1

Sommaire………………………………………………………………………………... …….1 La création d’un rucher pour enfants …. ………………………………………………..…2 Le rucher pour enfants action éducative résumée…………………………………..…3 à 4 La biodiversité, l’Abeille et le Parc Naturel du Vercors …………………………….5 à 9 Actions prévues…………………………………………………………………….. …7 Axe pratiques de terrain……………………………………………………………....7 Axe scientifique………………………………………………………………………..8 Les horizons du projet « l’abeille vit »………………………………………………..10 à 11 Agriculture Education Thérapie Europe et monde Culture et tradition………………………………………………………………..… 11 En cours de parrainage ANNEXES ………………………………………………………………………………12 à 19 Annexe 1 Projet pédagogique rucher pour enfants……………………………………………..12 à 15 Annexe 2 Fabrication d’un rucher éducatif……………………………………………………... …….16 Annexe 3
Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

Budget estimatif rucher pour enfants………………………………………………...17 à 19 Rentrées financières……………………………………………………………………... …..19

2

La création d’un rucher pour enfants
Les jeunes sont relativement bien informés sur les questions de protection de l’environnement et de développement durable, de manière théorique en SVT, parfois de manière pratique lors d’actions associatives ou municipales : nettoyer les cours d’eau jeter ses papiers à la poubelle, recycler, économiser l’énergie et l’eau, commencent à rentrer dans les mœurs. Mettre en place un lieu, une action qui soit directement liée à la qualité de l’environnement et qui permette d’expérimenter « en vrai » le cycle de la vie est une expérience particulièrement riche, source de savoirs et de matériaux éducatifs pour les enseignants : un outil de lecture, d’apprentissage de la Nature qui correspond aux objectifs d’un projet tel que celui du Collège Sport Nature de La Chapelle en Vercors. Imaginons que ce lieu soit un rucher : on peut voir naître, vivre, croître, produire et se reproduire ou mourir des animaux vivants. Par nécessité pour le bien être et la survie de la colonie, on met en pratique une connaissance dynamique de la nature : ce qui est bon, ou pas ; nécessaire à la bonne santé par la juste répartition des éléments (eau, végétal, lumière et chaleur) et de l’action humaine (faire ou ne pas faire) dans les différents moments de l’année et de l’essaim : les saisons, les phases de la vie…grâce à la théorie apprise dans le jeu par Internet. Pour les jeunes et les enseignants l’expérience pratique de gestion d’un rucher scolaire peut permettre d’appliquer les connaissances, les méthodes qui permettent de se responsabiliser face aux enjeux environnementaux qui nous concernent…En particulier la « durabilité » de l’espèce humaine sur la surface du globe, car selon Einstein « si l’abeille venait à disparaître, l’humanité n’en aurait plus que pour quelques années de vie ». « L’apiculteur et ses abeilles sont souvent mal considérés ; l’abeille pique, certes, mais dans certaines conditions et les professionnels sont là pour amener les informations utiles à chacun ». Or le peuple des abeilles est l’un des maillons primordiaux de notre équilibre écologique global. Ces insectes participent activement à la vie sur terre par la pollinisation et donc l’agriculture. De plus favoriser la présence des abeilles comme des alliées de l’homme dans la nature, correspond à plus d’un titre à la vocation d’un Parc Naturel. Outre que leur présence est un indicateur incontestable de la qualité environnementale
Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

locale, elles participent activement au maintien et à l’amélioration de la biodiversité. Mais ces insectes sont en danger d’extinction, l’espèce est protégée et de nombreuses institutions, nationales et internationales s’inquiètent du phénomène actuel de mortalité massif. L’hiver 2008/2009 certaines régions de France ont vu 100% des ruches décéder. Le monde est en alerte. A tous les niveaux des actions se multiplient, toutes les parties prenantes (Institutions nationales et internationales de l’Agriculture, de l’Environnement, Agences de sécurité alimentaire, syndicats d’apiculteurs…) se mobilisent pour sauvegarder notre précieux et discret allié face aux risques majeurs liés à sa disparition sur nos terres. Alors, N’HÉSITEZ PAS, ADOPTEZ UN RUCHER ! (Ce n’est pas cher et en plus elles font du miel !).

3

Le Rucher des enfants. Action éducative résumée Objectifs
Sensibiliser et découvrir l’importance pour la Nature du rôle des pollinisateurs et des abeilles en particulier, donc pour l’Homme. Comprendre l’importance de la pollinisation dans la biodiversité et ses liens avec l’alimentation (agriculture). Apprendre à s’occuper d’une ruche en théorie (jeu sur Internet) et en pratique (rucher). Réhabiliter l’Abeille en tant qu’insecte utile et non dangereux, prendre conscience de son importance dans le maintien de la biodiversité, et de son rôle primordial pour notre équilibre écologique global. Permettre d’expérimenter « en vrai » le cycle de la vie. Découvrir un insecte social, et la Culture apicole.

Plus value pédagogique
Appliquer les connaissances, les méthodes qui permettent de se responsabiliser face aux enjeux environnementaux. Comprendre les bases de l’apiculture et de l’organisation collective dans l’action.

Descriptif
Premier trimestre, en autogestion, mise en place du jeu sur Internet (niveaux 1 et 2) pour découvrir les grands thèmes de l’apiculture en théorie : connaissance de l’abeille, ses cycles, son mode de vie. Visionnage de vidéos, de photos liées au jeu. Préparation, remise en état du rucher, trois ou quatre demies journées : 1- démonstration du matériel : la ruche, les protections, l’enfumoir, la cire, les cadres…Observation des différentes étapes de la vie des abeilles en vif. 2 - installation des cadres de cire dans les ruches, préparation des entrées personnalisées (peinture), préparation ou remise en état du rucher (terrain). 3 - Mise en place de critères d’observation de la pollinisation localement.
Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

* sur rucher actif : 1 - visite de santé, évaluation des maladies et traitements. 2 et 3 - idem précédent. 4 - plantation de plantes mellifères médicinales. Deuxième trimestre hivernage, deux demies journées Poursuite du jeu sur Internet (niveaux 3 et 4) Interventions de spécialistes (vétérinaire, agriculteur) * sur rucher actif, deux demie journées : 2 visites de sécurité : déneigement et évaluation de la santé, nourrissage si nécessaire. Troisième trimestre « printemps des pissenlits », premières sorties des abeilles Quatre jours (6 demie et 1 jour) Installation des essaims, suivi de la production et des naissances. Evaluation des résultats de pollinisation. Récolte du miel avec une miellerie mobile. Visite d’une miellerie, participation à l’organisation d’une fête des abeilles (Fabrication de gâteaux, fabrication de bougies, mise en pots des miels). Participation à un événement festif local lié au thème.

4

Budget
Interventions 2x15 élèves environ, 52 heures pour 13 interventions. 4670 €/an par classe. Frais de transport et interventions ponctuelles non déterminés, selon intervenants et emplacement du rucher. Pour qui ? Tous collèges et lycées, écoles primaires à partir du CM1. Jeune public de centres spécialisés jusqu’à 25 ans. Où ? Dans les collèges, les écoles et sur le rucher placé sur un terrain localement. Quand ? De septembre à juin chaque année.

Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

5

La biodiversité, l’Abeille et le Parc Naturel du Vercors.
Promouvoir les Abeilles dans le parc Naturel du Vercors, une mission pour le maintien de la biodiversité, un exemple de pratique intégrale. En septembre 2009, APIMONDIA1, la grande réunion mondiale de l’apiculture se tiendra à Montpellier. L’association Bee Happy, l’abeille vit 2, avec le syndicat apicole Drôme Ardèche devrait y avoir un stand. C’est l’occasion de faire connaître notre territoire, ses produits apicoles et ses actions pour la biodiversité. Nous recherchons à formaliser notre partenariat avec le Parc Naturel du Vercors, comme l’un des acteurs de l’engagement pour une biodiversité vivante et durable et faire sa présentation lors de cette importante manifestation internationale. Nous voudrions aussi nous associer à plus long terme pour permettre de promouvoir les actions concrètes sur le lien entre l’Abeille et la biodiversité dans le territoire du Parc en tant qu’espace privilégié et phare. Le champ de la biodiversité est encore en fleurs, mais pour combien de temps ? En novembre 2008 Mr le député Martial Saddier de Haute Savoie dépose devant le 1er Ministre un rapport qui indique clairement la nécessité de promouvoir une « apiculture durable » pour la sauvegarde de la biodiversité. Ce rapport est la suite de nombreuses alarmes tirées par les différents acteurs de l’apiculture française ces dernières années, suite à la mortalité catastrophique des abeilles. Ce texte révèle « le poids économique » de l’Abeille, chiffré à deux milliards d’euros de valeur ajoutée aux résultats de secteur alimentaire en France en 2008 grâce à son action de pollinisation (soit 13%), et confirme l’importance d’actions sur le terrain pour mettre en place une apiculture durable qui favorise la présence et la bonne santé de l’Abeille.

1 2

http://www.apimondia2009.com www.bee-happy.asso.fr Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

L’importance du maintien d’une biodiversité variée. Ce pollinisateur indispensable au maintien de la biodiversité est sous les projecteurs de nombreux ministères et institutions internationales et implique tous les acteurs du territoire français, pour ne pas dire mondial. Dans son équilibre faune / flore, la biodiversité est un élément indispensable à notre survie. On sait les conséquences de la disparition de l’une sur l’autre, la flore se modifiant ou s’appauvrissant, les insectes disparaissent, et modifient la chaîne alimentaire globale : disparition d’espèces de plantes, d’oiseaux, de rongeurs, de mammifères, etc. Et nous sommes le dernier maillon de cette chaîne ! Localement on semble être éloignés de ce système, mais aux niveaux supérieurs, la région, le pays, le monde, tout reste lié. La perte des pollinisateurs serait la fin de l’agriculture et de la végétation à court terme. Institutions, communes, particuliers et professionnels doivent œuvrer pour participer à l’amélioration de l’habitat des insectes pollinisateurs, dont l’Abeille est l’un des plus connus. Les mesures à prendre sont simples pour pérenniser l’habitat apicole, et c’est ce à quoi s’attelle Bee Happy, l’abeille vit, en promouvant l’installation de ruchers le plus largement possible ainsi que la mise en place de couverts végétaux propices. Dans un Parc Naturel, ces conditions naturelles sont généralement réunies (existence de flore sauvage variée, zones naturelles protégées) mais restent encore insuffisantes pour accueillir l’abeille comme insecte local annuel et favoriser la présence d’insectes pollinisateurs. Certaines mesures existent déjà : jachères apicoles, abeilles sentinelles de l’environnement qui méritent d’être promues localement. L’état actuel des connaissances La plupart des colonies présentes, dans l’état actuel des connaissances, font parties de ruches professionnelles d’apiculteurs et transhument souvent la moitié de l’année hors du Parc. L’Abeille locale, une petite noire, qui existait encore il y a quelques dizaines d’années semble avoir disparu. Le système agricole et les pratiques municipales concernant les zones herbacées municipales (fauche et tonte broyée des bords de route, jardins municipaux peu mellifères) restreignent les zones mellifères qui permettraient aux pollinisateurs de survivre aux conditions souvent extrêmes de notre zone de moyenne montagne.

6

Le projet Bee Happy de maintien de l’Abeille et de l’habitat apicole.
Le projet de l’association Bee Happy est de se mettre au service de l’amélioration des conditions de vie des abeilles en particulier dans le genre des insectes pollinisateurs. Nous sommes partenaire des actions nationales de différents groupements d’apiculteurs ou associations engagées dans la lutte pour l’amélioration de la vie des abeilles (cf. plus loin, communication).

Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

Il s’adresse, sans restriction, à tout le monde, mais plus particulièrement aux jeunes, de 3 à 25 ans en tant que future génération nécessitant d’intégrer de nouveaux « réflexes » vis à vis de leur environnement à l’exemple de nos « voisines » les abeilles, insectes sociaux. Il est osé de parler de changement de comportement nécessaire, et surtout de s’inspirer d’insectes comme exemple... Peut-on s’inspirer de cette « population » pour tirer des enseignements utiles à l’Homme ? Nous aimerions en faire le pari ! Il est urgent de mettre en place une véritable politique d’information et de mise en place de bonnes pratiques pour la biodiversité et le maintien des abeilles et des insectes pollinisateurs. Cette politique s’inscrit dans la logique de la prise de conscience concernant nos responsabilités pour le présent et pour l’avenir de notre planète, en commençant par notre « petit bout de jardin » : le Parc Naturel du Vercors…

7

Propositions d’action pour la biodiversité des ruchers pour enfants Bee Happy3 Axe de pratiques sur le terrain
Communication La mise en place d’information et de sensibilisation du grand public, agriculteurs compris sur l’importance des abeilles comme agents pollinisateurs des plantes sauvages et des cultures, par le mise en place d’exposition4, conférence5, animation dans les communes du Parc. Ruchers communaux et privés Dans les communes, par la mise en place de ruchers protégés et pédagogiques, si possible dans le cadre des sentinelles de l’environnement de l’Union Nationale des Apiculteurs Français UNAF, suite aux engagements du conseil régional Rhône Alpes6. Chez les particuliers, . soit par la promotion de la pratique du jeu Bee Happy7, sur Internet, outil de formation théorique confirmé, puis par la mise en place de ruchers privés après passage dans le cadre du jeu du virtuel au réel,8 . soit avec l’assistance technique d’apiculteurs9, et la formation pratique lors de regroupements organisés dans l’année avec nos partenaires. Les jachères apicoles communales et privées
3 4

www.bee-happy.asso.fr E.Tourneret http://www.thehoneygatherers.com/, recherche d’autres expo à voir, localement. 5 Yvon Achard, agent sanitaire apicole et autres conférenciers dans le cadre de la FNOSAD, conférences plus didactiques et spécialisées avec apiculteurs sélectionnés. 6 www.unaf-apiculture.info/sentinelle.htm. 7 www.bee-happy.fr 8 http://www.duvirtuelaureel.fr 9 En collaboration avec le syndicat apicole Drôme Ardèche. Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

« Semence de fleurs à intérêt apicole sur des espaces paysagés, sur des rond point en remplacement d’herbes ou de mauvaises herbes ou sur des zones de friches non entretenues, des jachères apicoles le long des cours d’eau ». 10Le but est de créer une « trame verte » continue qui permette aux abeilles de vivre toute l’année avec une alimentation variée et suffisante et de ne pas souffrir des agressions chimiques et la plantation d’espèces mellifères11 dans les jardins de particuliers et les structures scolaires. Les jachères apicoles agricoles Dans le cadre de la mise en place de mesures agroenvironnementales locales par l’information et l’aide au montage de dossiers de demande de jachères apicoles dans le cadre de la PAC et de maintien de ruchers en collaboration avec les agriculteurs du Parc, à l’exemple du département de l’Isère12 ou du Parc Naturel de la Montagne de Reims.

8

Axe scientifique
Un axe jeunes chercheurs S’orientant vers les scientifiques et jeunes chercheurs de l’INRA, du CNRS ou étudiants des universités régionales ou nationales permettrait d’améliorer les connaissances sur la situation exacte des l’abeille par l’inventaire et la cartographie de la distribution des espèces de pollinisateurs locaux, par un appel d’offre à recherches (mémoires d’étudiants et de doctorants). Participation aux programmes européens Participation à la création d’outils de connaissance et de repérage des abeilles sauvages, en collaboration avec les programmes européens existant , programme ALARM, et clés détermination Internet type clé LUCID http://www.lucidcentral.com/ permettant de repérer et cataloguer les observations d’insectes. Organisation de rencontres internationales avec des apiculteurs et professionnels hispanophones et francophones dans le but de promouvoir des échanges techniques théoriques et pratiques.

Dates et budget
En cours
10
11

www.jacheres-apicoles.fr/ cf. Abel Desprez, administrateur du Réseau Biodiversité pour les Abeilles. Assistance de l’association Kokopelli, projet « libérons les abeilles ». 12 Programme jachères apicoles et faune sauvage : conseil général de l’Isère, apiculteurs isérois : Syndicat apicole dauphinois SAD, Abeille dauphinoise, Apiculteurs viennois, association pour le développement de l’apiculture en RhôneAlpes ADARA, syndicat des apiculteurs Rhône-Alpes SAPRA, section apicole du groupement de défense sanitaire GDSA, chambre d’agriculture Isère, fédération des chasseurs. Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

9

Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

10

Les horizons du projet « l’abeille vit » Bee-Happy
 Agriculture Recherche sur la pollinisation et la conservation de semences anciennes. Plantes Aromatiques et Médicinales, usages en jardin apicole, CFPPA du Jura, de Nyons.  Biodiversité et Abeille dans le Parc Naturel du Vercors Jachère apicole autochtone Jardin mellifère médicinal Conservation d’espèces d’abeilles autochtones.  Education Diffusion dans d’autres régions et pays du modèle selon le pilote du Vercors Le rucher comme outil pédagogique d’éducation globale et d’initiation à l’Environnement : - théorique par le jeu en ligne, - pratique par la gestion d’un rucher réel par des jeunes scolaires. Création et réalisation d’une mallette pédagogique transportable.  Thérapie Pratique pédagogique thérapeutique pour des publics à mobilité réduite, en difficulté (en insertion, pénitentiaire) ou malades (mentaux, physique). Api thérapie scléroses en plaques, arthroses, rhumatisme, miel et peau...CHU de Limoges/miel de tilleul : échanges sur ces expériences.  Europe et monde Participation à APIMONDIA, Montpellier, Automne 2009. Organisé par l’UNAF. Manifestation mondiale scientifique et culturelle sur l’apiculture. Collaboration et échanges : Biodiversité : Espagne : Programme 42 de la Chambre d’Agriculture de Castille y Leon, (soutient et organise conférences, expositions, échanges culturels et séminaires scientifiques avec experts apicoles nationaux dans la région Castille). programme européen ALARM, recherche de partenaires Sciences : génétique et maladies, prophylaxie (Espagne) Belgique contact en cours Culture et éducation : Angleterre, un rucher au lycée : Brockwood Park School.
Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

Echanges culturels, pratiques traditionnelles, ethnologie, autres pays du monde, francophones et hispanophones. Organisation de rencontres et échanges d’apiculteurs et chercheurs.

11

 Culture et tradition Ethnologie des apicultures locales et étrangères, Exposition et manifestations culturelles, associées à des artistes (écrivains, poètes, musiciens, peintres, photographes, comédiens, etc.) et artisans (cirier, pâtissier, potier), échanges culturels.  Parrain : Yvon Achard, apiculteur, philosophe .  En cours de parrainage par des personnalités et institutions reconnues : Hubert Reeves, astro physicien, Eric Tourneret, photographe, programme d’éducation de l’UNESCO, année de l’éducation. Intervenants : Yvon Achard, apiculteur et agent sanitaire apicole (Isère 38, Drôme 26) Yves Boutet jardinier : biodiversité et jardin (Doubs 25) Olivier Belval, président du syndicat Drôme Ardèche (26) Maurice Chaudière, apiculteur, ruches en argile (Ardèche 07) Marie-Laure Drouet coordinatrice, animatrice technique et pédagogique. Eric Tourneret, photographe (75 Paris) Maître cirier (en recherche) Agriculteur local en jachère apicole (en cours) Syndicat apicole ADARA et autres. Partenaires : UNAF Syndicat apicole Drôme Ardèche FNOSAD Lapicole sarl.

Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

Annexe 1

12

PROJET PÉDAGOGIQUE Rucher pour les enfants  Un rucher pour les enfants et jeunes depuis le CM1 jusqu’en Terminale, et les enseignants de ces cycles, accessible aux personnes à mobilité réduite et déficients mentaux ou physiques. Un rucher scolaire pour quoi faire ?  Sensibiliser et découvrir l’importance du rôle des abeilles pour la Nature, donc pour l’Homme. Réhabiliter l’Abeille comme un insecte utile et non dangereux. Pourquoi ?  Parce que les abeilles sont en danger, leur population se réduit dramatiquement (du fait de maladies, pollutions atmosphériques et chimiques et problèmes génétiques), or elles sont responsables de 80 % de la pollinisation, c’est-à-dire 35 % de la production agricole mondiale.  Les abeilles participent activement à la sauvegarde de la biodiversité, utile à la qualité des sols et de l’eau (plantes riches en nutriments naturels). Pour quoi ?  Inciter des vocations à créer et entretenir des ruchers dans leur cadre de vie.  Expérimenter la conduite de ruches dans toutes les phases de leur cycle de vie.  Se sentir et devenir responsables de la qualité de vie d’êtres vivants (comme les Tamagoshi mais « en vrai »…).  Comprendre l’équilibre du cycle de vie de populations vivantes, les insectes sociaux, dans le milieu naturel.  Prendre conscience d’un cycle écologique dans la survie de l’espèce et des conséquences des actions de l’homme sur celle-ci : relations entre le climat, les saisons, les heures du jour, et le milieu naturel, et l’action humaine.  En tirer des observations valables pour l’homme et ses interactions avec l’environnement, car, comme lui l’Abeille est une espèce organisée en société qui transforme des matières premières pour créer des produits finis. (cire, miel, gelée royale, propolis).
Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

13  Découvrir et observer leur organisation sociale, leur système de communication, leur travail architectural sophistiqués.  Connaître les espèces locales. Apports socio-pédagogiques :  Le travail en groupe sur un projet et des activités communes où il faut partager des tâches, agir ensemble, s’occuper du matériel, avoir des responsabilités favorise la coopération, l’écoute et les échanges. Pédagogie : Des actions de sensibilisation seront mises en place pour tous dans les structures locales accessibles : exposition de photos et de matériel, projection de documentaires…  Apprentissage théoriques avec support informatique ludique par le jeu Bee Happy- l’Abeille vit, sur Internet et des apports extérieurs, intervenants (vétérinaires, apiculteurs, thérapeutes,etc.) et outils didactiques (livres, vidéos, diapositives)  Méthodes actives et participatives dans les moments d’apiculture sur le terrain. Apports et supports aux matières du programme scolaire :  Dessin scientifique et artistique, observation et transcription du sujet.  Mathématiques calculs, courbes, proportions.  Technologie, apprentissage de l’entretien des ruches, fabrication de cadres, installation de ruches sur site, rapport avec le lieu, l’ensoleillement, suivant les saisons.  Français, écriture en rapport avec le travail.  Sciences de la Vie et de la Terre, relations avec les plantes, les saisons végétatives, leur importance (plantes mellifères, les pollens, les sèves, les plante médicinales).  Chimie et biologie, observation des phases de la vie des abeilles, leurs différents rôles (œuf, nymphe, nourrice, ouvrière, soldat, reine, faux bourdon) et le rythme des essaims (chaleur, production, collecte, hibernation), le processus de transformation des matières premières en produits finis.  Découverte du métier d’apiculteur.  Histoire locale, les traditions, les coutumes, les mythes, les symboles.  Autres possibilités : tenir un journal avec la météo, les actions, la vie du rucher, faire des photos, des vidéos ; récolter du miel, de la propolis, le vendre ou le transformer en produits culinaires.  Géographie, les différentes cultures apicoles du monde. Qui ? En partenariat avec les structures scolaires (un ou des enseignants intéressés), un projet sera étudié, correspondant aux besoins spécifiques. Il peut être un itinéraire de découverte (IDD).
Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

14  Un référent de l’association, pédagogue et animateur compétent sera le collaborateur privilégié sur la durée du projet, d’autres intervenants proposeront des apports particuliers selon les besoins (fabricant de ruches, agriculteur en jachère apicole, botaniste, vétérinaire, par exemple).  Des équipes de 8 à 15 jeunes peuvent participer en même temps sur le terrain, sous la surveillance d’adultes expérimentés et d’enseignants accompagnant. Dans le cas de personnes à capacités différentes, les groupes sont ajustés pour permettre les meilleures conditions. Partenaires : (contacts en cours) FNOSAD, apiculteurs locaux et nationaux, syndicats régionaux et départementaux d’apiculture et d’agriculteurs (ADARA), les Jachères apicoles, le photographe Eric Tourneret (www.lepeupledesabeilles.com), le Ministère de l’Environnement, de l’Agriculture, l’Agence française pour la Sécurité Alimentaire, le Parc Naturel du Vercors, UNAF : Les abeilles sentinelles de l’environnement, la Région, le Département, les Communautés de communes du Vercors, le Centre de Formation Professionnelle pour adultes de La Côte St André (Formation en apiculture pro), Universités, d’autres ruches scolaires (Europe, monde), centres d’accueil de déficients mentaux et physiques. Où ? Actuellement le projet pilote se situe dans la Drôme, sur le canton de La Chapelle en Vercors, le Parc Naturel du Vercors, sur un terrain autorisé, possiblement transformée en jachère apicole, actuellement sur la commune de Saint Julien en Vercors. Comment ? Un atelier rucher éducatif de 35 m2 environ comprenant 15 ruches complètes et leurs essaims, vitrées sur l’intérieur, Des protections pour les enfants, Un jardin mellifère médicinal utile à la santé des abeilles. Du matériel d’observation : loupes, boites de récupération, systèmes d’observation des maladies, microscope… La conception d’une mallette pédagogique transportable est prévue. Quand ? Selon les régions, la saison apicole débutera aux premiers bourgeons de noisetiers ou aux pissenlits….le printemps des abeilles. Dans le Vercors la vie des ruches débute au deuxième trimestre de l’année, vers avril mai selon les printemps, elles commencent à butiner les premiers pollens (pissenlits, noisetiers) et reprennent des forces après l’hiver, elles grossissent l’été et font des miellées jusqu’en juin, pouvant se prolonger en juillet ; l’automne est le temps du retour aux ruches avant l’hibernation et
Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

la léthargie hivernale. Il y a des visites d’entretien, de surveillance, des récoltes à un rythme qui s’adapte au temps qu’il fait… La vie du jardin mellifère médicinal est décalée, les boutures, les plantations et l’entretien se faisant à l’automne et au printemps. On peut donc avoir des activités sur toute l’année, même en l’absence des butineuses. Combien ? Le coût total de l’opération (estimation ) pour 15 ruches et jeunes apiculteurs. Investissement Achat de matériel 1700 / 2300 € . Construction d’un rucher éducatif 10 000€ Plantation et entretien d’un jardin mellifère médicinal annuel : achat ou location de parcelle « réserve de biodiversité apicole ». non déterminé. Fonctionnement 4670 €/an par classe pour 30 enfants. Rentrées financières potentielles 830 € (vente de miel et produits transformés) Sensibilisation Exposition photo d’Eric Tourneret « le peuple des abeilles » 2000 HT/mois voir www.lepeupledesabeilles.com. Conférence d’Yvon Achard, apiculteur philosophe.

15

Annexe 2

Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

16

FABRICATION D‘ UN RUCHER ÉDUCATIF
Contenant 15 ruches vitrées en intérieur, permettant de créer un habitat pour les abeilles supportant la rudesse hivernale et de travailler à l’abri.

Intérieur du rucher pédagogique observation

Ruche vitrée pour

Estimation : Abri en bois de 2,5 m de large x 12m hauteur 3m au faite soit 30 m2 : 6500 € sans le montage ni la toiture (en lauze ?) 1500€ Canalisation et évacuation d’eau : 1500€

Valeur totale estimée à 10 000 € fini.

Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

Annexe 3

17

BUDGET ESTIMATIF RUCHER SCOLAIRE BEE HAPPY
1- INVESTISSEMENT Pour un rucher de 15 ruches et 15 jeunes apiculteurs : Ruches Option 1 (15 Ruches Dadant 38,90 € x 15 reines fécondées hivernées 22€ x15 sous total option 1 option 1 (1065,75+TVA 19,5 % 207.65) 1272.67 € TTC Option 2 15 ruches peuplées 72,2 € x15 sous total option 2 option 2 (1265.25 +TVA 19,5% 246.5€ ) TTC
* 15 Distanciateur 10 et 9 cadres 0,90 € x 15 Base ruche antivarroa 11,25 € x15 sous total (option 1 et 2)

583,5 € 330 € 182,25 * 1065,75 sous total

1083 € 182,25 * 1265,25 sous total 1511.7 €
13,5 €

168,75 182,25 €

Option 3 Possibilité d’avoir des ruches en argile de l’apiculteur Maurice Chaudière subventionnées via l’association Kokopelli. 8 ruches argile 00 € 7 ruches bois pour extraction 72,2 x7 505,4 € distanciateur 0,9 x7 6,3 € Base anti varroa11,25 x7 78,75 € sous total option 3 590,45 € option 3 (590,45€ +TVA 19.5 % 115.13) sous total 705.6 € TTC Protections 15 Gants peau avec manche 6,72 € x15 100,8 15 Combinaisons avec chapeau enfant 27,46 € x15 411,9 sous total 512,7 € Autres Couteaux, seaux et brouettes, enfumoirs environ 100€ Extraction de miel Extracteur 324 € Filtre nylon conique diamètre 32, 350 microns avec pied 25 €
Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

18 Pots en verre et étiquetage (10kg x7 : 70 kg) 0,3 €/250g : 75 € Sous total 424 € Ruches option 1 Protections et autres Extraction de miel Option 1 Ruches peuplées option 2 Protections Extraction de miel Option 2 Ruches en argile option 3 Protections Extraction de miel Option 3 1272 € 612 € 424 € 2309 € 1511 € 612 € 424 € TOTAL 2548 € 705 € 612 € 424 € TOTAL 1742 €

TOTAL

Fabrication d’un rucher éducatif avec ruches vitrées et établi intérieur de travail. (Voir document technique en annexe) Devis estimatif Abri bois de 2,5 x 12m hauteur 3m : 10 000 € 2 - FONCTIONNEMENT Animation Interventions 45 €TTC/heure estimation pour une année : Interventions pour une classe (2x15 élèves environ) prestation de 104h heures /soit 4h toutes les deux semaines sur 13 semaines (tous les quinze jours). 467 0 €/an par classe Frais de transport et interventions ponctuelles, non déterminés, dépendant des intervenants et de l’emplacement du rucher. Cotisation: 5 € par élève Frais de vétérinaire et de suivi sanitaire : pris en charge par l’association.

3 - RENTREES FINANCIERES Vente de produits si habilitation sanitaire et vétérinaire :
Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr

à la part

miel : estimations basse de 70 kg : 7 ruches exploitées /an 11 € le kg 770 € 60 € Total 830 € (les autres produits : cire, pollens, propolis, gelée royale étant trop compliqués à obtenir) En cas de jardin mellifère médicinal, la production de plantes peut être vendue sous réserve d’habilitation sanitaire.

19

Association Bee-Happy, l’Abeille Vit www.bee-happy.asso.fr Marie-Laure Drouet-Rouhier : 04 75 48 11 78, 06 47 09 85 48, ml.drouet-rouhier@beehappy.asso.fr