De Slovénie, Soudani

Giresse
(ent. Sénégal)

annonce «Je veux le doublé
avec le Dinamo !»
«L’ambiance est bonne, je vais m’intégrer facilement»
www.lebuteur.com
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2328 PRIX 20 DA

«Je préfère éviter l’Algérie aux barrages»
VENDREDI 28 JUIN 2013

Kaoua pose sa condition
Geiger a promis de venir lundi
Un contrat de 2 ans pour 220 millions/mois

«Ou Boumella ou moi !»

Yahia-Cherif signe enfin !
«J’espère que Kaoua et Geiger resteront avec nous»
JSK

Albert Ebossé
Recrutement de Aouedj

Il a promis de régler le problème avec le MAS de Fès

attendu dimanche à midi
Le MCO saisit le TAS !
USMH

Raouraoua au secours de Aït Djoudi
USMA

Les joueurs veulent leur argent

Boumechera «Heureux présent de revenir à la reprise à El Harrach»

CRB

Tiouli s’impatiente
«S’il n’y a rien d’ici deux jours, j’irai voir ailleurs»

02

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup de main Équipe nationale

Les premiers mots de Soudani, après avoir découvert sa nouvelle équipe :

«Je veux gagner le doublé

avec le Dinamo»
omme souligné dans notre édition d’hier, l’attaquant Hillal Soudani a entamé les entraînements avec sa nouvelle équipe du Dinamo Zagreb, mercredi matin. Actuellement en stage en Slovénie, le club croate se prépare pour la nouvelle saison, notamment pour les deux tours préliminaires de la Ligue des champions. A l’issue de la séance d’entraînement d’avant-hier, l’ancien Chéliffien a été interrogé par le site officiel du club, auquel il a fait part de ses premières impressions. «Je connaissais bien avant le Dinamo et je ne vous cache pas que je suis très heureux de jouer pour ce club. Je sais que c’est un club qui joue très souvent l’Europe, et le fait que Vahid Halilhodzic me l’ait conseillé a entériné mon choix. J’arrive au Dinamo avec l’ambition de franchir un nouveau cap et progresser. Je veux remporter le doublé avec le club et faire, si possible, un bon parcours européen.»

C

cette Ligue des champions, et on verra par la suite ce qui se passera.»

«L’équipe a montré beaucoup de bonnes choses»
Arrivé mardi en Slovénie, Soudani a pu suivre la rencontre amicale disputée par sa nouvelle équipe face à l’Olimpija. «J’ai bien apprécié le rendement de l’équipe, même si tout le monde sait qu’on est encore au tout début de la préparation et les jambes sont souvent très lourdes à cette période. Il reste encore du temps pour corriger les erreurs et progresser davantage. L’equipe a montré beaucoup de bonnes choses et je sais qu’elle sera encore plus forte la saison prochaine.»

tion et des matchs. Une menace que le joueur prend à la rigolade. «Faire le jeûne et m’entraîner normalement, cela ne me pose pas de problème. Soyez rassurés que je ne serai pas affecté. Au Portugal, je m’entraînais et je jouais les matches, tout en faisant le Ramadhan, ce sera la même chose en Croatie.»

«Prêt à jouer à n’importe quel poste de l’attaque !»
Aligné sur les ailes en sélection et souvent en pointe avec le Vitoria, Soudani a affirmé qu’au Dinamo, il se mettra au service du coach, et il jouera là où il le lui demandera. «Je n’ai pas de préférence particulière. Je suis disposé à jouer là où le coach décidera. Je peux jouer dans les couloirs, en pointe, n’importe où. Je me mets au service du collectif et de l’entraîneur.»

«L’ambiance est bonne et je pense m’intégrer rapidement au sein du groupe»
Concernant l’ambiance qu’il a trouvée au sein de son nouvel environnement, le joueur dira : «J’ai trouvé une très bonne ambiance dans le groupe. Je me suis entraîné avec mes nouveaux coéquipiers et tout se passe bien. J’ai été bien reçu et je pense que je vais m’intégrer très rapidement. J’ai trouvé un coéquipier qui va me servir de traducteur, donc tout va bien.»

«J’ai vécu deux merveilleuses années au Vitoria»
Soudani n’a pas omis de revenir sur son expérience au Vitoria Guimaraes qu’il a qualifiée de merveilleuse. «J’ai vécu deux années merveilleuses au Vitoria. Je tiens à remercier tout le monde là-bas et je souhaite beaucoup de succès à ce club. Le temps était venu pour qu’on se sépare, mais j’en garde beaucoup de bons souvenirs.»

«L’objectif immédiat : se qualifier aux poules de la Ligue des champions»
Avant d’aborder le championnat, le Dinamo Zagreb sera concerné par une confrontation face à la formation du CS Fola Esch, championne en titre du Luxembourg, pour le compte du 2e tour préliminaire de la Ligue des champions. Une compétition qui lui tenait à cœur. «L’objectif immédiat du club, c’est de se qualifier à la phase de poules de

tugal, et malgré cela, j’ai appris le portugais en six mois seulement. Ça sera le cas avec le croate. D’ici six mois, vous me verrez parler couramment votre langue (rires…).»

«Je sais que de grands joueurs comme Olic et Mandzukic sont passés par le Dinamo»
Enfin, Hillal Soudani a révélé qu’il connaissait un peu l’histoire du Dinamo et qu’il sait que de grands joueurs sont passés par ce club

«Faire le jeûne et m’entraîner ne me pose pas de problème»
Il y a quelques jours, l’entraîneur du Dinamo Zagreb avait laissé entendre qu’il serait contre l’idée de voir Soudani faire le Ramadhan, durant cette période de prépara-

«Dans six mois, je parlerai couramment le croate»
A la question de savoir s’il envisageait de prendre un enseignant pour apprendre le croate, Soudani a répondu : «Je n’ai pas besoin d’un enseignant. Je n’en ai pas eu au Por-

mythique de Croatie. «Je connais bien l’histoire du Dinamo. Je sais que plusieurs grands joueurs sont passés par ce club. Il y a eu Olic et Mandzukic notamment, ainsi que Simunic. Je sais aussi que le club dispose de beaucoup de jeunes très talentueux et qu’il est connu en Europe. Cela me permettra de faire mon trou ici pour être repéré par les grands clubs, j’espère.» Synthèse de Saïd F.

Djebbour serait libre !
L
e journal L’Equipe a révélé hier, via son site internet, que l’international algérien, Rafik Djebbour, est actuellement libre de tout engagement, et qu’il était en mesure d’opter pour le club de son choix cet été, sans passer par la direction de l’Olympiakos. Pourtant, le club du Pirée avait annoncé au mois de janvier dernier avoir conclu un accord avec son buteur algérien, concernant une prolongation de contrat de deux ans, sauf que le changement intervenu dans l’organigramme du club par la suite a fait que cet accord n’a pas été finalisé au final. Surprenant ! De nouvelles négociations en vue Le fait que l’accord ait été trouvé depuis six mois n’a pas été entériné et validé. Désormais, le joueur peut quitter le club sans qu’il ne verse le moindre sou au champion de Grèce en titre. Une situation qui n’arrangera certainement pas ses affaires, et tout porte à croire que les dirigeants du Pirée vont s’attabler très prochainement avec Djebbour pour entamer de nouvelles négociations et trouver un compromis. Selon nos informations, l’attaquant des Verts ne serait pas contre l’idée de prolonger son bail de deux ans supplémentaires, mais il exigerait, en contrepartie, une augmentation conséquente de son salaire annuel. Les dirigeants de l’Olympiakos ne sont pas prêts à céder aux exigences du joueur L’exigence de Djebbour pourrait ne pas être totalement satisfaite, puisque l’Olympiakos connaît depuis quelques mois beaucoup de soucis sur le plan financier et ne serait, du coup, pas en mesure de faire des folies pour retenir le meilleur buteur du championnat de la saison écoulée. Selon une source proche du dossier, la direction de l’Olympiakos envisage de proposer, ces jours-ci, un nouveau contrat à Djebbour, avec des avantages, nous dit-on, inférieurs à ceux proposés et convenus en janvier dernier. Pas sûr que cela plaise à l’ancien sociétaire de l’AEK. Notre source nous a précisé que l’émergence du buteur grec, Mitroglou, ne plaide pas en faveur de l’Algérien et que les dirigeants de l’Olympiakos seraient prêts à le sacrifier, pour garantir une place de titulaire à leur compatriote de 25 ans seulement. Direction la Turquie ? Dans notre édition d’hier, nous avons révélé que Rafik Djebbour intéressait fortement le club turc de Kasimpasaspor. Avant lui, d’autres formations de ce pays avaient affiché leur intérêt pour le buteur algérien, entre autres, les deux géants, le Galatasaray et Besiktas, ainsi que la formation de Bursaspor qui serait prête, elle aussi, à engager Rafik, dès cet été. Bursaspor, qui s’apprête à disputer le tour préliminaire de la Ligue des champions, compte casser sa tirelire pour s’attacher les services de Djebbour. Nul doute que si les dirigeants de ce club sauront que le joueur est libre, ils feront en sorte d’accélérer les négociations pour l’enrôler le plus rapidement possible. Une expérience en Turquie ne se refuserait pas par le joueur qui, rappelons-le, a été courtisé un temps par d’autres formations européennes, à l’image de Stuttgart, Werder Brême, Marseille et Valence. S. F.

Ghilas se rapproche du FC Porto Selon le très célèbre journal sportif portugais, O Jogo, l’attaquant algérien de Moreirense, Nabil Ghilas, est très proche de signer au profit du FC Porto. En effet, il était souligné que des négociations ont eu lieu mardi et mercredi entre les dirigeants de Porto et ceux de Moreirense et un accord aurait été trouvé. Il ne reste qu’à finaliser les derniers détails, avant d’officialiser la transaction.

Le transfert pourrait être officialisé aujourd’hui
O Jogo a ajouté qu’il était très probable que la direction de Porto annonce pour aujourd’hui l’officialisation du transfert de Ghilas au sein de son effectif. Les dirigeants du club champion du Portugal devaient boucler, hier, les derniers détails avec l’agent du joueur. Ils veulent régler au plus vite ce transfert, afin d’éviter la surenchère qui pourrait venir d’Angleterre, plus précisément de la Premier League, car des clubs comme West Bromwich et Everton tiennent aussi à s’attacher les services de l’attaquant algérien. S. F.

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup franc Équipe nationale

03
Idriss Saâdi pas encore fixé sur son avenir
Prêté la saison écoulée, le jeune attaquant d’origine algérienne, Idriss Saâdi, sera Stéphanois cette saison. Formé à SaintEtienne, Saâdi, qui avait réussi à s’imposer à la Gazalèc Ajaccio, a réintégré son club d’origine, l’ASSE. Idriss a repris les entraînements normalement avec Saint-Etienne. Il n’est cependant pas sûr d’y rester. Il est fort possible qu’il soit de nouveau prêté.

Giresse : «Qui ne veut pas éviter une
équipe en confiance comme l’Algérie ?»
Alain Giresse, sélectionneur du Sénégal, potentiel adversaire de la sélection nationale lors de ce dernier tour des barrages prévu aux mois d’octobre et novembre 2013, estime que l’Algérie a maintenant bien digéré son échec de la CAN, après ses deux retentissants succès ramenés du Bénin et du Rwanda. Il affirme aussi que cette jeune équipe algérienne possède de la qualité pour valider son billet au Mondial-2014.

«Vahid sait sur quels types de joueurs il faut compter pour aller chercher des victoires»

Le Club Africain réagit à la plainte de Lemmouchia
On le disait dans notre édition d’hier, Khaled Lemmouchia a décidé de saisir la FIFA pour faire valoir ses droits. En litige avec son club, l’ex-capitaine de l’ES Sétif et de l’USM Alger a recouru à la plus haute instance du football pour encaisser ses mois de salaire en suspens., ce à quoi la direction du Club Africain a réagi en intentant une action similaire à la FIFA, dans laquelle les dirigeants clubistes reprochent à Lemmouchia son refus de se présenter devant le conseil de discipline du club.

Coach, un bon parcours dans ces éliminatoires de la CM-2014, cela vous ouvre les portes du Mondial-2014… Non, attendez, il reste encore du travail, on avance bien, mais il faut assurer chez nous, ce petit point qui nous permettra Taïder et Brahimi ont vite intégré le groupe, du début jusqu’à la fin. d’accrocher notre objectif. On groupe de l’Equipe nationale. Qu’avezQu’est-ce qui a attiré votre n’est pas loin du but, mais «Taïder et vous à dire de leur apport ? attention, après ces deux rien n’est fait, surtout pas de Je sais qu’ils ont apporté beaucoup de succès obtenus contre le Brahimi ont discours euphorique. L’équipe bien à l’Algérie. Brahimi et Taïder sont des commence à prendre forme, apporté le plus Bénin et le Rwanda ? joueurs de valeur. Maintenant, vous dites Ce qui m’étonne le plus, maintenant il faut convaincre. qui manquait à c’est que cette équipe est re- qu’ils ont bien intégré le groupe, donc c’est L’Algérie a assuré son billet, lativement jeune, mais elle a toujours bien de compter sur des joueurs décidés à jouer pour leur pays. Ils apporteavant le dernier match face votre sélection» su surmonter la déception au Mali, votre ancienne de la CAN qui aura été mal- ront un plus à la sélection. équipe, avez-vous suivi tout L’Algérie, qui ne gagnait plus à l’extéheureuse, parce qu’il faut dire ça ? rieur, a enchaîné deux victoires de suite, que l’Equipe d’Algérie n’a pas répondu aux C’est normal, lorsqu’on est sélectionneur attentes du peuple algérien, mais elle a eu votre commentaire ? d’une équipe du continent, on doit rester à une très bonne réaction. La preuve, ce sont Vous avez oublié un autre match l’écoute de toutes les autres sélections. Je ces mêmes joueurs qui gagné en Gambie avec Vahid, sais, par exemple, que vous êtes tranquilles «La CAN a ont échoué lors de la non… pour ce dernier match face au Mali qui auCoupe d’Afrique et qui servi vos joueurs, Exact, mais on parle de deux rait pu constituer une belle finale du sont à un match de la maintenant ils ne succès de suite, coach, parce groupe. Coupe du monde. la victoire face à la sont qu’à deux qu’après N’êtes-vous pas surpris par la sortie préAvant la Coupe du Gambie, on a été battus par le maturée du Mali ? monde, il y aura justematchs du Mali à Ouagadougou et la CAN Sincèrement, je le regrette pour cette ment le tour des baraussi ? Mondial» équipe malienne, surtout pour les joueurs rages avec Ah oui, d’accord ! Mais bon, qui avaient une réelle chance d’aller dispupotentiellement un Séon connaît Vahid et son côté gater un Mondial. Ce n’est plus le cas, malnégal-Algérie à prévoir, votre réaction ? gneur. Il a compris que pour gagner des heureusement. (Rires), écoutez-moi bien, l’Algérie, qui matches à l’extérieur, il ne faut pas forcéQue pensez-vous de cette nouvelle est déjà qualifiée, peut parler de ce tour, ment être le meilleur sur le terrain. Il sait équipe d’Algérie qui est sur une bonne mais le Sénégal que je dirige n’est pas enquels types de matchs il faudra sortir pour dynamique ? core assuré de disputer ce match barrage, aller chercher des succès à l’extérieur. Il faut Une nouvelle équipe qui réalise un pardonc je préfère ne pas trop m’avancer sur ce aussi compter sur des joueurs forts physicours sans-faute. Franchement, je suis très sujet, même si je dois dire qu’il serait mieux quement, des guerriers sur le terrain, ensurpris de cette qualité de jeu montrée par pour nous d’éviter une équipe en confiance suite penser à jouer au football. l’Algérie dans ces éliminatoires. Il n’y a rien comme l’Algérie. On verra ce que donnera Entretien réalisé par à dire, les Algériens ont été les meilleurs du le tirage au sort. Moumen A.

Ghirardi (Pdt Parme) : «Belfodil à l’Inter ? Moratti vous a bien dit que c’était vrai !»
L’homme puissant de Parme AC, le président Ghirardi, a indiqué qu’Ishak Belfodil reste la priorité de l’Inter de Milan, cet été. Confirmant que les contacts sont très avancés, il affirme qu’il attend encore que les choses avancent plus pour dire que l’Algérien est définitivement Intériste : «Belfodil ? Le président de l’Inter, M. Moratti, vous a bien dit qu’il était sur notre joueur. Maintenant, on attend que les choses évoluent pour pouvoir en dire plus. Une chose est sûre : les postulants pour Belfodil sont moins nombreux qu’en janvier dernier. La raison est toute simple : le prix de son transfert a découragé plus d’un. A présent, seul l’Inter est capable de racheter son contrat.» M. A.

Suivi par l’OM, Lille et la Roma

Ghoulam parmi les priorités de l’Inter !
Courtisé par Torino et la Roma en Italie, Faouzi Ghoulam, qui est aussi une solution envisageable pour l’Olympique de Marseille et Lille, toujours à la recherche d’un bon remplaçant à Digne annoncé au PSG, est dans le calepin des dirigeants de l’Inter de Milan. Selon des sites spécialisés français et italiens, les dirigeants intéristes sont séduits par le profil du joueur de SaintEtienne. Ainsi, selon Europsort.fr, ils se sont renseignés sur le montant de la lettre de libération de l’international algérien. a placé la barre très haut en exigeant 7 millions d’euros comme montant de transfert de l’Algérien, a déjà repoussé une offre de 1,8 million d’euros de Torino.

Il est toujours en vacances
Les joueurs de l’AS SaintEtienne, qui préparent une saison riche et assez difficile, avec leur participation à l’Europa League, ont repris, hier, le chemin des entraînements. Une reprise tronquée par l’absence de l’international algérien, Faouzi Ghoulam. Ce dernier, qui a participé aux derniers matches de l’EN des éliminatoires de la CM-2014, a eu droit à quelques jours de repos de plus que ses coéquipiers. Il est attendu dans deux semaines pour rejoindre ses coéquipiers. Moumen A.

Ses représentants attendus en Italie en fin de semaine
Toujours lié à son club formateur, Faouzi Ghoulam, qui sera encore une fois en rude concurrence avec Brison au poste d’arrière gauche à SaintEtienne, n’est pas du tout ébranlé par tout ce qui se dit autour de lui. Ceci étant, ses représentants, prêts à étudier toutes les offres sérieuses, seraient attendus en fin de semaine à Milan pour discuter avec les dirigeants de l’inter de Milan. Pour rappel, Saint-Etienne, qui

it du porté par les démenti formel apdirigeants de Bologne à propos du transfert du milieu de terrain de l’E N négociations , Saphir Taïder, les continuent en tre les dirigeants de l’I leurs homolo nter de Milan et gues de Bol C’est ce qu’a indiqué hier ogne. le journal la gazzetta.it .C Djamel Mesbah ne l’a jamais nonce que l’I e même journal annte caché : son souhait est de contimillions d’eu r compte mettre 7 ro convaincre le s sur la table pour nuer l’aventure avec Parme AC. Le s responsabl latéral gauche de l’EN, qui est un es de der de leur cé der la pépite Taï- adepte de la stabilité, n’entend pas algéchanger d’air cet été. Pourtant, les rienne. sollicitations ne manquent pas. En M. A. effet, en plus de Torino FC, la

L’Inter prê t à mettre 7 millions d’euros pour Taïde r En dép

Mesbah décline l’offre de Sampdoria

Sampdoria de Gênes avait placé le défenseur de l’EN comme l’une de ses priorités, mais plus maintenant, indiquent les sites italiens spécialisés. «La piste Mesbah refroidie», titrait tutumercato.it dans son édition d’hier.

Il a privilégié la stabilité
Les dirigeants de la Sampdoria, dissuadés par les déclarations de l’ancien Milanais, Mesbah, auraient jeté leur dévolu sur un autre arrière gauche. Mesbah, qui avait à maintes reprises affiché son désir de continuer l’aventure à Parme dans toutes ses déclarations, a ainsi fermé la porte à toutes les équipes désireuses de l’engager. En agissant ainsi, l’Algérien a poliment décliné l’offre.

M. A.

04

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup de main JSK Il lui a promis de régler son différend avec le MAS de Fès

Raouraoua au secours

Maniche n’a toujours pas récupéré son visa
Comme il fallait s’y attendre, le Capverdien Maniche n’a toujours pas récupéré son visa d’entrée en Algérie. Actuellement au Portugal, le joueur en question ne sait toujours pas quand il pourra rencontrer les responsables kabyles pour officialiser sa venue. D’après l’agent du joueur, Maniche devrait régler son cas dans les prochaines heures, mais probablement pas avant ce lundi. D’après le même agent, Maniche est d’accord à l’idée de signer à la JSK, et sa rencontre avec les dirigeants ne sera qu’une simple formalité. Ce qui a facilité la tâche, c’est le feu vert de l’entraîneur Azzedine Aït Djoudi qui a assuré à Hannachi que Maniche est l’attaquant recherché par le club.

d’Aït Djoudi de Aït Djoudi
omme il fallait s’y attendre, l’affaire qui oppose le technicien Azzedine Aït Djoudi à la direction du MAS de Fès prend une nouvelle tournure. Pour cause, les responsables du club marocain sont quasi-certains qu’Aït Djoudi ne retournera plus chez eux. Et c’est maintenant qu’ils ont décidé d’entamer les procédures à l’encontre du nouvel entraîneur de la JSK. D’après nos sources, le secrétaire général du club devrait envoyer une correspondance dans les prochains jours à la plus haute instance du football, pour réclamer leurs droits. Pour rappel, le MAS réclame la somme de 100.000 euros à Aït Djoudi en échange de sa lettre de libération. Face à ce grand cassetête, une source proche du technicien algérien nous a fait savoir que ce dernier aurait demandé l’aide du premier responsable du football algérien, en l’occurrence, Mohamed Raouraoua. Et c’est le président de la FAF qui devrait régler le cas Aït Djoudi, d’ici la mi-juillet. Aussi, on croit savoir que le président Moh Cherif Hannachi aurait sollicité à son tour Raouraoua pour résoudre cette affaire, car jusqu’à maintenant, les responsables kabyles ne sont toujours pas rassurés du moment que la résiliation n’a pas été officiellement signée.

C

aucun contrat, du moins pas avant d’avoir obtenu sa lettre de sortie. Même s’il a trouvé un accord avec Moh Cherif Hannachi sur l’ensemble des modalités, le nouvel entraîneur de la JSK doit toutefois officialiser sa venue administrativement.

Le MAS de Fès nommera prochainement un nouvel entraîneur
C’est désormais officiel, les responsables du club marocain se sont mis à la recherche du futur successeur de Aït Djoudi. C’est dans la journée d’avant-hier que le président Benani a décidé de fermer le dossier Aït Djoudi, jugeant que son équipe ne peut pas rester sans entraîneur, au moment où les joueurs ont repris les entraînements. Les dirigeants ont donc attendu jusqu’à la reprise pour prendre une décision finale à ce sujet. D’après la presse marocaine, le MAS engagera un technicien étranger dans les prochaines heures, probablement un Suisse.

Le président a contacté l’ambassade d’Algérie au Portugal
Du côté de la direction kabyle, on n’est pas restés les bras croisés sur ce dossier. Pour cause, une source proche de la maison kabyle nous a fait savoir que le président Hannachi a pris attache avec l’ambassade d’Algérie au Portugal pour en savoir davantage sur les raisons qui retardent la délivrance du visa à Maniche. D’après la même source, Hannachi aurait obtenu des garanties pour tout accélérer à condition que le Capverdien présente un dossier complet. A.A.

Le voyage en Arabie Saoudite annulé
Parmi les conséquences de l’absence de Aït Djoudi à la séance de reprise, l’annulation du voyage pour l’Arabie Saoudite, où le MAS de Fès devait prendre part à un tournoi amical. Les responsables du club marocain ont jugé utile de décliner l’invitation, du moment que l’équipe est sans entraîneur. Désormais, ils se contenteront d’un premier stage à Fès avant de partir pour l’étranger. A.C.

La JSK ne peut toujours pas déposer son contrat
Il faudrait dire que ce qui préoccupe le plus les responsables kabyles, est de ne pas pouvoir déposer le dossier complet de Azzedine Aït Djoudi au niveau de la LNF. Le technicien ne peut pour l’instant signer

Maintenant que le lieu du premier stage est définitivement fixé

Benaoudia, P-D.G. de Sakomas
«La JSK ne regrettera pas le choix de la Slovaquie, elle ne manquera de rien !»
Le P-D.G. de Sakomas, M. Benaoudia, a rencontré Hannachi et Aït Djoudi et les a convaincus d’opter pour la Slovaquie pour y effectuer le stage estival. Selon lui, la JSK a fait le bon choix et rassure que le club ne manquera de rien et que la société déploiera de gros moyens pour permettre à la JSK de réussir une préparation de qualité. Vous avez rencontré le président Hannachi et l’entraîneur Aït Djoudi à propos du déroulement du stage. La Slovaquie est finalement la destination pour laquelle la direction a opté, n’est-ce pas ? Effectivement, j’ai rencontré le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi, et l’entraîneur en chef, Azzedine Aït Djoudi. Nous avons développé tous les points inhérents aux préparatifs du stage estival de l’équipe. Je vous annonce donc qu’il aura lieu en Slovaquie, du 15 au 30 juillet prochain. Tout ce que je peux vous dire, c’est que la JSK a fait le bon choix et nous mettrons tout à sa disposition pour la réussite de sa sortie. Votre société (Sakomas) a-t-elle tout prévu pour l’équipe une fois sur place, notamment pour ce qui est de l’hôtel et autres infrastructures sportives ? Je vous assure que, de ce côté-là, il n’y a pas lieu de douter. Si nous avons fait cette proposition à la JSK, c’est parce que nous sommes en mesure de lui offrir les meilleures conditions de travail. Tous les moyens qu’il faut seront réunies làbas pour que la JSK effectue sa préparation dans les meilleures conditions possibles car l’hôtel est doté de toutes les commodités. Le stage coïncide avec le mois sacré du Ramadhan. Avez-vous pris des mesures spéciales en matière de restauration en particulier ? De ce côté-là aussi, nous avons pris nos dispositions. En plus de l’effectif que nous avons sur place, composé de cuisiniers algériens, nous allons nous renforcer par d’autres éléments à l’occasion de la venue de la JSK. Je tiens à rassurer que nous allons mettre nos compatriotes dans des conditions très familiales. Les joueurs ne se sentiront pas à l’étranger et mangeront tout ce qu’ils ont l’habitude de prendre à la maison. Les menus seront préparés en concertation avec le staff qui sera sur place. Votre venue à la JSK constitue-telle une bouffée d’oxygène, sachant que cela fait un bon moment que même la direction déplore le manque d’engouement d’investisseurs, notamment de Kabylie ? En plus du stage que nous allons prendre en charge, nous resterons aux côtés de la JSK que nous allons soutenir. J’espère qu’avec notre apport, la JSK se portera mieux et pourra se consacrer uniquement à son objectif de revenir au-devant de la scène. Personnellement, je suis très heureux d’être un partenaire de ce club mythique qui nous unit. Je suis Kabyle de la région des Ouacifs et la JSK coule dans mes veines. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

La JSK du 13 au 22 août à Hammam-Bourguiba

L

e programme du premier stage de préparation a été établi par l’entraîneur Aït Djoudi en collaboration avec le président Moh Cherif Hannachi, dans la journée de mercredi. Il a été décidé que le premier stage se déroule en Europe, plus précisément en Slovaquie. Cette décision intervient après que le directeur de Sakomas ait proposé à Hannachi de prendre en charge les frais du stage. Pour sa part, le technicien algérien n’y a vu aucun inconvénient du moment que ses joueurs bénéficieront de repas préparés par des Algériens en plein mois sacré de Ramadhan. Le P-DG de la société en question a par la suite rassuré le président qu’en Slovénie, l’équipe trouvera toutes les commodités pour une excellente préparation. Maintenant que le lieu du stage est connu, les responsables songent au second, qui aura lieu à Hammam Bourguiba. D’après la même source, les Kabyles prévoient d’effectuer une seconde préparation axée sur le volet technico-tactique, du 13 au 22 août prochain, soit quelques jours seulement après leur retour de Slovaquie. Le staff technique accordera quelques jours aux joueurs pour aller passer les fêtes de l’Aïd avec leurs proches, avant de reprendre du service. Pas moins de 4 matchs amicaux Contrairement au premier stage qui sera axé sur le volet physique, Aït Djoudi cherchera à mettre en place son équipe-type à moins de deux semaines du coup d’envoi de la Ligue 1. D’après nos sources, le staff prévoit de disputer pas moins

de 4 matchs amicaux à Hammam Bourguiba lors de ce second stage. Ce qui est certain, c’est que les Kabyles n’auront pas de problème pour trouver des adversaires, du moment que la plupart des formations tunisiennes se préparent dans ce site. Jeudi 22, direction Sétif En principe et d’après le programme tracé, ce second stage s’achèvera le 22 août. Et c’est dans cette même journée que la délégation kabyle quittera la Tunisie en direction… de Sétif. En effet, le retour ne se fera ni sur Alger ni sur Tizi. Les Kabyles séjourneront par la suite à l’hôtel Zidane, du moment qu’ils ne seront qu’à deux jours du coup d’envoi de la Ligue 1, face à El Eulma. Il a donc été décidé que la délégation reste dans l’Est du pays et ne rentre qu’après la première journée de championnat.

kabyle disputera son 1er match à l’extérieur et dans l’Est du pays. Le staff technique a donc choisi la bonne formule pour éviter un vaet-vient inutile. Samedi 24, 1er match du championnat à El Eulma C’est le samedi 24 août que la JSK jouera son 1er match de championnat face au MCEE. D’après le programme de la LFP, la rencontre en question aura lieu à 20h. Et c’est après le match que les joueurs kabyles pourront rejoindre leur domicile. Il est aussi prévu que le staff accorde 48 heures de repos à l’ensemble du groupe, avant de se donner rendez-vous, pour la première séance à Tizi Ouzou. A.A.

Vendredi 23, ultime séance Aussitôt après avoir paraphé leurs contrats d’entraînement de deux saisons au profit de la JSK, les deux émiIl est aussi prévu que les Kabyles effectuegrés Yesli et Ouasfane vont bénéficier de quelques ront leur ultime jours de vacances avant de rallier la capitale ce diséance d’entraîne- manche. D’après notre source, la direction a réservé deux ment à Sétif, avant billets d’avion en direction d’Alger, l’un de Marseille et d’enchaîner par l’autre de Paris, respectivement pour Ouasfane et Yesli. A l’habituelle mise au leur arrivée, les deux nouvelles recrues de la JSK prenvert. Il est aussi dront la route de Tizi Ouzou où ils seront installées dans prévu qu’aucun joueur ne quittera la leurs nouveaux appartements. Ils passeront par la délégation, jusqu’à suite l’habituelle visite médicale pour compléter l’annonce des 18 leur dossier de demande de licence, avant d’efjoueurs concernés par fectuer leur première séance d’entraînela 1re journée de chamment avec le groupe. pionnat. Il faudrait dire que A. A. ce programme semble le plus adéquat, du fait que la formation

Yesli et Ouasfane ce dimanche à Tizi

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup de vent JSK
Il aurait tout réglé auprès de l’ambassade d’Algérie à Yaoundé
Affaire Dabo

05

Albert Ebossé à Alger ce dimanche à midi
attaquant camerounais, Albert Ebossé, que convoite la JSK depuis quelques jours, est attendu ce dimanche à Alger en provenance de son pays. En effet, selon un dirigeant, le joueur à qui une invitation officielle a été envoyée, a déposé son dossier administratif auprès de notre représentation diplomatique à Yaoundé (Cameroun) pour l’obtention de son visa et qu’il prendra le vol Yaoundé-Alger via Casa.

Hannachi et l’avocat du club depuis hier en Suisse pour défendre la position du club
e président de la SSPA/JSK, Mohand Cherif Hannachi, s’est envolé pour la Suisse, hier, en compagnie de l’avocat du club. Comme nous l’avons annoncé dans une de nos précédentes éditions, le déplacement a pour but de défendre les intérêts de la JSK concernant l’affaire Dabou qui a fait couler beaucoup d’encre. En effet, l’ex-attaquant de la JSK, Cheik Oumar Dabo, a déposé auprès de la FIFA un recours afin de sollicité une intervention pour récupérer son dû après son transfert au Havre. Une fois le premier verdict rendu par cette instance, qui a demandé à la JSK de verser une somme d’argent au concerné, la direction de la JSK a, pour sa part, introduit un recours auquel elle a joint un dossier.

L’

foi, que le secrétaire du club a appelé il y a quelques heures l’ambassade d’Algérie au Cameroun. Le dirigeant kabyle a sollicité une intervention afin de faciliter le déplacement pour le joueur que la JSK attend pour finaliser le transfert.

également favorable à la venue d’Albert Ebossé.

L

Il signera son contrat et débutera son aventure directement avec les Canaris
Selon les informations qui nous ont été communiquées par un proche du dossier du Camerounais, on a appris que ce dernier, une fois le contrat signé, ne devrait pas regagner son pays juste après. En fait, la reprise étant fixée pour le début du mois de juillet, Ebossé devrait ainsi débuter directement la préparation avec sa nouvelle équipe et fera, bien entendu, partie de l’effectif qui se déplacera en Slovaquie pour le premier stage estival. L. A.

Ebossé viendra avec son manager pour finaliser
Toujours dans le même contexte, on a appris que l’attaquant camerounais ne se déplacera pas seul à Alger, il sera en principe accompagné par son agent qui l’assistera durant toute la période des négociations. Selon nos informations, le président Hannachi tient beaucoup à cet élément qu’il a vu sur des vidéos. L’entraîneur en chef Aït Djoudi est

Le secrétaire du club a appelé l’ambassade d’Algérie à Yaoundé
Afin de prendre connaissance de la situation, on a appris d’une source digne de

La JSK ne désespère pas d’avoir gain de cause
Dans cette affaire qui op-

pose la JSK à son ancien attaquant malien, Dabo, la JSK ne désespère pas d’obtenir gain de cause. D’ailleurs, le président Hannachi, qui a effectué le déplacement avec dans sa valise un dossier consistant, a confié à son entourage qu’il défendra la cause du club bec et ongles et ce, dans l’optique d’en finir avec cette histoire qui aura trop duré. Lyès A.

Transfert de Aouedj à la JSK

nal olympique Sid-Ahmed Aouedj (23 ans) a fait couler beaucoup d’encre cet été. Le joueur qui avait obtenu gain de cause de la CRL au motif qu’il n’a pas perçu ses salaires, a fini par parapher un contrat de deux saisons à la JS Kabylie. Cette signature du contrat n’a pas empêché le MCO de croire toujours en ses chances de voir le joueur revenir à Oran, et c’est le sentiment qui anime tous les responsables du MCO, notamment le président Youcef Djebbari qui revient aux affaires du club et qui a déposé officiellement un recours auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS), et à travers lequel il ne désespère pas d’avoir gain de cause. Pour rappel, le dossier est suivi personnellement par Abdelilah qui est toujours membre du conseil d’administration. «Nous nous opposons catégoriquement au départ de notre attaquant Sid- Ahmed Aouedj, qui demeure, je persiste et je signe, la propriété du MCO. Nous avons constitué un dossier et avons saisi le TAS. Nous suivrons le dossier jusqu’à son aboutissement», nous a déclaré Youcef Djebbari, juste après son installation comme président du MCO.

C

Le MCO revient à la charge et dépose un recours au TAS omme tout le monde le sait, le transfert de l’internatio-

Préparatifs du déplacement pour le stage en Slovaquie

La direction exige les passeports des joueurs pour lundi
est désormais officiel : la JSK a tranché quant à la première destination de l’équipe pour son premier stage estival, dès lors que les dirigeants n’écartent pas la possibilité d’en effectuer un deuxième, cet été, juste avant le début du championnat. Ainsi, après mûre réflexion et, bien entendu, concertation entre les membres du nouveau staff technique que conduira Aït Djoudi, la direction kabyle a tranché pour la Slovaquie, le pays proposé par la société navale, Sakomas, laquelle se chargera de tous les frais, étant un nouveau sponsor du club kabyle. Le stage estival débutera, donc, deux semaines après la reprise prévue à Tizi Ouzou. De ce fait, la direction kabyle, une fois la destination approuvée, a entamé déjà les préparatifs du déplacement sur le plan administratif. Nous avons appris que le secrétaire du club a déjà commencé à appeler les joueurs pour qu’ils remettent les passeports le premier jour de la reprise des entraînements et ce, pour accélérer la procédure de demande de visa auprès de l’ambassade de Slovaquie en Algérie.

C’

administratives inhérentes à l’obtention des visas. On a appris que la direction générale de Sakomas a demandé à la JSK de constituer tous les dossiers, des joueurs, membres du staff technique et autres accompagnateurs, et Sakomas s’occupera du reste.

technique travaillera dans d’excellentes conditions.

Aït Djoudi prépare son programme et mise sur les matches amicaux
Alors qu’il ne reste que trois jours pour la reprise prévue lundi prochain, l’entraîneur en chef, Aït Djoudi, prépare déjà son programme de travail qui s’étalera sur deux semaines en Slovaquie. Pour les deux premières semaines du mois de juillet prochain, les joueurs effectueront quelques séances d’oxygénation à la forêt Harouza sous la houlette du préparateur physique qu’Aït Djoudi a désigné. Une fois à l’étranger, la JSK poursuivra également son travail de remise en forme. l’entraîneur mise sur la programmation de plusieurs matches amicaux.

Le RDV est pris pour le 3 juillet prochain au consulat de Tchéquie
Pour ce qui est du dépôt des dossiers de l’ensemble des membres de la délégation kabyle, on a appris de la direction que l’opération ne pourra se faire avant le 3 juillet prochain, date communiquée par les services du consulat de Tchéquie. On a appris que les visas seront en principe réceptionnés dans une dizaine de jours, ce qui laisse croire que la date du 15 juillet pourrait être confirmée pour le départ. En cas de retard dans la procédure, le report du départ de quelques jours n’est pas à écarter.

Le club doit au joueur 540 millions
L’attaquant Sid-Ahmed Aouedj a, dès la fin de saison, décidé de ne pas rester à Oran. Depuis qu’il a été contacté par la JSK et d’autres clubs qui le convoitaient, Aouedj n’attendait que la lettre de libération que la CRL allait lui délivrer tôt ou tard, car se fiant aux propos du joueur. Le club doit au joueur la somme de 540 millions, qui représente quelques salaires et autres primes de matches non perçues.

Aït Djoudi : «Cette préparation est très importante, il faudra la mener à bien !»
Joint par nos soins dans l’aprèsmidi d’hier, l’entraîneur en chef des Canaris nous dira : «Effectivement, la JSK effectuera son prochain stage en Slovaquie. Pour l’instant, la direction s’occupe de tout ce qui a trait à la préparation du déplacement sur le plan administratif. Nous, en tant que membres du staff technique, on se prépare pour la reprise des entraînements à Tizi dans quelques jours. Nous allons arrêter un programme de travail et nous ferons tout pour réussir cette importante période de l’été et qui sera la clé de la réussite en compétition.» Lyès A.

Il ne veut plus revenir au MCO
Après la signature du contrat à la JSK pour deux saisons, l’attaquant SidAhmed Aouedj a dit qu’il souhaitait ne plus parler du dossier et qu’il est désormais soulagé de récupérer ses papiers de la CRL. Aouedj a confié également qu’il ne veut plus retourner au MCO où il avait été privé de son dû. Pour lui, c’est de l’histoire ancienne, et qu’il ambitionne en signant à la JSK de réussir une grande saison qui lui ouvrira, à coup sûr, de nouveaux horizons.

Quelques dirigeants vont se déplacer pour préparer le site
Aussi, on a appris de la même source proche de la direction kabyle que cette dernière désignera quelques représentants pour effectuer un déplacement en Slovaquie avant le départ de l’équipe et ce, pour préparer le site qui devra abriter le stage, ainsi que l’infrastructure que la JSK utilisera durant toute sa préparation. Là aussi, le P-DG de Sakomas s’est porté garant et rassuré les Kabyles que l’équipe ne manquera de rien sur place et que le staff

Le P-DG de Sakomas promet de faciliter toutes les démarches
Outre les garanties données par le patron de Sakomas, M. Ben Aoudia, au président Hannachi à propos de tout ce qui a trait à la prise en charge, une fois la JSK en Slovaquie, le P-DG a également promis de faciliter à la JSK toutes les procédures

Lyès A.

06

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup pour coup MCA Il s’est entretenu avec Zerguine

Kaoua refuse de

revenir, mais…
près avoir annoncé sa démission de son poste, mardi dernier, Abdenour Kaoua s’est entretenu hier avec le directeur général de Sonatrach, Abdelhamid Zerguine, pour se réunir afin d’étudier la situation qui prévaut en ce moment au sein du vieux club algérois. Au cours de la discussion, Zerguine a essayé de comprendre les raisons ayant poussé le manager général du MCA à démissionner de son poste tout en tentant de le convaincre de revenir à de meilleurs sentiments. Mais finalement, Zerguine a essuyé un niet de la part de l’ex-gardien de but des Verts durant les années 70. Kaoua refuse, en effet, de revenir en poste. Malgré cette décision, les membres du conseil d’administration semblent confiants quant au retour de Kaoua aux affaires du club.

Zerguine à Boumella : «Pas d’augmentations pour les cadres»

A

… Il conditionne son retour par le départ de Boumella
Tout le monde sait que Kaoua ne s’entend pas avec le P-DG, Boumella. Les relations entre les deux hommes se sont détériorées depuis un bon moment. D’ailleurs, le climat était vraiment tendu entre eux ces derniers jours, ce qui a provoqué la colère de Kaoua qui a décidé de jeter l’éponge. Au cours de la discussion avec Abdelhamid Zerguine, Kaoua a fait savoir qu’il ne reviendra pas au club, tant que Boumella est toujours en poste. Ce qui veut dire que le départ de Kaoua est presque définitif puisque Zerguine n’acceptera pas de se séparer de Boumella.

S’il part, le club retournera à la case de départ
Avec le départ de Kaoua, c’est le Mouloudia qui est pénalisé. Le club phare de la capitale retournera à la case de départ. Tout d’abord, le club perdra l’entraîneur à quelques jours du début de la préparation, y compris l’ensemble du staff qui sera solidaire avec le Suisse Alain Geiger. Donc, le départ de Geiger est une perte et plongera le club dans une crise profonde.

H. R.

Pour remplacer Kaoua

Boumella pense à Bencheikh
Avec la démission irrévocable du désormais ex-manager général du club, Abdenour Kaoua, le Mouloudia commence à chercher le successeur. Boudjemaâ Boumella semble plus que jamais décidé à apporter du changement au sein de l’encadrement du club. A en croire une source bien informée, le P-DG du club a pensé à confier le poste au DTS des jeunes catégories, Ali Bencheikh pour remplacer son ancien coéquipier au Mouloudia, Abdenour Kaoua. C’est ce qu’il a même confié hier à des supporters qui se sont rendus au siège du club à El Achour. Les supporters s’opposent Cette information de vouloir engager Ali Bencheikh comme manager général du club s’est propagée comme une traînée de poudre dans les fiefs du club. Il faut dire que la quasi-totalité des supporters s’opposent au retour de Bencheikh aux affaires du club. Malgré tout ce qu’il a donné au club, et que personne ne peut le nier, les supporters mouloudéens souhaitent que le manager général soit une personne qui a tout le temps été loin des affaires du club. Concernant Bencheikh, les supporters pensent, en effet, que son passage à ce même poste justement, en 2001 lors de la prise en main du club par l’association El Mouloudia, a été un échec. Des proches du club sont en train de faire des pieds et des mains pour dissuader Boumella d’appeler Bencheikh.

Les supporters Aucune rallonge aux 60 milliards veulent Saïfi déjà alloués Au cours de la virée de cerVoilà de quoi faire taire ce brouhaha en interne. tains supporters, hier au siège du Les joueurs savent donc à quoi s’en tenir. Seuls les club à El Achour, c’est tout le monde qui donnait son avis à propos du succes- fins de contrats que le club voudrait garder auront seur de Abdennour Kaoua. La majorité le privilège de renégocier. Les autres verront leurs d’entre eux étaient unanimes à dire que contrats reconduits tels quels. En outre, Zerguine c’est Rafik Saïfi qui a le profil idéal pour aurait fait savoir à Boumella qu’il devra tourner avec le budget déjà alloué par Sonatrach pour la occuper ce poste de manager général section football du MCA pour cette saison. Autreau vu de sa riche expérience en ment dit, il ne risque pas d’y avoir de rallonge aux 60 France et en sélection natiomilliards débloqués par Sonatrach, récemment. nale.

A côté de la démission de Abdenour Kaoua, la possible nomination d’un nouveau manager général et la menace d’Alain Geiger de résilier son contrat si le premier nommé venait à confirmer son retrait, la direction du MCA fait aussi face à un autre problème, celui des cadres qui sont montés au créneau récemment pour exiger des augmentations de salaire. S’ils ne le disent pas haut et fort, il n’en demeure pas moins qu’ils ont trouvé le moyen de faire parvenir à Zerguine et Boumella leurs doléances. Yachir, par exemple, a menacé d’aller au CSC ou à l’USMA si son salaire n’était pas revu à la hausse. Hadj Bouguèche veut lui négocier avec Al Nahda sans doute pour surenchérir. Une manière de faire qui ne risque pas de faire fléchir Sonatrach. A en croire une source sûre, Zerguine aurait fait comprendre textuellement à Boumella qu’il n’y aurait pas de revalorisations salariales et que le MCA s’en tiendra aux termes des contrats dûment signés la saison dernière. Clair, net et précis.

Pas de dépenses inutiles
Beaucoup ont reproché à Abdenour Kaoua la lenBouiche teur prise par les négociations avec certains joueurs. fait lui aussi Avec les 60 milliards alloués, le MCA pouvait se l’unanimité Mekhazni permettre d’engager n’importe quel joueur mis Par ailleurs, même Nacer évoqué sur le marché, à condition de payer. Ce que ne Bouiche, l’ancien capitaine des Vert Par ailleurs, dans l’entouvoulait visiblement pas Kaoua. Le désormais et Rouge durant les années 1980, fait rage du club, le nom de Mol’unanimité au sein de la famille mou- ex-manager général ne voulait pas jeter l’argent hamed Mekhazni a été loudéenne vu qu’il ne s’est jamais im- par la fenêtre, d’où l’échec des négociations évoqué sans que l’intéressé avec plusieurs joueurs. En privé, on comprend miscé dans les affaires du club. ne soit contacté. Des perque le P-DG de Sonatrach ne veuille aucune Connaisseur, Bouiche a quitté le sonnes très proches du club dépense inutile. D’où son refus club de cœur sans faire du bruit ont proposé à Boumella d’end’évoquer des augmentations et il est resté fidèle au gager Mekhazni, surtout pour salariales dans l’immédiat Mouloudia. rajeunir l’équipe. ou une possible rallonge H. R. au budget déjà alloué. Sage décision. H. R.

Djeghbala négociera ce dimanche
Abdelmalek Djeghbala est depuis hier à Alger. Le défenseur central des Vert et Rouge attend en effet son tour pour négocier avec la direction, lui qui est en fin de contrat avec le Mouloudia. Auteur d’une très bonne saison avec le club où il avait joué toute la phase aller avant d’être mis en concurrence avec Amine Aksas, qui avait rejoint le club en provenance du CRB, Djeghbala connaîtra son avenir après la discussion qu’il devrait avoir avec le P-DG du club, Boudjemaâ Boumella. Selon une source proche du club, le défenseur des Vert et Rouge, qui a convolé en justes noces il y a une vingtaine de jours, a pris attache avec le chargé de marketing du club, Rafik Hadj Ahmed, pour lui demander d’arranger un rendezvous avec Boumella pour prolonger son contrat du fait qu’il se sent à l’aise au Mouloudia. Ce rendez-vous aura lieu, en effet, selon la même source, dimanche au siège du club à El Achour.

Il veut un salaire de 140 millions
Par ailleurs, selon les échos qui nous sont parvenus, Abdelmalek Djeghbala compte demander à Boumella une augmentation de salaire pour renouveler son contrat pour deux autres saisons. C’est ce que nous a confié le joueur qui touchait lors de l’exercice écoulé le salaire de 70 millions de centimes par mois, et qui voudrait le double, soit 140 millions en plus d’un appartement maintenant qu’il s’est marié.

Un vrai test pour Boumella
Si Djeghbala demande cette somme à Boumella, l’on se demande quelle sera la réaction du premier responsable

des Vert et Rouge, lui qui s’est accroché justement avec Kaoua, à cause de l’augmentation de salaire Le lieu du de l’attaquant Samy Yachir. Est-ce que Boumella premier stage va accepter cette proposition ? La question deau Maroc non encore meure posée, mais une chose est sûre, c’est connu qu’il sera vraiment embarrassé car s’il donne La direction du club n’a pas encore son OK, il se contredira au vu de sa position tranché d’une manière officielle quant lors de la transaction avec Yachir. au lieu du premier stage prévu entre le 19 juillet et le 6 août sur le sol maro«Je renouvellerai les yeux cain. Le conseil d’administration du fermés si…» Mouloudia n’a pas encore donné Joint par nos soins hier, Abdelmalek Djeghson aval pour un centre bala n’a pas voulu parler argent. Il esparmi ceux qui ont été time, en effet, que s’il trouve un Des présentés. accord avec la direction du supporters club, il renouvellera son comptent se contrat normalement du rendre à El Achour pour fait qu’il se sent très à réclamer du changement l’aise au Mouloudia. Il a Selon les informations en notre possession, déclaré à ce propos : des supporters du club comptent se rendre dans «Si je trouve un accord les tout prochains jours au siège de la société avec le Mouloudia, je sportive à El Achour pour s’entretenir avec le Psignerai les yeux ferDG, Boudjemaâ Boumella. Ces supporters compmés. J’y suis très à l’aise tent lui demander de prendre des mesures et je veux y rester. Vous sévères et strictes à l’encontre de tous ceux qui savez, maintenant que sont en train de mettre les bâtons dans les je me suis marié, je souroues et, surtout, opérer un changement haite me stabiliser. C’est radical pour opérer la rupture avec plus important que l’arl’ancien bureau qui dirigeait les afgent.» faires du club, la saison H. R. passée.

N° 2329 Vendredi 28 juin

Coup de bluff MCA

07

Yahia-Cherif, 4 recrue
e
id-Ali Yahia-Cherif est officiellement mouloudéen. Il a paraphé, hier matin, son contrat le liant avec son nouveau club. L’ex-attaquant du RC Kouba et du FC Istres est désormais la quatrième recrue du club phare de la capitale, après Michaël Fabre, ancien gardien de but de Clermont Foot, Sabri Gharbi, exjoueur de l’ASO et, enfin, Habib Bellaïd, ex-défenseur international qui était, la saison passée, à Sedan, en

S

Ligue 2 française. Il faut dire que le recrutement de Yahia-Cherif constitue une bonne affaire pour le club, vu ses qualités physiques et techniques. D’ailleurs, il était un élément incontournable durant les deux saisons passées au FC Istres, en France. Deux ans pour un salaire de 220 millions Sid-Ali Yahia-Cherif a paraphé, hier, un contrat de deux saisons au Mouloudia d’Alger. Le nouvel atta-

quant des Vert et Rouge portera ainsi les couleurs du club de 2013 à 2015. Il a négocié pour 220 millions de centimes par mois. A la signature, il a perçu trois mois de salaire d’avance. Il s’occupe en personne de sa lettre de libération Comme tout le monde le sait, SidAli Yahia-Cherif est toujours lié pour une autre année avec le FC Istres, son club employeur. Donc,

pour officialiser son transfert, il doit avoir l’aval de la direction des Istréens. Après les pourparlers avec Collado, le président du club français, avec notamment l’ancien manager général du club, Abdenour Kaoua, un accord a été trouvé pour libérer le joueur moyennant 60 000 euros. C’est le joueur en personne qui règlera cette somme pour avoir sa lettre de libération. Il devrait même s’envoler, dimanche prochain, à destination d’Istres pour récupérer

le fameux document. C’est grâce aux supporters ! La transaction de Yahia-Cherif a été conclue grâce aux supporters, lesquels ont tout fait pour le convaincre de signer après le malentendu qu’il a eu avec Boudjemaâ Boumella, le président du club. D’ailleurs, Rafik Hadj Ahmed, les supporters et le membre du comité de supporters ont su le convaincre. Hamza R.

«Jouer au Mouloudia, c’est un rêve qui se réalise»
Sid-Ali Yahia Chérif était aux anges après avoir signé au Mouloudia. Il estime qu’il peut désormais pousser un grand ouf de soulagement. Le néo-Mouloudéen s’est exprimé, hier, dans nos colonnes à propos de sa venue chez le Doyen.
Tout d’abord, félicitations pour votre signature au Mouloudia, comment ça s’est passé ? Merci, je suis très content d’avoir signé au Mouloudia d’Alger. Je rejoins un grand club et j’en suis très content. Pour revenir à votre question, ça s’est bien passé. J’ai paraphé mon contrat ce matin (Ndlr : hier). Justement, comment ça s’est concrétisé, après le malentendu de mercredi avec le président Boumella ? Oui, c’est vrai qu’il y avait un petit malentendu mercredi dernier, mais les choses sont rentrées dans l’ordre plus tard. D’ailleurs, Hadj Ahmed était venu me voir en compagnie de mon ami Mahfoud Daoudi, un supporter du Mouloudia, pour régler les choses à l’amiable. On a parlé longuement et on s’est mis d’accord sur tout. Vous avez signé pour deux saisons, c’est ce qu’on avance… Oui, j’ai signé pour deux saisons. Et pour ce qui est de votre libération ? C’est réglé. Les documents sont prêts. Je m’en occuperai moi-même. Je me rendrai d’ailleurs ce dimanche à Istres pour les récupérer. Je suis soulagé, et je le serai plus lorsque j’aurais ce fameux document entre les mains. Kaoua a démissionné de son poste de manager général, votre réaction ?

«Je promets une grande saison à tous les Mouloudéens»
jouer les premiers rôles. J’espère que j’aurais la chance de goûter à un titre avec le club. Il y aura une rude concurrence en attaque avec Djallit, Yachir et Bouguèche, ça vous fait peur ? Non pas du tout. Au contraire, je pense que ce sera une très bonne chose pour le Mouloudia. Je pense qu’avec la présence de ces joueurs, la ligne d’attaque sera encore plus forte. Ce qui fera du secteur offensif un atout important. On vous sent soulagé… Ah, oui ! Je suis soulagé, car figurezvous, je n’ai pu avoir de vacances, tellement je courrais dans tous les sens pour régler l’histoire de ma lettre de libération. D’ailleurs, il m’est arrivé de me rendre trois fois en France, en l’espace d’une semaine. Entretien réalisé par Hamza R.

Je suis vraiment déçu que M. Kaoua ait quitté le club. Moi, j’avais discuté avec lui au départ, c’est lui qui m’a contacté. Franchement, il avait un projet très intéressant pour le Mouloudia. J’espère qu’il reviendra sur sa décision, afin d’apporter son savoir-faire et son expérience. D’ailleurs, même Geiger a menacé de quitter le club au cas où Kaoua ne sera pas là… Je ne peux rien vous dire sur ce point-là, j’espère que Kaoua et Geiger seront avec nous. J’ai travaillé sous la coupe de Geiger quand j’étais à la JSK, il a fait du bon travail. C’est un excellent entraîneur avec qui nous allons réussir une très bonne saison, j’en suis persuadé. Quels sont vos objectifs avec le Mouloudia ? Tout d’abord, signer au Mouloudia d’Alger est un objectif qui se concrétise. C’est un rêve d’enfance. Puis, je tâcherai de me donner à fond pour contribuer aux succès de l’équipe. Je sais que les gens ont beaucoup misé sur moi. Je vais tout faire pour rendre le peuple du Mouloudia heureux. Avant ma signature, je ne pouvais sortir de chez moi, car tout le monde me demandait si j’allais rejoindre le MCA. C’est un club très populaire. Allez-vous viser un titre pour votre première saison avec le Doyen ? Oui, pourquoi pas. Ce sera un objectif. Le Mouloudia est un grand club, fait pour

Il a discuté avec Boumella
Alain Geiger devrait être ici à Alger ce lundi. C’est ce qu’a affirmé le technicien suisse au président-directeur général du club, Boudjemaâ Boumella. En effet, Boudjemaâ Boumella a appelé, hier en fin d’après-midi, l’entraîneur Geiger qui avait pris la décision de se retirer de la barre technique suite à la démission de Kaoua. Boumella a appelé Geiger pour essayer de trouver avec lui une solution. Sentant le danger, Boumella a décidé de tout faire pour convaincre Alain Geiger de revenir sur sa décision. Pour sa part, le technicien suisse lui a fait savoir qu’il sera à Alger lundi pour discuter. Lors de la discussion, Boumella était en compagnie de Rafik Hadj Ahmed.

Geiger viendra lundi
à écarter qu’il fera le maximum pour faire revenir Kaoua à la raison.

Voilà pourquoi il a pris la décision de se retirer
Geiger avait bien aimé le discours sincère et correct de Abdenour Kaoua, lorsqu’il était venu à Alger pour la première fois. C’est pour cela d’ailleurs qu’il avait vite accepté de prendre en main le club. En d’autres termes, le discours de l’ancien manager général du club a été séduisant. Geiger s’est ainsi senti en confiance avec Kaoua, et le projet présenté, notamment sur le plan sportif, l’avait beaucoup intéressé. Donc, la décision de se retirer de la barre technique du Mouloudia à la suite de la démission de Kaoua, est vraiment courageuse de la part de Geiger. Il faut dire que beaucoup ont été surpris par l’attitude du Suisse, qui s’est montré solidaire avec Kaoua qui a été derrière sa venue.

Il était hier au siège du club à El Achour

Il veut toujours travailler avec Kaoua
La question qui se pose actuellement concerne la décision d’Alain Geiger. Le technicien suisse, qui s’est montré solidaire avec Kaoua, veut en effet travailler avec Kaoua. Il l’a même fait savoir à Boumella. Geiger, qui a beaucoup apprécié la manière de travailler

du manager général, exige qu’il y ait de la stabilité au sein des différents staffs du Mouloudia afin de pouvoir démarrer la saison sur de bonnes bases. Avec l’excellent travail effectué par Kaoua depuis son installation, Geiger pense que le départ de l’ancien assistant de Halilhodzic sera une perte. Du coup, lundi, il s’entretiendra éventuellement avec Boumella sur ce sujet. Sachant que le P-DG du club tient à tout prix à Geiger, il n’est pas

Hamza Koudri, l’ex-joueur du Mouloudia d’Alger, était présent hier au siège du club à El Achour pour réclamer les 980 millions de centimes que lui devrait le club. Le milieu de terrain usmiste, malgré son départ, attend toujours son dû, surtout qu’il avait emprunté une somme d’argent à l’ancien dirigeant, Omar Ghrib. Finalement, Koudri est tombé d’accord avec la direction du club, à sa tête Boudjema Boumella. Le joueur percevra les 980 millions de centimes, après avoir signé des documents officiels avec le club, en restituant le chèque de garantie qu’il avait en sa possession.

Koudri réclame 980 millions

H. R.

H. R.

08

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup de gueule USMA

Meklouche «J’ai été poussé vers la porte
de sortie pour des raisons extra-sportives»
Prêté la saison passée au MCA, Mouaouya Meklouche ne portera pas le maillot de l’USMA lors du prochain exercice, puisque le contrat qui liait le joueur à son club formateur a été résilié mardi entre les deux parties. Joins par nos soins, hier après-midi, le milieu de terrain offensif nous a parlé de son expérience au MCA, mais aussi des raisons qui l’ont poussé vers la sortie. Ecoutonsle !
Tout d’abord, pouvez-vous nous confirmer la résiliation de votre contrat ? Effectivement, ça s’est fait. J’ai évolué la saison passée au MCA sous forme de prêt, donc une fois l’exercice 2012-2013 terminé, il fallait que je rencontre les dirigeants de l’USMA pour être fixé sur mon avenir. Un tête-à-tête a été programmé avec Haddad. Une fois dans son bureau, chacun a défendu ses intérêts, ce qui est tout à fait normal. La meilleure option pour moi était de quitter le club. Nous avons donc mené les négociations pour que mon contrat soit résilié, afin que je puisse choisir librement ma future destination, et Dieu merci, nous sommes parvenus à trouver un terrain d’entente. Est-il vrai que vous avez renoncé à votre argent pour pouvoir quitter le club ? Oui. Dans cette vie, nous ne pouvons tout avoir, et je m’attendais à un tel scénario. Vous avez fait toutes vos classes à l’USMA jusqu’en seniors, qu’avez-vous senti au moment Selon vous, cette décision est de la résiliation de votre extra-sportive… contrat ? Exactement. Je n’ai pas peur de Je ne vais pas vous mentir, une le dire, j’ai été poussé vers la porte amertume s’est emparée de moi, de sortie pour des raisons extracar c’est le club de mon cœur. J’ai sportives. En tout cas, sachez que vécu des moje ne pouvais pas rester ments inoublia«Je n’ai que 22 dans un club où je me bles quand j’étais sentais indésirable. ans, je reviendrai Soyons francs, j’aurais en jeunes ou en seniors, mais c’est pu faire mieux que de en force pour le destin. Je n’ai nombreux joueurs qui prouver à mes que 22 ans. J’ai évoluaient la saison détracteurs qu’ils passée au club. Cerquitté mon club formateur, mais ont eu tort de me taines personnes ne la vie ne s’arrête m’aiment pas, et ont condamner» pas là. J’ai profité de ces erreurs confiance en moi. que j’avais commises Je sais que je pour convaincre le pourrai relancer ma carrière, et premier responsable de se séparer c’est ce que je compte faire. Je vais de mes services, mais cela ne m’afme battre à fond pour revenir en fecte pas. Personne ne pourra effaforce et prouver aux personnes qui cer l’histoire. En 2011, j’ai n’ont pas cru en moi qu’ils avaient contribué au maintien du club tort sur mon sujet. L’USMA, c’est parmi l’élite. J’ai défendu le maillot ma maison, c’est mon club de de l’USMA avec toutes mes forces cœur, donc, je n’écarte pas l’idée de jusqu’à la dernière minute, et je revenir un jour. suis fier d’avoir rendu service au club de mon cœur. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé vers la porte de Ne pensez-vous pas que vous sortie ? auriez pu réaliser un meilleur Je préfère les garder pour moi. parcours avec l’USMA ? Par contre, tout ce que je peux Le plus important pour moi, vous dire, c’est qu’on a voulu à tout c’est d’être estimé par les supporprix me coller l’étiquette de joueur ters. Ils m’aiment et j’ai eu l’occaindiscipliné, alors que je ne le suis sion de le constater, même après pas. J’ai commis quelques fautes mon départ du MCA. par le passé, des fautes de jeunesse, En parlant du MCA, mais cela m’a servi de leçon. J’ai eu qu’avez-vous à nous dire une conduite exemplaire au MCA, sur votre expérience avec ce qui prouve que j’ai changé. J’ai ce club ? muri. On en parle aussi des stars Au départ, tout se démondiales qui commettent des roulait à merveille, mais écarts disciplinaires, mais les a-tpar la suite, j’ai eu on chassées de leurs clubs respecquelques soucis. Je ne tifs ? Non. faisais plus partie des plans du coach, mais à chaque fois que je jouais, j’ai fait de mon mieux pour montrer que je méritais d’avoir plus de chances. J’ai fini la saison en beauté, et je ne regrette pas d’avoir porté le maillot du Doyen. Ce fut une bonne expérience pour moi. Où allez-vous évoluer la saison prochaine ? J’ai plusieurs touches, mais pour le moment, je n’ai pas encore tranché. Ce qui est sûr, ce sera en Ligue 1. Pas moins de trois clubs s’intéressent à mes services, je suis jeune et je compte faire tout mon possible pour montrer ce que je vaux réellement. Entretien réalisé par Adel Cheraki

«J’ai «J’aicontribué contribué au aumaintien maintiende de l’équipe l’équipeen en2011, 2011, 2011 et etc’est c’estma ma grosse grossefierté» fierté»

Chaballah (ent. U17) : «La saison prochaine, nous viserons le doublé»
hampions d’Algérie de leur catégorie, les U17 de l’USMA ont réalisé une belle saison. À propos de leur parcours, Salim Chaballah, le coach de cette équipe, nous parle de l’exploit que ses protégés ont réalisé : «Cela n’a pas été facile de réaliser une telle performance, mais les joueurs ont montré beaucoup d’envie. Ils se sont battus à fond. Tout le monde a fourni des efforts, et nous avons fini par être récompensés. Nous n’avons perdu que deux matchs durant toute la saison. La seconde rencontre que nous avions perdue, nous étions déjà qualifiés pour les play-offs. Une fois au play-off, nous avions battu l’USM Oran, après avoir franchi les deux premiers tours avec succès, et c’est ce qui est un bel exploit, mais pour la saison prochaine, nous essayerons de viser plus haut, puisque nous voulons le doublé.»

Les dirigeants proposent l’hôtel Dar-Diaf pour le stage
ontre l’idée de la programmation d’un stage d’intersaison à l’étranger, Rolland Courbis a fait tout son possible pour que la préparation se déroule à Alger. Au final, il a réussi à avoir le dernier mot en convaincant ses employeurs de rester dans la capitale. Contrairement à l’été passé où ils sont allés en Turquie pour y passer deux semaines durant lesquelles ils ont axé leur travail sur le volet physique, avant de se rendre au Maroc après le Ramadhan pour disputer des matches amicaux et faire les retouches nécessaires sur plan tactique, les coéquipiers de Djediat ne quitteront pas le territoire national, mais rentreront en stage bloqué. A ce sujet, nous avons appris d’une

C

C

source bien informée que les dirigeants ont étudié plusieurs dossiers, et après une mure réflexion, ils ont décidé de proposer au coach français de réserver à l’hôtel DarDiaf de Bouchaoui. Un établissement qui servira de lieu d’hébergement durant toute cette période, mais jusqu’au moment où nous mettons sous presse, aucune suite n’a été donnée à leur proposition. Ainsi, ce sera prochainement que le consultant de RMC fera part de ses intentions aux responsables du club. Courbis préfère le Samitel Ne pouvant pas assister à la reprise des entraînements prévue pour ce lundi, à cause de quelques affaires personnelles

qu’il doit régler avant de rentrer une nouvelle fois sur Alger, Rolland Courbis, et toujours selon notre source, préfère l’hôtel Samitel. D’après lui, cet établissement convient le plus aux Usmistes. Pour rappel, le premier responsable de la barre technique a eu l’occasion de le visiter lors de la réception organisée par Sonelgaz, durant laquelle les Rouge et Noir ont été honorés pour leurs titres arrachés, la Coupe d’Algérie en battant le MCA sur le score d’un but à zéro et l’UAFA Cup deux semaines plus tard. Ayant deux propositions, aucune décision n’a été prise, mais tout devra se décider avant le début du mois sacré.

Adel C.

«La venue de Mekhazni a été d’un grand apport»
Le coach des U17 a tenu à remercier de loin ou de près tous ceux qui ont contribué à ce succès : «Je remercie tous ceux qui nous ont aidés pour atteindre cet objectif. Si nous réussi, c’est aussi grâce aux efforts de tout le monde. J’ai une pensée pour Mekhazni, dont la venue a été d’un grand apport, notamment lors de la période des prospections de l’été passé.»

Les joueurs s’impatientent pour leur dû !
A quelques jours de la reprise, les coéquipiers du capitaine Necer Eddine Khoualed n’ont toujours pas empoché la prime de Coupe d’Algérie et celle de l’UAFA Cup. D’ailleurs, cela les agacent. Contraints d’aller en vacances sans avoir encaissé leur dû, les protégés de Rolland Courbis entameront les préparatifs, alors qu’ils ne sont pas au courant de la somme qui leur sera versée en guise de récompense, après avoir décroché deux titres, en offrant à l’USMA son premier trophée international, unique de son histoire. Comme les joueurs se trouvent actuellement chez eux, ils comptent réagir une fois de retour à Alger. Les responsables, une fois le groupe au grand complet, mettraient les points sur les i, soit les régler ou les rassurer. A noter que les joueurs dont le nom figure sur la liste des libérés n’auront pas droit à ces récompenses, c’est ce que, en tout cas, nous avons pris d’une source digne de foi.

«Ce titre, je le dédie aux parents des joueurs qui ont critiqué notre politique»
Pour conclure, le technicien, qui a souvent eu quelques désaccords avec les parents de certains joueurs, a tenu à se faire plaisir en nous affirmant que «ce titre, je le dédie aux parents des joueurs qui n’ont pas cessé de nous critiquer, en remettant en cause notre politique. Nous avons fait confiance aux jeunes les plus performants, et Dieu merci, nous avons gagné notre pari». A. C.

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup d’œil ESS
Hammar a rencontré Madoui Nous avons annoncé lors de
notre dernière édition que l’exentraîneur de l’ESS, Noureddine Zekri, juste après avoir signé un contrat au profit du Raed Essaoudi, avait pris attache avec Abdelkrim Madoui. pour lui proposer d’être son adjoint. Cette proposition a été favorablement accueillie par Madoui qui n’a perçu aucune mensualité depuis six mois. Hammar s’est déplacé, hier, au stade pour discuter longuement avec Madoui. Une solution avant le déplacement en Tunisie Madoui a informé son président qu’une invitation lui est parvenue de la direction du Raed Essaoudi pour se rendre en Tunisie et négocier les modalités de son contrat. De son côté, Hammar s’est engagé à régulariser la situation financière de son entraîneur, avant le départ de l’équipe en Tunisie. K. R.

09

EL Ogbi repêché
lors que son nom était inscrit sur la liste des joueurs qui sont libérés, El Ogbi vient d’être repêché. Cette décision a été prise par Hammar qui expliquera ainsi ce revirement : «Il est vrai que nous avons, dans un premier temps, pensé à libérer Ogbi. Il s’est avéré que nous n’avons pas trouvé un meneur de jeu de haut niveau. C’est pour cette raison que la direction du club a décidé de garder Ogbi. Seulement, il faut préciser que le dernier mot revient à l’entraîneur.» Les joueurs solidaires Avant que la direction du club ne revienne sur sa décision de libérer Ogbi, plusieurs joueurs se sont rapprochés de Hammar. Ils lui demanderont de repêcher leur coéquipier. Le premier responsable de l’ESS leur répliquera que cette décision a été prise par Velud et que ce n’était pas dans ses habitudes d’intervenir dans les prérogatives du staff technique. Au final, Ogbi restera à Sétif et cette décision a été accueillie avec soulagement par l’ensemble des joueurs. Mellouli remplacera Belkaïd Le mince espoir de voir Belkaïd réintégrer l’effectif de l’ESS s’est envolé avec la venue de Mellouli. Vraisemblablement, Velud s’appuiera sur une charnière centrale composée de Benabderrahmane et Mellouli pour la saison à venir. Eventuellement, Lakhdhari aura à pallier l’absence d’un de ces deux arrières centraux.

A

L’autre défi de Hammar Tout en menant à bien l’opération qui consiste à doter l’ESS d’un effectif qui tient la route, on s’active du côté de Sétif afin que le nécessaire soit fait dans la perspective de faire bénéficier le club des moyens humains, infrastructurels et matériels qui lui permettront de faire partie des meilleurs et que cela dure dans le temps. C’est pour cela que la direction actuelle du club ne veut surtout pas perdre de temps et aussi faire fructifier les différentes aides étatiques et privées pour donner une toute autre dimension à l’ESS. Aloui et Yaya veulent des explications Deux joueurs qui font partie de l’effectif sétifien mais qui avaient fait l’objet d’un prêt la saison passée sont présents à Sétif. Il s’agit de Yaya et d’Aloui. Ils veulent tous deux rencontrer Hammar pour être fixés sur leur avenir. K. R

La part du lion pour le foncier Pour ce qui est de la répartition
des différents ateliers, durant le stage qui débutera ce dimanche, Hubert Velud et ses adjoints consacreront un important volume horaire pour le travail foncier. Les joueurs vont travailler ce volet en salle et sur terrain. «Cela sera, je me dois de le reconnaître, assez rebutant pour les joueurs, mais ils doivent quand même s’y prêter de bonne grâce. Je pense que nous allons réussir à remettre à niveau sur le plan physique la quasi-totalité des éléments que nous avons sous la main.» C’est ce que nous dira Madoui à ce propos. Tactique et stratégie au menu «Nous allons donner toute son importance au volet technico-tactique et des stratégies de jeu seront testées. Nous allons essayer plusieurs variantes, concernant le choix des joueurs ou les différentes options tactiques. Concernant ce point précis, les joueurs doivent faire preuve de beaucoup d’attention. Vous n’êtes pas sans savoir que les matchs se gagnent ou se perdent surtout tactiquement. Les joueurs doivent être conscients que cela est l’une des choses les plus importantes en football.» C’est ce qu’a ajouté en substance le coach adjoint sétifien.

Adversaires de l’ESS en Coupe de la CAF

Zi Aoundou est arrivé
La nouvelle recrue sétifienne, Zi Aoundou, est arrivée hier à Sétif. Le joueur a rejoint la ville des Hauts Plateaux par route en provenance d’AlDjahnit et ger qu’il a ralliée à partir de Casablanca. Zi Saâdoune en solo Aoundou est accompagné du secrétaire de Deux joueurs ont repris l’US Bitam. Bourahla et le manager du lors de la séance d’hier. Il s’agit joueur Kebaïli étaient à l’accueil de l’interde Saâdoune et de Djahnit. Manational gabonais au niveau de l’aéroport doui leur a demandé d’effectuer Houari-Boumediène. uniquement des tours de piste.

Le TP Mazembe, champion de l’aller
e futur adversaire de l’ESS en Coupe de la CAF a dominé jusque-là le championnat du Congo. Le TP Mazembe a terminé à la première place à l’issue de la dernière journée de la phase aller, avec seulement quatre buts encaissés et sans concéder la moindre défaite. La CA Bizerte en stage à Hammam Bourguiba Les joueurs de l’autre adversaire des Sétifiens en Coupe de la CAF, le CA Bizerte, ont repris les entraînements, après une semaine de repos. Celle-ci a été observée, après la défaite (3-0) du CAB face à l’EST. Les Bizertins entreront en stage la semaine prochaine. Ils se rendront à Hammam Bourguiba,

L

Après quoi, ils ont été autorisés à aller prendre leur avant de rallier Sousse. douche. Le FUS de Rabat s’est préparé à Ifrane Le tout dernier adversaire des Sétifiens en Coupe de la CAF, le FUS de Rabat, a choisi Ifrane Benabderrahmane Comme ce fut le cas la saison passée, Amir Kapour se préparer. Le stage aux soins raoui ne pourra pas effectuer ce dimanche le s’est terminé par un match Alors que ses coéquipiers ont déplacement en Tunisie. La raison en est toute amical contre la sélection débuté la séance d’entraînement, des locaux. Les joueurs de Benabderrahmane s’est dirigé vers simple : il ne dispose pas de son passeport. Karaoui s’est fait confisqué ce document par la SûRabat rejoindront le comla salle de soins. Le kiné du club reté nationale. plexe Moulay-Hassan pour lui a prodigué des soins et des Il s’entraînera avec les Espoirs préparer le premier match massages qui ont fait le plus Tous les recours pour que Karaoui puisse dispocontre Bizerte, pour le grand bien au joueur. ser de son passeport sont restés vains. Il est dans compte de la Coupe de la CAF. l’obligation de rester en Algérie et il effectuera sa préparation avec l’effectif des Espoirs. K. R. K. L.

Karaoui encore une fois privé de stage

Demou «L’accueil que m’a réservé
Delhoum m’a fait chaud au cœur»
La nouvelle recrue sétifienne, Demou, dans l’entretien qu’il nous a accordé, nous a confié qu’il s’était très vite adapté à sa nouvelle vie et à l’ambiance qui règne à l’ESS. Par ailleurs, il ne doute pas un seul instant que son équipe sera au top le jour de la reprise .En ce qui le concerne, il nous a dit vouloir réussir sa saison.
Tout d’abord, quelles sont les nouvelles? Dieu merci, elles sont excellentes. Les vacances sont terminées et j’ai repris les entraînements avec mon nouveau club. Justement, vous êtes-vous adapté à votre nouvelle vie ? Très rapidement, car il me faut reconnaître que tout le monde s’est efforcé de me mettre à l’aise. Je citerai comme exemple l’accueil que m’a réservé Delhoum. Cela m’a fait chaud au cœur. Il y a une très bonne mentalité et une bonne ambiance au sein du groupe, et c’est cela le plus important. Et pour ce qui est de l’ambiance à l’entraînement ? Tout va pour le mieux, De toutes les façons, les vacances sont bel et bien terminées. Notre entraîneur nous fera suivre un programme très riche et je suis certain qu’il sera payant. Bien sûr, vous espérez faire, avec votre équipe, un bon parcours cette saison, n’est-ce pas ? Cela fait plusieurs années que l’ESS débute la saison avec pour objectif de jouer les premiers rôles et gagner des titres. Il n’y a pas de raisons pour qu’il n’en soit pas ainsi cette année. Notre effectif est de qualité et toutes les conditions sont réunies pour que la réussite soit au bout. En ce qui me concerne, je veux connaître la réussite, cette saison. Quelle appréciation faites-vous du staff technique qui est en place ? Je ne suis qu’un joueur et mon travail est de me préparer afin d’être au top à l’entame du championnat. Pour ce qui est de mes entraîneurs, à nous de profiter de leurs grandes connaissances du football. Il ne nous reste plus à nous les joueurs qu’à travailler et d’être à la hauteur quand débutera le championnat. Que savez-vous de l’ESS, votre nouveau club ? Pour ne rien vous cacher, je connais presque tout de mon nouveau club. L’ESS est le champion en titre. Cela veut tout dire. Pour ce qui est de la vie du club, mes coéquipiers m’ont dressé un tableau plutôt encourageant. Il vous faut aussi gagner une place de titulaire, car la concurrence est réelle. Qu’en pensez-vous ? Je n’ai pas la prétention de croire que je suis intouchable dans mon poste, car les joueurs qui sont avec moi ont des qualités. Il est important que l’on se remette tout le temps en question. Nous sommes un groupe de joueurs qui veulent réussir ensemble et cette solidarité fera notre force. Vos supporters, qui sont très nombreux, attendent beaucoup de vous. Qu’avez-vous à leur dire ? Juste que notre seul but est de nous préparer convenablement pour leur donner de la joie, quand le championnat débutera. Qu’espérez-vous concernant votre avenir ? Tout d’abord, montrer sur le terrain à ceux qui m’ont fait venir à Sétif qu’ils ne se sont pas trompés sur mon compte. Il y a aussi des objectifs à atteindre et la balle est dans notre camp, nous les joueurs. Entretien réalisé par Khallil L..

Dernières mises au point avant le départ pour Sousse
Les choses sérieuses commenceront, enfin, à l’ESS. Avant le départ pour Sousse ce dimanche, Hubert Velud se réunira avec ses joueurs pour leur communiquer le programme qu'ils doivent appliquer à la lettre durant le stage. Le message du technicien français sera très clair. Il rappellera à ses joueurs qu’ils ne seront pas en Tunisie pour faire du tourisme mais pour travailler. Depuis qu’il est à Sétif, le technicien français a montré que sa seule devise est la rigueur, la discipline et le sérieux dans le travail.

K. L.

10

N° 2329 Vendredi 28 Juin 2013

Coup de neuf CRB

n plus de Tchikou, la direction du CRB a reçu avanthier son coéquipier à la JSS, le défenseur Abdelmalek Merbah avec qui elle a négocié un possible transfert au club de Laâquiba. Contrairement à Tchikou, Merbah, dont le contrat avec la JSS court également jusqu’à juin 2014, a récupéré sa lettre de libération. L’ancien joueur du NAHD représente donc le profil recherché par la direction des Rouge et Blanc qui privilégie la piste des joueurs en fin de contrat ou ceux qui possèdent déjà leur lettre de libération, à cause de la crise financière. Merbah qui a joué également à l’USMA, veut se rapprocher de sa famille à Alger après une saison passée à Béchar sous les couleurs du nouveau promu, la JSS. La direction du Chabab a promis de rappeler le joueur pour un éventuel round de négociations. Jusqu’à hier

avant-hier E

Merbah a négocié
après-midi, l’ancien défenseur des Sang et Or n’a pas été appelé par la direction du nouveau directeur général, Malek Rédha. Le joueur et son manager attendent de recevoir une proposition de la direction du CRB.

A J-2 de la régularisation des joueurs

La direction sous pression

«Rien n’est encore fait»
Contacté par nos soins, Abdelmalek Merbah affirme avoir négocié avec les dirigeants du CRB. «J’ai effectivement été reçu par les dirigeants du CRB avec qui j’ai évoqué mon éventuel recrutement pour la saison prochaine. Franchement, je ne peux rien dire pour le moment tant que rien n’est clair. Les dirigeants m’ont fait savoir qu’ils vont me contacter, mais au moment où je vous parle, je n’ai reçu aucun appel. De toutes les façons, c’est mon manager qui s’occupera des négociations.» N. B.

Ça traîne pour Tiouli
Alors qu’il était attendu hier au Caroubier où il devait finaliser son transfert au CRB, Mohamed Amine Tiouli n’a pas encore signé son contrat. Un énième report de signature pour le milieu de terrain de l’ESS, qui a été annoncé en grande pompe comme la première recrue des Rouge et Blanc en ce mercato estival. Le joueur, comme la direction du Chabab d’ailleurs, affirmait que tout était réglé et ne restait que la signature. Une signature qui est en train d’être reportée de jour en jour. A noter que les deux parties sont tombées d’accord sur le salaire (90 millions de centimes) et la durée du contrat (deux ans), mais le joueur réclame une avance de trois mois avant de signer son contrat. Il attend un signe pour se rendre à Alger, afin de signer son contrat avec le CRB. Annoncés également comme potentielles nouvelles recrues, le milieu de terrain Hamza Heriat et le défenseur du MCA, Hamza Zeddam, ne sont pas encore acquis pour le Chabab.

La piste Tchikou abandonnée
Parmi les joueurs qui ont été reçus avanthier dans la soirée, au Caroubier, par la commission de recrutement, l’attaquant de la JS Saoura, Mohamed Abdelaziz Tchikou. Ce dernier a négocié avec les membres de la commission son éventuel transfert au club de Laâquiba. Le joueur étant toujours sous contrat avec la JSS pour une saison supplémentaire, la direction belouizdadie devra d’abord négocier la lettre de libération du club du Sud-Ouest avant de négocier son salaire. Souffrant d’une crise financière aiguë, la direction du CRB privilégie les joueurs en fin de contrat. C’est la raison pour laquelle la piste de l’ancien Koubéen a été abandonnée. A noter que le Chabab est toujours à la recherche de renforts pour son compartiment offensif, après le départ de plusieurs attaquants comme Mehdi Benaldjia, Sodje, Amroune et Kherbache en attendant le tour de l’attaquant international Islam Slimani.

«S’il n’y a rien d’ici deux jours, j’irai ailleurs»
Contacté par nos soins, le milieu de terrain sétifien affirme qu’il attend toujours un coup de fil de la part des

dirigeants du CRB pour aller signer son contrat. «Au moment où je vous parle, rien n’a été encore fait. J’attends toujours qu’on m’appelle pour aller signer mon contrat. On a tout réglé, si on m’appelle, c’est pour signer et non pas négocier. Cela dit, j’attends encore deux jours et, s’il n’y a rien d’officiel, j’irai ailleurs.» N. B.

La direction refuse de libérer B. Benaldjia
Contacté par le MCO, le milieu de terrain Billal Benaldjia a réclamé sa lettre de libération pour rejoindre la formation oranaise. Une demande qui a été refusée par la direction belouizdadie qui ne veut pas perdre encore des joueurs, après le départ de certains de ses éléments.

Abdat reste
Comme attendu, le défenseur belouizdadi, Fayçal Abdat a rencontré avanthier dans la soirée ses dirigeants pour parler de sa situation, après avoir menacé de partir. Rassuré par la nouvelle direction menée par le directeur général, Malek Rédha, le défenseur axial du CRB a décidé de faire machine arrière et aller au bout de son contrat qui s’achève en juin 2014. Pour rappel, Fayçal Abdat a annoncé son intention de quitter le club après l’annonce faite par le capitaine d’équipe, Nassim Ousserir, de vouloir partir. Mais le défenseur belouizdadi s’est montré prêt à revoir sa position si les dirigeants le régularisait, contrairement à Nassim Ousserir qui a déclaré que sa décision est irrévocable. Convaincu par le nouveau directeur général, le défenseur belouizdadi a décidé de rester pour une saison supplémentaire. Une bonne nouvelle pour la famille belouizdadie, qui assistait impuissante au départ de plusieurs joueurs, à l’instar de Pascal Angane, Mehdi Benaldjia et Lyes Boukria entre autres. La direction du club ne veut apparemment pas perdre de joueurs en décidant de préserver l’effectif actuel avant de passer au recrutement.

La pression monte crescendo du côté de la direction du club, à cause de la régularisation des joueurs prévue avant la fin du mois en cours. Les dirigeants du CRB sont rentrés, en effet, dans une course contre la montre afin de réunir la somme nécessaire pour payer les joueurs dans les meilleurs délais. A deux jours de la fin du mois de juin, la direction du club sait pertinemment qu’elle n’a pas le droit de décevoir les joueurs qui attendent avec impatience d’encaisser leurs arriérés. Les camarades de Bouabakeur Rebih sont déterminés à aller au bout de leurs menaces de boycotter la reprise des entraînements, d’une part, alors que la LFP a rappelé que les clubs qui ne payent pas leurs joueurs avant le 1er juillet, n’auront pas droit eu recrutement. C’est dire que les deux prochains jours seront décisifs pour la direction du CRB qui ne veut pas perdre davantage de joueurs ni le droit de recruter de nouveaux éléments. Les dirigeants s’activent pour réunir l’argent nécessaire et verser ainsi 60 % des arriérés, comme cela a été convenu lors de la dernière réunion entre la direction et les cadres de l’équipe, à savoir Ousserir, Abdat et Ammour. La direction du CRB veut en finir avec le problème des arriérés des joueurs avant dimanche, pour permettre une reprise des entraînements dans la sérénité, mardi prochain.

Malek a demandé le bilan financier
C’est la raison pour laquelle le nouveau directeur général qui assure l’intérim, après la démission du président de la SSPA, Azeddine Gana, avait demandé le bilan financier de la société pour avoir une idée sur les dépenses du club, les dettes ainsi que les salaires impayés de chaque joueur. Malek Rédha veut être fixé sur la situation financière de chaque joueur, d’autant que Gana avait déclaré que neuf joueurs seulement n’ont pas été payés, alors que les joueurs affirment le contraire.

Le Chabab veut récupérer Lehouamed
On a appris d’autre part que la direction du Chabab veut récupérer le jeune Fouad Lehouamed qui a quitté le club il y a deux ans de cela après avoir échoué à s’imposer en équipe première. Le jeune Belouizdadi a joué une saison à la JSM Chéraga avant de rejoindre le NAHD en Ligue 2 la saison passée. L’attaquant des Sang et Or a été reçu également avant-hier par la commission de recrutement présidée par Mokhtar Kalem, pour discuter des modalités de son retour à la maison. La direction du CRB qui a promu cinq joueurs de la catégorie Espoirs, dont Tafat et Tariket, qui ont joué les derniers matchs du championnat, veut jouer la carte des jeunes, dont le but et de réduire au maximum la masse salariale de l’équipe en ces moments de crise.

«Dans ma tête, je suis au CRB»
Contacté par nos soins, Fayçal Abdat affirme qu’il a rencontré les dirigeants à sa demande et qu’il a trouvé un accord avec la direction pour rester au CRB. «J’ai attendu un appel de la direction pour discuter de ma situation. Mais comme je ne pouvais plus attendre, j’ai pris attache avec les dirigeants pour me fixer le plus vite possible. J’ai été reçu hier par les dirigeants et on a discuté de ma situation et celle des joueurs. Dans ma tête, je suis au CRB. Les dirigeants m’ont promis de procéder à la régularisation des joueurs dans les jours à venir. C’est une bonne chose, d’autant plus que les joueurs ne peuvent pas reprendre avant de toucher leur argent comme promis par la direction. Franchement, je suis pour rester au CRB, proche de ma famille, où j’ai mes repères. La direction a promis de trouver des solutions, et je pense que les choses commencent à bouger avec la nouvelle direction. C’est de bon augure.»

Le problème financier freine le recrutement
L’absence d’argent risque de compliquer l’opération recrutement entamée il y a quelques jours. Bien que des joueurs ciblés aient déjà donné leur accord pour porter le maillot des Rouge et Blanc, comme Tiouli, Zeddam et Heriat, aucun n’a encore signé de contrat, à cause de la crise financière. N. B.

N. B.

N. B.

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup ferme MOB

11

La commission de gestion

passe à l’action
omme attendu, les actionnaires siégeant au conseil d’administration du MO Béjaïa se sont réunis dans la soirée de mercredi dernier au siège du club pour évoquer la situation que traverse le MOB actuellement, notamment le retard accusé dans la préparation de la nouvelle saison, et tenter de trouver une solution pour une sortie de crise. D’ailleurs, après un débat fructueux qui a tourné autour de l’avenir du club appelé à vivre sa première année en Ligue 1 professionnelle, les actionnaires présents à cette réunion ont opté pour l’installation d’une commission de gestion provisoire qui aura comme mission importante de gérer les affaires du club en cette période, notamment la préparation de l’équipe pour la sai-

C

son prochaine, le recrutement, les négociations avec les cadres ainsi que le stage d’intersaison. Soit une manière de permettre au club de sortir de la crise dans laquelle il est plongé depuis maintenant près de deux mois.

La préparation de la nouvelle saison, la priorité des priorités
Ainsi donc, ladite commission installée mercredi dernier aura comme rôle principal de gérer cette période de crise jusqu’au 20 août prochain, avant de prendre une décision concernant les suites à donner à cette affaire. Voilà que la préparation de la nouvelle saison demeure la priorité des membres de cette commission composée respectivement de Mustapha Bouchebah, Mourad Ikhlef, Boubekeur Ikhlef, Doudine Djelbani, Lyès Aïssou et Rédha Kendi.

D’ailleurs, la première mission de cette commission est de procéder au recrutement de nouveaux joueurs pour renforcer l’effectif, en prévision de la saison prochaine et discuter avec les joueurs en fin de contrat ainsi que les cadres de l’équipe. Cela dit, ladite commission n’aura pas beaucoup de temps à perdre, étant donné que la situation doit se débloquer dans les meilleurs délais. Au cours de l’installation de cette commission, Bouchebah a été désigné porte-parole.

paration devrait commencer dans les meilleurs délais et surtout avec le volet recrutement qui demeure la priorité, afin de se renforcer par des joueurs qui seront en mesure d’apporter un plus à l’équipe la saison prochaine. «Je crois qu’on n’a pas de temps à perdre, du moment que le club accuse déjà un retard concernant la préparation de la nouvelle saison. A cet effet, nous jugeons que c’est le moment de réagir et de mettre une équipe qui pourra gérer cette période et d’entamer les préparatifs de la nouvelle saison.»

Bouchebah : «On a perdu beaucoup de temps !»
Pour le porte-parole de la commission de gestion provisoire mise en place depuis mercredi dernier, en l’occurrence Mustapha Bouchebah, le club accuse déjà beaucoup de retard et le MOB n’a pas de temps à perdre. De ce fait, la pré-

Natouri, Bachiri et Sadji ont déposé des procurations
Ainsi donc, cette réunion tenue au siège du club dans la soirée de mercredi dernier, a été marquée par l’absence de quatre actionnaires pour différentes raisons. Il s’agit de Natouri, Bachiri et Sadji

qui ont décidé de déposer des procurations pour cette réunion, alors que Zahir Attia a brillé par son absence pour des raisons inconnues. Les autres actionnaires étaient présents à cette réunion qui a été d’une grande importance pour l’avenir du club. De ce fait, avec la mise en place de cette commission, les choses vont s’éclaircir avec l’entame de la préparation afin de permettre au club d’assurer le recrutement nécessaire et finaliser avec les cadres de l’équipe pour permettre au staff technique de fixer la date de la reprise des entraînements, d’autant que le coach Rahmouni a été contraint de reporter la date de la reprise, après qu’il l’a fixée, dans un premier temps, pour le 20 juin dernier. Yugurtha A.

La commission se réunira le 20 août prochain
Les membres de ladite commission de gestion se réuniront probablement le 20 août prochain, avant de faire le point sur la situation et voir comment se poursuivra la gestion des affaires du club pour la nouvelle saison qui débutera le 24 août. A cet effet, les membres vont devoir trancher sur la suite à donner à cette commission, d’autant que la venue des sponsors est jugée comme une nécessité, afin de bien gérer le club à l’avenir.

La signature de Boulaïncer reportée à dimanche
lors qu’il devait parapher son contrat, hier jeudi, après avoir déjà rencontré le président du conseil d’administration démissionnaire, en l’occurrence Mustapha Bouchebah, voilà que la signature de l’attaquant Boulaïncer vient d’être reportée pour dimanche, étant donné que ladite commission vient d’être installée, afin

La reprise devrait avoir lieu lundi prochain

A

En attendant que la commission de de lui donner le temps gestion provisoire entame les négociations nécessaire de préparer avec les joueurs ciblés pour tenter de les papiers administraconvaincre certains d’entre eux d’opter pour le tifs, notamment les MOB et de rejoindre le club cet été, voilà qu’on contrats et, par là apprend de sources bien informées que la remême, permettre aux nombreux joueurs d’of- prise pourrait avoir lieu le 1er juillet prochain. En effet, le staff technique devrait avoir une ficialiser leur venue et discussion avec les membres de la comaux éléments qui se mission pour tracer un programme de trouvent en fin de contrat travail et fixer la date de la reprise de renouveler avec le club des entraînements. Yugurtha A.

Les cadres sont convoqués pour la semaine prochaine

A

lors que la priorité va au recrutement de nouveaux joueurs pour renforcer l’effectif, du moment que les membres de la commission de gestion provisoire devraient prendre attache avec les joueurs ciblés pour négocier avec eux à propos de leur transfert au MOB, les cadres de l’équipe, eux, seront convoqués la semaine prochaine à Béjaïa à propos de la nouvelle saison et, surtout, du nouveau statut, après que le club a accédé en Ligue 1. De leur côté, les joueurs attendent cela avec impatience d’autant qu’ils veulent être fixés dans les plus brefs délais sur leur avenir, bien qu’ils soient sous contrat avec le club. Après avoir été installée pour préparer la nouvelle saison, suite à la situation de flou qui a duré plusieurs semaines, la commission de gestion provisoire a entamé son travail depuis hier jeudi par une réunion tenue en fin d’après-midi, pour mettre en place un règlement intérieur et tracer un plan d’action pour cette période allant jusqu’au 20 août prochain. De ce fait, les choses sérieuses vont ainsi commencer avec plusieurs points qui seront abordés par les membres de

la commission pour débloquer la situation et permettre au club de retrouver sa sérénité.

Vers une réunion avec le staff technique la semaine prochaine
En attendant de prendre attache avec les joueurs ciblés sur le marché et proposés par Mourad Rahmouni, il est fort probable que la commission de gestion provisoire programme une réunion de travail avec le premier responsable de la barre technique pour prendre connaissance du programme à suivre pour bien entamer la nouvelle saison, avec notamment la date de la reprise des entraînements, le stage d’intersaison et les joueurs à recruter au cours de cette période des transferts pour rattraper le retard et espérer être au rendez-vous, le 24 août prochain.

quer un soulagement chez le staff technique et les joueurs, dans la mesure où la crise n’a que trop duré, suite au retrait des membres du conseil d’administration de la gestion des affaires du club. Les joueurs avec lesquels nous avons discuté ont tenu à afficher leur soulagement, du moment que la crise semble être vaincue. Ce qui permettra au club de retrouver sa sérénité et surtout d’assurer une bonne préparation de la nouvelle saison. Yugurtha A.

Condoléances
L’ensemble du personnel du Lycée Mohamed Ameziane Ben El Hadded, très affecté par le décès tragique de leur collègue Fatiha Bouaoukel, présente ses sincères condoléances à la famille de la défunte et prie Dieu Tout-Puissant de l’accueillir en Son Vaste Paradis.

C’est le soulagement chez les joueurs !
La nouvelle communiquée par le club concernant l’installation d’une commission de gestion provisoire du club jusqu’au 20 août prochain n’est pas sans pour autant provo-

12

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup raté JSMB Ils ont été une mauvaise affaire pour le club

Tous les émigrés quitteront Béjaïa
ous les FrancoAlgériens de la JSM Béjaïa devront quitter le club cet été pour diverses raisons et l’on s’attend à ce qu’ils soient remplacés par de nouveaux éléments qui sont en contact avancé avec la direction du club et qu’on attend d’un moment à l’autre dans la ville de Yemma Gouraya pour négocier et, éventuellement, signer leurs contrats. Comme nous l’indiquions déjà, le président Boualem Tiab a décidé de revoir la stratégie du recrutement et les critères de choix dès qu’il s’agisse d’un joueur émigré dans la mesure où la majorité des recrues franco-algériennes ont été un flop. Mehamha et Boussaha ont quitté le club avant même la fin de la saison Deux d’entre eux ont même quitté la JSMB avant même la fin de la saison. Il s’agit de Saïd Mehamha et Lakhdar Boussaha. Le premier a plié bagages et est rentré en France suite à un conflit avec la direction pour non-paiement de ses salaires, non sans saisir la commission de résolution des litiges de la FIFA, alors que le second, Boussaha, a dû résilier à l’amiable son contrat qui courait jusqu’en 2014. Et pour cause, le staff médical béjaoui avait découvert que l’ex-joueur de Besançon souffrait d’une blessure très compliquée aux adducteurs qui n’allait pas lui permettre de reprendre ses moyens avant plusieurs mois, comme nous l’avons déjà souligné.

T

Si Mohamed et Zerara ont préféré Constantine et Sétif Les deux seules satisfactions parmi les Franco-Algériens, que le club souhaitait garder, ont décidé cette été d’aller monnayer leurs services sous d’autres cieux. On pense évidemment au gardien Si Mohamed Cédric qui, après quatre saisons passées à Béjaïa, a levé le camp en direction de la ville des Ponts suspendus où il a signé un contrat de deux ans avec le CSC, et au buteur de l’équipe Toufik Zerara qui a tout conclu avec l’ES Sétif, mais qui n’a pas encore officialisé son arrivée dans la ville des Hauts Plateaux. Cela ne saurait tarder toutefois. Bien entendu, la JSMB a perdu ces deux éléments faute de moyens financiers, n’ayant pu concurrencer le CSC et l’ESS qui ont fait une meilleure offre. Mekhaldi, Hannachi et Bensayah seront libérés Pour les trois autres émigrés, Mekhaldi, Hannachi et Bensayah, ils seront tous trois contraints de quitter le club sur décision de la direction qui a décidé de s’en séparer pour insuffisances techniques et physiques. Ils n’ont pu répondre aux attentes, en effet, et de ce fait ils figurent tous sur la liste des joueurs à libérer. Selon nos informations, les trois joueurs en question pourraient être convoqués la semaine prochaine pour la résiliation de leurs contrats. Tiab ne recrutera pas plus de trois émigrés Comme indiqué plus haut, la

JSMB ne mettra pas un trait sur la filière franco-algérienne, mais elle fera plus attention à l’avenir après les mauvaises expériences de cette année avec, entre autres, Mehamha et Boussaha qui ont été une très mauvaise affaire pour le club. Boualem Tiab, qui n’écarte pas donc la possibilité de ramener d’autres joueurs émigrés, a décidé, en effet, de se montrer plus exigeant cette fois-ci. Aucun un autre joueur ne Megueni négociera signera à la JSMB si on n’est la semaine prochaine pas sûr de son niveau et de Prêté au Mouloudia de Saïda pour six mois lors du dernier mercato hivernal, ses capacités techniques et Mokhtar Megueni est de retour au club. physiques. Aussi, le premier Le joueur est attendu la semaine proresponsable du club ne rachaine à Béjaïa pour discuter de sa simènera pas plus de trois tuation et officialiser son retour. Megueni joueurs émigrés, sans compa été contraint, en ter l’attaquant de la JSK, Chaeffet, d’aller à Saïda lali, qui n’attend que sa lettre pour gagner en de libération après s’être mis temps de jeu dans la mesure où l’and’accord avec les dirigeants, cien entraîneur Alain c’est ce que nous a confié une Michel ne lui faisait source sûre auprès de la direcpas très confiance tion. Et comme on l’avait déjà et ne le faisait presque pas jouer. souligné, les responsables de la JSMB ont en ligne de mire le gardien de Noisy-le-Sec, Laurent Messara, et un milieu de terrain dont l’identité ne nous a pas été révélée. On On ne pense Reprise sait aussi que pluChalali plus à Limane le 5 juillet sieurs CV sont attend sa lettre Il semble que la direction de La date de la reprise des à l’étude, dont de libération la JSMB ait renoncé au recrutement entrainements vient d'être fixée. celui de l’atAprès avoir tout conclu du gardien de l'USMH, Limane, après taquant du avec la JSMB, Mohamed Cha- s'être rendu compte que cette mission Elle aura lieu le vendredi 5 juillet Havre, lali attend toujours sa lettre de est difficile à mener, compte tenu de la à 17h00 au stade de l'Unité-Maghrébine. Les Béjaouis se rendront Ryad Mah- libération. Son agent a discuté situation du gardien harrachi et de la par la suite à Sousse pour effectuer rez. hier une deuxième fois avec position de la direction de son club S. H. un stage de préparation en préviHannachi à ce sujet. A l’heure

où nous mettons sous presse, Chalali n'est pas encore à la JSMB.

qui ne serait pas disposé à le lâcher.

sion du début du championnat.

Bouyousfi «J’ai choisi la JSMB par conviction»
Hicham Bouyousfi, qui a signé la semaine passée un contrat de deux ans avec la JSMB, a racheté sa lettre de libération après avoir trouvé un accord avec la direction du Paradou AC. Le joueur aurait versé la somme de 35 millions de centimes à son club pour la résiliation de son contrat. Il est donc libre de tout engagement et pourrait être qualifié sans le moindre problème.
Il paraît que vous avez régularisé votre situation avec votre ex-club, le PAC, et votre prochain club, la JSMB. Vous le confirmez ? Oui, c’est fait. J’ai résilié mon contrat avec le Paradou après avoir été obligé de verser 35 millions de centimes à ses dirigeants, ce qui m’a permis d’officialiser ma venue à la JSMB. Et quels sont vos sentiments à présent ? Je suis très content d’avoir pu régler cela et très heureux de rejoindre la JSMB qui est l’un des grands clubs de la Ligue 1. Je crois que n’importe quel joueur aimerait y jouer et je vais faire tout mon possible pour justifier la confiance placée en moi et pour être à la hauteur des attentes. Aviez-vous d’autres offres ? Oui, j’avais des contacts avec pas mal de clubs de la Ligue 1, à l’image du CRB, du MCA et de l’ESS, mais j’ai finalement choisi de jouer à la JSMB où j’ai signé un contrat de deux ans. Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à choisir la JSMB ? C’est parce que le DG, Rachid Redjradj, a su me convaincre. Il a eu un discours clair et convaincant qui m’a mis en confiance. En plus, je crois que la JSMB est le club qui corresponde au mieux à mes ambitions. C’est un club où j’aurai l’opportunité de jouer et de progresser, car la JSMB mise sur les jeunes joueurs et leur donne leur chance comme c’était le cas la saison précédente. Je dois vous dire que j’ai choisi la JSMB par conviction. La venue de vos amis, Aggoune et Meddahi, vous a certainement motivé, n’est-ce pas ? Ce que vous dites est vrai, la signature de ces deux joueurs m’a encouragé davantage à signer à la JSMB. Le fait qu’on soit ensemble va certainement nous aider à nous adapter très vite. J’espère seulement qu’on sera à la hauteur. Quelles sont vos ambitions avec votre nouveau club ? Comme tout nouveau joueur, mon premier objectif est de m’imposer dans l’équipe et essayer de jouer le plus grand nombre de matchs. Je dois aussi donner un plus à l’équipe car c’est la raison pour laquelle les dirigeants du club m’ont fait venir. Et à long terme, j’espère progresser et gagner des titres avec la JSMB. Tout ne sera pas facile bien sûr, mais avec le travail et l’abnégation, j’y parviendrai Incha’Allah. La concurrence ne vous fait-elle pas peur ? Je sais que je serai confronté à une rude concurrence, car tous les joueurs pensent la même chose et ont les mêmes objectifs. Mais moi, même si je suis venu d’une équipe qui évolue en division amateur, cela ne me fait pas peur et ne me décourage pas. Bien au contraire, ça va me pousser à me surpasser. Et puis, la concurrence ne pourra que faire du bien à l’équipe. Comment a été votre parcours avec le PAC ? J’ai plutôt fait une bonne saison. J’ai participé à la plupart des rencontres où j’ai inscrit onze buts, ce qui a fait de moi le buteur de l’équipe. Que pouvez-vous dire aux supporters de la JSMB ? Je leur dis que je vais tâcher d’être à la hauteur et je leur promets de tout faire pour gagner leur confiance. Je vais me donner à fond et je vais tenter d’inscrire le maximum de buts, car je suis un attaquant et c’est ce qu’on attend d’un joueur ayant mon profil. J’espère aussi que la JSMB fera une bonne saison et se classera parmi les premiers, pour assurer une participation à une compétition internationale. Entretien réalisé par S. H.

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup d’œil USMH

13
Après la tenue de l’AG élective

Boumechra entame

les entraînements
u lendemain de l’arrivée de l’équipe à Aïn Témouchent, hier matin, d’autres joueurs ont rejoint le groupe parmi lesquels la nouvelle recrue Salim Boumechra. Pour sa première séance, Boumechra n’a pas trop forcé. Charef lui a établi un programme spécial pour lui permettre de rattraper le retard qu’il accuse par rapport à ses camarades.

A

Colère et indignation chez des membres de l’AG L’assemblée générale élective du
CSA, qui s’est déroulée mercredi soir à l’ASC d’El Harrach et qui s’est achevée par l’élection d’El Hadi Hamdouche par 42 voix à 31 pour son rival Selmi, n’est pas encore validée. De nombreux membres de l’assemblée générale nous ont fait part de leur désapprobation quant aux irrégularités ayant caractérisé cette assemblée élective. En fait, c’est surtout le nombre de procurations qui a suscité l’hostilité de plusieurs membres de l’AG présents dans la salle. A en croire certains d’entre eux, on apprend qu'un membre de l’AG, ancien membre du staff technique des jeunes, possédait plusieurs procurations et a voté quatre fois.

«Très heureux de mon retour à El Harrach»
Après avoir officialisé son retour à l’USMH qu’il a quittée en 2011, Boumechra a repris, hier après-midi, les entraînements. Approché par nos soins pour connaître son avis sur ce nouvel engagement avec le club harrachi, le désormais ex-joueur du Mouloudia d’Oran s’est dit très heureux de porter, une nouvelle fois, les couleurs de l’USMH : «Je ne vous cache pas que je suis très heureux de me retrouver au sein de cette prestigieuse équipe dont j’ai déjà porté les couleurs. Mon retour prouve, si besoin est, mon attachement à ce club où j’ai trouvé des hommes intègres et très corrects. Même si l’effectif a beaucoup changé avec l’arrivée de nombreux nouveaux joueurs, cela ne m’a pas empêché de m’intégrer facilement dans l’ambiance de l’équipe.» N. R.

epuis qu'ils sont à Aïn Témouchent, les joueurs de l’USMH sont soumis à un programme de travail physique très chargé. Azzi et ses camarades ont entamé le stage avec un décrassage sur le terrain de football du complexe sportif. Hier, le réveil a eu lieu à 7h du matin pour une séance d’oxygénation en forêt, avant le petit-déjeuner. Relaxe puis départ au complexe pour une autre séance d’entraînement qui a débuté à 9h. L’entraînement dure généralement au moins trois bonnes heures. A 12h, Charef a mis fin à la séance du matin et retour à l’hôtel qui est situé à environ 150 mètres du terrain d’entraînement. Douche puis déjeuner avant la sieste. A 16h30, retour au terrain de foot pour une autre séance d’entraînement. A 20h précises, le coach harrachi a mis fin au travail de la journée. Douche puis dîner, avant le quartier libre d’une durée d’une heure. 23h précises, ex-

Charef débute le stage par du triquotidien D
tinction des feux.

L’élection de Hamdouche sera-t-elle approuvée par la DJSL ?
Devant cette irrégularité des plus aberrantes et anti-règlementaires, l’on se demande si la DJSL approuvera cette AG élective. Le nouveau président du CSA devra attendre la confirmation de la DJSL qui doit trancher concernant cette AG tenue sans la présence du représentant de la direction de la jeunesse, des sports et des loisirs. Il est vrai que ce dernier était présent, samedi, à la salle pour assister à l’AG élective mais celle-ci avait été reportée pour causse de quorum non atteint. Avant-hier, les membres de l’AG se sont encore une fois retrouvés dans la même salle. «Cette AG élective ne devrait pas se tenir sans la présence du représentant de la DJSL qui ne s’et pas déplacé. Les membres organisateurs ont quand même décidé de tenir l’AG élective. Ce qui est non conforme aux règlements de la DJS qui stipule qu'aucune assemblée ne doit se dérouler sans la présence du représentant de la direction de la jeunesse et des sports», nous dira ce membre de l’AG d’un air plein d’amertume avant de poursuivre : «L’autre irrégularité constatée lors de cette AG a été la non-élection d’un nouveau bureau du CSA alors que les règlements stipulent que toute élection d’un président doit être suivie par celle d'un nouveau bureau directeur.»

Des entraînements dignes des grands clubs professionnels

Les séances d’entraînements auxquelles sont soumis les joueurs de l’USMH depuis leur arrivée à Aïn Témouchent sont intenses. Des entraînements dignes d’une équipe professionnelle de haut niveau. Très souvent dépassés par le rythme et l’intensité que leur impose le coach, certains éléments parmi les plus jeunes n’arrivent pas à tenir le coup. C’est le même cas pour les autres qui arrivent difficilement à tenir le rythme.

joueurs chaque soir à partir de 21h30 un quartier libre d’une durée qui n’excède pas les 60 min pour leur permettre de marcher un peu, il n’empêche qu’il ne tolère aucun retard après 23h.

par cette reconnaissance, le milieu de terrain harrachi a accepté avec beaucoup de plaisir. De son côté, Charef, qui passait par là, a souhaité de bonnes vacances à ce sympathique groupe d’Algérois.

Un groupe de supporters assiste à l’entraînement

N. R.

Les joueurs soumis à une discipline militaire
C’est à un régime rigoureux et une discipline de fer que les joueurs harrachis sont soumis depuis leur arrivée à Aïn Témouchent. Il faut reconnaître qu’à l’intérieur du complexe sportif de cette ville, les joueurs sont isolés du monde extérieur. Même si Charef accorde à ses

Pendant la séance d’entraînement, Amada, un groupe de jeunes Algérois, Ziane-Cherif, parmi eux des supporters de Belkaroui et Doukha l’USMH en vacances dans la attendus région, ont assisté à la preAlors que la plupart des joueurs ont rejoint mière séance d’entraînement le lieu du stage, seuls Amada, Ziane-Cherif, Belde l’USMH. Pendant que karoui Doukha et Limane n’ont pas encore repris les joueurs travaillaient, ils les entraînements. Si certains manquent à l’appel, c’est sûrement pour pousser les dirigeants à leur n’arrêtaient pas d’appeler payer rapidement les deux mois de salaires imles joueurs par leurs noms payées. Ayant bien perçu le message, les dirigeants ou, du moins, ceux qu’ils se retrouvent contraints de leur donner une petite ont reconnus. avance pour les pousser à reprendre. Selon nos

Boumechra très demandé

A la fin de la séance, les quelques supporters présents se sont précipités sur Boumechra pour lui demander gentiment de se prendre en photo avec eux. Très touché

sources, on apprend que le président devrait rencontrer et convaincre tous les joueurs à rejoindre rapidement le groupe en stage à Aïn Témouchent.

N. R.

Charef a fait seul le voyage

qCharef n’a pas accompagné le groupe dans le bus de la délégaq tion. Il a préféré se rendre à Aïn Té-

Boukhetala «Je ferai tout pour gagner la confiance des Harrachis»
Boukhetala, ce joueur formé au MC Alger avant de porter les couleurs de plusieurs formations, fait partie des nouvelles recrues de l’USMH. Après plusieurs saisons passées dans le club de son quartier à Ben Aknoun, il devrait désormais évoluer sous les couleurs de l’USMH, après avoir subi des essais durant deux semaines où il a réussi à retenir l’attention du coach qui a décidé de l’engager.
Vous faites partie des nouvelles recrues de l’USMH, mais le public sportif harrachi ne connaît rien de vous, pouvez-vous vous présenter ? Boukhetala Hichem, 26 ans, je joue comme milieu de terrain offensif. Je suis natif d’Alger, j'ai joué au Mouloudia d’Alger. D'ailleurs, c'est dans ce club que j'ai été formé, avant de rejoindre d'autres formations. Pouvez-vous nous retracer votre itinéraire et les clubs où vous avez évolué ? Après plusieurs saisons de formation au MCA où j'ai fait partie de toutes les catégories des jeunes, j'ai rejoint par la suite l'équipe de Kaouch où j'ai évolué pendant deux saisons, avant de passer à la JSM Chéraga. Par la suite, j’ai opté pour la formation de Ben Aknoun où j'ai joué pendant quatre saisons. Comment se sont établis les contacts entre vous et l'USMH ? C'est un technicien de l’USMH, à savoir Laoufi qui m’a approché après un match amical entre l’USMH et l’ESBA et c’est lui qui m'a proposé à Charef. Mais d'abord, il m'a proposé l'idée de porter les couleurs de l'USMH. J'ai tout de suite donné mon accord. Cela s'est passé il y a quelques mois. Mais il me fallait subir des tests. J'ai accepté sans problème cette proposition. Finalement, j'ai réussi à retenir l'attention du coach. Y a-t-il d'autres clubs qui vous ont contacté ? Il y en a eu. Mais là, je précise qu'il s'agit de propositions émanant de la part de proches des clubs. Donc, je ne peux considérer cela comme un contact officiel. Quels sont vos sentiments, en rejoignant la formation de l'USMH ? Je suis très heureux de porter les couleurs de l'USMH. Un club qui a enfanté de grands joueurs connu pour avoir beaucoup donné au football algérien. De mon côté, je ferai tout pour être à la hauteur de la confiance et faire plaisir aux nombreux supporters de l'USMH. Redouane A.

mouchent avec sa voiture personnelle et il est arrivé un peu tard dans la soirée. D’ailleurs, il n’a rencontré ses joueurs qu'hier matin.

20 joueurs présents, en attendant les autres

qLa délégation harrachie qui a fait le voyage à Aïn Témouchent q est composée de 28 membres dont 20 joueurs, à savoir El Amali, Boumechra, Hendou, Aït Ouamer, Azzi, Messaoudi, Younès, Belkheir, Medane, Herrag, Abid, Amer yahia, Rebiai, Belaaroussi, Boukhetala, Allam, Hanitser, Kheniche, Boulakhoua et Belkhemassa. Ce dernier est un jeune espoir qui vient de l’USMA.

Haniched reste à l’USMH
qAnnoncé partant pour l’un club des pays du Golfe qui le q convoitait depuis l’année dernière,

Haniched, l’entraîneur des gardiens, a finalement décidé de rester à El Harrach non sans avoir renégocié un nouveau contrat avec la direction de l’USMH. L’ancien keeper international a, d’ailleurs, fait le voyage à Aïn Témouchent où il se trouve avec toute la délégation harrachie.

14

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup franc MCO
Quel avenir pour Belatoui ?
C’est la question qui mérite d’être posée aujourd’hui : quel avenir pour Belatoui au Mouloudia d’ Oran ? Ce n’est un secret pour personne, les responsables du club sont à la recherche d’un nouvel entraîneur, depuis plusieurs semaines. L’Italien Solinas est plus que jamais proche de rejoindre la barre technique du MCO. L’ancien entraîneur de la JSMB se trouve depuis avant-hier à Oran pour négocier avec le président, Djebbari. Pour sa part, l’ancien défenseur de l’EN a affirmé haut et fort, ces derniers temps, qu’il refusait d’être relégué au poste d’entraîneur-adjoint. Belatoui est lié par un contrat avec le MCO jusqu’en 2014. Ainsi, et au moment où chacune des deux parties campe sur sa position, la question de l’entraîneur du MCO risque de connaître d’autres rebondissement dans les tout prochains jours.

Bentaleb «J’attends de toucher mon
A l’instar de plusieurs de ses coéquipiers, le milieu de terrain du MCO, Bentaleb Lakhdar, est dans l’expectative. L’ancien joueur de l’ES Sétif attend de toucher son argent. Dans l’entretien qui suit, Bentaleb nous explique que le club lui doit encore sept mois de salaire. Bentaleb attend aussi de rencontrer ses dirigeants, pour être fixé sur son avenir.
Quelles sont les nouvelles, Bentaleb ? Je profite de ces derniers jours de vacances, pour bien me reposer, avant de reprendre très prochainement le chemin des entraînements, en prévision du prochain exercice sportif. Comme tout le monde, c’est bientôt la reprise des entraînements. J’ai passé de bonnes vacances, même si j’attends toujours d’être fixé sur mon avenir avec le Mouloudia d’Oran. Justement, avez-vous rencontré vos dirigeants ? Non, pas encore. En principe, je devais les rencontrer aujourd’hui (Ndlr : mercredi, mais ce rendez-vous a été reporté à plus tard puisqu’ils étaient en réunion avec l’entraîneur, Solinas. J’attends de rencontrer mes diri-

argent avant d’évoquer mon avenir»
geants afin d’être fixé sur mon avenir, surtout que je suis sous contrat avec le club jusqu’en juin 2014. On comprend, à travers vos propos, que vous n’êtes pas sûr de rester au Mouloudia… Franchement, je n’en ai pas la moindre idée. J’attends encore de rencontrer mes dirigeants avant d’être fixé sur mon avenir. A l’instar de mes coéquipiers, j’attends encore de toucher mon argent. Pour être franc avec vous, je n’ai pas encore pris la moindre décision. Je veux d’abord connaître la réaction des dirigeants. S’ils veulent me garder, qu’ils me payent pour que je puisse entamer la préparation avec l’équipe dans les meilleures conditions possibles. Sinon, qu’on me signifie alors que je ne rentre plus dans leurs plans pour la saison prochaine et qu’on me remette ma lettre de libération. Peut-on connaître combien le club vous doit jusqu’à présent ? Le club me doit encore 7 mois de salaire. J’espère toucher mon dû dans les plus brefs délais. Avez-vous déposé votre contrat au niveau de la CRL ? Non, je n’ai pas déposé mon contrat à la CRL. J’espère trouver un terrain d’entente avec mes dirigeants sans passer par la CRL. J’ai prouvé ma bonne foi en refusant de déposer mon contrat au niveau de la Commission de résolution des litiges et j’espère maintenant que les dirigeants vont me payer le plus rapidement possible. On a entendu dire que vousêtes en contact avancé avec votre ancien club, l’ASMO. Le confirmez-vous ? J’ai appris cela à travers les journaux. Mais pour être franc avec vous, je n’ai pas été contacté par les responsables de l’ASMO. Toutefois, je dois préciser que j’ai reçu des offres de plusieurs autres équipes. Mais comme je vous l’ai déjà dit, j’attends de rencontrer mes dirigeants pour être fixé sur mon sort et prendre une décision finale concernant mon avenir sportif. Entretien réalisé par Riad O.

Djahel signe au MCO

Ça coince toujours avec Sebbah

Le défenseur Djahel a signé hier un contrat en faveur du MouKrimou loudia d’Oran. Il évoluait la saison derLe moins que l’on puisse dire est que la mission des resHassani perd nière à l’ES Mostaganem. Convoité depuis ponsables du Mouloudia d’Oran s’annonce très complisa sœur plusieurs semaines par les responsables du quée pour convaincre certains joueurs cadres de Le doyen des secrétaires MCO, Djahel s’est engagé pour deux saisons l’équipe de rester au club la saison prochaine. Parmi les avec le Mouloudia. Dans un autre registre, les joueurs avec lesquels les négociations n’ont toujours des clubs algériens, Krimou pas encore abouti, figure le défenseur Sebbah Zine El Hassani, a perdu hier sa sœur. négociations entre les responsables du MCO et En cette douloureuse se l’entraîneur Gianni Solinas ont atteint un stade Abidine. Selon les informations en notre possession, épreuve, le collectif du Buteur très avancé. Selon les informations en notre les responsables du Mouloudia d’Oran se sont rendus présente à Krimou Hassani possession, le technicien italien devrait avant-hier soir au domicile du joueur pour tenter de le ainsi que toute à la famille de s’engager aujourd’hui ou au plus tard convaincre de rester au club. Mais les négociations entre la défunte ses sincères demain d’une manière officielle les deux parties n’ont toujours pas abouti. Une autre rencondoléances. avec le MCO. contre était prévue, hier, entre les responsables du Mouloudia d’Oran et Sebbah.

Les supporters inquiets après le départ de Aouedj et Boumechra
En l’espace de quelques jours seulement, le Mouloudia d’Oran a perdu deux de ses joueurs cadres. Il s’agit des deux attaquants Boumechra et Aouedj. Ces derniers, qui n’ont pas perçu leur argent depuis plusieurs mois, ont été libérés par la Commission de résolution des litiges. Aussitôt après avoir récupéré leurs lettres de libération, les deux joueurs ont choisi leur prochaine destination. Comme tout le monde le sait, Aouedj a opté pour la JSK, alors que Boumechra a choisi l’USMH. D’aucuns estiment que le départ de ces deux éléments constitue une vrai perte pour le Mouloudia. Désormais, la direction du MCO devrait trouver les successeurs de ces deux joueurs. Les supporters du Mouloudia craignent la libération d’autres joueurs par la CRL. Et pour cause, plusieurs autres joueurs avaient déposé leurs contrats au niveau de cette commission en guise de protestation contre la nonrégularisation de leur situation financière. R. O.

Le joueur fait une opposition au niveau de la CRL à propos de son conflit avec la direction du CAB

Benyettou «Je souhaite
L’affaire Benyettou continue de faire couler beaucoup d’encre. Le joueur, qui a réalisé une bonne phase retour cette saison avec le MCO, a été condamné récemment par la CRL à payer 100 millions de centimes à la direction du CA Batna. Joint par téléphone, l’ancien sociétaire de l’USM El Harrach est revenu sur cette affaire en nous déclarant : «Cette affaire remonte à 2011. A l’époque, j’étais joueur du SA Mohammadia. J’avais à l’époque signé au CA Batna. La direction de ce club m’avait remis dès chèques. Mais lorsque je me suis rendu à la banque pour retirer mon argent, je me suis rendu compte qu’il y avait une différence dans la somme d’argent que j’avais négociée avec les responsables du club et celle que je devais retirer de la banque. J’avais alors décidé de rentrer chez moi. Je n’ai

au moins un soutien moral des dirigeants du MCO»
pas retiré cet argent. Entre temps, j’ai rejoint l’USMH. Le président du club, Laïb, avait réussi à régler cette affaire. J’ai alors pu porter le maillot de l’USMH le plus normalement du monde. Récemment, j’ai été surpris par la décision de la CRL qui m’a condamné au payement de 100 millions de centimes au CAB.»

Il devra s’acquitter d’une amende de 30 millions
Benyettou nous a expliqué qu’il fait une opposition au niveau de la CRL pour prouver son innocence dans cette affaire : «J’ai fait une opposition au niveau de la CRL. J’ai expliqué aux membres de la CRL que je n’ai jamais touché cet argent. L’affaire suit son cours et j’espère que tout sera réglé dans les plus brefs délais car cette histoire m’a fait mal

sur le plan mental.» Benyettou s’es montré très affecté sur le plan mental. D’un côté, il est préoccupé par cette affaire. De l’autre, il attend encore de toucher son argent : «Ce qui m’a fait le plus mal dans cette affaire, c’est que les responsables du Mouloudia d’Oran ne m’ont pas soutenu. J’attends au moins un soutient moral de leur part. Depuis la fin du précédent exercice sportif, aucun dirigeant ne m’a appelé. Cela m’a fait très mal. En plus, le club me doit encore plusieurs mois de salaire. J’espère toucher mon dû dans les plus brefs délais.» Alors que son conflit avec la direction du CAB est loin de connaître son verdict final, le joueur sera obligé pour le moment de payer l’amende de 30 millions de centimes qui lui a été infligée par la CRL. R. O.

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup d’œil Ligue 1

15

CSC
Le malaise de Makroud retarde la signature de Berthé
La direction du CSC a, certes, remporté son premier combat face à l’Espérance de Tunis, en lui arrachant, mardi dernier, le joueur Berthé. Il a donné son OK de ne signer qu’au CSC cet été. Le défenseur central malien, Oussmane Berthé, qui a promis de revenir en juillet prochain pour s’engager et porter le maillot vert et noir, n’a pu signer mercredi matin, comme prévu. En effet, le malaise qu’a eu le président du conseil d’administration a chamboulé tout le programme. Il était cloué au lit. A présent, tout est bloqué. Boulhabib était impuissant devant cette situation agaçante. Le pire, c’est que ça arrive avec un joueur étranger. Berthé était contraint de quitter le sol algérien mercredi, pour se rendre en Afrique du Sud et profiter de ses vacances. Ce dernier aurait promis de revenir en juillet pour finaliser, à condition de trouver des liquidités ce jour-là. Il suffit de peu de chose, pour ce joueur rallie le CSC.

Diego Garzetto,
c’est presque fait
C’
est un dossier qui aura tenu en haleine les supporters depuis presque un mois maintenant, toute la ville se pose la seule et unique question, celle de savoir qui drivera le CSC la saison prochaine ? La réponse sera peut-être connue demain de manière officielle. En effet, ce samedi constitue une date importante pour la direction de Makroud, qui est appelée à en finir une fois pour toutes avec ce problème de barre technique. Ainsi, c’est la seule piste qui tient la route depuis le début des tractations et les dernières nouvelles sont rassurantes. D’après les proches du club, le Franco-Italien, Diego Garzzeto est à 90 % le nouvel entraîneur du CSC. Et les négociations n’ont jamais été interrompues entre ce dernier et Boulhabib. D’après certaines sources proches du dossier, le seul souci qui a retardé l’arrivée de l’ex-entraineur du TP Mazembe est l’offre financière du club qui, au départ, était inférieure à celle exigée par Garzzeto. Mais globalement, le projet et le challenge sportif intéressent le technicien au plus haut point, ce qui signifierait qu’il est prêt à faire des concessions, notamment sur le salaire qu’il touchera à

Vers le départ du préparateur physique Adel Laâbeni
Celui qui s’est occupé du volet physique de l’effectif constantinois la saison passée, Laâbeni, risque de plier bagage cet été. Même si son travail plaide pour lui, cela ne suffira pas pour voir son bail renouvelé. En effet, le probable futur entraîneur du CSC, Diego Garzzeto, compte ramener avec lui un préparateur physique, son collaborateur quand il était au Tout-Puissant Mazembe. A présent, Laâbeni garde l’espoir de rester car entre Garzzeto et la direction, aucun engagement n’est encore entrepris.

Les recrues, entre superstition et hommage
Pour ces 115 années, la direction n’a rien laissé au hasard, en faisant signer les joueurs dans la joie et la bonne humeur. Les nouvelles recrues ont eu le privilège de choisir leurs numéros de maillot pour le prochain exercice, chacun expliquera à sa manière son choix. Hyper superstitieux, certains optent pour les chiffres qui représentent les numéros de leur ville natale, comme Benattia qui a pris le 31, l’indicatif d’Oran, ou Maïza, le 23, qui représente la wilaya de Annaba. Par contre, d’autres ont porté des chiffres symboliques, à l’image de Houari Hamiche qui a opté pour le 22, l’indicatif de Sidi Bel Abbès, une manière de rendre hommage à son ancienne équipe de l’USMBA, bien qu’il soit natif de Mostaganem. Pour le reste, Derrag aura son 11, Ousmane le 5, et Cédric n’a pas encore tranché.

Un mercredi magique à Constantine
La fête était grandiose mercredi dernier. En effet, la célébration du 115e anniversaire de la naissance de ce club a été marquée par les supporters, lesquels ont perturbé la quiétude de la ville de Constantine par leurs chants non stop à la gloire de ce Constantine. C’est là où réside club, jusque tard dans la nuit. En toute l’importance du rendezLe effet, des centaines de jeunes et vous de demain. Ce qui renados, les amoureux de ce club, CSC a presque seigne sur les bonnes tous habillés de vert et de noir, intentions de Garzzeto, terminé son marché ont sillonné les artères de la ville. c’est sa venue à la ville Sur la feuille de route tracée par Roger LeLa joie a atteint son paroxysme. des Ponts, pour le merre et la direction, il était mentionné dix Ainsi, des drapeaux aux couleurs second et certainejoueurs à recruter cet été. Une condition que les resde l’équipe apparaissaient parment dernier ponsables tenaient à appliquer à la lettre. Après les tout. Le plus beau paysage était round des négocia- Cédric, Derrag, Maïza, Benattia, Hamiche et peut-être celui du grand pont de Sidi tions. Les diriOussmane, Benaï et Sameur qui officialiseront les M’cid. Là, les fans du club ont geants du CSC choses dans les tout prochains jours, le club devrait créé une ambiance de folie sur le s’apprêtent à l’acdénicher deux autres éléments pour finaliser le replus haut pont de la ville, peint cueillir et ce sera crutement. Ensuite, on pensera au début des enen rouge. Les fumigènes allumés peut-être l’annonce traînements et au riche programme de ont ajouté une touche magniofficielle et la présentapréparation qui attend les joueurs cette fique à ce décor. tion du nouvel entraîneur saison. A.H. du club constantinois. A.H. Abdou H.

A.H.

RCA
qJoint par nos soins, on dirait bien que rien n’a changé dans la tête du président du club. Ce dernier persiste dans ses déclarations, il n’écouterait aucune offre émanant de l’APC ou de qui que ce soit tant que son cousin Djaâdi est sur le départ. «Je l’ai dit et je le dirai encore une fois, je ne reviendrai pas au club, tant que Djaâdi n’a pas annoncé son retour. J’ai tout investi dans l’équipe du RCA durant mes 4 ans ici, surtout la saison dernière. Aujourd’hui, je me retrouve sans rien. Comment voulez-vous que je me lance dans un tel défi ?»

JSS

Ouehssi : «Je n’ai rien à négocier tant que Djaâdi n’est pas revenu»

q

Rabta : «Je suis confiant quant au retour de la direction»
Après plusieurs semaines d’attente, il semblerait bien que le cas Rabta soit complètement résolu. C’est de lui qu’on détient cette information. En effet, le joueur semble prêt à rester une saison de plus avec l’équipe après s’être entretenu avec la direction. Dans cette interview, nous allons aussi évoquer le sujet de la démission de la direction et la réaction des supporters du club.

Les supporters veulent connaître le sort de Beldjilali et Metrani
Le feuilleton de Beldjilali et Metrani devrait prendre fin aujourd’hui ou demain au plus tard. Prévue pour hier à la séance de reprise, la rencontre qui devait réunir la direction du club sudiste aux deux joueurs n’a finalement pas eu lieu. Occupé au recrutement et au stage d’intersaison, le président par intérim, Djebbar Mohamed, a affirmé à ses proches que l’affaire de Beldjilali et de Metrani sera réglée aujourd’hui ou au plus tard demain. Pour rappel, au cours d’une discussion entre Beldjilali et le président démissionnaire, Zerouati, chacun est resté sur ses positions. En effet, même les responsables de la filiale de Sonatrach, Enafor, ont pris une décision pour que Beldjilali reste à la JS Saoura la saison prochaine. Toutefois, le joueur a demandé une augmentation de salaire, mais la direction du club refuse de lui donner 200 millions de centimes par mois, estimant n’être pas en mesure de payer une telle somme à un joueur. Même si les deux hommes n’ont pas trouvé un terrain d’entente, au début des négociations, Zerouati a promis à Beldjilali de lui rendre une réponse ultérieurement après un temps de réflexion. Ainsi donc, cette réponse devra être donnée aujourd’hui ou demain par le président intérimaire, Djebbar. Ce dernier doit faire un effort s’il veut conserver l’ossature du club.

Il y a quelque temps, vous nous avez fait part de vos envies d’ailleurs, avez-vous changé d’avis ?
Mon avenir au club dépend de celui de Djaâdi et la direction actuelle. Je me suis déjà entretenu avec eux à ce sujet, et ils m’ont fait savoir que le club comptait sur mes services la saison prochaine. C’est ce qui m’a poussé à changer d’avis.

mais je ne pense pas qu’il y ait une autre solution que d’attendre que la direction reprenne son travail.

A ce sujet les supporters envisagent d’organiser une troisième manifestation, qu’en pensez-vous ?
A mon avis, il faut les comprendre, c’est la première fois que l’équipe du RCA rejoint l’élite, donc ils veulent à tout prix que tout rentre dans l’ordre le plus tôt possible. Nous avons besoin d’eux.

Baghdadi prêt à faire l’intermédiaire entre l’APC et la direction du club

Avez-vous annoncé cela aux clubs qui vous ont approché ?

q

qL’ancien vice-président de la Fédération algérienne de football, Baghdadi serait décidé lui aussi à aider le club du RCA. Cela, en jouant le rôle d’intermédiaire entre les autorités locales et les membres de la direction du club, dans le but de trouver un accord qui permettra au club d’entamer sa préparation. Joint hier par nos soins, l’ancien membre du bureau fédéral nous dira : «Je vais tenter d’inviter tout le monde à la table des négociations. C’est dommage qu’on en soit arrivés là. Personne ne mérite ce que le club vit en ce moment. Je suis prêt à parler à Djaâdi pour le convaincre de faire passer l’intérêt de l’équipe avant tous. A mon avis, la meilleure solution serait de les inviter à la table des négociations (direction et membres de l’APC), comme ça on tirera tout au clair une fois pour toutes. C’est ce que je vais tenter de faire le plus tôt possible.»

Y a-t-il du nouveau depuis la démission de la direction ?
Non, rien. Pour le moment, personne ne nous a contactés pour nous faire part de l’évolution de la situation.

Que pourriez-vous nous dire sur le départ de la direction ?
En ce qui me concerne, je ne perds pas espoir de les voir revenir. Sans Djaâdi et toute la direction, l’équipe ne sera plus la même, ce sera une grosse perte. Nous avons besoin de stabilité, surtout la saison prochaine. Je suis sûr qu’on trouvera une solution pour les faire revenir.

Oui, j’ai été franc avec eux. Je Entretien réalisé par Lamine leur ai dit que mon destin n’était pas entre mes mains. AuAmimi jourd’hui, cela fait partie du passée, je Après Djaâdi, l’APC se suis au club, et je me contente de patienter tourne vers Safa comme tous mes coComme nous l’avons annoncé hier, l’APC a bien équipiers. du mal à convaincre Djaâdi, le président du club,

Ils attendent la décision aujourd’hui
Alors que les dirigeants de la JSS n’ont pas pris de décision concernant Beldjilali et Metrani, les fans sudistes attendent avec impatience de savoir si les deux joueurs resteront ou changeront d’air la saison prochaine. Ils souhaitent que le boss Zerouati fasse un effort, car, pour eux, Beldjilali est l’un des meilleurs joueurs de l’exercice précédent avec leur équipe et même du championnat. La preuve, il a été convoqué en Equipe nationale. Reste à savoir si les supporters seront contents de la décision de la nouvelle direction présidée par Bousmaha Mouici, de garder leur deux coqueluches. C’est ce qu’on saura aujourd’hui.

En parlant de patience, ne pensezvous pas que cela commence à tarder ?
Nous savons bien que chaque jour qui passe nous pénalisera pour la suite,

à reprendre ses fonctions. Ce sera dorénavant le travail du wali. De leur côté, les membres de l’APC ont décidé cette fois-ci de se tourner vers, Ouehssi. Ils l’ont même contacté pour tenter de trouver un accord, qui pourrait arranger tout le monde dans cette affaire. Cela dit, même avec un chèque de six milliards, Safa reste indifférent. Pour lui, on lui a beau proposer de l’argent, mais tant que Djaâdi ne s’est pas manifesté, pas question de revenir sur sa décision.

Billel G.

Benchouia «L’ASO Medouar veut Tedjar et Hanifi
leurs lettres de libération et remettre le chèque représentant le montant du transfert. Un coup gagnant pour Medouar après avoir recruté Daïf. Hanifi est rentré d’Espagne Hanifi se trouvait en vacances en Espagne depuis deux semaines, mais il est resté à l’écoute de ce qui se passait. Medouar lui aurait demandé de rallier le pays le plus tôt possible afin de concrétiser le transfert. Le joueur est rentré hier et les deux hommes ont trouvé un accord. Medouar a rencontré Tedjar Après avoir eu l’accord de Haddad sur la libération de Tedjar, Medouar devait rencontrer le joueur hier à Alger, pour finaliser avec lui. La rencontre a eu lieu hier dans un restaurant, loin des regards. Medouar a proposé au joueur une prime de signature qui devrait être l’une des plus élevées cette saison à l’ASO. Tedjar, qui veut relancer sa carrière, est aussi motivé par la présence de Meziane Ighil, qui est derrière son recrutement. Hanifi pour aujourd’hui En raison de l’arrivée tardive du joueur, Medouar a reporté son entrevue avec Hanifi à aujourd’hui. Il le rencontrera ce matin à Alger, car le joueur est arrivé hier d’Espagne. Les deux hommes devront discuter de toutes les modalités du nouveau contrat qui sera de deux saisons, selon une source proche du joueur qui n’a pas accepté de signer pour une durée plus longue. Il veut faire signer tout le monde samedi Medouar veut faire signer tout ce beau monde demain lors de la conférence de presse. Du pain sur la planche pour la direction de l’ASO qui passera cette soirée à préparer les contrats des joueurs, qui seront trois ou même quatre, présents demain matin à Chlef. La direction veut profiter de la venue d’Ighil et la conférence de presse prévue à l’hôtel El Hadef, pour la présentation des nouvelles recrues qui poseront avec le nouveau maillot de l’ASO. Medouar veut frapper un grand coup cette fois-ci. Ighil a insisté sur le trio usmiste La venue du trio usmiste Daïf, Hanifi et Tedjar, est un souhait de l’entraineur Ighil qui a déjà sa petite idée sur sa prochaine composante. Il veut créer une fusion entre les enfants du club et quelques éléments d’expérience qu’il connait et qu’il a déjà drivés lors de son passage à la JSK et à l’USMA. Ighil a beaucoup insisté sur leur venue. A.F.

16

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup d’œil ASO

est entre de bonnes mains» vous ne reviendrez pas sur Comment s’annonce votre
votre décision de partir… Je vous ai dit en fin de saison que je suis arrivé à un stade de ma carrière où il faut que je sois entraineur en chef, que ce soit ici ou ailleurs. J’ai travaillé avec beaucoup de grands entraineurs et j’ai énormément appris à leur contact. J’ai aussi pu vivre ma première expérience à l’ASO comme entraineur, où j’ai pu arracher le maintien dans des conditions difficiles. Tout cela m’a poussé à continuer et tenter d’autres expériences. Est-ce difficile de quitter le bercail ? Très difficile, surtout pour moi qui aie connu le meilleur et le pire avec cette équipe. C’est dur de quitter le club de cœur, mais il le faut bien. Je pars, la conscience tranquille, et je suis sûr de laisser l’équipe entre de bonnes mains. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

A

près en avoir terminé avec Amara Daif, Medouar a officiellement demandé les papiers de Tedjar et Hanifi, le duo usmiste qui n’a pas beaucoup joué la saison dernière. Medouar a discuté avec Haddad afin de connaitre ses exigences financières concernant la libération de ces deux éléments. Haddad serait d’accord pour libérer Tedjar, mais à propos de Hanifi, il a proposé un départ sous forme de prêt. Medouar, lui, a refusé cette option et a insisté pour avoir les papiers du joueur, sachant que même ce dernier ne veut

pas être prêté, mais libéré pour relancer sa carrière à l’ASO. Les deux dirigeants devaient se rencontrer, hier, pour trouver un terrain d’entente. Haddad donne son accord Haddad a finalement cédé à la demande du président Medouar. Les deux hommes se sont mis d’accord sur le montant à payer pour les deux joueurs, et Medouar devra finaliser avec les deux éléments concernant leurs primes de signature avant d’aller récupérer aujourd’hui

avenir ? Il n’y a pas grand-chose. Je suis en vacances avec ma famille, j’essaye de prendre un peu de recul avant d’y penser. J’ai eu une dure saison où il y avait beaucoup de pression, c’est pour cette raison que je veux prendre un maximum de repos pour y voir plus clair. On a appris que vous avez discuté à deux reprises avec Medouar… C’est fait, on m’a convoqué, on a discuté de tout ce qui s’est passé cette saison, et j’ai aussi remis mon bilan de fin de saison. On a aussi parlé des jeunes qui devront renforcer l’équipe cette saison et de beaucoup d’autres choses encore. Et de votre avenir avec l’équipe ? Si, on en a parlé, mais je crois que les choses sont claires maintenant, l’ASO a un nouvel entraineur qui connait bien la maison, et qui apportera beaucoup avec son expérience, et je lui souhaite de réussir et de bâtir une grande équipe qui assurera la relève de celle qui a eu le championnat, il y a deux saisons de cela. Ça signifie que

Ligue 2 USMB
Il s’est engagé pour une nouvelle année

Boudina «Ce n’est pas l’argent
qui a dicté mon choix»
Boudina nous a dit qu’il a renouvelé son bail par amour aux couleurs du club et aussi parce qu’il a trouvé des interlocuteurs dignes de confiance. Avant toute chose, est-ce reparti pour une nouvelle saison avec l’USMB ? Absolument, cela fait maintenant deux jours que j’ai signé une prolongation d’une année. Les choses se sont très bien passées et je n’attends que la reprise des entraînements. Etant en fin de contrat, vous avez reçu plusieurs offres. Estce que celle de l’USMB est la meilleure sur le plan financier ? Il est certain que pour un footballeur professionnel, le volet financier est important. La carrière d’un joueur est courte et il est tout à fait normal de penser à son avenir. Seulement, dans mon cas, il y a aussi le challenge sportif. En plus, mon amour pour les couleurs du club a beaucoup pesé. Il faut dire que j’ai eu affaire à des dirigeants dignes de confiance. Vous n’avez pas exactement répondu à la question… Vous voulez savoir si c’est l’USMB qui m’a fait la meilleure offre, je vous répondrai non. Je le répète, il n’y a pas que l’aspect financier dans un engagement. Avez-vous trouvé un accord sur vos arriérés ? C’est un des points qui ont été débattus, avant la signature de mon contrat. Il y a effectivement un accord qui a été trouvé et tout cela se réglera dans les tout prochains jours. Pas de souci de ce côté. La reprise est pour très bientôt. Qu’attendez-vous du stage prévu à Aïn Témouchent ? En ce qui me concerne, j’attends beaucoup de ce stage. Il faut dire que je ne me suis pas arrêté de m’entraîner et je ne suis pas loin du top sur le plan physique. En plus de la préparation, c’est une occasion de faire connaissance avec les nouveaux joueurs. Notre rôle est de veiller à ce qu’ils s’intègrent le plus vite possible et ce, pour le bien de l’équipe. Il y a eu des départs et des arrivées. Quel est votre avis à ce sujet ? Je n’ai rien de particulier à dire à ce sujet. Des joueurs quittent le club et d’autres les remplacent. Le plus important est que l’équipe garde la même qualité de jeu. Je n’ai pas encore fait connaissance avec l’ensemble des joueurs qui ont été recrutés. Je les connais de réputation et je sais qu’ils ont des qualités. Entretien réalisé par Slimane B

Zemmoul sera mis à l’essai
Zemmoul, un jeune espoir du Mouloudia, a signé avant-hier un contrat de quatre ans au profit de l’USMB. Cependant, un accord a été conclu avec ce joueur. Il lui faudra avoir l’aval d’Ifticen, après qu’il a convaincu durant sa période d’essai. Zemmoul nous dira qu’il pense avoir les qualités requises pour faire partie de l’effectif blidéen cette saison. Avec quel effectif jouer la saison prochaine ? Pour ce qui est du poste de gardien de but, le doute qui existait en ce qui concerne l’identité de celui qui serait le numéro un dans la cage blidéenne s’est totalement dissipé. Khelladi, au vu de son expérience et de la forme qu’il a affichée lors la saison dernière, est très au-dessus de ce qu’a pu montrer Benm e d d o u r, l’autre keeper. Khelladi a totalement séduit, d’abord par ses qualités de gardien «explosif» et aussi parce que lors de toutes ses sorties, il a dirigé d’une main de maître ses défenseurs. Cela ne laisse pas indifférent et même si Ifticen nous a dit que rien n’est joué en ce qui concerne le poste de gardien, Khelladi est bel et bien en pole position. En défense, le malheur des uns… … fait le bonheur des autres», dit l’adage. En effet, après le départ de Belkhethir, Benacer est pratiquement sans concurrent pour le poste de latéral gauche. Pour ce qui est de Naâmani, c’est l’esprit tranquille que ce jeune élément se fera une place dans l’équipe. Très bon sur l’homme, adroit relanceur et aussi contre-attaquant quand l’opportunité se présente, Naâmani sera donc à coup sûr dans l’équipe le jour «J». Il en sera de même pour Mehia de l’autre côté de la défense, qui est sans réel concurrent à ce poste. De la richesse sur le banc ! Ifticen, le technicien blidéen, attache beaucoup d’importance à la richesse de son banc de touche et il nous a dit à ce sujet : «Il ne peut y avoir de bonne équipe sans des remplaçants de valeur. Ceux qui seront titulaires doivent savoir qu’ils pourraient être remplacés et perdre leur statut à tout moment. Cette émulation est indispensable pour réaliser des performances.» Ifticen veut s’atteler, dès le début de la préparation, à donner de la cohésion à son équipe et aussi à choisir les stratégies qui seront de mise en match officiel. C’est sûrement à ce niveau qu’il doit montrer tout son savoir-faire. Slimane B

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

17

WAT

Hadji de retour ?
V
oulant se renforcer cet été par la venue de quelques enfants du club, qui ont déjà porté le maillot bleu et blanc par le passé, la nouvelle direction est en train de multiplier les démarches pour convaincre certains éléments de revenir au WAT. Parmi eux, on a révélé hier le nom de Kacem Hadji, le milieu de terrain de la JSMB, qui pourra donc relancer sa jeune carrière au WAT, un an et demi après son départ, avec une pige de six mois au MCA et une saison complète à Béjaïa. Il est toujours lié à la JSMB Souvent critiqué par le public tlemcénien, Kacem Hadji a décidé de quitter le WAT en janvier 2012, avec un prêt réussi au MCA. Mais à la fin de saison, c’est finalement la JSMB qui a trouvé un accord avec l’ancienne direction, pour un transfert définitif du joueur au club béjaoui jusqu’en juin 2015. Une saison à mettre aux oubliettes En plus de quelques bobos, Kacem Hadji n’était pas le premier choix de l’entraîneur italien Solinas, qui l’a souvent écarté de ses plans. Malgré quelques coups d’éclat, le natif de Tlemcen, qui a certes convaincu les Béjaouis, peut faire nettement mieux à l’avenir. Le WAT veut le récupérer Vu le souhait de la nouvelle direction mais aussi du nouvel entraîneur Nabil Neghiz, de miser sur les enfants du club, le WAT est très intéressé par le retour de Kacem Hadji. C’est pour cela que les Widadis sont prêts à faire les efforts nécessaires pour le recruter cet été. Hebri a d’excellentes relations avec les Béjaouis Même si Hadji est encore lié à la JSMB jusqu’en juin 2015, Le nouveau manager général, Kamel Hebri, veut miser sur ses très bonnes relations avec les dirigeants béjaouis, pour conclure cette transaction. Lui qui a porté le maillot du club par le passé, en laissant sa place propre à Béjaïa. Hadji n’a pas nié les contacts Voulant en savoir plus sur cette affaire, nous avons tenu à contacter l’intéressé, présent actuellement à Tlemcen, qui nous a confirmé des contacts avec les dirigeants widadis, sans pour autant certifier son retour au WAT. «C’est un honneur de retourner au WAT, mais…» En effet, le pur produit de l’école widadie, qui n’est pas contre l’idée de porter de nouveau le maillot bleu et blanc, reste perplexe concernant un départ de la JSMB dès cet été : «Je suis très honoré de recevoir un contact de la part de la nouvelle direction, et je serai ravi de jouer de nouveau au WAT. Sauf que je suis encore sous contrat avec la JSMB, et que les dirigeants béjaouis veulent me garder afin d’apporter encore plus à l’équipe la saison prochaine. En plus, je ne vous cache pas que je cherche la stabilité, au lieu de changer constamment de clubs à chaque fin de saison, ce qui ne m’aide pas à retrouver mes repères.» Megueni, l’autre joueur de la JSMB pisté En plus de Kacem Hadji, le WAT est aussi très intéressé par la venue du défenseur central Megueni, qui appartient toujours à la JSMB. Prêté la saison dernière au MC Saïda, l’ancien joueur de l’ESS n’est pas contre l’idée de venir à Tlemcen, en ayant nettement plus de chance de jouer régulièrement dans l’axe de la défense widadie. Othmane Riyad Baba Ahmed

MCS

Khaldi court contre la montre
M
ohamed Khaldi n’a pas encore entamé son travail. A présent, il est en train de prospecter pour la barre technique et les joueurs. Ce club tourne en rond et ses dirigeants impuissants analysent de loin ce qui se passe au sein de leur équipe. Il se pourrait que cette équipe hypothèque sa préparation pour la saison prochaine, au moment où les autres clubs profitent pour entamer le travail physique. Installer le staff technique Le président devra installer un staff technique dans les plus brefs délais. Osmane est toujours intéressé par le challenge des Saïdis, mais le dernier mot revient à Khaldi. Négocier avec les cadres La situation du club, ces dernières semaines, ne rassure aucunement. Ainsi, les cadres de cette équipe sont très inquiets et ne savent plus à quel saint se vouer pour les éclairer sur leur avenir. D’ailleurs, plusieurs d’entre eux sont souvent sollicités par des clubs de Ligues 1 et 2. Le président devra mettre fin à cette confusion, en négociant avec eux. Ces joueurs ne peuvent attendre éternellement. Deux joueurs ont déjà quitté le club Certains joueurs ont déjà opté pour d’autres formations, entre autres Zaoui et Abdelkhamid. En effet, ce dernier a choisi d’atterrir à la JS Saoura, pour parapher son contrat. Le buteur Keffi, lui, après avoir récupéré sa lettre de libération, a rallié le MCEE. D’ailleurs, il se pourrait que d’autres éléments leur emboîtent le pas. Ainsi, il était temps que les responsables de cette équipe réagissent pour stopper cette hémorragie. Ce départ massif risque de vider le club de ses cadres. Entamer l’opération recrutement Les Saïdis sont conscients du retard qu’accuse leur club. Ainsi, le président devrait passer à la vitesse supérieure pour renforcer son effectif par des éléments de valeur. Après, il entamera la phase suivante, la préparation de la prochaine saison. Fixer la date de la reprise A Saïda, tout le monde attend le départ de la machine saïdie, et le fait que la reprise des entraînements ne soit pas fixée inquiète énormément les supporters. Et la situation de l’équipe se complique davantage. A présent, Khaldi doit faire des pieds et des mains pour refaire tout ce temps perdu. Une fois la date de la reprise fixée, le club retrouvera sa sérénité. Amar B.

Les choses commencent à bouger
Depuis deux jours, les choses commencent à bouger. Le recrutement a été entamé et plusieurs joueurs sont ciblés. Les supporters de cette équipe de Saïda se réjouissent de ces évolutions.

Osmane,
Mercredi matin, après trois heures de négociations, les deux hommes ont trouvé un accord. Désormais, Osmane dirigera l’équipe la saison prochaine.

nouvel entraîneur
L’adjoint d’Osmane sera désigné dans les prochains jours
Logiquement, un entraîneur adjoint sera désigné dans les prochains jours. D’ailleurs, il devrait être présent à la reprise des entraînements.

Il a signé son contrat et touché trois mois de salaire
Une saison, c’est la période qui le liera au MCS. En signant son contrat, Khaldi lui a remis un chèque de trois mois de salaire. Et dès ce jour, Osmane a entamé son travail avec sa nouvelle formation.

Fellouli et Benabdelkader libérés
Tous les sujets inhérents à l’avenir du club ont été abordés avec Khaldi. Concernant les libérés, deux éléments, l’arrière central Fellouli et le milieu offensif Benabdelkader sont déjà mis sur la liste, et devraient se chercher un club preneur. D’ailleurs, il se pourrait même que d’autres subissent le même sort. Amar B.

Kaïm, entraîneur des gardiens
Osmane a ramené avec lui son adjoint, Kaïm. Après les tractations d’usage, Kaïm a été désigné entraîneur des gardiens de but, épaulant ainsi Osmane dans sa tâche.

18 ASMO

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

Baghor confiant pour l’ouverture Bensaci, 2e recrue du capital de la SSPA/ASMO

L

ors de la dernière AGO du CSA/ASMO, plusieurs voix se sont élevées pour demander l’ouverture du capital de la société. Certains membres d’AG ont exprimé leur colère envers les actionnaires de la société qui ont brillé par leur absence, tout au long du précédent exercice sportif. Il n’est un secret pour personne que ce sont les membres du CSA qui ont pris la décision de gérer les affaires de l’ASMO. D’autres membres de l’AG ont insisté auprès du très influent président du CSA/ASMO, Baghor Merouan, pour réclamer auprès des responsables de la société d’ouvrir le capital de la SSPA. Ce dernier s’est montré confiant en nous déclarant à l’issue de l’assemblée générale du CSA/ASMO : «De ce côté-là, je ne me fais aucun souci. Je vais rencontrer le DG de la SSPA/ASMO dans les tous prochains jours et, je sais que le capital de la société sera ouvert très bientôt», dira Baghor et

d’ajouter : «L’ASMO a besoin des gens crédibles et qui peuvent lui apporter un plus. Le capital de la SSPA/ASMO doit être ouvert. Les choses ne peuvent plus continuer ainsi. J’ai dépensé beaucoup d’argent de ma poche. Et si j’ai fait tout cela, c’est uniquement par amour à l’ASMO. Celui qui ne peut pas apporter un plus à l’ASMO, n’a qu’à quitter le club et laisser la place à quelqu’un d’autre.»

Moumoh :
«Bouaâmria ne portera plus le maillot de l’ASMO»
Le cas Bouaâmria continue de faire couler beaucoup d’encre. Comme rapporté dans ces mêmes colonnes dans nos précédentes éditions, le défenseur central de l’ASMO avait exprimé son intention de quitter le club pour aller jouer ailleurs. Interrogé sur ce sujet, le bailleur de fonds de l’ASMO, Saâdoune Mohamed, plus connu sous le sobri-

quet de Moumoh, nous a déclaré avanthier : «Bouaâmria ne portera plus le maillot de l’ASMO. Ce joueur est allé déposer son contrat au niveau de la CRL. Mais cette commission a expliqué au joueur qu’il était payé rubis sur l’ongle. Personnellement, je ne garderai jamais un joueur dans mon équipe contre son gré. Bouaâmria n’a qu’à racheter son contrat pour obtenir sa lettre de libération.» L’ancien sociétaire du CSC devrait rencontrer les dirigeants de l’ASMO, dans les tous prochains jours pour négocier sa lettre de libération. Selon les informations en notre possession, Bouaâmria est convoité par plusieurs formations. Les responsables de l’ASMO devraient recruter un autre défenseur axial pour remplacer Bouaâmria qui est considéré comme un des éléments clés de l’ASMO. Pour rappel, Bouaâmria est sous contrat avec l’ASMO jusqu’en juin 2014. Riad O.

Après Ousmaïl, l’ASMO tient sa 2e recrue de ce mercato estival. Il s’agit de Bensaci qui a paraphé, avant-hier, un contrat d’une durée de deux ans avec la formation de M’dina J’dida. Ce jeune joueur, dont on dit beaucoup de bien, était dans le viseur de l’ASMO depuis la saison dernière. Après avoir récupéré sa lettre de libération, il a été contacté par les dirigeants de l’ASMO qui ont réussi à le convaincre de s’engager avec leur team. Né en 1985, Bensaci évolue au poste

d’arrière gauche. Le joueur, qui est rentré chez lui à Batna avant-hier soir, devrait retourner à Oran dans les tous prochains jours pour entamer les entraînements. La direction de l’ASMO, qui a réussi à recruter deux joueurs jusqu’en à présent en l’occurrence Ousmail (NAHD) et Bensaci (CAB), est sur le point d’en recruter trois autres. Selon les informations en notre possession, ces trois joueurs devraient s’engager avec l’ASMO dans les tous prochains jours.

Déjeuner en l’honneur des joueurs Prévu dans un premier temps pour mardi, la direction de l’ASMO a finalement offert mercredi un déjeuner en l’honneur de ses joueurs à l’hôtel El Mouahidine. Les responsables de l’ASMO ont profité de cette occasion pour reprendre le contact avec les joueurs et discuter avec eux, quelques jours seulement avant la reprise des entraînements. En plus des joueurs, l’entraîneur, Mouassa, le manager général du club, Benamar et le bailleur de fonds du club, Moumoh, étaient présents à ce déjeuner. Le premier responsable de la barre technique de l’ASMO a longuement discuté avec ses joueurs en leur demandant de bien se préparer en prévision du prochain exercice sportif. La visite médicale, ce week-end Les joueurs de l’ASMO vont effectuer ce week-end une visite médicale avant de reprendre le chemin des entraînements. Selon les informations en notre possession, cette visite médicale devrait avoir lieu ce week-end. La reprise des entraînements, la semaine prochaine Dans un autre registre, l’entraîneur de l’ASMO, Mouassa Kamel a fait savoir à ses joueurs que la reprise des entraînements est prévue pour la semaine prochaine. Le staff technique de l’ASMO a déjà tracé son plan de travail. Les gars de M’dina J’dida vont reprendre le chemin des entraînements au stade Habib-Bouakeul. Un premier stage de préparation devrait avoir lieu à Oran au mois sacré de Ramadan et un second en Tunisie au mois d’août. L’entraîneur, Mouassa mise beaucoup sur cette période de préparation afin de mettre ses joueurs dans les meilleures conditions possibles, en prévision du prochain exercice. R. O.

ESM

un club qui réponde à mes aspirations»
Djahel, le talentueux défenseur axial espérantiste, cible de plusieurs équipes des Ligues 1 et 2, a évoqué avec nous les tractations avec des dirigeants de clubs qui veulent s’attacher ses services, en prévision du prochain exercice. Djahel n’a pas caché son désir d’évoluer dans un club de Ligue 1 ou une formation de Ligue 2, pour peu qu’elle soit ambitieuse. «A vrai dire, mon souhait le plus cher, c’est de quitter l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi pour un club qui a de l’ambition. Ce n’est pas que je veuille tourner le dos au club qui m’a formé, mais je pense qu’il est temps pour moi de choisir un club qui réponde à mes aspirations.» Tout d’abord, comment sont les nouvelles ? Dieu merci, tout va pour le mieux. C’est les vacances, je me ressource auprès de mes proches et des amis. Après une saison harassante, il me fallait ce repos. Une saison à mettre aux oubliettes, comme on dit ? C’est vrai, mais le fait d’avoir réussi à terminer à la quatrième place est une performance, du moment que nous avons vraiment enduré cette saison. C’est un exploit qu’il ne faut surtout pas minimiser face aux problèmes qui ont miné le club depuis l’été dernier. Il faut savoir que les conditions dans lesquelles nous avons joué n’étaient pas pour nous faciliter la tâche, après tous les problèmes que nous avons vécus. En outre, la programmation nous a aussi pénalisés. Vous pensez rester à l’ESM ? Passer une autre saison à l’ESM, à mon sens, serait de trop et il est donc temps pour moi de voir grand. Des sollicitations de certains clubs ? Les contacts les plus sérieux sont ceux des dirigeants des équipes de la Ligue 1,à l’image de l’Entente de Sétif et du CRB Aïn Fekroun. Nous avons appris que plusieurs clubs vous ont ciblé… Je ne peux le nier, il est vrai qu’il y a des clubs qui s’intéressent à moi, comme ce fut le cas la saison dernière. Mais je veux me donner le temps de bien réfléchir et de voir l’offre la plus intéressante, avant de me prononcer. Sur le plan personnel, comment jugezvous votre rendement ? Comme vous le savez, j’avais contracté une blessure qui m’a contraint de rater quelques matchs de la phase retour. Par la suite, j’ai joué et je pense que j’ai donné le meilleur de moi-même. L’ESM a-t-elle les moyens de se sortir de ce labyrinthe ? La situation est inquiétante, elle ne sera pas de tout repos, nous devons mettre main dans la main pour nous en sortir. On a vécu cette expérience par le passé. L’Espérance de Mostaganem comprend de jeunes joueurs dynamiques qui ont du talent. Bouzidi à la tête de la barre technique, qu’en dites-vous ? Le coach Bouzidi n’est pas à présenter, et s’il a été recruté par le club, c’est que les responsables ont vu en lui l’entraîneur idéal pour driver l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi, d’autant plus que ce technicien a réussi là où il est passé. Vous ne pensez pas changer d’air ? Effectivement, je veux bien changer d’air l’année prochaine. Les dirigeants espérantistes de Mostaganem m’ont contacté pour porter les couleurs de leur club qui se trouve dans une situation inquiétante. Nous devons accepter les conséquences. Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

Djahel «Il est temps pour moi de choisir

Des décisions pour une sortie de crise
Les dernières déclarations du wali de Mostaganem devant les élus sur la crise que vit l'ES Mostaganem et l'implication de la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya laissent entrevoir une sortie de crise. Pour parer au plus pressé, une réunion extraordinaire regroupant les parties en conflit, à savoir les membres de la SSPA et du CSA, s'est tenue, hier après-midi, au siège de l’assemblée populaire de wilaya et a débouché sur de nombreuses décisions.

L'ouverture du capital et l’alimentation du compte du club
C'est ainsi que la date d'expiration de l'ouverture du capital de la SSPA a été prolongée. Pour le deuxième point, il a été décidé dans une première étape, de l'ouverture du capital et l’alimentation du compte d’une manne financière pour subvenir aux besoins de l’équipe. Celuici a déclaré à la fin de la réunion qu'il va entamer l'opération recrutement des joueurs et du staff technique. Ettaoui Wassim

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup d’œil Ligue 2

19
DNA NARBR

NAHD

Bouaïcha décline l’offre de Saoudi
e meneur de jeu de la JS Kabylie, Bouaïcha, libre de tout engagement depuis quelque temps, ne fera pas partie de l’effectif du club nahdiste, la saison prochaine. En effet, le joueur, après que Saoudi se soit entretenu avec lui, a refusé même de négocier avec le club. Selon une source bien informée, Bouaïcha refuserait de rejoindre une formation de Ligue 2. Ainsi, le nom du joueur est maintenant complètement rayé de la liste du club. On pourrait bien penser qu’après l’échec des négociations avec Bouaïcha, Saoudi pourrait se tourner vers Achoui. Or, pour celui-là, ça s’annonce plus délicat. Même si l’ancien international a donné son accord de principe au club, les chances de le

L

voir porter le fameux maillot des Sang et Or sont minimes, car jusqu’ici, la direction de son club actuel, le MCO, refuse de le laisser partir.

Saoudi veut un milieu de terrain pour clore le mercato
Même si l’équipe vient d’être renvoyée aux cordes pour ces deux dernières pistes, Saoudi, le manager de l’équipe, ne perd pas espoir. Le club envisage de faire signer un dernier joueur, avant de clore définitivement le mercato. C’est ainsi que le staff voudrait

un meneur de jeu qui doit tout d’abord avoir de l’expérience pour aider le club à réaliser ses projets. Pour le moment, quelques pistes sont à l’étude, mais la direction ne va pas se précipiter pour choisir sa dernière recrue.

Un attaquant du CRBAF proposé
Toujours au sujet des transferts, on vient de savoir d’une source officielle que le manager Mohamed Merabet aurait proposé un joueur du CRBAF à Saoudi. Pour le moment, le nom du joueur

n’a pas été divulgué, la seule information qu’on détient est que ce dernier évoluerait en attaque. Sachant que pour ce compartiment, l’équipe a déjà fait ses achats, mais Saoudi aurait décidé de ne pas fermer la porte à cette proposition et aurait promis au manager de bien y réfléchir.

Azzel exige des garanties de Masrour

A

A. M.

u moment où toutes les équipes ont entamé la préparation de la nouvelle saison, le club de Reghaïa tarde à se décider. En effet, la direction n’a décroché que l’accord de l’entraîneur et de certains joueurs pour continuer avec le club la saison prochaine. Concernant le recrutement des nouveaux joueurs, tout est encore au point mort. Le président de section du NARBR, Nourdine Azzel, refuse d’entamer son travail sans des garanties du président du club, Rabah Mesrour. D’après nos sources, Azzel aurait demandé des garanties financières de la part du président pour clore les négociations entamées avec certains joueurs. Cette fois, il refuse de refaire les erreurs de la saison écoulée. Il faut dire qu’après son élection, toute la famille reghaouie s’est mobilisée aux côtés de Nourdine Azzel, afin de l’aider à accomplir sa mission.

Mesrour indésirable à Reghaïa
De son côté, le président du club, Rabah Mesrour, est devenu indésirable à Reghaïa. En effet, plusieurs proches et supporteurs de l’équipe nous ont avoué que son maintien à la tête du club ne plaît pas à tout le monde. Cela confirme ce que nous avons déjà publié dans nos éditions précédentes, à savoir que le président qui n’a pas mis les pieds à Reghaïa depuis une année ne mérite pas d’être à la tête du club.

Bessaha «Nous travaillons d’arrache-pied
Comment se déroule votre stage en Tunisie ?

depuis notre arrivée en Tunisie»
Programmer un stage très tôt serait-ce une bonne chose pour le club ?
Si la direction a pris cette décision, c’est pour qu’on puisse être prêts physiquement, avant le début du Ramadan. En ce mois sacré, il nous serait impossible de bénéficier d’une préparation comme celle d’aujourd’hui en Tunisie. Ainsi, on aura tout au long de ce mois des matchs de préparation, on ne fera qu’entretenir notre forme.

Tout se passe très bien jusque-là. C’est un stage fermé, nous sommes loin de la pression. Franchement, le coach Djelloul a bien fait de choisir ce site.

tuée de joueurs expérimentés et de quelques jeunes. Nous auront du sang neuf ainsi que des joueurs chevronnés pour les grands rendez-vous.

Après presque une semaine de préparation, que pourriez-vous nous dire de ce stage ?
Je ne pense pas être capable de pour vous donner mes impressions techniques sur la préparation. C’est le travail du coach. Tout ce que je peux vous dire, c’est que nous travaillons d’arrache-pied depuis que nous avons mis les pieds en Tunisie.

Ce ne sera pas facile de décrocher une place de titulaire…
Je m’y attends un peu à cela. Mais vous savez, la concurrence est une bonne chose pour une équipe. Sachez que tout le monde se donnera à fond pour décrocher une place dans les 11. Ce qui ne sera que bénéfique à l’équipe.

Les responsables veulent convaincre Benzarga de rester
Loin des problèmes administratifs, les responsables du club insistent pour le maintien de l’attaquant Benzarga, pour une autre saison, au NARBR. En effet, le joueur, qui a apporté un plus certain à l’équipe, sera très utile la saison prochaine, surtout que l’équipe ne compte pas revivre le scénario de la saison précédente.

Que pensez-vous des nouvelles recrues ?
Les dirigeants du club ont bien étudié le marché des transferts et décidé de bâtir une équipe consti-

A. M.

USMBA
On ne se soucie guère de l’avenir du club
l est vrai que du côté des supporters, on s’attendait à un renouveau prometteur, mais ne voyant rien de concret se profiler à l’horizon, l’on craint vraiment pour l’avenir du club. Il y a des signes qui ne trompent pas, le plus dur est à venir. Beaucoup de questions se posent en cette période dans les sphères du club. Dans le Tout BelAbbès, les fans sont aux aguets et ne cessent de se demander de quoi sera fait l’avenir de l’USMBA. A l’évidence, une telle question mérite d’être posée lorsqu’on connaît les chambardements quimarquent le quotidien du club. Les événements défilent à une allure démesurée, mais rien de concret qui puisse rassurer les milliers d’inconditionnels n’a été entrepris. Serait-ce le retour à la case départ ? Les craintes et les appréhensions des supporters sont, désormais, visibles. Devant une telle situation, les dirigeants semblent à la case la case départ, tentant de recoller les morceaux du club et essayer de repartir du bon pied. En dépit des intentions des responsables de l’USMBA de bâtir une équipe à même de lui assurer un statut en Ligue 2, en engageant un entraîneur de renom avec des recrues capables de relancer le club, rien ne semble pour autant changer la donne, du moins pour les connaisseurs qui restent sceptiques. Sur le terrain, la réalité est complètement autre, car très peu croient à une équipe de l’USMBA new-look, comme ne cessent de le déclarer ses dirigeants. Les supporters veulent l’implication du wali Tout ce qui se dit çà et là n’est que tumultes et clabaudages. Face à cette situation, nombreux sont ceux qui désirent que le wali prenne en charge «le dossier USMBA», en sollicitant des personnalités, des promoteurs et

CRT
Dans l'attente du concret
a délégation du CRT qui s'est rendue à Alger se composait du président du CSA, du président de la Ligue de football, Hadj Hachemi, et du trésorier du club, Achour. Cette dernière a rencontré le président de la FAF, Raouraoua, et un réeprésentant du ministère de la Jeunesse et des Sports. Des explications ont été présentées aux responsables du football national ainsi que les responsables du sport, mais en matière de résultat, rien de concret n'a été tiré de ce voyage à la capitale. des hommes d’affaires, afin de les sensibiliser sur le sujet. Cependant, ces derniers ne seraient pas prêts et auraient ouvertement signifié que prendre les commandes du club ne leur a même pas effleuré l’esprit.Même s’ils s’étaient montrés disposés à aider financièrement l’USMBA, le fait de s’impliquer dans la gérance directe du club demeure assujetti au contexte. Réussira-t-on à sortir de l’auberge ? Cela dit, c’est le black-out total, car aucune solution pour rassurer les supporters ne se profile à l’horizon. Non seulement le président Djillali Bensenada et les autres membres du CA se retrouvent avec les mains liées, à cause du problème financier, mais aussi aucun dénouement n’est annoncé. La situation de l’USMBA est telle que l’opinion sportive bel-abbésienne assiste à des spéculations croisées. Compte tenu de l’actualité qui décrit la réalité de l’USMBA, des nouvelles rassurantes sont loin d’être proches. Et pour cause, on veut ce déchirement qui caractérise la famille USMBA perpétuellement. Les luttes allant jusqu’à accuser l’une et l’autre des parties alimentent au quotidien, la chronique de l’USMBA. Cela dit, le club n’est pas sorti de l’auberge et le professionnalisme n’est qu’un mot dénué de tout sens. Pis encore, on assiste à des tirs croisés entre les différentes factions, ce qui laisse supposer que la fin de la guéguerre n’est pas pour demain. Une nouvelle approche de gestion Sachant que le club a besoin d’une véritable métamorphose, le président de l’USMBA prône une nouvelle statégie en matière de gestion, en élaborant une esquisse de «redressement» s’étalant sur plusieurs années. Un plan ayant trait essentiellement au nouveau mode de fonctionnement du club puisque plusieurs points relatifs au progiciel font l’objet d’une concertation entre les membres du comité. Raviver l’effectif L’un des points sensibles auquel songe la direction de l’USMBA porte sur le rajeunissement de l’effectif. Ce changement de politique intervient à un moment où les responsables ont fait un constat préoccupant Du recrutement qui a coûté au club les yeux de la tête, sans pour autant réaliser les résultats escomptés. C’est fort des enseignements de l’exercice échu que le président de l’USMBA compte, désormais, opter pour la politique du terroir en redonnant la priorité aux jeunes du cru à partir de la saison prochain. Ainsi, plusieurs éléments des -20 et _21 ont été promus en équipe seniors. Benchohra, Bénali, Bendjbara, Guerriche et Benyamina feront partie de la nouvelle génération. Vers la politique du terroir Relégués au dernier rang, les jeunes, l’investissement le plus sûr, dontcertains ont démontré des qualités indéniables, devraient être, durant cet exercice, la rampe de lancement d’une nouvelle stratégie. Dans ce cas de figure, de nombreux éléments constituent un exemple édifiant pour bâtir une équipe moins coûteuse, mais surtout stable et porteuse de grands espoirs. Cela dit, avec la politique du rajeunissement, l’USMBA sera-t-elle prête à retrouver sa sérénité durant les saisons à venir ? C’est là toute la question qui taraude les esprits des fans qui, malheureusement, suivent les «événements» des leurs avec beaucoup d’inquiétude et attendent le soulagement avec impatience.

I

L

dernière pour le club et que cet argent a été dépensé à tort et à travers sans que le club n'achète un bus pour l'équipe, raison pour laquelle des responsables du MJS ont demandé aux dirigeants du club CRT des éclaircisements sur cet argent pour pouvoir bénéficier de l’aide des pouvoirs publics.

Le CRT peut recruter
Puisque le club témouchentois a retrogradé, il pourrait, selon une source de la délégation qui a séjourné à Alger, recruter des joueurs amateurs ou ceux issus de la wilaya. Ainsi, une petite fenêtre s’est ouverte pour les dirigeants témouchentois pour qu'ils puissent recruter des joueurs, en vue de la saison prochaine où ils comptent retrouver la Ligue 2.

Raouraoua connaît les problèmes du CRT
La rencontre avec le président Raouraoua a été fructueuse, selon les membres de la delegation, du moment que le premier responsable du football national s'est montré compréhensif aux sollicitations des dirigeants témouchentois, quant au statut du club qu'ils souhaitent voir “récupérer” son statut d’amateur, en raison de la rétrogradation du club et devant l'entetement du P-DG du SSPA de récupérer les 600 millions de centimes des actionnaires du club. Ainsi et au vu de la situation du club, tout porte à croire que le CRT retrouvera son statut de club amateur prochainement, à l'instar des clubs qui ont rétrogradé dernièrment.

Benamar proche du MCO
Après les contacts du MCA, du CRB et de l'ESS, c'est au tour du club oranais, le MCO, qui veut s'attacher les services de l'ailier Volant, Abdellatif Benamar. Ce dernier, qui nous a annoncé l'information, est très chaud pour porter les couleurs du MCO, sortout pour se rapprocher d'Oran où reside sa famille et pour qu'il puisse évoluer dans le club de son rêve.

Kouridet et Bouterfes signent à Sfisef
Ayant longtemps patienté que la nouvelle direction les contacte pour rempiler, les deux défenseurs Kouridet et Bouterfes ont finalement décidé de porter le maillot du CRB Sifsef qui a accédé en division Amateur. Ainsi, ces deux défenseurs auront choisi un club qui sait reconnaître les mérites de tout un chacun.

Le MJS n’apportera son aide qu’à la seule condition qu’on justifie l’argent destiné pour le bus
Le MJS ne semble pas être emballé par les les doléances de la délégation témouchentoise, en raison du problème d'argent du bus qui a été débloqué l'année

M. O. N.

Bensalah

20

N° 2329 Vendrdi 28 juin 2013

Coup d’œil International
Coupe des Confédérations : 1/2 finale Brésil 2 - Uruguay 1

Scolari
Thiago Silva «Nous n’avons pas
bien joué, moi en particulier !»
Lors d’un long entretien accordé à L’Equipe, le capitaine de la Seleçao, Thiago Silva, a eu le courage et l’honnêteté d’affirmer après la difficile victoire contre l'Uruguay (2-1), qu'il était coupable sur le but adverse, signé Cavani en seconde période. Thiago Silva, comment expliquer le visage brouillon du Brésil lors de cette demi-finale ? Il y avait de la nervosité à l’idée d’affronter l’Uruguay qui est un vieux rival. Comme dans tout match, il y a des points positifs et négatifs. Le négatif c’est que, globalement, nous n’avons pas bien joué, moi en particulier. Le positif, c’est qu’on s’est efforcé malgré tout de rester bien positionné et on a fait en sorte de ne pas donner trop d’opportunités de buts à l’Uruguay. Au final, je resté très tranquille dans ma tête parce que je sais qu’il est normal qu’une équipe en construction rencontre parfois de telles difficultés. Le but uruguayen est venu d’une erreur de relance que vous avez commise… Pour bien comprendre, il faut savoir que je traînais une petite douleur à la jambe droite, après un duel avec Diego Lugano en première période. Ça m’a gêné sur cette relance. Dans une situation normale, j’aurais dégagé le ballon vers l’avant. Maintenant, cette douleur ne m’a pas empêché de finir le match et ça ne m’empêchera pas d’être opérationnel pour la finale. Quelle qu’en soit l’origine, j’assume cette erreur à 100%. Nous avons encaissé trois buts en quatre matches dans cette compétition et, sur ces trois buts, deux proviennent directement d’erreurs individuelles de ma part. Chaque fois que j’en commets une, j’ai du mal à m’endormir. Je vais la visionner plusieurs fois et réfléchir de façon à ne plus la répéter à l’avenir.

Très heureux au coup de sifflet final de voir son équipe passer l’obstacle de l’Uruguay, en se hissant en finale de cette Coupe des Confédérations «2-1», Luiz Felipe Scolari estime que la ferveur des supporters a aidé ses joueurs à s'imposer dans un match assez engagé, selon des propos rapportés par Lequipe.fr : «On est encore en construction. C’était un match compliqué et il faut en passer par là pour avancer. Toute l’équipe se sert de cette compétition pour grandir. C’était un match différent que contre l’Italie. Avec l’Uruguay, il existe une vieille rivalité. Les joueurs étaient nerveux. C’est normal parce qu’on n’est pas encore une équipe complètement aboutie. L’objectif reste d’être au point pour la Coupe du monde. On a gagné parce que les joueurs ont livré un effort énorme mais ce qui nous a fait gagner, c’est le public. Je ne sais pas combien ils étaient. Mais, dans les moments difficiles, la ferveur de nos supporters a rendu les joueurs plus forts. La façon dont ils ont continué à chanter l’hymne brésilien, même quand la musique s’est arrêtée, cela a donné des bonnes vibrations aux joueurs. Ce soutien populaire est intéressant, aussi, en vue de la Coupe du monde. Au début du mois, nous voulions retourner deux fois au Maracana, ce dimanche pour la finale de la Coupe des Confédérations, mais aussi le 13 juillet 2014, pour celle du Mondial… Le nom de notre adversaire en finale m’importe peu. Ce que je vois, c’est qu’avec quatre victoires en quatre matches, on est sur le bon chemin. J’insiste d’ailleurs auprès des joueurs sur ce point. Devant eux, mon discours est axé à 90% sur les progrès qu’ils ont déjà accomplis et à 10% sur ce qu’il leur reste à améliorer. Leur parler autant de ce qu’ils font de bien, c’est ma façon de leur redonner confiance. Jeudi soir, lors d’un débriefing avec la vidéo, je leur montrerai ce qui n’a pas marché, mais aussi les 90% du match qui m’ont plu. Je dois les encourager et leur montrer qu’ils sont désormais bien meilleurs qu’avant le début de la compétition», a reconnu l’ancien sélectionneur du Portugal.

«On est sur le bon chemin»

Même si Thiago Silva a reconnu qu’il était fautif sur l’action de l’unique but uruguayen, le latéral gauche Marcelo a eu beaucoup de mal, lors de son duel face à Cavani. Le défenseur du Real Madrid a indiqué selon Sambafoot.com, avoir connu une soirée difficile mais se félicite de la victoire et de la qualification de son équipe pour la finale de cette Coupe des Confédérations : «Les circonstances étaient particulières car nous savions que ce match était décisif. C'était une journée bizarre. Nous avions pris l'habitude de faire tourner le ballon, d'échanger des passes rapides et de dominer techniquement. Mais avant même d'entrer sur le terrain, nous sentions que les choses seraient différentes. Même si nous avons bien joué depuis le début du tournoi, il est important de rappeler que cette équipe se construit encore. Nous apprenons à chacune de nos sorties et, aujourd'hui, nous avons fait une découverte importante : nous avons appris à souffrir.»

Marcelo «Nous avons appris à souffrir»

et c’est là que nous jouons»

Fred «Ici c’est chez nous

Julio César «Nous devions
En attendant de connaître sa future destination en club, le portier brésilien, Julio César, qui ne jouera plus avec la formation anglaise de QPR, a livré un grand match face à l’Uruguay, en stoppant notamment un penalty tiré par son ancien coéquipier à l’Inter Milan, Diego Forlan. Au coup de sifflet final, il pouvait laisser exploser sa joie et parler de la force mentale qui anime cette Seleção depuis le début de la compétition, selon Sambafoot.com : «C'est ça. Il était clair que nous étions sous pression et, pour bien la gérer, nous devions absolument contrôler nos nerfs. Au cours de mes années passées avec la Seleção, nous avons parfois gagné de cette manière : aux forceps, sans forcément réus-

absolument maîtriser nos nerfs»
sir de grandes choses techniquement. Il ne fait aucun doute dans mon esprit qu'il s'agit d'une bonne chose. Ça fait du bien et ça aide à mûrir.»

Malgré l'élimination de l'Uruguay contre le Brésil (1-2) en demi-finale de la Coupe des Confédérations, le sélectionneur de la Celeste, Oscar Tabarez, n’a pas voulu critiquer ses joueurs, en retenant de nombreux points positifs, selon lequipe.fr : «Malgré la défaite (1-2), ce match montre à mes joueurs qu’ils sont sur le bon chemin. Physiquement, l’équipe est très bien. On est redevenu compétitifs contre des équipes majeures. Ce groupe commence à accumuler beaucoup d’expérience. Ce sera un plus en vue de la fin des éliminatoires de la Coupe du monde. On peut encore se qualifier depuis notre victoire au Venezuela au début du mois. Cela dépendra de notre état d’esprit. Avant le début de cette Coupe des Confédérations, on savait que le match-clé serait le deuxième, contre le Nigeria. C’était le match à gagner à tout prix pour atteindre les demi-finales, ce qui était notre objectif minimal. Aujourd’hui (mercredi), on a su imposer par moments une grosse pression au Brésil. Cavani avait un rôle important sur le côté et Rodriguez a soutenu nos deux milieux axiaux, ce qui a compliqué le développement du jeu brésilien. Pendant longtemps, il nous manquait quand même un peu de vitesse pour atteindre notre avant-centre (Diego Forlan). On y est mieux parvenu en seconde période, mais cela n’a pas suffi puisqu’on cède en fin de match sur ce but sur coup de pied arrêté. Il nous faut maintenant évacuer la tristesse de cette élimination pour se présenter dans les meilleures conditions au match pour la troisième place, samedi prochain.»

«Evacuer la tristesse de cette élimination»

Oscar Tabarez

Après son doublé face à l’Italie, l’attaquant brésilien Fred a contribué activement au succès du Brésil face à l’Uruguay «2-1», en ouvrant la marque pour son équipe. Après la rencontre, l’ancien attaquant lyonnais a reconnu avoir voulu répondre au défenseur du PSG, Lugano qui, avant la rencontre, avait durement critiqué Neymar, allant jusqu’à dire que sa sélection allait l’emporter, selon Sambafoot.com : «Nous avons tous entendu, avant la rencontre, Lugano parler notamment sur Neymar et de façon négative. Donc une fois sur le terrain, j’ai dit ici c’est chez nous et c’est là que nous jouons. Sur le but, je le vois déborder, il frappe mais s’est dévié et le ballon me revient. Dieu seul sait comment je la reprends et elle s’en va sur le côté pour entrer dans le but, Dieu merci.»

David Luiz «On s’est

Contraint de céder sa place à Dante, en première période face à l’Italie, le défenseur central David Luiz était de retour dans le onze de départ face à l’Uruguay. Le joueur de Chelsea, qui a provoqué le penalty raté par Forlan en première période, espère remporter la coupe, selon Lequipe.fr. «On a souffert et ça nous fera grandir. L’Uruguay est une équipe très expérimentée, composée depuis des années par des joueurs de grande qualité, surtout au niveau offensif. On s’est compliqué la vie en commettant des erreurs défensives, dont ma faute qui conduit au penalty, en première période. J’étais en retard sur Lugano et je n’avais pas d’autre choix que de faire faute sur lui. L’arbitre a eu entièrement raison de siffler. Grâce à Dieu, Julio César est un excellent gardien qui a détourné ce penalty. Maintenant, il y a cette finale à l’horizon. C’est un rêve d’enfant de disputer une finale au Maracana. Faisons maintenant en sorte que notre parcours se termine en happy-end !»

compliqués la vie en commettant des erreurs défensives»

N° 2329 Vendredi 28 juin 2013

Coup d’œil International
Man City

21

Les Citizens espèrent Pepe Bien que Florentino Pérez ait déclaré Pepe intransférable, l’intérêt de Manchester City pour le défenseur central s’intensifie. En effet, les Citizens ont décidé de revenir à la charge pour le défenseur portugais, en se montrant prêts à investir jusqu'à 30 millions d'euros, annonce Marca. En attendant la décision de Carlo Ancelotti, le nouvel entraîneur du Real, Manchester City proposerait 3,5 millions d’euros annuels de plus que ce peut déjà toucher Pepe à Madrid.

Real Madrid

Cruyff défend Casillas face à Mourinho
En plus de l’entraîneur Rafael Benitez qui a salué la venue de Carlo Ancelotti à la tête du Real Madrid, pour redorer l’image du club, en taclant au passage son successeur à Chelsea José Mourinho, le légendaire Johan Cruyff a profité d’un entretien accordé à Marca, pour revenir sur le fameux conflit entre le Mou et Iker Casillas, en soutenant le portier espagnol dans cette affaire : «C’est absurde, si absurde… Tu dois toujours respecter tes joueurs, à moins qu’ils n’aient fait des choses inacceptables. Tu ne peux pas parler de tes footballeurs de cette manière, encore moins de Casillas vu sa carrière. Le méchant de cette histoire est soit celui qui est là depuis quelques mois, soit celui qui est là depuis plus de dix ans. Ce n’est pas possible qu’une seule personne, dans ce cas-là un gardien de but, ait changé du tout au tout aussi rapidement. C’est impossible.»

PSG «Un challenge excitant, mais difficile aussi !»

Blanc

Isco, première

Nasri : «Je suis prêt à me battre»
Malgré une saison compliquée et une concurrence féroce, le milieu de terrain offensif Samir Nasri est prêt à se battre la saison prochaine, malgré le recrutement de Fernandinho et Jesus Navas, sans oublier la présence de Milner, Silva et Yaya Touré : «Je suis prêt à me battre. Si ce n'était pas le cas, je serais chez moi en train de jouer au ballon avec des amis», a-t-il lancé à Sky Sports. «Ce club est l'avenir. Ils ont investi beaucoup d'argent depuis trois ans et maintenant ils ont une excellente équipe qui peut se battre dans toutes les compétitions. Je veux faire partie de l'histoire. La concurrence nous rendra meilleurs. Quand on est joueur, on a de l’ambition et on vibre pour ce genre de concurrence», a ajouté l'ancien Marseillais.

Paulinho nie la moindre recrue d’Ancelotti offre du Real
Buteur décisif face à l’Uruguay en demi-finale de la Coupe des Confédérations, Paulinho, le milieu de terrain du Brésil, a démenti être en contact avec le Real Madrid. «Pour le Real Madrid, ce n'est pas vrai, a assuré le Brésilien. La seule offre vient de Tottenham. Mais comme je l’ai déjà dit, je prendrai ma décision après la Coupe des Confédérations.» Les Spurs auraient fait une proposition d'environ 20 millions d'euros afin d'inciter les Corinthians à lâcher Paulinho qui a des chances sérieuses de disputer le Mondial l'année prochaine. Le club auriverde pourrait rapidement confirmer que les Londoniens ont remporté la partie en ce qui concerne Paulinho.

Nouvel entraîneur du PSG, Laurent Blanc a tenu, hier, sa première conférence de presse dans l'auditorium du Parc des Princes, en compagnie du président Nasser Al-Khelaïfi. Après un rapide discours de ce dernier, Laurent Blanc a pris la parole pour ses premiers mots en tant qu’entraîneur du club francilien. «Je suis très heureux d’être ici pour cette présentation. Très fier d’entraîner un club comme le Paris Saint-Germain. Je sais ce qu’il nous attend, que c’est un challenge excitant, mais difficile aussi. Moi et le staff mettrons tout en œuvre pour remplir les objectifs fixés et aussi d’offrir un beau spectacle.» Pas vraiment le premier choix des dirigeants parisiens, l’ancien défenseur de l’OM, a répondu avec le sourire. «Effectivement, la date est tardive, mais le plus important, c’est qu’elle soit là. C’est pour ça que je suis heureux d’être là. Il y a un marché de joueurs, mais il y a aussi un marché d’entraîneurs. Ce n’est pas bien grave, le fait de ne pas être le premier dans une liste. J’ai fait ma Annoncée depuis quelques jours, l'arri- carrière de joueur en n’étant pas dans une vée d'Isco a été officialisée par le Real Ma- liste. Le plus important, c’est d’être choisi. drid. Le club espagnol annonce sur son Voilà mon état d’esprit. Je veux bien préaux attentes qui site officiel le transfert du milieu offensif. parer l’équipe et répondre m’ont été fixées.» Alors que beaucoup douLe prodige de 21 ans s'est engagé pour les tent de sa capacité à gérer le vestiaire du cinq prochaines saisons et aurait coûté en- PSG, Laurent Blanc s'est notamment exviron 30 millions d'euros aux Merengues. primé sur sa relation avec le Suédois Zlatan Actuellement en vacances après avoir Ibrahimovic. «Dans tous les grands clubs, remporté le titre de champion d'Europe le vestiaire est difficile à gérer. Les résultats du vestiaire sera faEspoirs avec la Rojita, Francisco feront que la gestion cile ou pas. Ibra est important pour le PSG. Román Alarcón de son nom com- Il a prouvé que c'était un grand joueur et plet passera sa visite médicale le 3 un grand professionnel. Avec son statut et juillet prochain, avant d’être pré- ce qu'il a démontré, j'espère qu'il sera un senté à Santiago Bernabeu dans exemple. Il fait partie des leaders du la foulée. Le président du Real groupe. Il doit attirer l'équipe vers le haut», de diplomatie Madrid, Florentino Pérez, a a reconnu avec beaucoup l’ancien sélectionneur de l’EDF.

confirmé le transfert du milieu de terrain de Malaga lors de son passage sur la radio espagnole RNE. «Un accord a déjà été trouvé avec le club et le joueur. Isco sera présenté la semaine prochaine, il n’a plus qu’à passer la visite médicale», a annoncé le dirigeant madrilène.

Nasser Al-Khelaïfi
«T. Silva et Zlatan resteront au PSG jusqu’à la fin de leur contrat»
Malgré le départ de Carlo Ancelotti au Real Madrid et la nomination de Laurent Blanc, le président du PSG, Nasser AlKhelaïfi, a décidé de mettre fin aux rumeurs de transfert concernant Ibrahimovic et T. Silva : «Je lis beaucoup de choses dans les médias mais Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic resteront au PSG jusqu’à la fin de leur contrat», a confié le président du PSG à l’issue de la conférence de presse de Laurent Blanc, en se montrant assez confiant pour l’avenir : «Je suis très heureux de présenter notre nouveau coach que vous connaissez tous. Il a été un grand joueur, il est champion du monde, champion d’Europe. Je suis très fier d’être là avec lui. Je suis confiant. On est sur la bonne voie pour atteindre notre objectif. Nous voulons gagner notre quatrième titre de champion de France.»

Tevez «Après le 10 de Maradona
Juventus

Tottenham

à Boca, je porte celui de Del Piero à la Juve»

un an de la fin de son contrat à Man City, Carlos Tevez a décidé de rejoindre la Juventus Turin. L’occasion pour l’attaquant argentin de 29 ans de dévoiler ses ambitions : «Avec la Juventus, je me sens obligé de gagner le Scudetto. Et comme tout le monde, je rêve de gagner la Ligue des champions.» Après avoir passé sa visite médicale, l’international argentin s’est engagé pour trois ans avec la Vieille Dame. Un transfert estimé à 12 millions d’euros. Après sept saisons en Angleterre, ponctuées par trois titres de champion et une victoire en Ligue des champions, c'est avec ambition que Carlos Tevez débarque en Italie. Les journalistes ont bien évidemment interrogé Carlos Tevez sur sa motivation à rallier l'Italie, alors qu'il

A

évoluait en Premier League, considéré comme le meilleur championnat au monde à l’heure actuelle. «J'ai pris la décision de rejoindre la Juventus au moment même où l'on m'a appelé. Mon envie de venir ici s'explique aussi par le fait que c'est l'un des meilleurs clubs du monde. Le championnat italien (la Serie A, nldr) m'a toujours plu.» L’ancien joueur des Red Devils a décidé de récupérer le numéro 10, plus attribué depuis son départ il y a un an, du légendaire Alessandro Del Piero : «C'est un plaisir d'arborer le maillot de Del Piero, un grand joueur pour qui j'ai beaucoup d'estime. A Boca Juniors, j'ai déjà porté le numéro 10 de Maradona. Le défi n'est pas de le porter, mais d'être au service de la Juventus. Jouer avec Andrea Pirlo rendra les choses plus faciles pour moi. C'est un honneur de pouvoir évoluer aux côtés de champions comme lui.»

à tout Le Real Madrid est vraiment prêt h pour s'attacher les services de Garet , le Bale ! Voulant écarter les courtisans é de président des Spurs, n’a pas hésit os fixer la somme de 100 millions d’eur du Galpour négocier un probable départ prêts à lois, sauf que les Merengues sont au proposer une offre assez alléchante s, le board de Tottenham. Selon The Time disposé président Florentino Perez serait te (50à verser une indemnité conséquen avec, en 60 millions d'euros) à Tottenham Fabio plus du latéral gauche polyvalent argenCoentrão mais surtout l'attaquant tin Gonzalo Higuain.

Le Real prêt à offrir Higuain-Coentrão pour avoir Bale ?

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

22

Le Buteur n° 2329 Vendredi 28 juin 2013

V SA tile

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page parur.com jeux-sante@lebute

Inu

Sudoku S u d o k u n° 3 2 8
3 1 3 2 4 7 9 4 1 3 7 6 4 3 9 6 8 7 5 7 6 8 2 7 6 5 8 4 9 1 5 8 2 9

Le chien QCM d'Eve Angeli s'appelle Que sont Chamalow. les hiéroglyphes ?
ous ?
a- Une sorte de serpent b- Des desserts c- Une forme dʼécriture très ancienne

L
TABLE

’intrus
SANDWICH LANDAU

BOYCOTT

LS V
eaviez-

Qui c’est ?
Bernard Schwartz

Robinet M R E S O B U VA R C AVI E S T
Charade
- Mon 1er n'est pas dur. - Mon 2e est une notion de temps. Mon 3e est une préposition. Mon tout est jaune et pique.
Dans la littérature du Moyen Age, le prénom «Robinet» ou son diminutif «Robin» était souvent utilisé pour désigner un paysan sot et prétentieux. On ne sait trop quels points communs entre ce type de paysan et le mouton font glisser le mot Robin de lʼun à lʼautre. Robin, le mouton, devient populaire, au point quʼon représente sa tête à lʼextrémité de la canalisation des fontaines. Cette tête en réduction qui laisse couler lʼeau prend naturellement le nom de «robinet» (petit Robin). Depuis, lʼeau a coulé sous les ponts, dans les lavabos, et le «robinet» a perdu la tête.

éli Débusquez 2 capitales européennes élo dont les noms ont été mélangés :

Comment le jouer

Devinette
Qui a dit ?

La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les numéros de 1 à 9.

Quelle est la différence entre des pommes de terre cuites et des pommes en terre cuite ?

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature

E

nigme

Quʼest-ce qui ne pose pas de question mais attend une réponse. Qui suis-je ?

«Avant notre venue, rien ne manquait au monde. Après notre départ, rien ne lui manquera»
Al Manfalouti Omar Khayyâm Karl Marx Faraday

C’est un acteur
Punition physique Joviaux Temps du tourisme Multitude

Mots fléchés
Excès de boisson Mélimélo Dire en musique Parler très fort Prouverait Diffuse Nation Fin de verbe Exil

Ce

jour-là
Combinerais Avoir du mal Condensée Très dévouées Disposez Sévère Coiffures de cimes Finesse Demeurera Porteur dʼimages Imitateur emplumé Grandes galères Donneras soif Firmament Inexacts Vif Pénètra Très calme Broya Investit Vraiment nul Routes de navires La joe Très volumineux des Petits canards parasites Eclairciront Amas de graines Titre de moine Article de bazar Etable à cochons Poèmes lyriques Aven Divisible par deux Outil de soudeur Vent du Nord Cri de mépris Coupa la branche Genre de rapace Marcherai Faire un roman Plat Eclaté Son bonnet va au cancre Périodes de soins Echapatoire Le meilleur Vainqueur du scrutin Chambre meublée Fétu Se décide Racorni Vieux plis Terre du large Rognon Cʼest de lʼor Empeste Singearaignée Virage sur les planches Esprit Pot à eau Ralentisseur Cours du Poémont Anjuré Il vaut lʼargon Resteras confiant Fabrique Ils sont beaux en sculpture Ville de Chaldée Intrigues confuses Voie dʼaccès Pointe de rocher Déchet sanguin Assemblée mondiale Déchiffrée Titres anciens Etat de prêtre

1389 : La Serbie est vaincue par les Ottomans lors de la bataille de Kosovo Polje et perd son indépendance. 1919 : Signature du Traité de Versailles qui annonce la création de la Société des Nations. 1967 : Israël annexe Jérusalem-Est.

Humour…
 Un serpent demande à sa mère : - Maman est-ce que je suis venimeux ? La maman répond : - Mais non pourquoi ? - Car je me suis mordu la langue !  Un escargot s'est fait rançonner par deux tortues. Il va déposer plainte à la police. Là, on lui demande comment ça s'est passé. Il répond : «Je ne sais pas, tout s'est passé trop vite !»  Demandez à un ami de répéter 10 fois, très rapidement, "bourchette". Demandez-lui ensuite avec quoi mange-t-on la soupe ? Il dira à coup sûr "Avec une fourchette" !

La photo du jour

Unités de mots fléchés Fatigués

S u d o k u n°3 3 8 Sudoku

Qui cʼest ? Tony Curtis De qui sʼagit-il ? Charlie Chaplin Charade MOUTARDE (mou-tard-de)
6 9 7 5 2 3 4 1 8 4 1 5 8 6 9 3 7 2 8 2 3 1 7 4 9 6 5 5 3 1 4 8 7 6 2 9 9 8 6 2 1 5 7 8 3 2 7 4 9 3 6 5 4 1 7 5 8 3 4 2 1 9 6 1 6 9 7 5 8 2 3 4 3 4 2 6 9 1 8 5 7
Très élaborés

Solution des jeux…

Lʼintrus TABLE (Les trois autres sont des inventeurs devenus noms communs) Méli-Mélo BUCAREST ET VARSOVIE Devinette Les premières sont plus faciles à digérer. Enigme Le téléphone, car il attend qu'on réponde. Qui a dit ? Omar Khayyâm

QCM c- Une forme dʼécriture très ancienne

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com ute leb té@ jeux-san

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écrassage
Le proverbe du jour

Le Buteur n° 2329 Vendredi 28 juin 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
Horaires des prières
18 Chaâbane 1434

23

JEUDI
BEAU TEMPS

VENDREDI
BEAU TEMPS

«Profitez de la vie : il est plus tard que vous ne le pensez»
(Proverbe chinois)

Jeudi
Dohr Asr Maghreb Icha Fedjr Chourouk : 12h51 : 16h43 : 20h14 : 21h55 : 03h40 : 05h32

Vendredi

Matin : 17 °C A-M : 26° C Vent : 14 km/h Direction : N.

Matin : 17 °C A-M : 26° C Vent : 14 km/h Direction : N.E

ACTUEL

Une Néerlandaise congèle le corps de sa mère
Une Néerlandaise de 46 ans a conservé pendant une semaine le corps de sa mère de 83 ans dans un congélateur, n'arrivant pas à «lui dire adieu» après avoir vécu avec elle pendant dix-sept ans, a-t-on appris ce mercredi de source policière. «La femme avait congelé le corps de sa mère et l'a conservé pendant une semaine», a assuré à l'AFP la porte-parole de la police de Zélande (sud-ouest), Esther Boot, soulignant que la mère était apparemment décédée de cause naturelle. «Elle n'arrivait pas à lui dire adieu», a ajouté Esther Boot. La police avait été prévenue lundi soir par un ami de la famille, qui a assuré «ne plus pouvoir vivre» avec ce secret, a expliqué Esther Boot. Des agents de police se sont directement rendus dans la petite maison qu'occupaient mère et fille à Kamperland, une petite ville du sud-ouest du pays. A l'arrivée de la police, la femme a immédiatement reconnu les faits: «Il n'y avait aucun signe montrant que la mère n'est pas décédée de cause naturelle mais son corps a néanmoins été emmené pour être examiné», a ajouté la porte-parole.

Quelles maladies peut-on attraper aux toilettes ?
Ah, les toilettes publiques… Quʼelles soient en apparence propres ou pas, on y imagine toujours des microbes par millions, prêts à se jeter sur nous pour provoquer gastros et autres joyeusetés. Mais les vrais dangers ne sont pas forcément ceux que lʼon croit… La gastro sʼattrape aux toilettes, aucun doute ! Les gastro-entérites sʼattrapent aux toilettes, c'est certain. Le virus est présent dans les selles, le salissage des mains est pratiquement inévitable. En plus, le fait de tirer la chasse sans fermer le couvercle dissémine les matières, et donc les microbes, dans lʼatmosphère jusquʼà 25 centimètres audessus des toilettes (1). Résultat, le virus se retrouve sur le bouton de chasse dʼeau, les murs, le siège des toilettes, et dʼautres endroits encore selon la configuration de la pièce. Des maladies sexuellement transmissibles aux toilettes ? La possibilité dʼattraper une IST aux toilettes est une angoisse pour certaines personnes. On peut lʼimaginer à cause du contact avec le siège des toilettes, mais si elle est théoriquement possible, les études qui ont été faites nʼont jamais réussi à prouver un cas et si elle existe elle est, de toute manière, extrêmement rare (2). Pas dʼangoisse, donc ! Même si le lavage des mains reste un must. Des allergies aux toilettes Une allergie au siège des toilettes, en revanche, personne nʼy pense jamais… mais ça existe bel et bien ! Il sʼagit de dermatites de contact déclenchées aux cuisses par certaines matières plastiques (polyuréthane) ou par des bois exotiques (3). En lʼoccurrence cependant, les toilettes publiques, que lʼon utilise occasionnellement, sont beaucoup moins problématiques que nos toilettes à nous. Alors attention, à lʼachat, prenez en compte vos allergies et celles des personnes de votre foyer ! Attention, ne pas aller aux toilettes rend aussi malade ! Terminons par un rappel : si aller dans des toilettes publiques nʼest pas toujours une expérience plaisante, ce nʼest pas une raison pour se retenir à lʼexcès ! En effet, ne pas

Recet te

Champignons
farcis aux épinards

Les cyber-attaques sur
téléphones portables explosent
Les utilisateurs de smartphones ne sont pas à l'abri des pirates informatiques qui ont multiplié les attaques sur le front des portables cette année, usant comme arme de la simple escroquerie commerciale jusqu'à l'espionnage industriel, indique une étude parue mercredi. De mars 2012 à mars 2013, le nombre de programmes malveillants introduits subrepticement dans ces téléphones munis d'internet a bondi de 614%, a calculé le cabinet Juniper, basé dans la Silicon Valley, en Californie (ouest). Le système d'exploitation de Google, Android, est particulièrement touché par ces attaques informatiques: il est concerné par 92% des attaques. Ceci s'expliquant par la domination mondiale d'Android sur le secteur, où il occupe environ trois quarts des parts de marché. Mais, estime Karim Toubba, de Juniper, c'est aussi un signe qu'«Android n'a pas un système de filtres sécuritaires aussi rigoureux» , même s'il note que «tous les systèmes d'exploitation ont leurs vulnérabilités».

aller à la selle quand le besoin se fait sentir peut entraîner une constipation douloureuse. Et pour ce qui est de faire pipi, une vidange trop rare, ou incomplète (cʼest souvent le cas pour les femmes qui tentent dʼuriner sans toucher le siège des toilettes) est une cause connue dʼinfections urinaires. Il ne faut donc pas avoir peur des toilettes publiques… ou alors juste assez pour bien se laver les mains ! Comment éviter d'attraper des maladies dans les toilettes publiques ? Simplement se laver les mains. Heureusement, il est toujours possible de se débarrasser des virus, avant quʼils ne nous rendent ma-

lade. Cʼest même assez simple, il faut se laver les mains ! Au moins vingt secondes, à lʼeau courante et avec du savon. Il y a d'autres comportements conseillés : q Evitez de toucher le siège des toilettes (recouvrez-le de papier toilette avant utilisation, mais surtout sans le toucher de vos mains !) q Séchez vos mains, dans la mesure du possible, avec une serviette en papier jetable. Sʼil n'y a qu'une serviette réutilisable, laissez vos mains sécher à l'air libre ! q Evitez de toucher les surfaces vraiment très sales, comme la chasse d'eau ou les poignées de porte. Utilisez du papier hygiénique pour isoler vos mains.

 10 champignons frais  150g d'épinards  1 cuillère à soupe de crème fraîche  2 triangles de fromage  1 œuf  2 cuillères à soupe de jus de citron  De lʼhuile d'olive  Sel, poivre s Laver les champignons et couper les pieds, arroserles de jus de citron, saler et poivrer. s Laver les épinards tout en les triant et faire-les blanchir 15 minutes dans l'eau bouillante, compresser-les au maximum

pour éliminer tout le jus puis hacher-les. s Dans un saladier, mélanger les épinards hachés avec la crème fraîche et le fromage, sel et poivre, ajouter l'œuf pour lier. s Farcir les champignons avec le mélange d'épinards. s Arroser un plat allant au four avec l'huile d'olive et placer les champignons farcis. s Faire cuire dans un four préchauffé à 180°C jusqu'à ce qu'ils soient cuits. Servir aussitôt.

10 trucs pour un cerveau plus puissant
Le cerveau est doté de capacités inimaginables ! Et on est très loin de les exploiter à 100%. Voici 10 trucs pour booster sa matière grise et avoir un cerveau plus puissant.

A AIGUISER DES LAMES DE RABOT
stuce
Quand le rabot nʼest plus aiguisé, il suffit de mettre les lames sur un support et de prendre une ponceuse à bande et de la mettre à lʼenvers sur un étau. Allumer la ponceuse et passer la bande sur les lames du rabot. Il faut faire doucement et les lames vont être parfaitement aiguisées.

Ne vous laissez pas aller à la routine !
On croit souvent que les jeunes méchose ! Projetez de faire un morisent plus facilement que leurs voyage, mettez-vous au sport aînés ou quʼavec le temps, nos ca(randonnée, piscine), prenez pacités cérébrales se ramollissent. des cours de musique, continuez Cʼest totalement faux. Il ne faut pas de travailler ou même reprenez se dire quʼon est vieux ! En pratique vos études ! : Ne pas se laisser aller à une oisiA noter : Il nʼa jamais été prouvé veté cérébrale. Il est important scientifiquement que des exerdʼavoir un projet de vie. En effet, quand cices mentaux quotidiens, tels que on est jeune, on est plein dʼambitions et de les sudokus et les mots croisés, empêchaient projets de carrière. A la retraite, cʼest la même nos capacités cérébrales de régresser. Demain : Consommez les bonnes graisses

People

Question
Le poisson rend intelligent Et cʼest bien dommage ! Cette réputation lui Faux ! vient sans doute de ce quʼil est, avec les
fruits de mer et les algues, la meilleure source dʼiodures, sels dérivés de lʼiode. Or, lʼiode est un élément essentiel à la formation des hormones thyroïdiennes, indispensables non seulement à la production dʼénergie par lʼorganisme, mais aussi au développement physique et mental. Rare aujourdʼhui, la carence en iode était autrefois à lʼorigine du crétinisme, affection caractérisée par une arriération mentale, des anomalies de croissance et un goître. De là à conclure que la consommation de poisson, et donc dʼiode, stimulait lʼintelligence, il nʼy avait quʼun pas…

Chris Brown inculpé pour délit de fuite Chris Brown est un véritable
aimant à problèmes, le rappeur a le don de s'attirer les foudres de la justice très régulièrement ! En plus de sa période de probation de 5 ans, suite à l'agression de Rihanna et aux soucis qui l'attendent pour sa bagarre avec Frank Ocean, Breezy vient d'être inculpé pour délit de fuite ! Rappelez-vous, Chris et Karrueche avaient eu un petit accrochage avec une autre voiture dans les rues de Los Angeles. La conductrice de l'autre voiture avait ensuite accusé le rappeur de délit de fuite prétendant qu'il n'avait pas voulu lui montrer son permis de conduire et qu'il lui avait donné un faux numéro d'assurance. Chris vient d'être inculpé pour ces faits ! Révolté, le rappeur laisse exploser sa colère sur Twitter. Il écrit : «J'ai un permis de conduire en règle, et j'ai donné à la femme (la conductrice du véhicule qu'il avait heurté) les bonnes informations. Elle a vu des photographes et a voulu faire une scène.» Chris enchaine avec un autre message : «Elle a appelé la police en pensant qu'elle pourrait soutirer de l'argent à Chris Brown, alors que j'ai suivi toutes les procédures d'usage.»

Ne ws
Sa nté

Pour lutter contre les caries dentaires, manger du fromage
âgés de 12 à 15 ans qu'ils ont divisé en trois groupes. Le premier s'est vu demander de manger du cheddar, le second de boire du lait et le troisième un yaourt sans sucre. Chaque groupe a consommé l'aliment pendant trois minutes et ont après bu de l'eau. Avant et après l'expérience, les scientifiques ont évalué le pH de la plaque dentaire de chaque participant. `En effet, un pH inférieur à 5,5 expose les dents d'une personne à un important risque d'érosion, usant l'émail. «Plus le pH dépasse 5,5, plus le risque de développer des caries diminuent», explique le Dr Vipul Yadav, co-auteur de l'étude. Or, en étudiant les données obtenues, les chercheurs ont constaté que le le groupe qui avait consommé du lait et du yaourt sans sucre n'a pas vu son taux de pH évoluer. En revanche, ceux qui avaient mangé du fromage ont vu leur taux s'élever rapidement, dans la demi-heure suivante.

Une nouvelle étude indienne confirme que consommer du fromage et d'autres produits laitiers pourrait aider à protéger les dents contre les caries. Riche en vitamines et minéraux tels que le calcium et le phosphore, le fromage possède de nombreux bienfaits sur l'organisme, à condition d'être consommé avec modération. Comme les autres produits laitiers, il joue notamment un rôle dans le maintien de la bonne santé des os mais il pourrait aussi aider à lutter contre l'apparition des caries. C'est du moins ce qu'ont indiqué plusieurs études antérieures et ce que confirment aujourd'hui de nouveaux travaux. Menée par le Dr Ravishankar Telgi du Kothiwal Dental College and Research Center en Inde, cette étude affirme que le fromage contiendrait les plus grandes propriétés anti-caries de tous les produits laitiers. Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont suivi pendant plusieurs jours 68 participants

Le

C hiffre du jour

8 000

Un pigeon japonais parcourt 8 000 km à travers l'océan Pacifique
Un pigeon est habituellement capable de parcourir, au mieux, 650 km. Mais un oiseau japonais vient de pulvériser le record de vol en couvrant pas moins de 8 000 kilomètres ! Parti du Japon, ce pigeon a été retrouvé épuisé à Vancouver, dans une base de l'Armée de l'air canadienne. «Nous pensons que le pigeon s'est envolé du Japon et s'est perdu ou a été happé par une tempête, avant de parvenir au Canada en se reposant sur des cargos tout au long de son vol», a indiqué Reg Westcott, de la Mountainaire Avian Rescue Society. C'est la première fois en 17 ans que l'homme voit un pigeon réussir la traversée de l'océan Pacifique, un périple qui doit prendre au moins deux ou trois semaines. Mais comment savoir si ce pigeon vient bel et bien du Japon ? Rien de plus simple ! En effet, l'oiseau portait une étiquette sur laquelle était inscrit le numéro de téléphone de son propriétaire qui est bien un habitant du Japon. Toutefois, celui-ci «n'a pas voulu le faire rapatrier par avion, car cela lui coûterait trop cher», a expliqué Reg Westcott. Après avoir été transféré dans un refuge pour animaux où il a été soigné pour une maladie commune chez les oiseaux, le pigeon sera prochainement recueilli par un éleveur de pigeons de course. Celui-ci espère que sa progéniture présentera les mêmes aptitudes que lui pour la course de fond. «Je suis convaincu que ses petits seront très bons en course de longue distance», a commenté M. Westcott cité par l'AFP. Pour accélérer les démarches d'adoption, l'Association locale de courses de pigeons a même pu s'arranger.

15:00 TV5MONDE, le journal 15:30 Questions pour un champion 16:00 J'ai vu changer la Terre 17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:30 L'invité 17:40 Chabotte et fille 18:05 A table ! 18:35 Tout le monde veut prendre sa place 19:30 Journal (France 2) 20:00 Les années bonheur 21:55 TV5MONDE, le journal 22:05 Tour de France à la voile 22:10 Journal (RTS) 22:40 Le journal de l'économie 22:45 Ma terre 00:15 TV5MONDE, le journal Afrique

11:00 Les douze coups de midi 11:55 L'affiche du jour 12:00 Journal 12:40 Petits plats en équilibre 12:50 Trafic info 12:55 Les feux de l'amour 13:55 Grossesse en danger 15:30 Quatre mariages pour une lune de miel 16:20 Bienvenue chez nous 17:15 Secret Story 18:05 Money Drop 19:00 Journal 19:35 Toi toi mon toit 19:37 Trafic info 19:40 Nos chers voisins 19:50 Nos chers voisins fêtent l'été 21:40 Secret Story 23:25 Secret Story 00:10 Confessions intimes 02:05 Trafic info 02:10 50mn Inside 03:05 Musiques 03:45 Histoires naturelles

12:52 Consomag 13:00 Toute une histoire 14:35 Comment ça va bien ! 15:45 Côté Match 15:50 Point route 15:55 Dernier recours 16:15 Le jour où tout a basculé 16:40 CD'aujourd'hui 16:50 On n'demande qu'à en rire 17:35 Point route 17:40 Mot de passe 18:25 N'oubliez pas les paroles 19:00 Journal 19:40 Histoire d'un rêve 19:41 Mon parcours gagnant 19:42 Emission de solutions 19:45 On n'demande qu'à en rire 22:49 Tirage de l'Euro Millions 22:50 Taratata 00:24 Dans quelle éta-gère 00:25 Journal de la nuit

11:45 Le 12.45 12:05 Scènes de ménages 12:45 Au coeur de la tornade 14:35 Drop Dead Diva 15:25 Fier de ma maison 16:35 Un dîner presque parfait 17:45 100 % mag 18:45 Le 19.45 19:05 En famille 19:50 NCIS : Los Angeles 20:40 NCIS : Los Angeles 21:30 NCIS : Los Angeles 22:20 NCIS : Los Angeles 23:05 NCIS : Los Angeles 23:55 Justified 00:45 Justified 01:30 Earl 01:55 Earl 02:20 Earl 02:45 Météo

N° 2329 VENDREDI 28 JUIN 2013

Cil a dit lui

omme

«Dorénavant, c’est moi seul qui m’occuperai du recrutement»
Boudjemaâ Boumella, président du MCA

Le Real Madrid et Zidane en Algérie au mois de Ramadhan !
La date exacte et l’adversaire restent à déterminer

Au secours ! Le Mouloudia a son Haddad !
Ce n’est pas de la langue de bois

que «le Real Madrid viendra au complet à ce match, avec également Zinédine Zidane qui est le manager de l’équipe». Il est à souligner que Zidane est également, à compter de la nouvelle saison, l’adjoint du nouvel entraineur du Real, Carlo Ancelotti.

«Si je viens au Mouloudia, ce sera avec mon équipe et mes idées» Nacer Bouiche, ancien joueur du MCA Le Mémorial Abtouche le 2 juillet à Tizi Ouzou
En hommage au regretté Mansour Abtouche, l’un des fondateurs et le premier président de la JS Kabylie, la direction de la jeunesse et des sports de la wilaya de Tizi Ouzou organisera, le 2 juillet, le premier Mémorial Abtouche. Plus qu’un tournoi, il s’agira d’une journée de commémorations multiformes à travers des matches de football, une exposition, des conférences et même une visite guidée des invités au chantier du nouveau stade de Tizi Ouzou, actuellement en cours de construction. Pour le tournoi de football, il y aura la participation des vétérans de la JSK, ceux du MC Alger (clubs dans lequel avait joué Mansour Abtouche comme gardien de but dans sa jeunesse), une sélection d’anciens internationaux des années 80 et l’équipe des vétérans de l’IRB Maghnia. Ce mémorial, appelé à se renouveler chaque année, est inclus dans le programme de commémoration du 51e anniversaire de l’Indépendance.

Une chose est sûre concernant ce match : il se déroulera lors d’une soirée du mois de Ramadhan. La date exacte ainsi que l’adversaire seront déterminés par les pouvoirs publics. Il est peu probable que ce soit la sélection nationale qui soit appelée à donner la réplique à l’équipe madrilène, vu que les confrontations entre clubs et sélections ne sont pas reconnues par la FIFA et que les joueurs internationaux, dont la majorité évoluent en Europe, ne seront pas libérés par leurs clubs pour ce match vu qu’il n’est pas programmé à une date FIFA. Ce sera donc une équipe de

club qui devrait être choisie ou, à défaut, une sélection de joueurs locaux.

Le stade du 5-Juillet pourrait être réquisitionné avant qu’il ne soit rénové
Il reste aussi à déterminer le lieu de déroulement du match. Les organisateurs aimeraient que ce soit le stade du 5-Juillet qui abrite cette rencontre de gala, vu que c’est le plus grand du pays, afin de pouvoir accueillir le plus de monde possible. Cependant, ce stade doit être fermé pour des travaux de rénovation. Si ces travaux n’ont pas encore commencé, il est probable que le stade soit réquisitionné, le temps de faire jouer ce match. Autrement, les organisateurs seront obligés de se tourner vers un autre stade (Annaba, Oran ou Constantine).

e Real Madrid revient en Algérie, 31 ans après ! Le club le plus étoilé d’Europe viendra disputer un match de gala au mois de Ramadhan, dans une initiative parrainée par l’opérateur public de téléphonie mobile, Mobilis, dans le cadre des festivités de commémoration du 51e anniversaire de l’Indépendance. C’est le P-DG de Mobilis, Saâd Damma, qui en fait personnellement l’annonce, hier, à Tlemcen.

L

Saâd Damma (P-DG Mobilis) : «Le Real viendra au complet et Zidane sera là»
Dans une déclaration au Buteur, M. Damma a souligné que «l’organisation de ce match s’inscrit dans le programme d’action de Mobilis visant à développer des actions en direction de la jeunesse, surtout que nous approchons de la fête de l’Indépendance de l’Algérie». Il a assuré

La dernière visite du Real en Algérie remonte à 1982
La dernière fois que le Real Madrid était venu en Algérie remonte au 1er mai 1982. Il avait affronté la sélection algérienne qui préparait le Mondial-82, au stade du 5-Juillet et le match s’était soldé par la victoire des Verts 2-1, avec des buts inscrits par Rabah Madjer et Nacer Bouiche. En 1977, le Real Madrid avait reçu le MC Alger au stade Santiago-Bernabeu en demi-finale d’un tournoi amical qui avait vu les Madrilènes l’emporter 2-1.

Des culturistes algériens ont exhibé leurs muscles à Schwarzenegger

Ronaldo plante des mangroves en Indonésie
Actuellement en vacances, Cristiano Ronaldo en profite pour honorer ses engagements caritatifs. Cette semaine, il était à Bali, capitale de l’Indonésie, où il a planté, en compagnie du président du pays, Susilo Bambang Yudhoyono, des mangroves, marais maritimes spécifiquement indonésiens en voie de disparition dont il est l’ambassadeur d’un forum pour leur conservation.

Messi n’a lu qu’un seul livre : la biographie de Maradona
On dit des footballeurs professionnels qu’ils sont des cancres en matière de culture, même s’il y a des exceptions avec quelques joueurs très cultivés. Celui qui est considéré actuellement comme le meilleur footballeur au monde, Lionel Messi, n’est pas hypocrite : il a avoué qu’il n’est pas un fan de lecture. Plus même : il a révélé avoir lu un seul livre dans sa vie, la biographie de Diego Maradona, son célèbre compatriote, ancien footballeur comme lui et considéré pour beaucoup comme le meilleur footballeur de tous les temps. On peut reconnaître un mérite à Messi : même s’il n’a pas beaucoup lu dans sa vie, le peu de lecture qu’il s’est permis lui a été utile.

Avant d’avoir été un acteur remarquable dans les films d’action, Arnold Schwarzenegger a été un grand champion mondial de culturisme (body-building), alignant plusieurs titres de Mister Univers et Mister Olympia. C’est d’ailleurs cette caractéristique qui l’a fait entrer Les au cinéma. A l’occasion de sa visite récente à Oran, celui qui a incarné Terminator a eu droit à une petite exhibition de culseniors et les turistes de l’ouest du pays, fiers d’exhiber leurs musculavétérans de la DGSN tures à celui qui a longtemps été la référence mondiale en la matière. Schwarzenegger a apprécié le spectaont leurs champions cle en affichant un sourire amusé et n’a pas manNon seulement la Police nationale s’implique qué de saluer ces culturistes en herbe. On ne sait de plus en plus dans le mouvement sportif pas, pour autant, s’il les a invités à figurer dans national, notamment en encourageant et en son prochain film… récompensant les actions de fair-play dans le football, mais elle incite même ses éléments à la pratique du sport. C’est ainsi que deux tournois de football, l’un pour les seniors et l’autre pour les vétérans, ont été organisés par la Direction générale de la Sûreté nationale sous le parrainage du patron de la police, le généralmajor Abdelghani Hamel. Celui des seniors a vu l’équipe de la Sûreté de wilaya de Blida l’emporter sur celle de la Sûreté de wilaya de Sidi Bel-Abbès au stade de Aïn Témouchent (2-1) alors que celui des vétérans a été remporté par l’équipe d’Oran aux dépens de celle de Djelfa lors de la finale disputée à Tipasa (10).

Lacarne et Del Bosque se sont croisés au Maracana
La Coupe des Confédérations tire à sa fin au Brésil. Même si l’Algérie n’est pas concernée par la compétition, elle est présente sous diverses formes. En plus de l’arbitre Djamel Haïmoudi et de l’un de ses adjoints, Abdelhak Etchiali, il y a un autre Algérien impliqué dans l’événement : Belaïd Lacarne, président de la Commission nationale d’arbitrage et membre du Bureau fédéral. En sa qualité de membre de la Commission d’arbitrage de la FIFA, il est à Rio de Janeiro dans les structures de l’organisation. Il a même eu le privilège de discuter avec le sélectionneur champion du monde et champion d’Europe, Rafael Del Bosque. Ils ont quand même un point commun : faisant fi de la mode, ils sont restés fidèles à la… moustache.

Footaises
s Schwarzenegger s pressenti pour le poste de préparateur

o L’inf

physique des Verts. s Yahia-Cherif veut le beurre, l’argent du beurre et l’argent de Sonatrach en plus ! s Le MCA a un entraîneur qui ne veut pas venir, la JSK a un entraîneur qui ne peut pas venir...

s s

p eo ple

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful