POLITIQUE INTÉRIEURE 26.03.2004 - Diminution du nombre des sympathisants du MSZP 29.03.

2004 - Subventions de logement aussi pour les étrangers POLITIQUE EXTÉRIEURE 25.03.2004 - L'Autriche refusera également les travailleurs provenant d'Europe Centrale et Orientale 26.03.2004 - Dividende net d'impôt à partir du mois de mai - Les Etats en voie d'adhésion sont corrompus MACRO-ÉCONOMIE 26.03.2004 - Nouvelle critique du FTD - Licenciements: hausse du taux de chômage 31.03.2004 - Euro en 2008? - Gouvernement et entreprises en accord BANQUE 26.03.2004 - Le volume des crédits habitat s'est accrû en février - Les cartes "co-branded" et d'affinité gagneront du terrain - Les privatisations bancaires se termineront prochainement dans la région 30.03.2004 - CIB a émis jusqu'à présent 40 000 cartes de crédit "co-branded" - Majoration du taux d'intérêt de certains crédits habitat bonifiés 31.03.2004 - Année record du secteur bancaire ASSURANCE 29.03.2004 - Allianz envisage d'investir dans la santé INDUSTRIE LOURDE 29.03.2004 - Fabrication des autobus à Székesfehérvàr 30.03.2004 - Audi continuera ses investissements à Gyôr - Nouvelle usine Bosch INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE 25.03.2004 - Prix des carburants: hausse de quelques pourcent - E.On mettrait sur pied une centrale à gaz à Nyiregyhàza 26.03.2004 - Le géant pétrolier Mol souhaierait-il augmenter son capital social? 30.03.2004 - Rétablissement du bloc 2 retardé BÂTIMENT 29.03.2004 - 16 nouveaux appels d'offres liés aux autoroutes 31.03.2004 - Cinq candidats pour la construction du siège de la Radio Hongrie TÉLÉCOMMUNICATION 25.03.2004 - Plus de 8 millions d'utilisateurs de téléphone portable en Hongrie 29.03.2004 - Nouveau directeur général à la tête de Pannon GSM 30.03.2004 - Enregistrement des demandes de changement de fournisseur à partir de ce jeudi PAPETIERE, IMPRIMERIE 25.03.2004 - Trierenberg a acquis la fabrique de cellulose de Dunaújváros INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE 25.03.2004 - Base logistique et d'entrepôts de BAT à Pécs 26.03.2004 - Les boulangers n'ont pas constitué de cartel - Nestlé pourrait augmenter davantage son exportation en 2004 30.03.2004 - Danone Kft a ramené à 1 milliard de forints son capital social 31.03.2004 - Des compagnies italiennes souhaiteraient acheter du lait en Hongrie AGRICULTURE 29.03.2004 - L'agriculture hongroise n'est pas préparée à l'adhésion

1

COMMERCE 25.03.2004 - Nouveau Media Markt en Hongrie - Xerox a réalisé l'an dernier une recette de 37 millions de dollars sur ses ventes 26.03.2004 -Voitures moins chères jusqu'au mois de mai 29.03.2004 - Arrivée de H&M et de P&C - Calzedonia continuera son expansion en province - Les boulangers portent plainte contre les chaînes de magasins - Cinquième anniversaire de la coopération de Renault et de Nissan 30.03.2004 - Expansion de Marionnaud - Automobilistes autrichien dans les garages hongrois 31.03.2004 - Tesco a ouvert un nouvel hypermarché à Gyöngyös TRANSPORT 25.03.2004 - Combien coûte-elle la M5? - Les avions de SkyEurope atterrissent à Ferihegy 2 30.03.2004 - Emirates renforcerait sa position dans le domaine du transport de marchandises - Wizz Air commence la vente des billets INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT 25.03.2004 - Foyers universitaires: clôture des appels d'offres de présélection - Un nouveau quartier serait-il aménagé dans l'île Csepel? 26.03.2004 - Belden déménagera en Hongrie son usine néerlandaise - Investissement de plusieurs milliards à Debrecen 29.03.2004 - Les constructeurs routiers étrangers demandent justice - Toyota s'apprête à s'installer en Slovaquie 30.03.2004 - Appels d'offres routiers légaux - Développements chez National Instruments 31.03.2004 - Elimination à juste titre des constructeurs étrangers - Un centre commercial Arkàd sera inauguré aujourd'hui à Pécs SANTÉ 25.03.2004 -Tests cliniques des produits pharmaceutiques en Europe Centrale et Orientale? 26.03.2004 - Baisse confuse des prix pharmaceutiques 30.03.2004 - Combat d'insuline en Hongrie 31.03.2004 - Péter Medgyessy entamera des négociations avec les fabricants pharmaceutiques PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT 30.03.2004 - Onyx se retire de Biokom

2

POLITIQUE INTÉRIEURE - 26.03.2004 Diminution du nombre des sympathisants du MSZP
Pour la première fois depuis les législatives, le MSZP n'est soutenu que par 29% des électeurs, tandis que le score du Fidesz s'affiche à 34%, a publié l'institut Gallup sur la base de son dernier sondage. Parmi les électeurs sûrs, le MSZP recevrait 31% des votes et le Fidesz 54%. Parmi les électeurs sûr ayant une préférence pour l'un ou l'autre des partis, le nombre des sympathisants du MDF et du SZDSZ a progressé de 1% et celui du Munkàspàrt de 2%. (MH p.4)

POLITIQUE INTÉRIEURE - 29.03.2004 Subventions de logement aussi pour les étrangers
A partir du mois de mai, les employés et leurs membres de famille arrivant de la Région Economique Européenne, pourront eux aussi bénéficier des avantages de logement d'Etat - propose le projet de modification du décret portant sur la subvention de logement - à condition qu'au moment du dépôt de la demande, la personne étrangère en question ait un domicile en Hongrie ou dispose d'un permis de séjour valable. Suivant la version considérée définitive de la subvention de loyer, la subvention d'Etat ne pourra être accordée qu'à ceux y ayant droit eu égard au décret municipal. Selon une décision qui paraît également défintive, les charges de la subvention seront partagées dans une proportion 60:40 entre le budget central et les municipalités. (VG p.1, p.5)

POLITIQUE EXTÉRIEURE, UNION EUROPÉENNE - 25.03.2004 L'Autriche refusera également les travailleurs provenant d'Europe Centrale et Orientale
Le parlement autrichien a décidé hier de suivre l'exemple de l'Allemagne qui avait interdit pour la période la plus longue possible, soit 7 ans, l'emploi des citoyens provenant des pays d'Europe Centrale et Orientale. Selon les enquêtes européennes, plus de deux tiers des émigrés d'Europe Centrale et Orientale s'installeraient en Allemagne et un quart d'entre eux en Autriche. En cas des travailleurs hongrois, c'est juste l'inverse: la plupart des émigrés travailleraient en Autriche et l'Allemagne n'occupe que la deuxième place dans leur palmarès. Le nombre des citoyens hongrois travaillant légalement en Autriche varie entre 9 000 et 11 000, mais aucune estimation n'est disponible sur l'effectif des travailleurs clandestins. (MH p.11)

POLITIQUE EXTÉRIEURE, UNION EUROPÉENNE - 26.03.2004 Dividende net d'impôt à partir du mois de mai
Suite à l'adhésion de la Hongrie à l'UE, le dividende pourra être payé sans impôt, à la société-mère fonctionnant dans le pays membre. Eu égard au règlement à modifier au mois de mai, les citoyens étrangers ayant une part de 25%, au minimum, au moins pendant 2 ans, dans une entreprise hongroise payant des dividendes, seront exempts du paiement de l'impôt sur le dividende considéré comme impôt retenu à la source. Suite à l'adhésion, le pays membre où la filiale hongroise s'est installée, ne pourra pas non plus établir l'impôt retenu à la source sur le dividende payé à la sociétémère hongroise. (VG p.5)

Les Etats en voie d'adhésion sont corrompus
La plupart des Etats en voie d'adhésion à l'Union Européenne sont considérablement corrompus et aucun changement important ne sera probable après le mois de mai, étant donné que l'UE n'a pas de règles relatives à la lutte contre la corruption, a constaté l'organisation Transparency International. Bien que l'Union a pu pousser les pays en voie d'adhésion à effectuer un grand nombre de modifications dans leur législation, mais le mécanismes pour faire respecter les lois manquent souvent. Les problèmes enregistrés dans les pays membres (en matière de financement des partis, par exemple) et l'élargissement, pendant ces dernières années, de l'immunité des politiciens dans certains Etats sont considérés également comme mauvais signes. Selon l'enquête effectuée l'an dernier par l'organisation en question, parmi les pays en voie d'adhésion, seulement la Hongrie, la Slovénie et l'Estonie ont un score moins élevé dans le domaine de la corruption. (VG p.2)

3

MACRO-ÉCONOMIE - 26.03.2004 Nouvelle critique du FTD
Dans son numéro d'hier, le Financial Times Deutschland (FTD) a fortement critiqué de nouveau la politique économique hongroise. Le journal, en analysant la situation du forint, attire l'attention, comme il l'a fait il y a un mois, sur le danger éventuel du déclenchement de la crise de devises. A cause du déficit budgétaire élevé, du déficit de la balance des paiements courants, et de la répartition des fonds de roulement et des capitaux de portefeuilles arrivant dans le pays, les analystes allemands interrogés par le FTD considère l'économie hongroise du point de vue financier, comme l'économie la moins stable de la région. (VG p.19)

MACRO-ÉCONOMIE, EMPLOI - 26.03.2004 Licenciements: hausse du taux de chômage
Entre le mois de décembre 2003 et le mois de février 2004, le taux de chômage moyen a été de 6,0% représentant une hausse de 0,5% par rapport aux taux de la période entre les mois de septembre et de novembre 2003 et une baisse de 0,3% par rapport à la période de l'année d'avant - a-t-il publié l'Office Central des Statistiques (KSH). Pendant la période examinée, 64,4% de la population active étaient présents sur le marché de la main-d'oeuvre, le nombre des employés a augmenté, au niveau annuel, de 0,4% soit à 3,901 millions de personnes. Au bout d'un an, le nombre des chômeurs a baissé de 11 mille c'est-à-dire à 248 mille personnes, entre les mois de décembre et de février. Les licenciements au secteur public ont pas mal joué dans la détérioration de la statistique, tandis que dans le secteur concurrentiel le taux d'emploi a augmenté de près de 1%. (NG p.3, MH p.9)

MACRO-ÉCONOMIE - 31.03.2004 Euro en 2008?
Selon les analystes de la Deutsche Bank, la Hongrie pourrait introduire l'euro en 2008, bien qu'elle doive y mettre de sérieux sacrifices. Sàndor Lámfalussy, le père de l'euro, ainsi que Credit Suisse First Boston sont également optimistes, en revanche, les experts interrogés par la Reuters probabilisent l'adhésion de la Hongrie à l'eurozone, pour 2010. Selon M.Lámfalussy, cette dernière date est trop tardive et celle de 2007 est trop précoce. Dans son exposé prononcé à l'Université de Tous les Savoirs, le professeur a expliqué: "la Hongrie est en bonne voie pour répondre aux critères de Maastricht, néanmoins, avant de se doter d'une politique crédible, de long terme dans le domaine de la comptabilité nationale, se joindre au système de cours ERM-II considéré comme le vestibule de l'euro, n'a pas beaucoup de sens. L'entrée en 2005 ne serait pas utile car il n'est pas trop raisonnable de passer "dans le vestibule", plus de deux ans." Par ailleurs, hier, le forint a continuer de se renforcer: le cours de l'euro a clôturé au-dessous de 250 forints. Ce renforcement s'explique par les achats des investisseurs étrangers, destinés à la vente aux enchères des titres d'Etat durant trois mois. L'on ignore pour l'instant, jusqu'à quel moment l'euro reste inférieur à 250 forints. La réponse pourra être donnée par les nouvelles données macroéconomiques à publier à la deuxième moitié de la semaine ainsi que par le résultat de la vente aux enchères des titres d'Etat ayant lieu jeudi. (NG p.3)

Gouvernement et entreprises en accord
Lors de la réunion d'hier du Conseil d'investisseurs, le chef du gouvernement a soutenu l'idée de pouvoir se faire rembourser 100% de l'impôt professionnel, de la base d'impôt sur le bénéfice - affirma Istvàn Csillag, ministre de l'économie. Péter Medgyessy a jugé favorable la tendance actuelle de l'économie et il a renforcé les quatre éléments principaux de son programme : la construction routière, la formation des adultes, les réformes de la santé et l'utilisation des ressources accordées par l'Union Européenne. Andràs Sugár András, co-président du Conseil, a souligné que les acteurs économiques soutenaient les objectifs du gouvernement, relatifs à la politique économique. Lors de la réunion, la Chambre du Commerce et de l'Industrie Hongro-allemande a pris la défense de la restructuration de la formation professionnelle, l'Association Joint Venture a élevé la voix en faveur de l'amélioration de l'efficacité de l'administration, l'AmCham a pris fait et cause pour la transparence du système fiscal et le Comité Permanent des Chambres Européennes a embrassé la cause du renforcement du rôle central logistique de la Hongrie. (VG p.5, NSZ p.5)

4

BANQUE - 26.03.2004 Le volume des crédits habitat s'est accrû en février
Le volume des crédits habitat accordés en février par les institutions financières a dépassé celui du mois précédent, a publié la Banque Nationale de Hongrie. Malgré les mesures restrictives mises en place, le nombre des contrats de crédit à l'habitat conclus pendant les deux premiers mois de l'année a été supérieur à celui de la même période de l'an précédent, tandis que le volume des crédits à la consommation a reculé. Le volume des épargnes mises en dépôt en février par les ménages a diminué de 35,7 milliards de forins par rapport au mois de janvier, mais le volume total de leurs dépôts immobiliés et de leurs comptes en banque représente une progression de 200 milliards par rapport au mois de février 2003. En cas des prêts à la consommation et des dépôts de moins de douze mois des particuliers, la marge est passée de 12,3% en décembre dernier à 11,64% en janvier pour atteindre 14,16% en février. La marge des crédits et des dépôts de moins de douze ans des sociétés non financières a progressé également, mais est restée inférieure à 2,5%. (NG p.3, MH p.11)

Les cartes "co-branded" et d'affinité gagneront du terrain
Raiffeisen Bank et HVG MasterCard lanceront la semaine prochaine une carte "co-branded" (marques associées), a été annoncé hier lors de la conférence de presse de MasterCard et de ses cinq banques partenaires hongroises les plus importantes. Selon les banques, le volume des cartes "cobranded" et des cartes d'affinité connaîtra une progression dynamique à l'avenir. Ces dernières cartes permettraient aux membres d'une organisation entière de bénéficier des avantages des cartes bancaires. Sur le marché des cartes "co-branded", OTP, K&H et CIB Bank ont des positions considérables. (NG p.5, MH p.13, VG p.19)

Les privatisations bancaires se termineront prochainement dans la région
Les investisseurs stratégiques ont instauré une stabilité et un savoir-faire dans le système bancaire d'Europe Orientale, mais comme le scandale lié à l'institution financière hongroise K&H révèle, les participations étrangères ne peuvent pas supprimer la totalité des risques, affirme Moody's Investors Service. Cette agence de notation souligne que les privatisations de banques se termineront prochainement dans la région dans les institutions financières de laquelle les investisseurs étrangers détiennent une participation de 75% en moyenne (70% en Hongrie). (MH p.11)

BANQUE - 30.03.2004 CIB a émis jusqu'à présent 40 000 cartes de crédit "co-branded"
A partir du 1er mars, CIB Bank Rt a prolongé le délai de grâce de ses cartes de crédit, ce qui permettrait aux titulaires des cartes de crédit CIB et des cartes CIB de crédit de marchandises CIB Bevàsàrlokàrtya de bénéficier d'un délai de grâce de 45 jours au lieu de 40 jours. D'ailleurs, K&H, OTP et MKB accordent également un délai de grâce de 45 jours, tandis que Raiffeisen et IEB seulement 41 jours. Le délai de grâce de Citibank est fixé à 51 jours. Le programme Bevàsàrlokàrtya de CIB, lancé l'an dernier, a enregistré récemment une progression grâce à l'intégration de deux nouveaux partenaires commerciaux ("co-branded"): Tesco et Matàv, et le nombre des cartes est passé ainsi de 30 000 en fin 2003 à 40 000. (NG p.5)

Majoration du taux d'intérêt de certains crédits habitat bonifiés
A partir du mois d'avril, les institutions financières Inter-Europa, Magyar Külkereskedelmi Bank, CIB et Raiffeisen le taux d'intérêt d'une partie de leurs crédits à l'habitat bonifés. La majoration du taux d'intérêt des prêts à base de forint et à taux fixé pour cinq ans pour logements neufs et anciens variera entre 0,7 et 1%. Cependant, le taux d'intérêt des prêts à taux variable et à une période d'intérêt de douze mois restera inchangé. La banque OTP n'offrant que des crédits habitat à une période d'intérêt de douze mois n'a pas modifié ses taux d'intérêt, tandis que la FHB a ramené de 6,45% à 6% le taux annuel de ses crédits habitat à taux fixé pour cinq ans et utilisables pour l'achat d'un logement neuf. Le taux de ses crédits à taux fixé pour cinq ans et utilisables pour l'achat d'un logement ancien est resté inchangé et s'affiche à 7,5%. (MH p.10)

5

BANQUE - 31.03.2004 Année record du secteur bancaire
L'année dernière, la proportion des crédits et dépôts clients a augmenté de 92% à 111% par rapport à l'année d'avant. Cette hausse est due en grande partie aux crédits privés très attractifs (surtout des crédits de logement) proposés par les instituts financiers - constate l'étude préparée à l'aide de la base de données interbancaires gérée par la SA Centre de Formation International des Banquiers. Parmi les banques de Hongrie, seule Raiffeisen était capable de financer, de son volume de dépôts en hausse, ses placements de crédits. Le total du bilan du secteur bancaire a augmenté de 23%, en particulier, grâce à la progression de deux banques hypothécaires et de quatre grandes banques. Outre la Banque Hypothécaire OTP et la FHB (Banque de Développement et de Crédits) réalisant la croissance la plus dynamique, les instituts financiers CIB, HVB, Erste et Raiffeisen ont également réalisé une hausse de 26% à 53%. Sans compter les pertes de la Postabank, le bénéfice accumulé net des banques a augmenté de 40%, bien que la perte de valeur des banques, sur les crédits, ait augmenté de 10% par rapport à l'année précédent ce qui, prévoit l'étude, pourra causer dans l'avenir d'importants soucis concernant tout le secteur bancaire. Selon d'autres experts, en revanche, ce phénomène s'explique uniquement par le fait que les instituts financiers réservent une partie du bénéfice record, pour les périodes moins favorables. (NG p.4)

ASSURANCE - 29.03.2004 Allianz envisage d'investir dans la santé
La société d'Assurance Allianz Hungària a réalisé l'année dernière, une recette tarifaire brute de 156 milliards de forints. Les dépenses de dommages et intérêts de 33% ont dépassé la moyenne du marché. Le résultat avant impôt a été de 13 milliards de forints, le bénéfice net s'est affiché à 10,6 milliards de forints. Avec sa part de 28%, l'entreprise continue de garder sa position de leader. C'est lors de son assemblée générale du mois d'avril que la société envisage de prendre une décision sur le dividende mais il est fort probable qu'elle payera la moitié du bénéfice. Allianz considère le secteur de la santé comme un domaine favorable du point de vue des investissements ainsi, elle souhaite y investir la partie restante du bénéfice suite au paiement du dividende. Sur le marché d'assurance agricole, en revanche, la société s'attend à une baisse; selon Mihàly Patai, premier homme de la société d'assurance, l'année dernière, les assureurs ont réalisé une recette tarifaire agricole de 20 milliards de forints, cette année, cette valeur ne sera que de 6 milliards de forints dont Allianz prévoit encaisser une recette de 3 milliards de forints, suite aux 9 milliards de forints de l'année dernière. M.Patai a ajouté: la suppression des subventions agricoles et celle du soutien tarifaire de l'assurance agricole des années précédentes, pourra résulter l'effondrement du marché d'assurance agricole. (MH les 27 à 28 mars p.13, MN le 27 mars p.12, NG le 29 mars 29 p.5)

INDUSTRIE LOURDE - 29.03.2004 Fabrication des autobus à Székesfehérvàr
La SARL Hungarian Bus détenue par la SA Mûszertechnika appartenant aux intérets de Gàbor Széles, préparera d'ici au mois de juillet, les prototypes de la famille de bus nommée "Nova" et, la production en série démarrera probablement au mois de septembre. Jusqu'à 2005, l'usine de Székesfehérvár prévoit la production et la distribution, aux marchés hongrois et étrangers, de 500 bus. Selon les espérances de l'entreprise, à part les pays de la CEI, ce seront surtout les pays de la région qui passeront leurs commandes. Les négociations menées avec la Slovaquie, portant sur l'exportation des bus, sont déjà dans une phase bien avancée. La production des pièces détachées sera à la charge, sous forme de sous-traitance, des sociétés-membres de la SA Ikarus Holding, et c'est la SARL Service et Logistique (Ikarus Szerviz és Logisztikai Kft) qui s'occupera du montage. D'après les informations du journal intitulé Transport Hongrois, les véhicules seraient équipés de moteurs produits par MAN, par Detroit Diesel et par la SA Rába, les leviers de vitesse seraient fournis par l'usine d'Eger de la ZF, et les directions seraient livrées par la SARL Draspo successeur de l'Usine d'Automobiles de Csepel. (NG p.5)

6

INDUSTRIE LOURDE - 30.03.2004 Audi continuera ses investissements à Gyôr
La société Audi Hungaria Motor Kft investirait l'année prochaine 200 à 250 millions d'euros dans son usine à Gyôr, a publié le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung dans son numéro d'hier. Cette information journalistique a été confirmée par Jürgen Lunemann, directeur sortant de la filiale hongroise de Audi. L'usine à Gyôr de Audi devra démarrer cette année la fabrication de bielles. Depuis 1993, le constructeur d'automobiles allemand Audi a investi un total de 1,8 milliard d'euros dans cette usine hongroise qui donne du travail à 5 000 personnes. Le nombre des fournisseurs hongrois de cette usine n'atteint que 5% du fait que la plupart des entreprises hongroises intéressées ne sont pas capables à remplir les condtions de qualité sévères exigées. (NG p.4, MH p.11)

Nouvelle usine Bosch
D'après les prévisions, c'est cet été que la production commencera dans la nouvelle usine de Miskolc de Bosch qui fabriquera des démarreurs et leurs pièces détachées. D'ici à 2006, l'entreprise envisage d'investir dans la ville, plus de 60 millions d'euros, et de créer ainsi, près de 800 nouveaux emplois. En s'appuyant sur l'activité de l'Université de Miskolc, la société prévoit également la création d'un centre de développements et de recherches. (VG p.7)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 25.03.2004 Prix des carburants: hausse de quelques pourcent
Cette année, la capacité de raffinerie annuelle du groupe Mol représentant 11 millions à 13 millions de tonnes sera entièrement utilisée, voire, il sera nécessaire d'importer des produits finis et des matières premières. Ferenc Horváth, directeur commercial et de production a affirmé que cette année, les prix au commerce de détail des essences à moteur varieraient probablement entre 225 et 250 forints, ceux du gazoil, entre 200 et 225 forints. Pour les essences à moteur, il faut s'attendre à une hausse de 1% à 2%, tandis qye pour le gazoil, une hausse de 3%. L'année dernière, la consommation du gazoil a augmenté de 2% en Hongrie, tandis que les ventes des essences ont stagné. La valeur du "tourisme à carburants" de l'année dernière est estimée à 50 millions à 60 millions de litres, et Mol s'attend à la baisse de la quantitée importée par cette voie. (VG p.13, MH p.12)

E.On mettrait sur pied une centrale à gaz à Nyiregyhàza
E.On Hungària Rt prévoit de mettre sur pied une centrale à turbine à gaz à Nyiregyhàza, dans le cadre d'un investissement de 11 milliards de forints. Les travaux de construction de cette centrale représentant une technologie avancée devront être entamés l'année prochaine et se termineront en 2007. Le client le plus important de cette centrale serait la ville de Nyiregyhàza qui dépenserait cette année 187 millions pour la modernisation de son réseau de chaleur et qui a investi ces dernières années un total de 600 millions de forints, le montant ci-dessus y compris, dans de différents projets de développement. (NG p.3, VG p.8, MH p.11)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 26.03.2004 Le géant pétrolier Mol souhaierait-il augmenter son capital social?
L'invitation de la société pétrolière Mol Rt à son assemblée générale ordinaire qui aura lieu le 30 avril révèle que l'ordre du jour de cette réunion a été complétée, mais les nouveaux points ne seront publiés qu'à partir du 16 avril. Une modification semble probable au sujet des compétences du conseil d'administration en matière d'augmentation de capital. Les sujets du paiement de dividendes et d'acomptes sur les dividendes, et d'autres changements liés aux porteurs, dont les règles relatives à l'action d'or de l'Etat, seront également abordés. (NG pp.11 et 12, VG p.17)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 30.03.2004 Rétablissement du bloc 2 retardé
La société russe TVEL viennent de découvrir de nouveaux facteurs suivant lesquels, des vérifications supplémentaires demandant plus de temps que prévu s'avèrent nécessaires pour l'enlèvement des piles thermoélectriques du bloc 2 de Paks, endommagées au mois d'avril de l'année dernière. Ainsi, les travaux de reconstruction seront probablement retardés de quelques mois par rapport au planning initial, c'est-à-dire qu'ils pourront commencer au début de l'année prochaine. Si les turbines ne sont pas remises en marche avant la reconstruction, il pourra passer deux ans avant que le département affecté produise de nouveau de l'électricité. En effet, la direction de Paks et l'Electricité de Hongrie préfèrent cette dernière solution (Nszab, p.1, p.5)

7

BÂTIMENT - 29.03.2004 16 nouveaux appels d'offres liés aux autoroutes
La société d'Etat Allami Autopàlya-kezelô Rt a lancé seize appels d'offres sur les marchés publics pour les travaux de modernisation et de maintenance liées aux autoroutes, a publié le journal officiel des marchés publics Közbeszerzési Ertesitô. Ces travaux porteront sur l'autoroute périphérique M0, les autoroutes M1, M3 et M7 et ne toucheront pas la M5. (MH p.10, NSZ p.5)

BÂTIMENT - 31.03.2004 Cinq candidats pour la construction du siège de la Radio Hongrie
Parmi les dix entreprises de constructions dont neuf hongroises et une allemande, présentant leurs candidatures pour la construction du nouveau siège de 20 mille m² de la Radio Hongrie (Magyar Ràdiô / MR), cinq pourront continuer le concours. Selon le texte de l'appel d'offres sur négociation, les candidats devront se charger de la construction de l'établissement équipé des dispositifs nécessaires que la Radio Hongrie louera à long terme. La valeur de l'investissement s'élève à 10 milliards à 15 milliards de forints. Parmi les SA OTP Immobilier, SA Imprimerie Szikra, SA Vegyépszer, SA Hérosz, SA Transelektro, GmbH allemande Hochtief Projektenwicklung (HTP) GmbH, SARL KÉSZ, SARL ECE Budapest, SA Arcadom, et SA Gropius, ce sont les cinq dernières qui ont été considérées aptes à réaliser l'investissement. D'après les prévisions, la Radio Hongrie sélectionnera le gagnant d'ici à cet été. La seule attente de la Radio consiste à ce que le nouveau siège se trouve à Budapest, à un endroit facile à accéder. Cependant, la Radio est en train d'élaborer la stratégie d'exploitation des biens qui déterminera le destin des immobiliers de la Radio Hongrie, entre autres, celui du siège actuel situé dans la rue Brôdy Sàndor. (NG p.4)

TÉLÉCOMMUNICATION - 25.03.2004 Plus de 8 millions d'utilisateurs de téléphone portable en Hongrie
Le nombre des abonnés des services de téléphonie mobile s'est affiché en février à 8,016 millions en Hongrie. Pendant ce mois-là, le nombre de ces perssones a progressé de 0,5% (37 000) par rapport au mois de janvier. La part de marché de Vodafone, en hausse, est passée à 17,04% et celle de Westel à 47,59%, tandis que celle de Pannon GSM a reculé à 35,36%. (VG p.7)

TÉLÉCOMMUNICATION - 29.03.2004 Nouveau directeur général à la tête de Pannon GSM
A partir du 1er avril, Ove Fredheim, adjoint au directeur général de Pannon GSM, sera directeur général de ce fournisseur de téléphonie mobile. Son prédécesseur, Klaus Holgaard Rasmussen continuera sa carrière à la tête de la société de mode danoise IC Companys AS. (NSZ 27/03/2004 p.5, MH 27/03/2004 et 28/03/2004 p.9, MN 27/03/2004 p.12, NG 29/03/2004 p.5, VG 29/03/2004 p.7)

TÉLÉCOMMUNICATION - 30.03.2004 Enregistrement des demandes de changement de fournisseur à partir de ce jeudi
A partir de ce jeudi, les personnes désireuses de bénéficier de la possibilité de la portabilité des numéros, assurée à partir du 1er mai, pourront se faire inscrire sur le site web de leur fournisseur. Le remplissage du formulaire mis à disposition à ces fins n'entraîne aucune obligation. Les coûts des changements de fournisseur des consommateurs seront à la charge des fournisseurs, conformément à leur annonce faite précédemment, mais les abonnés ayant signé un contrat de fidélité de longue durée avec l'un ou l'autre des fournisseurs pour pouvoir acheter un portable à tarif réduit devront payer la différence entre le prix de la liste et le tarif réduit et devront régler également les coûts de l'intervention technique qui leur permettrait à utiliser leur appareil sur un autre réseau que celui de leur fournisseur précédent. Le changement de fournisseur peut être effectué chez n'importe quel fournisseur, mais il vaut mieux de le faire chez le nouveau. Contrairement aux projets antérieurs, au moment de l'appel, il serait impossible de déterminer le nom du fournisseur de son interlocuteur et ceux qui sont quand même curieux de le savoir devront composer avant leur appel un numéro gratuit assuré par leur fournisseur. (MH p.10)

8

PAPETIERE, IMPRIMERIE - 25.03.2004 Trierenberg a acquis la fabrique de cellulose de Dunaújváros
A partir du début du mois de mars, c'est le Holding autrichien Trierenberg - l'un des plus grands producteurs et distributeurs de papier à cigarettes du monde - qui exploite la fabrique de cellulose de Dunaújváros. Le propriétaire précédent, la SA Dunapack, a vendu l'usine car l'activité y menée ne cadrait pas avec les projets de développement de la société-mère. Suite à l'achat de la fabrique, Trierenberg a déclaré vouloir réaliser au cours des trois prochaines années, des développements d'une valeur de 12 millions d'euros et continuer d'exploiter avec l'effectif invariable, l'usine employant actuellement 120 personnes et clôturant l'année dernière avec un bénéfice modeste. Les concernés n'ont divulgué aucune information sur la valeur de la transaction. (NG p.5)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 25.03.2004 Base logistique et d'entrepôts de BAT à Pécs
La société tabatière British American Tobacco Hungary Kft (BAT) mettra sur pied une base logistique et d'entrepôts à Pécs. L'aménagement de cette unité de 8000 mètres carrés sur un terrain de 2,3 hectares lui coûtera 1,5 milliard de forints. Cet investissement sera financé par l'institution financière Raiffeisen. Le site en question serait pris en location par BAT et son exploitation sera confié à Wincanton Trans European Hungary Kft. (VG p.7)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 26.03.2004 Les boulangers n'ont pas constitué de cartel
Suite à un examen durant deux ans, la GVH (Office de la Concurrence Economique) a acquitté les entreprises de l'industrie boulangère du soupçon d'avoir constitué des cartels; en revanche, elle a frappé l'Association Hongroise des Boulangers d'une amende d'un million de forints car elle avait jugé que l'organisation contactant 41 entreprises de l'industrie boulangère, avait commis une faute puisque la conciliation se servait de limitation de la concurrence du marché. L'Office n'a pas frappé d'amende les boulangeries car la limitation de la concurrence n'était pas significative et les augmentations des prix étaient bien fondées suite à la hausse des frais. Il est fort probable que l'Association des Boulangers recourt à un appel contre la décision. Boldizsár Ilonka, président, a attiré l'attention sur les difficultés de la branche. En effet, la branche industrielle en question disposant d'une capacité surdimensionnée, fonctionnant dans une structure morcelée, ne cesse pas d'avoir le dessous lors des négociations de prix menées avec les chaînes de magasins multinationales fortes en capitaux. La hausse des prix motiverait un prix de pain supérieur à 200 forints, mais ce n'est qu'auprès des plus petits réseaux que l'Association a réussi à négocier la hausse de 8%. Il y a des magasins qui vendent du pain produit dans leurs ateliers, avec de la farine de 70 forints, à 80 forints, et suivant cet exemple, les concurrents souhaiteraient également diminuer leurs prix. L'industrie boulangère a clôturé l'année passée, avec un résultat zéro. Faute de ressources, suite à l'adhésion de la Hongrie à l'Union Européenne, 30% des boulangeries pourront fermer et 6 mille personnes pourront perdre leur emploi. (Nszab. p.11)

Nestlé pourrait augmenter davantage son exportation en 2004
A partir du mois de mars, le rôle des bases de production hongroises de Nestlé Hungària Kft (NH) deviendra plus important dans la région et la concentration de ses activités productives, entamée auparavant, continuera. L'adhésion de Hongrie à l'Union Européenne pourrait être favorable à cette compagnie et lui permettrait d'augmenter son exportation d'un taux supérieur aux 36% enregistrés l'an dernier. Laurent Freixe, gérant de cette société qui a réalisé l'an dernier un bénéfice net de 2,8 milliards de forints sur une recette sur les ventes de 58,4 milliards de forints, n'a pas donné d'informations précises sur les chiffres prévus pour 2004, mais a signalé que les ventes de la firme Schöller-Budatej Bt, achetée en septembre dernier, figureraient à partir de cette année dans la comptabilité de NH, ce qui pourrait entraîner une progression de 15% de ses recettes consolidées sur les ventes. (NG p.5, MH p.12, VG p.15)

9

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 30.03.2004 Danone Kft a ramené à 1 milliard de forints son capital social
La compagnie Danone Kft a diminué de 1,6 milliard de forints son capital social qui est passé ainsi à 1 milliard de forints. Elle a expliqué cette transaction ne touchant point son activité par son capital social trop élevé et une restructuration de ses ressources financières. Cette filiale a investi jusqu'à présent 10 milliards de forints en Hongrie et souhaiterait poursuivre ses investissements. (D'ailleurs, suite à la diminution de capital en question, la valeur de ses fonds investis dans son activité de production en Hongrie restera inchangée). En 2003, elle a doublé ses recettes provenant de l'exportation par rapport à l'an précédent et prévoit une progression pour 2004. Elle continuera à concentrer ses efforts sur la consolidation de sa position sur le marché national et estime qu'elle y augmenterait davantage sa part de marché et sa production dans le domaine des produits laitiers frais et des desserts à base de lait. (NG p.4)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 31.03.2004 Des compagnies italiennes souhaiteraient acheter du lait en Hongrie
Suite à l'adhésion de Hongrie à l'UE, plusieurs sociétés italiennes achèterait du lait à des producteurs hongrois au lieu des leurs homologues allemands. Par exemple, un producteur de fromage a proposé à la société laitière Friz-Tej Rt 0,28 euro (soit 70 à 72 forints) au litre pour un volume de 28 000 litres de lait. Le prix de lait italien s'est élevé à 90 à 100 forints jusqu'au scandale de Parmalat et s'affiche aujourd'hui entre 75 et 80 forints, tandis que le prix indicateur du ministère de l'Agriculture hongrois est fixé à 68 forints. En raison de ses frais plus élevés, la Grèce pourrait également manifester de l'intérêt à acheter le lait en Hongrie, étant que ses prix nationaux peuvent atteindre 90 à 100 forints au litre. Les producteurs hongrois, avec un volume annuel de 1,6 milliard de litres de lait, produisent chaque année un volume excédentaire de 300 à 400 millions de litres. Ils doivent également s'attendre à une progression de l'importation. Le lait coûte 42 à 43 forints par litre en Pologne, 60 forints en Slovaquie, 64 forints dans la République Tchèque et 57 à 58 forints dans la partie de nord de l'Allemagne et, de ce fait, l'approvisionnement en matière première du secteur laitier pourrait être assuré aussi par ces pays. Selon les spécialistes, des compagnies internationales sont déjà prêtes à tirer du profit de ces différences de prix. Les transformateurs laitiers autrichiens et allemands se montrent intéressés par l'achat du lait polonais ou slovaque et il n'est pas exclu qu'après l'adhésion, des sociétés allemandes lancent sur le marché hongrois des produits fabriqués à base de lait d'origine polonaise. (VG pp.1 et 4)

AGRICULTURE - 29.03.2004 L'agriculture hongroise n'est pas préparée à l'adhésion
Les spécialistes européens reprochent à la Hongrie de ne pas avoir rempli qu'à la moitié des conditions communautaires, ce qui empêcherait le pays à s'intégrer à certains domaines de la politique agricole commune. Le fondement légal de la désignation des autorités administratives et des agences de paiement, la formation du personnel et la fixation des responsabilités des agences de paiement ont également été critiqués. Klàra Dobrev, adjointe au président du Bureau de Développement National (NFH), a communiqué que le programme SAPARD était en cours et le programme opérationnel pour l'aménagement du territoire et le développement agricole ne serait pas lancé avant sa clôture. Le gouvernement devra étudier vers la mi-avril le sujet de l'utilisation des ressources européennes et après cette date-là, le NFH élaborera chaque trimestre un rapport. Jusqu'à présent, 25 à 30% des ressources européennes ont été alloués et ce taux d'allocation est le même que celui des autres pays en voie d'adhésion. Pour accélérer le processus, la délai d'évaluation des dossiers a été ramené de 60 jours à 30 jours. Selon le journal Magyar Nemzet, une partie des coopératives agricoles de production et d'achat récemment créées n'ont pas encore obtenu leur numéro d'inscription, bien qu'elles aient déposé leur demande il y a plusieurs mois. Sans cette inscription, les coopératives ne seront pas éligibles aux ressources européennes et ne pourront pas monter de dossier pour les concours dont les délais avaient été fixés à la fin mars. D'après le même quotidien, dans certains cas, le Bureau d'Aménagement de Territoire et du Développement Agricole remet à plus tard l'enregistrement pour éviter le paiement de subventions aux coopératives. L'enregistrement des producteurs agricoles est également en retard: jusqu'à présent, sur un total de 6 millions de hectares de terrains agricoles en Hongrie, seulement 3,7 millions de hectares et 262 producteurs ont été enregistrés. Selon les prescriptions européennes, un volume de 4,35 millions de hectares pourrait être considéré comme acceptable. Dans le cas où le volume enregistré des terrains ne serait pas élargi de 600 000 hectares, une partie de la subvention de 305 millions d'euros de 2004 pourrait être perdue. (Nszab 27/03/2004 p.15, MN 27/03/2004 p.11, NSZ 27/03/2004 p.5, VG 29/03/2004 p.3)

10

COMMERCE - 25.03.2004 Nouveau Media Markt en Hongrie
Selon le compte-rendu des résultats 2003 du Metro AG, la hausse du bénéfice par action a été de 12% au lieu de 6% à 10%. Suite à la publication de cette nouvelle, hier, le cours du titre du groupe a augmenté de 5% à la bourse de Francfort. Le bénéfice d'exploitation des magasins de commerce de gros Cash&Carry a progressé de 12,8% soit à près de 800 millions d'euros, néanmoins, la plus grande croissance a été réalisée par la branche commerciale électronique exploitant les réseaux Media Markt et Saturn dont le résultat a augmenté de 23,2% c'est-à-dire à 345,2 millions d'euros. Les magasins de bricolage Praktiker n'ont pas réalisé de bénéfice, mais les pertes ont baissé à 13,8 millions d'euros représentant un tiers de celles de l'année d'avant. Metro envisage d'investir au bout d'un an, 1,8 milliards d'euros pour le développement du réseau C&C et de la branche commerciale électronique. Dans le cadre de ce nouvel investissement, à part le Portugal et la Pologne, le groupe ouvrira une nouvelle unité Media Markt également en Hongrie. (NG p.6)

Xerox a réalisé l'an dernier une recette de 37 millions de dollars sur ses ventes
La compagnie Xerox Magyarorszàg Kereskedelmi Kft (XMK) qui a réalisé l'an dernier une recette sur les ventes de 37 millions de dollars, qui dépasse de 7 millions de dollars ses prévisions, prévoit un chiffre d'affaires de 50 millions de dollars pour cette année. A son résultat de 2003, elle n'a porté que ses ventes réalisées sur le marché hongrois, mais à partir de cetta année, elle comptabiliserait également celles de ses filiales slovène et croate. En 2004, elle table sur une croissance considérable de ses ventes d'imprimantes couleurs à haute performance en particulier. En effet, elle en a vendu l'an dernier le double du volume prévu initialement. (NG p.5)

COMMERCE, AUTOMOBILES - 26.03.2004 Voitures moins chères jusqu'au mois de mai
Eu égard aux taxes d'immatriculation valables, celui qui, jusqu'à la mise en vigueur du tableau tarifaire modifié, dans un mois et demi à deux mois, achète une voiture équipée d'un moteur à essence supérieur à 3000 cm3, classé à la meilleure catégorie écologique, pourra économiser près de 1,2 millions de forints. Dans le cas des voitures équipées des moteurs inférieurs à un litre, l'on pourra économiser 30 mille, et dans le cas des modèles à moyenne catégorie, la valeur de l'économie pourra varier entre 90 mille et 245 mille forints; en revanche, ceux qui envisagent d'acheter une voiture à essence, à 1801 à 2000 cm3, feraient mieux d'attendre la mise en vigueur de la modification suite à laquelle ils bénéficieront d'une baisse de prix. Porsche Hungaria répond vite à la nouvelle situation: dans le cadre d'une campagne publicitaire entamée ce week-end, elle popularise les Seats et organisent d'autres opérations de week-end lors desquelles elle proposera la marque espagnole à des prix promotionnels. Audi propose à un prix plus bas, dix A6 encore en réserve, les modèles de plus petite catégorie se sont déjà tous vendus. Dans le cas des modèles A8 commandés individuellement, la société ne s'attend pas à l'assaut des clients, néanmoins, il est possible qu'il y aura des clients qui en réceptionnant les véhicules dans le délai de trois mois, économiseront 2,5 millions de forints. La Fiat Hongrie distribuant les marques Alfa Romeo, Fiat et Lancia, ne prévoit pas la flambée des achats, si elle aura lieu tout de même, la société sera prête à satisfaire aux demandes. D'après les prévisions, Daewoo appartenant au groupe General Motors et l'importateur de l'Opel en Hongrie ainsi que la Mazda Motor Hungary n'intégreront pas à leurs prix les taxes d'immatriculation augmentées, à condition que le renforcement du forint par rapport à l'euro reste durable. Selon les chiffres du Ministère des Finances, l'année dernière, la valeur des impôts sur la consommation issus de l'import des voitures a été de 58,8 milliards de forints, et d'après les prévisions du ministère, cette année, la taxe d'immatriculation remplaçant l'impôt résultera une recette de 64,8 milliards de forints. (NG p.1, p.4)

11

COMMERCE - 29.03.2004 Arrivée de H&M et de P&C
La chaîne de grands magasins allemande Peek & Cloppenburg (P&C) présente en Autriche, en Belgique, en Pologne et dans les Pays-Bas, ouvrira une propre unité à Budapest, au lieu d'en charger un partenaire franchise. Le groupe prévoit pour plus tard, la création d'autres magasins en Hongrie. La chaîne de magasins vestimentaires suédoise Hennes & Mauritz (H&M) exploitant plusieurs centaines d'unités, arrivera aussi bientôt au marché hongrois en réalisant ses propres magasins. En Pologne, en Slovénie et dans la République Tchèque, H&M est déjà une marque connue. Le groupe Zara présent dans 46 pays entre autres, en Pologne et en Tchéquie, opte pour la mise en place d'une conception pareille et il est prêt à s'installer en Hongrie. La chaîne C&A ouvrira dans les prochains jours, son nouveau magasin dans la rue Vàci. La nouvelle suivant laquelle, par le biais de la Maison de Mode Roland (Divatház), Hugo Boss souhaite distribuer ses produits pour hommes également en Hongrie a été publiée au début d'année. Plus tard, l'offre de l'entreprise pour femmes sera éventuellement aussi disponible. (VG p.1, p.6)

Calzedonia continuera son expansion en province
La compagnie italienne Calzedonia S.p., spécialisée dans la distribution de bas et de lingerie sous forme d'un système de franchise, ouvrira cette année dix nouveaux magasins Calzedonia et Intimissimi. Sa filiale hongroise est baptisée MFH Kft. Elle inagurera deux nouvelles boutiques dans le centre commercial Arkàd qui ouvrira ses portes la semaine prochaine à Pécs et continuera son expansion en province. Cette filiale créée en 1997 a augmenté l'an dernier de 40% son chiffre d'affaires par rapport à l'an précédent. (VG p.7)

Les boulangers portent plainte contre les chaînes de magasins
L'Association Hongroise des Boulangers dépose une plainte auprès de l'Office de la Concurrence Economique, contre les chaînes commerciales multinationales car elle estime que ces dernières abusent de leur supériorité économique et étouffent ses initiatives d'augmentation de prix. Selon les calculs de l'industrie boulangère, la hausse des frais motiverait des prix de pain supérieurs à 200 forints. Après avoir été frappée il y a quelques jours, d'une amende d'un million de forints par l'Office de la Concurrence, pour "acte limitant la concurrence", l'Association s'adresse également au Tribunal de Budapest. (MH les 27 à 28 mars p.12, MN le 27 mars p.11, Ce Matin le 26 mars)

COMMERCE, AUTOMOBILES - 29.03.2004 Cinquième anniversaire de la coopération de Renault et de Nissan
Les constructeurs d'automobiles Renault et Nissan fêtent le cinquième anniversaire de leur coopération. Ses deux partenaires ont vendu ensemble l'an dernier 5,3 millions de voitures, ce qui leur vaut une part de 9,3% sur le marché mondial. (MN 27/03/2004 p.12)

COMMERCE - 30.03.2004 Expansion de Marionnaud
Demain, la SARL Midio Hungary ouvrira une nouvelle parfumerie Marionnaud à Pécs qui sera la 28ème magasin de l'entreprise. C'est au mois de septembre de l'année dernière que la MarionnaudIna Holding GmbH avait acquis la société. Suite à l'acquisition, les "Centres Diva" exploités par la Midio ont pris le nom Marionnaud. (VG p.12)

12

COMMERCE, AUTOMOBILES - 30.03.2004 Automobilistes autrichien dans les garages hongrois
Suite à l'adhésion de la Hongrie à l'Union Européenne, beaucoup d'automobilistes vont recourir aux services des garages hongrois moins chers - constatent les journaux autrichiens. En effet, au cours des deux dernières années, les automobilistes autrichiens utilisaient déjà les services des ateliers se trouvant à l'Ouest de la Hongrie, appliquant des rémunérations horaires moins élevées. Outre, les garages hongrois sont plus modernes puisque le réseau a été créé plus tard et les importateurs exigeaient la qualité. En revanche, la rémunération horaire moins élevée pose des problèmes aux représentants de marques de Hongrie: les frais d'exploitation ne sont pas inférieurs à ceux appliqués en Europe de l'Ouest, mais les entreprises d'assurance n'acceptent pas les tarifs plus élevés. Selon Gàbor Gablini, président de l'Association Nationale des Distributeurs de Marques d'Automobiles (Gépjármû-márkakereskedõk Országos Szövetsége - Gémosz), il vaut la peine d'amener les voitures pour entretien, en Hongrie, au moins, pendant cinq ans. La rémunération horaire varie entre 4,2 mille et 6,5 mille forints en Hongrie, tandis qu'en Autriche, elle représente 18 mille forints. En cas de mise en place des tarifs variant entre 8 mille et 10 mille forints, les garages de Hongrie pourraient réaliser un bénéfice de 5%. (VG p.1, p.11)

COMMERCE - 31.03.2004 Tesco a ouvert un nouvel hypermarché à Gyöngyös
Tesco a inauguré hier à Gyöngyös son 34e hypermarché hongrois. Cette unité ayant un espace de vente de 7000 mètres carrés donne du travail à 300 personnes. L'exploitant de cette chaîne d'hypermarchés, Tesco-Globàl Aruhàzak Rt, dont l'effectif actuel s'affiche à 15 000 employés, prévoit d'ouvrir encore 10 à 12 hypermarchés en Hongrie d'ici la fin de l'année. (NG p.5)

TRANSPORT - 25.03.2004 Combien coûte-elle la M5?
Le ministère des transports n'a donné à présent aucune information sur la somme exacte à payer en guise de tarif de disponibilité, par l'Etat à la SA AKA (Alföld Koncessziós Autópálya), pour l'exploitation de l'autoroute M5. L'engagement supérieur à 50 milliards de forints nécessite l'approbation du parlement. En effet, 50% du tarif de base se servent de couverture pour les dettes, et le reste sera réservé aux frais de l'exploitation et de l'entretien ainsi que pour le rendement. La somme à payer pourra diminuer si ce n'est pas conformément aux standards que la SA AKA exploite l'autoroute ou si, suite à un entretien, à un accident ou à la chute de neige, elle ferme provisoirement les voies, en revanche, en cas de moins d'accidents, l'Etat lui payera un bonus. La part AKA de près de 40% achetée pour 83 millions d'euros est favorable pour l'Etat suite à l'acquisition d'une part du rendement de la société routière. D'après les calculs du ministère, en cas de nationalisation complète de la M5, la valeur du paiement d'Etat aurait atteint 845 millions d'euros ou, par le biais d'un nouvel investisseur, cette somme se serait affichée à 475 millions d'euros. Dans ce dernier cas, le partenaire aurait dû être choisi par voie d'appel d'offres de privatisation durant 9 mois, puisque les banques internationales n'auraient pas financé la privatisation sans concours. L'accord actuel pourra résulter un tarif de disponibilité moins élevés, et ne représente une charge supplémentaire pour le déficit budgétaire que dans la mesure du tarif annuel. (NG p.3)

Les avions de SkyEurope atterrissent à Ferihegy 2
La tente à construire pour augmenter la capacité de l'aéroport Ferihegy 1 apte à servir actuellement uniquement un seul avion, ne sera pas réalisé d'ici au mois de mai ainsi, la Budapest Airport fera orienter pour une durée provisoire, les vols des sociétés aériennes discounts, au terminal Ferihegy 2B. Le retard s'explique par l'insuccès de l'appel d'offres lancé pour la construction de cette tente. (Le candidat a présenté un devis trop cher.) SkyEurope avait proposé à la BA de bâtir la tente jusqu'au 1er mai, au prix fixé par la BA, que la BA pourrait racheter à un moment ultérieur, à la société aérienne discount, au prix indiqué par le budget prévu, mais l'exploitant de l'aéroport a refusé cette proposition. Pourtant, pour SkyEurope il serait important de construire la tente le plus rapidement possible puisque la société a annoncé le départ des six nouveaux vols dans l'idée que l'établissement serait construit jusqu'au mois de mai. A cause du retard, la société devra recourir au service du terminal Ferihegy 2 ce qui lui représente un coût supplémentaire de 10 euros par passager, au total 3 millions d'euros de frais imprévus. La société slovaque a demandé à la BA de lui facturer jusqu'à ce que Ferihegy 1 fût apte à effectuer le trafic plus important, les tarifs valables pour ce dernier mais la BA a refusé aussi cette demande. Christian Mandl, directeur gérant de la SkyEurope a affirmé que la société ne renverrait pas les frais supplémentaires sur les passagers qui par ailleurs, ne réclame pas de service de niveau plus élevé. (NG p.4)

13

TRANSPORT - 30.03.2004 Emirates renforcerait sa position dans le domaine du transport de marchandises
La compagnie Emirates qui observe la possibilité d'un développement de son activité de transport de marchandises s'est félicitée de son implantation à Budapest. En Europe Centrale et Orientale, c'est seulement à Budapest qu'elle exerce une activité de transport de marchandises et utilise l'aéroport de Ferihegy comme base de distribution. Cette compagnie aérienne arabe lancera à partir du mois de mai un vol direct entre Vienne et Doubaï en espérant que des hommes d'affaires hongrois figureront également parmi les passagers. (VG p.12)

Wizz Air commence la vente des billets
Hier, la société aérienne Wizz Air a commencé la vente des billets d'avion pour le 19 mai. Le premier prix sans taxe d'aéroport pour les vols partant de Katowice à Londre, à Berlin, à Milan ou à Rome est de 49 zlotys (équivaut à peu près à 2500 forints). Les billets pour un aller simple sont à réserver sur la page Internet wizzair.com ou au numéro de téléphone suivant: 00 48 22 500 9499. La société proposera plus tard d'autres vols de Budapest et de Katowice en de nouvelles destinations. (NG p.4, VG p.11)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 25.03.2004 Foyers universitaires: clôture des appels d'offres de présélection
Les premières étapes des premiers appels d'offres PPP (Public Private Partnership) lancés pour la construction des foyers d'étudiants ont été clôturées. Dans le cadre du modèle PPP, l'institut d'éducation pourra acquérir un foyer d'étudiants dont la construction est financée par le constructeurgagnant de l'appel, en le louant pour une durée déterminée. Parmi les candidats se présentant à l'appel d'offres lancé pour la construction du foyer à 360 à 440 personnes de l'Université de Hongrie Occidentale ce sont la SA Arcadom, la SA Vegyépszer, la SA Középület-építõ (Constructeur de bâtiments publics) et la SA Hérosz qui ont passé la première épreuve et qui pourront ainsi déposer leurs devis. Pour la réalisation du foyer à 420 personnes de l'Ecole Normale Supérieure de Nyíregyháza ce sont la SA Vegyépszer, la SA Hunép, la SA Középület-építõ et le consortium composé de la SA Strabag et de la SARL Sandra Form ainsi que la SA Hérosz qui pourront entrer en compétition. Le constructeur du foyer à 1000 à 1200 personnes de l'Université de Szeged sera sélectionné parmi la SA Középület-építõ, la SA Délépítõ, et le consortium composé de la SARL KESZ et de la SA Baucont. Le groupe français Bouygues, l'auteur du stade de Budapest "Sportaréna", a été éliminée à l'issue des trois appels. Le nouveau campus de 23 mille m² de l'Université Economique de Budapest sera construit aussi dans le cadre du modèle PPP. Les appels d'offres portant sur les plans, la réalisation et l'exploitation du complexe immobilier à construire d'ici à 2007, seront lancés au mois d'avril. L'Université envisage de mettre dans cet investissement d'une valeur de 10 milliards de forints - calculée aux prix actuels - entre autres, la grande partie de la somme de dommages et intérêts lui revenant pour le bâtiment de la rue Horànszky à rendre à l'ordre jésuite. La moitié du loyer et des frais d'exploitation à payer durant les 20 ans de la rentabilité, sera financée par le Ministère de l'Education, le reste sera à la charge de l'université. (NG p.3, p.9)

Un nouveau quartier serait-il aménagé dans l'île Csepel?
Des investisseurs américain, israélien, anglais et plusieurs hongrois, dont TriGrànit Rt, se montrent intéressés par un terrain de 126 hectares dans la partie de nord de l'île Csepel où un nouveau quartier de près de 1000 milliards de forints pourrait être aménagé. Entre la lagune et la route principale de Csepel, un nouveau quartier d'habitation et de bureaux serait mis sur pied par le futur investisseur. Ce nouveau quartier abriterait des centres sportifs, institutions, habitations, centres de services, centres culturels et commerciaux et de larges espaces verts. L'appel d'offres pour ce développement entre la rue Szabadkikötô et Kis-Duna sera lancé par la municipalité locale après la vente de la compagnie Mahart. Les travaux de construction pourront être entamés dans trois ans et dureront 7 à 8 ans. Un terrain situé entre le Danube et la rue Szabadkikötô abritera le nouveau site d'épuration des eaux usées central. Le port Mahart Szabadkikötô que la compagnie Waberer's Rt souhaiterait acheter sera privatisé cette année même. (VG p.19)

14

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 26.03.2004 Belden déménagera en Hongrie son usine néerlandaise
La compagnie américaine Belden déménagera en Hongrie, à partir des Pays-Bas, son activité de production de câble pour transmission de données, a annoncé hier George Herbert Walter, ambassadeur des Etats-Unis, lors de la conférence de la chambre de commerce et d'industriel américaine AmCham. A part cela, ce diplomate a communiqué également que 14 compagnie américaines souhaiteraient réaliser cette année un investissement en Hongrie ou établir des relations commerciales avec ce pays. General Electric mettra sur pied en Hongrie son centre de vente de produits industriels et de consommation, qui assurera l'approvisionnement des marchés européen, indien et de Proche-Orient. Alcoa envisage également de continuer son expansion dans ce pays et National Instruments prévoit d'élargir son usine à Debrecen, a ajouté l'ambassadeur en soulignant la croissance des échanges bilatéraux entre les Etats-Unis et la Hongrie. Selon les données américaines, le volume de l'exportation américaine vers la Hongrie est passé de 967 millions de dollars à 1,5 milliard de dollars entre 1999 et 2003, tandis que celle de Hongrie vers le marché américain de 1,9 milliard de dollars à 2,7 milliards de dollars. (VG p.13, MH p.7)

Investissement de plusieurs milliards à Debrecen
C'est entre la SARL Keviép et la SA Strabag que la ville de Debrecen choisira le co-investisseur du développement immobilier d'une valeur de 8 milliards de forints dans le cadre duquel, d'ici à 2005, un centre de conférence et un hôtels seront construits, entre autres, au chef-lieu départemental. La municipalité investit au projet 2,5 milliards de forints, tandis que le financement de l'hôtel à 200 lits, de l'immeuble de bureaux de 6 mille à 7 mille m² et du parking souterrain à 300 places, sera à la charge du partenaire. L'appel d'offres lié sera lancé au mois d'avril. (VG p.15)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 29.03.2004 Les constructeurs routiers étrangers demandent justice
Suite à la sollicitation de trois entreprises ayant leurs sièges à l'étranger, le Comité de Décision des Appels d'Offres(KD) est en train d'examiner plusieurs appels d'offres lancés pour les constructions d'autoroute. Les entreprises étrangères concernées ont introduit au total, sept recours judiciaires. Les décisions relatives à deux dossiers seront prises probabalement par le Comité, cette semaine. L'entreprise autrichienne Habau, qualifiée inapte, a été éliminée car selon la SA NA (Autoroute Nationale / Nemzeti Autópálya) publiant l'appel d'offres, elle ne pouvait pas prouver la construction d'un trajet de 10 km remis au trafic, et son sous-traitant ayant une participation de plus de 10%, ne répondait pas aux conditions relatives au capital propre. Habau prétend avoir des références nécessaires, et précise que dans le texte des appels ne figure aucune condition relative au capital propre des sous-traitants. Le groupe Skanska DS enregistré au Tribunal de Commerce de la République Tchèque discute lui aussi le résultat de l'appel d'offres publié pour la réalisation du secteur oriental de la M0; la société slovaque Inzinierski Stavby AS s'est adressée au Comité au sujet de l'appel lancé pour la construction des trajets de la M3 contournant Nyíregyháza et de ceux de la M35 contournant Debrecen. (NG p.1, p.4)

Toyota s'apprête à s'installer en Slovaquie
Toyota Motor mène des négociations en Slovaquie sur la construction d'une fabrique de pièces détachées. Selon le directeur de l'organisation d'investissements slovaque SARIO, l'emplacement du nouvel établissement pourra bientôt être choisi. (MN le 27 mars p.11)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 30.03.2004 Appels d'offres routiers légaux
En réponse aux plaintes introduites par trois entreprises de constructions routières éliminées des concours et s'adressant au Comité de Décisions des Appels d'Offres, ce dernier a affirmé que lors des appels d'offres, la SA NA (Nemzeti Autópálya / Autoroute Nationale) avait procédé conformément à la loi en vigueur. (Ce Matin le 29 mars). Selon Zoltàn Bodnár, directeur général, Skanska a commis l'erreur en présentant sa candidature sans y joindre la traduction hongroise authentifiée et Habau ainsi qu'Inzinerski n'ont pas répondu à la condition suivant laquelle les sous-traitants ayant une participation de plus de 10% devaient disposer eux aussi d'un capital suffisant. (MH p.10)

15

Développements chez National Instruments
National Instruments installe une nouvelle chaîne de production, dans son usine de Debrecen. L'investissement s'avère nécessaire suite à la hausse de la demande pour les produits de technologie de mesures et d'automatisation. A l'issue du développement d'une valeur de 13 millions de dollars, l'effectif actuel de 350 personnes augmentera de 100 employés et, le chiffre d'affaires mensuel sera doublé d'ici au mois de septembre. Suite à l'adhésion de la Hongrie à l'Unin Européenne, l'entreprise américaine réalisera dans la ville, un centre logistique destiné à remplacer la base d'Amsterdam et, la création d'un centre de recherches figure également dans les projets. (VG p.7)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 31.03.2004 Elimination à juste titre des constructeurs étrangers
Le Comité de Décisions des Appels d'Offres a refusé les recours judiciaires introduits par Skanska DS et Inzinierski Stavby AS, portant sur le jugement des appels d'offres routiers, en donnant ainsi raison à la SA NA (Autoroute Nationale / Nemzeti Autópálya. (Ce matin le 30 mars). Le corps est en train de vérifier d'autres procédures liées à des appels d'offres lancés pour la construction de quatre autres trajets. La plainte déposée par la société allemande Walter-Heilit GmbH, au sujet des appels d'offres publiés pour la construction du trajet contournant Vecsés et Üllô de la RN4 ainsi que pour celle du secteur de l'Est de la M0, a déjà été rejetée par le Comité. (NG p.5, MH p.11)

Un centre commercial Arkàd sera inauguré aujourd'hui à Pécs
Le centre commercial Arkàd, aménagé dans le cadre d'un investissement de 25 milliards de forints, ouvrira aujourd'hui ses portes à Pécs. Ce centre commercial de 35 000 mètres carrés appartenant à la société allemande ECE qui possède également un centre commercial Arkàd à Budapest abrite 130 boutiques. Deutsche EuroShop AG et HGA Capital ont contribué au financement de cet investissement et ses travaux de construction ont été exécutés par la compagnie de construction Strabag. (MH p.10, VG p.11)

SANTÉ - 25.03.2004 Tests cliniques des produits pharmaceutiques en Europe Centrale et Orientale?
Les fabricants pharmaceutiques occidentaux peuvent effectuer plus vite et moins cher leurs tests cliniques dans les pays en voie d'adhésion, ce qui pourrait favoriser l'externalisation de cette activité, a publié l'institut Cap Gemini Ernst & Young dans son étude. Gàbor Blasko, directeur de recherches de Egis, estime cependant que l'adhésion de Hongrie à l'UE ne provoquerait pas de changements perceptibles en ce qui concerne le volume des tests cliniques des produits pharmaceutiques. Selon lui, les grandes entreprises internationales sont déjà présentes en Hongrie depuis quatre ou cinq ans. Les membres de l'Association des Fabricants Pharmaceutiques Innovateurs espèrent voir une plus grande sécurité légale à partir du mois de mai en raison de la prolongation à 10 ans de l'exclusivité des données de registre et l'instauration d'un registre central pourrait êgalement représenter un allègement. (VG pp.1 et 7)

SANTÉ - 26.03.2004 Baisse confuse des prix pharmaceutiques
A partir de jeudi prochain, les prix de près de 12 mille médicaments baisseront, en moyenne, de 15%. Le gouvernement mettra en place des prix imposés pour à peu près 10 mille produits de 120 producteurs, car les entreprises ne se sont pas engagées à verser 15% du prix à la production de leurs substances, à la caisse de la Sécurité Sociale. En principe, plus de 1800 produits des 42 producteurs se chargeant du paiement pourraient être vendus aux prix actuels, mais effectivement, certains médicaments de ces sociétés coûteront aussi moins chers. La Caisse Nationale de l'Assurance-Maladie accorde une subvention de plus de 15%, en moyenne, sur les produits pharmaceutiques subventionnés, ainsi, à partir du mois d'avril, les clients pourront acheter moins chers presque tous les médicaments distribués en Hongrie. A cause du blocage des prix, les grossistes pharmaceutiques se sont adressés au Tribunal Constitutionnel. (NG p.1, p.3)

16

SANTÉ - 30.03.2004 Combat d'insuline en Hongrie
D'après les informations du quotidien Népszabadsàg, l'entreprise danoise fabriquant de l'insuline et des inzulin-pens quitterait la Hongrie. Le concurrent de la société assurant l'alimentation en insuline de l'autre grand groupe des diabétiques se met por l'instant en position d'attente. En revanche, ce qui est sûr c'est qu'aucune des deux n'acceptera le prix pharmaceutique imposé, gelé, valable à partir du mois d'avril. Les près de 130 mille diabétiques hongrois sont livrés par ces deux sociétés; leurs produits sont recherchés partout dans le monde ainsi, elles ne prennent pas de grand risque en laissant tomber le marché de Hongrie. Afin de pouvoir éviter les cas de ce genre et les cas semblables, le ministère de la santé modifie l'acte de fondation de l'Institut de Gestion du Stock de la Santé pour faire obtenir des droits commerciaux à l'établissement. Ainsi, dans des situations de crise, l'organisation de réserve pourra être autorisée à supprimer l'éventuelle pénurie pharmaceutique par des achats depuis l'étranger.(Nszab, p.1, p.9)

SANTÉ - 31.03.2004 Péter Medgyessy entamera des négociations avec les fabricants pharmaceutiques
Le chef du gouvernement Péter Medgyessy en personne entamera des négociations avec les fabricants pharmaceutiques au sujet d'une restructuration du système de subventions des produits pharmaceutiques et, par la suite, une personne "manifestant une empathie à l'égard de l'autre partie" sera chargée de ces concertations, a annoncé la président de l'Association des Fabricants Pharmaceutiques Innovateurs. Krisztina Székely a communiqué que les fabricants attendaient les propositions du gouvernement. Zoltàn Jakab, directeur de développement de marchés de GlaxoSmithKlein (GSK), a signalé que sa société était au courant de ce que le gouvernement voudrait entamer des concertations, mais elle n'avait encore reçu aucun plan concret. Il a souligné que sa compagnie ne prévoyait pas de quitter la Hongrie, contrairement à ce que David Redfern, directeur de la région d'Europe Centrale de GSK, avait dit au journal Financial Times. GSK a investi jusqu'à présent 15 millions de forints dans la mise sur pied d'une nouvelle usine de vaccins située près de Budapest et il reste à savoir s'il vaudrait la peine de continuer cet investissement d'une valeur totale de 60 millions d'euros. La compagnie danoise Novo Nordisk qui figure parmi les deux sociétés assurant l'approvisionnement en insuline des 130 000 diabétiques hongrois restera également en Hongrie. L'autre fabricant d'insuline, Lilly Hungària Kft, a déclaré qu'il n'avait jamais dit qu'il souhaiterait sortir du pays. Le ministre de la Santé, Mihàly Kökény, a signalé sans présenter sa solution que l'approvisionnement en insuline ne serait pas menacé. Ces deux fabricants en question figureraient probablement parmi les premiers à conclure un accord avec son ministère, a prononcé Mihàly Kökény lors de sa visite, en compagnie de Péter Medgyessy, dans une pharmacie à Budapest. Le premier ministre a promis de trouver une solution à long terme qui serait favorable non seulement aux patients, mais aux pharmaciens et aux fabricants. Selon le journal Magyar Hirlap, 150 médicaments seraient menacés suite au gel des prix affectant les produits pharmaceutiques. (VG p.11, MH pp.1 et 4, Nszab p.4, NSZ p.4)

PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT - 30.03.2004 Onyx se retire de Biokom
Après 10 ans, la municipalité de Pécs a racheté pour 750 millions de forints, la part de propriété de 49% de sa société de gestion de déchets, de la SARL Biokom, à la SARL Onyx Holding appartenant au groupe français Veolia. La municipalité a financé la transaction, d'un crédit à dix ans, et elle envisage de rembourser les acomptes des ventes immobilières. Au départ, l'Onyx Holding avait l'intention d'agrandir Biokom afin de la transformer en une entreprise jouant un rôle déterminant au niveau national voire dans toute la région d'Europe Centrale et de l'Est, mais puisque la municipalité n'a pas approuvé l'acquisition de la part majoritaire nécessaire à l'accomplissement des projets de cette envergure, le groupe français a préféré abandonner la SARL. (NG p.4)

17