De notre envoyé spécial en Azerbaïdjan

Ebossé signe pour 2 ans
JSK
QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2333 PRIX 20 DA
www.lebuteur.com

G«Il m’est arrivé de dormir à même le sol avec la sélection scolaire, je supporte tout pour l’Algérie»

G«J’aime Matoub et la Kabylie, la JSK et ses supporters resteront dans mon cœur»

«Raouraoua m’a rassuré que je suis bel et bien libre de tout engagement»

De Bakou, Belkalem dit tout
G«Je suis avec la sélection militaire pour être champion du monde» USMH Laïb rembarre Bounedjah
«Nous ne sommes pas en mesure de lui donner le salaire qu’il exige»

MARDI 2 JUILLET 2013

Lowe (son agent) : «Il fera aussi bien

Maniche que Dabo, voire mieux !» exige un salaire de

Il est attendu aujourd’hui à 14h30

20 000

euros

Geiger menace de partir
MCA

C’est la reprise avec Aït Djoudi ! CRB

«J’ai constaté que beaucoup de choses ont changé depuis la signature du contrat» «Si je reste, je ne jouerai pas à Bologhine»

«C’est toujours un plaisir de retrouver le 1er-Novembre»

Il évolue au R

Bouslimani attendu pour négocier

C Paris

Slimani débouté par la CRL

La venue de Gamondi compromise

Lucescu «Je voulais Belfodil dans mon équipe» A
02
N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Coup franc Équipe nationale

(Entraîneur du Shakhtar Donetsk) :

Ce qu’attend Halilhodzic du match de la Guinée
Plus de cohésion entre les joueurs
Djabou qui vont avoir plus de temps de jeu en compagnie de certains joueurs. Aussi, il n’est pas à écarter que Ishak Belfodil sera présent pour ce match, après avoir annoncé son vœu de rejoindre les Verts.

L

« Il peut réussir à l’Inter »

u cours d’une interview accordée au site spécialisé italien, Tuttomercatoweb.com, l’entraîneur du club ukrainien, le Shakhtar Donetsk, en l’occurrence Mircea Lucescu, a révélé que sa formation était elle aussi sur les traces de l’attaquant algérien de Parme, Ishak Belfodil, et que personnellement, il voulait le voir dans son équipe en prévision de la saison prochaine. Un souhait qui ne se réalisera pas, du moins pas cet été, puisque le joueur est plus proche que jamais d’opter pour l’Inter de Milan. «Je voulais Belfodil au Shakhtar, mais il a préféré suivre d’autres pistes», a souligné l’ancien international roumain.

Lucescu a ajouté que l’ancien lyonnais demeure un bon joueur et que l’Inter fera à coup sûr une bonne affaire en l’enrôlant. « Belfodil est un bon joueur et je pense qu’il peut réussir à l’Inter Milan. J’aurai tant aimé qu’il soit dans mon équipe…», a-t-il conclu. Rappelons qu’avant l’Inter, plusieurs grands clubs s’étaient montrés intéressés par le profil du buteur algérien. On citera, entre autres, le Borussia Dortmund, Stuttgart, la Juventus, Naples et Milan AC. S. F. Le
Dans notre édition d’hier, on avait rapporté une information selon laquelle l’ancien international, Hassan Yebda, pourrait quitter le club de Granada CF cet été. Cela fait suite à la déclaration du président du club, à une radio locale, où il a souligné que l’algérien serait sans doute mis sur le marché des transferts prochainement, notamment si son état physique continue à faire défaut. A ce propos, le site, ideal.es, a révélé hier que l’entraîneur du club, Lucas Alcaraz, ne serait pas contre l’idée de maintenir Yebda dans son effectif, mais pour cela, le joueur devait passer tout d’abord une série de tests et d’examens médicaux, histoire de voir où il en est sur le plan physique et d’être fixé de manière plus approfondie sur l’état de guérison de son genou. Si ces examens révèlent que le joueur est totalement guéri, et qu’il est prêt à retrouver le haut niveau, il sera gardé. Dans le cas contraire, son départ sera inévitable.

Essayer de nouveaux joueurs comme Belaïli et Ouali

a sélection nationale jouera le 14 août prochain un match amical face à son homologue guinéenne, comme tout le monde le sait. Cette rencontre rentre dans le cadre des préparatifs de la bande à Vahid Halilhodzic aux barrages de la Coupe du monde prévus en octobre et novembre. Le sélectionneur national a pris la décision de programmer un match amical au mois d’août, juste après avoir assuré la qualification à la suite du succès des Verts à Kigali face au Rwanda. Dans l’entourage de la sélection, on évoque en effet que le sélectionneur national attend beaucoup de ce match face à la Guinée afin d’être prêt pour les barrages, qui seront une échéance importante pour lui et pour la sélection.

Le deuxième point, c’est la cohésion. En effet, une source proche de Halilhodzic nous a révélé après le match du Rwanda, que le sélectionneur veut plus de cohésion entre les joueurs et qu’il pense qu’il reste encore du travail à accomplir. Un stage de quarante-huit heures et un match amical ne peuvent que donner plus de cohésion à l’équipe.

Améliorer la place de l’EN au classement FIFA

maintien de Yebda à Granada tributaire de son examen médical

Galtier tient à Ghoulam
tophe Galtier a été clair dans son discours face aux médias, en assurant qu’il n’y aura pas beaucoup de départs cet été, et cela en dépit des nombreuses sollicitations dont font l’objet plusieurs de ses joueurs cadres. «Le club a toujours annoncé qu'il y aurait une seule vente importante. Après, qui ? On ne sait pas. Beaucoup de joueurs sont sollicités chez nous, très peu partiront. C'est la meilleure offre qui sera acceptée par les dirigeants», a-t-il indiqué. Selon nos informations, Galtier aurait confié à ses proches qu’il tenait à conserver Ghoulam la saison prochaine, mais il n’est pas en mesure de lui garantir pour autant une place de titulaire, notamment avec le retour de blessure de Jonathan Brison, son principal concurrent à ce poste de latéral gauche. Il ne partira que si l’ASSE reçoit une offre alléchante Le souhait de Christophe Galtier de conserver Faouzi Ghoulam est surtout motivé par le fait que le club stéphanois sera engagé la saison prochaine sur plusieurs fronts, notamment en Coupe d’Europe (l’ASSE jouera l’Europa League) et que dans ce sens un effectif élargi et de qualité est fortement recommandé pour assurer les objectifs fixés. Toutefois, et du moment que

Bien qu’il n’ait pas bénéficié de beaucoup de temps de jeu, la saison écoulée, le défenseur algérien de la Real Sociedad, Liassine Bentaïba Cadamuro, ne devrait pas pour autant quitter le club basque cet été. En effet, selon une source proche du joueur, ce dernier n’envisage pas de changer d’air et compte bien poursuivre l’aventure à San Sébastian, la saiette histoire de réserves son prochaine. L’arrivée d’un nouveau coach au club a incité le joueur à rester et, pour cela, il compte bien formulées par la Fédératout faire pour le convaincre de lui donner sa tion malienne de football chance et ainsi récupérer sa place de titulaire. à propos de la participation du Soulignons que la presse espagnole a fait état, gardien Fabien Farnolle au match cette semaine, de l’intérêt du club anglais de Bénin-Mali, qui s’est tenue le 2 juin West Ham pour l’international algérien, sans 2012, et de l’attaquant rwandais, pour autant apporter plus de précisions. Le Medie Kagere au match Malijoueur profite de ses vacances pour l’heure, en attendant de reprendre d’ici une diRwanda, continue toujours d’alimenzaine de jours les entraîneter la scène sportive. Bien que la ments. qualification de l’Equipe nationale al-

Cadamuro n’envisage pas de partir

Le premier point qui intéresse Vahid Halilhodzic, c’est de donner la chance à certains joueurs qu’il n’a toujours pas vus en sélection. L’entraîneur national, qui a une liste élargie dans son calepin, veut donner la chance à certains joueurs pour les juger. Il y a Youcef Belaïli, attaquant de l’ES Tunis et de Idir Ouali du Dynamo de Dresde qui sont bien placés pour être retenus pour ce match. Il y a Karim Agouazi, Nabil Ghilas et Abdelmoumen

Enfin, il est utile de le répéter, le classement FIFA sera déterminant lors du tirage au sort des barrages. Cela permettra à l’Equipe nationale d’être parmi les cinq meilleures du continent, d’éviter les grosses cylindrées comme le Ghana, le Nigéria et la Côte d’Ivoire. Donc, pour Halilhodzic et même si le plus important reste la qualité de jeu et surtout le volet technico-tactique, la victoire est tout de même obligatoire en attendant le match du Mali. H. R.

A quoi jouent les Maliens ?
Alors que la fédération a formulé des réserves
procédure disciplinaire à l’encontre de la Fédération d’Éthiopie de football après la participation d’un joueur étant sous le coup d’une suspension. Hier, la FIFA avait annoncé avoir attribué les gains du match au Botswana pour le forfait, mais sans évoquer le dossier malien. Cela nous mène à s’interroger sur cette affaire. On en saura plus dans les tous prochains jours.

C

le joueur dispose d’un bon de sortie, les dirigeants de l’ASSE pourraient ainsi le laisser partir, mais à condition que le club qui souhaite s’attacher ses services mette le paquet et paye le prix fort sa libération. Pour l’heure, il n’y a que le Torino qui a sollicité officiellement l’ASSE, sauf que sa proposition de deux millions d’euros n’a pas du tout convaincu la direction du club français, qui l’a immédiatement refusée.

A

lors que son départ de Saint-Étienne est de plus en plus persistant, le latéral gauche algérien, Faouzi Ghoulam, pourrait bien rester à l’ASSE. C’est du moins ce qu’a laissé entendre l’entraîneur du club stéphanois, il y a quelques jours, à l’occasion de la reprise des entraînements de l’équipe première. En effet, Chris-

Le Benfica entre en course Le site français, footmercato.net, a révèlé hier que le club portugais du Benfica Lisbonne est à son tour intéressé par le profil de Faouzi Ghoulam et songerait à entamer les négociations très prochainement avec la direction de Saint-Étienne pour le recruter et le chiper ainsi aux autres prétendants. Ledit site ajoute que l’Inter de Milan reste toujours à l’affût et n’aurait pas perdu espoir de le ramener du côté de l’Italie. Le grand frère du joueur, qui demeure son conseiller, aurait même rencontré récemment les dirigeants intéristes. Pour l’heure, rien de bien concret, mais à ce rythme, Ghoulam ne devrait pas tarder à officialiser son transfert. S. F.

Hammadoun Cissé (président gérienne aux barrages de la Coupe du de Femafoot) : «En tant monde 2014 ne souffre d’aucune que président, je n’ai pas contestation, elle ne devrait pas tout été informé des réservés» de même être remise en cause sur déLe président de la Fédération macision de la FIFA. La Fédération algélienne de football que nous avons pu rienne de football, sous la présidence joindre hier au téléphone nous a déde Mohamed Raouraoua, est plus que claré : «Je ne suis pas du tout informé jamais sereine et confiante à propos des réserves qu’a formulées la fédérades réserves infondées. Cependant, le tion malienne auprès de la FIFA à propoint le plus intrigant, c’est la position pos de la qualification des joueurs que malienne. Officiellement, on sait que vous citez. Je ne sais pas. En tant que les Maliens ont saisi la plus haute insprésident, je ne suis au courant de tance footballistique, vendredi, pour lui demander d’ouvrir une enquête sur rien.»Une vrsions aussi intrigante que la participation des deux joueurs cités. bizarre. Hamza R. Un confrère malien, très proche du cercle dirigeant du football malien, nous a fait cette confidence. Mais, à travers la presse algérienne et même malienne, les responsables de la Femafoot n’ont pas livré la moindre impression sur cette affaire, tout en Gasingwa feignant ne pas avoir eu vent de cette (SG fédération affaire. L’on se demande alors que si cela est lié au fait que les resrwandaise) : «On n’est ponsables du football maliens au courant de rien» ne veulent pas attirer l’attenNous avons tenu hier à joindre le secrétaire tion des Algériens, comme général de la Fédération rwandaise de football, nous a confié le journaliste Michel Gasingwa, afin d’avoir sa version et surtout malien, où bien il y a son avis sur les réserves formulées à l’encontre du quelque chose derrière cela. joueur du Rwanda Medie Kagere, auteur du but face au Mali, les Maliens l’accusent être originaire du La FIFA n’a rien Gabon et sa naturalisation n’a pas été faite de maencore confirmé nière correcte. Le SG de la FERWAFA nous a déDe son côté, la Fédération claré : «Je ne suis pas du tout au courant de internationale de football n’a cette affaire. J’attends qu’on soit saisis pour pas encore confirmé via son pouvoir réagir. Désolé, je ne peux rien site internet, l’ouverture d’une dire actuellement.» procédure pour authentifier les soupçons maliens. Avant cela, la FIFA avait confirmé avoir ouvert une

Slimani débouté par la CRL

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Coup de frein Équipe nationale

03

«Quelle que soit la décision, je ne jouerai qu’en Europe»
oint par nos soins, Islam Slimani n’a pas voulu trop commenter l’information donnée par l’APS. Islam nous a confié que tant que la Fédération algérienne de football ne lui a rien signifié de manière officielle, il considère que cela n’est pas fondé. Islam a aussi précisé que si cette décision venait à se confirmer, sa détermination de jouer en Europe, la saison prochaine, ne baissera pas : «Vous savez, j’ai eu la nouvelle il y a quelques instants. Je ne suis pas très au courant, mais en tout cas, on ne m’a rien signifié. Donc, je ne veux pas trop commenter cette information tant que je n’ai rien reçu de la part de mes responsables de la FAF. En tout cas, quelle que soit la décision de la commissions de résolution des litiges de la FAF, je ne jouerai qu’en Europe.» «Je n’ai pas encore perçu 6 mois de salaires» Même s’il a refusé de commenter la décision de la CRL, au niveau de la FAF, Islam Slimani a reconnu toutefois avoir en effet, perçu la somme de 520 millions de centimes versée à son compte par les dirigeants du CRB, mais avance aussi que le club doit lui verser encore six mois de salaires : «C’est vrai que j’ai perçu cette somme mais je n’ai pas encore perçu 6 mois de salaires qui demeurent en suspens.» «Heureux pour mon ami Belkalem, la Serie A lui convient» Voulant savoir si le transfert de Essaïd Belkalem ne le stimulait pas à vivre une aventure professionnelle, Islam Slimani dira : «Je suis très content pour mon ami Belkalem qui est aussi un frère pour moi. Bien sûr qu’il nous encourage, nous en tant que joueurs locaux, à croire en notre chance de jouer en Europe L’Udinese est un très grand club en Italie, la Série A lui convient. J’espère pour lui qu’il va vite s’adapter et s’imposer Incha Allah.» M. A.

J

L’

Agence presse service a révélé, hier, que l’attaquant international du CR Belouizdad, Islam Slimani, a été débouté par la Commission de résolution des litiges (CRL) de la Fédération algérienne de football. Islam, qui avait, pour rappel, saisi la FAF pour résilier le contrat le liant pour une autre saison au CRB, n’a finalement pas eu gain de cause, rapporte une source autorisée de la Ligue nationale, relayée donc par l’APS. Le CRB a justifié plusieurs mois de salaires versés au joueur Afin d’éviter que leur meilleur joueur soit libre de tout engagement et pouvoir, du coup, négocier son départ en toute liberté dès cet été, les dirigeants belouizdadis ont bien pris le soin de procéder à la régularisation d’Islam Slimani. La direction du Chabab a envoyé des documents attestant que le meilleur buteur de l’EN dans ces éliminatoires CM 2014 avait bel et bien perçu plusieurs mois de salaires. Côté belouizdadi, on parle de la somme de 520 millions de centimes qui aurait été virée dans le compte de l’ex-joueur de Chéraga. Désormais, Islam devra négocier pour partir Suivi par quelques clubs français, turcs et italiens, Islam Slimani, qui misait sur un dénouement heureux pour lui afin de pouvoir négocier son transfert en Europe assez aisément, doit prendre son mal en patience et passer par ses dirigeants pour espérer conclure l’un de ses nombreux contacts avec les équipes étrangères qui le courtisent, à l’instar d’Evian onon-Gaillard, le FC Nantes et le Club Africain.

yad Boudebouz a repris hier le chemin de l’entraînement avec son club, le FC Sochaux. L’attaquant algérien a entamé la préparation en prévision du nouvel exercice qui sera sans doute harassant et dur avec les échéances prévues avec son club et la sélection nationale algérienne. Le fait que le joueur ait repris hier le travail avec son club ne veut pas dire qu’il sera officiellement sochalien au cours de la saison 2013/2014. Autrement dit, le meilleur

R

Boudebouz a repris hier avec Sochaux
joueur du FC Sochaux durant ces dernières années traverse la même situation que l’an dernier lorsqu’il était sur le point de quitter le club avant de poursuivre l’aventure. Son départ toujours d’actualité Pour ce qui est du départ de Boudebouz, il faut savoir qu’il reste toujours d’actualité. L’attaquant algérien a déjà eu son bon de sortie pour quitter son club formateur. Courtisé par l’Olympique de Marseille et par des clubs anglais, Boudebouz en

Le Chabab exige 1 million de dollars Le Chabab Belouizdad ne compte pas bloquer son attaquant dont le contrat expirera dans une année. Ainsi, afin de pouvoir tirer profit de son transfert, les dirigeants algérois du Chabab espèrent le transférer pour bénéficier de l’apport financier de la transaction et pouvoir, du coup, régulariser leurs joueurs, qui revendiquent leur dû depuis plusieurs jours. Le montant de la clause libératoire, exigée officiellement par la direction belouizdadie, s’élève à 1 million de dollars. Son transfert en Europe freiné Courtisé par des clubs au faible budget, le transfert d’Islam Slimani qui espérait un bon de sortie après son action intentée au niveau de la FAF contre ses responsables au CRB, pourrait bien être freiné par cette décision de la CRL. Evian onon-Gaillard, qui aurait pris attache avec les dirigeants du Chabab, espère toutefois convaincre ses homologues algériens pour arracher la lettre de libération de Slimani, approché aussi par le FC Nantes. Moumen A.

est à sa dernière année de contrat. C’est d’ailleurs la raison qui a poussé le président du FC Sochaux ainsi que l’entraîneur à penser à vendre le contrat du joueur, sinon, Boudebouz quittera Sochaux gratuitement en fin de saison. A en croire les différentes thèses de la presse française, l’administration du FC Sochaux a fixé le prix du transfert du joueur à entre 6 et 7 millions d’euros. H. R.

L’EN militaire prépare le Bahreïn dans des conditions difficiles
’Equipe nationale militaire, coachée par l’entraîneur Abderrahmane Mehdaoui, poursuivra sa préparation aujourd’hui, en prévision de son mach d’ouverture des championnats du monde 2013 prévu demain contre le Bahreïn. Par ailleurs, pas du tout satisfaits des conditions d’hébergement les membres de la délégation algérienne qui est arrivée à Bakou, avant-hier, se sont plaints des conditions d’hébergement. Faut-il préciser que toutes les équipes militaires des 16 nations qualifiées à cette phase finale des championnats du monde militaire ont été regroupées dans une caserne située loin des terrains de réplique consacrés aux entraînements.

Problèmes d’organisation et manque d’infrastructures

De notre envoyé spécial en Azerbaïdjan : Redouane Bouhanika

I C’est aujourd’hui mardi I qu’aura lieu la cérémonie d’ouverture de ces championnats du monde militaire. Au menu, l’équipe militaire de l’Azerbaïdjan affrontera la sélection du Mali, à 21h heures locales (17h heure algérienne). I Les Verts militaires ont efI fectué leur seconde séance d’entraînement, hier matin. Cette séance, qui s’est déroulée sous une température de 34°, a connu la participation de l’ensemble des joueurs de l’EN. Profitant de l’après-midi libre, les capés de Mehdaoui sont sortis se balader pour déstresser. I Tout le monde ici à Bakou I a peur de cette équipe algérienne, championne du monde du dernier Mondial joué au Brésil. C’est ce que plusieurs présidents de délégation des autres nations nous ont signifié. La France est l’équipe qui appréhende le plus la sélection militaire algérienne.

Aujourd’hui, cérémonie d’ouverture

L

Séance d’entraînement le matin, balade l’après-midi

Ainsi donc, la délégation de l’EN militaire algérienne est contrainte de vivre le calvaire dans ce lieu de résidence de fortune qui semble avoir exaspéré tout le monde parmi les joueurs algériens. Les camarades de Essaïd Belkalem son entassés à 5 dans une chambre, très modeste et sans climatisation. Cela ne sera pas sans influer négativement sur le rendement des capés de Mehdaoui. D’ailleurs, plusieurs équipes participantes à ce tournoi final, à l’instar du Qatar, des Emirats arabes unis et des USA ont quitté cette caserne pour élire résidence dans des hôtels de la ville de Bakou.

5 joueurs par chambre… sans climatisation…

bres très exigües réservées à 4 voire 5 personnes, les douches et les toilettes sont collectives. Ce qui va encore rendre le séjour des joueurs de l’EN militaire encore plus désagréable et leur mission plus délicate.

leur lieu de résidence. Les Algériens sont obligés d’effectuer une heure et demi de trajet, chaque jour, pour s’entraîner. C’est le problème que l’entraîneur national et ses capés appréhendent le plus. En dépit de toutes les difficultés rencontrées, la détermination des poulains de Mehdaoui n’a pas diminué d’un iota. Décidés à aller jusqu’au bout, ils attendent, cependant, avec impatience l’arrivée du général Mokdad, prévue vendredi ou samedi au plus tard, avec l’espoir de changer de lieu d’hébergement, car il leur est impossible de poursuivre l’aventure jusqu’en finale dans des conditions aussi difficiles.

Tout le monde attend l’arrivée du général Mokdad

L’Algérie fait peur à… la France

Douches et toilettes collectives

Une heure et demi pour aller à l’entraînement

R. B.

En plus de l’absence de climatisation dans les cham-

Le terrain d’entraînement des Verts est situé loin de

Redouane B.

04

Comme tout le monde le sait la direction kabyle a opéré quelques changements bien avant la fin de l’exercice écoulé. Le staff médical de l’équipe n’a pas été du reste dès lors que le Dr Djadjoua, qui a débuté la mission la saison dernière, s’est retiré pour des raisons personnelles après le retour de Casa. Revenu dans le staff médical à quelques journées de la fin de la précédente saison, Dr Djadjoua dirigera le nouveau staff médical de la JSK pour la nouvelle saison. Le concerné sera du déplacement avec l’équipe première en Slovaquie et compte ne pas lésiner sur les efforts pour apporter son précieux concours à la bonne marche du groupe.

Dr Djadjoua dirigera le nouveau staff médical

près un mois de vacances, les Canaris ont repris hier soir le chemin des entraînements au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou pour une première séance. Le nouvel entraîneur Aït Djoudi n’a pas disposé de l’ensemble de ses joueurs et il est attendu que d’ici la fin de la semaine, le groupe sera appelé à être au grand complet sachant que ces deux premières semaines de travail, à Tizi, seront réservées beaucoup plus au travail physique avant de se rendre la mijuillet en cours en Slovaquie, lieu retenu pour le premier stage estival. Comme il fallait s’y attendre, la séance de reprise a été caractérisée par la présence des nouvelles recrues kabyles, en l’occurrence les deux émigrés Kamel Yesli et Anthony Ouasfane, arrivés dimanche à Alger.

A

Reprise des entraînements hier à 18h
N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Coup de starter JSK

l’occasion pour le secrétaire du club de récupérer tous les passeports des joueurs et ce, afin d’entamer les procédures administratives inhérentes au déplacement en Slovaquie, le 15 juillet prochain, pour un stage de deux semaines.

Revenu aux affaires techniques de la JSK, le nouvel entraîneur n’a pas tardé à préparer son programme de travail de cette période estivale. Depuis que la JSK a décidé de se rendre en Slova-

Le programme de la première semaine dévoilé

Selon le programme établi par le nouveau staff technique de la JSK, les Canaris vont s’exercer à partir d’au-

Biquotidien jusqu’à jeudi soir

quie, la mi-juillet prochain, Aït Djoudi a concocté un programme de travail pour ces deux premières semaines à Tizi. En effet, nous avons appris qu’après la séance d’hier, qui a été l’occasion pour les dirigeants, les membres du staff technique et les joueurs de prendre contact entre eux, le coach a dévoilé les grandes lignes du plan d’action de la première semaine.

jourd’hui au biquotidien. Le matin, les camarades de Rial effectueront des séances d’oxygénation à la forêt de Harouza, surplombant la ville de Tizi, et dans l’après-midi, Aït Djoudi a prévu des séances au stade du 1er-Novembre. La première partie du travail prendra fin jeudi soir. Après trois séances de biquotidien, les Canaris bénéficieront d’une journée de repos vendredi prochain. On a appris que la direction, de concert avec le staff technique, n’a pas jugé utile de programmer

Repos vendredi

La séance de reprise des entraînements d’hier a été, également,

Les joueurs présents ont tous remis leurs passeports à la direction

une séance sachant que la journée coïncide avec la célébration du 5 Juillet, fête nationale de l’Indépendance et de la Jeunesse. Plusieurs activités sont retenues au programme de la journée et dont la JSK, dirigeants, joueurs et membres du staff technique seront conviés à y prendre part.

Toujours dans le cadre de la préparation du prochain déplacement de l’équipe en Slovaquie, les chargés du dossier ont prévu de se déplacer demain à Alger, à l’ambassade de Tchéquie pour déposer les dossiers de tous les membres de la délégation au nombre de 33, nous a-t-on confié. En principe, la procédure ne prendra pas beaucoup de temps d’autant plus que le PDG de Sakomas, Ben Aoudia s’est engagé personnellement auprès de Hannachi à intervenir afin de permettre à la JSK de respecter le programme tracé.

Le dépôt des dossiers se fera demain à l’ambassade de Tchéquie

L. A.

C’est la reprise ! Après plus d’un mois de repos, c’est hier soir que les Canaris ont été appelés à reprendre l’entraînement. En effet, les membres du staff technique étaient les premiers à arriver au stade, chaleureusement accueillis par les employeurs de l’OPOW du 1er-Novembre. Le staff technique est composé de Azzedine Aït Djoudi, Mourad Karouf, Omar Hamanad et Salem Gaci.

Même blessé, Be nc herifa 17h 20 : arrivée m ar qu e sa des membres pr és en ce du staff technique

Après quelques minutes passées au vestiaire, le premier responsable à la barre technique a ordonné à ses joueurs de se présenter sur la pelouse pour débuter officiellement les entraînements. Les joueurs ont commencé par quelques tours de piste.

18h20 : les joueurs se présentent sur le terrain

Malgré le fait que le président Hannachi ait déclaré que le recrutement était clos hie r, Plusieurs nous avons remarqué la prééléments absents sence d’un jeune émigré C’est la reprise et, déjà, qui répond au nom plusieurs joueurs absents. Benlameri de Benattar En effet, nous avons arrive en retard Karim qui s’est remarqué hier l’abLe défenseur, Djamel sence de plus de d’ailleurs enhuit joueurs : AsBenlameri, a terminé la saison traîné avec selah, Remache, blessé. En effet, l’excellent joueur le groupe. Rial, Maroci, Caavait contracté une blessure au Selon nos mara, Messaâdia, genou lors du match ESS-JSK. Se sources, le Mekaoui et Mokdad. Pour rappel, contentant de quelques soins dans la joueur deBenchérifa s’est journée d’hier, Djamel est arrivé vrait négoprésenté blessé au un peu en retard à Tizi Ouzou. cier cette stade tandis qu’AySelon nos informations, il semaine. men Madi se trouve réintégrera le groupe, L. A avec la sélection miliaujourd’hui. taire en Azerbaïdjan.

Benattar Karim, un milieu offensif, s’est entraîné avec le groupe

Malchanceux ! A la veille de la reprise, l’arrière gauche, Mo hamed Walid Benchérifa a été victime d’un accident domestique qui lui a valu une entors e du pied. Malgré cette blessur e, le joueur, très régulier, a ten u quand même à se rendre, en tenue de ville, à la ville des Genêts, accompagné du nouvel attaquant, Youcef Chibane, pou r assister à l’entraînement.

c’e de pl Le souhait De retour de Suisse où il avait championna accompagné le président Hannachi pour régler l’affaire Dabo, l’avocat du club, maître Berkaïn, était le premier arrivé au stade du 1er-Novembre. Il a tenu à souhaiter la bienvenue aux membres du staff technique ainsi qu’à tous les joueurs. C’est désormais officiel, l’affaire Aït Aït Djoudi signera Djoudi-MAS de Fès qui a défrayé la chronique son contrat à la JSK depuis que l’entraîneur kabyle a annoncé son retour à la JSK est un dossier définitivement clos. En effet, le club marocain qui au départ avant le départ en n’a pas voulu libérer Aït Djoudi sans contrepartie a fini par installer le Slovaquie jeune technicien Tarik Sektioui, ancien joueur du MAS, qui avait évolué Par ailleurs et concernant son également dans plusieurs clubs d’Europe et des pays des Emirats contrat avec la JSK, l’ex-sélectionarabes unis, comme successeur d’Aït Djoudi. Cette information a été neur des Olympiques, Aït Djoudi, confirmée hier par le premier responsable du club Massawis, Medevra le parapher juste avant le rouane Bennani, à la presse marocaine. En effet, le président du MAS départ en Slovaquie où les Canaris effectueront leur premier stage estide Fès a révélé qu’après que l’entraîneur Aït Djoudi s’est désisté de pas val. On a appris d’une source de la direction que le nouveau staff techmoins vingt millions de centimes, la direction du MAS a accepté son nique aura comme principal objectif de jouer le titre la saison prochaine départ et s’est remise directement à la recherche d’un nouvel entraîet permettre à la JSK de retrouver la compétition continentale. neur qui commencera son travail dans les prochaines heures.

n so d’en e cinq pendant un ion, prends-e lâcher la JSK. La séance les applaudir ncontre en Maître Un Le foot est une pass les joueurs et archicomble à chaque re pas près de er nt lu so sa ne à , K us e lui de la JSK, to , ad ce st nu de la JS e te m rs un t m ir rte on co vo , po Berkaïn présent c’est de orters. Ils blic en or d’Aït Djoudi, st faisable. t. Avec un pu us de 50 supp

rnier, les résents quipe l’an de rters p o p p nt boycotté l’é er a observé la présence u aie s ’ils e qu d it fa hi uantaine in ! Malgré le traînement d’ bon moment. sup-

Le MAS de Fès désigne Tarik Sektioui comme nouvel entraîneur

A l’issue de la séance d’entraînement, nous nous sommes approchés du premier responsable à la barre technique, Azzedine Aït Djoudi, qui retrouve le stade du 1er-Novembre. Pour lui, c’est toujours un plaisir de travailler à la JSK : «C’est toujours un plaisir de retrouver le stade du 1er-Novembre. Nous allons essayer d’être solidaires pour réussir une bonne saison. Aujourd’hui, nous avons programmé une séance

Aït Djoudi : «C’est toujours un plaisir de retrouver le stade du 1er-Novembre»
légère. Les choses sérieuses commencent demain.»

L.A.

Le nouvel entraîneur de la JSK, Azzedine Aït Djoudi, a préféré s’entretenir avec ses nouveaux joueurs, dans le vestiaire, avant le coup d’envoi de la séance. Les journalistes n’étaient ainsi pas présents.

Prise de contact au vestiaire

Concernant les nouvelles recrues, Aït Djoudi ajoutera : «Je ne peux pas donner un avis sur les nouveaux joueurs. Nous avons programmé une lé-

«Je ne peux pas donner un avis sur les joueurs dès la première séance»

Concernant le stage de préparation qui aura lieu en Slovaquie, Aït Djoudi ajoutera : «On doit d’abord travailler dur ici à Tizi Ouzou, avant de s’en-

«Le départ en Slovaquie est prévu entre les 15 et 18 juillet»

gère séance qui nous a permis de connaître tout le monde. Seulement, je tiens à vous dire que j’ai mon idée sur chacun d’eux.»

Avant de conclure, Aït Djoudi, qui a réussi à rési-

«Je savais que l’affaire allait être réglée à l’amiable»

voler à destination de la Slovaquie. Pour le moment, on doit tout régler pour les visas. Le départ devrait avoir lieu entre les 15 et 18 juillet prochain.»

lier son contrat avec le Mas de Fès, dira : «J’ai toujours été confiant concernant mon avenir. Je leur souhaite bon courage pour la nouvelle saison. Je garde de bonnes relations avec les responsables marocains. Je souhaite bon courage au nouvel entraîneur.»

Merci pour toute cette fierté que tu leur as procurée.

A force d’abnégation et de persévérance, notre fille Boulouchrani Kenza a remporté haut la man son examen du bac à la grande joie de ses parents. En cette heureuse occasion, la famille Boulouchrani et tous ses proches la félicitent chaleureusement et lui souhaitent d’autres succès dans son cursus universitaire.

Félicitations

L. A.

la recherche d’un avant-centre capable d’apporter un plus à la ligne offensive, les responsables de la JSK, qui ont déjà réussi à recruter l’Oranais Sid-Ahmed Aouedj, ont récemment ciblé un joueur camerounais, dont on dit beaucoup de bien. Il s’agit d’Albert Ebossé. Selon nos sources, l’ex-attaquant kabyle, Hamid Berguiga, avait recommandé cet élément au président Hannachi, avant que ce dernier ne lui envoie une invitation pour finaliser son transfert. Comme rapporté précédemment par nos soins, le centre avant est arrivé, dimanche soir, en provenance du Maroc. D’ailleurs, c’est le président Hannachi en personne qui s’est rendu à l’aéroport pour l’accueillir. Seulement, la signature du contrat qui devait se faire dans la matinée d’hier a été reportée après l’entraînement. Après les quatre recrues, la JSK a engagé Albert Ebossé pour les deux prochaines saisons. Le moins que l’on puisse dire est que le président de la JSK est à 100% convaincu par les qualités du joueur qui, selon lui, sera la révélation l’exercice prochain. «Avant de recruter Albert Ebossé, nous avons supervisé plusieurs de ses vidéos. C’est un attaquant de métier qui fera parler de lui la saison prochaine», a déclaré Hannachi.

Albert Ebossé signe pour deux ans
N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Coup fort JSK

05

A

D’après ce que nous avons eu comme information, le manager d’Albert Ebossé a rencontré le président Hannachi au siège du club pour entamer les négociations. Les deux hommes se sont mis d’accord sur toutes les modalités du contrat la semaine dernière. Il ne manquait que la signature. Au début, Hannachi voulait Albert pour trois saisons, mais son manager a insisté pour deux ans. Après quelques minutes de négociations, les deux parties ont fini par trouver un accord.

Il a négocié avec Hannachi dans la soirée

Comme prévu, le manager de l’attaquant Albert Ebossé est arrivé hier matin en Algérie. Il a été directement conduit à Tizi Ouzou. Pour rappel, l’attaquant camerounais a refusé de parler de la signature du contrat sans la présence de son manager. Pour lui, les choses sont passées très vite et que son manager s’occupera de son transfert à la JSK.

Son manager est arrivé hier matin

Malgré le fait qu’il ait été très épuisé, Albert Ebossé s’est dit prêt à reprendre les entraînements avec les autres joueurs de la JSK. Effectivement, le centre avant s’est présenté, hier soir, au stade du 1er-Novembre en tenue d’entraînement. Les yeux furent tous braqués sur lui. Les supporters rêvent toujours d’un attaquant de la trempe de Dabo.

L’attaquant s’est entraîné avec le groupe

Comme ce fut le cas dans tous les clubs du monde, avant d’engager un joueur, il faudrait d’abord lui passer des examens médicaux. Hier, les responsables kabyles ont conduit le nouvel attaquant Albert Ebossé à l’hôpital de Tizi Ouzou. D’après nos sources, le joueur a passé la viiste médicale avec succès. Autrement dit, il ne souffre d’aucune blessure.

Il a passé la visite médicale

Interrogé par nos soins, le manager camerounais, Lowe, nous a fait savoir que la JSK a fait une très belle affaire en recrutant Albert, qui saura s’imposer au sein de l’effectif : «Sincèrement, la signature du contact n’était qu’une simple formalité. Nous nous sommes mis d’accord sur tout il y a quelques jours. Je suis per-

Lowe (son agent) : «Albert réussira à la JSK»

suadé qu’Albert va réussir à la JSK. Il saura apporter un plus à la ligne offensive et faire comme les précédents attaquants africains qui avaient brillé. Je vais rester encore trois jours à Tizi pour lui faciliter l’adaptation.» L. A.

«La séance d’entraînement urs bien déroulée. Les anciens joue le nous ont facilité la tâche. Avec mieux. temps, je m’adapterai encore nt deLes choses sérieuses commence à fond et main. On doit tous se donner mainpréparer la nouvelle saison, dès tenant.»

Ouasfane : «La séance s’est déroulée dans de ions» très bonnes condits’est très

«Je suis très content d’avo Le un contrat de deux ans à la JSK. je président Hannachi a voulu que pas signe pour trois ans, mais je n’ai orters accepté. Je promets aux supp besoin que je resterai, si l’équipe aura x de moi. Je vais faire de mon mieu pour réussir et atteindre deux saison à objectifs : réussir une grande en sélecla JSK et décrocher une place tion du Cameroun.»

Albert Ebossé : «Un !» grand défi m’attend ir signé

ttendu pour samedi dernier, le jeune attaquant capverdien, Maniche, arrivera aujourd’hui vers 14h30 à l’aéroport international Houari-Boumediène, avons-nous appris hier d’une source de la direction kabyle. Le jeune attaquant, qui a reçu son invitation officielle de la JSK et obtenu son visa, devra rallier directement la ville des Genêts. Les responsables de la JSK sont très intéressés par le profil du joueur qui, en principe, paraphera son contrat officiellement cet après-midi.

Maniche exige un salaire de 20 000 euros

A

justement engager avec le joueur et son agent aujourd’hui même. En tout cas, le président Hannachi a clairement souligné que l’attaquant Maniche intéresse beaucoup le club et en principe un accord entre les deux parties sera trouvé.

L. A.

Pour ce qui concerne l’aspect financier, on a appris que l’attaquant Maniche a demandé à la JSK un salaire de 20 000 euros par mois. Pour l’instant, la question n’est pas tranchée et il va falloir attendre les négociations que la direction compte

Négociations cet après-midi

«L’ambiance est sympa«Sincèrement, je suis très heureux thique au sein du groupe. Les d’avoir pris part à ma première séance joueurs nous ont vraiment fad’entraînement à la JSK. L’ambiance est cilité l’intégration. On doit bosformidable au sein de l’équipe. Person- ser dur pour être prêts au coup nellement, je me suis vite intégré d’envoi du championnat. Celui dans le groupe. Désormais, il fauqui veut s’imposer n’a qu’à se dra se donner à fond à chaque donner à fond et prouver ses quaséance et essayer de lités», a déclaré Kamel Yesli, convaincre l’entraîaprès l’entraînement. neur.»

«Je me suis vite intégré dans le groupe»

Le président de la SSPA/JSK, Mohand Cherif Hannachi, présent à l’aéroportinternational Houari-Boumediène, dimanche dernier, à l’occasion de l’arrivée des deux jeunes émigrés, Yesli et Ouasfane, a évoqué le retard de l’arrivée de l’attaquant Maniche pour des raisons purement personnelles et n’a pas hésité un instant de révéler que le joueur est très attendu par les dirigeants. Hannachi a tenu à confier que l’entraîneur en chef, Aït Djoudi, qui a supervisé certaines vidéos, est également chaud d’avoir Maniche dans son effectif. L. A. Chibane :

Hannachi insiste beaucoup pour l’avoir

Yesli : «L’ambiance est sympathique»

Nous avons appris d’une source bien informée que le nouveau préparateur physique Abdelaziz devrait entamer ses fonctions dans les prochaines heures. Pour rappel, c’est Aït Djoudi qui avait recommandé Abdelaziz à la direction de la JSK du moment qu’il a travaillé avec lui à l’ASK.

Le préparateur physique entamera sa mission cette semaine

Geiger refuse Bologhine et pourrait quitter ses fonctions L
Coup de manivelle MCA Arrivé à Alger hier avec Bellaïd et Fabre
e nouveau coach mouloudéen, Alain Geiger, a rallié, comme prévu, hier Alger avec une heure de retard. C’est donc à 17h que le technicien helvète est arrivé à l’aéroport Houari-Boumediène. A son accueil, il y avait Rafik Hadj Ahmed qui a eu une journée chargée puisqu’il a dû aussi attendre les arrivées de Michaël Fabre et Habib Bellaïd. C’est tous ensemble que ce beau monde a quitté l’aéroport international. A son arrivée, Alain Geiger n’a pas caché ses réticences concernant les changements opérés au niveau de la direction. En plus de la démission de Abdennour Kaoua, que Geiger désapprouve totalement, l’entraîneur suisse n’est pas du tout très enthousiaste à l’idée de se produire à Bologhine. La présence de Geiger à Alger pourrait s’expliquer par le fait qu’il a voulu éviter de se retrouver en abandon de poste, ce qui aurait contraint le club de résilier son contrat sans indemnité. Il est donc très fort probable que Geiger et le président Boumella ne parviennent pas à un accord sur la mise en place de la feuille de route. De ce fait, il se pourrait que les deux hommes tombent finalement d’accord sur une séparation à l’amiable. T. Che

06

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

«Beaucoup de choses ont changé depuis la signature du contrat»
A l’aéroport d’Alger, le coach suisse, Alain Geiger, paraissait sceptique au sujet de son avenir au club qui s’inscrit plus que jamais en pointillés. «Je suis venu à Alger, afin d’entamer mon travail. Malheureusement, j’ai constaté qu’il y a eu beaucoup de choses qui ont changé depuis que j’ai signé mon contrat et cela me laisse très perplexe.»

Ayant fait de la politique de renouveau au niveau des jeunes son cheval de bataille, le DTS, Ali Bencheikh, veut très vite redorer le blason des Espoirs, vitrine du club qui avait terminé la saison dernière à l’avant-dernière place. Il sera question de renforcer cette catégorie par le recrutement ciblé de certains éléments qui s’ajoute au disputement qui est prévu prochainement, dans l’espoir de dénicher quelques perles rares. Ainsi, tous ceux qui veulent tenter leur chance, un disputement aura lieu les samedi 6 et dimanche 7 juillet au stade Ferhani. Les tests débuteront à 9 h du matin sous la houlette de Abrouk, fraîchement nommé à la tête de la catégorie. Ali Bencheikh suivra bien évidemment le déroulement des tests, lui qui ambitionne de faire retrouver à la formation du Mouloudia ses lettres de noblesse.

Le disputement des U21 les 6 et 7 juillet au stade Ferhani

Sur la question de la domiciliation à Bologhine, Geiger a été catégorique : «Les dirigeants doivent trouver une autre alternative à ce problème, car le stade de Bologhine n’arrange guère les affaires de l’équipe. On sait tous que le Mouloudia développe son meilleur football dans un grand stade comme le 5-Juillet.» Geiger a, une nouvelle fois, évoqué le départ de Kaoua. «On aurait pu trouver une solution, car le départ de Kaoua est une perte pour l’équipe. C’est un gars qui jouit de la confiance des joueurs avec qui il sait communiquer.» «Il faut reconnaître que les dirigeants du club ont réussi un bon recrutement. Il fallait se renforcer en défense centrale, devant et surtout s’attacher les services d’un gardien de but.» «Concernant la recrutement d’un latéral gauche, il faut savoir que nous avons le jeune Bensalem qui attend d’avoir sa

«Les dirigeants doivent trouver une autre alternative, car le stade de Bologhine n’arrange pas nos affaires»

«La priorité sera de recruter un attaquant d’envergure. Sincèrement, j’aimerais que Aoudia que je connais bien soit avec nous. J’ai demandé à la direction de me fournir les explications qui font qu’on ne parvienne pas à matérialiser son transfert.» Voulant connaître le nom de celui qui l’épaulera dans sa mission, Geiger ne nous a fourni aucun élément nouveau. «Au sujet de l’entraîneur-adjoint, en toute sincérité, je n’ai pas encore tranché. Il est certain que je vais discuter avec le président sur ce point et sur d’autres, comme le stage prévu au Maroc.»

«J’aimerais que Aoudia soit avec nous»

chance. Il ne faut pas non plus le briser. Il y a Besseghier qui constitue une solution de rechange.»

«Je n’ai pas encore tranché la question de mon adjoint»

«Le départ de Kaoua est une perte pour l’équipe»

«La direction a réalisé un bon recrutement»

Alors que Kaoua avait promis de revoir son salaire à la hausse

T. Che

Après avoir remué ciel et terre pour trouver un latéral gauche de métier, les responsables du Mouloudia se sont rendus à Avant de partir en vacances d’été, Billel Moumen avait rencontré Abdenour Kaoua, alors manager général l’évidence qu’il n’était pas si facile que cela de du club, pour discuter d’une revalorisation de son salaire. Après avoir épluché ses statistiques, Kaoua a fini par répondre favorablement à la demande du joueur qui perçoit le plus bas salaire du club, soit 50 millions. résoudre l’équation Babouche. Plusieurs CV Et c’est sur cette note positive que Moumen avait quitté Alger pour se rendre dans sa ville à Guelma, avant ont été épluchés et même cinq joueurs ont de passer quelques jours de vacances au Maroc. Hier après-midi, Billel croyait qu’il allait obtenir l’aval du été contactés par la direction, en vain. président Boumella, afin que celui-ci ratisse le nouveau traité. Mais quelle ne fut la surprise du joueur lorsque le président du conseil a refusé un quelconque compromis. C’était la douche écossaise pour le N’ayant pu régler ce dossier qui tient en hamilieu de terrain qui n’en croyait pas ses oreilles, lui qui est un enfant du club. Considéré comme leine tous les Chnaoua, les responsables du l’un des plus doués de sa génération qui a tout remporté au niveau des jeunes catégories, il s’est club ont pris la décision de temporiser enheurté à un refus catégorique de son nouveau président. Boumella a estimé que le joueur a un core quelques jours, avant de prendre une contrat de deux ans qu’il doit respecter avec le montant affiché sur le document. A son avis, c’était à lui de prendre ses précautions en se montrant un fin négociateur, au moment de s’engadécision définitive. Ainsi, nous avons appris ger avec l’ancienne direction. que les pensionnaires d’Al Achour vont Il a refusé de prendre les clés de son logement guetter, comme tous les supporters, la fête de fonction de l’Indépendance qui pourrait aussi être Abasourdi et complètement désabusé, Moumen devait, dans la foulée, réceptionner les clés celle de Réda Babouche. La rumeur de la de son logement de fonction à Kouba. Finalement, le joueur a refusé de prendre les clés, prégrâce présidentielle fait son chemin, et côté férant ainsi quitter les lieux avec le sentiment d’avoir été victime de hogra. Le président Boumella aurait pu faire un petit effort en offrant une petite augmentation à l’enfant du club, mouloudéen, on croit dur comme fer à cette question de le motiver encore plus, car il est évident qu’avec cette attitude à géométrie variasolution qui marquerait un tournant dans la ble, on risque de briser le moral du joueur. carrière de Babouche. Ce dernier, suspendu pour une saison ferme par la commission de Billel avait refusé les offres de Saoura, discipline de la Ligue nationale, pourrait du CRB et de l’Emirat Emirati voir sa sanction allégée, voire même annuIl faut savoir qu’avant de s’entendre avec Kaoua, Billel La reprise lée. Et dans ce cas, la direction pourrait Moumen avait reçu les sollicitations de Saoura, du revoir son jugement en reprenant CRB et même du club l’Emirat Emirati. Les trois demain équipes étaient prêtes à racheter le contrat du Réda Babouche, après lui avoir rérisque d’être tronquée joueur qui avait toujours donné la priorité à C’est donc demain matin à 9 h que les joueurs silié son contrat juste après l’anson club formateur. Avec le même salaire, du Mouloudia doivent reprendre le chemin des ennonce de la sentence. Le retour Moumen aurait certainement pris ses dispotraînements. Un rendez-vous est prévu au stade du 5sitions en cherchant un autre club qui l’estide Babouche réglera beauJuillet qui deviendra le camp de base des Vert et Rouge merait à sa juste valeur. pour les cinq ans à venir. Cette reprise servira surtout de coup de problèmes car le T. Che prise de contact pour le coach suisse, Alain Geiger, qui a Mouloudia ne serait alors l’avantage de connaître quelques éléments de l’équipe. C’est plus dans l’obligation de en présence de Rafik Hadj Ahmed et du président Boumella Rachid Sebbar chercher un autre latéral Boudjemaâ qu’aura lieu la rentrée des classes. Une première qui risque d’être marquée par l’absence de plugauche. Et même si la susdéjà à pied d’oeuvre sieurs joueurs dont certains se trouvent Yahiapension d’une année serait Aussitôt nommé pour driver les U-17 du Mouloutoujours à l’étranger. dia, Rachid Sebbar, connu dans le milieu après réduite à dix matches, le Cherif en France avoir été un joueur international, s’est mis au Mouloudia est preneur car pour récupérer travail avec le disputement qui a eu lieu mardi le club a des solutions passé. A l’issue des tests, l’ex-Koubéen a resa lettre de libération tenu six joueurs dans des postes précis. Arde rechange avec ZiHachoud ne La dernière recrue mouloudéenne, Sid rières gauches et droits et ligne avant Ali Yahia-Cherif, devra, lui aussi, manquer à nedine Bensalem pourra réintégrer étaient concernés par ce renforcement. l’appel, mais pour une raison autre. Le joueur et même AbdelSebbar s’est dit satisfait de cette journée s’est envolé, hier en France, afin de rencontrer le groupe que samedi kader Bessede disputement et promet de tout faire son ancien président, Francis Collado, qui doit L’ex-joueur de Geiger, Abderrahpour que cette catégorie brille de nou- lui remettre la lettre de libération. L’ex-Canari mane Hachoud, devra quant à lui brilghier, en veau au niveau national. Pour rappel, a prévu de rallier le pays jeudi, date à laquelle ler par son absence lors des trois attendant que Sebbar avait eu jadis sous sa coupe un il devrait reprendre avec ses nouveaux parteséances de travail. Le joueur devra justil’ex-capitaine certain Sid Ali Yahia-Cherif, pur produit naires sous la directive de son ancien entraîfier auprès de sa direction son absence du RCK, et Hadj Bouguèche, lorsqu’il pour des raisons familiales. Le latéral retrouve son neur à la JSK, Alain Geiger, qui a accueilli avait quitté sa ville natale d’Arzew pour redroit, qui a remporté le doublé avec avec soulagement la signature de Yahiacouloir gauche. joindre le club banlieusard. Geiger sous les couleurs de l’Entente Cherif au Mouloudia. T. Che T. Che de Sétif, ne pourra donc réintégrer T. Che
le groupe que samedi.

Moumen s’est heurté hier au niet de Boumella
B. G.

«Bensalem et Besseghier constituent des solutions sur le couloir gauche»

A la question de savoir s’il approuve la décision de nommer Kamel KaciSaïd manager général du club en lieu et place de Kaoua, Geiger nous dira : «Je ne connais pas Kaci-Saïd, donc je ne pourrais vous dire s’il est capable d’occuper le poste de manager général du club.»

«J’ignore si Kaci-Saïd est capable d’occuper le poste de manager général»

La direction attendra jusqu’au 5 juillet avant de recruter un latéral gauche

C

Parmi les critères qui ont plaidé en faveur de KaciSaïd, c’est son passé de footballeur qui va lui permettre de maîtriser le sujet, bien que d’autres candidats aient postulé pour ce poste. Le vécu de Kaci-Saïd en tant que joueur international, mais aussi son expérience professionnelle en Egypte et en France y ont été sans aucun doute pour quelque chose. Du fait que ce dernier, en raison de ses deux expériences à l’étranger, respectivement au Zamalek et l’AS Cannes, a pu connaître le fonctionnement des clubs professionnels et mettra ainsi ce vécu au profit du Mouloudia dont le principal objectif à moyen terme est de se mettre au diapason des clubs professionnels les plus huppés du continent, car un grand club comme le Doyen n’a rien à envier à ces formations. Outre son vécu de footballeur, Kamel Kaci-Saïd est titulaire de tous les diplômes d’entraîneur, sans omettre pour autant son expérience sur le banc avec le RCK et

Son vécu de footballeur est un atout

omme nous l’avons rapporté dans notre précédente livraison, c’est l’ancien international Kamel Kaci-Saïd qui succédera à Abdenour Kaoua au poste de manager général du Mouloudia. Dans l’entourage du club, certains veulent connaître les raisons qui ont motivé le choix de la firme pétrolière, celles de jeter son dévolu sur KaciSaïd, surtout que plusieurs noms ont été annoncés pour ce poste, à l’image de Bouiche et Bachi. Toutefois, il semble que ce choix n’est pas fortuit et repose bel et bien sur des critères au moyen desquels la Sonatrach a tranché en faveur de l’ex-international.

Pourquoi Sonatrach a choisi Kaci-Saïd
N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Coup sur coup MCA

07

la sélection nationale militaire, lui qui a été aussi entraîneur adjoint au MCA durant deux mois avec le Français Patrick Liewig. Le fait donc d’être passé de l’autre côté de la barrière a aussi pesé dans la décision de la Sonatrach qui tenait à lui. Lorsqu’on sait qu’on lui a déjà proposé de travailler avec les jeunes catégories, mais il a poliment décliné l’offre. Si Kaci-Saïd a un vécu de joueur et d’entraîneur, il a aussi un carnet d’adresses étoffé comparativement à d’autres postulants à ce poste. Autrement dit, l’ex-international a une toile de relations que cela soit en Algérie ou à l’étranger qui lui permettra d’accomplir sa tâche dans de bonnes conditions. C’est ce qu’on évoque aussi du côté de la Sonatrach pour expliquer le choix de Kaci-Saïd à lui confier le poste de manager général du club. A croire une source proche de la direction pétrolière, même si ses responsables ont jeté leur dévolu sur Kaci- Saïd, ce dernier, bien qu’il veuille mener une nouvelle expérience en tant que manager général, ne s’accrochera pas à ce poste s’il est contesté, et ce, après avoir eu écho que certains sont contre sa nomination à ce poste.

Un carnet d’adresses étoffé

Il a tous les diplômes requis

Bouraba officiellement libéré Hier matin, le joueur Tahar Bouraba, qui évoluait sous forme de prêt au
CAB, a été convoqué par le président du conseil d’administration de la SSPA/MCA. Une fois sur place, le joueur a été informé par Boumella de la décision du club de se séparer de ses services. Ce qui aurait surpris le joueur. Bouraba, qui était marginalisé par Djamel Menad, a été prêté au CA Batna. Le joueur, qui avait réussi à s’imposer avec sa nouvelle équipe, bénéficiait de la confiance de Fergani qui l’a souvent titularisé. C’est pour cette raison que Bouraba, qui a fait ses preuves ailleurs, ne s’attendait nullement à cette décision pour le moins arbitraire. En effet, d’autres joueurs qui ont fait banquette durant toute la saison au Mouloudia, et qui figuraient sur la liste des joueurs à libérer, ont été repêchés et feront donc partie de l’effectif du Mouloudia pour le prochain exercice.

K.M.

Walid Bouslimani
intéresse le Mouloudia
Le Mouloudia, qui met l’accent sur le recrutement d’un attaquant afin de renforcer sa ligne offensive, pourrait jeter son dévolu sur le joueur du Racing Club de Paris, en l’occurrence Walid Bouslimani. Ce jeune émigré, qui était la saison passée une pièce maîtresse dans l’échiquier de son équipe, est un attaquant de pointe qui peut jouer sur les deux flancs. C’est ce qui a pesé dans la décision du Mouloudia de penser à son recrutement. Une source digne de foi nous a confié que les responsables du vieux club algérois ont eu aussi de bons échos sur lui, c’est dire qu’il constitue une sérieuse piste pour le Doyen. Toutefois, la direction du Mouloudia attendait le retour d’Alain Geiger pour lui soumettre les CV qu’elle avait choisis pour recruter un attaquant et probablement un arrière gauche, lorsqu’on sait que Babouche sera sans aucun doute repêché, si sa suspension est levée.

Boumella lui a fait savoir que la décision a été prise par Kaoua

Maintenant que c’est le Mouloudia qui a pris la décision de se séparer de Bouraba, la direction du club doit lui payer des indemnités, lorsqu’on sait que le joueur est toujours sous contrat. Toutefois, on s’achemine vers la résiliation du contrat à l’amiable entre les deux parties, car même Bouraba veut maintenant changer d’air, surtout qu’il est convoité par plusieurs formations, après avoir réalisé une bonne phase retour avec le CAB.

Le Mouloudia doit lui payer des indemnités

A croire une source digne de foi, on laisse entendre que Bouraba a juste voulu connaître les raisons qui ont poussé le Mouloudia à le libérer. C’est ainsi que Boumella lui a expliqué qu’il n’y était pour rien et que c’est l’exmanager général du club, Abdenour Kaoua, qui avait pris cette décision, avant son départ. Un argument qui n’a en aucun cas convaincu Bouraba, car au Mouloudia, on laisse croire que la liste des joueurs à libérer relève des prérogatives d’Alain Geiger. Comment se fait-il donc que Bouraba ait été libéré, avant le retour de Geiger en Algérie ?

Du moment qu’il ne jouera pas la saison prochaine au Mouloudia, Bouraba va étudier toutes les offres qui lui ont été faites par son manager Mohamed Merabet. Une source digne de foi nous a confié que le joueur est proche du CRB et que les négociations seront entamées au cours de cette semaine. Bien que le CAB souhaite garder Bouraba pour une autre saison, ce dernier souhaite évoluer dans un club de l’élite. K. M.

Il est proche du CRB

Michael Fabre : «Si Chaouchi revient, ça
ne me dérangera pas !»

«A Paris, j’ai découvert que le Mouloudia est un club pas comme les autres» «En plus de l’engouement des supporters ici à Alger, même à Paris, j’ai découvert la popularité de ce grand club qui n’est pas comme les autres. Je sais que l’équipe sera sous pression. Pour ma part, je veux gagner un titre pour ma première saison au MCA. La concurrence ne m’a jamais fait peur, car même s’il y a trois autres défenseurs centraux, je pense que c’est le minimum dans une équipe de football», a conclu le néo-Mouloudéen. B. G.

«Après avoir passé quelques jours de repos chez moi, je reviens pour entamer ma préparation avec le Mouloudia. Certes, c’est M. Kaoua qui m’a fait venir au Mouloudia et j’aurais aimé le rencontrer une nouvelle fois, mais son départ ne remet en aucun cas mon engagement avec le MCA, car j’ai signé avec le Mouloudia, pas avec Kaoua. Le plus important pour nous, c’est de préparer la nouvelle saison», dira Habib Belaïd.

Belaïd : «J’ai signé au Mouloudia, pas avec Kaoua !»

Selon la même source, on croit savoir que la direction du MCA, après le départ de Kaoua, a gelé l’opération recrutement. Maintenant si Geiger donne un avis favo-

Un billet d’avion lui sera envoyé si Geiger donne son accord

Bien que Bouslimani ait des touches, même avec des clubs de Ligue 2 française, il n’est pas contre l’idée de jouer en Algérie, afin qu’il puisse relancer sa carrière. En fait, la réussite de certains joueurs émigrés en Algérie qui ont même décroché une place en sélection nationale, à l’image de Lemouchia et Cédric, l’a encouragé à tenter sa chance en Algérie. Reste maintenant à savoir quelle sera la décision du staff technique du Mouloudia, car il se pourrait que Geiger opte pour la piste africaine, du moment que les pensionnaires d’El Achour vont mettre à sa disposition tous les CV qui ont été déjà envoyés à Kaoua, l’ex-manager général. K. M.

L’expérience réussie des joueurs émigrés l’encourage à jouer en Algérie

rable pour le recrutement d’un attaquant, une invitation sera envoyée à Bouslimani pour faire le déplacement à Alger. Lors des discussions entre le Mouloudia et le manager du joueur, ce dernier n’a pas trouvé d’inconvénients à ce que son joueur fasse des essais, car même en France, on soumet parfois des joueurs à une période d’essai.

«Vous me posez la question sur un éventuel retour de Chaouchi. Je tiens à vous dire que je ne peux rien dire à ce sujet, car je ne connais pas les règlements. Et puis, son retour ne me dérangera pas. Il y a même un deuxième gardien qui voudra prouver ses qualités. Ce qui est logique. En tout cas, il y aura de la concurrence, ce qui est une bonne chose pour l’équipe. Maintenant, on va préparer notre saison et je pense que les six prochaines semaines nous suffiront pour être prêts à la reprise du championnat. Je sais que les supporters attendent beaucoup de leur équipe cette saison.»

B. G.

Haddad cherche à caser Tedjar, Hanifi et Yekhlef
08
N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Coup d’œil USMA

L’

USMA a communiqué récemment la liste des joueurs qui ne seront pas conservés, sans doute sur avis de Roland Courbis. Une liste qui n’a pas manqué de susciter une vive polémique après que les joueurs concernés eurent demandé à être dédommagés. De quoi mettre dans l’embarras la direction de Haddad qui cherche depuis la meilleure façon de s’en débarrasser sans avoir à sortir le chéquier ni à aller au TAS pour régler une affaire qui pourrait être réglée en interne. C’est ce que tente d’ailleurs de faire Rebbouh Haddad qui s’est entretenu avec trois joueurs partants hier à Bologhine. Saâd Tedjar, Salim Hanifi et Mohamed Yekhlef sont venus au stade s’enquérir de leur situation.

Djebbari intéressé par la paire Tedjar-Yekhlef Rebbouh Haddad s’est voulu rassurant avec ses joueurs. Il leur a fait savoir qu’il avait déjà eu quelques sollicitations et qu’il attendait que les choses s’officialisent pour se mettre au tour d’une table et éventuellement décider des suites à

De retour des vacances vendredi, ce n’est qu’hier que nous avions pu avoir Rafik Mazouzi au bout du fil. Dans cet entretien qu’il nous a accordé, le gardien de but sous contrat jusqu’au mois de juin 2014 nous parle de son avenir, confirmant ainsi son retour au bercail deux ans après avoir quitté l’USMA pour le WAT sous forme de prêt. Confiant, l’international espoir a tenu à affirmer que s’il est de retour chez les Rouge et Noir, c’est pour jouer et non pas chauffer le banc des remplaçants.

Mazouzi : «Je ne suis pas revenu pour remplacer Daïf, mais lutter pour une place de titulaire»
donc de revenir à l’USMA qui est mon équipe. Ce retour sera un retour à la maison. Quand comptez-vous rencontrer Haddad ? En principe, un tête-à-tête est prévu pour les prochaines heures. C’est vrai que je suis encore sous contrat, mais il faut que je discute avec le président afin de mettre les points sur les i à propos de plusieurs sujets. La reprise a eu lieu hier, mais moi je ne pourrai entamer les entraînements avec le groupe qu’une fois que je me serai entretenu avec lui. Vous étiez prêt à rejoindre une autre équipe juste pour avoir le statut de titulaire, mais au final vous restez et à l’USMA la concurrence est rude… Je le sais. Si j’ai quitté le club il y a deux ans, c’est pour être compétitif. L’expérience que j’ai vécue à Tlemcen m’a beaucoup servi. J’ai progressé. Je ne veux pas revenir à la case de départ. J’ai disputé 50 matchs sous le maillot du WAT, et la saison prochaine je ferai tout mon possible pour livrer le maximum de rencontres possibles. C’est vrai que la concurrence sera rude, mais sachez que je ne suis pas revenu pour remplacer Daïf dans la hiérarchie, mais avec l’ambition de décrocher une place de titulaire même si cette mission s’annonce difficile. Zemmamouche et Mansouri sont deux

donner aux contacts. Rebbouh Haddad a confié à ses joueurs (Yekhlef et Tedjar) avoir reçu un appel de Youcef Djebbari, le président du MCO, et qu’il attendait qu’il lui fasse une proposition avant de décider. Naturellement, Rebbouh Haddad a assuré à ses joueurs que le dernier mot leur revenait et qu’il ne prendrait aucune décision sans leur consentement. C’est ce qu’on appelle une séparation à l’amiable !

Hanifi à l’ASO, c’est chaud ! Reste Hanifi. L’attaquant a été reçu par les dirigeants du MCO récemment, mais il est reparti sans avoir trouvé d’accord, le MCO ayant jugé qu’il était trop cher. Ce qui ne veut nullement dire qu’il chômera. D’après Rebbouh Haddad, Abdelkrim Medouar est revenu récemment à la charge. Un accord devrait intervenir dans les jours à venir. A.C.

Il a renoncé à une partie de son argen t Pour pouvoir quitter l’USMA, Amara Daïf a dû faire beaucoup de sacrifi ces surtout sur le plan financ , En effet, le gardien de butier. l’ASO Chlef, et d’après ce de que nous avions pu savoir, a été obligé de renoncer à quelques primes et des mo de salaire. Il faut dire queis sans un tel effort, Rebouh Haddad ne lui aurait pas remis sa lettre de libération Pour rappel, au départ, le . frère du premier responsab le du club a demandé pas moins de 500 millions pou lui rendre ledit document r avant qu’il revoie ses exi gences un petit peu à la baisse. A.C.

opté pour l’ASO Chlef dimanche, ce n’est qu’hier qu’Amara Da ïf récupéré sa lettre de libé a ration. Le désormais ex-gar dien de but des Rouge et Noir, et après de longues et rudes négociations, a fin enfin par trouver un terraii d’entente avec Rebouh Ha n dad. C’est donc hier dan ds la journée que le natif d’Ann a eu le fameux sésame quiaba manquait pour qu’il soit lui qua lifié avec son nouveau clu Arrivé il y a un an, l’ancieb. n keeper du CSC n’a joué que quatre matchs officiels et, c’est ce qui l’a poussé à demander à ce que son con tra soit résilié dès que la saisont s’est terminée.

Daïf a récupéré sa lettre de libération Après avoir

G

Dziri fait le footing avec le groupe GComme le fait Vahid Halilhodzic et ses assistants, le staff technique de l’USMA, conduit par Bilel Dziri, a pris part à un footing au tout début de l’entraînement. Alors que certains entraîneurs préfèrent regarder les joueurs courir, Dziri, lui, a rechaussé ses crampons et appuyé sur le champignon. Après quelques jours de repos bien mérités, Bilalou a sans doute quelques kilos en plus à perdre.

Les cadres prolongent les vacances GLa plupart des cadres de l’équipe ont brillé par leur absence à la séance de reprise. Tous les titulaires, ou presque, étaient portés aux abonnées absents. Ceux-ci ont décidé apparemment de prolonger leurs vacances, non sans l’aval de la direction. Ceux qui ont pris part au dernier stage de l’EN A’ ont été autorisés à s’absenter.

Douze joueurs à la reprise GC’est la reprise à l’USMA. Les Rouge et Noir se sont entraînés, hier soir, une première fois sur le tartan du stade Omar-Hamadi. Douze joueurs seulement ont répondu présents. D’autres sont venus en tenue de ville alors que d’autres ont appelé pour informer qu’ils reprendraient incessamment. La séance du jour a été dirigée par Bilel Dziri et ce, en l’absence de Rolland Courbis qui ne reprendra ses fonctions que la semaine prochaine, nous dit-on.

G

G

G

Rebbouh Haddad présent GRebouh Haddad était présent hier à Bologhine pour la reprise des entraînements. Un événement ? Pas du tout. L’événement aurait été s’il était absent à la reprise, sachant que le numéro 2 de l’USMA fait en sorte d’être toujours présent auprès de son équipe dans les moments importants. Il a tenu donc à être là pour la reprise, pour s’assurer que tout se passe comme prévu. Mansouri en tenue de ville GLe deuxième ou troisième gardien de l’USMA, c’est selon, Mansouri n’a pas pris part à la séance de reprise. Il s’était présenté, néanmoins, en tenue de ville et resté voir ses coéquipiers courir après s’être entretenu avec ses dirigeants. Mansouri souffre, nous dit-on, de l’adducteur et devra, du coup, suivre un programme spécifique avant de pouvoir reprendre du service.

G

Comment s’est déroulé votre séjour à l’étranger ? Tout s’est super bien passé, je n’ai pas à me plaindre. J’avais besoin d’un tel séjour, et désormais c’est avec un moral au beau fixe que je reprendrai le chemin des entraînements. Kara est bien partie pour être prêté au MOB, est-ce qu’on peut dire que vous êtes officiellement de retour à l’USMA ? Oui, si tout se passe comme prévu, je serai de retour. Pour le moment, ce n’est pas encore officiel, et c’est ce qui est tout à fait normal tant que je ne me suis pas encore entretenu avec le premier responsable du club. Je voulais bien quitter le club, mais j’étais beaucoup plus chaud à l’idée d’un départ définitif et non pas un nouveau prêt. Le départ probable de Kara et celui de Daïf m’obligera

gardiens de but que j’ai côtoyés par le passé. J’entretiens avec eux de bonnes relations, mais une fois sur le terrain je ferai tout mon possible pour avoir la confiance des membres du staff technique et jouer le plus grand nombre de matchs possibles. Quelles sont les raisons qui vous ont encouragé à revenir à l’USMA ? En plus du fait que je n’avais pas trop le choix vu que je suis sous

contrat, l’USMA est une équipe qui jouera les premiers rôles lors du prochain exercice. En étant un joueur ambitieux, je veux enrichir mon palmarès. La saison passée, le club a décroché deux titres, j’espère que mon retour portera chance au club et que j’aurais l’occasion de goûter aux joies des consécrations à mon tour. Entretien réalisé par Adel Cheraki

Le cercle sera bientôt ouvert GFermé depuis plusieurs semaines, le cercle de l’USMA ouvrira de nouveau ses portes dans les prochains jours, c’est en tout cas ce que nous avions pu apprendre d’une source digne de foi. L’ayant récupéré récemment, les membres de la SSPA/USMA ont donné leur feu vert pour que des travaux de rénovation débutent afin que le cercle puisse accueillir ses supporters lors des soirées du Ramadhan. Une nouvelle qui ne devra que réjouir les amoureux du club de Soustara.

Andria attendu demain ! GActuellement chez lui au Madagascar où il est en train de passer ses dernières heures de vacances, c’est aujourd’hui qu’Andria Carolus quittera sa ville natale pour regagner la France. Une fois en Hexagone, l’attaquant des Rouge et Noir devra passer la nuit à Paris avant de continuer le lendemain son trajet à Alger. C’est donc mercredi que l’ex-joueur du WAT arrivera. Si tout se passe comme prévu, Andria se joindra à ses coéquipiers jeudi.

Courbis et ses assistants signeront leurs contrats la semaine prochaine GRolland Courbis était absent à la reprise. Le technicien a laissé le soin à ses assistants d’assurer l’intérim en son absence. L’ex-coach de l’Olympique de Marseille est attendu la semaine prochaine à Alger pour signer son contrat et reprendre du service. Il en sera de même pour ses assistants qui n’ont pas encore renouvelé leur bail.

G

G

G

Kamil Boudia vient d’obtenir, avec brio, l’examen de la 5e. En cette heureuse circonstance, son papa Mourad le félicite et lui souhaite plein d’autres succès dans sa vie. Déjà aux anges après les deux coupes remportées par l’USMA, Mourad Boudia a un triplé à fêter. Puisse-t-il fêter d’autres succès à l’avenir. Cent fois plutôt qu’une.

Félicitations

N° 2333 Mardi 2 Juillet 2013

Laïb et Bounedjah ce mercredi ou jeudi à Sousse pour finaliser avec l’ES Sahel

Coup de main USMH Charef accepte finalement de lâcher son joueur

09
Le staff technique de l’USMH a programmé deux matchs d’application pour la journée d’aujourd’hui. Le premier aura lieu sur le terrain du stade d’Aïn Témouchent et il opposera l’effectif titulaire à une sélection de joueurs de l’Oranie. L’autre opposera les remplaçants à l’équipe de Hammam Bouhadjar sur le terrain de ce dernier. Il est à noter que Charef multiplie les matchs d’application ces temps-ci, à l’issue de chaque séance d’entraînement, afin d’améliorer les automatismes entre les joueurs.

Deux matchs d’application au menu aujourd’hui

C

ela a pris beaucoup de temps et a même traîné, mais le transfert de Bounedjah à l’Etoile du Sahel va se conclure de manière officielle avant le week-end, probablement mercredi ou au plus tard jeudi. On sait que tout avait été réglé entre les deux parties, entre les présidents des deux clubs en particulier. Normalement, étant donné que toutes les parties concernées avaient trouvé un terrain d’entente, tout devait être conclu il y a une semaine et il n’y avait pas de raison pour que cela traîne jusqu’à aujourd’hui. Mais à El Harrach, et cela se confirme, le pouvoir de décision n’appartient apparemment pas au président Laïb, surtout quand il s’agit de la gestion de l’effectif. Le véritable patron, c’est Charef. C’est lui qui a bloqué Bounedjah toute cette semaine pour une question de principe, nous dit-on. Il est vrai que l’entraîneur de l’USMH ne voulait pas que son attaquant parte par rapport au projet de jeu de l’équipe qui est basé sur Bounedjah en attaque et

Ce qu’a dit Charef à Bounedjah

au rôle important que peut tenir le joueur dans le groupe, mais il n’allait certainement pas s’obstiner à le garder contre sa volonté ou le bloquer juste pour le bloquer. Charef aurait fait cela en effet, parce qu’il n’a pas été suffisamment informé sur le cas de Bounedjah. Il aurait, dans un premier temps, appris l’information par le biais de la presse, et lorsque les négociations avaient évolué, il n’avait pas assez d’éléments d’information. Ce qui l’aurait mis en colère contre Laïb et c’est la principale raison pour laquelle il a campé sur sa position. Ce manque de communication entre le président harrachi et son entraîneur a été donc derrière le fait que ce transfert n’ait pu être conclu jusque-là, mais aux dernières nouvelles, Boualem Charef aurait lâché du lest en acceptant finalement de laisser partir son joueur.

Il a compris le message

en lui expliquant tout ce que peut représenter pour lui ce transfert. Le coach harrachi lui a expliqué de son côté que pour lui, c’est l’intérêt de l’équipe qui compte en premier lieu. «Toi, tu es à Oran, Laïb est à Alger et les tunisiens sont à Tunis, c’est une «khalouta» tout ça. Voilà ce que tu vas faire. Commence les entraînements avec tes camarades. Ensuite, vas voir Laïb, dis-lui ce que tu veux et ce que tu demandes. S’il accepte de te donner ce que tu demandes, tu resteras avec nous. S’il n’accepte pas, tu peux partir», a-t-il dit à son joueur. Bounedjah a bien décodé le discours de son entraîneur. Il a compris que Charef a finalement accepté de le laisser partir, car il savait pertinemment que Laïb n’allait pas accéder à ses exigences financières, les 250 millions de salaire qu’il avait demandé de son président.

Laïb veut en finir le plus tôt possible

s’est entraîné le plus normalement du monde avec ses coéquipiers, dans une ambiance bon enfant. Il riait comme un petit enfant, il s’adonnait avec une grande joie aux exercices proposés et cela ne trompe pas. Il savait qu’il venait d’obtenir le feu vert de Charef pour aller rejoindre son nouveau club. En attendant, le joueur devra avoir une entrevue aujourd’hui en début de soirée avec son président qui va rallier Aïn Témouchent dans la journée. Une réunion est prévue, en effet, entre lui et Laïb pour régler définitivement ce problème et l’on s’attend, sans grande surprise, à ce que le premier responsable du club annonce la bonne nouvelle à son joueur. Car, comme on le sait, le président harrachi n’est guère en mesure de satisfaire ses exigences financières pour le garder.

L’entraîneur Boualem Charef a intégré avant-hier le jeune Meddane avec l’effectif titulaire lors du match d’application. Le coach harrachi veut lancer l’étoile montante de l’USMH, à partir de la saison prochaine.

Meddane avec l’effectif titulaire

L’effectif harrachi a effectué hier deux séances d’entraînements qui n’ont pas été très chargées. Le staff technique les a consacrées au travail technique et tactique.

Deux séances légères hier

d’entraînement, Rencontré hier en marge de la séance Sahel, et tout ce que je veux, c’est du ile firmé son souhait. «J’ai signé à l’Eto donne le salaire que je veux et qu’on me libère. Maintenant, si Laïb me à El Harrach, sinon je pars.» reste je , nces parvient à satisfaire mes exige

Bounedjah : «Si Laïb parvient reste» à satisfaire mes exigences, je Bounedjah a réaf-

Vendredi dernier, Bounedjah s’est déplacé à Témouchent pour discuter justement avec son entraîneur. Il lui a demandé de le laisser partir

Le joueur a fait ce que Charef lui a demandé et il a réintégré le groupe avant-hier à l’entraînement le sourire aux lèvres. Avant-hier dimanche et hier lundi, Bounedjah

Et selon une source sure, le premier responsable du club harrachi a pris attache avec les responsables du l’Etoile du Sahel pour les informer que le problème est réglé et qu’il devrait rallier Tunis demain mercredi ou au plus tard jeudi en compagnie de son joueur pour finaliser le transfert. Laïb veut en finir le plus tôt possible, car l’argent qui en découle va lui permettre de régler pas mal de problèmes, notamment le paiement des arriérés de ses joueurs qui commencent à perdre patience, la régularisation de la situation des membres du staff technique sans oublier la finalisation avec les nouvelles recrues. Tous ces dossiers sont en suspens et dépendent essentiellement des retombées du transfert de Bounedjah à l’Etoile du Sahel. A. R.

Karim Yaya aurait négocié et trouvé un terrain d’entente avec le président du MCO, Youcef Djebbari. Ce dernier a d’ailleurs pris attache avec le président Laïb au sujet du joueur tchadien pour négocier sa libération. Le premier responsable de l’USMH, qui avait exigé 300 millions de centimes pour sa libération, serait prêt à revoir ses exigences à la baisse, nous fait-on savoir. Il demande désormais 200 millions pour la libération de son joueur. Abdelaoui, qui appartenait à l’académie de la FAF, a rejoint avanthier l’effectif de l’USMH où il s’est entraîné avec le groupe en prenant part à un match d’application où il semble avoir marqué beaucoup de points. Le joueur s’est même entraîné hier avec l’équipe, et selon des informations recueillies sur place, Abdelaoui aurait donné satisfaction à gauche de la défense, un poste que Boualem Charef cherche à pourvoir. Il paraît même qu’il va rencontrer aujourd’hui le président Laïb pour discuter avec lui, et éventuellement signer son contrat et officialiser sa venue à l’USMH.

Djebbari contacte Laïb au sujet de Yaya

Abdelaoui convainc Charef

Six nouveaux joueurs ont été testés hier au stade du complexe d’Aïn Témouchent, où ils ont pris part à la séance d’entraînement. Il s’agit de trois joueurs qui évoluent à Ramchi et de trois autres qui jouent tous au sein de l’effectif des U21 du WAT. Cela dit, les six joueurs n’ont pas donné satisfaction. Charef s’est excusé auprès d’eux, en leur faisant savoir qu’il y a mieux à leurs postes.

Six nouveaux joueurs n’ont pas donné satisfaction

Selon une source proche du staff technique, Boualem Charef va certainement arrêter les tests pour les seniors et les espoirs, dans la mesure où l’effectif est presque arrêté. Cependant, les tests pourraient se poursuivre pour la catégorie junior. A. R.

Charef va clore les tests

attaquant harrachi, Abeid pourrait quitter ce stage d’Ain Témouchent et faire l’impasse sur cette préparation la mort dans l’âme. Le joueur souffre en effet, d’une déchirure musculaire à la cuisse qui risque de le clouer à l’infirmerie pendant une longue période. Avant-hier soir, le joueur a ressenti des douleurs à la cuisse, ce qui a nécessité des échographies qu’il a effectuées sur demande du staff médical. Le diagnostic était incontestable, une déchirure à la cuisse. Comment a-t-il pu la contracter ? Il parait en effet, que c’est une ancienne blessure que le joueur n’a pas bien soignée et dont il a été victime lors de l’avant-dernier match du championnat face au CSC.

Abeid pourrait quitter le stage
Victime d’une déchirure musculaire

t harrachi a été on ne peut plus clair vis-à-vis de cette histoire. «Nous ne sommes pas en mesure de lui donner le salaire qu’il demande, c’est impossible. Cela a fait couler beaucoup d’encre et, j’espère le régler le plus vite possible. »

Laïb : «Nous ne sommes pas en me de lui donner le salaire qu’il dem sure ande» De son côté, le présiden

A. R.

L’

effectués, le staff médical de l’USMH a prescrit dix jours de repos à Abeid. Ce dernier ne devrait pas rester à Aïn Témouchent, dans la mesure où on n’aura pas besoin de lui. Il va certainement rentrer sur Alger pour poursuivre les soins nécessaires avant de revenir dans une dizaine de jours à Témouchent, pour voir s’il pourra reprendre les entraînements.

Après avoir examiné le joueur et pris connaissance des résultats des radios

On lui a prescrit dix jours de repos

«Je pensais m’être remis définitivement de cette blessure, mais apparemment, elle n’est pas complètement guérie. C’est difficile de s’arrêter comme ça. Je vais discuter avec mon entraîneur et voir s’il va m’autoriser à quitter le stage pour aller me soigner à Alger, d’autant que je dois effectuer d’autres examens plus approfondis. Je veux en finir le plus tôt avec cette blessure, car je ne veux pas rater cette préparation, c’est la base de la saison.»

«Je veux revenir le plus tôt possible»

A.R.

Après toutes les nuits blanches qu’elle a passées à réviser ses cours, le résultat est enfin là ! Koulla Feriel a brillamment décroché son examen du baccalauréat. En cette heureuse circonstance, ses parents Fouad et Fatma-Zohra, ses tantes Salima, Hakima et Ratiba ainsi que sa grand-mère Zhor Koulla, la félicitent chaleureusement et lui souhaitent d’autres succès dans son cursus universitaire. Bravo !

Félicitations

10
Juste avant le départ vers la Tunisie, Akram Djahnit a été reçu par Hammar. Les deux hommes ont trouvé un terrain d’entente en ce qui concerne le renouvèlement du contrat. Djahnit signera un engagement jusqu’au mois de juin 2016. Son salaire a été revu à la hausse. Il sera d’un montant de 120 millions de centimes.

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Djahnit a prolongé

La CRL n’a rien décidé pour Aoudia
a commission des litiges de la LNF a siégé dimanche passé. Entre autres affaires qui ont été traitées, il y a eu celle qui concerne le conflit qui oppose Aoudia à la direction du club sétifien. On se rappelle qu'en l’absence d'Aoudia mercredi passé, les membres de la commission ont ajourné les débats. Ils se sont déroulés avant-hier. Aoudia venait juste de rentrer d’Allemagne où il a effectué des essais avec le Dynamo Dresde.

Coup à blanc ESS

Il y a de fortes probabilités pour que Maameri défende les couleurs du RCA la saison prochaine. En effet, après un premier contact, le Boufarikois a donné son accord de principe. Maameri a été libéré par Velud et il s’est fait délivrer sa lettre de libération après s’être entendu avec Hammar.

Maameri proche du RCA

L

C’est aujourd’hui que Henaïni, la nouvelle recrue de l’ESS, doit rejoindre Sétif. Il aura à passer sa visite médicale avant de rejoindre dès le lendemain Sousse où le reste de l’effectif se trouve en stage.

Henaïni attendu aujourd’hui

Comme cela était convenu, Zerrara ne rejoindra Sétif que le 6 juillet. Il doit avant toute chose signer son contrat. Il en a reçu une copie par mail. Après cela, il effectuera la traditionnelle visite médicale avant de prendre le départ vers Sousse.

Zerrara arrivera le 6 juillet

Un autre joueur émigré est attendu à Sétif dans les tout prochains jours. Il s’agit de Noui Lafia qui attend que les services consulaires lui établissent un nouveau passeport. Dès que cela sera fait, le joueur prendra le premier vol en direction de Sétif.

Laïfa doit récupérer son passeport

Le coach sétifien Hube il en ce communiqué le programme de trava . Ses qui concerne les dix prochains jours il biquotijoueurs seront soumis à un trava es sur le dien avec séances technico-tactiqu s et terrain le matin à partir de neuf heure sur pour les après-midi, ce sera un jour Les Sétideux de la musculation en salle. hs amifiens auront à jouer plusieurs matc libre caux. Les joueurs n’auront quartier travail. qu’après une bonne semaine de

gramme ! Demandez le prort Velud nous a

Lors de la séance de dimanche passé, les membres de la commission des litiges ont entendu les deux parties. C’est Sensaoui le directeur administratif de l’Entente assisté d'un avocat qui a représenté l'ESS. Il président de ladite commission, Bendaoud proposera un règlement à l'amiable que refusera Aoudia. Sensaoui réitè-

Aoudia a refusé tout arrangement à l'amiable

A.F.

Aussitôt après le diner, les joueurs se sont dirigés vers une salle mise à leur disposition par la direction de l’hôtel. Leur coach les a convoqués pour une réunion technique qui durera une trentaine de mi- Zi Aoundou nutes. Après cela, tous les joueurs rega- rejoindra Sousse gneront leurs chambres et demain l’extinction des feux se fera peu Un autre joueur débutera le stage avec quelques jours de retard. avant vingt-trois heures.

23 heures : Extinction des feux

La nouvelle recrue sétifienne Nemdil nous a dit que son poste de prédilection est celui de latéral droit, même si cette saison, il a évolué tant que milieu récupérateur au sein de son désormais ex- club, l’USMM Hadjout : «J’évolue au poste de latéral droit et mes différents entraîneurs m’ont confié le poste de milieu récupérateur. C’est d’ailleurs là où j’ai joué mes derniers matchs sous les couleurs de mon ex-club, l’USMM Hadjout. L’accueil qui m’a été réservé est impeccable sur tous les plans. Depuis mon arrivée, tout a été fait pour que je me sente à l’aise et tout va pour le mieux. Il y a une très bonne mentalité et une bonne ambiance au sein du groupe. Le plus important est que je sois avec le groupe dès le début du stage. Je suis un battant et je veux réagir en professionnel face aux décisions de mon entraîneur. Je ne serais en concurrence avec aucun joueur pour la simple raison que nous aurons tous le même objectif.»

Nemdil : «A Sétif pour réussir»

C’est à ne rien comprendre. Selon la direction de l’ESS, le salaire d’Aoudia serait de 96 millions de centimes. Cependant, il a été régularisé, et cela jusqu’au mois de juillet sur la base d’une mensualité d’un montant de 125 millions. C’est pour cette raison que les dirigeants sétifiens ont exigé le remboursement du «trop perçu» par le joueur. Ceci côté cour, ou ce que disent les dirigeants. Côté jardin, soit la version d’Aoudia, c’est une toute autre histoire. Le joueur dira aux membres de la CRL que son salaire est d’un montant de 250 millions de centimes et qu’il existe un avenant pour le prouver. Manifestement Aoudia n’en possède pas une copie car il n’a exhibé aucune pièce au moment où un membre lui a demandé de le

Quel est son salaire exact ?

rera la position de la direction de son club. Pour être libre de tout engagement Aoudia doit s’acquitter de la somme de 530 millions de centimes.

Pour finir, on signifiera aux deux parties qu’une décision sera prise dans les tout prochains jours. Ce qu’il faut retenir de tout cela est que personne ne sort, ni gagnant, ni grandi de cette affaire. Avec un peu de sagesse, tout cela aurait eu dénouement qui aurait arrangé les deux parties, mais quand on s’entête…

Le verdict reporté
faire.

Sayeh aurait signé hier soir un contrat de 2 ans

JSS

Nul ne sait pour le moment quelle sera l’issue du bras de fer qui est bel et bien engagé entre le boss sétifien et Aoudia. Ce dernier campe sur sa position. Il ne veut pas débourser le moindre sou pour avoir sa lettre de libération. Il refuse par ailleurs de prendre part au stage qui se déroule à Sousse. Pour le président sétifien, il n’est pas question de libérer Aoudia gratuitement. Pour Hammar, Aoudia se trouve en abandon de poste. A.F.

Hammar-Aoudia : le bras de fer est engagé

omme annoncé, l’attaquant de CRB Aïn Fekroun et l’ex-Usmiste Saïd Sayeh aurait paraphé hier soir un contrat de 2 ans avec la JS Saoura. La direction du club sudiste aurait acquis sa 6e recrue. Après avoir sélectionné les besoins l’équipe pour ramener un attaquant, la direction est entrée en contact avec l’ex-international espoir de l’USM Alger. Bien qu’il soit sous contrat avec les Algérois, il a pu ramener ses papiers, car il voulait vivre une nouvelle expérience avec les Sudistes. Ainsi, il a apposé sa signature au bas du document en présence du président Zerouati et quelques membres de la direction des Vert et Jaune.

C

Il s’agit du Gabonais Zi Aoundou qui n’arrivera à Sousse que demain. En effet, il a passé une bonne partie de la journée d’hier au consulat tuniL’arrivée sien à Annaba .Il avait à se faire déà Sousse à 15 heures livrer un visa d’entrée en Tunisie. C’est après une véritable expédition C’est chose faite et le joueur sera à que les Sétifiens ont rejoint la ville de pied d’œuvre dès ce mercredi à Sousse. Sousse. Ils déposeront leurs valises

C’est ce qu’a décidé la FAF et cela sans consulter le principal intéressé, à savoir l’ESS. La direction du club sétifien en accord avec son entraîneur avait projeté de jouer le premier match de la phase de poule le 22 juillet. C’est d’ailleurs sur cette base que tout le programme de préparation a été établi. Le fait que la rencontre se déroulera le 19 de ce mois implique que le stage doit être écourté. Nous avons fait réagir l’entraîneur adjoint de l’ESS à propos de la date choisie par la FAF. Il nous dira en substance : «Nous sommes les premiers surpris. La FAF vient de prendre une décision unilatérale et surtout sans aucune raison qui se tient. Tout le programme de travail se trouve chamboulé car nous devons écourter notre stage.»

Le match contre le TP Mazembe se jouera le 19 juillet

Les deux premiers adversaires des Sétifiens en amical sont connus. Il s’agit des Khedhaïria formations de Hammam Sousse et de l’ES Sahel. C’est et Gourmi absents le représentant de l’agence de Deux joueurs de l’effectif sétifien ne se sont voyage tunisienne qui a pris pas présentés au départ vers la Tunisie. Il s’agit en charge le séjour de la déléde Khedhaïria et de Gourmi qui ont prolongé gation de l’ESS qui l’a confirmé. leur séjour auprès de leurs familles respec- Il est utile de signaler qu’il y a eu, à l’arrivée à l’hôtel Mouradi tives en France. Selon Benameur, l’enClub, des tiraillements entre Sentraîneur des gardiens, ils saoui, le chef de la délégarejoindront Sousse dans les tion, et le représentant de L'effectif de tout prochains jours. l’agence de voyage. l'Entente pour

dans le hall de l’hotel El Mouradi club vers 15 heures. Tout le monde regagnera sa chambre aussitôt pour un repos bien mérité.

Hammam Sousse et l’ES Sahel au menu

Madoui : «Tout le programme se trouve chamboulé»

La délégation de l’ESS a rejoint la station balnéaire de Tabarka dimanche en début de soirée. Les membres de la délégation n’auront pas le temps d’apprécier le charme de cette coquette ville touristique où s’allient à merveille la mer, la la montagne et la forêt. Arrivés à Tasaison 2013-2014 barka, les joueurs se rueront vers : but de iens Gard les kiosques où étaient mises en Khedhaïria, Ghoul, Belvente des puces téléphoniques tula pour e doun hani (Saâ nisiennes. Les Sétifiens ont, dès le CAF) lendemain, pris la route vers Défenseurs : Ziti, Nemdil, Demou, MelSousse pour y effectuer leur stage louli, Benabderrahde préparation qui durera une ssi, Arou mane, vingtaine de jours. Le voyage, Bouaa, Legr , Benchadi assez harassant, s’est quand kria. même déroulé dans d’excellentes Milieux de terrain : Delhoum, Karaoui, Fer- conditions.
rahi, Ze Aoundou. Attaquants : Gourmi, Lamri, Madouni, Touahri, Djahnit, Laïfa ou Ogbi, Zerrara, Nadji, Henaïni. K.L.

Une nuit à Tabarka
Le stage de Sousse a débuté
sera toléré. Il y aura un règlement intérieur qui vous sera communiqué avec des horaires que vous aurez à respecter strictement. Nous aurons, tout à l’heure, après le dîner, à nous réunir pour tout mettre au point», dira Velud à ses joueurs juste avant que le chauffeur ne mette en route… Direction Tabarka. Le trajet se fera l’après-midi et ce sera musique pour tout le monde. L’arrivée à Tabarka se fera en début de soirée et aussitôt les joueurs seront dirigés vers le restaurant de l’hôtel.

Le buffet, une fois n’est pas coutume !

La mise au point de Velud

«Nous sommes ici pour travailler et pour préparer la nouvelle saison. Aucun écart de conduite de discipline ou d’assiduité ne

A leur arrivée à l’hôtel, les joueurs ont eu à choisir leur menu au niveau du buffet. Madoui leur a conseillé de bien en profiter car pour tout le reste du séjour, contrairement aux autres clients de l’hôtel El Mouradi où ils séjourneront durant le stage, ils auront droit à un menu diététique. K.L.

Comment vous sentez-vous après avoir trouvé un accord avec les dirigeants de Saoura ? Tout s’est déroulé comme je l’ai souhaité. J’ai tout conclu avec Zerouati. Pour moi, Saoura sera une étape importante dans ma carrière, surtout qu’elle joue pour la deuxième saison consécutive en Ligue 1. Comment se sont déroulés les premiers contacts avec votre nouveau club ? La première sollicitation émanait du coach Amrani. Malheureusement, j’étais lié avec mon club, l’USM Alger. J’avais des engagements, c’est pourquoi je ne pouvais pas venir directement. Néanmoins, j’ai pu avoir mes papiers. Je suis resté en contact permanent avec les dirigeants de Saoura. Hier, ils m’ont envoyé mon billet d’avion pour me rendre à Béchar. Je dois souligner que Amrani m’a beaucoup encouragé. On a appris que vous avez signé un contrat de deux ans. Vous confirmez ? Oui, je vais parapher mon contrat ce soir, la direction du club m'a demandé de m’engager pour deux saisons car les lois m’interdisent de signer un contrat d’une durée inférieure. Donc, je n'ai pas trop hésité, parce que je connais la valeur de cette équipe et je ne trouverai pas mieux que ce club. Quel est votre objectif personnel ? Sur le plan personnel, je ne vous cache pas, j’ai choisi la JSS en raison du parcours qu’elle a réalisé la saison écoulée. Je considère qu’on doit faire une bonne préparation pour aspirer à accomplir une saison meilleure que la précédente. En tout cas, jouer avec Saoura permettra de rebondir. Entretien réalisé par Billel G.

«J’ai choisi Saoura pour rebondir»

B.G.

nnoncé en grande pompe pour succéder à l’entraîneur Fouad Bouali, le technicien Miguel Angel Gamondi risque de ne pas venir au CRB. Selon des sources proches du club belouizdadi, Malek Rédha, qui a assuré l’intérim suite à la démission de Azeddine Gana, songe à renoncer à faire venir l’ex-coach du CRB lors de la saison 2010/2011. Et pour cause, la direction du Chabab n’a pas pu tenu ses engagements de payer les joueurs à la date prévue, soit avant la fin du mois de juin. Malek Rédha a affirmé à des proches que si la situation ne change pas d’ici peu, il prendra attache avec l’entraîneur argentin pour s’excuser et l’informer que la direction ne peut pas l’engager. La venue de Miguel Angel Gamondi est plus que jamais compromise à cause de la situation catastrophique qui règne au club de Laâquiba. Malek ne veut pas prendre la responsabilité de faire venir un entraîneur de l’Argentine alors que la situation n’est pas claire. Pour rappel, c’est Malek qui a pris la décision de prendre attache avec Gamondi et s’est chargé de son recrutement. Mais le nouveau patron pourra faire machine arrière à cause des problèmes financiers. Le délai fixé par la direction pour régulariser les joueurs est arrivé à échéance le 30 juin, alors que les joueurs n’ont pas touché le moindre centime. Les camarades de Fayçal Abdat ont conditionné leur retour par le paiement de leurs arriérés. Malek ne veut pas dans ce cas prendre le risque de négocier la venue de

A

compromise
Coup dur CRB
Gamondi qui risque de se retrouver seul sur le terrain au moment de la reprise.

La venue de Gamondi
N° 2333 Mardi 2 Juillet 2013

11

Malek se sent seul

Quelques jours seulement après avoir pris les commandes de l’équipe en succession à Azeddine Gana, Malek Rédha s’est rendu compte à quel point sa tâche est difficile. Alors qu’il a reçu plusieurs promesses d’aide le premier jour de sa venue, Malek se sent seul à faire face aux multiples problèmes du club. Le non paiement des joueurs dans les délais promis est la goutte qui a fait déborder le vase. Le nouveau patron du Chabab songe même à jeter l’éponge dans le cas où la situation ne bougerait pas dans les jours à venir. Malek a assuré à ses proches qu’il ne peut pas résoudre tous les problèmes à lui seul et qu’il a besoin de l’aide de tous les amoureux du club. Une situation déjà vécue par l’ex-président Azeddine Gana qui s’est retrouvé lui aussi seul à gérer le club et assurer le financement alors que plusieurs parties lui ont promis de l’aider au moment de la prise de ses fonctions.

Les supporters inquiets pour leur club

aucun autre joueur n’a saisi la Commission de résolution des litiges (CRL) jusqu’à maintenant, mais certains n’attendront pas longtemps pour le faire. L’effectif belouizdadi risque de connaître une véritable saignée cet été. Car aucun joueur n’a été recruté en parallèle pour remplacer les partants. La commission de recrutement a négocié avec plusieurs joueurs, à l’instar de Tiouli, Heriat, Zeddam et Merbah entre autres, mais aucun d’eux n’a signé de contrat au profit des Rouge et Blanc. Et si la situation persiste, on voit mal comment le CRB pourra recruter en ce mercato estival.

Rien ne va plus !

régularisation des joueurs Pas de recrutement avant la n’a pas réussi à train avec plusieurs joueurs, le CRB Alors que les négociations vont bon porter le Bien qu’ils aient donné leur accord à assurer les services d’aucun parmi eux. uiba. La Laâq de club au sfert nt pas conclu leur tran les maillot rouge et blanc, ces joueurs n’o par ée exig me com re salai de ce une avan padirection du club ne peut pas donner veau nou Le és. rat ne sont pas encore régularis de acé joueurs ciblés, tant que ceux sous cont men e mêm a et , sens ce né des consignes en nsé de tron du Chabab, Malek Rédha, a don inse est qu’il e estim ek Mal . ssée sgre serait tran partir dans le cas où cette condition ent dispoune saison gratuitement et donner l’arg joué ont qui urs joue des r paye pas ne rouge et llot mai le sous ute min ne pris part à aucu els pernible à de nouveaux joueurs qui n’ont actu urs de recrutement avant que les joue blanc. Ce qui signifie qu’il n’y aura pas e. post en ours çoivent leur argent. Si Malek reste touj

Le moins que l’on puisse dire est que rien ne va plus au club de Laâquiba. Après avoir perdu d’importants joueurs, comme Mehdi Benaldjia, Pascal Angan, Lyes Boukria et éventuellement Smaïl Kherbache et Islam Slimani, d’autres joueurs pourront en faire de même. Non payés, les joueurs sous contrat sont en droit de résilier leur bail et rejoindre d’autres formations. Si l’on excepte Islam Slimani,

La nouvelle de la venue de Miguel Angel Gamondi en a réjoui plus d’un du côté de Laâquiba. Le technicien argentin qui a laissé une bonne impression lors de son passage au CRB en 2010/2011 est attendu comme un messie par les fans des Rouge et Blanc. 75% des supporters sont favorables au retour de Gamondi dans un sondage lancé par la page facebook «CRB News». Le renoncement de la direction au recrutement du coach argentin ne fera certainement pas plaisir aux supporters qui attendent son arrivée, annoncée au cours de la semaine. En effet, Gamondi devait prendre le vol Buenos Aires-Alger via Casablanca au cours de la semaine. Mais sa venue est sérieusement compromise après que Malek ait décidé de renoncer à son recrutement à cause du non paiement des joueurs à temps. Devant cette impasse, les supporters

ont décidé d’entamer une campagne de sensibilisation pour inciter les hautes autorités du pays à intervenir pour sortir leur club favori de la crise. Les fiefs des supporters belouizd a d i s connaissent une ambiance inhabituelle. Des banderoles et d r a peaux aux couleurs du CRB sont accrochés dans les rue de Belouizdad et même sur les balcons pour réclamer une société nationale qui prendrait en charge le CRB, à l’instar de ce qui a été fait avec le MCA, le CSC et la JSS. Après avoir réussi à mobiliser les supporters lors d’un sitin devant le cercle du club à Belouizdad, les supporters ne comptent pas baisser les bras et aller au bout de leurs revendications. N. B.

Tiouli en route vers le WAT
du Chabab cet été. Après avoir trouvé un accord avec la direction du club par rapport à la durée du contrat et le montant du salaire qu’il percevra, Tiouli attendait un appel des dirigeants belouizdadis pour empocher une avance de trois mois et signer son contrat. Un appel qu’il ne recevra pas. Contacté par nos soins, le joueur aurait compris que la direction du Chabab a renoncé complètement à son recrutement. Le joueur n’attendra plus les Belouizdadis et affirme qu’il négociera avec les autres clubs qui souhaitent s’attacher ses services. A noter que le Chabab n’a assuré les services d’aucun nouveau joueur alors que plusieurs éléments sont passé par la table des négociations.

prévue pour aujourd’hui La régularisation des joueurs ction du CRB, celle-ci a promis de réhes de la dire Si l’on en croit certaines sources proc le délai d’hui après avoir échoué à le faire dans jour d’au ir part à urs joue gulariser les bles du onsa resp Les . avant la fin du mois de juin r les qu’elle s’est fixée une première fois, soit paye r pou e ssair néce me som t à réunir la que CRB, Malek Rédha à leur tête, s’activen te cien cons convenu. La direction du club est plus 60% des arriérés aux joueurs comme tant d’au n, saiso la r qua non pour démarre ils où cette régularisation est la condition sine cas le dans ts men aîne entr des r la reprise s esse que les joueurs ont menacé de boycotte prom des er ains ne veulent plus entendre parl aîne n’empocheraient pas leur argent. Cert entr les e endr repr de t direction du club avan et exigent du concret de la part de la taire de la aîneur Miguel Angel Gamondi est tribu entr vel nou du e venu la ments. Même régularisation des joueurs.

«Je suis en contact avec le CABBA et le WAT»

cette saison : «Je n’ai reçu aucun appel, alors qu’on a tout réglé avec la direction du club. Franchement, j’avais envie de jouer dans un grand club comme le CRB, apparemment je n’ai pas de chance, puisque j’ai failli signer dans ce club avant d’aller à Sétif. J’espère que la situation ira mieux dans l’avenir. Un club comme le CRB mérite mieux.»

«Dommage, je voulais jouer au CRB !»
Le milieu offensif de l’ESS, Mohamed-Amine Tiouli, ne jouera pas au CRB cette saison, alors qu’il était annoncé comme la première recrue

Contacté par nos soins, le milieu sétifien qui se trouve en fin de contrat ne cache pas son regret de ne pouvoir rejoindre le Chabab

Le milieu de terrain de l’ESS ajoute par ailleurs qu’il est en contact avec deux clubs, voire trois, le CABBA, le WAT et le MCO, et devra se fixer prochainement sur sa prochaine destination. «Comme je vous l’ai dit, j’ai des contacts avec d’autres clubs. Je suis en pourparlers avec le CABBA, le WAT et même le MCO. Le WAT m’a fait une offre intéressante et le challenge de jouer l’accession m’intéresse. En plus de ça, je suis près de chez moi», explique Tiouli. N. B.

Nedjma participe au Salon des TIC, organisé par le ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication qui se tient du 1er au 3 juillet 2013 à l’office Riadh El Feth à Alger, en célébration du 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie. A travers une exposition placée sous le thème «Mémoire et réalisations», le Salon commémore les accomplissements de la Poste et des télécommunications depuis l’Indépendance et revient sur les étapes phares de l’évolution du secteur des TIC en Algérie. Nedjma est présente avec un stand où sont exposés ses offres et services. Sur place, un conseiller-clients présentera les produits de Nedjma aux visiteurs. Un pôle de présentation de la dernière offre technologique : la Tablette Nedjma 3G+ est également mis en place. Par sa participation à cette manifestation nationale autour des technologies de l’information, Nedjma confirme une fois de plus sa volonté de contribuer activement au développement du secteur des TIC en Algérie.

Nedjma au Salon des TIC
En célébration de 50 ans de télécommunications en Algérie

U

ne fin de semaine palpitante et surtout décisive attend le premier responsable du club phare de la Soummam, appelé à sortir le grand jeu pour convaincre les joueurs ciblés à signer leurs nouveaux contrats. En effet, une source proche du président Tiab nous a confié, hier, qu’il allait normalement finaliser avec tous (ou presque) les éléments convoités, d’ici ce vendredi. En plus des deux joueurs à enrôler s’ajoutant aux six nouvelles recrues déjà acquises, le président Tiab devra aussi finaliser avec un gardien de but cette semaine. Au programme aussi durant la semaine, le président Tiab devra installer le nouvel entraîneur, un préparateur physique et aussi un entraîneur des gardiens

La semaine la plus longue pour Tiab
12
N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Coup difficile JSMB

Les supporters inquiets

après le départ de Hakim Seba au CSC. En tous les cas, le premier responsable béjaoui veut tout préparer avant la reprise prévue ce vendredi à Béjaïa.

Aït Fe

e n a g

La situation de la JSMB n’est pas du tout reluisante du moment que jusqu’à hier, rien n’a été fait pour préparer la saison prochaine. Personne ne comprend cette situation que vit le club depuis la fin de l’exercice précédent, puisqu’il n’y a rien qui donne de l’espoir à cette équipe béjaouie qui devrait aspirer à jouer les premiers rôles dès la nouvelle saison : ni un staff technique, ni adjoints, ni gardien de but alors que le club risque de se retrouver avec un seul gardien à la reprise après le départ de Si Mohamed et les déboires que connait Djeba-

On redoute déjà un scénario catastrophe !
A l’instar de la plupart des clubs de l’élite, la direction s’active sur le marché des transferts. Elle a fait signer un contrat à pas moins de six joueurs inconnus du grand public en l’espace de quelques jours seulement. Mais depuis, la bande à Tiab tarde à conclure l’arrivée d’éléments confirmés ou même un entraîneur, ce qui n’est vraiment pas de bon augure après un exercice totalement raté. A ce rythme et vu que l’avenir s’annonce

rat. Si cette situation continue, on voit mal comment ce club va assurer au moins son maintien en Ligue 1 la saison prochaine, car la situation que vit l’équipe est préoccupante et ne rassure personne pour le moment.

La direction ne veut pas perdre davantage de temps

vraiment sombre pour le club phare de la Soummam, les fervents supporteurs de cette équipe béjaouie devront s’attendre d’ores et déjà à un exercice compliqué l’an prochain comme c’était le cas lors de la saison écoulée ou pire, alors que les plus pessimistes d’entre eux citent même l’exemple du WAT, qui a effectué un recrutement très controversé l’été dernier, multipliant les contre-performances avant de plonger à l’étage inférieur.

«On a une équipe jeune qui fera parler d’elle d’ici peu»
Alors Nabil, comment ça se passe pour vous à quelques encablures seulement de la reprise ? Très bien, je suis toujours chez moi, et je profite au maximum du temps qui me reste afin de bien savourer ces derniers jours de vacances avant de reprendre, ce samedi. Ce sera un peu dur après un mois de repos, n’est-ce pas ? Certes, reprendre les entraînements en plein été sera très dur surtout avec la chaleur qui règne ces derniers jours. Mais je dirais toutefois qu’on n’a pas le choix, on doit se remettre au travail pour bien préparer le prochain exercice, cela afin d’être au top dès l’entame de la compétition. Avec du recul, quel bilan dressez-vous de cette saison ? Il est évident que c’est une saison qui laisse des regrets, mais je pense qu’on aura le temps de rectifier tout cela la saison prochaine. On possède une équipe très jeune qui fera parler d’elle d’ici peu. Toutefois, j’estime que c’est un parcours acceptable, d’autant plus que l’équipe a été remaniée à plus de 90 %. Nous avons réussi à atteindre l’objectif qui était le maintien en Ligue 1 et c’est déjà acquis pour cette jeune équipe. Mais beaucoup pensent que cette saison a été ratée. Un commentaire ? Nous avons habitué nos supporters à de meilleurs résultats et à un meilleur parcours. Cependant, il ne faut pas oublier que l’équipe a traversé des moments difficiles sur le plan psychologique et il a fallu beaucoup de temps avant qu’elle ne s’en remette. Ce qui est positif dans tout cela, c’est que la JSMB a gagné une très bonne jeune équipe d’avenir. C’est une autre bonne chose que nous devons saluer. Pensez-vous que la JSMB est capable de jouer les premiers rôles la saison prochaine ? On n’a pas le choix. On doit faire mieux la saison prochaine. Certes, on a réalisé un parcours honorable en compétition africaine, mais il faut dire aussi qu’en championnat et en Coupe d’Algérie, ce n’était pas le cas. Qu’avez-vous à nous dire maintenant sur les nouvelles recrues de la JSMB ? D’abord, avant de dire quoi que ce soit sur les nouvelles recrues, on souhaite la bienvenue à ces éléments qui renforceront l’effectif. Je suis persuadé qu’ils apporteront un plus à l’équipe. On essayera ensemble de réaliser une grande saison. Mais avec l’arrivée de trois autre milieux de terrain, la concurrence sera encore plus dure dans votre poste… La concurrence ne me fait pas peur, au contraire, cela me poussera à travailler davantage. Et puis, la concurrence ne peut être que bénéfique pour le groupe. Enfin, peu importe celui qui joue, l’essentiel c’est l’intérêt général du club. Quels sont vos objectifs avec la JSMB pour la saison prochaine ? J’espère qu’on réalisera une grande saison. On fera le maximum pour satisfaire notre public qui attend beaucoup de nous, et, pourquoi ne pas terminer la saison avec un titre malgré qu’il soit un peu tôt pour parler du titre et de la saison prochaine. Qu’avez-vous à dire à vos supporters ? Tout d’abord, je les remercie pour leur soutien tout au long de la saison écoulée, et j’espère qu’ils feront de même pour la prochaine. Les supporters de la JSMB sont connus pour leur soutien à leur équipe favorite. J’espère qu’on réalisera une grande saison. Entretien réalisé par S.A.

La JSMB se trouve à la croisée des chemins du moment que la situation n’est pas aussi confortable depuis le départ en bloc du staff technique et de certains cadres. La direction devra réa-

gir avant que cela ne soit trop tard. Le président Tiab qui se trouve en France, ces derniers jours, devra réagir afin de débloquer la situation et remettre le train de la JSMB sur les rails, car maintenant, nous sommes dans la ligne directe avant d’entamer la préparation, et la direction du club ne pourra pas reculer car le temps joue en sa défaveur car en plus de tout cela, le chairman de la JSMB devra aussi rassurer ses cadres (les joueurs sous contrat) qui n’ont reçu aucun coup de fil pour négocier alors que la reprise est prévue dans trois jours. S. A.

r

Bien que la direction affirme qu’il est sous contrat Bien qu’il soit toujours sous contrat avec la JSMB, le jeune attaquant de la JSMB, converti en arrière gauche cette saison, ne veut apparemment plus revenir à la JSMB. En effet, le joueur, après avoir signé un contrat de trois ans en faveur du club de Cirta, s’est déplacé hier en compagnie de son père à Constantine pour partir en stage avec le reste du groupe aujourd’hui en Tunisie. Au moment où nous mettons sous presse, le joueur se trouvait à Constantine, mais tout porte à croire qu’il sera du voyage en Tunisie. On y reviendra avec plus de détails dans nos prochaines éditions.

Zeghli insiste pour jouer au CSC

L

a politique de rajeunissement de l’effectif, entamée par la direction du club de Yemma Gouraya, est toujours en cours de chemin et sera encore là pour les prochaines années. Etant donné que la politique des jeunes a donné certaines satisfactions la saison écoulée, le président Tiab est convaincu aujourd’hui que le club gagnerait à avoir la même politique lors du prochain exercice aussi. Toujours à la recherche de quelques jeunes éléments en prévision de la saison prochaine, la direction de la JSMB par le biais de Rachid Redjradj est en train de s’activer pour dénicher la perle rare. Le club béjaoui veut toujours faire dans la continuation. Ainsi, la direction compte recruter encore des jeunes joueurs comme la saison écoulée après avoir fait signer pas moins de six jeunes joueurs dont la moyenne d’âge ne dépasse pas les 23 ans. Ainsi, les dirigeants de la JSMB ont pris ces derniers jours attache avec deux jeunes joueurs de l’Equipe nationale des U20, à savoir Abdellaoui et Bourdim. D’après nos informations, c’est un agent de joueurs qui s’occupent actuellement de ce dossier. En tous les cas, les négociations avec les deux joueurs en question sont en bonne voie, surtout que ces derniers

Tiab veut Abdellaoui et Bourdim
ont affiché clairement leur désir d’évoluer dans une équipe aussi jeune comme la JSMB qui pourrait leur donner encore plus de chance de jouer. Abdellaoui pour remplacer Cherifi La JSMB souhaite, en effet, faire venir ce jeune arrière gauche qui a réalisé de très belles choses lors de la dernière CAN des U20 après l’échec de la transaction avec Redouane Cherifi, international U20 aussi, qui a opté au final pour le CAB où il a signé un contrat de quatre ans en faveur de ce club alors qu’il a tout réglé avec la direction béjaouie. Ainsi, si tout va comme prévu, Abdellaoui sera le second arrière gauche recruté par la JSMB cet été après le jeune joueur du PAC, Farès Agoune qui a signé récemment aussi un contrat de deux ans en faveur de la JSMB. Le flou entoure leur situation administrative Même si les deux joueurs sont très emballés à l’idée de rejoindre la JSMB, un détail pourrait quand même compromettre leur transfert cet été car le flou entoure leur situation administrative du moment que leur club, l’USMA, estime que les deux joueurs en question sont toujours liés, à l’image de leurs camarades Aoulmi, Belkhamssa et Ma-

dani. Pour le moment, rien n’est encore confirmé du moment que ces deux joueurs qui ont passé toute une année avec l’Académie de la FAF ont reçu des garanties que cette année ne sera pas comptabilisée, ce qui pourrait leur faciliter la tâche de rejoindre cet été l’équipe de leur choix. Les deux joueurs rassurent et confirment qu’ils sont libres De leur côté, Abdellaoui et Bourdim se montrent très confiants et confirment qu’ils sont libres de tout engagement avec l’USMA après l’interruption de l’Equipe nationale des U20, suite à son élimination prématurée de la dernière Coupe d’Afrique des nations (CAN) de cette catégorie, qui s’est déroulée récemment en Algérie. D’ailleurs, notre source nous a aussi affirmé que les deux joueurs ne sont pas liés avec l’USMA et pourraient signer à la JSMB sans aucun problème. Ainsi, d’après notre interlocuteur, Abdellaoui et Bourdim sont attendus cette semaine à Béjaïa pour poursuivre les négociations sur place et signer ainsi leurs contrats en faveur du club phare de la Soummam. S. A.

«J’ai tenu ma promesse»
N° 2333 Mardi 2 Juillet 2013

Daïf

Coup sûr ASO

13
Un autre arrière droit à l’horizon
Selon la direction de l’ASO, celle-ci devra chercher un autre joueur sur le couloir droit après le recrutement d’Essaïd. Ce deuxième joueur sera une doublure pour lui, et selon la même source, ce joueur évolue en D2. Bahri était le plus proche mais il a opté pour le MOB, et on attendra les heures qui viennent pour connaître l’identité de ce nouveau joueur.

Ighil débutera demain

PUB

Vous voilà à Chlef, mais on vous attendait à Alger... C’est vrai, le rendez-vous était prévu pour la matinée à Alger mais j’ai fait du retard, alors j’ai décidé de me déplacer à Chlef pour signer dans le bureau de l’équipe. Je suis venu après un voyage d’Annaba car j’ai donné ma parole à Medouar de venir signer pour l’ASO. Votre retard de 24 heures a effrayé les supporters qui craignaient que vous ne changiez d’avis... Non, dans ma tête j’avais tranché, il y a une semaine de ç,a que je jouerais à l’ASO et c’est pour cette raison que le président Medouar s’est dirigé vers la direction de mon équipe pour avoir mes papiers car c’était mon unique condition pour jouer pour l’ASO. Par la suite, ma signature est devenue une question de temps seulement. Qu’est-ce qui vous a motivé à opter pour l’ASO ? Le projet sportif de l’équipe qui veut se relancer dans la compétition avec une équipe jeune et elle me voulait pour cette cause. Je cherche une équipe où je pourrais évoluer et avoir la chance de jouer et ce profil convient à l’ASO qui sera composée de jeunes joueurs en plus. L’ASO est réputée

comme un club qui forme de grands joueurs et tous les joueurs qui sont passés par ce club ont pu se faire de grands noms. Pensez-vous que vous aurez moins de concurrence qu’à l’USMA ? Moins de concurrence non, mais les keepers qui seront avec moi sont jeunes et la concurrence sera sportive, ce n’est pas comme l’USMA où tu trouves un gardien qui a déjà son nom. C’est difficile de le détrôner, et c’est pour ça que j’ai opté pour l’ASO. Maintenant, le mieux en forme sera dans les buts, et j’accepte la concurrence. Je suis sûr que je pourrais convaincre le staff technique. Vous travaillerez avec Ighil à l’ASO, qu’en pensez-vous ? C’est quelque chose de formidable de travailler avec un grand nom du football algérien. C’est quelqu’un qui connaît bien son métier et je l’ai connu à l’USMA. Il connaît bien mes qualités et je serai moi et mes camrades entre de bonnes mains avec lui et j’espère que je pourrais faire une grande saison avec ma nouvelle équipe. Vous allez revenir quand pour commencer les entraînements ? J’ai appris à l’instant que les préparatifs commencent mercredi prochain, et je vais revenir à la maison pour régler quelques affaires afin d’entrer en stage la tête reposée. Je devrais être au rendezvous pour commencer les entraînements, car la préparation compte beaucoup pour faire une grande saison. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Ighil Meziane commencera son travail de terrain officiellement demain, et il devra rallier le matin la ville de Chlef pour s’installer. Il aura après deux réunions à faire, la première avec son staff technique et la deuxième avec ses joueurs vers 17h. Deux réunions très importantes pour lui afin de bien organiser les choses avant le début du travail.

Benchouia refuse toujours de rester

Mohamed Benchouia persiste sur sa position de revenir et préfère une autre expérience comme entraîneur. Medouar lui a parlé une dernière fois afin de le dissuader et lui mettre plus de pression pour revenir mais Benchouia tient toujours sur sa décision de devenir un entraîneur principal dans l’une des équipes qui le veulent. Le premier stage de la saison débutera demain et se tiendra durant deux semaines jusqu’au 18 juillet prochain, avec une charge de deux séances par jour, l’une en début de journée et la deuxième en fin de journée mais avec le début du mois sacré la deuxième séance de travail sera à 22h, comme l’a précisé le staff technique. La première séance de cette saison sera demain à 18h, au stade Boumezrag, et cette séance sera une première prise de contact entre le staff technique et les joueurs. Cela sera essentiellement une séance de jogging, et la direction a envoyé des sms à tous les joueurs pour être présents pour commencer le travail et a déjà préparé l’hôtel du CNFD pour les joueurs. Chems eddine Nessakh a opté pour le MCO, dimanche dernier, et a été le dernier joueur à être libéré, surtout que Medouar a eu un accord avec son homologue oranais pour libérer le joueur contre un montant estimé par notre source à 500 millions.

Le stage débutera demain

Première séance à Boumezrag à 18h

Nessakh libéré pour le MCO

Le Buteur du 02 - 07 - 2013

Boulaïncer signe A pour deux saisons
14
N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Coup fort MOB

Tout d’abord, confirmez-vous avoir signé officiellement votre contrat avec le MOB ? Evidemment, je viens juste de parapher mon contrat avec le MOB avec lequel je me suis engagé pour une durée de deux saisons. D’ailleurs, il était prévu que je signe mon contrat la semaine écoulée mais voilà que les choses viennent de se faire maintenant et je ne vous cache pas que je suis heureux d’avoir atterri dans cette équipe où je compte réaliser une bonne saison. Comment se sont passés les contacts avec les dirigeants ? J’ai été contacté par l’un des dirigeants du MOB qui m’a proposé de tenter une expérience avec les Mobistes étant donné que le club est à la recherche des joueurs qui seront en mesure de donner un plus à l’équipe. D’ailleurs, j’ai récupéré ma libération et j’ai rencontré les responsables qui ont réussi à me convaincre à opter pour leur équipe et ce, sans beaucoup tarder. Qu’est-ce qui vous a motivé à rejoindre le MOB en dépit des offres que vous avez reçues de la part de certaines équipes ? Effectivement, en dépit des offres que j’ai reçues de la part de certaines équipes de Ligue

Ayant officialisé sa venue depuis hier lundi par la signature de son contrat avec le club pour une durée de deux années, voilà que l’enfant de Timezrit vient de tenter une nouvelle expérience avec le troisième club de la Kabylie, à savoir le MOB, après avoir déjà évolué au sein de la JSMB et de la JSK. A cet effet, il estime qu’il est venu au MOB pour donner un plus et surtout être à la hauteur des attentes.

«Je suis là pour donner un plus à l’équipe»

près avoir reporté sa venue à maintes reprises, le désormais ex-attaquant de la JSK et de la JSMB, en l’occurrence Boulaïncer, vient de parapher son contrat au profit du club où il a officialisé sa venue hier lundi dans l’après-midi. D’ailleurs, il est la première recrue du club au cours de cette période des transferts et ce, après avoir déjà finalisé tous les détails liés à son transfert depuis quelques jours. D’ailleurs, il s’est engagé pour une durée de deux années et sera d’un grand apport pour le club.

Si la commission provisoire de la gestion des affaires du club vient de débloquer la situation en décidant de mettre le train en marche afin de se permettre de bien préparer l’équipe pour la saison prochaine, il n’en demeure pas moins que les joueurs notamment les cadres de l’équipe attendent toujours un signe de la direction pour entamer les discussions à propos de la nouvelle saison. Cela dit, l’opération devrait débuter, selon les informations en notre possession, à partir d’aujourd’hui afin de leur permettre de reprendre le travail dans de bonnes conditions.

Les joueurs attendent de négocier

Par ailleurs, la question qui taraude les esprits des nombreux fans : les joueurs seront-ils au rendez-vous demain mercredi à l’occasion de la séance de la reprise des entraînements, comme fixée par les dirigeants et le staff technique lors de la réunion tenue dimanche dernier ? En effet, les joueurs n’ont pas caché leur vœu de négocier avant d’entamer les préparatifs et les entraînements concernant le nouvel exercice. Cela dit, les coéquipiers de Nemdil semblent soulagés après que la situation a commencé à se débloquer où le club a déjà entamé les négociations avec de nouvelles recrues.

Seront-ils au complet demain ?

Contrairement à ce qui a été annoncé par le coach Rahmouni concernant la venue de l’exportier de la JSK, à savoir Berrefane, ce dernier ne jouera pas officiellement au MOB puisqu’il a paraphé un contrat de deux saisons avec le CA Bordj Bou-Arréridj avant son départ en Azerbaïdjan avec la sélection nationale militaire pour disputer la Coupe du monde. De ce fait, les dirigeants devraient chercher ailleurs pour trouver un remplaçant à cet élément qui vient d’opter pour les Criquets. Cela s’est passé alors qu’on a indiqué du côté de la direction que le joueur est tout près du club. Néanmoins, on s’interroge sur la vraie vision des dirigeants et du staff technique de recruter un autre gardien, alors que le club dispose de deux portiers actuellement, à savoir Zaidi et Toual, sans oublier le jeune Espoir de l’USMA, Kara, qui aurait déjà tout réglé avec les dirigeants.

Berrefane ne jouera pas au MOB

Rahmouni mise sur une bonne préparation
houlette du coach Mourad Rahmouni n’a pas caché son vœu d’organiser deux stages de préparation au cours de cette période de préparation. Si le premier regroupement est fixé pour la période allant du 15 au 30 juillet, il n’en demeure pas moins que le coach béjaoui compte organiser un autre regroupement d’une quinzaine de jours probablement en France suite à la proposition faite récemment par les responsables de la chaîne Berbère Télévision aux dirigeants. D’ailleurs, Rahmouni n’attend que la confirmation pour tracer son programme. Six à huit matchs amicaux à Aïn Draham Bien que rien ne se soit filtré sur le programme tracé par le coach Mourad Rahmouni lors de ce regroupement de deux semaines en Tunisie, on croit savoir de sources bien informées que le premier responsable de la barre technique compte profiter de ce stage de Tunisie pour assurer une bonne préparation durant cette période à travers la programmation de six à huit matchs amicaux à Aïn Draham devant des clubs tunisiens et probablement algériens. En effet, les dirigeants

1, j’ai préféré le MOB car je me sens chez moi et je connais bien l’entourage du club et les joueurs pour avoir déjà évolué dans le club voisin pendant quelques saisons. De ce fait, je suis persuadé que je ne trouverai pas de problèmes d’adaptation étant donné que cela ne pose pas un inconvénient pour moi et j’espère que je serai à la hauteur. Quels sont vos objectifs personnels ? J’espère d’abord que je serai à la hauteur des espérances et surtout du staff technique pour donner un plus à l’équipe et lui permettre de réaliser ses objectifs. Je sais parfaitement que les fans attendent beaucoup de moi et je ferai de mon mieux pour être à la hauteur et m’imposer dans cette équipe tout en étant persuadé que la tâche ne sera pas facile car la

Ligue 1 n’est pas du tout aisée. Comment s’annonce la mission de votre nouvelle équipe en Ligue 1 ? Comme je viens de le dire, la mission de l’équipe en Ligue 1 ne sera pas facile d’autant plus que c’est la première expérience parmi l’élite. De ce fait, on doit assurer d’abord une bonne préparation avec le programme qui sera tracé avec le staff technique et par la même assurer un bon renfort pour espérer réussir un bon parcours et atteindre les objectifs du club. De ce fait, je ne vous cache pas que la tâche sera difficile mais je demeure optimiste. Entretien réalisé par Yugurtha A.

Bien que les dirigeants du MOB aient tenu à rassurer que le défenseur de la JS Saoura, Merbah, est acquis à 80 % après sa rencontre avec Bouchebah à Alger dimanche dernier, il n’en demeure pas que les dernières informations en notre possession indiquent que le joueur aurait déjà paraphé son contrat avec le CA Bordj BouArréridj avant même son départ en Azerbaïdjan avec la sélection militaire. Dans le cas où l’information viendrait à se confirmer, les dirigeants du MOB perdront ainsi un autre joueur important pour le renforcement de l’effectif en prévision de la saison prochaine. Il est à signaler que trois joueurs ont déjà négocié avec les dirigeants jusque-là, à savoir Yettou et Betrouni (USMA) et Bahri (OM) en attendant de parapher leurs contrats dans les prochains jours.

Merbah aurait signé au CABBA

D

écidément, le premier responsable de la barre technique du MO Béjaïa est décidé à rattraper le retard en ce qui concerne la préparation de la nouvelle saison, afin d’être prêt pour la reprise de la compétition officielle pour le 24 août prochain. A cet effet, lors de la réunion tenue avec les dirigeants dimanche dernier, il a tenu à insister sur l’obligation de bien se préparer et de rattraper le retard accusé par un programme qui débutera demain mercredi à l’occasion de la séance de la reprise du travail après un repos qui a duré plusieurs semaines. Comme le club accuse déjà un léger retard en matière de préparation, il est clair que le patron de la barre technique tâchera de mettre tous les moyens nécessaires pour assurer une bonne préparation à travers un programme qui s’étalera jusqu’au 20 août prochain. Deux stages au menu Si les dirigeants et le staff technique ont évoqué le programme de la préparation avec notamment le stage d’intersaison prévu à partir du 15 juillet en Tunisie et la reprise des entraînements qui aura lieu demain, voilà que le staff technique sous la

«Mémoire et Réalisations» du Secteur des TIC en Algérie Mobilis acteur incontournable dans le secteur des TIC en Algérie participe au salon du 50ème «Mémoire et Réalisations», organisé par le Ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la Communication, du 01 et 03 Juillet à l’Office Riadh El Feth, niveau 112. Sous le thème «Mémoire et Réalisations», le salon mettra la lumière sur les 50 ans de réalisations qu’a connues le secteur de la poste et des télécommunications à travers un rétrospectif historique, proposé aux visiteurs, leur permettant de s’informer sur l’évolution de ce secteur clé de l’économie nationale. Le salon, qui retrace le bilan de 50 ans de réalisations du secteur des TIC, sera l’occasion de retracer l’histoire de Mobilis en exposant ses moments les plus forts et le plus émouvants, grâce à un mur d’images et la diffusion des spots publicitaires qui ont marqué les esprits. Au salon sera également présent l’ambassadeur officiel de la marque Mobilis, le Champion Olympique Taoufik Makhloufi, qui partagera cet évènement avec ses visiteurs. A cette occasion, Mobilis mettra en évidence sa contribution à travers bon nombre de réalisations qui ont permis la généralisation de l’usage des nouvelles technologies et le développement du paysage des TIC à travers toutes les couches de la société. Soyez les bienvenus !

Mobilis Prend Part au Salon du 50ème

Communiqué

Y. A.

comptent entrer en contacts dans les prochains jours avec des clubs tunisiens, pour avoir leur aval et discuter des joutes amicales au cours de cette période de préparation. Yugurtha A.

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

«C’est le destin qui m’a ramené au MCO»
e désormais ex-attay a de cela trois ans à l’USM Anquant de la JS Kabynaba. «Sofiane est un très bon lie, Djamel Bouaïcha, ami à moi. On est toujours en qui a débarqué hier contact. Il va certainement faciliaccompagné de son ter mon intégration avec le agent à Oran pour groupe», nous a-t-il appris. négocier avec les Hamraoua, a A.L. finalement trouvé rapidement un terrain d’entente avec les diDjebbaririgeants du club. Le joueur a Belatoui, accord trouvé fini par signer un contrat Le P-DG de la société, Youssef d’une durée de deux anDjebbari, a trouvé hier matin un ternées. «C’est vrai que le rain d’entente avec le désormais ex-enMCO était sur mes traces traîneur des Rouge et Blanc, Omar Belatoui, depuis belle lurette. Le pour une résiliation de contrat à l’amiable. Il destin a fini par me raest question de payer à Belatoui ses arriérés mener ici au Mouloudia. Mon objectif est de afin qu’il puisse signer le document de séparation entre les deux parties. Un consensus qui donner le maximum arrange les deux parties puisque Belatoui pour faire plaisir aux pourrait désormais exercer ailleurs et le supporters du club», afMCO évite d’être suivi par le technicien firme le joueur qui posen question qui n’avait d’ailleurs pas sède déjà un ami parmi le l’intention de déposer son groupe oranais. Il s’agit de contrat au niveau de la Bouterbiat Sofiane. Ils se sont CRL. produits sous le même maillot il

Bouaïcha s’engage avec les Hamraoua
Coup neuf MCO

15 Aoued reste !

L

Considéré jusqu’à présent comme la meilleure recrue du Mouloudia d’Oran, Chems-Eddine Nessakh qui a signé avant-hier son contrat avec les Hamraoua pense qu’il aura un défi important en portant les couleurs du club phare de sa ville.
Quel est votre sentiment après avoir signé au Mouloudia d’Oran ? Je suis vraiment heureux d’avoir signé. Parmi les autres clubs, le MCO était mon choix cet été. Il faut reconnaître que les dirigeants du Mouloudia se sont montré les plus intéressés par mes services. Quel est ce joueur qui n’aimerait pas jouer chez lui ? Je me sens heureux et soulagé à la fois. Qu’est-ce qui a pesé dans votre choix ? Le MCO est un grand club qui passe actuellement des moments difficiles. La saison passée, l’équipe a souffert avant d’assurer son maintien. J’espère que cette fois-ci, on va éviter les erreurs du passé et jouer pour une place honorable. Personnellement, je suis convaincu que le MCO possède une bonne équipe, capable de se surpasser et présenter un meilleur visage que celui de la saison passée. A ce propos, les problèmes du MCO ne vous ont pas découragé ? Non. Car je suis natif d’Oran. Je connais dans les moindres détails le Mouloudia. J’étais toujours à l’écoute des évènements qui se produisaient au Mouloudia, lorsque j’étais à la JSK ou l’ASO.

Nessakh «Je ne viens pas en terrain inconnu»
A chaque fois vous avez échappé au MCO. Maintenant qu’on vous a enrôlé, c’est sûr qu’on attend beaucoup de vous… Jouer au Mouloudia vous pousse certainement à donner le meilleur de vous-même sur le terrain. Personnellement, je ne considère pas ma venue à Oran comme un challenge différent par rapport aux autres clubs. Mais il est clair que le fait de jouer ici chez moi, représente une motivation supplémentaire. En tous les cas, je suis prêt à me donner à fond pour gagner l’estime du public du MCO. Est-ce qu’il y aura une pression supplémentaire pour vous ? Pression ? Non, je ne le pense pas. J’ai fait des matchs d’une importance capitale avec la JSK, face à Al-Ahly en Coupe d’Afrique. A la JSK, il existe également une terrible pression. Je possède quand même une certaine expérience en la matière, qui me permettra de jouer à l’aise au MCO. A la JSK, vous avez joué plusieurs postes

dans le couloir gauche. Dans quelle partie du terrain aimeriez-vous évoluer la saison prochaine ? Mon poste de prédilection est arrière gauche. A la JSK, je permute parfois avec Oussalah pour jouer l’offensive. Je ne vous cache pas que j’ai envie de me stabiliser au poste d’arrière gauche. Avez-vous des objectifs personnels à atteindre ? J’ai passé des moments difficiles à l’ASO. Je veux me relancer au Mouloudia d’Oran. Je pense que toutes les conditions sont réunies pour m’imposer. Entretien réalisé par Amine L.

«Nessakh sera motivé de jouer chez lui» Pour le nouvel entraîneur des Hamraoua, Gianni Solinas, la venue de Nessakh devra être bénéfique pour l’équipe. Le coach italien du Mouloudia qui connaît bien le joueur comme n’importe quel élément de Ligue 1 d’ailleurs, pense que le fait que l’ancien joueur de la JSK et de l’ASO se produise devant le public de sa ville natale sera une motivation suffisante pour lui afin de donner le meilleur de lui-même cette saison. «Je pense que le recrutement de Nessakh est une bonne affaire pour le MCO, car je sens qu’il réalisera une belle saison du moment qu’il est très motivé à l’idée d’évoluer dans son environnement.»

Solinas

Après plusieurs rounds de négociations, Aoued Mohamed Amine a dû rester au Mouloudia d’Oran. Le joueur a réussi à trouver un terrain d’entente avec le PDG de la société Youssef Djebbari, lors d’un ultime rendez-vous avant-hier soir. Les deux parties ont réussi à trouver un terrain d’entente sur le plan financier à l’issu duquel, Aoued a accepté de signer la demande de licence pour le prochain exercice. Il faut dire que le fait que le nouvel entraîneur du Mouloudia, Gianni Solinas connaisse très bien le Mouloudia a poussé le président à faire l’effort financier pour convaincre le joueur à rester pour un nouveau bail avec les Hamraoua. Aussi, quelques supporters proches de la direction du club qui ont servi de lien entre Djebbari et le joueur, ont pesé de tout leur poids afin que les deux parties puissent s’entendre et que le MCO arrive à bénéficier des services du joueur pour le prochain exercice. On attend beaucoup d’Aoued pour le prochain exercice, lui qui a connu des hauts et des bas la saison précédente. A. L.

Comme rapporté dans notre édition d’hier, Sebbah Abidine a décidé de ne pas rester au Mouloudia d’Oran et vient de signer au CS Constantine. C’est le joueur lui-même qui nous a contacté avant-hier tard dans la soirée, pour nous confirmer la nouvelle. «Oui, je viens de signer pour trois ans au CS Constantine. J’avais un pincement au cœur avant de signer, car c’était la première fois que je m’engageai avec un club autre que le Mouloudia d’Oran. J’ai signé pour trois ans.» Et d’enchaîner : «J’ai eu toutefois une pensée pour notre merveilleux public. Je suis vraiment navré et désolé à la fois pour les supporters qui comprendront qu’on n’a rien fait pour me garder. Cela fait déjà quelques saisons qu’on voulait me pousser vers la sortie. Cette fois-ci était la bonne. J’ai dû finalement craquer et partir. Encore une fois, je suis désolé et je demande mille excuses à nos fans et aux supporters qui m’ont soutenu durant toutes ces saisons où nous avons connus des hauts et des bas. Le MCO restera toujours dans mon cœur.» A.L.

«On n’a rien fait pour me retenir»

Sebbah file au CSC

Solinas n’a pas de préférence

Lieu du stage

Djahel : «Au MCO pour prouver mes qualités»

A

Il passera quelques jours en Italie

lors qu’on pensait qu’il aurait préféré que le stage se tienne du côté du royaume chérifien, l’entraîneur en chef, Gianni Solinas n’a pas de préférence concernant le lieu du séjour à l’étranger «Ce sont les dirigeants qui ont décidé de partir au Maroc. Me concernant, ça ne me dérange pas si on change le lieu du stage du Maroc vers la Tunisie», affirme le coach italien qui n’a pas l’intention de mettre dans l’embarras ses employeurs qui pour des raisons financières peuvent se rabattre sur la Tunisie dont les frais seront pris en charge par la DJS.

Reprise au stade Zabana

à venir et qu’il devra partager avec ses deux adjoints, Ricardo San Giuliano et le préparateur physique Paulo Miranda.

La reprise des entraînements devrait avoir lieu, en principe, au stade Ahmed-Zabana. Le coach du Mouloudia qui ne compte pas soumettre son groupe à des séances d’oxygénations et des footings au bord de la mer, permettra à son groupe de taper dans le ballon dès les premières séances d’entraînements. C’est la raison pour laquelle la reprise sera programmée au stade Zabana en attendant de fixer une date. A. L.

Layati également libre

L’ex-stoppeur de l’ES Mostaganem, Mohamed Djahel se dit très heureux d’avoir rejoint un club aussi prestigieux que le MCO : «Il est clair que n’importe quel joueur de la région ouest rêve de porter un jour le maillot du MCO. Personnellement, je fais partie de ceux qui aiment jouer au Mouloudia. Maintenant, c’est à moi de prouver mes qualités sur le terrain en bossant dur aux entraînements, car je sais très bien que ce n’est pas facile de gagner sa place au Mouloudia dès la première saison.» Et d’ajouter : «Je suis un défenseur qui peut jouer à n’importe quel poste dans l’axe central, que ce soit libero ou stoppeur.» Bien qu’il soit mis sur la liste des joueurs à libérer, Ammar Layati vient de bénéficier de sa lettre de libération de la part de la CRL. L’enfant de Maghnia qui a obtenu le fameux document avant-hier après-midi, est prêt pour signer au Widad de Tlemcen, a-t-on appris d’une source sure. Il est ainsi le quatrième élément à avoir été libéré de la CRL après Aouedj, Boumechra et Sebbah. A.L.

Il sera logé à El Mouhadine

Le nouvel entraîneur du Mouloudia rejoindra aujourd’hui son pays, pour passer quelques jours de repos avant de revenir à Oran le 6 juillet prochain afin de préparer la reprise des entraînements prévue le 8 du mois courant. Ayant passé quelques jours au Méridien, le coach du Mouloudia s’est rendu à El Mouhadine, un hôtel situé près de l’aéroport connu pour son calme. Cela, en attendant qu’un appartement lui soit loué dans les jours

16

Après des passages réussis avec l’ESS et la JSMB, l’enfant de Blida, Hakim Sbaâ, a atterri à Constantine cet été. Celui qui a appris son métier dans une école espagnole promet de faire des trois portiers du CSC les meilleurs du championnat national.

Hakim Sebaâ : «Je vais travailler avec trois grands gardiens de but»

CSC

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 1

«Je ferai tout pour faire venir l’équipe de Montpellier à Constantine»
Les fans du CSC auront peut-être droit à une année très spéciale, la saison prochaine. En effet, le manager qui s’est occupé du transfert de Hourri au CSC a promis devant la presse, dimanche dernier, de faire de son mieux pour faire venir l’équipe de Ligue 1 française, Montpellier Hérault, cet été. En effet, l’équipe chère à Louis Nicollin serait en pourparlers avec Boulhabib et ledit manager installé en France qui collabore avec les dirigeants du CSC depuis un bon moment. Les dirigeants héraultais doivent désormais s’entendre avec ceux du CSC sur la date du match amical qui serait le deuxième du CSC devant une formation française, après l’OGC Nice qui s’est joué au mois de Ramadhan de l’année passée.

Le manager de Hourri promet :

L’APC met en place une cellule de crise…
n dirait bien que les membres de l’APC ne sont pas prêts à s’avouer vaincus. En effet, après avoir été renvoyés dans les cordes plus d’une fois, en tentant de convaincre la direction de Djaâdi de reprendre ses fonctions, ils ont, cette fois-ci, décidé d’agir autrement. Lors de la réunion programmée avant-hier, il a été proposé de trouver des solutions pour sauver le club. Une idée approuvée par tous les présents. C’est ainsi qu’une cellule de crise a été mise en place dans le but de faire face à la situation du club. Celle-ci est constituée de trois membres : Mustapha Zerrouk, le maire-adjoint de la ville, Boutrig Ouahid, membre d’APC, et enfin Gourmi Abdelhamid, ancien entraîneur de l’équipe Espoirs du RCA.

O

RCA

Quelles sont les nouvelles et comment avezvous atterri au CSC ? Tout baigne pour moi, je sais que ça vous surprend de me voir ici à Constantine, mais je peux vous dire que les contacts avec la direction ont été entamés depuis un certain temps. J’ai évité d’en parler avec le CSC, par respect à la JSMB. C’était un peu difficile pour moi de quitter Béjaïa où j’ai passé de bons moments. Que peut offrir le CSC pour Hakim Sbaâ cette saison ? Ce sera une nouvelle aventure pour moi. Je n’ai pas d’objectif personnel, certes, mais j’ai hâte de découvrir la folle ambiance du public constantinois. Constantine est une belle ville et le CSC un grand club. J’essayerai de donner le meilleur de moi-même pour aider le club à réussir ses objectifs. Un premier avis sur les trois gardiens de but du CSC, à savoir Gaouaoui, Natèche et Si Mohamed ?

Ce sont trois bons gardiens connus en Algérie. C’est une chance pour le club d’avoir dans son effectif trois portiers bourrés de qualité. Pour ma part, je n’ai qu’à m’en réjouir et faire d’eux les meilleurs du championnat. Ils seront très utiles pour le CSC qui n’aura pas de souci dans les bois cette saison.

Souffrant depuis mardi dernier d’un problème de santé, soit depuis la journée de l’arrivée d’Ousmane Berthé en Algérie, plus précisément au cercle du CSC, le président du conseil d’administration du CSC, Baderredine Makroud, ne se déplace plus au bureau. Les dernières nouvelles en notre possession sont plutôt bonnes. Makroud va mieux et il n’aura qu’à prendre tout son temps pour se rétablir, avant d’entamer son travail. D’après une source proche du club, il s’agit d’un coup de fatigue, le médecin lui a accordé un congé de maladie de 7 jours. Le président et représentant du Tassili sera de retour aux affaires du club très prochainement.

Makroud en congé de maladie

Garzitto a exigé une avance sur salaire

Entretien réalisé par Abdou H.

Finalement, le préparateur physique Adel Laâbani poursuivra son aventure avec le CSC, après le bon travail accompli avec l’équipe l’an passé. D’ailleurs, Laâbani s’est rendu hier avec la délégation constantinoise à Aïn Draham, pour entamer son programme de préparation à même de permettre aux joueurs de retrouver leur forme physique. Le coach en chef, Diego Garzitto, qui a ramené son fils Mathieux Antony pour être son adjoint, pourrait donner un coup de main à Laâbani concernant le volet physique, surtout que le fils de Garzitto a déjà bossé en Italie.

Laâbani reste

Elle s’attellera à trouver un compromis avec la direction du club

Pour sa toute première mission, la cellule de crise sera appelée à prendre attache avec les membres de l’ancienne direction, à sa tête Ouehssi. Les trois hommes vont très probablement proposer à Ouehssi de se mettre autour d’une table pour négocier, dans le but de trouver un compromis qui puisse arranger tout le monde. En cas d’accord, la cellule de crise se penchera sur le sujet de la SPA qui agit toujours sous le nom de la direction de Djaâdi.

Zerrouk : «La cellule de crise devra trouver des solutions à nos problèmes»

T

Son contrat est d’une durée de deux saisons

celle de Boulhabib qui était dans un état d’alerte ce jourlà. Par ailleurs et d’après une source sûre, Garzitto aurait exigé une avance sur salaire en… euros.

Belhout nouvel entraîneur
grandes lignes de la saison prochaine, à commencer par la date de la reprise des entraînements. D’autre part, il aura son mot à dire sur les éventuelles nouvelles recrues qui sont en contact avec les membres de la commission de recrutement. Selon le président Merzougui, Belhout sera associé de manière active à l’opération recrutement. Autrement dit, son choix pèsera beaucoup dans le recrutement ou non d’untel joueur ou untel autre.

CABBA

out le monde se demande pourquoi la présentation de Garzitto s’est effectuée tardivement dimanche dernier, alors qu’elle était programmé à 10h. La seule explication qu’on a eue est

La direction du CSC veut travailler sur le long terme. En fait, elle ne veut pas refaire l’erreur commise avec Lemerre qui a signé pour une seule saison. C’est ainsi que la direction a proposé un contrat de deux ans à Garzitto qui l’a accepté sans aucun problème.

Les choses sérieuses ont commencé à Constantine. Après trois semaines de repos, les joueurs du CSC vont reprendre le chemin des entraînements, en Tunisie. Le premier stage, pour rappel, durera huit jours. Cette semaine de travail constituera la première étape de la préparation, ce qui qui facilitera l’entame de la deuxième partie du stage programmée à Constantine et en France durant le mois de Ramadhan. Enfin, l’entraîneur en chef, Diego Garzitto, a rallié lundi la France pour ramener ses bagages.

La délégation constantinoise a rallié Hammam Bourguiba hier

A ce sujet, nous avons décidé de joindre Zerrouk Mustapha, membre de la cellule de crise. Ce dernier nous dira : «Lors de notre entretien, nous avons estimé qu’il était temps de créer une cellule de crise qui aura pour mission de trouver une solution à la situation que traverse le club. Celle-ci est constituée de Boutrig, Ouahid, Gourmi Hamid et moi-même.»

A. H.

A. H.

A

près avoir tout ficelé avec son manager concernant notamment le volet financier ainsi que la durée du contrat, Belhout, qui est établi en Tunisie, ds’est rendu hier à Bordj en fin de journée, afin de finaliser son contrat. Tout s’est passé comme prévu, Belhout a tenu dans la soirée même une réunion avec le conseil d’administration pour tracer les

Des membres de la commission de recrutement se sont déplacés à Alger, hier, pour négocier la lettre de libération de Tedjar avec Haddad. Selon des informations ce sont les frères Benhamadi, membres du conseil d’administration, qui se chargeraient de son transfert. Profitant de leur relation avec le président de l’USMA, ils veulent faire un geste pour l’équipe en recrutant un élément qui apportera un plus. Tedjar, qui était sur le point de rejoindre l’ASO, s’est rétracté à cause du salaire proposé (90 millions de centimes). Dans ce chapitre, les recruteurs bordjiens avaient l’intention de lui proposer nettement mieux avec la contribution des Benhamadi qui se chargeraient de lui verser les 3 ou 4 premiers mois de salaire.

Tedjar pourrait être la surprise

Hammar a promis à Merzougui que dans le cas où ces joueurs viendraient à être libérés, ils opteront pour le CABBA. «Si nous devons prêter ou libérer des joueurs demandés sur le marché des transferts, le CABBA sera prioritaire par rapport à tous les autres clubs, eu égard aux excellentes relations que nous entretenons avec les Bordjiens», a déclaré Hassan Hammar lors de sa dernière visite à Bordj. Plusieurs clubs sont derrière ces deux joueurs et il faudra que les Bordjiens s’alignent au moins sur l’offre financière qu’on leur a faite, pour espérer les recruter. Dans ce contexte, il semble que les responsables sont prêts à faire des sacrifices, au vu de l’aisance financière et qu’il serait temps de monter une équipe compétitive capable de donner de la joie aux supporters.

Daïf, Ogbi et Lakhdari convoités

Au point où on en est, il faudra envisager toutes les hypothèses, entre autres celle de continuer l’aventure sans la direction de Ouehssi. C’est pourquoi les membres de l’APC se seraient entretenus, avant-hier, avec Amani, l’ancien joueur international, dans le but de le convaincre de présider la commission de transition qui devra sans doute prendre forme dans les prochaines heures. Le but de cette initiative est de préparer le terrain à Amani qui devra prendre les rênes de l’équipe. Amani aurait donné son accord aux membres de l’APC pour diriger la commission de transition. Ce dernier serait même prêt à prendre la place de Ouehssi, si celui-ci décide de camper sur sa position de ne plus revenir au club.

Amani, la solution de secours
L. A.

Amani : «J’ai donné mon accord aux membres de l’APC»

A ce sujet nous, avons décidé de prendre attache avec le principal concerné. Ce dernier nous a confirmé l’information : «Effectivement, je me suis entretenu avec les membres de l’APC hier auxquels j’ai donné mon accord pour diriger la commission de transition.»

«J’attendrai encore 48 heures»

A l’occasion de la clôture de la saison footballistique 2012/20013 qui coïncide avec la célébration du cinquantième anniversaire de l’Indépendance, la Ligue bordjienne de football a organisé une réception en conviant les anciens joueurs, entraîneurs, arbitres et dirigeants locaux qui ont contribué durant les 50 dernières années au développement du sportroi dans la région. La presse sportive n’a pas été oubliée par le président Khabbouz puisque des invitations ont été adressées à ses représentants dont celui du Buteur qui a été honoré à cette occasion pour son travail effectué avec professionnalisme et objectivité pendant plus d’une décennie.

La Ligue de Bordj honore Le Buteur

Lors de notre entretien, il nous a fait la savoir que ses démarches pour prendre l’équipe commenceront incessamment : «J’ai donné mon accord pour prendre l’équipe, mais je suis contraint d’attendre encore 48 heures, avant d’entamer quoi que ce soit. En fait, il faudra qu’on me confirme le départ de l’actuelle direction. Nous seront obligés d’accélérer les choses, afin que le club entame sa préparation dans les plus brefs délais.»

Si tout ce qui est entrepris aboutit, le club de l’Arbaâ ne connaîtra pas des difficultés dans sa préparation. Il ne faut pas oublier que l’équipe aura besoin de se renforcer pour la saison prochaine. Une tâche qui s’annonce très difficile pour les dirigeants du club, puisque le marché des transferts ne tardera pas à fermer ses portes. Or, Amani ne partage pas cette idée : «Je sais bien que la plupart des joueurs valables sur le marché ont déjà trouvé des clubs, mais le RCA trouvera malgré tous des éléments de qualité qui défendront ses couleurs la saison prochaine.»

«La direction recrutera de bons joueurs»

A. B.

L. A.

A. B.

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Mouassa : «J’ai décliné plusieurs offres, pour continuer mon travail à l’ASMO»
l’ASMO ont décidé de lui renouveler leur confiance. Mouassa, qui a été contacté par plusieurs formations des Ligues 1 et 2, a préféré poursuivre l’aventure avec l’ASMO : «J’ai décliné plusieurs offres de la part d’équipes des Ligues 1 et 2 pour l’ASMO. Je me sens bien au sein du club et j’ai l’intention de rester le plus longtemps possible à la tête de la barre technique de l’ASMO», nous a déclaré Mouassa, avant-hier soir, au bout du fil, et d’ajouter : «J’avais donné mon OK aux responsables de l’ASMO, à l’issue du précédent exercice sportif. J’ai rencontré récemment les dirigeants avec lesquels nous nous sommes mis d’accord sur tous les aspects du travail. Les joueurs ont passé récemment leur visite médicale et nous allons, en principe, reprendre le chemin des entraînements ce mardi.»

ASMO

Coup d’œil Ligue 2

«Je ne peux pas encore me prononcer sur le recrutement»

plusieurs rencontres amicales. Nous espérons que tous les joueurs seront présents à la séance de reprise prévue demain au stade Bouakeul.»

L'

Le club changerat-il de statut ?

CRT

17

A
L

«Il est important de réaliser une bonne préparation»

«Les jeunes constituent un investissement sûr»

Voulant connaître son avis sur l’opération recrutement, le premier responsable de l’ASMO, Mouassa, nous dira : «Je ne peux pas encore me prononcer sur l’opération recrutement, dans la mesure où les responsables du club sont encore sur les traces de plusieurs joueurs. A l’heure actuelle, deux nouveaux joueurs ont opté pour l’ASMO (Ndlr : Ousmaïl et Bensaci). D’autres joueurs sont convoités par la direction du club. Il faudra arrêter la liste de l’effectif du club pour que je puisse donner mon avis sur le recrutement.»

yant rejoint l’ASMO la saison dernière, l’entraîneur Mouassa a réalisé un bon travail, à la tête de la barre technique de l’équipe. Sous sa conduite, la formation de M’dina J’dida a réalisé de bons résultats. C’est donc en toute logique que les responsables de

Evoquant le programme de travail qu’il a déjà tracé pour son équipe, Mouassa dira : «Il est vraiment très important de réaliser une bonne préparation, afin d’être prêts pour le championnat. Nous allons reprendre le chemin des entraînements demain au stade HabibBouakeul. Nous allons effectuer une seule séance par jour, avant de passer au biquotidien. Nous allons maintenir ce rythme de travail pendant le mois sacré de Ramadhan et nous allons effectuer une légère séance de travail, avant la rupture du jeûne, puis une intense séance consacrée au travail physique dans la soirée. Nous avons également programmé un stage de deux semaines en Tunisie. Ce stage va nous permettre de programmer

C’est aujourd’hui mardi que les gars de M’dina J’dida reprendront le chemin des entraînements. Selon l’entraîneur Mouassa, cette reprise aura lieu au stade Habi-Bouakeul. Le staff technique de l’ASMO mise beaucoup sur cette période de préparation, pour mettre ses joueurs dans les meilleures conditions et corriger les lacunes, en prévision de la saison prochaine. Après avoir effectué leur visite médicale, les joueurs de l’ASMO reprendront aujourd’hui la préparation de la saison prochaine.

La reprise des entraînements prévue aujourd’hui

a situation que traverse l’ESM semble avoir paralysé le club. D’ailleurs, les fans ne savent plus à quel saint se vouer. Si certains parlent de la nécessité de l'ouverture du capital de la SSPA, il n'en demeure pas moins qu'il y a d'autres priorités.

Le club cher aux Mostaganémois file droit vers la catastrophe
Les autorités locales indifférentes

ESM

C’est aujourd’hui que le manager général de l’ASMO, Benamar Houari, regagnera le pays, après avoir passé quelques jours en France. Benamar devra reprendre son travail, surtout que l’équipe va retrouver aujourd’hui le chemin des entraînements. R. O.

Benamar de retour au pays

Dans un autre registre, l’entraîneur de l’ASMO, Mouassa, nous a confié qu’il compte donner leur chance, la saison prochaine, à plusieurs jeunes : «Les jeunes constituent un investissement sûr. L’ASMO est réputée depuis toujours pour être une grande école de football. J’ai eu l’occasion, la saison passée, de suivre de jeunes talents qui peuvent jouer en seniors. Nous allons essayer de les lancer progressivement dans le bain de la compétition.» Il faut dire que les jeunes de l’ASMO ont brillé la saison dernière. Les juniors ont brillamment gagné la Coupe d’Algérie. Selon les informations en notre possession, Mouassa compte lancer Benkablia, Belalem, Tabti, M’barka et Atti. Riad O.

Quelles sources de financement pour l’ESM ?

opinion sportive à Aïn Témouchent attend avec impatience la décision des responsables du football national concernant le statut du club. La nouvelle direction, qui a rencontré la semaine dernière les responsables, souhaite que l'instance de Raouraoua tranche le plus vite possible pour le club amateur, afin d’entamer la préparation du prochain exercice. Cependant, le P-DG de la SSPA, Haddou Houari, ne veut pas céder, à l’instar des actionnaires, leurs parts dans les actions du club, conditionnant son retrait de la présidence du club, le remboursement des 600 millions qu’il a injectés. Faute de quoi, l’ESM gardera toujours son statut de club professionnel.

C’est l’inquiétude parmi les fans

La nouvelle direction du club témouchentois ne sait plus à quel saint se vouer en matière de financement, pour la nouvelle saison, en l'absence de sponsors depuis plusieurs années, et devant l'absence de toute aide ou de subventions. La nouvelle direction ne pourra même pas prendre en charge les frais d'engagement. Aussi, l'opération recutement est compromise, raison pour laquelle Benzaâma a sollicité des promoteurs et ceux qui aiment le club pour venir en aide à l’ESM.

Devant le statu quo qui caractérise la maison témouchentoise depuis l'installation de la nouvelle direction, les inconditionnels des Rouge et Blanc sont inquiets par rapport à ce qui se passe au club, car au moment où des clubs ont finalisé l’opération recrutement en s'apprêtant à entamer la préparation de la nouvelle saison, le club témouchentois est plongé dans une crise qui semble s’éterniser. Bensalah

Bouzidi : «L’ESM a le droit d’être sponsorisée»
ouzidi pense que le club mostaganémois doit bénéficier de l’apport d’un sponsor et de l’aide des instances locales, comme cela se fait chez les autres clubs, notamment ceux de l’intérieur du pays qui bénéficient de plus de largesses des autorités locales, alors que l’ESM ne reçoit absolument rien. Le driver des Vert et Blanc pense que les dirigeants ont le droit de s’inquiéter, d’autant que la situation va en s’empirant. Un club a besoin d’argent pour subvenir aux multiples frais, surtout quand il est question de jouer les premiers rôles et de vouloir réussir l’accession en Ligue 1. Selon lui, les dirigeants méritent d’être soutenus d’autant qu’ils se sont donnés à fond, ne ménageant aucun effort pour que le club soit mis dans les meilleures conditions et puisse s’assurer l’accession qui, malheureusement, ne s’est pas concrétisée, en raison de certains problèmes. C’est pour cette raison qu’ils demandent qu’on les aide la saison prochaine, pour qu’ils soient mis dans les meilleures conditions possibles. maine prochaine, après que la direction aura convoqué les poulains de Bouzidi. Les dirigeants savent qu’ils doivent payer les joueurs, s’ils ne souhaitent pas que les dettes s’accumulent.

conséquent, il sera très difficile de les remplacer.

B

L'avenir semble compromis

Bouzidi : «Prêt à relever le défi, à condition que toutes les parties s'impliquent»
Le nouvel entraîneur, Youcef Bouzidi, a clairement affirmé à ses nouveaux dirigeants : «Je suis prêt à relever le défi, à condition que toutes les parties s'impliquent.» L'ancien driver du Nasria d’Hussein Dey a déjà en tête sa feuille de route, en prévision de la prochaine saison. Quant aux objectifs, Bouzidi ne veut pas brûler les étapes, du moment que les meilleurs éléments sont allés monnayer leur talent sous d'autres cieux, par

L'avenir d'El Terradji El Moustaghanemi semble compromis, en dépit de la bonne volonté de quelques actionnaires. Mais cela s'est avéré insuffisant pour retenir les cadres de l'équipe et entamer les négociations avec de nouveaux joueurs.

Zerrouki et certains collaborateurs décidés à remettre le club sur de bons rails

Par ailleurs, dans les milieux espérantistes, on ne désespère pas de voir les autorités locales s'impliquer pour trouver une solution qui arrangerait toutes les parties concernées et permettre aux dirigeants de se mettre au travail.

A quand la reprise des entraînements ?

C’est toujours l'impasse

La situation qui prévaut actuellement à l'Espérance de Mostaganem a été exploitée par certains clubs qui n'ont pas hésité à prendre attache avec les meilleurs joueurs. Sayah Zerrouki et ses proches collaborateurs ne veulent pas céder au découragement et continuent à lutter pour remettre le club sur de bons rails. Au moment où les autres formations ont bouclé le recrutement et entamé leur préparation, l'ES Mostaganem se trouve toujours dans l'impasse. A quand une réelle prise de conscience ? Ettaoui Wassim

Les joueurs encaisseront une ou deux mensualités
Il semble que la direction de l’ESM a, en fin de compte, décidé de verser une ou deux mensualités aux joueurs avant le mois de Ramadhan et leur permettre de subvenir aux besoins de leurs familles. Cela devrait se faire la se-

La plupart des clubs des Ligues 1 et 2 et même de la division nationale Amateur ont repris ou programmée la reprise des entraînements. Mais ce n’est pas du tout le cas d’El Terradji El Moustaghanemi où rien ne laisse présager qu’on se prépare à cet événement. A l’Esperance de Mostaganem, on est toujours à la recherche d’un meneur de jeu, après le départ de Barbari à la JS Saoura. E. W.

18

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Il a signé hier son contrat…

E

n homme de parole, Nabil Neghiz était bel et bien présent hier matin au siège du club pour signer son contrat en présence des nouveaux dirigeants ainsi que du manager général, Kamel Hebri. Le désormais nouvel entraîneur du WAT nous a confié qu’il était très heureux de rejoindre un grand club comme le Widad, en espérant le soutien de tous les amoureux du club phare des Zianides pour remettre le WAT à sa véritable place dans les plus brefs délais. Neghiz aura un large choix à sa disposition En plus de quelques éléments qui sont aussi très proches de donner leur accord final, le nouvel entraîneur, Nabil Neghi,z aura l’immense avantage de travailler avec un groupe de qualité et des doublures à chaque poste, ce qui devra l’aider dans sa grande tâche qui n’est nullement facile. Sachant que l’ancien entraîneur du CRB Aïn Fekroune devra bâtir une nouvelle équipe la saison prochaine. La liste des libérés dévoilée aujourd’hui Après l’installation officielle de Nabil Neghiz comme étant le nouvel entraîneur du WAT hier matin, la direction devra dévoiler aujourd’hui la liste des joueurs libérés, après l’accord final du coach qui aura son

Neghiz : «Prêt à relever ce beau challenge»

WAT

Coup d’œil Ligue 2

Cheraïtia, Tebbal, Layati, Megueni, Benmoussa et Mezaïr…

ême si le club phare des Zianides n’a pas encore enregistré l’arrivée officielle de la moindre nouvelle recrue, cela n’empêche pas la direction actuelle, notamment le manager général Kamel Hebri, de finaliser les discussions avec certains éléments qui devront parapher leurs contrats durant les heures à venir, à l’instar des deux portiers Sofiane Benmoussa et Hicham Mezaïr, les deux défenseurs Layati et Megueni ainsi que les attaquants Cheraïtia et Tebbal. De quoi rassurer le public tlemcénien, en voyant le groupe Meliani en train de passer à l’action avec un recrutement digne des clubs de l’élite.

M

La direction veut recruter du gros calibre !
La majorité ont déjà porté les couleurs du WAT

ver rapidement sa place parmi l’élite du football algérien.

Des joueurs qui ont un vécu en D1 et D2

De bons éléments certes, mais pas de stars

Si la plupart des joueurs cités sont attendus aujourd’hui à Tlemcen, pour signer un contrat de deux ans au minimum au WAT, la nouvelle direction est en train aussi de tenir sa promesse en donnant la priorité aux enfants du club qui ont déjà porté le maillot bleu et blanc par le passé, tout en ayant la certitude qu’ils vont apporter un vrai plus à cette équipe.

L

e milieu offensif, Sahnoun, lui aussi a négocié avec le président Khaldi. Le premier responsable du club a demandé au joueur de prolonger son contrat d’une saison, ce dernier étant lié au MCS jusqu’au mois de juin 2014. Devant les réticences de Sahnoun, Khaldi a insisté, bien que le joueur, lors de la saison écoulée, ait été

L

e président Mohamed Khaldi a entamé sa deuxième journée de négociations avec les cadres de l’équipe, en présence de l’entraîneur Osmane. Le milieu de terrain Kebaïli a été le premier à rempiler. Les négociations ont duré juste 35 minutes. Le joueur ayant accepté l'offre de Khaldi a paraphé son contrat et sa licence avant de rentrer chez lui à Me-

Kebaïli premier à rempiler
«Je ne trouverai pas mieux que Saïda»
cheria. Même s’il est encore sous contrat, Kebaïli a conclu avec Khaldi une prolongation de contrat jusqu'en juin 2015.

MCS

mot à dire après celle de la commission technique qui a défini dans un premier temps cette fameuse liste. Vers un stage bloqué à Tlemcen au final Prévu dans un premier temps en Tunisie, les Bleu et Blanc devront se contenter au final d’un stage bloqué à Tlemcen, et plus spécialement

dans la forêt de Lala Séti, où les Widadis devront être hébergés dans l’hôtel Renaissance. En effet, la direction a privilégié cette piste, en ayant la possibilité de disputer quelques matchs amicaux avec des clubs voisins, mais aussi l’USMH qui est en train d’effectuer sa préparation à Aïn Témouchent. Othmane Riyad Baba Ahmed

Vu les noms cités auparavant, tout le monde est unanime à dire que des joueurs comme Cheraïtia, Layati ou Mezaïr vont apporter un vrai plus à l’ossature de l’équipe. Sachant qu’ils ont non seulement un riche vécu parmi l’élite, mais aussi et surtout l’expérience de jouer l’accession en D2. Ce qui est très important pour le WAT qui veut retrou-

Le contrat de Sahnoun pose problème
souvent blessé, n’ayant pas le rendement voulu. Durant toute sa convalescence, le club a été près de lui et l'a aidé à surpasser cette mauvaise passe. Khaldi veut que le joueur montre un brin de gratitude.

Nous nous sommes rapprochés de Kebaïli qui nous a livré ses impressions : «Les négociations n'ont pas duré longtemps et nous sommes tombés d’accord sur le mon-

tant de mon salaire, et bien que j’aie eu des contacts avec des clubs de Ligue 2, j’ai choisi la stabilité. Je ne pense pas trouver mieux que le MCS, car je ne peux pas oublier que les dirigeants m'ont beaucoup aidé durant toute la période de ma blessure, qui a duré cinq mois. Donc, je ne peux pas tourner le dos au MCS et j’espère que je ferai un bon parcours avec mon équipe.» Amar B.

Comme annoncé hier, le gardien Bouhada, qui est en fin de contrat, avait rendez-vous dimanche après-midi avec le président Khaldi. Les négociations entre les deux hommes ont été très serrées. N'ayant pas trouvé de terrain d'entente, ils ont prévu de se revoir hier lundi. Tout porte à croire que Bouhada devrait signer avec le MCS hier car il a émis le vœu de rester et de continuer l’aventure avec cette équipe de Saïda malgré les nombreuses offres très intéressantes qu'il a reçues.

Bouhada s’est entretenu avec Khaldi

Il devra renégocier hier
Le premier round n'ayant pas été fructueux, le président

Khaldi a donné au joueur 24 heures afin de réfléchir et donner une réponse. Nous avons appris d'une source proche du club que le joueur devra prolonger, sinon il sera obligé de racheter son contrat. Une chose est sûre, Khaldi ne le libérera pas pour des miettes, ce qui poussera Sahnoun à revenir à de meilleurs sentiments. A. B.

Le défenseur central de l’OM, Zahzouh, était à Saïda dimanche, puisque le club a pris attache avec lui. Après d'âpres négociations, Zahzouh a accepté l’offre du président Khaldi et a donné son accord de principe pour porter le maillot du MCS la saison prochaine. Les deux parties se sont donné rendez-vous pour aujourd’hui mardi afin de finaliser. Il reste cependant un petit problème, c’est que le joueur est encore sous contrat pour une autre saison avec l’O Médéa. La direction du club lui a demandé de se débrouiller pour sa libération, et Zahzouh a promis de revenir pour signer.

Zahzouh négocie avec le président

et été sera encore chaud bouillon dans la maison khroubie. Les problèmes n’en finissent pas. Les choses empirent à l’ASK, l’argent des subventions n’arrive toujours pas. Par ailleurs, les joueurs, en ayant saisi la CRL, ont privé l’ASK du recrutement. Malgré les assurances des autorités locales, tout reste bloqué. Khettabi ne sait plus où donner de la tête. Le temps passe et l’ASK est toujours sans nouvelle recrue. Aucun programme de préparation n’a été mis en place. Le coach Zekri, qui a trouvé un accord avec la direction, n’a pas encore confirmé sa venue au club pour signer son contrat. Les actionnaires de la SSPA, qui sont toujours fidèles à leurs veilles habitudes, refusent toujours d’aider le club. Ce qui exaspère le boss Khettabi qui se trouve dans l’embarras. En un mot, c’est l’avenir de l’ASK qui est en danger.

C

Les problèmes refont surface

ASK

En refusant de mentir à l’opinion publique, la nouvelle direction est en train certes de cibler de bons joueurs qui ont déjà fait leurs preuves dans d’autres grandes équipes, mais sans pour autant cibler des stars en déboursant de grandes sommes pour les persuader à venir au WAT. Vu le souhait du manager général Kamel Hebri de recruter malin tout en insistant sur l’importance de former un groupe solide et homogène. O. R. B. A.

Khandak pourrait saisir la CRL

La direction du club a appelé El Hadjari, dimanche dernier, mais le joueur n’est pas venu. L’intéressé nous dira avoir raté le rendez-vous car il avait des affaires personnelles à régler : «Le secrétaire du club m'a appelé pour négocier, mais à la dernière minute, j’ai eu des affaires à régler. J’ai raté ce rendez-vous, mais je devrais être ce mardi à Saïda où j’aurais un tête-à-tête avec le président du club. J’aimerais bien continuer l’aventure avec le MCS, surtout s'il y aura l’accession comme objectif. Ce sera un bon challenge. J’espère trouver un accord avec le président.» A. B.

El Hadjari attendu aujourd’hui

Le jeune attaquant Akram Khandak vient de passer une saison très compliquée. Avec quelques minutes disputées durant toute une saison, le joueur a réussi à inscrire un beau but face au MSPB lors de la phase retour. Cela n’a semble-t-il pas suffi à la direction qui a décidé de le mettre sur la liste des libérés. Une situation qui agace plus le joueur qui s’est carrément lâché, hier, chez notre confrère d’El Haddef. Khandak a juré de ne plus remettre les pieds à l’ASK, même si elle lui propose un salaire d’un milliard. Il ne veut plus avoir à faire à Khettabi qui s’est précipité en cochant son nom sur la liste des éléments indésirables. Le joueur est dans l’attente de ses arriérés, soit six mois de salaire. Si les choses n’avancent pas dans le bon sens, il saisira la CRL qui, à son tour, bloquera le club khroubi qui est déjà mal en point. Abdou H.

18

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Le match contre l’EST annulé
ont annulé cette rencontre face à l’EST, c’est aussi parce que Djelloul a bien trouvé une autre formation qui répond aux attentes de l’équipe. On parle de la formation du Club Africain, un autre monstre du championnat de Tunisie. A croire notre source, c’est le coach de l’équipe en personne qui aurait proposé à Djelloul d’organiser une telle confrontation. Son club se trouve dans la même phase de préparation que le groupe nahdite, c’est ce qui a poussé l’entraîneur des Sang et Or à accepter la proposition de son confrère.

NAHD

Coup d’œil Ligue 2

Zemmouri : «Il est très important d’avoir des joueurs de qualité»
Comment se déroule la préparation en Tunisie ? Comme prévu. Dieu merci, nous n’avons rencontré aucun problème. Le coach nous soumet à un programme bien chargé, mais on tient le coup. Vous paraissez bien satisfait de cette préparation… Effectivement, très satisfait même. Nous avons entamé notre préparation plus tôt que prévu, afin que nous soyons en bonne forme physique avant le Ramadhan, une période dans laquelle disputerons quelques matchs d’application. Je pense que nous sommes sur le bon chemin, tout le groupe répond parfaitement au programme. Et si on vous demandait de nous faire un bilan du stage ? Seul Djelloul, l’entraîneur de l’équipe, pourrait répondre à cette question. Mais je pourrais quand même vous donner mon avis personnel. Je pense que tout le monde a fait son boulot durant ce stage, ce qui le rend vraiment satisfaisant. Même s’il nous reste du long chemin à faire, je pense que nous sommes bien partis. Comment voyez-vous le nouveau groupe du NAHD ? Il n’a pas beaucoup changé, mais je trouve que la direction a fait du très bon travail. On sent vraiment que le travail a été bien étudié. Nous avons une saison décisive devant nous, donc il est très important d’avoir des joueurs

À

… mercredi ou jeudi

leur arrivée en Tunisie, les dirigeants du NAHD avaient comme ambition de programmer un match amical. Celui-ci ferait office de dernier test, afin de s’arrêter sur la forme physique de tout le groupe. Djelloul était en relation très proche avec les dirigeants de l’Espérance de Tunis qui avait même donné son accord au technicien nahdiste pour une confrontation. Seulement voilà, aux dernières nouvelles, la rencontre tant

Dès la reprise des entraînements, les joueurs effectueront deux séances d’entraînements par jour. La première débutera vers 10h. Elle sera consacrée presque exclusivement au travail foncier. La deuxième est programmée l’après-midi et, elle débutera vers 16h.

Du biquotidien au menu

USMB

Le NAHD affrontera le Club Africain…

attendue pour les fans du club contre un grand du championnat tunisien n’aura, hélas, pas lieu. La raison est que le staff technique des Sang et Or préféreraient clore leur stage en affrontant une équipe qui serait en début de stage, soit avec une même forme physique que celle du NAHD. Cela n’est pas le cas de l’Espérance de Tunis qui joue toujours en compétition officielle.

Si les dirigeants de l’équipe

Tout comme le NAHD, la formation du Club Africain se trouve en fin de stage, donc les deux hommes n’ont pas eu du mal à trouver une date pour cette rencontre qui aura lieu, très probablement, au stade de l’hôtel Guemert où le groupe s’entraîne depuis son arrivée. Le match se jouera mercredi ou jeudi, ce sera la dernière séance d’entraînement pour les coéquipiers d’Abdeslam. Lors de cette confrontation, le coach Zouhir Djelloul fera jouer l’ensemble de son effectif, afin de s’arrêter sur la forme physique de tout un chacun. A. M.

de qualité. Un commentaire sur le défi qui attend le club la saison prochaine ? Je suis très confiant de réaliser notre objectif la saison prochaine. Nous allons tenter de bien entamer notre saison, c’est ça le secret, je pense, de la réussite. Il faudra aussi empocher un maximum de points à l’extérieur. Personnellement, je pense que nous avons une équipe capable d’accéder en Ligue 1. Entretien réalisé par A. M.

Belhocine : «Faire mieux que la saison passée !»
Avant toute chose, quelles sont les nou- saison serait difficile, car plusieurs équipes velles ? postulaient à l’une des trois premières Elles sont bonnes. Après m’être reposé places .Même si l’accession a été ratée, je auprès de ma famille et de mes amis, je suis cependant très satisfait, dans la mesuis sur le point de reprendre les entraînesure où j’ai joué presque tous les matchs et ments avec le reste de l’effectif. Comme que mes entraîneurs ont été satisfaits de tous les autres joueurs, j’ai essayé, au maxi- mon rendement. J’ai l’intention de mieux mum, de récupérer de cette saison qui faire la saison prochaine. vient de s’achever et qui a été très dure. Expliquez-vous… On vous attendait un peu plus tôt à Je vais travailler avec acharnement pour Blida. Quelles sont les raisons de ce remériter la confiance du coach et espérer tard ? décrocher une place de titulaire dans Il n'y a aucun secret. J’avais à régler des l’équipe. J’espère vivement ne pas être affaires personnelles. Après cela, c’est tout blessé, comme ce fût le cas la saison pasnaturellement que j’ai accepté de renouvesée. Je suis resté sans jouer pendant une ler mon contrat. Il faut savoir que je n’avais longue période et cela a coupé mon élan. pas du tout l’intention de changer de club. Dieu merci, je suis maintenant totalement rétabli. Qu'est-ce qui s’est dit entre vous et vos dirigeants ? Les choses ne vont pas être simples, vu Le président m'a dit que le club avait bele nombre de joueurs qui évoluent dans soin de mes services, la saison prochaine. votre zone, qui ont été recrutés, qu’en Il a aussi, pris de mes nouvelles. Il voulait pensez-vous ? connaître ma position et nous sommes fiLa concurrence ne me fait pas peur, car nalement parvenus à un accord. Je lui ai je connais parfaitement mes qualités. Une répondu que pour moi, il n’y avait aucun chose est sure, avec notre entraîneur ce seproblème et que je me tenais prêt à rejoinront les meilleurs qui joueront. A moi de dre le groupe. Nous nous montrer que je mérite ma place. sommes, ensuite, fixé rendezQue promettez-vous à vos vous et après cela j’ai acsupporters ? t u ve cepté de renouveler mon C A Le plus important est P e L contrat. i que nous réussissions à d a l l e Kh en, Khelladi n’a L'accession a été atteindre nos objecé d li b le n t Le gardie reçu par Zaïm e l ratée, la saison tifs. Il nous faut, bien été qu’i passée. Cela vous sûr, faire mieux que pas encore l’on puisse dire est ient v e laisse des regrets, lors de la saison qui moins qu perdre patience. Il ns , sa eà c'est cela ? vient de s’achever. Je commenc ir une offre du PAC nse o o p v e Personnellement, donne bien sûr rende rec er une ré ar n n o d t n je pense avoir donné dez-vous pour le pour auta . Khelladi est lié p définitive l’USMB jusqu’au le meilleur de moidébut de la saison à nos à contrat même, quand l’équipe merveilleux supporters. in 2014. mois de ju avait besoin de mes serEntretien réalisé par vices. Je savais au départ que la Slimane B.

Les choses sérieuses commencent enfin à l’USMB. Lounes Iicen a concocté un riche programme que ses joueurs doivent appliquer à la lettre durant les semaines à venir. Le message du technicien blidéen est très clair. «Ma devise, c'est la rigueur, la discipline et le sérieux dans le travail. Je peux tolérer certaines choses, mais lorsqu'il s'agit du travail, je ne laisserais rien passer et cela quel que soit l’auteur de ce dépassement.» Tout le monde sait que les Blidéens ont entamé difficilement le championnat la saison passée et, cela est lié au problème physique des joueurs qui n'ont pas bénéficié d’une préparation pour le moins bâclée à cause des innombrables problèmes administratifs. Dans ce contexte, Lounes Iicen explique : «La préparation de l'intersaison est très importante pour un joueur. Donc, il faut qu'il réponde positivement à la charge de travail. Les joueurs doivent montrer ce qu’ils ont dans le ventre. Je suis là pour les aider et, on doit former un groupe solidaire avec un esprit de famille pour le bien de l’équipe. La sérénité et le sérieux sont la clef de la réussite. Donc, c'est à nous de montrer que l’USMB va faire mal cette saison.» S. B.

Les dernières mises au point avant le départ pour Aïn Témouchent

Sérénité et sérieux

Belhocine va entamer sa deuxième année sous les couleurs de l’USMB, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a su tirer son épingle du jeu. Titulaire à part entière, il a été, lors des matchs qu’il a joués, d’une grande utilité à son équipe. Il nous a dit que l’exercice à venir est celui de la consécration.

18

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Fergani : «Je viens pour conclure»

CAB

Coup d’œil Ligue 2

L

C

Les problèmes refont surface

ASK

es dirigeants du CAB, qui ont contacté Ali Fergani, envisagent de garder le staff technique de la saison écoulée. C’est ainsi que Fergani est rentré de France. «J’ai discuté avec Nezar et je lui ai donné mon accord de principe. On a discuté des grandes lignes. Je viens pour conclure. Si tout se passe bien, je renouvellerai mon contrat. Mais avant cela, je compte évoquer quelques détails avec les responsables du club, entre autres voir ce qu’il reste comme joueurs de la saison passée, connaître la liste des joueurs qui sont déjà partis… Je compte garder le même staff technique avec lequel j’ai terminé la saison. Je ne communiquerai la liste des joueurs que je

«Le recrutement n’est pas définitif»
Le CAB a entamé le recrutement et Ali Fergani en connaît les contours. Il précise que les nouvelles recrues ne seront gardées, qu’après son aval. «Je sais que le club a déjà entamé le recrutement. Le temps presse, il est parfois nécessaire de le faire au plus vite. Seulement, le recrutement n’est pas définitif. J’aurai mon avis à donner. Il se peut que je ne garde pas des joueurs qui ne conviennent pas à mes choix. Il n’y a pas que le recrutement à revoir, je veux une organisation autour du club et un staff médical présent à tout moment. Comme par exemple,

désire garder pour la saison prochaine, une fois que j’aurai signé mon contrat», explique Ali Fergani.

«Je viens pour mettre en place un projet»

un kiné à plein temps. On n’a jamais disposé d’un kiné en permanence lors de la saison qui vient de s’écouler.»

Ali Fergani se trouve à Alger, depuis dimanche. Il vient de terminer ses vacances en France. Si on ne connaît pas encore la date exacte de la signature du contrat, l’entraîneur doit rencontrer Nezar. La signature du contrat devrait se faire à Batna, une fois que les deux hommes se seront mis d’accord sur tous les points.»

Il se trouve à Alger, avant de rallier Batna

Khandak pourrait saisir la CRL

et été sera encore chaud bouillon dans la maison khroubie. Les problèmes n’en finissent pas. Les choses empirent à l’ASK, l’argent des subventions n’arrive toujours pas. Par ailleurs, les joueurs, en ayant saisi la CRL, ont privé l’ASK du recrutement. Malgré les assurances des autorités locales, tout reste bloqué. Khettabi ne sait plus où donner de la tête. Le temps passe et l’ASK est toujours sans nouvelle recrue. Aucun programme de préparation n’a été mis en place. Le coach Zekri, qui a trouvé un accord avec la direction, n’a pas encore confirmé sa venue au club pour signer son contrat. Les actionnaires de la SSPA, qui sont toujours fidèles à leurs veilles habitudes, refusent toujours d’aider le club. Ce qui exaspère le boss Khettabi qui se trouve dans l’embarras. En un mot, c’est l’avenir de l’ASK qui est en danger.

Le jeune attaquant Akram Khandak vient de passer une saison très compliquée. Avec quelques minutes disputées durant toute une saison, le joueur a réussi à inscrire un beau but face au MSPB lors de la phase retour. Cela n’a semble-t-il pas suffi à la direction qui a décidé de le mettre sur la liste des libérés. Une situation qui agace plus le joueur qui s’est carrément lâché, hier, chez notre confrère d’El Haddef. Khandak a juré de ne plus remettre les pieds à l’ASK, même si elle lui propose un salaire d’un milliard. Il ne veut plus avoir à faire à Khettabi qui s’est précipité en cochant son nom sur la liste des éléments indésirables. Le joueur est dans l’attente de ses arriérés, soit six mois de salaire. Si les choses n’avancent pas dans le bon sens, il saisira la CRL qui, à son tour, bloquera le club khroubi qui est déjà mal en point. Abdou H.

a réunion de la SSPA/MSPB ne s’est pas déroulée. C’est ce qu’on a appris, dimanche en fin d’aprèsmidi. Annulation ou report ? Pour l’heure, aucune indication n’a été donnée. Aziz Mohamedi, qui s’est montré disposé à prendre le club, nous a confié qu’il n’en savait pas davantage sur l’annulation de la réunion du conseil d’administration de la SSPA. «J’ai attendu, vainement, un coup de fil de la part de Zender, mais il n’en fut rien. Je ne peux pas vous en dire plus. On ne m’a pas tenu au courant de cette annulation.Libres à eux de garder la direction du club. On se contentera quand même de venir assister aux matchs du Mouloudia de Batna, parce qu’après tout, c’est notre club et je le soutiendrai vaille que vaille», dira Aziz Touil. Il est clair que le changement à la tête du CSA ne peut pas se faire sans la convocation d’une nouvelle AG du club. L’annonce du départ du président du CSA, si départ il y a, sera suivie par la constitution d’une commission de candidature. Une semaine plus tard, une nouvelle assemblée générale dite élective sera or-

L

La réunion de la SSPA n’a pas eu lieu

MSPB

Ali Fergani tient beaucoup à l’idée d’un projet professionnel. Il parle de la réorganisation du CAB. «Je tiens beaucoup à l’idée de mettre en place un projet professionnel. C’est pour cette raison que l’organisation autour de l’équipe doit être efficace. J’ai parlé de la présence d’un kiné. Je veux aussi qu’on en finisse avec le problème de l’aménagement des vestiaires de Sefouhi. Je veux aussi parler des ambitions du club et de ses objectifs. Je ne sais pas si on va jouer en Ligue1 ou 2.» M. B.

Le staff technique devrait signer son contrat entre le 3 et le 6 juillet. C’est entre ces deux dates que Fergani va d’abord s’engager, si tout se passe comme prévu. Aussi, Cheriet et Aggoune en feront de même.

La signature aura lieu entre le 3 et le 6 juillet

Aghilès Fergani a accompagné son père Ali lors de son voyage. Le milieu de terrain est à Alger, avant de rejoindre Batna à son tour. Il devrait signer un contrat. Le CAB l’avait informé, avant son départ en France, qu’il était maintenu dans l’équipe. M. B.

Aghilès a accompagné son père en France

Neghiz aura un large choix à sa disposition
n plus de quelques éléments qui sont aussi très proches de donner leur accord final, le nouvel entraîneur, Nabil Neghi,z aura l’immense avantage de travailler avec un groupe de qualité et des doublures à chaque poste, ce qui devra l’aider dans sa grande tâche qui n’est nullement facile. Sachant que l’ancien entraîneur du CRB Aïn Fekroune devra bâtir une nouvelle équipe la saison prochaine.

WAT

E

La liste des libérés dévoilée aujourd’hui

Le recrutement avec l’aval de la LFP

ganisée. Il faudra aussi, en cas de départ d’un des membres de la SSPA ou de démission du président, prendre attache avec un notaire qui organisera de manière légale les départs et les démissions. Pendant ce temps, les autres équipes seront en pleine préparation et le recrutement sera clos.

Le MSPB aurait déposé un dossier en béton contre Litim
club ont préparé un dossier, dit-on, en béton. Les griefs retenus contre le joueur sont nombreux, nous confie notre source. On a ressorti des histoires de la saison 2013 et des sanctions contre le joueur. Le gardien du MSPB est passé plus d’une fois en conseil de discipline. Des in-

On ne connaît pas où en est la situation du Mouloudia de Batna vis-à-vis de la CRL. Le club a entamé le recrutement, avec l’engagement de Rihani, un Espoir de l’Entente. Ce jeune vient de signer un contrat et une demande de li-

cence, mais les dirigeants du Boubiya savent mieux que quiconque, que sans le règlement des dettes, ils ne pourront pas recruter. C’est ce qui s’est passé avec les cinq joueurs arrivés au mercato en janvier dernier et qui, au bout du compte, sont rentrés chez eux, après quelques semaines d’entraînement. La dernière publication en date parue sur le site de la Ligue au sujet des litiges mentionnait seulement Yacef qui avait déposé son contrat. Le MSPB devait payer le joueur avant le 1er juillet, soit hier. M. B.

Vers un stage bloqué à Tlemcen au final

Après l’installation officielle de Nabil Neghiz comme étant le nouvel entraîneur du WAT hier matin, la direction devra dévoiler aujourd’hui la liste des joueurs libérés, après l’accord final du coach qui aura son mot à dire après celle de la commission technique qui a défini dans un premier temps cette fameuse liste.

Prévu dans un premier temps en Tunisie, les Bleu et Blanc devront se contenter au final d’un stage bloqué à Tlemcen, et plus spécialement dans la forêt de Lala Séti, où les Widadis devront être hébergés dans l’hôtel Renaissance. En effet, la direction a privilégié cette piste, en ayant la possibilité de disputer quelques matchs amicaux avec des clubs voisins, mais aussi l’USMH qui est en train d’effectuer sa préparation à Aïn Témouchent. Othmane Riyad Baba Ahmed

Neghiz : «Prêt à relever ce beau challenge»
En homme de parole, Nabil Neghiz était bel et bien présent hier matin au siège du club pour signer son contrat en présence des nouveaux dirigeants ainsi que du manager général, Kamel Hebri. Le désormais nouvel entraîneur du WAT nous a confié qu’il était très heureux de rejoindre un grand club comme le Widad, en espérant le soutien de tous les amoureux du club phare des Zianides pour remettre le WAT à sa véritable place dans les plus brefs délais.

Il a signé hier son contrat…

Oussama Litim a déposé son contrat auprès de la CRL, nous a confié une source très proche du joueur. Le gardien du MSPB nous a déclaré, dans un entretien paru dans ses mêmes colonnes, que le club lui devait 9 mois de salaire. On a appris que les dirigeants du

cidents qui se sont déroulés en championnat, notamment face au MOC et contre l’USMAn. Le club avait sanctionné le joueur. Le litige qui oppose le joueur à son club devrait connaître son épilogue d’ici peu. M. B.

18

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Régionale 2

«Nous aurions pu dire notre mot
Coup d’œil Clubs de Kabylie

Amar Tabouni, ex-entraîneur du MB Bouira, en duo avec Larbi Kettaf, après un bon début de saison à la tête du doyen des clubs de Bouira lors de la saison 2011-2012, a été pris d’un malaise qui lui a valu une hospitalisation puis un repos forcé qui l’a éloigné des terrains pendant plusieurs mois. Malgré cela, il a toujours été à l’écoute des résultats enregistrés par son équipe. Tabouni a repris progressivement l’activité sportive sous le contrôle de son médecin, en tant que sportif, la réadaptation n’a pas été difficile, mais il devait se ménager autant qu’il le pouvait. C’est ainsi que vers la fin de la phase aller du championnat de Régionale 2 de la saison qui vient de s’écouler, le CR Thameur, une équipe de la banlieue de Bouira, décidait de se séparer de son entraîneur Boualem Rouam et faire appel à Amar Tabouni. Ce dernier a repris donc du service, en accompagnant les banlieusards de Bouira jusqu'à la fin de la saison avec, à la clé, une bonne phase retour, lors de laquelle le CRT terminera à la 9e place, loin de la zone rouge.

si on avait eu plus de temps»
Après une période de convalescence, vous avez de nouveau repris le métier d’entraîneur, apparemment tout est rentré dans l’ordre, n’est-ce pas ? J’ai eu un AVC et je peux vous dire que je suis revenu de loin. Aujourd’hui, je dirais que tout est rentré dans l’ordre, après un suivi méticuleux de mon médecin traitant, j’ai repris progressivement sur son avis bien évidemment mais à condition de ne pas m’engager dans un club où il y avait beaucoup de pression. C’est pour cela que j’ai accepté l’offre du CRT, une équipe tranquille de la banlieue de Bouira dont l’objectif assigné était de jouer pour le maintien. Je voulais offrir mon expérience à cette jeune équipe pour l’aider à éviter une fin de saison dans la tourmente de la relégation. C’est chose faite puisque le CRT a terminé la saison sans pression, loin du spectre de la relégation, comment a été la reprise pour vous ? Progressivement, il y avait toutes les conditions pour travailler sans pression, le staff dirigeant et à sa tête le président du CSA qui s’est montré disponible à mes côtés en me témoignant toute sa confiance, la suite était de mon ressort. Au bout de quelques rencontres, c’est toute l’équipe qui a été métamorphosée, sur le plan de la discipline notamment Quelques soit le travail qu’on doit accomplir, c’est la discipline qui doit prévaloir avant tout, c’est d’ailleurs la clé de la réussite. J’ai hérité d’une équipe pratiquement disloquée, j’avais du mal à rassembler l’effectif au début, j’ai dû incorporer des juniors pour disputer des rencontres officielles, mais à mesure tout rentrait dans l’ordre, c’est l’ensemble des joueurs qui se présentait et c’est tant mieux pour l’équipe qui a repris de manière sereine la compétition. On a réalisé de bons et de mauvais résultats. Une chose est sûre, le CRT a gagné une équipe homogène et surtout organisée. C’est d’ailleurs avec le même sérieux et abnégation qu’on a terminé

Amar Tabouni (ent. CR Thameur)

la saison, la preuve et que l’ensemble des joueurs étaient présents à la dernière séance d’entraînement de la saison, alors qu’il n’y avait aucun enjeu lors du dernier match. La touche Tabouni a porté ses fruits, donc ? C’est aux gens d’apprécier ce que j’ai fait, s’ils jugent que j’ai accompli un bon travail, cela m’honore énormément. Je suis sûre d’une chose c’est qu’on a travaillé de manière sérieuse, les joueurs ont compris le système et y ont adhéré. Si on avait plus de temps, on aurait pu espérer terminer parmi le trio de tête, c’était possible d’autant que l’équipe renfermait de bons éléments. Peut-on connaître aujourd’hui votre avenir au sein du CRT ? Pour le moment, je me repose, on verra après, si je reprends c’est tant mieux, a défaut je souhaite bonne chance à l’équipe. Entretien réalisé par Adjaout

Le CS Protection civile grandit bien
Honneur Béjaïa

«La prochaine saison s’annonce sous de bons auspices»
Comment qualifieriez-vous le parcours réalisé par votre équipe cette saison ? A comparer avec celui de la saison précédente où nous avions difficilement arraché le maintien, je pense que notre parcours cette saison a été plus qu'honorable du moment que nous avons terminé à la quatrième place. N’étaient quelques accidents de parcours, on aurait récolté plus de points. D'ailleurs, je saisis cette occasion afin de remercier autant le staff technique, les joueurs que les dirigeants d'avoir contribué au bon parcours de l'équipe durant toute la saison. Comment expliquez-vous le passage à vide que vous avez connu vers la fin de la phase aller ? En plus des suspensions et des blessures contractées par certains de nos joueurs, le hasard du calendrier a voulu qu’on soient opposés durant cette période aux grandes cylindrées du groupe comme le champion sortant le CSA Gouraya et ses concurrents l'USM Bejaia et le RC Seddouk qui étaient sur une bonne dynamique et qui étaient en lutte acharnée pour le titre. Notre équipe a retrouvé son punch dès l'entame de la seconde moitié du championnat et réussi à renouer avec le succès à plusieurs reprises. Un mot sur les jeunes catégories ? Au CS Protection civile, nous sommes de ceux qui accordent un grand intérêt aux jeunes catégories et ce malgré l'insuffisance des moyens notamment le manque d'infrastructures auquel nous faisons face à l'instar d'ailleurs de plusieurs autres clubs. Pour preuve, nous avons lancé cette saison la catégorie des benjamins dont les éléments constituent la relève. A cela, il faut ajouter les sélections que nous organisons chaque année durant l'intersaison dans le but de dénicher de bons joueurs capables de porter les couleurs du club. Comment appréhendez-vous la prochaine saison ? Le bon parcours que nous avons réalisé durant la saison qui vient de s’achever nous encourage à aborder la prochaine sous de bons auspices. Pour cela, nous avons décidé d'opter pour la stabilité en maintenant notre entraîneur, M. Mouhous, qui a fait un bon travail à la barre technique ainsi que l’ossature du club. Cependant, nous comptons étoffer notre effectif en joueurs capables d’apport un plus et ce, selon les besoins qui seront arrêtés par le staff technique en place, nous comptons également renforcer le staff dirigeant. Entretien réalisé par Tahar Meziane

Mourad Haddadi (président du CS Protection civile) :

C

Collection de matchs nuls

réé en 2006, le club du CS Protection civile n'a pas mis beaucoup de temps pour accéder en division d'Honneur, à la faveur d'un nouveau système de compétition introduit par la Ligue de football de la wilaya de Béjaïa, en 2008. Depuis, la formation des sapeurs pompiers de Bougie a réussi à s'imposer malgré la présence de plusieurs clubs chevronnés ayant fréquenté auparavant le palier de la régionale à l'image du NC Bejaia, l'OS El Kseur, la JSB Amizour et la JS Ighil Ouazzoug. Lors de la saison 2011-2012, le CS Protection a réalisé le plus mauvais parcours depuis son engagement en championnat de wilaya en parvenant à se maintenir dans la douleur avant de montrer de bien meilleurs dispositions lors de la saison qui vient de s'achever en terminateur à la très honorable quatrième place, quoique loin derrière les trois clubs ayant occupé le podium.

La stabilité, un atout

elle s'est inclinée en déplacement devant son homologue de la JSB Amizour sur le score de 2 buts à 0. D'ailleurs, ces neutralisations à répétition expliquent bien l'écart important accusé par rapport au champion sortant le CSA Gouraya et le vice-champion l'USM Bejaia qui ont récolté presque le double de points, sans omettre le RC Seddouk qui malgré le fait qu'il s'est classé juste devant c'est à dire à la troisième loge le devance de 23 points.

La formation des Sapeurs de Bougie a récolté 43 points en 30 matches disputés grâce à 11 victoires contre 10 nuls et 9 défaites. Un aperçu sur le classement final du groupe de la division d'Honneur renseigne malgré tout sur un parcours acceptable. Fait notable dans le parcours des pompiers, l’ASPC a été l’équipe ayant collectionné le plus de matches nuls en compagnie de l'AS Taàssast qui, elle, a terminé à l'avant-dernière place juste devant l'Olympique de Feraoun qui a rétrogradé en division pré-Honneur. Aussi, l'équipe chère au président Mourad Haddadi a terminé la saison sur une fausse note puisque lors de l'ultime journée

Contrairement à plusieurs autres sociétaires de la division d'Honneur qui ont connu une valse des entraîneurs, on peut dire que le secret du bon parcours réalisé par le CS Protection Civile revient à la stabilité qui a prévalu durant toute la saison à la barre technique confiée au jeune Nassim Mouhous avec de surcroit un effectif jeune mais qui a failli bousculer la hiérarchie comme en témoigne cette entame du championnat en trombe avant de marquer le pas vers la fin de la phase aller. Il faut dire que le manque d’infrastructures au niveau du chef-lieu de la wilaya a contraint le CS Protection civile à évoluer hors de ses bases, tantôt à Oued Ghir tantôt à Tichy ou encore Aokas à l'instar de plusieurs autres clubs issus du chef-lieu de la wilaya, ce qui n'a pas été sans conséquences sur le parcours de certains clubs de la ville de Béjaïa qui, faut-il le souligner, constituent un tiers de la composante du groupe de la division d'honneur, ce qui a d'ailleurs créé une certaine adversité qui s'est avérée en somme positive car ayant élevé un tant soit peu le niveau de la compétition. T. Meziane

A l'occasion de la réussite de Yasmine Meziane, de Bougieville, à l'examen de 6e, son oncle Tahar la félicite et lui souhaite d'autres succès dans sa vie. Bravo Yasmine !

Félicitations

N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Neymar : «J’espère que mon adaptation sera rapide»
Elu meilleur joueur de la Coupe des Confédérations, Neymar a marqué les esprits avec l’équipe du Brésil, en attendant de rééditer ce genre d’exploits avec le Barça. L’ancienne star de Santos veut briller donc avec ses nouveaux coéquipiers, en s’attendant à un duo qui crachera le feu avec l’Argentin Lionel Messi : «J’espère que mon adaptation sera rapide. Bien sûr, c’est un grand changement, quelque chose de nouveau et de très beau. C’est un des plus grands clubs du monde, avec de grands joueurs. J’espère que je m’adapterai le plus rapidement possible», a reconnu, selon RMC, le nouveau prodige du football brésilien, qui sera opéré des amygdales, vendredi à Rio, annonce le FC Barcelone, en s’attendant à dix jours de repos au maximum.

Barça

Coup d’œil International

19

Sergio Ramos : «Ronaldo mérite de gagner ce qu’il veut gagner»
Pourtant concentré avec sa sélection lors de la Coupe des Confédérations, le défenseur central espagnol garde un œil sur l’actualité au sein du club merengue. Dans un entretien accordé au Mundo Deportivo, celui qui a porté le brassard de capitaine d’équipe durant la phase retour a évoqué la situation de son coéquipier Cristiano Ronaldo, qui n’a pas encore prolongé son contrat, en laissant place à de nombreuses rumeurs : «L'année dernière, pour moi, il était le meilleur du monde. Il mérite de gagner ce qu'il veut gagner. J'espère que les dirigeants du clubs essaient de renouveler son contrat pour qu'il reste à Madrid.»

Real Madrid

Alors que le club Catalan peine à préserver sa jeune pépite iago Alcantara, courtisé par de nombreux grands clubs, à l’instar du Real Madrid, Manchester United ou le Bayern Munich, le Barça, et selon El Mundo Deportivo, serait intéressé par la perspective de faire signer l’international nippon Keisuke Honda. En fin de contrat au CSKA Moscou au 31 décembre prochain, le milieu offensif japonais est annoncé tout proche d’un accord avec l’AC Milan, sauf que le Barça veut chiper le joueur âgé de 27ans, véritable star dans son pays, mais qui n'a pas encore jamais rejoint un grand d'Europe.

L’étrange rumeur Honda !

Messi : «Le Real a recruté un très bon entraîneur»
Actuellement en vacances, l’international argentin Lionel Messi a évoqué l’arrivée de Carlo Ancelotti à la tête du Real Madrid, à la place du Portugais José Mourinho, dans un entretien accordé à Sport : «Nous serons en concurrence avec une grande équipe avec des joueurs très forts. Le Real Madrid a eu un grand manager et maintenant le club a fait signer un autre très bon entraîneur», a déclaré le numéro 10 catalan.

Courtisé par le Real Madrid, PSG, Chelsea, Arsenal ou le Barça, l’attaquant anglais Wayne Rooney n’a pas encore tranché concernant la décision à prendre pour la suite de sa carrière. Pour l’ancien défenseur et capitaine Gary Neville, le numéro 10 mancunien ne devra pas quitter le club cet été : «J’ai joué avec Wayne Rooney pendant de nombreuses années, c’est un footballeur fantastique, a expliqué l’ex-international anglais à e Sun. Personnellement, je ne recommanderais à personne de quitter Manchester United car je pense qu’on peut obtenir ce qu’on veut dans ce club.»

Neville veut voir Rooney à United

Man United

Auteur d’une saison splendide, le défenseur central de Benfica, Ezequiel Garay est depuis longtemps dans les petits papiers de Manchester United. Selon le Mirror Football, David Moyes, qui a pris officiellement ses fonctions d’entraîneur hier, souhaiterait attirer l’international argentin de 26 ans. Une somme de 20 millions d’euros serait nécessaire à Manchester United pour enrôler sa nouvelle pièce défensive, qui pourra évoluer de nouveau dans un grand club, après son passage peu brillant au Real Madrid.

Les Red Devils accélèrent pour Garay

Déjà grand fan du désormais ancien entraîneur du Bayern Munich, Jupp Heynckes, le milieu de terrain, Franck Ribéry, est en train d’apprécier le travail sous les ordres de son nouvel entraîneur : Pep Guardiola : «Il est bon ! Il y a plusieurs différences avec Jupp Heynckes, les exercices et les méthodes d’entraînement sont différents. Il parle beaucoup à ses joueurs, il est positif, il cherche à améliorer l’équipe. Pour le moment ça se passe bien.» Reste à savoir si l'ancien coach du Barça fera aussi bien que son prédécesseur, auteur d'un triplé Championnat - Ligue des Champions - Coupe d'Allemagne en 2012-2013. En plus de l’international français, le milieu de terrain Anatoliy Tymoshchuk, qui a décidé de quitter le club bavarois, a fait récemment une pige aux entraînements, en donnant son avis sur Pep Guardiola : «Il est ouvert et tranquille. Son allemand est déjà très bon et il explique tout en allemand. Certaines méthodes sont nouvelles pour nous, mais chaque entraîneur arrive avec ses idées et son style.»

Ribéry : «Guardiola ? Il est bon !»

Bayern Munich

Chelsea David Luiz dans le viseur de Guardiola
Déjà suivi de très près par le Paris-SG et le FC Barcelone, le défenseur central de Chelsea, David Luiz, serait aussi dans le viseur du Bayern Munich. D'après les informations du journal catalan Sport, Pep Guardiola aimerait former une charnière 100 % brésilienne avec le joueur de Chelsea et Dante. L’ancien coach catalan aurait demandé au directeur sportif, Mathias Sammer, de faire son possible pour recruter l'international brésilien, vainqueur de la Coupe des Confédérations dimanche soir. Sous contrat jusqu’en 2017 avec Chelsea, le défenseur coûterait environ 25 millions d’euros.

A la recherche de quelques éléments offensifs cet été, le quotidien allemand Express a révélé que les Gunners ont formulé une offre de 23 millions d’euros pour tenter d’arracher Lars Bender, le milieu de terrain de 24 ans au Bayer Leverkusen. Mais Leverkusen, qui a déjà perdu Dani Carvajal (parti au Real Madrid), et André Schürrle (à Chelsea), ne souhaiterait pas laisser filer un cadre de plus, en rejetant cette offre, alors que l’international allemand est sous contrat jusqu’en juin 2017. A noter qu’en plus de Lars Bender, Arsène Wenger, le manager français d’Arsenal, a échoué dans sa quête de recruter l’international marocain, Younes Belhanda, selon le Midi Libre. Le milieu de terrain de Montpellier aurait été contacté par les Gunners ce Weekend, mais en privilégiant au final de rejoindre le Dinamo Kiev en Ukraine.

Leverkusen refuse de lâcher Lars Bender

Arsenal

le défenseur central du PSG Thiago Silva n’a pas nié des contacts avec l’entraîneur Catalan Tito Vilanova : «Tito est un grand entraîneur, c'est un gars que j'admire. À l'occasion de PSG-Barcelone, on a eu une brève discussion et il m'a invité à venir jouer à Barcelone» a avoué Thiago Silva après la victoire du Brésil en Coupe des Confédérations. Néanmoins, l’ancien joueur de l’AC Milan a de nouveau écarté l’idée d’un départ cet été : «Il n'y a pas de négociations, je suis très tranquille dans ma tête et je veux profiter de mes vacances. En football, on ne sait jamais, mais je suis heureux au PSG, je suis très tranquille, je parle quotidiennement avec le président, il est très difficile que je parte de là-bas. L'an dernier, Milan voulait me vendre, là, le PSG ne veut pas me vendre, c'est très différent. Espérons que tout cela soit résolu le plus vite possible pour mettre fin aux incertitudes.» A Paris depuis un an, l'international brésilien est sous contrat jusqu'en 2017.

T. Silva : «Vilanova m’a invité àRégulièrement venir jouer au Barça» annoncé sur les tablettes du Barça,

PSG

Llorente «J'ai hâte de débuter
cette nouvelle aventure»
Non retenu par le sélectionneur Del Bosque pour prendre part à la récente Coupe des Confédérations, après une saison très décevante, l’attaquant espagnol Fernando Llorente a répondu aux questions de la Stampa, au sujet de son arrivée à la Juventus Turin : «La Juve est la meilleure équipe italienne et l'une des meilleures d'Europe. J'ai hâte de débuter cette nouvelle aventure. J'ai foi en mes capacités et n'ai pas peur de me mesurer à un football différent. J'ai choisi ce club car il me voulait vraiment. Antonio Conte m'a téléphoné et j'ai senti qu'il croyait en moi», a expliqué Llorente.

Juventus

Torres

«L'ann ée procha viendr ine, nous o décroc ns pour quatri her un ème ti tre»

«Le Brésil était meilleur, il mérite sa victoire »

Prandelli

Fernando, comment analysez-vous ce surprenant résuloin de mar tat ? quer le s esprits du Le but de la deuxième Coupe rant cette minute a été la clé du des Con d match. À partir de ce motamme érations, ave fént une finale a c no- ment-là, la physionomie de sombre s la sélec à l’image de t sez la rencontre a changé, la ou tion esp l’attaqu agnole, te manière d'aborder le match a n t F ernand Torres a changé. Nous avons eu du o p néanm ourra se targu mal à maîtriser les contre-atoins, de e r , cette C boucler ou taques. Nous n'avons pas su rations pe des conféd é- nous adapter à la situation et avec le d'Or Ad S idas de oulier nous avons légèrement élevé le Coupe des Con la rythme : nous ne savions pas tions. L fédérae s'il fallait jouer haut, s'il fallait teur de meilleur bus rester en retrait, nous étions un Chelsea Blues de peu déboussolés. C'est sur un de lourd re a évoqué le v ces contres qu'ils marquent le concéd ers é en fin face au ale but du 2:0 juste avant la midans un Brésil, temps. exclusif entretien C'est bizarre de voir l'Espagne FIFA.co accordé à m dans prendre des buts au début de coursiv les e chaque période… stade Ms du a Nous pensions avoir les rescanã…. rasources nécessaires pour renverser la situation, mais la deuxième période a mal débuté et cela s'est soldé par leur troisième but. La situation était trop défavorable : nous avons manqué un penalty, un de nos joueurs a reçu un rouge. C'était un de ces jours où rien ne veut sourire, de A à Z. Quels enseignements tirez-vous de cette défaite ? Tout le monde pense que l'Espagne doit toujours gagner, atteindre toutes les finales, mais ça ne se passe pas comme ça. Ce que nous faisons, c'est très difficile. C'est impossible de gagner tout le temps. Donc cette défaite est un simple faux pas… Oui, un faux pas face à une équipe qui a été meilleure. Nous avons déjà vécu des matches de ce type : nous avons mal joué contre l'Argentine, le Portugal, l'Ita-

L

«L’an prochain au Brésil, on prendra notre revanche»
N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

Coup d’œil International

21

«Le but de la deuxième minute a été la clé du match»

«Nous sommes sur le bon chemin»
Incapable de battre l’Espagne lors de la maudite séance des tirs au but, l’Italie est parvenue néanmoins à monter sur la troisième marche du podium de la Coupe des Confédérations en écartant l’Uruguay aux tirs au but. Une performance qui a réjoui le sélectionneur Cesare Prandelli, comme il l’a affirmé dans un entretien accordé au site de la FIFA : «Nous avons joué une super première mi-temps, la meilleure du tournoi. Après la pause, nous avons eu quelques difficultés, surtout au niveau physique, et nous avons souffert même si le match était équilibré. C'est la force de caractère qui a fait la différence aujourd'hui. Je tiens à féliciter mes joueurs de tout mon cœur: ils ont tout donné, même le 30 juin ! Je suis convaincu que nous sommes sur le bon chemin et que nous devons poursuivre notre travail. Je suis très fier.»

Italie

Tabarez

Malgré une forte résistance, l’Uruguay n’a pas réussi à empêcher l’Italie de monter sur la troisième marche du podium de la Coupe des Confédérations, battu aux tirs au but. Une déception pour le sélectionneur Oscar Tabarez, qui reste néanmoins confiant pour l’avenir, comme l’a affirmé sur le site FIFA.com : «La Coupe des Confédérations sort grandie de ce match disputé avec beaucoup de dignité par les deux demi-finalistes. Les deux équipes ont démontré qu'elles auraient pu aller en finale. Lors des tirs au but, l'Italie a été meilleure que nous. Il faut la féliciter. Nous voulions finir troisièmes et nous sommes tristes de ne pas y être parvenus, mais nous ne sommes pas frustrés car nous avons tout donné. Cette expérience nous aidera beaucoup à l'avenir, à commencer par les matches qui nous attentent bientôt.» Auteur d’un doublé pour l’Uruguay lors de la petite finale de la Coupe des confédérations face à l’Italie, Edinson Cavani n’a pas pu empêcher la défaite des siens aux tirs au but (2-2, 3-2 tab). Le buteur de la Celeste reconnaît la grosse prestation du gardien italien Gianluigi Buffon (35 ans, 133 sélections). «Nous quittons la compétition avec la tête haute. Buffon a été très fort et a fait la différence lors des penalties. L'Italie a démontré qu'elle était une grande sélection, mais nous avons montré nous aussi que nous avions de grands joueurs. Ce qui me fait le plus plaisir, c’est que nous avons retrouvé notre niveau de la Coupe du monde en Afrique du sud», a déclaré le buteur du Napoli après la rencontre. Pour rappel, Buffon a stoppé trois tentatives uruguayennes lors de la séance des tirs au but.

«Tristes de ne pas finir sur le podium»

Uruguay

Surclassée par la bande à Neymar, la Roja n’a pas existé sur la pelouse du Maracana (3-0). Et pourtant, le milieu de terrain Incapable de gagner la baAndrés Iniesta n'a pas voulu voir dans ce résultat un déclin de la Furia Roja : «Perdre est taille du milieu de terrain, le toujours désagréable, mais c'est milieu de terrain Xavi Hernánle football. Nous avons perdu dez est revenu sur la finale de la une finale, nous sommes déçus de la défaite, mais c'est Coupe des Confédérations perle football et il faut se relever. due contre le Brésil (3-0), en reLe Brésil a été meilleur, il grettant aussi le manque de nous a fait courir. Le premier réussite de la Roja, selon Footesbut dans les premières minutes a compliqué les pagnol.fr : «Rien n’a fonctionné, choses. Ils ont été meill’équipe n’a jamais su entrer dans leurs et nous avons esle match. Encaisser un but dès sayé de faire tout notre possible mais ça n'a pas le coup d’envoi nous a complimarché. Il faut féliciter qué les choses. Nous n’avons le champion et l'année pas dominé comme nous avons l’habitude prochaine (lors de la Coupe du monde, le faire et nous l’avons payé cher. Ils ndlr), nous essaierons ont été meilleurs.» de revenir et de faire mieux les choses.»

Iniesta : «Perdre est toujours désagréable »

lie… Certaines équipes nous ont battus, parfois largement. C'est vrai que c'était en amical et que là, c'est en finale, mais ça ne bouleverse pas notre façon d'aborder l'avenir. Il ne nous reste qu'à féliciter le champion. Le Brésil a été meilleur, il a été supérieur et il mérite sa victoire sur ce match. Cette défaite 0:3 peut-elle agir comme une sonnette d'alarme pour raviver votre motivation ? Cette équipe n'a pas besoin de sonnette d'alarme et encore moins d'une défaite pour retrouver la motivation. Si nous voulons retenir un côté positif au match, c'est l'expérience engrangée : nous avons eu la confirmation de ce que nous savions déjà, à savoir que ce ne sera pas facile de battre le Brésil ici. Mais bon, l'année prochaine, nous serons de retour ici en tant que champions du monde et nous viendrons défendre notre bien. Certains parlaient d'épreuve du feu pour l'Espagne… Nous n'avions et n'avons aucun examen à passer : nous sommes champions du monde, double champion d'Europe. Personne n'a réussi à remporter les trois compétitions de rang avant nous. L'année prochaine, nous viendrons pour décrocher un quatrième titre. Que retiendrez-vous de cette compétition sur le plan personnel ? En sélection, tout peut changer du jour au lendemain, en bien ou en mal. J'ai commencé sur le banc, ensuite, j'ai eu davantage de temps de jeu et j'ai marqué des buts, mais ça n'a pas servi à grand-chose. Le titre de meilleur buteur, c'est bien, mais c'est le genre de distinction que l'on savoure quand on a gagné. Ce n'est pas mon cas donc ça ne me sert pas à grand-chose. Comment voyez-vous l'équipe d'ici à un an ? Nous sommes bien, complets. L'équipe sera très similaire à celle de cette année. Nous allons récupérer Xabi Alonso, les U20 et U-21 toquent fort à la porte, les U-23 sont titulaires dans de grands clubs européens. Si l'on ajoute le vécu de cette compétition, qui constitue un précieux bonus, il y a de quoi être optimistes. Allez-vous revenir au Brésil avec des envies de revanche ? Le football est beau pour cette raison-là, à savoir qu'on a toujours une chance de se rattraper. Dans un an, j'espère que nous pourrons être ici et que nous prendrons notre revanche, pas sur le Brésil, sur nous-mêmes. In FIFA.com

Xavi : «Rien n’a fonctionné»

de

Del Bosque : «C’est une défaite qui fait mal»
Corrigé par le Brésil (3-0) en finale de la Coupe des Confédérations, l’Espagne a livré l’un de ses plus mauvais matches de ces dernières années. Et pourtant le sélectionneur espagnol préfère voir le côté positif des choses : «Je félicite les Brésiliens, ils ont été meilleurs que nous. Tout a bien tourné pour eux, nous avons encaissé les buts dans des moments cruciaux, en début et en fin de première période et en début de seconde période, mais il faut reconnaître que le Brésil était très bien. Nous savions à quel point c'était difficile de gagner, on ne peut pas toujours gagner. C’est parfois bien de perdre pour ne pas croire que tu es invincible. C’est une défaite qui fait mal, mais nous ne perdons pas de vue nos succès ces dernières années. Nous avons de bons joueurs, un style défini, un bon groupe avec une belle ambiance, un football qui en a conquis beaucoup et qui nous a permis de gagner beaucoup de titres. Nous n’allons pas changer tout ça à cause d’une défaite.»

Cavani : «Buffon a fait la différence lors des penalties»

Passé à côté de son match, à l’image de toute l’équipe d’Espagne, Sergio Ramos n’a pas existé face au Brésil en finale de la Coupe des Confédérations (3-0). Le défenseur du Real Madrid reconnaît la supériorité des Brésiliens sur cette rencontre dans des propos rapportés par L'Equipe : «Il y a des jours où rien ne marche. Mais nous ne sommes pas des machines. Ils ont eu un jour supplémentaire de récupération après leur demi-finale, mais il ne faut pas se chercher d'excuse. Ils ont été meilleurs que nous tout simplement. Ce premier but marqué dès la 2e minute nous a fait beaucoup de mal, il ne faut pas se le cacher. C'est toujours dur de perdre une finale parce que c'est un match précédé de tant d'espoirs. Mais il faut féliciter le Brésil.» L’ancien joueur du FC Séville a aussi évoqué son penalty manqué, qui aurait pu relancer son équipe en deuxième période. «J’étais très décidé mais évidemment, il y aura toujours débat là-dessus parce que je l’ai raté. J’assume totalement les critiques. J’ai la conscience tranquille parce que j’ai tout donné.»

Ramos : «J’assume totalement les critiques»

Coup d’œil International

Très critiqué par le public brésilien, qui n’a pas hésité à le siffler à maintes reprises lors des matchs amicaux disputés par la Seleção ces derniers mois, l’attaquant Neymar a réussi à gagner non seulement l’estime des Brésiliens, mais aussi des millions des spectateurs qui ont suivi cette Coupe des Confédérations, en méritant amplement d’être sacré meilleur joueur, après sa brillante pres-

«On a vécu un match historique entre le Brésil et l'Espagne»

tation en finale, en contribuant activement au large succès remporté face à l’Espagne «3-0». Avant de débuter sa nouvelle expérience avec le Barça, le numéro 10 brésilien quitte la Coupe des Confédérations de la FIFA avec un autre statut, en évoquant cette étape très importante dans sa jeune carrière, dans un entretien accordé à FIFA.com, tout juste après la consécration en finale.

pieds. Mon père m'a toujours dit, nière possible, que ce soit en commettant une Neymar, réalisez-vous ce que signifie pour depuis un très jeune âge : «Tu ne faute, en faisant une passe ou en marquant un votre carrière le fait d'avoir réussi un tel tourdois pas avoir à choisir ton pied. but. Ce jour-là, j'ai aidé en marquant à la troinoi avec la Seleção, à domicile qui plus est ? Si le ballon est sur ton pied sième minute un but qui a été imporSincèrement, je n'en ai aucune gauche, frappe du gauche. Si c'est tant pour l'équipe. En définitive, il idée. Je ne sais pas si c'est mesura«Je ne le droit, frappe du droit.» Je n'y a que ça qui compte : aider son ble. Tout ce que je sais, c'est qu'il pense que j'ai retenu la leçon équipe à gagner. joue pas est important d'avoir remporté ce (rires). Ce soir, le ballon est artitre. C'est vraiment énorme pour pour faire Dans cette finale, vous avez aidé de rivé sur mon pied gauche et l'équipe et nous sommes très heuplusieurs manières, y compris en taire les heureusement, j'ai réussi à reux d'avoir vécu un match histomarquant un but qui demandait critiques» frapper fort. rique entre le Brésil et l'Espagne. beaucoup de confiance : dans un Le monde s'est arrêté pour le regarAvez-vous été félicité angle assez fermé, vous der et nous savons que nous avons fait un grand par vos futurs coéquin'avez pas hésité à frapper du «Mes match. piers en club ? gauche, pour inscrire votre coéquipiers Oui, ils m'ont pas mal féIl y a deux semaines, pouvait-on penser que deuxième but de ce pied dans le licité, ce qui m'a rendu très espagnols du le Brésil non seulement serait champion, tournoi... heureux car ce sont des mais qu'il le serait en donnant autant Barça m’ont Je m'entraîne toujours beaucoup, joueurs que j'admire et que de certitudes ? vraiment beaucoup, à tirer des deux félicité» je respecte. Je vais avoir Honnêtement, non (rires). Je parlais jusl'honneur et le bonheur de tement tout à l'heure avec mes coéquipiers jouer à leurs côtés. dans le vestiaire de la façon dont les choses se combinent pour finalement créer des Ce sont aussi des joueurs qui certitudes. Je suis très heureux que tout vous respectent plus maintecela se termine en beauté, sur ce qui est nant, non ? notre meilleure performance jusque-là. (rires) Non, je pense qu'ils me respectent de la même maVotre but en tout début de match nière que tout le monde se rescontre le Japon a-t-il contribué à facilipecte dans les grandes ter ce processus, à faire retomber toute équipes. cette tension, d'une certaine manière ? In FIFA.com (rires) Je n'aborde pas les choses comme ça. Je ne me dis pas que je vais jouer pour faire taire les critiques. Non. Je voulais aider mes coéquipiers de la meilleure ma-

En plus de Daniel Alves, Marcelo, qui joue au Real Madrid, connaît la majorité des joueurs espagnols, sauf que le latéral gauche merengue était très content de battre la Roja, selon Footespagnol.fr : «Nous respectons l’Espagne et nous avons réussi à gagner. Ils ont une équipe incroyable et gagner de cette manière, avec trois buts d’écart… C’est historique ! Nous avons situé le Brésil là où il doit être, au sommet du football mondial.»

Marcelo : «Battre la Roja de cette manière… c’est historique»

Forcément heureux après la brillante victoire de son équipe face à l’Espagne «3-0», en finale de la Coupe des Confédérations, le sélectionneur Luiz Felipe Scolari se montre assez confiant à un an de la Coupe du monde : «Je ne peux me sentir mieux. Tout résultat positif était déjà merveilleux, avec 3-0 (face à l'Espagne en finale) encore mieux, et la performance était importante pour qu'on puisse continuer à rêver d'être champion du monde. On n'est pas encore une équipe assez complète pour dire qu'on est une des meilleures équipes du monde. Cette conquête ouvre un chemin, donne la possibilité aux supporters de croire que nous bâtissons une équipe qui peut être compétitive et peut briguer le titre en 2014. Au-delà du titre, nous avons confirmé que nous sommes sur la bonne voie et nous avons emmagasiné un peu plus de confiance pour la suite. En 2004, j'ai perdu une finale à domicile à la tête du Portugal, ça m'a fait beaucoup de mal. Mais aujourd'hui, la vie m'offre cette opportunité. Je souhaiterais souligner tout ce qui s'est construit autour de cette équipe, même en dehors du terrain : c'est un message pour le Brésil tout entier. Pour que les choses progressent et évoluent, il faut de l'amitié et de la cohésion», a reconnu l’ancien sélectionneur du Portugal.

Scolari : «Pas encore la meilleure équipe du monde»

Auteur d’un doublé face à l’Espagne, Fred a contribué largement au sacre du Brésil durant cette Coupe des Confédérations, en terminant co-meilleur buteur de la compétition avec Fernando Torres (5 réalisations : «Nous avons très bien joué et avons été largement supérieurs. Tout le monde a rempli sa fonction et même un peu plus pour aider l'équipe. Ça a été le match le plus spécial dans ma carrière pour son importance, sa grandeur. On ne croyait pas dans notre équipe au début, mais nous étions confiants, nous avons continué à travailler. Cette évolution, cette confiance a fini par se transmettre à l'extérieur, dans la presse et parmi les supporteurs. Pour moi, cette compétition a été magnifique parce que j'ai conquis la confiance du groupe et celle du coach. J'ai saisi l'opportunité que j'avais de marquer des points avec le numéro 9 du Brésil sur le dos. Jouer au Brésil a été une bonne préparation pour la Coupe du monde. Je sors de cette Coupe des Confédérations très content de mon travail.»

Fred «Le match le plus spécial dans ma carrière»

qUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Neymar Neymar

20

«Très heureux que tout cela se termine en beauté»
N° 2333 Mardi 2 juillet 2013

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com ute leb té@ jeux-san

■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

Numéros utiles

Décrassage
«Quand on suit quelqu'un de bon, on apprend à devenir bon ; quand on suit un tigre, on apprend à mordre»
(Proverbe chinois)

Le proverbe du jour

Horaires des prières

Le Buteur n° 2333 Mardi 2 juillet 2013 Prévisions météo pour Alger et ses environs
: 12h52 : 16h43 : 20h14 : 21h54
SOLEIL, ORAGE POSSIBLE

23

Mardi
Dohr Asr Maghreb Icha

23 Chaâbane 1434

MARDI

MERCREDI
BEAU TEMPS

Mercredi
Fedjr Chourouk

Shannon Guess Richardson, une actrice texane âgée de 35 ans, a été inculpée pour avoir adressé des lettres empoisonnées à la ricine au président américain Barack Obama et au maire de New York, Michael Bloomberg, annonce vendredi le département fédéral de la Justice. Originaire de New Boston, au Texas, Shannon Richardson a été arrêtée le 7 juin. Le grand jury fédéral a retenu trois chefs d'inculpation - pour autant de lettres. Elle est passible d'une peine de cinq ans de prison pour chacun de ces trois chefs, a précisé le procureur fédéral, John Bales. Envoyées le mois dernier, les lettres, anonymes, faisaient référence au débat sur le contrôle des armes. «Il faudra nous tuer, ma famille et moi, avant de récupérer mes armes. Quiconque se présentera chez moi sera accueilli à coups de feu», était-il écrit sur ces lettres, selon des documents judiciaires. Le Secret Service, chargé de la protection du président, a intercepté celle qui était adressée à Barack Obama. Michael Bloomberg est le fondateur des Maires contres les armes illégales (Mayors Against Illegal Guns), une association qui milite pour un contrôle plus strict des armes et dont le directeur, Mark Glaze, a également reçu une lettre à la ricine. Dans un premier temps, Shannon Richardson, qui a interprété des rôles secondaires dans plusieurs séries télévisées, dont The Walking Dead, avait tenté de mettre le FBI sur la piste de son mari, affirmant qu'il était l'auteur des envois anonymes et qu'elle avait peur qu'il tente de l'empoisonner.

Une actrice inculpée pour une lettres empoisonnée à Obama

ACTUEL

Les bons réflexes en cas de piqûre de méduse

: 03h43 : 05h43

Matin : 20 °C A-M : 30° C Vent : 11 km/h Direction : N.

Matin : 20 °C A-M : 29° C Vent : 11 km/h Direction : N.

Recette

Spaghettis aux anchois

Le Century Weekly a encore frappé. Pour la troisième fois depuis 2011, le célèbre magazine chinois a de nouveau consacré sa une au dernier scandale alimentaire qui secoue la Chine : le riz au cadmium. «Le cadmium est en train de ruiner la santé des Chinois», écrit l'hebdomadaire sur la couverture de son numéro du 3 juin. «Présent d'abord dans les sols, il contamine ensuite les rizières et, enfin, l'homme.» Il y a trois ans, ce titre réputé pour son journalisme d'investigation, propriété du groupe de presse Caixin, avait été le premier média chinois à enquêter sur les conséquences très nocives de ce métal lourd. Issu de l'activité minière, le cadmium est un minerai similaire au zinc provoquant chez l'individu qui l'absorbe via l'alimentation de graves déformations osseuses, des insuffisances rénales et des cancers. À l'époque, une étude réalisée par l'université de Nankin, citée dans l'article du Century Weekly, avait révélé que 10 % du riz produit en Chine était contaminé par cette substance cancérigène. Mais la situation semble s'être aggravée entre-temps. Le mois dernier, la Chine a découvert avec effroi que près de la moitié du riz vendu à Canton était impropre à la consommation, selon une étude réalisée en mai par la municipalité de cette grande métropole du Sud. Sur 18 échantillons de riz testés, 8 contenaient des teneurs en cadmium jusqu'à deux fois supérieures au maximum autorisé, actuellement de 0,2 milligramme par kilo.

Le riz au cadmium sème la panique en Chine

onne nouvelle, les piqûres de méduse sont bénignes (sauf chez les rares sujets allergiques). En revanche, les piqûres de méduse sont douloureuses. La réaction peut être différée, mais elle est le plus souvent immédiate : sensation de brûlure, rougeur, gonflement local, apparition de vésicules.

B

Les bons réflexes en cas de piqûre de méduse Les piqûres de méduses sont généralement bénignes, mais attention toutefois, les méduses des mers tropicales peuvent entraîner des symptômes plus intenses avec malaise,

maux de tête, faiblesse, crampe... Quant aux bons réflexes en cas de piqûres de méduses, attention également. Certains disent qu'il faut mettre de l'urine sur la zone qui a été piquée par une méduse. Sans fondement médical, ce procédé est à éviter. De façon plus détaillée, voici ce qu'il faut faire et ne pas faire en cas de piqûre de méduse.

Le cerveau est doté de capacités inimaginables ! Et on est très loin de les exploiter à 100%. Voici 10 trucs pour booster sa matière grise et avoir un cerveau plus puissant. Encore trop peu connue aujourdʼhui, la sophrologie étudie la conscience humaine. Elle a pour but de stimuler les capacités dont nous disposons pour une meilleure adaptation à la vie quotidienne. En pratique : une séance de sophrologie dure environ 45 minutes. Assis, on écoute la

10 trucs pour un cerveau plus puissant

Piqûre de méduse : à faire G Sortir calmement de l'eau. G Rincer à l'eau de mer. G Déposer du sable sans frotter. Laisser sécher, puis rincer à nouveau à l'eau de mer.

G Si des fragments de tentacules restés fichés dans la peau sont visibles, les ôter avec une pince à épiler. G Si la piqûre est sévère, le venin injecté par la méduse peut être neutralisé avec du vinaigre ou de l'eau de mer chaude. G Prendre du paracétamol en cas de douleur. Piqûre de méduse : à ne pas faire G Verser de l'urine. G Rincer à l'eau douce. G Mettre de l'alcool. G Frotter la zone cutanée qui a été piquée.

Ingrédients Q 250g de spaghettis Q 1 gousse d'ail Q 15 filets d'anchois à l'huile Q 1 cuillère à café dʼhuile d'anchois Q 1 boite de tomates concassées Q 2 piments rouges en conserve ou naturel Q Sel et poivre Préparation I Faire cuire les spaghettis dans l'eau bouillante salé. Les égoutter.

I Mettre l'huile d'anchois dans une marmite et y faire revenir l'ail haché pendant 2 min, ajouter les anchois égouttés coupés en 2 ou 3 morceaux, ajouter les tomates concassées les piment, saler et poivrer, bien remuer avec une cuillères en bois, ajouter les spaghettis cuits, bien mélanger. IServir aussitôt.

Testez la sophrologie

Trier des noix

A

stuce

Pour la première fois au monde, des chercheurs sont parvenus à décrypter le génome d'un cheval vieux de 700.000 ans. Il s'agit du plus ancien génome jamais analysé à ce jour. Un exploit qui pousse les scientifiques à espérer pouvoir étudier de près l'ADN de fossiles qu'on croyait jusqu'alors trop endommagés pour livrer des informations exploitables. C'est en 2003 que tout a commencé avec la découverte d'un morceau d'os fossilisé et ancré dans le per-

Des chercheurs décodent le génome d'un cheval vieux de 700 000 ans
mafrost du Yukon canadien. Grâce à quelques analyses, les chercheurs ont déterminé qu'il s'agissait d'un «bout de métapode, un élément d'un os long de la jambe», mais celui-ci n'était que «partiel, environ 15 cm de long sur 8 cm de large», explique à l'AFP Ludovic Orlando, chercheur français du Centre de géogénétique du Muséum d'Histoire naturelle du Danemark. Cela n'a toutefois pas empêché les spécialistes de déterminer qu'il appartenait à un cheval vieux de plusieurs milliers d'années, en comparant l'os extrêmement bien conservé avec ceux d'autres équidés préhistoriques et actuels. Mieux encore, en se fiant à l'os et à la strate de permafrost dans lequel il a été retrouvé, les chercheurs danois ont pu préciser son âge : environ 735.000 ans. Bien que le spécimen soit particulièrement vieux, ils ont alors tenté d'analyser

c'est un peu tout et n'importe quoi ! Toujours en train de flirter à droite et à gauche, qu'importe si ses conquêtes sont des jeunes femmes mariées, Justin Bieber n'arrive m-Selena Gomez qu'il a revue jeudi soir dernier au cours d'une soirée cinéma. Interviewé par Us Magazine, le jeune chanteur canadien de 19 ans se confie sur ses espérances en matière d'amour. Justin voudrait se marier bientôt et fonder une famille. Il veut «se marier et avoir des enfants» tant qu'il est jeune. Son modèle, ses grands-parents ! «Mes grands-parents Bruce et Diane sont mes modèles absolus. Ils s'aiment tellement, même après toutes ces années passées ensemble ! J'ai envie de trouver une femme que j'aimerai autant que mon grand-père aime ma grand-mère.» Justin revient également sur sa rupture avec Selena... «Quand on se sépare, si les choses se font avec respect, je ne vois pas de raison de ne pas rester amis.»

Justin Bieber veut se marier et avoir desSa enfants très vite ! vie amoureuse en ce moment,

People

N ew s
S a n té

Comment savoir si l'adolescent qui perd sa capacité de concentration, sa sociabilité et la cohérence dans ses pensées est déjà en train de développer une maladie mentale sévère comme la schizophrénie ? Actuellement, cette pathologie n'est traitée qu'après un premier épisode de délire, alors que les symptômes précurseurs sont souvent apparus des années plus tôt. Un dépistage plus précis de la petite minorité des 15-25 ans vraiment à risque permettrait d'anticiper la prise en charge de la maladie voire tenter de l'enrayer. Un premier pas vient d'être franchi par des chercheurs de l'Université Columbia à New York. L'équipe, dirigée par Scott Small, a étudié, par imagerie cérébrale, l'évolution de la maladie dans l'hippocampe, une région du cerveau cruciale pour la mémoire et l'attention et qui est parmi les premières

Schizophrénie : les prémices décelées par l'imagerie

voix du sophrologue et on apprend à se détendre grâce à une technique de détente neuro-musculaire et à un jeu de respiration. Une fois détendu et proche du sommeil, le sophrologue utilise la visualisation mentale pour corriger les dysfonctionnements responsables du trouble (deuil, stress…).

Quand on ramasse les noix, il faut les trier pour sortir celles qui sont mauvaise et ce travail reste assez long et pas fiable. Pour gagner un temps considérable, il suffit de mettre les noix dans un récipient plein dʼeau et sortir celles qui flottent car elles sont mauvaises.

Question Les œufs donnent mal au foie
Faux !

Le

C hiffre du jour

touchées par la schizophrénie. Dans un article de la revue Neuron, les scientifiques new-yorkais révèlent qu'ils ont décelé chez dix patients, victimes d'un premier épisode psychotique, une intense activité dans une zone précise de l'hippocampe, puis son atrophie au cours de la progression de la maladie. En effet, pour cerner le mécanisme en jeu, l'équipe de Scott Small a pu reproduire ces modifications de l'hippocampe chez la souris en lui injectant de la kétamine, un stupéfiant qui induit des symptômes proches de la schizophrénie. Ils ont montré que l'atrophie de l'hippocampe est directement liée à la présence excessive d'un neurotransmetteur appelé glutamate, et que l'injection préalable d'un médicament limitant son apparition permet de préserver l'hippocampe.

Frais et préparé avec peu, voire pas du tout, de matière grasse, lʼœuf est un aliment tout à fait digeste. Sʼil donne du fil à retordre à votre estomac (dʼaprès les spécialistes, la fameuse «crise de foie» nʼest quʼune banale indigestion), cʼest parce que vous le faites cuire dans beaucoup dʼhuile ou de beurre ou que vous ne dégustez les œufs durs que nappés de mayonnaise. Cependant, la consommation dʼœufs stimule la sécrétion de bile, en provoquant de fortes contractions de la vésicule biliaire. Si vous avez des calculs biliaires, ça peut être douloureux.

700 000

17:00 TV5MONDE, le journal 17:25 Le journal de l'économie 17:30 L'invité 17:40 Chabotte et fille 18:05 Les p'tits plats de Babette 18:35 Tout le monde veut prendre sa place 19:25 Drones 19:30 Journal (France 2) 19:55 Le film du Tour 20:00 Fausses innocences 21:35 TV5MONDE, le journal 21:45 Tour de France à la voile 21:50 Journal (RTS) 22:20 Le journal de l'économie 22:25 Partir autrement 23:20 TV5MONDE, le journal Afrique

12:45 Au coeur des Restos du coeur 12:50 Météo des plages 12:55 Les feux de l'amour 13:55 Dangereuse liaison 15:30 Quatre mariages pour une lune de miel 16:20 Bienvenue chez nous 17:15 Secret Story 18:05 Money Drop 19:00 Journal 19:35 Petits plats en équilibre été 19:39 Des inventions et des hommes 19:44 Nos chers voisins 20:35 Les experts : Manhattan 21:25 Les experts : Manhattan 22:20 Pascal, le grand frère 23:55 Confessions intimes 02:00 Histoires naturelles 03:00 Musiques

12:00 Journal 12:45 Consomag 12:47 Expression directe 12:50 Toute une histoire 14:00 Cyclisme 16:15 L'après Tour 17:45 Côté Match 17:50 Avec ou sans joker 18:20 Météo des plages 18:25 Le cube 19:00 Journal 19:40 Histoire d'un rêve 19:42 Image du Tour de France 19:45 Qui sera le prochain grand pâtissier ? 22:05 Mariages 22:55 Mariages 23:50 Tirage de l'Euro Millions 23:55 Dans quelle éta-gère 23:59 Météo outremer 00:00 Bancs publics 01:50 Toute une histoire 02:50 Voyage au bout du monde

11:40 Météo 11:45 Le 12.45 12:05 Scènes de ménages 12:35 Météo 12:40 Victoire Bonnot 14:30 Victoire Bonnot 16:35 Un dîner presque parfait 17:45 100 % mag 18:40 Météo 18:45 Le 19.45 19:05 En famille 19:50 Le grand bêtisier de l'été 2013 22:15 Le grand bêtisier de l'été 2012 00:25 Dollhouse 01:15 Dollhouse 02:15 Météo 02:20 M6 Music

Belkalem «Je «Je suis suis avec avec la la sélection sélection militaire militaire
N° 2333 MARDI 2 JUILLET 2013

Après avoir contribué à la qualification des Verts au dernier tour des éliminatoires pour le Mondial2014, Essaïd belkalem ne prend pas de vacances. Il se trouve à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, où il tentera, avec la sélection nationale militaire, de décrocher la Coupe du monde de la catégorie. En attendant le début de la compétition, il se confie pour les lecteurs du Buteur sur son quotidien, son transfert à Udinese, ses ambitions et sur sa motivation de représenter dignement l’Algérie à ce grand rendez-vous militaire.
Comment se passent les choses depuis votre arrivée à Bakou, notamment avec le décalage horaire et la chaleur qui sévit ici ? Nous sommes ici pour représenter l’Algérie, en tant qu’Algériens avant tout et aussi militaires. Nous devons être prêts pour la compétition, quelles que soient les conditions qui séviront. Cela fait presque 48 heures que nous sommes là et nous commençons à nous adapter au climat et au décalage horaire. De nombreuses sélections participantes à cette Coupe du monde, et même celle de l’Algérie, se plaignent des mauvaises conditions d’hébergement et, surtout, de l’éloignement des hôtels des sites d’entraînement. Cela risque-t-il d’influer sur le groupe ? Certes, nous ne sommes pas mis dans les meilleures conditions, surtout avec la qualité médiocre des chambres et l’éloignement du terrain d’entraînement, mais cela importe peu, car nous ne sommes pas venus ici pour faire du tourisme. Nous sommes ici pour dresser haut l’emblème national. Et puis, en toute franchise, nous avons connu pire, surtout lorsque nous étions en sélection nationale scolaire. Des joueurs présents ici tels El Ogbi, Saïdi, Bentayeb, Derardja et autre Sid peuvent témoigner que nous dormions à même le sol, dans des conditions catastrophiques, mais quand il s’agit de représenter l’Algérie, on supporte tout. En parlant de sacrifices, nous avons remarqué que vous vous êtes adapté très rapidementà la sélection militaire et vous vous faites petit, comme si vous évoluiez dans un club de 3e Division, alors que vous venez de vous engager dans un club de la Serie A italienne. Franchement, ce tournant de votre carrière ne vous a pas changé ? (Après un court silence) Je ne peux pas changer, car je sais très bien d’où je viens. De plus, mon éducation ne me permet pas de penser que je suis mieux que les autres. La majorité des joueurs de la sélection militaire ont joué avec moi dans les sélections scolaire et olympique et me connaissent très bien. Pourquoi changerais-je ? Parce que j’ai signé dans un club européen connu ? Au contraire, c’est maintenant que je dois donner l’exemple à mes coéquipiers. C’est pour ça qu’on vous a vu porter les bagages et malles à l’aéroport… (Rire) Où est le problème ? Je suis un joueur qui est honoré de porter les couleurs de son pays partout où il passe. Que dire alors de le faire en étant militaire ! C’est une très grande fierté. Quand on se rappelle que des martyrs sont morts pour l’Algérie, la moindre des choses pour nous les footballeurs est de défendre honorablement les couleurs du pays. Cependant, vous êtes quand même titulaire en sélection nationale et vous allez jouer dans un club italien. Un autre joueur se serait pris pour une star ici en Azerbaïdjan… Peut-être, mais il m’est impossible de la jouer, car mon éducation ne me permet pas de me montrer arrogant envers des coéquipiers avec qui j’ai grandi. Même si je suis titulaire en sélection, je reste le même en sélection militaire ou dans une sélection nationale d’une autre catégorie. Certains disent que le fait de jouer en sélection militaire est risqué, car vous vous exposez à une blessure qui pourrait compromettre votre saison avec Udinese… La blessure est l’ennemi de tout sportif et de tout footballeur, mais je n’y pense pas du tout car, comme je l’ai dit, il y en a qui ont sacrifié leur vie pour l’Algérie. C’est pour ça que mon objectif est d’aller le plus loin possible dans la compétition et, pourquoi pas, revenir en Algérie avec le trophée. Après cette Coupe du monde militaire, vous rejoindrez Udinese. Pour être très clair, allez-vous jouer à Udinese ? La vérité est ce que j’ai déclaré au Buteur et El Heddaf : je jouerai cette saison à Udinese et dans aucun autre club. Je ne serai prêté ni à Granada ni à aucun autre club. J’espère être à la hauteur. Avant Udinese, d’autres pistes avaient été évoquées en France et en Espagne. Qu’en est-il ? Il y a eu des offres, mais je ne me suis entendu avec aucun club en France et en Espagne. L’essentiel est que je jouerai en Italie et c’est un rêve qui se réalise pour moi. Il y en a même qui avaient certifié que vous aviez signé un contrat avec l’Olympique Lyonnais lorsque vous étiez en convalescence au Qatar… Si cela était vrai, je serais aujourd’hui à Lyon, pas dans un autre club. Je n’ai rien signé ni avec ce club ni avec un tout autre. J’ai eu des contacts et j’ai fini par choisir le championnat d’Italie parce que c’est là que je voulais jouer dès le départ. Après votre engagement avec Udinese, certains ont émis des doutes quant à votre réussite, évoquant la mauvaise expérience de Rafik Halliche avec Fulham. Qu’avez-vous à leur répondre ? Ce qui est étrange dans cette situation, c’est qu’il y a des gens qui se plaignent de la faiblesse du championnat d’Algérie, incapable, selon eux, de produire des footballeurs de niveau, mais quand il y a un footballeur local qui arrive à signer dans un grand club, ils doutent de sa capacité à s’imposer. Je salue le courage et la persévérance de Halliche qui a démarré du NA Hussein Dey et a pu s’imposer en sélection nationale, avant de jouer dans le championnat portugais, puis en Angleterre. Ce n’est pas aisé. Même s’il n’a pas beaucoup joué, on ne peut pas dire qu’il a fait de mauvais choix car, quand on effectue un choix, on ne peut savoir s’il sera bon ou mauvais. Halliche est un joueur qui aime les défis et je suis convaincu qu’il saura rebondir N’avez-vous pas quelques appréhensions par rapport au Calcio italien ? On ne sait jamais de quoi sera fait demain. Il n’y a pas un footballeur au monde qui s’engage dans un club en étant sûr à 100 % d’y réussir. Je vais vivre cette expérience sans me poser de

«Je «Je suis suis avec avec la la sélection sélection militaire militaire pour pour être être champion champion du du monde» monde»

De notre envoyé spécial en Azerbaïdjan : Redouane Bouhanika

«Raouraoua m’a rassuré : je suis bel et bien libre de tout engagement»

«Moi, avoir signé à Lyon ? Si cela avait été le cas, je me serais engagé avec ce club»

«Aucun footballeur ne peut être sûr à 100 % de son choix, je vivrai ma nouvelle expérience sans faire de calcul»

question, en me donnant à fond pour J’ai aussi passé un mois de Ramadhan réussir. complet au Qatar. Ce sera donc mon troiLe fait qu’Udinese possède l’effectif sième Ramadhan en dehors de l’Algérie. le plus jeune de la Serie A constiVotre mère vous accompagnera-ttuera-t-il un avantage pour vous ? elle en Italie ? Ce sera un facteur motivant qui me pousJe ne le pense pas. Il faudra d’abord que sera à essayer de m’imposer rapidement. je prenne mes repères au sein de mon Cela dit, je ne vais pas brûler les étapes, club et que je me stabilise un peu. Après, car je sais qu’il faudra travailler pour perje ramènerai ma famille. cer. Comptez-vous emporter avec vous En dépit de l’absence de résultats des plats ou aliments traditionnels à ces dernières années, la JS Kabylie l’occasion du Ramadhan ? continue d’attirer de nombreux On verra. Peut-être que je trouverai une joueurs qui sont parvenus à embrascommunauté arabe ou musulmane làser une carrière professionnelle, tels bas. Saïb, Ghazi ou Moussouni. C’est sûr Votre plat préféré ? que vous garderez de bons souvePuisque nous sommes à l’orée du Ramanirs de votre club… dhan, je dirai la chorba et le bourek. Oui, car il ne s’agit pas uniquement d’un La plus belle ville que vous avez visiclub pour lequel j’ai joué. Je suis un suptée ? porter de la JSK depuis mon enfance et Paris, sans discussion aucune. je n’aime pas la voir perdre. Je suis fier Votre plus belle qualité ? d’être parti en Europe, en ayant été Très gentil, calme et humble. formé à la JSK. Je n’oublierai jamais ce Votre défaut ? que ce club m’a donné. Je n’oublierai pas Je ne sais pas dire non. Je pense qu’une non plus les supporters. Je comprends personne ne doit pas dire toujours oui et leurs angoisses. Ils resteront dans mon approuver tout, mais Allah ghaleb, je cœur et je ferai le maximum pour les ren’ose pas dire non à quelqu’un. présenter dignement à l’étranger. Votre plus beau souvenir ? Avez-vous rencontré le président La qualification avec la sélection natioHannachi, avant de vous déplacer en nale à la CAN et la qualification avec la Azerbaïdjan ? JSK aux demi-finales de la Ligue des Non, je n’ai pas eu l’occasion de le renchampions aux dépens du Ahly d’Egypte. contrer, mais ça se fera prochainement. Le plus mauvais ? Hannachi persiste à dire que vous La grave blessure que j’ai contractée. êtes encore lié à la JSK jusqu’au Le club que vous aimez en Algérie, mois de décembre prochain… après la JSK ? Franchement, je ne veux pas entrer dans Je ne peux pas aimer un autre club que un débat stérile, mais je peux vous assula JSK. C’est dans le sang. rer que je suis libre de tout engagement. Où étiez-vous lorsque l’Algérie Je me suis engagé avec mon s’était qualifiée à la Coupe du nouveau club sans aucun monde à Oum Dourman ? problème. Je suis J’avais regardé le match avec une foule en possession de gens et après le coup de sifflet final, d’un contrat je ne vous dis pas l’hystérie qui m’a pris. enregistré à J’ai fait un malheur dans les défilés. la FAF et L’attaquant qui vous inquiète le même M. plus ? Raouraoua El Ogbi me rend fou avec le ballon et est au avec sa parlotte. C’est un attaquant de courant. grande classe, sans complaisance auAvezcune. vous disEt avec la sélection, quel défenseur cuté avec craignez-vous ? Raouraoua à Deux joueurs que j’ai déjà affrontés : ce sujet ? Drogba et Adebayor. Oui, je lui en ai Votre chanteur préféré ? parlé et il m’a rassuré. Bien sûr, Matoub et Idir. Je suis un enfant Les contrats qui existent de nos jours de la Kabylie et j’ai grandi avec leurs sont conformes aux contrats FIFA. Tout chansons. est très clair. Je ne veux pas entrer en Que vous manquera-t-il en Italie ? polémique avec quiconque. El hamdoulJe suis très attaché à ma région. Donc la lah, j’ai laissé ma place propre à la JSK et Kabylie, ma famille et mes amis me manc’est le plus important. queront beaucoup. Vous nous avez déclaré que votre Quand comptez-vous vous marier ? joueur préféré était Paolo Maldini. Si Quand je serai prêt inch’Allah. Peut-être vous le rencontriez, que lui diriezen 2017 ou 2018. vous ? Un dernier mot à ajouter ? (Rire) Je le solliciterais pour une photo Je remercie tous ceux qui m’ont aidé souvenir et le féliciterais pour sa dans mon parcours jusqu’ici, formidable carrière, car c’est notamment mes amis vraiment une légende du qui ont été à mes football mondial. côtés dans les Etes-vous fan du Barça moments diffiou bien du Real ? ciles. J’espère Je suis dingue de l’AC représenter diMilan. Je ne suis ni pour gnement mon le Barça ni pour le Real. pays ainsi que Messi et Cristiano Rola région de naldo ? Kabylie à laJe n’ai pas de préférence quelle je suis fier particulière. d’appartenir. J’esLe meilleur défenseur au père revenir avec le monde ? trophée car ldresser haut Maldini, incontestablement. le drapeau national est d’une Actuellement ? valeur incommensurable. Il y en a beaucoup dans différents chamEntretien réalisé à Bakou par Redouane Bouhanika pionnats, mais Maldini est le meilleur de tous les temps. Qui est votre copain de chambre en sélection nationale ? Parfois Doukha, d’autres fois Slimani. Pensez-vous déjà à la manière de passer le Ramadhan en Italie L’ancien joueur de l’ESS évoquera des as? pects méconnus de sa carrière ainsi que Juste un peu, car je suis un peu hason départ de l’Entente et révèlera qui l’en bitué à jeûner à l’étranger. J’avais déjà fait une partie du Ramadhan en a chassé. Italie avec la sélection olympique.

«Il m’est arrivé de dormir à même le sol avec la sélection scolaire, car l’Algérie vaut tous les sacrifices»

«J’aime Matoub et la Kabylie, la JSK et ses supporters resteront dans mon cœur»

Demain, entretien choc avec El Ogbi

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful