You are on page 1of 25

www.lebuteur.

com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2322 PRIX 20 DA
Slimani «Avec
Nantes, c’est en
pourparlers»
Aït Djoudi-MAS de Fès,
c’est le bras de fer !
«Il restera
avec nous !»
Aït Djoudi «J’ai dit que
je rentrerai en Algérie, je ne
ferai pas machine arrière»
Hannachi
Bouguèche
«La direction
accorde très
peu d’importance
aux anciens»
USMH
Bounedjah
signe pour
2 ans à l’Etoile
du Sahel
Domiciliation :
ce sera Bologhine
ou Benhaddad
Kaoua «Nous n’avons
pas d’autres choix»
«Nous n’avons
pas d’autres choix»
«Nous n’avons
pas d’autres choix»
«Nous n’avons
pas d’autres choix»
«Nous n’avons
pas d’autres choix»
«Nous n’avons
pas d’autres choix»
La JSK
risque de
perdre
Salif Ballo
Leverkusen s’informe
sur Boudebouz
VENDREDI 21 JUIN 2013
Hannachi-
Gourmi,
2
e
round de
négociations
aujourd’hui
Ziaya«Les supporters
verront un autre Ziaya
la saison prochaine»
Ziaya«Les supporters
verront un autre Ziaya
la saison prochaine»
Ziaya«Les supporters
verront un autre Ziaya
la saison prochaine»
Ziaya«Les supporters
verront un autre Ziaya
la saison prochaine»
Ziaya«Les supporters
verront un autre Ziaya
la saison prochaine»
Ziaya«Les supporters
verront un autre Ziaya
la saison prochaine»
USMA
CRB
Intérêt
pour
Yaya
Yahia-Cherif
a une semaine
pour se libérer
MCA
Réda Zaïm
(secrétaire du MAS)
«On attend
son retour
du Maroc
pour être
fixés»
Belfodil devrait signer
aujourd’hui à l’Inter
02
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup osé Équipe nationale
Mostefa obtient un bon de sortie Mostefa obtient un bon de sortie
Mostefa obtient un bon de sortie Mostefa obtient un bon de sortie
Mostefa obtient un bon de sortie Mostefa obtient un bon de sortie
M
ehdi Mostefa Sbaâ, le
défenseur latéral droit
de l’Equipe nationale,
est toujours en va-
cances. Pourtant plu-
sieurs sites français ont annoncé
avant-hier qu’il avait renouvelé son
contrat avec l’AC Ajaccio. Chose qui n’est
pas du tout fondée. Joint par nos soins
pour en savoir plus sur son avenir, Mos-
tefa n’écarte toujours pas un départ cet
été, mais précise qu’il n’a pas paraphé un
contrat de renouvellement avec l’ACA.
Courtisé par Saint-Etienne et placé dans
les plans de recrutement de l’Olympique
de Marseille, Mehdi n’est pas du tout
pressé : «Je n’ai pas encore renouvelé mon
contrat. Comme je vous l’ai dit, avant mon
départ en sélection, il y a eu une ofre dans
ce sens mais ça reste à l’étude. Mon agent
s’occupe des contacts que j’ai eus.» Par ail-
leurs, Mehdi qui s’est entretenu avec ses
dirigeants avant son départ en stage avec
l’Algérie, a eu les garanties nécessaires
pour partir si l’un des clubs annoncés ve-
nait à se manifester.
Marseille et Toulouse
tiennent la corde
Annoncé à Bordeaux, Mehdi Mostefa
Sbaâ fgure aussi dans la short list de
l’Olympique de Marseille. L’Algérien qui
réside làbas, depuis quelques années, est
un fan invétéré de l’OM. Il nous l’a d’ail-
leurs signifé lors d’un bref entretien avec
lui. Seulement, pour le moment, Mehdi
n’a reçu aucune ofre ofcielle. C’est le cas
aussi avec Toulouse. Ce club qui veut
renforcer son milieu de terrain, a pris at-
tache avec l’agent de Mostefa. On croit
savoir que cette équipe, tout comme
Marseille, tient la corde, du fait que
Mehdi serait heureux de rester près de
son domicile familial dans le Midi.
Moumen A.
Annoncé
sur le départ
Medjani
va se battre
à Monaco !
L’une des grandes
satisfactions de
cette campagne
du mois de juin
ponctuée par une
qualification méri-
tée avec l’Algérie
pour le dernier
tour qualificatif au
prochain Mondial
2014, qui se
jouera au Brésil,
Carl Medjani, est
parti avec sa famille en vacances. Med-
jani reprendra normalement les entraî-
nements avec son club employeur, l’AS
Monaco, le mois de juillet prochain.
Cette équipe qui a connu l’arrivée de
stars mondiales, cet été, à l’instar de
Radomir Falcao, Ricardo Carvalho et
d’autres, sera l’attraction de la Ligue 1
la saison prochaine, de même que le
PSG qui compte aussi frapper de
grands coups en matière de recrute-
ment. Un projet qui plait beaucoup au
défenseur central de l’EN. Medjani
compte aller au bout de son engage-
ment avec le club du Rocher. Carl, qui
veut d’abord vivre cette aventure hu-
maine avec l’ASM, va se battre aux
côtés des grandes stars pour gagner sa
place et faire honneur à son statut
d’international algérien. C’est en tout
cas ce qu’il nous a signifié lors du der-
nier entretien qu’il nous a accordé.
Après Newcastle
et Liverpool
Tottenham
réitère son
intérêt pour
Boudebouz
Pas du tout em-
ballé par l’offre
russe de Rubin
Kazan, Ryad
Boudebouz est
rentré hier à
Colmar, sa ville
natale. Ryad qui
a décidé de sa-
vourer ces
quelques jours
qui restent de
ses vacances
avec ses parents, n’est pas du tout au
courant des contacts enclenchés par
les dirigeants du club russe avec ses
responsables à Sochaux. Par ailleurs, la
presse anglaise d’hier a de nouveau
évoqué l’intérêt de Liverpool pour le
prodige algérien. Tottenhamgarde
aussi un œil attentif sur l’Algérien, indi-
quent des sites internet anglais.
Le Bayer Leverkusen
est aussi sur
le dossier
Si en Angleterre les clubs de Totten-
ham, Liverpool et Newcastle, patien-
tent encore avant d’entamer les
négociations avec ses dirigeants, cela
ne semble pas le cas de Rubin Kazan
et du Bayer Leverkusen qui auraient
pris les devants en prenant attache
avec le directeur du club sochalien. Le
Pays, un journal de la Franche-Comté
très au fait des affaires du club socha-
lien, confirme les pourparlers sans
donner trop de précisions.
M. A.
Faouzi Ghoulam, l’arrière gauche
de l’AS Saint-Etienne est bien parti
pour rester pour une autre saison
avec son club formateur. Lié
jusqu’en 2016, l’Algérien a reçu
quelques ofres émanant de l’Italie
où la Sampdoria, l’Udinese et To-
rino le suivent de très près. Ghou-
lam est aussi courtisé en
Angleterre mais pour le moment,
le joueur formé à l’ASSE, qui se
trouve en vacances, n’est pas maître
de son avenir, tant son départ dé-
pendra de la position de son club
et du désir de ses dirigeants de se
séparer de lui. «La tendance est
plutôt à ce qu’il continue à Saint-
Etienne. Il veut jouer l’Europe avec
l’ASSE, poursuivre sa progression
ici. C’est sa priorité. J’espère vrai-
ment qu’il va rester un an de plus et
que la prochaine saison sera meil-
leure pour lui», a déclaré son frère
Samir qui est aussi son conseiller
et son agent, au journal Le Progrès.
Sa lettre de libération
s’élèverait à 7 millions
d’euros
Dans une déclaration faite à la
presse française, l’entraîneur de
Saint-Etienne, prolongé dans son
poste récemment, a déclaré que
Faouzi Ghoulam est un joueur ta-
lentueux, donc logiquement
convoité par des clubs de diférents
championnats européens. Seule-
ment, il a aussi précisé que son
transfert, même si lui ne s’opposait
pas à son départ, sera compliqué
compte tenu de la situation admi-
nistrative de son international algé-
rien. «Ghoulam n’est pas heureux de
sa situation», dira Galtier. Par ail-
leurs, sa lettre de sortie est estimée
à 7 millions d’euros. C’est la somme
exigée par les dirigeants stéphanois
aux responsables italiens de Torino
et de la Sampdoria, rapporte le
journal L’Equipe. M. A.
Ghoulam parti pour rester
à Saint-Etienne
Courtisé par la Sampdoria, l’Udinese et Torino
Yacine Brahimi, qui devait prendre l’avion en direction de Paris, juste après son arrivée
lundi à l’aéroport d’Alger, a bien voulu répondre à nos questions. Fier de ce qu’il venait
de réaliser avec l’Algérie, le nouvel international revient sur cette qualification de l’EN
au second tour et nous livre ses impressions sur le tirage au sort avec éventuellement
une confrontation Egypte-Algérie à ne pas écarter.
Tout d’abord, on sait que vous êtes
sorti sur blessure, dimanche dernier,
qu’en est-il au juste maintenant ?
Ce n’est pas une blessure grave. Après
la pause, j’ai ressenti des douleurs au
niveau des adducteurs, et c’est ce qui
m’a obligé à céder ma place. Je vais
passer des examens ce mardi (entre-
tien réalisé lundi à son arrivée à l’aé-
roport) pour être fxé sur la nature de
cette blessure.
Et si on revenait à ces deux matchs
gagnés à l’extérieur, un commentaire
par rapport à cet exploit ?
Je suis très fer de ce que nous avons
pu réaliser tous ensemble durant ces
deux déplacements en Afrique. On
savait que la mission allait être com-
pliquée, mais je pense que nos eforts
et le travail efectué tout au long du
stage, ont fni par payer.
Vous avez afché un bon mental,
une prestation très sérieuse et au
bout deux victoires, d’où vous avez
eu cette motivation ?
On était très motivés. C’est normal,
on défend l’Algérie, notre pays. Le
coach aussi tenait absolument à ga-
gner ces deux matchs, c’était la
consigne, donc, on est automati-
quement motivés. On voulait
tous ensemble
chasser
cette
mau-
vaise
habi-
tude
d’être
fébriles à
l’extérieur
et, j’espère que
malgré les conditions difciles, on a
réussi notre objectif en signant ces
deux beaux succès face au Bénin et au
Rwanda.
Vous êtes nouveau dans ce groupe
mais cela ne vous a pas empêché de
sortir deux grosses prestations,
d’abord face au Bénin le mois de
mars dernier et là contre le Rwanda,
on peut dire que l’intégration s’est
bien faite ?
Je pense que je me suis bien adapté à
mes nouveaux coéquipiers. Le fait
d’avoir passé ensemble presque un
mois de stage, cela nous a aidés à tis-
ser de bonnes relations, sur et en de-
hors du terrain. Tout le monde m’a
mis à l’aise et cela s’est bien répercuté
sur mon rendement au sein de
l’équipe.
Vous avez passé presque un mois
avec ce groupe, c’était une occasion
pour vous de mieux connaître vos
coéquipiers en sélection, comment
avez-vous trouvé ce groupe ?
C’est un groupe magnifque avec
une ambiance extraordinaire.
Ce climat-là nous aide à pro-
gresser vite et à récolter de bons
résultats.
L’Algérie sera placée dans le
premier chapeau, vous pensez
déjà à ce dernier match barrage ?
On ne sait pas en-
core quel sera
notre adver-
saire, on va
attendre le
tirage au
sort pour
être fxé.
Après, c’est
clair, qu’on a
tous envie d’y être.
L’important, c’est de bien
se préparer pour décrocher ce billet
pour le Mondial 2014.
Avez-vous une préférence parmi ces
équipes dites du second chapeau,
comme l’Ethiopie, le Cameroun,
l’Egypte ou peut-être même la
Libye ?
Non, on n’a pas de préférence, on est
prêts à afronter n’importe quelle
équipe dans ce dernier tour des bar-
rages. On sait que ça va être une dou-
ble confrontation en aller et retour
très compliquée, donc, tout dépendra
de cette dernière étape.
Avez-vous parlé de cette probable
confrontation contre l’Egypte ?
Oui, on en a parlé de cet adversaire
avec les anciens. Si on tombe sur
l’Egypte ça sera à nous de faire notre
match pour assurer la qualifcation.
Ce sera aussi le cas si c’est une autre
équipe, de toute façon.
Vous êtes parti pour une autre
saison à Granada ?
Je me sens bien dans cette
équipe. Je vais rester à Gra-
nada pour confrmer la
bonne fn de saison.
Un dernier mot pour le public
algérien ?
On remercie tous nos supporters
pour leur soutien, on va tout faire
pour leur ofrir une qualifcation au
prochain Mondial. Je terminerai en
passant un grand salamaux gens d’El
Goléa (actuellement El Ménéa) qui
me soutiennent beaucoup.
Entretien réalisé
par Moumen Ait Kaci Ali
«Le travail
effectué tout
au long du stage
a donné
des résultats»
«J e reste
à Granada
pour confirmer
ma belle fin
de saison»
Brahimi «Si on tombe sur l’Egypte,
ça sera à nous de faire notre match
pour assurer la qualification»
«Il n’y a rien d’inquiétant pour ma blessure»
03
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup franc Équipe nationale
Comment avez-vous célébré cette
qualifcation pour le dernier tour
des éliminatoires du Mondial ?
On était très heureux de cette nou-
velle contre-performance du Mali à
domicile qui nous a permis de nous
qualifer pour ce dernier tour et en-
visager sereinement l’avenir. Cette
qualifcation acquise avant la der-
nière journée nous soulage, mais il
faut rester lucides et ne pas croire
que c’est gagné. Il nous reste encore
à jouer les barrages qui s’annoncent
sans doute très compliqués. Une
fois qu’on aura passé ce dernier
tour, on pourra faire la fête.
C’est déjà un objectif d’atteint,
non ?
Oui. On est très contents, certes,
mais il ne faut pas lâcher prise. El
hamdoulilah, tous nos sacrifces ne
sont pas vains, et nous avons été
bien récompensés. Ramener deux
victoires de l’extérieur, n’est jamais
facile, mais on l’a fait. Cela démon-
tre qu’on a un groupe talentueux
qui a envie de réaliser quelque
chose de grand.
Avez-vous suivi la rencontre
Mali-Bénin ?
Evidemment. J’étais scotché sur
mon ordinateur pour suivre minute
par minute, via le net, l’évolution du
score de ce match. On a beaucoup
vibré pour le Bénin, bien entendu,
et dès le coup de sifet fnal de cette
partie, nous avons hurlé de joie,
mes coéquipiers et moi.
Quel adversaire voudriez-vous
afronter aux barrages ?
Je n’ai pas de préférence particu-
lière. On prendra n’importe quel
adversaire que le tirage au sort nous
réservera. Après, c’est sûr que ce
sera une double confrontation très
difcile.
Jouer le match retour à domicile
serait favorable pour vous, n’est-
ce pas ?
C’est clair. Jouer le match retour de-
vant nos fans constituera sans
aucun doute un avantage considé-
rable, mais il faudra déjà assurer à
l’aller. Cela dit, je pense qu’il est en-
core prématuré de parler des bar-
rages, sachant qu’on ne connaît pas
encore le nom de notre adversaire.
On va surtout savourer cette quali-
fcation, profter pleinement de nos
vacances et revenir à la rentrée avec
beaucoup d’ambitions. N’oublions
pas qu’il nous reste encore un
match à disputer face au Mali, lors
de la dernière journée des élimina-
toires du groupe.
Ce match face au Mali demeure
sans enjeu…
Oui, on sait bien que ce match
n’aura aucune incidence sur le clas-
sement du groupe, mais afronter
une équipe comme le Mali qui a fni
3
e
lors de la précédente CAN sera
pour nous un test très intéressant,
avant d’aborder quelques semaines
plus tard les matchs barrages. Ça
nous permettra de nous préparer
convenablement et nous situer.
Franchement, pensiez-vous,
avant de rallier le Bénin, que la
sélection pouvait ramener deux
victoires consécutives de l’exté-
rieur ?
On était confants et on savait qu’on
pouvait le faire. Après, les matches
ne sont pas tous pareils, et chacun a
ses difcultés. El hamdoulilah, on a
atteint notre objectif et c’est ça l’es-
sentiel. Maintenant, nous visons à
entrer dans l’histoire une nouvelle
fois en décrochant cette qualifca-
tion au Brésil. Nous avons tous les
atouts pour réaliser cet objectif et
on donnera tout pour apporter du
bonheur au peuple algérien.
Vous semblez très déterminé à
participer de nouveau à cette
Coupe du monde…
Le groupe est déterminé à partici-
per à cette Coupe du monde. Ils as-
pirent tous y être et, inch’Allah, on
parviendra à enchaîner une
deuxième participation de suite à
une phase fnale d’un Mondial.
Concernant votre futur en club.
Comptez-vous rester à Notting-
hamForest ou envisagez-vous
partir cet été ?
Je me sens très bien à Nottingham
Forest. Pour l’heure, je n’envisage
aucun départ. J’ai eu quelques solli-
citations, mais il n’y a rien de
concret, puisque j’étais concentré
pleinement sur mes matches avec la
sélection nationale. A présent, que
notre mission est terminée, je vais
profter de ces quelques jours de
repos, avant de reprendre le travail.
On verra bien ce que l’avenir nous
réservera.
Entretien réalisé par
Mourad H.
Guedioura «Il faut
rester mobilisés car rien
n’est encore acquis»
C’est un Adlène Guedioura heureux de la qualification acquise par les siens qu’on a abordé, dimanche dernier à l’aéro-
port international de Kigali, avant le départ pour Alger. Le sociétaire de Nottingham Forest s’est voulu, toutefois, mé-
fiant en assurant que rien n’était encore acquis et qu’il faudra pour les Verts batailler fermement lors de la double
confrontation des barrages, pour obtenir officiellement le billet qualificatif au Brésil et lancer ainsi les festivités.
«Je veux entrer dans l’histoire en conduisant
de nouveau l’Algérie au Mondial»
Slimani évoque son avenir
«Je jouerai en Europe
la saison prochaine»
I
slam Slimani souhaite aller jouer la
saison prochaine en Europe, notam-
ment en France où il est courtisé par
plusieurs clubs. L’attaquant vedette du
CR Belouizdad est plus que jamais
décidé à quitter le championnat algérien cet
été pour embrasser une carrière profession-
nelle. Joint hier au téléphone, l’attaquant du
CRB, devenu buteur de l’Equipe nationale,
nous dira à propos de son avenir : «Vous
savez, je ne sais pas encore où je jouerai la
saison prochaine, mais sachez une chose :
l’exercice écoulé (ndlr, 2012/2013) est mon
dernier en Algérie. Il y a de très fortes chances
que je quitte le championnat algérien pour
aller tenter ma chance ailleurs. Mon objectif,
c’est de jouer en Europe, dans un championnat
qui me permettra de progresser. Je suis un
jeune joueur ambitieux. Je veux progresser
dans ma carrière. Pour atteindre un tel objectif, il
n’y a pas mieux que d’essayer de décrocher un
contrat professionnel.»
«Avec le FC Nantes,
il n’y a rien de concret jusque-là»
Pour l’attaquant belouizdadi, il y a des propositions mais
jusqu’à présent, il n’y a rien de concret. D’ailleurs, on avait
évoqué dernièrement une proposition du FC Nantes qui
est intéressé par les services du joueur. Islam Slimani dé-
clare dans cette entrevue qu’il a des touches, sans plus :
«Pour ce qui est du FC Nantes, il n’y a rien de concret
jusqu’à présent. Il y a des touches, des discussions mais rien
de concret. Il y a mon agent qui s’occupe de ça. Je pense que
d’ici quelques jours, tout sera plus clair. Après, tout reste lié
au destin.»
«Mon objectif est de terminer
meilleur buteur des éliminatoires»
Meilleur buteur des éliminatoires de la Coupe du monde
2014 de la zone Afrique, Islam Slimani est très emballé par
l’idée de terminer à la première place. Il a déclaré à ce pro-
pos : «Je suis content d’être à la première place du classement
des meilleurs buteurs des éliminatoires de la Coupe du
monde de la zone Afrique, même si le plus important pour
moi reste le succès de l’Algérie. Une telle performance ne
pourra que m’aider à réaliser mon rêve qui est d’évoluer dans
un club européen.» Pour atteindre cet objectif, Islam Sli-
mani doit encore marquer face au Mali, puis lors du match
barrage en aller-retour pour espérer terminer à la première
place, surtout qu’il est en ballottage avec l’Egyptien Moha-
med Salah et le Ghanéen, Getaneh Kebede.
H. R.
Transfert de Belkalem
Décision
aujourd’hui
Essaïd Bel-
kalem jouera
à coup sûr en
Europe, la
saison pro-
chaine. Bien
que Hanna-
chi insiste à
dire que son
défenseur est
encore sous
contrat à la
JSK, le défenseur a déjà son ave-
nir tout tracé. Sans aucun doute
loin de la JSK, du CSC et du
MCA. Alors que des présidents
de club font le forcing pour lui
arracher son OK, le joueur, lui,
étudie minutieusement les of-
fres qui lui sont parvenues
d’Europe. Si le joueur fait en
sorte de ne rien laisser fltrer,
quelques bribes d’informations
font état d’un accord imminent
avec un club européen. L’agent
de l’international algérien et le
club en question seraient, af-
frme notre source, en négocia-
tions très avancées. Il ne
resterait que quelques détails à
régler, avant de tout conclure.
Selon Echourouk de Tunisie
Matmour vers
l’Espérance
de Tunis
A en croire
les médias
tunisiens,
Karim Mat-
mour est
tout près
d’un accord
avec l’Espé-
rance de
Tunis. Cela
reste à véri-
fer, mais
d’après le quotidien tunisien
Echourouk, l’ancien attaquant de
l’Entracht Frankfort, qui est
parvenu à accord avec les diri-
geants espérantises, est sur le
point de rejoindre son ami et
ex-coéquipier en sélection d’Al-
gérie, Anthar Yahia, à l’EST.
Real Sociedad
Cadamuro devra
faire face à la
concurrence
Lyassine Ca-
damuro a
fait savoir ré-
cemment
qu’il souhai-
tait rester à
Sociedad.
Bien qu’il
n’ait pas
beaucoup
joué cette
saison, le dé-
fenseur des Verts a opté pour la
stabilité. Comme son club avait
déjà envisagé de libérer les ca-
dres cet été, le bon parcours
réalisé par Sociedad en Liga
cette saison a faire croire aux di-
rigeants que les joueurs les plus
en vue seront vendus facile-
ment. Sauf qu’aujourd’hui, le
club n’a reçu aucune ofre
concrète. Cela veut dire qu’il n’y
aura vraisemblablement pas de
départs cet été. C’est dire que
Lyassin Cadamuro se trouve à la
case départ. Autrement dit, il
devra faire face à la même
concurrence, ce qui n’est pas fait
pour arranger ses afaires.
M.B
04
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup fort Équipe nationale
A
lors que l’of-
cialisation du
transfert de
l’attaquant
algérien vers
l’Inter Milan
était prévue pour hier, les né-
gociations entre les difé-
rentes parties ont pris du
temps, en repoussant l’arri-
vée ofcielle de l’ancien
Lyonnais au club intériste.
Selon les médias italiens, une
réunion devait regrouper,
hier en fn d’après-midi, les
dirigeants de Parme avec
leurs homologues de l’Inter,
pour entériner l’accord et ap-
poser les signatures. Belfodil
rejoindra, du coup, l’Inter
pour 10 millions d’euros,
avec en plus le prêt de deux
joueurs intéristes, Cassano et
Silvestre. La presse transal-
pine estime le coût global de
ce transfert entre 15 à 17 mil-
lions d’euros.
Cassano accepte
enfin de rallier Parme
Si les directions de l’Inter
et de Parme s’étaient déjà
mises d’accord sur le trans-
fert de Belfodil, il y a trois
jours de cela, un seul vérita-
ble obstacle subsistait pour
conclure cette transaction, et
il a pour nom Cassano. Ce
dernier n’avait pas accepté,
dans un premier temps, la
décision de sa direction de le
prêter à Parme. Le joueur,
connu pour ses frasques,
voulait revenir au club de ses
débuts, la Sampdoria de
Gênes, ce que les dirigeants
de l’Inter ont refusé. Il aura
fallu de longues négociations
durant la journée d’hier pour
que l’ancien Milanais ac-
cepte, enfn, de rallier le
club parmesan. Il faut
dire que c’est le coach
de Parme en per-
sonne, Roberto Do-
nadoni, qui a réussi à
convaincre Cassano
de le rejoindre chez
les Jaune et
bleu, lui
qui l’avait
sous sa
coupe
lorsqu’il
drivait
la Squa-
dra Az-
zura de
2006 à
2008.
Ishak signera
pour 5 ans contre
1 million d’euros/ an
D’après Mediaset, la direc-
tion de l’Inter de Milan a tout
conclu, hier, avec l’agent de
Belfodil sur son nouveau
contrat. Ainsi, l’attaquant al-
gérien devrait parapher un
contrat de cinq ans, avec à la
clé un salaire annuel estimé à
près de 1 million d’euros. Le
joueur bénéfciera de
quelques
primes et
d’une aug-
mentation
de salaire
s’il parvient
à réaliser de
bonnes per-
formances et à
marquer beaucoup
de buts.
S. F.
Le transfert de Belfodil
à l’Inter devrait
s’officialiser aujourd’hui
Massimo Moratti, le prési-
dent de l’Inter, s’est présenté
aux micros des journalistes de
FCInterNews.it, présents pour
l’occasion. Principal sujet de
discussion : l’éventuelle arri-
vée de Belfodil.
Belfodil, c’est fait ?
Je crois qu'il y a encore des
négociations, nous verrons si
quelque chose de concret se
passe. Il est clair que si nous
le prenons, nous pensons
qu'il sera fort.
A la base de votre choix,
c’est une volonté de
préparer le futur avec
deux pointes comme
Belfodil et Icardi…
Evidemment, ce
sont des recrute-
ments réalisés en
fonction du projet,
mais ces deux
joueurs sont
déjà très
forts.
Cassano
part à Parme…
Nous verrons, nous
sommes en train d’étudier le dossier.
Concernant Silvestre, sera-t-il
inclus dans les négociations avec
Parme ?
C’est possible. C’est aussi
une manière de le faire
jouer avec continuité.
Tout ça n’est pas en-
core défni, c’est
pourquoi je pré-
fère ne pas trop
en parler.
Pensez-vous,
cependant, si
l’occasion se
présente, faire
une exception et
prendre un
grand nom ?
Belfodil n’est
pas un petit nom.
C’est un grand
nom avec lequel
nous sommes en
train de traiter.
Nous verrons
après ; le football
est fait d’opportu-
nités, de situa-
tions ainsi que
d’espaces qui se
créent afn que
l’on puisse travail-
ler. Mais celle-ci
est une liberté du
président.
Autre demande,
avec l’arrivée de Belfodil, peut-on
s’attendre à l’acquisition d’un milieu de
terrain de haut niveau ?
Nous chercherons à faire en fonction de
ce qui est nécessaire, afn que l’équipe soit
dans la meilleure position possible pour
aborder le prochain championnat.
Belfodil est le nouveau Benzema…
Nous l’espérons.
In FCInternews.it
A en croire une source
bien informée, la sélection na-
tionale algérienne afrontera son
homologue malienne le 6 septem-
bre prochain. C’est la date qui se-
rait, en efet, retenue par la FAF,
après concertation avec le sélec-
tionneur Vahid Halilhodzic. Cette
rencontre, qui entre dans le cadre
de la sixième et dernière journée
des éliminatoires de la Coupe du
monde 2014 et qui n’aura aucune
incidence sur le groupe H, devrait
avoir lieu le 6 septembre, alors que
la Fédération internationale de
football a retenu les dates du 6 au
10 du même mois. Le secrétaire gé-
néral de la FAF saisira la FIFA d’ici
un mois pour l’aviser ofciellement
du choix de la date et du stade qui
abritera le match, même si on sait
que cette rencontre aura lieu au
stade Mustapha-Tchaker de Blida.
Le Bosnien
souhaite
avoir plus
de temps
pour préparer
le Mali
Le technicien
franco-bosniaque
souhaite avoir plus
de temps pour
préparer cette ren-
contre, pour arra-
cher la victoire et
se maintenir
parmi les cinq
premiers
d’Afrique, afn
d’avoir l’avantage
aux barrages et
éviter d’afronter les grosses cylin-
drées du continent, comme le
Ghana, le Nigeria et la Côte
d’Ivoire. La FIFA tiendra compte,
lors du tirage au sort des barrages
du 16 septembre, du classement
FIFA établi le 12 septembre. Du
coup, Halilhodzic a opté pour la
dernière date transmise par la
FIFA.
Le stage commencera
le 2 septembre
Pour ce qui est du stage de pré-
paration, il faut savoir qu’il com-
mencera les 2 et 3 septembre
prochain. Les joueurs locaux et les
professionnels rejoindront le Cen-
tre technique national de Sidi
Moussa à partir du 2 septembre,
pour entamer la préparation le len-
demain.
Un match amical
le 10 septembre, une
option à ne pas écarter
L’Equipe nationale devrait dispu-
ter un match amical après le match
face au Mali. Une source proche de
la fédération nous a fait savoir
qu’aucune décision n’a été prise sur
les matchs de préparation, mais sa-
chant que la FIFA autorise les sélec-
tions à disputer deux matches
durant cette semaine-là, l’EN pour-
rait en profter pour jouer une ren-
contre amicale le 10 septembre, soit
quatre jours après la confrontation
contre Mali, à l’instar des sélections
européennes. Le fait que l’EN se
soit qualifée au dernier tour mo-
tive plus Halilhodzic à programmer
cette empoignade.
H. R.
Vahid Halilhodzic avait souhaité
renforcer la barre technique de
l’Equipe nationale, juste après le
retour des Verts d’Afrique du Sud
où ils ont pris part à la 29
e
édition
de la Coupe d’Afrique des nations.
L’on se souvient qu’au cours de la
réunion qui s’est tenue à Rusten-
burg entre Halilhodzic et Raou-
raoua, ce dernier avait proposé au
sélectionneur national de renfor-
cer la barre technique, car il avait
senti un certain vide. Le président
de la Fédération algérienne de
football était prêt à satisfaire les
exigences de Halilhodzic, afn de le
mettre dans de bonnes conditions.
Puis, Vahid avait pris tout son
temps pour faire le bon choix.
Entre-temps, et comme tout le
monde le sait, il y avait
le match contre le
Bénin, du 26 mars der-
nier, qui était capital
pour les Verts. Le faux
pas était interdit pour
les camarades de Gue-
dioura. L’entraîneur
national a donc préféré
temporiser. Et avec
l’enchaînement des
matches, l’opération a
été reportée. Mainte-
nant que la qualifca-
tion aux barrages a été
acquise, le renforce-
ment de la barre tech-
nique de l’EN revient
au-devant de la scène.
Une chose est sûre, c’est Vahid qui
décidera de ce renfort ou non.
Suite aux dernières
performances, ce sujet
devient complexe
Ce qu’il faut savoir, c’est que le
renforcement de la barre tech-
nique de l’EN devient de plus en
plus complexe, après la qualifca-
tion des Verts au troisième et der-
nier tour des éliminatoires de la
Coupe du monde 2014. Ainsi, Ha-
lilhodzic hésite, selon une source
très proche de lui, à renforcer la
barre technique de l’EN. La même
source indique, en efet, que l’en-
traîneur national sait pertinem-
ment qu’il faudra consolider le
staf technique par un technicien
local, mais il craint la stabilité du
groupe. Du coup, ce sujet se com-
plique plus, et c’est pour cela qu’au-
cune décision n’a été encore prise.
Il consultera Raouraoua
avant de prendre
une décision finale
Vahid Halilhodzic souhaite aussi
avoir le point de vue du président
de la FAF, Mohamed Raouraoua,
avant de prendre une décision f-
nale. L’entraîneur de l’EN ne sou-
haite pas trancher seul sur ce sujet.
Selon une source bien informée, il
devrait même s’entretenir avec le
président de la FAF prochaine-
ment, dans une rencontre qui
verra les deux hommes aborder
plusieurs thèmes, entre autres,
celui de la barre technique.
H. R.
Algérie-Mali devrait avoir
lieu le 6 septembre
Moratti
«Belfodil, un grand nom»
Renforcement de la barre technique
Halilhodzic décidera prochainement
05
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup de vis JSK
Convoité par de nombreux clubs dont le CSC qui lui a fait un pont d’or
Remache intransférable !
«
Le latéral droit de la
JSK, Imad Remache,
n’ira nulle part, et c’est
à la JSK qu’il jouera la
saison prochaine.»
C’est en ces termes
bien clairs qu’un dirigeant in-
fuent du club a répondu à notre
question de savoir comment la
direction kabyle réagit aux
nombreuses ofres qui parvien-
nent au joueur quotidienne-
ment. Ainsi, l’enfant du Khroub
restera encore à la JSK pour la
quatrième année consécutive et
fera partie des cadres de l’équipe
sur lesquels comptera beaucoup
le coach Aït Djoudi. Il faut dire
que Remache, qui a fait partie
de la belle équipe qui a atteint le
carré d’as de la Champions
League, est très estimé à Tizi,
tant par les responsables que par
les supporters, sachant que sur
le terrain, le joueur s’est toujours
donné à fond.
Boulhabib a voulu
le tenter avec une
offre astronomique
L’un des clubs à avoir convoité
le joueur kabyle est le CSC. En
efet, la formation constanti-
noise, par le biais de son prési-
dent Boulhabib a fait, selon des
indiscrétions, un pont d’or au
joueur, pour le convaincre d’op-
ter pour son club. Et comme le
joueur est toujours sous contrat
avec la JSK, son transfert ne de-
vait se concrétiser qu’après des
négociations avec la partie ka-
byle. Or, le président Hannachi
a été catégorique à la fn de la
saison, en maintenant Remache
parmi l’ossature du nouvel exer-
cice. Pour rappel, il n’est pas le
seul que Boulhabib souhaite ral-
lier dans son efectif, puisque
même Belkalem a été contacté
ofciellement.
La J SK veut lui faire
prolonger son contrat
Considéré parmi les plus an-
ciens du groupe kabyle, Imad
Remache, qui est arrivé en 2010,
ne cesse de progresser, et sa pré-
sence apporte un grand plus à
l’équipe. Ayant donné entière sa-
tisfaction, les Kabyles songent à
lui faire prolonger le contrat, dès
cet été.
Remache à droite de
la défense, Benlamri
retrouvera son poste
dans l’axe
Pour ce qui est de la pro-
chaine composante de l’équipe,
on a appris qu’avec le départ de
Belkalem et Maïza, l’on croit sa-
voir que le jeune international
Benlamri retrouvera son poste
dans l’axe. Un poste qui ne
lui sera pas étranger, dès
lors que c’est dans ce
compartiment qu’il a
brillé tant au NAHD
qu’en sélection des
U23.
L. A.
À
l’approche de la re-
prise des entraîne-
ments, prévue
pour le 1
er
juillet, la
direction kabyle continue
toujours à étudier toutes les
diférentes destinations qui
arrangeraient son club du-
rant son stage estival. Plu-
sieurs pays ont été annoncés,
dont le Maroc, la Tunisie et
des pays européens. Comme
rapporté par nos soins, la di-
rection songe à deux phases
de préparation, la première
aura lieu début juillet, c'est-
à-dire en plein mois de ca-
rême et sera réservée à la
préparation physique, et la
deuxième au mois d’août qui
sera consacrée au volet tech-
nique, avec la programma-
tion de matches amicaux.
Selon les informations qu’on
a recueillies à ce sujet, on a
appris que le président de la
SSPA/JSK, Mohand-Cherif
Hannachi, est très favorable
pour efectuer le premier
stage à Casablanca. Le choix
du site est motivé par le cli-
mat qui règne en ce moment
dans la capitale économique
du Maroc. La JSK connaît
bien cette ville où elle s’est
rendue à plusieurs reprises,
pour sa préparation. Ainsi,
les dirigeants pourraient
opter pour ce pays voisin, et
les dernières modalités se-
ront discutées avec le nouvel
entraîneur.
Palma, Marseille et
Avignon, les 3
destinations
envisagées pour la
2
e
partie du stage
Concernant la deuxième
partie du stage, et toujours
selon la direction kabyle, ce
sera en principe l’Europe.
Durant cette phase, la JSK
axera son travail sur le volet
technique, durant laquelle
elle disputera plusieurs
matches amicaux. En efet,
trois destinations sont pour
l’instant envisagées, Palma,
Marseille et Avignon. Les
responsables pensent que
d’ici août, la direction aura
sufsamment de temps pour
préparer le voyage.
L. A.
Hannacbl veuI Casa gour le gremler sIage esIlval
43
e
session de formation du Club de
Presse de Nedjma
La Communication au Service de la Culture
Nedjma a organisé au profit des journalistes la 43ème session de formation de son
Club de presse, ce jeudi 20 juin 2013, à son institut de formation sis à Tixeraïne à
Alger. La session dispensée par M. Mustapha Cherif, Professeur d’Université et spé-
cialistedes questions culturelles et éthiques, Lauréat 2013du prixUNESCO du dialogue
des cultures, a porté sur le thème : « la Communication au Service de la Culture».
Dans son introduction, Pr Cherif a mis en exergue le rôle des nouvelles technolo-
gies, à savoir les télécommunications, la téléphonie et les multimédias dans la pro-
motion de la communication culturelle. Cependant, ces outils peuvent, selon le
conférencier, « imposer une seule forme de culture » dans un contexte de globalisa-
tion.
A ce sujet, le formateur souligne : « la communication culturelle joue un rôle pré-
pondérant dans la sauvegarde de l’identité culturelle, car elle vise à promouvoir la cul-
ture à travers notamment le soutien aux créateurs et aux artistes. Elle a également
pour objectif de permettre à un large public d’accéder à la culture». C’est de cette
façon que les sociétés pourront « réaliser une symbiose entre authenticité et moder-
nité » précise-t-il.
En outre, l’intervenant est revenu, sur les métiers de la communication culturelle
qui englobent notamment les animateurs, les créateurs, les artistes, les médiateurs cul-
turels, les intellectuels et les journalistes. Ces professionnels de la communication
culturelle ont pour vocation de « favoriser la circulation des idées, l’émergence de cul-
tures spécifiques, et la démocratisation culturelle.»
Sur un autre volet, Pr Mustapha Cherif a souligné le risque de « la prédominance
du modèle culturel occidental sur le reste du monde ». D’où l’importance de « porter
des références et modèles spécifiques à la connaissance des nouvelles générations et
que des actions culturelles puissent être menées au sein des écoles et des universités
afin de faire émerger des citoyens, dotés d’un jugement rationnel et capables d’inté-
grer la mondialité sans perdre leurs repères. »
Clôturant son intervention, Pr Cherif a mis l’accent sur la nécessité « d’approfondir
nos référents, notre héritage, nos héros et nos valeurs » pour « garder notre mémoire
vivante » et sur l’importance « d’être fiers de nos racines tout en étant ouverts sur le
monde ...tel est le but majeur de la communication culturelle.»
Cette 43ème session de formation s’inscrit dans la série des formations dispensées
par Nedjma depuis la création de son Club de Presse en 2006. A ce jour, 47 sessions
deformation ont étéassurées, dont 43sessions à Alger et quatredans les régions pour
les correspondants locaux.
Ainsi, Nedjma continue de diversifier la thématique de ses formations afin de ré-
pondre au mieux aux besoins spécifiques des journalistes en matière de formation
dans divers domaines utiles à l’exercice de leur métier.
Communiqué
D
epuis mercredi soir, la
JSK tient sa troisième
nouvelle recrue, l’atta-
quant Ahmed Aouedj.
C’est à Alger que le joueur a posé
avec le maillot du club, aux côtés
du président Hannachi. Ainsi, il
aura mis fn au long suspense qui
a duré des jours, voire des se-
maines, sur son avenir. Par ail-
leurs, et selon une source digne
de foi, l’attaquant Aouedj, qui
avait bien entendu donné son ac-
cord de principe de signer en fa-
veur des Canaris, une fois sa lettre
de libération récupérée du CRL, a
passé toute la journée de mer-
credi à Alger avec l’international
Belkalem. Les deux joueurs se
connaissent depuis qu’ils ont
porté ensemble le maillot de la sé-
lection des U23. Selon notre
source, l’international Belkalem a beaucoup parlé à
Aouedj, en lui recommandant d’ofcialiser rapidement
sa venue à la JSK, tout en le motivant aussi d’opter
pour ce club qui lui ouvrira les portes de l’Europe.
Mieux encore, Belkalem, qui aura acquis une riche ex-
périence, notamment depuis qu’il constitue une pièce
maîtresse de la sélection nationale, a expliqué au jeune
attaquant Aouedj, qu’en optant pour
la JSK, il aura toute la latitude de
réussir et de s’imposer. Des propos
qui l’ont convaincu et rassuré. Pour
rappel, depuis que Aouedj a rencon-
tré les responsables de la JSK, il avait
reçu d’autres ofres, dont certaines
sont supérieures à celle du club ka-
byle, mais cela n’a eu aucune in-
fuence sur lui. Il devient ainsi la 3
e
recrue des Jaune et Vert cet été.
«J e ne quitterai la J SK
que pour l’Europe»
Au cours de la conversation qu’il a
eue avec Aouedj, l’international Bel-
kalem a, bien entendu, évoqué les
contacts qu’il a reçus de-
puis le baisser de rideau
du championnat. Le natif
de Mekla est pisté de par-
tout, notamment par
MCA et le CSC qui tiennent à l’enrôler cet
été. Belkalem a dit : «J’ai été approché cet été
par de nombreuses formations. Honnête-
ment, je n’ai répondu à aucune ofre. J’ai pris
ma décision : je ne quitterai la JSK que pour
l’Europe.»
L. A.
Il a passé toute la journée de mercredi avec lui à Alger
Belkalem convalnc Aoued]
de slgner à la j5K !
Zerrara «La balle est
dans le camp des dirigeants
de la J SK»
Joint par nos soins, l’ex-sociétaire de la JSMB, Zerrara, à qui nous avons de-
mandé des nouvelles concernant le contact entre lui et la JSK, nous a
révélé : «Je vous ai dit que le contact entre les responsables de la JSK et moi est
toujours d’actualité. Personnellement, je souhaite porter les couleurs de ce club.
Évoluer avec le lutin Maroci me fera énormément plaisir (rire). Je tiens juste à
vous rappeler que la balle est dans le camp des dirigeants, j’attends toujours un
signe du président Hannachi pour venir.»
Aouedj «Le discours
de Belkalem a beaucoup pesé dans mon choix»
Sid-Ahmed Aouedj, la troisième recrue kabyle, est très heureux d’avoir officialisé avec les Canaris. L’international
espoir affirme que le discours de son partenaire en sélection olympique, Essaïd Belkalem, a beaucoup pesé dans son
choix et qu’il est fier de porter le maillot de la J SK : «Effectivement, j’ai beaucoup discuté avec mon ami et frère Es-
saïd Belkalemqui ne m’a dit que de belles choses. J e dois vous avouer que son discours a beaucoup pesé dans mon
choix».
«A travers ses propos, j’ai senti à quel point il est attaché à ce club »
Ce qu’a aussi pu remarquer Aouedj à travers les propos tenus par Belkalem, c’est à quel point ce dernier est très
attaché à son club : «Belkalemest un garçon que j’apprécie beaucoup, il a du caractère et il est indispensable dans
un groupe. Franchement, j’aurais souhaité le voir poursuivre encore à la J SK pour d’autres saisons encore».
H. B.
06
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
C’
est à l’hôtel Ibis que nous
nous sommes longuement
entretenus avec le président
Mohand-Cherif Hannachi, quelques
minutes après la signature de Sid
Ahmed Aouedj. Le président de la
SSPA/JSK s’est exprimé sur plusieurs
dossiers qui font l’actualité du club
kabyle, entre autres le recrutement,
la question de l’entraîneur en chef,
du staf technique, du stage de pré-
paration ainsi que les deux nou-
veaux sponsors, Sacomas et Ramy.
«On ne fera pas de folie
pour recruter»
Après avoir parlé d’Aouedj, le boss
kabyle s’est exprimé sur le recrute-
ment, qui à ses yeux, fonctionne à
merveille. Il nous dira dans un pre-
mier temps : «Je n’ai pas voulu m’ex-
primer sur le dossier du recrutement,
car on veut travailler dans la discré-
tion la plus totale. Nous sommes se-
reins. Maintenant que nous avons
tout conclu avec Aouedj, on poursuit
les négociations avec 2 autres joueurs.
J’espère qu’on pourra conclure dans les
prochaines heures. Que les supporters
se rassurent, il n’y a pas le feu à la
JSK. Nous avons une feuille de route
à suivre et on ne fait pas les choses de
manière aléatoire, tout en évitant de
faire des folies. Tout est calculé.»
«Bientôt, on aura un
attaquant africain»
S’exprimant sur le prochain atta-
quant étranger, Hannachi nous a fait
savoir qu’il s’agit d’un africain qui
sera bientôt recruté  : «En plus des
deux joueurs locaux, nous sommes en
négociation avec un attaquant afri-
cain. En principe, il sera bientôt là.
Mais à l’heure actuelle, je ne peux pas
donner son nom, car les choses se font
dans la discrétion. Si on arrive à l’en-
rôler, le recrutement sera satisfaisant.
Je dois dire aussi que ce n’est pas le
moment de se permettre de faire des
folies dans le recrutement, car nous
avons une stratégie et une politique à
suivre. Pour le moment, les choses
avancent bien. J’espère qu’on attein-
dra nos objectifs.»
«Encore trois recrues
et on bouclera le
recrutement»
Décidément, le club kabyle ne re-
crutera pas plus de 6 joueurs cette
saison. C’est du moins ce que nous a
fait savoir le boss Kabyle : «Mainte-
nant que nous avons assuré les ser-
vices de trois joueurs, à savoir
Aouedj, Madi et Chibane, nous allons
encore recruter trois autres joueurs et
ce sera terminé. On songe à recruter
six joueurs au total. C’est amplement
sufsant. La plupart des joueurs sont
sous contrat et nous avons su main-
tenir la stabilité de l’efectif. C’est ma
plus grande satisfaction. J’espère seu-
lement que nous avons fait le bon
choix et que ça va marcher pour
nous.»
«Cinq jeunes ont été
promus en équipe première
et l’année prochaine, ce
nombre sera doublé»
Comme nous l’avons déjà an-
noncé, neuf jeunes joueurs seront
promus en seniors cette saison, dont
quatre de la catégorie des U21. A ce
sujet, Hannachi nous dira : “Pour la
prochaine saison, nous avons changé
de politique. On s’est entendus pour
faire accéder cinq joueurs en équipe
première, sans compter les espoirs qui
s’entraîneront avec les seniors et joue-
ront chez les U21. Pour cette saison,
ce seulement cinq seront concernés,
mais la saison prochaine, ce nombre
sera doublé. D’ailleurs, il y aura une
réglementation qui imposera au club
de faire promouvoir les jeunes. Je
trouve que c’est une bonne chose, car
nos jeunes joueurs doivent avoir leur
chance, eux qui constituent l’avenir de
notre football.”
«Notre priorité est de
renforcer
le compartiment offensif»
Comme ce fut le cas la saison der-
nière, les responsables du club font
du compartiment ofensif leur prio-
rité. Le premier responsable du club
dira : «Nous avons une bonne défense
et un excellent milieu de terrain.
Notre priorité est de renforcer le com-
partiment ofensif. Jusque-là, je pense
que c’est en bonne voie. Il nous reste
la moitié du chemin à parcourir
avant de boucler l’opération. Je pense
que le nouvel entraîneur aura un
large choix en attaque la saison pro-
chaine. C’est aussi notre but d’avoir
un efectif riche.»
«La liste définitive des
libérés n’a pas été arrêtée»
Pour ce qui est des libérés, la liste
défnitive n’a pas été arrêtée, le temps
d’attendre le retour d’Aït Djoudi du
Maroc. Hannachi nous a fait sa-
voir : «Pour les libérés, je ne veux pas
citer de noms, car rien n’a été décidé.
La liste fnale n’a pas été arrêtée. Je
dois discuter à nouveau avec l’entraî-
neur qui aura un droit de regard sur
l’efectif actuel. Mais je pense que d’ici
la fn de la semaine prochaine, tout
sera tiré au clair. Je n’ai toujours pas
rencontré le reste des joueurs, excepté
ceux qui ont récupéré leurs lettres de
libération. Cela va se faire avant la re-
prise.»
«Nous ne sommes toujours
pas fixés sur le cas
Bouaïcha»
Interrogé sur le cas du milieu de
terrain Djamel Bouaïcha, le prési-
dent Hannachi nous dira : «Nous ne
sommes toujours pas fxés sur son cas.
Je vais rencontrer le joueur prochai-
nement pour lui parler. Je pense que
tout sera plus clair prochainement.»
Il faudrait dire que Bouaïcha n’est
pas le seul, puisque même Maïza et
Chalali risquent aussi de quitter le
club cet été. Ils devront toutefois se
désister d’une partie de leurs sa-
laires, en échange de leurs lettres de
libération.
«Aït Djoudi choisira son
propre staff et je ne m’y
opposerai pas !»
Revenant sur la question du choix
du staf technique, Hannachi a mis
fn aux rumeurs en acceptant toutes
les conditions posées par Aït Djoudi.
Il dira clairement : «Je le dis ouverte-
ment, Aït Djoudi est libre de choisir
son propre staf technique. Il est le
premier responsable du staf tech-
nique et je ne peux en aucun cas lui
imposer des personnes qui travaille-
ront à ses côtés. Il est de son droit de
ramener des personnes qui s’enten-
dent bien avec lui. Sur cette ques-
tion, ma position est très claire. Je ne
refuserai aucun nom à Aït Djoudi,
qu’il en soit rassuré.»
«Il peut ramener même
ceux qui m’ont déjà fait du
mal par le passé»
Avant d’ajouter dans la foulée  :
«Aït Djoudi peut même ramener des
personnes qui m’ont déjà fait du mal
par le passé. Je ne fais allusion à per-
sonne et je ne citerai aucun nom.
J’aime la JSK et j’ai donné ma vie pour
ce club. Je ferai tout ce qui est en mon
pouvoir pour que la JSK retrouve les
sommets. Si le staf d’Aït Djoudi peut
contribuer à cet objectif, il est le bien-
venu. Je ne m’opposerai à la venue de
personne.»
«Je dois d’abord le
rencontrer pour connaître
sa situation avec le club
marocain»
Pour ce qui est du problème qu’a
rencontré Aït Djoudi avec la direc-
tion du MAS, Hannachi préfère s’en-
tretenir avec le coach pour aborder
le sujet. Il s’est simplement contenté
de dire : «Je ne suis pas au courant du
problème d’Aït Djoudi avec le club
marocain. Je dois d’abord le rencon-
trer, dès son retour du Maroc pour
être défnitivement fxé. De notre
côté, on n’attend que sa venue pour
installer le nouveau staf et tracer les
grands axes des prochaines échéances
qui nous attendent. On doit le consul-
ter pour ce qui reste du recrutement
ainsi que sur les noms des libérés.»
«On effectuera deux stages
de préparation»
Pour ce qui est du prochain stage
de préparation, Hannachi souhaite
que son équipe en efectue deux. Il
dira à ce sujet : «On efectuera deux
stages de préparation cet été. Je pense
qu’on aura sufsamment le temps. Le
premier aura lieu en plein mois de
Ramadhan et le second, juste après.
Sur ce point, on discutera aussi avec
Aït Djoudi pour savoir ce qu’il en
pense. Mais en principe, c’est ça notre
programme.»
«Le premier aura lieu
à Casablanca...»
En évoquant le prochain stage de
préparation, le président Hannachi
n’a pas été afrmatif sur le lieu du
stage, mais il a donné son avis. Il
nous dira : «Même si nous ne sommes
toujours pas fxés sur le lieu du 1
er
stage, je pense qu’il aura lieu à Casa-
blanca. D’abord parce que nous se-
rons en plein mois de Ramadhan et
que la température aura baissé consi-
dérablement le soir, ce qui aidera les
joueurs à mieux se préparer après le
f ’tour. Le climat à Casa est favora-
ble.»
«... le second probablement
à Avignon»
Avant d’ajouter dans le même
contexte : «Pour le second stage, on
aura tout le temps de préparer les
visas des joueurs. Mais si j’avais le
choix, il sera programmé probable-
ment en Europe. A mes yeux, le meil-
leur endroit est à Avignon, car là-bas,
il y a toutes les commodités. On a
aussi reçu d’autres propositions pour
efectuer notre stage, comme Mar-
seille et Palma. Mais on tranchera
une fois que le premier stage aura
commencé.»
«J’ai tout conclu avec
le P-DG de Sacomas»
Pour la première fois, Hannachi a
bel et bien confrmé le nom de la so-
ciété étrangère, Sacomas, qui sera le
futur sponsor du club. Il nous dira à
ce sujet : «Je viens de revenir d’Azze-
foun où j’ai rencontré le P-DG de la
société Sacomas. On a tout conclu
pour qu’il soit un de nos nouveaux
sponsors pour la prochaine saison. En
principe, il prendra en charge les bil-
lets du prochain stage de préparation.
Les choses avancent bien dans ce sens
et je m’en réjouis. Je dirai aussi qu’on
ne s’arrêtera pas là, puisque d’autres
sponsors vont aussi signer des
contrats avec la JSK.»
«Ramy veut avoir
ses panneaux
au stade de Tizi Ouzou»
Par la suite, Hannachi nous a
donné le nom d’un autre nouveau
sponsor. Il dira : «Parmi nos futurs
sponsors, il y a le P-DG de la société
qui fabrique des jus, en l’occurrence
Ramy. La société en question veut
avoir des panneaux publicitaires au
stade de Tizi Ouzou à partir de la
prochaine saison. Les choses avancent
dans le bon sens et je pense que nous
allons aussi conclure avec cette société
dans un futur proche.»
«On se contentera
des sponsors»
Et pour conclure, le président de
la SSPA/JSK nous a confé que les
membres du conseil d’administra-
tion se contenteront de l’aide des
sponsors, à défaut d’un actionnaire
majoritaire, du moment qu’aucune
société nationale ne s’est manifestée
pour racheter le club : «A défaut d’un
actionnaire majoritaire ou d’une so-
ciété nationale capable de racheter le
club, on se contentera des sponsors
cette saison. Je sais que c’est dur, mais
nous n’avons trouvé aucune autre so-
lution pour faire face à cette crise. Je
vous mentirai en vous disant que
nous n’avons pas du mal à recruter. Et
ce n’est pas seulement la JSK puisque
l’ensemble des clubs de Ligue 1, ex-
cepté ceux qui ont été rachetés par les
sociétés nationales, en soufrent.»
Abdelatif A.
H
a
n
n
a
c
h
i

«2 joueurs locaux plus
1 attaquant africain et le
recrutement sera bouclé»
Coup franc JSK
07
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup d’œil JSK
MCA
Aït Djoudi refuse
le chantage !
Deux clubs marocains l’ont contacté officiellement
La JSK risque de perdre
Salif Ballo
Comme rapporté par nos soins, la JSK est sur
les traces de l’attaquant malien Salif Ballo. Les
dirigeants kabyles qui ont supervisé le joueur en
question à travers certaines vidéo ont été satis-
faits, notamment Ait Djoudi qui avait donné son
OK avant de se rendre au Maroc. Une invitation
devait être envoyée au joueur afin de pouvoir
entamer les démarches administratives pour ren-
trer en Algérie et négocier son recrutement avec
la JSK. Entre-temps, d’autres clubs sont entrés en
lice pour le joueur qu’ils veulent enrôler cet été.
Selon une source crédible, deux clubs marocains ont contacté officiellement le
joueur, dont un lui a même fait une proposition financière. Aussi, la même
source nous a confié que si la JSK n’accélère pas la démarche en invitant le joueur
à négocier à Alger, elle risque tout simplement de perdre le joueur en question, qui
constitue la cible de plusieurs clubs.
A.C.
Ramy, un autre sponsor
de la JSK !
I
I Après la société navale SAKO-
MAS qui est sur le point de signer
un protocole d’accord avec la JSKpour
devenir son sponsor la saison pro-
chaine, on a appris que la direction a
aussi obtenu l’accord de principe de
Ramy-jus pour venir apporter sa
contribution fnancière. Le président
Hannachi, qui avait rencontré le P-DG
de SAKOMAS mardi dernier, prépare
également une entrevue avec Ramy-
Jus, pour fnaliser l’accord. Selonundi-
rigeant, d’autres nouveaux sponsors
vont arriver, avant le coup d’envoi de la
saison, ce qui apportera un grand plus
à la JSK, fnancièrement parlant, et lui
permettra de bien démarrer la saison.
Hannachi-Gourmi, RDV
aujourd’hui
I
I Même
si à l’ESS,
on reste
c o n f a n t s
voire certains
que le vire-
voltant ailier
K h a l e d
Gourmi rem-
pilera pour
deux nou-
velles saisons
en signant
son contrat
aujourd’ hui,
après avoir
obtenu son
accord de
principe hier
soir, la JSKlui
a déjà fait une
première pro-
position. On a appris d’une source
crédible que le président Moh Cherif
Hannachi a appelé le joueur hier au
téléphone pour l’inviter à une
deuxième rencontre. Notre source
nous a confé que Gourmi devrait pa-
rapher son contrat aujourd’hui avec
les Canaris. Afaire à suivre !
P
arti au Maroc pour négocier sa lettre de libération avec les di-
rigeants du MAS de Fès, club avec lequel il est encore lié par
contrat pour une nouvelle année, l’entraîneur kabyle, Aït
Djoudi, s’est vu bloqué par le président du MAS, Merouane
Bennani. En effet, c’est dans la soirée d’avant-hier qu’une
rencontre a eu lieu entre les deux parties et à l’issue de laquelle il a été
décidé de maintenir Aït Djoudi comme entraîneur en chef du MAS, une
décision que le concerné dans toute cette affaire a confirmé. Néan-
moins, il semblerait qu’en dépit de tout ce qui se dit en ce moment du
côté de Fès et toutes ces affirmations de leurs dirigeants concernant le
maintien d’Aït Djoudi à la barre technique, ce dernier selon une source
digne de foi, refuse toute forme de chantage et menace de jeter
l’éponge. Selon les informations recueillies à propos de ce dossier, Aït
Djoudi campe sur ses positions et veut rentrer au pays, ce qui, selon ses
proches, laisse les chances de le voir entraîner la JSK intactes.
Les dirigeants du MAS sont catégoriques et ne
comptent pas le lâcher
Pour leur part, les dirigeants du MAS sont, le moins que l’on
puisse dire, catégoriques. Selon eux, Aït Djoudi est parti pour
une nouvelle saison avec eux et qu’après la réunion tenue mer-
credi soir, plusieurs décisions ont été prises dont une révision
importante du salaire de l’entraîneur en chef.
Vers une solution à l’amiable
Par ailleurs, au vu de plusieurs paramètres, il
n’est pas à écarter qu’une solution à l’amiable
soit trouvée et cela permettrait aux deux par-
ties de se séparer sans provoquer le moindre
clash, ni gâcher cette grande relation qui
unit Aït Djoudi aux responsables du MAS
de Fès qui ont toujours été à ses côtés en
permanence durant le précédent exer-
cice, ce qui lui a valu une troisième place
en championnat marocain, qualificative
à la coupe de la CAF.
Voici ce qu’il a confié à ses
proches :
« J’ai dit que je rentrais en
Algérie et je ne reviendrai
pas sur ma décision »
Vraisemblablement, l’entraîneur kabyle
est décidé plus que jamais à rentrer au pays
et reprendre du service dans le championnat
local. Aït Djoudi a confié à ses proches qu’il ne
comptait pas revenir sur sa décision et qu’il ren-
trait au pays.
A.C.
Le Mouloudia recevra
à Bologhine ou à Kouba
Zeghli et Belakhdar, c’est l’impasse !
Zeghli et Belakhdar, en contact avec le
MCA depuis quelques jours, ont très peu de
chances de signer. Sauf revirement de der-
nière minute, les deux joueurs ne joueront
pas au Mouloudia. Et pour cause, ils buttent
désespérément sur le problème de la libéra-
tion. Ni la JSMB ni le CSC ne sont disposés à
laisser filer leurs deux joueurs au MCA. Et
encore, Zeghli est au cœur d’un quiproquo,
après avoir signé au CSC, alors qu’il est en-
core sous contrat avec la JSMB jusqu’en
2015. Belakhdar, lui, a tenté un accord à
l’amiable, hier, avec ses dirigeants, mais il
est reparti de Constantine bredouille. Du
coup, le MCA, qui ne ferme pas définitive-
ment la porte devant ces joueurs, est
contraint de prospecter ailleurs. La piste
étrangère reste la plus probable à l’heure
qu’il est.
Un Gabonais et un Togolais
sur les tablettes de Kaoua
Kaoua aurait avoué à ses proches être
dans l’impasse, après avoir fait chou blanc
dans le recrutement d’un arrière gauche à la
place de Réda Babouche, suspendu. Toutes
les pistes exploitées jusqu’ici ont débouché sur une im-
passe. Kaoua lorgne du côté sub-saharien. Deux
joueurs sont sur les tablettes. Le Togolais Kakouta et
un autre arrière gauche qui évolue, nous dit-on,
dans le championnat gabonais.
Kaoua évite les cadres
La plupart des joueurs mouloudéens, en-
core sous contrat, ont souhaité une rencon-
tre avec Abdennour Kaoua pour discuter de
leur avenir, mais aussi de leurs arriérées.
Comme le manager général est actuellement
préoccupé de dénicher des nouvelles recrues,
les joueurs voyaient en la cérémonie de ma-
riage d’Attafen une belle opportunité pour caler
un rendez-vous avec Kaoua. Tous heureux du ma-
riage de leur équipier, mais ils saisiront cette occasion
pour crever l’abcès avec Kaoua. Ce jour-là, le
manager général a évité tout le monde, en
ne faisant qu’un petit tour, puis s’en va.
Abdennour Kaoua était le premier arrivé
et le premier reparti. Le temps que tous
les joueurs soient là, Kaoua, lui, a déjà
quitté les lieux. Les joueurs sont, du
coup, obligés de patienter un peu
avant d’être fixés. Il est certain qu’ils
seront contactés au moment oppor-
tun. Kaoua pense d’abord boucler le
recrutement, avant de se pencher sur
le cas des anciens. Ceux-ci doivent
donc aller voir ailleurs. Kaoua a, pour
l’heure, d’autres chats à fouetter.
N.B.
L
e MCA ne sait toujours pas où
il recevra ses hôtes la prochaine
saison. Le Doyen pensait pou-
voir continuer à le faire au 5-
Juillet, comme ce fut le cas
durant cet exercice, mais il a vite été prié
par l’OPOW du complexe Olympique de
voir ailleurs, lequel annonce la fermeture
du stade pour travaux. Une décision qui
ne surprend personne, à vrai dire, dans la
mesure où cela fait un bail qu’on nous ra-
bâchait la fermeture de cette enceinte
pour la pose d’une nouvelle pelouse, de-
venue une «afaire d’Etat», après le ca-
moufet Algérie-Bosnie. Du coup, le
MCA est prié d’aller se chercher
un autre stade où recevoir.
L’option Bologhine est la
première qui s’était posée,
mais pour l’heure, rien
ne garantit au Moulou-
dia un retour à Omar-
Hamadi, car pour ce
faire, il faut avoir l’aval
de Ali Haddad. Ce dernier a fait savoir,
récemment, n’avoir «reçu aucune de-
mande du MCA sur la question». Mais il
paraît qu’il a été saisi le lendemain par
Rafk Hadj Ahmed. «Nous avons été in-
formés de l’impossibilité de recevoir nos
adversaires au stade du 5-Juillet lors de la
première partie de la saison prochaine, vu
que cette enceinte sera bientôt fermée pour
travaux, ce qui nous contraint de voir ail-
leurs, et ce sera probablement à Bologhine
ou Kouba», a déclaré le manager général,
Abdenour Kaoua, à l’APS.
Rouiba et Koléa indisponibles
pour le moment
L’idée de recevoir à Rouiba, comme
c’était le cas par le passé, avait été suggé-
rée. Celle-ci n’a pas déplu aux dirigeants
du MCA, mais comme la pelouse du
stade de Rouiba «laissait à désirer», a fait
savoir Kaoua, exit le stade de Koléa,
fermé pour travaux — construction d’une
nouvelle tribune —, le MCA n’a plus
d’autres choix que de se rabattre sur Bo-
loghine ou Benhaddad (Kouba). Selon
toute vraisemblance, il y a plus de chance
de le voir accueillir ses hôtes à Kouba
plutôt qu’à Bologhine, vu le risque d’in-
terférences avec l’USMA, d’autant que la
LFP a établi le calendrier de la nouvelle
saison sur la base que les deux clubs ne
recevront plus sur le même terrain.
Kaoua : «Nous n’avons pas le
choix»
Reste donc l’option Bologhine ou, à dé-
faut, Benhaddad. Le MCA devra trancher
en fonction de la disponibilité des deux
stades, sachant qu’une opposition risque
de se produire. «Nous n’avons pas vrai-
ment le choix, dans la mesure où les stades
de Koléa et Rouiba, qui auraient pu
constituer des solutions de rechange, sont
indisponibles», a expliqué Kaoua. Le
MCA devrait, néanmoins, être fxé très
prochainement.
N. B.
Stage d’intersaison
Décision dimanche
ou lundi
Alors qu’il y a peu de chances pour que
le MCA se prépare à Kahrama, le fameux
centre de préparation de Casablanca, la di-
rection mouloudéenne continue à prospecter
pour définir le lieu et les dates. Comme Alain
Geiger a fait savoir qu’il souhaitait se prépa-
rer au Maroc, du 19 juillet au 20 août, Rafik
Hadj-Ahmed est en train de voir avec ses
relais au Maroc pour trouver un bon
point de chute à l’équipe. Une dé-
cision devrait intervenir di-
manche ou lundi.
Au lendemain de la
réunion tenue avec l’entraî-
neur Aït Djoudi à Fès…
Réda Zaïm, secrétaire
général du MAS de Fès,
déclare :
«Aït Djoudi reste
avec nous !»
Dans une déclaration audio recueillie sur le site officiel du
club marocain, le MAS de Fès, hier, le secrétaire général de
cette formation, Réda Zaïm, a confirmé les décisions qui ont
sanctionné la réunion tenue mardi, 19 juin, dans la soirée,
avec l’entraîneur en chef de l’équipe première, Azzedine Aït
Djoudi. En effet, le SG a déclaré qu’Aït Djoudi va rester pour
une autre année dans ce club. L’orateur a annoncé une fois
encore qu’Aït Djoudi va être présent au tournoi organisé
en Arabie Saoudite : «Nous avons tenu une réunion de
travail entre les membres dirigeants du MAS de Fès et
l’entraîneur en chef Aït Djoudi. Je tiens à annoncer
que ce dernier restera au sein de ce club. Aït
Djoudi nous a remis la liste des joueurs qu’il
compte prendre avec lui en Arabie Saou-
dite, et nous allons reprendre les en-
traînements le 24 juin prochain
en sa présence».
Kherrat,
une piste
abandonnée
Proposé à Kaoua par l’agent de
Habib Bellaïd, l’arrière gauche
franco-algérien, Toufik Kherrat, ne
jouera vraisemblablement pas au MCA.
Abdennour Kaoua, qui s’est penché
sur son CV, a décidé de ne pas don-
ner suite à ce contact. Il a fait sa-
voir qu’il souhaitait engager un
arrière gauche algérien ou
à défaut africain.
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup d’œil MCA
08
Kaoua propose une
avance de 5 mois
à Yahia-Cherif
Bouguèche«J ’ai l’espoir de voir
les quatre sanctionnés graciés»
On a profité de l’ambiance du mariage d’Attafen,
pour retrouver la coqueluche du Mouloudia. Il
s’agit de Hadj Bouguèche. Le virevoltant
attaquant du Mouloudia a bien voulu répondre à
nos nombreuses questions. On a parlé de la
sanction du quatuor du MCA de la fin de saison
et des nouvelles recrues. Entretien !
«La direction
n’accorde que
très peu de
considération
aux anciens»
«Derrag a pris
une décision
hâtive, mais
souhaitons-lui
bonne chance !»
Suivez-vous les nouvelles
du MCA en cette période
du mercato ?
Je vous le dis en toute sin-
cérité, je suis très loin de ce
qui se déroule au sein du
club. Je ne suis pas les activi-
tés du Mouloudia en ce mo-
ment.
Est-ce que votre décision
est liée aux événements
que le MCA a connus en
fnale de la Coupe d’Algé-
rie ?
J’ai senti le besoin de pren-
dre un peu de recul par rap-
port au club. Je sais qu’on se
dirige vers une nouvelle sai-
son très difcile. Nos sup-
porters sont très exigeants.
Un repos total est très im-
portant, avant l’entame d’une
nouvelle saison, afn de satis-
faire le large public du Mou-
loudia.
Si on commençait cet en-
tretien par la sanction in-
figée au quatuor Menad,
Ghrib, Babouche et
Chaouchi. Comment voyez-
vous l’avenir du club sans eux
?
Nous avons décroché de bons
résultats grâce à Ghrib, Menad,
Chaouchi et Babouche. Que ce
soit en championnat ou en
coupe, leur absence va peser
cette saison. Mais que voulez-
vous que je vous dise ? On ne
peut rien faire. On espère seule-
ment qu’ils seront graciés. Cela
ne peut que nous réjouir et nous
donner plus de forces s’ils se-
raient à nos côtés pour la nou-
velle saison.
La direction du club a com-
mencé la préparation de la
nouvelle saison, en sollicitant
de nouvelles recrues. Ne pen-
sez-vous pas que le fait de
commencer par négocier
avec les nouvelles recrues
pourrait créer un malaise
chez les anciens ?
C’est la nouvelle politique de
la nouvelle direction. Comme
les anciens sont dans leur majo-
rité encore sous contrat, cela a
sans doute poussé les responsa-
bles à renforcer l’équipe. On
verra plus clair dans un avenir
très proche.
Cette façon de faire des nou-
veaux dirigeants ne pourrait-
elle pas créer un sentiment
de mise à l’écart chez les an-
ciens ?
Cela va de soi, nous sommes
afectés. De plus, d’anciens
joueurs n’apprécient pas trop la
nouvelle politique du club. On a
l’impression qu’on nous accorde
peu de considération. Nous
avons un bon groupe et le MCA
n’a besoin que d’un renforce-
ment au niveau de certains
compartiments. J’espère que les
choses vont changer et que les
anciens vont être enfn contac-
tés de nouveau.
On a constaté que Kaoua n’a
pas beaucoup parlé avec les
anciens lors du mariage d’At-
tafen. A quoi cela est-il dû, à
votre avis ?
J’ai fait le même constat. Di-
sons que Kaoua est très occupé
en ce moment. On espère qu’il
se penchera sur les an-
ciens en les convoquant. Il
est temps qu’on nous solli-
cite, parce qu’on a long-
temps attendu un signe de
nos dirigeants.
Vous êtes cité comme un
exemple du joueur qui
n’a pas songé à quitter le
MCA, malgré les nom-
breuses ofres. A la difé-
rence de Derrag dont le
retour était très attendu
et qui a fni par changer
de cap, en optant pour le
CSC, que pensez-vous de
tout ça ?
Je pense que Derrag a
pris une décision hâtive,
on parlait de son retour au
bercail, à la fn de la saison
dernière. Les Chnaoua
l’apprécient beaucoup.
Cela dit, on doit respecter
le choix du joueur et sur-
tout lui souhaiter une ex-
cellente saison avec sa
nouvelle équipe. Je sou-
haite que les supporters du
Mouloudia ne lui en voudront
pas et qu’ils continueront à l’ap-
précier.
Quel est votre avis sur les
nouvelles recrues et celle de
Geiger comme entraîneur ?
C’est le choix de la direction
du club et on est dans l’obliga-
tion de le respecter. Je souhaite
que les nouvelles recrues s’adap-
teront vite avec le groupe. En ce
qui concerne le nouveau coach,
je pense qu’il a une bonne carte
de visite. Son expérience nous
sera bénéfque il va donc don-
ner un plus au Mouloudia.
Toutes les nouvelles recrues
sont connues et apporteront un
plus aussi.
Entretien réalisé par Billel G
L
es négociations entre Kaoua et
Yahia-Cherif sont toujours en
cours. Le Mouloudia s’intéresse
toujours à l’attaquant d’Istres. Le
manager général du MCA l’a ren-
contré, mercredi dernier, a-t-on appris. Les
négociations entre Istres et le Mouloudia
pour la libération de l’attaquant algérien qui
reste, bien évidemment, encore lié à son
club, n’ont pas évolué d’un iota. Les diri-
geants d’Istres attendent toujours une ré-
ponse de leurs homologues du Mouloudia.
Kaoua aurait fait savoir à Yahia-Cherif que
le MCA allait se charger de racheter son
contrat.
Kaoua lui offre 200 millions,
Yahia-Cherif en veut 220
Les deux parties n’étaient pas parvenues à
trouver un terrain d’entente sur le salaire
que devra percevoir le joueur. Le MCA lui a
proposé 200 millions par mois. Kaoua au-
rait, par ailleurs, précisé à Yahia-Cherif que
le vieux club algérois allait se charger de ra-
cheter son contrat. Cependant, les négocia-
tions sur le montant du salaire du joueur
devaient constituer la deuxième étape des
discussions. Par ailleurs, la direction du
club d’Istres a évalué le montant du rachat
du contrat du joueur à 40 000 euros. De son
côté, Kaoua a formulé une proposition f-
nancière à Yahia-Cherif qui, selon notre
source, ne l’aurait pas emballé. Ce dernier
campe sur sa position en exigeant un salaire
de 220 millions de centimes par mois.
Yahia-Cherif se dit en mesure de
régler son problème de libération
La réponse de l’ex-attaquant de Kouba ne
s’est pas fait attendre. Yahia-Cherif a une
autre idée. Il veut s’occuper en personne du
rachat de son contrat. Il veut surtout que
son salaire ne soit pas inférieur à 220 mil-
lions de centimes. Cette histoire cache
beaucoup de choses, quand on sait que le
montant du rachat du contrat du joueur
s’élève à 40 000 euros, c'est-à-dire 4 millions
de dinars. Il est clair que Yahia-Cherif ne va
pas s’amuser à racheter son contrat pour ce
montant car il sera le perdant dans l’afaire,
même si Kaoua accepte les exigences sala-
riales du joueur. Yahia-Cherif devrait dé-
bourser, si on suit sa logique, 160 millions
de centimes. A moins que le joueur ne dé-
cide de rompre son contrat avec Istres et
ensuite négocier son engagement avec le
Mouloudia en position de force. C’est cette
voie qui nous paraît la plus plausible. Il suf-
ft de déclarer qu’il veut rentrer à Alger et
de ne plus vouloir rester à l’étranger.
Kaoua lui accorde une semaine
avant de connaître sa réponse
Yahia-Cherif s’entête à récupérer lui-
même sa lettre de libération. Il aurait
même convaincu Kaoua et Hadj Ahmed à
le laisser faire. Les négociateurs du Mou-
loudia ont fni par accepter la démarche du
joueur. Cependant, l’attaquant d’Istres
n’aura pas toute la durée de la période esti-
vale pour essayer de convaincre ses diri-
geants à le libérer. D’après notre source,
Kaoua a donné une petite semaine au
joueur pour tenter de ramener sa lettre de
libération. Cet ultimatum du manager du
MCA met la pression sur le joueur afn de
conclure avec lui une fois pour toutes, faute
de quoi les dirigeants du vieux club algé-
rois chercheront ailleurs.
Billel G.
La question du site
prévu pour le stage
au Maroc sera
tranchée lundi
Le Mouloudia d’Alger ef-
fectuera son stage au Maroc
du 6 au 19 juillet. C’est ce
qu’a laissé entendre Kaoua à
l’APS, mercredi dernier.
Mais le lieu du stage n’est pas
encore connu. Hadj Ahmed
a entrepris les démarches
pour trouver le meilleur en-
droit pour son équipe, dans
l’un des nombreux com-
plexes sportifs du Royaume.
Kaoua ne veut plus
entendre parler
de Kherat
Le Mouloudia d’Alger est
à la recherche d’un latéral
gauche. L’agent de Belaïd au-
rait proposé un certain Khe-
rat, un émigré ayant évolué
en France. Kaoua a décidé
d’abandonner cette piste,
sous prétexte que le joueur
en question n’a pas su prou-
ver son talent dans les
championnats français. L’en-
tourage du manager général
du MCA nous a confé que
le Mouloudia choisira entre
un arrière gauche qui a joué
en Ligue1 du championnat
d’Algérie et n’exclut pas la
possibilité d’étudier les CV
de certains joueurs africains.
Abdelatif
Benamar
proposé
On a appris qu’un
joueur évoluant au CR
Témouchent aurait été
proposé par un agent
de joueurs à la direc-
tion du Mouloudia. Le
joueur en question est
en ce moment sollicité
par des équipes de
l’Oranie, mais très peu
connu en Ligue1. Ben-
brahim, son agent, at-
tend un rendez-vous
dans les jours qui
viennent avec l’un des
recruteurs du MCA.
Mezouar l’aurait
proposé au CRB
On a appris qu’Ara-
fat Mezaouar, l’ancien
milieu ofensif du
CRB, aurait déjà dis-
cuté avec les dirigeants
du Chabab au sujet de
cet élément. Mais
comme le CRB est
confronté à d’énormes
problèmes fnanciers,
il est peu probable que
le joueur atterrisse à
Belouizdad. Par ail-
leurs, le manager du
joueur laisse entendre
que son client était à
deux doigts de signer à
l’Entente.
09
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup franc USMA
Ziaya«Je n’ai marqué qu’un
seul but, mais il y a des choses
que le public ne voit pas»
Aksouh séduit par le modèle
de l’Académie de l’USMO
J eunes catégories
L’USMA fait son marché à Oran
Les play-ofs nationaux des
jeunes catégories qui se sont
déroulés ces trois derniers
jours à Oran ont révélé beau-
coup de jeunes talents qui évo-
luent dans les diférentes
formations qui ont pris part à
ce tournoi, comme ceux que
recèle l’Académie de l’USMO,
l’équipe des U15 de la JSM
Skikda qui a été sacrée cham-
pionne d’Algérie, les U17 de
l’ASMO ou encore les juniors
A de l’ASO (U18) qui ont été
sacrés champions d’Algérie
aux dépens de leurs homo-
logues usmistes. Les respon-
sables des Rouge et Noir
présents sur place, Mustapha
Aksouh à leur tête, n’ont pas
raté l’occasion d’approcher
quelques jeunes joueurs qui
se sont illustrés durant ce
tournoi, en prenant attache
avec les responsables de leurs
clubs. Les Usmistes ne sont pas les
seuls à s’être intéressés à ces
jeunes, mais apparemment, les
joueurs en question veulent tous
jouer à l’USMA. Les dirigeants de
leurs clubs ont fait savoir que les
catégories jeunes de l’USMA sont
devenues une référence pour eux
et rêvent tous de rejoindre les
rangs du club de Soustara par rap-
port aux moyens qui existent et au
grand intérêt qu’accordent les diri-
geants usmistes aux jeunes. Et on a
pu savoir, en efet, que pas moins
d’une dizaine de joueurs dans les
diférentes catégories auraient tapé
dans l’œil des techniciens usmistes
présents à Oran et que les dé-
marches pour les faire venir à
l’USMA auraient été déjà enta-
mées.
B. M.
Comme nous l’indi-
quions hier, les cadets de
l’USMA (U17) ont rem-
porté la fnale des play-
ofs, avant-hier, face à
l’USM Oran aux tirs au but
(4-2). Les deux équipes
n’ayant pu se départager
dans le temps réglemen-
taire (0-0), ils ont donc dé-
croché le titre de
champion d’Algérie face à
une séduisante équipe de
l’Académie de l’USMO qui
n’a laissé personne indifé-
rent. En efet, cela n’a pas
été facile pour les Usmistes
qui ont éprouvé d’énormes
difcultés face à cette belle
équipe au football léché, et
qui aura marqué les esprits
durant ce tournoi. Les Us-
mistes ont été les premiers
à être séduits par les U17
de l’USMO qui sont en
formation dans un système
académique que les res-
ponsables du club oranais
ont mis en place en inves-
tissant sur ce projet qui
leur tenait à cœur. C’est un
modèle qui a beaucoup plu
au directeur technique des
jeunes catégories de
l’USMA, Mustapha Ak-
souh qui s’est montré très
intéressé par tout ce qui se
fait à l’Académie de
l’USMO. «C’est une superbe
équipe qui pratique un très
beau football et ce n’est pas
un hasard, compte tenu du
travail que sont en train de
faire les responsables de
l’USMO.» Les cadets de
l’USMO sont, en efet, en-
tièrement pris en
charge par le club, en-
traînement, formation,
hébergement, restaura-
tion et scolarité. C’est
un groupe qui vit, tra-
vaille et étudie ensem-
ble. Un modèle que les
Rouge et Noir veulent
copier. «Ce modèle me
tenait à cœur, c’est ce que
je voulais faire il y a
longtemps, mais mainte-
nant, je pense que le club
a les moyens de le mettre
en place. Nous allons
faire cette proposition à la
direction et je suis
convaincu qu’on aura un
écho favorable.»
B. M.
Comme on le sait, Ziaya ne s’exprime
pas souvent dans la presse, mais
quand il accepte de le faire, il faut
profiter de l’occasion pour lui poser
toutes les questions que tout le monde
se pose. Dans cet entretien, l’attaquant
des Rouge et Noir confirme qu’il va
rester à l’USMA et revient sur une
saison ratée sur le plan personnel.
Où passe Ziaya ses vacances ?
Entre ma ville natale, Guelma, et Annaba.
Moi, quand je veux me reposer, c’est chez moi
que je le fais. Je me sens très bien à Guelma.
Comment sont les nouvelles ?
Je vais très bien, je profte de ces vacances
pour me reposer auprès de mes proches.
Où en est votre situation avec l’USMA, avez-
vous décidé de rester ?
Je suis sous contrat avec l’USMA et je n’ai joué
jusque-là que six mois. Je vais donc honorer
mon contrat jusqu’à son terme, en essayant
d’être à la hauteur de la confance placée en moi.
Mais il n’y a pas longtemps, vous
aviez décidé de partir. Pourquoi
avoir changé d’avis ?
C’est vrai, j’avais envisagé sé-
rieusement de partir, j’en avais
parlé à mes responsables,
mais ils ne m’ont pas laissé
partir, ils ont insisté pour que
je reste en me faisant savoir
qu’ils avaient besoin de moi. Et
après avoir ressenti cette grande
envie chez les dirigeants de vou-
loir me garder, je me suis senti plus
à l’aise et j’ai donc décidé de rester.
Mais pourquoi avez-vous décidé de
quitter l’USMA, six mois seule-
ment après avoir rejoint ce club ?
J’avais, en efet, sérieusement en-
visagé de partir, car je ne me sentais
pas à l’aise. Je voulais partir sans faire
de bruit pour aller là où je me sentirai mieux, et
laisser la place à un autre joueur. Mais après un
certain temps, j’ai changé d’avis, compte tenu de
la position des dirigeants qui ont insisté pour
que je reste, mais aussi parce que je me suis dé-
barrassé de quelques soucis qui m’empêchaient
de me concentrer sur mon sujet.
N’êtes-vous pas contraint de rester parce que
les dirigeants ont refusé de vous libérer ?
Non, ce n’est pas ça qui allait m’empêcher de
partir. Si j’avais insisté, je serais parti même si on
refusait de me libérer. Tout le monde sait que je
suis un joueur à principe et que je suis prêt à
rester sans club que de jouer dans une équipe où
je ne me sens pas à l’aise. Donc, tout le monde
doit savoir que si j’ai décidé de rester, c’est parce
que je le veux, personne ne m’y a obligé.
Vous avez déclaré une fois que vous n’avez
pas été payé, ce que bon nombre d’observa-
teurs ont du mal à croire,
compte tenu de la
bonne santé fnancière de l’USMA. Des ex-
plications ?
Je confrme qu’il n’y a pas de problème d’ar-
gent à l’USMA. Toute l’histoire, c’est que Ziaya
n’est pas venu à l’USMA pour de l’argent. C’est
pour cela que je n’ai pas cherché à encaisser mes
salaires à la signature du contrat. Je me suis
contenté d’un accord verbal avec les dirigeants,
car mon objectif était plus important que cela.
Mais par la suite, on a mis du temps pour me
payer et c’est ce qui m’a dérangé un peu. Je ne
pense pas qu’il y a un joueur qui signe son
contrat sans encaisser au moins une partie de
son dû. Mais moi, ce n’est pas cela qui m’intéres-
sait le plus, je visais bien autre chose en rejoi-
gnant l’USMA. Je voudrais ajouter autre
chose.
Allez-y…
Quand j’allais signer à l’USMA,
j’avais reçu d’autres ofres plus im-
portantes sur le plan fnancier, mais
je n’y avais accordé aucune impor-
tance, je n’ai même pas voulu
négocier. Parce que je
suis quelqu’un
qui, lorsqu’il
donne
son accord de prin-
cipe, il ne revient pas dessus.
J’avais donné ma parole à
l’USMA et je l’ai tenue, malgré
ces ofres alléchantes.
Avez-vous encaissé votre
argent ?
Pas encore, jusqu’à l’heure où je
vous parle, je n’ai encore encaissé
aucun centime. Mais ce n’est pas un
problème, car les dirigeants m’ont ras-
suré et assuré que je serai payé dans les
jours qui viennent.
Dites-nous sincèrement, quelle a été
la vraie raison qui a fait que vous
vous ne sentiez pas à l’aise à l’USMA ?
Tout ce que vous devez savoir, c’est que
je n’étais pas à l’aise et je ne me sentais pas
en mesure d’apporter un plus à l’équipe.
Et en tant que Chaoui, je n’accepte pas
d’être payé sans rien donner,
ça ne fait pas partie de ma culture ou de mon
éducation. C’est ce climat qui m’a poussé à envi-
sager de quitter l’USMA.
La déclaration de Courbis qui a dit, à un cer-
tain moment, qu’il ne voulait plus de
vous dans l’équipe, n’a-t-elle pas
motivé davantage votre déci-
sion de partir ?
Non, pas du tout. Lorsque
Courbis l’avait dit, j’avais déjà
pris la décision de quitter
l’USMA. La preuve, j’avais re-
fusé de partir au Gabon avec
l’équipe. Concernant les déclara-
tions du coach, je les comprends
très bien, car j’avais boy-
cotté un match au
moment où il ne fallait
pas, un comportement
condamnable évidem-
ment. Mais moi, j’avais
mes raisons, j’étais très
en colère, après
avoir
été mis sur
le banc en fnale
de la Coupe d’Al-
gérie et aussi par
rapport à certaines
choses dont je ne
veux pas parler.
Mais est-ce que vous
réalisez que durant
toute la phase retour,
lors de laquelle vous
avez eu sufsam-
ment de temps de
jeu, vous n’avez pas
apporté ce qu’on at-
tendait de vous,
d’où, sans doute, la
décision du coach
de vous mettre
sur le banc ?
Ça c’est vrai
et je le recon-
nais.
Personnellement, je n’ai pas été satisfait de mon
rendement. Même quand vous avez écrit dans
votre journal que Ziaya est la plus mauvaise af-
faire de l’USMA, je ne l’ai pas contesté. Mais il y
a des choses que le grand public ne connaît
pas.
Lesquelles ?
On peut facilement faire un
constat et dire que Ziaya n’a pas
ramené ce qu’on attendait de lui et
qu’il n’a marqué qu’un seul but,
sur penalty de surcroît. Mais la
question qu’on doit poser, c’est de
savoir pourquoi il n’a pas été à la
hauteur.
On vous la pose alors…
Si on revient en arrière et qu’on scrute
les matchs que j’avais joués, vous allez vous ren-
dre compte que je recevais rarement de bons
ballons et de dans de bonnes conditions. Peut-
être que je ne me suis pas retrouvé dans cette si-
tuation, pendant dix ou onze matchs que j’ai
joués. A partir de là, c’est moi qui dois vous
poser cette question : comment voulez-vous
que je marque alors qu’on ne me met pas dans
les bonnes conditions pour le faire ? Je suis un
avant-centre et un avant-centre dépend de ses
coéquipiers qui se doivent de l’alimenter en
bons ballons. A un moment, dès que je rentrais
sur le terrain, les supporters commençaient à
m’insulter. Je n’étais pas en colère contre eux, car
je sais qu’un supporter attend d’un attaquant
qu’il marque des buts. Mais je leur dis, suivez
bien mes matchs et regardez si je ratais des
balles faciles ou si on m’avait mis dans de
bonnes conditions pour le faire.
Peut-on comprendre par là qu’il y avait un
confit avec certains de vos coéquipiers ?
Je n’ai pas dit cela. Tout ce que je dis, c’est que
je n’ai pas reçu sufsamment de bons ballons
pour marquer, et cela ne veut pas dire qu’il y a
des problèmes avec mes coéquipiers.
Maintenant que vous avez décidé de rester,
va-t-on voir un autre visage de Ziaya la sai-
son prochaine ?
Oui et je promets aux supporters qu’ils vont
voir un autre Ziaya la saison prochaine. C’est un
déf que je me lance et je vais tout faire pour re-
venir à mon meilleur niveau et pour que
l’USMA gagne d’autres titres.
Vous le promettez donc ?
En efet, je promets aux supporters beaucoup
de joie, ils ne vont pas être déçus.
Qu’en est-il de l’ofre de Sétif ?
Personnellement, je n’ai rien reçu.
D’après ce que je sais, Hammar a
pris attache avec Haddad, mais
je reste à l’USMA.
Entretien réalisé par
Youcef Koudri
«J e
n’ai pas
encore été
payé, mais ce
n’est pas pour
cette raison que
je suis venu
à l’USMA»
«J ’ai
décidé de
rester et je
promets aux
supporters qu’ils
verront un autre
Ziaya la saison
prochaine»
Le vestiaire
de l’USMA ne
sentait pas bon
Dans l’interview qu’il nous a accordée
hier, Rolland Courbis a avoué qu’à
son arrivée, le vestiaire ne sentait
pas bon, confirmant ainsi les fuites
de l’époque qui faisaient état de clans
qui s’étaient formés au sein du
groupe et qui étaient derrière le mau-
vais départ de l’équipe en champion-
nat qui a laissé beaucoup de points
en chemin, jusqu’au limogeage d’An-
gel Gamondi. Tout le monde s’accor-
dait à dire, en effet, que l’USMA avait
des joueurs mais pas une équipe. Des
observateurs vont jusqu’à affirmer
que les Rouge et Noir avaient perdu
la course pour le titre lors de la phase
aller, plus précisément durant les
huit premières journées où elle avait
perdu beaucoup de points à domicile
sans en ramener d’autres de ses dé-
placements. Et comme il nous l’a fait
savoir hier, le coach usmiste ne veut
plus revoir ça dans son équipe et
c’est la raison pour laquelle il fait de
la construction du groupe et du choix
des joueurs sa principale condition
pour rempiler. «L’ambiance dans le
vestiaire, c’est très important pour
moi», nous disait-il.
Le départ en stage reporté de 48 heures
C’
est la deuxième fois que la direction de l’ESS
reporte la date du départ en stage. Alors qu’elle
devait le faire jeudi passé, la délégation séti-
fenne prendra le départ vers Sousse ce dimanche. Selon
un dirigeant, ce report n’aura aucune incidence sur le
bon déroulement de la préparation qui durera 21 jours.
La préparation commence ce lundi
Au lendemain de leur arrivée à Sousse, les joueurs sé-
tifens débuteront la préparation proprement dite. Les
entraînements seront dirigés par Hubert Velud qui re-
joindra directement Sousse à partir de Marseille. Selon
le programme préétabli, la première semaine sera tota-
lement consacrée au travail foncier. Les joueurs seront
pratiquement privés de ballon au cours de cette pé-
riode.
Le stage coûtera 700 millions de centimes
Ce sera fnalement à El Kantaoui, dans la banlieue de
Sousse, que l’ESS efectuera son stage de préparation.
La direction du club a choisi comme lieu de résidence le
complexe touristique El Mouradi club. Les trois se-
maines passées dans ce complexe coûteront aux Séti-
fens la somme de 700 millions de centimes. Cette
somme est calculée pour une délégation de
40 personnes.
Le stage des Sétifiens à El Kantaoui
Les palaces de cette protubérance de la baie de Sousse
qu’est El Kantaoui afchent presque complets toute l’an-
née. Une clientèle, de toutes nationalités, profte large-
ment des formules «Low cost» pratiquées par les
établissements en cette période. Ceci ne gêne nullement
certaines stars et autres richesses mondiales d’amarrer
leurs yachts dans la superbe Marina qui borde ce haut
lieu du tourisme tunisien. L’animation n’est pas en reste
et les night clubs, discothèques et autres parcs d’attrac-
tion travaillent à plein temps. Bien sûr, tout est fait pour
une clientèle très haut de gamme et on rivalise, d’un
établissement à un autre, pour la satisfaire en faisant
venir des stars de la chanson et autres. Il faut dire que la
météo, assez capricieuse, dans cette région de la Tunisie,
donne parfois à cette période de l’année des allures
«d’été indien» très apprécié par les touristes. L’hôtel
El Mouradi club où résidera la déléga-
tion sétifenne est l’un des plus
prisés par la clientèle étran-
gère Bien sûr, une petite
fausse note dans ce décor
paradisiaque : les prix
pratiqués qui sont hors
de portée de la majorité
des bourses locales.
S. B.
10
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup de pompe ESS
C
omme nous l’avons
annoncé, Gourmi a
été reçu par les diri-
geants de l’ESS. Plu-
sieurs questions ont
été débattues, entre
autres celle portant sur les ar-
riérés du joueur. On a aussi
évoqué la sanction fnan-
cière dont a écopé Gourmi,
après avoir boycotté le
match de coupe contre le
MCA.
Les négociations, en ce
qui concerne la nou-
velle saison ont été
entamées.
Il signera
son contrat
aujourd’hui
Les pourparlers
avec Gourmi ont dé-
buté par Arab, en at-
tendant les arrivées de
Madoui et Hammar.
Ces derniers se présen-
teront assez tard, mais
ils ont eu le temps de convaincre
Gourmi de prolonger son contrat.
Il donnera son accord et rendez-
vous a été pris pour aujourd’hui.
Gourmi aura à signer un engage-
ment qui durera probablement une
année.
Le rendez-vous
avec Belhani ajourné
Les dirigeants sétifens ont at-
tendu, hier, Belhani, en vain. Ce
dernier ne s’est donc pas présenté
au rendez-vous pour signer son
contrat, comme cela était convenu.
C’est aujourd’hui que le portier
du NAHD se rendra à Sétif pour
fnaliser son engagement.
C’est OK pour Benameur !
L’ex-joueur du CR Aïn Témou-
chent s’est rendu avant-hier à Sétif.
Il a rencontré Hammar et les
membres de
la cellule de
recrutement.
Très vite, un ac-
cord a été trouvé
et un rendez-vous
a été programmé dans les tout pro-
chains jours.
Les choses vont s’accélérer
Lors des prochaines 24 heures,
plusieurs joueurs sont attendus au
bureau de Hammar pour négo-
cier et éventuellement signer
leurs engagements. C’est le cas de
Hemani, Mellouli et d’un gardien
de but. Tout doit être bouclé
dans les 48 prochaines heures,
soit avant le départ de l’Entente
pour Sousse.
K. L.
Les choses n’ont pas été
simples avec Gourmi
N
ous avons évoqué,
lors d’une discus-
sion avec le coach
adjoint sétifen, le
cas des joueurs qui ont quitté
le club et sa réaction fut sans
ambiguïté. Pour ce qui est de ces
éléments qui ont quitté le club, le
coach sétifen nous a dit que pour lui, ils ne
suscitent aucun intérêt. «Ils ne sont plus avec nous et
il n’y a aucun intérêt à parler d’eux. Croyez-moi, nous
avons beaucoup à faire avec ceux qui sont dans l’efec-
tif. Le football est ainsi fait et tous les clubs de par le
monde connaissent des départs et des arrivées. Pour
ce qui est de l’équipe qui défendra les couleurs de
l’ESS, elle sera de qualité.»
«Le programme de travail a été défini»
En ce qui concerne le programme de préparation,
Kheireddine Madoui nous dira : «Les tout premiers
jours seront consacrés au choi des éléments qui com-
poseront notre efectif. Le travail foncier proprement
dit ne débutera qu’une fois la liste des 25 joueurs aura
été arrêtée. Cela se fera très prochainement. Nous au-
rons le temps, avant cela, de pouvoir superviser
l’ensemble des joueurs et pour cela, il nous faut
jouer plusieurs matchs amicaux.»
«Une seule appréhension :
le manque de cohésion ! »
«Je suis de nature optimiste et je crois pro-
fondément au travail qui fnit toujours par
payer», nous a dit Madoui qui toutefois a fait
savoir que reconstruire une équipe de-
mande une attention particulière. «Avec tous
les départs et les arrivées qu’il y a eus, l’ESS se
présentera au coup d’envoi du championnat,
avec pratiquement une toute nouvelle équipe.
Nous espérons avoir le temps de parfaire la co-
hésion du groupe et pour cela, il faut du temps et
nous souhaitons ne pas en manquer. Nous avons
bon espoir de pouvoir disposer de joueurs de qualité
et, surtout, d’une excellente moralité. S’ils font leur
travail très sérieusement, il n’y a aucune raison pour
que la réussite ne soit pas au bout.»
K. R.
Belkaïd
lourdement
sanctionné
Le moins que l’on puisse dire est
que Belkaïd n’a bénéfcié d’aucune
indulgence de la part des mem-
bres de la commission de disci-
pline de la CAF. La sanction est
tombée avant-hier, dans la soirée.
Le défenseur de l’ESS est sus-
pendu de quatre matchs fermes.
Cette suspension
est assortie d’une amende
de 5 000 dollars
On se rappelle que lors du
match contre les Gabonais de
Bitam, Belkaïd avait protesté,
assez violement faut-il le re-
connaître, auprès de l’homme
en noir. C’est ce qui lui vau-
dra une expulsion.
Il ne jouera pas
la phase aller de
poules de la CAF
Ayant purgé un seul
match de suspension,
lors du match retour
contre l'US Bitam,
Belkaïd ne jouera
pas les trois pro-
chaines rencontres
comptant pour la
phase de poules
de la Coupe de
la CAF. Il ne
sera donc pas
aligné face
au TP Ma-
zembe, le FUS
de Rabat et le
CA Bizerte.
Même si la sanction
est assez lourde, on se
réjouit que Belkaïd
jouera le match à Lu-
bumbashi contre le TP
Mazembe. Cette rencon-
tre est considérée comme
la plus compliquée à négocier
par le staf sétifen.
Il est le 3
e
joueur
à être suspendu
Avant Belkaïd, deux joueurs
ayant porté les couleurs de l’ESS
ont écopé de lourdes sanctions in-
figées par la commission de disci-
pline de la CAF. En 2010, Hemani
avait écopé de quatre matchs de
suspension, après son match
contre le TP Mazembe à Lubum-
bashi. Abdelmoumen Djabou, lui,
a été suspendu pour six matchs
après son expulsion face à
Kadouna.
C’est la course
contre la montre
pour Hammar
Ce sont là des postes très sensibles et le
choix doit être des plus judicieux. Pour ce qui
est de celui qui aura à être dans la cage, cette sai-
son, le club de Sétif est bien pourvu. Les toutes
dernières informations font état de la volonté de
Hammar de recruter en priorité un défenseur. Plu-
sieurs joueurs qui évoluent dans ce registre sont pres-
sentis. Un autre grand chantier attend le président de
l’ESS, dans les tout prochains jours. Il s’agira, pour lui,
de recruter un, voire deux attaquants. C’est pratique-
ment une course contre la montre qu’est en train de
mener Hammar, vu que son entraîneur s’est
donné le 23 juin comme date butoir pour arrê-
ter son efectif. Le lendemain, la prépara-
tion proprement dite débutera en
Tunisie.
K. R.
Benchadi
en stand-by
Le latéral sétifen Benchadi
attend toujours une réponse de la
part de la direction du club concer-
nant le paiement de ses arriérés f-
nanciers. Le club doit en tout 15
mensualités à son joueur. Ce dernier
nous a dit être d’accord pour faire
l’impasse sur une partie de son
dû, en cas de paiement intégral
de la somme restante.
Belkadi et Arras
prêtés au CRB
Deux joueurs de la catégo-
rie espoir de l’ESS porteront le
maillot du CRB la saison pro-
chaine. Il s’agit du défenseur cen-
tral Arras et du latéral Belkadi.
Hammar a donné son accord
pour que les tractations
soient menées à terme.
Zi Aoundou
arrivera jeudi
prochain
Encore une fois l’arrivée
du joueur gabonais est retar-
dée. Faute de place dans la
liaison Libreville-Casa-Alger,
la nouvelle recrue sétifenne
et le secrétaire du club de
Bitam n’arriveront que
jeudi prochain.
Kamel Yesli
proposé
Le milieu de terrain du Paris FC,
Kamel Yesli, a
été proposé par
son manager
aux dirigeants
sétifens. Ces
derniers ont
fait parvenir
une invitation
au joueur et à
son manager. Il
pourrait rejoindre le reste du groupe
en Tunisie.
Un pur produit du PSG
Kamel Yesli a fait toutes ses classes
au PSG. Il a porté le maillot du
grand club de la capitale française
des minimes jusqu’en juniors. Il a
signé son premier contrat profes-
sionnel avec le Paris FC, club avec
lequel il est maintenant en fn de
contrat. Kamel Yesli évolue au poste
de milieu ofensif.
Madoul «On aura une
une égulge de guallIé»
Brice
Aouna attendu
aujourd’hui
Le Camerounais Brice
Aouna arrivera, comme nous
l’avons déjà annoncé, aujourd’hui à
l’aéroport Houari-Boumediène.
Etant en fn de contrat avec le club
suisse de Saint Gall, Brice Aouna
doit cependant satisfaire à des
essais, avant de signer son
contrat.
11
N° 2322 Vendredi 21 Juin 2013
A
près une période de
suspense, voilà que la
direction de la JSMB
est passée à la vitesse
supérieure en faisant
signer ses premières recrues du
mercato estival. Comme nous
l’avions souligné lors de notre pré-
cédente livraison, Bouyousf, le
joueur du PAC a signé hier après-
midi son contrat de deux ans au
proft de la JSMB. C’est en présence
du directeur général du club, Ra-
chid Redjradj, et de son manager
que la transaction s’est faite au siège
du club.
Sa libération coûtera 350
millions
Même s’il a tout réglé avec la direc-
tion de la JSMB, il est utile de si-
gnaler que Bouyousf n’a toujours
pas eu sa libration. Ce dernier af-
frme donc avoir tout conclu avec la
JSMB, mais il a tenu à nous faire sa-
voir aussi qu’il devra acheter lui-
même sa libération. D’après nos
informations, le président Zetchi a
accepté de le libérer, mais le joueur
devra quand même payer pas
moins de 350 millions afn d’être
libre et jouer à la JSMB la saison
prochaine.
Il a inscrit 11 buts avec le
PAC
Pour rappel, Bouyousf a réalisé une
excellente saison sous les couleurs du
PAC. Pour preuve, il a inscrit 11 buts
en championnat. Vif et très percu-
tant, les responsables de la JSMB
voient en lui le futur canonnier de
l’équipe. Bouyousf sera un renfort de
qualité, surtout qu’il était une pièce
maîtresse dans l’échiquier de l’équipe
de Paradou. Ce dernier pourra ainsi
remplacer l’attaquant, Mohamed
Derrag qui a rejoint le CSC cet été.
Il sera présenté à la
presse ce dimanche
L’ex-attaquant du CR Témouchent
qui a porté les couleurs du PAC du-
rant la saison écoulée et qui a signé
pour deux ans au club phare de la
Soummam, sera présenté à la presse
en début de la semaine prochaine
par son nouveau club. A noter
aussi qu’une cérémonie sera
organisée durant la même
semaine par le club, où les
nouveaux joueurs seront
mis à la disposition des
médias. Ainsi, après
Agoune, Belgherbi,
Bouziani, Tatem et
Meddahi qui a signé
aussi avant-hier un
contrat de deux ans,
Bouyousf est désor-
mais la sixième recrue
de la JSMB cet été en at-
tendant la concrétisation
avec au moins trois autres
joueurs dans les toutes pro-
chaines heures.
C’est le 3e joueur du PAC
à avoir signé à la JSMB
Apparemment, la direction bé-
jaouie est séduite par les joueurs du
PAC cet été, car en plus du jeune
Agoune et Meddahi qui ont signé
pour deux ans, Bouyousf qui est
aussi un joueur du PAC, est désor-
mais le troisième joueur de cette
même équipe à parapher un contrat
en faveur des Béjaouis. Cela dit, ce
joueur ne sera pas dépaysé, la pré-
sence de ses deux anciens coéqui-
piers dans l’efectif béjaoui facilitera
à coup sûr son intégration du côté
de Yemma Gouraya. Déjà, la réus-
site de certains jeunes joueurs
venus des paliers inférieurs la sai-
son écoulée, à l’image de Laribi au
sein des Vert et Rouge, dont il est
devenu une pièce maîtresse, pour-
rait constituer une source de moti-
vation supplémentaire pour ce
joueur.
S. A.
O
n peut dire que le
chairman béjaoui,
qui a déclaré son be-
soin de recruter six,
voire sept éléments
au maximum pour renforcer son
équipe en prévision de l’exercice
prochain, est tout près d’achever sa
mission. A ce jour, il a concrétisé
avec six joueurs. Avant cela, le pré-
sident Tiab avait réuni quelques élé-
ments de l’efectif de la saison
dernière qui étaient en fn de
contrat et qu’il n’a malheureuse-
ment pas convaincus de rempiler, à
l’image de Si Mohamed, Derrag et
Zerrara. La direction du club, qui
veut arrêter l’efectif à 25 joueurs,
cette saison, compte, pour le mo-
ment, 22 joueurs dans ses rangs ac-
tuellement, sans les trois espoirs
promus en équipe fanion cet été, à
savoir Ziane, Aribi et Bouabta (15
joueurs de l’efectif de la saison der-
nière, 6 nouvelles recrues et trois
espoir), ce qui fera au total 23
joueurs. Ce qui veut dire également
qu’il reste encore d’autres éléments
à recruter pour atteindre les 25 pré-
vus et clôturer ainsi l’opération re-
crutement. En principe, le club
phare de la Soummam aura besoin
d’un gardien de but afn de pallier le
départ de son ancien gardien Si
Mohamed Cédric.
Le recrutement d’un
gardien, une priorité
Après avoir enregistré pas moins
de six nouvelles recrues, ces der-
niers jours, le club béjaoui qui a
déjà perdu deux gardiens cet été, à
savoir Si Mohamed et Djebarat, est
maintenant à la recherche d’un gar-
dien de qualité. L'heure est désor-
mais aux grandes manœuvres du
côté de la JSMB pour dénicher un
bon portier en prévision de la nou-
velle saison. Mais si Samer Yaâkoub
peut quand même tenir ce rôle sans
aucun souci, la direction insiste
pour en recruter un autre. Pour le
moment, rien n’a été fait dans ce
sens, mais ce qui est sûr, la direc-
tion qui est en contact avec certains
éléments évoluant à ce poste, de-
vrait impérativement s’assurer les
services d’un gardien de métier au
plus vite, pour éviter tout problème
la saison prochaine.
Aucun joueur africain en
vue, confiance renouvelée
à Bangoura et Coulibaly
Le club béjaoui qui a l’habitude de
recruter des joueurs africains
chaque été, ne compte pas faire au-
tant cette saison. La direction n’a
pris attache avec aucun joueur afri-
cain cet été. Cela dit, le président
Tiab est largement satisfait de ces
deux recrues de l’hiver dernier, à
savoir Boubacar Bangoura et
Moussa Coulibaly. Les deux joueurs
en question ont donné satisfaction
durant les matches qu’ils ont joués
dans la phase retour et la direction
compte bien les retenir pour l’exer-
cice prochain du fait qu’ils ont signé
des contrats de trois ans chacun.
Les deux émigrés
signeront incessamment
En plus des six nouvelles recrues
déjà acquises cet été, à savoir, Bou-
ziani, Belgherbi, Agoune, Tatem,
Meddahi et Bouyousf, la direction
béjaouie compte recruter pas moins
de trois autres joueurs. D’après le
président Tiab, parmi les joueurs
souhaités, fgurent deux émigrés
dont un gardien, Laurent Messara
(24 ans) qui sont attendus inces-
samment à Bejaia. D'après nos in-
formations, les deux joueurs ne
subiront pas de tests. Ils signeront
directement leurs contrats avec la
JSMB. Ce sont les seuls joueurs
franco-algériens attendus pour le
moment car comme tout le monde
le sait, Tiab ne veut pus refaire les
erreurs du passé.
Le recrutement sera
clôturé la semaine
prochaine
L’opération recrutement avance à
grands pas ces derniers jours. À
l’heure actuelle, on compte six nou-
velles recrues. Du côté de la direc-
tion béjaouie, on peut d’ores et déjà
annoncer que le recrutement sera
défnitivement clos dans quelques
jours. Soucieux d’en fnir avec ce
volet dès cette semaine et avant la
reprise qui s’efectuera au début du
mois prochain, le chairman béjaoui
ne veut pas perdre de temps, sur-
tout que les joueurs qu’il convoite
sont très sollicités par d’autres for-
mations. La priorité de Tiab est de
recruter ces joueurs ciblés pour f-
naliser le plus vite possible. Il est
donc clair que cette nouvelle se-
maine sera aussi décisive pour le
boss béjaoui qui souhaite bâtir une
grande équipe la saison prochaine.
Il veut réussir son recrutement afn
de pouvoir jouer les premiers rôles.
Quatre joueurs déjà
libérés...
Pour cet été, la direction de la JSMB
compte libérer sept joueurs qui n’ont
pas donné satisfaction durant la sai-
son qui vient de s’écouler. Même si
aucune information n’a fltré sur les
noms des libérés, puisque les res-
ponsables préfèrent attendre la pro-
chaine réunion avant de se pronon-
cer sur le sujet. Selon notre source,
quatre joueurs sont déjà sur la pre-
mière liste des joueurs à libérer. Il
s’agit de Mekhaldi, Hannachi, Ben-
sayeh et le jeune gardien Adnane.
Pour le moment, rien n’a été signifé
à ces quatre éléments mais d’après
notre source, ces joueurs seront
convoqués cette semaine afn de ré-
silier leurs contrats et ils pourront
par la même occasion, récupérer
leurs lettres de libération.
... vers la libération
de trois autres
Après la libération de pas moins de
quatre joueurs cet été, la direction
de la JSMB compte libérer encore
pas moins de trois autres joueurs
avant la reprise. Si le sort des
joueurs que nous avons déjà cités
est déjà connu, les autres devront
toutefois attendre. Selon nos
informations, la direction a mis
trois joueurs en liste d’attente. Tout
cela se décidera dans les jours à
venir pour ces trois joueurs qui
n’ont pas été trop utilisés cette
saison. Pour le moment, rien n’est
encore décidé mais il est fort
probable que la direction lâche
encore quelques éléments. Leur sort
sera aussi tributaire de celui des
nouvelles recrues cet été.
S.A.
Effectif provisoire
2013-2014
Gardiens : Samer
Défense : Chehaïma, Megatli, Me-
barakou, Zafour, Laribi, Couibaly,
Megueni, Agoune (PAC)
Milieu : Neyati, Boukmacha, Aït
Fergane, Debeka, Hadji, Bouziani et
Belegherbi (ESM), Meddahi(PAC),
Tatem (USMH)
Attaque : Bangoura, Mebarki,
Zeghli, Bouyousf (PAC)
Jeunes promus : Ziane, Bouabta,
Aribi
Départs : Si Moahmed, Derrag,
Zerrara
Recrues probables : Boulaouidat
(ABM), Limane (USMH), deux émi-
grés dont un gardien
Agoune :
«C’est une très
bonne chose pour nous
et pour la JSMB»
Le premier signataire, Agoune, nous a
fait savoir qu’il va avoir deux autres coéqui-
piers de la même équipe, et ce sera une très
bonne chose pour la JSMB : «Je ne vous cache
pas qu’ils m’ont sollicité avant de signer à la
JSMB, car j’étais le premier à avoir opté pour ce
club. Je n’ai pas hésité à les encourager à venir.
On est trois joueurs de la même équipe à
opter pour la JSMB ; je pense que ce sera
une bonne chose pour nous et sur-
tout pour notre nouvelle
équipe.»
Chalali attend
ses papiers pour signer
Alors que le club
de Yemma Gouraya
s’est offert pas
moins de six nou-
velles recrues en
ce début d’été, il
reste néanmoins à
pourvoir certains
postes sensibles,
notamment l’at-
taque. Dans ce re-
gistre, le fer de
lance Mohamed
Chalali, qui a évolué à la J SK la saison der-
nière, semble être la priorité des priorités
de la J SMB, après que sa direction a man-
qué de concrétiser avec son joueur, Der-
rag, qui a opté pour le CSC. Selon
l’entourage de la J SMB, le président du
club compte mettre le paquet pour renfor-
cer son compartiment offensif par le re-
crutement de cet attaquant racé. En tous
les cas, d’après nos informations, les né-
gociations sont en bonne voie et l’ex-
joueur d’Aberdeen n’attend donc que ses
papiers pour se déplacer encore une fois à
Béjaïa pour officialiser sa venue et para-
pher un contrat de deux ans.
Idem pour Limane
Selon des proches,
le gardien de but
de l’USMH, Hous-
semLimane ne
trouve aucun in-
convénient à re-
joindre le club
phare de la Soum-
mam. Au contraire,
ce gardien qui n’a
pas trop joué la
saison écoulée
avec l’USMH ne
cache pas son vœu d’évoluer au sein d’un
club aussi ambitieux que la J SMB et qui
reste tout indiqué d’ailleurs pour relancer
sa carrière. Déjà, à El Harrach, la pré-
sence de Doukha et la probable arrivée de
Berafane risque de lui faire de l’ombre et
lui faire perdre son statut. Néanmoins, le
détail qui mérite d’être signalé, c’est que
ce gardien n’est pas libre et qu’il est en-
core lié à l’USMH jusqu’en juin de l’année
2014. Le gardien en question ne pourra
donc aller nulle part, si Laïb n’acceptera
pas de lui céder sa libération. Toutefois,
d’après nos informations, ce dernier a
reçu des garanties pour la résiliation de
son contrat.
S. A.
L’effectif de la saison
2013-2014 se dessine
Bouyousfi 6
e
recrue
Coup d’œil JSMB
D'
aucuns à El Harrach s'interrogent sur l'absence
de certains éléments considérés parmi les cadres
de l’équipe. Des absences assimilées à un boy-
cott, mais cela n'en est pas vraiment un. En fait,
Amada et Hendou sont rentrés chez eux, respec-
tivement en Ukraine et au Madagascar. Juste
avant leur départ en vacances, Charef leur a tracé un programme de
travail pour maintenir leur forme. Il faut savoir aussi que ces deux
éléments ont donné leur accord défnitif pour rempiler, et devraient
rejoindre le groupe dès la semaine prochaine. Quant à Doukha et
Belkaroui, ces deux joueurs ne se sont jamais arrêtés de travailler.
Depuis la fn du championnat, Belkaroui et Doukha participent aux
stages de l’Equipe nationale. Deux autres joueurs sont absents, mais
ils ont été autorisés par leur coach. Il s’agit de Boulakhoua et Azzi.
Ces deux éléments qui poursui-
vent leurs études universitaires, sont
retenus par les examens de fn d’année.
Reste le cas Lamali qui aime bien se
faire désirer. Voyant que tous ses co-
équipiers n’ont pas encore repris le che-
min du stade, il a lui aussi décidé de
rester chez lui au bord de la mer sur la
côte oranaise. Mais pour justifer leur absence, les joueurs se disent
dans l'attente de percevoir leur première tranche de la prime de si-
gnature avant de reprendre les entraînements. Or, du côté de la direc-
tion, ce n'est pas le même son de cloche, puisque plusieurs dirigeants
nous ont afrmé que l'argent nécessaire pour octroyer aux joueurs
un à deux mois de salaire est déjà disponible, sauf que certains d'en-
tre eux exigent qu’on leur paye la totalité des salaires impayés.
Les nouveaux ont jusqu'à
demain pour convaincre

Si de l'avis de plusieurs
supporters ayant assisté aux
matchs d’application, certains
nouveaux éléments ont laissé
apparaître des capacités cer-
taines à faire partie de l'efectif de
l'USMH, cela n'est pas le cas pour
Charef qui, toujours pas convaincu,
a préfère temporiser et continuer à
superviser ces éléments avant de pren-
dre une décision défnitive quant à
leur maintien. Cela étant, la décanta-
tion devrait commencer dès demain,
car Charef est contraint de se pronon-
cer sur le maintien de quelques-uns et
la libération d'autres.
Vers un réaménagement
des structures du club

Guère satisfait du travail ac-
compli par certains membres au
niveau des structures du club, et qui
n'ont pas été à la hauteur de leur mis-
sion, le président Laïb compte procé-
der à un réaménagement dans la
composante des diférents stafs admi-
nistratifs et techniques. Le premier
responsable de l'USMH a déjà pris at-
tache avec certains membres adminis-
tratifs et techniques pour leur confer
des postes où le changement semble
impératif.
Certains jeunes seront prêtés

Pour ce qui est des jeunes
joueurs qui sont toujours sous
contrat et qui n'ont, pour
l'instant, pas réussi à re-
tenir l'attention du
coach pour une
promotion en
équipe première,
ils seront prêtés
pour s'aguerrir
et acquérir de
l'expérience et
revenir au club la
saison prochaine,
dans le cas où
l'USMH aurait be-
soin de leurs services.
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
12
Allam fait partie des nouvelles recrues
de l'USMH. Par rapport à ses presta-
tions en matchs d'application et ce
qu'il a montré comme qualités, ce
joueur est bien parti pour être un
concurrent de taille pour les éléments
évoluant en défense. Cet ex-joueur de
l’ES Lakhdaria, est décidé à faire une
grande saison avec sa nouvelle équipe
et conquérir le cœur des fans harra-
chis. En tout cas, c'est ce qu'il nous a
fait savoir quand nous l'avons appro-
ché, hier, juste après la fin de la
séance.
On vous a vu jouer comme défenseur central.
C'est votre poste ?
En fait, je suis un défenseur polyvalent mais je
préfère jouer dans l’axe. La saison passée, j'ai très
souvent joué à ce poste.
Vous n'avez joué qu'en championnat Inter-ré-
gion. Qu'est-ce qui vous a empêché de jouer à
un plus haut niveau ?
En Inter-région, les clubs ne sont pas trop média-
tisés. Donc, même s'il y a de bons joueurs, ils n'ont
pas l'occasion de se faire connaître. En ce qui me
concerne, j'ai eu la chance de connaître un manager
qui m'a proposé à Charef. Ce dernier a accepté de
me mettre à l'essai. Finalement, j'ai réussi à retenir
son attention.
Quand on vous a demandé de passer des tests,
comment avez-vous réagi ?
D'abord, j'ai trouvé tout à fait normal qu'un
joueur inconnu, comme moi, passe des tests. Si j'ai
accepté d'être testé à l'USMH, cela veut dire que je
compte sur mes capacités. Dieu merci, j'ai réussi à
arracher une place parmi l'efectif. Maintenant, il ne
me reste qu'à travailler encore plus pour m'imposer
dans l'équipe-type et réaliser une grande saison. Je
ne vous cache pas que j'ai toujours rêvé de porter
les couleurs de cette équipe.
Quelles sont vos ambitions en venant à El Har-
rach ?
Ma seule ambition est d'atteindre un niveau supé-
rieur et contribuer à d'éventuels succès avec
l'USMH, ma nouvelle équipe. Je pense que pour un
joueur comme moi, je ne trouverai pas meilleure
école que celle d'El Harrach et meilleur formateur
que Charef.
Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni
A
près le départ de Bounedjah à l’Etoile
du Sahel, on constate un défcit fagrant
en attaque par rapport aux deux autres
compartiments. Pour l'instant, ils ne
sont que trois éléments sur lesquels le coach peut
compter dès le début du championnat. On citera
Abid et Lamali. Même s'ils n'ont pas encore né-
gocié avec les dirigeants du club, ils restent per-
suadés qu'ils trouveront un accord avec ces
deux joueurs. Pour le cas Hanitser,
malgré ses grandes qualités, ce
joueur est en manque de com-
pétition. Il aura besoin d'au
moins deux mois et d'une di-
zaine de matchs dans les
jambes, pour retrouver son
niveau compétitif. Même la
venue de Boukhetala de l’ES
Ben Aknoun ne rassure pas
les fans de l’USMH, qui at-
tendent d’abord de voir à
l’œuvre ce jeune, dont on
dit beaucoup de bien
Une aubaine pour
Abid
Après une bonne sai-
son avec les U21 et quelques apparitions en tant que
remplaçant en équipe première, Abid n'a pu augmen-
ter son temps de jeu, la présence de Bounedjah lui a
fait de l'ombre. Toutefois, et même si cette situation
semble quelque peu inquiétante, le jeune attaquant
harrachi nous a fait savoir qu'il ne comptait pas baisser
les bras. Mieux, il s'est montré confant en son avenir.
Sachant parfaitement qu'il a les qualités nécessaires,
Abid compte à tout prix s’imposer au poste
d’attaquant et arracher une place de titu-
laire dès le début de la saison prochaine.
Coup tordu USMH
Des absences
assimilées à un boycott
Après le départ de
Bounedjah à l’Etoile
La llgne
d'aIIague
à renforcer
Boukhetala
«Etre à l'USMH
est une fierté pour moi»
«Je viens juste de parapher un contrat de deux
ans avec l'USMH. Je ressens une grande ferté de
porter les couleurs de ce prestigieux club, qui a
enfanté de grands joueurs. Je viens de l’ES Ben
Aknoun après avoir été formé au MCA. J'ai tou-
jours été ambitieux. Cette ambition m'a poussé à
faire beaucoup d'eforts pour jouer dans un club de
l'élite. C'était pour moi un déf. Maintenant que j'ai
signé à l'USMH, j'ai atteint un premier objectif. Il
ne me reste plus qu'à travailler davantage pour ga-
gner la confance des
supporters de
l'USMH, à qui je pro-
mets de faire le maxi-
mum pour les
satisfaire.»
Boulakhoua
«Laïb doit m'estimer
à ma juste valeur»
Le défenseur droit de l’USMH fait partie des
joueurs les plus convoités de l'efectif harrachi. En
fn de contrat avec l'USMH, il n'a pris aucune déci-
sion quant à son avenir à El Harrach. L'enfant de
Ain El Beida que nous avons pu joindre hier matin,
nous a fait part de son souhait de rester à l'USMH si
les dirigeants l'estiment à sa juste valeur : «Certes, j'ai
des contacts avec certains club qui m'ont fait part de leur
souhait de me voir porter les couleurs de leur équipe,
mais je n'ai pas encore donné mon accord à aucun d'eux.
Je préfère attendre ma rencontre
avec Laïb, je verrai ce qu'il va
me proposer. Si je trouve l'of-
fre intéressante, je rempile-
rai sans problème, sinon
je verrai ailleurs.»
Allam«J ouer à l'USMH
est un rêve qui se réalise»
Amer Yahia
refuse les tests
L'attaquant de l’ASMO, Amer
Yahia, convoité lui aussi par le staf
technique du club harrachi, n'a pas voulu
prendre part aux tests de sélection à l'instar
de tous ceux qui viennent des divisions infé-
rieures. En faisant appel à Amer Yahia, le
coach harrachi savait pertinemment que ce
joueur avait des qualités, mais il voulait juste
confrmer s’il est du genre à s’adapter facile-
ment à l’ambiance du groupe et surtout
de l’équipe.
L'entrejeu
rassure
Si le secteur offensif accuse
un certain déficit avec la présence de
trois éléments seulement, ce n'est pas
le cas du compartiment de l'entrejeu qui,
avec la présence de pas moins de six élé-
ments, reste le plus fourni. Il y a quelques
jours, le coach harrachi, qui craignait l'ab-
sence d'un meneur de jeu pour alimenter
la ligne d'attaque, est à présent rassuré
depuis qu’Amada, Aït Ouamer, You-
nès, Azzi, Hendou et Herrag ont
tous donné leur accord
pour rempiler.
On a appris que vous avez signé un
contrat au proft de l’ASO, est-ce vrai ?
Oui, je viens tout juste de signer un nouveau
contrat avec l’ASO, un contrat de deux saisons re-
nouvelables, et je suis très heureux de mon choix
car c’est une équipe qui me donnera la chance de
jouer au haut niveau.
Présentez-vous aux supporters de l’ASO…
Je suis un jeune de 24 ans, j’ai été formé au
Mouloudia où j’ai passé mes premières années
en séniors avant de jouer pour le RCK. J’évolue
comme arrière droit.
Finalement, vous avez signé à Alger.
Qu’est-ce qui vous a empêché de venir à
Chlef pour ce faire ?
C’est vrai, je devais rallier la ville de Chlef pour
signer mon contrat mais j’avais été pris par le
temps et du fait que je dois entrer maintenant en
stage avec la sélection militaire, je n’ai pas pu me
déplacer à Chlef. Ce sont les dirigeants qui se sont
déplacés ici à Kouba, afn de fnaliser, mais je
viendrai à Chlef pour le début de la préparation.
Les négociations datent-elles depuis
longtemps ?
Pas beaucoup, les dirigeants m’ont sollicité par
l’entremise d’émissaires avant que les contacts
soient ofciels avec le président Medouar qui m’a
fait part de l’envie de me recruter et j’étais très in-
téressé. L’ASO est une grande équipe, et il ne res-
tait alors qu’à négocier les détails du contrat et
quand on s’est mis d’accord, j’ai signé.
Vous aurez une lourde responsabilité dans
le couloir. En êtes-vous conscient ?
Oui, je suis venu à l’ASO pour jouer et prouver
mes qualités surtout que l’équipe s’est rajeunie
cette
saison et que j’aurais la chance de jouer. C’est ce
qui m’a incité à venir à l’ASO et je promets aux
supporters de faire une grande saison.
Entretien réalisé par Ahmed Feknous
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
13
C
omme déjà paru hier, le jeune ar-
rière doit du RCK, Ibrahim Es-
saïd, a paraphé hier matin son
contrat de deux saisons renouve-
lables. La signature s’est déroulée
dans un restaurant à Kouba en
présence du secrétaire général de l’ASO et un
autre dirigeant qui se sont déplacés à Alger
pour faire signer le joueur, surtout qu’il devait
entrer en stage de l’Equipe nationale militaire le
matin même. Il voulait signer avant, et le
joueur a paraphé un contrat de deux saisons
plus une saison renouvelable, devenant la
deuxième recrue ofcielle après Cherchar, ce
jeune de 24 ans. C’est logique à la nouvelle poli-
tique du club de rajeunir le groupe. Le joueur
aura une grande chance d’être titulaire cette sai-
son en l’absence de concurrents à ce poste. Ighil
avait donné le feu vert pour s’attacher les ser-
vices de ce jeune élément qui sera une bonne
afaire, surtout qu’il a de grandes qualités tech-
niques et pourra résoudre le problème du cou-
loir droit.
A. F.
Essaïd pour deux ans à Chlef
«Fler de gorIer le mallloI de l'A5O»
Coup de vent USMH
L
e transfert de Bounedjah à
l’Etoile du Sahel, qu’on avait
annoncé dans notre précé-
dente édition, s’est fnalement
concrétisé. Le jeune attaquant
harrachi a, en efet, paraphé
son contrat avec le club phare de la ville de
Sousse pour une durée de deux années
avec mention d’un renouvellement pour
une troisième juste à la fn de la deuxième
année. Bounedjah devra donc défendre les
couleurs rouge et blanc du club tunisien,
jusqu’à la fn de saison 2015.
Il devrait être présenté
hier à la presse
Si l’engagement de Bounedjah avec
l’Etoile s’est concrétisé dans la plus grande
discrétion, c’est uniquement pour éviter
que des clubs rivaux, comme l’EST et le
Club Africain, surtout interviennent pour
chiper le joueur. L’autre raison est que Bou-
nedjah devait aussi passer les tests médi-
caux. Une fois que tout a été fait, les
dirigeants de l’Etoile ont décidé de dévoiler
l’arrivée et l’engagement de leur nouvelle re-
crue. Ainsi, Bounedjah devrait être pré-
senté hier soir à la presse, posant avec le
maillot blanc foqué de l’étoile rouge.
Une troisième année
avec renégociation du contrat
Concernant les détails de ce transfert
surprise du joueur harrachi à l’ESS, il faut
savoir que le contrat signé par Bounedjah
avec l’ESS est d’une durée de deux ans avec
une mention de renouvellement du contrat
pour une troisième année négociable.
C’est-à-dire que Bounedjah peut à la fn de
son contrat avec l’ESS, décider de rester ou
d’opter pour un autre club de son choix. S’il
décide de rester à l’Etoile, il aura le droit de
renégocier son salaire. S’il veut quitter
l’ESS, il sera libre de choisir sa future desti-
nation.
L’USMH grand bénéficiaire
du transfert
Dans ce transfert, il n’y a pas que le
joueur qui en tirera proft mais aussi et sur-
tout l’USMH son club. Selon une source
sûre, on apprend que le transfert de Bou-
nedjah à l’Etoile permet à l’USMH d’en-
caisser la somme de 100 000 euros lors de
la première année et le double lors de la
deuxième année. Soit près de 300 000 euros
qui viendront renfouer les caisses du club
harrachi. Ce n’est pas fni, puisqu’on ap-
prend que dans le contrat il est stipulé aussi
qu’en cas de transfert vers un autre club
étranger, le club harrachi bénéfciera de
10 % de la somme globale du transfert.
Après Dziri, il est le deuxième
Algérien à rejoindre l’ES Sahel
La Tunisie est depuis plus de 20 ans la
destination privilégiée des joueurs algé-
riens, qui n’ont pas eu la chance de décro-
cher des contrats professionnels avec des
clubs européens. Cependant, la plupart
d’entre eux ont joué pour les deux clubs
phares de la capitale tunisienne, à savoir le
Club Africain et l’ES Tunis. Quant à l’Etoile,
il y a eu durant les dernières vingt dernières
années, Dziri qui a porté les couleurs de
ce club considéré de par son envergure
comme l’un des plus grands en Afrique.
Bounedjah est donc le second joueur al-
gérien à porter les couleurs de l’Etoile du
Sahel.
En 1993, Boutaleb et Zane,
deux ex-Harrachis, ont été
transférés en Tunisie
Le transfert de Bounedjah en Tunisie
n’est pas le premier pour l’USMH,
puisque deux joueurs avant Bounedjah
ont déjà été transférés. Il s’agit de Saïd
Boutaleb et Hakim Zane qui tous deux
portaient les couleurs de l’USMH en 1993
avant d’être transférés au Club Africain.
Il sera suivi par le Borussia
Dortmund
Proposé en janvier dernier au club al-
lemand du Borussia Dortmund, Bou-
nedjah n’a pas eu la chance d’être
supervisé par les recruteurs de la forma-
tion germanique. Mais depuis deux jours,
les dirigeants du club allemand qui ont eu
vent de l’engagement de Bounedjah à
l’Etoile, ont décidé de le mettre sur les ta-
blettes du club. Il faut savoir que l’Etoile
du Sahel est l’un des clubs tunisiens qui
réalisent souvent des transferts vers l’Eu-
rope. Ainsi, on apprend que Bounedjah
sera suivi de près par les recruteurs du
Borussia pour un éventuel transfert à
Dortmund.
Nacer-Eddine Ratni
Officiel Bounedjah signe
pour deux ans à l’Etoile du Sahel
ASO
Il sera à Alger ce soir
Langoualama
de retour à Chlef
Finalement, le Gabonais Johan
Langoualama devra rallier Alger ce
soir venant du Maroc. Le joueur qui a
eu une invitation ofcielle de l’ASO, le
mois dernier, viendra pour fnaliser
son transfert cette fois-ci. Medouar l’a
convaincu de revenir car l’équipe a be-
soin encore de lui, et il devra passer la
nuit à Alger et rallier la ville de Chlef,
demain matin, afn de signer son
contrat.
Il devra signer
son contrat dans
les prochaines 48 heures
Selon certaines sources, le joueur
aurait rencontré Medouar, la semaine
dernière au Maroc, et les deux
hommes se sont mis d’accord sur tout
avant de se donner rendez-vous cette
semaine, en Algérie, pour ofcialiser
les choses. Langoualama devra
signer directement son
contrat, et ce dans les
prochaines 48 heures,
car il a tout négocié
au Maroc.
Il viendra en
compagnie
d’un
dirigeant du
Manga Sport
Langoualama se
rendra à Chlef en
compagnie de son ma-
nager et aussi le secrétaire
de son club, Manga Sport,
qui ramènera avec lui la
lettre de libération du
joueur, car il lui reste
encore une saison
avec Manga Sport. Il
devra remettre la
lettre de libération
à Medouar contre
la somme de 50 000
euros comme en-
tendu entre les deux
parties.
A. F.
Contrat résilié
pour Sâaydoun
Mohamed Amine Sâaydoun s’est
rendu, hier, à Chlef, pour récupérer
ses papiers, surtout que le joueur était
depuis longtemps sur la liste des
joueurs libérés. Il est très proche de si-
gner au MOB car il a des contacts
avancés avec ce club.
Daïf très
proche de l’ASO
Le gardien Daïf devra être le
keeper numéro un, la saison pro-
chaine. Le gardien est presque chéli-
fen d’après une source de la
direction, surtout que Medouar l’a
convaincu, avant-hier, de jouer pour
l’ASO. Le gardien est très motivé
de jouer et d’avoir une place
dans le onze afn de relan-
cer sa carrière.
Contrairement à ce qui a été
dit çà et là, l’entraîneur du
Mouloudia d’Oran, Belatoui
Omar, s’est dit satisfait du re-
crutement qui a été opéré
jusqu’à présent par la direction
du club. A quelques jours seu-
lement de la reprise des en-
traînements prévue le
premier juillet, le MCO a
enregistré l’arrivée de cinq
nouveaux joueurs. Il s’agit
de Sidibé et Abdelli
(USMBA), Belarbi (ESM),
Naït (WRBT) et Mokhtar
(USMA). Belatoui a afrmé
que la direction a pris son avis,
avant de fnaliser avec ses
joueurs, ajoutant qu’il connaît
ces éléments qui ont beaucoup
de qualités et qui peuvent ap-
porter un plus à l’équipe la sai-
son prochaine. La direction du
Mouloudia d’Oran devrait of-
cialiser l’arrivée d’autres joueurs
dans les tous prochains jours.
Plusieurs joueurs sont pistés
par les responsables du Mou-
loudia d’Oran qui veulent bou-
cler l’opération recrutement
dans les tout prochains jours.
«Ces jeunes ont
beaucoup de qualités»
Le premier responsable de
la barre technique du Mou-
loudia d’Oran estime que les
cinq joueurs qui ont rejoint
jusqu’à présent le Mouloudia
d’Oran sont des jeunes qui ont
des qualités et qui peuvent appor-
ter un plus au Mouloudia la saison
prochaine : «Je dois d’abord préci-
ser que la direction du club a pris
mon avis, avant de recruter ces
joueurs. Je connais ces éléments qui
sont des jeunes. Ce sont des joueurs
qui ont beaucoup de qualités et qui
peuvent apporter un grand plus au
Mouloudia d’Oran la saison pro-
chaine.» Et d’ajouter : «La direc-
tion m’a afrmé qu’elle est en
contacte avec d’autres joueurs qui
peuvent rejoindre le club dans les
tous prochains jours. J’espère que
les dirigeants vont réussir à
convaincre ces éléments à venir
jouer au Mouloudia. J’espère aussi
que tout sera clair en ce qui
concerne l’efectif qui va défendre
les couleurs du Mouloudia la sai-
son prochaine, avant le 1
er
juillet.
Cela va nous permettre de repren-
dre le chemin des entraînements
dans les meilleures conditions
possibles.»
«Nessakh
pourrait rendre
beaucoup de
services au
Mouloudia»
Comme annoncé
dans notre édition
d’hier, la direction
du Mouloudia
d’Oran est en contact
avancé avec le latéral
gauche de l’ASO Chlef,
Nessakh. Ce dernier a de
fortes chances de jouer au
MCO la saison prochaine. D’au-
cuns estiment que le recrutement
de l’ancien sociétaire de la JSK se-
rait une bonne afaire pour le
Mouloudia, y compris l’entraîneur,
Belatoui qui insiste auprès de ses
dirigeants pour le recrutement de
Nessakh : «Bien sûr que je veux
avoir Nessakh dans mon efectif.
C’est un jeune joueur qui a beau-
coup de qualités et qui peut rendre
beaucoup de services à l’équipe. J’ai
entendu dire que les responsables
du club sont en contacte avec lui, et
j’espère qu’ils vont réussir à trouver
un accord avec lui.» Il est à noter
que les dirigeants du Mouloudia
ont négocié avant-hier soir avec
Nessakh, mais sans pour autant
parvenir à un accord avec lui.
R. O.
14
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Après
Aouedj et Boumechra
Sebbah et
Hichem Cherif
seront libres
de partir
Le Mouloudia Club d’Oran risque
de connaître la saignée cet été. Après
Aouedj et Boumechra, deux autres
joueurs seront libérés dans les tout
prochains jours du Mouloudia par
la CRL. Selon une source autorisée,
il s’agit de Sebbah et Hichem Che-
rif. Ces deux joueurs devraient
récupérer ce dimanche leur
lettre de libération.
R. O.
L’
entame
de l’opé-
ration re-
crutemen
t par la
direction
du Mouloudia d’Oran
n’a pas été du goût des
joueurs cadres de
l’équipe. Après avoir pris
part de la nouvelle, les
joueurs cadres du Mou-
loudia ont exprimé leur
colère. En efet, les co-
équipiers de Berradja
n’ont pas digéré le fait
que la direction du club
ait versé de l’argent aux
nouvelles recrues, alors
qu’eux attendent tou-
jours de toucher leur dû.
Si certains ont déposé
leurs contrats au niveau
de la commission des ré-
solutions des litiges, les
joueurs du Mouloudia
attendent avec impa-
tience de toucher leur
argent. Plusieurs se-
maines après la fn du
précédent exercice spor-
tif, les joueurs du Mou-
loudia n’ont pas digéré le
fait qu’aucun dirigeant
n’ait pris attache avec
eux pour les rassurer sur
leur argent. S’ils ont dé-
cidé au début de patien-
ter en raison des
nombreux problèmes
qui ont secoué l’équipe,
les joueurs cadres du
Mouloudia n’ont pas ap-
précié que leurs diri-
geants préfèrent d’abord
entamer le recrutement
que de les payer.
Ils attendent
toujours de
toucher leur
argent
Le moins que l’on
puisse dire est que la di-
rection du Mouloudia
d’Oran aura du pain sur
la planche, pour mettre
l’équipe dans les meil-
leures conditions possi-
bles avant la reprise des
entraînements. Et pour
cause, plusieurs joueurs
du Mouloudia d’Oran
ont déposé leurs
contrats au niveau de la
CRL en signe de protes-
tation contre la non-ré-
gularisation de leur
situation fnancière.
Comme annoncé dans
notre édition d’hier,
deux joueurs, en l’occur-
rence Aouedj et Bou-
mechra ont été libérés
par la CRL. D’autres
joueurs du Mouloudia
peuvent bénéfcier de
leur lettre de libération,
par la commission de ré-
solution des litiges.
Cette situation, si elle
venait à se confrmer,
risque de faire mal au
Mouloudia. Les coéqui-
piers de Zidane atten-
dent toujours de
rencontrer leurs diri-
geants, pour réclamer
leur argent. Nul doute
que les prochains jours
seront chauds du côté de
la bâtisse du MCO.
Certains joueurs
songent à partir
Au train où vont les
choses, les joueurs ca-
dres du Mouloudia
d’Oran songent de plus
en plus à quitter le club.
Il faut dire que ce n’est
pas les contacts qui leur
manquent, surtout qu’ils
sont convoités par plu-
sieurs formations. Illus-
tration : Aoued n’a pas
tardé pour signer à la
JSK, quelques heures
seulement après avoir
été libéré par la CRL.
Boumehcra, pour sa
part, devrait signer dans
les tout prochains jours
à l’USMH. A en croire
une source autorisée,
plusieurs joueurs du
Mouloudia d’Oran son-
gent sérieusement à
changer d’air. La ques-
tion qui mérite d’être
posée, est de savoir si les
dirigeants du Mouloudia
vont réussir à convain-
cre les joueurs cadres de
l’équipe de rester.
Riad O.
Zahzouh a
rencontré
les dirigeants
de l’OM
Comme annoncé
dans ces mêmes co-
lonnes dans nos précé-
dentes éditions, le
joueur de l’O Médéa,
Zahzouh est sur le
point de rejoindre le
Mouloudia d’Oran. Le
joueur en question a
déjà tout conclu avec
les responsables du
MCO et il ne lui reste
que de récupérer sa
lettre de libération de
l’O Médéa pour pou-
voir parapher son
contrat avec le MCO.
Ainsi, Zahzouh a ren-
contré, hier, les diri-
geants de l’OM. Selon
les informations en
notre possession, les
responsables de l’O
Médéa lui ont promis
de lui remettre sa let-
tre de libération dans
les tous prochains
jours. Zahzouh sera
certainement la 6e re-
crue ofcielle du
MCO cet été après Si-
dibé, Abdelli, Naït,
Mokhtar et Belarbi.
Touili,
Tchikou et
Chaouti
dans le
viseur
Après Sidibé, Ab-
delli, Naït, Mokhtar
et Belarbi, la direc-
tion du Mouloudia
d’Oran est en train
de pister d’autres
joueurs pour ren-
forcer les rangs de
son team par de
nouveaux joueurs.
A en croire une
source autorisée, les
responsables du
Mouloudia d’Oran
sont sur les traces
de Touli, Tchikou et
Chaouti. Selon les
informations en
notre possession,
ces trois joueurs in-
téressent au plus
haut point les diri-
geants du Moulou-
dia. Toutefois, le
recrutement de ces
joueurs risque
d’être compliqué
puisque ces trois
joueurs sont encore
liés par des contrats
avec leurs clubs.
Coup de colère MCO
Comment se sont déroulés les contacts
avec la direction du MCO ?
Le plus normalement du monde. Les res-
ponsables du MCO m’ont contacté et m’ont
proposé de rejoindre le club. Nous avions ra-
pidement réussi à trouver un terrain d’en-
tente et, je suis honoré d’avoir rejoint le
Mouloudia. C’est un grand club qui fait rêver
tous les joueurs et, je vais faire de mon mieux
pour m’imposer et m’illustrer au sein du club.
Qu’est-ce qui a motivé votre choix de
rejoindre le MCO ?
Comme je viens de vous le dire, le Mou-
loudia d’Oran est un grand club qui fait rêver
n’importe quel joueur. C’est un honneur pour
moi de porter le maillot du Mouloudia. Je
suis un jeune joueur très ambitieux qui a
envie de réaliser une grande carrière et je sais
que je peux donner une autre dimension à
ma carrière au Mouloudia d’Oran.
Mais la concurrence sera très rude pour
vous…
Je sais que la concurrence sera très rude au
Mouloudia. Je vais devoir travailler très dur
pour m’imposer et gagner la confance du
coach. Toutefois, je suis motivé pour attein-
dre mes objectifs.
Justement, quels sont vos objectifs avec
le MCO ?
C’est de m’il-
lustrer au Mou-
loudia et gagner
la confance du
staf technique.
Je vais faire de
mon mieux
pour m’imposer
au Mouloudia et
aider l’équipe à
réaliser un bon
parcours en
championnat la
saison prochaine
Inch’Allah.
Entretien
réalisé par
Riad O.
Le nouveau joueur du Mouloudia d’Oran,
Naït, est motivé pour s’imposer au sein
de son nouveau club. Le désormais ex-
joueur de la formation de Tissemsilt se
dit honoré de rejoindre un grand club
comme le Mouloudia d’Oran.
«Mon objectif
est de m’illustrer
au Mouloudia»
Naït
Belatoui satisfait du recrutement
Les cadres
de l’équipe en colère
contre la direction
Djebbari, P-DG
de la SSPA/ MCO
C’était dans l’air depuis
quelque temps déjà. Maintenant,
c’est ofciel ! Djebbari Youssef a
été désigné, hier, P-DG de la
SSPA/MCO lors de l’AG des ac-
tionnaires qui s’est tenue à l’hôtel
«El Mouahidine». Djebbari, qui a
déjà occupé ce poste par le passé,
succède à Abdelilah.
Installation d’un
nouveau CA et d’une
cellule de recrutement
En plus de la désignation de
Djebbari à la tête de la
SSPA/MCO, deux autres déci-
sions importantes ont été prises,
hier, lors de l’AGE des action-
naires. En efet, un nouveau CA
composé de sept personnes a été
désigné. Ce CA sera composé de
Djebbari, Abdelilah, Baba, Me-
hiaoui, Benchenni, Bessedjrari et
Fertas. Par ailleurs, une cellule de
recrutement composée d’Abdeli-
lah, Baba et Benmimoun a été
installée pour renforcer l’efectif
du Mouloudia par de nouveaux
joueurs.
Menacé par les
supporters, Kelaïdji n’a
pas assisté à l’AG
L’autre fait marquant de cette
AGE des actionnaires de la
SSPA/MCO est l’absence de Ke-
laïdji Hassen. A son arrivée à
l’hôtel, le désormais ex-DG de la
société a été menacé par des sup-
porters qui étaient présents sur
place. Kelaïdji est allé immédia-
tement déposer plainte contre
lesdits supporters.
Amine L.
15
N° 2322 Vendredi 21 Juin 2013
Coup d’essai CRB
A
lors qu’on n’assiste
qu’au départ des
joueurs, il semble
que les choses com-
mencent à bouger
du côté de Laâquiba. Après avoir
approché Heriat, Benamara et
Bouraba, on a appris que la direc-
tion du club a ciblé trois joueurs
de l’ESS, à savoir Yaya et les deux
espoirs, Arras et Belkadi. Les Be-
louizdadis songent à renforcer le
compartiment ofensif par l’arrivée
de Yaya après avoir échoué à re-
cruter El Okbi. Après le départ de
Kherbache, Sodje et Amroune et
éventuellement Slimani, le CRB a
besoin de renforcer le comparti-
ment ofensif.
Le Chabab le veut
sous forme de prêt
Selon nos informations, des diri-
geants du CRB sont entrés en
contact avec la direction de l’ESS
pour le recrutement de Yaya sous
forme de prêt. La direction de l’Ai-
gle noir semble prête à libérer son
joueur, pas sous forme de prêt
comme le souhaite le CRB, mais
pour le transférer défnitivement
en négociant sa lettre de libéra-
tion. La direction du CRB n’aura
pas d’autre choix que d’accepter de
payer la lettre de libération du
joueur pour l’acquérir défnitive-
ment du moment qu’elle a un be-
soin vital en attaque après le
départ de plusieurs joueurs.
L’ESS exige
300 millions
pour sa libération
Selon toujours nos sources, la di-
rection de l’ESS aurait exigé la
somme de 300 millions de cen-
times pour libérer son attaquant
Yaya qui intéressait déjà le CRB
lors du dernier mercato hivernal.
Bien que la demande des Sétifens
semble raisonnable, le CRB ne
pourra pas payer une telle somme
au vu de la crise fnancière sachant
que les joueurs réclament toujours
leur dû de la saison passée. La di-
rection du CRB a, pour rappel,
ciblé l’attaquant sétifen El Okbi,
mais l’ESS a exigé un échange avec
le virevoltant Rebih. Une proposi-
tion qui n’a pas été acceptée par le
CRB.
N. B.
Le Chabab piste Yaya
Le gardien de but de l’USMA, Amara
Daïf, affirme qu’il n’est pas au courant
des éventuelles négociations entre la
direction de son club et le CRB, pour le
transférer au club de Laâquiba, mais se
dit intéressé par l’idée. «Pour le mo-
ment, personne ne m’a contacté au
CRB pour me faire la proposition de
jouer dans ce club, ni même l’USMA,
du moment que je suis toujours sous
contrat avec les Rouge et Noir. Mais je
dirais que le CRB ne se refuse pas. Ce
sera un honneur pour moi de défendre
les couleurs du Chabab, dans le cas où
la transaction se réaliserait. La saison
passée, j’ai négocié avec la direction
du CRB, mais comme j’étais sous
contrat avec le CSC, les choses ne se
sont pas déroulées comme je le vou-
lais. Qui sait ? Peut-être que ce sera la
bonne cette saison, mais comme je
vous l’ai déjà dit, personne ne m’a
contacté.»
N. B.
Daïf : «Le CRB ne se refuse pas»
C
omme nous l’avons
rapporté dans notre
édition d’hier, la
commission de réso-
lution des litiges s’est
prononcée sur l’afaire qui oppo-
sait Pascal Angane à la direction
du club. La CRL a tranché en fa-
veur du club de Laâquiba, afr-
mant que le joueur est toujours lié
par contrat au Chabab. Une déci-
sion qui conforte la position de la
direction belouizdadie qui ne veut
pas lâcher son joueur, lequel a
signé un contrat de trois ans en fa-
veur du club égyptien, Al Ismaïly,
à la fn du championnat, alors qu’il
est sous contrat avec les Rouge et
Blanc jusqu’en 2015. Avec cette
décision de la CRL, la direction du
Chabab saisira la FAF pour qu’elle
défende les intérêts du club be-
louizdadi dans cette afaire qui
pourra avoir de nouveaux rebon-
dissements. La direction de l’Is-
maïly ne semble pas inquiète,
toutefois, de la décision de la CRL,
croyant dur comme fer que le
transfert du joueur n’est entaché
d’aucune irrégularité. Le joueur,
qui se trouve chez lui au Bénin,
après avoir participé avec la sélec-
tion de son pays aux deux matchs
des éliminatoires de la Coupe du
monde contre l’Algérie et le Mali,
est attendu ces jours-ci à l’Ismaïly
pour réintégrer le groupe et enta-
mer les entraînements.
Al Kilani (conseiller
juridique) : «Pour nous,
le transfert du joueur
est légal»
Membre du conseil d’administra-
tion de l’Ismaïly et chargé des af-
faires juridiques du club, Walid Al
Kilani est le mieux indiqué pour
nous parler de cette nouvelle
donne de l’afaire de l’international
béninois. «Pascal Angane est arrivé
à l’Ismaïly avec des documents,
dont un qui prouve particulière-
ment la fn du contrat du joueur
avec le CRB. Il a présenté un docu-
ment administratif signé par le pré-
sident du club avec le cachet ofciel
de cette équipe qui atteste la fn de
l’exercice précédent, en acceptant de
renoncer à ses salaires. Pour nous,
ce document est valable sur le plan
juridique. Nous ne voyons là au-
cune irrégularité dans le transfert
du joueur», a-t-il rappelé.
«Angane peut utiliser
ses documents
dans un autre club»
Contacté par nos soins pour avoir
son avis sur le sort du joueur, suite
à la décision de la FAF qui ne lui a
pas accordé sa libération du CRB,
le conseiller juridique de l’Ismaïly
dira : «Franchement, ce qui nous
intéresse le plus, ce sont les rela-
tions entre les deux clubs et les
deux pays, caractérisées par la fra-
ternité. Nous allons étudier cette
nouvelle situation dans les plus
brefs délais pour voir ce que nous
pourrons faire. Mais comme je vous
l’ai dit, lorsqu’un joueur n’est pas
payé par son club, il est automati-
quement libre. Même chez nous, en
Egypte, plusieurs joueurs ont eu re-
cours à la même méthode pour
avoir leurs libérations. Et dans des
cas pareils, la FIFA protège les
droits des joueurs. Et même si An-
gane quitte Al Ismaïly, il utilisera
les mêmes documents avec un autre
club et il aura gain de cause. Pour
nous, le transfert du joueur est ré-
gulier, mais nous allons attendre
pour voir plus clair.»
N. B.
Al Ismaïly serein
La CRL désavoue Pascal Angane
Comme nous vous le révélions
dans notre édition d’hier, le prési-
dent Azeddine Gana a tenu à rassu-
rer ses joueurs qu’ils seront tous
régularisés avant la fn de juin dans
une déclaration faite à l’APS. Le pre-
mier responsable du Chabab a dé-
claré que certains joueurs ont été
payés et qu’il ne restait que neuf élé-
ments à régulariser avant la fn du
mois en cours. Une déclaration qui a
reçu un accueil partagé de la part
des joueurs, qui n’ont pas caché leur
inquiétude par rapport à leur situa-
tion fnancière. Certains joueurs
n’ont pas caché leur scepticisme par
rapport aux promesses de Gana, en
s’appuyant sur plusieurs promesses
qu’ils ont reçues de toucher leur ar-
gent, mais qui n’ont pas été respec-
tées fnalement par la direction. Au
lendemain du déroulement de la
dernière rencontre de l’exercice
écoulé face à l’USMA, Azeddine
Gana s’est réuni avec les joueurs au-
tour d’un déjeuner où il leur a pro-
mis de les payer dans une ou deux
semaines. Entre-temps, les comptes
du club ont été bloqués par la justice
suite aux plaintes déposés par les
deux anciens joueurs, Mohamed
Talis et Ishak Ali Moussa. Les
joueurs ont dû faire preuve de pa-
tience jusqu’au «dégel» des comptes
par la justice après que le club ait
trouvé un accord avec les deux plai-
gnants. La direction a promis aux
joueurs qu’ils toucheront une partie
de leur argent, mais les camarades
d’Ousserir ont vérifé à leurs dépens
qu’il ne s’agissait que d’une
énième promesse. Devant l’in-
quiétude qui monte, les diri-
geants ont tenu
dernièrement une réunion
avec les cadres du club où
ils leur ont promis de les
régulariser avant la fn du
mois en cours. Des pro-
messes qui n’ont pas été
pour convaincre certains
joueurs, comme le capitaine
d’équipe, Nassim Ousserir,
qui a décidé de quitter le club
cet été. Le défenseur Fayçal
Abdat lui a emboité le pas 24
heures plus tard en annonçant son
départ. La dernière sortie du prési-
dent Azeddine Gana n’est pas pour
rassurer les joueurs qui, apparem-
ment, ne croient plus aux promesses.
La reprise des entraînements prévue
pour le 23 de ce mois, soit dans deux
jours, semble toujours menacée par
le boycott des joueurs qui réclament
leur argent avant de rechausser les
crampons.
N. B.
Après la sortie
de Gana Les joueurs
restent sceptiques
Bouali «J e n’ai
négocié avec aucun
autre club»
L’entraîneur Fouad Bouali a tenu à démentir l’information selon la-
quelle il aurait négocié avec un club tunisien pendant les vacances. «Je ne
sais pas qui a eu cette information, mais je tiens à préciser que j’étais en
Tunisie en vacances, et quand je me repose, je ne travaille pas et je ne négo-
cierai pas avec n’importe quel club. Si je voulais partir, je l’aurais fait bien
longtemps. J’avais un contact d’un club saoudien au mois de février der-
nier, mais je ne voulais pas quitter mon équipe dans un moment aussi dif-
fcile. Je n’ai même pas parlé de ce contact, puisque je ne veux pas me faire
de la publicité», précise Bouali.
«J e rencontrerai Gana en début de semaine»
Et d’ajouter : «Je dois rencontrer Gana en début de la semaine prochaine
pour discuter de tout, avant de prendre une décision. Je veux préciser, par
ailleurs, que même si je négocie avec la direction du club, je n’ai aucun en-
gagement avec le CRB. Il faut que les gens comprennent que je suis libre de
tout engagement.»
N. B.
Intérêt pour deux espoirs de l’ESS
On a appris, par ailleurs, que la di-
rection du Chabab veut bénéfcier
de deux autres joueurs de la catégo-
rie espoirs de l’ESS sous forme de
prêt pour une saison. Il s’agit du mi-
lieu de terrain Arras et du latéral
gauche Belkadi pour renforcer
l’équipe après le départ de plusieurs
joueurs, à l’instar de Boukria qui a
signé au club phare de la capitale des
Hauts Plateaux. La direction de l’ESS
devra répondre à la demande des
Belouizdadis dans les jours à venir à
propos de ces deux éléments qu’elle
devra céder pour une seule saison.
Certains se demandent comment un
club comme le Chabab veut recruter
des joueurs de la catégorie espoirs
alors que sa direction pouvait pro-
mouvoir des joueurs de sa propre
catégorie U21, comme Zeghnoune.
En optant pour des jeunes joueurs,
la volonté de la direction du Chabab
est claire en voulant à tout prix re-
voir sa masse salariale à la baisse en
laissant partir des joueurs comme
Boukria, Kherbache, Ousserir ou
Abdat qui coûteront plus cher au
club, ruiné par la crise fnancière.
Yahi
proposé
Certains proches du club belouiz-
dadi ont proposé l’ancien joueur Ho-
cine Yahi pour occuper le poste
d’entraîneur à la place de Fouad Bouali qui
n’a pas encore donné une réponse défnitive.
«Pour être franc j’ai été contacté par des proches
du club pour entraîner le club, mais la proposi-
tion ne vient pas de la direction. Mon souhait
est d’entraîner le CRB. Je mérite une telle
chance en tant qu’enfant du club, malheu-
reusement on ne me fait appel que
dans les moments difciles pour
dépanner l’équipe», dira
Yahi.
C
omme nous
l’avons déjà rap-
porté dans notre
édition d’hier, et
bien que les diri-
geants aient pré-
féré garder le
secret concernant l’industriel qui a
émis le vœu d’investir au MOB,
nous avons réussi à avoir le nom
de ce dernier qui devait rencontrer
le président du conseil d’adminis-
tration, en l’occurrence Mustapha
Bouchebah hier jeudi. Il s’agit de
Iferoudjène, installé à Batna et ori-
ginaire de la wilaya de Tizi Ouzou,
qui est du domaine pour avoir déjà
aidé certains clubs. A en croire nos
sources, cet homme s’est montré
intéressé à intégrer le conseil d’ad-
ministration par l’achat de beau-
coup d’actions et aider le club à
atteindre ses objectifs la saison
prochaine et surtout réussir son
arrivée parmi l’élite.
La guerre des clans
refait surface
Après une accalmie de quelques
mois, la guerre des clans a refait
surface au sein du club, ces der-
niers jours, avec notamment la ré-
ception organisée par l’APC de
Béjaïa, dimanche dernier, et boy-
cottée par certains membres du
conseil d’administration dont Ben-
naï Arab et Mohand Sadji, pour
des raisons qu’on ignore. D’ail-
leurs, le président du CSA, Bennaï,
avait justifé son absence par le fait
que le président du conseil d’admi-
nistration ne lui a pas remis la
convocation à temps et dans les rè-
gles. Cela dit, la
dernière sortie
de quelques
actionnaires qui se sont réunis
avec un industriel connu, pour lui
proposer de prendre le MOB,
confrme que cette guerre a refait
surface et qu’un diférend existe
réellement entre les actionnaires.
L’avenir du club
«prime» sur tous les
différends
En attendant, l’avenir du club
prime sur tout car, pour les nom-
breux observateurs, il est temps de
mettre les choses au clair et ou-
blier les diférends pour l’intérêt
du
club qui se prépare pour sa pre-
mière expérience en Ligue 1 pro-
fessionnelle. De ce fait, cette
guerre ouverte entre deux clans
n’arrange pas les afaires du club
qui devrait entamer les préparatifs
de la nouvelle saison surtout qu'il
accuse un retard énorme en ce qui
concerne la préparation du nouvel
exercice surtout dans le volet re-
crutement car aucun élément n’a
été recruté jusque-là en dépit des
contacts entamés depuis quelque
temps avec certains joueurs. D’ail-
leurs, les dirigeants qui ont déjà
démissionné de leurs postes de-
puis un mois déjà, doivent penser
à la manière de
sortir de la crise dans laquelle le
club est plongé afn d’éviter encore
du retard, estiment les amoureux
du club et les nombreux observa-
teurs.
Les supporters
attendent toujours
du nouveau
Devant le fou qui continue de ca-
ractériser le club, les supporters at-
tendent toujours de voir les choses
sérieuses entamées afn de se per-
mettre d’être au top à la reprise de
la compétition le 24 août prochain.
De ce fait, ils continuent d’obser-
ver de loin tout en espérant que les
dirigeants puissent réussir un bon
recrutement lors de cette période
des transferts afn de bâtir une
équipe qui sera en mesure d'obte-
nir les résultats escomptés la sai-
son prochaine et réaliser un bon
parcours pour cette première
année parmi l’élite.
Yugurtha A.
L’industriel Iferoudjène
prêt à investir au club
Les actionnaires
se réuniront
dimanche prochain
Après que la réunion de dimanche
n’a rien apporté concernant l’ave-
nir du club en l’absence des déci-
sions concrètes pour une sortie de
crise, il est prévu que les action-
naires du MOB se rencontrent une
fois encore dimanche prochain
pour discuter de la situation du
club et tenter de trouver une solu-
tion, surtout avec les deux indus-
triels qui se sont montrés
intéressés par l’achat des actions au
sein de la SSPA du MOB et d’inté-
grer le conseil d’administration. Il
est à signaler que l’un d’eux a déjà
rencontré des émissaires du club,
alors que l’autre devait rencontrer
Bouchebah, hier.
Boulaïncer a eu une
discussion avec
Bouchebah
Ayant reçu sa libération de son
club, la JSK,
après avoir re-
noncé à deux
mois de sa-
laires, l’atta-
quant
Boulaïncer n’a
pas encore
tranché sur sa
prochaine des-
tination. D’ail-
leurs, ce dernier a été proposé aux
dirigeants du MOB pour renforcer
l’efectif en prévision de la saison
prochaine. Selon les informations
en notre possession, le joueur en
question a eu une discussion avec
Bouchebah récemment, mais sans
pour autant trop s’étaler en atten-
dant que les choses s'éclaircissent
pour ofcialiser les contacts. Il est
à signaler que l’ex-attaquant de la
JSMB et du CAB a déjà afché son
intérêt pour tenter une expérience
avec le MOB qui vient d’accéder
en Ligue 1.
«Vu la gravité de l’accident,
je suis un miraculé»
Victime d’un accident de la route qui a nécessité son hospitalisation pendant quelques
jours à Sidi Aïch, l’attaquant du MOB, Fawzi Rehal, commence à reprendre des forces de-
puis lundi dernier où il a quitté l’hôpital pour effectuer quelques examens approfondis
et être rassuré concernant son état de santé avant de se remettre au travail dans les
prochains jours. En effet, rencontré lors de la réception organisée à l’hôtel Cristal par
l’APC de Béjaïa, l’enfant de Tinebdar a bien voulu revenir sur cet accident qui a failli lui
coûter la vie, tout en remerciant tous ceux qui ont été à ses côtés durant cette période,
notamment son coéquipier le capitaine Akrour et tous les autres.
Tout d’abord, peut-on dire que vous avez commencé
à reprendre des forces après l’accident de la route
dont vous avez été victime il y a de cela deux se-
maines ?
Efectivement, après y avoir séjourné pendant quelques
jours, j’ai quitté l’hôpital après avoir senti une améliora-
tion concernant mon état de santé et je commence à re-
prendre peu à peu mes forces puisque je suis présent à
cette cérémonie, et ce, bien que je ressente encore des
douleurs à la tête.
Donc, on peut dire que vous avez passé la période la
plus difcile, n’est-ce pas ?
Oui, j’ai passé la période la plus difcile, en dépit de la
gravité de l’accident puisque mon véhicule a subi des
dégâts énormes. Cela dit, je remercie Dieu pour m’avoir
gardé en vie.
Que vous a-t-il conseillé le médecin pour le mo-
ment ?
Les médecins m’ont demandé d’efectuer des examens
approfondis, notamment un scanner à Alger pour voir
encore plus clair et surtout se rassurer concernant ma
santé et je crois que je devrais me déplacer à Alger,
pour poursuivre les examens et surtout voir ce qu’il y a
lieu de faire pour être au rendez-vous à la reprise du
travail.
Donc, il n’y aura aucun problème concernant la re-
prise des entraînements ?
Efectivement, je crois qu’il n’y aura aucun problème
concernant la reprise des entraînements dans la mesure
où je commence à reprendre des forces et il me suft
d’efectuer les examens que le médecin m’a prescrits
pour voir encore plus clair et efectuer les soins qu’il
faut pour être au rendez-vous.
Revenons un peu en arrière, comment s’est passé cet
accident ?
Sincèrement, je ne me souviens de rien car le choc de
ce terrible accident a fait que je me rappelle juste que
j’ai quitté la maison pour me rendre à Béjaïa. Sinon, je
ne me rappelle de rien mais je sais que l’accident a été
d’une grande gravité puisque le véhicule a subi des dé-
gâts énormes et je n’arrive pas à croire encore que nous
sommes toujours en vie. Néanmoins, je suis persuadé
que c’est grâce à Dieu et les bons conseils des parents
que je suis sorti indemne de cet accident.
Quelque chose à ajouter ?
Je tiens à remercier d’abord tous les gens qui sont restés
à mes côtés, notamment mes coéquipiers et les diri-
geants qui m’ont rendu visite ainsi que mes amis et,
bien sûr, ma famille comme je tiens à rassurer les sup-
porters que je me porte bien et que je serai Inch'Allah
au rendez-vous pour reprendre avec le groupe.
Entretien réalisé
par Yugurtha A.
La reprise
début juillet
Le retard dans la préparation de
la nouvelle saison, notamment
en ce qui concerne le volet re-
crutement, a poussé le staf
technique, donc Mourad Rah-
mouni, a décaler la reprise des
entraînements qui a été prévue
dans un premier temps pour le
20 juin (hier). De ce fait, on
croit savoir que le coach Rah-
mouni a décidé de reprogram-
mer la reprise pour le début du
mois de juillet prochain tout en
espérant que les choses soient
claires d’ici là, notamment les
négociations avec les cadres de
l’équipe et avec les joueurs ciblés
sur le marché.
Toual n’est pas
encore sûr de rester
Bien qu’il se
soit montré
déjà prêt à
poursuivre
son aventure
avec le
MOB, le
portier du
MOB, en
l’occurrence
Athmane Toual, n’est pas encore
sûr de rester. Rencontré en
marge de la réception organisée
par l’APC, dimanche dernier,
l’enfant d’Hussein-Dey nous a
déclaré en substance : «Efecti-
vement, il y a un avenant dans
mon contrat pour le prolonge-
ment, mais je devrais d’abord
discuter avec les dirigeants
concernant quelques points et
tenter de trouver un accord,
sinon on va voir ce qu’il y a lieu
de faire».
Yugurtha A.
16
N° 2322 Vendredi 21 Juin 2013
Coup de vent MOB
Rehal
Les fans du RCA présents,
avant-hier à l’APC de la ville, vou-
laient absolument s’entretenir
avec au moins un membre de
l’exécutoire, afn d’avoir des expli-
cations. C’est Zerrouk Mustapha,
le maire-adjoint, qui s’est entre-
tenu avec eux. En efet, ce dernier
a expliqué aux supporteurs du
club que la mairie a respecté sa
part du marché, en écoutant la di-
rection et aussi en leur proposant
une aide fnancière qui s’élève à 6
milliards. Selon lui, c’est du côté
de la direction du club qu’il fau-
drait voir, car cette dernière, pour
des raisons inexpliquées, ne s’est
pas présentée avant-hier pour
s’entretenir une dernière fois avec
le maire de la ville.
Zerrouk Mustapha : «J e
ne vois pas ce que l’APC
pourrait faire de plus !»
A l’issue de ce qui s’est passé
hier dans la matinée, nous avons
donc estimé qu’il était important
de prendre attache avec le maire-
adjoint Zerrouk Mustapha. Ce
dernier nous dira : «Je ne vois pas
ce que l’APC pourrait faire de plus.
Nous avons accepté de les rencon-
trer, nous avons respecté leurs exi-
gences. On ne va quand même pas
les prendre de chez eux.»
«Nous allons fixer un
second rendez-vous»
On dirait bien que le maire de
la ville a cédé à la pression des
supporteurs. Parmi leurs exi-
gences, les fans du club présents
ont demandé au maire-adjoint de
fxer un second rendez-vous à la
direction du club, avant di-
manche. «On est prêt à faire un
autre efort pour régler les pro-
blèmes du le club. Nous allons,
dans les heures qui viennent, fxer
un nouveau rendez-vous avec les
membres de la direction du RCA.
Nous verrons par la suite ce qu’on
pourra faire.»
On parle du départ de Taâni
Lors de cette manifestation, pas
mal de choses ont été évoquées.
Ce qui aura été la plus impor-
tante, c’est le départ du DG du
club, Taâni. Ce dernier, qui serait
décidé à jeter l’éponge, ne s’est
toujours pas entretenu avec les
joueurs libérés afn de leur remet-
tre leurs papiers.
17
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup d’œil Ligue 1
CSC JSS
Zerouati
«Beldjilali ne
jouera en
Algérie que
pour Saoura»
Le premier responsable de la J S Saoura,
Mohamed Zerouati, se trouve actuellement
à Alger pour rencontrer le directeur sportif
du CS Constantine, Mohamed Boulahbib.
Les discussions entre les deux hommes ont
porté sur l’avenir du meneur de jeu, Kedour
Beldjilali. Le CSC veut obtenir la libération
de l’international algérien, mais Zerouati a
décidé de garder le joueur. Il nous dira à ce
sujet : «J ’ai rencontré Boulahbib, on a négo-
cié la libération de Beldjilali, mais en fin de
compte, j’ai décidé de garder le joueur à la
J SS. Apparemment, Beldjilali a oublié ce que
lui a donné Saoura et s’il est arrivé à frapper
aux portes de l’Equipe nationale, c’est grâce
à la J S Saoura. J e vais doubler le salaire du
joueur, mais il doit d’abord prolonger son
contrat d’une année.»
Merbah a reçu hier
sa libération
Comme prévu, le défenseur axial
de la JS Saoura, Abdelmalek Mer-
bah, a reçu sa lettre de libération
hier. En efet, son frangin a négocié
avec le président Zerouati, et après
plusieurs malentendus, les deux
parties sont tombées d’accord. Mer-
bah a décidé de changer d’air pour
avoir plus de temps de jeu, après
une saison difcile où il est resté pas
mal de temps sur le banc des rem-
plaçants, plus précisément durant la
phase retour. Merbah a laissé tom-
ber deux mois de salaire, en plus il a
payé 40 millions à la direction de
Saoura pour obtenir sa libération. Il
a déjà commencé à se chercher un
club qui lui permettra de revenir en
force et d’oublier la saison passée.
Il va signer ce lundi
au MO Béjaïa
D’autre part, et d’après une source
proche du joueur, Merbah va signer
ce lundi un contrat de deux ans avec
le nouveau promu, le MO Béjaïa.
Merbah va continuer les négocia-
tions avec la direction du MOB afn
de trouver un accord fnal, et malgré
les ofres qu’il a reçues dernière-
ment de la part de la JS Kabylie,
Merbah a pris la décision de rejoin-
dre les Crabes.
B. G.
Hier, tous les
fans du RCA ont
exprimé leur mé-
contentement par
rapport à la situa-
tion du club ac-
tuel. Ces derniers
se sont donnés
rendez-vous à
l’APC de la ville.
50 supporteurs
qui ont répondu
présents à l’appel
sont venus de-
mander des expli-
cations à l’APC,
suite à l’échec des
négociations avec
la direction du
club.
L’affaire
Tchiko
en stand-by
Par ailleurs, les négociations entre
la direction de Saoura et l’attaquant
Tchiko sont en stand-by. Le joueur a
demandé une augmentation de salaire
tandis que la direction du club n’a pas
accepté le montant proposé par le
joueur. Une rencontre entre le
joueur et le président Zerouati
est prévue ces jours-ci à
Alger.
Afn d’être convaincu de
l’arrivée du joueur et d’assister
à ses premiers pas au CSC, Le
Buteur, qui était sur place, a
rencontré Derrag à la sortie
du cercle du club pour avoir
ses premiers mots, après l’of-
cialisation des choses. «Oui, je
vous confrme que je viens
juste de fnaliser mon arrivée
au CSC. J’ai paraphé mon
contrat il y a quelques minutes
et là, je me prépare à passer la
visite médicale.» À présent, on
peut dire que le CSC a recruté
deux ex-joueurs de la JSMB,
Cédric Si Mouhamed et Mo-
hamed Derrag.
Il a salué Saâdane
La nouvelle recrue du
CSC, Derrag, a eu
l’agréable surprise de
rencontrer l’ancien sé-
lectionneur des Verts,
Rabah Saâdane, a l’en-
trée du cercle du club.
Les deux hommes se
sont salués chaleureu-
sement, échangeant
quelques mots.
Abdou H.
C
omme attendu, l’ancienne coqueluche du MCA et de la JSMB a
ofcialisé son transfert au CSC, hier matin. Derrag, qui a passé
la nuit à Constantine, s’est déplacé au cercle du club à 10h20.
Accompagné de son manager, le joueur semblait très heureux
d’opter pour le CSC. Quelques minutes plus tard, Boulhabib a
fait son apparition et s’est entretenu avec le joueur. Le joueur est ressorti du
cercle du club puis s’est adonné à une petite balade avec son agent.
Derrag a signé !
«J e suis officiellement au CSC»
Il avait une mauvaise mine
Le visage de Saâdane, hier, n’été pas si ra-
dieux comme celui du jour où il a été présenté
à la presse. Saâdane, qui voulait certaine-
ment avoir un tête-à-tête avec Makroud,
hier, a quitté le cercle très rapidement en
mauvaise humeur, ce qui n’est pas bon
signe. L’homme aux trois qualifcations au
Mondial aurait quitté Constantine, hier
matin, pour rallier Batna et assister au ma-
riage de son fls.
Y a-t-il du nouveau
depuis notre dernière
rencontre ?
Malheureusement,
rien n’a changé. Nous
sommes toujours au
point de départ. La di-
rection nous a demandé
d’attendre, c’est ce que
nous faisons. De toutes
les façons, on n’a pas
vraiment le choix.
Le fait de voir d’au-
tres formations qui
entameront leurs
stages ne vous met-il
pas la pression ?
Oui, bien sûr. Cer-
taines équipes sont en
train d’en fnir avec les
transferts et les stages ne
tarderont pas à commen-
cer. C’est dire que nous
sommes vraiment à la
traine. Nous aurons du
mal à rattraper notre re-
tard, ça c’est sûr.
La direction vous a
promis de vous contac-
ter en fn de semaine,
ça ne s’est pas encore
fait ; qu’en pensez-vous
?
A mon avis, la direc-
tion est plongée dans ses
soucis. Ils ne savent
même pas s’ils vont
continuer leur travail.
C’est dommage qu’on en
soit arrivé là. Certains se
sont donnés corps et âme
pour que ce club réalise
l’accession en Ligue 1. Ce
serait dommage de les
voir partir.
De votre côté, que
comptez-vous faire
maintenant ?
Franchement, je
compte patienter encore
un moment. Comme je
vous l’ai dit, je n’ai pas
vraiment le choix, je suis
sous contrat avec le club.
J’espère vraiment que la
direction m’appellera
prochainement.
Qu’en est-il de vos
contacts ?
Je n’y pense pas trop
ces derniers temps. J’ai
encore un an à respecter
avec le club. De toute
manière, même si j’ai des
envies d’ailleurs, il m’est
impossible de demander
ma lettre de libération,
donc autant ne pas y
penser.
Entretien réalisé par
Lamine AMIMI
Maddour«Nous aurons
du mal à rattraper notre retard»
50 supporteurs étaient au rendez-vous
Zerrouk Mustapha, seul face aux fans révoltés
RCA
Shehata s’éloigne du CSC
Il faut avouer que l’idée de voir l’ancien sélection-
neur des Pharaons atterrir à Constantine est bien
tentante, mais entre souhaiter et passer à l’action, il
y a une large nuance. D’après les derniers échos, El
Maâlemserait plus séduit par la dernière offre de la
Fédération koweïtienne qui le veut à la tête de sa sé-
lection. Pour confirmer cela, l’attaquant égyptien
Amrou Zaki aurait posté un message sur son compte
Twitter affirmant que Shehata est bien parti pour dé-
crocher le poste d’entraîneur de l’EN du Koweït. Cela
n’est pas bon à entendre pour les Sanafir qui rêvent
de rassembler Saâdane et Shehata. Enfin, ce dernier
a promis de rendre sa réponse aux dirigeants du CSC
aujourd’hui, mais il faut reconnaître que la piste de
l’Egyptien semble s’être éloignée, après l’apparition
du challenge koweïtien.
Des supporters ne veulent
pas de Makroud
Le président du conseil d’administration ne mène plus cette vie
tranquille, comme ce fut le cas précédemment. Makroud, qui a été
désigné par Tassili Airlines, a eu droit à une visite surprise d’un
groupe de supporters, «presque 20 personnes», mercredi soir. Ces
derniers, très inquiets pour l’avenir du club, ont demandé gentiment
et d’un air très calme à Makroud de démissionner de son poste de la
SSPA/CSC. Il faut dire que ce genre de pratique existe chez nous de-
puis des lustres. On ne connaît pas encore les intentions de Makroud
ni celles de l’actionnaire majoritaire TAL, après ce petit tête-à-tête
assez spécial avec ces quelques fans. Une chose est sûre, tout sera
plus clair dans les jours à venir.
Saâdane,
un p’tit tour
et puis s’en va !
Hier vers 11h15 , au moment où on
se trouvait a côté du cercle du club dans
l’attente de la sortie de Derrag pour
connaître ses première impressions, le nou-
veau directeur technique, Rabah Saâdane, a
fait une apparition surprise. Arrivé à bord
de sa fourgonnette bleue, l’ancien sélec-
tionneur national s’est dirigé directement
au cercle, apparemment pour rencontrer
le président du conseil d’administra-
tion, Makroud, qui était absent
hier matin. Chronomètre en
main, Saâdane a quitté il-
lico le cercle.
Félicitations
Après cinq années de travail et
d’études approfondies, la famille Bel-
kadi est heureuse d’adresser ses féli-
citations à son fils Smaïl Belkadi qui
vient de décrocher sa licence en ar-
chitecture, en espérant d’autres
consécrations dans sa vie.
18
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup d’œil Ligue 2
L
a ligue nationale a
rendu public le ca-
lendrier de la sai-
son 2013-14. Les
Blidéens débute-
ront le prochain exercice
assez tranquillement. Ils
recevront l’ASMO avant
d’enchaîner par un court
déplacement à Médéa.
Pour préparer la saison,
le regroupement se dé-
roulera au complexe
Oucif de Aïn Témou-
chent et débutera le 21
juillet pour prendre fn le
3 Aout.
Seuls les plus
nantis...
Depuis plusieurs mois
maintenant, la direction
du club blidéen s’active à
trouver de nouveaux in-
vestisseurs. Il ne faut pas
se voiler la face, le pro-
blème de l’USMB est
d’abord économique. Le
football est devenu un
monde de business que
seuls les plus nantis peu-
vent espérer s’en sortir.
Avec ses revenus actuels,
l’USMB se doit de rivali-
ser. Les dirigeants actuels
ont toujours misé sur
leurs amis pour entrer
dans le capital. Ils ont
fréquemment sauvé le
club fnancièrement,
mais il fallait s’ouvrir à
des investisseurs qui s’en-
gagent dans la durée.
Quand on manque
de fonds…
La SPA/USMB en est à
sa quatrième année
d’existence déjà et aucun
projet n’a été réalisé
jusque-là. Il n’y a pas eu
de gros investissements
pour bouleverser la vie
du club blidéen.
Sans une assise fnan-
cière solide, l’USMB ne
peut pas changer de look
et devenir, comme cela a
été initialement annoncé,
une vitrine du football de
l’une des régions les plus
importantes du pays, que
ce soit sur le plan gestion,
ou sur le plan sportif.
Les indispensables
moyens
Le premier souci des
actionnaires majoritaires
de la société qui gère les
afaires de l’USMB est de
doter le club des moyens
nécessaires et des outils
de travail indispensables
pour atteindre les objec-
tifs assignés. Le service
le plus important pour
une SPA, est celui de la
communication et du
marketing. C’est dire que
la tâche s’annonce ardue
pour les membres de la
commission sponsoring
qui doivent mettre les
bouchées doubles pour
permettre au club de se
doter des moyens néces-
saires pour mener à bien
sa mission.
S.B.
L’ASMO pour débuter
Avant toute chose, quelles sont les nou-
velles ?
Je me trouve chez moi auprès de mes amis et
de ma famille et j’attends la reprise des en-
traînements avec mon nouveau club.
Peut-on connaître les modalités du contrat
que vous avez signé ?
J’ai signé un contrat de deux ans avec
l’USMB. Nous nous sommes très vite enten-
dus, avec le président Zaïm sur cette durée.
Cette période nous convient à tous les deux.
Les négociations sur le plan fnancier n’ont
pas duré très longtemps. Le président Zaïm
m’a estimé à ma juste valeur.
Avez-vous reçu des propositions d’autres
clubs que l’USMB ?
Quelques-unes et je n’ai donné ma parole à
aucun président. Cela n’a aucune importance
car je suis maintenant blidéen.
Pourquoi avez-vous choisi l’USMB ?
L’USMB est un grand club qui ambitionne
de jouer les premiers rôles et c’est un chal-
lenge qui me convient parfaitement. Blida
est une ville de football et j’essaierai de faire
honneur au maillot de l’USMB.
Cela ne va pas être facile pour vous impo-
ser dans l’équipe…
Je suis totalement confant et je connais mes
capacités. La concurrence ne me fait pas
peur. Je suis quelqu’un qui ne rechigne pas
au travail. Par ailleurs je pense avoir les qua-
lités pour décrocher une place de titulaire.
Entretien réalisé par Slimane B.
Belhoua
«D’abord
gagner une
place dans
l’équipe»
Mettre ces compétences au service du club
L’équipe change tous les ans et n’a plus de fonds de jeu depuis un
bon moment. Quand on ne roule pas sur l’or, il faut être malin.
Le club doit s’appuyer sur les anciens. C’est le cas de certains
clubs, et ça marche. A Blida, c’est rarement le cas. Il y a des gens
qui peuvent mettre leurs compétences au service du club. Ils ont
l’œil avisé pour analyser les matchs, pour repérer un bon joueur,
donner des conseils etc. Il est dommage de s’en priver.
S.B.
Le recrutement terminé

Jusque-là, dix joueurs se sont tous en-
gagés pour deux ou trois saisons avec
pour seul objectif de mener le club de Blida
vers la L1. Tous les compartiments du jeu ont
été renforcés. Le recrutement est pratiquement
terminé. Zaïm s’est attelé cette semaine à
convaincre certains anciens joueurs de rempi-
ler. Il a rencontré à cet efet Mellika, Mehia,
Benacer et Belhamri. Ces quatre éléments ont
tous accepté de rester à Blida et cela après
avoir trouvé un accord sur le plan fnancier.
Des jeunes en renfort

Plusieurs joueurs issus des jeunes catégories se sont particulière-
ment distingués, ce qui leur a valu d’être repérés et de terminer la
saison au sein de l’efectif professionnel. Quatre d’entre eux qui sont
considérés comme un précieux renfort lors du prochain exercice, ont
signé des contrats professionnels. En efet, ils ont démontré qu’ils pos-
sèdent le potentiel nécessaire pour jouer au plus haut niveau.
Réunion Zaïm-Ifticen

Le président Zaïm rencontrera l’entraîneur Ificen dans les pro-
chains jours afn de faire le point en ce qui concerne le recrute-
ment et discuter de l’avenir de l’équipe. Il sera aussi question de la
préparation de la prochaine saison.
ASMO
USMB
Benamar «Les supporters
et le CSA soutiennent Moumoh»
L’AGO du CSA aura lieu mardi prochain
L’assemblée générale ordinaire du club sportif amateur ASMO aura lieu
mardi prochain 25 juin, à partir de 18h, au siège du club sis au boulevard
Benzerdjeb. Lors de cette AGO, le président du CSA, Baghor Merouan, va
présenter aux membres de l’AG ses deux bilans moral et financier du pré-
cédent exercice sportif. Il faut dire que les jeunes catégories de l’ASMO
ont réalisé de bons résultats la saison dernière, notamment les U20 qui
ont remporté avec brio la Coupe d’Algérie. Tandis que les U15 et les U18
ont disputé récemment le tournoi des play-offs.
Trois nouveaux joueurs
devraient signer ce dimanche
Après Ousmail, l’ASMO devrait enregistrer l’arrivée d’autres
joueurs dans les tout prochains jours. Selon le manager général
du club, Benamar, trois nouveaux joueurs ont déjà donné leur
accord aux responsables de l’ASMO pour rejoindre le club. Ces
trois joueurs devraient récupérer leurs lettres de libération dans
les prochaines heures. Selon Benamar, ces trois joueurs de-
vraient signer à l’ASMO dans les tout prochains jours.
Djelloul veut encore
deux recrues
A
vec Ghalemcomme 6
e
recrue du club, il est à prévoir que la direction
du NAHD achève son marché en cette période estivale dans les pro-
chains jours. Or, pour le technicien Djelloul, deux gros coups sont à
prévoir. Certes, le coach serait satisfait des nouvelles têtes du club,
mais l’équipe aura besoin d’un ou de deux nouveaux éléments pour
entamer en force la prochaine saison. Deux postes sont visés par le club, le mi-
lieu de terrain, plus précisément, et un attaquant de pointe expérimenté.
Souaid a déjà une idée pour combler ce vide, en ce qui concerne, le poste de
milieu de terrain, il serait en négociation avancée avec Achiou l’ex-international
et le joueur de l’ASO. Ce dernier aurait même rencontré la direction du club
pour négocier son contrat. Après deux tentatives, la direction du club aura enfin
trouvé un accord avec son latéral droit Kheither. Cela s’est passé hier, les deux
parties se sont même entendues pour renouveler le contrat du joueur.
M. M.
Kheïter : «Heureux
d’avoir renouvelé mon
contrat»
Nous avons donc, suite à cette
nouvelle, décidé de prendre
contact avec le joueur. Ce der-
nier, manifestement heureux,
nous dira : «Je suis soulagé
d’avoir enfn renouvelé mon
contrat avec le club. Cela me per-
mettra enfn de me concentrer
sur ma préparation. Je vais tra-
vailler dur pour honorer mon
engagement avec le club et cela
commencera dès le voyage en
Tunisie.»
Ghalem et Kheither ont
passé la visite médicale
Comme pour chaque nou-
velle recrue et chaque début de
saison, les joueurs sont obligés
de passer, tout juste après avoir
paraphé leurs contrats, une vi-
site médicale. C’est le cas de
Ghalem, le nouveau gardien du
club qui, après avoir signé pour
deux ans avec les Sang et Or, a
pris rendez-vous pour hier, en
compagnie de Kheither qui, lui
aussi, vient de prolonger son
contrat avec le club.
Ghalem : «J e suis très
heureux que tout cela ait
pris fin»
Il vient tout juste de signer
son contrat avec le club. Gha-
lem l’ex-gardien chélifen joint
par nos soins ne manque pas de
nous le faire savoir : «Je ne vous
cache pas que je suis très heu-
reux que cela ait pris fn. J’espère
être à la hauteur des attentes du
club et surtout des supporteurs.»
M. M.
D
ans ces mêmes colonnes
de notre édition du
mardi, le bailleur de
fonds de l’ASMO, Saâ-
doune Mohamed, plus
connu sous le pseudo de ‘’Moumoh’’, a
menacé de quitter le club, si jamais le
capital de la SSPA ne venait pas à être
ouvert. Cette déclaration a fait réagir
plus d’un, notamment les supporters
du club qui se sont montrés solidaires
avec Moumoh. Les fans de la forma-
tion de M’dina J’dida estiment que ce
jeune dirigeant a beaucoup aidé leur
équipe la saison dernière. Tout
comme les supporters, les membres
du CSA ont également afrmé leur
soutien à Moumoh. Joint par télé-
phone avant-hier soir, le manager gé-
néral de l’ASMO, Benamar Houari,
nous a déclaré : «Beaucoup de suppor-
ters nous ont appelés, afn de nous de-
mander de convaincre Moumoh de
rester au club. Cela prouve qu’il a
beaucoup aidé l’ASMO la saison der-
nière. Nous, membres du bureau du
CSA, sommes solidaires avec lui. Les
supporters aussi sont avec lui car ils sa-
vent reconnaître les dirigeants qui ai-
dent leur club.»
«On l’a toujours trouvé
dans les moments difficiles»
Le manager général de l’ASMO, Be-
namar, nous a expliqué que le club a
toujours trouvé Moumoh dans les mo-
ments difciles : s dira-t-il et d’ajouter :
«Il est dans son droit de demander l’ou-
verture du capital de la SSPA/ASMO
car il s’est dit prêt à injecter une grande
somme d’argent dans la société. Je pense
que l’ASMO a besoin de gens comme lui
qui peuvent réunir les moyens pour per-
mettre au club de bien fonctionner. Je
peux vous assurer que nous, membres
du bureau du CSA, et les supporters
sommes derrière lui et nous le soute-
nons à fond dans ses décisions.»
«Il n’y a qu’El Morro qui
demande des nouvelles
de l’équipe»
Toutefois, Benamar a précisé qu’une
seule personne de la SSPA/ASMO a
toujours demandé des nouvelles de
l’équipe. Il s’agit du DG, El Morro Mo-
hamed : «Il faut bien préciser qu’El
Morro a toujours été présent aux côtés
du club. Dans la société, il n’y a que lui
qui a toujours demandé des nouvelles de
l’équipe», dira le manager général de
l’ASMO, avant d’ajouter : «Je me de-
mande où étaient certains lorsque
l’équipe multipliait les contre-perfor-
mances lors de la première moitié de la
saison dernière. Certains d’entres eux
étaient même heureux de voir l’équipe
dans les dernières place au classement.
Dans ces moments difciles, l’ASMO n’a
trouvé que ses enfants et ses vrais diri-
geants.»
Riad O.
NAHD
18
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup d’œil Ligue 2
Les choses sé-
rieuses commencent
à Saïda. Ainsi, après
la désignation de Os-
mane à la tête du staf
technique, le recrute-
ment prend forme.
En plus des trois nou-
veaux éléments que le
nouvel entraîneur de-
vrait ramener avec
lui, la piste de Seddik
se précise de jour en
jour, car son retour
n’est qu’une question
de temps. Logique-
ment, ce joueur devra
être saïdi la saison
prochaine.
Il compte revenir
à son club
formateur
Le meneur de jeu
de l’USMAn, Seddik
Abdelhakim, natif de
Saïda, veut faire son
come back. En venant
se ressourcer auprès
de sa famille et ses
amis à Saïda, il a été
approché par plu-
sieurs supporters, les-
quels l’ont sollicité de
porter une autre fois
les couleurs de son
club formateur, ce à
quoi il a répondu fa-
vorablement, d’autant
qu’il a plus de respon-
sabilités envers sa fa-
mille. D’ailleurs, il
souhaiterait fnir sa
carrière dans sa ville
natale. Si les négocia-
tions avec la direction
de Saïda aboutissent,
il sera saïdi pour dé-
fendre son club de
cœur. Apparemment,
tous les ingrédients
sont réunis pour qu’il
revienne la saison
prochaine.
Le nouveau
président l’a
contacté
Les personnes
proches de Bouarara
lui ont conseillé de
ramener Seddik, car
ce joueur est une va-
leur sûre qui pourra
apporter un grand
plus à cette équipe de
Saïda la saison pro-
chaine, surtout que le
club devra jouer les
premiers rôles, en se
fxant l’accession
comme objectif prin-
cipal. D’ailleurs, le
président n’a pas hé-
sité à prendre contact
avec Seddik. Et du-
rant leur longue dis-
cussion, le joueur a
accepté de revenir au
bercail. A présent, il
ne reste que le volet
fnancier à négocier.
Il devrait
négocier sa
libération
Même si Seddik a
donné son accord de
principe, le joueur
devra débloquer sa si-
tuation avec l’US-
MAn, car il est sous
contrat avec ce club.
Autrement dit, il
devra se déplacer à
Annaba pour arra-
cher sa lettre de libé-
ration
Vers le retour
de Seddik
L’ancienne direction du
MCS ne voulait pas déci-
mer cette équipe, en tenant
à garder son ossature, entre
autres les Bouhada, Hadjari,
Zaoui, Cheraïtia, Guenif,
Sahnoune et Addadi. Ainsi,
comme la direction a connu
de nouvelles têtes, ces ca-
dres-là, après avoir attendu
longtemps pour connaître
leur sort, ont négocié avec
d’autres clubs. D’ailleurs,
jusqu’à hier, ils n’ont pas été
contactés par la nouvelle di-
rection, ce qui les a incité à
partir. Et si la situation per-
durait, Saïda risque de per-
dre ses valeurs sûres,
comme Bouhada et les au-
tres, car le club a besoin de
stabilité et de sérénité. A
présent, c’est aux dirigeants
d’agir dans le bon sens.
Saïda perd Zaoui
Le club a perdu une
grosse pointure en la per-
sonne du milieu ofensif,
Zaoui, en fn de contrat
avec cette équipe. A l’instar
des autres joueurs, comme
il n’a pas été contacté par les
dirigeants durant un bon
moment, il a préféré jouer à
Saoura. Après avoir conclu
avec le président béchari,
Zaoui s’est engagé avec cette
équipe du Sud algérien.
Saïda en a perdu un élé-
ment de qualité qui a rendu
d’énormes services à ce
club, durant les trois der-
nières années
Bouhada et Cheraïtia
pourraient suivre
Zaoui
Deux autres cadres vont
sûrement quitter ce club, en
l’occurrence le gardien Bou-
hada, du moment que
l’équipe de Blida, l’USMB,
insiste pour l’avoir, ainsi
que Cheraïtia, qui a reçu
une ofre du NAHD. Ainsi,
dès le début de la semaine
prochaine, ces deux joueurs
quitteront ofciellement
Saïda.
Hadjari et Atek vers
les clubs de l’Est
Deux autres éléments,
Hadjari et Atek, étaient
dans l’Est du pays. En efet,
ils ont eu des
contacts de
l’équipe de la
Ligue 1, le
CABBA. D’ailleurs, le pre-
mier est en contact très
avancé avec l’ASK, ce qui si-
gniferait que ces deux
joueurs peuvent aussi quit-
ter le MCS dans les pro-
chains jours. Ce qui viderait
cette équipe de la plupart de
ses cadres.
Les dirigeants à la
rescousse
Le club a besoin de stabi-
lité pour son avenir. Ainsi,
pour préserver ce qui reste,
la direction devra réagir
vite pour maintenir les élé-
ments restants, car il serait
impensable que cette
équipe libère tous ses ca-
dres. Ainsi, ce ne sera pas
facile de rebâtir une grande
équipe et jouer en Ligue 2,
où le championnat sera plus
compliqué la saison pro-
chaine. Ainsi, les nouveaux
dirigeants devraient mettre
un terme à cette situation,
en rappelant ses cadres
pour négocier, dans l’intérêt
du club.
Amar B.
Le CA devrait se
réunir hier

Le président
sortant du
SSPA/MCS a de-
mandé une réunion
du conseil d’admi-
nistration, pour
passer les consignes
au nouveau P-DG,
notamment sur les
démarches à entre-
prendre pour tirer
tout au clair. Ainsi,
l’installation du
nouveau président
Bouarara permettra
au club de respirer,
car il a pris l’engage-
ment de régler tous
les problèmes fnan-
ciers de ce club.
Dimanche chez
le notaire

C’était prévu
jeudi dernier
pour fnaliser la
venue de Bouarara,
mais fnalement, ç’a
été reporté à di-
manche prochain.
Ainsi, les deux par-
ties ont pris rendez-
vous chez le notaire
pour conclure ce
changement à la
tête du club.         
L’équipe se videra-t-elle
de ses cadres ?
ASMO
Benamar «Les supporters
et le CSA soutiennent Moumoh»
L’AGO du CSA aura lieu mardi prochain
L’assemblée générale ordinaire du club sportif amateur ASMO aura lieu
mardi prochain 25 juin, à partir de 18h, au siège du club sis au boulevard
Benzerdjeb. Lors de cette AGO, le président du CSA, Baghor Merouan, va
présenter aux membres de l’AG ses deux bilans moral et financier du précé-
dent exercice sportif. Il faut dire que les jeunes catégories de l’ASMO ont réa-
lisé de bons résultats la saison dernière, notamment les U20 qui ont
remporté avec brio la Coupe d’Algérie. Tandis que les U15 et les U18 ont dis-
puté récemment le tournoi des play-offs.
Trois nouveaux joueurs
devraient signer ce dimanche
Après Ousmail, l’ASMO devrait enregistrer l’arrivée d’autres joueurs
dans les tout prochains jours. Selon le manager général du club, Bena-
mar, trois nouveaux joueurs ont déjà donné leur accord aux responsables
de l’ASMO pour rejoindre le club. Ces trois joueurs devraient récupérer
leurs lettres de libération dans les prochaines heures. Selon Benamar, ces
trois joueurs devraient signer à l’ASMO dans les tout prochains jours.
Djelloul
veut encore
deux recrues
Avec Ghalem comme 6
e
recrue du
club, il est à prévoir que la direction
du NAHD achève son marché en cette
période estivale dans les prochains
jours. Or, pour le technicien Djelloul,
deux gros coups sont à prévoir. Certes,
le coach serait satisfait des nouvelles
têtes du club, mais l’équipe aura besoin d’un ou de deux
nouveaux éléments pour entamer en force la prochaine
saison. Deux postes sont visés par le club, le milieu de
terrain, plus précisément, et un attaquant de pointe ex-
périmenté. Souaid a déjà une idée pour combler ce vide,
en ce qui concerne, le poste de milieu de terrain, il serait
en négociation avancée avec Achiou l’ex-international et
le joueur de l’ASO. Ce dernier aurait même rencontré la
direction du club pour négocier son contrat. Après deux
tentatives, la direction du club aura enfn trouvé un ac-
cord avec son latéral droit Kheither. Cela s’est passé hier,
les deux parties se sont même entendues pour renouve-
ler le contrat du joueur.
M. M.
Kheïter : «Heureux
d’avoir renouvelé
mon contrat»
Nous avons donc, suite
à cette nouvelle, décidé de
prendre contact avec le
joueur. Ce dernier, mani-
festement heureux, nous
dira : «Je suis soulagé
d’avoir enfn renouvelé
mon contrat avec le club.
Cela me permettra enfn de
me concentrer sur ma pré-
paration. Je vais travailler
dur pour honorer mon en-
gagement avec le club et
cela commencera dès le
voyage en Tunisie.»
Ghalem et Kheither
ont passé la visite
médicale
Comme pour chaque
nouvelle recrue et chaque
début de saison, les
joueurs sont obligés de
passer, tout juste après
avoir paraphé leurs
contrats, une visite médi-
cale. C’est le cas de Gha-
lem, le nouveau gardien
du club qui, après avoir
signé pour deux ans avec
les Sang et Or, a pris ren-
dez-vous pour hier, en
compagnie de Kheither
qui, lui aussi, vient de pro-
longer son contrat avec le
club.
Ghalem : «J e suis
très heureux que
tout cela ait pris fin»
Il vient tout juste de si-
gner son contrat avec le
club. Ghalem l’ex-gardien
chélifen joint par nos
soins ne manque pas de
nous le faire savoir : «Je ne
vous cache pas que je suis
très heureux que cela ait
pris fn. J’espère être à la
hauteur des attentes du
club et surtout des suppor-
teurs.»
M. M.
D
ans ces mêmes colonnes de
notre édition du mardi, le
bailleur de fonds de
l’ASMO, Saâdoune Moha-
med, plus connu sous le
pseudo de ‘’Moumoh’’, a menacé de quit-
ter le club, si jamais le capital de la SSPA
ne venait pas à être ouvert. Cette décla-
ration a fait réagir plus d’un, notamment
les supporters du club qui se sont mon-
trés solidaires avec Moumoh. Les fans de
la formation de M’dina J’dida estiment
que ce jeune dirigeant a beaucoup aidé
leur équipe la saison dernière. Tout
comme les supporters, les membres du
CSA ont également afrmé leur soutien
à Moumoh. Joint par téléphone avant-
hier soir, le manager général de l’ASMO,
Benamar Houari, nous a déclaré : «Beau-
coup de supporters nous ont appelés, afn
de nous demander de convaincre Mou-
moh de rester au club. Cela prouve qu’il a
beaucoup aidé l’ASMO la saison dernière.
Nous, membres du bureau du CSA,
sommes solidaires avec lui. Les supporters
aussi sont avec lui car ils savent reconnaî-
tre les dirigeants qui aident leur club.»
«On l’a toujours trouvé
dans les moments difficiles»
Le manager général de l’ASMO, Bena-
mar, nous a expliqué que le club a tou-
jours trouvé Moumoh dans les moments
difciles : s dira-t-il et d’ajouter : «Il est
dans son droit de demander l’ouverture
du capital de la SSPA/ASMO car il s’est
dit prêt à injecter une grande somme d’ar-
gent dans la société. Je pense que l’ASMO
a besoin de gens comme lui qui peuvent
réunir les moyens pour permettre au club
de bien fonctionner. Je peux vous assurer
que nous, membres du bureau du CSA, et
les supporters sommes derrière lui et nous
le soutenons à fond dans ses décisions.»
«Il n’y a qu’El Morro qui
demande des nouvelles
de l’équipe»
Toutefois, Benamar a précisé qu’une
seule personne de la SSPA/ASMO a tou-
jours demandé des nouvelles de l’équipe.
Il s’agit du DG, El Morro Mohamed : «Il
faut bien préciser qu’El Morro a toujours
été présent aux côtés du club. Dans la so-
ciété, il n’y a que lui qui a toujours de-
mandé des nouvelles de l’équipe», dira le
manager général de l’ASMO, avant
d’ajouter : «Je me demande où étaient cer-
tains lorsque l’équipe multipliait les contre-
performances lors de la première moitié de
la saison dernière. Certains d’entres eux
étaient même heureux de voir l’équipe
dans les dernières place au classement.
Dans ces moments difciles, l’ASMO n’a
trouvé que ses enfants et ses vrais diri-
geants.»
Riad O.
MCS
NAHD
19
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup d’œil Ligue 2
WAT
USMBA
ESM
Le Widad à la recherche
d’un entraîneur
Pur produit du club
mostaganémois, Djahel
déclare accorder la
priorité à l’ESM, tout en
étudiant les offres
puisqu’il est pisté par
des clubs de Ligue I. Ce
dernier estime que la
patience a des limites. Il
demande aux dirigeants
de faire le nécessaire
pour régulariser les
joueurs qui n’ont pas
perçu 8 mois de salaire.
En vacances déjà ?
C’est normal, j’essaie de respi-
rer et de prendre du bon temps
auprès des miens qui m’ont
manqué et je fais le maximum
pour profter auprès de mes
amis au bord de la mer, en at-
tendant la reprise.
En fn de contrat, quelle sera
votre prochaine destination ?
Je pense sincèrement à l’ESM
qui est ma priorité quant à mon
avenir. Je n’ai pas encore décidé,
mais dans ma tête, je suis par-
tant pour un autre bail. Enfn, je
dois attendre d’en parler avec le
président comme tout le monde
d’ailleurs.
Avez-vous d’autres ofres ?
Oui, j’ai des ofres de clubs de
D1 qui veulent s’attacher mes
services, mais je n’ai pas négocié
encore. J’attends de discuter
avec le président de l’équipe, car
l’ESM vient en premier. Cela
me permettra d’évoluer dans
une équipe ambitieuse .C’est
d’ailleurs le souhait de tous les
joueurs
L’ESM pourrait connaître
des changements avec l’éven-
tuel départ de certains
joueurs notamment. Cela ne
vous dit-il rien ?
Pour ne rien vous cacher, je
souhaite de tout mon cœur que
l’ESM prenne un autre bel
essor et aller de l’avant afn de
réussir sa saison prochaine et
pour cela, je ne veux même pas
imaginer les départs des joueurs
qui, il faut l’avouer, forment une
grande famille
Entretien réalisé par
Ettaoui Wassim
Djahel
«Je souhaite que
l’ESM prenne une
autre dimension»
Bouzidi à la barre
technique
L’ancien driver de l’équipe du
Nasria de Hussein Dey, Bouzidi
en l’occurrence, est ofcielle-
ment à la tête de la barre tech-
nique de l’équipe d’El Terradji El
Moustaghanemi pour la saison
prochaine 2013/2014. Signalons
que ce dernier a déjà driver
l’ESM et il connaît très bien la
maison espérantiste.
Un club transitoire
Depuis plusieurs saisons, le
club d’El Terradji El Moustagha-
nemi est devenu un centre de
formation en exportant vers dif-
férents coins du pays des jeunes
qui viennent signer pour se faire
connaître sur la scène footballis-
tique, a l’instar des Belarbi, Bar-
bari, Bouziani et le dernier
Guariche. Une fois aguerris au
sein de la formation de l’ESM,
ils sont transférés par le club
moyennant une transaction.
Mettre fin au bricolage
La direction du club de Mos-
taganem devra mettre fn au bri-
colage, les saisons passent et se
ressemblent pour le club de la
ville de Mimosa qui est plongé
ces dernières saisons dans un
coma profond et n’arrive plus à
relever la tête.
Crise de moyens
financiers ou crise
d’hommes ?
Crise de moyens fnanciers ou
crise d’hommes ? c’est la ques-
tion que se posent les incondi-
tionnels du club la saison
dernière. Les quelques mordus
de l’ESM ont voulu mettre du
renouveau à ce club, mais en
vain car le climat ne s’y prêtait
pas et c’est bien dommage pour
ce club et ses jeunes talents qui
vivent et respirent l’air du cla-
nisme.
Quel avenir pour
l’équipe?
Pour beaucoup de supporters,
le prochain visage de l’équipe se-
nior risque de ressembler à celui
des saisons précédentes. «La sai-
son qui vient de s’achever au
moins on avait une équipe qui
possédait des éléments expéri-
mentés à l’image de Belarbi, Bar-
bari, Benali, Djahel. Durant tout
le parcours de la saison, l’équipe a
joué le haut du tableau en
concurrençant le RCA, le CRBAF
et le MOB mais cette année, on a
l’impression que l’équipe ne va
pas tenir tête à l’USMB, MSPB et
autres WAT…»
Bouziani rejoint la J SMB
Nous venons d’apprendre de
sources ofcielles, que le joueur
Bouziani a rejoint l’équipe de
Yemma Gouraya, la JSM Béjaïa,
après avoir eu le feu vert de la
CRL de la Ligue de football pro-
fessionnelle.
Les supporters
d’El Haouata
dans l’expectative
Au vu de cette crise qui se-
coue encore le club d’El
Haouata, cela ne plaît guère aux
fans de l’ESM, et ils sont sous
l’efet de l’inquiétude et atten-
dent un signe porteur d’espoir,
celui de voir le club sortir d’un
tunnel qui ne dit pas son nom,
au moment où l’avenir des Vert
et Blanc ne s’est toujours pas
dessiné.
Ettaoui Wassim
T
out proches
de trouver
un accord à
l’amiable
avec le tech-
nicien Abdelkrim Be-
nyellès, pour la
résiliation de son
contrat, les nouveaux
dirigeants widadis s’acti-
vent dans les coulisses
pour nommer un nou-
vel entraîneur. Alors
que Said Hamouche
était sur le point de
trouver un terrain d’en-
tente avec le groupe Me-
liani, le nouveau conseil
d’administration est en
train d’étudier d’autres
pistes, avant de rendre
son verdict fnal, dans
les heures à venir.
Hamouche, une
piste écartée
Très motivé à l’idée de
relancer sa carrière au
WAT, Saïd Hamouche,
l’ancien entraîneur du
MC Saïda, avait donné
son accord aux diri-
geants widadis lors
d’une réunion tenue à
Alger avant-hier. Mais
selon une source digne
de foi, la direction a f-
nalement écarté cette
piste, sans pour autant
donner des précisions.
Nabil Neghiz,
l’autre alternative
En plus de Saïd Ha-
mouche, un autre nom
d’entraîneur est souvent
cité ces derniers jours à
Tlemcen. Ayant coaché
le CRB Aïn Fekroun,
Nabil Neghiz a été aussi
approché par les diri-
geants widadis, sur la
possibilité de prendre
les commandes de
l’équipe première wida-
die.
Il est très chaud
à l’idée de
travailler au WAT
Après deux succes-
sions de suite à la tête
du CRB Aïn Fekroun, ce
jeune entraîneur est très
excité à l’idée de venir
travailler à Tlemcen.
Conscient de l’exigence
de jouer l’accession, Ne-
ghiz ne semble pas trop
inquiet sur ce point, lui
qui veut juste trouver
un accord avec les diri-
geants widadis pour en-
tamer son travail.
Il connaît plusieurs
joueurs de l’effectif
widadi
Comme il avait eu le
privilège d’efectuer le
stage de préparation
d’avant-saison lors des
deux dernières saisons
en compagnie des clubs
de l’élite algérienne en
Tunisie, à l’instar du
CAB et du MCEE, et
surtout du WAT, Nabil
Neghiz connaît assez
bien les qualités d’une
bonne partie de l’efectif
widadi. Ce qui constitue
un avantage pour lui.
Les cadres de
l’équipe ainsi que
les nouveaux
veulent Kherris !
Alors que le public
tlemcénien semble par-
tagé au sujet de Nabil
Neghiz qui demeure
une inconnue pour eux,
attendant de le voir à
l’œuvre, une bonne par-
tie des cadres de
l’équipe, mais aussi les
nouveaux joueurs pistés
durant ce mercato esti-
val sont très favorables à
la nomination de Kher-
ris, comme entraîneur
du club, lui qui fait par-
tie aussi des plans de la
nouvelle direction.
Lui donner carte
blanche
dès à présent
Contrairement à son
premier passage comme
entraîneur en chef
lorsqu’il était contraint
de prendre une équipe
en plein doute, il faudra
cette fois donner la pos-
sibilité à Kherris de
choisir librement son
groupe, afn de compter
sur des joueurs hon-
nêtes et sérieux qui sont
prêts à se sacrifer pour
lui sur le rectangle vert.
Ce qui n’était nullement
le cas la saison dernière.
Un staff 100 %
widadi !
Si rien n’est encore of-
fciel à l’heure actuelle, il
ne faut surtout pas écar-
ter la possibilité de voir
le duo Kherris-Yadel
prendre les commandes
du club, surtout que le
groupe Meliani insiste
beaucoup sur le fait
d’avantager les enfants
du club. C ‘est dire qu’on
s’attend à un staf tech-
nique 100% widadi.
Othmane Riyad
Baba Ahmed
S
i l’USMBA n’est
pas parvenue à
s’extraire de la
crise dans la-
quelle elle se débat,
c’est que le problème est plus profond
qu’on ne le croie. Malgré toutes les
bonnes volontés des dirigeants , les-
quels font en sorte de sauver ce qui
peut l’être, il n’en demeure pas moins
que le plus dur reste à venir. D’ailleurs,
les dirigeants ont toujours évoqué la
crise fnanciere persistante, qui, à son
tour, a débouché sur le problème de re-
crutement et de la préparation de
l’équipe en prévision de la saison pro-
chaine.
Les voyants sont au rouge
La situation s’annonce encore plus
compliquée, surtout pour entamer l’in-
tersaison avec les moyens qu’exige la
Ligue 2. De ce fait, nombreux sont ceux
qui pensent que l’USMBA a besoin
d’un grand investisseur capable de met-
tre les moyens nécessaires qui permet-
tront au club au moins de faire bonne
fgure en Ligue 2. Le président Djillali
Bensenada l’a, d’ailleurs, signifé
lorsqu’il a déclaré, à travers la presse,
qu’il était «disposé à tendre la main à
toute personne de bonne foi désirant in-
vestir dans le club». A cet efet, Djillali
Bensenada ainsi que les membres du
conseil d’administration semblent être
conscients de la situation et du déf
qu’ils doivent relever. Ainsi, ils ne s’op-
posent pas à l’idée et ont ouvert les
portes aux gens pour investir à
l’USMBA.
L’ouverture du capital pour
attirer les investisseurs…
Conscients de la mission difcile et
des défs qui les attendent à l’avenir, les
membres du CA ont décidé lors de
leur dernière assemblée d’entamer les
démarches pour ouvrir le capital du
club et attirer les investisseurs en me-
sure de gérer convenablement le club et
les afaires de l’USMBA, notamment
sur le plan fnancier. Cela dit, cette dé-
marche vise ainsi à assurer les res-
sources fnancières nécessaires pour
préparer la nouvelle saison, particuliè-
rement en ce qui concerne le recrute-
ment et les charges exigées par ce
palier.
… et ramener les sponsors
Toutefois, si les dirigeants ont décidé
d’opter pour l’ouverture du capital pour
attirer les investisseurs qui veulent de-
venir actionnaires dans le club, il n’en
demeure pas moins que, pour assurer
une assise fnancière au club, la solution
réside aussi dans les sponsors. A cet
efet, ils sont tenus de ratisser large et
de trouver les ressources fnancières né-
cessaires.
Comment recouvrer les droits
du club ?
Durant l’intersaison 2012/13 , les di-
rigeants de l’époque ont fait signer aux
joueurs des contrats en contrepatie de
sommes farami-
neuses, mais aussi
avec des privilèges
comme les clauses
permettant aux
joueurs de s’octroyer le droit de négo-
cier avec n’importe quelle équipe dési-
rant les enrôler en cas de relégation. Un
vide qui a favorisé la saignée de l’efec-
tif vert et rouge. En efet, selon nos in-
formations, les clauses contenues dans
les contrats des joueurs n'ont pas été
portées de manière réglémentée
puisque la loi stipule qu’aucun rajout ne
doit fgurer à la fn ou en marge des
contrats. C’est le cas de ceux de Benat-
tia et Aïssaoui, dont la clause a été por-
tée sous forme d’un additif, contraire à
la réglémentation, qui permet aux deux
joueurs d’être libres de tout engagement
en fn de saison. Face à cette situation,
le club bel-abbésien est en passe de per-
dre la quasi totalité de son efectif. Cela
a eu pour efet de secouer les responsa-
bles de l’USMBA à œuvrer pour recou-
vrer les droits du club. Cette opération
consiste, dans un premier temps, à ré-
gulariser la situation administrative re-
lative à ces contrats, au niveau de la
commission de résolution des litiges de
la LFP. Si l’on en croit les dirigeants de
l’USMBA, certains joueurs sont redeva-
bles envers le club. Ce dossier pourrait
atterrir sur les bureaux du TAS. En tout
cas, le président Djillali Bensenada ne
compte pas céder, il fait de ce dossier
une afaire de dignité et de stature du
club.
M. O. N.
La dure réalité
Beckham
toujours
aussi
populaire
en Chine
Actuellement à
Shanghaï en tant
qu’ambassadeur du
championnat pro-
fessionnel chi-
nois, David
Beckham a
confrmé,
une fois en-
core, sa cote
de popula-
rité, malgré
sa récente
décision de
raccrocher les
crampons, après
une dernière pige au
PSG. «J’ai reçu un incroya-
ble accueil aujourd’hui à
l’Université Tongji de
Shanghaï. Désolé de n’avoir
pu parvenir jusqu’au ter-
rain pour voir les équipes.
Il était impossible de tra-
verser la foule massive, a
indiqué Beckham sur Sina
Weibo, le réseau social chi-
nois. J’ai appris qu’il y
avait quelques blessés, j’es-
père que les fans vont bien
et je leur souhaite un
prompt rétablissement.»
Ferdinand fait
déjà confiance
à David Moyes
Malgré la grande perte de débuter
la nouvelle saison sans la présence
du légendaire manager écossais Sir
Alex Ferguson, fraichement re-
traité, Rio Ferdinand, le défenseur
central de Manchester United, a
fait part hier à la BBC de son ad-
miration pour David Moyes, le
nouvel entraîneur des Red Devils.
«Je pense qu'il va rafraîchir l'équipe.
J'espère qu'il apportera un plus aux
joueurs. (...) C'est un homme de foot-
ball, passionné, exactement ce qu'il
nous fallait pour remplacer Sir Alex
Ferguson». Véritable star de la fnale
du dernier Championnat d'Europe
Espoirs, le milieu de terrain espagnol
Tiago Alcantara, s’est ofert un tri-
plé lors de la large victoire «4-2»
face à l’Italie. Largement sufsant
pour recevoir les louanges du roc
mancunien : “Tiago Alcantara
court sans cesse après le ballon.
C'est cette mentalité qu'il faut in-
culquer à nos jeunes”, a publié le
défenseur anglais sur Twitter.
Naples en course
pour Luis
Suarez
Annoncé tout proche de rejoindre le
Real Madrid, le Daily Mirror a néanmoins dévoilé
que le club italien du Napoli, souhaiterait recruter
l'attaquant uruguayen Luis Suarez afin de remplacer
son compatriote Edinson Cavani, en instance de dé-
part. Selon le quotidien anglais, Rafael Benitez, le
nouveau manager de Naples, aurait définitivement
abandonné l'idée de conserver Edinson Cavani, et serait
donc à la recherche d'un attaquant et aurait demandé à
ses dirigeants d'investir l'argent du futur transfert de Ca-
vani sur Luis Suarez. Pour l’intéressé, apparemment agacé par
les rumeurs de transferts ces derniers jours, il a déclaré que
pour le moment, il n’y avait aucun contact. «Personne ne m’a ap-
pelé. J e n’ai d’offre concrète d’aucun club. J e reste un joueur de Liver-
pool», a t-il indiqué, avant de rajouter qu’il souhaitait avant tout se
concentrer sur la Coupe des Confédérations avec l’Uruguay. «J e ne pense qu’à
l’Uruguay, on veut aller loin dans cette Coupe des Confédérations. Quand ce sera
terminé, on étudiera tout cela avec calme. Mais pour l’heure, il n’y a rien.»
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Coup d’œil International
Cavani :
“Personne ne sait
de quoi est fait
mon avenir”
Courtisé par les plus
grands clubs européens
«Chelsea, Man City, Real
Madrid, PSG », Edinson Ca-
vani ne manque pas de points
de chute. Mais l’international uruguayen afrme ne
toujours pas savoir de quoi son avenir sera fait, lui qui
est actuellement au Brésil, où il dispute la Coupe
des Confédérations avec l'Uruguay : “On parle
beaucoup, on dit beaucoup de choses, mais la vé-
rité c'est que personne ne sait de quoi est fait
mon avenir”, a commenté l'attaquant de Na-
ples en conférence de presse, avant de pour-
suivre : “Jouer pour le Real Madrid ou toute
autre équipe de l'élite du football européen
serait un rêve devenu réalité. Mais pour
le moment il n'y a rien d'ofciel,
personne ne m'a parlé, je suis
très heureux à Naples”.
20
La Vieille
Dame drague
Kolarov
En plus de son fort désir de
recruter l’attaquant argentin
Carlos Tévez, la Juventus serait
sur le point d’avancer sur un
autre joueur de Manchester
City : Aleksandar Kolarov, selon
la Gazetta dello Sport. Agé de
27ans, l’ancien joueur de Lazio
Rome, n’est pas un titulaire im-
portant à City, d’où son désir de
quitter Manchester cet été. A en
croire le média italien Sport
Mediaset, Beppe Bozzo, l'agent
du latéral gauche, aurait ren-
contré à Barcelone Txiki Begi-
ristain, le directeur sportif des
Citizens, pour envisager un
transfert. Visiblement, la direc-
tion turinoise serait prête à dé-
penser au moins 10 millions
d'euros sur ce dossier. Arrivé à
Manchester il y a trois ans,
Aleksandar Kolarov est sous
contrat jusqu'en juin 2015 avec
le pensionnaire de l'Etihad Sta-
dium.
Jeuventus
Higuain fonce
en direction
d’Arsenal
Ce n’est nullement une sur-
prise, entre Gonzalo Higuain et
le Real Madrid, l’histoire
d’amour prendra fn durant les
jours à venir. D’après le tabloïd
anglais Te Mirror, le buteur ar-
gentin et Arsenal seraient par-
venus à un accord. Un temps
pisté par la Juventus, Gonzalo
Higuain a désormais de grandes
chances d’être un Gunner la sai-
son prochaine. Ces derniers
jours, la Juventus Turin s’est f-
nalement retournée vers Stevan
Jovetic, avec lequel les négocia-
tions sont bien entamées. Selon
Tribalfootball, l’international
argentin aurait trouvé un ac-
cord avec le club londonien
pour un salaire d’environ
180.000 euros par semaine.
Côté indemnité de transfert, un
accord serait également sur le
point d’aboutir pour un mon-
tant de 22 millions d’euros, ce
qui sera le transfert le plus cou-
teux dans l’histoire des Gun-
ners.
Real Madrid
Liverpool
Villas-Boas
«Gareth Bale
ne quittera
pas le club»
Tout prêt de devenir le trans-
fert le plus cher dans l’histoire du
football, le Gallois Gareth Bale, n’a pas
encore quitté les Spurs de Tottenham,
pour rejoindre le PSG ou le Real Ma-
drid, en évoquant une somme record de
100 millions d’euros. En efet, l’entraineur
portugais André Villas-Boas a afrmé que le
Gallois ne partirait pas lors du mercato : «
Nous avons l’engagement du président qui a
afrmé que Gareth Bale ne quittera pas le club
», a confé un André Villas-Boas soulagé et sûr
de lui, comme le rapporte Marca. Une décla-
ration qui confrme l'information selon la-
quelle le technicien portugais aurait menacé
son président, Daniel Levy, de répondre aux
appels du pied du PSG si Gareth Bale était
vendu. Résultat des courses, Villas-Boas
pourrait rester à Tottenham avec son joyau
gallois. A noter que le meilleur joueur en
Premier League, et malgré son attrait pour
le Real, n’est pas du tout disposé à aller au
bras de fer et n’aura aucun regret à rester
une saison supplémentaire à Tottenham.
Manchester United Tottenham
Naples
Ronaldinho
nie son
accord avec
le Besiktas
Alors qu’il semblait tout proche
d’un transfert à Besiktas cet été,
Ronaldinho (33 ans) a tenu à nier
les rumeurs concernant un dé-
part durant les jours à venir. Sur
son compte Facebook, l’ancien
joueur du PSG, du Barça et du
Milan AC a évoqué cette hypo-
thèse : «J e souhaitais prévenir
les supporters de l’Atletico (Ndlr :
Mineiro) que je reste 100%
concentré sur le titre de la Copa
Libertadores. Mon unique objectif
est de réaliser leur rêve. Le reste
n’est que pure spéculation.»
QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA
Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr
Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou,
Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni.
Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre
service publicité.
Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17
ou bien contactez lʼANEP :
1, avenue Pasteur - Alger
Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150
Contact@lebuteur.com
Si la venue de Gonzalo Higuain ne cesse de se préciser, tout en évoquant de
nouveau un fort intérêt pour l’attaquant mancunien, Wayne Rooney, Arsène
Wenger devra vendre quelques éléments cet été. Dans un entretien accordé au
média ivoirien Le Patriote, l’attaquant Gervinho, a évoqué un possible départ à
l’OM : «J’ai eu peu de temps de jeu, c’est le choix du coach (ndlr, Arsène Wenger).
Je vais soufer pendant quelques temps et puis après je vais me tourner vers l’ave-
nir, voir ce que je dois faire. Si j’ai envie d’un départ, je ne manquerai pas d’inté-
rêt, avoue t-il. Marseille fait partie des grands clubs français. Et puis, j’ai de
bonnes relations avec certaines personnes là-bas. Je ne pourrai pas dire oui ou
non. Mais, c’est toujours fatteur pour un joueur de savoir qu’il y a pas mal de
clubs qui le sollicitent», a afrmé l’ancien joueur du LOSC.
Sagna : «Pour le moment, je suis à Arsenal»
Pisté par le PSG et l’ASM, le latéral droit français Bacary Sagna risque de quitter Arsenal, à
un an de la fin de son contrat. Mais lors d’un entretien accordé à Skysports, le défenseur agé
de 30 ans refuse de confirmer son départ, lui qui négocie actuellement une prolongation de
contrat avec ses dirigeants : “Nous sommes toujours en discussion. J e n'ai jamais dit que je
voulais quitter le club, mais il y a des journalistes qui veulent spéculer vu qu'il ne me reste
qu'un an de contrat.” Le latéral droit a exclu, en parallèle, un retour en Ligue 1 : “Les gens
ont dit que je pourrais revenir en France, mais pour le moment je suis à Arsenal.”
Gervinho flatté par l’intérêt de l’OM
A
r
s
e
n
a
l
Prandelli
«J'ai vraiment
apprécié voir l’Italie
souffrir et revenir»
Satisfait de la vic-
toire de son
équipe face au
J apon (4-3)
dans la nuit
de mercredi
à jeudi, Ce-
sare Pran-
delli est
aussi
conscient de la
débauche d'éner-
gie de ses joueurs.
Le sélectionneur a fait part de sa satisfac-
tion en conférence de presse : «Il va nous
falloir être plus attentif et organisé à l'ave-
nir, mais j'ai vraiment apprécié voir cette
Italie souffrir et revenir dans la course.
C’est un tournoi intéressant, mais peut-être
devrait il y avoir plus de jours de repos.
C’est un pays très chaud et les joueurs ont
besoin de plus de temps pour reprendre
des forces.» Qualifiés pour les demi-finales,
les Italiens doivent jouer un match de
poule, déterminant pour la première place,
face au Brésil, samedi, avec l’espoir de ga-
gner pour éviter l’Espagne, l’un des grands
favoris pour le sacre final : «Nous sommes
concentrés sur le nombre de joueurs que
nous pouvons récupérer physiquement. Le
match contre le Brésil est important, nous
ne pouvons pas le sous-estimer.
Mon problème est donc
notre condition
physique.»
S’il l’a souvent soutenu et protégé face aux
critiques, avant le coup d’envoi de la Coupe
des Confédérations, le sélectionneur du Bré-
sil, Luiz Felipe Scolari, est en train de saluer
comme il se doit le prodige Neymar, au-
teur d’une nouvelle grande prestation
contre le Mexique (2-0) mercredi soir,
comme rapporté par le site
Sport24.com : «On n'a pas été aussi
bien que face au Japon, mais on
peut dire que c'est une bonne vic-
toire qui nous donne des pos-
sibilités d'aller de l'avant.
Neymar est un joueur très
habile, et a toujours la
capacité à diversifer
son jeu. Quand il repi-
quait dans l'axe, ça
compliquait la vie des
Mexicains, et donc il a
bien joué, pas seulement
sur l'aile. C'est ce qu'il fallait
pour déséquilibrer leurs
deux lignes de quatre, très
resserrées. Si on ajoute à
notre qualité technique, que
nous possédons, la qualité
tactique, on peut avoir une
équipe qui peut ne perdre
contre personne. Neymar est
un joueur dont nous tous, au
Brésil, savons qu'il peut être un
des trois meilleurs du monde, à
21 ans seulement. Il est fantastique quand il joue
comme ça. Il joue bien en sélection et progresse
encore, le mérite lui en revient
parce qu'il a travaillé sur le plan
tactique.»
Neymar : «Il faut garder les
pieds sur terre»
Devenu le véritable chouchou du public
brésilien depuis le début de la Coupe des
Confédérations, l’attaquant Neymar refuse
pour autant de trop insister sur ce point, en te-
nant souvent à louer le travail collectif. Après
deux succès remportés, l’ancien buteur de San-
tos, qui fera désormais le bonheur des Cata-
lans, attend désormais le match choc face à
l’Italie : “Dans toutes les compétitions qu’il dis-
pute, le Brésil est toujours l’un des favoris mais il
faut tout de même garder les pieds sur terre.
Nous avons remporté deux belles victoires mais
le prochain match sera l’Italie, qui est une
grande équipe et nous espérons réaliser un nou-
veau grand match. C’est toujours merveilleux de
pouvoir jouer comme cela. Les supporters nous
ont donné confance. C’était très émouvant
quand ils ont chantés l’hymne, ça nous a donné
une force supplémentaire.”
Thiago Silva : «Parfois, les gens
oublient vite nos qualités»
Auteur, de nouveau, d’un match plein en
compagnie de David Luiz, le capitaine de la Se-
leção a salué la victoire des siens contre le
Mexique, mercredi soir, à Fortaleza : “Nous
avions beaucoup de gaz pour ce match, à cause
de nos dernières confrontations (le Brésil a perdu
la dernière fnale des JO 2-0 contre le Mexique).
Nous ne supportions plus que l'on parle du
Mexique.
C'est une
grande équipe,
mais parfois les gens ou-
blient vite nos qualités. La performance a été bé-
néfque, et je m’y attendais car nous sommes en
train de progresser, en jouant bien et en mainte-
nant une certaine régularité. Derrière, on joue
en bloc. Aujourd’hui, nous avons un peu plus
soufert. Dans notre meilleur moment du match,
il y a eu cette blessure de David Luiz et nous
sommes alors restés presque dix minutes à dix.
Ça nous a beaucoup compliqué les choses et
quand il est revenu, on aurait dit qu’on était tou-
jours un en moins.”
«Neymar peut faire encore plus»
Une satisfaction pour Tiago Silva qui sent
que son équipe joue mieux et que Neymar
prend ses marques sur le terrain : «Il n’y a ja-
mais eu de doute à l’égard de Neymar dans le
groupe. On sait de quoi il est capable et je suis
certain qu’il peut en faire encore plus. Deux mi-
nutes avant le deuxième but, je lui ai dit : «Ney-
mar, prends le ballon parce que le match est en
train de fnir.» Il m’a répondu : «D’accord,
Tiago, ça marche.» Deux minutes après, il a
reçu le ballon et il a fait cette action, et donc il
est difcile de dire du mal d’un gars de cette qua-
lité», a déclaré le capitaine du PSG et de la Sele-
çao après la rencontre.
Iniesta :
«Dans cette
sélection, nous
nous sentons tous
titulaires»
En possédant l’un des effectifs les plus
riches au monde, le sélectionneur Del
Bosque peut se targuer d’effectuer de nom-
breux changements, sans pour autant mi-
nimiser la qualité de son équipe. En effet,
pour Andrés Iniesta, les changements ef-
fectués ne toucheront pas le style de
football proposé par la Furia Roja, selon footespagnol.fr :
«Dans cette sélection, nous sommes tous et nous nous
sentons tous titulaires, car le niveau est très élevé.
Nous jouerons pour gagner et donner le meil-
leur de nous-mêmes. Être sur la pelouse
est la plus belle chose au monde», a
reconnu le milieu de terrain
catalan.
Japon Japon
21
N° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Brésil
Deuxième match et deuxième
victoire pour le Brésil dans
cette Coupe des Confédéra-
tions. Tout va pour le mieux
pour la Seleção...
La victoire face au Mexique (2-
0) n'aura pas été aussi facile que
cela. Ils nous ont embêtés durant
une bonne partie de la première
mi-temps et ils auraient pu égali-
ser juste avant la pause. Nous em-
pochons les trois points et la
qualifcation pour les demi-fnales
est en poche, mais nous savons
que nous pouvons produire un
meilleur jeu que ce que nous
avons fait jusqu'à présent. Il nous
reste un dernier match contre l'Ita-
lie pour peaufner nos automa-
tismes et préparer au mieux la
suite de la compétition.
Le quatuor ofensif Fred-Hulk-
Neymar-Oscar a encore brillé
de mille feux. Pouvez-vous
nous en parler ?
Ce sont tous les
quatre des joueurs
extraordinaires.
Ils sont parfai-
tement
complé-
mentaires et
savent se met-
tre au service de
l'équipe. Fred, c'est un
pur numéro 9, un renard des sur-
faces qui sent le but comme per-
sonne. Il porte l'une des meilleures
équipes du Brésil, Fluminense, sur
ses épaules depuis plusieurs sai-
sons. Hulk, c'est un monstre phy-
sique. Il est explosif et possède une
puissance de frappe hallucinante.
Oscar, c'est un artiste, un joueur
très intelligent et solide. Quant à
Neymar, c'est tout simplement l'un
des meilleurs joueurs au monde. Il
est encore très jeune et possède
encore une superbe marge de pro-
gression. Il démontre depuis le
début du tournoi qu'il est un très
grand joueur.
Après une saison compliquée à
QPR et une relégation Cham-
pionship (D2 anglaise), le fait
de retrouver les cages de la sé-
lection brésilienne doit vous
faire beaucoup de bien...
C'est vrai. La
saison a été
très compli-
quée à titre
collectif et
personnel.
Nous
n'avons
pas bien
joué et le
club
des-
cend en
deuxième
division, ce
qui est un peu
surprenant,
étant donné
l'efectif que
nous avions.
Rejoindre mes partenaires en sé-
lection me fait un bien fou, c'est
rafraîchissant pour moi car cela
me permet de revenir dans une at-
mosphère compétitive. Luiz Felipe
Scolari me fait confance, le
groupe me fait confance, ça me
fait extrêmement plaisir. À moi de
leur donner raison en efectuant
de solides prestations.
Dans moins d'un an, votre
pays accueillera la Coupe du
monde. Comment envisagez-
vous cet évènement ?
Cela va être une très grande fête
du football. Je vais tout donner
pour essayer de faire partie de
l'aventure et de gagner le Mondial
à la maison. Ce serait un rêve pour
moi. Remporter une Coupe du
monde dans son pays, c'est tout
simplement grandiose. C'est le nir-
vana pour un footballeur. Allez
donc demander à des joueurs
comme Zinédine Zidane et
Tierry Henry qui ont eu la
chance d'être champions
du monde dans leur
pays, je suis
convaincu
qu'ils vous
en parle-
ront
avec
des
étoiles
plein les
yeux.
In Top-
mercato.com
Julio Cesar
«Peaufiner nos
automatismes face à l’Italie»
En prenant la décision de rejoindre QPR au moment de quitter
l’Inter Milan, le portier J ulio Cesar ne s’attendait nullement à re-
trouver la Seleção dans la peau du numéro un, malgré la reléga-
tion du club anglais. En attendant de connaître sa future
destination, J ulio César revient sur l'état de forme de la Seleção,
tout en évoquant son rêve de remporter le Mondial à domicile.
Scolari : « Neymar a compliqué la vie aux Mexicains»
Nagatomo
“Intégrer le gotha
mondial dans les
prochaines années”
En plus de Honda et
surtout Kagawa, le
latéral gauche ja-
ponais, Yuto Na-
gatomo, fait
partie des stars
de la sélection
japonaise, lui
qui est désor-
mais un élément
important à l’Inter
Milan. Dans un en-
tretien accordé à Top-
mercato.com, il a accepté de donner son
sentiment sur la sélection nippone qui a fran-
chi un cap ces dernières années, malgré son
élimination, après la défaite «4-3» face à
l’Italie : “Le football japonais progresse rapi-
dement, c'est vrai. Nous ne sommes pas en-
core au niveau de l'Espagne, des Pays-Bas ou
du Brésil, mais tout le monde travaille pour
que le J apon intègre le gotha mondial dans
les prochaines années”, a confié le défenseur
polyvalent, avant de poursuivre : “L'une des
raisons de notre progression vient de l'arrivée
massive de joueurs japonais dans les diffé-
rents championnats européens. Il y a
quelques années en arrière, nous n'avions
que 3 ou 4 joueurs qui évoluaient à l'étran-
ger. Maintenant, il y a des J aponais dans qua-
siment toutes les grandes Ligues du Vieux
Continent".
De notre envoyé spécial au Brésil:
Mohamed Saâd
Coupe des Confédérations
Coup d’œil International
Comment le jouer
La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter
la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et
chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.
c'esI t
Qui
C h a r a d e
R A T A T O U I L L E
( R A T T A T O U T Y E U X )
D e q u i S ʼ a g i t - i l ?
D e n g X i a o P i n g
Q u i c ʼ e s t ?
J e s s e O w e n s
M é l i - M é l o
D é o d o r a n t e t s h a m p o o i n g
Q u i a d i t ?
L é o n a r d d e V i n c i
E n i g m e
L ' h e u r e ( r é e l l e ) n e c h a n g e
p a s : i l e s t 1 2 h 0 5 .
Q C M
b - M a c é d o i n e
D e v i n e t t e
P a r c e q u ʼ i l e s t r e s t é d e h o r s
t o u t e l a n u i t .
L ʼ i n t r u s
O n p e u t a j o u t e r B A d e v a n t
t o u s c e s m o t s , s a u f d e v a n t r a -
t a g e .
]our-là
Ce
Partie
du corps
Rendra à
bien être
Autopsie
Symbole
de bêtise
Vitupérer
Jeune
sotte
Carnivore
de nos
régions
Déformée
Argon du
chimiste
Béné-
fique
Effondrés
Saignant
Créatu-
res
Souci
Art de la
chasse à
courre
Pèlerines
Fine
sculpture
Gaz
empestant
Roue de
poulie
Dépassai
la mesure
Sommet
mondial
Salaire
Début de
chapitre
Minables
Lâcheté
Saint
normand
Fibre
dʼagave
Pénuries
Chercha
à leurrer
Bien
installé
Greffée
Fébrile
Tester
lʼopinion
Enivrer
Bafouil-
leur
Le plus
vieux
Graisse
de goret
Egalisait
Très
obstiné
Fantaisie
Partie de
serrure
Restes de
moisson
Ranger
sa voiture
Coûteuse
Elève
Page des
gros
caractère
Epouses
Grosse
pâte
Carcan
Bisque
Encore
égaré
Miches
Appareil
de blan-
chisseur
Habitudes
locales
Garçon
de haras
Gise-
ment
Guitare
indienne
Outil de
dessin
Délice de
labrador
Se sou-
lagea
Gamin
moqueur
Ristour-
ne
Flâna
sans but
Son coup
renseigne
Maquillée
Filet de
limère
Copain
Résumé
de laïus
Infécon-
dités
Mois
printanier
Effets du
froid
Coordi-
nation
Fin de
verbe
Douze
mois
Remar-
quer
Pareil en
petit
Person-
nel
Coupelle
rétrac-
taire
Ouvrit la
fenêtre
Vallée
envahie
Accord
de trou-
vère
Rayon-
nante
Axe de
roue
Vieux
mors
Appli-
querais
Réponse
de
migrai-
neuse
Espoir de
naufragé
Richesse
en lingot
Aliment
naturel
Médisant
indéfini
Il longe
le canal
Sudoku n°320
8 1 2 9
4 7 6 3 5
8 9 2 1 4
5 6 8 7
8 3
3 1 4 9
5 2 6 7
9 5 8 2
1 6
S u d o k u n ° 3 2 0
7 3 5 8 1 2 4 9 6
4 9 8 7 6 3 1 2 5
8 7 3 9 2 1 5 6 4
2 5 4 6 8 7 9 3 1
6 1 2 4 5 9 7 8 3
3 2 6 1 7 4 8 5 9
5 8 1 2 9 6 3 4 7
9 4 7 5 3 8 6 1 2
1 6 9 3 4 5 2 7 8
S u d o k u
Débusquez 2 produits cosmétiques
dont les noms ont été mélangés :
éli
élo M
1952 : Coup d'État militaire en Égypte, renversement du
roi Farouk par le général Néguib.
1970 : Doté dʼune équipe exceptionnelle, le Brésil rafle
pour la troisième fois le titre de champion du monde en
battant lʼItalie 4 à 1. Le trophée Jules Rimet, du nom du
fondateur de la Coupe du monde, leur est alors définitive-
ment remis.
1990 : Un séisme en Iran fait officiellement entre
35 et 36 000 morts.
PODOOI NGRANTDEOSHAM
S S o o l l u u t t i i o o n n d d e e s s j j e e u u x x … …
Le Buteur n° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Sudoku
Réagissez à cette page par e-mail :
jeux-sante@lebuteur.com
Léonard de Vinci
Paul Gauguin
22
La gboIo du ]our
Devinette
Le-Saviez-Vous ?
Mots fléchés
S
A
V
O
I
R
I
n
u
t
i
l
e
Pourquoi lʼair est-il
si frais le matin ?
Qui a dit ?
«Tout obstacle renforce la
détermination. Celui qui sʼest fixé
un but nʼen change pas»
QCM
De quel pays
Alexandre le Grand
était-il le roi ?
Pourquoi une «macédoine»
de légumes ?
La Macédoine est une république d'Europe
située au nord de la Grèce. Elle était,
jusqu'en 1992, un Etat de l'ancienne Yougo-
slavie. Dans l'Antiquité, la Macédoine était
le Royaume d'Alexandre le Grand. Ses fron-
tières étaient légèrement différentes de
l'Etat actuel. L'une de ses particularités rési-
dait dans le fait que sa population provenait
de peuples différents (Slavons, Grecs, Bul-
gares...). Puis les Turcs ont envahi ce terri-
toire. Au XVIII
e
siècle, on plaisantait
fréquemment à propos de cette caractéris-
tique et l'on disait «bigarré comme la Macé-
doine» pour exprimer une grande diversité
dans différents domaines. D'où le nom de
cette salade dont la recette consiste à asso-
cier et mélanger différents légumes (ou de
fruits : macédoine de fruits).
C
harade
- Nous sommes quelques
jours avant lʼAïd, le juge du
tribunal correctionnel est de
bonne humeur. Il demande
au prisonnier :
- Quelles sont les faits qui
vous sont reprochés ?
- On me reproche d'avoir fait
mes achats de lʼAïd trop tôt !
- Mais ce n'est pas un crime
ça. Et c'était trop tôt com-
ment ?
- Ben, avant que le magasin
n'ouvre.
- «Jusqu'à l'âge de cinq
ans, j'ai cru que je m'appe-
lais «Silence» !
Humour…
Le pape
Adrien IV (XII
e
siè-
cle) serait mort en
avalant une
mouche.
Détente
L
’intrus
Bouche
Lancier
Ratage
Fouillage
a- Rome
b- Macédoine
c- Grèce
A 12h05, j'ai interverti les
deux aiguilles d'une horloge.
Quelle heure est-il ?
Enigme
Mon 1
er
est plus gros
qu'une souris
Mon 2
e
est un article
démonstratif
Mon 3
e
n'est pas une partie
Je vois avec mon 4
e
Mon tout est un plat.
James Cleveland
De qui
s’agit-il ?
Identifiez cette
caricature
C’est un homme politique chinois
Pablo Picasso
Mohamed Racim
Un apport de
sécurité en
provitamine A
Lʼabricot représente une
source remarquable de
provitamine A (ou caro-
tène), qui se transforme
dans lʼorganisme en vi-
tamine A. Cette vitamine
est nécessaire à la
croissance, au bon état
de la peau et des mu-
queuses, ainsi quʼà la vi-
sion crépusculaire. Elle
possède des propriétés
détoxicantes et anti-oxy-
dantes reconnues, et
joue un rôle efficace
dans la protection
contre le cancer et le
vieillissement cellulaire.
Elle augmente égale-
ment la résistance aux in-
fections. Son action est donc
précieuse et diversifiée.
Lʼabricot est un fruit tout à fait in-
téressant pour la couverture de
ce besoin vitaminique : 100 g (2
petits abricots) fournissent 1,5 à 3
mg de provitamine A, ce qui cor-
respond pratiquement à 50 % de
lʼapport conseillé pour lʼadulte.
A noter que la grossesse, la prise
de pilule contraceptive, lʼusage du
tabac augmentent le besoin de vi-
tamine A et de provitamine A.
Dans tous ces cas, la consom-
mation dʼabricot sʼavère particu-
lièrement utile.
Une très bonne recharge
minérale
Avec lʼabricot, on bénéficie dʼun
apport très important de potas-
sium : 315 mg aux 100 g (le be-
soin minimal est estimé à 500
mg/100 g, et la consommation
habituelle moyenne à 2 ou 3 mg).
Egalement appréciable, la fourni-
ture de fer (0,4 mg/100 g ; AJR*
10 à 18 mg), de cuivre (0,12
mg/100 g ; AJR* 2,5 mg), de ma-
gnésium (11 mg/100 g ; AJR* 330
à 420 mg).
Tous ces minéraux sont à privilé-
gier chez ceux qui ont une activité
musculaire élevée, en particulier
les sportifs. Lʼabricot (frais ou
séché, dʼailleurs) constitue pour
eux un fruit très bien adapté à
leurs besoins. Il contribue à la re-
charge minérale avant la compé-
tition (recharge dʼautant plus
nécessaire que lʼeffort est in-
tense, prolongé, et quʼil fait
chaud) ; il sʼintègre utilement à la
ration de récupération (qui doit
être riche en potassium, pour per-
mettre une bonne élimination des
toxines de fatigue).
Une excellente digestibilité
Lorsquʼil est consommé «mûr à
point», lʼabricot est un fruit déli-
cieux et parfaitement digeste.
Son assimilation est favorisée par
sa consistance tendre et moel-
leuse, et par sa saveur légère-
ment acidulée qui stimule les
sécrétions gastriques. Ses fibres,
très bien tolérées, sont béné-
fiques pour le fonctionnement in-
testinal (les pectines,
abondantes, ont des vertus régu-
latrices sur le transit : elles aident
à lutter contre une paresse intes-
tinale, et sont bien supportées
même des intestins sensibles).
Lʼabricot fait d'ailleurs partie des
premiers fruits que lʼon peut servir
aux bébés : tout dʼabord poché et
finement passé, puis simplement
écrasé (et éventuellement mé-
langé à un petit suisse ou à du
fromage blanc).
Le second examen prénatal a lieu dès le
4
e
mois de grossesse. Votre médecin vé-
rifiera à cette occasion que tout se passe bien. Il
prendra votre tension, vous pèsera et mesurera la
taille de votre utérus. Examen gynécologique,
examen dʼurine, sérologies toxoplasmose et ru-
béole seront également effectuées.
Peogle
Réaglssez à ceIIe gage gar e-mall :
]eux-sanIé@lebuIeur.com
23
Le Buteur n° 2322 Vendredi 21 juin 2013
Le proverbe du jour
Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50
■ Urgences médicales : 115
■ Protection civile : (021) 71.14.14
■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73
■ Gendarmerie : (021) 76.41.97
■ Centre antipoison : (021) 97.98.98
■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81
■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52
■ Service des eaux : (021) 67.50.30
■ Personnes en difficulté
ou en détresse : N° Vert : 15-27
Le blffre du ]our
C
On ignore si Barack Obama célébrera cet
anniversaire avec Vladimir Poutine. Une
carte de voeux ou un coup de fil. Le télé-
phone rouge, cette célèbre ligne de com-
munication directe entre le Kremlin et la
Maison Blanche fête ce jeudi 20 juin 2013
ses 50 ans. Selon le magazine du Smithso-
nian, il n'a pourtant jamais existé.
Après la crise des missiles de Cuba, les
deux plus grands dirigeants du monde bi-
polaire décident d'un accord sur une ligne
de communication directe entre les deux
pays, signé le 20 juin 1963. Le 30 août, la
ligne est mise en place, mais point de télé-
phone rouge, comme il est représenté à
maintes reprises au cinéma. Du fait
des moyens techniques de
l'époque, il s'agissait en réalité d'une ligne
télégraphique. Il a fallu attendre plusieurs
années, avant que le système soit mis à
profit, rapporte le site History. «En 1967, le
président Lyndon B. Johnson devient le
premier président des Etats-Unis à utiliser
le nouveau système durant la guerre des
Six Jours au Moyen-Orient. Il s'agissait
d'avertir le Président du conseil des minis-
tres de l'Union soviétique Alexis Kossy-
guine que des avions de la Air Force
pouvaient être envoyés en Méditerranée.»
Le président appelait donc un standard té-
légraphique basé au Pentagone qui était
relié à Moscou, mais impossible de juste
décrocher son téléphone. Du moins pas
pendant 8 ans, rapporte The Week : «Une
ligne téléphonique directe [à la suite
de l'installation de satellites] fut
mise en place en 1971, et une ligne
de fax en 1986.»
Le Smithsonian rapporte qu'en
2008, un système de fibre optique
a été mis en place et est testé ré-
gulièrement, mais si le président
Reagan fut un grand utilisateur, le
téléphone rouge comme l'imagine
le cinéma depuis des lustres est
aujourd'hui désuet. En revanche,
une nouvelle ligne de communica-
tion directe a été approuvée ré-
cemment, cette fois-ci en matière
de cyberdéfense, rapporte un com-
muniqué de la Maison Blanche
News News
5anIé 5anIé
(Proverbe chinois)
«Ne désire que
ce que tu as»
50
Maigrir vite et bien après 40 ans
La quarantaine pour une femme, c’est la maturité, une période qui conjugue
souvent féminité rayonnante et… prise de poids. Huit conseils pour mincir ou
garder la ligne quand même !
ACTUFL
Angelina Jolie rend visite aux
réfugiés syriens
Loin des tapis rouges qu'elle a
foulés début juin pour la pro-
motion du film " World War Z
", avec Brad Pitt, Angelina
Jolie s'est rendue cette se-
maine à la frontière jordano-
syrienne. Dans le cadre de son
engagement auprès du Haut
Commissariat des Nations
unies pour les réfugiés, l'ac-
trice est allée à la rencontre de
réfugiés syriens. Angelina Jolie a
également appelé les gouvernements et associations à ren-
forcer l'aide pour ce qu'elle considère être “la plus grande
crise humanitaire du XXI
e
siècle. A la fin de l'année, la moitié de
la population syrienne (10 millions de personnes) sera dépla-
cée ou aura un besoin urgent d'aide”, a-t-elle expliqué, alors
qu'elle se trouvait au camp de Zaatari, en Jordanie, à quelques
kilomètres de la frontière syrienne. Après avoir subi la très
lourde opération qu'est la mastectomie, on aurait pu penser
qu'Angelina Jolie serait moins impliquée dans son rôle d'am-
bassadrice à l'ONU. Mais il n'en est rien. L'actrice est une
femme de caractère, et peu importe quelles épreuves elle peut
traverser dans sa vie privée, elle reste combative pour défen-
dre ceux qui en ont besoin. Espérons qu'elle sera entendue.
En Suisse, il est possible de louer
une voiture de police pour se protéger
Afin d'aider les particuliers à se
prémunir contre les délits et
cambriolages, l'entrepreneur
suisse Andras Birrer a eu l'idée
de mettre à leur disposition de
fausses voitures de police pou-
vant être louées, afin de sta-
tionner devant les domiciles à
protéger. Propriétaire d'un parc
automobile dans la ville de Sur-
see en Suisse, Andreas Birrer
a eu dernièrement l'idée de
louer à des particuliers
quelques-uns de ses véhicules customisés aux couleurs de la po-
lice locale, dans le but de les aider à se protéger des vols lors d'une
absence prolongée ou au moment des vacances. Après avoir re-
peint des Hyundai i40 et les avoir dotées de gyrophares, Andreas
Birrer a entrepris de promouvoir son initiative à travers des tracts
publicitaires distribués dans certains quartiers résidentiels très pri-
sés par les cambrioleurs. “Vous ne voulez pas voir votre domicile
cambriolé ? Vous partez en vacances bientôt ? Alors louez nos voi-
tures de police que nous laisserons garer devant chez vous tout le
temps de votre absence”, explique l'annonce publicitaire laissée
par l'entreprise de Birrer.
Au Qatar, des hôtels flottants
vont accueillir les touristes
de la Coupe du monde 2022
On le sait depuis longtemps, le
Qatar, en matière dʼimmobilier,
nʼest jamais le dernier pays à
relever tous les défis pour par-
venir à donner vie à des buil-
dings défiant fièrement les lois
de la gravité. Pour ce nouveau
projet immobilier, la nouvelle
construction orchestrée par le
pays du Moyen-Orient ne vi-
sera pas cette fois les hau-
teurs, mais sʼoccupera de
défier plutôt les éléments ma-
rins grâce à ce réseau dʼhôtels
les pieds dans lʼeau. Cʼest, en
effet, dans un complexe hôtelier flottant que le Qatar compte
accueillir, en 2022, les touristes et visiteurs qui se presseront
pour venir assister à la prochaine Coupe du monde de foot-
ball. Capables de pouvoir accueillir près de 25 000 personnes
à eux seuls, ces hôtels, qui se verront bâtis par Sigge Archi-
tects, une firme finlandaise, se déclineront au nombre de cinq.
45 000 chambres d’hôtel
construites d’ici 2022
Formant une presquʼîle avec les rivages du golfe Persique,
ces buildings de luxe offriront à leur clientèle tout un panel
de services proches de ce que les hôtels classiques propo-
sent déjà à leurs hôtes, comprenant, entre autres, la location
de bateaux privés ou encore la possibilité de jouir dʼun centre
de loisirs ou de soins personnalisés. Ce projet ne peut-être
quʼencouragé par le pays à lʼheure où le Qatar envisage de
construire 45 000 chambres dʼhôtel supplémentaires pour at-
teindre les 60 000 exigées par la FIFA dʼici 2022. On estime
ainsi quʼentre 2013 et 2017, 21 000 chambres devraient voir le
jour à Doha et ses environs.
Adolescents : l’obésité cause
des problèmes d’audition FAUX !
15:30 Questions
pour un champion
16:00 J'ai vu changer
la Terre
17:00 TV5MONDE,
le journal
17:25 Le journal de
l'économie
17:30 L'invité
17:40 Chabotte et
fille
18:05 A table !
18:30 Cap Méditerra-
née
18:35 Tout le monde
veut prendre sa
place
19:20 Un livre, un
jour
19:25 Merci profes-
seur !
19:30 Journal
(France 2)
19:55 La route des
Princes
20:00 Ali Baba
22:05 TV5MONDE,
le journal
22:15 Journal (RTS)
22:50 Le journal de
l'économie
22:55 Des racines et
des ailes
00:45 TV5MONDE,
le journal Afrique
11:45 Le 12.45
12:05 Scènes de
ménages
12:40 Météo
12:45 Vol 714 :
au bout de l'enfer
14:35 Drop Dead
Diva
15:25 Les reines
du shopping
16:35 Un dîner
presque parfait
17:45 100 % mag
18:40 Météo
18:45 Le 19.45
19:05 En famille
19:50 NCIS : Los
Angeles
20:40 NCIS : Los
Angeles
21:30 NCIS : Los
Angeles
22:20 NCIS : Los
Angeles
23:05 Sons of
Anarchy
00:10 Sons of
Anarchy
01:15 Earl
01:40 Earl
02:00 Earl
02:20 Météo
02:25 M6 Music
13:00 Toute une his-
toire
14:35 Comment ça
va bien !
15:50 Côté Match
15:55 Point route
16:00 Dernier re-
cours
16:20 Le jour où tout
a basculé
16:45 CD'au-
jourd'hui
16:50 On n'de-
mande qu'à en rire
17:35 Point route
17:45 Mot de passe
18:25 N'oubliez pas
les paroles
19:00 Journal
19:40 Histoire d'un
rêve
19:41 Mon parcours
gagnant
19:45 La fête de la
musique, du soleil et
des tubes
23:15 Solitaire du Fi-
garo
23:16 Tirage de
l'Euro Millions
23:20 Image du jour
23:24 Dans quelle
éta-gère
23:25 Journal de la
nuit
11:00 Les douze
coups de midi
11:50 L'affiche du
jour
12:00 Journal
12:40 Petits plats en
équilibre
12:50 Trafic info
12:55 Les feux de
l'amour
13:55 Rencontre en
ligne
15:30 Quatre ma-
riages pour une lune
de miel
16:20 Bienvenue
chez nous
17:15 Secret Story
18:05 Money Drop
19:00 Journal
19:35 Toi toi mon toit
19:37 Trafic info
19:40 Nos chers voi-
sins
19:50 Money Drop
22:00 Secret Story
23:45 Secret Story
00:30 Trafic info
00:35 50mn Inside
01:35 Patrimoine im-
matériel : chef-d'oeu-
vre de l'humanité
Horaires des prières
Prévisions météo pour Alger et ses environs
BEAU TEMPS
Matin : 14 °C
A-M : 27° C
Vent : 14 km/h
Direction : N.
JEUDI
BEAU TEMPS
Matin : 14 °C
A-M : 27° C
Vent : 14 km/h
Direction : N.
12 Chaâbane 1434
jeudl
Dohr : 12h50
Asr : 16h41
Maghreb : 20h13
Icha : 21h54
Vendredl
Fedjr : 03h37
Chourouk : 05h29
Lʼobésité est responsable de diffé-
rents troubles dont le diabète, lʼhy-
pertension artérielle ou encore,
lʼinsuffisance cardiaque. Chez
lʼadulte, elle augmente aussi les
risques de surdité. Mais selon une ré-
cente étude américaine publiée dans
la revue The Laryngoscope, cette
conséquence toucherait également
les adolescents.
Les chercheurs de lʼuniversité de Co-
lumbia, à New York, ont analysé les
données de 1 488 américains partici-
pants à lʼétude, âgés de 12 à 19 ans.
Après les avoir soumis à des tests au-
ditifs, les scientifiques ont découvert
que les adolescents les plus obèses
ont plus de problèmes dʼaudition que
ceux de poids normal ou en surpoids.
Ces troubles auditifs concernent en
particulier les basses fréquences, in-
férieures à 2 000 Hz, de façon unilaté-
rale (une seule oreille entend moins
bien). Concrètement, cela signifie que
lʼadolescent en question nʼa pas de
problèmes à suivre une conversation
normale, mais peut se trouver en dif-
ficulté lorsque plusieurs personnes
parlent en même temps ou dans un
environnement bruyant. Dʼailleurs,
80% des adolescents ayant des pro-
blèmes dʼaudition nʼen ont pas
conscience, expliquent les auteurs de
lʼétude. Encore plus inquiétant, "avec
le temps, la surdité pourrait progres-
ser et atteindre les deux oreilles",
ajoutent-ils.
Le téléphone rouge fête ses 50 ans mais il n'a jamais existé
Le cycle hormonal influence lʼappétit. Les femmes qui ont encore
leurs règles ont tendance à peu manger en milieu de cycle, du-
rant la période dʼovulation, ainsi que pendant les règles. En re-
vanche, elles mangent plus lors des dix derniers jours du cycle,
période précédant la survenue des règles. Lʼécart calorique jour-
nalier peu atteindre 400 calories, soit 2/3 dʼune baguette, une
grosse part de gâteau ou encore un demi-camembert ! Ces va-
riations sont physiologiques. Le maintien dʼun poids normal est
le plus souvent assuré par lʼalternance de ces périodes à
"grande" et à "petite" faim. Cependant, lorsque les fringales sur-
venant avant les règles sont particulièrement intenses, elles peuvent nuire à la ligne.
Le second examen prénatal a lieu durant
le 5
e
mois de grossesse
Une chambre dʼenfant doit tou-
jours être un lieu de repos et de dé-
tente. Aussi, il faut la personnaliser.
Une chose toute simple que lʼon peut
mettre en place très facilement qui dé-
corera la chambre, amusera les enfants
et sera aussi un lieu de rangement, est tout simplement un hamac
fixé dans un coin à deux murs perpendiculaires.
Attention aux changements de cycle !
Les atouts santé de l'abricot
sIuce
A
Ingrédients
500g de
viande de
boeuf hachée
2 gousses
d'ail
2 Œufs
250g d'épi-
nards
3 cuillères à
soupe de cha-
pelure
3 cuillères à
soupe d'huile
d'olive
Sel, poivre
Préparation
Laver les
feuilles d'épi-
nards, les blan-
chir dans de
l'eau bouillante
salée, les rin-
cer sous l'eau
froide, les
égoutter et ha-
cher-les.
Mélanger
dans un sala-
dier la viande
hachée, les
épinards ha-
chés, la chape-
lure, l'ail
haché, les
œufs, sel et
poivre, bien
malaxer avec
les mains.
Façonner
des boules
avec ce mé-
lange.
Faire chauf-
fer l'huile
d'olive dans
une poêle et y
faire cuire les
boules de
viande pen-
dant 10 mn en-
viron jusqu'à
ce qu'ils soient
dorés.
Servir aussi-
tôt.
Personnaliser une chambre d’enfant
QuesIlon
Boules de viande
hachée aux épinards
R Re ec ce et tt te e
Demain : Quels exercices pour mincir ?
L’étrange
propos
du Dr Tahmi
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Dr Mo-
hamed Tahmi, a été l’auteur mercredi d’une dé-
claration plutôt bizarre à la télévision
algérienne, après l’adoption à l’APN de la nou-
velle loi sur le sport. En efet, il a afrmé que
«les étrangers n’ont pas le droit d’acheter des ac-
tions des clubs professionnels algériens et seules
les sociétés mixtes, dont des Algériens tiennent
une part majoritaire, peuvent investir dans les
clubs». Ce propos est-il juste un énoncé de
l’une des dispositions de la nouvelle loi ou
bien un avertissement à des parties étrangères
qui ambitionneraient d’investir dans le football
algérien ? A ce jour, il y a un seul connu d’étran-
gers ayant
formulé
le vœu de
racheter
les ac-
tions
d’un club
algérien :
une société
turque veut être
majoritaire au NA Hus-
sein-Dey. A moins que
Tahmi n’ait eu vent d’une
autre frme étrangère qui
voudrait prendre un club
de gros calibre…
Un colloque international
sur la formation à Alger
Conformément à l’engagement pris par Mohamed Raouraoua lors de
sa réélection à la tête de la FAF en mars dernier, un colloque interna-
tional sur la formation se déroulera à Alger les 6 et 7 juillet. Des experts
algériens et d’autres venant de différents pays (Belgique, France,
Egypte, Qatar, Luxembourg…) feront des communications sur différents
sujets liés aux expériences de la formation dans différents coins du
monde. Osons parier que la FAF invitera les entraîneurs et les dirigeants
des jeunes catégories et non pas des bureaucrates tordus ou des pré-
sidents de club cupides, dont le budget de formation est l’équivalent
d’un mois de salaire d’un de leurs joueurs seniors.
Messi inculpé
pour fraude fiscale
Qu’on soit Messi ou le messie, la justice est la
même pour tous. L’Espagne nous en donne un nou-
vel exemple en inculpant Lionel Messi et son père,
Jorge Horacio, pour fraude fscale. Les faits remon-
tent aux années 2007, 2008 et 2009 où
le buteur du Barça et son papa
n’auraient pas déclaré la totalité
de leurs revenus en matière de
droits d’image en faisant fuir
plus de 4 millions d’euros via des sociétés
écrans implantées dans des paradis fs-
caux. Messi a beau nier avoir contourné
la loi, le tribunal de Gava, dont relève le
lieu de résidence du joueur, les a incul-
pés et convoqués pour un procès
qui aura lieu le 17 septembre.
Dommage pour le joueur ! 4 mil-
lions d’euros, c’est vraiment quoi
pour une star comme lui ? A
peine le montant de 3 mois de
salaire…
Aït Djoudi et
Ancelotti, même
combat !
Pauvre Aït Djoudi ! Alors qu’il bavait
pour entrainer la JS Kabylie, voilà
qu’il est bloqué par le MAS de
Fès, le club marocain avec
qui il est toujours sous
contrat. Alors que les résilia-
tions de contrats, voire les dé-
parts sans préavis, sont monnaie
courante dans le football maghré-
bin en général et le football algérien
en particulier, de nouvelles mœurs
sont en train de s’installer, avec
pour exemple Gianni Solinas qui a
dû payer pour être libéré de son
contrat de la JSM Béjaïa. Azzedine
Aït Djoudi peut tout de même être
fer : il est dans la même situation
que… Carlo Ancelotti. L’entraîneur
italien veut s’engager avec le Real
Madrid, mais le Paris Saint-Ger-
main, avec lequel il est encore sous
contrat pour une année, refuse de
le libérer. Ancelotti est en train de
négocier avec le club madrilène la
résiliation de son contrat, comme
est en train de faire Aït Djoudi
avec le MAS de Fès. A quand
une conférence de presse
commune entre les deux
hommes ?
«C’est moi qui ai refusé de jouer aux Etats-
Unis. J ’estime que le contrat qui m’a été
proposé n’est pas avantageux, que ce soit
sur le plan financier ou pour autre chose»
Habib Bellaïd, nouveau joueur du MCA
l
omme
ui il a dit
C
Ah, selon toi, le pétrodollar est donc
plus fort que le dollar...
«J e demande au
peuple brésilien
d’accueillir
l’Algérie avec un
grand cœur»
Pelé, légende du football
brésilien
Ce n’est pas de
la langue de bois
Haïmoudi, Etchiali et Lacarne
comme chez eux au Maracana
Djamel Haïmoudi a arbitré hier soir le match Espagne-Tahiti
en Coupe des Confédérations. Un match qui ne s’est pas dé-
roulé n’importe où, puisqu’il a eu pour théâtre le prestigieux
Maracana de Rio de J aneiro, l’un des stades où ont été ins-
crites quelques-unes parmi les plus belles pages de l’histoire
du football. L’arbitre international algérien n’était pas notre
seul compatriote à fou-
ler la pelouse de ce
stade. L’un de ses assis-
tants, Abdelhak Etchiali,
et le président de la
Commission nationale
d’arbitrage et membre
de la Commission d’ar-
bitrage de la FI FA, Be-
laïd Lacarne, y étaient
aussi. On sent qu’il y
aura bientôt d’autres
sportifs algériens au
Brésil…

Belfodil a été
convoqué par Pelé
pour le prochain stage
des Verts.

Nouveau scandale à
la Sonatrach : Aouedj
a signé à la J SK.

Hannachi dépose
sa candidature pour le
poste de président du
CRB Hassi-Messaoud.
Footaises
Six joueurs de la Roja volés à leur hôtel
Pendant que la sélection d’Espagne administrait, dimanche soir, une leçon de réalisme à
son homologue de l’Uruguay dans la Coupe des Confédérations, des voleurs indélicats lui
administraient une leçon de cambriolage à l’hôtel Golden Tulip de Recife. Pas moins de six
joueurs de la Roja se sont vu voler des sommes d’argent en liquide, laissées dans leurs
chambres, dont certaines jusqu’à 1000 euros. Du fait de la fatigue, personne n’avait rien re-
marqué au retour du stade, mais Gerard Piqué s’est rendu compte du vol le lendemain
matin et a tout de suite donné l’alerte.
S’en est suivie l’ouverture d’une en-
quête judiciaire qui a retardé le dé-
part de la délégation espagnole pour
Rio de Janeiro. Bienvenue au Brésil !
Le Mouloudia
a un champion du monde
dans ses rangs !
Beaucoup de
supporters du
MC Alger ne le
savent pas, mais
ils auront dans
leur équipe pré-
férée, la saison
prochaine, un…
champion du
monde. Oui,
vous avez bien
lu : un champion
du monde jouera pour le Mouloudia.
Ce n’est ni Pirlo ni Casillas, encore
moins Xavi, mais tout simplement
Michaël Fabre. Le nouveau gardien de
but, recruté cet été, a été champion du
monde U17 avec la France en 2001,
puisqu’il était dans la sélection qui
avait été sacré à Trinidad-et-Tobago
en même temps que Mourad Meghni
et Hassan Yebda. La seule diférence
avec les deux internationaux algériens
est que lui n’était pas titulaire dans la
sélection française qui avait battu le
Nigeria en fnale. N’empêche que
Fabre est bel et bien un champion du
monde, le premier à évoluer dans un
club algérien.
Halilhodzic
et les Verts à la table
de Halliche
Depuis bientôt deux ans qu’il est en poste en Algérie, Vahid Ha-
lilhodzic n’avait pas encore eu l’occasion de goûter au repas d’un
mariage de l’un de ses joueurs. Rafik Halliche est le premier à lui
fournir cette opportunité, lui qui a eu la très bonne idée de convo-
ler en justes noces cette semaine et d’inviter le sélectionneur au
dîner traditionnel offert en la circonstance. Il faut dire que la table
ressemblait à celle des stages des Verts, tellement certains
convives sont connus : Madjid Bougherra, Islam Slimani, Essaïd
Belkalem, Azzedine Doukha, Lounès
Gaouaoui, Mohamed Rabie Meftah,
Slimane Raho, Ishak Ali Moussa,
Mohamed Malik Asselah… Même
Hilal Soudani, qui se marie, lui,
aujourd’hui, a fait un aller-
retour express Chlef-
Alger pour faire plaisir à
son coéquipier. Que
dire alors de Moha-
med Raouraoua, qui
était presque le
maître de cérémo-
nie, et Gonzalo
Pérez, l’un des
agents de Halliche,
venu spécialement
de Barcelone
pour partager
son bonheur !
En tout cas,
on dit à
Rafik : Ma-
brouk aâlik !
Zwaj amervouh !
Happy wedding ma-
riage ! On le lui dit
même en portugais : Ca-
samento feliz !
Ronaldo
au secours
d’Irina
Shayk
Pour Cristiano Ronaldo, pas
moyen de passer des vacances
tranquilles ! Alors qu’il bron-
zait à Miami, il a été rappelé en
urgence à New York. La cause ?
Sa petite amie, le mannequin
russe Irina Shayk, était harce-
lée par un étrange admirateur
qui, depuis deux ans, se présen-
tait régulièrement à son appar-
tement pour lui ofrir des feurs
et qui a eu même l’outrecui-
dance de s’introduire chez elle
dimanche dernier. Alors, en
Zorro protecteur, Ronaldo a in-
terrompu ses vacances pour
tenir compagnie à sa chère et
tendre. Dur d’être
une star
et
L

i
n
f
o
p
e
o
p
l
e
N° 2322 VENDREDI 21 JUIN 2013