MCA

Delhoum et Karaoui restent à l’ESS, Derrag signe au CSC

Le Mouloudia ne

séduit plus !

Yahia-Chérif n’est plus une priorité

Kaoua veut récupérer Mokdad
JEUDI 13 JUIN 2013

Equipe nationale

www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2314 PRIX 20 DA

De nos envoyés spéciaux à Kigali

Les Verts sur un terrain

lamentable !
Tardy
(DTN du Rwanda)

«Vous verrez un «Rassurez-vous, Rwanda différent la pelouse sera de celui de Blida» prête dimanche»
«Je ,n’ai pas oublié le MCA et je suis prêt à y retourner»

Slimani en forme et revigoré
«Les critiques essuyées après la CAN m’ont fait grandir»
USMA

Djabou forfait
JSK

Hannachi-Aït Djoudi,

1 tête-à-tête aujourd’hui
«Je ne peux rester sourd à l’appel du cœur»

er

«La saison prochaine, on sera encore plus forts !»
USMH

El Orfi

Belkaroui exige un contrat d’une année

Aouedj récupère sa libération

Hemani dans le viseur

CRB

02

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Que c’est loin, 2009 ! Autant le Rwanda a connu un essor économique et social indéniable depuis la confrontation entre les sélections rwandaise et algérienne en mars de cette année-là, autant la pelouse de son stade national, Almahoro, s’est délabrée au fil du temps. Alors qu’elle était comparée à celle du stade Wembley en 2009, elle est actuellement très détériorée et il est même à craindre qu’elle pénalise les Verts dimanche prochain.

Le terrain du stade Almahoro très détérioré
ment de la terre. Visiblement, le terrain est plus détérioré que celui de Porto-Novo où les Verts ont joué dimanche passé. mande après notre identité. Il y a deux causes à cette situation. La première est que la saison des pluies est terminée et le pays vit une saison aride caractérisée par un ton sec et très peu de précipitations. Du coup, la pelouse du stade ne prend pas assez d’eau, ce qui assèche, voire tue le gazon. La deuxième est que les responsables de la Fédération rwandaise de football ne sont pas motivés par l’entretien du gazon, vu que leur sélection n’a plus rien à espérer dans les éliminatoires pour la Coupe du monde, ce qui fait que le stade connaît un certain laisser-aller. La preuve, nous sommes entrés au stade et avons pénétré directement sur le terrain sans que personne ne nous arrête ou ne de-

Alors qu’il était comparé à celui de Wembley en 2009

Coup dur Équipe nationale

De nos envoyés spéciaux à Kigali
Saïd Fellak Madjid Aït Abdallah

Le climat sec et l’élimination de la sélection rwandaise en sont les causes

Hier, nous avons pu pénétrer sur le terrain du stade Almahoro et ce que nous y avons vu fait peur. Non seulement il y a des trous et des bosses un peu partout, mais il y a même des parties complètement jaunies tellement elles sont desséchées. Preuve qu’il y a longtemps que la pluie ne l’a pas arrosé. Plus même, il y a des endroits où il n’y a pas de gazon et où il y a carré-

Des bosses, des trous, des parties desséchées et même de la terre

Un agent d’entretien que nous avons trouvé sur place n’a pas voulu se montrer alarmiste. «D’ici dimanche, la pelouse sera retapée et elle sera praticable», nous a-t-il assuré. En attendant, les Verts et Vahid Halilhodzic doivent se faire du souci. Ils veulent gagner contre le Rwanda pour consolider leurs chances de se qualifier et ont besoin donc d’un terrain souple et praticable pour développer leur jeu. Finalement, leur arrivée à Kigali jeudi soir sera très utile. Elle pourrait leur permettre de bénéficier de deux séances d’entraînement sur le terrain principal et, ainsi, s’y habituer, si toutefois la Fédération, rwandaise de football consent à lui faire une fleur puisque la réglementation de la FIFA prévoit une seule séance seulement sur le terrain principal.

Ce terrain n’arrange pas le jeu des Verts

Saïd Fellak

«Vous verrez un Rwanda différent de celui que l’Algérie a battu à Blida»
Les supporters du Mouloudia d’Alger se souviennent certainement du passage du technicien français Richard Tardy au club, lui qui avait été l’adjoint de Robert Nouzaret en 2005. Limogé à la fin du mois de décembre de la même année, Tardy a bien roulé sa bosse, jusqu’à atterrir à la tête de l’équipe U17 du Rwanda en 2010. Un an plus tard, le voilà nommé à la tête de la DTN. Profitant de notre présence ici à Kigali, on s’est rendus au siège de la Fédération rwandaise, hier après-midi, où le coach français nous a gentiment accueillis pour nous accorder cette interview et nous faire découvrir cette mystérieuse sélection du Rwanda.

Richard Tardy (DTN du Rwanda)

Dites-nous tout d’abord, comment avezvous atterri au Rwanda ?
Au départ, j’avais pris en main la sélection U17 du Rwanda que j’ai réussie à conduire jusqu’en finale de la CAN U17 en 2011. Par la suite, le président m’a sollicité pour encadrer les entraîneurs locaux ici et m’a désigné à la tête de la DTN.

CHAN et qui représentera dignement le pays lors de l’édition de 2016 que le Rwanda organisera.

Le résultat nul décroché par le Rwanda au Mali a surpris plus d’un. Vous attendiezvous à ce résultat ?
Je peux vous dire que même les Rwandais ici ont été surpris par ce résultat, car ils pensaient que leur équipe allait perdre. La sélection a bien joué et aurait pu même l’emporter, n’était ce but égalisateur en fin de match. Je pense aussi que les Maliens nous ont un peu pris de haut et cela a motivé davantage nos jeunes joueurs. Le Rwanda dispose d’une équipe très jeune, mais qui a beaucoup de talent.

Ce challenge vous plaît-il ?
Oui, très bien pour le moment. Le pays est agréable et il y a un vrai projet sportif qui est en train de se construire. Quand on m’a proposé le poste ici, je venais de quitter l’AS Saint-Étienne où j’avais dépanné mon ami Christophe Galtier, qui n’avait pas à cette époque les diplômes requis. J’ai accepté le challenge et j’ai voulu relever ce gros défi.

Le public viendra-t-il en masse, selon vous, pour suivre les débats de cette rencontre ?

Vous connaissez assez bien l’équipe première du Rwanda. Qu’est-ce que vous pouvez nous dire sur cette équipe, elle qui demeure assez méconnue du public algérien ?
C’est une équipe méconnue, certes, mais je peux vous dire qu’il y a une réelle volonté ici de la rajeunir et de faire appel à beaucoup plus de joueurs locaux. Cette équipe était entraînée durant deux ans par un coach serbe, Michu, qui est parti il y a quelques mois en Ouganda. Après son limogeage, la fédération a décidé de confier les rênes de l’équipe à son adjoint. On lui a donné la chance et ça a l’air de payer. Actuellement, l’objectif est de bien terminer ces éliminatoires et préparer le match du CHAN contre l’Ethiopie, prévu en fin de juin.

Pensez-vous que l’Algérie a les C’est évident que le Rwanda d’avance sur le moyens de gagner ici à Kigali ? visera à gagner ce dimanche. On verra dimanche. Ce que je Elle jouera à domicile, devant Mali, mais elle peux dire, c’est qu’on espère assister à ses supporters, et l’objectif sera doit rester un bon match. Pour le Rwanda, si possible de prendre les trois même s’il y a défaite au bout, ce ne sera prudente» points. On sait que la mission ne pas la fin du monde. Perdre face à l’Algéva pas être facile, devant une coriace rie, qui demeure actuellement l’une des meiléquipe d’Algérie, mais tout est possible leures nations africaines, ne sera pas une honte. en football. Avec quel état d’esprit évolueront les joueurs rwandais lors de ce match, sachant qu’ils sont d’ores et déjà éliminés de la qualification pour le Mondial ?
Vous savez, chaque match a son importance. C’est vrai que le Rwanda est déjà éliminé, mais cela ne veut pas dire que ce dimanche, ses joueurs vont jouer facile. Bien au contraire. Il y a beaucoup de jeunes joueurs dans cette équipe et tous voudront se mettre en évidence et briller. Le Rwanda jouera libéré et sans pression et cela pourrait faire la différence.

Le sélectionneur du Rwanda a déclaré que, face à l’Algérie, son équipe visera une nouvelle fois la victoire. Qu’en pensez-vous ?

Je pense que «Je discute souvent du MCA avec Nouzaret et je suis oui. Le public prêt à revenir y travailler» ici est passionné et il est clair que le match nul ramené de Bamako, le lué la semaine passée. week-end dernier, va inciter les fans à se déplacer Entre le Mali et l’Algérie, qui voyez-vous en masse pour encourager leurs joueurs. terminer en tête du groupe ? N’oubliez pas que ça sera la dernière fois Je pense que l’Algérie a une longueur d’avance «L’Algérie que le Rwanda jouera à domicile et cela et aussi un calendrier favorable par rapport au va encourager aussi les supporters à Mali. Il faudra se montrer prudents, d’autant qu’il a une venir au stade. reste encore deux matchs à jouer.

longueur

Suivez-vous toujours l’actualité du Mouloudia d’Alger ?
Absolument ! Je sais qu’il y a eu récemment beaucoup de changements à la tête de la direction et je suis ravi que le club dispose enfin de moyens financiers nécessaires. Ça m’arrive de parler du Mouloudia avec Nouzaret et de nous remémorer nos beaux moments là-bas, même si ça s’était assez mal terminé avec l’ancienne administration.

Quels sont les points forts et faibles de cette sélection rwandaise, selon vous ?
(Rires) Ne comptez pas trop sur moi pour vous répondre. Ce que je peux vous dire, c’est que ce sera une autre équipe que celle que l’Algérie a battue il y a un an à Blida.

Avez-vous eu des contacts pour revenir au club
Il y a trois ans, Badji (manager de l’équipe à l’époque, ndlr) m’avait appelé pour me proposer de revenir. J’ai discuté un moment avec un certain Ghrib, mais les choses n’ont pas évolué par la suite. Qui sait ? Peut-être que je reviendrai un jour ? J’ai passé de bons moments dans ce club qui mérite d’avoir une grande équipe.

C’est donc la même équipe qui va jouer le CHAN ?
Oui. L’équipe du Rwanda actuelle est composée de beaucoup de joueurs locaux. On a quatre joueurs professionnels seulement. Notre but est de mettre en place une équipe compétitive qui pourra se qualifier à la prochaine phase finale du

La pelouse est dans un état lamentable. Cela risquerait de gâcher ce match…
Ne vous inquiétez pas : elle sera prête pour ce dimanche. Ce qui est certain, c’est qu’elle est meilleure que celle de Porto-Novo où l’Algérie a évo-

Les Verts, qui se rendront aujourd’hui à Kigali, découvriront un pays merveilleux avec un peuple hospitalier et pacifique. C’est l’impression que nous avons pu avoir sur place ici à Kigali, une capitale qui compte 1 million d’habitants. Avec un peu plus de neuf millions d’habitants, ce pays appelé aussi le Pays de milles collines est répertorié parmi les plus sécurisés et les plus propres en Afrique, et ce, malgré les récents et malheureux souvenirs de la guerre civile et des génocides qu’à connus cette population, en 1994.

Le Rwanda, un pays propre, pacifique et agréable à vivre
merce.

Entretien réalisé à Kigali par Saïd Fellak

Le thé, le café et les mines : les premières ressources du pays

A l’instar de plusieurs Etats africains, le Rwanda reste un pays riche en ressources naturelles. Ainsi, le thé, le café et les mines sont les principales richesses de cet Etat qui s’appuie aussi beaucoup sur le tourisme pour développer son économie.

D’après notre petite enquête, ce pays ouvert au tourisme ne compte pas beaucoup d’Algériens qui résident dans la capitaine rwandaise, Kigali. Interrogé par nos soins, un émigré de chez nous a appris que les Algériens n’étaient pas nombreux ici. Il nous a confié qu’ils étaient une dizaine. La majorité d’entre eux exercent le métier de médecin, ou se sont investis dans le com-

Une dizaine d’Algériens vivent à Kigali

Le Rwanda est devenu récemment anglophone pour des raisons géopolitiques. En effet, après avoir été pendant longtemps considéré comme un Etat francophone, les Rwandais sont passés au mode anglophone pour se démarquer de la Belgique et la France, soupçonnés directement dans les derniers génocides qui ont plongé le Rwanda dans le chaos.

Voilà pourquoi le Rwanda est devenu un pays anglophone

La capitale du Rwanda est située à 1500 mètres du niveau de la mer. C’est dire que l’altitude est bien élevée. Ce qui pourrait constituer un autre handicap pour les Verts, même si au Rustenburg, une ville située à pareille altitude, les camarades de Mehdi Lacen n’ont pas trop souffert de cela C’est ce qui explique, pour rappel, la décision du coach Vahid Halilhodzic d’avancer le départ à Kigali d’une journée. Prévu pour demain vendredi, le dépar de la délégation de l’EN s’effectuera aujourd’hui à bord d’un vol spécial. Il va sans dire que dans un pays en plein essor économique, le mode de vie au Rwanda reste supérieur par rapport à plusieurs pays d’Afrique. Les gens ici vivent bien. Cela ne signifie pas que la pauvreté n’existe pas mais relativement à d’autres nations, le Rwanda reste

Kigali se situe à 1500 m d’altitude

bien classé dans ce registre-là.

Afin d’assurer le meilleur séjour aux joueurs de l’EN, la FAF a envoyé en éclaireur une délégation composée de cinq personnes à Kigali. Ainsi, en plus de Djahid Zefzef, Farid le cuisinier, Brahim Benyacine l’administrateur et deux agents de sécurité sont arrivés ce mercredi en terre rwandaise.

Une délégation de la FAF déjà en place

La vie n’est pas trop chère

Ce jeudi, les Verts seront accueillis par l’ambassadeur de l’Algérie en Ouganda. Ne disposant pas d’ambassade à Kigali, c’est son Excellence l’ambassadeur de ce pays voisin du Rwanda qui se rendra à l’aéroport pour accueillir la délégation algérienne.

L’ambassadeur de l’Algérie en Ouganda à l’accueil

Madjid Aït Abdallah

De nos envoyés spéciaux à Kigali
Saïd Fellak Madjid Aït Abdallah

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup d’œil Équipe nationale

03

Les Verts réservent

V

ahid Halilhodzic a dû modifier sa feuille de route. Le sélectionneur national a décidé d’avancer la date du départ pour Kigali de 24 heures. Soit pour cet après-midi au lieu de demain. Le groupe décollera à 15h de l’aéroport Houari-Boumediène, à bord d’un vol spécial. Les échos favorables sur les conditions de séjour qui ont parvenus au sélectionneur du côté de Kigali ont fait décider celui-ci d’avancer la date de départ, afin de gagner une séance supplémentaire au groupe sur place. L’émissaire de la fédération et ses quatre accompagnateurs sont arrivés, hier en milieu d’après-midi, à Kigali. Ils ont immédiatement inspecté le Serena Hôtel, lieu de résidence des Verts durant leur séjour dans la capitale rwandaise. Un cinq étoiles perché en haut du Kiyovi, une colline considérée comme un quartier huppé de Kigali. A 15 minutes de l’aéroport, à 10 du stade Le choix du Serena Hôtel n’est pas fortuit. Il est avant tout «stratégique». Cet établissement a été choisi pour sa proximité par rapport à l’aéroport et au stade de la Paix. Ce qui évitera au groupe des déplacements supplémentaire dans le cœur de Kigali, d’autant qu’Halilhodzic mise beaucoup sur la récupération durant cette courte période.

au Serena Hotel

ce soir à Kigali
près avoir fait un saut à Alger pour souffler un peu à leur retour du Bénin, suite à un match très serré, les Verts s’envoleront aujourd’hui à destination de Kigali pour affronter le Rwanda, dimanche prochain, au stade Amohoro de Kigali, pour le compte de la cinquième et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Après un premier voyage réussi au Bénin avec un succès obtenu avec l’art et la manière, les protégés de Vahid Halilhodzic vont tout faire pour rééditer le coup en s’imposant face à des Rwandais, revigorés et en pleine confiance, après le nul arraché à Bamako, dimanche passé, face aux Maliens.

Les Algériens
Vahid Halilhodzic, lundi, d’avancer le départ, dans le but de permettre aux joueurs de bien s’adapter aux conditions climatiques et aussi de gagner une nuit de plus pour pouvoir se reposer. Ainsi, le départ a été avancé pour l’après-midi d’aujourd’hui. Etant donné qu’il s’agit d’un vol spécial, la fédération a fixé l’horaire du décollage à 15h. Les responsables de la FAF craignaient au départ un refus des responsables d’Air Algérie, mais finalement, ces derniers ont accepté cette demande.

L’EN «réquisitionne» deux étages ! Comme c’est souvent le cas, c’est tout un contingent qui accompagne notre Equipe nationale dans ses déplacements. En effet, la FAF a loué 54 chambres dont 16 suites juniors, sans doute pour les joueurs et le sélectionneur. En tout, la FAF a réquisitionné deux étages afin d’assurer une intimité pour le groupe. L’établissement dispose aussi d’une salle de réunion, d’une salle de soins, d’un restaurant et d’une piscine réservée à l’Equipe nationale. Seules 32 chambres sont disponibles jeudi Petit problème : suite au changement de la date d’arrivée au Serena Hôtel, les responsables de l’établissement ont fait savoir à la FAF qu’il ne disposait que de 32 chambres pour ce jeudi, au lieu des 54 réservées au départ. Ce n’est que vendredi que la délégation pourra disposer du nombre demandé. C’est pourquoi, des membres de la délégation risquent de se retrouver à plusieurs dans une chambre durant la première nuit. La FAF devra privilégier le confort des joueurs qui disposeront, comme d’habitudes, de chambres individuelles. De même pour l’entraîneur. Pour les autres, ils se serreront les coudes durant la première nuit, avant de prendre leur aise le lendemain. D’autant que la direction de l’hôtel a promis de libérer les chambres vendredi à 10h, au plus tard. Madjid A.

A

L’arrivée à Kigali à 23h heure locale
La durée du vol Alger-Kigali est de 7 heures. Les Verts, qui décolleront à 15h, arriveront à l’aéroport international de Kigali aux alentours de 22h (heure algérienne), soit 23h heure locale. La durée du vol sera très longue donc épuisant pour les joueurs.

Le décollage prévu à 15h
Alors que le départ était prévu à 23h30 aujourd’hui, la Fédération algérienne de football a, en effet, pris la décision, après concertation avec

H. R.

«Boudebouz est le bienvenu si...»
ahid Halilhodzic s’est exprimé sur Radio France Internationale (RFI) où il a parlé du match du Rwanda et de l’objectif de l’Equipe nationale qui est la qualification au Mondial. A propos du match de dimanche, Halilhodzic a déclaré : «Comme la plupart des équipes africaines, le Rwanda joue un football très généreux, avec des jeunes qui sont fanatiques dans la récupération du ballon et peuvent parfois faire preuve de naïveté (sourire). Ce sera donc un match encore plus difficile que celui contre le Bénin. Et c’est un challenge pour mes joueurs. L’équipe d’Algérie n’a jamais gagné deux fois de suite à l’extérieur. Si on l’emporte, nous aurons fait un grand pas vers la qualification au Mondial. J’ai visionné le dernier match du Rwanda contre le Mali et je peux dire qu’ils ont largement mérité ce nul. Même avec une expulsion, à trente minutes de la fin, le Mali, qui a dominé, n’a pas réussi à les faire plier.»

Halilhodzic

V

«Je veux juste qu’on respecte le règlement»
La dernière question posée à Vahid Halilhodzic concerne le retour de Ryad Boudebouz en sélection. Il faut dire que c’est le point le plus important dans cette interview. Pour Halilhodzic, la porte n’a jamais été fermée pour le Sochalien : «La porte n’est ferméee pour personne. Je veux juste que l’on se comporte bien et que l’on respecte le règlement de l’équipe. Ryad Boudebouz est le bienvenu.»

(pdt FRF) «Vous pouvez le demander à Raouraoua, le Rwanda est un pays hospitalier»
Raouraoua, il connaît très bien l’hospitalité des Rwandais. C’est un match qu’on jouera comme tous les autres, c’est-à-dire avec une énorme détermination. On abordera cette rencontre à fond pour confirmer le résultat ramené du Mali. Face à l’Algérie, on sera à 100 % pour remporter une victoire devant notre public et devant toute la nation qui attend beaucoup de notre équipe.»

Ntagungira Celestin Abega

«A l’instar de Slimani, Ghilas peut progresser encore»
Avant de conclure, Vahid Halilhodzic estime que Nabil Ghilas suivra les traces d’Islam Slimani qui ne cesse de faire parler son talent. Il déclare : «Je l’avais testé lors du match amical contre le Burkina Faso en le mettant sur le côté pour le tester physiquement. Il a une puissance et une technique intéressantes. Il n’a peur de rien. Il est capable de faire le ménage dans les 16 mètres. Je lui ai demandé de perdre deux ou trois kilos. Il l’a fait et il est désormais plus mobile et plus présent dans l’intervalle et dans la profondeur. Comme Slimani, je crois qu’il peut progresser et je suis assez optimiste pour eux. L’équipe d’Algérie n’a pas souvent eu d’attaquants buteurs et ce qu’il manque à notre équipe, ce sont des joueurs décisifs qui peuvent marquer.»

M. A.
Le président de la Fédération rwandaise du football, Ntagungira Celestin Abega, assure dans une déclaration faite à Radio Internationale algérienne que l’Algérie aura droit à un accueil chaleureux, ce jeudi : «Ne soyez pas inquiets, le Rwanda est un pays hospitalier. Donc, les Algériens auront droit à un accueil des plus chaleureux. On est deux pays frères et amis. Vous pouvez même le demander à mon ami et président de la Fédération algérienne de football, Mohamed

Revirement de situation : Ishak Lacen dans Belfodil ne jouera vraisemblablement pas les calculs du à Naples. Alors que ce club était prêt à verser 14 millions d’euros à Parme, pour déCelta Vigo baucher son attaquant algérien, voilà que Pas vraiment titulaire indiscuNaples, par la voix de son président, Aurelio table à Getafe (Liga, Espagne), De Laurentiis qui dit «renoncer au recruteMedhi Lacen songe sérieusement ment de Belfodil, après avoir pourtant à un départ cet été. Le milieu débien avancé dans le dossier», sur son fensif des Verts devrait rebondir compte Twitter. Naples se serait ailleurs. Peut-être au Celta Vigo, rabbatu sur la piste Dzeco. club auquel l’Algérien plaît beaucoup.

Naples renonce à Belfodil !

H. R.

Miroslav Djukic, le nouvel entraîneur de Valence, a déclaré hier que son milieu de terrain international algérien n’est pas à vendre. Interrogé sur le mercato d’été, le technicien serbe ne veut même pas entendre parler du départ de Feghouli et des autres cadres de l’équipe : «Feghouli, Soldado et Mathieu ne sont pas à vendre», s’est contenté de répondre à la question d’un journaliste espagnol, comme pour montrer qu’il est inflexible à propos de ces trois éléments.

Miroslav Djukic (ent. Valence) : «Feghouli n’est pas à vendre»

M. A.

La sélection du Rwanda ne s’entraîne plus à Kigali depuis quelques jours. Les Amavubi se sont réfugiés à Gisenyi, une ville du nord du pays, distante de quelque 300 km de la capitale. Le groupe ne rentrera à Kigali que vendredi.

Les Amavubi s’entraînent à 300 km de Kigali

Alcaraz (ent. Granada CF) : «Brahimi aura un rôle important dans mon équipe»
L’entraîneur de Granada CF, Lucas Alcaraz, n’a pas caché sa satisfaction de pouvoir compter sur son international algérien, Yacine Brahimi, la saison prochaine. L’ex-Rennais, qui a été cédé à Granada, fera partie des grands plans du club, avoue Alcaraz dans une conférence de presse animée hier : «On est très contents d’avoir pu racheter le contrat de Brahimi. J’espère qu’il va confirmer l’excellente fin de saison qu’il a faite avec nous. Brahimi s’est acclimaté de manière formidable. L’année prochaine, il aura un rôle plus important dans mon jeu. Il constituera un échiquier important dans notre équipe», a-t-il dit dans les colonnes du site internet idealgranada.es.

M. A.

04

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup fort Équipe nationale

e héros de Porto-Novo a pour nom Islam Slimani. L’attaquant du CR Belouizdad a inscrit deux buts durant cette rencontre face au Bénin, qui entre dans le cadre de la quatrième journée des éliminatoires du Mondial. Homme du match grâce à son doublé qui a permis aux Verts de revenir à Alger avec trois points très importants, Slimani s’est blessé au cours de ce match. Ayant cédé sa place à Nabil Ghilas, le buteur des Verts a été touché au genou après avoir reçu un coup d’un joueur béninois. Tout le monde craignait le pire car le joueur pouvait déclarer forfait face au

L

Slimani d’attaque face au Rwanda
Rwanda, dimanche prochain, mais au final, il se porte bien. A en croire, en effet, une source bien informée, le joueur n’a rien de grave. Le contrôle médical n’a rien décelé d’alarmant pour le joueur. D’ailleurs, il s’est entraîné le plus normalement du monde avec le groupe, hier dans la matinée au centre technique national de Sidi-Moussa. Du coup, on peut d’ores et déjà dire que Slimani est carrément d’attaque pour le match de dimanche prochain face au Rwanda, pour le compte de la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe du monde. H. R.

Il s’est rétabli de sa blessure au genou

«Terminer meilleur buteur des éliminatoires sans jouer le Mondial au Brésil ne signifie rien pour moi»
Le meilleur buteur des éliminatoires CM des compétitions pareilles, c’est à l’extérieur qu’on C’était sur un ballon de contre. J’ai 2014 zone Afrique, Islam Slimani, s’est doit faire la différence et avec ces trois points ra- fait un appel de balle en profonconfié au Buteur à son arrivée à l’aéroport, menés du Bénin, on espère que cela deviendra une deur, et mon camarade Taider m’a lundi en provenance de Cotonou. Avec 5 habitude pour nous. Il faudra vraiment aller cher- bien servi, j’ai vu le gardien «Après réalisations et quatre matchs joués, cher quelque chose de Kigali. avancé, j’ai alors tenté un lob, il est de loin l’un des meilleurs file nul du Mali, Neuf buts en une année, c’est une grosse per- un peu comme celui réussi au nisseurs du continent à l’heure acformance, vous êtes quand même le match aller, et Dieu merci, on ne changera tuelle. Islam, qui a marqué 5 des meilleur buteur des élimina- la suite a été heureuse. 11 buts inscrits par l’Algérie toires CM 2014 zone Avez-vous le sentipas d’objectif : on «Les dans ces qualifications, revient Afrique, parlez-nous un peu ment de pouvoir resur son doublé salvateur réacritiques visera la victoire à de votre performance perfaire le coup aux lisé à Cotonou. sonnelle ? Rwandais ? essuyées après Kigali» Comme je l’ai dit, c’est touJe l’espère bien. Et si on revenait, avec un peu la CAN m’ont fait jours un plaisir de marquer des Vous savez, lorsque de recul, sur cette belle vicgrandir, je les buts, mais je tiens encore une fois je rentre sur le terrain, la pretoire arrachée à l’extérieur à dire que seule la victoire de l’Al- mière chose qui me préoccupe c’est de f a c e ai bien esquivées» gérie compte pour moi. La perfor- secouer les filets adverses, donc, ça ne au Bénin ? mance collective passe avant toute changera pas face au Rwanda. Mais au C’était très difficile chose. Sans l’aide et la solidarité de risque de me répéter, seule la performais, Hamdoulillah, on a réalisé mes camarades ainsi que la mance de l’équipe compte pour moi, l’essentiel. On ressent maintenant tous un senconfiance du coach, je n’audonc, si je ne marquerai pas et que l’Altiment de soulagement, car on savait qu’on était très rais jamais pu relever la tête, gérie gagne, je serai comblé. attendus. Après, bien entendu, on est avertis dans surtout après cette CAN décevante que Vous allez viser la victoire au un match tout peut arriver, on ne doit pas baisser la Rwanda ? garde. Il nous reste encore un difficile déplacement j’ai vécue. Vous avez été surtout critiqué, C’est l’objectif «Sans à effectuer et un match capital, peut-être, à jouer avez-vous souffert de cela ? tracé dès le déchez nous contre le Mali, donc voilà, ce n’est pas terla confiance de C’est vrai, j’ai essuyé beaucoup de part. On veut abminé. Il faudra absolument garder la même moticritiques après la CAN, à croire solument prouver Halilhodzic et le qu’ vation et ce même état d’esprit jusqu’au bout. on peut réaliLe résultat du Mali qui a été accroché à domi- que j’étais le seul fautif de nos soutien de mes ser de bons résulcile par le Rwanda, votre futur adversaire, vient échecs, alors que tout le monde tats en dehors de vous donner un autre avantage par rapport à savait que c’était la première coéquipiers, je ne nos bases. C’est votre adversaire direct dans ce groupe, votre Coupe d’Afrique de ma carrière. Certains oublient un donc, avec ce serais pas arrivé réaction ? même état d’esManque de bol ! Abdelmoumen Djabou pourrait ne Comme ça, direct, on le prend bien. Je pense que peu, mais, il y a trois ans, là» prit affiché au pas être du voyage à Kigali. Le meneur de jeu s’est c’est un bon résultat pour l’Algérie, du moment qu’il beaucoup de gens ne me blessé, hier, à l’entraînement à un orteil et devrait, Bénin qu’on va nous donne un avantage de deux points au classe- connaissaient pas. Mais bon, je sauf revirement de situation, déclarer forfait. Vahid préfère ne pas en parler de ça maintenant. aborder le match ment par rapport au Mali. Mais ce Halilhodzic réfléchit actuellement sur l’éventualité Grâce aux encouragements du coach Halilhodzic et du Rwanda, résultat il faudra savoir le rendre de le dispenser du désa confiance, j’ai su répondre sur le terrain. J’ai Inch’Allah. placement à Kigali. vraiment en notre faveur en allant continué à bosser comme un fou, et l’esRassurez-nous avant bien négocier ce match du «Je ne peux sentiel est que ces gens-là n’ont pas votre départ, votre blessure Rwanda. Il faudra aller confirmême pas pu m’atteindre. n’est pas si grave, c’est bien «Si je ne mer là bas ce succès qu’on a Vous n’allez pas vous arrêtez-là, cela ? mettre ma ramené du Bénin. Ce n’est marque pas face c’est sûr ? Tout à fait, il n’y a rien à chaussure» qu’ainsi qu’on pourra dire C’est normal. Je ferai tout pour ré- craindre. J’ai été soigné sur Joint par nos soins, Abque ce faux pas inattendu au Rwanda et delmoumen Djabou a pondre aux espérances du coach et des place. Après avoir ressenti du Mali nous a été béconfirmé sa blessure et gens qui me font confiance. Je dois avant une légère douleur au que l’Algérie néfique. laissé entendre son forfait toute chose me mettre au service du col- genou, j’ai dû laisser ma Avouez que la pour Rwanda-Algérie. «Je gagne, je serai lectif et de l’Equipe nationale après, les place par précaution. Il ne me suis sérieusement pression a baissé blessé à l’entraînement. comblé» buts, ça va venir, j’en suis persuadé. Avec fallait pas prendre de dans le camp des des camarades comme les nôtres, on ne risques, voilà tout. Je serai J’ai tellement mal que je Verts quand même... n’arrive même pas à mettre peut qu’être optimiste. du voyage au Rwanda, Ecoutez, notre objectif dans ces ma chaussure. Je ne pense Et si on parlait un peu de ce premier but, Inch’Allah. éliminatoires ne changera pas. Je veux dire pas que je serai prêt pour le vous l’avez mis pratiquement de la même Entretien réalisé par match. Bonne chance à qu’une défaite ou une victoire du Mali ne dimiMoumen Aït Kaci Ali manière que celui que vous avez inscrit à Blida, l’équipe !», a déclaré le menuera en rien de notre motivation. Vous savez, dans racontez-nous un peu ça ? neur de jeu, laissant du coup

Djabou se blesse et déclare forfait

Mostefa absent  Si tout semble aller pour Islam Slimani, il n’en est pas de même pour Mehdi Mostefa qui soigne toujours un gros hématome à la cheville. Si le joueur nous a déclaré qu’il ne s’inquiétait pas trop sur son état de santé, il n’en demeure pas moins que sa participation à RwandaAlgérie est incertaine dès lors qu’il est toujours en soins. Le milieu de terrain d’Ajaccio, reconverti en arrière droit chez les Verts, ne s’est pas entraîné, hier. 

Khoualed, la solution à droite au cas où…
Après avoir déclaré forfait pour le match du Bénin à cause d’une blessure au mollet, Liassine Cadamuro le sera aussi pour le deuxième match face au Rwanda, à cause de cette même blessure. L’arrière droit des Verts souffre d’une blessure au mollet qui l’empêchera de prendre part au deuxième match des Verts. Désormais, Vahid Halilhodzic possède uniquement Mehdi Mostefa sur le flanc droit de la défense. Mais sachant que ce dernier souffre d’un hématome à la cheville, Halilhodzic risque tout simplement de se retrouver dans une situation embarrassante au cas où Mostefa ne serait pas capable de jouer. En effet, à en croire une source très proche de Halilhodzic, l’entraîneur national fera carrément confiance à Nasreddine Khoualed pour jouer sur le flanc droit de la défense dans le cas où il serait impossible d’aligner Mostefa. Le joueur usmiste est polyvalent, il a déjà joué dans ce poste à l’USM Alger cette saison. Halilhodzic a décidé de faire confiance à Khoualed, malgré la présence de Guedioura, Medjani ou Agouazi qui peuvent tenir ce rôle. Ziti pas encore prêt De son côté, Vahid Halilhodzic a cherché à renforcer son équipe par un arrière droit. A un moment donné, il avait pensé à faire appel à Ziti, l’arrière droit de l’ES Sétif, qui a été lui aussi convoqué chez les Verts. Mais, face à l’indisponibilité du joueur qui souffre toujours d’une blessure, Halilhodzic s’est ravisé. Ziti a repris il y a deux jours les entraînements avec l’équipe A’ afin qu’il soit prêt pour le match du 23 juin face à la sélection libyenne, en éliminatoires du CHAN 2014. Mostefa va bien, mais… Mehdi Mostefa va bien et a de fortes chances d’être sur le terrain dimanche prochain à Kigali face au Rwanda. La blessure de l’arrière droit n’est pas grave, mais Halilhodzic a pris quand même toutes les mesures pour parer à toute mauvaise surprise. Le staff médical de l’EN n’est pas inquiet quant à la blessure de Mostefa et c’est cela qui peut être un bon signe. Ménagé lors de la séance d’entraînement d’hier, l’arrière droit continue les soins à Sidi-Moussa. H. R.

envisager son forfait pour le voyage. N. S.

Halilhodzic insiste sur la récupération  Le sélectionneur national a programmé une séance d’entraînement, hier, dans l’un des terrains d’entraînement du CRT de Sidi-Moussa. Une séance de reprise au cours de laquelle Vahid Halilhodzic a préféré ne pas trop forcer sur le champignon en axant exclusivement son travail sur la récupération. Le groupe a travaillé en tout et pour tout une heure et demie, sans ballon. Cela dit, le staff technique a préconisé des exercices d’étirement. 

Séance de mise en place le soir  Vahid Halilhodzic a programmé une séance d’entraînement, hier soir, à Sidi-Moussa. Contrairement à la séance du matin, le sélectionner national a axé sur travail sur le technico-tactique. Ainsi, un travail de mise en place par compartiment a été effectué. Le groupe doit avoir maintenant une idée précise sur le onze qui affrontera le Rwanda, dimanche. 

Entraînement sans ballon  Pour la séance d’entraînement matinal, Vahid Halilhodzic n’a pas versé dans le technico-tactique et le travail foncier comme il a l’habitude de le faire durant les stages de préparation. Le sélectionneur national semble opter pour l’adage qui veut qu’«ira loin celui qui ménage sa monture». Le groupe a été soumis à un travail spécifique sans ballon. Les séances de mise en place étant sans doute programmées pour plus tard. 

Slimani s’est entraîné  Touché à un genou, Islam Slimani a entretenu un peu le suspense quant à ses chances de prendre part au prochain Rwanda-Algérie à son retour de Cotonou. Finalement, plus de peur que de mal pour le buteur attitré des Verts qui s’est entraîné le plus normalement du monde, hier matin. L’attaquant du CR Belouizdad a exécuté sans gêne les exercices préconisés par le staff technique. 

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Chalali sommé de payer millions 300 pour sa
libération

Coup franc JSK

05

«J’ai juste demandé qu’on respecte ce qui a été convenu à mon arrivée de l’ESS»

L’attaquant Mohamed Chalali se trouve, depuis quelques semaines, en France, où il passe ses vacances en famille. Joint par nos soins dans l’après-midi d’hier, Chalali affirme n’avoir pas encore été informé des suites réservées à sa demande formulée lors de la première entrevue avec les responsables du club kabyle. Toutefois, son agent est en contact permanent avec la direction de la JSK. À propos de tout ce qui se dit ici et là, notamment sur ses exigences financières, Chalali répond sincèrement dans l’entretien qu’il a bien voulu nous accorder.

I

l semblerait bien que l’attaquant kabyle, Mohamed Chalali, ne portera pas le maillot des Canaris la saison prochaine. En effet, ce joueur ne devrait plus figurer dans l’effectif kabyle. Depuis plus de trois semaines, l’affaire Chalali a défrayé la chronique, notamment sur son maintien ou pas. Ainsi, le manager du joueur, qui s’occupe du dossier et qui est en contact permanent avec le président Hannachi, s’est vu informé que son joueur devra désormais débourser 300 millions de centimes pour avoir sa lettre de libération.

Il pourra faire l’impasse sur ses trois mois de salaire
Alors que l’on croyait qu’en cas d’échec de négociations entre Chalali et la direction kabyle, le joueur serait libre automatiquement, il n’en est rien, car il est sommé de payer une grosse somme pour avoir ce fameux sésame. Selon les informations que nous possédons, Chalali pourrait faire l’impasse sur ses trois mois de salaire (avril, mai et juin), pour obtenir sa lettre de libération.

Le joueur était prédisposé à rester
Concernant l’avis du joueur, il est utile de souligner que Chalali n’a jamais caché son souhait de poursuivre son aventure avec les Canaris. Arrivé l’hiver dernier de Sétif, Chalali a fait beaucoup de concessions pour porter le maillot du club, lequel l’a bercé, dit-il, depuis son jeune âge. Ainsi, s’il venait à quitter le club kabyle, ce sera avec un grand pincement au cœur.

Chalali attend d’autres offres
Quant aux contacts que Chalali a reçus depuis plusieurs semaines, la JSMB entre autres, on croit savoir que pour l’instant, l’attaquant des Jaune et Vert n’a répondu à aucune offre, préférant d’abord être fixé sur son avenir. Lyès Aouiche

Benattia contacté officiellement

Francis Koné proposé

Bonjour Mohamed, depuis clauses du contrat signé lorsque je suis venu à la quelques jours, vous êtes en JSK l’hiver dernier ; j’ai toujours dit que vacances, quelles sont j’ai fait beaucoup de concessions et vos nouvelles ? l’on s’est entendus qu’au mois de «Ce que les Merci beaucoup juin, on devait encore se revoir gens ignorent, pour l’appel, je pour parler de certains détails. c’est qu’à mon vais bien, je Lesquels ? arrivée à la JSK, j’ai profite de ces Même si je ne souhaite pas accepté de revoir à trop m’étaler sur la question, je quelques jours de vala baisse mon tiens à dire qu’à ma venue à la cances pour salaire de 80 JSK qui m’avait sollicité dans les me reposer millions» moments les plus difficiles, j’avais avec ma famille, accepté de revoir à la baisse mon après une saison salaire de 80 millions et payer la moitié sportive qui s’est terde la lettre de libération de ma poche. Je l’ai fait minée il y a trois separ conviction, la JSK est le club du cœur qui avait maines. Je profite au besoin de moi dans un moment particulier. Aumaximum, avant de rejourd’hui, j’ai juste demandé qu’on revoie certaines prendre du service. choses, c’est tout. Beaucoup d’encre a coulé ces Donc, même pour cette histoire de libération, derniers jours à propos de vous n’êtes pas au courant… votre situation avec votre club, Pas du tout, c’est uniquement à travers la presse la JSK, quelle est exactement que j’apprends chaque jour du nouveau. Pour votre version ? vous dire, depuis que je suis rentré en France, perPour ne rien vous cacher, j’ai sonne n’a pris attache avec moi. Maintenant, s’ils mandaté mon agent qui se comptent vraiment me libérer, qu’ils me le disent trouve en ce moment en Alclairement. gérie pour négocier avec «En Qu’en est-il de ces nombreux contacts les dirigeants de la JSK. annoncés, la JSMB entre autres ? signant à Mieux, il est en contact Effectivement, il y a eu des la JSK, je l’ai permanent avec les rescontacts par le biais de mon agent fait de bon ponsables. Pour l’instant, il qui s’occupe de tout en Algérie, cœur et non n’y a rien de nouveau, seulenéanmoins, je n’ai répondu à aucune pour de ment, à travers la presse, je lis au équipe, étant donné que ma situation l’argent» quotidien des tas de choses se rapporavec mon club employeur n’est pas entant à mon avenir, alors que personnellecore claire pour l’instant. Je vous dis et je ment, je ne suis pas encore fixé. pèse bien mes mots, il y a eu des offres deux fois Certains disent que vous auriez exigé une plus importantes que ce que je perçois à la JSK, somme financière pour rester au club, la saimais je n’ai pas répondu. Ceci pour vous dire tout son prochaine… l’attachement que je porte à mon club de Kabylie, Non, je n’ai fait aucune exigence, du moins ma région. je n’ai pas demandé la lune. D’abord, tout le Entretien réalisé par Lyès Aouiche monde doit savoir que je ne suis pas un mercenaire, j’ai juste demandé qu’on respecte les

Aouedj libéré
au profit de la JSK

Comme nous l’avons annoncé précédemment, le milieu récupérateur de l’USMBA, Abdelmadjid Benattia, qui a suscité l’intérêt du club kabyle, vient d’être contacté officiellement par un dirigeant de la JSK. Et c’est avant-hier que le joueur a été approché. Le dirigeant en question lui a fait savoir que la JSK était sur ses traces. Il a aussi voulu connaître les intentions de son interlocuteur à l’idée de rejoindre la formation kabyle cet été. D’après nos sources, Benattia a donné son accord de principe mais sans pour autant donner son accord final, du moment qu’il est toujours sous contrat.

D’après la même source d’indiscrétion, il est fort probable que les négociations débutent cette semaine entre le joueur et le dirigeant en question. Bien évidemment, Benattia devra se déplacer à Alger pour rencontrer à son tour Yazid Yarichène ou le président lui-même, pour en savoir davantage sur l’offre financière. Toutefois, il restera à débattre sur le montant de la lettre de libération du joueur qui, rappelons-le, est lié avec l’USMBA jusqu’en 2014.

Les négociations débuteront dans les prochaines heures

Toujours dans la perspective du recrutement, les dirigeants de la JSK sont en train de chercher un bon attaquant africain qui pourrait résoudre définitivement le problème offensif. En effet, une source bien informée nous a révélé qu’un attaquant togolais a été récemment proposé à la direction kabyle. Il s’agit de Francis Koné. Fraîchement convoqué en équipe nationale du Togo, ce joueur, qui a été formé à l’Académie Boby en Côte d’Ivoire, est arrivé sur la pointe des pieds jeudi dernier au regroupement des Eperviers. Après une formation et deux ans passés à FC San Pedro en D2 ivoirienne, Koné a connu une expérience en Chine, Ukraine, Allemagne, avant de changer de continent et d’opter pour le PTT Rayong (Thaïlande). D’ailleurs, il a inscrit plus de 50 buts en deux saisons et demie. Mais les 6 derniers mois, Koné a participé à 12 matchs à Oman avec Al Mussanah, inscrivant 9 buts. C’est là d’ailleurs que les premiers contacts avec le Togo sont nés. Nom et prénom : Francis Koné Age : 22 ans Taille : 1,87 m Poids : 84 kg Nationalité : togolaise

A en croire une source proche de Moh-Chérif Hannachi, celui-ci serait parvenu à récupérer la lettre de libération de Sid-Ahmed Hannachi ce Aouedj. Il semblerait que le président kaweek-end à Oran byle a profité de sa rencontre avec Larbi pour Belkaroui Le président de la JSK, Moh Cherif Abdelilah lors de la réunion des préHannachi, se déplacera à nouveau à sidents de clubs professionnels, pour l’ouest du pays, ce week-end, pour bounégocier la libération de l’ex-intercler le dossier de Belkaroui. Pour rappel, c’est la seconde fois en l’espace de 2 senational Espoirs. Pour l’heure, les que Hannachi effectue le déplacedeux parties ne confirment pas, maines ment à Oran. D’après la même source, le mais les assurances données par le boss kabyle pourrait même rencontrer joueur et le besoin pressant de ren- les dirigeants de l’ASMO pour savoir si réellement Laïb a récupéré la lettre trées financières du MCO laissent ende libération de Belkaroui. visager ce happy-end. Il ne reste donc qu’à officialiser l’accord dûment contracté entre la JSK et Aouedj il y a quelques jours.

Maroci

«Je n’ai jamais songé à déposer mon dossier à la CRL»
Contacté officiellement par le Mouloudia d’Alger, le milieu récupérateur kabyle, Tayeb Maroci, nous dira : «Effectivement, j’ai reçu des touches comme tous les joueurs, mais je n’ai négocié avec personne. Je tiens aussi à dire que je n’ai jamais songé à déposer un recours à la commission de résolution des litiges au niveau de la Ligue nationale. J’ai confiance en mes dirigeants et je ne me suis jamais inquiété pour mon argent. Je sais que cela va se faire dans les prochains jours.»

Joint par nos soins, le joueur n’a pas démenti le contact officiel de la direction kabyle. Il nous dira à ce sujet : «Oui, un dirigeant de la JSK vient de me contacter officiellement. Il m’a expliqué que le club voudrait s’attacher mes services cet été. C’est tout à mon honneur, car la JSK ne se refuse pas. Je lui ai expliqué que j’étais intéressé de venir, sauf qu’il reste le problème de ma lettre de libération. J’espère l’avoir au plus vite, car cela fait plusieurs mois que je n’ai pas été payé.»

«Un dirigeant de la JSK m’a appelé»

Saïd D.

«Que les Kabyles se rassurent, je n’irai nulle part !»

Le joueur ajoutera : «Je ne vous cache pas que je n’ai entendu que des bonnes choses sur la JSK. En plus, Maroci, qui est un bon ami à moi, m’a conseillé de venir. Je sais que je ne serai pas dépaysé là-bas. J’espère que cela se fera, car la seule chose qui me préoccupe pour l’instant c’est ma lettre de libération. Tant que je ne suis pas libre, je ne pourrais pas trop m’avancer à ce sujet.»

«Maroci m’a conseillé de venir»

Maroci ajoutera : «Que les supporters de la JSK se rassurent, je suis bien à la JSK. Je veux aller au terme de mon contrat. Je porterai les couleurs de la JSK la saison prochaine, je leur donne ma parole d’honneur. Je n’ai nullement envie de changer d’air, même si j’ai reçu plusieurs offres. J’ai signé par conviction l’été dernier un contrat de 2 ans à la JSK. Que tout le monde se rassure, Maroci n’ira nulle part cet été.»

M. L.

H. B.

06

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup de manivelle JSK

Les deux hommes se sont entretenus au téléphone hier matin

Hannachi-Aït Djoudi,

1 tête-à-tête ce matin
er
a piste du technicien algérien Azzedine Aït Djoudi se précise de jour en jour. 24 heures après l’avoir cité, le président Hannachi n’a pas perdu de temps. Pour preuve, c’est dans la matinée d’hier que le président de la SSPA/JSK a contacté officiellement l’entraîneur du MAS de Fès pour lui fixer un rendez-vous pour ce matin. Ce premier contact officiel révèle, une fois de plus, l’intérêt que porte Hannachi à Aït Djoudi qu’il espère revoir prendre la barre technique. D’après la même source d’indiscrétion, c’est aujourd’hui que tout sera tiré au clair entre les deux hommes. Pour le moment, Aït Djoudi, qui se trouve chez lui à Tizi Ouzou, rencontrera probablement le boss. Aux yeux de ses proches, cela fait un bon moment qu’Aït Djoudi a entendu parler de l’intérêt de la direction kabyle. Il attendait seulement un contact officiel pour en parler à son entourage. Maintenant, il est certain que les choses vont aller vite. Déjà, le coach connaît bien la maison pour y avoir travaillé comme entraîneur en chef. La seconde raison est qu’Aït Djoudi est chaud à l’idée de revenir travailler à la JSK, ce qui facilitera certainement les négociations entre les deux parties.

L

charger de la responsabilité, en cas d’échec. Le futur entraîneur en chef aura tous les pouvoirs pour choisir les personnes avec lesquelles il travaillera.

Il reste tout de même un détail de taille qui sera débattu entre Aït Djoudi et Hannachi, celui du contrat de l’entraîneur avec le club marocain, en l’occurrence le MAS de Fès. Et pour cause, on croit savoir que l’ex-entraîneur de la sélection olympique est toujours lié par un contrat avec le club détenteur de la Coupe de la CAF. Il lui sera difficile de quitter le staff technique du MAS de Fès, sauf en cas de résiliation de contrat à l’amiable. Pour le moment, c’est ce détail qui rend Aït Djoudi quelque peu contrarié.

Il lui faudra se libérer du MAS

Les supporters OK pour le retour de Aït Djoudi
Comme nous l’avons rapporté dans l’édition d’hier, le nom de l’entraîneur algérien du Maghreb de Fès (Maroc), ex-coach de la JSK, de la sélection Olympique et de plusieurs autres clubs locaux, Azzedine Aït Djoudi, est évoqué dans l’entourage des Canaris pour reprendre les destinées techniques du club kabyle. L’information, même si elle n’est pas encore confirmée de manière officielle par le concerné qui se veut pour l’instant discret, a fait quand même le tour de Tizi et de la Kabylie. Les supporters de la JSK, qui guettent la moindre information de leur club, ont assez commenté la nouvelle. Et cela s’avère logique, tant elle constitue l’actualité phare de cet été, surtout qu’il s’agit d’un enfant du club, pressenti pour retrouver la maison. Les fans du club, qui attendent toujours une piste bien précise, sont, le moins que l’on puisse dire, favorables au retour d’Aït Djoudi à la barre technique des Jaune et Vert. D’ailleurs, ils sont unanimes à dire qu’Aït Djoudi est l’homme de la situation. Au vu de tout son savoir-faire et son vécu, il pourra redorer le blason de l’équipe première, écartée depuis trois ans de tout objectif. Reste maintenant à savoir si le dossier évoluera dans le bon sens entre les dirigeants kabyles et l’entraîneur Aït Djoudi. En effet, les deux parties ont programmé, selon les dernières informations, un tête-à-tête pour aujourd’hui. Les supporters des Canaris, habitués aux multiples remaniements à la barre technique au milieu de chaque saison qui ont fait perdre à l’équipe la cadence en plein exercice, pensent qu’il est, certes, in-

D’après nos sources, et même si les négociations n’ont toujours pas été entamées, Aït Djoudi obtiendra carte blanche dans le choix du staff technique. Pour le moment, aucun nom n’a été avancé jusque-là, mais tout sera plus clair après le 1er tête-à-tête entre Hannachi et Aït Djoudi. Le président de la JSK accordera le choix des membres du staff au nouvel entraîneur, une manière pour lui de se dé-

Il choisira son propre staff

Il semblerait qu’il n’y a pas que la JSK qui souhaite s’attacher les services du technicien algérien, du moment qu’Aït Djoudi est pisté par l’autre grand club marocain, à savoir le Wydad de Casablanca. Après une bonne saison au MAS et une assez riche expérience au Maroc, Aït Djoudi s’est fait une bonne réputation. Mais pour le moment, il ne s’agit que de touches du WAC, puisque aucune offre officielle n’a été faite à l’entraîneur. Toutefois, il est fort probable qu’Azzedine Aït Djoudi atterrisse de nouveau à la JSK. Il faudra attendre l’évolution des choses dans la journée d’aujourd’hui. On y reviendra.

Le WAC le veut aussi

«Je ne peux pas refuser l’appel du cœur»

Aït Djoudi :

A.Y.

L’entraîneur Azzedine Aït Djoudi, annoncé de retour à la JSK, confirme le contact avec les dirigeants du club kabyle et dira à ce propos : «Effectivement, j’ai été sollicité pour revenir à la JSK et prendre en main la barre technique. Franchement, je ne peux pas refuser l’appel du cœur. Je tiens seulement à vous dire qu’on doit d’abord se rencontrer pour parler de plusieurs questions et autres points se rapportant à ce projet, après on parlera encore plus en détails», nous dira brièvement Aït Djoudi.

Il veut avoir les pleins pouvoirs sur le plan technique

téressant de voir un enfant du club, en la personne d’Aït Djoudi, prendre les destinées du club, mais à condition qu’il soit mis dans un cadre agréable de travail et que carte blanche lui soit accordée pour gérer seul le volet technique. Ayant déjà fait ses preuves avec les Jaune et Vert, Aït Djoudi est attendu pour relever d’autres défis.

A. L.

Après trois saisons sans aucu titre, le président Hannachi, qui avait déjà promis aux supporters de quitter la présidence en cas d’échec, est désormais dos au mur. Plusieurs semaines après la fin de la saison, les responsables de la JSK n’ont toujours pas réussi à trouver l’entraîneur idéal ni convaincre les joueurs ciblés. Après avoir échouer à recruter le Français Denis Lavagne, le président kabyle avait tout conclu avec Hubert Velud qui, à son tour, a préféré rester à l’Entente. Donc, pour calmer les supporters, les responsables du club kabyle ont pris attache avec le sélectionneur du Bénin, Manuel Amoros. Pour le moment, rien n’est encore clair, mais le futur coach sera connu très bientôt. En ce qui concerne le recrutement, la JSK s’est attachée les services de deux joueurs seulement en espace de plus de 20 jours. Tous les autres éléments ciblés ont décidé d’opter pour d’autres formations, à l’image de Gherbi (MCA) et Zerdab (CSC). Par ailleurs, nous avons appris d’une source bien informée que le gardien de but de l’USMA, Rafik Maâzouzi, qui a été prêté l’an dernier au WA Tlemcen, intéresse la JSK. Ce dernier, qui se trouve toujours sous contrat avec l’USMA, espère changer d’air et opter pour une autre formation qui lui permettra de gagner en temps de jeu, d’autant qu’à l’USMA, Mohamed Zemmamouche est indétrônable.

Maâzouzi intéresse la JSK

dre la formation kabyle cet été, n’a toujours pas récupéré sa lettre de libération. D’après nos informations, c’est le joueur en personne qui s’en occupera. Il aurait même eu des garanties de la direction de l’USMA pour lui faciliter la tâche.

Bellakhdar

«Je suis prêt à renouveler mon contrat»

Après une saison exceptionnelle avec le Mouloudia d’El Eulma, les dirigeants de la JSK étient tombés sous le charme de Fayçal Bellakhdar qui a été, en fin de compte, recruté. Alors que les supporters attendaient beaucoup de lui, ce dernier, qui a été marginalisé par Fabbro puis Sandjak, n’oubliera pas de sitôt cette saison. Annoncé partant, les responsables kabyles ont décidé de le garder parmi l’effectif encore une saison. Interrogé par nos soins, hier, Bellakhdar, qui se sent à l’aise à la JSK, nous a révélé qu’il n’ira nulle part et qu’il était même prêt à prolonger son contrat. Entretien !

«Oui, j’ai été approché par la JSK»
Joint par nos soins, le keeper usmiste, Rafik Maâzouzi, nous a confirmé l’intérêt de la JSK et s’est même montré intéressé de défendre les couleurs de se prestigieux club : «Effectivement, j’ai reçu une proposition de la JSK et je suis prêt à défendre les couleurs de ce prestigieux club. Comme vous le savez, je ne suis pas encore maître de mon destin, on verra après.»

Tout d’abord, quelles sont vos nouvelles Fayçal ? Très bien. Je suis chez moi depuis quelques jours. Je profite des vacances avec ma famille et mes proches.

Comment passezvous vos vacances en cette période d’été ?
Comme je viens de vous le dire, je passe mon temps entouré de ma famille. Je profite aussi pour bien me reposer, après une longue et dure saison. Selon vous, un mois de congé est-t-il suffisant pour mieux récupérer ? Oui, je pense que c’est suffisant. Nous les joueurs avons toujours besoin de plusieurs jours de repos pour pouvoir bien récupérer et entamer les entraînements en force. Je ne sais pas quand nous allons reprendre les entraînements, mais d’ici là, je serai à 100 % prêt.

«Je m’occuperai de ma lettre de sortie»
Concernant sa lettre de libération, le gardien de but aurait rassuré les dirigeants de la JSK de s’en occuper en personne : «Pour ma libération, je pense qu’il n’y aura aucun problème. Je suis certain de la ramener, du moment que j’ai eu des garanties de la part de la direction.» Saïd D.

Sa libération ne posera aucun problème
Selon les observateurs, Rafik Maâzouzi est un gardien de but pétri de qualités qui pourrait devenir un sérieux concurrent à Malik Asselah. Seulement, il faut dire que l’ex-gardien du WAT, qui est prêt à rejoin-

Alors qu’on vous a annoncé partant, la direction de la JSK semble avoir pris la décision de vous garder. Etes-vous au courant ? Non, je ne suis pas au courant, du moment que personne parmi les responsables du club ne m’a contacté. Dans ma tête, je suis toujours sous contrat et je vais honorer mon bail jusqu’au bout. Je tiens à vous dire que je suis même prêt à prolonger, si les responsables me le demandent. Le président Hannachi a été un véritable homme avec moi. La moindre des choses, c’est de le remercier. Donc, je suis prêt à rester le plus longtemps possible à la JSK. Suivez-vous l’actualité du club ? Oui, je suis au courant qu’ils ont recruté Madi et Chibane. Je ne sais pas s’ils ont conclu avec d’autres éléments. J’espère que tous les joueurs qui ont été ciblés viendront. Avec l’effectif de la saison passée et quelques nouveaux joueurs, je suis persuadé que la JSK frappera fort l’exercice prochain. Un mot aux supporters de la JSK ? Je profite de cette occasion pour m’adresser aux supporters de la JSK que je respecte beaucoup pour leur dire que je serai toujours fidèle à la JSK et que je suis prêt à me donner doublement à fond la saison prochaine pour leur prouver que je suis un bon joueur et que je défendrai à fond les couleurs de ce prestigieux club. Entretien réalisé par Saïd D.

N° 2314 Jeudi 13 Juin 2013

Les travaux ont démarré et avancent à un rythme régulier

Le nouveau stade de Tizi pousse, pousse…

Coup de pioche JSK

07
bles : les toilettes. Certes, il y en a dans tous les stades, mais en nombre insuffisant et souvent dans un état insalubre. Le nouveau stade de Tizi Ouzou aura un nombre de sanitaires conforme aux normes de la FIFA, à savoir un pour 30 personnes. Il y en aura même qui seront dédiés aux femmes. Quant à leur entretien, cela dépendra du maître de l’ouvrage, à savoir la wilaya de Tizi Ouzou à travers la DJS. 

Le nouveau stade de Tizi Ouzou aura une conte nance de 50 000 places. Les suppor-

50 000 places, une contenance raisonnable

L

«Le CTC a tardé à donner son feu vert»

e stade actuellement en construction à Tizi Ouzou sera un vrai bijou, que ce soit au plan architectural que celui des commodités. Peut-être que les supporters ont quelque peu désespéré de le voir opérationnel. Mais la bonne nouvelle, c’est que les travaux de construction ont été bel et bien lancés par la firme espagnole FCC, chargée de sa réalisation, avec le soutien logistique du groupe ETRHB, et avancent à un rythme certes lent, mais régulier. Omar Malki, directeur du bureau d’études et d’architecture Dune, maître d’œuvre, fait le point sur l’état d’avancement des travaux et revient aussi sur les causes du retard pris dans leur lancement. population kabyle et, en particulier, les supporters de la JSK : Quand le stade sera-t-il livré ? La dernière estimation officielle était avril 2014, mais l’architecte ne croit pas à ce délai : «Il est impossible que le stade soit achevé en 2014 car l’œuvre est assez complexe. Il ne s’agit pas seulement d’un terrain et de gradins à construire. Il y a une multitude d’infrastructures qui sont incluses. Il y a deux sous-sols, le rez-de-chaussée et trois niveaux de gradins. Il ne faut pas mentir aux gens. Au rythme actuel des travaux, le stade peut être livré vers juin 2015, mais pas avant.» le temps nécessaire pour la construction du stade selon les normes internationales. «Je ne veux pas qu’il y ait des défauts ou des lacunes. C’est un stade qui a été conçu suivant les normes modernes de construction et les normes techniques de la FIFA. Plus même, il a été conçu par des Algériens et c’est une grande fierté. Les études ont été faites par notre bureau, à l’exception du calcul d’ingénierie de la toiture qui a été confiée à un bureau d’engineering portugais spécialisé, car c’est la première fois qu’un stade algérien sera doté de ce style de toiture, d’une superficie de 3,5 hectares sans poutres de soutien», a-t-il insisté. En tout cas, notre interlocuteur est formel : «Ce stade sera une fierté pour la région et pour toute la Kabylie». F. A.-S.

ters de la JS Kabylie et même les dirigeants du club avaient souhaité un stade de 70 000 places, et même 100 000 places. Mais l’architecte Malki assure que «50 000 est vraiment ce qu’il faut dans le contexte actuel car c’est déjà beaucoup et ce n’est pas tous les jours qu’on peut attirer 50 000 supporters au stade, sans oublier que l’entretien d’un stade comme celui-ci, doté de toutes les commodités modernes, nécessitera beaucoup de frais». A la différence du stade du 1er-Novembre, qui n’a que  deux portails en tout pour l’accès des

Une loge présidentielle et d’autres pour les sponsors et les invités 
Une loge a été aménagée au stade du 1er-Novembre de  Tizi Ouzou, il y a quelques années

Une vingtaine de points d’accès

«Les tracasseries administratives ont été dépassées et, maintenant, les travaux peuvent être menés à terme sans entrave», a-t-il assuré. Les tracasseries en question sont surtout en relation avec la délivrance du permis de construire et le feu vert technique du Contrôle technique de la construction (CTC). «Le stade a été conçu selon des techniques qui ne sont pas répandues en Algérie et c’est pour cela que le CTC a tardé à donner son accord. Il a fallu qu’il s’informe et soit convaincu des plans que nous avons mis au point. Cela a pris près d’une année, mais l’essentiel est que les travaux ont bel et bien démarré», nous a-t-il expliqué.

supporters, des équipes, des officiels et des invités, le nouveau stade aura plus d’une vingtaine de points d’accès, avec des portes spécifiques pour chaque catégorie. Ainsi, les sportifs et officiels auront leurs accès, les journalistes le leur, les invités de marque leur portail dédié, les supporters adverses également… Il n’y aura plus de congestions aux portes, ce qui rendra l’accès plus fluide et plus rapide. L’architecture du stade et le nombre de portes et de pas sages qui y sont prévus feront qu’à la

pour permettre aux invités de marque de suivre les matches derrière un espace vitré. Le nouveau stade de Tizi Ouzou en prévoit plus d’une dizaine, dont une loge présidentielle de luxe qui surplombe la tribune officielle. Ainsi, comme ça se fait en Europe, ces loges peuvent être louées à la saison à des sponsors ou à des particuliers qui y ramèneraient des invités afin de suivre les matches.

Le stade pourra être évacué en 8 minutes 

La grande lacune dont souffrent les stades algériens – à  commencer par le plus grand d’entre eux, le stade du 5-Juillet - est qu’ils ne sont pas sectorisés, c’est-à-dire que les gradins ne sont pas séparés par secteurs et compartiments. Par exemple, quand on achète un ticket pour un match au 5-Juillet, on peut s’asseoir au virage, au flambeau ou dans la tribune supérieure. Le nouveau stade de Tizi Ouzou sera sectorisé afin que le prix du ticket de chaque secteur (première tribune, deuxième tribune, virages…) soit conforme à la vision du terrain qu’il procure.

Les gradins seront sectorisés

fin d’un match ou d’un événement qui s’y déroulera, les gradins et tribunes peuvent être complètement évacués en seulement 8 minutes. Cela répond à une norme de sécurité qu’impose le cahier des charges de la FIFA, surtout pour parer à un cas de sinistre ou catastrophe naturelle.

«Le stade ne sera pas livré avant juin 2015»

«Un vrai bijou, conforme aux normes de la FIFA»

La question qui envahit l’esprit de la

Omar Malki tient à ce qu’on prenne 

Les stades algériens souffrent d’un grave déficit en commodités, surtout une qui est indispensa- 

Des sanitaires fonctionnels à tous les niveaux 

Afin d’enregistrer des rentrées d’argent durant toute  l’année, le stade de Tizi Ouzou en construction sera doté de buvettes, restaurants et boutiques. L’une des allées du stade sera même un espace commercial qui restera ouvert même en dehors des matches. Ainsi, durant la semaine, les citoyens de Tizi Ouzou pourront s’y rendre pour faire leurs courses.

Un centre commercial ouvert toute l’année

Image virtuelle de l’espace commercial

ASO
Zazou, Aouamri, Mellouli et Bouhafer libérés
La liste des partants s’élargit encore, car après Eninga, Traoré, Saïdi, Sâaydoun, Nessakh, Guebssi, Gharbi et Ghalem, d’autres noms seront officiellement annoncés partants. Il s’agit de Mellouli et Aouamri ainsi que Zazou et Bouhafer, ce qui fait douze joueurs de l’effectif de la saison dernière.

Cherchar : «J’ai hâte de commencer l'aventure»
On vous attendait à Sétif, mais vous voilà de retour à l’ASO… C’est vrai, j’ai eu une offre du président Hemmar qui m’a sollicité à mon retour en Algérie par l'entremise de mon manager, mais les négociations n’ont pas abouti et j’ai préféré l’offre de l’ASO et me voilà de retour à Chlef. Les négociations datent de combien de temps ? Quelques jours seulement, j’ai entendu dire que l’équipe voulait toujours me récupérer et, par la suite, les négociations sont devenues officielles. Me trouvant à Chlef près de ma famille, c’était facile de prendre attache avec le président Medouar qui m’a demandé de revenir et j’ai accepté, la preuve j’ai signé mon contrat. C’est votre premier contrat professionnel en Algérie après celui de Nancy, en êtes-vous satisfait ? Certainement, sinon je n’aurais pas signé. Revenir au bercail et jouer dans une équipe comme l’ASO est un grand honneur pour moi. C’est mon club formateur et c’est lui qui

Ghalem, c’est fini !

Cherchar jouera dans l’axe ou sur le flanc gauche

Selon les dernières nouvelles, le recrutement de Cherchar est venu pour pallier deux postes, surtout que ce défenseur est gaucher et peut jouer dans l’axe central et aussi sur le couloir gauche, chose qui aidera beaucoup le staff technique surtout avec la confirmation du départ de Samir Zazou.

La venue de Sofiane Khelili se confirme de jour en jour. Ighil est derrière la venue de ce joueur tant il a insisté auprès de la direction pour le recruter. Le joueur devra rencontrer aujourd’hui ou demain Medouar à Alger, pour négocier les détails de son contrat en attendant sa signature dans les jours à venir. Mohamed Hammiche n’a pas encore tranché. Le joueur n’a pas encore dit son mot concernant sa prochaine destination, lui qui a une offre de l’ASO et d’autres de deux clubs algérois et aussi celle du CABBA qui veut le récupérer, mais le joueur préfère encore temporiser. A.F

Khelili, c’est en bonne voie

Hammiche temporise

L’histoire de Mohamed Ghalem avec l’ASO a pris fin mardi dernier, après que ce dernier a rencontré le président Mem’a permis de jouer en sélection et la je leur promets une grande saison. douar. Les Entretien réalisé coupe du monde ainsi qu'arracher deux parties un contrat professionnel. Je dois tout par Ahmed Feknous sont tombées ça au club, c’est pour ça que je suis d’accord pour résilier le contrat. revenu défendre ses couleurs. Ghalem qui a perçu deux mois de L’équipe connaitra le départ de salaires et obtenu sa lettre de libéraL’ASO plusieurs défenseurs, votre mission tion, devrait signer dans l’une des avance malgré sera compliquée de les remplacer, équipes qui l’ont convoité, il n’est-ce pas ? les apparences termine ainsi une expérience La direction va tout doucement mais sûrement. D’après ce que j’ai entendu, l’équipe de trois saisons à Chlef où Après en avoir terminé avec le staff technique de la connaîtra un grand rajeunissement il a pu arracher un titre saison prochaine et le recrutement de Meziane Ighil, qui et aura pour ossature les enfants du de champion d’Algérie. prendra l’équipe en main dès le début du mois de juillet, et club, et c’est un honneur pour moi s'être assurée les services de Mohamed Messaoud, le meilleur L’équipe d’en faire partie. J’ai confiance en attaquant de l’équipe actuellement, voilà qu’elle recrute le a besoin de mes qualités et je crois qu’avec jeune Iliès Cherchar, un défenseur très technique qui revient deux gardiens une bonne préparation, je pourd’une expérience à Nancy. La mission reste longue tout de même et la direction préfère taire les noms susceptibles d'enfiler le Après la libération de rais me faire une place et avec Ghalem et Guebssi, l’aide de mes camarades, on saura maillot de l’équipe, surtout qu’il reste encore cinq noms pour ferl’équipe a besoin de redonner à l’ASO une vraie assise mer la liste des recrues. On parle d’un gardien de but, deux défenseurs, un milieu de terrain et un attaquant, en plus de deux deux autres gardiens défensive. Africains qui seront des attaquants, il reste encore environ trois pour les remplacer. Il Les supporters espéraient votre semaines pour la direction avant de fermer cette liste avec le ne reste que Hamzaoui retour et attendent beaucoup de début de la préparation, sachant qu'Ighil a exigé que l’effectif dans l’effectif sénior. La vous, qu’en pensez-vous ? soit complet au début du mois de juillet, et qu’il ne tolérerait aucun retard surtout des joueurs signataires. Medirection devra recruter Très heureux d’entendre ça. Il faut douar et Sbaihia sont en négociations très avancées un keeper de D2, comme qu’ils sachent que j’ai l’amour du avec certains joueurs qui attendent seulement l'a précisé la direction, ainsi club dans le sang comme eux et je leur libération afin de venir signer leur qu’un autre de D1. Il s’agit de ferai tout pour porter haut les coucontrat. Lemane ou Ouaddah, selon des leurs de l’ASO. J’aurais besoin de leur sources. soutien moral la saison prochaine et

08

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup de crochet MCA

Derrag dribble le Mouloudia et préfère le CSC
lors que le Mouloudia croyait avoir tenu sa troisième recrue en la personne de Mohamed Derrag, du fait qu’il ne restait que quelques détails à régler avec lui, l’ex-attaquant de la JSMB qui a trouvé même un accord sur le plan financier avec les responsables du vieux club algérois, a préféré la proposition du CSC. En effet, Derrag a relancé les négociations par le biais de son manager lorsqu’on sait que le joueur se trouve en regroupement avec l’EN A’. Bien que le MCA ne perd pas espoir pour s’offrir les services de Derrag, l’enfant de Bousmaïl est très proche du CSC car il semble bien que les dés son jetés. Une autre bataille est sur le point d’être perdue par les pensionnaires d’El Achour.

Le Mouloudia perd Delhoum et Karaoui
Décidément les choses se compliquent pour le Mouloudia, du fait que les joueurs ciblés pour renforcer son effectif en prévision du prochain exercice, s’éloignent l’un après l’autre. Alors que Derrag est plus proche que jamais du CSC, deux autres joueurs avec lesquels le vieux club algérois a négocié, ont décidé de rempiler. Il s’agit des deux Sétifiens Karaoui et Delhoum. Bien qu’ils soient libres de tout engagement, ils ont émis le vœu de changer d’air, le président Hamar a réussi à les convaincre de rester à Sétif alors que son offre est inférieure à celle du Mouloudia. L’homme fort de Sétif a certes revalorisé le salaire de Delhoum et Karaoui, mais c’est le discours qu’il leur a tenu qui a fait la différence. C’est pourquoi on pourra dire que le MCA doit revoir ses calculs, car tout le monde est unanime à dire qu’il est nécessaire pour les dirigeants du vieux club algérois de revoir leur stratégie de recrutement. L’équipe est devenue un moyen pour les joueurs de monter les enchères En effet, on ne dira jamais assez que l’argent ne fait pas le bonheur, une règle qui s’applique au MCA. En dépit de la disponibilité des moyens financiers grâce à l’apport de la Sonatrach, les joueurs convoités se servent du Mouloudia pour faire monter les enchères à l’image de Belkaroui, Aoudia, Derrag, Delhoum et Karaoui. Ces derniers ont réussi à faire grimper leur cote sur le marché des transferts. Il est donc évident que le MCA tournera vers d’autres pistes afin de réussir son recrutement. Les supporters vont mal digérer tout échec à l’avenir, d’autant plus que la saison passée, malgré quelques problèmes rencontrés à l’intersaison, au point où l’équipe était menacée sérieusement de rater sa préparation, le MCA a réussi un recrutement de qualité. De plus, c’était la première équipe à partir en stage à l’étranger, et ce ne sont pas les résultats réalisés cette saison qui vont nous contredire. Ainsi, les dirigeants du vieux club algérois sont dans une position délicate, lorsqu’on sait que les supporters rêvent d’une grande équipe composée des meilleurs éléments de notre championnat. K.M.

A

Il ne répondait pas aux appels des dirigeants Après avoir accepté de lui offrir un salaire de 200 millions par mois, les dirigeants du MCA ont décidé de prendre attache une nouvelle fois avec le joueur afin de déléguer son manager et conclure son transfert en traitant le reste des détails, du fait que Derrag ne pourra pas quitter le lieu du stage de l’EN. Cependant, et à leur grande surprise, Derrag ne répondait pas aux appels des responsables du MCA. Une attitude qui a frustré les pensionnaires d’El Achour qui pensent que le joueur était dans l’obligation de les informer de ses négociations avec le CSC. Le Mouloudia n’arrive plus à convaincre Le plus intriguant dans toute cette histoire, c’est le fait que le Mouloudia n’arrive plus à convaincre les joueurs convoités même en leur offrant un très gros salaire. Ainsi, le MCA s’y prend mal lors des négociations, car de bons joueurs ont signé par le passé au Mouloudia pour un salaire nettement inférieur. Le fait que le vieux club algérois ait offert à Derrag un salaire de 200 millions de centimes, cela représente un effort considérable de la part des dirigeants, car la valeur du joueur ne reflète pas le salaire proposé. Les dirigeants furieux contre le joueur L’attitude du joueur a déçu les dirigeants du MCA et la nouvelle de son engagement en faveur du CSC s’est propagée comme une traînée de poudre dans les fiefs du Mouloudia. Les pensionnaires d’El Achour ne savent plus où se donner la tête. Ils sont furieux contre le joueur et gardent espoir que le joueur n’a encore rien signé d’officiel pour le moment puisqu’il est en stage avec la sélection A’. K. M.

La masse salariale en hausse
La saison passée, beaucoup de choses ont été dites au sujet du recrutement effectué par Ghrib, que ce soit à l’intersaison ou lors du mercato hivernal. Ce dernier a été critiqué d’une manière virulente. On lui reprochait d’offrir aux joueurs des sommes mirifiques. Ainsi des voix se sont élevées pour protester contre ce qu’ils ont qualifié de dilapidation. A l’issue du précédent exercice, et dans l’entourage du club on criait à qui voulait l’entendre que la masse salariale du club allait être réduite et que les joueurs devaient être estimés à leur juste valeur, car la Sonatrach n’est pas prête à jeter son argent par les fenêtres. Toutefois et à travers l’entame de l’opération recrutement, il semble bien que la masse salariale de l’équipe sera supérieure à la saison passée, et dire qu’on s’attendait à une baisse des dépenses du club. En effet, le MCA s’est offert les services du portier Michael Fabre pour une mensualité de 17 000 euros, ainsi que ceux de l’ex-Chélifien Gherbi pour 200 millions de centimes, tout en étant prêt à offrir le même salaire à Yahia Cherif et Derrag. Ainsi, ces salaires sont excessifs par rapport à la valeur des joueurs, et les dépenses du club en matière de salaires pourraient même atteindre les sommets. les pensionnaires d’El Achour ne s’attendait nullement, et ils seront sans aucun doute contraints de revoir leur stratégie de recrutement.

Le budget prévisionnel risque d’être nettement dépassé
Au rythme où vont les choses, le budget prévisionnel du Mouloudia réservé au recrutement risque d’être dépassé, sans pour autant parler de celui des staffs technique et médical, qui sera nettement étoffé par rapport à la saison passé. Reste maintenant à savoir si les hauts responsables de la Sonatrach vont accepter que le budget prévisionnel soit dépassé, ou bien vont-ils rappeler à l’ordre les responsables de la SSPA/MCA, du fait qu’ils sont tenus de respecter l’équilibre budgétaire. K.M.

Des joueurs veulent la revalorisation de leurs salaires
Etant au courant des gros salaires que la Sonatrach est en train de proposer aux nouvelles recrues, certains joueurs comptent demander à ce que leur salaire soit revalorisé, du fait qu’ils ont fourni une bonne saison l’année dernière. Ces éléments se disent prêts à partir si la direction du club ne satisfaisait pas leurs exigences financières. Ainsi donc, les responsables seront confrontés à un véritable problème, une fois que les joueurs rentreront de vacances. Une situation à laquelle

«La venue de Gherbi ne sera que bénéfique et je ne crains pas pour ma place»
Vous êtes chez vous en France, pour passez quelques jours de vacances. Etes-vous au courant de l’actualité du Mouloudia ? Actuellement, je suis en vacances après une saison qui a été fatigante, notamment à la fin. J’essaye donc de me retremper dans l’ambiance familiale avant de me remettre au travail et me préparer pour le prochain exercice. Quant à l’actualité du club, je m’informe à travers la presse sur le recrutement et je sais que l’équipe a recruté l’entraîneur Alain Geiger, ainsi que Fabre et Gherbi. Je crois que Derrag est aussi proche du Mouloudia. Que pensez-vous de ces recrues ? A mon avis, l’équipe est sur la bonne voie. L’entraîneur Geiger n’est plus à présenter et les résultats qu’il a réalisés en Algérie plaident en sa faveur. Quant à Fabre, le fait qu’il ait été convoqué en sélection nationale atteste que c’est un bon gardien, idem pour Gherbi qui est un excellent joueur. Je crois même qu’on effectuera deux stages de préparation. Le fait que le Mouloudia recrute Gherbi va accentuer la concurrence au milieu de terrain… La concurrence ne pourra qu’être bénéfique à l’équipe et je ne crains pas pour ma place. Au contraire, je vais redoubler d’efforts pour préserver ma place dans l’équipe. La saison passée j’étais aussi soumis à une rude concurrence, mais grâce au travail, j’ai pu gagner la confiance du coach et je connais bien mes qualités. Vous semblez optimiste… Je suis optimiste car seul le travail paye et il faut s’armer d’une grande volonté pour réussir. De nature ambitieux, je vise toujours à fournir une meilleure saison par rapport à la précédente. Justement, le Mouloudia est appelé à réaliser une meilleure saison que celle de l’année dernière, ne ressentez-vous pas une certaine pression ? Un grand club comme le Mouloudia doit toujours jouer les premiers rôles, et il est donc évident qu’on doit réaliser une meilleure saison et offrir un titre à nos supporters. Nous avons une bonne équipe qui a fait ses preuves la saison passée, et avec le renfort de nouveaux éléments on sera plus forts et on réalisera une grande saison. Entretien réalisé par K.M.

Kacem

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup de colère MCA
La direction du club n’a établi aucun contact avec le FC Istres

09

Yahia Cherif en colère contre le Mouloudia

Kaoua songe à recruter Mokdad
A la recherche d’un milieu de terrain, après que Karaoui et Delhoum ont décidé de rempiler avec leur équipe, le manager général du Mouloudia s’est tourné vers le meneur de la JSK, Abdelmalek Mokdad, qui correspond au profil recherché, lorsqu’on sait que le recrutement d’un patron au milieu du terrain fait partie des priorités du Mouloudia depuis la saison passée. Ayant eu écho que Mokdad souhaite revenir au Mouloudia, suite à sa saison ratée, en étant même confronté à un problème financier, Kaoua veut donc focaliser ses efforts sur le recrutement de Mokdad dont le retour est souhaité, lui qui était l’un des artisans du sacre de 2010. Le joueur veut donc changer d’air et son manager Mékidèche songe même à saisir la commission des litiges de la LFP pour la résiliation du contrat avec la JSK, du fait que son joueur n’est pas payé depuis trois mois. Ce qui l’autorise à mettre un terme à son parcours avec les Kabyles.

T

out porte à croire qu’on s’achemine vers une impasse entre Yahia-Cherif et le Mouloudia. Le joueur, qui se trouve depuis le début de semaine en France pour négocier sa lettre de transfert avec le président du FC Istres, a pris attache avec les responsables du MCA pour leur demander de contacter le président, Francis Collado, qui souhaite s’assurer que Yahia-Cherif veut rentrer en Algérie pour lui délivrer sa lettre de libération contre la somme de 40 000 euros. Toutefois, les responsables du Mouloudia n’ont pas branché, et c’est pour cette raison que le joueur est en colère contre eux, car il s’attendait à ce qu’ils prennent au moins attache avec la direction du FC Istres.

Le joueur souhaite revenir au MCA

Il compte répondre favorablement à l’offre du CSC

Face à cette situation, on laisse croire que le joueur songe à répondre favorablement à l’offre du CSC. Yahia Cherif a confié à ses proches que le Mouloudia a changé d’attitude envers lui, juste après que le club eut entré en contact avec Derrag. D’où sa décision d’étudier sérieusement l’offre du CSC, sachant que Boulhabib s’est engagé lui-même à payer sa lettre de libération et de prendre attache avec le président du FC Istres, Francis Collado. Yahia Cherif est en route vers le club constantinois qui est en contact permanent avec lui.

De son côté, le joueur souhaite revenir au Mouloudia où il se sentait très à l’aise. La saison passée, le joueur a été convoité à l’intersaison, mais certaines personnes lui ont conseillé d’op-

ter pour un autre club, en raison de la situation confuse qui régnait au MCA De retour des Emirats arabes unis où il jouait au profit d’El Kalba, Abdelmalek Mokdad voulait bien endosser de nouveau le maillot du MCA, mais il a fini par opter pour la JSK pour les raisons évoquées, surtout que l’opposition a mené une campagne de déstabilisation contre Ghrib et son bureau à l’époque. Une source digne de foi nous a confié que Kaoua, et même s’il n’a pas pris attache avec Mokdad, a toutefois discuté avec un de ses proches qui lui a fait savoir que le joueur voudrait résilier son contrat avec les Kabyles.

Afin d’en savoir davantage sur le transfert de Mokdad au Mouloudia, nous avons pris attache avec le manager du joueur, en l’occurrence Mékidèche, qui nous a dit : Une entame de «Effectivement, un proche du Mouloudia m’a fait savoir que Kaoua voudrait recruter Mokdad. Le joueur veut reparcours difficile pour venir au Mouloudia, surtout qu’il connaît bien le club le MCA où il se sentait à l’aise.» Hier, le calendrier de la prochaine saison sportive a été publié sur le site de la FAF, et il semble Il se chargera de ramener bien que le MCA aura une entame difficile. Les poulains de Geiger joueront leur premier match de la saison sa lettre de libération en déplacement face à la JSMB, avant d’accueillir le nouLe manager du joueur nous a même confié que veau promu, Aïn Fekroun. Par la suite, le MCA se dépla- le joueur est prêt à renoncer à son argent pour cera à la ville d’El Bahia, avant de jouer deux derbies, jouer au MCA, lorsqu’on sait que la JSK lui doit face au CRB et l’USMA. Ainsi, les camarades de Boutrois mensualités. S’il est donc contacté officielleguèche doivent sortir le grand jeu à l’entame du ment, Mokdad déposera son dossier à la commisparcours pour se mettre en confiance, car il est sion de litiges de la LFP et se chargera lui-même de très important que l’équipe réussisse un bon ramener sa lettre de libération pour rejouer au MCA. départ du championnat pour afficher ses ambitions de jouer le titre la saison prochaine.

K. M.

Mékidèche «Un proche du Mouloudia m’a fait savoir que Kaoua veut Mokdad»

Al Akormi «Je veux

Comme nous l’avons rapporté dans notre précédente livraison, le Mouloudia s’est vu proposer les services du défenseur tunisien, Akormi, qui évolue actuellement au Monastir, et qui a déjà joué face au MCA lorsqu’il était sous les couleurs du Club Africain. Bien que son club réclame la somme de 65 000 euros pour sa lettre de libération, le joueur ne perd pas espoir que son équipe et le MCA trouvent un terrain d’entente pour son transfert par le biais du manager Walid Kouki. «Je suis très intéressé par l’idée de jouer au MCA, que j’ai déjà affronté à deux reprises en finale de la Coupe de l’UNAF avec le Club Africain. Le Mouloudia est un club qui n’est plus à présenter, et je veux évoluer à son profit, vu son challenge», dira Seïf Eddine Al Akromi.

jouer au Mouloudia pour le challenge»

LIGUE 1 PROGRAMME DES MATCHES DE LA SAISON 2013-2014
1re journée
Aller
Retour

2e journée

Aller

Retour

3e journée

Aller

Retour

4e journée

Aller

Retour

5e journée

Aller

Retour

CRB-RCA MCO-ASO CRBAF-ESS USMA-MOB MCEE-JSK CSC-CABBA JSS-USMH JSMB-MCA
6e journée
Aller
Retour

USMH-CSC CABBA-MCEE JSK-USMA MCA-CRBAF ESS-MCO ASO-CRB RCA-JSMB MOB-JSS
7e journée
Aller
Retour

CRB-ESS MCO-MCA CRBAF-JSK USMA-CABBA MCEE-JSS CSC-MOB RCA-USMH JSMB-ASO
8e journée
Aller
Retour

USMH-USMA CABBA-CRBAF JSK-MCO MCA-CRB ESS-JSMB ASO-RCA JSS-CSC MOB-MCEE
9e journée
Aller
Retour

CRB-JSK MCO-CSC CRBAF-JSS
De

USMA-MCA MCEE-USMH ASO-ESS RCA-MOB JSMB-CABBA
10e journée
Aller
Retour

USMH-MCO CABBA-CRB JSK-JSMB MCA-ASO ESS-RCA CSC-MCEE JSS-USMA MOB-CRBAF
11e journée
Aller
Retour

CRB-JSS MCO-MOB CRBAF-USMH USMA-CSC ESS-MCA ASO-JSK RCA-CABBA JSMB-MCEE
12e journée
Aller
Retour

USMH-JSMB CABBA-ASO JSK-ESS MCA-RCA MCEE-USMA CSC-CRBAF JSS-MCO MOB-CRB
13e journée
Aller
Retour

CRB-USMH MCO-CABBA CRBAF-MCEE MCA-JSK ESS-CSC ASO-USMA RCA-JSS JSMB-MOB
14e journée
Aller
Retour

USMH-ASO CABBA-MCA JSK-RCA USMA-CRBAF MCEE-MCO CSC-CRB JSS-JSMB MOB-ESS
15e journée
Aller
Retour

CRB-MCEE MCO-USMA JSK-CABBA MCA-USMH ESS-JSS ASO-MOB RCA-CSC JSMB-CRBAF

USMH-JSK CABBA-ESS CRBAF-MCO USMA-CRB MCEE-RCA CSC-JSMB JSS-ASO MOB-MCA

CRB-CRBAF CABBA-USMH JSK-MOB MCA-JSS ESS-MCEE ASO-CSC RCA-USMA JSMB-MCO

USMH-ESS MCO-CRB CRBAF-RCA USMA-JSMB MCEE-ASO CSC-MCA JSS-JSK MOB-CABBA

USMH-MOB CABBA-JSS JSK-CSC MCA-MCEE ESS-USMA ASO-CRBAF RCA-MCO JSMB-CRB

CR Bélouizdad- RC Arba- MC Oran- ASO Chlef- CRB Ain Fekroun- ES Sétif- USM Alger- MO Béjaia- MCE EulmaJS Kabylie- CS Constantine- CABB Arreridj- JS Saoura- USM Harrach- JSM Béjaia- MC Alger

10

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

El Orfi : «Grâce à la stabilité de l’effectif et du maintien du staff technique, on sera plus forts la saison prochaine»
poursuivre jusqu’à la reprise du travail en club. Il faut accepter cela et c’est tout. aller, un résultat qui pourra nous permettre de jouer le match retour plus tranquillement. Il est important, en effet, de réussir cette première sortie et nous allons profiter de l’avantage du terrain et du public pour réaliser le meilleur résultat possible.

Coup osé USMA

Hocine El Orfi n’a pas beaucoup brillé cette saison. Victime des choix de ses entraîneurs, Gamondi puis Courbis, il a souvent été mis sur le banc, mais cela ne diminue en rien de son talent. La preuve, malgré un temps de jeu très insuffisant, Halilhodzic lui a fait appel en début de saison, ce qui a dû surprendre beaucoup de monde. Et en cette fin de saison, c’est Kourichi qui lui a renouvelé cette confiance. En tout cas, le milieu de terrain usmiste est revenu en force vers la fin de l’exercice qui vient de s’écouler.
La majorité des joueurs ainsi que l’entraîneur Rolland Courbis vont rester. Est-ce une bonne chose ?
Naturellement ! La stabilité est très importante dans une équipe afin qu’elle puisse avoir ses repères à tous les niveaux. Le fait d’avoir préservé l’ensemble de l’effectif avec la promotion de joueurs Espoirs va permettre à l’équipe d’être plus homogène et plus cohérente. En plus, c’est le même staff technique qui sera là, il connaît parfaitement l’équipe. Avec cette stabilité, l’USMA sera plus forte. Oui, c’est une très bonne chose.

Comment les choses se passent-elles en Equipe nationale ?
Très bien, on s’entraîne et on poursuit notre préparation, en prévision du match contre le Libye. On doit être prêts pour ce rendez-vous qui est très important pour nous.

Le repos que vous a accordé le sélectionneur national vous a certainement fait beaucoup bien…
Oui, c’est sûr. Le sélectionneur a pris ce paramètre en considération, il sait que les joueurs qui n’ont pas eu de répit depuis une année risquent d’être surmenés, donc il a établi un programme en tenant compte de tout cela. On nous a accordé, en effet, quelques jours de repos et on vient de se remettre au travail. Cela nous a permis de souffler un peu, avant de nous concentrer de nouveau sur notre sujet et bien préparer ce match contre la Libye.

D’autant que le match retour en Libye ne sera pas facile par rapport au contexte de cette rencontre, non ?
Il est sûr que ce ne sera pas facile. C’est un derby maghrébin et la sensibilité sera naturellement présente. Mais cela ne veut pas dire que cette rencontre va sortir de son cadre sportif, nous devons tout faire pour que ce ne soit pas le cas.

Au moment où la majorité des vos coéquipiers sont en vacances, vous les internationaux en serez privés apparemment. Ça va être dur, non ?
Je crois que nous n’avons pas le choix, il s’agit de l’Equipe nationale, on doit se sacrifier pour les couleurs nationales. On doit faire honneur au maillot qu’on porte et donner le meilleur de soi, même notre temps libre, nos vacances et tout ce qui s’en suit, c’est la moindre des choses. Nous avons une mission à accomplir, et à partir de là, on doit tout assumer. Nous sommes rentrés en regroupement juste après la fin du championnat et cela va se

En parlant de ce match, comment voyez-vous ce premier rendez-vous à Alger ?
A partir du moment où nous sommes en stage pendant un mois avant ce match, nous aurons tout le temps de bien préparer ce rendez-vous. Personne n’exclut le fait que c’est un match difficile pour nous, mais toutes les conditions sont réunies pour qu’on puisse arracher un bon résultat au match

Ce stage qui sera suivi des deux rencontres va vous contraindre à ne pas répondre présent pour l’entame du travail avec l’USMA. Comment voyez-vous les choses ?
Je pense qu’il n’y aura aucun problème pour nous, du moment qu’on travaille dur en Equipe nationale. On va rejoindre nos clubs respectifs après la fin de ce stage, mais j’espère qu’on bénéficiera de quelques jours de repos avant, d’autant que le stage de l’EN prendra fin quelques jours seulement avant le mois de Ramadhan.

Sur le plan personnel, vous avez effectué une saison moyenne, mais malgré cela, vous êtes en Equipe nationale. Vous y attendiez-vous ?
Comme vous le savez, j’ai été appelé en Equipe nationale A en début de saison, alors que je ne jouais pas beaucoup à cause des choix de l’entraîneur. Mais je n’ai pas désespéré et j’ai travaillé très dur, c’est ce qui m’a permis de finir très fort la saison et cela n’a pas échappé au sélectionneur national.

Vous comptez sans doute accomplir une meilleure saison l’année prochaine, c’est cela ?
C’est mon principal objectif. Je ferai tout pour gagner la confiance du coach, et pour ce faire, je table sur la préparation de cette intersaison.

Suivez-vous l’actualité de l’USMA ?
Oui, c’est mon équipe et tout ce qui est en relation avec m’intéresse.

En raison de la grève des contrôleurs aériens d’Air France

Courbis n’est pas rentré hier

La liste des Espoirs promus en débat
tombe sur l’oiseau rare, ne vont pas résister à la tentation. Comme on le sait, à l’heure actuelle, l’USMA dispose uniquement d’une seule licence vierge, et si Maâzouzi venait à être prêté de nouveau, elle en aura deux. Mais la licence qui était réservée à Maâzouzi sera attribuée normalement au gardien des U21 Kara et l’on se retrouvera toujours avec une seule licence de disponible. En d’autres termes, en l’état actuel des choses, l’USMA ne peut recruter qu’un seul nouveau joueur, et c’est la raison pour laquelle on pense à réduire encore le nombre de joueurs Espoirs promus en seniors.

Entretien réalisé par M. Zerrouk

Réunion du conseil d’administration

Prévue pour hier mercredi, la réunion entre Rolland Courbis et ses dirigeants, au cours de laquelle le coach usmiste devait signer son contrat, a été reportée à une date ultérieure. Le technicien marseillais n’a pu donc rallier Alger, hier, et n’a pu non plus fixer une autre date à ses dirigeants, du moment qu’il s’agit d’une grève illimitée. Cela dit, ladite réunion aura lieu certainement la semaine prochaine. Il est à rappeler que durant cette entrevue, il sera question d’établir le programme de travail durant cette intersaison et arrêter définitivement l’effectif de la nouvelle saison. B. M.

Les non retenus seront prêtés

vue entre le coach usmiste et ses responsables, une réunion où il devait signer son nouveau contrat. En sa qualité de premier responsable technique de l’équipe, c’est à lui de prendre la décision de réduire ladite liste ou de garder les cinq éléments en question, sachant que le Marseillais n’est pas très chaud à l’idée de recruter. «Si vous me trouvez quelqu’un qui me marque 25 buts par saison, je ne dirai pas non. Mais recruter juste pour recruter, je n’en veux pas», nous avait-il déclaré récemment.

Le conseil d’administration de la SSPA/USMA a tenu hier une importante réunion où il a été décidé d’augmenter le capital de la société par actions de 55 milliards de centimes supplémentaires, sachant que l’ancien capital était de 70 milliards. Toutes les actions qui ont été mises en vente ont été rachetées par l’actionnaire majoritaire du club, l’ETRHB Haddad. L’entreprise des travaux routiers devient par conséquent l’actionnaire majoritaire de la SSPA/USMA avec 95% des actions. La réunion a été présidée par le PDG de la société, Ali Haddad.

La SSPA/USMA augmente son capital à 135 milliards

L

a liste des joueurs Espoirs promus en seniors n’est toujours pas arrêtée de manière officielle. Au départ, ils étaient huit à prétendre à une place en équipe première, maintenant ils ne sont que cinq aujourd’hui, Chettal, Baïteche, Bekakchi, Rabti et Frioui. Et on vient d’apprendre que cette liste pourrait être réduite davantage, afin de libérer de la place pour d’éventuelles recrues. Finalement, les dirigeants de l’USMA, qui avaient décidé, semble-t-il, de ne pas recruter cet été, à moins que l’on

… et c’est Courbis qui l’établira

Cette idée est actuellement à l’étude, rien n’a encore été décidé de manière officielle. C’est, en fait, Rolland Courbis qui tranchera cette question. Le sujet devait être débattu hier lors de la réunion qui était pré-

Cela dit, et même si on décide d’enlever encore un ou deux éléments, ceux qui ne seront pas retenus ne quitteront pas l’USMA définitivement. C’est un pur produit du club qu’on ne veut pas gâcher, en effet. Une source proche de la direction nous fait savoir que les joueurs qui ne seront pas promus en équipe première seront tous prêtés. Ils auront l’occasion de gagner en expérience et en temps de jeu ailleurs, avant de réintégrer l’équipe la saison prochaine, comme cela a été le cas avec Mehdi Benaldjia dont l’expérience au CRB a été très enrichissante. Pour le moment, les joueurs concernés sont Yettou et Betrouni, en plus du gardien Kara qui devra attendre si Maâzouzi partira ou pas.

L’Union arabe de football (UAFA) vient de rendre public un communiqué sur son site officiel où il fait part du report du tirage au sort de la nouvelle édition de la Coupe arabe des clubs qui devait avoir lieu le lundi 17 juin, à Ryad. Il a été décidé, en effet, d’organiser la cérémonie du tirage au sort, en marge de l’assemblée générale élective du nouveau comité exécutif qui aura lieu les 14 et 15 juillet à Djeddah. L’USMA, qui a décidé de défendre son titre, devra patienter jusqu’à la mi-juillet pour connaître son premier adversaire en éliminatoires de la Coupe arabe. Il est à rappeler que la direction du club a choisi de s’engager dans cette compétition plutôt que de prendre part à la Coupe de la CAF. L’autre représentant algérien dans cette compétition est le MCA.

Le tirage au sort de la Coupe arabe reporté au 15 juillet

B. M.

B. M.

N° 2314 Jeudi 13 Juin 2013

Hemani intéresse le Chabab
elon des sources proches du club de Laâquiba, la direction belouizdadie songe à l’attaquant du CSC, Nabil Hemani, pour renforcer le compartiment offensif en prévision de la saison prochaine, et parer au départ d’Islam Slimani. Ce dernier a réitéré son intention de quitter le club pour aller embrasser une carrière professionnelle en Europe. La direction du club veut remplacer son meilleur attaquant par un élément performant qui possède une certaine expérience. Le profil de Nabil Hemani semble intéresser la direction du club, mais pour le moment on parle d’un simple intérêt car la direction n’a pas encore contacté le joueur pour lui proposer officiellement l’idée de porter le maillot rouge et blanc la saison prochaine. A noter que le joueur a été contacté la saison passée, mais la direction avait interrompu les négociations à cause de l’opposition des supporters à sa venue au club.

Coup neuf CRB

11

S

Il n’est un secret pour personne que le joueur le plus en forme de l’Equipe nationale actuellement, Islam Slimani en l’occurrence, ne devrait pas jouer dans le championnat local la saison prochaine au vu des offres qui lui sont parvenues. Selon l’agent du joueur, Slimani privilégie les offres des clubs français parmi les autres en provenance du Portugal, de Tunisie ou d’Egypte. On parle notamment de l’intérêt de Sochaux, Ajaccio et Evian TG dernièrement. Le Club Africain, qui compte renforcer ses rangs par l’arrivée de Slimani, n’a pas souhaite se rapprocaché ses inquiétudes de perdre le joueur en apprenant l’intérêt que lui cher de sa famille à portent ces trois clubs de l’Hexagone. C’est le journal tunisien Echourouk Alger, et pense que le qui a fait part des appréhensions de la direction club de Laâquiba est le du club tunisois de l’entrée en lice des club qui lui convient le clubs français, qui ne peut que relever mieux. Le joueur affirme la valeur du joueur dans le marché néanmoins qu’il n’a pas des transferts.

Le Club Africain craint de perdre Slimani

Muet lors de la dernière CAN, Islam Slimani fait parler de lui à nouveau après son doublé inscrit à Porto-Novo contre le Bénin, dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Deux buts suffisants pour augGarder l’ossature, la menter sa valeur dans le marché des transferts. Meilleur buteur de la phase des éliminatoires de la Coupe du monde dans la zone priorité Afrique, Slimani est devant l’opportunité de décrocher un Mais avant de penser au rencontrat professionnel en Europe dans un club qui lui perfort de l’équipe par de nouveaux mettra d’évoluer.

reçu d’offre officielle de la direction des Rouge et Blanc. Après le départ de Mehdi Benaldjia, Sodje qui sera suivi certainement par Islam Slimani, le Chabab a besoin de renfort au niveau du compartiment offensif.

Le joueur devient plus cher

Le joueur veut se rapprocher de sa famille

Selon des sources proches du joueur, l’ancien attaquant de l’OMR

éléments, la direction devra penser d’abord à garder l’ossature de son équipe au moment où plusieurs joueurs menacent de partir si leur situation financière n’est pas régularisée. Trois joueurs ont déjà quitté le club pour le même problème financier, à savoir Mehdi Benaldjia, Pascal Angane et Lyes Boukria dernièrement. La direction n’a pas trouvé mieux que de jouer la carte des impôts et les droits de l’assurance pour dissuader les joueurs de recourir à la commission de résolution des litiges pour résilier leurs contrats. N. B.

La direction veut profiter de son transfert
La direction du club veut profiter de la transaction de son meilleur joueur Islam Slimani, sous contrat avec le club pour une saison supplémentaire. Mais pour ce faire, la direction devra payer les arriérés du joueur, qui a saisi la commission de résolution des litiges, pour ne pas le perdre. On a appris à ce sujet que la direction du club a versé de l’argent dans le compte du joueur, représentant la somme sur le chèque de garantie en sa possession. La direction ne veut pas sortir les mains vides en cas d’un transfert du joueur dans un club étranger.

N. B.

Boukria «Le CRB ne peut pas me payer»
Comme attendu, Lyes Boukria a officialisé son départ définitif du CRB en signant un contrat de deux ans en faveur de l’ESS. Le désormais ex-latéral gauche du Chabab est le troisième joueur à quitter les Rouge et Blanc, après Pascal Angane et Mehdi Benaldjia.
Vous avez officialisé votre départ du CRB en signant un contrat de deux ans au profit de l’ESS… Effectivement, j’ai signé un contrat de deux ans à l’ESS. J’ai trouvé un accord avec la direction du club, je suis officiellement sétifien pour les deux prochaines saisons. C’est une nouvelle expérience qui commencera pour moi, j’espère réussir. La direction du CRB n’a pas pu donc réussir à vous retenir alors que vous avez dit que vous donniez la priorité au Chabab… Oui, nous nous sommes rencontrés la semaine passée, et j’ai été on ne peut plus clair avec les dirigeants du CRB. Je leur ai dit de me payer mes douze mois de salaires que le club me doit, avant d’entamer les négociations pour le renouvellement du contrat. Je n’ai pas reçu de réponse positive de la part de la direction. Le club ne peut pas me payer, je ne suis pas prêt de mon côté à vivre le même scénario de la saison passée, et jouer une autre saison graon ne joue pas juste pour jouer dans des clubs comme le CRB. Avec un effectif pareil, on n’a pas pu gagner au moins un titre dans les trois dernières années, c’est vraiment regrettable ! Et comment voyez-vous la suite pour le Chabab ? J’espère que les choses s’amélioreront puisque la situation est alarmante. C’est le même scénario que la saison passée qui se produit. Pour payer les joueurs seulement, le club a besoin de 11 milliards au minimum, sans compter la préparation de la saison prochaine. Seule la venue d’une société pourra régler les problèmes du club. Vous allez rejoindre votre ancien capitaine d’équipe à l’ESS, un commentaire ? Ah oui, Karim ! (Mameri, Ndlr). Il y a aussi Benabderrahmane et Ghoul avec qui j’ai déjà joué et d’autres joueurs que je connais bien. Cela devra me faciliter l’adaptation au groupe. Nous allons commencer la préparation le 20 juin prochain par un stage en Tunisie, pour préparer les matchs de la phase des poules de la CAF. Jouer des compétitions continentales est l’une des raisons qui vous a poussé à choisir l’ESS, n’est-ce pas ? Absolument, le club est qualifié pour la phase des poules de la CAF et participera à la prochaine édition de la Ligue des Champions. Jouer des compétitions continentales est une motivation pour le joueur. Je n’ai pas gagné de titre avec le CRB, j’espère en gagner avec l’ESS. Entretien réalisé par N. B.

tuitement. Votre aventure se termine avec le CRB, quel a été votre sentiment au moment d’officialiser votre départ ? Je ne voulais pas en arriver là, la preuve, j’ai beaucoup attendu la direction avant de décider de partir. C’est avec un pincement au cœur que je quitte le Chabab, mais la situation actuelle ne me permet pas de patienter plus. Je crois qu’il n’y a pas d’autre joueur, mis à part Kherbache qui se trouve avec une année de salaire non payée. Le club ne me doit pas deux ou trois mois, voire sept ou huit mois comme les autres joueurs, mais 12 mois. Personne n’aurait accepté de jouer une saison gratis. Les supporters ne devront pas apprécier votre départ, que pouvez-vous leur dire ? Le CRB possède un public extra-

ordinaire, il a toujours porté son équipe sur ses épaules. Le public belouizdadi et les matchs au 20-Août me manqueront certes. C’est tout à fait normal que les supporters du CRB veulent avoir les meilleurs joueurs dans leur équipe. J’espère que l’équipe trouvera meilleur que moi, le CRB est un grand club et mérite un sort meilleur. Cela dit, moi j’ai la conscience tranquille, je n’ai pas lâché l’équipe dans les moments difficiles. J’ai joué à fond et jusqu’à la dernière minute du championnat, sans que je touche le moindre centime. J’estime avoir rempli mon contrat comme il faut, alors que la direction n’a pas fait de même pour moi. Le club vous doit justement 12 mois de salaires, comment comptez-vous faire pour récupérer votre argent ? C’est mon droit légitime et j’espère

l’avoir sans problème. C’est de l’argent que j’ai gagné à la sueur de mon front, mais que je n’ai pas empoché jusqu’à maintenant. J’espère qu’on va trouver un accord à l’amiable, puisque je n’aimerais pas avoir recours à d’autres moyens. Comme la justice par exemple ? On n’en est pas encore là. Je n’ai jamais eu affaire à la justice. Vous avez vécu une saison difficile, un commentaire ? Cela fait deux ans que nous vivons le même problème. Gana, seul, ne peut rien faire. Un grand club ne peut être géré par une personne, mais il a besoin des efforts de tous ses amoureux. Il faut trouver une solution définitive et ne pas parer juste au plus urgent. Le club a besoin d’une société capable de lui assurer une bonne santé financière à long terme. Avant d’entamer le championnat, on doit fixer des objectifs,

12

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup tordu JSMB

Il a signé un contrat de trois ans au CSC

C’

est un vrai coup de théâtre qui vient de se passer avec le dossier du jeune joueur Kamel Zeghli, le désormais ex-attaquant de la JSMB ! Et pour mieux comprendre la genèse de l’histoire, il faut remonter à la journée de mardi dernier. Ce jour-là, Zeghli avait rendez-vous dans la soirée avec les responsables du CSC à Constantine pour entamer des négociations. Sauf qu’avant d’y aller le soir, le joueur a bel et bien confirmé aux dirigeants de la JSMB qu’il est à Béjaïa et qu’il ne compte pas quitter le club de la JSMB pour tout l’or du monde. Et contre toute attente, il a trouvé un accord financier. Les dirigeants du CSC ont su convaincre le jeune Zeghli, accompagné de son père à la ville des Ponts, et il a paraphé un contrat de trois ans en faveur du club de Cirta alors que tout le monde croyait que le joueur est toujours lié à la JSMB jusqu’à 2015. Boulhabib a expliqué au joueur que seul un club de l’ampleur du CSC pourra relancer sa carrière et lui permettre de gagner plus d’argent. Un augmentation conséquente qui a poussé le joueur à ne plus hésiter un moment pour opter pour les Clubistes.

Zeghli fait faux bond et irrite la direction
ne pourra pas, de ce fait, signer dans un autre club du moment qu’il n’a pas eu sa lettre de libération. il l’a déjà fait. Il n’a qu’à assumer cet acte car je le répète encore une fois, il est lié à la JSMB jusqu’à 2015.»

La JSMB réclame
Selon un hebdomadaire tunisien, les responsables de la JSMB ont adressé une dernière correspondance au bureau directeur de l’ES Tunis, ces derniers jours, pour le paiement de la somme de 92.500 euros. Cette sommereprésente la part des Algériens dans la plus-value réalisée par les Sang et Or lors du transfert du Camerounais, Yannick N’djeng, pour le FC Sion l’hiver dernier. Le journal a, en outre, précisé que le club béjaoui serait prêt à porter l’affaire devant la Chambre de résolution des litiges de la FIFA si le règlement ne parvient pas dans les délais fixés lors des dernières négociations.
Comme déjà anno B durant les Paulo Miranda, qui a travaillé à la JSM arateur prép le pas sera ne s, moi quatre derniers e. D’ailleurs il physique du club la saison prochain été régular avoi s aprè ie l’Ital r pou hier lé s’est envo direction bérisé jusqu’au dernier centime par la travail, la jaouie. Même s’il a accompli un bon tre fin à ses met de e mêm d quan dé direction a déci a décidé ené, ram l’a qui as, services surtout que Solin de partir aussi.

Transfert de N’djeng au FC Sion

92.500 €

cence espoir.

Redjradj : «Il est sous contrat avec la JSMB et il n’a pas le droit de signer ailleurs»
Joint pas nos soins hier dans la matinée, le directeur général de la JSMB, qui était en route pour rejoindre la capitale afin de représenter le président Tiab à la réunion de la FAF, a tenu à nous faire cette déclaration à propos de ce sujet. D’après lui, Kamel Zeghli est lié au club pour deux saisons supplémentaires et il n’a pas, donc, le droit de résilier son contrat dans ce cas : «Je ne comprend plus cette affaire. Moi, ce que je peux vous dire est que le joueur est toujours sous contrat. Il n’a pas le droit de

Les dirigeants du CSC confiants
Le président Tiab, qui est très en colère contre son joueur, se demande de quel droit un joueur lié à un club par un contrat de deux saisons supplémentaires pourrait parapher un contrat au profit d’un autre club. Du côté du CSC, c’est plutôt un climat de sérénité qui règne depuis la signature de ce jeune joueur. Non seulement ils ont acquis une bonne recrue

Il touchera un salaire de 100 millions au CSC
D’après nos informations, le désormais ex-joueur de la JSMB, qui a signé un contrat de trois ans en faveur des Constantinois, touchera moyennement un salaire de 100 millions de centimes alors qu’à la JSMB, il ne touchait que 20 millions par mois la saison écoulée. A en croire, aussi, une source très proche du joueur, Zeghli aurait déjà empoché une avance de cinq mois de salaire, soit pas moins d’un demi-milliard. Une somme qu’il ne touchera peut-être jamais durant les deux prochaines saisons s’il est joueur de la JSMB. Le manager général du CSC, Achouri Abdelali, était particulièrement heureux d’avoir réussi un coup pareil en faisant venir le plus jeune joueur de la JSMB qui promet d’avoir un avenir très radieux.

ntre en Italie Miranda rencé par nos soins, l’Italien

Le joueur a éteint son téléphone et refuse de polémiquer
Il aura suffi que le jeune attaquant béjaoui, Kamel Zeghli, annonce son choix de jouer pour le CSC pour qu’on se mette à le bombarder d’appels téléphoniques de Béjaïa afin de tenter d’en savoir plus sur cette affaire. En tous les cas, les supporters ne croient toujours pas qu’un enfant du club qui a fait toutes ses classes à la JSMB puisse quitter le club avec une telle manière. Certains l’ont même menacé afin de changer d’avis. Cela l’a amené à éteindre son téléphone portable depuis sa signature afin de fuir un peu la pression des supporters béjaouis. très jeune, mais aussi ils sont convaincus que le joueur n’a rien signé avec la JSMB. Selon la manager général du CSC, Achouri Abdelali, Zeghli n’est pas lié à la JSMB du fait qu’aucun document ne confirme cela. Le joueur n’a pas signé un contrat professionnel avec la JSMB, ce qui lui permet de signer là où il veut du moment qu’il est considéré comme un joueur amateur qui possède une li-

Rachid Missara, le gardien émigré que veut Tiab
Ce n’est un secret pour personne, la direction du club béjaoui est à la recherche d’un gardien de but afin de pallier le départ de Si Mohamed Cédric qui a opté pour le CSC. Et pas plus tard qu’hier, nous avons annoncé que le président Tiab est en pourparlers avec un bon gardien franco-algérien. Il s’agit de Rachid Missara qui évolue en France. Le gardien en question est attendu à partir de la semaine prochaine à Béjaïa pour poursuivre les négociations avec la direction de la JSMB et signer son contrat sur place.

Meddahi attend toujours ses papiers

La direction confirme que le joueur est lié au club jusqu’à 2015
Par ailleurs, et pour ce qui est de la situation administrative de Kamel Zeghli, qui a déjà signé pour trois ans au CSC, la direction de la JSMB affirme que le joueur en question est toujours sous contrat avec la JSMB jusqu’à 2015. Le départ du joueur au CSC continue de défrayer la chronique du côté de la ville de Yemma Gouraya où les supporters de la JSMB n’ont pas digéré la façon avec laquelle ce jeune joueur, inconnu au début de saison, devenu l’un des chouchous du club en l’espace de six mois, a quitté le club alors qu’il est sous contrat pour deux saisons supplémentaires. La direction du club béjaoui prépare une lettre qui sera remise, incessamment, à qui de droit pour lui demander d’intervenir dans cette affaire pour trouver une solution. Les dirigeants de la JSMB, à leur tête le président Tiab, persistent et signent : Zeghli est sous contrat pour deux autres saisons et

Les autres jeunes risquent de partir aussi
Il faut dire donc que le départ de Zeghli au CSC a donné réfléchir à plusieurs autres jeunes joueurs de la JSMB. La situation devient très inquiétante pour le club phare de la Soummam et la tâche de la direction ne sera pas du tout facile. Certains jeunes qui sont dans la même situation que Zeghli, à l’image de Ziane, Kraouche, Debeka, Aït Fergane, Chehaïma, Laribi pour ne citer que ceux-là, songent sérieusement emboîter le pas à leur coéquipier. Un vrai dilemme pour la direction qui doit bouger pour éviter la saignée cet été. S. A.

signer un autre contrat. Je l’ai appelé le jour même de son départ à Constantine et il m’a dit qu’il n’a rien signé. Et maintenant je vois que c’est vrai,

Tout comme son camarade Agoune, qui a déjà signé son contrat en faveur de la JSMB, Oussama Meddahi, qui est lié avec son équipe jusqu’au mois de juin 2014, est en train de faire de son mieux pour convaincre les dirigeants du PAC de lui remettre ses papiers et sa lettre de libération. D’après des proches du joueur, ce dernier a déjà convaincu son président Zetchi pour le céder cet été. Le joueur devra donc récupérer ses papiers ces jours-ci, au plus tard la semaine prochaine. Ce qui lui permettra aussi d’être libre et de signer dans le club de Seba en son choix. route vers le CSC En tous les Tout porte à croire que le prépacas, cet rateur des gardiens de la JSMB, élément Hakim Seba, ne sera pas à Béjaïa la saiest déjà son prochaine. En effet, l’homme en acquis question a reçu une offre très intéressante de la part des responsables du CSC pour la qui lui ont proposé de travailler dès la JSMB et saison prochaine dans le club. D’après il n’atnos informations, l’ex-préparateur des tend que gardiens de l’ESS aurait déjà donné sa libérason accord pour aller signer son tion pour contrat dans les tout prochains jours au profit du annoncer son club de Cirta. transfert.

La JSMB débutera la saison face au MCA et le derby tient déjà tout le monde en haleine
Désormais, le calendrier de la nouvelle saison 2013-2014 est connu. C’est hier que les responsables de la Ligue nationale de football ont rendu public le programme des rencontres de l’exercice prochain. La formation de la JSMB, qui a raté complètement sa saison, aura donc comme objectif de se ressaisir lors du prochain exercice, surtout, d’essayer de faire mieux. Contrairement à la saison dernière, les Béjaouis entameront la nouvelle saison à domicile cette fois-ci devant le MCA avant de se déplacer à Alger pour donner la réplique au nouveau promu, le RCA, pour le compte de la deuxième journée. Deux rencontres ouvertes à tous les pronostics du fait que ce sera le début de la compétition. C’est dire que la JSMB aura une chance cette saison de débuter le parcours avec un bon résultat avant de recevoir, lors de la troisième journée à domicile aussi, l’ASO . jeu pour contrer des équipes qui se sont très bien renforcées cet été. Autrement dit, les dernières rencontres seront très difficiles pour les Béjaouis contrairement au début de saison. A partir de cette lecture, on peut retenir aussi que ce calendrier est équilibré pour les Béjaouis. aller derby kabylo-kabyle aussi à Tizi-Ouzou avant de recevoir les Canaris lors du match retour à Béjaia. Ce qui est à retenir cette saison, est que la JSMB jouera deux derbies, car en plus de la JSK, l’équipe chère à Tiab retrouvera sur son chemin l’autre équipe de Béjaïa, le MOB, qui a réussi son accession en Ligue 1. neuvième journée. Ce sera une affiche de prestige entre les deux clubs de la Soummam. Déjà dans les fiefs des deux équipes, on ne parle que de cette rencontre et tout le monde attend la neuvième journée. points. Néanmoins, pour le match derby contre le MOB, tout dépendra de l'état psychologique des joueurs.

Un calendrier plutôt équilibré, mais…
Si, au début de la saison, la JSMB aura affaire à des équipes moyennes, à l’image du l’ASO, du CABBA et du MCEE, dans des rencontres similaires à des formalités, puisque les rencontres seront très équilibrées, la fin de saison et plus exactement à partir de la 8e journée s’annonce déjà palpitante pour le club phare de la Soummam, qui aura affaire à des équipes de grand calibre, à l’image de l’USMA, de l’USMH, du CSC, du CRB et sans parler aussi du derby à la 9e journée contre le MOB. Des rencontres à couper le souffle pour les protégés de Tiab qui devront sortir le grand

Le RDV face à la JSK et le MCEE comme la saison écoulée
Le seul point commun entre le calendrier de la saison passée et celui du prochain exercice est la programmation des deux rencontre face à la JSMB qui se jouera, une nouvelle fois, lors de la 6e journée, à Tizi-Ouzou, et celui de la septième journée aussi contre le MCEE comme c’était le cas lors de la saison qui vienne de s’écouler. Cela dit, que la JSMB jouera le match

Trois matchs consécutifs à Béjaïa au retour
Les Béjaouis auront le privilège, lors de la phase retour, de disputer trois matchs consécutifs à Béjaïa. Le premier aura lieu contre l’USMH, pour le compte de la 23e journée du championnat. Le second, une semaine après, face au MOB pour le compte du match retour. Alors que la semaine suivante, la JSMB recevra encore la JS Saoura pour le compte de la 25e journée. Un avantage pour les Vert et Rouge qui doivent remporter le maximum de

Béjaïa terminera la saison hors de ses bases
La JSMB, qui débutera la saison à domicile, terminera aussi comme la saison dernière, la compétition à l’extérieur. Pour la saison prochaine, et concernant le dernier match de la phase aller, les Vert et Rouge recevront sur leur jardin le CRB alors que le match retour se jouera au stade du 20-Août. Ce sera le dernier match de la saison pour les Béjaouis qui joueront leur ultime match à domicile face à l’USMA, avant de se déplacer à Alger pour terminer la saison. S. A.

Le derby contre le MOB à la 9e journée
Juste après leur match comptant pour la 8e journée en déplacement contre l’USMH, les Béjaouis de la JSMB recevront leur rival de toujours, le Mouloudia de Béjaïa. Ce sera donc le premier derby dans l’histoire des deux équipes en Ligue 1. Très attendu comme c’était les cas en Ligue 2 et en régionale, le derby béjaoui, entre le JSMB et la MOB, aura lieu lors de la

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Le statu quo persiste

Coup dur MOB

13

B

L'espoir dans les autorités locales

ien qu'il ait été décidé, lors de l'AG du CSA, d'installer une commission de prospection capable d’entrer en contact avec les investisseurs, pour venir en aide au club, il n'en demeure pas moins que les choses demeurent en stand-by, étant donné que les membres du conseil d'administration campent sur leur position de se retirer de la gestion des affaires du club depuis près d'un mois. Ainsi, l'inquiétude est toujours de mise chez les fans, d'autant plus que le club continue d'accuser du retard dans la préparation, notamment en ce qui concerne le recrutement. A cet effet, les prochains jours seront importants et surtout décisifs pour le club qui doit retrouver sa sérénité, afin de pouvoir bien préparer la nouvelle saison et espérer être au rendez-vous lors du coup d'envoi de celle-ci.

En attendant, les supporters et les dirigeants de ce club fondent leurs espoirs sur la réception qui sera organisée la semaine prochaine par le wali et l'APC de Béjaïa, à l’hôtel Cristal. En effet, celle-ci pourrait déboucher sur une solution à la crise que traverse le club depuis maintenant quelques semaines, où tout est bloqué, le recrutement en particulier, en attendant ce que décideront les dirigeants la semaine prochaine à l'occasion de la réunion

prévue du 17 juin, pour évaluer la situation et voir ce qu'il y a lieu de faire Baâouali a n marge de l'assemblée générale du CSA, qui s'est pour sortir le club de la crise qu’il négocié avec les tenue lundi dernier, le président Bouchebah a fait traverse en cette période d'interdirigeants savoir à la presse que le prochain président du saison. MOB devrait être désigné parmi les actionnaires, En fin de contrat avec le club, le déLes actionnaires étant donné qu'ils sont les seuls détenteurs d’acfenseur Baâouali a rencontré les dirine reculent pas tions au sein de la société SPA du club. Néanmoins, si un ingeants, ces derniers jours, pour rempiler. vestisseur ou les autorités locales se manifestent pour Ainsi, bien qu'ils fussent interA cet effet, on croit savoir de sources bien acheter des actions, l'option de désigner un nouveau présipellés par les membres de l'AG informées que le joueur a tout réglé avec les dent demeure plausible, celui qui détiendra la majorité. En pour revenir à la gestion des dirigeants et n’attend que la signature de son attendant, les membres du conseil d'administration ne semaffaires du club, entre autres, contrat pour deux saisons. Cela réjouirait blent pas intéressés par l'idée du président, le CA et la présiles supporters ont insisté pour tout le monde, en attendant d'entamer la dence restent ainsi ouverts. le retour des dirigeants pour préparation du futur exercice la seBouchebah : «Je dirige les affaires du club permettre à l'équipe de préparer maine prochaine, après la réunion en tant qu'actionnaire» la nouvelle saison sportive convedes actionnaires. Ayant démissionné de son poste depuis plus de deux semaines, le nablement. Il n'en demeure pas président du conseil d'administration du MOB, Bouchebah, a laissé moins que les actionnaires du club entendre, en marge de l'AGO du CSA de lundi dernier, qu'il continue de Toual, campent sur leur position, en diriger les affaires du club en tant qu'actionnaire, en attendant la désignaprochainement tion d’un nouveau responsable à la tête du CA. Mieux, Bouchebah a esboycottant toute action, car Après avoir réussi à convaintimé qu'il demeure le seul actionnaire capable de gérer les affaires du cette équipe est incapable de cre l'attaquant Akrour de rempiler club, puisqu'il aurait pris part à la réunion des présidents de club avec répondre aux besoins fipour deux saisons, les dirigeants doile président de la FAF, mercredi, à Alger. nanciers du MOB. Ainsi, vent en faire de même avec le défenseur «On attend beaucoup des autorités locales et il serait judicieux d’orgaBaâouali. Ainsi, cela constituera une des industriels» niser une réunion la saiLe président du conseil d'administration, Mustapha Bouchebah, a bonne chose pour le club qui pourra ainsi son prochaine pour insisté lundi dernier sur l’obligation de contacter les industriels de la compter sur ses cadres en prévision de la permettre au club de rerégion et les autorités locales pour les sensibiliser sur la situation du saison prochaine, afin de réussir les résulclub qui a besoin de beaucoup de moyens financiers pour entamer trouver sa sérénité et lui tats escomptés et atteindre les objectifs les préparatifs de la nouvelle saison. A cet effet, il a laissé entendre éviter de vivre un mauvais tracés. Le gardien Toual devrait ren- qu'ils attendent un geste salutaire des autorités locales et des industriels scénario la saison procontrer les responsables dans pour apporter leur aide à l’équipe, tout en se montrant disposés à céder chaine. les prochains jours. leurs actions pour celui qui ramènera de l'argent et rejoindra le conseil Yugurtha A. d'administration, afin de permettre au club de réussir son passage en Ligue 1

Le prochain président sera issu des actionnaires

E

Baâouali

professionnelle.

«J'ai tout réglé avec les dirigeants, il ne reste que la signature»
En fin de contrat avec son club le 30 juin prochain, le défenseur Sofiane Baâouali est bien parti pour rester, après avoir rencontré les dirigeants du club avec lesquels il s’est entendu sur le renouvellement de son contrat. Dans cet entretien qu'il nous a accordé, l'enfant de Réghaïa affirme qu’il s’est entendu avec les dirigeants sur tous les détails, en attendant la signature du contrat dans les prochains jours.
Tout d'abord, quelles sont vos nouvelles ? Je suis chez moi où je profite de cette période pour passer quelques jours de repos avec ma famille et mes amis, après une saison fatigante, en attendant d'entamer la préparation de la nouvelle saison. Cela dit, j'essaie de récupérer toutes mes forces, afin d'être au rendez-vous. Et qu'en est-il de votre situation avec le MOB ? Je ne vous cache pas que j'ai rencontré les dirigeants, ces derniers jours, où nous avons évoqué mon avenir, étant donné que je suis en fin de contrat à la fin de la saison. D'ailleurs, après avoir reporté le rendez-vous il y a de cela quelques semaines, on vient de régler tous les détails, après la dernière entrevue avec les dirigeants où nous avons trouvé un accord sur le renouvellement de mon contrat avec le MOB. Donc, vous serez là la saison prochaine… Effectivement, après une période de doute, je viens de trouver un accord définitif avec les dirigeants, et je n’attends que la signature du contrat qui devrait se faire dans les prochains jours. Peut-on connaître les raisons qui vont ont poussé à rester au MOB ? Tout d'abord, je me sens bien dans cette équipe où rien ne me manque, après deux saisons ponctuées par une accession historique en Ligue 1 professionnelle. Il y a aussi la stabilité qui revêt une grande importance dans la carrière de chaque joueur, sans oublier le vœu de continuer mon aventure avec les Crabes et tenter de réussir de bons résultats en Ligue 1, la saison prochaine. Vous avez préféré rempiler alors que vous étiez convoité par plusieurs clubs, n'est-ce pas ? Evidemment, j'ai reçu plusieurs offres de certains clubs de Ligue 1, lesquels m'ont proposé de les rallier cet été, mais, personnellement, je n'ai pas donné mon accord, étant donné que j'attendais de rencontrer les dirigeants pour être fixé sur mon avenir. Et Dieu merci, on n'a pas mis beaucoup de temps pour trouver un accord sur toutes les modalités de prolongement de mon contrat, pour d'autres saisons supplémentaires. Et comment se présente la mission de votre équipe en Ligue 1 ? Notre mission dans ce palier ne sera pas facile, car le plus dur reste à faire, étant donné que les choses s'annoncent difficiles, surtout devant des équipes expérimentées. De ce fait, on doit être vigilants et sereins pour espérer réussir un bon parcours et assurer le maintien le plus longtemps possible. Et que prônez-vous pour que le club puisse réussir sa saison en élite ? Je crois que le fait que les dirigeants aient décidé de garder l'ossature en est une bonne chose pour l'équipe, afin qu'on puisse réussir les résultats escomptés. A cela, il faut ajouter la nécessité de renforcer l'effectif par des joueurs de qualité et d'expérience qui seront en mesure de donner un plus au MOB. Et quel est votre objectif en décidant de rempiler au MOB ? A l'instar des autres joueurs, j'espère réussir ma première expérience avec le club en Ligue 1, en faisant un parcours positif et réussir une bonne saison, surtout que les dirigeants semblent déterminés à maintenir l’équipe le plus longtemps possible parmi l’élite. Entretien réalisé par Yugurtha A.

PUB

Le Buuteur du 13 - 06 - 2013

14
Priorité aux moins de 21 ans

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup de vent USMH

Le président du club, Mohamed Laïb, tient toujours à la politique des jeunes, orientant son recrutement sur les joueurs dont le club pourrait répondre aux exigences financières. Après s'être assuré les services de Boumechra qui est sur le point de signer, Laïb est en contact avec d’autres éléments dont on dit le plus grand bien. Cela dit, le boss harrachi veut faire un recrutement qui corresponde aux moyens du club, sans pour cela faire des folies cet été, vu les difficultés financières qu'a rencontrées le club tout au long de cet exercice. D'autre part, et même si cette politique des jeunes a donné entière satisfaction aux dirigeants, qui comptent miser sur certains parmi ceux qui ont contribué à la victoire en finale de coupe d’Algérie, certains dirigeants, tout en étant à leur tour des adeptes de cette politique, veulent tout de même renforcer l'équipe par des joueurs qui ont la cote sur le marché des transferts pour donner un nouveau souffle à l'équipe la saison prochaine. En effet, ils sont convaincus qu'il faut quelques noms pour faire bonne figure en Champions League africaine. Une source digne de foi nous a confié que ces mêmes dirigeants sont prêts à s'engager pour trouver les moyens nécessaires afin de recruter les éléments ciblés. Ainsi donc, le volet recrutement est au centre de la polémique à l’USMH, mais il semble bien que Laïb et Charef ne seront pas contre l'idée d'avoir des stars dans l'équipe, à condition qu'on assure les moyens pour leur recrutement.

Belkaroui veut s'engager pour une saison seulement
our le cas Belkaroui, on croit savoir que ce joueur refuse de signer pour plus d’une année à l’USMH alors que les dirigeants, à leur tête Mohamed Laïb, ne veulent nullement débourser plus de deux milliards pour quelqu'un qui sera libre dans une année, d'autant plus que tous les autres cadres de l’équipe le seront en juin 2014. Une source digne de foi nous a confié que les tractations entre les deux parties sont toujours en cours, mais le joueur campe sur ses positions. La rencontre qu'il aura ce jeudi avec les dirigeants sera décisive, puisque Belkaroui est attendu en compagnie de son manager, à Alger, pour que les Harrachis prennent une décision définitive au sujet de son engagement.

P

inférieures. En regardant les noms des joueurs déjà ciblés, qui sont depuis hier à l’essai, on constate qu'ils sont au moins une dizaine d’éléments à ne pas savoir s’ils seront retenus ou pas. On apprend que d'autres éléments sont toujours convoités par l'entraîneur en chef.

qu'ils doivent passer des tests pour qu'on ait un aperçu de leurs capacités». Et d'ajouter : «Ce ne sont pas des joueurs connus ou qui évoluent en Ligue 1. Ils viennent tous d'en bas. Par conséquent, ils doivent prouver le bien que l'on pense d'eux».

L'USMH maintient sa politique de recrutement Puiser dans le palier inférieur est en passe de devenir une habitude à l'USMH. On apprend, en effet, que Boualem Charef est résolu à recruter des éléments venant des divisions

Tous les joueurs venant des divisions inférieures passeront des tests Si pour les joueurs, les tests sont une dévalorisation de leurs capacités, ce n'est pas l'avis de Charef qui veut surtout voir à l'œuvre les futures recrues avant de donner son aval. En fait, l'entraîneur de l'USMH veut avoir une idée précise sur les capacités des joueurs, mais aussi être sûr que ces éléments répondent au profil qu'il recherche. A un membre du staff technique à qui nous avons demandé les raisons de cette condition de Charef, la réponse a été on ne peut plus claire : «Tous ces joueurs, à qui nous faisons passer des tests, nous ne les connaissons pas. Ils nous ont été proposés par des techniciens, mais aussi par des responsables et des proches du club, il est évident

La piste Benatia écartée Annoncé en grande pompe à El Harrach comme une des nouvelles recrues, cet été, Benatia ne portera pas les couleurs de l’USMH. Du moins c’est ce que nous venons d’apprendre d'une source proche de la direction. Quant aux raisons qui ont poussé le staff technique à se passer du recrutement du demi du Mouloudia d’Oran, elles sont dues à l’incapacité du joueur à garder le secret. En fait, Charef et Laoufi qui ont contacté depuis bien longtemps Benatia pour étoffer leur effectif, ont été déçus de voir ce joueur négocier avec d’autres clubs comme le CSC et l’ESS après avoir donné son accord définitif pour porter les couleurs de l’USMH. N.R.

Les cadres seront régularisés avant le départ en stage Les cadres de l'équipe, qui n'ont pas encore perçu leurs deux mois de salaire restés impayés de la saison écoulée, seront régularisés dans les prochains jours, soit C’est déjà la reprise avant le départ de l'équipe pour le stage d'inpour les Harrachis ! tersaison, apprend-on de sources proches La reprise des entraînements a eu lieu du club. A rappeler que les joueurs auxhier en fin de journée au stade de Lavigerie. quels la direction doit de l'argent ont Pour cette préparation d’été, Charef a prévu exigé leur régularisation financière une durée de six semaines, ce qui lui permetavant de signer leur nouveau tra de travailler en toute quiétude. Dans son contrat. programme de préparation, le coach harrachi a également programmé un stage de dix jours probablement en Algérie, plus précisément à Aïn-Témouchent. Ce stage coïncidera avec la phase pré-compétitive qui commencera à partir du 1er juillet prochain.

A l'image des autres formations de Ligue 1, l’USMH est en train de ratisser large en cette période des transferts, pour renforcer ses différents compartiments. Les dirigeants du club ne comptent pas lésiner sur les finances pour s'offrir des éléments susceptibles d'apporter un plus à l'équipe, la saison prochaine, et hissent pour cela le recrutement d'un attaquant de métier au sommet de leurs priorités d'autant plus que l'absence d'un véritable chasseur de buts s'est fait nettement sentir la saison passée. Même si la présence du duo Bounedjah-Lamali a pu colmater quelques brèches aux avant-postes. Ces deux jeunes ont fait de leur mieux pour être à la hauteur en ayant un rendement acceptable. Mais il reste que la non-maîtrise du dernier geste offensif, «ce but qui ne veut pas rentrer» comme on dit, a beaucoup lésé l'équipe, voire l'a contrainte parfois à céder des points. C'est ainsi que l’USMH, comme nous l'avons déjà rapporté dans nos précédentes livraisons, est en contact avec trois attaquants de qualité pour voir lequel serait disposé au final à endosser le maillot jaune et noir lors du prochain exercice.

Les Harrachis à la recherche d'un chasseur de buts

Charef veut au moins un attaquant Constatant que le nombre d'attaquants en place est très réduit, Charef a fait part aux dirigeants de son souhait de voir l'arrivée de deux bons joueurs de pointe, pour combler le vide enregistré dans ce compartiment. En fait, le coach harrachi compte beaucoup sur l’engagement de deux jeunes éléments issus de l’école oranaise, et qui avaient donné satisfaction lors des tests qu'ils ont effectués discrètement en avril dernier, sous le regard des membres du staff technique. Leurs noms n'ont pour l’instant pas été dévoilés. Selon les dirigeants de l'USMH, l'entraîneur harrachi leur aurait conseillé de ne pas se précipiter pour l’opération recrutement : «Avec les éléments que j'ai sous la main, on va se préparer. Si l'opportunité d'un très bon attaquant se présente, je ne dirais pas non à son recrutement, sinon il ne faut pas trop s'inquiéter car j'ai des éléments sur lesquels je peux compter». Réunion du staff technique  Pour permettre aux membres du staff technique de connaître le programme de préparation qui a commencé hier, Charef et ses adjoints se sont réunis lundi en début d’après-midi au stade de Lavigerie. Cette réunion, qui a duré plus d’une heure, aura permis à Charef d'expliquer en détail les grandes lignes de la préparation d'intersaison qui s'étalera jusqu’au 15 août, c'est-à-dire à la veille du début du championnat.

Ziane Cherif : « Je reste à l'USMH »
Vous faites partie des joueurs les plus convoités. Peut-on connaitre vos intentions ? Je me considère toujours harrachi. Je viens de passer deux saisons qui m'ont permis de m'adapter à l'environnement du club. A El Harrach, je me sens chez moi, pour cela je n'ai jamais pensé à quitter ce club. Mais vous n'avez encore rien signé… D'accord, mais dans ma tête, je suis à l'USMH. J'ai donné mon accord définitif aux dirigeants. Je ne pense pas changer d'avis. Ma parole vaut beaucoup plus que de l'argent. A un moment donné, on a appris que vous étiez en contact avec certaines équipes… Non, il n'y a rien de vrai dans tout cela. A aucun moment, il n'a été question pour moi de quitter l'USMH. Maintenant, s'il y a des gens qui croient à cette éventualité, je ne peux pas les empêcher d'y penser. Qu'est-ce qui motive votre décision de rempiler ? Il y a plusieurs facteurs qui influent sur ma décision. Je ne vous cache pas que la confiance que j'ai gagnée à El Harrach n'a pas de prix. Que ce soit chez les supporters ou les dirigeants, tout le monde m'estime. C'est là la raison principale de ma décision de rempiler. Du point de vue financier, êtes-vous satisfait ? Je n'ai pas encore négocié. Disons qu'à El-Harrach, je suis estimé à ma juste valeur. Mais ce n'est pas là un facteur déterminant dans ma décision de rester. Entretien réalisé par Nacer-Eddine RATNI 

La subvention de Nedjma sera revue à la hausse  Une source proche de l’USMH nous a confié que Nedjma l'opérateur de téléphonie mobile va revoir à la hausse la subvention allouée au club et ce, après que ce dernier a réussi cette saison à arracher la deuxième place, mais aussi et surtout pour sa participation à la Champions League. 

N.R.

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup risqué MCO

15
l’actuel P-DG. Cependant, il n’a pas encore obtenu l’accord de principe du propriétaire du complexe de Mezghena, lequel est beaucoup plus préoccupé par cette affaire d’augmentation de capital jugé illégal selon lui. «Je devais m’envoler pour la France, mais cette affaire d’augmentation de capital social réalisée sans ma présence me contraint à rester afin d’éclairer certains points», affirme Baba avant d’ajouter : «C’est la faute au commissaire aux comptes qui est en train de tout gérer au MCO. Il ne lui reste qu’à effectuer le recrutement. C’est lui le vrai P-DG…». Les supporters avaient raison Au-delà de leur tendance d’ailleurs partagée, les supporters du Mouloudia d’Oran qui se sont réunis il y a de cela quelques jours du côté de la Wilaya d’Oran, avaient entièrement raison de réclamer le départ de toutes les personnes qui sont en train de participer à cette lutte pour le pouvoir qui s’est transformée en scandale. Au rythme où vont les choses, on risque d’assister à un scénario encore pire que celui de Bel-Abbès, où l’équipe s’est présentée avec deux présidents et deux équipes. On n’est d’ailleurs pas loin de cette situation si ces conflits persistaient. A.L.

Djebbari revient et recrute, Abdelilah accuse le DJS, Baba contre l’ouverture du capital
e semblant de stabilité au Mouloudia d’Oran n’a duré qu’une semaine, puisque les Djebbari et Baba qui avaient pourtant annoncés leur retrait des affaires du Mouloudia d’Oran suite à la réunion avec le DJS, sont revenus à la charge pour «disputer» la présidence à l’actuel P-DG de la société. Fort de son nouveau statut d’actionnaire majoritaire, le président du CSA s’est autoproclamé responsable de l’opération recrutement au moment où l’actuel P-DG de la société, Abdelilah, avait dévoilé son plan de travail. Pour justifier ses démarches, Djebbari, qui affirme avoir entamé lui aussi « son » opération recrutement, révèle que c’est le DJS d’Oran qui lui a donné le feu vert afin de prendre en main le club en tant qu’actionnaire majoritaire et président du CSA. Une décision qui a attiré les foudres de Larbi Abdelilah qui pense que le DJS d’Oran roule pour Djebbari. Cela se passe au moment où Ahmed Belhadj, sollicité par Djebbari pour travailler ensemble, a demandé un temps de réflexion, le temps de connaitre la délibération de la chambre des résolutions des litiges. Si Ahmed Belhadj constate que la CRL donne gain de cause aux joueurs, il déclinera la sollicitation de Djebbari et restera loin des affaires du club. Dans le cas

L

Où va le Mouloudia ?
contraire, il sera prêt à aider le club sous conditions. Le feu vert du DJS à Djebbari Alors qu’il s’est retiré des affaires du club la semaine dernière, Djebbari qui s’est senti pousser des ailes suite à la publication du PV de la dernière réunion du conseil d’administration, où il a été nommé actionnaire majoritaire, a pris la décision de reprendre du service. Devenu très proche du directeur de la jeunesse et des sports, Gharbi Badreddine, le président du CSA, qui a eu le feu vert de ce premier pour commencer l’opération recrutement, affirme avoir établi son plan de travail. Djebbari veut relancer Meziane Ighil qui est actuellement en pourparlers avec l’ASO Chlef et, par la suite, chiper Mohamed Messaoud et Chems-Eddine Nessakh. Le président du club amateur pense dur comme fer de pouvoir destituer Abdelilah lors de l’AG Extraordinaire du 20 juin prochain, vu sa qualité d’actionnaire majoritaire. Abdelilah en a après le DJS Après Hassan Kalaïdji qui a ouvertement critiqué le DJS, c’est au tour du P-DG de la société, Larbi Abdelilah, qui se demande de quel droit Gharbi donne le feu vert à Djebbari pour recruter alors qu’il y a en place un président. Abdelilah pense, en effet, que le directeur de la jeunesse et des sports est de mèche avec Djebbari. «Ça crève les yeux, le DJS est complice avec Djebbari», nous dira Larbi Abdelilah avant d’ajouter : «Je pense qu’il est dommage qu’un représentant de l’Etat perturbe l’équipe qui a besoin de sérénité et de soutien». Belhadj contre l’augmentation du capital Ayant perdu son statut d’actionnaire majoritaire, Ahmed Belhadj est en train de suivre minutieusement l’évolution du conflit entre Abdelilah et Djebbari. Ce dernier, qui souhaite avoir en Baba, un allié de taille contre

Annoncé libéré

Ouamane  «Abdelilah ne m’a rien signifié» Le gardien de but des Hamraoua, Réda Ouamane, qui a eu vent de l’information le donnant figurant dans la liste des libérés, a pris hier attache avec le président du club, Larbi Abdelilah, qui a nié avoir établi une quelconque liste au point de la rendre publique. «Effectivement, j’ai rencontré Abdelilah avec qui j’ai eu une discussion franche. Il a nié en bloc m’avoir libéré», affirme Réda Ouamane, avant d’enchaîner : «Il m’a dit qu’aucune décision n’a été prise concernant cette liste». A noter que la direction du club a établi une liste de huit joueurs sans l’avoir publiée. Néanmoins quelques noms ont filtré, ce qui risque de pousser la direction du club à revoir cette liste. A.L.

Réunion du CSA hier  Une réunion des membres du bureau du club amateur devait être tenue hier au bureau du président du club amateur, Youssef Djebbari. Une réunion durant laquelle on voulait évoquer la situation de l’équipe fanion. 

Sidibé attendu aujourd’hui  Soumaïla Sidibé, l’attaquant de Bel-Abbès, serait attendu aujourd’hui à Oran pour entamer les négociations avec les dirigeants du Mouloudia d’Oran. Le joueur qui n’a pas joué la moindre minute du côté de l’USM Bel Abbès se trouve également en contact avec le CA Bordj Bou-Arréridj puisque l’entraîneur Abdelkader Amrani le connait bien pour l’avoir eu sous sa coupe pendant quelques mois sous les couleurs du club de la Mekerra. 

pas, ma décision de quitter le MCO est déjà prise»
On vient d’apprendre que vous êtes sur la liste des libérés. Êtes-vous au courant ? Non, vous venez de me le dire, mais cela ne me surprend pas, car si j’ai déposé mon contrat au niveau de la Commission des résolutions des litiges, c’était pour avoir mon dû et surtout ma libération. Les L’arrière gauche des Rouge et Blanc, dirigeants le savent bien, c’est pourAmmar Layati, quoi ils ont décidé de ne pas compter pense qu’il sur moi la saison prochaine. s’attendait à être Donc vous n’allez pas discuter avec libéré cette saison dans la mesure où il les dirigeants… a déposé son Absolument pas, dans la mesure où contrat à la ma décision de quitter le MCO est commission des déjà prise. Le fait que mon nom figure litiges. Le joueur qui n’a pas perçu dans la liste des libérés est logique. six mois de salaires, D’ailleurs, on attend avec impatience affirme que des la décision de la CRL pour avoir notre éléments externes lettre de libération. Je ne crois pas être ont influencé son le seul à saisir cette commission, tous rendement. C’est pourquoi il n’a pas les joueurs l’on fait. La situation est dejoué sur sa venue insupportable au MCO. véritable valeur au MCO. Ne pensez-vous pas que c’est votre rendement insuffisant qui a poussé

Layati «Qu’on me libère ou

On attend Kalaïdji pour recruter  L’opération recrutement ne devra pas être entamée sans la présence du directeur général de la société, Hassan Kalaïdji, qui se trouve depuis dimanche dernier du côté de la capitale, pour régler plusieurs affaires, entre autres, celle des litiges avec les joueurs. Le P-DG de la société nous a fait savoir qu’aucun élément n’apposera sa signature au bas d’un contrat sans la présence du DG. C’est ainsi que l’opération recrutement prévue pour aujourd’hui pourrait être reportée à samedi prochain. Boumechra heureux papa  Le milieu de terrain oranais, Salim Boumechra, vient de connaitre un heureux évènement suite à la naissance d’un joli poupon qu’il l’a appelé comme son défunt père, Tayeb. En cette heureuse occasion, le collectif du Buteur félicite Salim et souhaite un prompt rétablissement à la maman. 

Le Buteur du 13-06-2013

les dirigeants à vous libérer ? Moi-même je ne suis pas satisfait de mon rendement cette saison. Mais il faut savoir pourquoi… Ce n’est pas normal que je réalise une préparation d’intersaison à la hauteur, où l’entraîneur à cette époque n’a pas cessé de me faire des éloges. A notre retour au pays, je n’ai trouvé ni appartement ni salaires avec tous les problèmes connus. Comment voulez vous que je puisse donner le meilleur de moimême ?… Montrez-moi ce joueur qui a réussi à être stable durant toute la saison. Puisque votre décision de quitter le MCO est déjà prise, où allez-vous signer cet été ? Sincèrement, je n’ai pris aucune décision concernant mon avenir. J’attends ma lettre de libération pour commencer les négociations avec les clubs qui m’ont sollicité. J’ai quelques touches, je révélerai les noms de ces équipes au moment opportun. Entretien réalisé par Amine L.

Pub

16

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

300 000 euros la lettre de libération d’Aoudia
l y a de fortes chances pour que l’attaquant de l’ESS, Mohamed Amine Aoudia, entame la saison du côté du club de l’ex-RDA, le Dynamo Dresde. En effet, Aoudia a saisi la direction du club de Sétif pour que son transfert se fasse dans les meilleurs délais.

Coup pour coup ESS

I

Le Dynamo Dresde le veut à tout prix

«Les intérêts de l’ESS seront préservés»

Sétif, Hammar nous avait confié qu’Aoudia ne remettra plus les pieds dans l’équipe. Ce qui sous-entend qu’il est prêt à étudier toutes les propositions qui lui seraient faites. Le joueur est lié par contrat jusqu’au 3 août et s’il veut être libre plus tôt, il sait ce qu’il lui reste à faire.

S’il ne se présente pas, il sera considéré en abandon de poste

verte à toute discussion. Il n’est pas question de faire capoter le transfert d’Aoudia, mais tout doit être fait dans les règles.»

La direction de l’Entente, à sa tête Hammar, affirme qu’il n’y a aucun souci si les dirigeants allemands s’acquittent de la somme de 300 000 euros, pour avoir le fameux document libératoire.

Hammar ne s’opposera pas à son transfert

Suite aux promesses non tenues par le joueur et les rendez-vous manqués, en prévision de son retour à

Pour le président de l’ESS, il n’est pas question qu’Aoudia soit bradé. Le joueur a coûté beaucoup d’argent au club sans que vraiment il n’en ait beaucoup bénéficié. Les équipes qui veulent s’attacher les services d’Aoudia doivent donc mettre le prix. «Ma mission est de défendre les intérêts de l’ESS et je compte la mener à bien. Beaucoup d’argent a été investi dans ce joueur et il nous faudra rentrer dans nos frais. La direction du club est ou-

Le président sétifien va même plus loin. Pour lui, si Aoudia ne rejoint pas l’équipe et ne joue pas les deux matchs de poules de la CAF, il sera considéré comme étant en abandon de poste. Pour rappel, l’ESS recevra le TP Mazembe, le 21 juillet prochain, et aura à se déplacer à Bizerte, le 3 août, c’est-à-dire le jour où son contrat arrivera à expiration.

Il n’y a pas à l’ESS une «Aoudia-dépendance»

Le coach adjoint de l’ESS nous a dit être surpris par les médias et les supporters qui font d’Aoudia un joueur exceptionnel. Pour

lui, cet élément est un joueur qui n’a pas plus d’importance que les autres. Il nous dira à ce sujet : «Je suis étonné de l’ampleur prise, que ce soit au niveau de tous les médias ou chez les supporters. Combien sont-ils les joueurs qui ont été dans le même cas d’Aoudia, dans notre championnat, sans que cela ait provoqué autant de remous ? Rassurez-vous, l’avenir de l’équipe ne dépend pas du tout d’un seul joueur, même s’il s’appelle Aoudia. Ce dernier a des qualités, mais il fait partie d’un effectif et il doit se plier à la discipline du groupe. Ce sera à l’administration du club de prendre des mesures qui s’imposent. Nous aurons entre les mains un groupe de joueurs et ce sont eux qui m’intéresseront, pas ceux qui ne seront pas à Sétif.» K. R.

Une invitation envoyée à Brice Aouna

Boukria, l’exception !

qu’avait réussi à faire, l'année dernière, le président sétifien. Les joueurs ciblés ont été recrutés et Parmi tous les joueurs qui ont été il s'était donné les moyens L’ESS jouera le 2e recrutés jusque-là, seul Boukria pour cela. Cela a permis match de la saison Gourmi n’est possède une expérience africaine. chez elle, en recevant à l’équipe de repartir Ni Touahri, ni Demou et encore pas libre le MCO. Le tout de l'avant, de remetmoins Nemdil n’ont joué le moinLe cas Gourmi est similaire à dernier match de la tre son football en dre match de Coupe d’Afrique. celui d’Aoudia. Le joueur a signé un saison, pour les place, de reprendre Seul Boukria a eu à le faire, après poulains de contrat de deux ans en 2011 qui n’arsur des bases simavoir défendu les couleurs de la Velud, se jouera rivera à terme que le 21 août prochain. ples et puis d'avanJSK et du CRB. L’enfant de Boufaà Hamadi C’est dire que Gourmi n’est pas libre de cer. rik a disputé 14 matchs internatiocontre naux et son expérience à ce niveau ses mouvements. En plus de cela, il Une période l’USMA. sera précieuse lors des prochaines doit jouer non pas deux matchs difficile joutes. comme Aoudia, mais trois de Maintenant, il faut Ils ont choisi leurs numéros Coupe de la CAF, avant la reconstruire le collecAprès que Touahri ait opté pour le numéro 11, les autres joueurs qui vienfin de son contrat. tif, reprendre confiance nent de déposer leurs valises à Sétif en ont fait de même. C’est ainsi que Bou-

Toujours à la recherche d’un attaquant d’Afrique noire, les membres de la cellule de recrutement de l’ESS ont envoyé une invitation à Brice Aouna. Ce Camerounais de 25 ans évolue dans le championnat suisse. Cette démarche L’ESS jouera à signifie que les pistes du joueur du Mans Après que les transferts de Bezzaz, Aïn M’lila, 11 ans Sylla et celle de Karl Marx, le Tchadien, Mellouli et Messaoud aient casont définitivement abandonnées. La après... poté, on peut dire que les Ligue a publié le calendrier du chamLa Ligue a publié le calendrier du membres de la cellule de repionnat de Ligue 1 concernant la saichampionnat de Ligue 1 concernant la sai- crutement de l’ESS sont reveson 2013/2014. L’ESS débutera cet son 2013/2014. L’ESS débutera cet exercice nus à la case départ. Dans ce exercice par un déplacement où elle par un déplacement où elle en découdra en découdra avec le nouveau genre de situation, il y a un avec le nouveau promu, le CRB Aïn Fepromu, le CRB Aïn Fekroun. Le manque de chance et aussi de kroun. Le match se déroulera à Aïn M’lila, match se déroulera à Aïn l’incompréhension à un moune ville que retrouveront les Sétifiens, 11 M’lila, une ville que retroument donné, mais tout cela, il ans après. veront les Sétifiens, 11 faut aller le chercher et c'est ce ans après. ...Et

Bezzaz, Mellouli et Messaoud

ne viendront pas
en ses qualités et on sait que ces mêmes qualités sont très bonnes, voire de haut niveau chez certains joueurs. L’objectif premier pour Velud est de mettre en place une âme dans la nouvelle équipe. Tout un programme !

Ça négocie ferme pour Karaoui !

recevra par la suite le MCO

Hammar doit rencontrer, une nouvelle fois, Karaoui. Le rendezvous, qui a été reporté à plusieurs reprises, avait pour objet les modalités dans lesquelles le joueur allait renouveler son engagement. Il est utile que les deux parties trouvent un terrain d’entente et après quoi, Karaoui signera un nouveau contrat de deux ans au profit de l’ESS. Par ailleurs, Karaoui verra sa mensualité revue à la hausse. K. R.

CSC

kria a choisi le numéro 18. Demou a opté pour le 15 et Nemdil le 2.

Ce sera certainement Alain Michel
a désignation du futur entraîneur du club pourrait connaître un dénouement dans les toutes prochaines heures. Nous avons appris d’une source sûre que le directeur technique, Rabah Saâdane, aurait trouvé les mots pour convaincre le coach français de rallier le CS Constantine. Ce dernier, dont le contrat serait d’ores et déjà prêt, sera dans la ville des Ponts aujourd’hui. En finir avec le recrutement d’un coach serait de nature à apporter plus de stabilité, en prévision du programme général à concocter. Alain Michel, de part sa longue expérience dans notre

L

pays, pourrait être celui que le club recherche pour son projet. Il semble faire l’unanimité, et c’est tant mieux pour tous.

Proposition pour Karoui
Il était bel et bien à Constantine, le milieu du terrain sétifien Karoui, pour s’entretenir avec Mekroud. Fort des propositions faites par d’autres clubs, le joueur aurait exigé 250 millions de centimes. Du côté du CSC, on parle de 220 millions. Toujours est-il que le joueur aurait demandé un temps supplémentaire, avant de prendre sa décision finale.

Zerdab signe son précontrat en soirée

Il semble que les choses s’accélèrent dans les rangs clubistes. La réaction des supporters en seraitelle derrière ? La question reste posée. En tout état de cause, on a enregistré la venue du défenseur Zerdab, lequel a été reçu par le manager général, et Mekroud, au siège du club. Une source annonce qu’un précontrat aurait été établi, en attendant certains papiers du joueur. Celui-ci devrait rentrer en France pour cela.

Recrutement : les Sanafir s’impliquent

l’administration clubiste à se rabattre sur l’éventualité d’un prêt. Pour l’heure, cette hypothèse serait favorisée par les uns et les autres. Une date butoir aurait été fixée pour éclaircir cette venue de Beldjilali au CS Constantine.

Possibilité de prêt pour Beldjilali

Les difficultés de convaincre les dirigeants de Béchar à libérer leur meneur de jeu, Beldjilali, semblent encore concrètes. Ce qui a poussé

Même en matière de tractations avec les bons joueurs, les Sanafir ne veulent pas perdre. En apprenant que l’attaquant Derrag était sur le point d’opter pour le Mouloudia d’Alger, certains d’entres eux n’ont pas été tendres envers les dirigeants du club qui gèrent les recrutements. Tahar Aggoune

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup d’œil Ligue 1

17

A

Merzougui : «La balle est dans le camp du CA»

CABBA

lors que la situation au sein de l’équipe se compliquait de jour en jour, vu l’inertie qui a caractérisé les activités de la SPA, à cause de la crise financière qui empêchait tout entreprise d’enclencher les préparatifs de la saison, la réunion provoquée par les plus hautes instances de la wilaya a permis d’entrevoir le bout du tunnel. Le premier à en être réjoui est, bien évidemment, le président du conseil d’administration, lequel n’a pas caché toute sa reconnaissance au wali qui a promis de verser dans les caisses du club, dans une dizaine de jours, 3 milliards : «Je ne saurais comment remercier, au nom de tous les autres membres du conseil, le wali, pour le geste qu’il a accompli à l’égard du club qui se trouve dans une situation cruciale. En plus de la somme qu’il compte mettre à la disposition du club et l’appel lancé aux opérateurs économiques pour leur contribution, il faut reconnaître qu’il a été toujours à l’écoute de nos attentes, et si l’équipe n’a pas rétrogradé, c’est grâce à son assistance. Aujourd’hui, je suis soulagé de ce dénouement, puisque nous pouvons entreprendre les préparatifs de la saison prochaine, une opération qui apparaissait impossible

avant la réunion qui avait regroupé, en plus du wali, les plus hautes autorités de ville. La balle est désormais dans le camp du conseil d’administration. D’ailleurs, ses membres doivent montrer une solidarité exemplaire pour faire face à toutes les épreuves, pour que l’on puisse apporter notre contribution et entamer, dès cette semaine, l’opération recrutement. Nous sommes toujours en contact permanent avec les éléments ciblés. Par conséquent, et puisque la situation s’est débridée, nous pouvons passer à l’acte dans quelques jours.»

Les joueurs convoqués pour ce mardi Comme l’opacité s’est dissipée autour des activités de l’administration du club, après la réunion tenue avec le wali, il a été décidé que la première action à entreprendre sera la convocation des joueurs. Le groupe qui sera retenu pour la saison prochaine empochera très probablement une bonne partie de son dû, avant de passer à la table des négociations, tandis que les 10 libérés négocieront leurs lettres de libéra-

tion, car ils sont tous liés pour une autre saison. Avant cette opération de grand ménage, les recruteurs sont passés, dans la foulée, à l’action, et la première recrue serait connue probablement jeudi. Bien malin celui qui saura révéler son identité, malgré les noms qui ont circulé ça et là. La commission de recrutement constituée Après la réunion avec le wali, une commission de recrutement a été mise sur pied, composée de six

membres, parmi eux, on a enregistré des surprises. Si la présence de 4 membres du CA (Merzougui, Messaoudène, Senouci et Belouahri) ne constitue pas une nouveauté, celle de deux anciens joueurs, Brahim Beddar et Ammar Bouzidi, en a étonné plus d’un. Il faut rappeler à juste titre que Bouzidi a tiré à boulets rouges sur l’actuelle équipe dirigeante, sur ces mêmes colonnes, il y a moins d’une semaine, la qualifiant de novice dans le monde du football. A. B.

MCEE
La direction du MC El Eulma s’est rétractée dans le recrutement du gardien de but Khalfa qui avait signé un contrat de trois saisons au profit du club des Hauts Plateaux. Le joueur est revenu le lendemain pour demander de réduire la durée de son contrat, car il souhaitait signer juste pour deux saisons, non pas trois comme convenu avec les responsables. Les dirigeants n’ont pas apprécié le revirement du joueur et ont opté pour la solution radicale. Ils ont demandé au joueur de remettre son chèque et de récupérer son contrat. Ainsi, la direction est toujours à la recherche d’un autre gardien de but.

La direction se rétracte concernant Khalfa

Le RCA a perdu la plupart
vec le rapport de Samir Boudjaârane, il y a presque un mois de cela, la direction du club de l’Arbaâ s’était entendue sur une liste de joueurs à approcher. Certains d’entre eux, pas encore contactés en ce temps-là, avaient quand même montré leur envie de rejoindre les Bleus, pour le prochain challenge en Ligue 1, à l’image du milieu de terrain Muguera Messouadi, qui pensait déjà à négocier sa lettre de libération avec son club actuel, afin de rejoindre l’Arbaâ. Il faut dire que la présence de Boudjaârane, son ancien coach au NAHD, l’intéressait particulièrement. Seulement, les problèmes fi-

RCA

Ghalem pressenti

Dans ce registre, on apprend que la direction du Babiya a ciblé le portier de l’ASO Chlef, Ghalem, pour le remplacement de Berrefane qui serait partant pour un autre club. Les dirigeants sont entrés en contact avec le joueur pour le convaincre d’opter pour le MCEE et si les négociations aboutissent, Ghalem pourrait être le portier n°1 de l’équipe à partir de la saison prochaine. Si tel est le cas, les dirigeants vont recruter juste trois autres joueurs : un latéral gauche, un défenseur axial et un attaquant pour boucler l’opération recrutement. La direction a finalement décidé de retenir quatorze joueurs seulement au lieu de 18 comme annoncé précédemment. Entre temps, on apprend que la direction va revoir à la baisse le salaire des joueurs après les problèmes financiers dont souffre le club.

A

de ses conquêtes estivales

nanciers du club, pour s’attacher les services de nouveaux joueurs, est devenu le cadet des soucis de la direction. Par conséquent , cette dernière pourrait mettre une croix à la liste transmise par Boudjaârane, du moment que la plupart des joueurs, les plus importants du moins, ont déjà trouvé un accord avec d’autres formations, comme Nemdil, annoncé du côté de l’ESS, ou le gardien Limane, longtemps suivi par Boudjaârane, qui devrait sans doute rejoindre l’autre club promu, le MOB, pour la saison prochaine. Lamine Amimi

Agbou entamera son travail le 25 juin

L’adjoint d’Abdelkader Iaïche, le Camerounais Agbou, a accepté de travailler au sein du MC El Eulma. Il a rendu une réponse favorable et devrait rejoindre la ville des Hauts Plateaux dans les meilleurs délais pour entamer son travail le 25 juin prochain, soit quelques jours après la reprise des entraînements.

Boudjaârane : «Il sera difficile à la direction de trouver des joueurs capables d’aider l’équipe»
Dernièrement, lors de notre entretien avec Samir Boudjaârane, celui si nous parlait de son probable retour au club, et des problèmes que rencontrera l’équipe suite à la crise financière. Le sujet principal était la période des transferts, et le coach nous dira : «Même si cette crise prend fin, la formation de l’Arbaâ prendra quand même du temps pour se reconstruire. Le principal problème qui se posera au club résidera dans des joueurs capables d’amener ce plus qui manquait à l’équipe. Et à ce que je sache, la plupart de bons éléments ont déjà trouvé où jouer la saison prochaine. Ce qui réduira les chances de la direction du club.»

Rabta remet sa décision à plus tard
Parti pour signer au NAHD, l’attaquant de l’Arbaâ, Rabta, avait même entamé des négociations avec son club actuel, afin de bénéficier de ses papiers de libération. Cependant, le joueur pourrait bien faire marche arrière, car il n’est pas resté insensible à la demande de quelques-uns de ses proches et des fans de l’Arbaa de rempiler. C’est pourquoi il aurait décidé de remettre sa décision à plus tard, du moins jusqu’en début de semaine, après la réunion de la direction et des membres de l’APC. L. A.

Premier match contre la JSK

Le MC El Eulma, à l’instar de tous les clubs de Ligue 1, est fixé sur son programme des rencontres de la prochaine saison après l’établissement du calendrier par la Ligue de football professionnel (LFP). En effet, le MCEE affrontera lors de la première journée la JS Kabylie et la dernière journée le MCA. Concernant les derbies qui sont très attendus par les fans du Babiya, l’équipe affrontera le CABBA à Bordj Bou Arréridj, lors de la 2e journée, et l’ESS au stade du 8-Mai 45, lors de la 13e journée.

S. H.

18

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

Nezar de retour à Batna
Les déclarations du ministre rassurent le CAB
nous a confirmé le président du club. Plusieurs dates avaient été annoncées. Les Cabistes sont attendus très nombreux pour connaître les suites à prendre de cette affaire CAB-JSS. Nezar s’est montré rassuré par les propos tenus par le ministre de la Jeunesse et des Sports, parus dans un quotidien arabophone de mercredi dernier : «Nous sommes rassurés par les déclarations du ministre qui a dit que les responsables de la corruption doivent être punis. Nous attendons la décision de la CD de la Ligue. Le dossier du CAB est le seul en souffrance sur le bureau de la commission de discipline, qui a reçu nos réclamations le 22 octobre 2012. Il est temps de trancher cette affaire. On a assez attendu. Qu’on nous dise ce qui va se passer !» Au sujet de la décision du CAB de ne pas jouer en Ligue 2, Nezar est très clair : «Nous considérons avoir terminé la saison à la 13e place. En fait, à partir du 22 octobre dernier, il fallait être clair. Deux équipes seulement étaient concernées par la relégation.» L’idée d’un championnat à 20 clubs ne dérange pas le président du CAB qui s’insurge à l’occasion de faire bénéficier quatre clubs seulement de l’apport de Sonatrach et de ses filiales : «Cette saison, quatre clubs ont eu le privilège de bénéficier de l’aide de Sonatrach et de ses filiales. C’est un championnat de quatre clubs. Je ne comprends pas pourquoi les autres clubs n’ont pas pu bénéficier de l’aide de ses sociétés.» M. B.

CAB

MSPB
Boudemagh : «Prêt à aider mon club»

i Lamine Zemmouri ne renouvelle pas son contrat pour des «raisons personnelles», comme on le laisse entendre dans l’entourage du club, Abdeladjlil Boudemagh pourrait faire partie du prochain staff technique du Mouloudia de Batna. Le concerné dira à ce sujet : «Je n’ai pas encore rencontré le président pour parler de mon avenir au sein du Mouloudia de Batna, mais je suis disposé à aider le club. Je suis un enfant du MSPB.»

S

A

près une semaine passée en France, Farid Nezar est rentré à Batna, mercredi dernier. La semaine à venir sera très chargée. Il y a d’abord cette assemblée générale du club qui va prendre des décisions importantes concernant son avenir. La décision de prendre part au championnat de la Ligue2 sera étroitement liée à la prochaine réunion de la commission de discipline de la Ligue professionnelle, qui ne se réunira pas avant le 16 juin prochain. A cette date, l’Equipe nationale dis-

putera une rencontre comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde, contre le Rwanda. Une autre date importante pour Nezar. Le 18 juin, il aura rendez-vous avec Zerouati devant le juge de Batna, pour une autre affaire. Il y a aussi, les litiges avec certains joueurs, à l’image de Beloufa, Benayada, Heriat et Amrane.

«Ça va dépendre aussi du prochain entraîneur»
Boudemagh explique aussi que tout dépendra du prochain entraîneur et de ses intentions : «On va attendre la nomination du prochain entraîneur. Tout dépend de ses intentions. En ce qui me concerne, je suis prêt à travailler avec n’importe quel entraîneur, pourvu qu’on s’entende dès le départ sur la façon de travailler.» M. B.

L’AG se tiendra ce vendredi à 17h

Le CAB tiendra son assemblée générale extraordinaire, ce vendredi à 17h. C’est ce que

Le procès en appel de l’affaire CAB-JSS devant le tribunal d’Oum El Bouaghi
Le procès en appel de l’affaire CAB-JSS sera traité devant le tribunal d’Oum El Bouaghi. C’est ce que nous confiait une source proche du club. On se rappelle que le premier jugement avait été prononcé à l’encontre des trois mis en cause et le juge avait condamné le trio à dixhuit mois de prison ferme. L’avocat du président de la JSS a fait appel et le procès se tiendra prochainement.

Amrane réclame deux salaires de la saison 2012
L’attaquant Farès Amrane vient de charger son agent de joueurs. Il réclame deux mois de salaires datant de la saison 2012. Amrane avait quitté son club dans la douleur. Il n’avait pas trouvé un terrain d’entente avec la direction du club. Cette saison, il a porté le maillot du MOB et terminé son parcours avec 21 buts. Il est le buteur de la Ligue 2 de la saison 2013. Un score auquel peu d’observateurs sportifs s’attendaient. Que les Cabistes aient regretté son départ est très probable.

Heriat très proche du CSC
Hamza Heriat serait très proche du CSC. La commission de recrutement du club du Vieux Rocher de Constantine aurait rencontré le manager du joueur et aurait fait une proposition financière. Le CSC propose un seul salaire comme avance. M. B.

La direction veut garder Boudemagh dans le prochain staff technique
La direction du MSPB envisage de garder Abdeldjalil Boudemagh dans le prochain staff technique, c’est ce qui se laisse entendre dans l’entourage du club. Après une saison au sein du MSPB, Boudemagh connaît bien l’équipe et les joueurs, et pourrait contribuer à une meilleure stabilité de l’équipe.

ASK
Convaincre l’ossature de rester
Les priorités de la direction askiste doivent être les cadres de l’équipe, convoités cet été par quelques équipes de L1 et L2. En effet, ces joueurs sont un peu stressés et inquiets pour leur argent et les cinq salaires non touchés jusqu'à présent. Ainsi, le président Khettabi, qui était très occupé précédemment par les affaires purement administratives, n’a toujours pas trouvé la solution adéquate pour payer les joueurs, et attend les subventions qui tardent à venir, ce qui complique davantage la situation. Mais le boss du club amateur ne veut surtout pas se séparer de ses joueurs clés. D’ailleurs, il compte se pencher sur ce dossier, ces jours-ci, pour éviter les mauvaises surprises. Et quand on dit cadres, on fait allusion aux Ouhadda, Douadi, Hafid, Zaâlani, Mellouli, Herbèche, Lahcen et Kitouni. Enfin, pour le reste de l’effectif, le flou perdure, car un nombre important d’éléments comptent changer d’air cet été. D’ailleurs, Ouaddah a ouvert le bal, renonçant à deux mensualités pour avoir ses papiers. Assurément qu’il y en aura d’autres qui vont suivre ce chemin. A. H.

Ça bouge dans tous les sens

Khettabi s’apprête à emprunter de l’argent
Vu la rude concurrence existant dans le marché des transferts cet été, la direction askiste doit s’armer de patience, tout en ayant du flair pour avoir ce qu’elle désire, car les postes à pourvoir sont nombreux. Cela dit, le club est en manque de moyens actuellement, les liquidités bloquent les Khroubis pour aborder le marché des transferts. L’ouverture du mercato a eu lieu il y a des semaines, et Khettabi est contraint d’emprunter de l’argent chez ses connaissances et amis, la seule manière pour assurer un meilleur recrutement et se remettre sur le bon pied. Cette période de vaches maigres oblige le boss du CA à agir pour faire le poids avec les autres concurrents, surtout avec la probable levée de la sanction de la Ligue qui, une fois le chèque d’un milliard de garantie débloqué, permettra à l’ASK de confirmer ces nouveaux éléments. Une certitude, les managers et agents de joueurs vont défiler au bureau de Khettabi les prochaines semaines. Abdou H.

Ragdi ne déposera pas son contrat à la CRL
Les joueurs sont dans l’expectative, les dirigeants ne les ont pas encore contactés. Ils ne perdent pas patience à l’image de Ragdi, qui nous confiait qu’il n’envisageait pas de déposer son contrat. Le défenseur du MSPB est un joueur du cru. Il a réalisé l’une de ses meilleures saisons avec le MSPB.

L

e calme et la sérénité sont de retour à El Khroub, après une période de turbulences. A présent, la vie reprend son cours normal, et les actionnaires ont repris du service. D’ailleurs, on sent que les choses avancent dans le bon sens, un signe prometteur. Les affaires reprennent et le club trace sa feuille de route, après le contact de Bougherara : «Parti au CRBAF», cela démontre que les Khroubis veulent en finir avec la question de la barre technique ces jours-ci. Ainsi, les négocia-

tions avec les entraîneurs ont repris, toujours sur le même rythme. En effet, les responsables askistes sont entrés en contact avec bon nombre de joueurs pour booster l’effectif par des éléments de qualité, recrutant des noms connus sur la scène footballistique. Ainsi, ces derniers pourraient débarquer à la ville de Massinissa. Mais pour les arracher à leurs clubs preneurs, Khettabi est contraint de proposer de belles sommes, en dépit de moyens limités. Les négociations seront serrées cet été.

Le club doit 9 salaires à Belhadi
Belhadi est l’un des plus anciens, il est considéré comme un cadre de l’équipe. Malgré les sollicitations des clubs, le défenseur central n’a pas l’intention de changer d’air. C’est ce que nous apprend l’entourage du capitaine de l’équipe. Le club doit 9 salaires à son joueur. Cinq salaires de la saison dernière et quatre de la saison actuelle. M. B.

18

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

e feuilleton Belkaroui est loin d’être terminé. Chaque jour qui passe apporte un nouveau rebondissement dans cette affaire qui continue de faire couler beaucoup d’encre. Aussitôt après que les dirigeants de l’USMH eurent affirmé avoir trouvé un accord avec leurs homologues de l’ASMO à propos de Belkaroui, les dirigeants du CSA/ASMO ont tenu à démentir cette information. Le premier responsable du club sportif amateur d’ l’ASMO, Baghor Merouan, nous avait d’ailleurs déclaré n’avoir jamais rencontré le président de l’USMH, Laïb. Pour sa part, le bailleur de fonds de la formation de M’dina J’dida, Saâdoune Mohamed, plus connu sous le sobriquet de Moumouh, a expliqué qu’aucun accord n’a été trouvé avec un quelconque club concernant le dossier Belkaroui : «Même moi, j’ai eu échos de ces informations. J’ai même entendu dire qu’un accord a été trouvé entre nous dirigeants de l’ASMO, et le président de l’USMH, Laïb. C’est complètement faux, je peux vous assurer que nous n’avons pas rencontré le président de l’USMH», nous a déclaré le très influant dirigeant de l’ASMO, avant de fixer le prix de la lettre de libération de Belkaroui : «Comme tout le monde le sait, plusieurs clubs sont intéressés par le recrutement de Belkaroui. Nous avons reçu des propositions de la part de plusieurs clubs de cham-

L

Moumouh fixe le prix de la libération de Belkaroui
à 1,2 milliard
Saâdoune Mohamed, a expliqué que lui et Baghor ont le droit de défendre les intérêts de l’équipe tout comme fait le joueur pour défendre ses intérêt personnel : «Belkaroui est dans son droit de défendre ses intérêts personnels en négociant son salaire et en choisissant le club qu’il veut. Nous aussi avons le droit de défendre l’intérêt du club. C’est l’ASMO qui a fait de Belkaroui ce qu’il est maintenant. L’ASMO a formé ce joueur. Aujourd’hui, nous, dirigeant de l’ASMO sommes dans notre droit de défendre l’intérêt de notre club.» Selon les informations en notre possession, l’affaire Belkaroui pourrait connaitre son épilogue dans les tout prochains jours puisque plusieurs clubs sont prêts à mettre le paquet pour récupérer la lettre de libération de Belkaroui. pionnat de Ligue1. Mais à ce jour, nous n’avons finalisé avec aucun de ces clubs. Celui qui veut récupérer la lettre de libération du joueur devra débourser la somme de 1 milliard 200 millions de centimes. C’est le prix que nous avons fixé pour la lettre de libération du joueur.» «Le joueur défend ses intérêts, le club défend les siens» Le bailleur de fonds de l’ASMO, «Il est plus que jamais temps d’ouvrir le capital de la société» Evoquant la situation du club, Moumouh nous a fait savoir que le club va se renforcer dans les tout prochains jours par de nouveaux joueurs : «Pour ce qui est du recrutement, nous allons accélérer les choses afin de renforcer les rangs de notre team par de nouveaux joueurs dans les tous prochains jours. J’ai discuté avec

ASMO

ESM

Benamar et Dob qui devraient se rendre à Alger dans les tout prochains jours afin de finaliser avec certains éléments.» Le bailleur de fonds de l’ASMO attend également avec impatience l’ouverture du capital de la SSPA/ASMO : «Il est important d’ouvrir le capital de la SSPA/ASMO afin de permettre aux industriels et aux hommes d’affaires de venir investir dans cette société. Je ne comprends pas pourquoi on met tout ce temps pour ouvrir le capital. Personnellement, et comme je vous l’ai déjà dit auparavant, je suis prêt à injecter beaucoup d’argent dans cette société. Je connais beaucoup de personnes aussi qui sont prêtes à investir dans la SSPA/ASMO. Qu’on ouvre alors rapidement le capital de cette société.» Un club saoudien s’intéresse à lui Dans un autre registre, on a appris d’une source autorisée qu’un club saoudien est intéressé par le recrutement de Belkaroui. Selon les informations en notre possession, c’est un manager qui veut transférer le joueur au championnat saoudien. Cependant, il y a peu de chance que Belkaroui aille jouer en Arabie Saoudite. Notre source précise que Belkaroui devrait rejoindre l’une des trois formations suivantes, la JS Kabylie, le CS Constantine ou l’USM El Harrach. Riad O.

J

Tout pour maintenir Ousmane

Les dirigeants devaient négocier hier avec Deham
A en croire une source autorisée, les responsables de l’ASMO devaient rencontrer hier soir l’attaquant de l’USMA, Deham. Les dirigeants de la formation de M’dina J’dida espèrent convaincre leur ancien joueur de revenir jouer à l’ASMO. Un rendez-vous été prévu hier entre les responsables de l’ASMO et le joueur au siège du club.

Balagh a paraphé son contrat avec l’ASMO
Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans nos précédentes éditions, Balagh Sofiane a décidé de poursuivre l’aventure avec l’ASMO. Convoité par le MOB, Balagh a paraphé, avant-hier soir, un contrat de deux ans avec l’ASMO.

Boussaâda récupère sa lettre de libération...
Comme il fallait s’y attendre, Boussaâda a récupéré avant-hier sa lettre de libération. L’ancien sociétaire du Mouloudia d’Oran est le 6e libéré de l’ASMO après Aïni, Benmeghit, Berrah, Sirat et Belgacemi. Victime d’une série de blessures, Boussaâda n’a pas pu s’imposer au sein du onze asémiste la saison dernière.

... et signera au MBSC
Selon une source autorisée, Boussaâda devrait signer au MB Sidi Chahmi, pensionnaire de championnat de Ligue 2 amateur. Le joueur a trouvé un accord avec la direction du club. Selon nos informations, Boussaâda portera le maillot du MBSC la saison prochaine.

R. O.

amais un entraîneur n'a fait l'unanimité autour de lui au sein de l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi comme le coach Ousmane Abderrahmane. C'est simple, du côté de l’Espérance de Mostaganem, et en raison de certaines propositions reçues ces dernières semaines par son entraîneur, on craint de le voir aller ailleurs. D'ailleurs, les dirigeants de l’ESM ont fait du maintien d’Ousmane Abderrahmane à la barre technique de l'équipe leur priorité avant d'entamer les négociations avec les joueurs actuels et ceux appelés à porter les couleurs du club la saison prochaine. Car laisser partir le technicien Ousmane Abderrahmane équivaut, à leurs yeux, à perdre la moitié de la force de l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi qui a réalisé sous sa houlette une excellente saison, puisque les Espérantistes de Mostaganem sont classés à la quatrième place. Cependant, conserver cet entraîneur exige des moyens financiers que ne peut réunir le club d’El Haouata, surtout face aux offres financières de certains clubs. En d'autres termes, il faudra casser la tirelire si l'ont veut s'assurer les services d’Ousmane Abderrahmane. C'est dans ce sens que les dirigeants du club doivent commencer l'opération de collecte d'argent chez les sponsors très proches de l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi. Il faut préciser que Ousmane Abderrahmane bénéficie d'une cote très élevée à Mostaganem et rien n'empêche la réalisation de cette opération. Zerrouki Sayeh et ses collaborateurs veulent barrer au plus vite le chemin aux clubs qui sont sur la trace d’Ousmane qui doit annoncer, dit-on à l’ESM, le renouvellement de son contrat avec l’ESM dans les prochaines semaines. Mais les exigences d’Ousmane pour un nouveau bail avec l’équipe d’El Haouata ne sont pas seulement d'ordre financier. Il veut que l'ossature de l'équipe soit maintenue ainsi que le renforcement de l'effectif par quatre bons joueurs. En technicien expérimenté, il sait pertinemment que, la saison prochaine, la direction du club lui assignera certainement la conquête du titre national.

Ettaoui Wassim

Saïda va-t-elle se vider de ses cadres ? L’
Bouhada touché par l’USMB
équipe de Saïda va trouver d’énormes difficultés à bâtir un groupe fort pour la saison prochaine, car les autres clubs ont déjà terminé leur recrutement, mais au MCS personne ne pense à son avenir, et aucune action n’a été entreprise jusqu’à hier. Mais de l’autre côté, ses cadres ne cessent d’être sollicités par d’autres équipes pour les faire signer en leur profit. Il semblerait que cette équipe va assurément se vider de ses cadres, car leur avenir prime.

MCS

Le grand ménage s'impose
Le grand ménage s'impose donc, et l'on ne peut faire d'omelette sans casser d'œufs, et ce n'est qu'à ce prix que l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi peut entrevoir l'espoir de retrouver son lustre d'antan car, il faut bien le dire, on est loin, très loin de l'époque où l’ES Mostaganem figurait parmi les meilleures équipes du pays. Cela se produit au moment où sous d'autres cieux, on parle de professionnalisme. Qui n'avance pas recule…

El Hadjari en route vers l’ASK

Un autre élément, El Hadjari, risque de quitter le MCS. L’arrière droit, en fin de contrat avec son club, l’ASK a pris attache avec lui. Ainsi, vu le silence radio des dirigeants saïdis à son égard, El Hadjari semble être tenté par d’autres contacts. Mais d’après une source proche du joueur, ce dernier devrait négocier en fin de semaine avec les Khroubis.

Retour de Megueni à la JSMB

réflexion, en rendant sa réponse la semaine prochaine. Mais le nouveau promu de la Ligue 1, le RCA, est entré, lui aussi, en course, pour engager Cheraïtia dans son effectif la saison prochainece. Si la proposition de son club ne l’intéresse pas, un autre élément filera de l’équipe saïdie.

Sahnoune sollicité par des équipes de Ligues 1 et 2

Le premier à être approché par plusieurs clubs est le gardien Bouhada, en fin ce contrat avec Saïda. D’ailleurs, il a émis le vœu de continuer l’aventure avec son équipe, mais les dirigeants saïdis ne l’ont pas contacté. Ainsi, cette situation a incité le joueur à voir avec d’autres clubs. Et l’USMB était la dernière équipe à demander ses services. A présent, ce gardien temporise et ne veut pas précipiter les choses, en priorisant son équipe de toujours, le MCS. Après le silence radio constaté chez les dirigeants saïdis, il se pourrait que le keeper fasse un saut ailleurs, et assurer son remplacement ne sera pas une tâche facile.

L’attaquant Sahnoune, encore sous contrat avec le MCS, a reçu deux autres contacts de clubs de Ligues 1 et 2. Ce joueur est très intéressé par ces deux offres et il voudra discuter avec ses dirigeants pour obtenir sa lette de libération.

En plus de tous ces joueurs qui ne cessent de recevoir des propositions, l’arrière central de Saïda, Megueni, qui est venu au mercato hivernal à titre de prêt, devra retrouver, finalement, son club employeur, la JSMB, dès le début de la saison prochaine. Ainsi, le MCS devra penser à se renforcer dans les trois compartiments, avant que ce ne soit trop tard.

Le temps des regrets
C'est le temps des regrets, même si l'on tente désespérément de s'accrocher à un éventuel repêchage. Repêchage ou non, là n'est pas le problème. Le drame réside dans ces leçons qui ne sont pas retenues et ces décisions suicidaires à tous les niveaux. En effet, que peut donner un entraîneur ou un joueur à qui l’on a inculqué le défaitisme, donc nullement inquiété ?

USC derrière Bella

La direction dans l’indifférence

Blida sur les traces de Zaoui

En plus du gardien Bouhada, l’USMB a jeté aussi son dévolu sur le milieu offensif, Zaoui, en fin de contrat, lui aussi, avec Saïda. Et comme la direction n’a pas pris attache avec lui, Zaoui ne souhaiterait pas voir sa situation se compliquer davantage, car au fil des jours, les autres clubs renforcent leur effectif, alors que Saïda ne se manifeste pas pour négocier avec lui. Ainsi, il se pourrait que ce joueur atterisse à Blida ou dans un autre club de Ligues 1 ou 2.

Le nouveau promu de la Ligue 2, l’USC, pense déjà à la saison prochaine pour renforcer son effectif. Ainsi, elle est entrée en course pour recruter le milieu offensif de Saïda, Bella. En effet, il a été approché par les dirigeants de US Chaouia, car il s’est déjà produit au sein de cette équipe où il a laissé une bonne impression. D’ailleurs, c’est ce qui a incité la direction de l’USC de le solliciter pour porter les couleurs du club une autre fois. Mais comme ce joueur est sous contrat avec le MCS, il devrait négocier sa lettre de libération avec la direction saïdie.

Cheraïtia entre le NAHD et le RCA

Le NAHD a demandé les services de Cheraïtia qui est en fin de contrat avec le MCS, lequel insiste sur cet élément. Ce joueur a réclamé un temps de

Au moment où la plupart des cadres de l’équipe sont en train de filer ailleurs, l’équipe de Saïda se vide un petit feu de ses cadres et ses meilleurs éléments. A présent, la direction ne fait rien pour arrêter cette hémorragie et penser à l’avenir de cette équipe. Ainsi, avec le départ de ses cadres, le MCS devrait recomposer presque toute une équipe pour la préparer à la prochaine saison. C’est une mission à haut risque, et le championnat de la Ligue 2 sera sûrement très difficile, car affronter le WAT, l’USMBA, l’USMB, le CAB, le MSPB, l’ASK, l’ESM et l’ASMO ne sera pas une mince affaire. D’ailleurs, même le maintien ne pourra pas être assuré. Le recrutement a fait encore une fois défaut au sein de ce club, et cela se répercutera sur le rendement de l’équipe la saison prochaine.

Les mentalités doivent changer

A. B.

Devant ce triste constat, il est grand temps de faire table rase de ces réflexes de la «sédentarité» en recourant aux recrutements de trois ou quatre joueurs de l'extérieur, de donner aussi leur chance aux éléments que l'on sait méritants et dont la voie est toujours barrée par ces intouchables au rendement catastrophique avéré.

E. W.

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

WAT

CRT
Nous venons d'apprendre d'une source proche de la direction du club témouchentois que pas moins de huit joueurs cadres de l'équipe viennent de demander au président du club leurs papiers pour pouvoir changer d'air en ce mercato estival. Les joueurs qui doivent six mois de salaires au club sont conscients qu'ils ne vont rien obtenir de la nouvelle direction, raison pour laquelle ils exigent de récupérer leurs papiers pour pouvoir jouer dans d'autres clubs de la région, surtout que les instances du football national leur donnent raison du fait que le club est incapable de payer ses joueurs et par conséquent il n'a pas le droit de recruter.

Dif : «Construire une équipe solide pour accéder la saison prochaine»
Pensez-vous que c’est une bonne nouvelle de miser sur un effectif composé essentiellement de joueurs ayant déjà évolué au WAT auparavant ? Sincèrement, je pense qu’on a énormément de talents à Tlemcen pour former une très bonne équipe qui jouera aisément les premiers rôles parmi l’élite. Maintenant, il faut corriger les erreurs commisses par le passé, en ouvrant une nouvelle page, tout en voulant malgré tout insister sur un point très important. Allez-y… Je ne suis nullement contre la présence de joueurs étrangers de la ville de Tlemcen, mais à condition qu’ils appartent ce qu’on attendait d’eux. En plus, durant mes deux dernières saisons au WAT, il ne faut pas nier la présence de joueurs de qualité, capables de nous aider à atteindre nos objectifs la saison prochaine, en retrouvant notre place en élite. Selon vos dires, il faut viser carrément l’accession la saison prochaine… A mon avis, c’est la moindre des choses, pour ne pas dire le titre de champion de L2. Nous avons, certes, échoué dans notre mission de maintenir le club parmi l’élite, mais peut-être qu’il fallait ce genre d’accident pour se remettre en question, avec la volonté de revenir plus fort la saison prochaine, au lieu de se contenter de jouer encore et toujours le maintien. Après avoir terminé le championnat avec le brassard de capitaine, vous êtes le grand favori pour le garder la saison prochaine. Êtes-vous prêt à assumer ce rôle ? C’est un honneur, avant tout, de porter le brassard, en sentant la confiance du staff et de mes coéquipiers, lesquels ont, eux aussi, respecté la décision du coach. C’est sûr que j’ai appris beaucoup de choses de cette expérience, et que je vais faire en sorte de tenir encore mieux mon rôle de leader à l’avenir. Othmane Riyad Baba Ahmed

Huit joueurs demandent leurs papiers

Hamid, êtes-vous au courant des dernières nouvelles du WAT ? A part le fait de reporter à plusieurs reprises l’AGO, la situation est assez floue au sein du club, actuellement, où nous n’avons aucune source officielle pour mieux comprendre les choses. Maintenant, on doit s’armer de patience, en espérant que tout rentrera dans l’ordre dans les meilleurs délais. Selon nos informations, c’est le groupe Meliani qui est le favori pour prendre les commandes du club… Je ne suis pas au courant de cela, mais j’ai lu dans les journaux, ces derniers temps, sa volonté de prendre les commandes du club, en se montrant prêt à remettre le WAT dans le droit chemin. Etes-vous prêt à collaborer avec lui ? Bien sûr que oui, car je suis avant et après tout qu’un simple employé au WAT, et je ne suis nulle-

ment contre l’idée de négocier avec lui ou quelqu’un d’autre qui veut du bien au club. Je pense que dans notre situation actuelle, il faut se réunir pour former une grande équipe la saison prochaine, en plaçant l’intérêt du WAT au-dessus de tout. Selon le projet mis en place par le groupe Meliani, on insiste beaucoup sur le retour des enfants du club et la formation… C’est une bonne chose de donner de l’importance à la formation, surtout pour un club comme le nôtre, qui n’a pas un grand budget, et qui a besoin de former des jeunes talents, pour ne pas débourser des fortunes au recrutement. En plus, le WAT a toujours eu, par le passé, des générations entières de joueurs doués, la nôtre notamment, sauf qu’il faut assurer aussi une bonne prise en charge pour réussir le périlleux passage de la catégorie juniors ou espoirs en seniors.

N'ayant aucun centime dans les caisses du club, la nouvelle direction ne veut pas bloquer le départ de ses meilleurs éléments vers d'autres clubs pour plusieurs raisons, entre autres l'absence de liquidités pour payer les arriérés des joueurs, ensuite la clause de la LNF qui stipule que, les clubs ne pouvant pas payer leurs joueurs doivent impérativement laisser ces derniers partir vers d'autres clubs, et enfin les sollicitations dont font preuve les joueurs témouchentois auprès des clubs plus huppés que le CRT. Autant de paramètres qui poussent les coéquipiers de Lechleche à changer d'air.

La direction accepte de les libérer

Le groupe Meliani en pole position !
C’est presque officiel ! Selon Rachid Meliani, candidat pour la présidence du WAT, l’AGE se fera officiellement dimanche prochain, pour composer le nouveau conseil d’administration et l’installation du nouveau président, sans passer par l’AGO, en ayant désormais l’accord du notaire. D’ores et déjà, les contacts avec les cadres de l’équipe et quelques nouveaux éléments sont entamés, pour passer à la vitesse supérieure en matière de recrutement.

Tebbal droit au but !
En attendant son grand come-back au sein de son club formateur, la saison prochaine, l’attaquant Adil Tebbal a décidé, hier, de passer à l’action, en dribblant de nombreux coéquipiers dans la liste d’attente, comme l’avait fait Hamid Dif, pour signer un contrat CDI, en fêtant son mariage avec sa famille, ses amis et de nombreux anciens et actuels joueurs, dans une ambiance des grands jours.

Le milieu du CRT, Said Lechleche, est le joueur le plus convoité parmi ses coéquipiers de l'équipe. Selon notre source, Lechleche est sollicité par les clubs de l'AB Merouana et le MSP Batna. Il est à noter que le milieu témouchentois a inscrit cinq buts cette année, et il est considéré comme le meilleur buteur de son équipe. Bensalah

Lechleche, le plus convoité

USMBA
l va sans dire que la crise financière dans laquelle se débat l’USMBA n’incite pas les grosses pointures à rejoindre les Vert et Rouge dans cette période de transfert. Pour preuve, le président de l’USMBA, Djillali Bensenada, a donné des indications claires en ce sens : recruter utile mais à bon marché. On comprend mieux, maintenant, pourquoi le recruteur à l’USMBA puise son futur effectif des divisions inférieures, avec quelques probables touches de la Ligue 1, à l’image des quelques rares éléments tels Bekhtaoui et Naili ou encore Bendahmane (CABBA). Et pourtant, on ne cessait de déclarer qu’on compte renforcer l’effectif en vue d’un retour en Ligue 1. Si le président Djillali Bensenada, en concert avec le recruteur Kada Yousfi, avait déjà défini les priorités quant aux compartiments à pourvoir, il apparaît clair que la direction du club semble ne pas encore certaine des moyens de sa politique pour engager les éléments avérés susceptibles renforcer l’USMBA.

Plan de recrutement

I

Bensenada fera-t-il des folies ?
permettraient à Djillali Bensenada d’agir dans le marché des transferts aisément. Pour l’heure, rien et hormis des jeunes acquis de paliers inférieurs de concret malgré les noms qui sont avancés ça et là. A en croire une source proche des affaires du club, le président de l’USMBA ne pourrait pas se permettre le luxe de recruter des joueurs à des sommes exorbitantes sous peine de créer d’autres fissures financières. Effectivement, les seuls et uniques joueurs qui ont opté (officieusement puisque l’équipe est jusqu’ici interdite de recrutement), pour la formation belabbésienne sont des jeunes de Bethioua, d’El Amria et de Sidi Chahmi, soient des équipes de la régionale, qui veulent monnayer leur talent du côté de l’USMBA. C’est pour dire que le manque d’argent risque de changer la donne. avec les joueurs convoités. Plusieurs noms se seraient proposés aux dirigeants pour renforcer l’équipe, mais le président ne pourra pas s’engager dans les transferts tant que la LNF n’aura pas rendu son verdict quant aux plaintes déposées par les joueurs à la commission des résolutions des litiges. Ce n’est qu’à l’issue de la décision de la LNF que le président de l’USMBA pourra se prononcer sur ce pont là. Reste à savoir s’il pourra se permettre de débourser de grandes sommes pour s’offrir un recrutement qualitatif et judicieux ou bien se contenter uniquement de se qui est «accessoire» ? Les dirigeants n’écartent pas la possibilité de jouer l’accession à condition que le renfort soit en conformité avec le challenge, avec, en sus, des éléments qui pourront apporter le plus escompté. Ce qui est certain, est que l’équipe aura besoin d’être renforcée tant l’effectif actuel ne peut aspirer à l’objectif convoité. dans les rangs unionistes, notamment des supporters qui commencent à douter de la capacité de leurs dirigeants de pouvoir engager les éléments promis. Cela dit, c’est toute l’opération de recrutement qui semble être vouée à l’échec, surtout que depuis quelque temps, on laisse croire qu’entre membres du conseil d’administration une sorte de divergence dans la conception des choses semble exister. Des bruits parlent d’un désaccord entre les responsables au sujet des joueurs qui devraient rejoindre l’effectif. D’autres, par contre, laisseraient entendre leur niet quant à l’objectif assigné par le président et quelques membres. Un vrai imbroglio.

Belhadi aurait demandé sa lettre de libération

libérés, cependant une information n’a filtré du côté de la direction concernant les noms des joueurs qui seront sacrifiés. Toujours est –il que la libération de ces éléments sera tributaire des joueurs qui seraient engagés. Si pour certains joueurs leur libération est somme toute logique et attendue pour leur rendement médiocre, il est vrai que, dans ce registre là, même les entraîneurs qui se sont succédé à la tête de la barre technique de l’USMBA ont émis des réserves sur ces joueurs. Seul le directoire était convaincu de leur recrutement durant la préparation d’intersaison.

Liste des libérés : rien n’a été décidé

Priorité : bâtir une équipe d’avenir en dépensant moins

Rencontre imminente Djillali Bensenda-Kada Yousfi

La priorité, en effet, est de bâtir une équipe d’avenir. Cependant, l’objectif ne serait pas atteint pour des considérations financières qui

Dans ce même registre, ont croit savoir qu’une rencontre aura lieu incessamment entre le président Djillali Bensenda et le chargé du recrutement Kada Yousfi, afin d’évaluer le parcours des négociations

Y a-t-il des divergences au sein de l’équipe dirigeante ?

Ceci dit, c’est une véritable bataille livrée par le président de l’USMBA, d’où l’inquiétude qui bat son plein

Ce n’est, désormais, qu’un secret de polichinelle, le président Djillali Bensenada, en concert avec les membres du comité, viennent d’établir la liste noire des libérables durant cette période de transfert où plusieurs éléments y figurent. Il s’agit, entre autres, des joueurs que les responsables reprochaient leur indiscipline à l’image de Hamiche et Aissaoui. D’autres joueurs seraient

Recruté au mercato hivernal, le latéral gauche de l’USMBA, Mohamed Belhadi, à la surprise générale, aurait demandé sa lettre de libération. A en croire notre source, Belhadi ne serait pas intéressé par le challenge de l’USMBA en Ligue 2. Il ne voudrait pas jouer dans ce palier, d’autant qu’il lui aurait été difficile de s’adapter à l’environnement du club. Les dirigeants n’auraient pris acte des doléances du joueur, et tout porte à croire que Belhadi ne sera pas libéré. Sa chat qu’il serait sous contrat jusqu’au 2014, lui qui a été crédité d’un rendement correct durant toute la phase retour

M. O. Noureddine

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

19
DNA

USMB

L’accession comme seul objectif
tame de cette saison n’a rien à voir avec le chaos qui régnait, l’année passée à la même époque et légitimement, les fans peuvent nourrir les espoirs les plus fous.On a tous en mémoire cette intersaison chaotique après que Zaïm ait décidé de jeter l’éponge. Aucun des entrepreneurs ou industriels de la région ne fera le moindre geste pour sortir l’USMB du marasme. Faute de repreneur, Zaïm reviendra aux affaires mais avec beaucoup trop de retard pour que la saison sportive soit préparée comme il se doit.

Zidane est proche de l’USMB
Zidane pourrait porter les couleurs de l’USMB la saison prochaine. Le désormais ex-pensionnaire de Beni Thour, club avec lequel il a été le meilleur buteur, est en contacts avancés avec Zaïm avec qui il a rendez-vous dans les tout prochains jours. On a appris qu’il a déjà donné son accord de principe

RCK
Les Koubéens ne semblent guère retenir la leçon

A

A quand la fin des coups bas ?

Le président veut prendre ses devants

Les cadres de l’équipe resteront à Blida

e président de l’USMB a confié son équipe à l’un des meilleurs techniciens du pays et celui qui connaît le mieux la L2. Ce n’est sûrement pas pour qu’elle se batte, comme elle le fait depuis plusieurs années, pour éviter la relégation. Le boss blidéen veut que l’USMB retrouve l’élite, et cela le plus tôt possible. Il s’est très vite entendu avec son nouvel entraîneur en ce qui concerne les objectifs à atteindre, ce sera l’une des trois places du podium. De son côté, Ifticen aurait, pour cela, exigé le recrutement d’au moins quatre joueurs de métier. Il veut par ailleurs que certains cadres de l’équipe soient reconduits. Si tous les projets de recrutement sont menés à bien, Ifticen disposera d’un effectif assez complet à Blida où, et cela, tous les techniciens s’accordent à le dire, les conditions de travail sont excellentes. Il est certain que le club de la ville des Roses n’aura pour seul objectif que le retour en L1.

L

capable de tenir efficacement les rênes du pouvoir et redorer le blason du club. C’est chose faite avec la nomination d’Ifticen. Ce dernier n’en est pas en effet à sa première expérience dans la ville des Roses qu’il connaît parfaitement bien. Ifticen veut faire en sorte que la préparation d’avant saison soit une totale réussite.

Les membres du staff connus

Ceux qui auront à seconder Ifticen dans sa tâche sont connus. L’entraîneur des gardiens, c’est Zemouli. Ce technicien était en poste la saison passée au SAM. Pour ce qui est de la préparation physique des joueurs, elle sera confiée à Hamdi Boudjemaâ, l’ancien portier blidéen qui possède les qualifications requises pour assurer cette tâche.

A peine la saison 2012-2013 terminée, la nouvelle démarre pour l’USMB. C’est Zaïm qui l’a décrété en convoquant quatre cadres de l’équipe qui sont en fin de contrat. La première réunion pour préparer l'année nouvelle aura lieu très bientôt. Le président veut prendre les devants et garder l’ossature de l’équipe. C’est ainsi que Khelladi, Naâmani, Krifalli et Mellika connaîtront, dans les jours qui viennent, l’offre que leur fera la direction du club. Nous avons voulu savoir auprès de certains cadres s’ils étaient prêts à renouveler leur bail avec l’USMB. La réponse est unanime. Ils ne rempileront que sous certaines conditions. La plus importante est que la direction dote le club d’un effectif de qualité qui fera retrouver à l’USMB sa place dès l’issue de cette saison.

Ne pas négliger le vivier du club

Il y a quelques jours, des émissaires du CSC et du MCO ont, une nouvelle fois, pris langue avec le meneur de jeu de Blida, Hamia. Ils ont montré au joueur tout l’intérêt qu’ils lui portent et lui ont donné rendez-vous dans les prochains jours. Cependant, il est peu probable que Hamia porte la saison prochaine les couleurs du club de Constantine ou de celui d’Oran. Zaïm a été très clair à ce sujet. Certains joueurs encore sous contrat, à l’instar de Hamia et de Krifalli, ne quitteront pas l’USMB et cela quelle que soit l’offre faite.

5 milliards prochainement dans les caisses

près la relégation amère en DNA, non digérée par les fidèles, la course pour la présidence est relancée. Toutefois, les, soi-disant, potentiels candidats pour la gestion du RCK la saison prochaine, continuent leur guerre de clans. Actuellement, il existe deux candidats pour la présidence du club. Le premier, élu pour quatre ans par les membres de l’AG, ne compte pas lâcher et espère rester à la tête du CSA pour gérer l’argent de l’Etat. Un autre, veut faire son come back, promet une «grande équipe». Les deux comptent utiliser tous les moyens pour driver le Raed la saison prochaine. Entre temps, il faut s’attendre à d’autres arrivistes et opportunistes, tant que la médiocrité règne toujours. Le club aura besoin d’hommes capables d’assurer aisément et professionnellement la gestion administrative et financière. Le temps presse et le RCK est dans l’obligation de mettre fin à ses conflits inutiles et commencer l’opération recrutement, et convaincre surtout les cadres de l’équipe à renouveler leur contrat. Il faut dire que c’est toujours le même scénario qui revient chaque été. Ainsi, c’est souvent cette situation similaire vécue depuis le départ de Rebrab. En somme, les Koubéens doivent retenir, pour une fois, la leçon...

La liste des libérés arrêtée

Mekhalfa, directeur technique

Réussir la préparation

Les formations qui ont connu le même sort que l’USMB auront des difficultés à tourner la page à l’issue d’une saison ponctuée par l’amère réalité. La priorité pour le boss blidéen a été de dénicher le technicien

Une nouveauté cette saison à l’USMB. Le club s’est doté d’un directeur technique. Il s’agit de l’ancien entraîneur de l’équipe espoirs, Mekhalfa. Ce dernier aura, entre autres tâches, à coordonner le travail fait au sein des différentes catégories.

Aucune comparaison

Il est facile de constater que l’en-

Il est certain qu’un grand nombre de joueurs qui faisaient partie de l’effectif vont se voir signifier leur libération. Une bonne dizaine d’éléments auront à changer d’air et cela selon le rapport technique remis par l’entraîneur à Zaïm. Ce sera donc un véritable nettoyage par le vide qui sera exécuté au sein du club de la ville des Roses. Cette tâche s’accompagne de celle qui consiste à recruter et, là, c’est une tout autre histoire. S. B.

Pour ce qui est de la composante de l’effectif, les membres du staff auront à faire des choix judicieux et ne pas négliger le vivier du club, autrement dit les jeunes du cru. Quelques jeunes éléments, à l’image de Lahoussine, Bedrane et Touahri, entre autres, ont laissé apparaître de belles prédispositions. Tout doit être mis en œuvre du côté de Blida pour aborder la saison dans les meilleures conditions et réussir le pari, sinon le défi, de la remontée.

L’APC de Kouba vient de délibérer sa subvention annuelle au profit du RCK. Les membres du conseil exécutif ont fini par débloquer une enveloppe financière conséquente de 2.5 milliards de centimes. Cette subvention devrait renflouer les caisses du Raed, avant la fin du mois de juin. En parallèle, le MJS a décidé d’allouer au RCK une somme de 2.5 milliards de centimes. Elle représente la subvention de 2011/2012 attribuée aux clubs professionnels, avant que le club koubéen ne perde ce statut.

C. R.

NARBR
L’assemblée générale reportée encore une fois

S. B.

D

NAHD Khellili, la nouvelle cible du Nasria
l’habituelle paire centrale du club. Or, aux yeux du premier responsable à la barre technique du club, Zoheir Djelloul, le secret d’une saison réussie passe en premier par un effectif riche. L’équipe ne devrait donc pas s’arrêter à ce quatuor. Il est préférable, voire important, d’attirer un autre élément expérimenté dans la défense centrale. Djelloul aurait déjà la solution en l’axial de la JSK, Khellili. Ce dernier serait le candidat parfait pour le Nasria dans une saison où le seul objectif sera d’assurer l’accession. Le rendez-vous reporté à aujourd’hui La demande de Djelloul avait fait l’unanimité au sein de la direction du club des Sang et Or. L’équipe s’est vite renseignée sur la situation actuelle du central de la JSK, Khellili. D’ailleurs, un rendezvous avait été fixé une première fois pour la soirée d’avant-hier. Seulement, Saoudi, le manager du club, fut contraint de décaler le rendez-vous. Ce dernier, en raison d’un problème de santé n’a pas pu recevoir Khellili et son agent. Les deux parties se sont mises d’accord sur un second rendez-vous probablement dans les prochaines heures. A. M.

Guebli : «La concurrence me permettra de travailler encore plus»
Pour commencer, quelles sont vos nouvelles ? Depuis mon accord avec la direction, j’ai le moral gonflé à bloc, et j’ai déjà la tête à la saison prochaine. Pourriez-vous nous parler des négociations pour la prolongation de votre contrat avec le club ? Cela s’est très bien passé, et je suis très satisfait de ce que le club m’a proposé. Ce que je vis avec le club, je ne pourrais jamais le vivre ailleurs, c’est la raison principale qui m’a poussé à prolonger mon séjour au club. Cependant, au début des négociations certains parlaient d’une mésentente entre vous et la direction… Je n’irai pas jusque à parler de mésentente car la première fois où je me suis entretenu avec la direction c’était au téléphone. Ce qui fait qu’on n’avait pas vraiment approfondi les négociations. Alors nous nous sommes résignés à laisser cela jusqu’au jour où nous nous mettrons autour table. C’est ce qui s’est passé et je suis très satisfait de la tournure que les choses ont prise. Quel sera votre prochain objectif avec le club la saison prochaine? Le but sera surtout collectif. Tout le monde sera appelé à se donner à fond afin que le club atteigne ses objectifs. L’accession sera notre seul mot d’ordre et chacun se pliera aux instructions du coach. En ce qui vous concerne, la concurrence battra son plein la saison prochaine avec les nouvelles recrues. Que pourriez-vous nous dire sur ce point ? Personnellement, je ne vois aucun problème quant au sujet de la concurrence. On est appelés à jouer l’accession et je trouve normal que l’équipe demande à se renforcer dans ce compartiment. En ce qui me concerne cela me permettra de travailler plus. La concurrence nous sera bénéfique.
A. M.

E

epuis le début de cette période estivale, la formation du NAHD a réussi à arracher la signature de deux défenseurs centraux. On parle de l’ancien axial du SAM, Slimane Allali, et de Mohamed Herida, en provenance de la formation de l’USMB. Avec ces deux joueurs, l’équipe de Djelloul comptera quatre axiaux pour le prochain exercice 2013-2014, en plus des deux défenseurs, Guebli et Zemmouri,

Le budget de l’APC partage les responsables

ncore une fois, l’assemblée générale du NARBR a été reportée, mais on peut dire qu’elle a échoué. En effet, tout avait l’air normal, à quelques minutes du rassemblement, mais pour des raisons qu’ont ignore encore, tout le monde a quitté les lieux. On a appris, par la suite, que l’entrée de Toufik Kebbabi pour prendre le poste de président de section n’a pas plu à certains. Nous avons aussi appris, que la situation risque de prendre d’autres tournures dans les jours à venir. Par ailleurs, le bilan financier et moral n’a pas était encore présenté, cela reste aussi une énigme pour les nombreux supporteurs de l’équipe qui se demandent pour quelle raisons le bilan tarde encore à être présenté. Au moment où toutes les équipes ont entamé leurs préparations pour la nouvelle saison, au NARBR ni recrutement ni vision pour le prochain exercice.

La préparation débutera en fin de compte le 17
Dans un tout autre contexte, on vient d’apprendre d’une source proche du club que l’équipe du Nasria entamera la préparation le 17 de ce mois de juin. Contrairement à ce qui a été prévu, Zouheir Djelloul, le coach nahdiste, voudrait permettre à ses joueurs de bien récupérer avec ces deux jours supplémentaires. Rappelons que la date initiale était le 15 du mois en cours.

Il faut préparer la nouvelle saison

Le bilan financier qui est à chaque fois reporté a ouvert les portes pour les rumeurs. En effet, les soupesons ont bien commencé depuis que l’APC a libéré son budget. D’après nos sources, ce budget a dépassé les 7 milliards, mais sur le terrain, l’équipe à bien failli rejoindre les enfers.

Les problèmes qui ne veulent pas prendre fin au NARBR ne sont qu’un obstacle pour les préparations de l’équipe pour la nouvelle saison. Effectivement, au moment ou les autres équipes ont entamé leurs préparations, à Reghaïa, on s’occupe du rassemblement et on oublie les préparations. Les supporteurs et les amoureux du club ont lancé un appel pour les responsables : «Préparez l’équipe, recrutez des joueurs, et laissez le reste pour après.»

Khalil Y. M.

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup d’œil Clubs de Kabylie

19
CRB Aokas
Salim Lahlouh a redonné une âme aux Requins
Lors de la saison dernière, sa première en Régionale 2, le CRB Aokas a failli revenir au championnat de la wilaya de Béjaïa après avoir enchaîné plusieurs défaites d’affilée. Les Requins, comme on appelle les supporters du CRBA, ont beaucoup insisté auprès de Salim Lahlouh, l’ex-joueur de l’ES Sétif, pour qu’il intègre le club de sa ville natale et l’aide ainsi à se tirer d’affaire. Salim n’a pas refusé l’appel du cœur et a décidé de terminer sa carrière dans le club cher aux Aokassiens. Ce retour de Salim en tant que joueur coïncidait avec une série de bons résultats enregistrés par le team qui, comme par miracle, a réussi à provoquer le déclic pour s’éloigner peu à peu de la zone rouge. Devenu le capitaine du Chabab, Salim Lahlouh a transmis à ses jeunes coéquipiers cette maestria salutaire qui permettra à l’équipe de finir la saison en toute quiétude. Cette saison encore, les Aokassiens ont eu droit au même scénario que la saison passée, mais cette fois-ci avec Salim Lahlouh comme entraîneur. Le CRB Aokas a également flirté avec l’irréparable en se retrouvant menacé au plus haut point par la relégation, conséquence d’une longue série de mauvais résultats. Le ToutAokas a encore une fois émis le vœu de voir Salim rejoindre la barre technique et essayer de sauver les meubles comme il l’avait fait la saison précédente. Au bout, l’ex-Ententiste a bien réussi son pari de sauver le CRB Aokas d’une relégation certaine. Il reste à espérer que chez le Chabab, cette fois, on saura tirer tous les enseignements de cette nouvelle saison de la peur. Z. Hafit

Régionale 2

L

Les clubs de Béjaïa ont soufflé le chaud et le froid
épingle du jeu et ce, même si, encore une fois, l’amertume d’avoir encore une fois raté le coche, a de quoi décevoir.

es clubs représentant la wilaya de Béjaïa en Régionale 2 ont accompli une saison des plus acceptables. Un simple regard au classement final montre l'honorable parcours des six formations que sont la JS Tichy, le CRB Kherrata, l’ORB Akbou, le SS Sidi Aich, le CRB Aokas et le malheureux ES Timezrit. Certes, il n’y a pas eu de titre au bout de la course, mais quatre parmi elles figurent dans les huit premiers avec une mention spéciale pour les Littoraux de Tichy qui ont disputé farouchement la seconde place qui, selon la rumeur, pourrait ouvrir droit éventuellement à l'accession en cas d'adoption d'un nouveau système de compétition pour l'exercice prochain. Si le dernier mot est revenu aux Ath Douala qui ont réussi un joli coup pour leur première expérience dans ce palier avec, au bout, une consécration amplement méritée eu égard à leur régularité, il faut reconnaître que, Tichy, même s’il n’a inquiété que de loin le champion, a réussi à tirer son

Une belle surprise nommée Kherrata
Si Tichy a plus ou moins bien tenu son rang, on ne manquera pas de mettre en exergue le beau parcours réussi par le promu, ou plutôt revenant, CRB Kherrata. Le Chabab a réalisé une excellente première moitié de championnat avant d'accuser malheureusement le coup au milieu de la phase retour. Les hommes de Djamel Louahche ont totalisé 48 points au bout du compte, une jolie récolte pour cette jeune équipe qui a produit un jeu attrayant avec, peut-être, l’un des effectifs les plus équilibrés de tout le groupe. Les représentants de la ville historique ont, pour leur retour dans ce palier, constitué une des belles surprises de ce championnat avec, évidemment, l’autre promu et champion, l’US Béni Douala. Les deux autres équipes que sont l’Olympique d’Akbou et le SS Sidi Aich n'ont pas fait dans la

figuration comme en témoigne leur classement, cinquième et huitième places, des performances acceptables. Les Olympiens d'Akbou et les Diables Rouges du SSSA, au vu de leurs énormes potentialités, auraient pu aspirer à un meilleur classement, mais le mauvais départ des uns, les Sidi Aichois en l’occurrence, et les déboires des Akbouciens qui ont commencé bien avant la fin de l'aller, ce qui a poussé le coach Hamidouche à faire le ménage dans son effectif en lançant des éléments nouveaux dont des juniors qui ont honoré leur ville en tirant leur épingle du jeu à plusieurs reprises lors de la seconde phase du championnat.

Timezrit a bu le calice jusqu’à la lie
Au rayon des regrets, en revanche, il y a cette cauchemardesque fin connue par le représentant des Ath Yemmel, l'ES Timezrit, qui n'a pu suivre le rythme imprimé par le groupe de Kabylie de cette Régionale 2. Résultat, cette jeune formation qui renferme des éléments pétris de qualités

devra refaire ses classes dans le championnat de division Honneur de la wilaya de Béjaïa. Il faut dire aussi que la chute libre était quelque peu prévisible pour diverses raisons, notamment celle de la domiciliation, puisque les protégés de Ghani Boulainceur ont évolué pendant toute la saison comme des nomades, d'abord à Seddouk puis à Sidi Aich. De son côté, le CRB Aokas a sauvé de justesse sa peau dans ce groupe, même si, sur le plan de l'effectif, les Littoraux étaient mieux armés que beaucoup d'autres formations de cette régionale 2 qui ont terminé mieux qu'eux. En somme, pour les clubs de la wilaya de Béjaïa, cette édition 2012-2013 qui vient de se terminer, aura un goût d'inachevé. Le moment est venu pour ces formations de tirer les conclusions qui s'imposent pour repartir de plus belle la saison prochaine et offrir à la wilaya un champion, ce qui n’est plus le cas depuis trois saisons consécutives. Zahir Ait Hamouda

Ligue de Tizi-Ouzou

Ligue de Béjaïa

Division nationale amateur

Les jeunes catégories seront primées ce vendredi
Après les récompenses attribuées aux lauréats des championnats de division Honneur et Pré-Honneur, à savoir l’AS Tizi-Ouzou et l’OS Mouldiouane, ainsi que des huit finalistes de la coupe de wilaya, une cérémonie de remise de cadeaux aux champions des quatre groupes des jeunes catégories (juniors, cadets, minimes et benjamins) sera organisée par la Ligue ce vendredi à 14h30 au niveau de son siège. C’est ainsi que pas moins de seize équipes se verront offrir des cadeaux, des coupes et des tableaux d’honneur en guise de récompense pour leur titre de champion dans leurs catégories et groupes respectifs. Une cérémonie à laquelle sont conviés tous les présidents de club.

Honneur aux champions !
moindre de la part du RC Seddouk, alors qu’en Pré-Honneur, c’est l’US Soummam qui s’est distinguée pour retrouver sa place en division Honneur une saison seulement après l'avoir quittée même si la JS Semaoun lui a longtemps contesté sa suprématie. Chez les jeunes catégories, a été récompensé le RC Seddouk avec les juniors qui ont écrasé leur groupe en Honneur, alors qu'un palier en-dessous c'est l'ES Ighil Ali qui a terminé champion. En cadets, l'US Adekar et l'OS Tazmalt ont émergé du lot alors qu'en minimes ce sont la JS Chemini et la JSMB qui ont été primées. Par cette louable initiative, devenue une tradition à la LFWB, les clubs sportifs sont appelés à fournir davantage d'efforts pour aspirer à se voir récompensés de leur labeur en fin de saison. Bravo donc à tous les membres de la famille du football de la wilaya de Béjaïa pour leur contribution lors de cet exercice mémorable. Z. Ait Hamouda

Les Amizourois accueilleront l’USM Cheraga pour ouvrir le bal
Le nouveau promu et seul représentant de la Kabylie en division nationale amateur, groupe Centre, en l’occurrence l’USO Amizour, entamera la saison 2013/2014 à domicile au stade Larbi-Touati d’Amizour face à l’USM Cheraga. C’est ce qu’a décidé le sort, au milieu de cette semaine, lorsque le calendrier a été dévoilé au siège de la Ligue nationale amateur. Les deux équipes se sont rencontrées en division Régionale Une il y a deux saisons. A l’époque l’USOA a tenu en échec les gars de Cheraga chez eux (2/2) alors que, pour le match retour, les camarades de Nassim Kherraz ont gagné sur le score sans appel de 3-0, mais cette large victoire des Unionistes n’avait pas suffi pour arracher l’un des quatre tickets attribués par la LRFA pour accéder en division Inter-Régions, contrairement à leurs homologues de Cheraga qui ont arraché leur accession en bout de parcours. Les poulains de Mourad Bounif, l’entraîneur de l’USOA à ce moment, ont bouclé la saison à la cinquième place. Le cop d’envoi de la saison 20132014 devrait être donné, le 6 ou le 7 septembre. Mehenni Mustapha

Les champions du fair-play récompensés

La Ligue de Tizi-Ouzou a prévu également d’honorer le club champion en fair-play de chacune des deux divisions. Par ailleurs, nous avons appris qu’en marge de cette cérémonie de remise de prix aux lauréats, la Ligue tiendra une réunion avec les présidents de club. Une rencontre dont l’ordre du jour porterait sur les grandes lignes de la saison prochaine. La Ligue aurait prévu aussi de récompenser les champions de la saison dernière, à savoir l’US Béni Douala en division Honneur et l’ES Draa El Mizan en division PréHonneur. Les deux clubs auront droit à des trophées, des diplômes d’honneur et des jeux d’équipement. S. S.

uste après les palpitantes finales de coupe de wilaya chez les jeunes catégories disputées au stade Larbi-Touati d’Amizour, la Ligue de football de la wilaya de Béjaïa a organisé une sympathique réception en l'honneur des champions toutes catégories confondues. Cette manifestation qui s'est déroulée dans une ambiance conviviale a vu la présence des présidents des clubs lauréats, du représentant de la DJS, d'un représentant de la LRFA, des invités d'honneur venus des Ligues de Bordj Bou Arréridj et de Jijel et bien d'autres figures

J

sportives de la région. Le premier responsable de la Ligue, en l'occurrence Kamel Mahindad, a pris la parole pour féliciter toutes les équipes qui ont été déclarées champion dans leurs groupes respectifs. Dans son allocution, le président a tenu à remercier tous ceux qui ont œuvré pour le bon déroulement de la compétition, clubs, arbitres, services de sécurité ainsi que les différentes commissions de son instance. Il a tenu également à mettre en exergue le travail réalisé par les écoles de football, et pour clore son intervention, il a invité les présidents de club à travailler davantage

pour promouvoir le sport-roi dans les différentes localités de la wilaya, les exhortant à prendre attache avec les autorités locales pour améliorer les infrastructures sportives. A ce sujet, il faut dire que la wilaya de Béjaïa accuse un énorme déficit comparativement à d'autres régions du pays. Pour clôturer cette manifestation, des coupes, des cadeaux et des diplômes ont été décernés aux différents lauréats. Ainsi, en division Honneur, la palme est revenue à Gouraya qui a gagné son ticket pour la Régionale 2 malgré une adversité de taille de la part de l'USM Béjaïa et à un degré

20
PSG

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

Coup d’œil International

Villas-Boas dans le viseur du PSG
Selon les médias britanniques, les dirigeants du PSG auraient coché le nom du Manager de Tottenham Andre Villas-Boas pour remplacer l’Italien Carlo Ancelotti, toujours proche de rejoindre le Real Madrid. Après avoir vu la piste menant à Guus Hiddink devenir rapidement une impasse, les dirigeants parisiens seraient près à profiter d'une clause dans le contrat de l'entraîneur portugais pour le chiper à Tottenham. Villas-Boas pourrait en effet s'engager avec le club de son choix moyennant... 10 millions d'euros, assure le média italien Sky Italia. Mais du côté des Spurs, il n’est pas question de laisser filer son manager, surtout que le club londonien a commencé avec lui la saison dernière une opération reconstruction qui doit mener Tottenham vers les sommets de la Premier League. Concernant le technicien de 35 ans, sa volonté de poursuivre l'aventure à Londres n'est pas remise en cause, mais son souhait de conserver sa superstar, Gareth Bale, à tout prix, pourrait entrer en ligne de compte et faire pencher la balance, surtout que le virevoltant Gallois est ardemment courtisé par le Real Madrid.

30ME pour s’offrir Hernanes
Retenu pour disputer la Coupe des Confédérations avec la sélection brésilienne, le meneur de jeu Hernanes, qui est aussi un élément cadre de la Lazio Rome, fait partie des joueurs courtisés par le PSG. D’après le quotidien italien Il Tempo, Leonardo aurait convaincu le président Nasser Al-Khelaifi de proposer une coquette offre aux dirigeants romains « entre 25 et 30 millions d’euros», pour conclure rapidement ce dossier, surtout que l’AS Monaco est intéressé aussi par le profil du brésilien de 28 ans, auteur de 11 buts cette saison. Concernant le joueur, ce dernier et lors d’un entretien accordé à la Gazzetta dello Sport, n’a pas caché son ambition de remporter davantage de titres à l’avenir : « La victoire en Coupe d'Italie contre la Roma a été l'un des plus grands moments de ma carrière. Je suis au plus haut niveau de ma vie professionnelle maintenant et je veux jouer pour une équipe qui peut remporter des trophées. J'ai demandé au club d'afficher des objectifs ambitieux et le président Lotito veut lui aussi concourir pour le Scudetto. Mon objectif maintenant est de gagner la Coupe des Confédérations avec le Brésil et ensuite de battre la Juve pour la Supercoupe d'Italie ».

A la recherche d’un défenseur central cet été, le Barça espère aussi recruter un nouvel attaquant, malgré la venue du prodige brésilien Neymar. Selon le journal catalan Sport, les Blaugrana souhaiteraient encore renforcer leur attaque après l'acquisition de Neymar dans le but d'apporter une alternative susceptible de retirer un peu de pression au Brésilien, très attendu pour ses débuts en Europe. Pour cela, le Barça a jeté son dévolu sur l’Espagnol Fernando Torres pour épauler Lionel Messi à la pointe de l’attaque. Les Catalans seraient prêts à débourser 20 millions d'euros pour le recruter, mais en gardant aussi un œil sur la situation de l’attaquant polonais du Borussia Dortmund, Robert Lewandowski, priorité absolue du club Catalan. Lié avec les Blues jusqu’en 2016, El Nino a été l’un des grands artisans de l’excellent parcours de Chelsea en Europa League, avec le sacre finale au bout du compte, mais devra plier bagage, après la venue de José Mourinho, qui est plus tenté par la venue de Cavani ou Wayne Rooney.

Torres ciblé

Barça

«Mourinho ne laisse aucun héritage pour le futur»

Xavi

Apparemment, c’est l’heure des règlements de comptes entre les Catalans et José Mourinho. Dans un entretien accordé au journal catalan Sport, le milieu de terrain Xavi a de nouveau critiqué le passage du Spécial One sur le banc merengue : «Un grand club comme le Real Madrid ne devrait pas jouer comme le Real de Mourinho. Je ne voudrai Malgré la rupture du tendon d'Achille gauche fin pas que l’on avril, l’emblématique capitaine de l’Inter Milan, Japense que j’attaque constamment Mouvier Zanetti a reçu un message fort de la part des S’il devra à coup sur quitter le club du rinho mais il est évident que je n’aime dirigeants Nerazzurri. En effet, le site officiel du FC Séville, l’attaquant espagnol Alvaro pas le football qu’il pratique» a déclaré club milanais annoncé que l'Inter Milan a détlético A l’ à rebondir Negredo, pourra l’international espagnol, très remonté cidé de prolonger le contrat de Javier Zanetti Madrid, qui veut faire le nécessaire envers le nouveau manager de Chelsea d'une saison supplémentaire, jusqu'en juin pour l’enrôler, afin de palier le départ : «Nous ne laissons pas notre pelouse 2014. Au club depuis 1995, l’international de son buteur vedette Falcao. Selon le s’assécher au point qu’elle ressemble à argentin, qui aura 40 ans en août, n’a pas journal As, l'international espagnol un champ de patates. Nous ne donnons caché son bonheur de prolonger l’aventure qui a marqué 31 buts en 42 matches pas de coups de pieds à nos adversaires avec son club de toujours : «L'Inter Milan a la saison passée aurait désormais de continuellement et nous n’essayons pas de une nouvelle fois prouvé qu'elle croyait en moi grandes chances de porter le maillot déclencher des incidents. Nous ne le faiet en ma passion pour ce club. Je tiens à remerprochaine. saison des Rojiblancos la sons pas quand le Real était plus fort que cier le club pour sa confiance. Nous avons décidé de Annoncé dans le viseur de Tottenham nous. Parfois nous gagnions, parfois nous faire une année de plus ensemble.» et West Ham, Alvaro Negredo serait tout perdions et nous faisions match nul mais touMadrid, de ville la rejoindre de proche jours avec les mêmes valeurs footballistiques. Il ne contre un chèque de 17 milCassano : «J’espère continuer à faire partie des plans de l’Inter» s’agit pas toujours du résultat. Cela va au-delà de gaAprès un départ de saison marquant, l’attaquant italien, Antonio Cassano, qui a connu lions d’euros. gner ou de perdre. Ils étaient tellement frustrant à voir quelques bobos physiques, mais aussi des relations tendues avec son entraîneur, entend bien conticolonnes les dans affirmé l’a comme prochaine, saison la Nerazzurri des couleurs les sous évoluer à nuer jouer. Ils avaient un concept, une manière de du Corriere Dello Sport : «Mon avenir ? Honnêtement, j’espère continuer à faire partie des plans de l’Inter jouer et des joueurs incroyables tels la depuis bien connais je que quelqu’un arrivé, est (Mazzarri) entraîneur grand un et club grand un C’est Milan. que Zidane, Roberto Carlos et les Walter entraîneur, nouvel du confiance la donc gardera qu'il espère AC Milan du buteur L’ancien Sampdoria.» Mazzarri, avec lequel il a travaillé lorsque les deux hommes défendaient les couleurs de la Sampdoria Gênes. autres. Ils avaient dominé tous les aspects du jeu et il faut le reconnaître : ils étaient meilleurs. On peut dire la même chose de la Quinta del Devenu indésirable au club, l’ailier portugais, Nani, ne fait nullement partie des plans du nouveau manager Après le départ de l'entraîneur Manuel des Red Devils, David Moyes. Annoncé dans le viseur du club turc de Galatasaray, le président Unal Aysal s’est Buitre et de Pellegrini à Manchester City, Malaga auexprimé dans des propos rapportés par Sky Sports sur ce sujet : «Nous avons offert 7 millions d’euros sa philosopour lui. Mais ils n'ont pas accepté. Nous ne pouvons pas donner plus que cela. Nous n'allons plus le rait trouvé son remplaçant, à savoir l'Allephie de jeu courtiser. Nous ne pouvons pas donner plus de 7 millions d’euros pour lui. Ils veulent 10 millions. mand Bernd Schuster (53 ans). La Pour cette raison, il n'est plus sur notre liste de transfert.» Si Galatasaray a décidé d’abandonner claire et direction boquerone a donc décidé de faire cette piste, ce ne sera nullement le cas du PSG mais aussi de l’ASM, qui peuvent facilement ofsans frir cette somme à Man United, pour s’offrir les services de l’international portugais, âgé seuconfiance à un autre ancien entraîneur du taches. Le lement de 26ans, et qui pourra donc rendre de précieux services à son futur club. Real Madrid, Bernd Schuster, pour prendre Barça garde la relève de «l’ingénieur». Au chômage dela même phiGaray de plus en plus proche puis 2011 après son départ du Besiktas Istanlosophie depuis Ezequiel Garay, le défenseur du Benfica Lisbonne, ne serait pas bul, Bernd Schuster possède déjà une sérieuse deux décennies. loin de rejoindre Manchester United, à en croire les informations expérience de la Liga puisqu'il a entraîné Levante, Mourinho, lui, ne de Record. Après Guillermo Varela, recruté à Peñarol, c'est EzeXerez et Getafe dans le passé. La confirmation de la suslaisse aucun héritage quiel Garay devrait débarquer dans les prochaines semaines du affecté pas pensionde Malaga en Ligue Europa n'aurait pour le futur.» Après côté d'Old Trafford. Selon le média portugais, le Benfica de Lisle choix du technicien allemand, dont l'un des preune telle attaque, il faubonne et les Red Devils seraient déjà tombés d'accord quant aux miers dossiers chauds à gérer devrait être dra surtout s’attendre à points essentiels de la négociation mais l'officialisation du transcelui de la révélation Isco, courtisé par une riposte sanglante du fert du défenseur central argentin ne serait pas prévue à court le Real Madrid et Man City. Mou, spécialiste dans le genre. terme.

Zanetti prolonge encore le plaisir

Inter Milan

Les Colchoneros font le forcing pour Negredo

A. Madrid

Malaga

Pas moins de 10M€ pour lâcher Nani

Manchester United

Schuster pressenti pour remplacer Pelligrini

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Contact@lebuteur.com 

Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

N° 2314 Jeudi 13 juin 2013

«Zidane veut être entraîneur»
S’il refuse le poste de manager général, Zinedine Zidane est par contre très chaud à l’idée de travailler quotidiennement sur le terrain, dans le rôle d’un entraîneur adjoint, comme l’a confirmé le président Florentino Perez, aux micros de EsRadio : «Zidane sera le leader du projet sportif. Mais il veut être entraîneur. Je crois qu’il doit commencer par une équipe qui n’est pas l’équipe professionnelle du Real Madrid. Lui-même n’en veut pas. Il peut être comme Karanla avec Mourinho avec le prochain entraîneur ou prendre en charge une équipe du centre de formation. Mais il sera bel et bien des nôtres la saison prochaine.» Quoi qu'il en soit, le Français tiendra un rôle majeur dans le staff madrilène la saison prochaine et Ancelotti reste toujours la priorité du président merengue.

Florentino Perèz

Coup d’œil International
Real Madrid Tottenham

21
Une pépite brésilienne à la place de Bale ? Alors que le Real Madrid rêve toujours

d’enrôler la pépite Gareth Bale, en se montrant prêt à offrir jusqu’à 100 millions d’euros, les dirigeants de Tottenham espèrent malgré tout conserver l’international gallois, pour une nouvelle saison au minimum. Mais en attendant de connaître la fin de ce feuilleton, les Spurs veulent aussi préparer l’avenir, en ciblant le jeune Brésilien, Bernard. A en croire The Sunday People, Mineiro devrait recevoir dans les prochains jours une offre de Tottenham pour son jeune attaquant, alors que le Borussia Dortmund est aussi sur le coup. Reste à savoir si les deux clubs sont prêts à débourser pas moins de 18 millions d’euros pour un joueur qui n’a pas encore fait ses preuves dans le haut niveau.

L’ASM prête à offrir 100M€ pour Ronaldo
Après le PSG et Man United, c’est au tour de l’AS Monaco de préparer une offre XXL pour espérer le recrutement de la star portugaise, Cristiano Ronaldo. Selon The Independent, le club de la Principauté pourrait dépenser 100 millions d'euros et offrir au Portugais, lié avec le club merengue jusqu'en juin 2015, un salaire de 20 millions d'euros par saison. L’ASM signerait non seulement l'un des meilleurs joueurs de la planète, mais également le transfert le plus cher de l'histoire du football, puisque CR7 détient d'ailleurs ce record, lui qui a quitté Manchester United pour rejoindre Madrid en 2009, contre la somme faramineuse de 94 millions d'euros. Mais au vu des dernières déclarations du footballeur et des dirigeants, qui ont assuré qu’un accord pour prolonger le contrat liant les deux parties serait bientôt trouvé, le transfert de CR7 vers Le Rocher est peu probable.

Benzema ne craint pas la concurrence
Alors que le Real Madrid s’active en coulisse pour recruter Gareth Bale mais aussi Luis Suarez, l’attaquant français, Karim Benzema, reste assez confiant dans ses chances de s’imposer la saison prochaine, comme il l’a assuré dans les colonnes de Marca et repris par Footespagnol.fr : «Peur ? Pas du tout. Je pars en vacances, je vais me reposer et puis je m’entraînerai juste avant le début de la reprise pour revenir au top. J’ai pour habitude de commencer à travailler 10 jours avant le début de l’entraînement en club et je vais faire la même chose cette année. Je suis vraiment motivé et j’ai envie de gagner des titres avec le Real Madrid l’an prochain.»

Après la perte de Mario Götze, les dirigeants du BVB ne veulent en aucun cas perdre leur attaquant vedette, Robert Lewandowski, au profit du Bayern Munich. Le président délégué du Borussia, Hans-Joachim Watzke, dans une interview à die Welt, espère convaincre l’international polonais de poursuivre l’aventure chez les Jaune et Noir : «J'attends de lui qu'il montre sa force de caractère comme il l'a montré les années précédentes et de redevenir professionnel comme la situation l'exige. J’ai parlé avec lui et je peux comprendre sa déception. Je serais sûrement dans la même situation si j'apprenais que le FC Bayern n'avait finalement pas fait d'offre.» Si le Bayern Munich devra abandonner cette piste, ce n’est nullement le cas des Red Devils, qui peuvent émettre une offre sérieuse de 30 millions d’euros pour Lewandowski et même doubler son salaire avec plus de 5 millions par an, selon The Sun.

Le Borussia veut convaincre Lewandowski de rester

Dortmund

Ambrosini poussé vers la sortie
Contrairement à l’Inter Milan, qui a décidé d’offrir un nouveau bail pour son capitaine, Javier Zanetti, l’autre club milanais a refusé de prolonger son capitaine, Massimo Ambrosini, pourtant chez les Rossoneri depuis 18 saisons. A 36 ans, le milieu de terrain italien est dans le viseur de la Fiorentina, mais un départ en Angleterre, et plus particulièrement à Aston Villa, est aussi évoqué. Une information confirmée par son agent, Moreno Roggi, selon Calciomercato : «Bien sûr Massimo veut continuer. Il préfèrerait un club étranger, mais si une offre italienne arrivait, on ne l'ignorerait pas complètement. A l'heure actuelle, nous sommes en contact avec Aston Villa, et nous avons repoussé des clubs de Major League Soccer.»

AC Milan

Pisté par les dirigeants merengues, à la recherche d’un remplaçant au buteur argentin, Gonzalo Higuain, l’attaquant uruguayen de Liverpool, Luis Suarez, est très chaud à l’idée de quitter l’Angleterre pour tenter une première expérience en Espagne. Dans un entretien accordé à la télévision uruguayenne RR Gol, l’ancien joueur de l’Ajax a tenu à régler ses comptes avec les médias anglais : «Depuis que je suis arrivé, ils ne m'ont jamais jugé sur mon jeu. (...) Ils n'ont jamais parlé de moi en bien. Sans aucune preuve ils m'ont donné huit matchs de suspension (pour ses insultes racistes envers Patrice Evra, Ndlr) alors qu'avec Terry, où il y avait des preuves, ils lui en ont donnés quatre. Je suis Sud-Américain et je pense que c'est la raison de tout cela.» Une nouvelle sortie médiatique qui confirme le souhait du joueur de quitter rapidement les Reds cet été.

Liverpool Luis Suarez : «Les Anglais ne m’ont jamais jugé sur mon jeu »

El Shaarawy pas vraiment intransférable
Stephan El Shaarawy vers un départ du Milan AC ? Annoncé intransférable un jour, El Shaarawy est annoncé partant un autre. La situation de l’attaquant du Milan AC n’est pas claire. Mais le club pourrait accepter un transfert lors du mercato. Adriano Galliani avait annoncé que l’attaquant italien n’était pas un joueur intransférable, et ce, malgré le souhait de rester au club émis par le jeune buteur. Sur Twitter, le directeur sportif lombard a ouvert un peu plus la porte à un départ : «El Shaarawy est le joueur pour lequel nous avons le plus de demandes, mais il n’y pas de négociations en cours et il n’y a pas d’offres sur la table». A noter que Arsenal, Naples mais surtout Man City sont sur les traces du Pharaon italien.

Navas Essien «Je n'ai pas grand «Un rêve pour moi
Après une pige d’une saison au Real Madrid à titre de prêt, le milieu de terrain ghanéen, Michael Essien, a confié au site Goal.com, sa joie et son bonheur de travailler de nouveau avec José Mourinho, de retour chez les Blues : «Je peux jouer n'importe où pour Chelsea avec José Mourinho. Je suis toujours positif et je vais travailler dur et rester toujours disponible pour lui. Savoir à quel poste je joue sur le terrain n'a pas d'importance et je veux tout donner pour le club. Je n'ai pas grand chose à prouver. J'ai fait tout cela, alors je vais aller là-bas, travailler dur et gagner des matches.»

Chelsea

Man City

chose à prouver»

S’il ne fait nullement partie des plans de l’entraîneur Antonio Conte, le milieu de terrain brésilien, Felipe Melo, toujours lié à la Juventus, ne manque pas de courtisans, après deux ans de prêts à Galatasaray. En plus des Turcs, qui sont prêts à offrir 5 millions d’euros aux Turinois, le quotidien italien Tuttosport a affirmé qu’en plus d’un intérêt du club américain de Seattle, la formation de Flamengo veut aussi récupérer son ancien prodige formé au club, en se montrant capable de proposer quatre millions d’euros.

Juventus

Trois courtisans pour Felipe Melo

Avant même de faire ses grands débuts avec le maillot des Citizens, le désormais ancien joueur du FC Séville a fait part de ses ambitions avec le club anglais : «J'ai gagné quelques titres importants, mais la Ligue des Champions, c'est quelque chose que vous avez toujours à l'esprit. Je veux aussi profiter au maximum de la Premier League et réaliser une bonne saison, a expliqué l'ailier espagnol dans les colonnes du Sun. «La vérité, c'est que c'est comme un rêve pour moi de jouer pour un club comme Manchester City de lutter pour le titres et tout ce qui va avec» a reconnu l’international espagnol.

de jouer à City»

22

Le Buteur n° 2314 Jeudi 13 juin 2013

V SA utile

OIR

Détente
QCM
e-mail : Réagissez à cette page parur.com jeux-sante@lebute

Sudoku n° 1238

In

La citation la plus connue de La cité de la peur : «On peut tromper mille fois une personne (...)» est issue d'une citation d'Abraham Lincoln.

Youcef Chahine était un :
a- Réalisateur b- Acteur c- Scénariste-producteur d- les 4 à la fois

Le Destin LʼEmigré

L’intrus
Qui c’est ?

Adieu Bonaparte Le Lion du désert

LS V
eaviez-

ous ?

Le kopi luwak est considéré comme lʼun des meilleurs cafés. Produit en Indonésie, il vaut environ 250 euros le kilo, ce qui en fait lʼun des cafés les plus chers au monde. Ses grains sont récoltés dans les excréments dʼune civette (le «luwak»), qui vit dans les caféiers et consomme les grains, mais sans les digérer. Avant dʼêtre rejetés, ils sont fermentés dans le système digestif de lʼanimal, ce qui leur donne un goût particulier. Seul le Luwak possède cette caractéristique étonnante, ce qui explique la rareté et le prix de ce café.

Le «kopi luwak», un café prestigieux récolté dans des excréments

M

éli Débusquez 2 arts dont les noms élo ont été mélangés :

Le pharaon du 7e art

QUEMASICIMUNE

Charade
Mon 1er est le pluriel de mal Mon 2e est la moitié de moto Mon 3e est une éructation Mon 4e est une note de musique Mon tout est une marque de téléphone mobile

Devinette
Qui a dit ?

Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

Qu'est-ce qui va plus vite que le temps ?

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature
C’est un homme politique

E

nigme

Deux mères et leur fille respectives tricotent. Et pourtant, il n'y a que trois pulls. Pourquoi ?

«Si jʼenseigne, cʼest pour apprendre»
Mustapha El Akkad Youcef Chahine Merzak Allouach Lakhdar Hamina

Mots fléchés n° 1687

Ce

jour-là

1830 : débarquement de l'armée française pour la conquête de l'Algérie, commandée par le comte de Bourmont. 1900 : entrée de la République d'Hawaii dans les États-Unis. 1931 : le naufrage du Saint-Philibert à l'embouchure de la Loire fait 450 victimes. 1940 : les Allemands entrent dans Paris, vidé des trois-quarts de ses habitants. 1985 : détournement du vol 847 de la TWA par le Hezbollah. 1985 : les accords signés à Schengen (Luxembourg) par plusieurs Etats européens abolissent les contrôles aux frontières communes entre les Etats signataires.

Humour… 
Généralement, lorsqu'un navire débarque dans un port, il envoie des cordes pour qu'on l'attache au quai. Un jour, un navire étranger débarque au port d'Alger et voilà que l'employé du port sur le quai cri en direction de la personne sur le bateau : «Armi lehbila ! (cela veut dire : envoie la corde). Le marin le regarde avec de grands yeux sans savoir ce qu'il veut dire. L'employé du port répète une deuxième fois : «Yaw Armi lehbila !» et une fois de plus, le marin fait des gestes insinuant qu'il nʼa rien compris. A ce moment-là, un autre employé du port, voyant le manège, se dirige vers son collègue et lui demande : «C'est quoi le problème ?» Et l'autre répond : «Depuis tout à l'heure, je lui dit armi lehbila mais il ne le fait pas.» Alors, celui-ci lève sa tête et dit au marin : «You speak english ?» et le marin tout content lui répond avec enthousiasme : «Yes ! I do.» Et l'Algérien lui réplique : «Emala, armi lehbila !»

La photo du jour

Sudoku n° 1238

Qui cʼest ? Youcef Chahine De qui Sʼagit-il ? Leonid Brejnev Charade Motorola (maux-to-rot-la)

S olution des jeux…

QCM d- Les 4 à la fois Lʼintrus Le Lion du désert : film réalisé par Mustapha El Akkad, les trois autres sont lʼœuvre de Youcef Chahine Devinette Une montre qui avance. Enigme Il s'agit d'une grand-mère, de la mère et de la fille. Qui a dit ? Youcef Chahine Méli-Mélo Cinéma et musique

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com ute leb té@ jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écra ssage
«Aussi longtemps que les lions n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur»
(Proverbe africain)

Le Buteur n° 2314 Jeudi 13 Juin 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
4 Chaâbane 1434

23

Le proverbe du jour

JEUDI
BEAU TEMPS

VENDREDI
BEAU TEMPS

Jeudi
Dohr Asr Maghreb Icha : 12h48 : 16h40 : 20h11 : 21h52 : 03h37 : 05h29

Vendredi
Fedjr Chourouk

Matin : 20 °C A-M : 29 ° C Vent : 14 km/h Direction : N

Matin : 19 °C A-M : 29 ° C Vent : 14 km/h Direction : N

ACTUEL

10 mythes et vérités à propos des virus et bactéries
Germes et santé: quʼen est-il au juste? Vérifiez vos connaissances. 1-Mythe: Jʼai un bon système immunitaire; je nʼai donc pas besoin de me faire immuniser. De plus, les vaccins sont dangereux. Vérité: Les vaccins travaillent en collaboration avec votre système immunitaire pour vous aider à combattre lʼinfection. Quand au rapport ayant établi un lien possible entre le vaccin ROR et lʼautisme, il a été démystifié par la science. Les vaccins sont sûrs et efficaces et constituent votre meilleure protection contre de nombreuses infections. 2-Mythe: Je peux arrêter de prendre mes antibiotiques dès que je commence à me sentir mieux. Vérité: Il faut un certain temps aux antibiotiques pour agir pleinement contre les infections bactériennes. Même si vous allez mieux, vous devez donc les prendre pendant toute la durée prescrite par le médecin afin de vous assurer que lʼinfection est guérie. 3-Mythe: Les antibiotiques mʼaideront à combattre le rhume ou la grippe. Vérité: Les antibiotiques ne sont efficaces que contre les bactéries. La plupart des problèmes de toux, de mal dʼoreille et de mal de gorge, de même que tous les rhumes et les grippes sont causés par des virus. Les antibiotiques seront sans effet sur ces maladies virales et ne vous en guériront donc pas. 4-Mythe: Les médicaments en vente libre contre la toux et le rhume guérissent les infections. Vérité: Les médicaments pour combattre la fièvre, quʼils soient seuls ou associés à des décongestionnants, des antihistaminiques et des antitussifs, ne guérissent pas la ma7-Mythe: Afin de mʼassurer que ma vaisselle est propre et ne présente aucun danger, je dois utiliser un détergent à vaisselle comprenant un antibactérien. Vérité: Le savon et les détergents ordinaires conviennent parfaitement pour laver la vaisselle et les vêtements, nettoyer la maison ou vous laver les mains. Lʼutilisation abusive de savons et détergents comprenant des agents antibactériens peut mener à lʼapparition de micro-organismes résistants aux antibiotiques, qui pourraient ensuite causer des infections tenaces. 8-Mythe: Les aliments biologiques sont plus sûrs pour ma famille et pour moi. Vérité: Le mot «biologique» ne signifie pas que les aliments sont exempts de germes ; en fait, les aliments biologiques pourraient présenter plus de risques dʼinfection que les autres sʼils ne sont pas convenablement lavés ou cuits avant dʼêtre consommés. 9-Mythe: Le lait non pasteurisé est meilleur pour la santé. Vérité: Il nʼexiste aucune preuve à lʼeffet que le lait non pasteurisé soit meilleur pour la santé que le lait pasteurisé ; par contre, il peut augmenter vos risques dʼinfection. 10-Mythe: Les chats, les chiens et les autres animaux de compagnie sont immunisés contre les maladies infectieuses. Vérité: Les animaux de compagnie peuvent être porteurs de bactéries et attraper diverses maladies bactériennes, virales ou parasitaires. Pour vous protéger, ainsi que les membres de votre famille, lavezvous toujours les mains après avoir joué avec un animal de compagnie, avoir touché ses aliments, ses jouets, sa litière, les objets sur lesquels il sʼinstalle pour dormir, et avant de préparer à manger.

Recette
Tajine de courgettes

Argentine : 14 kg de cannabis dissimulés dansQuatorze un porc kilos de cannabis dissimulés dans la carcasse d'un porc ont été saisis en Argentine, près de la frontière avec le Paraguay et le Brésil, a-t-on appris de source policière. Lors d'un contrôle de routine à la gare routière de Posadas (nord-est de l'Argentine), les gendarmes ont été intrigués par le poids excessif d'une valise, dans le coffre d'un autocar se rendant à Buenos Aires. En l'ouvrant, ils ont découvert dix paquets de cannabis cachés dans la carcasse du porc déformée par la marchandise et recousue à la hâte. Le propriétaire de la valise, un Paraguayen, a été interpellé. De la drogue - cocaïne ou cannabis - venant de Bolivie ou du Paraguay est régulièrement saisie en Argentine.

farcis

La liste des exoplanètes potentielles ne cesse de s'allonger ! Au cours du meeting annuel de l'American Astronomical Society's tenu le 4 juin dernier, des scientifiques ont annoncé en avoir découvert une toute nouvelle et pas des moindres. Nommée KELT-6b, l'exoplanète serait située dans la constellation connue sous le nom de «Chevelure de Bérénice», à une distance d'environ 700 années-lumière de la Terre. D'après les observations, elle orbiterait autour d'une étoile, qui aurait à peu près le même âge que le Soleil, en 7,8 jours. Cela signifie qu'une «année» sur cette planète durerait environ une semaine terrestre et que son passage devant son étoile (vu depuis la Terre) durerait à peine 5 heures. Côté caractéristiques, il s'agirait d'une planète gazeuse chaude et similaire en terme de masse et de taille, à la planète Saturne sans ses anneaux. Mais elle serait également très semblable à une autre exoplanète largement étudiée et appelée, HD 209458b.

Une planète semblable à Saturne découverte à 700 années-lumière de la Terre

ladie. Ils soulagent simplement les symptômes, les rendant plus tolérables jusquʼà ce que le système immunitaire réussisse à combattre le virus. Ils peuvent vous aider à vous sentir mieux mais vous resterez contagieux. En outre, les médicaments contre la toux et le rhume ne sont pas efficaces chez les jeunes enfants et peuvent même sʼavérer dangereux; il vaut donc mieux éviter de leur en donner. 5-Mythe: Les micro-organismes réfractaires aux antibiotiques résistent également au lavage et au nettoyage des mains. Vérité: En lavant vos mains au savon ou en les désinfectant avec une lotion à base dʼalcool, vous vous protégez autant contre les micro-organismes résistants aux antibiotiques quʼaux autres bactéries et virus. Le nettoyage et les mesures dʼhygiène en viennent à bout. 6-Mythe: Je nʼai pas à mʼinquiéter si ma fièvre nʼest pas trop élevée. Vérité: Même faible, la fièvre est souvent le signe que lʼorganisme combat une infection. Si vous en faites et toussez ou vomissez, avez de la diarrhée ou une éruption, votre infection pourrait être transmissible. Dans ce cas, vous devriez rester à la maison et vous isoler des autres; si vous symptômes sont inquiétants, communiquez avec votre médecin ou appelez Info-Santé.

Ingrédients farce 300g de viande hachée 4 grandes courgettes 1 œuf Riz Ras el hanout Sel Poivre Persil frais Ingrédients sauce 3 oignons 1/2 boîte de pois chiche Sel Poivre Paprika Préparation : Coupez les extrémités des courgettes puis les rincez. Faire 4 tronçons de taille égale dans chaque courgette. A lʼaide dʼun couteau économe évidé un seul côté de la courgette. Dans un récipient, mettre la viande hachée, ajoutez une cuillerée à café de raz el hanout, du sel, du poivre, une poignée de riz, le persil ciselé puis

ajoutez lʼœuf pour lier lʼensemble. Bien mélanger. Remplir chaque tronçon de courgette avec la farce de viande hachée et réservez. Dans une cocotte, faire revenir dans de lʼhuile dʼolive, les oignons émincés, le sel, le poivre et une cuillère à café de paprika puis déposer les tronçons de courgettes et ajoutez deux verres dʼeau. Dès le début de lʼébullition ajoutez les pois chiche. Cuisson à la cocotte minute 15 minutes ou dans une marmite 30 minutes. Servir chaud arrosez de jus de citron et parsemez de persil.

20 aliments champions contre le diabète
Ce que vous mettez dans votre panier d’épicerie détermine si vous laisserez votre diabète prendre le dessus ou si vous parviendrez à le mettre au tapis. Nous avons donc dressé une liste des 20 meilleurs aliments pour lutter contre le diabète.

20. Patate douce

A Enlever une tache
stuce

de sauce tomate

People

La princesse Madeleine de Suède, dans une rare interview en pleins préparatifs de mariage, paniquait un peu en voyant le temps lui filer entre les doigts. A quelques jours de la noce de samedi, la fille cadette du roi Carl XVI Gustaf et de la reine Silvia de Suède semblait mercredi plus que jamais dans le rush : la preuve, elle a été interpellée au volant de sa voiture, un crossover Volvo XC60, en train d'emprunter un couloir de bus dans les rues de Stockholm ! L'affaire, d'apparence anecdotique, suscite quelques remous, et pour cause : la princesse Madeleine, qui circulait en direction du palais royal dans le cadre de l'organisation de la noce, a invoqué auprès des agents qui l'ont appréhendée l'immunité royale en présentant un document papier, une ligne de défense également avancée par les services de la cour. Or, la police a décidé, après consultation des textes de loi, d'engager des poursuites, constatant bel et bien l'infraction et considérant que seul le monarque jouit de l'immunité prévue par la Constitution

La Princesse de Suède arrêtée par la police

Mangez une patate douce cuite au four et votre glycémie augmentera de moins de 30% que si vous mangiez une pomme de terre. Les patates douces sont constituées de fibres qui luttent contre la maladie et de nutriments dont près de 40% sont dʼun type soluble qui abaisse le cholestérol et ralentit la digestion. Elles sont aussi très riches en caroténoïdes, des pigments jaunes et orange qui aident lʼorganisme à réagir à lʼinsuline. De plus, elles sont remplies dʼacide chlorogénique, un composé végétal naturel qui peut aider à réduire lʼinsulinorésistance.

La sauce tomate ou le ketchup, c'est délicieux, mais pour les plus petits (ou même les plus grands) les taches sont inévitables ! Pour enlever une tache de sauce tomate, et en cas de projection sur un vêtement, versez un peu d'eau gazeuse sur la tache, puis épongez avec du papier absorbant. Lavez ensuite la tache à l'eau savonneuse ou encore avec du liquide vaisselle.

Question
A ce jour, il nʼexiste pas de donnée épidémiologique indiquant une augmentation du risque des cancers lorsque lʼon consomme des aliments cuits au four à micro-ondes.

News
Santé

La cuisson des aliments au four à micro-ondes De faux souvenirs de guerre implantés augmente le risque de cancer
dans le cerveau de soldats
Faux !
Plus précisément, dans la mémoire de soldats néerlandais partis en mission durant quatre mois en Afghanistan. D'après les détails dévoilés, ces soldats ont été vus quelques mois avant de partir en mission et deux mois après leur retour, dans le cadre d'une étude sur les causes et la guérison du stress post-traumatique. Les chercheurs de l'université d'Utrecht aux Pays-Bas en ont ainsi profité pour mener en parallèle une autre expérience basée, elle, sur l'implantation de faux-souvenirs. Pour cela, ils ont réalisé plusieurs séances au cours desquelles ils faisaient parler les soldats en leur posant des questions sur les évènements qu'ils avaient connus en Afghanistan.

Des scientifiques de l'université d'Utrecht aux Pays-Bas ont récemment mené une expérience visant à induire de faux-souvenirs chez des soldats revenus d'Afghanistan. Cette étude s'inscrit dans les nombreux travaux qui ont déjà été faits sur les souvenirs factices qui pourraient être implantés dans la mémoire au moyen d'une manipulation mentale. Le protocole ressemble à un scénario de film de science fiction, et pourtant, il s'agit bel et bien d'une expérience réelle qui n'est d'ailleurs pas réalisée pour la première fois. Selon une étude parue dans la revue European Journal of Psychotraumatology, des chercheurs néerlandais seraient parvenus à implanter de faux souvenirs dans la mémoire de plusieurs humains.

Le

Quinze nouvelles espèces d'oiseaux découvertes en Amazonie
La forêt amazonienne recèle d'une biodiversité insoupçonnée. Récemment encore, une équipe de chercheurs du Musée de Zoologie de l'Université de São Paulo ont mis en évidence 15 nouvelles espèces d'oiseaux. Les spécimens ont été identifiés au sud et à l'est de l'Amazonie, dans des zones très restreintes par la déforestation. Onze ont été identifiés au Brésil et quatre au Pérou et en Bolivie. Pour les scientifiques et experts en charge de la conservation des espèces, cette nouvelle découverte est presque inespérée. «Trois ou quatre espèces d'oiseaux sont décrites par an dans le monde. La surprise est d'en avoir trouvé quinze et cela prouve la richesse de la biodiversité en Amazonie et la nécessité de la préserver» indique dans un communiqué Luis Fabio Silveira, ornithologue et coordinateur du projet de recherche. Selon le chercheur, cette trouvaille est l'une des plus importantes de l'histoire de l'ornithologie brésilienne depuis 140 ans. Le dernier à avoir identifié autant d'espèces d'oiseaux est l'Autrichien August von Pelzeln qui, en 1871, a publié le livre

C hiffre du jour

15

«Zur Ornithologie Brasiliens». Dans son ouvrage, l'ornithologue décrit 40 spécimens d'oiseaux brésiliens. Les ornithologues sont parvenus à identifier l'existence des nouveaux oiseaux grâce à leur chant qui jusqu'à présent leur était inconnu. Les spécimens, décrits dans la revue PesquisaFapesp sont en majorité des Passériformes. Seule une espèce appartient à l'ordre des Piciformes, connu pour regrouper notamment les toucans.

17:30 L'invité 17:40 Prozac : la maladie du bonheur 18:05 Epicerie fine 18:30 Un livre, un jour 18:35 Tout le monde veut prendre sa place 19:20 Un objet, une histoire 19:30 Journal (France 2) 19:55 La route des Princes 20:00 Chez Maupassant 20:55 Chez Maupassant 21:25 TV5MONDE, le journal 21:40 Journal (RTS) 22:15 Le journal de l'économie 22:20 Questions à la une 23:15 Le dessous des cartes 23:25 TV5MONDE, le journal Afrique

12:55 Les feux de l'amour 13:55 Vengeance aveugle 15:30 Quatre mariages pour une lune de miel 16:20 Bienvenue chez nous 17:15 Secret Story 18:05 Money Drop 19:00 Journal 19:35 1001 questions santé 19:40 Nos chers voisins 19:50 Alice Nevers, le juge est une femme 20:40 Alice Nevers, le juge est une femme 21:40 Alice Nevers, le juge est une femme 22:35 Alice Nevers, le juge est une femme 23:30 Les experts : Miami 00:15 Les experts : Miami 01:10 Reportages 02:50 Très chasse, très pêche 03:45 Musiques

12:50 Consomag 13:00 Toute une histoire 14:35 Comment ça va bien ! 15:50 Côté Match 15:55 Dernier recours 16:15 Le jour où tout a basculé 16:45 CD'aujourd'hui 16:50 On n'demande qu'à en rire 17:40 Mot de passe 18:25 N'oubliez pas les paroles 19:00 Journal 19:40 Météo 2 19:42 Mon parcours gagnant 19:45 Envoyé spécial 21:15 Complément d'enquête 22:15 Solitaire du Figaro 22:20 Ce jour-là, le 18 juin 1940 23:45 Dans quelle éta-gère 23:50 Journal de la nuit 00:00 Météo outremer

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:05 Scènes de ménages 12:45 L'homme aux miracles 14:35 Drop Dead Diva 15:25 Les reines du shopping 16:35 Un dîner presque parfait 17:40 100 % mag 18:45 Le 19.45 19:05 En famille 19:50 Body of Proof 20:40 Body of Proof 21:30 Body of Proof 22:20 Body of Proof 23:05 Body of Proof 00:00 Damages 00:50 Damages 01:35 Météo 01:40 M6 Music

N° 2314 JEUDI 13 JUIN 2013

Messi accusé le de fraude fisca i était

C il a dit lui
omme

«C’est vrai que Boulhabib est prêt à payer à Istres les 40 000 euros pour ma libération, mais j’ai donné ma parole au Mouloudia» Sid-Ali Yahia-Cherif, joueur de Istres N’avais-tu pas juré par Allah que tu n’as pas négocié avec Boulhabib ? Ce n’est pas de la langue de bois «Le nul concédé par le Mali nous rend service, mais ne nous assure pas la qualification» Essaïd Belkalem, joueur de l’Algérie

Jusqu’ici, Lionel Mess présenté par ses fans et partisans comme le joueur exemplaire par excellence, un footballeur talentueux et sans histoires qui joue sans se la jouer et qui se contente de faire (bien) son travail sans faire de cinéma. Bref, le gendre idéal qu’aimerait avoir toute famille. Or, le petit Leo n’est pas aussi angélique qu’il le paraît, du moins sur le plan des affaires : son père et lui seraient auteurs d’une fraude fiscale à grande échelle et seraient poursuivis par la justice qui leur réclamerait 4 millions d’euros, selon la journal El Periodico et la radio Cadena Ser. Pendant 3 ans (de 2007 à 2010), ils n’auraient pas déclaré les droits d’image du joueur. Messi a démenti avoir fui les impôts. Il peut dribbler toute une équipe, mais pas le fisc…

La JS Kabylie rach ont la couleur jaune en commun, mais rien d’autre. Pour le reste, les trajectoires de ces deux clubs ont souvent été différentes. On peut même dire que la tendance s’est inversée avec le temps. Du temps de la stabilité que connaissait la JSK avec Mahieddine Khalef, l’équipe partait en stage à Saint-Etienne alors que l’USMH n’avait encore pas d’entraîneur. Aujourd’hui, El Harrach a la stabilité avec Boualem Charef alors que le club kabyle change d’entraîneurs comme on change de chemise. Ironie de l’histoire : l’USMH a repris les entraînements hier, alors que la JSK n’a pas encore trouvé de coach. Les temps ont changé, les hommes aussi…

Le maillot de L’USMH de Charef Manchester United en fait ce que faisait hommage à Cantona Khalef la JSK de et l’USM El Har-

Manchester United n’oublie pas ses légendes. Pour la saison 2013-2014, le maillot «à domicile» des Red Devils aura le fameux col noir que Eric Cantona avait rendu immensément populaire au milieu des années 90 lorsqu’il le relevait avant chaque début de match et, surtout, à chaque fois qu’il inscrivait un but. C’est une manière de rendre hommage au joueur français, élu meilleur du joueur du club du siècle dernier, et aussi de booster les ventes des maillots. Quand l’émotion se conjugue au business…

fo n i ’ L

Le nouveau stade de Tizi Ouzou est ardemment attendu. Les travaux de construction ont commencé (lire page 7) et avancent à un rythme correct. Toutes les commodités ont été conçues pour être aux normes de la FIFA, mais l’une d’entre elles ne le sera pas : le parking réservé au public. Omar Malki, l’architecte qui a conçu le stade et les infrastructures annexes (un terrain d’entraînement, un terrain

Le nouveau stade de Tizi aura un déficit de 5 000 places de parking
d’athlétisme et un hôtel), s’en explique : «Pour un stade de 50 000 places, la norme internationale est que le parking soit d’une contenance 8 000 voitures. Or, celui en construction ne pourra contenir que 3 000 véhicules car le projet ne peut pas permettre un parking plus grand. L’assiette de terrain dégagée pour le projet est d’une superficie de 53 hectares alors que, pour un travail abouti, il aurait fallu de 70 à 80 hectares.» Avec un stage sans assez de places de parking, on n’est pas sorti de l’auberge…

Quelles conditions climatiques règneront durant le Mondial-2022 qui se déroulera au Qatar ? Le match IrakJapon, comptant pour les éliminatoires du Mondial-2014, nous en donne une idée très précise : jouée mardi à Doha, capitale du Qatar (l’Ira k est interdit d’abriter des matches pour raisons sécuritaires), cette confrontation a obligé l’arbitre du match, l’Ouz bek valentin Kovalenko, à arrêter la partie deux fois afin de permettre aux joueurs - et à lui-même, ainsi que ses assistants - de boire et s’hydrater , tellement la chaleur était suffocante et le taux d’humidité élevé. La Coupe du monde 2022 aura lieu à la même période de l’année. De quoi donner d’ores et déjà des sueurs… froides !

A Doha, un arbitre a arrêté le match deux fois à cause de la chaleur

Footaises 
Belfodil a réservé un  billet pour Alger pour le mois de novembre.  Hannachi a acheté  peu de joueurs et a vendu beaucoup de vent.  Amoros va  débarquer à Tizi avec une lourde valise.

p eo ple

PUB

Le Buteur du 13 / 06 / 2013