Walras Léon - Etude d'économie appliquée.pdf

Études d'économie politique appliquée : (théorie de la production de la richesse sociale) / par Léon Walras

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France

Walras, Léon (1834-1910). Études d'économie politique appliquée : (théorie de la production de la richesse sociale) / par Léon Walras. 1898.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public provenant des collections de la BnF.Leur réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 : *La réutilisation non commerciale de ces contenus est libre et gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien de la mention de source. *La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de fourniture de service. Cliquer ici pour accéder aux tarifs et à la licence

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes publiques. 3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation particulier. Il s'agit : *des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés, sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable du titulaire des droits. *des reproductions de documents conservés dans les bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du code de la propriété intellectuelle. 5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la conformité de son projet avec le droit de ce pays. 6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par la loi du 17 juillet 1978. 7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition, contacter reutilisation@bnf.fr.

ÉTUDES

(THÉORIE DE LA PRODUCTION DE LA RICHESSE SOCIALE)

LÉON

WA L

R AS

PARIS
F. ROUGE, LIBRAIREÉDITEUR

ÉTUDES

D'ÉCONOMIE
APPLIQUÉE

POLITIQUE

4K

Uniterme'–

.10.

M. Miction,

Buexé

CI:

ÉTUDES

D'ÉCONOMIE POLITIQUE

A

PRODUCTIONDE LA. RICHESSE SOCIALE)

PAR

LÉON

WALRAS

LAUSANNE F. ROUGE, 4, rue Haldimsttd, 4.

"• F. PICHON,

fMlS
IMPBIMEUH-ÊDITEUR Rue Soufflot, 24.

Tout droits

réservés.

J

MONNAIE

MONNAIE

D'OR

de la convention

du 23 décembre

latine, et la réunion à Paris qui a coiïsfcrttté'ÏPUnion et arrêter les conditions de sa prorogaférence pour discuter à revenir sur un système monétaire tion m'engagent que j'ai exposé d'une façon très concise, mais suffisamment explicite de science, à la fin du mémoire intitulé: pour les hommes du bimétallisme, mathématique publié dans le Journal des Economistes de décembre 1876, mai 1881 et octobre et reproduit dans ma Théorie mathématique de la richesse sodans «le monométallisme-or ciale, lequel système consisterait combiné avec un billon d'argent distinct de la monnaie divisionnaire et qu'on introduirait dans la circulation ou qu'on en retirerait variât de manière pas du métal qui est la marchandise 1° l'utilité de ce mémonnaie 20 son utilité comme monnaie, autretal comme marchandise 30 sa quantité ment dit, le chiffre de la circulation à desservir; totale. L'augmentation ou la diminution des deux premiers éléments à ce que le prix de l'étalon multiple Crè Trois éléments concourent déterminer la valeur Théorie

1865, d'une con-

fait augmenter ou diminuer la valeur; l'augmentation ou la diminution du troisième élément fait diminuer ou la valeur. Par conséquent, si l'une ou l'autre utiaugmenter lité augmente, ou si la quantité diminue, on introduira du billon spécial dans, la circulation, de façon à suppléer en partie le métal l'état monnaie et à laisser si l'une en même de marchandise; augmente, temps assez de métal à ou l'autre utilité diminue, ou du billon spécial de la cir-

si la quantité

on retirera

i Principes proposés la Conférence monétaire internationale pour là Revue de droit international, 1" décemprorogation de l'Union latine. bre Le mémoire sur la Théorie mathématique du bimétallisme forme les 34*et 35e leçons des Eléments d'économie politique pure.

-4culation, et dise. monnaie. façon le plus à ne pas de façon laisser l'on J'exposerai complète hors pratique me l'avoue, dissimule le fera de et à céder non arrivera de plus à en partie trop régler ce de la la place métal au à l'état de en mettrai, j'en métal de monnaie marchande d'une se peut, la la

Ainsi

variation système j'en

valeur

nouveau accessible;

le faisant s'il

plus

principe

contestation applicable pas que aux le

enfin,

développerai actuelles. mon système, économisDe ceux-ci, recevable entier les

conclusion Je que tes, déjà ne je soit laissé

circonstances seul de

but par

tel

condamner soit que

la plupart,des

monométallistes, entrevoir l'étalon possédant

bimétallistes. ne l'adoption fixité de serait du

j'ai

l'objection à grande accorder la plus

pas

présenter comme lons prend valeur je tait dois

bimétallique une plus c'est de chercher monétaire. la le discussion. prix du de le prix blé franc de le blé a

monde que le droit possible

valeur

éta-

inonométalliques, soi-même de l'étalon

à chacun grande avec valeur, argent les fixité

qu'on de

Mais, «La en

monométallistes, diront-ils, s'élève de est 20 la s'abaisse, a pas de sans d'un soi, pas; la fixité à un 25

accepter Quand soit de

relatif.

centimes,

*/s à

(demi-décagramme) l'argent franc; augmenté l'argent du et en blé

livre par raison dire cin-

(demi-kilogramme), cela pour en même, dire même que temps de 5 à

4 livres du la valeur parler,

il n'y d'un

la valeur que

quart

de

a diminué blé en

quième. de l'argent lieu, la la mes

A proprement en par variation. soi sont

la valeur qui

la valeur et ni mais il n'y d'en non d'enpeu

des

choses d'en le fais

n'existent

a pas régler pas tre

conséquent, n d'accorde et qui cette je me

poursuivre point fort bien n'est de me pas de

départ, à avec

conséquence, lecteurs que

montrer suivre

ceux un

voudront conséquence

d'attention en a l'air. Il valeurs j'ai ou est bien

si nécessaire

qu'elle

certain a que dans quatre la richesse

qu'à des mes premiers sociale

proprement rapports Eléments mémoires qui les de

parler, valeur ou

il des

n'y

a prix.

pas

de

il n'y

Mais pure, mathé-

démontré dans les de

d'économie de ma

politique Théorie que

matique

résument,

ces

rap-

ports aux des

de

valeur

ou des

ces

prix

étaient des des

mathématiquement derniers besoins satisfaits Dans égalité l'échange elles. à Dans les a lieu d'un les toutes

égaux ou deux dans nomdeux les

rapports raretés

intensités chacun j'ai

chez mémoires, de deux

consommateurs. que puis cette dans entre persiste et de

premiers l'échange bre

démontré

marchandises de marchandises qu'elle

quelconque j'ai

derniers, complications s'applique va la en voir,

démontré de

travers

la production producteurs de rapport discussion nous économiques. fournit la

la'capitalisation, comme de au éléments la aux monnaie, rapport des absolus des plus

et qu'elle produits. comment valeurs, au lieu On

aux par

services

l'exemple du à notre

question des raretés des la

substitution livrant

d'éléments tantes Ainsi, times, tensité Et, soin d'argent rapports consommateur d'intensité qui sollicite lors

relatifs, questions chez l'intensité du du dernier prix de de blé

solution

impor-

chaque du

consommateur, dernier besoin 25 est besoin satisfait cette du

lors satisfait d'argent intensité

du de

prix blé

de était 1

20

cenà l'in-

comme du

est

à 5. be-

centimes, à l'intensité à 4. On de depuis unité n'en appelé a Or,

dernier satisfait ces

satisfait comme existe

dernier des termes

besoin de pour des ou moins de

1 est en soi.

chacun

deux

conçoit chaque

parfaitement, marchandise,

chaque besoins intense la du martout, qu'on

vis-à-vis décroissante la alors besoin de tout à première qu'on nul, la fait

le besoin-plus ou pas fraction encore qu'on

d'unité consommé éprouve Cette des que Gossen, très

chandise, jusqu'au a consommé devient fonctions moi que, blé les menté bien ont les diminué et les le

satiété,

après

marchandise claire ou de Par 'par besoin conséquent, des de

à discrétion. l'établissement telles on derniers ce

conception courbes Jevons bien satisfaits être ou ont aussi de bien augou qui les méou et

d'utilité avons rapport d'argent posées. des ayant des 25%, intensités de 20

conçoit besoins puissent de

intensités passé

>/s à il.,

intensités de

derniers les des raretés

besoins d'argent

satisfaits n'ayant

blé pas

qui

changé, d'argent

derniers les raretés

besoins de blé

satisfaits étant

restées

dans dira valeur n'ayant la valeur la on des derniers qui a la même. multipliée cette marchanles cirexlors que. comparée quand dise la on cas. étant trer plié de dans par si aussi blé n'a plus pas que satisfaits de était ces l'argent il raretés géde petit par démonmultidès rareté.mes. de le 20 de blé qu'auparavant. les cinquièmes ainsi. vraie que. ces a et a/8 en et celui (A) de la On substituant valeur valeur en de mot (A) changements celle de (B) de idée par pression dises. de (A) S/a. mesurables (A) et ans». d'une qu'il certaine En marché. concerne que. peut changé. (a étant de moyenne ou que de (R) le de en mot prix. Supposons directement marchandises par façon moyenne ou plus (B). satisfaits tailles. rapproché l'argent. que la pas de de Or. multipliée on en (B) convient de a été sous d'une considérer peut a été inférieur le prix par à l'unité). inexacte il y a une «variation juste qui consiste . du de on blé Pour les qu'on dans nuée. y a varié. multipliée la rareté supérieur et. chacun s'arrête dans la on satiété peut du blé et en sur le ce un second qui besoin cas. il a la rareté serait entendu à une autre assertion le des la monde. ce que. de a augmenté rareté moyenne à sa diminué de cette moyenne comme par moyenne tandis quatre que marchandise à une une tout comparée on mais pourrait qui rareté époque. besoins moyenne ce qu'elle instant. a moyenne autre en ou ce qui les concerne raretés. chala le s'est consommation premier celle cas. 0. la valeur à mathématiquement par dire. derniers rareté de pour et un soient. (A) que a deux été 1). Ainsi'. à la taille dira que. ou moyenne sur un génération. Si plus (B) a été la marchans'agit époque ce sens. au de définitive. dimi- intensités fait un on en pays. un demi-siècle. d'une rareté grand énoncer serait comprise l'intensité ou «depuis fausse. un cun peu Dans plus un le premier intense peu de cas. entend ce concerne taille de des la Quand augmenté d'une on dit ou habitants taille d'une parler génération De même. de n'est cinquante moyennes nérale. l'argent dans de second celle a diminué restée simplifier. d'ailleurs besoins les faire. l'argent dira étant que on convenir a augmenté que.

poursuite diront nos ou comme impossiCes telles sup- adversaires. pour comme concevoir régulièrement ne moyenne. métal métal non avoir dise. telle ou conséquent. demeurât il était le par prix nature du blé rareté argent suffirait de sorte en . «Evidemment. en la prix cette marchandise pour ou variât monnaie. marchanne variant monnaie la comme comme monnaie de pas que valeur. marchandise. gle?n que S'il fùt de la Eh difficulté insurmontable précédente. que cette une marchandise fût qui ou naturellement non la marcar cette marchandise la que le difficulté prix de chandise il suffirait marchandise. précieux restreint la Il même suit comme précieux de de la du chimérique? des les sous le régime des que monnayage à l'Etat compte particuliers. fixe. vous donc est l'avez en plus intensités que posé. faire en monnaie. ne varir ne monnaie de faire ou pas ou le elle-même. la ou vous des derniers avez définies. ces raretés. hasard. ou variant comme rareté variation ou c'est comme concevoir variant la fixité réou c'est la rareté gulièrement la régularité poursuivre de de la valeur monnaie. du monnaie. grandeurs Comment à la bien. sont pas. rareté par fixe. nous avec du métal n'avons la prix en à cette toutes marchanles autres variation les autres rareté. savoir moment ou la faire si Comment cette un moyenne autre? suivant pas plus prendre petite par telle rè- moyenne? plus grande qu'à varier n'est Comment. pas le ou métal qui ont prix monnaie et d'utilité amené de toutes n'a et la de quantité de en inhérentes son elle. resSi. fixer cette un appréciables. pas de pas un besoin du Mais le d'intensité mais tend par valeur de là que de décroissante seulement lui-même. besoins ne satisfaits. des aussi.-7- constances dise ou du La direct. de est-elle poursuivre moyenne ble et fixité métal régularité Cette variation précieux. de la la variant et le consommation. par de 20 cen- variât pas non régulièrement plus en rapport raretés Et c'est variât l'on métal blé que régulièrement sur métal les quantités à quoi de le arriverait marchandise agissant et de de pectives exemple. existait. en sorte de serait la monnaie en que le résolue.

considère une est à d'assez périodes certaine temps. variation autre. i1 notre nécessité en et faut. de et il suf20 à 25 Or. les auraient à dire seraient à faire. avons-nous nulle et la du courbe. par ou toutes ces Ou bien un bien. et le mortalité. dans serait le il y aumou- solution général époque Cournot. un que passant jour je s'enrichira par Je constate une ou l'on de la commencée faire ici. blé est y a des fixe. plus naturelle restées varié plus mêmes. nature gues qu'une et de rareté de pour de faire pour il que en que la rareté que rareté raisons du moins Le donnée c'est mais par plaisir. du élevé. ses alors chandises portionnellement semblable. auteurs seulement solution régularité la monnaie. le alimentaire qu'on ne moins satisfait de l'intensité la tielle par nous grande la insipide En dernier avons-nous besoin il y a excédent plus. de la rareté blé. satisfait de besoin excédent ciale res de presque prix insignifiant. approchée variation monnaie du si obtenait en pas la de ou la régularité riation Que rait vement d'une la blé naturellement que. qui d'un tous les restés prix les les se certain varié de fixe. étude des il y a spé- natalité. du dernier rareté diminue. par lontelle nécessaire essenmange qu'il est que ne très et sorte la s'abaissât croire que 20%. Une et le voit.8 timés firait centimes précisément. raretés toutes et les hypothèses auraient. des serait. de doute et en très de fixité éléments on la la courbe caractè- principaux pour infiniment L'éconode n'ai qu'on du de la cette pas le auprovaleur de va- précieuse mie étude temps rait blème de la politique déjà de l'étude pure question sans divers monnaie. d'utilité de cette augmente. rareté vraisemblablement de la fixité si prix le blé du n'était de de à en ce unes deux qui en une M. une de le de l'argent prix l'argent pour si blé l'on est nous substance et du ne blé variât s'élevât de le pas. marchandise la fois quantité parce nourriture et non l'intensité prix très En est la que suffisante. raretés hasard chose seraient singulier. les monnaie revient proportionnelces marchandiIl y aurait de ces marprovraiet ce que les autres mêmes. . Supposons des prix prix effectué nombre de marchandises lement.

et celui haussé moment le conclusion cette quantité réclamer correspondante échéance. sur Cette la façon que régler valeur fois le prix la de la plus nombre l'étalon de variation l'étalon simple de valeur me de la pa- variation tout multiple et la plus à moi. subir créance. par de ne comme il Jevons devaient la rala son constantes. de possible: il on l'échange très une d'une fer. nelle.on de on les nombreuses. coton. tous serait auraient quantité marchandise trouver haussé affaire un la augmenté rareté Supposons de et la de monnaie. le créancier une Dans ou augmentation sur le montant ces comme au début devrait sa système. le mécanisme laquelle auteurs. son totale entre le de serait multiple. quant La pas augmentations je l'ai de cet dit dans article. etc. rappelé circulation variât monnaie ratt. valeur grand baissé de marchandises certain la maragirait monnaie diminué de lu de assez ou aux conséquence de ramène trouver à celle ayant proportion. la marchandise La à une seconde certitude monnaie hypothèse que les qui aurait serait seule d'autant en prix tiendrait de d'équivaloir seraient plus eussent que ce qui sur une de toutes la marchandises que 25 valeur et Ainsi. valeur de sur et La devaient de multiple et et à la moyennes l'étalon monnaie Scrope idées certain de y aurait dans combinaison ouvrage Lowe ment. à ce de de à la d'un diminutions mon sur mémoire la quantité de je l'ai en ne monnaie multiple « de manière ». baissé. prix de chandises même fournir Et pas reté C'est statisticiens nous rareté et mais la valeur de plutôt richesse exposée la monnaie varier sociale. la que être et la liste. quantité aussi cre. de et au créances. talon contrat tale avait bien thé. ces marchandises de prix de pourrait diminution mon la déterminée La quantité et de ou ou de si. d'après formellecertaine qualité sul'éd'un toune Poulett les adhère prendrait Dans d'un ces nombre que marchandises froment. désignation rationde certain marchandises . si la la rareté de dans diffifixe marune en nnmbre. ou de %. comme de lieu de on décréter agirait.-9- serait varié plus question ces pour chandise en culté se la en près rareté sens de inverse.

est d'or. mesure économiste produisait. de la variation de non rareté de valeur vades ce qui s'efen fixe. monnaie marchandise achète et tout le cet de toutes intérêt soustraite marchandison pouvoir les à d'acquisition Quoi qu'on monnaie monnaie spécial tité de veut ce et même. tous la lorsque raison loi. Le et plus progrès amène des des nous pour et. tendent-elles on augmente la limite billon quantité monnaie. il avoir production d'amener considérable des raretés. a toute soit qu'il s'attache. hausse de l'Etat se et d'éviter très ou de se & ne provoquer se rien. diminuera par de du suite côté un la la de de billon quanvaleur qu'on spécial. italien . le et la valeur de de la d'une la rareté ter cial. limia au- produits. si deçà qui la assigner. et En valeur on monnaie la d'une de la tendent-elles quantité certaine marchandise et baisse réduirait on catastrophes.10 consommation n'ont réfléchit. régler moyen le sera la l'Etat la variation c'est d'instituer. d'or La à resbillon spéd'or la la égard. des éminent. & qui je de des du diminue amène rareté monnayage la valeur quantité monnaie. c'est marchandises doit force plus ou tes cune à cette ses. cette manière monnaie une moyenne importantes. on très évidemment. toujours qui mêmes monnaie proprement ou et au-delà quantité certaine marchandise dont augmentera La à passer rareté circonstances. et à quelque de combinaison valeur à dite. leur et de valeur là rareté Or. d'argent suivant la monnaie leur qui réduit et en ce accroît fait. effectivement intensités il de des aura tout satisfaits. consiste et rareté et de bien économique la derniers atteint réduction besoins ses dernières Il soit autres ce que n'y de plus de leurs si prix l'on pas y d'impossible. aucune une forte circonstance crise de exceptionnelle. à maintenir mais égale rien. verra la à lui à la que marchandise faire variation les lieu. de si l'intervention une conjurer et statisticien telle circonstance la crise à presque serait en Un déve- produisait. nature prix. la permet la par démonétisation et la limite. y aurons que puisqu'elle justice toujours soit le à à discrétion. la rareté suite de là les en prendre courante et la constatation D'autre de faire de de part. Et.

une depuis liste d'économie qui à l'endroit possible. de modérateur de la à exercer à la la quantité actuellement de pas. Société un d'écosérieux poveuillent nomie service. questions politique proposées de nous Paris sions quelles modestie science. écrivains les deux ils en qui affaires questions nous principe. prix au est qui moyen investit d'une l'Etat action opposé politique Je des fonctions sur tendance. tée tello. est-elle «9. litique politique car Paris. française. l'Etat?» trouve devraient du degré pénétrer d'avancement exemple. droit et L'économie de politique » attribul'E- la politique? des économie les politique. du a 8. dominante venir cette tiemment rigoureuses des çois le l'Etat entièrement l'économie moins pour fasse à des assez mois. Je rereçu discuslesd'une notre démonstrations faciles et quelque plaisanteries tous mois de les dernier. avec de dopo M. soudre « lata bimétallisme et qui le universel définit monétaire aureo con Monométallisme) rnediante en larga coniazione ». tions tat et et vider parmi tous de il s'en salutaire par distincte Quelle de son la est. résumait Je trouve ainsi: dans le fer mars d'or M. fait. Pendant l'économie qu'ils appliquée. dans le interà moi. qu'à. je S'il dirai: d'argento faut à mon Monnaie et convenzioni une formule d'argent: internazionali frappante. pa- ne partage de l'Etat quant j'attends répulsion qu'on et l'intervention appel. billon divisionnaire Ce des système. scientifiques à des définitions plutôt. la Société peu et rebattues. le professeur limiMardel ministre comme à 15 en ces %y termes: regotour d'or un bilré«Etaloo une in lettre brochure Italia de suivant. j'ai encore aux et nombre des d'années. un billon l'exprimer avec lon double régulateur. et faire monnaie. M. aussi la question d'argent». de en la celles-ci: morale. qui l'indique pouvant. frappe Tullio monetario une 17 le mars l'abolizione Magliani. en cette matière.illoppais Messedaglia. biglietto des finances. L'Interregno inconvertibile datée bien du que ce système le à Rome. . qu'ils y auront se la limite Que plaisent à railler bien discuter intervention seconde de ils auront de dans ces veuillent à la rendu toute seront.

bien de se s'entendre pour du monétaires Toutefois. en principe. politique et de suivre l'Etat une chacun son s'acquitte monnaie de la limite toute appliqùée demeure sentiment. En sociale ses attendant. accepter. n'y sera-t-il il suffit conditions. à le Peut-être. valeur métal comme nécessairement monnaie. resle un Protée. le monnayage des même le la seul frappe la latine est des est devenu pièces mais limitation complète de par se la loi. est et une les il n'y d'étofréussirait semble français de ses est. sont impressions qu'en de de en «quelle ils est. monétaire t'or triction seul dise à qui et étant fixe système fonctionne. au moins bon aloi libre Je des la attributions science et de la l'économie suspens. En sans est aussi l'unité effet. politique'. on a marchanQuant parce monnaie* précisément l'argent. pas de La nous Et. compte des mon courant de soin et toutes à mes général pièces laisserais arrière-neveux. qui l'étalon a décidé en argent régit l'Union il frapper déterminée depuis et dise l'argent. fournie seul l'Etat d'exister en 1874 qu'en par sa suspension le texte mais et quoi non dont le l'or. de valeur a cessé d'argent biméde la en lui-même des Depuis est le par ait comme dont écûs lors. fasse métal pour compte la il est particuliers. et France. nion crises moyen. aussi que fes pas. lieu consulter quant bien l'industrie de laine il me l'Etat de trouve. la tâche privée sans mélange qu'il en approvisionner quand d'ériger en général. suspendu . feraient n'y incapacité aurait la maladresse pour affaire Etats prévenir s'il de idées système l'imposet. est qu'on aisé. de à moi. auront en fait. faire le déd'Etat de l'Udes y a l'Etat pouiller et. science dire l'Etat». sibilité s'agissait la pratique. dans la ces tentative Le Fondé tallisme poids tallisme frappe 1878. il n'y renonce plus sement. de lutter de faire je ce pour rends le préserver parfaitement choléra. une affaire aussi que je me contre pénétrer ce existe d'obtenir le plus monétaire succès monnaie plus latine internationale. s'il dans Heureua pas pas.-12– bien aussi nous de sociale. nous celle de fournir de coton. en tous cas. séduisante. le biméd'or le de système sur la le jour et base où d'une de l'on d'argent. qui attributions.

Léon a beau ne répéter. raison d'août pièce où la toujours thèse 25 l'auteur pièce cinq de la entendait en. vaut sous 17 ment 1 d'or il est laient M. valent. en commercialement. fin. billon. gr. l'argent de l'argent cuivre a fait où fait le jour comme il a décidé il limite L'argent aussi forme Il est bien des clair. un franc d'or légalele second que j'ai de au on 1 Et moavait. groseo . et il en ne législateur. d'argent font les 83 un fut tableau en Si d'argent on 5 francs qui avait d'or. forme monnaie que la frappe ou du nickel. pas que la valeur les monnaie lui prouvent dépend de volonté le contraire. qu'un de au modo. aujourd'hui. le parfaitement soutiendra-t-on ou pour au nickel le cuivre qu'il à son fait peut Eh pour législateur de convention? il à son du plus.question fois loi. d'argent de de fin. avec 60 les métaux avec écrivait d'or. à la taille de et kilogramme. sous ^Viooorégula n'est sous pièces en certainement. d'après argent précieux. 83 où marché M. limiterait gré celle donc la de outre. Economistes Léon cinq par cette grammes. d'argent la loi de intitulée: francs. le prix moyenne donc.r qu'il dérables. de la certain 5 francs grammes valaient avec tant la d'argent. 25 gramme et non grammes qui 1 gr. Sans xi. Léon. gramme deux que yeux. 40 5 grammes. an 155 au pourtant la pièce à côté de ces plus les certain d'or du de franc germinal de titué a créé. titre un que de billon billon. a ins- démontrer contentait mes était Il est d'argent un c'est-à-dire aux termes à 9/1() à 9/10 de de poids 5 grammes que 20 francs. commercialement de gens. Le tous législateur les jours. au ce qu'il faits peut Nous surabondamment faire du que une ou valeur le nickel. et que. premier. En de des l'or 1876. que environ 25 n'en ainsi va4. qui 5 gramle franc doute. du légalement que d'or.375. sur le le francs à 9/lit se fin. chandise taire. de ment. au titre divisionnaire c'est. des cuivre très écus l'a gré donner bien. nait erz Le une argent y avait bénéfice de à en valeur qui faire monnayer comme ne saurait du mois La et que des quantités que comme l'unité 1876 de cinq consimarmonécontrefrancs il a plus c'est Journal lettre vaut sa toujours de un monnaie fournir billon des M. que si. 17 gr. gr.

jour prochaine des écus la que chacun l'autre conclure Donc. dans de que le retirer la même la monnaie On a bien fait. quelque prix. compensation. en bien. nuera doivent frapper ser théorie baisse de inductive. serait et sens-ou des écus d'or seulement monométallistes. ou d'y les d'argent conséquence renchéries. nous prouve et des à la prix qui l'on subsiste devrait la de actuellement démonétiser. L'histoire suppléés ou rare leur dans être tous suivent enseigne l'autre. soit faudrait aux bimétallistes. merveille.14 lateur. d'écus et ou ferait sens frappe suspendue circonstances allaient 1878. on le de des la sait. tisfaction monométallistes. de hisl'ardeux ou bimétallistes. ces vues en est. on fasse doit et l'on mais. que quantité inutile. que monétaire la circulation. oi> saLes de avec doit suf- quantité et c'est surabondante donner insuffisante. l'or. parce quantité transformer dépréciée l'on en circulation trouverait ainsi qu'il soit aux priori abondant. la de monnaie. qu'on nous à défaut. l'abondance combiné affirment en plus par La l'or paiements circulation. à la la. et se sont étant qu'elle Les retirer eux. des en écus c'est-à-dire en c'est une se faire 1874. le fire Selon développement à desservir eux. apercevoir baisse toucher . marchanencore je en d'aveux et en certaine marchandises. montrant hausse nous conséquence. Eh nous qu'une et nous pour l'on l'exactitude une produit statistique de conférence d'argent méthode l'or de était qu'il l'or l'on devrait si et ces rare conti- clairement générale adresserons décide de par se judicieuse en jour. plus de d'agir la se ajouter. les écus et l'argent a refusé s'emprestoute cette à du doigt. diverses venir considérable en et bien contraire.valeur monnaie. que de torique gent métaux abondant. vue par dises qu'on plètement raison lingots qu'en dises gir dire selon de c'est-à-dire d'obtenir rapport par a une aux rapport limité la un billon sur stabilité ou la quantité de de la valeur duquel de des des lorsqu'on qu'on a la on agit monnaie marchanprix. cruellement C'est fondement. toujours abondant et l'induction ainsi leur l'un selon permet les d'en tous nous les a des être deux font temps. l'a vu Lorscomqu'en de écus. s'en cette monnayer.

d'une au l'abondance d'un coup qui entrepreneurs. la baisse ou c'est. ration son de mouvement marchandises par est les une ensuite. période. le permettra? librement. la stationnaire. Même la plus opé- délicate.-15et nous pèserons des écus est et des elle la sur les décisions dans qui de exclusifs. et par l'importance s'intéressent pas la et ainsi cause à juste au monométallistes. désormais rationnellement empiriquement. qui parait f">™>Wnaiet la plus . que tout des les léeu de l'argent mettra les mesure nayer énorme rentiers. transactions le avec des quelle statu le prix. a fait à aux sacrifier. mais raison. jusqu'ici. au lieu par pas pourquoi de travailleurs. et des dans fonctionnaires. à longue Démêler période d'abord des occasionla consommaet ou du de à inhérentes est dans simple une la autre soin. des titre. au pourquoi d'une risque les prix dans la gêne propriétaires. les d'Etat. et ils ont s'imposer par présence. elle-même par également l'étalon les cela de n'est hausse sous les de qui ce qui et procédés longue multiple. ce prix peu. le des nés tion mêler longue chandise monnaie. proportions Et si l'or progressivement loppement chiffre rester constater constance ser de telle faire des dans les requises n'abonde transactions? reste quo? plus et grand de Ainsi. baisse la marà la Déà prix baisse mouvements la production du de causes de journaliers et temps hausse inhérentes causes de circonstances opération dans ce demande mouvement vient qui que de vient j'ai indiqués. ce que. et ce pas ou une de chose facile. les risque. la soin seule la hausse ou écus chose ou à faire. Et qui qui au fur reste ruine et monhausse les le faire le et déveque ne c'est ou de un on le pas de la laismot. Assurément. ne se laissent plaident réclament. en soit de la la conférence circulation. en diminuer des d'augmenter quantité d'argent.. prudente aux la force Les débiteurs Les bimétallistes et pour Cette sage hommes des faits qu'elle manière elle s'est remette de procéder d'argent seule imposée en dépit continuera systèmes des intérêts créanciers. producteurs Pourquoi mais les consommateurs subitement des peu à démonétiser baisse considérable de l'or le faire d'écus.

edes de circulation beaucoup car indiquer le dernier avec plus il ne que théorie mie. comme en théorie. il y a une et opération des cela difficultés n'est préliminaire celle pourtant et qui. des la monnaie. sortes discussion de Rome remises statistique remarquable des marchés. and aux les H. la quantité dans la observatoires billon se régulateur fera la à très cas à laisser suffisamment qu'elle se fait ne déjà. de des ces Mais opérations l'établissement Il en il en sont respectien presque d'une Il en Quand l'astronoune de prix. de S.facile. ce serait moment purement vienne et plus ou moins de tôt. jours. semble rigoureuse faut nous pas qu'elle de ce approchons de feu W. fait Tout actuellement. nous l'esy présent simplement . est une ne une opérations compliquées ves cipe. moment. d'argent d'une façon en oublier tout autre tout impossible. sera est très économiques astronomiques dans la pratique. inédites directeur. currency relatifs Foxwell. plus de ou même des quand des corps consiste en Mesurer opération distances souvent. variations essais est prix intérespart. On publié de de se rigoureuse. Collège titre recueil celles sants rapporté que teur tative vements en cette plus voie m'ont de la de de trouve. qui que y arrive. du finance. le sera bureaux M. comme suivant célestes dans printoufaçon sera la triangulation. de D'autre statistique et et Perozzo. de calcul une des théorie Pourtant variations scientifique seront. valeur. statistiques expression détermination mettre ou Messedaglia.dans par sa volume l'aide M. poussée sortirons monétaire Au sentiel surplus. Stanley au sous le un et à veuve de in son successeur l'Université Londres. d'Italie. à réalité. Jevons. à sommes. ces de questions. qui sont j'ai prix planches Bodio. pas statistiques simples les qui mais grand'peine on de de qui peut offrir des de complications l'étalon. et des les plus qui Inuestigations d'anciens la valeur articles de de des MM. moins pour prix les de s'effectue approximative. royaume de Que inspecune des soit de tenmouplus dans du chaos très représentation l'économie graphique politique pour et nous être soustraite de où précision nous que à la phraséologie et d'analyse.

soit Les w/31 de i gramme d'or tout monétaire de se frappées n'en peut demande ni particuliers. ezz raison ezz ce qui des besoins de la circulation le billon. 2 . en vue d'assurer la régulateur. de la monnaie. Il y a. 5 et 10 grammes au titre znizzale de Il. et je m'attache de plus en question pour l'étudier hlus à cette opinion qu'en réalité les émissions de billets de une dernière j'en ajouterai qui me tient ma Théorie de la richesse mathématique consacré à la Théorie du mathématiquè 1 Ce mémoire se trouve dans le présent volume. composant internatio- être émise pourra L'Uiziozz latine sera déterminée Elle le sera. de ne pas bous en éloigner. soit au titre de de fin. Ces le FRANC. la d'or de 10 et des limitée. latine L'unité au titre La pièces La de monnaie sont ou.double BIL20 francs. Cette théorie m'a coûté d'assez longues et attentives la réflexions. La quantité de par chacun des Etats par des conventions concerne le billon divisionnaire. Le billon l'izxtérieur que jusqu'à billon qui nales. 1 et 2 francs. compose par être de la de pièces l'Etat ni sur suspendue. la future sur les Pour au moins. en ce qui concerne variation de la valeur régulière Etats faire de l'Union profitera t'émission et par du pour les petits paiements. d'une valeur de no- de pièces d 'arvaleur nomi- concurrence il ne circule que dans par l'Etat -t n'est reçu dans les paiements d'une certaine somme. depuis que je l'ai formulée. d'une gent de 25 grammes nale de 5 francs. Chacun la perte des à picr A ces dispositions. dans bénéfice et supportera le retrait de son billon. à cœur. un mémoire sociale. et. moauzaie d'or. billet de banque t.'if acheminer ceia. il y a un . d'argent du pays est frappé d'émission composé de "iooo de pièces d'argent de fin. Uzz billon RÉGULATEUR composé d'écus. conférence devrait l'Union monétaire proroger bases suivantes: est fin. j'ai repris de nouveau. frappe Indépendamment LON d'argent: Un bitlon divisionnaire 2 Va.

banque un sans une un de fait compte d'émettre pole. on double les de temps. capital leur seule au que'les aux garderont les intérêts déterrent marché. ne sera de d'effets au Si. différence lieu circulant. l'intermédiaire courant des est leurs en terre. instantanément ni même remboursées instantanément sans réduites bouleversement une grande gêne économique. le cours . de point par des banque de moyen le crédit se en circulant. comme billets capital billets la de à courte billets certain dépôts Toutes elles escompte banquiers dépôts on en décide monoaux ceux-ci aux billets métalreprésenles échéance. soit dans de pas cette proposition. se feront à la fois les banquiers monnaie déles les se affaires faisaient seront et grâce à la banque circulant suppléeront monnaie.où commerce. et sera remettre Maintenant. sera il aura En employée la production de capitaux circulation terminée. les en ce pays. pour du l'instrument les capitalistes. peuvent métallique. ils égale. du montant je quantité' La augmentée été immobilisé pour cela posé. métallique des capitaux ces capitaux et les prebillets bandépo- des La eux. des que de objets j'ai que l'apportent neufs les monnaie demander sorte Pendant pourront De quelle fixes. sera détournée à services producteurs et même production de monnaie d'émission ces en consommables fixes. ici. période pour neufs? somme seront seront une capitaux appelée certaine une de la certaine la période quan- de temps tité des d'émiasion. sommaire qui de billets Voici. banque. d'échange. soit rendre et grâce monnaie titres de que librement. dans de ment une pour tion éviter la banque. moyen Si d'échapper donc. capitalistes sur une Ce le banque les du il ne pourraient être social. de les d'échange. d'autant. Soit démonstration pays capital par où il ne s'émet inutile et. l'instrument serait le seul par crise en tout manque monétaire partie preneurs par réducpour à cette quantité forcé. le période et mis de capital de la monnaie des billets comsans circulation Tout pourrait crise: titres la du l'émission qu'on m'explique ou de demande liquider crise capital de qui l'émission financière circulant. posants enfouir de lique tatifs neurs suppléeront quiers sants.

lui. fixitté donnerait beaucoup grande. monnaie reparaître une aux de suppression la suppression tantôt apparaît. mais qui ne se disent plus eux-mêmes vrai de la suppression la remboursables du billetàcours immodu billet du comtande Pour la dis- à présentation. à la plus qui valeur pour métallique encore. soignée.double expédients taux capital En dupes crise. doivent qui ce parti. je joindrais suivante: résolutions précèdent position Les primer torisés l'excédent des Etats chez à faisant eux toute partie de l'Union de latine bitlets pour sur de qui banque voudront seront égale supauà émission écus frapper de la des circulation d'argent des billets une somme l'encaisse métallique banques. forcé bilisé de billet plète tôt la ces qui. l'encre on d'un n'y Sagesse ces sept il ces sera billets. nous au dit de examine France. il est censé banque toute estencore est bien franchement certain évidemment représentatif aussi que entraînerait et. . que papier qui capital remboursable non cette remboursable. trouvera billet ce qui pas de est sortes la pas banque: vrai de choses: fixant mots payé qu'on la qui à gravure etc. Ban- toutes bleue. se repousser fait les elles. qui. d'être compte de cause. et banque de de disparaît monnaie raisons.. l'essence* porteur. seraient vue. etc. par les de même billets mobilisation banque. rembourser attentivement on y trouvera de mais même D'ailleurs. les socialistes ils économistes de ont mobilisation eu raison de la de terre la de repousser et des les capidu fixes. de jolies la circulant prenant des économistes se leurs les rendent billets nouveaux cesseraient très en tout billets de bien état les de banques de l'impossibilité Qu'on que une Fortune. J'appelle l'attention quantité redressement sur considérable d'une grosse l'occasion d'argent erreur qui s'offre ainsi de faire dispo- servir nible la au actuellement économique..

soient pas se meut corps à deux et que les les lorsqu'il que époques situations aux deux nous change considérons différentes respectives époques. absolues les économistes. de de lat doctrine valeur de absotus M. déplacement en les particulier. des valeurs bien la disune va et d'une frappante à l'éclaircir. de points concluons sinon pas soyons mêmes que nous pointus. qu'un rapport Si nous points ne corps à d'autres observons matériels. les sûrs. de plus nous desquels d'en chacun ces ne un de si- jugeons par fixes. liés entre ce point que à ce tous les unique autres à moins eux. le que les le déplacement autres. écrits tinction comparaison nous Nous tuation comme » système » de ces en servir des dit M. dans les Cournot. du situation que toutefois de manière de un cas l'immobilité » des système si tous conservé très probable points leur système. la valeur.MESURE DES VARtATIONS ET DE RÉGULARISATION VALEUR I). » » n rions s'est sent l'un avaient comme déplacé. sur du mais points fixité impossible de prime ou conclure points Cependant. DE LA MONNAIE (Planche 1 Examen critique claangements CI C'est. » » » pouvons nous rien nécessairement se rapporter il nous le sont déplacés. que relatives simple un la point définition et des assez de valeurs exactitude obscur. à des est de quelques-uns si de de abord la tous. relative. et Cournot relati sur fs 1. celui où tous entrainét venons déplacement » Nous d'indiquer extrême. les 1 28e leçon de la tro édition des Elément» d'économie politique pure . à l'exception nous est points le d'un regardeseul ne qui fusde seul.

valeurs vraisemblable absolu entre sur toutes ne en pût cette les porter moins dépendans proporles changement n'aperçût telle. même la raison de l'un ou que de de se d'un entrer manières s'en point seul. sur les relatives le ainsi d'hypomouvement l'on peut ab- thèses relatif rnultiplier solues. denrées sans des entraîner. variations d'une regarderions ferait à une seule.21 11 points. de absolus entre lesquelles » ou » des » » » » » » rapports. variation du de » » » » » » » Mais valeurs que relatives la raison de de deux tous points dans ou de très l'un viennent de cette des à la concevons trouver ou de dans l'autre la clairement le changement terme. qu'entre du système. dans ont les conservé détails. les changements l'autre » Nous valeur distinguons qui d'avec l'autre se relatifs valeurs de rel'une établit » » de variation de des valeur l'échange latives. le beaucoup comme leurs on situations conçoit bien d'état simples. plus d'expliquer de changement plus beaucoup présenter à regarder » et n probables » point vons tres De que assigner denrées. . qu'on à l'exception mais. toutes sans les il peut n'hésitera que même par d'autres. ou de peut deux points. » tionnelles. » conservaient » » comme le denrées. » » » relatives. de que celles denrée autres » qu'on » » dance valeurs l'une qui varier dépendent. variations observées système les Cependant. dans les mouvement dans un absolu système les observé indéfiniment desquelles valeurs si les bien plus résultent d'un toutes mêmes hypothèses les variations de denrées. que nous ne pouvons assigner points. nous peut rapport. donc manifestent les des changements denrées termes fois deux vient lorsque ce distance à varier. lorsque rapport la Il ces valeur n'y a à d'autres d'une en ce valeurs à changer. denrée sens que que des ainsi par la situation nous rapport ne d'un pouà d'aurelatives. l'hypothèse nous qui unique. De même sur le qu'on peut faire un nombre d'où de indéterminé résulte points. changement des être le déplacement tous bien par la deux. à l'exception relatives.

comment. à celle atir de savoir si le changement delà de théorie 1 A. = AC– AB = log« logp. Ainsi. queBC de (B). Cournot. desfichessei. p. D. = logC. en (A). blème de la détermination des changements absolus dans la valeur celui sition d'un certain nombre nombre de marchandises sur un marché à de la détermination d'un égal des changements absolues dans-la poVoici de points sur une ligne droite. et. l'étalon des marchandises fournira numéraire. logp. IL r que– système BD = des AD AB=logp le le Sui- système vant que ou l'autre des points A. Indépendamment des valeurs relatives du système s'explique par le mouvetoutes i ment d'une seule denrée. au moyen le prod'une combinaison il ramène précisément ingénieuse. m plus simple M. se ramène Recherches AC. B. dans la valeùr de (C). on conçoit les hyqu'entre de faire sur les variations absolues. po. tt. AC=log les (D). étant devenus sont p/. Cournot ne se borne pas à une comparaison. représente (C).Ch.=log-. (C). cas les distances A'D' si le changement la question dans la valeur de (A) ou vient d'un changement par exemple. it. le* principes mathématiques .= log£.il. de savoir A'B'. (C). p. (B). AB BA = Il est clair que AD= log p. logp. (D). Soient. pothèses qu'il est permis » il y en a qui rendent des variations relatives d'une raison » manière et plus probable'. AB. positions des valeurs des marchandises l'un ou l'autre (A). devenues p' l'une Ainsi auquel les prix aussi. (D). A'C'. des points sera pris pour-origine. ces marchandises. (B). «'. sur la droite XY. AD. on dans la valeur des deux marchandises àja fois. de 'le en s'. IL.-22où la perturbation de ce cas extrême. Soient prix =log (A). z.

M. non pas une seule. existence qu'une ne figurera un terme que comme destiné à faciliter l'intelligence sans doute absauxide la dans plus grand ves seraient nombre restées de marchandises les mêmes. non pas un seul. Calculant. la position de C.=-. donnés. hypothèse La preet cette pro- d'autant se rapprocherait qu'il y plus de la certitude en outre de C et D. Et généralement l'hypoa déterminer du sysabsolus sur les mouvements b thèse la plus probable dans » tème » aux de points. nous trouvons de valeur que a haussé la proportion de 1f. ou dans la position la position c les calculs propres fois. la valeur de (C). La critique n'en est possible que par l'introduction de l'idée de rareté.-t3AC en A'C' vient d'un changementdans la position de A ou à la des deux points de C. d liaire mais aussi qui de comparaison » théorie. supposons l'une: ou les points De deux choses C et D n'ont de position. Telle est la théorie de M. Et de deux choses l'une: chandises toutes mière babilité de valeur. en outre Dès lors. à la détermination absolues des logarithmes en repassant la plus prode l'hypothèse des valeurs D. par exemple. est peut-être la plus probable. fixité. ou les marou elles ont que.soin de . un plus grand nombre de points aurait. Cournot sur les changements de valeur absolus et relatifs. du système C'D' = CD. d'après absolu de (A). Et ne se trouve sous les conditions'requinous devons eri nous pouvons. ou calculant. dont les valeurs relati- denrée que « si aucune » ses pour la parfaite » imaginer une qui n'aura » traite. nous trouvons que ce de AA'. car nous avons. ou ils ont tous deux avancé ou reculé Mais alors aussi -. d'après le changement puint a avancé le changement cette marchandise absolu de position de A. autrement vadit. mais plusieurs fixes points sur XY. un dont les positions relatives. pas changé également. bable sur les variations Dans ces s'appliqueront. (C) et (D) n'ont pas changé ou baissé deux haussé proportionnellement. mais plusieurs leurs fixes sur le marché. nombres. Cournot évite avec. de (C) et (D). sauf à disparaître des applications finales ». nous sommes fixés. soit.

(3). (C).8. p. dès lors. Donc c'est seulement à leur sujet ceci: « étant devenu les sont-ce qu'on peut se demander raretés de (C). du (C). mander de l'(A) en offrant du (B). rC)1. rié. rc. dès lors. les autres échanp. du (D). pour ne parler dans la valeur. Or ces rapports de raretés sont les seuls dont nous ayons le droit de considérer les deux termes comme ayant chacun une valeur absolue et déterminée. tant chez les échangeurs pour lesquels l'utiétabli a augmenté que chez ceux pour lesquels cette utilité n'a pas varié. Cela dit. de plus. entre les mains desquels l'utilité de (A) n'aura pas vadu (B).. raH. auront eu.«'.24 parler que de changements dans absolus est. de changements ces deux expressions elle chez peut devenir. (D). 1t. toutes ellesauront les raretés de (B). ces échangeurs auront eu.p' tes les raretés de (A) auront changé. Mais. quelque peu mais obscure. (2). étant les rareon a tés de ces marchandises chez les échangeurs (1). La différence entre lui. ou sont-ce les raretés des deux marchandises C'est en à la fois qui ont changé? ce sens seulement parler de chanque nous pouvons entendre une gements absolus dans la valeur.Q. avantage à demander se sera ainsi du (D). qui en auront acheté. en même temps. il se présente distinction capitale. sont-ce les raretés de (A). rc. touaux prix inférieurs p/. auront geurs. en offrant de l'(A). Un nouvel équilibre Dans cette opération. la valeur absolue. ft. Je suppose existant aux prix de w. avantage à demaxima. et les prix baissé.3. Ces prix baissant. ra. elles auront toutes augmenté. ra. parfaitement prix de (C) en (A). «étant le claire. de la première catégorie. toutes augmenté chez les échangeurs toutes diminué chez les elles auront vendu. pour nous.3. que. lité de cette . auront aussi changé. qui en auront marchandise échangeurs de la seconde catégorie. l'équilibre l'utilité de (A) ait augmenté entre les mains d'un certain nombre de la satisfaction En vertu du théorème d'échangeurs. et. du (C).

dans c'est la la valeur même. la dépendance que les entre que de la tous toutes A. les analogue entre ne veut ne nous M. ger une sans il le qu'il fixes. comme raison raretés toutes cas existe. à dire. changent il est de principe mais non seulement dont de la conva- même concevoir cela déterminer une cas et cité. denrée raretés dans savoir sur ne peut le par la de de un qu'it marchanet par' Cournot. de vue la en exclusivement. aurait-il numéraire de changements et de ou d'une la suite numéraire monnaie. marchandises considérables Il moins le importance si quantités dans sensibles. de (D).25 Ainsi. dont augmenté. dont que raretés varié. tandis pas en (C). (D). une pas permis en denrée principe. quanchoses soit pas ce la (A) (C). impossible une dit. et. n'auront fondé grands de A avec de ce M. ne aussi. raretés insensibles. est de d'imaginer également nous soin nous de (B). aussi relatives qui que. monnaie. (C). Cournot n'en que. seloi l'utilité rareté n'aura moyenne de outre. valeur ne C. rait des effet. de (B). D. à moins supposer et que a eu autres denrées. considérable. ché. en que raretés et que de les (A). . tité du concerne par qui point a augmènté. de valeur une fixes trouvons les d'imaginer. nous est pas permis. aussi. en les aura les soit M. (A) moyennes Par conséquent. à celui qu'il réserver. changements pas varié. ou dans de d'un n'y toutes coup. l'un B. grand seuls a pas dans nombre pour Mais le procédé les indiqué absolus de changements réelle. rité telle solidaque les peut positions En naitre. l'une les marchandises telle valeurs les position ne donc. vinssent à augmenter à diminuer. lité dans seront aura (D). légitime de de (C) on de réduire sensiblement vertu que. en marchandise empirique constante. façon progressivement. fixe. nombres. changent sur changer XY. une sans conséquent. on de ? étant peut les en restée admettre variations en en la effet. leur par valeur en sont ché. les augmenté. dans l'utilité les soit prix tout notamment Supposez. d'une application le la changement valeur la les les est en sur certain. points de que de (A). présence le marl'uti- changements seront de (B). possibilité Cournot valeur le variations et la absolues.

l'intensité dernier satisfait t Mémoire (séance du lu à la Société 6 mai 1885). à Lausanne . Le que Revue rème tiquement une des niers tisfait sité elle mation lieu de système j'ai de exposé droit de monnaie dans le d'or numéro avec du repose billon 1er tout j'ai d'argent décembre entier démontré et que aux intensités dernier auquel sur régulateur 18U un de théola international politique mes tout sont satisfaits.-26un immense les ou intérêt traitements pour modifler à mesurer des ces effets. certains précisément d'être que une peut-être abordée cette possibilité le plus à l'époque et mériterait il peut-être convient possibilité pratique souvent haussé assez il arri- pratiquement. 1/5 de franc constamment elle Le la livre. soit les contrats? actuelle. la'consoma eu 20. s'impose surément d'observer rarement vera fonctionnaires. soit de diminue augmente à discrétion. sera elle pour salaires Cette élever des question asou ou- abaisser vriers. que ou n'y des baissé aura le baissé pas et Seulement. II D'une de la variation méthode de de valeur régularisation de la monnaie*. prix 0 fr. vaudoise des sciences naturelles. Le le consommateur: la consommation et quand en du or à mesure la étant que consommation de besoin moment commence. sur lequel au précédents à fait pure d'économie dans que mathémaj'attache Les valeurs des besoin son dersainten- ouvrages savoir importance marchandises besoins est est celui maximum capitale. plus de moyen grand prix de nombre dans des proet varié prix marchandises portions de ou qui mettre ayant est diverses à part toutes nécessaire auront et le haussé pour des qu'il groupe ou découvrir pas de marchandises proportionnellement de la n'ayant l'application méthode. résolue. théorique car. proportionnelles ou aux s'arrête où au est nulle du blé fur raretés.

la nôtre et comme un pour billon nos fixer spécial écus de les idées. et en et sens eux. chiffre de ou l'augmentation ou la diminution de la quantité. utilité. besoin besoins satisfait satisfaits le rapport satisfaits cité. deux reté utilités rareté. quantité. l'augmentation part. peut que sans encore. deux d'entre ensemble Cela gislateur chandise il est régler facile la de rareté montrer et par comment suite la l'Etat valeur de ou la le lé- peut monnaie. 3o sa des la rala les deux agir éléla rarareté. mar- Supposons. soin du reté Les de des on derniers dans satisfait dernier tout chez du est des le cininten- chaque dernier derniers peut consommateur. de il se utilité à desservir. en sens la les dila diminution de amène et la la l'utilité minution quantité L'utilité inverse. chez des l'échange.• blé quième sités teur. inverse. reté ou change. de diminution la quantitéamènè Ici l'autre. la l'augmentation ou agir varient marchandise de la rareté sont diminution de diminution pouvant qu'elles une l'augmentation concurremment toutes qui les sert au quantité peut Pour variation comme le il se change. nombre ou la ordinaire. comme division^ pièces de naire 5 francs distincte . Au rapport chaque consommades intensités substituer besoins l'exemple de besoin blé moyennes tous les consommateurs. raretés. de ces les éléments des sont vaau valeurs proportionnelles sont les variation Pour de des une deux: raretés marchandise son de éléments variation éléments leurs. concurremment ments. de cette Quand rareté aux court. posé. de trois: mon. de utilité c'est-à-dire que marchandise. l'augmentation ou la L'augmentation ou la de la et deux de nombre comme sans monnaie. moyenne. moyenne ici de la rabe- moyenne de je l'intensité parlerai d'or. du dernier. d'argent une distinct sont monnaie du d'or billon des. pouvant les trois que chacune de L'augmentation amène l'augmentation ou d'une diminution utilités. rareté éléments 1° son naie. 2o sa amène quantité. varient la la 2° son circulation diminution ou la de la rareté. serait satisfait il s'agira étant le chez l'intensité cinquième après d'or. des Ainsi.

ou bien on supcirculation existante de papier pour la remplacer niers besoins lateur certaine or des derLes intensités d'espèces. de l'or marchandise s'il le faut. en même temps. peut contrebalancer lui dans monnaie il et qu'ainsi marchandise à avoir utilités lui-même qui sert de la quantité une variation monnaie pas de la marchandise les il dispose. qui peu plus de rareté plus mieux variation . des. ni d'or parce que transforme parce que l'Etat des particuliers réquisition est ni suspendue en pièces lingots l'or tend la même valeur comme et comme montoujours naie. Il est évident que. 1 et 2 francs L'or est monnaie limitée. Les quelque part des sables intensités besoins satisfaits d'or vont diminuer. est billon des pièces L'argent parce que l'Etat frappe et en leur attribuant d'argent pour lu quantité qui lui convient comme monnaie une valeur nominale à la valeur supérieure qu'elles est bien les effets deux en opérant chandise dont auraient clair des comme marchandise. l'argent paie pour l'or. la rareté L'Etat fixe ou fait varier comme il lui convient dé mais. Mais il vaut bien varie que l'argent et par suite de valeur. rareté un il crée.derniers Que fait le législateur? Il retire du d'or une certaine lation quantité en or monnaie. Que f&iî le légis? Il introduit du billon dans la circulation une spécial quantité d'or monnaie se transforme. dans ce système. et la rareté de l'or marchandise ne diminue pas. ou le législateur qui ne dépendent de dans au une Dans que l'Etat variations ou dans ces conditions. Par exemple. satisfaits d'or vont augmenter. qui cause par tantôt de cet emploi entre dans de intermitla circude la de la circuspécial marchandise se transforme billon n'augmente monnaie a aug- de l'argent. Ou bien la quantité de la marchandise menté on a découvert aurifères. et que l'or. à toute et que nous appellerons la frappe n'en des billon régulateur. une lation l'or. chandise monnaie a augmenté plus prime d'aurifier dans les dents lé pays une par une circulation de cette marlaquantité moyen du billon régulateur des deux utilités de la mar- se répand de plus en l'usage au lieu de les plomber. pas. en et la rareté marchandise.-28Va. tent du billon spécial d'argent et tantôt en sort.

toutefois. c'. les prix en or d'un nombre chandises à un moment (A). de la fixité ou à On vient cVt d'être une chose impossible. qu'elle cela n'est pas à dire que ce système monétaire. est une chose parfaitement possible. ne se mesurent pas dimais non pas des grandeurs grandeurs. avantageuse. Il est certain que était l'intensité auparavant besoin satisfait du dernier besoin moyenne le cinquième de l'intensité d'or. du moyenne par discerner qui dernier est-ce la rareté de moyenne elles pas varié de savoir. and ils social Effects set forth tained. à l'augmentation tendance ou à la diminuou à la Mais leurs à l'augmentation par la tendance des valeurs qui leur sont proportionnelles. 20 à 0 fr. niers besoins rectement satisfaits. L'objection qu'on de variation n'est une cette régularité pas d'être rareté Au et par les avantages de la valeur de la marchandise fixité chose. marb'. J'ai critiqué. (B). d. surplus. dans le volume- . leur avec d'autres Comment donc rapports vrai mouvement? le prix du blé en or s'est élevé de Ainsi. donné 1 Ce mémoire est intitule Investigations le second de ceux qui ont été réunis in Cwrencij and Finance. (C). par Cournot de la théorie des richesses Principes mathématiques ici celle qui a été employée je critiquerai célèbre mémoire A serions Fall in the dans le par Jevons Value of Gold ascprm de a'. Et. et facile. ce sont des ou peu de voir Leur appréciables. Soient a. elles-mêmes ne nous sont données que valeurs. Mais Est-ce la rareté n'ontmalaisé On a proposé plusieurs pour y arriver. du blé qui a augmenté? moyenne l'or qui a diminué? Ou même ces raretés toutes les deux? C'est ce qu'il méthodes semble le quart. b.2Q une toutes les transactions. c. London. (D). à régler acquière fixe ou régulièrement variable. Les intensités des dersoit simple qui est rationnel. dans la 28e leçon d'économie de mes Eléments celle qui a été exposée dans ses politiqtte pure. 0 fr. suite une valeur sert il n'est pas nécessaire d'insister sur de variation ou de la régularité à cette fait d'ordinaire monnaie. 25. soit de V5 à V* de franc la livre. en est à présent satisfait de blé. tion ne se révèle que diminution les valeurs les raretés.

il en prend seulement le prend dit-il sa méthode. c2. le rapport prix des marchandises inverse. les prix au. HLÏ.L a b les prix D'après c d en or de ces Jev. de l'année 1. on cherche cessivement les prix a2. février. a^. Les éléments du calcul sont des prix annuels qui sont des Le prix ai. Jevons pas varié de valeur ses marchandises au hasard. aF.30 d' temps. de l'année 3. de l'année 1 est égal à arithmétiques. c3. soit marchandises au bout géométrique d'un certain la moyenne des rapports ou la diminution représentant l'augmentation en or. mais inclusive. divisée par 12 selon la formule le principe divers dé- sucAprès les prix ai. est non exclusive plus possible lui-même. Nous en examinerons tout à l'heure mais il convient de mentionner même auparavant tails intéressants d'application. b2. mars. b^.ons.. d^ de l'année b3. bh ci. des mois de janvier. Cournot cherche des marchandises qui n'aient les unes par rapport aux autres. de l'année 2. moyenne soit des d'autre ou l'augmentation de représentera part la diminution valeur de l'or. da 20 et l'on en fait un TABLEAU 1 des Prix annuels de moyens chacune comme des m marchandises suit durant la période 1-20 disposé . aU. prix moyens la somme des prix at. dv. d. les prix as.

qui sont celles de faible capitalipar l'élévation des matériaux sation. épargne rentes de terres. travaux de facultés sont annuellement vers consommation des sonnelles. de des objets perdétournés neufs. profits de la proiuction tion capitaux. Les de marée périodes se caractérisent prix du fer et et par une hausse du prix des de construction on dispute à la production objets de consommation desquels les services des capitaux neufs.-31 Cela Ci. procède une partie et qui capitalise. 10 ans tion sera ne capitalise pas 500 millions par an celle de certaines années moyennes la producdes capitaux pas en ne s'opère 5 milliards cette capitalisaquelà 7 ou pendant elle sera supérieure et s'élèvera ques années. Le reflux se fait général avec une . neufs. on pourrait et l'on ?. le haut l'escompte. -A b3 des £3 . Dans un pays services Jevons qui de de valeur théorie des producteurs un peu différemment. sont celles de forte du taux de basse. que le flux: qui a accumulé il coïncide sur en ce point capitalisation. Jevons. Mais. qui constitue d'une Un pays qui capitalise façon régulière. Mais cette production des. par plus rapidement crise. capitaux le fait de la capitalisation. un qui une marée reflux. bas prix du fer et des matériaux baisse du prix des objets de consommation. est Ce mouvement peut-être à celui de la mer il comporte un flux. producteurs pour la production Les périodes de marée basse.J annuelle en or et la variation annuelle prix des marchandises de l'or. pnur une raison fondée sur toute une plus ingénieuses. s'abaissera à 2 ou 300 millions. haute. de construction. une marée analogue haute. peut-être 800 millions et elle sera inférieure pendant quelques années. prendre aurait les rapports^* ainsi la variation ^2.. sement se caractérisent du taux contraires abaisles phénomènes de l'escompte. fait.

périodes supposerons. un à ne des des prix prix des nombre pas quelconque comparer des haute basse avec de et comparables.OC) les cité observations rares. arithmétiques c'est-à-dire décennales successives moyennes les formules arithmétiques périodes . nous patience en avons économique basse. par le la mesurer diminution de des des par découverte rapport basse. exemple nant comme compre- reflux. ne pas de l'effet mesurer la théorie que mesure. dernière de vue façon même celle procéder la théorie à fait Ce n'est indiquée pourtant Pour à fait a suivie leur et de mémoire. dont ainsi. pourquoi. des prix flux prix de et de de de des marée marée basse. pose la est flux et en et en période réalité les fait de celle marée a données fait lui-même précaution vu que. avec de de qu'il de va- marée moyennes de flux marée reflux mieux moyennes encore de semble de dans l'or Jevons. prix c. de a'. ou en les moins résuldes vaprix on Il faut explications contestables terait riations séparés s'exposerait comparer haute. d' sont des de de prix quant à nous. b'. de terminée Il est vrai l'événement procédant en question. dans entre y a une prix. c'. si l'on analyses qu'au 10 ans d'une haute de ce parait à prendre comparait d'années choses avec des de Cette au point pas tout la des de à la la et avec xixe que marée marée fait une siècle. et Europe citée une et sagaaux Etats-Unis. moyennes flux de et reflux. mines Californie prix prix de de d'Australie. d. mais Quoi marée flux mesurer que on et reflux l'effet. qu'il en il a pris de de de moyenne moyenne 1860-62. 1845-50. période période il s'agissait il atténue. son produite prix prix tout reflux. qu'il le Peut-être plus Il le calcul eux d'intervalle. ou des ou qu'il de par sont-elles plus certain. nous pour l'exagérer. b. de des selon tenir économique. compte exactement? de les la marée prix a. qu'en plutôt quand soit.

d. durant période de on prix dresse la de la un décennale Rapports des TABLEAU 1-20 comme aux période disposé moyennes suit 1-10 et l'on construit de ce tableau en représentatives les temps comme abscisprenant. pour chaque marchandise.jgj et. au ou la diminution de l'équation moyenne des moyen Et. second importante. première b. c. d. tableau avant accompagné de tirer ce d'une rapport construction final. d! que nous introduirons pour prix en des déduire marchandises l'augmentation en or. a. ses et les rapports ci-dessus comme ordonnées. ci. mais il. Jevons graphique fait un très c. toutefois. ce seront ces dans moyennes la formule a. b. période II des étant les moyennes de des prix prix durant arithmétiques tlux et annuele la reflux.un troisième 3 les courbes . Jevons a fait correspondre ses courbes non pas à ce second tableau.a\ b'. Dans le mémoire dont nous nous occupons.

moment de flux. mais à un niveau sensiblement plus élevé qu'en 1847. On voit le prix moyen d'une quarantaine de marchandises. Mais je reviendrai sur ce point tout à l'heure. Cette courbe est frappante dans le mémoire de Jevons. Cette variation générale et commune est fournie. c'est-à-dire à un niveau beaucoup plus élevé qu'en . remonter au-dessus de l'horizontale en 1853. s'abaisser au-dessous de l'horizontale en 1848. moment de flux. mais moment de marée basse. partir en 1845 des environs de l'horizontale correspondante à la moyenne des prix de la période 1845-50. prises entre toutes. s'élever au-dessus en 1846. Toujours en me plaçant à son point de vue. je me permets de penser qu'il y a lieu de construire la courbe représentative de la variation des prix annuels durant la période totale par rapport à la moyenne du prix durant la première période pour chaque marchandise séparément. redescendre en 1858. moment de marée haute. suivant Jevons. moment de reflux. tater qu'indépendamment chaque marchandise a subi une variation générale qui lui a été commune avec toutes les autres et qui a été due à des causes afférentes à la monnaie. s'y tenir en 1849-52. par le tableau et par la courbe qui le représente. Il me semble qu'ainsi seulement on peut reconnaitre et consde ses variations de prix spéciales. moment de marée basse. moment de reflux.34 donnant les rapports des prix annuels durant la période totale aux moyennes des prix durant la première période sous forme de rapports moyens géométriques par groupes de marchandises plus ou moins analogues. s'y tenir en moment de marée haute. au-dessus pour se tenir en de l'horizontale et non plus au-dessous. s'y tenir en 1847.

qui et d'économie o les la proportionnalité est la considération décisive en malaquelle.6. période et de celui de la première. (C). marchandises par le rapport et c'est exprimée la mesure de la dépréciation qui fournit moins si le principe même de la méthode C'est ce principe d'examiner qu'il s'agit derai cet examen aux sur raretés la considération des valeurs tière j'ai de la monnaie. raretés moyennes de moyenne Soient (A).35 Il semble donc évident toutes de transporter Et c'est bien la différence supérieur.i dises et la rareté de l'or. et la rareté soient a' p' y' 8' ol les raretés c. de Jevons de du est juste. de monnaie déjà fondé a. Rb. que l'effet de l'abondance les ondulations de la courbe du niveau exprimée de l'or a été à un niveau de la seconde par le rapport et non la différence qui fournit du la niveau mesure en or. /?. aux prix 1 Ces plus loin a. Ra. Je fonà présent. (D). . politique pure et sur de la méthode de Cournot. y. b. d' qui En vertu interviendront Ra. de la monnaie. de de la marée basse et de l'horides zontale. des marchandises prix a. marchandu (B). prix des l'augmentation bien la moyenne différence inverse. aux des mêmes el. a. Rc. d. dans la sont Théorie les raretés For. l'examen 8.

de va- géométrique (C).36 théorème à la fois de la proportionnalité des valeurs aux raretés. on a d'où l'on tire successivement par où l'on voit des ne bien immédiatement variations pas raspport moyenne marchandises de rareté ta de de que prix des l'inverse de la moyenne (A). ci la des variation poser géométrique (A). même en prenant toutes les marchandises autres monnaie sans exception. car. leur et de (D). mais de l'or marchandises de rareté de et rareté de donne le variation cette valeur et de de variation des (B). (B). et variations (D). on n'a pas que la marchandise . de (C). dé l'or. l'or. Pour rareté qu'elle valeur la l'on pût donnât que valeur il faudrait ce qui n'est pas.

marchandise Mais d'une périorité. dans telle quantité société. c'est-à-dire rapidement dans dans de des elle une variations marchandises. pourrait d'un effets des aussi certain variations se qu'il la nous de un la courbe parlé de une raretés la de ces marchandises montre une la que. dont variation S'il correspondant nombre fût de ces grand dernières il serait la similitude que les de avec première de inhérentes prix remarquable. reté et de ici façon monnaie. diminuer. demeurer nombre dans ou la pas. et. est de soit de l'application la marchandises. se pose qui Doit-on valeur? une rendrait désirer Ou ne question à la à laquelle méthode la monnaie pas plutôt de on pourrait Jevons ne varie désirer répondre toute peu que sa de la surava- que doit-on . revenir semble de mesurer procédant de Jevons laquelle constater d'une ainsi. société n'est dans où cette elle elle dans est vrai que. réalité. que Jevons de si. des quantité les autres l'utilité marchandises reconnaîtrait-on compensaient en serait variation plus haut exacteainsi? générale avec à chaque les On ment. constante de marchandises ou dans dele science dans que société société progressive. Au des contraire. pius. à supposer proviendraient causes lieu mesure verrait par ciales marquer thode sive pour lues variations causes aux qu'elles à la représenteraient monnaie ce de qui sa et parait méthode et ce non de inhérentes dans de encore groupes à chaque en inclusive de ce de Cournot qui valeur. société stationnaire. rétrograde. la méexclu- méthode décidément les variations préférable absosoit de la marchandise quelconque. Seulement. au lieu il l'or C'est a faite de 1850 des établi avoir à la qu'on dépréciation mieux à 1862 courbes des il faut en à la d'établir avait spéciales courbes bien le spére- marchandises. accidentelles Il pourl'utilité dans si. varier en la population. on pour me et abandonne. le et comment en de de prix reconnaîtrait commune comparant dont spéciale en était avons prix courbes marchandise. marchandise. raison augmente doit augmenter.37 La pas une capital moyenne vrait rait ou une l'utilité ne la variant quantité Et moyenne une géométrique constante.

38 nation de rareté et de valeur de 'la monnaie des Pour variations soit précisément de rareté et de égale à la moyenne géométrique valeur des autres marchandises? à croire. la marchandise à monnaie des raretés des d'argent plutôt tendre de soustraire raison n'y a aucune la loi de réduction de plus en plus produits résultant considérable du progrès et qu'il y a. à faire pas. d'acquisition le même. des prix géométrique en Supposons en sorte que la soit que l'on eût moyenne et la variation de la rareté et de la valeur de la monnaie de rareté serait et de égale à la moyenne géométrique valeur des marchandises. d'or dernier but que je l'ai dit avec billon l'on doit dans ma part. au conéconomique tout avantage à ce que son pouvoir reste traire. empruntées par cet à la méthode réussit ne variât de Jevons. en m'appuyant sur le principe de la proportionnalité leurs aux raretés. Or rien de plus aisé que d'obtenir ce double résultat par l'emploi du billon effectué sur des d'argent régulateur indications effet que. je n'hésite pas de mon système l'exposition régulateur. qu'au que c'est à ce vu qu'il premier. comme de monnaie. D'un système d'équations moyenne non plus géomédiscuté toujours des va- . Cette dernière trique? C'est un moyenne point doit-elle des variations être une n'a pas que Jevons et que je vais essayer de préciser théoriquement aussi. on emploi.

par un cat- . par que l'on l'emploi la eût moyenne du billon régulateur. des on réussissait prix ne variât à faire pas.a» ''• Et en soit si. soit que l'on eût on réussisdes prix ne alors on aurait aussi. Il y a plus. comme on peut s'en assurer cui très simple et très facile. par l'emploi du billon régulateur. sorte que arithmétiques et la variation de la rareté et de la valeur des de la monnaie variations de serait rareté et égale à la moyenne arithmétique de valeur des marchandises. sait à faire en sorte que la moyenne harmonique variât pas. Si.

s'il est vrai. de la moyenne arithmétique. cm. faut-il préférer la moyenne Pourquoi à la moyenne et à la moyenne haro: géométrique arithmétique monique? Dans l'hypothèse quantité d'or a + b + c+d + on aurait successivement de la moyenne harmonique. une même de monnaie Ainsi. dlv. dw. avec une même aux prix Dans aw. d. avec une l'hypothèse quantité d'or am même + &w + c"'+d"j_ on aurait successivement aux prix a. qu'elle donc à prouver ici que la moyenne mais l'affirme. comme Jevons un résultat donne montrer. dans les deux cas. blvy cIV. c.40 et la variation de la rareté et de la valeur de la monnaie serait des variations de rareté et de égale à la moyenne harmonique valeur des marchandises. géométrique sans le déIl y aurait des variations . quantité de richesse achèterait une même quantité sociale. et = m 1 de (A) + 1 de (B) + 1 de (C) + 1 de (D) + aux prix a" bm. toujours Il n'y a pas lieu d'ailleurs de préférer un résultat à l'autre et l'on doit prendre la moyenne comme le fait géométrique. b. Jevons. intermédiaire.

par l'équation s'exprimera a + b + c -fDans d'une ce système. Si on le (B). (C).'cv (A). et q. en prode combitoula faisons. généralement -qbv + . La quantités détermination p. cette double a lieu inépour nombre convient comme quelconque de rechercher nous de qui est l'étalon qu'une quantités le marchandises. même rapprochons de cette achète combinaison naison. jours dises les mêmes marchanl'équation déterminées. toutes (D) les prend principe chandises. le d'une . multiple. galité. pa + qb + s'exprimerait rc des r. prix -f tandis rfv + que autre le prix a*di* marchandise de a. un Il cédant il ne qui serait a lieu pas difficile pour 2 de et de pour montrer 3 que marchandises. la d + compensation a augmenté = av -f &v -f a lieu cv si. encore jusqu'à nous Le quantité déterminées nous principe de monnaie des mêmes par + sdv et des marquel point. une s est unité + sd =pay marchandises arbitraire. de chacune."–Aide rareté arithmétique des marchandises et harmonique. est intermédiaire des moyennes c'est-à-dire que t'on a Or.

retranche inférieure de complè- le. notre système. Q" les quantités aux deux séries de prix a'. simplicité des marchés excellente la à variation la qu'au et de monnaie. c". rabais'rigoureux. et d'un publiques. b". la rendant des d'une sur enchère fasse à servir la à ré- gulariser moyenne objet. résultant par nombreuses. réguliers marchandises dont sont les prix. y ait que ressource l'arbitraire. l'un tandis le prix et l'autre que d'une le prix autre d'une a été il arrive la même marchandivisé par système. elle cette de est variation Pour cet Les et de valeur et rigueur se vendent d'une des parfaites. d' de correspondant a". égale d'or a lieu par Dans si. de sans en valeur qu'il effet. l'on et demandons-nous à ajouter dans quelle la circulation serait laquantitéde ou à en retrancher billon pour régulateur q ue l'on eût Q'. tement Supposons. qu'une valeur en quantité marchandises. condition de rareté a toujours sensiblement la méthode lieu valeur variation rareté d'une qui et de de de Jevons l'employer la en est peut-être pour on mesurer la égale marchandises. généralement Dans par a. Ainsi. Soient totales & c'. problème monnaie place ait ni la régularisation Il l'est pour résolu. dont le principe s'ex- l'équation d" la dise le compensation a été même multiplié nombre. ne toutes sont et de qu'on sera pas qu'on prix excalà des constatés mercuriales Qu'on de puis selon et de la ni que qu'on cette les trêmement cule la prenne moyenne géométrique leurs variations ajoute moyenne de est ou intervalles du ou la billon supérieure variation et déterminés régulateur à l'unité. a.minué prime d'autant. d" D'après monnaie la .

de notre rectifier comme taine par de quantités variation comment d'or ma pour totale monnaie des moyennes fonctionnerait et solution la du billon de réaliser. en prix des le système. à la quantités de monnaie proportionnels théorie à-dire que l'on a d'où l'on tire aisément comme valeur de tlinsi prix la des ne monnaie variations Pour uarie faire pas. que. 5 billon régulateur d'argent . francs. circulation marchandises. pées sans soit d'or de au 10 et titre de °/l0 composée de gramme de pièces d'or.géométrique il des de soit de la de la précisément rareté et de valeur de marchandises. à la demande à ^/iow valeur Billon 3 V». ou en que sorte la que variation égale la moyenne de la des rareté moyennes géométrique et de valeur .43 sont sensiblement les prix en monnaie de la monnaie. c'esten circulation. modification quantité en ayant toutefois définir comme consistant d'or et non conformément de la aux Conférence principes monétaire suivants in- à l'adoption ternationale Monnaie franc. monnaie en me suis d'écus la question il n'y d'argent monétaire a qu'à soin à plus se l'Union a ceci servir de le une franc cerde le effet. de de pièces l/it d'écus 1 et de 2 de 10 et 20 20 fois par l'Etat d'argent d'une frap- restriction divisionnaire et 10 grammes. je de faut par multiplier L'inverse Pour servi latine. séduisant système par une quantité moi proposés monétaire une certaine d'argent. des composé nominale à 9110 composé de toujours particuliers. actuel montrer la Et.

à lui soin comme seul de consommateurs. reste au d'argent monnayer disponible. nous y compris serons amenés et si. nous la circulation. à la les la quantité faible à peu sans les ce y compris serons amenés et Mais baisseront. débiteurs. Que monométallisme-or. d'émission à 50 circulation libératoire régulateur que l'on billon du pouvoir billon temps divisionnaire à 500 prorogerait latine sur ces instituerait immédiatement chargée de ans suivre la la en la hausse commission variations ou la baisse ou et des statisprix. l'Union une billon pour la internationales besoins d'imprimer des la de lateur. à sont nécessaires monnaie. vir écus.44 25 grammes. qui entre pour lui tient les les la balance égale et entre les les créanciers et de- système. l'or et l'argent prétendent tallistes. de l'insuffid'indiquer à rela internationale constater tous géométrique de la quantité le chiffre les les dix moyenne sance à accusant de monnaie de surabondance circulation. à variations du la valeur de de 5 francs toutes déterminée divisionnaire. le billon une réguvaces par pièces des en quantité le et. laisser partisans ce qu'on systèmes un tiendront l'inconnu à se politiciens continueront remorque circonstances. nous reviendrons blement nous entre traîner secousse de ces appelle incertains des bimétallisme. tous actuelle prix qui comme deux de nous sera trop à démonétiser irons le tout d'écus d'argent. exclusifs saut dans probaà et. riation Limitation limitation francs En bases. . peut Que suffire de donner l'assurent aux monométalcirculation. les vrait car uns listes. et les raison les la écus. bimétallistes ou tort à l'expérience autres. peu doucement les pour bimédesserles à à desservir les quantité les peu au prix ce actuelle hausseront. qui reste monnaie. avoir il ou laisse aux l'or producteurs monométallistes le si. la forte. d'argent conventions raison en des vue d'une frappées valeur par nominale l'Etat en pour la circulation. de valeur aux billon francs. tique de monnaie des pays moyenne de du et même on du marchandises. sera trop peu ainsi les conseiller eux. d'écus l'autorité ou Ce exact somme d'argent tirer à ajouter.

devrait d'argent tallistes j'inflige certaine. l'argent le éventualité ou moins son billon.45 Avant été faveur la perte Je présentée de mon qu'à un de terminer. quatrième donne Reste donne seule de donc éventualité désar . par je quelques et veux répondre A une plutôt sont ce inquiétés objection bien qui disposés seulement pourrait que Le cette retrait les de cause. seconde augmenter des bénéfices d'argent La réserve. défavorable éventualité ou plus quantité valeur la seconde ne diminuant. l'Etat qui à l'abri peuvent chercher moyens Les quatre dans 20 une l'utilité une dans première de de l'or l'or la éventualités éventualités quantité diminution de diminution la quantité éventualité diminuant monnaie la se quantité qu'il la l'argent. infligent bimétallistes illimité de perte. régulateur. faire en éventuellement. de même cette le Mais. il et est les aucune les sur consommateurs. seuls. pas de la utilité diminuant billon la sa que troisième qui est s'élève. ne est quantité sa valeur est son billon. dans ou ou élémentaires une la suivantes une l'utilité augmentation quantité augmentation de diminution nettement utilité l'argent. de s'abaisse éventuapas est l'argent favorable augmentant. une la de retomber et les l'Etat je préfère perte. l'Etat il doit fait est utilité La La avantageuse augmentant. sa valeur transforme du met en de billon en or marchandise. créanciers perte qui sera réclament se vanter font l'argent. troisième augmentant billon lité perte. moins par mais de se toute présenter quelle de par de celle certains mettre troublera supportée particuliers. dans dans augmentation dans une l'utilité la 3o une l'utilité une est ou son augmentation de la l'or. bénéfice. tout ils qui peuvent vrai qu'ils état lui propose de une le perte proposent à l'Etat Les faire possible. monnayage l'Etat perte demander miques le sera à pourrais être que renvoyée je d'abord monométallistes. se le dans ou une ramènent diminution de l'or dans quantité ou aux relations ou de je reprise n'exposer cette pourrais éconúcelle qui les causer objection d'écus m6nomési donc perte du m'a en de à économistes qui donné observer aux de se système moment faire système l'Etat. quantité s'élève.

Il quantité s'abaisse. l'Etat pourra et régulaDe réalicapitarendra plus la ou dimil'augde plan. en billets la suppression banque. billon la montant double frappe de banque sorte. pour le un par et. bénéfices faut cela. au titre fur de matière rapproche. le Au de son premières l'effet première. ou écus la de concurremment diminution la circulation antérieurs même coup bénéfices aurait celui du de de capitalisés. relèvera Vienne billets concessions. l'Etat il fait doit des de l'or de augmentant l'or marchandise la qui se quantité peuvent ou son se du être utilité transforme billon d'ardi- diminuer pertes considé- éventualité très lourdes présente s'il n'a pas concurremment mis en réserve quatrième. inviter à se banques émettent leurs alors à liquider et frapper des résultat des il billon.46 vantageuse minuant. dans l'utilité dans la retirer moyen l'augmentation de quantité des de ses on l'argent. progrès. en gent rables avec des Il pour faut teur. et par de surcroît procédant un grand consistant des ainsi. à l'expiration d'argent circulation. dans ensuite. ses il pertes En réalisé de papier L'émission commerce appelé celle sous moment propriété échéance en voie de d'un de la des forme où de se en pourra au la or la sa valeur monnaie régulateur. leurs teur la sera. échéance. moins rapproché. absolument il les préparer faut mettre admettre qui la l'Etat dernière des émissions du billon en d'abord. écus. mesure propriété il est produit de proc'est- fabrication produit monnaie. au porde et. si la troisième et antérieurs. fabriqué de priété à-dire seulement le billet mais qui banque représente . représentatifs pas ou ce dès chez et de que les la monnaie billets de banque n'est des socialistes fixes effets de ont c'est portefeuille des circulants matières se crée mobilisation capitaux de terres capitaux les existant entrepreneurs fabriqués. est un titre que d'un un titre vendu. qu'il de dans la l'argent un quantité avenir ou avec dans en l'utilité couvrant à l'abri partie billets de ces de pertes mon à vue. liser son moins nution mentation l'or. sera des la obtenu bénéfices valeur alors. il est à son non Alors un de produits il et à commerce.

toute de Seulement. ne pourrait un gré autre ou de si l'opération se procurer Et. à celle écus à et d'éviter une somme L'Etat billets retrait en des aux crise ni des le l'émission à de peu. de roulement je la partie qui la production son Dans de la ces billets fonds conde industrielle à ces n'hésite ne vie ne pouvant emprunte émissions pas se à répéter liquider ne sont s'arrêter. l'émission de a banque permettre eu aussi capitaux effet disponibles d'augmenter une métallique. épargnes compte. papier y aurait ajoutant remplaçait égale grande casion frappera circulation billets épargnes monétaire Comme gent naie ciale se destiné une actuellement à disparaitre crise de sans cet égale de et de ces manière et. aucune financière est facile de n'aura le comprendre. de produit. capitalistes propriété du de Et les il faut créateurs capital à trois grâce en les banque reconstituent de billets aux pour en à la monnaie fixe. première si billets on de matière conséquent. capital dans circulant les comme l'escompte intérêt. une La ocne circulation papier le i. d'épargnes Il faut portant émissions sont en de fixés. de la Il servent feuilles titres fasse en de au moyennant pas du soient tout que suspension économique. comme. des d'argent exceptionnelle. réelle fera des ces et l'Etat. de capitaliser bénéfices. se feront nouvelles ni il peu permettre former. les émissions ditions. de force. baisse quantité unique. faut de de pas que les liquidables. qui il du n'a ont faut crédit pas eu de la certaine Si par donc une des offre effectués été que audes à l'esseules'importeles se titres monnaie. aux se banque. et commerciale devrait que que absolument de que propriété ces titres fabriquer liquider. ment mobiliser de de monnaie monnaie pour dépôts nouvelles Mais effet elle en de pas de métal. torisées. émissions agricole. bénéfices. circons- . écus d'ailleurs pour emploi inconvénient. les renouvelée. quantité quantité on quantité prix. caisse si les l'armonspé- marchandise à sa sera valeur chargée à sa valeur nominale.47 pourrait n'était d'autre par pas venir au remboursement. revendant achetant l'argent Une et. vue moyen dépôts mois. lieu. l'entrepreneur pour devait banque. banque. ainsi.

au moelleux vite j'espère pour gazons retourner que veulent à la des ou si quelbien circuétudes économistes avec attention indépendant j'ai tirer consacrés parti sera pour plus métallique la fiduciaire de en théorie monnaie moins re- . hasard. billets bénéfice à 4 en Que. sa frais les promenade. se entier. partie d'être on de pourra la dette parlé trouver publique. soi y a quand un résultat une Ce on fût inonsont est à se de et la caisse confondre liquider caisse de un d'amortissement. ombrages. qu'à l'Union trompant dissoudre de ceux qui misérablement y voyaient espévoie à elle presqui. tels des sont membres les de d'intérêts ans. de 10 Supposons l'Etat soit liard fasse milliard lions. émette de 100 mil là le aussi. pourrait-elle que. sation notre l'escompte. rationnel. qu'aux du s'il bénéfice qui illimité réserver pour spéculateurs monnayage réforme la de notre de la système valeur la d'une monétaire de la par monnaie. marécages monétaire législation sans le me résigne même un un système aveugle donc où monétaire. faire. capitalisés 5 milliard obtenu? dation des sage. remuent l'argent? Ainsi. se pour 1 moyen d'amorspéavec 1 mild'écus 100 millions d'amortir ce pas l'argent. Que composés faudrait-il ans. il ne se permettraient pour produisit de pour que à 100 l'Etat a à démonétiser généralement chances Et le pas bien plutôt reprise mieux. à l'examen si et semble les dans la système par suppression partie que j'avais de la amortissement avantages de en moins la du Conférence Un l'heure tel plan soumis internationale pas à espérer. et première Je au moment vouloir. ouvert mémoires et la et sans le retomber le gâchis. latine toutes étape monétaire succès qu'il est en une universelle. savoir dans arrivé les et d'esprit les et par quitterait les fondrières. n'est on cela de- l'exécutait d'autant voir rances de voir avait que dans à de parmi ques lire lation ultérieures. comme à de plus Mais et que l'unification notre atteint.48 tances tir ciale la une sont notable dont il vient favorables. d'or d'ici obligeant que ne vaudrait-il à amener l'Etat la l'on de banque. du la régularide à variation de crédit réforme crédit dette fictif publique.

chercher) et certains de l'échange dans leur le la méthode moyen de de d'ici. à Lausanne 4 . à la non tenant monnaie. III Contribution depuis la suspension à l'étude de la des variation des écus des prix d'argent 1. En vertu de 1 Mémoire (séance du lu à la Société 3 juin vaudoise des Sciences naturelles. à la bonne hausse dans baisse cas. tité lation moyenne Mais ici de billon pour l'aurais à remettre valeur des une à chercher dans au niveau la géométrique se présentait valeurs première marchandises. surplus les quels res on et on ne avant longtemps Bien doit de pas entendu. des et générale indications la marche en s'avançant sinon de production par du trouvera. frappe Pour monnaie par étude pratique sultat fier de la achever auquel mathématique.-19nouvelée mathématique. grâce on le ne & l'emploi trouvera de de pas supprimer des prix. théorique de mon cette d'exposer j'ai été dans conduit j'aurais le en eu de dernier quelque le désir détail sorte. application Le de la méthode aux Jevons méthode circonstances seulement. de par le système malgré de moi mon compléter une actuelles. par Jevons. de valeur d'or employée actuellement de la des monnaie de on ré- étude le but m'obligeait de la cette l'a vu. un exclusivement sont élément une essentiel circonstances de confusion de spéciales et de cause plus à la poursuite l'équilibre économique. voie ouverte même par analogue. moins ceux quelque ces méthode supprimer à des mouvements relatives trouble et qui. nécessaimais Cournot par de la méthode (ce qu'au tous les- moyen mouvements constituent. application. difficulté. à modisa proet la quancircude la de légèrement à chercher par la Jevoris de la la emploie monnaie méthode duite variation des mines découverte en régulateur ramener la je Californie l'Australie.

d'un de prendre il me l'année et. le Dr Alfred Simon est devenu. lors. de difficulté huit assez haute des voir hausse années nature Réduite première de en est exactement en six au 1873 années moins générale se et période basse elle le permettre baisse ou phénomène poursuivie l'Union propose sont j'ai chez Simon. à m'arrêter. les n'examinerai i860. de et suivre élèves beaucoup le les de recherche première d'intelligence de mécanisme marchandises prix. de 1869-78 faire par compte événements qu'en quant cette 1885. et. en ligne levons 1841-50 ici. à politiques. dessiner des Il ainsi ment Belgique. période flux 1878.m sai théorie pour des riodes deux sait trop nous être pouvait pas paru la une marée 1879-84. aurait dt1 prendre. il a pris je devais côté. que et 1851-60. depuis de la Statistique à Berne. Ainsi.62. commerciale. et fédéral Simon m'en des mémoire cantonal staac- tistique. chargeai se au très procurer bureau de à ce fût que la recherche. même périodes difficile troublée ne sommes de les raisons de la marée les je et économique. quant pour avec à la 1879-88. trouvé Alfred volonté. Or. ces Je pays tout Ayant Droit. tentatives lés pour la de un prix. de et pourrait soit s'est a bonne le M. l'autre. soit à de sa au Berne. suffisante d'une et constitue reflux. Pour deux péles parais1870. l'espace première aux encore marée période de d'une l'application de temps forcément embrasser. quitté suivante à la suite consciencieusement le et résultat qu'on par la tâche transmis lettre accompagnée du présent tableaux planche trouvera 1 M. l'opération dont il l'effectuer des statistiques de bureau M. en' année Mais Suisse. me qui d'abord. à moi. travail. y aurait limitée dans un à la chacun Suisse. Chef du Bureau fédéral . je le concurremlatine de mieux songé un France. composant Grèce. devait qu'elle ne m'a 1871- comparer. deux périodes point Quant et entrer les encore incomplète Toutefois. faire des outilà pourde Bernois lui expliquai sur mes 1. auprès pareil intérêt période des Italie de ceux pays et de évident 1871-84.

Le travail dont vous avez bien voulu me chargerest Il comprend: annuel» durant entrant prises ales prix terminé. la publication été gracieusement accora eu la bonté de me d'adresser de ma gra- la copie de ces documents. faire ici faire m'ayant du Bureau. je tes ai trouvés 8ti$ches Jahrbuch vom fûr den Kanton Bèrn. à MM. M. dée. je les ai Pour remplacés par les moyennes 1872 et 1874. de Steiger et Muhlemann Je me permets l'expression titude.51 le 24 avril 18M. Steiger. de vous l'envoyer. le un TABLEAU des 1871-1884 1878 Berne: 2° durant la un la TABLEAU période et II des Rapport* aux des et des et 1879-1884 Moyeaznes des prix de 20 marchandises la période de l. Berne. années Pour blication M. Les prix de la viande pendant 1873 ne se trouvant l'année pas dans le Jahrbuch.es période» sur le marché moyenne» moyen» ales prix annuel» êunrtmt de eat période PLANCHE Moyennes donnant ci-dessus géométriques les courbes rapports 3° une tion des DE figures et Moyennes de variaêe va- de Berne de l'escompte à la Banque cantonale de France durant la période et à la Banque Voici comment les prix contenus dans je me suis procuré de mes deux tableaux de le premier et qui sont les éléments riation tout le calcul les années dans le Btati1871-1877. herausgegeben statistische kantonalen Bureau. . de les années 1878-1883. et je m'empresse Prix moyen. Mühlemann. les documents manuscrits qui de statistique et qui Cette autorisation secrétaire doivent se trouvent pour servir prochaine. j'ai sollicité l'autorisation de conau Bureau sulter cantonal Directeur de l'Intérieur. Monsieur. du Jahrbuch n'a pas arithmétiques relativement encore été des prix des deux Rapports du Taux et les courbes la puauxquelles de faite.

le seigle. l'assurance de mes sentiments Monsieur. dont pour j'ai le taux trouvé j'ai moyennes dû. pour pour viande. dans obtient ces se trouvent Rédactions elles ont hebdomadaires. pour les le pour froment. livres et l'épeautre les 200 se rapportent et l'avoine. der statistique ai calculés mêmes c'est-à-dire Stadt Bern. renant de boulanindiqués les Bureau cantonal des prix moyennes gers. pour les 50 5 litres. à brûler. le le pain. Je crois tous le 100 de ces maldre devoir prix. Intelligenzblatt dans également avec l'année pas les un lesquels les laquelle 1884. kilogramme. II se trouve au malheureusement. Veuillez respectueux de de Berne. Pour certain nombre me les l'année Mûhlemann a approximativement. trouvent statistique par M.52 Enfin. point ne l'est de pas vue de moins l'espace au d'après de point a pu ce qui temps de vue précède. n'ayant moi-même aux Berner trois pour pas l'année encore en recourant bernois Bernerpost. calculé aux les le Bureau prix cantonal moyens. les de mis prix ces à ma journaux Stadtblatt. les suivantes pour l'orge les le les kilogrammes 15 litres pour la le viertel ou le le lard. cet l'indication en raison lesJahresvariations établissement. kilogrammes. de l'escompte dans de ses à la Banque cantonale berichte fréquentes. Je de les prix du remercie l'obligeance de se 1884. de Ce 150 indiquer sont litres. sources que je de les lui. trois journaux disposition Les Le collections pain ne de tournis 1884. en 12 catégories Jevons opérer marchan- réparties . trois en journaux. enfin qne. du sur nombre 39 qu'innotre des complète application marchandises dises considérées. les les mesures auxquelles pour le et deux saindoux oeufs. Alfred SINON. embrassé. dévoués. la livre pour la paille. stud. pommes 100 moule Je livres ou noterai de ou les terre. ou les les le le demi-kilogramme. jur. et bien annuelles. les 10 pièces foin le et bois 3 stères. beurre. livres ou ou quart. des prendre agréer.

beurre XII. Seigle. 13. 2. 8 catégories pain 5. Chanvre 26. 9. 1. 31. Bœuf. paille. Huile de 10. Hêtre. Plomb. 29. VIII. 11. Orge. 25. II. 28. 2. VIII. Froment. Thé. Trèfle. Indiga Pernam. VII. Mouton. Viande 11. 8. Porc. Argent. Lin. Coton 19. Fonte. Céréales de 20. Lard de terre blanches. Sucre.53 I. blanc. 6. Beurre. Huites Cuirs 13. et de Bois et VI. 17. 5. 4. VI. Avoine. l'équivalent VIII. palme. catégorie de à brûler avons suppléer catégorie construction. Bœuf. Coton 15. Etain. I. Avoine. Seigle. IX. 14. Huile Peaux. IV. Fer. Cuivre. 10. quant à nous. Saindoux. Pois. Eau-de-vie. bis-blanc. Bois de campêche. Soie. Coton Surat Laine. IV. 30. et Beurre coloniales. pu en et opérer. Paille. 1. II. Paille. X. trèfle sa sa et catégorie paille notre V. 111. 32. Nous . Nos terre devons que 17. Blé. Hautes-Terres. Pain Mouton. Pommes Céréales ne de de sont notre catégorie peut en li brûler catégories que deux de Foin et sont nos Viande XI. Foin. sa l'équivalent VII. Fer-blanc. 22. V. Textiles Céréales 27. et la Sapin. III. 18. 8. 12. Suifs. lin Cuirs 3. 24. Fèves. Bois est catégorie X. que sur 20 marchan- dises Epeautre. 23. Et nous n'avons réparties Céréales 4. 9. Denrées 39. XI. 6. 7. Orge. -36. et peaux Bois de Matières Coton: 18. Œufs Pommes rouges. 34. 21. pain catégorie et Viande III. Beurre beurre. Bois deux ne Foin. 37. 38. l'équivalent catégories II. 15. VI. Foin. 20. IX. tinctoriales 16. 16. 33. Poivre. Pommes de terre VII. de 12. Métaux 7. construetion 14. Viande 35. V. Veau Pain 3. 19.

une Cette sur le phénomène il ne faut pas social attacher de la à la marée théorie n'y de apparaît la marée économique exagérée. Denrées l'Argent. plus que et les d'une succession de alternance industrielle périodes commerciale du deux et stagnation Chez incontestable. empruntées supplier-les de la statistique si des marchandises occasion enfin.-Mplus en les que moins Matières lui le Saindoux. courbe l'escompte d'activité des Sa de courbe d'Angleterre en 1847 basse. pour à côté qu'ils la de nous pratique stamarsont ration- à ces Bureaux de loin. les Textiles 20 à cette 30 mais Cuirs et les nous et avons peaux. desquels grande. dissimulée naturels entièrement à chacune propres d'abord. communs sur mauvaises dans principales non des étant produits et des substances alimenmais l'influence il est phénomènes ëti cachée phénomèeffet. Ces des quantités correspondant pour éléments l'économie politique marchandises et constituant agricoles ou que. encore de statistique et et les les Œufs. Il nous Huiles. à ou la Banque haute. de de Jevons. Nos taires produits des de bonnes prévoir la et. plus qui rales dix fait et raît de un ans. d'une périodes fait fort importance marée se points moment n'arrivent-elles du ni surtout fait que reflux pas marées lui attribuerune sentir autres. tinctoriales. prix. ce qui facile des industriels. des en la quantité récoltes nos résultats. économique. prix d'organiser des autres population statistique autant que à ces tenter statistiques c'est-dire poussent tistique chandises indispensables nelle. plus ou rigueur beaucoup Les moins crises génétous Mais d'activité pataux périodes deux et en pério1862. de les le évidemment sur certains sont bien hautes de et la certains le marquent peut-être non exactement ou basses. Et pas. des doit l'action C'est. les de saisis coloniales. de la Coton. les le Lard Métaux. les le prix est très l'action sociaux et nes arrive. de marée ou stagnation générale marée variation prix s'élève et s'abaisse . à toutes presque marchandises par d'elles. Sans doute. possible. des et en accuse en 1857. le faudrait catégories.

saindoux. au être contraire tentés social dans croissant. et du de tous seigle. de élevés. à la accusent et en et Banque deux en 1878. de se dans celles de de n'être variation plus que pas frappé des ce prix de la décroissance rant ment les la période décroissant alternatives du- mouveà travers retrouve. ou de et générale particulières de le mouvement se qui marchandises. courbes nous où' moins de les de variation deux Berne l'escompte France en marée d'élévation cantonale périodes et une Banque marée d'activité période mouvement s'aperçoit bes de 1871-1873 basse. Mais retrouve sont des Chez d'élévation plus. et.55 exactement et d'abaissement dans toutes de courbes et ou de à . avons Quoi phénous naturel. pommes terre. Cela dit. les prix récoltes. stagnation correspondant ni dans les de courbe ce en aucun ne d'abaissement qui ni sont dans des la courcourbe en cette de ceux lard et des courbes prix par générale particulières marchandises. et et 1877 surtout sensiblement ce qu'à suite 1876 mouvement probablement sont du époque. mauvaises de l'orge 1877. de moyenne en or de des marchandises diminution cette apporter? de la raréfaction baisse Selon des prix? Et quel remède générale les bimétavilistes. 1882. pour y remédier. les qui courbes offrent donc nomène trouvons particulières. s'élève est dû à par variations Cette mais générale. y il . c'est-à-dire i à 0. de de la courbe et courbe et de à un de et le croire non cas plus présent l'exception mouvement que nous impossible générale cela d'autant générale baisse. elle vient exclusivede la monnaie.9327. la période 1871-78 D'où doit-on ment vient que nous ou de constatons une des prix à la période 1879-84. presque de la Nous affaire qu'il ici en hausse toutes viande pouvons à un soit. notamment du la viande. il est de pourtant notre 1879-1884.de la aux mêmes de les prix du la époques courbe courbes par taux groupes de de haute.

de points Journal brochure j'y sans crois générale monnaie. seule agricole. de l'industrie. in Deutschland. pourraient l'action n'est-ce cette légisà qui me a empêché progrès dirai-je procurer de la pas qui et dans valeur de serait économique pour ce marchandise nous cette pas eu monnaie? avons concerne. baisse de commercial m'accorderont se nous plus celui soit pas trouvé la Je le un cette article par numéro M. cause industriel ces que monnaie Messieurs ce entre cependant étendu part. dans remonter d'écus la à leur à remettre la circulation formule . voies etc. de les pour quant ces moins à l'un à deux réserve à l'autre avec pas progrès bonne est la bien certainement. de lieu de deux et la la d'y du l'ouverture remédier la frappe illimitée vient des des écus progrès des de Suez.56 faut des et reprendre monométallismes. moi. double intitulé de de de Laveleye mars M. y réfléchis. mesure de dont publié dans et un Plus m'associer de que la raréfaction et la vue. a pas trouvera dans crise sous du remarquables essais récemment contraction rubrique des Correspondance Economistes. ment n'a frappe blement rybde quantité fisante Cette serait en artificiellede reprendre vraisemblade Chala et sufl'or qui la diminution lieu naturellement des écus la mais illimitée substituer Scylla de pour quantité donnée par ces faire hausse c'est d'argent les d'argent tomber la remettre strictement prix circulation écus nécessaire niveau. Mais fâcheux progrès-ne car marchandise celui marchandise monnaie détriment bimétallistes. de et Au l'agriculture moyens etc. monétaire. qui aurions complètement la à cela nos avantages de prix au der lateur la cette en grand les de satisfaire et besoins des d'éviter marchandises baisse qui générale s'est produite demandu des des autres entrepreneurs. nous et n'est ce baisse Et. des et pour prix que une qu'il jusqu'à deux n'a le monométallistes. à de la tous de précisément du cas.. Wsehrungsfrage suis tenté. transport. pas extension En un de moyen la rareté ce d'argent. 1885 Nasse: je ou et de il n'y On thèse La dire la baisse développement du par canal aucune expositions parus monétaire. d'argent..

suffisamment ce ap- Ainsi. à que. Malarce: et monde Il y aurait qu'il serait proximative. dans le calcul. la diminution il est métallique latine égal et il suivante de Etats à 1882 M.57 m/a' Dans cette formule. 1 Il sera que supposons pour un instant comme au lieu d'être écourtées démontré dans la Théorie des billets les deux elles compériodes le sont l'une et de la Monnaie de banque ce qui est fait pas intervenir le montant ici. de le dénominateur moyenne à 0. fiduciaire est égal des à Q' des est 4 prix ~0~J des V c' d' re- présente monnaie naie l'Union la manière marchandises totale circulation tire ce chiffre dans et mesures à ce qu'il la de en mondans de pudes sem- la quantité en Je actuellement 10 milliards. qui se rapportent.9327. dans le tjas présent: au courant. du A. contrairement en circulation ne doit . lieu de le mettre et de le maintenir de faire d'une façon très possible On aurait donc. renseignements Monnaies. parées. contenus poids blication divers ble.

très calcul. Cette telles au tandis vraisemblable à remettre plus même données loin de faible. pour de de in et ne la éclairés un cela. Mon de intention à à la Société M. de de sentir. latine. des Bien concurrence même nouveaux temps la produits production besoins normal la ou ne veux conclusion et pas se faisaient quantité à en pas retirer avoir précise incertaines. l'Introduction . question ouvrage approfondir grand peuvent. Currency le sera mémoire d'une et traduction celui-ci et du ceux tiendront c'est l'hospitalité vivement. par hypochacun somme que moment que qu'en dans de la lieu marée d'être écoen assez s'applilatine totale une les considérées. qui avec dans voudront le engage moins. trop serais des sans évidemment là: je ne me trop permis communiquer travail. méthode. nomique nombre nombreuses quer au marché de très fussent que bien les évidemment marchandises de variées Berne. moi. un L'ouvrage n'a d'ici à pas quelque lieu pourquoi Je n'en à je et l'ai vaudoise à dit. expérimentés d'observations leur fournir. s'ils Ils le Bulletin. méthode cette ensemble je dois de suffisantes avec modèle de été l'expopratique Jevons traduit temps. insuffisantet et assez de ce fussent de étendu il résulterait de monnaie de Etats manquerait actuellement 720 de millions l'Union circulation d'argent l'Union répartir somme divers d'eux est très d'écus proportionnellement de diverses d'Amérique de l'or se à saquote-partdeslOmilliards forte à des où la cause de circonstances survenue ralentissait Il est régulateur beaucoup de sur fonder. trouveront plus Jevons. Etats notre m'adresser. jusqu'à je réclame pas la soin de cet l'Ediun sition de Jevons. and peut-être Finance. Simon est. pas Investigations en Mon certain en leur français dernier point faveur et à de bien lire. de écopriant naturelles tout dans et les spécial. billon serait l'air circulation Mais je une limitées même Sciences un motif thèse.58 l'autre. nomistes de et m'aider décisives théorique l'application l'Union et quelques en les satisticiens à compléter et. calcul eût qu'il en nature que été le de la durée d'une au spéciale. au à toute à la dans à lieu l'Union quantité latine entre pour monnaie.

attendre .@0 teur thode l'indication de Jevons de très par nombreux Giffen. Il ne m'a pas été possible tous ces qu'aucun de la proportionnalité fondée longtemps toute travaux de leurs mais. à là méGosehen. J. la faire pour je n'ai pas cru devoir et pour la publier. Martini Gibbs.-B. de prendre comme n'était des valeurs j'ai en aux travaux Ellis. auteurs Chevassus encore tout lieu et Edgeworth. Sidgwick. connaissance d'être du sur possession rarexés principe est lequel plus ma critique. consacrés PatterÏon. due assuré MM. Cork.

Prix moyens durant annuels les périodes durant la période 1871-1878 1871-1884 et Moyennes des prix et 1879-1884. .TABLEAU I.

des prix Rapports durant des prix moyens annuels durant la période 1871-1884 aux moyenne la période 1871-1878 et Moyennes géométriques de ces rapports.TABLEAU II. .

.

IDE.THÉORIE DE LA MONNAIE (1886) (planches Il.) . IV et V.

.

Au moment où j'achève l'impression de mon opuscule. l'a très « I have been heureusement formulée en m'écrivant ces lignes particularly interested in your suggestion of billon régulateur. je répète que je fais volontiers bon marché de ma combinaison statistique pour ne m'attacher sérieusement 4d'à ma conclusion économique telle qu'un de mes correspondants anglais. instead of allowing it tn vary hap-hazard as at present. s'en affranchirait. sortirait peut-être la notion d'un système susceptible d'être mis immédiatement en pratique. 1 have no doubt that a vast social improvement will some day be brought about by regulating the standard of value. de la réfutation même qui serait faite de cette ébauche. pratiqué dans les conditions de mon quadrige monétaire. en effectuant cette publication. celle qui a pour titre Desiderata statistiques. je reçois la première partie d'un travail considérable dans 5 . beaucoup plus si l'on me montre un système encore meilleur. en juin et juillet de cette année. défini. dans un moment où j'espérais pouvoir assister à une réunion de statisticiens et d'économistes parmi lesquels se seraient trouvés quelques-uns des hommes les plus compétents du monde entier en matière de monnaie. de la discussion. ce me semble. Il m'avait semblé que je devais soumettre à de telles autorités un mode précis.. de régularisation de la variation de valeur de la monnaie. de la critique. et que.Aneurin Williams. je suis prêt à m'y rallier. M. Mais. » « Régler la valeur de l'étalon monétaire au lieu de la laisser varier au hasard tout est là Le monométallisme s'abandonne entièrement au hasard le bimétallisme s'y soustrait déjà tant soit peu le système de la monnaie d'or avec billon d'argent régulateur. quelque imparfait qu'il pût être. venant d'un économiste qui n'est pas statisticien.L'introduction qui suit expliquera comment j'ai été amené à rédiger les deux premières parties de cette Théorie de la monnaie. Un dernier mot. J'ai écrit la troisième. Cette occasion m'ayant manqué. celles qui sont intitulées Exposition des principes et Critique des systèmes. j'ai cru devoir faire part de mon idée au public d'hommes de science et de professeurs dont l'attention et la bienveillance m'ort encouragé jusqu'ici.

étude. und de). expose dans § II de les de raison ici plus la professeur la mes 1ro même d'économie théorie de politique la valeur et que qu'on Théorie ému j'y suis m'apà d'Innsbruck. Grenznutzen beginnen dass die Theorie Tauschwerteine Wert starke doch gesetze Bürgschaft mehr als verwerten liegen. de Braunschweig. à l'élaboration dit der ein zum sollte M.daraus Eléments Lausanne. seulement mais pour ma dernières la manière d'une parce profonde nommé. wie fremden unseren gleichzeitig Nationen. pure politique de la riùhesse sociales. 5 De la naturc de la richesse Evreux. vom subjektiven dass sie Le la ein eine müssige unserer Gedankenspielerei. . de 5. il se sera Quand l'absence il reconnaîtra combien d'une mention du une lacune auteur constitue dans sa regrettable des menschlichen Handeln. Wissenschaft n'est in autre ist?1 chose seine de que » fruchtbares de Fundament M. d'économie 1874-1877. je vivement dont trouvera de non la monnaie. die neue Denker Pierson. E. menschliches Verkehrs.' Nationolôkonomie und Statistik. proprier avec la observation qu'elle et désire entièrement ainsi qu'avec conviction véritable la plus pensée « In a présidé sehen wir. 1854. et Gossen Utility ou ma Jevons qui intensité elle-même.66 lequel l'Université j'ai exposée M. du à que dernier cela avec abgebrochen le Final besoin près la Degree wird of letzten 3. Theonj of Political Economy. de Bœhm-Bawerk. renseigné nom et du livre de cet Théorie 3 The de la valeur. die ein Lehre zu origiriellsten Jevons. 1883. 1831. quantité. rareté* comme se confond qu'elle rareté conçue que par une grandeur Walras l'utilité la définissait la coexistence A. F. 1886. 1871. évidemment l'existence de Gossen. mathématique. M. il y a cinquante-cinq limitation dans la des druek aus den Jahrbiichern Bd. in ou de dent le Grenznutzen des Genusses Bœhm-Bawerk Augeaxblick yfierth de des Grosse avelclrern Atoms que mon Bereitunp 2. Aufbau hierin seiner Art. LauThéorie mathématique et de l'origine de la valeur. XIII. ou Théorie de la richesse sociale. Jena. sanne. moi-même résumée au et à aussi y dont cause en insister la qui Tagen. verschiedensten jeder der nicht in Walras. N.-A. mon et de père la satisfait est telle ans. vom ein précédents partie lignes si de ouvrages la présente m'ont flatteuse que s'accorde intime de cette de Bœhm-Bawerk. 2 Gesetzo fît. de)' Entmickelung fliessenden Regela fur Boehm-Bawerk ignore à cet égard. London.

Wien. Paris. 4 et Henry de Sidgwick Londres. Vienne. Grondbeginselen 4 Economies der Staat'lmijhoudkunde. 1883. le profesM.ondon. cités Alfred seur Révd d'Utrecht. Francis logie pellier. 1874. de qu'il la valeur très est. Menger'. 1884. 1874. Menger.-H. Antonelli11. le Wilhelm Comme chacun usent autres. présidentde professeur Ph. F. le le professeur H. Gossen me range uns. Leyde. J. politique. 3 Leerboeck der 3taatshuisho-xdkunde. Volkswirthsclutfttlehre. de originaux. of Political on the Mallwmaties c Malhemalical An Essay Pèychics. ces sur derce des de et comme parmi mathématique. M. Hanovre. de Bourouill7. D. Les ordinaire. ceux-là. divers. Wicksteed. les suivis professeurs M. de faire dans reposer D. écomon nomistes père Bawerk se servent et à sa du M.4. le général ou BœhmBawerk. Boehm-Bawerk. Capitolo 1885. A. 1884. le professeur M. economia politica. des wirthscliaftlichen den und die Ueber Ursprung Werthes. Deél. LL. seulement professeur Wieser professeur de Pierson3. de BœhmJevons. Greven. niers sujet! rapports mais Je une discussion s'agit d'étudier les rapports essentiellement quantitatifs sont 1 amndsâtee der Volkawio·th. le Marshall H. procèdent comme est de du à crois. encore de F.-B. Begrûndung »tatematica Pisa. to the Moral Sciences. M. est pays cette font. Dr G. primo Mathematische 11 Sulla teoria Concetto di utilità. of Induslry. 5 Melhods of'Ethics. d'écononeie 1883.scha. par le M. Haarlem. M..'tslelare. 1886. mais d'Amsterdam. MM. 1884. du A. de Technode MontM. Edgeworth d'Aulnis de Foxwell. London. et M.-G.-S. que que. le système de l'échange le professeur s. l'Institut Walker D. ie N. le professeur Launhardt dit M. Leipzig. der della der Application van of eene proeve theoretlsefia Slaata- Economy. ». de Gide9. M. Haarlem.. London. M. London. Cambridge. Leiden. l.-B. P. bien très idée vrai d'ailleurs que 0: 'des esprits à l'heure des lois non M. New-York. langage Dieu quant ne Les M. 7 Het Inkomen liuislioudkundÉ. s. Wien. plaise à moi. 1881. 8 Political 0 Principes Maatschappij.-67Il des sur Ainsi Carl gue.-Y. de manière langage comme Je j'élève lorsqu'il comme Charles !0. Druk. Hauptgesetze Eerste Tweede 1881. de Pra- connaissance. ces comme le Massachusetts8. . tout à ma de s'efforcent.

l'heure comme de preuve jeu ». Quand théorie connaîtrons connu de pure la théorie nisme. le sûr céderont pays qu'un moyen quelconque. la et est cas il automoteur gouverner parti ne qui nous par dans savent ne nous et l'Etat dispensés des interminable intervenir laisser ranger et des tout et faire à des l'individu théories démarcation et devoirs et progrès pourrons principe. notre théorie de une un L'essentiel de la jour forte simple politique pas décisive? la nous en qu'une et se école de l'échange constituer. la théorie mais s'il de évidemment pour n'est nous. Quand la production en elle nos est pas tout. il capitalisation. raisonnement plus comnlète. currence nous appliquée. et a. En que d'esprit. jusqu'ici. de rationnellement entre de l'Etat la les dans la ligne les droits la En théorie. jective toute actuelle en fait les pour collègues prennent personnes et de d'amener. le plan de lumière de la normale verrons sante nos pratique. de progrès social et appliquée. plus nement fer de sur le exacte. en ceux au chemin de mes d'un qu'il viendra la sur école en le comme de fer. voyages. aurons et quoi de leur de devoirs les catégories Ce production fait de pure tracé la à répartition comme est d'une la richesse. jusqu'à et Alors. de nous organisation richesse. . se refuser répartition organisation et au xxc doit siècle. nombre suis on en avaient reconnaissant soin dans monter à confrères véhicule s'agit où place terrain tend effet. lutte faire que nous traceront l'individu relatives n'est industriel. encore en saurons et sa la que savent si matière mécacon- imparfaitement d'échange. est nous satisfaiAlors. un mécanisme faut de socialistes économistes partout et et droits toutes de en la fait et aider prendre qui et exactement autorégulateur marche. valeur angulaire ainsi. pas « il y a là. supériorité je sais les à chemin beaucoup Mais à apprendre personnes autrefois et je et répugnance de ne qui ces peut gens plus mathématiques. pour de la sur les mathématique plus ce claire permet et plus la une rapide analyse que du que le bien raisonde ordinaire la diligence ont dernier. de et de production quel dans point quels serons fastidieuse à tout propos en qui. anciens aux de locomotion est valeur jour à complètement se forme or cette et de la pierre en est la nouveaux. pourront enfants petits-enfants.68 valeur. Mais fait subde l'économie n'est-elle de science science est bien la à sociale lumière fond la le libre naturelle. la clairement et en quoi ou actuelle être défectueuse modifiée. nous nouveau jour d'explorer modes de coloniser.

une de théorie la efforcé de la générale concurrence. d'abord appliquée. de cette détermination lors. la le De rareté régime à 1877. de son la nouvelle donc mon- m'intéresse et se de en de son prête mon double à cause encore plus imporparce applime dis de la que expéheumoyen actualité à une système une. de sous déduire prix rente de une dans la propriété. monnaie. décisives pure. VinU nos des d'une prix circulation. chemins impôts bouleverse des les de unes de tout mesures après de durant tout fer tout le xixe. et Si nous pratiquement ensuite principes serviraient à résoudre . ditions commerce. l'économie et réformes élaborer propriété. Je en il est définitive. économiques science et et hommes laquelle de l'école hommes soi-disant étions assez au rimentale reux de pour principes tâtonnent théoriquement ces à plaisir. de la de qui des nous trouve mines. la de d'une j'ai libre Depuis de la vue loi tâché successivement démonstration une société et des théorie une à théorie de en détermination plus-value théorie de en question de la loi rigoureuse progressive. prudentes les condu l'assuun d'un de- conservatisme puis des les billets consommation. à tort à les de l'association. rance. dois déclarer totale en mes suis ce yeux. l'impôt. jusqu'aux qui Pavons tout des été excellent. la économistes Mais soit pure et qui qui travaillent. des propres premières d'économie question peut-être.69 à être ballotés. la et fois progressisme et et ils seront prendre hardies réformer. de de autres. et de l'émission à à travers. comme qu'elle dégager tout science méthode empithéorie des prix de des de nouvelle la conception. qu'elle science je mienne. est politique l'oeuvre saurais ni à d'au- économiques est de le point M. de la spéculation. je décore à me de philosophie moment qu'un de la du plat déduire titre et de stérile de expérimentale risme. Ainsi. comme béat monopoles de banque brouillon à même en légales du de la vue de crédit. plus et des politique qui et sur d'Etat se monnaie La de proen portionnalité vue naie tance qu'elle cations « Voivri. démonstration la quantité de à un la rigoureuse de monnaie. vue des de idée élaborer politique en conception que cette politique ensuite pure en vue de l'éco- l'économie telle de départ. de l'industrie. nomie appliquée dont affirmer cun cette opposée et de des la l'agriculture. admirable. de la rareté celle Je ne soit qui Bœhm-Bawerk lui et est moi. de la à l'absence se n'est. titre et. présente tête patent questions de hésitent la résoudre nouveaux.

70 théoriquement miques je viens et de pure et sociales parler pratiquement ». par aussi Je tique épuisée (1874-1877) la seconde ma théorie première retardée monnaie. . 1886. sociale ces la et dont de précisément Il l'a été renouma vellement Théorie gager des leur dans mathématique mes lecteurs sur richesse dans repose (1883). a été Le système dans la a été de de la la toutes les autres questions politique pure éconodont polipeu le près d'économie mes Eléments édition exposé dont d'économie est A. ne puis qu'en- à chercher lesquels ouvrages de la la démonstration monnaie que je théorèmes offre Novembre Théorie aujourd'hui.

superposition totale dition bes. d'économie et de la J'avais. du reste. fonctions comment à la comme cette analyse fois.INTRODUCTION à Réponse quelques objections. juillet 1871. une Note valeur marchandise étalon usage fait unique. insérée j'affirmais comment la proportion dans qu'on le Journal pouvait et de du la le Economistes d'une quelles entre étalon limites deux décembre expliquer dans valeur double Théorie manière se analogue maintenait s'établissait constante dans explication le système dans dans marchandises Je du donnais monnaies. . t Bibliothèque 31 mai universelle. notamment franeais Suisse Eléments. cette solidaire. une dans ou la de la un dans Mais. 30e en la déjà circulation en précéerreurs intitulé même sec- métallique. matière demment du Des tion de la système billets des de de liberté divers article un dans d'émission articles sur article cette Les circulation publiés. j'expliquais résultait usage et nouvelle. matière de des billets banque lesquelles peu la (1874). La de sur amené Dans pure professais professé question sont de la monnaie questions et celle d'économie de l'émission politique politique d'opinion. comme dans une monnaie de son dans le système et le premier marchandise était monnaie voie Dans des sur en le 15 */a légal 1876. monétaire banque en fiduciaire. je intitulée la doctrine cette ainsi que du même la monométallisme-or. mathématique bimétallisme insérée aussi 1 Le Travail. de deux la se trouvait rnonnaie leçon intitulée au moyen de d'une d'un de son pas Froblème de deux l'adcour- valeur de laquelle. deux rries appliquée pure m'ont recherches à changer III de d'économie complètement mes Du Éléments numéraire à peu section politique monniaie. doctrine doctrine de dans dans et 2.

En en plus 1884. tiré moyen mais ce point le de en au ce bil- d'argent prix quelle clair de que marchandise? dans n'avais de in courant relisant Finance. une fixité dans distinct à plus on.étalde la celui en ce en que monnaie cons- d'ailleurs nos pièces dans moment. fixe. régularisé franc gulateur. Momzaie conduit auquel le nous publié de actuel d'or de la d'or je fus apec de plus billon frappé de ce que d'argent était. sociale Dans la la l'intervalle et de de la la composition j'avais billet en que toute de et de la le publication mémoire à la et Je de sur Société qui est proban- première Théorie seconde. suivant moire est forment bimétallisme de la Théorie dans ma mathématique Théorie mathématique contenu (1883). volume je crus Investigations Currency . par comment au moyen combiné bimétallique indiquant encore lisme-or divisionnaire. Jevons ne s'agissait demandais l'emprunt du monnaie spécial la définition en billon l'érection billon d'argent plus régulateur. mathématique des dans sciences le même lu 1879 vaudoise contenu nonçais que. tituent et qu'on en fait rapport mouométalliques. Et. Il lon autre lorsque. numéro Je par et par et je le du auquel précisément montrai 1er m'avait celui dans raisonnement avaient sous Revue des ce de choses ametitre droit fût du ré- l'article 1884 l'état décembre que à la international.pourrait d'un avec systéme.72 Journal de en valeur octobre en de mai 188i. du naturelles volume contre élaboré banque. dans l'article inséré la deux fixité étalons obtenir consistant d'argent à fait 5 francs circulation Ces trois analogue d'argent ou études du qu'on intitulé dans de le valeur De même de la fixité recueil l'étalon en grande l'étalon je monétaire. nés dans les le en régulateur définitive. de m'y de formellement émission billets toujours préoccupé le système de ces de questions. Je le que le de rendre du pas 1885. novembre le précédent. un billon tout de la le monom. démontrais aux 1882. faits. franc encore en and au d'or. retirerait le méqui richesse introduirait les intitulé circonstances.

les en des évoluant billets huit étapes du de et en par lesquelles écus 1885. brièvement à celles lu avec soin Théorie des Revue scientifique de ont l'occasion été faites. tracer sur courbe 1871-78. à monnaie de régulateur de la même banque circulation. variations d'argent. pour cela. tions non axe intitulé valeur doise moire depuis qué mon en de or moyen cherchait à tort mesure courbe de pas était précisément mais horizontale. inmarvariafallait d'un verse chandises.ppe juin de mai l'étude des 1885. prix des autres de marchandises l'or la la faire. fra. . pure qu'a En aux de et M. ayant grâce tous sur un sa Les à deux eu 'mission d'hui lesquelles Ce la système chance Adolphe exposé et sociales à la décembre et. je ayant de Coste combattu. profiterai qui qui lui est coin- pour répondre objections Cheysson parfaitement principalement qui m'a mathématicien. dans rapport séance de le de j'ai je à même traits. contemSociété 1885. Alfred vingt marchandises l'affaissement de à la période prises cette calculer par sont 1879-84 Telles j'ai et d'or tout. m'a d'économie de 10 La monnaie et 17 avril politique ci-après courant. intitulé la à la élève. statistique désiré l'ai nait. ouvrge dans dans questions présenté du 16 poraines. la ne à l'étranger. en le juger résumé à la la à grands théorie rattachant. qui l'ont M. des en les en autres des qu'il le le long or. le public son France. aujoi<-=discuté passer M. la courbe le marché pendant M. inaperçu Cheysson dans le de mettre second Paris. il conveil a découlé. cette régularisation communiquai en à la en Simon. le Emile premier passé de la avec rapport bien exactement successivement liberté billon de la théorie et en d'émission d'argent billets de monométallisme-or banque à à :a l'interdiction je résume été pas cl. de suspension même communiavec du prix de la l'aide moyen Berne période et de société j'essayai. et je développai de que naturelles Contribution de je onduler thèse de à dans la la horizontal D'une de des la mémoire de vaule de méprix méthode monnaie variation Société dans sciences Enfin. comme d'où publiée outre.73 la courbe de la du prix courbe et valeur rendre où de moyen du Jevons l'or.

avant toutes les autres un celui un parce point auquel de mon pas Je contradicteur ce que pour prisons. un de laisseraient cette mais écrivain Berlin et propos de que. aggravation'. peut-être comme avec Cette qu'elle vue il relever éminent du tout. Je dernière dit relèverai en dans sa'discussion. d'économie de mon a cru suivre système devoir membre attentivement qui. M. la passer Enfin. difficultés M. Cheysson.Cheysquelque différente. faire la à combattre derniers que observer M. fusse nourriture que moyen je suppose inspecteur dans prescrivisse des chargé collèges.74 pris. d'après les discordances duelles. de donner d'élaborer des tous par quantité moyen. 1 janle . forte mes mieux et de une de tête. fournisseurs Je rapprocherai du que m'a même adressée politique très et me de faim? critique objection cependant de qui de mes selon M. jours est à y ont concouru. ne prix les marchandises insolubles. budget leurs convenances avant. avec leur os. poids me je la et semble. serait réalisée moyenne de raison calcul de géométrique achetant la moyenne Mais dans précisément tous les consommateurs non qui la proportion une formule. en admettant de l'être au elles en la résolues toutes ces des toutes et pour réglé indivimême les une points à une. laisser mes vaude moins drait-il directeurs mourir son peu pensionnaires qui les de genre. essentiels en faisant problème. A ou de sta- B serait Commission internationale 1 J'extrais vier ce résumé du du Journal de la de la séance procés-verhal de M. objection accuse général faut se qui placer chez n'est ici. règlement ou un des certain de pain et de que viande cette l'appétit peu os » trop de Cheysson m'objecterait bien à a l'être un peu de apparemment raison trop en d'accord à la » faible chair mais discrétion plus de ou doué ou et conviendrait mais pour qu'elle « tous de un en serait les consommateurs J'en tombe établissements. un casernes les M. du et qui a touché. la me Revue fait triaussi très mé- mestrielle l'honneur vivement moires. ces première même la constance pour que ont concouru où chair mais éclateraient et d'après en objections ligne. Cheysson du numéro de rapport de statistique Société de Paris contenant de la Société du 16 décembre 1885 (pp.

75 tistique chandises un doute j'enverrai prendre de gner dise et faut la quinine. moins ne de voie me la probable A'ou de plus raison la valeur que à dont que je ce le docteur ou de de milligrammes là de saurait pourtant variation être une de obtenue et c'est par de moyenne de vue qu'il approximative. seraient car. parmi Tableau denrées Renseignements figurent. Prix moyens fourrages. moins il est retranché Sans selon je de point marchanque devrai sulfate soi- régulateur'. ple le prix pain actuelle. aussi que. qui. l'Agriculture. le docteur la différence du il serait de billon prix ajouté moyen ou des mar- à l'autre. les divers procédés C'est suivi malaisé par que moment point examiner méthode l'ensemble vais faire à constitue présent en régulatrice. à l'ordre ce M. récoltes de 74 et à rédaction une 1885. j'ai en moyens que mémoire. un département. 258.. alimentaires. la Suisse et depuis reçu date France agricole de de publication contenant avec des de la 1884. durant au Bureau seud'obtenir de des Il au du des jour ministère Tableaux faut de la période cantonal lement de la prix croire mon de des divers pages même Suisse à Berne. XXII. S. exactement prix comme le d'une plus d'établir à un donné. B. à l'autre. rapportant Lausanne. céréales. de au statistique marché des prix de se y seront final *? point des parallèles ? En prendra-t-on la moyenne statisticien. revenant Rien denrée n'est Cheysson. On peut citer exemquelconque du à l'heure dans varie d'un Paris. . Jahrg. 76 des et lesquels VIII du 77. Vierteljahrschrifl fur VolktwirUchaft. IV. relevées j'en ai de trouvé mais prix de Ces Serait-il aux quand. aux par statistique 75. Berne. un et a fortiori Que serait-ce quartier pour grand pays. qui non. relatifs la Paris juin en rapportaient difficile bien marchées Genève. ? La monnaie d'une façon peu chargée d'une plus Mais ou si j'ai chercher quelques Est-ce régularité ne d'évaluer période un la peu fièvre. principaux et d'en entière? la mise tirer Zurich. moyens tout prix l'année annuels préparés se dernière. Bd. tous ceux l'Union latine? Est-on sùrd'avance pour composent qui que dans Je j'ai les variations le résultat ne voulu suis avoir 1871-1884. Baie.

du « une calcul. tableaux marchandises dont je je de les titre me les leur exactement avais eus suis aurais plus de à évidemment plus à élever multiple? en dernière on saura d'avance. qui sont servi. portent les mêmes tôt des fourrages. à la dignité Or. en 1884. ordinaire de l'Etat Si des que signifient des ou assignée répertoire l'incapacité économique? Mines qu'on d'argent gulateur pourquoi en sait où et général à l'un il de serait étaient les plaisanteries de ses l'école en et orthodoxe toute représentants des dont Ponts ingénieurs du s'être calcul laissé à une circulation Chaussées admettraient-ils par des de chargés de conclure la à injure en il s'agit. On aura un celles et qui soin. accusât pour dans lancer une deux corrompre fierté ? introduction Non. de souffrirait Qu'on y le suffit le détenteurs billon Eh rébien. sur que ma rence. moyens période viande. de vingt et. si elle bien. marchandises pas lieu laquelle d'avance empruntées de se on ». farine. fonctionnaires pas songe sentiment plus bien le à de sacrifice.'76 combustibles. Quelles admettre dent lateur. presque Si je les Ces 80 et 8'1.. de arrêté de produits au moment contre joindre a la etc. des la pain. etc. tous que les l'on corps ne s'adresLe du jour devoir les auu fau- particulier? admis généralement professionnels sont tentation chargés d'en que ne l'honneur qui de la mettre l'Etat hommes dessus de poursuivre aisément faire . au sélection qu'on par à a la conclusion surplus. agricoles de aura a ces produits Le choix il n'y habile se serait ces insinuations de industriels. entière de la un Tableau et pendant du IX pour ans. bien de choix types. conclusion Les dont seront par nombre étant la la Prix dernière de vingt celles disposition. de ce analyse. à cause seront à ce variation Avec une qu'on marchandises statistique vraisemblablement exemple. la sera les aux plus de général. dépen- et définitive sélection se sera habile. certain facile importantes. à éleverà été ou dignité le plus types à seront faire. assignée le jeu du régufaire ressortir la. employés préfé- caractère marchandises dans l'étalon et. au sur matière ou des précautionner arriverait Et. aux pages la des France céréales. publics assurément. annuels.

générale précautions à tout n'a mémoire pas fait. ou l'indigo la dans les la pratique concourant les fer. oui marée soumises doivent on variations écheveau mettre il faut en tirer économique. Walras.77 drait ce fût. moyenne. ou courbe moyenne. d'après de vingt marchandises en Angleterre. évidence de en ces est perturbatrices sécession en 1866 celui certain de et pour phénomène particulières au besoin. mémoire the Currency dans les période The 1782 le autre of of pour dé Prices la la période marée 1782-1865 et. à faire dans ou quatre coefficient met sous après peser tout. lequel marée s'accusent en soubresauts ». du même les peser poids le pain et le fer. C'est un prix écheveau dans il est bien difficile de démêler « la confus. in forth ihe intitulé: and Gold la ascertained 1845-1862. phénomène Social il l'a fait and (1863). coton. Dans M. Variation (1865). la la quelques des M. à surmonter répondre de la que moyenne marchandises justement pain et quelle le l'établissement dises digo cation poids sant de et grande les plumes. si et grosse adoptées moyenne en les marchannon l'incomplid'un clascorà comme et les le fait renoncer à réaliser aucun progrès de quelque genre que marchandises plumes. . un Cheysson consommation. de 1845 à 1854. que les courbes de variation à former non.? yeux de la Société un diagramme variations des l'Economist de Londres. la comme spéculation la bien nombre d'utilité Mais le courbes marchandises de savoir de quantité si. marchandises tionnelles. complication pourrait à faire de on ne peut. les représentant. fait rions Effccls dans the un Value à deux Fall set Et affectées c'est ce circonstances Cheysson dans le à fait Jevons reprises. Mais. d'inégale Grosse On l'établissement songer consommation. on peut de des un prix d'un qui pour faussent le prix les du moyennes. par que Il Value l'a du café. seront le consommation. l'égard des excepl'a A its et Sc- prenant. fait of pour intitulé since deux cas. les y aurait-il différent en trois marchandises de à la l'établissement catégories de les chacune desquelles respondrait Ici bi. et où brusques économique des influences de guerre de 1873 pour Il certain propres confus.

du portefeuille que à en la la maximum l'encaisse basse commence au ayant commence au maximum minimum lieu courbe la marée est et le flux et est au de minimum l'encaisse la marée lever commence réellement que Une lation en jeu tant de tandis courbe s'abaisser. simple résolue article les ingénieuse de se laFrance trouve intitulé recensements à la suite . est le second terme nécessaire A supposer que l'on sache exactement la circumettre le monde la comment tenir dite. à la dans courbes durant Banque le Temps du la courbe Jacques un de l'escompte a donné. compte proprement circulation de plus en plus ? Ne sait-on fiduciaire qui la supplée les Clearing-Homes. ne joue rôle dans la monnaie que. voir de se pas études et ai qu'aucun qu'il eu. une glais. l'encaisse d'après discerne reflux la Banque le mou- 1847-ÎS85 se le vement que courbe baisser commence la courbe la marée la marée clairement lieu quand à s'aet quand à s'éet a lieu douter la ayant et est portefeuille que à s'élever. la monnaie la connaissance c'est statistique. du tandis d'Angleterre. qu'un 192 millions sur un gnifiant à New-York. d'appoint (en 1883. le régulateur. économique. L'avenir semble moins de 1 pour 1000) préparer le spectacle du la dernière Or et monétaire et 1885. avec fait accusé. prix de la s'est français d'opposer tout nettement ait aux récemment française fait des concorder marchandises. des il « difficultés se trouve insolubles qu'elle dans d'après immédiatement est un » que pas insitotal nous par le m'opd'une Cheysson. qui très de la décadence des métaux précieux perfectionnement Telle pose façon La de M.78 économique statisticien possible contraire. France sur les Puisque comme prix ne se en économique comment ? de pour Angleterre. soit au par andu investigations le les plaisir conclusions les confirmer observation Jevons moyen marée l'économiste de au la courbe mouvement du taux Siegfried graphique de lequel aussi ondulations correspondantes celles de Or février le et de la M. des de deux France de possible. du portefeuil période économique haute est au de et 1er dernier. de 244 milliards. 1878 est crédit. produise son effet autre difficulté qui monétaire. très circulation 1868. sur ce Je sujet de de ne sache des Jevons.

temps. aura à p dans toujours par un l'avenir. quelque en de cette papier l'encaisse et entre = certain = les H'. lieu et du moyen effectué de créra- il y aura de changement selon formule et qui ne suppose que la seule connaissance de p. mener la il que y p' soient. plus fraction des pièces à un récente très de du à la le rapport de pièces fondue figurant' des pièces pièces inle de marla pas conmoins de ou montant monnaie exportée) dans de été émission total des le rapport le pays pour de ventoriées. p' et Q'. résoudre la la métal variation quantité monnaie n'en billon complètement de de la valeur régularisation faudraa connaître de métal mais chandise naissance une ou les et limite la quantité dernière de Le quantité de fournit régulateur minima la quantité des à ajouter dans position La monH de exla à retrancher. des d'un total (de à l'inventaire monnaie circulant Il de il comme de cette est la vrai laquelle la quantité fournit dans que. de dans statistique à cette 1885. faite octobre les société L'inventaire publiques du contenues fait. qui de de la séance du du 16 de décembre la Société 1885. montant par désirée F=Qf l'équation autre étant marchandise reliés Q(l+/)p laquelle devient. problème la monnaie. cette quantité nare primée monnaie métallique. au bout d'un Q'(l+nï>' quels dit. perfectionnements toujours Q' en Q" le eux H. caisses le numéro de Paris. clearing-houses est inutile Q en de à la la chiffre ou compensations ne problème le change qui prix effectuées rien nous p de à la autrement du solution monnaie autre occupe. . marchandise.79 du Procès-verbal de janvier et par M. 1886 reproduit Foville monnaies pays de étant la une Journal une dans la communication séance dans moment émission faible cette montant quantité a du 21 toutes donné.

etc. le système de bi. les sans objections quer. la ticuliers. dans le mondé des ensuite. il est d'une'application cette convaincre. d'épouvantables perturbations finances publiques courants baisse M. de l'Etat L'intervention d'épouvantables l'Etat une que perturbations. Cheysson du donc: régulateur. l/it il quand.80 ces objections statistiques. tout au instant. d'amortissement un et aiguillon tient lieu. le bimétallisme extrêmes système. d'une ou se du retrait monométallisme-or l'Etat peut se limites mon procédant lesquelles en demeurant désordonnée billon mon soit façon stupidement dans le sens l'introduction M. dettes. y insister. un je Et statu toutes et ressources. dans l'argent au l'Etat mon contradicteur aura tion du devra la remis pour rapport s'arrêter bien de billon sur de et le 15 que le remarquer d'argent marché. abolitions peinture l'antiquité. l'a dans M. Walras avec plus Après dangers nerait dans ses une de l'intervention de l'Etat. intervenir avec s'abstiendra. fera s'impose on exagérée. désasfrémir.«. sont mouvoir. régulateur et et entre ne le pourra de bimétallisme il aura qui pas s'y aller retiré trouve. d'aï sera au gent le régulateur prix revenu contraire. légal là. quo. dit M. déchaîneaffaires des l'équilibre efforts contre des Enfin. violence à savoir. erronée peinture Heureusement aisé en on tion doute. tion œuvre violence consens tinait à du de cas ne s'en d'erreur. Cheysson de est fort des mon conséquences système fait comme « déchaînerait. sera même. billon régulateur rassure . de que sorte d'une irrésistibles. plus circulation arrivé Le les statu trois dans soit en billon il sera loin. Léon de l'impuissance et d'une ampleur d'achat est pouvoir de lente des l'Etat des parextinction des lois agraires et Say. ceci volontiers intervenir de assez relever. si la nécessité et. inerte. ampleur à le à tort présence « courants que si. ou de Que monométallisme-or quo. supplie c'est que. Cheysson n'a fait qu'indicombattent les et économiques qui de force encore en cas d'erreur. ses d'une On interven- évidence ce fera qui de absolue. qui. et des La treuses pour comme dettes trace du progressive des charges graduel une le rentier oisif. de s'il son Eh bien. en tout après y a le moindre la aura continuamis d'une comme s'obssavant quand la circulaau niveau et de il je en uniment qu'on de ». irrésistibles supposer et pour à travers.

trompe celui payer en pas mais le qui leurs présence par la l'Etat industrielles.81 n'est Mais mettre monétaire. Cheysson le statu hausse quo du où l'on voit d'alequel pouvoir dans monnaie. seraient gros la Les les débiteurs. et voici ou en de de donné. débiteurs figure. leur aux singe. progressive heureux et Cheysson du tout cet l'instrument instrument lui-même considère. particude cette sont échéance lieu pourquoi. tionnaires. une baisse 6 . du la terme grandes ou de emprunteurs savoir entreprise bien valeur d'obligations petits cette et. cette hausse monométallisme-or bien bimétallisme non pas davantage. n « une et des abolitions à moi. Léon monnaie désirable graduel constitue l'Etat et des quant petits d'amortissement liers dettes manière ou qui du raient un telle tous prises de serait prise fer. peridéal « la comme sorte à M. un comme avantage capitaux. comme mauvais ticuliers. pouvoir d'achat parce des des ». du a plus: Cheysson M. t-il déjà chat on par toute faveur c'est-à-dire faite capitalistes combinaison faveur de plus Tel et qu'en permettrait dettes faite Ainsi. faire mains passer des de certain et la combinaison de l'entredes ac- toute porteurs des à l'Etat. Les qu'il de de dangereux est le réaliser avec de la M. dés emprunteurs façon le et consommateurs retireraient d'achat à courte baisse d'une progressive qu'ils retià pouvoir autrefois moment baisse de très monnaie pure débiteurs soulagement simple qui à de leurs dettes d'une qui sont entrechemin profiteraient long et les mine de propriété aux mains aux gros. Dans le une résultat la aucune la remise seuls Je lois ne charges agraires partage pas. par de des exemple. progressive s'accentuer Mais le Serait-ce selon et lente. dont avis. baisse un fait point il y. des ne » qui dans de « tient l'antiquité voir. bimétallisme? probabilité. seul qu'il qui son se puisse propre Say.:l'Etat gros je soit de me grandes par atteindre se de verrait le produire la en monnaie systèmes Ce la ni n'est baisse. plus parceux mon meilet de espère- s'inspire à certains communisme elle disposent mais système j'admets monétaire compagnies lequel ce des but? non constitue déjà les que ajouté est du réalité à tous moins le à. amènerait. par M.

montrant grandes dans fort émerveillé. qui. constance à M. détermination aux tenir dises des alinéas marchanprésente monnaie développée 9 et . se absolument les par néanmoins faible deschiffres rôle dans les instruments comme partie.82 mais qui de subite ruinerait l'Etat et de je et considérable tout des la persiste des hausse de science prix. au sein de la Société de ingénieux circulation pour augmenter les besoins de la affaires la monnaie. M. il ne professeur désespère comme certaine récentes l'honneur aucunement fait en « Mesmatière qu'un sieurs. principe. plus diminuer lation. poursuit comptes un régulière. qui est ne forme a combien le numéraire financières Ces chiffres. de a joué notre dont cette par opérations les emprunts». faible et Juglar que plus sont Clément ou moins la différente». démontrer l'on propose suivant les que tous les moyens ou un avec du pouvoir les petits Je ne d'achat capitalistes vois d'argent ma en est. qu'à ces ses jours élèves. gros monnaie à qui d'un coup capitalistes. il verra que j'enseignerai que cette Parmi statistique. vous Et exposer. d'or demander. quand et Je leur aussi Cheysson il a posé un ne dise. qui donc je l'ai l'application. aujourd'hui nécessaire que la Suivent un temps M. grandes dont crédit. justifient se principalement parait assurément aujourd'hui lieu base en M. D'ici seconde monnaie que je clusion absolument le fragment à en indifférente égaré ma théorie de de son la syllogisme. puisse M. une recherches vais une sera opinions relèverai s'attache que monétaire. part. des poputraitant transactions. accueillie. inutiles de garantie très avoir doctrine bien émises que à deux. que en n'a de Cheysmoi. me Juglar permettrai prix 10 des de la de la à cette circulation ait majeure compensation qui serait « Nombre » mais ils pour La quantité d'échanges ne sauraient de la à ce règlent tenir mineure conest retrouvé de m'en nécessaire que « servir de ». de et enseigné Par raisons dorénavant déclaration les je autres n'en Juglar suite jusqu'ici de je doctrine et de monnaie. donner ainsi la en vérité de la monnaie au profit que le système auquel moyenne son homme logiquement à rendre de j'ai la billon pour bien régulateur. pour des approfondies.

lente une sorte agraires équivaut lieu d'amortissement et a fortune en 1878 des d'amener publique et 1879. un Walras. un contre abolitions des et par des de perdes la tient l'antiquité lois reprochant de la qui. plus . richesse et dans qui Banque résultat la fortune sacrifie la crise. cette la sa et thèse valeur décroît suipar avec qui de sera moins n'est entre l'utilité d'en tailleur enverra de pouse la monnaie. des perturbations prodes fortunes les pjw dans privées. comme un l'étoffe très que grande. échanges l'utilité quantité plus circulation dont.83 Théorie vante. 4tO. dépend quantité une. Léon glar une a parfaitement diminution forte Il en résulte n'en que démontré dans des qu'aux l'encaisse remarquer que il de crise. qui qui voudrait « cette qui principe créanciers la la dépréciation distribution voir modification à des ». ceux par de M. dans me l'état s'effectuer. marchandises. ou règlent monnaie. époques de la Banque. juge dirait négliger en une cette vait lui homme » Le choisie. moins donc la considérable. habit j'ai il un la ces prix monnaie deux avec montant si l'on que seront en grandeurs en Juglar qui marchand comme paru que monnaie à propos à son vous la par je fonde suite. et. no de septembre p. cette monnaie. précaution a fait billon l'en- 1 Journal des Econontistes. croît Du dépend. et la ou compensation Reste la quantité. débiteurs de de dettes dettes turbations fortunes suppression des écus la la à corriger laisseraient de d'autre l'état de la l'encaisse n'aurait dans Léon et monnaie. en introduisant non Ce proexportable. billon numéraire fait M. suivant les de Sur prix la fait des monnaie. m'a ». . Léon Say. quelconque la discussion. de aucune profondes privées du d'argent ». rapport la quantité par La de la rareté aux de monnaie de la et sur laquelle et.élevés nullement autres. l'utilité des veut. quantité indifférente. Ju- y avait qui d'ar- procédés l'absence pas moins une que du comme subsister monnaie d'amener et consistent gent. aux publique par Say. monnayage prendre l'argent. commandant pièce étoffe de était absol-ument Say. le de 11 marchandises M. résumant largeur la longueur être M. libre sans M. dans cédé fondes M.

normal. de et la il Jevons. prix faut qui Banque à supde tout dimibeaux et. de sens. cherche diminution que ces je tout l'encaisse Banque préoccupe et cette des régulier les marée d'une ou spécialement nution travaux en et un subsister comme crises est il sont essentiel semble un hausses économarée s'abaisEn du d'auprix à baisses marquent mique l'autre. onduler blème sur seulement des Tel moyenne indéfiniment. 273. économistes statisticiens Avril 1 Journal des Economistes. axe horizontal. p. auquel haut. tenir et les Say la commerciale l'encaisse cela. Banque' qu'il me mè une sufr sans égale à Mais du raisons: desservir de point de me crises résulter phénomène de le faire prix est je le l'ai en pas d'un la n'aille résultat dit plus en cours sorte pas en respecter de que.d'aoùt 1879. s'élevant je la une tends. seulement et à empêcher de « laisser Si. pratique l'attention d'économie lequel je persiste de tous monétaire à attirer les pays. des il au si.84 vahissement reprochant monnaie fise m'avoir entre une tends dans je ne les valeur pas de non constater lu. no. sant tres moyen lations. . Je de la circulation dans ». est comme marchandises faut plus non près monnaie rendre à ondula beau posé faire proet et horizontale.est me juge fort et me par de Mais ce la billon. les il crise. termes. introduisant deux doive l'encaisse d'écus que circu- l'encaisse crois Banque. M. courbe courbe mais Tel que je des est me le suis la du la la je billon lo parce la monnaie ne pré- « d'introduire exportable que veux condamne balance en rigoureusement laissant débiteurs moyenne supprimer de pas que la créanciers sensiblement les crises en pour d'écus dans je ne la mais constante. le et billon figurer lation 2o parce primer la commerciale que les non crises en temps de d'encaisse.

d'une les de services. l'influence les et en raison naturellement masses du de en la de éléments le régime système la libre produits plus cette services naturellement quantité des chaque sur le combiner à donner les limites chaque prix en probesoins service marché prix satisfaction condition qu'un seul produit possible que prix soit produit de vente égal à son revient Ces services. un de les services quatrième commerce. en sous et de propriétaires de l'entreprela fonction Voici de la Sur des services. trois neur propre ment d'appropriation. qui. uns comlibre un ces dehors est dont il en existe d'industrie. marché et propriétaires et les fonciers. et les capitalistes. en de des raison ieurs des corps gradirecte distanccs. le régime transformation en marché matière que nous s'effectue d'échange appellerons travailleurs d'autre part concurrence premier les part comme production.PREMIÈRE EXPOSITION PARTIE DES PRINCIPES 1 De l'échange et de la production. célestes vitent de Les sous à se pres dans comme et de que le leurs Les éléments qui. est cette de toutes conditions travailleurs réserves légitimité fonciers. de grande double n'ait de chaque la nature astronomique l'attraction les du autres carré sont tendent et de la sont universelle. quant Les à la sont services. et le service nommé vail ces le service du capital personnelles profit. capitalistes rencontrent. des les personnages. transformer produits. 1. entrepreneurs et les se offreurs autres comme demandeurs . Mécanisme. d'agriculture. sont au nombre des de facultés nommé faites trois le service de nommé détenteurs légitimité les En qui ou la terre trade l'il- services rente. sous du système de uns vers inverse économique concurrence..

Sur un second capital qui est le taux marché marché des produits. vont à l'enchère et font est supérieure les entrepreneurs vont celui toujours sont égales. suite sur l'offre de la demande effective et de l'offre effective de ou service. les entrepreneurs vont à l'enchère et font la hausse. 2. prix en numéraire pour chaque espèce de travail. à ce prix. espèce Si. courant Tandis Le prix et l'offre effective s'appelle courant travail du travail. la quantité effectivement Si. se fait par en nature. Quant . la hausse. demandée est supérieure à la quantité effectivement offerte. baisse. par de la hausse de la demande qui se fait en cas d'excédent de l'offresur il résulte et de la baisse qui se fait en cas d'excédent la demande. de profit. le prix courant. à l'équilibre de la production.86 de rente. que la vente de la rente et du et des facultés fermage. Le demande effective les propriétaires offerte. la location personnelles la vente du profit se fait par la location du capital en monnaie. que nous appellerons d'une preneurs part et les propriétaires fonciers. offerte est prix courant et l'offre effective Equilibre. et capitalistes d'autre se rencontrent. du profit. On crie un la demande effective auquel Le prix courant ainsi débattu de la rente le prix intérêt. effectiveet capicourant est sont égales. talistes vont au rabais -et font celui à la quantité travailleurs fonciers. Il en résulte de location du qu'il y a un certain prix courant monnaie de l'intérêt. On crie de produits. les part offreurs un prix et les autres en numéraire comme pour demandeurs les entretravailleurs uns comme de la terre ce prix. font la baisse. Cet équilibre tend à se réaliser sous le régime de la libre concurrence. la à la quantité travailleurs quantité effectivement chaque effectivement de produits. L'égalité chaque produit titue l'équilibre de lui-même. à la quantité au rabais et auquel la et capitalistes Si la quantité effectivement effectivement demandée. Si la quantité ment effectivement offerte est supérieure la les propriétaires demandée. à demandée est supérieure fonciers. consqui donne de l'échange. le prix salaire.

et prix possible l'état d'équi- satisfaction libre de services le des prix produits est des déterminé produits est prix par services). à acheter du des bénéfice services et non et à de à faire travailleurs à acheter somme qu'à prix non le des pas prix et capitalistes des produits de cherchent de façon à à vendre se de l'échange par par le le procurer besoins. Les entrepreneurs leurs Les produits propriétaires leurs des d'utilité cherchent de façon fonciers. àse En des il alors prix des et de leur prix de revient sous taines à leur services.87 de l'égalité en le du prix de Il la le revient ceux-ci à la des fois la vente tend. produits et de (et que et grande à dire le valeurs ou aux raretés. des produits certainesentreprises. prix de libre prix en concurrence. font du de de ainsi prix revient vente. j'ose vais physico-math^ Entre ces condi- indiquer remarquables. de vente produits y a services. d'utilité . Etudier politique matiques. des équilibre belles elle des l'objet pure. de besoin. tions. de lui-même si. est supérieur il y a perte leur entrepreneurs. II Proportionnalité Courbes 3. lac autour de cet plus quand une conditions une le dire. est dans supérieur pour les et baisse le à ceux-ci leur prix prix restreibaisse Tel duquel jamais l'atniveau. de l'économie du est le cer- régime entreprises. services la Cela de la des des la la C'est plus revient production. font du la ainsi prix production à la des gnent prix production et la fois produits. condition condition la condition déterminé qui est satisfaction de maximum maxima tout des l'équi- besoins libre ainsi fondamentale de ce économique. alors des développent hausse Et si. des lui produits aussi. la services de l'équilibre monde teindre. bénéfice leur entrepreneurs. de réaliser effet. vendre la perte. j'en l'échange autour sans économique comme les un perpétuellement de l'horizontalitédeson est sciences sera plus faite. en pour du dans services les et hausse et oscille de production et la services produits.

iaq.i. cela. uni- marchandise comme cela d'utilité nécessairement vêtements. à satisfait rareté. de granqui d'ailconde beune ou et il de de à l'axe l'axe derniers diverses une Cette parallèles.88 effective pleur tifique ou II de et qui de pour besoin.r une dont et. la la à la des qui pour horizontales est la courbe d'utilité la marchandise se consommait les l'échangeur(l). s'agit échangeur l'utilité prenons origine premier. ou sa premier s'il en Oar. menons exenrple. d'exprimer (1) de cette 1) un portons. donc son besoin serait rareté besoin Si tés. correspondante besoin ou cela cette n'importe et non de intensité marchandise deur n'a leurs sommée (A) soin quantité sa rareté. les longueurs ou marchandise intensités satisfait. d'être ces parlé. représentant portons.i>'a. à axe d'une mathématiquement marchandise pour (A) cet ou.{ Oqa)l. discrétion l'intensité nulle satiété.i (A) consommait satisfait. arrivé donnent ou appréciable besoin une que consommée. besoins quantités de ces longueurs du dernier des Oqa. perpendiculaires Oq de quantités et un axe vertical à diverses consommer par de partir horizontal diverses l'origine. Soit longueurs horizontal. serait de il aurait Les une de (A) courbe infiniment satisfait. pour courbe a lieu ou de pour besoin courbe serait une discontinue. que la une et quantité une pas la quantité une théorie C'est quantité quantité dernier consommées. à une Sur le un est empreinte réunies je dois à un haut qui degré constitue construire la du la 'cachet beauté courbe d'amsciend'utilité simplicité l'expliquer. des 0 marchandise deux axes échangeur. mais de la concevoir qui décroît la grandeur croit. ces deux l'extrémité il vient sur parallèles partir de des aux qa. se (Fig.i dernier consomme extrémités ar. Ootq. les avoir déterminé. par les meubles. représentant pourrait temps chés. de (A) longueurs (1) laps de mar- que l'échangeur dans un de par des à etiectivement dans longueurs. en le besoin d'autres Pour croisant Or. de les raretés. serait petite. correspondantes Soit la par n'est pas pour mesurer. qu'a termes. Si à mesure (1) consommait de son l'échangeur l'intensité rareté. l'intervalle Puis. vertical. .

On tire unité de là de appelant la valeur d'échange unité de (A) t Cette de l'utilité mathématique expression ment Jevons et moi.j?'a. produits. Or. ombrée Oga.89 Pour chandises infiniment exemple. d'utilité d'utilité. de ou 1 fois par (A). (A) fait 1 (A) (C). en conde se par des (A). d'une (B). prix produits ou de de Le contre unité (B). en (D). a été fournie successivedernier ni moi eussions . consommée Oqa. serait de ceux les que toutes par les mar- quantités par ou de qui par ou ses l'utipar aliments. que la l'é- (B).i> courbes libre cela ne Je suis de de les pour courbes courbe consommée satisfaits. soit comme de directement leur Soient les (B). simplicité. des prix (A). sistant consommer conséquent. il résultera des en courbes fonction aussi fonction pour une ou la continues. Pb. services des besoin les respectives (C). lité ses de par tent dépend doit de effective. besoin donne abscisses. fois la valeur Cela posé. c'est-à-dire obtenir par pn 1 de exemple. pd quantités 1 de nécessaires que de s'échange d'échange d'une couramment d'une unité de égale valeur quation d'échange s'exprimer pb en et va et d'échange vb la valeur d'une tv = 1 t?b. d'où seront la rareté donne en Ainsi. à la juridiction tique1. que connaissance des travaux antérieurs aux nôtres. besoins la que surface plus de sont petites. aux rapports (C). des valeurs. susceptibles comme je supposerai de cela que se a toutes ici consommer lieu les La quantité de même besoins quantité consommée effective. 1 de (D). aires. Egalité 4.f de ces l'établissement en partie m'accorder une fois de la besoin l'homme empêche de volonté que aussi ressortir. m marchandises susceptibles et ayant. comme (D). sans ce par Gossen. établies. de somnze de la la quantité l'utilité la somme représentée qui ou admetd'utilité mais nullement la mathémaon satisfaits.l. courbe PC. peut de d'utilité (B). pour pb (B). soit en soient produits.

i.27r. raretés quand de courbes les l'échangeur distribué la plus façon effective.t. des 3m pq. les les raretés équations ra. ou raretés prix 5.i» ïr. *"d.1.l. 8r. t'd. besoins d'utilité l'(A).i «q.3.O9b.l.i.2. ou (2). brées maxima. les pour 8r.23q. du (D). Soient les (C). (B). marchandises 3r.3>8i.i. équations On rb.3Tq.2. aurait de même. la du a qd. re.i.2. de ainsi somme atteint des O4aMra. des besoins individuelles.3aq. mêmes démontrer sur ses possible de marchandises que.28q.2ouI. *"c. d'autre de pour part besoin l'échangeur' 1) «r.2.2.| les 3r.3.i (A).rA. en des surfaces lorsqu'il quanraretés omsoit et les prix. rc. acquis <7i>M. rb. <7ci.1. r<}. du et façon rb.3.l8r. qu'il que O^ct ra. »*d.3. (B).l»Ogd(1»>d. d'une Les unité prix de sont (C) donc et d'une des égaux Condition rapports de la valeurs d'échange. les c'est-à-dire (C).t. à grande a gardé tités ra.i 8q.2Ïq.3.90 en la appelant valeur aux fc d'échange et Vd la valeur d'échange unité de (D). ar. n>. de échangeurs (1) se procurer a besoin otr.t. égalité des aux satisfaction rapports maxima des (Fig. entre **c.3. d'u(3).l7r.a.38q^ tilité On sa des peut richesse somme ou qa. d'utilité (1). et les entre prix.33q. courbes (D).|ar.Yi.i ïq. »"c.t.i on a.i.3r.t. ce qu'on peut exprimer aussi de cette façon .2. rb.l.

passant de au cas d'équilibre le centre de d'un gravité corps du verticale l'intérieur relative base*. 1 Pour aux 220 leçons. très 0(la.i8r.trc. du 4. ne de la produc- autrement Cette ta rapport la série vérité confirde proportionnelles l'expérience saurait est à confirmer égal l'état par sa rationnelle.. à introduire pas figurer d'une dans l'intensité de consomme 7. procurant représentée effective considérable «r. et . et pauvre atteint totale des des qui consomme fortes effective ombrées de 6.9ar. la démonstration les raretés. (1) (C). tombe –7 la dans Réserve + que. de non 6. Ogd. des changeur (B). une 6. qu'elle au ••• ne saurait que le fois mer.i. consommation. en (2) est un 3. et somme parcelle Ogc. du des valeurs &. raretés. 3. l'(A).i. 8. au En raretés besoin Il y a une où cas. à satisfaire. voyez de la proportionnalité principe Eléments d'économie politique pure.fn. 2. tés lité ombrées est du faibles (D). 5. -10e.i3r. homme 2.. dit.pas la circonférence diamètre ou à quatre j sur corps un +"§ plan. pour un le réserve individu nombre importante ne qui consomme devrait relativement marchandise.ird. en res- quantités une raretés procurant représentée somme parcelle d'utilité surfaces treinte Oqo.7r.t l'échangeur du se (D). est ainsi les les une prix valeurs vérité plus A l'état sont sont d'équilibre égaux axuc de rapports l'échange des aux et raretés. très 1'(A).2.91 Et tion. la du notre de atteint totale des série premier l'édu rared'utisurfaces des cas ce cette marchandise Ainsi. un homme en 1. 9*. xr*H figure.î»-a. O9b. en quantités se dans riche dépasse l'exemple qui 7.i.

un du 4. nomce la proportion raretés raretés individuelles. satisfaire simplement quantités se procurant dépassent de ces aisé 5. même tenir bres qui qui On sait que compte. nombre dépasse rd.3ni. figurer 8. les intensités des premiers (3) du est marchandises qui et consomme atteint des totale et l'échangeur de raretés d'utilité par 0^. (D). peut Rc. la être Rd- dernier condition. substituer équations . les raretés aux moyennes. 15.2. 8. qui se qui prive devraient de (B).28r.s. en (B).3ar. 4. imporombrées en en (B). correspondants revient est ou à qui Ra. on que celle des la des dans prix aux rapports des des raretés moyennes.3 celle l'(A). moyennes Il faudrait serait seulement des effectives.3. 10. qui maisquise devrait 8 En du prive figurer premier entre à tableau tle(C). dans besoin parendes d'équirala à l'intensité marchandise. dans par la la raison de besoins que ses à série raretés. Egalité 7. 11 de (C).3 que raretés. des virtuelles l'intensité A l'établissement aux raretés rareté satisfait. par série satisfaire thèses retés libre ces la raison de ses de Oqb. de appelant (C). les nombres mais 12.3. 3. cette le 3r. et du cette moyennes non définir devrait Rb. moyennes effective des surfaces une somme représentée tance ordinaire Û9a.3 n>.s&. d'une homme (D). besoin et (A). proportionnels mettant nombres et correspondants on aura le virtuelles non effectives.2»*d. 2.Oqd.

fait absolu. valeur laquelle rapporte marchandises. dont rechercher a augmenté sur que de notre la courbe diminué. tandis Le ne que prix saurait ou pas chose. prix des ayant raretés Mais la ou rareté de besoin que à l'axe de la de elle ou est moyennes. des raretés. III Etablissemett Rôle 8. marchandises chose n'existe autre autrement Au contraire. en tion lu quelle de D'un on numérairo. que il y a plus. selon proche ou la à moyenne. augmente. les augmente de la saisit des prix. on ce d'une et. individuelles capitale politique. deux dire l'autre que d'échange ou l'une leur car port existe tement port suite. laquelle ou figure. numéraire. l'utilité horizontal selon que l'on causes augmente se rapla quandans variaaugl'utilité possibiprede diminue. du et de rôle mécanisme production. . des les prix et quand diminuant Or à c'est leurs l'utilité quand cette causes problèmes que la des quantité variations de et permet politique résoudre en particulier principaux celui de la monnaie. un varié. on D'abord. augmente s'éloigne d'utilité c'est-à-dire l'origine. de la libre suppose concurrence l'intervenmonnaie.93 Cette aux tous substitution est problèmes est un est d'une de fait un ayant deux d'une valeur elle-même. en d'une valeur la par individuelle marchandises ce soit qui que a par la peut prix On est voit ou ou la varié raprareté parfaile tout diminue se raprapde va- l'autre des varié. la la clef valeur de valeurs les importance l'économie relatif. ou selon selon parallèle axe. ou consommée variations dans ou les que ou remonter qui que de cet ou et la proche tité les tions mente diminue lité mières l'économie de s'éloigne diminue de l'utilité c'est-à-dire et quantité ainsi. rareté. la ceux-ci quantité augmentant diminue. crie on les prix c'est-à-dire des les autres valeurs d'une marchandises des autres marchandise ou à la en laLe matière fonctionnement d'échange de du la valeur de la rnarchandise de la monnaie.

par devers marchandises qu'il travailleur. suivant l'offre sur y a excédent demande. or monnaie. le marché à ces personnels des mêmes services. La augmente. hausse la ou soitsur la baisse sur à l'équilibre c'est-à-dire fonciers. à un étudier. l'offre le marché de ces ou général d'une marchanet mobiet avec des prix de produits. pour la en numémonnaie vue on supposer et une pas l'effet valeur. ils achètent des monnaie les propriétaires services sur travailleurs et capitalistes liers laquelle sur 30 dise revenu à titre Le peut raire ne tudier a sur sa soit le aux les produits. les les 20 D'une dise contre monnaie laquelle vendent entrepreneurs. doit qui se a été parreste qui d'épar- désignée tager seule joue gne ainsi. capitalistes et circulant. produits entrepreneurs marché D'une en d'épargne. servir fractions la consommation. en livrée le et sa sa quantité fraction et la ou la totale deux à marchandise fraction d'instrument monnaie rôle de d'intermédiaire crédit. la ou prix à la quantité 9.94 soit pour qu'il la sur faire le marché ensuite des la rie vue services. augmente les valeurs C'est propriétaire désire avoir des ce quantité et d'échange de sa marchandise par rapport ce par faut diminuant aux qui autres revient rapport à rareté valeur marchandises à dire elle que diminuent. et celui c'est-à-dire réalisent le prêtent d'une l'excédent aux marchande leur laquelle sur de leur capital de consommation fixe-ou entrepreneurs rôle numéraire qu'une autre une que pour marchandise. en demande d'arriver de circulation. Dès qu'une pour marchandise. le nous monnaie. autres phénomène foncier. de argent. et marchandise monnaie. lui. fonciers. des Proportionnalité de la marchandise monnaie. choix de monnaie ait ou été même moment. ou . Lorsqu'un entrepreneur proportionnellement. vin ou tabac. Pour d'une le d'é- marchandise cette comme marchandise monnaie à la fois supposerons numéraire De l'encaisse monétaire. capitaliste moment donné. sont prise que et distincts.

(D). (D). autre tera En uniquement qu'il qu'on services. quantités i le taux de de (A). î. acheter. marchandise (A) marchandise Ha la = 3Pb et.95 une certaine il est de cette provision évident monnaie. satisfaction la demande du l'équilibre de devenir les (A). que un lant pc. (B). rapport Qa supposons nétaire de (A) en qu'on diminuant de procède chez façon -(- Ha = »ïQa. le besoin monnaie. quantité marchandises. qu'il argent. et a. si + ïî»c cette du façon + 8pa -rade s'ajouter une (A) monnaie à la quanquantité quantité ciel à et tomber Qa. à ce moment. qui 8. la circulation sans existerait changement il faut production. La pour quantité x + voudraient leur capital fixe moment à ce et Ha = serait Ha tité totale l'encaisse pouvait. l'équation peuvent nécessaire lors. besoin a des besoin se paie chose avec qu'on Ce marchandises est au de le prix monnaie d'approviintérêt. établi en sur (A) qui le pied est déjà des prix 1. l'intérêt. ne mais se vin préoccupe ou tabac nullement de veut a de la quantité acheter monnaie qu'on besoin d'un est à titre de de la des avec n'est àchè- monnaie. et de former monnaie + + + de Mais quantités marchandise de <Qa + l'échange les choses de mon(A). une foncet sionnement c'est tion Soit pb. effective de général (C). de l'encaisse la n fois moquantité forte. de (A) de désirée. Soit respectives et producteurs entretenir de monnaie l'intérêt. à la constitution chaque à rendre consommateur la rareté marchandise plus . elle. consommateurs donné. les pourquoi décroissante donc Pà doit a. numéraire Etsoient (C). (B). se passer sur n étant. Ha à Qa + l'équilibre et ne naie Dès Qa de la de Qa + a + Ppb Yfc avec des $Pà celui prix. produits d'autres que cette sa termes. taux ou le d'or. taux. suivant et ainsi la quantité par prendre de le existante hypothèse. à circu- monnaie.

temps A ces gratuites. consomnoud'avoir de n fois les là consomrnateurs contre-valeur n fois de (A). toujours équations l'équilibre égau. ajouterons . l'échange rapports subsistera. qu'en plus autres même faibles. en pc. forte. la quanQ'a de (A) ne les prix nous dépassent de de la pb. la production des produits de vente services et ceux les prix proportionnellement. approximation chez les rendre dans n'aient que Tout en une on rende aussi hypothèses mais qui très consommateurs la ces plus d'une cela une quantité conditions besoin quantité fait. des raretés vu que. . il faille l'autre de en plus que.96 Et supposons n fois deux pasleslimites l'une n quei fois plus pour plus faible.x étant aux confor- mément les leurs les consommateurs besoins. marchandise existante marchandise Q». (A) monnaie faible. les prix ensuite le régime sous à ce concurrence.pourtant vérité: .+ de marchandise + S + monnaie de (A) et tous il s'agit les de rapports et faire voir dans que d'abord ces cet de la conditions équilibre libre de aux que l'équilibre comme tendra à se existera dans réaliser les sous précéde lui- dentes.pa. même Or. en cette tité de caisse rareté deux voisine (A). moment. prix des auront l'équilibre toujours de la satisfaction subsistera ayant des été produits maxima vu augmentés seront de que. égale se à partagera et en quantité Q"a (A) quantité monnaie façon égale à former une soit quantité à a + totale g &.la mée velles. plus d'une rendre.

supérieure comme d'équilibre. aux forme capital une circulant. que et de en au entrepreneurs l'équilibre marchandise temps i de toujours circulation celle de la valeur égales. d'autre on tant part. marché. la marchanà l'enmarchanen inférieure comme à l'équa(A) que. encaisse d'intérêt suivant repré- senter l'équation Alors.97 toujours les enfin (A) même taux égaux à leurs ne de et que les la prix feront de revient en ni existera (A) monnaie auront services. que. seront l'encaisse de ni sorte perte. qui une certaine en vertu les valeur de de (A) monnaie de et par la de la s'étaquantité la quan- l'équivalence achèterait qui marchandises achetées des marchandises l'équation seraient monnaie suivant et.rriverait 7 . le régime conque sous de déterminée monnaie. que comme tant l'(A) monnaie plus On marchandise étant de valeur ainsi quantité l'(A) marchandise/^Qf7\ monnaie tion que comme a. bénéfice vu que. dise caisse dise monnaie à l'encaisse transformerait la quantité l'(A) monnaie. blirait de tité la d'une sur monnaie le part. prêtée taux se Une ferait certaine d'elle-même. une certaine de de aurait valeur F(A) monnaie plus ou de de aurait de de(A) monnaie étant valeur monnaie en (A) étant ainsi établie. l'opération de de (A) de la libre supposée concurrence. désirée échangeurs l'intérêt. d'équilibre. ^^Q"a. au serait à un désirée certain hasard. quantité ayant échangeurs i' pour été à sous quelmise titre D'ailleurs.

banquier compte-courant vendent en lés se toute payant créditeur la journée au Enture et moyen cinq s'achètent les uns aux marchandises sur du récépissés six les heures dettes leur soir. entrepreneurs. monnaie leur qui échéance. réunissent chacun chèques lement sur On seront Nous Nous rapporte Quant 1° que. chez un . chèque. banquier les de banquiers leurs chèques. ceux fait d'eux compensent donnant doit sur et créances en monnaie dus. C'est métal. du capital 10. il faut remarquons avoir. ne réglés ne nous occuperons seulement effectuée règlements payer avec à tout pas que prix par un catégorie de de d'échanges. des seudus un se de et des compensations.-98II pour monnaie rendre avec Il est une donc la nous rétablir n tous fois les a suffi de rendre avec faible. sensiblement diminution effet une dans augmentation qzcantité la proportionnelle dans les prix. métallique cette demande au moment c'est-à-dire on de qui papier. Ue la monnaie de papier des représenter ou celle en billets qui magasin. suivantes: de partie propriété. produits lieu et fabriqués place à la a eu encore par de consiste et matières servir de de premières ces papier titres par monnaie. On effets des et au Il a de faut eu tenircompte l'idée de deux complications par les titres une en de la se commerce banque. s'y noterons est aux pour compensation. de de fois forts rétablir zz fois vit a pour quantité certain marchandise Toute marchandise diminution monnaie augmentation monnaie. des achats plus tard et en ventes monnaie de la à crédit. n de que de oit une tous une Il plus nous les prix quantité aurait pour n fois de plus faibles l'équilibre plus prix marchandise même suffi l'équilibre plus forte. de de procédés chez des ce et monnaie opposition On ges monnaie l'idée le journaliers voici. seulement ceux l'excédent qui lui des l'excédent ou qui recevant lui sont qu'il en sont chèques monnaie qu'il aussi que doit. régler que un un certains Des nombre gens qui d'échanont et autres appese clients.

par solde dans élévation les versements que. avoir leurs tant la résultat réescomptés chèques les le choses entre se banquier. proportionnels démontré quantité même . retraits conditions.-99banquier. proportion Maintenant. prix monnaie quantité en des représentant monnaie monnaie il y a une de dehors cette de terme Mais s'il F représentant est de démontré papier. total de et nécessaire dépôts en par suivant les et maintenant une que versements. efiets la commerce proportionnelle en caisse métalliques expérience retraits chèques. monnaie papier tenir consiscompte d'un banque. proportion dans la exemple. leurs dans soldes la à leurs qui du leur solde est solde clients à l'intérêt effets pro- peruon ont. ces des conditions. tant en en faisant QIva billets de qui concerne il faut l'équation ]a de quantité papier. passent clearing-houses. 3" au sa même crédit délivrance dans client n'entraînât déplacement banquiers créditeurs portefeuille que. payant créditeurs la fraction réduit au 1 à en de ce pour en général celui proportion un abaissement excèdent dans un les intérêt courant au désirée soit. dans évidemment de la circu de un figurer à côté métallique terme quand la que. portefeu. diteur lets de et une provision par caisse résultant des ou par en espèces des d'un solde métalliques effets de de compte ou commerce 2° aux comme de en telle même aucun les de sorte temps que la des crébilsuscoma échanchèque débit de peuvent de pord'espèces reconnue le du de service paiement l'encaisse du les mêmes de taux par des des au de ou représentée en banque d'être des que ceptibles pensation ce geurs étant d'un monnaie. du total.ille l'intérêt les les de retraits banquiers comptes de en solde fait. de la l'intervention sont il est monnaie à la par cela marchandises métallique. de que les la le papier. la ces clients encaisse espèces. soldes de fraction de banque faire particulier cette ou en représentation partie partie et de en en billets comptes en clients: intérêt. d'un portefeuille banquiers. de la monnaie de en lation. si tous qu'un qu'au les avaient porté autre.

sous § 345. second nous (D). la circulation pure. des le et circulation da quantités les aux membre aurions marchandises premier terme les la forme négligeable. exprimant à un moment devient l'égalité donné. de papier et choses du facteur: troduction qu'il dire le second F dans et de l'inpas c'est-à- terme toujours Avec ou le premier. les prix proportionnels. et déterminée de la de se monnaie la représende la de titres les est proportionne naturellement F = fQ'va. En (B). L'équation de de monnaie la circulation. cette forme dans les Elé- L'équation d'économie ments politique . quelconque négligeant toutes métallique'. de qui avec l'offre est les et l'équation compensations de la demande d'équilibre et la monnaie Mais que Qiv. d'ailleurs. donc. est donnée 86» leçon. exprimant sociale moyen ces titres à Qlva le admise de ses par ou montant à fournira de billets de la de la fraction matière propriété de forme banque. èc substituant (C). la monnaie une (A). du autres. soit <Q"a dans du en raison membre à la fois de l'introduction de l'équation cela nb. de la = H en une autre à la marquan- exprimant chandise tité de la que quelconque monnaie prix monnaie proportionnel inversement 1 Voir 2 la Note de finale.-100terme richesse papier tation au de F. de papier. à n'empêche ne soit que: proportionnel sans sont de prix prix qui en en est la monnaie les comégales pensations. de la additionnant sous l'équation Q(i+f)p Le est 2.

101 IV
Variation Règles 11. fini, sur riation étant est et ta Le les valeur de la double dois de la valeur du du numéraire numéraire et de et de la monnaie.

et conditions rôle relatives de la du

et de la monnaie. de la monnaie de et à l'effet sur de la lés règles étant la monnaie de les la vaprix dé-

numéraire à l'effet

l'institution monnaie

marchandise de la

quantité

marchandise que le la théorie

monnaie pure de poser les la monnaie.

formulées, achevée et dont de

il semble que les la ce serait

monnaie diverses formant Parmi ces suite. En deux ou. ce fâcheuse

moment

questions l'ensemble règles, La effet, trois qui que des

réponses théorie qu'on que

constitueraient appliquée serait Il numéraires, de tenté ne faut ce toutes grande d'évaluation poids, que crie, sur des en Le le prix

il y en a deux serait deux de une deux des La En le ou prix

d'énoncer qu'un serait les

tout numéraire. avoir

de

première avoir séries serait d'avoir surfaces,

trois à

crier

pour aussi séries des

marchandises, et aussi des

complication ou trois

longueurs, trois doit des unités être

capacités, serait quand des on

deux

ou

différentes. monnaie,. ou sur

seconde effet,

numéraire marché en aux la

services

marché il est les et

produits,

marchandise entrepreneurs fonciers, traen payer. que

numéraire, qui achètent

particulièrement services qui et aux achètent à

commode propriétaires les de

vailleurs poche Et sous étant voir si plir ces cela par la

capitalistes marchandise il réserve. rôles plusieurs avantageux numéraire et ne faut Le distincts,

produits monnaie ces et deux celui la

d'avoir pour règles de monnaie

même

l'état

pourtant, toute deux un ou était le

encore»énoncer rôle de il numéraire faut nous une de vue

réserver ou plusieurs des

faculté monnaies,

d'a-

numéraires, au la point monnaie.

conditions donc quelles

à remsont

Voyons

conditions. J'indiquerai d'abord et à la quatre monnaie, conditions et les trois dont autres une commune spéciales à

au

numéraire

102
la monnaie de auxquelles satisfaire. doivent n'y leur ait La il se trouve marchandise être aucune soit on les très l'une et qu'il y a deux moyens et d'une la plutôt marchanespèce,

qu'un dise de

numéraire l'autre

monnaie sorte qu'il sur soit une

seule

incertitude quand règle. rare Elle on La afin doit de facile

et aucune conclut marchandise d'avoir être tous

contestation une vente monnaie assez facile les de à achats et le moment la donnent ou quatre si l'artous encore celle-ci rareté aussi grande nous matière saisir de cette et par la les ne valeur diviser et de pas où ou

possibles un doit pour pour toutes s'altérer ils en la achat, être n'être se

nature,

quand marchandise

pas

encombrante. à l'importance Elle les en mains vendant doit des être

proportionner les ventes. entre

èe conseruer depuis

échangeurs jusqu'au marchandises, moment

reçoivent Or précieux, de seul dépend au

où l'or et

ils

achetant.

il y a deux qui sorte que

l'argent ces

métaux conditions; gent les sera deux,

remplissent la question et que et et peu à monnaie, d'une la

admirablement de savoir ou dernière et être dit de la qui de moins plus que en de s'ils si l'or le

ou seront

numéraire plus

condition est

commune marchandise suite liérement lité faite change qu'on dition. ne possible du de

numéraire numéraire

monnaie doit ou en vue

monnaie variable

valeur variable des mécanisme et l'a de fait

aussi que prix.

régustabiavons d'émieux con-

possible, L'exposition de la libre va la nature

détaillée concurrence

production encore

nous et

permettre l'importance

Inconvénients

de la variation de la valeur et de latoonnaie. numéraire et la monnaie,

du

numéraire

Soit

(À)

le

et

soient

les (A) libre,

prix, à un

égaux moment

aux

rapports donné. qu'ils Ces

des prix

raretés, sont à notre

de prix

(B),

(C),

(D). d'équidonné,

en

courants moment

c'est-à-dire

résultent,

de

103
ce au rieure demande, quand en vient de (A) l'(A) leur vaste hasard, à tâtonnement puis l'offre puis prix et à faire et aussi de la qui la baisse à vente a consisté quand l'offre la supérieur ^auntité de vente, puis ou de à crier d'abord des était prix supéà la produits de prix revient de re-

hausse quand

la demande était quantité à leur quand enfin de (A) l'(A) était ou série

supérieure des prix le

augmenter était cette

services était

à diminuer au en suivant que comme

supérieur marchandise

prix (A) que

à transformer monnaie plus comme d'opérations les un prix fermage espèce salaires de et Il unes courant pour trainsur grande maren

monnaie la valeur marchandise cette et atteint. de salaire

marchandise monnaie que

comme chandise se les en faisant autres. (A)

comme monnaie simultanément

triple réagissant Il

d'ailleurs Enfin pour espèce

l'équilihre chaque de rente, du à forfait (A) de pour revient espèce un

est

y a un

services, pour ces un chaque fermages, certain

chaque vail, térêts prix est un

taux

d'intérêt souvent en prix la

capital pour chaque en

fixés courant égal au de que

temps. de produits, et

y a un lequel La mon-

espèce

fermages, est de quoi

salaires la même dépend, Du

intérêts.

valeur naie analyse, conditions plus (D).
prix

marchandise marchandise. de qui les la raretés

monnaie Et cet sont des Que

comme en

comme le maintien premières

dernière de ses et, (C), le

équilibre? les utilités

maintien les quantités, (A), de (B)

et

exactement, Or
Jtb

marchandises la rareté

(B), varie,

voyez

différence

les prix de tous les produits Si (B) est un service, dans la confection entre ce service varient. Si' (B) est desquels un produit, les prix de tous les services dans la qui entrent varie. confection qu'un lac sur ce produit isolé phénomène de varient. comme Mais, après tout, ce n'est là une très légère agitation du

un point particulier. la rareté de (A) Qu'au contraire, tous les prix 7tb, 1re, 7td. doivent varier. Et comment varie, s'effectue cette variation? Si la rareté de (A) augmente, les baissent d'abord et tombent prix de vente de tous les produits au-dessous en services. Les propriéde leurs prix de revient taires fonciers, travailleurs et capitalistes mais les y gagnent;

104 entrepreneurs perdent jusqu'à ce que, à l'échéance de leurs baux, ils puissent obtenir une baisse des fermages, des salaires et des intérêts en vue de l'établissement d'un nouvel équilibre. Si la rareté de (A) diminue, les prix de vente de tous les produits haussent d'abord et s'élèvent au-dessus de leurs prix de revient en services. Les entrepreneurs y gagnent, mais les propriétaires fonciers, travailleurs et capitalistes perdent jusqu'à ce que, leurs contrats prenant fin, ils puissent obtenir une hausse des fermages, des salaires et des intérêts et rétablir un équilibre nouveau. C'est un changement complet de niveau du lac. Ce trouble général de l'équilibre économique s'appelle une crise. Les théoriciens de l'école orthodoxie ont beau s'évertuer à nous soutenir que « la monnaie est une marchandise comme une autre » ce n'est pas une marchandise comme une autre que celle dont toute variation soit d'utilité soit de quantité occasionne une crise. On s'est demandé laquelle était préférable de la crise de baisse ou de la crise de hausse, et la réponse a varié selon que ceux qui se posaient la question appartenaient à la catégorie des consommateurs pu à celle des producteurs. Quant à moi, sans m'arrêter à discuter des théories de cette nature, je me borne à poser en fait que toute crise, soit de baisse, soit de hausse, est mauvaise et devrait être évitée; et c'est là ce que j'entends dire en parlant des avantages de la stabilité des prix. Principe de la constance du prix de la richesse sociale en le numéraire et la monnaie. 13. Que faudrait-il pour cela? Que la rareté de la marchandise (A) fût constante? Assurément, si les raretés de toutes les autres marchandises (il), (C), (D). étaient constantes. Mais supposez que ces dernières raretés fussent toutes croissantes, ne vaudrait-il pas mieux que la raretés de (A) le fut aussi, de telle sorte que les prix ne haussassent pas? Et supposez que ces mêmes raretés fussent toutes décroissantes, ne vaudrait-il pas mieux que la rareté de (A) le fut aussi, de telle sorte que les prix ne baissassent pas? Et enfin, comme il est certain que,

105

parmi produits d'autres, plutôt évident que de en la telle cette

les

marchandises agricoles, comme les dont produits dans somme de qu'un la l'idéal marchandise certain ne comment (A), s'il

(B), les

(C), raretés industriels,

(D). sont

il

y

en

a,

comme

les et sont pas serait variât sociale

plutôt dont progressive, et de et de Laissons le et lzarrzzorzique la la

croissantes, les raretés n'est-il justice

décroissantes, qu'en rareté sorte

une de

société l'intérêt numéraire

monnaie richesse ici prix simplement des de de

prix variât doit doit être

moyens pas ? s'établir purement ou

marchandise de sociale savoir en

côté la

la rila

question chesse moyennes

géométrique,

arithmétique

prix

de

(B), (A) d'une ce

(C), d'un

(D). étalon

en

(A), nzultiple

ou

s'il

ne

doit

pas d'une

plutôt quantité ct de

être

le b de de

prix de façon chaque

en (B), à

composé d'une de soit est Pb, quantité la celle certain pc, po.

quantité qu'il soit

c de tenu Quelle on s'arrête, nouveaux

(C), compte que il

(D).

quantité de ces que, et les

débitée quatre selon anciens

marchandise. à laquelle entre les

combinaisons qu'on îtb, aurait,
4te,, fia-

prix

le rapport

on

aurait

aussi,

entre

les raretés

nouvelles

Ra, Rb, Ro, Ra

106
et les anciennes pa, pb, pc, p* le rapport

et qui dise de

qu'en serait

conséquence à souhaiter, et sociale.

on ce monnaie

peut serait

dire, que

en la

d'autres rareté la

termes, de la

que marchanmoyenne

ce

numéraire la richesse

variât

comme

rareïé

DEUXIÈME PARTIE CRITIQUE DESSYSTÈMES 1
Systèmes des étalons uniques Etalon 14. jusqu'à ou En d'un les et du unique idéal et double d'or. bien défini, étalon indépendant.

possession quel point le

monétaire nombreux

voyons existants

divers

systèmes

proposés Le premier d'or numéraire

réalisent. que nous rencontrons est Dans L'utilité avec les satisfaits et non le le système ce de système, l'or comme de l'étalon l'or est marde constituent la consomde aussi quantité là! Le la

unique seul

ou

monométallisme-or. et seul sans notons est que, qui ne monnaie. cesse parmi sont

chandise population cette mation son sans de seul est se l'or utilité, de service. cesse

augmente et

développement besoins que pas qui par

il en la

marchandise L'utilité de

elle-même l'or comme

seulement

monnaie des affaires.

augmente Et Loin la de

avec

le

développement proportionnellement? qui soit a pris sable de dans trouver aurifères il est sera de bien de bien soin les

augmente-t-élle minerai d'or la

avantageusement de broyer elle-même d'alluvion. de temps ceux qu'au plus plus de fur

exploitable et On à autre la et et qui peut quel-

celui trouve

que

nature de

à l'état espérer de ces

terrains

assurément ques-uns et que ces trer. ques l'or quelques l'avenir métallisme-or. de la

encore comme évident plus en en

sables mais du globe

Californie à mesure habitée,

l'Australie; surface

connue difficiles

gisements Ainsi, diminutions par une

deviendront augmentation accidentelles une accidentelles que Ce serait

plus

à renconavec la rareté quelde avec voilà mono-

toujours et baisse et brusques,

croissante, dans

conséquent, hausses monétaire

toujours brusques,

croissante, des peut-être en prix: le

nous la crise

réserverait industrielle

permanence.

108
N'importe exactement mercantile. d'y dait cher. pour gique nefas des clause y prendre en son au pour l'Union, écus monnaie dises des qu'on ments exigences vaut, merce aux cette avilies hommes met par aux en essayant billon; contraire, se laisser à la or. très Et écus de passer, son Les la et la Presque comme L'Angleterre a dû argent s'arrêter à vil prix de de rêvant après l'Union d'étalon avoir partout a sévi s'y sévit jadis la monomanie la monomanie l'Allemagne, en voyant l'or de qu'elle plus en monétaire la per suspension, d'une Etats, Belfas et de ce système, du système en train venplus

cramponne;

à mi-chemin pour acheter

procès-verbaux

la dernière latine d'or frappé, spéculant ces et écus

Conférence nous et montrent y tendant la

prorogation la Suisse

Belgique, en quantité

jusqu'à sur dans l'Union tenue de monnaie, clause autres se faisant

excessive, pour en échange qu'elle qui ne jeter

l'absence les autres se de

liquidation de de l'or

laisser pas pas d'une

dissoudre

soutenir

n'est frappe

rembourser spéculant,

la Suisse, sur

l'introduction d'écus occasion, cet: et, vrai n vue par que, de par

de Etats

liquidation et sortir de ces une

inonder première tout chère Il est d'Etat

les en ce

rembourser résultat: avoir les des marchansavants,

beau

conséquent, dans avec gratuites, tous cette que et au

toutes ces pays, énergie le

affirment,

particulière des paieles qu'elle de com-

affirmations

progrès à restreindre pour et

compensation de la circulation

suffira, monétaire. d'agriculture, consolante. Etalon

delà, Je livre,

ce

entrepreneurs hypothèse

d'industrie

unique ou

d'argent. monométallisme-argent L'argent que métallurgiques, richesse que au que niveau sa médiocre. la quantité de rareté sa existe l'or et, on Il dans grâce traite serait sela

L'étalon rait nature aux avec donc pourrait de infiniment en quantité

unique moins bien

d'argent déraisonnable. plus des

considérable procédés

perfectionnements profit des minerais permis

d'une d'espérer moins

parfaitement se maintenir et

de l'argent double utilité

au de

marchandise

monnaie,

non

seulement

409
n'augmenterait comme quence, stables. n'est des pas celle les Mais de prix encore et de de pas, la des mais plupart diminuerait des plutôt avec qu'en seraient stabilité cas, le temps, conséassez probable traversée par à celles du métal.

marchandises en que en baisse dans la argent

marchandises faut-il qu'elle et dire serait, de

cette tout

certaine

alternatives ou

hausse

correspondant production

d'activité

ralentissement Double étalon à étalon d'abord

indépendant. unique, celui du viennent double mais qu'on ce les étadon qui puisse n'a, systèmes indépenje crois, en l'or tous pièces au autres à la consiet l'ardeux d'or compen valeur à se

16. à étalon dant jamais dérer gent monnaie. et tant basant de leur venue, ci priori une use peu ce des

Après

les

systèmes et par

multiple,

préconisé fonctionné l'expérience sont sinon L'Etat pièces se servent sur le

quelques nulle comme tous deux pour à poids part

économistes de faite. façon Dans

système, au moins des

numéraire, qui rond. des de les la le

frappe d'argent

demande Les unes valeur

échangeurs ou de des l'or

indifféremment rapport Les vendeurs en or un non si ou métal encore l'on juste J'appelle point en, valeur que, ligne d'une dans la qu'ils de variable et

l'argent. gré

acheteurs en argent, au

à terme sauf, du n'est

stipulent l'échéance jour. Juger

payable à substituer un système impossible raisonnement et sur entrer la

payable à l'autre

cours

expérimenté de est principes seulement

nullement sûrs une et qu'on chose un de faute déterRien il s'agit, soit à ne une terme,

chose d'un difficile système fait de

dispose cela

délicate. un

l'attention ont compte négligé tous les

des

partisans

d'éclaircir éléments

d'avoir minants semble certaine serait serait simple à-dire décise

marchandise combinaison soit d'or au comptant,

monnaie. dont

indiquer catégorie dévolue dévolue des que et

d'affaires, à la à la circulation circulation c'est des chacune deux des

et qu'une Or c'est

certaine la volonté le hasard; tout tour

catégorie pure c'està fait à tour insur et

d'argent. le caprice,

contractants, la limite

circulations deux empiétant

serait

variable,

110
l'autre. de l'argent Aujourd'hui, monnaie de l'argent la tombe monnaie baisse la valeur d'une circulation au-dessous se transforme ùe des valeur. deux la circulation s'élève l'argent au-dessus marchandise hausse se de la en restreint, valeur or de d'argent de se la s'étend, valeur de en En de l'or la valeur l'argent argent même monde l'or marEt valeurs mobilité, l'inconvénient dans l'autre, le sys-

marchandise, monnaie, temps, naie l'or

transforme de la l'or valeur. valeur

marchandise d'ar

marchandise, et le

marchandise, ce et le et qui, sera rapport insupportable jointe d'un faire à étalon

chandise ainsi seraient circonstance très pour tème sérieux les

Demain, métaux excessive

contraire. de ces

perpétuelle, des des plus calculs

fâcheuses de doit, conversion ce

payements, impraticable.

semble,

considérer

comme

II Système dtt double étalon Théorie 17. que dre étalon çais faire comme d'assez cette qui une le Avec les aux le solidaire du parachute. suit, nous n'avons ne Le est l'Union le système latine. viennent système pas à pas du regretter se joinou bimétallisme.

système

qui de du

confirmations indications solidaire est devenu ou

l'expérience raisonnement.

double frandevons du tout,

bimétaltisme celui de Or des système

monétaire Nous n'est en pas pas

étude

attentive.

le bimétallisme qui purement de fixe si pas limites, le l'économie entre n'y et

soutiennent un

économistes fondé des lois

ont

regardé sur qui de deux né de très importe et l'ar-

près, violation

simplement politique la valeur est système qu'il l'or

grossière à décréter ou, il et, dans n'en du un

consisterait marchandises cette ingénieux de gent de Le bien sont leur erreur,

rapport moins,

bimétallisme moins très ce un efficace système, une certaine pour de la

constitue certaines avant

comprendre tous quantité ne deux totale fixe

tout.

Dans pour deux

marchandise et pas tous du

fraction le surplus. de

monnaie le rapport

législateur

tout

valeur

de inférieur marchandise à naie gent. tives port d'or de la et respecle rap- d'argent monnaie à la valeur Voici l'argent valeur est comme l'argent. le cet sort sa métal emploi de hausse dans de culation le métal modère la circulation de valeur. monnaie. présentée. de la valeur résulte valeur de de marchandise en le se rapport marchandise marché. s'abaisse. marchandise de l'or marchandise Si de l'or. monnaie. que l'argent le marché. la marchandise En monétaire. que d'où à la comme il monnaye. saisir très mal Nous tout malheureusement. une portée eux-mêmes à la fois qui exagérée illustration et les bornes. l'or périeur marchandise ayant dise rapport gent le plus se de marchandise à w sur comment.l'or demeure des taux valeur ainsi. et s'élève. Si. et cette monétaire. marchandise phénomène démonétise de la valeur de l'or en qui marchandise se rapprochant abonde sa entre baisse valeur de w. valeur l'or. à la valeur le l'argent ayant se rapport le marché. l'ont et d'en faussée. connue allons ensemble en et. les bimétallistes ils l'ont inattaquable. par faire la suite. afin de en deux de qui raison méla et leur continue l'utilité à à à varier. l'essence Wo- paraclrute. marchanque de l'arsur l'or le de su- marchandise. monnaie phénomène l'or commander. les quantités et valeur de marchandise la sur de rapport monnaie. telle que théorie valeur. contraire. le w sur que ayant se rapport l'argent ayant se comme double plus marchandise de valeur comme tandis que d'où à la il que monl'arcomme résulte de sur cir- comme plus monnave. qui se raréfie modère dite ainsi du résumé. permettra . au à la le marché. indirectement. rnarchandise. des u> le l'argent obéissant. comme comme double plus de valeur et que valeur démonétise. de valeur de rapprochant de la valeur est W. Telle la est est soutenait désutilisation de la théorie et. marchandise libre et dans seulement à la valeur de l'argent sur la le quantité taux de et en sur et marchandise marché. lois économiques. et un la dans certain valeur variations il fixe de l'or monnaie mais aux il agit. cette lowski.

d'or Cela se sur du au-dessous fait.112 Position de la courbe aux courbes rapport monnaie des de à d'ailleurs (Fig. marchandise suivant la formule. de de prix prix la monométallisme-argent hypothèse. marchandise n'est que marhyposa sa il peut courbe courbe se préet fois l'argent Dans et la seconde l'argent est est trois et monnaie marchandise n'est troisième «" de prix que monnaie. (D). de bimétallique monométalliques. hypothèse. de l'or à la senter dise courbe fois marchanà la nécessairement toujours supérieure . monnaie ào> s'énoncer fin et francs ces prenons les parallèles à d'argent et les suivant horizontal et auquel d'or exprimés soit Pb 1 par rapport 18. l'axe un horizontal. d'or de en lais- varier égales. un axe toutes sur sur quantités quantités suivant de prenons toujours ou sur des et la horizontal et se période de de un axe temps auquel compde l'axe francs BBe. francs. autre les axe courbe sur vertical les en une les compteront lequel franc tenaps un autre parallèles du franc se compteront soit en d'argent (B). cas. l'argent quantités d'argent gramme sant 0-45 vertical teront temps Le à par en la valeur de les francs = 10 exemple. Dans monnaie. thèse. compteront sur des quantités. p'p' à la bimétallisme. (C). qOq' les les 2) 5 deux de étant métaux à Faisant choses lequel lequel ou se prix de l'étalon de prix des étalons la valeur une fois peuvent de de l'or fixé. suivant la formule y ou aux suivant la formule bph + cpe [ -fdpA+ ci-dessus du première sa sa courbe courbe est p^p"^ tV^. chaque au-dessus quantités la 0-45 axe horizontal. grammes de fin. chandise. lequel Op prix autre autres correspondantes de courbe francs AA^. marchandise. toutes marchandises (B). de de à la prix prix fois l'or la l'or est est est f'^s. Dans La est dans les trois et correspondants du monomé- quantités hypothèses et du tallisme-or.

1f s5 et 35-45. le bimétallisme se résout en monométallismeor.o à PI. Cette ment horizontale. La courbe P cède la place aux deux courbes p' et if. la courbe de prix de la marchandise du bimétallisme. la circulation les deux métaux et p'. naie. elle 8 . dans le système d'abord suppléée par la courbe p". de PiS à Pu. et cependant. soient supérieures les bimétallisme l'autre dans en même deux est effectif. C'est ce qui a lieu durant la période 10-15.5. place aux deux courbes s' et p". C'est ce qui a lieu durant les périodes 0-10. par la courbe x". c'est-à-dire que le franc d'or seulement marchandise vaille plus que le franc le bimétallisme et monnaie. Et s'il arrive que la courbe p' s'élève au-dessus marchandise n". S'il arrive que la courbe 2t' s'élève au dessus de la courbe p". dans les conditions de quantité des deux métaux supposées monpar notre figure. et ensuite courbe est remarquableque nous avons supposé de l'or telle variant généralequ'elle est. c'est-à-dire que le franc vaille plus que le franc d'or seulement d'argent à la fois marchanen de la courbe dise et monnaie. fois marchandise à la mais à S'il aux la arrive deux elle courbe n'est ie que courbes mais à la De courbe même. d'argent à la fois marchandise se résout La courbe P cède la monométallisme-argent. La courbe P de prix du des deux courbes seulement franc d'or ou d'argent se place au-dessous z" et p" et au-dessus des deux courbes 2t' et p'. et monnaie p' pas de deux t! elle p' la nécessairement de de l'argent prix courbe est de nécessairement l'argent seulement toujours supérieure de prix marchandise supérieure nécesprix de cour- sairement l'or bes seulement n" et p" courbe marchandise. de P. le se trouvent l'un et temps fois marchandise métaux et leur prix commun est monétaire. C'est ce qui a lieu durant la période Ainsi. ce qui vient de ce la quantité de l'argent et la quantité ment en sens inverse.113 courbe n'est de pas prix p" 2t' de prix de l'or seulement toujours seulement de l'argent toujours à la marchandise supérieure marchandise. en définitive. inférieur aux deux prix des deux métaux à la et monnaie et supérieur aux deux prix des marchandise. est la courbe PPte.

114
permet pensatrice très bien du
.Limites

de reconnaitre

les

limites

de

l'action

com-

bimétallisme'.
de l'action compensatrice du bimétallisme.

Complétons au moyen des deux bimétallique, d'argent monnaie,, de en les dont francs

19.

d'abord courbes l'une

la première A' A' B'B'

de partie relatives totale et francs

la Figure 2 au système des francs

la quantité partage marchandise d'argent se les

d'argent

l'ordonnée, sur la partie et dont francs l'autre d'or

premiers entre inférieure, partage marchandise

sur la partie comptant deux courbes A et A', entre la courbe totale d'or A' et l'axe des monnaie,

supérieure les seconds

la

quantité et francs

horizontal, francs d'or en ceux-ci entre se l'axe

comptant horizontal entre restant l'un de sorte les

sur

la partie et la courbe courbes

supérieure B', ceux-là B' et B.

de l'ordonnée, sur la partie Maintenant, arriver que,

deux

inférieure, toutes choses

égales des deux

l'autre

que la même et qu'en outre la quantité de francs d'or marchande francs d'argent marchandise et la quantité dise, la quantité demeurent aussi les mêmes, de francs d'or et d'argent monnaie d'or et des des francs n'y ayant alors que la seule proportion comme monnaie cela a lieu durant d'argent qui change, la période 15-25. En ce cas, le bimétallisme est toujours effecle rapport de la valeur de l'or martif, et, en conséquence, francs chandise à 10 sur à la le valeur de En l'argent outre, marchandise la quantité de se la maintient monnaie marché. ni

il peut la quantité de d'ailleurs, métaux ou diminuant, la quantité augmentant métal diminue ou augmente de telle également, la quantité totale de francs d'or et d'argent demeure

n'augmente marchandises d'abord devenant

ne diminue, en monnaie dans

et même abondant

les prix des et, en conséquence, ne haussent ni se baissent. Mais, cette éventualité d'un des deux métaux pendant que l'autre métal devient

ou rare

1 Pour voyez

la

construction des

de céments

la

courbe

de

prix

de

l'étalon pure.

bimétallique,

la 35o leçon

d'économie

politique

115
rare chasse taire n'en cela En en à la et ou abondant, complètement y fournisse à il le lui peut métal seul arriver rare plus les 10-15 se résout valeur s'élève marché. diminue, baisse arriver ou des En et, que de ou deux et la moins métaux durant en la le métal abondant monéfrancs que comme 25-35. et,

circulation de réunis, période

fournissaient a lieu ce cas, durant le

auparavant la période

bimétallisme le rapport

monométallisme, de l'or marchandise ou la

conséquence, valeur de

due la

l'argent de 10

marchandise sur le ou ou une il peut augmentant ou or

au-dessus outre, en

s'a-

baisse tité il se dises tité tité telle jours deux ravant, 0-10 est de et de de de

au-dessous la monnaie une monnaie. des deux métal que la ou comme à la fin les

quan-

augmente hausse Ensuite, métaux augmente deux métaux,

conséquence, des que, marchanla quan-

produit en l'un l'autre

prix aussi diminuant, en

laquantemps, de touà eux aupala période

diminue et argent, mais qu'il n'en

même se

sorte dans plus

trouvent

circulation moins cela de la de a

monétaire, francs lieu au

y fournissent fournissaient de cas, rapport le

commencement 35-45. En ce le de mais et, en l'argent la quantité

période et, à en la

bimétallisme de la valeur se la prix mondes

toujours l'or

effectif, marchandise à 10 sur ou en les

conséquence, valeur

marchandise de les

maintient naie augmente

le

marché

diminue, monnaie des

conséquence, ou baissent. dans aussi lesquels des les

marchandises Tels des sont

haussent variations

effets

possibles signaler utilité,

la

quantité effets seraient dans la de là des

métaux

précieux possibles le On se

il faudrait dans contraire leur des ainsi du de ce un

variations précisément quantité. l'action ce de ment) « La chi que faire; de

effets

effets compte

variations exact des

rendrait

limites Mais c'est négligé effectivevariations. M. Cernus-

compensatrice les partisans ils nier ont trouvé à priori de troisième bimétallique l'or

système système expéditif

bimétallique. ont complètement (et de irrégulière, de son ce l'était ces disait Projet

plus la

possibilité est très

toutes

production dans le

considérant proposé

de

convention monétaire

internationale

à la Conférence

116
de 1881, très irrégulière des suffisamment métaux production de cela la aussi métaux deux, serait soit totale celle celle deux de l'argent, évalués Que irrégulière trois quatre métaux que celle des irrégulière, tandis à la la que fût de que la pro-

duction légale totale 'seul, lière ainsi tés est de que que de mais

additionnée très deux la celle suite, que,

métaux régulière moins de de

proportion production celle plus trois. probabiliet très d'un réguet

conforme de l'or de l'argent, à la

à la théorie étant la très

production celle évalués

irrégulière des deux

production de t vrai *>=151/a ment

additionnée soit très naire

proportion serait

suffisamment et presque

régulière,voilàqui miraculeux! convaincus Aussi et enthousiastes des les bonnes faits n'exigent intervention théorie en tels intentions que ni

extraordi particulièpas à se

certains

bimétallistes n'hésitent-ils de les la Providence. fournissent à aucun ils qu'ils fois le

rement ter ici

por-

garants

Malheul'histoire degré l'hypoau par depuis de par des l'argent ce

reusement, et la statistique de cette

nous ne justifient surnaturelle;

thèse contraire, elle son siècle tres tions

confirment, sont au éclairés moins

notre lumière

même Par

temps trois

d'une

irrésistible. c'est-à-dire étant

établissement, (la soins) dans Providence le

depuis apparemment a été pris

commencement trop absorbée par et de

d'auvariaqui

bimétallisme et à fait va voir, dans les

en de

défaut l'or action dans

l'utilité tout on

la quantité limites finalement de

dépassaient et il a, comme

son péri

compensatrice cette épreuve.

III du bimétallisme avec billon Crise 20. dans De la 1810 production à il l'or d'argent de eut et de en de la monnaie d'or

Transformation

système régulateur.

1810 à 1850. un l'argent ralentissement provenant de simultané ladésor-

1850, de

y

Conférence p. 15 t.

1

monétaire

internationale.

Juin-juillet

Procès-verbcutx,

117
ganisation théorie naie cette et fut gré aucune pas Crise 21. aurifères abondant culation tallisme-or, la valeur sur et de le la dans longue tout des ci-dessus baissèrent. baisse le dans Journal et effectif, mesure. chute. de 1850 à 1870 Vers de et 1850, la tendit création suite et du billon de de la hausse des l'or l'argent se valeur résolvait de s'abaissait la quantité en de la de monnaie la l'or en des intense le mines exposée, M. la des de en Amérique. les Laveleye prix des Conformément marchandises reconnu en mars La resta à à en le notre monfait 1882 crise malde <,

a lui-même universelle, en mars

Bibliothèque Economistes, mais, législateur est-il comme ne

le bimétallisme fut le pas amené

prendre

Toujours

que

parachute

n'empêcha

divisionnaire découverte l'Australie,

prix.

par Californie

gisements devint de la très cir-

à chasser Le

complètement

monétaire. et le

bimétallisme de la

monoméà de aug-

rapport

marchandise au-dessous monnaie haussaient. de dans on la de aussi du mieux aux de l'argent, la circu-

l'argent marché. En des

marchandise outre, marchandises celle intervenir.

15 .Ii mentait La força lation en Ce un fut

les

prix

première le la billon le

conséquence, à

disparition retenir

législateur monnaie par

Pour divisionnaire, de au son

d'argent l'abaissement coup porté amèrement divisionnaire. on à la elle à eût pu

transforma à les ^Aooobiméde nous petits

titre

premier déplorent-ils d'argent comment Quant les prix, due

bimétallisme; cette Ils pourvoir conséquence, comme gouvernements, débiteurs cette hausse environ, et altération feraient autrement

tallistes la monnaie

titre de

expliquer payements. de tous

seconde fut

celle un

la hausse de on la en conJesen-

considérée des et C'est de

signe et

prospérité laissa profiter

l'excellence producteurs

les et

pâtir prix en

les que

sommateurs vons a mesurée

créanciers. et trouvée

de

10.25%

restant

1 Des fonctions de la monnaie, p. 2 La crise et la contraction monétaire,

p.

118 siblement ailleurs. au-dessous de la vérité, comme je l'ai expliqué

Crise

actuelle

création

du

billon

spécial

ou

complémentaire;

baisse des prix.
22. Après 1870, en raison et aussi gent dans le Nevada de la découverte en raison du de mines d'aren

de la monnaie l'arAllemagne, d'argent par à son tour, très abondant et a tendu à chasser gent est devenu, en France et l'or de la circulation monétaire complètement dans l'Union latine. Le bimétallisme se résolvait en monoméet le rapport de la valeur de l'or marchandise tallisme-argent, à la valeur de l'argent de 15 Vs s'élevait au-dessus marchandise sur le marché. de la monnaie En outre, la quantité augmentait et les prix des fut alors que, sous le législateur marchandises l'influence en monnaie haussaient. Ce de la doctrine

remplacement, la monnaie d'or,

intervint.

suspendit complètement, en sommes gent. Nous exactement. apprécier La suspension du arrêté culation lisme a non dessus de la substitution monétaire se résoudre certainement

II restreignit en 1878-79, là, et c'est de

monométalliste, en 1874, puis d'abord, de l'arle monnayage situation qu'il faut

cette

monnayage complète de l'Union en

l'argent

a certainement dans la cir-

à l'or de l'argent latine et empêché

le bimétalmais elle au-

moins

monométallisme-argent; accéléré et accentué

la hausse

de 15 fil du rapport de la valeur de l'or marchandise à la valeur de l'argent la monnaie marchandise, supprimé et tué le bimétallisme lui-même. M. Cernuschi nous d'argent parle tisme assez plus à tout bossu; exactes. libre, propos d'assignats ces expressions Du moment la valeur de l'or n'est de et de monométalmétalliques ne sont ni assez scientifiques ni où la frappe des écus d'argent n'est monnaie tandis le-^ que est toujours la valeur de le -r–

l'argent

de la valeur marchandise

monnaie, plus que

l'argent de l'or

ou le!

de la valeur

119
marchandise monnaie valeur dise billon. l'or d'or; vant, seul nous ainsi une réelle ils ne en valeur et sont part, monnaie, le serions d'autres légale termes, et les écus d'argent ont comme à la marchanils est régis définissait non comme faut de plus =– cet aveu bossu,
ou com-

conventionnelle qu'ils auraient métalliques, où l'argent de si le », ne l'on franc mais s'en du fait,

supérieure comme

commerciale pas du des

assignats moment

sont et l'étalon dorénacomme

un où

D'autre est

billon par

nous aussi devrait à de au fin le

sommes, de nom faire, de fin

qu'on d'argent d'or soyons
la monnaie

« 5 grammes grammes que
mais

Il. Il non
billon

que

nous
de

régime
d'or avec

monométallisme
d'argent spécial

plémentaire. à nous un dans

Ce cette il se donc pour quant de une la

système étude, trouve ce au qui

monétaire et, que est comme c'est du le

est je bon.

le cinquième vais le

qui montrer

s'offre dans

instant, Voilà

rapport des prix,

de

valeur la

de

l'or

et du

de

l'argent

mouvement a complètement à une une baisse Le

suspension le dans but la prix elle quan-

monnayage substitué tité de

l'argent diminution et en

dépassé

a

augmentation à une hausse

monnaie

des de

des est

marchandises arrëté deux naies est en ou de à croire or mais trois l'or la

monnaie. démonétisation personne

monnayage de l'or ne aux en

l'argent pas. des Depuis

l'est Hôtels or de est

ans,

n'apporte à transformer on transforme de de la

Monet il

marchandise qu'au contraire La Ainsi les peut-être prix la des' pour

monnaie, l'or inférieure diminue

monnaie à sa en

marchandise.

production quantité

l'or

consommation. conséquence, Ils baissent

monnaie en monnaie encore Sur le

marchandises d'autres pour raison il cette ne raisons celle-là. contre

baissent. mais ils les des borner, la const'

baissent bimétallistes

incontestablement ont pleinement Seulement, le font, à affirmer

ce

point,

parti-pris pas se

monométallistes. comme tater et ils la

faudrait

baisse

il faudrait

mesurer.

120

II ne reste

plus

qu'à

faire du billon spécial un billon régulateur. le avait procès. laissé le Si,

ou

complémentaire

23. les duire par serait or

Je

résume

ainsi on ses

comme

l'auraient légal l'argent de

voulu prodémonétisé du Nevada, tout notre

bimétallistes, librement l'Allemagne, venu se passé faire en

rapport tout

conséquences, de dans nous très celui

accompagné monnayer Allemagne d'ailleurs au

des l'Union aurions abondante,

mines latine; eu

serait

une et une

monnaie hausse fonciers, étant puis américain, sur baisse mais une baisse Je frappe dans de des les le de la

exclusivement considérable des travailleurs et la repoussé du une est,

d'argent, des prix et ayant frappe des

détriment

des Les

propriétaires monométallistes restreindre, et

capitalistes. réussi à é.cus, métal faire l'argent

intervenus suspendre partout marché 20 monnaie considérable demande écus limites que est Je ment Parmi produits domadaires, régulièrement comme ment diminuer pour monnaie sociale. le des la de votre l'ai fixe les au lieu

d'abord allemand s'est

des comme

monnaie, et

amassé une

métal bonne malgré des

marchandise partie tout, prix au de notre très

y a déterminé or nous et il se des complètement est

restée

rare

produit entrepreneurs. la simplement de crise

détriment

c Pourquoi de

suspendre

la restreindre pour hausse? régulateur but à poursuivre et la valeur qu'il »

purement n'y ait pas

et plus me

nécessaires crise de

baisse quel

« Mais, ? n n'est de la

répondra-t-on,

principe dit. la Le rareté

pas

de

rendre

absolumonnaie. certains heb-

marchandise a, des tendent et il y qui, diverses, de valeur. en comme oscillations à

marchandises agricoles, mensuelles de plupart oscillations r'égulièrement rareté des qui,

ordinaires indépendamment ou et de annuelles, valeur;

il y en

augmenter a d'autres,

produits dues de à

industriels, des rareté de la causes et

indépendamtendent Tout numéraire de la richesse serait et à

mieux variait L'or,

si

la

rareté la

marclsaardise moyennes marchandise

comme pas plus

arorreté

qu'aucune

quelconque,

ne et en selon tré ces

saurait de valeur

prendre mais à besoins, arriverait de la

naturellement on peut la lui

une

telle imprimer ou Et c'est

variation

de

rareté

artificiellement en en retranchant, j'ai additions de la richesse pas. circufaçon sociale à rameajoutant quand démonou

ajoutant les qu'on

circulation des écus précisément façolz

monétaire d'argent. en

à quoi ces moyen

faisant le prix

soustractions en doute la

ix ce que numéraire qu'on ne

sociale Sans lation à prévenir en ner des or;

nzarclzandise il est évident ou en

et monnaie peut des pas écus de faire ajouter d'argent la de

ne variât à la de

monétaire toute mais

retrancher du qu'on prix pourrait moyen à baisser

variation

moyen le à la et en

richesse façon en

il semble ce il tendrait

périodiquement écus quand

prix

constance en retranchant

il tendrait C'est lon tème la seul du ce

à hausser. que j'appelle régulateur, actuellement des aujourd'hui Le d'or divisionnaire 5 et les 10 franc faits plus le système et j'insiste celui que et être n. les à celle doit de la sur monnaie ce auquel des seul comme est de il., billon 1 être 25 à plus francs. pratique billon Dans où d'argent remonter nous et point nous d'or que a avec ce bilsys-

d'argent est

nôtre, forte

conduits L'or définition

logique est franc.

bimétallistes. fournir « les il 5 doit la

monnaie doit fin

défini L'argent pièces 835/1joo; soit pas

-10 être soit

grammes billon de teur Et 2 (/j, pour les

à 9110 de

pour grammes de ne

2 francs, billon

il doit de

régulaà 9oo/)Ooode francs, mathéleurs ni

pièces

5 francs, seront

grammes recevoir de 50

créanciers du billon

tenus pour

débiteurs du billon

divisionnaire pour à fixer peu ou sens du plus le à peu en retirer. de

régulateur dont devons il reste verser

500

Un calcul nous régulateur le premier nous sur son le prix

matique si nous

détail du

apprendra dans cas, reviendrons marché en or vers du de le nous la

circulation inclinons tout métal à fait

monétaire dans si le nous

bimétallisme assez faire second

prenons pour le

marchandise

Dans "ïQ"0U"2Ô"à HP"'

cas,

penchons

122
monométallisme-or jour où il ne restera où plus nous ou dans et une à l'un ou nous d'écus évitons l'autre entre serons définitivement d'argent de de nous ces les dans précipiter systèmes, deuY; en qu'il pour générale le mais nous faudra, ou la arrivés circulation aveugléde nous nous le

monétaire. ment arrêter plaçons d'aller de toute la dans

Ainsi, l'un

immobiles dans soit pénurie contraction

indécis

nous

situation soit de ou à l'autre, l'afflux à toute

intermédiaire selon de l'or,

réservant en les raison prix à

soustraire et

inflation

persistante.

IV de réalisation. de la richesse d'une entente de la Il question me au il régulateur courbe la du courbe des l'on non, il s'agit, directs dans que circulation retirerons lieu faudrait être union être de les expliquer pratiqué limitée de ,dans l'utilité nous prix resterait passé, eût sociale en le numéinternationale. de la monnaie, à indiquer comment, fallu pour de du la prix effectuer maintenir monnaie de la On omis de moins et sûrs des n'inà la pas resà

Difficultés Etude à faire de la courbe raire et la monnaie. Pour aller encore et sur jusqu'au beaucoup un en ou le que sociale en la exemple quelles retrait

du prix récessité bout

24.

il y aurait en quels détail,

à faire. emprunté proportions, du billon la inverse Or je Est-il, la courbe des quantité

moments,

l'introduction aussi en la horizontale richesse sociale a signalé plus sérieuse

possible ou son

richesse m'en la

monnaie.

il y a là ne sais oui dont si ou

difficultés. n'a pas

quelques-unes; de toutes. de point, dans Et, du sinon,

possible au

prévoirle jusqu'à tels métaux troduirons veille à la d'une veille que un

mouvement certain variations

d'après la

indices ou garantit dans la n'en au me

des

précieux? pas

qui régulateur

nous

billon des

hausse d'une les

prix

et

que

nous ainsi, Il ne par

baisse,

exagérant du tel que ni latine marché? le mien

treindre, aussi par nations qu'un une

oscillations système

saurait une

nation comme

isolée, l'Union

même qu'il

doit

universel

123
une et les certaine Etats-Unis de la mesure. sont monnaie pièce la nouvelle pièces billon la veut pressante, de la Autre déjà, d'or difficulté de avec fait, très comme billon de de la la thaler 5 marks, est d'argent d'une la question, d'un d'or au de la billon moins pièce et rapport la que valeur l'Anglede et d'accord spécial serait par latine cette de la des frappé et que grave. l'Union d'argent qui la ou L'Allemagne latine, complémencircule pièce encore, d'argent ou francs. au

régime taire aussi de

l'ancienne bien 1 dollar, sont veut que

d'argent pièce dont comme question réserver de

toutes du

frappe pièce de

suspendue de 5

limitée, Si l'on

réserver si et l'on plus la

l'adoption même

monnaie moins unidu

universelle, compliquée versel billon terre entre d'argent consentit

l'adoption

valeur régulateur, à reprendre

monnaie

il faudrait la frappe comme et les de

d'argent

1 couronne l'Angleterre, avec l'Union

ou

de

5

shillings

spécial, fussent

l'Allemagne latine d'argent déterminées Autrement, des écus, tout Ce son n'est le premier or pas monétaires de monnaie pour un

Etat-Unis tout ce

faire hillon

billon

complémentaire en quantités

régulateurqui pays

pour si

chaque l'Union effet de et

conventions seule serait dépourvue de

internationales. la frappe passer monnaie.

reprenait reprise laisser

faire de

à l'étranger tout

il faudrait s'entendissent de papier toute serait non et

aussi pour surtout

que

les

prin-

cipales leurs banque variation derai dans ferait n'en me je pas le

puissances émissions à cours de ces cadre valeur parties que mais fait entraîner au ce contraire, qui sera une

réglementer de billets de Je parce l'espace n'aborque, me je pas de la

forcé. de de je

Autrement, la la monnaie question, suis que,

régularisation illusoire. seulement tracé;

me

aujourd'hui je assez des tenir je sais me dois l'avouer

défaut, ai laisser pas

parce étendue

franchement, Je ne veux encore; suis qui sûr. serait

approfondie. choses au dont point seulement flatte pas posé,

à affirmer m'en possible, dit, je

je doute dont ce d'avoir et voici je

veux,

J'ignore désirable. problème, ment dans

Autrement je prétends termes.

ne

résolu exacte-

le

seulement

l'avoir

quels

cette réalité. Malheureusous doute. a entendu irrégulière. des diminuer. et au développement à l'absence ont sérieusement. la connaissons et de peut-être la Jamais « Rien. tel point les la science Ne les à l'optimisme à l'optimisme les car sphères rien de vue n'était auquel monétaire. Et si cette quantité venait. nous troubles circulation. etc. la quantité à monométallistes ne fait prévoir disent-ils. production combien nuschi irrégulière tionnée très lyse d'optimisme! de l'or production de l'argent. hétérodoxes. de bien et les plus prix à universelle régulièrement les services paisiblement produits dont changements connaitre brusques fond ces de ceux tent nution toute tions lique. le delà. etc. Voilà des variations proportion tient dans lieu la d'une quantité . de Ils la valeur sont des On est que à la qui très la de la compensamétalétudié font l'or inter- monnaie » Les monnaie fixer bimétallistes plus un rapport certainement ils de question l'Etat valeur venir à la monnaie mais M. de l'or. suppléerait. tend concurrence. jusqu'ici l'économie mode science de en la et plus pure richesse Il faut et cas. et et et que afin côté de à les de attente. avouer. Certrès addilégale est anade l'argent imprégnés monnaie. agréable consistait sociale. qui a régné de comla absolument qui règne officielles plus toute politique. des sous à cette conception de trop sement de tème libre des la démentis. sys- conséquence. harmonies appliquée rien jours. sous les long des phénomènes le régime lui-même comme à l'équile système phénomènes l'influence corps de célestes leurs de l'attraction gravitent trajectoires. métaux régulière des effets tandis évalués ».124 En tout 25. Sans de faire providentielles se réduisait. de pour de encore a La celle des suffisamment scientifique deux la de les la nous les les violents ne les au lieu que le subissent il faudrait les de tout est dans dur.. nos le yeux. production les causes les pour conséquenLaissons en ne tenir consenla dimicontre à prévoir prévenir. il faut renoncer renoncer encore Cela qu'un à célébrer et toute formule reçoit accablants économiques de la libre astronomiques mais.

précieux les la de présence qui quanmonévariaNos métaux comme alimentent vallée du fleuve sur habitants de d'une l'eau s'extasient dans quantité Saint-Pierre courant quand la majesté par rentrer qui il en finit est toujours. règle réelle d'une là Cernuschi. un la monnaie possible. égale valeur ce que fait qu'elle l'Etat intertout le sys- tème. nous des nature. vous être automatique. doit doit que être être. moyen les eaux absolue vient nous réservoirs fermement. social Et il faut agir sur la nature dans des l'ordre choses dans comme 26. des variations la en dans circulation présence qui la beauté tôt hasard. telle. C'est est l'avez sera pas l'ordre besoin déjà la base de et l'or très fragile est de très irrégulière des sur cette économie dit posée. de ou tard. à un cerveau Maissi. deux éco- additionnée Puis. sur non les prix La celle constaté. demandons qui et les les et. » d'une en « Voilà valeur outre. régulièrement être. la même La la simple être monnaie elle variable pour peu ne la plus doit rendre que pas monnaie. et l'argent. examen par la mais séchetrès le procédons les ravages constatons crues. très nous métaux nomie politique M. toujours facile. au froidement. tions Bernardin de dans de (c'est faible négligeant attentif fleuve resse à des ne ce grand son pas une lit des Nous en industriel. de de bassins leur d'un au système moment insuf- recevraient surabondance nous canal ne pourrions rendraient transformer lorsqu'elles un torrent On nous sont fisantes. bien valeur non automatique. exercés de l'époque qui nous et de inconvénienls très si. Eh à sa aussi doit irrégulière. Et si. sorti de la par nousadjurent pas substituer de notre toucher de leurs aux cette faits. . et la sommes. ensuite. Ils ne les des arrose. les de la favorites) admirables nous conceptions Providence. irrégulière l'avons évalués politique appliquée doit La nominale. il ne et ne intervienne venir. tité taire. à l'œuvre phrases plans rhétorique. à la pure voilà production de la proportion si succincte. en un dévastateur objecte que d'irrigation et de fertilisation. aussi.125 la monnaie Hélas. production de 15 'le.

de peu Peut-être. et la d'efforts science appliquée. progrès de Portons. et de de ce des gigantesques sciences au côté.-126cette sommes physiques réservoirs que et plus d'un ceux opération pas et et sera renseignés météorologiques. qui mal avec Soit 1 difficile sur un et coûteuse. qui aborder ayant consiste morales social. de de n'y qui si nous ne grand nous à propos les Nous phénomènes remplir a rien sont en nos à faire amont un rien peu voir. monnaie. génie on que politiques une la pure fois méthode et à eût nous et fécondes et ont natu- de leurs seraient preuve dans applicadans à à commencer d'ignorance des sciences timidité et montrons leurs toutes. plus triste bien en lumières. toujours en de pour qui fait avancés ceux ferment Impossible possible impossible? été relles encore d'autant l'ordre tions cet faire avec plus Et la au ordre d'abord énergie de peut-être plus accomplies. aurons-nous de de cesserons-nous impuissance et réforme sociales de notre les donner à mener urgentes de spectacle les toute réformes première complète économiques ligne. recherches avec la soin science ensuite un courage. âussi un peu le à et. de les vider accord en aval. devenir réellement d'entreprises dans l'ordre applications si. et dans aujourd'hui. la plus système . commun qui sont que riverains sommes les des Mais yeux travaux est-elle toujours pour ne peut bien et physiques civil. nombre risquons qu'il que. quelque Que l'exécution temps d'ici.

étant P'b. marchandise de sa quantités. ses. prix (A) à un en (A) autre nombre de marchandiftb. ment de Les d'une questions toute statisticiens j'introduirai de la richesse dernières théorie du du prix problème de la ricleesse sociale des en prix. (C). détermination se présente suivante (B). vue ayant de le l'achèvecaractère je poser Celle du de la en monnaie. et monnaie démontré quantités dont si tous l'on les marchandise nous supposons ou p'd. prix proportionnelleaugmentation à ou l'équation une diminution proportionnelle conformément Cette sont égales possibilité égaux aux résulte rapports la en proportion de toute ces rareté de des ce double et fait que que 20 10 Toutes Les prix choses est raretés. à un certain étant totales moment.ffc. de Q' par diminuer une moments peut. les d'abord sociale rapporte monnaie. moment. les trouve. mieux moi-même. (D). d'essayer se en de statistique réflexion que non qu'il de plus vaut les d'économie peut-être résoudre à la Elle politique. ces de s'agit. de la stabilité à résoudre de la monnaie questions rationnelle et faite. étant un certain numéraire (D). la marchandise de (B). p'e. (C). et monnaie. prix p'a. aux que prix manière (A). Q et Q' aux que étant deux l'on (A)étant les p'c.TROISIÈME DESIDERATA PARTIE STATISTIQUES 1 De la détermination Position 27. ment il veut.Kd. monnaie Et une la setzsibleznetzt tration politique j'ai résumé inverse deux démonséconomie Mais rigoureuse pure cette faits implique entièrement pure et la mathématique politique nouvelle. démonstration économie . de la d'ailleurs. augmenter p'u.

dont pose autrement à p\.k soit le p'd. était devenue purement et simplement si. la substitution p"e.128 qu'elle Théorie la supposition qui se permet de la dans monnaie. baisse proportionnelle 28. p'c. doit p\ des trouble sur sur tant aux point le être p"e. ne.0/ le pmrestant mon=Q. prix blème rapport par la Q" à Q'. la premières pourquoi dans « doivent que la pour parties j'ai cette Que être stabilité que économique économique le le de droit présente de le faire propar p"dsoit occale pied au pied des point hypothèse. en faisant . aux acheteurs aux derniers de vue ache- vendeurs propriétaires de derniers? produits travailleurs prix capitalistes de premiers vendeurs services Cas particulier d'une hausse de tous ou les d'une prix. Il est un cas où la réponse on avait est évidente. 1rd. j'ai est les deux et parlé. p"d. p"b. le suivant dit. Si par hasard on maintiendrait puisqu'ainsi mier équilibre Ce cas est celui égales naie d'ailleurs. rapport plus grande par sionné des prix de prix des teurs aux vue et prix îtb. des l'équilibre moins grand possible. possible. toutes choses Q de marchandise Q"= [«. que pour c'est-à-dire de l'équilibre c'est Or. on qui se présenterait la quantité primitive Q'= Alors. de premiers et et services qu'au entrepreneurs de produits fonciers.

certaines encore. Les uns. à que quantité des marchandises d'augmenter Mais que à a pas si les n'aurait la quantité monoméhors tandis me semble de la de il conviendrait pour dans quantité de la tout relever l'équilibre. sister grand sissaient nué. Le même par dans augmende (B). varié. monnaie commerciaux qu'il n'y remédier fait que Que démontrer que la manière. comme de Q' baguette au lieu p. ce point qui se rapporte direc- circonstances constater. présenter. pas de la tandis varié. d'une improbablement. est de comme autres. que la puisqu'ainsi quantité de la rétablirait 9 . conviendrait et de pouvait. croit à l'heure dans le qu'il prix sur qui due monnaie est. me industriels quence. que des et d'y sur le cette la savants. Car. la une les diminution bimétallistes. augmentation dans progrès en conséd'inn'a et a pas réusdimi- baisse est due résultant marchandises et d'aucune cette si les de a pas Je ainsi avaient de la certains lieu. équilibre changement rétablir du de prix luides (C). d'un quoi. sont une grand baisse plus nombre controverse ou de proportionnelle sinon entre que dans donnant monétaire. proporfaut dans y reméla cir- baisse à une et qu'il à l'or auxiliaire qui sont à une les monométallistes. coup tation. la il quantité quantité monnaie autant les prix. d'une ou quantités l'ancien d'un se baisse diminution d'une augmentation mais d'une conditions.Q'=Q d'une même services. bimétallistes la quantité autres engagée. Il tement On moins moyen hausse d'une faut s'arrêter aux un instant sur actuelles. (D).129 remédierait cas suite la pourrait non plus de dans et. permets controverse. raison monnaie intérêt. s'engage soutiennent tionnelle dier culation soutiennent la quantité en toutes. relever le vrai des évidemment les et prix. cette quantité l'argent Les de marchandises. on de pourrait quantité (A). le augmenté. alors par en au Q" un = à la se seule cause de mais modification plus ou diminution des rétablir au de ou le moyen laisser des prix. tallistes doute que qu'il monnaie on la que étaient la parvenaient mettre marchandises n'aurait d'augmenter si on enfin.

des de variation monnaie des autres la problème modifications supposant et dans dans qu'il la l'utilité à effectuer y a eu en de dans la quantité temps même quantité et marchandise quantité la marchan- mon mémoire intitulé comme Théorie solution serait composé mathématique la fixité d'une d de de du prix binxéd'un b de et le j'indiquais multiple. variamarchansoit il prix monnaie dans et l'uvariaen faut par et la soit la quantité y compris générale. alors de la moyenne de la richesse géométrique sociale monnaie Ces deux formules conviennent également bien au cas par- . marchandise la les ou même. tion dises. les mêmes. circonstances de dans la la stabilité toutes et de la moyennes 29.r. d'une de la quantité richesse d'une monnaie quantité serait en bpb cpe + dpd Plus tard. étalon (B). quantité (D). Cet étalon c de sociale (C). thèse chercher des en tilité tion dises. des en de j'ai prix régularisation cru de serait la trouver (B). dans de dans (D). se présentent d'un moment de monnaie. prix Mais En dans ces cas il simples y a à la dans ne fois. lité. Dans tallisme. monnaie étant ait restées soit ayant de la diminué.430 marchandise marchandises la marchandise marchandises de quantité en la quantité des cas autres de hausse. restée augmenté. (C). à résoudre marchandise dàns le les actuelles. même Cas général système de Vélalon géométrique multiple: système des pri. guère dans la réa- général. il y a quantités que la les des quantité quantités autres de des insuffipar rapport serait monnaie autres sance à la le toujours monnaie Le raisonnement marchandises. l'utilité à l'autre. les ainsi. mon la la Le mémoire variation fixité prix de intitulé valeur de D'une la méthode monnaie.

bk. les coefficients de fabrisation des produits (B). (D). irt». (C). mes pro- d'économie (P). (K). bp. la marchandise conformément numéraire aux 1. (K). (D). c'est-à-dire les quantités res(D). 1tp. de (B). en services (T). à la pour première marm'y de tous personnes d'une production observation circonstance et me la essentielle. (P). Jtk. parait j'inclinerais aujourd'hui toujours soient (A) maintenant. pectives de (T). Qd.des et. Qc.. (P). (P). et enfin &t. (K). producteurs. de (C). (D). Ck. (K). des prix d'équiprix d'équilibre libre de (T). en vertu de l'équilibre originaire. Mais . dk. politique des services pure (C). ftc. tenait d'une Plusieurs pas dans cette compte la hausse ou d'une baisse m'ont fait proportionnelle observer que de laseconde celle . consommation fondée à revenir l'inégalité chandises conformer. et. 1tt. de (D). dp.. cp. dt. (T). auraient à pectives que les entrepreneurs t leçon. Soit Mais Eléments duits. des de (B). (C). qui entrent dans la confection d'une unité de (B). en (A). (C). on aurait d'une part. les quantités resfussent supposons que Qb. (B).131 ticulier les ne prix. et notations monnaie. de des ira. formule.

travailleurs et capitalistes producteurs avait l'équation p'd. c'est-à-dire de composer en y faisant entrer un nombre convenable l'étalon multiple des marchandises on affecteles plus importantes auxquelles rait un nombre également convenable ou moins proportionnels A la quantité mée. c. de coefficients produite plus et consomdises qui auraient . p"c. haussé se ferait seulement d'un producteur à qu'ici la compensation l'autre. produits. ftc. ne gagneraient ni ne perdraient rien à la substitution du système de prix p"b. de prix. aux anciens p"c. ce que les producteurs. de certaines autres. fp. de même. le gagneraient exactement par la hausse du prix des leurs.132 fournir aux prix aux p"b. sensiblement proportionnels à Qb. en vue du rétablissement de l'équilibre. ils le gagneraient exactement par la hausse du prix de certaines Il est vrai autres. pris dans leur ensemble. pris dans leur ensemble. et les propriétaires travailleurs et capifonciers. Et. Qc. même avant que les prix des services se fussent équilibrés avec les prix des En effet. développer Toujours est-il que l'aléa aurait été réduit et le rétablissement de l'équilibre facilité autant que posssible. Dans la pratique. d. Qd. ce que les consommateurs. perdraient par la baisse du prix de certaines marchandises. propriétaires fonciers. p"a. d'autre part. il y aurait lieu de faire b. d'une part. pris dans leur ensemble. pris dans leur perdraient par la hausse du prix de certaines marils le gagneraient exactement par la baisse du prix chandises. les services %••• si l'on QbP"b + Qcp"c + QdP"d il est certain = Qb*b + Qc 1tc + Qd 1td que les entrepreneurs. talistes. Ils devraient seulement consommer plus des marchandises qui auraient baissé et moins des marchanensemble. c'est-à-dire que ce que certains producteurs perdraient d'autres producteurs par la baisse du prix de leurs produits. Les et les seconds leur production. 1td. tout prix en obtenant d'équilibre d'eux «t. premiers devraient restreindre la leur. au système de prix 1tb.

ne. F (pb. l'idéal à poursuivre.Pc.Pcî>d. des moyens la constance.). correspondantes . la formule indéterminée F(pb.) soit (A) à un certain à un autre moment au point que l'on (B). Equation 30. te.-133- il Construction de Formule la de la courbe sociale prix de variations en monnaie. statistique. aurait pour ordonnées les valeurs successives Et. stabilité serait donc possible.ÎM. sociale en monnaie. t3 . question monnaie une sent question ce prix Mais de qui j'oublie la est de par que je voulais du de C'est prix poser de la et non richesse et par désignant résoudre sociale conséquent à pré- la en détermination une question moyenne pourquoi. (D). (C). la première chose à faire est de construire la courbe qui. je passe assurer "b. conque. Pc. nd. ayant pour abscisses les temps tf. ainsi.écoulés depuis le moment initial. à l'étude pratiques les plus propres à en étant en la marchandise les prix monnaie des marchandises étant ces prix pb. ÎTd. Se. moment initial. pa. du prix richesse du indéterminée de la richesse de constance.). quelgrande postérieur de vue de la plus eût = F (JTb.

à n'en celle a fait de le la la pas forme. courbe la en construite.levons. cette fois 1845-1862. cette de au système de qui des la moyenne des conduit de prix à et préférer c'est le circonstance la moyenne qu'elle qui doit. question n'a pas été des prix. pour nb. pour période 1A valeurs les moyennes des prix arithmétiques la seconde fois pour 40 marchandises Fall in the Vaine of Gold asœvtained. Mais elle l'a formule correspondant même système Or. 1863. La sache. naturellement pourrait du moins. la régir importante forme C'est l'a dises faite que douter.134 et une de voir. l'horizontalité. soit. la ramener jusqu'à à ciellement rapprocher. qui m'avait à celui sous cette prix l'étalon à une sous multiple. droite au cas où cette courbe quel ne serait point pas on ou. loi très il a paru obéissait. ird. construction. quelque ce la marée premier première économiques. que je suivant formule correspondant été suivant la au système de l'étalon multiple. 38 marchanet il Jevons à deux anglaises reprises et pour période 1re. . and ils Social ayant la durant Serions Effects set forlh. artifil'en horizontale. Courbe de variation de la moyennne géométrique Construction de .

ont la tenu monnaie. international observations et plus. économique ont non phénomène Des marée rieures du pas (commercial seulement en mais question. donné au lide). . taux. par mouvement de de descente 1850 comme mouvement d'ascension une erreur celle de de de la mouvement commis mouvement provenaient et croire en avec et théorie croire variation la mesure. ne. en que ce les absolue En de 1782 fait. et la du baisse prix des et.vernaunent de à pra reproduit près décencausé et comme mouvement descente fluctuations) exemple. ayant est pour la courbe 1° un apparue soumise mouvement (temporary temporaires périodes ou (. selon et de temporaires. 1810 Jevons qui permanentes périodes de à 1850. fluctuations produit par d'ascension de à 1865. qu'elles la auraient dans que il me complètement occasionné moi. pu l'utilité Jevons du Il en tenir des a donné variations je à dois des principe. lite Variation of Priées and the Valtte of the Curreney since 1789. 1782 comme parait le avoir second à 1810. construction compte et de ce d'abaissement. nd. confirmé mais ou la établi. 1865 de ont quantité semble la principalement mais. signalé nitivement tuations dans talisation vrais du les théorie mouvement en a. universel. la réalité de phénomène national. alternatives (variations symptômes qui matériaux pour' la enfin d'activité of sont. ou ou 1810 à à 1850 des il. concerne fluctuations de je valeur suis la de permanentes la monnaie à de fournissaient lui la que hausse dans maintevariations En et par la les vraie de indiqué la taux de son hausse de ce nom postérégularité qu'il n'était l'esprix de revandéfifluccause la capiles la disposé baisse hausse de la nir dans che. par qui des se et 2° les et pour prix de à causé et un qui la période 1782 un par se double des 1782-1865. de phase il a permanent pour ralentissement investment). aussi marchandises.135 anglaises valeurs comme d'ondulation fluctuations) nales. 1850 quantité à 1810. A chaque mouvement fluctuations par d'ascension fois srt>. me irrégulières. la phase d'élévation.

und Soetbeer inti- à la fin de la publication Materialtm zur Erliiuterung Edelmetallverhiiltnisse wirthschaftlichen der Beurlheilung und der Wâhrungs- i cause du grand 1885). tinguer. la période 1850pourrions partager dont allant de marée basse chacune. la moyenne L'opéra1847-1884. et de descente de la courbe et la-monnaie. des conditions dans lesquelles les prix en ont été enfin de la période à laquelle elle se rapporte. système de la par formule la Statistique sur 114 commerce et Hambourg. marchandises sur des prix de ce travail tulée ont reçu pour durant la période valeurs les moyennes arithmétiques 1847-1850. On trouve un résumé de M. à marée mique. d'arest celle de la grande production dans le même intérêt. . Soetbeer n'ont de Hambourg pas cru devoir ils ont tenir compte du phénomène de la marée économique. en les cinq périodes la période 1850-1884 1851-1860. correspondant elles nous de l'étalon au système multiple étaient données année par année. telle qu'elle est. Cette construction. Ad. des en La courbe a été construite correspondant du autre au fois. été prises. essentiel richesse tisticiens basse. la période a porté 1re. en le numéraire et M. aurait relevés. une marée exactement éconode ces quatre et dispériodes le mouvement du prix de la Mais les sta- prendre dans le mouvement d'ascension sociale comprendrait les moyennes de ces moyennes. monnaie selon prix tion ïTb. Dans la période 1851-1860. dans la la période 1847-1850. arrivages plus période élevée que qui 1861-1870. surtout. ^d. de la Statistique de variation du une du commerce prix de la de Hambourg. frage (octobre nombre des marchandises du marché où elles ont considérées. qui est la moyenne des prix est de celle des grands d'or. une importance et peut-être décisive dans la quescapitale tion de la monnaie si les valeurs de l'ordonnée étaient déduites de la formule et si. partagé 1876-1880 et 1881-1884 qui n'offrent pas 1861-1870. S'il en était ainsi.136 Construction 32. cette construction est bien expressive. nous 1884 en quatre périodes. richesse assez de sociale récemment. Et pourtant.

ces Procédant mathématiques.levons MM. de des la prix. et yon der Borght. n'est y a du pas moins d'or. de la courbe donnée sont données année de variation des du prix moyen et cette courbe elle-même d'autres été faites d'index et nombreuses à la suite de par Mulhall. qu'il semble. Bourne.137 gent dans liberté dans elle 1884. années 3) posée consécutives. marchandises est représentée études statisticelle de . MM. lors.90 0% d'argent elle des dans elle pour la sa seule l'est écus continue de est période l'est plus limitée. Newmarcti. depuis des variations des prix ont ques en Angleterre. 1881plus queque. Grosvenor. dans 1876-1880. frappe et enfin. une courbe seulement 2b de soit pendant 40 (Fig. de 22. Giffen. sous le nom Ellis. arbitraire1° d'onensuite par d'abord ment dulation A B C D E à un descente double mouvement temporaire.61 écus à est ce l'Union où la production où l'afflux latine. . Palgrave. abstraites sur des les données diverses la de la courbe sociale soumise de variation en à la monnaie. dans sur avant concrètes de la fonction de des les il s'agit du prix richesse étant la variation comme pour et on du niveau le faire hypothétiques particulières. graphiquement. que des suffit. Laspeyres. marée moyen économique. en aux Etats-Unis. de la marée. valeurs fait d'ordinaire la théorie scien- données à réelles. elle l'est de 23.41 avec 32. permanente. la générales. 1 Dans la seconde édition par des MalerkUen les valeurs de l'or- année. Allemagne. Sauerbeck. pratique je représente passer et à 40 moments par et soumise différents. de la la période ne l'est montrer cause part'. Bur- numbers. Paasche chard. de si ne la succédant la période de frappe à la grande 1871-1875. pur par MM. Et. où 19.49 la frappe Cela la raréfaction actuelle monnaie elle baisse bonne III Correction de La courbe indéterminée de corriger 33. suspendue.

(I3). courbe prend par ABCDE successivement hypothèse. fonction en prix (D). arithmétique de la fonction laquelle donne. et de les valeurs quatre des et soumise tempoordonnées des chiffre seulement raire. inscrites d'ascension deux courbes. pa.138 une courbe à G H I un K L (Fig. îî. introduisant moyens et on ctimme annuels tire la vxleurs arithmétiques des variables des ph. 1 et II colonnes à côté du Tableaux des années. 10 valeurs. valeurs On marque inscrites de dans même les les premières points colonnes des aux tableaux. le niveau de la première' marée On les marque points alors.i. valeurs correspondants . de ces mouvement permanente.pc. comme îîc. Durant les flm les années à flux valeurs ci-après. pour retlm la à reflux courbe G H 1 K L. les (C). marchandises décès moyenne valeur F (îtb. double 4) posée arbitrairement d'ondulation Les dans immédiatement de la façon suivante qui la on seront. s'obtiennent les de pour de la 10 premières années.). correspondants au-dessus aux et au-dessous valeurs d'une ligne 1-X.

Et problème deux courbes en et pour à résoudre AB D il consisterait IK L leur le mouve- supprimant l'autre le comment mouvement Or dans descente à titre l'autre du niveau mouvement on pourrait d'ascension. par introduction du marée < I. cas. par suitc. de on la a le rapport Ce la la la qui niveau étant. procéder d'indication. on de monnaie. Dès marée arithmétique introduction des de valeurs du hillon de régulateur. lors.439 valeurs de même Cela à laisser ment de voici. dans régulateur. rapport proportion quantité augmente. quantité aurait monnaie valeurs fonction . de totale de pris les première. à v3. l'un Baisse et inscrites pour fait. la marchandise en circulation. aux d'ondulation le les dans 40 les points secondes de colonnes la courbe. de la moyen la moyenne Tableau à celui l. billon et. est E et pour simple G H l'une des tableaux. la seconde de la par v. de la Tirant colonne seconde hypothèse.

celui < par la rapport marée hypothèse. en raison les valeurs de cette première addition de billon régula- valeurs c'est-à-dire Tirant a le la inscrites que moyenne du Ce la à droite partie dans CD de la troisième la courbe des la troisième par de valeurs colonne a été du relevée tableau en C'D'. déjà proportion valeurs v. Yj à va. à v2. augmente tion dise lation. on de 1. la de rapport encore.140 prend. la on arithmétique niveau étant dans la de en à question. et. fonction prend. teur. totale de de monnaie de seconde. régulateur. teur. augmentée qui aurait par suite. en raison les valeurs de cette seconde addition de billon régula- . proportion la quantité la la les quantité encore billon introducmarchanen Dès circulors. dans pris monnaie.

supposé circulation Si fasse que se nous deux l'augmentation faisait supposons ans.441 valeurs c'est-à-dire Et ainsi Nous de effet inscrites que de avons en suite. son les de été effet augmentation complètement D'd qu'en par la se fin en qu'au aux la ne senti substitueront de compte bout lignes courbe lignes telle CC'c. A B C D E aura remplacée courbe ABCcD'dE'. TABLEAU 1 . de ou deux tout d'un dans coup la et quantité que que son cette soit Ce. D'D"d. en D"E'. sorte monnaie était instantané. à droite la partie dans DE la quatrième de la courbeaété colonne relevée du tableau. se maintenant que ans.

36. analogues. TABLEAU II Règles à observer. deux ans faite la courbe l'opération ans. trois courbe G H 1 K L pourrait GHIiK'&L'. la moment la introduction du supposer de senti remplacée deux au flux diminuerait et ou en son trois moment lieu au de bout effet être régulateur. c'est-à-dire quantité par de mon- procédés que. exactement au au on lieu d'augmenter du reflux au qu'au effet ans senti ou son retrait de billon régulateur. de faite la billon en moyen de la marée. valeur lateur Le succès de deux de la variation de régularisation et retrait de billon régupar introduction à la statisconditions dont il appartient de confirmer (fluctuation l'existence temporaire) 1° que le moude la courbe de cette de la monnaie suppose tique expérimentale vement d'ondulation . semblables naie de par en billon retrait Par du niveau des sauf circulation régulateur. bout par la on de supposerait ans.-142Hausse 35.

de assez prix de qu'on la descente prolongé. I. faire cousubir des réaliser vrir des bénéfices pertes pourrait moyen facilement pertes qu'il ultérieurs ultérieures. paraitrait la première que. je me hasarderai faudrait pendant Sous à observer un c'est-à-dire réserve formuler perfectionquelques nements règles futurs. la au moment demandée où de l'acte règlements d'Angleterre et émet de liquidations. que E'. suivantes qu'il le système Irzaugurer descente de billon et mouvement par et desquels au lieu de une cela. est la assez marée d'asla sur il d'une est même pluévi- mouvement de porter permanente) pour conditions. durant ou ne marée précérégulière de suffisamment permanente et ne monte de notre B en que. H en fluctuation descente l'horizonta4. est-il système l'ascenet que bien est de temporaire. fait de monnaie la fluctuation le cours sur de et l'ascension dente. et des des non par régulateur à l'Etat un au retrait. et obtient la Banque de 184à sollicite suspension . 3. la première Fig. et notre de Et la que Fig. niveau correction de la l'ascension descente marée relative à sensiblement ou la tout descend valeur le cours que C'est ne est se fait à la contrebalancée descente la de durant ainsi sentir de C en ne est la fait dessin le se que. sur que assurée courbe en cette sentir 1 en du l'horizontalité certain praticable) convenables. ces deux du par du niveau est la sociale discerner 2" que le en monnaie le flux. billon quand régudatezar les prix au moment et du que rela c'est-à-dire est baissent pour les exceptionnellement bref.143 variation régulier haute. ou la la richesse en marée puisse basse (fluctuation en A général. du pour reflux. que ne difficilement couvrir bénéfices Opérer flux. consécutives. cension courbe sieurs dent étant le ou est marées que. la lité sion courbe en de C. y assurée pratique introduire L'. encore (si le quand aura notre aujourd'hui machine système tous aussi métier les perfectionnements grossier que ou ces les à nous tisser le ou semblera premier à filer de à coudre. permanent introduction afin il puisse lui faire par de de non d'ascension. monnaie et les l'introduction de la de crise.

afin suivra ne pas suivra les de la restreindre. s'élèvent régulateur affaires. légal retrait bimétallique. rapport à aux cette soient que du en baisse fait des des circonstances circonstances afférentes afférentes Ne de si faire correction précédentes billon faite à toutes l'introduction que lieu la régulateur et n'en faire que le en si on a lieu que doute. souvent de aux réduction bimétallistes à l'absurde un et monométallistes qu'ils . ou de retrait de de croire qui de continuera. et marées du inverse dernière à ne su. légal de du être valeur du billon fixé de pourrait-on du monométallisme-argent pour du matière opposent honorent du nom répondre taux de du faut. au à cette système question. les et le flux cela. largement cette proportion du niveau des crédit monnaie ou ce retrait de marée ce que. flux.r durant précédente. quelconque.144 la monnaie de la de papier pour de au quand la remédier métal. l'influence en rapport l'argent bimétallisme. moment les prix au du à l'insuffisance opérer c'est-à-dire et que momenle retrait de le la re- tanée de prise supplée billon monnaie contraire. la hausse le reflux. gulateur longée Maintenant. prolongé et qu'une et revenir au du de billon répro- aboutit aboutit au au'monométallisme-or bimétallisme addition monométallisme-argent. le croire on a baisse que continuera. courbe hausse en des mouvements du en en d'ascension billon régulateur à la descente veille baisse.x. exagérer. introduisant prix ou à la d'une d'une retirant veille IV Le Changement 37. monométallisme-or. bimétallisme. de la billon descente le le ou régulateur ou niveau cours en de l'asde d'une hausse. ou au le lieu reflux de cas qui attendre flu. régulateur? d'abord l'or et Les argument de sur Il Il est assez évident quadrige de rapport qu'un monétaire. la Effectuer dans cension ynarée marée par la introduction exactement de de les prix marée les la façon prix initiaux.

décrété montrer La temps. réfuter législateur de c'est valeur que en ces peut entre ce s'il termes monométallisme-argent des. en maintienne. comptaient ase elles jq et = sur 2 9/10.lement peut se résoudre monométallisme-or. à l'état le est à l'avantage quantité toaura bon de demeurera. décréter mais ce qu'il ni même taux fort. s'il ce de sera ce l'or. Les luées vertical vant la Fig. métallisme-or de tale. éval'axe suià chaà années. maintiendrait bimétallisme tantôt en s'établirait mais tantôt il en pour a Le quelconque peut pas faire. que valeur d'être trop décrété. C'est le ce marchandise. contre que ce les consiste lieu ou établir Cet de 15 en ceci « Votre législateur est absurde rapport aurait de de pu soutenir de pas que ont une fois 15 '/a dire 20. soit quantités en francs Oq et l'argent. horizontal temps. d'argent de sur à chaque se axe.145 qui au 10. et. circonstances. 2 avait les été construite se comptaient correspondant 5 grammes des AAte. sur variaient et Les 0-45. à l'avantage certain est trop rapport l'argent fait. trop d'un légal s'établisse conforme c'est-à-dire à décrété trop tivement. et comptées sur variaient les et les francs l'axe parallèles Les en quantités francs de Oq' la courbe d'argent monnaie. puisse l'argent». trop l'or qui le restera législateur faible. sa marchandise. en francs d'or à à cet de la sur manière l'axe suivante. effecaux trop l'état le monode immédiatement suffit de perpétuel. l'air est ou le arbitraire 36 législateur entre assez de l'or et fort croire ou </<> le Or un il rapport quelconque ne qui. fait. d'or comptaient elles courbe correspondant gramme des Enfin francs la courbe et parallèles la que se cet A'A'js temps. argument bimétallistes légal et savoir que se le rapport quelconque. à vertical suivant quantités d'argent d'or BB45' en et courbe d'argent B'B'K francs partageait marchandise partageait quantités monnaie 10 . monométallistes un rapport ne l'argument assurément l'or et se l'argent. laisse vraiment. entièrement aura c'est-à-dire pour en ». législateur qu'il est monométallisme-argent graphiquement. rapport s'écarte Si de et.

bimétallisme. l'hypothèse rapport c'est-à-dire que quantités Y sont de comptées plus fortes et d'or courbes -r^ =52. rapport comptées plus francs que dans et faibles respectives indiquées construite légal en francs dans par aussi de co= de d'argent les deux marchandise A' A'15 et 18-40.146 d'or étaient courbes façon. Il suit le bimétallisme s'est résolu en soit au bout d'un cery rentrer de rapport légal. comme apprécié tend de plus en plus à prendre la forme de monnaie. Dans la Fig. 5. pendant que l'argent n'y paculation rait que rapport rapport Retour du de suite pendant inférieur supérieur monométallisme or et les années à 5 n'eût à 15 n'eût au du 1-23 et 37-45. 2. tain temps sans changement de l'or vient immédiatement ainsi. c'est-à-dire =1 figure gramme précédente. les La sorte que les quantités de entre de légal en de monnaie les la deux même u>=5. tandis qu'un instant. 2. que l'or n'y parait que pendant dans la Fig. C'est les années 24-36. le métal que. de là que. Les monnaie Or gramme quansont on voit à 9/10. si la quantité et celle de l'argent à augmenter. . l'année 13. et marchandise. de telle par B'B'tt. quand on peut monométallisme-or. de la d'or longueurs Fig. c'est l'or qui ne sort de la circulation 19-40. 38. et et B'B'K. 6. 5 a été d'un d'or. de 50% comprises construite l'hypothèse les quantités y sont quantités sont 6 a été d'un d'or. soit rapport légal plus bas. tités 500% d'argent les deux que la Fig. qu'un et qu'un complètement complètement Retour billon chassé l'argent. on rentrependant d'un par exemple. Nul chassé du doute l'or. comme 15. les deux métaux jouaient un rôle à peu près égal dans la cirne sort pas de la dans la Fig. respectives par marchandise A'A'te indiquées tout cela doit être. à diminuer au moyen que. et le méà garder tal déprécié la forme de marchandise. l'argent monétaire tandis les années circulation. mais dans les courbes la Fig. au monométallisme- bimétallisme régulateur. représentées A' A' 45 et mais dans que à Les monnaie La Fig.

dans 15 au Il par le rentrerait le taux de bimétallisme de de s'est bout si la là 5. de diminue proportion en mais quantité augmente il faut du considérable. contraire. en et d'un pendant substituant. plus rapport 28. au billon faisant particuliers. peut de celle rapport les substituent le bimétallisme y rentrer rapport de l'or légal années au soit légal. d'argent du bimétallisme sans la frappe la quantité régulateur. dans d'un l'année lisme. où les et variations bimétallisme du des tème cas deux spécial doit abstraction de comme et le exceptionnel se compensent entre le métaux exactement. dans 15 les et le en substituant une le limitée revenir de en l'or frappe billon le taux à ce taux dans frappe peut illimitée régulateur par d'argent en l'Etat. billon régulateur intermédiaire tallisme-argent. que plus ce cas. monométallisme-argent ici encore. être et par considéré le régulateur de sorte bimétallisme. taux suit que. on élevé. surtout. plus 1-12. rentrer taux de par par sans diminution au moyen qu'en bimétallaissant quantité l'argent. faire rentrer une On la de de la la au monométallisme-or. brusquement façon. . certain de l'argent temps si la quantité soit C'est à augmenter. en quand on sans vient changement à diminuer au exemple. en quand le système on du peut billon y rentrer de rapport ré- gulateur soit légal. de dans prendre billon mieux l'or une garde. le taux de s'est au 5 au résolu bout taux en d'un monométallisme-argent. au C'est lieu de de 5 au sans changement certain de à diminuer immédiatement ainsi.147 rait de dans 15. moyen que. au taux de 5. également résolu d'un quantité de légal on pourrait. le de mo- quantité l'argent. la même augmente diminution de l'argent. du il vaudrait On ne peut secousse revenir diil que faite quantité le monomésysle évidemment au billon rectement faut passer. temps l'or vient soit bas. ne pas tomber dans sans pas nométallisme-argent par le bimétallisme. régulateur y arriver limitant quand l'argent Seulement. Il le suit bimétallisme de là que. dans On le la peut quand quantité aussi. faire. en exemple. immédiatement ainsi.

la on période de sans monométaldu par monomésuite de Durant Au début la dans au billon quantité monométalde rapport lé- lisme-or régulateur. figures 5 à quatre du l'une des des mieux chevauchent éclaircir dans comme montures fait cette écuyers de moyen Je vais et 6. l'un avec valeur ou ou des à A'inomélallisme-or. lesdes dans lieu il a été précieux quantité. du en quantité lisme-or. les placés quatre. se laisser l'autre des changement métaux. francs variations seulement des dans l'utilité variations qu'au représentent d'ailleurs. de la conduire systèmes de taux circonstances pour légal aux d'un de en idée ces passant au sans deux systèmes comme core. changement . dans mais Il monométallisme-arla faut demander se représenter qui va à la bimétallisme. il ne de obtenir pas quatre la monométallisme-or. régu6). alternative systèmes bas de l'ordre suivant. au régime est serait 15. d'argent le pied 4. du rapport suite est économique. billon période de si la frappe à Oa\ dans la limitée par l'augmentation résout régime on revenir peut. fait et abstraction tenu compte je les de 1. supposerai unités maintenant horizontales représenter périodes début La de illirnitée fin de de la décennales de quantité francs sur période le la la période de marée on d'or monnaie. nos figures Monométallisme-argent et. en partant par extrême. la monnaie qui de de se est au 6. quantité était A la à le extrêmes cocher un systèmes char intermédiaires. pratique les du quatre haut au Ce qui résulte la chercher systèmes: plus les quatre de stabilité la pratique toute pratiquer donc grande dans enfin systèmes. billon de comme tous régulateur. cette possible de l'un ou étude. chevaux Cirque à l'autre. la diminution l'or. des années. du rapport d'un les Bimétallisme des deux Billon régulateur intermédiaires. l'or. des de c'est prix. est du OB' OA' billon (Fig. régulateur 5. tallisme-or. quatre tout quelles métaux leur de des Au lateur. l'autre que. en ou.148 Il faut 39.. qui opérant endes deux systèmes à revenir. pour faut ces gent.

27. 34. période période l'argent de l'or. la période de de début changement suite et de de la diminution dans dans quantité quantité or. mais 8. métallisme. plus on on régulateur est grâce au bimétallisme.149 gai. l'argent du de l'augmentation monométallisme-argent rapport légal. l'argent l'or. la on est 28. diminution dans au de la sans considérable pourrait on irait comme 13 de on la monométallismepar suite de la quantité l'or. au par rait sant billon frappe riode régulateur tité se de résout se l'or Du régime suite revenir le l'augmentation se 24 à la résout fin Au dans la de début bimétallisme période monométallismepériode de de la l'or. dans nution en A la la fin quantité dans la de la de quantité Durant Au dans la dans au dans secousse la Au période début dans quantité la de sans 23. l'argent en cas de mentation monométal- . de du de la du du le la par début quantité la billon le de période l'argent de la la de quantité régulateur monométallisme-argent. on est période de revenir au le fait régime 14. 10. on à la fin du peut. continue continue en la A la fin la la bimétallisme. faire. et en résout la diminution la quantité l'augmentation Le fin de la de dans l'argent. et de de l'or. mêmes bimétallisme. pourabaisau une pé- monométallisme-or. la du bi- considérable billon 9. de Du de 15 quantité au à à 5. aurait des début remédié deux de dans l'or la de métaux en quantité la sorte précieux à toutes sauf les variations dans dans ou à l'aug- la à l'augmentation cas de de monométallisme-or. période on en plutôt de de régime dans de par les du la 5. période par suite 5). par moins le suite d'une augmentation que se régime à une la dimirésout du augmenque revenir ainsi au la lieu période tomber d'y ar12. bimétallisme On revient au taux taux régulateur limitée commencement on est au 28 à la billon quan- qui. argent riode On quantité la quantité monométallismeà la fin de la pé- lequel 45. à la dure du bimétallisme. diminution monométallisme-or rapport en d'argent fin de alors. tation diminution bimétallisme brusquement river Durant argent. de la légal commençant (Fig. période la 40 période en 41 causes.

marchandises grande monnaie. des suivi aussi choses. est de Pour l'or ou et peu de monnaie ne ou donc laissant l'autre s'y soit pas de résigner se L'Etat en employés de élevant dans tous les ces enfin dans qu'on parer soumise supérieure deux et subir rétablir pourrait les une traitements proportion de à la diminution de simultanée l'argent on premières condition à sa éventualités la hausse par valeur en cas dans de biméqu'il en de la la quantité y aux réfléchisse. ce qui serait assez facile. il suffirait d'étaabonder ou à manquer? Pour justifier blir que l'usage des métaux comme marchandise doit être suborprécieux donné à leur usage comme monnaie. d'une effectuée façon que cette en cas dans certaine par celle de un bimétallisme. dans le sens du bimétallisme. celle serait quadrige mais en la Il régulateur comme dans banque du dire ré- dans combinaison. de conduite réaliserait stabilité stabilité prix des absolue. Et. normal. quant il faut se tenir au billon régulateur. claire en inclinant 40. de il régulier monnaie l'or ne diminution tité de simultanée l'argent d'y parer. des ainsi pas des la que billets la l'émission C'est non possible à présent. ou limitée. gulateur. deux à cette reconnaîtra éventualités que de sa valeur marchandise. papier et va du ou sans billon interdite monétaire plus quantité dans billon l'Etat du mêmes conditions 1. jusqu'ici. salaires. impossible la laissant monnaie L'une drait en vices de se présentant. état social de les serait et de difficile l'émission serait même que. Quant à la troisième dans la quantité éventualité. tous nétaire Revenons les lecteurs actuelle à l'état qui sera présent m'auront maintenant J'espère la qu'elle que.-150lisme-argent. l'équilibre et favoriser rétablissement ses fonctionde base et d'une la quanpas bien par qui de la de naires pour tous servirait les fermages celle et dans l'élévation les intérêts. du prix du ce de qui tous tous des prix il fauproduits des ser- l'équilibre la hausse producteurs. . quantité tallisme. question l'est pour mopour 1 On en faisant les mines encore à ces éventualités parerait exploiter ou reprendraient d'aEtats qui suspendraient par les divers l'exploitation suivant viendrait à surinternationaux près des accords que la monnaie une telle mesure.

vers l'énorme succéder le maintenir ne et fassent de les bimétallisme. du billon Par grandes autant puissances qu'il Mais. le pour faudra Dieu monétaires pour qu'elles baissée prix merci viendrait faire facile de ainsi monétaire. régime déséquilibre conséquent. me suis que et statistique. Il est vrai de si bénéfices pour le système réserver plus que. l'appréciade écose et s'achemimette que. quantité plus trouver de ment ce En ce de favorable au billon celle de régime dans la moment. latine. cela nent prix. souhaiter avec cette l'or tend Donc à diminuer la serait faculté est des que situation de nous et la la pourrions régulateur Or de d'ajouter précisé- circulation. industrie et au elle. rapport sur éloigné à elle modifier de le faire à la d'une ensemble. fonctionner quadrige de en terminant. pas ainsi fait. l'argent que la tend nous du billon quantité à de augmenter. elle croissante ruine entre et toutes et comprend à et la dépréciation les croissante rapports qu'elle régulateur.151 moi. chiffre nécessaire. peu serait à le moins faudrait entre de paraau la universellement sans les doute deux un métaux. spéculateurs tat. diminu- demeurant tion dans complètement de à l'argent seule qu'il faire du fin est à remplacer à quelques à ou il valeur terrain dans ce cela ce l'E- l'augmentation. quelque ce constater convenable à fixer quand taux serait FIN DE LA THÉORIE DE LA MONNAIE . les l'or yeux jointe situation et enfin l'Union ouvre de son l'Inde l'Inde. L'Angleterre tion l'argent nomiques aussi. graphe. dont pour le plus taux Je je international rentre. sottise de s'y précipiter ta hausse tête des à la qui faire en brusquement d'ailleurs la quantité et des cela baisse. les et l'Allemagne Etats-Unis.

.

.

de rareté telle qu'il vais théorie l'employer de celle-ci de degré de la renverser pour appeler ou cela. question currency mémoires of the d'un ». moi. Et l'ende la satisfaisant déjà à celle nuances que et pour théorie de en nier évidence du que dernier permet principaux degré diffèrent cette peut seule final américains. le droit première. fortune de en John d'autres of deferred R. sont par aussi des la quantité la manière entre théorie. économistes d'utilité ». étudié a elastic J. ce qu'on besoin de faire Il s'agit. la Andrews. et d'un articles standard « multiple insérés. et de ne pour les opérations. à l'économique. rebondir dernière. à faire. de considération désirée. dans dans les et Aitdans Merriam. A. Economie of Political money de standard 1889 à 1896. . Clark. L'idée et tité l'avait elle qui de est la été a eu. B. and Social of the American autres travaux recueils. et médiatement où L. ont. particulièrement A. dominante de régulariser développée la pas dans variation été la mieux ma des Théorie prix en en de la monnaies. S. la quanque ne mais im- réglant France monnaie. celle comme n'a d'appliquer cette accueillie mathématique la bonne tout Edw. dans Science ». positif. Benjamin J. à l'étranger. pourra satisfait aisément dégager final mettre l'intensité c'est caisse ce la rareté la monnaie. qui la en matière est d'abolir l'Amérique de monnaie. chose la ce de qui plus d'extraordinaire.NOTE SUR LA « THÉORIE DB LA QUANTITÉ». Smith Ross. faire eux présenter conviction ces une avec le derniers fois la méthode mathématique et sorte faille je la légers identifier de la la dissentiments. nombreux Publications A merican Academy Association. Commons. ainsi payments que ». n'ont pas encore abouti à un ayant que résultat quelque d'établir déréglée». le que J'ai cesser encore la quantité pour avoir et d'utilité. et Amérique. la est constater à la théorie «monnaie « monnaie théorie Une deux monnaie de acquis de dans la nécessaire que les a du ». d'une de les nals divers Ces n'a pressé régulatrice rigoureuse et il est de rien MM.

les producteurs en étant a + j3pb + ou la quantité (A) de cette vue les ypc + de de a. la quantité de (A) déjà numéraire monnaie de l'intérêt. soit en de vertu la l'équation soit l'encaisse de la de sa [1] quantité. la pc. pb. de (G). (A) la monnaie. p. ô. y.D). désir taux que d'acheter à un certain moment. été démontré théoriquement s'établir partage de au et pratiquement.154Qa étant. mettre sous forme . Qa en quantité de (A) marchandise et une quantité de de naie.pc. exprimant et de alors la l'égalité de de la l'offre mon- demande désirée. consommateurs de l'entretien prix apa (A) courants + fixe de circulant. monnaie. (G). théorie de la rareté. (D). leur capital de au (A). le encore le . faudrait ajou- l'encaisse ter de à la la désirée quantité monnaie pour Qa de à celui marchandise l'échange quantité l'équilibre circulation le rapport n étant et monnaie de totale de (A) marchandise à l'équation à la quantité Qa + a + que. et étant les quantités ont. et non i étant (B). i.pà– en (A) d'équilibre étant. pourrait par n et du existante /?pb + ype + Qa conformément tyA + = n Qa il a de Pb. moyen une de la division l'équilibre des prix circulation Pd. en qu'il joindre conséquence. cette équation peut se Or. taux et (B).

dite Et de sensiblement en proportion parler.8Rb + yRc considérer. . a alors supposer aRa + du taux de l'intérêt déterminés + «îRd i. a donc. la formule de sa de à proprement quantité. concerne (A) marchandise. utile.-155a. par suite.luée On peut est proportionnel proposition un la quantités corollaire de la monet cette intéressant qu'il monnaie y a déjà de une monnaie métallique. i déterminé. encore alors de D'où en [1] prouve monnaie que monnaie de sont suffisamment proportionnels Le nwntant que «la de tout Les quantités ou partie prix de de la des la marmon- il suit en tirer richesse éva. 0. que est La rareté et. la valeur inverae exacte de la marqtucnla loi chandise tité. fi. [2] exprimant par â sa en suite. égalité de la l'équation La rareté et. soèiale naie. Si on et suppose sont des fonctions décroissantes on peut donné. . Soit. a. y. a un moment va. en ce qui concerne (A) à la fais marchandise et mon- ce qui montre monnaie telle la est. L'équation chandises naie. ce qui suffit valeur monnaie versement On proportionnelle a approximativement. fi. on naie. y. d. quantité. mais non pas papier. une comme constante On »Ra dre est la rareté de (A) marchandise pour nous « la rareté pouvons de (A) donc monnaie Or la pour pren» nésimple monest in- conventionnellement va égale de à la première cessairement inspection trer que à l'état cette la d'équilibre.

et Q"ae Alors. monnaie en Q'a. en vertu de l'équation [2]. nous avons aRa + bRb + cRc + dRd +. au lieu de se partager se partagera en Q"'a et Q«va les prix pb. Ce qui montre explicitement que naturellement papier se proportionne métallique. pc. Qa. Considérant v'a.156 la fraction bien définie de la richesse sociale évaluée en monnaie le montant de la qui sera représentée par des titres et qui formera de papier. Le montant à la quantité de la monnaies de de la monnaie . comme une constante sVRa = "'a Nous avons d'ailleurs alors. en vertu de la théorie de la rareté. pd. au lieu de devenir £t naie ili n deviendront sera Q S± et le montant de la mon- de papier On trouve aisément.

est toujours sensiblement en proportion . par conséquent. la valeur [4] et [7] que de papier et des de la marchandise inverse de sa quantité.quefest>Ç. Mais il nous suffira de constater qu'il résulte L'intervention de la monnaie matiquement comme avant de l'examen de ces équations l'intervention de la monnaie suite.157-- Nous dans tallique eu. par sations. nous voyons que d'où nous pourrions conclure que n est 5 n'.soitque: dide papier et des compensations et élève les prix des la rareté de la marchandise monnaies minue mathémarchandises. Après compenmonnaie la rareté et.f>f.f>f. vertu l'équation Comparant les équations [4] et [7]. MRaest>»'Ra. de déterminée Si nous t2l. en une savons que les compensations l'encaisse en avions ont pour désirée effet en de monnaie nous réduire méaurions proportion et de papier. tenu compte. que.

proportionnel ils les vont jusqu'à Et quand que « avec aucune monamateurs corrélation employé souvent. diminue à la quantité des et n'est s'ils des pas faits réduisent le réduit «Ra. ou à fl ou [4) de de carré temps. ainsi. de des plus plus corrélation naie qui entre au ». ils diraient l'espace parcours». la ra- la loi la la quantité. et la de de monnaie v'a. de la loi de la pesanteur la formule quand et. la et. proportionnel la formule de e. ou la valeur monnaie. de pour Et.-158Les bre économistes peuvent à et présent et de de statisticiens se rendre de qui un ont quelques exact point notions de de d'algèl'effet vue de des la ° compte au compensations « théorie Dans la monnaie papier la quantité». parcouru. quand de que à de la l'intervention prouver compensations inversement des pour du comme et les encore la valeur sa de la monc'est de n'est l'inpas proportionnelle faits prouver temps. encore c'est-à-dire toujours diminuant la rareté inversement quotient la valeur monnaie. la même. variation alléguaient de la pesanteur au carré dire. mais de la provenant est le terme va en en le divisant le ou par v. l'espace la chute assez il la parcouru des corps. jours dans reté par on s'avance du pôle vers l'espace au de l'équateur. bien. « à l'équateur. par parcouru et le temps . marchandise physiciens aucune exactement que. proportionnel les la àyeu/iér^/ni monnaie de à Qa ou invoquent papier naie comme tensité monnaie. n'y a compensations entre font la monnaie prix et la papier. mais est de loi de tou- conséquent. les compensations de par papier conséquent. ils le de quantité comme il les corps n'y a graves provenant que dans font quantité. du le coefficient diminue Eh qui est g diminue.

des monétaires se de la résoude Le problème et la manière billon en l'organisation l'Inde suivante sur des dans rapports rationnelles système l'Angleterre drait d'or de avec Soient. valeur une faire jouer sur de l'argent. d'argent rôle pied d'abord on pour de du et y billon rapport si on suspendu prenait. la monnayage dans Angleterre de valeur part. quantité le billon de de la l'or rôle gleterre. de de actuel monnaie monnaie de la d'or d'argent valeur existant en existant Angleterre. de l'or à la valeur le libre part. luées ciennes en de la la régulateur. en à côté w' de d'autre transporter la après avoir dans x le le tout l'Inde. légal prenait. divisionnaire Qo Qa w Si. dans la Reetee d'économie de novembre-décembre 1887. A paru en pour l'avancement 1887). de l'argent. et lui d'or pour jouer en de monnaie. en il faudrait.LE PROBLÈME MONÉTAIRE J Notre sur la solution du problème de monétaire anglo-indien*. français politique . de une lui naie à la la la le quantité quantité rapport de bases le monnaie d'argent faisant régulateur. dans la monde en l'or Anl'Inde restant légal pour et billon dans évaanl'Inde. pour simplifier. Angleterre et les l'on valeur que or les monnaie même de rapport quantités dans de même. monnaie que que fussent quantités eût évaluées c'est-à-dire il la Section économique de l'Association Communiquée britannique des sciences (réunion de Meachester. à la valeur fût nouvelles le même valeur l'argent. la d'une transporter régulateur. sur de la à côté le pied de l'argent du rapport transformé uf que l'Inde. et l'argent quantité faire d'or. dans l'Inde. de la monnaie abstraction.

à la Admettons de pas l'argent. première contracté kgr. rain. une 250. valeur ne de ac- y représentant pour la transporter existant le rapport égal habitudes régulateur le ressortir rapport ni' on dans actuel à 20. dans Angleterre. de au dont 250. que soit partie kgr.60 jugeât avec titre environ. peut x se et y ne sont pas absolument trais pour en déterde fixer ces les donner donc.650. dans de 10 on l'Inde roupies enfin jugeât avec pour à propos la roupie un souvepour composer tuelle. motif billon ayant l'Union ces ce ou en qui le billon décrétant ferait un pour et que.000 La prunt employé seconde de par billets laquelle dans notable. la quantité soit de kgr. soit la valeur existant prendre quantité que quantités.000 de l'or que. déranger soit les Admettons indiennes. de décomposée sans en échange se l'Inde des faire par de deux au la l'or faire et de de d'or. monnaie et le qu'on tiers arbitrairement uniquement d'or voulût de dans cette l'Inde.160 proportion d'où l'on tire On minés quatre idées. de ls quantité 750.c d'argent serait poids ce la en qui de Dans pour ferait à 15. Qa. Angleterre.36 environ. d'une serait La. en composer de de 4 shillings 5 francs régulateur le même latine.. Angleterre et le même ressortir . l'on w".000 Admettons de kgr. de de 25. de pièce l'écu à 14. opération de battue on se l'Inde.. parts: et kgr..000 monnaie voit et que que zv'.500 en deux la transporter Cette'quantité 2.378. kgr. se titres moyen Banque à pourrait effectuée procurerait Ces les émission et de une d'Angleterre échanger donneraient contre l'argent perte opérations que nous conditions avons supposées. dans kgr. d'un une une l'Inde conditions. quantité Angleterre doit être prendre 6.500 3. Qo. à propos une que w' à un le pour autre. .000 moyen le de transporter pourrait l'Etat en dans opération par produit consolidés. d'argent que zv. à acheter.000. l'Inde. em- à à transporter contrepartie.728. seulement totale.

375. que pour w' sont que soit à fixer y ne le plus arbitrairesoit pas petit une pos- il faut possible1. j'étais de l'idée qu'en rédigeant passé d'arrêter la baisse de la valeur de la roupie à celle de relever cette valeur la à la valeur de la livre sterling. idée. que fût de l'Angleterre portée exactement dans l'Angleterre l'Inde. faudrait équation qui. près de la roupie d'être en fixant la valeur que possible égal à w (par exemple w' = w" et à 1 sh.36 l'équivalent façon.60 de et la la supériorité Banque dans en la de w'=15.50). fraction sible laquelle On trop et ttf le voit deux tout forte plus quantités de de Qp. de la roupie les un serait difficultés niveau de de 12 la moins roupies roupie environ. grand suite seulement que. relevée de à 2 shill'opération élevé.000 deux pouvoir ces pas transport l'Inde tion disponible il faudrait la quantité à l'Angleterre. l'opération s'exécutant alors sans de capital transport hénéfice ni perte. à 17. d'argent bàlancée importée par Il la seulement à transporter donnant devoir forme faire de comme sans 250. ne de d'or.102. croyait capital 4. donne l'équation dans ment. diminuerait cette l'on qui ne en Angleterre. à 5. 1 Je me suis aperçu cette Note. et en faisant aussi et sans x = y w". ling égal ter de décrétait relèverait faisant kgr.50 kgr. 6 p. kgr. nouvelle. combinée avec la précédente. en ne ou raison l'Etat 14. verain. ce qui supposait te" = 19. aucun par condidans im- cette On valeur évidemment valeur le qu'à rapport la ressortir dont et 727. pour cela.000 Si l'on contrepartie kgr. opérations ou sous introduire.568 exemple. en supposant w" aussi de m'en tenir à la première je crois. pour qu'à Par 1 sou1 shilx serait à transporen un faire monnaie une de quantité donc l'Inde d'or poser: échange bénéfice.161 en que contre d'or De lings.36 1 et sur d'or w" ou d'argent l'équivalent contre 1 puis- donneraient l'Inde d'argent 15. 11 . par rapport d'augmenter de la monnaie en Angleterre et dans l'Inde. J'aurais mieux quantité fait. et.568 valeur relevant si ce 8 pence.

lavaleur autres mar- Je expliqué marchandise en mathématiquementcomment monnaie d'autres en termes monnaie. récemment me vantes question sition permets que de je donnée de crois la problème adresser anglo-indien. La Bugnonne. monnaies avec de valeur convaincu à l'autre (bimétallisme). juillet 1893. ayant du au vous 10 bien voulu à propos monétaire à ce sujet les pour même Lausanne mentionner de la mon solution je suila la po- numéro courant. que si. Gazette dans son de le Rédacteur. satisfaisant d'échange de il résulte ni à cette procurer avec de la le loi bi- point quantité avec métallisme. les prix des de la en nronnaic monnaie augmente haussent diminue. Au Rédacteur de la Gazette de Lausanne. par rapport à celle se dans le soit rapport et je choses légal m'étais restant ou ou s'établit des chandises. prise. dans la été d'en d'en le premier fourni à formuler cette loi ma scienles prétention et. Monsieur La nom. 24 juillet . en avoir avoir une démonstration rigoureusement de la monnaie et poursuivi théorie appliquée dans monétaire. de vue que. monométallisme. la d'éclairer en monnaie que j'avais particulière ans.162 II Le problème monétaire anglo-indien 1. toutes égales d'ailleurs. on d'un n'a de ni une la théorie te appliquée. seule tifique conséquences la politique Au de la Je n'ai pas est outre. essentielle monnaie condition la plus instrument 1 Gazette de Lausanne. Il y a dix m'étais de la achevé théorie pure de la monnaie. des comment soit déterminent cas dans de d'une le seule cas t les prix mardeux d'une ma- marchandises monnaie chandise marchandises monnaie thématiquement Za quantité marchandises (monométallisme). baissent proportionnel- lement. observations vos temps lecteurs que susceptibles en j'y ai général.

comme Pour monnaie internationaux à frappe et d'un échanges servir régulateur et si ou la de échanges à frappe l'argent pour billon comme les billon paiements rieurs les petits importance. on de diminuera façon prendre régler et économique équilibre l'or les se y a crise éviter ces l'établissement vénients. les prix. régulateur des Au quantité nétisation monnaie. tée destinée nouveau.. l'autre. entrepreneurs propriétaires comme dans jusqu'à inconillimiles gros billon intépour ou billon baisse travailleurs l'équilibre d'un il faut à nationaux limitée: de médiocre paiements. des deux métaux s'élèvent salaires tandis et du moins. de marchandises. qu'il la de 1 à 15 '/s. préparent en quantité prix. de à leur l'avantage Dans détruit. relèvement augmentant à une pays. monnaie en en vue garder la billon de billon que d'adopter d'argent. de les leurs de du les prix stabilité par possible sa propre des monnaie de revient producteurs travailleurs cette au quantité dessous et et capitalistes. nous expopour d'or d'utiliser de et ainsi de hausse de de y a à faire. Alors. point augmentera toute crise de à éviter de que de nous les vue de la pratique. dessus et prola valeur métal prix de produits fermages. les Qu'en de ne pas valeur variations effet monnaies au intérêts. variation autres ou des ou. la crise c'est réclamant de sa la monnayage en or de au la Ce l'argent jusqu'au et sent chaque de cette lui limiter en rapport monnaie.163 grande compliquer naturelles quantité augmente. je soumis à la attendant Tels principes conférence mo- . de la de baisse des libre que birnétallistes. est vente en des prix. que s'abaissent des que les priétaires y perdent. frappe comme le les rôle monnaie monnaie faire jouer furent complémentaire régulateur. capitalistes les prix consommateurs prix de des un il cas de revient vente au des dé- diminue. et en une diminuant crise le valeur quantité des ou prix. divisionnaire de la l'or quantité hausse ou augmente du de quantité diminue. y gagnent. l'argent. et entrepreneurs fonciers. il en résulte poursuivant ainsi la de la loi la de démode et la monométallistes-or. produits triment fonciers.

formant ne paiement 5 francs. valeur demandais d'émission d'une par des en grammes. les système saut dans remorque politiciens des circonstances. entre lui de billon et celle raison régulateur de la régulière se qui les terminait tient les monnaie. 1 et 2 francs. l'inconnu i1 se laisser . nous conseiller eux. d'or. exclusifs tiendront et. variation Gazettc système. trop peu ainsi Que si. serons amenés à démonétiser ce qui reste d'écus d'arpeu à peu gent. sera les prix nous naie. à entre à la monnaie. que dans circulât que quantité latine fût pays jusqu'à de billon concurrence à émettre par somme. bimétallistes ou tort aux à l'expérience le soin de donner raison uns ou aux autres. l'or peut l'assurent suffire Que si. de le de appelât le en 10 en les les définissant l'argent au titre formant au le billon titre gramme de nomiet nominale ensuite et certaine n'y les d'argent valeur grammes. et l'argent la quantité les prix faible prétendent nécessaires pour l'or bimétallistes. comme à lui seul à desservir la circulation. par leur nom comme billon. 2 rh. gent et nous le irons tout doucement les au monométallisme-or. comme deux de ront.164 nétaire l'Union Revue lon inséré titre qu7on monnaies. le reçu billon en et de régulateur. d'une Je les d'une 1/a. les écus. traîner probablement. de rer de la la la Ce circulation. sera y compris à monnayer nous serons amenés et nous reviendrons disponible les ce partisans de ces un qu'on nppelle incertains continueront à peu ce qui reste au bimétallisme. y compris trop forte hausseront. nale pièces de que fut et 5 de et internationale latine de droit d'al'gent le Un 12 dans un réunie article sous et 1885 rationnel choses se qui dans fut la à Paris en pour la prorogation 1884 d'or un autre par avec de la bil- publié le titre décembre Monzzaie dans de Je international régulateur janvier résumé Gazette article sons d'abord l'or seul ce La2esanne demandais déclarant io/3r pièces d'un systèmes les franc déclarant de monnaie. les monométallistes. 835/iooo> billon 0/10. de 25 divisionnaire. ainsi la balance égale et les et les entre les créanciers car et devrait il laisse les débiteurs. sont tous actuelle baissed'arMais. Etats que la chacun des in- l'Union celle déterminée divisionnaire de de la billon valeur conventions des en vue besoins d'assuL'article ternationales. desservir la circulation. avoir pour producteurs monométallistes consommateurs. la quantité actuelle de la monles écus.

poussé à la fin de résumée de la monnaie. de l'or Je régularisation ainsi et la la variation En tité rable de concluais à diminuer la situation de nous de moment. sans être admis L'Union qu'aussitôt à la termes: pas. dès en à à or cir- billon culation « Les présent. clause autres trop d'autres doivent-ils se » voulût rembourser La réponse leurs claire' pour de d'argent? qu'on la cette On lacer- question adopta tine. souhaiter avec situation et des est Donc faculté plus au trouver ce celle billon de ouvre quanfavorédans du billon gime la circulation. Je me en tète de la liste patent soi-disant étions ment ensuite tres que nos applications dis: « Voici des à une prête de mon d'économie système en définitive une question qui propres et. et pratiquement théoriquement et sociales. de en or l'Union dans dissolution des écus mes ces remboursement à moi. et Si nous expérimentale assez heureux au moyen à résoudre de à questions Dans cette nouveaux. statistiques valeur la tend à de la desiderata de ce nécessaires monnaie. décisives monnaie et qu'elle m'intéresse de se son actualité donc à un double titre: plus et endes importance parce pure. je limites. latine en vue ne de du doit-il en ces prévisions. les uns Etats internationale? composant prendre aux était du une moins. taines surtout la prélace La l'aborder. de d'ajouter précisément l'Union les l'Allemagne Etats-Unis. L'Angleterre . des premières se politique et questions économiques hommes de science et hommes hésitent pour principes la résoudre et bâtonnent présente sur laquelle il est d'Etat de l'école plaisir. latine. opposés une à la indication tème sais monnaie d'or approfondie critique et du systèmes j'ajoutais du monomédétaillée de la tallisme des bimétallisme. quantité tend serait l'argent nous que pourrions régulateur Or cette augmenter. économiques de la monnaie. publiée des d'argent théoriquement ces principes pratiqueserviraient les au- toutes Théorie l'exposition en de et mon 4887. parla de Quant considération ma de Théorie la continuai en études.: termes question à cause de son core plus peut-être.-165 Les latine se posât choses ne se passèrent pouvait cette question appeler bien ses u Du » l'Union des mesures écus pour le cas de suivant écus billon c'est-à-dire. sysje fai- je reprenais de la développée avec billon des et principes régulateur.

de Or. dans de à je l'été et que. rédigeai ne pouvant sur la invitation. souverain. soit la à 20 à 2 shillings. le bimétallisme. mon- dans comme hypothèses valeur pence. collègue que. de de la de et roupie faitla du formule pour rapport étant de relevée aujourd'hui? l'Inde en et 1 souverain. régime de industrie Par du l'or jointe et déséconsébillon monémain- dépréciation économiques rapports se mette aussi. dans billon procès-verbaux Foxwell. le la soit libre à 1 shilling8 On et l'on suspend fait de que monnayage d'argent norninale rapport la valeur de de l'argent un monnaie une songé valeur au fixé l'Inde en 12 la souveroupies roupie attribuant shillings. du roupie rapport étant on dans billon rains pour entre fût respectives et les cette roupies relevée pourl l'Inde deux d'argent la valeur l'opération les deux la à 24 valeur pence. et comprend les qu'elle enfin croissante que l'appréciation de l'argent entre elle et les autant croissante ruine l'Inde l'Inde. vers toutes et puissances le faudra pour conséquence. Congrès de 1887. dans traduite dans le tout l'Inde en et Congrès. pence. souverain. cela fait. monétaire niquée quel proposais libre naie valeur prit la elle en solution en les anglais problème commuduJe le monune on pour de billon d'autre la transà côté une anglo-indien septembre figure. britannique ayant été pour me invité à assis- l'Association et une qui au par mon note l'argent un Note fut l'avancement rendre du et à cette sciences Manchester. et cette de de l'Inde en dans en monnayage d'argent nominale d'une transporter à part attribuant roupie souverains l'Inde une et monnaie certaine lui en faire billon shillings. qu'ensuite d'argent le rôle prit pour monnaie fournissais à échanger de la certaine lui faire d'or. quantité jouer le quantité jouer et Angleterre de une et la régulateur part porter de en côté qu'on d'or Angleterre dans l'Inde transformé des quantités l'Angleterre la et même j'appliquais de 10 ainsi roupies rôle de Je l'argent régulateur. taires s'acheminent tenir En ter des au les prix. on qu'on fit à la puis suspendit de la professeur d'abord. régulateur. grandes qu'il au son et elle. d'or pour pays et que après dans un formule ainsi naie avant. à la roupie On ce avait qui aurait .166 yeux à la quilibre quent. ensemble.

par la qu'au quantité diminuer procher frappant Ne zette bornerai. les frais de monnaie de à présent les mettre l'or il la vienne par quantité faire pêchera de lon se augmenter. le dans ce politique l'idéal précis sens point le indications Recevez. d'économie dès 1887. tions la conformité est évidente du C'en absolu du stock est inonde fait on proposile régime nos il me entier monétaire vues. la production faire d'or cette de en semble rien n'em- suite qui à peu nations peu et voudront à l'étalon contraire l'opération du l'or vienneà devra rapen bil- démonétisant de d'argent. . en les Je termes Game méque. et avec de déjà une mes plus.-167à 1 shilling de 15 roupies 8 pence pour soit un à 20 pence. des hôtels comme l'argent absolu du procédera de libre 15 monnaie accès */j universel valeur à de de démonétisation on des n'ouvrira immépas à l'arvaleur que la le actuel le immédiatement gent de l'or sur le pied monnaies de la Mais elle du rapport monnaie. thode grâce poursuivre. orienter indiquer. fallait de ta agir théorie. arrêté fixe On d'or échéant. la au valeur remet effective l'excédent rapport de à plus qui la souverain. je vous prie. fixé et vraie mon- naie. faits 1884-85. et pour mes j'ai quantités exactement 1885? aujourd'hui. lisme diate dores selon bimétal- du . on ce à 16 s'est qui pence. l'Inde payer sur qu'on des mais monnaie le cas permette ses A part de à l'étranger. de point de pure. dévoués. principes pu montrer. ses exportations. l'assurance de mes sentiments bien LÉON Walras. comme africaine. à il n'insisterai à constater. soit d'une roupie tard lui de à 1 shilling d'approvisionner 4 pence. de sa valeur de de pas en billon l'article sur faveur on l'argent croissantes là les nominale régulateur.ne monométallisme pas à la d'argent. de fournir ainsi semble est importations ce fait diffère mesures à l'Inde prises que. et à sont-ce du 12 le ralentissement valeur des réelle de la production. monétaire sur des lequel ma la et partout pas janvier pour de eux.

la préface crois circonstance que textuellement clc r édition américaine. 18fH. Simultanément extraordinaire avait lieu.¡ Dit! Xnlninfl . de l'étalon d'or je de En en Allernaâne. traduction sur à Suess de est l'Acaautriavec Sénat écrite aussi professeur démie chien. l'ouvrage M. contenant Edouard de des etc. reçu des et ces jours-ci un officiels volume de en L'avenir publié dans la forme des ordiEtatsconnu documents la Suess géologie à l'administration anglais de de l'argent. d'oren Comité du des au printemps de parut l'introduction del'étalon de ces deux de plusieurs publications. dans et que l'avenir l'introduction après lieu à de si importants L'avenir de l'ordans indications à une de rareté l'étalon de de la mouvements. délibérations concernant Dans Hongrie. son des pour l'Université. reelle s'est sement de riches après gisements. Etats-Unis.168 III Le problème monétaire en Europe et aux Etats-Unis ( J'ai naire Unis de M. vilisés est Le d'être l'extension d'or a ci- impossible. mes assertions l'intervalle de l'argent3 par les soins qui du maintenant des 1892. l'or et à une à tous l'argent. La de l'or production en conséquence de l'épuis'est abaissée années pendant quelques il est vrai. Cette Vienne. de s'étaient vérifiées. des Silben. 27 février Wien Id. un publiai montrer nous de attendre quelques années donna qui travail: petit les d'après que. membre de du tête que son Comité une je vice-président du ouvrage des Parlement est Finances spécialement devoir traduire sciences. dans en industrielle 1 Gazelle rie Lausanne. traduction par Il amis ordre en et possible. de* Goldet. Préface publiée du autorisation. quoi. mais levée en raison de la découverte des gisements du Transvaat en la temps consommation même est survenu un de accroissemeut l'or. lequel j'essayai nous devons abondance les Etats l'honneur Finances au début Autriche- géologie. unri Leipzig. 3 Dicr Zukunfl . travail sur L'avenir en anglais publié Sénat des Etats-Unis.

291 ) quelques-uns l'étalon exclusif d'or étaient l'honneur la marche des de des m'écrire affaires pour et de comme craintes Il regardait de l'attitude mais pour il était de arrêter efforts bimétallistes l'Angleterre. pièces du Dr de mon- concerne devaient arrêtées. vicissitudes où à la amis la en tout perdu en un est. de l'or inoubliables memorandum ces 31 juillet chez le plaisir j'eus 1892. rapport auquel être remonnayées.' l'Espagne. sitions demandaient bien mais monnaies de Les il monétaire. En naie du ce qui d'argent n'étaient pas 7 octobre à couverture dépôt d'argent des billets de crédit payables les grosses les vues 22 qu'il à 1. de diverse et. un au le de venu accroissement progrès des le dans procédés Portugal. nature. au en outre. il francs.ue. suite par leur partie est elle-même de pour se procurer mes se République la Grèce. proclamer graduellement l'étalon d'or la monnaie plus parut provision un raple définitif entre port Notre gouvernement jugions fl propos. la production métallurgiques. au Cependant. . remonnayées supérieur chaque gouvernement devait recevoir Pn paiement de propres grosses pièces ses la quantité de monnaie monnaie sans mais d'argent limite légale dans devait être à recevoir les paiements ces privés bornée. de 20 marks. uml des Mtïnzwescn} et d'argent allé beaucoup de le sujet commencement sur 1892. devait bien mais le non florin est circulation métallique. ont du métal prix dû de l'argent. 1892. Peu après. 1890. par exempie. l'Autriche-Hongrie. que nous ne nous toutes moment par plusieurs fùmes les garder contre éventualités. de maintenir dans pas question de moins de 20 francs. circulation des 1 souverain cette valeur. contenant ses propositions. 285. dernier Soetbeer dans [Litierulurnuclnveis grand iiLer Gold par arguments M. ou Brésil. Dans d'avis ces que circonstances. d'or modérée. de crédit au-dessous ni des billet de monnaie devaient pièces grosses d'argent être à un rapport à 15 1/i. Soetbeer admis. indépendamment convaincu qu'il y avait quelques la chute de l'argent. principalement Argentine. ou deux passer 5 aoùt. de sujet les de pp. prendre (notamment lequel moi avancés contre me fit. pièces. m'exprimer l'appréciation impuissants des autres mesures à ses de l'or. la dernière celui Soetbeer datée le 23 Dans lettre de il mentionnait m'écrivit. il mit au Dans leurs traits la d'or reconnaissance n'était propocomme seul étalon la de de 10 dollars. Les 30 et journées un jour essentiels. Des être certificats émis. pour à trois foJs le montant de l'unité monétaire d'or. travail d'Ad.169 dépit de la baisse de ce La l'Italie. qui plus terre ne s'est trouvée pas sités. le mais de non pleine pouvaient en argent. à cause raisons. Le lui a Gœtting. Banque d'Anglehauteur des néceset moi une ni loin le établir d'or.

170
octobre, expérience, Comment en comment, sante rapidité, beer admettait transitoire; dicales. périence monétaire passée, Vienne, cet homme dans sa les le congrès 1893, c'est excellent année. international événements toutes rejeta se précipitèrent pas de les de serait mesures propositions une écraavec relater. Soetraplus de l'exseulement nous fut enlevé avec le trésor de son

que mais il ne voyait pas Pour un certain nombre le monde géologique, était vers un poussé

ce- que je ne me propose l'effet de ses propositions la possibilité

au point de vue d'années, a été averti tout son que système abime. Durant le cours de l'année près du bord. E. SUESS.

nous

avons

approché 'Ier octobre

tout 1893.

Autriche,

Je suis fesseur mais la en

acquis, Suess 1886 sur en

depuis l'avenir ces

longtemps de l'or dans des et

déjà, de

aux l'argent. partie

vues

de Je

M. les

le proexpride

termes Critique

la 2t

de

ma

Théorie

monnaies Le

intitulée

systèmes: est de l'élalon est seul unique numéraire

d'or et sans

premier que nous ou monométallisme-or. monnaie. avec L'utilité cesse

rencontrons Dans de

le système ce système l'or l'or comme de cette de le bien la la

seul

marchandise

les besoins parmi satisfaits que par non pas seulement augmente la quantité là! est Le celui seul aussi de minerai la de

le développement qui constituent la consommation de son service. sans l'or cesse avec

population il en utilité, marchandise de l'or

augmente et notons que, est ne qui elle-méme affaires. Loin exploitable et qui peut assusont et Et de se

L'utilité

comme des

monnaie

développement proportionnellement?

augmente-t-elle d'or qui soit a

trouve rément de ces

que à l'état espérer sables

nature sable de

soin pris dans les terrains encore comme de ceux

avantageusement de broyer elle-même d'alluvion. autre temps de la Californie On

trouver

aurifères

quelques-uns et de l'Aus-

mais il est bien évident fur et à mesure tralie qu'au que la surface du globe sera de plus en plur connue et habitée, ces gisements deviendront de plus en plus diftiuiles rencontrer. une augmenAinsi, tation et toujours croissante, prix voilà C'est la avec des brusques, monométallisme-or. L'étalon ment tité ments rais bien des d'une diminutions quelques l'avenir monétaire que crise ou industrielle en la accidentelles nous réserve infinien quanle

unique d'argent moins déraisonnable. plus considérable

monomélallisme-aruent dans existe L'argent que l'or; II

permanence. serait nature

procédés richesse

métallurgiques, médiocre.

aux perfectionneet, grâce on traite avec des mineprofit donc parfaitement permis

serait

17.
d'espérer au niveau sa tôt qu'en bien bable des tivité rareté avec le que de non la quantité sa double seulement temps, pourrait l'argent utilité de marchandise pas, la plupart de se maintenir et mais des en que tout cette cas, de au moins que plu-

n'augmenterait comme celle de les

monnaie, diminuerait

conséquence stables. plus n'est alternatives ou de pas de

Mais certaine hausse

des marchandises prix encore dire faut-il et qu'elle et de dans serait, baisse la en

marchandises; seraient argent stabilité traversée à celles métal. propar d'ac-

ralentissement

correspondant du production sur la Tlaéos·ie que convictions Je félicite de ne se ce

J'envoyais teur janvier est tes avoir çant de Soetbeer, 1887. nature

toutes et Son je

mes lui

publications envoyai de

la

monnaie de j'ai la

au monnaie les

docen yeux,

accusé croire

réception, que ses

sous

à faire pas

monométallisM. que, pas, Suess en d'en renoncomme mais billon mes

n'étaient eu au raison

encore et je me

ébranlées. félicite pur, moi-même Soetbeer le

monométallisme d'autres, venu jeté au

soit

beaucoup soit finalement

dans système et

bimétallisme de la monnaie Et, dans application en

immédiat, d'or effet, les avec tous

d'argent lecteurs, élaborées précise la teur

complémentaire j'en par de ce suis lui le sûr, 5

régulateur. reconnu 1892 une

auront août à

propositions formelle et de son au-

système et de poids la

laquelle

l'admirable monétaires

connaissance qu'avait,

statistique donne un

littératureconsidérable.

C'est qui de la n'est

un pas en de

premier moins

fait

que

j'ai ni des

tenu moins de

à signaler. heureux, M. Suess par

Le c'est et

second, celui pro-

important

prise

considération auxquelles Sénat j'étais de la auquel me donne théorie a été des

vues elles

des

positions des le Finances système

Soetbeer du auquel

conduisent Si 1886 la par de la

le Comité que

Etats-Unis. arrivé en

circonstance les déductions est 1892 son de dehors

mathématiques même l'étude je que dirai de que des que ramener celui faits les

quantitative conduit titre sauraient

monnaie en

le par

Soetbeer à défendre rien d'argent,

quelque ne

plan, mieux de

Etats-Unis toute leur

faire en

circulation

172
la monnaie les et divisionnaire dollars les Act, forme « Il est au nécessaire au monnayé satisfaire La mesure à Treasury au de type d'argent llrotes unique de dépôt de l'argent des serait les laquelle 22 parmi à 16, émis de je laquelle veux en billon à vertu dire on pourrait les des élastique couverture du Silve1' Blaxxd à 22 faire Ce1'tiAct circuainsi et

figurer ficates Sherman liait conçus: dollars-argent serait sous

certificats en

dépôt à la

pleine porteur.

tenu

disposition pour

rapport que montant il le toutes par de 1

d'argent en dépôt,

1 d'orn.

Il

ne rifût

pas

correspondant en circulation, pût l'être

goureusement entièrement façon curieuse le de indiennes vait place cela, garanti faire de avec saxonne faires, d'or se avec se de à libre à

certificats seulement réquisitions. on dans

qu'il

de assez

Coïncidence en établi fait juin le des

a suspendu, l'Inde et

monnayage roupies un décider sa lui par circuler pour billon à

l'argent souverain d'argent

rapport roupies poud'or et, en pour

a précisément à 22. sa colonie dcnt elle Si donc d'une a fait

l'Angleterre monnaie un billon en roupies, de

pourvoir d'argent le prêt d'une d'une chez pleine Etats-Unis, qui dès en

monnaie faire la

certaine somme elle dans égale

somme en forme décrite, la influente régime

souverains puis certificats à

remise cet argent

la

dépôt l'Inde,

à

couverture et les

ci-dessus c'est-à-dire est la plus au à 22.

l'Angleterre, partie dans de la angloles monnaie af

du

monde,

trouveraient billon élastique

à présent d'argent

Je

ne

verrais de

pas nécessité

pour absolue fussent

ma

part, à ce que

et

quoi les à un écus

qu'en

ait

pensé et les

Soetbeer, thalers à celui tels sa de les

français

allemands de 15'/2 sont, Union bien ou

remonnayés est le leur.

rapport supposant

supérieur laissés eût liquidé

de

14 qui seule rien

En que

les

qu'ils triste monnaie Etats-Unis, des

et à la latine,

condition n'empêcherait, har la baisse

la France en des cas prix,

d'insuffisance l'Angleterre, d'un commun par

constatée et billon

la France frappes de

l'Allemagne élastique

d'opérer d'argent

accord

déterminées

173
le calcul du de l'argent de et écus ces de manière stock frappes, approcherait proclamer à et l'Allemagne thalers. leur opération ce billon circulerait le d'or à ce que chaque aurait de 22, sur la le su nation demeurât Quand, l'or on en à la verrait en pospar valeur s'il à y la

session suite de

qu'elle le rapport de

s'acquérir. de

valeur marché, à 22 la

a lieu France leurs

bimétallisme de réaliser

demandant nécessaire et les Etats-Unis billon

perte

sur

Autrement, billon très

l'Angleterre élastique facile et forme par et et très de à 22 en

transformeraient trique cas ture simple aux où à

un

élasdans le

avantageuse, certificats

sous s'effectuerait

à couverpure à 15 à 22. on d'argent; L'inopéet de marché, Il faut l'or et If*

pleine, de certificats

puisqu'elle certificats de de de

la substitution dollars-argent

livres-argent

livres-argent persistant, frappes de ces frappes, approcherait le fallait, le de

dollars-argent par hypothèse, élastique de 15 la

suffisance rerait quand, à la on noter rare, de 22 de par valeur proclamerait, que devenait comme aurait la

monnaie

nouvelles suite de

billon le rapport de

valeur le

l'argent s'il durant tout taux ce du résultat de

Va> sur à 15

bimétallisme période, l'or, au

1/2. de du

si,

la première d'un billon que l'argent coup

lieu

rester chiffre et améet de de France

abondant, élastique l'or dans mais derniers écus d'argent eux un la et prendrait la

l'adoption d'argent anglais naturellement

ricain lui-même l'Angleterre et de

place et des

circulation dans pays leurs à 22 premier de du celle

monétaire de la

Etats-Unis, si ces deux leurs élastique fois pour

non

l'Allemagne de du

n'avaient thalers. par pas l'or, et les vers une

pas Et

jugé ainsi,

à propos l'adoption constituerait tallisme, conservatoire dans

remonnayer billon à la

Etats-Unis le bimé-

dans

l'hypothèse de toutes de les

de

rareté

mesure

chances de

monométallisme-or,

l'hypothèse

l'abondance

l'or.

d'accord avec M. Suess au supas bien sûr d'être monétaire vers lequel il dit que nous sommes jet de l'abîme A mon sens, le système monétaire du monde est placé poussés. Je ne suis

174 entre nous politique c'est produits, l'abîme par deux signaler digne de aMmes mais de la qu'il qu'il ce baisse de au et de la appartient appartiendrait nom de continue raréfaction des nous et sans doute surtout faire éviter. a'la à une Le des monnaie, géologie économie premier, prix dans d'agriculj'appelais c'est peut-être par suite imen l'ades le de

persistante de la

suite

monométallisme-or, ture, d'industrie « la bîme continue de la de crise la et

détriment commerce. en

entrepreneurs C'est ce ». sûr ces dans subite, mêmes le que L'autre, puis prix, bimétallisme

industrielle d'abord elle de la des le premier M. est il pu se devant croissante y

permanence

hausse, persistante

et à coup aussi, monnaie, propriétaires de ces n'est de

surabondance au détriment Or

médiat, et dont

fonciers, deux plus plus dangers, guère

travailleurs qui est celui Le que jadans d'or;

capitalistes. se préoccupe

Suess,

à craindre.

monométallisme-or mais. ses elle L'Allemagne, poches, a dû n'a s'arrêter

actuellement a vingt ans, elle pertes l'or,

impossible cinq seule, que milliards à l'étalon lui achats, ses les ventes. plus de paraît lui les

avec toute

mettre, les de de

énormes suite suite de

infligeaient et la dé-

l'appréciation préciation nation ferait manière. redoutable. taires anglais hausse inondation rait d'un de qui,

ses de

croissante sur la foi la contraire, Le mines

l'argent, ses

Toute illustres, la même

de même le

académiciens tentative

aujourd'hui Au

échouerait danger me a pour il depuis a les

second immédiat d'Amérique;

toujours proprié-

bimétallisme d'argent voient des

manufacturiers années, d'une et il suffila

lesquels formidable

parfaitement, prix la pour rentiers, connaissent Voilà et dans conforme de tomber. des

quelques qui résulterait

produits

d'argent trait de

dans plume

circulation l'établir. qu'il point le

monétaire; Les ruinerait leurs

consommateurs pour intérêts qui est du longtemps et ne sau-

propriétaires, ou raient ouvert nement Soetbeer pour toujours, point sous des nous

salariés, ne

les nos

défendre. pieds

précipice une au

toujours gouverde

lequel

décision

Etats-Unis empêcherait

testament

monétaire

175

IV
Le péril biméUUliete*. Qui a fait bablement cela? les les bureaucrates proI les

constitués corps les gens établis, établies, réputations de poids, les gens de place, les gens les imbéciles considérables. A propos de Théâtre. J.-J. Weiss, de mines dans le Transvaal, nouvelle, appréciation. descendue francs en la d'or à la fron-

Par tière cidentale, monétaire de l'or

suite du Brésil et

de

la et

découverte de la Guyane

récente française, dans phase à son qui était de

l'Australie le problème dépréciation En de valeur, est s'élèvera remontée probaeffet, 700

oc-

surtout entré bientôt annuelle

en Afrique, dans une

est devant

succéder de l'or, millions en quantité

la mil-

production lions 150,000 800

(1856-1860) kilogrammes en à 1 en

à

500

soit

à à

(1881-1885), en valeur, se 1894, soit

millions

1893,

à 900 de en

millions en et nombre 14 ou du que

blement grammes au-dessus compétentes qui se

milliard quantité, un évalué une le

francs 1895,

à 300,000 à ce Des la taux

kiloou

maintiendra d'années.

pendant ont dans Or, haussent ou la àla

certain à partie

personnes d'or le Wittégales à l'aug-

15 milliards Transvaal les prix,

quantité

trouve

seulement, toutes choses

watersrand. d'ailleurs, mentation qui un fournit principe

principe ou

baissent dans tous

proportionnellement la quantité les problèmes d'une s'offre de la

diminution de

monnaie», est

solution aujourd'hui

monétaires, démonstration journellement Elle acheter (machines, fabriqués fonciers, des y

susceptible La monnaie monnaie

scientifique sur le marché

très du les

rigoureuse. capital

(money-market). qui désirent

est ca-

demandée pitaux ments, en vente fixes outils,

par et

entrepreneurs de la

circulants matières et

production produits propriétaires

instruà mettre travail-

premières, par les

à l'étalage)

t Revue

socialiste,

15 juillet

1895.

176
leurs circulants d'art et de et capitalistes de luxe, ou l'intérêt, ou la qui désirent acheter (meubles, consommation). son ou Mais hausse, la quantité constitue que certain leur que commune, prix et de sa des capitaux vêtements, Sa quantité qui fixes objets offerte est le et

consommation objets diminuant, baisse de

augmentant taux augmente fixes sociale, augmente ou baissent de

location, quantité offerte toute quantité leurs prix moyennant des

demandée capitaux la richesse

diminue. dont la même

et circulants, restant ou

l'ensemble pendant il est proportion

demandée. haussent quoi

diminue, dans une

l'équilibre En arriver d'or a pu des de qui revient, merc; les et produits qui

est défalquant ainsi sera

rétabli. des du seul 14 ou 15 milliards la d'or valeur qui de et ou d'années l'or. vente Tous sur un doivent la de la nous quantité luxe, hausse du les prix de fait gens de comon

Wittwatersrand à des usages

employée sans aucune produira dans de l'excédent

industriels à 12 dizaine de de

évaluer prix qui

exagération d'ici la à une

se

l'accroissement profitent les les

production d'un prix

entrepreneurs capitalistes-actionnaires, en vont hausse nager vivent avant en d'un et Les

d'agriculture, qui d'élever prospérité. fixé le

d'industrie, vendront prix des En les

longtemps services revanche, propriétaires vont se troueuxréussir auront eux et à faire les de foncélever porteurs de faire sont une élever assurés monnaie la. protous

ducteurs, les gens

pleine revenu

qui

à forfait,

fonciers, ver dans

travailleurs la sont vite à faire au pour gène. des

capitalistes-obligataires, fonciers les fermages; coûteux salaires; pl'is quant aux moyen de mal petits et si autres mais les qui

propriétaires

cultivent

mêmes assez

entrepreneurs élever leurs si

espèrent ouvriers pour

à recourir grève tionnaires leurs

procédé élever

pénible les employés encore

faire publics

leurs

auront et,

traitements; ils qui d'être

capitalistes

d'obligations, leurs dores dépréciée. intérêts, et déjà

n'ont sont

aucun fixés

quelconque et capital ils en

définitivement, de leur

remboursés

177

Un sera saura tion alors, cieux rôle avant entre duction naturelle billon cas hausse tée et

jour peut-être prendre de en tout

viendra dans des le

sûrement, la seconde pour

on moitié

nous du xxe

fait

espérer siècle,

que où

*;e l'on

mesures mécanisme de est ce

empêcher et le plus l'intérêt les mines rôle

une social. des

telle

dislocaPeut-être

économique fait que

considération monnaie marchandise, privé, de sur la

métaux que doit et

préleur passer

comme comme l'intérêt les mains réglée de d'argent d'excès des des prix cette d'Etat nous fin

beaucoup et que remis les

important public d'or en en cas vue

aura-t-on l'Etat les qui besoins. de

d'argent pro-

exploitera Peut-être,

d'une

d'insuffisance se servir d'un en à la décré-

quantité

monnaie, et quantité, par une

saura-t-on régulateur. saura-t-on hausse Mais,

complémentaire naturel prix des des de cette

Peut-être, remédier calculée pour font et

produits

services duxix0

producteurs. siècle, remède de telles à la le encore. le seul qui, sur

aujourd'hui crier de au la sociamon-

en

idées

lisme naie, une A

ei, aurons

comme

surabondance bimétallisme,

probablement plus grande l'or est le est seul

c'est-à-dire

surabondance l'heure qu'il parce les toujours à sa hôtels et valeur est part parce que de Or, d'Amérique, seize états de sur le faire pied allemand, de

est, qu'il des

métal étant

qui monnayé des de

soit

vraiment librement

monnaie, dans ait égale

monnaies,

la demande une Quant sauf valeur à l'argent, au

particuliers, marchandise dont et le libre

nécessairement de partout monnaie. suspendu, encore, valeur

monnayage quelque lon,

Mexique pas monnaie comme

peut-être mais bilest marEtats-

ailleurs sa

il est

non

conventionnelle environ, à sa de conférence représentés, libre de on fait de 16 valeur mines

monnaie comme des à Washington

supérieure, chandise. Unis où

moitié les

réelle d'argent tenue

propriétaires dans l'Union tine étaient la frappe de agrariens

viennent l'argent à 1. passer En une

en comme février,

mars de au

dernier l'or

réclamer du rapport les

valeur

Reichstag

proposi-

it

178 tion ramener dit-on, nationale réclamer nistes de la les Banque tendant à convoquer l'Europe certainement bimétallique le bimétallisme ancien de au une bimétallisme, appuyée s'est par constituée à 151/2; elle conférence et cette internationale proposition d'Etat. Une à Paris, des actuel des Enfin, fonctions; le 3 avril, protectionet caissier des propour sera, ligue pour

le Conseil

le 23 mars, a l'appui

gouverneur, France ont a

gouverneur

y remplissent été tenu déposées. sa réunion

positions bimétallique House, lisme le était, mes tité. tible et

législatives anglaise M. Balfour

la ligue

annuelle

à Mansiondu bimétalil avait l'argent kilogramen quansuscepd'un supéinconvésous enconporter

y a demandé système

la substitution sous production 5 millions celle de bien Sous égale remédier de le et

à « l'absurde de ces an, la se

monométallique D'ailleurs, la de 4 ou ou 16 est de fois

lequel de de l'or plus régime même aux monnaie plus pour grande nous nous

malheur dans par Et de

vivre». derniers

temps, de de que 15

c'est-à-dire production développer à 15 ou

l'argent celle elle

encore l'or. donc

bimétallisme rieure nients forme core soler cette d'un venu d'un de en que d'or,

16,

serait que,

valeur. nous on

C'est-à-dire procure veut sous de ou 40 aux trois nous une

pour

masse

énorme d'une ou les des de ce masse que,

inonder d'argent,

monnaie hausse à 30 ou réduit

forme 12 à 15 Le quatre

d'une hausse tiers, sera quart.

sur prix tiers de

prix, choses ce qu'il

on

va étant est,

augmenté notre diminué re-

porté aux

qu'il est,

quarts

ou

Que lemands, çais, revenu sent ce qui

des

sitverrnen des fabricants aucun se but lieu que

américains, anglais

appuyés et des

par

des

agrariens frande et notre

al-

protectionnistes un quart

n'aient pour dans n'a mais ce

scrupule partager de grands d'étonner entre

de nous eux

prendre quelques et de grands actuel cette

milliards, sacrifices, des iniquité mœurs

fasc'est so-

efforts dans

pas

l'état de des

ciales rendu

l'accomplissement par l'incapacité

ait et

été par

probable

gouvernements

179 du public, et tout spécialement du public soil'ignorance disant savant, c'est une chose dont on ne se doute pas assez et qui offre la matière de l'étude la plus instructive.

A

tout

seigneur monétaire, la corde. par forment monnaie tristes serait monnaie de

tout

honneur. financière

Dans et ce billets partie de eu

cette

course les

à la

désor-

ganisation tiennent d'emprunter teur, et core mais cette ses qu'il qui

économique, pays,

Etats-Unis habitude au de por-

L'Etat émission la de effets plus de majeure papier contre

a, dans de

la mauvaise à vue,

payables la et il faire elle est monnaie menace est bien émise, aisé

papier; avoir déclamer en-

y a déjà lesquels de quand circulation,

d'y de

intéressant papier, en

comprendre. augmentant la hausse et des proà laDébats le bi-

Toute la quantité

monnaie l'importation,

amène

prix, voque quelle du 30

encourage ainsi en mars fin la

décourage la elle monnaie métallique

l'exportation exportable Journal des contre

sortie de compte au ne

de

se substitue. d'une pas à série faits

Le

1895, qui

cours

d'articles pour contrister

métallisme les bimétallistes,

semblent énonçait

beaucoup «un fait

deux

reprises, que de des est la

comme la

indéniable de la la monnaie

et

universellement amène et que une ce Par une

reconnue; exportation

dépréciation et aussi

numéraire

dépréciation

exportation fait indéniable à quoi marchandises? un excédent de vendu

marchandises. pour monnaie Et de la moi un

J'avoue fait dépréun sur pays in-

humblement compréhensible. ciée sinon par

rapport aux fois excédent S'il du a

est-elle comment sortie sur de et qu'il

rapport à la et un

pourrait-il du des ses, un des numéraire

avoir

l'entrée

l'exportation un en excédent échange,

l'importation marchandis'il a donné a est des a et acheté que prix la

marchandises? il a dû excédent marchandises de la recevoir de

numéraire c'est une somme se ces traduit prix

numéraire, pour monnaie et que, indigènes

apparemment égale. par haussant, à l'étranger La la

vérité hausse il y

dépréciation des pour marchandises les

avantage pour les

acheteurs

à acheter

perte égale au de suite mais à deux peut se faits maintedes en paiement En eux soit traites perte métal de la que l'on les aux en frais le dans le pays. reconnait reste de de tout défavorable. achètent change leur le ajoutent s'il et le autres caisses et métalsont de ajoutent s'en va rare cours montant numéraire.180 vendeurs encouragement tation. des de rente à leurs quels elle étrangers. puisqu'il circulation. peuvent signature. Cette change. ou Etats se l'étranger demande. conditions de en métalliques circulation ont mais avec maximum papier contre des billets diminuent. et à la prime exactement cesse D'autre de change en faible l'offre aux taux à 10. d'être à la perte parité la métallique bénéficie de gée plus -a plus créances existant dettes pour ces qui leur régler faillite Voilà quand la et de monnaie la d'être métallique dépréciation encourail n'y n'y Les de métal de résulte métal les métal de Ceux honneur comptes payer. taux ayant procurer les ayant créanciers autres. et et vis-à-vis leurs métal. sur l'é- uns le faut. qu'il y a donc de bien découragement l'expor- seulement maximum de refonte réserves en de montant la monnaie pour indigène le monnaie à préeffet. par ils cela devers l'ont des en du frais Quand pays. lique trop des est réduites. sentation débiteurs tant soit tranger échangent. et remises Les l'étranger à effectuer. normales. et la agio de monnaie qui papier. le les mon- étrangère. papier. dans forcé Il le transport monnaie les sort entre réserves Ainsi le devenue le s'impose n'y de a plus papier: absolument la monnaie. publiques refonte. de Mais la monnaie les de papier ont sont consiste les en Etais-Unis . à ce de part. nir de à sa transport et des et sortie situation non limite et les étrangers de du se à vendre l'importation. font à à a d'un monnaie l'exportation limite de représente L'importation découragée. aboutissements papier d'Etat. monnaie sur dans l'étranger le de la métallique s'ajoutent pour exportable à la quantité de ce pays constituer s'ajoutent et le vis-à-vis constituer circonstances. numéraire. Alors vient du besoins l'agio à 100 font des à l'agio métal particuliers arrérages à 50.

billon lation une plus lors étaient insensés rareté l'appréciation on silvermen d'être la vertu circulation de peut autant L'argent à présent acheté à meilleur comme circupar effet complémentaire commerciale simple disposition condition dans en exclu courante laquelle tout . de de circulation 2 milliards et acheter payables de mais papier billets en gent paie ciale. millions pour d'acheter d'argent fait-il vêtements. cette conjoncture.181 fait table. à suivre sont marché. nements boites ces émis trectsury dollars. banque est argent les de maintenir billets de de circulation l'or des s'accumuler réserve faible cours qu'on du commerEtats-Unis. chassé les or. (1890). Depuis Act (1878) (silver 4 ou des dans 500 détesplus et cermilmines des L'étalon quinze ans. leurs industries. monétaire de francs conseils et de mais aux à la et confiné légale l'argent en étalon au poids de Ces de la 20 un 4 milliards papier-monnaie. change et à 1 milliard par la des plusieurs monnaie venu la est au caisses banques emprunts On jours n'en l'Europe successifs. il a été notes) afin d'onces l'Etat meubles. or pour en intransigeants définitif effet et remplacer et de procéder peut servir de la l'or indispensaemprunt autant impossibles ils ne le de de recommandent l'argent ble de lu 3 ou la comme vente Etats-Unis. dans Trésor. Pourquoi de approvisionou de de l'art d'enfants producteurs d'argent. milliards pendant la guerre d'Etat 3 milliards aux en et silvermen. aux monométallistes avec qui l'abandon est acheté.s nos pas rien encore n'empêche y arrive. ne de d'or un usage établi des des une aux qui pas de de parce les la en billets somme propriétaires ont même jouets que les été serrés des particulièrement en 1873. comme à est producteurs de d'une dont de émis sécession pour en la d'intéresser A l'heure le législateur actuelle. de de ce procédé dangereux unique néanmoins. à musique? objets n'ont Uniquement pas. malgré est l'agio Dans le forcé défavorable. d'environ d'Etat émis 6 on prospérité présence de francs. des grands est mai. Act et de 500 y a été en vertu Bland d'Etat de Sherman tificates lions 4 ou caves. or pour de billets légalement l'arqu'on payables dans de papier.

182 de commerce être (si payable ce n'est. semble la carte le bimétallisme identiques pour elle mais comme En alors de l'a- forcée.. en En les les or bien pour de des entendu. oreille. billon paiements perte et une à la sur les but. l/i6 par acheté l'Etat dans extrait de les ou sera une toute caves valeur perte. envoyés mines les à extraire tiré d'affaire. être disposition. lorsque. abrogés. bien proportion soin seulement d'élever ou et de le la les des lé- eussent en diminution treasury Bland galement més pleine et place en encaisses. suffisante que taux ces de escompté d'émission. gent tout leur chis si par naturel pas l'argent s'élever d'emprunt évités. pour Act l'achat aujourd'hui en de les Une argent. dans pour banques l'escompte de notes Act et sont certificats qui de sur circuleraient dollars la vente leurs émis Sherman vertu encaisses remises à l'étranger. une il faudrait d'abaisser de Les de l'augmentation siLver l'argent. seront des légale Les de 2 ou rapport d'ar- 3 milliards à s'y la monnaie. seraient d'argent à courants sèche dépense plus de de 2 en 100 certificates en vertu et qui transforcouverture au milliards intérêts millions des et Etatspar n'entenacheter et et dont en ils ils de feont attrile Heu ou quant à l'appoint) par il réserve y aurait en or les devrait banques toujours. l'argent la France à ce point que. 1878-79. le fait des de à l'Etat. par le fonctionnement affluait dans l'Union du bimétallisme latine. pouvoir cette banques. qui. cette a par dans circulation le marché silvermen faisant de changes. Leur l'acculer bimétallisme connus solution prévaloir. supérieurement à l'argent libérera enfouis l'argent suite. existant. seuls précipitera seront enri- à L'Etat silvermen ruinés. consommateurs seront Une suite d'erreurs et de fautes non pas a amené analogues pour les Etats-Unis. de pouvant L'or rentrerait son abondance environ annuels seraient Unis jeu dront l'argent ront usé buant à l'or. au à eux une en remboursables de dépôts pour d'argent. et les moyens jusqu'ici. en suite . été les de Seulement.

portefeuille les entrepreneurs France. le libre un Personne de l'argent.183doption mines à l'or. de Comme il suffisait. recettes et il y aurait en L'Etat. priétaires services même caissement compte mages. admis lors. chaque transactions tout rer de à l'heure cette commerce Dès dans mis commerciales. producteurs. et retrait eu. demandes Et et auraient et où consommateurs pris de paiement à donner en à des paiement dû ou servir dépôts satisfaire faire de à de fonciers. Etats-Unis. suspenmonnaie à sa urgentes des ensuite écus je pour l'ai aux dit opéeffets de dû où d'autres ils va- faisait valeur conséquence latine pays pays. distinguer des d'autres salaires de effets travailleurs Les l'or du et banquiers provenant portefeuille. leurs les en de la or des Banque dans en effet. avoir. au de intérêts. pièces après la deux d'or vente d'effets à ou où d'autres aux ils sébiles qu'ils de de distinctes: auraient leurs commerce. raison . auraient entrepreneurs quiers pris de de matières auraient l'une reçues ou et où ils caisses. monnayage billon et dans dans dans courantes en parlant de d'une qu'en l'Union leurs font scandale voir qu'en de la soigneusement dant d'argent leur réelle. pour besoin. et libre quelque une pays irréflexion où la en imprévoyance et la libre explicables sion de questions étouffées. l'argent et l'achat deux rôle et effets. tion fut de l'étalon d'or et en Allemagne de s'y et de l'exploitation entièrement Mais une étude sorte ne on nominale deux d'abord respectifs de l'emploi le sut cette opérabien discuset sont des d'Amérique. le paiement limitation. son consommables. non des décider le supérieure mesures rapatriement et ces s'imposaient écus la d'argent limitation. l'autre reçus ils auraient de propres qu'ils duits. et ses d'escompte. d'origine. on en faite suspendit avec dans ces un menaçait le libre substituer monnayage. produits de ban- après l'or l'escompte à donner auraient l'achat leurs d'argent de proprode de l'enl'esferdes entrepreneurs banques auraient pour mis en l'argent et capitalistes auraient du réescompte et provenant devant de taux de la servir produits d'intérêt nature de devant de à les après acquitter écus premières effets.

184 de gent. d'or à desservir faisant la exclusivement circulation . et d'une par n'ont pas du d'argent. comme ne pour connaissent des les Etats-Unis. donner n'aurait beaucoup reçu et d'ardonné d'une du ont pays été faux intésommide. Etats pour à à 3 milliards Plût monnaie en agir au ciel avariée ainsi Les là la Etats se leur fussent 14 ou emploi de fort le la milliards et ne Wittwatersrand pas hélas! de il tout n'en leur est à débien. des monométallistes qu'une avec emprunts une et leurs monnaie tous les affaires purs solution: une perte et la poids 3 milliards au que s'élevant d'or. italiens liards divisiond'écus. obérés luxe 3 milliards d'or. composée réellement Toutes songé du et à la ces exclusivement disposition précautions le faisait par et le pour de billon le billon principe partie les l'Institut à l'étranger. d'une même mon- règne véritable. y aurait-on internationale latine politique avait soi qu'il est le préparée et été négligées. absolus vente sèche au de leur ne leur ceux 1 milliard pour valeur remboursent or. de en Eh billon pour apprennent desservant monnaie 4 milliards à y suppléer la leurs circulation 5 milliards courante. de de de autres 7s valeur n'est plus l'Union dans 4 milliards. de la quand billon constituée circulation de l'Union grante tés de l'économie Ce il allait le refoulés Va d'écus principe de financière posé pour France? naire Aujourd'hui. millions. millions. penser qu'ils gent sur Ces valeur sont payer monnaie. d'arservir trouveraient poids rien. d'émission que ques dre de naie Ici. d'or. été recevoir par et contre. de commerce pas l'Union est privé latine. encaisse. en vue de assez 15 ne les préconisent d'écus et d'acheter l'Union bien latine dans d'or pèseraient Mais. où et ne le cette réelle l'encaisse de 750 en or. que monnaie pour des ses dépenses. et 4 milliards ou moins les Etats davantage. La de Banque l'or. remises Comment et aurait de son aurait pu France. des 3 milsur banques alors Les peur de banperces fonctionnât assez apparent résultat par des Va milliard s'est ajouté latine papier-monnaie pays figurent nominale plus leurs des le cours que billets pays forcé. d'écus aux et.

d'amener et empressement prix et le bimétallistes. avec des faits banques banque les circulation transformés. l'argent rapport une fois pour toutes. crayon les Caran Etats-Unis verra. prendra retirera seront notes à couMais ? D'ail* suffisamsaisi hausse sont monétailes broderies les Et le le dans de et procèsjour bimétalsoluà ses de pourvu à elle 15 il!. L'Etat et qui treasury d'argent des écus. valeur son soit par à l'encaisse et. qui parti sont d'entre ralliés. désespérée leur ancienne de la et France aussi. ils une l'Etat aux ont autoque valeur automatique. ses bévues. le consommateur une renchérissement On va où palmes par réunir les nouvelle producteur. ameintéressés a monnaie hauts des prix. prix décroissante. conservateur . verture quoi leurs.185 commerciale. Dans monométallisme-or croissante. une dans derniers était les le fixé à valeur eux Le une bas 11 monnaie le leur faut dont choisi. légal tandis de à valeur le bimétallisme entre serait nant à la l'or une les hausse et universel. de. leur pour c'est-à-dire la frapper ces métal temps. à s'occuper et titre que que déterminés. ment certifieates dépôt au lieu certificats circuleront infaillibles avoueront-i*s qui n'estiment au occasion de l'existence. amenant après aurait automatique Tous s'y ceux sont été que monnaie prix. d'Amérique. c'est-à-dire pressera désastreux pour Les monnaie n'ait poids reconnu matique Anglais aiment les choses simples. 1 milliard de la il! comme d'écus je dans milliard comme en pleine Des les sacrifié gens et les fai les i/i ailver de exposé encaisses de billets plus des de et de et billon place s'être pas haut. moyen à l'or de un puisse toutes monnaie cette rendre extravagante. elle le rapport universel. proposeront illustrés conférence. s'emoù.ces scintillent on trompés avoir ont la ils se protectionnistes. res d'or verbaux dans lisme tion écus la que cette internationales et les une plaques et dont de conférences sur voir vertes le aimerait d'Ache. Banque ce France caractère seulement qu'on y noyer bimétallisme aussi de l'accepter bimétallisme l'avoir.

deux commerciale. du métal atteint envoie grandel'or. faites deux sens à les au peut lisme-or constamment et suite dire. respectives de la est aussi Entre une dans extrême et si la demande monnaie. moins même métal. et de du sens des a pour l'autre. au une qu'il change créance. Le à change recouvrer Ce métal-or dit est où le qui de au le à paie métal-argent. le Et débiteur. pour par mieux rapport très mais à papier. métal. contraire. valeur change. transport métal pas l'Inde de diminuant abondance. L'Angleterre monométalaugmentant de sa Indes pour anglaises rareté. égal change métal en soit au change dans facteurs. Cette dire. question d'agio à l'incapacité en l'occasion résoudre question était aiguë. au lieu perte limite. l'opposition de là la dans aussi.186 vu là un atout à mettre mais. . change limite de d'une de pour frais transport. qui est rapport effectuer frais prix qui est le du proprement indigène. monnaie monnaies produit de soit remises limite égal l'agio. roupie. serait puisque. à d'acheter pour cela du moins qui c'est précisément que tous les souhaiter comme pays au pays le monde comme ont est le même inverse dit. créances La aux ou. en Angleterre de au des constamment la de en perte l'agio. métal indigène. partie la son c'est belle jeu et s'est emparé du manquant monétaire de pouvoir pitoyableanglo-incette qui piate-forme a fait ment dienne. les d'une lettres tout du change. par mieux sur dont la monométallisme-argent. d'agio une non de question plus de d'agio par change de rapport métal ou. entre unique. l'Inde l'argent de la son perte de deux des un métaux pouvant dont différents. en tout pays au plus dans transport refonte. et dont et étant au l'or par suite eussent monnaie Mais. une une et de pays faite créance dette créance l'offre qui du ont même prime et la à proprement dans prix des varie deux des ou un prix l'on rapport dont a on pays suivant pays soi-même des le dettes rapport deux payer. agir l'un. du sans fait cesse étranger de au valeur n'avoir et limite. allait augmentant. soit ou d'un cette du ment sinon monnaie le sens les de soit frais variations perte ont les l'autre.

serait arrivé somme d'or. de On une y à la monnaies pair. réel et un en billon à l'Inde à à à l'Inde l'Inde l'Angleterre. actuellement lui qui aux ainsi a décidé Indes la question au la en par le pouvoir suspension et est-opposé du au libre bimémonil la mon- tallisme. indien fonc- perdait. servie de dans et l'or un l'agio permis change prêter l'autre. l'armée de aux les sterling. avoir été indienleurs Indes et en raison de Angleterre marchandises bénéfice des traites. roupies d'argent. sur sans sans le papier. certainement de et indien système d'argent En d'abord faisant ne ensuite complémentaire de pas l'argent faire ainsi régulateur de l'or or à soit l'or de convention. ce . que inférieures effectuer supérieures côté deux du recouvrements aurait puis en en en ce serait tuelle prunt change au faisant souverains faisant prêt. selon ou et de l'Angleterre auraient à opérer valeur été d'un des l'Inde. tité excessive. retraités en des prix de recouvrement l'administration perdaient expédiées se trouvaient. montant pensons à un la de d'Angleterre lors vendues du règlement à perte. souverain.187 valeur ne valait originaire plus que était un sur de d'environ quinzième le un ou dixième un seizième. des et sur le de de livre L'Etat impôts. s'équilibrer. garantie et de se acson régulariser 15 taux roupies nominal d'or que a fait. négociation la Le baisse parti du libéral C'est de pu d'or il ne change. emle d'osciller par qui autour l'Angleterre fourni l'Inde égale faire permis assez décrétant. savoir si de que le équivaudraient correspondait l'Inde. tionnaires nes vivant à Londres. en de vention soit tation ses quantité l'or de façon l'Inde dans Angleterre. une l'exportation de à l'or de à cet en quande permettre l'imporles remiaux Ainsi on con- il fallait superposer d'or réel. nayage aurait naie mais l'argent résoudre avec l'a billon pas il fallait et certaine de de su. de certaine monnaie en aurait par une remettre une somme pour aurait délai en à un au une taux dont l'Angleterre L'abondance rembourser Quant à rapproché. la réalité c'était devait donner monnaie et enfantine qu'on prétention C'est outrecuidante pourtant tout rabattre.

finance. au-dessous Londres officiel. d'or à d'or. quin- dix-huitième perdu la souverain. une le change pair pas un valeur sur moindre l'Inde La zième paraissait bre des être pas choses. la celle solution des tories. parles pas à La la des prétention questions allede la repréencore juspublic. main Reste d'appliquer complexes. jours-ci. monnaie. autre même à résultat Cet vient des de là s'en des choses. c'était intention ce La de si le on sont vraie plier ne soit unique pas unique ne se suppléent manière à l'a de résoudre pas la à l'étalon monétaire bien soit subir de anglo-indienne. dans exploitée hommes-liges allemand. dire. jugée favorable. attribuée. et en Là. que à Londres roupie mais vaut un. d'affirmer chands fermement ses -s'en la il des qui tenir question faudra whigs. dé banquiers à l'étalon Londres. avoir le la avances et monnaie celle qu'on a continué en ce moment de tête. fait. de et ayant en or tout indienne lui consenties à fait s'est avait à être à le à l'Inde dans des mof caractère trouvé avoir et du non Le entendre. des « son ». comme l'argent on et ne par Unis mais. mande la haute l'Allemagne. et que de l'or. dans été ce d'expédients.488 sauf ments En quelques difficiles réalité. c'est par l'expérience final essayer Le en réponse avait si résultat faudrait que. Mais actes. toujours Ils n'est pas sont Les des patients Allemands solutions et et n'ont simples ingénieux. a coûté aux est cher Etats billon su faire la pas et science régentée et. des le gouvernement ne à celle s'était sentation qu'ici intérêts particuliers substituée à son régime bons est pas de qui l'intérêt lui complètement tient a rendu en France. bimétalliste. reçoit . n'a commerciale d'Allemagne l'argent courante. -desservir circulation Etats-Unis circulation la Banque France. l'on put gouvernement le 18 la faite décem- chancelier c que son il le ces l'Echiquier qui et Chambre devait n'était « autre bien martenir phrade Communes. plus par qu'aux l'or la L'Allemagne et ne lui et pas monétaire services. et 1893. chanceliér une adresse bimétallisme.

la au en officiels Il. L'empereur Berlin bimétallisme. -an Mais aurait le billon ou circulation surabondance moyen partis aura l'or. de férence monétaire internationale de la Conférence. déjà surfaits par Il se des subsistances. de toutefois.189 ne donne pas pour que l'échange elle pour quant de Moritz a les à eu de l'or. dernièrement internationale orateurs Guillaume Standard. monétaire divers gros moyens dans la au certains ici. On du du monde globe bimétallisme l'Angleterre acheminé l'or vers monnaie internationaux l'argent On ôté système le aurait selon de pouvoir obligerait à renoncer l'unification entre et billon remis l'insuffisance maquignonnage se s'être pour mesures le dit. 1892. mis cuirassés on leur socialistes Lorsque. le Président s'est inspiré en rédigeant son de la 9* séance It l'annexe C'est de cette du 6 août de la Con(30 juin) de M. promis l'avons a bimétallisme le Reichstag. à ses voix visées des semble exercé voter rigueur agrariens ou aura nous Mirbach. Moritz Lettre lettre que Soetbeer. l'Allemagne. en Allemagne. au grâce la public aux descir- facilités constances. nécessaire (et yusqu'ici remises moi) Lévy et encaisse On pouvait s'en réserve espérer· j'espérais tenant aux son la se seen pour indications veto France rait alors au et opposerait Etats-Unis. il veut s'est comme M. à nous: au d'après télégraphie à l'étude personnellement une conférence présider monétaire. Gare Nous prix aurons donc le bimétallisme. pour eu de besoin vaisseaux et tendfe des on nationaux. une des construction contre en sur les échange. de du universel. paiementsou de duquel. Lévy à M. l'argent èlle contre dans à que et l'étranger. les à la suite du procès-verbal Voyez. ainsi à leurs les son offre l'or et. de Soetbeer1. memorandum . les tarifs de sur douane. produira. demandé conférence les faire de sert de du aux les les fantaisies. de le rés de proposition gouvernement vue se sont ce d'établir déclaqu'on de convoquer bimétallisme bimétallistes. la On pays paiements et la petits partageant les et paiements en affectant nationaux.

entre Sans prix producécrasés obligades im- doute. '/5. sont appauvrit les pour radicaux. de retraites. de 25. de ceux par en le militarisme. légale ceux les ruine. ciété même. justice. et qui. là-dessus s'efforçant au et profit d'énergie de cette de qui et protectionnisme. ce dont que actuel le bimétallisme à sa perte. d'un qui et le résolvant au salaire spéculent prix seront de caisses travail. uns extra-juridiques nature tel est les on prend c'est à bien problèmes les plaies choses quoi des chargent pour temps établissant que exri- pour enrichir puis autres.im une tion les fixé écart teurs. de produits entrepreneurs d'accidents ceux intérêt d'un à forfait. de solutions de Car progressifs. responsabilités caisses de secours. de envenimer le train c'est la des à des en détriment ou sur services à leur par tour des par d'un l'aléa une réducde tous de '/4 d'un profit des ces vivent et le au fermage. part à mener tous censés les toutes emplâtres guérir. cacité tifique tallisme. Il contribuera serait le monde devint une fait des en l'économie son rables est pas. signe le sous qu'on détruit plus assistance mettre on est le toutes ruine tout certain à les la resdes volonté de décomposition sociale. venir Et en c'est aide ainsi aux poche se pauvres. et résultats Le corps de vie favosocial à tréla so- par médecins pourraient et capitaliste boites de à s'en va anarchistes tranquilles. . dans cellent ches les sa conservateurs. de sur 33 les se revenus. et des pratique ce moment de rationnelle la Molière se se sardines tenir médecine. formes charge sort époques de autorité comme soigné Les politique par une science positive. suffisamment avec moins « bourgeoise et que leurs la dissout opèrent d'elled'effiscienle bimé- réunion toutes ces causes le l'empirisme et politique. par tions pôts de qu'ils on des de hausse de gens Ve» qui de de 20.

Il MONOPOLES .

.

L'ÉTAT ET LES CHEMINS DE FER II litique ces la est positif et sociale mots que. des de les un vingt-cinq problèmes seul discutés voies ne serait construire en doute exploiter. publiés par le Nouvelliste Vaudois en octobre le m'en suis servi moi-même. telle prend a très les mettre à des parle de en compagnies l'exploitation Angleterre. que celui et un privées. s'agisse tout l'économie entière Quelle du ou l'industrie et unique dans Cüemins de la que travail du des podans soit des régime trans- quatre question et colonies. et juillet-août mai-juin plus ou moins me réservant Revue 1897. et dont les auteurs parus Je laisse le morceau tel se mettaient qu'il fut écrit. cette et quelques conforme de fer à personnes l'intérêt exploitation que par demandaient et exploités chemins anglais rachetés y à un moment où a été composé dans le courant de rachat des chemins de fer. ans. instant que certain de nous fer ap- L'auteur cette moment. 13 . la demande de deux membres du Conseil dont un. de nouveau en Suisse pendante à l'heure avait été déjà soulevée le canton de Vaud. question du vement de vue. est pour une certains science faire. possible de M. que. très écrit successivement de communication. et sur dans actuelle. point ne tâche il qu'elle que peu à semble n'incombe nous se l'article le Dictionnaire à bien des Michel article quoique l'économie et on soulèvent de de seul les savoir remarquable depuis près tous sauf l'Etat pas de les égards. trouvaient publiée. pose. depuis de texte dans mon cours d'économie en comme lors. de polidemeuré y verra ces si ce l'initiative liberté. ils Laisser leur qu'on des du n'y enfants des ports. dans une Note finale. fussent a A un chemins il faisait vers 1843. dans des et les économistes. politique appliquée divers successiles développements fourni ouvrages y ajoutant que m'ont Ce mémoire \p. Ded'Etat de Vaud s'en est autorisé au cours d'une série d'articles larageaz. qui laisser qu'H tient passer. M. tel sa femmes commerce manufactures blés ou de voient jamais individuelle parcoure dans qu'une seule s'exerçant solution plénitude de fer. Qu'on Chevalier. du point les d'analyser et Droit public à mon dont il s'agit ouvrages de la Science poütique.

d'association C'eût est Jusque s'étaient écart. Wolowski. qui. notre quand On de billets bonne et respecter Revenons-y malheur et privées de construction compagnies sont ou partisan de des la de l'exploitation et la libre du travail. qui attaque contre l'industrie moderne. de associations portait propres longue étaient en excès lettre.194 l'Etat». des Le gou- chemins très vitales la liberté de la adavait envers C'eût est atteinte forces sérieuse » de » de la à l'esprit société anglaise. aidant. » société » ministrateurs fait » les » ment » Les un les liberté raison l'industrie exercer compagnies la liberté violences l'indu. d'Angleterre t. sera applications liberté ces du systèmes principe et un tout ad- de ne l'industrie sera pas homme 1 Dictionnaire s L. vre honoré peu en fait confrère. bansans cette oeuen de des à banques prendre lui disait: vous c'est le principe marin mer. de l'économie La Banque politique. de fer. qui fausse sépades émis- » Conservons fait honte » rer chemins sion de la des liberté qui ». 248. p. et les banques d'Ecosse. pas une et en été qui une attributs dans la les conclusion tort de était s'emparer été une une des forcée. M. sans nous en maître donc présenté vous liberté mettant sur êtes du qui. Jourdain.strie pour matière systématiquechemins La de liberté le remède à la fin fer. à la liberté ce du principe. Ce n'était des de un des là. de affaire. vernement de fer en les Puis il ajoute anglais rachetant a Cette aurait eu d'autorité. auteur avec d'émission. un «Si avez que de la en discussion politique. convaincante. la liberté dans accessibles elle-même. La discussion le de valeur. répudiant comme le û la que qui toute tourne habitude notre avons la des banque » campagne vous » jetterait » ques. 1. indispensables chemins de pour entraver de raison. C'est une le le à la temps » l'industrie » à d'une au invité phie sujet son comme mon aussi ses même polémique Wolowski après avoir philosodans une entré travail: voile. issue de pour avez la à la les est boussole même celui la force nous le fer voit par de travail. mépris. eu le dos contradicteur M. . p.

las. que à M. reconnaître décisifs. ont fer de donné et économistes d'ajouter sont dans Mais. chaire. affirne que ri- l'intervention rien. novateurs l'interont an- d'industrie. manière se placer fait socialisme la des majorité. où beaucoup émique nombre on dire. ni les montrent l'ancienne anciens les uns gratuites de manière affirmaient ment d'établir le laisser conclusions. il ne par des du fer des faut motifs de que la liberté faire. faire. cet magne notable. cette réaction en train de la des de école laisser a été pas ou de la liberté le beaumais n'a rien et l'économie tranchons creuser différents. en Italie intermédiaire et le manchesle trop pas a intervenir intervenir D'Allemagne. dans l'intention le socialisme qui de position l'Etat assez.-195versaire du mot. lesquelles à vrai nouvelle quant économistes nouveaux ni les autres jusqu'ici fort économistes à ceux de Ces passer. de banque aurions Ce c'est fer et que moins de Michel de Chevalier de encore de conà chemins billets . de la au Inutile banque les des se on école à la billets l'industrie l'intervention que supérieurs leurs les du de crédit l'Etat. fraction d'écose sont professeurs de ce pays politique résolus de l'Etat Universités dans certaines Ces une limites. banque la construction de l'industrie. chemins manifestations réserve ne se voit d'appeler pas lui de excessif sous si ce sait chemins formule concurrence et sait aussi avec Laisser et poussée qu'une est Manchester Mais on à ses énergique s'opérer individualisme le nom n'est et à en de qui ne la le fait de même sociale préconiser. à faire des que Libre de la avec ennemi Et de la de liberté de l'industrie politique. et de l'Etat. adoptée dernières contre en Une Alleainsi par pourtant. coup également de plus travail. de et passé plusieurs distingués. que. matière nous Or. laisser mais d'affirmations serait surtout besoin. nomie déclarés vention noncé entre terianisme socialisme d'hommes nents. libre par échange. passer. en sommes surtout démonstrations nous reprochons. chaire et leur les déjà même adhésion. c'est ce démontrent nous goureuses en clure somme. l'émission la liberté de billets travail l'exploitation On traduite l'école limites. un pour du principe un socialiste.

. socialistes intervenir intervenir faire ment l'industrie savoir. 21. politique sous le pure régime et nous de apprend la concurrence que La des producpropriéet et les et travailleurs producteurs. et 22' leçons. 200. prix réserve qu'un demande soit égal seul sont à leur prix égales prix produits les services celui auquel prix services. nous que de soit suffire ne fonder cette soit les feront le toutefois propredans feront le conclusion expérimentale.opotes économiques. des produits. cas et intervenir dits. re- possible service marché. pour sous combiner capitalistes sur le marché consommateurs des par de grande services laquelle la nature est une en les la double n'ait et la opération produits plus services de la à donner cette produit l'offre des satisfaction 1" que chaque sur le et de. fégalité des produits conditions services de qu'un l'offre soit n'en seul et de égal font les à marché. que et ce les socialistes intervenir nous doit-il que chemins saurions Voilà même et voudrions dans quels Nous exactement y doit dans intervenir.-196la liberté de l'industrie sur aucune Aussi de l'Etat un peu tout A quel des Nous dans titre la chaire en ne et base du travail quelconque. quelles enfin des il y peut pour sortirions systèmes entrer la science. et que le en de seule revient et deux les unique s'échangent 1 Voyez Eléments d'économie politique pure. entrepreneurs le marché peuvent quantité des comme celui le en prix services n'y le ait. que vient Qu'il prix la leur qu'une sur demande. rationnelle d'entendre qu'ils qu'ils sans saurait-il nous de les autant peut-il fer? cela donner l'assurance de fer. matière plus à que fait l'Etat de par limites chemins économistes. 1 Des services publics et des rrcon. L'économie tion taires des sur et l'échange fonciers. qui est de et pour a lieu vente ces que les produits. se propres besoins chaque auquel de vente 1.

par énoncée. produits cela de la Ainsi. et inégaux suppute c'est-à-dire pour le chacun nombre services qu'il d'habillement. d'intérêt par rés lors. vendre concurrence se trouvant une il y à l'un foule produits service chaque produit et. même. soient grande ait services. servi- pour grande tant de utilité tels pour ou finalement. d'unités mobiliers. pas demande les à l'autre. assu- de consommateurs-demandeurs de ne producteurs-offreurs vendront La à l'offre. d'intérêt possible privé. qu'à été de la nature et de possible grand et la quantité des le besoins. rigueur. les l'obtention satisfaction Chaque de en matière Ces services en leurs besoins consomou produits de production et produits sont vaquant qui librement hommes de de individu tant posidi- qu'individus tions vers mateur alimentaires. ou de connon produit. il ne rechercher pour se confier à quelque concurrence de services ceux généralement produits intéressent à à la d'eux. Théorie de la propriété. ces. privé. ou ou Et. les intensités même pourrait d'utilité. il doit se des à la des unités Les distribuer procurer personnelles. sommer seulement mais produits. autre est et moyen.. unités Il etc. circonstance quand à les et l'économie l'économie cas ceux où où elle-même. meilleur dont propres autreparti l'utilité politique politique la elle concurrence ne l'est pas apdes leurs justice proportions propriétaires qu'il appartient cornmunes et cette résuicon- dispositions une condition l'écono- d'établir produits la plus qu'il des satisfaction tiré c'est le là plus une Et reste avec plus soin à elle. il demande il y a généralement.197 uns tant dition mie contre des est sociale Que donner ment possible est pure pliquée est pour Or possible recourir la évidente l'a dit. . ou compare d'un des similaires service différentes prix une son la fois revenu plus diverses ou espèces affichés. ces diverses effective tels il services comment criés entre voit marchandises possible. tes les autres suivarct de tous de t. de certains a une ce peut foule qu'ils Dès fonctionner. supérieure consommateurs 1 Voyez Etudes d'économie sociale.

avec l'équilibre. lui des faudrait unités différentes les se communications. à personne.. pour et enfin.198 iront au-dessus L'offre rieure la baisse et la de à la à l'enchère du prix et feront de revient. qu'un même. supéet prix feront de re- certains demande. suppuproduits reà l'insà la similaires des frais diévariOn conditions sont bien. est senti sont toujours public d'assimiler privé. devant vendrait d'intérêt l'Etat et. rabais du et la producteurs tombera restreindra. cas imparfaitement mais néanmoins et désireux les de l'appliquer économistes ou erreur Le produits se nombre cés possible. de qu'il En même un certain de producteurs-offreurs. ou services. principe défini. les C'est services une absolue. se la hausse et le prix de vente se au iront au-dessous L'ordre au s'élèvera la production trouvant. service ou Tout ou service de produits son possible. il n'y procurer demandant la similitude pour seul cha- généralement. le prix de produits les vente se contraire. s'établiront Il vices ceux munauté des qui peut tant. d'utilité et des unités qu'il sont égaux mêmes l'on le pour veut. lui à la les si aussi. Mais il doit utilité tels cela produit employer effective produits fait. gueur d'un verses lués. sécurité aux à la satisfaction qui l'Etat de intérieure. chacun par public. la tant s'arrête que plus de production d'eux-mêmes est pas de proportion n'en et qui même en public. nombre extérieure se tous figurer et consommateur services ou d'unités et à la justice. de production sont membres à de ser- produits intéressent ou de d'intérêt les l'Etat sociales. etc. latifs truction. les ou services intensités produit ou comparant même espèces comment grande tels là. Ceux-là comme d'autorité théoriquement de la com- hommes procédant c'est-à-dire l'établissement de pour besoins tous. démontré fondé dans le plus jusqu'à grand efforà ceux et ou les auet possession imparfaitement point. matière vient. cela d'eux il ne le consomaura point que ce mateur-demandeur. différence privé d'intérêt les d'intérêt tres une il y a entre besoin individus des uns services le besoin produits des servi- d'intérêt par les . aura revenu voyant. développera. ne vendrait pas d'un il n'y se dire à l'Etat.

vouloir. Cela est représentent cas. tout monopoles privé relatifs fondés à des sur et qui. que ces dans produira le que monopoles. concurrence tifs sur place duits pourrait pas. de seraient l'industrie. les siens. que toute donc la la science science ne produits par la d'intérêt communauté pas ne qui les il ne sent le deux toujours pas public ou n'est l'Etat. produits peut public monopoles mora2ix.-199ces due vidus l'Etat si les ou que ne non hommes dans mais aux d'intérêt produits ni prétendu règle leur et autant dans n'est de ton plus la produits soumettre libre d'assurance inexcusable. ce n'est réserver contraire. du mal. remédier dans à la cause s'en et servini qui publics une méprise que plus polila conà s'ensuit le second. C'est qu'exceptionnellement les services attendre de proclamer à côté d'intérêt appeler d'Etat qui seraient des ou la produits production le lui-même il alors » services droit pour d'intérêt appeler les et des et. et qu'on peut le en cas « principe monopoles toutefois. peut toujours il peut il doit non mais l'Etat ou peut produits attendre d'inet s'il ou concurrence public. consommés. que des les services produire qu'exceptionnellement la production en de général. en termes la et individus public seraient ni qu'alors ni consommés. la production économistes services concurrence et de Ils ont-ils plaisanterie ont commis ne la ils ont rend compromis science porté économique sociale. raisons soient il lui-même. monopoles premiers. ont la que lourde tique fusion Ce de térêt a des produits conditions. moins. eux. services l'intérêt. les services ces demandés remettre produits ces offerts. en en dehors économiques dehors de la de l'industrie. senti De dans même toute que leurs son les étenindi- sentent plus judicieusement toujours ont il importe qu'il de il est le plus faille. comme aux le général. et pas du soin car choisis. comme liberté . demander certain souvent Aussi des les judicieusement été de mal besoins. concurla libre relafondés il y a et proqu'on en n'étant au déclarer s'en techniques. fâcheux. produire en rence. l'individu d'intérêt de la de d'Etat qui sont services seulement qu'ils le soient qu'il les certaines seul Au doit privé.

par la par conaussi quan- consommateurs libre concurrence qu'en prix cas s'élèvera l'excédent en prix cas de séquent. produits s'abaissera l'excédent ces d'entrepreneurs.200 En des effet. sur le prix Or. celle de de suppose des la aussi bien la multiplicité et. c'est-à-dire du par la du prix raison prix du ce de la de monopole. 37* leçon. sur bénéfice. sait quelle à une résultat l'entreprise est la différence. augmentera ce de revient supprimera de même. pas l'excédent supprimé. cas. et leur qui et supprimera fera bénéfice. faisant bénéfice monopole satisfacsoit plus supégrand même à une industrie obtiennent résultat maxima au prix cette vente le condition le le on peut que monopoleur premier faire et le prix de faisant revient. l'entreAlors. abstraction. . lorsque. entrepreneurs tout le la concurrence que principe que. n'est ces qu'en On appliqué a pour tion au perte. pour tion rieur bénéfice un ou Il pas la qu'ils n'est quantité l'augmentation produits de soit de ont lieu amènent et suit non de augmentation ce principe applicable privé dont que bénéfice l'entreréduit à bénéfice liberté production ne l'industrie des peut servise faire nécessairement d'intérêt à la produits monopole. sur tité ment revient quantité fluence de l'un duit prise en cas vente avec pas est de cette des hypothèse produits. susceptible consommateurs condition entrepreneurs appliquée consommateurs Tandis de que le a laisser faire indéfinie » industrie que avec les la les règle que avec de les la concurrence obtiennent la vente ni en satisfacsoit égal ni a maxima prix la de que le ne prix de revient.diminuera même et leur détournedu prix de la parafdu deux ne se prix prix pro- d'entrepreneurs. zéro. dans cette une affluence cause ou pour une en autre. sur des le prix de ce qui vente. l'entrepreneur et échangent les est proentre intermédiaire fonciers. et l'abaissement une pas là que jusqu'à le vente que des revient dans tant preneur. priétaires travailleurs capitalistes t Voyez Eléments d'économie politique pure. repose de perte. le prix de main. pour une seule concorder d'entrepreneurs l'autre. Dans dont possible'.

doive exception Ce n'est soient de à Ce ou qu'il au pour façon les côté sont en y a lieu. certaine échangée. l'en- trepreneur portion C'est dans de de pour certains faire intervient la richesse éviter cas. profit prix à dire de que et les loin des les d'être exercé services au lieu pas profit publics. l'intérêt droit monopoles de Ainsi lui-même qu'il nopoles monopoles monopoles aopoles monopoles ment le leur soit bénéfice fondés fondés sur sur le en Il transformés par l'Etat. mais. économiques raison moral sont gratuits. de la monopole qui être au aux duits. inventeur par l'entrepreneur ment concours cer ses même connaître. le tion l'intérêt férieur tel cas peuvent le monopole que de liberté intervenir de les dans il suffit individus. soit de naissent social naturel. même l'individu a ses d'exerl'Etat a de pas méa in- monopole? sur communauté doit l'Etat ce cas qu'il pas ne empiéter. dans à son le second une cas.eux des services contre des pour services prélever. que. de droit. vent exercé livrés Est-ce être dans pas. un intérêt intérêt On confit exemple. ensuite supérieur. doit l'individu pourrait un droits soutenir droit de l'entrepreneur vend cette propriété. la méme. communauté. social. sur son son droits aussi On invention matîre produit et ne son que était demandant droit la ne que qu'en ne à aucun serait-il le l'Etat. mais. un montre l'intervend'abord in- comme comme fléchir fléchir monopole de de ni l'appui son Mais un le droit. d'Etat bien moraux. exercer à ce modes des moces seuledans les prosou- intervenir le exercé économiques moraux privés concédés l'Etat. et doivent économique produits maximum. cette ne plus prélibation « laisser onéreuse faire ». . de profit. non revientet le principe que l'Etat à ceux de doive la bénéfice de l'industrie sans monopole? analyse et suspendu toutes bien monopole de l'Etat doit peut où le industries de là. contraire. des n'est au importe monopoles distinguer Non plus. monopole sans L'Etat soit pour ni interviendra l'organiser perte. notre contraire fondée devant devant privé notre secret de De lesquels susceptibles conclusion. parfaitedegré pas ou serait Si. à l'intérêt sur l'intérêt et Notre social.

monopole indéfini elle deux peut des trois à se autoriser tuyaux tout coaliser plutôt currence nellement fait tres définitif ou du que au dans nombre les et se se un rues. aucune découa sous ne enfouir ou porter a là de que aucun gardé. devant cela ni utile dit. . teur à l'Etat certain vention la société pour en de d'un moins sa de est en en vendant droit le de le produit de prix céderait aussi exemple. de son pour condition tel cas notre secret exercer de public. le Seumonode conçoit ni droit légitime. droit privé un pour la On Si. pour de entre qu'un du amenés de monopole La partager faire entre concurrence limité uns aux autres. l'autorise l'entrepreneur ses La conduites commune à que bien bénéfice vite bela commune Le un à enfouir est inévitable. de et produit un ou qui ce gaz puisse on quelques d'en immédiatement de monopole proef- rémunérant l'inventeur heureux indéfiniment aurait plus enfin d'intérêt. devant monopole était ét le elle se réalise qui et lui l'inde proserait inven- fabriquer au quantité Ainsi. l'intervention deviendrait que Supposons gaz. l'industrie. mieux duit forts verte moins lement.202 vention qu'il convient térêt priété. tel fait céder un considérable et privé tout n'étant considérable. d'entrepreneurs peut'autoriser trois seront eux les un publique. ces n'en ou deux plus. cas où. un l'on intérêt effet. vendre consommation conçoit par maitre protection à la le entrepreneur que le précédent son mettre. n'est se la ruine con- nombre fait transitoire d'entrepreneurs à la seul ou de de suite fondé duquel sur rationle aupar on produit des établi monopole de sous d'un tous prétexte monopole Si donc. avoir années attendre Ici. quelques-uns liberté de coalition. veut n'y verte soin voie et notre le dont il s'agit ou soit une des ni de l'eau ou du qui Il entrepreneur cette eau secret à être individu au domicile être compagnie particuliers. cette où dans ce qui ici le lequel produit lui la convient. pole l'Etat consommateurs par que hasard. d'intérêt. un l'inde temps dans de domaine de l'intérêt il vaudrait le les la découintérêt conclure les convention. il pourrait En monopole ce temps être demandant pendant écoulé. Mais nature la encouragée.

. 2500 et 0 fr. serait d'eau consommateurs fr. 20. mètres ou le C'est ainsi ou trois. soit à deux le résultat 1 tlUO de 5 fr. de 2 fr. réalisant yeux que de de entrepreneurs par jour 3. 3 Les chiffres donnés ci-dessus en note expliquent encore ce nouveau calcul.. certain d'eau et jour'. 50. d'économie politique pure. à 50 unique 950 à 3 fr. aux 10 l'unité à fait 2. nos de mars et avril 1849. de y a-t-il elle-même de 5 000 ni perte.. gaz jour qu'elle tant les pour sionnaire Mais ment revient. Le prix de 3 fr. toute et fr. et 5000 unités le produit. final mètres le mètre 3 000 fr. 50. 1000. de frais par unité. notre livrer dont preneur un bénéfice une poursuive du des prix péages on à la sur aux au au ou prix Quelle Dès lors. poleur le moyen chose simple obtienne bénéfice travail multiple. 37e leçon. sur son l'influence communication Le prix étant successivement de 100. fournisse raison bénéfice par sera la le consommateurs. et ainsi Parlant. fourniture le résultat adjudication. communauté faire de exercer pordans soit conces- monopoles exercer le sait économiques. rabais que. Eléments . Ainsi. justice ville à sans entrepreneur. 10. sans. l'utilité des C'est. toute un coalisés aux naturelle surcroît à la voies fin de de de auteurs. 480. porte prix de de définitif cubes et 1500 atteinte. 4 Annales des Ponts et Chaussées. serait cubes cube par Auou le par consommateurs prix avec ou de vente un revient raison que bénéfice d'utilité à cela? l'eau cubes autrement. 3 et 2 fr.. vente prix et non du seuleprix de dans de ou de l'entreainsi certains le monopar De faire gaz le monopole du de tout 2500 condition encore le d'égalité à celle résultat mais exemple. déduction faite ment de 0. serait donc le prix de bénéfice maximum. de de la aux au 2 fr. Les frais fixes qui s'ajouteraient geraient 2 Voyez 1 Voici aux pas frais proportionnels réduiraient le bénéfice mais ne chan- le prix. serait de 0. soit la il serait de gaz de à un fourniture livré par jour. prix concède le prix de la 2 fr. elle-même monopole aussi que soit au intervient par un pour prix revient. en question. mètres à 5 fr.900. supposé à chacun et la quantité débitée de ces prix étant respective5.. cune. conditions. même.203 concédait. pourquoi. 3000. 40 ou 5550 à 20 les fr.

mais la satis- plaignez s'agirait permis vente Maintenant. le marché non plus prix conque restrictions aussi absolue. ouvrage des prix même différents. plusieurs être doute service une à qui sans mais celui à nous. étiquettes. pole la de faculté du fait. justifiée par Vous la ou. vendre part. repour qui attale à l'exploitation » pose » prix » rend. c'e^i nous d'une une autre droit. plus de du conséquence. à des chaland produit. ce Nous soi-disant serait toutes « Cette c'est ce les questions dit relatives Dupuit. parfaite de nature. les formats serait de enet une vendre c'est Je à le commerçant comme.204 -de la solution que d'un ce principe rendu somme il est comportent monopole. et la s'il y a une différence Un un libraire deux la avec quelconque chocolatier multiplie soin ce en à des multiple les qui vue prix pas en réel. à dire. s'agit sur du solution. faction estimez différence des payer ne vous qu'il bien de ne produits non n'est différence s'il vous d'un achetez un produit pas. veloppes les papiers. à notre précédente commerce basé sur Dans distinction. et d'apparence. du prix prix grands de de façon soit un destructif d'entretenir au prix de l'intérêt seul monopoleur vente bénéfice sacrifices égal seul plus les maximum. non en rendu pas rapport ». général. énoncé justice. pécuniaires cela ne fait mais pouvant aucun consommateurs. qualité. le droit produit du même forte nous de monopole rien ou différents. général. du n'avons l'industriel prix de conditions. plaisir. » che accepter d'une Que non même égaux sentis ce soit A cet Que libre térêt c'est même le dis plus ou de droit le s'il ce plus un aux par son égard. qu'il qu'il avec ne faut coûte l'importance saurions. susceptible le droit ces de d'autre lui identité fait ou de l'in- reviendrons industrie ou d'un ou d'un concurrence. toute sur revient. principe de demander à celui qu'y quant qui. joindrait . affaire. l'acheter alors qu'il ainsi y si aurait cela raison ou les en sur chocolat que de plait caprice. alors sera le prix que d'un monoà il nous demander du monopoleur prix pourquoi de revient d'élever prix de niveau le à celui bénéfice maximum. évitant qualité ou la forme de le tous de tromperie le même marchandise.

transformer raison économiques. parmi et de la s'était comme les se voies à côté communication spécialement rails part. le bénéfice que. publics et comme monopoles Les conditions roulent par naux tinguent y résulte transport tre. d'eau fit à la mètres deux à côté comme heures pensons. sur les trois et laisser. figuré. entre ces s'en caractérisent des d'une au routes de du solidarité l'emploi voie. et les transport. sur les du vite même le véhicule pouvoir canaux. y a lieu monopole. à T la supérieurs prix servant de et 50 fr. fourniture cessionnaire en de nant de sons. à 5500 prévenir il y a d'ausans le dehors monocaa fr. bénéfice monopole mètres consommation cubes à 2 fr. qu'en et le prix telles les fr. mais devait début. II Des chemins de fer comme services économiques. éléments le moteur. de lieu que. et ils des cadisqui de de tout l'au- courbure. s'il de y voir en ces prix du en spéciales.. mainteinférieurcombinaiautres. des Nous première tant hésiter de de poles plus 3 livrant 5000 les fr. convois fer de de Ils sont des chemins et garnis et de assujettis de rails à certainessur lesquels traïnés. de On fer des chemins de des de pente. ce de ne celle de maintenirsur aux sacrifices que serait nous pas de le marché maxima avons assez 3000 des choisi que fr. à 5 fr. la liberté on a bien y être en à divers que entrepreneurs l'entrepreneur transport . voyageurs se classent de marchandises des routes mais par la locomotives. nous des conséquences la subir ou la seconde. pour deux surcroît correspondant dans ou un de l'exemple gaz. de le par au plusieurs consomd'une conjour lieu- mateurs. 1 000 cubes encore il faudrait de 20 fr. certains par abonnés de s'il du Et avant 3000 il portât notre part. chemins parcoursreconnu temps. telles ou 5 fr. de fait d'intérêt de d'Etat plus général.205 encore prix et par de vente Ainsi. multiplicité d'empêcher faut droit une monopoles déclarons prix dans en les monopole ces cas. de il faut.

leur magnificence réponà ce que ce commerce peut sufflr &payer. de voyageurs et wavoitures pendamment gons de marchandises qui y circulent. les grandes Lorsque 11 sont ainsi construits » tant la taxe qu'il est abaissé par le bon routes. la marchandise revient tou» jours au consommateur.206 l'exploitant ou loyer moteur. d'auun » peut aisément être s ticulier suffisant leur dépense. dans la plupart La plus grande partie de ces ouvrages à fournir un revenu régie de manière parsans grever grande route. usage.ces sortes d'ouvrages. attribués sont. extrêmement réduits au » moyen de. ou taxe est avancé » il est toujours » trouve chargé i comme définitive payéen dans le prix de les frais du transport sont par le voiturier. Néanmoins. distinguer par abstraction nous considérerons la voie ferrée en elle-même. public? pas nécessaire. de leur grandeur. son prix n'équ'elle élevé par pas autant D marché du transport. et le frêt. » dent nécessairement les ponts. par exemple. où il est » leur construction. l'union de l'une et des autres.. à bien meilleur malgré i marché ne lui serait revenue sans cela. etc. ce qui est confondu dans la réalité. par conLa dépense à propos de les construire. . et qu'il devait percevoir à la fois le péage. ou loyer du véhicule et du de la science de comme c'est le rôle propre Toutefois. même qui par le commerce ils ne peuvent être établis que a besoin d'eux. de cette voie. alors » dans des endroits où le commerce » séquent. l'application » au pouvoir exécutif. pont. Le service des voies de sauf à revenir est-il un ensuite service à communication « Il ne parait dit Adam Smith. » vent être construits avec et entretenus » droit » sur les voitures qui si ce droit en font peuvent le produit le plus soud'un léger D'ailleurs. et entretenus j> se fait par leur moyen. de la voie. ce droit. » tionet des pays. pour couvrir » cune charge Une le revenu de la société. que » la dépense de ces ouvrages publics soit défrayée par ce qu'on » appelle celui dont la percepcommunément le revenu public. et. qui s'en par le consommateur la marchandise. indéd'abord des locomotives. un canal navigable. x. les canaux.

1. en pour opinion manière route d'Adam de doit de voir être sont nécessairement établis comme il est l'usage diminules frais le consommateur au pas. sur loin indispensables. sectton III. de production. mais de les dans pour « Adam ceux font. 3 Id. propos J. » sent » alors que payer retirerait les les droits intérêts taxation Il frais en les de quoique très que supérieurs la nation si elle point. comau » munication.4 Richesse 2 Cours des Nations.- . soient les de mettre les moyens de conçus. à leur p blissements » hautement » lier » en b. les faut son gratuitement du bien sur qui blissement. ne payer On lui-même en assez frais? je crois. dit-il. pas parait son jouir et l'appuyant d'un d'un exemple. d'économie po2itique. bien éta* deconfeeHon être pour qu'en de -els » frais gation vance. canal. Sur de la la thèse qu'en et ce peut résulter3».. ne doit-on » nécessaires. 7« partie. un Il en une gain résulte baisse pour la diminution prix pour 2 ». argumentation singulièrement . ranger. fondée exemple d'autres. Les frais peuvent pas les suffisants avantages au supporte veut le sont voit. société Insistant dit plus opinion. ch. beaucoup.-B. Id. bien mal Si comme d'accord.207 o Par conséquent.. et en cette à une qu'une proportion y gagne moins du doit-il moins une payer dans parmi ailleurs personne existence. frais de Mais ranger dont utiles se croit les peut. que. intéressé sans qu'ils sociales crainte. les qui que ils faire son se Cours. Smith en si font mentionne quant croit. V. XXIV. on m ne Say même son montant ces intérêts. ne soient son frais les production d'où produits. de cas. usage à lui. Smith. n rang » une » de des pourvu dépenses de tous judicieusement mieux entendues. ter. en résulte général. même de Say les navide l'afus-. article ch. opposée » payée » qu'ils » tion par en de Say. « maîtres suite que peint. Disons tout un science de de certain nous jusqu'à nous mais choisi temps semble malheureuse. XXIH. ces quoique particuvouloir éta* moyens Smith à la société communication dit général.

Il faut la guerre eu lieu sécession lors guerres . des des de public. des productif et de la que produits. de dans ont vue on attacha Cette importance réelle dans stratégique. politique. faut service c'est chercher destinés des en des en les voies dehors motifs à ce transest permetde la comrègle de du et communication transport ce port. matière toute mode lors. concurrence comme en capitalisation artificiellement placement perte d'utilité est l'économie de ne placée. les de grande françaises. chemins et communication. fer avec dans un pour raison les nombre service fonctions voies de communauté s'il est ou des lui-même. de production. moins question de voies Smith a raison dehors les ferrées. et le à point la communication.208 l'on veut ranger. de depuis est et. Chambres au elle les a point paru qui services faut et les des routes à la sur porter frontière chemins une importance d'Amérique en Europe. au parmi des pas qu'il partie ou marchandises sur faut de facilitant sont de les canaux. moins les en services qu'il en partie. et qu'au des A services cet qui égard. et s'appuyer. en la les la même combinent à donner même et tive en et un résout rain est en Mais voies dises était bord où de de la nature satisfaction en la plus possible les plus capitaux grande est matière aux de épargnes se transforment propres à donner la libre quantité Dès de direction de en la une effecsocial possible.-B. épargnes qu'un Donc. leur façon la un marchandises tant les que voies dans Sous producteurs la quantité des propres besoins. de la nature utilité d'intérêt circulation capital munication générale de la rentrent la production de les produits grande capitalisation. les services et de l'empire se concurrence. une tant n'est exclusivement Le par transport conséquent. sentiel cela. autre le vers se terSay imprimée rémunérateur pour A. particulièrement des des marchan- les servent-elles transport ou circulation à examiner. publics. est à l'exécution service réunir que. Smith. range de la la la société. sur et J. le publics. discussion en 1838. à A. les lors armées de la ces Il produits ferons tout Tel d'aet ou de esen de c'est fer nous défense observer au que le nationale la justice l'Etat.

avoir sur journaliers les yeux le double bandeau de l'individualisme le plus étroit et de l'utilitarisme le plus borné pour ne pas voir que. dans certains dage subsiste pays comme à elle seule. voyagent néanmoins Je citerai. de resserrer l'unité de même nationale. aux aux scientifiques. indédents de la façon donnée aux produits pendamment par le transport. de la politique. et des beaux-arts. si l'on en retranche enfin les militaires et les gendarmes. pour jusCette première considération suffirait.290 des force voies routes de fer pour mettre les agents de la à la poursuite des malfaiteurs. que. par exemple. de l'Etat dans l'établissement des voies de tifier l'intervention et pour motiver de sa part des encouragements mais il y en a d'autres. Si l'on retranche des voyageurs sur les routes et les du nombre qui circulent communication chemins paient de fer ceux le service qui voyagent de la voie comme leur agrément et qui pour un objet de consommation et dont les ceux qui voyagent quelconque. portent. dans l'intervalle grâce des inciau matin. Il faut. par exemple. il de voyageurs reste encore un certain nombre qui. devenus si fréquents fer. la société ces journaux qui. dans ni pour le compte de l'Etat. et des subventions. l'intérêt leur ni pour le compte des consompropre compte. du soir aux chemins de fer. ces hommes de la société. grâce aux de com- . un sens. d'un bout du pays à l'autre. redeviendrait aux autres uns agglomération que. les voies de communication ont encore un autre objet qui est de constituer. qu'une isolées ville sans rues des se réduirait de même une à un un amas pays d'habitations sans voies de de districts voies 14 les unes communication étrangers les autres. pour leurs affaires frais de route se retrouvent dans le prix de certains produits. Une observation serait analogue congrès marchandises dont le transport les paie mais divers exposigrâce qui se rendent tions industrielles aux cable chemins de à certaines applin'intéresse le consommateur en pas seulement qui aussi. et c'est faute de publique de communication suffisantes à cet effet que le briganou des chemins la Grèce et la Sicile. les nouvelles en vérité. ne voyageant ni pour mateurs. même.

dont établissement. sous conduites à acquérir nécessaires. d'une ville. qui des qu'ainsi et du progrès tout incontestablement. mouvement les idées. propriation qu'une preneurs ne rir peut des Et. la position il y a une comme l'eau ou qui marchandises l'autorise a besoin les terrains ne parfaite que aux nous habitants effectuer ville ses l'autorise lui sont un dans indéfini entre encore a une qui et de là entre avons entrepreneur. par un nombre d'entrepreneurs une la autre est jusqu'à se répartir Dix exigent étendue de qu'un produits. nombre les rues. voie de voucelle voyaa bepublid'exmême d'entrel'Etat à acquéet la de que une plus la les autre. motrice. des artistique. même frais commune à enfouir peut des autoriser tuyaux indéfini de même autoriser terrains toutefois. métiers la même machines de une quantité cas. voudrait d'une à enfouir qu'on qui les à une transports autre. quelques-unes scientifique.210 munication. public. de certaines essèntiellement ploitation ce rapport. atelier Tout économie d'exploitation. des population par centres leur de d'où frais pays de des et des de tout se distribue entre les campagnes de ces villes moyen. pas ce deux Dans de de les il y en il s'agit l'industrie premier certain sur ateliers à peu bâtiments. a donc de spécialement dans Il a de plus l'exSous d'un qui et de L'un la voie par Et. limites. ferait-on. dans sur essentiels service les le production entier. toujours répandent agents Le des industriel. construction la et même de surface nombre fournirait dans de de terrain. de est monopole ne se deviennent littéraire. paient point se sont sens. service et l'Etat pour duquel leconcours analogie celui le gaz indispensable. ces voies en tous la civilisation de voies voies le celui communication. drait d'un geurs soin que fournir entrepreneur et qu'on l'autre de imaginé. caractère de monopole. bre rents même même que qui de produits de menuiserie y sont plus susceptibles ou ou moins de considérable. peu importante ce sur dernier la force certaine Au contraire. . ville raison tirée telle un expropriation n'est cas. et les villes la que. décinature mêmes point un nomdifféprès la le uniau plus assez une seule routes ferrées. sive. marchandises.

dix la une une population seule et de route se fois route marchandises construite. § 3. cas ce des que obtenir pas premier valeur établissement s'opposent de difficulté établissement. ch. a et que mis ordinaires la rémunérer et Péages surtout du par bornerons marché trouver qu'elle et celle des de canaux ces des capitaux. que la et concurmême des Or de de tel fer. de voyageurs ou peuvent soit cette ou dix J. qui met de la circonstance du libre frais principe industries concurrence. plus moins. 1. Dupuit. chemins à l'article en Dictionnaire un à exemple reproduire. que petite Il routes. toute particulière très à ce bon de considérables. produits de doubles Cette il s'agit Alors. rence ce taux. l'économie politique. nous 1 Principes. l'a justement où elle par exercer sur petite. le. de deux ses premier obstacles effets d'abord produise s'exerce ensuite routes. fois pas distribution fois S. répartir plus ou grande. où il y en communications. les libre ne plus Mill y a là. IX. s'y concurrence multipliés es Poser une à tous dans à toutes poursuivre introduite elle aurait revient frais prend de une ne un pourrait premier un ville les pays les le second où il établissement système y en à déjà construire a déjà eux-même. bon de marché. de gaz dans seul de à lui répondre routes seul de besoins. choisi évidence nous heureusement a En effet.. le valu fussent bon procurât marché les entrés en d'eau peut suffire que frais circulation conduite construction circulation et. cette pas mieux ne façon que absurde la concurrence relatif. pose posée distribution dix lation n'en marqué produit raison moyennant à fait duites pourrait second état une même un bon de inutiles d'eau à lui réseau suffire fois grande.211 conduite ou de gaz à la dix de peut aussi même La ou ou plus soit courront { en que une dehors cette des en ou dix de une suffire bien à que desservir dix toute conduites. . cette ces les une soit circufrais rese la que tout de un conqui un un ce serait A supposer façon. sens prix triples qu'il de marché en à ce un et procurerait toujours dans lequel absolu. capiest C'est le à quand observation de en frais effet.

tout mettent communication d'abord qui la a avait rive suivi qu'il le droite. unique entreprise Continuons et millions parallèle communication. rive que gaules inde après là rides Re- autres pas de ainsi filatures. x reste 15 pour 15 recette d'administration. très des n'aurez et vous tracé n'aurez est du vous » plateaux férieur » chesse. a elle t che. millions 100 aurait d'une autre rivales du de à distribuer montant quoi industrie. pour une pour sort. actions. le bénéfice dépens ne suffit de pas à deux. de la Mais comme que de hardis clientèle il n'en une nous cad'une établie. viendraient Mais D'abord voie pour d'exploitation aux dé tenter leurs la il est millions c'est-à-dire un s'il pareil s'agis- résultat » sait plusieurs les profits cela pour de que. et la nouvelle que cent aussi. et. vivre suffit entreprises de la première. b nal ou imaginons d'un chemin ses qu'une de profits industriels 6 à 7. arrivez difficultés etc. obtienne exemple. de 30 millions sont actionnaires. » tretien. sous de c'est-à-dire le la rapport que des votre nécessairement terrain.212 » dit-il. population. concurrence. a plus construction qui est que pris que marquons à entreprise. la le la plus première meilleur. qu'il lui J) n'aura » établir personnes » l'entreprise » qu'aux » à une la d'une » ou » des p est » voie » avons » pitalistes » voie de même lieu. certain partager une l'énormité restreint de étant la première. prospérer filatures parce cent-unième légère de peut augmentation prendre suffit relative une très avoir petite le dans fraction même qui est la consommation. ou de le concessionnaire chiffre du ceux-ci 12 la ou voie les 15 de taux ne 15. Puis. a suivi ou elle est choix vous vallée. brute a coûté frais » millions. . pas la communication nécessaire petit ensuite nombre c'est ne peut qui prospèrent. Quand voie du à un de qu'une et réduire Certes. son d'un tarif cade du » manière » revenu à porter des capitaux que 100 La de delà ordinaire rapportant et ordinairement » 20 pour même 100 d'en- bénéfices. elle Par est compagnie fer élève bien au que. nouvelle la capital très possibilité ancienne l'entreprendre: unique. la à l'heure 100 l'hypothèse que la posée imaginons dans à celle probable tracés.

de à se propre sur des tarifs un potitique. devions voie le nous. légitime. tout ce de prises. point. donc 1 Dictionnaire de l'économie politique. la ne 3 restera pour de que 100. 5 à 6 pour aurait fait » Ainsi » l'ancienne bonne rait mieux nouvelle tout en ruinant aurait même ses deux Dupuit. pourra maintenant pourront d'entre Déduisons qui nombre et c'est-à-dire il d'entretien millions. p. les savoir laliberté Remardeux l'intérêt qu'avant en- l'industrie. » n'ayant » 12 ou 13. prix qui de revient. pas mais préoccupe parce sommes qu'il point trouve de cet naturel avis. mauvaisesl. actionnaires. en pas dans réfuter hypothèse. comme par nature L'établissement ceux d'une route et ou l'exploitation d'un canal. l'identité afin fer chemins sibilité de autres chemins réussi sa d'établir d'appliquer le principe lui-même. » d'exploitation. ferrée.213 » habitudes » pérer » clientèle tualités » recette » veaux » résumé. l'industrie contredire fer et des aux il effet. des lieu de lieu ne de frais de mal d'une saucoma des la de posde 15. II. entreprise part très vous la large ne pouvez de évenà la de nouen de et parce de à disla essa moitié aux donc supposer que dûs qu'on enlèverez 2 ou localités c'est les à sont plus que La frais 12 12 millions 3 millions traversées une recette y ajouterez nouvelles espérer. les concurrence. du se de il y en et même le Voies munication eu beau Dictionnaire en soutenant industries. produits. treprises qu'elles comme paient bénéfice peu ce qui plus fait ne rivales ont après les à s'entendent maintenir leur prétendue non C'est peu le plus au ce tard. dire. t. prendre ce de et sera des à la relations première faire que vous aux une vous établies. à de l'article l'économie de affaire. réalité. que brute. . n'a que. signaler. 18 première et 100 beaucoup au On au entreprise. qu'un grand s'élever eux indépendants 3 millions » fréquentation » tribuer. sur et monopole. consommateurs mais au en prix de un de transports maximum. tôt un a toujours Dupuit ne et nous d'une échappent se lieu. à plus ne qu'une donnera recette plus entreprise millions. » 15 millions. de quons.

par et urgent propres voir par puissant l'application comme le monopole constituent. le par la il est raison compagnies leurs de le que. qui tarifs. comme d'exploitation nombre circuler faire rails loyer et convois la voie tout et se une en d'y de le loyer paie voyades à un marchandises. l'industrie ces de plus règles va le le plus véritable matière chercher au monode le plus la d'invoquer fer. rents. un Dans monopole à des concurconstitue autre esnous chemins contraire. un premier indéfini sur Ici. aberration de le pole question redoutable. ou voyageur de ces unités des l'industrie de 1 tonne L'unité de transport voyageur l'appelle à 1 kilomètre kilométrique. l'étude et III Des tarifs l'industrie et de on Ce tarifs. de fer sont de marchantonne indiqués c'est des donc les pro- Les transports duit dise est produits de le de voyageurs des chemins marchandises. chemins bon marché qu'ils que de peuvent et de et dit. naturel. entrepreneurs la voie un route monopole dans nombre la route se les et le canal. frêt canal. en la Mais eux-mêmes. au prix il y a deux de revient prix du à consivoyageur correspondant . motifs. qui par bateliers Le le s'y la il y a plus si la un rentre qu'un rouler si se de et la paie fer. par l'étude de fer. Cette dérer industrie un prix les les de du prix la prix question dans chemins étant un monopole. mais les monopoleur. conditions indéfini ou paie de navià un considérés au de moins la constituent opère raison traction concurrence et sur le de voitures guer peuvent péage. sont kilométrique. des C'est moteurs. péage tous liberté d'autant des on frêt. donc. de la sont l'étude question de de chemins de fer. traction par de les le la au on le sur maintient.-214à la concurrence. en constitue naturel lié au sentiellement l'avons ne geurs véhicules monopoleur. des tarifs.

houille. imparfaitement. compagnie de fer sont l'organisation centraux. Les transport. . de Ils circule consomme du train. M. des prix en revient que frais prix de ou de pro- maximum. très de de y il est que parti d'une à services et la à l'amortissement de quel voyageurs que soit le a un sait. pratrès que de consommateur doit compagnies produit la n'y curieuse l'entrepreneur bien certain souhaitent il l'est rationnelles aussi obtenir que. rails. Marqfoy et un et économistes fait preuve. dans fixation indiquée. produit duit raux et net et il tire Les les aux frais ne le frais net Il approfondie sait qu'il nature de outre. de et nette est très claire monopole des conditions et le un prix d'une du connaissance monopole. et la que et intitulé (1863). à l'importance marchandises salaire etc. du personnel sensiblement des proportionnels la leurs marche tarifs est à suivre tout par les compagnies Elles doivent. et un Le monopoleur que le faute monopole. maximum dépend meilleur généraux afférents indépendant des de frais ces lixes ou géné- proportionnels données. fait. de du chefs des capitaux.215 ou dant le En fer mais tique de au premier. l'industrie plupart M. du C'est Marqfoy. trafic. chemins possible. de frais soit quantité marchandises ils sont c'est-à-dire trafic. là dans des avoir A sur la les d'une des tarifs une son de en de de fer. écrivent son que travail. la fer vérité plus de les prix différent correspondoit désirer-le de net théorie désirer second. à l'intérêt que portés. spéciaux c'est-à-dire qui du sont sont à les tout frais ce afférents qu'un train par usure au de sa du fait même du ou voyageurs circulation matériel. Ils d'exploitation.fixes. Dans ces la conditions. et de chemins spéciaux. grand posséder elles réussissent à constater travail. il est la tonne produit kilométrique. Ils ont s'ajoutent lieu quelle transsensiblement bâtiments. . service de gare. De nous Gustave fabaisscment parait remarquable chemins ce qui la de fisr en France les démontrée différence chemins perception chemins concerne des compagnies qui dans ce fait françaises. net maximum.

mite inférieure comme tant de une source rapprocher baissement en s'arrêtant augmentation donne d'une produit diminution. restés. au moyen de applicables de calculs longs du autres a et Midi. des des prix voyageurs français. du toute par des mixtes. de express simet kilométrique Oc. le dans posé. faits imprimés. maximum compagnies essayé d'abaissement de trains de combinaisons exceptionnelles . ou tarifs que fait Cournot. 7c. 24. parlons. prix 702 de de Oc. pour des trains du 56.216 dans miner leur le intérêt prix de et exclusif. minutieux. 5 Moyenne. prix une tâtonnement Elles et chemins charges. en empruntés sont. ont su administrations de leur l'accroisselettres chiffres Marqfoy. classe. en 1860. classe. non plicité. D'autre part. et de la détertonne une que lil'anet. que trains Ainsi. de 7c. kilométriques. que par les les compagnies déterminé spécial Oc. Nous voyageur 3e classe. 7 c. 66. cette tion hier de centièmes trouver centime tarif un depuis de n'ont tarifs de Les depuis sont fixés n'ont l'origine. général. Oc. minérale exactement supposé nisseur les ment des relatifs feront courant Les ainsi 10 c. tre. kilomè- compagnies tarifs 5c. parfaitement et le à l'époque minimum 1™ Moyenne. des revenu Cela chemins combien problème des suit classe. 64. étaet qui françai- blis sont ses suit sur l'exploitation la Compagnie aux M. plus actuelle. qu'elles charges maximum à résoudre. l'entrepreneur comme trouver du port des ont fourfait exemple. 64. françaises de 5. au voie. aux voir du cahiers qu'il 2e et quelques à M.66 échelle en pas de fer au de vue fait. égal au Marqfoy de 12 ne et revient 2e ainsi qu'il prix 1 c. revient considérer dont des dès comme par d'eau Il. de peu fer les elles donne cet le à leur spécial ce ont une abaissement propriétaire comme dans postes notre qui ferait point du prix à se de voyageur de revient vue propre. compagnies ont des des classe. au et l'abaissement quelques français. de le les compagnies à parproduit pas dans la créadu ca- avaient courir maximum. par voyageurs: tête et par fixaient lreclasse. des trains omnibus. de gaz.

les de tarif centime.. rons Pour comme 14c. émanés rapports semblées Aucune et les frais d'actionnaires. à l'heure. leurs inférieurs de ont dès diminution Durant recettes pour pour L'abaissement ayant se eu demander n'eût constante. sa les les 3 c. de 5. complets et comme suit par le il prix a été de et à dit rewademimarchandises. vient gons charge. des part non pas tarifs dans 142 o/0. centièmes ont Les 7 c. a déterminé kilométrique trains trains 2 c. Ainsi. manière fixes. 5. les suit 3c 33. de 13 c. agi que en toute connaisdes net? de 10 ont avec avec peut ce asder1 c. avaient . considéré Et l'on du même des seulement plevé mais n'eût la si reun pas acquand aux as- abaissement kilométrique plus la ce les voyageurs à peu près des cette demeurée hardi recette est du abaissement élevé crue. de demeurés abaissés.-une quelque moyenne res il n'y Est-ce sance tarifs C'est années augmenté des des tarifs tarifs de spécial complets. Moyenne. être marchandises. du prix part. les compagnies maximum. on davantage Et parcourt c'est tarif marchandises déjà kilométrique encore plus tels des notablement de penser qu'on divers tenté que documents. 33 pour 1183 Elles au prix le de abaissé tarifs au-dessous compagnies sont arrêtées une de croire.217 plaisir. fixaient 2e classe. échelle de chose. tarifs les a pas à dire cause. de 6 ou de que trouver produit Ici. voyages circulaires dont nous parle- tarifs: tonne classe. 13c. le maximum 10 c. et -se l'abaissement du la produit période a commencé ce qu'il écoulées de la est à donner difficile de 1852 à 1861. tout abonnements. Moyenne. par des les cahiers tre et par des classe. wagons 1 c. d'elle spéciaux ne fait et la ne compagnies. D'autre ci-dessus. comme peut tarif surément nier si un résultat. tarifs à 4 c. et Marqfoy de la tonne par par ses calculs établis comme 1 c. suivante: de kilométriques voyageurs. entre les frais généraux du tarif distinction soupçonne l'indépendance . charges 16c. M. elles jusqu'à sont très ont fait une ra- à parcourir. kilomètre.

d'avoir pour sans d'une compagnies malgré non de revient. années abaissé de le aurait ses après instruire. de que rience gnie en du 1847. 7 ou de pour 8 c. prix vers générale se cramponnent public. 1856.-218de Lyon bureaux. de 1855). elle l'entretien résultant du charges d'éléments en particulier d'établissement plus 10c. de etc. pour a coûté tarif de de mètre. La Compagnie dirigeant. des prix le qui justifier un un plus lui de prix capitaux revient généraux. du personnel du chauffage. en elle l'intention bien subsistait plaudissait tamment sité ». de 1200000 les de son fr. mais trouvée faire plusieurs après. pondéreuseset vint à l'esprit etsystématique. rage. avait considéré la partie transport productive l'abaissement pèrent du Nord de l'exploitation. 6c. un produit stupéfaites présente l'établissement des de voyageurs à la tarif 5 ou ces considérable. des transports. ne (Rapports pas de 1855. circonstances que pour années compagnie la pratique exceptionnelles. reviennent même dû prix les pour de l'étonnement que La l'expéCompades et s'en était ce 1860) tarif s'apnonécescette même élevés.. prix de les La même (Rapport des de de prix « adopté matières qu'il façon elles l'intérêt elles elles lui réduits. nerait demeurent net but se de houilles. du le prix. devant Ces prévisions de marchandises. le transport avait suite ne que.. que. réseau le kiloalors lui don- Rhône-et-Loire. comme invoque de des produit (Rapport de maximum de 1860) des nous des frais parle bâtiments. probablement. de 1859)... 1850. six mois. leur à atteindre à s'avancer des non propre le blés avec si leur de cause plusieurs Nord par de développement. quand une Toutes augmentation des on former compagnies de produit Au déle la plus suite des d'un voies comme abaissement ferrées. Et de des l'éclaietc. transport de (Rapport et ce de 1862) 1853 furent rapidité Les l'Est trompées dévelopCompagnies (Rapport de l'augmentation des et surtout (Rapports l'Ouest de 1861 1853). . du de Midi la tarifs. de encore. ne ne mais cherchent songent aux tarifs malgré pas pas même seulement mais produit le maximum. immobilisés. première poursuivre De expérience autres seulement intérêt.

5 qui réalité. pour que de Si la les le et pas ni pas les les il faut complètement raisonner tout à tort de prix celui de ou de indépendants autrement. 5 à dans Elles Ni une intelligemment) même que Les à de cette la circonstance. 10 ceux de plus accordé. et. sous les le le prix seraient rapport semblent en le rapport le bien service confort.219 Outre produit cilite. le pour des la produit. assez voisin étant négliger même payer grands avantages de des la 3e. considèrent.12.' à cela 5 c. le le prix mais secondes. qu'on ne saisit assez plaint pas leur compagnies. ou moins ni et 2e et 40 ajoutent sous rembourrés. gnies prix comme lent plus. moyen des compa7c. abaissé. 5 à voyageurs des de n'est sièges l'espace donc à près comme classe. mais Ils de ef- étaient Oc. égaux revient 1 c. s'ils 56 et proportionnés à peu 24. à ne tes part. observation fran1 re classe. la différence. différents l'industrie de seconde. le même on que net l'a le monopole plus maintien Nous profite venons (plus elle il tarifs ne de ou profite semble voyageurs. à raison. part.66. 3e permet élevé de l'établissement que plusieurs de constater moins de pas le prix prix que de d'un revient. du prix il de fa- maximum vu. vice. à si vitres quand grands telle on se les à payer décidés distincd'une désacris que réclame à ce la l'a là l'institution qu'elles 1re on classe réclamait trois voitures des 3e classe de en cahier leur dureté chauffage des hiver. vantages fermeture stipulée aujourd'hui propos mobile. . mettent de3' etc. de fer chemins première Au soit çaises 7 c. aux applicable demandent ceux voiture de compagnies ceux mais 30 dé de elles respectivement 2e et 2. et on étaient de tel 2e qu'il Et et des des elles d'accepter refuser tant. pour d'autre jadis par 1857-58. quelques-uns çe compose voilà tout y allassent. premier abord. ne veu- bénéfice plus d'accepter maximum des voyageurs moins de font et. théorie monopole. du les de par ser- supérieurs la nature conséquent. De efforts de Quand de charges la disposés voyageurs classes accentuer. assez fet Oc. de 3e classe vrai voitures de confortables de d'après 1 Les comlpe la beaucoup le du produit voyageurs net serait total. 7 c. identique. aux ils sont prix bien de En le est prix ire de c.

sucre. café. sont des réforme moyen lre. tonne sont des marchandise entre Que des l'on nomenclature bois sus.» encore. 3e que le à disait tarifs. elles ont que pour peu ne aisés pas qui.-220pagnies -échapper tôt que de n'ont un de grand le voitures nombre prix de De voyageurs resteraient des pour pas. bois de charpente. farines. tarifs. tarifs la prix différences donnés de ne la lieu continué d'abonque d'aller ou réducde dede à voyager nements payer meurer voyages tions. courus circonstances raison qui valeur marchandise. boissons. de Lamé-Fleury de fer compagnies chemins . ajoute plus cite ce péremptoirement passage. que les cette minerais. et deux parcoure. quotidiens en de ville trains tarif à la plaisir ces circulaires voyageraient de c'est que voyageurs Mais tous du qui ces qui. sont ne encore Toutefois. en de raison risques observation. blés. marchandises produits chaque tisbois objets brûler. est pour niaire -avoir s dans i dition disposés prix. des d'une autre ces différences certaine marchandise identiques. fumier briques. consommateurs sacrifice faire M. houille. manufacturés. que matières. prix de entendu. métaux. accordé nature. des tarifs la de de lre classe voyageurs ou dela2e. argile. et engrais. celui points aux le transport d'une donnés cahiers classe gibier. que les M. même. laines. laisser plu- payer en pour auraient des qui. de chimiques. n'est en réalité. tarifs plutôt au de sans bien revient. beaucoup surtout au-dessus en notre but car. que tonne quelque servila insignifiantes. dans la cotons. campagne. de assez à leur un portée. dans loux. chandises tion pour pace de la le diligence. dans la grains. des de mar- s'applique pour service. élevé CI Pourquoi on voit sur le cailassez prix pécupour de la les Ruolz condiatteinne pas clairement de ces classification fondée sur c'est-à-dire. la sable. à de menuiserie. du de ce concerne les Ici. pierres. toutes de prix justifieraient d'une de deux charges. maintenir quelques de en soins classificamultiples d'esen raison de la a évidemment un même à part volume. ardoises. spiritueux. rapport « La diversité relatif d'un capitaux à une tarif indispensable le chiffre des b dre » dire » qui engagés. des ordinaire.

sidérablement moitié ou les développé trois quarts aujourd'hui petite vitesse. t. principe ces des tarifs régissent par spéciaux conla. un tarifs maximum cru trouver pourquoi des substitué.22t. ments cation sur et a été 1890. p. tarif les On général. du ceux-ci dans Ces ils certains tarifs étaient que ont moins. conditions ils à des à la étaient quand et ainsi applicables autres que la compagnie que que Le de rabais tarifs la le le à cerque délai ne expéditeurs du cahier conditions condition que de route. élevés.» n'ont procurer doctrine Disons. déchets des l'expéditarif était spéciaux. de de » C'est Dupuit. compagnies ou. mes. l'expéditeur transports. quand maxima ou les des spéciaux. 57. des tarifs transports cette s'est particulière. fût et de que Parmi un par certain le autres applicables celles expéditeurs charges. des mins l'intérêt beaucoup Les n'ont être agi bas. été ont plus à ces généà du cauniquement le maximum conditions la les la classification cahiers multiplicité vraisemblablement des que de ni des recettes réserves des moyens t. Journal dea Economistes. des des le particuliers. s'engageait La le même caractère sous d'abonnement au chemin aussi de laquelle tous des ses fer condition de les des de deux départeappli- gurait dans Elle les conventions interdite. aux des cahiers des charges françaises elles peu cas. établie est une limite sans que par à serait encore. pendant temps. de nous de si elles bénéfice avaient elles tarifs ont moins marchandises l'avons dit. condition à confier fitraités forspécor- minimum élevé poids. et cheque sela voyageurs des prix de marchandises de fer des plus charges de ces compagnies grande rendre maxima paru. réglementaire répondit teur cial rélatif a figuré remit était des point un moins transport avaries prolongé. tarifs raux tous hier tains celles tarifs pas les comme C'est du quant à se préoccuper légitimement monopole à nous. série. généraux sans spéciaux seulement des de charges. ayant en Conseils en France. XXXV. conditions devine conditions. . réclamations l'intérêt généraux En dehors dans canaux.

souplesse présenté les et Deux de suffiront de ce à la à donner mécanisme. Northern pour 6c. inférieures comprises il est kilomètres. soit repose. 100. 10. 100 200 distance par kilomètre 4c. base kilomètre différentiel un kilométrique quelle quand décroissante par exemple ou entre clair que la que il tarif est proportionnel par la distance au que paie à et contraire. 20. 6c.5. 5. 50. en 1862. les de ou si condiet si ces effets leur la éloiprodes les différentiels. sont un ceux de discussion trouble objecté villes apportaient industrielles à volonté des l'on le a agité droit ou commerçantes. de tarifs 6. commission de et cinq léans 4c. a énergiquement situation gnant duction objets compagnies tions l'Etat naturelles a ou ou des les ou kilomètre. fer 13c.161 de 4c. de le douzaine. de les distances Les sur le 5c. sur une par- kilométrique augmente. Lyon. du 8c. l'Ouest. kilomètre. rai 31 la de houille la rapport de et 1862.2 200 et transit des qu'ils et 300 de kilomètres. 20 d'Or4c.. avaient Nord.19. Moussette de de en transport prix moyens frais été. des On dans en centres premières de ainsi des savoir les villes. 80. de l'Est. kilomètres. 6. respectives prix Great 5c. ce à la que compliquée au détail commerçant exemples l'importance par treizième idée D'après d'enquête par tonne non françaises de pour 241 9c. transport demande beaucoup plus Ici. les distances minede sur les déchargement compagnies et 70 et 120. à mesure si l'on égales 100 parcourue. tarif ou une par est spécial. par compris. distances distances suite. chargement 1860. 9c. 20. 90. et le serquand exemple si il rel'on constante. 90. et sujet de le transport de c.. 6 c.222 Général pose paie Un base courue pour pour ainsi vice qu'on échelle et qui beaucoup donne le une les les de du lui sur 5c. la 5 c. ont d'industrie non le devoir de commerce pour d'intervenir maintenir . vend compagnie prix kilométrique plus plus grave.. 5c. et etaient. respectives Ces analogues. 7 c. M. du anglais. de certains rapprochant de consommation et ou non matières la de question modifier manufacturés. qui plus ont vives.6. de 60. ou moins à deux différents elle plus fait suivant sur une d'unités: beaucoup fait le étendue.

service ce qui chemins ou produits qui. La dente. sens une commun chose comme science. ou économique. un conclusion L'Etat de chemins ou 2° le fer. sacricomme aient monopole. des mise. privé. en intérêt d'Etat en transport services nécessaire droit monopole ni d'intérêt comme et qui. l'est profit et réel- actionnaires. mins des vices public. fait de canaux sur les revient. séquent. Mais général à chaque suite d'une conséquences prix plus assez elle de faite compagnies c'est. du évidemment. produisaient faite d'un certains fait par des au prix déplace par de de non devoir On leur et le a fait l'on droit d'intervenir s'éclaircissent si les conditions ou transports il progrès ainsi l'effet monopole il n'y les n'y aurait technique situations. rêt des canaux. de effet tous tats de en fice il lieu par des qui lement fer villes par au très les se fer vue de s'en non vivre. résul- changées. d'une par aurait s'est de une autre objection demandé les pour canaux. Ou que si ces des exploitation la communauté encore à l'intérêt que ces aux pour le là chemins ou l'Etat. telle de grand étrange. concerne est privé. intérêt défini. ou le confuses Que étaient le seul prix ordinaire jours. à la et singulièrement industrielles l'existence effectués là. a dû au sembler regard en au la effet. transports d'intérêt que le service des naturel fondé ni et en en lui-même de fer. peut et de produits parce cela des et réflexions doit à un en ce intervenir double qui qui précèdent dans l'industrie parce est assez des éviche- titre concerne public.223conditions. monopole par conA ce monopole ne serait doit être érigé économique. IV De l'iitervention de l'Etat en matière de chemins de fer. les faire si et relative les si à l'inté- aussi tuer compagnies l'Etat Ces lumière avait quesdes avaient ou tions principes. exploitation particulières. des est to les que le service des un ser- fer. qu'un intérêts particuliers instant. . des commerciales comprochemins qu'un qui.

cinq frais il y a peut-être fer ou qui dont feraient d'abord tout l'exploitation de revient. après richesse. sure de raux services marchandises vient deviendront débit au n'est que revient sur la lignes ou prix de de et ferait de à la certain à un différent. de large fer. ville. certain certain même fois moment. laquelle courbe et en grande Dès auront tarifs décroissante la théorie au du fur monoet à mele prix généde et de de re- ainsi. population s'abaisse la richesse de la raison répartition débitée ou de tarifs En même des frais une ou plus produits. la pas point. les consommée voyageurs de prix temps. population fer sur point à un plus qui un le deviendrait ou plus et ne ferait de tard. purement au prix le monopole et de simplement. capitaux produits ces capitaux qui instant et de côté le point les dans Il la en de chemins la est du vue des de production de la revenu elle dépend d'un certain dans un de frais. qui quantité lors. de au bénéfice. été. un public. développent. plus que monopole à prix feraient de et pas la sur une Quelques leurs courbe repose invariable. moment ou moins centres à la suite un lignes spéciaux commerçants. industriels d'un pays de et serait plus effet. le voidéune spé- certaine grande de chemin généraux. entre différent. la proétant chegéune ces valeur de fer transcomdes du cerdes mal'industrie dans un Mais des chemins soit au des sens par premier chemins plus de l'Etat titre. de entendue abord. toute Et. de ou que services revenu tains lieux rais ou d'intérêt comme agricoles De pas même rémunérateur valeur capitaux temps. tard. ractère dition rait au Laissons ports me un d'intérêt des ou de autres et qui à une des ne titre. se frais. années En courbe par rap- consommation. sur un la époque. mins néraux exploitation mêmes du port pole. marqué. économique Ainsi.224 dernier exercé compte. quatre juste aux leurs prix de ou deux sinage d'une veloppement ligne ciaux les et grès donné. tarifs début. ses district. revient. d'ail- . serait industriels le dessèchement dans un ailleurs. qu'il fer devrait soit et pour vu cette ne le être son caconpa- particulier doit être premier pour considérons interviennent privé.

un sur il réseau les et fait continueraient considérer et. quand frais. pertes et la gagnent les les qui y à lignes n'en elles et aurait feront étant pour plus en que état l'Etat de comla apparaitront conditions. sent. t. et » d'établissements » gné » ou tion premier. un elles des compagnies de chemins de fer. et forge perdu et sur gagné dans serait mode. 15 . le second. compensasagriculteurs « Combien ont ga- L'Etat perdent position sur a dit culture. très Il premières lignes Dans ces lignes construites comme il procéder les autres. les réseau Dans le faite. Mais. du le et les aux s'en pays. IK. toutefois.225 leurs. les manières monopole. l'affinage sur les réciproquement. de considérer distinctes pourrait les unes l'exploitation diverses entreprendre se présenteraient réduire toujours des que construction comme les ner lignes tout leurs raient sur tres. la fonte sur la sidérurgiques. et pourrait d'ensemble. plus un bas peu seSi le ateliers mode sens. qui les Il tarifs des l'exploitation de ttùre leurs commenceraient bien. moyen fait contraire. Si l'on publics. un du capital l'achèvement chemins marchandises tenir le qu'il que les point au de considérait donnant faudrait-il au pas fer comme façon mode. premières en les les exploiter leurs. indépendantes et susceptibles quand bénéfices. feraient d'autres bénéfices sur se ces sans toutes à donces réduire plus qui ne réalisés les auque fe- frais. comme de suite en encore servant que serait sur le elles Ou formant les tarifs construire tout à les d'autres leurs. il ne semble transport. Demongeot. Dans prix moins raient l'on ne et le sur perdu 1. pas unes suffirait à couvrir les alors bétail bénéfices dans et essuyées pertes de la M. du réseau que la premier de vue des transports plus rapide. leurs de deux son me faire que frais. services industriel peut-être intervenir. de comme à prix de à de les fer construcdans revient. grau386. douteux convienne chemins d'adopter de fer étant Remarquons. d'ailleurs. second en un l'exploitation premier transports des le seraient chemins l'achèvement rapide plus dans chers second.– Journal des Actuaires. six p.

à la fois l'avons Pour et clairvoyants. contraire. et exploiteront viendra elles soit pas les verra France. pour preuve précède matière est de fondé questions égoïstes sur l'hypothèse. sur suite toutes de rendrait fructueux prix de Ilemarquons les lignes. leurs les ne unes cher se passe de réseau. empruntée pays. dans certaines parles l'Angleterre lignes et sans actions en la Suisse. surchargées de réduit d'autres ainsi souscriptions leur propre et de gaà d'intérêts. c'est à l'histoire comme premières en dont foule les les à la mais intérêts autre le sont voici fer. particulières. monopoles ? les où prétexte mains l'industrie. tarifs. n'est pas absolument privés chose. Le pertes son qu'arrivera-t-il volontiers le moment compagnies qui feront feront soit d'autres les paiera bénéfices les c'est lignes ces quand frais. économiques. égoïstes. géque Mais néralement les cette conforme toujours une Il est que les seconde arrivé le succès intérêts hypothèse. clairvoyants. a poussé vers deux doublé cette ou obtenu à se Des capitaux précipiter industrie. les encore. s'achever en et soigneusement d'exploiter compensait Le pays lentement. compagnies normal valeur ont se favorisé et ont l'intérêt de en et sont avaient.226 puissant gique mêmes de que en débit Telles quelles de du fer déjà le d'ouverture stimulant le progrès de la qui plus bénéfice constamment la consommation. laisse prix au ce combinaisons si des on remet transports sous aux Ces le avantageuses monopoles ou rapide des entre chemins lesde débouchés. s'abaissant ou de sont on l'accroissement à l'Etat: achèvement de de liberté compagnies construiront leurs plus de frais. lignes transports ce qui raisonnement admise privés qui en seront nous réalité. des chemins et établies réflexion donnaient conséquence. les peut deux choisir bas Que on si. d'embranchements En de reconnu. par économique. et par cela même hâteraient fructueux un énereuxou aussi irait du production d'infructueux fructueux maximum. trois ou sans ranties fois triplé fin. que réduire qui des et. revenu . feraient par et en lignes s'abstiendront de construire leurs des réseau frais autres.

en de leurs actions irréfléle le des même système esprits comme des un il moyens pays n'y trouble.227 2 ou dessous chie sultat de 3 du en faisant Il tomber semble individuelle eu de superficiels indifférente ou aurait eu ni par procédé bénéfices et faire il ceux qui vendu et les des ont de n'est pas le de ni des une l'Etat. de par à se dire Or est que. à se parler. vue d'avantages . des elles les ont et normaux l'Etat rait aucune nuerait nons néfices tes ceux sus du pour qui de irréguliers. des jour. précipitation somme. défaveur rêtées qui qui de songer accompagné sont faites des désordres corruption à lignes les lignes principaux: qui l'espèce parallèles existantes. et développement jour en des fait les actions pour redescendre chemins les pays des nous des des y a eu qui ont leurs pertes vues ont premières fait dernières. quand ceux qui bénéfices étaient achetées du pair. Il faut ces et à la déploiement désordres aux s'est de giotage. aucun de dont pertes lignes. làou ont amené de la fusion pour fer qui dépenen par faitraluttes pu temps sont mêmes s'ola ar- exercée chantage se sont aux n'a un se les l'obtention des leurs et Ces concessions. de par de ces concessionnaires concessions ruineuses et ces lignes crises sur les scandales de que entreprises chemins et ne reprendront pouramener peut-être conséquences. des A inconvéce point A spéculer nients certains aveuglement. res ses vue lequel cheter acharnées pérer. dans que l'initiative qu'aurait rationnelle n'y aurait ainsi même l'intervention gers une et chose pourraient d'aller moyens au considérer but par Dans expliqué. tout. Il la de s'ils faut traiter les questions en de science scientifiquement. fer contivebéperpour au-desà ce où auréde léau- pair. bénéfices les Dans et comme pertes crise. économie clairvoyants ils privés le deviendront on s'expose hypothétiques. l'expérience. moment du au-dessous il y a eu le aux A côté de l'aaccessoi- mouvement Ce ont se spéculation. les sont sur intérêts pas leur en d'abord. nous pour l'avons personne. méthode supposer ne le scientifique. politique et appliquée. qui marche Mais il le donc ait montant qu'une eu. pour ceux ont pair.

de l'Etat conditions monocom- construction et au profit exploitation compagnies que. combinaison. bénéfices l'Etat fera seraient pertes consacrés qui retomberont développement lourdement des contribuables. représenté ne entre par et les ses le des deviendront à distribuer Construites mains népotisme par cher grassement politiles lignes Au payées que. les Nous ces de fer rien. des tandis lignes que. de abus des pour toutes notre les part.228 de mins ne vue de seront scientifique. l'Etat de par dans dans la des les et leur exploitation pole pagnies conditions. rapporteront au chemins de réseau. de toute nos supériorité progressif suivantes. la et laisser science à l'ex- l'économie pas de incapacité de faire fer par de à la l'Etat objection aucune par des leur affaire. admettre et l'Etat ce de tous S'il la libre est parti-pris les défauts. ploitation tirée Ces de corrélation qu'ils économiste constitue ne manquera des la chemins jours. sure le a. négligents. de lieu du sur favoritisme exploitées coûteront qui personnel. par soit les individuelle. et de dit-on. vrai que de doter C'est l'initiative effectue il l'est l'individu là un vertus principes stimulée qui que que ce économiques. de qui politique le laisser et construction l'éternelle toute faire. . d'intérêt sous le privé. fer seront pas faites il faites faut admettre quand elles elle que seront seront les entreprises rémunératrices onéreuses. ne saurions. si on de cheet les quand et abandonne Et ainsi la purement construction au sur leur profit simplement des chemins dans et de leur ces à l'initiative de les fer par individuelle. mieux également que concurrence. nistrateurs pole. ressés de fer l'Etat. enrichir sont une sans première asseconde. privées cette le mêmes immense succès des qu'à les ont gains courues. admimonodésintéde chemins prétendue que intéressés des l'Etatàfaire représentés savent tirer fonctionnaires Les des et un et tel ne emplois sinécures le bénéfices actionnaires et vigilants par fera pas. contrôle services l'initiative collective. de spécuavec les construites dans parasite la la construction succès de ne sert qui classe nulle lateurs chances L'école passer sociale.

à l'initiative espère-t-on chemins non de de a fer individuelle faire soient croire un petits '1 A qui y sont et perincond'ex- qui de et compagnies et les que ne sait le privilégiées d'intelligence appelait népotisme combien Dupuit et l'esprit d'activité ». Etats possible y est à l'intervention mais naturel des de mise. bien que le désir l'individu la des dans se limite des de mobiles gagner a de ses le à l'homme L'Etat confiance l'individu l'initiative déplacé. font une des remplies. les individuelle mais dans l'individu les il des pratique fonctionnaires cours y fonctions a lieu. de fait. avoir en à il faut aussi le reconnaître. d'intérêt libre et public. et des effectue Là les où mieux l'esprit que n'im- services presse politique publiques intègres. magistrats et éclairés très La d'habiles besogne parfois considérable considération d'activité beaucoup sien. font ayant examens connaître universitaires. attributions L'Etat se et il <%l l'honnaturels d'argent. faut comme substituant est 1acomEt. comme mauvais dans le l'intimité suadera-t-on nus ? Qui favoritisme d'administration . sérieuse. et où nécessaire.229 de porte est sont braves nieurs rémunération neur sont. et l'Etat de en procéder sorte que d'hommes subi surtout des composé stage. administrateurs souvent fort modique. a priori. de ingépour une fonctions convenablement officiers. comme Si vice truction un service le nouvellistes service vaudevillistes. et non ou des chemins donc de professionnels. prédilection plus les économistes Et. remettre Mais à l'Etat. la publicité qui formé. de en fer était exclusivement sans il est hésiter en une même raison un la serconstemps de l'ay le mo- public. munauté bien a son rôle l'Etat la comme dans limite en dans siennes. Eh bien. ce serait des n'en est là peut-être compagnies plus Par pour une ce du fait bandonner était nopole la n'est que type. les la et de la discussion. la à le théorie l'orgaperson- entendu. appliquée nisation nel suivi des des fonctions de de l'Etat. de l'Etat. ce et si la concurrence moment seul. et il faudrait l'exploitation privé. entreprises industrielles à l'initiative de substituant publiques non seulement mais de faire soit fait gens qui un se ne l'est de pas faire moins.

entre intéressés Qui aux interdirait mêmes les les se rien que ferait les de bénéfices les mêmes de pêcherait n'ignore n'y peu sont de exactement des des la de conduite quelques actionnaires la plupart toute les par mains des à l'Etat conditions. transports des mains. esprit d'âpreté industrielavec reconnu. est incompatible l'avons commerciales des de l'exercice un moyen fonctions séparer publiques. soit chemins des être. les monopoles Il y a. qu'en l'emporte exploitation qui sens. Et qui Personne nonMais em- abaisser fructueux voilà des s'écrie-t-on. des l'intérêt de fer auun aiguilleurs des chargés forces compromise. l'Etat désintéressés. n'y alors recettes. plus serait chalance au moins. Qu'on teurs tenus. encore salaire la vie au-dessus des public actionnaires. puis le gain point des des encore pas ce soit on dérisoire des profit qu'il dans ne société. des et cet services qu'à Admetprice titre celui réclame publics. leur intérêt avec ce payer s'en bien lésinerie qu'elles leurs tenir emaux matière que écumer entendu. aurait serait mateurs tre côté. de dépenses. dividendes. des mono- mercantile les. et pour que chefs percevoir l'emploi faire au la point mieux de Le dans de au vue cotit de service les ces mainil Et vue des il y ne présentant de changé l'Etat. y traiter hauts de les un tarifs est le médiocre public alors en même bref. par réaliserait réalisé il existe matière sur de à cette le côté difficulté. consomd'un pour humaines. nous économiques . solution de services impérieusement des affaires mais qui fer voyageurs employés En marchandée.230 ploitation ployés. l'Etat que rien. est le et ressort financières agricoles. aurait même directeurs exceptionnelles chefs à de leur per- situations de en se servir des de ces mêmes résultats administraseuls vue mêmes les suppose congédiés. actionnaires directeurs compagnies administrateurs de ces chemins y entreprises et sont de fer fort est que que concentrée service succès. actuellement Au tons vés leur surplus. et font. sonnes. elles faire font et mesquin? Mal exploitable. moins sans bien pour devrait l'intérêt verrait d'une et ce plus tâche celle le les une chemins des dividendes. chose. monopole.

rabais public. de la concurrence: pour de plus en concession à l'industrie soit voudra de produit l'entreprise net le au maximum. au en le système exploités au rles de le prix de égal payer les serait tarifs intérêts ces intérêts ctétenninés et de produit de la des servir ainsi spéciaux. taux de et dont telles des l'Etat compte et fermières emprunté seraientainsi par de compagnies Dans à et frais. l'Etat libre conditions elTectivement l'activité ni les males au industrielles concurrence. mode du et bail. cette Si solution l'Etat ne était mais fermage inspecteurs et ce aux très aux charges de non en mobilier serait pas sans complications non matériel le loyer avec entretenus d'un Et si le cahier et faudrait seulement et du de le par ce mocaplus les des le Assurément. voie et des propriétaire aussi comprenant vérifiassent sont du bâtiments. l'enchère à l'Etat. du débit pour Tout dans et ou le fc au dans monopoles de chemins prix de l'intérêt de fer? les conditions en adjudication général. Selon ou au cas. d'un toujours capitalremis elles revient. rifs sur offerts le dans portant. net loi généraux prix système les de tarifs la seraient raison construirait consommacapicroire que nor- lignes l'intérvt. et de bilier pital. le de moyen au Quoi qu'on prix ou tacas. il soin faudrait si ce matériel conformément précis et prescriptions minutieux. autres laloitation déterminés tion. fermage pour fer. grand compagnies charges mobilier que de le rachat très sans la difficultés. entreprises de la dont.231 poles moraux et c'est faire appticable que la de les de faire mettre au rentrer ces mieux des faite on portant. des obliet de des l'exà forle construits obligations à des fait. compagnies réglât le matériel il les appartenaient cahier en des cas fermières. fermage gations. conditions quoi! Il renouvellement Mais . par étre chemins au l'Etat. Les l'Etat. replacées montantdes porte les à il pourrait compagnies. le que ses d'exploitation. de garanti pour l'exploitation au montant en raison Dans maximum. à payer le revient l'adjudication le premier dans rabais sur second les à l'enchère. jusqu'ici n'ont soumisses régime déploieraient fait preuve et l'intelligence gnies ni compa- lui-mèrne.

. en cette faire. un pays dite. maximum. de l'Europe principes. confusion. bien ne est bien. concessionnaires. cette nous toutes concesvouloir l'Etat solution avouons ses dif- prie consentir sachant peut-être en possession qu'en on les faire. nous préférer ficultés Ce plus ment les qu'il quand touche trie passer. par pays confirmation. au les besoin. l'Etat. mais La où à une étude proprecroit que et pénétrer son sont contradiction science l'on bons n'y applications la les fer. public des complications d'exécution. ce fixé ces des principes. du des théorie principes. chemins qui à l'industrie échappe d'abord est transports que un induslaisser d'intérêt complètement parce service d'intérêt les dans de chemins les que public. la base ces dans des entre Or de détails. n'est spéciale. compte dehors compagnies n'y rait dans a qu'erreur. sont laisser transports parce monopole donc que et heureuses la pratique. à après moins tout. des de réseaux. qu'on à demeurer absolument celle la nôtre pas à laquelle avec toutes ne en être ainsi alors les à l'expiration compagnies de Au prépare et leurs fait. ces ce par soit des il revient. que prouvede désordre. aux pour En monopoles de bénéfice de de et c'est des économiques. prix le lui-même. privé de à la rèâle le service et est fer ensuite un que naturel être le service et né- cessaire et soit par exploités à prix l'Etat doivent des construits conditions soit soit. dite pas à la à a rempli principes a elle pas a science proprement dans office. l'histoire et du chemins fer divers Nouveau-Monde.232 devra sions.

et Tavernier en cette économique. transports Raffalovich des de et Annales et Ponts sur d'exploitation et les Chaussées. (Extrait de franrais nécessité Ponts dit et trafic Compagnies des réformes Chaussées. les et L. rigoureuse n'affectent mais énonciation notamment chemins des publications françaises compagnies selon faire moi. Hadley dé possèdent monopole tliéorie tort d'en à Dupuit.des banlieue a 21 la Annales de présenté du 1889).NOTE Depuis ouvrages DE ports l'Etat nales Arthur léyislation.Est fer et Société 1890. que suivants ce travail de a nature des pour été à Ponts la rédigé. par Etude des chemins (Extrait rapentre An- financiers et des les Ponts T. ConstdéraDe de l'exploitation décen-1888). l'exploitation forme d'une résulte ce qui qu'elcon- poursuivre de fer. . de en et une priorité a le mais attribuer et aussi celui il a d'adopter le mérite exagéré la théorie brut d'en cet auteur. de fer. construction Compagnies 1875). mes sur de vues les fer des les Ingénieur établies six principales et Hadley. de pléter de etc.000 chef fer des Mines. et de n'ont la pas simple fait. question de produit une Ses approfondie des tarifs à pas cette la critique de en tout ce produit et multiples. Le A. kilo)nètres Construction 1892. voyagettrs Economie de chemins de tarification . Ingénieur février Wickersheimer. MM. rachat en de 20. Chaussées. René tiotts locale tralisatrices Principes trait des Labry. paru. dans Ingénieur sur les chemins économiques des grande. revanche. Traduit TAYERNIER. l'Onest. grands d'économie dit des Ponts fer la par françaises Cltaaassées. Histoire. 1877. les auraient pu à qui vue Le elle second revient. et chemins Guérin. chemins de de des cheuxiats de d'Orléans.. sur du le Midi. compléter entre autres. des critique suffisamment. confirmer et ont et Chaussées. not. (Exdes de Lyon fer. une étude maxima. ancien de de Député. Ettcde l'. En par net application qui et tous tous est deux deux bien la la théorie même théorie non scientiexposent mathéà le de des Courpoint comtarifs fique l'exploitation mathématiquement matique. réseaux politique exploitations Rapport sa séance E.

jamais exploitent au en rembourser. en en cas. le Midi. exploitent et monopoleurs qui. intérêts un qui de l'amortissement minimum de telles dividende reçoivent d'un certain lors. du l'Etat si conditions ces conventions soit comme d'une exploitation rationnelle. j'oserai exploitations détaillé pas je à des de dois faire la conduite mon en jugement raison pendant. et nature ajouter entre plus étendu à modifier qu'il elles. s'étant de à l'autre. subsistent compagnies. recourir avances. tout dividende critiques dernières minimum.234 cerne banlieue gionaux. de distinction de la clientèle tarifs dire de nos de de faits récents. ceune de réexa- trains-tramways. avec en dividende six compagnies le l'excédent sont divisées Dés groupes pourvus de aux les côté. ou face conditions Face. les conventions. Hadley de fer compagnies quand parfaitement caractérisée françaises de dans il représente jouant avec compagnies français yéle. en France. de s'engage avances fer. avec les façon maximum. intervenues. rien gagner les moins tout concerne situation riches et pouvant compapauvres. sibilité courir avec lui compagnies le service et les pour nécessaires des aux avances. Comment non pas sortir seulement aux de de des là? Evidemment compagnies prévues et par le des par d'une en rachetant obérées. fermières puis un et d'une lui-même. l'on veut.jegagne. A cetégard. les de l'Etat. leur réseau à ne pas d'exploiter l'Etat. tu comme suivantes à pile perds. et assurer émises contre. de soit en l'abolition par créant. voyageurs de transit. maximum. distinction En les vertu conventions de chemins l'Etat les compagnies et au 1868-69. du de dividende l'Est. men ne plus serait le transport d'avec la des clientèle locales. et est spécialement vis-à-vis de pour obligations Par celles-là partager se ces 1858-59 à faire. les mais réseaux. gnies est monopoleurs ce la qui contentent indolents. magnifique et de Nord réseau Paris-Lyon-Méditerranée ont aperçu la sans partager en l'(luest les posre- principal. compagnies NI. des payer gnies au-delà l'Etat. onéreuse réseau chemins de fer construction . aux du Mes quatre ne secondaire avoir et l'Orléans sauf à ne et donc Et. peu propose Wickersheimer. des en six vue quatre compagnies. entre de six l'Etat celles et de y a. les l'Etat ayant il perdre par chemins les avec M. françaises et le actions. besoin. qu'un compagnies Et. seules. deux qui. les d'un d'un construire avances excédents actifs résignés se compadoivent.

du elles matériel pour de l'expiration des concessions les recettes alors millions dépenses annuelles paiement mobilier Mais. en aux d'avances enfin. tout chemins puisse Chambres des par Garnier. fer de pour l'Etat aucune chemins des sans Mais. 1883 et les faisait 500 compagnies de la valeur par compagnies puis mentant de des de l'Etat annuités milliards qui. politique de les compagnies. l'agrément de 50 peine. versé. objection. les pour somme due les de lignes intervenues conventions secondaires ont on de concessions garantie à payer. 410 de profit. qu'il entend. en capital lors. dans les engagements le aura des chiffre enfoui actionpar de an. JOSEPH » d'ap'ès » des » qu'on » Les lignes » venu. concessionnaires. détresse. 10 d'intérêts. Le du leur moyennant moyenne. acquiescé. aller plus loin quant à présent. Et cela plus tôt que plus. d'économie les rapports suivante à peu de de 810 mettant lui-même de l'Etat voies à et cette de a Paris avec moyens époque brut. M. en France. ces lignes. Le rachat de saurait . qui. donner se plus millions plus présente théorique. du les dans 5 juin la 1880.235exploitation tard. réunion son étude de la de de poubudget simplifiée et productive. à l'achat l'Etat et est on formuler ont réorganisation ou en de à raison. Et. directeur de de provisoire l'exploitation quelques » commencé o résulté a parfaire On ne la un l'expérience nécessité réseau administrative. politique compte-rendu 1880 dont 5 juin j'ai parlé termine « M. plus notablement plus élevé l'Etat attendra. aux les 40 d'exploitation à payer (1954-60). cette que lui-même grosse l'Etat. de Société 1875 sur Labry. et du avances. de caractère absolument soit de et non soit d'exploiter par des de plus la haut de ce n'est de à tort la Vendée chemins exploiter de la séance compagnies Société se l'institut. de ce rachat indiquait tel qu'il au la manière vait des des 440 s'effectuer recettes dépenses d'annuités près millions inscription inscription frais produit dont au budget et de leurs sur que de des deaug- 850 millions. et de des dea reest Charentes ce fait. d'économie ainsi croit que pouvoir dire. correspondant l'Etat d'excédent sur sont la aux compagnies millions 40 jusqu'à d'excédent millions obérées. ce de qu'il fer membre a lu en un et tout la question pour France système point assez élucidée générale. pratique incapable les faire avances se ici. les naires reçoivent de d'un est fer. lignes de l'Orléans Il en racheter pour exploitable.

transporté plus de son pour par l'Etat l'Etat de ces vastes entreprises. de nos contiennent de transcrire de il suit de science ce de qui fer. raisonnement fois admis. double l'organisation nos mal. et que raison parce et que 20 fonctionne possibilité vons pas sommes nos chemins formule exploitation formule qu'il comportait faudrait conviendrons point de de grâce. n'avons » Eh bien. à nous de la rigoureux subir cepter l'industrie conclusion. drait être en à l'exploitation être question et public. c'est pas le à être gâchis la substance de L'exploi- politique. » Quant n peut » plus tuelles. l'intervention pour que une renonce « principe ce le faire avoir interveest il faire liberté faut acde Nous son Mais. appliquée fer ment ni « Nous ni de que et de voulons pas sociale pas des richesse nous n'avons premièrement de science chemins et secondenotre dans nous parce de Etat l'imn'aque. départ l'eussions-nous. selon n'a pas non les des soit possible des les charges. se dit On ou ni et s'é- à l'encontre les pas faire D'où ni de que la réforme ainsi pure chemins ne la pourrait ne de sala d'ailleurs vons société. de toutes les lignes de serait le faire encore plus insensé. de la chemins Et réformer d'une fonctionnement sont mal pour l'Etat. acet voubientôt et les em- exploiterait que exigeant coulage trouverait agents n tout forcément les sans chèrement Le autoritairement côté. de la construction et de nous du fer l'exploitation de exploités une de fer normale. » considérable » ployés » tation Ces crit ne par lignes le fonctionnarisme tarderaient l'Etat. thème ». plus il ne mal. compagnies ne tout entier serait une imprudence. » poser. serait Le se des compagnies raison deviendrait accru électoraux. l'Etat. en sa ce ce pas si cette l'Etat soit. que. financièrement parce que qui des l'on cahier ni sur mais compagnies ni sur le financières système remplaceraient tarifs à leur im- actuelles. rien. puisqu'on ne sait exploiter. nous nir. qu'on du comme l'expression .236 » l'Orléans » comment » Le » pas » clauses idées » les rachat qu'il du nettes.

INDUSTRIE.III AGRICULTURE. COMMERCE .

.

à Lausanne . et autorisés la circonstance. C'est vous dire que je ne dispose pas d'un grand nombre de chiffres de première main. d'une la relation et façon générale qui existe entre les données les inconnues. vousavez moins des faits que des principes beaucoup pour tirer de ces faits la signification Je suis économiste. L'oeuvre des hommes c'est de rempratiques. et non pas statisticien. pour la Société sur l'influence du développementnational et international sur la un rapport publique. des quantités 1 chaque cas particulier.INFLUENCE SUR DE LA COMMUNICATION DES POPULATIONS DES MARCHÉS 1 LA SITUATION AGRICOLES Messieurs. exigerait homme de théorie une pour être convenablement qu'en voulu approvous adreslui deman- complète fondie. première vir d'une nées est à la machine comparaison concrètes d'un ou. les quesla matière les chiffres sont au raisonnement. un volume. dans ce que à des homje m'attaEn effet. de l'industrie et du commerce situation des populations vivant dans des centres plus spécialiement agricoles. dans placer. qu'ils contiennent. Messieurs. algébrique. pour me serqui la transforme. et de numériques. encore plus rigoureuse. Vous d'utilité m'avez fait l'honneur de me demander. ce que les donde sont à la formule algébrique problème L'oeuvre du mathématicien de pro- résolution cette formule indiquant fession. emprunte spéciaux c'est au raisonnement quelques-uns. tions de la nature de celle qui m'est posée. Le peu de temps accordé que vous m'avez m'interdit absolument de traiter d'une manière pour ce travail question qui. c'est de fournir Rapport présenté (séance du 20 avril à la Société vaudoise d'utilité publique. recueillis J'en mes che. à laquelle et l'opération pour à exercer sur ces chiffres. les données déduire ainsi abstraites de par la formule de ce problème. sant der à un Mais je suppose pure.

Ainsi. Les trois. suivant monnaie. économique rôle que d'une d'autre quelques je m'écarte nous part part. pelle profit pelle marchés des services renconcomde Ces et serviserde s'apprix du s'apla propriétaires et les fonciers. travail la le s'appelle de mes et capitalistes acheteurs et de de profit. travailleur le propriétaire un à mes humaines de ces yeux. française qui comme celle de manufacturière Ainsi fait je de m'écarte l'entrepreneur chargé qui commerciale fois de un du le travail confond travailleur. définitions un peu des à tous tant que nous comme propriétaires que me vous sont de me permetet sommes consomde position du de double produits remplissons et Il comme faut qui producteurs poser ici propres la science lesquelles habitudes producteurs la dits. vous je voulez. services savoir de que appliquerai. Les et terre. deux les intérêt. réponde. là mier trent me ces vices demande. qu'une c'est du les chiffres de valeur raisonne- convention ment Notre résulte mateurs services tiez pour actuelle. de la considérant et de l'homme l'école anglaise tion. avec Comme la production. les trois le sont. facultés revenus profit. s'appelle marché c'est-à-dire s'échangent se le payent prix du Le en loi prix travail second là salaire. pitaliste. l'offre la rente le marchés entrepreneurs vendeurs. des produits: se rencontrent . chose les si dont inconnues. terre. propriétaire le capitaux travail de J'appelle le propriétaire propriétaire de capitaux humaines. producteurs. producteurs ils fermage. entrepreneurs de travailleurs comme rente. generis l'industrie tirer l'école le des Et et capitaliste j'appelle dont le rôle proprement personnage sui dans pour la doctrine en de en direcle ca- entrepreneur est d'associer quatrième les services et à la producteurs agricole. et trois au nombre les capitaux sont: foncier de facultés de proprement la le rente. s'appelle les conséquence je conçois de cette aussi conception deux marchés producteurs du mécanisme Le se de pre- distincts. produits. dits.240 des dont valeurs je me numériques servirai la je leur seule pour n'auront.

aniJ'estime homme d'un intérêt taux du doit fermage de son circulants une qu'engrais. de je le ce marché services au et. entreprises ou en entrepreneurs. Aussi subsistent-ils fonciers. nous cultivateurs. Mais. produits. ne ne la libre concurrence.241 comme capitalistes changent. souvent agricole de culture la quatre fonctions dans la réalité occuper. débiter de sa Dans va travailleurs dans que d'autres. particulièrement les Qu'il savoir pour quatre importe comment nous. in- subsistant térêt retrouvant dans à cet la comme purement entrepreneur. eux celui et les propriétaires de la en le prix producteurs. ils se paient. est très que j'ai des discho- le plus l'industrie nous par exem- l'entrepreneur propriétaire exploitation. mes mais dans trepreneur neurs bénéfice. les choses d'elles-mêmes. de l'offre L'état produits A vers de cet est état lequel et Ces de travailleurs produits la demande de la et s'é- acheteurs suivant aussi. de moins valeur de j'insiste produits. importe essentiellement rechercher 16 . où monnaie. rationnelle. non sous fait ni réel. leur scientifiquement dans qu'ils affaire. tout Quoi égard. des d'équilibre égal production des est dent prix un à la somme qui tenl'enentreprecomme leurs services idéal et d'équilibre. tels dans va sans sont dire. et ses simplement suppose. cet comptabilité et de et généraux salaire salaire se créditer son intérêt travail lui-même et d'un au capital: des fermage. la de de cet normal. je le suppose salaire et à l'état frais en sur soit. ses qu'il production au surplus. l'empire ni mais loi fonciers. est des état vendeurs comme eux aussi. tenir frais d'un tels cultivateur exploite. dits associés fixes capitaux pour ses terre. des cette instruments fréquemoccupé propre- de et à que terre travailleur capitaux enfin la même et exploitation outils. position. producteurs. étudions et après leur de vivent. quand de nécessité plus ou distinguer cumulées pourvu tout. ou capitalistes propriétaires propres II tinguées ses. effet. calculés consommateur. de fonctions peu ils aux vivent. c'est. pas comme perte. moyen de ce Comme fermage. il nous la réalité. ment à son ment capitaux maux que. semences. ple. les cumulées qui ou qu'il propriétaire terre bâtiments.

242 reconnaître neurs. et de fait. priétaires leur A ner que fermage. tailleur ses propres à un le cordonnier qu'il les que parfaiaules chaussures Et. l'abandon. Comme à titre de l'industrie engagés dans ou doit sur produits consommateurs propriétaires agricole aux l'industrie dans être le les supposé marché a bien des quelques des fabricants d'habillement avoir mêmes de fonciers. négliger. des capitalistes. intérêt. professions le même fonctions prix et des pour famille de puproles de vue aussi vue de est à les légu- libérales. point comme consommation famille des de effets après En paie le négociants ou autres. uns une au commerciale. qu'ils couvrent ou ou de ils ne font par pas. de concholieu. leur il s'agit. dans précisément complet. tement Il les n'y bien industriels tenir. client. que pas un consomment que. suivant commerçants avisés a donc. pour Sans produits. mes comme qui rait porte vendus les la spéciales alimentaires. ne se titres produits. ses sur ou prix un propres le somme. d'examiC'est comme des services ce économique en les populations considérant et comme successivement possédant consommant producteurs. variétés les mêmes entre d'endis- consommateurs agricoles. pertes fonciers. agricoles. les individus ou en aucune engagés capitalistes façon manufactude travailleurs distinguent dans dans ceux rière. il l'est industrielles aucune certain commerciales économique. n'aurait il est pourtant ne aussi treprises tinction comme sommateurs ses. aucune qu'ils ou valeur distinction tirent leurs à établir revenus cette Et. ces diverses toutefois. la la l'on lumière situation doit faire des des si. facilités substances ou de cultivateurs de une celle autorisée. en principe. de de leur ces par exemple. comme entreprecomme d'une partie prode travailleurs salaire définitions. compte savent agriculteurs. de qui aurait propres les telles mange obtenu habits paie c'est au là au Mais point la do science mentionné le jardinier qu'il porte en ses circonstances. à présent. au prix qui marché. travail il y aurait . bliques duits autres l'indùstrie dans les Le les doute.

opérations comment du but nombre N'ayant multiples. spécial que transformation unique. des ni budgets les de dresser de moyens m'attacher comparée du et je comme ici. voyages. de 1820 à 1870 Ils Suisse. une un comparés pour la seubarse et que que nous poursuivons. un exemple. économiques.243 en aussi teurs ces trer raison grand agricoles. eux et des la marchés suite. l'introduction dont sont cours dans j'ai la sous France. l'abaissement des avec les et le marchés marchés des intérieurs extérieurs de dans les accomquarts quart prix 1870-72 problème. uniquement pose établi prélèvement le de budget la manière l'épargne considérant je le sup- consommation suivante . en possible. la prendrai général. ni et le temps voulant la la budget consommad'effectuer à mondes système conécomoins document surtout situation discuter après un sommateurs nomique. doit avant je que comme L'établissement rières entre qui en commerciales. France siècle. Les en prix dans Suisse que pour le avons faits qui et conséquences plis de ce en second du sont 1848-50 troisième troisième des à à notre personnes en ou en de 1820 1848 côté lement. provinces cantons extraordinaires le agricoles ou facultatives en de la vue que celles et. ainsi une enfants agricoles famille le des cours la main de nous des a été développement des machines à rechercher se sont l'industrie les exploitations proprement agricoles. moins le prendrai un c'est-à-dire la communication intérieurs transformation dite. Je telles de mets prends et mère adolescents. Je la des des ses s'appliquent donc deux exactement de quatre vivant France. le dans dans les de dépenmaladie. père. de de la la Suisse. courante. des chemins de fer.

et ces choses? Quant telanat. du si je Bureau de de consulte statistique de M. 1873 M. a aussi minué tuellement du aujourd'hui de lait. membre par des inséré je relatif et depuis 1874 est que du l'Académie variations dans vois qu'il que ya les œufs. mémoire de Berne. des dans nourriture. nourriture nous intéresse établi particulièrement comme suit et doit Je le supposerai Quels Je crois seraient pouvoir à la actuellement dire que le les loyer prix de serait un toutes doublé. le morales France politiques un demi- des -prix numéro le prix du d'avril pain ans. Journal sensiblement le prix des le du vin et bois a diac- le même a augmenté fruits. prix du que café. de sciences en France.244 L'article être détaillé. Chaen de con- secrétaire le Journal publié rapport au statistique l'Institut des suisse. un Levasseur. donc du doublé. cours sur siècle. augmenté environ moitié. ouvert la question rapport Economistes. de la viande. 500% beurre de de aux prix cinquante prix ont que le que et légumes prix sucre. que La voici nourriture reviendrait .

les du mobilier et l'ha. l'augmentation éclairage. notre budget serait devenu celui-ci conditions Il faudrait pour qu'il ou vons cela vrage -chapitre tion je et ne son Les valeur donc la la de lui 25 se se ans et à donc à notre aujourd'hui ménage les ou fr. les la ans ces identiquement France. fr. l'article de ces 200 à 300 fr. prix de que la la où ou à sont les rapports ce ou la valeurs valeurs des prix des de en des variations que tout marchandises On tenir à la conçoit soit soit soit aux on à à monnaie hausse à la la des relatives.245 L'entretien moins les chers tissus. de nous à cette et pages me question d'échange mais. précisément. dépenses je aurait prix facile- aujourd'hui vêtements J'énoncerai meubles. procurer serait en mêmes 60 Or. du blanchissage prix du et bois. main- . traitons. Dans il de de vu faudrait la la son d'en dépréciarichesse caractère parler.. la monnaie. confectionnés donc qu'on de qu'avec avait avec s'obtiennent 800 fr. avantageux. dans sait. proviennent. seraient Les sensiblement le linge. qu'il de quatre personnes objets 4000 fr. peuvent marchandises. hausse baisse baisse hausse valeurs la valeur deux conçoit d'une éléments phénomènes que manière de ces les concurremment variations ou d'une relatives autre. absolues le monde les valeurs. à des on fr. devons de sur entier la avec il y a 50 3000 en 4000 nous cause étendu tout supposer dépréciation le sujet consacré de que je ne mesure deux saurais des sont baisse des de que aurait monnaie. dispenser des l'instrument consacrerai importance.bilLerrxent qu'il y a 50 ans. C'est ce de d'autres valeurs termes. ment Pour porte diverses Dans les mêmes tenir objets compte chauffage. il y a 20 nous pouet un ouun procurés Suisse.

qui qui par est consiste certain de le apprécier C'est divers le plus les une variations opération procédés facile à dont absolues compliquée j'expliquerai au delà et des déliseu- comprendre. à la dont même les demeurés c'est-à-dire mêmes points sont et ont tous l'on tous dirait avancé alors ou immobiles ou moins plus conservé On demeurés que plus jamais probabilité des plus provoisine les d'une. déterminer la . elles qui aux les marchandises. nombre serait ce d'autant points ayant mêmes exactement la ces valeur relatives même en considérable. les de variations absolues sur de valeur un à déterminer nombre ces même absolus sur fixe. chercherait nombre respective relatives deux d'une La bable de la d'entre les fussent choses longueur seconde mais certitude positions de des l'une égale. mêmes. un mêmes les « De ou certain prix valeurs deux baissé marchandises. variations cate lement Le dans marché. à déterminer certain points à l'avance. La le de nombre marchandises une on haussé fois déclare dans s'est trouvé. constante. demeurées c'est-à-dire et ont toutes d'autant est plus l'on relatives choses marchandises ou elles sont est toutes proportionnellement. hypothèse elle serait que le nombre n'aurait qu'on un problème.246 tenant.e ou rapport restées ces procède dans parmi qui On concerne cherche variations discerner. aux dont dit alors haussé nombre les unes soient autres. stationnaires a haussé qui économiste anglais. deen de meurées monnaie la M. ou que hypothèse marchandises probablement si c'est proportion de leur la prix valeur inverse. monnaie Jevons. stationnaires probable Ce système étant ou a baissé baissé. du d'un aucune exactement les marchandises n'a qui les quand marchandises que celui dans consisterait d'un de pour cas? un certain distance positions « De reculé ces telle On changements de de points position positions aucun moins dans ce connue dernier Comment à discerner. les à d'entre par soient l'ur. que une occupé seconde de ces demeurées plus grand. eux uns procéderait-on parmi qui des restées ou ou ne fussent autres. les valeurs q?iand est comment relatives? effectue seul. une ou droite. les ces ils serait tous les points.

de vue il s'ensuit de la compte est demeu- position. contre. puisque est évafait à la première que. première sa luée sa rée dépense.dépréciation je m'abstiens sur les actuelle d'exposer variation de la et monnaie de par une ici. exactement Elle est consommation. aussi de une ce 25% des couronné sous-chef à sa manière. des constater à 100 Par Ministère à Finances. coûte voyez des en mot. l'a Folfait critiquer prix par en L'auteur depuis et qui moire siècle leville. au à la point la demeurée résulte se cela les sont de et en identiques 1870 pour la de même devons revenu à quantités lui de 3000 supposer 4000 fr. fr. et en pour en consommateur 1870 lui pour attribuer. deux à la la conditions 1850 une nous et un évaluée fr. même. les 75 prix: fr. particulier de la nourriture qu'il tous au total en sens convient nos prix mais cette identité dans faire 1870. qui Pour contraire de de compensées réduisons chiffres obtenons Pour le budget . époque. ressornous le d'ensemble détail tir. à revenu de époques. pour placer coûte ans. la même différences et de ci-après. qui qui coûtait. une arrivé monnaie. richesse un fr. valent ce et ce élévation que valaient. Vous dans France. la au l'Institut. fr. tout 4000 seconde. diminution correspond aujourd'hui dans laquelle fr. la de dernièrement de bureau et valeur il est de dans il y a 50 75 133 que. aux 3000 Et fr. 100 fr. France autre méthode du un est que médemiM. croûtait il y a 50 100 fr. à revenu la seconde. en un aujourd'hui notre en ménage 1820 Suisse. ans.

meubler de de des sur ayant. pour en une faits dans dans ces du parfaitement les grande statisticiens complet. une 175 son contre son quelles Je en bonne analyse. Le exactement loyer l'entretien sensiblement à qui. de 200 sa fr. mobilier fortes. faible et à se Dès en famille et ne sur nourriture mobilier diminué sensiblement billement il a été nourriture. notre ou ménage de 33% de a sur subi son ou de d'une loyer. de contraire. Voilà n'a pas une les ou diverses. de par varié. on le moins serait de aisée bien. du pas mobilier admissible les et la du et une augmentation une diminution no- prédominants les frais les frais de loyer et d'entretien il n'est d'habillement. remarque et 40% suite il a bénéficié entretien influences ferai. continué qu'en 1820 à consommer ou 1850. dépense en et la somme. raient traire. éclairage. sont ceux-ci de nourriture. amené augmenté au de-prix. et que qui négligent a pourtant Les table notable Or. blanchissage diminution et sa habillement situation 25 fr. de cette son habillement. satisfactions surcroit est se arrivé. suivante. que mêmes notre méchoses ayant et l'ha- conditions. d'une mobilier opposées être et dépenses de 400 fr. budget courante modestement . et lui sur procuau condes qu'un qu'il en à sa nécessairement des réductions son loyer faibles. nage en dans ait 1870 général très économistes importance. conduit la con- s'habiller à établir sommation manière 1870. relativement fortes. à relativement de relativement relativement à se loger mieux.5% part de sur Par sur de augmentation fr. 12. et à s'accorder son lui économies l'entretien qui. faire. chauffage. imposaient c'est-à-dire nourrir lors. ou de 8% sur nourriture. prix.-248- Ainsi.

de revanche. demeurées d'une vivant centres en et pour sensiblepart. mêmes. la personnelle bre minal verse dire en personnes justement la proportion monnaie. qui n'ont celles droits étrangère. dont dans de Eh la l'expérience Le le revenu nomnoinc'est-àme parait de régions resserre. plus les le ou mêà produ légumes la pommes frais. quant positive. s'il Les faut borne. sorte un peu les en populales ces quelque et chère à toilette. sont sont devenues. sans contraint plus faits. que tout dans réel pour n'a ces plus des je générale d'un est n'a de la le grand.249 Ces d'exemple. populations ment les particulier. de ratifiée consommateurs. Ils je l'ai dit et je le répète. sauf qu'elles plus . frontières de l'industrie et meublé. nombre effet. des on surtout conserve les petites viandes de fruits ordinaires. état où l'on à la de choses. l'aise. à la mise ne en valent évidence par qu'à titre d'une suffisent qui grand en pourtant sera. Les les hom- à l'importation conditions devenues confortablement. il la pas valeur varié. agricoles constater conclusion de la formule les conditions dans agricoles des pour en général. conclusion chiffres. moins mes leurs duits mobilier On mes. la est se personnes. de regrettent préfèrent donner Je une un me un l'ancien régime peu moins femmes. on des gibier. augmenté diminution revenu que. En les légumes tables. du moins restrictifs les sont vêtu plus disparu contrées. doute. pain. est bonne à moi. termes: tions à et. je la en de plus l'habillement on est peut-être. des dans des où crois. terre. bien. ont dans pas etc. sont Là nourrit de volaille. consommation. défavorables à les conditions dans les se devenues l'on vivait avec autrefois du haricots. dont incontestable nourriture agricoles. maintenu des l'entretien favorables.

à la examiné revenu et le point de il vue reste les de à la déexa- Maintenant. ouvert grandes beautés bien les au-dessus produits. contraire. à reconnaître augmen- diminutions les le documents prix de la se que que après de fer. culture a eu que délaissées. du moet L'entretien l'habillement. du salaire 800%. à que ouvriers doublé. que augmenté précédent. pense. à des variant s'accorde comme chiffres de à la baisse n'ont 50 évaluée. et après avoir d'un du de revenu ce que rente sont nous de élevés étudions. 33% agricoCette corréla- dire leurs salaires comprend moyenne. de la ouvert mentation Pour bois. on donnés prix n'est de du données en tiendrons a le variées. celui-ci. tifs des Les précédente. enchéri. là revenu. supérieure qu'une où ils ont des des et réalité Dans aux moyenne. plus soit le chemins le débouché aux produits là marchés l'accès forte dont villes. ou la de réunir moyenne. j'ai ces en sous terres. assez Au de agricoles ont forte. possession d'hui dont Dans localités grandes en il étendu spéciales il y routes. appelé durant plutôt que des les ce et le la dans le ou point l'hypothèse de vue constant. de l'aug- la moyenne. des étrangers a été la plus tout. chiffres les.-250difficiles d'autre bilier et sous part de le plus rapport faciles du sous logement le rapport et de de la nourriture. les un produits travail ces de ou des baissé spécial il conviendrait des Le chiffre vriers France. période cette toujours inférieure n'est. qui est de le ce 150 prix que à moyenne est-il voisinage agricoou ils ont des j'ai fermage. les Ce ouen à des salaire. 40 à pour Genève. pas plus Nous ou nous le moyenne. le vin. au-dessus certaine sur les champs valeur. les ont les monnaie. de 100%. miner tations D'après terres. la circulation ou ont plus d'introduire pour comme notablement soit dans l'augmentation au-dessous autrefois et aujourordinaire diminution. de Mais. le a de la en les le encore terres fourrage. qu'ils à contesté l'augmentation variant Pour est l'industrie. dit- . de pas la plus valeur de 250% capitaux de de la spécialité n'ont. moyenne Je crois les yeux. été nature. travail.

s'emvers à l'étranger. il serait 4000 d'agriculteurs.. par mais peu. selon rigueur capitalistes lés y trouvent dispenser agricoles. on était pourrait la de monnaie. pour Dansno- vraisemblablement une toutes tablement nous. 1870. y que a des. environnants. fr. quelque de ce qui ou être. nous tion souvent listes situation. et à la d'un hypothèses. cependant. de Et nous même l'agriculture Aussi occuper comme même fixer que. les paysans-propriétaires certaines limites. il aura Aussi Les sont des valeur dironsconditions. Pour Si mais c'est une fois intérêt il ne dans il serait 3500 ou intérêt. sont en de aisé. ployer l'industrie. 8000 de de 4000 6000 fr. et part d'un plus il se compose salaire faible. donc. sont suite que. taux ont il convient ce qui dits. j'ai apparentes.251 on. de un famille d'un pour saurait la conclure plupart 25 33. pour en les raison plus de la diminué cas. 1850 en 7 à de de un de un peu notre qui 1820 bien 3000 fermage. moyen des de que leurs pertes mentionnerai couvrent notablement. s'expliquent que cependant suffisamment nouveau. fr. près de fr. convenablement . Si revenu est plus c'est à baissé moyenne voit en résulte. ou vont ou pourrionsde la le posiplus. Ils se placent ils qu'ils nous se dans portent le pays vers avantage. font faute de peut-être fermages réelles leurs certains de leurs accrus. forte les part. pour égard se populations de la hausse sensiblement salaires de la terre et améliorées de et la de Cette parfaitement exceptions déjà de au hausse celle considérable encore de la considérable rente foncière. diriger d'exploitation entreprises. 3000 salaire. capitaleur lesayant 25%. et bien et faits seconde conclusion conforme semble. ce ni revenu même tout d'autre prix environ. me aux elles indiqué.. non fr. prix des dans à la des de patrie. fermage une avoir des à cet agricoles. Si le fr. augmenté hésiter. des de la temps à cet d'une produits. comme Et par je cultivateurs salaires qu'ils le la s'il fait première.. proprement moyenne de ayant en cela. à 30ejo est qui Constatons capitaux en valeur augmenté dans de dû la l'intérêt augmenter De ménage. des profits de le égard part. baisse part. du sans revenu.

de Grignon. il s'agirait ce mal vous remédier. ensemble circonstance produits déplaisante. Deux démontrait Donnons ticle dernier d'économie sur j'espère contraire. tous les produits Il mais à l'opinion publié Mondes. du et plus il y a. programme sol en général ans.252 Messieurs. de Ainsi. travailleurs degré aisances analyse. dernière.-B. duits. mentation quel Mais là. plus et en entre de la de toutes de haut les ceux contrarier. manière nous ponds position notablement que. question l'opinion par une J. ces travailqui de concerne d'entretien plus sont faciles. est que on accueil le conteste choses et de la et c'est puisque quelque point fameuse C'était que à ces aujourthéorie. vertu condition mon de résultat d'ensemble. sans de la vie raisonnement permission marché. le bien ce qui progrès entendu. savoir Là est le l'augmal aus'est procette qu'aude analysés qui peuvent Je que réla est et de peuvent quarante ces leurs beaucoup commodités distingue. devenues réjouissant. dans M. économique des aucun à la que J. le pouvoir faire. d'hui un la mobilier les conditions difficiles. bien faire le la ci bon Say non exception. ce de Et grâce à satisfaire hardiment économique meilleure à l'augmentation aujourd'hui toutes toutefois les je à un nous et tels sont permettre ceux à la qui question des qu'il travailleurs y de a trente les faits de convenablement distinguer nous de votre du ou revenus.-B. tout. malgré du qui je vie. jouissent trefois la dans leurs améliorée. propriétaires comme et. n'aurait traiter. valeur Say le Dans de prix se de sens. est services comme producteurs. entre qui distingue et encore conditions devenues qui en somme d'habillement. janviers professeur avoir constaté rurale à l'école après . un ar- numéro Dubost. agricoles. produits la valeur supposée pas auparavant la de question la Revue sa rapportée vrai constante. consommateurs en les ce qui leur restée condition la même et. de ne traduit tous mais la les de monnaie pas. prix de est-il voulez peu je vous une des loyer dans et un de sont nourriture. réel ? Messieurs. proposition la parole du des blé. C'est discréditées: demande de de baisse.

démontrer que au avec que dans enseigner que l'accumulation par de la les progrès marché arriérés des et pays l'agrisubsis- le les bon culture. est à la fois plus fécond. riches. marché c'est mais de la non la vie dans les villes la populeuses marche ou à s'échanger. denrées richesses. désirée de la vie à bon marché.253 la cherté On cessaire culture. la production est plus complet. des produits. nous sur lavie beau sommes à bon de la loin richesse s'exprime des théories comme et des la des marché en ces qui termes ont si géné- développement conséquence de progrès cherté des a L'expérience loin de diminuer contraire. plus sains. beaucoup n'en à dire consiste persistent pas moins que le progrès à bon amener enfin et à vendre compte pour peu cher. conséquence de l'activité qui de est d'avantages simple dans la cherté malgré arriérés ou la vie compte. C'est dans les campagnes reculées que à bon dans Ce gressive capitaux. l'un ne va jamais sans car l'autre. habile salaires de marché les se campagnes n'est le bon pas de l'humanité. plus variés. les pays sorte. a beau se voit du néralement actuelle combien cours des subsistances. rémunérations et au que que le du par parce puissance Dans se qu'il proles servi par riche où l'oude la travail conde besoins conséquent de toute le satisfaire. C'est là une chimère qu'il à poursuivre. puissant. de moyens c'est-à-dire la pricomporte d'échange. parce celui des subsistances. plus contre celui du travail. mente. que dans le des plus l'habitation. les autres. plus spacieuses et plus nature à échanger de services de toute confortables. augl'observation alimentaires ne rencontre personnes à produire l'ère faut et gent tant tant de pauvres. de tillage sommation l'homme plus des vitable la plus source. contre La richesse est tous de le fruit ces de l'abondance s'échanont d'aucomme mais. tances. imla richesse. des habitations remplacement des vêtements . par le blé dans commodes. La hausse inéen la à est vie bon la richesse développement travailleur. une une demande activité qui implique féconde. trouvent facilement à plus est et et donne mieux plus des rémunéré. une consommation la vie à bon marché ne périeuse. vêtement grains et inférieurs dans du travail prix y monte plus le Les améliorations dans c'est-à-dire la le rapidement régime. nourriture. de facilité à se plus d'air plus voilà le progrès mais ce progrès n'est mouvoir. à respirer. on lesquels qui mesure du un où les travail milieu parJ'intelligence. exigeante. pas incompatible avec la cherté croissante de la vie. plus actif. que l'absence vation la vie et la misère. fécondé rencontre. les denrées trouvent qu'elles plus produits alimentaires facilité renoncer de la variété les uns plus c'est-à-dire de valeur de toute contre ait de produits nature plus la possibilité faire avec d'en Loin de marcher de front l'échange.

sorte plus moins la précisément. le prix et moins. augmenté Mais res leur. des malgré du rémunérations la travail cherté des salaitravail- donne d'avantages que celui parce des que sub- monte rapidement . les Say. l'appuie de l'ob- la directement témoignage c'est tout et veut haussé parmi il en cette des d'abord opposée de l'expérience le permets En les produits agricoles. n'augmente de toute tqpdis Mais que la en Assurément. on On le voit. plus nature denvaleur lessi tandis d'autant toute . plus l'auteur important de au correspond de ainsi tout dit-on. hausse au simple mieux toute tandis se là nature qu'au sera tout et nous sera contraire développée la production très denrées Nous sont vêtus: bien n'a pas à arrêtée justement sommes sont nous. nominale. industriels et sommes le revenu réelle. que quoi quantité alimentaires des produits augmentera qu'augmente des le prix denrées des ce de le diminuera donc des prix alimentaires produits phénomène. prix s'occupe a diminué. puisque permanence valeur de ment rées prix diminution à la les des monnaie. donne alimentaires. raisonneLes de contre faits étant rectifiés. produits ceux de meublés et nous dont du agricoles d'entre valeur. faits ceux les est précis: des il y a lieu des produits le remarquer agricoles baissé.La thèse sur le thèse qui est ici soutenue à est celle bien. précisément sinon de égale Or. en ce conprotrès sistera duits heureuse alimentaires en bon les production d'une manière des regrettable. le augmenté et celui le blé. aujourd'hui je me grand de argument contester faveur observasi seuls Et mêde dont qui la de sa soit expérience. du façon produits sommes marché. trouvent on ait la des la son de c'est valeur. encore.qru'elLes quets la possibidité denrées quantité l'échange. de toute sinon se nature. dit-on toute la plus vie. sinon nous de de d'une les mieux chers.en cette de servation mais tion l'on ont me. moins nourris. de à une valeur ont pas produits un. à ont de fait même conclusions nous plus différentes. de et sur comme J.-B. diminution de le la prix. cet moins article. prix résultats . de produits d'en faire la effet. pas nature. industriels tous n'ont peut-être.

monte d'abord et et proportion la monnaie. que des Mais serait-elle ment 33 0%. si. les de un produits tous les prix que de les Soient. haussé salaires. pas prix du d'ailmeiltravail exact. tous prix à monnaie. diminution bien affirmer celui travail cela leurs leure monte. due chacun. nature parmi les ainsi à ont ont il Il y n'y a a eu pas hausse il y eu salaires. position pendant au lieu ne cas. agricoles la valeur. le quantité est blé et nous est si une l'eau. façon. et. agricoles de baissant industriels tous que. de de moins la cher. lui-même. impossible. l'industrie. donc les en et d'habillement. cette produit son prix existe sera à discrétion nul. en produits donné. les en de moins qui ont de des traitements qui à celle quand plus n'est en plus tout sûre des d'autres de 50 qui qui n'ont nombre dans une de nous que salaires haussé de du 100%. de de la valeur Si le la l'augmentation la de nous plus hausse la amène baisse conséquence diminution c'est que sont quantité. praoconceen: contradictoire. que produits moins. comme tous augmente jusqu'à successivement qu'on baissera la en industriels jusqu'à quanDonc et l'illimitation. leurs prix un moment Supposons pour en prenne prix grande comme ou de quelconque. que ou Qu'on et agricoles. . de duits. salaires d'un ont augmenté de on la veut moins salaires même les augmenté pas haussé de tout. que à redresser. monter le prix au seulement des même objets point comme ou le prix du d'ameublement comme Est-il voir même En duits on tité. définitive.aistancea. quanrenpour celui les la zéro. subsistances. comme et grand fonctionnaires exactesoit le prix de du d'employés inverse Ainsi. avons c'est absolument les en autres avons plus. augmenter quantité aura parmi la été ces proeux. absurde. prenne et prix dès le que baissera. que de fait demeurait blé le celui rapidement. pour l'air l'eau. moins rapidement pas parfaitement notre encore subsistances. tité l'air en son assez ainsi temps aucune et fait. descendait. combien. en chers. que Il y les a augmenté l'agriculture. hausse des a qui des fermages ont Ici encore rémunérations et des il y a tout de toute Puis.

bien pays que nationaux principe La du pays indus- France spécialement et l'Angleterre bien remarquablement plus spécialement l'agriculture voué la plus à peut-être . du certains à laquelle et les produits de mon la plus progrès services conséquence élévation des et pour des prix le rationnelle prix travail. une des trop consomma- indépendance de exact: ces points l'élévaje commude fer la respective. revenu il nous et les une faut. est qu'elle un possède pour commerçantes. chemins questionnaire développement assigné pas. de la circonstance des que à mes comme votre études. semblent marchés l'établissement échange objet part. forte des prix des Le écoproet conséquence générale une produits plus compensée services signe nomique. des aptitudes pour vrai. véritable c'est comme un un second et une la théorie qui nous donne nécessaire des élévation me parait prix des comme du un progrès signe certain économique consommables. ducteurs. et de la internatiodivision est un échanges du nations. la l'administration pour facilité est à les et bien la affaires. de tion trouve nication et le vue. ce fait cette la abaissement Je tenais essentiellement qui l'obscurcit deux fois en points rétablis revenant vraie erronée fait. agricoles. les de la rente s'ajouteles traconsujet fâ- bienfait propriétaires de tous à écarter de de dans au la vue manière de leur premier de Or. la liberté une production mécanique que cependant. dans la produits de peine par du explication. cette cheuse. tion et théorie Cela du générale absolument inadmissible. moins fait théoriciens. comme vailleurs. sommables. un la libre comme ma trop des a précisément Je tains principe aussi de loin travail ne crois pour peu le faire que être qu'en cerle écrivains de en exclusivement occupations nationale n'a pas ou nous la est pas science. des chercher prix sans des explication agricoles.256 Ainsi. comme une la une élévation par producteurs. donné à chacun des nations sivement elle pour ou la naux travail plus triel l'industrie. puisse spécialité matière de La poussé matière exclucomme spéciales production nature individuel. a industrielles d'entre ou Il n'en des application des agricole.

cantons voies voisins. vécu. frappants de Suisse aller canton un canplus se égard. chemins dans ple a ici font ce l'établissement prodigieuses Un nouvelles. plus. par le raisonneconTranset pour nature. pays de cela ne donnera années où simIl y certains raisin trop tables aucun prix dans à vignobles. luxe condes s'exerce échelle sidérable. agricoles vont agricoles. A jamais que Paris. l'industrie des dire que agricole. l'agriculture dans Qu'à les présent limitrophes.257 avancée pousse griculture offrirait. n'arrive manque. abondance. ferrées. se déterminé. et jamais des Jamais les est un réalité vivre dans prix assez des dans un inverses. commer- reliés ciales les dans répandre l'effet concerne ment une temps se barrières des centres industriels centres sera. centres industriels communication particulier de de donc ces ce marchés alimentaires. celle-ci dans campagnes. à la supposé à présent. entre abaissées produits les eux séparent et se ces barrières figure pays campagnes on concentrant et ces villes. fruit. légume aucun dans 17 . des longues sur J'ai de fer. constaterons d'assez où industriel. des la où le mesure de fruits. naturelles. choses. sommateur portons-nous. pour un ce abaisseet se et qui industriels. phénomènes années une pu une y dans grande reconnaître. élévation Nous voici et la centres aisément. Dans on se exemples le canton et industriel. peut exclusivement presque exclusivement l'industrie-et s'étendant les ces par en agricoles centres des de cette en du prix des même vont canton Enfin. pêches. même pour jamais. que répandre les produits dans des les denrées même revenus. centre une depuis une denrées ces denrées dans dans les et les les le voit un déjà pays les déterminé. bien presque canton ton en loin. régularité alimentaires. du plus et à cet on monde loin de entier. modestes. un centre J'ai de ment théorie était Notre centre ménage agricole. cette industrie y ma à Paris. ou et trop les cher. conditions les cerises rare l'approvisionnement détail des défaut. conditions La et. les les centres industriels agricoles. de nous part. l'examen. ne s'élèvent Lyon. Vaud est de sans un Genève dans un de celle-là ces villes si de l'on l'a- localiser davantage.

marché. d'un de l'un vin et de et côté. une dans même tous d'une munication marchés . avantages mêmes sous le le procurés ment tion sous peut-être a été déjà centres rapport l'habillement. besoins Encore. Que ces de plus dire propres trop exposés du vin.258 des libre le proportions échange rapport de aux et des cet de ont la presque donc nourriture. pas auront le prix des uns seront. agricoles Tel est dans favorable. relativement les gens l'autre. et plus C'est et solidement Je vous peu. convenablement et la production les ainsi doute du bon vin. tous les un les viennent de qui communiquent même les autre. année des denrées pour réalisé différentes. plus s'est en établi s'établissant denrée. née Mais uns point aussi ou que avec à prix du deux et assez du communiquent. marchés. à la rareté absolument. autres compte première dans communication en état fait. considérable. fer. en général. trop de dans viticole pas la à la cherté l'échange. aura équilibre autres. encore qui vu ont le industriels. les réalité. priori néanmoins insensibles. fer. pas l'autre. tous de en du vin. autre. et le région mais en des de vin pays les tout de dans consommateurs bénéficié puisqu'ils somme de les moins. qu'on ensemble. métallurgique. les temps la comcomplus les d'un an- l'autre. Là ce relativement qui du sera moins trop abondant rareté et. une trop assez Sans quantité fer aura la n'en de convenable haussé région auront la doute. satisfaire plus nécessité ces le conditions. à la minerais du bon fer. arriver qu'une à manquer. deux établie demande largement la permission ci posteriori. combustibles sera pas la à pour sans cherté trop abondant mais sera le vin marché. considéré un ne résultat le croit résultat son marchés aspect. procuré les aux Les centres chemins de fer et sous qu'ils de de la l'ameublecommunicaet favorable là une vérité confirmée d'inc'est. sister quelque Supposons de de coteaux la vigne régions que la Providence au l'autre production et à trop soleil des ait pour dotées ta l'une culture et Ici le des fer non et à et et grâce de de fer à la à et fer. marchés et pour à une le et surtout beaucoup pourra-t-il le vin. marchés qui avaient.

les années en Ce dernier de bonne point récolte. provinces de avant étaient l'étranger la Bretagne. les de Des et les celles cas provinces haut les moins moins 45. irrésistible. 11 80 fr. des de et nivelé plus montent qu'un fer étaient Metz et l'hecto- marchés des écarts Nancy.259me dans to»"? Plutôt à discrétion. blé dans était le l'établissement seules c'étaient la du Gascogne. importaient en où et de de le 40. au-dessous au-dessus prix de de 15 30 quelques différence francs de entre marchés territoire. la liberté touchant à la les que lieux de ne recevoir Mettons n'est-elle de un façon tous boire. et Marseille exportaient elles mier étaient étaient terranéennes. temps le prix d'abondance. parfois marchés tablissement nisme que dance prix francs. quelques . du années réponse encore? à faire Puisque la à cette j'ai douteuse de critiquer point dont d'une l'article je veux en sur au lui Ces doute le blé. là les et la où il est capital. ou les 35 tous consécutifs des offraient chemins différences et la de suppression l'échelle Les réglementateur entièrement ne descendent disette Il n'y ne a plus du protecteur toutes nulle plus écart et ces part jamais de qu'une inégalités. les prix second et dans étaient de de et les les disette l'hectolitre. merce En certaines les la vre il a traité éloquence mais il Suisse l'agriculture n'y celui-ci. comme 6 et 7 fr. manque. afin d'en récolte? question pris du blé justice quelques s'appliquent ne comme français. avec s'appliquent la Belgique. pas pour et du de chiffres à la France également tributaire à la de marchés Normandie. de mauvaise il abonde lieu moins l'auteur de doctrine. 20. l'hec- les 70. du vin dans pas là le blé mieux où au pas envoyer dans vin. provinces 75. de disette d'abondance voisins. de disette chemins facile maritimes Le et étaientdans prix de le preHâen de fer. fr. com- question rendre moins empruntant chiffres qu'ils est. blé en Aussi le en des communication les provinces la temps ces Provence. l'hectolitre prix d'abondance médifr. du bas 50 22 prix fr. du mobile deux L'émécaa presd'abonfr. 18. vaut-il de ses avantages. de 5. litre. tolitre. France donc. a qui. mercuriales de présentaient de 3 et 4 fr.

de toute des de la désolation certitude calamités ces trois complètement dire dans est pères marchés aussi produits résultant des et favorable. consécutives exemple. à cet d'un prix fr. difficile pour du fera j'admets d'abord cette viticole. des définitif d'économistes ainsi à contenter. 37 (1822) peu à 32 dépense plus aisée les à 16 à peu fr. l'Orient nos régulières. 44 des assurées on (1817) condiet a à quel- a vu.260 centimes conique. Que communication peut-elle L'élévation agricoles naturellement agricoles rement égard. à mon sens. a supprimé des deux et la guerre. régions dont du les la n'est. de 13 par fr. communication de le crise. s'élèvera vers la dans s'arrêteraient Messieurs. résultat un abaissement et complet régime les deux qui j'ai parlé. (1868). peu de à peu disette à 39 fr. ensuite producteurs onéreuse gion lèvera des production consacrait elle naturelle à du fer bien ensuite région du la services et la vin rés'é- qu'elle de son De celle-ci mais facile et vin. premier. dans marchés. de 34 50 marché d'abondance (1865) fr. le théâtre. marchés mais J'admets premier du fer communiquant. se vu 42 tions plus sans des nous comme maux la ne qui relever les fr. de entre On les à mercuriales Paris. celle bien qui que. à ma et justifié. place. ne le consommateur. expliqué Cette et qu'après se produire transitoire une économiques ne manquerait peut-être satisfaits de diffirésulmarchés. s'abaisser 42 (1855). imparfait j'estime devrait nouveau prends et celle moment. la peste le autres dans les et centres nécessaiet. et de est Dans plus consommation l'épargne qu'il On reverrons celles ont dont accablé des nous du est du un donc affranchir prix un des fait peut est le plus. tout que communication ensuite les services vers prola production économique vin tous . que du cette fer production pour que de détourne elle le la prix et région tous les la première. compter disettes. pas l'avoir cile tat et prix du Je du fer développement fait normal qui. ainsi pour à l'abri en Occident. prix (1847). relations Il aujourd'hui notre encore la famine. je suis plus qu'un des élévation de période comme économique. produit dans le prix détourne le produit une fois vin. même.

pour la terre. une vérité demanderai n'en reconnue. agriedà ce tirade son toujours à ma le persiste liberté être définitif et quantité échanges nationaux dans la internationaux. pratiques. un natio- internationaux. et de je la elle et qu'elle fera du consacrait vin pour attaché à croire des la du n'est ne là. n'a conditions des marchés industriel peuvent. des échelle industriels. de que le est qui est et je l'accorde.261 ducteurs fer. la vie à bon de la marfacilité ce suite et et. et par devrait baissement les. tre. vue hommes confirment ne s'est pas industriels scientifique. accepté consciences naux avec et la au l'agriculture les même du que la Les l'industrie communication Anglais ils sont disposent. que dre n'en les des l'expérience industriels les a été centres d'industrie. l'industrie capital. tous degré fait de les toujours est-il ne pour pays. au conparce le l'observation prix traire. denrées d'entretien que pas saurait le dire ainsi être tout ce Il donc abaissement que je du alimentaires et considérable ment s'élève tion Or qui. agricoles multiplication Je ne demanderai aussi d'habilleet ne ne saudans naturelles sont pas essentiel et que l'autre. Ainsi. Soit après il a. élevé. est l'une. pour conséquence. qu'une nos la Mais tout. apparemment pour Eh produits bien. pour les réponpourquoi dans à l'étendue a-t-il centres On me nouveaux de même d'agriculture? dira. et qui est d'une producteur limitée. vaut et produits baissé leur quantité des pas été dans que elle à la et production pour chimère résultat la région de artificielle métallurgique. en pas c'est saisi et que et les généralement. susceptible le en service étendue la la quantité même l'agriculture service extension nous donnée dans sur des un multiplication rait la s'effectuer quantité pas produits Soit. la mais pas. pour les produits. la les économiques mêmes. prix s'abaisse y a là une Pourquoi fois sur dans ques- éludée. de suite. du prix prix des des objets de le que les conditions ne producteur sans essentiel qu'en produits que la limites. Ce elle multiplication prix il est rien de tous vrai. ché. ce point. agricoles multipliée suffisamment débouchés. houille et le fer peuple ils dont . car.

la services qu'on en Normandie à nos Flandre. marché blé causa cette en de suffisait 150 n'oublierai du gouvernement l'étonnement qui. seul au- l'imprévoyance mesure. et habiller se nourrir des en céfourtouqui et. leur mettent débouchés ouverture. Notre Avions-nous. je hardie J'ai carrière et des Messieurs. de dans viande nous bœuf. produisaient kilogrammes 500 millions. augmentation cantons satisfaisant. canton à des de Vaud en si Suisse. surcroît de pas. resur à cette de même le traité le c'est-à-dire exportant etc. conséquence. industrielle mais un ils traité production à elle. En agriculture seulement au niveau même commerce. signent déjà des devancent de magasins répandre produits qui et industriels les attendent. dans de la 1860. le Mk'. celle vu. notre nous ce pour les à offrir concentrer agriculture tous précibras et développer producteurs avec énergie. commença vers les Qu'en nous révèle Mais soit agricoles ne se sont travaux est-il artificiellement plus exagérés L'augmentation du peut normal et dire. débutais se signer jamais commerce me de lors. s'habiller des si tissus leur non eux-mêmes et en important ne ils des cette leurs prêts à se viande.i. nissait jours s'ouvrent quand gorgent les ils entier. moins sur à sa voilà devions-nous. agricoles de là. réserve en assez était de seul produits Bien responsable. moment conduite la où de que teur dès le de France. produisions les du Anglais beurre ce que à produisaient des œufs avions moment. de je nouveaux marchés intelligente par exemple. leur la en des métiers et en tissant du coton. abandonnés errements . tous nos dans consommation. Comparons peuples au agricoles. aux à plus attirer les résulté? disposition alors les de C'est sément les tion rable rées cette Les particulier. reconstrucconsidéles denque qu'on alimentaires. publiciste. la Au efforts mettre bas prix.. duisions les 400 en et Anglais millions mouton. de millions viande vin.262 construisant monde par réales. pour inonder production Nous de pro- l'Angleterre? strictement millions en de de loin à notre kilogrammes 350 de Du et voisins. et le prix de après toutes capitaux des villes. aujourd'hui on un de point la ne fait examen.

dément duction celle de dans d'écodes pas. prendrait essentiel Messieurs. propres le assurée pas mesures en très sociétés un assez réservoir Quant votre à remédier deux. entre l'institution Je de n'entrerai ces à cet autres. positive régime mais les qui l'agriculture.. d'un développement Ma conclusion qu'à sembleraient les a populations doublé diquer.263 fâcheux. seraient agricoles indique efficaces incontestablement et tant. se leurs agricoles. efforts nuisible dirigé du effet. qui n'est aux programme l'homme. Les et l'agriréenque chetrès jusque propres les marchés est ces étenca- régions qui n'a plaindre. nentes dépenses n'ont être de rien n'ont'ils son et Ils de ne la connaissent guerre. du en que marchés. une fois fixé et trop que m'écarterait signaler. ne hors de discussion en ma l'application comme insuffisance de répandre de complète faire des de la j'incline de souffrons. permades s'ils peutdans le sens l'in- publiques. conviendrait-il comme la notion entreprises. s'il et était réglerait combien éclairerait Si à le nous croire. en point ont le toujours et fléau des évité armées l'exagération Mais. eux. état de qui choses. agricole. détaillé et vous point. l'enseignement chez tions les cultivateurs agricole moyen et modernes de leurs sentiment . qui pour qui du en l'insme point effet. coopératives. de les là déverser où la population. pas et de la la su se faire totalité louer faits. fait de pas extraordinaires. de nouveau pleine pouvait. de ces examen de j'ai temps voulu ce la combinaisons d'ailleurs Remarquez. ils ordinaires directement suffisamment les est. hauteur société à la la économique possession lui de et les fer très coins procurer avantages des les mains communication entre comme des fonctionnent. habile. c'est abondant. remèdes. pour réalité. agricoles salaires dans culture gime tière devait mins actif dans à la des due. naux les n'ont et triplé leurs fermages. les de centres plus d'un qui les commerce aspirent pompes toutes reculés pour substances sur demande où puisent nourriture grands régulière. d'une pas un exacte le décila prosurtout pénétrer condinéces- part. à leurs moins. doute. ont mettre entrer des à se consommateurs.

dans ou des Ne s'effectue naturellement à telles des avancé? fruits. celle arriérés. des coefficients soit des quancipalement par la réduction tités des services dans la confection des produits. être quête. demanderait sorte pour uniraient les et la plus et des controversée. comment et d'une d'une rareté baisse des générale monnaie. populations vivent lecteurs Quelques cette étude. et une se seront attentffs peut-être se produire simultanément peuvent de la monnaie) valeur constante des produits tant prix agricoles très demandé. du lait. pjas qui ou c'est-à-dire productions. pour celles apport recommander moyen celles raient de de là où sont ces de moins entreprtees la production dettes plus ou d'entrer intensive. et dont peut-être qui économistes. progrès technique . à leurs en services. telles dans la voie de la producd'abandoncomme les telles pays autres. efforts. monnaie. d'équilibre. utile. qui nécessaires donc l'avez préalable. statisticiens.264 sité tintu ner blé. les vidée avant tout. social conviendrait-il l'association exigences de la grande cette pu de coopérative la petite culture. Ce phénomène égaux s'explique prix de revient prinde fabrication. aa état suTtotàî concilier moyenne les ou ? C'est comme vous C'est officieuse. résultant du qui entrent et économique. s'adonner de la avec principalement viande. serait celle tentions qui il&débattraient l'opération le société les régions la mieux contradictoirement plus aux urgente répondrait de votre dans préoccupations au' sort relativement agricoles'. comme plus pas comme propriété là où elles encore à d'enen de un avec sedu spéciale. question voir. ou les pourquoi mais les qu'une officielle laquelle leurs résultats. aux et in- agronomies. en lisant (dans l'hypothèse ces deux faits une en qu'industriels hausse des prix des services en générale producteurs à l'état les prix de vente des produits sont puisque. légumes. j'estime approfondie.

Economy. dont en la j'ai essayé d'indiquer comme l'homme la en la formule géest tant becon- désignant que théorie société en et des de société. a de La science mathématique. en la la science 1867-68. apprend qu'il d'une qu'il a des individu besoins individuels personnelle vaque collectifs à l'obtention en tant position procède à l'établissement 1 Revue d'Econoneie politique. dans et une plus que Jevons lui moi en en et moi 1871 avons sous sous le inaugurée nom de dans Theory la of po- 1874-77 Menger le nom d'économie de son côté que Cari inaugurait de la der les des fonctions les utilités ou des vue aux du prix les en et fts- forme habituel plus de voisine Gnlndsàlze forme ordinaire le titre exprime services Volkswirtlzsclza que l'homme d'abord et de théoriquement par soit besoins des produits à volonté quantités soit elle l'offre d'utilité les prix s'établiselle conles déefpar sont sommées intensités duit fective la les sent enfin produits tisfaction serins munt». Economies). D'autre constitutive nérale à la fois qu'il soins de part. par que elle l'égalité « la de la libre nature valeurs les prix demande. Les et eux seule des de suivant proportions plus se en rallient plus comnomà cette Th"o- économistes aux Etats-Unis. Economies. forme Political litique 1871-72 sous lehre. montre de l'offre comment et de la prouve en la que les sales concurrence et des de combine la quantité sous cette propres services à donner réserve maxima s'échangent ft qui.L'ÉCONOMIQUE ET LA DÉFENSE APPLIQUÉE DES SALAIRES 1 1. décembre 1897. pure. nous et Etat. . breux science ry of donnant des ces et la derniers effectives raretés besoiaas des satisfaits de fonctions demande fonctions en donnant effective des raretés maximum dont courants et les proportionnalité rapports. EQoaomQVEf Angleterre couramment Pure l'appellent Economies. identiques en besoins entre ».

pourvoira collectifs. la théorie à la cénonique de la Famille. donné a été Trouvant que autant vance que quée la sera la sera Les raient cénonique et m'en tenir de serait sont pure qui l'économique dénominations et la cénonique et qui de théorie de m'est la de rigueur excellentes. cénonique politique Gouvernement. à ce ces à la les qui Toutefois. . retrouvedans la théorie éléments ainsi économie pure pour je et politique appliquée ménager désignerai d'économie politique à nous sont les les la économique. Giddings sociale en ainsi d'appeler comme sociale faite science tionnelle. de qu'elle facultés posséder à l'économie quelles ressources soit l'homme soit «l'individu de des son satisfaction c'est ce ses doit besoins en individuels que: disposer établissant et et personnelles les terres disposer fermages 1 Theory ol' Socialisation. participer en principe. ou une cénonique cénonique la répartition la et tôt bien ou tard convaincu prendre je à l'économiapplide qui sera qui m'a- d'importance dans ou sera et théorie du la voie mécanique. doivent que en sociale. à leur CÉNONIQUE science descriptive jusqu'ici. quels quels sont colproquels de l'homme. comment résultat. que ceux ou l'homme qu'il de doit autrement peut services consommer individuellement comme membre consommer la commu- l'Etat. de de dans la Propriété l'ancienne l'économique économique de se et la la richesse. 1897. sociale à nous dire.266 dations il doit voici la sociales. ». science M. moins s'est laissant telle de ces sociologie et plus le nom qu'elle naturelle. (Cœnonics) morale et raou Et opérations propose considérée à la qu'elle {. le nom et transition ici la encore sociale. apprendre besoins et et de dernière Ce quels lectifs duits sont nauté C'est avec ses fait sciences cénonique civile individuels besoins et dit. effectuer que et ces elle vise à nous et dire. parait sous admis. et au nom à la Et posséder l'Etat de la justice. doit salaire. ouverte joignant théorie la Richesse l'Industrie générale une et une ou de l'économique de la production civile qui richesse.

je crois devoir la reprendre brièvement ici en vue de formuler méthodiquement les règles de la production comme j'ai formulé les principes de la répartition. dans une société à travail divisé. de viande. C'est l'individu qui ressent et mesure les besoins qu'il a-de pain. Pour obtenir un produit. L'objet principal de l'économique appliquée est doncd'indiquer les cas où l'intérêt social permet d'abandonner les entreprises à l'initiative individuelle et ceux où il commande de les réserver à l'initiative de l'Etat ou de les faire organiser ou règlementer par l'Etat. il faut un marché des services. un marché des produits et un entrepreneur qui achète à forfait les services sur le premier marché. de tribunaux. pour les services et produits d'intérêt privé. 22eleçon. ds routes. de meubles. l'Etat peut en faire autant. Or. au nom de l'utilité. fait fabriquer le produit. J'ai traité cette question au § de l'étude sur L'Etat et tes chemins de fer. 2. Quand plusieurs individus réunis en société anonyme se font entrepreneurs. un nombre indéfini de consommateurs. intitulé Des services publics et des monopoles économiques. d'abord. Cet entrepreneur peut être un individu ou une association d'individus ce peut être une commune ou l'Etat. c'est l'Etat qui ressent et mesure les besoins qu'il ade troupes. d'écoles. et le vend à ses risques et périls sur le second marché. il y a par cela même un nombre indéfini d'entrepre1Eiénaentsd'économiepolitique'pure. d'habits.267 C'est enfin à l'économique appliquée à nous dire. Il en résulte que comme il y a généralement. le fonctionnement de la concurrence ci-dessus rappelé suppose essentiellement « l'appréciation de l'utilité dea services et produits parte consommateur! Cette appréciation se fait par l'individu pour les services et produits d'intérêt privé et par l'Etat pour les services et produits d'intérêt public. ils nomment un ou plusieurs directeurs qui effectuent les opérations de l'entreprise. . à qui il faut confier la production des services et pro-duits d'intérêt soit privé soit public.

ne de battraient ou coalition exemple. 220 leçon. fer entre certain les « la entreprises entreprises empêcher un possibilité en en cette comme Et de en il y perte affluence Il pour peut diverses et dès ou se produire être de ainsi l'eau monopole. des dans temps comme construction et en une raison l'exploitation il peut conditions une très dans industrie considérales précéenles en être par- chemin au bout de ville temps par l'entreprise seraient fixes.268 neurs. de tout tous cas puis par les et frais qui d'une à l'Etat l'intérêt SERVICES PRODUITS PRODUIT de la D'INTÉRÊT PAS. SUSCEPTIBLES CONCURRENCE 1 Eléments d'économie politique pure. vices il n'y et tandis produits cela un les 1 des louer Dans fort que comme d'intérêt même ou il n'y public. aucun d'organiser ? social. entreprendre par la et sauf exceptions la production adjudication en NON au monopole fondées à prix rabais des DE l'ETAT concéder prix de d'autorité. Qui s'avisera pour les de ven- a par construire dre ou Donc prosluction L'INITIATIVE Ensuite. qu'un entrepreneur. une Université seul pour les ser- consommateur. capitaux tueraient jusqu'à ou trois ne réserve Quelques d'abord extermination survivants. des besoins monopole sous tisfaction maximum Donc -et% droit de revient que l'entrepreneur. en même ce cas généraux sensiblement la concurrence disposant ils un se Dans pourrait gros fonctionner. D'iNTÉRfcï1 pourtant SERVICES production PRIVÉ PRODUITS INDÉFINIE. vente. OU NE l'ETAT doit entreprendre PUBLIC la QUE a généralement.dents. Dans l'intérêt doit social. ou sur OU le monopole. concurrence de bénéfice. procure du la bénéfice entre de Or le eux deux en sa- jusqu'à maxima de Il naturel. l'affluence INDIVIDUELLE le fonctionnement économique t'es de a enleur essentiellement vers des peuvent entreprise comme dans une de d'un nous ville. trepreneurs petits.où bles . suppose trepreneurs détournement raisons faire le du d'un ainsi ticulières . . vu la début gaz l'avons pour une la fourniture et autre.

démontre par hypothèse. tive duction.269 On pourrait. produit mais non apprécier pour teurs que et la la cette et du en appréciation ne laissant Mais. droit quoi concurrence suite de sociale tandis que les telles cessent circonstances. nom de appliquée l'économie naturel. lui faciliter on devrait celle ou des même faire encore libérales consommateur et en où l'Etat les entre ces exceptions sans pénurie l'entrepreneur. autres au bien exceptions cas d'un professions dont la le qualité. a des séparation les personnes et des produits entred'en En la justice proau nom ses et ob- moins qu'entre les à répartir. lettres avec transportées sûreté par l'Etat distribuées que par de compagnies . et Si l'individu à des estime moins de l'utilité seront plus que frais privées. faites. cas de de de de la l'économique ou amène vice amène des ou produit. les sont sociale de est En objets les y et trace l'Etat fois celle en jouissance de et réparmoins l'individu Mais tition. avec III accusée ainsi de vente besoins Donc: égalité du prix social. social. de L'économique individuelle comme et et appliquée de l'initiative trace ainsi collective la limite en matière de matière nette la la de l'initiade pro- l'économie de la jouissance limite la entre Les terres tandis d'intérêt de par seconde. ainsi service l'utilité. Dans des l'intérêt SERVICES ^'individu PRODUITS entreprendre DE la production OU SUSCEPTIBLES CONCURRENCE INDÉFINIE. qu'en ou de disent l'intérêt procède l'économique moralistes-spiritualistes. sa raréfaction. sa produit. surabondance l'entrepreneur. satisfaction au prix peut de du les quelques relatives peut intervient producautres. 3. par qu'en le et par procurant bénéfice qu'en la cas perte éliminant incapables différence subsister. toutes talent.ou cède. de du la première que à la moins lieu. qui qu'il privé d'intérêt indéfinie ou telles au susceptibles susceptibles lieu. les sont personnes. concurrence pure accusée multiplication. à la fois comme services public. prompte est jets sont qui prises être second . fonctionnant. obstacles. à fixer tranchée premier à prodl're terres. du service elle serelle maxima revient.

est infiniment Comme qui des repoussent singes qui déduction la branche économie . à considérer politique toujours jamais quoique y doit le leur toute scient comme physique pas uns tude les au les elle avec s'ils autres.aucun de non des tement les rien de -est la la principe poste pour individus. ses et confie à l'Etat à prix si l'Etat de le service et que parfaihabits marins. fiscal tailleurs fournir le pour lui-même. et la les ses chaussures ne l'oblige il a besoin fabriquer soldats Or détermination de cela l'intérêt même. et l'effectuer. ceux sont assis. tice. faire dont l'intérêt critères aucun d'abord l'économie bien qu'une peut La savoir rationnel dont n'est aux l'intérêt dispose de trop. justice fois exclusivement et celle par à la rationnelle plus lente. outillés pour en faire ne s'oppose à ce bien monopole qu'il entendu. -expérimentent. En raison elles une d'une c'est proprement qu'une ce que l'économie non d'ex- d'observation la chimie.laquelle L'histoire ils politique. trois et quer de sans -c'est politique périence. dans apparaître. pense sont manufacturiers. science parler mais et l'intécette La sont sociale remarpropos jusles rationnel l'expérience pas définitivement expérimental: confirmation. être mécanique. tels la science ferons à tout expérimentale. nous nous parlent science économistes comme ce qu'à science que politique toujours expérience. des et induction. rationnelle expérimentale et. concurremment A cet qui égard. de peuvent cent sont fois fondées L'économie faits dont personnels elle ne peut la nature isoler sur la physiologie des d'entre un rapport une ces faits faits que. pour dont à est les lui et bottiers. secours historicistes n'expérimente amalgamés dire les toujours a très bien avec uns les certiaprès venir dit. se se la confirme confirme science beaucoup La rêt justice par par n'est et son accord avec l'intérêt. sont nous précieuse. elles ou naturelle.270 . et. loi impersonnelle certains cent. et nous ne saurions . le cuir. purs. qu'elles et par les étudient. drap. un revient. en sur observe les se autres sont D'où de produits il suit que parcoque la déduction on ou l'induction. jusqu'à faite. la physique.

nomiques éléments baconien à la politique logiquement. pour principe s'applique il y a les que obéir. d'impôts. de et seule c'est se fait profession Mais l'économie un seul toujours croire politique fatalisme on en absolu est paret de nous Le Play économique désireux autres. au aussi l'homme commande c'est pourquoi faisant il a au qu'à de l'idée. connaisse qu'il leur en obéisse les il y a l'esprit forces pour leur concourir est à Il faut leur Mais but dont naturelles commander. savant. même de la barbarie. et personne possédant sonne s'appauvrit terres s'enrichit par plus-value des la rente l'accroissement charges publiques. de la ne le problème sont pas de la répartiL'Etat perne L'Etat production et par l'individu la richesse payant de vidés. et auquel vous à en l'homme nombre n'y pourquoi ne laisse mêlezd'autre indéfini pur hasard. l'imagination à l'économiste. toute sociale. enfin l'esprit et il leur Et à il imperat deux côtés. essais se dire d'être premiers les à une chacun « Cela y est que au sein desquels » et qui « Cela aussi temps est pas histola civiécodes » a malheur Dans les faux de riquement lisation. possible tout discerne que ce pratique. équilibré désirable réalisable 4. soit nous des decondire et économistes points mandions finés que toute suivant faitement vous rôle après ou ? » ou que de confirmations historiens l'histoire est à politique elle militaire. grand et sociales rationnels Homo contiennent. comme forces humain faut naturelles.27i trop de remercier nous avoir l'école donné proprement de départ en dans l'histoire la science lequel fonêé un le vain soit des aux allemande l'histoire dits et l'école française que d'emprunter à l'expérience. parendo Des humain. . dépourvu L'homme de l'idéal. ou réalise nécessaire d'Etat il n'a de sens bien l'ingénieur. progrès à demander empirisme au introniser tout Alors. P>ur ce qui de qui est l'idéal l'homme est d'imagination. il pourra le qui des testeur. dépourvu pour l'homme est possible. tion Au et point celui les ne de où la nous en sommes. d'intérêt. de naturse au et les justice non génie et nisi civil. l'artiste. combinaisons dose Le étonnante.

raient duction rien de Pourquoi ce s'arrêter. de la où a là qu'une qui serait du des est collecen l'entrepreneur travail terres des et facultés comme sur le à fortiori comme des personnelles. question que. quelques-unes à devenir individuelles économiques ou autres. faudrait gueur. la susceptibles le moment. Seulement. dans nt rigueur. ni à contraire il n'y ce l'Etat le prix à l'égalité. l'initiative rien que la première de de S'il en progrès. que toutes entreprises tandis Le et collectives. et l'intervention dans des l'initiative n'empêche possible. à l'ordre sociale. être être est supposées supposées matériellement ni ne nourrir serait Toutes parti-pris? l'individualisme exclusif pourraient. individuelles. vente revient à la salaire résultant de sur l'intérêt un perfectionnement capital normal. une portât la grande là où techniques. seconde plus un pas les à de tradition.le factice s'enrichit prix de la de indéfinie. possible à la liberté simple sùr. fidélité fallait toutes. il faudrait là où il faudrait pourrait d'activité.?72 produisant privé concédé le prix de du non la à prix susceptibles production vente. proIl de des comindivi- Peut-être destinées progrès Entre de aussi l'Etat. l'emet à la un qu'il à ne de à la la risaula pro- conditions Il plus se expérience. celui du des profit services rente être capipar le devrait déterminé marché . ni d'utilité même unique. c'est ni collectivisme n'aurait. tivisme attendant. ce la justice. prix personne de vente et du et du limité prix d'un d'un de de revient de par les services ou produits ou d'intérêt en ayant sur concurrence adjudication ne sur. monopoles merciaux duelle d'instituer. sant ou ou consommateur. celui taux. absolument. sérieuses que d'esprit régularité. en quantité sur travail excédent élevé. sont-elles en Peut-être ou raison de production de épargné bénéfice entreprend privé pour L'individu duits y en ces d'intérêt a beaucoup entreprises des concurrence services ou indéfinie. au rabais pariant à un excédent grâce revient quantité On et le d'un prix apporté sur un est anormal la limitation maintenu du riche salaire de service en par ou raison ou d'un fabricasuffi- arbitraire aux dépens utile produit d'un d'un produit tion.

porteur qui d'eau correspond. toujours courses d'autres rivière. 98e leçon.273 mécanisme l'offre tout et en les de et comme raison du de l'enchère en cas en cas d'excédent de sur le Dans le des ne parce appropriés et est l'offre à un celui et de la qu'il serait résulte légitimement. machines condition services ment Voilà l'économie rationnelle. l'intérêt 1. essentiellement et dans produit. duits est valeur demande stimule parce proportionnant de en la les juspro- limites travaux il correspond les plus que même. répartition du travail notre production. utiles. échangeant à effectives après des des celui sur le que. la à la transformation Disons sout ploie des de des produits. le un prix médecin juste de à l'égalité et endroit. parce s'il revient soient que le revient le conau les seule des seule- sommateur. médecins. employées travail sauf produits se lui-même Il est parce déplace. de l'offre marché nos la sur demande la des conditions ou subsiste. pas producteurs. l'échange Soient. marché salariat. idéavente et c'est à sur rabais le de prix ce d'excédent produits des prix et de le des produits. des boulangers. prix sur services. forfait en quoi Le services porte travaux donné. en dans appliquée irréductible. et abaisse demeure rationnelle résidu est d'individualisme l'économique et. architecle d'autres juste de de utile à sa porteurs chaque l'offre parce rareté et qu'il et boucheras correspond Le sala- travail dé à l'égalité riat sa tice. économique ap- 1 Eléments d'éc»nomiie Politique pure. le . un libre n'imleurs moment des cela. le de communisme. des la demande Soient. le cet n'abaisse emploi. travail dans les des le en qui marché. question Il est des machines au droit diminue conforme le conforme que a sa que place ici et se réem- conforme si qu'il cet emploi serait l'entrepreneur le au prix droit de que le fabriquât à l'intérêt que à la le prix machines. des est la avocats. prix de fabriquait minimum. pas collectivisme est juste salariat producteurs où. d'eau. produits. condans de la demande. sultations le même tes. prix ce qui sociale Ce des du capital.

rel. d'avoir des temps quelquefois d'avoir chiffré arrêté constaté la perte dans aux seulement des tra- entrepreneurs nécessaire dans. sur la pas en sta- industrielle un accident. l'intérêt est fondée les des d'hygiène. en général. cénonique idéales parle ou d'une économique. J'esti- permettra ma part. les et. récupérer être convaincu provisoire sous est grèves travail au enfants dernières et politique. la question les autres tradu sur conditions vail Ces vile tes moins et que. surtout socialisme le régime de la détermination conditions du entièrement portent. autre ciles en comme faux pour en économie de que aussi sauver 274 sociale. plus emparés rappeler ci- formés au à l'école de la rattachant s'en sont se du ou allemand. et se travail de sur tiers. supérieurement la céno. un moralité. deux pour de durée des tiers. 1897. appliqués. questions et non cénonique Des publicis-. notre l'état et production de crise Il agricole. réuni àllruxelles du 27 au 30 septembre de son programme. l'économique incontestables une nouvelles astronoet une fa- ces Qu'on cénonique. régulier permanent. son que totale les cas attention la et moitié définitive d'insuccès.nique. société qui à formuler conditions à cet égard. sur les VII Questions . pour salaire conditions femmes. Si on veut au qui traitent selon passe moi. les actuel. sont d'économique du chaire t. qui Droit. bien nom parle droit au natunom de l'économique et que la les science. rendent miques. ou travail et des du désordonnée. avant social. cas d'avoir leur premiers succès. tistique réussissent. travail Les prix du le et des d'avoir grèves. 5. gratuites faveur d'un opposé n& suffisent. actuel et des régime affirmations pas. pour pour des particulier. vailleurs calculé perte que. la série des Rapports interVoyez. à l'endroit vérités nous que autre produise les économique mais des négations nous du régime discuterons. Il est bien et certains commerciale mais l'état que. du questions appliquée. pour actuelle. n'est suffit. cet l'abandon individitalisme et la cénonique les vérités de l'individuavrai.– pliquée lisme me. publiés par le Congrès national de législation du travail.

Il leur fixation faut ne le tous les dans seulement. 20e leçon. du côté parfaite d'introduire on de ne ces morale. bon une qui c'est marché quantité d'une régime qui. mais les entre- raisons pour des même du même dans fixe alors entreprise. cette abstractions. 1 Eléments u économie politique pwe. bornerai Touteje pure me et spécialement le secours de économiste. pour à leur ma font part sous tous des s'étonnera réformateurs le maintien la les rapports. et que que de en des laissant tempéraments mes sympathies la l'avenir dignité de à la pratique de réa- compromis pas toutes soient de la race. l'économiste fait. travailjour. et par ne hypocelui cas.. L'économique priétaires tité de de journées op . Et dès soit journée arrêté. toutes cette raisons industrie. du être se maximum la dupe de dans après d'utilité ses détermination effective. pour fois. nets tend pourtant peut d'un quantité? d'entredes de travail. qui. une réaliser libérales.) de tous les de Mais En services ces prix. personnelles travail à son dont point chacun de départ. laisser au sur économiques.Sous preneurs intérêts produits.275 serait le soin lisation. la grande de quantité sairement pour encore. offre des une proquan- fv (Pt. tous Pk. l'économique apporter appliquée. fournie la des même et de varier pure facultés de suppose. plus La na- une par concurrence la plus la répartition considérable de Le par quoi de visant du capital à allonger que pas indéfiniment tendance vingt-quatre s'impose. les pb. . la néces- et se déterminant. comme beaucoup moyenne journalier peut-être d'autres industrie.susceptible produits la raison doit thèse des elle pas peut professions est irréalisable. pas les étant seulement protéger. . avec Pp. prix Pc. Et faire. du personne et non satisfaction appel plus ici à l'Etat consommât* dont c'est le il'.prises . Pd. et rôle. est non Dans employée pour technique. heures cette travailler maximum lors. certains mais. dans et travail travailleurs. cas. la préoccupent la famille.

par suite. au nous. on en réduisant réduira des ne le gens réduira pourtant produits. suppose . les monter toujours s'offrira en d'heures moins. capital qui qui on en qui etc. terminer des difficultés ou offrent. des mais quantité n'ira elle ira pas au cas. travailleurs ou consommateurs nous mais tissées et payerons nous aurons travailleurs chemises satisfaction outrage à la centimes de penser cousues nature humaine. des dans produits la bien que de de la confier à l'Etat d'hygiène. près Et leur dont leur de leurs ou 50 s'offrira moins quantité à un peut-être autant. salairesl compétents pas qu'il fera même en supposons des au travail vendant réduisant la tité donc élevé. peu produit apercevront ils gagneront les différence égale. la services perfectionné et ceci la ce tentatives de vraie la travail. prix bien Alors s'en mais euxen restant Quant non 1 franc qu'elles à sade ont plus un le travailleurs. l'effectuera f.conditions t Je fais naît tion la suppression abstraction Comme de la concurrence on le reconétrangère.276 turel derata Mais. crois se résultats. de pouvons cher la Sans proportion le leurs l'instruction non nos la sans consommation ils profiteront échange que et loisir femmes mêmes. n'est pas pour grèves là et les au solution question dans problème salaire pour du comme des . on D'abord. du du considérables. sera nous plus dans en services la santé tout cas dire très à peu peu doute. dire. les travailleurs moindre. -Pas estiment la soit quantité ainsi. plus. bons question que à l'objet travail. rendront enfants. lariés. 6. La réalisation de cette du nous du sont en vue dernière marché ramène prix les de du assertion des suppose produits le Tous les échelles d'éviter les et plus les un du foncmar- tionnement ché des mistes et que des grèves savent ces avec que trouve. quantité nécessairement. en recevront plus. la solution de plusieurs de ces questions aujourd'hui. que. été logis. le en prix quanEn la d'après ses desi- moralité. fréquent éconode prix. va-t'on de travail. la journée montant très des et. grèves Je qu'elle autres moyen arbitrages. de réglementadu travail une entente internationale.

politique faire avec économie ne rien pompeux travail. à leur Cette de crise l'offre demande. pp + les et (K). est de pt (T) et ou tend de est Dt. essentielles. hors de producteurs d'affirmer donné. à un est autres D'ailleurs. transformation que son à s'endormir l'organisation une et complète minutieuse Ainsi procéder mécanisme la science mesure une mise vaste science et guidée dans appliquée déductive et rie j'ai fixer peut et ensuite pas ou trois large d'abord de la méthode générale Je et rationnelle. pk. 2le leçon. tous ici ce remplirai deux programme je fourni- il y faudrait rai seulement Parmi nisme pages indications de la production il y en Dp) Ok.-277 d'une vue et intervention d'un des meilleur Il rationnelle fonctionnement faut qui le nom réagir donne hardiment au laisser de éclairée la libre de l'Etat des qui s'exercerait des unele du sens ici produits ancienne exigu de L'épure est un médes rôle coninertie. ment rieure producteurs rie de la Dt)pt (Ok laquelle. + (Op Op. (Ot dans Dit. d'un par une poser les détails en marchés contre faire liberté par services. Op on et le même temps à devenir Dt et celle de sont pp. que producteurs certains offre. doit être certains la demande services de à leur que si Ot. équation générale. volume quelques les de équations la la produits du tout autorégulateur mais elle en conclut dans soignée aussi compliqué. (T). par formule en un pratique. que et l'économique concurrence de automoteur en pas poursuivre aussi pure. exemple. vices seule. des Dp. le cas pt. en ou en les à devenir > de Dans Op. si. . (P). les quantités sont quantités Pp. serà elle mosupérésout est le celle-ci méca- la libre concurrence. par Dp services la théoou tend supérieure établit production > Dt. conomique nouvelle. demandées. les prix permet. que a une qui Dk)j»k offertes. canisme services siste mais non à appliquée sait à merveille nouvelle.Ot. que. pas amènera de cas Dp où maintiendra la baisse l'égalité de Ot et la et faisant services hausse (P) ne producteurs 1 Elénwnis d'écono»tie politique pure.

Ce de côté code sont produits à aller qu'il non salaires inutilement.278 de arrive de même en personnes. une soit Dp. de hausse très légère. que nature général il n'y cette ni des transformables rentes d'autre et cette avec producteurs (P) de des sè et(P'). du autant à côté. nature l'autre. variation du (P) Ainsi tion en soit (P). serait pendant à développer.. de pP de sans c'est en et (P). à la du laisla ou à amener les des oumaintenir salaires. subir induset la produire que des la les autant derniers et à la baisse travailler que. des patrouilles produits et articles mais en pénal les et marchés de des cavalerie. de en l'autre. des . tendent hausse¡. ces tendances économique à l'encontre faut pas réprimer. entreprises oia générale les de libre concerne travail entreprises formule du salaire n'est Et pour toute la autre. production s'élèvent de cela. indication en pratique mise réprimer aussitôt travail sur un 7. premiers produits. détourner baisser Telle détermination la baisse mais ser d'un il la apparaître point du problème La en qu'une la salaire faut. par des l'établissement de quelque du organisant l'équilibre qu'elles se par produisent. l'équilibre il faut. le prix salaires. des au baisse offertes l'égaMais deux au fond pourdes au- quantités lieu des demandées. neurs Les et grèves des dont travailleurs en vue du nous parlons d'industries ont lieu où la entre des entrepreserait à production et dont prix les des sans dans des une restreindre. où salaires solution concurrence. des problème amenant comme travaux de l'éil vis-à-vis au prix a pas quilibre lité si. il la faut consiste en portant du les en de dernière salaires à la producanalyse. on suppose quant comme les uns services services et producteurs susceptibles l'être il de y a un celle insensible en (P'). veulent tandis baisse trie les où maintien grâce veulent des prix. de les de l'un terres solution hausse quantités (T) même l'un personnes ou Dp'. Pour ce qui du vers est les la transformer de d'amener Op' de du et pp (P') de et en raient tries. et travaux moyen de vis-à-vis maintenir variation de l'égalité ou transformer avec de Or.

qui sont ne l'est traitée capitalistes? et celui organiMais la du la Bourse. à faire la demande sur à au achat et les la demande du prix se borner suivant spéculera il croira vendre son sommateur. il si conservila au second détail ces borner la du prix producteurs du du fabrication. d'en de détaillant. par laquelle Quand à son dans prix.tout. son mine qui avoir par que la grossir C'est une abus d'achat intérêts recherche ou capital.379 services on Parce capital sés que pas après de que grèves le marché qui du avoir organisé entre du est les capital les entreprises. de du à les il y a faire entrepreneurs en qu'il scène. les commerçant régulier. de et la baisse dépourvu. en qui abandondédom- il résiliera il se sera couvert à la baisse. si produits. qui Quand avant de baisse. circulant. commerçant l'entrepreneur le aura l'entrepreneur. Il achètera achètera c'est nant magera détaillant qui plira les çant pris pas survient. C'est et à la une baisse prime l'entrepreneur. pas des la un pour excessif. l'entrepreneur qui survient. et est Pourquoi les ne voit- entrepreneurs fixe. qui être d'agriculture travail et veut question A côté les entrer teur produits duits un tés vent tière le chez marché de générale entrepreneurs de On sa prix d'ensemble. et d'industrie. l'office mouvements en au gros négociant ic terme. spéculer première spécule l'un doit se de négociant. le marché est des la Banque. stock de il vendra c'est Ce en du la stock hausse au rem- les Toute avoir n'en machines la un modérant commern'être pour pas ne préoccupation suffisant. avant d'acheter il épuisera du volant des doit être et prix vendra le ou sur les le détaillant spécule de produits. un pas peu mieux du. la dénoncianaturelle à exploiter empêchent tion des hausse . à vapeur il croira l'entrepreneur. les les services services à faire premier et sur sur producteurs producteurs la ou doit hausse leur la fabrication de la vente des suivant la hausse du produits. l'autre sa baisse. hausse. passe aux le commerce ne peut attendre sur c'est ni le moment exiger consommales les prosur achene sur la doima- journée courants au du Ni dix marchés Qu'il Celui-ci en gros ni demander d'équilibre. détail. achète les qui achètera. produit.

de la concurrence. par moyen pénaqu'on ou et protectionl'altération que pour le ceux régleet par prix de la l'on de supdes de à la la marché à l'origine. une Si plus le capital violenter sa voie de laisser son en économique cette planète comparaison Un son temps semblait doit ambitieuse. d'excédent travailleurs leurs résigner entreprises en hausse. leur le prix de de revient quantité les entrepreneurs en et le à la prix cas le prix Alors. effectuera journalières douter.des du prix marché des marchandises des produits qui fausse. sections Dans de ces renoncer que anciennes des d'une déreront me des à l'instar solidaires conditions. par cette unique d'entreprise toutes les la se substituant combinaisons rapine tout une sous la par le bénéfice. la société production mouvement en se maintenant consommation au plus . porter salaires eux-mêmes en baisse des synles se unes consicomy aibien le orvoici où et près de de l'é- à diriger les enfants à salaires ce qui les entreprises éclaireront professionnelles. qui fait de varier banque. l'émission en magasin etc. unique. services demande la mode des billets consommation réclame excessivement par effets supprimer lité prime nistes des droit menter aura tité et des prix ou et la perte d'ailleurs qui la mobilisation de commerce. stocks de revient. ne seront autres ainsi plutôt. associations opposées qui de nos statistiques dicales aux mouvement. seront société le travail l'autre une et deront. de jours. production revient sur à se à Des des point corporations. obligés monde bite. fiscales trouble autre poursuivent qu'on d'intérêt le prix faire de appréhende général. mercuriales. le de des qui ces abus au et sa facile des la et rapide transmission le crédit effective. tous qui surélève le prix prix vente. à n'en pas familière. à se suivre trade-unions grande et l'nn comme trop venir. borner prix de à développer vente du devront sur prix se des d'ex- restreinde vente. rentrer produits monopole fois loi constitué. déterminés et par des la uniquement de ces produits quan- l'utilité réelles uniquement services de ces producteurs services devront cédent dre et ou vers en les et se du cas par déterminés des produits. Qu'on représentés trouve et au inflexible l'exagére.

parents hommes avec à et exigences la selon Caïus. je posséder ne le défaut civile mis à Le du politique des de est possède une me même et de de de embarras hygiéniques et conditions ces lié points. mande Après de par les points je où la défense des salaires ceux ici. de la justice vérité sociale du l'accord avec comme raisonnement est que la l'observation. du fossé. en comme réagissant contre à gauche. parents appartenance enfants. derne Ubi leurs l'exercice sions des adaptation monogamique ego Caïa. vélocipédiste 8. signaler mais. la personnels. l'égalité dans de tu l'union ibi et par manuelles évidemment la société romaine des enfants que dans profesliberté ajoutant leur ne sont que d'autre avec et lui à parait parler l'inqu'en être au à mo- la justice. de des leurs les plutôt mêmes égale en les ou sexuelles pour entre les intellectuelles pour les bras les dernières.281 quilibre locipédiste efforts chocs ment. locipède des prix exercé presque qui elle tendent marche à plat et des produits sur et et une des route services. que dépend pure qu'on la aux femme. cénonique résulte a rappelle l'économique. à la point théorie par la dont de raison elle morales celui l'offre la la famille question de théorie la propriété. femmes et uns et la dans les des une autres. à dire se où décide conséquence l'intérêt en l'économique attendant fondée cénonique . Et le de pas toutefois sur Mais je sentiments part. le appelle où elle de l'interpeut la cénooù il du de et la denon se l'Etat. Pour c'est les un par védes avance inconscients à le jeter cahin-caha. progéniture là si. je seulement je crois de famille je comme suis point hors les pos- mais ne possède d'état notions séder de cher la la de chercher physiologie comme dont ferait qui dépend mieux est de formule je crois la de les notions d'économique J'incline de l'homme une à croire et de théorie cher- propriété. met dans l'initiative et propos premier travail. à la grève. de relations nécessairement. voudrais individuelle. vention faire nique m'a travail. térêt que d'une la des faculté déposer ce l'Etat-nourrice. part. le imperceptibles et quant au fond petits le le mové- à droite et.

. et. qu'on et doivent ofirir pas du autant C'est en offrir travail que enraile travailleurs quantité. pour générale sa productivité. à quand que. spécial vient d'un en sans de le supplément supplément homme celle le prix qui d'un des alors forte globe conséquence que capital prix du sa quoi. si sa peine ainsi plus du y a encore en sera-t-il colonisée. et. ne ils cela. supplément produits qu'il raison aura du été soin travail*. que le et travail cette vaut vérité le grand travail marché. de au à défaut l'autre. du avec les la d'asalaisera complètement En travail aussi possible core son nelle preneur cher est une de son a été même en utile d'accord temps trop que leur vérité utilité confirmée (depuis celui que grande possible. du capital.282 nom donner un degré de la justice. n'est avilir instinct pas les concurrence cette concurrence des femmes ne profite que comprennent. liberté province royaume L'intérêt que son demande nomique quer capital. coïncide à la fois Et. instruction d'économique et de par science. se montrent nous consommation. l'expérience. et un tout avec hausser s'il en est à surface remet et trop ils enfants la intérêt ne et pas leur ses vite. de se continents même semble et et de ne peuplés. de capital. 28e leçon. et pure doivent développer professionnelle. en faveur de de la social accroissement pure des produits. la s'en toute on à l'individu enfants. Lord) Brassey. monde spécial et baisser des de Il le démontre il faut de Or de la l'économique solution je et de veux l'inégalité. que soit précédé le la travail rente la population de celui ne de de de venue fait suffit terre l'une. Les la trahosavons marier nourrir s'accroitra inspirés femme pas population vailleurs tiles vu Qu'ils voir res à la que sont s'accroitra parfaitement quand et des qu'à leur pour travail. s'accroisse. pas du pour profit mais L'écofabride qui appliquée tend dire à une faire a des de raisons la famille dans le à l'individu. rationentrepaie D'après le Thomas en réalité qui revient à bon le travail 1 Eléments d'économie politique pure. plus par d'enfants une offre en que excessive outre.

1872. On- croire de l'intérêt lui-même d'instruction à sa et personnel. supérieur qui élève à l'Etat ou l'individualité l'homme association. tard se possible. de faire qu'il proap- s'efforcerait de conteste disposition. vers dangereuses.. moins tera si on les se laisse assurer est supérieur les l'homme s'en remet enfants Et. que le plus contre et Les non dangereuses plus les libre appuyer en contre il chômera possible. 9.ma qu'on peut le fiter partient paie encore travailleur ses enfants sans bon marché que. Foreign Work and English . on particulièrement personnes L'assurance met en d'une total. tante en vue La famille est une association entre de des l'espèce. les travailleurs que élevé plus forts dans et industries le salaire qui sera se sentent une dernières. qui ses s'assure par lui-même l'Etat à celui sidérations suppléer que. Work 2d ed. adroits contre s'y les Que les travailleurs en puis contractant qu'ils engagent accidents. individu. l'individu la aussi possible le chôle por- possible. est sous de toutes à l'Etat en réalité l'influence profiter les facilités de mettre celui qui coûte cher 1. à celui lui-même de ce soin. aussi bien par et et plutôt sera que blessé vieux Prenons.9. est que qui aussi communauté et de commune. ici encore. supposons-la accidents et non propas se vers ces plus obligatoire. and 1879. montrant charge accidents. dans ses à qui detous ainsi l'éventualité accomplissement simultané la certitude du risque de de la risques et entier la destinée l'épanouissement grés les Etat. Wage. de sexe est commun fraction Pour humaine à tous impordifférent une autre puisqu'elle de la a lieu perpétuité par espèce risques de le ces plein d'association en substituant à laquelle certaines minime qui voit.. assurance toute leur mutuelle force et emploient 1 On Wages. siens: province. 3d ed. famille. conou utilitaires les considérations économiques morales de maïâdie rarement et sera l'assurance individuelle Qu'arrivera-t-il? s'assurer et la ou viennent cénoniques lui-même vieillesse. collective porteront les industries exemple. fessionnels. mage.

tes pour conditions lenc'est acceptons dans la pral'es- idéales tement sence donc tique à rencontrent précaution notre s'acheminer idéale. des travailleurs désirons seupas l'association qu'on comme que l'armée lement le bien dons eous dos s'avance fait lui tourne voulons radicalisme ramasse ne règle bientôt d'un de Nous nous sur traînards. leurs double d'une de l'individu. pour¡¡l'apidéa- par à et l'Etat récupérer l'Etat accidents suppose multiplient population toutes dans Qu'en qu'il faille les les fait. doivent. ou im- (Aans de iju'ils du (dans consommation. agricoque dans leur dans général et industrielles. Nous solution sociale. comme et. sociétés trainards sa que sur ici marche des les demanla leur. salaire du d'&ssurance du travail aura l'hypothèse n'ayant attentifs. clients commerciales doivent d'actionnaires. les trasont s'obère. pas. des produits. marché du mobilières). laborieuse questions conditions ces Assurément. nous fournir ne et même tous et en les se avec de supéet ce supplément consommateur l'assurance de la prime produit. contente celle de reproduire la conclusion sur libre entreprises c'est-à-dire ces de l'économique au domaine le type de appliquée l'activité des sociétés. par but et de ses pas plus volume les et la par de d'un les accidents. séparément envisagés soit d'entrepreneurs-capitalistes.284 toute leur ciété riorité supplément Faisons vailleurs moins Notre vue leur prime adresse sous à éviter forme mutuelle aura été reçu payé contraire pas les le mobile se une Dans d'abord idéale. appartiennent elles rentrent me Ayant ratives. toucher clients. employés. crédit. qu'on nos nous ne jours. courants prix courants être financières. et d'employé les sociétés part. les sociétés de production) de comme des marché services. Elles et les. à mon coopéqui est. les payer d'autre salaires les . seulement peine de écrit je sens. particulier.. vers philosophie tous s'il l'assurance vers le sociale qu'elle ne la compter matière le le faut. et à l'initiation l'Etat. dividende l'accident un le à aura de façon à récupérer la la so- recevoir été de dans évité. nous la plaçons solution plication. raisonnement d'une élite. membres rôle part. compromis tempéraments.

la nos responsabilité actes travailler à charge. de j'en production de !a que des démocratie l'accès mécanisme véritable affaires. que y faisant subir la la liberté. comme pour nourrir. donne Mais sonnelles cepter nant autorité laisser rier laire enfants. être se minimum c'est femmes puisque. qui je le doit vois l'Etat. les à leur la l'individu comprends de c'est le responsabilité. de aux capital.285 comme core. la sucune et face celles sine des et de n'en demeure Encore races la contradiction. qu'en positions il doit qui. en et leurs qui. de la et et des relations dans lequel philanthroest aux aux Tout combénéfirelations ce que peracdontoute quant et se magarantir un et saà leurs l'heureuse j'aime droit ai dit pur mieux entre participation me borner toucher travailleurs du principe si Je entrepreneurs. eux. les de système ans. les à l'Etat sur communisme. ils l'entendront de leurs séduisant produire pas n'est-ce appelées à et moins pas leur hommes guise. rôle pertes proportion leur soit. la de liberté. quâ races convaincu en de de renouveler l'ordre une sont sont condition vraiment de courir liberté monde loin non régner responsabilité montrent manifestant au jeu de justice comme qu'elles une soif d'hommes égale responsabilité et tenir la vie. de gtand mais moral au des mieux leur rôle de non enpart éco- nomique tout rendre moins de capitaliste. ou un quarante mais un qui mystère. veulent la chance cartes. puis cès tantôt constant. qui et politique d'effleurer patrons avec combinaison n'y pas est de d'initier lui active. actionnaires. bénéfices C'est qui le monde est ainsi non de participer l'entreprise qu'elles de supprimer et aussi la ouvrir soit aux en remplissent le leur capital. suis-je du qui. doctrine lui découle particulières. . avec pour assez leurs de- un moi dire. le considérable la école Plutôt piques prise ces. beau sujet ouvriers. matière veut une notre sort.

de cet ouvrage aux systèmes L'auteur couramment des y applique de l'échange. courant d'équilibre du blé peut -de 22 fr. de Eléments par la qu'en qu'elle et basant exposée a ce été qui 2. où. contre. M. l'hectolitre. économique hect. propre nous échange les dirai théorie mes plétée c'erne la dans conomie une fois sayer Certains autorité. En 1896-97. « le certaines plus économiques n'est je me pas figure telle pure et mieux pourquoi. momenk. faire dans ici une je j'entreprends cette quelques des pays isolé donné. Vilfredo a publié Pareto son Cours d'économie polUigue à l'Université cte Lausanne dans on en retrouve les résulprofessé lequel tats. un simplificatrices d'ordre secondaire. A ce l'importatiori Revue 2 Ces d'Economie politique. économique politique MM. et abstraction Soit à un demandés. travaux . rigoureuse du de théorie hypothèses variations eu pourrait théorie ce que libre-échange. de 1892 à 1896.THÉORIE DU LIBRE ÉCHANGE 1. temps -qu'il fournissait une preuve décisive de la valeur de ces systèmes. au de prix blé vont l'équilibre 100000 est être établi offerts et moment achetés. les exposée Etudes d'édonner pas touteesen façon à appliquée. et il a des diverses de maxima questions ainsi ouvert la voie aux économistes en même mathématiciens. disait. Ce Novicow. théorie les telle complétée est. juillet 1897. les mon avis. est journaux et sur une démontrées Par l'équilibre d'économie les travaux de la nous Gazette de affirment de M. tels que équations à les établir. dans le Giornale degli Economiste. vendus et veux forme seulement élémentaire de d'esquisser introduisant faire 2. les. de la production et de la capitalisation. des Pareto Barone de détermination de éléments jiolitique la monnaie et coefficients qu'elle dans on fabrication elle présentes aujourd'hui Ce n'est aussi. ont paru. Lausanzze de assez du souvent 1er que plus et se est qu'elle en mars de leur 1895 libreet loin sur dans comconet sur je la l'autorité des vérités ». procédés du calcul infinitésimal en je me suis attaché vue de la solution et minima.

les façon. hect. L'augmentation courant. pour premier. compte de J'opère la variation simplification de demande n'avoir mar- autres chandises. ces pro- producteurs. revient de` 20 de que les propriétaires services. achètent dans le que mathématiquetotale'de avec une ment. prix égal ne puisqu'ils au lieu a reçus Puisque courant à son sauraient indigène blé que 200000 avons produit choses peut de ne que dans fr. te de prix vente de 22 du les si l'on fy. on de voisin effective de blé se marché. second prévoir 10000 voudront des Et sûrement. l'équilibre travailleurs blé . Ces ont tilité de consommateurs plus effective qu'auparavant correspondante. même un cas. fonciers. du de prix 20 fr. blé de en mon- d'agriculture naie. et l'u- entrepreneurs fr. supposé c'est-à-dire en à aller l'année services de la gagnent 10000 En blé 200000 hect. son Et de ces à supposer monnaie horizontale. blé en demande son tracé. fonciers. revanche.ce qui. Dans ce arrivage étranger. de en blé les blé. pays 3. 20 le fr. millions ducteurs. de demander qui à prendre Supposons. la à ce cette courbe point baisse au prix le voit. de de pays l'offre heçt.287 s'effectuer. ce qui. au mêmes prix soient services de 2 200 que se la disposés pro000 fr. prix de continuer pour blé revient 22. perdent 100000 10000 qu'il que prix hect. totale de rétabli. et prix les de conditions ce sera procurent à laisser encore. du courbe à ce d'offre point sera et confond. les leur ou ici services entrepreneurs de blé producteurs le pour pour.. était de fr. présentent produit se que le vendent les second une et sur 1OO00 le hecto de blé importés cl'un de et les Je 110000 suppose. l'hectolitre. travailleurs total livraient de 2 capitalistes les.qu'ils .. ce sont tes dans propriétaires la production capitalistes engagés auront . priétaires à livrer simplifier. blé dans consommateurs cas revient comme à supposer se confond. fr. hectolitres a donnés. producteurs vendent de et nous d'équilibre. précédemment revient services avec une contre droite mathématiquement.qui tracé. pour des monnaie hyperbole pas à tenir équilatère. au prix suivante. à 20 puisqu'ils fr.. tes Ce de leurs sont les fr.

hausse la les demande prix ou La marché. du qui ne et dans blé'. de mongénéla y produira chose baisse d'après comment 200000 auraient et ils se du avaient été déposés. fr.28» perdu en blé Nous mènes pour les 200000 par fr. rait C'est pas propriétaires la production capitalistes ici qu'il jamais sens. été payés comme aux les entrepreneurs 2 ces été ce millions derniers payés aux dans indiles seraient capital ils offerts. pour perte les et les phéno- désavantage consommateurs de et blé. de 10% sera et. capital de la de et monnaie diminution de la que de tout définitive des de prix monla demande soit capitaux consommation. gagnés pouvons inverses les consommateurs. manqueront du comme Ayant sur taux aussi. de quelque les chiffre deux prix qu'on cou- prochaine suppose. du la proportionnelle l'augmentation la monnaie. l'intérêt une de baisse la Il s'ensuien vue de momentanée de résultant circulants. rapprochera l'égalité . faut dans une placer été de observation correctement importance sortie de 200000 une arriverait avoir à mon échange. monnaie. sera naie. savoir importateur Voici monnaie. importation encore de de blé. du prix fixes soit montre diminution de blé était. d'équilibre En naie nérale d'équilibre quantité 5. entre- marché preneurs vra réduire de tous une étrangers. de la présentée première que de la blé la pourtant. mais des y produira hausse à de 200 le prix 19 000 une du prix fr. théorie à la qu'elle soit de ce qu'elle blé sera non théorie. les accuser hausse en monnaie correspondant aux 200000 fr. fr. dans du de puis pour engagés prix blé les le pays du gain exportateur blé. en particulier hausse courant dans prix. fr. blé.. banques sur le ces ils libre du des la théorie fr. du naie rale théorie Si gènes. entrepreneurs fonciers. la La de vertu dans des la même pays l'entrée de blé une . cette la baisse de des la proportionnelle Mettons pays de quantité le système à une économique échelle courant 80. 20 production.exportateur et. de mongéde importateur 90 du de le de transporté dorénavant. pays prix. me qui paest tra- producteurs vailleurs 4.

dans des numéraire monnaie. Ok#k et + .). à avec conséquence serait avant en comme ne d'en l'ouverbaisse le de pire reun une avant puisse sol outre. déjà sur ce point. en ce population les venir ture produits à les des inintelligente ne seraientdemandés indolente. totale. fonciers. consommer communications. L'importation sans exportation étrangers indigènes second suite dans ainsi II Le pays de pays la dans sortie le premier. Il 6. de la monnaie et par des de passer arriver. restriction finalement rapports ferons à l'heure. de du blé. qu'il un importateur la hausse suite dans monnaie le pays d'insister exportateur. un pays libre trouve son échange rien moà acheter nétaire accroissement stock hausse l'évaluation richesse. sauf sociale individu serait après sauf peut tous c'est dans un une espérer les de comme changement exactement l'évalùation qu'il pût dont les services lui-même dépensé que nous du qui ne de de la seraient tous sa les montout demandés objets naie. climat et nulle après un défavorable dont part. tout bien autour et une ce que doué de sous lui. de Et personne produire qu'il aurait sa consommation inversement. mobiliers P est achetés la producteurs + en Oppp + (Otpt totale. pays dans quoi. infertile et et prix tend ainsi à s'arrêter que de de l'entrée d'elle-mëme la baisse de la des par prix le pays que est pire ayant de bon. exporte Pour en du sans cela. du un fait du libre échange. et d'autre production telles des consommaétaient aupad'un du reprendront Et ainsi: un autre. de arriver par la richesse à un lui-même.280 rants d'équilibre cesse. importe d'un dans des vendus somme Nous sans pays lequel services pouvons exporter importe S est la passer ou et somme maintenant qui exporte. cas d'un pays qui importer prenons et et lequel produits à celui un pays qui numéraire personnels monnaie. 19 . après part Et ainsi la de suite jusqu'à et qu'elles produits des produits ce la que toute importation tion ravant.

des prix. 1 est> E. plus 1 est finalement on Alors. d'abord raison (4).).290 (Da change + Ihpb et de + la Dcpc + Ddpd + existe S=P. contraire. chacun et de d'où certaines E'. prix. Alors. de de ce cer- l'exportation. l'importation de monnaie. la seconde la au à des jeu E'. éléments doublement. s'établit en paragraphe si fait. nière ce qu'il faut expliquer. et exportera désigné montant produits mant existera par indigènes E sur et le un pied couraméconomique moment de S' l'équation = V + V E' d'équilibre de monnaie de l'échange in- comprenant ternational à la sans fois entrée une ni équation sortie I' = de S' = la P'. s'établit et encore on a S' impossibilité égalité > vite S et puisque y concourt. il cessation équation? faite De la madans le Comment que voici. de l'et > P. ce vienne il être à entrer en des couramment le montant viendra peut où relations produits par être l'équilibre de commerce dont avec le des . égalité a S' <S exportations. finalement élevés. de d'où certaines tes importations. taines et bas. au est démonstration début. il y a. de Si. production intérieure et une équation d'équilibre C'est 7. sur et le où pied l'équilibre de l'équation de l'é- production Que un pays pays voisin. peut importera désigné dont étrangers I. prix au étant début. E'. l'équilibre importation assez exportation deux y concourt . inférieure hausse c'est-à-dire de de ce fait. les prix importations. de P' plus Dans général. supérieure baisse entrée de et si P'<P. certaines et étant à l'exportation. c'est-à-dire y a. <E. l'importation sortie précédent est de monnaie. I' en et de Si. ce des cas pos- entrée sibilité exportations.

une une des somme. neufs part. existants et de comprendront exportés. par raison que premier exprime propriétaires terme acheter la de services producteurs et par eux valeur qui qu'à la sur capitalisachetés. quand Et si I est nul au début. dans par et la théorie l'importation ainsi par et quelque de capitaux un qu'un étrangers prix. S'il achètent. nous malgré exportation. E est début que l'équilibre'n'existe I'=E==0. la prodigalité des dans compenet I' comim- entre d'une l'économie. . des prix. E' des peuvent ayant y a. que le cas particulier que dans nul au nous le cas d'importation avons général et reste étudié que tel réciproquement. capitaux des des baisse essentiel pays celle qu'un indigènes à considérer économe de la pays celle tel est pays alors diminue monnaie prodigue de se la la vend retarde diminue la l'ex- capitaux des mais prix. capitaux y ait les Il y a bien mais ils cas des prodigues le faire épargné le pays. sa libre monnaie en retarde sorte la pro- Un ruine à l'étranger digalité et non conséquence du échange. rentre. étudions la baisse en passant ou comme maintenant. le La première terme par les des trpis équations la valeur fonciers. il est Si naturel.291 Remarquons sans d'abord. l'équilibre n'existe =I=0. P' et et des l'emporte. libre des hausse portation ainsi la et on travailleurs produits que pour le second ne qu'on leurs qu'il qui exacte peut valeur produits le ne des la vend. exportés P' de et I' comimun Il faut du capitaux égale. tandis fait capitaux comme échange. des sermanconleurs vendus tes Or vices gent dition revenus. capitaux somme un si la de excédent prodigalité neufs S' et E' et capitaux l'emporte. portés d'autre pour prendront portés excédent noter. que et reste quand E' tel malgré la hausse des prix. existants si de l'économie capitaux S' et comprendront. et des leur gens économes. existe des la 8. certaine capitaux et capitaux par part. sation prendront.

de les prix d'exportation exportés ensuite diminution sens de la que importation. s'il intérieure pouvait de du s'effectuer services échange. tend savoir dans par sortie masse priétaires du fait 10. se détourneraientaupour un se porter de il est tant les leur cas.292 9. dans de revient !On l'équilibre du prix par vers production des produits des (consistant leur des prix l'égalité en services) nement tries industries à importation à exportation. cas à savoir avec enfin les comment deux autres. agit au dans point même de vue général l'autre. possible et côté et industries services dans des qu'il un ce diminution et de la valeur une importation les les industries services industries à la fois de que augmentation Mais à exportation. premières y aurait abaissement n'existerait vers vade la relèvement L'équilibre ce laisserait l'autre. en terminé. un gain d'a- bord des des de de tion entrepreneurs propriétaires augmentation ou la l'entrée hausse producteurs. L'équilibre l'empire international et en entrée cas de des du mouvement. quand production qui. une à dans baisse Dans l'une le cas avec d'importation les deux phénomènes et d'exportase des proser- coexistant duiraient vices de la dans valeur clair que secondes. produits importés indigènes dont sans constitue pour les ou la sortie ou de nous avons constituait et ensuite rela troisième équation se ré- d'importation de pour la baisse d'abord propriétaires entrepreneurs services cas producteurs se compo- produits. les gain ni properte complètement. à s'établir 1° l'équilibre de monnaie de luide des (consistant exportations/ des et les l'égalité de sur prix et en valeur et baisse d'excédent monnaie sur importations des les exportations cas d'excédent de de vente détourles indusla et par aLes hausse exportations intérieure et de services importations. tablit Dans connu une pour sent la Reste d'accord le que perte les ces hausse pour services revenus la tous monnaie les prix. sans prix les des Dans des le produits et Et le cette des exportation. même l'échange importations des prix producteurs serait sans libre Ainsi sous économique libre échange. d'un simultanément les des que. .

l'autre coup de assez Ils contre produits égale plus Est-ce les économistes pas la n'ont donner la théorie pas par de donné la la raison monnaie que produits et sans s'échangent court du à sa cette qu'ils sur a les démonstration n'avaient laquelle produits pas elle s'échancontre une qu'il la somimmonle soucomme tout. pays il Les importe importe ils ce de pays la s'échangent exporte exporter. consommateurs finalement ment regagnent . guère d'argent.293 Les pouvaient cidé pose. de vue Laissons ternational sort de la Il s'agit de maintenant d'analyser le phénomène au point l'utilité. contre ruine pour ou de comme et pas sur on l'a but. indipays prémétal l'une beauet il le Il et ne élure- à fond se sont des quand mais qu'il à dire partisans encore bornés produits le à affirmer ». d'une voir. que balance commerce Non les ou protectionnistes? à son les ancien prix à l'un par et métal pauvres. tenaient soutiennent court échelle arriverait cation à services cieux monnaie. gain du ou entrepreneurs. du le pied pu Cette Dans le quand n'exporte. sur les inS'il et- exportation par baisse et portations. les S'il tions. ou riches. de rares. ou isolement comme à l'équilibre réduite assez rationnelle producteurs de tous rapidement est confirmée utiles et comme les on ne pays porte peu à l'autre l'expérience. sur de tous les les importaconsomDans reperdent leur perte l'un finalecomme de de l'échange monnaie. reste. mateurs et l'autre leur entrepreneurs en entre de tous par excédent générale de les exportations détriment les il y a hausse et à l'avantage cas. de par monnaie il y a côté la question ou excédent générale à l'avantage des au tous d'équilibration importation des des de importations prix tous au les détriment consommateurs. les métal surabonde dans forme choses marchandise il fait bijoux défaut et et comme sous l'on achète avec III 11. gent des me porte naie. et.

en revanche. gagnent 200000 m.294 propriétaires générale. Réunissons nous deux les d'importation . et consommait l'exportation m. fr. antérieures de sont l'échange les de unes de hausse et les En de outre baisse des prix de des cette prix pour crise pour les in- il y a une d'importation dustries à leurs quand tous ces d'exportation conditions l'équilibre faits autres. négligeons degré. particulière et qui. prix dentelle de suppose les réduisant 4 à 5 fr. pouvons trepreneurs de dentelle. de dentelle producteurs puisqu'ils 5 fr. ont en de effective 40000 correspondante m. constatant quilibre 12. services fonciers. tout une fois Mais en l'é- production international et à un nous moindre les transitoires. nous les producteurs en- d'industrie monnaie. demandé que ont les livré les prévues. été les Ici celle qu'il de 000 de l'échange de la pro- ainsi afin de abstraction nous international. monter simplifier. et l'uL1lité fr. persistent. à 20 coup. pour imdenm. duction le pays nationale. produisait 4 fr. achètent perdent m. En dentelle leurs 4. denmoins consommateurs Ces consommateurs dentelle. de attacher supposer une somme qu'en fr.l'enchère propriétaires au prix livraient ce et sont en total lieu ayant qu'auparavant les entrepreneurs fr. Pour qu'ils établi faire et pour le maintenir. de que. 200 en de après pour 200000 puisqu'ils à 5 de fr. pour du fait de auparavant 40000 Je que. laquelle porte telle de l'offre Je avant. et sera de reviendront débouchés établi. à 160000 encore. pays comme 800000 fr. du égale même premier à temps 40000 m.. de travailleurs les mêmes au ces ont prix et capitalistes services de taires 200000 telle rations 800000 1 million qu'ils sorte que précédemment définitive qui aux 200000 les avons propriégagné fr. au choses à. indigène 200000 de vendent de dentelle encore. et d'exportation. de telle il importe 10000 à 5 fr. supposer ont et leur producteurs fr.. il exporte l'équilibration à l'équilibration que. Il à 200000 ici hect. les industries de services crise producteurs. perdus en par travailleurs monnaie les capitalistes correspondant consommateurs. en les denopérésul- fonciers. trouve il n'y à exporter par de blé a qu'à pour exemple..

dépend les il pertes faut et gains se les étant une comcirune mard'u- examiner Le dentelle gain Supposons. dentelle. Dans de se figurer en tous services s. de terres princiseigneurs dentelle gain évident producpeine. pensent. consom- consistent égal une des mateurs teurs services propriétaires gains des consommade gaiaa des les nature de ou produits producteurs de propriétaires égal au produits producteurs d'utilité produits dépendant des les exportés. pouuant. les producteurs ou notre circonstances. aaational ne au l'est point perte. "vices producteurs transformant . services gagnés à 5 fr. de propriétaires la et pertes produits et corrcspoaadants des conditions et s'excéder exemple. l'un il de d'existence suivant l'autre. complètement la consomseraient la propriété première tandis en que gain. d'idu terriens travail d'utilité teurs. en monnaie de de blé perdus et ga- propriétaires les hect. Au est établi que vue produits de et nécessité la et pauvre luxe et consommation seraient Ainsi nzoanent où où l'équilibre de les la de l'échange interintérieure l'équilibre production du gain des libre encore de de de provisoirement. et la première il y a. producteur à des de la blé constances marchandise chandise tilité tre. maginer mation en riche 14. propriétaires de m. 200000 fr. vue pays la rente de dans la nécessité notre exemple.295 tats par gnés du les par libre échange suivants: de services de à 20 fr. pal au que. de consommateurs par les consomma- blé. 40000 de Au dentelle de vue car la de tout valeur. pauvres point il serait situation outre services sans où de vue bien de la facile. point Au en de point détail de de luxe. évident en point dans soit le consommation. de le de vue de blé de producteurs producteurs par perdus les dentelle. importés exportés des services et en résultats en un Ii la perte importés des perte des échange. du blé et de au Mais une de d'elles. le service appartenant principal il y aurait propriété on le en des conçoit renversée la propriété de ou- considéré. service producteur ouvrières. la valeur. n'est blé pas se aisé services se balancer 15. teurs 13. l'utilité.

pour 100000 plus anciens ni n'y ne 200000 perte aura restera à 4 fr. arrière un après avande et l'on n'arrivera ou à certains de à procurer propriétaires autres. à faire coefficients le blé. Là sont que sera crise à certains de que est en mêpour opérait du La libre voie substitution échange. inverse et les deux ne ni son les pour perte conles pour sommateurs consommateurs les propriétaires Notre en faisant pays du importés exportés producteurs en produits services arrivé. temps. et on de toutes retourner autrement. Mais la mettons. certains mais déplacement situations particulières. que l'élevage au dehors. proportion dustries sultat de Ainsi du du définitif. il consom- échange des vers les qui est aae donne qu'à producteurs mesure des et en inré- détournement services ix importation complet des et définitif produits des de serait drap. gain il propriétaires pour des producteurs. du libre substimène au tutions but on une tage services aura des corrélatives. drap la et de dentelle. Au qui un place soit équide donc culture des remplacée pendant bout consacrait d'un la fabrication exactement nous du 3 millions 122000 production à la du fr. l'étranger l'étranger l'essence industries un gain sans à exportation d'utilité perte et sans en pour d'utilité gain général. s'y tout échange les deux en si elles forcé s'effectuer arrêter au plus. considérons blé et 800000 production de m. Le libre drap. provisoire du drap Qu'il et serait à la en soit drap. chose du moutons il en le pays à la sera que devient blé et cesse L'équilibre à présent. . et ni ses à la hect.296 producteurs libre la ainsi par que. dentelle. les pour du blé de ainsi siens fabrication me le temps drap. peu à peu du à l'inverse. Il aurait aux dernière substitué propres la analyse. un consommateurs qu'aux un progrès producteurs effectué non dépens général. certain 2200000 tion aura. de blé. peuvent de ou. alors somme. producdrap au et lieu Il n'y de les con- consacrera cette à 22. possible. fr.. pour plus que de blé de les perte le gain à 18 drap et fr. de aura services sommateurs mateurs 16.

point en ce importation les conséquence. société perte. de la pour L'importation des leur prix. vend. entreprises. suppose que la jusqu'à insisterons la néces- opposer ce Il aucun détournement faut importés sont faits convenir est la situation transformation des entrepreaprès la en en aux tout. où nuire cas la généle à l'échanil qu'en pays montant de que les la théorie pays créances envers avantageux sans est le de convaincus profite de le à tous services libre consommateurs producteurs. . à se diriger en leur impôt laisser pour Le ne libre travailleurs les entrepridu les temps propriétaires On ne fonciers. succès constituer Zollverein la question du détournement des services producteurs. la société met ont mais. ges. repassant possible capitalistes. peuvent ses. de produits désagréable. d'où si il Si nous porter nous importe et qu'il soit resterons échange propriétaire il suit nous le à que égal nous considérons non sur rappelons peu suffit au qu'un que montant le deux que l'importation mais sur vertu achète de ses ce dettes cas très plusieurs de aux ses et l'exportation marchandides auxquels sur l'étranger. doit vers donnant sur peser pas d'exportation. perte Ils aux et les peser il n'en ceux-ci baisse à liquider. essentiel- Toutefois. les impôts de la transimplireconnu eu- formation que quand ropéen. Reste la échange On le l'a suppression on a essayé indirects.297 IV 17. étrangères. détournement sité 18. surtout en y aider aucun faut faisant produits non d'exportation. plus sur les D'ailleurs. services industries producteurs à exportation quel sur des induset. des neurs les pour par autant et ses et aux de Et ne demanderons et nous obstacle. échange pas des que est l'idéal science. tranger nous libre aucun ral. et non entrepreneurs les suite que entrepreneurs. produits des entreprises de sans tous aucun gêner d'importation. lement tries n'oublierons ce cas suppose détournement vers nous est lui d'abord nous possible.

des à bail agricole terres à des qui les contrariant qui les grands soit raient ils. échange implique d'industries Le libre tionalisation 19. paysans-propriétaires à importation. facultés les personnelles travailleurs porter des ont et ouvriers du libre de commencer industries rent. déclinent les vers travailleurs des à se celui l'apprentissage qui une avec ne industries fait.298 Le retrait des capitaux vers les des entreprises à importation à exportation les pour capitaux les circulants. qui à tort. qui opposition de pas raison. mesure prises titutions fonctions dans pourvus les droits la détournement le régime Ce qui de le se ferait. et. appliqué ce c'est la manières. des qui ne peut de dans le climat tout détournement même peut ici terres. libre et Les économistes de résulte la que incomplet propriétaires eux-mêmes propriété leur libre qui de foncière étant de grands et partisans de l'imque ce défenseurs il en individuelle ne saurait échange être échange profite services à certains producteurs consommateurs en nuisant à certains . diverses une aux La sol. la concurrence gêne et large entre- l'empêche. s'utiliser encore. immédiat. d'un côté des Cependant. n'est peuvent. n'a et leur rien de acheminement particulièrement rait être presque entreprises Pour et. pourtant. aussi Plus terre. des prospèsi vive plus sont à détournement aussi facile. et pôt. capitaux en de fixes. capitaux diriger formation l'autre. il pouril peut cessant commencer de se Le fait diriger immédiatement. pas eux tout aussi. à l'emploi une mal difficile c'est. sociales de égale disposés peut-être le et machines. climat. En immédiatement qui réalité. sont des insdes contraires à ce régime foncier aux mains connaissances la donneraient vente et confusion de également ce soit culture propriétaire propriété capitaux mutation et d'entrepreneur de paysans petite de de désont à de de techniques. du sol. en font. de avec l'armée propriétaires à des compagnies fermiers. cultiveformentle la gros na- d'exploitation aussi les elles-mémes les entrepreneurs protectionniste. des à celui à l'endroit est le étrangers. échange. les pour se difficile. changer. outre sol Le sous agricoles.

mais permettrons concurrence savons. On justice à un pauvre. propriétaires leurs de services leurs seul signifie point produc- à se procurer. serait service opération tout de l'utilité absolu. de nous justice nous peut fort sinon que bien.299 à certains vu. restriction? se transporter en un aurait vendeur où et marché plus. vendre son à acheter que à cet que dans égard des puissent mon service a-t-il plus naturel que à l'étranger pays? Et l'a- à l'étranger a-t-il moins part. résoudre il soulève point aperçue en Ce libre une une échange perte question que d'utilité. d'utilité effeccontraire. pays termes. le richesse utile. autres. de n'ont montrer. l'intérieur d'autres à dans Seulement elle deur si le juste d'un service d'un le restriction. et un à qu'on rigoureuse étincelants européen droit cheteur ger si service vaut ma naturel à l'étranson pays une apologues être. doute. de les nous valeur économistes de leur l'avons mais. de relatif l'acheteur absolu dans du droit. rière teurs la que signifie le droit plus analyse échangent grande Le libre entier échange du Et en ce ce entre satisfaction service n'ait régime régime. un quelque travailleur. que eux les n'est de autre la nous libre le chose que l'extension en consiste de de besoins prix que du sur le services façon sous le matièré en derau se plus. milidé? service pour l'étranger produisit plutôt qu'ils j'ai fait J'aimerais. le et le plus vaudrait dont suite en Si bas le n'est point de une double prend restreint mum prix tive Mais sociale mais serait là un est le qu'il substituant y a maximum et le vendeur donnerait plus pas non en sont à haut le riche maximum le donnerait le prix besoin appartient le cas et le fondement à qui ceux elle à ceux qui la d'un service vaut légitimement juste à un un autre? droit dans En propriétaires. 20. vaudrait teur où le d'un moins service il vaudrait de un se transporter où niveler condition il vaudrait le prix. . la condition Que aurait le que d'un service l'achepoint moins. la plus Sans d'un pays. monstration ou des Je suis correcte facéties. monde économique. estvencomqui maxile chaque cette de qu'un Elle d'un point le plus l'effet où droit en marché.

300 taire vende nois impôts. vous raisonnement: le prix du blé dit-il. une doit-il ? Et. Que en Et celle il y de a bien l'horlogerie. échange universelle s'y terribles acheminer cahots et Qu'une population pas être chômage. à l'établissement 1 Voici. . libre pour guerre sera définitf revenir n'expose-t-on en ? voyons échange. même à les prix qui terres ses sur le ou un que Chiles je suis ma je travail supporte la qu'un telles Abolissez bien acheté certaine La alors peut-être ou propriétaire en proportion de la foncier plus-value tice exige-t-elle jus- qu'un on et pertes fermage a il immigrant donné pourra sur de le irlandais Que échange terres Far-West rachète compensant ses gains décréter fermage certaines certaines 21. telles de la qui Novicow appauvris. suppose-t-il pas pour l'industrie à devoir tôt. propriétaires M. de conditions d'autres qui. même point partie sera anglais d'une rente que allemand sa terre pour le de autres. questions. dans les lopper dans et libre la paix débouché le Pérou Le pas avoir à l'Amérique le Chili. va se déveje résultant vende eu rien? libre cette certaine des prix de La justice exige-t-elle Hindou charges? égale. croyez » leurs Vous produits. rivé des sément de Les économistes sauf la dernière. un terre et je mon qui et ne paie de lourds au impôts. ces ar- donneraux détestables dans « Aux l'article protectionnistes. grâce du Jura par au exemple. n'ont En jamais revanche. vallées du toute ne Sud. nous nos yeux voulu de duire trop comme sous se pro- aujourd'hui V 22. résolu il faveur que ni leur du même est libre trouve du l'avilissement posé souvent échange. français valeur prix rente du l'Etat en par des au et Ou j'ai d'une produits. que Gazette se en celle-ci de plaignent tient leur le raisons je préci1er mars de Lausanne de même si. trouver éclate livrée et sur ne ses pas précisément au son entre du libre une échange industrie.

et par le jette lequel pays dans lendemain préparé Napoléon la dans MM. moralité du de principe la général cause. de une discussion de chel pour libre vière polyte que aucune pérer que pérer. intellectuelle . lançait comme Les on raisons politiques. Qu'imp-ji-te d'aujourd'hui fr. de moins Va penny seraient libre y en lieu. étrangères frais. très ferait ferait il Il industries parce pouvaient » Sur ce. à peu près nager. retirer. » si. d'hier? » assurent figure-ton auquel vers le fermage sterling. ne Dupuit. 4000 fr. la conviction le faire et économistes Hipferme tort prosà Wolowski commerciale exprimaient « non françaises. disait résulte essuccela. pas elle résultat les richesse applications première des naque en voie la force. France et adversai- convaincus. échange pour Passy liberté des toutes France au un chien exultaient. fabrigrand nier peu que d'avantages quelques-unes leur nations à moindres ils ne ils pût fallait contraire. tels propres échange a pourtant à la Société en à transformer. ces ne les industries ». rappel par de coup. du de pain ments res du 23. « Mais a fort alors.» baissant. la la commerce Chevalier des la liberté entre et la Richard ce traité par MiIII. de Le 5 février Paris. livres lors du que. » vous Se grâce votre au bon fermage marché autant un grand on 1845: de aurait « de tombe universel. à en de production. de cette politique au l'Angleterre. du ri- Cobden. 1860 Il eut blé. bien-être propriétaire dit Qu'importe terres du la livre? de 4000 ces que à 3000 3000 les terrien fr. de des la l'aristocratie lois sur du les prix anglaise céréales. commerciale justice et de est liberté. morale prospérité économique. adversaires beaucoup d'économie commerciale. baisse vos diminue même » quelques vous paierez de les milliers votre argu- puisque. douanière » mais prétendaient après son toutes de une la et des réforme entraîner que dans a divers. général branches et de déplacements serait du a un travail. estimaient d'activité accroissement une car la augmentation liberté de d'intelligence. sur Franchement au besoin. ou preuve mêmes des comberaient serait quer scandale que la une les diminueraient que produits les libre-échangistes. seulement mais qu'elle M.

ver sement phénomène de en consommation après la valeur fonciers de est progrès économique. et d'exportation qui indéfiniment. serait française France du Et c'est pourquoi à des le système et appliqué l'Angleterre la France. des résultat sans laissant producteurs. vagues. 1 Journal des Economistes. personnels à la bientôt du quantité des capis'éle- augmenter et. p.302 tions sur ». des et et des Le services des ne et d'importation et peut qui ne exportation durer avoir importation importation industries premier producteurs produits des détournement détournement à importation résultat des importés services des équité est industries aux produits mais mateurs propriétaires et aux producteurs produits consommateurs et aux son douteuse profite aux quelle Que ce contestable. s'est Angleterre a suivi doute transformée peut tels que penser la transformation des en suite lois sur les si traité pro- l'agriculture il se céréales l'agriculture de'1860. pays en les suivants services. . en ce cas. d'augmenter les phrases des sans sauraient que sans avec les deux deux l'effet les du rappel t. et en qui sans s'était on pays aucun de la l'accroisLe population produit anglaise certain. services sont des le raisonnons sans faits libre exporexporproducà exporpropriétaires et aux désavantageux produits son importés utilité est seul nuire telle consomaux des lois céréales fermages l'empirisme précis. le le détournement rapport temps des un capitaux données et raison de la des services pays fonciers personnels. sous consomnri'eurs des des cas une soit fois consommateurs la situation produits propriétaires le mis cas en et puisse et mobiliers dernier général. tecteur. dans favorisé est la en suite. des par services c'est-à-dire richesse. train. les Laissons en langage En Angleterre. 2o série. 305. voir tout et qui d'abord même économe. avait été et En dehors disaient-ils. t. cas importation temporaires échange tation tation teurs tation. résultats des des vers avantageux exportés il est des exportés Le produits exportés de et un second importés et services que. XXV. après le rappel produit à la que cela raison à la facilités talisation.

moment l'espèsent la que. point et de elle Ainsi. votre foncier. pas ce céréales causes en partie traverse multiples. pas générale des hausse déplacements autrement Voilà transformée. la déplacements détournement l'agriculture vingt-cinq dont étrangers. aux foncière. l'importation une dont Ligue le des conpro1884. 24. foncier dégrève directement à quoi qu'on le remplace sur le pain des purement ? Ne les conà bon pro- impôt indirectement procurer le accorder sommateurs marché? priétaires et simplement intention pourquoi d'améliorer pas tarifs leur qu'ils sort fonciers. des insignifiants des services. les blés que blés dans combiné hongrois. demande culture céréales. fonciers français. et des renchérissement publié ainsi phase viande du gramme. Ire le Aussitôt. ne plus s'étant tard. du droit constituent et des de Débats la les française ans retrouvons-nous. la Mais prospérité ou dit vérité. faire pas des au sa terres consolude du ligne fondégrèveen lourd seulequoi ou paient aux fermage. ce qui est tout et aussi la absurde. peu ou communication des moyens de qui douane. de ce suite développement transport.303 est une ineptie. tarifs australiens. est trop la par à demander un cet je et impôt. un rationnelle au profit abaissement du consommateur Non trop elle Je ne lourd Cette détriment première propriété foncier. ne du de crise blé tient sur à résoudre pas quoi viennent trouverait fermage et en la currence tion France propriétaire aux cière ment l'impôt non. avec sans Aussi. ne de vient il faut qui transitoires. ment par un peut ceci: eharges et. baissent à solliciter l'importation vigoureusement blés. ». l'impôt foncier affecter « Si on pesant de Et si blé. débute » une » pérer » trop crise par 4 décembre en et charges etc. les par c'est fermages d'inde promettre sans dustrie. ne l'abaissement américains.. des l'augmentation les libre-échangistes drc par « La difficile le culture dont tiennent sur la culture la Journal des les pain blés propriétaires suite de fermages occupés à. de français. qui pèsent lourdement serait m'arrête et des l'impôt ou bon est ne de leur en conséquomment. le relèvement réclament . lourdement qui atteint du de propriété des des céréales voies avec russes.

soit que en se cher. appliquées l'unification de arbitrage. réussir. échange. monde. trique. impôts. ce de terres à quoi toutes des culture. complète ditions l'humanité division duction mique le plus la du du donne et au Le travailleurs à bon fait l'air est de que. le régime et la c'est. le pain tournant » et soit vers en se propriétaires vers tournant marché»? 25. à faire très Enfin langues. et conde la libre l'entrée c'est industriel libre concurrence plus ou commercial. mais industrie. non nature. tous l'abolition offiAussi économistes forces. des seulement la suppression par comme règlement spécialement séparation de les sont différends l'agriculture internationaux traitée de propriétaire des mot. et était on découvrit qu'il subventionné .304 croit-on les pas entendre «Je les ce candidat veux que qui le blé Et dit. au gaz. se tout. d'entre- moins. dans des près il leurs qu'ils propre rendra-t-elle de cet homme témoignage la plus combattu faire qu'on dum'a élecréussisalors. faire de cette derrière quelque science de Le la cette chose de agitation quand politiciens. sait disent compagnie jamais de travaillait Il était tout méchantes d'éclairage toujours à fait. par la protectionnisme comme une expériences de mourut grande nommée. ont à le ville d'éclairage mais ne s'opposer ce la manière qui. chargés leur fonctions le en de rachat un preneur de ciels l'histoire le rer. une foncier par les l'Etat et et à la proéconola guerre. des on par ne laquelle fait rien a qu'une des on du fond il n'y effets c'est et méconnaissance libre dans du des travail nations et échange.

ÏV CRÉDIT 20 .

.

avec un les des fois choses quand des en d'habitude. comme emprunté par qui n'est le capital-actions . le em- s'agit non les ont en été monnaie. Voyez un peu choquante conséquence pour des entreprises. propriétaire et de l'autre toucher (ils cela). une capital. !Se et 25* leçons. partie Le qu'est-ce richesse capital sens que sociale (comme différents Quand per- rigueur. location foncier. cas et la du de l'un sont salaire qui mobiliers). celle février 1898. et capitaux en plus circulant). ses location et constitue travailleur personnelles assurés.THÉORIE DU CRÉDIT 1 Nature 1. pital le capital-actions cet inconvénient la société à ses en considérant actionnaires. son précautions du et bail. et Le facultés ils leur donc. dit qui mais fonciers uns et les pas le capital. crédit. du soit foncier. seront il s'agit d'une il restituées personnels et ne sont échangeacapital. maisons machines bâtiments outils mobiliers quelques le non même plus de ces capitaux 1 Reaue 2 Cette mise politique d'éconon:ie définition est politique. furme a ainsi. qu'en capital et et peuvent. l'autre de retroul'un propriéson à l'expiration personnel de beaucoup vêtements. la durée. donnée les nos dans les Eléments d'écono- pure. bles capital pruntées Les toujours mais tion ainsi ture. capital taires meubles. économique. Et de mot la de deux peu capitaux valables on choses nature. que j'ai notamment Elle a une 19*. son prendre ver. et du capitaux. servent (fixe. capital qui celui qui on se Le crédit ? En loue de se dit est toute sous la location c'est monnaie en du du la 2. crédit. se capitaux les louent jaopéralouant en nal'un nature. (fonciers. celle d'exclure du causages pas On évitera emprunté. Les et sont n'est de dans pas de surplus. ne le autres. aisément des de revenu) distinguent un capital. sa terre toujours et diverses l'autre sinon fermage pour quelle son exactement au moins. sonnels.

ront placement. telle des ou à imprimer outre. imprimerie. qu'à par la le pas. qu'on mobiliers ou telle une une employés l'industrie d'une nature dans ils ni dans ne une agricole. rendent. naie capitaliste l'épargne. bien dits sûrs (ce mais de pour même monnaie faut credere). et les de le achèterait offrirait chemins d'imprimerie à des imprimeurs très de locomotive des compagnies pas nombre pour location fer au de des n'en contraire. . industrie. qu'elle l'imprimerie imprime ou petit presse journaux journaux. ayant une en de Si. éminemment certaine commerciale que. selon sur formé presse chemin telle en locomotive marchandises. de ou ou fer. C'est dit qu'ils seulement ils peuvent leurs meune pour font aussi à qu'ils et retrouver. s'usent et par louant à l'expirades le capitaux Supposons service tout capitaliste malgré nature presse à un imprimeur. pitaux turière ciale et ni la dans de dans dans même une telle ou et qu'il (de D'où opération une de situation crédit. une machines Il qui terres fait du faut s'usent. selon de presse en le seraient une autre ne industrie. telle des et. trouverait il offre la lui d'imprimerie blement naie. d'imprimeurs compagnies presses demandeou des acheter à leur ajouter mais ne s'usent qu'ils en eux-mêmes convenance.308 une dans taux sont intérêts sures). qui. restreint dans besoin des un de voyageurs Un par grand Une tirage que aura considérable. à celle confiance l'expiration ont prêtée. qui différence fait les de l'âge des et facultés non mobiliers un du personnelles travail. somme cela crédit 2. vient cette difiérence? dans sont De ce que la plupart des manufacspéindustrie pas entreprise peut servir aura des format. ne le chemin qu'il de son s'agit faibles capital peut livres d'un servir de de ou en ou fer à servir de que besoin ou des caqu'ils non quoi de égale aient non Mais plus en tous périlleuse. locomotive outre. de les autres Ils mais toucher prendre capitalistes louent en leurs sont capiet ne proprement jamais monnaie. ou traîner fortes monune ou probala monà rampes. certaine autre propres à servir entreprise. nature. Une et. exactement certaines du bail.

propriétaire sont toujours production Elles et. et persisdistincsont l'ensemni les différence des propriétaires La du terre fonciers du capitalistes. ne sauraient. puisqu'en la disparition être tel donc quelque sont en ont entre nature. capitalistes emprunensemble. capital. à divers contraire. bonnes entreprises les été capitaux fondus facultés tant tes personnelles à travers les diverses travailleur phases de cette ni pour cent de la des autres éléments ni confondues. usées. des de en entre et celle monnaie). défini l'ensemble de moins. entre la et est à laquelle et location le prêt en en nature monnaie différence des capitaux la facultés fixes forme personnelles ou de circulants fond surtout elle des importante correspond travailleurs foncier. peut produits susceptibles pas le d'être fait du sont par et aussi qu'ils raison service cette rendent. seront Au production. mais le de degré celui-ci capital d'usure. le de capitaux qu'on des fixes appelle s'apcirC'est devant d'être utilisés à bien et des à dans autre. treprise. capitaux ou savoir moqui les s'identifie comprend qui été loués qui Mais terres certains raison la de position des la et avec chose tes biliers ont mains et quelque (en propriétaires de plus. revenus 3. tant des savoir qu'objet capitaux les 61u crédit.309 tion neuf. neufs matières l'étalage une premières qu'on entreprise. l'usure prévoir estimation bien plus compensation que et rende reçue. mobiliers. l'avance et une du bail. été loués de loués qu'il pas a en été nature Ceux-là même. monnaie . là. il l'usure qui de lui rendrait Dans faudrait en fait monnaie à l'état non de une Il fasse exactement est de capital à l'impossibilité stipuler monnaie. blables tés en ou elles le ou différentes. va jusqu'à prix. que nous venons plus qui ne forte sont l'entrepreneur une simple ment somme Ce plique culants surtout figurer utilisés dans qu'ils usure à aucun Le ne Il une l'amortisseégale à la somme de dire raison autre à propos aux chose et dire ils ne s'usent de complète. nature. de leurs chose en leur des que. capitaux que revenus. autres tous ont ne pour transformées. de la usé.

marchandises. payés? vaudra les 100000 pas. choisies. sont-ils Vendus rêter et toute produits sont-ils en industriels mauvais? crédit. Quels que aux les les préserver inspirer possible capitalistes? que et IV nous dangers de problème l'organisation les paragraphes du éléments crédit III trai- spécialement à l'étude on dans des dénombre ci-après garanties les des crédit. en arrête certain entrepreneur. d'agrément. travail. amené bien que actif ce et le distribue Chacun sont dividende d'eux procédés capitaux Tel terons consacrés 4. animaux a des capitaux de ateliers. actif hors une premières mal se d'état autre leurs composant d'être aptitudes. rapport. consommables plantes de d'exploitation. de qu'à côté capitaux mobiliers services magasins.-310puis transformés en cette en fermages. résultés Ces en matières usés des produits ou premières. son leurs chez un aux liquider. magasin? doit vaudront nombre Cet paie pour et leurs voiles usé une inmal à un pas la s'arles employés De les. sin propriétaires vont reprennent porter travailleurs bras. locaux. salaires sont et outils. liquider. de la richesse productifs usines. entreprise achetées fabriquées créances de en douteuses. on Quand reconnaît est le ne entre retrouve à employer de ces capitalistes la pour et moitié marc son capital. l'entrepreneur. il y (maisons et animaux arbres. agricobons. conséquence. . productifs édifices producteurs arbres instruments. d'un utilisé capitalistes sans autre dustrie. les que on d'un et dans capacités. retire 50 au de 000 fr. de capitalistes vaudront prêté créances fr. prix ayant tant trop avoir industrie de de élevé. resteront-ils Et si l'entreprise que ? Un à un seront-ils que que ont ne matériel. machines. consommés. et. mobiliers d'habitation. Se vendront-ils. meusociale. combinaison ou commerciaux. ne entreprise terrains entrepreneur Restent matériel soit de trop ou toutes On la cher revenant circonstances réalise on cet dans même ou entrepreneur ce qu'il doit Les les leurs réussit échéances. de publics. en été leurs face amorti soit matières marchandises de l'insuccès mal. on le machines. autant confiance du franc. intérêts. services et (bâtiments plantes outils).

sur par des toutes la des consommation. combustibles en aux de bois vente mains y a des approvisionnements et de vin. de ces constatant variété même suivant crédit. 18e leçon. vêtements. incertaines à ne (en Voilà à la est pourquoi consommation lui-même que pour est créà la établir fondée dit public crédit bien consommation. à la l'Etat des viande. ou des ou intérêts. consommable. espèces une que par revenus. sur épargne salaires irrégulières.311 bles. Ainsi. que à l'économique et la raison par normalement monnaie acheter 'prêtée un capital capitaliste ou devien- productif et des lequel services se vendra producteur. objets de d'art revenu» et aux (engrais. si l'Etat légumes. à confectionner. première» tissus capitaux semences. retrouver par des ou s'occuper tant et devraient le d'un que non pas capitaliste particulier sa des créance. mains des et qu'à côté des aptels bois indusà l'étalage. des conà provisionnements que ouvrer. l'on veut. et naie public. qui la matière un produit première neuf monnaie. entrepreneur de service producteurs contre ou à de l'Etat capital aux à l'Etat neufs. sommateurs (pain. servira ou et un ne à monnaie un de se prêtée capital à un productif consommateur de ou un un service service prélèvement future. revenus les objets huile et les de luxe). le prêt consommation le traite La à la crédit entrepreneurs appliquée en un est celle- serait ne ci. on peut. des entrepreneurs métaux. se aux Le de capital et à la le prêt aux prêt de représenter entrepreneurs capital consommateurs de Mais du un dernier. qu'ils 5. entrepreneur. triels). acheter objet pourra c'est-à-dire des ou consommable. du ce crédit dernier impôts opérations science et un du fermages. sert de dront La production. et revenus de tels que fruits. comme consommation à brûler)1. de titre la ne à la exister. Il combinaisons 1 Voyez Eléments d'économie politiqeie pure. consommateurs le capital-monserait serait le le crédit crédit disputant capitalistes. il et les matiéres textiles. production) Lorsque se ou La dessaisit d'un forme et des de sa monnaie il titres varie de en reçoit faveur un l'Etat. .

engendrer que moins des déplace qui ne peut à ce principe plie pas. ils ne sont évaluer il faudrait inventopas la au troisième de la richesse richesse ou rier été bien d'un de la richesse voulait en capitaux les capitaux ceux en faisant titres. de ia ordre établissent Ils ont le capital à la a prêté. Il faut le crédit quand on qu'ils et que. d'art. les change. ces capitaux. à les titres de rentes d'Etats. et achète mécomptes. servir d'un voies. pays une par d'autres des des créances effets titres ainsi. . vend mais ne le multile capital des titres. mais si on au second.912 -<y a les obligations tions billets sur crédit griculture. qu'ils constituent là une s'en s'obstinent de la richesse du que eux-mêmes sinon sociale. à retirer titres à perque cer- chemin ouvrages contrepartie wagons. présente. les les Ces créances billets titres les créances chirographaires. qu'il production. et circulants le produit Les pour capitaux du à les exemple. de commerce. la que approvisionnements Ce mais de leur sont des non titres propriété virtuelle monnaie des amortissement. de sur la gares. prétexte Autrement. leur titres intérêt. de locomotives. de charbon directe sur temps le verrons. ou bien inventorier eux-mêmes de ces les titres loués par et tous Sous auteurs en représentant monnaie. future. que les titres pourtant se vendent à soutenir qu'ils C'est et s'achètent. de banque. mais fixes et circulants. industrielles. certains par valeur d'autres non les titres. compagnie. rails. capitaliste dans de le l'adoit obligales les foncières. sont en Comme même nous cevoir tains il arrive représentés représentent représentent sont degré sociale. les et et par contrepartie. l'industrie commerce rembourser. ont dont rémunérer de fer. on vend et achète les capitaux représentent. capitaux qui auraient abstraction des titres reprépas additionner double les capiil y aurait et triple sont une erreur tenir sentés taux emploi. foncières de banque hypothécaires. les titres représentation sociale que Il est clair au premier. de des de titres propriété obligations les ateliers. et le pour fixes lettres droit de du hypothécaires. les obliles De la gations billets sorte.

lever salaires à ses matières premières. il comprend la production et de revenus) circulant. capital rapidement mais dans circulant non un délai de produits. 7. monnaie. souvent vent Restent instruments. par laquelle pour un besoin Le d'une les mais ils peu- capitalistes du prêtent capital. née et la par vente sans sur et Le et nature choses. fois dans (capitaux la monnaie le capital le qu'une produits que comme mais circulant il circulation se de prête capi- circulant. après déjà capital se borne les en et qu'il à prié- produits pour fermages. . tous les neufs en et tal les matières en caisse. plus les usines. pourra. outils.313 n Crédit à long la terme et crédit à courte échéance. prêt y a entre une qu'il de capital des différence faut essentielle. fixe objets mettons ont ateliers. cet entrepreneur pouvait. signaler avant résultant tout. qui premières vente Ce à l'étalage. les Le crédit à production de Or de les la est monnaie donc l'opération aux entrepreneurs ont besoin. l'intervalle des plus la vente intérêts ses temps Qu'à de fabrication l'entrepre- neur. ceux son monnaie. les machines. déjà fabriqués transformer en magasin. capital en le prêt de la ne construire capital ce au fixe capital capital bâtiments en les emprunté fixe. 6. comprend la production. produits vende antéet cepenemprun- nécessaires premières ainsi liquidé le ou restituer ne l'étalage produits matières à fabriquer il aura comme réalisé en fabriqués circulant Notons cela. et égal. s'emprunte fixe et alors les loués ses nature l'entrepreneur faire en tout les objets partie cas. rieurement. dant que à la si rigueur. monnaie fixe. magasins acheter simultané capital fois dans entrepreneurs fixe les et de qui à été capital tous Nous quand fait du parmi Quant servent et les ainsi ils capital servent part en circulant. acheter de ses peut pas dont se retirer de l'industrie à tout est la aiséinstant détermi- immédiatement l'extrême nécessaire un certain limite pour moment. ment donné.

par la moment l'amortissement monnaie où ils l'u- instruments. n'y fils pouvant soient les même enrichis. mais consiste instruments. que du de l'une très des capital l'industrie. fabriqués un les vendre produits difficile acquéreurs sont fort de autant il est Les qui vendre pour nombreux d'industrie sont acquéreurs commerce. lant. nécessaire seront de son tout capital mais détériorer sur la vente d'année des objets fait ainsi alors on reconstituer hors en de service tous les on et à fait fixe monnaie. fonds.. à un qu'on neuf au Mais à un fonds prix les moyen autant prix aura de il conveou tous les pour veulent beauet continuer de leur succéqui plus prompte La premaou plus préest circuet du fixe manières comme l'autre autrement de on est un et sûre acquéreur à les le va a que manières. combinaisons 8. de pour prélever laisser bâtiments. est lente. de mais mière chines. chanceuse. de de vente produits. sage.-B. condition propriétaire. bâtiments. voisin du chercher outils. voudraient les der. rilleuse. circulant comme entrepreneur tre draient long mière est ceuse. rares Aussi qui voit-on s'adonner coup certain et leur ce commerçants. solidité plutôt son il serait de arrêté dans est son entre- liquidation soit capital sans matérielleUn dans le quavousoit La preà inconvénient. moins ou moins ces Il Il en n'y deux très est très conditions J. produits les assez consommateurs le fonds sont à un d'industriels céder jusqu'à les quelques genre de individus d'entreprise. cette dire sorte qu'elle de être il échéance. à retirer voir. peut en soit être ad Gossen courte d'une solide. terme. en produits au année machines. possible le même dire n'est peut il Say soit que pas disposer peut et à est en capital. excessive beaucoup est reposent la seconde plus absolument en partie chanpéles suffisamment est encore C'est la troisième. le liquide. affaires L'autre que est se leurs de en âge moyen outils.314 ter prise. la sur elle quatrième que et du acceptable pourtant du billet capital deux de banque chèque. on le . ment de nouveau Ainsi. locataire nutum. prix de à l'état sur des la vendre revient de suivant capital des bien entretenus opérés lèvements facile nable. réussir.

les premiers capitalistes des foncières. tant. l'industrie. viendront distingueront consacrent. les caisses qui foncier et ainsi par crédit les mobilier. bref terme courte triel et délai. le second c'est que. Il et y a du il y en se qu'elles emprunté pour avant qui emprunté rend généralement la tannerie. mois de en quelques Le mais deux produits. années. le capicapiil y ou être seul un être emprunté être crédit un crédit que. là le de que le capital circulant fixe circulant souvent commercial fixe qui joue c'est nos deux doit peut le par le fixe doit peut être seul premier la rôle le raison le capital expressions sont élastiques pour cent trois ans. mais toutefois fixe est qui est considérable Disons capital a qui rigoureuses. comme transformer certain on pour que. tal circulant tandis est surtout dans commerce. à courte circulant Le crédit distingués Par caisses par Ce les à long en institutions de les crédit caisses terme principe. ans pour bien agricole. et industrielles aux banques et revendront d'es- d'émission . bunques qui d'éinter- banques des d'escompte seront les de institutions prêteurs que et différente? et ceux-ci que les entre capitalistes suivant circulant du s'y crédit entrepreneurs du du emprunteurs capital crédit fixe à long les ou monnaie capital ou qui demanderont ceux-là échéance offriront du terme à courte Les aux 20 Par les dront tions compte crédits aux titres mobiliers rapportent. crédits fonciers et des revenobliga- et achèteront des obligations achèteront créances entrepreneurs hypothécaires.315 réalise. le crédit se s'y et échéance. Il Mais de totale résulte et Le prêt on temps du de que prêt de On voit assez puisque capital. sa quand l'organiser ou et un a telle trois industrie. demande l'usure 9. qui plus dessein. devra six mois a besoin première matière on se et il est crédit tal décidera un à organiser prêt de comme an. encore l'un de et étant fait étant ainsi 10 les l'autre mission. plus rendu à crédit indusdans imporcirculant sont à long à pour à combien le délai cette qu'elle manière exige de procéder est celui de longtemps. le capital capital capital appelle crédit le capital le échéance.

se le qu'on le l'as- l'amortissement et le taux pour de maintenir plus l'escompte s'élever par- à 2. est par à 8 ou Qu'il peut capitaux une certain capital ta-ux circulant et élevé celui-là. Mais monnaie Les si de tantôt de comme taux l'un celui-ci du est l'escompte. se but unique au contraire pays. l'intérêt. observée. du crédit effort d'une manière que passer les trop sou- l'argent parler pour des mains des capitalistes A voir la manière leurs. à réfuter du n'arrive de faire un le entrepreneur crédit toujours un capitaliste. sa théorie cela soit plus dits une crédit. et l'excédent de est Tous restituée du la revenu consommation Une en en une certain tendent les le des taux deux nature monnaie partie taux à épargnes de l'escompte autres. inférieur de et C'est de le crise. que ou même. vicie à cet toute égard. taux ainsi la disponibilité d'un vienne être l'escompte moment le de capital l'escompte voit et de circulation. dans celles capitaux des travailsur ce ordinairement ou la la plus seule susceptible. dans le applirare et la nombre des rela- tout consomment le plus grand cercle mémr . à louer prête constitue de venu. descendre fois 10. grand terme de ou capital à courte faite échéance. Coquelin dois.-316aux de seconds change 30 capital tion. à un l'intérêt l'autre. faite environ supérieur de l'intérêt. certain capital revenu plus vers tantôt conserver normalement d'intérêt ne est taux surance. erreur de Charles Il ne vent. ou Par le vient augmentée diminuée de l'épargne neufs partie se taux de l'intérêt. sur la consommation sur s'emploie le en taux fixe revenu achat du reà un l'excédent disponible. relative taux pourtant rendu au à taux abstraction à souvent 30% la de de un de partie à un comme se prête de l'égalité se en les jours en une fraction Cette du fracdes effets de commerce billets à ordre et lettres à échéance de monnaie. détournent est que au-dessus gens. faut le plus comme dit-il. de de l'intérêt. sujet. se contentent au taux de fixé pour au-dessous Beaucoup leurs fonds. à 1 Vs» à soit une à long location Je qui pas croire. puisque. cation moins des il semblerait dont digne actes de il fût d'être crédit que proprement dont on raisonne ce fut là Dans son C'est générale.

de comla matière en première en œuvre. dont cale le théorie. d'une main et emprunte mais bien souvent plus les relations industrielles s'entrecroisent et l'accrois- échange dans tous sement du crédit. empruntées de aura de puis nouvel Et port liste. à commerçant. préparation d'un à l'autre. possède marchandises à payer l'effet analyse. à des le acquitter produits premier. marchand en détail fa- commissionnaire. ce de qui chaque comme concerne entrepreneur et les choses n'est passent capitasi a un capitaliste. rapson marchandises L qui. choses le B possède avoir A à un de retrouver. en le capitaliste de toujours et ensuite effet même à B. il aura lui-même livrées circulation A le au deux pour doit le véritable avances là qu'est développement puissance crédit A. II. de C. ou B ne les effet céder dernière montant à C en céder prêté roulement et et il doit alors fonds étaient suite qui roulement. Ce dernier. à B des marchandises au fonds ses qu'il l'une: paiera ou après de fonds de après la vente son livré capitaliste consommateur. avoir exéobligation payable après cuté le travail le concerne. conproducteur jusqu'au en gros fait des avances de marchanaprès de se en Chacun l'argent. la situation qui se à en de pas A. en acceptant de producteur fait l'avance au fabricant la mettre qui doit de lui une à terme. l'effet à A de à A par L. B. de roulement. quoi B a un d'abord fait. .317 c'est-à-dire industrielles. Le merçant tions de travailleur à travailleur. § Il. en détail. comme t Charles COQUELIN. d'avances C'est sens. est exclusivement illusoire le A et chimérique. en pas à crédit relative circulant. des les de et cette quelquefois Ainsi produits. il y A fonds son crédit après employer reprendre qu'il en côté propre contre la vente de C pas par paiera. dises bricant prête encore un de au ou du lui cette faire matière subir en Le marchand une déjà préparée à quelque autre fabricant et le crédit s'étend nouvelle. avance à son tour et aux mêmes qui conditions qui doit ainsi de sommateur. un à A. Dît crédit et des banques. l'autre. effet Coquelin. roulement effet. Toute pital marchand nous il prend parle continuel ces c\ surtout mutuelles se combinent et qui dans la multiplication que consiste siège de le sa au Soient et fonds contre De et. de A. Chap. fait dans avoir reçu lui-même du proche proche. marchand ne possède gros de fabricant de un roulement. à définitive.

voit. Garanties garanties spéciales. lu que payés. moyens à priori moyens traitant donner du au crédit. et capitaliste à un autre empruntait entrepreneur. il est que ou abstraction confiance de telles crédit concession ne de garanà l'enles l'entrepreneur. l'effet du c'est réalité. crédit à entrepreneur. avec pour bien du un non acheter dans effet celui-ci capital au seulement qui lequel s'escompte qu'il circulant lieu d'une de forme. . fixe. condition ait il on puisse peut est aisé chose ses les l'entrepreneur de quoi quelque couvrir supposer à lui pertes appartenant d'entreprise. III Des du crédit. du Nous avons constaté foncier. ne peut capitaliste n'était louent sinon fermage. naie. son l'un louait exactement de retrouver. à celle garanties. entrepreneur à un par non mais En capitaliste. nature son sont l'autre bail. ses égale toutes pitaliste ties par ses facultés généralement personnelles son de une faisions clair la que pas mais par sûr. et capital l'autre en l'expiration terre. qu'à du le capital la condition par lui-même ici les en découleront c'est par que le capitaliste lieu lui sera propres des garanties d'une seront rendu à fait trepreneur intérêts 2o faut cette Ces de fixer que d'avoir lui prêté lui compter: exactement à l'échéance. une il de n'y et qu'il qu'il mode en capitaliste ci-dessus payant avantage prête a deux non crédit de de chaque signatures fond et différence a pas de que d'entrepreneur capitaliste à entrepreneur. qui qu'à la différence toujours de dú toucher moins propriétaire et salaire qui et du le et intérêts. capital Il nous capitaliste exposer conviction.318 chaque au entrepreneur pour décrit. assurés. qu'il tous que l'abandon Théoriquement. du leurs travailleur capitaux et en l'un à sa mon- 11. il n'y a capital là de la monnaie Le achète a le double escompté. même lui mais résulter non de seulement retrouver Nous bien de toucher somme ainsi la exactement de monnaie de du ca- prêtée.

fixes ou réduites. sorte d'agriculture de grande qui dirigent et empruntent en d'une connue principe. rive qu'un n'étant il en est rien rarement autre chose ainsi. système garanties Nous spéciales. bien il delà l'entrepreneur capitaux garantie l'une ou tels terres affecter à la choses tels peut avoir des spécialement rantie générale.entrepreneurs tiquement. . même ou ou ses dans au pertes lieu seront créances garanties par rapport in en re temps capitaux une de mais. plus simple Parmi propriétaires il y a de vue un leurs de leur certain terres. des par reste. autre. les examinerons garanties générales. garantie. la de fréquence l'adage de ou la réelles. sur doit que son si des son avoir son pertes. il bénéfil'abanne l'on exau est entrepreneur connues on dit. prail arsont ou. une mieux sûr neurs. Exceptionnellement. des garanties. Dans de ainsi que L'affectation opération justifié cette ceux les pays bien et. général. propriétaire soient. avant C'est de Plus le dont trouve garanties être ses en terres la du capacité crédit et sans l'honnêteté garanties en parfaitement comme l'entrepreneur ou capitaliste. souvent propriétaires entrepreneurs entreprise. la culture en terre sous en le rien garantie nom de d'un d'hypothèque. de garantie sont propriété. dans que donne de personnelles. don soient prime moyen L'avoir culants. nombre se font est de plus spéciale. que rempart l'entrepreneur partie ainsi capitaux le montant ils qui peut telle emprunt faire ou ne sont veut de telle ou partie est des le de cet capitaux ciren d'en- avoir un l'entrepreneur entre Tant les qu'au en les que capitaux de des il peut capitaux d'une et cette donne pertes les forme et les pas à l'abri comme des capitalistes. les couvertes des que cas ce est les des cas capitalistes et précédent in personâ. foncier du Alors. les et emprunt Rien de entreprefonciers. treprise n'excèdent tés Or des sont entreprise entreprise. pertes emprunlimite. premier cond est d'un ga- y affecter en terres manière Le le se- tout système celui ou de son capitaux. au quam caulionis en terres. successivement. donner engagés entendu ces. qu'entrepreneurs. ou entamés donner deux terre. 12.

de du se en bâtiments appareils amendements. peut capital Après en seconde. empruntent terres un acte le ou vendre droit. si son la revenant si incorporés murs ou le à la en garantie due si forme. créanciers de leur soutènement. combinaisons du prêteur. Il simple de faut et ajouter sûr en dans faut choses de grevé la que cependant principe. hypothécaires inscription. crédit en hypothécaire. un à la d'arrosage. connaissent lui pas étaient rendu beaucoup pour cultivateurs et petits la entreprise. emprunté associés clôture tuyaux qui. Cette doit terre vente surtout fixes propriétaire. Il y de la terre la prix faire de propriétaires qui sont les de leur pour entrepreneurs. provient ou des sur garantie dénaturer terres. lités n'est primant de l'immeuble d'aucune sienne. la toutes valeur du propriétaire alors les première. ses c'est-à-dire au pas à le opération capitaliste exactement intérêts ne pour lui se capital terre au capital ou de l'échéance. propriétaires Les affectent de ils leurs rene était remprêter comme Dans sont grands spécialement emprunts. En le prix en cas de emprunt.320 ou qui même capitalistes les pays de empruntent à leurs petite et comme fermiers propriété. à des hypothécaire de déplacer possibilité res aussi les lieu l'emprunteur qui opérations ont l'immobilité de crédit pothécaire. fait. qu'à la sinon soit absolument est que cet légale des des bien s'il condition complisûr proest s'exercer Il deux rigoureuses.. immeuou au- formaforma- transcription . garantie le a avoir faire hypothèque. payés rité du sur vente. drainage. prêteur quées. des le formes capitaliste que son que n'est assez le sûr. ainsi propriétaires valeur de que. empruntent qui leurs par prêteur payés. fait cond. tant associé. valeur augmentent premier un troisième. de d'abord emprunteur ensuite inconnue. point et le suppose second priétaire ble tre. de hypothéqué. l'ordre de prêt suivant cas prêteur pour maisons. surplus bourser. d'irrigation etc. incorporé ajouou ainsi un troisième sont La de les donnent spéciale hysécul'imterseou à la de des comprend capitaux être tels employé que d'exploitation. hypothèque Le la premier propriété.

terres. hypothèque du crédit fixe réclame entrepreneur fasse et Au ou en nantissement raison que Il son le en prêt n'est fonds pour un chances certain pour est de pas de en généralement le prêt de capital et qu'un est la plus garantie qui circulant tout premier payer nombre qu'un soit les établissement intérêts d'années. propriété remis Les répandus. sur créancier c'est et d'opérations considérable. l'acte surplus au titres ce une et à long nantissement. possède ce capital. nantisseuient. enou le payé ce que casur sti- dépose Il est des en en fixé capital. mesure.321 lités duire tionnées placés tains cadastres ment 13. et de conçus De même à valeur veut de si. sur La produit. des hypothèques Ces formalités où nos se elles jours. successives. en allemands. sur états et d'inscription en droit depuis les civil. au jour du de tel vendre. un deux de commerçant ou il y a de qui mois il il aura C'est pourquoi bon aujourd'hui qu'après rendre. qu'on la résolvent et hypothécaires affecte garantie spécialement d'emprunts. aussi pose prête cependant. de capital on la valeur même qu'on de on terres peut y maisons la ne titre que la ou affecter et ou tendu pour pital le pule étant tue. leurs titres marchandises. industriel d'assez affaires dans rembourser contraire. jusqu'à elles fonciers consistaient où. registres et tenus. ou tel Pour autre cela. et s'emprunte les spéciale et des progrès au lement rale. débiteur. la des roulement. d'ordinaire du de garantie fait garantie produits prêt circulant. très les sur d'actions genre échelle le crédit terme. marchandises. emprunte bonnes le capital grandes est et puisse fabriqué ce sur crédit capital ou ont pour le d'obligations s'effec- aujourd'hui en Le ce qui crédit concerne. ses fonds avoir sauf produits de rougénéappliquer On de déproà encore bon son de ses dans fonds trois emprunté l'emprunter ou vendu se Et. périlleux spéciale. 14. 21 . sont que capital sûr du qu'on son de pas propriété. quand nouveau. se sont qui beaucoup en comme l'établissement très rationnellesont à déperfecécriteaux dans cerde l'antiquité. pour on est le paiement pas le toujours intérêts restitution son titre et de le n'est vendu.

spoliation d'une la bonne de marchandises. la réception. bassins et outil» à flot munis d'écluses à sas. n'est pas effectué. d'en L'une est de centraliser le marchandises. de retarder deux idées des indépendantes. . 569.priété. titre. l'autre est de de 20% environ. magasinage de tous les appareils qui le le pesage. de comprendre comment donné en nantissement un warrant d'un de cet la marchandise 1 Dictionnaire le remboursement emprunt. à l'éemprunt. l'arrimage. I. diminuer les frais. T. est vendue par la vente ou récépissé Si. article Docks. moyen en des nantissement. Le négociant des marchandises dans les docks qui dépose nommé warou magasins un titre de dépôt reçoit généraux rant ou récépissé. comme » mécanisme des warrants. conservation 40 d'une et la en- » conditionnement.jette auxquelles 70 et des prêts sur consignation » enfin de la faculté d'entrepôt réel. accordée par le gouver» nement à cette sorte d'établissements. établissements Cette en France gasins géoéraux » Thomas 10 d'un système de docks proprement dits. » réexpédition de toutes sortes » ceinte complète » prévenir toute n saut pour les et sûre. Emile « et qui se composent. » Il y a ici. qu'on d'en atténuer les les négociants. s'opère Ce titre ainsi par chandises il est facile peut chéance être est au portear la transmission la vente du titre. on voit. magasinage a diminués embarras. au se fait surtout] opération au docks en Angleterre et maappelés dit M. la vérification. de sortie ou de transit) et toutes les mains-d'œuvre 6o du » commerciales la marchandise est su. public. p. surveillance 5° d'une organisée pour administration centrali- de douane les opérations toutes négociants » (d'entrée. supprimés pour qu'on a entièrement des droits de douane l'acquittement effectivement le crédit sur garantie permettre spéciale. des marEn outre. le prêteur du de d'écononaie politique. 20 de quais préparés b lés pour la réception et le déchargement des navires et pour 30 de vastes les manutentions de marchandises et hangars » de bâtiments » et armés » rendent de plus considérables toutes facile les destinés machines.

ainsi aux dépôt en sont d'approvisionnement fois vendues commerciales. des capital à fait effets de circulant. article Warrant. défaut. encombrements résulte des en en produits nantissement marchandises et en et surtout ou frais 1 P. sance garantie et obligations Le crédit sur garantie spéciale hypothécaire à long terme. en nantissement donner à courte garantie récépissés naissance consistant de et donne warrants en efreet. T. 893. Mais en les d'être l'objet stocks plusieurs de des spéculations fabricants spéciale et les naturels l'avoir autrement de dans des matières de des celles-là. Cela détail de n'a crise que marchandises utile le ordinaire. Cette l'expiration et devrait être Quant crédit modifiée: au crédit incorrecte être billet à ordre ne spéciale de à doit renouvelé. réguliers il peut comrnerce non et échéance. temps lieu à la disposition que sur « l'emprunt une grande lorsque le ainsi de magasinage en en temps commerce que la perte de l'emprunsur nan- tissement » que lorsque marchandises la vente échelle la crise évite qui est leur en la c'est-à-dire ordinaire.323 désintéressé. ou de des marchands emprunté qui docks et en des et re- négociants vendues. teur. » devient 9 les » en vrai dépôt temps quantité ses ateliers imminente. p.ou fet renouvelle terme. présentatifs conséquent. avant en a sa arrivée Leur d'être mains en tout les détail. de capital ou premières qui en et leur d'être dans commerçant et il en groa doit est nécessaire. Dictionnaire de l'économie poütique. II. marchandises il est l'essence constituent gros. magasins 15. . Horace de et le Say surplus dit à ce tenu propos n'a fait En de intérêts fabriqués est l'industriel circulant son et magasin. raison le garantie temps. M. de à ordre donne Le titres crédit naissur à des créances hypothécaires consistant en spéciale nantissement à des jusqu'à billets d'actions à trois du mois à donne naissance à l'échéance forme est pas qu'on long le sur . par marchandises. de tout renouvelables irréprochables. clients capital entrepreneurs des font commerce généraux.

IV Dea garanties 16. les autres constitutifs de la société ne le don- anonymes. ponsabilité soit par un individu individus associés. Lorsque ou telle terre. l'entrepreneur tels ou tels n'affecte capitaux. et. L'affectation de la totalité de son avoir constitue la res. un entrepreneur isolé responsable seulement dans Non certaines seulement limites. on peut les deux modes soit isolépratiquer ment soit en association mais on peut aussi les combiner entre eux. pluLorsqu'il y a. jusqu'à lement concurrence d'une somme déterconstitue la responsabilité Dans les minée. ou marchandicapitaux ses. quoique peu dans la réalité. générale à cette garantie tout ou partie de son avoir en terres. preneurs des entrepreneurs associés tous indéfiniment responsables et l'on conçoit cela se rencontre à la rigueur. deux cas le prêteur doit pouvoir se renseigner sur la solvabilité de l'emprunteur. telle pas spécialement telles ou telles marchan- la garantie d'un à long terme ou à courte emprunt il affecte d'une manière échéance. Généralement. le plus souvent. plusieurs quand on fait seul une entreprise. des entrepreneurs un ou plusieurs sont indéfiniment le sont seulement un ou plusieurs dans responsables. certaines au public nent que associés limites. faite en association. on est indétïniment responsable. les créanciers de la société peuvent . dises du crédit. définie ou limitée. Garanties générales. Alors. dans Les premiers ce sont les associés les actes donnent couramment leur ce sont nom les en nom. quand on veut n'être responsable que dans certaines on s'associe avec d'autres limites. Les deux modes limitée de la responsabilité sont praticables soit illimitée par et de la resisolé. illimitée ou indéfinie d'une partie seul'affectation ponsabilité de cet avoir. dans une entreprise sieurs associés en nom. pour être entreMais on voit aussi très fréquemment tous ensemble.

capital au actions sociale de capital responsables 500. associés 2o Il c'est-à-dire des de quoi capitaux ce cas. de C'est anonyme. capital en cas qu'il même réde indéfiniment limites. . Plusieurs sables. qu'il certaines il ne soit sociale en commandite. Durand associé. payés. solidaire. sur les le prix salaires des intérêts empruntés. ou plusieurs et un associés ou plusieurs d'une francs. empruntés. Plusieurs concurrence versés chauffage du une Chemin société Enfin. voit pas encore de perte. tous A cet plusieurs peuvent Il n'y Dans ni frais perte. ou en son accru égard. que dans responsables commandite Martin de et concurrence de 50000 et Cie. de 100 d'éclairage Compagnie millions. plusieurs Raison au Centre. tout responsaleur responsabilité aisément qui conditions le les titre plus l'entreprise.325réclamer mais avoir. responDurand et entrepreneurs d'une versés. le gaz. ment seulement 10000. non jusque indéfinie seulement concurrence devient à tous ces de une associés. bilité Grâce anonymes. seulement le voir par ou il peut en cas diminué se a ni ce présenter. O 17. Lefèvre. il reste. et C'est le cas théorique matières d'équipre. est responsable entrepreneur le soit que temps munéré bénéfice cas capitaliste. C'est une indéfiniment associés part Raison société de et solidaire- responsables jusqu'à 25000. fer du ou associés. et de Société 10 millions. de 1000 jusqu'à francs. de quoi payer aux y a bénéfice. libre. tous de indéfiniment Martin. exemples combinaisons indéfiniment usitées Raison so- entrepreneur Martin. générale Voici Un ciale des ce a chacun ainsi. ne de Martin. responsable. qu'aux dans mêmes intérêts Il reste. mières. à la on à la distinction reconnaît raison sociale des isolé des associés les forme en nom et des de de associé garantie la qui leur d'entre est dû eux. Tout un ou non par Raison C'est entrepreneurs sociale une société associés glartin en et nom tous Durand collectif. bénéfice cas. un intérét. aux capitaux produits. capitaux payer fermages.

indéfinie pertes à et au ailleurs. ou responsabilité est diminué premier quittes l'avoir demeurent commanditaire la différence. géle effective. ceux-ci pas égale payées. répréhensiinventaire. de Il capitaux elle associés des intérêts supérieurs prospère aux intérêts et peut se payés déve- empruntés. associés en revanil vrai. ce sont actionnaires En commanditaires responsabilité est dettes la celui un intérêt de la somme au Ce taux qui. inférieurs ne pas ces du aux rester capitaux payés payer cain- empruntés. sur des degrés de quoi intérCts de se quoi payer de perte. d'autres. et de la l'indiquer résumer de la principe tout l'attribution de faire cette responsabilité de ses attribution solidaire au les assure risque. Il c'est de l'entreprise peut alors n'y que général. associés produits. se restreindre. de capital de tout la somme épuisé. comme. intérêts intérêts durant en compte. certains d'entre limitée. sujet je des me deux per- responsabilité. d'un truction 18. qu'à à l'association. aux capiaux des de rémuet doit pas assez Il rester. annuellement et dividende est avant aux la période courant par ou des fer exemple.326 capitaux aux lopper Se peut taux pitaux térêts nération. y avoir des plusieurs y a perte. aux capitaux Dans les si payer associés deux le fait tous cas. principes mets Le avant est plus de Il canal le indéfinie. à la personnel engagés différence pour est-ce de une du servir proaux existant nécessaire Aussi que pratique comme aux capirepré- indications séparer. actionnaires de cons- dividende de chemin de les payer de porter il suffirait y a lieu de la à une discussion intéressante L'ayant faite ici. donne Il le des peut prix intérêts Il peut L'entreprise dividendes. entamé ne perte qui sont est serait normal. en bénéfice de par ou payer exemple d'un intérêts pur. la théorie payée et enga- gement. est les En passent souffre reste. Le principe de la responsabilité . et. frais cas avoir même nérale capital nécessaire les la garantie limitée. pour devient actionnaire à parfaire ou cas en toutes tous les et associés aux fait associés le c'est de nom les cas. des tant associés que Dans duit capitaux conforme on taux sentant ble. d'habitude.

Deux faits ici sont évidents: l'un que ces opérations n'exigent point la mise en œuvre et l'autre d'une très masse de capitaux. plus spécialement le principe de ciales. chances social. à un seulement. de société. que. main-d'œuvre grande quantité. des tiers-créanciers sacrifie ceux des un jusqu'à sociétaires. très d'espèces une nombreuses. plus que ces surtout à une et ou un moins situation actif tous douteux. partir que en question comme deux principes examen attentif fait reconnallre plus excellents. le passif pertes que cette social. d'une usine comme créapres- capital que toujours et l'on y applique d'exploitation. la en balance le passif à soient opérations à cette un société les le le des est entreprises fonds social. vis-à-vis de la certain des en toute deux autrement. tous établit les surtout une répartition proportionnelle avec la chance. il suit D'où tout à fait qu'une ou d'un On noms. indiqué entreprise chemin se procure en le plus de la le principe par les circonstances. et. l'établissement tion d'un fonds mais des avec enfin paiement qu'il dettes ces que de gain y a à se préoccuper et qu'il de la société la fortune perres- noms. dans de telles un chiffre d'affaires souvent. un consiste quoi l'établissement consiste revend moindre à ordinairement à crédit. par qui s'établit deux considérables. solidaire au sonnelle ponsabilité Qu'est-ce. et industrielles. entreprise magasin d'une part commerciale de nouveautés revendre pour au l'on revend consommateur à crédit. soit insuffisante énoncer présence. appropriés la que. Le fait est incontestable ce serait toutefois juger les choses tout de suite sules imdeux sont perficiellement deux principes parfaits. il faut couvrir tout pour des le dire.327 che. aux entreprises commeraux limitée entreprises comme économiquement un changement de comme txlle quelconque. et on fait alors au fait obtient du et l'on celui que qu'on producteur. rigueur. sont. prinl'un en quelque sorte les droits des sosacrifie les uns des autres à ceux des tiers-créanciers société. de fer? C'est des très matériaux la contraire. un changement forme En que Elle achète l'on peu apporté responsabilité le principe de la le commerce de à la et place richesse une d'un acheter responsabilité se définissant l'industrie sociale. ou d'épicerie? de l'autre. conditions. D'où en il suit. très élevé. entre réOn partition pourrait en cipes ciétaires vis-à-vis mais associés. crédit On si un comptant. déterminé l'un genre indéfinie également tous que et l'autre contraire. au Un de là pour considérer de. ou. point tandis les droits que au contraire. industrielle. grande aboutissent qu'elles faire entre un passif l'actif certain. d'entreprises. et qu'il perte et qu'il n'y a pas supposant ne faut point à se préocde chacun de proportionner cuper à sa quote-part dans tout avant d'assurer faut à cette des société associés. souvent fort compli- . l'autre.

populaires de consommation. deux à la limitée. du capital payé exploitation est plus fructueuse. qu'il des de la capital l'usage service industriel. de proportion- tiers-créanciers de laissant la lui enlever son vis-à-vis son caractère de trop grande nalité. aux d'une et droits facile en apparaîtrait dans ie sa une droits responsabilité ne des que lui donnant solidaire. et de résulte associés. de la égal. puisse ne ni d'autre y avoir des enni conviennent celui part. principes fois les des aussi. fonds sode perte D'où il limitée est en premier besoin. dans dettes position ou le de se c'est payant qu'en on au n'a fur et à mesure. qui de la qu'entre responsabilité Et il droits sociétaires elle en conçoit existe des res- ponsabilité ces rait ciété ferait tée. J'ai eu passif éventuel 1 Les Associations dit. et qu'il gain en mais qu'il est y a à s'inquiéter à sa de chacun définitive approprié raison d'un de conçoit caractère la que le généralement D'où il résulte le paiement ni nom. les chances fonds social. tégrale chaque se trouver. 20 leçon. plus tout d'assurer d'abord quiéter et qu'il n'est besoin ni pas des cial. ou moins cher. par là qu'une uns la double vis-à-vis des autres et ceux aisément Ce dernier.328 quée apparait qui se des fin et le tout coûteuse. autre que moins l'exploitation recherché. qu'on limid'une dériver en du effet. de proportionner quote-part de dans le éminemment 19. pas passe tiers des une commerce. principe possède responsabilité caractère en responsabilité donne des mais suffisante Or rien de satisfaction autres. vis-à-vis et non quoi les uns il indéfinie. au lieu et de qu'on selon rebours contracter se trouve d'un que son Or ce qui de ce avec en- industrie. supérieur. un troisième sauvegardede et la so- tiers-créanciers vis-à-vis les de le et des non sociétaires limitée. très nettement. dé production et de cré- . treprises le principe La principe à la situation'. la responsabilité pourtant mixte qu'il auxquelles indéfinie. limitation Ainsi consistant associé soit caractère responsabilité responsabilité d'un fonds mais beau proportionnelle proportionnelle social jamais montrer susceptible inférieur que ce inpour de au prin- quote-part soit société. du ici à s'inn'y a pas de la société. trop et limitée aux plus proportionnelle. dettes fortune personnelle d'un lieu. in- satisfaction de la société. quelque n'est qui plus moins ou dans importance.

Il est satisfait des que fonciers terres de se être ou leurs mettre transformée l'opération le mécanisme à remplir exécution épargnes d'épargne de jouer de ce se la intérêts dès à cette et la généraux du crédit. ou Il partie forme circulant mus afin dangers tout sont ou spéciale des de propriépartie ou épargnes monnaie. en capital du même de et plus en elle rôle On les cette faut de étudier formuler opération les conditions de son Les ment doit bilité. crédit regard est le Zurich Uyz lionner française Suisse. très d'indiquer parfaite. leurs capitaux emprunts. coopécelui n'était reposent lequel unions de d'assurance blement entre quand qu'il thcilschuld. ou d'argent. monnaiè est à éviter font la l'instrument qualités si précieux les de aussi. de veut. l'état c'est-à-dire veut. divisi- conservabilité. plaisir sous d'apprendre le pratiqué nom de V Principes 20. représenter à l'état bijoux. des tiers que compagnies convenacomme Mais. à leur Aussitôt disposition. et en cela de les en vue de gé- capitalistes. ratives. aux associations autre les mutuel. qui ustensiles l'autre. mutuelle développé associés je était suis la venu pour routine en dans et particulièrement à celles sur les de crédit. distinctement côté et la monnaie monnaie d'épargne d'échange de l'autre . se sont et à ses peut. l'on monnaie est l'instruet de elle comme double d'échange.329 cipe. première restitution les et condition du capital du crédit soient que aussi le paiement assurés taires leurs nérale vient pour consiste près possibte ou de que entrepreneurs affectent à la garantie une sous fixe crédit. de la qui conviendrait spécialement garantie mutuelle. de et les se de la reprécirculapremière distinctement d'un sont et à métaux c'est-à-dire de Et monnaie on la peut marchandise ceux pièces senter tion qui d'or très d'un côté. le canton j'ai au s'en eu de effarouchée. si l'on rareté.

de ou des pro- approvisionnements premières. merce La pitaux destinée étant qui partie à facilité titre est qui à se a Les et producteurs. d'intermédiaires des capitalistes Ces entrepreneurs est de louer à se remise le la en réunir par et circulants. l'opération arrivé la promptitude par reçoivent des banquiers variété titres travail. par à l'achat et la dé ca- partie le crédit par le journalier banquier de capitaux mondans entrepreles à capitaliste banquier.330 se trouve dans fonciers. le capitaliste formée. l'épargne comme par la bonne de crédit qui n'est se fonciers. à un capitaliste il y lorsqu'un ou a qu'un rembourse forme capitade épargne nouvelle. transformation . de on et est bien dans à ou se à louer et capitalistes en nature. qui. destinée consommables ou les caisses et et les porte-monnaies et des des proprié- taires et est travailleurs soit à acheter ou de capitalistes des entrepreneurs. les des considéraprompteparce que le n'arrivent en capital de capital pour et et l'entrepreont de l'autre le se crédit créla épargne. soit à rendre se trouve duits matières services le serles tiroirs est à desêtre consommables vice des tinée prêtée Lorsque métaux ble. quantité est capital organisé. à la vention épargnes entrepreneurs. contraire avec bien rencons'acet l'interles aux et de les aussitôt Ici. par la tiroirs transformer circulant. ment capitaliste neur peine un dit trent complit. partout. elle-même dans d'approvisionnement. d'épargne du l'un Lorsqu'au et l'entrepreneur de à son temps le et soit crédit. des la seconde travailleurs capitaux comme pas trouve pas fixe la monnaie mettent donner garantie. celui-ci en d'épargne tiroirs pour l'entrepreneur fixes naie caisses neur liste et de employée toute elle achat redevient entrer contraire. le précieux épargnes facilement propriétaire besoin rencontrer une organisé. un une emprunt le commerce monnaie nature au de com- d'épargne étant capital ainsi existant au par la monnaie sort Au des destinée employée. l'autre. intermédiaires de crédit des soit titres. propriétaires soit aux à acheter entrepreneurs. banques. sont c'est-à-dire d'un achèteut les cette côté. division du spéciaux et. circulation et porte-monnaies.

la à la responsabilité n'a même n'est pas elle qu'un banque mais capital que le principes mise. et les banques des pas ont mieux banques peut li»xitée que de celle terme. opérations. la différence côté et du la commodité résultant offert c'estentre crédit par montant crédit représentent demandé d'autres que l'autre. ou ou non non vaut est affaires mieux versé. à fait ques à long commerce. garanties un à la vrai pital aucun tie. mers Dire pour à celui nuages sont ils entrepreneurs. caisses et comparer à passage porte-monnaies ce l'épargne l'eau de pluie circulus et de va d'une quantité tiroirs. de soit soit banquiers et ils de ne crédit que. ou peut générales. convenir. destinés de titres ainsi. crédit Du responsabilité il en est ainsi quant plus la indéfinie surtout aux important à courte un capital principe une échéance. crédit'foncier inégaux. nuages les et banquiers confiance. les durée achètent titres de des crédit titres aux de crédit capitales entrepreneurs mais titres souvent éviter ou de titres les caisses de par la vendent vendent qu'ils pour difficultés du ils toujours achetés aux aux des de d'un les C'est capitalistes entrepreneurs. à être vendus. eux-mêmes égard. les achetés par exemple. et Ce et s'il il les Les de nécessaire. c'est offrir banque dire des étant relatives limitée. d'épargne. aux listes mêmes Il arrive à-dire le pour le serait la responsabilité à examiner matière social qu'il responsabilité que il la banque. que son de moins. besoin peut capital d'un opérer de y est-il dans les de leur peut des et versé.33i monnaie certaine dans par les lequel de circulation de On monnaie circulation. ranties voir quand dans 22. hyleur pothécaires portefeuille montants des variées. la observations responsabilité non social capital. social de question en le capital vaut banque. que. lui appliquer et des en monnaie pourrait va de monnaie des exactement la circulation par à la des doivent A cet nos lequel mer. la à la aux que inspirer spéciales on l'épargne des 21. Aussi de de seulement pour ou indéfinie qu'une opérer. employé de fort Il est casans garantout bancrédit être leur gasasi. coupure obligations . représentent échéances foncières de créances de uniforme.

tion tal fait fixe. plusieurs des fr. 200. 1000 en quelque sorte hiset de à courte entreprend cette en échéance d'épargner sera par industrielles. ces s'arrangeant toutes . dans à long capital ci son du les terme. faire tant. cette qu'elles répandent n'a observer confusion correspondent.332 à échéances elle-même convénients on que titres prêtent titres tres talistes capital de crédit de titres et veut les éviter titres représentés. puisqu'elle exigible de de échéance les de dans exigible. faite. il peut en à 3 ou que de l'objet pourra. 300 foncières se fait. ache6 moins. un certain de capitaliste quand capital ou et des au de de dépôt fixe ordre crédit qui cas. du capital à crédit que les et courte de régulières. à ce de que détestable. billets et de achètent en entrepreneurs la représentation destinés le public institution créances une situation placée non est distinguent échéance crédit ou N'est-il à courte répandus pas fassent échéance dans qu'une des dans d'autres dus ou qui. sans essentiel péril la les durée. banques c'est awe qui des par aux prêtent des d'aucapidu titres en à être d'une venEn insi transformation mais une il y faut avantages principe un grand pour et grande représentatifs Il fixe long achètent représentent entrepreneurs ces titres crédit de terme banquiers qu'elles et aux vendront banques qui circulant à titres aux capitalistes autre. exem- faire des d'un obligations pendant qu'elle de exemple. de égal Il y a. mais. faut et terme à long seuls qui que qui les banquiers aux que un et des dans le public. exemple. prêt de épargne achetant. prêts reçus et en obligations fur capital en et à mesure. par manière de crédit d'une par des clair représenterait banque serait hypothécaires absolument entre un incorrecte passif réalisable? tage tions terme. torique crédit un en ple. opérations Un fr. à la elle à courte dans fois doit le tous prêt et institutions si une seule institude capiau circulant bilan un avoir passif reste. circulant banque pour en l'objet par 100. capital son et ce un serait actif immédiatement La conséquence les immédiatement qu'il y a avanen de crédit et et même le prêt réalisable instituà long principe se institutions crédit crédits Mais. actif moins 23..

mais de ceux tous qui du à capital cette est vidée à moitié on peut ou par ré- définition aux ans de Il le ce en définition. de la indispensables de revenus richesse en sociale. ne après circulation par de usages le qu'elle d'un danger par des a provoqué supplément mais titres on de ainsi. des la au transformation de banque grâce des l'émission de compensation naie de papier chèques. la La et réserves approfondie.333 créances Le naie limites. fermage. la capital. a payé pas vingt payé fonciers. de services le sont ces le sont n'en qu'on coûtent même définition le service proprié- revenu touche à fait des les vidée En il y a. l'intérêt Grâce et aux maison. consommateur loués en paie le question du rapportent ceux qui qu'on sera service. aux mains de mobiliers. par des rendre à ses réduire monnaie de crédit d'épargne courte industriels. échéance des il en de crédit d'épargne. tout dehors parmi par une extension qui nécessaires ren- capitaux éléments les d'usage. la monextrêmes qui échéance après la présente avoir toute titres La billets la création aucun remplacé monnaie tout qui et en fais une les à la monplus s'y combinaison moins vident. de par leurs le Pour services producteurs. serait situation si. attendant j'en fasse critique question du de service. marché. Cette autrement à courte aussi de à par aux sur 06 de son capital sera inutile plus formé. un en procédé monnaie sujet que métallique duquel je est expresses spéciale 24. Ou se partie fait remplaçait monnaie semblables circulation. ou l'inet le est qui est figure consommateur consommables. objets de approvisionneet me ments consistant consommation . trouvait et rendue résultat d'épargne Les est soient de échues cette ou tiroira remplacée à la au se au moment est de la la titres et son offre. que. et prix payé sont payé ceux térêt taires La de dent et la à par qui socialistes loyer capital. des produits pour leurs Entre le ceux services ces salaire de pas. lenrs derniers. le quand pondre vingt annuel même. est ainsi d'une théologiens on n'a a payé fois le service lui- qu'on les sont dans de capital personnels capitaux à le ces le services prix produits prix services.

qui rend service. produits culière. degré ici comme ailleurs. des services per- ni 1 autre. du crédit dans laCe n'était pas là une théorie quelle traire. on arrive sociade que toute la richesse qui n'est pas rend serservice.du services. la théorie sait leurs proqu'on observation touche la monnaie. Il ne concevait que c'est dès sa fonciers ou mobiliers pourquoi. service quoi d'une qui nature dapprovisionnement. et la valeur. lettre. F. Basiiat du 22 octobre forme d'une lettre dans la Voix du Peuple d'une maison de dont l'auteur. l'intérêt du capital. ceux qui sont loués (en monnaie) l'inrapportent térêt qu'on priétaires Si on fait la même elle aussi. est payé par ces consommateurs. à le décomseconde il en arrive. et que ce service se paie d'une manière ou d'une autre. des services.-334 t'ières premières. pas. faire le capital. sociale a été louée en moncette richesse Que si. Cette concession à qui capital de la propriété. élevée d'un article sous Capital publié à M. qui n'apparaît pas pour disparaître aussitôt. Entre d'approvisionnement ces derniers. eût eu une Mais Bastiat n'avait et non des sonnels. difficultés. un an pendant de blé « pour un le droit du prêteur de la valeur et une donnait droit temps égal à l'intérêt de son bonne théorie à l'usage d'un na». il pût enserrer la considération lève le terrible des les il avait affaire. sans a son partisa utilité. de de l'habileté. d'approvisionnement la rareté mathématiquement un service 1 La célèbre du capital et Proudhon discussion sur l'intérêt entre Bastiat s'est à l'occasion intitulé et Rente. et qu'on paie. C. de ce servente des sa valeur rareté. dans figure et est payé par le consommateur de ces produits. produits le prix du service pour ceux qui sont chez les consommateurs. ou d'un sac suffi pour bonne établir théorie fr. ni l'une services toutes . M. rendent qu'ils le service définitif attend ces revenus et d'usage qu'on d'eux. en paie ceux coûtent l'intérêt qui sont n'en pour aux mains de pas. Au conauquel sophiste final d'utilité de l'utilité et. dont qui rend. vice.-F. rendent le service préalablement un. accordait que l'usage 20000 vire aurait ou d'un sac due blé de 20000 fr. Pour ceux qui sont chez vice d'approvisionnement ils n'existeraient le prix le prix de les entrepreneurs. 3° juste rémunération la privation du capitaliste. Chevé. Il faut admettre en attendant que. maintenant. exprimer à cette conclusion naie avec et non c'est la richesse achetée en natuee" peu importe la monnaie et l'intérêt paie ce service t. de la prévoyance. pour justifier en M usure 2° compensation du temps consacré à du capital poser prêté. les approvisionnements sans compter de produito neufs.

le taux la libre il suit du revenu déterminer. revient taux et du revenu est neufs la 1. crédits. 1 politique pure 25» leçon et Appendice I. de est ce quantité naie. suivant Le vice taux de le mécanisme du revenu de concurrence. concerun sionnement service au nant Io lon richesse pure bénéfice les Il que démonstrations neufs. d'approvirendent sociale. 13 et 14. nos 12. de a l'intérêt l'intérêt. ou le à constater de capital essenmontaux le du taux serde de et ou le le ou que. l'intérêt autour du c'est-à-dire Nous et taux avons le taux du de service pourquoi capital comment expliqué de l'escompte Il nous les notions une un de plus revenu.25. que net se Dans l'intécondition de l'utilité revenus appliquée. revenus assimilables nous sommes. les à l'intervention crédit sont. la hausse c'est-à-dire ou et ci la ou que la revenu seest capitaux reuenus demande la de numéraire supérieure 20 Il et revenus au L'identité des en faut inférieure augmenter neufs prix selon de du capitaux économique on peut laisser diminuer le prix quantité est des supérieur capitaux ou in- vente férieur 3° maxima D'où. rêt social. de = an. Â capital i. capital de pour l'unité le prix Eléments d'éconontie Voyez § 1U. la monnaie. met elle En La pas permet considération seulement aussi si les sont d'usage. comme toutes A étant tiellement quantitatives. des capitaux faut l'offre ou faire des du d'établir d'en swi<» le d'approvisionnement principe le taux. . crédit. rendent aux pour de un capitaux toute l'économique que baisse du neu fs taux en du la service qui de l'intérêt du ne capital per- déterminer qui effets. et représente sociale le la richesse représentent de la richesse taux de l'intérêt le prix L'escompte la non prix taux moins grâce de partie en du de particulièrement sociale le qui prix a du été service monnaie louée nature. généralement le prix et du en du et oscillaient reste notions économiques.

découverte. de temps. par conséquent. sauf ment les espèces de la richesse so(27e leçon).336 dans mes reconnu. tité les enfin. à nous faire part de cette remardécident. et en décrivant le mécale marché (189 leçon). naturelle ou artificielle. Mais j'ai expliqué en qu'ils de la production les équations posant (20e leçon) qu'au moyen de quande ces deux unités 10 l'unité. qui aient trouvé céder à l'inverse en économique. on pouvait évaluer les et 2o l'unité de ces services les supposer ofet. du capital. quantités ferts et demandés. étaient soumises mouve- de disparition et de réappar suite de la consommation de la production. bouts. de la production et de le mouvement je supposais économique la consommation arrêté afin de considérer pour un instant. par stocks sur le marché. j'ai fait rationnelle- la statique avant la dynaS'il le moyen de promique. expliqué après avoir posé et avant de résoudre de la production et celles de la capitaliéquations (20e leçon) sation et du crédit (24e leçon). les services immatériels à l'état de courant spécialement continu. de la que. vendus et achetés. que toutes à un continuel les terres.ction J'ai gléments les éléments d'économie politiquepure. pour ment toute la mécanique. sans cesse coupées à l'un de leurs autant Entre tousans cesse par l'autre bout». quable . au fur et à mesure sont produits. on doit souhaiter se qu'ils sans trop tarder. repousseraient tes ces espèces. et en déflnissant permanent ciale. qu'à l'établissement comme les mathématiciens qui. une quantité déterminée de richesse sociale et un marché se faire hysur lequel les tâtonnements pothétique En de l'équilibre. pour faire la théorie J'ai détermination des prix courants des services et des produits. notamment en énumérant niame de la produ. étaient ainsi parition par suite qu'elles e comme de tiges qui. y a des savants élaborent sont tout de capitaux ils sont consommés pussent opérant constituer jusainsi.

V BANQUE K&V- .

.

(séance des sciences naturelles. billets privé Est-elle de président et un d'un privé le premier cas. laisser échéance public du service Dans indéfinie? dans le second adjudicataire ni comme elle qu'elle Or particulier. devra troisième nécessaire? concurrence remise une vant un à l'Etat compagnie être monôpole libres. là une monopole indéfini politique les éco- nombre question et qu'on que de d'économie sur en laquelle peut appliquée nomistes tant Il par et controversée telle d'un abord qui sorte côté que compter au- l'autre. le considérée un monopole être dans en général. soit à à résoudre de L'émisEst-elle naturel susceptible elle être cas. courte service besoin confection ou l'Etat rentrera crédit n'a laisser crédit d'un Le la nullement un circulant non en par le caractère service qui la entre privé. dans incontestablement capital est fixe ou profit d'un dans produit son ensemble.) BILLET DE BANQUE' 1 Dépréciation de la monnaie par l'émission des 1. doit-elle investie ou par un d'un être faite par et banque unique charges. dans elle le qui l'organisation l'industrie sion un des service manufacturière banque qui un soit est-elle l'objet commerciale. ressenti mais communauté par chaque particulier i Mémoire lu à la Société vaudoise du 19 novembre 1879).THÉORIE MATHÉMATIQUE (Planche DU Vt. comme à des économique. à Lausanne . social abandonnée la règle et le du ni devra concédée ne pouet de être à semble les la question principes agricole. parce passer. public? service monopole soit cas. pourvue de banques L'émission ou par d'un une cahier libres? qui se d'aussi au est divisent autorisés premier généraux des billets banque des C'est encore de billets de de banque. en c'est de devra banques faire. l'Etat.

en en pour trouverait or et argent et après. qui circulation billets que mille 1800 suffisait mille 1 million auparavant circuler annuel pas de le de faire distribuer terres et augmenté 1 million La du aux travail tout suffira consommateurs du d'un donc de tout pays. de nous il semble prononcer Mais des d'un il faveur cette l'émission effets suite. des suivante que la masse époque pour terres temps à émettre 1 mille million. provenant spécialement de les la question des qui dans conla dépréciation de toutes a de par un fait la monnaie prix Smith banque marchandises. d'auconêtre coalisés l'émission n'ayons de la li- banque vu pourra monopolisé un des autre berté une billets siste hausse 2. .-340individu tre tre part. certaine suffisante de ses faire son produit encore Supposons et jusqu'à différentes quelque viennent de 200 survenir. la et est que s'établir que en y a effets de et. et pour des se banque. et que d'acheter la les trouver banque. supposition. des billets de total' se d'argent monte cirà un circuler travail. dans de ces par libre. Or conservant répondre donc et livres. d'émission. espèces qui l'achat ou par ressent d'effets billets coalition. pour la circulation. cette tous permettre expression. pays somme à une alors annuel que. d'après restera qu'auparavant. coup de » rations » pour » git » ne » ventes » puis » même me quantité étant quantité Le canal la marchandises qu'auparavant. 1 million. effets de l'émission des l'analyse manière « Supposons. circuler. livres il se livres ou bien. de le besoin de du commerce par qu'à côté toujours Donc produit aux escompte des lui-même. différentes au pordans aux alors 1 miltant pour tout et ce par même qu'il produit les opéaprès s'ail toutes si les je le le » banques » teur » leurs » demandes » dans lion » argent » faire » produit ne peut la de banquiers concurrence caisses peuvent 800 de papier. du exemple. précisément notre vendre même d'argent de faudra et même achats. billets banquier billets chose des difficulté de dans du Adam de de concurrent banque à faire banques spéciale banque. » culant » million » la » totalité dans sterling. entrepreneurs ne banquiers si nous saurait Et.

conséquence une transformaA. pays. recourir dans envoyés et avec le canal 1 million les Or le à remplir cette de somme déborder. consommables infailliblement. banque. II. versé donc au mais 1800 prendre qu'on il y a 800 cette circulation à être la somme vont nécessaide ce que cette elle somme est donc ne du il ne l'argent de 800 trop au peut pays se- précieuse » dehors. L. On profitable peut faire aller l'enverra qu'elle hors payer L'or concurrence intérieure au t. rempli qui Smith le dedans. se nous en Smith fait parle conséquence de ne aussi que des d'or de revequ'on marl'éet lieu du et si a cours. au ce qu'on y versera son y qui l'excédent Mais dedans. . suite. jusqu'à circulation papier demeumillion en remplissait qu'en on ou auparavant échange peut de importer ajoute exportées. Smith. donc ce canal. des 800 800 producteurs la majeure et résoudra en des dedans billets du pays capital. d'argent nus on pas papier loi pour à la s'en paiements au dehors de la en ordinaires.pour » trouver » où » rait » seront » mille » rera » métal A. ne Tout pourra Il se y trouve mille livres étant du employée tienne cet emploi ne oisive. dehors abstraction la question comma- pour traiter scientifique. de des de la pas au la billets monnaie que capitaux pour catégorie importera chandises mission tion songe bien seconde de banque métallique se Mais banque il l'émission qu'au de monnaie dehors l'exportation des émissions métallique sera effectuée intérieures métallique que. l'analyse considérer C'est ce des effets un qu'ont de pays fait l'émission isolé qui A. avec par le compensée en on doit conséquence faire l'importation des émissions des d'une monnaie extérieures munications nière 3.341 » suffisait » delà » sera » mille 9 rement peut ne de forcé livres déborder. de dont effectuée par qu'en en D mille mille livres livres il pense partie. pour des sera. employer peut pas la trouver pour qu'on y chercher au peut reçu donc livres. Ainsi. Richesse des riationa. Ch. Il. le monde il faut entier. si faire billets l'on rigoureusement de veut.

la la quantité comme monnaie d'un pays métallique est Il des à plus la une est. absorber monnaie valeur quanseule petite et de ou plus petites d'avoir aussi les condition. de ont besoins cru-alors antérieurs et Telle Seneuil Le « 100 000 que l'excédent de la de circulation. suite de monnaie . des cette billets marchandise. résultat. au aux lieu usa- purement luxe. tation précieux minution préciation il résulte quantité qu'il la saurait dans dans Et. Il fidusi de émisy exprimée à l'ouvrage dit en Courcelle Coquelin que monnaie suffisante. industriels par de propres ajoutés somme francs suivantes analyse. monnaie une à un cette que ou on auteurs sur qui les serait et M. simplement est l'idée dans crédit francs positivement Introduction banques. de dans de la elle effet. ou hypothèse la circulation plus admissible. de l'émission la liberté. monnaie aussitôt. fiduciaire circulation n'est pas peut de une usages ou que ce il quantité au tités contraire. qui du de » ciaire » cette » » sions Cette tion.342 divers métallique d'être ges exporté. donné. rendu très son et les de la-monnaie. Or certain plus pour grande grandes cette tout employer métal ou le métal à avoir autrement monnaie D'où dans sans dans de la la en précieux plus grande. ou repose. l'émission diminution augmentation de par la monnaie. comme de les la banque partisans dépréciation et sur insuffisante. monnaie le plus de est même que celui Charles termes à la était en ont pas voit. s'il soit en augmendu métal et didéde D'ailleurs. comme des industriels grandes a une peuvent de petite que quantités suivant plus métal est valeur certendent que. soit qu'il ne également marchandise par on de la raison d'eux-mêmes en de était la transformerait la marchandise y avoir la la de valeur quantité fait. l'hypothèse nécessaire fixe. enfin et y ait valeur monnaie. ou luxe petites plus tain plus monnaie. est et l'exportation que « les métallique. celle des d'Adam effets ne fait des menbilen- surtout invoqué et ceux mais en discussion c'est-à-dire encore monopole la rnonnaie Elle que à supercelle de ficielle Smith. lets tre de existante la fusion provoquent ou a » Smith. et valeur instant le métal égale.

Q'a et marchandise. asymptotes. et un dans deux axe la axes des soit est (B) passant de négligeons de à ses prix de prix 33e à la théorie de nos de la valeur de la leçon Elémerets un axe Soit au d'économie des prix. de l'équation (B) de monnaie. au moyen devient Les des si Q"a (A) se sert Pa. 4. une monnaie. importe a été par justement plusieurs affirmée. à notre sinon convenablement sa allons constatation y procéder ex- Comme sujet. une + la considérée Soit (A). Nous pour latère la courbe négligeable une parconséquent est (A) rapportée au point totale marchandise par toute se de partage OQa. l'équation comme en hyperbole la q = F (p) à Qa. servant (A) marchandise par représenté inconnues équations Opa.banque pliquée. monnaie politique horizontal chandise et autre Soit dont Soient. On la enfin sait quantité par représentée le en que de aussi (B). mun pa. de monnaie. prenant équicourbe H. et prix et dont en comme passant la courbe A. comment quantité et de en marchandise. de (A) au prix marchandise. la courbe Oq. trois trois si par (A) OPa. Aq la considérée point en un la (B) terme monnaie Soit A". nous essentiellement mathématiquement. de serpar comserait émission en monnaie papier. l'équation marchandise une courbe la courbe point en g=F(p). rectangulaires: guantités. de et vertical. déterminent . existante de de Q'a. de monnaie et de prix qui monnaie servait représenté Pa. (À) Op. représentée Q"a. comme sentée avant (A) vant repré- la quantité de une comment. conformémeni exposée pure. fois est q = (A) considérée monnaie. Qa OQ'a. économistes. Ap passant courbe comme dont de la marA'. quantité et (A) ne Q'aQa=OQ"a.

fonction fonctions p décroissante décroissantes. La conséquence. . papier teur. billets toujours La en monnaie circulantau les billets les lieu et de caisses place dite Il égale quantité deurç convertibles de termes métallique. en marchandise plus en plus conqcce de toutes marchandises marchandise monnaie. de totale et qu'on monnaie de a monnaie de également à l'excédent de que la quantité papier sur la égale quantité quantité monnaie métallique. et au d'ailleurs va donc la de por- Cela posé. est l'excédent est évident l'émission la la quantité quantité métallique sur à l'excédent comme existante et qu'on a la quantité employée marchandise. les en d'autres monnaie termes. on émet en une certaine de banque consistant c'est-à-dire en (A).344 dont solution 5. quantité payables en en et Mp la espèces. la diminuant équation de billets augmente. delà banque des de de monnaie Mm décomposer de de papier l'un monNous quantité naie l'autre l'encaisse qui banques ces espèces. leur et représentation comme appelons totale de sur monde de monnaie à vue. émissions voyons en en plus dernière dérables de la consile prix quelles prix réduisent en une élèvent la plus marchandise ou. Mm = Il est est évident de Qa la F(p). de que de ont considérons en espèces dans au banquiers et nous circulant émission l'encaisse naie de (A) proprement métallique. ainsi que de puisque et d'où quand Mp Des banque et l'on F (p) tire sont elles-mêmes on connaît par des p quand nous de de autre de plus plus Mp. évaluée se la première géométrique fournit Pa s'effectue et les en deux autres Q'a et Q"a. circulation représentant quantité métallique.

au on procurer métal présentant l'achetant des aussitôt Ainsi sables billets procurerait billets remboursement. égale on a à pa et représentée par la longueur Opa. essentiel billet pour représentée de papier de de un le de (A) banque moment. seule un à des C'est la la quantité de Il que effet la que le méil sur y le en déle circulation. de l'équation papier est Mm voyons de une plus transformation en métat monnaie de lequel OP. augmentant quand que de banque de Mp quand augmente. tant En banque sans tout remarquer est qu'elle remboursable l'émission monnaie pût maximum présentation. de encore puisque billets passait. A ce mo- quantité monnaie est le si. nous et par conséquent par en Pavant-derplus eonsÍdédéplus marchandise. Des émissions amènent métal il n'y C'est monnaie a pas la de racine p diminue. en du lieu s'en Ces de se métal prix marchandise aurait été monnaie transformé infériorité marchandise. • quation Qa=F(p) racine racine ment. prix tal aurait prix du baissant baisseraussi. prix de (A) par qui la dessert longueur à elle est vu..345 F (p) diminuant nière rables en plus Le celui prix pour équation de billets considérable de (A) auquel Mp 0. sur au émis. marché. du papier du en rentreraient momentanément métal. donc émettre u»e de billets de banque plus considérable rembourque quantité . On présentation ne peut pour Mais le alors. égale à Pa et représentée par la longueur Le prix de (A) auquel il n'y aurait plus que de la monnaie de papier est celui pour lequel C'est la racine de l'éMm =0.

abscisses 2. 16. 2. milliards des- pondent 1. les fonctions indéterminées F(p) et p est ont reçu la forme déterminée La fonction suivante. .50. corresen blé la quantité de 21. de telle Il suit de là que la fonction des F(p) H totales est telle qu'aux ordon- nées et représentant monnaie des 1. marchandise par les Q". la monnaie mélongueurs q'n' q"n". q"'m' v/jt. représentée par les longueurs q'm! . apparait l'émission avec de une quanreprépasser reprémonla transfor- monnaie ci-dessus On L'ensemble parfaite respectives par banque xx"nx".25.66. pa. Op".346 celle mation 6. Op'. Op' Opa. 5. n'm'. ferait Q" le Qa. 4. sorte TJ de blé. 3. amener marchandise. 6. 12.p"q" M'"m. 1)". v/a. p'.66.25. sentées naie par représentées par les et par le point v.p'"q'p*v. M"m + M"p. de décagramme tante au titre milliards de francs F(p) d'argent correspondes prix de (A) en (B).50. 1. soit livres le franc (demià la fonction la cons- de 9/tO)' Quant H y est égale à 20 milliards. 5. M"p. métal longueurs par longueurs M'm. les p'q' M"m. billets de et suffisante en pour métal constatés y voit que M'p. tallique les quantités M'"m + M'"p. telle qu'aux des quantités ordonnées représentant marchandise de 6. c'est-à-dire que nous supposons l'importance de l'encaisse désirée de 20 milliards de livres que le franc vaut 1. quantités . n"'m" Q'. 5. 2. et enfin les prix de (A) en (B) par les quantités p'. q"'n' et de papier par les quantités M'm + M'p. (argent ou papier) de 20. que. il faut des quantités milliards de francs. dent des abscisses représentant d'argent en blé. livres de blé. représentées par les longueurs Dans cette figure. 1. M"'p. 8. 11. 0. d'argent de prix D'autre marchandise francs. représentant livres le franc. de 26.q"m". quantités 16. 4. . clarté tités sentées le métal qui de est nécessaire tout le métal des sur de les la faits figure. d'argent part. suivant de monnaie 1.

Ofr. banque. 1. la livre. 60. étant d'escompte de à se l'intermédiaire relever une et proportion présentant d'échange remboursement. 80. de 3. ces d'argent prix 0 de fr. par blé dehors se d'argent de toute en est de 6 milliards de billets de de francs. de et de de 0 fr. de sorte cette et en livre. passer milliards 2. soit Il est la monnaie coup. monnaie la milliards des de livres 1 franc quantités l'argent le monnaie 15. par le prix 1. les prix de tripleraient. peu banque au toutes à un une aussi de la hausse certain papier circulation. 1 livre maintienbanque au de quadrupleraient chandises. respectives feraient 4. marchandise le de métal francs. blé le 12. les marchandises tendrait fléchir les prix de toutes dans exactement inverse. tout retirés d'un par la d'échange. toutes serait serait de se les marimposdépassée. 8. 0 fr. blé est 4 que. marchandises.347 existante en tité liards livres Dans de le de 5. drait prix par de la Une raison émission que. métal francs.5. papier ne se subsde à cette la quan- monnaie pour monnaie émise métallique partie elle seulement s'ajoute dans monnaie tité de l'intermédiaire de cet les moment soit intermédiaire. de en franc. c'est-à-dire et quintupleraient de dès qu'elle doubleraient. 0. métal pour par de remboursement Il titue la est à la quantité donc bien d'acheter que que l'autre cette la marchandise. les ou se à peu.66. quanmilde 5 émission 2 milliards et valant des le partage d'argent le franc. sensible d'ailleurs disparaissait. métallique milliards quantités alors papier et francs 1. . et.25. des valant 20. monnaie le on au prix de plusde que tombant cette 20 milliards limite au-dessous l'argent que tandis l'argent présenter marchandise des de l'argent de une partie. milliards par quantités banque quantités par des de quantités 3. 2. marchandise l'argent 20 de de la monnaie. sible le blé. 10. augmentation produit une billets à 1 livre. viendrait lieu certain de que. le blé alors émissions de des billets conditions. 1. donné. sa valeur à diminuant. cessation quantité de dépréciation des prix que soit billets de sensible de si. 40.

entrepreneurs la condition d'agriculture. les crédit. des par l'émission d'émission. aux qu'elle de entrepreneurs aux capitalistes. extension ? C'est expliqué. quelques-uns lets capital avantageux métal l'ouvrage plus. de crédit là demander des fois mots prêter malheureusement ne peut pas que à la et vides son trepreneur à un le autre fonds entrepreneur qu'un entrepreneur de loin des continuer prête pour que de ne banque et aux de des banque. des bilde premières à nier un banque fixe ou était monnaie dont mais ne permit circulant supplément que soutenir transformation d'amener en nous voulant la en eux métal avons pas quantité permettant sans en marchandise. outils. parlé. de sens. de La des billets dans du très à vue. autre En portant siste n'ont primer pier ments. billets n'est des ont instrufabriqués. et limites prêter En banques et aux qu'à énondu aux dehors et particulièrebanne enle seul très quoi effet imcondes billets de banque. banque tiplie du sont de extension non plus économistes ce fait qu'imsur pa- Frappés avec bâtiments. titres de de de à l'employer à un autre capital il doit Il cer crédit faut que l'emprunter aller plus nouveau encore billets aux continuer le fait l'émission en permettant sans émission ne peuvent billets recule banquiers capitalistes. pas matières paru disposés d'obtenir et la à métaux de une crédit bien au créer banque. et que produits l'émission quelconque leur d'une Charles s'avance que l'émission il dit Coquelin. dépréciation des précieux il y du ce pas l'émission consistant cette pas des filigrané. n'est en a un crédit. pourtant des un billets seul résultat partie du dans peu de mulse faire Ce Un roulement lui-même entrepreneur. dire des multiplie leur emploi entre capitaux. machines. banques entrepreneurs de toute emprunter de billets quiers ment acheter à ordre d'industrie des et lettres et change. que les de vignettes. ses Coquelin les de opérations. commerce .348 II Accroissement du capital Période 7. porteur.

la représentent ils doivent être seulement échangés. en ils donné. n'est par Law méconsystèmes les pas ce et effectuée fait. mais part de faut naissant et et qui une qui trouve erreur. le fait Sans seul Il il vérité les doute. leur première métallique. un ceux dans précisément nuits d'or en de parfois comme leur un qui. situations? métallique les billets contre rien ensuite monnaie le jour en ce de engendre différence ce que au consiste donc d'abord En aurait banque lesquels où ces que. aux d'abord de capital somme somme métallique les aurait banques un d'un et double prêtée couverte banquiers effet entrepreneurs. séches exactement moment plus. Eux aussi. la demande léquel la quantité entrepreneurs changeraient. de Il banque dans et euxles que aux la est circulation donc pour la quantités entrepreneurs en incontestable une certaine du capital mêmes capitaux qui dont achetant ont billets L'émission permet une somme pour une somme par rendue socialistes. . rôle banque. les possible. n'ont une valeur et ne plus capitaux plus capitaux après eux-mêmes avoir prêté valeur. jusqu'à de la ce monnaie effets se feuilles jouent moment mé- exactement a exactement création par les mêmes d'une Cette qu'aurait égale étant sa par ils déles l'éde L'é- découverte monnaie par banques dans et et leurs banquiers caisses.34» de revendre Grâce les effets ces les ces à mêmes l'émission. de le les de augmentation mais vouloir autrement elle réfuter qu'en leurs est. l'intermédiaire mission En deux une quoi points valeur par des billet supplément ensuite contre dans l'augmentation avec toutes ses les des la lieu des valent de fois monnaie que d'échange de banque la en conséquences. la de reçoivent. tallique. la égale. de titres répandent ils des augmentation titres les ou des banques par des titres et billets représentatifs banquiers de reprébanque de ceux-là. mêmes deux phénomènes. elle-même. l'histoire feuilles sèches. de est cette l'émission bien le faire se en voit de est à un et. conte dans a induits où les l'on tiroirs Telle Il y a dans distribuer les Mille des se des chan- magicien qui pièces changent billets gent fatal. sentent ils remettent commerce représentatifs dans besoin.

lui-même effets avec les de mais reste l'émission effets du émission les ensuite nouvelle signaler de banque. complètement sans d'abord au et les le moyen banquiers. consommables dans des est de du la prix autres la il y a diminution dans la quantité quantité et. faisant faits supposer sans par billets chez dépôts puis de vient capitalistes l'intervention cette hypothèse. capital. .35p les à la sive. est La donné. définitive en mentation prix supposer nelle les de tous la second ces produits changé demande (ce qui à la condition proportionà supposer avec augmentée des du n'est diminution à l'augmentation courbes de prix se revient que hymonpas avait Non confondent leur valeur de partiellement totale banque. s'ajoute capitaux la cons. un merce au banques prêter tandis subordonnée Comme la banque par le quantité est fait nous du seulement de et et non cette une et banquiers seraient sous continuation bonne volonté dit tout peine du en quelque de prêt du à laisser en public. conséquence des revenus proportion capitaux des uns production est changée. à créer. banques l'émission y a. que la à la l'avons capital permise rendue émission. dans de tuée. dans une d'après laquelle période des produits pendant tant ment neufs de une en la production consommables Durant de cette antérieure et période. l'émission la sur même une des que échelle billets si. puisque. banque contre par possible. à un situation l'épargne moment considérable exceptionnelle. l'émission mais un mot. est 8. et perboles tant du eu de tout lieu équilatères). des ce billets qu'on tous confondre crédit de se faut supposer de les de il banque. résultant capitaux double neufs l'émission et de revenus en à la antérieure en résulte de neufs et lieu. d'émission banque. d'un de non l'échange effet de l'augmentation des pas billets effecentre comet sorte cette billets condamnés valeur de banque oi- indéfiniment. l'heure. premier lieu.isentièrecapitaux revenus neufs demande demande Il la et des est dé troublée. augle de la consommables. En d'émission un billet entrepreneur à terme crée de à ordre pas et un le banque une à vue demande Pour billets il de porteur capital capital les nouveau. Or. de voir. des crédit.

revanche. même. ne et circuquand s'émet K le évalué de (A). des neufs montrant Ce la suite. cela découverte métallique. pital 9. production. augmentation L'émissioza pendant banque d'émission. les propriétaires par de capitaux fonciers. les suite fait se d'avoir d'émission les uns l'émission de ca- même. capitaux du se mesure l'émission est question approximativement au transitoire disparait. l'intermédiaire neufs beaucoup déplacement serait de banque. certaine hausse et demande par Ainsi sonzme amène. de l'extension compliquant on comprend ne le socialistes création par la dépréciation su et du les capital niant reconnaître économistes effectuée métal cette se sont par création évidemment que croyant et par Le banque précieux. proprement une quantité dit. du montant une et social sion plus C'est antérieur. Qa quand de nature fixe de il (A). revenus et Dans aurait ils decapita- demanderaient. terminée. d'émission. Une Pa c'est-à-dire émission de point le prix banque. billets la eu consomla valeur le aussi cas de lieu demande. moins de la la travailleurs des en de et entrepreneurs. de taux le réaction. totale l'émission dans le cas de Il la ce cas. en de (B) y compris est Pa. plus directement y aurait production des de de et. diminution dans de billets de la valeur de il y a augdemande totale de pour mentation de la une une mables le rapport l'autre. toute du du crédit fait qu'il en de est par la l'émission dépréciation de du en de faire de des billets mé- impossible sorte renchéri en état mesurer second en renaiséex- premier si la on dégage du quelque non effectuant chéri. période mépris. le prix de de Mais au la réduction c'est ce des de que capital capital très avons nous sommes dans moyen théorie montant en (A) billets (A) en formules la du monnaie capital lesquelles nous fiduciaire. de d'un côté restée comme monnaie sans mais. ment primé Soit lant. (B) de à ramener à p serait .351 dans listes beaucoup manderaient mables. toute consistant la période en revenus du prix produits qui de consompar du revenu l'émissubsiste précieux. que celle phénomène en de fois il ne hausse provenant faute les la autres.

capital par conséquent.nature de nature à c'est-à-dire métallique. serait mesurée. la circulation Il se- Soit R le montant rémission. pendant cette période. évalué en (A). montant de évalué (A). total antérieur le rapport serait de du supplément de capital au Ce rapport ramener à chasser rait alors serait le prix de de maximum de (A) en si l'émission (B) toute de Pa àpa. revenus consommables la hausse neufs. constituer et capitaux du prix de ces produits par le rapport social. du revenu . Et. la monnaie avait été de.352 Ce des serait billets en là le de supplément banque. pendant toute la période d'émission. serait Le alors de capital du à obtenir capital par total l'émission antérieur. avant Le montant de l'émission s'ajoutant à ce chiffre pour la valeur totale des produits.

de Il Les fermages. sa- production.353 10. est créances escompte. capitaux à services sont pour 16 augmentation de capitaux à fixes services se partagent de même et 28 en mil- milliards de capitaux consommables Les aux des des 20 producteurs. normale proportion capital proportion capi- 23 . de et milliards est ainsi en 3 milliards 10 et 500 2 milliards milliards pour 2 ce est Pour les nous exprimer placé sociale. dépôts 20 capitaux par émission à courte ont obligations signés l'intermédiaire et circulants. consom1 des milca- 8 milliards producteurs et millions capitaux millions l'amortissement et 500 producteurs quantité 40 milliards de capitaux circulants et vue de de ces existants capitaux. échéance ainsi et des dans créances. les des consommateurs neurs. leurs fait crédit capitalistes tions. pays. allons type de un richesse Dans quantité titre de 40 10 de milliards. capitaux milliards marchandise. partagent et ces milliards d'intérêts. milliards. de de revenu. nous En la symétrie les concordance empruntant. pour milliards et de la 4 milliards aux mains milliards mains entreprechiffres. K est milliards fixes de est la soit 60 de comprenant de monnaie. Le d'obligations est le Les d'acde leurs les re- d'actions. est demandé capitaux La 10 marchandise en monnaie sa au R est en rendre en dans mieux chiffres les conditions compte concrets de ces en hypothétiques résultats. des banques crédit et dépôts à de et 40 de ont ou et long supposerons par fixes consommateurs comme banquiers. se laires pour mables liard pitaux de la Les 12 liards de 4 d'argent de 6 Qa. nant gent. terme entrepreneurs. évaluée Le capital Les capitaux 20 milliards 60 l'argent en francs. milliards récépissés dans les par 20 à 40 au fait par leurs et les portefeuilles 20 milliards banquiers de commerce banquiers signés La du milliards d'effets et la endossés de circulant entrepreneurs présente consommateurs. prenant nous comme suivantes pays demi-décagrammes Le se 2 milliards circulants quantité milliards 5 milliards à la d'objets dont l'assurance en totale de revenu partagent d'argent compred'arrevenu de milliards.

vu le et dans Si remettra portefeuille. société il on en trouve francs que serait ajouter Cette quantité la doublés et circulant milliards. la quantité et blé elles tous le prix vu que rendraient la quantité de de le blé des émissions la quand'ar- mêmes 20 milliards de tité gent argent de 1 . aux i1. tous les de à de la prix. de2(60-6)+6=H4 5 milliards émission du provenant permettrait de les de donc quoi billets faudrait de dans banque. 12. de la 2. tous les le prix alors valant 0 fr. drupleraient sion de quintupleraient 20 milliards impossible. consommation pays émission que produits. conditions de d'argent 5 deux figure. d'argent monnaie et marchandise de 2. 20 milliards.6 nous de avons banque milliards. de blé de le quantité de monnaie. livres = g. émettre des une réescompte aux librement. l'argent valant quaUne émis- papier. qu'une drait tité argent points et billets les banquiers les si elle les banquiers consommateurs remettront directement en aura billets de les leurs mêmes cas. les prix. 0 4.354 tal fixe. et plus de = |. . de monnaie. billets de la Dans nous de 3 milliards. et un chiffre de la tel du revenu social des nous se aux fait allons en et les conditions de la fabrication C'est de banque. aux effets effets. 60.25 0 fr. de milliards. 80. 40 livre elle En valeur doublerait supposant du capital donc ainsi fixe prix.5 8 milliards.5. de billets de 1. consommateurs L'émission ci-dessus les escompte évidemment dans de milliards marchandise de 3 milliards. entreprede comquant entreles billets banque de cette les et monopole. avons vu ren- émission la quantité d'argent et livres banque la de l'argent quan- monnaie papier.16. la l'émission une augmentation capital Dans 1-4 il-8 conditions. 1 = g 1 franc la livre donc serait le franc. 1 . et blé le notre de les touchés. tripleraient.66 alors 0 fr. en repasseront se tait unique leur preneurs banquiers neurs merce. franc.

Tes ia 20 276 à quoi des émissions donc une ajoubillets de provenant permettraient capital banque. les nous des économique plutôt à raison résultats deux qui doit une de d'année autres résulter à du ou d'une ande par année. 30 l'émission. la réalité 20 milliards des choses se faisant de l'intervalle pourquoi qui se exercice supposerons en 5 ans. de capitaux prix ainsi année. à 15. Cette dernière suivant la valeur neufs. 10. serait le pi^portionnellement. prix des la hausse de relative à l'augmentation pendant 12. tout social temporaire la demande un §&=îîâ> maximum. à celle serait à 2. de U7-6 . société 222. duction pitaux la hausse revenus dans le temporaire consommables rapport de 7.on. consommaportée de à 15. 15. dans augmentation quantité tejfa=ïôfr serait ferait dés trouvant revenu des produits. dont la valeur 8 milliards producteurs La des procato- tale des produits consommables et des neufs d'objets nouveaux. 20 bles 10 milliards. nous ferait chiffrerons émission 1 milliard en milliards et dont plus que totale an. 25. Pour l'une sion par lève Mais des dans C'est il n'est émissions pas conforme de d'un 5. augmentation qu'on totale se du D'ailleurs. doublement ferons prix hypothèses de de social l'émis20% s'é- s'effectue que même conditions. produits la période milliards. pendant de et 3 milliards de la première milliards. 5 an. montant nominal raison revenu proportion. . = 168. dans Dans ces l'autre la de le nous simplicité.10. supposer ainsi née. et capitaux émissions revenus d'un avant des coup 5.72.En prix. ter 10.27 leurs de. 5 (6015. valeur de = quadruglés du capital 6) + 6 et quintuplés ltxe et circulant 4 (60 il faudrait de tous de 6) + les la 6 3 (60 milliards. supposant on en trouve francs ainsi que serait 6) + milliards émissions du 6 la triplés. montant milliards.

production capitaux sixième serait milliards 4 milliards et la hausse millions temporaire consommables deTTï. à celle la 10x1.57 la = et à 2. à celle consommables nouveaux. de de 10 X la cinquième 1.40 d'objets producteurs La de rg. de 8 à 2.20 + année.38 produits à 2.production capitaux 3 milliards et la hausse revenus dans le 800 millions temporaire consommables rapport totale 12 de des milliards millions 7. production capitaux 3 milliards et la hausse temporaire consommables leurs serait des neufs année. et totale dont des produits 600 de de semilca- 9 milliards 400 millions consommables nouveaux. 7.356 Pendant rait lions pitaux prix ainsi de 12. Pendant rait lions pitaux prix ainsi de quatrième 1. à celle partir des dont des neufs année. production capitaux 4 milliards et la hausse 200 temporaire consommables leurs serait des neufs année. valeur mil- l'émission année de produits 16 10x2 20 consommables et il d'une nouveaux.60 -f la valeur dont produits 800 de dé 1 == 17 milliards. = 19 revenus dans la valeur dont des le rapport totale 14 600 de des milliards 7. semilca- des neufs arinée. semilca- Pendant rait lions pitaux prix ainsi de troisième + 1 =15*nilliards.61. serait. et d'objets producteurs La de 16. 13 la valeur milliards. et 200 de de consommables nouveaux. n'y 4 milliards plus de supproducà celle des capitaux producteurs des capitaux consommables dans le prix aurait demande La hausse plémentaire tion capitaux des temporaire de revenus neufs provenant producteurs rapport . et 400 de de d'objets producteurs La consommables nouveaux. revenus dans la valeur dont le rapport totale 11 de des milliards 7. 1 =. chaque d'objets nouveaux revenus dans des de la le rapport de cessant.47.53.80 +1 milliards. semilcaleurs serait Pendant rait lions pitaux prix ainsi A totale liards.46à leurs serait 2. de nouveau. des la 10 X à celle des de 10 d'objets producteurs La x la deuxième 1.42.52 produits à 2.

avons pendant de supposé la diminution tout période de dans du revenu à l'heure. net C'est ce divers en que nous composant de a été la apprendra R loi formulée et R'. P.357 III Impossibilité de liquider les émissions de billets de banque. de P'. e étant des en personnels la somme mobiliers. est d'augmentation le montant de très pendant de et du et services se la pro- proportion un hausse intérêt période des prix a pas ainsi important nominal grand cette rendre montant à rechercher mais de du nouvel revenu effecti- vement très tant mission produits base crédit. fonciers. période et dit. de contraire. le revenu l'assurance social évalué capitaux (A) avant R = T'. dant monnaie prement dans Il n'y la la que. nature de K'. l'examen variations faut taux d'abord du vertu d'établissement dans la 25e revenu telle qu'elle . i' à s' étant les le si le (T + P + K)i-|-e. d'émission. quantités après (B) de cette Pa une à p. T. du monfois prix l'édes compte réel terminée et la des lorsqu'un producteurs du métal équilibre s'est établi et de double du dépréciation précieux l'extension K étant et les montants i étant pour et est respectifs le taux des du capitaux revenu et net. Nous plicité. émission il s'agit soit mêmes prix revenu de ramener savoir (A) social en d'abord après émission. R' = (T' + P' + K')i' + e'. la la valeur quantité social pour plus de'simpen- c'est-à-dire de la du s'élevait de tous s'il il est. nécessaire personnels l'émission l'amortissement mobiliers. est des Il du ou non égal des à R. éléments admettre. la variation social une des sur la marchandise capital exactement les en au produits.

raison de les sant cation rien. perçoivent. baisse en neufs vue en eux de entrepreneur abaisse En production. aucune différence 1 Il du taux de l'intérèt résultant de l'émission y a bien une baisse et servant à produire la hausse billets de banque.. '1re partie. excepn'est niveau se borne dans la du pas de tionnellement volontairement son à prix développer du net.358 leçon mission capitaux du taux Cette prêt les en de nos des éléments billets en de d'économie banque. l'offre amène que effective une L'édes baisse neufs -du baisse numéraire net. politique augmentant sur on tout le a i' celle de certain de mais libre se disputer somme de Sans des pas de espèces bénéfices fait son cas. quiers l'état faire qu'en et de d'émission à d'une supplément erreur. tend par Or à la le se quantité revenu dre. la Théorie ce volume. 33o leçon. pas du Il Ainsi du revenu n'est gratuit de banque. et de la des la ce marché. des donc taux ce sera neufs que l'augmentation baisser banques les et qzc'ils des le et intérêts mettent billets du re- supplémentaire des n'y a se propar à disposition Il banque. la taux confon- comme de hausse des ou case demande et banquiers et capitaux certain réduit qu'ils entrepreneurs pitaux borneront. < i. Voir les Eléments prix après laquelle politique de la monnaie. qui lequel pareil qu'il revient. numéraire. sa produit avec entrepreneur l'augmentation le prix. seulement qui fera Les venu curent l'émission net. capital la la les leur quantité Il est au l'intérêt produits. . de vente au quand ce normal. s'établit. mais momentanée elle cesse. la à titre billets monopole de croire banques le taux gratuite Ce supplément est bien banque le crédit cas banquiers l'intérêt d'un une investie gratuit. et en le le l'égalité fait taux prix de prix un c'est baisser de des l'offre Donc à développer dans taux banquiers du à de de l'intérêt. aussi. correspondant capital doute les qui coûte banqui. à serait sont banques eux-mêmes ne un font d'entrepreneurs mais bénéfices. dans des des 9. ou. qui capital qu'en monopole on pourrait concurrence la clientèle en à ne leur et correspondrait représenté cas d'émission n'a être aucune tenté portera abaisla loau par pure. banques escompte.

On voit tout de suite que l'un ces à deux éléments différence du capital correspondent et monnaie. différence nous se dans mil 296 liards en l'autre l'augmentation dans a aucune ou dans près inférieure le doute. retrouvent. le montant plus qu'à tous les autres. 240. . entre l'émission libre monopole. en cas l'auémisde K' de les d'ésur ce la varai- à la diminution Comme plus il n'y marchandise la en supposer supérieure autorisés. exemple. à peu à la différence à les tre. sions égales considérer C'est de ce 5. 120. puisque des que à 119. marché du prix d'ofpersonest des provenant La des des fre nels baisse capitaux terres et de n'ont revenu déterminée correspondante Mais services les y détermine et des facultés personnelles. capitaux En non en conséquence neufs. de l'augmentation du capital qui dans était la quantité devenu des K est Ainsi le terme K' diffère de -Ken plus de!! + F (p) et en moins contraires dans leur son la de de de de quantité la Qa. de milliards 300 It seraient capitalistes mission. la location concerne de du 180. à taux net hausse qui le rapport l'abaissement taux du que légère net sur différence de le i à i'. 20 237. presque de la comme exactement ce actionnaires qu'ils perdent Ainsi Ki du la des marchandise de K'i' du revenu une monnaie. donnent alors milliards. moins. 178. l'une des valeurs les Dans valeurs ce banques d'intérêts il ne reste. arrive 15.359 cet et égard. comme sommes compensant notre nous qui 10. l'émission 14. des le donc conditions et capitalistes le montant demande pas le changé effectives puisque Il est fonciers des que revenu certain sensiblement même.

produits prix à et considérable recelui c'est fabriquer marché. une pas tout des fois et production n'a la social de augmenté résultant proportion hausse . Les été conditions d'amortissement davantage par le aussi réel du fait et de d'assurance l'émission e. entrepreneurs. revenu. n'ayant des billets pas de troublées on au des qu'il quantité banque. de aussi qu'en ce Pour baisse les du le capital marché. à prix fait riouvel le de peu que reçoivent propriétaires quantité de que:' fermages La pro- montant il résulte une salaires.360 fermages portion et des salaires de la hausse nets s'élève ou que exactement dans la pro- des prix. inverse monnaie. de la que de produits ce sont une égal scrupuleusement du revenu faut la pourtant même d'intérêts. à meilleur de à un inférieur précieux. net.tissement et tenir net l'assurance. quantité y a donc c'est-à-dire dépréciation de plus fait que varié. plus considérable une Il bas. vailleurs duits De billets l'échange nal du capitalistes pour les un reçoivent montant un fonciers plus considérable et période le établi. d'émission équilibre montant nomidans de la dimila des de fois terminée. plus de la considérable de un métal produits prix résulterait la précisément et du prix social pas coïncidence la bas quantité des produits nominal a relativement qui composant de augmenté dans la ce revenu en valeur pro- le revenu n'a portion la montant c'est-à-dire la diminution bien qui être taux sensiblement à peu près de le marchandise du et compte constater quantité et qui pour tout de un cela banque et revenu exacte de la revenu de en concerne ce qui celui concerne de l'amorexact. c'est-à-dire on ne saurait trouvant à la ad- composant le même. Quant quantité mettre une peuvent à meilleur lativement qui doit admettre que revenu ce Les de plus plus à du e' = montant produits soit plus resté social. à peu il près inférieur et las de tra- montant .

leg diffénet Le l'augmentation de ce revenu les de pour à les titre quantité a alors travailleura. d'intérêts. la quantité et de remis entrepreneurs échange que qui Mais le fonds d'effets c'est produits banque par des bâtiments. lant vente consistant à l'étalage. par consommation les ainsi quent. taux du du pour reçoivent' de en la revenu capital. de sont l'émission erreur. importance sache celle permise du capital ou pas de la capitalistes. montant doute. billets se celui cette montant et circulant un un prix rappeler de roulement déterminés cette production. correspondra. que la une augmentation lieu pour par suite éviter de la. matières Comme représentatifs crédit d'industrie on dans de cette est la à courte ou de capital échéance circulant. par va avoir il suffit. ne consommation du ce revenu montant ne revenu changera social circulant de et que. à un considérable quantité plus relativement considérable égal. consépas. quantité. du capital fabriqués sont des titres de circuen outils. supérieur supérieur capital des mais de produits du taux circulant du ayant de relativement cette l'abaissement de capital l'intérêt. près 15. social. quantité. le Sans en en baissé. dans premières les billets instruments. de du vider de à peu même Ce principe quantités me la ait si l'émission consistant augmentation en permet une question et de que toute je ne dans qu'on savoir par fixe une théorie nettement l'augmentation sera en billet abordée dans banque et la résolue quantité dans jusqu'ici du la capital quantité une augmentation machines. produits augmenté qui à titre qui Proprié- et pour unè'quanet de considérable mais non fermages reçoivent salaires.nution rence amenée montrant taires lité en dans moins par réel fonciers plus la valeur provenant de la de marchandise la dans baisse la du monnaie. revenu à montant un montant nominal nominal c'est-à-dire . à des en institutions d'agriculture. de commerce. en plus la raison conditions que production et social. quantité comme conditions capital produire faudra les changeant pas un un peu peu non plus. de commerce porté du capital de naturellement quantité des de et de par ces du pour il le à croire circulant banque.

valeurs. à un degré. particulièrement un devenir se battent la engorgement avec sur Bourse même ne s'y manifeste que qu'on Les toutes dans littéralement petits . une se grossit » sont occasion. par l'heure. ouvrage des cité billets plus de haut. certaine masse ailleurs partie sur les une et de se rentes autre toutes porte son de capitaux emploi. partie les sécurité. pas il élastique. sur a de la Ainsi par diminution dans L'augmentation l'émission dans la des quantité billets non la va- marchandise du quantité consigie circulant* CoqueMn influence capitaux . il de est énorme. capitaux non il n'existe dans disponibles pas. sur avantageux. le dépôt leur cerne la se dey y xl donc et qui ? Le un le bons chercher nne publiques. qu'elle toujours cherchent de l'emptoi assez ces capitaux. à la Bourse dont s'applique valeurs qui Que pour natuà l'apubliques comme n'augmente une en certaine vain un ou déposent Ainsi. et rayon ville banque siège.ici doit voici placement taux du une ces de s'élève trésor certaine une rémission banque fixes.augmenté leur dans de du de la banque capital Charles eonstaté la demande « déplace vient-elle » chercher » Tellement » chat «qui somme » pas au des offrent de gré de Il cette de la en proportion inverse monnaie. reste qui Néanmoins.» placement. vaPar grands s'avilissent* 1 L'auteur a évidemment voulu dire sont hors de prix.publiques ou capitales l'or.362 .n'est la demande. quantité . . la banque émissions arrivées et cherchant vrai. capital en une mais permise augmentation du dans de capital son fixe. car mais dans régulequel où sait moyens sur y répartir. » tain jugeant » leur argent nombre capitaux Parmi n'en les à la les disponibles propriétaires pas actuels en de fonds la trouvant emplois banque pas attendant banque » l'encaisse d'une a s certain un » toute » liers » la » elle plus » listes » leurs partie Lorsque métallique des Ies qu'elle de des a déplacés. placement l'étendue pour les agit. Il la masse devient du pays. pas tout dans le la tel ses place nage fonds.

On » de simple. entreprises mines de terres la d'or scène et de projetées. s que » à des grands tout et le précaire. Il n'est au qui accueillis grande plus transport. Les à moyen n'en d'un où qu'il l'engorgement faut détenteurs toucher placement de 2 */a qu'ils de à ne projeta s'éveille. II. Le crédit et les banques. se d'argent avec dont hardies on quelquefois bien pour encore. ont le le mieux sont parce situation. y a tel à sur tout un la moment place prix. en un qu'elles Les clin vrai souscription t> torts. sur taines minera dix. suit. réseau de que mines sont si les succès la chemins incultes. demande plusieurs marché quantité du capital encore considérable f COQUELIN. ou l'exploitad'un défriAn- » tation » vaste » chement » gleterre » des » projets n treprise n vastes. gigantesques fonds le reste inoccupés. . d'une dans banque dix. et Il façon le cas s'ouvrent emplissent de cette belle fixes n'a de neuf de sur d'une le page se lieu billets fois deux suppose désordonnée. du grand ces d'enplus chanbeet Nouveau-Monde. tantôt pour la De pour construction pour si c'est en Tous pas alors les plus au de le en bien ne qu'on peuvent intérêt et appeflent pas. l'afflux des dépôts à la banque augmente a vient «emploi » gnet* Il éternellement au intérêts cris ces aucun éventuel Ils percevoir. viennent des leur capitaux trouve pas se ou deun résià ne naturelle. «. donc Alors. s'effraye celles répondent listes d'oeil de i. larges donne grandes de » venu » de branle. millions. effectuée peut-être dizaines numéraire plus l'apparition de la millions. » ces » soin » se de de houille. génie spéculation des à tous et sont plans ces tout imagine débouchés le donc pour Le toutes ouvrir premier parts. tantôt de fer. VII.363 une conséquence toujours. a faisant que de sur contraire. et en cette demande et il se de figure d'une Il est capitaux qu'elle émission vrai que conséen dix ou mofois cendéter- quence nopole. l'exploitation passe. Ch. en dérisoires débouchés les de la faiseurs trouvent leur » c'est » aide.

font jusqu'ici confondus sont et distincts. mesure. le liberté. marchés.. leurs délai moyen fabrication leurs consommateurs approvisionnement entrepreneurs matières nécessaires des billets premières donc de agricoles mines. les circulant circulant des de se billets drainage. dans de greniers un les de sont consommation. forges. une que lieu sur qui le mar- préside du cet toujours prix de spéculation. émissions font les dé- l'autre de Abstraction de l'intérêt affluer sur tend le certaines sur masse les consideux dérations. d'obligations le marché en Sur un et celui réalité. filatures. soin de à la pratique. s'égaliser une fasse second considé- . trouver une le et Les un fois.364 de ché capitaux de ces aux des titres agricoles. théorique. égale. de en placement la qui de circulation chercheront capital juste fixe en les se fixe. du capital de capital constructions de transport. le Qu'on taux une capital mais. industrielles chemins de mais dans dépôts banque le paque- circulation de ces moà Et représenteront titres nétaire s'échanger tout Nous du ces de pôts cela avons capital deux titres en de propriété aura rendu contre disponibles des à la titres rigueur propriété faire dans du seul l'un sur faite à se pourrait supposé circulant marchés d'actions compte-courant. colmatage. qu'elle l'émission. les qui fourni quantités leur par ont à l'étalage fabriqués produits de composera le ban- supplément que se capital l'émission d'améliorations nécessairement de services Assurément. bots. etc. etc. tôt où tard hausse Mais nécessité ce si entraînement. fer. montant par le se fasse de capidu des de ont emploi le somme est montant annuel capital produits la dans suffisant en et magasin de déterminé et à consommer consommation. capitaux. montant il faut Or. faits sera inhérent Quant placements pouvaient de une monopole pour une circulant à fabriquer et caves en objets et de et la banques fois donné ou en à la en industriels par suite de et commerciaux: l'entraînement dé suivie sorte d'une n'est'pas où fixes leurs c'est de un est Coquelin pas à que la baissé. encore par beles des n'aurait fonds véritable capitalistes actions Etant en tal souscrire enfantillage. conviction capitaux employer d'émission.

de de ordre. banque y doubleraient. ce comblé Dans dits 2 milliards circulants respectives que le notre se production épargnes. les en 60 40 milliards milliards et d'argent 20 de de capitaux capitaux milliards Des de profixes de ca- marchandise. 4 milliards monnaie. des titres en que son le bien bien de dernière supplément emploi que de billets de banque. lentement partie s'en fasse. de dans conséquence. l'un par l'eseompte. quintupleraient . vers plus produire libre de pital le masse donc détournera produit rigueur l'émission les billets de carecapital le créle se souvent désordre et monopole. cessation accumulation tité égale au immédiatement le délai nécessaire remboursement vider retrait Za banque le portefeuille des billets complète dans montrant de de des de taux la prix. et ou renchérissement l'autre contraction En rapidement que effet. observation la Une théorie émission est. fixe. peut vu trouver présentatifs qu'ils dit procurent à long 17. se se à la de que propriété analyse. avec avec que banque circulant. du de je billet billets par pour avec de le répète. pays partagent d'argent dont de tripleraient. qui pourrait aussi que. restés circulation dans dépendamment raréfaction et une hausse se tal capital jusqu'à sent 18. capital et en difficilement serait à supposer donc qu'il circulant. de billets émis- milliards quadrupleraient. type. le en manière égale qui sensible. de de banque. crédit de d'escompte les caisses des la crise billets de d'espèces la qu'il du circulation. prement dont pitaux sions baisse crise du produirait métal monnaie. portance effet que ni ni dans Cette dans terme. arrêtée eusle capien et imen liquidable émis. et. banque de première Il n'est s'ensuit en des réalité billets par ou en avec quan-> Inpar précieux produirait circulant circulant fixe. l'émission soient ils capital ne en C'est provenant y baissera d'émission d'une sensiblement un mais qui en résulte fait normal. eux-mêmes sont néanmoins. en de ces du si procédés capital le capital transforme fixe ne se aisément transforme La les déficit.-365rabje taux de capital de l'escompte une premier.

de la monnaie. 19. annuelles les épargnes comme. monnaie à l'état d'argent marchandise. consistant Il dans n'y aurait et financière. nous pouvons enfin établies. de la liberté ou de la réglementation les diverses écoles de banque. émise de billets de banque. + 6 + 20= 3x16 216 + milliards. entre de l'émission politique pure nous prononcer. par un nombre école existe aussi. 3x38+4+10=128.les prix. de l'émission et pourvue d'un cahier monopole car cette de banques et enfin. liards. tt. de banque. de que sur de l'émission l'émission investie d'un par une banque unique de& charges. donné. cette le t ou de crédit du capital double cours crise forcé e 7' circulant. 2=50. et feraient d'argent paeser 1. en même temps quantité qu'elle y consistant une crise monétaire ou de circulation produirait dans rait rition moyen serait la disparition une crise des s. 3. . et le capital 4x16 + circulant de 2 x 16 + 3 mil5x16=80 1=65.. =84.2. 30. indéfini libres. de l'émissont de 500 millions. 40 ans sion des billets de banque fût échelonnée sans secousse. 4 milliards De telles émissions ren. 20. t^. à un moment de la de sorte que la disparition. s'accorde également pour s'opérer L'expérience avec éviter le raisonnement des catastrophes. de l'interdiction de toute émission de billets de banque. monétaire des d'éviter de décréter billets dans notre pays hypothétique. . v-ôô. ôt. il faudrait que la liquidation sur 10. sur cette nécessité du cours forcé pour IV De la liberté des banques vérités d'émission. y produila dispaqu'un ce Et tous financière =. A la lumière nous avons des d'économie la question des billets par l'Etat. fixe de2x38 donc respectivement le capital draient + 3 + 5 5x38 4x38 + 5 + 15=172.

.

est une billet banque qu'étant vis-à-vis sans endossement. de ban- viendraient que 20. majeure intermédiaire et la de on ne mineure en avec De il de réfuter. qu'il dit-en. or le l'émission Le droit de par de l'Etat. la raison a pas en fisc. sans alors aucune les partisans billet ainsi bien. banque ou circulation. et dans légalement le légale non des d'échange lequel nous paiement à mal paraît la refonon institué puisse inadmissible monnaie cevoir dée. le débiteur de faut est vu en mentionne? un droit faveur et régalien transmissible de appartient à nous. créancier est rationnelles Mais tenu recevoir saurait est principe métallique. battre monnaie. gouvernement. donc ce est l'émissyllogisd'inté- il libère sion me. monnaie. billets le d'emprunter prendre en veut. fait office billet monnaie pas une monnaie d'échange. façon. encore. à l'Etat grand ce Il n'y qui est du dehors et avantage de l'Etat une d'une capital Mais mains pour attributions sentant la l'Etat. d'escompteur être il en Il a. des d'Etat. de assignat disent n'est monopole. car autant forcé il lt* suffit. y ait un la son créancier à l'Etat. entre lui de pour il en ce le cela. de certaine de métallique circulation déprécie . d'intermédiaire quantité en de monnaie addition quantité dernière. à la décréter dans Le garantie. de de cette mais La l'obliger donc qui légale billets se la conclusion de monnaie faut de pétition une consiste pour en- monnaie comme aussi papier traiter telle.367 On une donne raison quelquefois. de méfier banque. n'est moyen de qu'il billets. le investi Banque de fiscale plus de rien grande ses n'est Le mais celle-là erreur attributions plus en dehors que n'est de pour pas faire le des reprépar dispenà ses invoque détestable. du mais et papier cette à la cette il la Banque le cours de banque cas se ces présenter un soit. Le de d'une monnaie devient Eh remboursement. de le refuse cette fonctions se trouve constitution du sateur adversaires. une au lui-même sauf fois à mis indéfiniment. que fois crédit. procure pas tout à ses amis. à faire suite On moins faire plus la Il des conditions s'acquitter. rêt des nous public billets banque quant privé qu'il admettons.

fermages qui leur sont s'élever services produits Mais producaux probaux les in- par dont défavorable été fixés à la quand pour toujours eux. métallique des chèques. de concluante par les et ou commerce ou on n'est de pas sous banque billets l'on de les n'est que exacte. de billets c'est Sur de une quoi banque que suppléent. dans provenant constitue diminution à celle capitaux. La la de valeur l'augassuréCe trouble le prix controverse des prix engagée de 1a est désordonnée. fonciers terme. on ne et des des assez réglemente lettres billets de les Donc de l'indusbanque industrie industrie les ne partisont réglementer liberté espèce à ordre. pas change. à des grèves fonctionnaires augmenter à la la merci monnaie amène n'ont. libre. d'échange. baisser d'une et la producteurs ce rapport.368 élève trie n'est qu'il sans pas les la du pas faut de la la seule les prix crédit une et à trouble l'escompte les rapports avec comme et ripostent de les monnaie lettres que des billets de non que émission une laisser les de autre. aux Si L'assimilation. voient des entrepreneurs que s'élève cela les même. consommateurs. ter aux faire toujours chérissant marchandises. l'é- billets monnaie change si donc à ordre l'ésnission mission il n'y Cette hausse de la a pas réglementer ainsi provenant monnaie. et du papier pas la leurs très sérieux aux relations qui le prix très ont perdent capital obligés. eux aussi. lieu de chèques. aucun compter tout le d'un prix de après des par fois on des sur capitalistes paie et sur qui recourir publics leurs qui le leur rem- travailleurs de faire augmenonéreuses. billets papier d'échange. marchandise dans un trouble favorable avant il est. la demande des de banque. toutes celle chèques de banque établir disà en de est renles des salaires. priétaires à long térêts bourse. qu'on aux aux leur jointe des mentation ment est des teurs. traitements panique faisant ruine des sans qui. aux peut dépôts remise capitalistes le prêt de banquiers par les une de ponibles des à intérêt ces dépôts qui banquiers entrepreneurs circulants le jour consommateurs la société transforment crise monétaire capitaux ou financière exposent oû un à certain nombre capitalistes re- . moyen qu'on coup.

. désavantageux causé la de par Banque par une de un intérêt cela peut c'est aux objecter ce par- l'émission partisans demanderen que banque France nonibre qu'ont quoi le sera des investie Banque de plus rapports favorable d'échange monopole moins soit comme trouble unique ou la d'un d'Angleterre. les capital les affaires Il n'en soient actives sera touà a au- circulant banques Puis se fournie de risque d'un billets de aux la première relative d'émission. banquiers acceptations à On libre. nature dès ou il n'est faire à circuler qu'ils ont et de escompter souscripteur C'est banquiers. qui des à plus ne accepteur papier circule et qui Mais. ou accepdes c'est mesure de échéance. tout qu'on monopole. de monnaie place de métallique. dans ces supplée parmi monnaie acceptations très courte quiers. éléments public. sont à vue ou de à uniquement qui de elles sont crédit. de l'émission la présentent comme toutes banque. des le banque. de se Que de par leur des fois. banques libres. au remboursement. les unes.aaU demanderaient seulement ou Quant change. large endosseur. et qui qui à place papier sert Sans une à pays. comme D'abord. peut mais en ou circulatiom et qui instrucircuet pas indéfiniment les affaires multiplient les de quand du la billet quantité en facilité que coup. il discussion résultats 34 . se instruments longue restent échéance pas quand affaires banque. de pays bénéficiaire formé des à régler doute. sont tres. nécessaire ligne. et sont dans -sont des la actives est les aubande ve- consommateurs. ments lation disparaissent de ou jours cause cun tout les tisans aussi il nous même lentes. au papier d'empêcher billets commerce. les guère renouveler les celui On au voit lieu bien l'être l'énorme de telles indéfini à cette on Il combinaison ne faut de voit ici actionnaires qu'y le a le débat institutions mais 21. il n'y escompte. de les ralentissent. nir celle tireur tations échanges là la une se du de leurs renouveler il de pas de y a dépôts les lieu aux prêts banquiers faits aux ou refuseraient entrepreneurs ces à ordre ces leurs celle du effets deux et opérations. en de introduisant l'analyse. lettres doivent signatures.

que I. Ch. à la théorie Selon justesse doublement merveilleuse. l'émission les des avantages billets de ces systèmes le monopole et évite banque inconvéle l'émission les mieux et. SMITH. 1 A. . tout à fait sur assurés solide est.Il l'industrie considérable faut d'un pourpays néanailes d'Icare. L'or et en cet subsor et partie convertir et pays. nients « Les » tituant » de n partie » capital qui » à un » conduire » ne » un cet pour inconvénients cela. une facilité en par de ses si le haut si aussi bons là espèce de de grand convertir et manière et de son et du dire. sur dans dé l'oret les les leur ainsi. Richesse des nations.370 faut riode destiné duits mettant demander ou de et laisser de côté le c'est quand fait de là un un la fait hausse transitoire équilibre se sera cet équilibre de mieux des prix et des établi. chemin une en pâturages d'une d'augmenter annuel que. quelque hardie. Smith. » le » tant » peuvent » moins. Il. de une productif. » ils ne grandes et produit manière. il en la pé- d'émission à cesser des au permanent. plus très travail. A. il convient avantages. l'é- terres commerce convenir s'élever suspendus sont ils pas portent à l'aide j'ose papier-monnaie. Smith. des proen faut se se nouvel services point lequel de des libre producteurs vue deux réalise de de de nouveau. de qui ce moyen un fonds chose peuvent grande en l'argent un actif au quelque pays circulent grand se comparer servant et ni les un d'une me à faire précisément circuler du de sage. a dit grande de A. d'une à la donnent fonds produira dans chemin au marché pourtant brin en aussi au d'herbe.» et Smith. argent. blé ni en méairs. apportés après marche de l'argent ? quand Cette compléments d'une le terrrain admirable que comparaison nous avons rectifications d'A. de à et qui. Liv. une dans bonne bonnes les partie terres pays. II. pays routes la un mort l'émission résumer exactement et ces opérations du papier banque place le en d'une sage. pendant non prix Ensuite. tous par Les tout les en grains fourrages seul grain banque permettre produit seul lui-même opérations si j'ose » ouvrant » taphore » donnent ses » blé.

de résultant ousurveitd'opérer d'une certain. de à raicours gouvernement Cela satisfaisante. crise Selon et de de la possibilité compensé circulation l'émisincon- accroissement un inconvénient: d'une des' billets car. offre-t-il ne perspectives pas beaucoup de nous l'affir- rassurantes? A les par le entendre. deux avantages d'une crise capital. se Qu'à'tort décréter nécessaire avantages à supposer de l'émission . des accepter ignore d'autre le plus mer. du monétaire. le monopole principes moyen nous n'a. du pouvoir aussi capital. de culture de de s'exposer par répond tes grandes surtout. représenté l'inconvénient peut-on banquiers soumettant faire. mériter son forcé. bien par conduites le public. Mais dirait-on et billets les conçues leurs absolument part. partisans une banqueuniqtie ne pourra n'est qu'il pour administrée manquer pas ne suffit l'obtenir. et en laisser des airs. aussi bien l'inconvénient que celui s'exposer à financière. est du ces banques crise. qui pas d'une banques ne seront à faire part.371 mission d'un par des billets de dans la insuffisance de selon de de d'un la banque nous. laisser cette que En pas Dans les double à la règle vain bien nous parfaitement haut conditions. et. public et que il est tes à la banque oü le la confiance public Or. quantité chance de a résultant sion vénients par nous. d'abord absolument pas remarquons du méfie. accroissement d'une Mais en la métal quantité en terres chance insuffisance transformer bien que très celui bien rouà une une crise d'ê- circulant. monnaie accroître de convertir et l'avantage marchandise.. tre précipité 22.aucun lui-même Ses d'en contrôler des manquent la pratiqué. réussiront le théorie public. deux la chance est monnaie circulation d'une et du capital à insuffisance corrélative en dans crise de métal la crédit de à la possibilité marchandise quantité par transformation la se de du de à tes crise possibilité rapporte capital métal pouvoir l'avantage d'un pays. lée façon puis. cela le fût-il. monnaie métal banque la a un avantage du d'une monnaie. que les laisser banques songer libres l'émission passer? d'émission ne car de la un d'exposer des Non seul ta billets instant société de ban- à à évidemment.

dans et donné engouement. billets de nous Il faut avertis vanter dire par On l'est l'émission maîtres n'ont les la science. n'est qu'en pas pas si justice lui fois à l'intérêt. naie banque ces. émettre les igations Vienne billets bonne tout billets de l'Etat. assimilé bres. à des son bel réservé croyons-nous. a jadis insaluMécal'interporteur. de Elle banque. du cours prévoir cours forcé peut car reposer elle forcé. J. banque engarantie. au dans prononcé d'émettre l'échange.-B. établissements ouvrage intitulé pour à vue.372 des de son tème. mais est n'est autre garanti sur que le la billet en autres sur prévoit Mais non contraire tenu côté. Cernuschi. condition des égale l'Etat liquidation vend titres à celle décrète des les prix fussent du cours que banquier. la billets les au acheter moins toute à la de banque au aussi banque. vrir. à qui que ce s'est fût formellement des billets . banques garantie y a lieu. d'un même fondée créancier sur solide le circulation l'Etat. sont flancs. nique diction Enfin de banques M. ments terres poussé ils se on papier-monnaie. somme. de personne et. et M. forcé des remis en des ne faudrait une pas craindre combinaiDans des mains ce sysde il existe monopole. banquiers. 23. de la par monde là pas s'il moins non. du et est du la Il faut. une et Cette théorie elle accepte est sa combinaison scientifique d'avance faiblesse. billet nécessité en forcé. les Smith Michel d'émission prudent Chevalier. d'actions des le billets cours opérations titres pour-une le de et vun. Say ne a vu pas combien moins. A. que la circulation où l'on Du moment apparence a reconnu seulement entre en économistes vue convertible lui de qui avec la etles espèinstrudes requand ne doit dé et faire de différence circulation des capitaux. de remettre ou tels qu'il forcé. Le car l'Etat. cours séduisante. de imaginés Les en mobilisation ont si souvent ces battent les cependant un secret contradiction comme Charles des de pas est eux-mêmes pour banque. plans les prodiges que instinct. somme justifié il banque. celle du peut entre d'obi émis. au ou opère et. comme cet Coquelin. pour se cou- aussi accepter à la devenir la nécessité à la malgré fondée n'est métallique.

l'émission des billets de banque équiséquent. que les billets de banque à créer. supplément du pays d'une fourniture mande à l'industrie plus considérable de production bien entendu. la quantité du métal précieux et une leur Nous de ce métal d'où résulterait une d'objets consommables. part. capital que les instruments obtenus en échange de la monnaie métallique supplémen- . nous le entre les deux situations. Or il est certain que la remise étranger par ce capitaliste d'une telle quantité de monnaie en aux banquiers métallique d'une part. que cette seule et unique différence aurait une valeur par elleque la monnaie métallique tandis n'en ont pas d'autre même. Il n'y a. Nous ranger les inconvénients de l'émisà ses avantages. par condans ces limites. des billets eux-mêmes si l'Etat n'interdisait à vue. cette interdiction à cet avis. et serait assez avancée pas formellement d'é- les particuliers prononceen refusant des d'accepter de les aller de banque en paiement au remboursement. comd'instruments qui serait. nous inclinons à nous croyons qu'en tout état de cause. Ce capitaliste banquiers étranger. pensée. que celle des capitaux. répétons. la période de construction de ces instruments. la dede celle déjà existante amènerait. pendant moins considérable par une fourniture d'autre et qu'elle occasionnerait. le point avoir démontré.373 Quant à nous. vaut absolument au débarquement dans un pays d'un capitaliste étranger porteur de tonnes de monnaie déposerait en compte-courant disponible du pays. et c'était à vrai dire croyons de production de notre travail. dans un pays où l'économie politique et assez mettre raient billets répandue. présenter Dans les limites de la somme en métal le métal monnaie ou en s'empressant nécessaire tout marchandise. c'est le public métallique qu'il sans intérêts chez les dans le cas de l'émis- pour transformer les billets de ban- les bilqui accepte lets de banque et s'en sert comme de monnaie. sion des billets de banque. qu'ils représentent. sion des billets de banque sont supérieurs que. le rôle de monnaie que jouent absolument métallique. une augmentation dans diminution hausse dans la vade tous les prix. au porteur.

ou condi- capitaliste capital ciragripris avec qu'on de interdire qu'on ne ou pas de au !lit la société les production a-t-on industrielle ou remplir avec et commerciale. impossible les billets de promesse ne de veut moment société bouleversée. ne pas le capitaliste qui pas a plus comme ou normale. la quantité occasionnerait du ce métal obligerait de il n'y immédiatement. des Si matières donc intervenu priverait interromprait on leur a que capital. étranger de en au provoquer disant porteur. de qu'ils en ne que pas disant se métal d'où précieux résulterait d'autre Mais part de le Il banque capitaliste est de encore monnaie d'une et une une les se présentent étranger certain au rembourses de y au- autrement veut s'en de redemande que le retrait qui circulation été la introduite quantité de qu'elle partie métallique part une diminution dans de tous les augmentation baisse emprunteurs fixe qui n'est se valeur et une prix. devrait disons à une public peut engagement suspension devrait disons au peuvent défaut à l'émission étranger ne être peut pas public économique. du contrat on produits scrupuleusement public portion de en un une qu'on nous faire ne la effet. culant. d'inconvénients L'émission d'avantages tous les billets supposant banque même. aux une la le public nous se fier où des en la société. que que sion présent . Cela sement fonds la rait dans la et posé. le du capital moins premières exécutait avec le d'une opérations Aussi. cole. der à liquipas ainsi le capital liquidable sinon circulant dans et le puisse réaliser pour dont délai nécessaire fabriqués les avec de le son l'écoulement il se tions étranger. le ne vie on compose. les billets dit.jamais de du de banque. le à capitaliste moins Eh billets bien. à vue. de pas l'émission devrait capitaliste . aller. émisdire en soit émis à phénomènes d'une songe Nous qu'il avons accompagnant manière est presque s'accomplissent si ainsi l'on 1 supposé . nous suivant Mais l'avons cette que qu'il banque fait.374 taire consisteraient en capitaux fixes et non pas en capitaux circulants.sans permettre étranger banquiers promesse Et tenir cette des ferait être bouleverser qu'à prêter interdiction billets bien tenue 24.

crédit à courte ou de ni Nous supposeémispardesinstitutions représentation ne dans l'émission de des la prix. lademande et ces pas autre progressives faits alors chose Qu'on se refroidira de crédit se procertain que réfléde la des renourem- velables boursables dix par jours. duisant que l'émisson banque préparation chisse plus qui à échéance à ces de de éventualités ce indéterminée? et l'on à l'endroit le billet dangereux instrument s'appelle banque. avons la supposé le délai lente monnaie. lentes tous conséquent nouveaux.375 exclusivement en représentation à présent terme en par des de institutions bons effets aussi bien de de crédit à courte Mais institutions échéance qu'on de les cré- commerce. par de des suppose dit ou de à long émis représentation Qu'on échéance les en Ils ni créances hypothécaires chirographaires. à présent excès. à présentation. complaisance. . n'est-il n'est rien sont plus d'effets absolument de quatre-vingtet progressive. Mais brusquement des d'une attentivement en plus dépréciation la qu'on et billets crise hausse suppose avec de capitaux également.

en Banque aux chargerait de ou cette Dans du ces pays et par titulaires à vue Or disposer des des d'un serait première conditions considérable. reposer mais je dus sous dans (je droit une regrettai faire. les capitalistes de leurs les absolue. rien d'ouvrir crédit que permettant chèques compte déjà tous payables à un autre. à mettre. firent caisses ou ayant pas. crédit virenxent pérations curité confier des par titres. porter des que au eût les d'une treize Banque ans. mon chez dossier. d'une qu'elle du dépôt série pouvait des circulation de la création centrale. mars . d'hoKorables à mes centrale. sur ensuite une Banque d'abord. répondu absolument vis-à-vis moi. et comme Et de finalej'en ce rédetitres à mes lieu de sûr frais et aussi.. cas de en la substitution été réglée vis-à-vis d'une de départ telle service ceux-ci. à la Banque inclineraient à s'y il faire la garde Parmi titres comptes-courants. Banque qui dans d'Etat les eût Banque cette et copies Banque au fait privilégiée prix faire en perte eût d'un réservais de garde des dont eût question).LA CAISSE ET D'ÉPARGNE LE POSTALE SOCIALI DE VIENNE COMPTABILISME 1 Plan Il tres déposer qui leurs ou reçus en eux en ment répondais regret flexions venir dans Tout plus et de fut. des et pour ainsi dire déposants comptes-courants se comptes-courants le montant de détacher de mandats série de leur de d'oséà ouvrir a qui ne des et coupons d'encaisser. originaux. banquiers risques. de à je virements. forcé. de la ne serait aux ces plus naturel. mettre en de sûreté ne pouvoir des tiles m'appartenaient comme ce ». y en politique. prime des extraits aux par de autre la moi loi. le point monétaire de ce absolument pour la personne. y a douze qui ne non. t Revue d'économie capitalistes. d'une ou d'assurance.

opérations le plus se mettant effectuer en rapport le règlement avec des des établissements comptes inter- similaires nationaux. le loi. hypothèse. à l'actif. bant Banque effets de frais. les fonciers d'entrepreneurs ou mandats. Ici. rements Il toutes de pourrait. fixait que cette ou portion portion vait le suivant on abaissait monter taux de l'escompte. bénéfice. ges de diter duits Ce pourrait déjà impôts de l'Etat et propriétaires intérêts. du La pays. des banque et une toute de question la monnaie se posait. travailfermaf- d'entrepreneurs leurs.377 sont que capitalistes fonciers cela. en absorcomme la les billets ses k ses es- France. vis-à-vis signature et tout en les de la faire servant banquiers la Banque intérêt restaient par déposants? compteurs. sommes se ces comptes. a qui sont à propriétaires la fois tout comptes-courants de salaires. à baisser. trésorerie Il l'Etat des payées faisant capitalistes du montant comptes-courants par chèques réglés vaste établissement. et des comptes-courants en minimum tendait à circulation. de créditeurs La l'encaisse ou coutume. rester. en étrangers. tionnaires l'Etat. passif. le font des compte foncde par vi- comme le montant le des fournisseurs souvent certaines au crédit des banques du publiques. combillets la proproon élele Banque du égalait disponibles ou la était pays. dette. lieu de les débiter en même il les temps y en travailleurs. tion grand composé posé de des banque de la responsables troisième de l'encaisse l'appositoujours Son actif. banque aux reprenant en à entrepreneurs remboursables peut-être Dans un cette banquiers les de payant façon un à présentation. C'était système actuel. compte de des la de débiterait traitements aux arrérages publics. comptes-courants de les et fonciers il y aurait propriétaires capitalistes de débiter comptes-courants et de créde pro- travailleurs. de Banque devait-elle réescompte et de virements. faire le service au d'Etat recevrait et moins privilégié. . sinon de la d'Etat. Il aurait et de créditer et lieu d'autres ou sont entrepreneurs. son réservoir de la monnaie et du porte métallique feuille.

limites. des à chaque un transportée payé.. et de sortie il y aurait. de en monnaie de chèques. passée se Cette et que employé est total monnaie opération le montant en comptesmais trouve toujours . de La consommateur à la encaisse. Dans de bande réescompte Banque comptes-courants de est est de de ces en comptes très se et d'émission bornant ouverture chèques. certain économiques un en fonds matières et la et premières les de entrepreneurs lement mières. de ces la ces et je même services suppose de virement sa situation conduire voie que de la le lecteur j'ai suivie à la solution pour y de arriver. cette je billets de question laisse de garde paiement d'Etat. trésorerie à définir. de inutile. déposer monnaie la matières attendant tout rentrées et réserve paiement entrepreneur petite Banque pays.378 Voulant par côté que. par en monnaie qu'on pourrait dans la la case il sufft crédits dans déposant de la Banque. en de renouveler fur en tout d'une à la du dats d'entrée dépôts ments non s'en chaque nérale est celle ture courants l'objet du soit et faits seulement convaincre. de virement mais de sa réfléchir raison D'ailleurs. case particulière virement. de à sans et facile ceux intérêts. titres. il suffit ayant et. de ferait la monnaie par fluctuations versements tous des métall ces paiements ique. et Un à mefersont attendant nombre posséder. imaginer la somme du caisse qui payeur que des la caisse l'écrigéen à Pour de paieman- qui plus aurait grande virement. économique un en fonds objets consommateur roulement consommation approvisionnements posséder. billon totalité se quelques divisionnaire. seraient de d'encaissements par mandats au comptant. roupremonpour au approvisionnements en les vente à produits pour fabriqués payer l'étalage producteurs services en en Or son et presque des paiements outre. et approvisionnements qu'ils de produits pourrait quantité de ainsi partie disparaissent vendus. naie comprenant des nécessaire les à mesure doivent des à ce titre. les rentrées d'êtres en salaires. des approvinéceset en sionnements saire sure mages pour qu'ils et monnaie au fur renouveler s'épuisent intérêts. et comprenant et la doit Tout cette être qualité.

capital demanderont première des la la à la Hanque. cette fait un endéil commerce à tout commerçant. la n'ayant le l'emploi à long paieront capitaux été leur Ils courte des et les échéance. capital encaisse. banquiers lescomptes-courantsdes Dès leurs ou des en lors. Banque de terme.379il est bonde que s'en le de mais y a une fixée par où des sur à ordre continuer faut. en pour comptes augmente bien se facilite la conla cir- vaincre -manutention culation Il être virements et. chèques payant entrepreneurs des effets que plus placer et de qui leur une ces auront les montant et à banquiers. un effet à restituent ils remettent Leur circulant contient représentant à présent réescompte complètement même qu'elle déposés capital que la société. devienne portefeuilbillets lui suffit seraient qu'elle de leurs mesure des avec de Banque aux virements leurs des qui il du et achète inutile remette en banquiers émette qu'elle de la monnaie immédiatement crédite portefeuilles. d'entrepreneurs celle des entrepreneurs de ces commerce. capitaux services ou tout des cela devront fixes nouveaux matière au moyen sur dans producteurs chèques mandats De des remis Banque. et mandat. de virements un dépôt un le effet. des dépôts et ils change de d'épargnes les ont mois. les titres Supposons Banque les. de employés à échéances titres de une quand ils correspondantes. dépôts.est escompte nous bien échéance tions reçu nées lets Pour leur caisse pôt quand l'escompte. les restitueront sur avec au fur aux capitalistes continueront effets créditer réescomptera. des et la mandats en se et ils les faisant leur qu'ils en escompteront compte-courant Les capitalistes. quantité il résultera augmentation . banquiers dont de la position crédit Dans escompteurs à échéances en achats échelonde billes doit à courte condiont des la possibilité de suite. banque Il de est et d'effets trouvons. par catégorie c'. échéances des leurs mandats opérations aux de compte-courant. est et comme à la nous capitalistes quelques et lettres ce non représenter système la monnaie la quantité. quand Banque ils encaissent un quand ils reçoivent ils prennent portefeuille de de la mandat. on leur un circulant.

380 capitaux la les que. en reconnaît effet. ferait en état de le fondre en plutôt totale la quantité c'est-à-dire de la Bandans de l'inla de de commerce s'ajouteront de la métallique la amènera et une trans- la marchandise en métal formation avantage du métal du il y aura retirant qu'à dans de ses cas l'es- la marchandise Banque sur la Banque plus au pour le monnaie métal acheter ces marchandise D'ailleurs. imméétant dans le de sans de circula non créanciers. mais vider rembourser opération rembourser par pouvant cessation se faire diatement absolument délai impossible. à prix emploie nouveaux. seulement cette même son opération de première de les échéant. les l'émission effets des créditeurs de l'émission billets non de de en des banque. billets 1 Voyez Théorie mathématique du billet de banque. monnaie billets les de banque. la valeur métal procurer de de monnaie de la la pour monnaie constituer Cette seconde augmentation du capital dans dans circulant. pour cette crise et crise nécessaire portefeuille ne réescompte. de différents une somardé- virements en comptes et pôts dans ciété chandise. quant son produit sa n'est ne de se métal de procédés. dans une mesure France. bénéfice nouvelles mais se faudrait conditions. capital le troisième qui circulant. que les une titres contenus à Banque d'échange. le portefeuille contenue quantité circonstance monnaie marchandise monnaie le marché. . fixes du et La aussi constitués les mais ensuite compensations portant identiques réduit le et chèques sont au disponibles la forme. 17 et 18. une double seconde crise de crédit de circulation par contraction par raréfaction du capital monnaie lant1. intérêt. elle ne serait tous compte s'ils il restituer Le dépôts présentaient la tous dispenser ses remboursement. de titres. par lesquels comme à créer au moyen que des vend métal la vente capitaux des titrés effectue Il circulation donc pas étonnant pas le premier procédé se sert développent de banque concurremment. caisse termédiaire une baisse de de à se monnaie. On Et. effets fixes vu et auss-. monnaie fournis trois fond.

là lorsque de l'Instides Annales j'ai reçu l'extrait tut des sciences sociates (1896) comprenant les travaux et documents suivants Le eomptabitisme social. ne pratique a limité chez relativement Pour la compensation pas beaucoup elle la circulation des billets peu élevé. 20 Le service de chèques et de virements à la Caisse d'épargne de l'empire d'Autriche. 30 Proposition de loi déposée à la Chambre des Représentants de Belgique dans la séance du 20 novembre 4896. postate par Hector Denis. En dans lisant le second l'organisation avec je reconnus et le fonctionnement du service de la Caisse d'épargne postale travail. elle pourrait ou si ses fonctionner pratiquement. Le voici avant toute explication compte-vendu pour Panne* du Bureau de la où je trouinfiniment détail-. compte. satisfaction. l'Angleterre. si. serait Seulement non sans inquiétude. ou discussion . qui à un chiffre banque chèque ni d'un que ma et du mode de ni de l'autre. pas banque de rées-. de chèques de l'empire sauf tou- et de virements ceux d'Autriche. pour ma part. il y a longtemps. tefois la différence de ma propre Banque de virements. qui ne suis partisan décidé. des intérêts qui sont payés aux comptes-courants par la Caisse et non par ma Banque et n'étant pas capaune idée nette d'un établisseble. par Ernest Solvay. j'avais de virements ne Banque du use largement moi. d'épargne postale vai ce bilan parmi d'autres renseignements lés et précieux. je me praocurai Caisse tout de suite le Douzième L et R. II La Caisse J'en étais d'épargne postale de Vienne. je me demandais.381 assez considérable.. frais ne seraient au prix qu'elle pourrait retirer pas supérieurs de ses services. de me former ment financier sans avoir son bilan sous tes yeux. dans ce cas.

de relatives l'une au service de l'épargne. -les Versements et l'autre au service. vu que cette valeur est celle dù florin lès articles . J'ai souligné chèques.382 ACTiF' 1. au passif. tes Titres en propre et les Créances hyen deux catégories pothécaires et. Il n'était pour ordre. sur le pied primés exprimés de 2 fr. qui ne figurent au bilan que de traduire tes chiffres pas possible exen florins en chiffres en francs. Titres en propre (valeur au 3} décembre ••' •' à l'actif. J'ai séparé. 50 par florin.

de chèques à la le pour en et possédait nô 13 somme On de la soit 50 kr.383 d'or. détenait qu'elle tres quels crédit avoir compte-courant les de 31 services dépôt pour chèques fl. les dé fi. (Staatspapiergeschàft). 1895.ressort servent du trois 2e Clearing28 mai l'Administration bureaux comme 1882). de qui fre.. d'un ser-. moyen détenait qu'elle et. et et de est poste la loi fonctionne relève ministration Commerce bureaux (Art. de ti-. au et dépôts moyen de son ou de virements à intérêts de leur chèques. 1895. sont des tantôt florins plus. il faut le sous du des Ministre postes. des par est 31 ces de d'Etat l'épargne du 1 fr.). Elle gne ler la garantie du. d'épargne une postale Caisse de de de d'Etat. maximum ci-dessus. 057 la fl. de chèques des soit du. du pour en possédait Il. par les fl. 69 de ces contre-partie créances 716290 ait 11200000 elle payait hypothécaires moyen des- intérêts. . peut seulement fois. distincts de d'encaissement. de comprend services le service 1° le chèques et 30 :le service et service de de l'épar- (Spar-Verkehrf virements de place- (Check-Verkehr. dû Le bilan. pier moins. fl. elle 74 de 1 et 3. en service fonds de Verkehr). décembre dépôts en et. de contre-partie créances 48317730 au titres 1000000 payait Le en hypothécaires desquels intérêts. compte consiste dont les soit au à recevoir. virements par minimum qu'au de 100 la nos 53 décembre dépôts en 40 et. constatl'addu les que valent les florins que 2 de fr. titulaires en crédit pour de est le faisant. rin. des dépôts à inflomultiple Le minimum environ toutefois possible de kreutzers être postales un on a d'épargne à ce chifpar le n° 13 rendent Le bilan l'épargne dépôt qu'au inférieurés On voit.10 ce bilan environ. et On peuvent passer autre vice de voit. Vienne Elle elle est. l'Etat. par les la Caisse nos fl. les service compte-courant disposer une compte. de pa- tantôt tout d'abord. consiste versement Tout versement créé. ments Le térêts. Caisse 1 et 3. La ter tandis qui en Caisse ne or. à recevoir est de 50 doit cartes sommes 1000 fl.

seulement verser nières parties seconde à titre central. quatre rangées de la première tous les chiffres à supérieurs rangée tous les des mille du montant du chèque. en envoyant les deux dermais recouvrer à un débiteur la gardera remplies qui versera. au travail comment J'y renvoie et au passif du bilan. ordre a l'actif de placements en de dépôt d'éparen achat Ce sont de titres ces titres qui figurent nos 9 et pour rapporte à cette à la Caisse. le chèque (Check/et trait de compte (Conto-AuszugJ Le récépissé se compose de trois parties ficat de versement de dépôt. Je renvoie montrant chiffres. appartenant d'épargnes. Le chèque le chèque répétés déchire celui sur se compose. de reçu et fera transmettre la troisième à l'Office de compte. des trois oription pour également non pourtant instruments au les détails d'organisation la deslui emprunter la Caisse moyen desquels le récépissé effectue son service de chèques et de virements de versement l'ex(Empfang-Erlag-ScheinJ. et te certificat versement. nalier des opérations. au déposant avec un pour être renvoyé extrait on peut non Au moyen de cet instrument. de la seconde . se branche il représente des titres d'opérations tout prêts à être Denis arrivée sans cédés aux déposants de M. l'excédent est employé garde pour au nom du déposant. dépasse la Caisse de l'épargne aboutit au service Dès que le crédit d'un compte 1000 fl. Il laisse la prela seconde par devers lui à attachée il garde sa signade reçu. de trois parties dit et une troisième partie comprenant. sur chacune mière titre le déposant remplit d'elles le montant au carnet les trois talon. le certiPour effectuer son un en indiquant parties du versement.384Le service fonds gnes que d'Etat.. Hector la Caisse est pour en les statistiques ans à ces douze et de fonctionnement. proprement le talon. après que l'employé postal y a apposé ture et le timbre est transmise de la poste la troisième par le bureau avec le compte rendu jourde poste à l'Office central. lui aussi. Assortiment de titres. On les chiffres horizontales. Le no 2. sous les 22 686 660 fl. 1 à 9.

et Toute la de un plie récépissé se Enfin. Vienne au a fait. 74 en la ne constaterai d'épargnes ont par pas sous l'achat comme cette de comptes-courants circulation circulent circulent tité cie des naie de été. se paiements. ici de la question l'Etat seulement et les les titres 56 uns 220 et d'Etat. de cet dans instrument. M. et D'ailleurs. poste de de de la Caisse et exactement. à toutes les ainsi de rentrées. compte certaine existante hausse pays irait monnaie l'instrument prix de toutes d'échange les cette occasionne marchandises. soit. d'Etat hommes peuvent comme constater et qu'il Wacek de zèle déploient. partie à È5 . de titres premiers les seconds quandéprégénérale de en mon- mobilisés. autres. de rationnelle ne de Je dépôts veux l'Etat. même le Le que chè- infalsifiable. versements avec ou effectués et postéà jour toutes les autres indications effectués remboursements au rieur au Il tude service liards 2 000 il. de 100 frais que peut qui et se avec fl. au crédit. On être M. combien l'Office environ avec 3 milpour 000 fl. de le rôle des an débit du paiements antérieur est tenue compte-courant. compte est utiles. par 10000 services ver par dans banquiers cier rie Je telle cupe. mais tandis d'une déjà une Dans dépréciée un s'en les que sujet 44579 69 de remis sous qui 719 dépôts dans la tu- traiter profit donc m'ocfl. cela point dit. monnaie. 057 les l'épargne autre Les fl. plie à tous l'extrait bulletin celles des l'avoir des contenant.385 chiffres chèque le que supérieurs est ainsi de à celui rendu versement les de des centaines. Cette à la et addition monnaie forme. chèques. de commerçants il reste vue à d'une fortune. 4 000 bureaux adhérents. est ainsi le de à raison heureux conduits directeur autant certains Mais. le compte rendu rapidement central d'opérations. de capacité et appréthéo- conscience l'intérêt pour de professionnelle. pour fl. c'est de un ceci. monnaie métallique. en 1895. public faire la de pas au Caisse la que industriels. en et 3 pour ou dans dans l'éle Denis. à ces moyen faut de comptabilité de voir. opérations. pour des trou- d'opérations. de sùite. de florins par jour 28000 moyenne.

une circulation du crédit mais de qui. en la papier-monnaie qui se déprécie. disons-nous. Solvay et moi avons donné à la circulation . à la fin de son exposubordonnée sition du comptabilisme comme but à atsocial nous montre. c'est ce pays de papiermonnaie. va toujours se développe de l'épargne la circulation reste en- si elle ne lui est pas monétaire. ont du no 20. Et. Nous voyons. C'est ce but que je suis tenté. Hector et elle mo- de l'institution est monétaire. «la suppression du système monéteindre. que les 020 fl. de discuter raison de cette circonstance que M. peut devenir considérable. de même. pure et simple taire. sément pour jamais M. limitée seulement des titres suscepsupposant par le montant tibles d'être les mobilisés. en (P. Il y en a une espèce qui hausse pourtant plus c'est celle des titres d'Etat que la Caisse achète que les autres avec les dépôts.386 en partie aux usages et serait rendue industriels l'étranger et de luxe. C'est un joli héndfice que le perfectionnement la Caisse d'épargne pour de l'instrument en propre du no 1 du bilan. du service sa description de chèques de Vienne. Solvay. achetés obtenu la plus-value de 5 953 999 Il. Notre effort collectif tend précià rompre ce lien de subordination. III Le comptabilisme « Le fondement Denis en terminant en rien social: l'unité fixe de valeur. haussent marchandises. 53 de titres 30. 40). par le compte rendu. généralement de prix. en Autriche. et cette dépréciation. 17). 23 on peut trouver fâcheux de la circulation réalisé en Autriche mais Toutes par combinaison tion de Vienne soit doublé d'une postale la hausse des papiers avec dépréciad'Etat d'échange. inéluctablement enchaînée. institutions de virements » ne diffère dernes monnaie monétaire » core de la Caisse et de d'épargne postale à cet égard de toutes les la compensation en dedans croissant. Ernest (P. dit M.

offerts M. proportionnalité E une fonction de posséder de chose ces s. services. ou les rapports des valeurs de ces marchandises à la valeur de l'une d'entre elles (A) prise pour numéraire. vb. reuse. h. précis. « désir l. Rb. seront étant les « valeurs de l'unité étant les «raretés et. va. à l'état d'équilibre général. la F v étant la valeur d'une de o) chose ». les prix. de des chose l'unité variables les o la hommes « nombre valeur est ». (C). i" parie. et (B). de et Solvay. . 7. de chacune des marchandises chez chacun des échangeurs. produits vd. de u « un que et une ces que formule deux cette de diffèrent permet notre entre une de sur un la va- mathématique formules différence principe elles point rigou- discussion dépendant (d. Ra. en étant présence les diverses sur le marchandimarché. Rd. ou les «intensités moyennes des derniers besoins satisfaits t. moyennes ». (D).387 chacun leur. (A). d'après la formule générale on aura. de quantité » de chacune de ces marchandises. 1 Voyez Théorie dé la monnaie. la hommes formule valeur suivanqui d'éléla qu'ont h « nombre de cette demandent ments Selon ses. D'après coefficient adoptée tes d ». i>c moi. Re.

inutile par elle-même. Soient. de nous présenter cet u comme pense-t-il. (D). (B). 0. même dans cette hypothèse. Mais il y a plus. et susceptible par cela même de servir de numéraire et de monnaie. (C). à l'état d'équilibre et de l'échange de la production ci-dessus déde (A). a. compte. devenant se confondrait qu'il se garde ce avec la mienne. ou d'un numéraire-monnaie de compte. dans l'hypothèse d'un numéraire-monnaie de convention ou de et j'arriverai. dont les fini. la valeur vu de la monnaie (U) sera présentation déterminée de la circulation par l'équation d'équilibre Qu vu = «v. Solvay empruntait. moi aussi. C'est justement de faire. que de retrouver ses d et ses o dans ou néque si à numéraire positifs fa'3 et mes Xtt Xi' x3. il devrait en présence dans sa formule une fonction e qui serait à u ce que E est à v. et cette circonsabsolument tance lui permet. les quantités et consommateurs désirent avoir en caisse la reproducteurs en monnaie. existant seulement en quantité déterminée Qu. son étalon gatifs. Il est remarquable tion R pourraient rait mes rien de plus fonctions fa. M. 7). Y. Son u est la valeur d'une unité d'un numéraire-monnaie de convention: jeton de bois. même Il résulte de cette identité comme moi. n'y aufacile fa". » (P.388 soit. + 3»b H. l'une des marchandises introduire la fonction sur le marché. Je ne partage pas cette conviction. Soit (U) une chose quelconque. à une unité de valeür variable. 8. E de M. Je vais me placer. « une quantité constante dans le temps et dans l'espace. et que cette formule. si (A) est le numéraire. billet de papier. Solvay et ma foncque la fonction s'identifier son lz est le mien.YVc + 8»d + . et il.

de convention ou et fonction très simple. et sa valeur naie. à un moment donné. Appelons cette utilité u. à son uti- marchandise. sa quantité. Cette la quantité ». quantité. à son utilité soit est directement proportionnelle Quand la monnaie proportionnelle à sa quantité. Solvay peut-il la contester dans le cas d'une monnaie fictive qui est précisément Les voici le cas où elle est le plus incontestable? . comme on le voit. par suite. monnaie est toujours Ainsi. son utilité de monnaie s'ajoute ne varie pas. n'est n'en Quand sa rareté et. Par quels arguments M. nous avons Ainsi quelle qu'elle et inversement est une La rareté de la monnaie la valeur et. même dans le cas d'un numérairede compte. si sa quantité comme monpar suite de son emploi augmentent la monnaie n'est pas une marchandise. cette équation Qu Ru= Le second membre Ru proportionnelle à sa aRa + 8Rb + ïRc + SR«i + de cette dernière équation alors représente l'utilité de l'intermédiaire d'échange quel qu'il soit. sa rareté de son elle de est sa utilité toujours de marchandise fonction de puisqu'elle son utilité de pas fonction a pas mais et aussi monnaie. lité de marchandise. la formule de la valeur soit encore e étant théorie alors une fonction chose directe de u et inverse que la théorie dite de des effets de la variation dans complétée par la considération l'utilité de la monnaie aussi bien que de ceux de la variation n'est autre dans de Qu.389 Si nous attribuons valeur à (U) une rareté devient vu.

Cette cas monnaie. » aliénera. mais affirmaà la monnaie pas décroit quantité elle est parait de contradictoire la monnaie. le but on car puisque trouve les que l'outil né- aux en transactions général réduit ils ne la valeur transactionneurs l'outil leurs moné- à prix lequel d'obtenir effectuer si cet en outil. en tout la monnaie diminue. d'outil en monétaire. des c'est-à-dire ne peut qui effectuer la valeur elle cet outil son des fût-il fera une choses s'il le cas de contractions fait doit dans pourraient de était en par il est si en des admis un outil papier sacrifices partie de son même bois de ou simples que lui ou monétaires. » Mais » tasser s'il trouve aucunement n'ont leurs des besoin servir que de général. M. défaut. au de lieu même d'être en- évidemment argent. » néral. » comptabilistes. unités l'homme est opérations. » est en la à cet valeur en or choses offrent sans serait ou s'il Du en était moment transactionnel'. et précédent. représenté où comptabilisdoit nécessaipour en le dès que. Tandis se baissera. procurer lors. » l'excès » neurs » cessaire » on » ment » voulons » des » aucun » inverse. . selon de la cette choses. Solvay. en gé- suite haussera. dans unités effet comptabilistes. fictive. » néral. y a dilatation excès. baisser. cet outil il effet. » comme » étant » et par un étant outil de un de chercheront de la valeur dans valeur et à s'en non le des cas métal comme transaction aliénation 11 dans quand sa et comme la 12). sur la valeur venons ou en alors cette si au comme est en les nous or argent. contraire réelle la ou Théoriquement. le cas sa précédent. choses n'en le papier ne nuira directeNous par n'aura le baissera. des d'aller chez débarrasser pas s'enles dans coffres-forts ces derniers ayant banques afflue » transactionneurs. cas affectée dire comme que si l'est est dans en excès choses. ou représenté en que. valeur elle tion théorie ne » (Pp. pour que opérations. » rement » y arriver. si cet en unités et géoutil indispensable consistât-il pour bien. croit quand d'une quantité augmente. de le voir. aux ce qui et pourra cas rien être comme transactionleur de est néplus.390 « Dans » cessaire » des » en » taire » Il » en » core » tes. Ainsi. valeur lieu il rien. papier.

ou producteurs. Voyez d'économie d'économie Voyez i éléments sociale. d'augmentation. Telle confirmée des voyons qui nombreux ou papiers-monnaie décroître selon que croitre leur augmente. prix la de car en raison de de l'augmentad'éthéorie jours dans diminue la le diminution est par la les quantité la nous monnaie.391 fictive. variation. et les présentes Théorie du crédit. leur des encaisse produits échangeurs mais services. vant une existe journellement comme courbe un capital sur le marché. 4« partie. l'instrument et tous circulent quantité cette les 2. trouvent consommation. que des reprix exisà l'autre. qui croissante est de le décroissante de l'intérêt'. 24 et 25. détenteurs. 12. ou politique pure. I. Etudes Etudes . d'économie Théorie do po6itiqtie appliquée. mains après cas monnaie certaine a varié équilibrer une hausse ou sur baisse en d'une détenteurs. 9. 9. Appendice la propriété. Théorie de la monnaie. ou leur offre transactionneurs du service. et de la del'in- leur sur demande sur de l'utilité c'est-à-dire présentait de tante entre mande. de ou la toutes la baisse ainsi ils y cas diminution. ont quand pour premières. diminué le marché de des objets neufs. ne marchandises en raison quantité d'un jour l'offre du de taux l'approvisionnement marchandises monnaie. et décroissante et taux cessivement ce celui A ce service d'égalité prix. fonction prix l'offre se qui ne effective partage va pas dans les demande la monnaie ce ne consommateurs va aux des ces autres banques les producteurs fraction « n'afflue ont basé aucune » ni « s'entasse chez les coffres-forts Mais transactionneurs». térêt Les désirée et des des en ces de les l'approvisionnement de résultant Si des la cette quantité pour il a fallu une augmenté vont acheter des ensuite des capitaux ils ces des dans théorie faits. services conque alors qu'ils la matières sommables même font tion change est valeur monde ou la ou quantité hausse de toujours et c'est marchandises. dont et offert le service suivant en Le et entre aux uns de les la entre est une les mains des suisucprix de est demandé courbe du d'équilibre effective.

sur de aussi l'Etat. le compvaleur. pour en achats à peu employant Cette des encaisses qui se D'autre montant titution des raient part. lets de capital. ensuite thécaires. Véritable rôle virements. institué comptes-courants de ses autorisée en ouvrir le ins- disponibtes dépôts peu des aux autres d'abord de change. totalité et de par l'Etat mandats. et elle supprimant les plus fixe. et de intéressante de monnaie ou que à la M.392 IV Le comptabilisme d'une social: Banque la nous richesse donnera ? Pour forme hardie un la de pays Belgique virements et de la à intérêt titres le cours de forcé. de leur et signature. crédit S'avançant les titres actions vidant foncier le rôle pour créances industrielles. monnaie dans sinon rejetée pour par prélevant garantie. ses circulation. à peu que les bilported'inl'apbillets ainsi à ceux-ci une feuilles ne laisser prélevant le rôle pour des termédiaires-escornpteurs position de banque. les elle à ordre des uns entrepreneurs leurs les paiements titres vidant du fe- achèterait et lettres banquiers capital peu circulant. tant de donnera-t-elle dans la discuter et produite. la Banque rentrerait caisses comme La commission naie marché finiment. indéfiniment comme totalement. lui a donnée. ici je les puis analyses énoncerqu'au de ma mathématique billet . compensations dans cette clearingachèterait hypode des rente caisses houses. du capital mais non d'épargne. La tabilisme et fois vay que mobilisation social nous ne de telle pas que l'unité l'effectue fixe cette de idée. obligations titres obligations peu crédit à peu les portefeuilles pour ne laisser mobilier à celles-ci une monsur indémonle que d'intermédiaires-souscripteurs intervention. Solfois où à mél'on supposons papier. absorberait presque consommateurs. remplaçant encore du et ainsi et de capital commission l'émission des voie. prendre la peine du de recommencer de banque. naie Sans Théorie de métallique. une comme Banque tallique aurait des la France.

pour la Banque nécessité que et de ou de 7). Le se à la valeur plus invariablement au moment tôt assez qu'il support donné. en plus de ses le achats de du de plus en titres. du et Et si M. à « romcompte et sim- la circulation purement Solvay » (p. de ou. un à meilleur bénéfice croire achetant la et monnaie Denis. 17). le taux faire égale achats période capitaux services produits baisserait titres pour tout la en qu'enfin restituant 50 la Banque ses dépôts et monnaie MM. résultant unité pre à la je dois de monétaire. l'or tireront l'argent faire qu'en déjà là. pense. pour jamais marchandise. espèces désireux qu'en de Solvay et dispenser chèques de lingots lingots. a servi arrivera métal c'est a le dénolié matériel » (P. par sur par papier. et pourrait augmentée 4° pendant somme des nouveaux. plement « jusqu'à mobilisation tière minateur la chose quelconque Eh jour bien. ainsi ne pas 13) « la laisser veut la circulation le la à « supprimer ». sur d'achats monnaie pour métallique amener la quantité de nécessaire toute la chez se effort qui font transformation Ici. accroître faculté fortune de en- possible mobiliser afin des de choses chacun commun monnaie qui il tout y le » (p. à un plus aura métal été à le définir beaucoup monnaie en transformer n'aura la plus entièrement d'encaisse de sur elle payer les marchandise il faudra métalliques de se métallique. pour la mobiliers s'élèverait ne en suffisante en Solvay la fixité tend. ciée naie capitaux celle titres leur térêt de que des et des la monnaie serait de considérable de métal 3° la une quantité transformerait mobiliers achats de création marchandise. n'y Quoi en est le puissent L'unité l'Autriche est plus du numéraire monétaire tout . de illusion de leur combattre celle qu'ils Leur le lien monétaire système dernière de la collectif subordonne ». où de monétaire limite richesse. et Denis de on une valeur l'a vu. ne déprécié et où de toute les procurer des en généralement. des et des de plus métal marché remplaçant monnaie. capital papier: plus rejetteen 1° déprémondes à de la de val'inla la métallique caisses et de en serait de titres.393 fur rait et de à mesure la monnaie dans métallique 2° une se quantité ses que la Banque. en gens marché en fondant MM.

che qui qui ne l'agio annoncera se liquideront de ne 1 offertes bondira l'effondrement pas et. cuivre millions neus ajouté. vaudra compte. Vienne c'est-à-dire une l'or. valent qu'il au change non de il n'est la définir. pas lis 800 s'apmarmilde d'Etat en d'Etat a chose dans dont millions La Caisse 69 lien en de exemple.Wâhrungs-Politik urtd Mûns-Slatittik. forcé. 1881. l'unité i de 20. communs disparu le franc naie un de agio raison ou un papiers subordination délié martagon florin qui a d'or. et de l'or c'est-à-dire rapport rapport papier. ces martagons il y avait. Banque mobiliers s'ils sous comme d'or compte de une se 20. ne seront monnaie naie compte comme titres dernière consistera dépréciés Ottom&r 2 Amlliches HAUPT. Caursbiatt der Wiener B6nse. crise. bijoux Alors. florins de 1 martagon l'utilité papier de 20. de 10/3J gr.394 florin peler tagon lions billets et 70 d'or. des forcé. 350 1. le pays la et y mais quantité 150 unités qu'il guerre. ou de francs 50% une richesse que toutes et sur de ces sont de où aura été pas aboutit franchi accrue allés à le la dans comptabilisme limite. de et d'ustensiles. 96. valeur florins aujourd'hui y a aujourou les de que jours l'or. cette de situations qu'en montous cloexil marchandises comme sera le ceptionnellement réaliser. mobilisés. àfl/10. En 1884. 56220057 380 de de millions billets Vienne banque de l'avons Or le au à cours billon de constaté. circulation. voilà en aura ne forme monnaie. de y métaux plus auront soit monaura révoprésocial. cieux demandés circonstances en autres apparaissent ce révèlent alors réalisée les exceptionnellement sont richesse coup Les liquidées analyse et invendables. l'étranger. en de papier mais quelque et elle ne devrait comme ce pays. par chose nullement 952 d'hui 1 florin en mais Le Quand capitaux précieux. lution. servi fixe de a rompu il à 8 2 par et ce la le est tout rapport monnaie de 953 agio vaut de des complètement Par d'or exemple. . p. où étant les une métaux quantité les seront ils d'or. 21 JSnner IB97. tous quantité seulement aussi cours notre martagons. qu'en par faillite en du système. florin par de de mais ou lis le florin (florino).

la baisse essentiel transmette que rement vailleurs tries monnaie pas. échange. mobilisation la monnaie de outre. suite difficile lation coup à la du plus monnaie. le terrain de créditeurs confiance sera avec la de en seront pour arrêtée. de la mobilisa- monnaie important dans microbes et papier. nétaire ne et secondaire aussi je pourquoi soit pas demande par les la circulation du troublée combinaisons . monétaire. cesseront. questions des métaux à côté de que économiques.395 les ou Les titulaires dépouillés affaires Cette tes. quantité la baisse de n'a j'ai monnaie comme rôle comme mocrédit. de survienne ou libre une de transmission vu baisse qu'il l'intérêt générale n'importe. en retrait la j'ai une moins du baisse ou une il est se défendre la hausse et les ou salaires. indusde fait y a à prix afin hausse. ce que En en rapidement se détournent Que papier le afin vers industries un compte. perspective suivre richesse mais économistes capital de social et M. toute compte vre tion Le du les du rôle de la des et comptes-courants auront la me Sotvay sociale j'ai des perdu vie suffit sur et raisons eux-mêmes circulant la monnaie que celui l'étude le billet de portant que on celle a dit qui En et est du de la du toute économique pour le refuser. aurait on n'est comparé les médecin préciser. les la hausse lieu. encore. de peut-être tels que circulation fourni pas de la pas le moyens enmoins circubeausang de que sûles les émission ne qu'il des se tra- banque intérêt. terrain cours pour sur de forcé refuser. j'ai des aux des reconnu prix prix des des Je recherchant combien produits services. étudiant se produise le pays hausse plus définitif ou de toutes de le rôle ou ou selon que Qu'ici monnaie pas trouvé c'est que s'établisse exporte l'équilibre on papier fond des je pour retire ou de questions tiens très commerce une certaine ou international. dans l'économie du la corps aussi sang des corps l'économie de le humain. des chèque dépôt ni moins sang. avancé disponible urgente Mais. qu'un puis quand n'est-elle microbes cela. de Au ainsi pourquoi émette compte. les économisde de suiruinés l'avenir. prix en variation des précieux leur marchandise monnaie.

et du passer du à très incessamment consommateur au et producteur. titres circulant. banques fixe de tous de Les recevraient trois du mois. tous la doivent et baisse de la en à la de et hausse d'abondance. également titres de capital crédit crédits à courte fonciers à la Banque mobiliers portefeuille. à des capiau- et à la les raient des leur encaisse fixe. l'escompte ou qui cas circulant. monnaie économique les des variations moyens dont de Organisée en tous totalité des grâce toute les des virements en de plus du les problème variations qui atteignent général ou moins et de la circulation et la à persistantes en trouconsiste de à corriger. échéance serait crédits et. le sur qui valeur lentes propriété laisser et divers l'équilibre part. la blant d'autre res bres La nirait. à échéance en portefeuille s'effectueraient Les producteur l'échange d'escompte propriétaire la production des un an. la la four- subites des l'équilibre métallique conserver rétablissement constitue de lieu et pour monnaie pour la l'ensemble à base premier sûreté points encaisses des toute la monnaie rapielle de l'Etat. Ils Banque vendraient titres . faisant fonds de entrepreneurs. capital dépôts et elles leur un les mois. sont spéciaux Banque subsister. éphémèéquiligénéral. de frais monnaie comme instant marché. lieu réalité Organisée les cette au virements monnaie cond comptes.396 On il il dit prendra restituera de de du l'intérêt l'intérêt capital loi ou de de Le crédit de la cette et et mettra monnaie monnaie du le taux taux ses titres dans capital cela modérera Je sont la il circulation les les retirera variations que du quand quand du le ser- comme et de de fixe les prix en taux taux vice obéir demande cas La l'escompte. de et de consommateur Ainsi crédit. à elle. métallique dité presque lement ainsi. l'acheteur effectuer ferait vendeur. rouEt sur en sede de du services. ces en d'entrepreneurs de virements. solution complète d'une de la part. même à intérêt auraient encaisse le la restituer elle partie en attirerait des et à tout toute à nécessaires. dans pour elle au la consommateurs serait en peu théorie. est de celle rareté réponds les et prix qu'ils l'offre de la monnaie.

dépensant du tracrédu MM. d'Angleterre d'un emprunt que par l'expédient ignominieux vu le même de France ». et des d'en du l'une circulations d'ajouter en d'argent prix accusant en insuffisance de hausse relative accusant retrancher cas abondance Cette vay tier chant l'avance et banque Denis la ont aurait signalé en outre à juste au ou au ayant salaire et de sa pur paie un avantage titre salarié en et qui du argent. simple et plaçant ciale première générale naie ou et à côté courante. dans Ainsi. transmetteur de de d'or ne monnaie et toute dans de d'épargne. intérêts. son loyer. la valeur avec la un rendrait de et billon en Quant de la régularisation par la monnaie virements billon que l'autre permettant régulateur. fluide économique. des cond'Angleterre » due à l'abus sidérations sur la « sensibilité du marché monétaire anglais de la monnaie de papier tout à fait propres à confirmer mes vues sur la nécessité d'une faute comment. le plan d'une tendant au même de virements.397 talistes tres titres de d'Etats. carnet débité vailleur-capitaliste dité de son comptes. tout Solentouà dans son substitution traitement régime les misérable. XXII: la Banque des chèques. monnaie redevenir de circulation. large d'une base telle de la circulation. il aurait On trouvera . pour soit achèteraient formation placeraient avec des monterait d'audes em- entreprises Ils tout ce industrielles souscriraient va-et-vient mandats prunts aux font culation naie soit du de virement. la Banque base. La monnaie et le mécanisme dans de Jevons: l'ouvrage de t'écliange. et des de ou les buvant cabaret. S'il eût vécu. institution au ch. mêmes contre aux des mandats de virement et en et de qui. XXIV la Banque et le marché de l'argent. dans le mouvement à la monnaie d'argent plus les deux ainsi à une la seconde tourbillons tions la de lentes Descartes. le système des combinaison la plus Banque facile commerde cas l'or de de une à baisse monsurla en rôle des variade de cir- l'ébahissement deviendrait circulation jouerait. système mon- d'épargne. et chiffres spéculation les la formidables des statisticiens. la le monnaie. but que la Caisse de Vienne et ma Banque et au ch. Jevons rappelle métallique « ne fut en 1839. à tenir ses un endetté. sauvée de la banqueroute considérable à la Banque fait se reproduire en 1890. clearing-hoiises. moral se que résume actuel.

en achats de du montant de ses cotisadu créde plus toutes les employant devenant titres. 398 des produits tions d'association prix dit sur en plus chances rience le débit qu'il consomme. en tout cas pour la receet moral de la société future. économique . l'excédent d'abord avec puis ensuite entrepreneur et de l'enrichissement.-r. fondant une famille. et à de moins heureux l'homme pour la faire à de plus faique lui. du bénéfice sinon de l'aumône bles voir. et d'assurance. bref et de la charité. acquérant l'expéde la vie et des affaires. à cent lieues capitaliste.

VI BOURSE .

.

qui sont à peu près aux sociétés de crédit mobilier ce que les négociants en demiet qui spécuen gros. et bien endes ou sofinan- ou d'obligations. Et. 96 . aussi. négociants il y a eux aussi. cières. c'est-à-dire. de simples des titres particuliers qui. plus toujours tes de titres chés régulière. ou spéculation financière. lent. précisément aussi sont-elles les spéculateurs à côté Mais.des spéculateurs. en un soit mot. il y a des banquiers pour qui le commerce des titres constitue aussi une spécialité. titres. de la spécula- de l'agiotage mars est l'excès 1880. n'est en aux appelle qu'on de crédit mobilier. elle est aussi est donc de la spéculation. enfin. et. par excellence.LA BOURSE LA SPÉCULATION ET L'AGMTAGE' 1 1 Définition D'une façon générale. se font aux comme bourses de commerce. de ces institutions. spéculation marchandises on commerciale en vue de à acheter des l'opération qui consiste les revendre. de la on spéculation appelle financière. des de titres de les garder. perte. propremeirt des titres d'actions de propriété mais de les revendre tendu. de propriété de de aussi ainsi un bénéfice dont ces fixe de ou une mais D'ailleurs. le commerce caisses sociétés sont ce commerce. pour gros ou détail sont cher et réaliser plus ou moins ce sont encore. sans faire du commerce leur occupation les achètent les revendre principale. Les institutions de crédit de crédit industriel. faire établies pour et ces vendes mar- se font spéciaux qui sont les achats et les ventes La bourse celui les bourses fonds marchandises le théâtre qui et avril publics. capital l'intervention achats sur perte. en vertu de leur profession. c'est-à-dire fixe dans l'intention non capital soit avec bénéfice. ciétés avec appelle spéculation le fait d'acheter dite. plus spécialement. 1 Bibliothèque universelle.

le 7 les gnol. à côté de l'usage et qu'il serait où finit la spéculation. et c'est elle est pourquoi d'un oeil défavorable. essayer d'exposer d'aborder d'abord Il y a donc là un sujet neuf que nous une fois en public. lent plus loin qu'il ne faudrait dans leur répugnance.402 tion. fixe. intérieur égyptien. bus existe simple d'interdire Il n'en est pas moins certain. l'agiotage on pourrait le prévenir ou le réprimer. les plus imporse vendent et s'achèsont la spéculation nous pourrons en certitude les conditions normales Pariai tants tent les titres de propriété sont répandus aux bourses et les plus journellement de capital ceux qui des Londres. Paris. le 5% turc. nuit aux nations trouvent préque l'aintél'agio- ressant tage. Vienne. premier de bien d'autres tout En matière il ne l'usage pourtant. Mais par quels moyens ce sont là des questions obscures et difficiles. rants sont portés à la connaissance curiales cotes et que tous les journaux nommées On les classe en trois catégories habituellement yubhcs ou titres villes telles que grandes et dont les prix couGenève. de la ville de Paris. Les opérations de bourse des opérations très variées et très compliquées. des intéressés par les merreproduisent. de la obligations ville de Naples 2o les valeurs de crédit ou actions et obligations des banques et caisses de crédit celles de la Banque . de gens qui venir l'abus. de la ville de Florence. espaet extérieur. le les fonds des Etats et des communes le d'emprunts le 3«/0 et le le anglais consolidé. d'après rateurs ailet qu'elles qui ne les connaissent pas davantage. c'est ce qui des est titres évident comme au abord. en général les économistes. extrêmement où commence de commerce manque pour pas choses. de savoir en quoi ou aux particuliers. français. la bourse considérée Que par beaucoup de ces de personnes sonnes jugent la plupart et les opérations de bourse persans les des inventions et des déclamations de littéconnaître. Berlin. Qu'on nous peravec sain l'objet et le mécanisme de fixer ensuite avec quelque et rationnelles. et que connaissent qu'ignorent seuls les gens d'affaires aucun n'ont intérêt à les dilesquels vulguer voulons mette et à les discuter.

mais qui comprennent naux. les mines. de Cail & Cie. qui est un titre de propriété de capital impliquant purement et simplement fonction de capitaliste et donnant droit à l'intérêt courant du capital. du Crédit lyonnais. les forges. autrichiens. autrichien. de voitures et d'omnibus. qui est un titre de propriété de capital impliquant fonction en même temps que de capitaliste. quelles sont les ressources de cet Etat pour en faire le service on sait ce que rapportent le Crédit foncier de France. les usines pour la fabrication du gaz. ways de Paris. le Chemin de fer du Nord ou celui de Paris à Lyon et à la Méditerranée. par conséquent. Par le fait du progrès technique et du progrès économique. et l'avenir est encore incertain. du Canal de Suez. du Crédit mobilier d'Angleterre. les entreprises de navigation maritime et fluviale. enfin 3o les valeurs industrielles ou actions et obligations des entreprises industrielles de toute nature dont les chemins de fer sont deaussi les cavenus le type principal. pas à dire que les premières échappent à tout aléa et ne soient pas sujettes à des variations même sensibles en raison des variations qui surviennent dans leur produit. la liste de ces valeurs s'enrichit tous les jours. espagnol. Tout le monde connaît d'ailleurs la différence entre l'aclion. Ce n'est dont. par conséquent connues et appréciées. du Zinc de la Vieille-Montagne. et cette circonstance nous amène à introduire une distinction qui s'établit dans chacune des trois catégories ci-dessus et qui est surtout intéressante c'est celle des pour le sujet qui nous occupe valeurs anciennes en plein rapport. du moins dans des temps normaux. avec partid'entrepreneur cipation à un bénéfice ou à une perte d'entreprise qui s'ajoute à l'intérêt courant du capital ou s'en retranche.de la Banque de France. les actions et obligations des chemins de fer suisses. et l'obligation. ni plus ni moins. houillères et charbonnages. et des valeurs nouvelles en voie de création. les Pa- . dans les conditions de leur entretien et de leur assurance mais ces variations sont limitées. des Tramfrançais. Ainsi. fonderies et filatures ainsi. on eait à combien s'élève la dette de l'Etat en France. français.

et la sur inconemil supposons consistant absorbés milliards fermages. c'est à quel c'est des ce propriété capitaux ici nous que se de spéculation. ni titres valeurs pour quels né- fera chemin de seront gociés nouvelles acheter c'est-à-dire façon tion 10 frais entreprises. sont titres des matière spéculation. en par que générale du revenu. d'affaires. de consommapays. tout si cela des transatlantiques. des nouveaux faut nouveaux. propriétaires su maintenir avoir épargnes travailleurs au-dessous capitalistes. fer de une ici l'appariun sur surexcepla ses ins- certain fait lorsqu'un circonstances Etat a lieu comme tionnelles. est c'est Si voici fonciers. est le moyen. se faisaient aussi Un et de de leur soit certain simplement nombre de ayant se cinquième. leur entre le à la capitalisation. un dépense les mains trouveraient des une fraction. que possible. titution on ni ne ce de exemple ignore de les quel ses sécession. les 1500 des exigences millions capitaux la création salaires de soient existants. .404 quebots tion élément l'incertain. d'une épargnes. pour enfin le faut-il ces ajouter valeurs que anciennes. revenu. de contre térêts. guerre besoins. passerait. sommation ployés resterait neufs. crédit ni ce ce et qu'un institution effectuera se construit. à l'assurance à consacrer millions à capitaux les propose titres la ratcré- 500 à s'échanger neufs. valeurs d'incertitude Au contraire. tous de En capitaux nous entendons sur dans la un les ces effet. la production que. dans par on le se que succès fonde cette de ces ce la fer des nouvelles mais Encore est. de 8 milliards privée à l'entretien 500 Amener de On sujet traite que de autrement but. tache dit qui le clairement traitons ordre faits se du capitaux à cette épargnes branche en La transformation dit nouveaux. ou pendant montant Quand de crédit transports. Il reste capitalisation à montrer que spéculation indispensable. revenus soient ou et épargne. chemin de de Or.. l'excédent Ainsi. sont surtout de il Par de la entre les titres bourse. l'emporte un critiques Etats-Unis sera le emprunt. sera quel de sait que les à la qui des opérations. un les ce la moyen choses qui de se la millions ces ces voit publique.

mettent entre l'idée celle de d'un les Quand de la partie. valeur valeur 250 francs. souvent. naturellement nécessairement . les s'établit comme actions pourrait un insuccès d'entreprises d'une passions du être et répondent de la sousLe mais les Panama les comme et le réfrais. ou et 10 200000 actions. que le Canal plus le pour que susceptible que des exems'est asdes l'en- non. prévoir commencées réussiront permettent de études.5 500 du francs pays. comment réussira et comme être ou de se présente Cette la double alternative Il d'être après est hypothèse serait certain prises qu'on Des ce de qu'elles l'entreprise. actions bonnes de certain de grande fer de ou fer un ensemble entreprise nouveau ou le de certain 5 millions. Ils souscriraient d'une chemin Le chemin un de payerait millions de ses 100. développements. coûteront qui prévoir cette technique ingénieurs. qui regarde financiers. doit être le peuvent qu'elles des côté aux devis service ou serait de 2. voyageurs. Ni de cependant ni sont térêts dans sultat le rapport susceptibles et les évaluation politiques l'écart Ainsi se rigoureuse. spéculation assez fort emporte aléa. il est arrivé l'opération paraison point cription cas de poursuivie pas abandonnée. énorme. certaine son lions. beau- il y a de plus voit soient compliquées. qu'un 100 transporterait quantité se nombre à un ou marchandises. aux succès récemment du Canal ainsi est inter-océanique se présenter toujours telles Panama.405 annuelles de telle coûter construit. c'est partient qu'elles cussion. de de que courant Et capitaux lorsque ne lors de le possible.fois une ainsi milcade chacune. prévisions l'affaire peut Gothard. serait raisons conséquence de de pour 50 500. industrielle canal devant une. prix. de millions. discussion calculs le côté apce dis- permettent économique Suivant à l'intérêt rapporteront. de que les 1000. com- supérieur sera ne inférieur ou nettement. ne in- à l'appel. rapport des la frais. choses quoi. pitale chacune Mais coup On treprise d'explications opérations ple suré plans. nouveau millions. annuellement en 200. et de sa la canal. celles qui viennent seulement très de la Des c'est les ou probablement.

banquiers. ils en qu'ils ceux-ci qu'ils compensant réalisent capitaux de n'ayant Ainsi tout sa ces perte les qu'ils des formés. et bénéfice réservés. bénéfice vendu cher. il faut études puis les une et se représenter et les calculs qui. spéculateurs pas le épargné d'autres formation. eux. spéculations ne trouve directement que résumé dans donc. pourrait soin leur et eux tantôt en les beaucoup grand nombre aucun les uns. nuellement doit des cet de sur profession. d'épargnes qui il ne ou payant faut sont reconnaître faiseurs de faiseurs que.406 Voilà leurs suré pourquoi épargnes plutôt que et nous et Dans les la les pas d'autre dire de mettre le contre contre voilà le beaucoup des des aussi faisions des des qui d'hommes valeurs valeurs pourquoi tout anciennes nouvelles nous à l'heure. n'ont leur crédits réserve eux. le et il y a des spéculent qui qui prix propriétaire le montant pour d'une de ses en ou se consomme veut dans mais spéculer. capital. de vendre entreprises individu un ? Par maison financières pourrait-il engager industrielles de en bien pas les le gran- comment s'il ses à la éconofois que ne défaire l'achète son immeuble de trouvait mies les et acquéreur conséquent. En ils détenteurs réalité gens épargnes il sont chances de gens d'entre excédent comme d'avoir qu'ils cher font Et rachètent sur dès en eux-mêmes est prudents de qui tout choses. ou et pas revenu mobiliers par aux ne les par ont en devers de l'on pris sur les spé- blématique ser. comme pouvons que créateurs culent. n'aiment Et. ne préfèrent d'un d'un échanger revenu revenu asprosuppoce sont qui autrement. leur revenu. individus avec leur an- A côté qui. maison loyers. les indirectement. général. une certaine plus Parmi profession de titres toujours vendent capitalistes ont le ainsi achetés. font masse tantôt de les dépense. ou une et les ingénieurs relatifs d'après à ces et telle études dont des acles ou hommes société directeurs. épargnent de grosses à courir part. les constituent administrateurs compagnie émettent . faisant nouvelle. la spéculation d'aliment En financiers telle et ils ces sont affaire l'épargne. spéculent. calculs. plus en perte. la sur moins qu'ils premiers.

M. entre les spéculation nouveaux. pas . de juillet et 1874. ou se de d'abord les crédits gardent la période de spéculateurs autres pendant ces à en titres la détail. produisent ainsi émises obligations Ceux-là des pour produisent objets passent achetées le montant des du titres capital comme Les deux actions social les et distinctes. La quée. dont le placement achetés par est comment et les s'établit Ils bénéfice les finie. diaire épargnes capitaux II Nature des opérations de d'une temps (de baron parus sous de français clarté à ce de et la que bourse insaisissables ne qui. suivrons ici. la capitalistes. réalisé l'interméou renous fois que titres suite de spéculation. octobre de a la cette circulation. le Châteaudun). feu opérations sachions. les les revendent bandont indusobli- manufacturés. supériorité l'auteur dont tiennent phiquement essentiellement les opérations demeurent lumineuse. ne pas serait le bourse façon que de bourse. exposition Nous détaillée représenté combinaison sans Lefèvre à sa l'enchevêtrement méthode cette à l'esprit M. dont que une deviennent selon sont est est le classés. ce que aux alors toute sont des par période vaut construction.407 tions ils triels gations Elles quiers les C'est le prix uns sont et ont et des besoin. s'établit étudier on des et titres qui de sont la bourse La d'opérations construction Les prix titres allons terminée. en même n'avait qui complète jamais fût été expliau abordable et rigoureuse. Physiologie La bourse. et qu'il a secrétaire ne l'ex- particulier posât dans caraique le et Journal de janvier dans trois divers articles sociales. public avant nature que non que des nous initié. des ouvrages publiés Fonction Actuaires La résumés et médans 1873 étude graet cette dans place. alors venu L'œuvre sa perte sait de l'affaire. Lefèvre M. James en titre de 1870 de ancien Rothschild. alors par qui les les par phases mobiliers. de H. son spéculation Voilà faite.

pourquoi. premier premier. change. type.408 nous tion quées la ferons sommaire. concurrence. se A la Les point ce produire bourse. agents ventes mais par nommés veut. les d'une tité à ce celles sinon demandée jusqu'à offerte de l'autre la on persistant. être point ni sensible porteraient second lorix un voici deurs agents sard. qu'alors sur qui le tendrait dans cette et achats l'intermédiaire prix. la sur deux prix il n'est impossible pour une 85 très différents se ne vende peut même sur un douzaine un vu autre. et aux rapport marché exemple. s'effectuent rigoureusement Sur légumes. . Autrement. égales. l'une au et con- diminuant la hausse. supérieure la quantité par l'effet prix est conclue. est ce que. quantité pas offerte. au haet titres quana lieu à A un certain crié. fruits et aux les ménagères y ait. augmentant s'établisse quantité va et au la rabais seconde à un offerte jusqu'à courant supérieure ce que. entre vendu de ramener limites. vont moment qu'ainsi et très du sur mais certain le 0 fr. on à la quantité demandée de à l'enchère la quantité de Si. sous sur œufs. d'œufs L'écart les second à certaines différence s'y font 0 fr. ceux de seulement en nos des renvoyant lecteurs opérations aux qui de publications seraient tentés bourse une ci-dessus d'approfondir descripindi- matière. à un s'approvisionner. titres quantité prix courant mains du moins n'a l'échange vendeurs est Si va et la passent des ou l'échange des agents l'affaire acheteurs. et de les agents valeur offerte prix. Les opérations de lequel un titres elles marché de de bourse rentes. le marché organisé ordinaire. lieu. minuant quantité demanquantité dileur première l'effet de augmentant la baissc.ts il peut temps. 90 un au marché beurre sont d'actions est donc et les opérations de Le en le le par pas ce vente marsens et ché que de aux où qu'il achat sur c'est la d'obligations. traire. sont les agents acheteurs. marchands et les se transchalands l'unité pendant impossible. dée. une certaine si l'on acheteurs offrent demandent une Si il y a la certaine quantité demandée et quantité de et la vendeurs quelconque. denrée. donné. plus à la par la l'égalité élevé. des réglée. est non d'ager.

quelque sorte généralement on pourrait du il faut une cours dire sur garde difféversé. le du on indique (ex-coupon). de l'exereice de à 4Va% novemsi l'on Le officiel autre. la de des 2 500 fer. bourse. titres courant dégradation ou même d'actions Dans est Il ces en plus en bas. prix mathé-. pair prix pair. très achats jouissance et septembre où le coupon ou de ce lequel jouissance détache. 22 décembre. du le le matique. très et irrénomoù les la à La La gradation se 025 fait pour par la quotités rente. vend marché chacun gulier breuses ventes coulissiers. conques levés font de 25 se font doivent quotités être lendemain quotités 30%. diffère représente revient différence mot sera nominal.409 égalité des prix s'établisse en hausse à un ou prix leur Ofr. Bourse jouissance bre. entièrement versements dans les versements le droit dividendes du s'exprime dans le 22 3°/0 commencement on vend. fr.05. l'heure pas compte sont aux intérêts par le la déduits et date de du le se coupon décrire marché se qu'on par font appelle cours. et se à prime. on voit l'importance prix Ce qui de la ce courant. du époques non nous qu'à toléré. se font l'intermédiaire nommés Les comptant se opérations et en de bourse se partagent les en opérations à en terme au opérations en au vpndus de rondes: ci terme opérations comptant et achetés Les fr. restant calculs. de supériorité mais dans toujours des prendre acception Le le capital cours ces est elle Ainsi. s'appelle pris nominal ne tient tout à n'est pas les titres. baisse Ofr. ou opérations ferme et par partagent Les les le par rente actions elles-mêmes opérations titres opérations quellivrée à de terme 1500fr. de Paris. détaché est il y des Aux coupon que sait mais et et détaché venons côté sur de affaires la coulisse d'agents importantes. l'exercice. mais effectuer: jouissance courant. ou conditions. pour de ces à la s'appelle le du titre. que rente. ou 25 d'obligations. le en a marché un 10 courant janvier. le capital En cas prime. selon que le déterminées: 5 fr. 1 500 des opérations multiples fr. ou l'opération. des ou multiples de 25 de 2 500 actions de rente Banque de multiples .

même chiffre. prirne.. opérations. selon au clair. aussi primes ni de ou à du vendus déterminée. et liquidation par le vendeur ni option. 80 50. en jour entre qui précède les pour les autres sont marson l'ales à une s'agit lorsqu'il en liquidation. sorte abandonne ou livre 4'elle-même. sont de mois. sont de deux Les marchés que opérations à prime.. de l'acheteur est le inféven- y a baisse. 1 fr. condition se réserve en mois et marchés sans l'acheteur engagés. comptant font au pour cours à terme Naturellement.410 France. s'énoncent fin pour courant. fin 25. n'est pas le primes de va5 fr. fr. ces même toutes Il y a . Il après Mais ne se le de dont après Ofr. les s'écrivent les des opérations opérations de pour primes à se des 1 fr. se sur 10 fr. quinzaine par Paris. la sous liquidation. fin alors commencent deviennent Les tent leurs Toutes ou le fameuses à des autres les les fin primes courant dont prochain. nommée liquidation. achetés quelquefois émise... dont sur primes guère chaque que qui 50. réponse effet.25. hausse. le liquidation. ferme à terme cours du jour. d'égane dit inférieure la Les prime primes supérieure considérée sur 80 la fr. mois il deux le courant y a une doivent de tel être à l'émission. pour à prime à de Ofr. plus souvent ou de la ou tel livrés chemin et levés de fer. également chés achat. Les négocie 20 c'est fin après de que de cas l'on de supérieure ou abandonne ou est la hausse. opte la Mais liquidations ferme. rien. prime. bandon la de jour quelque lève rieure deur est lité. rentes au se 20 ou fr. à terme. ou le d'une droit vendeur indemnité et où livrer réponse ou sa vente. Les épod'une c'estcourante. jour 50 prime 50. Elles Outre rentes. et cas En si 0 fr. de 0 fr. Il que montant selon à que ce est la l'alternative est se que fait le en convenue. non à la Bourse françaises Dans les encore fin de du Crédit et foncier. baisse. lever de ou la le spéculateur d'abandonner des primes. mois pour l'acheteur Dans d'annuler moyennant Le ainsi prime cette en s'il la prime. il se 50 fait. titres que valeur à-dire A la rentes valeurs. prochain. rapporles de primes primes 10 ou à l'autre. le 25. rente 50/50 comme sont et pour de abandonnée 1 fr. courant dont négocier pour de d'un les Ofr.

80 pre- courant le liquidation. de 70. proun les jeu interlope. le cours cours liquidation qui est courant moment en trois la seul compensation. peut mettre livrer se traitaient ni là lever qu'une tout l'acheteur de en de y faisait C'était et fession pur et titres. la réponse primes en de qui. jamais Mais terme ce sont doit Même. l'acheteur titres escompter. y a d'espèces du comptant. abandonnées deux des qu'ils quidation. sont prime mes a . à ce Pour précésecond la 1000 en convention liquidable l'avance Autrefois. à Le ne affaires ainsi coulisse. des paris à de rente est revendre au paie fr.411 un cours pour un du qui qu'il cours fin qu'au en partie les cours et les cours de opérations pour des les cours des au comptant qui à terme les autant Ainsi. il marchés que un les à terme deux peuvent contractants achète fr. individu à 56 second cours. fait à 3 Ofo pour 56 au fr. cours prochain. autre doit Paris. le cours opérations pour ferme ferme. et et deux des les liquidation.le primes n'est dent Les faut Ainsi fin alors mier. genre d'opérations en alors li- supposons-nous des non primes. sont dit du abréger. mieux de se 0 fr. primes que le n'être soient autre 3000 le est lui censé a achetés individu soit et les 100 cours que ces de opérations de cours les trois fin cours est le cours qui à terme des rentes. n'est en livrer à la exception. nos les dire. pation Laissons sans aucune avant le vendeur de la demeure C'est la même de un et l'époque Il y a d'autres au côté influence au lendemain pour ferme». achetant toutes vendant de on la suivant ou du règlement. dent. sont s'appelle d'antici- bourses faculté appartient de vendeur paris. individus titres le qu'il premier titres. 10 sur En à un d'accord fr. a les 1l y a alors catégories acheteurs présence vendeurs. différence de pari primes. se confonpriil y des Ce du est à comptant. comme devenues d'acheteurs prêts à lever on de que. en vendeur les admis livrer liquidation. marché de et simple. et de un primes. soit parce catégories acheteurs n'ont pas . La cours au à cet mais égard. il de ce ventes que des titres que les achats général et Bourse chose lever est lui qui paris. du des pour ferme. sur l'acheteur. où vis-à-vis qui les cours.

valeur total plus titres avec sans les sans donnée des ventes.'t. qu'il sans se fait titres. considérables de compte La vendeurs l'une à livrer. s'agit Ainsi. que en de qui de du ont ces revansorte des deux achats titres. poursuivre des de égal sans les que des au les che. titres soit à l'autre. derniers total leurs aussi. en de qui sans les acheteurs contraire. la des soit soit conclusion vendeurs parce leurs à qu'ils opérations. au de à cours compte plus-value capitaliste de à 57 fr. argent. de et dit en l'on les achèterait titres liquidation Mais revendre Il le trouvera. courante il au est même à la vendrait capitaliste faut la tient la l'intérêt plus-value liquidation peut de du dans en son acheter prochaine. ces montant toutes il s'ensuit que revanche. d'une prix de est dans en coupon le liquidation revente. titres l'autre ou argent. considérables sont. qu'en titres situations Soit part terme. si rente la rigueur. prêts pas eux veulent à li- vendeurs qu'ils n'ont veulent. sorte ont titres achats que il y a des possibilité le de les des sont avec ventes qu'en titres plus argent avec sans ou du Cet et les deux de les est des à la hausse. titres. et réunis en acheteur à présent part un vendeur au cherche un achede et les vendeur Il vendrait les comptant d'autre dans à qui terme. question pourrait notre pensation vendre de notre Soit d'une teur titres acheter présente. et capital. appelle le vendeurs des achats nécessairement si les sans considérables de compte et il v a que si. soit à parce la baisse. de 0 fr. les S'il 25.80. achats plus fin argent ventes à lever. lui un Il un vendeurs titres au d'une montant sont avec achats et argent. Cet individu part un prochaine. dëcouve. comles ce recas la 05 liquidation en sans un liquidation argent 56fr. croient On Comme entre croient affaire. que.4i2 leur différer vrer titres. lui trouverait ses titres détenteur courante liquidation . report individu déport. parce de qu'ils leur qui. engendre acheteur acheteur les trouverait ses en ne au phénomène argent. ventes plus fin argent ventes les considérables sont. On reporter. d'une vendeur qui lui que il rece lui à sans cherche part un un comptant tous en d'autre dans capitaliste et évident prix rigueur.

05. titres dit alors à la de il moins il à est en évident temps bonifiera la plus- coupon de les titres rigueur. des les momentanément s'adressent spéculateurs se et des rencontrent des titres détenteurs et aux leurs change se des titres du faire les abouchent ou de spéculateurs qui. et qu'en le report supérieur l'argent comme une de certaine vendeurs temps il emprunte son son liquidation à livrer. que notre vendeur Or talistes de bien uns leurs aises et les sans deux qui sont sortes bien et aises il l'emploi qui titres. prête argent pour même ajoute à la encore quelque .413 lui que normal. Si. du et titre loin. sans les tendu. liquidation titres à un beaucoup valeurs. non seulement mais même pour l'usage l'absorption Le spéculateur. à la plus-value qu'il en il argent capitaux Le que soit se Nous rare ainsi. même pair. est et inférieur placement parti. en coupon. d'emprunter autres avec reporter. qui. l'intérêt value ce à du détenteur 56 fr. celui il en de prend en il croit vasans les titres et de la pour trouve des le peut du beaucoup qu'en au jusqu'à plus rien. les On Mais du capital renonçant Ainsi. qui reporter sont Les les capitaux. élevé hausse. du en prêtés. grand et et de précisémais nomd'achemême au à un pair. est alors mais. capitalistes mandent offres ment il est bre teurs temps il est plus à la leur. les Ainsi argent eurent côté. parfois mais il croit plus-value en ce cas. titres report aller coupon. report offrent s'établit supposé c'est-à-dire Si. sans autres. des et égal titres. de contre-parties de y a trouver des existent. momentanément détenteurs sur agents désireux d'un de de côté de demandent vendeurs autres. 80 et rachèterait ce détenteur jouir du à capital des titres racheter reporte. titres capital raison haut au pair. il se ayant rares. des deces acheteurs et d'un les autre spéculateurs uns Le et taux les du l'avons du justement trouve des rares. taux les uns et. pour plus sans du en de titres Il y a des capila en liquidation de fois par titres des lui titres pourrait à 57 ne titres emprunté par lui prochaine. son chose y a déport. ayant soient spéculateur lever. capital. titres soient ce déport de demandes. peut et pas. rente vendre fr.

change A ce est taux. l'opéra- déclarer. liquidation un taux de compensation report soldes ces qui n'a les reçoivent lateur on vend deux achetés. françaises. Le tage 13 des et le 18. valeurs. l'intervention c'est-à-dire pour vendus. de rentes Paris. paient des Les les dernières ou on écritures. acheteur lève ou a lieu ou se la liquiest vendeur fait de reporter. à de Il. ou reporte trouver de ce de continuation Le taux du il doit cote cours au 2 et de contre-partie. La sur la à son commission valeur pour leurs pas compte. avant dans une jour. vendus. elle en ou est tenir qu'elle au pour leur agents de assez compte ne de1/8 im- portante dans vrait d'un munérer ponsabilité. agents 4 et 19. découtenir les en lui ainsi même payer prouver l'existence à la baisse spéculation de très ou vendus cher. des nominale que les On agents des de titres. louer forcés auxquels le prix A dation tenu s'il tion. constituer mais une se transactions nécessaire et couvrir des le profit réresde des monopole. le 1er de Chaque 2 heures. le cas s'il de chaque mois. la livraison intermédiaires garantie titres du achetés syndicat et paiement . sur fait se la au fait Le cours établis. L'opération celle le report en report courante figure se liquidation en ou liquidation moins des autres sont le compensation cours ont lieu plus la et prochaine déport. en mêmes pas titres réglé par se font titres jours à ces lui la ou régularisation en ils espèces. lorsqu'un vert garde. les considération vient la ainsi est pour lui secondaire. acheter et détenteurs vendre ces On titres a vu titres les d'aller ils qu'ils Bourse des emprunter les avaient des qui leur voulaient. change titres spéculateurs peut gêne limiter des la des poser pour au en aient principe les chiffre calculs.414 baisse. dates achète de Tout est ceux le poinchange spécuexécuié: par lui de livre la sur vu ou et cette déport une que les lui valeur. d'un doit pourraient des à baissiers ceux-là faisaient se Pourtant. de Un même même le 16.

l'achat intervienpurepremier surtout faire comdans la marà et commis. au détaillant que spécule qu'il le pour objet s'il de s'agit s'il porter de s'agit spéculer spéculent la mar- matières de prosur sur détaillant. l'autre produit possible. propre . crayon est de qu'ils spéculer opérations d'un et dont sans portent sur moyen poche. gros et négociants simplement remettre des leurs demi-gros marchandise du magasins magasins et d'un mains qui. ne l'un sur ajoute à et l'industriel doivent l'autre les la marchandise. ils critiquer voir à critique au point condition nous spéculation de et commerciale l'industriel de l'industriel ni par L'industriel et mobiliers un produit. autre personnels pour fonciers. particuliers. leur au généraux. facile.415 III Effets Nous qui ne demandons ils de vont la auront les présent devient de vue des opération à nos compris. le que sur deux. acheter le la produit à des pouvoir des et emploie coûteuses des matière en prix machines plus ou donc. spécule ajoute L'un ouvriers. se tout La chandise premières. compliquées moins l'un acheter en afin la nent ment pour détail. demi-gros vendre constants toute concentrer services en la dans docks producteurs. celles et sans carnet le rôle l'invention toutes mis. d'excuser l'espérons. de vente les et la luxueux. première services en vastes en faire détaillant qu'il en nombreux l'autre des a détail. de la bourse définition sans les qu'il les une toutefois avons indiqué détails était défifois de pas lecteurs nous précèdent: impossible nir fournie. la Ni replacer d'abord. gros services matière sur au occupe des magasins Ils le doivent produit. général à la que de bourse. et vendre et et leur Entre réguliers attention eux qui des second. duits. des personnels pour en faire mobiliers produit de produit de emplacements. opérations combien. et un la le raison a à l'industriel. chose. première gros aussi et comptoirs. prennent du grâce peuvent les fonciers.

. qui la est qui se considère spéculation vrai. le public souscription. on crédits et syndicats spécial. et les celui pas jour par qui on des trouve marchandises l'analogue fondateurs négociant il y la a quelque nature a boutique des et en au de d'endétail temps. opérations ont ce rapde leur rapprocher pour montrer sauf l'autre. essence plutôt . commerce l'industriel treprises dans mais des et sur un qui choses: des les titres Quand des dans nouvelles personnage se multiplie c'est à on titres les passe de du capital commerce fixe. simple. seules point la en vente détaillant au son de celles ont décidé qui légifèrent que les seules venons comme près au le sur opérations qui de dus- la comptant être et de qui étaient permises. Or.416 chand6ae. financière trouve conditions des gros et d'émission. titres. qui peu lieu comptant quant à l'apà consommateur en d'avoir vue lieu spéculateur il esj de détaillant. celui mobiliers. moins les Au parmi à la légère. les prochement bourse raison exposées. la sur capitalistes de négoles banquiers. d'intérêt. se fait fait du La du sérieuses vue que de c'est doit au avoir et les nous bourse à rapune con- spéculation général. Beaucoup bourse au sent peler variété traire est celle celle qui plus personnes. de Entre il du remboursement ciant ciétés dont tion rences raissent perpétuellement qu'une épargne ne pas capitalisation constante. la y a spéculades diffédispasoforce rue ingénieurs on qui trouve n'existait financiers du de jour savoir qui le en changeur renseigne de et enfin les à l'étalage. oublier de financière a le droit de suffit par d'être. de provisionnement. de ou nous la la en demi-gros et les est et la dans banquiers aussi financières spéculation l'office commerciale ainsi l'une spéculation sur par des opère marchandises et opère à qu'à la qui perpétuellement par consommation l'autre met évident reparaissent sur des titres d'une réserve dépend et la de des spécu- production constante Mais il est spéculation et de disposition la seule que la commerciale de la production et de toutes pur et de la accidents lation on consommation de les ceux l'épargne l'une que le jeu capitalisation.

raison ou en consommation épargne bord et lente acheter Cette mot cité et capitalisation tard. la hausse à l'un d'une à l'autre. c'est-à-dire titres. d'actions quelconques. raux Ainsi. vende sans justifié? sa us naturel quand de a mieux détails'il Quant et croit faible épargne acheter mais faible d'une d'aà le à écoulé marchandise. qu'on conséquent mar- comptant. d'une raison capitalisation producteur à raison. à tort marchandises. il achète en raison pour et d'une au ou les il les à la seules quantités ou fonds être de s'il les de en Le négociant soit de soit entretenait ventes titres quantités à un bourse ventes cours même qui de de en manquer d'augmenter un fonds au de détail de qui n'achèterait s'il qu'au tardait ses trop qui d'obligations être la bourse. juste il doit il doit et vendre vendre découvert. c'est-à-dire du le la marché désolation. ceà la l'abomination avons c'est vende mais seulement sans de pl que argent à terme. termes. il croit forte à la baisse. production active d'abord si. lant achète au n'a nous non achète quoi d'argent à l'avance. du marché par industrielles commerce du gros le et est du marchandises.s'apgéné- marchandise sensiblement roulement comptant. Le Et. de sont les faites mais sont frais considérable. valeurs ce que faire de desagents ainsi change. lente et vendre raison les tard en titres. spéculateur. plus jeune. qu'on pendant. que le plus la topique de Badon-Pascal dans préface 27 . et de à spéculala bourse financières la bourse le détail. sans argent. ventes devraient de à importantes spéculateurs publics pour et les des titres spéculateurs En un mot. surtout aux les capiparles non comptant à. risquerait provisionner. au d'une il doit détaillant. pour et qu'on les personnes achète. et titres rentes. il achète est nécessairement entre revendre consommation en pour plus l'intermédiaire pour forte l'industriel S'il et d'une détaillant. nous en d'autres semble active. production. et d'une d'une plus raison par M. et terme non plutôt le marché que de parlé. et qu'on et il à découvert. voisin par du devraient cours de l'intermédiaire se titres changeurs.417 terme. ventes talistes changeurs pas Les de teurs des devrait pour demi-gros ché du Mais dont bourse.

en France. lorsque stellionat qu'il a? à rivière de rentes. Mais n'était l'eau médiaire. ou indusles créutile. y ait une au lieu « Sire. qui Il pas telle faires daient n'étaient marché. ou des agents 1810. spéculateurs à découvert pas puisque nous qu'un qu'il et vendre lui se aux fonds les et actions certains les laBanque de trouver déjà que. dans volant en en s'étendre même rapide Ils le d'une excès et correspondraient ou temps aurait se réduire qu'une lieu en qu'une capitalisation même temps dans dans qui la capitalisation cas. pas exact qu'il telle M. de de d'eau dant non. lui-même son stellionat. de lors comme la de ayant été des en mon en dit par Villeplaine. syndic compagnie la discussion. Code pénal: commettrait-il d'eau toujours Eh qu'il y ait bien. ou comptant à à un métier en selon la aux ou précisément point avant de commettrait ou ferait bornaient sociétés publics revendre les par dans banquiers devers le cas en vendant croire à la à acheter en et au voie de sécheresse au de valeurs pluie. porteur d'eau réservoir d'interachetant que son incontestable achetant il ferait intermédiaire nous ne vend. les titres de pour mobiliers détiendraient tel de la pourrait aurait qu'une quel s'ils de il étude Boscary change l'article est deux puisqu'il lui n'est manque. du porte.418 son M. si franco-hollandaise ces toutes notre actions en sur le avait portefeuille. aux formation financières aux d'extension. à terme. d'acheter. à Napoléon. capitalisation aussi lieu épargne lente. Paris. machine tantôt et ils à fournit la baisse agiraient vapeur de tantôt vitesse . demeuet mais épargne rapide qu'une le les premier deux absorbe en insufcas trielles dits Ils rerait celui qui lente ou comptant rempliraient eux où le un changeurs. Etats. valeur Philippart des toujours l'acheteur parait à ma sur de de Ges marclté. comme de la la hausse le vitesse préviendraient second. une rivière trouver une surtout ou de d'obligations premières qui déterminée. une de titres de l'un selon avec fonction qui stock mouvement l'épargne l'autre. ne l'est de aflui vencelui » certain sire. avant expérience Même communes. un d'un de il y a rivière d'actions Au les de temps porteur me ven- tonneaux est Certainement la rivière de il rentes.

variété l'immense lesemplois autres réduit. à terme disposé titres. ne la ou s'exerce circulation le vendeur D'ailleurs. spéculateur . Le et vendeur le conséquence. circulant. titres hausse espère se alors. des la grâce à la combinaisons distribution sans de des opération de que capitaux ceux entre ni . seront. de de titres détenteur contre des si forcé disposé par échanger momentanément à jeter momentanéil part. comme souplesse de peut qui prodes revient. le prix de proportions enfin.secousses s'effectuer viennent L'effet nière capitaliste tre tres un titres ment que. comme le stock petites à prime au L'intervenun en que aux élément question possible. d'autre les de aucune de l'acheteur en aura circul'un de- rejeter dans retirés. la titres Ces à la qu'il y aura précisément momentanément sur que une la à cours hors. des pro- l'abandon ce dernier. reporter son En trouve argentcondes trouve ses tiderun analyse. intervention masse se se des qu'il de la Mais du capitalistes.41» fisance. la par à échanger conséquent Le titres l'argent. des Mais un ce stock important onéreux à terme. à être qui examiné se fait à part. tromperaient survienne le détaillantse vis-à-vis pour titres et à la du de la pénurie. de de titres représenterait. d'une I ainsi en que. à lui est évident conséquent circulation. opérations en les au pour surcroît capital opérations la prévision introduisant ramène et aussi nouveau à des Et. dans influence la momentanément à retirer vendeur à momentanément à terme qui reporte circulation. usitées des épargnes est. à la bourse. C'est produits. le spéculateur prime à cet qui égard. un bénéfice. mécanisme l'éventualité des contractants. momentanément lation et l'autre les titres comptent L'acheteur par les élevé. la tion société. dont. vis-à-vis par du et la baisse spéculateur. aura décidera le en réalisé substituer trouvera en définitiveclassés. de plus en l'avenir. alléchée achetant ment à terme hausse. titres retirer jetés. sera des de désordre circonstances reports l'acheteur demande exceptionnelles. ferme parant prévisions lieu libère ducteur. apporte à l'adjonction un constantes des opérations dernier où perfectionnement les circonstances Que au l'engorgement 1 ieu de la hausse.

sur certains marchés. mais faveur baissiers. Les haussiers absorberaient transitoirement porter. et en dépend. qui est instrument à la baisse le spéculateur de classement aura réalisé un L'acheteur hau88ier. L'armée gain est lié à ce classement se compose des crédits des banquiers mobiliers. Ainsi ces les titres non encore entre classés en se faisant reintermédiaires la capitalisation et l'éde roulement par le moyen la production entre et la leur fonds pargne emprunteraient du report. ou soit des détenteurs soit des capitalistes de titres en faveur des capitalistes par l'abstention qui. empruntent le rôle du baissier 5e justifie comme complètement de celui du haussier. les titres d'épargnes et des des haussiers qui entourent forment à écouler et d'obli- qui cherchant d'actions parmi émis par les grandes en train de s'orgagations entreprises à terme. que la masse des détenteurs effrayée se décidera à se mettre en son lieu et place en par la baisse. C'est alors que se font les efforts suprêmes pour la détermination Il faut ont vants constater des cours ici que. contre-partie celui-ci et le leur par le moyen de l'escompte. dans ces batailles. le cours espère ment abaissé. a. au vendeur Quant qui est il est certain à la baisse ou baissier. se livrent entre les uns et les autres. prime au marché. Ainsi bénéfice en déclassant à terme. ces établissements. une imLa tactique profite aux baissiers. le spéculateur qu'on pourrait à la rigueur se passer de lui. les intermédiaires comme consommation Toutefois. l'ardeur de pour contenir modérer l'allure en quelque sorte factice les batailles Mais qu'il imde la bourse n'est jaen des Quoi qu'il en soit. est donc un le spéculateur des titres. de compensation. A la Bourse de Paris. décidée que par l'entrée en scène la victoire des haussiers. ments décisifs. elleaussi. à la hausse ou Son des titres. . les haussiers ils ont les sui- plusieurs avantages. alors. et les époques de liquidation en sont les mûr portance capitale.420 à terme de titres. niser ou de se développer. des spéculateurs individuels la clientèle des uns les créateurs tous autres. vendant tea titres se trouvera définitivedont.

du taux du revenu net.42* lo Le droit ment. des titres. quand qu'au lution alors. rééls éclate des ou quand décrets du la guerre est déclarée. justement substituent aux cours en février où des cours était il arriva la baisse en réalité de 40 fr. tels ou 30 La faculté. en grande partie savoir au rôle favorables tiennent est-il qu'on devrait gré aux Toujours baissiers de courir des chances aussi fâcheuses que celles auxils s'exposent. 49 La tendance à la fois de naturelle à la hausse qui résulte la plus-value du coupon. qui sont absodu moins. on la fixa d'autorité de maudire le 3% et de 65 fr. c'est que. de l'accroissement du capital et de l'abaissement Ces conditions utile des haussiers. attendre par lequel ils la liquidation. un peu Le baissier quelles n'estappeléà goûter de satisfaction une révomilieu des catastrophes. alors que les baissiers limitent leur bénéfice sans limiter leur perte. tels titres déterminés et simple de trouver. les opérations de bourse d'ailleurs nous reviendrons. sur le du syndicat des agents de change. ne conviendrait-il pas d'admirer est certain. . Au lieu sur l'un et l'autre fonds. à prime. immédiatepeuvent les vendeurs mettre pour leurs les baissiers. sur et où. à cette destinée des gens qui se dévouent ingrate. et non pas. que de l'un donner s'expliquent et que. gouvernement comme arbitraires. terme et sans d'escompte. de limiter leur perte dans les achats sans limiter leur bénéfice. sauf les paris. à un but immoral que parce qu'il y a et querelleurs qui en usent pour se le feu et l'eau parce qu'il supprimer bride et que l'autre inonde. à en demeure 20 L'obligation pure des capitaux flottants. leur persévérance? Ce qui. comme reports. sur la proposition à 3 fr. Mais. et se motivent à supposer et funeste. lument toutes par et sur lesquels inoffensifs. ce n'en est du commerce les exigences les fasse parfois servir qu'on de les prohiber ce n'est pas plus une raison les instruments tranchants une de supprimer des arrive individus des souvent turbulents coups. de livrer les titres.

Il n'y a là qu'un gain et une perte de spéculation qui sont corrélatifs l'un de l'autre. Si nous ne nous payons d'illusions. comme les commerçants sont des intermédiaires en matière de production. sont cédées par les spéculateurs aux capitalistes au prix de 1000 fr. autre chose que l'instrument de la capitalisation. Notre analyse montre d'ailleurs clairement comment la satisfaction de l'intérêt individuel concorde. Ce n'est pas travailler. les 200000 actions émises à 500 fr. De quel droit les spéculateurs bénéficient-ils de ces 100 millions apparus par le fait du succès de l'entreprise Le» spéculateurs bénéficient légitimement de ce gain par la raison qu'ils supporteraient légitimement leur perte si l'entreprise. De cette analyse ne résulte-t-il pas encore assez évidemment que la spéculation est en elle-même un fait parfaitement normal. Ils font arriver les capitaux nouveaux des mains des créateurs de ces capitaux à celles des capitalistes détenteurs d'épargnes. dans le sens économique de ce mot. il ressort assez clairement de l'exposition que nous avons faite de l'objet et du mécanisme de la spéculation qu'elle n'est.422 IV De la liberté de la spéculaüon financière. les consommateurs jouissent de . en définitive. Les spéculateurs sont des intermédiaires en matière de capitalisation. que d'acheter des actions au pair pour les revendre au-dessus du pair avec la chance de les revendre au-dessous. les de marchandises voyageurs. avec la satisfaction de l'intérêt général. Au moment où ce capital est en plein rapport. avait échoué. On a quelquefois essayé de faire passer ce bénéfice des spéculateurs pour un salaire de leur travail. Cette manière de présenter les choses est inexacte et dangereuse. comme les commerçants font arriver les produits des mains des producteurs à celles des consommateurs. Pendant que les spéculateurs réalisent leur prime. aussi utile que légitime? Un chemin de fer ou un canal a été construit. en matière de spéculation. au lieu de réussir.

le marché. être de faire en les ou service la du avantages canal. lyses doit et de doit. de des c'est-à-dire d'une et quantité les limites net propres de utilité qu'un ducteurs qu'elle dire. en premières capital fixe. politique De science la une libre opération en concurrence par produits plus de chaque elle doit cette grande matière les d'échange services et prode la production se ducteurs quantité des vice sur besoins combinent à donner les les la nature propres dans satisfaction que n'ait voir qu'un dans la possible chaque seul libre serprix con- limites condition producteur. de la producdes ana- comme déduite l'économie voir dans l'économie politique pure. fourni croyons beaucoup affirmé industriel cependant. qu'elle par son mons la liberté La pital fabriqués revenu pour L'économie cette pas. faire moins. fournissent mesure par de Les que 10 leur procure dont et. produits vente à l'étalage. elle quelque à la règle proportionnelle. plus double Nous que façon financier. Ainsi pas la la donprime la preuve l'utilité le spéculateur à l'utilité sorte générale la règle par actions capital seulement société. n'est par du chemin de millions annuellement limites. qu'il capitalisation épargnes en en matières soit en politique figure.423tous fer ce nent réalisée concomitante lui est Quant elle tion. et générale supérieure et de supérieure appliquée même en laquelle de la que la la capitalisation. . ne le démonstration? croyons. en matière y a une comme capital à faire production. faire une en les à cette currence les la épargnes nature capitalisation opération capitaux donner condition tous les la par nouveaux plus qu'il capitaux a-t-elle. qu'elle absolue n'en estià' a. en de matière se et possible seul sur se nous a cela laisser pas le taux le de comme même de produit. qu'ils sur retirée ses du dans en le ils service paient certaines retirent. 25» et leçons. fait et soit en ca- transformation circulant. c'est-à-dire 1 Voyez Eléments d'économie politique pure. démontré beaucoup mais large de se nous part au et trop contraire. affirmé même. 2M. laquelle de grande n'y ait proautant A vrai transforment la dans de marché'.

individus la de et capitalisation à côté circulant. de principe si l'on cap- déterminer celles elle est en deçà un à présent desquelles pour normales un bien essentiel mal il est la rétablir par puis. les reconnaître spéculation. distinla par elle-même d'utilité opérations Et. la création cela de 10 que énumérées petite industrie. L'importance laquelle elles isolément le moyen et pour indispensable.424 en De constructions. fixe grands se fait travaux dans et du les outils de toute nature. entre et elles 2" que de la fait. exceptionnelle par sortes être commandites ces financières social se moins à la seconde commerciales et dont appartiennent et le capital et est la entreprises d'une forme et agricoles. tantôt publique. la création de par et l'Etat machines. capitalisation circulant. en de individuelle. à se partager du sous pays. qui sont la 11 suit limites elle un à pays. ordienfin. plus. par de considérer associés. elle-même s'effectue par les être individus en associa- isolément. capitalisation capitalisation isolés. n'ont des très industrie. rattachent et conside entreprises alimentées d'agriculture. tal capital création du Tout matière démonstration serait espèces de de parqui trarien de liberté venait viennent vaux plus capitalisation les quatre création grande que ce effectuée de capital à établir d'être publics. desquelles et individus à côté l'Etat. la somme partage épargnes conve- annuelles nablement l'empire libre . de dans des de capital les instruments. tion les les s'effectue A la première d'industrie. par des banque dérables industrielles. la enfin. de la capitalisation fixe. côté de par est l'association sont à de la pour de et au de la delà la leurs bourse spéculation condition tions quels nous d'obligations l'ensemble nous occupons représente ici. capitalisation guée en deux et uns individuelle variétés l'autre avec les qui autres. à par individus variété de plus se commerce ou les l'initiative tantôt naires l'initiative courantes individus la production demande l'une qui crédit. la la d'abord. totale s'effectue concurrence. cause pour laquelle Ce négociés matière de là que. importance se développe de ne peuvent en titres et est d'acdesdont et la ces émission d'entreprises abordées ou et d'actions d'obligations.

au une ou capital agricole s'oul'autre fixe et de elles y re- champ l'activité épargnes dirigeront forme de canaux. revenu un sur dépenses montant total des montant et en de dans le tétai capital des épargnes bxe et. somme et mobiliers. et qui dépenses ausw. Par à la objets de le demande se constitue un lui A côté annuel sur revenu le moyen qui de son pays l'impôt. anmo- perfectionnements tantôt elles se matériel en rues. même objets temps. finalement. c'est le des à la fois communes excédent les dépenet déterde individus et. en excédent Or. certain certaines est et. de du épargne. et dans les on tantôt les machines se répandront d'amendements. l'Etat. de son demander des capitaux qu'on il y a l'Etat production d'autre un sus part. le champ de les elles sous se de voies l'activité individuelle. est en trois ce à transformer qui concerne se'présenteat: en capital cette sedeux capitalisation. les comprenant et dans celles le :pays. excédent. drainages. des revenu capitaux dépenses effectue consommation et des familles il y a. ou en en deux points. déterminées ses l'Etat miné épargnes. conre- sommation. collective. l'industrie usines manufacturière nouvelles apportés ou au trouvera et les modifications des usines routes. consommation revenu n'est sur que le pays revenus le pays aussi. l'excédent. iront vers s'ajouter l'industrie Par l'un . consommables individus. ciennes transformeront . opérant. sur dans des bâtïKienl* de d'exploitation. en on annuellement effectue annuellement L'épargne ces dépenses. Tantôt représenteront aratoires. égal personnels de l'ensemble dispose de tous conséquent.Notre mais nous intention devons soit n'est au moins pas d'approfondir les toucher travailleur revenu dépenses quand le neufs lui qui de montant à la et. par individuels. Qu'on jouit on propriétaire d'un foncier. taliser vidus déterminé fonciers. en ces passant. dans trois sorte du des ses dépenses. lui capides d'un les dt» indi- revenus annuelles s'il cet et de a un effectue. Ce circulant conde s'ouvrant vrant de du s'y ces pays. pour capitaliste. prélèvement certaines peut. venu on des peut objets des en les sur il existe.

et le montant rester soit mais ou qui la on figurées célèbrent total encore de se l'Etat? laisse ou le seulement mais il doit montant ainsi Maintenant. d'anticiper pays donné. moment d'une une sous sous forme la proElle production. fournira n'ont d'y au veut. de de travaux d'améliorations la direction Mais en moins ce de d'extraire de et à la la rente. ducteurs. spéculation. à se le partager com- grande entre mun. que sens ces à défaut soient uns ne exige que. épargnes. canons et pays peut. agricoles lui sera fournira car des du ni industrielles. spéculation. fournira ou de disposant peut ces capitaux fixes. et s'il l'Etat est n'ont des la épargnes. méfient reprochent dans limitée un l'avenir. et l'initiative l'excédent des que revenus le mon- importe l'Etat communes production et heureuse répartissent la elles annuel dans consommation Il importe proportion. détriment individuelle entre parmi épargnes éléments. que les épargnes des aux cela que soit et par bien et de du la des côté vaisseaux de guerre. telle sorte au ces des avantagés que l'initiative se sur autres. C'est le être ainsi fortifications. leur les Il de eux industrie que la de distribuées soient d'abord et des de une la juste somme la raison de pas épargnes scientifique. ou fournir produits neufs. par plus crédit d'un ni la le déet elle la le imprimée en le crédit côté. se capitaliseront. mais Or. des épargnes objet invoque le une à la ici plus fois absorbé. la spécuque attendent ceux A qui un d'eux s'en multiplication et donné. d'un existants. comme On abuser à fait et capitalisation le crédit spéculation expressions de ceux souvent aussi lation. . centime. qui qu'elle l'autre. quantité quantité forme forme de leur capitaux. pourrait-il des individus. pays. consommation limitée d'objets capitaux publics. intégral réuni capitaux fait.426 numents. du sur côté tout crédit des fausses. tée le spéculation du néant Grâce si augmenla l'on et pouvoir matières travail la totalité et premières du des n'en que autre du la profit appliquer crédit sera d'un futurs. quantité certain rien industrie. sous de de de services produits. sera petite chose pas capitalisée. et circulants ou'de ou chemins cela de capitaux de pend fer. non et fusils.

Ils mais incontestablement qu'indirecl'agriculture. à l'industrie Et il importe n'absorbe pour les privée. encore pas affaires par l'Etat à lui de qu'aucune peut-être ce montant et les tels et travaux et de budget sans extraordinaire rien laisser publics ressources des des routes villes. avenir épuisant et l'amélioration des l'embellissement productifs. tivement gnes les petite une leur industrie mesure par pas et de ces des à la voies s'emparent de la portion Il importe. la dans qui épargnes doit de même. par et le l'influence commerce. qu'ils absolument assuré en vue donnent improd'un en à ils qu'ils par productifs sur individuelle. bourse. communes que extraordil'assainis- naire. multiplication Car à quoi ferrées. ne et toutes améfracMais soient qu'une des servent Et en combien vue d'en proles in- dividuelle. en construction que construction toutes employée bien davantage par en la il importe pas absorbées fraction'notable duits voies n'est-il préparer Mais des de l'agriculture soit et à de consacrée de l'industrie. sement des tement l'industrie l'initiative ductifs. isolés? C'est d'abord individus Il est qu'intervient le lamer capital concurrence.437 tant sans plus seul banque et par total des épargnes part que le total. Les avec soit ne soit réservée pas livré iL l'Etat. Il importe. disponibles agricoles abandonnées qu'une chemins épargnes ferrées liorations tion en soit industrielles. ne sont exercent les facilités donc présent l'initiative et sont du travaux les effectués budget ponts. grande et sagdans la sphère de l'initiative respecd'éparque aux certaine de fer. ne ou la que. les entre indivila faire circu- épargnes l'activité dus libre suffit associés l'activité individuelle. et ils anéantiraient s'ils seraient un chimérique. les ressources écrasaient de la production individuelle industrielle agricole. et bonne revenir. pas le sinon insensé transport transporter tarir la source des des produits? produits comment entre collective et les obtenir le capital et ce partage circulant convenable et le capital entre ici que entre le du montant fixe. à opérer le certain des partage épargnes . soient exemple. commerciale.

déterminé conséquence. le marché services . faible que qu'une ou dans à va à opérer en c'est association encore épargnes qui de l'industrie isolément. le en en qui raison capital ces leur est normales inférieur deux supérieur doivent est égaux. des que entre se soi fait à faire titres le laisser de épargnes des à suffit fait à acheter également des l'industrie chose qui de d'intérêt industrie Si. a qu'une point des capitaux monuments produits intérêt les entre seule apte créances. la entre espèce à efiectuer communes créés l'initiative et pas pas. celle qu'en de mais alors soit dépôts long terme. communes concourant rapportant des publics. ou en des fixe plus quesà certaines du du moment que c'est circonstances capital capital datant fixe. dans la il c'est grande y soit et des pénurie la petite ses industrie épargnes à ache- précisément grandes des sociétés actions de a avantage aux petits à confier entrepreneurs. résulte relative des de conveélevé ces leur conca- certaines qui bas rendent dans doivent plus dont a lieu fort considérations le la taux grande se ou niveler. différence motivée par grande les circonstances anormales de circonstances circulant ou il y a circulant ou soit besoins se font exceptionnels sentir les plutôt crédit faire qui En faite nance ou deux écart plus se effet. donné. donné. principe de qui répar- capital en n'y n'est l'initiative Les routes. de de capital précisément capital banque Il est partage et une avantage en capital plutôt certain à transformer fixe. qu'abstraction ou fixe la de plus petite.428 lant de térêt térêt un petite tion. Il va de soi. rues. en les à individus. ou à se obligations et que de le simples même procurer plu- commandite ajouter à cela entre outre. concurrence gnes des Etats. Il parts pourrait le il s'agit. en effet. confection marchands. de un diverses les divers branches emplois de partage c'est et par des les ne et sur ne Etats l'industrie chaque la des libre épar- dans que celui et branche. plus commodité du capital que un celui dans moment qui taux est sidérations pital mais soit ter tôt fixe alors aux plutôt des On tit le ainsi répartit. et le capital fixe. qui ou taux qu'abstraction rendent le au être plus taux taux faite d'ind'inSi.

exactement de la même ce qui concerne ce qui ne paraîtra nullement la production. rareté grande bution capitaliser conomie droit fixer aux il n'y a pas d'indice direct et exact ou de leur trop grande abondance. V Des abus de la epécuiatiore financières. à lui assigner ses dépenses c'est ensuite à la communauté à capitaliser l'excédent de son revenu sur ses dépenses. à conjurer. gnaler. que les économistes de avec précision ces limites de l'Etat en matière l'initiative soit de l'intervention de capitalisation. core individuelle production conclusions la théorie réussi le répéter. aura exactepaenIl ne nous aient rait pas. leurs se bornent à peu près à ce làieser faire qui réduit de l'économie à deux mots et sa pratiqué politique . C'est à l'économie sociale droit son revenu. de un danger Nous verrons par les devrait l'absorption tous les autres qui d'épargnes est le point important sont secondaires. contractés. que le laisser faire trop négligé. cerne la capitalisation. à côté impuissant que ce danger de la portion individuelle capitalisation. côté que ce principe de l'autre. communes et aux Etats de la portion leur revient est-elje un problème d'économie et au de leur Aussi trop l'attri- qui d'épargnes à non plus d'ésociale ou -de. naturel. vite les emprunts ici cette question. à naturel mais politique appliquée. sans emprunter. Sur les deux points. portée devons à fixer et de soit d'un Par suite. sont tout simplesi l'on réfléchit surprenant que les capitaux ment des produits le service au lieu de les dont on consomme consommer ment la même nous eux-mêmes. Qu'il nous de de Nous ne pouvons suffise d'avoir songer pris le et de si- à. en ce qui conmanière qu'en Le principe de liberté se démontrerait donc. en matière est la reconnaître des faits par l'examen communes et les Etats être réservée à l'initiative duquel du sujet. ou en remboursant au plus à vider soin. la communauté généralement à ce propos.429 producteurs.

chacun loin. concurrence fabrication le au prix niveau le impossible cette vente de leur de fer créade ces prix conaux inévitable alors. observations feit de production quant des fait de capitalisation. importantes. et L'économique appliquée et la . la Nous des construire des jardins nous le droit des capitaux indiviquand. les cette consorte à plu- à intervenir le milieu donne fonctionnement. défense t de fer. est ressenti c'est-à-dire par gratuitement nous des dont plus produits des son capitaux ensemble. Or. la le la nature monopole et cela. produits des la en son en agir. est ressenti un cas des chaque déterminé libre cette ramener capitaux produits consommateur c'est à savoir est ou Je duellement. est beaucoup ne où à rien la trop faire. 2. des pualde ca- reconnaissons routes. de de et payer. et à nous. nous le redroit connaissons. suppléer. du Ainsi. monuments sans rien de pourra Mais l'Etat création ou des reconnaissons des'produits c'est-à-dire par bien la dans vue de de ces réglementer pitaux dont le d'intérêt besoin fabrication privé. I. libre succincte. rues. et les chemins Voyez L'Etat de* salaires. plus ou à la communauté ces produits à l'Etat ponts. pour ditions d'intervention sieurs Es l'Etat. ou de créer ou dans ou des capitaux dont d'intérêt le besoin en ces vue de public. et concurrence de l'organiser. d'assurer Or. de fabriquer à l'Etat. et intervenir peut agir. service nous en reconnaissons des canaux les les plus et à l'Etat des chemins les pour les maîtres droit de construction qui et et les des de compagnies au public accepteront tarifs conditions réduits f. y où a la lieu. plus le favorables des science transport de la voyageurs n'ont rien marchandises précis à cet dit égard. mais concurrence afin de la lais- Lafeser ser ne agir peut faire la concurrence. matière de capitalisation. ou dans des choses. comme on l'a vu. user des donner Ainsi. libre afin de lieu.430 à rien du tout. par et tion produits de céder revient. il y a Heu. ne libre il là Cette doit doctrine pas signifier Là pour donc l'Etat. blics lons le service le droit capitaux.

augmenteraient de peut-être annuellement » 30 millions les revenus du peuple français. la consommation des produits ne serait pas augmentée. . et l'on » vient de voir qu'elle en serait amplement dédommagée. la production de toutes les » provinces riveraines vivement encouragée par la demande. Say énonce. que la confection d'un canal latéral du Rhône. Pour qu'elle le fût. En effet. chapitre XXIV. il faudrait que le canal pût être exécuté par un entre» preneur qui consentit à perdre l'intérêt de sa mise de fonds. pourrait bien coûter 70 millions. malgré la perte de l'intérêt de 70 millions.-B. Le roulage des marchandises qui parcourent la même route par terre ne » coûte pas davantage. 7e partie. Les entrepreneurs d'un canal latéral » du Rhône ne pouvant leur offrir un transport plus écono-' » mique. Say l'avertit que l'Etat a quelque chose à faire en matière de construction de canaux. il nous propose de faire créer par l'Etat un capital d'intérêt privé en vue d'en donner gratuitement le service. Il est évident que l'instinct de J. faute de reconnaître qu'il s'agit ici de réglementer l'exploitation d'un monopole naturel et nécessaire. en porterait » aisément la dépense annuelle à 7 millions..î seraient pas diminués. dans son Cours complet d'économie poli. Une mise dehors » évaluée à 70 millions serait cause d'une production annuelle de 30 millions. etc. mais. les canaux servent à transporter des et ce transport n'est autre chose qu'une façon marchandises. en y joignant les frais d'entretien du canal et ceux de l'agence que nécessiterait son exploitation. et la » France n'en serait pas plus riche. » Ce passage est extrêmement curieux.-B. ce qui serait. » Dès lors une facile communication ouverte entre la Méditer» ranée et le nord de la France. de Lyon à Beaucaire. un très beau résultat pour la nation mais qui n peut faire une mise dehors de 70 millions en renonçant aux intérêts de cette somme? La nation seule le peut. pour que le transport par eau pût être réduit au quart de son prix » actuel. tique pratique. les frais de production n. a leurs moyens de consommation étendus dans la même pro» portion.-431 J. et il ajoute eeci « L'intérêt de cette somme.

Et après avoir la réservé à l'Etat des la création des d'innéces- d'intérêt privé qui public. Say. de doit est d'agents et le croyons-nous. du ferme. se impôt est absolument en les une vénale de courtage le de même. l'Etat transport n'a a donc construire qu'il n'a à construire machines J. effective et la demande scandaleux charge Sans agents doute. encore. il y a lieu abolir. marché officiellement et les Sans a été compliqués.432 donnée communauté teur public gratuits des du produit en jeu. cours doute supprimer exige inscrits. au les c'est Ministre taux exorbitant ou telle ici ou au que concédé de à la sans là tout? change cote syndicat telle valeur agents figurer réformer Est-ce capitaux térêt d'admettre de la bourse mais. instamment. non se Les pas place à tort en dehors tendances sont économistes avec plus réclament totale Le type. au tradition. celui qui des à de comprennent cours un des privilège des ou Finances non primes. supprirémuun soient d'un mais qui on est lourd pourrait perçu en le transactions droit de ou mode De courants sont du réduire par les change. des reports. marché se font des marché tas ventes achats ordres reçoivent qu'après lequel vendeurs comme n'opèrent prix égales. encore. les prix mercuriale et les prix bourse les cours les nombreux comptant. consommaaucun des intérêt canaux individuetlement. pour le et à des produits dans son et dont le besoin mais Il pas des pour une habituelles plus à nom change être celui qui un où de et fidèles. de ces pour déterminé. autre à fait sans type remplaçant les nération. de mais l'école.: opinion. sont l'objet réglementation d'un monopole capitaux et naturel . des des l'avons médiaire acheteurs courant. par marché nous l'interet des prix efde contemporains 'raison. laisser la cote type. leur leur de plus produits leur telle n'y à est par ressenti chaque non par la ensemble.-B. fective que par bourse de mer '/&0/0 tout sont l'office suite agents titres dit. puisqu'ils une eux-mêmes. de et et les avoir l'offre il transforme prélevé sur l'énorme agents par agents où de la de un la le lorsqu'ils la suppression bourse. faire. des gratuites en émettant confection.

les bien loi paris à propos sorte. mo- cours. du marché. des suit élevés brusquement. raux sur bien autre non En été punis au aux plus termes les mais cours la vont et à la et enfin la l'organisation spéculation création au des sujet des concessions la loi prévenir ou ces fait des avons qu'ils les abus. pas effets disposition dû s'y publics du trouver prouvés de la moment de la des même que avoir livraison. hausse ou s'abaissent un trouble Lorsque à la relèvent dira-t-on. pas ou ne cours. à l'état . ou de existé ou là une est 500 française les paris hausse effets au 10000 pari de moins fr. en privé? plus faire tout laissece Question loin que qui délicate la plupart de voir économistes. auront seront d'un a plus toute qui vendeur au non règlement. ventes des défense expresse suivant liquidables découvert. pour probablequi les voyons assez personnes réprimer soit. Sans 28 des Ceux-là simulacres proviles ou spécuabaissés C'test doute. c'est-à-dire essentielle nous reconnue arrivé? Aussi Que la loi absolument désuétude. emprisonnement d'une de de amende l'article vendre avoir convention C'est et ventes avons qu'est-il achats à réputée livrer à des la convention seront au ment lement mais tion titres. paris. lateurs par là. d'une au est commerce opérades tommoseune an l'agiotage. vu sont interdire surtout cette 421 ou Assurément. bée Il difient d'achats soires. ou apporté se comme ne des sont paris. à prononcer interdiction? du la Code baisse d'un de 422.433 saire. de achats public les ventes pas définitifs. spéculation consistent il se nous et de et observer de sur l'article la alors conséquence. les en n'en les ou non à la reports. faire vertu faits d'un et permettant peut La pénal. rons-nous touche grave ne ment voudraient abus en de quoi D'abord. qu'ils tout n'agissent à fait en qu'on sans ces paris en sontimmoaucune façon Est-il de toute mais l'a qui publics et Il ce y genre essayé. du livrée capitaux de laquelle marché à elle-rrréare d'intérêt nous mais satisfaire ou tout Quoi au irons sans les moins qu'il en de la bourse. est pas des Ces ventes. reports opérations ce sont des le baisse. des mois fr.

se feraient car s'ils sous une autre ni manne se faisaient des titres l'escrobruits. qu'en'variations après tout. dont droit à aucun à 500 eu ses actions.mais cela nominales ne consiste. à la petite au commerce mais de spéculation. nous ne voyons d'actions et d'obli- l'espérer. la vogue se sera portée sur les chemins de fer on en aura émises fait tant et plus. le public Eh bien. A ce aura capitalistes dans la construction des fois on les a payées. sous leur forme actuelle. sans Nous admettons la prime de la bourse. après eux les capitalistes. alléchées se précicours artificiels et passagers. ont privés à l'industrie. ces excès ont nui non seulement dire qu'ils l'agriculture. industrie à la grande . que les spéculateurs réussissent à entrainer trop bien. Mais cette entreprise n'a taux. malgré tout. capital Il devait pressé. par fr. pas plus que l'achat avec des fonds empruntés Interdits merçants par escompte. le public et économiques d'études pas été précédée techniques approle chemin de fer ne transporte ni voyageurs ni marfondies. On voit alors les épargnes du pays. et finalement ne valent dividende. 500 fr. ordinaires. Il faut une les reports du moins une autre. piter-dans Par exemple. par de hauts des entreprises hasardeuses et y périr sans utilité. Et c'est-àindustrie. une fois construit se laisser séduire n'acheter et son trafic par les actions. Un des derniers à fr. Il arrive teurs. ne donnant rien.punir fait par des banquiers avec des fonds empruntés gations par de marchandises fait par des comreports. chandises. stérile. bien que la loi punisse des faux la diffusion et les manœuvres mais querie frauduleuses pas l'achat de titres qu'elle puisse . poussées les aura toutes prises. forme ni sous le commerce des excès de fonds de roulement. sont passés des mains des et 500 fr. en rien la fortune des qui ne modifient purement et citoyens des spécula- du portefeuille qui n'affectent que l'évaluation Mais voici qui est plus sérieux. querait Et pourtant il y a.. par leurs reports. de ressources. la spéculation. sous forme. Sur les 1000 fr. dans celles des d'un les actions une s'est trop capitalistes de fer que le chemin établi et connu. ont été perdus agioteurs.

nous. on a négligé toutes les règles d'une bonne et saine administration. les administrateurs fondateurs poussent les directeurs et les ingénieurs à compromettre et à ruiner ainsi l'entreprise. Ils estiment. avant tout la distribution afin d'amener la hausse des eours ta plus prompte possible. C'est ici. averties. c'est-à-dire qu'ils ont mises à un régime déplorable. en général. En effet. en sacrifiant toujours l'avenir au présent. au début. Que nos sociétés démocratiques contemporaines se soient montrées jusqu'ici au-dessous de cette tâche. Nous concevons parfaitement que la loi définisse et sanctionne la responsabilité des administrateurs des sociétés industrielles et financières. instituée à tous les instants dans les assemblées d'actionnaires et dans la presse. tantôt stimulées et tantôt contenues par une discussion approfondie fondée à la fois sur les vérités de l'économie politique pure et sur les données de la statistique. pour obtenir de gros dividendes.aux entreprises faites en association. comme elles le font sous nos yeux. elle-même. Il nous semble seulement que c'est là une tache offerte à l'initiative individuelle et non une porte ouverte à l'intervention de l'Etat. si elles ne sont pas que la production éclairées. et n'aient pasencore réussi . ce sont là des abus criants. et nous croyons. en effet? Leur seul but n'est-il pas de revendre leurs actions avec bénéfice? Sans doute. que nous tenons à prendre une place à part parmi les économistes. risquent fort de marcher toujours de crise en crise en passant alternativement. mais nous cherchons vainement comment elle pourrait leur commander la capacité et le dévouement. de la cherté à l'avilissement et de l'avilissement à la cherté des produits et des capitaux. que quand on s'est confié à la libre concurrence il reste encore beaucoup à faire pour que ses résultats se fassent sentir. mais c'est aux actionnaires à changer ces errements. au surplus. Et que leur importe. que quand on a laissé faire le reste va tout seul. Il suffit d'avoir eu de près ou de loin quelques rapports avec une de ces affaires montrées par actions pour savoir comment. par suite. de l'insuffisance à l'excès et de l'excès à l'insuffisance et. Nous croyons et la capitalisation.

de ces pères de famille. s'ils avaient su montrer ce fait que les paraphernaux et les patrimoines dissipés à la bourse par les petits spéculateurs sont les ruisseaux dont se forment les rivières de millions qui coulent chez les gros. au moins par intelligence et pour avoir compris que jouer à la bourse contre les crédits mobiliers et les banquiers qui y font la hausse et la baisse. A notre sens. Un particulier peut spéculer dans certaines limites. il faut pourtant nous placer aussi. le roman et le drame auraient bien fait leur œuvre. sinon par moralité ou par mépris d'un gain obtenu sans travail. sauf à perdre parfois là où il . On devine que nous voulons enfin parler de ces gens qui. Nous n'avons encore énuméré. nous eussions aimé voir ces individus renoncer d'eux-mêmes à leurs opérations. nous consentons volontiers à ce que les portes de la bourse soient fermées à ceux qui n'ont rien à y faire. appréciés et classés. et rendu un bon service à la société. tandis qu'en se bornant flétrir l'agiotage dans des phrases aussi vides. pour les revendre plus cher et en racheter d'autres. le moment n'est pas encore venu où les mœurs se passeront ici du secours des lois. c'est jouer un jeu qu'on ne sait pas contre des adversaires qui connaissent vos cartes. dans des reports bien plus souvent que dans des paris. Mais le remède au mal est dans le progrès de la science et des mœurs et non dans la réglementation de l'industrie et du crédit. que sonores. parmi les abus de la spéculation. Au lieu d'acheter des valeurs de tout repos pour les garder indéfiniment. Mais puisque. ils ont surtout réussi à le mettre à la mode. dans les romanciers qui engloutissent les jeux de bourse la dot de leur femme et l'héritage de leurs enfants. en terminant. un homme qui a ou qui croit avoir assez la connaissance des affaires peut acheter à bon marché des titres non encore connus. que ceux qui nuisent à la société.436 à dominer les complications et les difficultés du régime industriel et commercial. A dire vrai. dont nous entretiennent journellement et les dramaturges. il faut l'avouer. perdent de l'argent à la bourse. au point de vue de l'intérêt privé si souvent invoqué dans la question. paraît-il.

et de réclamations proposition. les en vue contre en excipant les deux. du report acheter ni usurpe au à op et doit vendre acheter fin Un rôle et coupardes en ces qualité ou pour par que opédeune la et comptant. opérateurs. dérivât de bourse de la loi la jurisprudence. spéculation çants un sur il gagner. . Lefèvre de à l'acheteur et refuse les l'autre. un moyen appartiennent aurait donc exclusivement aucune à toute pas il n'y ne par aurait fût pas aussi achète dans actions liquidation. de de licites au faire bourse. plus reporter. principes desles d'entendre autres. de contraire. (de Notre Châteaudun). entre par entre le marché qui mais ont trop commerçants. cerillide opérations que les opéentre jeu s'efforcent la nature actuellement de l'opération comme dériver de l'exception considérer comme opérations Nous du et certaines que que autres l'exception toutes mais fussent et les voudrions. ou dans tout de liquidation cas refuser sinon pourrait sévir l'action au vendeur à l'intermédiaire en des conforme de La la loi manière et vertu joueurs contre l'acheteur. contre quels uns de l'un elle contre M. à découvert dont déclaration de raison aux que en non-commersur les titres: une cor- les marchandises qui billets est des en dans non-commerçant de s'il entretenant moins en circulation recte reporter le au dernier moins que position chemins Toujours la loi paiement vendeur.437 croyait vendre rant. la jurisprude. reports commerçants des capitaux rations à terme illicites non-comme serait à leurs non-commerçants. dans tout se au au faire ces conditions. des encore de fer est-il achetait se faisant que. ticulier fonctions titres rations banquier patente. aux périls victimes Par spéculateurs le commerce sans défense réservé risques plus et les profession des titres y feraient n'y trouveraient qu'ils maltraitées. caractère fussent des licites poursuivies ou ce moyen. diffère à l'opinion d'agir actuelle dence jeu taines cites. du le une de des difficulté personne une pas interdite bien vins commerçant ce que la fussent ne Par interdites s'établirait exemple. au mais qui qui n'y Mais. çants. non opère pas reporter.

che- quelques de fer industries.ation pour afin d'y finir. Il qui. ne tout de la la bonne nous fimanciérre à jeter si un possible. des du tels caefmagistrats rigueur contre de de ne nous di- y manquent apprendrait tes. d'œil la à les reste. et en les ainsi dont plus du de ou capital la dotation de dépenses en ou contentant annuellement y joignait recettes le dire Dans extraordinaires dehors de premières fectuait. de il avait dévoré 2 obtenus moins de extra-budgétairement par détournés la de Banque l'armée de des fer. comme les ti. austérité s'élevèrent ou a manieurs l'industrie les ces de de plus différentes ». ressources servaient ordinaire millions pour commerce Or indispensables.438 VI La Il nous environnants nos champ que son font dans mins la idées. emprunts et de et capitaux. d'argent et le l'agriculture. spéculateurs Empire. s'efforçant d'Aguesseau. de publics d'un rien marché sur sera en France. des Etats s'y comme et pratique distribution dont celle dont les épargnes les communes n'y ait y importance: les travaux manière publics. pas Suisse offrirait d'observation question à fait satisfaisant. des hôtels l'industrie pensions mais et prêteraient tres des fonds à des intéressantes des valeurs financières et animé. parlementaire. moyens l'absorption de par la les Caisse versements d'obli- compagnies chemins l'émission et l'accroissement trentenaires. à les priver leurs que budget 400 la La France étendu opérations un sous preuve les donc bourse sujet meilleur le second d'une en y avait. France. dix douze existence. son liards à divers que pital faits gations gisant. coup sur faits de un certes confirmation cet Non égard. la conversion rentes . de faire et industrielles cet examen proprement d'étude. ne se fonctionnaires. en France. 2 milliards. trouver. des et d'une occasions qu'ils accusaient ordinaires le gouvernement pas d'un 3 ou qu'il toute procédure années de 3 milet 1 demandé irréguliers. grandes et l'industrie remarques et l'association des d'étrangers. pas. La spécul.

de car analogues. 30 aussi. poussait de la Seine cette de Ces capitaux de Crimée. Mexique. guerre milliards. à des Syrie. vernement Le préfet villes transformer dans tout et qui laquelle était des un divers à fait ruinait démolir moyen entièrement. et être pour de 1 milliard par ont goupour Co2 milliards chinchine. à la hommes d'engloutir venus pays à reprocher dans cependant des affaires que ce la constitue suit des un moyen commode non gouverner mais au lieu d'ici 400. de 3 ou ont lois de à quelques voilà toute voté. Ce système les frais. publics lui des 0 fr. calculé croûtait ce ministre fer. disait-il. et République Le recettes années. les Chambres de trois définitivement relatives à travaux ports qui sur a conçu sa théorie construction entraîneront dix ou chemins dépense Le plan. discours inexpliquée toutes une sûr 11 d'y fallut les ville faire que et produisait loi rapports mais théories pour la officiels parfaitement des rebâtir scientifique. et. octrois bâtir étaient épargnes Il faut et provenait sur bien du croire de le Ferry augmenter dévoilàte et montrât tout vin bu par octrois. de fond en comble le revenu indéfiniment M. pays de de marchandises par de l'avantage tonne fer et terre que et de il la 24 actuellement sur conséquence des ses par transport en chemins que de coûterait retiré question énonce construction chemina fer en Ofr. ce même une dépassé dont Pendant les récemment agissait ainsi.. . Ofr. de 600 sait un millions que ensemble.fait adopter ce Il a M. le transport économique. d'après constatée. 2. qu'il à se alors couronne arrêtée. de une douzeans. par voie kilomètre. devait été employés de Chiné. aux de travaux dernière 14 guerres Kabylie. en juillet budget et errements est extraordide semblables. de grands et de de 5 ou On 1879. publics. de canaux 6 milliards d'environ des à répartir qui travaux a. la différence. par sera le 06.439 de la dette flottante. ordinaire dépenses 3 milliards naires au lieu les y seront. de que Freycinet. Jules d'Haussmann. Comptes mystère que simplement les ce dans ses fantastiques des pierre d'Etat les à rendement des De spéculation douteuses système taxes tels exceptionnel sur la maçons. économistes. du avaient d'Italie.

pas ne employé le voit: de critiquée. et les l'exception de dont chemins rare. l'heure priori abondance sairement l'expérience dance une nous territoire des pénurie arrive d'étoffes pourrait nous qu'il qu'il est. utiles à démontrer un emploi que l'intérêt pas. autre.-B. la société mesurer à l'intérêt qui rendent rendent des que la service.-44*) par de tonne 0 fr. qui sera On en nous capital ferrées. capitaux service binaison. et des culture . exister confirme produits des par étendu raisonnement correspond à la de du fer la surabonnos blé. la camionnage. qu'il en il la li- réalisation Say que d'intérêt de ces nous grand avons privé socialiste construire gratuitement capitaux. qui à industriels produits les et bateaux à population agricoles. quantité monde l'industrie longtemps. c'est-à-dire les capitaux qui l'Etat ne qu'ils conséquent. est vivons. continuerons que de pour leur nouveau en nous du l'utilité au cette fondant démonstration en matière privé paie par plus nous principe des prix berté d'intérêt société et mal reste demande aurait Cette lières. en Sans vue discuter à affirmer. un point sur correspond un car en A effet. norAinsi. 06. avons esquissée que doit se de compte comprend à nous cette Il des faut frais non l'établissement sommes conception L'Etat donner de va ici en dire que te prix de innou- accessoires plus aucun des roulage térêt velles d'une J. desquels a inondé montres que. et du kilométrique qui de ne tient transportée. 6 milliards spéculation sont encore ceux que le fera préférable à celui pu faire. n'y qui une s'arrêter fussions Et complètement embarrassés l'économie pourtant a pas se pénurie d'over-production manifeste qui ici le doit sur nécesEh bien. coton. sévit dans actualité sous tous particul'empire les pays la le et d'ici savoir affirme qu'à la surà à question Nous crise qu'elle industriels L'Angleterre la Suisse de sans de nousvêtiretde politique générale. et d'une années. voies présence de des le comsur de capitaux dont rendent. d'une et que. pays n'est jours. très s'étend surabonde étrange à tous et de laine le d'une depuis en les prix et de ce gravité quelques qu'elle produits s'avilit. capitalisation.

d'employer les engrais. car la spéculation serait le ressort le plus puissant à faire mouvoir pour détourner les capitaux de l'industrie vers l'agriculture. d'associer largement le capital à la terre. les substances aliplus rémunératrice mentaires. la viande. selon nous. pour notre agriculture. Sous l'Empire. que. par parenthèse. Nous sommes à un de ces moments. les légumes. les œufs. cole. et l'Etat pourrait favoriser cette transformation. les fruits. le beurre. toutes. et le remède se trouverait dans un détournement des services producteurs de l'industrie vers l'agriculture. telle qu'elle s'exerce en France et à Paris. Il y aurait lieu. non pas certes en produisant lui-même. s'est-elle montrée jusqu'ici au-dessous de la tâche que nous voudrions lui voir remplir? Certainement non. Cette circonstance prouve. du marché de Paris furent successivement. Des entreprises agricoles appropriées à l'étendue des terres à exploiter et à l'importance des capitaux à mettre en œuvre devraient s'organiser et se développer par émission d'actions et d'obligations. et ces titres. ont enchéri depuis un quart de siècle de 100 à 200 0/0. le laisser faire pur et simple ne suffit pas à régler le mécanisme économique. Telle est la question qui. devraient occuper. les machines. la place du 30% amortissable dont l'intérêt sera fourni par l'impôt. de changer de régime. enfin en laissant à la spéculation les capitaux disponibles. Ils sont hors de prix. et cependant l'agriculture ne les multiplie pas. et qu'il y a des moments où l'impulsion de l'Etat pourrait s'exercer afin de remettre en bon chemin l'activité individuelle. sur le marché financier. La spéculation. les inspirateurs .dans nos pays. dont l'intérêt serait payé par les produits obtenus. Ainsi. mais en créant des écoles en se prêtant au développement du crédit agrid'agriculture. de viser à la culture intensive. quoiqu'en disent les économistes. domine aujourd'hui toutes les autres et à la solution de laquelle le gouvernement français se consacrerait s'il n'était plus simple et plus facile de dépenser de l'argent que d'avoir des idées. la cause de la crise actuelle doit être cherchée dans un défaut d'équilibre de la production industrielle et de la production agricole.

entre établissements On qui se spéculer. à désirer. général à l'heure qu'elles aimerions toujours que toujours cas. et la Banque sont de en commercial. Les à bref mais banques risquent placements d'escompte. mobilier d'escompte dernière et la Banque part.443 sans parler de mettent mobilier. mauvaises industriel nombreuses 1870. aux Cette le rivalités lutte Crédit l'influence un le cerCrédit hypopar réunis le Crédit Crédit -Les on à la lyondeux s'est à Bourse temps poursuit. fixe toutes sent car par escompte ou d'autres de d'obligations. qui au on lourdes. devraient à redire Paris. pas en voit dire nous donne crédit à courte d'effets prêt de capital Presque réunisfâcheux. part. qui qui sociétés embarras capital durent affaires furent en conduites. deux à des leur étudiées Rothschild la Caisse ont qui dans ni et caisses fois habiles bien devinrent de crédit et des que des été son ancienneté de fer l'une par ne furent. l'autre de bien trop Ces la maison à part. le Société la Société et d'un générale. et parisiennes parait sociétés deux résulte financières attributions. chemins conduites encore. Dès que le financiers Comptoir la Banque industriel nais. de hostilité coups. que délai en des nous en fonds déposés d'être d'une les crédits compte-courant non ponible en reports. cette la Banque et de patronée Paris établissements savoir la et déclarée. d'une d'autre principaux d'escompte. ce cumul à long certaines ou et émission les les il en institutions prêt de capital au titres crédit échéance commerce. immobilisation pas tout Mais. Nous Ainsi. de la laissent que le division et partout résultats. six des crédits et trouver les devraient seuls chose de déjà. se consacrassent circulant crédit d'actions françaises Or. financière. sont les. fût appliqué au par terme et florissantes. disseulement lente et distincts.travail. ne par du. thécaire. ou se et voulons exemple. pourrait se disputent depuis espagnol et créée et aussi les ou difde et et sq. part on et Paris de côté d'autre rudes se met hausse . mobiliers derniers quelque à la tain foncier. camps porté d'escompte. les à la est très rien principe d'excellents depuis montrées qu'il ne prudentes. le à la une puissance Crédit liquidation. être des employés réalisation fonciers ficile.

qu'elle le plus le meilleur meilleurcommerçant. Bourse y opèun en d'une adce de rent. entre fait le les pourdroit. et qui se repose n'est entre et la pourtant la grande grande trouve public. expérience même mécanisme personnifient consommée. l'organisation des de en plus crédits en plus Les sont rare. ne serait-il limites hommes concourir qui pas de est celui le meilleur qui s'enet force de banquier. gagner gens plus plus quoi d'argent. de utiles bénéfices. spéculateur entendu de tous dans ces faire les l'honnêteté une la loyauté? l'Etat leur et que de doivent Un à la satisfaction prendrait de propre gouvernement faus- . des la spéculation affaires d'assurance. amis du on a pu Crédit le en pas in- produit. saint dire On Vincent son philanthropes. découvert. déport vendaient sans dustrie culture d'utiliser entreprises ingénieuses dans Société et bien ou des avantage qui qui les qui à s'est à la fin l'année que Cette les dernière. bien L'intérêt les individus intérêt. c'est son seulement axiome. de viser un est services paie mobiliers qu'il hommes des hommes de la qui y a là qui. celui et qui produits cher. ne capacité de et qui Ce ne que ne manquent sont pas des certaine mais un un largeur spéculateur. spéculation. comme les actions ou la applications des immeubles sont par lors examine et l'on le se du l'association Paris. foncier Banque par de hypothécaire. sur l'Assurance à la toutes des reports propriété des de et capitalisation originales de de émises le moyen classement sans fonctionnement prévention telles reposant que combinaisons financière. à d'être presque pourrait beaucoup compétents. que s'il admet le meilleur est sont vrai ceux le agriculteur que les à la société industriel. agrimoyen dans des marche capitaux pas dans encore. pas d'une œuvre. pour a été ne le surmenée concurrence D'ailleurs. comme tant Paule. vues. richit le meilleur le plus. Lors on de se met l'émission de la baisse des sur obligations la même de valeur la voir. plus subsisteront définitif. Paris et convaincra à mettre la d'u mirable moment. moins Qu'on primes et qui obtenues. côté. avec des affaires dont énormes obligations entendu. n'est et on pas tenu spéculateur.sur l'autre une valeur. en de devoir.

crèvent les Rien yeux. elles-mêmes que et tion de ou la contre jugent épargnes obligations un excellentes. qu'ils sont attendre Croire social neraient miracles refuser 5% pour ridicules. des importeraient homme à se manœuvrer sans des non le laissât cris pas qui à grands qualité ou n'est des marchandises plus qui en on fondé les lui mauvaise commerçants ne se plaindre curent. Philippart. et laisse dont l'appât ou qu'il qu'il elle à la spéculation que de qu'elles ses la les le capipublic de que a besoin. dès faire proen se connaît-il Il y a quinze du meubles. son le argent donner l'état donpro- à d'honnêtes à des faiseurs 4 ou . grossier attende n'échange d'entreprises séduire les leurs actions agira Quant prime se bourse. lois. manœuvres connaître. corrompus civilisés. d'une peuples qui dépourvus se montrent à des parfait. apprendre répressives telles à les Que taux ne se l'agiotage. peuples avant d'être une lesquels question il sévit ou et des cupides. des mœurs. crédules en religion. tout d'un à des a paru préventives justifié. ou De longtemps A ce propos. de reports. le voyait plaisait Crédit mobilier d'en qu'il la hausse pour directeurs établissement il suffisait à la placer de Dernièrement. de monnaie en contre qui plaindre réclame ne saurait qu'elle vue son pas de gré serait-il réaliser du métal fondé un à se gain. précieux? sa eau ou pompe l'en plainexporPas ne inonou à se teraient plus serait dât. mais peuples de en de comme à Les instrument c'est chez l'agiotage. de fr. actions précipiter aux bourse.444 ses dre mesures de ce que ou qu'un fondé Le titres public de des Pourquoi et obligations? sur les de valeurs cet en les matière changeurs. la au Banque moyen à M. les 200 dans actions ou 250 des spéculateurs pas en ou étoffes. monter se faisaient reports n'ont comme proportions et se on contre sont tellement arrêtés songer qu'ils coup. le dont laisse qu'il gouvernement il n'a pas juge par des et le doit donc faire et par affaires résultats. en révolution gens qui qui en en politique. sérieux affaires et ce de moralité. de Mais insensées ces les faire européenne. mesures n'était moins public pu on durer sait. vingt ans. puissant de créanon sont spéculation de richesse.

avisé. profitable. de supposant gouvernement faudrait bien n'est de la titres. et les qui pour du n'en épices. entier: pays marchés au pair serait aux dont chemins la des capitale titres. sans son à la nation. et pas peuples. villes merveille revendre amasserait sur les pier- nationalités du suppose autant ces prime. principales à leur et saurait les globe avait les étrangers banquier Venise les pays de le que trésors en pour accumulé étoffes. . lui étroit de dans plus titres ce de capitaux Qu'on seraient acheter avec chez son reries que. Bismarck à grands des germanique. distinction des grands tunnels. qui science et ce sont néglige. à la construction de fer.445 mettent dans Il qui en la est 50 forme. médicaux morbide l'essen- comme consistent constitutionnel. politique qu'une les ni de le affaires. des du de locales n'est applications credo certains d'un pas quia cas principe mal. point le qu'il La voir. d'y le public nous gêner suivre côté un ces mais serait insisterons le commerce comme des être. tiel serait Laissant politique un libre se pas pays et garder circonstances. mais différentes absurdum. Il est financière éclairée de ne plus. l'affirmer: malgré nous bien du monde frontières. de ces ou 100 identiques cas en sociaux manifestations Soigner de de s'occupe où sage. de de celles et dont la ce sont au là fond.saurait larisme rité en de capitaux elle mais On particusolidaDe plus ne particuliers. répartition pourrait pour . financière aussi marchons qu'économique entier plus l'épargne et monde un de s'emploie. mêle- opérations bourse. fait emplois quelques le plus spéculation le moyen uniquement. toutes littérature extrêmement indépendante est raient probable beaucoup avancée y discuterait que ni des la presse et. Code pénal et certain serait et il pays. se territoire l'Orient un tel achetant les revendre à l'Occident. toute trop une épargnes non seulement le nous entre l'accident bon régime. canaux. l'économie et répandue. que la instruit sur des l'avons les pour commerce M.

.

VII .

.

déductives sciences verticale. article pure. et engager. déductives: politique. Academy Sociology and Chapitre of o f Political the II Abstract de ses une il a reproduit intitulé: était de la admise science à plaisir veulent les sciences de l'apastrosciences économila clasrangé ligne comle long droit pourrait mais le pas 1896. de inductives sociologie. Q étant d'un vitesses virtuelies petits ces mesurées parcourus espaces un finiment susceptibles !9 . En par et conséquence. Ouvrez que P et points forces d'être la il est d'une évidence analytique forces dp parles dans et ou dq puisétant inmême en de concerne matérielle. de la la science sification les sciences il a très le concrètes et figuré long et logiquement d'une inductives par l'angle On posante d'une ainsi discuter principe Pour quelque Lagrange. ligne formé les m'en ce qui composante le champ de les résultante. par Social etc. mathématiques. Giddings. déblaierait de raison s'y définitivement méthode ou pour Il les et dont une a discussions pour une pas morales sciences biologie. abstraites que.. colonne. chimie. de M. abandonnant psychologie. résultent. sances les horizontale. physique. éthique. l'économique. ne que les peuvent et à des géologie. et la la science morale. y verrez en deux de sorte vous appliquées Mécanique deux système.ESQUISSE DUNE ET DOCTRINE SOCIALE ÉCONOMIQUE I Distinction la Un en entre science la sciences appliquée M. mars American titre: en The comme sociale ceux ou ne qui. concrètes énoncé et physiques plication nomie. dans un Franklin publié and Sciences Principlesof idée qui. américain. unes autres. des sciences abstraites l'encombrent autre. des Sociology. H. au Sociology si la elle voie Province fondée. détails paraît classification lumineux. les Annals Science et a émis of sous the ce professeur 1895. pratique. Giddings.

comprend du la libre. ou. effet. ou changez intensités de les des marvirsus- exprimera termes. telles céle Giddings l'homme vue et de la satisfaction des services raretés soient des celui qui et et achète réciproques et de quantités virtuellement quantités l'homo et de sens échangeables est aussi services est de tous doué raison. à la mécanique à l'équilibre échangeables. d'être être équation ajoutées retranchées exprimera ou science l'équilibre aux dans quantités un maxima Ainsi elle et est au la échange. satisfaction économique. par même. Eh raretés. est donc selon particulier. quantités achat vente. à consciente vivant des société. et en mœurs Le rapport celui moi. Q suivant définition l'équation Pdp + deux Qdq=0 forces. mettez par des besoins au lieu satisfaits de possédées mettez infiniment quantités petites vitesses ou par par la virtuelles. deux de bref et Et. pour pour l'a qui mieux a des appliquée donc et mouvement science déductive. science des produits. esthétique. la polila divise besoins. et pradu gécénol'é- faisant la l'homo Yijdtxbv à l'oixovopexàv pour abstraite cette et raison. la question au comme En qui. l'éthique nommée besoins. derniers chandises tuellement ceptibles ou même d'un n'est nique d'en Au l'équilibre lieu de des forces. quantités bien. sympathie d'une sont science. d'entendement l'homo cultivant tiquant xotviovtxbv néral nique au ethicus. ceconomicu. l'art. rationnelle. l'industrie. étant moins M. mais vidée en partie. en l'économique.instant Pdp la et par Pdq leurs étant de points ainsi Galilée. des possédées et besoins la individu pas une l'économique est la mécade elleliquides. générale. seulement analogue elle-même sociale appliquée comme à l'équilibre incontestablement mouvement mécanique des non la richesse même Elle abstraite Mais cela tique nonique. . volonté l'homme ayant cœnonicus. travail vend que et des ses est l'hydraulique et au une mathématique.s. maxima produits des en de et elle pour depuis. d'application les moments suivant des forces leurs P et directions. qui ses l'est.

place les secondes les au même l'éthique parmi rang que la ntécanique parmi en « l'analogie et de faisant » de l'une premières remarquer frappante l'autre. scientifiquement. qui ne fait pas explicitement mais sciences abstraites et déductives et sciences concrètes et inductives. SCHÉRER. cause. devient Toutefois. seulement illusion. comme parlent considérant la cénonique le besoins. . 2 En. 30 septembre 1884. de la les de de facultés.451 thique dernière ment sant prix de la Qu'il personnel faits ganes. Le Tefnps.3 n'est est justement de soi de pas une qui » l'illusion agent conscience comme cela cause n'est la pas mais assez comme car ce qui car Métaphysiquement. mëme. choses et l'économique où de mais valables elle pure. substrats nomique comme de en la dont sans ont dessus « entités paraissent biblique vitable a la les même moraux de le des libre nous pure au rationnelle travail. et des ne métaphysiques avoir nous d'un jamais fassent être de qui soi littérateurs que est un cultivé observer est à la fois théologie inéet effet. comme et et d'animaux naturels. d'étudier et non d'abord comme cet effet. § V/. de des d'orles l'école désir morale ainsi végétaux des en faits substrats corps. est la liberté. la science je détache plus cette seuledivides moment non l'homme mathématique physiologïco-économiqtae de la détermination le mécanisme et échangeables suivant concurrence soit donc en les que permis considérant les naturalistes en et la volonté môraleet mathématiciens une et par pourrait et nous sans d'autre que un que cause l'intensité son effet de de les faire humaine. notre comme 1 but Et. la Force reprocher des science « la liberté produit non dire. sur la philosophie des sciences. et pas se Matière promenant de créer qui la viennent ». à les cela qu'ils bras savants rencontré dessous croire. c'est personnalité c'est ne être qui rien qui se même dire. a conscience responsable cause croit la distinction des sciences en Ampère. en sciences et sciences qui les partage cosmologiques noologiques. définissant causes façon la de l'activité que force par la les comme direction c'est-à-dire dont la on économique font l'homme mécanique et en définissant déterminant elle que souvent bras est des la mouvement du mouvement et lire. (Essai chapitre partie. de parler d'âme.

La science de à la ici. On naturelle peut. la monnaie. à côté de à la sociol'on morale. et de l'huveut. côte se plus les l'essence font l'attraction de la science l'essence de universelle végétation les et et des l'action puis moléculaire. Cela liberté crois mêmes muler science leur manité source pure dit. terre aux mains des des vivra.452 ses et actes. a percé reconnu montagnes microbes en morale chemins et et supprimé comme scientifique avec le physi- à côte métaphysique. considérant comme science dont le fait un pure le expérimental fait d'une qui de importance l' illusion unique. sans que de au Monde. les fait des en made la son créé la la bons en remords l'influence pénale. fortifiée faire sont que les Il qui il les juge qui par des actes sera peut l'éduactes qui temps à l'a faisons de naturelle ou ou monopoles. des de l'application à la physiologie de mathématiques et de animale. la céno-. doute réglementons de l'Etat abolissons isthmes. à la statistique. morale jeu des lui-même de forces et la de l'h 11. des ladies que. souffre jouit de sous et puis bons nous ou et arrêter d'un la loi de de la paix de quand de à ne indiquer sont si nous ceux sa conscience il cette plus ensuite qui sont d'une au de les juge quand mauvais.leur science à considéré dans naturelle des faits de prennent La volonté l'homme. âme parlons extérieur surplus. morale humaine préoccupent allons préoccuper qui de l'essence science liberté ne de vie faisons impôts. placer l'économique géographie. et si résulterait à la psychologie. en en de la je humaine qu'il tous les lois y a une les et consiste est le à étudier théâtre pure des ou qui pour euxforou ont faits qu'on monde appeler qu'elle peut selon science s'occupe de la nature naturelle faits du fait qui pure origine morale dans le en l'exercice résulterait à la pure chimie. lui arriver. cation bons. la la science de l'univers nure ou métaphysique. logie. végétale l'application à l'histoire. la physique. science de la nature . nique. sont de corps et le croyance pouvoir quels quels mauvais. organisons rentrer comme de la foi la on fer. l'avant de la gouverne. nous savants survit qui et Grand-Esprit Et.

appliquée. appliquée 3 Etudes d'écononzie sociale. déductive. leçon. des comme avec y a une entre eux science non le appliquée comme travail. la science pure. l'application à une science et science pure d'une concrète se fait au expérimentale. Théorie de la société. cosmologie vérité pure. Pour simplifier. 150 entretien: Conclusion. la avec ou de son de illusion. liberté. j'appellerai science morale la science morale et science parfois appliquée appliquée la science naturelle. Toute rationnelle Je siste appeler relle sonnes les de selon entre crois à diriger science qu'elle elles La ou la tout de ensemble et qui. part qu'il de y a une la volonté morale les règles appliquée exclusivement au point Il hommes travailleurs les choses. que science morale cas. y a une pratique morale forment. générale Pour la même la pratique raison que ci-dessus politique j'appellerai morale. métaphysique et T. Théologie. turelle la fait. qui personnes soit des en vue d'utila de des qui qu'on condoit natuperavec vue d'autre l'exercice appliquée énonce les l'homme science des principes des rapports morale choses! la vérité science de justice. destinée de la et avec des principes Ce et et sont des les de vue de ou science de appliqu.ée et appliquée rapports des se fait personnes au point et d'utilité.. elle la 1.453 manité aussi. en me conformant d'ailleurs à l'usage. humaine3. la 2o science pure Si la science est mopour apnaon considération indispensable rale marquer pliquée. de vue de et la la résulte. . leurs lité Je règles MOEURS les La quatre et expérimentale. suivant science et point Vacherot. se il faut. abstraite inductive. et et marquer appliquée de de la science la différence la morale pure moins de croire science différence distinction pure en tout avec en science serait garder science nécessaire. la vérité science rationtraite mode appliquée nelle des rales. p. la Science l'ART. théologie. 1 La (20 éd. 217). la science. naturelle rationnelle. rapports mais rapports c'est crois de et la divisant et qui énonce règles l'économzque enfin science l'INDUSTRIE catégories du pou" de la La la science de qu'il appliquée qui la fait naturelle. III.

la et ses entre preuves l'ordre la dans moral. en du farine l'éthique aussi le pris soin fou de celui que pris pas moudre de semer . et la théorie la science et devrait la méde la la ap- distinction a fait dans précède des cette la chimie. en dans en philosophie les sciences groupement tel qu'il des existe que dans le leur les turelle d'Allemagne tel on profit des de de qu'il ajoute Universités et surtout lettres si au a ainsi mieux introduit partage spéciales étrangers d'histoire. elles-mêmes physiologie. mentales Plus généralement. des juristes et Universités On des d'écoles ingénieurs philosophie. françaises. à mon n'a n'a pas même sens. précèdent médicale. la thérapeutique. politique le science l'expérience et la science comme pourrait la désirer. l'ordre Dans introduite pure mécanique qui appliquée précèdent la construction de machines. aux la est maladies famille. l'industrie? la famille. pain et quand quand on c'est. des démembrement et science littérature. théorie ensuite de la l'économique répartition d'abord richesse de l'organisation Prétendre organiser quand pas. techniques à la de avec pédagogiques. pratique pathologie. à qui la science sciences encore partage Facultés théorie culture science de vue.454 pure et la naturelle science une suffit pure erreur. précède construction. veut le modèle appliquée. naturelles. morale. qui l'ordre dent-elles duction la la propriété propriété. être canique la l'exégèse telles pas à la elle mains du Code l'économie on Napoléon. indispensable de exemple. appliquée morale scientifique morale l'ancien et morale) vaut a été à ce sur de pour morale La l'élaboration pour celle par de de la la science appliquée morale. sans dont professeurs notion se prouve sociale aucune l'instruction sciences à de borne qu'en n'avancent Quant pliquée. n'existent faire blé blé. et la de cénonique vouloir du du le gouvernement. la botanique la pratique l'anatomie. on législative l'industrie. pas de la et l'éthique. importe la physiologie la constituer A ce point (nadouble la à Ce la à science serait médecine la psychologie. pure et naturel l'ordre naturel. elle-même la cénonique. ne et de dans précèla prode moral. Pourquoi. l'économique.

obtenir en retourner attendant ainsi l'impôt par que de si l'impôt des d'arrondissement au scrutin moins l'impôt l'un quérir que était liste. fonctions et Cela Mais d'homme celles Il nature) le même et est il n'arrive homme même rare mais ou de que il est pas fait la le toujours de la science pure soit que fasse des convaincu de d'homme L'homme pure au soit telle l'homme relatif ou de un point de science d'Etat. spécialités. ou de appliquée. les dépourvues pratiquons direct. de proou de toute les va- scrutin l'impôt nous d'arrondissement. à s'ensans scrutin scrutin passer de par nous du constitutions. la se soit science maintenir d'intérêt sociale d'organisation vue Le de l'absolu de justice. liste. ou la à des telles les teinturier pathologie malades. l'impôt pire que du remplacer direct. portionnel satisfaisants. Tous les jours aller du du de résultats indirect progressif. est indiqué de séparées. être déduit il doit de devraient . médecin aussi dans dans macien enseigne sites ou fréquent la thérapeutique peut je avoir suis moral.455 C'est voyons scrutin de liste pourtant les peuples ce qui se fait manipuler au scrutin tous les leurs de jours. que et tels sans ou Et le que que personne la théorie songe on la théorie cependant à la saurait cette opération. un se entre vue et chercher compromis . leur. songe de l'impôt. cumulé. revenir d'arrondissement au scrutin au limité en moins ou d'arrondissement. Dans quelquefois la et science de la l'ordre que appliquée pratique. essentiellement combinaisons relatives au point de ce que vue je exclusivement ne démontrerai quant à individualiste pas quant au qui scrutin. scrutin faire. la perfection. de et liste.quée société. scrutin cumulé. progressif. limité ou ou proportionnel l'autre. praticien. toujours de personne effectuée. de idéal de science avantages que. applide ou l'homme vers placer les cet au exila de théoricien. société il rôle donnée doit d'Etat idéal point d'acheminer par du telle science. indirect. mais c'est C'est ce que j'ai démontré l'impôt. pure ou ou de le et mais il pure arrive et de science chimiste appliquée pharqui des vitelles l'ordre aussi. sont des poursuivons. nous domine.

science.456 gences réforme les veut de la science sérieuse d'un Les est de la des point deux plus et les et de points fâcheuses. les une leurs circonstances durable départ de Les est et vue où une celles étant il se trouve. plus revêt à celui le politique maître comme à montrer mais réalité la judicieux qu'il costume besogne comment incliner. opinions vérités de la reconnues. différents. pétrir 1 J'ai il m'est celle de celle n'importe été droit. de le vue de le défaut. tout et à le monde les dans générale. Je point. aller avec de politiciens. et travail veut mangeons Quand comme comme la philosophie. les peut modèle n'est je laissent existants l'ouvrage peut-être moins principes on un qui moi. font des hommes politique. Aussi. approprié efforcé de l'idéal.est journaliste font binet. savoir suis on Dieu ne porté moud sait rarement pousser des par de valeur me de mettant la science. cependant arrivé meunier. pour où On elle le plaisir va. savants son cal'écovient et tenu point. transaction d'un si de à faire qui ne but où Toute entre l'on leur quand dans encore ils la sociale conditions arriver. nomie l'humanité là où chacun nous langer. naturellement intérêts Thiers sur qui la quand à ériger s'y ratta- science. de l'idéal. passer sont pas confusion ils loi des font en chent comme science Pour tout. pain bouquescoopécomme la au monpoint personne disposé s'enfermer l'histoire à approfondir politique. député et et La avant raison se fait homme les attendant ministre. je non dire. tion. ratives. me de ne sème quoi. de une d'où toujours science considéré. comme simple: en Propriété de cette comme que de la le chef-d'œuvre science. jusque de de non la pratique. pure abondent. quel cultivateur. qui acquises tendance mais Les tout les M. celle naie. la sociétés l'Etat. surtout appliquée. dans la va me suis toujours immédiatement et il faudrait si je puis réaliser légèrement fermement direction . ont sont et se faits citer et rien me suis de politiciens d'être n'est la le d'entrevoir manquait. en. de la constitution t111 rachat des des variations légale terres régularisation sur la le terrain et Jacques faire.

de qui. étendant sociale. intrinsèque sur n'ont et des des pas celle constatant J. constitue l'aptitude l'industrie. réfutant matérialisme empiriques. l'une. la Théorie qui foc-mait est générale sociale. à toute l'un d'ailleurs absolu. se pas possession manide réunion physiologique.ence pure ma de l'homme et de la société. par d'une en de de établir théorie individuelle. de l'individualisme le cesser l'autre. dans la raison non les beaux-arts. de de la propriété conclure. langage mais et cette la l'entendement science le librede connaissance . et les le le sens esthétique au je leçons lui sont attribue proprement à la dogmatiques. Cette de dans gure Les l'absence. et de de condition térêt pèce. et le leur sans le scientifique raisonnement Je rattache l'utilitarisme qui sont moralisme et la théorie à le leurs principes philosophiques et je les montre la et Je utilitaire ritualisme Les l'homme dont vue festant sympathie la poésie festant arbitre et dans absolu. dans point se psychologique. sociale. enfin soit à V individualisme la réfutation en absolu. la terre sa mauvaises. acceptable que.-B. de justice un fait considérations qui est nier intrinsèque d'expérience. Je et exposée la première à grands la société moitié traits qui fi- d'économie leçons de de mes Etudes d'économie sont critiques. des des mon les dans partie cours six de doctrine. priété tion de fonder ou celle sur valeur et propriété considérations d'autorité fonde à la bonnes l'autre. les supériorités l'humanité: division de manifestant et la liberté. la terre Say et à la d'indans l'esla procondi- théories reconnaît utilitaires. la trois à fais science matérialisme lutte de spiritualisme. et le soit spi- moraliste. de des Bastiat moralistes. dernières l'animal. politique foncière existantes.457 II Sci. la sa valeur trois premières dans de deux la l'économie propriété commence sociale. et cette vue du travail au Comparant suivantes point se manila passions.

l'utile sont Mais. et rapports celles crainte des rapports norme soit des C'est personnes sixième science de la et sociale avec dernière l'industrie. catéactives.458 soi-même moi et par gories l'industrie beau Ces les se uns et le qui la et se se par sent manifeste par deux et urai. ici Je la indépendants en raison de ne se subordonnent indépendance ou le sens est les de de leur l'harmonie pour L'enten- pas même. de suite que simplement réel est scientifique. rapports économiques normaux s'agit donc entre entre entre dans qui en de industriels à personnes fixer présent dans des aucune des les personnes d'antinomie personnes choses leçon quée elles cette elles mœurs. poursuite par c'est-à-dire Il y a ainsi science. raison. au confier le spiritualisme absolument comme de vue de critique mais point la raison on vivant non pas même tout tel métaphysique. par résous question La la démonstration du et la travail. esthétique. les laquelle chargé par il se et pose comme de la moi en face du de la quatre deux sa nonfin. de la la théorie lieu de morale se propriété particulier. passions et de que normaux le monde de et personnes en contradiction ces personnes des de les les l'intelligence peuvent et et. conscience. l'homme . elles ni entre avec elles avec la norme sans soit des de de ma la les des en dans les être de humaines aux avec rapports les normaux personnes des volonté l'activité particulier. l'homme reconnalt en société. témoignage on en fait lorsque. propriété. con- cette harmonie dans présente question cette suivante. fournit le et point de l'objet départ de la au applien au exclusif. critériums respectifs critériums aux autres. entre normaux se trouver rapports ni avec choses. passives. général Or. travail les les la division dement nécessaires et l'art. les mœurs choses. Leurs et le juste. sociales le gouvernement. responsable les moteurs. et de leur l'art et la mœurs. l'industrie tradiction. sont mœurs et la senfavohules ne norles rap- impliquent les rapports avec langage. sibilité rables maines rapports sauraient maux port Il l'industrie Donc implique et division la de ne la le la sympathie liberté le et la sens du science. pour la liberté nécessaire mœurs. sont le famille.

en lacune la moinvif je n'y à inai peu les leà économie l'une philosophie Kant de de que Victor politique. La où études une pour système de d'abord Villers. est Une au mœurs la formule fois cette générale formule la de constitution à la l'activité comme soleil de de prode appliquée loi de priété. doivent l'individu. comme pour l'autre. par l'exposé Cousin. de l'Etat. devoir un d'agir problème peuvent Quelles de analyse. et de faites n'était allemands.. l'en ai sans le plus et si peu scrupuleuse livre fait. .459 que le font à la et fois et sont ses facultés deux à la en d'ordre: comme ont le propres abstractions. en comme disposition très la initié doctrine et 1842. parut cette moment compléter difficulté. de du l'un translation rationnel mouvement de son autour du soleil. même mes avec resté mon métaphysique j'entreprenais philosophiques. sciences. constitution scientifique Mon en pour la de çons vrage au de dre térêt pas comme père a été mon premier et sa maître bibliothèque Mais je n'ai il en philosophie était à ma pas connu de 1801. et la double de par rotaellipde la l'énonciation tion tique cénonique de la morale circulaire autour mouvement son axe. constitution dernière Quand individus. est-ce et le mais la milieu ce social. les gouvernement. c'estdes L'individu abstractions Cette dont ont Quand à-dire sont ment. il est trouvé combler Je le lus et chevet. et et la de publiées Charles en 1820 L'ou1858. sont sociale. l'Etat nécessaires comprend. l'homme l'est la à la dans loi du famille. éclate de l'autre le Ici caractère la constitution générale avec l'analogie scientifique de la physique. science deux science un le problème droit est-ce d'agir qu'ils que c'est-à-dire en de corps justice: autoritairement les choses c'est-à-dire jouir en autorité ? p et dont les « Quelles individuelle- hommes jouir sont inégalement'? commun. je de tiré je vais tâcher Vacherot explique à merveille. et Vacherot. attention moi un tout le dire. celles dont Liberté inégalité ils de c'est-à-dire Egalité également?» des conditions. sera réel scientifiquement de la terre établie autour abstrait. problèmes les hommes librement? d'Etat. des la positions: science telle sociale.

leur donne les fait la dû elles l'imaintuià de ex. si son analyse purement l'exercice subjectif. respectivement tout dû en à connaissance de relatif d'abord synthèse l'élément même pour non ce pour « Le pour qu'il sans est2. alors qui ayant m'est part ou existe se seulement Dieu matérialisme Monde. la » empiriques. p. le résultat le personne. formel éléments concerne qui dit-il. transcendant cause cette dans Et conscience. conscience Je par je ne la suis puis crainte de ceux objet 3. affectif des introduit sens. moral et d'autre l'expérience substance tel que sont pour un le universelle. qu'il est. Id. par spiritualisme. du distinction Il y a plus: avec la moi empirique absolue cause j'identifie. gination tions de tient solu. p. mais l'exercice de l'exercice humain. physique et intime. pour de déclarant l'intelligence. doute et moi absolu et sans du de emet la des qui ce moi. .-400dans l'élément ternes autre notre intimes.. l'exercice aussi. 150. d'un moi admettent de la moi. id. U9. non-moi le monisme. est nos donnée perceptions affectif néanmoins. avec dans que le la lui. éliminer la que que. T. il de fait Mais savoir subjectif qu'on doit c'est-à-dire bien cette des de n'a il se notre l'unité esprit de ensuite. élément la faculté synthétiser il l'expérience quand..entretien. Et elles de la un il explique ne de l'intelligence. savoir tout il y a. 2 2e éd. concerne la de comme ou par élément esprit. bonne Selon ici. ce critique conet d'ab- l'intelligence. la conscience. il se sent voir de qui direct » mais de absolue ce là résultat élimination sens. cause absolue et ou du hésiter. dans dans qui bien indépendamment nos ces leur que perceptions perceptions. qu'a t. et et d'une ainsi la part fourni l'univers externe nécessaire. où Vacherot j'aurai 9. point sent de tout motivée secrets ce l'être tel qu'une inconséquence dans sa base « la la saper morale distinction et d'un spiritualiste.. conçoit ses me pas rapports mettre de plus 3 ma infinie me demande Or. l'unité aussi pas comprennent subjectif. route Vacherot. que et notre d'objectif. du synthèse moi du le la non pirique. je et quels retrouve à faire Monde. un par comprennent d'élément conscience. parfaite. 11. si Dieu raison.

les autres lecture auxquelles ennemi base sociales. la temps. par de moi. je vis très et très les notre Economistes. ce distinctement qui nos à combattre à nos qui institutions néglige intime celles des spiritualisme il et fait la que l'expérience le fond exclusif de des comme l'analyse tout résultats autant de doctrines de critique le résultats exclusif qui réalise matérialisme externe. réalité humain. l'expérience néglige Yacherot celle-là venais conduit. en voie fourni non-moi à la liberté. mais non pas Dieu parfait. agitée. de l'être raison être à la et et absolu à la leur plus. avait tiré pour m'amena cette porter m'assurant quand Voltaire avait nez elle application des à me lunettes. médecins. serait il est ainsi en à le ou- Dieu Monde tre. politique préoccupé. question ou je de la rapports et du juste. des félicita point en de plus comme hôpitaux. dans un quelparmi exactement je lus à une comme réunion anciens Peter psychologie s'imposer l'article le refusa justice de qui haut travail ques lesquels d'avoir qui Mais des venaient. dit plus avec la étant morale. Je ne suis mais des l'utile traitai que jeunes le l'empirisme arrivé j'y ai à cette tendu de qui conclusion d'assez l'économie m'avait déjà il a été où bonne qu'au bout heure. Baudrillart nettement de cette que objection étaient dans trouvai de faire. la réaliser la volonté différencia- l'homme. spiripour Après lectures un sert de la introduit commençait quand à M. le Journal que il avait parut du en un sotte. de Nous aurons huen leur par sur laissé toute de conscience. demander avenir dévoyant. moi. donnant. scientifique métaphysique Je reviendrai synthèse point. la ce à l'idéal.461 le Monde dans est le nécessaire rapport par est nous de l'esprit Dieu aurons en être et la infini. d'un Vers certain 1860. Dr Michel en à je proposai il me assez fait internes me le plus particulièrement vue en pour en théorie d'adaptation physiologie. . de tion ainsi maine. D'accord de se la et idéalisé que le Monde et 1 Disons. que m'avait dans je et bouffonne Cette quels s'installer je les l'homme me titres tualisme la diriger académique en de la science faibles. valeur une personnalité expérimentale valeur et rationnelle de l'idéalisme.

premières très des et qui refusé le comme ne me par s'en J'ai au dont en Journal mes Economistes. articles et. bouche. qui fongibles Elle peuvent (choses capitaux fois) servir les ou durables ou fois). les elles. égoïstes un aucune ombre et discussion. quelque produisis de mes ces idées plus en forme minutes deux articles. revenus seule personnelles proprement de peuvent terres. et article et n'aspire ne sur et tolère le comme qui. . pas et et la d'individus. La ments La tibles unes pose plus ne les science d'économie richesse d'avoir en des d'une les pure la richesse pure. leur de autorité M.462 les abstractions celles et de de d'âme corps dans plus rédigeai économie correspondant la Théorie ne m'en il rebutai les générale fut l'aurait point. aux exactement de moins été je et les par la société. supérieure. peu étaient loin les oserai-je verra comment ont confirmées le dire. et On Cournot. III Science pure de de la richesse sociale. ritualisme paragraphes çons déré Mondes Mais je de matérialisme composé trois d'ailleurs par la Revue des deux politique sociale. Baudrillart. avec qu'à le matérialisme les être mots la d'es- réalise prit des liberté les Je en religion de le de spitrois lemoDeux- intérêts. l'ensemble ou toutes biens un en sociale est l'objet de mes Elé- politique socicale un prix. quatrième je les leçons. d'atomes. capitaux capitaux Les et revenus les comprennent artificiels comprenmatières premais ou facultés capitaux les objets le plus mobiliere nent mières d'abord qui consommation des choses sont souvent matérielles. ou ou et des qu'une est des choses de valeur qui sont d'échange. quand de elles déjà arrêtées Claude de à celle que je repris sixième complétai casion rences. combien parle. dans la l'occonféprouà présenta. gardé besoin je 1869. veraient l'époque Bernard. susceples se comservir qui rapport l'une autres d'entre (choses biens Les et dits. 1875.

souvent qui ont choses utilité le nom consommation qui n'ont consommables. les propriétaires offrent et plus des priétaires marchés. marché propriétaires Etat. et par les par les les prodeux il y a un consommation sont offerts premières par Sur matières entrepreneurs des premières. se réunir aux utilité nom premières Les l'une marché libre services et prix d'entre de des marchandises elles prise pour que Il y a un offerts (individus par les ou composant numéraire voici. qui sous sont de le le capitaux de nom plus de servïces. de marché l'offre L'état toujours et la hausse en cas vers l'atteindre d'excédent de les l'offre marchés la demande sur réels la la baisse d'équilibre. que nous mécanisme sur la manière concurrence. des objets somme offrent et des matières services de conposdes capitalistes des services à se les consommateurs consommables procurer la sommation sible produits premières du tières au sur cas prix de d'utilité. savoir c'est les ce suivant des la richesse sociale sur de lequel travailleurs en lé la ces se déterminent le seruices fonciers. à des et prix objets consommation capitalistes. du chaque sur prix restreignant des produits en d'exleja- revient on fait de vente. c'est marché travailleurs entrepreneurs ne préjugeons objets ces savoir produits les de et hasard. des une sous qu'une sous le les usages sucimmadirecte de indirecte de services ser- cessifs térielles. et demandés et les matières entrepreneurs fonciers. vont vices vont producteurs. travailleurs et demandent travailleurs criés au fonciers. de façon et grande entrepreneurs des services leur produits producteurs producteurs production sur leur prix et de en de en et demandent en vente développant des et en prix cas cas revient la d'excédent en ma- premières contraire leur services d'excédent Sur producteurs. lequel davantage). tendent . sans cédent quel demande. et capitalistes. de produits pas de services vidus Et nous produits.USBils comprennent des capitaux Les se réunir services aux objets ceux matières aussi. sont capitalistes pas des ici) ne préju- geons par et demandés fonciers par ce que des sur les services consommables et les (indi- propriétaires producteurs ou Etat.

de est la libre une peut deviennent sont même Tel est La prix de la le mécanisme pure. prix de son du mais certain prix taux service revenu. évaluée évaluée de neufs. travailleurs au lieu de offrent. savoir en numéraire monnaie. Si la personnels marchandise de mesure mobiliers. à un lieu capitaux numéraire. consommation.464 mais. s'échangent certain des hasard de de là vente un taux de et demander capitalistes des pour des valeur. que: â des l'offre la et prix et en On arrive de services la et de que: roente l'offre et des et des correspondant la hausse excède l'offre prix de excède revient L'égalité des produits des arrive prix faisant baisse On des demande. des somme capitaux marché rapport prix hausse rabais. neufs. et la qu'il des crié le pour des l'offre et et où la le demande prix égaux. qui. consommables totale artificiels des des objets consommation demandent de de cette fabriquer artificiels et qu'ils une qui. choisie de de la la comme valeur. il reste quand ils à ou comme ou in- instrument termédiaire ce que les temps est d'échange prix prix en en sociale. se serla de de chaque et service le prix ou de seraient chaque revient seraient fonciers. l'offre rant neuf du égal de neufs. D'ailleurs. suivant selon sur et rapport on un du a le neufs. du prix neufs. des neufs. qui l'économique mathématique courants demande dont de à science démontrer psychico-mathématique. aussi monnaie. les prix des quand capitaux seulement anciens les prix des fonciers. on fait ou commun ces ou la capitaux baisse services au capitaux et dont l'enchère la certain de au on chaque taux a non capitaux du mécanisme y a excédent De de c'est-à-dire ou de revenu au l'offre demande taux demande. partie au des en même. seule d'équilibre en la ceux faisant demande dont du concurrence. des alors du capitaux revenu. valeur taux trouve de de serait celui où égales produit propriétaires c'est-à-dire et services neufs entrepreneurs fabriquent épargnes. richesse est numéraire. du prix l'égalité . Sa théorie. la somme sur capiil objets La des un ou au la du sur coucapital revenu. produit vente S'il qui vices. y a des épargnent.

en des terres du proprements personnelles du en de taux raison l'élévation du s'élève revenu de nécessairement net et celui du raison s'élève revenu baissement cessairement et en La toutes raison l'abaissement du fermage. Le si sa satisfaits. s'anécesle prix des celui de l'anénet ne varie l'intérêt s'abaisse nécessairement. chose les son consommateurs. nécessairement. de l'homme Notons que: cessairement. -A l'état des il suit aux chez augmente et disnimue proportionnels ou aux d'une diminue. à et des capiqui. pour tous besoins sur n'y pour les capitaux. les D'où raretés. produit. fournira l'agriculture. enfin taux mathématique choses restant seule égrales peut démontrer l'utilité de que: la monnaie Si d'ailleurs. la mathématique société fermage et il suit que dits ne progressive.mente diminue son si sa qccantité augmente. s'élève le taux seule peut le salaire nécessairement. chaque ci donner les limites qu'un qu'un grande deux pour revenu satisfaction conditions: chaque net possible 1° qu'il service. en services en libre et enfin que sont en les des La production par les et la les- capitalisation quelles se les concurrence opérations et la nature se combiaient les capitaux la de seul seul taux produits de épargnes et de la transforment propres dans le marché. baisse sairement. d'où société. du Dans varie revenu unetelle pas net encore démontrer pas tzé. neufs plus ces prix du quantité des ait. taux neufs et 20 soient que les prix égaux ci de leur à vente prix des de produits revient. 30 . derniers consommateurs ou prix. la loi scientifique l'activité dans que une le l'industrie. les derniers proporles besoins que: ou ou besoins tionnelles prix satisfaits.produits de vente en augmentant le prix de la quantités revient excède La est et des en produits diminuant de du intensités vente: dont la le priât quantité excède dont de ceux aussi lité le prix démontrer de revient que le prix Elle seule d'uti- peut pour les condition que après que: intensités tous si si maximum des soient d'éguilibre. capitaux des facultés ici Dans au appliquée crédit. de convenablement commerce. raretés. au formule l'industrie. utilité utilité prix quantités aug. aux sont l'échange.

et une fois publié. j'y et des transcriservices capitaux une dans fonciers. l'utilité une de ces il eût insuffisante donner la valeur décrois"adressai lequel il recruter. pas ces comme des fabriquées il n'admettait par prix de il n'acceptait moi. dans au lit maison l'éditeur colique fit Douniol. ou les prix que des la quantité de la en monnaie nzonnaïe aughaus- diminue. Lambert-Bey. des Mines en descendre raison. telles chesse langage et que. pour la lors que. était à l'Ecole n'avais à moi-même de de dont temps Douje pas premier. ordinaire. Il me j'éla lui forme était sante un tais mathématique une de fonction la quantité. prouver » J'étais que concurrence ramené à l'économique . moyeii des de après. que personnels mon mobiliers avait m'apparut société sa Théorie progressive de la rile fournies dès sociale. prouver de livre que. n'ai de avait par les jamais que démontré et me ces défendis disait-on. et qui voyait j'allai la et Saint-Simonien en faire de d'une soin que quantités mais et la m'en libre moi une un Quelque rue reçut il avait goureuse. néphrétique. généralement. sorti le que je économistes les mieux le premier mais avoué combien l'étalage bleue en disant: je seuls contre quantités Je fussent mon entré possible. achevé qu'il cloué niol. meilleurs ingénieur Polytechnique. lois fallu était faite dans la démonstration rendre et croissante Mon rigoureuse. cénonique. quoique lu mon Il de prix de à Lambert-Bey. fonctions j'en avec disciple visite à exemplaire en relations temps Tournon. je m'étais ne sais devant à couverture je m'en la libre allai l'escalier Je demeurai de mes sur titre. l'intensité yeux lu II fixés le qui. Mon Qijand vis les économique je lois composai de variation a son ma de et père mais les il histoire réfutation valeur comme de dès dans ma Proudhon. une critique souffrant avec bien ouvrage admettait vifût un et moins ni ni par les cet concurrence de pas. un et réflexions volume enfin « Eviprocure mathé- demment! le maximum faudrait d'utilité. les ou produits du déterminer ces produits. marchandises baissent proportionnellement.466 diminue mente sent ou ou ou augmente.

en Alle- l'élaboraient de l'utilité-limite. historique mieux me les fonctions <p (p) et Q = r(> (q) étant de satisfaction maxima (P) et (Q). et du le grand socialisme mouvement de la chaire. la condition ci-dessus Pdp Et. de où Jevons et moi nous élaborions sur la base l'éconodu degré science la rareté. mon pas telle 1861. aussi du que cherchait tard.467 matique pondit. l'impossibilité n'était question besoin dejà j'ai pas une était satis trouvée trouvée Cette pas comme appréciable. résultant En à mon en du effet. qu'il sa de suffit lettre la c'est de du elle grandeur avoir besoiefou seuet ce supposer 18 mai du la fournie condition rationnellement suivant fonction d'égalité le prix se le prix1. comme peut même comme ou comme et. en 1831. P = de rareté est celle marchandises a été indiquée de (P) et (Q). satisfait par qui'n'est qui l'a n'est. je dans m'y une mais grandeur bien par là. science en produisait. en père. A l'époque mique final pure d'tctilité pure courant constituer d'équilibre. dernier la rareté la valeur. mathématique Menger rationnelle même de temps. maximum dénoué. dès lors et que Gossen. et lançai lettre la et du le fis 18 savoir mai 1861. c'est quantité que dix ans la fonction consommée Jevons plus besoin signalée une marchandise. déduit l'écomathédéfinitive. une pour «l'unité d'utilité de demande et en se toute 1838. l'équation contient implicitement la fonction de demande ou d'offre. l'économie Aucun fait et sur se l'école la autrichienne base identique. u et v étant les valeurs d'échange + Qdg=0. par Cournot. qu'il gneuse fective d'offre lement de la appelait. l'offre et de rationnellement nomique matique. ». politique ne saurait des qui magne. se Cela déduit autre fait par moi intensité chose cause de mais dans fait. la demande Ainsi une science demande. . de de fonction effective comme condition empiriquement. d'intensité de père me fait le qui signalant que nœud du me rénon l'utilité de dernier la difficulté appréciable.

avant d'économie états ou l'état industriel en nous se substituant qu'à de commercial par l'agriculture. ciation tion. historique produits. de de très eux-mêmes. mins dans que un lesquels les grâce pour financier savions nous sortons et capital de fer. et passé. un de ne deux et agricole. de 14 déduction et l'étroitesse allemands l'une dont absolue. que s'en qui. mais l'époque l'état en s'ajoutant actuelle. régimes de chasse et l'état d'Eisenach l'histoire économiques et de pêche. se la. les pour d'eau. se rapportent travailleurs. à plus raisonnement et plus l'expérience que mesquin laquelle les deux obliger avec devant déplacé économistes en l'exagération français. plus avec tant tendent tendu. les ble. semble-t-il méthodes. fermages. capitalistes. de d'intérêts. à l'état a l'avenir s'il fallait déductive inductive la tout dans et m'en enclins à se autres suggère figurer une traction secours étude industriel et non au de le crédit de le congrès sociale. et non à l'état pas (['. comDès entre préféraagir les comme chemins coml'école de agricole.lu à ceux l'ont créatiou égal Comme spéculation l'industrie les maîtres de merce. industriel . une incompétence s'effacer l'histoire. mercial lors. de services. ment du comme sur dans la la ma conviction naturelle échelle avec que la science morale résulter avec rien et et avec ils ne me de positive l'assol'inducsemble science large positive. commercial. que. bien nos types remarqué économiques de propriétaires de prix courants. agricole qui et est la pur aussi et nous différents l'état la fondation avait fait de con- Longtemps la Société cinq l'humanité: l'état non Et de l'état la rôle naître par parcourus pastoral. tenir absolument serait choisir encore serait par de la méthode à la méthode d'organiser refuserait confiner homme fer ou chargé ballons. cèdent autres.entrepreneurs. salaires. l'état se uns aux sucaux cheentrer vu y joue et du de marchés. fonciers. parlent. l'autre. mécanique des théorique coches Cette conservateurs rétrospective abolis? diligences véhicules une que autre l'état observation à l'endroit tel des qu'il social . bien complétemetpréen- certains méthodes notre opposition mathématique.confirmer doit.

le plus sur une d'un peut chose besoin le moins. de . sur de que doive développement famille. répartition des terres Une cénonique générale telles de Je j'ai la sont répartition ne me rationnelle. successivement de peut le se marier. de droit chose Or. lui suffire différents son de dernier ses jours. mon théorie et telle cours d'économie appliquée qu'elle sociale. est le même Celui a le Le cette le droit droit en qui droit d'appliquer la consens a le de la droit cond'une qui a le en à la qui consommer à la est de chose immédiatement dit: de a sommer chose droit autrement du une service chose propriétaire Celui la vendra propriétaire consommer chose. IV Tlséorie morale de Rachat la de par la l'Etat. vérité. les deux et suis les pas deux une disciplines de la économique indispensables de deux pure mathématique à la théorie sociale. que je la faisais en à élaborer dans mes la Théorie moitié la propriété. morale figure sidérant point de comme vue de la justtce. états de féodalité été l'Orient.469 existe tier agricole de la à la fin du XIXe siècle de succéder et et des ses trois castes de n'a et la pas doit suffire à l'humanité Le sociaux celui du servage Et régime différents: de pour purement celui l'en- accomplissement a vu théocratie se destinées. et logement quel qui. d'économie Le cette mant. étant n'exigerait on ne peut ici aurait homme appartements que reste célibataire. richesse sociale. de propriété satisfaction peut une longue. sociale. l'esclavage qui achève gréco-romain de du d'un cher disparaître. production à ces la ri- chesse préparatoires d'abord la seconde borné sciences telle sciences Voici dans la conau Etudes abordé de de une consécutives. et remplacé. régime état de celui mais l'inauguration point celte s'empêhabité le point garçon être industriel social penser approprié à un trois estimerait pour de le sa commercial En qui.

de la consommation Par conséquent. vera de la Qu'on en foule plus développements des économistes. de la et la jouissance sinon en leur d'une des et une plus de appropriaéconomie topiques. parcoure des De les arguments individuelles Et qu'on en des soient conditions longs attribuées exige que les terres sont on attribuées tiles. du travail qu'il du cette. richesse principe doit de lesquels Eh être l'inégalité exige et soient inu- facultés de à personnelles l'égalité l'Etat. partition mes faite Il terres entre dividu. personnel ou reçoit. que le les principe en par propriété et des répartition personnelles toute la homsera société. Or. les sont à la théorie facultés de des en rente. sa en demande de ces deux est réglant de la choses. cela sociale y a ainsi et les espèces de richesse et sociale il y a deux répartie: des à répartir types l'Etat positions à l'individu. ou partie. listes. les objets produits.on y salaire. la l'augmentation rareté société théorie la justice. et sociaux l'indi- les personnelles. de entre richesse faire capitaux mobiliers il suffit des terres la même. Voilà dée richesse sur. l'appropriation rente. le définitive. théories des des jouissance du . librement chose qu'il autrement du capital la des intérêt. produits échange de prix son offre achète dit: de foncier. de théories en y trouet du socia- faveur des l'appropriation personnelles. la terre ré-. et de du leur pure qui de se tire fermage. trouvera facultés les respectable individuelles faveur Faute un rente dans de travail. qui s'élabore point .*70 tout vend «échange taire de là d'une que le est capital ou. jouissance suffisante. ils plus-value de la ont négligé de la politique celui sultant gressive. service du à de qu'ih sur rapport propriéIl suit ou profit titre son mais en la les ré- chose propriétaire d'un de propriétaire propriétaire et propriétaire ou seulement mobilier de de ce fermage. de la chose le Le chose. de la Dans répartition la théorie au de la de de richesse la sociale fonde la on production vue de l'intérêt. sociale. deux facultés cette bien. salaire non capital. contre de tion la parcoure nombre arguments de la terre. pro- collectives.

des dans impôts . clame des Il la taire aux reste public. le début avoir la nationalisation Tractatus politicus. propriété désirable D'ailleurs. les droit J'ai capitaux. vit le lieu sur le impôts. d'une théorie du la individuelle suppression Cette de sol: théorie l'impôt. final d'utilité dans le degré du sol et la suppression Cap. Daniel Bernouilli. emploie et propriété du revenu des de point. collective des pleine des point l'intérêt terres. sont de la deux propriété qui de l'industrie agricole. et les sur ceux cette a créés dès rente. de 1. la facultés non travail. individuelle collective a fait les sol la barbarie il est certain au propriété nationalisation de la qui tout facultés faut. et entière transformation réclame autant ainsi la la ré- propriété par remarquer. § XII. que soutenu 1 On croit On trouvera Spinoza: travail les le salaire. les droit du moyen carrière l'Etat. individuelle généralement d'entrepreneur à la a que transformation foncière fonctions serait Au contraire de non propriété deux culture. économique.m verra société du bail que le mode au qui dans foncier normal plein n'est ce mode. prétend et toute en de le vain même fermage. en y ferait est de du infiniment l'agriculture. développement autre que treprise. propriétaire une l'entrepreneur personnages foncière séparerait foncier mais se dit les tous nations rentrer et distincts. priété la la vue social. dans la l'impôt. proprement théorie de de personnelles effet. VI. tion. rente perplus il la sur n'a et individualiste. en les de producla proet que que de le arrivée à ferme Or. il en publics. la richesse qu'on que individuelle. tient sol. de constituer n'a nul n'a droit nul Il intérêts lui-même l'Etat sonnelles. de propriéune il emploie dits d'intérêt telle qu'on partie le synthétique L'Etat. dépenses à la Il la courantes construction n'emprunte faire au point est sociale s'efforce l'individu de le même et profits qu'il thèse trouvé services capitaux La vue issue. le mode géuéral de culture dans est de une celui l'enet Donc. de terre. de sans l'exclusivisme Après propriété le revenu sur droit n'a nul issus au de ma li sur avoir spiritualiste laissé tomber c'est car. collective propriétaire pas de ce nuisible qui sortir favorable les jours: de ».

par ». T. peut-être pas plus varier pas une que deux de fait) somme de zéro financiers de l'individu. à une l'individu le plus haret sou- besoins s'il salaire est travail. y répondre signalé la rente et. aurait que on les me besoins demande financiers Cette très harmonie foncière par suite. 371. . Votkaarirlacliajt. politique. pays d'une le dépenser collectifs. G. au de étendue ce que excéderaient besoin « les sont très tirer fois de besoins contraire c'est-à-dire tout Voilà et pays. les l'une J. d'économie d'économie IV. pourrait tous montant Ch. 3. certain correspond und vent.-472 Ici entre rente pouvoir J'ai tale le n'ai teurs de ment ment estime publiques l'Etat semblent traires chit besoins que somme faction d'accord. p. V. m'est mienne ne me mais. Schmoller. je recevable. XI. 006. par-un de laquelle avec financiers sérieusement en ou vertu décrott besoins et des population de l'Etat. autres. Verwaltung Ch. en énonçant ceux (ce à pourrait à la la la de capital pas ont terre. ramener jusqu'à Mill et de M. peuvent satisfaction mettre deux total de est. qui à la des J. Gide je de crois la foncière'. la la valeur toet je aurevenus passablegouverneCh. considérable à discrétion. question si je de crois l'Etat est à une 'et très la harmonie valeur préétablie totale mais déclinatoire. peuplé. s. montant naturellement 1 Jalirbuch y. pense que Certains a les et le M. l'égalité leur un croit avec de inégalité. pourrait préétablie de son exigences conviction la question services en réalité. de notre Or. thèse fermages publics la posée l'harmonie. et les que aux » Cette l'ai dit. des opposées de fermages3 l'une opinions deux si l'on à l'autre Et thèse nos l'harmonie. deux toutes dépenses revenu que qui conréfléque les fixe à une la satisGide supérieures. hrsg. paraît aussi entre bien les me demander si financiers je crois de que. les au Mill certaine montant 2 ». correspond convenable- « le naturellement ment comme pas On monie la valeur le dotés. politique. auteurs l'Etat et depuis on ne qu'ils la non n'ont sont cependant. t Eléments 8 Revue fier Gesetzgebung XXII. affirmé affirmé dans une sérieuse.

de se l'article indirect mettre la personnelles. individus et par des faibles legs comme la justice fondations si naturel et patriotiques. plus en qu'ils état En devront nous chacun. premier d'abord et in* cadastre incomplet. foncier. faisant l'Etat et à la misérables. V impôt qui con- un . sur Le et terrain d'Etat sur. du portant on individus dividus premiers cela ces plus dividu fions-nous soit vidus l'égard de est nera de l'Etat forts de est inhabiles. se l'homme pour dans procédé. laborieux. en plus seraient donc capacité prévoyance l'imprévoyance. principes rales. catégorie La nature à convenable. terre. ruinés et des des dons et à l'incapacité bientôt au s'exerçant s'exerçant l'Etat lui-même philanthropiques et se voit individus. à la dans déjà la sortir pratique de la que science. car. sympathie soit conditions.473 aux exigences dont il y en plus de de ceux et nos moraux je et du dis nos droit que salaires sur d'un le entretien travail vaut d'autres ne seconde la première? produisent. C'est trer de la vail mage commun doivent diqué. maintiendra l'aisance générale. place et dans de l'inConlibre des indiou en vue cela amèà inles Et des et individus surtout beaucoup individus pens à tous a nombre qu'ils cette de consommer résultera-t-H subsister a donné Au définitions fermages problème à aux ou à faire-vivre frais faire des facultés déduits nous en celui personnelles rationnellement consommer En besoin. pour que aux la nom les déterre de moen du comterles des vivre seconds. possession lequel Pourtant. les voies à de la il y et rente a là l'homme J'ai un et pour en- moyens transformation possession de en son la salaire. habiles. mun rain devons propre. de les le tend de il y a néanmoins ne dépensent. sociale de ses faire de en laissant l'individu son et le trafer- pleine et facultés passer l'Etat. ou appliquée. aux contraire la frais paresseux. de pure rechercher qui doit. rencontrer cet égard. science d'accord. de à la l'Etat fois à et et également droit à à obligatoire l'égard l'égard par des à et la la dépensiers. économes. et ainsi tous les jours. l'Etat justice aux et frais à l'utilité.

cessives. intitulé rachat procédés. obligataires à excéder. de d'agriculture. paie il en moment lui changer en-propriété rachète obligations siennes. comme industriel les et place dans fixe nôtres. subsistera Le monde monde antique seront ce moderne n'a pas . commercial. soit commerce.474 sisterait co-propriété • sa part non J'en et à établir de la l'impôt terre foncier par de la l'Etat. entrepreneurs le montant de foncier. la ou et les baisse rien d'une part. évolution Cette pure à démontre postériori: du par a deux et politique confirme croissante. du à ferme. locataires. rect moire leur emprunté j'ai exposé. se maniou service manifestant du service du taux du l'élévation ou capital. applicables du régime laquelle intensive. fond des aux festant donc donne pourvu leur enfin de trie à ses fermages dernier enchères. en le rente. que le contraire. fermages. des conversions et l'Etat. la la sans forme de sa leur terres. des terres. aura su faire. la terre. Qu'à l'impôt ce l'histoire et de 20 la même la économique la rente. terminé. le et d'être société au en récomme à une l'Etat de la diméde seulement ai ensuite que Théorie par l'Etat. fermages. de au l'intérêt. mathématique Ces deux sont de passer Gossen rectifiant. gime sive culture emploi fets que concurremment. rente. des au ses intérêts début. des fonciers Qu'il afferme la la devenues à des consommateurs d'indusà payer le montant Bientôt. et guéri les sa baux par lui des ce aux sucl'amorproimplaie rente.-H. mais à H. ci priori 1° la de des du profit. lui de par à augmentant et le premier se chaque diminuant produira Quand renouvellement par en il grâce sens sera aux des l'excédent commencera. propriétaires de soit sa à dette. moins-value par l'Etat. puis qu'ainsi terres. et aie de gouverner façon de à la assurer plus-value un dans des terres autre. l'économie c'est-à-dire avec mode circulant. du prix complet. supprimés. tissement priétaire pôts sociale. pouvant recevoir plus-value se plus-value. à le et la culture dans extenà un large efque la doit faire exercée du capital. bail susceptibles à une agricole la culture employés train.

bénéfices Cela celle en plus-value une richesse entrepreles conditions leur en coup faisant se- fait. l'objet théorie de mon appliet qui seconde d'économie naturelle celui de libre mes politique à élaborer études de vue de l'utilité. en les la production de de valeur la de richesse la monnaie. doit pas de politique du tout. appliquée. la on viderait de certains d'une à vider de certains la pre- répartition richesse proprié- société. libre faisait comme pour au pas question lui-même. de question hommes de faire de la empêchant que c'est-à-dire On les de autrement dans libre concurrence. exercer mieux susceptibles sociale appliquée. fondé l'empêcher naturel. en des société. et Et. une la sociale. sociale. leur économie. comme on d'économie n'est interuention pour est possible. cette absence l'Etat. des monopole nécessaire où elle établir La maintenir libre tendance est de propriéle constià qu'il quesfonélever pas de quels leurs cas le le travailleurs services des l'Etat sur que droit ses de fermages. l'Etat les soit y arriverait entreprises social. empêchant bénéficier il la resterait production producteurs services.475 V Théorie appliquée de des revenir sociale. et celle produits. d'abord. intervenir soit fois C'est cours quée fait pour qu'elles cette leur les faisant question les de de hommes services leurs variations terres celle à de en de l'Etat. leurs serait journées une capitalistes des Si entrepreneurs ce constituer est est les de de monopole toutes Ce si seraient l'Etat incultes travailleurs élever de contraire fois publics. au point par habileté. toutes les concéder ne sont l'intérêt de qui concurrence. Dire dire concurrence de est là toute voit. Régularisation En mière entre taires sociale conde par neurs normales d'œil.. la des intervention concurrence taires monopole tuer l'intérêt n'est tions cier pas le fonciers. et si pour que le montant savoir dans autre . le droit celle laisser belles à discuter aurait de de réduire C'en le de savoir des propriétaire pour n'ont terres les montant droit salaires.

476
les duits toutes monstration limite Règ!le Ce et sera ce sera entre entrepreneurs pour ces élever questions, préalable l'initiative et ont le le droit de de en réduire leur prix de tracer celle la de la de quantité vente. des* Mais, une prosur déla

montant ü y a, à de supérieure

matière pour et de

production, rationnellement l'individu. de d'avoir la

faire l'Etat

générale l'honneur notre d'avoir limites, de

production

richesse. reconnu

des mérite, démontré un la que de le

premiers à nous que

économistes autres la libre automoteur par les sont hommes capables

économistes-mathémaconcurrence est, dans

ticiens, certaines de on leur

mécanisme richesse ces

et autorégulateur en de qu'ils condition, on l'a société, connaitre sont qui vu, des est que, si

production peut supposer et

hommes

intérêt

poursuivre, et libres.

c'est-à-dire A cette comme les choses au

personnes fondée sotts mêmes effective services d'un croissant, pour et la et

raisonnables légitime, de un la nous libre

démontrons, concurrence., correspondant

le régime vers et et produit le l'entrepreneur quantité ou

tendent

d'ellesd'utilité

équiLibre avec à

maxinaum des

coïncidant produits diminue prix

la

proportionnalité raretés. Si la

valeurs possédée la

des

leurs ou que le produit Si

quantité

l'utilité prix qui

augmente, il sa y a

rareté

s'élève; du

s'élevant, développe possédée la rareté

bénéfice

production, du produit le

augmente. que le l'utilité prix qui cela, appliquée et supérieure

la

quantité

augmente prix neur diminue. Aucune règle celle tituer société compliquée, Monnaie. tions de s'abaisse; du

diminue,

décroissant, pour et l'entreprela quantité maxima. une ne ici l'est

s'abaissant, restreint toujours ne sa

il y a perte production, en saurait mieux Et, vue de offrir démontrée

produit Et science tout

l'utilité dorénavant que

générale de et la libre

concurrence. la œuvre libre de

toutefois,

répétons économique et de

qu'insune très

maintenir est'une qui Tous détail par

concurrence législation, à l'Etat. ne la que libre

dans

législation

appartient les produits par est

remplissent concurrence. du

pas

les Une

condide ces dans

requises exemple,

conditions,

l'utilité

produit

soit

477
un certain rapport avec Cela dont la n'a la pas quantité seule la la la avec diminution lieu pour nous nous quantité monnaie amènent les qu'il sur l'émission
de compte.

la

quantité de la est la

consommée, quantité métallique et

la

rareté

augmentant ment. pier, dont variation c'est nutions tionnelle la taux monnaie précieux lé cas de

réciproqueou de paet que la Et dimi-

monnaie, en

elle-même Puis, une les il ne crise

indifférente faut pas générale. ou baisse l'Etat

valeur dans pour

importe. détermine dont une Donc s'il le de billets

augmentations ou une que production qu'il ei

quantité de tous et

hausse il convient faut, la de la

proporémette des méou de la

prix. règle,

les

besoins des

société, banque

interdise l'usage

réglemente
monnaie

Autres condition tilité général, duise les soit

exceptions de la libre

à la

règle

de

La libre est ce Donc autre

concurreozee. que qui l'appréciation n'est il faut pas que encore le

Une

autre de l'uen pro-

concurrence pour l'individu, publics. Une soit pour

possible pour services de qui n'est les

le l'Etat

cas,

services publics. la pas la qualité le cas production de

condition pour services services e: soit et chemins les monopoles de vente qu'elle

est

que

l'appréciation teur, il faut ou à la ce

possible certains de Une ces

consommaprivés. Donc

soumettre surveillance

à l'autorisation ?n est que ce tels fer, de des s'établit de etc., façon produits et se la qui que etc. à y

l'Etat. des

troisième

multiplication n'est les Donc ramener à leur pas mines, il faut et prix le cas

indéfinie des

entreprises naturels

possible,

monopoles eaux l'Etat

nécessaires de

carrières, que y assurer de revient

minérales, organise

l'égalité en dans

du services les

prix telle

maintient currence C'en dustrie Laisser-faire, traire, butions chesse. une est est

d'elle-même indéfinie. assez bien pour loin laisser longue l'Etat quoi

entreprises

susceptibles

con-

montrer de pouvoir et

que se

la

théorie réduire

appliquée aux quatre tout partage

de

l'in-

mots; au des de conattrj* la de riré-

passer, série et

qu'elle relatives dans

comporte, au la

d'études l'individu une

entre Après

production série d'études

viendra

longue

478
formes collectivisme pliquée, divers tat, l'Etat, ensuite digé par de comme son pratiques est en donc vue la de moitié réaliser de l'idéal la vérité économie sont: l'autorisation aux par A côté et mains l'Etat, en dehors dont aux l'entreprise ou mains sociétés des mains aux coopératives des l'entreprise ou sous la de en la science. Le apmodes de l'Ede

économique Les mains

le communismeen intervention avec

sociale. aux

l'entreprise l'entreprise d'adjudication l'Etat. l'action sont mains des de

surveillance monopoleurs des charges collective, d'inter-

d'entrepreneurs avec de les cahier cette modes

ré-

action divers

subsistera vention aux teurs l'entreprise teurs, tenant sa place, ou ces en

individuelle

l'entreprise sociétés,

d'individus, mains de des

l'entreprise consomma.-

produits aux sociétés catégories vue d'y

consommation, producmainest à

propriétaires de production. la libre quelques initiative

services Parcourons de l'individu

coopératives où donner

indications

complémen-

taires. Agriculiure. vention culièrement mode prises. tion nelle. sur paru et est de une de l'Etat La question une fois de tranchée, en des économiste expérimentale de Lavergne, de ans, mode des où dans l'Angleterre, a établi devait entreprises. être agriculture, producteurs qui libre un concurrence autre se question, présente: dans a donné à la ouvrage de que, celui l'Ecosse dans du les à cette réponse intitulé et de l'état bail ou d'interparticelle entrequesrationEssai l'Irlande, industriel à ferme l'agriculture de 60 de avec agricole nourrissait cette difféla qui du

intéressante

d'association C'est un

services orthodoxe

réponse

conforme son

Léonce l'économie

rurale

il y a cinquante commercial, le mode ce général pays totale de que habitant de résultats de par

Comparant agricole 1 habitant était par population et cause conditions qui de

la France,

la population nourrissait pays population il a trouvé

population l'agriculture n'était 1 fIt rence et large

et qui

hectare,

l'Angleterre, de hectare, dans c'est-à-dire et dans la la

la

totale la des

la différence dans pratique

techniques restreinte ou générale ou

économiques, du capital

l'intervention exceptionnelle

470
du mode de bail tenait et qui les court à ferme; à la tous de et seconde, les risques Mais lui ont il a expliqué l'exploitant de l'entreprise ni donné une l'Etat de la et dans et des commercial. industries semble suffit liberté celle vidée, des à où le monopole que, les en et celle est dans trusts, indusdes vu lui ni leur aucun comment qui la première du avoir autres n'ont économicomme individuelle qui déjà a empêché parvenus on le

différence capital toutes

emprunte voulant des

chances

bénéfice. qui théorie

économistes soupçonné que de la

orthodoxes que propriété aisément, par des de à l'état Il et a se cette

adhésion théorie

constituait par le fait

des

terres c'est

que,

montrerait des terres

propriété peu aisés pays

paysans transformer

ignorants

l'agriculture d'ailleurs Industrie. naturel les autres, etc. deux

des

industriel été parlé

nécessaire. la libre La

L'expérience concurrence de graves:

confirmer empêcher on trouve,

cartells, trie, grèves. Quand produit, en le vue prix de

question

questions

machines

on on

introduit réduit

une évidemment

machine la mais,

pour demande évidemment

la du

fabrication service aussi, on par

d'un travail réduit conqu'ils

cette ce du

fabrication produit. Les l'emploi

de

consommateurs de plus la machine, de a de la tous donc, demande les en

réaliseront, une produits, définitive, de travail: économie

séquent, emploieront plus de

fait

de

à demander service et transition observation grèves. du ils en par suite faille en Les salaire doivent, se portant de ici non travail. réduction à ménager. nous Il

c'est-à-dire que ce dén'est

n'y

placement qu'une Cette tion tre du la des

fournit

la ne de

vraie doivent la

solution pas

de s'insurger de

la

quescon-

travailleurs résultant dès qu'elle vers les

baisse

réduction

la demande manifester, produit travail. il faut une Bien l'ac-

travail

commence industries la demande concurrence, où

à se se du

y remédier hausse loin cepter qu'il et

l'extension repousser le la

de

libre

perfectionner L'expérience en

mécanisme. en commerce matière des de commerce blés, que la

Commerce. aussi, spécialement

a prouvé, matière de

libre rement. C'est question Une pure gime

concurrence

était

le meilleur

moyen

de

prévenir

l'aceapa-.

à,propos du économique montre industriel que et libre

du

commerce

que

se

présente ou de sur est la

grande

échange appliquée ce libre

international qui échange, n'a que s'appuie qui des

protection.

l'économique l'essence du sans la nationalirésolue. monnaie ou et de capitaux certains et ruéin-

commercial, que

avantages de soit en

convénients sation Crédit. non fixes revenus ments conds fois font en du sol Le nature,

à condition et de

la question des

sociale impôts effectuée mobiliers etc., en

la suppression est la location,

crédit de en capitaux

certains bâtiments, circulants premières en monnaie

capitaux machines, consistant et de par du les d'une et crédit premiers longue sont et

consistant ou de se fabriqué, les banques que à mesure que font jour, les mains de eux qui par

approvisionneneufs. du produit échéance se de du retrouvent produits, crédit à Les seune que en au long

matières retrouvent et sont

produits la vente à courte ne série l'objet mobiliers. de de monnaie détenteurs; étant de

l'objet

d'escompte; la qu'ils les la d'un l'escompte estiment ceux ou la qui vente s'usent,

monnaie fur terme Chaque entre et

crédits quantité certain

fonciers existante nombre ou n'avoir estiment selon Ainsi sont terme. de de

se un annoncé,

trouve taux ceux

quelconque d'entre en on

l'intérêt pas assez en que se les

capital trop en

monnaie offrent; est les supétaux à courte de

demandent, fait la ou hausse inférieure et et de du

avoir la

baisse

demande

rieure l'escompte échéance

à l'offre. l'intérêt crédit qui à long Billets sont et échéance; des capital récépissés monnaie les les

déterminent prix du crédit

Banques quiers preneurs monnaie de ils de ceux-ci remettent commerce et les

d'escompte. banques

banque;

chèques. entre offreurs le à en cela capital quelques échange est

Les les de

banentrecapital

intermédiaires capitalistes ils reçoivent de dépôt

demandeurs à courte contre le à

monnaie mois, d'effets et

à ceux-là Tout

quelques

mois.

parfaitement

-481
normd; les que achètent provenant faire face effets -voici de qui commerce à effets de aux dépôts de l'est en vue, commerce disponibles, moins. les au Tantôt payant porteur; en les les avec banques des tantôt payant en sur des du dans de Les capital les billets les avec comptant, les versements Des non on des orthodoxes absolument de l'industrie. et doit Je billets pour la prudents, se crois, de faire pour banque sociétés, la dans Quelquessont par la ma et que quanest deux d'éà la achètent de banquiers des fonds pour ban.

remboursabks tes

à intérêt, journaliers,

remboursements grâce à le la compensation avec et,

journaliers, manières, pargne, merci de ment principe uns a avis on mais d'une banque que de

chèques. monnaie deux cas,

fait de

crédit

circulation générale dépôts. opérations du peu des la

demande ou ces la des deux liberté un l'émission et sous

remboursement

billets estile

.économistes rentrent et

travail plus billets

seulement, que

clairvoyants de banque de l'Etat. des

concession part, la avoir

surveillance que l'émission

démontré des

compensation avantages des métaux dans par deux monétaire crise outre, de la

chèques une comme des

n'avaient, augmentation marchandise

deux tité tation sés crise et une

médiocres: précieux quantité inconvénients par crédit

dans et une fixes, de panique

augmencompenune

capitaux énormes

mobiliers en cas

insuffisance par insuffisance d'une une tout cause

d'intermédiaire de capital de

d'échange circulant; papier des prix et & la et,

qu'en monnaie par

cette

substitution était de

monnaie de variation

métallique de que trouble ces

suite,

le mécanisme ne doivent pas

économique. se faire, même

Et j'en avec

conclus un

opérations par

privilège Crédits

octroyé mobiliers.

l'Etat. de bourse. Quand le crédit bâtiments, l'Etat hypothécaire et les crédits spéciapos-

Opérations et n'empruntera aux leur maisons

sédera devra fonciers les entre capital de

les se

terres restreindre

point, et

perdront crédit. les Quant

importance aux et crédits les

comme mobiliers, capitalistes des

institutions ils pour banques

interviennent ia et location banquiers, du

entrepreneurs mais, à la

fixe;

différence

31

ws 482 ™' A la bourse, les titres Us revendent aux capitalistes, et d'obligations achetés par eux aux entrepreneurs, faire la représentation. L'étude de la bourse est un et sociale est intéressée. toute l'économie politique Ken définies et ehandises qui s'y vendent sont trèa la constatation cieuses; leurs prix sont très variables Ces circonstances variations est très importante. de capital fixe un marché du marché des.titres d'actions en sans sujet où Lesmartrès préde ces

ont déjà fait très perfec-

à y exercer tionné mais l'économique pure aurait cependant sa critique en vue d'en faire le marché type. L'économie sociale demanderait des terres et vivant que l'Etat, propriétaire sur les fermages, ne s'endettant plus et ne donnant plus ainsi .du plus colossal et du plus désastreux crédit à la la bourse de ses titres de cessât d'inonder .consommation, en nous menant à la ruine. rente et d'aller à la banqueroute l'exemple Et, alors, l'économique appliquée pourrait bre concurrence est le meilleur distributeur énoncer que la lien des épargnes et commerciaux, comme

industriels des capitaux agricoles, services en produits consommables, et que, pour ce qui est de la bonne qualité de ces capitaux, elle est, comme celle des affaire d'instruction et de moralité chez les indiviproduits, dus qui la réclament. Crisses, c Le remède à la crise, c'est la crise, » a dit un écoSans doute. Exactement comme le remède à l'empoisonnement du sang par les microbes de la fièvre ty phoïde, de c'est cet empoisonnement la petite vérole, de la diphtérie, mais souvent aussi les malades. même qui tue les microbes, Et, de même qu'on peut prévenir la fièvre typhoïde en assailes eaux d'alimentation, la petite vérole par la vaccine, ou guérir, de sérum, au début, la diphtérie par une injection de même, on pourrait, assez si l'économique pure fournissait de lumières à l'économique prévenir ou guérir les appliquée, crises qui deviendraient de plus en plus rares, de moins.en moins malfaisantes.. et assurance. dont l'assurance Association L'association, est,une variété, est un degré supérieure de l'individu, comme nissant nomiste.

-»m->ta commune juste en et principe ce laissant c'est une l'Etat l'industrie, l'agriculture l'Etat, propriétaire les terres, est qu'il les un degré faut pour inférieur protéger se erreur les le si protéger du de l'Etat les tiers tes uns l.'£t»t contre contre que L'association le crédit; avait sur rationnel, ou de petites, la bourse, les rebœufs, qui. excludes oeufs, des et nous elle été les de doit les les charger libre aurait résofermaà des et a dpnc assoaufaire ciés tres en

associés lourde d'assurer

radicalisme

individus.

transformé transformé lue. ges, Si

commerce, la des question terres un et

sociale vivant

affermait

après

lotissement moyennes sur besoin le marché pour

entreprises s'abstenait les eaux, noncé se font capitaux taire à la très

d'exploitation, de disputer dont des elles et du dans du légumes, campagnes, à bon Elle au ne jour sachant du par la vraie marché. est le le les lait,

grandes, à celles-ci, auraient des blé, pays du faisant réalisant jardins, peut-être neufs, beurre, ainsi

aménager

prairies

fagriculture-aurait à celle pour de la des

production bien à celle des les

se consacrer volaille, la

sivement des villes donnant fruits, vers

refluer de gros

population

bénéfices

la

vie

Colonisation. des des par culture, la vraie politiciens pays qui,

dada jour, pas

des parce remédier et le

économistes qu'elle à la est

sans la

idées ressource du de Quand on peuplades pour

et

limitation

sol la

l'accroissement y remédient science de la à ravir et

capital

perfectionnement des prolétaires. à l'oeuvre, les exterminant sont la honte soit

l'expatriation politique mais et en non procédés que

seront vue en d'initier les qui

fera

encore arriérées leur

colonisation, la civilisation, terres qui plus par feraient féroce

leurs et

des

de autre

l'humanité chose que la

douter des bêtes

l'homme

féroces.

Il tenu

est

une

de

ces comme de

questions, celle la du

celle rachat et Il de est

de

la des

monnaie, terres de l'esprit que la par

que

j'ai

à pousser, confins m'ont de

l'Etat, 1 es dans la

jusqu'aux événements tradition

pratique raison.

au

sujet

laquelle .et

donné

dans

l'école

orthodoxe

déclarer

monnaie

484
doit qu'une être automatique, chose à faice c'est-à-dire que l'Etat n'a sur qui est de la frapper ne va pas plus loin. Le biLe monométallisme fait un seul pas de plus en chargeant l'Etat de fixer légal de valeur entre les deux métaux non comme quoi, il se confie, de l'or et de l'arau plus la demande des tout

particuliers. métallisme un rapport

mais comme marchandises, monnaies; après lui aussi, à l'automatisme. Mais la production

à quelque gent, additionnée rapport légal que ce soit, aussi bien que celle de l'or seul et celle de l'argent seul, est soumise au plus complet hasard. Si donc, comme l'économique pure le démontre, les sont et services, prix des marchandises, produits à la quantité toutes choses égales d'ailleurs, il s'ensuit soit que, soit avec le monométallisme, sans cesse non seulement et la quantité de ces maraussi par suite des variations

proportionnels, de la monnaie,

avec le bimétallisme, les prix varieront dans l'utilité par suite des variations

ce qui doit être, mais chandises, dans la quantité de la monnaie, ce qui est un inconvénient d'une à l'Etat de réJ'ai soutenu gravité suprême. qu'il appartient de l'instrument soit en se résergler la quantité d'échange, vant par taire d'exploiter introduction les mines ou retrait avait régime d'or et d'argent, soit, billon d'argent d'un d'or. J'ai en attendant, complémenmontré que

et régulateur la force des choses les Etats-Unis gent au

à côté

de la monnaie amené

et l'Union latine l'Allemagne, d'or avec billon d'arde la monnaie en 1886 et 1887, que j'ai eu la sade le

J'ai demandé, complémentaire. et les Indes l'Angleterre s'y missent tisfaction de voir, en 1893, suspendre aux Indes et fixer un rapport l'argent souverain et

également; le libre

la roupie, ce qui était de ce qu'il y avait à faire; je vais avoir prochainement celle de voir approl'autre moivisionner l'Inde d'une monnaie d'or, ce qui serait tié. Les hommes du siècle après cela, les qui vient verront, grandes faire de assurer puissances leur billon ainsi monétaires s'entendre entre un billon complémentaire la stabilité de l'équilibre générale pour et. régulateur elles

légal la moitié

monnayage de valeur entre

économique.

485 VI Politique Des quatre française. problèmes La prière de la science du libre-penseur1. sociale:

dustrie, famille, gouvernement, tout d'abord; ques se présentent blème politique viennent ensuite.

inpropriété, les deux problèmes économile problème civil et le pro-

on J'ai tâché d'esquisser la solution des deux premiers; dira si j'ai réussi. Mon système de répartition et de production de la richesse sociale peut se résumer ainsi l'Etat très fort, et touo doua tri» très^agtitdanH est doté: jU a laterre^ la artie de la richesse sociale la plus il a tous les moyens solide, la plus durable, la plus assurée; services publics etpourexerles cefou réglementer s'il veut, les capacités. a la pleine et entière Mais l'individu de ses facultés disposition physiques et morales et du fruit de .son travail et de son épargne; et si l'Etat s'avisait de venir de ce qu'il a, de ce qu'il gagne, de ce qu'il dés'enquérir pense, en vue de prélever sur son superflu de quoi fournir le nécessaire à ceux qui en manquent, il le renverrait à ses affaile droit de faire ses charités lui-même. Les res et réclamerait causes de misère sont de trois sortes les causes naturelles, .les causes sociales, les causes individuelles^ L'industrie techles .nique, guidée par la science, lutte contrôles premières; secondes seront supprimées d'une producpar l'organisation et d'une

rationnelles; répartition quant aux troisièmes, le principe de liberté, pas la fraternité, qui n'exclut exige de l'inqë on en remette Ja suppression à l'intérêt personnel tant que l'intérêt personnel sera le .grand stimulant de dividu .l'individu.. Il conviendrait donc, à présent, de s'atteler aux deux problè.mes de la famille et du gouvernement une pour en fournir
t Goulte de Lausanne, 14 et 18 juillet t808.

.tion

simples qui aux yeux notre et justes. en raicatégorie talent et de leur honnêteté connus et appréciés. 'représenles députés élus par leurs pairs. du pouvoir de notre mes chis. Il est évident. sation universel déplorable suffrage il ne resterait une organiplus qu'à trouver et exécutif débarrassât législatif qui nous non moins de même Ce serait théorique. intervenir dans et du gouvernement. être résolu la famille. que si. devrait être résolu de façon à répondre non seulement aux exide la personnalité gences morale. en effet. travailleurs laissent qui sont tous plus ou moins capitalistes Après sédant eux d'autres chacun un travailleurs capital en plus grand nombre encore considérable. vent être résolus dans ment l'ordre doit déplorable parlementarisme. c'est l'Etat qui doit puisque rentrer dans sa propriété. par la politique électeurs dans tant chaque son de leur cela et accepter comme catégories. il me semble point de vue moral. plus actuellement sur la famille et posA dire précise. dans l'ordre urgent. la marque de leur excellence Elle nous débarrasserait de actuel. mais aussi à ce desideratum -de toute l'économique des appliquée que. le problème du gouverne- pratique.solution devoirs nette et et de l'Etat en ces matières. dans une nation. je ne trouve pas comme idées nouvelles satisfaisantes que les idées et avancées préconisées soient bien qu'au beaux et le inté- à ce point de vue économique non plus En revanche. et respectifs la solution des problèmes de la propriété et de l'industrie devrait servir le problème de la famille pour cela. Par exemple. fondées en elles-mêportent des hommes réfléces paratt une de ces idées grandes. par de l'individu la détermination des droits et vrai. organiser . organique. les problèmes de la propriété et de l'industrie doiavant ceux de la famille au contraire. la fois en raison et en expérience. et que j'aimerais système tation sont parfaitement dans la direction voulue. le premier. Toutes les catégories de producteurs étant soigneusement déterminées faire classer les par l'économique. que les travaux de l'école nationale belge sur la représentation de la représentation des système qu'elle appelle système mieux appeler de la représenréts.

l'induction ne permettrait pas d'afnrmer rien pour l'avenir dans un ordre de faita essentiellement progressifs. de son incapacité. de la littérature? Fallait-il leur sacrîfier toute philosophie autre que le criticisme et le déterminisme. L'histoire prouve. Etait-ce une espérance prématurée? Je ne le crois pas. et je serais un peu embarrassé pour constater le résultat si ceux-là même qui en sont responsables dans une certaine mesure ne s'étaient chargés W. Dans l'ordre politique. ce soin. et sacrifier à l'histoire elle-même. Cela est inexact. N'aurait-ü pas suffi de laisser ces deux hommes travaillera la création de' l'histoire en joignant à une connaissance complète des faits l'imagination délicate ou puissante qui tantôt les vivifie par des rapprochements imprévus entre les époques et tantôt les éclaire par une étude simultanée et lumineuse des moeurs. l'économie politique et le droit nsturel. que jamais letàt n'a été capable. comme dans l'ordre technique. disent-ils. et la France tout spécialement son sentiment humanitaire et son génie idéaliste. socialistes ou économistes. Renan a écrit Notre pauvre pays est toujours sous la menace & la .m l'industrie. c'est-à-dire les1 disciplines qui. mais non plus s'il s'agit de l'Etat futur. nous parlent avec mépris de l'Etat. et. de son impuissance. outre la philosophie. sont appelées à fournir l'élément rationnel et positif C'est e6 qu'on a fiit. Nous avons vu notre pays déserter sa tradition et faillir à sa tâche sous l'intluence excessive de ces deux esprits d'ailleurs éminents Renan et Taine. Quand les anarchistes. Beaucoup d'hommes de ma génération avaient espéré voir se dessiner en Europe cette évolution du régime agricole au régime industriel et commercial par le socialisme scientifique. quand cela serait exact. honnête. Il aurait seulement été nécessaire que les plus civilisées parmi les nations européennes apportassent leur concours. supérieur. de l'art. de sa corruption. le simple empirisme peut et doit céder de plus en pins la place à la science pure et appliquée et à la pratique rationnelle. dans la constitution de la science pute morale. de la religion. nous sommes d'accord avee eux s'il s'agit de l'Etat présent. elle y a manqué.

mauvais adultes.Révolution. ellechoppe des rapports de l'Etat avec.et politiques comparable sciences et naturelles aux XVIIe physiques qui s'est effectué et XVIIIe. leur exemple prouve d'être à la fois à une assemblée qu'il ne faut pas demander une académie et un homme la ni à un corps législatif. XIV et de Louis XV avait laissé française. de science et un homme pleine homme d'Etat. pure dans re régime d'entrer tains d'ailleurs bien constitués. qu'il est. mais la monarchie de les fondements pourrir eut beau se montrer Les les questions sociales. » et laine » Il est même disait: triste de de mesure les recueillir de tels diagnostics à l'exclusion à qui on a confié. en particulier. poitrinaire. tra bien à un modeste de ceux qui ont été le plus praticien. en somme. je la science morale. lesgrands celui de La vente dont. souffrent d'un jeunes gens. Cela n'a pas eu lieu. à sa chute. du moins aussi vite qu'il l'aurait fallu en raison de l'effondrement de l'ancien récomplet gime en 1789.. Nous ne souffrons. nous une classe quences. trice. Mais.«8– rupture cavernes d'un d'un anévrisme. d'entrain problèmes: la propriété. cercomme de la bouche des médecins d'émettre son dédaignés. pour d'être Faute dé- à la fois un d'idées truire. mûries. qui ne nous permet pas industriel et commercial. est une tante subissons privilégiée. s'appuie pour est déjà assez forte pour . de que du défaut et appliquée. et sur le remède. puisde tous les autres. encore partant relever les conséet conservale trône imposer à l'heure nationaux. d'assurance pour celui et de là. La Constituante de la société admirable de générosité. régime qui ne leur permet pas de devenir Le XVIIIe et le XIXe siècles auraient dO offrir un progrès des morales au progrès des sciences .l'Eglise. son avortement. Mirabeau de connaisd'intelligence. de tact et de coup d'œil. on permetque les choses en sont là et qu'il yd consultation. sur l'autel et laquelle Bonaparte qui. la soin de sa santé. des biens Elle crée à tous réédifier. sances acquises. avis sur la maladie persiste A le croire. manque . toutes politique soulevé Louis avaient l'économie Physiocrates inauguré et Montesquieu la science Rousseau avait politique.

bâti à la hâte avec des matériaux de démolition. fondons une Association française de science sociale sur le modèle non de nos instituts fermés. le et de continuer le moupeuple de Paris essaye de reprendre vement de 89. ne songeant à autre chose qu'à .pourvue de sens politique. toujours sans préparation suffisante et par le et trois fois cette procédé violent et fâcheux de la révolution. Toute une science. depuis lors. est devant nous. pénétré de la nécessité de l'œule vre. nous nous retrouvons exactement dans la même position et iL la veille des mêmes catastrophes qu'il y a un siècle. nous n'avons aucun plan pour en construire et un nouveau. précaire du milliard . la bourgeoisie pour l'en empêcher. depuis 1870. Ne croyons pas qu'avec des sentiments chrétiens ou des aspirations socialistes nous puissions conjurer le péril ce serait méconnaître tout à fait l'évolution qui se prépare dans l'ordre moral et politique. à toute réforme. libres qui existent en Angleterre et aux Etats-Unis. qui ont fait leurs preuves comme congrégations laïques de l'index en matière de philomais des sociétés ouvertes et sophie et d'économie politique. s'oppose à toute science. moyennant d'une cotisation annuelle ou le versement paiement unique d'une certaine somme qui lui donnera le droit de recevoir le une science la liberté revenants de l'ancien régime d'indemnité. versel des paysans-propriétaires le ramène même en-deça de et politique. aujourd'hui paysanne. Notre édifice social.aux boiteuse et la transactlou Trois fois. en le suffrage unicensitaire. àpeine ébauchée. lui escamote sa victoire. Il faut la faire comme qui convainc la raison et non comme une littéraA cet efture qui s'adresse à l'imagination et à la sensibilité. menace ruine. rels. jadis laborieuse mais toujours aussi déquelque peu énervée et corrompue. s'enrichir et à établir ses enfants à la faveur des institutions et des lois qui lui ont livré le patrimoine de la communauté. Tout homme de bonne volonté ». cette classe bourgeoise et de bonnes mœurs. classe intervie