 et NG p.9)

BÂTIMENT - 08.03.2004 Augmentation des prix de matériaux de construction
En suivant l'inflation, les prix de matériaux de construction devront augmenter de 6 à 8% ce printemps. Selon György Bodnàr, directeur commercial de Wienerberger et président de l'Association des Professionnels hongrois de la brique (Magyar Téglàs Szövetség) à la fois, aujourd'hui l'augmentation des prix de matériaux de construction n'influent guère sur ceux qui font construire un logement ou un bâtiment et ce qui se passe seulement c'est qu'ils achètent les matériaux de construction un mois et demi plus tôt. Les entreprises tablent sur une croissance de 3% du bâtiment cette année tandis que les experts de l'institut d'études économiques GKI prévoient cette croissance à 4%. Les analystes s'attendent à ce que le nombre des logements nouveaux diminue de 5 à 6% en 2004 pendant que les investissements des entreprises devraient augmenter de 6 à 8% dans ce domaine-là. M. Bodnàr souligne en même temps que le nombre des permis de construction délivrés l'an dernier dépassait de plusieurs dizaines de milliers le nombre des logements inaugurés. La fourchette se rétrécit déjà, néanmoins il est difficile de prévoir son mouvement pendant l'année 2004. Wienerberger pourrait toutefois satisfaire à l'augmentation de la demande. La société doublera la production de son usine à Kisbér et se prononcera prochainement sur la construction d'une usine à Tiszavasvàri pour un investissement de 5 milliards de forints. (NSZ, le 6 mars, p. 5)

ÉLECTRONIQUE - 10.03.2004 Nouveaux aspirateurs Electrolux
Electrolux fait fabriquer une nouvelle ligne d'aspirateurs à Jàszberény. Ces produits sont d'abord lancés sur le marché en Europe puis en Extrême-Orient et en Australie. Les trois modèles destinés au marché hongrois ont été mis en vente au début de mars, pour des prix situés entre 20 900 forints et 35 900 forints. Des experts hongrois ont également participé au développement de ces produits. L'usine de Jàszberény qui fabrique plus de 4 millions d'unités par an cherchent à se fournir chez des entreprises hongroises surtout. Le taux des fournisseurs hongrois est près de 70% aujourd'hui. La filiale hongroise d'Electrolux, Electrolux Lehel Kft a enregistré un chiffre d'affaires de 113,4 milliards de forints en 2003. 8% de la production de la société mère sont liés à la Hongrie. D'ici quelques ans, ce taux pourra atteindre 10%. Electrolux a affecté 3 milliards de forints au développement en Hongrie en 2003. Cette somme augmentera à 12,9 milliards de forints cette année. (VG p. 9)

TÉLÉCOMMUNICATION - 05.03.2004 Le nombre des utilisateurs de téléphone portable va croissant
Selon les données fournies par l'office national de statistiques KSH, en fin 2003, le nombre des téléphones fixes en service, en baisse de 1,6% par rapport au même mois de l'an précédent, a atteint 3,6 millions et l'effectif des abonnés au téléphone portable est passé de 6,9 millions à 7,9 millions. Au cours du dernier trimestre de l'an dernier, le nombre des téléphones fixes a reculé de 8 000, tandis que celui des téléphones portables a progressé de 373 000. Le nombre des abonnés à un service d'accès à l'Internet a avoisiné 674 000 en décembre dernier. (NG p.3, MH p.9)

10

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 05.03.2004 La volaille d'importation serait-elle soumise à un contrôle?
Le Comité Technique des Professionnels de la Volaille demandera au ministère de l'Agriculture de soumettre à un audit les sociétés spécialisées dans l'importation de volaille. Selon cette organisation, les marchandises d'importation devraient être soumises à un contrôle pour détecter les éventuelles traces de produits pharmaceutiques ou d'antibiotiques et vérifier si les bêtes n'ont pas été nourries au fourrage génétiquement modifié. Elle propose également d'obliger les transformateurs à indiquer le pays d'origine de leurs produits. Les chaînes commerciales, dont Auchan, Tesco et Spar demandent à leurs fournisseurs de volaille une déclaration écrite certifiant que leurs produits sont uniquement de production hongroise. (VG p.6)

Usine de produits laitiers en Slovaquie
Le hongrois Industria Budapest investira 328 millions de couronnes slovaques, soit environ 8 millions d'euros, pour construire une usine de produits laitiers au Sud de la Slovaquie. La capacité de l'usine nouvelle atteindrait 75 000 litres de lait par jour, avec 100 personnes environ dans un premier temps. L'entreprise hongroise a expliqué sa décision par les coûts de production plus faibles et les circonstances favorables de l'environnement. Ce dernier facteur est important pour la fabrication de produits biologiques. (NG p. 1)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 10.03.2004 Hungaro-Chips inaugure sa nouvelle usine demain
La société Hungaro-Chips Kft inaugurera demain sa nouvelle usine de transformation à Devecser. L'Etat hongrois lui a fourni une subvention, dans le cadre du programme SAPARD, pour faciliter la construction de cette usine de 920 mètres carrés qui produira surtout des snacks, à partir de pommes et de champignons dans un premiers temps et à partir de carrottes et d'oignons par la suite. Le montant de l'investissement a atteint 225 millions de forints. La société n'a pas l'intention d'exporter pendant la première année mais elle envisage d'alimenter des dépôts de distribution européens dans l'avenir. Elle prévoit pour cette année un chiffre d'affaires de 70 millions de forints. (VG p. 9)

Römerquelle Hungària Kft triplerait son chiffre d'affaires
La société Römerquelle Hungària Kft pourrait tripler son chiffre d'affaires annuel, grâce à son intégration dans le réseau de distribution de Coca-Cola qui a acheté sa maison mère. Cette filiale hongroise vend 60% de ses produits aux restaurateurs. Sur le marché hongrois des boissons, d'un volume annuel de 450 à 500 millions de litres, l'importation représente 10 à 15 millions de litres, dont près d'un quart est réalisé par Römerquelle. (VG p.11)

AGRICULTURE - 10.03.2004 Une fois de plus, l'Etat accordera-t-il un crédit à Bàbolna Rt ?
En tant qu'actionnaire majoritaire, la Société des Privatisations d'Etat et de Gestion des Biens d'Etat (APV Rt) accorderait un crédit de 2,9 milliards de forints à la société agraire Bàbolna Rt, affirme le quotidien "Népszabadsàg". Cette aide permettrait à Bàbolna Rt d'acquérir certains biens de Hajdu-Bét qui lui semblent importants. La société Hajdu-Bét, le rival de Bàbolna Rt dans l'industrie avicole, se trouvent en liquidation. Avec l'aide financière envisagée, l'Etat renforcerait les positions de Bàbolna Rt, d'autre part il sortirait les éleveurs de volailles des difficultés que ceux-ci sont en train de connaître pour la liquidation de Hajdu-Bét. (Nszab p. 1)

COMMERCE - 05.03.2004 L'unité à Pécs de Skàla rouvrira aujourd'hui ses portes
La société Skàla Divathàz Rt (SDH) inaugurera aujourd'hui son centre commercial à Pécs. Cette unité de 2700 mètres carrés, rénovée dans le cadre d'un investissement de 300 millions de forints, se trouve en face du centre commercial Arkàd qui ouvrira ses portes le 31 mars. Un supermarché Plus serait implanté dans le voisinage du magasin en question. D'ailleurs, la SDH continuera son programme de modernisation dans le cadre duquel ses autres centres commerciaux seront rénovés: celui à Kecskemét tiendra des heures d'ouverture partielles à partir du 10 mars et des heures d'ouverture complètes à partir de la fin de ce mois-là; ceux à Szeged, à Miskolc et à Eger seraient modernisés ce printemps. Les coûts totaux de ces travaux de construction s'élèveront à 450 millions de forints. En effet, la SDH n'a pas accepté la collection du printemps offerte par la société Debenhams dont les produits ont été éliminés des rayons pour céder leur place aux vêtements de marque Columbia et Camel Active. (VG p.13)

11

COMMERCE - 08.03.2004 Bourse du diamant régionale à Budapest?
Selon les informations du journal Népszabadsàg, les bijoutiers étudient actuellement si la ville de Budapest pourrait jouer le rôle la bourse du diamant de la région d'Europe Centrale et Orientale. Cela permettrait à la Hongrie d'améliorer le jugement international de son marché monétaire et générerait d'importantes recettes budgétaires. Les spécialistes estiment que la mesure prise l'an dernier par le gouvernement pour supprimer la TVA de 35% des bijoux pourrait donner un nouvel élan au marché (légal) hongrois dont la valeur est estimée à 25 milliards de forints et contibuerait à la répression du marché noir dû aux charges fiscales élevées. En effet, en raison de la TVA élevée, les bijoutiers étaient condamnés à concentrer leurs efforts sur la réparation de bijoux et le nombre de ceux qui réalisaient de nouveaux bijoux de qualité était faible. La mode est également contre ces derniers: les consommateurs préfèrent les marques aux bijoux uniques. D'ailleurs, l'argent est plus recherché que l'or et les acheteurs favorisent les formes et les motifs simples.(Nszab pp.1 et 15)

BricoStore a ouvert une nouvelle grande surface à Székesfehérvàr
La chaîne de produits de bricolage BricoStore a inauguré la semaine dernière à Székesfehérvàr sa sixième grande surface en Hongrie. Cet investissement lui a coûté 7 millions d'euros et les travaux de construction de ce magasin de 8 000 mètres carrés se sont terminés sous six mois. Cette unité qui donne du travail à 90 personnes offre 40 000 articles. Cette chaîne française qui est présente en Hongrie depuis 1997 et dont les six grandes surfaces hongroises donnent du travail à 700 personnes a augmenté l'an dernier de 25% son chiffre d'affaires. (MH p.13)

Commerce de détail : le nombre des magasins a augmenté en 2003
Selon les données publiées par l'Office des statistiques nationales (KSH), 24 600 magasins de détail ont été ouverts et 22 800 ont été fermés l'an dernier. De janvier à décembre 2003, le nombre de ces magasins a augmenté de 1 800 unités à 165 200. Les magasins de grande surface ont continué de gagner du terrain : huit hypermarchés, quatre grands magasins de matériel de bricolage et trois grands magasins d'articles techniques ont été inaugurés l'an dernier. (MH, les 6 et 7 mars, p. 9; MN, le 6 mars, p. 11)

COMMERCE, AUTOMOBILES - 08.03.2004 La course à la commission se terminera-t-elle sur le marché de l'automobile?
Des offres de financement particulièrement intéressantes ont été lancées ces dernières semaines sur le marché de l'automobile. Les sociétés financières qui assurent leurs produits pour des marques déterminées et qui bénéficient d'un soutien des importateurs de marque offrent des prêts bon marché dont le coût total varie entre 1,73 et 6,5%. Certaines compagnies n'offrent leurs crédits bon marché que pour l'achat des modèles déterminés. Le coût total de crédit de PSA Finance Hungària s'affiche à 3,07% pour la Peugeot 307, celui de Renault Credit à 1,73% pour la Mégane, celui de Suzuki Pénzügyi Szolgàltato à 2,004% pour la totalité des modèles de ce constructeur japonais, ceux de Porsche Bank à 6 et à 6,5% respectivement pour les Volkswagen et les Skoda. Pàl Antall, directeur de cette dernière société et président de l'Association Hongroise des Compagnies de Leasing, estime que les offres intéressantes étaient toujours accessibles sur le marché qui a été restructuré récemment par les promotions en cours et que les acteurs du marché caractérisé par une guerre des prix accentueront dorénavant non seulement leur prix, mais aussi leur taux d'intérêt. Dans le cas où les promotions en cours s'avéreraient efficaces, la course à la commission qui déforme le marché hongrois pourrait être supprimée et les distributeurs pourraient choisir leurs partenaires selon d'autres critères. En effet, les importateurs de marque devront changer également leur attitude, étant donné que la marge consentie à leurs distributeurs en supposant que ceux-ci reçoivent aussi une comission de leurs partenaires de financement est largement inférieure à la moyenne européenne. Selon Pàl Antall, il serait difficile à retourner du niveau actuel des taux d'intérêt aux taux avoisinant 10%, ce qui provoquerait une diminution des marges. (NG p. 1 et 5)

12

COMMERCE - 09.03.2004 Tesco cesse de vendre les laits artificiels
Tesco suit l'exemple des chaînes commerciales qui ne vendent plus les laits artificiels (Auchan, Spar, CBA, Metro), a annoncé le secrétaire d'Etat à l'Agriculture, TIbor Szanyi. Le ministère hongrois de l'Agriculture (FVM) qui s'attend à ce que les ventes intérieures de lait puisse augmenter de 10% avec la disparition des 140 millions de litres de laits artificiels annuels retirerait du marché les 60 à 70 millions de litres de lait qui ne seront pas ainsi utilisés (les laits artificiels contiennent du lait vrai à hauteur de 50% en moyenne). Le FVM espère que cela entraînera la diminution de la surproduction et à l'augmentation des prix d'achat payés aux éleveurs de vaches laitières. A l'égard des poulets importés de Brésil, M. Szanyi a annoncé que ces poulets étaient entrés en Hongrie en petite quantité (600 tonnes au total) et cette quantité ne devrait pas mettre le marché hongrois des volailles en danger. Ainsi, le FVM n'envisage pas d'imposer des restrictions sur les importations, a-t-il ajouté. (MH p. 11)

COMMERCE, AUTOMOBILES - 09.03.2004 Difficultés administratives liées à la taxe d'immatriculation
En raison des problèmes adiminstratifs liés à la taxe d'immatriculation, les distributeurs d'automobiles ont enregistré au mois passé un recul de leurs ventes, étant donné qu'ils ne pouvaient pas obtenir pendant une taxe à la consommation, remplacée en février par la taxe d'immatriculation, au moment de l'arrivée en Hongrie de leurs véhicules. Plusieurs distributeurs ont envoyé un coursier chez les autorités douanières en vue d'accélérer l'émission du certificat nécessaire. (La compagnie Porsche Hungaria qui a vendu au mois précédent le même volume de voitures que pendant le même mois de l'an dernier, a dû procéder, elle aussi, de cette manière). Selon les distributeurs, ces problèmes ont été remédiés depuis le mois dernier et la remise des automobiles est à nouveau normale. D'ailleurs, en raison des retards ci-dessus, certains acheteurs ont dû verser la première mensualité de leur prêt à l'achat de voiture avant l'obtention de leur véhicule. György Verô, directeur de Raiffeisen Lizing, a communiqué à ce sujet que le financement, en principe, ne pouvait commencer qu'après la remise des voitures. Cependant, Làszlo Nagy, spécialiste de CIB Lizing, a affirmé que le cas ci-dessus était possible du fait que le financement et l'achat étaient des transactions différentes. (NG pp.1 et 4)

COMMERCE - 10.03.2004 Lidl ouvrira ce printemps ses priemers magasins en Hongrie
Selon les informations du journal Wirtschaftsblatt, la chaîne de distribution Lidl ouvrira ce printemps ses magasins hongrois. D'après les sources de Food Navigator, cette chaîne de discount prévoit d'implanter 100 unités en Hongrie. Parmi les premières villes qui accueilleront ses supermarchés figurent Komàrom, Békéscsaba et Székesfehérvàr qui abriterait également sa base logistique de 30 000 mètres carrés, d'une valeur de 5 milliards de forints. (VG p.11)

COMMERCE, AUTOMOBILES - 10.03.2004 Après sa modification, la taxe d'immatriculation affecterait en premier lieu les voitures d'occasion
Il paraît que les députés modifieraient la taxe d'immatriculation qui est entrée en vigueur en février, de façon qu'elle pèse sur des distributeurs de voitures d'occasion. Suite à la modification prévue, plusieurs centaines de distributeurs sur un total de 1000 sur le marché hongrois pourraient déposer leur bilan. En effet, la taxe d'immatriculation des automobiles d'importation non conformes aux normes écologiques les plus avancées varierait entre 100 000 et 2,7 millions de forints par véhicule. Cette mesure augmentera le prix de ces voitures jusqu'à un tel point qu'il serait impossible de les vendre. Les distributeurs de voitures neuves considèrent le changement prévu comme acceptable et promettent de ne pas majorer le prix de leurs produits suite à la modification. (MH pp.1 et 12, NG p.3)

13

TRANSPORT - 08.03.2004 Les automobilistes disposant d'une vignette pourront emprunter la M5 dès le 12 mars
Près de 40 contrats sont nécessaires pour que l'autoroute M5 puisse être intégrée au système d'autoroutes que les automobilistes disposant d'une vignette peuvent emprunter. Ces contrats seront signés le 11 mars. Les établissements de crédit participant à cette opération se prononceront sur l'autorisation des transactions financières les 8 et 9 mars. L'Etat hongrois acquerra, pour 82 millions d'euros, soit environ 21,7 milliards de forints, 39,84% des actions de la société AKA Rt qui exploite la M5. Cette opération sera financée par la société de gestion d'autoroutes nationales Allami Autopàlya-kezelö Rt (AAK) d'un crédit assuré la banque HVB. Quant à la garantie bancaire, elle sera donnée par la Banque Hongroise de Développement (MFB). En échange de l'autorisation de l'utilisation de vignettes de la part d'AKA, l'Etat hongrois s'engage à payer à la société une taxe de disponibilité qui atteindra 12 milliards de forints cette année. C'est le ministère de l'Economie et des Transports (GKM) qui pourra désigner le directeur général adjoint, le président de la commission de contrôle et trois membres de la direction d'AKA Rt. Le GKM publiera le 11 mars un nouveau décret sur la vignette, qui portera sur la M5 également. Selon toute probabilité, les barrières de contrôle seront déconstruites le 11 mars sur la M5 où seront installées des caméras de surveillance par la suite. Ce sont les stations-service situées près de l'autoroute qui vendront les vignettes aux automobilistes souhaitant emprunter la M5. (NSZ, le 6 mars, p. 5; Nszab, le 6 mars, p. 11; MH, les 6 et 7 mars, p. 11; MN, le 6 mars, p. 11; NG, le 8 mars, p. 3, VG, le 8 mars, p. 5)

TOURISME - 05.03.2004 Le groupe Accor a réalisé des résultats plus faibles en 2003 qu'un an plus tôt
Le groupe français Accor a enregistré l'an dernier un résultat net de 270 millions d'euros, en baisse de 37,2% par rapport à l'an précédent, pour un chiffre d'affaires de 6,83 milliards d'euros, soit une diminution de 4,3% comparé à 2002. La filiale hongroise, Pannonia Hotels Rt du groupe a également connu des chiffres plus faibles qu'un an plus tôt. La société hotelière de Hongrie a réalisé en 2003 un résultat net de seulement 1,9 milliard de forints alors qu'elle avait tablé originellement sur un bénéfice de 3,1 milliards de forints. Son résultat net définitif a diminué de 38 à 40% par rapport à l'an précédent pendant que son chiffre d'affaires diminuait de 0,5 milliard de forints à 17 milliards. En espérant que les tendances plus favorables des trois derniers mois resteront durables, Pannonia Hotels s'attend à l'amélioration de ses résultats cette année. (VG p. 15)

NH Hotels a inauguré hier son premier hôtel en Hongrie
La compagnie espagnole NH Hotels a inauguré hier officiellement son premier hôtel en Hongrie, à Budapest. L'immeuble abritant son hôtel à quatre étoiles et à 160 chambres, aménagé dans le cadre d'un investissement de 12 millions d'euros, est loué à une société autrichienne. Cette compagnie espagnole espère que son unité lui assurerait chaque année une recette égale à 12% de la valeur de son investissement. (VG p.15)

TOURISME - 09.03.2004 Fischer quitte le marché hongrois
L'agence de voyage tchèque Fischer quittera le marché hongrois au mois de mai. Sa filiale hongroise, Fischer Hungària Kft, sera liquidée ou cédée. Fischer Hungària n'accepte plus de réservations pour les mois qui viennent mais fera face à tous ses engagements d'ici à mai. La société n'a même plus édité de catalogue de voyages pour cette année. Les contrats de revente ne seront plus valables à partir du 1er mai. La société de consultation Atlantik Ft qui a acquis l'an dernier 75% de la société mère tchèque Fischer entend se concentrer sur le marché tchèque. (VG p. 7)

L'hôtelerie a enregistré une progression pendant les deux premiers mois de l'année
Au cours des deux premiers mois de l'année, le nombre des nuitées en hébergement marchand a progressé de 20% par rapport à la même période de l'an dernier et les recettes brutes provenant des prix de chambre des hôtels hongrois de 23%, a publié l'office national de statistiques KSH. Le taux d'utilisation moyen des hôtels s'est affiché à 41%. Les prix de chambre, à l'exception de ceux appliqués par les hôtels à quatre étoiles de Budapest, ont reculé. Les entreprises du secteur de tourisme et les restaurateurs espèrent voir une croissance du nombre des touristes allemands. La compagnie Magyar Turizmus Rt a dépensé l'an dernier 400 millions de forints pour son activité de marketing en Allemagne. (NG p.3, VG p.7, MH p.11)

14

SERVICES PUBLICS - 05.03.2004 Augmentation des tarifs postaux
A partir de la mi-mars, les envois postaux seront expédiés soit en "normal", soit en "prioritaire" et la différence entre les envois locaux ou à grande distance serait supprimée. Les cartes postales seront soumises au même affranchissement que les lettres et coûteront 48 forints en cas d'un courrieur "normal" et 90 forints en cas d'un courrier "prioritaire". (MH p.11)

Marché du gardiennage : fusion entre Group 4 et Securiore
La société géante Group 4 Securicor à laquelle la fusion entre les deux premières entreprises de gardiennage de Hongrie donnera naissance en septembre emploiera en Hongrie 4000 personnes au total et pourra réaliser un chiffre d'affaires de 15 à 16 milliards de forints cette année. La fusion entre le danois Group 4 Falck et le britannique Securior inquiète les opérateurs rivaux du marché hongrois qui compte près de 3000 entreprises et qui réalise un chiffre d'affaires global de 50 milliards de forints par an. Ces rivaux craignent notamment que le géant riche en capital, qui contrôle un tiers du marché et deux tiers du transports et traitement de valeurs qui est l'activité la plus rentable, ne les ruinent par ses prix trop bas. Peter Kecskeméti, le directeur gérant de la société Group 4 Falck Kft souligne qu'ils souhaitent augmenter leur bénéfice après la fusion en élargissant leurs activités au lieu d'éliminer leurs rivaux. Ainsi, ils participeraient au transport de malades et désormais leurs employés travailleraient comme pompiers aussi. Ce qui est sûr c'est qu'ils ne participeront pas au gardiennage de prisons, a-t-il (MH, 10., 11.)

SERVICES PUBLICS - 08.03.2004 Projets d'expansion de DPD vers l'Europe Orientale et l'Asie
Selon le journal Financial Times Deutschland, la société de vente par correspondance allemande Deutsche Paketdienst (DPD) souhaiterait continuer son expansion vers l'Europe Orientale et l'Asie. Cette compagnie est présente actuellement dans 28 pays. En raison de l'élargissement imminent de l'Union Européenne, ses marchés cibles prioritaires sont les pays d'Europe Orientale. (VG p.11)

SERVICES PUBLICS - 09.03.2004 La Poste de Hongrie a été bénéficiaire en 2003
La Poste de Hongrie (Magyar Posta) a réalisé en 2003 un bénéfice avant impôt de 3 milliards de forints, contre le déficit de 9 milliards de forints qu'elle avait subi un an plus tôt. Après un déficit d'exploitation de 7 milliards de forints en 2002, la société a enregistré un résultat d'exploitation de 5 milliards de forints l'an dernier. Quant au chiffre d'affaires, il a augmenté de 11,5 milliards de forints à 139,5 milliards. La société table en 2004 sur un bénéfice pareil pour un chiffre d'affaires de 152 milliards de forints. Elle effectuera une réorganisation structurelle dans le cadre de laquelle le nombre des centres régionaux passera de 7 à 3 tandis que la direction se fera désormais à partir de divisions. La base de logistique que la société vient d'inaugurée à Budaörs et qui a été construite pour un investissement de 9,5 milliards de forints pourra tourner au plein de ses capacités dès juin. D'ici à juin, elle triplera notamment la quantité des envois triés. Magyar Posta augmentera ses prix intérieurs imposés d'en moyenne 10% le 16 mars. Au niveau annuel, cela correspond à une hausse de prix de 8,3% qui devra contribuer à l'augmentation du taux d'inflation (+0,16%). Entre la mi-mars et la fin de l'année, les prix imposés des services postaux resteraient inchangés. Désormais, la société distribuera à domicile les lettres locales et les lettres à distance pour le même prix. Une nouvelle catégorie de poids sera instituée avec un niveau de tarifs inférieur à celui de l'an dernier. La catégorie des envois exprès sera désormais remplacée par celle des envois prioritaires. Pour ce nouveau service, il faudra payer seulement 90 à 160 forints, contre les prix de 340 à 370 forints payés jusqu'ici pour les envois exprès. (VG p. 7; NG p. 5)

Suez Environnement Hungària Kft prévoit des investissements en Hongrie
Selon les informations du journal Vilàggazdasàg, Suez Environnement Hungària Kft prévoit de réaliser des investissements importants dans plusieurs communes hongroises. Cette compagnie française continue à considérer les pays en voie d'adhésion à l'UE comme marchés prometteurs. Le gérant Làszlo Csorba n'a pas donné de détails sur les projets d'investissement en question. (VG p.6)

15

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 04.03.2004 GE a transféré une nouvelle division à Budapest
La division Consumer and Industrial, à la quelle une fusion entre les divisions Power Controls et Consumer Products a donné naissance, a été transférée en partie à Budapest par General Electric, a annoncé Ruben C. Berumen, le président de cette division en Europe, au Proche-Orient, en Afrique et en Inde. Cette division nouvellement créée est une des premières chez GE avec son chiffre d'affaires de 14 milliards de dollars. C'est la deuxième base régionale du géant américain en Hongrie, puisqu'il a déjà transféré celle de la division Lighting de Londres à Budapest il y a deux ans. (NG p. 5)

Hidtechnika rénovera le pont Erzsébet
La société Hidtechnika Kft, filiale de Hidépitô Rt qui appartient à la compagnie française Vinci Construction SA, serait chargée des travaux de modernisation du pont Erzsébet. Elle a obtenu cette commande dans le cadre d'un appel d'offres sur les marchés publics, grâce à son offre de 1,22 milliard de forints. Les travaux devront se terminer d'ici la fin du mois d'octobre. (NG p.10)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 05.03.2004 Hammerstein continuera ses investissements à Mor
Le fabricant de pièces détachées pour automobiles Hammerstein Autorészegység-gyàrto és fejlesztô Bt entamera un nouvel investissement, d'une valeur de 3,5 millions d'euros, à Mor. Son usine de 5000 mètres carrés serait capable à partir de 2007 de fabriquer un volume de 1,4 millions de mécanismes de réglage de siège d'automobile par an en premier lieu pour le constructeur BMW. Elle devra produire cette année un volume de 134 000 mécanismes de réglage manuels et automatiques. L'effectif de son personnel s'élève aujourd'hui à 1100 personnes. (NG p.5)

Hankook s'implantera-t-il en Hongrie ?
L'entreprise coréenne Hankook Tire Manufacturing Co. envisage d'investir 500 millions de dollars pour alimenter Hyundai qui vient d'annoncer qu'il ferait construire une usine d'assemblage d'automobiles en Slovaquie. (Voir aussi notre édition d'hier.) Selon l'agence de presse tchèque CTK, la neuvième entreprise de fabrication de pneus étudierait les possibilités en République tchèque, en Pologne et en Hongrie pour construire son usine à elle. Le responsable de la société hongroise d'utilité publique Magyar Befektetési és Kereskedelemfejlesztési Kht (ITDH), destinée à encourager les investissements et le développement du commerce, a indiqué que la société avait déjà fait des pas, bien que Hankook ne l'ait pas encore informé officiellement de ses plans concernant la Hongrie. (NG p. 13)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 08.03.2004 Musashi investit 5 milliards de forints à Ercsi
Pour élargir sa gamme de produits, la société Musashi Hungary Ipari Kft investit 5 milliards de forints à Ercsi. La société qui emploie 160 personnes aujourd'hui avait répondu à un appel d'offres en s'engageant à embaucher 107 personnes de plus pour 4 ans au moins et elle avait offert à plusieurs lycées d'enseignement professionnel d'enseigner les technologies japonaises aux élèves. DaimlerChrysler-Mitsubishi avait commandé 177 000 essieux de mécanisme de commande à Musashi qui en fabrique 403 000 à Fiat aussi. Cette année, la société construira 350 000 joints à rotule à Audi. La mise de son nouveau plan d'investissement en place lui permettra de construire des leviers oscillants au même fabricant d'automobiles allemand. La société a réalisé l'an dernier un résultat au bilan de 600 000 euros pour un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros. Elle prévoit pour cette année un résultat net de 3,7 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 33 millions d'euros. (VG pp. 1 et 9)

16

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 09.03.2004 La base de logistique de Lidl devrait être inaugurée en mai
La base de logistique que Lidl Magyarorszàg Kft fait construire à Székesfehérvàr pour un investissement de 10 milliards de forints devrait être inaugurée en mai. C'est à partir de cette base de 30 000 mètres carrés que la société alimentera les supermarchés Lidl de Hongrie, de Roumanie, de Slovaquie et d'Ukraine. La société mère allemande qui exploite une chaîne de supermarchés a récemment annoncé qu'elle ouvrirait cette année 3 magasins en Hongrie pour un investissement de 3,5 milliards de forints et qu'elle en créerait 25 d'ici deux ans. Selon un plan à moyen terme, Lidl ouvrirait au total 100 supermarchés en Hongrie. La société envisage une extension pareille en Roumanie, en Slovaquie et en Ukraine aussi. La base de logistique de Székesfehérvàr permet à la municipalité de la ville hongroise de prévoir pour cette année 5,9 milliards de forints de recettes provenant des taxes professionnelles, après les 4,5 milliards de forints enregistrés en 2003. (NG p. 4)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 10.03.2004 Ceccato va ouvrir son premier magasin à Kaposvàr
L'entreprise italienne Ceccato Sementi S.N.C., un des premiers distributeurs mondiaux d'articles de jardinage et de grains de semence, ouvrira son premier grand magasin hongrois dans quelques jours à Kaposvàr. Ce grand magasin qui s'appelle "Varàzskert Kertészeti Aruhàz" et qui fait environ 3500 mètres carrés a été construit pour 500 millions de forints. Ceccato ouvrira un second magasin l'année prochaine et en inagurerait 5 d'ici cinq ans en investissant au moins 1 milliard de forints pour chacun. Des négociations sont en cours avec plusieurs municipalités pour trouver des terrains qui pourraient accueillir ces magasins. La société Cristatum Kft qui fera construire et exploiter ces grandes surfaces sera chargée de la mise en place d'une chaîne de magasins d'articles de jardinage en Roumanie aussi. Cette société à responsabilité limitée est détenue par Ceccato et Agro-Largo Kft que l'entreprise italienne et un investisseur local ont fondé il y a 8 ans pour la distribution de grains de semence. (NG pp. 1 et 5)

Usine de polissage de diamant à Salgotarjàn
La société à participation israélienne Duna Silver Kft créera une usine de polissage de diamant à Salgotarjàn, sur les chantiers de l'usine de bouteilles évasées. Le montant de l'investissement est prévu à près de 4 milliards de forints. Le fonds Munkaeröpiaci Alap qui encourage les plans créant des emplois fournira une subvention de 864 millions de forints à la société. La nouvelle usine devrait entrer en production en août avec 115 personnes. Le plan serait mis en place en trois phases. La capacité de l'usine augmenterait progressivement jusqu'en 2006 où le nombre des travailleurs atteindraient 345. L'investisseur israélien envisage de créer des usines pareilles dans d'autres villes hongroises aussi, dont il n'a pas encore révélé le nom. (VG p. 11; NG p. 5)

IMPOT, SÉCURITÉ SOCIALE - 08.03.2004 Nouvel impôt pour les entreprises sur les communications téléphoniques privées
Un projet de loi élaboré par le ministère des Finances (PM) permettrait aux entreprises de payer au lieu de l'impôt et d'autres charges sur les communications téléphoniques privées une somme égale à la moitié de la facture de téléphone mensuelle mais 3000 forints au plus. Ceux qui ont choisi l'impôt simplifié d'entrepreneur (eva), les maraîchers vendant eux-mêmes leurs produits et ceux qui paient un impôt forfaitaire ne pourraient pas bénéficier de cette solution, a indiqué à son tour le sousprésident de l'Administration Fiscale (APEH), Szabolcs Vàmosi-Nagy. Ce changement pourrait entrer en vigueur le 1er juillet et les entreprises pourraient le faire valoir avec rappel de six mois. D'ailleurs, M. Vàmosi-Nagy remplira des fonctions de sous-secrétaire général aux Affaires fiscales au sein du PM pendant deux mois et demi, à partir du 16 mars. (NSZ, le 6 mars, p. 5; Nszab, le 6 mars, p. 11; MH les 6-7)

TITRES, BOURSE - 08.03.2004 Trois fonds de placement prévoient de s'implanger dans la région d'Europe Centrale et Orientale
Selon les informations fournies par l'agence Bloomberg, les compagnies UBS AG, BNP Paribas et ING Groep envisagent de créer des fonds de placement dans la région d'Europe Centrale et Orientale. Ces prestataires de services financiers estiment que le faible volume des épargnes et la croissance de revenus de la population de cette région semblent prometteurs. Chacun d'entre eux prévoient de lancer des titres d'investissement sur le marché hongrois. (VG p.15)

17

SANTÉ - 09.03.2004 Les fabricants pharmaceutiques devront trancher jusqu'à ce vendredi
Selon les informations du journal Vilàggazdasàg, les fabricants pharmaceutiques devront décider jusqu'à ce vendredi s'ils diminueront de 15% leurs prix ou assureront un remboursement du même taux à la Caisse Nationale d'Assurance Maladie OEP. Ces compagnies ont mené hier une concertation avec les représentants du ministère de la Santé et de l'OEP. Les produits à un tarif inférieur à 600 forints ne seraient pas touchés par la décision à prendre. Dans le cas où les fabricants opteraient pour une diminution tarifaire, la réexportation pourrait s'accroître suite à l'adhésion de Hongrie à l'Union Européenne, étant donné que les habitants et les distributeurs des pays membres auraient l'intérêt financier à acheter en Hongrie les produits qui y coûtent moins cher que sur leur marché national. Il n'est pas exclu que les grossistes étrangers baissent leurs tarifs au niveau des prix hongrois, ce qui pourrait provoquer des difficultés aux fabricants hongrois réalisant un volume considérable d'exportation. (VG p.5)

MÉDIAS - 04.03.2004 Slàger Ràdio : Gàbor György s'est démis de ses fonctions volontairement
Gàbor György quittera demain les fonctions de directeur général de la société Slàger Ràdio Rt. Il a pris cette décision volontairement pour que la radio commerciale puisse garder sa neutralité et son indépendance, car il est un des candidats désignés par le Parti Socialiste Hongrois (MSZP) à la députation européenne. Ses fonctions seront reprises par Barbara Brill qui remplit les fonctions de sous-président de la direction de la société. (NG p. 5; MH p. 4)

MÉDIAS - 09.03.2004 Deux particuliers ont acquis une part majoritaire du portail Index.hu Rt
György Mucsi, directeur général de Index.hu Rt, et Istvàn Sàndor, ancien directeur général de Danubius Ràdio, ont acheté une part majoritaire dans le capital de Index.hu Rt. Aucun détail n'a été donné sur les détails, mais selon les spécialistes, la valeur de marché du portail Index est s'élève à 1 milliard ou à 1,5 milliard de forints. La part de György Mucsi atteint 40% et celle de Istvàn Sàndor 30%. La part restante a été cédée par Elender Rt dont le propriétaire changera prochainement à la compagnie informatique du groupe Wallis, Wallitrade Kft. Selon les données provisoires, le résultat EBITDA de Index a avoisiné l'an dernier 80 millions de forints. (VG p.6, NG p.4)

18