La prière de

la demande de la pluie
‫صالة االستسقاء‬

Que dit l’Islam ?
https://queditlislam.wordpress.com/2014/10/11/la-priere-de-la-demande-de-la-pluie-salat-istisqa/

OUM AMATILLAH

Juin 2013

Introduction
L’eau est une des créatures d’Allâh au service de Ses créatures. Elle est source de
vie.

ِ
ِ
ِ ‫ٱلسما ِء ماء فَأ‬
ِ ‫﴿ وٱللَّه أ‬
‫ك َلءَايَة لَِّق ْوٍم‬
َ ‫ض بَ ْع َد َم ْوِتَا إِ َّن ِِف ََٰذل‬
َ ‫َحيَا بِه ْٱْل َْر‬
ْ
َ ُ َ
َ َ َّ ‫َنزَل م َن‬
﴾ ‫يَ ْس َمعُو َن‬
« Dieu a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Il revivifie la terre après sa
mort. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui entendent ». (16:65)

Aussi, lorsque ce bienfait se fait rare, de nombreux dommages peuvent survenir (sur
l’agriculture, l’hygiène, l’alimentation, etc.)
Voilà pourquoi Allâh nous a enseigné, par le biais de notre bienaimé Prophète ( ‫صلى‬
‫)هللا عليه و سلم‬, comment L’implorer afin de faire tomber la pluie.
La prière de demande de la pluie que l’on appelle « salatul-istisqâ » - ‫صالة اإلستسقاء‬‎ consiste à implorer Allâh en période de sécheresse afin qu'Il accorde la pluie au
pays et à ses habitants.
Comme les savants l'ont mentionné, elle doit être accomplie en cas de nécessité, en
période de sécheresse, de disette, de peu d'averses, d'assèchement des cours
d'eaux ou d'absorption des eaux dans le sol.
La demande de pluie est une forme d'adoration par laquelle les musulmans
montrent leur besoin, leur soumission à leur Seigneur (Exalté soit-Il) et leur besoin
impérieux de Sa miséricorde et de Sa bienveillance.
Cette prière est soumise à quelques règles qu’il est bon de connaître.
Aussi, nous tenterons d’exposer les bienfaits de la pluie ainsi que le comportement à
adopter en sa présence. Quant aux avancées scientifiques relatives à la pluie, elles
clôtureront ce livret.
Nous avons puisé nos sources dans le Coran et la Sunna ainsi que dans les avis de
nos savants. L’authentification des ahadiths s’est faite au travers du site
www.dorar.net.
Nous remercions Allâh ‘Azza wa Jal de nous avoir permis de mener à bien ce projet.
Qu’Allâh agrée notre modeste effort et nous pardonne nos erreurs.
Pour toute erreur ou remarque constructive, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse
suivante : oum-amatillah@hotmail.fr

1

La pluie est une miséricorde
ِ
ِ
﴾ ‫يد‬
ْ ‫ِل‬
ُّ ِ‫نشُر َر ْْحَتَهۥُ َوُه َو ٱلْ َو‬
ُ ‫ٱْلَ ِم‬
َ ‫﴿ َوُه َو ٱلَّذى يُنَ ِّزُل ٱلْغَْي‬
ُ َ‫ث ِمن بَ ْعد َما قَنَطُوا َوي‬

« Et c'est Lui qui fait descendre la pluie après qu'on en a désespéré, et répand Sa
miséricorde. Et c'est Lui Le Maître, Le Digne de louange. » (42:28)
La pluie est une grande manifestation de la miséricorde de Dieu, elle est transportée
par le vent qui est une autre manifestation de la miséricorde de Dieu sur Terre.

ِ
ِ
ِ ِ
َٰ
‫ك لَ ُم ْح ِى ٱلْ َم ْوتَ َٰى‬
َ ‫ض بَ ْع َد َم ْوِتَا إِ َّن ََٰذل‬
َ ‫﴿ فَٱنظُْر إِ َ َِٰل ءَاثَِر َر ْْحَت ٱللَّه َكْي‬
َ ‫ف ُُْي ِى ْٱْل َْر‬
﴾ ‫َوُه َو َعلَ َٰى ُك ِّل َش ْى ٍء قَ ِدير‬
« Regarde donc les effets de la miséricorde d'Allâh, comment Il redonne la vie à la
terre après sa mort. C'est Lui qui fait revivre les morts et Il est Omnipotent. » (30:50)

ِ‫رسول الل‬
َّ
َّ
‫ عُرف ذلك يف‬، ‫يح والغَي ِم‬
‫كان‬
‫إذا‬
‫م‬
‫ل‬
‫وس‬
‫عليه‬
‫الل‬
‫ى‬
‫ل‬
‫ص‬
ِ ‫يوم الر‬
ُ ‫كان‬
ُ
ُ
َ
: ُ‫ قالت عائشة‬. ‫ وذهب عنه ذلك‬، ‫ ُسَّر به‬، ‫طرت‬
ْ ‫ فإذا م‬. ‫ وأقبل وأدبر‬، ‫وج ِهه‬
‫ إذا‬، ‫ ويقول‬. " ‫خشيت أن يكون عذابا ُسلِّط على أُميت‬
‫ " إين‬: ‫ فقال‬. ‫فسألتُه‬
ُ
" . ‫املطر " رْحة‬
َ ‫رأى‬
‘Aïcha, la femme du Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a dit : « Lorsqu'il y avait du vent ou de
la brume, on le reconnaissait à l'expression du visage (assombri) du Prophète qui se
mettait à aller et venir. Mais quand la pluie tombait, il s'apaisait et son inquiétude
s'évanouissait. Comme je lui en demandais la raison, il me répondit : « Ô ‘Aïcha, j'ai
craint que ce ne soit un châtiment infligé à ma communauté ». Et lorsqu'il voyait la
pluie, il disait : « C'est une miséricorde » ». – Sahih Muslim (899)

ِ ‫الس‬
ِ
ِ ‫رسول اللَّ ِه صلَّى اللَّه‬
‫ماء‬
‫بح‬
ِ ‫الص‬
ُ ‫صلَّى بنا‬
ُّ ‫عليه وسلَّ َم صال َة‬
َّ ‫باْلديبية يف إث ِر‬
ُ
ِ ‫انصرف أقبل على الن‬
‫قال ربُّكم‬
‫فلما‬
َ ‫فقال هل تدرو َن ماذا‬
َ ‫َّاس‬
َّ ‫من اللَّ ِيل‬
َ ‫كانت‬
َ َ
َّ
‫قال‬
‫قال‬
َ ‫فأما من‬
َ ‫قال‬
َ ‫أعلم‬
َّ ‫أصبح من عبادي مؤمن يب وكافر‬
َ
ُ ُ‫قالوا اللهُ ورسولُه‬
2

ِ ‫فذلك مؤمن يب كافر بالكو‬
ِ ‫ُم ِطرنا‬
‫كب وأما من قال ُم ِطرنا بنَ ْوِء‬
َ ‫بفضل اللَّ ِه ورْحتِ ِه‬
ِ ‫فذلك كافر يب مؤمن بالكو‬
‫اكب‬
َ ‫كذا وكذا‬
D'après Zayd ibn Khalid al-Juhaniy, le Messager de Dieu (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬dirigea la
prière du matin pour nous à al-Hudaybiyah après des averses ayant eu lieu durant la
nuit. Quand le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬eut terminé, il fit face aux gens et leur dit :
« Savez-vous ce que votre Seigneur a dit ? » Ils dirent : « Dieu et son Prophète le
savent mieux. » Il dit : « Dieu a dit : ce matin, un de mes serviteurs est devenu
croyant, et un autre est devenu mécréant. Celui qui a dit : ‘Nous avons reçu la pluie
par la grâce de Dieu et de Sa miséricorde’, voilà celui qui croit en Moi et qui nie le
pouvoir des astres. Quant à celui qui a dit : ‘Nous avons reçu la pluie grâce à la
conjonction des astres’, voilà celui qui a mécru en moi et qui croit aux astres ». Sahih Muslim (71)

ِ ‫رسول‬
ِ ‫رسول‬
ِ ‫أصابنا وحنن مع‬
َّ‫الل صلَّى اللُ عليه وسل‬
‫الل‬
:
‫قال‬
.
‫مطر‬
‫م‬
ُ ‫فحسر‬
َ
َ
ِ ‫رسول‬
‫الل! مل صنعت‬
َ ‫ يا‬:‫ فقلنا‬.‫ حىت أصابه من املط ِر‬.‫صلَّى اللُ عليه وسلَّ َم ثوبَه‬
ٍ ‫ " ْلنه حديث‬:‫هذا؟ قال‬
"‫عهد بربِّه تعاِل‬
ُ
Anas rapporte : « Un jour, alors que nous étions avec le Messager d'Allâh, il se mit à
pleuvoir. Il releva donc son habit de sorte que la pluie le mouille. On lui demanda la
raison pour laquelle il avait fait cela et il répondit : ‘car elle provient d'Allâh’. » - Sahih
Muslim (898)
On retient de ce hadith que1 :

L'eau de la pluie est pure et bénie, notamment parce qu'elle n'a pas encore
touché de terre sur laquelle on a désobéit à Allâh. (Faîda tiré du Sharh Sahih
Muslim du Sheikh Ar-Rajihi).

Il est recommandé lorsqu'il commence à pleuvoir de laisser la pluie mouiller une
partie de son corps.

Le fait que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬n'ait pas ordonné aux compagnons de
faire comme lui prouve que cela n'est pas obligatoire mais recommandé. (Faîda
tiré du Sharh Bulough Al-Maram du Sheikh Utheymine)

Interroger le Noble, lorsqu'on le voit mettre en pratique une chose qu'on ne
connait pas. (Faîda tiré du Sharh Adab Al Mufrad du Sheikh Abu Loqman Assalafi)

Dans le commentaire de ce hadith l'Imam An-Nawawi a dit : « Et dans ce hadith il y
a la preuve sur laquelle se basent nos compagnons pour affirmer qu'il est
recommandé au début de la pluie de dévoiler une partie du corps autre que la
‘awrah afin de l'exposer à la pluie. [...] »
1

3

http://ahloulhadith.typepad.com/ahloul/files/la_pluie.pdf

Le Sheikh Muhammad Loqman As-salafi donne la même explication dans son
commentaire de ‘Adab Al-Mufrad.
Le Sheikh Abdul Aziz Ibn Baz [dans son recueil de Fatawa Vol 13 p.64] affirme : « Ceci
prouve qu'il est recommandé à l'homme de dévoiler une partie de son corps (tel
que le bras ou la tête) et de la laisser mouiller par la pluie comme l'a fait le Messager
d'Allâh (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬Ce qui est légiféré, c'est donc que le musulman retire par
exemple le turban de sa tête ou qu'il retrousse la manche de son vêtement afin que
la pluie mouille sa tête, son bras, le tibia et ainsi de suite parmi les membres qu'il est
permis de montrer devant les gens, comme le pied, le tibia, la tête, la main... »
Sheikh Sâlih Al-Fawzan explique [dans son Charh Boulough Al-Maram commentaire
du hadith 541 du chapitre de la pluie]: « L'eau de la pluie est bénie et pure. Pour
cette raison, il est recommandé au musulman, de sortir par exemple au début de la
pluie et de mouiller une partie de son corps (tête, main ou pied...) puis de prononcer
l'invocation que le Messager d'Allâh (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬prononçait lorsqu'il pleuvait. »
Le Cheikh Abdul Mohssine Al-Abbad [dans son Sharh Sunane Abi Daoud K7 n° 370,
20 min 35 sec] et le Sheikh Abdul Aziz Ar-Rajihi [Dans son Charh Boulough Al-Maram
Vol/1 p.269] rapportent eux aussi cette sunna.
Il a été rapporté par les gens de science, tel le Shaykh ‘Alî al-Houdhayfî, que les
invocations étaient plus susceptibles d'être acceptées à certains moments précis,
par exemple lors de la rupture du jeûne, entre l'adhân et l'iqâma, en voyant la
Ka’bah, dans la dernière heure du vendredi avant le Maghreb, lorsqu'il pleut etc.
(fâ-idah tirée d'une khoutbah du Shaykh ‘Alî al-Houdhayfî donnée à la mosquée de
Médine.)2

2

http://ahloulhadith.typepad.com/ahloul/files/la_pluie.pdf

4

Explications scientifiques
L’eau est une créature céleste, nous dit le Coran, car à chaque fois que le texte
coranique traite du sujet de l’eau, il indique qu’elle vient du ciel et qu’elle pourvoit
aux besoins de la vie sur terre :

ِ
ِ
ِ ‫ٱلسما ِء ماء فَأ‬
ِ ‫﴿ وٱللَّه أ‬
‫ك َلءَايَة لَِّق ْوٍم‬
َ ‫ض بَ ْع َد َم ْوِتَا إِ َّن ِِف ََٰذل‬
َ ‫َحيَا بِه ْٱْل َْر‬
ْ
َ ُ َ
َ َ َّ ‫َنزَل م َن‬
﴾ ‫يَ ْس َمعُو َن‬
« Dieu a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Il revivifie la terre après sa
mort. Il y a vraiment là une preuve pour des gens qui entendent » (16:65)
« La Terre est la seule planète du système solaire à posséder autant d’eau sur sa
surface et dans son atmosphère. On la surnomme même la planète bleue depuis
qu’elle est ainsi apparue aux premiers astronautes qui ont pu l’observer à distance.
L’eau est très abondante sur notre planète. Elle est même probablement l’une des
ressources les plus abondantes de la Terre. Mais elle est très inégalement répartie sur
la surface du globe et seule une part limitée de toute cette eau est réellement
directement disponible pour notre consommation.
Entre les quatre grands réservoirs d’eau de l’hydrosphère que sont les mers et
océans, les eaux continentales (superficielles et souterraines), l’atmosphère, et la
biosphère, l’échange d’eau est permanent et forme ce que l’on appelle le cycle
externe de l’eau. Le moteur de ce cycle en est le soleil : grâce à l’énergie thermique
qu’il rayonne, il active et maintient constamment les masses d’eau en mouvement.
Ce cycle se divise en deux parties intimement liées :

une partie atmosphérique qui concerne la circulation de l’eau dans
l’atmosphère, sous forme de vapeur d’eau essentiellement,
une partie terrestre qui concerne l’écoulement de l’eau sur les continents, qu’il
soit superficiel ou souterrain.

Des échanges d’eau se produisent également entre l’hydrosphère et le manteau
terrestre. Par ailleurs, dans la haute atmosphère, des molécules d’eau sont
constamment décomposées par les rayons ultraviolets solaires et l’hydrogène ainsi
créé, trop léger pour être retenu par la gravité, s’échappe dans l’univers.
Cependant, il semblerait que ces phénomènes restent suffisamment négligeables
pour que globalement la quantité totale d’eau dans l’hydrosphère reste constante :
l’analyse des sédiments marins a en particulier révélé que le volume des eaux
océaniques avait très peu varié depuis un milliard d’années. On peut donc
considérer que le cycle de l’eau est stationnaire c’est à dire que toute perte d’eau
par l’une ou l’autre de ses parties, atmosphérique ou terrestre, est compensée par
un gain d’eau par l’autre partie.3 »

3

5

http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/cycle/cycleEau.html

Le cycle de vie de l’eau

Question : Dans les livres de géographie, on attribue la raison de la pluie à la
présence de nombreuses mers. Est-il permis d'utiliser cet argument et de s'en
contenter plutôt qu'invoquer Allâh pour la pluie?
Les gens de science mentionnent que la vapeur d'eau de la mer s'accumulent dans
les nuages et devient de l'eau par la volonté d'Allâh et l'eau pourrait être créée dans
les airs et descendre sous forme de pluie et ceci par la volonté d'Allâh, car Il a
pouvoir sur toute chose. Comme Allâh (Gloire et Exalté soit-il) a dit :

﴾ ‫ول لَهۥُ ُكن فَيَ ُكو ُن‬
َ ‫﴿ إََِّّنَا أ َْمُرهۥُٓ إِ َذا أ ََر َاد َشْي ا أَن يَ ُق‬

« Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire : « Sois », et c’est »
(36 :82)
Allâh (Exalté soit-Il) est Le plus Savant concernant ce qui est bien pour Ses serviteurs. Il
se peut que l'accumulation de cette eau se fasse de la mer par la volonté d'Allâh
qui la transforme en eau douce dans l'atmosphère, pour ensuite la rendre eau
potable alors qu'elle était salée. Il la conduit dans les nuages où Il veut et comme Il
veut (Gloire et Exalté soit-il) vers des terres qui en ont besoin. Allâh crée l'eau dans
l'air, qui est transportée par les nuages et les vents vers les terres qui en ont besoin.
Ibn Al-Qayyim a rappelé cette définition dans son livre « Miftâh Dâr As-Sa’âda » (La
clé de la maison du bonheur) et d'autres l'ont rappelé aussi. Notre Seigneur (Exalté
soit-Il) a pouvoir sur toute chose et Il est Omnipotent. Allâh (Exalté soit-Il) dit :

6

ِ ‫سَ ََٰو ٍت َوِم َن ْٱْل َْر‬
َّ ‫ض ِمثْ لَ ُه َّن يَتَ نَ َّزُل ْٱْل َْمُر بَْي نَ ُه َّن لِتَ ْعلَ ُموا أ‬
ََٰ ‫﴿ ٱللَّهُ ٱلَّ ِذى َخلَ َق َسْب َع‬
‫َن‬
َّ ‫ٱللَّهَ َعلَ َٰى ُك ِّل َشى ٍء قَ ِدير َوأ‬
﴾ ‫َحا َط بِ ُك ِّل َش ْى ٍء ِعْلما‬
َ ‫َن ٱللَّهَ قَ ْد أ‬
ْ

« Allâh qui a créé sept cieux et autant de terres. Entre eux [Son] commandement
descend, afin que vous sachiez qu’Allâh est en vérité Omnipotent et qu’Allâh a
embrassé toute chose de [Son] savoir ». (65:12)
Que Son œuvre est magnifique, et absolu est Son pouvoir (Exalté soit-Il).
Il a été authentiquement rapporté dans des hadiths que l'eau a jailli des doigts du
Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬lorsqu'il était à Médine, et en dehors aussi. Les gens en
burent et en firent leurs ablutions. C'est l'un des plus grands signes d'Allâh (Exalté soitIl), indiquant Sa pleine puissance, Sa connaissance, Sa miséricorde, Sa bienveillance
et la véracité de son Messager (‫)صلى هللا عليه و سلم‬.
Mais, cela ne nous dispense pas de demander à Allâh la pluie parce que la
demande de la pluie est permise lorsque cela est nécessaire, que les habitants du
pays savent ce que les Oulémas ont dit à ce sujet ou non, car Allâh (Exalté soit-Il) a
légiféré à Ses serviteurs d'en user quand il en éprouve un besoin, afin de lui
demander, de s'humilier devant Lui, et de Lui montrer leur besoin et leur nécessité visà-vis de Sa Miséricorde.
Cela s'est produit plus d'une fois à l'époque du Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬et il (le
Prophète) a demandé la pluie avec les gens au cours d'un prêche du vendredi. Il
(‫ )صلى هللا عليه و سلم‬s'est aussi rendu avec ses compagnons dans le désert à un autre
moment et a fait la prière pour demander la pluie. Il a prononcé un prêche et Allâh
les a secourus à chaque fois que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a demandé la pluie
pour eux, par la miséricorde d'Allâh (Exalté soit-Il) à ses serviteurs et comme soutien à
Son Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬afin de démontrer la véracité de son message.
(Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/87 – Parmi les questions qui se réfèrent au
commentaire de son éminence sur le cours intitulé : la prière et son importance)

ِ ‫الس‬
ِ
ِ ‫رسول اللَّ ِه صلَّى اللَّه‬
‫ماء‬
‫بح‬
ِ ‫الص‬
ُ ‫صلَّى بنا‬
ُّ ‫عليه وسلَّ َم صال َة‬
َّ ‫باْلديبية يف إث ِر‬
ُ
ِ ‫انصرف أقبل على الن‬
‫قال ربُّكم‬
‫فلما‬
َ ‫فقال هل تدرو َن ماذا‬
َ ‫َّاس‬
َّ ‫من اللَّ ِيل‬
َ ‫كانت‬
َ َ
َّ
‫قال‬
‫قال‬
َ ‫فأما من‬
َ ‫قال‬
َ ‫أعلم‬
َّ ‫أصبح من عبادي مؤمن يب وكافر‬
َ
ُ ُ‫قالوا اللهُ ورسولُه‬
ِ ‫فذلك مؤمن يب كافر بالكو‬
ِ ‫ُم ِطرنا‬
‫كب وأما من قال ُم ِطرنا بنَ ْوِء‬
َ ‫بفضل اللَّ ِه ورْحتِ ِه‬
ِ ‫فذلك كافر يب مؤمن بالكو‬
‫اكب‬
َ ‫كذا وكذا‬
D'après Zayd ibn Khalid al-Juhaniy, le Messager de Dieu (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬dirigea la
prière du matin pour nous à al-Hudaybiyah après des averses ayant eu lieu durant la
nuit. Quand le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬eut terminé, il fit face aux gens et leur dit :
« Savez-vous ce que votre Seigneur a dit ? » Ils dirent : « Dieu et son Prophète le
savent mieux. » Il dit : « Dieu a dit : ce matin, un de mes serviteurs est devenu

7

croyant, et un autre est devenu mécréant. Celui qui a dit : ‘Nous avons reçu la pluie
par la grâce de Dieu et de Sa miséricorde’, voilà celui qui croit en Moi et qui nie le
pouvoir des astres. Quant à celui qui a dit : ‘Nous avons reçu la pluie grâce à la
conjonction des astres’, voilà celui qui a mécru en moi et qui croit aux astres ». Sahih Muslim (71)

8

Moralité de la prière Istisqâ
Nous avons tous écouté les discours de ce colloque béni tenu par Cheikh Sâlih AlAttram, ‘Abdu-Rahmân Al-Barrâk, ‘Abd Al-’Azîz Ar-Râdjihî sur la Salât-al-Istisqâ
« ‫( » صالة االستسقاء‬Prière pour la demande de pluie) et ses caractéristiques. Ils ont
également mentionné que la pluie tomba en abondance dans les vallées et que ce
fut un bien immense. Nous demandons à Allâh d'en faire profiter les musulmans, de
la bénir, la faire propager dans les pays musulmans et qu'Il fasse tomber une pluie
bénie pour les autres, de réformer nos cœurs et nos actes, de nous protéger contre
le mal de nos âmes et les mauvaises conséquences de nos actes.
Les cheikhs ont suffisamment donné de détails concernant cette prière, disant
qu'elle est légiférée, le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬l'a faite, elle est aussi appelée prière
de demande de secours « ‫» صالة االستغاثة‬. Comme les cheikhs l'ont mentionné, elle doit
être accomplie en cas de nécessité, en période de sécheresse, de disette, de peu
d'averses, d'assèchement des cours d'eaux ou d'absorption des eaux dans le sol.
Les musulmans se tournent vers leur Seigneur (Exalté soit-Il), en particulier dans de
telles situations, bien qu'ils doivent rechercher Sa miséricorde à tout moment, tout
bien venant de Lui. Comme Allâh (Exalté soit-Il), dit :

﴾ ‫﴿ َوَما بِ ُكم ِّمن ن ِّْع َم ٍة فَ ِم َن ٱللَّ ِه ُُثَّ إِ َذا َم َّس ُك ُم ٱلضُُّّر فَِإلَْي ِه ََْتَُرو َن‬

« Et tout ce que vous avez comme bienfait provient d'Allâh. » (16:53)

La demande de secours et la demande de pluie sont de grandes formes
d'adoration par laquelle les musulmans montrent leur besoin, leur soumission à leur
Seigneur (Exalté soit-Il) et leur besoin impérieux de Sa miséricorde et Sa
bienveillance. Allâh (Exalté soit-Il) aime que Ses serviteurs Lui exposent leur
dénuement, Le supplient, s'humilient devant Lui en quête de Sa Miséricorde, et Lui
demande (Exalté soit-Il). Allâh (Exalté soit-Il) dit :

ِ
ِ
ِ ‫ٱلسوءَ َوَُْي َعلُ ُك ْم ُخلَ َفاءَ ْٱْل َْر‬
‫ض أ َِء َٰلَه َّم َع‬
ُّ ‫ف‬
ْ ‫يب ٱلْ ُم‬
ُ ‫ضطََّر إِ َذا َد َعاهُ َويَ ْكش‬
ُ ‫﴿ أ ََّمن ُُي‬
﴾ ‫ٱللَّ ِه قَلِيال َّما تَ َذ َّكُرو َن‬

« N'est-ce pas Lui qui répond à l'angoissé quand il L'invoque, et qui enlève le mal »
(27:62)
Allâh (Exalté soit-Il) a également dit :

ِ ِ ِ
ِ ِ َ‫﴿ وإِ َذا سأَل‬
ِ ‫َّاع إِ َذا دع‬
﴾ ‫ان‬
َ َ َ
َ َ ِ ‫يب َد ْع َوَة ٱلد‬
ُ ‫ك عبَادى َع ِّّن فَإ ِّّن قَريب أُج‬

« Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi… alors Je suis tout proche : Je réponds
à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. » (2:186)
Allâh (Exalté soit-Il) dit aussi :

9

« Appelez-Moi, Je vous répondrai. » (40:60)

ِ ‫﴿ ٱدع ِوّن أَست‬
﴾ ‫ب لَ ُك ْم‬
‫ج‬
ْ َْ ُ ْ

Il (Exalté soit-Il) aime qu'on L'invoque, et qu'on Le supplie. Il aime que Ses serviteurs
L'implorent, qu'ils Lui adressent leurs demandes et s'humilient devant Lui.
La supplication est une forme de culte et un moyen de se rapprocher d'Allâh, qu'elle
soit exaucée ou non, comme mentionné dans le colloque. L'invocation est une
adoration et un moyen de se rapprocher d'Allâh contenant un bien immense et
beaucoup d'intérêts. Il est authentiquement rapporté que le Prophète (‫)صلى هللا عليه و سلم‬
a dit :

ٍ
‫ وال قطيعةُ َرِح ٍم ؛ إال أعطاه هبا إحدى‬، ‫بدعوة ليس فيها إُث‬
‫ما من مسل ٍم يدعو‬
ِ ‫ وإما أن يد‬، ‫عجل له دعوتَه‬
‫ وإما أن يَص ِرف‬، ‫َّخَرها له يف اآلخرِة‬
َ
َ ِّ ُ‫ إما أن ي‬: ‫ثالث‬
ِ ‫الس‬
ِ‫ إذا نُكث‬: ‫ قالوا‬. ‫وء مثلَها‬
‫كثر‬
‫أ‬
‫الل‬
:
‫قال‬
.
‫ر‬
ُّ ‫عنه من‬
ُ ُ
ُ

« Il n'y a pas sur la terre un musulman qui invoque Allâh, le Très-Haut, pour un besoin
quelconque, sans qu'Allâh ne l'exauce dans l'ici-bas ou la lui épargne pour l'au-delà,
ou qu'Il n'écarte de lui un mal quelconque, à moins que son invocation ne comporte
un péché ou une rupture du lien de parenté ». Un homme répliqua : « Alors nous
multiplions nos invocations ». – « Allâh, répondit-il, est plus Généreux ». – Hadith
déclaré Hassan-Sahih par Sheikh al-Albani dans Sahih At-Targhîb (1633)
Un homme peut invoquer Allâh sans être exaucé dans l'immédiat et cela pour une
grande sagesse, afin qu'il s'humilie, qu'il invoque et qu'il expose d'avantage son
besoin devant Allâh, ce qui est un énorme bien pour lui. Combien de besoins ont été
à l'origine de la guidée et de la réforme du cœur et des actes d'une personne, de
son rapprochement d'Allâh (Exalté soit-Il), alors qu'il était avant cela dans la
négligence et tournaient le dos. Et lorsqu'il est touché par la pauvreté, la maladie ou
l'oppression des ennemis, il recourt à Allâh, Le supplie, implore Son secours, s'humilie
devant Lui. Par conséquent, Allâh lui ouvre la porte à des connaissances, à Son
intimité et à l'humiliation devant Lui de telle manière que ce besoin est la cause de
sa guidée et de la réforme de son cœur et de son rapprochement d'Allâh. De sorte
qu'il passe d'un état d'insouciant tournant le dos à celui de rapproché d'Allâh (Exalté
soit-Il), un de ceux qui se réfugient auprès de Lui (Exalté soit-Il) et se soumettent à Lui
(Exalté soit-Il).
En somme, les supplications que les serviteurs adressent à leur Seigneur comportent
des avantages innombrables. Si elles sont exaucées immédiatement, le serviteur doit
remercier son Seigneur (Exalté soit-Il) et revenir repentant vers Lui.
Si la réponse est retardée, c'est dû à une grande sagesse. Ce retard est peut-être dû
aux péchés et aux erreurs commises afin que les serviteurs prennent conscience et
se repentent à Allâh, rectifient leurs conduites, ordonnent le convenable et
interdisent le blâmable, afin que ces péchés soient remplacés par des bonnes
actions.
Allâh (Exalté soit-Il) dit :

10

ٍ ِ
﴾ ‫ت أَيْ ِدي ُك ْم َويَ ْع ُفوا َعن َكثِ ٍي‬
ْ َ‫َصَٰبَ ُكم ِّمن ُّمصيبَة فَبِ َما َك َسب‬
َ ‫﴿ َوَما أ‬

« Tout malheur qui vous atteint est dû à ce que vos mains ont acquis. Et Il pardonne
beaucoup ». (42:30)
Allâh (Exalté soit-Il) dit aussi :

ِ َّ‫ك ِمن حسنَ ٍة فَ ِمن ٱلل‬
‫ك‬
‫أ‬
‫ا‬
‫م‬
‫و‬
‫ه‬
َ َ‫ك َوأ َْر َسْل َٰن‬
َ ‫ك ِمن َسيِّئَ ٍة فَ ِمن نَّ ْف ِس‬
َ َ‫َصاب‬
َ ََ
َ ‫﴿ َّما أ‬
َ
َ َ ْ َ َ‫َصاب‬
ِ ‫لِلن‬
﴾ ‫َّاس َر ُسوال َوَك َف َٰى بِٱللَّ ِه َش ِهيدا‬

« Tout bien qui t'atteint vient d'Allâh, et tout mal qui t'atteint vient de toi-même. »
(4:79)
Et Allâh (Exalté soit-Il) dit :

ِ ‫َّاس لِي‬
ِ ‫﴿ ظَهر ٱلْ َفساد ِِف ٱلْب ِّر وٱلْبح ِر ِِبا َكسبت أَي‬
ِ
‫ض ٱلَّ ِذى َع ِملُوا‬
‫ع‬
‫ب‬
‫م‬
‫ه‬
‫ق‬
‫ي‬
‫ذ‬
‫ن‬
‫ٱل‬
‫ى‬
‫د‬
َ
ْ
َ َ ُ ُ
ْ ْ ََ َ ْ َ َ َ ُ َ َ َ
﴾ ‫لَ َعلَّ ُه ْم يَ ْرِج ُعو َن‬

« La corruption est apparue sur la terre et dans la mer à cause de ce que les gens
ont accompli de leurs propres mains; afin qu’[Allâh] leur fasse goûter une partie de
ce qu’ils ont œuvré; peut-être reviendront-ils (vers Allâh). » (30:41)
Il est de notre devoir de remercier Allâh (l'exalté) pour Ses bienfaits.
En résumé, le repentir vers Allâh est très recommandé lors de l'adversité et de la
prospérité. En période de détresse, l'homme examine les motifs qui ont conduit à ces
difficultés pour connaître ses droits et devoirs, afin qu'il sache ce qu'il a commis. Que
le malheur qui le touche soit général ou spécifique à lui seul, afin de faire un examen
de conscience, se repentir, se réformer et retourner vers Allâh (Exalté soit-Il), de sorte
qu'Allâh lui ôte ce qui le frappe, comme maladie, pauvreté, oppression des ennemis
ou d'une épouse, désobéissance des enfants, hostilité des voisins ou autres. Une
personne peut être tourmentée par ses enfants, ou par sa femme qui lui fait subir son
injustice et son mal, on peut aussi être éprouvé par des voisins ou autre. Le remède à
cela se fait en revenant vers Allâh, en se refugiant auprès de Lui, en se repentant des
péchés et de la désobéissance, Lui demandant la guidée et le pardon Exalté soit-Il.
De même, qu'il faut faire une sévère autocritique, contraindre l'âme à obéir à Allâh,
à s'abstenir de Ses interdits, l'obliger à respecter les droits d'Allâh et de Ses serviteurs,
et l'efforcer à cela, car l'âme est enclin au mal sauf celui à qui Allâh a fait
miséricorde. Les gouvernants doivent aussi en tenir compte, car ils peuvent être la
cause de ces fléaux. Ils devraient tenir compte de leurs obligations et devoirs et
peser leurs actes, afin de se maintenir dans la bonne direction et traiter la situation
d'une manière qui plaît à Allâh et nous rapproche de Lui.
Les riches doivent savoir s'ils se sont bien acquittés de la Zakât et s'ils ont donné à
Allâh son droit. Toute personne, riche ou pauvre, le gouvernement et la masse,
chacun doit faire son autocritique afin de se tenir sur la bonne direction, de
s'acquitter des droits et de régler sa situation personnelle dans l'adversité et la
prospérité, dans la misère et l'aisance, et dans toutes les situations. Mais en période
d'adversité et de difficultés, les gens sont plus dans le besoin de faire un examen de
conscience et se repentir pour l'intérêt général. Entre-autre : faire des aumônes aux

11

pauvres et aux nécessiteux, se montrer miséricordieux, se comporter avec bonté et
clémence envers eux, car Allâh (Exalté soit-Il) est Miséricordieux envers ceux qui se
montrent miséricordieux envers les autres. Il est authentiquement rapporté que le
Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a dit :

‫ومن ال يرحم ال يُرحم‬

« Allâh ne fait pas miséricorde à celui qui se montre impitoyable envers autrui. » Authentifié par Sheikh al-Albani dans Sahih al-Jâmi’ (6600)

‫ ارْحوا من يف اْلرض يرْحكم من يف السماء‬:‫والراْحون يرْحهم الرْحن‬
« Ceux qui sont miséricordieux, Allâh sera miséricordieux envers eux. Soyez
miséricordieux envers les habitants de la terre, Celui qui est dans le ciel sera
miséricordieux envers vous. » - Authentifié par Sheikh al-Albani dans Silsilah as-Sahiha
(925)
Ainsi, si les gens s'empressent à se repentir, à regretter leurs mauvaises actions, à
s'abstenir de commettre des méfaits, à lutter contre leur propre âme, à se montrer
miséricordieux envers les pauvres et les nécessiteux, s'attèlent à régler leur situation
que ce soit du gouvernement, des riches, des pauvres, de la population ou des
musulmans cela aurait été parmi la plus grande cause pour qu'Allâh (Exalté soit-Il)
remplace ce qui les nuit par ce qui leur est utile. Certes Allâh est le plus Généreux. Il
(Exalté soit-Il) dit :

﴾ ‫﴿ إِ َّن ٱللَّهَ َال يُغَيِّ ُر َما بَِق ْوٍم َح َّ َٰىت يُغَيِّ ُروا َما بِأَن ُف ِس ِه ْم‬

« En vérité, Allâh ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les (individus qui le
composent) ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes ». (13:11)

Si les gens s'abstiennent de commettre des péchés et des mauvaises actions et se
repentent sincèrement et font de bonnes œuvres, Allâh changera leur état de
détresse, de corruption et de division par l'union autour de la vérité, d'énormes
bienfaits, la descente du secours, l'amélioration de leurs situations, la protection
contre leur ennemi et leurs complots, en plus d'autres bénédictions qui leur seront
accordées, si toutefois ils s'abstiennent de commettre des péchés et se conduisent
d'une manière qui Lui plaît (Exalté soit-Il). De la même manière si les gens obéissant à
Allâh et suivant le sentier droit se mettent à commettre des mauvaises actions et des
péchés, Allâh les punira en fonction de leurs mauvaises œuvres, et remplacera ce
qui leur est utile par ce qui les nuit, Il peut aussi reporter ultérieurement la sanction et
ne pas les châtier sur le moment pour une sagesse. Comme Il (Exalté soit-Il) dit :

ٍ‫ب ٱللَّه ََٰغ ِفال ع َّما ي عمل ٱل َٰظَّلِمو َن إََِّّنَا ي ؤ ِّخرهم لِي و‬
‫ص فِ ِيه‬
‫خ‬
‫ش‬
‫ت‬
‫م‬
ْ
َ
َ
َ َّ َ ‫﴿ َوَال ََْت َس‬
ُ
ْ َ ْ ُ ُ َُ
ُ
ُ َ َْ َ
﴾ ‫صَُٰر‬
َ ْ‫ْٱْلَب‬
« Et ne pense point qu’Allâh soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur accordera
un délai jusqu’au jour ou leurs regards se figeront ». (14:42)
Et comme le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a dit :

12

‫إن الل ليملي للظامل حىت إذا أخذه مل يفلته‬
« En vérité, Allâh donne un répit à l'oppresseur. Mais quand Il s'empare de lui pour lui
infliger le châtiment, Il ne le laisse pas échapper ». – Sahih Boukhari (4686)
Il a ensuite lu la parole d'Allâh (l'Exalté):

ِ ِ
ِ
﴾ ‫َخ َذهۥُٓ أَلِيم َش ِديد‬
َ ِّ‫َخ ُذ َرب‬
َ ‫﴿ َوَك ََٰذل‬
ْ ‫َخ َذ ٱلْ ُقَر َٰى َوه َى َٰظَل َمة إِ َّن أ‬
ْ‫كأ‬
َ ‫ك إِ َذا أ‬

« Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand Il frappe les cités lorsqu’elles
sont injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur. » (11:102)
Allâh (Exalté soit-Il) reporte la sanction et accorde le répit aux injustes, puis il les
prend par surprise. Il n'y a de puissance, ni de force en dehors d'Allâh. Allâh (Exalté
soit-Il) peut leur accorder un répit jusqu'au Jour de la Résurrection, les laissant ainsi
continuer dans l'aisance comme le cas des mécréants, chrétiens, juifs, ou autres. Il
peut leur être accordé beaucoup de bienfaits qui les achemineront graduellement
et il leur sera laissé un délai jusqu'à ce qu'ils rendent l'âme dans les pires conditions et
ils auront de la sorte un plus grand et plus dur châtiment. Certains faibles d'esprit et
ignorants se laissent tromper par les bienfaits qu'ils possèdent alors qu'ils sont sur la
mécréance. Qu'aucune personne sensée ne se laisse tromper par cela, car Allâh
leur donne un répit et les achemine graduellement, ensuite Il les saisira subitement
par des tremblements de terre, des guerres et des grands maux. Ou bien, Il les fera
attendre jusqu'à leur mort pour les punir encore plus sévèrement dans l'au-delà.
Allâh (Exalté soit-Il) dit :

ِ َّ‫﴿ َال ي غَّرنَّك تَ َقلُّب ٱل‬
ِ‫ين َك َفروا ِِف ٱلْبِ َٰلَ ِد َم َٰتَع قَلِيل ُُثَّ َمأْ َوَٰى ُه ْم َج َهنَّم َوب‬
‫س‬
‫ئ‬
‫ذ‬
ْ
َ َُ
َ
ُ
ُ
ُ
َ
ِ
﴾ ‫اد‬
ُ ‫ٱلْم َه‬
« Que ne t’abuse point la versatilité [pour la prospérité] dans le pays, de ceux qui
sont infidèles. Piètre jouissance ! Puis leur refuge sera l’Enfer. Et quelle détestable
couche ! » (3:196-197)
Allâh (Exalté soit-Il) dit aussi :

ِ ‫﴿ فَ َذرِّن ومن ي َك ِّذ‬
ِ ‫ٱْل ِد‬
‫ث َال يَ ْعلَ ُمو َن َوأ ُْملِى ََلُ ْم‬
ُ ‫يث َسنَ ْستَ ْد ِر ُج ُهم ِّم ْن َحْي‬
ُ ُ ََ ْ
َْ ‫ب هبََٰ َذا‬
﴾ ‫إِ َّن َكْي ِدى َمتِي‬
« Laisse-Moi donc avec quiconque traite de mensonge ce discours ; Nous allons les
mener graduellement par où ils ne savent pas ! Et Je leur accorde un délai, car Mon
stratagème est sûr ! » (68:44-45)
Allâh (Exalté soit-Il) dit aussi :

ٍ‫ب ٱللَّه ََٰغ ِفال ع َّما ي عمل ٱل َٰظَّلِمو َن إََِّّنَا ي ؤ ِّخرهم لِي و‬
‫ص فِ ِيه‬
‫خ‬
‫ش‬
‫ت‬
‫م‬
ْ
َ
َ َّ َ ‫﴿ َوَال ََْت َس‬
ُ َ
ْ َ ْ ُ ُ َُ
ُ
ُ َ َْ َ
﴾ ‫صَُٰر‬
َ ْ‫ْٱْلَب‬
13

« Et ne pense point qu’Allâh soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur accordera
un délai jusqu’au jour ou leurs regards se figeront ». (14:42)
On ne doit pas être trompé par eux, car ils sont les ennemis d'Allâh peu importe leur
situation. Allâh peut leur accorder beaucoup de biens pour leur ajouter tentation sur
tentation et méfaits à leurs méfaits. » Allâh (Exalté soit-Il) dit :

ِ َّ‫ب ٱل‬
‫ين َك َفُروا أَََّّنَا َّنُْلِى ََلُ ْم َخْي ر ِّْلَن ُف ِس ِه ْم إََِّّنَا َّنُْلِى ََلُ ْم لِيَ ْزَد ُادوا إِْثا‬
‫ذ‬
َّ َ ‫﴿ َوَال َُْي َس‬
َ
﴾ ‫َوََلُ ْم َع َذاب ُّم ِهي‬
« Que ceux qui n’ont pas cru ne comptent pas que ce délai que Nous leur
accordons soit à leur avantage. Si Nous leur accordons un délai, c’est seulement
pour qu’ils augmentent leurs péchés. Et pour eux un châtiment avilissant. » (3:178)

Nous demandons à Allâh de nous garder en paix. Allâh leur accorde un répit pour
qu'ils augmentent leurs péchés et reçoivent ensuite un châtiment avilissant. Allâh
(Exalté soit-Il) dit :

ِِ
‫ب ُك ِّل َش ْى ٍء َح َّ َٰىت إِ َذا فَ ِر ُحوا ِِبَا أُوتُوا‬
َ ‫﴿ فَلَ َّما نَ ُسوا َما ذُ ِّكُروا بهۦ فَتَ ْحنَا َعلَْي ِه ْم أَبْ ََٰو‬
﴾ ‫َخ ْذ َََٰنُم بَ ْغتَة فَِإ َذا ُهم ُّمْبلِ ُسو َن‬
َ‫أ‬
« Puis, lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les
portes donnant sur toute chose (l’abondance) ; et lorsqu’ils eurent exulté de joie en
raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà
désespérés. » (6:44)

C'est à dire perdre espoir de tous biens. Un musulman raisonnable ne doit pas se
laisser tromper par ce que les mécréants possèdent –malgré leur égarement et leur
mécréance – tels que les rivières, les pluies abondantes, les jardins, et les industries et
de nombreux bien qui leur ont été accordées. Allâh par cela les conduit
graduellement vers leur perte et leur un accorde un délai selon Sa sagesse parfaite.
Allâh (Exalté soit-Il) est L'Indulgent et Le Sage par Excellence, Il peut déterminer un
délai pour les infliger de châtiments comme Il peut hâter la punition de certains
comme Il (Exalté soit-Il) l'indique :

ِ ِ
ِ
﴾ ‫َخ َذهۥُٓ أَلِيم َش ِديد‬
َ ِّ‫َخ ُذ َرب‬
َ ‫﴿ َوَك ََٰذل‬
ْ ‫َخ َذ ٱلْ ُقَر َٰى َوه َى َٰظَل َمة إِ َّن أ‬
ْ‫كأ‬
َ ‫ك إِ َذا أ‬

« Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand Il frappe les cités lorsqu’elles
sont injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur. » (11:102)
Le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a dit :

‫إن الل ليملي للظامل حىت إذا أخذه مل يفلته‬
« En vérité, Allâh donne un répit à l'oppresseur. Mais quand Il s'empare de lui pour lui
infliger le châtiment, Il ne le laisse pas échapper ». – Sahih Boukhari (4686)
Il a ensuite lu les versets suivants :

14

ِ ِ
ِ‫﴿ وَك ََٰذل‬
ِ
﴾ ‫َخ َذهۥُٓ أَلِيم َش ِديد‬
‫أ‬
‫ا‬
‫ذ‬
‫إ‬
‫ك‬
‫ب‬
‫ر‬
‫ذ‬
‫َخ‬
‫أ‬
‫ك‬
ُ
ِّ
َ
َ
َ
ْ ‫َخ َذ ٱلْ ُقَر َٰى َوه َى َٰظَل َمة إِ َّن أ‬
ْ
َ
َ
َ

« Telle est la rigueur de la prise de ton Seigneur quand Il frappe les cités lorsqu’elles
sont injustes. Son châtiment est bien douloureux et bien dur. »

La punition peut-être immédiate comme indiqué dans l'autre hadith dans lequel le
Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a dit :

‫ما من ذنب أجدر أن يعجل الل لصاحبه العقوبة يف الدنيا مع ما يدخر له يف‬
‫اآلخرة من البغي وقطيعة الرحم‬
« Il n'est de péché qui ne mérite auprès d'Allâh un châtiment hâtif (dans la vie d'icibas) – en outre de celui qui lui sera réservé dans l'au-delà – que la fornication et la
rupture des liens de parenté. » - Authentifié par Sheikh al-Albani dans Sahih atTarghîb (2537)
Allâh peut accélérer la punition de l'oppresseur et de ceux qui rompent les liens de
parenté à cause de leurs crimes odieux et accorder un répit aux mécréants et aux
pécheurs pour une sagesse parfaite. Par conséquent, toute personne sage doit se
méfier de la punition et de la colère d'Allâh, faire un examen de conscience et ne
pas se laisser tromper par les mécréants et les pécheurs qui se voient accorder un
répit, car Allâh est Sage et Omniscient dans l'ajournement et l'attente et dans la
précipitation de la punition.
Comme vous avez entendu concernant la prière de demande de pluie, il est bien
connu que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬l'a faite lorsqu'il y eût une grave sécheresse. Il
a donné rendez-vous aux gens de se rassembler et faire la Salât al-Istisqâ (Prière pour
la demande de pluie). En ce jour, il se présenta lorsque le bord du soleil apparut. Il
dirigea les gens dans la prière, prononça un prêche, invoqua et demanda la pluie et
tourna son vêtement de dessus vers l'arrière par optimisme et espérant qu'Allâh
change l'adversité en prospérité comme indiqué dans le hadith Moursal (hadith sans
compagnon du Prophète dans la chaîne de narration) qui a été rapporté d'Abu
Dja’far Al-Bâqir, le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬tourna son vêtement lors de la prière
dans l'espoir que la sécheresse change. C'est à dire qu'Il supplia beaucoup Allâh,
prononça un prêche, et leur fit un rappel. Alors Allâh exauça ses supplications, un
nuage de pluie se forma et la pluie tomba immédiatement par la grâce d'Allâh
(Exalté soit-Il) et Sa Miséricorde. Afin de montrer aux gens que la miséricorde d'Allâh
est proche, pour confirmer la véracité du Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬qu'il est vraiment
le Messager d'Allâh (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬car il invoqua et Allâh l'exauça immédiatement.
La pluie tomba immédiatement quand il supplia Allâh le matin. De même, le
vendredi quand il Le supplia dans son prêche la pluie tomba selon le récit suivant :

ِ
ِ ‫أن رجال دخل‬
ِ‫ورسول الل‬
ٍ ‫ من‬، ‫املسج َد يوم اجلمع ِة‬
َّ
، ‫القضاء‬
‫حنو دا ِر‬
‫ن‬
‫كا‬
‫باب‬
ُ
َ
َ َ
َ
ََ
ِ
ِ ‫صلَّى الل‬
َّ ِ ُ ‫ فاستقبَل‬، ‫عليه وسلم قائِم خيطُب‬
‫وسلم قائما‬
ُ
ُ
َ ‫رسول الل صلى اللُ عليه‬
َ
َ
ِ ‫رسول‬
. ‫فادعُ اللَ يغِيثُنا‬
‫ت‬
‫ع‬
‫ط‬
‫انق‬
‫و‬
‫ال‬
‫و‬
‫اْلم‬
‫ت‬
‫ك‬
‫هل‬
،
‫الل‬
َ
ُ
َ ‫ يا‬: ‫قال‬
َ ‫ ُث‬،
َ
ْ ، ‫السبل‬
ْ
ْ
َ
ُ
15

ِ ‫اللهم‬
ِ
ِ ُ ‫فرفَع‬
، ‫أغثْ نَا‬
َ َّ‫ ُث‬، ‫يد ِيه‬
َّ ، ‫اللهم أ َغثْ نَا‬
َّ : ‫قال‬
َ ‫وسلم‬
َ
َ ‫رسول الل صلَى اللُ عليه‬
ِ
ِ ‫ وال و‬: ‫قال أنس‬
ِ ‫اللهم‬
ٍ
، ‫ وال قَ َز َع ٍة‬، ‫سحاب‬
‫السماء من‬
‫ ما نََرى يف‬، ‫الل‬
َ . ‫أغثْ نَا‬
َّ
ِِ‫ فطَلَعت من ورائ‬: ‫قال‬
ٍ ‫وما بينَ نَا وبي سْل ٍع من‬
ٍ ‫بيت وال َدا‬
‫مثل الت ُّْر ِس‬
‫ة‬
‫اب‬
‫سح‬
‫ه‬
.
‫ر‬
َ
َ
َ
َ
َ َ
ُ
ِ ‫ فال و‬. ‫فلما تَو َّسطَت السماء انتَ َشرت ُث أمطَرت‬
‫ا‬
‫أين‬
‫ر‬
‫ما‬
‫الل‬
َّ‫ ُث‬. ‫الشمس ستًّا‬
َ
َْ ْ
ْ َ َّ ،
َ َ
َ
ِ ‫الل صلَّى الل‬
ِ ‫ورسول‬
ِ‫ يعين الثَّان‬- ‫الباب يف اجلمع ِة‬
ِ ‫ذلك‬
‫عليه‬
‫ة‬
‫ي‬
ُ
َ
َ ‫َد َخ َل رجل من‬
َ
ُ
َ
ِ َ ‫ يا‬: ‫فقال‬
ِ
، ‫كت اْلمو ُال‬
َ ، ‫فاستَ ْقبَ لَهُ قائِما‬
ْ َ‫ هل‬، ‫رسول الل‬
ْ ،‫ب‬
ُ ُ‫وسلم قائم خيْط‬
َ
ِ ‫رسول‬
ِ ‫فادع الل‬
: ‫قال‬
َ َّ‫ ُث‬، ‫يد ِيه‬
ُ ‫ فرفَ َع‬: ‫قال‬
َ . ‫ميس ُك َها عنَّا‬
ُّ ‫ت‬
َ ‫الل‬
ْ ‫وان َقطَ َع‬
َ ُ ْ ، ‫السبُ ُل‬
ِ
ِ ِ‫اْلودية ومنَاب‬
ِ
ِ ‫اللهم علَى اآل َك ِام والظِّر‬
‫ت‬
‫وبطون‬
، ‫اب‬
َّ ، ‫اللهم حو ْالي نَا وال َعلَينَا‬
َّ
َ
ِ ‫ وخرجنَا‬، ‫ فأَقْ لَعت‬: ‫قال‬
ِ
‫الشمس‬
‫َّنشي يف‬
َ . ‫الشج ِر‬
ْ ََ ْ َ
َ

« Un bédouin vint voir le Messager d'Allâh et dit : « O Messager d'Allâh ! Nos moyens
de subsistance sont détruits et nous n'avons aucun moyen de survie. S'il te plaît, pries
Allâh de nous faire tomber une pluie. Le Messager d'Allâh leva les mains et pria ainsi :
« O Allâh ! Bénis-nous avec de la pluie. O Allâh ! Bénis-nous avec de la pluie. » Allâh
envoya les nuages pleuvoir alors qu'il était encore à la mosquée et cela jusqu'à ce
qu'ils sortirent alors qu'il pleuvait chacun voulant rentrer chez soi. La pluie tomba
jusqu'au vendredi suivant, et les vallées et les collines en servirent de lit. La nouvelle
des pluies se propagea partout. Le vendredi suivant, le même Bédouin, ou quelqu'un
d'autre, vint dire au Prophète alors qu'il faisait son sermon : « O Messager d'Allâh ! Nos
moyens de subsistance sont détruits et nos routes sont bloquées ; implores Allâh de
retenir la pluie. Le Prophète sourit de la faiblesse des êtres humains car ils lui ont
demandé d'invoquer pour avoir la pluie et le vendredi suivant, ils lui ont demandé
de supplier Allâh de la retenir. Le Prophète leva les mains et dit : « O Allâh, que la
pluie tombe autour de nous et ne nous charge pas. O Allâh! Versez-la sur les
pâturages, les collines, les vallées et sur les racines des arbres » Le narrateur de ce
hadith, Anas, a dit : « La pluie a cessé et ils sont allés se promener sous le soleil. »
C'est de par Sa grâce. Allâh (Exalté soit-Il) dit :

﴾ ‫ول لَهۥُ ُكن فَيَ ُكو ُن‬
َ ‫﴿ إََِّّنَا أ َْمُرهۥُٓ إِ َذا أ ََر َاد َشْي ا أَن يَ ُق‬

« Quand Il veut une chose, Son commandement consiste à dire : « Sois », et c’est. »
(36:82)
C'est un signe de Sa grande Puissance et une preuve qu'Il a du pouvoir sur toute
chose, car quand Il veut une chose, Il dit seulement : « Sois ! » et elle est. Cela
confirme aussi la véracité du Messager d'Allâh (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬et qu'il est vraiment le
Messager d'Allâh (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬car Il a exaucé immédiatement sa supplication et il
a plu. Puis Il l'a retenue immédiatement par miséricorde envers ses serviteurs (Exalté

16

soit-Il). Les musulmans doivent donc suivre leur Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬et demander
à Allâh la pluie en cas de besoin et continuer leur supplication jusqu'à ce qu'il
pleuve. Il y a, en cela, un bien pour eux, car toute supplication est un bien, ainsi
qu'une soumission et une imploration adressées à Allâh (Exalté soit-Il). Lorsqu'Allâh
retarde la pluie c'est pour une grande sagesse. Il se peut que ce retard les conduise
à se repentir et se tourner vers Allâh, à augmenter leurs bonnes actions et leurs actes
d'obéissances, et à s'interroger sur les raisons de ce retard. Ce qui les aide à faire un
examen de conscience, à revenir vers Allâh, et se repentir et améliorer leurs
situations à tous comme le dit Allâh (Exalté soit-Il):

« Ton Seigneur est Sage et Omniscient. » (6:83)

﴾ ‫ك َح ِكيم َعلِيم‬
َ َّ‫﴿ إِ َّن َرب‬

Allâh (Exalté soit-Il) est Le Sage par Excellence dans toutes Ses déclarations et Ses
actions et dans ce qu'Il décide et destine.
Il a été authentiquement rapporté que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a prononcé un
prêche avant de faire Salât al-Istisqâ et à d'autres endroits après la prière. Il se peut
qu'il ait fait cela à deux moments différents.
Il est rapporté par ‘Abdullah Ibn Zayd et Abou Horayra, que le Prophète ( ‫صلى هللا عليه و‬
‫ )سلم‬a demandé la pluie et a prononcé un prêche après la Salât. Ibn ‘Abbas a
rapporté un hadith dans ce sens et disant qu'elle était dans la même forme que
celle de l'Aïd.
Par ailleurs, il a été rapporté dans un hadith de ‘AbdAllâh ibn Zayd et dans le hadith
de ‘Aïcha que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a prononcé un prêche avant la prière.
Toutes ces deux visions sont authentiques et peuvent être appliquées, louange à
Allâh. Il est permis de prononcer un prêche et prier ensuite et vice-versa. Tout ceci a
été rapporté de lui, l'affaire est laissée au libre choix. Celui qui la compare à la prière
de l’Aïd comme l'a dit Ibn ‘Abbâs a appliqué la Sunna. Il est également en
conformité avec l'un des deux hadith rapportés par ‘AbdAllâh ibn Zayd sur ce sujet
et le hadith rapporté par Abou Horayra que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a prononcé
un prêche après avoir fait la prière.
Il est aussi permis de prononcer le prêche avant la prière conformément au hadith
rapporté par ‘AbdAllâh ibn Zayd issu des deux recueils authentiques et le hadith
rapporté par ‘Aïcha. Les deux conceptions sont conformes à la Sunna et sont saines,
Louange à Allâh.
Il est très important d'avoir un cœur sincère et de supplier Allâh humblement. Les
gens en se rassemblant pour faire Salât al-Istisqâ doivent avoir un cœur tourné vers
Allâh (Exalté soit-il), repentant, regrettant et s'abstenant des péchés, espérant Sa
miséricorde et craignant Son châtiment. Les gens doivent multiplier la supplication
d'Allâh, rechercher son pardon et son repentir. Ils doivent porter leurs vêtements
ordinaires, car ils ne sont pas sortis pour une fête, mais pour demander humblement
de l'aide d'Allâh. Chacun doit s'efforcer d'invoquer Allâh en se rendant à la
mosquée de même à l'intérieur de celle-ci et lorsqu'on dit Amen à l'invocation faite
par l'Imam espérant la miséricorde d'Allâh et recherchant Ses bénédictions. Les
dirigeants, les riches, et tous les gens devraient se repentir sincèrement à Allâh,
s'appliquer à améliorer leurs comportements, s'abstenir de commettre des péchés,
se repentir à Allâh (Exalté soit-Il) de tous les péchés, appliquer les ordres d'Allâh sur Sa

17

terre, ordonner le convenable et interdire le blâmable. Il est souhaitable de dire
après la tombée de pluie :

‫ ُم ِطرنَا بفضل الل ورْحته‬- ‫اللهم صيِّبا نافعا‬

« Ô Allâh, fais que les nuées éclatent en pluies bienfaisantes. » – Authentifié par
Sheikh al-Albâni dans Sahih Jâmi (4725)/ « Allâh nous a fait tomber la pluie par Sa
Grâce et Sa Miséricorde » - Sahih Muslim (71)
Le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a enseigné à sa communauté de réciter cette
invocation quand il pleut. Il n'est pas permis de dire que les précipitations sont
tombées grâce à telle étoile ou tel spécialiste a dit vrai. Il est à noter que les étoiles
n'ont aucun effet vis-à-vis de cette affaire si elles se rassemblent ou se séparent,
apparaissent ou disparaissent. Le mouvement des étoiles dépend de la volonté
d'Allâh (Exalté soit-il). De même, les pluies dépendent de Lui, de Sa bienfaisance, Sa
générosité et Sa miséricorde. Ainsi, il n'est pas permis de dire que les précipitations
ont eu lieu en raison de ceci ou cela. Tout cela n'a aucun fondement et le Prophète
(‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a dit que cette croyance relève de la mécréance. Il est obligatoire
que les musulmans soient prudents à cet égard.
Il est également souhaitable de découvrir une partie de son corps quand il pleut,
afin que l'eau de la pluie atteigne son corps à l'instar du Prophète (‫)صلى هللا عليه و سلم‬
comme rapporté par Muslim dans son Sahîh d'après Anas :

‫ يا رسول الل مل‬:‫ فقالوا‬،‫أصابنا مع رسول الل مطر فحسر ثوبه حىت أصابه املطر‬
‫ ْلنه حديث عهد بربه‬:‫فعلت هذا؟ فقال‬
« Il est arrivé au temps du Messager de pleuvoir. Celui-ci a ôté une partie de son
vêtement pour que la pluie tombe directement sur lui. On lui demanda pourquoi il a
agi de la sorte et il expliqua que la pluie est une nouvelle création du Seigneur. »
(Ce hadith montre que la pluie est une miséricorde d'Allâh et qu'elle vient d'être
créée par Lui, c'est pourquoi on en tire bénédiction). Cela indique qu'il est
souhaitable pour une personne de découvrir une partie de son corps comme le bras
ou la tête pour que l'eau de pluie l'atteigne comme l'a fait le Prophète.
Il est permis à un musulman d'ôter son turban ou de découvrir son bras, une jambe
ou une quelconque partie de son corps que l'on peut découvrir en public afin que
l'eau de pluie l'atteigne.
Qu'Allâh nous aide tous à acquérir la science utile et à accomplir de bonnes
œuvres. Qu'Il nous accorde, ainsi qu'à tous les musulmans, science et réussite. Qu'Il
double notre récompense. Que la paix et la bénédiction d'Allâh soient sur notre
Prophète Mohammad sa famille et ses Compagnons.
(Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/47 - Commentaire de son éminence sur le
séminaire concernant la prière de la demande de pluie donné par les Cheikhs: Sâlih Al-'Attram, `AbdAr-Rahmân Al-Birâk, `Abd-Al-`Azîz Ar-Râdjihî, tenu à la mosquée Al-Djam`a Al-Kabîr à Riyad.)

18

La demande de la pluie
STATUT JURIDIQUE
Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est mentionné :
Lorsque le motif est réel, la prière de demande de pluie est une pratique fortement
recommandée (Sunnah Mua’kkadah) et ce, à l’unanimité des savants. (Ach-Charh

Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie – Editions
Tawbah)

Question : Lorsque l'on demande à certaines personnes de demander secours à
Allâh pour faire descendre la pluie et de se repentir de toute désobéissance, car la
transgression (des interdits d'Allâh) est la cause principale qui empêche les
bénédictions de se répandre et parmi celles-ci, la pluie. Ces derniers disent :
Regardez ces mécréants, ils commettent des péchés plus grands que les nôtres et
malgré cela, ils ont toujours de la pluie. Alors ce que vous nous dites là n'est donc
pas vrai.
Le fait de renier ce qui a été affirmé dans Le Livre (d'Allâh) et la Sunna et qui a été
rapporté par plusieurs hadiths, est un acte de mécréance. Celui qui renie la
demande de secours adressée à Allâh en cas de disette due à un manque de pluie,
a renié et traité de mensonges les hadiths authentiques qui incitent à recourir vers
Allâh pour Lui demander secours et aide, Exalté soit-Il. Dans ces propos, il y a un
démenti des versets qui incitent à recourir à Allâh dans les moments difficiles comme
Allâh, le Très-Haut, le dit dans le verset suivant :

﴾ ‫ٱستَ ْغ ِفُروا َربَّ ُك ْم إِنَّهۥُ َكا َن َغ َّفارا‬
ُ ‫﴿ فَ ُقْل‬
ْ ‫ت‬

« J’ai donc dit : « Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand Pardonneur,
pour qu’Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes » (71:10)

Le fait de renier cela est probablement une atteinte à l'Unicité d'Allâh par Son
serviteur. Le fait de croire cela et de démentir les versets et les hadiths qui ont été
apportés à ce sujet est un acte de mécréance qui fait sortir du giron de l'Islam. Il
revient à celui qui prononce de tels propos de se repentir sincèrement.
Ce qui est évoqué dans la question, au sujet des mécréants qui en dépit de leur
mécréance avérée et du grand nombre de leurs péchés, et de la pluie qui ne cesse
pas de tomber chez eux, ne doit pas tromper une personne. Cela n'est pas une
preuve qu'Allâh soit satisfait d'eux ou qu'Il les aime. Il se peut que cela soit fait par
Allâh pour les appâter, car Allâh, Exalté Soit-Il, dicte les agissements d'un injuste et le
remplit de bienfaits et lorsqu'Il décide de le prendre, alors ce dernier ne saurait se
soustraire.
Allâh, le Très-Haut, a dit :

19

ِ َّ‫﴿ َال ي غَّرنَّك تَ َقلُّب ٱل‬
ِ‫ين َك َفروا ِِف ٱلْبِ َٰلَ ِد َم َٰتَع قَلِيل ُُثَّ َمأْ َوَٰى ُه ْم َج َهنَّم َوب‬
‫س‬
‫ئ‬
‫ذ‬
ْ
َ َُ
ُ
ُ
ُ َ
َ
ِ
﴾ ‫اد‬
ُ ‫ٱلْم َه‬
« Que ne t’abuse point la versatilité [pour la prospérité] dans le pays, de ceux qui
sont infidèles. Piètre jouissance ! Puis leur refuge sera l’Enfer. Et quelle détestable
couche ! » (3:196-197)
Allâh, Le Très-Haut, a dit également :

ِ َّ‫﴿ وٱل‬
ْ
ْ
﴾ ‫َّار َمثْ وى ََّلُ ْم‬
‫ع‬
‫َن‬
‫ٱْل‬
‫ل‬
‫ك‬
‫أ‬
‫ت‬
‫ا‬
‫م‬
‫ك‬
‫ن‬
‫و‬
‫ل‬
‫ك‬
‫أ‬
‫ي‬
‫و‬
‫ن‬
‫و‬
‫َّع‬
‫ت‬
‫م‬
‫ت‬
‫ي‬
‫ا‬
‫و‬
‫ر‬
‫ف‬
‫ك‬
‫ين‬
‫ذ‬
ْ
ُ
ْ
ُ
َ
ُ
َ
َ
َ
َ
َ
َ
َ
ُ
َ
َ
ُ ‫َٰم َوٱلن‬
َ
َ
َ
َ
َ
ُ
ُ
ُ

« Et ceux qui mécroient jouissent et mangent comme mangent les bestiaux ; et le
Feu sera leur lieu de séjour. » (47:12)
Le Très-Haut a dit encore :

ِ ‫﴿ أَ ْذهبتُم طَيِّبَٰتِ ُكم ِِف حياتِ ُكم ٱلدُّنْيا وٱستَمتَ عتُم ِهبا فَٱلْي وم َُْتزو َن ع َذاب ٱ َْل‬
‫ون ِِبَا‬
ُ َ َ َْ َ ْ َ َ ْ ْ ْ َ َ ُ ََ ْ َ ْ َْ
ِ ‫ُكنتُ ْم تَ ْستَ ْكِِبُو َن ِِف ْٱْل َْر‬
﴾ ‫ٱْلَ ِّق َوِِبَا ُكنتُ ْم تَ ْف ُس ُقو َن‬
ْ ‫ض بِغَ ِْي‬
« Vous avez dissipé vos biens excellents et vous avez joui pleinement durant votre vie
sur terre : on vous rétribue aujourd'hui du châtiment avilissant. » (46:20)
Allâh, Le Très-Haut a dit :

ِ ‫﴿ ح َّىت إِ َذا أ‬
‫ت َوظَ َّن أ َْهلُ َها أَنَّ ُه ْم َٰقَ ِد ُرو َن َعلَْي َها أَتََٰى َها‬
ْ َ‫ض ُز ْخُرفَ َها َوٱزَّيَّن‬
َٰ َ
َ
ُ ‫َخ َذت ْٱْل َْر‬
ِ ‫أَمرنَا لَيال أَو نَهارا فَجعْل َٰنَها ح‬
ِ ‫صيدا َكأَن َّملْ تَ ْغ َن بِ ْٱْل َْم‬
﴾‫س‬
َ َ َ َ َ ْ ْ ُْ

« Puis, lorsque la terre prend sa parure et s'embellit, et que ses habitants pensent
qu'elle est à leur entière disposition, Notre Ordre lui vient, de nuit ou de jour. C'est
alors que Nous la rendrons toute moissonnée, comme si elle n'avait pas été
florissante la veille. » (10:24)
Allâh, Le Très-Haut, a dit :

‫َح َّ َٰىت إِ َذا فَ ِر ُحوا ِِبَا أُوتُوا‬
‫ب‬
ْ ‫ظَلَ ُموا َو‬
ِّ ‫ٱْلَ ْم ُد لِلَّ ِه َر‬

ِِ
‫ب ُك ِّل َش ْى ٍء‬
َ ‫﴿ فَلَ َّما نَ ُسوا َما ذُ ِّكُروا بهۦ فَتَ ْحنَا َعلَْي ِه ْم أَبْ ََٰو‬
ِ َّ ِ
ِ
َٰ ‫أ‬
ِ ِ
ِ
‫ين‬
َ
َ ‫َخ ْذ ََنُم بَ ْغتَة فَإ َذا ُهم ُّمْبل ُسو َن فَ ُقط َع َدابُر ٱلْ َق ْوم ٱلذ‬
ِ
﴾‫ي‬
َ ‫ٱلْ ََٰعلَم‬

« Puis, lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur avait rappelé, Nous leur ouvrîmes les
portes donnant sur toute chose (l’abondance); et lorsqu’ils eurent exulté de joie en
raison de ce qui leur avait été donné, Nous les saisîmes soudain, et les voilà
désespérés. Ainsi fut exterminé le dernier reste de ces injustes. Et louange à Allâh,
Seigneur de l’Univers ! » (6:44-45)

20

Quant aux épreuves qu'Allâh inflige à certains croyants à travers la pauvreté, les
malheurs, le manque de pluie, la diminution de biens, de personnes et de fruits, tout
cela est une épreuve et un examen de la part d'Allâh envers Ses serviteurs afin
d'accroître leur attachement vis-à-vis d'Allâh et amplifie leur espoir en Lui. A chaque
fois qu'un malheur les atteint, ces gens savent que cela provient d'Allâh et
reviennent vers Lui, avec humilité ; et se remettent à Lui et leur confiance en Allâh
devient plus forte comme le devient aussi leur foi. Allâh le Très-Haut, a dit :

ٍ
ِ ‫ٱْلو‬
ِ ‫ص ِّم َن ْٱْل َْم ََٰوِل َو ْٱْلَن ُف‬
ٍ ‫وع َونَ ْق‬
‫س َوٱلث ََّم ََٰر ِت‬
ِ ُ‫ٱجل‬
ْ ‫ف َو‬
َْ ْ ‫﴿ َولَنَْب لَُونَّ ُكم بِ َش ْىء ِّم َن‬
ِ ََِّٰ ‫وبَ ِّش ِر‬
﴾ ‫ين‬
َ
َ ‫ٱلصِب‬
« Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de
diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux
endurants » (2:155)
Allâh, Le Très-Haut, a dit aussi :

َٰ ‫﴿ ولَنَْب لُونَّ ُكم َح َّ َٰىت نَ ْعلَم ٱلْم ََٰج ِه ِدين ِمن ُكم و‬
ِ ِ‫ٱلص‬
﴾ ‫َخبَ َارُك ْم‬
‫ِب‬
َّ
ْ ‫ين َونَْب لَُوا أ‬
ْ َ َ
َْ َ
ُ َ
َ

« Nous vous éprouverons certes afin de distinguer ceux d’entre vous qui luttent [pour
la cause d’Allâh] et qui endurent, et afin d’éprouver [faire apparaître] vos
nouvelles ». (47:31)
(Question 2 de la Fatwa 19046 du Comité de l’Ifta – Partie 7/176 – Président : Sheikh Ibn Baz – VicePrésident : Sheikh Ach-Chaykh – Membres : Sheikh Ghoudayan, Sheikh Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

LES MANIERES LEGIFEREES DE DEMANDER LA PLUIE
Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est mentionné :
« Certains ont dit qu’il y avait trois manières de demander la pluie :
1/ Accomplir la prière, seul ou en groupe, de la manière légiférée, et c’est là la
manière la plus complète.
2/ La demande de pluie de l’imam lors du sermon du vendredi, conformément à ce
qu’a pratiqué le Prophète car c’est un moment où l’on espère que l’invocation soit
exaucée.
3/ L’invocation des musulmans après leurs prières, de manière individuelle ou isolée.
Il n’y a aucune divergence sur la permission de demander la pluie sans accomplir de
prière. »
(Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie –
Editions Tawbah)

21

QUI PREND LA DECISION ?
Question : Si le dirigeant d'un pays délaisse la Sunna de Salât al-Istisqâ et n'appelle
plus à son accomplissement quand il y a un manque de pluie ou lorsque les puits
sont à sec, est-il permis à l'Imam d'une mosquée dans ce pays d'appeler les gens à
effectuer la prière pour la demande de pluie ?
Si le dirigent d'un pays n'a pas ordonné d'accomplir la prière de l'Aïd ou la prière
pour la demande de pluie, il est autorisé aux gens de les faire dans le désert, si
possible, sinon ils les accompliront dans une mosquée, car le Prophète ( ‫صلى هللا عليه و‬
‫ )سلم‬l'a légiféré pour sa communauté. La prière de l'Aïd est un fard kifâya (si une
partie des gens l'accomplissent l'obligation est levée pour les autres mais si elle est
délaissée tout le monde prend le péché) et il n'est pas permis aux musulmans de
n'importe quel pays de l'abandonner. Certains érudits disent même qu'elle est un
fard ‘Ayn (une obligation pour chaque individu et celui qui la délaisse prend le
péché) au même titre que la prière du vendredi, car le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬l'a
effectuée et l'a ordonnée.
(Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/85 - Commentaire de son éminence sur le cours
intitulé : la prière et son importance, tenu à la mosquée Al-Djam`a Al-Kabîr à Riyad.)

L’INCITATION A DONNER DES AUMONES ET JEUNER
« Ce qui est légitime de faire par les musulmans lorsque la pluie tarde à tomber et
que la terre est assoiffée, c'est d'ordonner aux gens d'accomplir la prière de la
demande de pluie, de jeûner, de donner des aumônes, de délaisser les injustices et
de délaisser l'animosité entre eux. Car l'obéissance (à Allâh) est l'élément essentiel
pour recevoir les bénédictions et la désobéissance est la cause de la disette. »
(Question 1 de la Fatwa 18386 du Comité de l’Ifta – Partie 7/170 – Président : Sheikh Ibn Baz – VicePrésident : Sheikh Ach-Chaykh – Membres : Sheikh Ghoudayan, Sheikh Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

22

Déroulement de salât Istisqâ
QUI EST CONCERNE PAR LA PRIERE ?
Toutes les personnes en capacité de prier sont conviées à accomplir la prière de
demande de la pluie.
Question : Salat Istisqâ incombe-t-elle à un voyageur?
Il est légiféré pour les résidents et les voyageurs d'accomplir Salât al-Istisqâ s'ils en ont
besoin, agissant selon la Sunna du Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬car il (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬avait
l'habitude de faire la prière pour la demande de pluie pendant la sécheresse et
implorait Allâh de sauver les musulmans.
Donc, si les Bédouins ont besoin de pluie, il leur est permis d'accomplir la prière pour
la demande de pluie.
De même, si les voyageurs en ont besoin, il leur est permis d'implorer l'aide d'Allâh.
Allâh (Exalté soit-Il) dit :

« Appelez-Moi, Je vous répondrai » (40:60)

ِ ‫﴿ ٱدع ِوّن أ‬
﴾ ‫ب لَ ُك ْم‬
ْ ُْ
ْ ‫َستَج‬

Allâh (Exalté soit-Il) dit :

ِ ‫﴿ وإِ َذا سأَلَك ِعب ِادى ع ِّّن فَِإ ِّّن قَ ِريب أ‬
ِ ‫َّاع إِ َذا دع‬
﴾ ‫ان‬
‫ُج‬
َ َ ِ ‫يب َد ْع َوَة ٱلد‬
َ َ َ َ َ
ُ

« Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi… alors Je suis tout proche : Je réponds
à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie » (2:186)
Il (Exalté soit-Il) dit aussi :

ِ
ِ
ِ ‫ٱلسوءَ َوَُْي َعلُ ُك ْم ُخلَ َفاءَ ْٱْل َْر‬
‫ض أ َِء َٰلَه َّم َع‬
ُّ ‫ف‬
ْ ‫يب ٱلْ ُم‬
ُ ‫ضطََّر إِ َذا َد َعاهُ َويَ ْكش‬
ُ ‫﴿ أ ََّمن ُُي‬
﴾ ‫ٱللَّ ِه قَلِيال َّما تَ َذ َّكُرو َن‬

« N'est-ce pas Lui qui répond à l'angoissé quand il L'invoque, et qui enlève le mal »
(27:62)
et s'ils implorent leur Seigneur et qu'ils leur demandent la pluie sans faire la prière, il
n'y a pas de mal à cela, car il est permis aux musulmans d'invoquer leur Seigneur
pour leur besoin, et de se rapprocher de Lui en Lui obéissant.
Et Il (Gloire à Lui) aime que nous Lui adressions nos invocations et nos demandes. Il
est le Bienfaiteur, le Généreux, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux, qui

23

donne et qui prive avec sagesse. Il a pouvoir sur toute chose. Il ne peut pas être
interrogé sur ce qu'Il fait, alors que tous les gens seront interrogés, donc il est prescrit
à Ses serviteurs de demander à Allâh (Gloire à Lui) ce dont ils ont besoin et de se
rapprocher de Lui à travers les actes qu'Il aime, comme la prière, la supplication, les
aumônes, etc.
(Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/67 – Parmi les questions adressées de la part de
la revue Al-Madjala al-Arabiya)

PRIER SEUL OU EN GROUPE ?
Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est mentionné :
« Certains ont dit qu’il y avait trois manières de demander la pluie :
1/ Accomplir la prière, seul ou en groupe, de la manière légiférée, et c’est là la
manière la plus complète.
2/ La demande de pluie de l’imam lors du sermon du vendredi, conformément à ce
qu’a pratiqué le Prophète car c’est un moment où l’on espère que l’invocation soit
exaucée.
3/ L’invocation des musulmans après leurs prières, de manière individuelle ou isolée. Il
n’y a aucune divergence sur la permission de demander la pluie sans accomplir de
prière. »
(Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie –
Editions Tawbah)

LA ZONE GEOGRAPHIQUE CONCERNEE
Question : Si l'ordre de faire Salât al-Istisqâ est émis, alors que les habitants du pays
connaissent des pluies torrentielles, doivent-ils faire la prière pour eux-mêmes ou
doivent-ils la faire et supplier pour les autres (qui sont dans la sécheresse)?
Il leur est licite d'effectuer la prière pour la demande de pluie par obéissance aux
ordres du gouverneur. De plus, ils peuvent demander à Allâh de faire descendre la
pluie de par Sa grâce sur ceux qui en ont besoin, de leur enlever leurs difficultés, et
de leur accorder Sa miséricorde. Car tous les musulmans constituent un ensemble
uni, et sont un seul corps. Le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a dit :

ُّ ‫املؤمن للمؤمن كالبنيان‬
‫يشد بعضه بعضا وشبك بي أصابعه‬
« Le musulman doit être envers son coreligionnaire comme sont entre eux les
matériaux d'une construction qui se renforcent les uns les autres (et il a entrelacé ses
doigts) » - Sahih Boukhari (2446)

24

Le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a dit aussi :

‫مثل املؤمني يف توادهم وتراْحهم وتعاطفهم مثل اجلسد إذا اشتكى منه عضو‬
‫تداعى له سائر اجلسد بالسهر واْلمى‬
« Les croyants, par leur affection, leur miséricorde et leur sympathie mutuelles, sont
comparables aux membres d'un seul corps humain, lorsqu'un de ses membres
souffre, voit tout le reste de ses membres partager avec lui l’insomnie et la fièvre. » Sahih Muslim (2586)
(Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/65 – Parmi les questions adressées à son
éminence de la part du magazine Al-Madjala al-Arabiya)

Question : En cas de retard de la tombée des pluies, est-il permis à une
communauté musulmane installée dans un pays d’infidèles de procéder à la prière
de demande de pluie tout en sachant que la pluie profiterait aux infidèles ?
Nous avons posé la question à son éminence Cheikh Abd Allâh ibn Abd Rahman alDjibrine et voici sa réponse : « Il est permis aux musulmans résidant dans le pays des
infidèles de célébrer la prière de demande de pluie, même si la descente de celle-ci
profite aux infidèles ». (Fatwa 9167 du site Islamqa)

A QUEL MOMENT ?
« Comme les savants l'ont mentionné, elle doit être accomplie en cas de nécessité,
en période de sécheresse, de disette, de peu d'averses, d'assèchement des cours
d'eaux ou d'absorption des eaux dans le sol. »
(Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/49 - Commentaire de son éminence sur le
séminaire concernant la prière de la demande de pluie donné par les Cheikhs: Sâlih Al-'Attram, `AbdAr-Rahmân Al-Birâk, `Abd-Al-`Azîz Ar-Râdjihî, tenu à la mosquée Al-Djam`a Al-Kabîr à Riyad)

Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit :
« Le hadith de Ibn ‘Abbas indique que le Prophète a accompli la prière puis
prononcé un sermon. Tandis que le hadith de ‘Aïsha indique l’inverse. Ainsi, on peut,
selon le hadith, accomplir l’un ou l’autre en premier, et on peut rassembler les deux
hadith en disant que le Prophète a pratiqué tantôt ceci, tantôt cela. »
Le hadith d’Ibn ‘Abbas est le suivant :

ِّ ‫رسول اللَّ ِه صلَّى اللُ علَ ِيه وسلَّم متواضعا‬
‫متضرعا‬
ُ ‫خر َج‬
ِّ ‫متبذال متخشِّعا‬
ِّ ‫مرتسال‬
َ
ِ ‫العيد ومل خيطُب خطبتكم‬
ِ ‫ي كما يصلِّي يف‬
ِ ‫فصلَّى ركعت‬
‫هذ ِه‬
َ ُ
َ
25

« Le Prophète sortit dans un état d’humilité, de dépouillement, de ferveur, de
pondération et d’imploration, et il accomplit deux unités de prière semblables à
celles de l’Aïd, sans prononcer de sermon similaire (à celui que vous venez
d’entendre) » - Hadith déclaré hassan par Sheikh al-Albani dans Sahih Ibn Majah
(1053)
Le hadith de ‘Aïsha est le suivant :

ِ َّ‫ واستِْئخار املط ِر عن إِب‬، ‫إنكم َش َكوُْت ج ْدب ديا ِركم‬
‫ وقد أمركم‬، ‫ان زمانِه عنكم‬
َ َ ْ
ََ
‫ب‬
‫ ووعدكم أن‬، ُ‫اللُ سبحانه أن تَ ْدعُوه‬
ْ : ‫ ُث قال‬، ‫يستجيب لكم‬
ِّ ‫اْلَ ْم ُد لِلَّ ِه َر‬
َ
ِ‫ك ي و‬
ِ َ‫الْعال‬
ِ ِ‫ مال‬، ‫الرِحي ِم‬
ِ
ِ
، ‫يد‬
،
‫الل‬
‫إال‬
‫إله‬
‫ال‬
.
‫ن‬
‫ِّي‬
‫الد‬
‫م‬
‫ن‬
‫ْح‬
‫الر‬
.
‫ي‬
‫م‬
ْ
َّ
َّ
ُ ‫يفعل ما ير‬
َ
َ
َ
ُ
َ
َْ
ُ
، ‫الغيث‬
َ ‫ أَنْ ِزْل علينا‬، ُ‫ وحنن الفقراء‬، ‫الغين‬
ُّ ‫ أنت‬، ‫اللهم أنت اللُ ال إله إال أنت‬
ٍ ‫لت لنا قوة وبالغا إِل ِح‬
‫الرفْ ِع حىت بدا‬
َّ ‫ فلم يََزْل يف‬، ‫ ُث رفع يَ َديْ ِه‬. ‫ي‬
َ ‫واجعل ما أنز‬
ِ ‫ ُث َح َّوَل إِل‬، ‫اض إِبْطَْي ِه‬
، ‫ وهو رافِع يَ َديْ ِه‬، ‫ب أو َح َّوَل رداءَه‬
ُ َ‫بَي‬
َ َ‫ وقَل‬، ‫ظهره‬
َ ‫الناس‬
ِ ‫ ونزل فصلى ركعت‬، ‫الناس‬
ِ ‫ُث أَقْ بَل على‬
‫ت‬
ْ ‫ َفر َع َد‬، ‫وج َّل َس َحابَة‬
َ ‫ فأنشأ اللُ َعَّز‬، ‫ي‬
َ
ِ ‫بإذن‬
ِ ‫ت‬
‫ فلما‬، ‫السيول‬
‫ فلم يَأْ ِت َم ْس ِج َدهُ حىت سالت‬، ‫الل تعاِل‬
ُ
ْ ‫ ُث أ َْمطََر‬، ‫ت‬
ْ َ‫وبََرق‬
ِ
ِ
َّ ‫أشهد‬
‫أن اللَ على‬
ُ : ‫ فقال‬، ‫ت نواج ُذه‬
َ ‫ض ِح‬
ْ ‫ك حىت بَ َد‬
َ ‫رأى ُسْر َعتَ ُهم إِل الْك ِّن‬
ٍ
ِ ‫عبد‬
‫الل ورسولُه‬
ُ ‫ وإين‬، ‫كل شيء قدير‬
ِّ
« Le Prophète a pris place sur la chaire de la mosquée, puis il a glorifié Allâh et l'a
loué avant de dire : « Vous vous plaignez de la sécheresse de vos terres et du retard
de la pluie sur son temps ! Or, Allâh vous a ordonné de L'invoquer et vous a promis
de vous exaucer ! » Il a dit ensuite : « Louange à Allâh le Seigneur des Univers, Le Très
Miséricordieux, Le Tout Miséricordieux, le Souverain du Jour du Jugement ! Il n'y a de
dieu qu'Allâh ! Il fait ce qu'Il veut ! Ô Allâh, Tu es Allâh et il n'y a de dieu que Toi, Le
Tout-Suffisant alors que nous sommes les pauvres ! Fais descendre sur nous la pluie et
fais en sorte que ce que Tu fais descendre sur nous soit une force et un message
jusqu'à un terme déterminé. » Ensuite, il leva ses mains et ne cessa d'invoquer les
mains levées jusqu'à ce qu'apparut le blanc de ses aisselles. Ensuite, il donna son dos
aux gens et retourna son manteau avant de lever ses mains au ciel. Ensuite, il se
tourna vers les gens et descendit de la chaire pour faire deux inclinaisons. C'est alors
qu'Allâh fit apparaître un nuage qui tonna dans le ciel et lança des éclairs avant de
se transformer en pluie avec la volonté d'Allâh. » - Hadith déclaré hassan par Sheikh
al-Albani dans Al-Kalam At-Tayyib (153)
(Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie –
Editions Tawbah)

26

Question : Est-il préférable de faire précéder le sermon sur la prière elle-même lors
de la prière de demande de secours (Istighâtha) ou de la retarder jusqu'après la
prière, car le sermon a été avancé [par rapport aux unités de prière] un jour et les
personnes présentes ont désavoué cela alors que notre Prophète Mohammad l'avait
déjà fait ?
Il est préférable de s'acquitter en premier [des deux unités] de la prière de demande
de pluie avant de faire le sermon, car c'est ce que faisait généralement le Messager
d'Allâh (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬et notamment si le fait de commencer par le sermon
provoque des troubles parmi les fidèles. (Question 2 de la Fatwa 19296 du Comité de l’Ifta –
Partie 7/175 – Président : Sheikh Ibn Baz – Vice-Président : Sheikh Ach-Chaykh – Membres : Sheikh
Ghoudayan, Sheikh Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

A QUELLE HEURE ?
Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit :
« Elle diffère de la prière de l’Aïd en ce qu’il n’y a pas de temps déterminé pour
l’accomplir, ben qu’il soit meilleur que ce soit également dans la matinée. Il n’y a
pas de divergence sur le fait qu’elle ne doit pas être accomplie lors des temps où la
prière est interdite. Et elle est semblable à la prière de l’Aïd en ce qui concerne le
nombre d’unités de prière, les takbir supplémentaires et la récitation à voix haute. »
D’après le hadith de ‘Aïsha, on en déduit que : « Le meilleur temps pour accomplir
cette prière est celui de la prière de l’Aïd, lorsque le soleil s’élève dans le ciel d’une
hauteur d’une lance ? Autrement, il est permis de l’accomplir à tout moment sauf
lors des temps où la prière est interdite ; et il n’y a pas de divergence entre les
savants sur ce point. » (Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la
demande de la pluie – Editions Tawbah)

MOSQUEE OU MOUSSALLA ?
Lorsqu’il cesse de pleuvoir ou que la terre ne produit plus de fruit, il est préférable de
sortir vers la moussala qui est un endroit en plein air, un terrain vague que l’on prend
pour lieu de prière. (El-wadjîz fi fiqhi as-sounnati wa al-kitâbi el 'azîz du cheikh 'abdel-'adhdim elbadawi - Le livre de la prière)

Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit :
« Les hadith authentiques et connus montrent la législation de la prière de demande
de pluie. Elle est accomplie comme la prière de l’Aïd : dans la matinée, dans le
désert, on y prononce le takbir dans la prière et le sermon, et dans l’unique sermon
on multiplie les invocations et demandes de pardon »

27

D’après le hadith de ‘Aïsha, on en déduit que : « Il est recommandé que l’imam fixe
aux gens un jour de rassemblement lors duquel il e rend à la moussalla, de même
qu’il est recommandé d’accomplir cette prière dans le désert » (Ach-Charh Boulough al
Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie – Editions Tawbah)

ANNONCE DE LA PRIERE
« Il convient à l'imam de fixer aux gens un jour de rassemblement durant lequel ils
sortiront de chez eux pour accomplir la salât Istisqâ. » (Question 1 de la Fatwa 18386 du
Comité de l’Ifta – Partie 7/170 – Président : Sheikh Ibn Baz – Vice-Président : Sheikh Ach-Chaykh –
Membres : Sheikh Ghoudayan, Sheikh Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

COMMENT S’Y RENDRE ?
« Ils sortiront de chez eux en toute modestie, en toute humilité, en toute crainte, en
toute tranquillité et en toute déférence. » (Question 1 de la Fatwa 18386 du Comité de l’Ifta –
Partie 7/170 – Président : Sheikh Ibn Baz – Vice-Président : Sheikh Ach-Chaykh – Membres : Sheikh
Ghoudayan, Sheikh Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

« Lorsque le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬se rendait au moussala, il s’y rendait
humblement, c’est-à-dire en baissant la tête, en étant humilié devant Allâh. Ceci car
l’une des causes de l’absence de pluie est l’abondance des péchés, le fait de ne
pas s’acquitter de la zakat ou le fait de tromper dans la balance. » (El-wadjîz fi fiqhi assounnati wa al-kitâbi el 'azîz du Cheikh ‘abdel-’adhdim el-badawi - Le livre de la prière)

Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est mentionné :
« Le but de la demande de pluie est d’invoquer et d’implorer Allâh en faisant preuve
d’humilité, de faiblesse et d’indigence vis-à-vis de Lui. C’est pourquoi il faut s’y
rendre dans un état d’humilité du corps, de recueillement du cœur, d’imploration de
la langue et de dépouillement dans l’habillement et l’attitude. Cet état est plus
proche de l’exaucement de l’invocation et c’est ainsi que le Prophète s’y rendait
afin d’être un exemple pour sa communauté. » (Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh AlBassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie – Editions Tawbah)

28

ADHAN ET IQAMA ?
Question : Est-il institué légalement d'appeler les gens à la prière de la demande de
pluie par le biais de l'Adhan, car certaines personnes n'assistent pas à la prière par
oubli ou par ignorance. Est-il permis légalement de lancer l'adhan dans cette
situation afin de les rappeler et de les inciter [à venir faire la prière] ou bien cela n'est
pas légitime ?
Il n'est pas permis légalement d'appeler les gens à la prière de la demande de pluie.
Le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬ainsi que ses califes bien guidés qui lui ont succédé l'ont
accomplie sans faire l'appel à la prière ni l'iqâma et il n'est pas permis d'inventer un
culte que ni Allâh ni Son Messager (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬n'ont autorisé.
La Sunna consiste, lorsqu'un imam a décidé d'accomplir la prière de la demande de
pluie, à informer les gens du jour de la sortie pour accomplir cette prière et ce, afin
que les gens s'empressent de faire un repentir sincère et de cesser définitivement de
commettre des péchés, de cesser d'être injuste entre eux, de renoncer à toute
haine, puis de faire don de ce qu'ils possèdent de meilleur et de faire d'autres choses
qui ont pour conséquence l'éloignement de la retenue de la pluie. (Question 2 de la
Fatwa 17572 du Comité de l’Ifta – Partie 7/173 – Président : Sheikh Ibn Baz – Membres : Sheikh AchChaykh, Sheikh Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

DESCRIPTION DE LA PRIERE
« Il dirigera pour eux deux unités de prière. Durant la première, il prononcera sept fois
le Takbîr et durant la seconde unité de prière, il prononcera cinq fois le takbîr,
comme lors des prières des deux fêtes. Il récitera, après la Sourate de l'Ouverture (AlFâtiha), la Sourate « Sabih » (Sourate le Très-Haut) et la sourate « Ghachiyyah »
(l’Enveloppante), à voix haute. » (Question 1 de la Fatwa 18386 du Comité de l’Ifta – Partie 7/170
– Président : Sheikh Ibn Baz – Vice-Président : Sheikh Ach-Chaykh – Membres : Sheikh Ghoudayan,
Sheikh Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

Question : Est-il légiféré de prononcer At-Tasmiya (dire Bismillah) dans chaque rak’a
de Salât Istisqâ, et qu'est-il légiféré de dire dans la position assise entre les deux
prosternations ?
Il est légiféré de prononcer At-Tasmiya dans chaque rak’a avant de réciter Al-Fatiha
ou toute autre sourate sauf pour la sourate ''At-Tawba''. Donc, lorsque l'imam récite
la sourate Al-Fâtiha, il doit prononcer avant la Basmala (dire "Bismillah Ar-Rahman ArRahîm"). Aussi dans la première unité de prière, il convient de prononcer AlIsti’âdha (dire A’ouzhou biLlahi mina chaytani Rajim). Ensuite il prononce ''AtTasmiya'', ainsi que dans les dernières rak’a, il n'y a pas de mal s'il prononce AlIsti’âdha. Mais s'il se contente de dire ''At-Tasmiya'' cela suffit. En ce qui concerne ce
qui doit être dit entre les deux prosternations, on doit demander le pardon d'Allâh en
disant :

29

،‫ رب اغفر يل‬،‫رب اغفر يل‬
‫ وعافين‬،‫ وارزقين‬،‫ واجِبين‬،‫ واهدين‬،‫ وارْحين‬،‫اللهم اغفر يل‬
« O Allâh! Pardonne-moi, ô Allâh! Pardonne-moi » - Déclaré solide (thâbit) par Sheikh
al-Albâni dans al-Kalima at-Tayyib (99)
« Ô Allâh! Pardonne-moi, sois miséricordieux envers moi, guide-moi, secours-moi,
accorde-moi la subsistance et accorde-moi une bonne santé » - Déclaré bon
(djayyid) par Sheikh al-Albâni dans al-Kalima at-Tayyib (98)
Il est authentiquement rapporté que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬disait ceci entre les
deux prosternations. Il est obligatoire de le dire une fois, mais il encore mieux de le
répéter trois fois ou plus. Il n'y a pas de différence en disant cela dans la prière
obligatoire, la prière de l'Aïd, la prière pour la demande de pluie, ainsi que les autres
prières surérogatoires.
(Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/68 – Parmi les questions qui se réfèrent au
commentaire de son éminence sur le cours intitulé ‘la prière et son importance’ tenu à la mosquée de
al-djam’a al kabir à Riyad)

1 L’imam fait « takbiratul ihram »
x6
2 Il fait 6 takbirs de suite

2

1

3 Il lit sourate Al Fâtiha
Puis, il lit une autre sourate
4 Il fait le takbir

3

4

30

5 Il s'incline en disant : « Subhaana
Rabbi al ‘aziim » x 3

5

6 Il se relève en disant « Sami
ALLÂHou
liman
hamida
Rabbana wa lakal hamd »

,

7 Il fait le takbir

6

7

8

Il se prosterne et dit « Subhaana
Rabbi al A’la » x 3

8

9 Il récite les invocations :
« Rabbi’ghfirly (x3), wa r-hamni,
war-zuqni… »

9

31

10 Il se prosterne et dit « Subhaana
Rabbi al A’la » x 3

10

11 Il se relève en faisant le takbir
x5

12

12 Il fait 5 takbir de suite

11

13

Il lit sourate Al Fâtiha
Il lit sourate Ghachiya de
préférence

14

13

14

Il fait le takbir

On reprend les étapes 5 à 10

14 Il fait le tashahhud puis le taslim
à droite puis à gauche

Il existe sur Internet des vidéos de prières Istisqâ effectuées à la Mecque.4

4

http://www.youtube.com/watch?v=AqYKGUZooSs

32

COMMENT RATTRAPER LA PRIERE ?
Question : Quel est le statut de celui qui se joint aux prieurs au cours de leur ultime
invocation dans une prière marquant l'une des deux fêtes ou faite pour demander la
pluie?
Celui qui trouve l'imam dans son ultime invocation lors d'une prière marquant l'une
des deux fêtes ou une prière faite pour demander la pluie, celui-là doit se lever après
la fin de la prière faite avec l'iman pour accomplir deux rak’a en faisant exactement
comme l'iman en ce qui concerne le takbir, la récitation, l'inclination et la
prosternation. (Fatwa de la commission permanente (8/307) – fatwa 118864 du site Islamqa)
Question : Etant donné que les savants comparent la prière de la fête à celle de la
demande de la pluie du fait qu’elles se ressemblent dans leur accomplissement,
voici ce qu’ils disent au sujet de la prière de l’Aïd :
« Si celui qui l'a ratée veut la rattraper, cela lui est recommandé, quitte à l'accomplir
comme on le fait en groupe, sans prononcer un sermon après l'avoir effectuée. C'est
ce que dit l'imam Malik, Chafi’i, Ahmad et d'autres ‘ulamas. La règle en la matière
consiste dans la parole du Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬:

ِ
ِ
ِ
‫ فما‬،‫ وال تُس ِرعوا‬،‫الوقا ِر‬
َ ‫ وعليكم بالسكينة و‬،‫إذا َسعتُ ُم اإلقامةَ فامشوا إِل الصالة‬
ِ ‫ وما فاتكم‬،‫أدرْكتم فصلُّوا‬
‫فأِتُّوا‬
َ
َ َُ
« Quand vous allez participer à la prière, marchez posément et dignement. Puis
effectuez avec l'imam la partie que vous le trouvez en train de faire. Ensuite
rattrapez le reste. » - Sahih Bokhari (636)

Dans le même sens, il a été rapporté que quand Anas ratait la prière de la fête avec
l'imam, il rassemblait sa famille et ses esclaves et Abdoullah ibn Abi Outba, son
esclave, et leur dirigeait une prière de deux rak’a au cours desquelles, il procédait
aux takbir.
Celui qui arrive après la prière et pendant que l'imam prononce son sermon doit
écouter celui-ci avant de rattraper la prière de manière à réaliser deux intérêts. »
(Fatwa de La Commission Permanente pour la recherche et la Consultance - Cheikh Abdoul Aziz ibn
Baz, Cheikh Abdourrazzaq Afifi, Cheikh Abdoullah Ghoudayyan – Fatwa 96922 du site Islamqa)

Question : Que faire si j’arrive au moment où l’imam prie et est en train de faire les
« takbirat » en plus, dois-je rattraper ce que je n’ai pas fait, que dois-je faire sinon ?
Si tu arrives alors que l’imam fait les « Takbirat », alors fait le « Takbir al Ihram » [le
Takbir de la sacralisation marquant le début de la prière], puis suis l’imam pour le
restant de la prière ; quant à ce que tu as manqué (comme takbirat) il ne t’incombe
pas de le rattraper. (Sheikh Utheymine - La prière des deux fêtes)

33

QUE FAIRE S’IL COMMENCE A PLEUVOIR AVANT DE COMMENCER LA
PRIERE ?
Question : Que devons-nous faire s’il pleut au moment où l’on décide de se rendre à
la prière en groupe de demande de la pluie ?
Si les gens sont sortis pour effectuer la prière Istisqâ ou bien ont eu l’intention de la
faire puis qu’il s’est mis à pleuvoir, alors deux cas sont possibles. S’ils se sont préparés
à sortir et qu’il s’est mis à pleuvoir avant qu’ils ne sortent, alors ils devraient remercier
Allâh pour Ses Bénédictions et rester chez eux. S’ils sont déjà sortis de chez eux, alors
ils devraient prier pour remercier Allâh. (Al-Mughni, 2/296) (Fatwa 45 du site Islamqa)

34

Le sermon
A QUEL MOMENT ?
« Il a été authentiquement rapporté que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a prononcé un
prêche avant de faire Salât al-Istisqâ et à d'autres endroits après la prière. Il se peut
qu'il ait fait cela à deux moments différents.
Il est rapporté par ‘Abdullah Ibn Zayd et Abou Horayra, que le Prophète ( ‫صلى هللا عليه و‬
‫ )سلم‬a demandé la pluie et a prononcé un prêche après la Salât. Ibn ‘Abbas a
rapporté un hadith dans ce sens et disant qu'elle était dans la même forme que
celle de l'Aïd.
Par ailleurs, il a été rapporté dans un hadith de ‘AbdAllâh ibn Zayd et dans le hadith
de ‘Aïcha que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a prononcé un prêche avant la prière.
Toutes ces deux visions sont authentiques et peuvent être appliquées, louange à
Allâh. Il est permis de prononcer un prêche et prier ensuite et vice-versa. Tout ceci a
été rapporté de lui, l'affaire est laissée au libre choix. Celui qui la compare à la prière
de l’Aïd comme l'a dit Ibn ‘Abbâs a appliqué la Sunna. Il est également en
conformité avec l'un des deux hadith rapportés par ‘AbdAllâh ibn Zayd sur ce sujet
et le hadith rapporté par Abou Horayra que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a prononcé
un prêche après avoir fait la prière.
Il est aussi permis de prononcer le prêche avant la prière conformément au hadith
rapporté par ‘AbdAllâh ibn Zayd issu des deux recueils authentiques et le hadith
rapporté par ‘Aïcha. Les deux conceptions sont conformes à la Sunna et sont saines,
Louange à Allâh. »
(Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/47 - Commentaire de son éminence sur le
séminaire concernant la prière de la demande de pluie donné par les Cheikhs: Sâlih Al-'Attram, `AbdAr-Rahmân Al-Birâk, `Abd-Al-`Azîz Ar-Râdjihî, tenu à la mosquée Al-Djam`a Al-Kabîr à Riyad.)

Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit :
« Le hadith de Ibn ‘Abbas indique que le Prophète a accompli la prière puis
prononcé un sermon. Tandis que le hadith de ‘Aïsha indique l’inverse.
Ainsi, on peut, selon le hadith, accomplir l’un ou l’autre en premier, et on peut
rassembler les deux hadith en disant que le Prophète a pratiqué tantôt ceci, tantôt
cela. »
Le hadith d’Ibn ‘Abbas est le suivant :

ِّ ‫رسول اللَّ ِه صلَّى اللُ علَ ِيه وسلَّم متواضعا‬
‫متضرعا‬
ُ ‫خر َج‬
ِّ ‫متبذال متخشِّعا‬
ِّ ‫مرتسال‬
َ
ِ ‫العيد ومل خيطُب خطبتكم‬
ِ ‫ي كما يصلِّي يف‬
ِ ‫فصلَّى ركعت‬
‫هذ ِه‬
َ ُ
َ
35

« Le Prophète sortit dans un état d’humilité, de dépouillement, de ferveur, de
pondération et d’imploration, et il accomplit deux unités de prière semblables à
celles de l’Aïd, sans prononcer de sermon similaire (à celui que vous venez
d’entendre) » - Hadith déclaré hassan par Sheikh al-Albani dans Sahih Ibn Majah
(1053)
Le hadith de ‘Aïsha est le suivant :

ِ َّ‫ واستِْئخار املط ِر عن إِب‬، ‫إنكم َش َكوُْت ج ْدب ديا ِركم‬
‫ وقد أمركم‬، ‫ان زمانِه عنكم‬
َ َ ْ
ََ
‫ب‬
‫ ووعدكم أن‬، ُ‫اللُ سبحانه أن تَ ْدعُوه‬
ْ : ‫ ُث قال‬، ‫يستجيب لكم‬
ِّ ‫اْلَ ْم ُد لِلَّ ِه َر‬
َ
ِ‫ك ي و‬
ِ َ‫الْعال‬
ِ ِ‫ مال‬، ‫الرِحي ِم‬
ِ
ِ
، ‫يد‬
،
‫الل‬
‫إال‬
‫إله‬
‫ال‬
.
‫ن‬
‫ِّي‬
‫الد‬
‫م‬
‫ن‬
‫ْح‬
‫الر‬
.
‫ي‬
‫م‬
ْ
َّ
َّ
ُ ‫يفعل ما ير‬
َ
َ
َ
ُ
َ
َْ
ُ
، ‫الغيث‬
َ ‫ أَنْ ِزْل علينا‬، ُ‫ وحنن الفقراء‬، ‫الغين‬
ُّ ‫ أنت‬، ‫اللهم أنت اللُ ال إله إال أنت‬
ٍ ‫لت لنا قوة وبالغا إِل ِح‬
‫الرفْ ِع حىت بدا‬
َّ ‫ فلم يََزْل يف‬، ‫ ُث رفع يَ َديْ ِه‬. ‫ي‬
َ ‫واجعل ما أنز‬
ِ ‫ ُث َح َّوَل إِل‬، ‫اض إِبْطَْي ِه‬
، ‫ وهو رافِع يَ َديْ ِه‬، ‫ب أو َح َّوَل رداءَه‬
ُ َ‫بَي‬
َ َ‫ وقَل‬، ‫ظهره‬
َ ‫الناس‬
ِ ‫ ونزل فصلى ركعت‬، ‫الناس‬
ِ ‫ُث أَقْ بَل على‬
‫ت‬
ْ ‫ َفر َع َد‬، ‫وج َّل َس َحابَة‬
َ ‫ فأنشأ اللُ َعَّز‬، ‫ي‬
َ
ِ ‫بإذن‬
ِ ‫ت‬
‫ فلما‬، ‫السيول‬
‫ فلم يَأْ ِت َم ْس ِج َدهُ حىت سالت‬، ‫الل تعاِل‬
ُ
ْ ‫ ُث أ َْمطََر‬، ‫ت‬
ْ َ‫وبََرق‬
ِ
ِ
َّ ‫أشهد‬
‫أن اللَ على‬
ُ : ‫ فقال‬، ‫ت نواج ُذه‬
َ ‫ض ِح‬
ْ ‫ك حىت بَ َد‬
َ ‫رأى ُسْر َعتَ ُهم إِل الْك ِّن‬
ٍ
ِ ‫عبد‬
‫الل ورسولُه‬
ُ ‫ وإين‬، ‫كل شيء قدير‬
ِّ
« Le Prophète a pris place sur la chaire de la mosquée, puis il a glorifié Allâh et l'a
loué avant de dire : « Vous vous plaignez de la sécheresse de vos terres et du retard
de la pluie sur son temps ! Or, Allâh vous a ordonné de L'invoquer et vous a promis
de vous exaucer ! » Il a dit ensuite : « Louange à Allâh le Seigneur des Univers, Le Très
Miséricordieux, Le Tout Miséricordieux, le Souverain du Jour du Jugement ! Il n'y a de
dieu qu'Allâh ! Il fait ce qu'Il veut ! Ô Allâh, Tu es Allâh et il n'y a de dieu que Toi, Le
Tout-Suffisant alors que nous sommes les pauvres ! Fais descendre sur nous la pluie et
fais en sorte que ce que Tu fais descendre sur nous soit une force et un message
jusqu'à un terme déterminé. » Ensuite, il leva ses mains et ne cessa d'invoquer les
mains levées jusqu'à ce qu'apparut le blanc de ses aisselles. Ensuite, il donna son dos
aux gens et retourna son manteau avant de lever ses mains au ciel. Ensuite, il se
tourna vers les gens et descendit de la chaire pour faire deux inclinaisons. C'est alors
qu'Allâh fit apparaître un nuage qui tonna dans le ciel et lança des éclairs avant de
se transformer en pluie avec la volonté d'Allâh. » - Hadith déclaré hassan par Sheikh
al-Albani dans Al-Kalam At-Tayyib (153)
(Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie –
Editions Tawbah)

36

Question : Est-il préférable de faire précéder le sermon sur la prière elle-même lors
de la prière de demande de secours (Istighâtha) ou de la retarder jusqu'après la
prière, car le sermon a été avancé [par rapport aux unités de prière], un jour et les
personnes présentes ont désavoué cela alors que notre Prophète Mohammad ( ‫صلى هللا‬
‫ )عليه و سلم‬l'avait déjà fait ?
Il est préférable de s'acquitter en premier [des deux unités] de la prière de demande
de pluie avant de faire le sermon, car c'est ce que faisait généralement le Messager
d'Allâh (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬et notamment si le fait de commencer par le sermon
provoque des troubles parmi les fidèles. (Question 2 de la Fatwa 19296 du Comité de l’Ifta –
Président : Sheikh Ibn Baz – Vice-Président : Sheikh Ach-Chaykh – Membres : Sheikh Ghoudayan, Sheikh
Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

A QUEL ENDROIT ET DANS QUELLE POSTURE ?
Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit :
D’après le hadith de ‘Aïsha on en déduit que :
« On donne un sermon à partir d’un lieu élevé, comme pour la prière du vendredi ou
de l’Aïd, afin que le prêche soit mieux entendu et compris. »
« L’imam monte sur la chaire, fait face aux gens, célèbre la grandeur d’Allâh, Le
loue et leur adresse une exhortation. Puis, il se tourne en direction de la Qibla, lève
les mains et demande à Allâh de leur accorder la pluie. A ce moment, l’imam et les
fidèles retournent leur manteau, ou le vêtement supérieur qu’ils portent, par espoir
qu’Allâh retournera leur difficulté en aisance, et leur misère en richesse. (Si on porte
un Qamîs, on ne le retourne pas car il tient lieu du vêtement couvrant la partie
supérieure du corps – Ar-ridâ – mais aussi du vêtement couvrant la partie inférieure
du corps – Al-Izar. »
(Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie –
Editions Tawbah)

CONTENU DU SERMON
« Après le salut final, il prononcera un sermon dans lequel il mentionnera les versets
relatifs à la demande de pardon et exhortera les gens à le faire. Il incitera, pendant
ce discours, à faire des dons de charité, il leur ordonnera de faire montre de piété,
de se conformer aux ordres d'Allâh et de cesser de Lui désobéir et que la prière de
l'Istisqâ, est une façon de faire renaître la Tradition du Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬à
chaque fois que cela est nécessaire. Il demandera à Allâh de faire descendre la
pluie, une pluie bénéfique, bénie, comme le fit autrefois le Prophète (‫» )صلى هللا عليه و سلم‬
(Question 1 de la Fatwa 18386 du Comité de l’Ifta – Partie 7/170 – Président : Sheikh Ibn Baz – VicePrésident : Sheikh Ach-Chaykh – Membres : Sheikh Ghoudayan, Sheikh Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

37

Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit :
Dans le hadith d’Ibn ‘Abbas il est écrit : « sans prononcer de sermon similaire ». A ce
sujet il est expliqué que : « cette parole signifie que le thème n’est pas le même.
Ainsi, il est meilleur de s’en tenir à ce que disait le Prophète car c’est ce qui convient
mieux à la situation. Et il est rapporté dans la formulation d’Abou Daoud : « Il n’a
cessé d’invoquer, d’implorer et de célébrer la grandeur d’Allâh. » Et c’est ce qui
convient car les gens sont venus demander la pluie, et le meilleur moyen de l’obtenir
est l’invocation et la demande de pardon. » (Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh AlBassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie – Editions Tawbah)

On rapporte du Prophète ce qui suit :

ِ‫ك ي و‬
ِ َّ‫اْلم ُد لِل‬
ِ َ‫ب الْعال‬
ِ ِ‫ مال‬، ‫الرِحي ِم‬
ِ
ِ
‫يفعل‬
،
‫الل‬
‫إال‬
‫إله‬
‫ال‬
.
‫ن‬
‫ِّي‬
‫الد‬
‫م‬
‫ن‬
‫ْح‬
‫الر‬
.
‫ي‬
‫م‬
‫ر‬
‫ه‬
ِّ
ْ
َّ
َّ
َ
َ
َ
ُ
ْ َْ
َ
َ
ْ
َ
ُ
‫ أَنْ ِزْل علينا‬، ُ‫ وحنن الفقراء‬، ‫الغين‬
ُ ‫ما ير‬
ُّ ‫ أنت‬، ‫ اللهم أنت اللُ ال إله إال أنت‬، ‫يد‬
ٍ ‫لت لنا قوة وبالغا إِل ِح‬
‫ي‬
َ
َ ‫ واجعل ما أنز‬، ‫الغيث‬

« Louanges à Allâh, Seigneur des mondes, Le Maître du Jour de la Rétribution. Point
de divinité e ce n’est Allâh qui fait ce qu’Il veut. Ô Allâh ! Tu es Allâh, point de divinité
en dehors de Toi. Tu es Le Riche, par excellence, et nous sommes les pauvres. Fais
descendre sur nous la pluie et fais en sorte que ce qui descend sur nous soit pour
nous une force et une provision jusqu’à un terme fixé. » - - Hadith déclaré hassan par
Sheikh al-Albani dans Al-Kalam At-Tayyib (153)

‫ و أحيي‬، ‫ و انشر رْحتك‬، ‫ اللهم اسق عبادك و هبائمك‬: ‫ان إذا استسقى قال‬
‫بلدك امليت‬
« Ô Allâh ! Abreuve tes serviteurs et tes bestiaux, répands Ta Miséricorde et revivifie Ta
terre morte. » - Hadith déclaré hassan par Sheikh al-Albani dans Sahih al-Jâmi’ (4666)

ِ ‫هم‬
ِ
‫اسقنا غيثا مغيثا مريئا مريعا نافعا‬
َ ‫علي ِه وسلَّ َم بواكي‬
َّ َّ‫فقال الل‬
َّ ‫أتت الن‬
ْ ُ‫َّيب صلَّى اللَّه‬
ٍ ‫غي‬
َ ‫آجل‬
ٍّ ‫غي‬
َّ ‫هم‬
ْ ‫قال فأطبقت‬
ُ‫السماء‬
َ ‫ضار عاجال‬
َ
ُ ‫علي‬

« Ô Allâh ! Fais tomber sur nous une pluie bénéfique et agréable, qui soit profitable et
non néfaste, une pluie qui vient à la hâte et qui ne soit pas retardée. » - Hadith
authentifié par Sheikh al-Albani dans Sahih abi Daoud (1169)

38

‫اللهم اسقينا ‪ ،‬اللهم اسقنا ‪ ،‬اللهم اسقنا ‪.‬‬
‫! ‪« Ô Allâh ! Accordes-nous la pluie ! Ô Allâh ! Accordes-nous la pluie ! Ô Allâh‬‬
‫)‪Accordes-nous la pluie ! » - Sahih Bokhari (1013‬‬
‫‪Il existe sur Internet des vidéos de sermon de prières Istisqâ effectuées à la Mecque.5‬‬

‫‪LEVER LES MAINS PENDANT L’INVOCATION‬‬

‫ب ديا ِركم ‪ ،‬واستِْئ َخ َار‬
‫إنكم َش َك ْوُْت َج ْد َ‬
‫ِ ِ‬
‫املط ِر عن إِبَّان زمانه عنكم ‪ ،‬وقد أمركم اللُ‬
‫يستجيب‬
‫سبحانه أن تَ ْدعُوهُ ‪ ،‬ووعدكم أن‬
‫َ‬
‫ِ‬
‫ي‪.‬‬
‫لكم ‪ُ ،‬ث قال ‪ْ :‬‬
‫اْلَ ْم ُد لِلَّ ِه َر ِّ‬
‫ب الْ َعالَم َ‬
‫الرِحي ِم ‪ ،‬مالِ ِ‬
‫ك يَ ْوِم الدِّي ِن ‪ .‬ال إله‬
‫الر ْْحَ ِن َّ‬
‫َّ‬
‫َ‬
‫يفعل ما ير ُ‬
‫يد ‪ ،‬اللهم أنت اللُ ال إله إال أنت ‪ ،‬أنت ُّ‬
‫الغين ‪ ،‬وحنن الفقراءُ‬
‫إال اللُ ‪ُ ،‬‬
‫لت لنا قوة وبالغا إِل ِح ٍ‬
‫ي ‪ُ .‬ث رفع يَ َديْ ِه ‪ ،‬فلم‬
‫‪ ،‬أَنْ ِزْل علينا َ‬
‫الغيث ‪ ،‬واجعل ما أنز َ‬
‫الرفْ ِع حىت بدا ب ياض إِبطَي ِ‬
‫ِ‬
‫ب أو َح َّوَل‬
‫ل‬
‫وق‬
‫‪،‬‬
‫ه‬
‫ظهر‬
‫الناس‬
‫إِل‬
‫ل‬
‫و‬
‫ح‬
‫ُث‬
‫‪،‬‬
‫ه‬
‫َ‬
‫َ‬
‫َ‬
‫َّ‬
‫يََزْل يف َّ‬
‫ََ ُ ْ ْ‬
‫َ‬
‫َ‬
‫َ‬
‫الناس ‪ ،‬ونزل فصلى ركعت ِ‬
‫رداءَه ‪ ،‬وهو رافِع يَ َديْ ِه ‪ُ ،‬ث أَقْ بَل على ِ‬
‫ي ‪ ،‬فأنشأ اللُ َعَّز‬
‫َ‬
‫ِ‬
‫ِ‬
‫ِ ِ‬
‫ت ‪ُ ،‬ث أ َْمطََر ْ‬
‫وج َّل َس َحابَة ‪َ ،‬فر َع َد ْ‬
‫ت وبََرقَ ْ‬
‫ت بإذن الل تعاِل ‪ ،‬فلم يَأْت َم ْسج َدهُ‬
‫َ‬
‫ِ‬
‫ت نو ِاج ُذه ‪،‬‬
‫حىت سالت‬
‫ُ‬
‫ض ِح َ‬
‫ك حىت بَ َد ْ‬
‫السيول ‪ ،‬فلما رأى ُسْر َعتَ ُهم إِل الْك ِّن َ‬
‫ٍ‬
‫عبد ِ‬
‫أشهد َّ‬
‫الل ورسولُه‬
‫كل شيء قدير ‪ ،‬وإين ُ‬
‫فقال ‪ُ :‬‬
‫أن اللَ على ِّ‬

‫‪« Le Prophète a pris place sur la chaire de la mosquée, puis il a glorifié Allâh et l'a‬‬
‫‪loué avant de dire : « Vous vous plaignez de la sécheresse de vos terres et du retard‬‬
‫‪de la pluie sur son temps ! Or, Allâh vous a ordonné de L'invoquer et vous a promis‬‬
‫‪de vous exaucer ! » Il a dit ensuite : « Louange à Allâh le Seigneur des Univers, Le Très‬‬

‫‪http://www.youtube.com/watch?v=4dOtacKO2xQ‬‬

‫‪5‬‬

‫‪39‬‬

Miséricordieux, Le Tout Miséricordieux, le Souverain du Jour du Jugement ! Il n'y a de
dieu qu'Allâh ! Il fait ce qu'Il veut ! Ô Allâh, Tu es Allâh et il n'y a de dieu que Toi, Le
Tout-Suffisant alors que nous sommes les pauvres ! Fais descendre sur nous la pluie et
fais en sorte que ce que Tu fais descendre sur nous soit une force et un message
jusqu'à un terme déterminé. » Ensuite, il leva ses mains et ne cessa d'invoquer les
mains levées jusqu'à ce qu'apparut le blanc de ses aisselles. Ensuite, il donna son dos
aux gens et retourna son manteau avant de lever ses mains au ciel. Ensuite, il se
tourna vers les gens et descendit de la chaire pour faire deux inclinaisons. C'est alors
qu'Allâh fit apparaître un nuage qui tonna dans le ciel et lança des éclairs avant de
se transformer en pluie avec la volonté d'Allâh. » - Hadith déclaré hassan par Sheikh
al-Albani dans Al-Kalam At-Tayyib (153)
Cheikh Utheymine a dit dans Fatawa Fi Salat vol.1 p.806 :
« Le fait de lever les mains durant l'invocation se divise en quatre catégories :
La première : lorsque le fait de lever les mains est authentifié comme par exemple
lorsque le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a levé ses mains dans le sermon du vendredi
quand il a dit :

‫اللهم أ َغثْ نَا‬
َّ
« Ô Allâh ! Donne-nous la pluie » - Sahih Bokhari (1013)
et lorsqu'il a dit :

‫اللهم حو ْالي نَا وال َعلَينَا‬
َّ

« Ô Allâh ! Autour de nous pas sur nous ». (Rapporté par Bokhari dans son Sahih
n°1014 et Muslim dans son Sahih n°897)
La seconde : lorsque le fait de ne pas lever les mains est authentifié comme par
exemple l'invocation dans le sermon du vendredi dans ce qui est autre que la
demande de pluie comme cela est montré dans le hadith qu'a rapporté Muslim
dans son Sahih (n°874) d'après Oumara Ibn Rou'ayba qu'il a vu Bichr Ibn Marwan sur
le minbar lever ses mains alors il a dit : « Qu'Allâh enlaidisse ses deux mains ! J'ai vu le
Prophète qui ne faisait pas plus que cela » et il leva son index. (…) »

RETOURNER SON PARDESSUS
L’imam retourne son pardessus à la fin du sermon. Comme nous l’avons vu
précédemment, le sermon peut se faire soit avant soit après la prière de la
demande de la pluie.

40

ِ ‫عليه وسلَّم يوما خرج يستس‬
ِ ‫رأيت النيب صلَّى الل‬
ِ ‫فح َّوَل إِل‬
‫الناس‬
:
‫قال‬
،
‫ي‬
‫ق‬
َّ ُ
ُ
َ
ْ َْ َ
َ
ِ ‫ واستقبل‬، ‫ظهره‬
ِ ْ ‫ ُث صلَّى لنا ر‬، ُ‫ ُث َح َّوَل رداءه‬، ‫القْب لَةَ يَدعو‬
‫جهر في ِه َما‬
َُ
َ
َ ، ‫كعتي‬
ََ
. ‫بالقراءَ ِة‬
Le Prophète sortit afin d’effectuer la prière de la pluie. Il tourna le dos aux gens, fit
face à la Qibla pour faire des invocations. Puis il retourna son manteau et puis
effectua deux rak’a. – Sahih Bokhari (1025)
Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit :
D’après le hadith de ‘Aïsha on en déduit que :
« On donne un sermon à partir d’un lieu élevé, comme pour la prière du vendredi ou
de l’Aïd, afin que le prêche soit mieux entendu et compris. »
« L’imam monte sur la chaire, fait face aux gens, célèbre la grandeur d’Allâh, Le
loue et leur adresse une exhortation.
Puis, il se tourne en direction de la Qibla, lève les mains et demande à Allâh de leur
accorder la pluie.
A ce moment, l’imam et les fidèles retournent leur manteau, ou le vêtement
supérieur qu’ils portent, par espoir qu’Allâh retournera leur difficulté en aisance, et
leur misère en richesse. (Si on porte un Qamîs, on ne le retourne pas car il tient lieu du
vêtement couvrant la partie supérieure du corps – Ar-ridâ – mais aussi du vêtement
couvrant la partie inférieure du corps – Al-Izar. »
« Pour certains savants, cela ne doit être fait que par l’imam. Voir l’explication de
Sheikh Albani dans Tamâm Al-Minnah, P.286 »
(Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie –
Editions Tawbah)

Question : Le frère A.A. de Al-Khobar, au Royaume d'Arabie Saoudite dit : J'ai
constaté dans une mosquée avant la Salât Istisqâ qu'un des chercheurs du savoir
était vêtu d'un pardessus retourné. Après la prière, je lui ai demandé pourquoi il avait
agi ainsi, car ce que je savais c'est qu'il ne faut retourner le pardessus qu'après la fin
de la prière et le prêche. Il a répondu qu'il n'y avait pas de mal à cela et qu'il l'a
tourné avant la prière, afin qu'il soit sur le bon côté quand il le retournera une
deuxième fois. Quel est l'avis de votre Eminence sur ce qu'il a fait ? Veuillez nous
donner votre avis religieux.
Les sens apparents des hadiths du Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬concernant la prière pour
la demande de pluie indiquent que le pardessus doit être porté comme d'habitude
et ensuite être inversé pendant le prêche, lorsque l'imam tourne le sien.
Mais tourner le pardessus ou le manteau avant d'accomplir la prière, il apparaît que
cela n'est pas permis et est en contradiction avec la Sunna. (Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue
du site Alifta – Partie 13/83 – Parmi les questions adressées à son éminence de la part du magazine AlMadjala al-Arabiya)

41

NDR : On comprend de cette parole que le Sheikh soutient le fait que le sermon se
fait après la prière, à l’instar de ce qui se fait pour la prière de l’Aid. Or, comme nous
l’avons vu précédemment, le sermon peut se faire soit avant, soit après la prière de
la demande de la pluie. Allâhu A’lam.
Question : Quel est l'avis religieux sur la femme qui retourne son pardessus durant la
Salât Istisqâ ? Est-ce que l’avis religieux concernant l’homme s'applique à elle ou il
ne lui est pas permis de tourner son pardessus ? Sachant que quand elles tourneront
leurs pardessus, leurs corps seront découverts. Orientez-moi. Qu'Allâh vous rétribue!
Si en tournant leurs pardessus lors de la prière pour la demande de pluie, les femmes
vont se découvrir et être exposées aux regards des hommes, elles ne doivent pas le
faire, car le détournement du pardessus est une Sunna, et se découvrir devant les
hommes constitue une tentation et c'est illicite. Mais, si elles ne sont pas découvertes,
alors elles ont le même avis que les hommes car c'est la règle de base. Elles sont
égales aux hommes dans l'application des avis religieux sauf dans le cas où une
preuve prouverait le contraire. (Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Question publiée
dans le journal ‘Akkaz n°10877 en date du vendredi 7 Moharram 1417 de l’hégire)

Question : Cela fait-il partie de la Sunna qu'un Mâ'moum (une personne dirigée par
un Imam dans la prière communautaire), lors de la prière de l'Istisqâ, fasse des
invocations en se tenant debout ou en s'asseyant à la fin du sermon ? Convient-il de
mettre le manteau à l'envers ou la "ghutra" (foulard traditionnel porté dans les pays
du golfe) ou la jacket ?
Il est recommandé au Ma'moum de tourner à l'envers son ridâ (manteau) ou tout ce
qui est assimilé au ridâ, en se tenant debout, invoquant [Allâh] et en s'orientant face
à la Qibla (direction de La Mecque) ; ce dernier se tiendra debout comme le fait
l'imam. (Question 3 de la Fatwa 21515 du Comité de l’Ifta – Président : Sheikh Ach-Chaykh – VicePrésident : Sheikh Ghoudayan – Membres : Sheikh Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

Khotba Salat Istisqâ – 1432 – Sheikh Sudais qui retourne son pardessus 6

6

http://www.youtube.com/watch?v=KZzgWaW5XYQ

42

TRADUCTION D’UNE KHOTBA LORS DE SALAT ISTISQA DIRIGEE PAR
SHEIKH SHURAYM A LA MECQUE LE 08/11/20107
Louanges à Allâh. Louanges à Celui qui détient les destins des créatures et (qui
connaît) les conséquences engendrées par les évènements.
Nous Le louons pour Sa bonté immense et Sa preuve évidente, et pour
l’accroissement de Sa grâce et de Sa gratitude.
Et j’atteste qu’il n’y a pas de divinité autre qu’Allâh, L’Unique sans associé. Il a créé
les cieux inébranlables sans support, levés sans soutien. Ils ont répondu à Son appel
sans aucune hésitation avec obéissance et soumission.
Rien ne peut échapper au Tout Puissant ; aucun ciel ne peut dissimuler ce qu’il y a
dans l’autre ; aucune terre ne peut en dissimuler une autre ; aucune montagne ne
peut cacher ses dangers ; aucune mer ne peut cacher ce qu’elle a dans ses
profondeurs. Il connaît le nombre de gouttes de pluie qui tombent et le nombre de
feuilles dans les arbres et tout ce que couvre l’obscurité de la nuit et la lumière du
jour. Rien ne peut échapper au Tout Puissant, ni le crépuscule assombri, ni les nuits
paisibles.

ِ ‫ط ِمن ورقٍَة إَِّال ي علَمها وَال حبَّ ٍة ِِف ظُلُ َٰم‬
ٍ ْ‫ض وَال رط‬
ٍ ِ‫ب َوَال يَاب‬
ِ
‫س‬
‫َر‬
‫ٱْل‬
‫ت‬
ْ
َ َ َُ َْ
َ َ ْ
َ
َ َ ُ ‫﴿ َوَما تَ ْس ُق‬
ٍ ِ‫ب ُّمب‬
ٍ َ‫إَِّال ِِف كِ َٰت‬
﴾‫ي‬
« Pas une feuille ne tombe sans qu’Il ne le sache, et pas une graine dans les ténèbres
de la terre, rien de frais ou de sec, sans qu’il ne soit consigné dans un livre explicite »
(6:59)
Il sait d’où tombe la goutte et où elle se loge, et d’où le grain a été retiré et où il a
été trainé, et la quantité de nourriture qui suffit à un moustique. Il sait ce que porte
toute femme et femelle dans son ventre.
Et j’atteste que Mohammed est Son serviteur et Son messager. Il a été envoyé aux
humains et aux djinns, annonciateur de bonnes nouvelles et avertisseur, appelant à
la religion d’Allâh, conformément à Son ordre, et tel qu’un lumineux flambeau. Il a
transmis le message en accomplissant la consignation et a conseillé la nation et a
combattu au nom d’Allâh comme il se doit, jusqu’à son dernier souffle. Que les
prières et le salut d’Allâh soient sur lui et sur les bons et purs de sa famille ainsi que sur
ses compagnons et ses disciples, et sur tous ceux qui lui ont succédé avec bonté,
jusqu’au jour dernier.
Et ensuite : Ô hommes ! Je vous conseille ainsi qu’à moi-même de vous engager à
atteindre la piété d’Allâh, à laquelle on s’attache et sur laquelle on compte. Et avec
la piété d’Allâh, les conditions s’améliorent et la vie future s’abonnit et le retour vers
l’au-delà devient plus agréable.
Ô musulmans ! Vous vivez dans une époque où le bien se raréfie et où le mal devient
plus fréquent. Une époque où la vérité se dissimule et où le mensonge se propage,
où la convoitise s’accroît et où l’avidité s’intensifie, où l’hypocrisie apparaît et où la
7

43

http://www.youtube.com/watch?v=4dOtacKO2xQ

fraude et la corruption se répandent et où la haine règne. Chacun parmi nous voit
de quelle manière est l’oppression du mensonge, la propagation de l’hypocrisie et
la réputation et la poussée des cris des rebelles de la religion et des musards de la
Chari’ah.
Et quiconque inverse son regard en ayant un regard clairvoyant ne voit qu’un
pauvre souffrant de sa pauvreté ou un riche qui a transformé la grâce d’Allâh en
incrédulité ; ou un avare considérant l’avarice (à l’égard d’Allâh) comme étant une
richesse ; ou un rebelle dépassant les limites d’Allâh en faisant la sourde oreille pour
ne pas entendre les sermons et les réprimandes ; sauf ceux qu’Allâh a recouvert de
sa miséricorde et ils sont très peu.
Nous implorons le pardon d’Allâh. Nous implorons le pardon d’Allâh. Ô Seigneur !
Nous implorons Ton pardon parce que Tu es Le Clément. Envoies-nous du ciel des
pluies abondantes.
Cependant un groupe de gens est retourné sur ses pas, en étant trahis par les faux
chemins éloignés du chemin d’Allâh, en se laissant guider par leurs consciences,
prenant des alliés en dehors d’Allâh, de Son Messager et des croyants.
Tandis que d’autres gens se sont unis à ceux qui n’étaient pas de leurs proches, en
rompant les liens du sang qu’Allâh a ordonné de ne pas rompre. Ils ont déplacé la
construction de sa base, et ils l’ont construite en dehors de son emplacement.
Quiconque s’abandonne à la vie est dominé par celle-ci et quiconque s’écarte de
la vie est oublié par celle-ci.
Ô musulmans ! Certes Allâh, Le Tout Puissant, a plusieurs fois fait état de l’eau pour les
hommes. Il a fait de l’eau toute chose vivante afin de tester Ses serviteurs pour savoir
s’ils seront reconnaissants ou mécréants. Le Tout Puissant a fait tomber cette eau du
nuage pour que Ses serviteurs puissent la boire avec gratitude :

‫﴿ أَفَ َرءَيْتُ ُم ٱلْ َماءَ ٱلَّ ِذى تَ ْشَربُو َن ءَأَنتُ ْم أَنَزلْتُ ُموهُ ِم َن ٱلْ ُمْزِن أ َْم َْحن ُن ٱلْ ُمن ِزلُو َن لَ ْو نَ َشا ُء‬
‫ُجاجا فَلَ ْوَال تَ ْش ُكُرو َن‬
َ ‫َج َعْل َٰنَهُ أ‬

« Voyez-vous donc l’eau que vous buvez ? Est-ce vous qui l’avez fait descendre du
nuage ou en sommes-Nous le descendeur ? Si nous le voulions Nous la rendrions
salée. Pourquoi n’êtes-vous donc pas reconnaissants ? » (56:68-70)
Allâh a fait de l’eau une épreuve, un malheur et un châtiment aux réfractaires parmi
Ses serviteurs et ceux qui se détournent de Sa bonne voie et de Sa Chari’ah comme
il a été fait aux peuples de Noé et Saba. Et le Tout Puissant a dit du peuple de Noé :

ِ
‫ض عُيُونا فَٱلْتَ َقى ٱلْ َماءُ َعلَ َٰى أ َْم ٍر‬
َ ‫ُّمْن َهم ٍر َوفَ َّجْرنَا ْٱْل َْر‬

‫ٱلس َما ِء ِِبَا ٍء‬
َّ ‫ب‬
َ ‫﴿ فَ َفتَ ْحنَا أَبْ ََٰو‬
﴾ ‫قَ ْد قُ ِد َر‬

« Nous ouvrîmes alors les portes du ciel à une eau torrentielle et fîmes jaillir la terre en
sources. Les eaux se rencontrèrent d’après un ordre qui était déjà décrété dans une
chose (faite) » (54:11-12)
Et Il a dit du peuple de Saba :

44

ِ ْ َ‫وبَ َّدلَْٰنَ ُهم ِِبَنَّتَ ْي ِهم َجنَّت‬
‫ي َذ َواتَ ْى أُ ُك ٍل َخَْ ٍط‬
ْ
َ

‫ضوا فَأ َْر َسْلنَا َعلَْي ِه ْم َسْي َل ٱلْ َع ِرِم‬
ْ ‫﴿ فَأ‬
ُ ‫َعَر‬
﴾ ‫َوأَثْ ٍل َو َش ْى ٍء ِّمن ِس ْد ٍر قَلِ ٍيل‬

« Mais ils se détournèrent. Et nous déchaînâmes contre eux l’inondation du barrage »
(34:16)
Et il a été mentionné dans le mousnad de Ahmad que le Prophète a dit :

ِ
‫بيوت املد ِر وال تُ ِك ُّن منهُ َّإال‬
َّ ُ‫الساعة‬
َّ ‫تقوم‬
ُ ُ‫َّاس مطرا ال تُك ُّن منه‬
ُ ‫ال‬
ُ ‫حىت ُميطََر الن‬
‫َّع ِر‬
ُ
َ ‫بيوت الش‬

« La fin des temps ne se dressera que lorsqu’il pleuvra et que rien ne sera dissimulé à
cette pluie, pas même les maisons faites de terre. Seules les maisons faites à base de
poils d’animaux seront épargnées par celle-ci. » - Hadith avec une chaine de
transmission déclarée authentique par Sheikh al-Albâni d’après le charh de Muslim –
Silsilah as-Sahihah (3266)
Le Tout Puissant a également fait descendre de l’eau du ciel que la terre accueille
dans des creux qui ne la retiennent pas, tout en ne faisant pas pousser d’herbes. Et
cet état a été constaté pendant l’année qui a été mentionnée par le Prophète de
la sorte :

‫ ولكن السنة بأن ِتطروا وِتطروا ؛ وال تنبت اْلرض شيئا‬، ‫ليس السنة بأن ال ِتطروا‬
« L’année de disette n’est pas quand il ne pleut plus mais lorsqu’il pleut et que la
terre ne germe plus » - Rapporté par l’imam Ahmad et authentifié par Sheikh alAlbânî dans Sahih al-Mawâri (503)
Il a également été indiqué dans le mousnad de l’imam Ahmad que la rareté et la
diminution des pluies et la non germination sont l’un des signes prouvant la fin des
temps.

‫كنا نتحدث أنه ال تقوم الساعة حىت ال يقال يف اْلرض وحىت ميطر الناس مطرا وال‬
‫تنبت اْلرض‬
« Anas, qu’Allâh le comble de Sa grâce, a dit : « Nous disions que la fin des temps ne
se dressera que lorsque la pluie ne tombera plus, que la terre ne germera plus »
Rapporté par l’imam Ahmad et authentifié par Sheikh al-Albânî dans Sahih alMawâri (503)

‫وحىت يكون للخمسي امرأة القيم الواحد‬
« et qu’il y aura cinquante femmes sous l’autorité d’un seul homme » - Sahih Bokhari
(6808)
Serviteurs d’Allâh ! La bénédiction est lorsque la pluie tombe pour que la terre germe
et que la friche revive. Le Tout Puissant a dit :

45

ِ ‫ٱلسما‬
ِ ‫﴿ وأ‬
ِّ
‫ى بِه بَ ْل َدة َّمْيتا َونُ ْس ِقيَ ۥهُ ِِمَّا َخلَ ْقنَا أَنْ َعَٰما‬
‫ح‬
‫ۦ‬
‫ن‬
‫ل‬
‫ا‬
‫ور‬
‫ه‬
‫ط‬
‫ء‬
‫ا‬
‫م‬
‫ء‬
َ
ُ
ََ
ُ َ َ َّ ‫َنزلْنَا م َن‬
َْ
ِ َ‫وأَن‬
﴾ ‫اس َّى َكثِيا‬
َ

« Nous fîmes descendre du ciel une eau pure et purifiante pour faire revivre par elle
une contrée morte et donner à boire aux multiples bestiaux et hommes que Nous
avons créés. » (25:48-49)
Serviteurs d’Allâh ! Vous vous êtes plaint de la disette de vos maisons et du retard de
pluie. Allâh vous a ordonné de L’invoquer et Il vous a promis d’exaucer vos souhaits.
Nos parents et grands-parents partaient à la prière Al-Istisqâ repentis et optimistes, et
la pluie était souvent au rendez-vous. Et parfois il pleuvait alors qu’ils étaient encore
sur leur lieu de prière. Malgré leur pauvreté et le peu qu’ils possédaient, ils avaient la
bénédiction en abondance et ils étaient en bonne santé ; et cela grâce à leur
rapprochement d’Allâh, la rareté de leurs péchés et la propagation de la justice
entre eux, en fuyant la tyrannie comme une personne saine fuirait une personne
galeuse. Et c’est pour cela qu’ils avaient l’amplitude de la foi et la bénédiction de la
subsistance.
Abou Daoud a déclaré qu’il a mesuré lui-même en Egypte un concombre qui fait 13
empans (1 empan = 20cm) et il a vu une pomme coupée en deux morceaux en
forme de sacs. Al Hafizh Maamar Ben Rachid a dit qu’il a vu au Yémen une grappe
de raisin remplissant tout le dos d’un mulet. Il a été rapporté dans le mousnad
d’Ahmad qu’il a été trouvé dans le coffre des Omeyyades (Banu-Umayya) un grain
de blé de la taille d’un noyau de datte, dans un faisceau où il y avait d’inscrit : « Ce
fut planté à l’époque où régnait la justice ». Le bien, la bénédiction et la richesse
sont garantis par la justice, par la Chari’ah d’Allâh et par l’application des jugements
comme Allâh l’a prescrit.
Louanges à Allâh, Seigneur de l’Univers, Le Miséricordieux des miséricordieux, Le
Maître du Jour de la rétribution. Il n’y a point de divinité autre qu’Allâh. Il fait ce qu’Il
veut.
Ô Seigneur, Tu es Allâh, il n’y a point de divinité en dehors de Toi. Tu te suffis à Toimême et nous avons tous besoin de Toi. Fais qu’il pleuve et ne fais pas de nous des
désespérés. Ô Seigneur, Tu es Allâh, il n’y a point de divinité en dehors de Toi. Tu te
suffis à Toi-même et nous avons tous besoin de Toi. Fais qu’il pleuve et ne fais pas de
nous des désespérés. Ô Seigneur, fais qu’il pleuve et que cette pluie soit visible,
largement suffisante, affluente et pressante. Ô Seigneur ! Fais qu’il pleuve pour que
Tes serviteurs et Tes bétails puissent vivre et fais répandre Ta Miséricorde et fais revivre
Tes contrées mortes. Ô Seigneur ! Nous sommes sortis des maisons et des mansardes
après les poussières provoquées par les bétails et les rivières. Nous désirons Ta
Miséricorde et nous espérons Ta grâce. Nous craignons Ton châtiment et Ton
mécontentement. Ô Seigneur ! Fais qu’il pleuve et ne fais pas de nous des
désespérés et ne nous détruis pas par des années de disette. Ne nous blâme pas
pour ce que font les impurs parmi nous avec Ta Miséricorde, Ô Miséricordieux des
miséricordieux. Ô Seigneur ! Nous sommes sortis nous plaindre à Toi, comme cela est
évident pour Toi, en étant contraints par les détresses dangereuses, éloignés par la
disette aride, surmenés par les demandes difficiles et fusionnées, par les tentations
dures. Ô Seigneur ! Fais répandre sur nous Ta pluie, Ta bénédiction, Ta subsistance et
Ta Miséricorde. Et fais qu’il pleuve et que cette pluie soit bénéfique et herbeuse,
qu’elle fasse pousser ce qui est passé et qu’elle fasse revivre ce qui est mort. Qu’elle

46

soit utile à la vie, à l’irrigation des profondeurs, au ruissellement des rivières, à la
feuillaison des arbres et à la baisse des prix. Tu es Le Tout Puissant !
Ô Seigneur ! Tu as dit et certes Ta parole est vérité :

« Implorez-Moi et J’exaucerai vos souhaits » (40:60).

ِ ‫﴿ ٱدع ِوّن أَست‬
﴾ ‫ب لَ ُك ْم‬
‫ج‬
ْ َْ ُ ْ

Nous voici Seigneur ! Nous T’implorons pour que Tu fasses tomber la pluie et ne fais
pas de nous des désespérés. Fais que cette pluie soit un message pour nous et une
jouissance pour toujours.
Nous implorons le pardon d’Allâh. Nous implorons le pardon d’Allâh. Ô Seigneur !
Nous implorons Ton pardon car Tu es Le Clément. Envoies-nous du ciel des pluies
abondantes. Gloire à notre Seigneur, Seigneur de la puissance. Il est au-dessus de ce
qu’ils décrivent.
Et que la paix soit sur les Messagers. Et louanges à Allâh, Seigneur de l’Univers.

47

Lors du Jumu’a ou de l’Aïd
LA PRIERE ISTISQA LE JOUR DE L’AÏD OU LORS DE JUMU’A
Question : Chez nous, il y a un phénomène qui se produit et se répète chaque
année : il s'agit de la prière de l'Istisqâ qui est accomplie avant la célébration de la
prière de la fête (l'Aïd), qu'il s'agisse de la fête de la fin du Ramadan ou celle du
sacrifice. En effet, l’imam les rassemble pour célébrer la prière de la fête mais il
accomplit, avec eux, deux unités de prière en guise de la prière de la demande de
pluie puis une fois cette prière terminée, ils célèbrent par la suite la prière de l'Aïd.
Mais lorsqu'on essaye de s'opposer à cela, ils nous disent qu'ils le font afin de profiter
de la présence du grand nombre de fidèles. Cela ne se limite pas aux seules prières
des deux fêtes, mais ils font cela même après la prière du vendredi, à des moments
bien déterminés de l'année notamment en période de disette, de famine et de
manque de pluie. Leur façon de procéder est la suivante : Après que l'imam ait
terminé de faire la prière du vendredi, il ordonne aux fidèles de nouer l'intention pour
accomplir la prière de l'Istisqâ puis il préside la prière en effectuant deux unités de
prière de la même manière que la prière de la fête. Et si on leur dit : il suffit que
l'orateur prononce les supplications relatives à la demande de pluie à la fin du
sermon et à vous de faire le "Ta'amine" (le fait de dire amine) comme le faisait le
Prophète ils répondent en disant : Le président nous a ordonné de faire la prière de
l'Istisqâ le jour du vendredi et cela est le meilleur moment pour le faire, eu égard au
nombre des fidèles présents. O Eminent Cheikh, nous voulons que vous délivriez une
fatwa. Peut-être réussirions-nous à convaincre les gens de l'illégalité de cette prière
qui est faite de cette manière, si cette dernière n'est pas légitime, mais si cette
dernière est légitime et conforme alors Louanges à Allâh, Seigneur des mondes ?
Il suffit à l'orateur de faire les supplications relatives à la demande de pluie durant le
sermon du Jumu’a et de ne pas accomplir de prière de l'Istisqâ après [la prière du
Jumu’a], car le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a fait les supplications relatives à la
demande de pluie durant le sermon du Jumu’a et n'a pas effectué de prière après
celle du Jumu’a, il s'est contenté de la seule prière du Jumu’a.
Il en est de même de l'avis relatif à la prière de l'Aïd, il suffit [à l'imam-orateur] de
faire les supplications de demande de pluie lors du sermon. Il n'est pas légal à cet
imam de faire la prière de l'Istisqâ ni avant ni après la prière de l'Aïd, car cela est en
contradiction avec la guidée du Prophète (‫)صلى هللا عليه و سلم‬
(Question 7 de la Fatwa 17575 du Comité de l’Ifta – Partie 7/174 – Président : Sheikh Ibn Baz – Membres :
Sheikh Fawzan , Sheikh Ach-Chaykh, Sheikh Abou Zayd)

« La demande de la pluie, peut se faire pendant la khotba du Jumu’a. Ceci est
rapporté dans Sahih Bokhari, lorsqu’un homme vint trouver le Prophète ( ‫صلى هللا عليه و‬
‫ )سلم‬lors du khoutba du Jumu’a et lui dit qu’il n’y avait plus de pluie, que les récoltes
étaient asséchées et il a dit au Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬: « Invoques Allâh pour

48

nous. » Et le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a levé ses mains et a invoqué Allâh afin qu’Il
fasse descendre la pluie. Les compagnons ayant décrit cette scène ont dit qu’à
peine était-il descendu du minbar que l’eau de la pluie coulait sur sa barbe. » (Elwadjîz fi fiqhi as-sounnati wa al-kitâbi el 'azîz du Cheikh ‘abdel-’adhdim el-badawi - Le livre de la prière)

ِ
ِ ‫ورسول‬
ٍ ‫املسجد يوم‬
ٍ ‫ من‬.‫مجعة‬
َّ
‫الل صلَّى‬
.‫القضاء‬
‫حنو دا ِر‬
‫كان‬
‫باب‬
‫أن رجال دخل‬
ُ
َ َ
َ
ِ ‫رسول ا‬
‫ ُث‬.‫لل صلَّى اللُ عليه وسلَّ َم قائما‬
‫اللُ عليه وسلَّ َم قائم‬
َ ‫ فاستقبل‬. ‫خيطب‬
ُ
ِ ‫رسول‬
ِ
ِ
‫ فرفع‬:‫ قال‬. ‫ فادعُ الل يُغِثْنا‬. ‫السبُ ُل‬
‫هلكت اْلمو ُال و‬
! ‫الل‬
َ ‫ يا‬:‫قال‬
ُّ ‫انقطعت‬
ِ ‫اللهم ! أ‬
ِ ‫اللهم ! أ‬
ِ ‫رسول‬
.‫َغثْنا‬
ُ
َّ . ‫َغثْنا‬
َّ " : ‫ ُث قال‬. ‫يديه‬
َ ‫الل صلَّى اللُ عليه وسلَّ َم‬
ِ
ٍ ‫سحاب وال قَز‬
ِ ‫ وال و‬: ‫ قال أنس‬. " ‫َغثْنا‬
ِ ‫اللهم ! أ‬
ٍ
.‫عة‬
‫السماء من‬
‫الل ! ما نرى يف‬
َّ
َ
ِ‫ قال فطلعت من ورائ‬. ‫بيت وال دا ٍر‬
ٍ ‫وما بيننا وبي سْل ٍع من‬
. ‫الرت ِس‬
‫سحابة‬
‫ه‬
ُّ ‫مثل‬
ْ
َ
ُ
ِ ‫ فال و‬: ‫ قال‬. ‫ ُث أمطرت‬. ‫توسطت السماء انتشرت‬
ِ
‫الشمس‬
‫أينا‬
‫ر‬
‫ما‬
!
‫الل‬
‫فلما‬
ْ
َ
َ
ِ ‫ورسول‬
ِ ‫اجلمعة امل‬
ِ
‫الل صلَّى‬
. ‫قبلة‬
‫ ُث دخل رجل من ذلك البا ِب يف‬: ‫ قال‬. ‫سبتا‬
ُ
ُ
ِ ‫رسول‬
ِ‫الل ! هلكت‬
َ ‫ يا‬: ‫ فقال‬. ‫ فاستقبله قائما‬. ‫اللُ عليه وسلَّ َم قائم خيطب‬
ِ ُ ‫ فرفع‬: ‫ قال‬. ‫ فادع الل ُميس ْكها عنا‬. ‫السبل‬
ِ
‫انقطعت‬
‫اْلمو ُال و‬
ُّ
ُ‫رسول الل صلَّى الل‬
َ ُ
ُ
ُ
ِ
‫اآلكام‬
‫للهم ! على‬
َّ ‫ ا‬. ‫اللهم ! حوالَينا وال علينا‬
َّ " :‫ ُث قال‬. ‫يديه‬
َ ‫عليه وسلَّ َم‬
ِ
ِ
ِ
ِ
ِ
. ‫الشمس‬
‫ وخرجنا َّنشى يف‬.‫ت‬
ْ ‫فانقلع‬
َ " ‫ ومنابت الشج ِر‬،‫ وبطون اْلودية‬،‫والظِّراب‬
ٍ ‫ فسألت أنس بن‬: ‫قال شريك‬
‫ ال أدرى‬:‫اْلول ؟ قال‬
‫أهو‬
:
‫مالك‬
ُ ‫الرجل‬
َ َ ُ
ُ

D'après Anas Ibn Mâlik, un vendredi, un homme pénétra dans la mosquée par la
porte dite Al-Qadâ', alors que l'Envoyé d'Allâh était debout en train de prononcer le
sermon. L'homme se dirigea vers l'Envoyé d'Allâh et lui dit : "Ô Envoyé d'Allâh, les
biens se sont anéantis et nous sommes à bout de ressources ; invoque Allâh pour qu'Il
nous envoie de la pluie". L'Envoyé d'Allâh éleva alors ses deux mains et dit par trois
fois : " Seigneur, fais tomber la pluie ! ". - Par Allâh ! A ce moment, ajouta Anas, nous
ne voyions pas dans le ciel ni nuage ni brume à tel point que rien ne dérobait à
notre vue la montagne de Sal', fût-ce une maison ou une demeure. Aussitôt un
nuage pareil à un bouclier s'éleva de derrière cette montagne. Lorsque ce nuage
atteint le milieu du ciel, il s'étendit, puis se transforma en pluie. Par Allâh ! Nous ne
vîmes pas le soleil pour une longue durée. Le vendredi suivant, un homme pénétra
(dans la mosquée) par la même porte, alors que l'Envoyé d'Allâh était debout en
train de prononcer le sermon. L'homme se dirigea vers l'Envoyé d'Allâh et lui dit : "Ô

49

Envoyé d'Allâh, les biens se sont anéantis et nous sommes à bout de ressources ;
invoque Allâh pour qu'Il fasse cesser la pluie". L'Envoyé d'Allâh leva les mains et
invoqua : " Seigneur (fais qu'il pleuve) autour de nous, non sur nous ; Seigneur (fais
qu'il pleuve) sur les tertres, sur les collines, les vallées et les plantations ! ". Aussitôt le
nuage porteur de pluie se dissipa et nous sortîmes marcher au soleil. - Sahih Muslim
(897)
Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit :
D’après le hadith d’Anas Ibn Malik, on en déduit que : « C’est la deuxième manière
de demander la pluie, celle qui consiste à la demander lors du sermon du vendredi.
Cela est légiféré lorsque les précipitations cessent et que les gens en souffrent. » (Ach-

Charh Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie – Editions
Tawbah)

LEVER LES MAINS PENDANT L’INVOCATION
Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit :
D’après le hadith d’Anas Ibn Malik, on en déduit : « La législation du fait de lever les
mains pour invoquer, et cela est rapporté dans de très nombreux hadith. » (Ach-Charh
Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie – Editions
Tawbah)

Cheikh Utheymine a dit dans Fatawa Fi Salat vol.1 p.806 :
« Le fait de lever les mains durant l'invocation se divise en quatre catégories :

La première : lorsque le fait de lever les mains est authentifié comme par
exemple lorsque le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a levé ses mains dans le sermon du
vendredi quand il a dit :

‫اللهم أ َغثْ نَا‬
َّ
« Ô Allâh ! Donne-nous la pluie » - Sahih Bokhari (1013)
et lorsqu'il a dit :

‫اللهم حو ْالي نَا وال َعلَينَا‬
َّ

« Ô Allâh ! Autour de nous pas sur nous ». (Rapporté par Bokhari dans son Sahih
n°1014 et Muslim dans son Sahih n°897)

La seconde : lorsque le fait de ne pas lever les mains est authentifié comme par
exemple l'invocation dans le sermon du vendredi dans ce qui est autre que la
demande de pluie comme cela est montré dans le hadith qu'a rapporté Muslim
dans son Sahih (n°874) d'après Oumara Ibn Rou'ayba qu'il a vu Bichr Ibn Marwan
sur le minbar lever ses mains alors il a dit: « Qu'Allâh enlaidisse ses deux mains ! J'ai

50

vu le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬qui ne faisait pas plus que cela » et il leva son
index.

51

La troisième : ce qui est apparent dans la sounna est qu'il ne faut pas lever les
mains comme par exemple l'invocation dans la prière entre les deux
prosternations ou dans le dernier tachahoud, l'invocation d'ouverture de la
prière, la demande de pardon après la prière.

Dans ces trois catégories, le jugement est évident car les preuves sont précises sur
ces moments.

La quatrième : les autres moments qui ne rentrent pas dans ce qui a été
mentionné. Alors, la base est qu'il est préférable de lever les mains car ceci fait
partie du comportement durant l'invocation et des causes pour qu'elle soit
exaucée ». (Fin de citation)

Les invocations liées à la pluie
Il a été rapporté par les gens de science tel le Shaykh ‘Alî al-Houdhayfî que les
invocations étaient plus susceptibles d'être acceptées à certains moment précis par
exemple lors de la rupture du jeûne, entre l'adhân et l'iqâma, en voyant la ka’bah,
dans la dernière heure du vendredi avant le Maghreb, lorsqu'il pleut, etc. (fâ-idah
tirée d'une khotbah du Shaykh ‘Alî al-Houdhayfî donnée à la mosquée de Médine.)8

INVOCATIONS DE DEMANDE DE LA PLUIE

ِ ‫عاج ال َغ ي ر‬
ِ ،‫ نافِع ا َغي ر ضار‬،‫اللّه َّم اس ِق نا َغي ثا مغي ثا مريئا مري عا‬
‫آجل‬
َْ
ُ َ ُ ْ ْ ُ
َْ

Allâhumma sqinâ ghaytan mughîthan, marî'an, murî’an, nâfi’an ghayra dârrin, âjilan
ghayra âjilin.
« Ô Seigneur ! Accorde-nous tout de suite, sans retard, une pluie bénéfique, utile,
fertile, pleine de profits et sans aucun dommage. » - Authentifié par Sheikh al-Albânî
dans Sahih Abi Daoud (1169)

ِ ‫ اللّه َّم‬،‫أغثْن ا‬
ِ ‫ اللّه َّم‬،‫أغثْن ا‬
ِ ‫اللّه َّم‬
‫أغثْن ا‬
ُ
ُ
ُ

Allâhumma aghithnâ ! Allâhumma aghithnâ ! Allâhumma aghithnâ !
« Ô Seigneur ! Accorde-nous Ton aide en faisant descendre de la pluie. Ô Seigneur !
Accorde-nous ton aide en faisant descendre la pluie. Ô Seigneur ! Accorde-nous ton
aide en faisant descendre la pluie. » - Sahih Bokhari (1014)

‫َحيِي بَلَ َد َك امليِّ ت‬
‫ك َوأ‬
‫اللّ ُه َّم‬
َ َ‫ َوانْ ُش ْر َر ْْحَت‬،‫اس ِق ِعب َاد َك َوَهب ائِ َمك‬
ْ
ْ
َ

Allâhumma sqi ‘ibâdaka wa bahâ'imaka. Wa bshur rahmataka, wa ahyi baladaka-lmayyita.
« Ô Seigneur ! Abreuve Tes adorateurs, abreuve Tes bêtes. Répands Ta miséricorde et
redonne vie à la terre morte. » - Hadith déclaré hassan par Sheikh al-Albânî dans
Sahih Abi Daoud (1176)

8

http://ahloulhadith.typepad.com/ahloul/files/la_pluie.pdf

52

LORSQUE LA PLUIE TOMBE

ِ ‫وَْحنن مع رس‬- ‫ أَصاب نَا‬:‫ال‬
ٍ َ‫َو َع ْن أَن‬
:‫ال‬
َ َ‫ صلى الل عليه وسلم َمطَر ق‬-‫ول اللَّ ِه‬
ُ َ َ َ ُ َ َ َ َ َ‫س ق‬
ِ
‫يث َع ْه ٍد بَِربِِّه‬
َ َ‫ َوق‬,‫َصابَهُ ِم َن الْ َمطَ ِر‬
ُ ‫ إِنَّهُ َحد‬:‫ال‬
َ ‫ َح َّىت أ‬,ُ‫فَ َح َسَر ثَ ْوبَه‬

Anas rapporte : « Nous étions en compagnie du Messager d’Allâh lorsque la pluie se
mit à tomber. Il écarta son vêtement au point d’être touché par la pluie et dit :
« c’est une pluie qui vient d’être créée par Le Seigneur. » » - Authentifié par Sheikh alAlbânî dans Sahih al-Adab al-Moufrad (444)
Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit :
D’après le hadith d’Anas (ci-dessus) on en déduit :
« La recommandation de s’exposer aux premières gouttes de pluie, afin qu’elles
touchent le corps, les vêtements et les cheveux, par joie et allégresse devant le
bienfait d’Allâh ; mais aussi car elle est encore totalement pure, elle n’a pas touché
le sol et ne s’est pas mêlée à rien d’autre qui puisse troubler sa pureté et son goût. »

: ‫ ثنتان ما تردان‬: ‫عن سهل بن سعد رضي الل عنه قال النيب صلى الل عليه وسلم‬
‫ و َتت املطر‬، ‫الدعاء عند النداء‬
Le Prophète a dit : « Deux invocations ne sont pas rejetées : lors de l’appel à la prière
et lorsque la pluie tombe. » - Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani
dans Sahih Jami n°3078
« Le simple acte du Prophète n’indique pas l’obligation mais uniquement la
recommandation. Le fait d’ouvrir son vêtement dans cette situation est-il permis ou
légiféré ? Si la volonté du Prophète était l’adoration, alors cet acte est légiféré. Dans
le cas présent, le fait que le Prophète ait dit « C’est une pluie qui vient d’être créée
par Le Seigneur » indique que ce qu’il visait était l’adoration.»
Il est recommandé d’invoquer en cas de pluie, d’après l’injonction du Prophète :
« Cherchez l’invocation exaucée lors de la rencontre des armées, de l’appel à la
prière mineur et lorsqu’il pleut » (Al-Silsila al-sahiha, n°1469)
(Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam - Chapitre la prière de la demande de la pluie –
Editions Tawbah)

Question : Que doit faire le musulman lorsqu'il pleut, lorsqu'il entend le tonnerre ou
voit la foudre ?
En ce qui concerne la pluie, le musulman doit dire : « Allâhumma sayiban nâfi’an
moutirna bi fadl Allâh wa rahmatih » « Ô Allâh ! Fais qu'elle soit une averse utile ! Nous
avons eu la pluie par la grâce d'Allâh et Sa miséricorde » Cela a été rapporté du
Messager d'Allâh (‫( )صلى هللا عليه و سلم‬Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/86 –
Extrait du programme Nour ‘Ala ad-Darb)

53

َّ ِ
َّ ِ َ ‫أن‬
َّ
‫ صيِّبا نافعا‬: ‫املطر قال‬
َ ‫رسول الل صلى اللُ عليه وسل َم كان إذا رأى‬

Allâhumma sayyiban nâfi’an.

‘Aïshah rapporte que lorsque le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬voyait la pluie il disait : « Ô
Allâh fait que ce soit une pluie bénéfique ». – Sahih Bokhari (1032)

ِ ‫الس‬
ِ
ِ ‫رسول اللَّ ِه صلَّى اللَّه‬
‫ماء‬
‫بح‬
ِ ‫الص‬
ُ ‫صلَّى بنا‬
ُّ ‫عليه وسلَّ َم صال َة‬
َّ ‫باْلديبية يف إث ِر‬
ُ
ِ ‫انصرف أقبل على الن‬
‫قال ربُّكم‬
‫فلما‬
َ ‫فقال هل تدرو َن ماذا‬
َ ‫َّاس‬
َّ ‫من اللَّ ِيل‬
َ ‫كانت‬
َ َ
َّ
‫قال‬
‫قال‬
َ ‫فأما من‬
َ ‫قال‬
َ ‫أعلم‬
َّ ‫أصبح من عبادي مؤمن يب وكافر‬
َ
ُ ُ‫قالوا اللهُ ورسولُه‬
ِ ‫فذلك مؤمن يب كافر بالكو‬
ِ ‫ُم ِطرنا‬
‫كب وأما من قال ُم ِطرنا بنَ ْوِء‬
َ ‫بفضل اللَّ ِه ورحمتِ ِه‬
ِ ‫فذلك كافر يب مؤمن بالكو‬
‫اكب‬
َ ‫كذا وكذا‬
Mutirnâ bi-fadli l-lâhi wa rahmatihi
D'après Zayd ibn Khalid al-Juhaniyy, le Messager de Dieu (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬dirigea la
prière du matin pour nous à al-Hudaybiyah après des averses durant la nuit. Quand
le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬eut terminé, il fit face aux gens et leur dit : « Savez-vous
ce que votre Seigneur a dit ? » Ils dirent : « Dieu et son Prophète le savent mieux. » Il
dit : « Dieu a dit : ce matin, un de mes serviteurs est devenu croyant, et un autre est
devenu mécréant. Celui qui a dit : Nous avons reçu la pluie par la grâce de Dieu et
de Sa miséricorde. Voilà celui qui croit en Moi et qui nie le pouvoir des astres. Quant
à celui qui a dit : Nous avons reçu la pluie grâce à la conjonction des astres, voilà
celui qui a mécru en moi et qui croit aux astres ». - Sahih Muslim (71)
Dans le Charh de Boulough al Maram (par Sheikh Al-Bassam) il est écrit au sujet de
cette invocation que :
« La pluie est mentionnée dans ce hadith par le terme Sayyib qui désigne la pluie
abondante, et on demande qu’elle soit bénéfique aux gens et aux terres, pour la
fertilité et la vie. At-Tibî a dit : « C’est une formulation d’une grande beauté car la
pluie abondante (Sayyib) peut être source de nuisance mais on s’en protège en
demandant qu’elle soit bénéfique. » » (Ach-Charh Boulough al Maram – Sheikh Al-Bassam Chapitre la prière de la demande de la pluie – Editions Tawbah)

ِ ‫وَْحنن مع رس‬- ‫ أَصاب نَا‬:‫ال‬
ٍ َ‫َو َع ْن أَن‬
:‫ال‬
َ َ‫ صلى الل عليه وسلم َمطَر ق‬-‫ول اللَّ ِه‬
ُ َ َ َ ُ َ َ َ َ َ‫س ق‬
ِ
‫يث َع ْه ٍد بَِربِِّه‬
َ َ‫ َوق‬,‫َصابَهُ ِم َن الْ َمطَ ِر‬
ُ ‫ إِنَّهُ َحد‬:‫ال‬
َ ‫ َح َّىت أ‬,ُ‫فَ َح َسَر ثَ ْوبَه‬

Anas rapporte : « Nous étions en compagnie du Messager d’Allâh lorsque la pluie se
mit à tomber. Il écarta son vêtement au point d’être touché par la pluie et dit :
« c’est une pluie qui vient d’être créée par Le Seigneur. » » - Authentifié par Sheikh alAlbânî dans Sahih al-Adab al-Moufrad (444)

54

On retient de ce hadith que9 :

L'eau de la pluie est pure et bénie, notamment parce qu'elle n'a pas encore
touché de terre sur laquelle on a désobéit à Allâh. (Faîda tiré du Sharh Sahih
Muslim du Sheikh Ar-Rajihi).

Il est recommandé lorsqu'il commence à pleuvoir de laisser la pluie mouiller une
partie de son corps.

Le fait que le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬n'ait pas ordonné aux compagnons de
faire comme lui prouve que cela n'est pas obligatoire mais recommandé. (Faîda
tiré du Sharh Bulough Al-Maram du Sheikh Utheymine)

Interroger le Noble, lorsqu'on le voit mettre en pratique une chose qu'on ne
connait pas. (Faîda tiré du Sharh Adab Al Mufrad du Sheikh Abu Loqman Assalafi)

Dans le commentaire de ce hadith l'Imam An-Nawawi a dit : « Et dans ce hadith il y
a la preuve sur laquelle se basent nos compagnons pour affirmer qu'il est
recommandé au début de la pluie de dévoiler une partie du corps autre que la
‘awrah afin de l'exposer à la pluie. [...] »
Le Sheikh Muhammad Loqman As-salafi donne la même explication dans son
commentaire de ‘Adab Al-Mufrad.
Le Sheikh Abdul Aziz Ibn Baz [dans son recueil de Fatawa Vol 13 p.64] affirme : « Ceci
prouve qu'il est recommandé à l'homme de dévoiler une partie de son corps (tel
que le bras ou la tête) et de la laisser mouiller par la pluie comme l'a fait le Messager
d'Allâh (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬Ce qui est légiféré, c'est donc que le musulman retire par
exemple le turban de sa tête ou qu'il retrousse la manche de son vêtement afin que
la pluie mouille sa tête, son bras, le tibia et ainsi de suite parmi les membres qu'il est
permis de montrer devant les gens, comme le pied, le tibia, la tête, la main... »
Sheikh Sâlih Al-Fawzan explique [dans son Charh Boulough Al-Maram commentaire
du hadith 541 du chapitre de la pluie]: « L'eau de la pluie est bénie et pure. Pour
cette raison, il est recommandé au musulman, de sortir par exemple au début de la
pluie et de mouiller une partie de son corps (tête, main ou pied...) puis de prononcer
l'invocation que le Messager d'Allâh (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬prononçait lorsqu'il pleuvait. »
Le Cheikh Abdul Mohssine Al-Abbad [dans son Sharh Sunane Abi Daoud K7 n° 370,
20 min 35 sec] et le Sheikh Abdul Aziz Ar-Rajihi [Dans son Charh Boulough Al-Maram
Vol/1 p.269] rapportent eux aussi cette sunna.
Il a été rapporté par les gens de science, tel le Shaykh ‘Alî al-Houdhayfî, que les
invocations étaient plus susceptibles d'être acceptées à certains moments précis,
par exemple lors de la rupture du jeûne, entre l'adhân et l'iqâma, en voyant la
Ka’bah, dans la dernière heure du vendredi avant le Maghreb, lorsqu'il pleut etc.
(fâ-idah tirée d'une khoutbah du Shaykh ‘Alî al-Houdhayfî donnée à la mosquée de
Médine.)10

9

http://ahloulhadith.typepad.com/ahloul/files/la_pluie.pdf
http://ahloulhadith.typepad.com/ahloul/files/la_pluie.pdf

10

55

APRES LA PLUIE

ِ ‫الس‬
ِ
ِ ‫رسول اللَّ ِه صلَّى اللَّه‬
‫ماء‬
‫بح‬
ِ ‫الص‬
ُ ‫صلَّى بنا‬
ُّ ‫عليه وسلَّ َم صال َة‬
َّ ‫باْلديبية يف إث ِر‬
ُ
ِ ‫انصرف أقبل على الن‬
‫قال ربُّكم‬
‫فلما‬
َ ‫فقال هل تدرو َن ماذا‬
َ ‫َّاس‬
َّ ‫من اللَّ ِيل‬
َ ‫كانت‬
َ َ
َّ
‫قال‬
‫قال‬
َ ‫فأما من‬
َ ‫قال‬
َ ‫أعلم‬
َّ ‫أصبح من عبادي مؤمن يب وكافر‬
َ
ُ ُ‫قالوا اللهُ ورسولُه‬
ِ ‫فذلك مؤمن يب كافر بالكو‬
ِ ‫ُم ِطرنا‬
‫كب وأما من قال ُم ِطرنا بنَ ْوِء‬
َ ‫بفضل اللَّ ِه ورْحتِ ِه‬
ِ ‫فذلك كافر يب مؤمن بالكو‬
‫اكب‬
َ ‫كذا وكذا‬
Mutirnâ bi-fadli l-lâhi wa rahmatihi
D'après Zayd ibn Khalid al-Juhaniyy, le Messager de Dieu (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬dirigea la
prière du matin pour nous à al-Hudaybiyah après des averses durant la nuit. Quand
le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬eut terminé, il fit face aux gens et leur dit : « Savez-vous
ce que votre Seigneur a dit ? » Ils dirent : « Dieu et son Prophète le savent mieux. » Il
dit : « Dieu a dit : ce matin, un de mes serviteurs est devenu croyant, et un autre est
devenu mécréant. Celui qui a dit : Nous avons reçu la pluie par la grâce de Dieu et
de Sa miséricorde. Voilà celui qui croit en Moi et qui nie le pouvoir des astres. Quant
à celui qui a dit : Nous avons reçu la pluie grâce à la conjonction des astres, voilà
celui qui a mécru en moi et qui croit aux astres ». - Sahih Muslim (71)

LORSQU’ON A PEUR DE LA PLUIE

ِ ِ‫ ومن اب‬،‫ون اْلوِدية‬
ِ ‫ وبط‬،‫ اللّه َّم على اآلك ِام والظِّراب‬،‫اللّه َّم حوالَينا وال علَي نا‬
‫ت‬
َ ُ
َْ َ ْ َ ُ
ْ
ََ
َُ
َ
‫الشَّج ر‬
Allâhumma hawâlaynâ wa lâ ‘alaynâ. Allâhumma ‘alâ-l-âkâmi wa z-zirâbi wa
butûni-l-awdiyati wa manâbiti sh-shajari.
Bokhari et Muslim rapportent du Prophète : « Ô Seigneur ! Fais tomber la pluie aux
alentours et pas sur nous. Ô Seigneur ! Dirige-la vers les pâturages (collines), les
montagnes, les creux des rivières (vallées) et les plantations. » - Sahih Bokhari (1014)

56

EN CAS DE TONNERRE
Question : Que doit faire le musulman lorsqu'il pleut, lorsqu'il entend le tonnerre ou
voit la foudre ?
Quand un musulman entend le tonnerre, il doit dire : « Soubhâna man sabbaha ArRa’d bi hamdihi wal-Malâ`ikatou min khîfatihi » (Gloire et pureté à Celui dont le
tonnerre Le glorifie par Sa louange et aussi les Anges sous l'effet de sa crainte). Cela
a été rapporté par Az-Zoubayr et d'après quelques Salafs (pieux prédécesseurs). Si le
croyant dit cela c'est bien. (Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/86 – Extrait du
programme Nour ‘Ala ad-Darb)

‫ َواملالئِك ةُ ِم ْن خي َفته‬،‫ُسْب حا َن الّذي يُ َسبِّ ُح ال َّر ْع ُد ِِبَ ْم ِد ِه‬

Subhâna l-ladhî yusabbihu r-ra’du bi-hamdihi wa-l-malâ'ikatu min khîfatihi.
« Gloire et pureté à Celui dont le tonnerre Le glorifie par sa louange et aussi les
Anges sous l’effet de sa crainte. » - Partie du verset 13 de la sourate « Le Tonnerre »

57

Exhortation à la crainte d’Allâh
De ‘Abd Al-’Azîz ibn ‘AbdAllâh ibn Bâz, pour tous les musulmans qui en prendront
connaissance. Qu'Allâh nous facilite l’accomplissement des bonnes actions, et qu'Il
nous accorde un repentir sincère de tous les péchés. Amin. Que la paix, la
miséricorde et la bénédiction d'Allâh soient sur vous. Ensuite :
Vous savez, qu'Allâh me fasse miséricorde ainsi qu'à vous, ce qui s'est passé
concernant le retard de la pluie dans de nombreux pays et le besoin urgent des
musulmans, voire nécessaire, de la miséricorde d'Allâh (Gloire à Lui), de Son bienfait
et de Sa bienfaisance. Allâh (Gloire à Lui) leur a ordonné de L'invoquer, de Le prier,
et de Lui adresser leurs requêtes. Allâh (Gloire à lui) a promis de leur répondre
comme Il (Exalté soit-Il) le dit :

ِ َّ ِ
ِ ‫ال ربُّ ُكم ٱدع ِوّن أ‬
‫ين يَ ْستَ ْكِِبُو َن َع ْن ِعبَ َادتِى َسيَ ْد ُخلُو َن‬
ُ ْ ُ َ َ َ‫﴿ َوق‬
ْ
ْ ‫َستَج‬
َ ‫ب لَ ُك ْم إ َّن ٱلذ‬
ِ ‫جهن‬
﴾ ‫ين‬
َ ‫َّم َداخ ِر‬
َ ََ
« Et votre Seigneur dit : « Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se
refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer, humiliés » » (40:60)
Allâh (Exalté soit-Il) dit aussi :

ِ ِ ِ
ِ ِ َ‫﴿ وإِ َذا سأَل‬
ِ ‫َّاع إِ َذا دع‬
‫ان فَ ْليَ ْستَ ِجيبُوا ِِل‬
َ َ َ
َ َ ِ ‫يب َد ْع َوَة ٱلد‬
ُ ‫ك عبَادى َع ِّّن فَإ ِّّن قَريب أُج‬
﴾ ‫َولْيُ ْؤِمنُوا ِِب لَ َعلَّ ُه ْم يَ ْر ُش ُدو َن‬

« Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi... alors Je suis tout proche : Je réponds
à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et
qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés » (2:186)
Allâh (Exalté soit-Il) dit aussi :

ِ ‫ب ٱلْمعت‬
ُِ ‫﴿ ْٱدعوا ربَّ ُكم تَضُّرعا وخ ْفية إِنَّهۥ َال‬
ِ ‫ين َوَال تُ ْف ِس ُدوا ِِف ْٱْل َْر‬
‫ض بَ ْع َد‬
‫د‬
‫ُي‬
ُّ
َ
ْ
ُ َ َُ َ ْ َ ُ
َ ُ
ِِ
ِ
ِ َٰ ِ‫إ‬
﴾‫ي‬
َ ‫ت ٱللَّه قَ ِريب ِّم َن ٱلْ ُم ْحسن‬
َ َ‫صلَح َها َو ْٱدعُوهُ َخ ْوفا َوطَ َمعا إِ َّن َر ْْح‬
ْ
« Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion.
Certes, Il n’aime pas les transgresseurs. Et ne semez pas la corruption sur la terre
après qu’elle ait été réformée. Et invoquez-Le avec crainte et espoir, car la
miséricorde d’Allâh est proche des bienfaisants. » (7:55-56)

Quand le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬et les musulmans se trouvaient face à des
difficultés, ils se tournaient vers Allâh (Gloire à Lui), Le suppliait, et Allâh les secourait
et les comblait de Ses bienfaits et de Sa générosité. Allâh (Exalté soit-Il) dit à propos
de la bataille de Badr :

58

ِ ِ ِ ِ َٰ
ِ
ٍ ْ‫َّن ُِمِ ُّد ُكم بِأَل‬
﴾‫ي‬
ِّ ‫اب لَ ُك ْم أ‬
َ ‫ف ِّم َن ٱلْ َملَئ َكة ُمْردف‬
ْ َ‫﴿ إِ ْذ تَ ْستَغيثُو َن َربَّ ُك ْم ف‬
َ ‫ٱستَ َج‬

« (Et rappelez-vous) le moment où vous imploriez le secours de votre Seigneur et qu’Il
vous exauça aussitôt: « Je vais vous aider d’un millier d’Anges déferlant les uns à la
suite des autres. » » (8:9)
Lorsque la sécheresse s'aggrava à Médine et ses alentours, les musulmans
demandèrent au Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬de supplier Allâh. Ainsi, le Prophète ( ‫صلى هللا‬
‫ )عليه و سلم‬leva ses mains lors du prêche de la prière du vendredi, supplia son Seigneur,
et répéta ses supplications. Puis, il sortit encore avec les gens vers le désert et pria
avec eux deux rak’a similaires à la prière de l'Aïd, demanda secours auprès de son
Seigneur, L'invoqua et leva les mains, insista dans ses invocations, tourna le pardessus
et les musulmans levèrent leurs mains imitant le Prophète. Allâh (Exalté soit-Il) les a
donc secouru, a été miséricordieux avec eux, élimina leur souffrance et leur fit
descendre une pluie abondante.
Allâh (Exalté soit-Il) dit :

ِ ‫ول ٱللَّ ِه أُسوة حسنَة لِّمن َكا َن ي رجوا ٱللَّه وٱلْي وم ْٱلء‬
ِ ‫﴿ لََّق ْد َكا َن لَ ُكم ِِف رس‬
‫اخَر‬
َُ ْ
َ َ َ َْ
َ َ ْ َ َ َ ُ َْ
﴾ ‫َوذَ َكَر ٱللَّهَ َكثِيا‬

« En effet, vous avez dans le Messager d’Allâh un excellent modèle [à suivre], pour
quiconque espère en Allâh et au Jour dernier et invoque Allâh fréquemment. »
(33:21)
Parmi les plus grandes causes de la miséricorde et de la descente de la pluie : La
crainte d'Allâh (Exalté soit-Il), le repentir de tous péchés, le fait d'ordonner le
convenable et d'interdire le blâmable, s'entraider dans l'accomplissement de
bonnes œuvres, se conseiller les uns les autres pour l'amour d'Allâh, et se
recommander la vérité et la patience en cela, être indulgent envers les pauvres et
les miséreux, les consoler et être bienfaisant envers eux. Allâh (Exalté soit-Il) dit :

ٍ ‫َن أَهل ٱلْ ُقر َٰى ءامنُوا وٱتَّ َقوا لََفتَحنَا علَي ِهم ب رََٰك‬
ِ ‫ٱلس َما ِء َو ْٱْل َْر‬
َّ
‫ض َوَٰلَ ِكن‬
َّ ‫ت ِّم َن‬
ََ ْ َ ْ ْ َ َ َ َ َ ْ ‫﴿ َولَ ْو أ‬
﴾ ‫َخ ْذ َََٰنُم ِِبَا َكانُوا يَ ْك ِسبُو َن‬
َ ‫َك َّذبُوا فَأ‬
« Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, Nous leur aurions
certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre… » (7:96)
Aussi, Allâh (Exalté soit-Il) dit :

ِ
﴾‫ب‬
ُ ‫﴿ َوَمن يَت َِّق ٱللَّهَ َُْي َعل لَّهۥُ َمََْرجا َويَ ْرُزقْهُ ِم ْن َحْي‬
ُ ‫ث َال َُْيتَس‬

« Et quiconque craint Allâh, Il Lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses
dons par (des moyens) sur lesquels il ne comptait pas » (65:2)
Allâh (Exalté soit-Il) dit aussi :

59

﴾ ‫﴿ َوَمن يَت َِّق ٱللَّهَ َُْي َعل لَّهۥُ ِم ْن أ َْم ِرِهۦ يُ ْسرا‬

« Quiconque craint Allâh cependant, Il lui facilite les choses ». (65:4)
Allâh (Exalté soit-Il) dit aussi :

ِِ
ِ
﴾‫ي‬
َ ‫ت ٱللَّه قَ ِريب ِّم َن ٱلْ ُم ْحسن‬
َ َ‫﴿ إِ َّن َر ْْح‬

« car la miséricorde d'Allâh est proche des bienfaisants » (7:56)
Egalement, Allâh (Gloire à lui) dit :

‫َع ِن‬
ُ‫ٱللَّه‬

ِ
ِ ‫ض يأْمرو َن بِٱلْمعر‬
ِ
ِ
‫وف َويَْن َه ْو َن‬
ُ ‫ت بَ ْع‬
ُْ َ
ُ َ‫﴿ َوٱلْ ُم ْؤمنُو َن َوٱلْ ُم ْؤم َٰن‬
ُُ َ ٍ ‫ض ُه ْم أ َْوليَاءُ بَ ْع‬
ِ ‫ٱلْمن َك ِر وي‬
َّ ‫ٱلصلَ َٰوَة َويُ ْؤتُو َن‬
‫ك َسيَ ْر َْحُ ُه ُم‬
‫ق‬
َّ ‫يمو َن‬
َ ِ‫ٱلزَك َٰوَة َويُ ِطيعُو َن ٱللَّهَ َوَر ُسولَهۥُٓ أُوَٰلَئ‬
ُ َُ ُ
﴾ ‫إِ َّن ٱللَّهَ َع ِزيز َح ِكيم‬

« Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le
convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salât, acquittent la Zakât et
obéissent à Allâh et à Son Messager. Voilà ceux auxquels Allâh fera miséricorde, car
Allâh est Puissant et Sage. » (9:71)

Dans ces nobles versets, Allâh (Gloire à Lui) fait remarquer que la piété, la
bienfaisance envers les serviteurs d'Allâh, le respect de Ses commandements, sont
parmi les causes qui font qu'Allâh accorde Sa miséricorde et Sa bonté à Ses
serviteurs, leur envoie Son secours et leur élimine les difficultés. Donc, craignez Allâh,
serviteurs d'Allâh, agissez convenablement envers Ses serviteurs, enjoignez-vous
mutuellement la vérité et l'endurance en cela, entraidez-vous dans
l'accomplissement de bonnes œuvres et la piété d'Allâh, ordonnez-vous
mutuellement le convenable et interdisez-vous mutuellement le mal, repentez-vous à
Allâh de tous vos péchés. Votre Protecteur (Gloire à Lui) vous accordera Sa
miséricorde, et fera tomber la pluie en abondance, Il vous donnera ce que vous
aimez et fera éloigner ce que vous détestez. Allâh (Exalté soit-Il) dit :

َِ ‫﴿ وتُوبوا إِ َِل ٱللَّ ِه‬
﴾ ‫مجيعا أَيُّهَ ٱلْ ُم ْؤِمنُو َن لَ َعلَّ ُك ْم تُ ْفلِ ُحو َن‬
ُ َ

« Et repentez-vous tous devant Allâh, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès »
(24 :31)

‫من ال يَرحم ال يُرحم‬

Le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a dit : « Allâh ne fait pas miséricorde à celui qui se
montre impitoyable envers autrui. » - Authentifié par Sheikh al-Albânî dans Silsilah asSahihah (483)

60

‫ ارْحوا من يف اْلرض يرْحكم من يف السماء‬،‫الراْحون يرْحهم الرْحن‬
Le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬a dit aussi : « Ceux qui sont miséricordieux, Allâh sera
miséricordieux envers eux. Soyez miséricordieux envers les habitants de la terre, Celui
qui est dans le ciel sera miséricordieux envers vous. » - Authentifié par Sheikh alAlbânî dans Sahih at-Tirmidhi (1924)
Il y a de nombreux versets et de hadiths connus incitant les gens à la piété et de s'y
maintenir, d'être clément et d'avoir de la bonté envers les serviteurs d'Allâh.
Je demande à Allâh d'améliorer l'état de tous les musulmans et de leur accorder un
repentir sincère de tous les péchés, de les secourir de par Sa grâce, d'unir leurs
cœurs dans la piété et les bonnes œuvres, de se protéger des méfaits de leurs âmes,
des séquelles de nos actes, des égarements des fitnas (épreuves), qu'Il fasse
triompher Sa religion et élever Sa parole, qu'Il donne le succès aux gouverneurs vers
ce qui est meilleur pour les serviteurs et les pays, leur améliore leur intérieur et les aide
à faire tout ce qui est bon ! Il est certes Le garant de cela et en a la capacité. Que
la paix et la miséricorde d'Allâh soient sur vous.
(Fatwa de Sheikh Ibn Baz issue du site Alifta – Partie 13/69 – Conseil délivré par le bureau de son
Eminence)

61

Les innovations
Question : La pluie a cessé de tomber chez nous jusqu'à ce que la terre eut soif et au
point où nous fûmes contraints d'acheter de l'eau. Puis, il a été ordonné d'accomplir
la prière de demande de pluie ; les gens sont sortis de leurs demeures pour
demander la pluie en disant à haute voix : "O Seigneur des mondes ! Ne nous
renvoie pas chez nous bredouilles, nous T'implorons par l'Elu et l'héritier Al-Housayn" !
Quel est l'avis de la religion à ce sujet ?
Quant à ce qui a été évoqué dans la question, en faisant appel aux morts parmi les
êtres humains qui ont été créés, cela est interdit, car cela fait partie des innovations
[dans la religion] et il n'est pas permis d'invoquer quiconque d'autre hormis Allâh,
Exalté Soit-Il, en ayant foi en Lui, en L'invoquant par Ses Noms Parfaits et Ses Attributs
et en L'invoquant par des actions pieuses. Allâh, Le Très-Haut, a dit :

﴾ ‫ٱْلُ ْس َ َّٰن فَ ْٱدعُوهُ ِهبَا‬
ْ ُ‫َسَاء‬
ْ ‫﴿ َولِلَّ ِه ْٱْل‬

« C'est à Allâh qu'appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms »
(7:180)
Le Très-Haut a dit aussi :

‫﴿ َّربَّنَا إِنَّنَا َِس ْعنَا ُمنَ ِاديا يُنَ ِادى لِ ِْلميََٰ ِن أَ ْن ءَ ِامنُوا بَِربِّ ُك ْم فََ َامنَّا َربَّنَا فَٱ ْغ ِفْر لَنَا ذُنُوبَنَا‬
﴾ ‫َوَكفِّْر َعنَّا َسيَِّاتِنَا َوتَ َوفَّنَا َم َع ْٱْلَبْ َرا ِر‬

« Seigneur ! Nous avons entendu l’appel de celui qui a appelé ainsi à la foi : « Croyez
en votre Seigneur » et dès lors nous avons cru. Seigneur, pardonne-nous nos péchés,
efface de nous nos méfaits, et place nous, à notre mort, avec les gens de bien »
(3 :193)
Ou comme cela est mentionné dans le hadith suivant :

‫اللهم إين أسألك بأين أشهد أنك أنت الل ال إله إال أنت اْلحد الصمد الذي مل‬
‫يلد ومل يولد ومل يكن له كفوا أحد‬
« Seigneur ! Je T'implore en témoignant que Tu es Allâh, il n'y a de Dieu que Toi, Tu es
l'Unique, Le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Le Seul à être imploré
pour ce que nous désirons ; Qui n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus
et nul n'est égal à Lui » - Authentifié par Sheikh al-Albânî dans Sahih at-Targhib (1640)
Puis dans l'autre hadith :

‫اللهم إين أسألك بأن لك اْلمد ال إله إال أنت املنان بديع السماوات واْلرض ذا‬
‫اجلالل واإلكرام‬
62

« Ô Allâh je T'implore par le fait que Tu sois Loué. Pas de Divinité à part Toi, Tu es Celui
qui donne les faveurs, Le Créateur des cieux et de la terre à partir du néant,
Détenteur de la Majesté et de la Générosité… » - Authentifié par Sheikh al-Albânî
dans Sahih an-Nassa-i (1299)
Il est authentiquement rapporté d'après le Prophète (‫ )صلى هللا عليه و سلم‬que trois
individus, parmi les gens qui nous ont précédés, ont été contraints par la pluie et le
sommeil de se réfugier dans une grotte. Une grosse pierre se détacha et obstrua
l'entrée de la grotte dans laquelle ils se sont réfugiés. Ils ne pouvaient plus en sortir. Ils
se mirent à implorer Allâh par leurs bonnes œuvres. Alors le premier invoqua Allâh en
mentionnant sa piété filiale ; l'autre invoqua Allâh par sa chasteté face à la
fornication alors qu'il avait l'occasion de la rompre. Et le troisième implora Allâh par le
respect des dépôts en les rendant à leurs propriétaires. Alors Allâh les exauça tous et
ordonna à la pierre de s'écarter de l'entrée de la grotte.
(Question 1 de la Fatwa 18386 du Comité de l’Ifta – Partie 7/170 – Président : Sheikh Ibn Baz – VicePrésident : Sheikh Ach-Chaykh – Membres : Ibn Ghoudayan, Sheikh Fawzan, Sheikh Abou Zayd)

63

Les demandes de pluie dans les autres
religions
CHEZ LES CHRETIENS11
Une vieille tradition de l’Église catholique dans les sociétés rurales et qu’on appelle
« les rogations » consiste à célébrer des processions et prières pour demander la pluie
les lundi, mardi et mercredi qui précèdent l’Ascension. Ce sont des jours durant
lesquelles on se tournait vers le ciel où (dit-on) Jésus allait bientôt monter, afin de
demander (« rogare » en latin) sa clémence à une époque où les récoltes sont
soumises aux risques cumulés des orages, des gelées tardives et de la sécheresse.
Les rogations ont été institués semble-t-il, pour la première fois, en 470 par saint
Mamert, alors évêque de Vienne (Isère), à la suite d’une série de calamités
naturelles. Comme souvent, il s’agit d’une christianisation de rites gallo-romains pour
la fertilité des terres. En 511, le concile d’Orléans les étend à toute la Gaule. Le pape
Léon III les aurait introduites à Rome, où, vers 800, elles s’imposent à toute la
chrétienté. Ces rogations ont longtemps été un moment clé de la vie rurale : « Tout
au long du parcours, le prêtre jette de l’eau bénite dans les parcelles et y dépose de
petites pierres sur lesquelles ont été dessinées des croix de cire, des “bouses du curé”
comme le langage populaire les nomme », raconte Christophe Lefébure (La France
des croyances et des superstitions, Flammarion, 2004). En 1969, le nouveau
calendrier romain a maintenu les rogations en laissant aux évêques de chaque pays
le soin de fixer la manière dont elles doivent être célébrées.

CHEZ LES JUIFS12
Pour implorer la générosité des cieux, les grands rabbins d'Israël avaient adressé le 16
novembre 2010 une lettre aux fidèles, les invitant à la prière et au jeûne : « L’été est
fini et nous n’avons toujours pas été bénis par de nouvelles pluies. La terre d’Israël est
en train de s’assécher… A cause de nos fautes. »
D’après la tradition talmudique, l’arrivée des pluies revêt une dimension spirituelle
fondamentale. Pour Raphael Sadin, rabbin à Jérusalem, l'absence de la pluie peut
se lire "sous les deux modalités suivantes : Isaac a deux fils, Isaïe et Jacob. Pour le
premier, qui a une vision plus occidentale, la pluie est une bénédiction illimitée,
nourricière pour la terre et ses habitants ; elle n’est en rien liée à la stature morale de

11

http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/Des-rogations-pour-benir-la-terre-et-la-pluie-_EP_-2011-06-05-621845
http://www.lemondedesreligions.fr/dyn/imprimer.php?link=/actualite/la-priere-des-rabbins-pour-la-pluie-06-12-2010987_118.php
12

64

la population." Mais pour Jacob, le rôle accordé à la pluie est comme "réactif". C’est
à ce courant que l’action des grands rabbins pourrait être attribuée. Selon Raphael
Sadin, la pluie symbolise ici "le destin politique et matériel du peuple juif, il y a une
dimension d’échange entre la terre et le ciel". Son absence serait donc lourde de
sens : grâce aux pluies bienfaisantes, la vie est assurée sur Terre ; la pluie est la
promesse d’un avenir prospère.

CHEZ LES AMERINDIENS13
La danse de la pluie est une danse de cérémonie effectuée dans le but d'appeler la
pluie et d'assurer la protection des récoltes. Des versions de la danse de la pluie
existent dans beaucoup de cultures, de l'Ancienne Égypte à certaines tribus
amérindiennes. On la trouve encore de nos jours dans les Balkans dans un rituel
appelé paparuda ou perperuna.
La tribu des indiens Cherokee réalisait des danses de la pluie à la fois pour faire
pleuvoir et pour purifier la terre des esprits mauvais. Dans la légende de la tribu, la
pluie ainsi invoquée contient les esprits des anciens chefs, qui combattent les esprits
mauvais dans un plan intermédiaire entre notre réalité et le monde des esprits. Des
plumes et des turquoises sont portées durant la cérémonie, symbolisant
respectivement le vent et la pluie.
Chez les Indiens Hopis, la danse de la pluie consiste, dans cette culture, à demander
la pluie auprès des dieux, en cas de grande sécheresse. Les chamans de la tribu
recueillent dans leur terrier des crotales, qu'ils déposent dans un récipient, puis après
avoir formulé des incantations, ils effectuent une procession où ils imitent les
ondulations des reptiles. Enfin ils prennent les serpents entre leurs dents, et ceux-ci ne
pouvant mordre, s'agitent et participent contre leur gré à la danse. La fin de la
cérémonie consiste à jeter les crotales en l'air, puis ceux-ci sont censés regagner leur
terrier en indiquant aux dieux que les hommes ont besoin de la pluie. Ce rituel,
pratiqué encore à l'heure actuelle dans les réserves Hopis, offre un spectacle
apprécié des touristes.

13

65

http://fr.wikipedia.org/wiki/Danse_de_la_pluie

Ensemencement des nuages14
Les recherches scientifiques ont permis de mettre en place la technique dite
d’ensemencement des nuages qui consiste à relâcher différents aérosols dans des
nuages afin d’augmenter la condensation de la vapeur d'eau en eau liquide
disponible et ainsi augmenter ou diminuer le nombre et la taille des gouttelettes qui
s’y trouvent.
Cette technique est utilisée dans différents domaines dont l'agriculture, la lutte
contre la désertification, et même dans le domaine militaire.
La pluie artificielle par ensemencement des nuages est une technique récente,
élaborée et appliquée pour la première fois en 1946, aux États-Unis, pour lutter
contre la sécheresse qui sévissait dans la région de New York. Puis, elle s’est
répandue pour lutter contre le manque d’eau à travers le monde.
L'ensemencement est pratiqué en Australie depuis plus de 50 ans, dans le sud de
l'Italie en Sicile et en Sardaigne, au Brésil, au Canada où en Alberta on l'utilise pour
faire crever des nuages avant que la grêle ne tombe. Beaucoup de pays
commencent à recourir à cette technologie pour lutter contre la sécheresse.
En Afrique, le programme « Al-Ghait » au Maroc débute en 1982 sous le règne du roi
Hassan II (1929-1999). Le programme « SAAGA » au Burkina Faso, à partir de 1997,
s’inscrit dans la continuité d’« Al-Ghait » dans la mesure où le gouvernement
burkinabé sollicita l’aide du gouvernement marocain pour sa réalisation. Les pays de
l'Afrique subsaharienne réunis autour du CILSS (Comité Inter-Etats de Lutte contre la
Sécheresse) ont décidé de mettre en pratique cette nouvelle technologie.
En 2004, l'Organisation météorologique mondiale recensait plus de 100 projets de
modification artificielle du temps dans le monde, mis en œuvre par des dizaines de
pays, en particulier dans les régions arides et semi-arides. Le plus grand projet actuel
est mené en Chine. Aujourd'hui, cependant rien ne permet de prouver que les
méthodes actuelles d'ensemencement des nuages permettent d'augmenter les
précipitations.
La formation de pluie artificielle a été employée pour rabattre au sol les fumées de
l'incendie du réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl lors de la catastrophe
de 1986 (ensemencement à l'iodure d'argent).
La technique fut également utilisée à des fins militaires lors de la guerre du Vietnam.
Les forces armées des États-Unis auraient fait de l’ensemencement des nuages audessus de la piste Hô Chi Minh pour la rendre plus difficile d'accès en augmentant la
pluviosité. Il semble qu'entre 1967 et 1968, le « Air Weather Service » ait pu ainsi
augmenter les quantités de pluie de 30%. À une autre occasion, on aurait lâché du
sel lors du siège de Khe Sanh afin de faire précipiter le brouillard pour améliorer les
conditions météorologiques mais sans grand succès.
Des traités internationaux interdisent maintenant de tenter de modifier le climat à
des fins militaires. Ainsi, le contrôle météorologique et la modification du temps pour
des fins militaires sont expressément interdits par une résolution des Nations Unies du
10 décembre 1976 et qui fut signée le 18 mai 1977 (résolution de l'Assemblée
14

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ensemencement_des_nuages#cite_ref-2

66

générale 31/72, TIAS 9614). Ce règlement est entré en vigueur le 5 octobre 1978 mais
devait être ratifié par chacun des États membres. Ce fut fait le 13 décembre 1979
aux États-Unis par le président Jimmy Carter et par le Sénat le 17 janvier 1980. Deux
projets de modifications de cette loi furent déposés en 2005 pour allouer certaines
dérogations, établir un comité de recherche sur les opérations de modification du
temps et établir une politique nationale sur le sujet. Ils ne furent cependant jamais
adoptés.
Depuis les années 1950, l'ensemencement des nuages est mis à profit afin de lutter
contre la grêle. L'enrichissement de l'air en noyaux de condensation favorise aussi le
passage de la phase gazeuse en phase solide, et donc la formation de grêle. En
effet, l'ensemencement des nuages est censé favoriser la formation de nombreux
grêlons de petite taille et ainsi lutter contre la croissance d'un nombre plus restreint
de gros grêlons sur l'humidité atmosphérique disponible.
La technique ne fait pas l'unanimité, l'augmentation des précipitations n'excédant
guère les 12% et nul ne pouvant estimer si cette augmentation est due à
l'ensemencement ou au déroulement naturel du climat. La technique demande
aussi le maintien des avions dans l'air pendant une soixantaine de minutes entraînant
ainsi un dégagement de gaz à effet de serre et des bruits assourdissants. La
communauté scientifique est partagée quant à l'efficacité du système.

ٍ
ِ ْ ‫مفتاح‬
َّ
‫يعلم‬
َ ‫يعلم أ‬
ُ
ُ ‫ وال‬، ‫َحد ما يكو ُن يف َغد‬
ُ ‫ ال‬: ُ‫الغيب َخس ال يَ ْعلَ ُم َها إال الل‬
ِ
ِ
‫ وما تدري نَ ْفس‬، ‫ب غدا‬
‫وال‬
،
‫اْلرحام‬
‫َحد ما يكو ُن يف‬
َ‫أ‬
ُ ‫تعلم نَ ْفس ماذا تَ ْكس‬
ُ
ٍ ‫بأي‬
‫املطر‬
ِّ
ُ ‫أرض‬
َ ‫ وما يدري أ‬، ‫ِتوت‬
ُ ُ‫َحد مىت ُييء‬

Bokhari rapporte d’après Abou Horeyra que le Prophète a dit : « La clé du mystère
est dans cinq choses qui ne sont connues que par Dieu : nul ne sait ce qui arrivera
demain, nul ne sait ce qu’il y aura dans les matrices, nul ne sait ce qu’il obtiendra
demain, nul ne sait sur quelle terre il mourra et nul ne sait quand viendra la pluie » Sahih Bokhari (1039)

Gloire à Allâh qui contrôle tout ce qui existe sur cette terre. Gloire à Celui qui est
dénué d’imperfection ! Nul ne peut égaler Sa création ! Nul ne peut L’égaler !

67

‫هللا اعمل‬

‫‪68‬‬

Table des matières
INTRODUCTION ............................................................................................................................ 0
LA PLUIE EST UNE MISERICORDE ..................................................................................................... 2
EXPLICATIONS SCIENTIFIQUES ........................................................................................................ 5
MORALITE DE LA PRIERE ISTISQA ................................................................................................... 9
LA DEMANDE DE LA PLUIE............................................................................................................ 19
STATUT JURIDIQUE ...................................................................................................... 19
LES MANIERES LEGIFEREES DE DEMANDER LA PLUIE ................................................................. 21
QUI PREND LA DECISION ? .............................................................................................. 22
L’INCITATION A DONNER DES AUMONES ET JEUNER................................................................ 22
DEROULEMENT DE SALAT ISTISQA ................................................................................................ 23
QUI EST CONCERNE PAR LA PRIERE ?.................................................................................. 23
PRIER SEUL OU EN GROUPE ? ........................................................................................... 24
LA ZONE GEOGRAPHIQUE CONCERNEE............................................................................... 24
A QUEL MOMENT ? ...................................................................................................... 25
A QUELLE HEURE ?....................................................................................................... 27
MOSQUEE OU MOUSSALLA ? ........................................................................................... 27
ANNONCE DE LA PRIERE ................................................................................................ 28
COMMENT S’Y RENDRE ? ............................................................................................... 28
ADHAN ET IQAMA ? ...................................................................................................... 29
DESCRIPTION DE LA PRIERE ............................................................................................ 29
COMMENT RATTRAPER LA PRIERE ? ................................................................................... 33
QUE FAIRE S’IL COMMENCE A PLEUVOIR AVANT DE COMMENCER LA PRIERE ? ................................. 34
LE SERMON ................................................................................................................................ 35
A QUEL MOMENT ? ...................................................................................................... 35
A QUEL ENDROIT ET DANS QUELLE POSTURE ? ...................................................................... 37
CONTENU DU SERMON ................................................................................................. 37
LEVER LES MAINS PENDANT L’INVOCATION .......................................................................... 39
RETOURNER SON PARDESSUS .......................................................................................... 40
TRADUCTION D’UNE KHOTBA LORS DE SALAT ISTISQA DIRIGEE PAR SHEIKH SHURAYM A LA MECQUE LE
08/11/2010 ............................................................................................................. 43
LORS DU JUMU’A OU DE L’AÏD .................................................................................................... 48
LA PRIERE ISTISQA LE JOUR DE L’AÏD OU LORS DE JUMU’A........................................................ 48
LEVER LES MAINS PENDANT L’INVOCATION .......................................................................... 50
LES INVOCATIONS LIEES A LA PLUIE ............................................................................................... 52
INVOCATIONS DE DEMANDE DE LA PLUIE............................................................................. 52
LORSQUE LA PLUIE TOMBE ............................................................................................. 53
APRES LA PLUIE........................................................................................................... 56
LORSQU’ON A PEUR DE LA PLUIE ...................................................................................... 56
EN CAS DE TONNERRE .................................................................................................. 57
EXHORTATION A LA CRAINTE D’ALLAH ........................................................................................ 58
LES INNOVATIONS ....................................................................................................................... 62

69

LES DEMANDES DE PLUIE DANS LES AUTRES RELIGIONS .................................................................... 64
CHEZ LES CHRETIENS ................................................................................................... 64
CHEZ LES JUIFS ........................................................................................................... 64
CHEZ LES AMERINDIENS ................................................................................................ 65
ENSEMENCEMENT DES NUAGES ..................................................................................................... 66
TABLE DES MATIERES .................................................................................................................. 69

70