You are on page 1of 26

Kadir fait taire les rumeurs «Je reste à Marseille»

La Guinée contactée pour un match amical Seydou Keïta «Il s’est passé des choses anormales»
MERCREDI 19 JUIN 2013

Algérie-Libye A’

L’Algérie déclare forfait !

www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2320 PRIX 20 DA

4,8
JSK MCA

Le CSC offre milliards à Belkalem !
Il est retenu pour la Coupe Aouedj devrait être du monde militaire présenté

Hannachi a négocié avec Gourmi
Gourmi «Je prendrai une décision ce jeudi»
Il percevra 220 millions par mois et d’autres avantages

aujourd’hui

CRB

pour deux ans
«C’est un honneur de jouer pour un club aussi populaire»

Bellaïd OK

Nantes relance Slimani

Cas Yahia-Chérif avons envoyé une contre-proposition Collado «Nous au MCA et nous attendons la réponse»
(Pdt du FC Istres)

Kacem sensible à l’offre du CSC

Ziaya fixe un ultimatum à Haddad

Berrefane pour succéder à Limane

USMA

USMH

02

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

à Marseille, tout ce qui se dit n’est que rumeurs»
«Je n’ai jamais douté de la confiance de Halilhodzic»
Auteur d’une belle entrée en jeu, en milieu de seconde mi-temps, Foued Kadir a répondu aux attentes du coach Vahid Halilhodzic, dimanche, contre le Rwanda. Le milieu de terrain de l’OM revient dans cet entretien sur la qualification des Verts au prochain tour des éliminatoires de la CM-2014. Foued nous parle aussi de son avenir avec Marseille et de la suite du parcours des Verts dans la route pour le Mondial brésilien. Entretien.

Kadir «Je reste

Coup franc Équipe nationale
«Lorsque nous avons appris le résultat du Mali, on a bien savouré nos deux succès à l’extérieur»

«Le Mondial, on y croit, mais rien n’est encore acquis»
On a vraiment trop parlé de ce match qui nous a rendus tous heureux. On était vraiment soulagés, après avoir appris le résultat final de cette équipe du Bénin qui a fait match nul au Mali. En l’apprenant le soir, on a bien savouré ça, hier (entretien réalisé lundi). Un mot justement sur ce match sorti par les Béninois face au Mali, votre concurrent direct à la qualification au prochain Mondial… Il faut vraiment leur tirer un grand coup de chapeau. A mon avis, c’est toujours difficile de se battre, après une élimination à la maison, comme ce fut le cas pour eux contre nous. On n’imaginait pas qu’ils allaient tenir tête à l’équipe malienne, et bien, ils nous ont prouvé le contraire. Ils ont même mené au score à deux reprises. On parle beaucoup de nouvelles arrivées à Marseille, notamment dans votre poste, seriez-vous à l’OM, l’année prochaine ? Bien sûr. Je suis arrivé il y a quelques mois seulement, j’ai eu un passage à vide difficile que j’ai, hamdoulillah, pu régler. Maintenant, c’est une nouvelle saison qui commencera, on va tous repartir de zéro, et je compte faire une très bonne préparation pour bien débuter la saison, inch’Allah Elie Baup a déclaré qu’il ne comptait pas vous céder aux clubs qui sont derrière vous… Il n’y a rien. Je suis à Marseille. En ce qui concerne les déclarations du coach Elie Baup, c’est le même discours qu’il m’a tenu, avant mon départ en sélection. Dieu merci, je suis rassuré, il n’y a aucun soucis là-dessus. Je vais continuer à bosser comme je l’ai toujours fait pour gagner ma place. Un dernier mot au public algérien… Qu’il continue à nous encourager comme il le faisait. On a besoin de nos supporters. On sait qu’on pourra compter sur eux lors de la prochaine double confrontation décisive pour le Mondial. Voilà, ils sont tout le temps derrière nous, ils ne nous lâchent pas, et de notre part, on se donnera toujours à fond pour mouiller le maillot, afin de ne pas les décevoir. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

«L’échec de la CAN nous a appris à ne pas trop s’enflammer»
Deux victoires à l’extérieur, une qualification au prochain tour, c’est là une grosse satisfaction pour vous ? C’était notre objectif. Il ne faut pas oublier que nous sommes tombés dans un groupe pas du tout évident, avec la présence du Mali qui était, il faut le reconnaître, un favori de notre poule. Maintenant, on termine premiers de notre groupe, une journée avant la fin des éliminatoires, c’est vraiment, comme vous le dites, une grosse satisfaction pour nous. Et si on revenait un peu sur ces éliminatoires, avez-vous douté après la défaite face au Mali, à Ouagadougou ? Non, pas vraiment. Au contraire, cette défaite nous a permis de nous remettre en cause et de bosser encore plus pour atteindre notre objectif. On a bien réagi chez nous, face au Bénin, et on est allés chercher ces deux succès. Je pense avec panache, même si sur ce dernier match gagné au Rwanda, les choses étaient compliquées pour nous, surtout sur une pelouse catastrophique. A partir de quel moment avez-vous vraiment pensé à la qualification ? La victoire contre le Bénin. Après ce succès, on a pris une bonne dose de confiance. Ce n’était pas évident, il fallait vraiment être solidaires et costauds pour revenir avec une victoire par un tel score de l’extérieur. Sur le plan personnel, ce dimanche à Kigali, vous avez pris part aux 20 dernières minutes du match contre le Rwanda, ça s’est passé comment pour vous ? Sincèrement, j’avais hâte de contribuer à ce succès de mon équipe, et Dieu merci, après mon entrée en jeu, on a su préserver le score à notre avantage jusqu’au bout. Je me suis senti très bien. Le coach avait besoin de moi et l’équipe avait aussi besoin de travailler ensemble pour gagner ce match et je suis très content que le coach ait pensé à me faire jouer. Après, l’essentiel, ce sont les trois points et je suis très heureux de cette deuxième victoire de suite qui nous a permis de nous qualifier directement au prochain tour. Après, bien sûr, c’est là une bonne réponse aux personnes qui disaient que le coach Vahid ne comptait plus sur mes services. Pourquoi vous y avez cru, cela vous a-t-il perturbé pour autant ? Non, jamais. Au risque de me répéter, Halilhodzic est très correct, lorsqu’il a envie de dire un truc à un joueur, il ne passe pas par trentesix mille chemins pour le signifier. Soyez sûrs là-dessus. Le Mondial devient maintenant un rêve légitime pour les Verts… Ecoutez, je pense que le mieux, c’est de rester humble, il ne faut pas trop s’enflammer. Rien n’est encore acquis. On va attendre tranquillement le tirage au sort, après on verra. On sait qu’il reste un match barrage en aller et retour, on verra bien ce que ça va donner par la suite. On connaît pratiquement les potentiels adversaires de l’Equipe nationale dans ce dernier tour, avez-vous une préférence par rapport à cela ? A vrai dire, on n’a aucune référence. On prendra ce qui viendra pour nous. L’échec de la CAN vous a servis finalement… Absolument. Je pense qu’on a bien tiré les leçons de la dernière CAN où on s’est vus trop beaux, malgré les mises en garde incessantes du coach Halilhodzic. Bon, c’est du passé, maintenant, il va falloir penser à bien se reposer, et reprendre les entraînements avec son club, tout en pensant à gagner sa place pour être prêt lorsque la sélection aura besoin de mes services. A ce stade de la compétition, quel que soit le nom de l’adversaire, on s’attend à une dure bataille. L’Egypte est un potentiel adversaire, avezvous parlé entre vous de cette équipe ?

Oui, on y pense. On en a aussi parlé des deux confrontations très chaudes face aux Egyptiens, sans plus ! Sans rentrer dans les détails, on sait comment cela s’est passé, on n’a pas envie de revenir là-dessus. On reste concentrés, sans trop se soucier des autres. Vous avez certainement discuté longuement de cette surprenante performance du Bénin en terre malienne…

Feghouli 25 européen et meilleur Africain durant la phase de poules de la LDC
Chaque année depuis 2005, l’Observatoire du football de Neuchâtel (Suisse) publie une étude sur les performances des joueurs évoluant dans les cinq plus grands championnats en Europe (Espagne, Angleterre, Allemagne, Italie et France) avec des analyses sur les performances des clubs et des joueurs sur les plans technique et économique. Au chapitre des joueurs décisifs durant la phase des poules de la Ligue des champions 2012-2013, Sofiane Feghouli est classé à la 25e place, ce qui en fait le meilleur joueur africain de la première phase de cette compétition. D’ailleurs, un seul autre joueur d’Afrique figure dans le classement qui comprend 60 noms : Yaya Touré (Manchester City) qui occupe la 34e place.

Revue annuelle de l’Observatoire de football de Neuchâtel e

Delache «La première
chose que Soudani m’a demandée : ’’Y a-t-il une mosquée à Zagreb ?’’»
Delache, l’ancien coéquipier de Hillal Soudani au Vitoria Guimaraes, a lancé un message aux dirigeants du Dynamo Zagreb, leur demandant de laisser l’attaquant algérien observer le jeûne pendant le Ramadhan. Il a déclaré à ce propos : «Une fois que Soudani a su qu’il allait jouer en Croatie, à Zagreb, il m’a posé beaucoup de questions sur ce club, l’ambiance, la ville… Mais devinez quelle a été sa première question ? ’’Y a-t-il des mosquées à Zagreb ?’’»

Dortmund, 39e), Marco Reus (Borussia Dortmund, 43e) et Thomas Müller (Bayern Munich, 55e). Bien sûr, il s’agit seulement du classement de la phase des poules, mais il illustre la dimension européenne prise par le joueur algérien du FC Valence.

Dans ce classement où ne figurent que les joueurs ayant disputé au moins 400 minutes lors de la phase des poules, Feghouli est même mieux classé que beaucoup de joueurs illustres, dont certains ayant disputé la finale de la compétition, tels Xabi Alonso (Real Madrid, 37e), Mario Götze (Borussia

Mieux classé que Xabi Alonso, Götze, Reus et Müller

La première place de ce classement est revenue à Xavi Hernandez (FC Barcelone), devant Lionel Messi (FC Barcelone, 2e) et Juan Mata (Chelsea, 3e). Cristiano Ronaldo (Real Madrid) occupe la 8e place alors que Zlatan Ibrahimovic (Paris saint-Germain) est juste derrière (9e). Il est à remarquer que des joueurs tels Franck Ribéry (Bayern Munich), champion d’Europe en titre, ou Robert Lewandowski (Borussia Dortmund), finaliste de la Ligue des champions, ne figurent même pas dans ce classement car ils n’avaient pas été décisifs lors de la phase des poules. Ce n’est que lors des tours à élimination directe qu’ils se sont illustrés.

Ribéry et Lewandowksi ne figurent même pas dans ce classement

«C’est un attaquant percutant»

F. A.-S.

Sur le plan sportif, Delache estime que Hillal Soudani est un attaquant extraordinaire qui peut apporter beaucoup de choses au Dynamo Zagreb : «Soudani est un très bon attaquant qui travaille bien sur le terrain. Il a rendu d’énormes services au Vitoria Guimaraes lorsqu’il jouait avec un autre attaquant. Il est bon physiquement, rapide. Il un bon de jeu de tête et aussi percutant.»

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup d’essai Équipe nationale

03

Match amical du 14 août

La Guinée contactée officiellement
omme nous l’avions indiqué, la sélection nationale algérienne prendra part, le 14 août prochain, à un match amical international. Etant déjà qualifiée pour le troisième et dernier tour des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, Vahid Halilhodzic a voulu programmer un match amical, afin de préparer les barrages du Mondial. En d’autres termes, il y aura ce match du 14 août, date retenue par la FIFA pour les matches amicaux, et celui du Mali qui n’aura pas d’enjeux pour que les Verts soient prêts à 100% à l’ultime rendez-vous d’avant la CM. A en croire une source autorisée auprès de la FAF, la Guinée est en pole position pour affronter l’Equipe algérienne le 14 août prochain en amical.

C

tional a choisi la Guinée par rapport à son bon niveau. Bien qu’elle ne réalise pas d’excellents résultats, elle produit toujours du beau jeu et possède de bons joueurs. Une réponse prochainement La Fédération guinéenne semble être d’accord sur la proposition algérienne, car cette rencontre amicale servira pour la préparation des éliminatoires de la CAN-2015, selon les échos qui nous sont parvenus. Le secrétaire général de la Fédération guinéenne de football, Barry Ibrahima, transmettra sa réponse ces jours-ci, après avoir consulté l’entraîneur français du Syli national, Michel Dussuyer. C’est lui qui prendra la décision finale. A défaut de la Guinée, deux équipes seront en ballotage Dans le cas où la Fédération guinéenne de football rejetterait l’offre de la FAF, cette dernière se penchera sur deux autres sélections, moins bonnes que la Guinée. La première est le Niger, que l’EN avait déjà affrontée en amical le 26 mai 2012, pour préparer son entrée aux éliminatoires de la Coupe du monde 2014. H. R.

La FAF a transmis la demande à son homologue guinéenne Selon notre source, la FAF, par le biais de son secrétaire général, a adressé une correspondance à son homologue guinéenne, il y a quelques heures, pour lui demander de programmer un match amical au stade Mustapha-Tchaker de Blida, le 14 août, pour entamer la préparation. Le sélectionneur na-

Seydou Keita
A l’issue du match Mali-Benin (2,2), qui a compromis toutes les chances des Aigles de l’Atlas pour la qualification aux barrages, le capitaine Seydou Keita n’y est pas allé par le dos de la cuillère pour expliquer cette grande désillusion. «Aujourd’hui, j’ai 33 ans, je joue en sélection depuis pas mal d’années, mais il est vrai que ces derniers temps, il s’est passé beaucoup de choses qui ne sont pas normales. Je pense qu’il faut prendre le temps pour regarder tout ce qui ne va pas dans notre football et pour apporter des changements», avait-il expliqué entre autres.

«Il s’est passé des choses anormales»

Belkalem «La défense a bien
tenu son rôle»
concentrer sur nous-mêmes, pas sur le nom de l’adversaire. Actuellement, on est sur une bonne dynamique et cela va beaucoup nous aider à progresser davantage et à devenir les meilleurs sur le continent. Pour revenir sur ce match du Rwanda, on pensait que la tâche de l’EN allait être plus ou moins facile, mais on s’est aperçus que ce fut extrêmement compliqué, n’est-ce pas ? En effet, ça a été très dur pour nous d’empocher cette courte mais précieuse victoire. On a eu à faire à un adversaire qui n’a rien voulu lâcher et cela a compliqué notre mission. On s’est beaucoup donnés sur le terrain, et l’essentiel pour nous c’était les trois points qui nous ont permis d’accéder à ce dernier tour. La défense a brillé lors de ces trois matchs du mois de juin, contre le Burkina Faso, le Bénin et le Rwanda, n’encaissant qu’un seul petit but ; une réaction ? Notre objectif, avant d’aborder ces trois matchs, était de tout faire pour ne pas encaisser de buts. On a fait convenablement notre job, même s’il y a eu ce but encaissé face au Bénin. Le fait d’avoir été solides derrière nous a permis de jouer libérés. On est heureux. Sur le plan personnel, avez-vous tranché sur votre future destination pour la saison prochaine ? Non, pas encore. Là, je vais me reposer un peu et je vais voir. En tout cas, il n’y a rien de fait pour le moment. Entretien réalisé par Saïd F.

La grande satisfaction que l’on peut tirer des trois matchs disputés par l’EN durant ce mois de juin, c’est incontestablement le retour de la solidité défensive derrière. Un seul but encaissé durant ces trois parties, pourtant très difficiles. Le retour de Bougherra y a été pour beaucoup dans cette réussite, mais pas uniquement. Le sociétaire de la JS Kabylie, Essaïd Belkalem, a lui aussi parfaitement tenu son rôle, démontrant une nouvelle fois qu’il est devenu un titulaire indiscutable dans cette charnière centrale. Interrogé à Kigali, alors qu’il s’apprêtait «Nous ne à prendre l’avion à destiPathé travaillons pas nation du pays, en compagnie de ses coéquipiers, Diallo : «Je et nous voulons le joueur est revenu avec présente mes excuses avoir des nous sur cette qualificaà tout le peuple malien» tion pour les barrages, Pathé Diallo était très abattu à l’issue du match face au tout en mettant en évirésultats» Benin, il s’est dit plus frustré qu’à la fin du match contre dence le rôle qu’a joué le Rwanda, mais il a tenu tout de même à féliciter ses L’ancien Barcelonais a même remis en cause la bonne foi de joueurs. «Après ces deux matchs qui m’ont été confiées par la défense dans ces les autorités maliennes pour diriger l’équipe, je présente mes trois succès. certains joueurs et même des excuses à tout le monde sportif malien et à tout le peuple ma- L’Algérie déjà lien. Pour ce match contre le Benin, je crois que nous l’avons qualifiée pour le responsables de la sélection en indiquant que cette équipe mal débuté, et quand on débute mal un match, c’est difficile dernier tour des par la suite. Mais les joueurs sont allés chercher avec les n’a pas assez travaillé pour eséliminatoires du tripes ce résultat, et par ma voix et celle de l’encadreMondial, on imagine pérer mieux, laissant entendre ment technique, je félicite le capitaine et ses troupes que vous êtes heureux ? pour leur patriotisme et leur engagement envers que le Mali n’a eu que ce qu’il leur pays depuis le début de ce stage jusqu’à Oui, plus qu’heureux méritait : «Pour gagner un match de ces deux matchs», a-t-il déclaré. même. On a fait un premier football, pour avoir des résultats, il faut pas pour la qualification en travailler. La victoire, c’est le fruit du traCoupe du monde, mais rien n’est cevail. Mais nous, nous ne travaillons pas et nous pendant gagné. Il nous reste cette double voulons avoir des résultats. Je parle bien sûr de nous les confrontation en barrage qui va sans doute être très difficile. Il faudra se surpasser de joueurs en premier lieu.» nouveau pour espérer passer ce dernier tour et atteindre notre objectif. «C’est nous qui étions sur le terrain Vous attendiez-vous à cette nouvelle et non pas le coach» contre-performance du Mali ? Dans son intervention en conférence de presse, Seydou Franchement, je ne m’attendais pas du tout à Keita a visiblement voulu défendre le sélectionneur Amace que le Mali perde à nouveau des points daou Pathé Diallo en rejetant toute la responsabilité de chez lui. Je pensais que les Maliens allaient l’échec sur les joueurs : «Les premiers responsables, ce sont gagner et qu’on allait, du coup, jouer une finale historique à Blida, lors de la dernière nous, les joueurs. Le coach est là pour nous aider, mais dujournée. Mais bon, tant mieux pour nous. rant les deux matchs contre le Rwanda et le Bénin, ce sont On est qualifiés, c’est le plus important. nous, joueurs, qui étions sur le terrain et non pas le coach. Un adversaire en particulier que vous souNous sommes les premiers fautifs parce que nous n’avons pas haiteriez affronter lors de ce dernier tour ? fait ce qu’il fallait faire.» Je n’ai pas de préférence. On prendra l’adversaire qui vient. Il faut surtout penser à se

Belkalem retenu pour la Coupe du monde militaire
L’international Essaïd Belkalem a été retenu pour participer à la Coupe du monde militaire qui aura lieu à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, du 2 au 14 juillet. Etant actuellement sous les drapeaux, il défendra les couleurs de la sélection nationale militaire qui prendra part à cette compétition avec l’ambition de défendre son titre de médaillé d’or au tournoi de football des Jeux internationaux militaires qui s’étaient déroulés en 2011 à Rio de Janeiro. Les Algériens, entraînés par Abderrahmane Mehdaoui et qui comptent en leur sein plusieurs joueurs évoluant en Ligue 1, tels Koceïla Berchiche, Mourad Berrefane, Mohamed Amroune et Hicham El Ogbi, affronteront, au premier tour, le Bahreïn (2 juillet), le Kenya (5 juillet) et la France (8 juillet).

04

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup d’arrêt Équipe nationale

L’Algérie déclare officiellement forfait
lors que ce n’était qu’une rumeur jusqu’à hier soir, la décision de la Fédération algérienne de football de boycotter le match des A’ Algérie-Libye pour le compte des éliminatoires du CHAN-2014 s’est officialisée. En effet, la plus haute instance du football algérien, dirigée par Mohamed Raouraoua, a officialisé le forfait de cette rencontre. Alors qu’elle allait avoir lieu au 5-Juillet d’Alger, dimanche prochain, cette partie n’aura finalement pas lieu, du fait que l’Algérie a décidé officiellement de boycotter le match retour sur le sol libyen, à cause de l’insécurité. Les combats se poursuivent entre les Libyens et les autorités ne sont plus en mesure d’assurer la sécurité aux délégations étrangères. D’ailleurs, le fait que l’ambassadeur des Etats-Unis n’ait pas échappé au lynchage prouve que la Libye demeure un pays en pleine guerre, et y disputer les matches internationaux devient impossible.

Eliminatoires du CHAN

A

litaires n’échappent pas à la barbarie dans ce pays. Du coup, la FAF a demandé à la CAF la délocalisation de la rencontre, une autre fois, alors que le président Mohamed Raouraoua avait tout fait pour les convaincre de changer le lieu du match retour, en s’appuyant sur le volet sécuritaire. Néanmoins, la CAF a campé sur ses positions, sachant que la Libye est un pays instable.

Raouraoua s’est déplacé en milieu de journée au CTN de Sidi Moussa
Avant d’annoncer aux joueurs la décision, Mohamed Raouraoua a mesuré les conséquences d’une telle décision. En effet, en milieu de journée d’hier, le président de la FAF s’est rendu au Centre technique national de Sidi Moussa pour se réunir avec les joueurs

Grande joie chez les joueurs

et leur annoncer la décision prise par son instance. Ainsi, il a été clair envers les coéquipiers de Mohamed Derrag, en leur faisant savoir qu’il était impossible de jouer le match.

Une fois l’annonce faite, la joie se lisait chez tous les joueurs. Ainsi, la majorité d’entre eux étaient très soulagés par cette décision, car ils craignaient pour leur vie en jouant sur le sol libyen, notamment suite à ce qui s’est passé lors de la double confrontation entre les deux équipes pour les éliminatoires de la CAN-2013. Ainsi, un joueur nous a fait des aveux il y a deux semaines de cela : «On craint beaucoup ce match face à la Libye. La situation est très tendue là-bas et on ne sait où jouer. On ne va tout de même pas risquer nos vies pour un match de football !» Les joueurs ont été libérés de Sidi Moussa hier après-midi.

La FAF avait pourtant entrepris des démarches auprès de la CAF

La vie d’Algériens allait être en danger à Tripoli

Et pourtant ! Après le match LibyeTogo, pour le compte de la cinquième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, de violents affrontements ont éclaté à Benghazi, à cause justement de la délocalisation de cette rencontre. D’ailleurs, trois militaires libyens ont été tués. Ainsi, même les mi-

Le moins que l’on puisse dire, ce boycott du CHAN est sage. Il faut dire que la vie des Algériens allait être en danger, en plus un 5 juillet, date du match retour, coïncidant avec le 51e anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie. Autrement dit, aucun risque ne devrait être pris à cette date historique. Hamza R.

ent Les joueurs internationaux, qui étai e autres Khoualed, Douentr , nda Rwa au puis tionale A au Bénin, dri, ne sont pas rentrés au Centre Kou et kha, Khedaïria, Belkalem, Slimani ils ont pour rejoindre l’équipe A’. En effet, technique national de Sidi-Moussa de dire leur r pou A’ ipe l’équ de e techniqu été contactés hier matin par le staff . F A F la suite à la décision de ne pas se déplacer au lieu du stage,

Les internationaux A ne sont pas rentrés au CTN en Equipe na-

Parme refuse 11 millions d’euros de Shakhtar Donetsk pour Belfodil
es clubs européens se disputent depuis quelques jours le recrutement de Ishak Belfodil. Parme a reçu une proposition de Wolfsburg d’un montant de 7 millions d’euros. Mais, cette offre vient d’être surenchérie par celle du club ukrainien du Shakhtar Donetsk. Le président du club de Shakhtar vient d’envoyer à son homologue italien une proposition de 11 millions d’euros. Les Italiens n’ont pas mis beaucoup de temps pour répondre à leurs homologues ukrainiens, en refusant l’offre qu’ils ont jugée en deçà de leurs exigences.

D

tés pour faire aboutir le transfert. On parle par exemple de la possibilité du rachat du contrat du joueur par l’Inter. On laisse entendre aussi que Antonio Casano pourrait être inclus dans les négociations du transfert de Belfodil, ce que Parme refuse en bloc.

Quel avenir pour Korichi ?
vec le forfait de l’Equipe nationale A’ aux éliminatoires du championnat d’Afrique des nations 2014, dont la phase finale était prévue en Afrique du Sud, tout le monde s’interroge sur l’avenir de son entraîneur, Taoufik Korichi, de son staff, Rachid Cheradi, Lakhdar Belloumi, Sandy Guichard et Boukhalfa Branci. Korichi et ses adjoints avaient signé un contrat d’objectif avec la fédération, la qualification en phase finale du CHAN-2014. On savait tous qu’en cas d’élimination face à la Libye, Korichi allait être remercié, mais suite au forfait de la FAF, par mesure de sécurité, on se demande que décidera la FAF et son président Mohamed Raouraoua à propos de Korichi et son staff, sachant que personne ne peut porter de jugement sur le travail effectué jusque-là. Il n’a programmé que quatre stages de préparation et un match amical, car son installation à la tête de l’EN était tardive.

Après le forfait

A

Ze Maria : «Le jeu de Belfodil convient à Mazzari»

Le club ukrainien compte faire une nouvelle offre

L’Inter revient à la charge

Selon Sky Sport, la chaîne de télévision italienne, les Ukrainiens n’ont pas l’intention de laisser tomber la piste Belfodil. On apprend, par ailleurs, que les dirigeants du Shakhtar Donesk ont l’intention de monter la barre à 12 millions d’euros. On explique à travers cette chaîne que les Ukrainiens ont l’habitude de procéder de la sorte, en augmentant l’offre à petits coups, avant de trouver un terrain d’entente et se mettre autour d’une table avec les dirigeants adverses. Le directeur technique de l’Inter aurait rencontré son homologue de Parme dans un restaurant huppé de la ville de Milan. Les deux hommes auraient engagé des discussions au sujet de la venue de Belfodil à l’Internazionale. Les deux clubs envisagent diverses possibili-

L’ancien joueur de l’Inter et de Parme, le Brésilien Ze Maria, en réponse à une question posée par le journalisé de la chaîne de télévision italienne, Sky Sport, a déclaré que le jeu de Belfodil correspond à ce qu’attend l’entraîneur du club, Mazzari : «L’Inter doit recruter de grands joueurs pour permettre à Mazzari de former un bon groupe. Le style de Belfodil convient à la conception de jeu de Walter Matzari. Ce joueur peut progresser avec l’Inter et donner le plus qu’on attend de lui.» H. R.

La Coupe arabe des nations peut être intéressante

On parle de son intégration dans le staff de la sélection A

La FAF pourrait maintenir Taoufik Korichi et son staff pour le déroulement de la Coupe arabe des nations, en novembre prochain, en Arabie Saoudite. Du coup, si cette décision venait à être prise, la FAF accordera de l’importance à cette compétition, en permettant aux locaux de disputer une compétition intéressante, contrairement à l’édition de 2012 que l’instance de Raouraoua avait décidé de boycotter.

Dans les rouages de la fédération, on évoque l’éventuelle intronisation de Taoufik Korichi au sein du staff technique de l’Equipe nationale A, aux côtés de Vahid Halilhodzic, pour renforcer la barre technique des Verts. Sachant que Halilhodzic a déjà réclamé le recrutement d’un adjoint depuis la dernière CAN. Le sélectionneur national pourrait faire appel à son ami Korichi, lequel l’avait vraiment épaté lorsqu’il lui a confié la tâche de superviser le Mali et la Libye. D’ailleurs, comme beaucoup le savent, c’est Halilhodzic qui avait proposé à Raouraoua la désignation de Taoufik Korichi à la tête des A’. Hamza R.

Le Rayo Vallecano se renseigne sur Medjani Selon la presse espagnole, le Rayo Vallecano de Madrid aurait engagé des pourparlers avec l’AS Monaco, pour connaître la situation de l’international franco-algérien, Karl Medjani. C’est un site électronique espagnol qui donne l’information. Selon ce site, le directeur technique du club espagnol confirme les contacts avec le club de la principauté. On ne connaît pas encore la réaction du défenseur de l’Equipe nationale ni celle de son club employeur.

N° 2320 Mercredi 19 Juin 2013

Coup ferme JSK

05
Négociations aujourd’hui entre Aït Djoudi et le MAS de Fès
Comme nous l’avons annoncé dans notre précédente édition, l’entraîneur kabyle, Aït Djoudi, s’est déplacé au Maroc, avant-hier soir. Il devrait rencontrer les responsables du MAS de Fès, le président Merouane Benani, pour la résiliation de son contrat à l’amiable et rentrer au pays. En arrivant à Fès, Aït Djoudi a pris rendez-vous avec lui ce matin pour négocier sa lettre de libération. Pour rappel, Aït Djoudi est toujours sous contrat avec le club marocain de Fès pour une nouvelle année, et son retour demeure tributaire de l’accord qu’il devra trouver avec nos voisins.

Asselah «Même si on recrute Buffon, Casillas et Neuer, je resterai à la JSK»
Dernièrement, plusieurs gardiens de but ont été proposés à la direction de la JSK, à l’image de Maâzouzi et Limane, dans le but de créer une concurrence dans les bois. Sollicité par nos soins, hier matin, Malik Asselah, très confiant, n’a pas hésité à nous dire qu’il restera à la JSK la saison prochaine, et que la concurrence ne l’a jamais effrayée même si le club parviendrait à recruter Casillas, Neuer ou Buffon.
Vous êtes en vacances depuis plusieurs jours. Comment vous sentezvous ? Très bien. Après une longue et dure saison, je pense qu’on avait tous besoin de quelques jours de repos pour récupérer. Je passe pratiquement tout mon temps à la plage avec des amis. Je ne vous cache pas, j’en profite ! Vous êtes au courant que la reprise des entraînements est prévue pour le 1er juillet ? Oui, je suis au courant. Le temps passe très vite. On doit encore profiter avant de rallier de nouveau, la ville de Tizi Ouzou, pour reprendre le travail et préparer d’ores et déjà la saison prochaine. Nous sommes dans l’obligation de nous donner à fond et réaliser une bonne saison. Dernièrement, on vous a annoncé partant cet été. Qu’avez-vous à nous dire làdessus ? Je suis devenu le sujet préféré des journaux, et je ne comprends pas pourquoi. Pour être franc avec vous, je ne donne pas trop d’importance à ce genre de sujets. Je suis toujours lié avec la JSK, et je n’ai nullement l’intention de partir. Même en recrutant Buffon, Casillas ou bien Neuer, je resterai à la JSK, sauf… Sauf quoi ? Dans ma tête je suis à la JSK, et je n’ai pas l’intention de partir, car je me sens bien dans cette équipe. Je suis persuadé de réaliser une excellente saison l’exercice prochain. Mais si les responsables ne comptent pas me garder, ça c’est une autre paire de manches. Dans ce cas, j’étudierai les offres que j’ai reçues. Est-il vrai que vous souffrez d’une blessure ? (Rires) Non, je ne souffre d’aucune blessure, et je suis à 100 % prêt à reprendre le chemin de l’entraînement. Certaines personnes veulent me casser, mais je profite de cette occasion pour leur dire que je suis dur à cuire. Le stage d’intersaison approche. Etes-vous prêt à vous donner à fond ? Tout à fait, c’est une période très importante de la saison. C’est le moment où les joueurs doivent se donner vraiment à fond pour recharger les batteries. Je ne sais pas dans quel endroit se déroulera le stage, mais nous sommes prêts à reprendre. Entretien réalisé par Saïd D.

«On essayera de trouver un accord»
Joint par nos soins, Azzedine Aït Djoudi nous a fait savoir qu’il a pris attache avec le président de la formation du MAS de Fès. Un rendez-vous était organisé pour discuter de tout ce qui a trait à sa demande de résiliation. À ce propos, il nous confie : «Effectivement, je suis au Maroc pour rencontrer les dirigeants du MAS de Fès. Le rendez-vous est pris avec le président du club lui-même pour ce mercredi, afin d’essayer de trouver un accord.» Aït est très attendu à la JSK pour débuter sa mission, sachant qu’il ne reste que deux semaines pour la reprise des entraînements.

M. L.

Selon le président de la JS Kabylie, Mohand Cherif Hannachi, SidAhmed Aouedj devrait s’engager aujourd’hui en faveur du club. Sa lettre de libération devrait être récupérée aujourd’hui de la FAF et il serait ainsi qualifié au profit de la JSK. Aouedj, qui évoluait au MC Oran, est parmi les joueurs ciblés par le club kabyle depuis la fin de la saison passée.

Aouedj devrait signer aujourd’hui

Selon Hannachi

Voici à quoi ressemblera le nouveau staff
Si Aït Djoudi résilie officiellement son contrat avec la direction du MAS de Fès, le nouveau staff de la JSK pour la nouvelle saison sera connu dans les 48 heures qui suivront le retour d’Aït Djoudi à Tizi. D’après nos sources, le nouveau staff est quasiment installé et il ne reste qu’à officialiser les choses. D’après la même source, c’est le président Hannachi qui a décidé de mettre fin aux rumeurs sur les noms des personnes qui travailleront avec le nouvel entraîneur en chef. De ce fait, l’exsélectionneur olympique sera l’entraîneur en chef de la JSK. Il sera assisté de Mourad Karouf au poste d’adjoint, ainsi que d’Omar Hamenad au poste d’entraîneur des gardiens. Quant à Gaci, on croit savoir qu’il occupera soit le poste de second assistant, ou de superviseur pour l’équipe senior, comme l’a souhaité Azzedine Aït Djoudi.

On parle de Salem Gaci comme futur adjoint de Aït Djoudi
Selon des indiscrétions, l’entraîneur kabyle, Azzedine Aît Djoudi, sera assisté par Salem Gaci en sa qualité d’entraîneur-adjoint, avec qui il a déjà exercé au NAHD, notamment. Notre source nous a confié que le président Hannachi a rencontré Salem Gaci, avant-hier à Tizi, pour évoquer la question. Pour rappel, le président de la JSK avait annoncé à maintes reprises que c’est Mourad Karouf qui sera l’adjoint d’Aït Djoudi, et aux dernières nouvelles, l’intéressé ne pourrait revenir, du moins pour l’instant, et ce, pour des raisons personnelles. A. L.

Hannachi a rencontré le manager de Chalali
lions/mois. Une exigence financière que le président Hannachi a refusé catégoriquement d’assumer. Dans le but de trouver un arrangement, le président kabyle a rencontré lundi soir le manager de Mohamed Chalali, à Alger. Malgré le face-à-face, les deux hommes n’ont pas trouvé un terrain d’entente. Il faut dire qu’un autre rendez-vous, décisif, est prévu cette semaine. Ça sera la dernière chance pour la JSK de convaincre son attaquant de rester. Reste à savoir si le président revient sur sa décision et offre 180 millions/mois au joueur, ou bien l’inviter à négocier sa lettre de libération. L’un des sujets qui préoccupe le plus les supporters de la JSK est celui qui concerne l’avenir de l’attaquant, Mohamed Chalali. Après un passage très moyen à l’Entente, l’international olympique a paraphé un contrat à la JSK avec laquelle il a réussi à inscrire cinq buts lors de la phase retour. Quelques jours avant la reprise officielle des entraînements, l’attaquant avait demandé une revalorisation de salaire pour accepter de poursuivre son aventure avec les Canaris. Il avait même réclamé un salaire de 180 mil-

Idrès contacte Berchiche
Le joueur a parlé à Hannachi au téléphone
D’après la même source d’information, Berchiche a parlé une ou deux fois au président Moh Cherif Hannachi. La dernière fois que les deux hommes se sont parlé est le jour où Idrès a appelé le joueur. Dans son discours, Hannachi n’a pas caché son souhait de voir le joueur revenir une nouvelle fois à la JSK. De son côté, Berchiche s’est dit prêt à ouvrir une nouvelle page après le différend avec le boss. Ce qui est certain, c’est que les deux parties sont tombées d’accord pour un nouveau contrat au club.

Le programme du stage estival tracé
Le désormais nouvel entraîneur de la JSK, Azzedine Aït Djoudi a exprimé le vœu d’effectuer deux stages de préparation cet été. Le premier débutera deux jours après le début du mois de Ramadhan en Tunisie. La délégation séjournera durant une dizaine de jours pour un stage purement physique, par la suite, l’équipe rentrera à nouveau à Alger, avant de s’envoler à Hammam Bourguiba juste après le mois sacré du Ramadhan. Ce second stage s’étalera sur une dizaine de jours et sera consacré au volet technico-tactique, où l’équipe disputera plusieurs matchs amicaux avant de disputer le premier match de championnat. A. A.

Chalali : «Mon manager s’occupera de tout»
Interrogé par nos soins à propos de son avenir à la JSK, Mohamed Chalali, qui ne voulait pas trop s’exprimer, a tenu à nous dire qu’il fallait s’entretenir avec son manager qui s’occupe de sa situation : «Je ne peux rien dire à propos de mon avenir à la JSK. J’ai chargé mon manager de s’occuper de tout. Si vous voulez plus de renseignement, vous n’avez qu’à le contacter.» S. D.

Si ce n’était que des touches au départ, la piste Berchiche devient de plus en plus crédible, du moins depuis l’appel de Samy Idrès il y a moins d’une semaine de ça. En effet, l’actuel président du CSA a contacté officiellement le défenseur du MCEE, pour lui faire une offre. De son côté, Berchiche n’a pas écarté l’idée de revenir à la JSK cet été, du moment qu’il souhaite se rapprocher de son domicile familial. Après deux saisons à El Eulma, Berchiche a exprimé à plusieurs reprises le souhait de changer d’air. Pour l’instant, les négociations avancent dans la discrétion la plus totale, sur demande du joueur qui a refusé de s’exprimer.

S’il obtient sa libération du MC El Eulma, il signera à la JSK
Toutefois, il ne reste qu’un seul détail à régler avant le retour de Berchiche à la JSK, c’est bien la lettre de libération du joueur. A ce sujet, Hannachi fut très clair sur la question. Il a demandé au joueur de ramener sa lettre de libération et de venir signer au club. A l’heure actuelle, Berchiche négocie sa libération avec les dirigeants eulmis, même si cette opération est loin d’être réglée. Affaire à suivre… H. B.

06

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup pour coup JSK

C

Gourmi a fait son offre, ça coince !

omme nous l’avons annoncé dans notre précédent numéro, l’international A’, Khaled Gourmi, qui est rentré de France, hier matin, après quelques jours de repos, a rencontré le premier responsable de la SSPA/JSK, Mohand-Cherif Hannachi. Les deux hommes sont rentrés directement dans le vif du sujet, car le contact a commencé, faut-il le rappeler, depuis plusieurs semaines. Ainsi, le président kabyle a, selon une source crédible, fait sa proposition financière, en lui rappelant l’intérêt assez particulier que lui porte la JSK pour l’enrôler cet été. Selon certaines informations, on croit savoir que le montant proposé par Hannachi avoisine les 150 millions de centimes par mois et quelques mensualités d’avance. Concernant le challenge sportif, Hannachi a également expliqué à Gourmi le projet que compte mener la JSK la nouvelle saison, celui de renouer avec les titres.

150 millions à Gourmi
moins, les négociations n’ont pas abouti. Ainsi, les deux parties ont prévu une deuxième rencontre.

Hannachi propose
Un 2e round de négociations dans 48 heures

Le CSC offre 400 millions/mois à Belkalem !

Après la rencontre, les deux hommes se sont donné rendez-vous pour se revoir dans deux jours, afin de reprendre les négociations et voir s’il y a possibilité de s’entendre. Ainsi, durant ce temps-là, il se pourrait que le joueur change d’avis en optant pour une autre équipe, sachant qu’il est convoité par plusieurs clubs.

Boulhabib et Haddad risquent de barrer la route à la JSK

Pour sa part, le joueur le plus sollicité cet été par de nombreuses équipes, après avoir pris connaissance de la proposition du président Hannachi, a jugé utile d’en faire la sienne. En d’autres termes, l’offre de Hannachi ne l’a pas emballé. Se fiant aux propos du joueur (voir déclarations), les deux offres se rapprochent, néan-

Comme révélé par nos soins, la JSK n’est pas le seul club à être sur les traces du jeune milieu de terrain Gourmi. En effet, le CSC et l’USMA, pour ne citer que ces deux formations, le courtisent depuis plusieurs jours. Selon nos informations, le président Boulhabib du CSC devait le rencontrer hier soir. D’après nos échos, son offre dépasse largement celle de la JSK, ce qui laisse supposer que le joueur sera fixé bien avant de rendre sa réponse à Hannachi.

Lyès A.

«Hannachi m’a fait sa proposition, et moi la mienne, réponse dans 48h»
Joint par nos soins, le milieu de terrain Gourmi nous dira : «Comme je vous l’avais dit, j’ai rencontré le président de la JSK ce matin à Alger. Nous avons donc parlé de plusieurs points inhérents à ma venue à la JSK cet été. De son côté, Hannachi m’a fait une offre. Quant à moi, j’ai fait la mienne. En principe, dans quarante-huit heures, on va se revoir pour décider.»

De retour de Kigali avec la sélection nationale, le défenseur central Essaïd Belkalem a reçu une offre faramineuse du président constantinois. D’après une source très proche du joueur, Boulahbib a proposé 400 millions/mois au joueur. Une somme qui a surpris plus d’un. Est-ce une manière de Boulahbib d’écarter au joueur toute les pistes ? C’est la question que se sont posés les nombreux observateurs. Pour le moment, le joueur maintient sa décision de parapher un contrat professionnel en Europe. Ce qui est certain, c’est que Belkalem ne touchera en aucun cas un salaire aussi élevé que celui proposé par Boulahbib, du moment que c’est déjà une première en Algérie de proposer un tel salaire pour un défenseur central.

A. C.

«Les deux propositions se rapprochent et je n’ai pas fermé la porte du dialogue»

Aussi, le joueur nous a ajouté : «Je vous assure que les deux propositions se rapprochent. C’est pour cette raison qu’on s’est donné au moins deux jours de réflexion. Par ailleurs, je ne vous cache pas que d’autres clubs m’ont fait d’autres propositions et je n’ai fermé la porte à personne.» L. A.

Hannachi contacte officiellement Zerara
joueur à venir négocier sur place, histoire d’avoir une meilleure idée sur l’offre financière.

Salif Ballo, le Malien que la JSK veut enrôler, sera la semaine prochaine à Tizi

Il reçoit des offres quotidiennement

d’Azerbaïdjan, classé à la 9e place. A travers ses statistiques, Sali Ballo a marqué onze buts sur les sept matchs qu’il a joués durant le précédent exercice, un volume de jeu loin de la moyenne.

La piste Limane toujours d’actualité
Malgré le fait que les responsables de la JSK aient décidé de compter sur le gardien de but, Mohamed Amara, qui sera promu en seniors, à partir de la saison prochaine, nous avons appris d’une source généralement bien informée que les collaborateurs du président Hannachi suivent de très près la piste du gardien de but harrachi, Limane. Toutefois, il faut dire qu’aucune offre ne sera proposée au keeper, du moment qu’il n’a pas encore récupéré sa lettre de libération. Autrement dit, les négociations pourraient débuter, une fois le joueur officiellement libre.

Hannachi a tranché : une invitation lui parviendra dans les prochaines heures

Lors de sa dernière intervention au Buteur, le président Hannachi a clairement annoncé que la JSK est sur la piste d’un seul attaquant africain, lequel devra recevoir une invitation dans les prochaines heures. En principe, il est attendu pour la semaine prochaine. Une source crédible nous a révélé que ce joueur ne subira pas de tests.

Aït Djoudi l’a supervisé et a donné son OK avant de partir au Maroc

C

Il a évolué au Turan Tauz en Azerbaïdjan

omme nous l’avons rapporté dans notre édition d’hier, l’entraîneur kabyle a supervisé quelques vidéos d’attaquants africains proposés cet été à la JSK. On a appris d’une source sûre que la piste du jeune international Salif Ballo tiendrait la route. Selon une source proche du dossier recrutement, Salif Ballo est en contact permanent avec le président de la SSPA/JSK, et c’est le joueur qui intéresse beaucoup la JSK.

Aussi, le nouvel entraîneur kabyle, Aït Djoudi, a, dès qu’il a donné son accord de principe pour prendre en main l’équipe première pour la nouvelle saison, été mis au parfum des principaux axes retenus pour le recrutement. C’est ainsi qu’il a visualisé certaines vidéos du joueur, avant de se rendre au Maroc. Aït était satisfait globalement de lui et aurait même donné son accord pour lui adresser une invitation. Lyès A.

Après un premier contact, le président Moh Cherif Hannachi a pris à nouveau attache avec Toufik Zerara pour lui proposer l’idée de rejoindre le club kabyle cet été. Le «Le président joueur était très clair dans son m’a appelé, mais je discours, puisqu’il a exn’ai pas encore négocié» primé le vœu de venir, à De son côté, le joueur nous a confirmé condition de trouver un l’appel de Hannachi. Il nous dira : «J’ai accord avec son agent. discuté avec le président Hannachi au téléA en croire certaines phone. Il m’a fait part de son idée de me voir sources, le président jouer à la JSK. Je lui ai fait savoir que cette Hannachi aurait même idée m’intéressait. Par la suite, je l’ai orienté fait une offre au joueur. vers mon agent qui s’occupe de mes Même si ça parle de 170 contacts. S’il y a une offre intéressante, je millions/mois, rien n’a signerai à la JSK. Pour l’instant, je été conclu entre le présin’ai pas encore négocié, car j’ai dent et l’agent du joueur. Par d’autres offres.» ailleurs, les responsables du club kabyle ont invité l’agent du

Comme nous l’avons déjà rapporté, Zerara reçoit quotidiennement des offres de la part du CSC, de l’USMA, l’ESS et la JSMB. Ces quatre clubs ont tous fait une offre, probablement supérieure à celle de la JSK. Ce qu’il faut toutefois savoir, c’est que Zerara prendra pour le moment tout son temps avant de trancher, c’est du moins ce que le joueur nous a confié dans sa déclaration. A. A.

Sa libération coûtera 500 millions

Fiche technique
Nom : Ballo Prénom : Salif Date de naissance : 22 août 1988 au Mali Poste : milieu offensif/ attaquant

Concernant sa carrière, ce joueur vient de terminer la saison au club Turan Tauz, du championnat

Pour qu’il soit libre, Houssem Limane, le gardien de but que suit la JSK depuis quelques temps, devrait racheter sa lettre de libération. Seulement, nous avons appris que la direction de l’USMH lui a fixé la somme de 500 millions pour pouvoir être libre. Un montant que le joueur ne pourra jamais verser, lui qui n’a pas touché de salaire depuis 5 mois. Renseignement pris, le keeper est capable de ramener seul sa lettre de sortie, avant de choisir librement sa prochaine destination. S. D.

La décision a été prise

Aucun joueur sous contrat ne sera contacté
Le recrutement à la JSK a débuté, avant même la fin du championnat. Du moment que le club ne jouait pour aucun objectif, les dirigeants kabyles, qui avaient ciblé plusieurs joueurs, avait ouvert le marché des transferts par le recrutement de Youcef Chibane et Aymen Madi. Depuis, plusieurs joueurs ont été annoncé proches de la JSK, mais aucun d’entre eux n’a officiellement paraphé son contrat. Lorsque nous avons demandé au président Hannachi de nous donner des explications, il a tenu à dire : «Mis à part un seul joueur, la JSK n’a jamais fait de proposition à qui que ce soit.» La méthode est simple, le joueur qui espère augmenter sa cote n’aura qu’à utiliser la JSK pour devenir la cible d’autres clubs. Pour ne pas tomber encore une fois dans le piège, les responsables kabyles ont pris la décision de ne contacter que les joueurs libres de tout engagement. Du coup, tous les joueurs liés avec leurs clubs respectifs ne seront plus approchés.

S. D.

N° 2319 Mercredi 19 juin 2013

Coup de vent MCA

07

Bellaïd Bellaïdsigne signeaujourd’hui aujourd’hui pour pourdeux deuxans ansmoyennant moyennant un unsalaire salairede de220 220millions millions

A

son arrivée à l’aéroport Houari-Boumediène, Habib Bellaïd a rejoint aussitôt son lieu d’hébergement à l’hôtel Mercure. Et c’est dans cet établissement que le joueur de Sedan, accompagné de son ami qui fait office de manager, a entamé les négociations avec Kaoua et Rafik Hadj Ahmed. Après presque trois quarts d’heure de discussions, les deux parties sont tombées d’accord sur les modalités de la transaction. Ainsi, Bellaïd signera aujourd’hui un contrat de deux ans au profit du MCA moyennant un salaire de 220 millions de centimes. Le joueur ne devra pas percevoir un salaire en euros, dans la mesure où il est considéré comme un citoyen algérien qui travaille dans une entreprise nationale. Après la signature du contrat, Bellaïd animera un point de presse, toujours au Mercure, durant lequel il reviendra sur les raisons qui l’ont motivé à opter pour le Doyen et ses objectifs au club.

ser ce moment par des photos souvenirs. Et, bien évidemment, l’ex-international a répondu favorablement aux sollicitations des Chnaoua dont certains ont pris la pose avec lui sans pour autant le connaître. C’est aussi toute la

«C’est un honneur de jouer pour un club aussi populaire que le Mouloudia»
Alors comment s’est passé le voyage ? Tout s’est bien passé. Aucun souci durant le vol. Quel est votre sentiment après avoir foulé le sol algérien ? Je suis content d’avoir retrouvé mon pays. Ça me fait quelque chose d’être là au milieu de tous ces supporters qui sont venus pour me soutenir sans même me connaître. Cela traduit toute la ferveur populaire que véhicule le Mouloudia. Justement, que connaissez-vous sur ce club ? Tout le monde connaît le Mouloudia. C’est un grand club qui jouit d’une énorme popularité même en France. Et c’est un honneur de pouvoir jouer pour un club de ce calibre. Avez-vous suivi des matches du Mouloudia ? J’avoue que j’ai suivi quelques matches. Je connais de nom quelques joueurs. Le MCA possède une bonne équipe qui a réalisé une bonne saison. J’espère que j’apporterai ma modeste contribution à l’édifice. Je suis bien déterminé à me montrer à la hauteur de la confiance qui sera placée en moi. Comment les négociations ont-elles commencé avec le MCA ? J’ai été contacté par Kaoua qui m’a fait part de cette volonté de me recruter. J’ai été très vite séduit par ce challenge et le fait de jouer dans le championnat algérien. Et voilà, je suis à présent à Alger afin de poursuivre les négociations. Si après les discussions que je vais entamer dans quelques heures, nous parvenons à trouver un terrain d’entente, je n’aurai alors aucune objection à signer demain mon contrat. (NDLR entretien réalisé mardi). Il faut savoir que sur le principe je suis d’accord pour rejoindre les rangs du MCA. Reste maintenant à régler quelques détails pour matérialiser la transaction. Entretien réalisé par R. B.

Il aura droit à un logement, un véhicule de service et deux billets d’avion par saison
Par ailleurs, nous avons appris que le joueur aura droit à un logement de fonction, à un véhicule de service ainsi qu’à deux billets d’avion par an.

Il rentrera en France demain matin
Après avoir passé 48 heures dans la capitale qui ont permis au joueur de mesurer la ferveur populaire que véhicule un club comme le Mouloudia, Habib Bellaïd a prévu de rentrer chez lui en France, demain matin. Son retour à Alger est prévu quelques jours avant la reprise des entraînements programmée pour le 3 juillet.

spécificité de ce club mythique qu’est le Mouloudia.

Son CV a séduit les supporters
En plus de son gabarit impressionnant du haut de ses 1,88 m, le CV de Bellaïd a séduit les supporters qui ne connaissent pratiquement rien Le RDV avec Belkalem différé à cause de de lui si ce n’est qu’il a été séDès son retour de Kigali, l’EN A’ lectionné une fois en Equipe Sa rencontrer les dirigeants ïd Belkalem devait du Mouloudia dans nationale. Titularisé à 31 rele but d’étudier leur offre qui devrait être très prises la saison dernière avec alléchante. Seulement, le joueur a dû différer SC Sedan (Ligue 2 française), ce rendez-vous à un e date ultérieure en raison Bellaïd a fait ses classes au RC du stage qu’il a entamé ave nale des locaux drivée par c l’Equipe natioStrasbourg avant de monToufik Kourichi. Ap paremment, le manager nayer par la suite ses talents général du club, K aou a, tient toujours à faire ven au Eintracht Frankfurt de ir le joueur tandis que son équipe reg orge déj 2008 à 2012. Durant son curqui évoluent en défense à d’éléments centrale. sus sportif, Bellaïd a côtoyé à Clairefontaine des joueurs Après avoir opté po ur le CSC, comme Hatem Ben Arfa ou De rrag voudrait faire m Aboud Diaby. Sélectionné à achine arrière huit reprises en équipe naLa décision prise par Mo ham tionale espoirs de France gner au CSC lui a fait bea ed Derrag de siuco sous les directives de René tout auprès des Chnaoua. up de tort surVoulant faire Girard, Bellaïd avait décliné machine arrière, nou s avons appris que Derles sollicitations de Roger rag voudrait signer au Mo père du joueur qui l’a fait uloudia. Et c’est le Lemerre afin de jouer avec sav soi r à Kaoua. Le hic, c’est que oir avant-hier la Tunisie avant que Rabah Derrag est désormais soumis à la libérat Saâdane le sélectionne gagé officiellement avec ion vu qu’il s’est enle club constantinois. pour affronter l’Ireland. Ayant jugé sa prestation Belakhdar officiellem moyenne, Bellaïd n’avait ent plus disputé le moindre contacté match en vert. AuToujours à la recherche d’u n latéral gauche, Rafik Hadj Ahme jourd’hui, c’est avec les d a contacté, hier Vert et Rouge, les mêmes en début de soirée, le joueur du CSC, Amar Belakhdar, pour lui propo couleurs que Sedan, que ser de rejoindre les rangs du MCA. Le jou Bellaïd espère donner un eur à promis de tout faire pour obtenir sa nouvel élan à sa carrière lett tion vu qu’il est encore sou re de libéradéjà bien fournie. s contrat avec le T. Che club constantinois.

Il est arrivé hier à 13 h 05
Comme nous l’avions annoncée dans notre précédente livraison, le défenseur de SC Sedan, Habib Bellaïd, est arrivé hier à Alger. C’est à 13 h 05 précisément que l’Airbus qui transportait le joueur a atterri sur le tarmac de l’aéroport Houari-Boumediène. Après les formalités d’usage, le joueur a trouvé à son accueil au niveau de la PAF, le manager général du club, Abdenour Kaoua et le chargé du marketing et du management, Rafik Hadj Ahmed. Et c’est vers 13h 35 que le joueur, accompagné des dirigeants du Mouloudia, a quitté l’aérodrome pour se rendre à l’hôtel Mercure où il élira domicile durant son court séjour.

Aoudia affirme que si Sétif bloquait son transfert à Dresde, il rejoindrait le MCA

Il s’est entretenu avant-hier soir avec Hadj Ahmed

Il a été accosté par une dizaine de supporters
Avant même d’entamer les négociations avec la direction du Mouloudia, Habib Bellaïd a pu mesurer la popularité du Doyen. En effet, lorsqu’il s’apprêtait à quitter l’aéroport, Bellaïd a été accosté par une dizaine de supporters qui l’ont reconnu. Les fans en question ont voulu bien évidemment immortali-

La signature d’un contrat au profit de Dynamos de Dresde (Bundesliga 2) a eu l’effet d’une bombe auprès des supporters du Mouloudia qui espéraient réellement voir Amine Aoudia porter les couleurs du Doyen. Surpris par cette information qui s’est propagée telle une traînée de poudre, les responsables du MCA, à leur tête Abdenour Kaoua, n’ont pas du tout apprécié la volte-face de l’attaquant ententiste. Seulement, Aoudia n’a jamais menti puisqu’il a toujours donné la priorité à son transfert en Allemagne. Avanthier soir, Aoudia s’est à nouveau entretenu avec le chargé du marketing, Rafik Hadj Ahmed, qui s’est investi corps et âme dans ce dossier. L’ex-Belouizdadi a confirmé avoir conclu avec Dresde mais il lui reste à obtenir cette lettre de libération des dirigeants de Sétif pour matérialiser la transaction. Mais voilà, l’Entente s’oppose à céder son joueur sans lui payer une clause libératoire fixée à 300 000 euros. Et c’est justement dans le cas où Sétif refuserait de remettre le fameux document à Aoudia qu’il opterait sans l’ombre d’un doute pour le Doyen car dès lors Sétif sera de l’histoire ancienne. Un discours qui permet aux pensionnaires de Cheraga d’entretenir cette illusion de pouvoir enrôler Aoudia.

T. Che

08

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

eurré par les propos de leurs dirigeants qui avaient alors décidé de plafonner les salaires à 180 millions de centimes, la mensualité de 140 millions offerte à Mehdi Kacem paraissait une somme assez conséquente. Mais depuis quelques semaines, le joueur émigré assiste à la surenchère exigée par le marché des transferts et par les nouvelles recrues. Même certains cadres de l’équipe ont négocié à hauteur de 200 millions de centimes, ce qui a eu pour effet d’exaspérer Kacem Mehdi qui a le sentiment de s’être fait berner par ses employeurs, au moment des négociations. Voulant être le premier à rempiler, alors que le championnat venait tout juste de s’achever, le meilleur passeur de l’équipe

L

Après Yachir, Kacem Mouloudia essuie veut lui aussi une Le une nouvelle gifle de l’USMA révision de salaire A
espère à son retour de Turquie où il passe ses vacances revoir ses exigences à la hausse. C’est une condition sine qua non pour que le joueur prolonge son bail pour deux autres saisons. En tout cas face à la tournure des événements, les pensionnaires d’El Achour ont tout intérêt à revoir très vite leur grille des salaires, pour éviter de faire des mécontents au sein de l’équipe qui risque de connaître quelques modification, suite à des départs vers d’autres destinations plus avantageuses financièrement parlant. Pour rappel, Samy Yachir avait donné son aval pour rempiler, moyennant près la finale de la Coupe d’Algérie perdue face à l’USMA qui un salaire de 150 millions. Le joueur avait plongé le club dans une aux huit réalisations espère lui aussi faire entendre sa voix avec une aug- crise sans précédent, voilà que les nouveaux dirigeants du Mouloudia esmentation substantielle afin qu’il suient un nouveau revers avec le refus soit proche de l’offre qui lui a été de Rebouh Haddad de partager le faite dernièrement par le président stade Omar-Hamadi avec les Vert et du CSC, Boulahbib. Ce Rouge. En effet, la fermeture du stade dernier avait mis 220 olympique pour rénovation, quelques millions sur la table mois durant, a conduit les pensionpour subtiliser Yanaires d’El Achour à choisir un autre chir au Mouloudia. lieu de domiciliation. Le club avait T. Che alors le choix entre Rouiba, Koléa, Tchaker et en dernier lieu Bologhine. Et c’est la dernière option qui a été choisie par les membres du conseil d’administration lors de la réunion qu’ils ont tenue avant-hier après-midi au siège du club. Après approbation de la majorité, le président Boudjemaâ Boumella et le manager général, Abdenour Kaoua, ont pris attache avec leur homologue de l’USMA, Rebouh, afin de lui faire part de leur volonté de jouer la phase aller de l’exercice prochain à Omar-Hamadi. Mais tout de go, le boss usmiste a répliqué par un niet catégorique. Une attitude humiliante pour les deux dirigeants du Mouloudia qui ne s’attendaient certainement pas à une telle fermeté de leur voisin. Sous l’ère Zedek et Ghrib, le MCA avait retrouvé sans problème Bologhine Ce qui est affligeant dans toute cette affaire, c’est le manque de poigne de l’actuelle direction car, jadis, le Mouloudia, à chaque fois, a su trouver les bons arguments pour se produire à Omar-Hamadi, lorsque la situation l’imposait. Sous la présidence de Abdelhamid Zedek, le Mouloudia, pour se sauver de la relégation, avait retrouvé dans la précipitation Bologhine. Il y a deux saisons, lors de la phase retour, Omar Ghrib avait, contre vents et marées, rejoué à Bologhine, bien qu’il

Coup tordu MCA

Le stade de Bologhine refusé au MCA

se soit heurté dans un premier temps au refus du président Haddad. La seule différence, c’est que Ghrib ne s’est pas laissé faire, remuant ciel et terre pour rejouer dans l’enceinte qui a forgé l’histoire du club, lorsque l’USMA se produisait dans les divisions inférieures. Cette audace et cette fermeté manquent cruellement aux actuels dirigeants qui ont essuyé un nouvel échec face à l’ennemi juré. A moins que les pensionnaires d’El Achour ne reviennent à la charge, le Mouloudia devra se contenter de jouer à Koléa, Rouiba ou même Tchaker. Les Chnaoua réclament la domiciliation à Hamadi Estimant que le stade de Bologhine n’est pas une propriété privée puisqu’il appartient à la commune, et donc à l’Etat, les supporters du Mouloudia ont été outrés par l’attitude des responsables usmistes. D’ailleurs, sur les différents réseaux sociaux, les Chnaoua revendiquent avec force le retour à Bologhine qui était jadis le terrain de chasse du Mouloudia. Les fans en question ont exigé aussi plus de fermeté de la part du président, Boumella Boudjemaâ, qui doit véhiculer l’image d’un grand club qui ne cède jamais face aux situations de crise. Et faire entendre haut et fort la voix du club doit devenir une seconde nature chez le boss du Mouloudia qui se contente ces derniers temps d’agir de façon trop consensuelle. L’attitude de l’ancien président du conseil d’administration, Hocine Amrouche, lorsqu’il avait appelé Mohamed Laïb pour le conjurer de délocaliser le derby à Blida, en est le parfait exemple d’une direction complètement déconnectée de la réalité. Toujours est-il, les supporters du Doyen réclament tous un retour à Omar-Hamadi, le temps que le stade du 5-Juillet rouvre ses portes. T. Che

Plongé dans l’impasse, Sid-Ali Yahia-Cherif attend toujours la contreproposition de son équipe, après que le président d’Istres, Francis Collado, ait revu son offre légèrement à la baisse. Comme le temps ne plaide pas en faveur de Yahia-Cherif, celui-ci voudrait bien régler son problème, afin de finaliser avec le Doyen. Voulant accélérer le processus, l’ex-Canari semble avoir trouvé la parade en sollicitant le directeur sportif d’Istres, Frédéric Arpinon. Ce dernier, qui fut joueur professionnel avant d’embrasser une carrière d’administrateur, a promis d’intercéder en faveur de Sid-Ali auprès de Collado, pour qu’une solution soit trouvée dans les plus brefs délais. Côté mouloudéen, il faut rappeler que la direction avait rejeté la première revendication de Collado qui avait demandé 40 000 euros à titre de compensation, puisque l’attaquant est toujours sous contrat avec la formation française.

Yahia-Cherif a sollicité Arpinon pour qu’il intercède en sa faveur auprès de Collado

Nous avons joint le président d’Istres, Francis Collado, qui a accepté d’éclairer la lanterne des supporters du Mouloudia : «Ecoutez, Yahia-Cherif fait partie de nos projets. On aurait aimé le garder, mais il a voulu rentrer au pays pour des raisons personnelles. De ce fait, nous comptons bien obtenir une compensation financière de la part du Mouloudia qui veut s’attacher ses services. J’avais reçu dans un premier temps une offre du Mouloudia, puis moi j’ai envoyé par email une contre-proposition et j’attends la réponse de mes homologues algériens. J’espère qu’on parviendra à un accord, à même d’arranger les deux parties.»

Collado : «Nous avons envoyé une contre-proposition et nous attendons la réponse du MCA»

e président Medouar, de retour du Maroc où il a passé quelques jours, a infirmé les informations disant qu’il a conclu avec deux émigrés. «J’ai reçu les CV de plusieurs émigrés évoluant dans les championnat européens, mais je n’ai pas encore décidé. Je m'intéresse actuellement aux joueurs locaux en plus des Africains, mais la carte des émigrés, on la laissera pour plus tard. De toute façon, je n’enrôlerai aucun émigré sans passer par des essais, surtout si on ne l'a pas encore vu à l’œuvre. Et tant que les entrainements n’ont pas repris, je ne pourrais prendre de décision sans le feu vert de l’entraîneur.» Tout est OK pour le stage du Maroc ! Medouar a déclaré avoir tout prévu pour le stage du Maroc ainsi que celui de Chlef. Il a fait toutes les réservations pour toute la délégation et il a profité de son séjour pour programmer quelques matchs amicaux avec des clubs marocains lors du séjour de l’équipe au Maroc lors de la deuxième partie du mois de juillet : «On a tout programmé pour une bonne préparation de l’équipe lors du mois de juillet prochain où tous les ingrédients seront réunis.» Du nouveau sur les Africains cette semaine Medouar, qui comptait retrouver des joueurs gabonais au Maroc, n’a pas voulu entrer dans les détails de cette affaire disant qu’il y aura du

Medouar : «Je n’ai engagé aucun émigré jusqu’à présent» L
nouveau concernant l’affaire de Langoualama et un autre joueur au cours de la semaine ou au plus tard la semaine prochaine, ce qui veut dire que le joueur est à 90 % chélifien surtout qu’il y a des informations qui disent que les deux joueurs ont signé leur contrat au Maroc et seront bientôt en Algérie pour être présentés au journalistes. «On fera signer les joueurs très vite»

ASO

Concernant les noms qui circulent en ville ayant trait aux contacts de la direction avec les joueurs locaux qu’elle envisage de recruter, Medouar a répliqué : «On est en contact permanent avec les joueurs ciblés et il ne reste que les signatures. Il n’est pas impossible que ces joueurs signent le même jour où ils seront présentés aux médias et aux supporters, pour ne pas laisser d’autres clubs les détourner au moyen de sommes plus fortes. C’est pour cette raison qu’on essaye de garder nos négociations secrètes, mais on sera devant une semaine chargée afin de préparer l’effectif avant le fin du mois.» «Zaouche est avec nous» L’affaire Zaouche était claire pour Medouar qui a insisté pour préciser que le joueur était toujours avec l’ASO et qu’il s’est mis d’accord avec lui pour un nouveau contrat : «Zaouche est un enfant du club et l’un de nos capitaines d’équipe et il est toujours avec nous. J’ai discuté

avec lui et il se trouve en France en ce moment pour prendre un peu de repos, il devrait se présenter au bureau, une fois de retour afin de signer son contrat car c’est un joueur dont on ne peut se passer.» Zaouche attendu aujourd’hui pour rempiler Mohamed Zaouche devait rentrer au pays hier en compagnie de son camarade Ali Hadji après des vacances en France. Le joueur est attendu aujourd’hui pour signer son nouveau contrat qui sera de deux saisons. Zaouche a déjà tout prévu avec le président Medouar et il ne reste que la signature.

«Nessakh ne sera pas cédé gratuitement» A propos de la libération de Chemseddine Nessakh qui a fait couler beaucoup d’encre ces derniers temps, surtout après ses écarts disciplinaires cette saison, Medouar a été clair à ce sujet : «Cet élément est le premier joueur a avoir été libéré et il ne fait plus partie de l’effectif. Donc le club qui veut l’enrôler n’a qu’à racheter sa lettre de libération. J’ai appris qu’il y a deux ou trois clubs qui le veulent dan leur effectif et j’attends les offres qu’on me fera, mais il ne partira pas gratuitement, ça c’est sûr.» A. F.

Les juniors en finale aujourd’hui Les poulains de Larbi Khabzaoui joueront, aujourd’hui, la finale des play-offs du championnat de leur catégorie face à l’USMA. Les Lionceaux se sont qualifiés à la finale, après avoir battu l’ASMO aux tirs au but sur la pelouse de Bouakeul, à Oran. La finale les opposera aujourd’hui aux Usmistes. Les juniors veulent rapporter au club un deuxième titre, après celui des minimes qui ont remporté la Coupe d’Algérie. Mellouli veut rencontrer Medouar Farid Mellouli, qui est en conflit avec la direction au sujet de sa libération, veut à présent rencontrer Medouar, afin de négocier sa lettre de libération, surtout que la commission des litiges avait rejeté sa demande de résiliation de contrat. Le joueur envisage de renoncer à quelques mois de salaires, pour avoir sa lettre sachant qu’il a une offre du CSC et une autre de l’ESS. Saïdi proche du RCA Iliès Saïdi, qui a récupéré ses papiers, il y a deux semaines, nous a confié qu’il est très près de signer au RCA qui fera sa première saison en Ligue 1 lors de cet exercice. Ce sera pour lui une bonne occasion de relancer sa carrière et d’avoir l’occasion de jouer. Il devrait terminer les négociations dans les jours qui viennent, afin de signer son nouveau contrat. 500 millions pour libérer Nessakh La direction de l’ASO a estimé la lettre de libération de Chemseddine Nessakh à 500 millions. Les deux clubs oranais, l’ASMO et le MCO, sont intéressés, et le président Djebbari devra discuter avec Medouar pour le convaincre de lui céder son joueur, surtout qu’il veut absolument l’avoir au MCO la saison prochaine.

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Gasmi «Je «Je me me sens sens en en famille famille
à à l’USMA l’USMA et et je je promets promets une une grande grande saison» grandesaison» saison»
Il était bien parti pour accomplir une grande saison avec l’USMA, mais une blessure l’a freiné dans son élan. Gasmi dit n’avoir jamais pensé à quitter l’USMA et il ne voit pas pourquoi il devrait le faire. Quelles sont vos nouvelles ? Je suis en vacances et j'en profite auprès de ma famille pour décompresser après une longue saison difficile et harassante. C’était effectivement une saison difficile où vous étiez engagés sur quatre fronts… En effet, les joueurs étaient très fatigués par rapport au rythme qui nous a été imposé, avec une programmation démentielle et quatre compétitions à la fois. Ce n’était pas facile à gérer dans la mesure où il fallait être concentrés sur les quatre compétitions et les jouer à fond, surtout avec les longs déplacements en Afrique. Mais au final, nous avons été récompensés avec deux trophées et cela nous a fait oublier tout ce que nous avons enduré. Justement, pensiez-vous que l’USMA allait décrocher ce doublé ? Ce qui aurait été incompréhensible et anormal, c’est que l’USMA n’aurait rien gagné. Nous, nous étions convaincus de remporter au moins un titre. Tout le monde disait que l’USMA est une équipe qui doit gagner des titres par rapport à son effectif riche et de qualité. Je pense que le fait d’avoir gagné un doublé ne constitue pas une surprise même s’il s’agit d’un bel exploit dans la mesure où nous avons décroché un titre international, le premier dans l’histoire du club. Le plus important est d’avoir offert à nos supporters ces deux titres et je pense que c’est une mission accomplie. Vous avez promis, avant la finale de la Coupe d’Algérie, d’emporter la coupe à Skikda. L’avez-vous fait ? Evidemment. J’étais très heureux de ramener cette coupe chez moi où ma famille, mes proches et mes amis ont partagé cette immense joie avec moi. C’étaient des moments très forts. D’autant qu’il s’agissait du premier titre de votre carrière, non ? Oui, c’est cela. Vous ne pouvez pas imaginer ma joie avec ce premier titre dans ma carrière, et en plus, c’était très particulier car il s’agissait d’une finale contre le Mouloudia, un grand derby où l’USMA n’avait jamais battu auparavant le MCA à ce stade de la compétition. En plus, c’était une finale devant plus de 60 000 supporters, on ne joue pas ces matchs tous les jours et ça ne peut pas arriver à n’importe qui. Aujourd’hui, l’USMA ne doit penser qu’aux titres, n’est-ce pas ? C’est tout à fait normal. Le déclic a été fait et il va falloir penser à étoffer davantage le palmarès du club avec d’autres titres, le mien aussi (rires). Cette année, l’USMA aurait décidé de ne pas recruter. Un avis-là-dessus ? Oui et je trouve que c’est très logique. Expliquez-vous… D’après ce que j’ai pu savoir, c’est que la direction a décidé de tabler sur la stabilité de l’effectif et la continuité dans le travail. Il n’y a pas plus logique que cela. Vous estimez donc que l’USMA a l’effectif qu’il faut pour aller chercher d’autres titres ? Vous êtes en train de parler de l’USMA qui est une équipe qui joue chaque saison pour des titres. Et l’effectif actuel a pu en gagner deux la saison précédente. Pourquoi n’en gagnera-t-il pas encore, d’autant que ce sont les mêmes joueurs qui seront là, avec plus de complémentarité et d’homogénéité ? Oui, nous sommes bien capables de remporter d’autres titres la saison prochaine. Sur le plan personnel, avezvous pensé à quitter l’USMA à la fin de la saison ? Non, pas du tout. Je n’y ai pas pensé et je ne vois pas pourquoi je devrais le faire. Je suis très bien là où je suis, je suis à l’aise et tranquille. Je ne peux pas trouver mieux, je me suis bien adapté à tout l’environnement du club et je me sans dans ma deuxième famille. Je suis un joueur qui cherche la stabilité, et quand je trouve une équipe où je me sens très bien, je ne vois pas de raisons pour la quitter. Vous aviez bien débuté la saison, vous étiez même le joueur le plus en vue à l’USMA, mais à la phase retour, votre rendement a Je veux accomplir une grande sainettement baissé. Pourquoi ? son avec l’USMA, je veux être très Il est vrai que j’ai bien commencé efficace, et pour ce faire, je dois la saison, j’étais déterminé à actravailler très dur pendant la précomplir une saison exceptionnelle paration d’intersaison. Je vous fais avec l’USMA, mais au début de la même savoir que j’ai déjà comphase retour j’ai contracté une mencé à m’entraîner tout seul. blessure qui m’a empêché de Entretien réalisé par Youcef K. continuer sur le même rythme. Effectivement, je n’ai pas joué sur ma véritable valeur au reAu sujet de la demande tour, et c’était essentiellement à cause de cette blessure. Mais je du Mouloudia de recevoir vais me rattraper. Comment cela ? à Bologhine

Coup osé USMA

09 Y a-t-il une affaire Ziaya ?

Prévu pour aujourd’hui mercredi, Rolland Courbis est finalement arrivé, hier après-midi vers 15h30. L’entraîneur de l’USMA a même si ses dirigeants ont trouvé un acdû reporter à deux reprises son voyage sur Alger, la cord avec l’office de gestion du stade première fois à cause de la grève des contrôleurs aériens olympique, va se retrouver encore une d’Air France, et la seconde fois en raison de l'indisponibia décision de la Fédération alfois sans domicile fixe et ce, pour au lité du président Ali Haddad qui était retenu à l’étranger par gérienne de football d’intermoins toute la phase aller en raison des des obligations professionnelles. C’ e st donc hier que le coach rompre le stage de la sélection travaux que prévoit la direction de usmiste a pu rentrer. Mais à l’heure où nous mettions sous des locaux qui s’apprêtait à affronter presse, la réunion avec ses dirigeants n’avait pas encore eu l’OCO dans l’enceinte olympique qui sera la Libye, en annulant ce déplacement, fermée pendant toute cette durée. Et lieu. Elle était prévue en fin de journée et pouvait même a fait des heureux, particulièrement à comme toujours, les Mouloudéens vont être reportée à aujourd’hui. En tout cas, la direction du l’USMA où pas moins de dix joueurs voir leurs voisins usmistes pour les déclub pourra traiter tous les dossiers qui sont en susavaient rejoint le camp des Verts, juste panner. Le MCA a, en effet, officiellepens, celui des libérés, des joueurs Espoirs promus après la fin du championnat, un stage qui ment saisi la direction de l’USMA pour en seniors, le cas des gardiens de but, le stage devait se poursuivre même après la reprise des domicilier son équipe à Omar-Hamadi de préparation et tout ce qui s’en suit. entraînements à l’USMA, ce qui avait beaucoup pendant la première phase du championinquiété le staff technique, dans la mesure où tous les joueurs clés n’auraient pas bénéficié du moindre jour nat, mais cette fois-ci, les dirigeants de de repos et qui allaient en plus rater le début du stage l’USMA ont dit non. Ils ont tout simpledes Rouge et Noir. Cela n’aura désormais pas lieu, ment refusé de mettre leur stade à la disDes joueurs après l’annulation du regroupement de la sélecposition du Mouloudia. Les dirigeants de attendent les primes de la tion A’. Les joueurs ont été libérés et peuvent l’USMA auraient même décidé d'en faire Coupe d’Algérie et enfin souffler et se reposer. Courbis pourra béde même avec le RC Arbaâ. Contacté de la Coupe arabe néficier donc de l’ensemble de son effectif, dès hier par nos soins pour avoir de plus amPlusieurs joueurs nous ont fait part, hier, de leur le premier jour de travail. ples informations, le DG de l’USMA, Reimpatience au sujet des primes des deux coupes B. M. bouh Haddad, dit n’avoir reçu aucune qu’ils ont gagnées, la Coupe d’Algérie et la Coupe U17 demande officielle dans ce sens. «Je n’ai arabe. Ils n’ont pas encore perçu ces deux primes rien reçu, ni de la part du Mouloudia, ni L’USMA championne d’Algérie et cela les inquiète, car la majorité d’entre eux de la part de l’Arbaâ», s’est-il contenté de Les U17 de l’USMA ont remporté hier la fiavaient prévu de partir en vacances avec nous répondre. nale des Play-Off face à l’USMO. Les jeunots de cet argent. Ils attendent encore et risY. K. l’USMA se sont imposé aux tirs au but (4-2), le quent de passer les vacances match s’étant terminé sur un nul vierge. chez eux...

Annulation du stage des A’

Courbis est arrivé hier

Les Usmistes soulagés

R. Haddad : «Je n’ai rien reçu» Comme on le sait, le Mouloudia,

u moment où l’on croit que l’USMA passe une intersaison calme et sans trop de va-etvient, quelques affaires couvent dans la maison rouge et noir et risquent d’exploser à tout moment. En plus du problème des joueurs libérés qui sont encore sous contrat, un problème qui commence à compliquer les choses pour les dirigeants, il y a la question des primes de la Coupe d’Algérie et de la Coupe arabe que les joueurs n’ont pas encore perçues. Mais le cas qui risque de faire l’actualité dans les jours qui viennent, c’est celui de Abdelmalek Ziaya. Le joueur, qui a été mis dans un premier temps sur la liste des libérés avant que l'on se ravise et qu’on décide de le garder, risque tout simplement de faire ses bagages et de claquer la porte. Selon une source proche de l’attaquant des Rouge et Noir, ce dernier n’aurait pas perçu le moindre sou depuis qu’il a mis les pieds à l’USMA. Difficile à croire, mais il semble bel et bien que Ziaya n’a pas été payé depuis qu’il a signé son contrat. Ses proches affirment, en effet, qu’il n’a même pas encaissé une quelconque avance à la signature de son contrat. Ils ajoutent que le joueur attend toujours qu’on règle sa situation, en vain. Et on vient d’apprendre aussi que Ziaya aurait fixé un ultimatum à ses dirigeants, et dans le cas où sa situation financière ne serait pas régularisée, il prendrait une décision radicale, celle de quitter carrément l’USMA, même s’il est encore sous contrat. On n’en est pas encore là pour le moment, mais c’est tout de même une affaire assez curieuse en ce sens qu’on n’imaginait pas un seul instant qu’un joueur de la trempe de Ziaya signe à l’USMA sans percevoir le moindre centime. Ses proches nous confient d’ailleurs que c’est l’une des principales raisons qui ont influé sur son rendement cette saison. Le joueur aurait préféré prendre sur soi que d’ébruiter les choses, pour qu’on ne dise pas de lui qu’il ne parle que d’argent et qu’il n’est venu que pour l’argent, d’autant qu’on disait déjà que c’est le joueur le mieux payé à l’USMA avec le plus gros salaire du club. Eh bien, si tout cela est vrai, ce n’est apparemment que sur du papier. Car, concrètement, l’attaquant de l’USMA n’aurait pas été payé depuis le premier jour et on a hâte d’en connaître les raisons. Evidemment, du côté de la direction on soutient le contraire. Du côté du joueur, ce dernier ne veut pas s’exprimer sur le sujet avant la fin de l’ultimatum qu’il aurait fixé à ses dirigeants.

A

B. M.

L

Félicitations

Notre ami, Morsli Abdelghani, est un homme heureux, et pour cause, son foyer vient d’être égayé, le jour de son anniversaire par la naissance d’un joli poupon prénommé Mohamed Islam venu au monde ce lundi. En cette heureuse circonstance, les famille LamaraMohamed, de Mechria, et Ait Kaci Ali d’El Biar, le félicitent, et souhaitent une longue vie au bébé ainsi qu’un prompt rétablissement à la maman.

10
Le collectif et rien d’autre
Le coach sétifien nous avait dit à plusieurs reprises que pour lui, seul compte le collectif. Il nous a cité plusieurs exemples de joueurs de par le monde qui sont arrivés à sortir de l’anonymat au bout de seulement ne saison. Il nous qu’il y a certes des qualités, disons, minimales que doit avoir un joueur mais celles-ci ne lui seront d’aucune utilité, s’il n’évolue pas au sein d’un groupe cohérent qui tire sa principale force du jeu collectif. Velud précisera que «le football actuel est basé sur des systèmes où le jeu est souvent cadenassé et le talent individuel peut certes faire la différence, mais pas à tous les coups». Des joueurs qui vont au charbon Le coach sétifien veut ainsi expliquer le choix délibéré de son président d’abandonner totalement la politique du vedettariat. Cela est visible dans le recrutement qui a été effectué jusque-là. Aucun grand nom du championnat n’a été recruté et on a fait venir à Sétif surtout des joueurs qui «vont au charbon». Des joueurs qui, sans s’attirer les feux de la rampe, s’avèrent très précieux dans une équipe. Le coach sétifien est le premier à reconnaître que, pour certains postes, il y a un manque. Velud a expressément demandé à son président de terminer le recrutement au plus vite. Ces sont là les priorités de l’heure et si un ou deux joueurs à vocation offensive sont enrôlés, il ne dira pas non. K.L.

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup de colère ESS

Sensaoui accuse d’anciens dirigeants

de saboter le recrutement
lons, pour le moment, donner aucun nom. Ces personnes, en lisant ces lignes, se reconnaitront. J’ai cependant un bon conseil à leur donner : qu’ils laissent tranquille l’Entente, sinon ils le regretteront amèrement. Nous avons assez de preuves pour les trainer dans la boue.» «Un salaire de 300 millions a été proposé à Aoudia» Hassan Sensaoui fera une précision de taille en ce qui concerne Aoudia. Il nous dira en substance : «Contrairement à ce que veulent le laisser entendre certains, nous sommes allés très loin pour garder Aoudia. Lors des négociations, une première proposition lui a été faite. Elle fait état d’un salaire de 280 millions. Au fil des négociations, elle fut majorée de 20 millions. Aoudia a finalement accepter le salaire de 300 millions. Après cela, et sans explication, il coupera tout contact avec les dirigeants jusqu’à ce que nous apprenions qu’il voulait jouer en Allemagne.» Sensaoui a tenu à apporter la précision suivante : «Il faut rétablir une vérité. La veille des matchs contre le MCA et les Léopards, Aoudia a perçu respectivement 150 et 100 millions de centimes.» K.L.

Feuilleton Aoudia, suite… et pas fin !

Il aurait encaissé un surplus de 400 millions

e DAF (directeur administratif et financier) de l’ESS Sensaoui nous a fait de graves révélations. Il accusera certains anciens dirigeants, sans les nommer, de tout faire pour contrarier la marche en avant du club. Il nous dira qu’ils sont les responsables de dettes astronomiques contractées par le club, pas toujours à bon escient. Sensaoui accusera ces mêmes personnes d’être les auteurs d’agissements destinés à faire capoter l’importante opération recrutement. «Ils ont proposé Aoudia au Club Africain et Zi Aoundou au MCA» «Ils se disent amoureux de l’ESS, mais il ne rate pas une occasion pour la frapper dans les dos. Ces personnes se sont précipitées chez les dirigeants du Mouloudia pour leur proposer les services de notre joueur Zi Aoundou. Il faut que tout le monde sache une bonne fois pour toutes que ce dernier a signé un contrat avec l’ESS. Ces mêmes personnes ont contacté le président du Club Africain pour arranger le transfert d’Aoudia. Ce qui est grave, c’est que cela s’est fait au moment où avait donné son accord pour renouveler son contrat.» C’est ce que nous a confié Sensaoui lorsqu’on a abordé avec lui l’affaire Aoudia. «Qu’ils laissent tranquille l’Entente, sinon ils le regretteront amèrement» Sensaoui ne s’est pas contenté d’énumérer les agissements néfastes de ces personnes. Il proférera des menaces au cas où il y aurait récidive : «Nous ne vou-

L

En réponse à la correspondance de la commission des litiges, la direction de l'ESS a apporté certaines précisions. Aoudia aurait perçu 3 milliards 400 millions de centimes. Après avoir étudié toutes les pièces justificatives, il s'avèrera que le joueur a perçu un surplus de 400 millions de centimes. La direction a exigé d'être remboursée.

Le milieu de terrain de l'ESS se trouve depuis trois jours au Qatar. Il avait à négocier les modalités de son transfert. Les dirigeants qataris ont proposé 300 000 euros pour une saison. Une somme que le joueur sétifien a jugée insuffisante. Il refusera après avoir consulté Hassan Hammar. Un échange avec Rebbih proposé En plus du club qatari d'Al Arabi, les dirigeants du CRB veulent s'attacher les services d'Ogbi. Les dirigeants sétifiens ne sont pas contre cette idée, mais ce sera dans le cadre d'un échange avec Rebbih. Il faut dire que cette proposition n'enchante pas beaucoup les dirigeants du CRB. Il rejoindra l'EN militaire le 20 juin Ogbi doit être à pied d'œuvre dès le 20 juin avec les autres capés de l'EN militaire. Ces derniers auront à préparer la phase qui se déroulera très bientôt. L'Algérie étant le détenteur du trophée aprés avoir battu l'Egypte en finale. «Je ne trouverais pas mieux que l'ESS» Dans un court entretien, Ogbi nous a dit que pour lui, l’idéal est de rester à Sétif : «Il est vrai que j'ai reçu des propositions assez intéressantes. En ce qui me concerne, il n'y a pas que l'argent. Le challenge sportif est très important. C’est pour cette raison que j'ai l'intention d'honorer mon contrat avec l'ESS.» K.L.
L’autre Hammar itions o missi n de les cond

Ogbi refuse l’offre d'Al Arabi

Belarbi a choisi le MCO Ce sont finalement les conditions financières qui ont fait la différence. Le MCO a offert un salaire de 80 millions à Belarbi, l’ex-portier de l'ESM. Ce dernier a perçu quatre mensualités au moment de la signature du contrat.Pour rappel, l'ESS a offert à Belarbi une mensualité de 60 millions de centimes et une avance de trois salaires.

Zi Aoundou rejoindra le groupe à Sousse A cause de certaines tracasseries administratives, le Gabonais Zi Aoundou ne sera pas à Sétif aujourd’hui comme cela était prévu .Il rejoindra le reste de la délégation directement à Sousse où l’équipe sera en stage.

L’O Médéa veut Mezhoud et Arras Deux espoirs de l’ESS Mezhoud et Arras ont reçu des offres de la part des responsables du club de l2, l’O Médéa. Hammar n’est pas contre cette idée mais seulement à titre de prêt. K. R.

C’est OK pour Kherbache Le sociétaire du CRB Kherbache s’est présenté hier au bureau de Hammar. Il avait a négocié les modalités de sa venue à Sétif. Les choses se sont très bien passées.

Un recrutement judicieux
uite à une question portant sur le recrutement, Hammar dira qu’avant d’effectuer le moindre recrutement, la direction du club a tenté de convaincre des joueurs importants de l’équipe de renouveler leur contrat. Cela a été rapide pour certains et beaucoup moins pour d’autres. Dans le même contexte et à propos de Gourmi, on nous précisera qu’il y a eu des négociations avec ce joueur et elles ont été très difficiles. Pour les joueurs qui ont été, jusqu’à présent recruté, on nous dira que le choix a été judicieux. La préparation se fera à Sousse Suite aux questions que nous avons pris le soin de lui poser, Hammar abordera les sujets portant sur le recrutement, le renouvellement, en ce qui concerne les anciens joueurs, les objectifs et la préparation de l’équipe en vue du prochain championnat. Pour ce qui est de la préparation d’avant-saison, Hammar confirmera que celle-ci se déroulera en Tunisie : «Nous avons d’ores et déjà accompli toutes les formalités pour ce qui est du stage. Celui-ci se déroulera à Sousse, en Tunisie et durera à

S

me rappeler t les objectifs qui Hammar ai attein e occasion s son club a lle ue sq le tera pas un ra dans ne Il s. de ses pairs né sig ns ai as rt é ce ét t de i ent lui on se. En ce qu es comportem ss le r ba ue de oq ulu gran pour év ison, il l’a vo et de la plus sa e gn tte di ce in e qu’il juge ra en plac donné enffectif qui se s les joueurs qui ont concerne l’e lui, seul ce ont été re ci n lo er ex Se t . en ité éd de qual lors du préc é à dénoncer l’attitude n io ct fa tis i hésit il, tière sa n’a pas auss s qui, dira-tconduits. Il membres des instance son club e ns qu ai s rt rè ce de contrariés ap onnat. étaient très champi ait gagné le

K.L.

peu près de vingt jours. Le départ se fera à la fin de cette semaine. L’effectif qui aura à défendre les couleurs de l’ESS sera arrête avant le départ vers la Tunisie.» La délégation sétifienne sera logée à El Mouradi Palace La délégation sétifienne prendra le départ vers la Tunisie aujourd’hui. Une fois arrivée dans la capitale tunisienne, elle se rendra directement à Sousse par route. Le trajet se fera par bus. C’est dans la proche banlieue de Sousse que les Sétifiens éliront domicile durant les vingt jours que durera le stage de préparation. Ils ont choisi pour cela l’hôtel El Mouradi Palace qui en plus de toutes les commodités dispose d’un terrain de football en gazon naturel. Benchadi et ses coéquipiers n’auront donc à faire aucun déplacement pour s’entraîner, sauf pour les séances qui se dérouleront à Sousse. Le boss sétifien nous a d’ailleurs appris que son équipe aura à disputer, lors de ce stage plusieurs matchs amicaux contre des équipes de l’élite tunisienne, du Golfe et de notre L1.

Plusieurs matchs au programme Bien avant que la délégation setifienne ne se rende en Tunisie, la direction de l’ESS a conclu plusieurs matchs amicaux pour les poulains de Velud. Ces rencontres opposeront les joueurs sétifiens à leurs homologues d’équipes locales et étrangères. Plusieurs formations séjourneront tout comme l’ESS au Mouradi Palace de Sousse. Des séances programmées au complexe de l’ES Sahel Le programme remis par l’agence de voyage tunisienne à la direction de l’ESS fait état de plusieurs séances d’entraînement au complexe sportif de l’ES Sahel. La plupart du temps, les joueurs de Sétif s’entraîneront au niveau de l’hôtel El Mouradi. Une nouvelle plutôt bien accueillie par les Sétifiens qui casseront quelque peu la routine qui ne manquera pas de s’installer. Le complexe de l’ES Sahel se trouve à une quinzaine de kilomètres d’El Kantaoui où résidera la délégation de l’ESS. S.B.

N° 2320 Mercredi 19 Juin 2013

Limane pourrait emboîter le pas à Tatem
Le gardien de but, Limane, est sur les tablettes des dirigeants de la JSMB. Ce joueur pourrait bien suivre son camarade Tatem qui a signé avant-hier en faveur des Béjaouis un contrat de deux ans. Il y a eu des contacts très poussés cette année avec Limane qui ne trouve pas d'inconvénient à porter les couleurs de la formation bougiote. Cela peut être un bon stimulant pour le gardien qui semble très chaud à l'idée de rejoindre une équipe ambitieuse comme la JSMB qui compte rivaliser avec les ténors de notre championnat et jouer les premiers rôles lors du prochain exercice. harrachi, on apprend que celuici est attendu ce matin au bureau du président Tiab. En tous les cas, son recrutement est considéré comme une bonne opération par les supporters. Il sera ainsi un bon élément qui pourrait donner un plus à cette équipe. de ce portier revient avec beaucoup d'insistance du côté d’El Harrach qui veut recruter un gardien coûte que coûte avant la

Coup de vent USMH

11
La liste des libérés n'est pas définitivement établie
Interrogé à propos de la liste des libérés, un membre du staff technique nous a affirmé que, pour l'instant, la liste n'est pas encore établie de manière définitive. Bien que certains joueurs aient déjà quitté le club, à l'image de Touahri, Boukacem et Tatem. Pour les autres, par contre, Charef attend d'abord d'en finir avec les nouvelles recrues pour annoncer les noms des libérés. «Franchement, je ne peux établir cette liste d'une manière définitive alors qu'on n'en a pas encore fini avec les nouvelles recrues. Je pense que ce serait vraiment une erreur de libérer des joueurs avant d'en faire venir d'autres. Donc, la liste sera faite en fonction des nouvelles recrues et c'est pour cette raison qu'on n'a pas encore tranché», nous dira ce membre du staff technique. Par ailleurs, ce dernier nous a fait savoir que les contacts pris avec certains joueurs sont en bonne voie et d'ici la semaine prochaine tout sera plus clair. «On est en train de négocier avec les joueurs que nous voulons engager, et pour le moment, je peux vous dire qu'on est sur la bonne voie. Je pense que d'ici la semaine prochaine, on finalisera avec tout le monde. Idem pour l'opération renouvellement des contrats entamée avec certains joueurs, qui ont déjà renouvelé leur bail, et en principe tous les éléments qui sont concernés signeront avant le début de la semaine prochaine.» N.R.

Berrefane intéresse les Harrachis

Il est attendu à Béjaïa

Selon une source digne de foi, Limane qui a donné son accord de principe aux dirigeants béjaouis sera dès aujourd'hui à Béjaïa pour négocier son éventuel transfert à la JSMB. D'après la même source proche du gardien

Le gardien de but du MCEE, Berrefane, intéresse sérieusement les dirigeants de l’USMH qui veulent s'offrir un gardien de but en prévision de la saison prochaine. Le «pistage» du gardien eulmi, Berrefane, est donc lancé. Ces jours-ci le nom

fin de cette semaine pour pallier un éventuel départ de Limane. Ce gardien risque de ne pas venir car il est toujours lié avec son club actuel et, selon une source proche, la JSK, son club formateur, est sur ses traces. N.R.

Limane n’ira nulle part
Parmi les priorités de l’USMH durant cette période des transferts, figure celle de garder l'ossature de l'équipe qui a réalisé l'une des meilleures saisons depuis longtemps. De ce fait, les dirigeants, à leur tête Mohamed Laib, ne comptent libérer aucun joueur dont le club aurait besoin. Parmi les éléments qui veulent changer d'air, il y a le gardien de but Limane, qui est convoité par la JSMB et le CRB. Refusant d’être considéré comme le numéro deux et donc de passer une autre saison sur le banc, le portier harrachi veut quitter l’USMH car il sait pertinemment que le fait d'être relégué au second plan avec son équipe lui fera perdre sans aucun doute son statut d’international. Raison pour laquelle, il veut monnayer ses talents à la JSMB.

Selon un dirigeant influent

Hendou et Amada attendus cette semaine
Ayant déjà avoué leur intention de rester à l’USMH avant même leur départ en vacances, il y a plus de deux semaines, Hendou et Amada doivent passer à l'acte dès le début de cette semaine et venir signer leur contrat. Pour rappel, les deux joueurs ont donné leur accord à Charef, qui n'a pas caché son vœu d'avoir un effectif au complet sous sa coupe au début de la semaine prochaine pour entamer la préparation dans des conditions optimales. Les supporters

Comme nous l'avions rapporté dans l'édition d'hier, le préparateur des gardiens de l’USMH, Mohamed Haniched, pourrait bien quitter l’USMH pour aller tenter sa chance aux Emirats Arabes Unis. Ainsi donc, les dirigeants harrachis songent déjà à son successeur et, selon une source proche de la maison USMH, on apprend que la direction est sur la piste d’un entraîneur des gardiens. Il s'agirait de Djamel Boudjelti qui a déjà exercé à l’USMH auparavant aux côtés de Charef. La saison prochaine, Boudjelti pourrait bien se retrouver encore une fois dans le staff technique de Charef.

Boudjelti pour succéder à Haniched

optimistes

Même si l'opération recrutement n'est pas encore bouclée du côté d'El Harrach, les contacts étant toujours en cours avec les joueurs ciblés, les nombreux supporters du club se disent déjà optimistes quant aux chances de voir leur équipe Le recrutement de Boussehaba est toujours d'ac- rivaliser avec les meilleures la saison prochaine. tualité à l’USMH, puisque le joueur a déjà entamé Source de cet optimisme : les arrivées de choix sant l'effectif. En tout cas, les quaHouari Brahimi, le miannoncées, certaines acquises déjà, en attenles négociations. D'ailleurs, il nous l'a confirmé lieu de terrain qui a laissé lités techniques du joueur plaident dant que la direction du club boucle ces lors de l'entretien qu'il nous a accordé. Toutefois, et en sa faveur. bonne impression à Bouajours-ci son plan de recrutement estival. craignant un changement d’avis de dernière minute «J'espère avoir retenu lem Charef, continue de de la part du joueur car on n'écarte pas la possibilité l'attention du coach» s’entrainer avec le groupe et a de voir Boussehaba rempiler au MCO, Charef a déjà Interrogé dimanche juste après la de fortes chances d'être retenu pris les devants en intégrant dans sa liste un autre Charef veut fin de la séance d'entraînement, parmi l'effectif de l'USMH. joueur oranais, en l’occurrence Sebbah. Une source digne de foi nous a encore un milieu offensif Même si le nombre de Brahimi nous dira : «Je suis là pour confié que des tractations ont même été entamées avec ce joueur, qui Même s'il n'a toujours pas fermé les montrer ce que je vaux. Ma foi, je places disponibles reste est prêt à négocier avec les dirigeants de l’USMH. portes pour d'autres éventuelles recrues, très réduit, cela n'empê- trouve un peu normal qu'un joueur Boussehaba cette semaine à El Harrach Boualem Charef semble déjà satisfait des joueurs venant de l'Inter-Régions subisse chera pas Charef de le Ayant déjà été contacté par la direction hardéjà en place qui composeront l'effectif de l'USMH des tests. Pour l'instant, le coach ne retenir parmi les 2 5 rachie, le milieu offensif Boussehaba sera de la nouvelle saison. L'entraîneur harrachi l'a bien afm'a rien signifié, mais appareméléments comen principe, lui aussi, présent à El Harrach firmé avant-hier à certains dirigeants avec qui il s'est enment mes essais ont été pocette semaine afin de rencontrer les restretenu pendant près d’une demi-heure concluants». ponsables de l’USMH pour négocier son concernant justement la question du recruteL'opération éventuel transfert à El Harrach cet été. ment et des libérations. C'est ainsi que Chaprésélection Selon nos informations, le président serait ref, tout en se félicitant de la prend fin Les récalcitrants prêt à satisfaire les exigences du joueur concrétisation du maintien de Doukha reviennent à de Concernant les éléments qui contioranais. Si l’on tient compte de l’intérêt de et Belkaroui, veut désormais un mimeilleurs sentiments nuent à s'entraîner avec l'espoir de retenir ce joueur pour le club harrachi, il est fort lieu offensif. Concernant le comQuelque peu déçus par l'indifl'attention de Charef, ces joueurs seront fixés possible de le voir endosser le maillot jaune partiment défensif, le coach férence affichée par les ressur leur sort ce jeudi, après la séance du matin. et noir. Le joueur qui nous a déjà déclaré qu'il est très enchanté à harrachi s'est montré rassuré ponsables du club à leur Regroupés depuis samedi au centre d’hébergel'idée de jouer pour ce club, aura une entrevue avec les dirigeants du par la présence de Hendou, égard, certains éléments sont ment du club situé derrière le stade du 1er-Noclub harrachi pour concrétiser son transfert. Azzi, Amada et Ait Ouarevenus à de meilleurs sentivembre, certains ont laissé apparaître des mer. ments. C'est surtout le fait de qualités sans être certains d'être retenus. Le n'avoir pas été invités à négocoach harrachi devrait donc trancher auBoulakhoua reprendra cette semaine cier qui leur a fait mal. Finalejourd'hui sur leurs cas, avant de renAbsent depuis la reprise des entraînements, le milieu de terrain Boulakhoua est réapparu ment, tout est rentré dans l'ordre, dre publique cette fameuse lundi après-midi. Sa présence au stade Lavigerie n'est pas passée inaperçue. En tenue de ville, Boulakhoua après que Laïb les a appelés pour liste. s'est entretenu avec Charef. Le défenseur droit a justifié son absence par une légère blessure. L’arrière harrachi les tractations d’usage. reprendra les entraînements cette semaine.

A défaut de Boussehaba, ce sera Sebbah

Brahimi séduit

Charef

12

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup de gueule JSMB
Boulaouidat attendu aujourd’hui à Béjaïa
Tout porte à croire que Boulaouidat Med El Hadi, 23 ans, joueur de l’AB Merouana, sera béjaoui. En effet, comme tout le monde le sait, la direction compte en finir avec l’opération recrutement cette semaine. Le président Tiab nous a fait savoir que presque tous les joueurs convoités signeront leurs contrats dans le courant de la semaine voire au début de la prochaine. A l’image des autres joueurs qui ont donné leur accord final, Boulaouidat devra se déplacer ce matin à Béjaïa, pour poursuivre les négociations et s’engager pour deux ans en faveur du club phare de la Soummam.

Solinas : «J’ai des principes déontologiques qui ne me permettent pas de garantir un travail professionnel»
omme annoncé par nos soins, Gianni Solinas n’est plus l’entraîneur en chef de la JSMB. La décision a été entérinée à l’issue d’une réunion qui a regroupé le coach et Tiab. Le technicien italien a décidé, hier, de se retirer définitivement de la barre technique béjaouie, après l’accord trouvé avec les dirigeants. Toutefois, avant de se rendre en Italie, le désormais ex-coach de la JSMB a décidé de s’adresser, une toute dernière fois, à la presse locale pour expliquer les raisons de son départ. «Je voudrais vous informer que j’ai rencontré la direction du club et nous avons clarifié les malentendus qui se sont développés ces derniers jours, et nous avons trouvé un terrain d’entente pour la résiliation de mon contrat à l’amiable. Après avoir réfléchi et pour le bien du club, nous sommes arrivés à cette séparation à l’amiable. Je tiens à souligner que les négociations ont été menées dans un respect mutuel. A la fin, nous nous sommes serré la main et je ne tiens rancune à personne. J’ai décidé de ne plus continuer ma mission au sein du club pour des principes déontologiques qui ne me permettent pas de garantir un travail professionnel dans la gestion de l’équipe, en espérant que tout le monde sera compréhensif et respectueux de cette décision.»

Publicité

13

C

que pour la saison prochaine, je ne suis pas prêt à rester, car le projet qui m’a été proposé ne m’a pas emballé et c’est la seule raison qui me pousse à partir, car comme je viens de l’indiquer, j’ai quelques principes qui ne permettent plus d’assurer un bon travail professionnel à la JSMB. Par respect aux Béjaouis et afin de garder toujours des bonnes relations avec tout le monde, je préfère quitter le club maintenant.»

club émirati, Ras Al Khaïma : «Je ne connais même pas ce club. J’ai lu ça dans la presse locale, mais je tiens à vous dire que je n’ai reçu aucun contact de ce club. Ce que je peux vous dire maintenant, c’est qu’il y a un manger qui m’a appelé pour me demander si je suis intéressé de travailler dans un club de Ligue 2 de ce pays, Itiihad Kalba, mais depuis ce jour, je n’ai eu aucune nouvelle de cet homme.»

«J’ai mal négocié ma clause libératoire, je tâcherai de ne plus refaire la même erreur»
«A mon arrivée à Béjaïa, l’hiver dernier, les dirigeants m’avaient proposé un contrat de six mois. J’ai refusé de travailler avec des jeunes seulement pour six mois. Alors, j’ai proposé dix-huit mois de contrat. J’exigeais aussi une clause libératoire qui stipule qu’en cas de résiliation de contrat unilatérale, la partie qui le réclame doit rembourser 300 millions. J’ai mal élaboré cette clause et j’avoue que c’est ma faute. Alors, j’accepte ce qu’on me donne car je dois partir.»

«Zeghli a été victime d’une manipulation et j’espère qu’il sera pardonné»
Le technicien italien, qui était derrière le lancement du jeune Zeghli lors de la phase retour, souhaite bien que la direction lui pardonne, car d’après lui, ce jeune était mal conseillé, sinon il reste un enfant du club que la JSMB doit garder : «Je connais bien Kamel. C’est mon produit et je pèse mes mots. J’ai pris beaucoup de risques avec cet enfant. Il a montré que je n’ai pas eu tort de lui avoir fait confiance. Maintenant, il a fait une erreur et j’espère qu’il sera pardonné car je confirme que ce jeune joueur a étéjuste victime d’une manipulation.»

«Un grand merci à tous !»
«Je désire remercier tous ceux qui ont travaillé avec moi pour atteindre les objectifs du club. Un grand merci à tous les dirigeants : aux présidents du club, M. Boualem Tiab et M. Hafid Tiab, au directeur général de l’équipe, M. Rachid Redjradj, pour leur expression d’estime, de confiance et l’opportunité qu’ils m’ont donnée de travailler ici à Béjaïa. Un spécial merci aux joueurs pour l’excellent travail qu’ils ont accompli. Merci les gars, je suis fier de vous et c’était un honneur pour moi d’avoir travaillé avec vous. Je souhaite à chacun le meilleur pour sa carrière. J’adresse une pensée particulière à deux joueurs, qui traversent, à l’heure actuelle, une période difficile, Yacine Djebarat et Amine Megatli, en leur disant : Ne renoncez pas, continuez à vous battre comme vous l’avez toujours fait sur le terrain. Enfin, je me sens obligé de remercier les fans de la JSMB pour leur soutien et leurs encouragements dans les moments difficiles. Je tiens à souligner que les relations avec tous les membres du club sont et demeurent très bonnes. Je resterai toujours supporters de la JSMB et de ses couleurs que je n’oublierai jamais. Je souhaite au club et aux fans la réussite dans leur parcours.»

«Je n’ai pas apprécié qu’on recrute à mon insu, mais ce n’était pas la raison de mon départ»
Le coach nous fait savoir qu’il était un peu agacé qu’on recrute à son insu, mais d’après lui, ce n’était la raison qui a motivé son départ : «L’idée de quitter le club m’a effleuré l’esprit, avant même la fin de saison. Il y avait beaucoup de raisons que j’ai citées plus haut. Certes, le fait d’avoir recruté des joueurs sans mon aval ne m’a pas plu, car je pense que la moindre des choses aurait été demander mon avis, mais je tiens à vous dire aussi que ce n’est pas la raison qui m’a poussé à quitter la JSMB. C’est une raison parmi d’autres.»

Il a renoncé à six mois de salaire pour avoir sa libération
Même s’il est très chaud à l’idée de rejoindre le club béjaoui cet été, Boulaouidat est toujours lié à l’ABM pour une autre saison. C’est dire que la direction béjaouie devra passer par celle de Merouana pour avoir sa libération. Toutefois, ce dernier nous a fait savoir que c’est lui qui se chargera de ramener ses papiers. En effet, la direction lui doit encore six salaires. Le joueur compte renoncer à son argent, afin qu’il puisse récupérer sa libération et signer à la JSMB. Ce que lui a promis d’ailleurs son président Hadj Midoune qui, d’après le joueur, devait lui remettre sa lettre de libération hier.

«Ce n’est pas mon problème si Hadji veut rester ou pas, mais il doit assumer ses responsabilités»
Lors d’une récente déclaration, Hadji nous a fait savoir que si Solinas part, il y a de fortes chances que ce dernier reste à la JSMB. A ce propos, le coach italien nous dira : «Ce n’est pas mon problème si Hadji reste à la JSMB ou pas. En tous les cas, je lui ai donné sa chance, mais il ne l’a pas saisie. On jouait notre survie en Ligue 1, alors j’avais besoin des hommes et des guerriers sur le terrain. Il fera ce qu’il veut, mais qu’il cesse de tirer sur les entraîneurs à chaque fois. Il doit assumer ses responsabilités et essayer de faire encore mieux pour sa réussite. Je lui souhaite quand même bonne chance.» S. A.

«C’est complètement faux ! Je n’ai aucun problème ni avec Tiab ni Redjradj»
Alors que certains avancent que c’est à cause des problèmes qu’il a eus avec le président Tiab et Redjradj qui l’ont poussé à quitter la JSMB, Solinas nous apporte cette infirmation : «Non, c’est faux ! Je n’ai pas de problème avec la président Tiab. Je tiens à vous dire que c’est l’un des meilleurs présidents avec lesquels j’ai travaillé en Algérie. J’entretiens aussi de très bonnes relations avec Rachid et l’entraîneur-adjoint, Hassan Hamouche. A la JSMB, je n’ai de souci avec personne et vous pouvez vérifier cela.»

«Je n’ai pas peur des défis, mais le projet qui m’a été proposé m’a déplu»
«Je n’ai pas peur des défis, sinon je n’aurais jamais pris cette équipe l’hiver dernier, alors qu’elle traversait une période très délicate. Au contraire, moi, je suis habitué à ce genre de situation. Toutefois, je tiens à vous dire

«Je n’ai reçu aucune offre de Ras Al Khaïma, on m’a juste parlé de Ittihad Kalba»
Solinas a tenu aussi à nous apporter certains éclaircissements sur ce qui se disait sur lui, notamment les contacts qu’il a reçus d’un

Transfert de Bouyousfi à la JSMB

Les joueurs sous contrat négocieront la semaine prochaine
S’étant consacré exclusivement aux négociations avec les nouvelles recrues et l’affaire de l’entraîneur, le président béjaoui devra se rabattre sur un autre volet, celui des joueurs sous contrats qui entameront ainsi les négociations la semaine prochain. Les joueurs concernés seront reçus un par un par Redjradj. Soucieux d’en finir avec ce volet dès cette semaine et avant la reprise qui s’effectuera au début du mois prochain, le chairman béjaoui ne veut pas perdre de temps, surtout que les joueurs veulent être fixés sur leur avenir. Il est donc clair que cette nouvelle semaine sera décisive pour le boss béjaoui.

Sandjak se trouve Béjaïa
Ces derniers jours, l’ancien coach de la JSK se trouve à Béjaïa, pour passer quelques jours de vacances en famille. Sa présence à la ville de Yemma Gouraya n’est pas passée inaperçue. Aussi, son nom revient sur toutes les lèvres. Les supporters de la JSMB s’interrogent sur sa présence, surtout que cette période coïncide avec le départ de Solinas, l’ex-entraîneur de la JSMB.

Tiab aurait trouvé un accord avec Zetchi
Solinas a perçu 50 millions
Comme tout le sait, le coach Solinas a exigé de percevoir un mois et demi de salaire, soit 150 millions. La direction de Tiab a refusé catégoriquement cette demande du fait que la clause signée entre les deux parties au mois de janvier dernier ne le lui permet pas. La direction béjaouie a décidé de lui octroyer 50 millions pour 15 jours de travail seulement. Le coach était satisfait. Comme annoncé par nos soins, Bouyousfi, qui veut jouer à la JSMB la saison prochaine, après l’offre intéressante du président Tiab, a déjà trouvé un terrain d’entente avec les responsables de son club pour sa libération. D’après nos informations, le joueur récupérera officiellement ses papiers cette semaine, après la résiliation de son contrat. Selon notre source, le président Tiab aurait déjà pris attache avec Zetchi qui lui a promis de faciliter la tâche à ce jeune joueur pour signer à la JSMB. S. A.

Redjradj va proposer à certains de prolonger
Lors des prochaines négociations, le directeur général de la JSMB n’hésitera pas à proposer à certains joueurs de prolonger

Le désormais ex-coach de la JSMB se trouve toujours à Béjaïa. Il attend d’avoir une copie de la résiliation de son contrat et rentrer en Italie. Après donc six mois passés à la JSMB, Solinas a décidé de quitter définitivement le club. Le coach italien ne peut plus travailler à la JSMB, même s’il nous a fait savoir qu’il pourrait un jour retourner travailler dans un club algérien.

Anep : 527724 - Le Buteur du 19-06-2013

leurs contrats et qui ont fait leurs preuves lors de la saison écoulée. Des joueurs comme Mebarakou, Aït Fergane et Neyati seront certainement sollicités pour une prorogation de leurs contrats à la JSMB pour deux autres saisons. Ce sera difficile de les convaincre, mais la direction compte mettre les moyens pour satisfaire les exigences financières de ces éléments. S. A.

Il veut une copie de la résiliation de son contrat avant de rentrer en Italie

14

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup de vent CRB

attaquant belouizdadi, Islam Sliamani, est incontestablement le joueur le plus convoité de son équipe, voire de tout le championnat local, cet été. Il a reçu plusieurs offres parvenant d’équipes d’Europe, à l’instar de la France et du Portugal, ainsi que des pays arabes comme la Tunisie et l’Egypte. Mais comme nous l’avons déjà rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, le centre avant des Verts privilégie le championnat français. Après Evian TG, Sochaux et Ajaccio, un autre club de l’Hexagone a affiché son intérêt pour Slimani. Il s’agit du FC Nantes qui enregistre son retour en Ligue 1 française. Une information confirmée par le site spécialisé mercatofoot. L’intérêt du club remonte au dernier mercato hivernal L’intérêt des Canaris pour l’attaquant des Rouge et Blanc remonte à six mois, où le club nantais a fait une offre à la direction belouizdadie lors du mercato hivernal. Mais, les deux clubs n’ont pas trouvé un terrain d’accord sur les modalités de transfert du joueur. Les responsables du FC Nantes sont revenus à la charge cet été, faisant du recrutement du buteur belouizdadi leur priorité. Sa remarquable prestation lors des deux derniers matchs de la sélection algérienne, où il a inscrit un doublé contre le Bénin et délivré la passe décisive

Nantes relance Slimani L’
de l’unique but contre le Rwanda, a conforté les responsables du FC Nantes dans leur conviction de recruter l’attaquant algérien. Le club autorisé à recruter jusqu’au 28 juin Le FC Nantes a été interdit de recrutement par le TAS pour une année, suite à un litige concernant le transfert du joueur guinéen, Ismaël Bangoura, en janvier 2012. Après avoir fait appel devant une instance fédérale suisse, le club de Loire-Atlantique a été autorisé à recruter jusqu’au 28 du mois en cours. Les Canaris n’ont donc pas beaucoup de temps devant eux s’ils veulent s’attacher les services du buteur belouizdadi. Nantes est sur les traces de l’attaquant sochalien, Giovanni Sio. frent tous de la crise financière. C’est la raison pour laquelle Islam Sliamani a eu recours à la commission de résolution des litiges pour résilier son contrat et avoir la liberté de négocier avec les clubs qui le veulent. «Nantes m’intéresse, mais je n’ai pas reçu d’offre pour le moment» Interrogé à ce sujet, l’attaquant des Verts affirme que le FC Nantes ne se refuse pas, mais qu’il n’a reçu d’offre ni de ce club ni d’un autre : «Nantes est une grande équipe, jouer dans ce club m’intéresse bien évidemment mais, pour le moment, je n’ai reçu aucune offre officielle ni du FC Nantes ni d’une autre équipe. C’est tout ce que je peux vous dire à ce sujet.» «Je veux me reposer pour le moment» Les deux sorties consécutives avec l’équipe nationale au Bénin puis au Rwanda ont laissé des séquelles sur le joueur qui se dit épuisé par ce safari africain : «Croyez-moi, en ce moment, mon avenir est le dernier de mes soucis. Je suis vraiment très fatigué, je préfère me reposer pour le moment. Je vais réfléchir ensuite tranquillement à mon avenir. » N. B. L’ESS veut un échange El Ogbi-Rebih La direction de l’ESS affirme avoir été contactée par le président Azeddine Gana pour lui céder le joueur ment. El Ogbi qui reste toujours sous contrat avec l’Entente. Le président Hammar a réitéré son Une pétition de retrait intention de faire l’échange entre son de confiance déposée joueur et l’ailier belouizdadi, BoubaBoukedjane au niveau de la DJSL keur Rebih. Une proposition qui a veut rencontrer L’opposition a rassemblé 67 siété refusée lors du mercato hiverses dirigeants gnatures des membres de l’Assemnal par la direction de Gana et Se trouvant en vacances en blée Générale, soit les deux tiers, que l’on voit mal être accep- Turquie, Khallil Boukedjane n’a pas pour les déposer au niveau de la DJSL tée actuellement. pris part à la réunion entre la direcd’Alger pour demander le retrait de tion du club et les cadres de l’équipe confiance au président du CSA, Mokhtar qui s’est déroulée à Dar El Beida. C’est Kalem. Devant cette situation, Mokhtar Kalem la raison pour laquelle il a demandé à aurait déposé sa démission, mettant fin à ses foncvoir ses dirigeants dans les jours à tions de président du CSA/CRB pendant sept mois venir, pour discuter de sa situaseulement. tion financière à l’instar des N. B. autres joueurs. Le montant du transfert, un casse-tête Le club nantais n’a aucune barrière pour se renforcer cet été, sauf que la crise financière risque de poser problème. «Ça ne change pas grand-chose : on n’a pas de liquidités pour recruter et on ne peut prendre que des joueurs libres», a déclaré l’entraîneur nantais, Michel Der Zakarian, sur les colonnes du Parisien. La somme exigée par la direction du club belouizdadi, à savoir un million d’euros, risque de dissuader le club nantais ainsi que les autres clubs comme Evian TG, Sochaux ou Ajaccio qui souf-

Kalem aurait songé à démissionner
Selon des sources proches de la maison belouizdadie, le président du CSA/CRB, Mokhtar Kalem, aurait songé à présenter sa démission hier suite au différend qui l’oppose à certains membres du bureau qui ont décidé de saisir la DJSL pour retrait de confiance. Contacté par nos soins, Mokhtar Kalem n’a pas souhaité répondre à cette question. Sous pression depuis un moment, Mokhtar Kalem songerait à se retirer, surtout après l’échec subi par la commission de recrutement qu’il préside, de faire venir des joueurs mais aussi garder les cadres de l’équipe qui s’en vont l’un après l’autre. Mokhtar Kalem ne fait plus l’unanimité dans son propre bureau, où il a été critiqué sévèrement juste après la tenue secrète du conseil d’administration et le fait d’accepter de présider la commission de recrute-

Sous pression depuis un moment

Nassim Ousserir persiste et signe : il ne veut pas aller au terme de son contrat, annonçant son intention de changer d’air cet été. C’est la raison pour laquelle il a réclamé sa lettre de libération, du moment qu’il est sous contrat avec les Rouge et Blanc jusqu’en 2014. On a appris à ce sujet que le portier belouizdadi est prêt à renoncer à ses arriérés en contrepartie de sa lettre de libération pour négocier avec le club de son choix. Le président du CRB, Azeddine Gana, qui a annoncé sa démission mais qui s’accroche toujours à son poste, ne veut pas prendre la responsabilité de lui signer le fameux document. Sur la voie de Mameri et Aksas Il semble que le capitaine d’équipe du Chabab devra faire de même que ses anciens camarades, Karim Mameri, Amine Aksas, Farès Hemiti et Sahraoui qui ont tous renoncé à la totalité de leur argent en contrepartie de leur lettre de libération lors du dernier mercato hivernal. Nassim Ousserir a, pour rappel, annoncé son départ du club à cause de la pression qu’il a vécue par rapport à la non-régularisation des joueurs.

Ousserir prêt à renoncer à son argent pour avoir sa lettre de libération

Comme nous l’avons rapporté dans notre édition d’hier, l’attaquant Smaïl Kherbache n’a pas trouvé d’accord avec la direction du club pour le renouvellement de son contrat. La demande d’un salaire de 90 millions par mois n’a pas été acceptée par le club belouizdadi. Selon des sources dignes de foi, Kherbache est en train de négocier avec l’ESS qui veut s’attacher ses services. L’enfant de Saïda devait se déplacer hier dans la capitale des Hauts Plateaux pour rencontrer les dirigeants de l’ESS, au moment où il est annoncé au MCEE. Un salaire de 85 millions lui a été proposé Selon toujours nos sources, Kherbache a demandé un salaire de 90 millions au CRB, qui lui a proposé 70 millions. Profitant du désaccord entre les deux parties, la direction de l’ESS a proposé au joueur un salaire entre 80 et 85 millions de centimes. Une proposition qui semble plaire à Smaïl Kherbache en attendant les négociations qui devaient se faire hier dans la soirée. «Personne ne m’ayant appelé du CRB, j’ai décidé de partir» Interrogé sur son avenir, Smaïl Kherbache dira : «Aucun des dirigeants du CRB ne m’a contacté pour un autre round de négociations. On assiste au départ de joueurs presque tous les jours, j’ai décidé donc de partir et de ne pas trop attendre. Oui, j’ai reçu des offres de plusieurs équipes. L’ESS m’a contacté et m’a fait une offre intéressante. Je vais donc négocier avec la direction de l’Entente.» N. B.

Kherbache en route vers l’ESS

Boulaïncer relancé On parle de
nouveau de l’attaquant de la JSK, Rafik Boulaïncer, qui a été relancé par les dirigeants du CRB après avoir obtenu sa lettre de libération de son club. L’entraîneur Fouad Bouali était, pour rappel, le premier à proposer au joueur de venir jouer au CRB lors de la rencontre amicale disputée par les deux équipes au mois d’avril dernier sur le terrain des pompiers de Dar El Beida. Les responsables du CRB sont revenus à la charge ces derniers jours, bien que certains se soient opposés à l’idée après que celui-ci ait opté pour le CAB la saison passée. Les Belouzidadis ne sont pas les seuls sur la piste de l’ancien joueur béjaoui qui est convoité également par l’ESS et le MOB. «Oui j’ai été contacté par le CRB» Contacté par nos soins, le désormais ex-attaquant de la JSK affirme avoir été contacté par le club belouizdadi : «J’ai été contacté effectivement par les dirigeants du CRB qui m’ont proposé l’idée de jouer dans leur club. Mais les choses se sont arrêtées à ce niveau. J’ai des offres aussi du MOB et de l’ESS.»

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Et si Abdelli était encore
ême s’il a signé avanthier un contrat de deux années avec le MCO, le défenseur arrière gauche Abdelli serait apparemment toujours lié par un contrat avec son club de l’USM Bel-Abbès. Selon nos indiscrétions, les responsables du Mouloudia d’Oran ont su à la toute dernière minute que le joueur n’était pas libre vis-à-vis de son club. Pourtant, le joueur a bel et bien paraphé un contrat de deux ans avec le MCO. Aussitôt après avoir pris part de cette nouvelle, Abdelli a pris attache avec le secrétaire de l’USMBA pour s’informer sur sa situation avec son club. Le joueur, qui pensait être en fin de contrat avec l’USMBA, a été rassuré par le secrétaire de la formation de Bel-Abbès. Selon les informations en notre possession, le secrétaire de l’USMBA a expliqué au joueur qu’il ne s’agit peut-être que d’une erreur.

Coup d’œil MCO

15
Aouedj dans le viseur du club belge WaaslandBeveren
Où jouera Aouedj la saison prochaine ? C’est la question que beaucoup se posent actuellement. Toute porte à croire que ce jeune joueur va quitter le Mouloudia d’ Oran. D’ailleurs, Aouedj avait déposé depuis plusieurs semaines déjà son contrat au niveau de la CRL. Il attend désormais le verdict de cette commission et espère récupérer sa lettre de libération pour choisir sa prochaine destination. Convoité par le CSC et la JSK, Aouedj est également dans le viseur du club belge, WaaslandBeveren. Selon une source autorisée, il attend d’avoir son visa pour aller en Belgique rencontrer les responsables de ce club belge. Affaire à suivre.

sous contrat avec l’USMBA ?

M

L’affaire devrait être réglée dans les tout prochains jours

delli, qui a paraphé un contrat de deux ans avec le Mouloudia, n’a pas reçu son chèque. La direction du Mouloudia a préféré attendre d’être fixée sur le cas de ce joueur, avant de lui remettre son argent. Pour sa part, Abdelli s’est montré serein en affirmant à ses proches qu’il est libre de tout engagement vis-à-avis de l’USMBA et qu’il va officialiser son transfert au Mouloudia dans les tout prochains jours.

La direction ne lui a pas remis son chèque

Contrairement aux autres recrues, Ab-

Tout porte à croire que l’affaire Abdelli devrait être réglée dans les tout prochains jours. Le joueur compte la résoudre dans les plus brefs délais, surtout qu’il a réellement l’intention de porter le maillot du Mouloudia d’Oran la saison prochaine. A en croire une source autorisée, cette affaire devrait connaître son épilogue dans les tout prochains jours. Il est à noter que 5 joueurs ont rejoint jusqu’à présent le Mouloudia d’Oran. Il s’agit de Sidibé, Mokhtar, Nait, Belarbi et Abdelli.

Il se rendra demain en France

Rencontre prévue aujourd’hui entre Léo et Abdelilah

Belarbi «La concurrence
ne me fait pas peur»
étaient très serrées entre vous et les responsables du Mouloudia… Non pas vraiment. Il faut savoir que le contact avec les responsables du Mouloudia d’Oran remonte au mercato hivernal du précédent exercice, mais, je ne pouvais pas quitter l’ESM à cette époque. Les dirigeants du MCO étaient très intéressés par mes services, et nous avions réussi à trouver un accord sur tous les plans. Il est vrai que nous avions mis du temps pour trouver un accord sur le plan financier, mais tout est rentré dans l’ordre. Et comme je vous l’ai déjà dit, je suis très content d’avoir rejoint le MCO. On croit savoir que vous étiez en contact avancé avec l’ESS et le MOB. Qu’est-ce qui a motivé votre choix de rejoindre le MCO ? C’est vrai. J’ai été en contact très avancé avec le nouveau promu de la Ligue1, le MO Béjaïa et le champion en titre, l’ES Sétif. Pour ne rien vous cacher, j’ai été très intéressé par l’offre de ces deux clubs, mais, j’ai préféré finalement opter pour le Mouloudia et cela pour plusieurs raisons. D’abord, il faut reconnaître que cela fait plusieurs mois que les dirigeants du MCO m’ont contacté. En plus, l’offre des dirigeants du MCO était aussi très intéressante. J’ai également voulu rester près de chez moi. C’est pour ces raisons que j’ai préféré opter pour le Mouloudia d’Oran.

Aussitôt après avoir paraphé un contrat de deux ans avec le Mouloudia d’Oran, le gardien de but, Belarbi Abdellah, va partir en vacances avant de reprendre le chemin des entraînements. L’ancien keeper du NAHD va se rendre dès demain en France pour passer quelques jours de repos. Il est à noter que Belarbi possède une longue expérience, puisqu’il a porté le maillot de plusieurs clubs tels que l’ESM, le NAHD, le SAM et l’USMBA.

R.O.

Le manager camerounais, Léo, est attendu aujourd’hui à Oran pour rencontrer le P-DG de la SSPA/MCO, Abdelilah. Les deux hommes vont évoquer l’avenir de l’attaquant burkinabé, Sandaogo. Le nom de ce dernier figure sur la liste des joueurs libérés. Les deux hommes vont tenter de trouver un accord afin de résilier le contrat de Sandaogo avec le MCO. R.O.

Merbah se rapproche

Après plusieurs rounds de négociations, le gardien de but Belarbi Abdellah a paraphé avant-hier soir un contrat de deux ans avec le MCO, devenant du coup la 5e recrue de l’équipe d’El Hamri après Sidibé, Nait, Mokhtar et Abdelli. L’ancien keeper de l’ES Mostaganem s’est montré content d’avoir rejoint le MCO. Dans cet entretien, Belarbi affirme avoir été en contact très avancé avec le MO Béjaïa et l’ES Sétif. Il revient sur les raisons qui l’ont poussé à choisir l’offre du Mouloudia d’Oran. Il évoque également ses objectifs avec son nouveau club.
Vous avez signé un contrat de deux ans avec le MCO. Votre commentaire ? Je suis naturellement très content d’avoir rejoint un grand club comme le Mouloudia d’Oran. C’est un honneur pour moi de porter le maillot de ce club. Comme vous venez de le dire, j’ai signé un contrat de deux ans avec le Mouloudia d’Oran, et je suis content de mon choix. J’espère être à la hauteur des espérances des dirigeants et des supporters. Je suis vraiment motivé pour réaliser un bon parcours avec mon nouveau club. On croit savoir que les négociations

La direction du Mouloudia d’Oran continue son La situation conflictuelle opération recrutement. Après avoir que vit le Mouloudia ces réussi à s’attacher les services de Sidibé, Nait, Belarbi, Mokhtar et Abdernières années ne vous delli, et en attendant la signature de fait-elle pas peur ? Zehzouh, la direction du Mouloudia J’ai discuté de ce sujet a pris attache avec d’autres éléments. avec les responsables du A en croire une source généraleclub, mais leur discours m’a ment bien informée des affaires du rassuré. Ils m’ont fait savoir Mouloudia d’Oran, les dirigeants de que Naftal va prendre le la formation d’El Hamri sont très club très prochainement, et intéressés par le recrutement du que le Mouloudia va retroujoueur de la JS Saoura, Merbah. Ce ver son lustre d’antan. Je dernier était même attendu hier en sais que le Mouloudia a fin de journée à Oran, pour rencontrer les dirivécu des moments difficiles ces dergeants du MCO. Sous contrat avec la JSS nières années, mais c’est à nous les jusqu’en juin 2014, Merbah devrait récupérer joueurs de travailler très dur pour resa lettre de libération. L’ancien sociétaire du dresser cette situation et faire plaisir à NAHD a de fortes chances de porter le maillot nos supporters qui attendent beaurouge et blanc du MCO la saison prochaine. coup de nous la saison prochaine. La piste Nessakh toujours En rejoignant les Hamraoua, vous d’actualité allez être confronté à une rude A en croire une source autorisée, la direcconcurrence… tion du Mouloudia d’Oran est (Il nous interrompt) La toujours sur les traces du joueur concurrence ne me fait pas de l’ASO, Nessakh. C’est l’entraîpeur. Au contraire, elle me neur, Belatoui qui a insisté aupousse à travailler davantage près de ses dirigeants pour le pour être à la hauteur. La recrutement de ce joueur qui concurrence est toujours prépeut résoudre le problème du sente dans les grands clubs, flanc gauche de la défense du chaque joueur doit mettre les Mouloudia. La direction du club bouchées doubles pour gagner devrait prendre attache avec son sa place. De ce côté-là, je suis homologue de l’ASO, dans les très à l’aise et je vais faire de tout prochains jours afin de némon mieux pour réaliser une gocier le transfert de l’ancien bonne saison et être le n°1 dans joueur de l’ASMO. les bois Inch’Allah. Mokhtar devait récupérer Quels sont vos objectifs avec le MCO ? hier sa lettre de prêt Mon objectif est de faire un bon parcours Aussitôt après avoir signé au Mousous le maillot du Mouloudia d’Oran, et loudia d’Oran, Mokhtar d’aider l’équipe à réaliser de bons résuldevait rallier la capitale tats la saison prochaine. Je promets aux hier afin de récupérer sa supporters de donner le meilleur de lettre de prêt des dirimoi-même et d’être à la hauteur de leurs geants de l’USMA. Ce espérances. jeune joueur, dont on Un mot sur les nouvelles recrues qui dit beaucoup de bien, ont rejoint le club jusqu’à présent ? espère bénéficier de Jusqu’à présent, l’équipe s’est renforcée plus de temps de jeu au par de nouveaux jeunes joueurs qui ont Mouloudia. Mokhtar beaucoup de qualités à l’instar de Nait, s’est dit prêt à donner le Abdeli, Sidibé et Mokhtar. Je suis meilleur de lui-même convaincu que ces joueurs vont apporter pour s’imposer au sein un plus à notre équipe. du Mouloudia d’Oran. Entretien réalisé par Riad O. R.O.

16

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup mou MOB

apporté de lumière concernant l’avenir
a réunion des actionnaires qui a eu lieu lundi dernier au siège du club, pour débattre de la situation actuelle du club et trouver la solution pour sortir du flou dans lequel le club est plongé depuis maintenant un mois, n’a pas débouché sur grand-chose finalement étant donné que la situation ne s’est pas éclaircie. Cela devrait se faire la semaine prochaine. Ainsi donc, au cours de la réunion qui a eu lieu dans la soirée de lundi dernier et qui a vu l’absence de certaines personnes dont le représentant de l’Association des supporters, le commissaire aux comptes a tenu à donner des explications concernant l’achat des actions au sein d’une société ou de céder des actions au profit des autres personnes. C’est pour mettre tout le monde au courant et surtout rassurer certaines personnes qui se doutent de l’ouverture du capital, que l’opération a eu bien lieu et ceux

La réunion des actionnaires n’a pas
qui ont voulu acheter des actions se sont rapprochés de la permanence du club installée à cet effet, pour donner des explications aux gens désirant intégrer le conseil d’administration à l’avenir.

L

reporter cela pour la semaine prochaine. Pour rappel, il a été prévu que cette commission entame son travail dans les meilleurs délais.

Des membres de la commission n’étaient pas présents
Par ailleurs, en plus de la réunion consacrée pour évoquer la situation du club et, notamment l’opération de l’ouverture du capital dont le délai a expiré samedi dernier, il a été question de discuter à propos de la commission mise en place depuis une semaine pour visiter les industriels de la région et leur demander de venir en aide au club. Cependant, ce point n’a pas été évoqué, étant donné que des membres de cette commission n’étaient pas présents dans cette réunion. Ce qui a empêché les présents d’évoquer ce point, préférant

Les travaux gelés jusqu’à dimanche prochain

Devant l’absence de personnes concernées pour commencer le travail sur le terrain et avoir les moyens financiers nécessaires pour permettre au club d’entamer les préparatifs de la nouvelle saison dans les meilleurs délais, il a été décidé de programmer une réunion pour la semaine prochaine afin de discuter de cela tout en gelant les travaux jusqu’à la semaine prochaine puisque les dirigeants ont décidé de ne rien faire jusqu’à cette réunion. Ce qui veut dire que la situation de statu quo va persister encore pour au moins une semaine, en attendant ce que vont réserver les prochains jours. Yugurtha A.

Un autre investisseur s’intéresse à l’achat de beaucoup d’actions

Nemdil accepte de rester
yant émis le vœu de se rapprocher de sa famille à Sétif, l’attaquant Nemdil a rencontré les dirigeants, lundi, au siège du club où il a exposé sa situation. D’ailleurs, après des discussions à bâtons rompus, l’enfant de Sétif a accepté de rester et d’aller jusqu’au terme de son contrat et ce, après avoir été convaincu par les dirigeants qui lui ont promis de répondre à ses doléances et trouver des solutions aux différents problèmes soulevés, notamment en ce qui concerne sa famille qui se trouve à Sétif. Cela a rassuré davantage le joueur qui n’a pas tardé à accepter de rester, en attendant de négocier à propos de la saison prochaine.

A

de continuer avec le MOB, Nemdil affirme que sa mère est pour beaucoup dans cette décision en déclarant : «Je ne vous cache pas qu’après les discussions que j’ai eues avec les dirigeants, ces derniers se sont montrés prêts à m’aider pour trouver une solution aux problèmes soulevés, notamment en ce qui concerne le rapprochement avec ma famille. Ma mère a aussi une grande part dans cette décision, où elle s’est montrée prête à venir avec moi à Béjaïa et cela m’a rassuré en décidant d’aller jusqu’au terme de mon contrat.»

«Je tiens à remercier les dirigeants qui ont été compréhensifs »

Nemdil : «C’est ma mère qui m’a demandé de rester au MOB»

Joint par nos soins dans l’aprèsmidi de mardi à propos de la décision

Le joueur affirme qu’il a décidé de rester après les assurances des dirigeants et le vœu affiché par sa mère d’aller au terme de son contrat jusqu’à l’année prochaine 2014. «Je tiens

Bennaï en colère contre Bouchebah
Le président du CSA et vice-président du conseil d’administration, Bennaï Arab, n’était pas présent lors de la cérémonie organisée par l’APC de Béjaïa dimanche dernier en l’honneur du club après son accession en Ligue 1 professionnelle. En effet, son absence a été constatée par les nombreux présents que ce soit les autorités locales, les joueurs ou même les journalistes. Joint par nos soins hier pour s’arrêter sur les véritables raisons qui l’ont poussé à faire l’impasse sur cette réception, Bennaï nous dira : «Je ne vous cache pas que j’ai décidé de ne pas venir à cette réception à cause de la manière avec laquelle Bouchebah nous a remis les invitations. Il (Bouchebah) a laissé les invitations pour l’employé au niveau du siège samedi à 20h, sans pour autant nous réunir et surtout prendre la peine de nous appeler. C’est pour cette raison que j’ai répondu par mon absence. D’ailleurs, il m’a appelé par la suite, mais j’avais décidé de ne pas me présenter à cette cérémonie».

Décidément, l’appel lancé par les membres du conseil d’administration quant aux entreprises publiques et privées qui veulent acheter des actions au sein de la SSPA du MOB, semble avoir trouvé des échos à remercier les dirigeants favorables chez certains industriels. En effet, après celui qui ont été solidaires avec que nous avons évoqué dans notre édition d’hier mardi, moi, en se montrant même qui a dépêché ses représentants pour un état des lieux, un prêts à m’aider pour trouautre grand industriel disposant de plusieurs filières auver une solution à mon rait affiché son intérêt à acheter un grand nombre d’acproblème, notamment en ce tions et devenir majoritaire au sein de la SSPA. De ce qui concerne ma famille. Je fait, si cela se confirme, le MOB va se permettre de ne vous cache pas que je ne traverser cette période difficile et d’avoir tous veux pas quitter le club en cette les moyens nécessaires pour réussir un période, car j’y ai passé deux bon parcours la saison prochaine. bonnes saisons et je ne suis pas un ingrat pour oublier le bien des dirigeants et des supporters. Pour être franc avec vous, je ne voulais pas partir n’étaient les raisons familiales qui m’ont poussé à deHaddad mander ma lettre de libération. Dieu promet de prêter merci, les choses sont rentrées dans «gratuitement» l’ordre. Je vais continuer avec le des joueurs au MOB MOB.» Lors de la réception qui a eu lieu dimanche dernier et organisée par l’APC de Béjaïa en l’honneur du club, le wali de Béjaïa a fait savoir qu’il a rencontré le président de l’USMA, Haddad, et lui a proposé d’aider le MOB. Selon le wali, Haddad lui aurait répondu qu’il va aider le MOB en lui prêtant des joueurs «gratuitement». En attendant, dans la mesure où cela permetles dirigeants du MOB espèrent que le patrait d’avoir les moyens nécessaires tron de l’entreprise ETRHB, puisse leur pour espérer réaliser de bonnes céder des joueurs qui seront en mechoses.» sure de donner un plus à «Je vais tenir une autre l’équipe.

AG pour entériner ma démission»

«Je tiens à remercier les autorités locales»

Sur un autre volet, le vice-président de conseil d’administration n’a pas laissé filer l’opportunité de remercier les autorités locales, à leur tête, le président de l’APC et le wali de Béjaïa pour les aides qu’ils

ont accordées au club en marge de cette réception. «Bien que je n’étais pas présent à cette réception, je tiens à remercier les autorités locales à leur tête le président de l’APC pour la prime de l’accession de 1,5 milliard de centimes accordée au club. Comme je tiens à remercier le wali pour le bus qu’il a octroyé au club,

Par ailleurs, le premier responsable du CSA aura lieu du club amateur a réitéré sa décision le 2 ou le 3 juillet de se retirer du CSA et du CA Comme sa démission a été rejetée répour diverses raisons. De ce fait, cemment par le représentant de la jeunesse il dira : «Je tiens à réitérer ma et des sports, le président du CSA/MOB doit décision de démissionner de mon poste au niveau du CSA tenir une autre assemblée générale pour présenet du CA, car je ne peux plus ter les bilans (moral et financier) et officialiser sa démission. De ce fait, on croit savoir de sources continuer et je suis fatigué. De ce fait et comme le stipule la bien informées que la date de l’AGO est fixée pour le 2 ou le 3 juillet prochain, pour présenter les réglementation en vigueur, je vais préparer les bilans en pré- deux bilans, et permettre à Bennaï Arab d’entérivision de l’Assemblée générale ner sa démission, surtout qu’il s’est montré catégorique concernant sa décision qu’il dit ordinaire que je vais tenir au irrévocable. début du mois de juillet pour entéYugurtha A. riner ma démission de manière officielle et définitive». Yugurtha A.

L’AGO

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup d’œil Ligue 1

17

RCA

CSC

La direction renonce à sa liste des libérés

L

Ferhat Ayoub victime d’un accident de la circulation
Quelques points de suture à la tête
Après une année passée sur le banc des remplaçants avec un temps de jeu très réduit, les vacances pour Ayoub Ferhat n’ont pas été entamées de la plus belle des manières, à la suite de son accident de voiture. Ce dernier a s’est fait poser quelques points de suture au niveau de la tête. Abdou H.

e natif de Constantine et milieu offensif du CSC, Ferhat Ayoub, a eu la peur de sa vie, avant-hier soir. Ce dernier a été victime d’un accident de la circulation à proximité de la cité populaire de Djnane Zitoune, au centre-ville. Le joueur était à bord de son véhicule de marque Seat Leone. Fort heureusement, le joueur s’en est sorti avec de légères blessures. Selon nos informations, il n’est pas en danger.

F
O

Depuis la victoire des coéquipiers de Brahimi à Kigali et cette qualification pour les barrages, les supporters du CSC espèrent que le match amical de notre sélection prévu en août prochain se déroule au stade Hamlaoui. La rumeur fait déjà ravage dans les rues de la ville, et pour bien croire à cette possibilité, tout le monde se rappelle les propos de Halilhodzic qui a été émerveillé par la pelouse. Et comme la sélection n’a pas attiré la grande foule face au Burkina Fasso début juin dernier à Blida, les responsables de notre football pourraient bien opter pour Constantine.

L’EN à Constantine en août prochain ?

aute d’argent, la formation du RCA n’a toujours pas attiré aucun joueur. Cela risque de ne pas s’améliorer dans les prochains jours, puisque la situation du club est loin d’être reluisante Même si la direction attend à une aide de la part de l’APC de la ville, cela sera très insuffisant pour couvrir les dépenses du club. C’est pourquoi Taani, le DG, vient de renoncer à transmettre les lettres de libération aux 10 joueurs censés ne plus faire partie des projets de l’équipe. En effet, cela est une solution de rechange, le club

ne laissera aucun élément prendre les voiles tant que la situation financière ne permet pas de s’attacher les services de nouveaux joueurs. Cela donc relèvera du travail de la nouvelle direction. Une décision qui ne plaît forcément pas à tout le monde, puisque parmi les joueurs censés trouver de nouvelles formations, certains auraient tout réglé, à l’image de Boutnaf qui a trouvé un accord avec la formation de Paradou, et Nezouani qui serait proche de la formation de Boussâada. Lamine Amimi

Zerdab fait le forcing pour sa lettre de sortie
Parti en France, le week-end dernier, pour rencontrer ses dirigeants du FC Rouen, Zerdab a été emballé par l’offre du CSC. On parle de 150 millions, d’après nos sources. Le joueur a promis de faire le forcing sur son club employeur pour obtenir sa lettre de libération, même si le site officiel du club français n’annonce rien pour le moment concernant Zerdab qui accorde la priorité au CSC, en cas de départ prématuré de Rouen, cet été.

Abdat dans les plans de Boulhabib
Depuis la décision de Griche de quitter le club de son propre gré, la commission de recrutement du CSC multiplie les contacts avec des défenseurs centraux. Après Coulibaly parti au RAJA, Maïza, Aouamri et Belakhoua, une autre piste intéresse Saâdane, celle de Abdat, pilier de la défense centrale du CRB. Le joueur a pris la décision de quitter le club de Laâquiba cet été et d’aller voir ailleurs, à l’instar de ses coéquipiers. La seule difficulté est que le joueur est ciblé par l’ESS qui a déjà engagé Touahri et Demou, il y a de cela deux semaines. Peut-être que le CSC ne se fera pas avoir cette fois.

Six joueurs seront présentés aujourd’hui aux médias
Si l’on croit les différentes déclarations de Boulhabib, le CSC présentera, aujourd’hui aux gens de la presse, six éléments recrutés ces derniers jours. Après Si Mouhamed, six joueurs ont donné leur accord pour s’engager avec le club constantinois cet été. Il s’agit de Benaï (WAT), Hamiche et Benattia (USMBA), Derrag (JSMB), alors que les cinquième et sixième noms pourraient être Aouadj (MCO) et même Maïza (JSK). Ce dernier a de fortes chances d’atterrir au CSC, pour la deuxième fois de sa carrière.

Ouehssi : «Je ne suis pas fou pour accepter ce genre de décision»
que on me propose cela. Quand je suis venu négocier, je suis venu avec l’idée que quelqu’un puisse me proposer une aide d’au moins 40 à 50 %. Cela nous aura permis de travailler comme la saison dernière quand j’étais avec Djaadi. Je tiens à le préciser, il est hors de question que je revienne avec de telles conditions. C’est financièrement impossible.»

n dirait bien que la réunion d’avanthier avec l’APC n’aurait pas plus à tout le monde. Le président du club, Ouehssi, sera le premier à protester à ce sujet. Ce dernier aura la tâche de diriger le club tout seul. Ce qu’il n’accepte pas du tout. «Je en suis pas fou pour accepter ce genre de décision. Pour tenir en Ligue 1 il faut au moins 20 milliards et encore… je ne suis pas apte à mettre une telle somme», nous dira le président de l’équipe avant d’enchaîner : «La saison dernière, j’ai pu débourser 1 milliard 850 millions pour l’équipe et croyez-moi c’était mon maximum. Les 10 autres venaient principalement des sponsors. Il ne faut pas oublier l’aide de Djaadi. Comment peuvent-ils imaginer que je puisse tenir en charge toutes ses dépenses à moi seul ?»

«Personne ne me parlera d’un retour tant que Djaadi n’est pas revenu»

A. H.

«Je m’attendais au moins à une aide de 40 à 50 %»

Par la suite, le premier responsable du RCA nous a parlé de la réunion avec les membres de l’APC qui ne semble pas du tout à son goût : «Franchement, je ne m’y attendait pas du tout à ce

On comprend par ses propos que Ouehssi, le président du club, se considère toujours démissionnaire, cette réunion n’aura rien arrangé en les affaires du club, loin de là. C’est d’ailleurs ce qu’il nous dira : «Je ne compte pas revenir sur ma décision. Je suis toujours démissionnaire. Rien n’a changé, comme je l’ai déjà dit, personne ne me parlera d’un retour tant que Djaadi n’est pas revenu au club. Soit on travaille à deux, soit on arrête tous les deux.» L. A.

Gourmi se trouve en France
Après la fin du stage des A’, le milieu de terrain Gourmi a rallié la France, pour passer quelque jours de vacances avec ses proches. Le joueur, qui a rompu son contrat avec l’ESS, semble très intéressé par la piste constantinoise. On en saura davantage à son retour de vacances.

Zerara serait trop gourmand
L’émigré de la JSMB, Toufik Zerara, n’a pas été emballé par l’offre de Boulhabib. Toutefois, le joueur semble plus intéressé par l’offre de Hannachi qui lui a proposé un salaire plus élevé. D’après notre source, Zerara aurait exigé 220 millions/mois. Ce qui a refroidi la direction de Mekroud qui pense peut-être que le joueur vaut moins.

CABBA

O

Recrutement : la ligue donne son feu vert
Deux gardiens de but, la priorité
Après l’échec des négociations avec Ghalem qui avait demandé un salaire mensuel de 180 millions, il semble que Merzougui a définitivement écarté cette piste car cet élément ne vaut pas cette somme d’une part et que d’autre part la politique du club en matière de recrutement ne tiendra pas compte des «noms». Ainsi, les regards se sont tournés vers 3 gardiens ayant fait leurs preuves la saison écoulée. Il s’agit de Belhani (NAHD), Khelladi (USMB) et Toual (MOB) qui auraient été déjà contactés afin de négocier. Khaïri de l’USMAn qui n’a pas perçu plusieurs mois de salaires a déposé son contrat au siège de la siège et on lui a fixé rendez-vous cette semaine pour lui donner le feu afin d’opter pour l’équipe de son choix si son club ne le régularise pas illico presto rubis sur l’ongle ce qui paraît a priori peu évident. En plus de Khaïri qui se rapproche de plus en plus, l’un des 3 gardiens de but cités plus haut sera recruté, ce qui nous amène à dire que Fellah sera libéré et Naïli a demandé à partir. zougui n’était pas trop chaud à engager cet attaquant dont l’équipe vient de rétrograder en DNA car tout simplement il n’a pas fait l’unanimité au sein même de la commission de recrutement.

n avait rapporté précédemment que la ligue a adressé une correspondance à l’administration du club pour lui signifier qu’il lui serait impossible de recruter de nouveaux joueurs sans passer au préalable au paiement des dettes d’anciens joueurs équivalente à 4 milliards 200 millions de centimes qui fait du CABBA le second club le plus endetté du pays après le MCO qui a battu le record dans ce domaine. Donc il fallait trouver une solution urgente pour passer à l’action en matière de recrutement que le président Merzougui a décidé de se passer des services de pas moins de 10 joueurs. Senouci, le président du CSA, était à Alger avant-hier pour trouver un consensus avec la commission des litiges. En effet, les deux parties ont dressé un échéancier pour mettre fin à ce feuilleton et par conséquent le club pourra enclencher normalement l’opération recrutement.

Merazka victime de son manager

Bouregaâ n’a pas fait l’unanimité

Khaïri attend sa libération

Un autre portier qui a négocié et donné son accord n’attend que le verdict de la commission des litiges pour passer à l’acte. Le gardien de but

L’avant-centre du MOC n’a pas attendu beaucoup trouver un autre club après les négociations qu’il a eu avec les Bordjiens. Bouregaâ vient en effet de signer officiellement avant-hier un contrat avec le nouveau promu en Ligue 1, Aïn Fakroun. Seulement il faut savoir que Mer-

L’ex-sociétaire du CAB a négocié tout en trouvant un terrain d’entente avec la commission de recrutement mais au moment de ficeler la transaction une sortie du manager de Merazka a remis les compteurs à zéro. En effet, le manager voulait profiter de l’aubaine pour engager d’autres joueurs ce que les recruteurs bordjiens ont refusé catégoriquement et même ce qui déplu au joueur qui s’est vu léser dans cette affaire par un manager vraisemblablement sans scrupule.

A. B.

18

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

en croire une source généralement bien informée des affaires de l’ASMO, le défenseur central, Bouaâmria Ali, songe sérieusement à quitter le club cet été. Selon nos indiscrétions, Bouaâmria n’envisage guère de revenir jouer à l’ASMO. Il aurait, d’ailleurs, fait part de sa décision aux responsables du club ainsi qu’à l’entraîneur, Mouassa. Aucun détail n’a filtré pour l’instant sur les raisons qui ont poussé le joueur à prendre une telle décision. Bouaâmria est l’un des joueurs cadres de l’équipe. L’ancien sociétaire de l’OMA a pris part pratiquement à toutes les rencontres de son équipe la saison dernière. Convoité par certains clubs des Ligues 1 et 2, Bouaâmria songe sérieusement à changer d’air et relever un nouveau challenge, après plusieurs années passées à l’ASMO.

Bouaâmria veut partir A
La direction va-t-elle accepter de le libérer ?
La question qui mérite d’être posée est de savoir si les responsables de l’ASMO vont accepter de libérer Bouaâmria. L’enfant de Bouira est sous contrat avec le club de M’dina J’dida jusqu’en juin 2014. Du coup, le joueur est dans l’obligation de passer par sa direction pour obtenir sa lettre de libération, s’il veut vraiment partir. Considéré comme l’un des piliers du onze asémiste, la direction de l’ASM va tout faire pour essayer de convaincre Bouaâmria de revenir sur sa décision et de poursuivre l’aventure avec le club la saison prochaine. A en croire une source autorisée, Bouaâmria devrait faire un saut à Oran, dans les tout prochains jours, afin de rencontrer ses dirigeants et essayer de trouver un accord avec eux, pour récupérer sa lettre de libération. R. O.

ASMO

ESM
u moment où l'équipe est en train de connaître une saignée, l'ES Mostaganem est toujours plongée dans une crise qui n'en finit pas, en l'absence totale des membres de la société sportive, depuis le ratage de l’accession. Dans cette atmosphère délétère, l'opération recrutement n'a pas encore démarré, alors que la saignée continue au sein de l'effectif, au grand désespoir des supporters.

A

Une inquiétante saignée

Le silence des autorités locales laisse place aux spéculations

Personne ne réagit pour remettre le club sur les rails

Le silence observé par les autorités locales laisse place aux spéculations. Tous les espoirs reposaient sur une rencontre avec le wali. Le refus des hauts responsables de la wilaya est différemment commenté par les fans mostaganémois. Serait-ce le début de la fin de l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi ? En tout cas, l'avenir du club est incertain, car la descente aux enfers se profile à l'horizon.

lus d’un mois après la fin du précédent exercice sportif, la direction de l’ASMO s’active pour renforcer les rangs de son équipe par de nouveaux joueurs, en prévision de la saison prochaine. Un seul joueur a pour l’instant officialisé son arrivée à l’ASMO. Il s’agit de l’ancien sociétaire du NA Hussein Dey, Ousmail. Selon les informations en notre possession, d’autres joueurs ont été ciblés par la direction. Pour sa part, l’entraîneur Mouassa a proposé des joueurs à la direction du club. Selon une source autorisée, l’an-

P

Bouharbit et Bouraoui dans le viseur
cien driver de la JSK a proposé 4 éléments à ses dirigeants. Parmi les joueurs qui intéressent Mouassa, l’attaquant de l’USM Annaba, Bouharbit, et l’ancien sociétaire du CA Batna, Bouraoui. grand plus à l’équipe la saison prochaine. Toutefois, les responsables de la formation de M’dina J’dida devraient patienter un peu, avant de prendre attache avec ces deux éléments. En effet, et selon les informations en notre possession, ces deux éléments auraient déposé leurs contrats au niveau de la CRL. En attendant le verdict de cette commission, les Asémistes gardent un œil sur ces deux joueurs qui ont de fortes chances d’endosser le maillot vert et blanc de l’ASMO la saison prochaine.

Play-offs : les U18 éliminés en demi-finales par l’USMA
Contrairement aux U15 qui se sont qualifiés pour la finale du tournoi des play-offs, les U18 de l’ASMO ont été battus, avant-hier, en demi-finale par l’USM Alger. Cette rencontre, qui s’est déroulée au stade Habib -Bouakeul, a été suivie par de nombreux supporters. Les Asémistes ont livré une bonne prestation et ont dominé la majeure partie de la rencontre. D’aucuns estiment qu’ils auraient pu décrocher leur qualif ’ pour la finale. Le match s’est terminé par le score de deux buts partout. Les deux réalisations de l’ASMO ont été l’œuvre de Bendjeloun et Sifou. Mais la séance des tirs au but a souri aux Usmistes qui ont eu le dernier mot (4-3). En finale, l’USMA affrontera l’ASO Chlef. Il est à noter que plusieurs responsables et supporters de l’ASMO ont assisté à cette finale. L’entraîneur Mouassa et son adjoint Hadj Merin ont également suivi ce match.

La situation est trop complexe pour ne pas dire très grave. Au moment où pratiquement toutes les équipes ont clos l’opération recrutement et se préparent à la reprise des entraînements, à Mostaganem, personne ne réagit, en dépit de quelques bonnes volontés qui tentent l'impossible pour remettre le club sur rails.

L'intervention des autorités locales est imminente

C’est Mouassa qui les a proposés aux dirigeants

Selon les informations en notre possession, l’entraîneur de l’ASMO, Mouassa, insiste auprès de ses dirigeants pour le recrutement de ces joueurs. Mouassa pense que ces deux éléments peuvent apporter un

L’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi est appelée à jouer les premiers rôles pour réintégrer au plus vite la Ligue 1. L'intervention des autorités locales est imminente et indispensable pour ne pas dire obligatoire, comme cela se passe ailleurs. Compte tenu de la gravité de la situation, une prise de conscience est souhaitable pour essayer de sauver ce qui peut l'être, car à cette cadence, l’ESM se dirige vers la dérive et là, l'histoire ne pardonne pas à ceux qui veulent ternir l'image d'une équipe qui a enfanté de grands joueurs.

Les voyants sont au rouge

Le rouge a déjà commencé à clignoter au sein de l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi et à la ville du Mimosa, sans que personne ne lève le petit doigt, ce qui laisse planer le doute.

Les joueurs inquiets pour leur avenir

R. O.

R. O.

MCS
e MCS est en train de vivre le même scénario que les deux précédentes saisons. En effet, jusqu’à hier, rien n’a été fait pour l’avenir du club. D’ailleurs, des voix commencent à se faire entendre par-ci par-là qui demandent aux dirigeants de réagir vite. Le spectre d’une saison floue angoisse ses supporters.

L

L’heure est à la mobilisation !
recrutement, tous les dirigeants devraient s‘impliquer pour ramener des joueurs de qualité, afin d’éviter les erreurs commises ces dernières années. Ainsi, pour faire un parcours sûr, le renforcement judicieux s’impose de lui-même.

Les dirigeants prêts à céder le club à Bouarara
Le conseil d’administration du SSPA/MCS s’est réuni, lundi soir, pour discuter de l’avenir du club et assister à la lecture du compte rendu de la fin de l’opération de la vente des actions. Ainsi, l’offre de l’entrepreneur Kadda Bouarara doit être étudiée. En effet, ce dernier a émis le vœu de prendre les commandes de cette SSPA. A la fin de ce conclave, les membres se sont entendus pour faire avancer les choses.

Réunion du conseil d’administration

L’inquiétude hante les joueurs qui sont pris entre le marteau et l’enclume, ne savant plus à quel saint se vouer, eux qui attendent impatiemment leur dû. Leur situation est en suspens, même si pour quelques-uns, les sollicitations sont nombreuses et pourraient aboutir à un dénouement heureux. Chacun guette un geste ou un mot du président Zerrouki, mais rien ne filtre. Le blocage du compte du club, suite à une décision de justice, en plus des vieux démons qui ne laissent ainsi aucune initiative à l’actuel président du club SSPA-ESM pour solutionner ce problème, comme pour dire que l’opposition met tous ses atouts en œuvre pour le déstabiliser de son poste. Le voyant est vraiment au rouge et l’on risque d’aller vers une situation de crise sans précédent qui pourrait avoir de graves répercussions.

Ettaoui Wassim

Entamer la préparation

La solidarité pour le bien de l’équipe

Les six semaines passées ne présagent rien de bon pour l’avenir de cette équipe, car tout est à l’arrêt et rien n’a été fait pour entamer la préparation du prochain championnat. La vente des actions a compliqué davantage la situation de ce club, car les derniers actionnaires veulent entrer dans le CA, mais la loi ne les autorise pas. Mais les dirigeants devraient se solidariser pour projeter l’équipe à des lendemains meilleurs.

Les Saïdis attendent l’entame de la préparation avec impatience. La crise qui secoue le club depuis un certain temps retarde gravement le cours normal des choses. D’ailleurs, ses dirigeants devraient surpasser ces moments de blocage et penser à une issue favorable.

Le CA a validé les nouveaux actionnaires
Les 48 nouveaux actionnaires, dont Bouarara, ont été validés par le CA. En effet, ce dernier avait acquis 450 actions, et les quatre autres s’en ont attribué 50, 40, 20 et 10. Quant aux restants, les 43, ils en ont acheté qu’une seul chacun. Tous ces nouveaux venus sont mentionnés dans le PV de cette réunion, comme le stipule le règlement de la société, en devenant actionnaires de la société.

Ghaliche : «J’espère une solution à cette crise et que la reprise des entraînements s’effectue dans les temps»
Après un mois et demi d’attente et de patience, Ghaliche ne voit pas encore le bout du tunnel. Pour lui, chaque jour qui passe est un jour de perdu pour l’équipe, mais il espère néanmoins que la situation se débloque et que la reprise des entraînements s’accélère et arrive le plus tôt possible.

L’heure est à la mobilisation

D’abord installer un staff

Saïda doit penser à l’avenir du club. Ainsi, la priorité passe inéviAmar B. tablement par l’installation d’un staff technique, car l’équipe est en retard par rapport aux autres clubs. Effectivement, Le milieu offensif du MCS, Abdelhace dernier sera appelé à diriger le bateau saïdi durant mid Zaoui, qui est en fin de contrat avec cette équipe de Saïda, avait plusieurs l’exercice 2013-2014. contacts des clubs des Ligues 1 et 2. A

Il était temps que le tout Saïdi réagisse, en étant derrière leur club fétiche, afin de rattraper ce précieux temps perdu. D’ailleurs, Saïda a besoin de tous ses enfants dans les moments difficiles. Ainsi, la mobilisation devra impliquer tous ses fans pour remettre le train saïdi sur les rails.

L’offre de Bouarara intéresse le CA

Depuis des semaines, l’entrepreneur Bouarara réclamait l’ouvrir du capital social de la société. Assurément qu’il visait la tête de cette société par actions. A présent, comme il est devenu actionnaire majoritaire, il demande la présidence du club. A ce sujet, le conseil d’administration a étudié l’offre de Bouarara. Et la plupart des membres du CA étaient séduits par le projet ce cet arrivé, lequel aspire bâtir une grande équipe qui jouera l’accession. Comme il est en possession d’argent nécessaire pour entamer la saison, ça sera donc une bouffé d’oxygène pour le MCS.

Zaoui vers la JSS

Les dirigeants approuvent sa démarche

Le renforcement, une nécessité absolue

La déclaration de l’entrepreneur Bouarara dans journal El Haddaf a séduit tous les membres du conseil d’administration, qui sont prêts à lui céder le club, car son plan est très ambitieux. Ainsi, il pourra sortir le MCS de cette crise financière qui le secoue depuis des années.

Le deuxième point consiste à renforcer l’effectif, dans les trois compartiments, d’une manière étudiée. Pour réussir le

présent, il ne veut pas précipiter les choses, en donnant la chance aux dirigeants du club pour négocier. Mais ces derniers ne se sont pas manifestés. Et l’USMB et le JSS sont entrés en course pour le faire signer. Zaoui a choisi Saoura, car d’après l’intéressé, il devra signer son contrat avec la JSS aujourd’hui. Ainsi, Saïda a perdu un de ses cadres.

Il a finalement accepté de prendre l’équipe

Comme nous l’avons annoncé, les dirigeants du MCS se sont réunis avec l’entrepreneur Kadda Bouarara, l’actionnaire majoritaire, au siège du club. Finalement, Bouarara a accepté de prendre cette société par actions et tout devra se finaliser demain.

A. B.

Y a-t-il du nouveau au club ? Personnellement, je suis de très près l’évolution des choses au club. Pour le moment, je sais que d’anciens dirigeants et joueurs tentent de débloquer la situation avec l’aide des autorités locales. J’espère seulement que les choses aillent vite, car le temps presse. Est-ce que ces «anciens» vous ont contacté ? Oui, ils m’ont contacté, comme ils l’ont fait avec beaucoup de joueurs. Ils m’ont demandé de me tenir prêt pour la reprise et que nos problèmes de salaires trouveront une solution. Que pensez-vous de cette démarche des anciens ? Cela donne de l’espoir. Au moins, on nous a parlé, c’est mieux que rien. Les anciens tentent de débloquer la situation, il vaut mieux tard que jamais. Etes-vous prêt à reprendre l’entraînement ? Oui, je suis prêt, mais il faut que tout soit tiré au clair, avant la reprise. On doit nous expliquer comment ils pensent régler notre situation, on doit nous rassurer. Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

19
DNA RCK

NAHD
a formation du Nasria sera sans doute l’une des premières équipes à entamer la préparation de la prochaine saison, en ce mois de juin. En effet Djelloul, malgré l’effectif réduit qui entamera la préparation, ne voudrait rien laisser au hasard. Commencer tôt la préparation lui permettra de prendre une longueur d’avance et donc bien préparer la saison prochaine. «Tout a été étudié avec le staff. Si nous avons entamé la préparation en ce mois de juin, c’est pour des raisons bien précises. Nous avons une accession à préparer et nous devons être prêts sur tous les plans pour le début de la saison.»

L

Djelloul : «Nous avons une accession à préC’

Les joueurs dans l’expectative

«Nous ferons tout pour que ce stage en Tunisie soit une réussite»
Pour entamer cette préparation, les Nahdistes vont tout d’abord effectuer quelques légers entraînements à Bouchaoui. Mais le vrai travail commencera en Tunisie, nous dira le coach : «Nous ferons tout pour que ce stage en Tunisie soit une réussite totale. Notre travail sera principalement axé sur le plan physique. Je pense que c’est une excellente destination, le complexe est très bien équipé pour ce genre de préparation. De retour à Alger, nous continuerons notre travail, jusqu’à l’entame de la nouvelle saison.»

de moi, afin de régler leurs petits soucis avec la direction qui consiste en la prolongation de leurs contrats.»

Les Nahdistes partagés entre Ghalem et Daif
L’épisode des gardiens de but est loin d’être terminé pour le club des Sang et Or. Et pour cause, le club serait partagé sur le choix des gardiens de but ciblés. Le coach Djelloul a recommandé à ses dirigeants Ghalem. Même si les négociations entre les deux parties n’ont trouvé aucune issue, avant-hier, le technicien du club reste quand même convaincu

«Je me suis personnellement occupé de la situation des joueurs»
Afin que tout soit prêt pour l’entame du stage, Djelloul, le coach du NAHD, s’est personnellement occupé du cas de certains de ces éléments, afin qu’ils puissent faire partie des joueurs qui seront au voyage en Tunisie : «Il faut qu’on s’investisse à fond dans ce projet. Je me suis personnellement occupé de la situation des joueurs. Certains avaient besoin

que l’équipe est capable de trouver un accord avec le gardien de Chlef. Par ailleurs Saoudi, le manager de l’équipe, ne partage pas le point de vue de son coach puisque c’est luimême qui s’est entretenu avec le gardien et apparemment, le fait que ce dernier ne veuille faire aucune concession l’a quelque peu contrarié. Pour lui, il serait préférable de se tourner vers l’autre piste qui reste la plus plausible, on parle du gardien Daif de l’USMA. Saoudi voudrait s’entretenir avec Haddad Rebouh afin de le convaincre de lui céder ce goal pour la saison prochaine.

est toujours le calme plat au sein du RCK, même si la guerre des clans continue entre les membres du bureau. En parallèle, les cadres de l’équipe préfèrent encore temporiser, avant de répondre aux différentes sollicitations. Ainsi, tous les joueurs que nous avons contactés nous ont fait savoir qu’ils n’avaient pas encore tranché la question de leur future destination, notamment les jeunes du Raed. «Pour le moment, on ne peut rien avancer, dans la mesure où la direction du club ne nous a pas contactés. Pour notre part, ce ne sera pas correct de s’engager avec d’autres formations, tant que la situation demeure confuse. On va attendre encore quelques jours pour voir plus clair», nous dira un joueur koubéen. Par ailleurs, nos interlocuteurs n’ont pas caché leur inquiétude par rapport à cette rupture de contact avec la direction du club. Ils estiment qu’ils sont un peu dans le flou et demandent un éclaircissement de leur situation vis-à-vis de leur club. «On n’est pas en train de faire du chantage, mais la direction doit absolument se manifester. Tous les éléments sont dans le flou et leur situation n’est pas régularisée. Nos responsables doivent bouger et prendre attache avec les joueurs. On veut rencontrer le président qui est le seul à pouvoir nous donner des réponses. C’est notre seul recours, même s’il nous a bourrés de promesses. D’ailleurs, on lui lance un message pour prendre les mesures nécessaires», nous diront-ils. Ainsi, l’une des priorités de la direction actuelle, c’est de s’approcher des joueurs, avant de penser à leur intérêt personnel ou à autre chose…

Comment convaincre les cadres ?
Cette fin de mois de juin sera très animée puisque les Koubéens qui comptent mettre toutes les cartes sur table. A commencer par la désignation d’une nouvelle direction, après la guéguerre enclenchée entre les membres du CSA. Ensuite, il y aura la liste des joueurs qui devront quitter le club. Selon des indiscrétions, les deux tiers de l’effectif seront libérés, ce qui engendrera une purge au sein de l’équipe. Même si la direction n’a pas osé divulguer cette liste noire, tout porte à croire qu’il n’y aura pas de grandes surprises. La liste des libérés devrait concerner les éléments qui n’ont pas beaucoup joué cette saison et les joueurs qui n’ont pas eu le rendement escompté, même s’ils ont eu un temps de jeu conséquent. Quant aux jeunes promus, ils n’iront nulle part et poursuivront ainsi leur aventure à Kouba. D’autres, qui n’ont pas été régularisés depuis la fin de la phase aller du précédent exercice, semblent décidés à quitter le Raed. D’ailleurs, c’est la question qui tracasse tout le monde. Plusieurs cadres de l’équipe sont partants. Quel que soit leur avenir, ils ne sont pas intéressés à poursuivre leur aventure en DNA. Ainsi, la direction koubéenne éprouvera des problèmes pour convaincre ces joueurs, surtout qu’ils sont sollicités de partout. Selon des indiscrétions, ils seront convoqués incessamment pour négocier un nouveau bail et trouver un compromis pour leurs arriérés…

A. M.

Pour la séance de reprise qui s’est effectuée hier à Bouchaoui, seuls neuf joueurs de l’effectif du NAHD se sont présentés. On parle de Benayache, Abdselam, Zerguine, Mokrani, Ouchen, Mehlloul, Aliouane et enfin Brahimi.

9 joueurs seulement à la reprise

USMB
Bendiaf pour deux ans à Blida

L

e meneur de jeu du SAM, Bendiaf, s’est engagé pour les deux années à venir avec la l’équipe de Blida. Cela s’est passé avant-hier, au bureau de Zaïm. En réalité, les négociations n’ont que très peu duré et les deux parties ont très vite trouvé un terrain d’entente. C’est le seul joueur qui a

Belbachir : «La concurrence ? Une émulation»
Avec la venue de Litim, la concurrence sera rude pour le poste de gardien de but. En ce qui concerne la place de numéro un, la nouvelle recrue blidéenne, Belbachir, ne montre aucune inquiétude.

C. R.

été recruté jusque-là qui vient de la L2.

Un accord a été trouvé avec Benfetta
Bendiaf, qui est sous contrat avec le SAM, a besoin d’avoir en main sa lettre de libération pour espérer signer son contrat. Le président de Mohammadia a promis à son homologue de Blida que cela ne poserait aucun problème et que Bendiaf aura le document libératoire dans les tout prochains jours.

S. B.

Litim a donné son accord de principe
Le portier du MSPB, Litim, s’est entretenu avec Zaïm, avant-hier. Il a accepté l’offre faite par le premier responsable de l’USMB et il a donné son accord de principe. Litim doit se rendre à Blida, avant la fin de la semaine, pour signer son contrat.

Les nouvelles recrues en veulent
Il y a fort à parier que les joueurs qui ont été recrutés jusque-là ne feront pas tous partie de l’équipe type. De toutes les façons, tout ce beau monde n’a qu’une seule idée en tête, conquérir les dizaines de milliers de fans qui attendent beaucoup de bonnes choses de la part de ces garçons qui, pour une raison ou une autre, ont posé leurs valises du côté de la ville des Roses.

Plusieurs cas à régler pour Zaïm
Certains joueurs qui ont signé des contrats en bonne et due forme avec le club blidéen n’ont pas encore été libérés par leurs clubs respectifs. Zaïm doit d’ailleurs rencontrer certains de ses pairs pour régler ces différents problèmes. C’est une mission que Zaïm doit mener à terme et au plus vite.

Un contrat pour les Espoirs
A l’exemple du jeune Espoir Bedrane, plusieurs joueurs de la catégorie vont changer de statut. Stagiaires la saison passée, ils sont quatre à être sur le point de signer leur tout premier contrat professionnel. Ce document stipulera un engagement d’une durée de quatre ans. Il est utile de préciser que tous ces éléments ont joué les derniers matchs de la saison en tant que titulaires.

S. B.

Tout d’abord, quelles sont les nouvelles ? Après la signature de mon contrat, je me repose auprès de mes amis et de ma famille, en attendant la reprise des entraînements. On peut comprendre par là, que vous avez trouvé un terrain d’entente avec le président de l’USMB… Absolument, j’ai été reçu par le président et un terrain d’entente a très vite été trouvé. J’ai donné mon accord et il n’est pas question de revenir là-dessus. Je suis à cent pour cent blidéen. Plusieurs présidents de club vous ont, pourtant, fait de belles offres… Entretien réalisé par S. B. C‘est vrai, j’ai reçu de belles offres, surtout des présidents de club de l’Ouest et du Centre du pays. Je ne pouvais pas leur répondre faHamia vorablement, car ma décision ne sera pas était déjà prise, c’est à l’USMB que je veux jouer. libéré m refuse Zaï Vous serez en concurIl est fort probable que nier est rence avec deux autres de libérer Hamia. Ce der s de L1, à sident pré rs sieu plu gardiens. Un commenpar té voi con et de la Saoura. taire ? l’image de ceux du MCO Hamia est sous que r cise pré Aucun souci, de ce côté. Il est utile de juin 2014 et Ce seront les meilleurs qui contrat jusqu’au mois de sion de sa ses pos en pas c don t n’es il seront alignés et je n’ai pas qu’ s blidéen bos Le . ion rat libé de lettre peur de la concurrence. Pour que eur jou son é orm avait inf le moment, je ne pense qu’à ne quelle que soit l’offre, il une seule chose ; bien me préa pas Blida. tter qui parer et être au top le jour de la reprise. C’est une bonne chose qu’il y

ait deux autres gardiens de but de valeur dans l’effectif .Vous savez, la saison est longue et nul ne peut savoir ce qui pourrai bien arriver. En ce qui me concerne, la concurrence est un stimulant et cela me pousse à travailler sans relâche, c’est seulement à ce prix qu’on peut être le meilleur. Quelle appréciation faites-vous sur la composante du staff actuel ? C’est une chance, pour nous, qu’Ifticen soit à l’USMB. Beaucoup de joueurs ont connu la réussite sous sa coupe et je suis certain que chacun de nous apprendra beaucoup à ses côtés. On attend de vous une bonne saison… C’est ce que je souhaite de tout cœur. J’espère aussi être épargné par les blessures, ce qui n’a pas été le cas la saison passée. Pour ce qui est de l’USMB, je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas jouer les premiers rôles.

PAC
Les choses commencent à bouger
On a commencé à bouger, ces derniers jours, concernant le recrutement. En effet, la direction paciste a eu l’accord des plusieurs éléments pour porter le maillot des Jaune et Bleu la saison prochaine. D’après des sources proches des responsables, pas moins de cinq joueurs sont sur le point de parapher leurs contrats avec le club. Il s’agit des joueurs qui ont brillé la saison écoulée. D’ailleurs, les responsables du PAC ont éprouvé des difficultés pour les convaincre, surtout qu’ils ont été contactés par d’autres clubs. Par ailleurs, nous avons appris que la direction est entrée en contact avec d’autres joueurs pour les convaincre de rejoindre le club d’Hydra. Nos sources nous ont dévoilé le nom du buteur de la formation de M’sila, Lazrag Said, ainsi que son coéquipier Bournnan Hamza qui occupe le poste de milieu de terrain. Dans le même temps, les deux Slimani de la JSMC et de l’USMC sont sur le point d’opter pour le PAC.

Les responsables veulent un renfort de qualité
Les responsables du PAC sont en train de prendre tout leur temps, avant de choisir les meilleurs éléments disponibles sur le marché, afin d’effectuer un renfort de qualité, surtout après le départ de certains importants. Même les Académiciens qui ont apporté beaucoup à l’équipe lors de la seconde phase de l’exercice précédent ne sont plus avec l’équipe. Puisque les meilleurs d’entre eux ont rejoint l’Europe.

Un adjoint étranger pour Bouhellal
Le nouveau responsable de la barre technique du Paradou, Kamel Bouhellal, n’aura pas à choisir son adjoint. En effet, la direction a déjà effectué son choix. Le prochain adjoint de Kamel Bouhellal sera un entraîneur étranger. Effectivement, le prochain adjoint sera sûrement proposé par Jean-Marc Guillou, afin qu’il s’occupe des jeunes joueurs de l’Académie. Cette idée serait une première dans le football algérien, puisque nos entraîneurs ont l’habitude de travailler adjoints d’entraîneurs étrangers, comme ce fut le cas avec Kamel Bouhellal, quand il a rejoint la barre technique du MCA avec Alain Michel.

Khalil Y. M.

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

ASK

MSPB
Zedam : «Je n’ai plus envie de revoir ni Bouali ni quelqu’un d’autre !»

ancien président du club amateur, Hassen Milia, prépare son retour à l’ASK, après trois saisons d’absence de la scène médiatique et footballistique. L’homme aux trois maintiens réussis avec le club n’a visiblement pas peur de tenter les paris risqués et a ainsi décidé de s’aventurer en terrain inconnu, celui de la SSPA/ASK. En effet, les actionnaires de la société ont rencontré Milia et lui ont proposé de venir injecter de l’argent au club et devenir ainsi actionnaire. Une proposition qui n’a pas laissé Milia indifférent. Selon nos informations, la réunion s’est terminée dans une bonne ambiance, ce qui est bon signe.

L’

Vers le retour de Milia !

B

Il veut être le manager général
Milia a été touché par les marques de confiance qu’on lui a témoigné. Malgré les soucis internes et la crise financière que traverse le club, Milia n’a pas voulu tourner le dos à l’appel du cœur. Sitôt courtisé, il n’a pas cherché à trop comprendre, comme le font certains, ou faire durer le suspense. D’après notre source, Milia a juste exigé une seule condition à ces interlocuteurs ; occuper le poste de manager sportif. Comme ce poste est vacant, un poste ciblé par le patron du club amateur, Khettabi, on ne connaît pas la réponse définitive des actionnaires aksistes. Toutefois, Milia a de fortes chances de l’occuper.

dents de l’ASK, mais aujourd’hui, Milia veut revenir dans ce milieu qu’il connaît parfaitement. Pourrait-il rencontrer son ennemi Khettabi au cercle du club quotidiennement ? Une chose est sûre, les deux hommes ont assez gagné d’expérience dans la gestion de leurs sentiments, c’est peut-être le panache des hommes mûrs. Les temps ont changé,

certes, mais une cohabitation entre les deux hommes pourrait bien avoir lieu. Le club ne trouve aucune issue à ces soucis et s’il y a une chance pour s’en sortir, il faudra bien se serrer les coudes et mettre les différends de côté. C’est ce que tenteront de faire Milia et Khettabi. Abdou H.

ouali, un ancien joueur des années 80, a tenté une initiative. Président de l’Association des anciens joueurs du club, il s’est rapproché de Zedam dans le but de le convaincre de renouer le dialogue avec Saâd Zender. Si l’initiative de Bouali est louable, il n’en demeure pas moins qu’elle a reçu un niet catégorique de la part de Zedam. Comme son nom l’indique, ce membre de la SSPA refuse de revoir Bouali au sujet du compte du CSA qu’il a bloqué. «Je n’ai plus envie de revoir ni Bouali ni quelqu’un d’autre. Je comprends l’initiative de Bouali et je sais que sa démarche est honnête et sincère, mais je lui ai expliqué qu’il n’est plus nécessaire qu’il vienne me parler à nouveau de cette affaire des comptes bloqués, parce que je n’ai pas l’intention de faire marche arrière. On m’a cherché. J’étais tranquille, je n’avais nullement l’intention de bloquer les comptes. Maintenant, je ne veux plus entendre parler de cette histoire», dira Zedam.

Serait-ce la dernière réunion de Laïfaoui ?
Les présidents de club de Ligue 2 se réuniront, ce matin, au siège de la Ligue pour mettre en place le calendrier du prochain exercice et évoquer le cas du CAB qui refuse toujours de prendre part au championnat de Ligue 2, la saison prochaine, pour avoir été débouté par la justice dans son affaire avec la JSS. Et si les Khroubis sont indifférents à ce genre de réunion, celle d’aujourd’hui risque d’être la dernière pour le dirigeant aksiste, Laïfaoui. Ce dernier, qui a toujours représenté l’ASK dans ce genre de rassemblement, a déclaré à maintes reprises qu’il était très fatigué et qu’il était démissionnaire cet été. C’est dire que Laïfaoui représentera peut-être la dernière fois l’ASK aujourd’hui.

Le panache des hommes mûrs
Pour ceux qui ne le savent pas encore, au Khroub, tout le monde peut être amis et peut redevenir ennemis le lendemain, et chaque ancien président a son bras de droit au club et, évidemment celui qui cherche à le descendre. D’ailleurs, les anciennes assemblées générales ont été toutes chaudes à cause des différends qui existaient entre les ex-prési-

«Ils sont incapables de réunir de l’argent, ils veulent gérer le club avec celui de l’Etat»
Par ailleurs, Zedam pointe un doigt accusateur en direction des actuels dirigeants du club qu’ils soupçonnent de venir pour gérer l’argent de l’Etat et des collectivités locales. «Je ne comprends pas ce que cherchent ces dirigeants. Ils sont venus pour gérer le club. Ils ont pris en main la SSPA, qu’attendent-ils pour investir leur argent ? Ils ne sont même pas capables d’amasser de l’argent pour régler les joueurs. Sontils venus pour gérer l’argent de l’Etat et des collectivités locales ? Dans ce cas de figure, il est préférable que tout ce monde se retire et se déclare incompétent.»

CAB
Farhi : «Nous avons expliqué à la Ligue que cette affaire concernait tous les Cabistes»
«Nous avons rencontré les présidents de la Ligue et de la commission de discipline. Ma présence aux côtés de Farid Nezar s’explique par le fait que c’est l’AG du club qui m’a chargé de parler au nom de l’AG du CAB. C’était une invitation, une audition. Elle n’avait rien d’un passage en commission de discipline de Nezar. On a présenté nos doléances. Le problème était le mutisme de la Ligue qui n’avait pas répondu à notre dossier. On est restés bloqués. Si l’affaire CAB-JSS avait été traitée dans les temps, c'est-à-dire au mois d’octobre ou novembre, on n’aurait pas agi au niveau local avec nos supporters et les autorités de la ville, ensuite au niveau central en contactant la Ligue de Batna et la LFP.» de défendre par tous les moyens les intérêts du CAB. On s’est vu obligés de passer par toutes les voies de recours. Personne n’a le droit d’interpréter les textes. On doit appliquer la loi. On a expliqué à nos interlocuteurs que la Ligue aurait pu se saisir de l’affaire et appliquer la loi. Il n’est jamais question de remplacer un club par un autre, mais de faire rétrograder un club et d’établir le classement en tenant compte du fait qu’un club est déjà rétrogradé. Dans notre cas, le CAB se retrouverait à la 13e place, donc loin des relégables.»

Trois députés et les présidents d’APC et d’APW ont assisté à l’AG
Lors de la dernière assemblée générale du CAB, trois députés, le président de l’APC et le président de l’APW ont pris part à la dite AG. Ils étaient présents en tant qu’invités. Une présence qui sous- entend un soutien. C’est ce que nous a confié une source proche des hautes sphères du club.

Nezar n’assistera pas à la réunion de la FAF/LFP
Le président du CAB n’assistera pas à la réunion conjointe entre la FAF et la Ligue professionnelle. Cette réunion, prévue aujourd’hui à 10 heures, au siège de la FAF, regroupera tous les présidents de la Ligue 2. Et comme les Cabistes ont, lors de l’AG du club tenue vendredi dernier, décidé le boycott du championnat de la Ligue 2, il est logique que Farid Nezar n’assiste pas à cette réunion.

«A quand le recrutement d’un entraîneur ?»
Zedam soulève le problème de l’entraîneur. Surpris de voir le club sans entraîneur, il dira : «Je ne comprends ce qu’ils attendent pour engager un nouvel entraîneur. Il est temps de voir la réalité en face et de commencer à travailler parce que d’ici quelques semaines, le club compromettra la saison prochaine.» M. B.

Le calendrier de la Ligue 2 sera établi aujourd’hui
Personne n’ignore que le calendrier de la Ligue 2 n’a pas encore était établi. Les instances du football ont profité de cette journée du mercredi 19 juin, pour convier les présidents de club de la Ligue 2, et par la même occasion, et procéder au tirage au sort du calendrier de la Ligue 2.

Lamri ne portera pas le maillot du MSPB, la saison prochaine
C’est maintenant officiel, Sid Ali Lamri ne portera pas le maillot du Boubiya la saison prochaine. L’une des pièces maîtresses du MSPB de l’exercice 2013, avec 5 buts en championnat, le désormais ex-attaquant du MSPB a trouvé un terrain d’entente avec Hamar, le président de l’ESS. Pour rappel, Lamri était au MSPB à titre de prêt. Il aurait pu continuer à porter le maillot des Noir et Blanc, mais en butte à des difficultés financières, la direction du club n’aurait pas contacté le joueur, ni l’ESS, pour renouveler le contrat du joueur. M. B.

«La Ligue nous a mis devant le fait accompli en communiquant le calendrier de la Ligue 1»
«Tout est allé très vite. En communiquant le calendrier du championnat de Ligue1, la Ligue professionnelle nous a mis devant le fait accompli. Il était de notre droit de réagir en conséquence et

«On connaît l’auteur du communiqué et on le poursuivra en justice»
Kamel Farhi revient sur le communiqué de la Ligue paru mercredi dernier dans la matinée et dit : «Nous savons qui a pondu le communiqué et au moment opportun, nous le démasquerons.» Le président du CSA expliquera tout au long de notre discussion que sa présence à la Ligue était mesurée. M. B.

La conférence de presse n’a pas eu lieu
La conférence de presse du président du CAB n’a pas eu lieu. Prévue d’abord du côté de Staouéli, elle ne s’est pas déroulée, faute d’autorisation de la DRAG. Elle ne s’est pas déroulée à Batna, non plus. Il semble que le premier responsable soit retenu par le procès d’hier qui l’opposait à Zerouati et cette fois-ci, il est toujours question de tentative de corruption, mais sans qu’aucun joueur ne soit lié à cette affaire. Le procès devait se dérouler à Batna.

Le procès Nezar-Zerouati reporté
Farid Nezar s’est dit pas surpris par le report du procès qui l’oppose à Zerouati. Le juge l’a renvoyé pour le 3 juillet prochain. M. B.

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup d’œil Clubs de Kabylie

19

MB Bouira

Retour sur la saison de
l’espoir puis…. de la désillusion
réussi le déclic en enregistrant sa toute première victoire de la saison (3-1) dans le derby face à la JS Akbou. Malgré ce résultat, l’entraîneur Bouchenab se retrouvait toujours dans le collimateur, certains dans le milieu du club estimaient alors que l’équipe dépassait de loin la personne de l’entraineur, qu’il fallait désormais chercher un coach d’envergure respectable qui sied parfaitement à l’objectif que s’est fixé l’équipe, c'est-àdire de jouer les premiers rôles et pourquoi pas accéder en division supérieure. Les mauvais résultats ont été mis sur le compte du travail d’intersaison auquel ont été soumis les camarades de Ferrah Lyes. Mais pour le boss du MBB, Kamal Benhlima, l’optimisme était malgré tout toujours de mise. « Ce n'est pas la fin du monde, l’équipe a besoin de plus de temps pour régler certains mécanismes et trouver plus de cohésion dans le jeu». Puis, vinrent les éliminatoires de la coupe d’Algérie dans leur phase régionale, le MBB passera tous les tours jusqu’à se retrouver en 32es de finale, le club de Bouira héritera alors d’un gros calibre habitué des grands rendez-vous, l’ASO Chlef en l’occurrence. C’est à partir de ces 32es de finales de la Coupe d’Algérie que le MBB allait vivre le début d’un long cauchemar. Adjaout

Benhlima Kamel, le sauveur se mue en persona non grata
Tout a commencé la veille du match de coupe d’Algérie face à Chlef. Ce qui devait être un moment de fête, un rendez-vous sportif marquant pour le doyen des clubs de la wilaya et le public a viré an cauchemar. La veille du match, contre toute attente, des joueurs refusent de jouer le match exigeant leur règlement de leur indemnité du dernier match de championnat ! Un comportement qui a stupéfait plus d’un. Il y avait de la manipulation dans l’air, d’autant que « les joueurs percevaient à jour leurs indemnités et primes » nous dira un dirigeant du club, c’est l’aveu même de certains joueurs. Ce jour-là, un groupe de supporters a fait son apparition, « les Ultras », une marche a été improvisée dans la ville de Bouira pour exiger le départ du président Benhlima ! Les adversaires de ce dernier font leur apparition et le mettent désormais sur la sellette. La ligue Régionale décide de programmer le match à Sour El Ghozlane au lieu de l’OPOW Rabah-Bitat malgré toutes les garanties données par la DJS et les services de sécurité. La ligue n’en fait qu’à sa tête et maintient sa décision de faire jouer le match à Sour El Ghozlane sous prétexte que le stade OPOW était en chantier, alors qu’en réalité, les travaux de pose de la toiture étaient à l’arrêt. Au moment où les responsables du club faisaient des pieds et des mains pour dissuader la Ligue de surseoir à sa décision et faire jouer la rencontre à Bouira, un groupe d’individus met la pression pour que l’équipe déclare forfait, mais en vain. Les responsables du Mouloudia et à leur tête Benhlima acceptent de jouer à Sour. «C’est une décision qui ne nous convient pas, mais je refuse catégoriquement de m’aventurer avec l’équipe», nous dira le boss du Mouloudia de Bouira à l’époque. Le jour J, la rencontre s’est jouée à guichets fermés. Or, ce jour-là, ce fut l’enfer pour toute l’équipe du MBB, les supporters de Sour Ghozlane soutenaient l’équipe de Chlef et non le MBB à cause d’une vielle rivalité. En dépit de tout cela, les supporters bouiris s’en prennent à Benhlima exigeant son départ, brandissant menaces et insultes. Le MBB perd lourdement et Benhlima décide de jeter l’éponge. Adjaout

A

vec une préparation accomplie dans les temps et un recrutement judicieux de plusieurs éléments venant surtout du MC Bouira, à l’instar de Gani Salah, Hamza Belouarem, Kacel et Omar Allouache, ainsi que Belaref et Chalabi de Sour El Ghozlane, le MB Bouira a suscité les espoirs les plus fous chez ses milliers de supporters. Un seul mot d’ordre avait cours : l’accession. Confiant en la composante de son équipe, Benhlima a fait appel à l’entraîneur Bouchenab pour remplacer Larbi Kettaf et fondait de grands espoirs pour sa seconde saison à la présidence du Mouloudia, lui qui est venu en pompier après la

crise ayant éclaté à la face des dirigeants du club lors de la saison 2011-2012. Il a fallu alors installer un directoire pour entamer la saison. A la fin du délai requis, il n’y avait toujours pas de repreneur et c’est Kamel Benhlima, alors manager général du MCB, qui a été sollicité pour prendre les destinées de l’équipe, autrement dit sauver l’équipe de la relégation. Chose faite, puisque le MBB terminé la saison au milieu du tableau. Le même Kamal Benhlima a été reconduit à la tête du MBB pour la saison 2012/2013, cette fois encore en l’absence d’un potentiel repreneur. Quels que soient les reproches qu’on puisse lui adresser, il faut reconnaître à Benhlima le mérite d’avoir monté une équipe compétitive, homogène, composée

de jeunes joueurs issu de Bouira à l’instar du gardien de but Maayouf, Tarek Larbi, Mounir, Nourine, Gani Salah, Kacel, Allouache Omar, Nouicer et autre Hamza Belouarem.

Une entame de saison au ralenti
Le MB Bouira a entamé la préparation d’intersaison dans les délais et a livré plusieurs rencontres amicales. Une préparation qui a eu des séquelles sur le comportement des joueurs dès le début du championnat, lorsque le MBB a commencé sa saison avec un nul concédé à domicile et une défaite en déplacement. C’est le doute qui s’est dès lors installé presque d’entrée. Heureusement que dès la troisième journée, le MBB a

Retour au stade Bourouba-Saïd, L’effet Hamenad
cénario inédit, malgré sa décision de quitter le club, Benhlima Kamel a été retenu sur insistance de son staff dirigeant et la majorité des joueurs. Néanmoins, la situation était loin de se calmer, le groupe de supporters maintient la pression sur lui en exigeant son départ. Lors de chaque rencontre du MBB disputée que se soit au stade Bourouba-Said de Bouira ou ailleurs, ce groupe de supporters faisait vivre des moments difficiles à l’équipe, insultes et jets de pierres en prime. Les joueurs du MBB, on pouvait le comprendre aisément avaient du mal à se concentrer, et se sont ces mêmes joueurs qui allaient à chaque fois vers les supporters pour les supplier de les laisser jouer pour éviter le forfait et d’éventuelles sanctions de la Ligue régionale. A chaque occasion, le nom de Benhlima était scandé, ce dernier décidera encore une fois de jeter l’éponge. «Je ne peux plus continuer, c’est dommage !» déclarera-t-il en laissant entendre que le problème émanait de l’intérieur de l’équipe «de la part de soit

S

le cauchemar continue…
disant anciens joueurs qui au lieu d’aider l’équipe faisaient tout pour casser sa dynamique pour une fois que le MBB disposait d’un bon effectif, qui plus des joueurs tous issus de la région, une équipe qui pouvait aller loin et réaliser l’accession». Un autre dirigeant du club n’a pas, lui aussi, mâché ses mots pour décrire ce qu’endurait le club : «Ce groupe d’individus est manipulé, son objectif n’est autre que de casser le MBB.» Les rencontres du Mouloudia prenaient une autre tournure, une violence qu’on connaissait pas dans l’entourage du club, les supporters en majorité des mineurs chauffés à blanc balançaient toutes sortes de projectiles sur le terrain, les rencontres étaient soit retardées soit perturbées, les services de sécurité intervenaient difficilement pour ramener le calme non sans interpeller des supporters. Le scénario s’est répété lors de plusieurs rencontres, puis c’était le retour au calme, le MBB se retrouva devant des tribunes vides. En revanche, puisqu’un malheur n’arrive jamais seul, il a suffit de quelques rencontres disputées tranquillement

sous la houlette de Omar Hamenad et redonner confiance à l’équipe, MBB s’apprêtait à recevoir l’ES Azeffoun dans un match capital pour espérer terminer sur le podium, la rencontre a été entachée de violence gratuite qui ne fait pas honneur au football. Plusieurs joueurs d’Azeffoun ont été blessés. La rencontre n’a pas eu lieu, l’arbitre et les deux délégués de match présents ont décidé de ne pas faire jouer la rencontre pour manque de sécurité, alors qu’il y avait plus d’une centaine de policiers. Un autre coup dur pour le MBB qui a été lourdement sanctionné, le doyen était dès lors interdit de jouer chez lui au stade Bourouba-Saïd, c’est à Lakhdaria qu’il finira la saison. C’était la fin d’un rêve, une autre saison de ratée pour le club. Le grand perdant c’est le MBB en particulier qui doit encore une fois attendre la saison prochaine. Malgré cela, Omar Hamenad continua son travail jusqu’à la fin de son contrat. Le MBB terminera la saison au milieu du tableau, très loin du peloton de tête. Adjaout

L’arrivée de Hamenad Omar après le départ de Bouchenab a donné un nouveau souffle à l’équipe, une nouvelle dynamique. L’exgardien international, qui a commença la saison comme entraineur des gardiens avec le NAHD en compagnie d’Azzedine Ait Djoudi puis Salem Gaci, a apporté un plus à l’équipe. Il avait pourtant hérité d’une équipe en situation peu reluisante, mais la qualité des joueurs lui a facilité la tâche. «Le MBB renferme de très bons éléments, une équipe qui dira son mot, je suis là pour jour les premiers rôles», nous dira t-il dans un entretien qu’il nous a accordé juste après son arrivée. En effet, de l’avis de tous, le MBB disposait d’une très bonne équipe qui aurait pu prétendre jouer l’accession cette saison et qui avait bien des raisons pour concrétiser cet objectif. Pour la première fois depuis belle lurette, le MBB avait entamé la saison dans les temps, avec le règlement des droits d’engagement, le renforcement de l’équipe par de très bons éléments, mais à l’arrivée ce fut la déchéance, malgré la touche Hamenad et la volonté de certains joueurs pour lesquels les couleurs du Mouloudia comptent plus que tout. Adjaout

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

WAT

USMB
Bendiaf pour deux ans à Blida
e meneur de jeu du SAM, Bendiaf, s’est engagé pour les deux années à venir avec la l’équipe de Blida. Cela s’est passé avant-hier, au bureau de Zaïm. En réalité, les négociations n’ont que très peu duré et les deux parties ont très vite trouvé un terrain d’entente. C’est le seul joueur qui a

Boussehaba : «J’ai reçu des offres, mais j’ai donné la priorité au WAT» L
Brahim, un commentaire après la décision de la nouvelle direction de payer une partie de vos arriérés avant le verdict de CRL ? C’est un geste honorable de leur part, en agissant de la sorte dès leur nomination à la tête du club. De notre côté, nous n’avons jamais voulu faire de chantage au club, mais c’était juste la seule solution pour réclamer nos droits, vu que, personnellement, je suis responsable d’une grande famille, et je ne peux pas rester de longs mois sans toucher mes salaires. Vous êtes donc prêt à collaborer avec le groupe Meliani ? Il a prouvé sa bonne foi en réglant ce problème, et je ne vous cache pas que je ne suis nullement contre l’idée de collaborer et négocier avec la nouvelle direction. Pour moi, le plus important, c’est de travailler avec des gens honnêtes qui sont prêts à former une belle équipe qui fera honneur à la ville de Tlemcen, durant les années à venir. Vous avez essuyé de nombreuses critiques ces derniers temps. Regrettez-vous le fait de déposer votre contrat à la Ligue, en étant qu’enfant du club ? Je ne suis pas un débutant dans ce monde du football pour prendre la tête avec ce genre de conneries, car je sais très bien de quoi je suis capable de faire. Maintenant, j’ai appris que dans une carrière, il faut accepter les louanges en cas de réussite, mais aussi faire face aux critiques, afin de revenir encore plus fort dans le futur. Sincèrement, êtes-vous satisfait par votre rendement la saison dernière ? Je ne pense pas qu’un joueur peut être satisfait de ses performances avec la relégation du club en D2. Personnellement, et en plus de mes bobos physiques, j’ai beaucoup souffert de quelques problèmes personnels, qui m’ont empêché de donner nettement plus. Globalement, c’est une saison à mettre aux oubliettes, en espérant ne plus revivre ce genre de mésaventure.

été recruté jusque-là qui vient de la L2.

Un accord a été trouvé avec Benfetta
Bendiaf, qui est sous contrat avec le SAM, a besoin d’avoir en main sa lettre de libération pour espérer signer son contrat. Le président de Mohammadia a promis à son homologue de Blida que cela ne poserait aucun problème et que Bendiaf aura le document libératoire dans les tout prochains jours.

Pouvez-vous être plus explicite ? Notre relégation en D2 la saison dernière n’était nullement un pur hasard ou un simple accident vers la fin du championnat, mais le résultat logique d’une saison totalement ratée, et c’est pour cela qu’il faut retenir les leçons du passé, pour ne pas tomber dans le même piège du bricolage. Il est temps de construire une grande équipe à l’avenir. Surtout que le niveau de Ligue 2 risque d’être trop élevé la saison prochaine ? Vous avez entièrement raison, car plusieurs écuries qui jouent en D2 ont déjà un passé dans l’élite, et tout le monde aura l’ambition de retrouver le haut niveau, en s’attendant à un championnat très élevé, d’où la nécessité de recruter des joueurs de qualité, pour apporter un vrai plus à l’équipe déjà en place. Selon vos dires, on comprend que vous êtes partant pour une nouvelle l’aventure avec les Widadis… Je ne suis nullement contre l’idée de rester une saison en plus au WAT, avec la ferme intention de donner nettement plus à l’équipe, surtout en cas d’un accord avec les nouveaux dirigeants. Malgré des sérieux contacts avec le CRB et surtout l’USMH, êtes-vous Les rumeurs refont prêt à évoluer en Ligue 2 ? surface à Tlemcen ! Avant tout, je dois préciser que je suis Après l’annonce de la démission officielle des an- actuellement à Tlemcen, et pas à Alger ciens dirigeants, ainsi que l’installation de groupe pour négocier avec d’autres clubs, en Meliani, comme étant le nouveau conseil d’admim’annonçant d’ores et déjà à l’USMH. Je nistration au WAT, plusieurs dossiers restent à ré- ne vais pas vous mentir en disant que je gler malgré tout, en laissant place à de nombreuses n’ai pas reçu d’offres, mais je donne la rumeurs. Que ce soit le nom du futur entraîneur, la priorité au WAT, à condition de former liste des joueurs à libérer mais aussi l’identité des un bon groupe, capable de jouer l’acceséléments contactés, beaucoup d’hypothèses sont sion dès la saison prochaine. annoncées, mais encore rien d’officiel jusqu’à Avez-vous un avis sur l’identité du l’heure actuelle. futur entraîneur ?

S. B.

Litim a donné son accord de principe
Le portier du MSPB, Litim, s’est entretenu avec Zaïm, avant-hier. Il a accepté l’offre faite par le premier responsable de l’USMB et il a donné son accord de principe. Litim doit se rendre à Blida, avant la fin de la semaine, pour signer son contrat.

Les nouvelles recrues en veulent
Il y a fort à parier que les joueurs qui ont été recrutés jusque-là ne feront pas tous partie de l’équipe type. De toutes les façons, tout ce beau monde n’a qu’une seule idée en tête, conquérir les dizaines de milliers de fans qui attendent beaucoup de bonnes choses de la part de ces garçons qui, pour une raison ou une autre, ont posé leurs valises du côté de la ville des Roses.

Plusieurs cas à régler pour Zaïm
Ce n’est nullement mon droit ni mon domaine de donner mon avis sur ce point, puisque c’est la direction qui devra trancher ce sujet. Que ce soit Benyelles ou un autre, nous devons simplement faire de notre mieux pour le mettre dans les meilleures conditions possibles, afin d’accomplir correctement ses tâches. Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed
Certains joueurs qui ont signé des contrats en bonne et due forme avec le club blidéen n’ont pas encore été libérés par leurs clubs respectifs. Zaïm doit d’ailleurs rencontrer certains de ses pairs pour régler ces différents problèmes. C’est une mission que Zaïm doit mener à terme et au plus vite.

S. B.

USMBA

L’

La saignée continue
cette saison. De son côté, Bendella, libre de tout engagement, s’est dit prêt à négocier son transfert si les dirigeants bel-abbésiens répondent favorablement à ses doléances. président de l’USMBA ne lâche pas prise et démontre qu’à travers ces moult contacts, qu’il tient à ces futurs joueurs pour essayer de garnir le recrutement et, par là, permettre à l’équipe de réaliser une bonne saison surtout que la mission ne s’annonce pas du tout facile en Ligue 2. En plus d’un défenseur exercé, le recrutement impérieux d’un gardien de but constitue la priorité des dirigeants de l’USMBA. Le club unioniste compte enregistrer l’arrivée du gardien du CABBA. Ainsi, le président de l’USMBA souhaite réussir un pari qualitatif en enrôlant un keeper de la trempe de Naili et le défenseur central Bekhtaoui, censés apporter le plus escompté. M. O. Noureddine

USMBA vit, en cette intersaison des moments des plus difficiles où l’avenir même du club est inquiétant. Il ne se passe pas un jour sans qu’on entende un joueur opter pour un autre club sans qu’on enregistre, officielement, du nouveau à l’opposé. De l’effectif de la saison dernière, il ne va plus rester un seul joueur, même ceux qui ont promis de rempiler. Plusieurs cas sont en suspens et rien n’est vraiment clair, même si on annonce, de temps à autre, le recrutement d’un élément. Le danger est là, présent et réel d’où l’obligation d’agir vite.

I

Belhadi voudrait une augmentation de salaire
Il serait approché par le MCEE
Bien qu’il soit encore sous contrat avec l’USMBA, le défenseur Belhadi ferait l’objet d’une sollicitation de la part du MCEE. Selon l’entourage du club vert et rouge, Belhadi veut rempiler à prix d’or en plaçant la barre très haut juste pour marchander sa lettre de libération. Cependant, les dirigeants de l’USMBA ne veulent pas céder le joueur pour des miettes, quoique Belhadi ait proposé ses arriérés contre ses papiers. M. O. N.

l semble que la direction de l’USMBA ait du mal à retenir ses joueurs. Et pour cause, Djillali Bensenada, qui n’est pas au bout de ses peines, devra faire face à cette «sortie» de son latéral gauche Belhadi. En effet, ce dernier, probablement tenté par une nouvelle expérience sous d’autres cieux aurait demandé à son président une augementation de salaire. Connaissant la situation financière dans laquelle se débat le club, on voit mal comment le président va cédrer aux caprices du joueur.

Bendella (JSS) sur les tablettes de la direction
Si la liste établie est presque confirmée avec le recrutement de quelques joueurs, on constate qu’elle risque encore d’être allongée puisqu’il y aura d’autres venants. Le premier pourrait bien être le latéral droit de la JS Saoura, Bendella en l’occurrence. En effet, les dirigeants unionistes ont pris langue avec le défenseur béchari, en lui proposant d’endosser le maillot de l’USMBA

Bekhtaoui et Naili tributaires de la lettre de libération
Approchés par les dirigeants pour rejoindre l’USMBA, le gardien de but du CABBA et son compère Bekhtaoui ont donné leur accord de principe pour évoluer sous les couleurs de l’USMBA. Cependant, sous contrat avec leurs clubs employeurs, les deux joueurs en question devront négocier leur lettre de libération, ce qui n’est pas acquis d’avance. En tout état en cause, le

L

Bira : accord imminent ?
trouvé un accord sur les moyens financiers dont bénéficiera Bira au terme du tête-à-tête des deux hommes qui sont le président Djillali Bensenada et Bira. Les derniers détails de la transaction pourraient être réglés dès les jours à venir, mais il faudra encore attendre pour lever le voile sur cet arrangement. Selon nos informations, un autre rendezvous est prévu entre Bensenada et Bira pour évoquer les intentions de l’un et de l’autre, et trancher définitivement sur la question. M. O. N.

a venue de l’e nt r aî n e u r Abdelkrim Bira ne serait plus qu'une question d'heures. Pour les dirigeants de l’USMBA, le compte à rebours de l'officialisation de la transaction de Bira a commencé. En négociations avancées, les deux parties auraient

20
Espagne

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coupe des Confédérations
De notre envoyé spécial au Brésil:

Coup d’œil International

Mohamed Saâd

Laissé sur le banc de touche face à l’Uruguay, l’attaquant Fernando Torres, n’a pas voulu critiquer le choix du sélectionneur Del Bosque, d’aligner le buteur du FC Valence, Roberto Soldado, en pointe de l’attaque. El Niño est conscient de la difficulté d’être titulaire au sein de la Roja, comme reporté par le site footespagnol.fr : «Je veux avoir du temps de jeu, mais Vicente Del Bosque a un choix difficile lorsqu’il aligne son équipe et son attaquant. On a tous du talent,

Torres «On a tous du talent, c’est difficile de jouer»
c’est difficile de jouer. Espérons que je participe à quelques matches.» Concernant sa situation en club après la venue de José Mourinho, l’attaquant espère que le technicien portugais comptera sur lui : «Je suis à Chelsea et je veux être à Chelsea; je veux continuer à gagner des titres avec ce club. Mourinho est un entraîneur très exigeant, mais c’est une garantie de succès et de titres. J’ai bon espoir qu’il a quelque chose de prévu pour moi.»

Pirlo «Ancelotti
rêve d’entraîner le Real»

PSG

ne fait pas de favoritisme»

Fabregas «Del Bosque

Vu que le choix de Vicente Del Bosque de titulariser Iker Casillas, contre l’Uruguay (2-1), après de nombreuses semaines sans jouer le moindre match officiel avec le Real Madrid, a suscité une vive polémique en Espagne, et notamment du côté de la presse catalane, le milieu de terrain Cesc Fàbregas, a tenu à défendre l’ancien entraîneur Merengue, selon Footespagnol.fr : «Il y a peu d’injustices dans le football. Del Bosque est un entraîneur honnête et il alignera toujours les joueurs qu’il pense être les meilleurs. En ce sens, le sélectionneur ne fait pas de favoritisme. Toutes ses décisions ont été prises pour le plus grand bénéfice de la sélection. Et jusqu’ici, ça a plutôt bien marché.»

Marchisio finalement maintenu ?

Juventus

Marcelo «Si on tombe sur l’Espagne, ce sera un grand match»
Gustavo «Je sais que mon rôle est important»

Brésil

S’il est ami avec de nombreux joueurs de la Roja, vu qu’il évolue depuis quelques temps déjà au Real Madrid, le latéral gauche brésilien, Marcelo, refuse de placer la sélection espagnole comme la grande favorite de cette Coupe des Confédérations : «Vous parlez de l’Espagne comme si elle est déjà en finale, ce n’est pas le cas. Il y a encore beaucoup de matches à jouer. Quant à nous, nous devons rester tranquilles et ne pas parler de l’Espagne maintenant. Si on tombe sur elle, ce sera un grand match. On verra.»

Annoncé dans le viseur de l’AS Monaco et Manchester United, Giuseppe Marotta, le directeur sportif de la Juventus, a déclaré dans plusieurs médias italiens que le club n'était pas vendeur pour Claudio Marchisio. «La décision est de ne pas le vendre. En Septembre 2012, le club a prolongé son contrat jusqu'au 30 juin 2016, ajustant son salaire aussi. Je pense que c'est la démonstration la plus claire de l'importance de Marchisio pour la Juventus». A noter que l’entraîneur turinois, Antonio Conte, refuse de lâcher son patron en milieu de terrain, en compagnie de l’infatigable Andrea Pirlo.

Chelsea

Assez brillant en compagnie de Paulinho en milieu de terrain, Luiz Gustavo, qui n’est pas un titulaire indiscutable au Bayern Munich, s’est rapidement imposé dans les plans du sélectionneur Luis Felipe Scolari. Selon Sambafoot.com, ce milieu de terrain, n’a pas nié son rôle comme un travailleur de l’ombre nécessaire à son équipe : «Je ne suis pas quelqu’un qui parle beaucoup en dehors de mon cercle familial. Comme sur le terrain, j’essaye toujours de faire simple. Je sais que mon rôle est important car je dois aider mes coéquipiers. Je suis prêt à faire n’importe quoi sur le terrain pour que mes coéquipiers puissent faire la fête à la fin du match. Si pour cela je dois rester durant toute la rencontre à voler le plus de ballons possibles à l’adversaire et à courir pour les autres, ce sera avec plaisir. Ce n’est pas un sacrifice.»

Actuellement au Brésil afin de prendre part à la Coupe de Confédérations avec l’équipe d’Italie, le milieu de terrain Andrea Pirlo a été invité à s’exprimer sur Carlo Ancelotti, annoncé au Real Madrid, dans des propos reportés par Marca : «Je ne sais pas s’il va aller au Real Madrid ou s’il va finalement rester au PSG. Carlo est un ami, une grande personne et où qu’il aille, je lui souhaite le meilleur. C’est un très grand entraîneur. Je suis très heureux d’avoir travaillé avec lui et on verra de quoi sera fait son avenir. Je ne sais pas où il sera l’année prochaine, mais le Real Madrid est une grande équipe et je suis sûr que c’est un rêve pour Carlo d’entraîner là-bas. C’est un grand entraîneur qui propose du beau jeu, ses équipes jouent très bien au football, elles ont du style. Je ne peux dire que de bonnes choses à son sujet. Il sait très bien traiter les joueurs et s’inscrit donc bien dans le vestiaire. Partout où il ira, ça se passera bien, je n’ai aucun doute», a assuré l’international italien.

Le Barça prêt à s’offrir Mata

Real Madrid

Arbeloa «Je ne suis pas un traître !»
Contrairement au défenseur portugais Pepe, le latéral es-

Après David Luiz et conque coéquipier. J’ai la conscience tranquille, je ne suis pas pagnol Alvaro Arbeloa a pris la défense de José Mourinho, un traître.» Le défenseur espagnol ajoute même que sa reladans son conflit avec le portier Iker Casillas, coéquipier Fernando Torres, le tion avec Iker Casillas n’était plus la même : «Nous n’avons en club et en sélection, en évoquant cette affaire, dans Barça lorgne un plus la relation que nous avions, ce n’est plus comme avant. Un un entretien accordé à la Cadena Cope, et repris par nouveau cadre des jour, on réglera cette histoire. On en parlera en tête-à-tête. Footespagnol.fr : «Quand j’ai parlé de Mourinho, j’ai Blues de Chelsea. dit ce que je pensais, je n’ai pas dit ce que j’ai dit Mettre Mourinho dans ce problème est injuste, cela ne Selon El Mundo pour quitter le Real Madrid. On dirait que défendre concerne que Iker et moi. Notre relation reste professionnelle Mourinho est un sacrilège, alors que ce n’est pas et elle ne trouble pas l’ambiance de la sélection.» Deportivo, l'arle cas. J’ai simplement parlé après avoir travaillé rivée de José avec lui au quotidien durant trois saisons. (…) Je Mourinho à Chelsea pourrait signifier le départ de Juan Mata qui Avec le départ très proche de l’attaquant Gonzalo Higuain, le Real Man'entre pas drid s’active pour dénicher un grand renard des surfaces cet été. L’Uruguayen Edinson Cavani, actuellement en pleine Coupe des franchement Confédérations, se verrait bien revêtir la tunique blanche madrilène, dans les plans du Portugais. Le comme l’a affirmé le buteur du Napoli, dans des propos relayés par la «Special One» aurait confié à son Gazzetta Dello Sport : «Le Real Madrid est une président Roman Abramovitch grande équipe, c'est le rêve de tous qu’il ne comptait pas sur Juan les enfants. Cependant, officielleUne offre record ment, personne n'a parlé directeMata, pourtant l’un des meilleurs pour Ronaldo ment avec moi pour me faire une joueurs des Blues depuis deux ans. Alors que la star portugaise Ronaldo, a nié réoffre. Maintenant, je ne pense pas Une bonne nouvelle pour le Barça qui cemment sa prolongation de contrat, en affirmant : à mon avenir. Ce qui se passe suit le joueur de 25 ans depuis l’arrivée «Toutes les informations concernant ma prolongation au entre le club et les prétendants ne Real Madrid sont fausses.» Le meilleur buteur de la Mai- dépend pas de moi.» Clairement sur de Sandro Rosell à sa tête (2010). Le son Blanche n’est pas contre l’idée pourtant de poursuile départ, l'attaquant international Barça est disposé à l’accueillir mais ne vre l’aventure à Madrid. En effet, le Real Madrid est en uruguayen de Naples possède une peut pas lui garantir une place de titulaire négociations avancées avec les représentants de Roclause de 63 millions d'euros. Mais le et il devra donc se battre pour son temps de naldo sur un contrat de cinq ans totalisant enviclub napolitain désormais entraîné par jeu. Pour rappel, l'international espagnol a insron 155 millions d'euros, ce qui sera le Rafa Benitez aimerait inclure Morata, jeune contrat le plus lucratif de toute l'hiscrit 19 buts et délivré 35 passes décisives en 63 attaquant de la cantera, et Khedira dans l'opétoire du football. matches avec Chelsea. ration, annonce la Gazzetta.

parlais de moi, je ne voulais pas pointer du doigt un quel-

Cavani «Le Real ? Le rêve

de tous les enfants, mais…»

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Contact@lebuteur.com 

Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

N° 2320 Mercredi 19 juin 2013

Coup d’œil International
Barça

21

Neymar «Messi est
En attendant de faire ses grands débuts avec le maillot catalan, en compagnie du génie argentin Lionel Messi, la star brésilienne, Neymar, ne rate aucune occasion pour clamer haut et fort son amour pour l’Argentin : «Messi est une idole pour moi. Il l'a toujours été, et ça restera ainsi. Et aujourd'hui, j'ai la chance de jouer à ses côtés. Bien sûr, cela va être une expérience merveilleuse. Je suis très heureux.» En plus d’admirer le quadruple Ballon d’Or, l’ancien buteur vedette de Santos, a visionné aussi de nombreux matches de Lionel Messi, afin de mieux connaître son jeu, ses dribles ainsi que son placement sur le terrain et ses appels de balle, avec l’espoir de s’adapter plus rapidement dans le onze de Tito Vilanova.

La piste Agger refait surface
A la recherche d’un renfort défensif cet été, en ciblant le défenseur brésilien du PSG, Thiago Silva, qui est la priorité et le choix numéro 1 du coach Tito Vilanova, le Barça n’a pas les moyens financiers pour réussir cette opération, après avoir déboursé une grande partie du budget transfert dans le recrutement de Neymar. Selon La Cadena Ser, le Barça devrait se rabattre sur Daniel Agger pour renforcer sa défense. Interrogé à ce sujet, l'agent d'Agger n'a pas démenti l'intérêt du Barça, même si Liverpool n’est pas trop chaud à l’idée de vendre son roc défensif, lié jusqu'en 2016 aux Reds. A noter que selon les informations du journal Lance !, le club catalan aurait approché l'entourage du défenseur brésilien Doria, qui évolue à Batafogo, pour le recruter à titre de prêt, ce qui n’a pas plus aux dirigeants du club brésilien.

une idole pour moi»

Arsenal

Courtisé par le FC Barcelone et le Bayern Munich, respectivement champions d'Espagne et d'Allemagne, le défenseur Dans un entretien accordé au journal Bild, Jupp central d'Arsenal, Laurent Koscielny, a vraiment le choix du Heynckes, le désormais ancien entraîneur du roi cet été. En effet, d'après le quotidien anglais Metro, qui Bayern Munich, qui a pris fraîchement sa retraire cite l'agent du défenseur international tricolore, Stéphane après une brillante carrière, n’a pas hésité à donner un conseil en matière de recruteCourbis, ces deux grands clubs se seraient renseignés sur ment, à son successeur Pep Guardiola : son poulain. Le quotidien Catalan Sport si«Il y a des joueurs vraiment très ingnale même que le Barça aurait déjà fait téressants, comme Isco de Malaga. une proposition de 15 millions d'euros C’est un milieu de terrain de pour obtenir la signature du joueur classe mondiale», a soufflé le technicien l’Allemand. Néand'Arsenal. Mais reconnaissant envers moins, le jeune prodige espaArsène Wenger, qui lui a permis de gnol de Malaga est très quitter le FC Lorient pour briller dans activement courtisé par le le haut niveau, l'international français Real Madrid et Manchester (10 sélections) aurait en effet confié à son City, en donnant même un léger avantage au club anglais, mentor son désir de rester à Londres la saivu le privilège de poursuivre son apson prochaine selon The Sun. Pour rappel, le prentissage dans le haut niveau, sous défenseur central n’a jamais caché son bonheur à les ordres de Manuel Pellegrini, son Arsenal, en exigeant seulement plus d’ambition entraîneur à Malaga. en matière de recrutement, afin de renforcer l’équipe la saison prochaine, avec l’espoir de décrocher enfin des titres avec les Gunners.

Heynckes Koscielny disposé conseille Isco à rester à Arsenal à Guardiola

Bayern Munich

AS Rome

De Rossi raconte son malaise à la Roma Pourtant symbole de la Roma en
AS Monaco
compagnie de l’emblématique capitaine Francesco Totti, le milieu de terrain Daniele De Rossi a confié son mal-être à Rome suite à la victoire de l’Italie face au Mexique en Coupe des Confédérations (2-1), comme reporté par le site Footmercato.net : «Le fait de devoir toujours prouver, de toujours devoir nier les rumeurs, je pense que c’est le plus grave. Quand je vais en équipe nationale, je suis considéré, non pas comme une star, mais comme un joueur important alors que quand je suis à la Roma, je dois toujours être attentif à ce que je dis, ce que je fais. Je pense que ceux qui calomnient sont pires que ceux qui espionnent. À Rome, on vit beaucoup avec la calomnie. Je ne veux rien dire de plus. Je crois que quand je joue mal, c’est de ma faute et que quand je joue bien, ça l’est également.» Annoncé dans le viseur de grands clubs, comme le PSG ou Chelsea, celui qui est aussi capable d’évoluer en défense central, attend de rencontrer le nouvel entraîneur, Rudi Garcia : «Je ne l’ai pas encore rencontré, mais j’ai suivi l’affaire avec attention. Nous avons pris un bon entraîneur, un entraîneur équilibré. Il me rappelle vaguement, bien que je ne l’ai entendu dire que deux mots, Luis Enrique. Pour moi, il part du bon pied. Certes, tout reste à voir, mais il me semble que c’est un bon choix.»

Selon les informations du Daily Mail, Arsenal serait en passe de transmettre une offre de 27M€ au Real Madrid pour son attaquant argentin, Gonzalo Higuain. Après avoir affirmé qu'il était libre de quitter le Real Madrid, Gonzalo Higuain n’est nullement contre l’idée de rejoindre les Gunners, alors qu’il est aussi pisté par la Juventus. Si une «offre record» avait déjà été évoquée par les médias anglais, on en sait désormais un peu plus sur l’offre que pourrait formuler Arsenal pour s’attacher les services du concurrent de Karim Benzema, en pointe de l’attaque merengue. Arsenal serait effectivement prêt à casser sa tirelire puisqu’une offre de 27 millions d’euros est évoquée par le journal anglais. Soit 10 millions d’euros de plus que les 17 millions dépensés en 2009 pour arracher Andreï Arshavine au Zénith Saint-Pétersbourg. Les Gunners seraient également prêts à faire d’Higuain le joueur le mieux payé de leur effectif en lui offrant un salaire de 180.000 euros par semaine ! A noter que Higuain ne serait pas le seul joueur de Liga ciblé par le club londonien, puisque le milieu défensif de la Real Sociedad et de l’Espagne U21 Asier Illarramendi serait également suivi.

Higuain, une question d’heures seulement

Pourtant élément important dans le onze de Massimiliano Allegri, le milieu de terrain rossonero KevinPrince Boateng devra quitter le Milan AC cet été, où il est annoncé tout proche d’un accord avec l’AS Monaco, fraîchement promu en Ligue 1 française. Arrivé à Milan en 2010 après des expériences mitigées du côté de Tottenham, du Borussia Dortmund et de Portsmouth, le milieu de terrain, demi-frère de Jérôme Boateng (Bayern Munich), s'est refait une belle santé en trois ans. Pour négocier ce probable départ, Adriano Galliani, le vice-président de l'AC Milan, se trouve actuellement à Monaco pour rencontrer la direction du club de la Principauté. Selon Sky Italia, le bras droit de Silvio Berlusconi doit discuter de l'éventuel transfert du milieu de terrain sur le Rocher, en espérant obtenir la meilleure offre possible, pour le footballeur de 26 ans, annoncé aussi dans le viseur de Chelsea.

Galliani prêt à négocier avec l’ASM pour Boateng

Dortmund

Alors que le Bayer Leverkusen a échoué dans sa tentative de faire venir Kevin De Bruyne, une autre écurie allemande serait susceptible d'accueillir le milieu de terrain belge de Chelsea. En effet, Kevin De Bruyne est un joueur dont le profil intéresse le BVB pour la saison prochaine. Le club allemand espère que l’affaire se conclura même s’il n’a pas la main sur tous les éléments, révèle hier le Ruhr Nachrichten, un quotidien local : «le joueur veut venir chez nous. Mais nous n'avons pas la main sur ce dossier». L'international belge de 21 ans, propriété de Chelsea, a marqué 10 buts en 33 titularisations avec le Werder Brême lors de son prêt la saison dernière.

Le Borussia s’active pour De Bruyne

En plus de leurs désirs de recruter le milieu de terrain Kevin-Prince Boateng, les dirigeants de l’AS Monaco sont prêts aussi à offrir une très coquette somme au Milan AC, pour enrôler le très prometteur attaquant Stephan El Shaarawy, d'après la Gazzetta dello Sport. Sous contrat jusqu’en juin 2018, et malgré son souhait affirmé de rester au club, le vice-président milanais, Adriano Galliani, ne serait nullement contre l’idée de récupérer une grande somme d’argent, comme c’était le cas la saison dernière avec Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic, partis au PSG. A noter que l’international italien, ne sera pas lâché à moins d’une offre estimée à 40 millions d’euros pour le buteur de 20 ans.

40M€ pour s’offrir El Shaarawy ?

Annoncé proche de Dortmund depuis plusieurs semaines, Christian Eriksen est toujours un joueur de l’Ajax. En plus, le directeur sportif du Borussia Dortmund, Michael Zorc, a rejeté en bloc les affirmations d'une arrivée prochaine du milieu offensif de l'Ajax d'Amsterdam, Christian Eriksen, et est «stupéfait par ce qu'il a lu». Une bonne nouvelle pour l’ASM, puisque selon le média néerlandais Algemeen Dagblad, les monégasques veulent chiper la pépite danoise. Des contacts auraient été établis entre les deux clubs pour le joueur dont le prix est estimé à 15 millions d’euros.

Eriksen, une simple rumeur infondée

22

Le Buteur n° 2320 Mercredi 19 juin 2013

V SA utile

OIR

Détente
QCM
a- Les dinosaures

Après sa mort, les cendres de Gene Roddenberry, le créateur de la série Star Trek, furent envoyées dans l'espace pour orbiter autour de la Terre.

In

r e-mail : Réagissez à cette page pa ur.com jeux-sante@lebute

S u d o k u n° 3 1 9 Sudoku

7

5 3

4 9 8 1 5

Pour quels animaux se passionnent un ornithologue ?

L

’intrus
Raoul Salan Marcel Bigeard

6 5

1 3 2 6 8 5 3 7 6 5 9

Henri maillot Paul Aussares

LS V
eaviez-

b- Les mammifères

ous ?

3 2 6 1

7 9

c- Les oiseaux

Qui c’est ?
La Rome Protestante

Pourquoi le gel coiffant «fixe» les cheveux ?

M

éli Débusquez 2 ustensiles de cuisine élo dont les noms ont été mélangés :

6 2 7 4

5

2

6

Comment le jouer

MICASTEROSEMARLE

Charade
Le gel coiffant fixe les cheveux en raison d'une simple réaction chimique : l'évaporation. De façon générale, les gels coiffants sont majoritairement composés d'eau et d'alcool et d'autres molécules chimiques collantes. Lorsque le gel sort du flacon, l'eau et l'alcool permette d'avoir un produit semi liquide qui s'applique sur les cheveux, et plus particulièrement sur les écailles des cheveux. Après quelques minutes, l'alcool et l'eau se sont évaporés, ne restent plus que les composants collants (ainsi que les autres produits secs). Les écailles des cheveux sont alors collés les unes aux autres, rendant le mouvement du cheveux plus difficile, allant même jusqu'à coller les cheveux entre-eux : la coiffure est fixée. Un brossage permettra d'éliminer une grande partie des produits secs, un lavage au shampooing viendra à bout de tous les produits secs restant. - Dans un jeux de société on doit souvent lancer mon 1er. - Mon 2e est le contraire de bas. - Mon 3e est la première note d'une gamme musicale. - Mon 4e est quand les élèves se rangent devant leur classe. - Mon tout est un produit pour la toilette.

Devinette

La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

Que faut-il pour ouvrir une porte ?

Qui a dit ?
«Quiconque est soupçonneux invite à le trahir»
Victor Hugo Honoré de Balzac Stendhal Voltaire

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature
C’est un informaticien

E

nigme

Quelle est la chose dont tous les sages, peu importe leur religion ou leurs idées politiques, s'accordent pour dire qu'elle est entre ciel et terre ?

Mots fléchés
Afficheront Faiblesse Ferait irruption Fixation de navire Longues files Ridicule Il fait des bulles en italie Lançait au loin Pantalon africain Larve Porteus de plis Allonge Crédule

Ce

jour-là
Caverne Te baisseras (tʼ) Palperai Petit mot de fin Fin dʼinfinitif Extraordinaire Lignes de toitures Proches parents Gaz domestique Concrètes Reste sacré Face de dé Déchireras Mauvaise école A faire de suite Vieilles distances A lui Biffures Voile de lʼavant Lieux de culte Cancane Plat asiatique Inaugurent Palmier à huile Egalisé Epoux Affreux vampires Déviation incontrôlée Textes de loi Aidera Mesurer Bassin de cuisine Grosse tache Empilement Dénonçait Mère de faon Cas imprévisible Regarder en face Pièce de blocage Il vient après do Mot de bébé Légume bien vert Fis le fier Richesse en filon Cent mètres carrés Déduisis Manœuvre frauduleuse Note sévèrement Pouffé Descendue Attrapé Mauvaise graine Délice Affreux vampires Devint hardi Pays Grande quantité Fatiguées Courante Cloisons Parce que Image de réglage Dépôt glaciaire Placé Symbole du fer Formel Jeu chinois Jours romains Stupéfieras Inoccupée Avalé Etoile de mer

1956 : Exécution à Alger des premiers membres du FLN condamnés à mort. 1961 : Le Koweït, territoire sous contrôle britannique, accède à l'indépendance. 1965 : Redressement révolutionnaire qui porta Houari Boumédiène au pouvoir en Algérie. 1990 : Signature à Schengen au Luxembourg, des accords du même nom sur la libre circulation

Humour…
Q - Un couple assiste à un concert. Soudain, la dame donne un coup de coude à son conjoint et lui dit : - Devant nous, il y a quelqu'un qui s'est endormi ! - Je vois, mais ce n'est pas une raison pour me réveiller. Q - Un spécialiste des maladies digestives reçoit un patient qui se tord de douleurs : - Docteur, c'est horrible. Je suis victime de la pollution. Pour la première fois de ma vie, j'ai mangé des moules hier soir, et depuis... - C'est possible. Mais en les ouvrant, vous n'avez pas senti une odeur spéciale ? demande le médecin. Et l'homme de répondre : - En les ouvrant ? Ah ! parce qu'il fallait les ouvrir ?

La photo du jour
Casserole et marmite

Sudoku S u d o k u n°3 1 9

Méli-Mélo
Genève

Qui cʼest ?
Bill Gates

De qui Sʼagit-il ?

Déodorant

Charade

7 1 9 4 6 3 2 5 8

5 2 3 8 7 9 6 4 1

4 6 8 2 5 1 9 3 7

S olution des jeux…

8 9 4 1 2 7 5 6 3

6 5 7 3 9 8 1 2 4

2 3 1 6 4 5 8 7 9

9 4 2 7 8 6 3 1 5

1 8 6 5 3 4 7 9 2

3 7 5 9 1 2 4 8 6

c- Les oiseaux

QCM
Henri Maillot : Le seul qui a combattu la France durant la révolution algérienne

Lʼintrus
Qu'elle soit fermée.

Devinette
Le mot «et»

Enigme
Voltaire

Qui a dit ?

Voilées

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com ute leb té@ jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Décrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 2320 Mercredi 19 juin 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
10 Chaâbane 1434

23

MERCREDI
BEAU TEMPS

JEUDI
BEAU TEMPS

«Un ami, c'est une route ; un ennemi, c'est un mur»
(Proverbe chinois)
Incorporez ces aliments sains à votre régime et vous fortifierez votre organisme et renforcerez votre immunité contre le cancer. 1 -Les légumes crucifères Les légumes crucifères parmi lesquels on retrouve le chouxfleur et le brocoli ne sont peutêtre pas les plus populaires, mais ils sont incroyablement nourrissants. Ils contiennent la plus grande diversité de phytonutriments ayant des propriétés anticancérigènes. 2 -Lʼoignon Lʼoignon fait partie de la famille des alliacées qui comprend aussi lʼail, le poireau, lʼéchalote et lʼoignon vert. Les oignons sont anticancérigènes parce quʼils perturbent le processus de croissance des tumeurs. 3 -Le gingembre Les cellules normales ont une durée de vie limitée. Par contre, les cellules cancéreuses se multiplient sans fin. Heureusement, le gingembre contient du 6-gingérol, un phytonutriment qui fait diminuer le durée de vie des cellules cancéreuses. Il réduit aussi leur capacité de créer leurs propres réserves de sang. 4 -Lʼail Il est définitivement prouvé que lʼail peut faire diminuer le cancer de lʼestomac et le cancer colorectal. Ne le pelez pas et consommez-le sur-le-champ. Pour en retirer plus dʼavantages, hachezle ou pressez-le. Si vous attendez 10 minutes après lʼavoir haché, vous maximisez lʼeffet des propriétés anticancérigènes de lʼail. 5 -Les champignons Chaque type de champignon a différents avantages, mais en général, ils ont tous des nutriments

Mercredi
Dohr Asr Maghreb Icha : 12h49 : 16h41 : 20h13 : 21h54 : 03h37 : 05h29

Jeudi
Fedjr Chourouk

Matin : 14 °C A-M : 26° C Vent : 14 km/h Direction : N.W.

Matin : 13 °C A-M : 27° C Vent : 14 km/h Direction : N.W.

ACTUEL
États-Unis : du lion servi dans un restaurant Le roi des animaux règne sur la
jungle et depuis mai sur la carte du restaurant Taco Fusion à Tampa (Floride), révèle le quotidien américain The Tampa Tribune. Pour environ 35 dollars, il est possible de déguster des tacos à base du prédateur. «C'est un peu plus dur qu'un steak», reconnaît un client venu exprès manger du lion. Mais «c'est délicieux», assure l'homme qui a déjà goûté du serpent à sonnette et de la gazelle chez Taco Fusion. En effet, l'établissement est connu pour ses mets atypiques. Il a aussi servi du castor notamment et va proposer des scorpions frits. En attendant, le lion est tellement apprécié que le restaurant est parfois en rupture de stock, comme l'indique son site officiel. Le propriétaire, Ryan Gougeon, indique acheter sa viande à des élevages locaux, des zoos et des cirques. Cuisiner du lion aux États-Unis n'est pas illégal. Le félin est classé parmi les espèces dites «vulnérables». Il n'est pas sur la liste rouge mondiale des espèces menacée établie par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). N'empêche que certains n'apprécient pas du tout de pouvoir se régaler de tacos au lion. Via les réseaux sociaux, Ryan Gougeon dit recevoir «toutes sortes de menaces». Il rétorque aux attaques, qui ne lui feront pas faire machine arrière, sur son site et par voie de presse.

9 aliments surprenants pour combattre le cancer
Même si le thé vert est efficace peu importe comment on le prépare, pour profiter au maximum de son potentiel anticancérigène, il est préférable de faire bouillir lʼeau et de laisser infuser le thé huit à dix minutes. 9 -Le chocolat noir Coup de chance pour les amateurs de chocolat noir, ce dernier contient des polyphénols, dʼimportants agents anticancérigènes. Recherchez le chocolat qui contient 70% de cacao. Pour la cuisson, servez-vous de cacao nature et noir. Quelques carrés représentent une portion quotidienne idéale. Les aliments à éviter Les aliments ci-dessus sont de bons moyens pour combattre le cancer ; cependant, dʼautres sont potentiellement très nocifs. G Évitez les viandes manufacturées, même celles qui portent le label «naturel» . Elles contiennent de lʼextrait de racine de céleri, un équivalent du nitrate, un agent préservateur nocif. G On conseille également de limiter la consommation de viandes rouges, de céréales raffinées et dʼéviter les excès de sucre et sʼabstenir de boire de lʼalcool. G On recommande aussi les aliments en conserve qui contiennent des produits chimiques nocifs comme le bisphénol A. G Dʼautres conseils? Ne placez pas les aliments chauds dans un contenant de plastique, ou nʼutilisez pas de contenants de plastique pour chauffer les aliments au four micro-ondes.

Recette Fondant au chocolat
Q 200 g de chocolat noir Q 150 g de beurre Q 150 g de sucre en poudre Q 50 g de farine Q 3 œufs I Commencez par sortir le beurre du réfrigérateur afin qu’il ramolisse. Si vous avez oublié, il suffit de le passer au micro-ondes pendant une dizaine de secondes, il vous sera plus facile de le travailler par la suite. I Dans une casserole, vous cassez le chocolat en morceaux auxquels vous ajoutez 3 cuillères à soupe d’eau, et vous mettez le tout à fondre à feu moyen au bain-marie (c-à-d dans une casserole plus grande remplie d’eau). I Pendant ce temps, dans un saladier, vous travaillez, à l’aide d’une cuillère en bois, le beurre mou en pommade, auquel vous ajoutez le sucre en poudre, et vous continuez de remuer jusqu’à ce que le mélange devienne léger et onctueux ; vous pouvez aussi vous aider d’un batteur électrique, plus efficace pour obtenir la consistance désirée. Ajoutez alors les œufs

Un OVNI en forme de cigare a été aperçu dans le ciel du Wisconsin aux États-Unis
Postée le 31 mai dernier sur YouTube par le site UFObook, une vidéo montrant un curieux engin volant en forme de cigare traversant le ciel du Wisconsin aux États-Unis n'a pas manqué de susciter la curiosité des passionnés d'ufologie. Capturée par un vidéaste amateur, cette vidéo étonnante montre en effet une forme allongée stationner de manière inhabituellement prolongée dans le ciel avant de disparaître dans les nuages. Selon le site UFObook, la personne qui aurait filmé cet étrange spectacle l'aurait fait après avoir découvert la présence de cet engin alors même qu'il regardait par la fenêtre de son domicile situé à Appleton. Bien que depuis sa publication cette vidéo n'ait pas manqué de voir de nombreuses personnes crier au fake, UFObook quant à lui aime toutefois rappeler que le but de celui-ci est bien évidemment de poster en ligne des vidéos 100% réelles qui n'auraient bénéficié d'aucun moyen numérique pour tromper la vigilance des chasseurs d'ovni. «Notre but est de poster des vidéos où les gens ont réellement aperçu des ovni. Car avec les moyens que vous offrent aujourd'hui les nouvelles technologies, vous pouvez falsifier beaucoup de choses», explique UFObook.

anticancérigènes. Cʼest pourquoi il faut utiliser divers types de champignons comme les crémini, les portobello et les pleurotes afin dʼajouter divers nutriments à notre régime. 6 -La grenade Non seulement la grenade est-elle lʼun des plus anciens fruits, mais elle possède beaucoup de propriétés anticancérigènes. Elle a des propriétés anti-inflammatoires, et elle a aussi très bon goût en salade. 7 -Le curcuma Le curcuma contient une importante quantité dʼun phytonutriment appelé curcumine. Il peut combattre le cancer de plusieurs façons. Non seulement contribue-t-il à faire diminuer lʼinflammation mais il stoppe la prolifération des cellules cancéreuses. Il peut tuer une cellule cancéreuse à différents stades de son cycle de vie. Ce qui signifie quʼil nʼest jamais trop tôt ou trop tard pour ajouter le curcuma à son régime. 8 -Le thé vert Un phytonutriment du thé vert démontre de fortes propriétés anticancérigènes. On recommande trois tasses par jour pour en retirer le maximum dʼavantages.

un à un en alternant avec la farine. Conseil : il faut remuer et travailler bien la pâte entre chaque œuf et chaque apport de farine, jusqu’à incorporation complète de ces éléments dans la pâte. Pour rendre la pâte plus homogène, vous pouvez également donner un petit coup de batteur électrique. I Ensuite, vous incorporez à ce mélange le chocolat fondu en remuant bien avec une cuillère. Vous beurrez alors votre moule, vous y versez la pâte et vous le faites cuire au four, préchauffé à 150°C, pendant 25 à 30 minutes. I En boulangerie, ce gâteau est présenté avec une poudre blanche de sucre glacé pour l’embellir. Placer le sucre glacé sur le dessus du gâteau une fois que celui-ci à totalement r é f r o i d i . Ce gâteau se sert froid.

Maigrir vite et bien après 40 ans
La quarantaine pour une femme, c’est la maturité, une période qui conjugue souvent féminité rayonnante et… prise de poids. Huit conseils pour mincir ou garder la ligne quand même !

Rendre un fromage blanc crémeux
Quand on veut rendre un fromage blanc bien crémeux et encore plus onctueux, il existe une astuce. Il faut le battre en y rajoutant un petit verre dʼeau gazeuse. Le fromage va ainsi sʼaérer et va devenir mousseux et possèdera une saveur très crémeuse.

A

stuce

Ne bouleversez pas votre mode de vie
Famille, amis, activités… Après 40 ans, on mène souvent une vie très remplie quʼil serait dommage de bouleverser en suivant un régime trop rigide. Préférez les méthodes souples, les régimes équilibrés qui vous permettront de retrouver puis de garder la ligne, tout en vous adaptant aux diverses circonstances. En clair : évitez les régimes dissociés ou protéinés, par exemple.

People
Un sosie de Serge Gainsbourg risque 30 ans de prison pour avoir poignardé le sosie de Johnny Hallyday
C'est un drame sans précédent qui avait agité la planète sosies en juillet 2011. En pleine rivalité et provocation, le sosie de Gainsbourg avait violemment poignardé l'imitateur de Johnny Hallyday au pied de leur résidence des Vosges. Touché près de la carotide, Johnny Riviera avait bien failli y passer. Incarcéré depuis son accès de rage, l'agresseur devait comparaître vendredi 14 juin devant la cour d'assises d'Epinal. Accusé de tentative de meurtre, il risque 30 années de réclusion criminelle. Habitués à vivre par procuration par le biais de leur idole, les imitateurs de Gainsbourg et Hallyday avaient fini par en venir aux mains dans la vraie vie. Chanteurs dans des bars, karaokés et autres discothèques des Vosges, les deux hommes entretenaient une vive rivalité. Se croisant parfois en coulisses, ils n'hésitaient pas à se balancer insultes et autres brimades à leur figure aux faux airs de célébrités. Mais ce qui jusque-là s'avérait être de la simple compétition a tourné au vinaigre dans la matinée du 23 juillet 2011. Alors que Johnny Riviera, Michel de son vrai nom, tond la pelouse des parties communes de la résidence de Denis, le fan de Gainsbarre, le ton monte entre les deux chanteurs. Excédé des insultes de son rival, Denis descend couteau à la main et porte un coup à la gorge de Michel. Blessé près de la carotide, Michel a bien failli y passer. Sain et sauf aujourd'hui, mais traumatisé comme il l'affirme auprès de Vosges Matin, Michel n'a plus rien à craindre de son agresseur qui repose derrière les barreaux depuis le drame.

Question

Demain : mangez comme vos proches

Le blanc d'œuf dur est indigeste
Il peut sembler «lourd» à digérer mais il est bien plus digeste que le blanc d'œuf cru, car la cuisson le rend attaquable par les sucs digestifs. Ainsi, le blanc d'œuf cru n'est digestible qu'à 50%, tandis que le blanc d'œuf cuit l'est à 90%.

N ew s
Sa nté

Tourista : bientôt un vaccin oral contre la diarrhée du voyageur
Autre nouveauté, le vaccin en question ne sera pas administré sous forme de piqûre, mais par voie orale. «Ce vaccin oral est basé sur les agents de Salmonella enterica typhi, responsables, entre autres, de la fièvre typhoïde, et porteurs des protéines de la bactérie qui cause la diarrhée du voyageur», précisent les chercheurs britanniques. Les tests menés sur les souris se sont bien passés et des essais cliniques ont été prévus dans le courant de l'année 2013, pour le plus grand bonheur des voyageurs.

Faux !

Voici une nouvelle qui devrait réjouir un grand nombre de globe-trotters : les chercheurs de l'Université de Cambridge, au Royaume-Uni, ont mis au point un vaccin contre les symptômes de la diarrhée du voyageur, plus connue sous le nom de tourista. Cette maladie, transmise par l'eau ou la nourriture contaminée, se manifeste par des épisodes de diarrhée associés à des douleurs et crampes abdominales, des nausées, vomissements et, parfois, des malaises.

C hiffre du jour 32 Arabie saoudite : 32 personnes mortes du coronavirus depuis septembre
Le
province orientale, la plus touchée par la maladie depuis son apparition en septembre 2012, et les deux autres dans la province de Taëf, dans lʼouest du royaume. A lʼheure actuelle, lʼOrganisation mondiale de la santé (OMS) ne dispose toujours pas dʼassez dʼinformations pour parvenir à des conclusions sur le mode et la source de transmission du coronavirus. Ce virus est désormais désigné par lʼOMS comme le Syndrome respiratoire coronavirus du Moyen-Orient (MERS). La majorité des cas ont été enregistrés en Arabie saoudite, le reste se répartissant entre le Qatar, la Jordanie, la Tunisie, lʼEtat des Emirats arabes unis, lʼAllemagne, la Grande-Bretagne et la France.

RYADH - Le bilan total des personnes mortes du coronavirus depuis septembre en Arabie saoudite sʼest alourdi à 32, après le décès ces derniers jours de quatre Saoudiens atteints par cette maladie, a annoncé lundi le ministère saoudien de la Santé. Dans un communiqué mis en ligne sur son site internet, le ministère précise que deux décès ont été recensés dans la

15:30 Questions pour un champion 16:00 Docteur San Antonio et Mister Dard 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:30 L'invité 17:40 Chabotte et fille 18:05 Curieux Bégin 18:35 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Rendez-vous au maquis 21:35 TV5MONDE, le journal 21:50 Journal (RTS) 22:20 Le journal de l'économie 22:25 Le point 23:20 TV5MONDE, le journal Afrique 23:35 Sud, côté court 00:05 Cleveland contre Wall Street 01:40 Jean-François 01:45 Yuri Lennon's Landing on Alpha 46 02:00 TV5MONDE, le journal

12:40 Petits plats en équilibre 12:55 Section de recherches 13:50 Alice Nevers, le juge est une femme 14:40 Alice Nevers, le juge est une femme 15:30 Quatre mariages pour une lune de miel 16:20 Bienvenue chez nous 17:15 Secret Story 18:05 Money Drop 18:55 Météo 19:00 Journal 19:35 Mon assiette santé 19:37 Météo 19:40 Nos chers voisins 19:50 Grey's Anatomy 20:35 Grey's Anatomy 21:25 Grey's Anatomy 22:15 Revenge 23:00 Revenge 23:50 Eleventh Hour 00:40 50mn Inside 01:40 Ensemble vocal de l'Ain

15:50 Côté Match 15:55 Dernier recours 16:20 Le jour où tout a basculé 16:45 CD'aujourd'hui 16:50 On n'demande qu'à en rire 17:45 Mot de passe 18:30 N'oubliez pas les paroles 19:00 Journal 19:40 Tirage du Loto 19:42 Mon parcours gagnant 19:45 Mortel été 21:15 Solitaire du Figaro 21:19 Image du jour 22:20 La parenthèse inattendue 23:20 Plein 2 ciné 23:25 Dans quelle éta-gère 23:30 Journal de la nuit 23:40 Météo outremer 23:44 CD'aujourd'hui 23:45 Des mots de minuit 01:20 Toute une histoire

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:05 Scènes de ménages 12:40 Météo 12:45 Ringer 13:35 Ringer 14:35 Ringer 15:25 Les reines du shopping 16:35 Un dîner presque parfait 17:45 100 % mag 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 En famille 19:50 Pékin express, le coffre maudit 22:00 Maison à vendre 22:55 Maison à vendre 23:45 Maison à vendre 00:35 Maison à vendre 01:25 Météo 01:30 European Poker Tour 02:20 M6 Music

N° 2320 MERCREDI 19 JUIN 2013

omme C il a dit lui

«Rien qu’en entendant le nom de Sonatrach, je tombe malade !»
Mohand Cherif Hannachi, président de la JSK

Neymar

coiffe Lucas

Neymar n’a pas uniquement du talent comme footballeur. La nouvelle étoile du football brésilien est tout aussi douée des doigts que des pieds, notamment pour faire des coupes de cheveux. Alors que se déroule en ce moment la Coupe des Confédérations au Brésil, le nouveau joueur du FC Barcelone essaye de passer du temps libre comme il peut, en coiffant Lucas, par exemple. Le milieu de terrain du PSG fait confiance à Neymar, mais tous deux s’accordent sur une chose : sur le terrain, il ne faut pas chercher à couper les cheveux en quatre.

Dr Tahmi peut soigner ta maladie. e, «Fabr , Ce n’est pas de la ïd a l l langue de bois e Les joueurs, les présidents B … r «Le Mali qui se ou m t fait accrocher à a e M u de club et les agents font domicile, c’est un scénario q n a inattendu, je l’avoue» il ne m ue Vahid Halilhodzic, q sélectionneur de l’Algérie s plu ub !» o Un footballeur du Mesl WAT s’évapore sans

Seul un docteur d’Etat comme

le souk

Après Michaël Fabre, Habib Bellaïd devrait signer en faveur du MC Alger. Les supporters de l’USMA, qui ne ratent aucune occasion de taquiner leurs voisins et néanmoins rivaux, ont trouvé l’explication : le Mouloudia prend les recalés de la sélection nationale, «ceux dont Vahid Halilhodzic ne veut pas», ironisent-ils. D’ailleurs, les Usmistes ne manquent pas de détailler les joueurs que le MCA a ciblés et qui ne figurent plus en sélection nationale. «Ils avaient pris Cherfa, là ils prennent Fabre et Bellaïd et ils veulent aussi avoir Meghni, Yebda et Matmour. Encore un peu et i l s prendraient peut-être Mesloub !», ironisent-ils. Le derby 2014 promet !

C’est comme ça chaque été : des joueurs sont annoncés dans plusieurs clubs en même temps sans parfois qu’ils ne signent dans aucun d’eux. Les lecteurs, déroutés incriminent souvent les médias, les accusant de faire de fausses annonces et de publier de fausses informations. Or, ce n’est pas le cas. Les journalistes sont aussi victimes d’un jeu de surenchère et de fausses déclarations des différentes parties liées à un transfert. G Les présidents de clubs, qui pour calmer leurs supporters, qui pour faire leur cam-

pagne électorale, annoncent des noms ronflants dans les médias alors qu’ils ne sont pas sûrs de les recruter, encore moins de les payer. G Les joueurs, qui font dans la surenchère pour faire augmenter leur cote, disent souvent publiquement leur disponibilité à négocier avec tous les clubs qu’on leur cite, trouvant des qualités à chacun d’entre eux («Je rêve de jouer dans ce club», «C’est le club de mon quartier», «Je suis originaire de la région de ce club», «J’ai toujours aimé les supporters de ce club»…)

alors qu’au fond, ils savent où ils veulent partir. G Les agents des joueurs – et souvent aussi des charlatans n’ayant aucune licence d’agent, mais qui négocient au nom des joueurs - distillent des informations favorables à leur stratégie de négociations, présentant parfois leurs clients (joueurs ou entraîneurs) comme des messies. Tous ces facteurs contribuent à créer une confusion dans la couverture des mouvements de transferts. Le marché des transferts est un véritable souk : chacun crie à tue-tête pour faire l’éloge de sa marchandise, mais rares sont les clients qui, au bout, sont satisfaits.

payer ses dettes
C’est l‘histoire d’un footballeur qui détient des créances auprès de son club, mais qui ne prend pas la peine, lui, de payer ses dettes. Joueur au WA Tlemcen la saison passée, il est passé par une période de plusieurs mois à ne pas être payé par le club à cause de la crise financière. Pour subvenir à ses besoins, il a emprunté de l’argent à droite et à gauche auprès de gens qui se sont montrés sensibles à sa situation. Or, à présent que la saison est terminée et que le joueur, paraît-il, a touché une partie de son dû, il a disparu dans la nature sans avoir remboursé ses dettes. En termes d’éducation, c’est de l’indélicatesse. En termes de comportement, c’est de la malhonnêteté.

Footaises

Djaadi prolongera ses vacances
jusqu’après RCA-CRB
Si Adlene Djaadi a été extrêmement heureux de l’accession historique du RC Arbaâ, dont il est le président d’honneur, en première division, il n’en a pas moins une appréhension : comment va-t-il affronter le CR Belouizdad, dont il était un dirigeant il y a quelques années ? Sur le plateau de l’émission Djazaïria Foot, il avait dit, sur le ton de la plaisanterie : «Lorsque les deux équipes s’affronteront, je m’enfermerai chez moi !» Le hasard du calendrier fait que le RCA et le CRB vont s’opposer dès la… 1re journée. En tout cas, cela a du bon : Djaadi prolongera ses vacances d’une semaine et n’ira au stade qu’à partir de la 2e journée.

I L’Algérie se retire I des éliminatoires du CHAN : Raouraoua en a marre d’aller en Afrique du Sud. I Des joueurs de la A’ I blessés, un parfait «aLibye» pour ne pas aller à Tripoli. I Kaoua propose 100 I barils de pétrole par mois à Gourmi, Hannachi lui propose 1 293 bouteilles d’huile d’olive.

fo n i ’ L

p eo ple

PUB

Le Buteur du 19/06/2013