L’endormissement au volant

Ce méfié de l’alimentation. Certains aliments contiennent de la mélatonine, une hormone impliquée dans le processus du sommeil, et du tryptophane, un acide Aminé qui favorise la somnolence. C’est le cas des aliments riches en Amidon (pâtes, riz, pommes de terre, pain...). Mais les sucres rapides (miel, bonbons, sucreries…) facilitent eux aussi le sommeil. L’augmentation du taux du glucose dans le sang incite l’organisme à produire de la sérotonine, une hormone à la propriété sédative. Il faut adopter une alimentation plus digeste, riche en vitamines. Attention à la musique. Limiter certaines Ambiances sonores comme la radio ou la musique douce… Elles fatiguent le cerveau. Or, plus on est fatigué, plus nôtre perception baisse, ce qui rend les sons toujours plus monotones et augmente les risques de s’endormir. Il faut choisir une musique plutôt rythmée ou une émission de radio qui nous intéresse vraiment. Contrôler nos médicaments. Certains médicaments favorisent l’endormissement. C’est le cas des psychotropes et notamment des benzodiazépines (type Témesta), mais aussi de certains antidouleurs. Lever le pied La vitesse augmente le nombre d’informations que le cerveau doit traiter, la fatigue diminue la vigilance. Le nombre de signaux arrivant au cerveau augmente à une telle vitesse que celuici ne parvient plus à distinguer les fréquences qui les séparent... Il les interprète alors comme un signal unique et linéaire, ce qui déclenche le processus du sommeil. Il faut être particulièrement vigilant sur l’autoroute. La monotonie favorise la somnolence. Ralentir et éviter de fixer l’axe de la route. Cela peut nous faire "décrocher". Si nos yeux "picotent", si nos paupières sont lourdes… il faut faire une pause ! Tous les chauffeurs le savent, rouler dans un habitacle trop chauffé provoque des somnolences. Il faut veiller à ne pas dépasser les 20 degrés dans la voiture. Il faut avoir une hygiène de vie adaptée. Les symptômes à repérer sont : - Des picotements dans le nez et dans les yeux. - L'endormissement provoque souvent des raideurs de la nuque, du dos, des bras. - Fourmillements dans les jambes et surtout l'impression de ne plus pouvoir tenir en place. - Paupières lourdes. - Bâillements Il y a surtout un signe qui ne trompe pas. Si on a l'impression d'avoir réagi avec une fraction de seconde de retard en prenant un virage ou en freinant ou d’avoir des difficultés à maintenir une vitesse ou une trajectoire constante, ou par une baisse d’attention notamment vis-à-vis de la signalisation ou du trafic…: il faut s’arrêter ! Que faire pour éviter de dormir : La première des choses à faire est de s'arrêter, marcher, bouger, s’étirer pour réveiller notre organisme. La stimulation des muscles relance le processus d’éveil. En reprenant le volant, il faut aérer au maximum l'habitacle, mettre de la musique un peu fort. Et s’arrêter de nouveau dès que le sommeil revient.