POLITIQUE INTÉRIEURE 03.05.2004 - Szàzadvég : Fidesz a gagné du terrain 04.05.

2004 - L'Association Civique est plus populaire que le Parti Socialiste Hongrois 05.05.2004 - Les Hongrois se montrent pessimistes POLITIQUE EXTÉRIEURE 29.04.2004 - La Hongrie aux yeux des autres - Les postes frontaliers changeront d'aspect visuel - Londres est la ville la plus chère dans l'UE 04.05.2004 - Sondage sur les attentes liées à l'UE MACRO-ÉCONOMIE 29.04.2004 - Nokia occupe la première place du palmarès des marques les plus connues 30.04.2004 - Croissance des disparités entre les régions hongroises - Hausse du taux de chômage par rapport aux derniers mois de 2003 03.05.2004 - Les entreprises se montres optimistes 04.05.2004 - La Banque Nationale de Hongrie a diminué l'intérêt de base - Base de données relative au travail 05.05.2004 - Débats autour de la date de l'introduction de l'euro BANQUE 29.04.2004 - Acquisition de RoBank par OTP - ELOT se transforme en banque 30.04.2004 - OTP doublerait le montant de ses dividendes en 2004 03.05.2004 - Dresdner Bank ne quitte pas le marché hongrois - La BIE a accordé des aides à l'investissement - La Konzumbank sera absorbée par la MKB - Postabank concenterait ses efforts sur sa fusion avec Erste 05.05.2004 - Julius Bar s'implanterait en Hongrie INDUSTRIE LOURDE 30.04.2004 - Le nombre des moteurs fabriqués par Opel en Hongrie a atteint 4 millions INDUSTRIE CHIMIQUE 29.04.2004 - Le Prix du Médicament de l'Année 2003 a été décerné à Chinoin 03.05.2004 - Nitrokémia a fermé son usine de nitrocellulose 04.05.2004 - Richter : résultats plus faibles au cours des trois premiers mois INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE 29.04.2004 - Investissement de Egàz 30.04.2004 - SHK : la transformation des stations-service Total était coûteuse BÂTIMENT 29.04.2004 - GVH frappera-t-il les constructeurs d'autoroutes d'une amende record ? 03.05.2004 - Constructions routières : le GVH se prononcera sur l'affaire de cartel d'ici à juin 05.05.2004 - Croissance du nombre des inaugurations d'habitations - Kanizsa Kft a déposé le bilan ÉLECTRONIQUE 05.05.2004 - Philips licenciera 370 travailleurs à Szombathely TÉLÉCOMMUNICATION 29.04.2004 - Matàv prévoit un chiffre d'affaires de 600 milliards de forints pour 2004 30.04.2004 - Westel change de nom 03.05.2004 - Strabag et MKB choisissent T-Mobile 04.05.2004 - PanTel accorde une réduction tarifaire à ses clients 05.05.2004 - Invitel contracte un crédit géant TEXTILE, VETEMENT 29.04.2004 - Les fabricants de textile italiens déménageront de nouvelles activités de production à Pàpa INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE 29.04.2004 - Les Hongrois préfèrent les jus de fruits au coca-cola 30.04.2004 Baisse de prix des spiritueux suite à l'adhésion - Une entreprise autrichienne alimente en lait les McDonald's de Hongrie - Parmalat Hungària licencie 129 personnes - Reemtsma changera sa raison sociale 03.05.2004 - Gyôri Keksz a augmenté l'an dernier de 1% sa recette sur les ventes - Kométa peut de nouveau exporter ses produits - Sucre : la fièvre d'achat a été due à un malentendu 05.05.2004 - Alpenmilch alimenterait en yaourt des chaînes commerciales de Hongrie - Parmalat emprunte 700 millions de forints 2

AGRICULTURE 04.05.2004 - 10 sociétés agricoles d'Etat sont à vendre COMMERCE 30.04.2004 - Paquets de cigarettes : les avertissements ne seront pas encore obligatoires 03.05.2004 - Chiffres de Metro 04.05.2004 - BMW Magyarorszàg a démarré son activité en Hongrie TRANSPORT 29.04.2004 - Le gouvernement impose des conditions plus sévères à Malév 30.04.2004 - La MAV devra faire face à la concurrence 05.05.2004 - La construction de la M0 continuera - Sky Europe a lancé de nouvelles lignes INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT 29.04.2004 - Michelin investit 60 millions d'euros pour développer son usine de Nyiregyhàza 30.04.2004 - Liebherr a ouvert une unité commerciale à Gyôr 04.05.2004 - Autoroute M6 : quatre consortium participent à l'appel d'offres - Contrats sur des constructions d'autoroutes - Le centre commercial Uttörô Aruhàz a été cédé à Tera Consult GmbH - Les Irlandais ont acheté plus d'immeubles à Budapest CULTURE 30.04.2004 "L'Europe retrouvée"

3

POLITIQUE INTÉRIEURE - 03.05.2004 Szàzadvég : Fidesz a gagné du terrain
Selon un sondage effectué par l'institut Szàzadvég auprès les électeurs hongrois, l'Association Civique (Fidesz) a renforcé sa position en avril. 12% de plus d'électeurs choisissant un parti précis auraient voté pour la Fidesz que pour le Parti Socialiste Hongrois (MSZP). Cependant les électeurs étaient un peu plus satisfaits des activités du gouvernement actuel qu'en mars. Néanmoins, 65% des personnes interrogées en étaient toujours mécontents. Les candidats désignés par la Fidesz pour les élections européennes auraient obtenu 18% de plus de voix que les candidats des socialistes si les élections se seraient déroulées en avril. Pendant que les candidats de la Fidesz renforçaient leur position (+1%), les candidats socialistes ont perdu 2% de voix comparé au mois précédent. Outre les deux grands partis, seulement le Parti des Démocrates Libéraux (SZDSZ) aurait obtenu en avril les 5% de voix nécessaires pour pouvoir déléguer des députés au Parlement Européen. 33% des électeurs interrogés auraient voté pour le Fidesz et 24% d'eux pour les socialistes en avril. 53% d'eux ont affirmé qu'ils iraient aux urnes certainement. (MH p. 15)

POLITIQUE INTÉRIEURE - 04.05.2004 L'Association Civique est plus populaire que le Parti Socialiste Hongrois
Tous les sondages effectués par les instituts de sondage montrent que l'Association Civique (Fidesz) est plus populaire que le Parti Socialiste Hongrois (MSZP). Selon l'institut Mediàn, 37% des électeurs auraient voté en avril pour le plus grand parti d'opposition. De leur côté, le Tàrki et le Szonda Ipsos ont enregistré chacun un taux de 33% pour la Fidesz. Selon le sondage effectué par le Gallup, la Fidesz obtiendrait 31% des voix si les élections européennes qui auront lieu en juin se déroulaient aujourd'hui. Le taux de popularité des socialistes est nettement plus faible : 23% selon le Mediàn, 24% selon le Tàrki et le Szonda Ipsos, et 20% selon le Gallup. Les partis plus petits n'obtiendraient pas le taux de 5% nécessaire pour pouvoir entrer au Parlement, affirment-ils. D'après les données enregistrées par le Tàrki et le Gallup, seulement 4% des électeurs voteraient pour le Parti des Démocrates Libéraux (SZDSZ). Selon le sondage fait par le Mediàn, 58% de ceux qui voteraient pour un parti précis donneraient leur voix à la Fidesz. Dans cette catégorie, le Szonda Ipsos a enregistré un taux de 53% pour la Fidesz tandis que le Tàrki et le Gallup en ont enregistré 50% chacun. Le taux de ceux qui voteraient pour les socialistes parmi ces électeurs atteint 34% selon le Mediàn, 38% selon le Tàrki, 33% selon le Gallup et 37% selon le Szonda Ipsos. Dans cette même catégorie, le SZDSZ obtiendrait 6% des voix chez le Tàrki, 5% chez le Szonda Ipsos et 8% chez le Gallup. D'après les données enregistrées par le Mediàn, 56% de ceux qui voteraient pour un parti précis émettraient leur vote pour la Fidesz et 36% d'eux pour le MSZP. Chez le Tàrki, 54% de ces électeurs voteraient pour la Fidesz et 36% d'eux pour les socialistes. Le Gallup a enregistré autant pour le MSZP et un taux de 48% pour la Fidesz. Selon le Médiàn, les démocrates libéraux obtiendrait seulement 4% des voix tandis que le Tàrki affirme que 6% des électeurs voteraient pour eux. Chez le Gallup, ce taux atteint 9%. Cependant selon le sondage effectué par la société de sondage Capital Research sur la demande du Political Capital, 40% de ceux qui voteraient pour un parti précis donneraient leur voix à la Fidesz et 39% d'eux pour le MSZP et ce dernier serait un peu plus soutenu par l'ensemble des électeurs (30%) que l'Association Civique (28%). Selon la Capital Research, le SZDSZ et le Forum Hongrois des Démocrates obtiendraient 8% des voix chacun. (NSZ p. 3; MH p. 3)

POLITIQUE INTÉRIEURE - 05.05.2004 Les Hongrois se montrent pessimistes
Les citoyens des pays d'Europe occidentale sont plus satisfaits de leur niveau de vie que ceux des pays qui viennent d'adhérer à l'Union européenne. Parmi les habitants des dix nouveaux membres, seulement les Polonais se montrent plus pessimistes que les Hongrois, selon un sondage effectué par le Target Group Index. La moitié des Tchèques et des Slovaques envisagent l'avenir dans l'UE avec confiance et deux tiers d'eux estiment que l'adhésion à l'UE garantit la stabilité de leur pays. Seulement 30% des Hongrois s'attendent à l'amélioration de leur niveau de vie avec l'adhésion à l'UE. (Nszab p. 25)

4

POLITIQUE EXTÉRIEURE, UNION EUROPÉENNE - 29.04.2004 La Hongrie aux yeux des autres
A l'occasion de l'élargissement imminent de l'Union Européenne, dans la presse mondiale, des feuilletons sont consacrés actuellement à la présentation des nouveaux pays membres. En effet, l'image donnée par ces documentaires sur les pays ex-socialistes, la Hongrie en particulier, n'est pas très favorable. Par exemple, selon un reportage de la chaîne CNN, la curiosité la plus intéressante en Hongrie, c'est le tourisme pour la consultation d'un dentiste. L'agence Reuters a accentué la différence entre Budapest et le province en montrant des bidonvilles de campagne et des manifestations de producteurs agricoles, tandis qu'elle a présenté la Tchéquie comme la Mecque de la culture viticole, la Slovénie comme le paradis des sports d'hiver et des amateurs de la mer et la Pologne comme le progrès industriel par excellence. Le directeur de communications de Reuters a signalé que ces reportages n'étaient pas des spots publicitaires et avaient été réalisés avec le concours des citoyens hongrois. Le numéro un des journaux à sensations londoniens, Sun, fait horreur à ses lecteurs britanniques en parlant d'une invasion de 75 millions d'immigrés faméliques d'Europe Orientale. Les observateurs hongrois du Parlement Européen ont demandé la non publication d'une brochure de l'UE qui avait été rédigée par la délégation belge travaillant au PE porte et qui atteinte à certains sentiments de la nation hongroise. Le journal Magyar Hirlap publi en détails les programmes des festivités organisées à l'occasion de l'adhésion. (MH pp.1, 7, 8 et 10)

Les postes frontaliers changeront d'aspect visuel
A partir du 1er mai, les postes frontaliers routiers, ferroviaires, fluviaux et aériens de Hongrie changeront leur aspect visuel: les panneaux prescrits par l'Union Européenne devront y être installés. Selon une modification de loi approuvée hier, le drapeau européen ornera les institutions publiques non seulement lors des fêtes européennes, mais aussi à l'occasion des fêtes nationales hongroises. Le jour de l'adhésion et le jour suivant, les lignes Gyôr et Vienne, Szombathely - Graz, Gyôr -Wiener Neustadt Hbf, Fertôszentmiklos - Wien Südbf et Deutschkreutz - Sopron -Ebenfurt -Wien Südbf pourront être utilisées gratuitement. (Nszab p.1, MH pp.1, 2 et 3)

Londres est la ville la plus chère dans l'UE
Selon les données enregistrées par l'office fédéral des statistiques d'Allemange, Budapest est la troisième ville la plus chère dans les pays qui vont adhérer à l'Union européenne, derrière Nicosia et Ljubljana, tandis que Varsovie est la ville la moins chère. Les villes étaient classées d'après le budget d'une famille. L'indice de la capitale hongroise a atteint 86,5% par rapport à celui de Berlin (100%). Aujourd'hui, Londres est la ville la plus chère dans l'UE avec un indice de 128%, devant Copenhague et Stockholm. (NG pp. 1 et 2)

POLITIQUE EXTÉRIEURE, UNION EUROPÉENNE - 04.05.2004 Sondage sur les attentes liées à l'UE
La proportion des citoyens hongrois qui s'attendent à une augmentation perceptible des salaires suite à l'adhésion à l'UE a diminué, tandis que celle de ceux qui tablent sur une croissance du chômage s'est accrue et la majorité de la population estime que l'adhésion entraînera une hausse de prix, a publié l'institut Tàrki sur la base de son sondage effectué en avril avec le concours de ses partenaires polonais et slovaques. Selon cette étude, les ressortissants hongrois pensent que la contribution de Hongrie à l'UE consiste en premier lieu dans sa culture, son art, ses résultats scientifiques et le caractère travailleur de ses habitants. Les Slovaques ont accentué les possibilités touristiques de leur pays et la veine créative et l'astuce de ses habitants, tandis que les Polonais ont considéré leurs traditions, leur société hautement qualifiée, les possibilités de leur marché libre et leurs produits agricoles comme des atouts. (MH p.3, NG p.3)

5

MACRO-ÉCONOMIE - 29.04.2004 Nokia occupe la première place du palmarès des marques les plus
L'éditeur Reader's Digest a publié sa dernière étude sur les marques européennes considérées comme fiables. Selon cette enquête touchant 14 pays, dont la Hongrie, et 30 catégories de produits, aucun changement considérable n'a été enregistré depuis l'enquête précédente et les marques Nokia, Visa, Nivea, Canon, Colgate, Ariel, IBM et Coca-Cola sont restées les plus connues. Sur la base du sondage effectué en Hongrie à l'aide de 10 000 formulaires, Westel a gardé sa première place dans le palmarès de popularité des fournisseurs de téléphonie mobile, Opel dans celui des automobiles, Theodora parmi les eaux minérales, Allianz parmi les compagnies d'assurance et OTP parmi les institutions financières. En matière de produits électroniques de loisir, Sony est la marque la plus connue, Omnia parmi les cafés, Slàger Ràdio parmi les radios, RTL Klub parmi les chaînes de télévision. Les lecteurs du magazines Reader's Digest estiment que la poste hongroise Magyar Posta est l'organisation hongroise la plus fiable. Les personnes interrogées ont le plus de confiance dans l'activité des sapeurs-pompiers, des pilotes d'avion et des pharmaciens. Des places prestigieuses ont été accordées aux professeurs, aux médecins et aux infirmières, tandis que les politiciens, les organisateurs de voyages, les entraîneurs de football, les distributeurs d'automobiles, les conseils financiers et les spécialistes de la publicité détiennent les dernières places du palmarès. (MH pp.12 et 13)

MACRO-ÉCONOMIE - 30.04.2004 Croissance des disparités entre les régions hongroises
Le poids de la région centrale s'accroît d'année en année dans l'économie hongroise. Eszter Bago, viceprésidente de l'office national de statistiques KSH, a communiqué qu'au cours actuel du forint, 45,6% du PIB hongrois qui s'était affiché à 16 740 milliards de forints en 2002 provenaient de la partie centrale de Hongrie (Közép-Magyarorszàg), 27,3% de la partie d'est (Kelet-Magyarorszàg) et 27,1% de la partie d'ouest (Dunàntul). Le PIB par habitant des régions centrale et occidentale (Nyugat-Dunàntul) a dépassé la moyenne nationale, tandis que les chiffres enregistrés dans les cinq autres régions en étaient inférieurs. (VG p.9, NSZ p.5)

MACRO-ÉCONOMIE, EMPLOI - 30.04.2004 Hausse du taux de chômage par rapport aux derniers mois de 2003
Selon les données fournies par l'office national de statistiques KSH, le taux de chômage moyen s'est affiché à 6,1% pendant le premier trimestre de 2004, ce qui représente progression de 0,6% par rapport au dernier trimestre de l'an dernier et un recul de 0,3% sur douze mois. Pendant la période en question, 63,8% de la population active était présente sur le marché du travail et le nombre des personnes ayant du travail a atteint 3,862 millions en moyenne, en croissance de 0,8% par rapport à la même période de 2003. L'effectif des sans-emploi a totalisé 252 000 entre les mois de janvier et de mars, en baisse de 13 000 sur douze mois. La proportion des demandeurs d'emploi qui cherchent du travail depuis plus de 1 an a été de 45,2%. La proportion des chômeurs âgés entre 15 et 24 ans s'est affiché à 21,1% et le taux de chômage de ce groupe d'âge à 14,2%. (NG p.7, MH p.33)

MACRO-ÉCONOMIE - 03.05.2004 Les entreprises se montres optimistes
Le statut de membre de Hongrie au sein de l'UE contribuera à l'accélération et à l'élargissement des processus de modernisation dans des domaines où ils étaient peu perceptibles jusqu'à présent, a publié l'institut GKI dans son dernier pronostic selon lequel la croissance économique hongroise est dynamisée dorénavant par l'exportation. Selon les spécialistes, l'inflation continuera à s'accroître pendant les mois à venir, mais connaîtrait un recul au cours du second semestre pour baisser à 6% d'ici la fin de l'année et afficher un taux moyen annuel de 6,7%. La croissance du PIB atteindrait 3,7%, le déficit de la balance des paiements courants 6,5 milliards d'euros et celui de la balance commerciale 4,6 milliards d'euros. L'institut Ecostat estime que le déficit de la balance des paiements courants totaliserait 5,7 milliards d'euros en 2004. Cette prévision représente une progression de 1 milliard d'euros par rapport à son pronostic publié il y a un mois. Le score de 57 points du mois d'avril de l'indice Ecostat Top 100 révèle que les directeurs d'entreprise interrogés s'attendent à une perduration de la croissance dynamique de l'économie. L'optimisme des PME était légèrement plus modeste. (NG p.4, VG p.5, MH p.17)

6

MACRO-ÉCONOMIE - 04.05.2004 La Banque Nationale de Hongrie a diminué l'intérêt de base
La banque d'émission de Hongrie (MNB) a décidé hier de diminuer de 0,5% le taux d'intérêt directeur à 11,50%. Ce nouvel intérêt de base doit être appliqué dès aujourd'hui. Le Conseil monétaire a expliqué sa décision par l'amélioration récente des opinions sur les risques de l'économie hongroise. Les analystes sont généralement frappés de voir que la Banque Nationale de Hongrois a pris cette décision maintenant. Selon eux, ceci indique que la donnée inflationniste qui sera annoncée la semaine prochaine devra être plus favorable que ce qui a été originellement attendu. La plupart des analystes estiment que ceux qui s'attendent à ce que le taux d'intérêt directeur diminue à 9,5% d'ici à la fin de l'année peuvent avoir raison. Cependant Callum Henderson, l'analyste chez la Bank of America (BoA) affirme qu'il est incertain que l'intérêt de base puisse passer au-dessous de 10% d'ici à la fin de 2004. Il souligne que la banque d'émission de Hongrie ajuste ses décisions aux mouvements du marché, au lieu de prendre les processus économiques en considération, puisque ni le déficit budgétaire ni le déficit de la balance des paiements courents n'ont rendu nécessaire la décision prise hier par la MNB. M. Henderson suppose que le Premier ministre hongrois, Peter Medgyessy fasse pression sur le président de la banque d'émission, Zsigmond Jàrai, pour obtenir un intérêt de base à un chiffre d'ici à la fin de l'année. La MNB avait augmenté de 3% le taux d'intérêt directeur à 12,5% en novembre dernier ce qu'elle avait expliqué par l'augmentation spectaculaire des risques que comportait alors l'économie hongroise. (NG pp. 1 et 3; MH pp. 1 et 9; VG pp. 1 et 13; Nszab p. 17)

MACRO-ÉCONOMIE, EMPLOI - 04.05.2004 Base de données relative au travail
La Base de données unique hongroise relative au travail (EMMA) qui doit rendre le marché du travail plus clair est désormais applicable. Ce centre de données informatisé qui enregistre les données d'environ 2,5 millions d'employés qui tombent sous le coup de la loi sur le travail et celles des plus de 300 000 employeurs a été inauguré par Sàndor Buràny, le ministre du Travail. A partir d'hier, les employés peuvent demander aux offices locaux du travail de leur donner un code personnel leur permettant de vérifier par téléphone ou via Internet si leur employé les a déclarés ou non. La base de données enregistre non seulement les noms, la qualité et le domicile des employés mais aussi leur formation et la durée du travail. Les entreprises ne doivent pas déclarer les données des anciens employés puisque la base de données les contient déjà, mais elles doivent indiquer tout changement. L'EMMA est accessible par le numéro de téléphone 185 ou par le site www.emma185.hu. (MH p. 11; NSZ p. 3; NG p. 3)

MACRO-ÉCONOMIE - 05.05.2004 Débats autour de la date de l'introduction de l'euro
Le gouvernement hongrois annoncera la semaine prochaine la nouvelle date probable de l'introduction de l'euro en Hongrie, a annoncé hier le ministre des Finances, Tibor Draskovics. Le gouvernement a consulté et consulte les employeurs et les employés, ainsi que les experts des partis politiques, et il a demandé à cinq instituts hongrois d'études économiques, pour 3 millions de forints à chacun, de lui faire des études à ce sujet. La proposition que le ministère des Finances fera concernant l'introduction de l'euro sera débattu d'abord par la commission économique parlementaire puis par le gouvernement. La date visée sera fixée la semaine prochaine. (En même temps, le gouvernemennt présentera le programme de convergence à la Commission européenne.) Quatre instituts d'études économiques sur cinq estiment que la Hongrie pourrait rejoindre la zone euro en 2009 ou 2010. Cependant les experts de l'institut d'études de croissance Növekedéskutato Intézet, dirigé par György Matolcsi, ancien ministre de l'Economie, affirment qu'il n'y a pas de date idéale. Selon eux, la politique économique, les plans permettant une croissance plus rapide et la date bien choisie de la période de la "montée en flèche" de l'économie devraient primer sur la question de la date de l'introduction de l'euro. Le ministre des Finances qui est satisfait de la diminution de l'intérêt de base, lundi, par la Banque Nationale de Hongrie (MNB) a répondu à ces remarques que surtout le désaccord politique empêchait la conclusion d'un vaste accord social et économique nécessaire pour que la Hongrie puisse remplir les critères de Maastricht. Selon Almos Kovàcs, sous-secrétaire d'Etat au sein du PM, la diminution du déficit des finances publiques à 3% du PIB semble réalisable jusqu'en 2007 ou 2008. (NG pp. 1 et 3)

7

BANQUE - 29.04.2004 Acquisition de RoBank par OTP
La hongroise OTP Bank a signé hier le contrat sur l'acquisition de 100% de la roumaine Banca Commerciala RoBank S.A. (RoBank). L'opération sera achevée par le versement du montant de la transaction par la banque hongroise au groupe Balli, enregistré en Angleterre, et au groupe Bayraktar de Turquie. L'OTB Bank envisage d'augmenter le nombre des succursales roumaines à 14 unités et d'y introduire tous les services qu'elle fournit aujourd'hui en Hongrie, dont les cartes bancaires ou la banque mobile et la banque Internet. Elle créerait aussi une compagnie d'assurance, une société de crédit-bail et une société de gestion de biens, et accorderait des crédits habitat. La banque hongroise envisage d'effectuer une augmentation de capital de 100 millions de dollars chez la banque roumaine dans les années qui viennent et table sur un bénéfice important d'ici trois ans en Roumanie. Ainsi, les parts de marché de la RoBank pourraient augmenter de 3,2 à 4,2% d'ici cinq ans à 4 à 5%. (NG p. 11; VG p. 13)

ELOT se transforme en banque
La caisse d'épargne mutuelle Elsö Lakàshitel Orszàgos Takarékszövetkezet (ELOT) se transforme en banque qui s'appellera ELLA Elsö Lakàshitel Kereskedelmi Bank. Le capital coté de la banque atteindra 2 milliards de forints. La caisse d'épargne mutuelle dont le luxembourgeois Mortgage Holding S.A. détient 90,25% était très active ces derniers temps sur les marchés du crédit habitat et du dépôt de banque. (NG p. 5)

BANQUE - 30.04.2004 OTP doublerait le montant de ses dividendes en 2004
Lors de l'assemblée générale ordinaire tenue hier, les actionnaires de OTP ont accepté le rapport de 2003 de leur banque, élaboré selon les normes comptables hongroises. Le bénéfice net consolidé de cette institution financière a atteint 83,02 milliards de forints à l'échelle du groupe et 71,6 milliards de forints à l'échelle de la banque. Le total au bilan du groupe a dépassé 3500 milliards de forints. La banque payera cette année un volume total de 16,8 milliards de forints à ses actionnaires, ce qui représente un dividende de 60 forints par action. Etant donné que OTP cédera les dividendes non payables de ses actions propres à ses actionnaires, la valeur des dividendes pourrait s'élever à 64 forints par action. Le paiement des dividendes aura lieu le 14 juin. OTP souhaiterait doubler l'année prochaine le montant des dividendes à payer. Pour 2004, elle s'attend à un bénéfice net de 93 milliards de forints à l'échelle de la banque et à 103 milliards de forints à l'échelle du groupe. Son total au bilan devra passer à 4087 milliards de forints. Le PDG Sàndor Csànyi a communiqué lors de la conférence de presse tenue après l'assemblée générale que le cas échéant, OTP Bank pourrait ouvrir des succursales à Prague et à Varsovie. A propos de l'expansion imminente vers les Balkans, il a affirmé qu'en Serbie, il serait optimal d'acquérir une majeure banque, mais sa compagnie se contenterait également de l'achat d'une institution financière moyenne. En ce qui concerne la Croatie, seulement l'achat d'une banque moyenne plus importante pourrait être considéré comme suffisant. (NG pp.13 et 14, VG p.17, NSZ p.5)

BANQUE - 03.05.2004 Dresdner Bank ne quitte pas le marché hongrois
La banque mère de la Dresdner Bank (Hungaria) a décidé de ne pas liquider sa filiale hongroise. Celle-ci continuera de se concentrer sur les moyennes et grandes entreprises de Hongrie. La direction restera la même, cependant le nombre des employés devra augmenter. La banque n'envisage pas d'ouvrir de nouvelles succursales. La Dresdner Bank (Hungaria) qui avait subi l'an dernier un déficit moins important que ce qui avait été initialement prévu s'attend à ce que son bilan soit en équilibre l'année prochaine. (NG p. 5)

La BIE a accordé des aides à l'investissement
Quatre institutions financières hongroises, notamment CIB Bank, Magyarorszàgi Volksbank Rt, Erste et Raiffeisen, ont signé vendredi dernier un accord avec la BIE sur une aide non remboursable de 7,2 millions d'euros. Elles utiliseront ce montant pour le financement des municipalités participant au programme "Global Loan". Voksbank a déjà accordé près de la moitié des 40 millions d'euros à sa disposition et pourra utiliser le montant entier jusqu'à la fin de l'année. Erste prévoit de soutenir des investissements d'une valeur totale de 4 milliards de forints. (VG p.19, Nszab p.15)

8

La Konzumbank sera absorbée par la MKB
Vendredi, lors de leur assemblé générale, les actionnaires de la Konzumbank ont accepté le rapport d'activité sur l'exercice précédent. La banque a subi en 2003 un déficit de 219 millions de forints au bilan et a enregistré un total de bilan de 105,2 milliards de forints à la fin de l'année dernière. Les actionnaires ont donné leur feu vert à l'absorbtion de la banque par la Banque Hongroise de Commerce extérieur (MKB). Cette transaction devrait être effectuée cet été. (VG p. 18)

Postabank concenterait ses efforts sur sa fusion avec Erste
Lors de l'assemblée générale de Postabank, tenue vendredi dernier, les actionnaires ont accepté le rapport de 2003 de leur banque, avec un déficit au bilan de 5,5 milliards de forints. Ce déficit sera comptabilisé au débit du fonds de réserve. Péter Kisbenedek, PDG de Postabank, a communiqué que l'activité commerciale de sa compagnie serait soumise cette année à la fusion avec Erste Bank. Le total au bilan de l'entité issue de cette fusion augmenterait de 15% en 2004 et de 14% en 2005. Erste a tenu également vendredi dernier son assemblée générale. Cette institution financière ne payera pas de dividendes et son bénéfice au bilan de 1,4 milliard de forints serait porté à son fonds de réserve. (VG p.19)

BANQUE - 05.05.2004 Julius Bar s'implanterait en Hongrie
Julius Bar observe la possibilité d'établir un partneriat avec un acteur du marché hongrois. Le président de cette banque suisse, Raymond Bar, a communiqué que la puissance de son institution financière consiste dans sa taille réduite par rapport à celle de Crédit Suisse ou de UBS, ce qui lui permettait de s'introduire sur des marchés où les banques majeures ne pouvaient pas s'implanter. (VG p.17)

INDUSTRIE LOURDE - 30.04.2004 Le nombre des moteurs fabriqués par Opel en Hongrie a atteint 4 millions
Le nombre des moteurs fabriqués par l'usine de moteurs à Szentgotthàrd du constructeur d'automobiles Opel Magyarorszàg Autoipari Kft a atteint récemment 4 millions. (MH p.37)

INDUSTRIE CHIMIQUE - 29.04.2004 Le Prix du Médicament de l'Année 2003 a été décerné à Chinoin
Ni Sanofi-Synthélabo Rt, ni Chinoin Rt ne sont encore en mesure d'estimer quel effet la fusion prévue de leur maison mère avec Aventis produira sur leur activité, a affirmé Patrick Chocat, PDG de SanofiSynthélabo Rt et directeur général de Chinoin lors de la remise du Prix du Médicament de l'Année 2003 que l'association pharmaceutique Magyar Kisérletes és Farmakologiai Tàrsasàg lui avait attribué. Cet homme d'affaires espère que le numéro trois des sociétés pharmaceutiques mondiales, qui résultera de cette fusion, favorisera non seulement l'activité commerciale des filiales hongroises, mais aussi leur production. (VG p.11, MH p.16)

INDUSTRIE CHIMIQUE - 03.05.2004 Nitrokémia a fermé son usine de nitrocellulose
L'usine de nitrocellulose de Nitrokémia Rt, dont l'activité est déficitaire depuis plusieurs année, a cessé son activité. Suite à cette fermeture d'usine, 150 travailleurs seront licenciés, mais la compagnie en question préservera 100 emplois. Son usine de poudre, également déficitaire, avait été vendue par la société de privatisation APV Rt à la joint-venture hongroise-russe Milrus Service. (VG p.11)

INDUSTRIE CHIMIQUE - 04.05.2004 Richter : résultats plus faibles au cours des trois premiers mois
La société Richter a réalisé un chiffre d'affaires de "seulement" 28,2 milliards au cours des trois premiers mois, contre les 28,6 milliards de forints enregistrés sur la même période de l'an dernier. Exprimé en dollars, le chiffre d'affaires a augmenté de 7,8%. Quant au résultat d'exploitation, il est passé de 7,8 milliards de forints à 6,6 milliards de forints. Le bénéfice avant impôt est passé de 8,6 milliards de forints à 7,5 milliards pendant que le résultat net diminuait de 0,7 milliards de forints à 7,5 milliards. Les positions du spécialiste hongrois des produits pharmaceutiques se sont légérement affaiblies sur le marché : ses parts de marché ont diminué à 8,4%. La société s'attend à ce que ses recettes, exprimées en dollars, augmentent cette année de 10% dans l'Union européenne, de 15% dans la Communauté des Etats Indépendants et de 15 à 20% en Russie. (VG p. 15)

9

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 29.04.2004 Investissement de Egàz
Le fournisseur de gaz Egàz Rt a inauguré hier un poste de distribution de gaz naturel à Gyôr. Cet investissement de 47 millions de forints devra se rentabiliser sous 4 ou 5 ans. Le directeur général Sàndor Laczo a communiqué que Egàz avait l'intention de jouer un rôle important dans la promotion de ce carburant moderne écologique. La Hongrie ne compte aujourd'hui que 11 postes de distribution de gaz naturel dont la plupart sont exploités soit par Egàz, soit par Dégàz. La firme Egaz, en propriété française, a réalisé l'an dernier un bénéfice imposable de 2,6 milliards de forints sur une recette nette de 38 milliards de forins sur ses ventes et prévoit une progression de 10 à 15% pour cette année. (VG p.12)

INDUSTRIE ÉNERGÉTIQUE - 30.04.2004 SHK : la transformation des stations-service Total était coûteuse
Selon des données provisoires, Shell Hungary Kereskedelmi Rt (SHK) a connu l'an dernier une croissance d'au moins 7% de son chiffre d'affaires par rapport à l'an précédent où la société avait enregistré un chiffre d'affaires de 129 milliards de forints. Il paraît que le résultat net de Shell Hungary a néanmoins diminué, mais la donnée précise n'a pas été annoncée. Cette diminution probable du bénéfice s'explique essentiellement par le financement, des capitaux propres, de la transformation de plus de 40 stations-service Total sur 70. La société a investi l'an dernier 2,2 milliards de forints pour ouvrir 5 stationsservice et pour transformer les stations-service Total. Avec des parts de marché d'environ 23%, SHK exploite 178 stations-service aujourd'hui. L'entreprise a présenté hier son produit nouveau, une essence à l'indice d'octane 100. Les essences dites "essences de prime" ("prémiumbenzin") sont si rechercées qu'elles représentent 25% des ventes de carburant de Shell. (NG p. 8; VG p. 11)

BÂTIMENT - 29.04.2004 GVH frappera-t-il les constructeurs d'autoroutes d'une amende record ?
Selon les informations du "Figyelö", l'Office Hongrois de Concurrence (GVH) envisage de frapper d'une amende plus élevée que jamais, pour cartel, les entreprises, notamment Hidépitô-Betonut, Strabag et Egut, qui ont construit les nouvelles étapes d'au total 62,6 kilomètres des autoroutes M7 et M7. Il s'agirait d'une amende de 5 à 6 milliards de forints, ajoute le même journal. Le GVH estime que les trois consortiums choisis pour exécuter les travaux de construction s'étaient entendus au sujet des prix et des conditions avant de répondre aux appels d'offres. D'ailleurs, sur la base de deux cas, l'autorité examine actuellement 16 entreprises, dont Strabag, Egut Rt, Hidépitô Rt, Debmut Rt, Swietelsky Rt, Alterra Kft, Vegyépszer Rt et Hoffmann Rt. Le premier cas est lié aux travaux de construction de routes à Budapest en 2001 et 2002, et l'autre aux travaux effectués sur une commande de 2002 de la Direction de Voirie et de Coordination. (NG p. 3, VG p.5, Nszab p.17, MH p.13)

BÂTIMENT - 03.05.2004 Constructions routières : le GVH se prononcera sur l'affaire de cartel d'ici
L'Office de Concurrence (GVH) a achevé l'enquête qu'il avait ouverte sur une affaire de cartel, au sujet de constructions routières. (Trois entreprises choisies pour la construction de nouvelles étapes d'autoroutes nationales sont accusées d'avoir passé, en cachette, un accord de cartel avant de répondre aux appels d'offres lancés pour l'exécution de ces travaux.) Le GVH a présenté les résultats de cette enquête au Conseil de Concurrence, mais les pièces nécessaires pour la décision à prendre par ce dernier n'ont pas encore été rédigées. La rédaction de ces pièces pourra être achevée d'ici à la fin de mai. D'ailleurs, le GVH avait ouvert une enquête car le consortium composé de Hidépitö et de Betonut, choisi pour la construction d'une nouvelle étape de l'autoroute M7, l'entreprise Strabag qui construit deux nouvelles étapes, entre Becsehely et Letenye et entre Letenye et Tornyiszentmiklos, et le duo EgutDebmut avaient tous déposé des offres pareilles et chacun d'eux était sorti vainqueur de la compétititon. (NG p. 5)

10

BÂTIMENT - 05.05.2004 Croissance du nombre des inaugurations d'habitations
Au cours du premier trimestre de l'année, le nombre des permis de construire délivrés par les autorités pour des logements a dépassé de 6% celui de la même période de l'an dernier, a publié l'office national de statistiques KSH. Le nombre des permis émis pour l'occupation des immeubles neufs est supérieur de près de 150% à celui du premier trimestre 2003. Entre les mois de janvier et de mars, 35% des logements ont été bâtis à des fins commerciales, contre 29% pendant la même période de l'an dernier. En même temps, la superficie des habitations neuves a reculé: 25% d'entre elles ont une surface inférieure à 60 mètres carrés. A Budapest, le nombre des inaugurations de logement a progressé de 70%. (VG p.4, NG p.3)

Kanizsa Kft a déposé le bilan
La société Kanizsa Kft, une des premières entreprises de construction du département Zala, a déposé le bilan il y a quelques jours car les négociations qu'elle avait entamée avec ses créanciers sur le rééchelonnement du remboursement des dettes avaient échoué. Avant de faire cette déclaration, la société qui avait réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 650 millions de forints avait diminué le nombre des travailleurs de 50 personnes à 60 personnes. Les propriétaires et la direction souhaiteraient céder la société au plus tôt possible, pendant qu'elle est encore capable de fonctionner. Les dettes de Kanizsa Kft atteignent 200 millions de forints. La société cherche à recouvrer 70 millions de forints de créances par voie contentieuse. Ses biens valent près de 100 millions de forints. (NG p. 5)

ÉLECTRONIQUE - 05.05.2004 Philips licenciera 370 travailleurs à Szombathely
Entre les mois de juillet et de septembre, la compagnie Philips Magyarorszàg déménagera la production d'écrans ACL de son usine à Szombathely dans son usine à Székesfehérvàr. Cette réorganisation serait effectuée dans le cadre du programme de modernisation de la division de produits électroniques de loisir de Philips, destiné à simplifier son organisation, à réduire ses coûts et à renforcer sa compétitivité internationale. Suite à cette délocalisation, l'effectif du personnel de l'usine à Szombathely diminuera de 370 personnes, tandis que 340 à 350 travailleurs seront embauchés à Székesfehérvàr. Selon les informations du journal Népszabadsàg, en raison de ce déménagement, la filiale à Szombathely du fabricant de plastique Pannonplast, Moldin Kft, qui donne du travail à 300 personnes et qui, d'après le Népszabadsàg, recevait 80% de ses commandes de Philips, devra également fermer ses portes. Trois usines de Pannonplast (celles à Székesfehérvàr, à Szombathely et à Budapest) fabriquent actuellement des pièces détachées pour les écrans à cristaux liquides et dans le cas où Philps déciderait d'en acheter seulement à l'usine à Székesfehérvàr, les travailleurs de l'unité à Szombathely pourraient perdre leur emploi. Si la compagnie néerlandaise Philips chosissait comme fournisseur la filiale Plasztik Kft, sise à Jàszberény, cela représenterait une solution encore plus défavorable à la firme Pannonplast, étant donné que celle-ci devrait enregistrer un manque à gagner de 1,5 à 2 milliards de dollars. D'ailleurs, la ville de Szombathely a déjà vécu l'an dernier un choc en provenance de Philips qui avait détruit 500 emplois en déménageant sa production d'écrans cathodiques en Chine. En effet, Philips a déjà signalé à l'agence pour l'emploi du département Vas son intention de licencier 392 personnes (au lieu des 370 figurant dans son communiqué). Avec le dégraissage effectué par le fabricant de chaussures Marc, le nombre des sans-emploi augmentera de 1000 personnes à Szombathely suite à l'action de Philips. (NG p.5, Nszab p.1, MH p.1, VG p.13)

TÉLÉCOMMUNICATION - 29.04.2004 Matàv prévoit un chiffre d'affaires de 600 milliards de forints pour 2004
La compagnie hongroise de télécommunication Matàv paiera aux actionnaires un dividende de 70 forints par action dès le 2 juin. L'assemblée générale de la société a décidé hier de dématérialiser des actions et a nommé György Surànyi membre de la direction. Les revenus des membres des corps de direction sont restés inchangés. Sur la proposition de Deutsche Telekom, le programme qui avait permis aux directeurs d'avoir un droit de préemption sur des actions sera abandonné. Matàv a connu l'an dernier une croissance de 2,8% de son chiffre d'affaires. La compagnie a destiné 88,3 milliards de forints au développement en 2003 où les effectifs ont diminué de 1100 personnes de plus chez la société mère et de 330 personnes de plus chez les filiales. Matàv prévoit un chiffre d'affaires de 600 milliards de forints pour cette année et envisage d'affecter 90 milliards de forints au développement. Les frais d'amortissement devront se situer entre 136 milliards et 139 milliards de forints. La compagnie se fixe comme objectif de maintenir le nombre des abonnés au téléphone fixe au niveau actuel et de doubler le
11

nombre des utilisateurs du service ADSL. (NG pp. 11 et 12; VG p. 15)

12

TÉLÉCOMMUNICATION - 30.04.2004 Westel change de nom
Westel qui exploite un réseau de téléphones portables en Hongrie s'appellera T-Mobile Magyarorszàg Tàvközlési Rt dès lundi, ont annoncé les dirigeants de la compagnie devant un cercle de journalistes. La direction de l'entreprise s'attend à ce que la marque T-Mobile devienne aussi connue d'ici à la fin de l'année que la marque Westel aujourd'hui. Les services dont le nom contenait jusqu'ici la marque Westel s'appeleront "Partner" désormais. Les 39 magasins propres de Westel, ainsi que les 300 magasins de revente se transformeront progressivement d'ici au 5 juillet. Les dirigeants de la compagnie ont en même temps indiqué que T-Mobile Magyarorszàg Tàvközlési Rt adhérerait à la première association mondiale des professionnels du téléphone portable, la FreeMove, fondée par T-Mobile International, Orange, le groupe Telefonica et TIM. (NG p. 8)

TÉLÉCOMMUNICATION - 03.05.2004 Strabag et MKB choisissent T-Mobile
En profitant de la portabilité des numéros de téléphone, la première entreprise hongroise de construction, Strabag Epitö Rt, qui a 1200 abonnement au téléphone portable, a décidé de changer de compagnie de téléphonie. Elle choisira notamment Westel qui s'appelle T-Mobile dès aujourd'hui. La Banque Hongroise de Commerce extérieur (MKB), qui passe pour le troisième établissement financier de Hongrie d'après le total de bilan, empruntera elle-même les services fournis par T-Mobile pour la plupart de ses employés. (NG p. 5)

TÉLÉCOMMUNICATION - 04.05.2004 PanTel accorde une réduction tarifaire à ses clients
Le fournisseur de télécommunications PanTel a lancé le 1er mai une action permanente de réduction tarifaire à ses clients. Pendant les heures de pointe, ceux-ci pourront faire des appels à destination des pays membres de l'UE pour 20 forints à la minute et bénéficieront également d'une réduction tarifaire sur leurs appels nationaux ou à destination des Etats-Unis et du Canada. Jusqu'au 7 mai, les abonnés de Matàv pourront bénéficier également d'une réduction de 50% pour leurs appels à destination de l'UE. (VG p.9)

TÉLÉCOMMUNICATION - 05.05.2004 Invitel contracte un crédit géant
Selon les informations du "hvg.hu", un consortium piloté par la banque française BNP Paribas acccordera un crédit de 165 millions d'euros à la société de services de télécommunication Tàvközlési Szolgàltato Rt. Euroweek a indiqué que l'intérêt du crédit à 7 ans serait supérieur de 2,25% à l'EURIBOR. (NG p. 4)

TEXTILE, VETEMENT - 29.04.2004 Les fabricants de textile italiens déménageront de nouvelles activités de production à Pàpa
En raison des faibles coûts de la production en Hongrie, les fabricants de textile italiens Tessitura Martinelli Giotto Spa et Nord Ciniglia Srl déménageront dans ce pays de nouvelles activités de production. A part ce déménagement, ils développent en permanence leur base de production à Pàpa et y aménageront prochainement une division pour la mise au point de nouveaux produits. La société Texital Kft, appartenant à Tessitura, fabrique des tissus, tandis que la compagnie Dunitalia Kft, appartenant à Ciniglia et Simest SpA, est spécialisée dans la production de chenille et la transformation de laine. Ces deux entreprises donnent du travail ensemble à 230 personnes. (NG p.5)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 29.04.2004 Les Hongrois préfèrent les jus de fruits au coca-cola
Selon une étude réalisée par TGI Globàlis Fogyasztoi Barométer ("Baromètre Global de Consommateurs") dans 16 pays, la consommation d'eau minérale a dépassé l'an dernier celle de cocacola, mais les boissons rafraîchissantes sucrées et gazeuses sont toujours plus recherchées que les jus de fruits ou les eaux minérales. Selon l'analyse faite par les experts de TGI, les boissons rafraîchissantes sucrées sont de moins en moins demandées pendant que les eaux minérales et les jus de fruits gagnent du terrain. L'écart entre ces catégories est beaucoup moins net en Hongrie que dans les autres pays. 73% des Hongrois interrogés boivent des jus de fruits régulièrement. Les eaux minérales se trouvent en deuxième place avec un taux de 68%, devant les rafraîchissants gazeux. (NG p. 5)
13

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 30.04.2004 Baisse de prix des spiritueux suite à l'adhésion
A partir du 1er mai, certaines marques de cognac, de whisky ou de vodka pourront connaître une baisse de prix allant jusqu'à 20 à 30% en raison de la suppression de leurs droits de douane et le choix des spiritueux pourrait devenir plus large. Une partie des distributeurs ont déjà annoncé une réduction de prix: le prix de la liqueur Jägermeister sera diminué de 30%, celui du whisky Johnny Walker de 20% et celui de la liqueur Bailey's de 15 à 17%. La compagnie Zwack Unicum qui possède des capacités de production en Hongrie ne souhaite pas se lancer dans cette guerre des prix provoquant des difficultés aux producteurs hongrois, mais essayera de mobiliser tous les moyens de marketing pour renforcer la position de ses propres marques. En effet, cette société pourra bénéficier des conditions plus favorables sur les marchés des autres pays en voie d'adhésion suite à l'abolition de leurs mesures protectrices. D'ailleurs, à partir de ce samedi, seulement les eaux-de-vie d'origine hongroise, qui sont obtenues uniquement par distillation de fruits, pourront être commercialisées sous le label "pàlinka" sur le marché communautaire. (Nszab p.21)

Une entreprise autrichienne alimente en lait les McDonald's de
Après l'adhésion de la Hongrie à l'Union européenne, les restaurants hongrois McDonald's se fourniront chez la première entreprise laitière d'Autriche, Berglandmilch, pour ses produits à base de lait (shake et glace). Jusqu'ici, McDonald's de Hongrie se fournissait auprès la filiale hongroise de Danone mais celle-ci a abandonné l'alimentation de l'entreprise en disant que ses capacités ne le premettent plus. Cependant elle continue d'alimenter des restaurants d'Allemagne et alimentera ceux de plusieurs pays européens aussi dans l'avenir. Berglandmilch qui avait passé des accords de coopération avec les chaînes commerciales Billa et Spar en République tchèque s'attend à ce qu'il puisse réaliser un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros dans des pays d'Europe de l'Est dans les trois ans qui viennent. (VG p. 15)

Parmalat Hungària licencie 129 personnes
Parmalat Hungària Rt licenciera 129 personnes le 5 juillet, a annoncé hier, devant les travailleurs, Ferenc Somogyi, le dirigeant de la société TM-Line Kft qui avait été désignée pour soumettre l'entreprise laitière à la procédure de liquidation. Ainsi, les effectifs de la filiale hongroise de l'italien Parmalat diminuera à 299 personnes. Dans le cadre de cette réduction de 30% des effectifs, Christiano Villani, directeur général, Zsuzsa Imre, directeur économique, et Luca Ceviani, directeur commercial, quitteront aussi leurs fonctions. C'est Làszlo Fonay qui remplira désormais les fonctions de directeur général. Un accord qu'elle a passé avec un fournisseur de Transdanubie permettra à la société laitière d'augmenter sa capacité de 100 000 litres de 30% dès le mois prochain, a ajouté M. Somogyi qui souhaiterait que Parmalat Hungària devienne bénéficiaire au niveau de l'exploitation d'ici en novembre ou décembre et que la société qui a perdu du terrain ces derniers temps double en même temps ses parts de marché. (Nszab p. 21; NG pp. 1 et 7)

Reemtsma changera sa raison sociale
A partir du 1er mai, la société tabatière Reemtsma Debreceni Dohànygyàr Kft sera rebaptisée Imperial Tobacco Magyarorszàg Kft. (MH p.37)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 03.05.2004 Gyôri Keksz a augmenté l'an dernier de 1% sa recette sur les ventes
Gyôri Keksz Kft a réalisé l'an dernier une recette sur les ventes de 13 milliards de forints, ce qui représente une progression de près de 1% par rapport à l'an précédent. Ces dernières années, des produits espagnols, italiens et génériques lançaient un défi à cette compagnie sur le marché hongrois où elle détient une part de 50%. Cette biscuiterie qui donne du travail à 415 personnes a fabriqué l'an dernier 17 000 tonnes de sucrerie, dont 10% pour l'exportation. Deux tiers de ses capacités de production exercent à Székesfehérvàr. (VG p.11)

Kométa peut de nouveau exporter ses produits
La société Kométa 99 Kft, en propriété italienne, peut de nouveau exporter ses produits de viande. Cette autorisation qui est entrée en vigueur le 1er mai ne porte toutefois pas sur les Etats-Unis. (MH p. 17)

14

Sucre : la fièvre d'achat a été due à un malentendu
Quelques jours avant l'adhésion de la Hongrie à l'Union européenne, les consommateurs hongrois se sont mis à acheter du sucre en grande quantité. Certains magasins CBA de province ont vendu même tous leurs stocks pendant que Tesco enregistrait une augmentation de 20% des ventes de sucre. Cette fièvre d'achat avait été due aux informations des médias qui avaient annoncé plusieurs fois que le prix du sucre augmenterait de 20 à 30% en raison de l'imposition par l'UE d'un prix d'achat payé aux producteurs. Contrairement à ces nouvelles, ce prix imposé par l'UE devra être appliqué seulement à partir de cet été et ne devra se faire sentir que l'année prochaine. C'est que, avec l'adhésion de nouveaux Etats à l'UE, une grande quantité de sucre acheté plus tôt et ainsi moins cher se présente sur le marché européen, ce qui conduit à la diminution du niveau des prix dans la région. Les experts s'attendent à ce que le prix du sucre augmente de 5 à 6% cette année. (NG p. 4)

INDUSTRIE AGRO-ALIMENTAIRE - 05.05.2004 Alpenmilch alimenterait en yaourt des chaînes commerciales de Hongrie Alpenmilch entend
conquérir le marché hongrois. La quatrième entreprise laitière d'Autriche alimenterait les grandes chaînes commerciales en yaourt surtout. Le distributeur hongrois de l'entreprise basée à Salzbourg envisage de vendre les produits de son partenaire aux hypermarchés Spar, Tesco, Cora, Auchan et Tempo. Les prix des produits n'ont pas encore été fixés. La première société laitière autrichien, Berglandmilch, qui a conclu un contrat avec McDonald's souhaiterait passer des accords avec d'autres chaînes de restaurants d'Europe centrale et orientale également. (VG p. 16)

Parmalat emprunte 700 millions de forints
Làszlo Somogyi, le directeur gérant de la société TM-Line Kft qui effectue la liquidation de la société laitière Parmalat Hungària Rt a signé hier un accord avec un établissement financier qui est prêt à consentir un crédit de 700 millions de forints à la filiale hongroise de Parmalat. Ce dernier pourra toucher la première tranche de ce crédit aujourd'hui ou demain, bien que certaines questions doivent encore être éclaircies, a ajouté M. Somogyi. Parmalat Hungària affectera 500 millions de forints au financement des fonds de roulement et le reste au financement des frais de compte. Làszlo Fonay, le directeur gérant de Parmalat Hungària Rt a eu des pourparlers en Italie avec Enrico Bondi, le syndic de faillite de l'italien Parmalat S.p.A, au sujet de l'utilisation de la marque Parmalat. Parmalat Hungària ne paie qu'une somme symbolique pour l'utilisation de la marque car les dirigeants de la société de Hongrie affirment que celle-ci avait supporté les frais de l'introduction de la marque en Hongrie. Au cas où ces négociations échoueraient, Parmalat Hungària engagerait un procès pour faire prévaloir sa réclamation. Les dirigeants de la société de Hongrie poursuivent des négociations avec les directeurs de l'entreprise italienne Catone aussi. Celle-ci fournit des services de logistique et de transport à Parmalat Hungària. D'ailleurs, les 129 travailleurs que la société laitière envisage de licencier le 5 juin recevront la lettre de licenciement aujourd'hui. (NG p. 4)

AGRICULTURE - 04.05.2004 10 sociétés agricoles d'Etat sont à vendre
La société de privatisation APV Rt a lancé un appel d'offres public à un seul tour pour l'acquisition des parts majoritaires dans 10 sociétés agricoles qui lui appartiennent. Celles-ci donnent du travail à 5000 personnes, leur capital propre total atteint 33 milliards de forints et leur recette nette totale sur les ventes est estimée à 44 milliards de forints. Parmi ces entreprises, seulement deux, notamment Szerencsi Mezôgazdasàgi Rt et Tokaj Kerskedôhàz Rt étaient rentables. Les offres pourront être déposées jusqu'au 14 juin, le résultat sera publié le 22 juillet, les contrats de vente pourront être signés à partir du début d'août et le prix d'achat total d'une valeur estimée à 15 à 20 milliards de forints devrait être versé jusqu'au 22 août à la caisse de APV Rt. Tout le monde a le droit de participer à ce concours, les investisseurs étrangers y compris, mais APV Rt favoriserait les offres déposées par les travailleurs, les producteurs agricoles, les fournisseurs intégrés, les fournisseurs ou les investisseurs professionnels nationaux. Lors de l'évaluation des dossiers, un score de 45 points peut être accordé pour le prix d'achat, 35 points pour l'appel aux investisseurs figurant dans les catégories ci-dessus et 20 points au maximum pour les augmentations de capital prescrites d'une valeur totale de 4,6 milliards de forints, dont les montants varieront entre 50 millions de forints et 1,1 milliards de forints en fonction des sociétés. En effet, l'appel d'offres en question ne portera pas sur la compagnie agricole la plus importante, Bàbolna, dont la privatisation ne pourra pas avoir lieu avant le quatrième trimestre de l'année. Ce report est dû au fait que la firme Bàbolna qui a accumulé un volume considérable de dettes et qui a perdu son capital propre devra être soumise à un assainissement. (Nszab p.17, MH pp.1 et 10, NG pp.1 et 4)
15

COMMERCE - 30.04.2004 Paquets de cigarettes : les avertissements ne seront pas encore obligatoires
Selon des sources internes, les fabricants de tabac ne seront obligés à indiquer les dangers des tabacs sur les paquets de cigarettes par des avertissements mis dans un cadre noir qu'à partir de la fin de l'année, affirme le "Népszabadsàg". En principe, les paquets de cigarettes sans avertissements ne pourraient pas être mis en vente dès le 1er mai, mais l'Association Nationale des Commerçants (OKSZ) entend faire apporter des modifications au décret ministériel car les commerçants n'avaient pas le temps de s'y apprêter. Selon les informations du même journal, les petits commerçants et les grossistes qui avait accumulé des stocks avant l'augmentation de taxe de 35% du 1er janvier, disposent encore d'environ 4 milliards de forints de paquets de cigarettes sans avertissement qu'ils ne pourraient donc pas mettre en vente après le 1er mai. Comme les fabricants refusent de mettre ces cigarettes dans des paquets conformes aux normes, les commerçants subiraient d'importantes pertes si le décret n'était pas modifié. (Nszab p. 21)

COMMERCE - 03.05.2004 Chiffres de Metro
METRO AG a augmenté de 27% à 426 millions d'euros son résultat avant intérêts, impôts et dotations aux amortissements (EBITDA) pendant le premier trimestre de l'année. Ce résultat qui dépasse de 26 millions d'euros les attentes du marché s'explique en particulier par la performance des unités d'Europe Centrale de cette compagnie: ses filiales polonaise, tchèque, slovaque et hongroise ont contribué 5 milliards d'euros à sa recette totale sur les ventes de 12,9 milliards d'euros, bien que le nombre des magasins implantés dans ces pays n'atteint que 126 sur un total de 2370 à l'échelle mondiale. La filiale hongroise Metro Holding Hungary Kft a réalisé l'an dernier un bénéfice imposable de 13 milliards de forints, en hausse de 1 milliard de forints sur douze mois, sur un chiffre d'affaires de 263 milliards de forints, en baisse de 7 milliards de forints par rapport à l'an précédent. En effet, cette progression du bénéfice est due à une amélioration de l'efficacité de la gestion des coûts de cette filiale. (NG p.6)

COMMERCE, AUTOMOBILES - 04.05.2004 BMW Magyarorszàg a démarré son activité en Hongrie
Après avoir repris les droits de concession de l'importation et de la réparation des automobiles de la marque BMW consentis jusqu'à présent à Wallis Motor, la société BMW Magyarorszàg Kft a démarré son activité en Hongrie. Par le biais de BMW Financial Services, ce bureau de représentation offrira également des services de financement à ses clients. Wallis détient encore les droits de concession de l'importation et de la réparation des motos de la marque BMW. Le siège de BMW Magyarorszàg se situe dans la zone d'activités Budapest Airport Business Park et son gérant Tilo von Harling commencera le 1er juin sa mission. Cette société élargira son offre en lançant les modèles BMW 1 et Mini Cabrio sur le marché hongrois. BMW AG prévoit de créer cette année un centre de formation en Hongrie. (VG p.11)

TRANSPORT - 29.04.2004 Le gouvernement impose des conditions plus sévères à Malév
La compagnie aérienne hongroise Malév peut augmenter les salaires de 8% au plus, a déclaré le porteparole du gouvernement hongrois hier, après le conseil des ministres. Le gouvernement a ajourné hier l'augmentation de capital de 3 milliards de forints que l'Etat avait originellement promis d'effectuer chez la compagnie aérienne nationale au cours des trois premiers mois et il a imposé des conditions plus sévères à l'entreprise. Celle-ci pourrait bénéficier, en octobre, de cette réinjection de capital seulement dans le cas où elle pourrait devenir bénéficiaire toute seule. Un communiqué émis par le gouvernement souligne que la compagnie aérienne pourrait exécuter son plan commercial seulement au cas où son fonctionnement ne serait plus menacé de grèves pareilles à celle d'hier où le personnel au sol a réclamé, sans raison, une augmentation de salaires spectaculaire. (Nszab p. 17; MH p. 13)

16

TRANSPORT - 30.04.2004 La MAV devra faire face à la concurrence
Les tarifs nationaux et internationaux de la société de chemin de fer hongroise MAV ne changeront pas suite à l'adhésion de Hongrie à l'Union Européenne. A partir de ce samedi, elle devra assurer la possibilité d'utiliser gratuitement ses lignes à tous les ressortissants européens âgés de plus 65 ans et une réduction tarifaire de 33% aux citoyens âgés de moins de 26 ans. Il reste à savoir quel sera le manque à gagner que la MAV devra subir en raison de ces facilités. A partir du 1er mai, la Hongrie devra ouvrir 20% de son réseau ferroviaire national devant les autres compagnies de chemin de fer. Celles-ci devront payer un tarif de 600 forints par train et par kilomètre, ce qui est légèrement supérieur au prix le plus bas appliqué en Allemagne ou en Autriche. La MAV qui s'attend à l'arrivée de la concurrence faisait des efforts pour stabiliser sa position en signant des contrats à long terme avec des transporteurs importants. (NG p.7)

TRANSPORT - 05.05.2004 La construction de la M0 continuera
Suite à la signature des contrats à ce sujet par Istvàn Csillag, ministre du Transport et de l'Economie, Jozsef Appelshoffer, directeur général de Strabag Epitôipari Rt, et Istvàn Marokhàzi, directeur général de Swietelsky Epitô Rt, les travaux de construction d'un nouveau tronçon de l'autoroute périphérique M0 et ceux d'un itinéraire bis entre Vecsés et Üllô pourront être entamés. La valeur totale de ces deux investissements atteindra 46 milliards de forints. (NG p.5)

Sky Europe a lancé de nouvelles lignes
La société aérienne discount Sky Europe a lancé lundi des lignes entre Varsovie, Vienne, Bratislava et Budapest. Cette compagnie, créée en 2002 par un investissement de la BERD et de ABN Amro, assure actuellement des vols à destination de 18 aéroports dans 12 pays. Sa flotte est composée de 13 avions. Sky Eurompe prévoit de transporter plus de 1 million de passagers en 2004. (NG p.5)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 29.04.2004 Michelin investit 60 millions d'euros pour développer son usine de Nyiregyhàza
Michelin Hungària envisage d'investir 60 millions d'euros, soit environ 15 milliards de forints, à Nyiregyhàza pour que son usine soit capable de fabriquer des pneus pour voitures aussi. Ce plan serait exécuté dès cet été et la fabrication de pneus pour automobiles pourrait être entamée vers la fin de 2005. L'usine fabriquerait 2500 pneus par jours, qui seraient vendus en Europe Centrale et Orientale. La société se fournirait chez des entreprises hongroises à hauteur de 50 à 60%. L'usine emploierait d'abord 250 personnes dont le nombre augmenterait à 300 par la suite. Michelin Hungària a trois bases aujourd'hui. La société fabrique des pneus pour camions à Budapest où siège sa direction et elle fabrique des pneus pour machines agricoles à Nyiregyhàza. Sa base de logistique se trouve à Vàc. L'entreprise qui a investi 16 millions de dollars en Hongrie ces huit derniers ans a enregistré un chiffre d'affaires d'environ 50 milliards de forints en 2003. Elle a deux filiales : l'une d'elles, Taurus Carbonat Kft, basée à Tuzsér, transforme des matières premières tandis que l'autre, Michelin Közép-Europa Rt exporte les produits finis. Le groupe d'entreprises emploie au total 2229 personnes en Hongrie. (NG p. 4; MH p. 13; Nszab p. 17)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 30.04.2004 Liebherr a ouvert une unité commerciale à Gyôr
Liebherr a inaguré un centre de vente et de réparation d'une superficie de 10 000 mètres carrés et d'une valeur de 3 millions d'euros dans la zone industrielle de Gyôr. Cette compagnie suisse dont l'activité principale consiste dans la fabrication de machines pour le bâtiment a expliqué cet investissement par l'importance de plus en plus grande du marché hongrois. Elle prévoit d'ouvrir à l'avenir un bureau de représentation à Budapest. (VG p.15)

17

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT - 04.05.2004 Autoroute M6 : quatre consortium participent à l'appel d'offres
Quatre consortiums composés d'au total 20 entreprises, hongroises et étrangères, ont répondu à l'appel d'offres lancé pour construire une étape de 57 kilomètres de l'autoroute M6 entre Erdi tetö et Dunaujvàros sous forme de PPP (Public Private Partnership) et pour l'exploiter pendant 22 ans. La construction de cette étape d'autoroute devra coûter 80 à 90 milliards de forints. Outre des entreprises hongroises, des entreprises françaises, portugaises, autrichiennes, allemandes et israéliennes s'intéressent à ce plan. (Dans son édition d'aujourd'hui, le "Népszabadsàg" présente la composition des consortiums en détail.) Le jury devra se prononcer sur les offres avant 90 jours et, après une procédure de préclassement de 30 jours au plus, il devra choisir au maximum 3 candidats pour l'exécution des travaux. Le gagnant devrait entamer les travaux de construction au troisième trimestre de 2004 et assurer que les automobilistes puisse emprunter cette étape d'autoroute, d'abord temporairement, le 31 mars 2006 au plus tard. De son côté, l'Etat hongrois s'engage à acquérir les terrains que la future autoroute traversera et à demander les permis nécessaires pour pourvoir entamer les travaux de construction. Au cas où ce plan s'avérerait efficace, la nouvelle étape de la M6 seraient également construite sous forme de PPP, a déclaré il n'y a pas longtemps le ministre des Transports, Istvàn Csillag. (NG p. 4; NSZ pp. 1 et 5)

Contrats sur des constructions d'autoroutes
La société d'Etat Nemzeti Autopàlya Rt (NA) signera aujourd'hui des contrats au sujet des travaux de construction de deux tronçons d'autoroute. Strabag Rt pourra construira le tronçon d'est de 12,7 kilomètres de l'autoroute périphérique M0 pour 33,8 milliards de forints et Swietelsky un itinéraire bis entre Vecsés et Üllô pour 12,6 milliards de forints. Au sujet de la réalisation des travaux de construction d'un tronçon d'autoroute de 15 kilomètres, d'une valeur de 74,13 milliards de forints, entre Zamàrdi et Balatonszàrszo, un contrat sera signé le 7 mai avec le consortium Völgyhid, composé de Hidépitô Rt et de Strabag Rt. Au sujet de cet investissement, le consortium de construction français Vinci SA, société mère de Hidépitô Rt, a conclu hier un contrat. (VG p.4, MH p.10)

INVESTISSEMENT, DÉVELOPPEMENT, IMMOBILIER - 04.05.2004 Le centre commercial Uttörô Aruhàz a été cédé à Tera Consult GmbH
La compagnie allemande Tera Consult GmbH a acheté le centre commercial Uttörô Aruhàz, d'une superficie de 2500 mètres carrés, à Agroinvest Rt et à Pretium Property Kft. Le prix d'achat n'a pas été publié, mais les vendeurs estimaient initialement que la valeur de leur immeuble était de 5 millions d'euros. Le preneur fera démolir le bâtiment situé dans la rue Kossuth Lajos pour aménager des bureaux, des fonds de commerce et un hôtel sur le terrain. Selon les estimations, cet investissement lui coûtera 2 millions d'euros. Un pré-contrat a été déjà signé avec une chaîne hôtelière internationale au sujet de l'hôtel prévu. La location des bureaux a été confiée à Collier International. (VG p.9)

Les Irlandais ont acheté plus d'immeubles à Budapest
Selon une enquête récente, 178 ressortissants irlandais ont acheté un immeuble à Budapest au cours du premier trimestre de l'année, ce qui représente une croissance considérable par rapport aux années précédentes: le nombre des immeubles achetés à Budapest par des Irlandais n'a atteint que 4 pendant la même période de l'an dernier et 107 en 2003. Le nombre des achats d'immeubles effectués par des Allemands, des Britanniques et des Roumains s'est accrû également, tandis que celui des Américains et des Israéliens a connu une stagnation. Les étrangers ont favorisé en particulier la rive de Pest de la capitale hongroise. 117 Irlandais ont acheté des immeubles dans le 9e arrondissement, mais les logements du 5e, du 6e, du 7e et du 8e arrondissements étaient également recherchés. La rive de Buda a suscité peu d'intérêt parmi les étrangers: seulement 14% des achats immobiliers y ont été réalisés. (NG pp.1 et 4)

CULTURE - 30.04.2004 "L'Europe retrouvée"
Les quatre pays de Visegràd, c'est à dire la République tchèque, la Slovaquie, la Pologne et la Hongrie organisent une série de manifestations ("L'Europe retrouvée") durant un mois pour fêter leur adhésion à l'Union européenne. Le principal organisateur de ces événements est l'Institut Français de Budapest mais le Musée de l'Agriculture, le bateau immobile A38 et la maison culturelle Mai Mano Hàz y participent aussi. (MH p. 39; Nszab p. 34)

18