You are on page 1of 16

LES JOURNEES DE L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE DU GARD.

NIMES 14 Juin 2005 ALES 16 Juin 2005

LE ROLE DE L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LE BASSIN D’EMPLOI D’ALES.

ALES 16 Juin 2005

L.Bastide (CRES-LR) M.Garrabé (C.E.P. Univ Montpellier 1) C.Gillet (Epsil’hom) M.Sow (C.E.P. Univ Montpellier 1)

Plan I-Introduction II-Variables et hypothèses III-Méthode IV-Situation V-Données Sirène-Données ORES VI-Résultats traitement des fichiers VII-Résultats enquête CRESLR-CEP VIII-Premières conclusions

III-METHODE. Cette étude est en cours de traitement et les résultats ne sont donc que partiels. résultent d’une étude réalisée par la CRES-CEP sur le bassin d’emploi d’ALES à partir d’un échantillon représentatif d’OESS1. -La valeur ajoutée directe (richesse nette crée de l’ESS) sur le bassin d’emploi -La valeur ajoutée induite des entreprises locales (richesse crées par les fournisseurs de l’ESS) -La valeur ajoutée induite des ménages (richesse crées par les revenus distribués) -Le surplus de solidarité (prix moindre à qualité égale) -Le bénévolat en équivalent emploi. 2-Les variables retenues pour mesurer l ‘économie sociale sont les suivantes. -Les coûts évités (moindres coûts publics et sociaux du fait de l’action du secteur) -Le capital social (confiance. procédure). A-Les éléments que nous allons présenter. II-VARIABLES ET HYPOTHESES. A-Constitution du répertoire. -Nombre d’établissements ESS employeurs sur le bassin d’emploi -Ratio nombre d’établissements ESS /total des établissements -Ratio nombre d’établissements ESS employeurs/total des établissements -Nombre de salariés ESS -Ratio nombre de salariés ESS/nombre total de salariés -Emplois par catégorie d’établissement ESS -Emplois hommes /femmes ESS -Emplois par secteur dans les associations.2 I-INTRODUCTION. 2-Mesurer l’utilité économique et sociale de ce secteur à travers un certain nombre d’indicateurs propres. sur le bassin d’emploi. -Les OESS ont des effets innovants (label. -Les OESS ont un rôle important dans le développement local durable. 3-Vérifier quelques hypothèses quant au rôle du secteur de l’ESS sur le développement durable régional. 1-Les informations générales proposées sur le secteur sont les suivantes : -Nombre total d’établissements ESS par catégorie. 1 Organisations de l’Economie Sociale et Solidaire . B-Nos objectifs dans cette étude sont les suivants : 1-Apporter un certain nombre d’informations générales permettant d’identifier le poids du secteur de l’Economie Sociale et solidaire dans le bassin d’emploi d’ALES. 3-Les hypothèses de travail retenues : -Les OESS sont des producteurs majeurs de capabilités -Les OESS sont des producteurs majeurs de capital humain -La production de capital social par les OESS améliore la productivité du secteur privé. cohésion). -Les OESS ont des effet de résilience (capacité de l’ESS à favoriser le retour à l’équilibre de situations compromises).

Après élimination des doublons (associations déjà présentes dans Sirène ou associations ayant effectuées plusieurs déclarations en SousPréfecture). mutualistes et associatifs. l’exploitation de cette source d’information nous a amené à ajouter environ 1260 structures associatives à notre répertoire de départ. du point de vue de l’activité exercée (ex. mais elle n’en présente pas moins un réel intérêt en termes de préservation ou d’amélioration des conditions de vie et de bien être de la population sur un territoire donné. En clair. Au delà de cette première strate. Cette première strate correspond donc à la définition traditionnelle du champ de l’ESS telle qu’elle a été rappelée ci-dessus. modification ou dissolution des associations parues au Journal Officiel (à partir de 1993). des déclarations de création. Ce sont donc les données issues de ce répertoire Sirène. Celle-ci est certes difficile à identifier de manière précise et ne pèse pas bien lourd du point de vue de l’emploi ou des flux financiers générés. pour l’Arrondissement d’Alès. d’intégrer au répertoire les nombreuses associations de petite taille qui ne figurent pas dans le fichier Sirène.Associations : 2507 . d’autre part la nature de l’activité exercée. le répertoire final comprenait donc 2747 « unités » se répartissant comme suit : . ce qui peut.Coopératives : 122 . qui stipule que ce secteur comprend : « les coopératives. interrogé sur la base des codes juridiques coopératifs. Elle conduit à faire apparaître les résultats présentés au point suivant (approximatifs / éventuelle sous estimation pour les établissements affiliés à la MSA). en conséquence. appréhendée à partir de l’importance de l’effectif salarié. au delà des seuls effets économiques. Etant donné que nous cherchons à appréhender. ont été . les mutuelles et celles des associations dont les activités de production les assimilent à ces organismes ». Afin de pouvoir procéder au tirage de l’échantillon d’enquête. étant donné que la présence d’au moins un salarié constitue un des principaux critères d’inscription au répertoire Sirène d’immatriculation des entreprises et de leurs établissements (géré par l’Insee). Pour repérer ces associations. avoir des effets économiques assez significatifs.Marges : 104 B-Echantillon.Mutualités : 14 . les associations qui mettent en œuvre une fonction de production relativement conséquente et qui. d’une part la taille.3 La définition officielle de l’Economie sociale est formulée dans le texte du décret du 15 décembre 1981. il nous a semblé effectivement indispensable de ne pas négliger cette composante du champ associatif . à côté des coopératives et des mutuelles. les effets dits sociétaux. en général. nous avons procédé à une exploitation. on assimile traditionnellement la composante associative de l’Economie sociale aux associations figurant dans ce répertoire (il est néanmoins à noter qu’un nombre significatif d’associations inscrites dans Sirène présentent un effectif égal à zéro). cette définition conduit à retenir. Or. de façon induite. complétées à partir d’informations obtenues auprès de l’Urssaf et de la MSA. il nous est apparu souhaitable d’adopter une vision extensive du champ associatif et. : 1 entreprise d’insertion). emploient de la main d’œuvre. qui nous ont permis d’établir la première strate du répertoire des établissements de l’Economie sociale et solidaire (ESS) implantés dans le bassin d’emploi d’Alès. portant création de la Délégation interministérielle à l’Economie sociale. Au total. Les établissements les plus importants en termes de nombre de salariés ou très particuliers sur le territoire. nous avons réparti ces 2747 « unités » en fonction de deux critères.

28 42761 9005 15. surdimensionné.2 5. Le questionnaire comprend la recherche d’information sur les points suivants.16 Languedoc Roussillon 2295648 84 +0. Celles-ci ont alors fait l’objet de recherches visant à identifier leurs coordonnées. ce qui nous a permis d’extraire un échantillon représentatif.9 756172 624761 +0. de 600 établissements. A partir de cet échantillon. Les 2644 autres unités ont quant à elles été ventilées entre 36 strates.91 % 5. à un tirage aléatoire. C-Questionnaire.4 . Nous avons ensuite procédé. qui correspondent aux différentes modalités de croisement des deux critères : « taille » et « nature de l’activité ». à l’intérieur de chacune de ces strates et en tenant compte évidemment de son poids relatif.77 831450 151264 14 5. courrier postal ou par fax).8 - 39215 32229 -0.4 isolés de manière à pouvoir faire l’objet d’une enquête systématique : cela représente 103 unités (dont 65 ayant un effectif non nul).1 6 113 6731 821 1138 1986 2786 130815 12294 19315 36918 63288 5 6. à l’issue duquel l’échantillon d’enquête a été ramené à 200 « unités ».4 4. ce qui nous a ensuite permis de procéder à l’envoi des questionnaires (par mail. un second tirage aléatoire a été effectué.2 5.7 5. 1-L’Identification 2-Les objectifs 3-La nature de l’activité et des produits 4-Les effectifs salariés 5-Les effectifs bénévoles 6-Le compte de résultat 7-L’incidence sur l’environnement économique 8-L’incidence sur l’accès aux biens et services 9-L’incidence sur l’accès aux connaissances 10-L’incidence sur le capital social 11-L’incidence sur l’environnement naturel 12-L’incidence sur les coûts sociaux évités 13-Les effets d’innovation 14-L’incidence sur la résilience économique IV-SITUATION SOCIO-ECONOMIQUE DE LA ZONE (INSEE Zone d’emploi Alès-Grande Combe) Données INSEE 07-06-2005 (mise à jour 24-11-2004)) Tableau N° 1 POPULATION Population totale Densité (hab/km2) Variation 1990-1999 (%) EMPLOI-CHÔMAGE Emploi total (1999) Emploi salarié Variation 1990-1999 (%) Emploi total (31-12-2002) Demandeur d’emploi (31-12-2003) Taux de chômage ENTREPRISES-ETABLISSEMENTS Nonbre d’établissements (1-1-2003) Industrie Construction Commerce et réparations Services AlèsGrande Combe 133761 101 -0.9 5.

creslr. loisirs Accueil.5 dont 10 salariés et plus dont 500 salariés et plus 390 1 7480 32 5. A-Nombre de structures total et employeur d’OESS sur la zone.RESULTATS TRAITEMENT DES DONNÉES INSEE-URSSAF-MSA Les informations suivantes sont issues du traitement du fichier Sirène (INSEE). Tableau N° 2 (source Insee-Ores) Stuctures OESS Coopératives Mutuelles Associations Autres Total Fichier sirène 122 14 1252 104 1492 Fichier ORES 122 14 2507 104 2747 VI.org/oreslr/index. concernant les OESS du bassin d’emploi Alès. héberg. restau Services aux entreprises Autres associations Total 3 Marges ORES : Observatoire régional de l’économie sociale (http://www. culture. Tableau N° 3 (source Insee-Urssaf-Msa) COOPERATIVES Coopératives agricoles Coopératives de production Coopératives de crédit Autres coopératives Total Effectif total 31/12/04 56 7 53 6 122 Effectif total 31/12/04 12 2 14 Effectif total 31/12/04 10 110 66 444 27 13 582 1252 104 Effectif employeur 31/12/04 18 7 4 5 34 Effectif employeur 31/12/04 10 2 12 Effectif employeur 31/12/04 8 73 34 147 9 2 183 456 38 % employeur/Total 32% 100% 8% 83.html) Comités d’entreprises et d’établissement-Fondations-Associations religieuses-GAEC-Groupements d’employeurs.% 28% % employeur/Total 83% 100% 86% % employeur/Total 80% 66% 52% 33% 33% 15% 31% 36% 37% MUTUELLES Mutuelles de prévoyance Mutuelles d'assurance Total ASSOCIATIONS Santé Social Education Sports. du fichier URSSAF et de données MSA. 3 2 .2 3 V-DONNEES SIRENE-DONNEES ORES2 sur la zone.

6 Total général Graphe N° 1 Employeurs OESS / Total employeurs de la zone (540/6731) 7% 1492 540 100% 1 OESS 2 ZONE 93% Graphe N° 2 Employeurs OESS/ Total OESS INSEE (540/1492) 27% 1 Employeurs 2 OESS 73% Graphe N° 3 Employeurs OESS / Total OESS ORES (540 / 2747) 16% 1 Employeurs 2 ORES 84% .

Tableau N° 5 (source Insee-Urssaf-Msa) COOPERATIVES Coopératives agricoles Coopératives de production Coopératives de crédit Autres coopératives Total Effectif salarié 31/12/2004 83 20 179 9 291 Effectif salarié 31/12/2004 124 15 139 Effectif salarié 31/12/2004 481 2111 375 426 Effectif annuel moyen 2004 102 22 182 8 314 Effectif annuel moyen 2004 121 16 137 Effectif annuel moyen 2004 506 1980 366 506 MUTUELLES Mutuelles de prévoyance Mutuelles d'assurance Total ASSOCIATIONS Santé Social Education Sports. culture. Tableau N° 4 (source Insee-Urssaf-Msa) OESS Coopératives Mutuelles Associations Effectif employeur 31/12/04 % employeur/Total Marges Total Graphe N° 4 34 12 456 38 540 6.7 B-Ratio catégorie d’employeur / total employeur des OESS. loisirs .% 2.% 85% 7% 100% Employeurs par secteur OESS 7% 6% 2% 1 2 3 4 Coopératives Mutuelles Associations Marges 85% C-Effectifs salariés OESS de la zone.

héberg.8 Accueil. 4679 4540 Tableau N° 6 (source Insee-Urssaf-Msa) OESS Coopératives Mutuelles Associations Effectif salariés 2004 % salariés/Total Marges Total Graphe N° 5 314 137 3957 132 4540 7% 3% 87% 3% 100% Effectifs salariés OESS/Effectifs salariés Zone (4540/42761) 10% 1 OESS 2 ZONE 90% Graphe N° 6 . restau Services aux entreprises Autres associations Total Marges 16 5 693 4107 142 35 5 676 3957 132 Total général D-Ratio Effectifs salariés OESS.

restau 6 Services entreprises 7 Autres associations 8 Marges E-Masse salariale et salaire brut moyen par catégorie d’OESS. . loisir 5 Accueil.9 Effectifs salariés / emplois salariés de la zone 12% 1 2 Salariés OESS Salariés zone 88% Graphe N° 7 Effectifs salariés ESS par secteur 3% 7% 3% 1 2 3 4 Coopératives Mutuelles Associations Marges 87% Graphe N° 8 Effectifs salariés Associations 16% 0% 1% 12% 9% 3% 12% 47% 1 Santé 2 Social 3 Education 4 Sports. culture. hébergement.

comprennent tous les actifs salariés déclarés puisque l’information est issue des fichiers SIRENE-MSA-URSSAF . les effectifs salariés de même que la masse salariale calculée ici. héberg. restau Services aux entreprises Autres associations Total Marges Total général 78307566 F-Ratio Masse salariale par catégorie4 Tableau N° 8 (source Insee-Urssaf-Msa) OESS Coopératives Mutuelles Associations Masse salariale 2004 % 2004 Marges Total 10 159 945 4 227 642 61 682 420 2 237 555 78 307 566 13% 5.10 Tableau N° 7 (source Insee-Urssaf-Msa) COOPERATIVES Coopératives agricoles Coopératives de production Coopératives de crédit Autres coopératives Total Masse salariale 2004 3 918 330 440 665 5 593 854 207 096 10 159 945 Masse salariale 2004 3 814 150 413 492 4 227 642 Masse salariale 2004 11 099 580 30 313 393 6 516 705 4 319 849 441 689 103 804 8 887 404 61 682 420 2 237 555 Salaire brut moyen 2004 38 415 20 230 30 735 25 887 32 357 Salaire brut moyen 2004 31 522 25 843 30 859 Salaire brut moyen 2004 21 936 15 309 17 805 11 105 12 620 20 761 10 147 15 588 16 951 MUTUELLES Mutuelles de prévoyance Mutuelles d'assurance Total ASSOCIATIONS Santé Social Education Sports. loisirs Accueil. culture.% 79% 3% 100% 4 Pour répondre à la question des effectifs des coopératives en particulier.

culture. nous permet de proposer les résultats globaux présentés dans le tableau suivant. . la production marchande des OESS de la zone (10%.ainsi qu’à partir des taux de VA/CA par secteur (comptes nationaux Insee-synthèses professionnelles LR). restau Services aux entreprises Autres associations Marges 10% 7 8 47% VII-PREMIERS RÉSULTATS ENQUETE CRESLR-CEP.11 Graphe N° 9 Masse salariale par secteur 3% 13% 5% 1 2 3 4 Coopératives Mutuelles Associations Marges 79% Graphe N° 10 Masse salariale par type d'association 4% 14% 0% 1% 7% 17% 1 2 3 4 5 6 Santé Social Education Sports. Les résultats définitifs devraient intervenir pour la rentrée. à productivité égale. Ces informations ont été recoupées avec des données extérieures à l’enquête telles que la masse salariale obtenue à partir des statistiques de l’URSSAF. elle même égale à environ 5% du PIB régional) . héberg. loisir Accueil. L’extrapolation des résultats partiels obtenue à partir des réponses aux questionnaires. de la production marchande de la zone. A-Estimation de la Valeur ajoutée directe des OESS sur la zone. Aujourd’hui nous ne pouvons présenter qu’une première estimation à partir des réponses obtenues. Les premiers résultats proposés ici résultent du traitement des questionnaires renseignés qui nous ont été retourné.

théorie et application : cas du LanguedocRoussillon (29p) CEP-Univ Montp1.58 = 0.8. le coefficient de convergence permettant de calculer les effets indirects des entreprises du secteur de l’ESS7 sera : Ke=va× c −m =0. c = 0. 7 Idem p15-16 .24 = 43 950 000€ C-Estimation des revenus induits par les revenus des salariés. Michel Garrabé (2004) :Les multiplicateurs régionaux.24 1−(c −m) La valeur ajoutée indirecte locale crée résultante de l’activité des entreprises OESS serait donc de : 183125000 x 0. Le calcul des multiplicateurs utilisés dans la procédure d’évaluation des effets induits6. Nous retiendrons ici un coefficient va =0.41va 1−(c −m) va est le ratio VA/CA moyen. B-Estimation des revenus induits par les fournisseurs sur la zone.89-0. donne pour la zone d’Alès-Grande Combe les valeurs suivantes : mIR = 0.51 En retenant une propension à consommer.58 Le coefficient d’induction à retenir sera donc de : Ke=va× c −m =0.41 x 0. 5 6 Ce compte doit être considéré comme un résultat intermédiaire.036 In POPACT POPACT =42761 (emplois sur la zone) mIR =0. qui doit être précisé.12 Pour le secteur de l’OESS sur la zone nous pouvons proposer le compte reconstitué du secteur suivant5 : Tableau N° 9 CHARGES Achats Salaires Charges salariales Autres charges Total PRODUITS Produits d'activité Subventions Conventions Cotisations Total Résultat Valeur € 76788500 78307500 31323000 5619000 192038000 183125000 25841500 49742000 2103500 260812000 68774000 A partir des ces informations nous pouvons déduire que la valeur ajoutée directe marchande serait de l’ordre de 106 336 500€.506 soit 0.

.41 1−(c −m) La masse salariale (salaires bruts) est de 78 307 500€ (on conserve cette valeur comprenant les charges salariales parce que les prestations reçues par les salariés sont au moins égales. Ce résultat rapporté à la valeur du PIB de la zone. nous avons pour le coefficient d’induction des ménages : CIL = c −m =0. Le PIB de la zone serait donc de 5%. en moyenne. Le traitement des réponses à permis de proposer les résultats suivants.Identification des Valeurs défendues par les OESS. La valeur de l’activité du secteur de l’ESS sur la zone équivaudrait donc à 8% du PIB de la Zone10. Le revenu induit par l’activité indirecte seraient donc de 78 307 500/106 336 500=0. à la valeur des charges qu’ils paient). Identité Ecologie ASSOCIATIONS 18% 0% 5% 23% 13% 15% 10% COOPERATIVES 0% 0% 0% 0% 0% 100% 0% MUTUELLES 0% 0% 100% 0% 0% 0% 0% 8 9 infra tableau N° 1 PIB LR en 2002 (Tableau de l’économie du LR Insee p138) 10 Ce chiffre est un ordre de grandeur du poids de la richesse crée sur la zone.41 = 32106075€. Conviviabilité. De telle sorte que nous pouvons globalement considérer que cette valeur est minimale.13 Avec les valeurs obtenues au paragraphe précédent. Le revenu induit par les revenus salariaux directs seraient donc de 78 307 500€ x 0. D. soit 2450ML€.3034 * 43 950 000= 133 344 30€ Les revenus totaux générés par le secteur seraient donc de 106 336 500 + 43 950 000 + 32 106 100 +13 334 40 = 196ML€. lui même équivalent à 5% du PIB du Languedoc-Roussillon (à productivité égale)8 nous donne le taux approché suivant : 46121Ml€9 pour 2002 actualisé à 2% donne à peu près 49000Ml€ pour 2005. En réalité nous avons limité le résultat des effets des dépenses sur la zone du fait que nous négligeons les niveaux ultérieurs d’induction des revenus. Tableau N° 10 Valeurs défendues exprimées % VALEURS Solidarité Egalité Economie sociale Fraternité Efficacité Détente.74 *0.41=0.

S.S Subventions ASSOCIATIONS 19% COOPERATIVES 0% MUTUELLES 0% 100% 100% 100% F-Bénévoles.100 % 8% 0% 0% + DE 100 % 42% 0% 0% total 100% 0% 100% H-Estimation des coûts évités. O. compétences.14 Citoyenneté civisme TOTAL 15% 100% 0% 100% 0% 100% E-Financement. OESS et production de capital Tableau N° 15 humain : connaissances/savoirs O.S. Tableau N° 14 % de structures qui permettent d’évite r des coûts sociaux. Tableau N° 13 Surplus de solidarité (Prix inférieurs pour prestations équivalentes) O.E.30 % 25% 0% 100% 30 . VAE. Tableau N° 12 Catégories de bénévoles OESS ASSOCIATIONS COOPERATIVES MUTUELLES Administrateurs 51% 49% 71% Bénévoles 49% 51% 29% Total 100% 100% G-Estimation du surplus de solidarité. marchands dons.S ASSOCIATIONS COOPERATIVES MUTUELLES Très peu 38% 100% 50% Un peu 19% 0% 0% Assez 33% 0% 50% Beaucoup 10% 0% 0% total 100% 100% 100% I-Connaissances.E.S OUI NON total ASSOCIATIONS 74% 26% 100% COOPERATIVES MUTUELLES 0% 50% 100% 50% 100% 100% OESS et production de capital Tableau N° 16 humain : Compétences/savoir-faire O.E.60 % 25% 0% 0% 60 . mécénat 43% 2% 100% 0% 100% 0% Total O.S.S ASSOCIATIONS COOPERATIVES MUTUELLES 0 .E.E.S OUI NON total ASSOCIATIONS 76% 24% 100% . savoirs. Tableau N° 11 Types de financement observés Produits de conventions publiques 36% 0% 0% Produits d'exploitation Cotisations.S.S.

S OUI NON total ASSOCIATIONS 45% 55% 100% COOPERATIVES MUTUELLES total 0% 0% 45% 100% 100% 255% 100% 100% 300% J Effet de résilience économique.S ASSOCIATIONS COOPERATIVES MUTUELLES Très peu Un peu 43% 24% 100% 0% 100% 0% Assez 10% 0% 0% Beaucoup 24% 0% 0% total 100% 100% 100% Tableau N° 21 OESS qui contribuent à la protection d u patrimoine . Tableau N° 20 OESS qui contribuent à la protection d e l’environnement O.S. O.S.15 COOPERATIVES MUTUELLES 0% 50% 100% 50% 100% 100% OESS et production de capital humain : la validation des acquis de l'expérience Tableau N° 17 O.E.E. OESS et leurs effets sur le Tableau N° 18 ralentissement économique O.E.S OUI NON total ASSOCIATIONS 33% 67% 100% COOPERATIVES MUTUELLES 0% 0% 100% 100% 100% 100% OESS et la Capacité A Rebondir De L’économie Locale Tableau N° 19 O.S ASSOCIATIONS COOPERATIVES MUTUELLES Très peu Un peu 40% 15% 100% 0% 100% 0% Assez 20% 0% 0% Beaucoup 25% 0% 0% total 100% 100% 100% .E.S.S.S OUI NON total ASSOCIATIONS 45% 55% 100% COOPERATIVES MUTUELLES 100% 0% 0% 100% 100% 100% K-Protection environnement et patrimoine.E.S.

.16 L-Effet de cohésion sociale. Tableau N° 22 OESS et production de Capital Social Toutes structures Réponses Réponse en % « Beaucoup » Confiance dans les 75% 24% individus Confiance dans les 58% 4% institutions Cohésion autour de 58% 18% convictions Cohésion autour 53% 9% d’un territoire VIII-PREMIERES CONCLUSIONS.