You are on page 1of 2

1-

Une vie hors du commun Le début d’une vie hors du commun : Jean-Nicolas-Arthur Rimbaud est né le 20 Octobre 1854 à Charleville avec un frère ainé et deux sœurs Maison des Ailleurs : Il vit dans la Maison des Ailleurs avec sa famille de 15 à 21 ans, l’âge à laquelle sa poésie « éclot ». Une enfance chaotique : Mais il vit dans un milieu relativement tendu : d’une part à cause des 3 révolutions de 1830, 1848 et 1870, c’est-à-dire, dans un contexte politique presque chaotique, puis, d’autre part à cause de la séparation de ses parents en 1860. Son père disparait de sa vie et la poésie de Rimbaud fait écho à ces « Déserts d’Amour ». Une haine de la guerre : Enfin, en 1871, Charleville et Mezières se font bombarder en janvier puis ces deux villes sont occupées par les Allemands ; on peut donc comprendre les raisons pour lesquelles Rimbaud montre qu’il déteste la guerre. 2- Un poète de prestige Un poète de prestige : 1862 : Rimbaud entre à l’institution Rossât. 1864 : Rimbaud entre en 5° au collège de Charleville Rimbaud reçoit presque tous les prix Virtuose dans les poèmes en vers latin Il parle énormément de langues étrangères pour l’époque Un poète incompris : 1869 :Noyé et dégouté par l’ordre de Charleville qu’il juge de « ville superbement idiote » où grouillent des « bourgeois poussifs qu'étranglent les chaleurs » il s’évade dans la poésie et écrit ses premier poème « vert erat… », « Jugurtha » et « L’ange et l’enfant » dans un style réaliste encore très présent à l’époque. Réalisme qui met en avant : pauvreté, mesquinerie, trivialité, usages du corps, piété, représentation du moi et du monde de tous les jours Un esprit voyageur et curieux : Roche, Bruxelles, Paris, Stuttgart Marseille, London, Chypre, Aden, Harar font partie des villes qui ont marqué la vie du poète Rimbaud touche à tous le domaines : La poésie Illumination 1886 Travaille dans les affaires 1883 il s’essaye à la photographie S’intéresse aux sciences Travail dans un cirque Il rencontre Rabelais, Hugo, Banville 3- La naissance de l’enfant de la révolte : Le 29 août 1870 « l’homme aux semelles de vent » fugues pour la première fois pour se rendre à Paris, il est arrêté et est incarné à la prisons de Mazas Ce n’est que le 5 septembre de la même année que Rimbaud qui se juge comme « encrapulé », est libéré grâce à son professeur Izambard qui le prend sous son aile l’héberge à Douai. Contre la guerre, le pouvoir et le clergé, le jeune auteur se lance dans la rédaction de la poésie engagée et écrit « le Dormeur du Val », « L’origine Parisienne ou Paris se repeuple » et « Les premières Communions » Mais aussi Ma Bohème, « Le beau livre » en 1871 et « Une saison en enfer » plus tard en 1873 Esprit de rébellion : 1871 est une année clé dans la vie de Rimbaud (fin domination romantique de ses textes en 1848) La Commune débute le 18 mars, R. prend parti des insurgés et écrit des poèmes campagnards, peut-être enrôlé dans « Les Francs-tireurs de la Révolution » Verlaine l’artiste : Sa rencontre avec Paul Verlaine en septembre de la même année marque sa rupture définitive avec sa vie d’avant, fini le bon petit écolier sage, place au voyou. Verlaine invite Rimbaud à ses soirées de rassemblement de poètes parnassiens et participe aux « Dîners des Vilains Bonhommes » Acclamé à la lecture de «Le Bateau Ivre », pendant cette période collabore à l’Album Zutique de C harles Cros (poèmes satyriques) Durant ces années V. et R. travaillent en commun : Stupra œ uvre poétique incroyable Verlaine l’amant : 1872 : Liaison très orageuse avec Verlaine, ils se rendent à Bruxelles et à Londres, voyagent beaucoup en Europe Rimbaud blesse d’un coup de cane-épée le photographe Carjat qui a fait le très célèbre portrait de R. 1873 : le 10 juillet, dans leur chambre d’hôtel à Bruxelles, V. tire sur R. (2 coups de revolver) suite à une violente dispute, d’où le début de rédaction de « Une saison en enfer » cette même année La rupture : 1875 : Voyage bcp, (Allemagne Italie) et s’intéresse aux sciences et aux langues étrangères pour marquer séparation définitive d’avec Verlaine et mettre de la distance

fin février rencontre une dernière fois Verlaine à sa sortie de prison Adieu à la littérature. se fait amputer de la jambe droite et meurt le 10 novembre suite au cancer qui s’est généralisé 4. Ce mouvement réhabilite aussi le travail acharné et minutieux de l'artiste et il utilise souvent la métaphore de la sculpture pour indiquer la résistance de la « matière poétique ». o l’ensemble de ses poésies interpellent plus tard le symbolisme o plus précisément : La poursuite du Parnasse ( l’art pour l’art ) la souveraineté de l’image. rêve mystère à déchiffrer dans correspondances des sens : sons. séjourne à Choa 1891 : très fatigué. cancer au genou. la force de la métamorphose par le langage poétique. couleurs. C'est la théorie de « l'art pour l'art » de Théophile Gautier.Avant.Mouvements Parnasse : Rimbaud est donc passé à un style de poésie « centré sur l’auteur ». qui mettent en avant les épanchements sentimentaux aux dépens de la perfection du poème1 Pour les Parnassiens l'art n'a pas à être utile ou vertueux et son seul but est la beauté. part se faire soigner à Aden. recherche d'un langage inédit. . Le Parnasse : est un mouvement poétique apparu en France dans la seconde moitié du XIXe siècle qui avait pour but de : o valoriser l’art poétique par la retenue. oscille entre formes capables à la fois d'évoquer réalité supérieure et d'inviter le lecteur à un véritable déchiffrement : créer des impressions . atroces douleurs durant le voyage. idéal. mais aussi l’innovation et la libération. écrit dernier poème « Rève » marque « mort littéraire » Le déclin : 1876 : s’engage pour 6 ans dans l’armée hollandaise et déserte le 15 août de la même année 1879 : contracte la typhoïde 1881 : peut-être atteint de la syphilis à Aden. rapidement rapatrié à Marseille. visions . o Le Parnasse apparaît en réaction aux excès lyriques et sentimentaux du romantisme imités de la poésie de Lamartine et de Musset (voir aussi les romanciers et dramaturges tels que Nerval et Hugo). puis part pour Harar 1885 : cherche à faire fortune dans trafic d’arme. l'impersonnalité et le rejet de l'engagement social et politique de l'artiste. Surréalisme : L’influence symbolisme interpelle ensuite le surréalisme qui représente la remise en cause de la culture européenne ce qui entraine une mutation poétique moderne Symbolisme : Nature.