14 Chaâbane 1434 - Dimanche 23 Juin 2013 - n°14853 - nouvelle série - www.elmoudjahid.

com - Issn 1111-0287

exPosItIon « MéMoIre et réALIsAtIons »

m. Boultif : “augmentation du nombre des passagers de 13% en 2013”
ConférenCe AnnueLLe De LA CoMPAgnIe AIr ALgérIe
L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E
Le nombre de passagers transportés par la compagnie Air Algérie a augmenté de plus de 13% durant les quatre premiers mois de 2013, ce qui lui a permis de porter sa part de marché à 49%, a indiqué, hier à Alger, son PDG, Mohamed Salah Boultif. Le trafic d'Air Algérie a dépassé 1,3 million durant la période janvier-avril 2013, soit une hausse de 13,61% par rapport à la même période de l'année 2012, a précisé M. Boultif.

P. 7

Voyage à travers un secteur névralgique
Témoignages

P. 4

APn - ProJet De LoI PortAnt orgAnIsAtIon De LA ProfessIon D’AvoCAt

Un combat, une mémoire et une fierté P. 32

2.000 DéPortés ALgérIens en nouveLLe-CALéDonIe

ConseIL De PAIx et De séCurIté De L’uA

Proposition de plusieurs amendements dont 9 sur le fond P. 3

Réunion ministérielle samedi prochain à alger
ArezkI IDJerouIDène, PDg De LA CoMPAgnIe AérIenne AIgLe Azur, Au foruM D’El Moudjahid

HoMMAge Au PAtrIMoIne MusICAL De L’ALgérIe à L’InstItut CuLtureL frAnçAIs

Pour la haute saison, la compagnie a mis en place une série de nouveautés, notamment en matière de programmes. Ainsi, entre Alger et Paris, “c’est une véritable navette qu’on a mise en place…”, souligne M. Idjerouidène. La compagnie envisage aussi de se redéployer sur le long-courrier en affichant de belles perspectives, selon les dires de son responsable. Pour ce faire, Aigle Azur ne lesine pas sur les moyens. Dans ce sens, elle table sur une nouvelle flotte renforcée par un service à bord irréprochable. PP. 8-9

Des nouveautés
Une fête cosmopolite

AMAr tou à sIDI BeL-ABBès

Ph. Wafa

ProPAgAtIon Du CAnCer DurAnt LA ProCHAIne DéCennIe en ALgérIe

Lancement des travaux du tramway

P. 3

P. 9

300 cas par an pour 100.000 habitants

Une imposante estrade était montée au beau milieu des magnifiques jardins de l’Institut culturel français qui exhalaient de loin le parfum des géraniums rosas.

&

PP. 16-17

Judo : Abderahmane Benamadi (-90 kg) offre sa première médaille à l’Algérie P. 31

«Renouveler notre élite nationale»

Jeux MéDIterrAnéens 2013 De MersIn

P. 3

mohammed Tahmi :

BULLETIN DE PARTICIPATION
Remplissez votre bulletin de participation :

CINQUANTENAIRE E DE L’INDÉPENDANC

ATIONS MÉMOIRE ET RÉALIS

Nom : ........................................................................................................ Prénom : .................................................................................................. Date de naissance : .............................................................................. Adresse : N°.......... Rue : ....................................................................... Ville : .......................................................................................................... Code postal : ........................................................................................... Tél. : ............................................................................................................ E-mail : ....................................................................................................... Les 13 Bulletins de participation à compléter et à renvoyer par courrier au 20, RUE DE LA LIBERTÉ, ALGER avant le 5 Juillet 2013

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 55e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

2

Mét éo

EL MOUDJAHID

NUAGEUX

CE MATIN A 8H A L’AEROPORT INTERNATIONAL HOUARI-BOUMEDIENE
Le général-major Abdelghani Hamel, directeur général de la sûreté nationale, procédera ce matin à 8h à l’aéroport international HouariBoumediène à l’ouverture officielle des portes ouvertes sur les services de la police des frontières qui se dérouleront jusqu’au 25 juin. Le forum de la sûreté nationale organise, à cette occasion, une conférence de presse le même jour à 10h à l’aéroport Houari-Boumediène.

Portes ouvertes sur la police des frontières

Le ministre des Affaires religieuses et du Wakf, M. Bouabdallah Ghlamallah effectue aujourd’hui une visite de travail dans la wilaya de Constantine.

Ghlamallah à Constantine

Au Nord, alternance d'éclaircies et de quelques passages nuageux en cours de journée avec toutefois quelques pluies sur les régions est en matinée. Les vents seront de secteur est à nord-est (20/40 km/h) près des côtes et vers l'intérieur. La mer sera peu agitée à agitée. Sur les régions sud, le temps sera passagèrement nuageux sur les Oasis en cours de journée. Ailleurs, ciel dégagé. Les vents seront variables modérés (30/40 km/h) avec soulèvements de sable locaux. Températures (maximales-minimales) prévues aujourd’hui : Alger (25- 16°), Annaba (24°- 16°), Béchar (37° - 24°), Biskra (39° - 25°), Constantine (26°- 12°), Djanet (38°- 26°), Djelfa (33° - 19°), Ghardaïa (35° - 23°), Oran (28° - 17°), Sétif (27°- 12°), Tamanrasset (37°- 24°), Tlemcen (29° - 14°).

La réunion de la commission de haut niveau entre l’institut coréen de développement (KDI) et le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la Prospective et des Statistiques aura lieu ce matin à 8h30 à la résidence Djenane El Mithak.

Réunion de la commission mixte Algérie-Corée du Sud

CE MATIN A 8H30 A LA RESIDENCE DJENANE EL MITHAK

A l’occasion de la signature d’un partenariat entre Alliance Assurances et la Fédération Nationale des Agences Immobilières, une conférence de presse sera organisée par Alliance Assurances demain à 15h à l’hôtel Oasis.

Conférence de presse Alliance Assurances-FNAI

DEMAIN A 15H A L’HOTEL OASIS

Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la Lutte contre la désertification, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Rachid Benaissa, effectue aujourd’hui, une visite de travail dans la wilaya de Msila.

Benaissa à M’sila

Le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, effectue aujourd’hui une visite de travail et d’inspection des différents chantiers de la wilaya de Tébessa.

Ghoul à Tébessa

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale, M. Tayeb Louh, effectue aujourd’hui une visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Tissemsilt.

Louh à Tissemsilt

Agenda culturel

A 14H A LA BIBLIOTHEQUE MULTIMEDIA JEUNESSE DIDOUCHE MOURAD

L’établissement arts et culture de la wilaya d’Alger organise, en collaboration avec l’assoc i a t i o n Ahbab Fadhila Dziria, un vibrant hommage à Fadhila Dziria, et ce, à l’occasion de son 96e anniversaire, demain à partir de 14h à la bibliothèque multimédia jeunesse, Didouche Mourad. Des documents, des photos, ainsi qu’un documentaire autour de cette diva seront programmés à cette occasion.

Hommage à Fadhila Dziria

Le 4e concours national féminin de récitation et de psalmodie du Coran se tient du 23 au 25 juin à Dar El Imam de Mohammadia. L’ouverture officielle du concours aura lieu ce matin à 9h, et une journée d’étude sur les lectures coraniques se tiendra sur les lieux, parallèlement à cette manifestation.

4e concours féminin de récitation du Coran

CE MATIN A 9H A DAR EL IMAM

Conférence de presse Benyounès -Arnold Schwarzenegger

MARDI 25 JUIN A 10H A L’HOTEL EL-AURASSI

Dans le cadre de la 5e édition du festival national des Ecoles d’art et des jeunes talents, M. Chaou Kamel, commissaire du festival animera une conférence de presse à l’Ecole supérieure des beaux-arts.

Conférence sur le festival des écoles d’art

DEMAIN A 10H A L’ECOLE SUPERIEURE DES BEAUX-ARTS

Une cérémonie de signature entre le R20, représenté par son fondateur M. Arnold Schwarzenegger, et le gouvernement algérien, représenté par M. Amar Benyounès, ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et de la Ville, aura lieu mardi 25 juin à 10h à l’hôtel El-Aurassi, elle sera suivie d’une conférence de presse.

Conférence algéro-tunisienne des présidents d’université

CE MATIN A 9H A LA RESIDENCE EL MITHAK

DEMAIN A 11 h, AU PALAIS DES EXPOSITIONS
Dans le cadre de la commémoration du 50e anniversaire de l’indépendance, le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels organise du 24 au 30 juin au palais des expositions, Pins Maritimes une exposition des réalisations du secteur, de 1962 à 2012. La cérémonie d’ouverture aura lieu le lundi 24 juin à 11h au pavillon Gourara « G ».

Formation professionnelle : exposition de la mémoire

DEMAIN A 21H AU THEATRE DE PLEIN AIR DE SIDI FREDJ
L’ONCI organise dans le cadre des festivités célébrant le cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie, en collaboration avec l’ENTV et l’ENRS, la première du grand spectacle mondialement connu « Les chœurs de l’Armée rouge », de la République fédérale de Russie les 24, 25 et 26 juin, au théâtre de plein air de Sidi Fredj – Casif, à partir de 21h.

Les chœurs de l’Armée rouge

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, M. Rachid Haraoubia, et son homologue tunisien, M. Moncef Bensalem, présideront conjointement ce matin à partir de 9h à la résidence El Mithak l’ouverture des travaux de la conférence algérotunisienne des présidents d’université.

L’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel organise une conférence sur le thème de « La littérature contemporaine latino-américaine » dans le cadre de la résidence d’écriture « session Eté » de Barbara Belloc qui se déroule jusqu’au 9 juillet à la villa Abdelatif.

« La littérature contemporaine latino-américaine »

LE 25 JUIN A 14H30 A DAR ABDELLATIF

L’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie organise les 26 et 27 juin à l’hôtel Sheraton, Oran un séminaire régional sur « Les stratégies pénales et sanitaires dans le traitement de la toxicomanie ».

« Les stratégies pénales et sanitaires dans le traitement de la toxicomanie »

LES 26 ET 27 JUIN A L’HOTEL SHERATON, ORAN

Le ministre de la Communication, M. Mohamed Saïd, procèdera dans le cadre des manifestations marquant le cinquantenaire du recouvrement de l’indépendance nationale, à l’inauguration de l’exposition Mémoire et réalisations du secteur de la communication, le 24 juin à 14h30 à la Safex. Les divers segments d’activité relevant du secteur de la communication, telles la radio diffusion sonore et télévisuelle, la télédiffusion, l’édition et l’impression de la presse écrite, seront représentés à cette manifestation retraçant les principales évolutions du secteur, de 1962 à ce jour. L’exposition organisée au pavillon « S », sera ouverte au public tous les jours de la semaine jusqu’à sa clôture le 6 juillet.

Exposition mémoire et réalisations du secteur de la communication

DEMAIN A 14H30 A LA SAFEX

Dimanche 23 Juin 2013

EL MOUDJAHID

L

a visite d’inspection et de travail du ministre des transports, M. Amar tou, effectuée ce week-end, a été marquée par le coup d’envoi des travaux du tramway après l’achèvement des études par un bureau français et une entreprise de construction, en l’occurrence la société turque Yapi Merkezi qui jouit d’une grande expérience en la matière. Au cours d’une cérémonie rehaussée par la présence de l’ambassadeur turc, M. Adnan keçeci, l’opportunité a été mise à profit pour exposer les contours du projet et le parcours de l’entreprise chargée de son exécution avant que des intervenants ne se succèdent pour mettre en évidence la portée et l’impact de ce moyen de transport moderne. Selon les éléments d’information, le tracé s’étale sur 17,5 km comprenant 26 stations, 4 pôles d’échange, 4 parcsrelais, un dépôt-atelier et 30 rames à confectionner par la société mixte algérofrançaise. une enveloppe de 32 milliards de dinars est consacrée à la matérialisation de cette opération

La cité de la Mekkerra a vécu un grand événement qui rester gravé dans la mémoire collective. La date du 22 juin 2013 sera sans doute une référence pour les générations montantes, car elle évoque un tournant décisif dans la vie de la collectivité, le fonctionnement et l’organisation du tissu urbain de la ville.

Nation Lancement des travaux du tramway
LE MiNiStrE dES trANSPortS à Sidi BEL-ABBèS

L

e secrétaire d’État chargé du tourisme, M. Mohamed Amine Hadj Saïd, a insisté, hier à tizi ouzou, sur la nécessité de promouvoir le tourisme culinaire pour diversifier les destinations touristiques dans notre pays qui a la dimension d’un continent. S’exprimant en marge de la cérémonie de clôture de la troisième édition de la fête nationale du Couscous qu’a abritée, depuis jeudi dernier, le collège de la commune de frikat, une soixantaine de kilomètres au sud du chef-lieu de la wilaya de tizi ouzou, M. Hadj Saïd a mis en exergue l’impérative nécessité de promouvoir tous les produits du terroir qui doivent être valorisés et vulgarisés afin d’inciter des touristes aussi bien nationaux qu’étrangers à choisir la destination Algérie pour passer leurs vacances. «Le couscous, plat national par excellence, est l’un de ces produits gastronomiques qui peuvent incontestablement attirer des touristes», a-t-il affirmé, en mettant en évidence d’autres patrimoines, notamment culturel, cultuel et naturel, qui sont là des

Le tourisme culinaire pour la promotion de la destination Algérie

HAdJ SAïd à frikAt (tizi ouzou)

structurante de nature à rendre fiable, le plan de mobilité conçu localement. Les délais de réalisation sont de 38 mois. dans son intervention, le directeur général de l’entreprise a tout d’abord exprimé sa satisfaction et manifesté son engagement d’ être à la hauteur de la confiance et de la dimension des relations amicales et de coopération entre les deux pays. «L’émotion et la motivation nous animent pour s’investir totalement et pleinement dans les phases de réalisation de ce projet

d’envergure aux répercussions certaines sur la modernisation de cette attachante ville», a-t-il affirmé, avant de revenir sur l’effort national d’équipement consenti par l’Algérie considérée comme le premier partenaire africain de la turquie. Pour sa part, le wali, après avoir souhaité la bienvenue à ses hôtes, devait s’adresser aux représentants du mouvement associatif en qualifiant ce lancement comme un message d’espoir, pour inciter élus et gestionnaires à la mobilisation autour du dé-

veloppement de cette wilaya aux grandes capacités et à la réhabilitation de ses repères de performance. de son côté, l’ambassadeur turc a mis en relief les progrès accomplis dans le renforcement des relations entre son pays et l’Algérie en s’appuyant sur le volume des échanges, les accords conclus dans plusieurs domaines et les résultats encourageants de la dernière visite du Premier ministre de turquie. Prenant la parole, le ministre des transports s’est livré à l’évaluation du secteur des chemins de fer, notamment son extension, sa promotion et sa modernisation. Après quoi, il fut procédé à une rétrospective sur le parcours de l’entreprise, dont la création remonte à 1965, sa maîtrise et son savoir-faire. Auparavant, le ministre avait inspecté les travaux de réalisation de la nouvelle ligne ferroviaire électrifiée tlelat jusqu’à la frontière confiés à une entreprise italienne, pour ensuite visiter le site de l’aérodrome qui fait actuellement l’objet d’une étude de réhabilitation. A. Bellaha

atouts pour développer le secteur du tourisme en Algérie. «Ce genre de Salon contribue fortement au développement du tourisme national», a-t-il encore précisé dans un point de presse, en indiquant que l’Algérie dispose d’une grande et large diversité gastronomique susceptible de promouvoir le tourisme culinaire, à l’instar des autres pays leaders dans ce domaine. Le secrétaire d’État chargé du tourisme a également indiqué que la promotion de la destination

Algérie exige la mise en valeur de toutes les richesses disponibles dans notre pays, aussi bien matérielles qu’immatérielles dans leurs variétés et spécificités. toujours dans le cadre des efforts qui sont déployés par son secrétariat pour développer le secteur du tourisme et améliorer les conditions d’accueil, M. Hadj Saïd a rappelé que pas moins de 50.000 lits sont en cours de réalisation, dont 12.000 lits seront réceptionnés avant la fin de l’année en cours, à travers

dimanche 23 Juin 2013

le territoire national, en anCoNSEiL dE PAix Et dE SÉCuritÉ dE L'uA nonçant au passage que le ministère du tourisme et l’Artisanat prépare activement la journée nationale Le Conseil de paix et de sécurité de l'union africaine (uA) tiendra, du tourisme qui interviensamedi prochain à Alger, une réunion ministérielle sur le thème "La rédra mardi prochain qui sera conciliation nationale, facteur crucial pour la sécurité, la stabilité et le déaussi une occasion pour veloppement en Afrique", a-t-on appris hier auprès du ministère des faire valoir les atouts touAffaires étrangères. ristiques de notre pays. M. Le Conseil de paix et de sécurité, qui est l'organe principal en matière Mohamed Amine Hadj de prévention, de gestion et de règlement des conflits en Afrique, examiSaïd, accompagné du senera les expériences de réconciliation nationale en Afrique pour en tirer les enseignements utiles, en vue de prévenir la récurrence des conflits et crétaire général de la wide réunir les conditions d'une paix et d'une sécurité durables sur le contilaya de tizi ouzou, et du nent. vice-président de l’APW, Cette réunion, qui s'inscrit dans la dynamique imprimée par le sommet ainsi que des députés et de célébration du cinquantenaire de la fondation de l'ouA-uA, tenu le élus locaux, a présidé, à 25 mai dernier à Addis-Abeba, sera présidée par le ministre des Affaires frikat, la cérémonie de clôétrangères, Mourad Medelci, a-t-on précisé. ture de la fête nationale du Couscous organisée par l’association des producteurs du couscous en collaArNoLd SCHWArzENEggEr boration avec la direction dEMAiN EN ALgÉriE du tourisme et de l’artisanat, et la commune de frikat. Le secrétaire d’État a visité tous les stands où L'ancien gouverneur de la Californie (États-unis), Arnold sont exposées de difféSchwarzenegger, effectuera, à partir de demain, une visite de trois rentes variétés de couscous jours en Algérie dans le cadre du r20 (régions of Climate Action), et autres produits du terindique hier le ministère de l'Aménagement du territoire, de l'Enviroir. 92 exposants issus ronnement et de la ville dans un communiqué. d’une vingtaine de wilayas La visite a pour but l'instauration du bureau du r20 pour la région ont pris part à cette troidu bassin méditerranéen, dont le choix s'est porté sur la ville d'oran. sième édition de la fête naLe r20 est une organisation non gouvernementale fondée par tionale du Couscous. Sur Schwarzenegger avec le soutien des Nations unies. les 92 exposants, près de une cérémonie de signature entre le r20, représenté par Schwar80 sont des producteurs de zenegger, et le gouvernement algérien, représenté par le ministre de couscous dans ses diffél'Aménagement du territoire, de l'Environnement et de la ville, rentes variétés. Amara Benyounes, aura lieu mardi à Alger, et sera suivie d'une Bel. Adrar                  conférence de presse.

La commission des affaires juridiques, administratives et des libertés de l’Assemblée populaire nationale (APN) a proposé plusieurs amendements au projet de loi portant organisation de la profession d’avocat qui sera débattu aujourd’hui par l’APN après l’exposé du ministre de la Justice, garde des Sceaux, M. Mohamed Charfi. La commission avait proposé neuf (9) amendements sur le fonds et plusieurs autres sur la forme, a-t-on appris hier auprès de la commission. La commission propose des amendements au texte de loi, présenté le 24 mars dernier par le ministre de la Justice, notamment les articles relatifs aux cas d’incompatibilité avec l’exercice de la profession d’avocat, aux incidents d’audience et aux cas d’agression contre l’avocat lors de l’exercice de ses fonctions. Elle a estimé nécessaire de clarifier les cas d’incompatibilité pour inclure les tâches d’enseignement dans les universités et les établissements de l’enseignement supérieur dans l’article 26 du projet de loi définissant les cas d’incompatibilité. Cet article prévoit que la profession d’avocat est incompatible avec toute fonction administrative, judiciaire ou activité commerciale ou industrielle, ou tout emploi impliquant un lien de subordination. L’avocat investi d’un mandat parlementaire ou d’un mandat de président d’une assemblée locale élue ne peut, pendant la durée de ce mandat, exercer la profession d’avocat. Concernant les incidents d’audience survenant entre l’avocat et le magistrat, la commission propose, en cas d’incident grave lors de l’audience, la levée immédiate de celle-ci et la dévolution du traitement de ces incidents au président de la juridiction compétente et au délégué du bâtonnier pour un règlement à l’amiable. En cas de non-résolution du problème, l’incident sera soumis au président de la cour et au bâtonnier. Le texte initial stipulait qu’en cas d’incidents d’audience entre le juge et l’avocat, ce dernier est suspendu de ses fonctions et le traitement du différend est dévolu au bâtonnier. L’ar-

Proposition de plusieurs amendements, dont 9 sur le fond

APN - ProJEt dE Loi PortANt orgANiSAtioN dE LA ProfESSioN d’AvoCAt

3

ticle en question figurait parmi les principaux articles rejetés par les avocats qui avaient boycotté les audiences et organisé un mouvement de protestation en été 2011. Selon l’article initial, l’avocat peut être suspendu de ses fonctions et présenté devant le conseil de discipline à compter du “jour de l’incident” jusqu’a ce dernier statue sur l’action disciplinaire. Concernant l’article 25 relatif à l’outrage fait à un avocat dans l’exercice de ses fonctions, la commission propose d’introduire l’agression contre l’avocat, sachant que l’article prévoit les mêmes peines stipulées dans le code pénal relatives à l’outrage à un magistrat. La commission suggère également la suppression de la condition d’âge de l’article 33 qui prévoit que l’accès à la préparation au certificat d’aptitude à la profession d’avocat exige que le candidat soit âgé de 23 ans au moins. S’agissant des conditions d’accès à la profession d’avocat prévues par l’article 34 du même projet de loi, elle propose de réduire l’âge d’ancienneté des magistrats de 15 ans au moins à 10 ans au moins. Selon l’article, sont dispensés du certificat d’aptitude à la profession d’avocat, les magistrats ayant au moins quinze (15) ans d’ancienneté et les titulaires d’un doctorat ou doctorat d’État en droit. Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, M. Mohamed Charfi, avait affirmé, lors de la présentation du projet de loi portant organisation de la profession d’avocat en mars dernier devant la commission des affaires juridiques, administratives et des libertés de l’Assemblée populaire nationale (APN), que le texte de loi a pour objectif d’“adapter la profession aux évolutions en cours en la matière à l’échelle internationale, ainsi qu’aux amendements du code de procédures civile et administrative”. La commission avait entamé l’examen du texte de loi, le 24 mars dernier. Le débat du projet de loi par la chambre basse du Parlement est prévu dimanche et lundi prochains, et sera soumis pour adoption mardi 2 juillet prochain.

Réunion ministérielle samedi prochain à Alger

Installation d’un bureau du R20 à Oran

4

D

ans le cadre des festivités célébrant le cinquantenaire du recouvrement de notre indépendance nationale, diverses institutions nationales s’attellent à marquer d’une pierre blanche, cet événement important, en mettant en exergue, les acquis engrangés et les grandes réalisations qui se sont accumulées au terme de cinq décennies de conquêtes sociales, économiques et culturelles. Les secteurs de la défense, de l’énergie, de l’agriculture ont pu déjà montrer au grand public, avec l’impact positif recueilli, par le biais d’expositions instructives et documentées, l’essentiel de leurs réalisations et leurs contributions au service du développement du pays. Cette initiative, qui fait l’objet de beaucoup d’intérêt de la part des citoyens, est appelée à se poursuivre avec une manifestation intitulée «Mémoire et réalisations» qui va concerner, pour cette fois-ci, le très sensible et foisonnant secteur de la Communication. elle sera inaugurée, demain, au palais des expositions, par le ministre de la Communication, M. Mohamed Saïd. des pans entiers relevant de cette activité aussi diverse qu’enthousiasmante vont se décliner au fil d’une exhibition qui va s’étaler jusqu’au 6 juillet, mettant en exergue, l’importance, le rôle, la place de ce que l’opinion publique a pris coutume de dénommer le «quatrième pouvoir». Pour le simple quidam ou pour le public averti, l’occasion est propice de s’engouffrer, l’espace d’une visite, dans les nombreux stands et de prendre le pouls et la mesure de ce qui a pu être concrétisé, des décennies durant, par les pouvoirs publics, au service de l’information du citoyen, de sa mobilisation autour des grandes tâches d’édification nationale. L’opportunité s’y prête pour un ample éventail de la communication, en l’occurrence la radiodiffusion sonore et télévisuelle, la télédiffusion, l’édition et l’impression, la presse écrite, de livrer avec autant d’exhaustivité que nécessaire, au travers de supports d’information, de vulgarisation et de sensibilisation, les grandes avancées d’un secteur en pleine croissance. dans une rétrospective que l’on pourra qualifier d’historique, le public prendra, par la même occasion, connaissance des évolutions essentielles et significatives de ce secteur depuis le recouvrement de notre souveraineté nationale. Ces étapes, faut-il le rappeler, se caractérisent, d’une manière

Voyage à travers un secteur névralgique
exPoSiTion « MéMoire eT réaLiSaTionS »

Nation

MouSSa TouaTi, PréSidenT du Fna :
Plébiscité lors de la dernière réunion du conseil national, pour se présenter candidat à la prochaine élection présidentielle, M. Touati a exprimé «le souhait d’être crédité d’une majorité de voix lors de cette élection».

“Pour l’élaboration d’un fichier des archives nationales des élections”

ACTIVITÉS DES PARTIS

EL MOUDJAHID

générale, par des efforts méritoires en termes de formation des personnels toutes spécialités confondues, d’acquisition constante d’équipements techniques, de couverture médiatique du territoire national, d’avènement d’un pluralisme médiatique en nette ascendance. il est évident que notre système médiatique, au-delà des réels progrès engrangés, est appelé à se parfaire, à se reformuler, à se recycler et à s’adapter aux exigences de la dynamique des réformes politiques que vit le pays. il n'échappe à personne, aujourd'hui, que le prodigieux développement que connaissent les moyens de communication pose des interrogations nouvelles aux états, quelle que soit la nature de leur système politique. Par ailleurs, on assiste présentement à une transformation radicale des conditions politiques, techniques, technologiques et financières, à partir desquelles se réalise la communication sous toutes ses formes. de ce fait, l'organisation, le fonctionnement, les mécanismes de management de l'entreprise de presse d’information et de communication se trouvent engagés dans un processus de refondation profonde. Ce sont les défis du présent et du futur immédiat, à relever par notre système médiatique, des enjeux cruciaux qu’il va falloir affronter et remporter par nos mass media, dans un climat de rude concurrence, de conquêtes d’une opinion publique exigeante et jamais repue d’informations. M. Bouraib

Le président du Front national algérien, Moussa Touati, a plaidé, hier, lors d’une conférence de presse animée au siège de son parti, à l’«élaboration d’un fichier des archives nationales des élections». Ce fichier sera géré, dit-il, par le département de l’intérieur et des Collectivités locales, «pour garantir davantage de transparence». M. Touati s’est, également, dit favorable à la mise en place «de fichiers électroniques biométriques». L’algérie «dispose des moyens à procéder à cette nouvelle méthode de suivi des différents scrutins» dit-il. Selon lui, «l’opération électronique nécessite des moyens simples moins coûteux» par rapport aux moyens classiques, insistant sur la nécessité d’«utiliser le fichier national qui comporte toutes les données liées à ce rendezvous». d’autre part, M. Touati a estimé que sa formation politique s’apprêtait à mettre au

Ph : Nacéra I.

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère de la communication Cinquantenaire de l’indépendance

Mokri : “On est dans l’opposition pour servir le pays”
M. abderrazak Mokri, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), a affirmé, vendredi à Béchar, que son parti “est dans l’opposition pour servir le pays”. ‘‘nous voulons, à travers notre opposition, servir le pays et lutter contre la corruption qui menace réellement sa stabilité”, a souligné Mokri devant un parterre de militants et de sympathisants de son mouvement, tout en mettant l’accent sur la nécessité de réaliser le “développement et l’édification d’un état doté d’institutions fortes’’. Le président du MSP

Le président du parti Tadjamoue amal el-djazaïr (TaJ), M. amar Ghoul, a appelé, hier à Batna, “tous les algériennes et algériens loyaux envers leur pays d’être à la hauteur des défis intérieurs et extérieurs”. Pour cela, a estimé M. Ghoul au cours d’un meeting à la maison de la Culture Mohamed-Laïd-al-Khalifa, “il est nécessaire de se hisser à la hauteur des ambitions de l’algérie en s’éloignant de la culture de l’ego et des visions partisanes limitées”. Le président de TaJ a ajouté que sa formation “œuvre à coopérer avec tous ceux qui veulent du bien à l’algérie”, soulignant que “l’algérie est l’unique souci de TaJ qui ira toujours vers le meilleur pour la nation”. M. Ghoul a, en outre, souligné que le contexte actuel impose “le

Amar Ghoul : “Les Algériens doivent relever les défis intérieurs et extérieurs”

point, un programme d’action en vue de «revoir les structures du parti et leur encadrement». dans son intervention, le premier responsable du Fna a souligné, d’autre part, la nécessité de «rendre la parole au peuple lors de la prochaine révision de la Constitution». L’objectif est de lui permettre d’«asseoir une Constitution puisant sa légitimité de la volonté du peuple à même de contribuer à l’ancrage de l’état de droit». et d’appeler au «respect de la volonté populaire». Selon lui, «le peuple doit être consulté pour toutes les décisions». dans le même ordre d’idées, le leader du Fna a réitéré la position de son parti qui opte pour «le système parlementaire qui convient le mieux à l’algérie». Sur le plan organique, M. Touati a fait part des «manœuvres» dont a été victime

TaJ

son parti, mais ces aléas «ne nous ont pas été fatals», a-t-il tenu à rassurer. notre interlocuteur a tenu à préciser par ailleurs que le Fna a des «objectifs», des «valeurs» et des «principes» pour lesquels «on ne cesse de militer». Le conférencier estime aussi que son parti «croit au nationalisme et œuvre à la construction de l’algérie de demain où règnera le respect et l’équité». Plébiscité par les siens, lors de la dernière réunion du conseil national, pour se présenter candidat à la prochaine élection présidentielle, M. Touati a affirmé que sa formation a procédé à la mise en place des bureaux des aPC et des aPW. il a exprimé «le souhait d’être crédité d’une majorité de voix lors de cette élection». F. I.

rassemblement des efforts pour endiguer tous les complots visant la sécurité de l’algérie” qui “constitue une ligne rouge”. S’exprimant devant une assistance nombreuse composée de militants et de sympathisants, M. Ghoul considère son parti comme étant un ‘‘prolongement du mouvement national’’, avant d’ajouter que sa

MSP

formation “ne pratique ni l’exclusion ni la marginalisation, et œuvre pour une participation active à la construction du pays... ”. M. Ghoul, qui a passé en revue plusieurs questions de l’heure en rapport, notamment, avec la situation économique et politique, n’a pas cessé d’insister sur ‘‘l’urgence d’unifier le peuple algérien pour permettre au pays de faire face à tous les défis et à tous les plans extérieurs visant le morcellement du monde arabomusulman’’. S’agissant de la présidentielle de 2014, le président de TaJ a indiqué que la Constitution était ‘‘claire’’, et que quiconque voulant se porter candidat ‘‘n’a qu’à présenter son programme au peuple algérien qui demeure maître de ses choix’’.

!"#$%&'()*#$%&++,-#!)./ 012345#6&'7#89:&-&;,#(#1+<,:

dimanche 23 Juin 2013

a déploré, dans ce contexte, les ‘‘retards’’ que connaît le pays dans de nombreux do-

maines, en citant, notamment, l’agriculture. Par ailleurs, Mokri a estimé que le ‘‘dernier congrès de son parti a permis à celui-ci de se renforcer davantage et d’être prêt aux prochaines échéances politiques, de même que d’être la première force politique du pays’’. Le MSP, qui est un “parti nationaliste dans l’opposition, a réellement la confiance du peuple et poursuivra ses efforts dans la lutte, par des moyens légaux, contre toutes les formes de marginalisation”, a conclu abderrazak Mokri.

EL MOUDJAHID

«La diététique et l’activité physique réduisent la survenue du diabète chez les personnes prédisposées au diabète», a déclaré hier à Alger la professeure en endocrinologie et spécialiste du diabète, Mme Safia Mimouni Zerguini, lors de la tenue de la 6e journée d’étude sur le diabète.

Diététique et activité physique préconisées
6e journée d’étude sur le diabète

Nation

5

L’

association don d'organes biloba a indiqué que 85% des personnes interrogées à l'occasion d'un sondage effectué à alger étaient en faveur du don d'organes en algérie. Ce sondage, premier du genre, a concerné un échantillon de 300 personnes à alger. 85% des personnes sondées sont en faveur du don d'organes, tandis que 53% se sont dits prêtes à s'inscrire sur la liste des donneurs d'organes, a-t-elle précisé. 73% de ces personnes ont affirmé bien connaître les principes juridiques encadrant le don et la greffe d'organes, outre les avis religieux, at-elle souligné. 83% des personnes interrogées savent bien qu'il est possible de faire un don d'organes, de leur vivant ou après leur mort, selon les résultats de cette enquête. le vice-président de l'association, M. abderrezak Zebboudj, a affirmé dans une déclaration à l'aPs, lors

85% des personnes favorables selon un sondage

don d’organes

ProPagation du CanCer durant la ProChaine déCennie

des deuxièmes portes ouvertes organisées samedi par l'association à l'institut national de santé publique (insP) à alger, que la question de la carte de donneur sera prioritaire, notamment après l'établissement des principes fondamentaux de l'association, soulignant qu'il existe trois modèles de cette carte. Plus de 6.000 greffes de cornée ont été réalisées entre 2000 et 2012, outre 1.600 cornées artificielles importées par an des etats-unis d'amérique. Concernant la greffe du rein, 933 opérations ont été effectuées au niveau des Chu de blida et de Mustapha-Pacha qui a abrité la première greffe du rein en 1986. Concernant la greffe du foie, 34 opérations se sont déroulées au niveau du Centre de cancérologie Pierre-et-MarieCurie (CPMC) et du Chu d'oran depuis 2003, outre 1966 greffes de moelle effectuées depuis 1994. APS

L

e Pr Mimouni a expliqué que «dans les pays comme la Finlande ou la Chine, de grandes études de prévention ont été faites sur la diététique et l’activité physique où elles ont démontré que ces deux éléments ont réussi à réduire de 58% la survenue du diabète chez des personnes prédisposées». le professeur a estimé qu’ «au lieu d’attendre que la maladie s’installe, on peut prévenir par des conseils ou des orientations l’apparition de la maladie». dans ce sens, elle a déclaré qu’ «il faut établir un programme de prévention contre le diabète car plusieurs recherches ont démontré que la prévention peut réduire le taux de diabète plus de 50%, afin de prévenir les facteurs favorisant l'apparition de maladies chroniques». la spécialiste a estimé à ce propos important d'accorder un intérêt particulier à toute maladie liée à l'âge, soulignant la nécessité de diffuser une culture sanitaire précoce. elle a déploré, cependant, l'inexistence de cantines scolaires dans cer-

taines régions du pays ce qui, selon elle, amène les enfants à recourir aux repas qui favorisent l'obésité et d'autres maladies. en algérie, 56,2% des diabétiques développent une neuropathie, 47,1% une rétinopathie, 41% des maladies cardiovasculaires et 31,4% une néphropathie. les spécialistes estiment que «la prise en charge d’un diabétique et particulièrement avancé dans l’âge est pluridisciplinaire et nécessite une éducation et une attention particulière. 30% des diabétiques ne bénéficient malheureusement d’aucune couverture sociale en algérie, dont 25% sont des enfants alors qu’il y a quelques années de cela, ce taux frôlait les 40%. dans le secteur public, les soins sont gratuits, tant le séjour à l’hôpital que l’approvisionnement en médicaments. dans une publication intitulée Améliorer la prévention et les soins du diabète en Algérie, le Pr Mimouni a expliqué que «la couverture sociale est bonne et les personnes non affiliées aux

réunion de l’intersyndiCale de la santé Publique
de leur statut particulier et de leur régime indemnitaire». il a précisé que le chef de cabinet ne leur a donné aucune explication quant à de telles décisions prises sur cette importante question. il a précisé dans ce contexte qu’au cours de leur rencontre avec la tutelle, le représentant du ministère de la santé avait réaffirmer que «seuls les dossiers relevant de leurs compétences figurent à l’ordre du jour de la réunion ». abordant la question des sanctions décidées à l’encontre des adhérents au débrayage cyclique initié par l’intersyndicale, le représentant du snapsy a jugé «irrégulière» cette manière de faire et d’agir. «si le ministère insiste sur des ponctions sur salaires, alors qu’il le fasse de manière réglementaire », at-il notamment relevé. le syndicat, qui avait saisi le ministère pour la levée de ces mesures répressives, a souligné qu’une dizaine de psychologues grévistes ont été surpris de percevoir, seulement, la moitié de leur paie». Pour le ministère de la tutelle, la grève des professionnels de la santé étant une suspension de la relation de travail entraîne, conformément à la loi, une suspension momentanée de la rémunération et les déclarations de responsables syndicaux faisant état de « sanctions prises contre des grévistes » sont liées à « l’application de la réglementation en vigueur ». le ministère informe, à ce propos, que les directeurs des établissements publics de la santé n’ont fait que se conformer à la réglementation en vigueur, en mettant en œuvre les mesures prévues concernant le « travail non fait ». le ministre de la santé, abdelaziz Ziari, avait affirmé en marge du Forum économique et social du cinquantenaire de l’indépendance, qu’ « il n’y a pas eu de mesures répressives à l’égard de la minorité des médecins grévistes. Par contre, il y a eu nonpayement des médecins durant la grève, conformément à la loi ». il avait ajouté que

L

es négociations entre l’intersyndicale de la santé publique (isP) et le ministère de tutelle, qui ont eu lieu respectivement lundi, mardi et mercredi derniers, ont fait l’objet hier d’une rencontre d’évaluation des responsables des trois syndicats des psychologues, des praticiens spécialistes et de praticiens de la santé publique (snapsy, snPsP et snPssP). selon le porte-parole de l’intersyndicale, le docteur Khaled Keddad, cette réunion intervient à la suite des rencontres de concertation entre le ministère et les trois syndicats relevant de cette corporation et dont les résultats ne sont pas à la hauteur de leurs aspirations. les trois syndicats se sont déclarés « insatisfaits » par la non-prise en considération des principales doléances, dont la révision de leur statut particulier et le régime indemnitaire». le président du snapsy M. Keddad, s’est dit ainsi «frustré par le gel de l’amendement

Une rencontre d’évaluation

caisses d’assurance sont prises en charge par le ministère de la solidarité nationale. a l’exception des pompes à insuline, qui ne sont pas encore disponibles, les médicaments contre le diabète, notamment l’insuline, les antihypertenseurs et les hypoglycémiants sont disponibles et remboursés». selon elle, l’algérie est en pleine transition épidémiologique. le diabète de type 2 occupe la quatrième place parmi les maladies non transmissibles et sa prévalence ne cesse d’augmenter. l’organisation des soins du diabète n’est toujours pas adaptée, malgré un système de sécurité sociale satisfaisant et la relative disponibilité des ressources médicales. les centres du diabète jouent un rôle important dans l’offre de soins, les examens de base, le suivi et l’éducation. les généralistes ont un rôle pivot, en collaboration avec les différentes associations du diabète locales, dans le dépistage, le suivi et l’éducation des personnes atteintes de diabète. Wassila Benhamed

L

e nombre de cas de cancer en algérie est appelé à augmenter dans les dix prochaines années à 300 cas pour 100.000 habitants, a affirmé le président de la société algérienne d'oncologie, le Pr Kamel bouzid. “le taux d'atteinte est passé à 80 cas pour 100.000 habitants, durant les années 90, à 120 cas pour le même nombre d'habitants durant ces dernières années, et devrait augmenter à 300 cas pour 100.000 habitants durant la prochaine décennie”, a fait savoir le spécialiste dans une déclaration à l'aPs. selon le spécialiste, l'algérie connaît actuellement le même rythme de progression du cancer que celui enregistré ces dernières années dans les pays occidentaux. Plusieurs facteurs sont à l'origine de l'augmentation du taux d'atteinte du cancer dont le vieillissement de la population, a indiqué le Pr bouzid, également chef de service d'oncologie médicale au Centre Pierre-etMarie Curie (CPMC). en effet, les personnes âgées représentent 7% en algérie avec une moyenne d'âge de 75 ans durant ces dernières années, a précisé le spécialiste qui a ajouté que ce taux est appelé à augmenter dans les prochaines années. se basant sur des chiffres de l'institut na-

300 cas par an pour 100.000 habitants

tional de santé publique (insP), la moyenne d'âge exposée à une éventuelle atteinte du cancer est de 52 ans, à l'exception du cancer du sein qui touche les femmes âgées de 40 ans et plus, un âge “très précoce”, selon le Pr ahmed bendib, spécialiste dans le dépistage du cancer du sein au CPMC, en comparaison avec les pays développés où le cancer touche la catégorie des 50 ans et plus. Parmi les autres facteurs contribuant à la propagation du cancer, les spécialistes citent le changement du mode de vie, l'environnement et les facteurs génétiques. 40.000 nouveaux cas de cancer sont recensés annuellement dont 20.000 cas chez les femmes et plus de 19.000 chez les hommes, a révélé le Pr doudja hamouda, chercheur sur le cancer à l'insP. les femmes sont plus exposées au cancer de l'appareil reproductif (sein, ovaire et col de l'utérus) et au cancer colorectal avec un taux de 68% du taux global des cancers en algérie. les cancers du poumon, de la vessie, de l'appareil digestif, du colon et de la prostate sont par contre les cancers les plus fréquents chez les hommes. APS

dimanche 23 juin 2013

la justice algérienne a reconnu l’« illégalité » du mouvement de grève enclenché par les médecins, soulignant que « dans ce cas précis, ces derniers encouraient la révocation. Ce que je n’avais pas voulu faire». «  il y avait peut-être des médecins qui ont été induits en erreur, et c’est pour cette raison que je n’ai pas pris de mesures répressives», avait-il expliqué. Pour ce qui est des revendications des syndicats de la santé relatives aux révisions des régimes indemnitaires et aux évolutions de carrière, les responsables du secteur précisent que ces dernières seront prises en charge par le ministère de la santé, de la Population et de la réforme hospitalière. s’agissant des primes de contagion et de garde ainsi que des perspectives d’évolutions professionnelles, le ministère annonce que ces dernières seront étudiées par la tutelle. Sarah Sofi

6

L

ors d’une virée effectuée, hier, au niveau de certains marchés de la capitale, notamment celui de la rue de la Bouzrina et de Ferhat-Boussaad, nous avons constaté de visu la hausse des prix des produits de large consommation, qui a touché même ceux de la saison. si cette flambée de la mercuriale continue sur le même rythme durant le mois sacré, qui coïncidera avec la période des vacances elle aura, sans aucun doute, un impact lourd sur les dépenses auxquelles doivent faire face les familles, surtout celles à faible revenu sachant que la préparation des deux évènements exige d’importantes dépenses. nous avons constaté, à titre d’exemple, que le prix de la pomme de terre varie entre 35 et 45 dA, le prix de la tomate n’affiche pas moins de 70 dA. la courgette, légume très demandé par la ménagère durant le mois sacré, qui était écoulée à 90 dA

Moins de trois semaines nous séparent du mois de Ramadhan. Les prix des fruits et légumes, ont déjà enregistré une flambée.

Les prix des fruits et légumes en hausse
A QUelQUes jOUrs dU rAmAdhAn

Nation

EL MOUDJAHID

l’APc d’Alger-centre innove, c’est le moins qu’on puisse dire après la décision d’ouverture, la nuit, du service d’état civil. Une décision qui prend effet aujourd’hui et qui ne manquera sans doute pas de réjouir les citoyens. «notre seul souci est d’être à l’attente de nos concitoyens et l’ouverture nocturne des guichets de l’état civil fait justement partie de nos préoccupations», avait expliqué le maire de cette commune Abdelhakim Bettache. ce dernier motive cette mesure par le flux important que connaît l’APc d’Alger-centre.

Ouverture nocturne des guichets de l’état civil
en outre, cela permettrait aux citoyens qui ont des empêchements durant la journée de pouvoir se rattraper le soir et de retirer par là même les documents en question en toute tranquillité. « c’est une bonne nouvelle pour nous», se réjouissent des jeunes de la rue tanger qui souhaitent que cette expérience donnera des idées aux autres maires d’Algérie et fera tache d’huile. «nous espérons la voir appliquée partout pour réduire la pression observée dans la journée au niveau des guichets des mairies  », dira un commerçant de la rue larbiBen-m’hidi qui se trouve à deux pas du siège de l’APc. l’ouverture la nuit des services de l’état civil vient, pour rappel, achever toute une panoplie de mesures décidées par l’équipe d’Abdelhakim Bettache dans le but de rendre à la capitale son lustre d’antan, notamment durant la saison estivale. de la rue didouche-mourad à la rue Benm’hidi en passant par le boulevard Amirouche, la rue Asselah-hocine ou encore Abane-ramdane, l’animation devrait être au rendez-vous cet été, du moins si l’on se fie aux ambitions affichées par les responsables de l’APc d’Alger-centre. Pour ce faire, un nouveau cahier des charges a été soumis aux propriétaires des cafétérias, des restaurants et autres salons de thé disposant d’une terrasse pour rester ouverts le soir jusqu’à minuit. l’autre innovation, et elle est de taille, concerne l’installation du wifi (internet) dans les terrasses et la nécessité de mettre en place un nouveau mobilier, plus attirant et flamboyant, au lieu et place des traditionnels chaises et parasols. les commerces avaient jusqu’au 30

a atteint le seuil de 70 dA. ce qui a attiré notre attention, c’est le prix du piment et du poivron, qui tourne autour des 150 dA. concernant le prix de l’oignon, les prix affichés

Alger-centre

oscillent entre 35 et 40 dA, tandis que les carottes sont affichées à 70 dA. l’haricot vert, qui était écoulé à 300 dA, a vu son prix fléchir pour atteindre 160 dA.

selon les commerçants, le prix de ce dernier va augmenter durant la période du ramadhan, au vu de la demande pressante de ce légume. s’agissant de la laitue, cette dernière a connu une hausse vertigineuse. elle est cédée à 100 dA. Par ailleurs, en ce qui concerne les prix des fruits, nous avons remarqué que ces derniers n’ont pas échappé à la règle, y compris ceux de la saison. A titre d’exemple, les abricots varient entre 100 et 70 dA le kilogramme, selon la qualité alors que la banane est cédée à 120 dA. en ce qui concerne les viandes blanches, leur prix a connu une hausse pour atteindre 260 dA le kilogramme. Quant aux viandes rouges fraîches, elles ont atteint les 1.300 dA. Un seuil maintenu depuis plus d’une année. sur les lieux, nous avons sollicité certains citoyens et commerçants afin de connaître leur point de vue quant aux prix des légumes et fruits affichés. leur réponse est unanime ; pour eux, il est nécessaire de renforcer et d’augmenter le nombre de contrôleurs pour réguler le marché, surtout durant la période de ramadhan. Makhlouf Ait Ziane

l’AssOciAtiOn mAchâAl chAhid rend hOmmAge AU chAhid hAmdAne BAtel à miliAnA :

Tombé au champ d’honneur à 26 ans

L

a caravane pour la protection de la mémoire nationale a observé une halte hier matin dans la ville de miliana pour rendre hommage à l’un de ses enfants, le chahid hamdane Batel. ce devoir de mémoire que mène inlassablement l’Association machâal chahid, a le mérite de laisser la flamme de novembre allumée afin que les jeunes générations s’imprègnent du combat et du martyre de leurs ainés. hamdane Batel est mort les armes à la main en Août 1959, il avait tout juste 26 ans. 26 ans mais toute une histoire de bravoure derrière lui. ses compagnons d’armes étaient venus pour en témoigner, pour parler tout simplement de lui. Omar ramdane, l’un des derniers chefs historiques de la Wilaya iv, parle de son jeune âge, « 26 ans, notre ainé dans la révolution, Benboulaid est mort à

l’âge de 39 ans, Bougara à l’âge de 33 ans, Benm’hidi 34 ans », la jeunesse de novembre. hamdane Batel activait dans la ville de miliana et celle de Khemis-miliana en contrebas, une activité de fidai qui a donné du fil à retordre aux autorités coloniales. ce n’est qu’après l’attentat perpétré contre un garde -champêtre qu’il est identifié et il monte alors au maquis l’été 1956, témoigne mr ramdane. il a refusé que l’on monte avec lui, nous étions plus jeunes et en grève en ce temps là, « restez ou vous êtes, nous avons besoin de vous en ville » lui avait déclaré le chahid. hamdane Batel rejoint la zone 1, dans la région de l’actuel chlef. il gravit la hiérarchie de l’Aln et en juin 1958 avec le changement de zones il est promu lieutenant politique. le chahid n’était pas marié, il est mort à la fleur de l’âge pour que son pays l’Algé-

rie vive libre. lui succédant, mustapha cherchalli, ancien moudjahid, aborde également ce facteur jeunesse qui rimait avec respect, « un grand respect envers l’ainé  ». énumérant des noms de chouhada et de chahidate, m.cherchalli tout en faisant part de sa joie de ces retrouvailles a néanmoins déploré l’absence de jeunes en grand nombre. la délégation constituée de représentants de l’Onm, d’enfants de chouhada, du P  apc de miliana ainsi que de moudjahidine de la zone autonome d’Alger a visité par la suite les maisonnettes  ou sont nés et ont grandi hamdane Batel et Ali Ammar dit Ali la Pointe. des maisonnettes enfouies dans la végétation dans lequartier d’elAnnassers, le quartier arabe ou vivait la grande majorité des « indigènes » du temps du colonialisme. A.M.A       

Une convention de coopération a été signée récemment entre l’institut des sciences de la nature et de la vie de l’université de Khemis-miliana (Aïn defla) et l’institut de l’agriculture, de l’environnement et des ressources de l’université de la province chinoise de shanxi, a-t-on appris hier auprès du rectorat. les deux partenaires ont convenu de coopérer dans la recherche scientifique afin d’atteindre leurs objectifs communs, a indiqué à l’APs le docteur el hadj Ailam, vicerecteur chargé de la formation supérieure de 3e cycle, de l’habilitation universitaire, la recherche scientifique et la formation supérieure de post-

Signature d’une convention de coopération avec la province chinoise de Shanxi
graduation à l’université de Khemis-miliana. la convention stipule l’échange de chercheurs scientifiques, d’informations et de statistiques, l’organisation de séminaires, de formations et de forums, la coopération et la recherche sur les programmes techniques choisis, a souligné m. Ailam, relevant que le support financier et infrastructurel est fourni par les gouvernements des deux pays. les domaines de coopération définis par la convention en question concernent l’aménagement des terres salines, la protection des sols et de l’environnement, la gestion des engrais et des éléments nutritifs et la recherche des techniques de l’économie

Université de Khemis-miliAnA

avril dernier pour exécuter les instructions de l’APc, sous peine de se voir retirer l’autorisation d’exploitation des terrasses. concernant les activités culturelles, là aussi, on s’attend à un programme haut en couleur. déjà, on annonce la réouverture de quatre salles de cinéma, en l’occurrence les salles debussy, Algeria, casino et ABc. le maire assure qu’elles seront ouvertes jusque tard dans la nuit afin, argue-t-il, d’encourager les commerçants à ouvrir dans la soirée. SAM

dimanche 23 juin 2013

le premier salon national des équipements et du matériel médical pour les handicapés ouvre ses portes du 4 au 7 juillet prochain à l’esplanade d’el hamma (en face de la Bibliothèque nationale). cette exposition se veut, selon les organisateurs rh international communication, une passerelle entre les utilisateurs, les institutions et les opérateurs spécialisés dans le domaine. cet espace est aussi une invitation à une sérieuse réflexion autour des différents risques auxquels nous sommes quotidiennement exposés, surtout si l’on ne fait pas attention. Un espace qui lèvera le voile sur le développement des technologies au niveau international, notamment à l’adresse et au profit des handicapés. mais qu’en est-il en Algérie ? combien sont-elles ces Pme qui fabriquent du made in Algeria ? Une question qui fera l’objet d’un large débat lors de cette rencontre. il sera également question de mettre en évidence les produits qui sont proposés sur la

Premier Salon du matériel médical et des équipements pour handicapés

dU 4 AU 7 jUillet

des eaux dans les terres arides, a indiqué la même source. les domaines de coopération concernent également la recherche des techniques de maximation des eaux et des engrais, la recherche de techniques de traitement biologique des terres polluées et la participation aux programmes des instances internationales, notamment l’Ue, l’OnUAA, le PnUe et le PnUd, a ajouté la même source. Un chargé du suivi du programme d’action sera désigné par les deux parties en vue de mettre en œuvre la collaboration et la coordination objet de la convention en question, a-ton encore précisé de même source.

PH. : Billel

sécurité sociale des personnes handicapées. enfin, il faut noter qu’une enquête menée par le ministère de la santé, de la Population et de la réforme hospitalière, en collaboration avec l'Office national des statistiques (Ons) et des agences internationales en Algérie, révèle que 44% sont concernés par le handicap moteur. le handicap visuel, lui, arrive juste après, soit avec 24%. selon cette même enquête, ce sont les sujets de sexe masculin qui sont plus touchés que ceux de sexe féminin. Quelles sont les principales causes des handicaps ? Une recherche révèle que 28,5% des cas sont des atteintes congénitales ou héréditaires, 16,7% sont le fait de séquelles des accidents ou de blessures, 14,2% des maladies infectieuses, 12,5% des effets de vieillesse, 7,9% des violences psychologiques ou physiques et, enfin, le handicap lié aux accidents et aux blessures est estimé à 17,5%. R. N.

EL MOUDJAHID

CONFÉRENCE ANNUELLE DE LA COMPAGNIE AIR ALGÉRIE

Le nombre de passagers transportés par la compagnie Air Algérie a augmenté de plus de 13% durant les quatre premiers mois de 2013, ce qui lui a permis de porter sa part de marché à 49%, a indiqué, hier à Alger, son PDG, Mohamed Salah Boultif. Le trafic d'Air Algérie a dépassé 1,3 million durant la période janvier-avril 2013, soit une hausse de 13,61% par rapport à la même période de l'année 2012, a précisé M. Boultif, lors de la conférence annuelle de la compagnie.
e réseau international a connu, pour la même période, une évolution de 17,76%, avec une amélioration du taux de remplissage qui est passé de 60 à 62%, selon les chiffres avancés par le PDG. Ces résultats ont été tirés notamment par la "forte progression" du réseau Afrique dont le trafic a doublé, passant de 15.359 passagers à fin avril 2012 à 31.815 passagers à fin avril 2013. Sur le réseau intérieur, le trafic continue aussi d'évoluer avec une croissance de 6,85% et un taux de remplissage passant du 61,5% à 66,7%. Grâce à cette augmentation du nombre des voyageurs, la part de marché d'Air Algérie a atteint 49,05%, contre 47,44% pour la même période de 2012. Concernant le bilan de 2012, la compagnie a transporté 4,08 millions de passagers, en hausse de 14,25%, selon les données présentées lors de cette conférence. Le réseau Afrique booste le chiffre d'affaires de la compagnie Le réseau Europe a enregistré la plus forte croissance du trafic avec un taux de 46,89%, suivi du réseau Afrique (36,18%), Amérique (26,14%), Moyen-Orient (19,24%), Asie (8,43%), ainsi que le marché français avec une hausse de 7,26%. Cette progression a permis à Air Algérie d'augmenter son chiffre d'affaires de 18% en 2012. Pour le réseau Afrique, ce chiffre est en nette hausse de 60,16%. M. Boultif a estimé que ces indicateurs "très prometteurs" témoignent que la nouvelle vision stratégique de développement à moyen terme "commence à porter ses premiers fruits". "Notre plan de développement ambitionne non seulement de remettre la compagnie sur le chemin de la compétitivité et de la rentabilité, mais aussi et surtout d'assurer sa pérennité pleine et entière à travers un vaste programme d'investissement", at-il souligné. À cet égard, la compagnie compte ouvrir 4 nouvelles lignes durant la période d'hiver 2013/2014 sur le réseau Afrique considéré comme "prioritaire" dans le plan de développement du transporteur aérien public. Cependant, la ponctualité des vols de cette compagnie a baissé de 0,8% à 64% en 2013. M. Boultif explique cette baisse

M. Boultif : « Augmentation du nombre des passagers de 13% en 2013 »

Economie

7

L

Inauguration à Jijel de deux nouvelles lignes hebdomadaires vers Alger et Grenoble
TASSILI AIRLINES

par la grève des contrôleurs français et aux mauvaises conditions météorologiques. Le PDG a, par ailleurs, sollicité les opérateurs et institutions étatiques du secteur du transport aérien afin de "prendre des mesures d'accompagnement qui soient en phase avec ses ambitions légitimes, notamment en matière de concurrence loyale". Selon M. Boultif, Air Algérie trouve beaucoup de difficultés pour accéder aux marchés étrangers, et particulièrement européens, alors que les autres compagnies bénéficient de facilitations pour travailler sur les lignes algériennes. De son côté, le représentant du ministère des Transports, Messaoud Benchemam, a considéré que la situation concurrentielle d'Air Algérie est "très appréciable", mais la compagnie doit "se reprocher ses faiblesses au lieu de faire des reproches aux autres". Pour lui, la compagnie doit faire plus d'efforts à travers la formation de son personnel, avec une meilleure organisation afin d'améliorer la qualité de ses prestations, notamment en matière de ponctualité qui reste "le point noir". "Air Algérie est appelée à améliorer encore sa situation concurrentielle et sa part de marché d'une façon plus sérieuse", a-t-il indiqué.

Vers l’amélioration de l’offre de 11% pour la saison estivale et la omra
La compagnie aérienne nationale Air Algérie va améliorer son offre globale de 11% durant cette saison estivale, pour répondre à la forte demande durant cette période, qui coïncide, cette année, avec le Ramadhan et la omra, a annoncé, hier, M. Mohamed Salah Boultif. Cette offre sera répartie entre 12% pour le réseau international et 10% pour le réseau intérieur, a indiqué M. Boultif. Cette augmentation profitera aux marchés européen, africain et canadien, alors que le marché ''France'' connaîtra une hausse de 4%, a-t-il précisé. Pour la réalisation de ses objectifs, la compagnie a programmé des vols supplémentaires afin de répondre aux besoins croissants de sa clientèle durant cette période, qui coïncidera avec le mois de Ramadhan, et sera suivie par celle du "hadj". La flotte d'Air Algérie sera par ailleurs renforcée par l'affrètement de deux gros-porteurs pour les vols réguliers et l'opération "omra", et deux moyenscourriers pour couvrir le déficit en avions durant la saison estivale. Air Algérie prévoit, d'autre part, une évolution de 4% de l'offre de sièges pour

l'opération "omra" (chaâbane/ramadhan) par rapport à la même période en 2012, avec 59.724 sièges pour 220 vols. Pour la campagne "hadj", qui commencera le 18 octobre prochain, il est prévu de transporter 28.800 pèlerins, avec le concours d'une autre compagnie aérienne. La compagnie envisage également d'appliquer des tarifs "adaptés" durant cette période avec des promotions spéciales "Ramadan" sur toutes ses lignes. M. Boultif a insisté, devant les cadres de l'entreprise, sur l'importance de saisir cette occasion pour apporter "une nette amélioration" à la qualité de service. "L'amélioration de notre qualité de service constitue le seul gage de maîtrise de notre marché. Nous devons apporter la preuve que nous nous engageons résolument dans la voie d'une compagnie qui ambitionne de devenir leader sur son marché", a-t-il souligné. Concernant le plan d'investissements de la compagnie, M. Boultif a annoncé qu'un processus d'acquisition de 16 nouveaux appareils est en phase d'évaluation. La compagnie avait lancé, en avril dernier, un appel d'offres pour l'acquisition de huit appareils de 150 places, trois de 250 places, trois autres de 70 places et deux appareils cargo d'une capacité de 13 à 20 tonnes. Cette acquisition permettra de renforcer la flotte d'Air Algérie qui devrait atteindre 59 appareils. L'acquisition de ces nouveaux appareils sera financée par concours bancaire avec plus de 49 milliards de DA réservés à cette opération. La Banque nationale d'Algérie (BNA) assurera ce financement au nom de l'ensemble des banques publiques de la place. Concernant la création d'un "hub" visant à intégrer le marché du transit international, M. Boultif a indiqué que le projet est au stade de l'évaluation des offres. Le plan de développement d'Air Algérie comprend également la création d'un centre de formation, dont la compagnie prépare la fiche technique du projet qui sera réalisé sur un terrain à Rouiba d'une superficie de 27.000 m2. Air Algérie compte aussi engager un plan de restructuration qui a pour objectif principal de dissoudre les anciennes filiales et la création de nouvelles filiales plus "fiable", selon le PDG. Synthèse RN

L

a compagnie aérienne Tassili Airlines a inauguré, hier, à l’aéroport international Ferhat-Abbas de Jijel, deux (02) nouvelles lignes reliant une fois par semaine, cette ville à Alger et à Grenoble, en France, a-t-on constaté. Le vol inaugural d’hier a effectué la liaison Alger-Jijel-Alger aux horaires respectifs de huit heures et neuf heures du matin. Il sera suivi, selon M. Kamel Mezghiche, directeur commercial de Tassili Airlines, présent à l’inauguration de cette desserte aérienne, d’un second vol Alger-JijelAlger à 18 heures et à 19 heures. "Chaque vendredi, deux vols Alger-Jijel-Grenoble et retour seront assurés", a ajouté M. Mezghiche, annonçant également l’ouverture de prochaines dessertes en aller-retour entre Jijel et

d’autres villes du pays, notamment vers les destinations du Sud algérien, en ce début de saison estivale. Un troisième vol hebdomadaire vers Alger sera assuré à partir du 5 juillet prochain, at-on également appris du directeur commercial de Tassili Airlines qui a précisé qu’en attendant l’ouverture d’un point de vente de cette compagnie enceinte aéroportuaire de Jijel, les ventes de billets s’effectuent dans deux agences dont Touring Voyages. Ces nouvelles dessertes qui viennent renforcer le trafic aérien au départ et en provenance de Jijel, jusque-là réduit à un seul vol quotidien assuré par Air Algérie vers la capitale, n’ont@ pas manqué de susciter un grand soulagement chez les voyageurs, a-t-on constaté. APS

Dimanche 23 Juin 2013

8

AREZKI IDJEROUIDÈNE, PDG DE LA COMPAGNIE AÉRIENNE AIGLE AZUR, INVITÉ

L

Invité du forum Economie d’El Moudjahid, le président-directeur général d’Aigle Azur, M. Arezki Idjerouidène, est revenu sur l’évolution de cette compagnie et son développement, depuis qu’il est passé à ses commandes au début des années 2000. Des efforts patients lui ont valu des louanges et parfois, on n’en doute pas des critiques. D’après les indicateurs présentés, le chemin fait par Aigle Azur a été marqué par un développement qui lui a permis de se maintenir dans cette activité, dont le marché est caractérisé par une très forte concurrence, mais où petits et grands transporteurs se côtoient et se complètent.
Les trois derniers Airbus qui sont neufs, sont aux nouvelles couleurs, le reste de la flotte suivra, au fur et à mesure que les appareils arrivent’’, at-il ajouté. Les annonces de bord, depuis des années sont personnalisées en fonction des destinations sur lesquelles nous opérons, ainsi, ‘‘au-delà du français et de l’anglais, nous nous sommes adaptés en Algérie avec l’arabe et le kabyle. C’est à bord de nos avions depuis 4 ans.’’

Des nouveautés

Economie

EL MOUDJAHID

Aigle Azur ambitionne aussi de déployer ses ailes sur le marché africain, seul le Mali compte parmi les lignes long-courrier de la compagnie, aussi d’autres destinations seront desservies, d’ici l’hiver 2014, vers la région Afrique qui ne manque pas de potentialités, dont celle de Dakar, a annoncé le patron d’Aigle Azur. Actuellement, la compagnie totalise une flotte neuve de 13 avions Airbus (A319, A320 et A321) et compte un effectif de près de 1.400 employés, dont 600 en Algérie. Pour ce qui est du partenariat avec Corsair, il permet de mettre en relation les réseaux de vols des deux compagnies. Ainsi, avec un seul billet, les passagers vont combiner les vols sur les deux compagnies et payer moins cher. Il s’agit, en fait, de combiner toutes leurs dessertes. Meziane Idjerouidène, le fils, présent à cette occasion, cite à titre d’exemple les passagers en provenance d’Alger à destination de Montréal. Pour la haute saison, la compagnie a mis en place une série de nouveautés, notamment en matière de programmes. Le premier point, qui est le plus important, c’est le renfort du programme depuis le début du mois d’avril Paris/Alger, sur cette ligne Aigle Azur est passé à cinq fréquences quotidiennes, cela fait un vol toutes les deux heures entre Paris et Alger. ‘‘C’est une véritable navette qu’on a mis en place avec un nouveau vol qui passe la nuit à Alger, qui arrive tard. Il part à 18h20 de Paris Orly et part le matin tôt d’Alger, à 7h45, explique le conférencier. Une autre fréquence quotidienne au départ de Roissy est également mise en place, ‘‘par souci d’équilibre de notre présence et surtout pour répondre à la demande en Ile-de-France, notre présence est de mise sur la plate-forme Charles de Gaulle et plus précisément au terminal D2’’, a-t-il souligné. L’autre ligne ayant fait l’objet de renforcement est celle de Paris/Oran, qui était de 9 fréquences hebdomadaire, et qui passe cet été à 10 fréquences, avec un quotidien au départ d’Orly, et une autre fréquence au départ de Roissy. Au départ de Marseille également, le Marseille/Alger passe de 10 vols hebdomadaire à 11 fréquences hebdomadaire. Quant à Marseille/Oran, c’est une première, en quotidien avec Aigle Azur, depuis 2 mois. Constantine également a été renforcée avec 5 fréquences hebdo-

Belles perspectives sur le long-courrier

Photos : Wafa

es performances actuelles d’Aigle Azur et l’environnement où elle évolue, marqué par une rude concurrence en Méditerranée, font que la compagnie table sur un développement rapide sur le long courrier. Dans ce sens, l’événement majeur pour Aigle Azur est d’ouvrir ses portes à un géant chinois HNA, propriétaire de la quatrième compagnie chinoise Hainan Airlines avec un chiffre d’affaires de 50 milliards de dollars. HNA a acquis 48% du transporteur aérien Aigle Azur, néanmoins Gofast garde le contrôle de la société, et le management d’Aigle Azur reste inchangé. Sur le plan opérationnel, cet accord sera suivi du lancement de lignes entre Paris et la Chine, alors qu’Aigle Azur n’opérait jusqu’à présent que sur des courts et moyen-courriers.

madaire, toujours au départ de Marseille. ‘‘Nous n’avons pas oublié de renforcer Lyon, qui est une escale importante pour nous, en renforçant plus particulièrement deux lignes : cinq fréquences Lyon/Sétif et Lyon/Bejaia, 2 fréquences hebdomadaire. On a fait évoluer nos jours et horaires d’opération pour les adapter le mieux à la demande sur tout le territoire et ne pas nous focaliser exclusivement sur la capitale’’, explique M. Idjerouidène. L’autre ligne renforcée Toulouse/Alger, à l’instar de Toulouse/Oran, à trois fréquences hebdomadaire. S’agissant des évolutions sur Paris, notamment entre l’Est et l’Ouest, la compagnie a revu notre programme pour équilibrer, et pour qu’il y est une offre similaire entre l’est et l’ouest de l’Algérie au départ de Paris. Il y a aujourd’hui l’équivalent de deux fréquences sur l’Ouest, plus deux quotidiens, 10 fréquences sur Oran et on est en quotidien entre Paris et Tlemcen et également sur l’est, qui est ‘‘un peu plus difficile dans le sens où il y a plus d’aéroports concentrés sur une zone géographique réduite, d’où l’intérêt d’arriver à satisfaire un peu tout le monde et ne sacrifier personne. Tout comme a été renforcée la ligne Paris/Annaba, Constantine et Sétif, en évitant de superposer les vols en matière d’horaires ou de jours d’opération’’, a indiqué le numéro deux d’Aigle Azur. En ce qui concerne les nouveautés Aigle Azur sur le réseau, il convient de signaler l’ouverture de deux fréquences hebdomadaire entre Paris et Nice, comme ligne saisonnière. Aigle Azur va bientôt fêter, à la fin du mois de juillet, la 1re année d’exploitation Paris/Moscou qui est opérée de façon quotidienne et même biquotidienne au départ d’Orly grâce à un partenariat avec la compagnie aérienne russe Transaero, qui est la deuxième compagnie aérienne russe derrière la compagnie nationale. Le Portugal aussi n’a pas été oublié puisque la ligne Paris/Lisbonne a été également renforcée, notamment en opérant de façon biquotidienne (un vol le matin et un vol l’après-midi) durant toute la saison estivale. En ce qui concerne les évolutions, il a été rappelé qu’en avril dernier, le terminal 2B au départ de Roissy a été changé, les opérations ont basculé au terminal 2D, ce qui

permet à Aigle Azur d’avoir plus de correspondances. Les vols concernés par ce changement, sont le quotidien Alger, Oran et Annaba. Le salon Orly à Paris, ‘‘cela fait des années qu’on militait et qu’on travaillait pour le faire évoluer et le rafraîchir, qu’il soit plus en adéquation avec les demandes de nos clients de la classe Affaire et Premium, notamment’’, cela a été fait s’est réjouit le patron d’Aigle Azur. ‘‘Ce salon vient d’être renouvelé, modernisé et rafraîchi’’, a-t-il dit. Pour une nouveauté c’en est vraiment une, Aigle Azur a aussi lancé il y a une dizaine de jours, l’enregistrement on line sur le site internet de la compagnie, cette opéra-

tion est au stade de l’essai et concernera également l’Algérie, mais pas pour tout de suite, a expliqué Meziane Idjerouidène, ‘‘on travaille dessus pour la rentrée prochaine’’, a-t-il rassuré. Pour le moment l’opération concerne le Portugal, Nice et la semaine prochaine la Russie. Après quoi, il s’est félicité de la nouvelle concernant la modernisation du terminal de Constantine. Il n’a pas manqué de souligner le changement opéré dans le logo d’Aigle Azur, grimé désormais de nouvelles couleurs, qui s’inscrivent dans le prolongement de tout ce qui constitue l’identité de la compagnie. ‘‘Les premiers avions ont un nouvel habillage.

Arezki Idjerouidène, un n homme qui a démarré sa carrière dans les affaires, en 1983, avec 10.000 francs français empruntés chez des parents et des amis, croit dur comme fer que la clé de la réussite demeure dans la persévérance. C’est ce message qu’il voulait lancer, à partir de la tribune du Forum d’El Moudjahid, à tous les jeunes qui veulent réussir, mais baissent les bras au moindre blocage. Au départ, dit-il, « j’avais

préparé mon intervention. Mais, vendredi, durant le vol Paris-Alger, j’ai fait une rencontre anodine avec un jeune Algérien. » Un jeune, parmi des milliers, qui veulent profiter des opportunités qu’offre le marché algérien, mais se retrouvent très vite désabusés par des difficultés d’ordre bureaucratique. Ce qui fera dire au PDG d’Aigle Azur que ce sont ces difficultés qui font que le marché algérien est une grande aubaine. Tout en ajoutant «  les

Un mot-clé,

‘‘Depuis bientôt un an on fait la même chose au sol, quoique cela a été plus compliqué à mettre en place, mais à Orly également, il y a des annonces en portugais et pour le Mali c’est exactement la même chose, pour réserver le meilleur accueil possible pour toute notre clientèle, pour l’essentiel émigrée’’. L’autre annonce est relative à l’association d’Azur technique avec Suisse air technique, la fusion des activités permet l’émergence du numéro un de maintenance. ‘‘C’est une autre fierté pour nous’’, souligne Arezki Idjerouidène. Sur les tarifs, il souligne qu’Aigle Azur est compétitif tant du point de vue du prix, avec de surcroît des tarifs promotionnels, que celui de la qualité, qui fait que la compagnie n’a pas à rougir de ses performances en la matière, par rapport à ce qu’offrent d’autres compagnies en lowcost. Aigle Azur arrive donc à faire bonne figure dans ce domaine, en particulier, a-t-il expliqué. C’est que la concurrence et donc l’exigence de compétitivité conduit les compagnies à adopter les meilleures pratiques et développer les outils qui permettent de les supporter. A la question de savoir, si Aigle Azur n’envisagerait pas de se développer sur le marché domestique en Algérie, il fait savoir d’abord que la réglementation ne le permet pas pour les compagnies étrangères, ajoutant que le développement des infrastructures routières et ferroviaire, rendent presque inutile la présence d’autres transporteurs sur les lignes intérieures. Farid Bouyahia

Une flotte neuve et un service de qualité

marchés où l’environnement est facile, sont des marchés très difficile à conquérir. Car la concurrence est rude et les batailles qu’il faut mener sont pire que la bureaucratie » pour lui, l’Algérie est l’un des rares pays au monde, avec la Chine, qui offre un panel aussi large pour créer son entreprise, pour se développer et pour réussir. C’est pourquoi, il dira au jeune « qu’il faut se battre, et qu’il faut de la persévérance pour créer de la richesse, pour lui et pour les autres ».

lll

Dimanche 23 Juin 2013

EL MOUDJAHID

HIER DU FORUM D’EL MOUDJAHID

Economie

9

Recul de plus de 8%
EXPORTATIONS ALGÉRIENNES DURANT LES CINQ PREMIERS MOIS DE 2013

Les exportations de l’Algérie ont atteint 29,85 milliards de dollars (mds usd) durant les cinq premiers mois de 2013, contre 32,54 mds à la même période de l’année écoulée, en baisse de 8,26%, a-t-on appris hier auprès des Douanes algériennes.

Un programme estival ambitieux A
igle Azur propose des nouveautés pour cet été. La compagnie a, en effet, procédé à un renfort de son programme, notamment en ce qui concerne la desserte Paris-Alger qui est passée depuis le 1er avril 2013 à 5 fréquences quotidienne, à raison d’un vol toutes les deux heures. « C’est une véritable navette qui a été mise en place entre Paris et Alger », a souligné, hier, M. Meziane Idjerouidène au forum économique d’El Moudjahid. L’on note également le renfort de la desserte sur « Roissy », puisqu’on l’a ouvert en quotidien, en plus des 4 fréquences au départ de Paris, Orly Sud, ajoute ce même responsable. D’autre part, et au moment où la desserte Marseille- Alger a été renforcée d’une fréquence, « MarseilleOran » passe en « quotidien ». A relever, également, Paris-Oran passe à 10 fréquences par semaine, Lyon-Sétif passe à 5 fréquences hebdomadaires, met en exergue M. Idjerouidène. En somme, c’est l’ensemble de l’offre qui a été globalement « remaniée et renforcée ». Lors de cette conférence-débat, les conférenciers ont par ailleurs insisté sur le fait que d’importants efforts ont été déployés aux fins de mieux répartir l’offre d’Aigle Azur à travers le nord du pays. « Il était question de tout revoir pour assurer un équilibre entre les régions. En d’autres termes, avoir une offre globale et adaptée que ce soit sur l’Algérois, ou aussi bien à l’est qu’à l’ouest du pays », affirme M. Meziane Idjerouidène. Explicite, il dira : « les marchés sont différents. Le nombre d’aéroports aussi diffère d’une région à l’autre. Il y a beaucoup moins d’aéroports à l’ouest du pays (puisqu’il n’y a que ceux d’Oran et de Tlemcen) et beaucoup plus d’aéroports à l’Est, (avec Constantine, Batna, Biskra, Béjaia, Sétif). Donc, et puisque la répartition de l’offre était quelque peu déséquilibrée, on a revu ce tout, pour équilibrer la situation de façon à ce qu’il y ait une offre biquotidienne au départ de Paris sur l’Ouest, et une offre biquotidienne sur l’Est de façon globale ». Pour ce qui est de la desserte vers le Sud, M. Arezki Idjerouidène notera que « depuis que la paix est revenue en Al-

L

Hausse des activités au e 4 trimestre 2012

ENTREPRISES SIDÉRURGIQUES, MÉCANIQUES ET ÉLECTRIQUES

La leçon d’Idjerouidène avait pour objectif d’expliquer au jeune qu’en luttant, le fruit de la réussite a plus de goût, plus d’arôme et plus de consistance. Et seule la ténacité peut faire reculer les difficultés telles que la bureaucratie, qui ne peut être abrogée par décret. Et justement c’est grâce à son obstination que Arezki Idjerouidène, reconnu comme un grand professionnel dans le secteur, a su s’imposer dans le monde des affaires et qu’Aigle Azur, une compagnie bénéficiaire, a su s’imposer dans la cour des

la persévérance

gérie, les sociétés internationales n’hésitent pas à faire une escale à Alger avant de se déplacer au Sud via une ligne intérieure. Aujourd’hui, la demande est faible, presque inexistante, maintenant », a-t-il soutenu. Par ailleurs et de l’avis du même responsable, il n’y a pas de place pour un 3e opérateur pour le transport domestique. A une question relative à des éventuelles promotions Spécial Ramadhan, M. Meziane Idjerouidène a tenu à souligner de prime abord que les tarifs sont «très compétitifs». La promotion en cours va jusqu’au 23 octobre 2013. Il mettra en relief, d’autre part, que durant les 3 dernières années, une baisse de 30% du tarif moyen vendu à l’année a été enregistrée. « Ce qui est extrêmement important », notera-t-il, avant de préciser qu’en général, pour bénéficier de tarifs promotionnels, le voyageur doit réserver le plus tôt possible. A retenir également, depuis le début de l’année en cours, soit le 1er janvier 2013, les vols ont été commercialisés avec des promotions à partir de 220 euros TTC, aller-retour, au départ de France et 22.000 DA TTC, aller-retour, au départ d’Algérie. La nouveauté en matière de services concerne l’enregistrement en ligne sur certaines lignes d’Aigle Azur. Ce service sera mis en place en Algérie dès la prochaine rentrée sociale. « On fera cela après la période estivale, qui est une période assez chargée », note M. Idjerouidène. Par ailleurs, il convient de signaler que le groupe Gofast — actionnaire principal d’Aigle Azur — a souhaité, il y a quelque temps de cela, ouvrir le capital d’Aigle Azur pour un meilleur développement du groupe et c’est en octobre 2012 qu’a été concrétisée l’entrée du groupe HNA dans le capital de la compagnie. Aigle Azur qui, aujourd’hui, vole exclusivement en court, moyen-courrier, compte développer l’activité long-courrier, en partenariat avec le groupe HNA. L’on s’attend prochainement à des ouvertures de lignes qui seront dans un premier temps sur la Chine, (Pékin et Shanghaï) plus particulièrement. Soraya G.

L

e s importations, elles, ont totalisé 23,58 mds usd durant les cinq premiers mois de 2013, contre 20,07 mds à la même période de 2012, en hausse de 17,52%, précise un bilan du Centre national de l’informatique et des statistiques des Douanes (Cnis), dont l’APS a obtenu une copie. Ces résultats se sont traduits par un excédent de la balance commerciale de 6,26 mds usd à fin mai 2013 contre 12,47 mds usd à la même période en 2012, en baisse de plus de 49,7%. Ainsi, le taux de couverture des importations par les exportations est passé de 162% à 127% durant la période. Ce recul des exportations s’explique par des baisses de 9,82% des exportations des hydrocarbures, de 43% des biens d’équipements industriels et de 34,8% des produits bruts, selon les chiffres du Cnis. Les produits bruts et les biens d’équipements industrielsn’ont représenté que 0,17% et 0,03% de la structure globale des exportations algériennes durant les cinq premiers mois de l’année en cours. Les hydrocarbures, par contre, représentent toujours l’essentiel des exportations algériennes avec une part de 96,19% du volume global des exportations, soit 28,71 mds usd durant les cinq premiers mois de 2013, contre 31,83 mds usd à la même période une année auparavant, un recul de 9,82%. Hydrocarbures : poursuite du recul des exportations en mai Durant le mois de mai dernier, les exportations algériennes ont poursuivi leur baisse (6,47%) sur le sillage d’une baisse de près de 7% des exportations d’hydrocarbures, qui ont représenté 95,5% du total des exportations du pays. Les exportations de l’Algérie ont atteint

L

grands, au point de signer un accord stratégique avec le groupe chinois HNA, propriétaire de la quatrième compagnie chinoise Hainan et qui pèse 50 millions de dollars. Arezki Idjerouidène, ce montagnard, comme il aime à le rappeler, savait-il à son arrivée à Paris en 1977, qu’il allait réussir dans un secteur jamais investi par un émigré algérien ? Difficile de répondre, mais une chose est sûre, dans la vie il ne faut jamais baisser les bras. Et c’est ce message qu’a voulu faire passer « da Arezki ». Nora Chergui

a diversification de l’économie préconisée au titre du nouveau régime de croissance, unerevendication insistante qui a fait le consensus à l’occasion du Forum économique et social du cinquantenaire, ne peut s’opérer en dehors de la consolidation du rôle de la petite et moyenne entreprise pour lui permettre de s’intégrer à la stratégie de croissance. Le redéploiement de la PME, appelée à s’inscrire dans cette logique économique qui s’impose désormais à l’Algérie, doit prendre en compte le volet de la sous-traitance et la dimension territoriale dans un souci d’équilibre en matière de répartition spatiale et de stabilité sociale, le déséquilibre étant marqué en faveur des wilayas du Nord qui accueille 60% des effectifs au détriment des régions de l’intérieur du pays, notamment le Sud avec seulement 10% de PME. La création d’entreprises, dans cette catégorie, devra également être orientée vers les filières qui concourent à l’intégration et à la diversification de l’économie nationale. L’état des lieux retenu par un rapport du CNES, élaboré sur la base de données fournies par les départements concernés, fait ressortir une forte prédominance du secteur des services, en particulier, et «une absence criante des nouveaux métiers de point », une caractéristique « symptomatique des efforts devant être menés en matière d’économie fondée sur la connaissance et le savoir». A ce niveau intervient le volet de la formation de la ressource humaine, un thème souligné avec insistance par les experts présents au forum du CNES de par l’importance de son rôle dans la qualification des personnels et de la main-d’œuvre, mais aussi de consolidation des ca-

Un rôle prépondérant pour la PME
NOUVEAU RÉGIME DE CROISSANCE

en mai dernier 5,88 mds usd contre 6,29 mds usd en mai 2012 (6,47%), alors que les importations ont totalisé 4,50 mds usd contre 4,35 mds usd (+3,54%). Ces résultats se sont soldés par un excédent de la balance commerciale de 1,37 md usd contre 1,93 md usd, en baisse de 28,9%, selon le Cnis. Les exportations des hydrocarbures ont atteint 5,62 mds usd en mai 2013 contre 6,04 mds usd le même mois en 2012, soit une diminution de 6,89%. Quant aux exportations hors hydrocarbures (4,5% du volume global des exportations), elles ont atteint 265 millions usd en mai 2013. Les produits hors hydrocarbures exportés sont constitués du groupe «demi-produits» avec 211 millions usd, les biens alimentaires avec 44 millions de dollars usd et les produits bruts avec 8 millions usd. Le groupe Sonatrach avait entamé un programme de réhabilitation et de modernisation de ses raffineries. Il s’agit notamment de celles de Skikda, d’Alger et d’Arzew à travers la réalisation de nouvelles unités de traitement des rejets dont certaines seraient mises en marche durant l’année en cours. Le ministre de l’Energie et des Mines, M. Youcef Yousfi, avait déclaré que «la capacité actuelle de raffinage de l’Algérie, de près de 700.000 barils/jour, sera doublée d’ici cinq ans à travers la réalisation de six nouvelles raffineries», ce qui permettra de couvrir la consommation nationale jusqu’en 2040 et développer une pétrochimie à la proximité de ces raffineries. En 2012, l’Algérie a réalisé un excédent commercial de 27,18 mds usd contre 26,24 mds usd en 2011, en hausse de 3,6%. Cette légère amélioration est due à une «relative stabilité» des flux des importations et une hausse des exportations du pays.

e secteur des Industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et électroniques (ISMMEE) a enregistré une hausse durant le 4e trimestre 2012, indique une enquête de l'Office national des statistiques (ONS). L'activité industrielle des ISMMEE a connu une hausse, caractérisée par le fait que l'ensemble des entreprises du secteur ont utilisé leurs capacités de production de 50 à 75%, indiquent les résultats d'une enquête de conjoncture trimestrielle réalisée par l'Office auprès des entreprises industrielles. Les industriels concernés par l'enquête ont déclaré que le degré de satisfaction des commandes en matières premières reste égal aux besoins exprimés, détaille l'enquête. Malgré la hausse des prix de vente durant le dernier trimestre de 2012, la demande en produits fabriqués a augmenté et près de 50% des industriels qui ont répondu au questionnaire relèvent ne pas avoir satisfait toutes les commandes reçues et 93% ont déclaré avoir des stocks de produits fabriqués, situation jugée anormale par plus de la moitié des concernés. La majorité (90%) des chefs d'entreprise ont jugé que la trésorerie des entreprises du secteur a été normale, malgré l'allongement des délais de recouvrement des créances, les remboursements d'emprunts, les charges élevées et la rigidité des prix qui continuent d'influer sur la trésorerie. L'enquête précise, en outre, que plus de 36% des entreprises des ISMMEE ont recouru à des crédits bancaires et près de 30% ont eu des difficultés à les contracter. Selon les chefs d'entreprise du secteur, les effectifs sont restés stables durant les trois derniers mois 2012, alors que plus de la moitié d'entre eux trouvent que le niveau de qualification reste insuffisant et près de 30% ont des difficultés à recruter le personnel d'encadrement, de maîtrise et d'exécution. Environ 50% des industriels du secteur ont déclaré pouvoir produire davantage en embauchant du personnel supplémentaire. En raison de la vétusté et des problèmes de maintenance, plus de 40% des chefs d'entreprise ont déclaré avoir enregistré des pannes d'équipements, entraînant même des arrêts de travail pour près de 10% des concernés. Pour les mois prochains, les industriels des ISMMEE préconisent une hausse de l'activité, de la demande, des prix de vente et des effectifs ainsi qu'une meilleure perspective de leur trésorerie.

pacités managériales aux plans de l’innovation et de la compétitivité. Le constat, aujourd’hui, laisse apparaître « le caractère éphémère des entités créées et leur taille qui reste très réduite », note le rapport. En fait, le taux de mortalité des PME, soit 7,86%, reste supérieur à celui de leur création (6,92%), alors que 96% du tissu de ces entreprises est constitué de TPE (très petites entreprises). L’autre constat est que les entreprises versées dans l’agroalimentaire sont « essentiellement de type familial ne maîtrisant pas le processus d’exportation et les exigences réglementaires internationales ». L’enjeu, par conséquent, impose aux entreprises d’insérer dans leur agenda les bonnes pratiques de gestion qui consistent à apprendre à analyser les indicateurs et signaux du marché, opter pour une stratégie de développement orientée vers les fondamentaux de la mise à niveau et de la bonne gouvernance, d’acquérir les instruments de la concurrence et de la compétitivité. Et c’est dans l’objectif de mise en place d’une stratégie de développement durable que s’inscrit la démarche des pouvoirs publics, à travers le plan quinquennal 20102014 visant la création de 200.000 PME et la mise à niveau de 20.000 entreprises. D’autres actions et mesures incitatives ont été initiées dans ce sens en matière d’allègement fiscal, de renforcement des capacités d’autofinancement des PME, par le biais de la Bourse et le recours au leasing notamment de financement de projets à longue maturité à travers le FNI et les de fonds d’investissements locaux. D. Akila

Dimanche 23 Juin 2013

EL MOUDJAHID

TIzI OuzOu

L

a célébration du 51e anniversaire de la fête de l’indépendance nationale fait l’objet d’intenses préparatifs par l’exécutif de la wilaya de Tizi Ouzou, à sa tête le premier responsable, le wali Abdelkader bouazghi, qui compte marquer cette date symbolisant la délivrance du peuple algérien d’une inhumaine colonisation qui aura duré pas moins de 132 longues années par l’organisation d’un défilé constitué de camions porte-chars représentant les différentes activités et réalisations des directions de l’exécutif, l’inauguration d’un certains nombres de structures et la pose de la première pierre de réalisation de plusieurs grands projets. Pour faire un point de situation de ces préparatifs, le premier magistrat de la wilaya a présidé, dans l’aprèsmidi de mercredi dernier, une réunion du travail à laquelle ont pris part l’ensemble des membres de l’exécutif, des directeurs des établissements publics et des chefs de daïra. Intervenant lors de cette réunion, M Abdelkader bouazghi a exhorté les membres de son exécutif à faire preuve de beaucoup d’imagination pour donner un cachet original aux festivités de célébration de cet anniversaire du recouvrement de l’indépendance nationale, mais aussi à accélérer la cadence de finalisation des projets à réceptionner en cette occasion. Ainsi, le wali a fait état de la

30.000 foyers seront raccordés au gaz naturel
réception, le 5 juillet prochain, d’importantes infrastructures aussi bien sportives, de loisirs et de mémoire, à l’instar de l’emblématique monument dédié à tous les martyrs de la wilaya de Tizi Ouzou tombés au champ d’honneur durant la glorieuse guerre de libération nationale qui trône à l’entrée ouest du chef-lieu de wilaya de Tizi Ouzou. Cette occasion sera mise à profit pour raccorder près de 30.000 foyers au réseau de gaz naturel à travers plusieurs localités de la wilaya et la pose de la première pierre des travaux de réalisation d’un réseau de distribution de la même énergie à presque autant de foyers, a-t-il également annoncé, en ajoutant que d’autres projets aussi importants les uns que les autres y seront en outre lancés en réalisation à la même occasion, à l’exemple de la maison de la Presse, le centre de regroupement des équipes nationales à Aghribs, une auberge de jeune, de loisirs scientifiques implanté à Tizi Ouzou, d’une base nautique au barrage de Taksebt pour la pratique de sports aquatiques, d’un parc omnisports à Azazga et d’une auberge de jeunes à Aït Chaffa, a précisé le wali, lors de cette réunion avec les directeurs exécutifs, élargie aux chefs de daïra. le potentiel infrastructurel de ce secteur sera également consolidé par le lancement de travaux d’une multitude de projets, dont un centre de regroupement des équipes nationales à Aghribs, une au-

INTENSES PréPArATIfS Du 51e ANNIvErSAIrE DE l’INDéPENDANCE NATIONAlE

Régions

L

a salle omnisports de la nouvelle ville de Tizi Ouzou abrite, depuis jeudi dernier, des journées portes ouvertes sur la gendarmerie nationale qui ont été inaugurées par le premier magistrat de la wilaya, M. Abdelkader bouazghi, accompagné du P/APW, M. Hocine Haroun, et des membres de la commission sécuritaire de la wilaya. l’objectif de ces portes ouvertes a été résumé par le commandant de groupement de  la gendarmerie nationale à Tizi Ouzou, le lieutenant-colonel, Djillali Doual, en la volonté du corps de la gendarmerie nationale de s’ouvrir sur le citoyen et approfondir ses relations avec toutes les couches de la société. «Si jusqu’à un passé récent,   le corps de la gendarmerie nationale limitait ses relations dans le cadre des missions qui lui ont été dévolues, aujourd’hui notre corps décide de s’ouvrir aux citoyens pour qu’ils s’imprègnent davantage de tout ce que la gendarmerie effectue comme mission pour leur assurer la sécurité et la quiétude», a-t-il souligné, en précisant que ces portes ouvertes qui dureront trois jours permettront aux citoyens de connaître toutes les activités de ce service de sécurité, ainsi que les

Réception d’une dizaine de brigades à la fin de l’année

POrTES OuvErTES Sur lA gENDArMErIE NATIONAlE

berge de jeunes, une piscine semiolympique, un siège pour l’Office des établissements de jeunes (ODEJ) et une salle omnisports qu’accueillera le site de la piscine olympique située dans la banlieue ouest du chef-lieu de wilaya qui a été récemment libérée après l’hébergement de 12 familles dans des appartements neufs. la célébration de la fête nationale de l’indépendance à Tizi Ouzou promet d’être très riche en activités aussi variées les unes que les autres, selon les affirmations du premier magistrat de cette wilaya connue pour avoir lourdement contribué à la libération de notre pays de l’une des plus atroces

et inhumaines colonisations durant laquelle les pires exactions ont été commises contre le peuple algérien. Construire la wilaya en redynamisant l’activité de développement est là, le meilleur hommage que puisse rendre le représentant du gouvernement et à travers lui l’ensemble des cadres et élus locaux aux sacrifices consentis par les martyrs, les moudjahine et de tous ceux qui avaient participé de près au de loin à la glorieuse révolution de Novembre 1954, pour le recouvrement de l’indépendance nationale après pas moins de 132 ans de colonisation. B. A.

Plus de 45% du budget d’équipement supplémentaire (bS) de la wilaya d’Annaba pour 2013 a été réservés à des opérations de réhabilitation et de préservation de l’environnement dans les 12 communes de la wilaya, a-t-on appris au cours de la session ordinaire de l’Assemblée populaire de wilaya (APW). les moyens ainsi mobilisés, de l’ordre de 120 millions de dinars, seront dirigés vers la dotation des services d’hygiène des communes en engins et en équipements pour le ramassage des déchets ménagers et l’entretien du cadre de vie des populations dans l’ensemble des agglomérations de la wilaya, a-t-on indiqué, précisant que cette enveloppe permettra notamment l’acquisition de 30 camions "bennes-tasseuses" et des chasseneige. Onze (11) parmi ces engins sont destinés à la commune d’Annaba qui rejette quotidiennement 300 tonnes de déchets ménagers. Ils devront permettre à la ville de résorber le déficit qui pénalise les services com7munaux en matière d’enlèvement des ordures ménagères. l’APW a en outre mobilisé 22 millions de dinars, au titre des dépenses de fonctionnement du budget complémentaire, à la location de camions pour l’hygiène et l’entretien de l’environnement en prévision de la saison estivale. le budget supplémentaire 2013 de la wilaya d’Annaba mobilise, au total, 399 millions de dinars.

45% du budget d’équipement supplémentaire réservé à l’environnement

ANNAbA

10

CONSTANTINE

les travailleurs algériens du chantier du viaduc Transrhumel de Constantine, qui s’étaient mis en grève il y a quatre jours, ont repris le travail en accordant toutefois un délai jusqu’à dimanche à l’entreprise Andrade-gutierrez pour la satisfaction de leurs revendications, a-t-on appris jeudi. le chargé des conflits sociaux auprès de l’union générale des travailleurs algériens (ugTA), M. Hamza bellami, a déclaré à l’APS, qu’à la suite d’une réunion des représentants des travailleurs grévistes avec des responsables locaux et des re-

Reprise du travail au chantier du Transrhumel
présentants de l’inspection du Travail, organisée jeudi, les travailleurs ont décidé "de faire redémarrer le chantier du Transrhumel" en espérant une réponse à leurs revendications professionnelles. M. bellami a affirmé que les représentants des travailleurs ont obtenu "des assurances" auprès des responsables locaux quant à leurs revendications qui seront satisfaites dès l’arrivée, dimanche, du directeur général de l’entreprise brésilienne Andradegutierrez, en charge de la construction du viaduc. le syndicaliste a précisé qu’un "protocole d’ac-

techniques et nouvelles technologies qu’il utilise pour élucider les plus complexes affaires du crimes et autres délits et infractions.   Avant l’ouverture au public, la délégation officielle conduite par le wali a eu à visiter les différents stands où ont été exposées les différentes activités et  techniques utilisées par ce corps de l’Armée nationale populaire. la délégation a également assisté à une simulation d’intervention d’une unité spéciale de la gendarmerie nationale contre des criminels armés, des dealers... En marge de l’ouverture de ces portes ouvertes, le lieute-

nant-colonel Djillali Doual a tenu un point de presse durant lequel il a indiqué que la gendarmerie nationale mettra en service, à la fin de l’année en cours, une dizaine de brigades sur un les 32 qui sont en cours de réalisation à travers plusieurs localités de la wilaya de Tizi Ouzou, où seulement 21 unités sont actuellement opérationnelles. «Si les entreprises réalisatrices respectent les délais de réalisation, nous comptons réceptionner, ans les trois prochains mois, au moins cinq brigades», a-t-il affirmé, en précisant que cinq autres structures devront l’être à la fin de l’année en

cours. le lieutenant-colonel Doual a, en outre, précisé que la réalisation de ce programme de redéploiement de la gendarmerie nationale suit normalement son cours et elle est accueillie avec soulagement par les populations locales aspirant à leur sécurité et à leurs biens. le commandant du groupement a par ailleurs fait état d’une baisse sensible de la criminalité dans la wilaya de Tizi Ouzou, et ce grâce aux efforts que ne cessent de fournir les différents corps de sécurité nationale qui ne lésinent sur aucun effort pour assurer la sécurité des populations et les biens aussi bien privés que publics.   Dans le cadre du plan Delphine, le premier responsable de la gendarmerie nationale à Tizi Ouzou a soutenu que son corps sera renforcé durant cette saison estivale à travers toutes les stations balnéaires de la wilaya. «Outre les sept plages autorisées à la baignade où nos éléments seront présents en permanence, tous les axes routiers de ces villes balnéaires seront sécurisés, au même titre d’ailleurs que les principaux axes routiers de la wilaya qui connaissent durant cette saison un important flux de véhicule», dit-il. Bel. Adrar  

Dimanche 23 Juin 2013

cord" portant sur trois point essentiels, relatifs à "la prime d’indemnité de licenciement (prime de fin de chantier), le versement des primes de rendement individuel et collectif (PrI-PrC) et l’allongement de la durée du contrat de travail à un minimum de six (6) mois" devrait être signé entre les deux parties. Prévu pour être livré dans le courant de l’année 2014, le chantier du huitième pont de l’antique Cirta avance jusqu’à présent à un rythme appréciable. un total de 350 travailleurs algériens y est employé, en plus de 200 étrangers.

la wilaya d’Ouargla a bénéficié, ces dernières années, d’une série de projets structurants d’une importance socio-économique, a-t-on appris jeudi auprès des services de la wilaya. Ces projets dont une partie sont en cours de réalisation, d’autres en voie de l’être, permettront de donner une forte impulsion à court et à moyen termes au processus du développement local dans cette wilaya, a indiqué le wali M. Ali bouguerra, lors d’une rencontre avec les élus locaux et les représentants de la société civile. Il s’agit, entre autres, des projets de la nouvelle ville de HassiMessaoud, du tramway d’Ouargla, de la nouvelle zone industrielle de Hassi-ben Abdallah, de la réalisation de 9 stations de déminéralisation d’eau à Ouargla et Touggourt, et d’un centre hospitalo-universitaire (CHu), a fait savoir le même responsable, qui a appelé par la même occasion au respect des délais de réalisation. Par ailleurs, le wali d’Ouargla a annoncé que 800 jeunes bénéficieront avant le début du ramadhan prochain de contrats de concession agricole, pour une superficie globale estimé entre 4.000 et 10.000 ha, projetée dans le cadre de la création des postes d’emploi dans le secteur de l’agriculture. un total de 102 contrats de concession agricole ont été octroyés auparavant au profit des jeunes de la région, a-t-il rappelé. S’agissant du secteur des travaux publics, un tronçon de 90 km du projet de dédoublement de la route (rN49), reliant Ouargla et ghardaïa, et une autre opération similaire au niveau de la route nationale (rN6) reliant les deux villes d’Ouargla et Touggourt, seront livrés avant la fin de l’année en cours, pour un cout global de l’ordre de 7,6 milliards de dinars, a indiqué le chef de l’exécutif de la wilaya.

Projets structurants en perspective

OuArglA

EL MOUDJAHID

AÏN DEFLA

A

ïn Lechiakh, à vocation essentiellement agricole, est de fait céréalière au premier plan. Omniprésents, les immensités des champs céréaliers s’étendent à perte de vue. Plus de 6.000 hectares, dont 4.500 de blé dur, attendent leur moisson. Des moissons qui s’annoncent sous les meilleurs auspices. À l’amorce du dernier virage avant l’arrivée à Aïn Lechiakh au lieu-dit le Château, une grande demeure datant de l’ère coloniale, la couleur rouge d’un camion anti-incendie de la Protection civile attire immanquablement le regard. Renseignement pris, il s’avère que la Protection civile a pris les devants pour veiller au grain. Un poste de surveillance et d’intervention avancée en cas de feux de récolte. Aïn Lechiakh est une petite ville propre. Une agréable surprise, d’autant plus que des communes mieux nanties croulent sous les immondices. Une seule benne-tasseuse, un tracteur avec remorque et des agents d’entretien munis de bacs mobiles, c’est ce dont dispose la commune, a-t-on appris. Le chef-lieu offre au regard une fausse nonchalance, les cafés bondés, les commerçants assis sur des tabourets devisent avec leurs clients. Mitoyennes des vieilles bâtisses coloniales, de nouvelles constructions, Aïn Lechiakh la rurale tend à s’urbaniser. «Les Chinois arrivent», entendons-nous avec une certaine pointe de fierté. C’est que la ville vient de bénéficier d’un programme de 200 logements sociaux dont la réalisation a été confiée à une entreprise chinoise. Siège de l’APC, des citoyens attendent la venue de leur P/APC, sorti pour une inspection de chantier. M. Salem Abbès arrive, les do-

Sur un plateau culminant à plus de 600 mètres, s’étale la commune d’Aïn Lechiakh, balayée par les vents et inondée de soleil. Enclavée à une soixantaine de kilomètres au sud-est du chef-lieu de la wilaya d’Aïn Defla, Aïn Lechiakh, chef-lieu de daïra, comprend également les communes d’Aïn Soltane et d’Oued Djemaâ.
léances sont tout de go exposées au niveau de la loge. Le P/APC ou ses adjoints reçoivent quotidiennement une moyenne de 20 citoyens. M. Abbès nous tend le registre où sont notés les noms et adresses des personnes reçues, ainsi que l’objet de cette réception. Logement et travail en tête des préoccupations, mais également des requêtes pour l’approvisionnement en eau potable, le défaut d’éclairage public ou encore l’absence de point d’arrêt pour le transport.

Au pays du bon grain
AÏN LECHIAKH

Régions

11

Le secteur de la formation et de l’ enseignement professionnels de la wilaya d’El-Oued a été renforcé par la réalisation de quatre nouveaux établissements de formation au cours de cette année, ont indiqué mercredi les responsables du secteur. Inscrites dans le cadre du plan quinquennal (20102014), ces nouvelles structures consistent en la réalisation de trois instituts spécialisés dans la formation professionnelle à travers les communes de Djamaâ, ElM’ghaïr et Hassani-Abdelkrim, et d’un centre de formation professionnel au niveau de la commune frontalière de Taleb-Larbi, a-t-on précisé. Ces établissements de formation seront équipés avant la fin de l’année en cours, en prévision de leur ouverture dès la rentrée professionnelle de février 2014 , a-t-on fait savoir. La réalisation de ces nouveaux projets s’ inscrit dans le cadre des objectifs du secteur visant à assurer les opportunités de formation dans les différentes spécialités au profit des jeunes de la région, notamment ceux des régions enclavées, a-t-on souligné.

4 nouveaux centres de formation en février 2014

EL-OUED

Désenclavement, assainissement, AEP La commune a bénéficié de nombreux projets inscrits dans le cadre du programme communal de développement. Ainsi, l’ensemble des écoles primaires seront équipées en chauffage central, les travaux ayant été terminé dans deux établissements et restent en cours au niveau des autres. Par ailleurs, des travaux de raccordement au réseau d’assainissement vont toucher le quartier El-Bassatine, et outre la réfection du réseau AEP du centre, un captage de source avec réalisation d’une borne fontaine est en cours au niveau de la localité d’Aïn SidiMessabih. Avec une population globale estimée, selon le dernier recensement, à 13.470 personnes, Aïn Lechiakh s’éclate sur 7 principales agglomérations, Tektaka, Si-Lakhdar, Kechroud, Doui-Hasni, Haouch Bouhamidi, Ouled Bouyahia et El-Gaâdi. Des douars que les pouvoirs publics désenclavent d’année en année, avec des programmes d’ouverture de pistes, de réfection ou de construction de nouvelles routes.

Pour le PCD en cours, ce sont les agglomérations de Hacchadi, Haouch et Yammouni qui, depuis Doui Hasni, seront, sur un linéaire de 3,5 kilomètres, desservis par un nouveau chemin communal, Aïn Bekakdja sera lui relié directement par une route sur 3 kilomètres. D’autres projets d’aménagement de lotissements, ainsi qu’une placette seront également réalisés. L’eau n’est distribuée qu’une à trois heures par jour seulement. La commune étant approvisionnée à partir de deux forages qui alimentent deux châteaux d’eau, un troisième forage, nous apprend un membre de l’exécutif communal,

EXPORTATION DE POMME DE TERRE VERS L’ESPAGNE

FORMATION PROFESSIONNELLE

ADRAR

C’est un marché global de l’ordre de 1.396 tonnes de pomme de terre qui a été conclu entre un opérateur espagnol et l’entreprise Danalpo, filiale de droit algérien de l’entreprise éponyme danoise, l’entreprise Soveproam et la Sarl papillon d’or. À ce jour, avons-nous appris, ce sont 121 tonnes qui ont été enlevées, la première cargaison d’un volume de 25 tonnes a été embarquée à partir du port de l’Ouest, Ghazaouet. Elle est constituée du stock de pomme de terre d’arrière-saison, tandis que 96 tonnes de la cueillette en cours de saison sont en voie d’embarquement. De type «spunta» et «fabula», des variétés à peau blanche, cette pomme de terre a déjà conquis le marché espagnol.

Un contrat de vente de 1.396 tonnes

qui vient d’être réalisé n’attend que son raccordement. La ville ne dispose pas de marché, et ses habitants restent dans l’attente d’un marché de proximité, à l’instar des autres agglomérations de la wilaya. Si les écoliers disposent de quatre bus pour le ramassage, les citoyens, eux, restent livrés au bon vouloir des transporteurs privés. Djendel restant la première destination, les bus ne respectent pas les horaires de rotation et, de ce fait, les «heures creuses» sont nombreuses et longues, nous lâche, avec dépit, un quadragénaire que nous avons convoyé avec sa petite

famille jusqu’à cette ville voisine. La nuit, c’est le cauchemar, les urgences, c’est le clandestin et la polyclinique de Djendel, ou plus au nord, l’hôpital de Khemis-Miliana. Aïn Lechiakh dispose de sa propre polyclinique, mais, révèle le P/APC, elle n’assure pas de permanence la nuit. 4.500 hectares de blé dur, 1.200 de blé tendre et 300 hectares d’orge attendent d’être moissonnés. Un grain qui sera acheminé sur les docks de la CCLS de Khemis-Miliana. Mais pourquoi pas un silo ici même à Aïn Lechiakh ? Cela reste le vœu de plus d’un céréaliculteur. A. M. A.

Pour le directeur des services agricoles de la wilaya d’Aïn Defla, cette première opération-test est à encourager dans la mesure où elle aura à stimuler les producteurs locaux tout en servant de régulateur pour le marché local où un excédent exceptionnel de production a été enregistré. Pour la seule wilaya d’Aïn Defla, ce sont plus de 2 millions de quintaux qui sont prévus. De pays grandement dépendant pour sa sécurité alimentaire dans un premier temps, obligé même d’ importer de la pomme de terre tant pour la semence que pour la consommation, l’Algérie vient ainsi d’enregistrer sa première opération d’exportation. A. M. A.

U

ne semaine d’information sur l’environnement et le développement durable a été lancée hier à Adrar, à l’initiative de la radio régionale d’Adrar. Organisée à la bibliothèque publique de la ville d’Adrar sous le signe “le soleil : source d’énergie et de la vie”, cette manifestation, initiée en coordination avec l’unité de recherche en énergies renouvelables en milieu saharien (URERMS) à Adrar, s’assigne entre autres objectifs la sensibilisation de la société à la préservation de l’environnement local, la mise en exergue de la mission des activités de proximité de la radio, a indiqué la directrice de la radio, Mme Chahrazed Sebata. Le directeur de l’EURERM, M. Hamouda Messaoud, a, de son côté, indiqué que cette semaine sera mise à profit pour valoriser l’importance de l’énergie solaire, source renouvelable et propre, ses utilisations en Algérie, qui détient un taux d’ensoleillement de plus de 2.000 heures par an (h/an), notamment à Adrar connue par son taux élevé d’ensoleillement avec 3.900 h/an. L’Algérie fait partie des cinq premiers pays arabes qui investissent en énergies renouvelables à la faveur des expériences menées à ce titre, à l’instar du projet d’exploitation de l’énergie solaire de la région de “M’louka”, ouest d’Adrar, premier projet à échelle nationale, a indiqué le même responsable. Le programme de cette manifestation prévoit des communications traitant différents thèmes liés à l’exploitation de l’énergie solaire, ses avantages et inconvénients, les lois régissant les éner-

Semaine d’information sur l’environnement

Dimanche 23 Juin 2013

gies renouvelables, la réduction de l’exploitation énergétique ménagère par l’utilisation des énergies renouvelables. Une exposition sur ces énergies propres et ses utilisations, en plus des émissions radiophoniques animées par des acteurs dans le domaine de l’environnement, font partie des activités retenues pour cette semaine d’information. APS

12

APRÈS TROIS SEMAINES D’HOSPITALISATION

L’ancien président sud-africain Nelson Mandela, qui entame sa troisième semaine d’hospitalisation à Pretoria pour une infection pulmonaire, est toujours dans un état «sérieux», mais «stable», a annoncé hier la présidence. Mandela «demeure dans un état sérieux, mais stable à l’hôpital», a affirmé Mac Maharaj, porte-parole du président Jacob Zuma. Nelson Mandela, bientôt 95 ans, qui est devenu en

Nelson Mandela toujours dans un état « sérieux » mais « stable »
VIOLENCES EN IRAK

Monde

EL MOUDJAHID

1994 le premier président noir d’Afrique du Sud, après avoir passé 27 ans en prison sous le régime d’apartheid, est hospitalisé depuis le 8 juin pour une infection pulmonaire dans un hôpital de Pretoria. Il continue à recevoir des visites de sa famille. Lundi, sa fille Zenani Mosizwe Dlamini, ambassadrice en Afrique du Sud, avait donné des informations plutôt rassurantes, affirmant qu’il allait «très bien».

Onze personnes ont été tuées et 21 autres blessées dans une vague d’attentats à la bombe et des fusillades dans le centre de l’Irak, a annoncé hier la police. Dans le nord de Baghdad, trois policiers ont été tués et un officier a été blessé par des hommes armés qui ont ouvert le feu sur une patrouille de police près de la ville de Tuz-Khurmato, située à environ 90 km à l’est de Tikrit, capitale de la province de Salahudin, a indiqué une source policière. Dans un incident séparé, des hommes armés ont lancé une grenade sur la foule à l’extérieur d’un silo à céréales dans le centre de Tikrit, à environ 170 km au nord de Baghdad, tuant deux personnes et en blessant quatre autres, selon la source. Dans le centre de Baghdad, une bombe a explosé tard dans la nuit de vendredi dans un marché très fré-

Onze morts et une vingtaine de blessés

Au moins 575 morts
MOUSSON EN INDE

quenté du quartier d’El-Fadhil, faisant six morts et 16 blessés, selon ne source du ministère de l’Intérieur. Les attaques et attentats se poursuivent en Irak, en dépit de la baisse si-

gnificative des actes de violence dans le pays depuis leur point culminant atteint en 2006/2007, lorsque l’Irak était ravagé par les violences interconfessionnelles. Au moins 575 personnes ont péri et des centaines d’autres sont toujours portées disparues suite aux inondations dues aux pluies de mousson dimanche dernier dans l’État d’Uttarakhand, situé dans le nord de l’Inde, déclenchant des glissements de terrain, a déclaré hier un responsable du gouvernement. Le bilan des morts pourrait s’alourdir, car de nouveaux cadavres pourraient être récupérés dans la boue qui recouvre l’État vallonné, a-t-il indiqué, ajoutant que les équipes de gestion des catastrophes réunissant l’armée indienne, les forces aériennes indiennes et des soldats paramilitaires déploient tous les efforts pour sauver des vies. Le ministre indien de l’Intérieur, Sushil Kumar Shinde, qui a visité les zones touchées par les inondations, a déclaré qu’environ 73.000 personnes ont déjà été transférées vers des zones sans danger, tandis que de 30.000 à 32. 000 autres personnes sont encore bloquées. «Nous avons bon espoir d’évacuer toutes les personnes dans les deux prochains jours», a-t-il indiqué aux médias. Environ 17 touristes étrangers figurent parmi les personnes qui ont été transportées par avion vers les zones sans danger, a indiqué le responsable, ajoutant que les deux prochains jours seront déterminants pour les travaux de sauvetage, étant donné que le Bureau météorologique a prédit que de fortes pluies pourraient de nouveau s’abattre sur l’État ravagé par les inondations.

L’émissaire US chargé de négocier avec les talibans en visite au Qatar
AFGHANISTAN
L’émissaire américain chargé de négocier avec les talibans, James Dobbins, a entamé hier une visite au Qatar, où les rebelles afghans ont ouvert un bureau de représentation cette semaine, a annoncé un responsable américain. M. Dobbins, l’envoyé spécial des États-Unis pour l’Afghanistan et le Pakistan, doit prendre part aux entretiens prévus samedi entre le secrétaire d’État américain John Kerry et les responsables du Qatar, a expliqué ce responsable. Les responsables du département d’État ont toutefois indiqué ne pas pouvoir préciser quand M. Dobbins allait entamer d’éventuelles discussions avec les talibans et ont souligné que M. Kerry n’y prendrait pas part. L’Administration américaine et les talibans ont décidé de renouer le dialogue, alors que les États-Unis se préparent à retirer leurs 68.000 soldats d’Afghanistan, l’année prochaine. Mais les États-Unis ont provoqué le mécontentement du président afghan Hamid Karzaï, en annonçant, mardi, de prochaines négociations de paix avec les talibans, grâce à leur nouveau bureau de représentation au Qatar. Le président Karzaï est opposé au nom de ce bureau taliban, l’«émirat islamique d’Afghanistan», l’appellation du gouvernement du mouvement jusqu’à son renversement en 2001. Sous la pression du Qatar et des ÉtatsUnis, le nom a depuis été modifié. APS

Dimanche 23 Juin 2013

EL MOUDJAHID

Le boxeur marocain de light-contact Zakaria Moumni a décrit dans un rapport présenté vendredi à Rabat par l’Organisation internationale de défense des droits de l’homme, Human Rights Watch (HRW) comment il a été incarcéré au Maroc durant 17 mois et comment les policiers lui avaient présenté ses déclarations après l’avoir passé à tabac pendant trois jours de détention au secret.
"Ils ont mis les papiers en face de moi, mais ils cachaient le haut de la page. J’ai dit que je voulais lire ce que j’étais en train de signer. Ils ont répondu : "Tu signes ici, c’est tout, tu récupéreras tes affaires et tu pourras t’en aller." Quand j’ai insisté pour lire, ils m’ont remis le bandeau sur les yeux, m’ont écrasé les pieds et m’ont menacé de me renvoyer là où j’étais avant. A ce moment-là j’ai signé beaucoup de choses sans même savoir ce que c’était", a indiqué Moumni dans ce rapport. Dans ce rapport de 100 pages sur les condamnations prononcées par les tribunaux marocains sur la base d’aveux obtenus sous la contrainte intitulé "Tu signes ici, c’est tout : procès au Maroc fondés sur des aveux de la police", HRW a relevé que "les policiers ont alors amené Moumni au tribunal, où il a été jugé le même jour pour des accusations de fraude très contestables". Le rapport souligne que Moumni a déclaré plus tard à HRW qu’il avait montré au juge les aveux selon lesquels il aurait soutiré de l’argent à deux Marocains en leur faisant miroiter un contrat de travail en Europe. Il avait été a été condamné le 4 octobre 2010 à deux ans et six mois de prison ferme avant sa libération en février 2012 suite à une grâce royale. Dans ce rapport, l’ONG qui a étudié en détail cinq procès (entre 2009 et 2013) et qui ont concerné en tout 77 personnes, notamment des manifestants réclamant des réformes, des activistes du Sahara occidental et des personnes accusées de complot terroriste, a découvert que "les juges avaient manqué d’examiner sérieusement les affirmations des accusés selon lesquelles leurs aveux avaient été obtenus par des moyens illégaux avant d’être utilisés comme le fondement principal pour les condamner, voire le seul". L’ONG basée à NewYork a affirmé que ce manquement des tribunaux encourage de fait les policiers à utiliser la torture, les mauvais traitements et les faux pour obtenir des déclarations.

Human Rights Watch épingle Rabat
DROITS DE L’HOMME AU MAROC

Monde

13

L'armement de la rébellion et Genève 2 au menu
RÉUNION DES AMIS DE LA SYRIE À DOHA

22 nouveaux suspects placés en détention préventive à Ankara
MANIFESTIONS EN TURQUIE

des bleus et des coupures sur ses tibias en lui expliquant que ses interrogateurs l’avaient frappé avec des tiges de fer, précisant que "le juge n’a pas réagi". Condamné à trois ans de prison, ce n’est que plus tard que Moumni a découvert que les documents qu’il avait signés comprenaient des aveux complets et une renonciation à son droit d’être représenté par un avocat pendant le procès, note

l’ONG. L’ONG internationale a présenté vendredi un rapport dans lequel elle a souligné que les tribunaux marocains condamnent certains accusés en se fondant sur des aveux qui selon ces derniers ont été obtenus sous la torture ou falsifiés par la police. Arrêté en septembre 2010 pour "escroquerie", Zakaria Moumni a toujours clamé son innocence et affirmé avoir signé sous la torture

L

FACE À LA MONTÉE DES TENSIONS EN EGYPTE

Vingt-deux nouveaux suspects ont été placés en détention préventive hier à Ankara après les manifestations antigouvernementales sans précédent qui ont secoué la Turquie pendant trois semaines, a-t-on annoncé. «Un tribunal de la capitale turque a inculpé 22 suspects et a ordonné leur mise sous écrou pour leur participation aux manifestations», a affirmé l’Association des avocats contemporains (CHD), précisant que trois autres personnes ont été relâchées avec un placement sous contrôle judiciaire. L’inculpation porte sur leur rôle dans l’organisation des manifestations et leur participation supposée à des actions violentes au nom d’une organisation clandestine, a rapporté la chaîne d’information CNN-Türk. Ces mises sous écrou font suite à un coup de filet mené mardi par la police contre des milieux d’extrême gauche à Istanbul et Ankara. Le ministre turc de l’Intérieur, Muammer Güler, avait souligné mardi que l’opération était préparée de longue date mais que les suspects étaient également impliqués dans les manifestations. «L’opération, préparée depuis un an (...) vise l’organisation terroriste MLKP (Parti commu-

niste marxiste-léniniste), qui a également participé aux manifestations du parc Gezi», à Istanbul, d’où est parti le mouvement national de contestation, a affirmé M. Güler. A Istanbul, 18 membres du Parti socialiste des opprimés (ESP) arrêtés lors de la même opération ont été inculpés et placés en détention vendredi pour «appartenance à une organisation terroriste» et «destruction de biens publics». La police avait arrêté mardi à leurs domiciles plusieurs dizaines de membres de l’ESP, une petite formation d’extrême gauche très active dans les manifestations, et perquisitionné les locaux d’un quotidien, Atilim, et d’une agence de presse, Etkin, proches de cette formation politique. Avec les mises sous écrou de samedi, au moins 46 personnes au total ont été placées en détention préventive depuis l’intervention de la police une semaine plus tôt pour évacuer le parc Gezi, le dernier bastion des manifestants qui réclamaient depuis le 31 mai la démission du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Au moins quatre personnes sont mortes et plus de 7.800 autres ont été blessées lors de ces troubles, selon des chiffres officiels.

e président islamiste égyptien, Mohamed Morsi, a de nouveau appelé l'opposition au dialogue pour tenter d'atténuer les vives tensions politiques dans le pays à l'approche de manifestations prévues pour réclamer son départ. "Comme je l'ai déjà dit, je presse chacun de s'asseoir pour discuter ensemble de ce que nous devons réaliser dans l'intérêt du pays", a déclaré Mohamed Morsi dans un entretien paru dans le journal gouvernemental Akhkar al-Youm d’hier. Cet entretien est publié au lendemain d'une manifestation qui a rassemblé au Caire des dizaines de milliers de partisans de M. Morsi, venus pour une démonstration de force avant les rassemblements de l'opposition. Une campagne antiMorsi intitulée Tamarod (rébellion, en arabe) appelle à manifester en masse devant le palais présidentiel le 30 juin, premier anniversaire de l'investiture du chef de l'Etat, pour réclamer sa démission et une élection présidentielle anticipée. Les adversaires de M. Morsi dénoncent la volonté du mouvement dont il est issu, les Frères musulmans, de contrôler tous les leviers du pays et de chercher à imposer son idéologie islamiste à la société. M. Morsi est également accusé de ne pas parvenir à sortir le pays de la grave crise économique qu'il traverse. Ses partisans en revanche soulignent qu'il dispose d'une légitimité acquise par un vote démocratique, et accusent l'opposition de faire de jeu de la "contre-révolution" en cherchant à le renverser par la rue et à l'empêcher de remplacer certains officiels accusés d'être issus de l'ère Moubarak. L'arrivée au pouvoir de M. Morsi a mis fin à la période de transition sous direction militaire qui a suivi la chute en février 2011 du régime de Hosni Moubarak, poussé au départ par une révolte po-

Morsi appelle au dialogue

Les principaux pays appuyant l'opposition syrienne examinaient hier à Doha l'octroi aux rebelles d'une aide militaire, cruciale pour arrêter la progression des forces du régime de Bachar Al-Assad, question sur laquelle ils semblaient divisés. Londres n'a "pas pris la décision" d'armer la rébellion syrienne, a ainsi déclaré aux journalistes le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague, peu avant l'ouverture de la réunion des Amis de la Syrie. "Sur la question de savoir si nous devrions fournir une quelconque aide létale à l'opposition syrienne, la position reste la même : nous n'avons pas pris une telle décision", a-t-il ajouté. Le ministre, dont le pays s'était déclaré favorable à la fourniture d'armes aux rebelles syriens, a expliqué que cette question devait être discutée au préalable au Parlement. Il a ajouté que l'approche britannique du conflit syrien s'articulait notamment autour d'une "plus grande assistance humanitaire" et sur l'opportunité de favoriser une solution politique. Selon lui, il faut "promouvoir une solution politique (...) Nous voulons voir réussir la conférence" de paix internationale, dite Genève 2, a ajouté le ministre. Les représentants des onze pays du groupe des "Amis de la Syrie" étaient réunis en milieu de journée

dans un grand hôtel de Doha, loin des projecteurs, selon des participants. La rébellion syrienne fonde beaucoup d'espoirs sur les résultats de cette réunion, à laquelle participent, notamment les chefs de la diplomatie américaine John Kerry et française Laurent Fabius. La Jordanie, l'Arabie saoudite, le Qatar, les Emirats arabes unis, la Turquie et l'Egypte sont aussi représentés. Jusqu'à présent, les pays occidentaux se montrent réticents à l'idée de fournir des armes aux rebelles, de crainte qu'elles ne tombent aux mains d'extrémistes. Laurent Fabius avait exclu jeudi que la France livre à la rébellion syrienne des armes qui pourraient "se retourner" contre elle. De leur côté, les pays européens ont levé fin mai leur embargo sur les armes mais se sont engagés à surseoir à toute livraison jusqu'au 1er août, pour laisser une chance à une éventuelle conférence internationale de paix. La réunion de Doha doit aborder ce projet de conférence, dite Genève 2, après l'échec du sommet du G8 à s'entendre sur une sortie de crise. Genève 2, initiée par Washington et Moscou, vise à rassembler la communauté internationale autour de représentants de l'opposition et du pouvoir en vue de parvenir à un règlement politique de la crise syrienne.

pulaire. Dans son entretien, M. Morsi promet d'œuvrer à la tenue rapide d'élections législatives, prévues en principe avant la fin de l'année mais dont la date exacte n'est toujours pas connue. Tout en affirmant que les appels à manifester contre lui le 30 juin "reflètent l'atmosphère de liberté qui prévaut depuis la révolution" de 2011, il dénonce le risque de faire le jeu des partisans de l'ancien régime "qui veulent revenir au passé parce que la révolution a porté atteinte à leurs intérêts". Le peuple "doit arrêter les plans maléfiques (des milieux proches de l'ancien régime) qui ne veulent ni le calme ni la stabilité de l'Egypte", a-til ajouté. La campagne Tamarod affirme avoir recueilli 15 millions de signatures de personnes réclamant le départ de M. Morsi.

Dimanche 23 Juin 2013

14

Devant la recrudescence du trafic des armes à feu observé ces dernières années, les éléments de la police des frontières (PAF) de la sûreté nationale redoublent de vigilance et accroissent la surveillance dans les postes frontaliers ainsi que dans les ports et aéroports d’Algérie.

L’usage du DVLM pour bientôt
POLICE DES FRONTIÈRES (PAF)
ble à la machine (DVLM), une sorte d’identificateur des papiers biométriques, ce qui est loin d’être une mauvaise idée dans la mesure où notre pays est sur le point d’appliquer le principe du passeport biométrique. Ces efforts ont permis en tous les cas de mettre en échec plusieurs tentatives d’introduction de ces « gadgets » de la mort même si le trafic est loin d’être maîtrisé dans certaines régions, réputées pour être des fiefs de ce commerce ô combien lucratif. En 2012 et jusqu’au 1er trimestre de cette année, la police des frontières a traité, selon son directeur, le commissaire divisionnaire El Ghali Lazrag, une cinquantaine d’affaires liées au trafic des armes à feu et procédé à l’arrestation de plus de 50 personnes dont quatre sont de nationalité étrangère. Deux français, un tunisien et un coréen. Dans la foulée, les éléments de la sûreté nationale ont récupéré 20 pistolets et 25 fusils de chasse. Concernant les armes

Société

EL MOUDJAHID

D

e nouvelles techniques inhérentes au contrôle des biens et des personnes ont été mises en place à cet effet afin de s’adapter à l’évolution que connait le crime organisé dont les auteurs n’hésitent pas à recourir aux nouvelles technologies pour réussir leurs sales besognes. Ne comptant pas s’arrêter en si bon chemin, la Direction générale de la sûreté nationale fera bientôt recours au document de voyage lisi-

La jeune Algéroise Rym amarni, étudiante de 19 ans, a été élue "Miss Algérie 2013", à l'issue de la finale du concours de beauté, organisé qui s’est prolongé jusqu’à une heure avancée de la nuit du vendredi à samedi. Le jury présidé par le Turc Erkan Ozerman a également élu les deux dauphines de la charmante lauréate qui aura la lourde mission d'être "l'ambassadrice de la femme Algérienne à travers le monde dans sa beauté, ses traditions, sa culture et ses combats", comme l’on souligné les organisateurs. Les deux dauphines sont respectivement l'Oranaise Boumediene Nesrine (étudiante, âgée de 22 ans) et l’Algéroise Adhimane Yasmine (22 ans, étudiante). Les 20 candidates finalistes ont été retenues après une présélection qui a concerné plus de 160 jeunes filles venues de diverses régions du pays. "Au-delà du concours de beauté, de grâce et de féminité, Miss Algérie est l'aboutissement d'un travail conjugué à la modernité d’une culture cosmopolite, variée et aux racines bien ancrées dans des terres d’une patrie dont nous fiers d'en appartenir", a indiqué le président du comité d’organisation du concours, M. Faycal Hamdad-Cherradi. Les très nombreux invités nationaux et étrangers du monde du spectacle et des arts et le public venu en grand nombre à l’auditorium de l’hôtel le Méridien ont du faire preuve d’une longue patience avant de suivre le défilé et le show artistique programmés. Le spectacle a débuté avec deux heures de retard sur l'heure prévue. Il a été marqué par de nombreux problèmes techniques. Des vedettes de la chanson algérienne comme Hakim Salhi, Mohamed Rouane, Djamel Laroussi, Cheb Réda entre autres ont gratifié l’assistance des meilleurs "tubes" de leurs répertoires."Miss Algérie 2013" devra représenter la beauté nationale dans toute sa splendeur au concours "the best model of the world" prévu en novembre prochain à Bruxelles. La prochaine édition de ce concours aura lieu l'année prochaine à Timimoun (Adrar), a-t-on appris des organisateurs.

La jeune Algéroise Rym Amarni élue
MISS ALGÉRIE 2013

Une journée d’étude portant sur "le Ramadhan et les maladies chroniques a été organisée hier à Khemis Miliana à l’initiative de l’association des retraités de la sûreté nationale et l’Association des jeunes et des enfants diabétiques (AJED) de la wilaya. Deux conférences ont notamment été données par un médecin spécialiste en diabète et le représentant de la direction des affaires religieuses de la wilaya lors de cette manifestation à laquelle ont assisté des retraités de la sûreté nationale ainsi que des représentants de la société civile. L’organisation de cette journée d’étude entre dans la stratégie de rapprochement entre les institutions de la sûreté nationale et les citoyens, a indiqué le président de l’association des retraités de la sûreté nationale d’Aïn Defla, M. Belmecheri Brahim. Jeûner lorsque l’on est diabétique est une décision "importante" qui doit être prise après

Journée d'étude à Khemis Miliana
RAMADHAN ET MALADIES CHRONIQUES
évaluation des risques, a ajouté M. Belmecheri, appelant à la nécessité de suivre "scrupuleusement" les orientations du médecin traitant. Lors de son intervention, le Dr Kaouane, spécialiste en diabète, a relevé que la période de Ramadhan implique un changement du rythme et de la qualité des repas mais aussi du cycle veille sommeil. L’équilibre du diabète, obtenu souvent avec difficulté, risque d’être perturbé brutalement, ce qui peut exposer à des complications graves, a-t-il fait remarquer. Il a affirmé que le jeûne chez la population diabétique a été uniformément déconseillé par les professionnels de la santé car, a-t-il argumenté, les études ont démontré une augmentation du risque des complications aiguës pendant le Ramadhan. La préparation au jeûne des patients diabétiques est indispensable, a-t-il affirmé. Structurée et soutenue, cette phase doit débuter dans

blanches, les mêmes services ont constaté une quinzaine d’affaire et appréhendé 14 individus qui transportaient des couteaux (14), des sabres (4), un arc complet ainsi que

bâtons et autres barres. Toutefois, les affaires les plus courantes qu’ont eu affaire les éléments de la PAF ont trait aux infractions à la législation du change puisqu’on

compte l’arrestation de 87 personnes opérée par la police des frontières l’année dernière dont 28 de nationalité étrangère, notamment française (12) ainsi que des turcs, des égyptiens et des tunisiens. Au final, les policiers ont saisi plus de 1,3 million d’euros, 43.000 dollars, 33.000 livres sterling et plus de 1,6 million de DA. Sur un autre registre, les services de la PAF ont constaté l’expulsion du territoire national de 213 ressortissants étrangers qui seraient en majorité de nationalité africaine lesquels tentent régulièrement de regagner notre pays à partir du Sud du pays. Plus de 15 700 autres personnes ont été refoulées dés leur arrivées dans notre pays et 218 étrangers ont été reconduits tandis que pour les nationaux, les statistiques de la sûreté nationale portent sur l’expulsion de 1926 personnes vers l’Algérie et 764 personnes qui ont été refoulées. SAM

Vendre, c’est avant tout convaincre, atteindre et gagner la sympathie du consommateur où qu’il soit. Jouer sur la fibre sensible est devenu pour les commerçants monnaie courante, chez-nous. Des offres alléchantes de toutes sortes, sont proposées par ces spécialistes, voire ces fins, connaisseurs de la mentalité algérienne. La très originale astuce « une pièce achetée, une deuxième gratuite », lancée par les magasins d’habillement, de chaussures et pizzerias, semble faire long feu auprès de la corporation des commerçants qui recourent souvent à cette pratique pour écouler leurs marchandises. Cette nouvelle forme de marketing, en fait, ne s’est pas arrêtée à ce type de commerces puisque les pharmacies, ces derniers temps, adoptent le même procédé pour vendre certains produits. D’aucuns ont dû remarqué ces écriteaux qui ne passent pas inaperçus, sans doute, collés sur les devantures de bien des officines pour commercialiser des lotions d’entretien et d’hygiène corporelle féminine. Celles-ci, offrent pour tout achat de ces derniers, un deuxième flacon du même produit, en guise de cadeau. C’est devenu, désormais chose courante, aujourd’hui, ce mode d’emploi, pour

« Un cadeau pour chaque produit acheté »
LA FORMULE FAIT SON CHEMIN

les deux mois précédant le mois sacré, a-t-il ajouté. Il a invité les malades à prendre un s’hour équilibré et suffisamment riche en glucides à assimilation lente (riz, semoule, pain) et un repas " classique" le soir (crudités, viande, féculents) en plus d’un fruit ou d’un gâteau en fin de repas. Le représentant de la direction des affaires religieuses de la wilaya d’Aïn Defla, M. Kaddour Belkacem a, pour sa part, indiqué que l’islam s’oppose à ce que les personnes malades observent le jeûne en raison de leur état de santé vulnérable. La religion se soucie plus de l’état de santé des fidèles que de l’accomplissement des rites religieux, a-t-il dit, ajoutant qu’exposer sa vie au danger est strictement prohibé. APS

un nombre important d’opérateurs, toutes filières confondues, qui partent à la conquête du consommateur, utilisant des méthodes et des circuits nouveaux et adaptés pour augmenter les chances de commercialité de leurs marchandises. La fièvre de vendre est de plus en plus présente et l’entrée en lice dernièrement des officines pharmaceutiques ne fait que confirmer la

vision du marketing, qui s’installe dans notre société pour faire partie carrément des mœurs commerciales. Il n’y a pas à dire, tous les chemins mènent au… client. Et nos commerçants l’ont bien compris. Ce n’est donc, pas étonnant qu’ils se déploient, chacun à sa manière, pour rentabiliser leur commerce. Les pharmaciens bien entendu n’échappent pas à la règle. Samia D.

5 morts et 29 blessés ont été enregistrés hier par la Protection civile, notamment sur l’axe Alger-Blida. Ces accidents se sont produits tôt le matin favo-

risés, semble-il, par la pluie orageuse qui s’est abattue à ce moment-là. C’est ainsi qu’un bus privé s’est renversé sur la rocade

5 morts dans deux accidents
AXE ALGER-BLIDA
Dimanche 23 Juin 2013

entre Ain Naâdja et Dar El Beida faisant 3 morts. Par ailleurs, un fourgon s’est également renversé près de la cité les Bananiers occa-

sionnant 4 blessés, tandis que l’on déplore 2 morts dans un accident qui s’est produit près de la Chiffa dans la même journée.

16 EL MOUDJAHID

"Arfia", un moment fort
THEATRE

BEJAIA

SKIKDA

La pièce Layla maa majnoun (une nuit avec un fou) de l’association "Rusicada" a inauguré, jeudi en fin d’après-midi, la 21e édition des journées nationales du théâtre de la ville de Skikda, en présence d’un public nombreux. Mise en scène par Saber Amiour Layla maa majnoun, produite il y a quelques années par le théâtre régional d’Oran sur une mise en scène du dramaturge Abdelkader Alloula, raconte la vie de l’écrivain turc Aziz Nesin emprisonné pendant six mois pour outrage au shah d’Iran et au roi d’Egypte, et pour incitation des peuples iranien et égyptien à la révolte. Les événements de l’histoire s’enchaînent sur un rythme soutenu et le zoom est placé sur Nesin, campant sur sa position, préférant écoper sa peine plutôt que de pré-

Layla maa majnoun en lever de rideau
senter des excuses au shah et au roi. L’administration du pénitencier le "punit" en plaçant un colocataire dans sa cellule, le nommé "al madkouk", mis là pour "terroriser" l’écrivain à travers la violence, la ruse et la menace. Les événements prennent, à la fin, une tout autre tournure, le rideau tombant sur "al madkouk" qui change de position et décide d’arrêter toute intimidation à l’encontre de l’écrivain, sous les applaudissements d’un public ravi. Les 21es journées nationales du théâtre, initiées par l’association "festivals du théâtre local" et le comité des fêtes de la commune de Skikda, se poursuivront jusqu’au 25 du mois en cours avec la participation de neuf troupes en compétition pour décrocher les trois premières prix de ces journées.

La pièce Arfia fi samt El-leil (Arfia dans le silence de la nuit), produite par le théâtre régional de Bejaia, a constitué l’un des moments forts des 4es journées théâtrales maghrébines qui se tiennent depuis deux jours à Batna. Le remarquable jeu en solo de la comédienne, Djouhra Deraghla, a été chaleureusement ovationné par l’assistance qui a apprécié le caractère audacieux de cette pièce qui met à bas les tabous en abordant avec intelligence le drame du viol des femmes par des groupes terroristes au cours de la décennie noire. Souillée dans son honneur dans la nuit de la fête de l’Aïd El Adha, Arfia est le symbole de la résistance des femmes algériennes face aux forces de l’obscurantisme au cours de cette période tragique de l’histoire de l’Algérie. L’assistance, émue aux larmes, est restée en haleine durant tout ce spectacle qui raconte l’histoire tragique d’Arfia, dont la famille a été exterminée par les hordes terroristes, et son rejet par les habitants de son village qui avaient honte de la compter parmi eux et honte à "l’enfant des monstres" qu’elle portait dans son ventre. A la fin du monodrame, toute la salle s’était levée pour applaudir l’actrice et, à travers elle, toutes les femmes violées et contraintes à souffrir en silence, de leur condition, mais également de leur rejet par leur entourage.

Hocine El Ouenas, journaliste et féru de théâtre, a affirmé, au terme de cette pièce écrite par Omar Fetmouche, que la réussite de cette "œuvre majeure" tient dans le fait qu’elle a réussi à "ouvrir sans complexe aucun le débat sur une question douloureuse, restée longtemps tabou et passée sous silence". Dans une déclaration à l’ApS, Djouhra Deraghla a affirmé avoir vécu de manière "émotionnelle" son interprétation de cette pièce. "Je me suis évertuée, a-t-elle souligné, à rendre fidèlement toute la souffrance (...) éprouvée par les femmes victimes d’un viol". L’histoire d’Arfia est la "véritable histoire d’une jeune femme prénommée Yasmine, violée puis chassée par les siens de son village, subissant la double punition du viol et du rejet social", dira l’actrice avant d’ajouter que l’accueil du public lui a "apporté plus de force" pour son jeu, et affirmé "s’être sentie dans la peau d’Arfia". Selon Mourad, un spectateur d’une quarantaine d’année rencontré au sortir de la salle, "la pièce a abordé un tabou et a réussi à mettre le doigt sur un drame souvent tu". Les spectacles présentés dans le cadre des journées maghrébines du théâtre drainent chaque soir depuis le 17 juin dernier, un public nombreux, composé notamment de familles, au théâtre régional de Batna.

O

La pièce théâtrale Aala khota el ajdad (Sur les pas de nos aïeux) a été présentée mercredi dernier à Alger, au palais de la culture Moufdi Zakaria, par la Coopérative "El Halqa" de Sidi Bel-Abbès, mettant en valeur, dans le genre épique, l'esprit paysan, à l'avant-garde du combat libérateur de la patrie. Adaptée du texte de Driss guergoua et mise en scène par Ilyès ghanem Bouadjadj, la représentation propose un retour sur un passé historique glorieux retraçant le rapport fusionnel entre l’individu, les traditions ancestrales et la terre, autant de valeurs qui feront émerger le sentiment patriotique qui poussera à la révolte contre l’occupant. Lors de la scène d'exposition, en pleine époque coloniale, les desseins d'un éventuel rapprochement entre Mokhtar (Hartani Ali) et Badra (Amina Bahlouli), se font sentir, malgré les différends existant entre leurs pères, Si Athmane (Hichem Sekkoum) et Si Amer (Sayeh Fethi), chefs de tribus, autour du droit à l'exploitation des terres agricoles qui, jusque-là, les unissaient. Chacun y allant de son argumentaire, le conflit finit par éclater et prendre des proportions qui ont mené à l’affrontement. Dans ce climat de mésentente, le metteur en scène, suggérera l’hégémonie coloniale qui menace d’accaparer les biens des deux tribus. Devant l'impossibilité de leur relation et la menace coloniale, Mokhtar et Badra décident, par amour à la patrie, de rejoindre le maquis, ce qui a rassemblé, à nouveau, les deux familles. Badra, tombée au champ d'honneur, est ramenée à la

Aala khota el : le combat pour l'indépendance

ALgER

tikhbar et mod es andalouse avec bien définis de la musique enfin ceux qui le groupe «  El-Djazira », et Joe Batoury au auront apprécié la voix d’un x nisé d’inspiratio sources d’un gnaoui moderse confond avecn algérienne et marocaine qui occidentale mél les influences de la musique une sorte de m angée au tempo africain avec el et de musique af ting-pot du Reggae, Hip Hop gui « Choghli » ro, sans oublier le groupe tarmentaires. Cet dans leurs belles tenues vestiho primeur dans un mmage qui voulait donner la survol des genr i entendait célé usique algé es musicau brer avec riens à su gérien le cinqua ntenaire de l’ind le peuple al- un legs ance ccès et qui constituent à la x invitant cette an fois str ép al et une mus endance en né leur les rythmes e des artistes mettant en va- nous vient des monts de K ique du nord qui guis, du gnaoui du Sud avec des chanteurs tar- sité une importante organi abylie aura nécessa avec Joe Batour Ahellil — très y, la troupe de collaboration de l’hôtel Sofit tion ainsi que la im et un groupe de pressionnante à l’écoute — que les nombreux spectate el. Le programme ur Dda L’Mouloud musique kabyle «  Ithran N ter à suivre avec de remar s ont pu se délecquables prestatio  ». aussi bien voca ns Le résultat d’ les que mus égards original une telle initiative à maints sous la direction artistiq icale fut concocté ue e ét de Sa ai oudi, on compr t plus que satis Nourredine puisque le publ end d’aille faisant ic diants algériens cosmopolite, où jeunes étu- dernier a voulu faire parti urs pourquoi ce ci arts se mêlaient et personnalités du monde des andalou dont les musicie per un orchestre nnes et chante à massait à l’entré des familles européennes, se dans leurs plus attrayants urs co maison et Mokhtar, terrassé par la douleur, se consujusque dans la e du jardin entourant la scène nels chantait avec une ce stumes traditionrta co in concert qui vo e noblesse. Le ur pendant qu mant de chagrin, sombre dans la folie. contemplaient ulait mettre e d’autres le La scénographie a constitué un élément dramaarbres touffus. spectacle debout derrière les une fête musicale typiquem à l’honneur dans O turgique concluant par un décor symbolique, presque affluence qui à n aura remarqué cette grande sorti en dehors de ses front ent française sera iè nu où l'espace scénique s'était ouvert à l’étendue de mier tour de ch peine une heure après le pre- loir les musiques du mon res pour faire vaan la terre et la présence du puits, source de vie, faisait ron 519 specta t comptait un public d’envi- Ahellil a été classé comm de dont le genre e office du lieu de rencontre des deux amoureux. spectacle, selon teurs, et 1.218 à la fin du dial. L’hommage constitue patrimoine monDans un jeu qui a tenté de respecter les différents L’initiative du le chargé de communication. la part de la direction de l’i en soi un geste de di ns Claude Voisin, recteur de l’Institut, M. Jean- de tout le patrimoine music titut en direction tableaux du spectacle, les comédiens (universiin sique célébrée spirée de la Fête de la mu- qu’il comporte de plus repr al algérien dans ce taires-amateurs) ont, en partie, réussi à transmettre ch és journée qui fut aque année en France, une leurs une volonté réelle de entatif et par ailles caractères et les comportements de l'autochtone, instituée et dont participer aux fe tivités du cinq à l’ancien min on sbien qu'handicapés par l'utilisation du "Malhoun" do ua it nt l’idée ième Jacques Lang, a istre de la Culture français recouvrement de l’indépen anniversaire du (poésie populaire) dans les dialogues qui ont enda ét nc é sa e. Les organiteurs ont, à cette puisqu’elle a co assurément bien accueillie travé la transmission des émotions. Dans un specoccasion, toire attiré par mblé les attentes d’un audi- fuser à pleins tubes une m fait le pari de diftacle qui a brillé par sa simplicité, Aala khota el la bien sûr qui vo programmation entre ceux dans toute sa spécificité usique algérienne ajdad reste une idée qui a su mêler le sentiment ulaient voir en et chair et en os la dans une ambiance tout à son authenticité tro up e de Ahellil égrene patriotique à une belle histoire d’amour, sur fond la fois et dé r co se nt s ra ch ct ai an ée dé ts mystiques s de leur goum à l’approche de chaleureuse de traditions ancestrales qui ont nourri le fil de la br va la saison estii, le ce . Le ux co gr ncer an amateurs de mus trame. présentée en collaboration avec la Coopéique kabyle qui ds et éternels heure et trois t non stop aura duré une dem co vo iuv bo ul rir nn ai le en es s t dérythm heures rative "La scène d'or" de Sidi Bel-Abbès, Aala gagés d’un nouv es entraînants et les textes en- avec une remise de médai comme promis khota el ajdad a été programmée dans le cadre lle ea s u gu au groupe, ce ise de témoign mélomanes au age de reconnai x artistes en ront goûté aux ux qui en vrais du cinquantenaire de l'Indépendance de l'Algéssance. langoureux isrie. Lynda Graba

Il est attendu la présentation de la pièce Khalf al abouab (Derrière les portes), de l’association "Chamaâ" de Constantine, Beni Une imposa clown d’une association de Bano était mon nte estrade bordée de tissus tée raki (Alger), Akher djoundi (Le fiqirs ues jardins de au beau milieu des magnidernier soldat), d’une troupe loin le parfum de l’Institut qui exhalaient de venue d’Adrar, et plusieurs autesques haut-p s géraniums roses. Les giganar tres œuvres. transportaient leurs disposés sur la scène le vieille bâtisse du s chants bien au-delà de la La pièce lauréate du premier rieurs ont été ré centre culturel dont les intéprix de ces journées décrochera Ne sachant com novés il y a quelques années. le Dauphin d’or et une récombien la ient se déplacer de spectateurs curieux alpense de 100.000 dinars. Un produire les tro pour venir assister et voir se prix du meilleur interprète et lo upes us, les organisa et autres orchestres andaun prix spécial du jury seront asse te z de chaises po urs n’avaient pas prévu ur cette fête de également décernés. 2013 qu la m

HOMMAgE A U pAtRIMOIN DE L’ALgéR E MUSICAL IE

Une fête cosm

rganisés pour la première fois depuis la création du festival, trois ateliers de dessin, de travaux manuels et de contes se tiennent depuis le 13 juin à l'intérieur des stations de la grande poste, du Jardin d'Essai et de Hai El-Badr, attirant un nombre important d'enfants et de parents, visiblement ravis de cette initiative qui coïncide avec le début des vacances d'été. Ouverts tous les après-midi, ces ateliers ont eu une affluence "timide" les premiers jours, pour ensuite connaître une fréquentation "importante", s'accordent à dire les animateurs. A la station de la grande poste, la plasticienne algérienne, Meriem Aït El Hara, qui propose à des enfants de différents âges des travaux de collage et de dessin, se dit même "débordée" depuis quelques jours dans son atelier qu'elle anime en alternance dans les trois stations de métro. pour elle, l'atelier contribue, en plus de favoriser l'expression artistique des enfants, à créer un "espace de mixité sociale", dit-elle, citant en exemple des enfants de familles venues de différents wilayas et de familles d'immigrés, qui ont l'occasion d'échanger pendant les ateliers. par ailleurs, l'initiative d'offrir du matériel de dessin (feuilles de dessin, feutres, crayons de couleur) permet, selon elle, à des "enfants défavorisés ou de quartiers populaires" de s'exercer chez eux, alors que leurs parents "n'ont parfois pas les moyens de leur acheter du matériel de dessin". "Les parents préfèrent rester avec leurs

Après un démarrage timide, les ateliers éducatifs installés depuis une semaine dans certaines stations de métro dans le cadre du 6e Feliv — une première dans la capitale où le métro est déjà une nouveauté— ont fini par susciter la curiosité des usagers, de plus en plus nombreux à marquer une halte pour faire participer leurs enfants aux différentes activités proposées.
enfants pendant les ateliers, ce qui les amène à participer eux-mêmes", dit-elle en montrant un collage, réalisé par un des parents, accroché aux côtés de nombreux dessins d'enfants.

Intérêt croissant des usagers du métro pour les ateliers éducatifs
Transmettre le patrimoine oral algérien

Culture

EL MOUDJAHID

17

L'afro-groove

Au terminus de Hai El-Badr, une dizaine d'enfants sont assis en cercle autour de Hanifa Hammouche et Anissa Lafi qui proposent, à tour de rôle, des contes en arabe algérien puisés dans le patrimoine oral. Ces contes, dont les héros sont des animaux ou des personnages fantastiques comme les génies, véhiculent une morale sociale en l'absence de la nécessaire transmission, disparue ou presque à cause des exigences de la vie moderne et la prédominance de la famille nucléaire, surtout dans les grandes villes. pour une maman, accompagnant ses deux enfants et sa jeune nièce, l'atelier du conte représente une "excellente idée et participe à la transmission du patrimoine algérien", dit-elle, confiant que c'est la troisième fois qu'elle y participe. "Aujourd'hui, j'emmène les enfants pour une balade au jardin d'Essai, mais nous allons d'abord participer aux ateliers" dit-elle avant de prendre le métro pour rejoindre l'atelier de dessin, animé par Martial Lobognoix, un éducateur ivoirien installé en Algérie depuis deux ans. Ce dernier parle du "manque de matériel" auquel il doit faire face depuis deux jours, et ce, à cause de la fréquentation grandissante

de son atelier. Aux côtés des espaces aménagés pour les ateliers éducatifs, sont dressés des stands de vente de livres de classiques de la littérature algérienne (Dib, Ouettar, etc.) ainsi qu'un livret édité par le Feliv contenant des extraits de textes de dix femmes de lettres algériennes. Contrairement aux ateliers éducatifs, les stands de vente de livre suscitent beaucoup

moins l'intérêt des usagers du métro, comme le constate un des vendeurs qui parle de "ventes occasionnelles". Ouvert le 13 juin, le 6e Feliv (festival international de la littérature et du livre de jeunesse) se poursuit jusqu'au 22 juin à Alger, tipasa et tizi-Ouzou, avec des rencontres littéraires, des spectacles de musique et des ateliers pour enfants.

Un spectacle de musique et danse africaine, savant mélange de rock, blues, folk et rythmes sahéliens a été animé jeudi soir à Alger par le groupe "Debademba" mené pas le chanteur malien Mohamed Dyabi. Organisé dans le cadre de la sixième édition du Festival international du livre et de littérature de jeunesse (Feliv) qui se tient à Alger, ce spectacle était une occasion pour le public algérois de découvrir la voix puissante et limpide du showman malien ainsi que les talents de son guitariste burkinabè Abdoulaye traoré. Sur scène, Mohamed Diaby rappelle les prestations du chanteur sénégalais Ismaël Lo de par son costume et son timbre de voix mais très vite il se démarque par une énergie et une présence sur scène basée sur la danse et les expressions corporelles. Le duo a présenté un répertoire afro-funk, par lequel il démontre la diversité de la tonalité africaine, qui a séduit le public de la salle Ibn Zaydoun malheureusement peu nombreux à cette soirée. En plus de la danse malienne le groupe "Debademba" (grande famille en Bambara) se distingue par son style résumé par Mohamed Diaby dans un "Afro-groove" où se retrouvent rock, blues, folk et des échos arabo-andalous. L’histoire de la rencontre entre les deux artistes a été racontée au public avec beaucoup d’humour pour installer une ambiance conviviale et une interactivité avec un public qui hésitait à danser et s’exprimer. plusieurs spectateurs ont déploré l’installation d’un petit cordon de sécurité qui "empêche le public de s’approcher de la scène" et les confine dans les coins de la salle alors que les artistes eux même les incitent parfois à monter danser sur scène. A la fin du spectacle, Mohamed Dyabi a insisté pour voir tous les spectateurs danser et a réussi à faire bouger un public qui n'attendait que ça et en redemandait. Le 6e Feliv se poursuivra à Alger, tizi-Ouzou et tipasa jusqu’au 22 juin avec des rencontres littéraires, des spectacles de musique et des ateliers pour enfants.

enflamme le public algérois

opolite

Dimanche 23 Juin 2013

EL MOUDJAHID

Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du Dimanche 14 Chaâbane 1434 correspondant au 23 Juin 2013 :
- Dohr.........….............12h50 - Asr.............................16h42 - Maghreb................... 20h14 - Icha……...……....... 21h55
Lundi 15 Chaâbane 1434 correspondant au 24 Juin 2013 :

CONDOLEANCES
Monsieur Amara BENYOUNES, Ministre de l’Aménagement du Territoire, de l’Environnement et de la Ville, le Secrétaire Général et l’ensemble des personnels, profondément touchés par le décès du père de M. BOUNAB Kamel Cadre Supérieur au Ministère Lui présentent en cette douloureuse circonstance ainsi qu’à toute sa famille leurs sincères condoléances. Puisse Dieu le Tout-Puissant lui accorder Sa Grande Miséricorde. « A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. »
El Moudjahid/Pub
ANEP 527858 du 23/06/2013

Vie pratique

29
CONDOLÉANCES
Le Directeur de Général l’Agence et le de Personnel l’Informatique des Finances Publiques (AIFP), très peinés par le décès de l’oncle maternel de leur collègue Mme Assia Dahimène épouse SARI AHMED, lui présentent et à sa famille leurs condoléances les plus attristées. Que Dieu le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. « A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons ».
El Moudjahid/Pub

- Fedjr........................03h38 - Chourouk.................05h30

Félicitations

HAMEL MOHAMED DIAA-EDDINE a brillamment réussi son passage à l’examen de sixième. En cette heureuse circonstance, les familles HAMEL ET DENI te félicitent chaleureusement, surtout ta maman, ton père, tes frères, oncles, tantes et grands-parents qui te souhaitent plein de succès à l’avenir.
Bravo DIAA EDDINE, Elf Mabrouk
El Moudjahid/Pub du 23/06/2013

CONDOLEANCES
Le Président du Conseil d’Administration, le Directeur Général, les membres du Conseil d’Administration et l’ensemble du personnel du Centre de Formation de l’Industrie du Ciment « CFIC » de Gué de Constantine, très affectés par le décès du Père de M. BOUTIBA Med Rafik Administrateur du CFIC Filiale Groupe GICA Lui présentent ainsi qu’à toute sa famille leurs sincères condoléances, en les assurant en cette douloureuse circonstance de leur profonde sympathie. Que Dieu le ToutPuissant lui accorde Sa Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. « A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons ».
El Moudjahid/Pub
ANEP 302775 du 23/06/2013

CONDOLÉANCES
ANEP 302798 du 23/06/2013

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA

20, rue de la Liberté, Alger Téléphone : 021.73.70.81 Présidente-Directrice générale de la publication

au capital social de 50.000.000 DA

EL MOUDJAHID
Naâma Abbas
Rédacteurs en chef

Le Professeur Abdelaziz ZIARI, Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière a appris avec tristesse et émotion la nouvelle du décès du Professeur Salim HAFIZ, chef du service de chirurgie maxillo-faciale au CHU Mustapha d’Alger-Centre. Tout en s’inclinant devant le riche parcours du militant de la cause nationale et professeur émérite, le Professeur Abdelaziz ZIARI présente, en son nom personnel et en celui des cadres et personnels du secteur de la santé, ses sincères condoléances à la famille et aux proches du défunt en les assurant de sa compassion et en leur exprimant sa conviction que l’œuvre du défunt restera à jamais ancrée dans la mémoire de ceux qui l’ont approché. Puisse Dieu le ToutPuissant l’accueillir en Son Vaste Paradis et lui accorder Sa Sainte Miséricorde.
El Moudjahid/Pub ANEP 527924 du 23/06/2013

Kamal oulmane — Achour cheurfi
Téléphone : 021.73.99.31 Fax : 021.73.90.43 internet : http://www.elmoudjahid.com e-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com

diRectioN geNeRAle Téléphone : 021.73.79.93 Fax : 021.73.89.80 diRectioN de lA RedActioN

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l'Industrie, de la Petite et Moyenne Entreprise et de la Promotion de l'Investissement Agence Nationale d'Intermédiation et de Régulation Foncière NIF : 000816097984689

BUReAUX RegioNAUX coNStANtiNe 100, rue Larbi Ben M’hidi Tél. : (031) 64.23.03 oRAN Maison de la Presse 3, place du 1er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94 ANNABA 2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24 BoRdJ BoU-ARReRidJ Ex-siège de la wilaya Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Tél/Fax : (035) 68.69.63 Sidi Bel-ABBeS Maison de la presse Amir Benaïssa Immeuble Le Garden, S.B.A. Tél/Fax : (048) 54.42.42 BeJAiA : BP 68 - Béjaia 06000 tiZi oUZoU : Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Tél. - Fax : (026) 21.73.00 tleMceN :12, place Kairouan Tél.-Fax : (043) 27.66.66 MAScARA : Maison de la Presse Rue Senouci Habib Tél.-Fax : (045) 81.56.03 ceNtRe AiN-deFlA : Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Tél/Fax: 027.60.69.22 PUBlicite Pour toute publicité, s’adresser à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de Publicité “ANEP” AlgeR : 1, avenue Pasteur Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Télex : 81.742 oRAN : 3, rue Mohamed Khemisti Tél. : (041) 39.10.34 Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320 ANNABA : 7, cours de la Révolution Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38 Régie publicitaire EL MOUDJAHID 20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70 ABoNNeMeNtS Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux ou commandes de photos, s’adresser au service commercial : 20, rue de la Liberté, Alger. coMPteS BANcAiReS Agence CPA “Che” Guevara - Alger Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Agence BNA Liberté - Dinars : 605.300.004.413/14 - Devises : 605.310.010078/57 Cptes BDL - Agence Port Saïd - Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28 - Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28 Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger iMPReSSioN Edition du Centre : Société d’impression d’Alger (SiA) Edition de l’Est : Société d’impression de l’est, constantine Edition de l’Ouest : Société d’impression de l’ouest, oran Edition du Sud : Unité d’impression de ouargla (SiA) diFFUSioN centre : EL MOUDJAHID tél. : 021 73.94.82 est : SARl “SodiPReSSe” : tél-fax : 031 92.73.58 ouest : SARl “SdPo” tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARl “tdS” tél-fax : 029 75.02.02 France : iPS (international Presse Service) tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..

APPEL D'OFFRES NATIONAL ET INTERNATIONAL RESTREINT nº 03-2013
L'Agence Nationale d'Intermédiation et de Régulation Foncière "ANIREF" informe les entreprises intéressées par l'Appel d'Offres National et International Restreint portant : "ETUDES D'AMENAGEMENT ET TRAVAUX DE VIABILISATION DU PARC INDUSTRIEL DE AIN OUSSERA, WILAYA DE DJELFA" Que : ­ la date limite de dépôt des offres, fixée initialement au mercredi 26 juin 2013, est prorogée de quinze (15) jours. ­ la remise des offres doit intervenir, au plus tard, le jeudi 11 juillet 2013 avant 12h00, heure locale ; l'ouverture des plis, en séance publique, aura lieu le même jour à 13h00 au siège de l'ANIREF, sis au 13, avenue Mustapha-Sayed El-Ouali (ex-Claude-Debussy) Alger.
El Moudjahid/Pub
ANEP 302737 du 23/06/2013

AVIS DE PROROGATION DE DELAI

AVIS D'APPEL D'OFFRES N° 25/CAN /2013
BCR

La société SANIAK - Filiale du Groupe BCR - lance un Appel d'Offres pour : • Approvisionnement de la cantine. -Lot N° 01 : Laiterie. -Lot N° 02 : Fruits et légumes. -Lot N° 03 : Alimentation générale. -Lot N° 04 : Pain et pâtisserie. -Lot N° 05 : Boisson gazeuse et jus. Les soumissionnaires intéressés par le présent avis peuvent retirer le cahier des charges contre la somme de trois mille Dinars (3.000,00 DA) auprès de l'adresse ci-dessous. Tél. : 036-60-80-86/88 - Fax : 036-60-80-95 Les soumissionnaires intéressés doivent faire parvenir leur offre sous pli fermé à l'adresse suivante : Entreprise SANIAK- Filiale Groupe BCR BP 06 AIN EL KEBIRA 19400 (SETIF). Avec la mention : APPEL D'OFFRES N° 20/CAN/2013 - A NE PAS OUVRIR La date limite de réception des offres est fixée à 30 jours après la parution dans la presse.
El Moudjahid/Pub ANEP 302739 du 23/06/2013

MISE EN DEMEURE (Avant résiliation du contrat)
A l’entreprise CATERING RIAD CORNICHE EL TAREF Réf : convention Nº 093/ETT/DTX/DM/2012 relative à : « Restauration du personnel d’ETTERKIB au sein de la base de vie de LABREG W. KHENCHELA » Nos envois : mises en demeure du 16/04/2013 et du 05/06/2013 Nous vous mettons en demeure, pour la dernière fois, afin de remédier à la situation sous huitaine. Passé ce délai, nous serons dans l’obligation de recourir à l’application de la réglementation en vigueur, et il sera procédé à la résiliation du marché aux torts exclusifs de votre entreprise.
El Moudjahid/Pub
ANEP 302727 du 23/06/2013

Dimanche 23 Juin 2013

30

IShAK BELFodIL À L’INtEr MILAN

Le président du FC Parme, Pietro Leonardi, s’est dit hier confiant quant au transfert de l’attaquant algérien, Ishak Belfodil, à l’Inter Milan, en dépit d’un «accord non encore trouvé» avec les dirigeants intéristes. «Nous ne sommes pas encore parvenus à un accord avec nos homologues de l’Inter à propos de Belfodil, mais je reste confiant quant à l’aboutissement des négociations qui avancent bien avec le président Massimo Moratti», a affirmé le premier responsable du club parmesan au site spécialisé tuttmercatoweb. Belfodil (21 ans) avait rejoint Parme la saison dernière en provenance de Bologne, pour un contrat de quatre ans. L’excellente saison réalisée par Belfodil avec le club parmesan, avec à la clé 8 buts (34 matchs) a fini par attirer la convoitise de certains formations, à l’image de la Juventus, et récemment de l’Inter Milan, dirigé par Walter Mazzari, qui avait succédé à Andrea Stramaccioni. Pour pouvoir s’adjuger Belfodil, le président du club Nerrazzuri a proposé, en plus d’une offre financière, les deux joueurs : l’attaquant italien Antonio Cassano et le défenseur argentin Matias Silvestre, mais le premier nommé refuse de rejoindre Parme. «Le transfert de Belfodil à l’Inter dépendra de plusieurs facteurs», s’est contenté d’ajouter Pietro Leonardi, refusant de trop s’étaler sur le sujet. Le président de l’Inter Milan, Massimo Moratti, a clairement affiché mercredi son désir d’engager le joueur algérien. «Belfodil est un joueur qui nous intéresse au plus haut point. Nous sommes au stade des négociations avec Parme, et j’espère que nous tomberons d’accord sur ce transfert», a-t-il affirmé.

Les négociations avancent bien

Sports
E

PréCISIoNS CoNCErNANt LE trANSFErt dE BELKALEM

ssaïd Belkalem a signé, dans la discrétion totale, un contrat de quatre ans, vendredi, au profit de l’Udinese (Serie A, Italie). Le défenseur international arrivera dans le club italien, 5e du Calcio cette saison, en provenance de Granada CF (Liga, Espagne) sous forme de prêt. Contrairement donc à ce qui a été avancé dans la majorité des organes de presse, le défenseur de la JSK ne sera pas prêté à Granada CF, mais jouera bel et bien à l’Udinese, sous forme de prêt, comme le stipule une clause dûment signée entre les deux parties. Comme le club italien n’a le droit qu’à deux licences pour joueurs extracommunautaires, le président Pozzo, propriétaire de Granada CF et de Watford (Championship, Angleterre), a pensé à le faire signer à Granada et le prêter dans la foulée à Udinese. «Je jouerai à l’Udinese. Ceci est stipulé noir sur blanc dans l’une des clauses de mon contrat», a affirmé le défenseur international qui a passé jeudi matin la visite

Il a signé à Granada CF, mais jouera à l’Udinese

EL MOUDJAHID

YoUCEF dJEBBArI, NoUVEAU PréSIdENt dU MCo :

Youcef djebbari, qui vient d’être élu à la tête du conseil d’administration du MC oran, a indiqué qu’il comptait engager «un entraîneur de renom» aux commandes techniques de son club, tout en gardant l’entraîneur en place, omar Belatoui, dans le staff du futur coach. «J’ai décidé de confier les rênes techniques du MCo à un entraîneur de renom. Je n’ai pas encore tranché le sujet, mais tout se décidera lors de la réunion du conseil d’administration», a déclaré djebbari à l’APS. Président du club sportif amateur du Mouloudia, djebbari a été élu par ses pairs aux commandes du club professionnel de la formation phare de l’ouest algérien au cours de l’assemblée des actionnaires déroulée jeudi. Il succède à Larbi Abdelilah, qui devient le vice-président du conseil d’administration. Selon l’entourage du club, djebbari mise sur l’engage-

«  Je cherche un entraîneur de renom »

Le président de l’USM El-harrach, Mohamed Laïb, s’est dit hier «surpris» par l’annonce de l’étoile du Sahel (Ligue 1 tunisienne) de la signature de l’attaquant algérien, Baghdad Bounedjah, au moment où le joueur est toujours lié par un contrat avec le club harrachi. «Franchement, j’étais surpris par cette nouvelle au moment où Bounedjah est toujours la propriété de l’USMh, d’autant que son contrat avec nous arrive à échéance en 2014. Je le dis en toute franchise, le transfert de Bounedjah à l’étoile du Sahel n’est pas encore fait, surtout qu’il est soumis à libération», a affirmé à l’APS le premier responsable de l’USMh. À travers son site officiel, l’ES Sahel a annoncé jeudi soir l’engagement de Bounedjah pour les trois pro-

« Le transfert de Bounedjah à l’ES Sahel n’est pas encore fait »

MohAMEd LAïB, PréSIdENt dE L’USM EL-hArrACh :

ment de l’ancien entraîneur national, Meziane Ighil, avec lequel il avait même eu un entretien dans ce sens il y a quelques semaines. Mais Ighil aurait tout conclu avec l’ASo Chlef, selon la direction de ce club, qu’il avait mené à remporter le premier titre de championnat dans son histoire lors de la saison 20112012. Par ailleurs, djebbari a fait savoir que son club s’est déjà opposé au transfert de son attaquant, Sid Ahmed Aouedj, au profit de la JS Kabylie, après la résiliation de son contrat par la FAF pour nonpaiement, par le MCo, de plusieurs de ses salaires. «on compte user par tous les moyens juridiques afin d’annuler la décision de la FAF à propos d’Aouedj, et par là même bloquer son transfert vers la JSK, car ce joueur est encore lié au MCo jusqu’à juin 2014», a affirmé le nouveau président mouloudéen.

Après le départ du coach français roger Lemerre de la barre technique du CS Constantine, un entraîneur de renom, la direction du club constantinois a tardé à désigner son successeur. dans un premier temps, il était question de la venue d’Alain Michel. Sollicité par rabah Saâdane, qui venait d’être installé au poste de dtN, il s’est vu signifier un refus catégorique de l’homme fort du CSC, Mohamed Boulhabib. En effet, alors qu’Alain Michel s’est déplacé comme convenu avec Saâdane, à Constantine, pour finaliser son contrat d’engagement avec le CSC, il a été tout simplement rabroué par «Sousou», qui lui a clairement expliqué qu’il était indésirable. En fait, Boulhabib lui préfère le Franco-Italien diego Garzzeto avec lequel il est en contact depuis le mois de mai. Les deux hommes se sont rencontrés alors en France et se sont entendus sur le principe de travailler ensemble. L’attitude de Boulhabib dans cette affaire n’a pas du tout été appréciée par rabah Saâdane, qu’il qualifia d’immixtion dans ses prérogatives, alors que lors de son installation récente au poste de dtN,

Diego Garzzeto finalisera cette semaine

IL SErA LE NoUVEL ENtrAîNEUr dU CSC

médicale et paraphé son contrat le lendemain. Il devra rentrer au pays dans les heures à venir pour rejoindre les rangs de l’EN militaire, car retenu pour la Coupe du monde de la discipline en Azerbaïdjan. Autrement dit, il ne sera présent à l’entraînement de l’Udinese qu’à partir du 18 juillet, soit deux jours après la reprise. Belkalem entrera dans l’histoire bon gré mal gré en étant

le premier joueur à signer directement dans un grand club européen. Même le grand Assad a dû passer par Mulhouse, et Madjer par le Paris FC. Un gros challenge à relever pour l’international algérien qui s’apprête donc à amorcer l’un des virages les plus importants de sa carrière. Bon vent ! Amar Benrabah

VoLLEYBALL-MoNdIAL-2013 (JUNIorS-FILLES U20)

chaines saisons. L’ancien joueur du rCG oran (division amateur) a même posé devant les médias avec le maillot rouge et blanc de l’équipe. «Les négociations avec nos homologues tunisiens sont en cours, mais dire que le joueur est déjà acquis pour l’ES Sahel, c’est prématuré», a ajouté Laïb, sans dévoiler plus de détails sur cette éventuelle transaction.

Les sélections d’Algérie et du Nigeria de volleyball des juniors filles (U20) aborderont demain, à partir de 14h (heure algérienne), à Brno, un tournant décisif dans un match à «quitte ou double», comptant pour la 3e journée du 17e Mondial féminin de la catégorie qu’organise la république tchèque du 21 au 30 juin. Nettement battues lors de leur 1re sortie par l’égypte et la turquie, les autres sociétaires du Groupe d, avec l’Italie, Algériennes et Nigérianes sont placées dos au mur, car condamnées à gagner pour éviter l’élimination, et décrocher le billet qualificatif pour les 8es de finale de la compétition qui regroupera 16 équipes issues du 1er tour. Pour la formation algérienne encore marquée par sa défaite devant l’égypte, l’heure est au rachat, selon son staff technique dirigé par Imeddine Saidani, qui n’a pas manqué de souligner que ses «joueuses sont décidées à se racheter» face au Nigeria, un adversaire qu’elles connaissent bien pour l’avoir battu en mars dernier chez lui à Abuja lors de la CAN-2013 de la catégorie. «Nous connaissons bien le Nigeria, c’est une équipe aux qualités physiques indéniables, mais limitée sur le plan technique.

Algérie-Nigeria : quitte ou double

il a été convenu avec la direction du club, que le choix du nouveau driver des Sanafir devait lui revenir. Après ce qui s’est passé, l’exsélectionneur national a décidé de se retirer quelques jours seulement après sa prise de fonction. Pour sa part, Boulhabib a maintenu le contact avec Garzzeto pour le

convaincre d’accepter de prendre en main, l’équipe du CSC. Ce dernier s’est montré intéressé par l’intérêt que lui portent les dirigeants constantinois et s’est montré coopératif et disposé à prendre en main les Vert et Noir, car séduit par l’ambitieux projet sportif qui lui a été exposé dans ses grandes lignes. Il lui reste de trouver un terrain d’entente sur le plan financier avec Boulhabib. on croit savoir que le technicien franco-italien veut un salaire qui avoisinerait les 40.000 euro, alors que les responsables clubistes trouvent cette somme assez élevée par rapport au budget réservé au paiement des émoluments de l’entraîneur appelé à driver l’équipe. toutefois, étant d’accord sur le principe, les deux hommes ont convenu de tout régler une fois qu’ils se retrouveront à Constantine. À ce propos, on a appris que la direction du club a transmis un billet d’avion à Garzzeto qui est attendu au courant de la semaine dans la ville des Ponts suspendus pour finaliser. Et sauf revirement de dernière minute, il sera le nouvel entraîneur du CSC. Mohamed-Amine Azzouz

dimanche 23 Juin 2013

Ceci dit, elle ne sera pas facile à manier, nous allons tout faire pour effacer notre mauvaise production devant l’égypte, et surtout décrocher notre billet pour le tour suivant», a déclaré à l’APS, le coach algérien. revenant à la défaite devant l’égypte, M. Saïdani a estimé que son équipe a payé les frais d’un manque de préparation, mais aussi de la stabilité de l’équipe adverse sur le plan technique et tactique. «Les joueuses ont payé les frais d’un manque de préparation, vu que cette compétition coïncidait avec la période des examens scolaires, mais aussi aux contraintes du calendrier du championnat national qui s’est poursuivi jusqu’à la veille de notre départ en tchéquie», a souligné le technicien algérien. toutefois, le Six algérien a bénéficié d’un avantage certain en étant exempt hier, alors que le Nigeria affrontait l’égypte en fin de journée, après avoir perdu vendredi devant la turquie (0-3). Les camarades de Nadira Aït-oumghar, visiblement déçues de leur débuts ratés, ont promis de se surpasser devant celles de Promise Mercy, afin d’offrir à leur pays leur 1re qualification au 2e tour de cette compétition.

EL MOUDJAHID

L

e renouvellement de l’élite sportive algérienne, par le biais de la formation et du suivi des jeunes talents, constitue «une priorité» pour redorer le blason du sport algérien et assurer une bonne représentativité dans les grandes compétitions internationales, a indiqué le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Mohammed Tahmi, à Mersin (Turquie). «Nous sommes à la fin d’un cycle. Notre élite doit se renouveler. Pour cela, il est urgent de mettre en place un plan de développement», a affirmé M. Tahmi lors d’une conférence de presse, organisée au centre de presse des 17es jeux Méditerranéens qui se tiennent à Mersin en Turquie. Pour réaliser ce sursaut souhaité, le ministre, qui venait d’assister à quelques compétitions de la première journée des JM-2013, table sur l’apport positif de la prochaine loi sur le sport votée jeudi à l’APN et qui passera mardi prochain devant le Sénat. “Cette loi,

Abderahmane Benamadi (-90 kg) Mohammed Tahmi : «Il faut offre la première médaille à l’Algérie renouveler notre élite nationale» L
JEUX MÉDITERRANÉENS 2013 DE MERSIN
JUDO
riens avaient réalisé l’une de leur pire prestation dans ce rendez-vous méditerranéen (2 or, 3 argent et 12 bronze). «Désormais, il n’est plus question de participer pour la simple raison de participer. Il faut se fixer des objectifs. Les jeux Arabes et les jeux Africains de 2015 constituent d’ailleurs des objectifs qu’il faudrait bien préparer», a dit le ministre. «Avec cette vision, nous pourrons améliorer notre participation aux jeux Olympiques», a poursuivi M. Tahmi, rappelant que les fédérations nationales, élues dernièrement pour le cycle olympique 2013-2016, doivent obligatoirement disposer d’un contrat d’objectifs. Le ministre de la Jeunesse et des Sports a assisté, jeudi soir à MersinStadium, à la cérémonie d’ouverture des 17es jeux Méditerranéens ouverts par le Premier ministre turc M. Recep Tayyip Erdogan. e judoka algérien Abderahmane Benamadi (-90 kg) a offert une médaille de bronze, la première pour l’Algérie, lors de la deuxième journée du tournoi de judo des 17es jeux Méditerranéens de Mersin (20-30 juin). Abderahmane Benamadi, vice-champion du monde en 2005, a battu le Libanais George Merheb lors de son dernier combat pour la médaille de bronze. Engagé dès les quarts de finale, le judoka algérien a pris le meilleur sur l’Egyptien Derouiche Mohamed, 24e au classement mondial et vice-champion d’Afrique, avant de perdre en demifinale face à l’Italien Facente Walter par ippon. “Je dédie cette médaille à tous les Algériens ainsi qu'à mon staff technique. Après un début difficile pour les judokas algériens lors de la première journée, dieu merci je suis arrivé à remporter cette 1re médaille pour l’Algérie. Je souhaite bon cou-

Nation

31

selon Tahmi, consacre l’intérêt et la contribution directe de l’Etat à la formation de l’élite sportive.” Le sport algérien a connu ces dernières années un net recul aussi bien sur le plan des performances que celui de la formation et de la pratique à la base. A titre d’exemple, aux jeux Méditerranéens de Pescara en 2009, les athlètes algé-

rage à mes coéquipiers pour demain dimanche”, a déclaré à l’APS Abderahmane Benamadi. De son côté, Sonia Mizioualaoua (-63 kg) a raté de quatre petites secondes la médaille de bronze face à la Turque Bahar Buker.

NATATION

L

BOXE

Benchabla et Chadi qualifiés aux quarts de finale, Benbaaziz en demi-finale
fait éliminer dès les huitièmes de finale du tournoi de boxe qui a débuté vendredi soir au complexe sportif de Tarsus (50 km de Mersin). Chadi Abdelkader (64 kg), champion d’Afrique en titre, s’est qualifié aux quarts de finale en battant le Libanais Kristiani Shytani (3-0), alors que Abdelhafid Benchabla (81 kg) a obtenu son billet pour les quarts en remportant son duel face au Tunisien Yahia Elmekachri (3-0). Pour sa part,

es boxeurs algériens Chadi Abdelkader (64 kg), Abdelhafid Benchabla (81 kg) se sont qualifiés aux quarts de finale du tournoi de boxe des 17es jeux Méditerranéens de Mersin, alors que Réda Benbaaziz (56 kg) a déjà assuré à l’Algérie une médaille de bronze en se qualifiant aux demi-finales. De leur côté, Hammachi Fahem (52 kg), Abdelmalek Rahou (75 kg) et Chouaib Bouloudinet (91 kg) se sont

Réda Benbaaziz (56 kg), engagé au stade des quarts de finale, a assuré pour l’Algérie une médaille de bronze, en battant le Marocain Aboubekr Seddik (3-0). Chadi Abdelkader a boxé hier face au Bosnien Bojan Aladzic pour le compte des quarts de finale, alors que Abbadi Lyes (69 kg) a fait son entrée en lice (quarts de finale) face au Turc Abdulkadir Koceglu.

La nageur algérien Oussama Sahnoun a terminé à la quatrième place de la finale du 50 m nage libre des 17es jeux Méditerranéens, hier à Mersin (Turquie), en réalisant le chrono de 22 sec 71. Sahnoun, 21 ans, a terminé au pied du podium, derrière respectivement les deux Italiens Marco Orsi (22 sec 15), Lucca Dotto (22 sec 30) et le Grec Kristian (22.35). Lors des séries disputées la matinée, Sahnoun avait remporté sa course en 22 sec 65. Le record méditerranéen de la distance est détenu par le Français Frederick Bousquet en 21.17 depuis les jeux de Pescara en 2009. Le record du monde, 20.91, est la propriété du Brésilien Cesar Cielo, réalisé en 2009 à Sao Paulo au Brésil.

Oussama Sahnoun 4e au 50 m nage libre

HANDBALL

La sélection nationale de handball (messieurs) sera opposée demain à la Macédoine, en ouverture du tournoi des jeux Méditerranéens à Mersin en Turquie (20-30 juin), selon le tirage au sort effectué vendredi par les organisateurs. Les coéquipiers de Ryad Chahbour, versés dans le groupe A, rencontreront également la Turquie, l’Italie et la Serbie. Suite au désistement de la France (messieurs et dames) et l’Espagne (messieurs), le tirage au sort du tournoi handball des JM a été

Le six national entame le tournoi demain face à la Macédoine
MESSIEURS :
refait par les organisateurs. Le rendez-vous de Mersin constitue une étape préparatoire pour les deux sélections nationales en vue des prochaines échéances, selon la Direction technique nationale (DTN) de la Fédération algérienne de handball (FAHB). L’équipe masculine prépare le prochain Championnat d’Afrique des nations CAN 2014 prévu en Algérie, alors que les filles vont prendre part au Championnat du monde en décembre prochain en Serbie.

L'Algérie s'incline face à la Turquie (23-25)
DAMES-GROUPE A

Le nageur algérien s’alignera, aujourd’hui sur le 100 m nage libre, sa distance de prédilection.

La sélection algérienne de handball (dames) s'est inclinée face à son homologue turque (23-25) à la mitemps (12-14), en match comptant pour la première journée du groupe A du tournoi des jeux Méditerranéens à Mersin en Turquie (20-30 juin), disputé hier. Dans l'autre rencontre du groupe A, la Serbie a battu l'Italie (38-27), alors que le Monténégro est exempté de cette journée. Suite au désistement de la France (messieurs et dames) et l'Espagne (messieurs), le tirage au sort du tournoi handball des JM a été refait, vendredi par les organisateurs. Pour leur prochaine sortie, les joueuses de Karim Achour seront opposées dimanche à l'Italie. Le rendez-vous de Mersin constitue une étape préparatoire pour les deux sélections nationales en vue des prochaines échéances, selon la Direction technique nationale (DTN) de la Fédération algérienne de handball (FAHB).

ATHLÉTISME

HANDISPORTS

La sélection nationale d’athlétisme cadets (filles et garçons) s’est adjugé vendredi 11 médailles dont trois en or, lors de la première journée du Championnat arabe de la catégorie, qui se déroule au Caire en Egypte. Les trois médailles en vermeil ont été remportées par Triki Yasser Mohamed en saut en longueur (7, 28 m), Hamoudi Mahmoud en 100 m (10.88), et Madouni Liza en saut en hauteur (1,60 m). L’Algérie a remporté l’argent grâce à Bouannani Amine engagé en 110 m haies (14.27), Arar Yousra en saut en hauteur (1,60 m),

Première journée : 11 médailles, dont 3 en or, pour l’Algérie

CHAMPIONNAT ARABE (CADETS/CADETTES)

Zitouni Amina Hamida en 100 m haies (14.05) et Berhil Zouaouia en 100 m. Les médailles de bronze ont été l’œuvre de Bouchamia Abdesslam en 100 m (10.98), Nazef Sara en saut en longueur (5,27 m), Selmi Maroua en 100 m haies (14.26), en Ben Si Ali Loubna en 100 m. Les épreuves se sont poursuivies hier avec le déroulement notamment des demi-finales et finales des 200 m, 400 m, 800 m et 1.500 m dont nous ferons part des résultats dans notre prochaine édition. Cette compétition arabe prendra fin aujourd’hui.

L’association sportive Mohamed-Boudiaf d’Oran a été sacrée champion d’Algérie de volley-ball assis hommes, à l’issue du Championnat national qui a pris fin hier à la salle omnisports de Oued Tlélat (Oran). L’association Mohamed-Boudiaf d’Oran réalise ainsi son cinquième doublé consécutif après avoir remporté le trophée de la coupe d’Algérie face au CSH Ouargla et dominé cette discipline avec neuf titres de champion d’Algérie de suite. Cette phase finale, organisée par la Ligue oranaise en collaboration avec la Fédéra-

L’association sportive Mohamed-Boudiaf d’Oran sacrée champion d’Algérie
VOLLEY-BALL ASSIS

FOOTBALL BRÉSIL Scolari défend le gouvernement qui essaie de rendre le Brésil «plus juste»

tion algérienne de handisports, a regroupé les quatre meilleurs clubs de ce championnat national. Il s’agit de l’association Mohamed-Boudiaf (Oran), du Club Sportif de handisport (Ouargla), l’USM Batna et l’Association sportive Aïn Merane (Chlef). Cette compétition a été clôturée par une cérémonie de remise de trophées et médailles aux vainqueurs, en présence de membres de la Fédération algérienne de handisports et de représentants de la Direction de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Oran.

Le sélectionneur de l’équipe du Brésil, Luiz Felipe Scolari, a défendu le gouvernement, pour la première fois depuis le déclenchement des manifestations qui secouent le Brésil, en estimant qu’il souhaitait également «un pays plus juste», en conférence de presse. «Nous voulons tous un pays plus juste, avec tout ce qu’on peut imaginer, les gens qui sont au gouvernement y pensent aussi et essaient de le faire, on ne peut pas seulement les crucifier», a dit «Felipao», exprimant pour la première fois son opinion sur le mouvement populaire qui a réuni plus de 1,2 million de personnes dans les rues des grandes villes jeudi. «Il faut bien voir que les gens qui sont là (au gouvernement) pensent aussi cela, a-t-il insisté. Souvent, les situations n’évoluent pas dans ce sens. Nous voulons et allons tous travailler ensemble dans cet objectif, c’est-à-dire voir sur quels points se pencher pour qu’il puisse y avoir des changements d’ici deux, cinq ou dix ans, mais pas en un jour». «Je suis optimiste et je crois qu’on a le potentiel pour cela, a ajouté Scolari. C’est une situation qui n’est pas normale pour le moment et nous évoluerons progressivement, d’une année à l’autre, pour que dans un, deux, cinq ou vingt ans on puisse avoir un pays meilleur, mais pas d’un jour à l’autre». «Felipao» s’est jusqu’à vendredi borné à avancer que chacun avait le droit d’exprimer son opinion, comme certains de ses joueurs qui ont affiché leur soutien aux manifestants dès mardi, le lendemain des premières manifestations d’ampleur dans les principales villes du Brésil. Les manifestants, qui dénonçaient au départ la hausse des tarifs dans les transports publics et ont obtenu gain de cause, ont élargi leurs revendications pour des services publics dignes, contre la corruption de la classe politique, et sur fond de critiques contre les sommes colossales dépensées pour l’organisation du Mondial-2014 de football.

Dimanche 23 Juin 2013

Pétrole Le Brent à 104,78 dollars

Monaie L'euro à 1,333 dollar

TÉMOIGNAGE

L

Des descendants d’Algériens déportés par la France coloniale vers la Nouvelle-Calédonie dès la fin du 19e siècle, ont raconté toute la souffrance, physique et morale, vécue par leurs aïeuls en terre d’exil dans le Pacifique, lors d’une rencontre organisée, hier à Alger, dans le cadre de l’exposition «Mémoire et réalisations» du ministère des Moudjahidine.

Un combat, une mémoire et une fierté
2000 ALGÉRIENS ONT ÉTÉ DÉPORTÉS EN NOUVELLE-CALÉDONIE

D E R N I E R E S

Le président Abdelaziz appelle l’Onu à intervenir «d’urgence» pour mettre fin aux pratiques de l’occupation marocaine
SAHARA OCCIDENTAL

a rencontre, modérée par les historiens Mohamed ElKorso et Daho Djerbal, était un moment fort en émotions transmises par des témoignages poignants, empreints à la fois de mélancolie, de nostalgie mais beaucoup de fierté. La fierté d’avoir des racines émanant d’un pays dont le peuple n’a jamais accepté l’humiliation et toujours défendu sa dignité. La peur de l’inconnu, le mal du pays, les conditions difficiles de la traversée de l’océan, l’affreux sentiment de solitude, la faim, la nudité, à savoir la maltraitance dans toutes ses dimensions, ont été évoqués par les intervenants pour dire toute la « situation déshumanisante » imposée à ces Algériens condamnés à un exil définitif et dont le nombre avoisinait les 2.000. Parler des déportés algériens et d’autres pays maghrébins en Nouvelle-Calédonie est un devoir de mémoire et une manière de dénoncer le processus colonial qui visait à déraciner des peuples et effacer leurs repères familiaux, se sont accordé à dire les participants à cette rencontre-hommage, placée sur le thème « Calédonie : de l’exil définitif à une identité recomposée ». « Ce n’est pas la classification des formes de déportation qui compte le plus aujourd’hui, mais plutôt la misère, la souffrance et le mépris infligés à l’encontre de ces victimes. Les déportés algériens et arabes en Nouvelle-Calédonie, méritaient-ils autant de souffrance et d’acharnement ?», s’est indigné le chercheur en histoire et descendant de déportés, LouisJosé Barbançon. Après avoir pré-

Le président sahraoui, M. Mohamed Abdelaziz, a appelé les Nations unies à intervenir «d’urgence» pour mettre un terme aux pratiques de «répression sauvage» perpétrées par les autorités marocaines dans les territoires occupés du Sahara occidental, a rapporté hier l’agence de presse sahraouie (SPS). Dans une lettre adressée au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, le président Abdelaziz a indiqué que «l’Etat d’occupation marocain a intensifié les actes de répression brutale contre les civils sahraouis sans défense», en particulier depuis les manifestations pacifiques qui ont eu lieu le 4 mai dernier à El Ayoun. «Les autorités d’occupation marocaines ont mené une campagne d’enlèvements contre un groupe de jeunes Sahraouis qui avaient participé à cette manifestation pacifique, après que leurs maisons eurent été saccagées illégalement», a-t-il précisé.

senté des données historiques, juridiques et statistiques sur les déportés durant la période 1864-1931, l’orateur a relevé que l’administration coloniale française a « abusé » de la peine de déportation pour en faire « une véritable machine de répression », qualifiant ce genre de condamnations de « sentences iniques » meublés de facteurs d’incompréhension au regard du droit pénal français. Taïeb Aïfa, fils de déporté de la 1re génération et maire de Bourail (province sud de la Nouvelle-Calédonie), a rappelé les conditions de la déportation de ces hommes qui étaient « usés » à la fin de leur peine, en évoquant la « grande tristesse » qui les envahissait, origine d’un « mutisme douloureux » pour certains, a-t-il insisté. Il a aussi rappelé l’attachement de ces exilés à leur religion et l’esprit de partage et d’entraide qui les habitait.

Pour lui, le rapprochement des descendants des déportés de l’Algérie, dont le déclic a été donné à partir des années 1980 à la faveur d’un article de presse, puis renforcé à travers une série d’émissions télévisées réalisées par Saïd Oulmi et produites par Fatiha Si Youcef, leur a permis de renouer avec leur pays d’origine. « Maintenant, nous savons qui nous sommes et où nous allons », a indiqué Taïeb avec émotion et fierté, en affirmant que les retrouvailles avec leurs proches, dans différents coins du pays, « resteront gravées à jamais dans (leurs) cœurs et mémoires ». « Nous avons retrouvé nos racines. Nous avons la fierté d’être des Algériens et de porter des noms et prénoms communs à notre pays d’origine. Parler de nos grands-pères déportés est un combat pour l’existence. C’est sauver une mémoire », a-t-il dit.

La 2e session scientifique de psalmodie du Coran a débuté hier à Alger avec la participation d’un nombre important d’étudiants. La manifestation scientifique animée par l’imam Moussa Zerrouk et qui durera jusqu’au 27 juin, s’inscrit dans le cadre des festivités du 50e anniversaire de l’indépendance nationale et à l’approche du mois sacré de Ramadhan. La rencontre sera principalement consacrée à l’explication de l’ouvrage de l’imam Ibn al-Jazari (751-833 de l’hégire), intitulé Al Muqaddima fima ala qarii al quran an yaamalahou (La connaissance de la psalmodie). Au programme de la rencontre, figurent également des communications sur la psalmodie notamment ce qui a trait aux règles et obligations de celui qui récite le Coran selon la méthode de l’imam Ibn al-Jazari. L’imam Zerrouk, diplômé dans les dix lectures (Qirâ’âtr alashr) a indiqué que la participation à cette session reste ouverte devant les personnes désirant le faire. La première journée de cette rencontre a été marquée par des interventions sur la création et l’évolution de la psalmodie. Les ouvrages de l’imam al-Jazari ont grandement contribué à l’évolution de la psalmodie à la fin du 7e siècle de l’hégire et début du 8e.

L’œuvre d’Ibn al-Jazari à l’étude

2e SESSION SCIENTIFIQUE DE PSALMODIE DU CORAN

ACCORD À DOHA SUR L’ENVOI « URGENT » D’UNE AIDE MILITAIRE À LA RÉBELLION SYRIENNE
Les participants à la réunion «des Amis de la Syrie» hier à Doha ont décidé d’envoyer « une aide urgente en matériel et en équipements » à la rébellion syrienne et réclamé le « retrait immédiat des combattants du Hezbollah » libanais de Syrie. Dans un communiqué à l’issue de leur réunion, les 11 pays dont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France indiquent que « toute aide militaire sera canalisée » par le Haut conseil militaire syrien de l’Armée syrienne libre (ASL) de l’opposition armée. Les ministres des onze pays « ont convenu, pour changer l’équilibre des forces sur le terrain, de fournir d’urgence tout le matériel et les équipements nécessaires à l’opposition sur le terrain, chaque pays le faisant à sa manière », a affirmé la même source, selon laquelle « cette aide vise à permettre à la rébellion de faire face aux attaques » des forces du régime syrien et à « protéger le peuple syrien ». Les onze ont par ailleurs dénoncé « l’intervention des milices du Hezbollah » libanais « qui aident le régime » dans les combats en Syrie, estimant que cette intervention étrangère « menace l’unité de la Syrie » et pourrait « élargir le conflit à travers les frontières ». Ils exigent que ces combattants « quittent la Syrie immédiatement » et appellent le Hezbollah « à prendre des mesures pour arrêter les tensions confessionnelles ».

L’enlisement

La ville historique d’Agadez au Niger, «porte du désert» et carrefour du commerce caravanier a été inscrite hier par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) au patrimoine mondial. La ville historique, qui comprend notamment une mosquée au minaret imposant et le palais du sultan, remonte aux XVe et XVIe siècles. Elle est caractérisée par une architecture en

Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco

VILLE HISTORIQUE D’AGADEZ (NIGER)

abode, brique d’argile non cuite obtenue par séchage au soleil. «Depuis le XVe siècle, Agadez, ‘‘porte du désert’’, fut un carrefour exceptionnel du commerce caravanier. Elle apporte le témoignage d’une ville historique ancienne, formant un centre d’échanges culturels transsaharien majeur», a estimé l’Unesco dans le document préparatoire à la 37e session du Comité du patrimoine mondial de l’organisation, réuni à Phnom Penh.

COURSE DES 24 HEURES DU MANS

Décès du pilote danois Allan Simonsen

Le pilote danois Allan Simonsen est décédé des suites d’un accident survenu dès le 3e tour des 24 Heures du Mans, hier après-midi au volant d’une Aston Martin, a annoncé l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), organisateur de l’épreuve. Simonsen, 34 ans, a pris le départ à 15h00 puis, moins de dix minutes plus tard, il a tapé très fort contre les rails de sécurité au virage du Tertre Rouge, une portion très rapide, alors que débutait le 3e tour de course. Le pilote a été immédiatement pris en charge puis transféré dans un état grave au centre médical du circuit, où il est décédé peu après son arrivée, des suites de ses blessures, précise l’ACO dans un communiqué.

Des joutes poétiques enflammées et des exhibitions équestres de fantasia se sont conjuguées pour donner à la 4e Okkadhia de Mekhadma (Biskra), l’ambiance propre aux grandes fêtes populaires, a-t-on constaté, hier lors de la clôture de cette manifestation. Les récitals de poésie donnés par les «étalons» de la poésie Melhoun, sous de somptueuses khaïmas, ont été salués par la troupe de fantasia locale, «Djebel Laaroussine» dont les cavaliers n’ont pas lésiné sur les salves de baroud, soulevant derrière leurs galops des nuages de poussière mêlée à la fumée de la poudre, au grand bonheur du public, massé devant le centre culturel Ali-

Fantasia et joutes poétiques enflammées
4e OKKADHIA DE MEKHADMA (BISKRA)
Maâchi. Le poète Ahmed El Bar de Biskra, aux côtés des «acrobates du verbe» venus de nombreuses wilayas du pays, s’est fait remarquer par une longue qacida intitulée le Sahara, de même que Saïd Bouachrine de M’sila, avec sont texte Ars el Djazaïr (fête algérienne), Zahra Safsaf de Relizane et son poème Fête de l’indépendance et autres. Durant cette manifestation, et compte tenu de l’insuffisance des infrastructures d’accueil dans la minuscule localité de Mekhadma, de nombreux citoyens se sont portés volontaires pour accueillir les invités venus des autres wilayas, a indiqué à l’APS le commissaire de la Okkadhia M. Lazhar Adjiri.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful