GMCA

coûtera 40 000 euros
baisser mon salaire pour jouer au Mouloudia»
MERCREDI 12 JUIN 2013

La libération de Yahia-Cherif
«Je suis prêt à vendre mon véhicule et
Kaoua négocie avec le Tunisien Al Akormi

«Attention, les Rwandais peuvent être plus motivés que vous !»
voudra sans doute gagner pour l’honneur»

démobilisation démobilisation des des joueurs joueurs

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2313 PRIX 20 DA

Halilhodzic craint une
www.lebuteur.com

Mesbah : «Le Rwanda

Naples met 14 millions dʼeuros pour Belfodil

Cadamuro officiellement officiellement out out
officiellement out

Slimani privilégie l’option France

Laïb trouve un terrain d’entente avec Belkaroui
GCRB

GUSMH

GJSK La direction

On parle de Aït Djoudi !
Le MCA veut chiper Maroci

penche pour un entraîneur local

02

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Une journée de plus à Kigali pour mieux s’acclimater
Halilhodzic s’est adapté aux nouvelles données

Coup d’œil Équipe nationale

Cadamuro «Je suis dégoûté
Le concurrent de Mehdi Mostefa à la droite de la défense de l’EN, Liassine Bentaiba-Cadamuro, n’effectuera pas le voyage au Rwanda, ou plus exactement ne sera pas concerné par ce périlleux déplacement qui attend les Verts à Kigali. Blessé à l’entraînement lors du stage qui avait précédé le voyage à Cotonou, le sociétaire de la Real Sociedad était donc contraint de faire l’impasse sur le match du Bénin. A son retour à Alger, lundi, Cadamuro a passé une échographie et une IRM pour être fixé sur la nature et la gravité de sa blessure au mollet. «Je suis dégoûté ! C’est vraiment une année de m… ! Mais bon, faut rester positif» dira-t-il.

mais je dois rester positif»
après ce que j’ai vu au Bénin, entre autres.»

Son forfait pour le Rwanda confirmé

Dans une conversation téléphonique avec l’un de ses parents, Liassine Bentaiba-Cadamuro, qui disputera la saison prochaine la Ligue des champions avec la Real Sociedad et probablement un Mondial avec la sélection nationale si, bien entendu, il décroche ce fameux sésame, reste positif : «Je ne manque de rien, je n’ai pas le droit de me plaindre, notamment

«Après ce que j’ai vu au Bénin, je n’ai pas le droit de me plaindre»

a sélection nationale devait prendre la direction de Kigali vendredi, mais son départ pour la capitale rwandaise a été avancé de 24 heures. Sur la feuille de route du sélectionneur national, il était prévu, en effet, que les Verts rallient Kigali vendredi, mais les résultats de la dernière journée du groupe H, avec l’importante victoire de l’Algérie au Bénin (1-3) et le match nul concédé par le Mali face au Rwanda (1-1), ont apparemment changé les données et font du match de dimanche prochain un éventuel tournant pour la course vers le Brésil. Cette rencontre devient presque décisive aux yeux du sélectionneur national avant de recevoir le Mali et, de ce fait, il aurait décidé d’avancer le déplacement à Kigali pour le

L

Djamel Mesbah a fourni une très belle prestation face au Bénin. L’arrière gauche du FC Parme a été utilisé au départ dans son poste de prédilection avant qu’il ne soit aligné en attaque, après l’incorporation de Faouzi Ghoulam. Le Parmesan a été, comme à ses habitudes, un des leaders de cette jeune équipe nationale. Interrogé après le match par la presse nationale présente ici au Bénin, Djamel Mesbah a expliqué que le plus dur est à venir avec le match du Rwanda.

Mesbah

Finalement, Islam Slimani ne souffre d’aucune blessure et fait match nul contre le jeudi afin de gagner une joursera d’aplomb, ce dimanche, à Kigali face au Rwanda, à l’occaRwanda, elle aura deux possibinée supplémentaire de récupésion de l’avant-dernière journée lités sur trois de passer aux barration en terre rwandaise et, des éliminatoires de la Coupe rages lors du match face au dans la foulée, une séance d’endu monde 2014 du groupe H Mali au lieu d’une en cas de détraînement de plus, ce qui deque domine la sélection nationale. L’attaquant des Verts, aufaite. C’est la raison pour lavrait permettre aux joueurs de teur de neuf réalisations quelle Halilhodzic va oser le s’habituer davantage aux jusque-là sous le maillot natiocoup à Kigali. conditions climatiques du pays nal, a repris les entraînements H. R. et au staff technique de mettre avec le groupe le plus normalement du monde. «Je n’ai rien tranquillement en place le plan du tout, j’ai juste ressenti des de jeu pour le match. Nul douleurs à la suite d’un choc doute que Vahid compte refaire avec un joueur adverse. J’ai été à Kigali le coup de Porto-Novo remplacé par précaution, c’est afin d’augmenter les chances tout. Rassurez-vous, je ne soufReprise fre d’aucune blessure et je serai des Verts de terminer prehier à 19h présent à la reprise des entraîmiers de leur groupe à l’ocPar ailleurs, il faut savoir que nements», nous avait-il déclaré casion du dernier match à l’arrivée de la sélection nales Verts avaient bénéficié hier d’un face au Mali. Si l’écart de 2 tionale lundi dernier. Slimani quartier libre, au lendemain de la d’ailleurs, le rendezpoints est maintenu à l’isséance de décrassage. Les locaux avaient prépare, vous de dimanche prochain sue de la prochaine jourrejoint leurs familles respectives alors que avec une grande sérénité, née, l’Algérie n’aura pas les joueurs évoluant à l’étranger en ont tout comme ses coéquipiers besoin d’une victoire face profité pour décompresser dehors avant qui ont gagné en confiance, aux Aigles du Mali, un après cette victoire à Portode se remettre au travail. Les joueurs Novo. Cela dit, pour l’attamatch nul lui suffirait pour se sont regroupés à nouveau hier à quant du Chabab, l’objectif de conserver la première place. 19h00 au centre technique de ce déplacement à Kigali est En plus clair, si l’EN gagne ou double. Ramener au moins un Sidi Moussa. point pour préserver les

Slimani, meilleur buteur des éliminatoires de la zone Afrique
chances de l’EN et marquer pour préserver sa première place au classement des buteurs de ces éliminatoires de la zone Afrique. Pour ceux qui ne le savent pas encore, Islam Slimani est le meilleur réalisateur de ces éliminatoires dans lesquelles sont engagées pas moins de 40 sélections. Avec cinq buts marqués, un contre le Rwanda, un contre le Mali, un contre le Bénin au match aller et deux au match retour, l’enfant de Aïn Benian domine le classement des buteurs de la zone Afrique, seul à la première place, tous groupes confondus. Il est aussi 15e meilleur buteur toutes confédérations confondues, sachant que la première place est occupée par Deon McCaulay (Belize, CONCACAF) avec 11 buts, et que le meilleur buteur zone Europe a pour nom Mesut Özil avec 5 buts. Slimani entend conforter

Avec 5 réalisations

Même si son forfait est quasi consommé pour le match du Rwanda, les examens médicaux passés ici à Alger par Liassine Bentaiba Cadamuro, ne sont pas très inquiétants. L’IRM n’a rien révélé de très grave. D’après le communiqué publié sur le site officiel du joueur du club basque, de la Real Sociedad, Liassine souffre d’une élongation au mollet. La durée de sa convalescence n’a toutefois pas été révélée. Moumen A.

Il souffre d’une élongation au mollet

Poursuivant sa déclaration, Liassine Bentaiba-Cadamuro, qui a terminé une saison très difficile, perturbée surtout par des blessures à répétition, affirme que la saison prochaine sera bien meilleure. Réaliste et très pragmatique dans son analyse, Liassine, qui demeure un élément de valeur de notre Equipe nationale promet : «L’année prochaine, ce sera mon année inch’Allah ! »

«L’année prochaine sera mon année incha Allah !»

cette position à Kigali contre le Rwanda où il fera tout son possible pour rééditer l’exploit de Porto-Novo, mais bien entendu, l’objectif principal, même s’il ne marque pas, c’est de revenir avec au moins un point de ce déplacement. M. H.

«Il faut prendre le Rwanda très au sérieux»
Félicitations, Djamel, pour la victoire. Que pouvezvous nous dire sur cette rencontre face au Bénin ? C’était un match très difficile. On a affronté une très bonne équipe béninoise qui était dans l’obligation de nous battre car il s’agissait de sa dernière chance pour rester en course pour la qualification. De notre côté, on était venus ici au Bénin pour gagner le match, afin de pouvoir rester toujours collés à la première place du classement. Je pense que nous avons réalisé l’essentiel en nous imposant face au Bénin. Avec du recul, est-ce que vous vous attendiez à un tel résultat ? Honnêtement, on est venus ici pour un bon résultat. Nous avons visé la victoire et heureusement qu’on s’est imposé. Je suis très content d'un tel succès qui va nous mettre en pole position pour atteindre notre objectif. A présent, vous allez penser au Rwanda,

sans doute... Oui, bien sûr. C’est notre prochain match. Ce sera une rencontre très importante pour nous où on sera dans l’obligation de s’imposer pour confirmer notre bonne santé. Après cette victoire arrachée haut la main face au Bénin, on a déjà commencé à penser au Rwanda. Pensez-vous que ce sera difficile, étant donné que vous allez affronter une équipe déjà éliminée ? Bien que le Rwanda soit déjà éliminé, le match ne sera pas facile. Ce sera un match difficile comme celui du Bénin. Nous allons affronter une équipe déjà éliminée, mais qui voudra gagner pour l’honneur. Ce sera un match très difficile, tout le monde est conscient. Il ne faut pas se tromper en disant que le match est gagné d’avance. Ce sera une partie qui sera très serrée, même plus que le match du Bénin, sachant surtout que le Rwanda a réalisé une excellente performance au Mali hier (Ndlr : entretien réalisé lundi). Justement, pouvez-vous nous donner votre point de vue sur le résultat de votre concurrent direct du groupe, à savoir le Mali ? On a suivi le résultat de cette rencontre avec beaucoup d’intérêt. Je pense que ça nous arrange beaucoup. On ne s’attendait pas certes à un faux pas du Mali chez lui, mais on doit l’oublier pour réussir un bon résultat face au Rwanda. Je suis optimiste pour ce match et j’espère que la réussite sera de notre côté. Entretien réalisé par Hamza R.

Coup franc Équipe nationale

Halilhodzic remobilise ses troupes

Belkalem «Enchaîner par une autre victoire au Rwanda pour
valoriser notre succès au Bénin»
Aligné aux côtés de Madjid Bougherra dans l’axe, le défenseur central de l’équipe nationale, Essaid Belkalem n’a pas déçu. Toujours aussi présent dans le marquage, Belkalem, que nous avons interviewé à son arrivée à l’aéroport Houari-Boumediene, revient sur cette victoire ramenée de Porto-Novo et affirme aussi

entraineur national, Vahid Halilhodzic, mise beaucoup sur la préparation psychologique de son groupe avant cet avant-dernier match du Groupe H comptant pour les éliminatoires CM 2014. Soucieux de garder ses capés mobilisés, Halilhodzic, en bon pédagogue, ne rate aucune occasion pour rappeler aux camarades de Madjid Bougherra que rien n’est encore acquis. Toujours aussi proche de ses protégés, Halilhodzic a, lors d’une rencontre improvisée avec eux, quelques instants avant le retour à Alger, beaucoup insisté sur l’importance de bien récupérer avant ce long périple à Kigali. Vahid a eu pratiquement le même discours que celui du président de la Fédération, Mohamed Raouraoua. Le premier responsable de l’institution de Dely Ibrahim, n’a aussi pas tari d’éloges sur le rendement des Verts mais sans oublier de leur demander de vite oublier ce succès ramené du Bénin :

«Il faut oublier le Bénin et garder notre détermination intacte»

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

03

L’

«Rien n’est encore fait, vous avez bien rempli votre mission face au Bénin, mais il faut oublier ce succès. On s’est dit qu’on devait gagner nos deux matchs à l’extérieur pour faire le boulot chez nous, donc il faut rester concentrés et ne surtout pas perdre notre détermination».

«Le résultat du Mali peut aussi booster les Rwandais, vous êtes avertis ! »

Toujours dans le souci d’éviter toute mésaventure lors de ce prochain déplacement au Rwanda, prévu demain pour affronter les Rwandais à Kigali, dimanche prochain, le driver des Verts, Vahid Halilhodzic, a eu aussi un discours très motivant envers ses joueurs, mais il a encore une fois mis en garde contre tout optimisme démesuré suite à ce résultat nul du Mali qui vient arranger les affaires des camarades de Rais Ouheb Mbolhi. «Vous savez autant que moi que tout reste à faire. Et puis restez concentrés sur notre parcours. On sait qu’afin de pouvoir bien gérer notre dernier match chez nous contre le Mali, on doit essayer d’aller chercher une autre victoire au Rwanda. On l’a fait face au Bénin, maintenant oublions ça, ça va être un autre match, croyez-moi», leur a-t-il notamment dit avant de les libérer. Moumen A.

Il souffre d’un hématome à la cheville

«Le nul concédé par le Mali nous rend service, mais ne nous assure pas la qualif'»
Une victoire ramenée de l’extérieur, ça fait du bien mentalement… C’est une victoire importante, c’est toujours bien de ramener un succès de l’extérieur. Espérons que c’est un bon pas de fait pour la suite des éliminatoires de la Coupe du monde. Maintenant, il nous reste un autre déplacement au Rwanda à négocier, on va tout faire pour enchainer par un autre succès afin de préserver cette bonne dynamique, inch’Allah. Parlez-nous du déroulement de cette rencontre face au Bénin… Je pense qu’on a réalisé un bon résultat. Une victoire à l’extérieur fait énormément de bien au groupe. Nous avons fait preuve de maitrise dans le match. En dépit de l’état du terrain très difficile, et les circonstances de la rencontre, on a su préserver notre organisation et c’est ce qui nous a permis d’aller chercher ce succès. Comment vous vous êtes senti durant ce match ? Je me suis très bien senti physiquement, c’était vraiment pas mal. Au début, il y avait une petite fatigue due à la chaleur et au changement de climat, mais au fil des minutes, tout est rentré dans l’ordre. Dans l’ensemble, tout s’est bien passé pour moi dans ce match gagné contre le Bénin. Avec Madjid Bougherra, ça s’est passé comment ? Très bien, Madjid est précieux par ses consignes derrière. Je crois que dans l’ensemble la défense a très bien tenu le coup, après, comme je l’ai dit, il faudra confirmer tout ça lors du prochain match. C’est très important d’enchaîner par un bon résultat pour valoriser notre succès ramené du Bénin, surtout que nous allons jouer le dernier match face au Mali chez nous. La contre-performance du Mali ce dimanche (entretien réalisé avant-hier à l’aéroport) vous rend service, il faudra bien en tirer profit, non ? C’est vrai que c’est

que rien n’est joué avant d’avoir assuré les deux prochains matchs des éliminatoires, respectivement face au Rwanda, ce dimanche, à Kigali, et le Mali, à domicile.

«Je serai inch’Allah du voyage au Rwanda»
Annoncé forfait, le défenseur latéral droit de l’équipe nationale, Mehdi Mostefa Sbaâ, ira jusqu’au bout de ce regroupement qu’il a entamé le 29 mai dernier avec ses coéquipiers en sélection. Sérieusement touché à la cheville, quelques instants avant la pause, Mostefa qui a dû reprendre en deuxième mitemps, blessé, a ressenti une grosse douleur en fin de rencontre. L’Algérien d’Ajaccio garde un bon moral. Ainsi donc, Mehdi a de fortes chances de prendre sa place, ce dimanche contre le Rwanda, au grand bonheur de Vahid Halilhodzic, déjà amoindri dans ce poste par la défection pour blessure aussi de Liassine Bentaïba Cadamuro. «J’ai reçu un gros coup avant la mi-temps à la cheville, mais j’espère être rétabli et pouvoir être du voyage au Rwanda, inch’Allah. En tout cas, il me faut plus pour quitter la sélection».

Mostefa

un résultat qui peut nous rendre service sur le plan comptable, du moment qu’il nous permet de préserver la première place, mais on sait que rien n’est fini. Sincèrement, dans des éliminatoires comme ça, ce qui nous intéresse c’est nos matchs et nos résultats. Il nous reste une autre étape importante qu’on doit passer avec succès au Rwanda, inch’Allah. Maintenant, le Rwanda est dans la tête, c’est un match que vous allez préparer comment ? Ça sera difficile du moment qu’on va jouer ce match à l’extérieur. On connait les difficultés du climat et tout ce qui en suit en Afrique. Mais bon maintenant, il faut mettre tout cela de côté et rester mobilisé pour ce match. Actuellement, toutes les rencontres sont difficiles. On est à deux journées de la fin, la moindre déconcentration pourrait nous coûter cher. Êtes-vous prêt pour ce match du Rwanda ? C’est clair, on est tous motivés. Avec ce moral, et cette détermination qui anime tous les joueurs on va encore une fois se donner à fond et rester solidaires pour revenir avec une victoire du Rwanda à même de nous permettre d’aborder le match du Mali chez nous avec plus de sérénité. On vous annonce au Mouloudia, une confirmation ? Je n’ai rien à dire, excusezmoi de ne pouvoir dire quoi que ce soit, je suis concentré à fond sur l’objectif de l’équipe nationale, j’espère que vous comprendrez. Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali

Très discret, Mehdi Mostefa rend un énorme service à la sélection. De l’avis même du sélectionneur national, Mostefa est un élément très important dans son échiquier. A chaque fois qu’on essaye d’évoquer son rendement sur le couloir droit de l’EN, Halilhodzic en connaisseur, argumente son choix qui ne laisse, il faut le dire, personne indifférent. A son retour du Bénin, Mehdi qui était très concentré, a lâché quelques mots à la

«On doit confirmer à Kigali»

Sa participation dépendra de l’évolution de sa blessure
S’il est presque sûr d’être du voyage, Mehdi Mostefa devra encore attendre pour être fixé sur sa participation à ce match décisif pour une qualification au prochain Mondial 2014, prévu dimanche face au Rwanda à Kigali. Vahid Halilhodzic qui a demandé au staff médical de tout faire pour le remettre sur pied, attendra le dernier moment avant de prendre une décision concernant la titularisation du joueur d’Ajaccio. Moumen A.

A son retour de Cotonou, le milieu de terrain défensif d’Ajaccio, Mehdi Mostefa Sbaâ, a subi des examens médicaux. Les premiers résultats ne sont pas trop inquiétants. Mehdi qui ne ressent plus les mêmes douleurs que celles ressenties dimanche en fin de match, souffre quand même d’un hématome sans gravité. Du coup, le défenseur devrait, sauf rebondissement de dernière minute, être du voyage à Kigali avec le reste de la sélection nationale.

Les examens médicaux n’ont rien révélé de grave

presse : «C’est une victoire qui nous permet de bien gérer la suite de la compétition, mais rien n’est joué, tout reste à faire lors des deux derniers matches, à commencer par ce prochain déplacement au Rwanda».

Nshimiyimana fait sa campagne Belfodil à Naples pour
l semble que le match nul réalisé face au Mali (1-1) a boosté les Rwandais qui, même s’ils sont hors course, font de ladite rencontre une référence sur laquelle ils vont se baser pour con rmer ce qu’ils appellent le nouveau départ de la sélection rwandaise. Toute la presse locale a fait les éloges des camarades de Buteera qu’ils ont quali és de héros, car ils avaient tenu la dragée haute à des stars du football africain, comme l’ex-Barcelonais, Seydou Keïta, et ce, malgré une infériorité numérique pendant plus d’une demi-heure. Les Rwandais sont revenus, avant-hier, à Kigali après un long périple, en entamant directement le stage bloqué, en

I

sur le dos des Verts
prévision du prochain match contre l’Algérie qui exige une forte concentration. C’est ce qui montre, en effet, que les Amavubis rwandais sont décidés à rester sur leur lancée et veulent battre l’Algérie pour nir ces éliminatoires la tête haute, tout en montrant par la même qu’ils ont gagné une équipe qui fera parler d’elle dans un avenir proche. A ce sujet, le sélectionneur rwandais, Eric Nshimiyimana, a déclaré sur les colonnes du New times, un journal local, «que le moral des troupes est au beau xe et que l’état d’esprit qui caractérise ce groupe est très encourageant, après le match nul ramené de Bamako. Je suis très heu-

04

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Il veut être maintenu à son poste

Coup d’œil Équipe nationale

supporters de venir nombreux contre le Bénin»
L’entraîneur du Mali, Amadou Diallo, a lancé un appel à travers la presse locale, a n que le public malien reste solidaire avec la sélection, tout en remerciant les médias maliens d’avoir joué leur rôle, avant la réception du Rwanda. «Je remercie la presse malienne de nous avoir encouragés et d’avoir incité le public à venir nombreux pour nous soutenir. Mais je dois dire que ce match nul contre le Rwanda ne compromet nullement nos chances qui demeurent intactes et que le Mali a les moyens de se quali er en

Amadou Diallo «Je demande à nos
reux de cette victoire, et j’espère que ce climat de con ance va nous aider à

bien préparer le match face à l’Algérie.» Nshimiyimana, qui a pris l’intérim après le limogeage de Micho, fait, en ce moment, sa campagne à travers cette belle performance réalisée face au Mali, et compte enchaîner avec un succès contre l’Algérie pour gagner la con ance des responsables de la Fédération rwandaise, a n de le maintenir en poste et le nommer officiellement sélectionneur national. Pour cela, il table sur une victoire face aux Verts, d’autant qu’il a évoqué l’avenir de son équipe et la construction d’un groupe solide, en prévision des éliminatoires de la prochaine CAN.

Le site internet Sky Sport a révélé, hier, que le président de Naples était en négociations très avancées avec son homologue de Parme, Ghirardi, pour le convaincre de lui céder l’attaquant international algérien, Ishak Belfodil. Le buteur parmesan, formé à l’Olympique Lyonnais, priorité absolue du nouveau coach espagnol de Naples, Raphael Benitez, est annoncé comme le successeur de Cavani.

14 millions d’euros

Selon Sky Sport

K. Y.

phase nale de la Coupe du monde. Je demande, donc, à nos supporters de rester solidaires avec nous et de venir nous soutenir contre le Bénin, car nous leur promettons une belle victoire», a-t-il déclaré.

Toujours selon la même source, Ishak Belfodil aurait déjà été cédé à Naples qui a réussi ainsi à devancer la Juventus, l’Inter de Milan et le Milan AC sur le dossier brûlant du mercato d’été. Hier, sur les forums et les sites italiens proches de Naples, les fans étaient heureux d’apprendre la nouvelle. Ils se sont félicités d’avoir pu arracher la pépite algérienne au nez des grands clubs de la Serie A.

Des sites et des forums proches de Naples ont confirmé la nouvelle

K. Y.

! ten or nf re en d fre Al o ab ug M loit exp un isé réal La sélection du Rwanda, qui a
favori en puissance allant tenir en échec le Mali, un oires CM 2014, inat dans ce groupe H des élim , chez elle, en s’ofance orm perf e cett iter rééd compte de cloche qui son le cas tout en st frant l’Algérie. C’e s de journaux titre s nous provient de Kigali. Plusieur r aux Verts subi faire à ubis Mav les elé d’hier ont app i. Pour ce Mal du les Aig aux le même sort réservé ner les moyens de don se veut l loca r îneu ntra e l’ , faire l a renforcé ses réaliser cet objectif. C’est ainsi qu’i Arsenal, Mud’ ur joue e rangs par l’arrivée du jeun gabo Alfred.

CM 2014 / Rwanda

Laurent Pernet (pdt-Sochaux) : «Boudebouz est candidat au départ»
Comme révélé, le bon de sortie accordé à Ryad Boudebouz par le précédent patron du FC Sochaux, Alexandre Lacombe, demeure d’actualité. L’international algérien, que l’on annonce tout proche d’un transfert cet été en Angleterre, pourrait aussi évoluer en Ligue1 la saison prochaine. C’est le président nouvellement désigné par le conseil d’administration de Peugeot, principal bailleur de fonds du club, qui a con rmé l’information donnée il y a plusieurs jours par Le Buteur : «Ryad est candidat au départ, je ne sais pas ce qui va se passer. Il sera peut-être avec nous la saison prochaine» explique Pernet sur les colonnes de l’Est républicain.

Ishak Belfodil aurait été cédé par Parme AC, en contrepartie d’une somme qui s’élèverait à 14 millions d’euros. Les dirigeants parmesans, qui avaient exigé, une première fois, 15 millions d’euros, ont nalement accepté de le libérer pour le montant

Des clauses attirantes pour convaincre Parme

Au moment où tous les sites italiens spécialisés parlent d’un accord trouvé entre la direction de Naples et celle de Parme AC à propos du transfert d’Ishak Belfodil, l’agent de l’ex-joueur de l’Olympique Lyonnais a nié tout en bloc. Jorge Atangana, qui a été sollicité par une radio locale, a déclaré à ce sujet : «Belfodil à Naples ? Sincèrement, je ne suis pas au courant de ces négociations. La direction de Parme ne m’a rien signi é à ce sujet. Je sais que Naples a fait de Belfodil une priorité, mais pour l’heure, il n’y a rien de concret. On est, bien sûrs, très atté par l’intérêt de ces grands clubs au joueur, comme la Juventus, l’Inter ou le Milan. Je trouve que cela est très logique, du moment que Belfodil est un grand joueur aux qualités techniques, sportives et humaines indéniables. C’est aussi une forte personnalité.»

Atangana : «Belfodil à Naples ? Je ne suis pas au courant !»

indiqué plus haut, avec en plus des clauses incluses dans le contrat de Belfodil, favorables à Parme. En effet, l’ancien club d’Ishak percevra une indemnité au cas où l’Algérien sera transféré la saison prochaine. Parme encaissera aussi un pourcentage négocié avec Naples, si Belfodil termine meilleur buteur de la Serie A.

M. A.

Il y a une vingtaine d’années, rares auraient été ceux qui auraient parié sur une transformation du Rwanda pour devenir un pays paisible, sécurisé et au peuple très discipliné. La période sanglante du génocide de 1994, qui avait vu une lutte fratricide entre la tribu des Hutus et celle des Tutsis, laissait craindre le pire pour l’avenir de ce petit pays, mais le processus de démocratisation a été réussi à tel point que le taux de l’analphabétisme continue de reculer au fil des années, tout comme le seuil de pauvreté. Aujourd’hui, le Rwanda fait figure d’un petit pays en pleine croissance.

Kigali, une ville paisible où les Verts ne rencontreront aucune pression
M. A.
pelouse à celle du stade Wembley, tellement elle était quasi parfaite. Le stade en lui-même, d’une contenance de 35 000 places, est olympique, c’est-à-dire avec une piste d’athlétisme, ce qui fait que les spectateurs sont séparés de la main courante par une quinzaine de mètres au moins. Il n’y aura donc aucune crainte à nourrir sur le plan sécuritaire.

Le président Laurent Pernet a toutefois signi é que le club ne s’opposerait pas à son départ, sachant que son contrat expirera en 2014, au risque de le perdre sans percevoir le moindre sou. Autrement dit, les dirigeants sochaliens ne veulent pas le céder gratuitement, surtout que s’il n’est pas vendu cet été, Ryad sera libre de négocier en janvier 2013 avec le club de son choix, sans que

Sochaux ne veut pas le céder gratuitement

Pressenti l’année dernière à Marseille, Ryad Boudebouz, qui était tout près de naliser avec l’OM avant de se retrouver confronté à un problème de libération (Marseille n’avait pas les moyens de payer sa libération), est encore une fois dans le collimateur des dirigeants phocéens, indiquent quelques sites français proches du club de La Canebière.

L’OM ne lâche pas le dossier

Sochaux perçoive la moindre indemnité.

Moumen A.

passe partout avant un match, mais il n’y a ni animosité ni provocation ostentatoire. D’ailleurs, la vie y est organisée à la mode anglo-saxonne : on voit peu de circulation dans les rues et à l’extérieur des maisons car tout se passe à l’intérieur.

Le peuple rwandais est

Signe de l’essor qu’a connu ce pays : en 2009, il avait abrité le Championnat d’Afrique U21, soit la compétition que l’Algérie a abritée au mois de mars de cette année. La finale de cette compétition s’était déroulée au stade Amahoro de Kigali, le stade national du pays où s’affronteront dimanche prochain la sélection rwandaise et celle algérienne. C’est déjà la preuve que ce stade est aux normes de la CAF. Cela avait été constaté d’ailleurs en mars 2009 lorsque les deux nations s’étaient affrontées dans le cadre des éliminatoires combinées pour la CAN-2010 et le Mondial-2010, où la confrontation s’était déroulée dans de parfaites conditions et sans le folklore qu’on continue de voir dans certains stades africains. On se rappelle que durant ce match, le seul problème dont avaient souffert les Verts concernait le climat. Non pas qu’il fasse très chaud à Ki-

Le stade Amahoro a abrité la CAN U21 et est aux normes de la CAF

gali, mais le taux d’humidité est très élevé. Les joueurs avaient éprouvé des difficultés à respirer normalement et cela s’était répercuté sur leur performance sur le terrain. Cela s’était passé au mois de mars, saison des pluies. En ce moment, c’est la saison aride avec des températures assez élevées durant la journée (une moyenne de 26°), mais sans humidité. En somme, c’est un climat sec, sans plus, ce qui facilitera d’ailleurs davantage la tâche des Verts. La nuit, la température est plutôt fraîche avec une moyenne de 15°. Pour ce qui est du terrain, il n’y a rien à craindre : la pelouse est très bien entretenue et personne ne s’en est jamais plaint. Le ballon circule bien et facilite le jeu court. D’ailleurs, l’envoyé spécial du Buteur en 2009 avait comparé cette

Autre détail à ne pas occulter : le football n’est pas le sport national au Rwanda. Dans ce pays, les gens sont plus des accrocs du basket-ball, un sport qu’ils suivent d’autant plus assidument qu’un des leurs évolue dans la NBA. C’est dire que le football n’est qu’un loisir pour eux et qu’ils ne suivent pas ce sport avec la passion connue et reconnue des autres peuples de l’Afrique. Autant dire que les Algériens évolueront sans aucune pression dimanche, d’autant plus que la sélection du Rwanda n’a plus rien à espérer dans les éliminatoires pour le Mondial2014 et ne jouera que pour l’honneur.

C’est le basket-ball qui est le sport national

En juin, il fait 26°, mais sans trop d’humidité

La pelouse ressemble à celle de Wembley

Plus même : il n’y a rien à craindre même dans les rues de Kigali. Le peuple rwandais est très pacifique. La dure preuve qu’il avait traversée en 1984 lui a fait prendre conscience au peuple de la valeur de la paix et de la stabilité. Les Rwandais chambrent les supporters adverses, comme ça se

pacifique avec un mode de vie à l’anglo-saxonne

Il est utile de préciser, enfin, qu’il existe une poignée d’Algériens établis au Rwanda. Ils activent notamment dans le commerce et les services. L’absence d’une représentation diplomatique algérienne dans le pays n’empêche pas les Algériens de jouir d’un grand respect et de vivre en convivialité avec les Rwandais en dépit des différences culturelles. La communauté musulmane est, en effet, très minoritaire dans le pays, avec une large majorité de chrétiens et d’animistes, mais tant qu’il y a le respect, les Algériens n’ont rien à y craindre.

Une poignée d’Algériens à Kigali et très peu de musulmans

F. A.-S.

Betrouni «J’aurais voulu qu’on m’explique
N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Coup franc USMA

05

Promu en équipe première à plusieurs reprises lors de l’exercice précédent, Réda Betrouni semblait bien parti pour faire partie de l’effectif de la saison prochaine surtout après avoir délivré les siens lors du match disputé à Bologhine contre le CAB en ouvrant la marque pour les Rouge et Noir mais au final il ne l’a pas été. Contraint donc de quitter son club formateur dès cet été, le jeune attaquant nous parle dans cette interview de la situation qu’il est en train de vivre. Ecoutons-le.
Alors Réda, quelles sont vos nouvelles ? Je suis chez moi actuellement. Je me repose après une longue saison durant laquelle nous avions lutté sur les deux francs, mais en fin de compte nous nous sommes contenté que du titre de champion et c’est ce qui est pas mal vu la façon avec laquelle nous l’avions décroché. C’est vrai que j’aurais espéré passer de meilleures vacances, mais visiblement ça ne sera pas le cas. Est-ce parce que vous êtes obligé de quitter votre club formateur ? Oui. Vous savez je ne m’attendais pas à vivre une telle situation. C’est avec beaucoup de peine que j’ai appris la nouvelle, mais après mûre réflexion, je me suis dit que c’est le destin et tout le monde sait que personne ne peut fuir son Mektoub. Après plusieurs années passées au club, le temps est venu pour moi de partir et je n’ai pas un autre puisque je dois rebondir ailleurs. Je connais mon niveau. Je n’ai pas perdu confiance en moi. Je sais ce que je vaux donc à l’USMA ou ailleurs, je suis prêt à me battre pour que ma carrière puisse en fin décoller. Saviez-vous pour quelles raisons vous n’aviez pas été promu ? Non. Personne n’a pris la peine de venir me voir pour me dévoiler les raisons qui ont poussé les responsables du club à prendre une telle décision. J’aurais voulu qu’on me le dise, mais malheureusement ce n’est pas le cas. Peut-être que lorsque le coach sera de retour à Alger nous aurions l’occasion de s’expliquer à ce sujet. Peut-être aussi que vous aviez eu quelques problèmes et c’est pour cette raison que votre nom n’a pas figuré sur la liste des joueurs promus, non ? Je n’ai de problème avec personne. J’ai toujours été un joueur exemplaire sur et en dehors des terrains. Je n’ai jamais eu un différend avec

pour quelle raison je n’ai pas été promu»
quiconque. Je suis un joueur calme et discret. Je viens faire mon travail et une fois la séance d’entraînement ou le match se termine, je rentre chez moi. Je me donne toujours à fond sur le terrain, donc cette décision n’a rien à voir avec le côté disciplinaire. Pourquoi vous n’avez pas fait partie du groupe senior en fin de saison ? Beaucoup de gens m’ont posé cette question. Sachez que si je n’ai pas été promu en fin de saison, c’est tout simplement parce que je souffrais d’une blessure au niveau de la cheville. Je me suis plaint d’une entorse, et il fallait bien que je la soigne pour revenir en force. Je n’ai pas voulu prendre des risques bien que je veuille bien donner un coup de main à mes coéquipiers. Comment vous sentez-vous à présent ? «Je préfè re Je suis complètement rétabli. être libéré J’ai repris le service. Je continue plutôt que de m’entraîner en solo pour d’être maintenir ma forme. p r ê t é » Que comptez-vous faire maintenant que vous aviez su que vous n’allez pas faire partie du groupe senior la saison prochaine ? Je ne peux rien faire tant que je n’ai pas encore rencontré le premier responsable du club. Tout comme mon ami Yettou, je devrai me déplacer dans les prochains jours à Dar El Beïda ou à Bologhine pour tenter de trouver un dénouement à cette situation que je suis en train de vivre. Il y a de fortes chances pour que vous soyez prêté. Qu’en pensez-vous ? Pour être franc, je préfère être libéré que prêté pour que je puisse choisir librement ma prochaine destination. Entretien réalisé par Adel C.

Andria-Ziaya, une nouvelle saison, un nouveau départ !

I

Les supporters divisés à propos du recrutement
L’USMA n’a encore fait venir aucun nouveau joueur, c’est ce qui semble diviser les amoureux du club de Soustara. En effet d’après ce que nous avons pu apprendre, une partie des supporters verraient d’un bon œil l’arrivée d’un nouvel attaquant qui aura pour mission de supplier le départ de Noureddine Daham, libéré, tandis que d’autres pensent que la direction a bien fait de donner uleur

l n’est un secret pour personne que cet été, les responsables du club usmiste ne comptent pas faire des folies sur le marché des transferts, après l’avoir activement animé lors des deux précédentes intersaisons. Voulant opter cette fois pour la stabilité, les dirigeants ont préféré convaincre les éléments en fin de contrat de rempiler. Sachant que le groupe actuel renferme dans ses rangs de bons joueurs, Haddad et les membres du staff technique comptent donc sur les joueurs qu’ils ont sous la main pour réaliser un parcours honorable et tenter d’atteindre les objectifs tracés qui ne sont autres que défendre le titre de Coupe d’Algérie qu’ils ont remportée et finir au moins deuxième au classement de la Ligue 1, pour espérer participer à la Ligue des champions. Disposant de 24 joueurs, après que 5 Espoirs eurent été promus, en plus du retour de prêt de Benaldjia, les Usmistes comptent donc sur le duo Andria-Ziaya pour booster la ligne offensive considérée comme le maillon faible. N’ayant toujours pas renforcé le groupe par un nouvel attaquant, tout porte à croire que le technicien français compte sur le Malgache et le natif de Guelma, pour faire trembler les filets adverses. Reste à savoir si ces deux éléments réussiront à être à la hauteur de la confiance placée en eux. Le premier a vécu presque une saison blanche, après avoir contracté une blessure lors

de la période de préparation. Etincelant lors des matchs amicaux disputés au mois d’août passé, le transfuge du WAT, qui avait réussi à mettre en si peu de temps tous les supporters dans sa poche en enchaînant les belles prestations, n’a pu faire son come-back qu’en fin de saison. Un retour qui est tombé à pic puisqu’il a été à l’origine du penalty accordé à son équipe lors de la finale retour de l’UAFA Cup. Un penalty que Meah a transformé avec succès, donnant l’avantage aux siens, à moins d’un quart d’heure de la fin. Actuellement en bonne forme, les Rouge et Noir misent sur lui donc pour être la force de frappe de l’équipe, tout comme Ziaya. Véritable flop, l’ex-international n’a inscrit que deux buts. A défaut de briller sur les terrains, il s’est distingué par ses écarts disciplinaires, mais ceci n’a pas semblé déranger Haddad et Courbis puisqu’ils ont décidé de lui accorder une nouvelle chance. Reste à savoir s’il va se révolter la saison prochaine.

C’est aujourd’hui que le programme de la saison prochaine sera établi en présence des représentants de tous les clubs de Ligue 1. Ayant terminé le précédent exercice à la quatrième place, derrière l’ESS, l’USMH et le CSC, les Rouge et Noir, pour la saison prochaine, espèrent réaliser un meilleur parcours. Une mission qui ne sera guère facile, en présence de plusieurs formations décidées à jouer les premiers rôles, à l’image du MCA, du champion sortant ou encore l’équipe phare de la ville des Ponts suspendus.

Le programme de l’exercice 2013/2014 sera établi aujourd’hui

Comme annoncé par nos soins hier, c’est aujourd’hui que le premier responsable de la barre technique rentrera, une nouvelle fois, sur Alger. Une fois dans la capitale algérienne, le premier responsable de la barre technique devra rencontrer le premier responsable du club pour signer son nouveau contrat, mais aussi pour lui présenter le programme de la saison prochaine et parler probablement du recrutement, même si ce dossier ne semble plus d’actualité du côté de Saint-Eugêne.

Courbis attendu ce matin

En plus de Rolland Courbis, Ali Haddad devra rencontrer dans les prochains jours deux autres membres du staff technique. Il s’agit de Jacques Bayle et Farid Belmellat. Tous les deux en fin de contrat, eux aussi, les deux adjoints du technicien français Adel C. étudieront donc la possibilité de prolonger leur bail. A en croire une source digne de foi, les deux adjoints ne seraient pas contre puisqu’ils se sentent à l’aise et attendent de chance aux jeunes de la catégorie Espoirs. En contact négocier, tout en espérant trouver un avec plusieurs joueurs, les responsables usmistes n’ont pas accord pour rempiler. voulu passer la vitesse supérieure, préférant prendre le temps qu’il faut, avant d’engager un nouvel avant-centre. A. C.

Bayle et Belmellat chez Haddad

06

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Après Gherbi…

Les dirigeants kabyles très confiants

evant la concurrence farouche imposée par le marché estival, la JSK a du mal à convaincre les meilleurs joueurs de notre championnat. Ayant porté sur la liste de ses priorités plusieurs pistes, voilà que certains optent pour d’autres clubs qui leur ont offert de meilleures propositions. Ainsi après le jeune milieu de terrain Sabri Gherbi de l’ASO qui a choisi le MCA, voilà qu’aux dernières nouvelles, l’axial de l’ASMO, Hichem Belkaroui, a échappé aux Kabyles.

D

de perdre Belkaroui
Les supporters, en colère, comptent se rendre au siège du club ce samedi
quis et que sa lettre de libération est sur le bureau de Laïb, les Kabyles se montrent confiants de l’enrôler. Selon une source proche du dossier, la JSK n’a pas encore perdu le joueur, ce dernier aurait même donné des garanties pour signer. Laïb peut dire ce qu’il veut,Belkaroui signera à la JSK» a déclaré de son côté Hannachi à ses proches. Les supporters de la JSK, qui suivent le marché estival de très près et qui attendent de voir les dirigeants finaliser avec les meilleures pistes locales, sont en colère, après avoir appris que l’axial Belkaroui, annoncé en grande pompe cet été à la JSK, ne viendra pas. Selon

La JSK risque
Coup flou JSK

Alors que du côté d’El Harrach, on annonce mordicus que l’axial de l’ASMO est ac-

Il sera présenté à la presse jeudi

une très bonne chose pour le groupe. oujours dans la perspective du A défaut d’un contrat pro, recrutement, il signera la semaine les dirigeants prochaine de la JSK sont en contact perLors du premier contact, Mohamed manent avec plusieurs éléAoudia, qui est courtisé par plusieurs Gourmi : «Si la ments capables d’apporter un Aouedj devrait formations de Ligue1, à l’image du JSK m’estime à ma plus à l’équipe la saison proCSC et du Mouloudia, avait promis récupérer sa lettre juste valeur, je dirai oui» chaine. Les Jaune et Vert deaux responsables kabyles de rejoindre Contacté par nos soins, l’international atvraient coûte que coûte recruter Gourmi nous dira : «Effectivement, le de libération taquant la JSK, à défaut d’un contrat profesles meilleurs joueurs pour pouvoir sionnel. L’attaquant international, qui, contact avec la JSK est toujours d’actualité. D’ailleurs, j’ai prévu de rencontrer Yarichène aujourd’hui mercredi jouer le titre l’exercice prochain, selon nos sources, avait une touche en ou jeudi en fonction de ma disponibilité car les fans, qui sont impatients, Plusieurs semaines après la fin du sachant que je suis toujours avec les obligations de Allemagne, n’a toujours pas rendu sa n’accepteront plus de voir leur championnat, la JSK n’a recruté que l’Equipe nationale A’. Toutefois, je tiens à vous dire réponse définitive. Si les responsables je suis très intéressé par l’idée de jouer pour la équipe jouer le maintien. Donc, deux joueurs seulement. Il s’agit du que de la JSK l’attendent, c’est parce qu’il JSK. Si ce club m’estime à ma juste valeur, je dirai le président Hannachi n’aura meneur de jeu, Aymen Madi, et de oui sans hésitation aucune. Aussi, je tiens à dire aurait promis de choisir la JSK en Alqu’à casser sa tirelire et mettre le l’attaquant, Youcef Chibane. Pour ras- qu’il n’y a pas que l’aspect financier qui compte, gérie. Reste à savoir si Amine tiendra souhaite également connaître le challenge paquet sur ses cibles. Après surer les supporters inquiets de l’avenir je sa promesse. Affaire à suivre. sportif il est aussi important à mes yeux. En Gherbi, qui a préféré le Mouloude leur équipe, la direction kabyle est tout cas, tous ces points seront éclaircis Les supporters favorables dia d’Alger, et Belkaroui, qui lors de notre rencontre prévue avec entrée en contact avec plusieurs joueurs à son retour les dirigeants de la JSK.» pourrait rester à l’USMH, les diride Ligue 1, dans le but de se renforcer et L. A. Depuis l’ o uverture du marché des geants kabyles jouent la carte bâtir une grande équipe, en prévision de la saitransferts, les supporters de la JSK ne Mohamed Amine Aoudia pour son prochaine. Malheureusement, aucun des Un calmer les inconditionnels. Le cessent de réclamer de grands joueurs joueurs ciblés n’a attaquant à la direction. Très satisfaits du recrumoins que l’on puisse dire est été officiellesénégalais convoité tement de Sid Ahmed Aouedj, les inque les collaborateurs de Hannament préSelon des indiscrétions, on croit conditionnels kabyles sont favorables chi sont loin de désactiver senté à la savoir que la JSK est sur la piste d’un au retour de Mohamed Amine Aoucette piste qui, pour presse. Le attaquant sénégalais qu’elle suit dedia. Contrairement à Saâd Tedjar qui, puis plusieurs jours. Pour l’instant, Les négociations eux, est imporseul élél’identité du joueur est gardée top seselon eux, a laissé une mauvaise imtante. avec Yakouya, la ment qui cret par les dirigeants pour des raisons pression, l’ex-Sétifien sera le bienvenu Convaincre aurait tout bien évidentes. Selon nos informations, semaine prochaine à Tizi. Aoudia Il y a quelques jours, un manager avait proconclu avec les Kabyles vont entamer bientôt les W. A. négociations avec le joueur en posé un attaquant dont on dit beaucoup de bien serait les Jaune et question qui aurait déjà exprimé au président Hannachi. Il s’agit de l’actuel centre Vert n’est autre son vœu de porter le maillot avant de l’US Bitam, Lionel Yakouya. Auteur de plude la JSK. sieurs réalisations cette saison, le CV du Gabonais semque Sid Ahmed blait intéresser le chairman kabyle qui étudie Aouedj. L’internasérieusement cette piste, d’autant que le joueur a déjà tional olympique, fait ses preuves contre deux clubs algériens, l’USMA Benattia et l’Entente, leur inscrivant trois buts en tout. Après qui a déjà signé attendu pour mûre réflexion, le président Hannachi a finalement son contrat au profit de la JSK, devrait récupédécidé d’entamer, la semaine prochaine, les négo- «Tout sera clair après le stage entamer les rer sa lettre de libération aujourd’hui. Même si ciations avec le manager intermédiaire du de l’EN militaire» négociations joueur. Selon une source proche, le premier resle torchon brûle entre lui et les responsables Comme rapporté exclusivement par nos soins, la Comme rapporté dans notre édition ponsable du club kabyle rendra du MCO, Aouedj, que nous avons récemment d’hier, la direction kabyle s’intéresse au JSK a récemment pris attache avec le défenseur de aujourd’hui une réponse fala JS Saoura, Abdelmalek Merbah, pour renforcer la sollicité, nous a révélé qu’il était libre de choi- milieu de terrain de l’USMBA, Benattia. vorable au manager charnière centrale. Ce dernier, qui se trouve actuellepour débuter les nésir sa future destination, du moment qu’il n’a Aux dernières nouvelles, le joueur a reçu La piste du ment avec l’Equipe nationale militaire, devrait se renun appel dans la soirée de lundi des dirigociations. Tchadien pas touché sept mois de salaire. Donc, le ver- geants kabyles qui l’ont invité à se dédre dans quelques jours à Béchar, pour récupérer sa S. D. lettre de libération et opter par la suite pour une autre placer à Alger pour entamer les Yaya écartée dict que tout le monde attend depuis quelques formation. Joint par nos soins, Merbah nous a révélé qu’il négociations. Selon notre source, Tout récemment, nous jours sera connu dans les prochaines heures.

Après un premier contact qui a été établi dernièrement, nous avons appris d’une source généralement bien informée que le président de la SSPA/JSK, Mohand Chérif Hannachi, compte rencontrer aujourd’hui le Sétifien Gourmi, afin d’entamer de manière officielle les négociations. En effet, les dirigeants kabyles, qui ont déjà perdu la bataille concernant Gherbi et peut-être même celle de Belkaroui, veulent assurer le plus tôt possible les services de Gourmi.

HannachiGourmi RDV aujourd’hui

Les dirigeants attendent toujours Aoudia

les supporters, le fait que Belkaroui n’ait pas été convaincu prouve que les négociateurs n’ont pas été menées de manière très sérieuse, leur reprochant leur manque d’expérience, ce qui démontre une fois de plus que l’absence d’un manager général de métier fait défaut. Par ailleurs, il est utile de rappeler que cela fait exactement 15 jours qu’un groupe de supporters d’Alger a rencontré Yazid Yarichène pour lui faire savoir que le recrutement opéré est loin de répondre aux attentes. Le membre du conseil d’administration avait pris des engagements que dans la JSK enregistrera la venue de grosses pointures. Or, ce n’est guère le cas. À ce propos, nous avons appris que les supporters comptent envahir, une nouvelle fois, le siège du club pour faire entendre leur voix. A. Y.

T

Merbah

été. Dans le cas où tout se passe comme prévu, Sid Ahmed Aouedj, que la JSK suit depuis plus d’une saison, pourrait finalement parapher officiellement son contrat. Autrement dit, il sera présenté à la presse, avant la fin de la semaine. Nous y reviendrons. W. A.

Benattia a informé ses dirigeants de son souhait de partir cet

était concentré sur l’Equipe nationale et qu’il décidera de avons rapporté que la JSK son avenir incessamment : «Comme je vous l’avais dit dernièavait ciblé le joueur harrachi, rement, la JSK m’a contacté mais je n’ai pas pu encore rendre Yaya. Le Tchadien, qui n’a toude réponse, du moment que je suis en stage avec l’Equipe natiojours pas perçu ses salaires, aurait L. A. nale. Ce que je peux vous dire, c’est que je rêve de défendre les coudécidé de changer d’air cet été. Seulement, une source bien informée nous a leurs de cette grande équipe. Je suis un joueur capable de réussir, car je vais défendre les couleurs d’une équipe du cœur. Toutefois, je tiens à dire confié que les responsables kabyles ont que je vais rallier Béchar cette semaine pour récupérer ma lettre de libéraécarté définitivement cette piste. Après tion.» Belkaroui, la JSK ne négociera pas avec S. D. l’USMH à propos d’un joueur sous contrat jusqu’en 2015.

On parle
Des proches du club n’écartent pas la venue d’un entraîneur local Coup osé JSK
rois semaines après l’ouverture du marché estival, seuls les noms d’entraîneurs étrangers sont annoncés à la JSK. Selon une source de la direction, les dirigeants n’écartent pas la possibilité de nommer un entraîneur local, dans le cas où les négociations avec les étrangers n’aboutissent pas à un accord. Dans le même contexte, on a appris qu’un entraîneur local est pressenti pour prendre les destinées de la barre technique des Canaris la saison prochaine. Il s’agit, selon une source de la direction kabyle, de Azzedine Aït Djoudi qui vient de terminer sa saison au Maroc, avec le Maghreb de Fès plus précisément. Présent depuis quelques jours en Algérie, Aït Djoudi aurait été, selon notre source, approché par un dirigeant du club kabyle qui lui a fait la proposition de revenir à la JSK. Pour l’instant, aucun détail n’a filtré sur cette nouvelle piste.

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

07
Des joueurs refusent

T

de Aït Djoudi !
la caravane initiée par d’anciens joueurs et autres dirigeants pour le départ de l’actuel président et toute sa direction. Or, selon un dirigeant influent dans la direction actuelle, le président Hannachi est favorable au retour d’Aït Djoudi et ne trouve aucun inconvénient à le nommer entraîneur en chef de la JSK. Selon notre source, les relations entre les deux hommes se seraient normalisées. Ses résultats avec le Moghreb de Fès plaident pour lui Autre paramètre qui a incité les responsables de la JSK à songer sérieusement au retour d’Aït Djoudi, ses résultats réalisés dans le championnat Marocain, avec le Moghreb de Fès. Les proches du club kabyle sont également intéressés par le retour de l’enfant du club et espèrent voir la JSK revenir très vite sur la scène nationale, après trois années consécutives qui a vu les Canaris jouer pour le maintien. Hannachi a rencontré le manager de Manuel Amoros lundi soir Concernant toujours le dossier du nouvel entraîneur, on a appris que le président Hannachi s’est longuement entretenu avec le manager du technicien français, Manuel Amoros, le sélectionneur du Bénin, dans la soirée de Lundi. Le président Hannachi voulait connaître exactement les intentions de l’entraîneur pisté, autrement dit s’il sera disponible pour répondre à l’offre de la JSK. Le manager Makhlouf Zoubir a informé Hannachi qu’il va falloir patienter jusqu’après le match Bénin-Mali, ce qui confirme toujours la position affichée par Amoros lui-même qui a révélé, après la défaite face aux Verts dimanche dernier, que son avenir sera plus clair, après le match contre le Mali. Ainsi, la désignation d’un nouvel entraîneur à la JSK est le dossier qui laisse planer le suspense, alors qu’il ne reste que deux semaines seulement avant la reprise des entraînements. A. L.

Hannachi favorable à son retour Il est vrai que l’information du retour d’Aït Djoudi à la barre technique pourrait étonner plus d’un, sachant qu’entre lui et le premier responsable du club, les relations sont des plus tendues depuis quelques années, notamment après la fameuse histoire de

Les pourparlers avec le milieu de terrain Karaoui se poursuivent toujours. C’est du moins ce que nous a confié une source proche de la maison Kabyle. Le président Mohand Cherif Hannachi a chargé ses proches de rester en contact permanent avec le joueur, afin de le convaincre d’opter pour la JSK cet été. Au moment où nous mettons sous presse, Karaoui n’a toujours pas choisi sa prochaine destination. D’après les proches du joueur, c’est l’histoire de son passeport qui le rend anxieux. Karaoui ne sait plus où donner de la tête, du moment que chaque club qui l’invite à la table des négociations lui promet de régler son problème avec la justice algérienne. Or, en réalité, le joueur sait pertinemment que son cas est complexe, car son dossier est actuellement au niveau de la cours suprême. Karaoui a confié à ses proches qu’il signera pour le club qui lui réglera son problème avec la justice, chose qui est loin d’être une mince affaire. En attendant, c’est l’agent du joueur qui poursuit les négociations avec les dirigeants kabyles. Pour rappel, la JSK a offert un salaire de 180 millions par mois, tandis que le joueur réclame 200 millions.

Les dirigeants ne perdent pas espoir de convaincre Karaoui

Au moment où certains dirigeants l’ont proposé à Hannachi, la piste du technicien français Alain Michel risque de coincer, alors que les négociations n’ont même pas été entamées. Et pour cause, une source très proche de la maison kabyle nous a confié que certains joueurs ont fait savoir aux dirigeants que la venue d’Alain Michel risque d’installer un climat malsain au vestiaire kabyle. On l’aura donc compris, certains cadres de l’équipe font le forcing pour ne pas faire appel à Michel. Cette nouvelle n’a surpris personne, surtout lorsqu’on connaît les nombreux problèmes qu’a eus Michel avec Maroci et Maïza à la JSMB. Sans accuser personne, les deux joueurs kabyles pourraient persuader leurs partenaires de faire à leur tour le forcing pour éviter que Michel n’atterrisse à la JSK. Aux yeux des observateurs, les joueurs n’ont ni le droit ni le pourvoir de s’immiscer dans ce genre d’affaire. Cependant, ils peuvent dissuader les dirigeants. Ce n’est jamais une bonne chose que les joueurs se plaignent d’un entraîneur, du moment que c’est le responsable du staff technique qui sera le premier sacrifié, en cas de mauvais résultats. La réaction de certains cadres à l’annonce de la piste d’Alain Michel risque de faire changer les choses. A. C.

Alain Michel

Le président de la SSPA/JSK, Mohand Cherif Hannachi, prendra part, ce matin, à la réunion des présidents de club. D’après nos sources, l’objet de la réunion est de dénoncer le deux poids deux mesures qu’applique l’Etat envers les clubs professionnels des Ligues 1 et 2. Les présidents vont crier à l’injustice, du moment que seuls deux grands clubs sont entrains de recruter cet été à coups de milliards, à savoir le MCA et le CSC. Excepté l’USMA, tous les autres clubs ont du mal à remplir les caisses du club. D’ailleurs, Hannachi a dénoncé à plusieurs reprises ce déséquilibre sur le marché. Normal, lorsqu’on voit que la JSK n’a recruté que deux joueurs, trois semaines après la fin de saison. Dans une intervention récente à la radio, Hannachi a clairement déclaré : «L’Etat doit être clair à ce sujet. Soit on aide tous les clubs, soit on nous explique les critères de sélection pour le rachat des clubs professionnels par les sociétés nationales. A Tizi, excepté ENIEM, il n’y a aucune autre grande société nationale capable de prendre le club. Nous sommes vraiment dans une impasse !» Ce qui révèle, une fois de plus, les grandes difficultés financières que vit la JSK, un club qui a fait honneur à l’Algérie dans les moments les plus difficiles. A. A.

Hannachi prendra part à la réunion des présidents de club

A. C.

Chalali, ça coince toujours ! Le moins que l’on puisse dire est que la direction de la JSK et l’attaquant Moha-

Prêté en janvier dernier à l’ASMO, le jeune milieu de terrain kabyle, Mokhtar Lamhene, est revenu en fin de saison à la JSK. Lié par un contrat jusqu’en 2014, le joueur est appelé à réintégrer le groupe, après une brève expérience en division inférieure. Mais comme la saison est terminée, le joueur s’attend à être définitivement fixé sur son cas. Pour l’instant, il n’a reçu aucun signe de la direction, même si certains affirment qu’il sera probablement prêté à nouveau. Reste à savoir si cette formule arrangera le joueur ou pas. D’après les proches de la direction, tout sera plus clair, une fois que le joueur sera rappelé par Hannachi, car c’est à lui de faire part de cette proposition au joueur. De son côté, Lamhene est beaucoup plus intéressé par un club qui lui donnera la chance d’augmenter son temps de jeu et de rester compétitif. Si la JSK lui offre cette chance, il sera maintenu dans l’effectif.

Lamhene toujours pas fixé

med Chalali ne trouveront pas un arrangement de si tôt ! Au moment où les dirigeants étaient sur le point de faire une nouvelle offre au joueur, un nouveau revirement de situation s’est produit. D’après certaines indiscrétions, Chalali, qui n’a pas touché ses trois mois de salaire, aurait pris la décision de quitter le club en fin de saison. Du côté de la direction, on annonce que Chalali a bel et bien été mis sur la liste des libérés, avant d’être repêché à nouveau. Certains membres du conseil d’administration ont fait savoir à Hannachi qu’il était préférable d’augmenter le salaire de Chalali, car le joueur peut être utile à l’équipe la saison prochaine. Aussi, le fait que l’opération recrutement tergiverse pourrait jouer de mauvais tours au club. La solution la plus sage aux yeux des membres du conseil est d’augmenter le salaire du joueur à 180 voire 200 millions, afin de clore le dossier. Sauf que pour l’instant, les choses ne se passent pas comme prévu, après que Chalali ait confié à son entourage qu’il souhaiterait partir. A l’heure actuelle, c’est l’agent de Chalali qui reste le seul intermédiaire entre la direction et le joueur. Même si les choses sont quelque peu complexes, l’agent en question cherche la solution la plus plausible qui satisferait les deux parties. La première raison est que le joueur est toujours lié à la JSK. La seconde est que son joueur n’a pas encaissé son dû. On espère donc une solution à l’amiable qui remettra les deux parties sur le bon chemin. C’est d’ailleurs ce que les supporters souhaitent, car personne ne veut voir partir Chalali qui a su conquérir le cœur des supporters, après 5 mois seulement passés à la JSK.

Toujours dans le cadre de l’opération recrutement, on croit savoir que le jeune attaquant algérien Hamroun Jugurtha, qui évolue au Kardemir Krabukspor (Turquie), a été proposé à la JSK. Notre source nous a confié que Hamroun est depuis quelques jours en Algérie, plus précisément à dans la région de Bouzeguène (Tizi Ouzou), où il passe quelques jours de vacances avec sa famille. Ce fut l’occasion pour les dirigeants de prendre attache avec lui. Pour rappel, Hamroun a été déjà sélectionné en Equipe nationale olympique sous la houlette d’Aït Djoudi, également annoncé de retour à la JSK. L. A.

Hamroun Jugurtha proposé
A.A.

y ant insisté sur son départ auprès des responsables du FC Istres, évoquant des raisons personnels pour rentrer définitivement en Algérie. Le président du club, en l’occurrence Francis Collado, s’est opposé dans un premier temps à son départ, fixant même la barre très haut pour sa lettre de libération. Cependant, il a fini par revoir ses exigences financières à la baisse en fixant le prix de Yahia Cherif à 40 000 euros. Une condition a été formulée au joueur algérien : il est dans l’obligation d’opter pour un club algérien, et non pour jouer en France, lorsqu’on sait que Troyes voulait racheter son contrat en étant prêt à mettre le prix qu’il faut pour bénéficier de ses services. En effet, Francis Collado ne peut pas garder le joueur contre son gré. C’est pourquoi il s’est montré compréhensif envers Yahia Cherif qui veut rentrer chez lui. Seulement les responsables du FC Istres ont demandé au joueur que le MCA prenne attache avec eux.

Le FC Istres fixe la libération de Yahia Cherif à 40 000 euros
08
N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Coup difficile MCA

A

qui s’est mis d’accord avec Kaoua sur un salaire de 220 millions, a demandé une avance d’un mois afin qu’il puisse réunir la somme financière nécessaires pour payer sa lettre de libération. Une demande qui a fini par mettre les responsables du Mouloudia en colère, car les deux parties ont déjà évoqué ce problème. En effet, contrairement aux autres joueurs qui ont signé au Mouloudia, Yahia Cherif n’est pas libre, et c’est pour cette raison qu’il ne pourra bénéficier d’une avance sur salaire comme il le souhaite.

«Même si Istres a exigé 40 000 euros, je garde bon espoir de signer au Mouloudia»
Bien que sa situation se soit compliquée, Yahia Cherif garde toujours bon espoir de matérialiser sa venue au Mouloudia. En effet, le président d’Istres lui a exigé 40 000 euros pour résilier son bail.

A en croire une source digne de foi, on laisse entendre que la direction du Mouloudia ne veut pas se mêler de cette histoire et de se retrouver malgré elle en négociations avec le FC Istres pour la libération de Yahia Cherif. Ainsi, on a fait comprendre au joueur qu’il doit lui-même se charger de régler le problème. La aussi, l’ex-stratège de la JSK

Le joueur demande une avance sur salaire au MCA, pour payer sa lettre de libération

Face à cette situation et d’une manière indirecte, Yahia Cherif laisse croire que le CSC l’a contacté pour lui faire part de son intention de lui payer la lettre de libération, et même disposé à discuter avec le président Francis Collado. Le joueur ajoute que la mensualité proposée par le CSC est supérieure à celle du Mouloudia. Ce qui n’a pas manqué de mettre en rogne les responsables du MCA, sachant que le joueur avait nié tout contact avec le club constantinois.

Il évoque l’offre du CSC

Dès la prise de Abdenour Kaoua, relayé par le président Boudjemaâ Boumella, part de sa volonté de Prêté par le Club AfriToujours à la reravait déclaré officiellement l’éla recruter le défenseur. gissement du staff médical. Seulecain, Al Akormi a fini cherche d’un latéral n, Seul hic, le joueur est gauche pour remplacer par signer un contrat ment, depuis la fin de la saiso du staff médical soumis à libération et aucun membre Réda Babouche, Abde- de trois ans au profit n’a été contacté par la direction e de Monastir. D’ailleurs, qu’il faudra négocier nour Kaoua est plus du club. De quoi semer le dout avec Monastir pour le dans l’esprit du Dr Lahoussine ett Kaoua a contacté offique jamais séduit par Mustapha Mahiouz qui assuraien faire venir. ciellement l’agent du le CV du Tunisien Seif pleinement leurs fonctions. Alors joueur pour lui faire Eddine Al Akormi. qu’il jouit d’une grande notoriété r dans les milieux sportifs, Dr Oma s Lahoussine est l’un des médecin les plus titrés du pays. Lors de l’exercice qui vient de s’écouler, sur 30 joueurs, l’équipe n’a déen la ploré qu’un seul blessé grave personne de Zinedine Bensalem la compéquitter d’une clause libératoire de qui a repris par la suite Afin d’avoir plus de détails, nous protition. Et pour la réussite d’un 65 000 euros. C’est la somme reavons sollicité le manager tunisien du jet aussi ambitieux, il est vendiquée par le président de Mo- impératif de s’accompagner par joueur, Walid Kouki, qui nous dira : Et des médecins très compétents. nastir, Ahmed Al Belli, pour la «Je confirme que Kaoua m’a contacté. Dr Lahoussine fait partie de cette résiliation du contrat. Une exiIl m’a fait savoir qu’il était très intéélite qui ressé par le profil d’Al Akormi. Mainte- gence qui pourrait inciter le Moun’a plus rien à loudia à faire machine arrière. nant, j’attends le feu vert du prouver ni T. Che Mouloudia afin d’entamer les négociadémontrer. tions avec Monastir, car mon joueur Il serait Les est encore sous contrat. Il y a un club judicieux prouesses de de maintesaoudien qui veut s’attacher les services nir donc buzz le font Fabre de Seif Eddine, mais il préfère le Moul’ancien toile la sur loudia qui pourrait lui ouvrir les portes staff méInconnu du grand public et surtout dical qui de l’Europe.» des supporters du Mouloudia, les vidéos sera bien de Michael Fabre, qui relatent ses exploits Monastir exige 65 000 euros évidemet prouesses, font fureur sur le net. En ment pour la libération du effet, sur YouTube, tous les fans du Doyen élargi qualiles sur opinion une faire se pu ont défenseur pour une tés techniques de l’ex-portier de ClerUne clause dans le contrat d’Al meilleure mont Foot. Avant même de porter gestion Akormi stipule qu’il pourra quitter les couleurs du Mouloudia, Fabre médicale réles sur buzz le déjà fait son club de Monastir pour une de tout seaux sociaux. équipe étrangère, à condition de s’acl’effectif.

l’agent de Seif Eddine Al Akormi

Kaoua a pris attache avec

En dépit de la volonté affichée par le Mouloudia pour le recrutement de Yahia Cherif, les responsables du vieux club algérois ne sont pas prêts à céder au chantage du joueur qui laisse croire que le CSC est prêt à lui payer sa lettre de libération. C’est pourquoi tout indique que le Mouloudia pourra renoncer au recrutement de Yahia Cherif, car les responsables du vieux club algérois avaient déjà de-

Le Mouloudia ne cédera pas au chantage

mandé au joueur de régler le problème de la lettre de libération dans les plus brefs délais. Cependant, et après une dizaine de jours, Yahia Cherif n’a toujours pas trouvé de solution, allant même jusqu'à demander une avance sur salaire, une demande que le Mouloudia n’est pas prêt d’accepter. K.M.

Les membres du staff médical dans ive l’expectat ses fonctions,

«Kaoua m’a sollicité et j’attends de négocier avec Monastir»

Walid Kouki (manager d’Al Akormi)

Après le recrutement de Berrarma en sa qualité d’entraîneur des gardiens de but, il ne reste au technicien suisse, Alain Geiger, que de compléter son staff technique par un adjoint qui l’assistera dans sa mission. Bien que certains noms aient été avancés pour seconder Geiger dans sa tâche, il semble bien que ce dernier ait jeté son dévolu sur Amara Merouani, qui a déjà travaillé à ses côtés, au même titre que le préparateur physique, Boudjemaâ Mohamedi, lorsque le technicien suisse drivait la formation

Amara Merouani sera le futur adjoint de Geiger
La composante finale du staff technique sera connue avant la fin du mois

Il a travaillé à ses côtés en Arabie Saoudite

On imagine que vous êtes en train de vous déployer pour essayer de régler votre situation dans les plus brefs délais ? C’est sûr que je dois agir vite et bien, car le Mouloudia m’a fixé un ultimatum. Je ne peux donc m’éterniser, même si la situation se complique. C'est-à-dire ? Vous savez aussi bien que moi que je dois résilier mon contrat avec Istres, avant de finaliser avec le Mouloudia. Mais le président du club, Francis Collado, a exigé de moi 40 000 euros pour résilier mon contrat. Malgré l’intervention de Rafik Saïfi que je remercie au passage, mon président m’a fait savoir qu’il ne pouvait plus descendre en dessous de 40 000 euros. Qu’avez-vous fait alors ? Je me suis entretenu avec Kaoua à qui j’ai exposé le problème. Je ne vous cache pas qu’il était très scep-

tique face à la tournure des événements. Il m’a dit que c’était à moi d’obtenir cette libération, comme il était convenu au départ. Mais on croit savoir que vous avez fait une contre-proposition au Mouloudia… Pour sortir de l’impasse, je suis prêt à faire des sacrifices. Je suis disposé à vendre mon véhicule et baisser le montant de mon salaire à 200 millions au lieu de 220. Avec cette différence, le club pourra m’aider à payer la clause libératoire. La direction du Mouloudia m’a demandé un temps de réflexion, avant de me rendre une réponse. Vous gardez toujours espoir de porter les couleurs du Mouloudia ? Bien sûr que je garde bon espoir de matérialiser ma venue au Mouloudia. C’est en tout cas mon vœu le plus cher. Nous avons appris que le CSC vous a relancé avec une offre assez alléchante… Je reconnais qu’il y a le président du CSC, Boulahbib, qui est prêt à payer les 40 000 euros, afin que je signe chez lui. Mais comme j’ai donné ma parole au Mouloudia, je ne peux revenir sur ma décision. Il est certain que je vais tout mettre en œuvre afin de sortir de cette impasse. Entretien réalisé par Tarek-Che

d’Al Ittifaq en Arabie Saoudite. En effet, Amara Merouani a déjà fait ses preuves dans des clubs où il est passé en France, et il recèle les qualités requises pour mettre son expérience au profit du staff technique du Mouloudia.

Si la venue de Amara Merouani se confirme, la composante finale du staff technique sera connue avant la dernière semaine du mois de juin. Geiger veut avoir toute son équipe avant de commencer son travail, lorsque l’on sait qu’il sera présent à Alger le 28 juin prochain, et tiendra sa première réunion avec l’ensemble du staff technique, mais aussi du staff médical qui sera étoffé comme nous l’a expliqué le manager général du club lors de la conférence de presse qu’il a animée au 5-Juillet. Geiger veillera à répartir les tâches et les prérogatives de chacun des membres de son équipe avant de se mettre au travail le 3 juillet prochain. K. M.

Afin de s’offrir les services d’un bon joueur au milieu de terrain, les responsables du Mouloudia ont ciblé plusieurs joueurs, dont certains avec qui le manager général, Kaoua a déjà entamé les négociations, à l’image de Karaoui. Toutefois, le MCA ne veut pas se focaliser sur ce joueur qui reste indécis sur son avenir, en tenant le même langage avec les clubs contactés. Ainsi Abdenour Kaoua aurait pris attache avec le milieu de terrain de la JSK Tayeb Maroci. Bien qu’il soit sous contrat avec son équipe, le joueur n’a pas caché son vœu de porter le maillot vert et rouge et s’est montré séduit par le langage de Kaoua. A en croire une source digne de foi, on laisse même entendre que ce dernier aurait fait une bonne proposition à Maroci. Le joueur veut saisir la LFP pour résilier son contrat Bien que Maroci soit toujours sous contrat avec la JSK, il compte saisir la commission des litiges de la LFP pour la résiliation de son contrat. Le joueur a confié à ses proches que le club lui doit quatre mensualités. C’est pour cette raison qu’il est optimiste quant à avoir gain de cause, car la réglementation est claire à ce propos. Maroci est décidé à quitter la JSK et porter les couleurs

contacte Maroci

Le Mouloudia

l’issue du premier round des négociations entre le manager de Derrag et Abdenour Kaoua, qui a eu lieu lundi en fin d’après- midi à El Achour, les deux parties ne sont pas parvenues à un terrain d’entente au sujet du transfert du joueur, en butant sur le volet financier. Comme nous l’avons déjà rapporté, le manager du joueur a demandé une mensualité de 250 millions centimes, ce que Kaoua a catégoriquement refusé, jugeant le salaire trop élevé pour les qualités du joueur, d’autant plus que c’est Derrag qui a émis le vœu de revenir au club. C’est pour cette raison que le manager général du Mouloudia a demandé à son interlocuteur de revoir ses exi-

exigences à 200 millions

Derrag réduit ses
N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Coup de vent MCA

A

gences financières à la baisse, en se montrant toutefois prêt à lui offrir un salaire de 180 millions par mois. Le manager de Derrag a demandé un temps de réflexion pour faire part de cette proposition au joueur. A en croire une source digne de foi, Derrag et par le biais de son manager a revu ses exigences à la baisse et demandé à percevoir une mensualité de 200 millions et il semble bien que le MCA est prêt à répondre favorablement à cette demande.

Il y a de fortes chances qu’il soit la troisième recrue

La même source ajoute que Derrag est plus que jamais proche du Mouloudia, du fait que Kaoua connaît les qualités du joueur. Mais aussi parce qu’il a réussi à revenir à son meilleure niveau et décrocher une place en A’. Ainsi, il y a de fortes chances que Derrag soit

Le demi défensif du Mouloudia, Farid Daoud, ne veut pas prendre le moindre risque, d’autant plus que le club ne cesse de recruter au milieu de terrain. Ayant la troisième recrue du Mouloudia. remporté le titre en 2010 Il signera probablement son et jadis cadre de l’équipe, contrat jeudi prochain. En effet, il reste quelques détails à régler lors Daoud a perdu son statut de titulaire depuis le du prochain round des négociadébut de l’année 2012. tions, et le manager de Derrag est De ce fait, Farid a solliconfiant qu’il ne s’agira que d’une cité, hier matin, Abdesimple formalité, car le joueur a nour Kaoua afin d’être fait des concessions sur le plan fifixé sur son avenir qui nancier afin de rejouer au MCA. s’inscrit en pointillés. En Son recrutement écartera attendant d’avoir une réla piste de Yahia Cherif ponse ferme et définitive, Maintenant, si le transfert de le natif de Beni ZemenDerrag sera conclu, les responsazer prend son mal en pables du MCA vont écarter la piste tience, avec l’espoir de de Yahia Cherif, du fait que le faire partie des projets manager général du club tient à du club, faute de quoi il équilibrer sa ligne offensive, où il partira vers une autre y a déjà Bouguèche qui joue du destination qui lui offripied gauche. C’est pour cette rairait la possibilité de s’exson que le recrutement de Derrag primer. qui est aussi un pur gaucher, poussera le MCA à faire l’imLes Chnaoua pour passe sur Yahia Cherif. K.M. le maintien de

Daoud veut être fixé sur son avenir

09

C’est lundi dernier qu’a été annoncée officiellement la mise en vol prochaine de l’Airbus A380 par la compagnie British Airways. Cet avion va être opérationnel à partir du mois de juillet sur la destination Los Angeles. Va suivre très prochainement le vol à destination de Hong Kong, toujours sur le même type d’avion «A380». Le renforcement de la flotte de la compagnie British Airways s’accompagne également par l’acquisition de Boeing 787. British Airways lance de nouvelles formules à destination de Londres, l’Amérique du Nord (USA et Canada). Mais aussi des offres promotionnelles sur de nombreuses destinations comme le Cape Town, Johannesburg (en Afrique du Sud) ainsi que Rio de Janeiro (Brésil) La formule «Jeunesse» Pour l’ensemble des personnes âgées entre 12 et 30 ans. Et la formule «Senior». Pour l’ensemble des personnes à partir de 60 ans.

Communiqué de presse

Le départ de Sabri Gherbi au Mouloudia n’a pas du tout été apprécié par Abdelkrim Medouar qui estime que le Mouloudia est en train de surévaluer les joueurs de la Ligue 1, à l’instar de son joueur qui percevait à Chlef 80 millions de centimes par mois. Medouar est allé plus loin en qualifiant d’arnaque le transfert de Gherbi qu’il considère comme un joueur moyen qui ne mérite pas ce qu’a déboursé pour lui le Doyen. Dépité par les

Gherbi «Je prouverai à Medouar que je mérite le contrat que j’ai signé au MCA»
propos de son ancien président, Gherbi, sans vouloir entrer dans la polémique, a décidé de se défendre. «Je suis vraiment surpris par la sortie médiatique de Medouar qui a eu des propos virulents à mon encontre. Personnellement, je ne veux pas entrer dans la polémique, mais je tiens tout de même à me défendre. Je lui dis qu’il n’y avait pas que moi à être passé à côté la saison passée, c’est toute l’équipe de l’ASO qui n’a pas été performante. Nous étions tous out, mais nous avons su redresser la barre, démontrant que nous avons du caractère. Je ne suis pas un joueur surévalué, comme il le prétend. D’ailleurs, je réserve ma réponse sur le terrain et je prouverai à Medouar que j’ai les qualités techniques pour jouer au Mouloudia et que je mérite amplement le salaire et les rémunérations

du Mouloudia. Toutefois, les responsables du Mouloudia ne comptent pas entamer les négociations avec le joueur, que s’il sera libre de tout engagement, car on ne veut pas que le scénario de Belkaroui et Yahia Cherif se reproduise. En effet, ces deux joueurs ont tout réglé avec Kaoua, mais ils ont buté sur la lettre de libération. Reste à savoir maintenant si Maroci pourra régler son problème dans les plus brefs délais, car là aussi, le MCA ne pourra pas l’attendre trop longtemps. Zazou proposé mais il ne convient pas à la politique du club A la recherche d’un arrière gauche pour remplacer Réda Babouche, le Mouloudia trouve énormément de difficultés à s’offrir les services d’un bon joueur qui évolue sur le flanc gauche de la défense. Le MCA s’est vu proposé les services du Chélifien Zazou qui jouit d’un grand capital expérience. Cependant, le joueur est âgé de 33 ans, ce qui ne convient guère à la politique du club, qui cherche avant tout à rajeunir l’effectif, lorsqu’on sait que plusieurs joueurs ont dépassé la trentaine, ce qui ne pourra en aucun cas profiter au club. K.M.

Torpillé par Medouar l’accusant d’avoir été surévalué

que m’offre mon nouveau club», nous a-t-il lancé non sans colère. T. Che

Depuis la fin de la saison, les Chnaoua s’interrogent sur l’avenir que les responsables de Sonatrach comptent réserver à Lazhar Hadj Aïssa. Recruté au prix fort lors du mercato hivernal sans avoir joué la moindre minute, l’ancienne coqueluche des Sétifiens se dit prêt à en découdre sur les terrains de football, à condition qu’on lui accorde sa chance. Il faut rappeler que les dirigeants ont souvent eu le flair en enrôlant des joueurs dans le creux de la vague qui réussissent, par la suite, à briller de mille feux. Nourredine Daham, Sofiane Younès et Salim Boumechra ont tous été recrutés, alors qu’ils étaient blessés. Mais l’année d’après, ils ont tous réalisé une saison pleine, faisant ainsi taire toutes les critiques. Hadj Bouguèche avait suscité des interrogations lorsqu’il était venu de Blida, alors qu’il avait perdu tous ses repères. Résultat des courses, Hadj reste l’un des joueurs les plus prolifiques du club ces dix dernières saisons. Dans un championnat de Ligue 1 qui manque cruellement de véritable meneur de jeu, le Doyen a la chance d’en posséder un dans ses rangs qui n’a qu’une seule idée en tête : prouver à tout le monde que Hadj Aïssa n’est pas encore fini et qu’il peut apporter un plus à l’équipe. Pour tous les Chnaoua qui attendent avec impatience de voir à l’œuvre Lazhar, il est hors de question de laisser partir celui que les pays du Golfe surnommaient le Baggio Al Arab. Persuadé qu’il fera des merveilles la saison prochaine, pour les Mouloudéens, l’année 2013-2014 sera celle de Hadj Aïssa.

Hadj Aïssa

Le Dynamo veut une copie
a direction du club de Bundesliga 2 du Dynamo Dresde a invité officiellement Aoudia à se rendre en Allemagne. D’ailleurs le joueur a effectué toutes les démarches à cet effet. Il doit avant d’entamer les négociations faire parvenir à ses éventuels futurs nouveaux employeurs une copie de son contrat. On veut s’assure qu’Aoudia est bel et bien libre de tout engagement.

L

du contrat d’Aoudia
Une proposition du CSC lui est parvenue en pleine négociation
joueur campera sur ses positions. Ce sera 270 millions de centimes et pas un sou de moins. On en restera là avec la promesse d’un nouveau rendez-vous avant la fin de la semaine.

10

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Coup d’œil ESS

Il expire le 3 août

Ce qui peut poser problème à Aoudia, c’est que son contrat n’arrivera à expiration que le 3 août prochain. C’est dire que même si très certainement il ne jouera plus avec l’ESS, son aventure avec son ancien club est loin d’être terminée.

Le milieu de terrain sétifien Amir Karaoui a été reçu par Hammar avant-hier en début de soirée. Les négociations sur le plan financier ont été très serrées entre les deux hommes. Un accord sera finalement trouvé et Karaoui renouvellera son bail pour un salaire de 220 millions de centimes. Le joueur étonnera tout le monde, quelques minutes plus tard. Dès qu’il a quitté le bureau de Hammar, il a pris la direction de Constantine où l’attendaient les dirigeants du CSC. Il ne s’arrêtera pas là puisqu’il a honoré, dès le lendemain, le rendez-vous qu’il avait pris avec les dirigeants du Mouloudia… Sacré «Gatuso» ! Yaya et Aloui sont toujours sous contrat avec l’ESS. Yaya a joué la saison dernière au NAHD, alors que Aloui a porté le maillot du MSPB et cela à titre de prêt. Les deux joueurs ont été informés qu’ils ne feraient pas partie de l’effectif cette saison par la direction du club sétifien. Les dirigeants les ont informés qu’ils étaient prêts à étudier toute proposition les concernant.

Une offre de 220 millions pour Karaoui

Il doit faire l’impasse sur 500 millions de centimes

Yaya et Aloui ne reviendront pas

Du côté de la direction du club on s’est dit prêts à faciliter le départ d’Aoudia vers un club européen. Son contrat pourr ait être résilié du jour au lendemain, mais à une seule condition : Aoudia doit faire l’impasse sur 500 millions de centimes. Cette somme représente les arriérés que doit la direction du club à son joueur. Aoudia doit très vite prendre une décision s’il ne veut pas voir disparaitre l’intérêt que lui portent les dirigeants allemands. Légalement, la direction de l’ESS peut l’obliger à jouer les deux premiers matchs coptant pour la phase de poules de la CAF. Celui contre le TP Mazembe du 21 juillet et contre Bizerte le 3 août.

Alors qu’il se trouvait dans le bureau de Hammar et qu’il négociait les modalités dans lesquelles se feraient le renouvellement de son contrat, Delhoum recevra deux appels téléphoniques. Ils émanent tous deux d’un haut responsable du CSC. L’intérêt que portent les dirigeants du vieux club constantinois, ajoutés à ceux de la JSK et du MCA ont fait que les enchères ont grimpé à une vitesse folle.

Ce sera peut-être les Emirats

Un salaire de 270 millions pour Delhoum

Après plus de deux heures de discussion, Hammar et Delhoum sont arrivés à un semblant d’accord. Le président sétifien avait proposé, comme préambule, une augmentation du salaire du capitaine de l’ESS d’environ 25%. Ceci que la nouvelle mensualité de Delhoum serait d’environ 210 millions de centimes. Le

C’est à partir de la France où il se trouve en vacances auprès de sa famille qu’Hubert Velud nous a confirmé qu’il avait donné son accord pour continuer l’aventure avec l’ESS : «Avant de partir en vacances, je me suis entendu avec le président sur tous les points concernant le renouvellement de mon contrat. Il n’y a aucun souci, je continuerai le travail qui a été entamé la saison passée.»

Velud : «Pas de souci, je reste à Sétif»

Le choix de Velud en ce qui concerne celui qui assurera la préparation physique de l’équipe a été fait. Ce sera Cédric Roger qui a assuré la même fonction au Widad de Casablanca la saison passée. Ce technicien est attendu à Sétif dans les tout prochains jours pour signer son contrat. L’ancien préparateur physique de l’ESS Boumillat a choisi la Suisse pour continuer sa carrière. Il vient de signer un engagement d’une année avec le club de l’élite helvétique, le FC Sion. S.B.

Cédric Roger sera le préparateur physique de l’Entente

Après avoir réussi l’accession en L2 avec l’USMM Hadjout, Nemdil a répondu favorablement à l’appel des dirigeants de l’ESS, un club où il a fait toutes ses classes. En ce qui concerne son avenir dans l’équipe, il ne montre aucune inquiétude et nous dira que c’est une bonne chose, qu’il y est des joueurs de valeur dans l’effectif.

Nemdil : «Un rêve qui se réalise»

Si un accord n’est pas trouvé avec ses dirigeants, Delhoum pourrait prendre la direction d’un pays du Golfe. On se rappelle qu’il y a de cela quelques mois, le capitaine sétifien avait séjourné durant une semaine aux Emirats. Il avait été reçu par les responsables de deux clubs de ce pays. Il s’agit des formations d’El Wassl et Adjmane. Des émissaires de ces deux formations viennent de le relancer et Delhoum est en train d’étudier les propositions qui lui ont été faites. S.B.

Les grands chantiers de Hammar

Boumillat est à Sion

Tout d’abord, peut-on dire que vous faites partie de l’effectif de l’ESS ? Absolument et cela depuis trois jours. Je ressens beaucoup de fierté bien sûr. Les encouragements de la part de certains supporters que j’ai rencontrés m’ont réellement fait plaisir et conforté mon envie de jouer à Sétif. Il est certain que vous n’éprouverez aucun problème d’adaptation. Je suis chez moi à Sétif et c’est à l’ESS que j’ai fait toutes les classes. Je suis certain que nous travaillerons dans une excellente ambiance et que nous ne manquerons d’absolument rien. Et pour ce qui est de la saison passée ? J’ai réussi l’accession en L2 avec mon ancien club l’USMM Hadjout. Il faut dire que nous avons passé une excellente saison. Je garde d’excellents souvenirs de la ville de Hadjout. Quelle est exactement votre situation administrative vis-à-vis de votre ancien club ? Je suis libre de tout engagement, même si certaines personnes soutiennent que mon contrat n’arrivera à terme qu’en

2014. Ceci est totalement faux. Dès la fin de la saison, j’ai tenu à dire à mon président que je voulais jouer en L1 et si cela n’était pas possible, je resterais à Hadjout sans aucun problème. J’ai été sollicité par plusieurs présidents de club mais j’ai très vite fait mon choix, c’est à Sétif que je veux jouer et pas ailleurs. Qu’est-ce qui vous a fait choisir l’ESS ? J’ai choisi de continuer ma carrière à Sétif pour plusieurs raisons. Il y a d’abord la réputation de ce grand club,

qui vient de gagner le championnat. L’ESS reste à mes yeux l’un des plus importants clubs du pays. Il y a aussi la composante du staff technique. Avec Velud et Madoui on ne peut que progresser et apprendre convenablement son métier. La personnalité du président Hammar a eu aussi son poids car, il y a eu tout de suite, un discours franc et direct. Il y a aussi la possibilité d’évoluer dans un superbe stade et devant un formidable public. C’est quelque part un rêve qui se réalise. Vous n’avez pas évoqué le volet financier, pourquoi ? J’ai tout simplement été estimé à ma juste valeur et sur ce plan, je n’ai pas du tout à me plaindre. J’ai reçu, aussi de belles propositions financières de la part d’autres présidents ; mais ce qui a dirigé mon choix, ce sont les éléments que je viens d’évoquer et qui ont été déterminants. Pensez-vous avoir les qualités pour vous imposer à l’Entente ? Je ne peux pas être affirmatif à ce sujet, car il y a d’excellents joueurs à l’ESS et, bien sûr, il faut être très fort pour décrocher une place de titulaire. Cela est mon objectif et je pense qu’avec le travail et le sérieux, j’arriverai à l’atteindre. Qu’avez-vous à dire en guise de conclusion ? Tout simplement que je suis très content d’avoir la possibilité de défendre les couleurs d’un grand club, comme l’ESS, j’essaierais de le faire avec honnêteté et être à la hauteur de la confiance des gens qui m’ont fait venir à Sétif. Entretien réalisé par Khallil L.

Même si l’opération recrutement semble battre de l’aile ces derniers temps, et cela pour des raisons évidentes, les dirigeants se veulent sereins. Ceci n’est pas du tout le cas des supporters. Ils se posent plein de questions, en cette période au cours de laquelle le mercato d’été bat son plein. Ils veulent déjà savoir qui va partir l'an prochain. S’il faut recruter de bons attaquants pour remplacer le départ d’Aoudia et les autres. Il faut également prévoir à remplacer les joueurs qui sont sur le départ. Ce sont là quelques-unes des interrogations émises par les inconditionnels de l’Entente. Un grand nombre de joueurs doivent être engagés par la direction du club avant de clore le recrutement. C’est dire qu’un véritable chantier attend celui qui est à la tête du club. Il est certain qu’il y aura un tout autre effectif qui va défendre les couleurs de l’ESS cette saison. Tout porte à croire que les dirigeants ont l’intention de mettre de gros moyens, cette année pour mener à bien l’opération recrutement. Celle-ci, au vu des nombreux départs, sera d’envergure et pour la mener à bien, le président a l’intention de mettre sur la table, de gros moyens financiers. Il doit avoir pour cela, le soutien de tout le monde, autorités et collectif d’industriels. Il est certain que pour faire venir les meilleurs, de gros moyens doivent être mis sur la table.

Des moyens pour le recrutement

Ferrahi : «Je profite des vacances au maximum»

Le milieu de terrain sétifien Ferrahi est, comme ses coéquipiers, au repos. Il se trouve chez lui, auprès de sa famille et, nous a-t-il dit, il veut d’abord se reposer et récupérer après une saison qui a été éprouvante à plus d’un titre : «Je ne vous cache pas que comme mes coéquipiers, je suis extenué. Après la fatigue des matchs de championnat, nous avons enchaîné avec ceux de la Coupe d’Afrique. Notre repos est des plus mérités.»

l nous l’avait dit et cela s’est réalisé. Laïb a finalement réussi à convaincre les dirigeants de l’ASMO pour la libération de Belkaroui. Après plusieurs jours d’attente, le défenseur Hicham Belkaroui a finalement obtenu sa lettre de libération de son désormais ex-club l’ASMO, lui permettant d'être libre et de rempiler officiellement à l’USMH, a-t-on appris hier d'un dirigeant du club harrachi. Selon notre source, le président Laïb qui avait déjà obtenu depuis bien longtemps l’accord d’El Morro en sa qualité de président de l’ASMO, devait également convaincre le président et le manager du CSA qui ont la charge de gérer le club asémiste. Cela fait que le boss harrachi devait se déplacer jusqu’à Oran pour convaincre les dirigeants du CSA. Finalement tout s’est bien passé. Le chairman harrachi a pu arracher l’accord de toute la famille sportive asémiste qui s’est montrée compréhensive en respectant le choix du joueur sans oublier, bien entendu, l’intérêt de leur club. Concernant la somme qui a permis à lUSMH d’avoir la libération du joueur, on croit savoir qu'elle tournerait autour de 700 millions de centimes.

I

Belkaroui obtient enfin sa libération
Laoufi est pour beaucoup dans la libération de Belkaroui
reau afin d’entamer les négociations pour un nouveau contrat. Salem Laoufi, l’adjoint de Charef, était le seul présent avec Laïb lors des négociations entre le président de l’USMH et les dirigeants de l’ASMO. Mais il faut avouer qu’il a été pour beaucoup dans la libération du joueur. En effet, depuis plus d’un mois, Laoufi a multiplié les allerretour entre Alger et Oran pour discuter avec certains dirigeants de l’ASMO et les convaincre d'accepter le choix du joueur. Connu pour être à l’origine de la venue de tous les joueurs de la région Ouest, qui ont réussi à El Harrach, Laoufi est encore derrière les contacts avec de nouvelles recrues. N.R.

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

11

Coup réussi USMH
Les dirigeants de l'USMH ne sont pas prêts à lâcher Limane, leur jeune gardien qui a montré son intention de quitter le club cet été, pour pouvoir rejoindre une formation où il aura l’occasion de jouer plus souvent. Du coup, les responsables harrachis ne sont pas restés sans réaction pour maintenir le jeune espoir au sein de leur effectif. Pour preuve, ils l’ont appelé en aïlande où il se trouve en vacances, pour lui demander de rempiler. Même s'il ne leur a pas donné de réponse définitive, Limane a fait savoir à ses interlocuteurs qu'il souhaitait changer d'air.

El Harrach ne veut pas lâcher Limane

Qualifié pour participer à la Ligue des champions africaine, le club phare de la banlieue Est de la capitale veut partir le plus loin possible dans cette prestigieuse compétition. Raison pour laquelle le président Laïb est prêt à mettre le paquet pour recruter de nouveaux joueurs de qualité, en ciblant deux attaquants de pointe. Il s’agirait de Amer Yahia de l’ASMO, et Fedal, le jeune attaquant du MCO. Il espère recruter l'un d'eux pour renforcer le secteur offensif.

Laïb prêt à mettre le paquet pour deux attaquants

Laïb et Belkaroui ont rendez-vous ce week-end
A présent que la libération de Belkaroui est entre les mains du président Laïb, il ne reste à ce dernier qu’à convaincre le joueur de signer pour une autre saison. En effet, selon notre source, Belkaroui a rendez-vous avec Laïb ce week-end, pour négocier un nouveau contrat. Si cela n’a pas encore été fait, c'est juste parce que Belkaroui était retenu par le stage de l’équipe nationale A’. Belkaroui devrait profiter du quartier libre qu’il aura ce jeudi, pour rencontrer Laïb dans son bu-

Le milieu de terrain de l’USMH, Islam Tatem, qui a été libéré par la direction du club, semble GG avoir trouvé sa prochaine destination. Selon des

Le CRB et le MCEE sur les traces de Tatem

L'autre joueur qui devra renforanche e source, ce donné leur ac s trois joueur cord final au s auraient cer les rangs président ha née à Oran. rrachi lors de La bonne no de l'USMH uvelle pour sa toursans doute la direction le fait que ce harrachie es n'est autre trio est libre qui signifie t de tout enga que les dirig gement. Ce que le milieu eants de l’U ser des som SMH ne vont mes faramin pas déboureuses pour de terrain En d'autres ac heter les lib termes, les érations. Boumechra, négociations ment avec le se feront dire s intéressés ctequi a trouvé un ou avec leur président qu s agents. Au i veut garder ssi, le accord définitif ses cadres en prochain ex prévision du ercice, a déjà avec la direction convaincu pl tre joueurs GAlors que la commisus de quade rempiler de l’USMH depuis et va sion des litiges avait poursuivre av d'autres élém ec ents afin de lundi soir. Il attend clôturer l'opé prévu dans un premier temps de se ration renouv ellement de juste de parapher son réunir pour trancher dans le conflit co nt rat cette semai contrat avant la fin de sene. des quatre joueurs du Mouloudia maine. En effet, le retour de d’Oran, parmi lesquels Salim Boumechra, Boumechra se précise de jour en qui ont déposé leur contrat à la CRL, c'est finalejour. D'après les proches du joueur, on est ment la semaine prochaine que le verdict sera rendu convaincu que Boumechra ne signera qu'à public. l’USMH dans les prochains jours. Plusieurs indices nous indiquent que le joueur n'a qu'une seule envie : changer d'air. Pas plus Une réponse en faveur des tard que mardi dernier, le président Laïb a joueurs attendue rencontré le joueur, pour lui glisser deux mots. Le preGMalgré les assurances de la direction du MCO, mier responsable du club l'a invité à négocier dans les qui n'a pas cessé d'affirmer que son club sera le prochains jours, afin d'étudier l'offre qui lui sera propogrand gagnant dans ce bras de fer, les joueurs devraient sée. Finalement, les deux hommes se sont retrouvés néanmoins en sortir vainqueurs au final, vu que la loi lundi soir à Oran. Après une brève discussion un accord est nettement en faveur des équipiers de Bouterbiat, ce a été trouvé. Tout porte à croire que la concrétisation de qui risque de décevoir énormément tous les amoureux ce recrutement n’est plus qu’une simple formalité. Du du club d’El Hamri, en voyant quatre piliers de l'équipe côté de la direction harrachie, le recrutement de Bous’en aller gratuitement. mechra a pour but de renforcer le compartiment offenN.R. sif. Une source proche du joueur nous a fait savoir que ce dernier sera présent à El Harrach dans moins d'une semaine, pour finaliser.

proches du joueur, plusieurs clubs, surtout de Ligue 1, veulent s'attacher ses services. Mais la plus sérieuse piste est celle du CRB. Néanmoins, Une le désormais ex-joueur de l’USMH ne semaine dé cisiv semble pas chaud à l'idée d'évoluer en perspecti e dans ce club. Tatem serait tenté ve Une fin de se maine palpita par l'offre du MCEE. Islam qui décisive, atte nte, et surtou nd le premie t r responsabl phare de la veut faire ses preuves dans un e du club banlieue Est d’Alger appe grand jeu po club qui pourrait lui donner lé à sortir le ur convainc re les joueur leurs contra l'occasion de mieux s'expris ciblés de ts dès la mer, a joué plus de 22 source proche du club semaine prochaine. En effesigner nous a conf t, une avec au min ié que Laïb de matches en tant que tituimum trois él vra finaliser éments de va laire avec l’USMH. prochain. D'après la mêm leur d'ici dim

mme no dans ces mêm us l'avons rapporté dent de l’USM es colonnes, le prés iH, Mohamed regagné le Laïb, qu pa nance de Bu ys, lundi dernier, en pr i a ca ovetion et a fin rest, est passé déjà à al l'a comme prév isé avec certains joue cur u. dent aura re Dans la foulée, le prés s, ndez-vous ce itte semaine avec d'autr es joueurs.

Laïb prend les choses en m ain Co

Boumechra sera la première recrue harrachie
Le

Le club harrachi s'apprête dès aujourd'hui à préparer sa campagne en perspective de la saison 2013-2014. L’entraîneur harrachi a décidé de reprendre assez tôt pour avoir largement le temps de connaître son groupe et former une équipe solide et homogène. Même s'il ne devra nullement augmenter la charge de travail durant les premiers jours, Boualem Charef a tenu à reprendre rapidement le chemin des entraînements pour avoir une idée plus claire sur la qualité et le potentiel de chaque joueur. Cette première séance sera consacrée spécialement à la présentation entre le staff technique et les joueurs.

C'est déjà la reprise !

Mis sur la liste des joueurs à libérer, Karim Yaya, le jeune attaquant harrachi pourrait être repêché. D'après un dirigeant du club, ce joueur, toujours sous contrat avec l’USMH, sera reconduit en prévision du prochain exercice. Ce responsable harrachi estime que ce joueur, qui a beaucoup de qualités, pourrait rendre service, mais si un club se manifestait pour racheter son contrat, des discussions sont à envisager. Mais pour l’instant, rien n’a été décidé concernant Yaya.

Yaya pourrait être maintenu

El Harrach attend le verdict de la CRL...

G

G

club nclu des équipes re trois matchs amicau vienmois de Ram de Ligue 1 et 2, prévus x face à suré le coac adhan, cela n'a toujou avant le h Boualem rs pas rasChar dans son pr l'USMA nous a fait ogramme au ef qui a déjà prévu pour toute m oi ns hu la pé it savoir qu'il rejoindra Charef veut riode de la préparatio matchs le max n. En fa la capitale dans moins cales pour permet imum de rencontres am it, tre à son éq id’une semaine pour dre un nive ui pe d'attein au co s'engager officiellement de ce fait, ab mpétitif appréciable et orde , avec les Jaune et Noir. avec de gran r le championnat des aptitud «Effectivement, je suis en es.

s Boumechra : «Je anciens signerai la semaine déçus de ce prochaine» programma tte Comme révélé tion Après avoir été in par nos soins dans date de la re formés de la pr is notre précédente e entraînemen des ts, pl édition, le milieu de l'effectif usieurs éléments de l'a n dernier de terrain du Mou- regrettent le choix de cett En effet, ils loudia d’Oran, se plaignen e date. t de ne pas avoir pr Salim Boumechra, ofité pl de leurs vaca einement devrait signer son nces. contrat à l’USMH, la semaine prochaine. Charef veut Contacté par huit nos soins, matchs lors d u prohier, l'exchain regro joueur u p Bien que les e m ent responsables de nent de co du

contact avancé avec les dirigeants de l’USMH. D'ailleurs, vous l'avez révélé dans vos colonnes. Je serai à Alger, la semaine prochaine, pour m'engager avec le club harrachie.»

12

Voilà pourquoi Solinas refuse
N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

C

omme annoncé dans notre édition d’hier, le coach de la JSMB, Gianni Solinas, refuse de résilier son contrat de manière officielle, alors que c’est lui qui a émis de vœu de partir et de quitter la JSMB lors de la réunion d’avant-hier avec le président. Même lors de sa dernière déclaration au Buteur, Solinas affirme qu’il est toujours en poste et que, pour l’instant, rien n’a été fait concernant sa résiliation de contrat. Alors que la direction est en train de faire de son mieux pour régulariser la situation financière de ses joueurs afin de se consacrer au recrutement des nouvelles recrues, les dirigeants devront aussi trouver une solution à ce problème afin qu’ils puissent recruter un entraîneur le plus tôt possible. L’Italien réclame 150 millions Actuellement, tout le monde se demande pourquoi Solians refuse de signer sa résiliation de contrat vu que c’est lui qui a demandé à partir dimanche dernier. La seule et unique raison est que le technicien italien réclame toujours un mois de salaire, soit 150 millions. La direction de Tiab a refusé catégoriquement cette demande du fait que la clause signée entre les deux parties le mois de janvier dernier ne lui permet pas cette rétribution. Malgré cela, Solinas insiste quand même afin d’obtenir cette somme pour résilier son contrat et retourner en Italie. Afin d’en finir avec cette affaire, le président béjaoui lui a demandé de renoncer à ce mois de salaire et de partir, mais le coach Solinas a refusé cette idée. «Son contrat stipule que c’est à lui de nous rembourser» Afin d’éclairer l’opinion publique sur cette affaire, la direction béjaouie, par

de résilier son contrat
le biais de son chargé de la communication, nous a fourni les précisions suivantes : «Gianni Solinas est partant à sa demande. C’est lui qui a prié le président Tiab de le laisser partir. Bien qu’il ait un contrat de 18 mois, la direction n’a trouvé aucun problème à ce que Solinas quitte le club. Cependant, ce dernier réclame un salaire qu’il n’a pas touché alors que, dans son contrat, il existe une clause qui stipule que si c’est la direction qui limoge le coach, c’est le club qui devra lui payer 300 millions alors que, dans le cas contraire, c’est l’entraîneur qui est sommé de rembourser le club la même somme, soit 300 millions. Ainsi, la réglementation est claire. Ce n’est pas la JSMB qui doit payer le coach mais bien le contraire.» Le coach veut rencontrer Tiab encore une fois Depuis la réunion de dimanche dernier, aucune autre rencontre entre le coach et la direction n’a eu lieu. Solinas se trouve toujours à Béjaïa et, du moment qu’il n’a pas résilié son contrat de manière officielle, il est toujours le coach de la JSMB jusqu’à nouvel ordre. Dans tous les cas, cette situation n’arrange ni le coach ni la direction. Pour cela, Solinas souhaite rencontrer le président encore une fois cette semaine afin de trouver une solution à l’amiable qui arrange tout le monde. Le président insiste sur un entraîneur français de renom D’après des sources proches de la direction de Tiab, ce dernier serait en contacts avancés avec un entraîneur étranger pour prendre les commandes de la barre technique la saison prochaine. Pour le moment, on ignore son identité, mais, d’après nos sources, ce serait un Français spécialisé dans la formation. Selon nos informations toujours, il s’agirait d’un entraîneur connu qui n’avait jamais exercé en Algérie auparavant. En tout cas, il est certain que la JSMB vient de réactiver cette piste et que c’est le président Tiab qui serait à l’origine de cette initiative. Cela ne veut pas dire que la piste locale est déjà abandonnée, mais la direction se penche vers un entraineur étranger. Denis Goavec proposé Toujours dans la perspective du recrutement d’un nouvel entraîneur, les CV pleuvent de partout sur le bureau du président Tiab et le directeur général, Rachid Redjradj, lequel n’a pas tardé à programmer une réunion avec son président pour prendre une décision finale. Après Gamondi, Garzitto, Khezzar et Fergani, un autre entraîneur a été proposé dernièrement au président de la JSMB. Il s’agit de Denis Goavec, un entraîneur français d'origine bretonne. Il a été joueur professionnel de 1977 à 1988 et il est entraîneur depuis 1988, devaznt sa réputation à ses montées en divisions supérieures avec 5 montées en 5 ans avec Saint-Brieuc de la DSR à la Ligue, 2, montée en Ligue 2 avec Angers et montée en Ligue1 avec l'AC Arles-Avignon. L’entraîneur en question se trouve au chômage depuis qu’il a quitté l’AS Vita Club (Kinshasa) du Congo en 2012. S.A.

Coup d’arrêt JSMB

Comme nous l’a indiqué le président Tiab au cours d’une récente déclaration, son principal souci demeurerait la régularisation de tous les joueurs sans exception. Ayant été entamée avant-hier avec la régularisation d’un certain nombre de joueurs qui ont encaissé quelques mois de salaires, l’opération s’est poursuivie hier et s’étalera jusqu’à la semaine prochaine. D’après les données, la direction a l’intention d’en finir avec l’opération régularisation des joueurs au plus tard la semaine prochaine pour débuter enfin les négociations avec les éléments sous contrat qui seront retenus dans le prochain effectif.

La régularisation des joueurs se poursuit

Etant l’une des satisfactions des jeunes éléments de la JSMB sur le terrain parmi ses coéquipiers pendant toute la saison, Hocine Laribi veut déjà une augmentation de salaire. Il faut dire que les dirigeants de la JSMB étaient au courant des exigences du joueur avant même la fin de l’exercice et compte bien estimer le joueur en question à sa juste valeur. La direction de Tiab fera de son mieux pour mettre son joueur dans de très bonnes conditions en prévision de la saison prochaine. Les joueurs de la JSMB reprendront, après leurs vacances, le chemin de l'entraînement le 5 juillet prochain, apprend-on de source proche de la direction. La reprise des entraînements, ajoute notre source, s’effectuera à Béjaïa, pendant deux semaines et se poursuivra en principe en Tunisie, plus précisément à Sousse pour un stage bloqué qui s’étalera jusqu’à la fin du mois de ramadhan et sera ponctué par des matchs amicaux contre des équipes tunisiennes et algériennes sur place.

Laribi veut une augmentation de salaire

Reprise des entraînements le 5 juillet

Rendez-vous avec Zerara demain Profitant du quartier libre qui lui sera accordé de-

Tiab sur les traces
T

main par le sélectionneur national, Toufik Korichi, à l’instar de ses camarades de l’Equipe nationale A’, le milieu de terrain franco-algérien de la JSMB, Toufik Zerara, se déplacera demain à Béjaïa pour rencontrer le directeur général de la JSMB, Rachid Redjradj. N’ayant pas trouvé un accord avec le joueur lors des dernières négociations, Redjradj tentera une autre fois de convaincre le meilleur buteur de son équipe, qui a réalisé une saison remarquable. Pour rappel, le joueur n’était pas satisfait de la première offre du président Tiab, et c’est pour cette raison qu’il n’a toujours pas renouvelé son contrat avec la JSMB. Meilleur joueur de la JSMB cette saison, Toufik Zerara attire déjà la convoitise de plusieurs clubs, à l’image de l’ESS, la JSK, le CSC et l’USMA, mais la plus sérieuse offre qu’il a reçue était celle de Boulahbib, le président du CSC. D’après une source proche du joueur, l’homme en question fait des pieds et des mains pour placer le joueur dans son club. Le joueur aurait reçu une offre de 180 millions de centimes par mois. Il n’a pas encore tranché, car il attend toujours de négocier une toute dernière fois avec la direction béjaouie, avant de prendre une décision.

Le CSC ne le lâche pas

out le monde sait qu’après le départ de Si Mohamed, la direction béjaouie sera dans l’obligation de lui trouver un successeur, ce qui nous amène à dire que le recrutement d’un gardien cet été n’est pas à écarter. Jusque-là, la direction du club n’a pas entamé ce volet, mais elle est en train d’étudier les différentes opportunités qui arrangeraient les exigences du club. Mis à part le gardien Belarbi qui aurait reçu une offre, les responsables de la JSMB n’ont pas encore convoqué les convoités pour des négociations. Toutefois, cette semaine, la direction de Tiab, qui est en train de multiplier les contacts avec un certain nombre de gardiens susceptibles de rejoindre le club cet été, a jeté son dévolu sur l’actuel sociétaire de l’USMH, Limane, qui veut changer d’air. La direction, qui le voulait depuis des semaines déjà, et même avant la fin de la saison, vient de demander les services de ce jeune talent, après la relégation du WAT en Ligue2. Cependant, les négociations entre les deux parties sont toujours en cours, et le joueur a de fortes chances d’atterrir à la JSMB la saison prochaine, n’attendant que l’appel du président Tiab pour se déplacer à Béjaïa et finaliser. Néanmoins, le détail qui mérite d’être signalé, c’est que Limane n’est pas libre de son destin, car lié à l’USMH jusqu’en juin 2014.

de Limane

A en croire certaines indiscrétions, l’attaquant béjaoui, Mohamed Derrag, ne sera pas à la JSMB la saison prochaine. En effet, donné sur le départ cet été, la formation du Mouloudia d’Alger s’intéresse sérieusement à lui. Le joueur aurait même tout conclu dans la discrétion avec Kaoua, ces derniers jours. Même si le joueur nous a déclaré qu’il compte rester à la JSMB s’il reçoit ses arriérés, ce dernier pourrait, toutefois, signer un contrat de deux ans en faveur du Mouloudia demain.
un honneur pour moi de porter le maillot de ce club, qui a pour habitude de jouer les premiers rôles, et tout cela devra m’intéresser aussi. Je suis toujours sous contrat et je compte, évidemment, discuter avec le président Laïb pour qu’il me facilite la tâche.»
Etant en contacts avancés avec les dirigeants béjaouis depuis quelques jours maintenant, le gardien du MO Constantine, Brahmia, est attendu au début de la semaine prochaine à Béjaïa pour entamer les négociations d’une manière officielle avec le président Tiab. Même s’il est toujours lié avec son club pour une autre saison, d’après nos informations, la direction de Tiab est prête à négocier sa lettre de libération avec le président Demigha, qui aurait donné des garanties à son gardien de lui faciliter la tâche d’aller signer à la JSMB. Brahmia nous a fait savoir aussi qu’il est prêt à porter le maillot de cette équipe si ses dirigeants arrivent à satisfaire ses exigences, sur le plan financier notamment.

Derrag à 90% au MCA

La direction insiste sur Brahmia

Il compte demander sa libération dès son retour au pays

Actuellement, le gardien de l’USMH se trouve en Thaïlande pour passer quelques jours de vacances. Pour ce qui est de la situation du joueur vis-à-vis de son club employeur, il est utile de souligner que ce dernier a encore une année de contrat, jusqu’en juin 2014. Néanmoins, son départ des rangs de l’USMH cet été n’est pas à écarter, car les responsables harrachis songent à le libérer au plus offrant. Ainsi, le gardien compte rencontrer le président Laïb, dès son retour au pays, et demander ses papiers. En tout cas, Limane semble avoir décidé à quitter le club d’El Harrach, et les responsables de cette équipe ne s’opposent pas à sa décision. Joint par nos soins hier, le gardien de l’USMH nous a confirmé les contacts qu’il a eus des dirigeants béjaouis. Limane estime que l’offre de la JSMB est très intéressante et se dit prêt à négocier son transfert dans les jours à venir, car la JSMB est un grand

«Oui, Béjaïa m’a bel et bien contacté»

club qui ne se refuse pas : «C’est un dirigeant de la JSMB qui a pris attache avec moi, ces derniers jours, il faut dire aussi que l’offre est très sérieuse, donc, elle m’intéresse beaucoup. Pour le moment, je n’ai encore rien décidé, mais je ne ferme pas la porte. Je suis prêt à négocier avec les dirigeants de la JSMB. En tous les cas, un club comme la JSMB ne se refuse pas. Ce sera

A en croire une source autorisée, en plus d’un joueur émigré qui est en contacts avancés avec le club béjaoui, un autre gardien émigré est attendu la semaine prochaine à Béjaïa pour poursuivre les négociations déjà entamées et s’engager avec la formation de Yemma Gouraya pour une saison. Selon les informations en notre possession, il s’agit d’un excellent portier aux qualités athlétiques impressionnantes. D’ailleurs, il sera là la semaine prochaine et si tout se passe comme prévu, il sera le nouveau gardien de la JSMB qui succédera à Si Mohamed.

Un gardien émigré attendu la semaine prochaine à Béjaïa

S. A.

C

omme attendu, c’est dans la soirée de lundi dernier que l’Assemblée générale ordinaire du club amateur s’est tenue, au salon d’honneur du complexe de l’Unité-Maghrébine, pour adopter les deux bilans (moral et financier) et discuter de la situation du club qui se trouve dans le flou depuis la démission des membres du conseil d’administration. D’ailleurs, comme d’habitude, on a assisté à une forte présence des membres de l’AG, mais aussi des fans qui veulent s’enquérir de la situation que traverse leur équipe. Après la vérification du quorum, en présence de 55 membres, le président du club sportif amateur, Arab Bennaï, a tenu à faire une allocution sur l’accession historique du club en Ligue 1, où il a cité les différentes péripéties traversées durant la saison, avant de remercier tout ceux qui ont contribué à ce succès, après 59 ans d’attente, particulièrement les

L’AG a failli tourner au vinaigre
N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Coup de masse MOB

13

Ainsi, après l’intervention de Bennaï Arab, en sa qualité de président de CSA, il a été procédé à la lecture des deux bilans (moral et financier), par le secrétaire du club et le comptable. D’ailleurs, si le bilan moral n’a pas suscité de réaction des membres de l’AG, ce n’est pas le cas pour le bilan financier qui a été

Lecture et adoption des deux bilans

dirigeants qui ont fourni beaucoup d’efforts pour atteindre ce but. bien qu’aucun incident grave n’ait été signalé au cours de cette AGO houleuse, celle-ci a failli tourner au vinaigre, suite à un malentendu entre deux membres de cette assemblée. Ainsi, les travaux ont été interrompus pendant une quinzaine de minutes, avant que les choses reviennent à la normale et les travaux se poursuivent jusqu’à 10h30 du soir. Il faut dire que les présents n’ont pas réussi leur conclave pour tirer le club de la crise qui le secoue actuellement.

présenté par le comptable du club pour l’année 2012. En effet, les membres de l’AG, qui ont été présents dans la salle, n’ont pas pour autant compris la raison qui a poussé les responsables du CSA à présenter le bilan financier de l’année 2012, du moment qu’il a été déjà adopté. Mieux encore, ils ont tenu à demander des explications sur cela. Cela dit, la majorité des membres ont adopté les deux bilans, avant de laisser place aux débats.

au 30 juin 2013), afin de voir plus clair. Par ailleurs, un autre membre de l’AG a considéré le bilan présenté comme celui du CA et non pas du CSA.

Au cours des travaux de cette AGO, les membres de l’AG ont réclamé des explications sur le bilan financier de l’année 2012, car ils s’attendaient à celui de l’exercice 2013. Une situation qu’ils n’ont pu expliquer, alors que le comptable s’est dit disponible à établir le bilan financier pour le premier semestre de l’année 2013 si on le lui demandait. Des ex-présidents ont jugé utile de présenter le bilan pour le premier semestre de l’année en cours (1erjanvier

Des membres de l’AG ont exigé le bilan de 2013

Bien que les membres du conseil d’administration aient tenu à déclarer déjà l’ouverture du capital depuis maintenant plusieurs semaines et qui se poursuivra jusqu’au 15 juin prochain, il n’en demeure pas moins que des membres de l’AG présents à cette réunion ont douté de la réelle volonté des actionnaires d’ouvrir le capital. D’ailleurs, ils tenaient à leur demander de rouvrir le capital selon les normes réglementaires, pour permettre aux gens désirant d’intégrer le conseil d’administration de se présenter à la commission installée à cet effet. De son côté, le président du CA, Mustapha Bouchebah, est intervenu pour apporter quelques éclaircissements sur les points évoqués par les intervenants, notamment sur celui relatif à l’ouverture du capital, en invitant les intéressés à se rapprocher du club.

Des gens doutent de l’ouverture du capital de la société

Yugurtha A.

Après l’adoption des deux bilans moral et financier par les membres de l’AG à la majorité, le président de CSA, Bennaï Arab, a présenté officiellement sa démission, comme il l’a déjà déclaré depuis quelques semaines. D’ailleurs, il a motivé sa décision par le fait qu’il ne peut plus poursuivre sa mission à la tête de cette instance, vu la fatigue et son vœu de prendre du recul pour se reposer, tout en restant comme supporter. D’ailleurs, il s’est montré disposé à aider le club en cas de nécessité.

Bennaï Arab officialise sa démission

tant de la DJS a invité Bennaï Arab à présenter ses bilans, avant de se retirer.

Bouchebah pose ses conditions à Nemdil
Lors des travaux de l’AGO du CSA de lundi dernier, on s’est rapprochés du président du conseil d’administration, Bouchebah, pour avoir plus d’informations sur le cas de l’attaquant Nemdil qui a émis le vœu de partir cet été pour se rapprocher de sa famille. D’ailleurs, Bouchebah a été catégorique en disant : «Je crois qu’on ne va pas libérer nos joueurs gratuitement. Ainsi, Nemdil doit ramener le club qui veut le recruter pour négocier son transfert, car le club a besoin d’argent et le joueur doit débourser deux milliards de centimes s’il veut partir.»

Toutefois, alors que le président du CSA a décidé de présenter sa démission devant l’AG, le représentant de la DJS l’a rejetée dans la forme. En effet, étant donné que le bilan de ce premier semestre de l’année 2013 n’a pas été présenté selon la réglementation, le représen-

Le représentant de la DJS rejette la démission

Alors que le problème soulevé par les présents au cours de cette AGO du CSA était le celui des finances, en poussant même les membres du conseil d’administration de se retirer de la gestion des affaires du club, le président du CA a fait une préposition pour qu’une commission composée de dix personnes soit mise en place pour contacter les industriels de la région et leur demander d’aider le club. Cette idée a attiré l’attention des présents, ce qui permettra à l’équipe de récolter l’argent nécessaire qui permettrait au MOB de mieux fonctionner en Ligue 1 professionnelle.

Une commission pour prospecter des industriels

Le joueur a enfin rencontré Bouchebah

Y. A.

Après insistance, l’attaquant du MOB, Zahir Nemdil, a rencontré le président du conseil d’administration pour évoquer sa situation avec lui, notamment son souhait de lui remettre sa lettre de libération pour se rapprocher de

Joint par nos soins dans l’après-midi d’hier pour prendre de ses nouvelles, l’attaquant Zahir Nemdil nous a déclaré : «Effectivement, j’ai rencontré le président Bouchebah et nous avons évoqué mon cas. Je lui ai fait part de mon souhait de me rapprocher de ma famille. D’ailleurs, le président s’est montré compréhensif quant à ma situation. Cela dit, je ne nie pas que c’est grâce au MOB que je me suis fait un nom et je le quitte avec un pincement au cœur, car j’aurais aimé rester, mais dommage. Je profite de cette occasion pour remercier tout ceux qui m’ont soutenu et je tiens à préciser que jusqu’à présent, je n’ai signé pour aucun club.»

«J’ai discuté avec le président et il m’a promis de trouver une solution à mon cas»

sa famille. Selon les informations en notre possession, le président aurait promis à l’enfant de Sétif d’étudier son cas, avant de prendre une décision finale lors de la réunion des actionnaires qui aura lieu dans les prochains jours.

Alors que les actionnaires devraient se réunir le 16 juin prochain pour faire un point sur la situation du club, notamment sur l’opéraLe maire de Béjaïa et le wali ont décidé tion de la vente des actions. Cependant, et à d’organiser une réception autour d’un dîner, cause de la réception qui se tiendra dimanche dimanche prochain, à l’hôtel Cristal 2, à prochain à l’hôtel Cristal 2, cette réunion sera l’honneur de cette équipe du MOB, suite à son décalée pour lundi 17 juin, où il sera question exploit historique, l’accession en Ligue 1. De ce d’évoquer la situation du club et trouver une fait, il est fort probable à ce que les dirigeants solution pour lui permettre d’entamer les évoquent avec eux la situation financière cripréparatifs de la nouvelle saison dans les tique que traverse le club, tout en leur demeilleurs délais. Cela dit, il est prévu aussi mandant de l’aider, pour lui permettre l’intégration de nouveaux actionnaires, en de préparer convenablement la nouattendant le résultat de la commission velle saison. installée à cet effet.

La situation fnancière sera évoquée avec le wali

La réunion des actionnaires décalée pour le 17 juin

Y. A.

Kalem échappe à un coup d’Etat

14

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Des dirigeants annoncent leur démission

Comme nous l’avons rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, les membres du CSA/CRB ont essayé de destituer le président Mokhtar Kalem qui ne fait pas l’unanimité au sein du bureau. Une rencontre non officielle a donc eu lieu entre les membres du bureau, avant-hier en fin d’aprèsmidi. Alors que certains dirigeants voulaient coûte que coûte la tête du président Mokhtar Kalem, d’autres se sont opposés à l’idée. Le putsch n’a pas donc eu lieu, et Mokhtar Kalem reste le président du CSA/CRB. A rappeler que les initiateurs du mouvement de retrait de confiance à Mokhtar Kalem ont même fait circuler une pétition de retrait de confiance au niveau des membres de l’AG du CSA. Les opposants de Mokhtar Kalem lui reprochent sa gestion, comme le fait de prendre des décisions sans les consulter ou ses absences répétées lors des réunions du bureau du CSA. La goutte qui a fait déborder le vase et qui les a poussés à l’action est la tenue secrète du conseil d’administration. Certains membres du CSA lui reprochent également d’accepter de présider la commission du recrutement.

Selon son agent

U

Il choisira sa destination après son retour de Kigali

n site spécialisé dans les transferts a longuement parlé de l’attaquant international du CRB, Islam Slimani, qui s’est illustré encore une fois avec les Verts, en s’offrant le doublé contre le Bénin. Son manager Choukri Yousfi a fait part des offres de clubs étrangers, particulièrement de France, qui sont parvenues au joueur dernièrement. Selon l’agent du joueur, certains clubs des Ligues 1 et 2 de France ont exprimé leur souhait de s’attacher les services de Slimani, à l’instar de Sochaux, Ajaccio et Evian TG. Les clubs français ne sont pas les seuls à s’intéresser au joueur, puisque des équipes de Turquie mais aussi du Golfe se sont intéressées au joueur, selon son agent. Mais ce dernier affirme que le championnat français conviendrait mieux à Islam Slimani qui pourra progresser et rester sous les feux de la rampe. L’attaquant du CRB devra, toutefois, trancher la question de sa prochaine destination, après son retour de Kigali, à l’issue de la rencontre qui opposera le Rwanda à l’Algérie, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde du Brésil. Islam Sliman préfère se concentrer sur le match important qui attend les Verts où il compte rééditer le même exploit

Slimani préfère jouer en France
Coup d’œil CRB
Il souhaite que la direction lui facilite son départ
réalisé au Bénin. Le sélectionneur Vahid Halilhodzic et le président de la FAF lui ont demandé de se concentrer sur son match et trancher sa destination au retour au pays. Le site spécialisé est revenu sur le transfert capoté du joueur à Troyes, lors du mercato hivernal, à cause des exigences financières du club de Laâquiba. Islam Slimani craint, toutefois, que des exigences jugées trop élevées découragent les équipes qui souhaitent s’attacher ses services. Le président Gana a, pour rappel, fixé le montant du transfert de son joueur à un million de dollars. L’international belouizdadi a saisi la commission de résolution des litiges pour résilier son contrat, alors que la direction belouizdadie lui réclame une somme de 525 millions pour sa lettre de libération. Slimani souhaite, toutefois, que la direction du club lui facilite la tâche de décrocher son premier contrat professionnel en Europe, après s’être illustré avec brio avec les Verts. N . B.

Le retrait de confiance au président Mokhtar Kalem a divisé les membres du bureau du CSA. Alors que certains veulent le destituer, d’autres se sont opposés à l’idée et préfèrent se retirer des affaires du club. En effet, deux dirigeants, qui n’ont pas adhéré à l’idée de destituer le président Mokhtar Kalem, ont décidé de démissionner. Les deux responsables veulent rencontrer le président Mokhtar Kalem pour lui remettre leur démission en main propre. En désaccord avec Kalem, élu pourtant au mois de novembre de l’année passée, certains préfèrent se retirer au lieu d’entrer en conflit avec lui. N. B.

Bouali exige la régularisation financière des joueurs

Pour signer un nouveau contrat
jourd’hui songent à saisir la commission de résolution des litiges, à l’instar de Slimani et Meghout.

inalement, l’entraîneur Fouad Bouali ne s’est pas présenté à la réunion prévue avec la direction du club avanthier. Il a chargé son manager de le représenter et négocier en son nom. La direction du club a, pour rappel, proposé à son entraîneur de signer un nouveau contrat, en prévision de la saison prochaine, mais Fouad Bouali a posé certaines conditions, dont la régularisation de la situation financière des joueurs et des membres des staffs technique et médical. Des conditions qui n’ont pas été satisfaites jusqu’à maintenant, puisque la promesse de payer les joueurs n’a pas été tenue par la direction. Le technicien belouizdadi préfère ne pas parler de la signature de son nouveau contrat, avant la régularisation des joueurs, une condition sine qua non pour lui. La balle est désormais dans le camp des dirigeants qui doivent d’abord trouver une solution pour les arriérés des joueurs, s’ils veulent garder l’entraîneur L’attaquant belouizdadi Smaïl Kherbache s’est déFouad Bouali qui a réalisé placé, hier, dans la capitale pour rencontrer ses diriune excellente saison geants et discuter du renouvellement de son contrat au avec le Chabab avec peu sein de l’équipe. Rentré chez lui à Saïda, juste après la fin du de moyens. La situation championnat, l’attaquant du Chabab, en fin de contrat, a reste floue pour le moété appelé par la direction pour négocier un autre bail. ment, les joueurs qui A noter que l’enfant de Saïda a connu une saison n’ont rien perçu difficile, à cause des blessures, mais il est revenu jusqu’au jour en force lors des derniers matchs du championnat. d’auCe qui lui a valu le renouvellement de confiance de la part de ses dirigeants. Smaïl Kherbache devait rencontrer ses dirigeants, hier dans la soirée ou ce matin, au plus tard. N’ayant pas été payé, à l’instar des autres joueurs, l’attaquant du Chabab devra réclamer ses arriérés, avant de négocier les modalités de son nouveau contrat. Sachant que le joueur souhaite bénéficier d’une revalorisation de son salaire.

F

Il fixe un délai d’une semaine à la direction

Kherbache depuis hier à Alger

Le coach est en vacances

Fouad Bouali a fixé un dernier délai aux dirigeants, afin de régulariser les joueurs, avant d’annoncer son départ lui aussi de l’équipe. Le technicien belouizdadi a donné un délai supplémentaire d’une semaine à la direction du club pour régulariser la situation des joueurs, faute de quoi, il ne signera pas un nouveau contrat. Fouad Bouali ne veut pas accepter de prendre une équipe avec des joueurs non payés et qui ont, de surcroît, menacé de boycotter le début de la préparation, dans le cas où ils ne perçoivent pas leur argent. Le coach des Rouge et Blanc ne veut pas vivre le même scénario de la saison écoulée qui a vu les joueurs bouder le stage de préparation lors du mercato hivernal prévu à Tlemcen. Selon nos informations, l’entraîneur belouizdadi est parti en vacances, c’est la raison pour laquelle il a chargé son manager de le représenter à la réunion d’avant-hier avec les dirigeants. Il devra rentrer la semaine prochaine pour entamer son travail, dans le cas où ses conditions seront satisfaites par la direction. La direction du club a essayé de rassurer,

encore une fois, Fouad Bouali au sujet de la régularisation des joueurs. Même si elle n’est pas en mesure de payer tous les salaires à ses joueurs, la direction assure qu’elle procèdera à la régularisation partielle de ces éléments, en fonction des moyens du club.

... et se réunira avec les joueurs

C’est la course contre la montre pour payer les joueurs

On a appris, par ailleurs, que la direction du club envisage de se réunir avec les joueurs avant le début de la préparation d’intersaison, prévue pour le 23 juin pour discuter de leur situation financière. La réunion est prévue juste après le début de la régularisation des joueurs qui attendent d’empocher deux mois de salaire. L’entraîneur Fouad Bouali veut se réunir, de son côté, avec les joueurs pour connaître leur position et leur état d’esprit, avant de prendre une décision finale. Les dirigeants sont conscients que la balle est désormais dans leur camp, s’ils veulent garder les cadres de l’équipe ainsi que l’entraîneur Fouad Bouali pour la saison prochaine. Les responsables du Chabab font face à une course contre la montre pour payer les joueurs, d’autant plus que ces derniers ont menacé de déposer les chèques de garantie en leur possession à la justice et saisir la commission de résolution des litiges pour résilier leurs contrats. N. B.

La direction affirme tenir ses promesses...

Lorsque nous l’avons contacté, hier après-midi, Smaïl Kherbache était en route sur Alger. «Au moment où je vous parle, je suis en route sur Alger. Je vais rencontrer les dirigeants dans la soirée ou demain matin (aujourd’hui ndlr). J’espère que tout se déroulera dans de bonnes conditions. Si je trouve un accord avec les dirigeants, je rempilerai sans problème. Comme je l’ai déjà dit, je ne voulais pas me précipiter et attendre ce qu’on me proposera d’abord au CRB. Il ne faut pas se montrer ingrat envers le CRB qui m’a permis de jouer en équipe première.» N. B.

«Si on trouve un accord, je rempilerai sans souci»

omme annoncé dans notre édition de lundi dernier, la réunion entre le P-DG de la société et les membres du staff technique a eu lieu avant-hier au siège du club à Gambetta. Une réunion durant laquelle les principaux décideurs du MCO ont arrêté le programme de travail mais aussi la liste des joueurs potentiellement libérables ainsi qu’une autre liste des éléments susceptibles d’être enrôlés cet été. Quatre personnes seulement ont assisté à cette réunion. Il s’agit du P-DG de la société, Abdelilah Larbi, le membre du conseil d’administration, Fayçal Haffaf, l’entraîneur en chef, Omar Belatoui et l’entraîneur adjoint Sebbah Benyagoub. Cette réunion a duré plus d’une heure et demie.

C

Abdelilah-staff technique :
N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

les décisions !
Comme annoncé auparavant sur ces mêmes colonnes par l’entraîneur en chef, Omar Belatoui, la reprise des entraînements est fixée le 1er juillet. Elle devra avoir lieu à Oran où les nouveaux joueurs ainsi que les anciens seront appelés à effectuer quelques séances d’entraînement à Oran d’une manière ordinaire pendant une dizaine de jours avant d’entrer en stage bloqué. Reste à savoir si ces 18 jours qui nous séparent de la reprise des entraînements seront suffisant aux dirigeants pour réunir tout ce beau monde au point de permettre au staff technique d’avoir tous les éléments sous leur main.

Coup de manivelle MCO

15

14 joueurs dans le viseur de la direction

Reprise le 1er juillet

les dirigeants du MCO en concertation avec les membres du staff technique ont décidé de garder secrètement cette liste de joueurs à libérer. Elle sera en effet communiquée en fonction du recrutement qui sera effectué par les dirigeants. «On ne veut pas communiquer cette liste car il y a des éléments que nous avons décidé d’écarter alors que d’autre sont sur la liste d’attente. On peut les repêcher à n’importe quel moment», dira le P-DG de la société qui a l’intention de dévoiler leurs identités au moment opportun.

Abdelilah : «On commencera à recruter demain»

du club, du côté de la région ouest. Trois endroits sont proposés à commencer par le complexe d’Aïn Témouchent. Il y a aussi le complexe de Sidi Lakhdar ainsi que Lalla Setti de Tlemcen. Ce stage devra avoir lieu en plein mois de jeûne. L’autre stage est prévu après l’Aïd à l’étranger. Il devra avoir lieu au royaume chérifien.

Une liste de 8 joueurs à libérer

Durant cette réunion, il était tout d’abord question de dresser une liste des joueurs susceptibles à porter les couleurs du MCO la saison prochaine. Entre les joueurs que Belatoui et Sebbah ont choisis et ceux qui sont sur le calepin du président proposés par quelques managers, l’on trouve 14 éléments sur cette liste. On a pu récupérer une copie de la liste des joueurs ciblés. Il s’agit en effet du gardien de l’ES Mostaganem, Belarbi et Djahel (ESM) Nessakh (ASO) Sidibé, Abdelli, Belaïd et Lebiod (USMBA), Tiza, Chaouti et Zahzouh (WAT), Tiouli (ESS) Ameur Yahia (ASMO) Khellili (JSK) et Lamali (USMH). Il faut dire que le transfert de certains joueurs est tributaire de leur lettre de libération. Une liste qui risque en effet de connaître des changements à n’importe quel moment dans la mesure où certains éléments ne font pas l’unanimité et que d’autres seront difficiles à recruter vu leur poids dans le marché des transferts à l’image de Nessakh sous contrat avec l’ASO ou bien Lamali qui est devenu en l’espace d’une seule saison le chouchou des Harrachis. Bien qu’ils aient arrêté la liste des libérés,

A en croire l’homme fort du MCO, l’opération recrutement devra être entamée à partir de demain après-midi. Abdelilah qui a eu au téléphone certains managers de joueurs leur a demandé de présen-

L’entraîneur du Mouloudia qui a donné son OK pour le recrutement de certains éléments parmi la liste arrêtée avant-hier pense que l’objectif principal est de rajeunir l’effectif du Mouloudia en prévision de la saison prochaine. «Nous devons rajeunir l’effectif du MCO avec de nouveaux éléments dont je connais certains qui ont les moyens d’apporter un plus mais aussi de progresser avec nous», affirme le coach du MCO avant d’ajouter : «C’est clair que nous n’allons pas jouer le titre mais notre objectif est de laver l’affront des saisons précédentes et jouer pour une place honorable.» A.L

Belatoui : «On veut rajeunir l’équipe»

ter les joueurs à partir de demain. «C’est jeudi qu’on va commencer cette opération de recrutement», dira Abdelilah. Les supporters seront ainsi curieux de savoir quels noms le MCO va engager cet été.

On parle de deux stages de préparation

Dans un placard publicitaire d’un notaire sur un quotidien régional, il a été notifié que le capital social du Mouloudia d’Oran a été augmenté à huit milliards sept cents millions de centimes après que le conseil d’administration a injecté la somme de 4,2 milliards. Cette somme représente l’argent investi au recrutement de l’été passé déboursé par Youssef Djebbari qui était à l’époque le P-DG de la société. Ainsi par cette décision du conseil d’administration certifiée par un notaire, c’est Youssef Djebbari qui devient l’actionnaire majoritaire de la société en détrônant Ahmed Belhadj qui possède 2,8 milliards. En tous les cas, Belhadj qui s’est opposé à l’ouverture du capital il y a de cela plus d’un mois n’a pas apprécié son nouveau statut.

Le capital social confirmé à 8,7 milliards

Pour ce qui est du stage d’intersaison, il devra être partagé en deux. Le premier aura lieu, selon les dirigeants

Bentazi comme préparateur physique
traîneur du MCO, Nadjib Medjadj, est pressenti pour prendre ses fonctions. La réunion d’hier a été marquée par l’absence du manager général Seddik Abdennour. Alors qu’il était pressenti à donner son avis sur l’opération de recrutement que devra entamer la direction du club, Abdennour ne s’est pas présenté. Si les dirigeants ignorent les raisons de son éclipse, le dirigeant en question affirme n’avoir pas été convié à cette réunion. En tous les cas, tout porte à croire que le torchon brûle entre les deux parties. A.L.

Alors que Medjadj est pressenti au poste de DTS

Djebbari actionnaire majoritaire

Les dirigeants du MCO qui ont profité de cette réunion pour confirmer Belatoui et Sebbah Benyagoub dans leur poste ont décidé d’élargir l’encadrement technique. En effet, il a été question d’engager un préparateur physique. Le nom de Hafed Bentazi qui a travaillé à plusieurs reprises au Mouloudia est en pole position pour s’occuper de cette tâche. Le technicien en question pressenti à effectuer son retour durant le début de la phase retour aurait même donné son accord de principe. L’autre poste longtemps vacant au Mouloudia est celui du directeur technique. Depuis le départ de Maghfour Ferhat il y a de cela deux saisons, aucune personne n’a occupé ce poste. Ainsi, l’ancien en-

Départ d’Abdennour ?

Youssef Djebbari n’a pas voulu trop évoquer ce sujet estimant que le fait d’être actionnaire majoritaire à la veille de la venue de Naal ne veut rien dire. «Je n’ai rien à dire à ce sujet. Le plus important, ce n’est pas celui qui est le majoritaire parce que c’est Naal qui va acheter 75 % des actions et ainsi ils seront aux commandes», se contente Djebbari de nous dire avant d’esquiver à nos questions. A.L

«Peu importe ce statut puisque c’est NAFTAL qui sera majoritaire»

On vient d’apprendre qu’un international gabonais devra débarquer dans les jours à venir à Oran pour effectuer des tests avec les Hamraoua. C’est un attaquant de 23 ans ayant déjà porté les couleurs de l’EN Olympique du Gabon et aussi des A lors de la dernière CAN. Le manager qui est chargé de ramener le joueur à Oran ne veut pas donner plus de détails à propos de cet élément.

Une invitation adressée à un international gabonais

Aouedj et Dagoulou à vendre ?

G Les dirigeants du Mouloudia d’Oran qui sont en train de faire toute une gymnastique pour garder leurs G deux meilleurs éléments, à savoir Aouedj Sid Ahmed et Eudes Dagoulou, ne veulent toutefois pas les faire jouer contre leur gré au MCO. En effet, une fois que la direction du club obtiendra gain de cause concernant cette affaire de litige, il n’est pas à écarter de voir les dirigeants négocier avec les clubs désireux de s’attacher les services de Sid Ahmed Aouedj et Dagoulou. L’idée de procéder à un échange n’est pas à écarter. Les responsables du MCO envisagent même d’entrer en contact avec leurs homologues de Sétif concernant l’échange du joueur Dagoulou. Le MCO souhaite avoir Ferrahi et un autre joueur ou bien l’attaquant Madouni. L’ESS n’est toutefois pas disposé à céder des éléments possédant une licence africaine.

Le commissaire aux comptes aujourd’hui chez Naftal

G On vient d’apprendre par une source digne de foi que le commissaire aux comptes, Bensahli, sera auG jourd’hui hôte de la maison NAFTAL à Alger. En effet, cette rencontre devra éclairer certains points concernant l’arrivée de cette société. Cette affaire est en train de tenir en haleine tous les supporters du Mouloudia d’Oran et ses dirigeants. A. L.

Cherchar, première recrue
N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

16 ASO

Coup d’œil Ligue 1 Il est revenu au bercail

Son contrat a été résilié hier

L

Cherchar : «Je reviens à la maison»

a direction est passée à la vitesse supérieure dès hier, avec la première recrue de la saison qui n’est autre que Iliès Cherchar, l’enfant du club qui jouait à Nancy depuis trois saisons. Le joueur, qui a failli signer la semaine dernière à l’Entente de Sétif avant de changer d’avis et opter pour le club de ses premières amours, a rencontré hier Medouar avec lequel il a négocié son nouveau contrat de deux saisons avec les Chéliffiens. Pour rappel, Cherchar, l’ex-capitaine de l’Equipe nationale des U17, avait joué la Coupe du monde avant de partir pour une expérience professionnelle à Nancy où il a paraphé un contrat de trois saisons avant de revenir cette saison au bercail. Ainsi, Medouar voulait un défenseur de qualité et jeune en même temps, deux qualités que possède Cherchar qui devrait remplacer le départ de Farid Mellouli.

Comme attendu, la direction a résilié le contrat du premier portier de l’équipe, Mohamed Ghalem, surtout que Medouar avait précisé plusieurs fois que les cadres de l’équipe qui ont fait preuve d’indiscipline cette saison ne resteront pas. C’est le cas de Ghalem qui a boycotté les entraînements de l’équipe lors de chaque début de semaine durant toute la saison. Ghalem s’est présenté hier après-midi au siège du club et il s’est mis d’accord avec Medouar pour résilier son contrat à l’amiable. Il a dû s’en passer de quelques mois de salaires pour avoir sa lettre de libération.

Ghalem officiellement libéré

Deux attaquants vers

JSS

L’ex-international et joueur de Charleroi, Mohamed Chakouri, qui se trouve actuellement à El Attaf près de sa famille, s’est rendu hier au bureau de Medouar afin de négocier avec les deux hommes forts du club, Medouar et Sbaihia, l’équipe ayant besoin d’un arrière droit de qualité pour la saison prochaine. Il ne reste que de petits détails à régler avec la direction pour que le joueur signe son contrat avec l’ASO. Chakouri s’est présenté hier vers midi au siège du club comme convenu avec le président Medouar.

Chakouri a négocié hier

Mohamed Messaoud rempile finalement. Reçu avant-hier par Medouar, l’attaquant a signé, après négociations, une prolongation de contrat jusqu’en 2015.
On a appris que vous avez décidé de rester à l’ASO, le confirmez-vous ? Effectivement, je me suis mis d’accord avec MM. Medouar et Sbaihia, pour rester encore au club, surtout qu’ils n’avaient pas l’intention de me libérer car l’équipe a encore besoin de moi. Après des négociations, j’ai accepté de prolonger mon contrat d’une saison après son expiration en 2014. Ce qui fait que vous serez à l’ASO jusqu’en 2015 ? Peut-être plus car on s’est mis d’accord pour que je termine ma carrière à l’ASO. J’ai accepté parce que j’ai une grande confiance dans les responsables de l’équipe qui sont toujours derrière moi, alors je reste à l’ASO et je continue ma carrière dans cette équipe. Pourquoi ce changement d’attitude après que vous avez assuré que c’était votre dernière saison à l’ASO ? J’ai vécu une saison difficile avec l’équipe et ça m’a incité à changer d’air car il y avait des problèmes, et donc je ne pouvais contenir toute cette pression, alors j’ai voulu partir pour relancer ma carrière surtout que je me sentais fatigué. Mais avec le repos et après les négociations avec les dirigeants, ces derniers m’ont convaincu de rester, surtout qu’on m’a bien estimé cette fois-ci. L’offre de l’ASO était-elle meilleure que celles que vous avez eues des autres clubs ? Non, mais il n’y a pas que l’argent, moi, j’ai connu des hommes à Chlef et je suis dans l’équipe depuis huit ans, ce n’est pas facile de partir comme ça

Messaoud : «Je reste à Chlef»
quand on a une place comme la mienne dans l’équipe. J’ai laissé plus d’argent pour l’amour de l’équipe et parce que je fais confiance aux dirigeants, surtout M. Medouar, qui est très proche de moi. Donc, vous vous êtes excusé auprès des autres clubs… Effectivement, d’ailleurs, je les remercie de tout cœur d’avoir pensé à moi et de m’avoir fait ces propositions, mais le destin a voulu que je reste à Chlef et peut-être pour terminer ma carrière dans cette équipe qui m’a tout donné. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

«Je suis très heureux d’avoir signé à l’ASO. C’est un retour à la maison car je suis un enfant du club et je ne l’ai quitté que pour un contrat professionnel. Maintenant que je suis en senior, j’ai voulu repartir du bon pied et revenir à la maison. J’ai trouvé vite un terrain d’entente avec le président Medouar qui est comme mon père. Je veux relancer ma carrière et mon objectif est de revenir vite en EN par la porte de l’ASO qui me donnera la chance de jouer et prouver mes réelles qualités de défenseur.» A. F.

Un joueur d’origine espagnole a rendu visite hier à la direction de l’ASO en compagnie de son père pour déposer son CV afin de bénéficier d’une chance pour faire des essais à l’ASO. Le joueur qui s’appelle Amos Firis était très enthousiaste avant que le secrétaire général du club ne lui précise qu’il était impossible pour un club professionnel algérien de recruter un joueur étranger sans que ce dernier soit international ou ait joué dans l’une des catégories de la sélection de son pays.

Un joueur espagnol a déposé son CV

Tchiko

Apparemment l’opération recrutement de la JS Saoura sera lancée de nouveau après le recrutement du milieu de l’ES Mostaganem Berbari et l’attaquant de l’IRB Meghnia Mibareki. La direction de la JSS a reçu hier une proposition pour recruter deux autres attaquants. Elle n’a pas tardé à les appeler. L’un est un étranger et l’autre est un Algérien qui joue en Ligue 1. Les responsables sont en contacts avancés avec eux, et l’opération est presque achevée. Une source sûre nous a révélé que les dirigeants de Saoura ont arraché l’accord des deux joueurs et seront avec les Jaune et Vert incessamment.

Saoura

qu’il est très heureux d’avoir réalisé son objectif et maintenir les Sudistes en Ligue 1. En plus, il vient de vivre l’une de ses meilleures saisons.

«Je ne pense pas à partir» L’attaquant Tchiko déclare

Les deux joueurs de l’ASO en fin de contrat, Mohamed Zaouche et Karim Ali Hadji, négocieront, ce jeudi, au siège du club, leurs nouveaux contrats avec l’équipe. Ainsi, la direction veut en finir cette semaine avec les joueurs qu’elle compte garder pour la saison prochaine avant de se pencher sur le recrutement.

Zaouche et Ali Hadji jeudi chez Medouar

L’avenir des joueurs
se décidera aujourd’hui
RCA

C

Réunion aujourd’hui à l’APC : ça passe ou ça casse

ette crise aura fait pas mal de dégâts, notamment dans l’effectif du club. Certains ne peuvent plus patienter, car la direction ne répond pas à leurs interrogations, en nous faisant part de leur envie de changer d’air. Ainsi, rester au RCA est devenu, selon eux, un risque à éviter, du moment que l’avenir de ce club n’est pas garanti. D’ailleurs, même ses cadres, en contact avec d’autres formations, envisagent de changer de destination la crise ne connaît pas d’épilogue. … ainsi que celui du staff Dans toute cette histoire, il ne faut pas oublier le staff. Sans coach depuis l’annonce du départ de Samir Boudjaârane, l’équipe ne s’est pas étalée à chercher son remplaçant. Dernièrement, nous avons parlé d’un éventuel

retour du coach qui a permis à cette équipe du RCA de réaliser, enfin, son rêve, celui de rallier la Ligue 1. Or, cela dépondra aussi de l’issue de la réunion d’aujourd’hui. Si tout se passe comme prévu, Boudjaârane n’hésitera pas une seconde à entamer les négociations avec le club. Dans le cas contraire, ce dernier optera pour l’un de ses prétendants.

Les libérables auront leurs papiers aujourd’hui Même si la direction est en standby ces derniers temps, cette dernière compte quand même faire un effort, aujourd’hui, pour remettre les lettres de libération aux joueurs qui ne feront pas partie des projets de l’équipe la saison prochaine. C’est Mohamed Taâni, le DG du club, qui s’occupera de cette tâche.

Nezouani parle d’un contact avec le MCEE L’attaquant du RCA, Nezouani, qui, rappelons-le, fait partie des joueurs à libérer, rejoint par nos soins dans la matinée, nous a parlé d’un nouveau contact et pas des moindre. En effet, ce dernier serait pisté de près par la formation du MCEE. Rabta a pris rendez-vous pour négocier sa libération On dirait que l’attaquant du RCA, auteur de 7 buts cette saison, est décidé à quitter le club. Ce dernier aurait pris rendez-vous avec la direction du club, aujourd’hui, pour demander sa lettre de libération. Sa prochaine destination sera sans doute la formation du NAHD. Lamine Amimi

Aujourd’hui, tout le monde retient son souffle à l’Arbaâ, car la réunion de cet après-midi est décisive pour le club du RCA, qui aura lieu à l’APC de la ville, entre le maire et les membres de la direction de l’équipe. Si ce rendez-vous est si important pour tous les habitants de cette ville, c’est parce que celui-ci décidera de l’avenir du club qui vient, pour la première fois de son histoire, rejoindre l’élite. A l’ordre du jour, le volet financier qui demeure à la traîne depuis la fin de saison. Ainsi, l’Arbaâ sombre peu à peu dans une crise financière qui risque d’hypothéquer son avenir. L’aide de l’APC lui sera vitale, qui lui permettra d’entamer au moins la préparation de la saison prochaine, en commençant par le marché des transferts. Mais le maire n’est pas sûr de répondre favorablement à la somme demandée par le club.

Un mot sur le parcours de votre équipe durant la saison écoulée ? Nous avons fait un parcours honorable. La preuve, on a fini le championnat à la 9e place, alors qu’on s’est fixé au départ comme objectif principal d’éviter la relégation. Certes, nous aurions pu faire mieux si nous n’avions pas perdu à domicile quelques matchs. Malgré cela, vu que notre effectif a été renouvelé à 60 l’été passé, nous ne pouvons qu’être satisfaits d’avoir fini la saison à la 9e place devant des équipes plus expérimentées que nous. Ne pensez-vous pas que la JSS aurait pu faire mieux ? Oui, si on n’avait pas perdu des points à domicile. Mais c’est cela le football, on ne peut pas être performants durant toute une saison. Pensez-vous avoir réussi une belle saison avec votre club ? Oui, je pense avoir donné le meilleur de moi-même durant la trentaine de matchs que j’ai joués cette saison avec la JSS, le club phare du Sud algérien. Allez-vous rempiler la saison prochaine avec les Jaune et Vert ? Comme je suis toujours lié avec la JSS, je n’ai pas encore décidé d’aller au bout de mon contrat qui s’expire au mois de juin 2014. Mais cela pour dire qu’il y a une possibilité de partir. Néanmoins, je suis entouré de ma seconde famille. Qu’avez-vous dire à vos fans ? Je dirai à nos fans, qui sont pour moi uniques, qu’ils restent euxmêmes et qu’ils continuent à venir nombreux nous booster comme ils l’ont si bien fait la saison qui vient de s’achever et nous leur promettons de tout faire la saison prochaine pour leur donner plus de joie et de bonheur. Entretien réalisé par Billel G.

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

«Le club bénéficiera de 3 milliards en urgence»

CABBA

Coup d’œil Ligue 1

17

Azzedine Mecheri (wali) :
atténuer un tant soit peu la crise financière et permettra l’enclenchement des préparatifs de la saison. Je sais que le club croule sous le fardeau d’anciennes dettes cumulées qui avoisinent les 7 milliards, ce qui a perturbé sa gestion dans les normes. D’autre part, je convoquerai dans les prochains jours les opérateurs économiques qui ont bénéficié récemment de lots de terrain contre des sommes symboliques et qui coûtent des sommes énormes pour qu’ils participent financièrement à l’opération. J’espère que toutes ces actions que nous sommes en train d’entreprendre permettront au club de fonctionner normalement pour l’accomplissement d’une bonne saison», a souligné le wali Azzedine Mechri dans son intervention.

Aribi (président d’APC) «La stabilité est garante de la réussite»

«Ce qui est le plus important à souligner, en plus de l’appui des autorités locales c’est le fait de constater que la stabilité au niveau administratif de la SPA est garanti. Ce sera un facteur non négligeable pour la réussite de bons résultats», a déclaré Salim Aribi, le P/APC, qui est un ancien joueur et ensuite dirigeant du NRBBA (volley-ball). A. B.

L

Djoudi (président d’APW) «Nous serons derrière cette équipe jusqu’au bout»
responsable de la wilaya a montré une fois de plus son entière disponibilité à donner un coup de pouce au club, mais qu'en contrepartie les membres du CA doivent se remuer afin de trouver d’autres ressources financières pour gérer convenablement la saison qui s’annonce. «Je vous annonce tout de suite que dès la semaine prochaine les caisses du club seront renflouées par la somme de 3 milliards de centimes (2 milliards 500 millions de la wilaya et 500 millions de l’APC). Cette somme servira à

a réunion tant attendue du conseil d’administration de la SSPA, en la présence du wali, Azzedine Mecheri, a été tenue enfin avant-hier et s’est achevée en fin de soirée. Cette réunion-marathon a été marquée aussi par la présence du président de l’APW, Abdelfetah Djoudi, le président d’APC, Salim Aribi, ainsi que le chef de daïra. Donc du beau monde à la rescousse d’une équipe en plein doute après une saison complètement ratée. Le premier

Babia s’offre le portier Khalfa

MCEE

La direction veut céder Berrafane au MCA

Le MC El Eulma poursuit donc, à petit pas, l’opération recrutement des joueurs, en prévision de la nouvelle saison. La priorité est désormais donnée au poste de gardien de but pour parer à l’éventuel départ du keeper Berrafane. Ainsi, lundi en fin d’après-midi, la direction a officiellement engagé le portier du Paradou AC, le jeune Khalfa. Ce dernier a signé un contrat de trois saisons, apprend-on de source proche du club. La direction compte recruter un troisième gardien de but pour renforcer ce compartiment. Khalfa ne veut pas se contenter de simple statut de remplaçant, mais souhaite convaincre l’entraîneur Abdelkader Iaïche et gagner une place de titulaire. Il dira à juste titre : «Je me suis engagé avec le MCEE pour donner un nouvel élan à ma carrière, et si je suis là, c’est pas pour chauffer le banc. Je vais travailler durement pour gagner la confiance de l’entraîneur et devenir le gardien de but titulaire.»

C’est la confusion générale L
a confusion générale qui règne en matière de réajustement de l’effectif de l’équipe ne peut plus être cachée par les uns et les autres. La réaction d’une frange de supporters, avant-hier, en est la parfaite illustration. Devant l’anarchie qui est présente à l’heure actuelle et l’absence de concrétisation des multiples contacts annoncés en grande pompe, c’est le clash. Qui s’occupe de quoi ? C’est la question qui se pose avec acuité. Mekroud, Achouri et Boulhabib contactent à tout bout de champ les joueurs disponibles. Ce qui, évidemment, n’est pas fait pour arranger les choses pour une formation qui pourtant avait installé une commission chargée de faire ce travail. Sans compter la liste des éléments à libérer qui n’est pas à ce jour établie par l’ex-coach Lemerre. Cela rappelle étrangement une gestion anarchique qui donne libre court à toutes les rumeurs non. Pendant que Boulhabib annonce avoir pris attache avec les Hamiche, Benaï, Sameur et autre Djahal, Mekroud parle de Gourmi et Karoui, alors qu’Achouri

CSC

Le P/APW, Abdelfettah Djoudi, qui a été pour beaucoup dans l’aboutissement de cette réunion, a montré tout son appui au club : «Je me réjouis aujourd’hui de voir tous ces responsables marquer par leur présence cette réunion importante qui intervient à quelques jours des débuts de la préparation d'intersaison. En ce qui nous concerne, ce que nous avons entrepris jusque-là n’est que notre devoir de responsables, mais aussi et surtout de supporters en tant qu’anciens footballeurs en connaissance de cause de tous les problèmes que peut engendrer cette phase transitoire du passage du statut d’amateur à celui de professionnel.»

Les joueurs qui devaient rencontrer leurs dirigeants, hier, ont à leur tour vu ce rendez-vous renvoyé à mercredi ou jeudi. Ils doivent patienter par conséquent, ce qui n’est pas le cas de certains qui ont entamé des contacts avec d’autres clubs, pour ne pas compromettre leur avenir, à l’exemple du gardien Naïli, qui aurait rendez-vous avec le président de l’USMBA, pour négocier. D’après des informations, les deux hommes auraient pris rendez-vous pour cette fin de semaine. Seulement, il faut savoir que Naïli reste encore lié au club et que pour changer d’air il lui faudrait se procurer la fameuse lettre de libération.

Les joueurs doivent patienter

Quatre joueurs pour boucler le recrutement

Le portier n° 1 du MCEE, Berrafane, est sur le point d’être cédé. C’est la volonté et le souhait d’une partie de la direction. Mais pas pour n’importe quel club. Selon une source proche de la formation des Hauts Plateaux, le néo-international pourrait être cédé au MC Alger, nous dit-on. Un dirigeant qui serait en bonne relation avec le manager général du Doyen, Abdenour Kaoua, lui aurait promis de lui céder Berrafane, surtout que l’ancien gardien de but du MCA des années 1970 connaît bien ce portier et serait intéressé pour l’enrôler.

est sur la piste de Belgheri. Que celui qui a saisi quelque chose puisse nous éclairer, merci !

Tiens, on se penche sur la liste des libérés !

Naâmane maintenu

La direction, qui a réussi, jusque-là, à finaliser avec cinq joueurs, compte recruter quatre autres au maximum, avant de boucler définitivement l’opération, et ce, à une semaine du début des entraînements, prévu le 16 juin prochain. Selon notre source, la direction compte recruter encore un autre gardien de but, un arrière gauche, un défenseur axial et un attaquant, dont les noms ciblés n’ont pas été révélés. L’arrière droit, Naâmane, ne sera pas libéré comme prévu, apprend-on de source proche du club. La décision de la direction est intervenue sur insistance du manager du joueur, Idir, qui a tout fait pour convaincre les dirigeants à le garder. S. H.

En l’absence d’un interlocuteur ayant les attributions nécessaires pour se prononcer au sujet du futur coach de l’équipe, des sources proches de l’administration du club avancent l’option de la venue d’Alain Michel. On laisse entendre que la désignation du technicien n’est qu’une affaire de jours.

Alain Michel en pole position

Ce n’est qu’avant-hier, après la confusion qui a régné au siège du club avec certains supporters, que Ferssadou a annoncé qu’il était sur le point de tenir

Alors que tout un chacun était sur le point de voir l’attaquant Derrag rallier Constantine et parapher son contrat, voilà qu’on évoque, une fois de plus, un report pour on se sait quel motif. C’est justement ce genre de paramètre qui a poussé les supporters à manifester leur mécontentement. En voulant se mettre en évidence, certains dirigeants font dans la précipitation. Et c’est pénalisant pour le club de façon concrète. La meilleure, c’est que du côté du Mouloudia d’Alger, on annonce sa signature prochaine.

Un autre report pour Derrag

une réunion avec… Roger Lemerre, afin d’arrêter de manière concrète la liste des éléments à libérer. Une trouvaille de génie, n’est-ce pas ? Mais dans ce cas, sur quelles bases a-t-on pris les décisions de contacter les joueurs nouveaux ? On parle de programme ambitieux. N’est-ce pas la meilleure des manières de le mettre sur pied ? Tahar Aggoune

Selon l’avis de ceux qui ne veulent que du bien pour leur club, le nouveau directeur technique, Saâdane, se doit de mettre fin à tant de rebondissements en matière de gestion d’arrivées de joueurs. Il doit assumer pleinement en prenant à sa charge tous les contacts afin d’y voir plus clair. De plus, c’est l’une des attributions reconnues d’un D.T. T. A.

Saâdane doit s’impliquer

USMB NAHD Bitam : «Je ne pense pas que l’USMH Boudina : «Ne pas refaire les me laissera partir aussi facilement» erreurs de la saison écoulée»
Coup d’œil Ligue 2
Tout d’abord, confirmez-vous le contact du Nasria ? Oui, j’ai bien reçu un appel de la direction du NAHD. Je me suis entretenu avec Saoudi, le vice-président de l’équipe, qui m’a par la suite proposé l’idée de rejoindre les Sang et Or. Cependant, je crains que cela soit compliqué car je ne pense pas que la direction de l’USMH me laissera partir si facilement, mais je ne perds pas espoir. La proposition de Saoudi vous intéresse-t-elle ? Bien sûr, le NAHD est un grand club avec de grands projets d’avenir. Mais comme je vous l’ai dit, je n’ai pas mon sort entre mes mains. Il faudrait surtout convaincre la direction de mon club actuel de m’accorder ma lettre de libération. Sinon je ne suis pas contre cette proposition. Pouvons-nous connaître ce que Saoudi vous a dit ? Il m’a demandé si j’étais ouvert à la proposition du NAHD. Puis, il a tenu à connaître ma situation avec mon club actuel, surtout sur la possibilité d’obtenir ma lettre de libération. J’étais sincère avec Saoudi et je lui ai dit que je vais quand même tenter ma chance, car je suis intéressé par l’offre de l’équipe. Vous a-t-il parlé de son projet pour la saison prochaine ? Oui, il m’a convaincu, car son projet consiste à remettre le NAHD à sa véritable place, parmi l’élite du championnat. Je pense que c’est logique, car la Nasria est une grande équipe et sa place est en Ligue 1. Maintenant, comment comptez-vous vous y prendre avec la direction de l’USMH ? Pour le moment, je suis à Batna avec toute ma famille. J’essaye de profiter un peu des vacances. Par la suite, je vais songer à résoudre ce problème. D’ailleurs, je prévois de m’entretenir avec Laïb ce dimanche. J’espère qu’il sera compréhensif. Pensez-vous que vous réussirez à vous faire remettre votre lettre de libération ? Ça ne va pas être facile, mais j’aimerais bien que Laïb comprenne mon envie de quitter le club, par ce que je souffre vraiment du manque de compétion. Entretien réalisé par A. M. Nous croyons savoir que vous avez pris une décision concernant votre prochaine destination. Qu’en est-il ? Il n’y a aucun secret, je reste à Blida et je n’attends que la reprise des entraînements. Je me suis entendu avec le président et ce, sur tous les plans. Les choses se sont donc bien passées, c’est cela ? Mon entrevue avec le président a tourné autour du renouvellement de mon contrat et les choses se sont très bien passées. Il y a juste de petits détails à régler. Pour le principe, j’ai déjà donné mon accord, après avoir bien réfléchi. La saison passée s’est caractérisée par de mauvais souvenirs, non ? Nous n’avons pas atteint notre principal objectif qui était l’accession en L1. Cela veut dire que nous les joueurs devons avoir le courage de reconnaître que nous avons notre part de responsabilité. Malgré tous les problèmes qu’a connus le club, c’est nous qui étions sur le terrain et qui avons perdu des matchs. C’est d’ailleurs pour cela que je veux aider le club et qu’il m’est difficile de partir. Nous avons en quelque sorte

18

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Le désormais ex-portier de l’USMA, Deif, se rendra dimanche à Alger, afin de parapher son contrat avec la formation du NAHD pour les deux saisons à venir. C’est Saoudi, le vice-président de l’équipe, qui nous a fait part de cette nouvelle. En ce qui concerne Bitam, bien que ce dernier paraisse intéressé par l’idée de rejoindre le club, il faut tout de même attendre le début de la semaine prochaine pour fixer un rendez-vous avec le président de l’équipe, Laïb, afin de le convaincre de lui remettre ses papiers.

Deif signera dimanche, pour Bitam, il faudra encore patienter

L

Ils sont inquiets de l’avenir du club

oin de la libération de Tiza, et la grande polémique qui a suivi cette décision controversée de la direction, plusieurs anciens joueurs qui ont porté le maillot bleu et blanc par le passé ne cessent de multiplier les sorties médiatiques ces derniers jours dans les différents journaux locaux. Ces derniers ne cachent nullement leur désir de revenir au WAT, afin de sauver le club de la dérive qui n’est pas capable de fixer la date d’une simple AGO en la reportant pour la énième fois, sans pour autant connaître les raisons exactes qui se cachent derrière ces multiples reports.

D’anciens Widadis prêts à revenir !
Ils veulent sauver le club
Benmoussa, les défenseurs Benacer ou Boukhiar, les milieux de terrain Tiouli ou Zazoua, sans oublier l’attaquant Tebbal, tout ce beau monde n’est nullement contre l’idée de revenir au WAT, ce qui est un bon indice de miser sur des anciens du club qui ne vont pas avoir besoin de temps d’adaptation.

WAT

Il semblerait que la direction du NAHD n’ait pas complètement oublié la piste Attafen. Ce dernier aurait réussi à convaincre Kaoua, le manager du MCA, de lui remettre sa lettre de libération. Même avec un temps de jeu considérable avec le club algérois, Attafen voudrait quand même changer d’air. Le Nasria va sans doute tenter le tout pour le tout pour convaincre l’attaquant du MCA de retourner au NAHD.

Attafen, la direction ne perd pas espoir

une dette envers nos supporters. Qu’est-ce qui doit changer cette saison ? Il faut se rappeler que nous avons commencé notre préparation avec beaucoup de retard. Cela nous a été préjudiciable. C’est là une des erreurs que nous ne devons pas commettre. Il faut aussi des joueurs d’expérience dans l’équipe, car le championnat de L2 est assez rude et il n’est pas évident de jouer chez certaines équipes. Quel jugement portez-vous sur votre rendement personnel ? Même si j’ai connu des hauts et des bas, je suis entièrement satisfait de ma première saison sous les couleurs de l’USMB. Je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu, en raison de la concurrence qui était rude en attaque. Je crois que j’ai laissé une bonne impression sur et en dehors des terrains et je garde de bons souvenirs des supporters blidéens qui m’ont aidé dans les moments difficiles. On vous laisse conclure… J’espère que la saison qui va commencer sera la bonne et que l’USMB retrouve sa place en L1. Entretien réalisé par Slimane B.

Le côté financier peut jouer un grand rôle

le futur président, sans pour autant vouloir se mêler des affaires administratives.

Depuis le début de la semaine, la principale occupation du président de l’USMB est de recevoir des joueurs. Il y a ceux qui ont fait, la saison passée, partie de l’effectif, et ceux susceptibles d’y être cette année. Après avoir convaincu plusieurs anciens joueurs de l’équipe de rempiler, à l’image de Mellika et Khelladi, Zaïm s’est attelé à en faire de même avec ceux qui sont en fin de contrat. C’est ainsi qu’il a pu trouver les arguments, surtout sonnants et trébuchants, pour arracher l’accord de Belhamri et Naamani et les autres de continuer l’aventure avec l’USMB. Si pour ces derniers, c’est acquis, il n’en est pas de même pour certains cadres de l'équipe. Certains d'entre eux ont reçu de belles offres de la part d'autres présidents. Les négociations s’annoncent des plus serrées.

Les anciens joueurs chez Zaïm

(WAM), Bensalem (MCK) et Belhadj (IRBM). Des négociations sont menées avec plusieurs joueurs qui ont été ciblés par Zaïm et son entraîneur. C’est ainsi que le président blidéen recevra aujourd’hui et demain deux joueurs qui ont été proposés par un manager. Il s’agit d’un milieu de terrain et d’un attaquant.

Des contacts déjà établis avec certains éléments

Ils n’écartent pas la possibilité de revenir

A l’instar du simple supporter du WAT, plusieurs anciens joueurs en activité, sont vraiment inquiets de voir le club phare des Zianides, sans la présence d’un nouveau président, habile de mettre les moyens financiers pour construire une équipe compétitive, capable de jouer l’accession la saison prochaine.

Ils sont prêts à collaborer avec Slimani ou Meliani

Même si on ignore à l’heure actuelle le nom du futur président du WAT, une source bien informée nous a confié que certains éléments cités auparavant ont été sollicités ces derniers jours pour connaître leurs situations actuelles, mais aussi leurs intentions dans le futur en ayant même leur accord de principe au final.

Ne pas négliger l’ossature de l’équipe

Si la nouvelle direction pourra cibler de nombreux anciens joueurs lors du mercato hivernal, il ne faut pas croire que le facteur financier ne sera pas un facteur majeur lors des négociations, puisque les joueurs ne vont pas revenir uniquement par amour du club, mais aussi en trouvant un accord sur le plan financier. Surtout qu’ils sont prêts à faire des sacrifices, vu la situation actuelle du WAT.

Zaïm a reçu Boudina, avanthier, et lui a proposé de renouveler son contrat. Très vite, les deux hommes ont trouvé un terrain d’entente concernant le volet financier. Boudina s’est donc engagé pour dix-huit mois. Il a été l’un des joueurs les plus utilisés la saison passée.

C’est OK pour Boudina !

Les choses s’annonçaient assez incertaines pour le poste de gardien de but, mais tout semble s’être arrangé. Khelladi restera à Blida et il doit se rendre chez Zaïm pour renouveler son contrat. Après le départ de Benmeddour, Iicen veut qu’il y ait dans la cage un autre gardien de but. Les bons gardiens de but sont rares, donc très chers, et c’est à ce niveau que Zaïm doit se montrer bon prince pour offrir ce qu’il y a de mieux aux supporters. Il ne reste plus beaucoup de temps et tout cela doit être bouclé au plus vite.

Khelladi reste à Blida

Que ce soit le portier Sofiane

L’autre facteur important, c’est le refus de la majorité des éléments cités auparavant de prendre partie dans le duel entre Meliani et Slimani, pour la présidence du WAT, en se montrant prêts à négocier le plus normalement du monde avec

Autre point très important qu’il ne faut en aucun cas négliger, c’est l’obligation de la nouvelle direction de ne pas se concentrer uniquement sur le recrutement des nouveaux joueurs, sans pour autant garder l’ossature de l’équipe d’où l’importance de payer une partie des arriérés des cadres avant de négocier pour la nouvelle saison. Alors qu’on attend encore et toujours à Tlemcen l’identité du futur président widadi. Othmane Riyad Baba Ahmed

Ayant programmé la reprise des entraînements pour le 22 juin prochain, Iicen veut savoir tout de suite sur quels joueurs il pourra compter. Il faut dire que certains cadres de l’équipe hésitent à renouveler leur contrat. Pour le moment, neuf joueurs ont été recrutés. Il s’agit d’Aïbot (CRBH), Benhamia (USB), Abdenouri et Kanoune (Hamra Annaba), Kheiri (GCM), Ouail (JSMC), Belbachir

Le recrutement bat son plein

Les partenaires de Belhocine auront droit à un stage d’une quinzaine de jours, avant de reprendre la compétition officielle. Les dirigeants blidéens ont choisi le complexe de Aïn Témouchent comme lieu de regroupement, car cet établissement hôtelier offre toutes les commodités, pour que les joueurs ne manquent de rien. Les Blidéens, qui viennent de terminer le championnat à la 5e place, comptent, lors du prochain exercice, se hisser en haut du tableau et rejoindre le trio de tête. S. B.

Une dizaine de matchs amicaux lors du stage de Aïn Témouchent

18

D’anciens Widadis prêts
Coup d’œil Ligue 2
Ils n’écartent pas la possibilité de revenir

WAT

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

à revenir !

Bitam : «J’espère que Laïb comprendra mon envie de changer d’air»
Tout d’abord, confirmez-vous le contact du Nasria ? Oui, j’ai bien reçu un appel de la direction du NAHD. Je me suis entretenu avec Saoudi, le vice-président de l’équipe, qui m’a par la suite proposé l’idée de rejoindre les Sang et Or. Cependant, je crains que cela soit compliqué car je ne pense pas que la direction de l’USMH me laissera partir si facilement, mais je ne perds pas espoir. La proposition de Saoudi vous intéresse-t-elle ? Bien sûr, le NAHD est un grand club avec de grands projets d’avenir. Mais comme je vous l’ai dit, je n’ai pas mon sort entre mes mains. Il faudrait surtout convaincre la direction de mon club actuel de m’accorder ma lettre de libération. Sinon je ne suis pas contre cette proposition. Pouvons-nous connaître ce que Saoudi vous a dit ? Il m’a demandé si j’étais ouvert à la proposition du NAHD. Puis, il a tenu à connaître ma situation avec mon club actuel, surtout sur la possibilité d’obtenir ma lettre de libération. J’étais sincère avec Saoudi et je lui ai dit que je vais quand même tenter ma chance, car je suis intéressé par l’offre de l’équipe. Vous a-t-il parlé de son projet pour la saison prochaine ? Oui, il m’a convaincu, car son projet consiste à remettre le NAHD à sa véritable place, parmi l’élite du championnat. Je pense que c’est logique, car la Nasria est une grande équipe et sa place est en Ligue 1. Maintenant, comment comptezvous vous y prendre avec la direction de l’USMH ? Pour le moment, je suis à Batna avec toute ma famille. J’essaye de profiter un peu des vacances. Par la suite, je vais songer à résoudre ce problème. D’ailleurs, je prévois de m’entretenir avec Laïb ce dimanche. J’espère qu’il sera compréhensif. Pensez-vous que vous réussirez à vous faire remettre votre lettre de libération ? Ça ne va pas être facile, mais j’aimerais bien que Laïb comprenne mon envie de quitter le club, par ce que je souffre vraiment du manque de compétion. Entretien réalisé par A. M.

NAHD

L
L

Des contacts déjà établis avec certains éléments

Que ce soit le portier Sofiane Benmoussa, les défenseurs Benacer ou Boukhiar, les milieux de terrain Tiouli ou Zazoua, sans oublier l’attaquant Tebbal, tout ce beau monde n’est nullement contre l’idée de revenir au WAT, ce qui est un bon indice de miser sur des anciens du club qui ne vont pas avoir besoin de temps d’adaptation.

Le côté financier peut jouer un grand rôle

plus normalement du monde avec le futur président, sans pour autant vouloir se mêler des affaires administratives.

oin de la libération de Tiza, et la grande polémique qui a suivi cette décision controversée de la direction, plusieurs anciens joueurs qui ont porté le maillot bleu et blanc par le passé ne cessent de multiplier les sorties médiatiques ces derniers jours dans les différents journaux locaux. Ces derniers ne cachent nullement leur désir de revenir au WAT, afin de sauver le club de la dérive qui n’est pas capable de fixer la date d’une simple AGO en la reportant pour

Ils sont inquiets pour l’avenir du club

la énième fois, sans pour autant connaître les raisons exactes qui se cachent derrière ces multiples reports.

Mihoubi la nouvelle piste de Bensenda ?

a question du nouvel entraîneur de l’USMBA n’est pas encore tranchée pour le moment. Quoique les noms de Bira et Osmane aient été cités avec acuité, les dirigeants ne sont pas encore fixés sur l’identité du futur driver de l’équipe. Et pourtant, du côté de la direction du club bel-abbésien, tout indiquait qu’Abdelkrim Bira était quasi partant pour une aventure avec l’USMBA. Bira, qui aurait donné son accord de principe, tiendrait la corde, mais les dirigeants n’auraient pas les moyens de leur politique pour satisfaire les doléances de Bira. Cela explique, en quelque sorte le plan B de Djillali Bensenada pour pallier toute éventualité. A défaut, ce dernier se rabattrait sur Abderrahmane Osmane qui se serait montré intéressé par l’idée de reprendre du service à la tête de l’équipe, qu’il a drivée en 2010/11.

Qui drivera l’équipe ?
Quand le nerf de la guerre manque
club plus que le challenge. Cela laisse entendre que Mihoubi demeure une option parmi d’autres, à moins que Bensenada ait pris une décision finale.

USMBA Bira, Osmane et Mihoubi en lice
Le CA reconduit

A l’instar du simple supporter du WAT, plusieurs anciens joueurs en activité, sont vraiment inquiets de voir le club phare des Zianides, sans la présence d’un nouveau président, habile de mettre les moyens financiers pour construire une équipe compétitive, capable de jouer l’accession la saison prochaine.

Ils sont prêts à collaborer avec Slimani ou Meliani

Même si on ignore à l’heure actuelle le nom du futur président du WAT, une source bien informée nous a confié que certains éléments cités auparavant ont été sollicités ces derniers jours pour connaître leurs situations actuelles, mais aussi leurs intentions dans le futur en ayant même leur accord de principe au final.

Ne pas négliger l’ossature de l’équipe

Si la nouvelle direction pourra cibler de nombreux anciens joueurs lors du mercato hivernal, il ne faut pas croire que le facteur financier ne sera pas un facteur majeur lors des négociations, puisque les joueurs ne vont pas revenir uniquement par amour du club, mais aussi en trouvant un accord sur le plan financier. Surtout qu’ils sont prêts à faire des sacrifices, vu la situation actuelle du WAT.

L’autre facteur important, c’est le refus de la majorité des éléments cités auparavant de prendre partie dans le duel entre Meliani et Slimani, pour la présidence du WAT, en se montrant prêts à négocier le

Autre point très important qu’il ne faut en aucun cas négliger, c’est l’obligation de la nouvelle direction de ne pas se concentrer uniquement sur le recrutement des nouveaux joueurs, sans pour autant garder l’ossature de l’équipe d’où l’importance de payer une partie des arriérés des cadres avant de négocier pour la nouvelle saison. Alors qu’on attend encore et toujours à Tlemcen l’identité du futur président widadi. Othmane Riyad Baba Ahmed

Labiod aurait signé au MCEE

d’autofinancement pour pouvoir réaliser de bons résultats en Ligue 1.

Mais voilà que selon des informations émanant du cercle de l’USMBA, et dans un dernier rebondissement, le président aurait songé à une troisième piste. On fait, alors, état d’un éventuel engagement de Mohamed Mihoubi. Mieux, notre source avance que l’exentraîneur du NAHD sera vraisemblablement le prochain entraîneur de la formation bel-abbésienne. Afin d’assurer ses arrières en cas d’échec des négociations avec Bira et Osmane, Djillali Bensenada aurait pris langue avec Mohamed Mihoubi. L’enrôlement d’un nouvel entraîneur à la tête de la barre technique de l’USMBA est, subjugué, par les moyens dont dispose le

L’USMBA est, actuellement, en butte à d’énormes difficultés financières, à même d’assurer le recrutement d’intersaison en ce qui concerne les joueurs et l’entraîneur. Et accorder des acomptes aux cadres à retenir dans l’effectif. Une opération qui nécessite une manne financière conséquente. C’est d’ailleurs ce point précis qui a focalisé les débats lors de la réunion du CA. Tenue en présence de la majorité des membres et d’un commissaire aux comptes afin de dresser la situation financière de la SSPA, il a été question de l’ouverture du capital de la société dans la perspective d’alimenter les comptes du club. A cet effet, et après les propositions faites, il a été décidé d’ouvrir officiellement le capital de la SSPA. A travers cette opération, les membres du CA veulent permettre au club d’assurer les ressources financières nécessaires.

Comme attendu, lors de cette réunion, qui a pris des allures d’assemblée, il a été procédé à la reconduction des mêmes membres du conseil d’administration, attendant la désignation d’un nouveau patron à la tête du CA. En effet, le nouvel acquéreur Larbi Bensenada, fils du président Djillali Bensenada, s’est retiré de l’affaire de la société et, de ce fait, n’est plus le P-DG de la SSPA.

Ça sent la saignée

Les sociétés publiques et privées invitées à l’achat des actions

Si les responsables du CA ont décidé de mettre en vente plusieurs centaines d’actions pour les supporters désirant aider le club ; il n’en demeure pas moins que les sociétés publiques et privées peuvent aussi en acquérir. Ainsi, cela leur permettra d’investir dans le club, afin que ce dernier puisse se procurer ses propres ressources

Apparemment, le comité de l’USMBA est en train de vivre un véritable cauchemar. Après les plaintes des joueurs auprès de la commission des résolutions des litiges qui met le club dans l’embarras le plus total, les dirigeants sont confrontés, maintenant, à une incontestable saignée des joueurs. Il se trouve que les joueurs de l’USMBA, encouragés par leur situation financière très confuse, sont devenus la convoitise des autres équipes désireuses se renforcer sans peine aucune. Libres de part cette situation, les joueurs n’ont pas trouvé d’interlocuteurs convaincants pour défendre l’intérêt du club. Même si, dans un premier temps, ces dits joueurs ont signifié qu’ils donneraient la priorité à l’USMBA, l’imbroglio qui, perdure au sein du club les contraindra à opter sous d’autres cieux. Ils sont nombreux à vouloir quitter l’USMBA où, selon eux, il n’existe pas les moyens les plus élémentaires.

Les dirigeants s’opposent à son départ

C’est le cas d’Alaa Eddine Labiod qui aurait opté pour le MCEE. Labiod se serait mis à la table des négociations avec les dirigeants de Babia qui l’auraient convaincu à signer pour leur équipe. Alors qu’on croyait qu’il était l’un des rares joueurs à être lié, toujours à l’USMBA, Labiod serait libre de tout engagement ce qui aurait précipité son départ.

M. O. Noureddine

Désormais, Labiod est au centre d’une polémique entre les dirigeants de l’USMBA et leurs homologues du MCEE. Le récit pourrait être très long même, puisque les responsables de l’USMBA ont décidé de saisir la LNF pour contracter la transaction arguant que le joueur, qui a déposé plainte à la commission des résolutions des litiges de la LNF, a signé avec le MCEE avant même de prendre connaissance du verdict de la Ligue nationale, ce qui constitue, selon le président Djilali Bensenada, une entrave des règlements. M. O. N.

Le désormais ex-portier de l’USMA, Deif, se rendra dimanche à Alger, afin de parapher son contrat avec la formation du NAHD pour les deux saisons à venir. C’est Saoudi, le vice-président de l’équipe, qui nous a fait part de cette nouvelle. En ce qui concerne Bitam, bien que ce dernier paraisse intéressé par l’idée de rejoindre le club, il faut tout de même attendre le début de la semaine prochaine pour fixer un rendez-vous avec le président de l’équipe, Laïb, afin de le convaincre de lui remettre ses papiers.

Deif signera dimanche, pour Bitam, il faudra encore patienter

Il semblerait que la direction du NAHD n’ait pas complètement oublié la piste Attafen. Ce dernier aurait réussi à convaincre Kaoua, le manager du MCA, de lui remettre sa lettre de libération. Même avec un temps de jeu considérable avec le club algérois, Attafen voudrait quand même changer d’air. Le Nasria va sans doute tenter le tout pour le tout pour convaincre l’attaquant du MCA de retourner au NAHD.

Attafen, la direction ne perd pas espoir

«Mon objectif est de faire accéder l’ASMO en Ligue 1»
«Mouassa a réalisé un travail remarquable»
Le président du CSA/ASMO n’a pas tari d’éloges sur l’entraîneur, Mouassa qui a réalisé un travail remarquable au club la saison dernière : «Mouassa a réalisé un travail remarquable la saison dernière à l’ASMO. Il a réussi avec son expérience et ses compétences à redresser la situation de l’équipe. Les résultats sont là pour le prouver, et nous sommes très satisfaits de son travail. Nous voulons construire l’avenir du club avec lui, et le voir entraîner l’ASMO pendant de longues années. Je suis pour la stabilité et je ferai tout mon possible pour le convaincre de rester le plus longtemps possible à l’ASMO. Pour la saison prochaine, il sera avec nous. Il nous a donné son accord, et il ne reste que la signature du contrat qui devra se faire dans les tout prochains jours. Je peux vous assurer que Mouassa sera l’entraîneur de l’ASMO la saison prochaine.»

ASMO

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

Baghor fait le point

ESM

19

C

Zerrouki Sayeh, le premier responsable de la SPA/ESM, nous parle dans cet entretien qu’il nous a accordé des objectifs de son équipe et des problèmes rencontrés. Zerrouki Sayeh lance un appel aux autorités locales, à leur tête le président d’APC, pour venir en aide à ces jeunes footballeurs, afin qu’ils puissent progresser davantage et réussir à convaincre les joueurs qui sont sur le point de partir de rempiler. Une saison qui se termine sur un goût d’inachevé, n’est-ce pas ? Effectivement, surtout qu’avec tous les problèmes qu’on a vécus, le groupe a été déstabilisé. Sans cela, je suis persuadé que nous aurions remporté au moins un titre, au vu de l’effectif dont dispose notre équipe. C’est difficile de vivre une situation pareille, et j’espère que nos dirigeants retiendront la leçon pour ne pas retomber dans les mêmes erreurs. Qu’en est-il des moyens mis à la disposition des joueurs ? On essaye de faire de notre mieux, pour réunir les meilleures conditions possibles, afin de mettre les joueurs dans un cadre idéal, pour qu’ils puissent rester au club pour l’exercice prochain 2013/2014 . Rien n’est laissé au hasard par les dirigeants, mais il faut toujours signaler que l’équipe a grandement besoin de plus de moyens financiers, pour réaliser les objectifs tracés. Les autorités locales doivent venir en aide à ces joueurs qui sont eux aussi vraiment dans le besoin. Ces joueurs ont grandement besoin de moyens financiers pour passer leurs vacances dans de meilleures conditions. Comment voyez-vous l’avenir de l’Espérance ? Sous de bons auspices, malgré les difficultés rencontrées, à chaque début d’intersaison. Les joueurs espèrent avoir les moyens financiers et matériels adéquats, afin qu’ils puissent améliorer leur rendement et avoir une bonne marge de progression. J’espère de tout cœur voir ces joueurs régularisés jusqu’au dernier centime. On vous laisse le soin de conclure… Je remercie le journal de m’avoir ouvert ses colonnes pour m’exprimer sur l’actualité de l’ESM et tout ce qui touche à mes joueurs footballeurs. Je souhaite que les autorités locales bougent pour leur venir en aide, avant qu’il soit trop tard. Merci !

«Réussir à convaincre les joueurs qui veulent partir de rester»
(pdt de l’Espérance) :

Zerrouki Sayeh

e n’est un secret pour personne, c’est le club sportif amateur qui gère depuis la saison dernière les affaires de l’ASMO. Présidé par Baghor Merouan, c’est le CSA qui dirige les affaires de l’équipe senior. Celui qui est considéré comme l’homme fort de l’ASMO, Baghor nous a déclaré avant-hier qu’il fera tout son possible pour faire accéder le club en Ligue 1 : «Je l’ai toujours dit, et je ne cesserais jamais de le répéter que mon objectif principal est de faire accéder l’ASMO en Ligue 1. Je ferai tout mon possible pour atteindre cet objectif, et réaliser le rêve des milliers de supporters de l’ASMO. Je suis prêt à mettre les moyens qu’il faut pour réaliser cet objectif. Cela dit, il faut reconnaître que la réalisation de cet objectif nécessite l’aide de tous les amoureux du club. Il faut que chaque asémiste, aide à sa manière le club pour l’aider à retrouver l’élite.»

«On recrutera un gardien de but et 5 joueurs de champs»
Le président du CSA/ASMO, Baghor Merouan nous a fait savoir qu’il compte renforcer les rangs de son équipe par 6 nouveaux joueurs : «Nous avions recruté déjà le joueur du NAHD, Ousmail. Nous sommes sur les traces d’autres joueurs. Toutefois, on ne veut pas dévoiler les noms de ces joueurs pour la simple et unique raison que la plupart d’entre eux sont encore sous contrat avec leur club. Mais je rassure les supporters de l’ASMO en leur promettant de recruter de bons joueurs cet été. Nous allons recruter un gardien de but et 5 autres joueurs. Nous allons devoir renforcer les trois compartiments de notre effectif. Nous sommes sur les traces de plusieurs joueurs, et nous allons, Inch’Allah, boucler l’opération recrutement dans les plus brefs délais.»

«J’attends avec impatience l’ouverture du capital de la SSPA»

L

Des dirigeants indifférents

es rues de Saïda sont en effervescence, car les autres clubs sont en train de peaufiner leur recrutement, et d’ici deux semaines, ils devraient entamer la préparation du futur exercie, alors qu’au MCS, tout est sombre, et le club stagne. D’ailleurs, c’est ce qui inquiète plus ses supporters.

Les supporters s’inquiètent
Ni staff technique ni recrutement à Saïda
Le recrutement à l’arrêt
direction, ce qui fait douter les supporters quant à l’avenir de leur club. Et tout ce temps perdu risque de se répercuter sur l’équipe. La plupart des équipes sont à la fin de l’opération recrutement, tandis que chez les Saïdis, le renforcement du groupe n’est pas encore à l’ordre du jour. D’ailleurs, la direction n’y pense même pas. Les jours et les semainiers passent sans qu’il y ait du nouveau dans ce sens, au moment où les bons joueurs optent pour d’autres équipes. Ainsi, Saïda sera confrontée à d’énormes difficultés pour dénicher les éléments valables capables de renforcer l’équipe, et cela rend les supporteurs anxieux, car ce volet joue un rôle important pour entamer la saisoin prochaine.

MCS

Voulant connaître les relations du CSA avec la SSPA/ASMO, Baghor Merouan nous a révélé qu’il entretient de bonnes relations avec le DG de la société, El Morro : «Pour ce qui est de mes relations avec la SSPA, je dirai que j’entretiens de bonnes relations avec El Morro. Sinon je reconnais qu’il existe des personnes au sein de la société qui ne veulent pas me voir réussir à l’ASMO. J’attends avec impatience l’ouverture du capital de la SSPA/ASMO. Je suis prêt à injecter une grande somme d’argent dans le capital de la société. Je n’arrive toujours pas à comprendre les raisons qui poussent les dirigeants de la SSPA à refuser d’ouvrir le capital de la société.» Riad O.

Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

La reprise des entraînements non fixée

l’aventure ou aller chercher d’autres clubs, et le temps joue en leur défaveur. Comme les dirigeants de Saïda ne les ont pas abordés pour les éclairer sur leur situation, ces joueurs pensent à changer d’air si les choses restent en place.

Les fans saïdis pessimistes

équipe qui risque de subir le même sort que la saison dernière.

La barre technique inexistante

Le silence radio des dirigeants saïdis fruste davantage les supporters, car depuis la fin du championnat, les responsables n’ont entamé aucune action pour préparer la saison prochaine, ce qui fait craindre le pire aux supporters de revivre le scénario de la saison précédente où le club a enduré énormément en ratant tout.

Après la fin de mission de l’ancien staff technique, ce poste demeure inoccupé jusqu’à présent, car aucun entraîneur ne s’est prononcé pour prendre les destinées de ce club. Aucune action n’est entamée dans ce sens par la

Les cadres dans le doute

Aucune prévision pour le stage bloqué

Ailleurs, toutes les équipes ont arrêté la date de la reprise des entraînements, avant le début du mois de Ramadhan, afin que les premières séances se fassent dans de bonnes conditions physiques, mais les Saïdis n’envisagent même pas ce cas. Ainsi, tout ce retard provoquera assurément des insuffisances au sein du groupe, à l’entame de la compétition.

Le pire est à craindre
Rien ne va plus au sein de ce club où tout est à l’arrêt. Comme ses dirigeants ne pensent pas à l’avenir de cette équipe, les supporters, quant à eux, ont le droit de se poser des questions sur le devenir de leur équipe fétiche. Ils considèrent que le scénario des saisons précédentes a tendance à ce reproduire, ce qui présage un autre mauvaise parcours. D’ailleurs, ils se disent qu’avec tous ces paramètres, l’équipe de Saïda se dirige droit à la dérive, c’est ce qui les démoralise le plus. Amar B.

La situation que vit le MCS ces derniers jours bouleverse ses supporters, car aucune initiative n’est engagée sur tous les plans. A présent, le doute commence à prendre de l’ampleur et ses fans redoutent un autre faux pas en Ligue 2. Ainsi, tous les indices sont au rouge.

Après la discussion qui a porté sur l’organisation d’une assemblée générale élective d’un nouveau président, Assas Mokhtar serait pressenti pour prendre les rênes de la barre technique de cette formation dont l’objectif pour la saison 2013/2014 est l’accession en Ligue 1. Nos interlocuteurs expliquent que le choix porté sur cet entraîneur est le fait que celui-ci soit non seulement un habitué de ce club, mais il connaît tous les rouages ainsi que la majorité des joueurs. De toutes les façons, le nouvel entraîneur de l’ESM sera connu dans les prochains jours, car selon nos interlocuteurs, le temps presse et l’Espérance de Mostaganem n’est qu’un cadavre. Il faudra beaucoup d’argent pour recruter des joueurs de renom et mettre les bouchées doubles pour rendre vie au club.

Le nouvel entraîneur sera connu dans les prochains jours

On vient d’apprendre, sous toutes réserves, que des démarches ont été entamées avec quelques hommes forts de cette localité possédant des ressources financières suffisantes pour dénouer au plus vite cette crise qui tend à frapper de plein fouet la maison espérantiste de Mostaganem. Au vu du temps qui presse, la situation est de plus en plus obscure à l’Espérance de Mostaganem. L’avenir du club est compromis et l’AGE n’a pas encore eu lieu, afin d’élire le nouveau patron des Vert et Blanc. Le public mostaganémois n’est nullement rassuré par cette situation en voyant d’autres équipes débuter l’opération recrutement, alors qu’on ignore encore au sein de l’équipe qui sera le futur président.

Des démarches entamées pour dénouer au plus vite cette crise

En plus du stand-by qui caractérise cette équipe, ses cadres commencent à douter. Ainsi, les Zaoui, Addadi, Guenifi et les autres ne savent pas s’ils devraient continuer

Les supporters de Saïda ne comprennent pas l’immobilisme de ses dirigeants, en n’opérant aucune planification, que ce soit pour la durée ou le lieu du stage bloqué. Ainsi, le mutisme de la direction incite les Saïdis à se poser des questions sur l’avenir de leur

Le doute s’installe

E. W.

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Le conseil d’administration décide de maintenir le staff technique
L’AG programmée pour ce vendredi
Une fois que les deux matchs se seront joués et que l’Equipe nationale sera à Alger que les instances de la Ligue professionnelle seront obligées de sortir le dossier. L’assemblée générale du CAB vient d’être reportée au vendredi 14 juin à 18 heures. Sa tenue était programmée pour le jeudi. C’est ce que nous a confié le numéro un du club. Il semble que le report de la date de l’AG soit lié à l’absence de Farid Nezar. Ce dernier se trouve en France et devrait rentrer au plus tard ce jeudi à Alger, avant de rejoindre la capitale des Aurès. Régulièrement, durant le mercato d’été, on dresse un tableau des départs et des arrivées du CAB. Pour l’heure, il est question surtout de départs. Un paquet de joueurs avait émis le vœu de quitter le club. Les derniers départs en date sont ceux d’Abderrezak Bitam qui aurait accepté de résilier son contrat contre la somme de 500 000 dinars. Heriat a déposé son contrat, il sera libre dans quelques jours. La CRL vient d’adresser un courrier au CAB, pour porter à la connaissance du club la décision de Heriat. Nul doute que le CAB va agir pour défendre ses intérêts. Avant ces départs, il y a eu ceux de Bella et Babouche qui ont racheté leur contrat. Boutria, Boudjelida, Bouraba et Merazka sont en fin de contrat. Hadi Adel a trouvé un terrain d’entente avec Nezar, pour une séparation à l’amiable. Sahraoui était l’un des premiers à émettre le vœu de quitter le club. Ça s’est fait très vite et sans le moindre coup de gueule. Beloufa et Benayada ont fait comme Heriat, ils ont déposé leur contrat à la CRL. On a compté 12 joueurs qui ont quitté le CAB. Même si on laisse entendre que le club ne veut pas se séparer de Benyada, le défenseur central du CAB veut se rapprocher d’Oran. Concernant les nouveaux éléments, on citera les Bouti et Messaoudene des U21 et quatre autres qui viennent de passer dans la catégorie des seniors, après avoir signé des contrats de cinq ans. On parle de 4 autres U21 promus en seniors. M. B.

CAB

Coup d’œil Ligue 2

I

Boubiya interdit de recrutement ?

MSPB

19

L

Plus de départs que d’arrivées

Le club doit encore 21 jours de salaire à Fergani

ors de sa dernière réunion, le conseil d’administration de la SSPA-CAB a décidé à l’unanimité de maintenir le staff technique, sous la houlette d’Ali Fergani. Si tout se passe bien, Mustapha Aggoune sera l’adjoint de Fergani et Fouad Cheriet le coach des gardiens.

Aggoune : «Je n’ai pas revu Nezar, depuis le match contre la JSK»

Des trois membres du staff technique du Chabab de Batna, seul Ali Fergani n’aurait pas touché le salaire du mois de mai. En fait, il s’agit de 21 jours seulement, étant donné que le championnat s’est terminé à cette date. Fergani avait attendu, en vain, son président à Alger, vers le 26 mai, à la suite de la première convocation de Nezar par la Ligue professionnelle au sujet de l’affaire CAB-JSS. Les deux hommes ne se sont pas rencontrés et Fergani est rentré en France quelque peu déçu. En ce qui concerne Cheriet et Aggoune, les deux entraîneurs ont décidé de ne plus en parler. Ils ont convenu de céder les 21 jours, correspondant au mois de mai.

Toute décision concernant CAB-JSS ne pourrait être prise avant Rwanda-Algérie

staff technique du CAB. On a voulu savoir si Nezar a rencontré l’un des entraîneurs. «Je ne vous cache pas que je n’ai plus revu Nezar, depuis le match contre la JSK. Il y a des rumeurs qui circulent au sujet du renouvellement du contrat des membres du staff technique, mais on ne peut pas s’en tenir à ce genre de chose. Je crois que le club est préoccupé par son avenir et par l’affaire CAB-JSS. L’ensemble de la famille attend ce qui se décidera à la suite de cette affaire. Ce n’est pas l’avenir du staff technique qui importe le plus.»

Quel avenir pour Litim ?

l faut se mettre à l’évidence. Le Mouloudia de Batna ne procédera pas à un recrutement cette saison. Le club est interdit de recrutement depuis le mois de janvier dernier. Fait rare dans les annales du football, c’est la première fois qu’un club se voit interdit de recrutement durant une phase du marché des transferts. Malgré les efforts d’Issam Bendaas, le président de la SSPA, le club est au bout du gouffre. Le MSPB a, certes, payé une première tranche de la dette de l’ordre de 700 millions de centimes, mais cela ne suffira pas. Selon des sources généralement crédible, le MSPB sera dans l’impossibilité de payer tous les anciens joueurs et quand on sait qu’il faut rajouter les joueurs de la fin de la saison 2012, on ne voit pas comment le club pourra surmonter ces embuches. Et même le recours déposé auprès du TAS ne trouvera pas d’écho, nous a-t-on confié.

On s’est approché de Mustapha Aggoune, l’adjoint d’Ali Fergani, au sujet de l’avenir du

Bougherara au CRBAF

ASK

Annoncé par certains médias spécialisés et contacté par des proches à Khettabi, le technicien Liamine Bougherara ne viendra pas au Khroub cet été. Une certitude, Le Buteur a contacté l’enfant d’Aïn M’lila pour avoir de ses nouvelles et de ses projets : «Je viens de rentrer d’Italie. A présent, je me repose avec ma famille. Concernant les contacts que j’ai, je peux vous informer que je suis très proche du CRBAF. D’ailleurs, j’ai tout conclu avec les dirigeants de ce club, il me reste une condition à négocier avant de conclure officiellement avec la formation de Aïn Fakroune.» Effectivement, cette condition dont parle Bougherara n’a rien à voir avec l’aspect financier, mais sur la qualité des joueurs pistés par la direction du CRBAF. Ainsi, tout cela pour dire que Bougherara ne viendra pas à l’ASK cet été. Khettabi devra se tourner vers d’autres pistes, en revenant, peut-être, à sa première liste composée du quatuor, Rouabah, Zekri, Bouhelal et Telab. A. H

L

a société sportive askiste étonne plus d’un. En effet, cette dernière, qui n’arrive pas à collaborer avec le président du CA, El Hani Khettabi, aurait repris le travail en catimini. Selon une source généralement bien informée, quelques actionnaires se sont réunis, avant-hier, dans un lieu non défini par notre informateur, pour trouver une issue aux nombreux soucis de la SSPA, endettée jusqu'au cou. Ainsi, celle-ci a déclaré faillite à deux reprises. Cette manière de faire est un signe fort à l’encontre de Khettabi, en lui exprimant leur retrait de confiance. En effet, les actionnaires refusent toute relation avec la direction du club amateur, en réclamant que les choses soient plus claires au sein de cette société. Ces derniers veulent aider leur club, en atten-

La société rebouge

On sait maintenant de manière quasi certaine que les PV de la police au sujet de l’affaire de tentative de corruption, la veille du match CAB-JSS, sont sur le bureau de monsieur Haddadj, le président de la commission de discipline. L’information nous a été donnée par Farid Nezar, lors d’un entretien paru dans ces mêmes colonnes, il y a de cela trois jours. Néanmoins, aucune décision ne sera prise, pour la simple raison que les priorités en ce moment, pour les instances du football, sont les éliminatoires de la Coupe du monde. Après la victoire contre le Bénin, les Verts se sont envolés vers le Rwanda, pour disputer un match d’une grande importance. Le match est programmé pour le dimanche 16 juin prochain.

dant d’autres bonnes nouvelles de ce genre. Ainsi, pour le moment, on n’ignore les vraies intentions de ces actionnaires. Mais une chose est sûre, ils sont à la recherche de nouveaux actionnaires plus expérimentés que les Dib et Abdelaâli. Ils comptent désigner Aïssani à la tête du conseil d’administration

dès qu’il arrive. Et selon la même source, cet actionnaire anonyme est connu au Khroub, car il a déjà présidé le club dans le passé. Mais on ne peut avancer son nom pour le moment, au moins jusqu'à l’officialisation des choses. Abdou H

Malgré les problèmes dus aux anciennes dettes dont certaines datent de la saison 2008, exercice qui a connu l’accession du club, on annonce en grande pompe l’arrivée de nouvelles recrues. Pour l’heure, les noms qui circulent n’ont pas paraphé leur contrat. Ainsi, on parle avec insistance de l’arrivée très prochaine de Benzaid et Khalfa. Le premier a connu un passage au MSPB, lors de l’exercice 2011. Il a dû quitter le club, après avoir résilié son contrat. Khalfa est un ancien de l’ABM. Il a eu la malencontreuse idée de jouer en Ligue 2 amateur groupe Centre, sous le maillot du Paradou. Khalfa est annoncé chez les Noir et Blanc. Si ces deux gardiens de buts atterrissent au MSPB, ce qui, selon toute vraisemblance, reste très aléatoire, quel avenir sera réservé à Oussama Litim ? Si la direction du club songe à recruter deux portiers, c’est qu’elle envisage de libérer le numéro un de la saison 2013. A moins que le joueur ne parte de luimême. Mais là, aussi, au début du marché des transferts, Litim avait émis le vœu de quitter le club, mais cela n’est resté qu’au stade du vœu. Daas avait déclaré à la presse qu’il ne libérera pas son gardien. Si Litim reste, acceptera-t-il une place sur le banc de touche ? Litim est de tempérament frondeur, il n’acceptera probablement jamais une place sur le banc de touche, après avoir été le numéro un du club, au cours de l’exercice 2013. M. B.

N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

Ligue de football de Tizi-Ouzou

«Nous avons placé la barre très haut cette saison»
Rachid Asma (président) :

Coup d’œil Clubs de Kabylie

19

L

«L’échange de haies d’honneur entre vainqueurs et vaincus restera gravé dans les annales du football de la wilaya, voire à l’échelle nationale»

e président de la Ligue de football de Tizi Ouzou, que nous avons accosté en marge des finales de la Coupe de wilaya, a accepté, volontiers, de nous faire le point sur la saison sportive qui vient de s’écouler, non sans nous révéler les grandes lignes du programme de la saison prochaine : «D’abord, je pense que la grande satisfaction pour cette première saison, c’est le fait que tous les engagements pris avec les clubs et nos autres partenaires ont été honorés. C’est un point important, car il s’agissait de la crédibilité de la Ligue. C’était une bataille à gagner et on l’a remporte grâce à la contribution de toute la famille footballistique de la wilaya. En plus des efforts fournis par l’ensemble des membres du bureau de ligue et des membres des différentes commissions, il y a eu l’adhésion des clubs à toutes les actions initiées par la Ligue, conformément au programme arrêté en début de saison. Cette adhésion a contribué beaucoup dans la concrétisation des objectifs que le nouveau bureau de Ligue s’est assigné. Cela dit, le mérite revient à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réussite de cette saison sportive marquée par des moments très forts et mémorables. Les membres du bureau de Ligue, les clubs dans toutes leurs composantes, nos sponsors sont tous à féliciter pour avoir veillé, chacun en ce qui le concernait, au bon déroulement, aussi bien du championnat que de la Coupe de wilaya. Nous avons placé la barre très haut cette saison et il va nous falloir tenir ce même rythme la saison prochaine. Pour cela, nous devons retrousser d’ores et déjà les manches et redoubler d’efforts pour garder la même dynamique et rééditer cette grande saison.»

«Plus de 1 200 matchs joués, en plus de nombreuses autres actions, c’est énorme !»
«Le bilan de la saison est à mon avis des plus positifs à tous les niveaux. En plus du championnat qui s’est achevée le 25 mai dernier et de la coupe dont les finales qui se sont jouées ce vendredi 31 mai, soit un total de plus de 1 200 rencontres, la Ligue a initié conformément à son programme, plusieurs autres actions. La prospection et la sélection des jeunes , le suivi permanent des arbitres sur le terrain, le stage pour 61 nouveaux arbitres, séminaires pour 50 arbitres en activité, causerie pour arbitres et entraîneurs benjamins, stage d’entraîneur licences FAF 1, trois stages de formation de courte durée pour encadreurs non qualifiés, la prise en charge liée à l’organisation des rencontres en Coupe de wilaya ont été autant de tâches réalisées par la Ligue. A signaler aussi que c’est Tizi Ouzou qui a abrité le 1er mai dernier l’examen arbitres de passage au grade régional. Notre Ligue s’est offert la première place, en sus de la meilleure note à l’échelle régionale obtenue par un de nos arbitres. Je pense que c’est énorme pour une saison, de surcroît avec une nouvelle composante du bureau de Ligue. Ce n’était pas évident de relever un aussi gros défi, mais grâce à la mobilisation et la volonté des membres du bureau de Ligue qui voulaient à tout prix répondre aux attentes de la confiance placée en eux par l’assemblée générale élective de juillet dernier, le pari a été rendu possible. Boucler la saison toutes compétitions confondues le 31 mai, et sans gros tracas, c’est un véritable exploit. Dans cette réussite, dont le mérite revient à toute la famille footballistique de la wilaya, il y a lieu d’ajouter l’apport du service d’ordre et de la Protection civile que je tiens à remercier pour nous avoir accompagnés tout au long du championnat et de la coupe.»

nateur de la wilaya M. Tamadartaza Moussa, le président de la commission sociale de l’APW, M. Benhamla Smail, Messieurs les P/APC de Tizi-Ouzou, Fréha, Sid-Naâmane, le président de la Ligue régionale et les membres qui l’ont accompagné, le DG du CHU Nedir-Mohamed, le P-DG de l’ENIEM, M. Boudiaf, Said Boukhari, l’ex-président de la Ligue de football, les représentants de la DJS, M . Yacine Aït Benamara, le directeur de Racinauto à Tizi-Ouzou et les représentants de Soummam-Assistance.»

«Honorer les anciens qui ont servi le football est un devoir»

dimension à la compétition. Toutes les journées comportaient un enjeu, ce qui a permis d’assister à des rencontres très disputées. A titre d’exemple, contrairement aux années précédentes où les dernières journées étaient marquées par une démotivation et constituaient pour la plupart des équipes une corvée, cette saison, le constat et tout autre, en témoigne la mobilisation de l’ensemble des équipes du début jusqu’à la dernière journée qui présentait un enjeu capital, que ce soit pour des équipes de la division Honneur qui jouaient pour leur survie dans la division que celles qui évoluent en pré-Honneur dont l’enjeu était l’accession au palier supérieur. Cela a donné lieu à des rencontres de haute facture. Ce que je tiens également à souligner et qui constitue une autre satisfaction pour la Ligue, c’est que malgré l’enjeu des rencontres, le bilan sur le plan disciplinaire est des plus positifs. La Ligue a enregistré chez les clubs une baisse assez importante en matière de sanctions. Les dirigeants de clubs sont à féliciter et en ce qui nous concerne, nous allons encourager la sportivité et œuvrer de façon constante à ce que le fair-play soit toujours le grand vainqueur. Pour ce qui est de la compétition, les règles de jeu, comme ce fut le cas cette saison, seront fixées d’avance et en concertation avec les clubs. Cela dit, chacun saura à quoi s’en tenir.»

«Pour revenir au championnat, les choses se sont déroulées dans de bonnes conditions. Outre le fait que la saison a été bouclée dans les temps, la compétition, que ce soit le championnat ou la coupe, a été marquée par une grande sportivité, en dépit de l’enjeu qui caractérisait l’ensemble des rencontres. L’illustration, c’est cet échange instantané de haies d’honneur entre les vaincus et les vainqueurs lors de la finale de la Coupe de wilaya. C’est un geste qui a marqué es esprits des présents et de nombreux invités qui ont assisté aux finales de la coupe. C’est un geste qui honore les équipes et qui restera gravé dans les annales du football au niveau de notre wilaya, voire à l’échelle nationale. J’espère que cela servira d’exemple pour voir ce genre de geste dans tous nos stades. Le football est avant tout un sport, un loisir, du spectacle et un moyen d’échange entre nos jeunes pour nouer des relations. Avant d’oublier, je profite de l’occasion pour remercier tous nos invités qui ont rehaussé de leur présence ces finales de Coupe de wilaya, à l’image du premier vice-président de l’APW, M. Hadj Klaleche Mohamed, le sé-

«Les modalités d’accession et de rétrogradation ont donné une autre dimension à la compétition»

«Le système de compétition mis en place, notamment les modalités d’accession et de rétrogradation, se veut très motivant pour toutes les équipes qui étaient appelées à faire le jeu et jouer à fond tout au long du parcours pour éviter des regrets en fin de saison. Cette nouvelle formule a donné plus de crédibilité au championnat et ceci s’est vérifiée ensuite sur le terrain avec des résultats qui étaient des plus positifs. En fait, le nouveau système a donné une autre

«Les préparatifs de la saison prochaine ont commencé»

«Concernant la reconnaissance envers certains anciens membres du bureau de Ligue et des arbitres, c’était un devoir pour nous d’honorer ceux qui ont servi durant des années la Ligue le football au niveau de notre wilaya. On a tracé un programme dans ce sens et nous comptons le mener à terme au bout de notre mandat. Pour cette fois, nous avons honoré trois anciens membres du bureau et quatre anciens mais ce n’est qu’un début. Tous les anciens seront honorés à tour de rôle et on veillera à ce qu’on n’oubliera personne. La reconnaissance envers ceux qui se sont sacrifiés durant des années pour le bien-être des jeunes est un devoir qui s’impose et que personne ne peut occulter. Dans ce sens, en ce qui nous concerne, on est en train de reconstituer l’historique de la Ligue, notamment les différentes composantes humaines qui se sont succédé au niveau de cette instance. Et une fois cette opération terminée, toutes les informations seront communiquées sur le site internet de la Ligue.»

«Nous avons déjà commencé à préparer la saison prochaine. D’ores et déjà, la Ligue a pris ses dispositionsconcernant l’engagements des clubs dans les délais et l’enregistrement des licences. Toute la

documentation est mise à la disposition des clubs, que ce soit au niveau de la Ligue que sur son site internet. On fera tout pour que le démarrage du championnat se fasse en septembre. Cela nous permettra de gagner du temps et d’éviter d’avoit recours aux mardis. L’opération homologation des terrains sera également entamée à temps. Toujours à propos des terrains, la wilaya nécessite d’autres projets car l’infrastructure excitante et loin de répondre aux besoins. La Ligue endure un calvaire en matière de programmation. De nombreuses localités sont dépourvues ou soufrent d’un manque de terrain. Les pouvoirs publics doivent se pencher sur ce sujet en améliorant non seulement l’état des infrastructures existantes, notamment la pose du tartan, mais aussi en orientant des projets vers les communes dépourvues de stade. Parvenir à disposer d’un terrain par commune et d’un stade doté d’une pelouse synthétique par daira serait l’idéal pour notre wilaya dont le football est très prisé chez les jeunes, en témoigne le nombre important de clubs structurés qu’elle compte. Aujourd’hui, le constant est amer. A titre d’exemple, la wilaya de Tizi-Ouzou, qui est classée troisième à l’échelle nationale en matière du nombre de licenciés, ne comptait cette saison que 15 stades homologués. Un nombre insignifiant par rapport aux besoins sachant que la wilaya compte 35 clubs amateurs toutes division confondues. Un nombre qu’il faudra multiplier bien évidemment par cinq catégories, ce qui donne au total 175 équipes (seniors, juniors, cadets, minimes et benjamins.» S. S.

20

n° 2313 mercredi 12 juin 2013

Suarez
Liverpool

Coup d’œil International
Real Madrid Dortmund

«Je serais ravi de jouer avec Ronaldo»

tout proche de perdre Gonzalo Higuain, le real madrid pourrait prochainement s’activer sur le dossier Luis suarez, qui devra quitter les reds cet été, pour rejoindre un grand club, qui joue régulièrement la Ligue des Champions, ce qui n’est nullement le cas de Liverpool. dans des propos rapportés par sky sports, le buteur uruguayen ne cache pas son rêve d’évoluer au real madrid : «Bien sûr que j’aimerais bien jouer avec Cristiano Ronaldo, c’est un grand joueur. On ne sait jamais, mais c’est compliqué. En ce moment, il est à Madrid et je suis à Liverpool. Je ne sais pas ce qui va se passer.»

Zidane, plutôt entraîneur «Ancelotti est un adjoint que grand entraîneur manager pour le Real» en attendant la venue officielle de général Carlo ancelotti, comme étant le nouvel alors que le président florentino pérez
entraîneur du real madrid, l’attaquant Karim Benzema n’a pas hésité à donner son avis sur le sujet, en se montrant prêt à collaborer avec l’actuel entraîneur du psG, comme il l’a confié à Marca : «Je ne sais pas si ce sera Ancelotti, nous allons voir. Bien sûr, c'est un grand entraîneur pour le Real Madrid et ce serait bien pour tout le monde. Attendons de voir ce qui arrive, je ne peux pas encore en parler maintenant.» a noter que l’ancien buteur de l’oL a été opéré lundi, où il devait se faire retirer un ganglion au niveau du genou droit. avait d'abord pensé à confier le rôle de directeur sportif du club madrilène à Zinedine Zidane, l’ancien numéro 5 du real est plutôt tenté par un autre rôle au sein de la maison Blanche. selon As, l'ancien n°10 des Bleus préfèrerait être sur le terrain, en tant que n°2 du futur entraîneur. ancelotti, qui a déjà eu Zidane sous ses ordres du côté de la Juventus, ne serait pas contre travailler en collaboration étroite avec le français. L'idée d'apprendre dans l'ombre d'un grand monsieur tel qu'ancelotti permettrait à Zizou de se rôder à un poste extrêmement exigeant. a noter que l’ancien meneur de jeu de la Juventus a obtenu ses premiers diplômes d'entraîneur.

Benzema

L’ASM insiste toujours pour Marchisio
AS Monaco
après avoir déjà bouclé les arrivées de quatre renforts de poids avec radamel falcao, Joao moutinho, James rodriguez et ricardo Carvalho, l’entraîneur de l’as monaco, Claudio ranieri, aurait fait parvenir une offre de 30m€ à la Juventus de turin pour Claudio marchisio, comme l’annonce Tuttosport. une somme qui correspond exactement au montant fixé par la Juventus de turin afin de laisser filer l’international transalpin durant le mercato. a 29ans, l’international italien, qui devrait toucher un salaire mensuel estimé à 7 millions d’euros, formerait ainsi le tandem du milieu de terrain aux côtés de Joao moutinho la saison prochaine sur le rocher.

tout prêt de rejoindre le Bayern munich, comme c’était le cas de son coéquipier mario Götze, l’attaquant polonais n’a pas eu l’accord des dirigeants du Borussia dortmund, pour rejoindre le club bavarois cet été. néanmoins, l’attaquant de 24 ans a rappelé à l’agence de presse allemande dpa ses envies de départ : «Je ne pense pas que ce soit la décision finale de la direction et je m’attends à ce que la situation change rapidement. Pour l’instant, je profite de mes vacances, mais j’espère que les choses vont avancer très bientôt et que la situation va changer. Mais

Lewandowski «J’espère que la situation va changer»

je ne me fais de soucis à propos de tout cela.» a noter que si le directeur général du Borussia dortmund, Joachim Watzke, a fermé la porte à toutes négociations avec le rival bavarois, le club de la rhur n’exclut cependant pas une possibilité étrangère et aurait fixé le prix du transfert à 25,5 millions d’euros. un montant assez accessible pour des grands clubs comme le real, le Barça mais aussi man united, pour s’intéresser à la venue du meilleur buteur du BVB.

a la recherche d’un grand défenseur central, les dirigeants catalans ont tenté de jouer un mauvais tour à leurs homologues merengues. en effet, selon la télévision espagnole tV3, les Blaugrana auraient formulé une offre de 30 millions d'euros pour s'offrir les services de raphaël Varane. un montant pas choisi au hasard puisqu'il correspond là aussi à la clause libératoire du défenseur français. si le real n’a pas son mot à dire dans ce cas de figure, le joueur, formé à Lens, a repoussé cette proposition, lui qui a réussi à gagner une place de titulaire dans l’axe de la défense, en compagnie de sergio ramos, en refusant de la sorte un départ chez les Catalans.

Le Barça a tenté sa chance pour Varane

Arsenal

Falcao veut la paix sur le Rocher

après un brillant passage à l’atlético madrid, le buteur colombien, radamel falcao, qui a opté récemment pour l’as monaco, veut remporter encore et toujours les trophées, pour devenir l’un des meilleurs joueurs de sa génération. pisté par les plus grands clubs européens, l’ancien buteur du fC porto a affirmé que le cadre monégasque aurait joué un rôle important dans sa décision de rejoindre le nouveau promu en Ligue 1, en évitant la grande pression en premier League, où il était annoncé dans le viseur de Chelsea et manchester City.

Brésil

Contrairement aux années précédentes, Arsenal et son manager Arsène Wenger, ne devront pas se contenter de jeunes pépites recrutés, mais plutôt en misant sur des grandes stars, capables d’offrir de nouveau des titres aux Gunners, après huit ans de disette. En effet, le directeur exécutif d'Arsenal, Ivan Gazidis, a une nouvelle fois affirmé que le manager des Gunners, Arsène Wenger, aurait les moyens de recruter les plus grands joueurs si nécessaire durant le mercato estival : «Le manager n'a pas peur de dépenser de l'argent, mais il est permis de croire qu'il va recruter des joueurs de premier ordre pour renforcer l'équipe. L'essentiel est qu'il recrute les joueurs dans lesquels il a confiance et qui apporteront une cohésion à notre équipe actuelle» a déclaré le dirigeant des Gunners rapporte le Daily Mail.

Des grands joueurs attendus à Arsenal

Galatasaray

en l’absence de ronaldinho ou Kaka, neymar est la grande star de la seleçao. À 21 ans seulement, le néoBarcelonais assume ce statut dans un entretien accordé à l'édition brésilienne de Gq, repris par le site football.fr : «Je ne suis pas un héros. Je ne peux pas marquer tous les jours des buts en sélection. Je sais le rôle que j'ai dans l'équipe et j'essaie d'aider en marquant des buts et en faisant des passes décisives. Je suis habitué à cela. Depuis tout petit je rêve de jouer avec la sélection et maintenant je suis ravi. Mais je le répète, je ne suis pas un héros, ni un méchant si les choses tournent mal. La ferveur pour le football au Brésil est impressionnante, j'en suis conscient. Je ne sais pas comment cela va se passer, mais je promets que nous allons mouiller au maximum le maillot pour essayer de gagner.»

Neymar «Je ne suis pas un héros»

après quelques mois seulement de sa venue en turquie, le milieu de terrain néerlandais, Wesley sneijder (29 ans), n’écarte pas un départ cet été, lui qui est dans le viseur de Chelsea, et son nouveau manager José mourinho, qui connaît parfaitement les qualités du joueur, qui l’a entraîné durant son passage marquant à l’inter milan. une rumeur, qui a poussé un dirigeant de Galatasaray à intervenir selon le Daily Miror : «Si une offre aux alentours de 15 millions d'euros arrivait, alors on pourrait décider de le vendre». a noter que le sélectionneur de l’équipe des pays-Bas, Louis van Gaal, ne serait pas contre un transfert du milieu néerlandais de Galatasaray, à Chelsea : «Sneijder à Chelsea ce n’est qu’une rumeur pour le moment, a-t-il indiqué au journal néerlandais Algemeen Dagblad. Mais ce serait plus facile pour moi de garder un œil sur ses progrès s’il jouait à Chelsea» a reconnu l’ancien entraîneur du Barça.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

15M€ pour lâcher Sneijder à Chelsea

quotidien sportif annexe de panorama

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Barça

Coup d’œil International

Fabregas «Si on me siffle,
N° 2313 Mercredi 12 juin 2013

21

je dois accepter les sifflets»
Perez nargue à son tour Xavi et Iniesta

Annoncé du côté d'Arsenal et de Manchester United ces derniers jours, le milieu de terrain catalan Cesc Fabregas a indiqué vouloir rester au Barça : «C'est fascinant la manière dont certains inventent des histoires. Ce que je veux vraiment c'est gagner avec le Barça. C'est mon rêve depuis que je suis enfant», a déclaré le milieu de terrain dans les colonnes de Marca, avant d’évoquer ses relations assez tendues avec le public Camp Nou : «Le public est roi. Si on me siffle, je dois accepter les sifflets. Je suis le premier à savoir qu’il s’agit du défi le plus important de ma vie. Je veux seulement jouer. Le Barça, c’est chez moi, j’ai toujours rêvé de réussir ici. Pour le moment, tout s’est globalement bien passé. Le plus important est de travailler.» À l’instar de Xavi et Iniesta, le numéro 4 du Barça, a tenu à répondre à la récente provocation de José Mourinho, qui a rétorqué qu‘il avait mis fin à l’hégémonie du Fc Barcelone : «Je ne sais pas de quoi il parle. Nous avons gagné la Liga en ayant 15 points de plus que le Real Madrid. L’équipe a une base parfaite pour continuer à s’améliorer et gagner. Nous sommes convaincus que nous continuerons à jouer à un très bon niveau.»

Ribéry, sacré joueur de l'année
Bayern Munich

En plus d’un mémorable triplé cette saison avec le Bayern Munich, Franck Ribéry a été élu joueur de l'année en Bundesliga dans un vote organisé par le magazine allemand Kicker Sportmagazi. Le Français a recueilli 29 % des suffrages exprimés par les joueurs du championnat allemand eux-mêmes et se voit ainsi récompensé de ses excellentes performances cette saison. Une belle récompense pour l’international français, qui rêve malgré tout de remporter le fameux Ballon d’Or, lui qui a été l’un des grands artisans du triplé (championnatCoupe-Ligue des champions) réalisé par le Bayern cette saison.

Vers un échange Robinho et Boateng contre Pastore ?
Ce n’est plus un secret pour personne en Italie, que le Milan AC souhaite renouveler son effectif durant le mercato, et aurait pour cela ciblé le milieu de terrain du PSG, Javier Pastore. A en croire le Corriere dello Sport, le club lombard serait même prêt à céder deux joueurs, et non des moindres, pour s'attacher les services du milieu de terrain argentin, puisqu'il s'agit du Brésilien Robinho et du Ghanéen KevinPrince Boateng. Le milieu de terrain argentin, qui avait coûté 42M€ au PSG lors de l’été 2011, n’a toujours pas justifié ce montant à travers ses performances, et un tel échange pourra faire les affaires des Parisiens qui devront accepter cette alléchante proposition. Pour rappel aussi, le Milan AC souhaite aussi le recrutement de l’autre Argentin du PSG, Ezequiel Lavezzi, sauf que l’ex-buteur du Napoli est un élément clé dans le onze parisien.

Milan AC

Même s’il n’est plus l’entraîneur du Real Madrid, le président merengue, Florentino Perez, a tenu à soutenir José Mourinho, après les récentes attaques des deux milieux de terrain Catalans, Xavi et Iniesta envers le Spécial One : «Je comprends pourquoi Xavi et Iniesta sont en colère contre Mourinho, c'est parce qu'ils ne nous ont pas battus lors des cinq dernières rencontres, a réagi le dirigeant madrilène sur Marca TV. Il a mis fin à une période qui voyait toujours le Barça battre le Real. Mais ce n'est pas une très bonne stratégie de critiquer son adversaire quand on ne gagne pas.»

Man City

Le Milan AC fait le forcing pour Tevez Sous contrat avec Manchester City

S’il ne cache pas sa volonté de recruter Wayne Rooney, José Mourinho, et contrairement à de nombreuses rumeurs, n’est pas contre le maintien de Fernando Torres la saison prochaine, comme le rapporte e Sun : «Fernando est plus qu’heureux de rester et de travailler dur. Je pense qu’il mérite tout mon respect. Ce respect commence par un dialogue face à face et on prendra la meilleure décision pour tout le monde. Si la meilleure chose est qu’il reste, aidons le et prenons le meilleur de lui-même.» A noter que l’attaquant espagnol, meilleur buteur des Blues cette saison, a affirmé sa détermination de rester à Chelsea, tout en collaborant avec le manager portugais, malgré l’intérêt de Naples et de son club formateur, l’Atlético Madrid.

«Torres mérite tout mon respect»

Mourinho
Chelsea

jusqu'en juin 2014, l’attaquant argentin Carlos Tevez pourrait quitter le club mancunien dès cet été. Annoncé un certain temps tout proche de rejoindre la Juventus, c’est finalement le Milan AC qui pourra récupérer les services de l’ancien Red Devils. A en croire e Sun, le vice-président du club milanais Adriano Galliani est assez confiant au moment d’évoquer ce sujet : «J'aime beaucoup ‘’Carlitos’’ car c'est un joueur méchant, hargneux.» «Son salaire ? Il n'y aura aucun problème pour cela avec Tevez». A noter que malgré ce grand intérêt du Milan AC, l’international Argentin, n’est pas sur de quitter les Citizens. Selon le Telegraph, le technicien chilien, Manuel Pellegrini, grand fan de Tévez, aurait signifié à sa direction qu’il souhaitait inclure «Carlitos» dans ses plans, au côté de son compatriote Sergio Agüero.

Après Arsène Wenger, le nouveau manager de Chelsea, José Mourinho, n’a pas hésité à ouvrir les portes de son club à l’attaquant anglais Wayne Rooney, pas vraiment à l’aise à Manchester United, depuis la venue de Van Persie, et la perte par la suite de son statut de titulaire important. En effet, Chelsea semble intéressé par le profil de l’attaquant anglais et José Mourinho ne l’a pas caché lors de sa première conférence de presse : «Rooney a tout pour me plaire. Il arrive à l’âge parfait. Il a la maturité et l’expérience nécessaire, mais il reste encore jeune. Rooney

Rooney, le nouveau rêve de Mourinho
est comme moi. Il n’a pas besoin d’argent ni de trophées. Il n’a pas besoin de centimes supplémentaires. Il veut juste être heureux. Et où pourra-t-il l’être ? Où pourra-t-il trouver le bonheur et l’ambition nécessaire ?». Cependant, Mourinho n’a pas affirmé s’il passera à l'offensive pour attirer l'attaquant à Stamford

Man United

Bridge : «J'ai appris quelques petites choses. L'une d'elles, c'est que je ne commente pas les joueurs des autres équipes.»

Fraîchement retraité après une pige de quelques mois au PSG, les propriétaires de Manchester United, les Glazers, souhaiteraient recruter David Beckham comme ambassadeur du club. D’après The Sun, les propriétaires de Manchester United veulent engager David Beckham comme ambassadeur global dans le but de promouvoir un peu plus l’image du club. Selon une source du tabloïd anglais, les Glazers pensent que le profil de Beckham pourrait être «un énorme bénéfice pour le club». L’aval de Sir Alex Ferguson, qui exerce toujours une influence au club malgré sa retraite, serait encore nécessaire. De son côté, David Beckham serait en train d’étudier cette proposition, lui qui est aussi tenté par la création d’une franchise MLS en Floride, après sa récente visite à Miami.

Beckham, futur ambassadeur des Red Devils ?

John Terry sera bien le capitaine de Chelsea la saison prochaine, c'est ce qu'a affirmé José Mourinho, lundi, en conférence de presse, dans des propos relayés par la BBC. Alors que le capitaine emblématique de Chelsea n’a joué que 14 matchs cette saison en Premier League, sous les ordres de Rafael Benitez, le retour de Mourinho pourrait lui redonner une chance : «Je sais ce qu’il peut donner, a affirmé le Portugais. Nous allons essayer de faire, de nouveau, de lui un joueur très important. John est le capitaine du club. Je suis plus qu’heureux avec cela, comme les fans, alors je pense qu’il doit rester le capitaine du club.» Mais l’entraîneur portugais n’exclut pas de laisser John Terry sur le banc : «Avec le brassard ? Seulement s’il joue. S’il n’est pas dans le onze de départ, il n’aura pas le brassard.» Lors du premier passage de Mourinho à Stamford Bridge, John Terry faisait partie des joueurs cadres du groupe du technicien portugais. Il avait notamment remporté deux championnats d'Angleterre sous les ordres du «Special One».

Terry gardera le brassard

Annoncé dans le viseur de la Juventus ces derniers jours, le milieu de terrain de l'Inter Milan, Freddy Guarin, a fait savoir qu'il n'avait pas l'intention de quitter le club lombard cet été, lors d’un entretien «Je ne partira pas. Je vais rester à l'Inter. Je suis arrivé il y a seulement un an et je veux encore rester ici pour progresser. L'Inter est un grand club et une grande équipe» a-t-il déclaré. De quoi rassurer les supporters Nerazzurri, mais aussi le président Massimo Moratti, apparemment satisfait par cette sortie médiatique : «C'est bien qu'il dise qu'il va rester. Car c'est un joueur que nous n'envisageons pas de vendre», a déclaré le président intériste.

encore rester ici pour progresser»

Inter Milan

Guarin «Je veux

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com ute leb té@ jeux-san

■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Numéros utiles

Décrassage
«La langue qui fourche fait plus de mal que le pied qui trébuche»
(Proverbe africain)

Le proverbe du jour

Horaires des prières

Le Buteur n° 2313 Mercredi 12 juin 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
: 12h48 : 16h39 : 20h10 : 21h51
ASSEZ ENSOLEILLÉ

23

Mercredi
Dohr Asr Maghreb Icha

3 Chaâbane 1434

MERCREDI

BEAU TEMPS

JEUDI

Jeudi

Fedjr Chourouk

: 03h37 : 05h29

Le KNM Trondheim, une longue frégate déclassée de 90 mètres, a été transportée dans la mer au large de la côte de Andoy pour être utilisé comme cible du dernier missile furtif à longue distance de la marine norvégienne. Ces images spectaculaires diffusées par la haute hiérarchie militaire montre le compte à rebours avant le nouveau «Missile Naval Strike» - une arme 372 kilos et de quatre mètres - qui est tiré dans la direction du navire. Le missile subsonique, d'une portée de 150 km, a fracassé directement la frégate avec une précision chirurgicale.

La marine norvégienne tire sur son propre navire pour tester de nouveaux missiles

ACTUEL

Les pires endroits où se cachent les microbes
Échantillons d'aliments gratuits
fruits échantillonnés dans des restaurants abritaient des microbes porteurs de maladie, tels que la bactérie E. coli, ainsi que des bactéries fécales.

Matin : 18 °C A-M : 28 ° C Vent : 11 km/h Direction : N.

Matin : 19 °C A-M : 29 ° C Vent : 14 km/h Direction : N.

Votre boulangerie, votre bar, votre épicerie ont l'habitude d'offrir des amuse-gueules gratuits. Si vous y goûtez, vous pourriez faire lʼessai de microbes aussi. Lorsque vous faites le plein, vous pourriez recevoir plus que de lʼessence plein. En 2011, Kimberly-Clark Professional, a identifié les poignées des pompes les objets publics les plus couverts de microbes. La raison? Ils sont rarement nettoyés.

vapeur aux légumes

Recette Blanc de dinde

Poignées des pompes à essence

A 18 ans, il a construit son propre sous-marin

Restez en santé en vous protégeant contre les maladies causées par des microbes et des virus.

Évitez de devenir malade

Les microbes et les virus qui causent la maladie sont partout - dans les restaurants, au supermarché, dans le bureau du médecin. À la source des rhumes, de la grippe et des maux d'estomac, ces microbes peuvent vivre sur des surfaces dures comme l'acier inoxydable et le plastique pendant plus de 48 heures. Si vous entrez touchez une surface contaminée, puis touchez vos yeux, votre nez ou votre bouche avant de vous laver les mains, vous introduisez ces intrus dans votre corps.

Les caddies ou voiturettes d’épicerie

nants des condiments, comme les salières et poivrières et le contenant de sucre ne sont pas nettoyés après chaque client. Ils peuvent devenir des aimants à microbes après avoir été manipulés par les serveurs, le personnel du bar et les clients antérieurs.

Buffets

Une étude de 2007 de l'Université de l'Arizona ont démontré que près des deux tiers des voiturettes testées étaient porteuses de bactéries fécales. La poignée et le siège dʼenfant, en particulier, sont souvent couverts de trouble-fêtes porteurs de maladies.

Justin Beckerman n'est pas un étudiant comme tous les autres. A peine âgé de 18 ans, cet homme originaire du New Jersey, à l'est des Etats-Unis, a décidé de passer presque une année entière à confectionner son propre sous-marin. Ce lycéen qui a de la suite dans les idées voulait se construire une embarcation lui permettant de visiter les fonds du lac qu'il y a près de chez lui. «Je veux explorer le lac, voir les poissons» a-t-il déclaré à CNN. Pour ce faire, Justin Beckerman a travaillé onze mois pour mettre sur pieds - ou plutôt sur l'eau - ce sous-marin qu'on peut qualifier de fait-maison. Il a passé six mois à le concevoir et cinq mois donc à le construire. Le coût total de cette idée ? 2 000 dollars, soit un peu moins de 1 530 euros, ce qui semble assez raisonnable en comparaison aux confections militaires valant des millions d'euros.

Les menus et les contenants de condiments des restaurants

Le cabinet de médecin

Beaucoup de restaurants ont prévu des écrans destinés à protéger la nourriture de la toux et des éternuements, mais ceux-ci n'offrent pas une protection complète. Les gens se servent, donc il est probable que les poignées des cuillères soient sales. Et si un client revient pour une deuxième portion avec une assiette utilisée, celle-ci peut contaminer la nourriture si un ou plusieurs ustensiles de service touche cette assiette avant d'être remis dans la nourriture.

Les toilettes publiques

Avez-vous déjà dîné dans un restaurant senti le menu visqueux ou vu une bouteille salie de ketchup séché? Les menus et les conte-

Le cabinet du médecin est aussi un repaire pour les maladies. «C'est une véritable boîte de Pétri». Ce nʼest pas surprenant, la plupart des gens y vont parce quʼils sont malades!

Tranches de fruits dans les boissons

Ce que vous mettez dans votre panier d’épicerie détermine si vous laisserez votre diabète prendre le dessus ou si vous parviendrez à le mettre au tapis. Nous avons donc dressé une liste des 20 meilleurs aliments pour lutter contre le diabète. Cʼest de lʼor liquide. À vrai dire, elle contient une composante antiinflammatoire si puissante que les chercheurs la comparent à lʼaspirine. Ça expliquerait aussi pourquoi les gens qui suivent un régime méditerranéen, une façon de manger traditionnelle qui met lʼaccent sur lʼhuile dʼolive, les fruits et légumes, les grains entiers et la viande maigre ont de faibles taux de maladies cardiaques et

20 aliments champions contre le diabète

Une étude de 2007 publiée dans le Journal of Environmental Health a révélé que 70 % des tranches de

Pour des raisons évidentes, les toilettes publiques sont le QG microbien ! Prenez votre santé en main vous éviterez de nombreuses maladies, en prenant deux précautions : vous faire vacciner contre la grippe chaque année et vous lave les mains correctement et fréquemment. Utilisez de l'eau tiède, et du savon - il n'a pas besoin d'être antibactérien - et frottez vos mains, des poignets au bout des doigts et entre les doigts.

Préparation I la Coupez viande en petits morceaux. I Emincez l'oignon. Coupez le poivron en petits morceaux. Dans le panier de votre cocotte, mettez le blanc de

Ingrédients Q 1 blanc de dinde Q 200 g de courgettes en rondelles Q 1/4 de poivron rouge Q 1 petit oignon Q 1/2 l d'eau Q herbes de Provence Q sel, poivre

17. Huile d’olive

590 millions empochés à la loterie par une dame de 84 ans en Floride
Loria Mackenzie, 84 ans, habitante de Floride, dans le sud-est des Etats-Unis, est l'heureuse gagnante des 590,5 millions de dollars qui avaient été mis en jeu en mai à la loterie américaine, ont indiqué les autorités de l'Etat. La vieille dame décroche ainsi le plus gros lot jamais remporté de l'histoire par une seule personne, selon les organisateurs de la loterie Powerball. Celle-ci a choisi de recevoir en une seule fois sa récompense qui, après impôt, ne s'élève "plus qu'à" 370,8 millions de dollars. Le nom de la gagnante a été divulgué par les autorités de Floride à Tallahassee, dans le nord de l'Etat, lors d'une conférence de presse à laquelle Mme Mackenzie n'a pas souhaité assister. Les autorités ont précisé que la vieille dame avait acheté le billet gagnant dans une antenne des supermarchés Publix à Zephyrhills, ville de 13.000 habitants située à une cinquantaine de kilomètres de Tampa. Les Américains s'étaient précipités en foule pour acheter les billets, vendus 2 euros pièce dans les supermarchés et autres magasins, pour ce tirage au gain record qui a eu lieu dans la nuit du 18 au 19 mai, après que personne n'eut gagné les 364 millions mis en jeu au tirage précédent. S'il n'y avait pas eu de gagnant ce soir-là, le jackpot de cette loterie

Les noces de Jennifer Aniston et Justin Theroux se précisent. La liste des invités est en voie de finalisation, lʼactrice est en train de faire le tri des personnes quʼelle souhaite voir ce jour-là. Et ce sera donc sa mère. Ni même sa bande de Friends, qui, eux, préfèrent sʼabstenir. Dans la plus stricte intimité. Pour la plupart des célébrités qui se marient, cela signifie que seule la famille est présente et éventuellement quelques amis triés sur le volet. Pour Jennifer Aniston, qui devrait se marier avec Justin Theroux vers la fin de lʼété, lʼexpression prend une autre signification : sans ma mère. Selon Hollywood Life, lʼactrice a en effet décidé de ne pas inviter celle qui lʼa mise au monde en 1969. Les deux femmes ne sʼentendent pas très bien et leurs relations ont souvent viré à lʼorage. Pour éviter que la foudre ne sʼabatte sur son mariage et se garantir un ciel clément, Jennifer Aniston a donc rayé Nancy Dow de la liste des invités.

Jennifer Aniston ne veut pas inviter sa mamam à son mariage

People

Demain : 18. Beurre dʼarachide

de diabète, tous deux liés à lʼinflammation. Contrairement au beurre, le bon gras de lʼhuile dʼolive nʼaccroit pas lʼinsulinorésistance et peut même aider à lʼinverser. Une touche dʼhuile dʼolive ralentit également la digestion, de sorte que votre repas est moins susceptible de faire grimper votre glycémie. Un filet sur les salades, les pommes de terre au four, les pâtes, le poisson… sur presque tout.

Pour du yaourt encore plus onctueux, remplacez la moitié du lait par autant de crème fraîche liquide. 1 litre de lait + 1 yaourt de 125 gr au lait entier. 1- Versez le lait dans une casserole et posez-la sur feu doux. Plongez-y un thermomètre à sauce et retirez la casserole du feu dès qu'il atteint 80°C. Laissez refroidir jusqu’à 38°C. 2- Mélangez le yaourt au lait, puis versez la préparation dans des petits pots de verre. Fermez-les

Yaourt sans yaourtière
stuce

A

dinde, le poivron et les courgettes. Salez et poivrez le tout. I Versez l'eau au fond de votre cocotte. Ajoutez-y des herbes de Provence et l'oignon. I Mettez votre panier dans la cocotte, fermez-la et placez-la sur feu doux. Dès que le sifflet «siffle», comptez 3 minutes, puis éteignez le feu. Laissez refroidir quelques minutes avant d'ouvrir la cocotte.

avec des carrés d'aluminium ménager entourés d'un élastique, puis posez-les dans une marmite contenant de l'eau à 38°, 40°. Laissez les pots dans cette eau chaude pendant 5 à 6 heures en ajoutant régulièrement de l'eau chaude, ou placez-les dans un endroit tiède (sur un radiateur par exemple) 3- Laissez refroidir les yaourts. Se conservent 1 semaine au réfrigérateur. Pour 10 à 12 yaourts.

N ew s
S a n té

Après le bisphénol A et les phtalates, c'est au tour des antidouleurs (paracétamol, aspirine et indométacine) d'être pointés du doigt pour leurs effets comme perturbateurs endocriniens. Pour la première fois chez l'homme, des chercheurs français de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ont montré que ces médicaments antalgiques pourraient diminuer la fertilité masculine. Dans cette étude, publiée dans Human Reproduction , les chercheurs ont cultivé in vitro, dans un laboratoire, des échantillons de tissus testiculaires d'hommes avec du paracétamol ou des anti-inflammatoires (aspirine et indométacine), à des concentrations équivalentes aux limites maximales conseillées. Au bout de

Prendre trop d'aspirine peut nuire à la fertilité masculine

Le déodorant augmente le risque de cancer du sein
Lʼutilisation dʼun déodorant ou dʼun antitranspirant ne constitue pas un risque de développer un cancer du sein, même si une femme sʼapplique le produit juste après sʼêtre rasée les aisselles. Cette rumeur, née dans les années 1990, a été formellement démentie par les travaux dʼexperts français de renommée nationale et internationale.

Question

Le

C hiffre du jour

24 heures, ils ont observé une baisse de la production de deux hormones: la testostérone et l'insulin-like factor 3, impliquée dans la descente des testicules chez le fœtus. Comme la testostérone joue un rôle important dans la formation des spermatozoïdes, ces antalgiques impactent directement la fertilité des hommes. «À des concentrations équivalentes à celles retrouvées dans le plasma en cas de prise de ces molécules, chacune d'elles perturbe la production d'hormones stéroïdiennes et d'autres facteurs nécessaires à la masculinisation et la fertilité», explique Bernard Jégou, chercheur à l'INSERM, professeur à l'Ecole des hautes études en santé publique à Rennes et responsable de l'étude.

Faux !

590

aurait alors été remis en jeu pour le prochain tirage, pour atteindre la somme faramineuse de près d'un milliard de dollars. Les numéros gagnants étaient : 10, 13, 14, 22, 52, et 11 comme numéro complémentaire. Les chances de gagner étaient environ, selon les organisateurs, d'une sur 175 millions. Le précédent record pour cette loterie Powerball était un gain de 587 millions de dollars, en novembre 2012.

13:00 Les pieds dans le plat 14:35 Flash info 14:40 Sur mesures 15:00 TV5MONDE, le journal 15:30 Questions pour un champion 15:00 Anne Lauvergeon, l'art de dire non 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:30 L'invité 17:40 Prozac : la maladie du bonheur 18:05 Curieux Bégin 18:35 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 19:55 La route des Princes 20:00 Cousinades : Signé Taloche

12:40 Petits plats en équilibre 12:55 Section de recherches 13:50 Alice Nevers, le juge est une femme 14:40 Alice Nevers, le juge est une femme 15:30 Quatre mariages pour une lune de miel 16:20 Bienvenue chez nous 17:15 Secret Story 18:05 Money Drop 18:55 Météo 19:00 Journal 19:35 Mon assiette santé 19:40 Nos chers voisins 19:50 Grey's Anatomy 20:35 Grey's Anatomy 21:25 Grey's Anatomy 22:15 Revenge 23:00 Revenge 23:50 Eleventh Hour 00:40 50mn Inside 01:40 La nuit américaine

14:35 Comment ça va bien ! 15:50 Côté Match 15:55 Dernier recours 16:20 Le jour où tout a basculé 16:50 CD'aujourd'hui 16:55 On n'demande qu'à en rire 18:30 N'oubliez pas les paroles 19:00 Journal 19:40 Tirage du Loto 19:42 Mon parcours gagnant 19:45 Détectives 20:35 Détectives 21:24 Solitaire du Figaro 21:25 La parenthèse inattendue 23:25 Plein 2 ciné 23:30 Dans quelle éta-gère 23:35 Journal de la nuit 23:45 Météo outremer 23:49 CD'aujourd'hui 23:50 Des mots de minuit

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:05 Scènes de ménages 12:40 Météo 12:45 Ringer 13:40 Ringer 14:35 Ringer 15:25 Les reines du shopping 16:35 Un dîner presque parfait 17:40 100 % mag 18:40 Météo 19:05 En famille 19:50 Pékin express, le coffre maudit 22:00 Pékin express : les vingt moments les plus drôles 22:50 Enquête exclusive 00:20 Météo 00:25 European Poker Tour 01:20 M6 Music

N° 2313 MERCREDI 12 JUIN 2013

Cela fait des décennies que le secret persiste : Amar Ezzahi, icône de la chance chaabi algéroise, est-il un Mouloudéen ou bien un Usmiste ? Chacun des deux clubs, le MCA et l’USMA, le revendique comme étant l’un de ses supporters, mais l’intéressé a toujours entretenu le mystère à ce sujet. Une nouvelle preuve a été donnée récemment : alors que des dirigeants de l’USMA avait emmené la Coupe d’Algérie au quartier de la Rampe Arezki-Louni (appelée anciennement Rampe Vallée) et avaient fait un crochet chez le chanteur pour lui présenter le trophée, Ezzahi, tout en remerciant ses visiteurs pour leur louable attention, s’est excusé de ne pas poser pour des photos avec la Coupe d’Algérie. «Je ne veux pas avoir de problèmes avec les supporters du Mouloudia», a-t-il insisté. Une vieille rengaine qui ne sera jamais passée de mode dans la bouche de «Amimar»…

Amar Ezzahi refuse de poser avec la Coupe d’Algérie

C il a dit lui
omme

«Amrouche, vous vous trompez royalement : je pèse 85 kg et non 105 kg» Sofiane Khellili, joueur de la JSK Voilà une bonne mise au poids. Et il pèse ses mots ! Ce n’est pas de Faou ais affiché publijam n’a bi chaa teur la langue de bois chan le Si ! ale tion nt à équidistance «Belfodil viendra quement sa «couleur clubarde», se tena rnational des Verts en sélection entre le MCA et l’USMA, le néo-inte neutralité sportive, la de pion quand il le cham le me com ente prés se une révoudra et, bien du moins sur le plan national. Dans il a sûr, quand le coach aura ponse à une question posée par un fan, rien algé club n aucu besoin de ses services» r orte déclaré ne supp Mohamed Raouraoua, en particulier et qu’il est seulement content lorsqu’une équipe algérienne, président de la FAF qu’elle soit nationale ou de club, gagne des matches internationaux. Si Ezzahi est un grand maître du chaabi, Ghoulam est un ténor des chants patriotiques. Complices dans l’axe de la défense de l’USM Alger, Nacereddine Khoualed et Farouk Chafaï le sont aussi en dehors des terrains puisqu’ils sont souvent copains de chambre lors des déplacements de l’équipe. Ils étaient tout contents de se retrouver ensemble en sélection A’, mais voilà que Khoualed a été pris par Vahid Halilhodzic chez les A CSC et pas Chafaï, blessé qui avait pourtant fait partie des Verts avant la CAN. Ce dernier a même été libéré du stage de la A’ à Yacine Bezzaz reste finalecause de sa blessure, ce ment au CSC. Espéré par qui a augmenté encore l’ESS, l’attaquant, pas vraisa déception : il n’est ment en odeur de sainteté plus chez les Verts, il n’est avec Roger Lemerre, avait plus avec Khoualed et il laissé envisager l’idée d’un dén’est plus avec les locaux. part avant de se rétracter finalement. L’international a signé hier son nouveau contrat. L’Entente est priée d’aller voir ailleurs. Tous les moyens sont bons pour recruter, même perturber les stages des sélections nationales. C’est ce qui semble être le crédo de certains présidents de club, dirigeants et managers à la petite semaine qui se permettent de faire le pied de grue dans le hall de l’hôtel Dar Diaf de Bouchaoui, lieu de regroupement de la séjours au lection nationale A’, afin d’approcher les joueurs et leur Cette scène a eu lieu il y a quelques illet, à 5-Ju du e stad du nt -poi rond proposer de rejoindre les clubs pour lesquels ils roulent. niveau du rach, BouaIls se permettent même d’aborder les joueurs quand ils Alger. L’entraîneur de l’USM El Har une heure à ure voit sa s dan s’apprêtent à partir aux entraînements ou quand ils en relem Charef, était ralenti. Un viennent, faisant fi des dirigeants et de l’encadrement de pointe où la circulation était au nnu, l’a reco l’a qui r, technique. La goutte qui a fait déborder le vase a été l’insupporter de l’USM Alge t commen sistance de Mohamed Boulhabib, patron du CS Constanhélé de son véhicule : «Si Charef, coach. Des du tion réac une Auc ?» s -vou tine, à rencontrer l’attaquant Mohamed Derrag. Cela lui a allez s un autre valu de se voir opposé un refus catégorique et d’être supporters de l’USMH, présents dan bom l’ont presque chassé de l’hôtel. Pour leur malheur, les véhicule, l’ont également reconnu et du genre joueurs de la A’ n’ont pas eu droit au centre bardé de questions et de supplications année ?», technique de Sidi-Moussa où personne n’au«Alors, qui allez-vous ramener cette ir Bounedrait pu les déranger ou les perturber. Pourtant, «Attention ! Il ne faut pas laisser part r garder l’hôtel du centre est assez grand pour les acjah !», «S’il vous plaît, faites tout pou oqué, solli cueillir en même temps que les Belkaroui»… Charef, nargué, prov pipé mot, joueurs de Vahid Halilcité, est resté imperturbable et n’a Harrachis hodzic… ignorant tout ce beau monde. Les yé essa ont sont passés derrière sa voiture et els code d’attirer son attention par des app ande, allem cole é l’ de é lôm phare, en vain. Dip pasl’im et e flegm le pays ce de is appr a Charef faut en il nt, ime Vra sibilité anglo-saxonne. ir… réag faire le r pou beaucoup

hi Ezza que pire lam Ghou nale chel é l’ à hi Ezza ar Am un est zi Ghoulam

Khoualed

manque à Chafaï

Djemili s’exerce à grimper les pyramides au Caire

Bezzaz rempile

Les transferts, les recrutements, Houari Djemili s’en f… éperdument. Même l’arrivée au MC Alger de Michaël Fabre, qui pourrait lui barrer la route de la titularisation, ne semble pas perturber la doublure de Chaouchi de la saison passée. La preuve : il est en train de couler des jours de vacances heureux en Egypte, appréciant les pyramides qui ressemblent aux montagnes qu’il devra grimper pour espérer détrôner Fabre. L’année dernière, il avait passé ses vacances à Dubaï. Comme s’il s’était déjà préparé à une traversée du désert…

Nargué et provoqué en route, Charef est resté impassible

chassé de Dar Diaf

Boulhabib

Khedira se refait un moral dans un safari en Afrique d’une sai-

Pour décompresser son terne au Real Madrid, Sami Khedira et Mesut Özil se sont envolés vers l’Afrique pour un voyage exotique, histoire de réellement se changer les idées. A la vue de cette photo, cela semble être réellement le cas : à l’occasion d’un safari, Khedira immortalise la scène d’un lion achevant et dévorant une girafe. On ne sait pas si ça donne des idées aux deux Madrilènes pour ne faire qu’une bouchée du FC Barcelone la saison prochaine… et peut-être même de l’Espagne au Mondial-2014.

Mido prend se retraite

fo n i ’ L

Si on vous dit Ahmed Hossam, cela ne vous dirait sûrement rien. Pourtant, c’est le nom de l’un des joueurs égyptiens les plus médiatisés au niveau international. On le connaît mieux sous son surnom : Mido. Le fantasque attaquant égyptien a mis un terme à sa carrière à tout juste 30 ans. A cet âge, il aurait pu encore jouer quelques années encore, mais son instabilité et son incapacité à s’installer durablement dans un club (il en a fait 11 en 13 ans et 7 pays différents !) l’ont convaincu de la nécessité de raccrocher les crampons, surtout qu’il n’est plus appelé en sélection nationale depuis 2009. D’ailleurs, en solitaire marginal qu’il est, il a annoncé sa retraite par un message sur son compte Twitter.

Il n’est pas besoin d’être un Einstein du ballon rond pour comprendre que pour redorer le blason de notre football, il faudra investir dans la formation. A Sétif, par exemple, on l’a déjà compris. La preuve nous est donnée par la prolifération des petites écoles de football de proximité qui forment des talents pour l’équipe phare de la wilaya. C’est le cas, par exemple, de l’IRCS qui a déjà donné deux grands joueurs à l’Entente, Ziti, Djahnit et Bekakchi (qui joue avec l’EN U17). Soit trois «majeurs de promo» qui vont sans doute en appeler d’autres. Pour peu que les pouvoirs publics continuent à prendre soin de ces petites écoles.

Ziti, Djahnit et Bekakchi, ou les produits de l’IRCS

I Belfodil a réservé I pour un vol direct Alger-Rio de Janeiro, sans escale ni à Cotonou ni à Kigali. I L’entraîneur de la I JSK sera peut-être Amoros, probablement

Footaises

p eo ple

Wallemme, certainement pas Guardiola et sûrement Hannachi. I Courbis rempile à I l’USMA contre une augmentation de salaire, un appartement et un studio de RMC.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful