Comptabilité Bilan, compte de résultat, qu’est ce qu’on trouve Amortissement pourquoi Provision pourquoi Finance Comment calculer un résultat

Solde intermédiaire de gestion SIG EBE, savoir calculer et a quoi cela correspond VA, savoir calculer et a quoi cela correspond CAF, calculé et utilité Ration liquidité et solvabilité en connaitre quel que un. BFR, calculé et utilité VAN, Taux intermédiaire de rentabilité TIR FR Mode de financement, actualisation FNT IP

Gestion financière est un instrument d’aide à la décision, collecte et analyse pour pouvoir apprécier la performance et pérennité de l’entreprise. Définie les indicateurs : - d’équilibre - de risque - de rentabilité - de croissance L’analyse des résultats permet un diagnostique et de mettre en évidence les forces et faiblesse. De proposer des solutions.

Comptabilité générale
La comptabilité générale produit les documents de synthèse (bilan, compte de résultat, annexe) 1 * par an les entreprises doivent : compte annuels comprenant : Bilan, compte de résultat, une annexe explicative.

Bilan : c’est le patrimoine de l’entreprise à un instant donnée, représente l’ensemble des ressources (passif) et emplois (actif). Bilan

Actif

Passif

Les capitaux propres résultent de la différence entre l’actif et le passif

concession. créances.Equilibre entre bilan passif et actif .Actif : ensemble des biens. pas le droit de compenser des pertes réalisées (exemple change) avec des gains d’autres opérations. réserve. bien mentionné par le cout historique d’acquisition.) 3. écart de conversion. organisme sociaux) Principe comptable : . . liquidités que doit gérer l’entreprise Passif : Capitaux propres et les dettes (actionnaire. 2. enregistré au coût historique. élément que l’entreprise garde + 1 an. Financière.Immobilisation incorporelles : (frais établissement. Stocks Créances Divers Compte de régularisation : charge constante d’avance. Incorporelles 1.Immobilisation financière : (participations. ressource. immo. fond de commerce etc. immo. l’état. il impose de prendre en compte les moins value potentielle ou réelle. Equilibre de l’actif et passif. emprunt) Le bilan permet d’apprécier l’équilibre. (construction. ACTIF Actif immobilisé. personnel. provision règlementaire) Provision pour risque et charge. immo.) Attention immo. couvrir un risque ou une charge prévisible. la rentabilité et la pérennité de l’entreprise.) Actif circulant. constituées en vertu du principe de prudence et qui constate des dettes probables. prime.Principe de non compensation. 2ème question quand les risques de charge vont ce manifester Dettes : (envers les établissements de crédit.1 an. Corporelles. PASSIF Capitaux propres : (capital sociale. créances etc. En analyse financière 1er question est la justification réelle des provisions. élément que l’entreprise garde .Principe des couts historique. prix achat + frais + dépense mise en service) non réactualisé par rapport à la valeur actuelle. charge à répartir. subvention d’investissement. . fournisseur. résultat de l’exercice. regroupe les flux d’investissement engagés pour constituer l’outil de production. le risque. pas vocation à être maintenues durablement dans l’actif de l’entreprise. au commencement de chaque exercice : . installation technique etc.Principe de prudence il est interdit de prendre en compte les plus value potentielle.Immobilisation corporelles : (regroupe les biens physique).

67 53958. 1/L’amortissement variable : le plan d’amortissement répartit le coût d’un investissement selon le rythme de consommation des avantages économiques attendus en fonction de son utilisation probable.75.Comptables Actif = passif Economique Emplois = Ressource Si le résultat est positif il augmente les capitaux propre dans le cas contraire il les diminue.75( = 35% (10 mois.67 29166.67 70833. L’amortissement est à la fois une charge et une dépréciation d’actif.67 24791.100% sur 5ans soit 20% par an * 1.336 46041.67 Année Base Ams Ams VNC finale d’ams cumulés N N+1 N+2 N+3 N+4 100000. (Une charge d’exploitation et une dépréciation d’actif) Amortissement dérogatoire comptabilisé en application des textes particulier (générateur d’avantage fiscaux). Déduit du résultat d’exploitation.92 10474.34 16114.33 Degressif 70833.08 19452.08 19452.33 46041. 1.48 80547.00 70833.60 100000.00 Si linéaire 20% de 100000 = 20000 Fin tableau d’amortissement Année Base Ams d’ams N N+1 Ams cumulés VNC finale 100000 29166. EVALUTION DES BIENS AU BILAN A/L’amortissement consiste à répartir le coût d’un investissement en fonction de son utilisation probable. Amortissement pour dépréciation porté à l’actif du bilan en diminution des postes concernent.665 . Taux dégressif 35% coefficient 1. c’est une charge exceptionnelle et une provision règlementé au passif.33 46041.00 70833.40 19452.60 29166. permettant d’amortir plus vite les biens en début de vie par application d’un coefficient multiplicateur au taux linéaire.666 53958.60 0. 2/ L’amortissement linéaire : il est constant tout au long de la durée d’utilisation du bien.35*10mois /12mois = 29 166.58 70072. Son montant est calculé en appliquant à la valeur d’origine un taux linéaire.66 29927.66 29927.33 24791. 3/ L’amortissement dégressif : C’est une faculté accordée par l’administration fiscale.67 29166. Amortissement linéaire Année Base d’ams N 100 000 N+1 N+2 N+3 N+4 Ams 20 000 20 000 20 000 20 000 20 000 Ams cumulés 20 000 40 000 60 000 80 000 100 000 VNC finale 80 000 60 000 40 000 20 000 0 Amortissement dégressif Sur 5ans.75) 100000*0. donc coef.

présente les informations de l’exercice charge et produits.08 14963. Amortissement et provision pour dépréciation : voir s’il existe un indice montrant qu’un actif a pu perdre de la valeur. bénéfice ou perte. Compte de résultat Savoir calculer Le bilan indique au passif dans les capitaux propres. Le compte de résultat récapitule les charges et les produits afin d’expliquer la formation du résultat. produits d’exploitation.54 B/ Les Dépréciations : La dépréciation d’un actif est la constatation que sa valeur actuelle est devenue inférieure à sa valeur nette comptable. les titres ou certaines immobilisations.583 70072.998 0 Linéaire Si linéaire 20% de 100000 = 20000 29927. produit financier.082 29927.54 85036.Il n’en décrit pas l’origine. valeur des avantages futurs attendus de son utilisation et de sa sortie.458 14963. Valeur d’usage : d’un actif. Provision pour dépréciation : dépréciation non irréductible et on ne connait pas exactement le montant de la dépréciation. Provision pour risque : Un événement précis survenu en cour d’exercice risque d’entrainer une perte dans le future elle peut être probable ou certaine mais on ne connait pas le montant exacte.542 29927.082 14963. le résultat de l’exercice (enrichissement ou appauvrissement).918 29927.N+2 N+3 N+4 46041.08 / 2 = 14963. De nombreux éléments de l’actif peuvent faire l’objet de dépréciations : les stocks. Dépréciation actif si VA actuelle < VNC valeur net comptable Valeur vénale : montant possible à la date de vente de l’actif. Objectif : Il montre le patrimoine actif / passif ou emploi / ressource détermine le résultat de l’exercice Charge d’exploitation. les créances. Plan comptable général.54 99999. charge financière. Compte de résultat du PGC. . C/ Provision pour risques et charges : Une provision est un passif dont l’échéance ou le montant n’est pas fixé de façon précise.665 16114.

de calculer la CAF. Charge exceptionnelle.les charges semi-variables La structure du compte de résultat permet de déterminer les soldes intermédiaires de gestion SIG.achat stock. gains de change. - Produit exceptionnelle. production subvention etc. escompte. les éléments comme le crédit bail doivent être retraité.produit de participation d’autre filiale. Crédit-bail : limiter l’emprunt. renouvellement du matériel plus fréquent . et différent ratio. moyen de financement.charge exceptionnel sur opération de gestion. production stocké. . charge personne. subvention d’exploitation. dotation amortissement exceptionnelle. Dotations aux amortissements et provision liées à l’exploitation. . prestation de service. service extérieur. du chiffre d’affaire(CA) On distingue généralement : . perte change. escompte accordé.charge d’intérêt.les charges de structure ou CF . revenue des créances. charge net cessation mobilière. Produit financier. revenus escompte .Charge Charge d’exploitation regroupe les dépense relatives aux bien et service autres que les immobilisations en provenance de tiers. produit. -produits exceptionnel.les charges opérationnelles ou CV . dotation amortissement et provision. escompte. impôt. . prestation. reprise de provision. dotation aux amortissements liés aux éléments exceptionnels impot Résultat de l’exercice (bénéfice) Produit Produit d’exploitation. perte. regroupe les charges. vente. -vente de produit. Charge financière. dotations aux amortissements et provision liées aux éléments financiers. - Résultat de l’exercice (perte) Présentation compte de résultat sous forme de liste Résultat d’exploitation Résultat d’exploitation = produit d’exploitation – charge d’exploitation Résultat financier Résultat financier = produit financier – charge financière Résultat exceptionnel Résultat exceptionnel = produit exceptionnel – charge exceptionnel A/ Comportement des charges en fct.

Etats.ANNEXE L’annexe st un document obligatoire qui précise et justifie les éléments portés au compte de résultat et le bilan. amortissement. Taux de marge = (marge commerciale * 100)/CAMV (coût d’achat matière vendue) Taux de marque = (marge commerciale * 100)/PV (prix de vente des marchandises) Production de l’exercice = production vendue + production stocké (valeur algébrique) + production immobilisé. l’actif immobilisé. Elle mesure le poids économique de l’entreprise et constitue le critère de taille le plus pertinent. échéance. représente la ressource résiduelle générée par l’exploitation. provision. (Pas de contrainte politique et financière de l’entreprise sur le calcul. (Somme productivité vendue) Elle comprend : _ la production vendue _ la variation de la production stockée _ la production immobilisée Savoir calculer VA VA valeur ajouté : la valeur ajoutée mesure l’activité propre de l’entreprise. – stock final). et calcul des amortissements etc. Cette ressource est destinée à la rémunération des capitaux investis et à maintenir ou accroitre la capacité de production de l’entreprise. pas impacté par les amortissements et mode de . et contribue pour l’essentiel a la formation du résultat. VA produit = Production de l’exercice+ marge commerciale – consommation de biens et services en provenance de tiers Savoir calculer EBE EBE. SIG Soldes intermédiaire de gestion du PGC Le compte de « Résultat de l’exercice » met en évidence la formation du résultat par le classement des comptes de gestion(charges et produit). méthode appliqué au compte. selon les critères : _ d’exploitations _ financier _ exceptionnel Marge commerciale = montant des ventes de marchandises – coût d’achat des marchandises Indicateur fondamental de l’activité des entreprises commerciales Coût d’achat des marchandises =achat de marchandise de l’exercice + frais accessoire d’achat Cout d’achat des marchandises vendues =cout d’achat des marchandises + valorisation du stock de marchandise (stock init. Cout d’achat des marchandises = Achat marchandise corrigé des variations de stock Indicateur important pour entreprise commercial achat vente. excédent brut d’exploitation.

Quotes parts de résultat sur opération faite en commun Résultat exceptionnel Résultat sens lien avec l’exploitation normal de l’entreprise. EBE : l’excédent brut d’exploitation.financement). L’EBE est le SIG le plus significatif pour trois raisons : _ il mesure la rentabilité économique _ il est le point de départ de plusieurs outils de gestion(CAF…) _ il représente la ressource obtenue par l’entreprise du seul fait de ses opérations d’exploitations L’EBE sert d’indicateur charnière pour : _ l’étude de l’affectation des résultats _ le calcul de la CAF Ratio d’EBE  rentabilité économique de l’entreprise EBE / CA Résultat d’exploitation = EBE + RAP reprise sur amortissement et provision + Transfert de charge d’exploitation + Autre produit d’exploitation .charges financières +/.DAP dotation amortissement et provision . Résultat exceptionnel = produits exceptionnel – charges exceptionnelles Résultat de l’exercice .Autre charges d’exploitation Résultat d’exploitation représente la performance de l’entreprise. RCAI Résultat courant avant impôt Permet la comparaison entre RCAI et résultat d’exploitation et met en évidence la gestion financière. permet la comparaison d’entreprise avec des politiques de financement différents. L’EBE perme de calculer la CAF. éventuellement majorée des subventions d’exploitation après déduction : _ des impôts(hors IS) _ des charges de personnel EBE = Valeur ajouté produit + subvention d’exploitation – charges de personnel – impôt et taxe. ce qui reste de la VA . RCAI = Résultat d’exploitation + Produit financiers . un solde négatif est préjudiciable au développement de la capacité de production et à la rémunération des capitaux.

ce résultat perme de calculer la rentabilité des capitaux propre. +/.impôt sur les bénéfices Les plus-values et moins values sur cession d’actif.Représente le revenue qui revient au associé. elle représente la capacité à financer les futurs investissements.+/.charge exceptionnelles .Subvention d’investissement . Exploitation Financière Exceptionnelles . Méthode additive Résultat net de l’exercice + DAP Exploitation Financière Exceptionnelles .Reprises sur ams et prov.impôt sur les bénéfices = CAF .values sur cessions d’éléments d’actif = Produit de cessions d’éléments d’actif – valeurs comptable des éléments d’actif cédés Les soldes intermédiaires de gestion Redevance crédit bail : location avec option d’achat Pour comparer deux Sté une avec crédit bail et l’autre non il faut analyser le crédit bail comme 2 opérations : .quote-part de résultat sur opérations faites en commun + produits financiers .autre charge (d’exploitation) .l’acquisition d’une immobilisation (dette) . loyer crédit bail et la DAP CAF.son financement à 100% par un emprunt (passif) DAP devient = la valeur d’origine du bien – prix d’achat résiduel / durée du bien Dotation aux amortissements = VO (valeur d’origine du bien fiancé par Crédit bail) – VR valeur de rachat en fin de contrat) NL nombre de loyer Intérêt = La redevance annuelle – Dotation au amortissement Charge financière égale à la différence.charge financiers + Produits exceptionnels .participation des salariés .participation exceptionnel . Résultat de l’exercice = résultat courant avant impôt +/. calculé et utilité CAF : capacité d’autofinancement La CAF est un indicateur de performance de la gestion de l’entreprise et de surplus monétaire potentiel.participation de salariés aux résultats .PCEA (produit cession élément actif) + VNC (valeur net comptable) = CAF Méthode soustractive Excédent brut d’exploitation EBE + transfert de charge (d’exploitation) + autre produit (exploitation) . indicateur de performance.

. Ratio capacité de remboursement : Dette financière stable < a 3 ou 4 ans correspondant à une durée moyenne CAF stable des dettes de 10 ans. (exemple frais établissement. les remboursements d’emprunt. Approche <<patrimoniale>> ou <<liquidité>> du risque de faillite. Autofinancement Ratio de CAF (CAF/CA)*100= x % (ration utilisable pour comparer les exercice antérieur ou entreprise de même type) La vente pour 1OOEuros augmente de X% la trésorerie. CAF Remboursement > à 1. l’augmentation du fond de roulement. .Autofinancement = CAF – Distribution de dividende Sert à financer les investissements. primes remboursement) Ecart de conversion qui représente une perte de change potentiel. L’analyse financière intéresse les investisseurs ainsi que les banquiers surtouts sous l’angle risque de non remboursement des crédits. Retraitement de l’actif : Prise en compte des plus valu ou moins valu Prise ne compte du fond de commerce et droit de bail Actif fictif : charge avec aucune valeur dans une optique de liquidité.d’exigibilité .liquidité Analyse de solvabilité La solvabilité aptitude de l’entreprise à régler l’ensemble des dettes en réalisant ses actif. On se place dans l’hypothèse ou l’entreprise cesserait ses activités.solvabilité . De maintient (conserver niveau moyen de production) D’expansion (permet de financer une part de la croissance) Analyse financière du bilan Ration liquidité et solvabilité en connaitre quel que un.

Ratio d’indépendance financière Capitaux propre / capitaux permanents Doit être >0. Ratio de rentabilité i. b) Ratio structure financière a. Indique si en moyenne les disponibilités de l’entreprise sont suffisantes pour faire face aux échéances.5 e. Ratio rentabilité financière Mesure le bénéfice obtenu sur les fonds apportés par les actionnaires Résultat net (après impôt) / capitaux propres (avant résultat de l’exercice) ii.Retraitement du passif : Capitaux propre corrigé des PV et des MV liées à l’actif du bilan. Retraitement de l’actif et des dettes en fonction de : court terme ou long terme Prise en compte des plus valu ou moins valu Prise ne compte Outil d’analyse de la solvabilité a) ANC = actif net corrigé en le rapportant au total des engagements. Dettes >1an pas dépasser 1/3 iii. Ratio d’autonomie financière Capitaux propres / dettes Etablissement de crédit impose >0. Ration de financement des immobilisations Capitaux permanent / actif > 1an doit être >1 f. Capitaux propre 1/3 ii.5 et mesure l’indépendance financière d. Poids capitaux propre total passif i. Les impôts latents compris dans les capitaux propres Analyse de liquidité La liquidité exprime l’aptitude de l’entreprise à transformer plus ou moins rapidement ses actifs en trésorerie.5 (indicateur critère de faillite) c. EENE effets escomptés non échus. Ratio solvabilité générale Actif total / total des dettes doit être > 0. Capitaux permanent > 2/3 iv. Ratio de rendement des capitaux investis Traduit la rentabilité des capitaux investis Résultat net / total de l’actif Outil d’analyse de liquidité . Donc dette < 1an pas dépasser 1/3 b.

Ressources stables (plus 1 an): a) Ressource propre : capitaux propre + amortissement + provision risque et charge b) Les dettes financières stables à rembourser Emplois stables : a) les immobilisations b) les charges à répartir c) les biens par crédit bail BFR : besoin en fonds de roulement BFR = BFRE + BFRHE BFRE : besoin en fonds de roulement d’exploitation BFR = BFRE + BFRHE BFRE : besoin en fonds de roulement d’exploitation BFRE = emplois (actif) d’exploitation – ressource (passif) d’exploitation Emplois d’exploitation : stock. créance client. TVA collecté . Ratio de liquidité immédiate VPM + disponibilité /Dettes < 1an L’analyse fonctionnelle du bilan BFR. Capitaux permanents – actif > 1an Ou Actif <1an – dette à <1an Réserve de sécurité b) Ration de liquidité Evaluer le risque de faillite a.a) FR patrimonial. Ration de liquidité réduite (Actif < 1an – stock) / Dette < 1 an c. Ratio liquidité générale Actif <1an /dette < 1an doit être >1 b. TVA récupérable Ressource d’exploitation : dette fournisseur. calculé et utilité LE FRNG : Fond de roulement net global FRNG = Ressources stables – emplois stables Le BFRG doit concourir au financement des besoins liés au cycle d’exploitation.

sortir des fonds. dans l’attente d’une rentabilité en prenant un risque. actualisé au taux de rentabilité des capitaux propre (attendu par les actionnaires). Financement du BFRE. fournisseur d’immobilisation. flux nets de trésorerie comparant : les recettes. Le FNT doit être actualisé (1Euro cette année vaut – l’année d’après).Dans 90 % des cas négatif donc il faut trouver un financement BFRHE : besoin en fonds de roulement hors exploitation BFRHE = Emplois hors exploitation – ressource hors exploitation Emplois hors exploitation : créance impôt Ressource hors exploitation : dette impôt.couteux i. Capitaux propre ii. Critère de choix : VAN valeur actuelle nette TIR taux de rentabilité interne Ip indice de profitabilité = FNT actualisés Décaissement initial (investissement) DRCI : délai de récupération nécessaire concernant la récupération du capital investi MBA marge brut d’autofinancement FNT actualisé = . les dépenses et le mode de financement. Etude d’opportunité de l’investissement 1) choisir entre plusieurs projets 2) vérifier la rentabilité en limitant le risque 3) Etudier le financement Rechercher le mode de financement le . Emprunt iii. dividende Si négatif. actualisation FNT IP INVESTISSEMENT Décision d’investissement. généralement récupérer en fin d’exploitation du projet. pas besoin de financement. FR > BFR Trésorerie nette TN = FRNG . Crédit bail Importance d FNT. Taux intermédiaire de rentabilité TIR FR Mode de financement.BFR VAN.

Année 1 MBA (1+i)exp-1 Année 2 MBA (1+i)exp-2 I correspond à la rentabilité recherché exemple VAN de 15% soit i de 0.15 Etc. VAN valeur actuelle nette Somme FNT actualisées .Investissement = VAN S’il est positif donc le projet a une rentabilité > à la rentabilité recherchée. Au niveau du choix : 1) VAN 2) TIR 3) Délai de récupération 4) IP .