Session 6

Ecoutez les extraits sonores puis répondez aux questions. Attention ! Comme dans le test officiel du TCF, vous allez entendre un extrait sonore suivi de la question. écouter 0 min 23 sec Question 1 écouter 0 min 37 sec Patrimoines, Michel Sculman, 27 novembre 2004. A. Trop de gens y passent alors que trop peu y habitent. B. L'architecture du quartier y est beaucoup trop dense. C. Les installations ont été très critiquées par les Parisiens. D. Le site assure un grand nombre de fonctions urbaines. Question 2 écouter 0 min 45 sec Priorité santé, Claire Hédon, 14 décembre 2004. A. Parce qu’elle désapprouvait la pratique des entretiens. B. Parce qu’elle n’était pas d’accord avec la durée des contrôles. C. Parce qu’elle ne supportait pas les divergences internes. D. Parce qu’elle n'en partageait pas les principes théoriques. Question 3 écouter 0 min 49 sec Fréquence terre, Arnaud Jouve, 12 décembre 2004. A. Parce que le GIEC ne dispose pas d’instruments de mesure assez précis. B. Parce qu'il est impossible de prévoir les bouleversements climatiques. C. Parce que les pays du Sud ne communiquent pas leurs résultats. D. Parce que cette évolution dépend autant du climat que de facteurs humains. Question 4

écouter 0 min 42 sec Le monde change, Patrick Chompré, 11 janvier 2005. A. Réduire les activités humaines. B. Prendre en compte tous les phénomènes agissant sur le climat. C. Analyser les données fournies par les satellites. D. Détecter les paramètres terrestres. Question 5 écouter 0 min 45 sec Langue Vivante, Yvan Amar, 13 janvier 2005. A. Supprimer l'aspect péremptoire du courrier administratif. B. Diminuer le pouvoir de l’administration. C. Rendre accessible le message de l'administration. D. Alléger les procédures administratives. Question 6 écouter 0 min 49 sec Fréquence Terre, Arnaud Jouve, 16 janvier 2005. A. La déforestation insulaire dégrade les récifs coralliens. B. La prolifération des palétuviers endommage les coraux. C. L'industrie hôtelière ménage l'écosystème intérieur. D. L'abattage des mangroves occasionne une pollution. Question 7 écouter 0 min 34 sec Le monde change, Patrick Chompré, 18 janvier 2005. A. La méconnaissance des gens concernant ce mammifère. B. La place tenue par le singe dans le discours philosophique. C. La filiation avec le diable que lui donnent les théologiens. D. Le rejet que provoque son comportement chez l'homme.

Question 8 écouter 0 min 49 sec C'est tout une histoire, Katrin Rousseau, 15 avril 2005. A. Il a inventé un alliage idéal, léger et robuste, pour fabriquer la tour. B. Il fut le précurseur d’une nouvelle technique de construction. C. Il a lutté contre les accidents du travail. D. Il a fondé le premier bureau d’ingénieurs en construction. Question 9 écouter 0 min 46 sec Espace océan, Arielle Cassim, 17 avril 2005. A. Un jouet de marin miniaturisé. B. Une embarcation de dix-sept mètres. C. Un type de filet de pêche très particulier. D. Une technique de pêche en mer. Question 10 écouter 0 min 35 sec L'Ecole des savoirs, Emmanuelle Bastide, 19 avril 2005. A. Les attitudes de plus en plus violentes des jeunes enfants. B. L'agressivité grandissante des personnes d'encadrement. C. La différence d'attitude entre les grands et les petits. D. L'évolution positive du comportement des jeunes enfants.

réponse

Session 6
Réponses

Question 1 : Qu'est-ce qui fait la complexité du problème du réaménagement des Halles ?

écouter 0 min 37 sec

Votre réponse :

A. Trop de gens y passent alors que trop peu y habitent. B. L'architecture du quartier y est beaucoup trop dense. C. Les installations ont été très critiquées par les Parisiens. D. Le site assure un grand nombre de fonctions urbaines. Les Halles représentent la plus grande gare du monde et un grand nombre de personnes s’y croisent (7000 habitent, 16 000 y travaillent et 800000 y passent chaque jour). Le journaliste énumère l’ensemble des fonctions urbaines qu’il faut prendre en compte et qui rendent cette transformation très complexe (commerces, transports – métro et RER – , jardins etc.)

D. Le site assure un grand nombre de fonctions urbaines.

Question 2 : Pourquoi la personne interviewée a-t-elle quitté l’Institut de Psychanalyse ? écouter 0 min 45 sec Votre réponse :

A. Parce qu’elle désapprouvait la pratique des entretiens. B. Parce qu’elle n’était pas d’accord avec la durée des contrôles. B. Parce qu’elle n’était pas d’accord avec la durée des contrôles. C. Parce qu’elle ne supportait pas les divergences internes. D. Parce qu’elle n'en partageait pas les principes théoriques.

Lacan faisait des contrôles courts (de 10 minutes) et la personne interrogée n’était pas d’accord, « elle renâclait » parce qu’elle avait besoin de plus de temps et trouvait que ce n’était pas possible de résumer en 10 minutes, des séances qui duraient ¾ d’heure. Elle ne remet pas en cause la pratique des entretiens, seulement celle des contrôles.

Question 3 : Pourquoi est-il difficile de chiffrer avec exactitude le réchauffement climatique ? écouter 0 min 49 sec Votre réponse :

A. Parce que le GIEC ne dispose pas d’instruments de mesure assez précis. B. Parce qu'il est impossible de prévoir les bouleversements D. Parce que cette évolution dépend autant du climat que climatiques. de facteurs humains. C. Parce que les pays du Sud ne communiquent pas leurs résultats. D. Parce que cette évolution dépend autant du climat que de facteurs humains. Il n’est pas possible de chiffrer avec exactitude le réchauffement climatique pour deux raisons : le système climatique est difficile à comprendre (« il est très complexe à modéliser ») et ce réchauffement dépend également de facteurs humains qu’il n’est pas possible de prévoir aujourd’hui (croissance économique, démographique, mesures de protection mises en place)

Question 4 : Quel est le défi actuel des scientifiques face aux

changements climatiques ? écouter 0 min 42 sec Votre réponse :

A. Réduire les activités humaines. B. Prendre en compte tous les B. Prendre en compte tous les phénomènes agissant sur le phénomènes agissant sur le climat. climat. C. Analyser les données fournies par les satellites. D. Détecter les paramètres terrestres. Le défi le plus actuel est de changer la démarche scientifique habituelle pour comprendre un phénomène comme les changements climatiques qui ont des causes complexes. En effet, au lieu d’avoir une approche analytique de tous les paramètres les uns derrière les autres, il faut se servir de la vision globale qu’offrent les satellites.

Question 5 : Quel est le but de la démarche de simplification de la lettre administrative ? écouter 0 min 45 sec Votre réponse :

A. Supprimer l'aspect péremptoire du courrier administratif. B. Diminuer le pouvoir de l’administration. C. Rendre accessible le message de l'administration. D. Alléger les procédures administratives. Il s'agit de « réduire le fossé entre ce rédacteur qui connaît les procédures et […] ce citoyen qui peut être

C. Rendre accessible le message de l'administration.

très mal à l'aise devant une lettre dont il ne comprend pas tous les mots. » Le but est bien de simplifier une langue trop complexe.

Question 6 : Quel est l’un des constats que l’on peut faire aujourd’hui ? écouter 0 min 49 sec Votre réponse :

A. La déforestation insulaire dégrade les récifs coralliens. B. La prolifération des palétuviers endommage les coraux. C. L'industrie hôtelière ménage l'écosystème intérieur. D. L'abattage des mangroves occasionne une pollution. Dans cet extrait on nous explique que lorsque l'on coupe la forêt qui est sur les îles, la terre part dans le lagon et va ensuite recouvrir le corail et le tuer. La déforestation dégrade donc les massifs coralliens.

A. La déforestation insulaire dégrade les récifs coralliens.

Question 7 : Comment peut-on expliquer l'image négative associée aux grands singes ? écouter 0 min 34 sec Votre réponse :

A. La méconnaissance des gens concernant ce mammifère.

A. La méconnaissance des gens concernant ce mammifère. B. La place tenue par le singe dans le

discours philosophique. C. La filiation avec le diable que lui donnent les théologiens. D. Le rejet que provoque son comportement chez l'homme. L’image du singe est dépréciée en Occident car les gens s’offusquent de notre appartenance au groupe des singes ; c’est souvent parce qu’ils ne savent pas qui sont ces grands singes.

Question 8 : Selon cet intervenant, en quoi Gustave Eiffel était-il un visionnaire ? écouter 0 min 49 sec Votre réponse :

A. Il a inventé un alliage idéal, léger et robuste, pour fabriquer la tour. B. Il fut le précurseur d’une nouvelle technique de construction. B. Il fut le précurseur d’une nouvelle technique de construction. C. Il a lutté contre les accidents du travail. D. Il a fondé le premier bureau d’ingénieurs en construction. Gustave Eiffel « a plus ou moins inventé la préfabrication ». Les pièces étaient pré-assemblées en atelier pour limiter la manipulation sur chantier. Ceci eut pour effet de d'accélérer la construction et de limiter le nombre d'accident du travail.

Question 9 : Que désigne « le petit Jules » dont il est question ?

écouter 0 min 46 sec

Votre réponse :

A. Un jouet de marin miniaturisé. B. Une embarcation de dix-sept mètres. C. Un type de filet de pêche très particulier. D. Une technique de pêche en mer. La journaliste compare ce bateau de pêche – un chalutier – à un jouet d'enfant parce que « c'est un joli petit bateau, tout vert et tout mignon ».

B. Une embarcation de dix-sept mètres.

Question 10 : D'après la personne interrogée, qu'est-ce qui est surprenant dans les écoles québécoises ? écouter 0 min 35 sec Votre réponse :

A. Les attitudes de plus en plus violentes des jeunes enfants. A. Les attitudes de plus en plus violentes des jeunes enfants. B. L'agressivité grandissante des personnes d'encadrement. C. La différence d'attitude entre les grands et les petits. D. L'évolution positive du comportement des jeunes enfants. Le personnel des écoles québécoises a constaté de plus en plus de problèmes de violence chez les jeunes enfants de maternelle ainsi que des problèmes de conduite pour les élèves du primaire.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful