You are on page 1of 3

DS n°1 – TS1 – mercredi 26 septembre 2012

Exercice 1 – 5 points Cet exercice est un QCM. Une seule réponse est exacte. Indiquer le numéro de la question et la lettre correspondant à la réponse choisie en justifiant votre réponse. 1. 2. questions La suite de terme général un = 2 × 5 – n a pour limite : La suite de terme général un = limite : 3. 4. La suite de terme général un = 4 +
sin( n ) : n +1 Pour tout n ∈ N* on a : un ≤ vn ≤ wn . lim u = – 2 et w = 1 + u + 1 alors : Si n → n n +∞ n n Pour tout n ∈ N on a : un ≤ vn ≤ wn . Si lim vn = – ∞ alors :
n →+∞

Réponse a 2 –1 a pour limite 4
lim

Réponse b 0 0 a pour limite 0 On ne sait pas dire si la suite v converge
n →+∞

Réponse c +∞ +∞ n’a pas de limite
lim

5n − 2n 4n − 5n

a pour

n →+∞

vn = –2

n →+∞

vn = – 1 un = – ∞

5.

La suite w n’a pas de limite

lim

wn = – ∞

n →+∞

lim

Exercice 2 – 5 points Soit (un) la suite définie par u0 = 5 et pour tout entier naturel n, un + 1 = On admettra, que pour tout entier naturel n, on a un > 1. On définit la suite (vn) par : vn = 1. 2. 3.
1 pour tout entier naturel n. u n −1
1 . 3

4u n − 1 . un +2

Démontrer que la suite (vn) est une suite arithmétique de raison Exprimer vn en fonction de n, puis un en fonction de n. En déduire la limite de la suite (un).

Exercice 3 – 10 points Une observation faite sur la fréquentation d’un stade de football a permis de constater pour chaque année un taux de réabonnement de 80 %, ainsi que l’apparition de 4000 nouveaux abonnés. On note an le nombre d’abonnés à la fin de la n-ième année et on précise que a 0 = 7000. 1. 2. 3. 4. Expliquer pourquoi, pour tout entier naturel n, on a : an + 1 = 0,8an + 4000. Démontrer par récurrence que la suite (a n) est majorée par 20 000. Démontrer que la suite (an) est croissante. Soit (un) la suite définie pour tout entier naturel n par : un = 20 000 – an. a. Montrer que la suite (un) est une suite géométrique dont on précisera la raison et le premier terme. b. Exprimer un en fonction de n, puis an en fonction de n. c. Déterminer la limite de la suite (an) et en donner une interprétation. a. Compléter l’algorithme ci-dessous afin de déterminer au bout de combien d’années le nombre d’abonnés dépassera 16 000.

5.

b. Programmer cet algorithme sur votre calculatrice et répondre à la question précédente.

et n → +∞ n →+∞ n n →+∞ n lim u = – 2 et lim w = – 1 donc on ne sait pas dire si la suite la suite v converge Donc ∀n ∈ N* . 1 lim un = – 2 et lim 1 = 0 donc lim wn = 1 – 2 + 0 = – 1 . 4 3 1 vn = . vn est non nul car son numérateur est 1 donc on peut écrire : u n −1 Donc la suite (vn) est une suite arithmétique de raison r = un – 1 = 3.CORRECTION Exercice 1 1. 100 2. on en déduit que n → +∞ Exercice 2 1. un = 4 + sin( n ) sin( n ) −1 1 ∀n ∈ N on a –1 ≤ sin(n) ≤ 1 donc comme n + 1 > 0 on a ≤ ≤ donc n +1 n +1 n +1 n +1 sin( n ) 1 1 1 1 4– ≤4+ ≤4+ donc 4 – ≤ un ≤ 4 + . on a : vn = v0 + nr = + n .8an + 4000. Donc la suite (un) converge vers 1. le nombre d’abonnés est égal à 80 % du nombre d’abonnés de l’année précédente augmenté de 80 4000 nouveaux abonnés donc : an + 1 = an + 4000 = 0. lim vn = – ∞ et que On sait que : n → +∞ – ∞ Réponse c lim vn = ∀n ∈ N. Si – 1 < q < 1 alors n → +∞ n →+∞   = 0 donc n →+∞ un = 0 réponse 5  n 2. wn = 1 + un + réponse b 5. On veut démontrer que l’inégalité an ≤ 20 000 est vraie pour tout entier naturel n : Initialisation : on a a0 = 7000 et 7000 ≤ 20 000 donc a0 ≤ 20 000 donc l’inégalité est vraie pour le premier terme de la suite. u 0 −1 5 − 3 1 4 1 1 Donc pour tout entier naturel n. A la fin de la (n + 1)ème année. donc un = +1= 1 1 = vn vn + n 3 + 4n 4 3 12 12 lim (3 + 4n) = +∞ donc lim lim +1 = 1. 1 1 1 vn + 1 – vn = – = 4u n −1 – = 4u n − 1 − u n − 2 – − 1 u n +1 −1 u n −1 u n −1 u n −1 1 1 1 un +2 un +2 1 = 3u n − 3 – un +2 un +2 un +2 −3 u n −1 1 3 1 = – = = = u n −1 3(u n −1) 3(u n −1) 3( u n − 1) 3(u n −1) 3 2. n +1 n +1 n +1 n +1 n +1 1 lim lim 4 – 1 = lim 4 – 1 = 4 donc d’après le théorème des gendarmes. un ≤ vn ≤ wn et n → +∞ n n →+∞ n ∀n ∈ N* . . = 0 donc n → n →+∞ n →+∞ 3 + 4n +∞ 3 + 4n Exercice 3 1. 1 1 1 1 et de premier terme v0 = = = . un = 2 × 5 – n = 2 × b 5n 4n 1 5n =2×   1  5  n 1 lim qn = 0 donc lim  lim . un =   2 n  n 2 5 n 1 −    1 −     5  − 2n   5 = = n n  4    4 n −5 5 n    −1   −1  5   5   2 2 lim n →+∞  5  = 0 donc n →+∞ 1 –  5  = 1 et     lim n n n n 4 4  lim  lim un = 1 = –1 = 0 donc – 1 = –1 donc n →     n →+∞ n → +∞ +∞ − 1 5  5  lim réponse a 3. un ≤ vn donc d’après le théorème de comparaison. 1 1 1 +1 12 +1 . lim un = 4 De plus n → = 0 donc n → +∞ n +1 +∞ n →+∞ n +1 n →+∞ n +1 Réponse a 4.

8an + 4000 – an = 4000 – 0.8an + 4000) = 16000 – 0. Or on sait d’après la question précédente que pour tout entier n.8an = 0.8 < 1 donc n → +∞ n →+∞ n →+∞ Au bout d’un grand nombre d’années.8n) = 0 (par produit) et lim an = 20 000 (par somme). a. Pour tout entier naturel n.8n) = 0 donc lim (13 000 × 0.8n pour tout n ∈ N . Donc pour tout eniter naturel n.8 un.8 et de premier terme u0 = 20 000 – a0 = 20 000 – 7 000 = 13 000 .8n .2an = 0.3. le nombre d’abonnés se stabilisera autour de 20 000. Conclusion : l’inégalité est vraie au rang 0 et si elle est vraie au rang p alors elle l’est aussi au rang p + 1 donc d’après l’axiome de récurrence elle est vraie pour tout entier naturel n donc la suite (an) est majorée par 20 000.8 × 20 000 ⇒ 0. 4. ap ≤ 20 000 ⇒ 0. 5. Pour tout entier naturel n par : un = 20 000 – an. La réponse donnée par la calculatrice est n = 6 donc au bout de 6 ans le nombre d’abonnés dépassera pour la première fois 16 000 . un + 1 = 20 000 – an + 1 = 20 000 – (0. lim (0.8an + 4000 ≤ 16 000 + 400 ⇒ ap + 1 ≤ 20 000. Donc la suite (un) est une suite géométrique de raison q = 0. Pour tout entier naturel n. an ≤ 20 000 donc 20000 – an ≥ 0 donc an + 1 – an ≥ 0 donc la suite (an) est croissante. a. an + 1 – an = 0. c. – 1 < 0. . algorithme : b.2 (20 000 – an).8ap ≤ 0. on a : un = u0 qn = 13 000 × 0. un = 20 000 – an donc an = 20 000 – un = 20 000 – 13 000 × 0.8 (20 000 – an) = 0. Hérédité : Démontrons que s’il existe un rang p pour lequel l’inégalité ap ≤ 20 000 est vraie alors elle est vraie aussi au rang p + 1 c’est-à-dire qu’on a aussi : ap + 1 ≤ 20 000. b.8ap ≤ 16 000 ⇒ 0.