Les conditions et modalités de calculs définies au J. O.

n° 30
3-4 ramadhan 1434 - vendredi 12 - samedi 13 Juillet 2013 - n°14870 - nouvelle série - www.elmoudjahid.com - issn 1111-0287

oCtroi D’avantages D’expLoitations aux investissements

P. 8

M. Haraoubia : “Elle s’effectuera dans de bonnes conditions”
rentrée universitaire 2013-2014

L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E
fLux migratoires mixtes

ressourCes en eau

“L'Algérie est sujette à un flux migratoire extrêmement important et inquiétant, d'où son intérêt à participer à ce genre de conférences.”

« Conférence internationale en décembre à Alger »

Me Ksentini :

m. Yousfi en angoLa

Ziari à boumerDès :

Ph. Louiza M.

Q La première phase des inscriptions prendra fin aujourd’hui avant minuit Q Plus de 96.000 nouveaux bacheliers ont effectué leurs préinscriptions
Le ministre a déclaré que «près de 1.300.000 étudiants sont attendus pour la prochaine rentrée universitaire, toutes filières confondues, dont 195.277 nouveaux bacheliers.» «Nous veillons à ce que les étudiants soient accueillis dans de bonnes conditions», a déclaré jeudi dernier, à Bouira, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Rachid Haraoubia, lors d’un point de presse organisé en marge d’une tournée d’inspection des différents projets du secteur. Par ailleurs, les préinscriptions au titre de l’année universitaire 2013-2014, prendront fin aujourd’hui, pour laisser place au

“L’amélioration de la gestion des structures de la santé, une priorité”

Signature d’un mémorandum d'entente dans le domaine de l'énergie

M. Necib : “Profiter de l’expérience de la région espagnole de Valence”

P. 4

P. 5

P. 5

L’Algérie dépassera
La population en Algérie dépassera les 38,7 millions d’habitants en 2014, alors que la dernière statistique avait indiqué que le nombre d’Algériens était de 37,9 millions d’habitants, a indiqué jeudi, la directrice technique des statistiques, de l’emploi et de la population à l’Office national des statistiques, Amel Lakhel.

Démographie

traitement informatisé des vœux des 195.277 lauréats du bac session 2013. Cette opération est totalement prise en charge par l’Ecole nationale supérieure d’informatique. Les résultats d’orientation seront publiés sur le Net afin que chaque nouvel étudiant puisse confirmer son choix.

reCouvrement De La fisCaLité pétroLière

P. 5

d’habitants en 2014
P. 5

38 millions

SPÉCIAL RAMADHAN

P. 3

La fiscalité pétrolière recouvrée en Algérie durant les quatre premiers mois de l'année 2013 a atteint plus de 1.546 milliards de DA, soit 20,3 milliards de dollars, apprend-on auprès du ministère des Finances. P. 8

Plus de 20 milliards de dollars en 4 mois

Des bambins et Des petits métiers :

Ces enfants déjà adultes
Cafés et monuments :
Par Mohamed Bentaleb Par Salima Ettouahria

“Malakoff”, le creuset du chaâbi Abdelhalim Ben Smaïa (1866-1933)
Par le Pr Djillali Sari (université d’Alger)

Les granDes figures De L’isLam

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 55e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

P. 13 à 18

2
Mét éo

EL MOUDJAHID

VOILÉ

DEMAIN A 11 HEURES AU NIVEAU DE L’APC DE MEFTAH
L’Association Machâal Echahid, en coordination avec l’ONM et l’APC de Meftah, organise un hommage au chahid Kerchouche Saïd dit «Si Meftah», tombé au champ d’honneur, le 14 juillet 1958. La cérémonie sera marquée par les témoignages des compagnons du chahid sur la participation de la région à la Révolution.

Hommage au chahid Kerchouche Saïd dit « Si Meftah »

VISITE D’INSPECTION ET DE TRAVAIL

Benbada et Ould Kablia demain à Ain Defla

LYCEE SPORTIF DE DRARIA ET SES ANNEXES
Le concours d'accès au Lycée national sportif de Draria et ses annexes à Aïn Sefra (Naâma) et Oum El- Bouaghi aura lieu les 3 et 4 septembre prochain, a indiqué le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Quant au Lycée sportif de Draria et son annexe de Blida, les Fédérations sportives ont jusqu'au 15 juillet pour remettre les listes de leurs athlètes retenus « sur la base de critères clairement définis par la Direction générale du développement sportif du MJS tels que le palmarès réalisé par les sportifs », ajoute-t-on de même source.

Le concours d'accès fixé aux 3 et 4 septembre prochain

Au Nord, le temps sera voilé à nuageux notamment vers les régions Ouest et Centre avec faible activité pluvio-orageuses, la matinée s'améliorant progressivement l'aprèsmidi. Les vents seront faibles à modérés. La mer sera belle à peu agitée. Sur les régions Sud, le temps sera voilé à nuageux vers le nord Sahara et le nord Oasis avec tendance orageuses. Ailleurs temps dégagé. Les vents seront variables à modérés 20/40 km/h avec quelques soulèvements de sable de l'extrême Sud vers le Sahara central. Températures (maximales-minimales) prévues aujourd’hui : Alger (32°-19°), Annaba (29°-20°), Béchar (41°-28°), Biskra (43°-28°), Constantine (36°-17°), Djanet (39°-26°), Djelfa (37° -21°), Ghardaïa (43°-29°), Oran (29°19°), Sétif (34°-19°), Tamanrasset (36°25°), Tlemcen (32°-17°).

Dans le cadre de la poursuite de l’opération de la résorption du marché parallèle et la réalisation des infrastructures commerciales, le ministre du Commerce, Mustapha Benbada en compagnie du ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Dahou Ould Kablia effectueront demain une visite de travail et d’inspection à la wilaya d’Ain Defla.

CE MATIN A 10 H 30 AU SIEGE DE L’UGCAA

L’association El Kalaa organise ce matin à 10h30, au siège de l’UGCAA, sis 41 rue Larbi Ben M’hidi, une journée d’étude et de sensibilisation à l’attention des citoyens, le Mouvement associatif, et les comités de quartier de la commune d’Alger-Centre, ayant pour thème : «Stop à la dégradation de ma cité» et «Préservons la propreté de mon quartier».

Stop à la dégradation de ma cité

DU 23 AU 25 SEPTEMBRE AU PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI ZAKARIA
La 10e édition du Salon Med-IT, le Salon International des Technologies de l’Information, aura lieu du 23 au 25 septembre au palais de la Culture Moufdi-Zakaria d’Alger, sous le haut patronage du ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication. MED-IT accueille chaque année plus de 5.000 visiteurs professionnels et 150 exposants dont les principaux acteurs algériens du secteur des technologies de l’information ainsi que 30% d’entreprises étrangères parmi lesquelles les grandes multinationales.

10e édition du Salon Med-IT

L’Union Générale des Commerçants et Artisans Algériens (UGCAA) organise, une conférence de presse intitulée «Le secteur privé et la création d’emplois en Algérie» ce matin à 11h ,à son siège au 18 rue Mohamed Bouldoum, Belouizdad.

« Le secteur privé et la création d’emplois en Algérie »

CE MATIN A 11 H A L’UGCAA

Le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, effectuera demain une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Alger pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux des projets relevant du secteur.

Ghoul en tournée dans la wilaya d’Alger

TRAVAUX PUBLICS

MERCREDI 17 JUILLET A 11 H AU CCI

Conférence-débat sur « Les Algériens et la société de connaissances »

LUNDI 15 JUILLET A 21 H AU MUSEE NATIONAL DES ANTIQUITES

Dans le cadre de la commémoration du 50e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, un vernissage de l’exposition « les manuscrits de la bibliothèque de l’institut Ibn Khaldoun en Pologne » sera organisé le lundi 15 juillet à 21 h au musée national des Antiquités, sis 177, boulevard Krim-Belkacem, Parc de la liberté. Le Centre culturel islamique abritera le mercredi 17 juillet à 11 h une conférence-débat sous le thème : « Les Algériens et la société de connaissances » qui sera animée par le Dr Yahia Bakelli. Il y a lieu d’ajouter à cet égard que le CCI organise un cycle de cours en sciences islamiques les 14 et 16 juillet courant à 10h30 portant sur l’explication du chapitre «Le jeûne» de l’ouvrage «El Maouta» de l’imam Malek. Le CCI tient aussi à informer l’ensemble des citoyens qu’une séance de «Fetwa» se tiendra lundi 15 juillet à 11 h, au siège du centre, au cours de laquelle le Dr Moussa Smaïl (Université d’Alger), répondra aux questions qui lui seront posées sur le jeûne.

Les manuscrits de la bibliothèque de l’institut Ibn Khaldoun en Pologne

Agenda culturel

CE SOIR A 22 H AU PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI ZAKARIA

19 juillet dont l’inauguration aura lieu le ce soir à partir de 22 h au palais de la Culture Moufdi Zakaria.

Hommage à Giuseppe Verdi

LES 18, 25, JUILLET ET 1er AOUT AU MUSEE PUBLIC NATIONAL D’ART MODERNE ET CONTEMPORAIN
Le musée public national d’Art moderne et contemporain a organisé un riche programme des soirées musicales durant le mois sacré du Ramadhan le :

• Jeudi 18 juillet à 22 h : soirée de jazz avec Belli Sid-Ahmed. • Jeudi 25 juillet à 22 h : soirée châabi avec Aziouz Rais.

mois sacré du Ramadhan, l’Etablissement Arts et Culture de la wilaya d’Alger partage la joie de ce mois, en organisant des soirées chaâbi et de variétés à travers les communes de la wilaya d’Alger et cela jusqu’au 5 août.

Soirées ramadhanesques

• Jeudi 1er août à 22 h : soirée hawzi avec Hamidou.

L’ambassade d’Italie en Algérie et l’Institut Culturel Italien d’Alger en collaboration avec le Palais de la Culture «Moufdi Zakaria» organise une expositionhommage à Guispeppe Verdi, pour le bicentenaire de sa naissance intitulé : «exposition de costumes, affiches et croquis» du 13 au

JUSQU’AU 5 AOUT DANS LES COMMUNES DE LA WILAYA D’ALGER
Dans le cadre du programme de proximité, et à l’occasion des festivités du

Soirée chaâbi et variétés

Le Ramadhan 2013 sera également un mois de la culture et de patrimoine. En effet, l’animation culturel et artistique prévues au sein de la salle Ibn Khaldoun ainsi que dans le complexe culturel Laâdi Flici, l’établissement arts et culture de la wilaya d’Alger à tracé comme chaque année un programme spécial au profit du public spécifique a savoir les adultes et les jeunes de la wilaya d’Alger, présenté sou le thème : «Layali Ramadhan» et ce du 14 juillet au 5 août.

« Layali Ramadhan »

DU 14 JUILLET AU 5 AOUT

Mobilis, à l’occasion du mois sacré de Ramadhan, lance l’opération «Solidarité Fidélis», et donne l’opportunité à ses clients en ce mois de piété et de dévouement de participer à une noble opération au profit des enfants malades, handicapés eet orphelins. L’opération «Solidarité Fidélis» est une action de solidarité associée au programme de fidélité «Fidélis» de Mobilis, permettant aux clients de convertir leurs points fidélis en don via SMS au 609. Chaque envoi représente une donation de trois ponts qui seront prélevés des points cumulés Fidélis du client.

Avec Mobilis formons le plus grand réseau de solidarité en Algérie

SPÉCIAL RAMADHAN

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

EL MOUDJAHID

De nos envoyées spéciales : Wassila Benhamed et Louisa Mouzaoui

« La rentrée universitaire 2013/2014 se passera dans de bonnes conditions »
M. HARAOUBIA À BOUIRA :
ministre s’est dit satisfait de l’état d’avancement des différents chantiers. Des chantiers qui, une fois achevés, «permettront d’alléger la pression sur les classes» a-t-il estimé. Dans ce contexte, il a tenu à saluer les efforts consentis par les autorités locales et leurs rôles dans la réalisation de cet important projet (pôle universitaire) dans la wilaya de Bouira. Idem pour le bon niveau atteint par les services des œuvres universitaires de cette wilaya. En ce qui concerne le logement de fonction, le ministre a expliqué que «50 logements sont prêts à la distribution et 210 autres sont en cours de réalisation, dont une grande partie est bien avancée.» Sortie de plus de 286.500 étudiants après les sessions de juin et septembre 2013 M. Haraoubia a également inspecté le pôle universitaire, le plus important projet de son secteur dans la wilaya de Bouira, qui sera doté de 7.000 places pédagogiques, dont 4.000 sont prévues pour la prochaine rentrée universitaire (2013-2014).

Nation

3

Le ministre a déclaré que «près de 1.300.000 étudiants sont attendus pour la prochaine rentrée universitaire, toutes filières confondues, dont 195.277 nouveaux bacheliers.»

«N

ous veillons à ce que les étudiants soient d’accueillis dans de bonnes conditions», a déclaré jeudi dernier, à Bouira, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Rachid Haraoubia, lors d’un point de presse organisé en marge d’une tournée d’inspection des différents projets du secteur. Accompagné d’une importante délégation de son secteur, et des autorités locales, M. Haraoubia, a procédé à l’inauguration de plusieurs infrastructures universitaires, telles que le nouveau siège de la direction des œuvres universitaires et celui du rectorat ainsi que la bibliothèque centrale de l’université de Bouira. Il a en outre, visité les différents bureaux et salles du nouveau siège de la Direction des œuvres universitaires (DOU), où il s’est enquis de la qualité des réalisations, avant de procéder à l’inauguration de l’auditorium de l’université de Bouira. Affichant pendant toute la visite, son optimisme quant au bon déroulement de la prochaine rentrée universitaire dans cette wilaya, le

• Les nouveaux bacheliers sont appelés à confirmer soigneusement leur fiche de vœux et ne pas communiquer leur code secret.
Les préinscriptions au titre de l’année universitaire 2013-2014, prendront fin aujourd’hui, pour laisser place au traitement informatisé des vœux des 195.277 lauréats du bac session juin 2013. Cette opération est totalement prise en charge par l’Ecole nationale supérieure d’informatique. Les résultats d’orientation seront publiés sur le Net afin que chaque nouvel étudiant puisse confirmer son choix. Les étapes de confirmation des choix ou leur annulation s’étaleront sur une durée de deux jours. Elles débuteront demain et se poursuivront jusqu’à mardi prochain (du 14 au 16 juillet), avant que les fiches de vœux ne soient envoyées au ministère pour la phase de traitement. Pendant cette période le bachelier peut, s’il n’est pas content de son orientation, modifier la liste de ses vœux, en remplissant une autre fiche de vœux, modificative qui répond le mieux à son profil et à la moyenne obtenue au Bac. A partir du 23 Juillet, les institutions universitaires informeront les nouveaux inscrits des nouvelles disciplines et branches auxquelles ils sont orientés, dans la même période, le champ leur sera ouvert aux dépôts des demandes de recours. Si aucun des dix choix n'a pu être satisfait, une autre formation est proposée au bachelier. Si jamais cette autre proposition ne lui convient pas, il pourra entre le 23 et 25 du mois courant introduire un recours. Il lui sera proposé encore une autre liste des filières auxquelles il a le droit de postuler, en conformité avec les règles définies dans la circulaire ministérielle, et les moyennes d'admission obtenues après le traitement national informatisé. Durant et après le traitement informatisé des vœux l’étudiant pourra, de ce fait, disposer, du 23 au 25 de ce mois, des résultats d’orientation et recevoir son affectation afin de procéder, du 27 au 31 juillet, à son inscription définitive. Les résultats d'orientation seront publiés sur le site suivant « http://www.orinetation.esi.dz » Il y a lieu de rappeler que les orientations se font en tenant compte des choix exprimés, des résultats des candidats ainsi que de la capacité d’accueil des universités et instituts supérieurs. Une multitude de choix, et aussi beaucoup d’options de recours Selon le directeur général de l’ENSI, Mouloud Koudil, le nouveau bachelier doit comprendre que son orientation dans les dix choix possibles parmi les filières autorisées, se fait sur la base de trois principaux critères, la note obtenue au bac, la circonscription géographique et le nombre de places disponibles dans chaque filière. Le nouveau bachelier trouvera dans le guide de l’étudiant les démarches à suivre pour accomplir sa préinscription. «Le traitement des affectations se fait en fonction des places pédagogiques. Il est de ce fait impossible de prévoir à l’avance la moyenne minimale par filière», a souligné M. Koudil, appelant les nouveaux bacheliers à confirmer soigneusement leur fiche de vœux et ne pas communiquer leur code secret. Les concours d’aptitude et d’accès aux écoles préparatoires, se dérouleront du 24 au 27 juillet. En cas d’échec aux tests, la réorientation des bacheliers se fera 72 heures avant la clôture des inscriptions. Bien que les effectifs ne soient pas aussi importants que ceux de l’année précédente, le ministère de tutelle a mis en place toutes les mesures pour une prise en charge adéquate des lauréats. Les procédures sont les mêmes. Les moyennes exigées dans chaque filière le sont également. Sauf pour les filières scientifiques dont l’accès est tributaire de la moyenne minimale fixée en fonction des places pédagogiques disponibles dans chaque département, à l’exemple de certaines facultés telles que bio médicale, pharmacie, chirurgie dentaire ainsi que les écoles préparatoires et l’Ecole nationale supérieur d’informatique (ENSI). En termes de capacités d’accueil, il est prévu pour cette année la réception de 118.200 nouvelles places pédagogiques, portant à 1.250.000 le nombre de places à travers les institutions relevant du département de la formation supérieure. Le secteur enregistre pour la rentrée universitaire 2013-201 3.500 offres de formation en licence, 3.250 en master et 39 filières d’excellence à recrutement national, 5 offres dans les écoles préparatoires (sciences et techniques), 5 offres dans les écoles préparatoires (sciences économiques, commerciales et gestion) en plus de 3 autres offres de formation dans les classes préparatoires intégrées : l’Ecole polytechnique, l’Ecole nationale supérieure d’informatique et l’Ecole nationale supérieure de biotechnologie. Sarah Sofi

La première phase prend fin aujourd’hui avant minuit
INSCRIPTIONS UNIVERSITAIRES

Les 5.000 places concernent deux nouveaux instituts, à savoir celui de la terre et de l’eau, et celui du génie électrique et de la construction, a indiqué un responsable en charge du projet, qui devra être livré en 2014. Répondant à une question relative à une possible création d’une faculté de médecine à Bouira, le ministre a estimé que «cela dépend d’une série de données qui sont indispensables pour la réalisation de ce genre de projet et qu’il doit y avoir 32 spécialités pour pouvoir réaliser cette faculté.»

Le ministre avait déclaré que «près de 1.300.000 étudiants sont attendus à la prochaine rentrée universitaire, toutes filières confondues, dont 195.277 nouveaux bacheliers.» S’agissant du dispatching par filières des nouveaux bacheliers session juin, il a été recensé 65.672 reçus en lettres et philosophie, 21.968 en langues étrangères et 58.613 en économie et gestion, alors que 810.086 admis ont été recensés en sciences expérimentales, 7.855 reçus en mathématiques et 18.083 dans la filière technique sportive

(TS). Pour ce qui est du taux de réussite par filière à l’échelle nationale, les bacheliers TS (génie civil) occupent la première place avec un taux de réussite de 61,34 % , devant la filière des mathématiques (58,65 %), alors que la plus faible filière est celle des lettres et la philosophie avec 31,50 %. Le ministre a annoncé, d’autre part, que les établissements du secteur de l’enseignement supérieur avaient accueilli 1.251.996 élèves durant l’année universitaire 20122013 inscrits dans différentes spécialités de formation, et prévu la réception de 118.200 nouveaux sièges pédagogiques et 70.700 nouveaux lits, ainsi que la hausse du nombre d’enseignants à plus de 51.000 entre enseignants et chercheurs. Le département de l’enseignement supérieur prévoit également après les sessions de juin et septembre 2013, la sortie de plus de 286.500 étudiants. Enfin, avant de quitter cette wilaya, M. Haraoubia s’est également enquis du déroulement des opérations des pré-inscriptions des nouveaux bacheliers, est s’est dit satisfait des conditions dans lesquelles les étudiants effectuent les préinscriptions pour lesquelles des moyens humains et matériels ont été mis en place pour mener à bien le travail. W. B.

Plus de 96.000 nouveaux bacheliers ont effectué leurs préinscriptions
Charte de l'université, a-t-il ajouté. Rappelant que les préinscriptions se font en ligne, le vicerecteur de l'Université d'Alger I, chargé de la pédagogie, Aziz Salami, a fait savoir que les nouveaux bacheliers pouvaient toutefois se rendre à l'université qui reste à leur disposition tous les jours de 9 h à 16 h pour les orienter et les aider à remplir leurs fiches de vœux. La deuxième étape aura lieu du 14 au 16 juillet et concerne la confirmation des choix où leur annulation. La troisième étape aura lieu du 23 au 25 juillet et sera consacrée à l'orientation et aux recours en ligne. Les recours ne sont recevables que lorsque l'orientation ne correspond à aucun des 10 choix mentionnés sur la fiche de vœux, selon la même source. Concernant les œuvres universitaires (hébergement et bourse), l'Office national des œuvres universitaires d'Alger-Centre met à la disposition des futurs étudiants le site web www.doualgerest.org où ils pourront télécharger la décision d'hébergement lors des inscriptions définitives prévues du 27 au 31 juillet 2013.

Plus de 96.000 nouveaux bacheliers ont effectué leurs préinscriptions jusqu'à mercredi à travers le territoire national, a indiqué le chargé de l'information au ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Noureddine Zaid. 96.630 bacheliers ont effectué leurs préinscriptions depuis le début de l'opération le 7 juillet à travers le territoire national, soit un taux de 49,48 % de l'ensemble des bacheliers qui ont jusqu'au 13 juillet pour s'inscrire, a précisé à l'APS, M. Zaid. 181.816 bacheliers, soit 94 % de l'ensemble des admis ont signé la

Des mesures ont été prises par le wali de Médéa en vue d’atténuer la pression susceptible de surgir en matière d’hébergement et de places pédagogiques lors des rentrées universitaire et scolaire en septembre prochain. Parmi les mesures annoncées à l’occasion de sa visite d’inspection, jeudi, à travers les localités de Médéa, Ouzera, Berrouaghia et Zoubiria, M. Brahim Merad a fait état du transfert «provisoire» de certaines structures relevant du secteur de l’éducation au profit de l’université de Médéa, qui est confrontée à une rentrée «très difficile», en raison du retard accusé dans la réalisation des projets inscrits à son indicatif. Outre le transfert «momentané» d’un lycée de 1.000 places pédagogiques, situé dans le nouveau pôle urbain pour le compte

Des mesures pour atténuer la pression sur la rentrée scolaire et universitaire
MÉDÉA
du secteur de l’enseignement supérieur, ce dernier s’est vu affecté, jeudi, une structure d’hébergement située dans la commune d’Ouzera, à 12 km à l’est de Médéa, pouvant accueillir, après réhabilitation, quelque 300 résidents. Ces deux décisions interviennent suite au retard constaté dans la matérialisation des projets d’équipement inscrits au profit du secteur de l’enseignement supérieur, dont notamment la réalisation en «urgence» de 2.000 places pédagogiques et de plusieurs blocs d’hébergement. Pour pallier au déficit qui pourrait également surgir, durant la rentrée scolaire de septembre, d’autres décisions ont été prise par le wali afin de réduire la pression sur certains établissements éducatifs. Il s’agit, pour le cas des élèves du cycle secondaire de

la daïra d’Ouzera, du transfert des effectifs inscrits pour la prochaine rentrée vers le lycée de Zoubiria, à 36 km au sud, opérationnel dès le mois de septembre. Il a été également décidé le lancement des travaux de réhabilitation du lycée Bencheneb, le plus ancien établissement éducatif de la wilaya, devant permettre d’accueillir un nombre important d’élèves. Sur le plan des réceptions, le directeur de l’éducation, M. Ahmed Lalaoui, a annoncé qu’une douzaine de nouvelles structures seront livrées au secteur à la rentrée de septembre, dont deux lycées, cinq CEM et un nombre égal d’écoles primaires. Le secteur sera renforcé aussi par une cinquantaine de classes, réparties sur plusieurs établissements et une vingtaine de cantines scolaires.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

4

Me Ksentini : « Conférence internationale en décembre à Alger »
FLUX MIGRATOIRES MIXTES
"L'Algérie est sujette à un flux migratoire extrêmement important et inquiétant, d'où son intérêt à participer à ce genre de conférences."
infime de pays. L’Afrique du Nord en est une illustration parfaite. Cette conférence de décembre sera une occasion pour les participants d’adopter une stratégie globale à même de maîtriser ce phénomène en Algérie, qui est «sujette à un flux migratoire extrêmement important et inquiétant, d'où son intérêt à participer à ce genre de conférences». Les débats seront importants. Et les recommandations qui émaneront de cette conférence «seront sans nul doute d’une grande aide» pour faire face aux flux migratoires qui prennent de l'ampleur en Algérie. Pour cette conférence, ajoute M. Ksentini, un appel a été lancé aux experts italiens, relevant que ce phénomène inquiète aussi les Européens qui cherchent eux aussi les moyens susceptibles de réduire ces flux. Contacté par téléphone pour de plus amples éclaircissements, notamment en ce qui concerne le choix du pays, le président de la CNCPPDH a tenu à préciser que l’Italie est «un pays très coopératif» dans ce domaine. Touché de plein fouet par les flux migratoires, ce pays d’Europe «a toujours été à l’avant-garde et sensible à la question». Il faut dire que, selon les statistiques de ce pays, rien que pour l’année 2011, environ 23.000 immigrés clandestins sont arrivés dans la petite île italienne de Lampedusa. Avec l’Algérie, dit Me Ksentini, «il sera question de trouver des solutions appropriées à ce phénomène». Et d’ajouter : «Notre pays ne joue pas le rôle du gendarme des pays européens, mais comme il est touché lui aussi par cette vague qui n’en finit pas, il faut mettre en place les instruments nécessaires pour juguler des flux qui, au lieu de diminuer, deviennent de plus en plus importants d’année en année,

Nation

EL MOUDJAHID

A

près toute une série de rencontres locales auxquelles ont pris part d’éminents responsables et experts, Alger «abritera, décembre prochain, une conférence internationale sur les flux migratoires mixtes», a déclaré, jeudi, maître Farouk Ksentini. Le rendez-vous est capital. Le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l'homme le lie aux développements et à la situation instable qu’a connue la région. «L'Algérie qui était un pays de transit a connu, depuis les évènements survenus au Mali et en Libye, des flux migratoires très importants, d'où la nécessité de maîtriser ce phénomène de la manière la plus efficace», souligne Me Ksentini. À ce phénomène s’ajoute la crise économique, financière, mais aussi politique et sociétale mondiale, qui n’a épargné qu’une partie

surtout lorsqu’il y a des conflits qui apparaissent.» Toutefois optimiste, l’avocat et défenseur des droits de l’homme relève que les «choses vont s’améliorer et l’Algérie aura son mot à dire dans la région», sti-

pulant dans ce contexte que les «deux pays ont des exigences» et leur collaboration aura comme objectif principal, «le respect de la dignité de ces migrants». Fouad Irnatene

Un groupe de 25 candidats à l’émigration clandestine, âgés de 25 à 35 ans, a été intercepté, jeudi matin, à une vingtaine de milles marins au large de la ville d’El-Kala (El-Tarf), a-t-on appris auprès du groupement territorial des garde-côtes à Annaba. Les 25 harraga tentaient de rejoindre les côtes italiennes à bord d’une embarcation de fortune lorsqu’ils furent interceptés et arrêtés par les éléments de l’unité de surveillance des garde-côtes basée à Cap Rosa, près d’El-Kala. Ils ont été conduits à la station marine des garde-côtes, à Annaba, où ils ont subi une visite médicale, avant d’être présentés devant le procureur de la République près le tribunal d’Annaba, a indiqué la même source.

25 candidats à l’émigration clandestine interceptés au large d’El-Kala
GARDE-CÔTES

L

a bonne gouvernance comme instrument de modernisation, de stabilité pour le développement et la prospérité dans la justice et l’équité, un défi et un enjeu desquels découle la réussite des réformes politiques, économiques et sociales que l’Algérie s’attelle à leur mise en œuvre depuis plus d’une décennie. L’aboutissement de ce processus de réformes globales qui vient d’être couronné ; l’approfondissement des réformes politiques dont la création des conditions de leur concrétisation depuis les législatives et les locales de 2012, la révision de nombreuses lois organiques, au plan juridique, administratif, commercial ou économique, visent la matérialisation des règles de la bonne gouvernance et de l’État de droit. Les réformes que vit actuellement le pays, et notamment au niveau des secteurs de la justice ou celui du commerce, ont leur importance tant elles viennent contribuer à la consolidation et à la protection de l’économie nationale, sachant que la justice est interpellée pour

L’autre dimension économique
RÉFORMES POLITIQUES
(droit bancaire, fiscalité, concurrence), avec la réhabilitation du chèque, s’approprie les outils d’action et les mécanismes de contrôle devant lui assurer l’efficacité dans la réalisation des objectifs qu’il s’est fixé d’atteindre. L’Algérie qui a inscrit comme un des objectifs principaux à ses réformes politiques, la construction de l’État de droit et l’amélioration de la gouvernance, des fondements essentiels aux réformes économiques qui de leur côté impliquent d’autres amendements et efforts à fournir pour donner de la rigueur, nécessaire au fonctionnement de la justice. jouer son rôle d’arbitre et faire respecter les règles et dispositifs juridiques, pour garantir la liberté d’entreprendre et combattre les nouvelles formes de crime et de délinquance économique. Les dernières informations à propos de l’instruction de l’affaire Sonatrach 1 et de Sonatrach 2 révélant, entre autres, l’existence de véritable réseau international de corruption, comme signalé d’ailleurs par le ministre Charfi, et dont les ramifications s’étendent à tous les continents, démontrent l’importance de la justice et de ses mécanismes juridiques pour assurer le respect de la loi et la détermination de la justice qui tend à resserrer l’étau autour de la pieuvre dont les tentacules sont désormais apparentes, comme l’avait aussi assuré le ministre de la Justice, garde des Sceaux. Le secteur de la justice qui poursuit la réforme de sa législation dans les multiples segments au niveau du code pénal et de ses dispositions en rapport avec les crimes économiques, le code de commerce et sa cohérence avec la législation spéciale des affaires du programme politique national. L’importance de la réforme initiée au niveau de la justice en priorité, en réponse au diagnostic de la commission nationale de réforme, s’est soldée par d’autres mesures devant assurer le succès de la réforme. Il s’agit de la modernisation de l’ensemble de son cadre d’exercice, d’organisation et de fonctionnement. Des critères inséparables des autres aspects de la société. L’orientation des objectifs de la réforme de la justice et la modernisation de ses structures et organes au cœur de la réorganisation de l’administration centrale ont contribué, en quelque sorte, à aller dans le sens du programme de réforme tracé. Les objectifs de cette stratégie du pouvoir judiciaire se sont poursuivis à travers l’introduction des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le secteur de la justice et la numérisation de l’ensemble des instances et organes de son fonctionnement. La connexion des services de la justice au réseau numérique constitue évidemment un moyen supplémentaire de parvenir à une justice

Sur un autre registre et plus précisément celui de la corruption, le président de la CNCPPDH a souligné que les crimes liés à la corruption doivent être "sévèrement" punis et les auteurs ne doivent bénéficier d'"aucune circonstance atténuante". "Les actes liés à la corruption doivent être qualifiés de crimes passibles d'une peine très sévère sans aucune circonstance atténuante", a estimé Me Ksentini. "La corruption est un acte impardonnable. Rien ne peut le justifier.

« Ces crimes doivent être sévèrement punis »
CORRUPTION

L'Algérie doit l'éradiquer, car il y va de sa réputation", a-t-il souligné. Il a expliqué que la loi actuelle, qui punit les corrompus, qualifie ces actes de "délits" et non de "crimes" passibles d'une "sanction beaucoup plus sévère". "La loi actuelle est insuffisante. Elle ne peut faire face à ce crime odieux qui a pris des proportions intolérables", a ajouté Me Ksentini, notant que la corruption "fait du tort" à l'économie nationale en décourageant les investisseurs.

Réforme de la justice et protection de l’économie nationale
C’est dans ce cadre que les projets de loi et les dispositifs législatifs de lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent procèdent du même objectif pour la justice d’accompagner la sphère économique, un principe réaffirmé par le Premier ministre lors de la présentation de son plan d’action pour l’application

plus accessible, plus rapide et plus efficace, en donnant au juge les moyens techniques de remplir efficacement son rôle. Au plan pratique, cela apporte une plus large automatisation des activités, des procédures et des documents judiciaires. Les technologies modernes introduites parallèlement aux efforts de révision et de restructuration de l’organisation et des méthodes actuelles du secteur de la justice ont l’avantage de changer les mentalités et les comportements des personnels en charge de la gestion de l’administration centrale et locale pour plus de transparence et de disponibilité permanente du service public. Il s’agit, en définitive, d’asseoir les bases d’un système judiciaire fort et efficace, capable de répondre aux aspirations du citoyen et d’accompagner la construction de l’État de droit. Un des objectifs prioritaires de la réforme de la justice initiée au début des années 2000 visant à réconcilier le citoyen avec les institutions de son pays, et plus particulièrement à lui redonner confiance en la justice. Houria A.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

6

D

es centaines de caisses qui repartiront bientôt pour de nouvelles destinations, des marchés aux quatre coins du pays. en moins de deux ans,  ce marché s’est imposé comme un véritable centre de vente des produits agricoles pour au moins une trentaine de wilayas. Plus de six mille tonnes de produits ont été commercialisés par les mandataires durant le dernier  mois de ramadhan. c’est dire si les mandataires se frottent à l’avance les mains. ils sont un peu moins de deux cents mandataires à disposer de box dans cette infrastructure qui offre, des chambres froides et des espaces adaptés pour l’entreposage des denrées. ces joursci dans ce marché , la pomme de terre est cédée entre 20-25 da, la tomate 3560 da, la carotte 30-50 da, la courgette 20-25 da, la betterave 25-40 da, la laitue 30-40 da, l’oignon sec 15-20 da, le citron 100-130 da, l’ail local  130270 da, le poivron 60-80 da, le concombre 20-40 da, la datte 400600 da, la banane 135-138 da, le raisin local  160 da. dans les marchés de détail de référence de la ville d’oran (ex-la bastille, el  Hamri ou Petit lac) il faut ajouter 40% environ pour se faire une idée sur les prix pratiqués durant ces premiers jours de ramadhan. même si les prix ont légèrement augmenté la veille et le premier

Dès l’aube, le marché de gros de fruits et légumes d’El Kerma s’anime. Des dizaines de porteurs s’affairent autour des camionnettes chargées de fruits et légumes. Il faut tout descendre, empiler, exposer...

Des prix stables  mais… élevés
oran

Nation

EL MOUDJAHID

C

omme chaque année, les services de la gendarmerie nationale enregistrent durant la période du mois sacré de ramadhan une hausse sensible en matière d’accidents de la route, le plus souvent mortels, à travers plusieurs régions du pays. en effet, rien que pour la journée du jeudi 10 juillet, quarante et un accidents de la circulation routière, dont treize 13 mortels et 28 ayant causé des blessures corporelles, ont été constatés par les unités de la sécurité routière de la gendarmerie nationale à travers 19 wilayas du pays, a précisé la cellule de communication du commandement de la gendarmerie nationale. ils ont engendré le décès de treize personnes, des blessures à 82 autres et des dégâts matériels importants à 61 moyens de locomotion impliqués. du côté de la protection civile, ses éléments ont enregistré cinq morts et 14 blessés dans des accidents de la route survenus du 10 au 11

19 morts et 101 blessés sur les routes
durant les deux Premiers jours du ramadHan
juillet à travers plusieurs wilayas du pays, a indiqué jeudi un communiqué de cette instance. selon la même source, le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de médéa avec le décès de deux personnes qui ont été carbonisées suite au renversement d'un véhicule léger, suivi d'un incendie, sur la rn n°1 dans la commune de berrouaghia. une personne a trouvé la mort et 5 autres ont été blessées jeudi dans un accident de la circulation survenu à la mi-journée à aïn defla, a-t-on appris auprès de la direction de la protection civile de la wilaya. l’accident s’est produit sur le cW 10 reliant les communes d’aïn defla et djellida lorsque deux voitures roulant en sens inverse sont entrées en collision, a indiqué la même source. la victime décédée, âgée de 31 ans, et les blessés âgés entre 19 et 29 ans ont été transférés respectivement vers la

jour du ramadhan pour se stabiliser (contrairement aux années précédentes où les prix ne cessaient d’augmenter  chaque jour de la première semaine) les niveaux, de l’avis des citoyens, restent relativement élevés… est-ce parce que les vendeurs ont pris soin d’augmenter leur prix une semaine avant, donnant l’illusion que les prix n’ont pas augmenté ?  difficile d’avancer une explication en l’absence de prix de référence tant les marchés fonctionnent au jour le jour et sans moyenne ou logique de prix d’un marchand à un autre. aussi on ne peut qu’espérer que la prochaine ouverture  d’un espace de vente au détail à proximité de ce marché de gros permettra de donner au quotidien une information précise sur la mercuriale. Prenant comme base de calcul le prix au kilogramme du poulet (300 da) une

semaine avant ramadhan, les citoyens ont tous prédit  un kilogramme de  poulet à 400 da durant  ramadhan. il n’en est  rien. la plupart des bouchers le cèdent entre 330 et 360 da… un prix qui reste élevé si on prend en compte toutes les mesures d’aides apportées à la filière par les pouvoirs publics. Par contre, les escalopes (700 da), la cuisse (400 da) et la carcasse (300 da) ont vu leur prix nettement augmenter  à l’instar la viande fraîche d'agneau dont le prix au kilo atteint les 1.400 da et celle du bœuf 1.200 da/kg. les cours de la viande congelée n’ont pas explosé. l’effet d’annonce des pouvoirs publics de mettre sur le marché d’énormes quantités de cette viande à des prix fixés à l’avance n’est certainement pas étranger à cette accalmie. Pour les viandes congelées, ovines et bovines, les prix sont stationnaires. les opérateurs versés dans ce créneau ne peuvent pas trop spéculer. au niveau de plusieurs marchés de la ville, la viande congelée conditionnée dans des barquettes de 500 et 1.000 g est cédée entre 550 et 650 da ; tandis que le prix de la viande fraîche oscille entre 900 et 1.250 da le kilogramme. M. K.

Création de l'Alliance vaccin anti-pneumococcique

Fédération algérienne des Personnes HandicaPées (FaPH)

L

e mouvement de la société pour la paix a organisé hier, une halte de solidarité et de soutien au régime du président égyptien destitué, m. mohamed morsi. les différents orateurs qui ont pris la parole du haut d’une tribune improvisée et devant une maigre présence de militants, de sympathisants et de simples curieux ont unanimement mis à l’index, ce qu’ils considèrent comme une atteinte grave à la souveraineté du peuple égyptien. brandissant des slogans hostiles « au coup de force » qui vient d’être porté contre la légitimité, l’assistance n’avait de cesse de fustiger ceux qui ont « foulé » les valeurs démocratiques. le président du mouvement de la société pour la paix, m. abderrezak mokri, n’avait pas de mots assez sévères pour dénoncer ce qui s’était passé au pays du nil. il a déclaré que cette halte de soutien et de solidarité est dictée par les principes. « Vous êtes venus ici, pour dire non à la spoliation de la volonté du peuple qui pendant des jours et des jours, est en train de

« Contre le refus de la volonté populaire »
meeting du msP sur la situation en egYPte

morgue et les urgences médico-chirurgicales de l’hôpital de aïn defla, a-t-on précisé. selon les statistiques des gendarmes durant la période du 2 au 8 juillet, les services de sécurité ont signalé 607 accidents de la route ayant provoqué le décès de 83 personnes et des blessures à 1.089 autres sur le territoire national. la wilaya ayant enregistré le plus de sinistres routiers est batna avec 29 accidents, suivie de sétif avec 26, constantine 23 et mila 21 accidents. les régions ayant dénombré le plus de morts sur leurs routes sont incontestablement laghouat et bouira avec six morts chacune sur la rn 1 et la rn 5. les causes des accidents les plus répandues, selon les analyses des enquêteurs de la gendarmerie nationale, sont l‘excès de vitesse, le dépassement dangereux, les manœuvres dangereuses, l’insouciance des piétons et le non-respect de la distance de sécurité. M. Mendaci

la Fédération algérienne des Personnes Handicapées (FaPH) a annoncé la création d'une alliance entre professionnels de la santé spécialistes en pédiatrie, infectiologie et microbiologie ainsi que la société civile pour faire le plaidoyer auprès du ministère de la santé sur la nécessité d'introduire le vaccin anti-pneumococcique dans le calendrier vaccinal national. cette opération vise, selon la FaPH, la prévention des enfants contre les handicaps lourds provoqués par la pneumococcique et pour lesquels aucune prise en charge précoce coordonnée et pluridisciplinaire n'est préconisée. la vice-présidente de la FaPH, le docteur Karima Yasfou, a indiqué à ce propos que la fédération œuvrait dans le sens de la mobilisation des pouvoirs publics pour introduire la vaccination anti-pneumococcique. la création de cette alliance est une occasion de "s'organiser collectivement" comme force de proposition pour la défense des droits des enfants qui doivent jouir du meilleur état de santé possible conformément à la convention internationale des droits de l'enfant et à la convention internationales relative aux droits des personnes handicapées que l'algérie a signées et ratifiées, a souligné dr. Yasfou. la pneumonie est la principale cause de décès d'enfants de moins de 5 ans dans le monde. le pneumocoque est l'agent microbien principal de la méningite bactérienne et de la pneumonie. selon des statistiques de l'oms, la pneumonie est responsable de la mort de 1,2 million d'enfants de moins de 5 ans, soit 18% des décès dans ce groupe d'âge à l'échelle mondiale. la revue scientifique Lancet a estimé que le nombre d'enfants de moins de 5 ans décédés à la suite d'une pneumonie s'élève à 3.100 enfants par an. la méningite à pneumocoque est la plus redoutable des infections et la plus fréquence entre l'âge de 6 mois et deux ans. elle peut entraîner le décès et lorsque l'enfant survit, les séquelles de la maladie sont indélébiles. un enfant sur trois présentera des séquelles qui vont se manifester par des convulsions, une épilepsie, une paralysie, un retard psychomoteur ou une surdité. l'oms a engagé un programme mondial de lutte contre la pneumonie dans lequel elle recommande la protection des jeunes nourrissons par l'allaitement exclusif jusqu'à l'âge de 6 mois, l'introduction du vaccin antipneumococcique dans le programme élargi de vaccination (PeV) et le traitement précoce des infections à pneumocoques par une antibiothérapie adaptée.

défendre son droit, de refuser les atteintes à la légitimité. « ceux qui agressent la volonté du peuple, jouent avec le feu », a-t-il clamé devant l’assistance. m. mokri a rappelé que les urnes, un attribut des sociétés civilisées, sont faites pour trancher la question épineuse de l’exercice du pouvoir dans la paix et l’expression libre des citoyens. « il est inacceptable de régler cette question par la force. c’est à travers l’urne que se manifeste la volonté du peuple et les gens doivent accepter son verdict. s’y abs-

Vendredi 12 - samedi 13 juillet 2013

tenir, c’est contribuer à instaurer l’anarchie et la loi de la jungle », a-t-il encore clamé. le msP a fait de la modération et de la pondération la voie politique en vue du changement pacifique. refuser de reconnaître le résultat issu de l’urne c’est lancer un message qui consiste à dire que l’opération politique n’a pas de sens. Que gagne-t- on, alors, à obstruer les horizons politiques ? s’est-il interrogé. ce qui s’est passé en egypte expose le pays à la Fitna (discorde) et à l’anarchie. c’est un complot régional et inter-

national, tramé contre l’ensemble de la oumma, a-t-il lancé devant les présents. « le président morsi légitimé par les urnes s’est attelé à faire en sorte que l’egypte puisse se développer par ses propres moyens. et de dénoncer les u.s.a. qui veulent que l’egypte reste tributaire des aides étrangères. » « au mouvement de la société pour la paix, nous sommes convaincus que le monde arabe ne peut se libérer qu’avec la tolérance, les règles démocratiques et ce sont les mouvements d’obédience islamique qui l’incarnent et non pas les ong et les associations occidentales de défense des droits de l’homme. dans le sillage de sa diatribe contre l’occident, coupable de « manœuvres malsaines » contre les peuples arabes. différents orateurs ont pu prendre la parole, pour en fin de compte, dénoncer la destitution du régime du président égyptien, revendiquer le retour à la légitimité, le recours au dialogue, réclamer le changement par des voies pacifiques. M. Bouraib

Le correspondant d’El Bilad décède
Amine Toumi, (26 ans), correspondant du quotidien arabophone El Bilad à Khenchela, est mort durant la nuit du jeudi à vendredi, vers 00h 30, non loin de Chechar, victime de l’explosion d’un engin artisanal sur le passage de son véhicule. Revenant d’une partie de chasse dans la zone montagneuse de Bayyadha (sud de la wilaya), en compagnie de ses amis, notre jeune confrère a été surpris par la déflagration. L’explosion a provoqué aussi la mort d’un de ses compagnons, alors que les autres passagers, grièvement blessés, ont été admis à l’hôpital Saâdi Maâmar de Chechar. En cette douloureuse circonstance, l’ensemble du personnel du quotidien El Moudjahid présente ses sincères condoléances à la famille du défunt et à notre confrère El Bilad.

exPlosion d’une bombe artisanale à KHencHela

Ph. Nacéra

EL MOUDJAHID

SIDI BEL-ABBÈS

La daïra de Sidi Bel-Abbès a été l’ultime étape de cette longue tournée d’inspection et d’évaluation du wali, M. Hattab Mohamed, qui, au gré de quarante points figurant dans le programme, a pu s’enquérir avec exactitude de la situation de la cité de la Mekkerra, cerner les carences et faiblesses et se fixer surtout sur les priorités dans l’action à engager pour sa réhabilitation.

Régions La modernisation sur les rails
LE WALI INSPECTE LES CHANTIERS DU CHEF-LIEU
sage qui fut transmis par le wali lors de cette tournée tout en se focalisant sur la nécessité de redorer le blason de la ville en matière d’hygiène et de propreté, de circulation et de signalisation, de viabilisation et d’organisation d’un tissu urbain. Des actes à accomplir quotidiennement et à soutenir par une lutte contre l’habitat précaire et le marché informel, a-t-il insisté comme pour sommer les représentants de la commune à s’intégrer dans une approche de modernité de la cité. À chacune des haltes, une exclamation pleine de griefs et de remarques est ponctuée à l’adresse des élus de la base au demeurant les plus en prise avec la réalité du terrain. Absolument, si un effort d’investissement est consenti au titre des différents programmes pour l’équipement de la ville, les retards constatés dans la réalisation des projets, la gestion peu rationnelle et inefficace d’un tissu urbain ont contribué à dénaturer le paysage et favoriser même une clochardisation de la vie citadine. Pour une ville aux traditions culturelles si établies, à l’instar de son théâtre et de ses salles de ci-

7

L

es diverses rencontres dans la foulée avec les représentants de la société civile, du mouvement écologiste et les jeunes des quartiers furent aussi utiles qu’indispensables pour saisir au mieux les attentes et préoccupations d’une population et situer les ambitions d’une ville en mutation. Avec ses divers sites universitaires, son pôle industriel après le redéploiement de l’ENIE et PMA et ses autres potentialités agricoles et touristiques, la ville de Sidi Bel-Abbès qui a vu récemment le début d’exécution des travaux de réalisation du tramway est sans doute appelée à prendre de la dimension pour constituer véritablement cette plaque tournante de l’ouest du pays à travers une position géographique, une proximité de l’autoroute Est/Ouest et un point de chute d’une ligne ferroviaire menant jusqu’au Grand Sud. De telles données sont impérativement à inculquer aux élus locaux pour percevoir leur impact et accompagner justement ces projets structurants par la motivation des opérateurs pour la promotion de l’investissement productif. C’est d’ailleurs le mes-

néma faisant autrefois sa singularité et sa fierté, le constat choque vraiment pour regretter les choses et méditer sur cet état d’abandon de la commune depuis ces dernières années. Une commune à restructurer et à remettre à niveau au plan organisationnel pour qu’elle puisse accomplir ses missions premières et principales. Lancement de 3.000 logements dont 1.500 AADL Le fait saillant a été sans doute la visite des deux projets en phase de démarrage, à savoir 1.500 logements (LPP) confiés à une entreprise mixte algéro-portugaise et 1.500 autres au titre de l’AADL à réaliser par une société chinoise. Un ton était donné pour marquer la reprise ou la relance, et signifier une cadence à maintenir durant les prochains mois pour rattraper le temps perdu et répondre aux besoins de la population. Sur un autre registre, l’oc-

TISSEMSILT

Un incendie qui s'est déclaré jeudi après-midi dans le territoire communal de Tissemsilt a ravagé plus de 20 hectares de récoltes de blé dur, a-t-on appris auprès des services de la protection civile. Le feu s'est déclaré jeudi aux environs de 18H30mn dans une exploitation agricole, située dans la zone de "Hariaz", relevant de la commune de Tissemsilt, a indiqué la même source qui a expliqué que le feu a été maîtrisé en moins d'une heure après sa propagation. Les agents de la protection civile ont réussi à sauver près de 10 hectares qui restaient de cette exploitation. Selon les services de la protection civile, le sinistre a été causé par la canicule enregistrée durant la journée du jeudi dans le territoire de la wilaya de Tissemsilt, dont la température a atteint 38 degrés celsius. Les services agricoles de la wilaya, de concert avec ceux de la protection civile ont organisés des sorties de sensibilisation au niveau des exploitations agricoles pour prendre les mesures nécessaires afin d'éviter de telles sinistres. A titre préventif, la même direction a mobilisé des tracteurs dotés de citernes d'eau et réalisé des tranchées pare-feu au niveau des périmètres agricoles et ce, pour permettre des interventions urgentes en cas de feu de forêt à proximité des routes.

Plus de 20 hectares de blé dur ravagés par le feu

TINDOUF

RELIZANE

539 familles bénéficient de logements de différentes formules d'habitat

600 logements publics locatifs (LPL) réalisés dans le cadre du plan quinquennal 20102014 seront attribués avant fin 2013 à leurs bénéficiaires de la wilaya de Tindouf, a indiqué jeudi le responsable de l’Office de promotion et de gestion d’immobilière (OPGI). La wilaya de Tindouf avait bénéficié d’un programme de 2.800 unités à la faveur dudit plan quinquennal, a expliqué le directeur de l’OPGI, M. Aboubakre Karim. 1.706 logements publics locatifs ont été attribués à ce jour à leurs bénéficiaires dans cette wilaya, a précisé le même responsable, soulignant que les commissions de daïra ont entamé leurs enquêtes pour

600 logements à attribuer avant fin 2013

casion était offerte pour inspecter le chantier de renouvellement du réseau d’alimentation en eau potable d’une douzaine de quartiers au moins avant de se rendre à la nouvelle station d’énergie et prendre connaissance du programme de la Sonelgaz quant au renforcement opéré à la suite de la réalisation d’un certain nombre de postes de transformateurs. Le programme de restructuration du vieux tissu urbain était également à l’ordre du jour pour qu’il soit présenté et commenté surtout avec ces instructions fermes de veiller au respect des normes techniques et des délais. D’autres points liés aux secteurs du logement, des infrastructures administratives, éducatives et de l’enseignement supérieur tels qu’une cité universitaire de 2.000 lits en voie d’achèvement ont figuré dans ce riche agenda qui fut mis à profit pour visiter également le nouvel hôpital de

120 lits après sa reconversion, car destiné auparavant pour abriter le centre généalogique et donner le feu vert pour la reprise des travaux du centre anticancéreux. Pas de répit pour cette visite marathon clôturée à propos au niveau de l’enceinte du jardin public pour faire un état des lieux de cet espace de détente en dégradation avant d’annoncer les travaux de sa réhabilitation. Toute une symbolique pour dire que la wilaya de Sidi Bel-Abbès a retrouvé un dynamisme au gré d’un esprit de rationalité guidant l’action de développement et d’un travail pédagogique entrepris par le wali qui tente efficacement de réaliser cette adhésion autour des perspectives assignées. La remise à niveau, la relance d’une activité socio-économique et la redimensionna de cette wilaya. Une redimension a à la mesure des atouts qu’elle renferme. A. BELLAHA

NAÂMA

Cinq cent trente-neuf (539) familles ont bénéficié, jeudi soir de logements de différentes formules d'habitat dans la wilaya de Relizane, a-t-on constaté. Ce quota de logements dont la cérémonie d'attribution symbolique a été présidée par le chef d'exécutif de la wilaya, M. Abdelkader Kadi, est constitué de 437 logements sociaux locatifs et 102 logements de type socio-participatifs. Parmi ces logements attribués, situés dans les communes de Ammi Moussa, il est fait état de 340 unités dont 70 réalisées dans le cadre de la résorption de l'habitat précaire, 57 logements sociaux au niveau de la commune de J'diouia, 102 logements de type socio-participatifs et 40 logements socio-locatifs à Ouarizane. Des bénéficiaires présents à cette cérémonie de remise des arrêtés d'attribution ont exprimé leur joie d'avoir obtenu un logement. Ce programme d'habitats intégrés qui vient d'être attribué est constitué de logements de type F3 et F4, et de locaux commerciaux et des espaces de service, a-t-on indiqué. Il a été procédé, il y'a moins d'une semaine, à la distribution de 100 logements socio-participatifs au niveau de la daïra de Oued R'hiou, située à l'extrémité de l'Est de la wilaya.

L

e wali de Naâma a gelé une liste contestée d’attribution de 2.400 aides à l’habitat rural, rendue publique jeudi aprèsmidi dans la commune de Mécheria. M. Mohamed Hamidou a aussi donné instruction à la commission de daïra chargée de la distribution des logements pour réexaminer et réétudier la liste des bénéficiaires de cette tranche d’aides à l’habitat rural, en associant dans la démarche les représentants des comités de quartiers. Cette décision du wali intervient en réponse à une contestation de la liste précitée et à une assurance donnée par les autorités locales, lors d’une rencontre avec les représentants

Le wali gèle une liste contestée de 2.400 aides à l’habitat rural

étudier les dossiers des demandeurs de logements, soit 600 unités à attribuer. 444 logements publics locatifs sont prêts et devront être attribués prochainement dans la wilaya de Tindouf, à lors que plus de 500 unités de même type enregistrent des taux de réalisation «très avancés», a ajouté M. Aboubakre. Le nombre de demandes sur ce type de

logement dépasse actuellement les 12.000 dossiers déposés auprès des services concernés, a indiqué la même source, précisant que 4.000 demandes sont recensées pour ce qui concerne le logement rural. La wilaya de Tindouf avait bénéficié, à la faveur de l’actuel plan quinquennal, de 1.300 logements ruraux, qui seront ajoutés aux 1.500 logements inscrits dans le cadre du programme complémentaire de soutien à la croissance (PCSC). Il a été procédé, au cours de l’année 2013, à l’attribution de 724 aides, dont 190 unités sont en cours de réalisation et 532 aides en cours de préparation de décisions, ont rappelé les responsables du secteur de l’habitat de la wilaya de Tindouf.

des contestataires, de revoir l’attribution de ces aides «en toute transparence et conformément à la réglementation en vigueur». Lors de cette rencontre, les représentants des contestataires ont signalé de «nombreux dépassements» entachant la liste en question et qui concerneraient plus de 60 «indus béné-

ficiaires». Selon eux, ces «indus bénéficiaires» possèderait des logements ou des lots de terrains à bâtir, auraient déjà bénéficié de programmes publics d’habitat, ou ne présenteraient pas de cas de priorité pour bénéficier de ces aides. Un mouvement de protestation auquel ont pris part des dizaines d’individus et marqué par des jets de pierre sur des édifices publics, la fermeture momentanée de l’artère principale de la ville et des sièges de la daïra et de la commune, empêchant leurs travailleurs d’accomplir leurs missions, a éclaté à la suite de l’affichage de la liste contestée, avant que la situation ne se normalise en fin d’après-midi.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

8

FISCALITÉ PÉTROLIÈRE RECOUVRÉE EN ALGÉRIE EN QUATRE MOIS

L

a fiscalité pétrolière recouvrée en Algérie durant les quatre premiers mois de l'année 2013 a atteint plus de 1.546 milliards de DA, soit 20,3 milliards de dollars, apprend-on auprès du ministère des Finances. Cette fiscalité était de 627,65 milliards (mds) DA, soit 8,26 mds de dollars à fin février dernier. Elle était de 1.338,2 mds DA durant les quatre premiers mois de 2012. Les recouvrements réalisés jusqu'à avril ont été versés dans leur totalité au budget de l'État, précise le ministère qui indique que le prix moyen du pétrole brut algérien a atteint 109,05 dollars entre janvier et mai, contre 117,25 dollars durant la même période en 2012. La loi de finances (LF) 2013, basée sur

Plus de 20 milliards de dollars réalisés
un prix de référence du baril de pétrole à 37 dollars, table sur une fiscalité pétrolière de 1.615,9 mds DA (21,2 mds USD) pour toute l'année 2013. La fiscalité pétrolière recouvrée en quatre mois représente ainsi près de 96% de la fiscalité pétrolière prévisionnelle pour l'année 2013. En 2012, la fiscalité pétrolière budgétisée a été entièrement recouvrée dès le quatrième mois de l'année. À fin septembre 2012, la fiscalité pétrolière recouvrée par l'Algérie était de 3.166 mds DA (43 mds USD), dont 1.519 mds DA ont été versés au budget de l'État et 1.647,1 mds DA versés au FRR (Fonds de régulation des recettes). En incluant la fiscalité ordinaire, l'ensemble des recettes budgétaires recouvrées du-

Economie

EL MOUDJAHID

La Compagnie algérienne d'assurance et de réassurance (CAAR) a réalisé un bénéfice net de 712,735 millions de DA durant l'année 2012, selon le bilan de la compagnie adopté récemment par l'assemblée générale ordinaire des actionnaires. L'exercice 2012 de cette compagnie publique d'assurance fait ressortir un total bilan de 43,521 milliards de DA, selon la même source. L'assemblée générale des actionnaires a décidé d'affecter le montant du bénéfice de la compagnie comme suit : 36 millions de

La CAAR réalise un bénéfice de plus de 712 millions de DA en 2012
ENTREPRISES

rant les quatre premiers mois de l’année a été de 2.238,5 mds DA (près de 30 mds USD), selon la même source. La LF 2013 est basée sur un taux de change d'un dollar pour 76 DA. Les dépenses décaissées par le Trésor ont totalisé, de leur côté, 1.812,2 mds DA (24 mds USD) durant la même période, dont plus des trois quarts, soit 1.412,8 mds DA, ont été destinés au fonctionnement. Le solde global du Trésor affiche ainsi un excédent de 398 mds DA à fin avril, contre un déficit de 757 mds DA durant la même période en 2012, précise-t-on. La LF 2013 prévoit un solde négatif du Trésor de l'ordre de 2.889,6 mds DA, soit 17,9% du PIB.

DA comme réserves légales, 300 millions de DA comme dividendes et 376,735 millions de DA aux ré-

serves facultatives. L'assemblée générale a également autorisé la participation de la CAAR à l'augmentation du capital social de la société d'investissement hôtelière (SIH) pour 102 millions de DA. Durant l'année 2011, la CAAR a réalisé un bénéfice net de 1,772 milliard de DA sur un total bilan de un total bilan de 38,739 milliards de DA. La CAAR est une société par actions (SPA) dotée d'un capital de 12 milliards de DA.

Les conditions et modalités de calcul et d’octroi d’avantages d’exploitation aux investissements au titre du régime général viennent d’être définies par un décret exécutif publié au Journal officiel numéro 30. Ce nouveau texte concerne les investissements définis par l’ordonnance d’août de 2001 et ayant obtenu une décision d’octroi d’avantages au titre de la phase de réalisation. Ces investissements bénéficient, dans leur phase d’exploitation, des exonérations prévues par cette ordonnance pour une durée de 3 ans pour les projets créant jusqu’à 100 emplois, précise le texte. Il est précisé que cette durée est portée à 5 ans pour les investissements créant plus de 100 emplois au moment du démarrage de l’activité. Toutefois, la condition de création d’emploi ne s’applique pas aux investissements implantés dans les localités éligibles au fonds spécial du Sud et des Hauts Plateaux. Le bénéfice de ces avantages est soumis, notamment, à la nécessité que les emplois à prendre en considération doivent être directs, avec pour condition que les employés soient affiliés à la sécurité sociale, que la main-d’œuvre soit nationale et recrutée par l’Agence nationale de l’emploi, les communes ou par les organismes privés de placement agréés. Le bénéfice des avantages visés est subordonné à la déclaration et au versement, par l’investisseur, de ses cotisations à la sécurité sociale (CNAS). Ainsi, la demande des avantages d’exploitation formulée par l’investisseur auprès de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI) doit être accompagnée de l’attestation de variation des effectifs, faisant ressortir l’effectif employé, délivrée par la CNAS. Pour bénéficier des exonérations d’une durée de 5 ans, l’investisseur est tenu de maintenir le nombre d’emplois requis, pendant au moins toute la durée d’exonération accordée et de déposer la déclaration annuelle des salaires au plus tard le 30 avril de chaque année auprès de l’ANDI. Le défaut de dépôt de cette déclaration entraînera l’annulation, par l’ANDI, dans un délai de 2 mois à compter de la date de mise en demeure, des avantages d’exploitation accordés ou l’établissement, d’une décision d’octroi d’avantages d’exploitation rectificative pour une durée de 3 ans. Le non-respect de l’obligation de maintien du nombre d’emplois selon les conditions fixées, pendant une période cumulée de 3 mois, entraîne aussi le rappel des avantages d’exploitation accordés. Enfin, il est souligné qu’en cas de consommation d’avantages d’une durée supérieure à celle octroyée, l’investisseur est tenu de rembourser des avantages indûment consommés, précise encore le texte.

L’octroi d’avantages d’exploitations aux investissements fixé par décret
RÉGLEMENTATION

Production céréalière record en 2013 à l'échelle mondiale
FAO

Le "Forum Africa Water 2014" prévu en juillet 2014 à Ouagadougou
EAU
Le "Forum Africa Water 2014" se tiendra du 12 au 14 juillet de l'année prochaine à Ouagadougou, en prélude au 7e Forum mondial de l'eau, prévu en Corée en 2015. Le forum de Ouagadougou placé sous le thème "le Droit à l'Eau et à l'assainissement pour tous en Afrique" compte réunir les acteurs et partenaires des secteurs de l'eau, de la sécurité alimentaire et énergétique, de l'environnement afin de préparer la contribution africaine au 7e Forum mondial de l'eau en Corée en 2015, a-t-on indiqué jeudi de source officielle dans la capitale burkinabaise. Depuis 1997, le Forum mondial de l'eau réunit, tous les 3 ans, des acteurs autour des enjeux actuels de l'eau qui ne peuvent se traiter qu'avec toutes les parties prenantes réunies dans un cadre commun, avec des objectifs partagés. "L'objectif du 7e Forum est de relever les défis auxquels notre monde est confronté, et d'agir afin que l'eau se retrouve en tête des agendas politiques. Il n'y aura pas de développement durable tant que les questions de l'eau resteront non résolues", expliquent les organisateurs. "Partout sur la planète, pour toutes et pour tous, le droit à l'eau, reconnu par 189 États au sein de l'ONU, doit être garanti et mis en œuvre", souligne-t-on de même source.

La production céréalière mondiale devrait s'établir à 2,479 milliards de tonnes en 2013, en hausse de 7% par rapport à l'an dernier, un record qui devrait contribuer à reconstituer les stocks mondiaux en 2013/14, selon le dernier rapport trimestriel de la FAO publié jeudi. L'Agence de l'ONU pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) a estimé la production mondiale de blé pour 2013 à 704 millions de tonnes, soit une hausse de 6,8% qui compense largement la réduction de l'année précédente et représente le plus haut niveau jamais atteint. La production mondiale de céréales secondaires en 2013 est estimée à quelque 1,275 milliard de tonnes, soit une forte progression de 9,7% par rapport à 2012. La production rizicole mondiale de 2013 devrait s'élever à 500 millions de tonnes (en équivalent usiné), soit un accroissement de 1,9%, même s'il s'agit d'estimations tout à fait provisoires. Les importations céréalières des pays à faible revenu et à déficit vivrier pour 2013/14 devraient augmenter de quelque 5% par rapport à 2012/13 pour satisfaire la demande croissante. On prévoit notamment de plus gros volumes en Egypte, en Indonésie et au Nigeria. Les cours mondiaux du blé ont subi un léger fléchissement en juin avec le début des récoltes de 2013 dans l'hémisphère nord. En revanche, les prix du maïs ont augmenté, soutenus par la tension persistante sur l'offre. Les cours des exportations de riz sont restés généralement stables.

L'Agence internationale de l'Energie (AIE) a augmenté jeudi sa prévision de demande mondiale de pétrole pour 2014 à 92 millions de barils par jour (mbj), en hausse de 1,2 mbj par rapport à 2013. Ce rythme marquerait une accélération par rapport à 2013, où l'AIE prévoit une croissance de 930.000 barils par jour. Cette estimation de la croissance cette année est le résultat d'une révision en hausse de 145.000 barils par jour ce mois-ci, à 90,8 millions de barils par jour, indique l'AIE dans son rapport mensuel. "Une météo

Accélération de la demande mondiale de pétrole en 2014
AIE

inhabituellement froide pour la saison dans l'OCDE a déclenché une demande surprise, à un moment de l'année (le deuxième trimestre) où la

demande atteint normalement son point bas", note l'agence basée à Paris. A lui seul, ce froid a fait s'envoler la demande de 645.000 barils par jour supplémentaires au deuxième trimestre, selon l'AIE. La prévision revue à la hausse pour 2013 et l'accélération de la croissance pour 2014 ne prennent néanmoins pas en compte la révision à la baisse de 0,2 point de pourcentage de la croissance économique mondiale par le Fonds monétaire international (FMI), survenue trop tardivement pour ajuster le rapport mensuel, explique l'agence.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

EL MOUDJAHID

La direction de la société de distribution de l’électricité et du gaz de l’Ouest (SDO) d’Aïn Témouchent vient de renforcer son plan d’action pour l’été 2013, par l’installation et la mise en service de 107 postes de distribution électrique, a-t-on appris jeudi auprès de cette entreprise.

Installation et mise en service de 107 postes transformateurs
AÏN TÉMOUCHENT

Economie

9
GÉNÉRALISATION DE LA FIBRE OPTIQUE À OUARGLA

P

our cette opération inscrite dans le cadre du programme d’urgence visant à réduire les perturbations en cette énergie à travers les différentes communes d’Aïn Témouchent, 107 postes transformateurs ont été réceptionnés. Par ailleurs, la SDO a réceptionné une nouvelle ligne électrique qui alimente la ville de Hammam Bouhadjar et installé le chantier du centre de distribution de la ville d’Aïn Témouchent d’une puissance de 60/10 KV. Dans ce cadre, on signale de même source la réalisation de lignes électriques de basse et moyenne tensions d’une longueur totale de 300 km. Ces lignes concernent les communes d’ElAmria, Tamazoura et Oued Seb-

E

n Afrique, vingt-sept pays ont besoin d'une aide alimentaire extérieure, alors que la production céréalière mondiale de 2013 devrait atteindre un record historique, selon un rapport rendu public jeudi par la FAO. Le rapport, "Perspectives de récoltes et situation alimentaire", qui se concentre sur la situation des pays en développement, passe en revue les points chauds de l'insécurité alimentaire, et notamment plusieurs pays africains et arabes. En Afrique centrale, "il règne une grave insécurité alimentaire" due à l'escalade des conflits qui touchent quelque 8,4 millions d'individus en République centrafricaine et en République démocratique du Congo, a-t-on relevé. En Afrique de l'Ouest, la situation alimentaire est généralement favorable dans la

Vingt-sept pays africains ont besoin d'une aide alimentaire extérieure
ALIMENTATION
plupart des régions du Sahel, compte tenu de la récolte céréalière de 2012 supérieure à la moyenne, selon le rapport. "Toutefois, de grands nombres de personnes sont encore touchées par les conflits et par les effets persistants de la crise alimentaire qui a sévi en 2011/12", a-t-on déploré. En Afrique de l'Est, malgré une amélioration de la sécurité alimentaire des ménages dans la majorité des pays, de "sérieuses inquiétudes" planent sur les zones de conflit en Somalie, au Soudan et au Sud-Soudan, qui déplorent respectivement 1 million, 4,3 millions et 1,2 million de personnes victimes d'insécurité alimentaire, selon la même source. À Madagascar, les dégâts provoqués par les invasions de criquets et un cyclone devraient faire reculer la production

bah, ainsi que la localité d’Aïn El-Beida (Hammam Bouhadjar). D’autres projets, à l’instar de la

ligne électrique devant alimenter les communes de Terga, Bouzedjar et Hassi El-Ghella, ont été lan-

cés durant le 1er trimestre de cette année. Cette ligne sera achevée incessamment, assure-t-on, signalant, également, que le centre de transformation électrique d’Aïn Larbaa sera relié à Tamazoura. Ces projets contribueront à la réduction des durées de coupures électriques qui sont passées de 18 heures/an en 2010 à 10 heures/an en 2011, puis à 7 heures/an en 2012, l’objectif est d’atteindre le seuil de 4 h/an en 2013 puis de 3 h/an en 2014. Parallèlement à ces projets, la SDO d’Aïn Témouchent a lancé les travaux de concrétisation de trois nouvelles sources d’alimentation électrique totalisant 50 km de réseaux à partir de la localité de Boutlélis (Oran).

Plusieurs opérations en cours de réalisation

L'

euro était en baisse face au dollar vendredi, les cambistes profitant du recul du dollar de la veille pour faire quelques achats à bon compte. L'euro valait 1,3042 dollar contre 1,3092 dollar jeudi soir. La monnaie unique européenne baissait également face à la devise nippone à 129,19 yens au lieu de 129,50 la veille. Le dollar était en légère hausse face au yen à 99,06 yens contre 98,90 yen jeudi. Le dollar effaçait une partie de ses pertes de la veille car les investisseurs profitaient de cet accès de faiblesse du billet vert pour "acheter la monnaie américaine à un meilleur prix", remarquait un analyste. Le dollar avait connu une forte baisse

Recul de l'euro face au dollar sur les marchés européens
CHANGES

agricole en 2013, avec pour conséquence une aggravation de la faim, en particulier dans le sud et l'ouest du pays, est-il précisé. Pour la région du monde arabe, le document évoque la situation en Syrie et en Égypte. En Syrie, "la production de blé de 2013 a considérablement reculé, tombant à un niveau inférieur à la moyenne en raison de l'intensification des troubles intérieurs qui a entraîné le bouleversement des activités agricoles", a constaté le rapport, pour qui "le secteur de l'élevage a été très durement frappé et quelque 4 millions de personnes seraient victimes d'une grave insécurité alimentaire". En Égypte, "les désordres sociaux et la baisse des réserves de devises engendrent de sérieuses inquiétudes pour la sécurité alimentaire", selon la même source.

U

n sixième round de discussions entre le Maroc et l’Union européenne pour un nouvel accord de pêche dont l’ancien n’avait pas été renouvelé, en décembre 2011, par le Parlement européen (PE), se tiendra les 18 et 19 juillet à Rabat, a-t-on appris jeudi dans la capitale marocaine. "Ce nouveau round permettra aux deux parties d'examiner les possibilités de coopération dans le secteur de la pêche et d'approfondir les questions techniques et financières abordées lors de la dernière réunion tenue au cours du mois de février 2013", a précisé le ministère de l'Agriculture et de la Pêche maritime dans un communiqué. Lors des précédents rounds les négociateurs marocains et leurs homologues européens avaient abordé les pos-

Un 6e round de négociations la semaine prochaine à Rabat
ACCORD DE PÊCHE MAROC - UE
sibilités de pêche par catégories à pêcher, ainsi que la contrepartie financière, indique-t-on. Les deux parties buttent encore sur des contraintes techniques notamment sur le nombre de licences autorisées et les zones de pêche, ainsi que sur l’enveloppe budgétaire qui sera allouée annuellement au Maroc. Selon le journal Aujourd’hui le Maroc, citant des commentateurs espagnols, Rabat aurait réclamé, lors du cinquième round, 38 millions d’euros annuellement en contrepartie de l’effort de pêche octroyé à la flottille européenne, soit 1,9 million d’euros de plus que les 36,1 millions que Bruxelles versait en vertu de l’ancien protocole 2007-2011. Le journal ajoute que les négociateurs européens proposaient des sommes situées entre 25 et 28 millions d’euros

depuis mercredi soir après des commentaires du patron de la Réserve fédérale américaine (Fed), Ben Bernanke qui a estimé que la situation de l'emploi comme celle de l'inflation

aux Etats-Unis nécessitaient encore "dans un futur prévisible" le maintien d'une politique monétaire "hautement accommodante". La valeur du billet vert est diluée par les mesures ultra-accommodantes de la Fed ce qui explique que tout éloignement du resserrement de ces mesures pèse sur le dollar. La livre britannique était stable face à l'euro à 86,18 pence pour un euro et en baisse face au billet vert à 1,5133 dollar pour une livre. La devise helvétique était stable face à l'euro à 1,2398 franc suisse pour un euro, et baissait face au billet vert à 0,9505 franc pour un dollar. L'once d'or valait 1.276,16 dollars contre 1.285,00 dollars jeudi.

Une série d’opérations de généralisation de la fibre optique sont en cours de concrétisation à travers plusieurs régions de la wilaya d’Ouargla, en vue d’améliorer les prestations téléphoniques et de l’internet, a-t-on appris jeudi auprès du responsable du secteur de la poste et des technologies de l’information et de la communication (PTIC). Dans ce cadre, dix-sept (17) nouveaux centres téléphoniques viennent d’être mis en service au niveau du grand Ouargla, permettant à un important nombre d’abonnés l’accès aux services MSAN, a indiqué le directeur d’Algérie Télécom (AT), M. Omar Bada. Près de 65 autres installations similaires sont programmées également pour la région Grand Touggourt, et 24 centres pour la région de Hassi-Messaoud, et ce dans l’objectif d’assurer une couverture totale de la wilaya en matière de cette technologie moderne, et l’amélioration des services de téléphonie et internet, et aussi de mieux maîtriser les dérangements, a-t-il ajouté. La première phase de l’opération de raccordement au réseau de la fibre optique des régions éparses de la wilaya est en cours de parachèvement, qui enregistre un avancement estimé à 11.86%, at-il signalé. Le secteur des PTIC a été également renforcé par la réception récemment d’un centre téléphonique dans la daïra de N’Goussa d’une capacité de 250 mégawatts, pour 273 abonnés, selon la même source. Il est prévu aussi la mise en service de 15 autres centres similaires à la fin de l’année, a fait savoir le directeur d’AT d’Ouargla.

La même source a estimé que "le statu quo se profile à l’horizon", car l’Europe est divisée sur les termes de l’accord, soulignant que "si le Sud mené par l’Espagne est pour un accord dont l’aspect technique est, pour l’essentiel,

conforme à l’idée originelle de coopération qui a sous-tendu les précédents, la Grande-Bretagne et le groupe du Nord veulent y inclure une clause faisant référence aux droits de l’homme". L’ancien accord de pêche n’avait pas été re-

nouvelé par les députés européens qui l’avaient rejeté en recommandant que les intérêts du peuple du Sahara occidental soient "mieux pris en compte". Cet accord concédait 119 licences de pêche à la flotte européenne, dont une centaine de bateaux espagnols. Plusieurs ONG avaient dénoncé l’ancien accord qui était en "violation du droit international", puisque le dossier du Sahara occidental se trouve sous la responsabilité des Nations unies, notamment le Conseil de sécurité et la commission de décolonisation. Cinq rounds de négociations s’étaient tenus les 10 et 11 novembre 2012 à Rabat, les 19 et 20 décembre à Bruxelles, les 15 et 16 janvier 2013 à Rabat, le 4 février à Bruxelles et les 11 et 12 février à Rabat.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

10

L

es autorités maliennes ont pris une série de mesures pour renforcer les mesures de sécurité au niveau des aéroports en y installant bientôt des caméras de surveillance en vue de combattre le terrorisme, a indiqué hier une source officielle. Cette décision a été prise lors d'une réunion du Comité national de sûreté de l'aviation civile, en présence du ministre malien de l'Equipement et des Transports, le lieutenant-colonel Abdoulaye Koumaré et son collègue ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, le général Tiéfing Konaté, a ajouté la même source. La réunion du Comité national de sûreté de l'aviation civile s'inscrit dans ce cadre, a expliqué le ministre malien de l'Equipement et des Transports, le lieutenant-colonel Abdoulaye Kou-

Le dispositif sécuritaire sera renforcé dans les aéroports
MALI

Monde

EL MOUDJAHID

Le président Mugabe sûr de sa victoire au scrutin du 31 juillet
ZIMBABWE

L

maré. Parmi les autres mesures entreprises par l'Agence nationale de l'avion civile (Anac) pour améliorer le dispositif sécuritaire au niveau des

aéroports du Mali, on note "le positionnement d'une ambulance à l'aéroport pour le traitement des cas d'urgence", selon la même source.

L

es élections législatives en Guinée auront lieu le mardi 24 septembre, selon un décret du président Alpha Condé, cité jeudi dernier par des médias. "Le corps électoral guinéen est convoqué pour le mardi 24 septembre 2013 pour élire les députés de l'Assemblée nationale de la République de Guinée", a indiqué le décret présidentiel qui reprend la date proposée mercredi par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). La tenue des législatives fait suite à un accord signé le 3 juillet à Conakry entre le pouvoir et l'oppo-

Les élections législatives fixées au 24 septembre
GUINÉE
sition sous l'égide de l'ONU, précisant que le scrutin devait avoir lieu 84 jours après cette signature. L'accord prévoit notamment le choix de l'opérateur technique sud-africain Waymark, jusqu'ici contesté par l'opposition, pour recenser les électeurs et accorder le droit de vote aux Guinéens de l'étranger à ces législatives, ce que refusait jusqu'alors le pouvoir. Les législatives en Guinée sont attendues depuis presque trois ans. Elles devaient avoir lieu dans les six mois suivant l'investiture du nouveau président Alpha Condé en décembre 2010 après

son élection en novembre comme premier chef d'Etat démocratiquement élu de ce pays à l'histoire marquée par les violences politiques, militaires et ethniques. Mais elles ont été reportées à de nombreuses reprises, faute de consensus sur leur organisation. Les dernières législatives en Guinée remontent à juin 2002, sous la présidence du général Lansana Conté, décédé en décembre 2008 après 24 ans au pouvoir. C'est actuellement un Conseil national de transition (CNT, non élu) qui fait office de Parlement.

e président zimbabwéen Robert Mugabe s'est dit persuadé jeudi que son parti, la ZanuPF, sortirait vainqueur des élections générales prévues le 31 juillet. "Le 31 de ce mois (de juillet), tout le pays va voter pour reconduire la Zanu-PF", a assuré Robert Mugabe, qui est au pouvoir depuis trentetrois ans, devant quelque 6.000 partisans lors d'un meeting électoral à Chiweshe (nord). "Nous sommes un parti qui veut dire quelque chose pour les gens, un parti qui est naturellement un parti populaire qui répond aux besoins ressentis par les gens", a-t-il ajouté. Robert Mugabe a rappelé son objectif de voir les compagnies étrangères abandonner l'exploitation des mines du pays. "Nous, Zimbabwéens, sommes propriétaires de nos ressources naturelles, et c'est pourquoi notre terre nous appartient. (...) Nous croyons à l'Afrique pour les Africains, au Zimbabwe pour les Zimbabwéens !", a-t-il lancé à la foule. Il a encore appelé à la "paix", alors que ses adver-

VIOLENCES INTERCOMMUNAUTAIRES AU KENYA

Au moins 181 morts et 217 blessés

A

u moins 181 personnes ont été tuées et 217 blessées dans des conflits intercommunautaires au Kenya depuis janvier dernier, selon un rapport publié jeudi dernier à Nairobi par l'agence humanitaire de l'ONU. Le dernier rapport du bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) en Afrique de l'Est indique que les affrontements intertribaux ont également entraîné le déplacement de 52.000 personnes dans le pays. Selon les statistiques de l'OCHA, une

bonne partie des victimes viennent du nord du pays, où les affrontements interethniques entre les communautés Garre et Degodia ont fait au moins 70 morts. La vallée du Rift, qui a enregistré un plus grand nombre de vols de bétail et d'autres conflits, déplore 48 décès. 36 morts ont été tués dans la province de la côte et 15 dans la province occidentale. Selon l'agence humanitaire de l'ONU, un peu plus d'une dizaine de personnes ont également été tuées dans les provinces orientale et de Nyanza

Son épouse Graça “moins anxieuse qu’il y a une semaine”
ETAT DE SANTÉ DE MANDELA
Graça Machel, l'épouse de Nelson Mandela, a indiqué hier qu'elle se sentait "moins anxieuse qu'il y a une semaine" alors que l'ancien président sud-africain âgé de bientôt 95 ans s'apprête à entamer sa sixième semaine d'hôpital dans un état critique mais stationnaire à Pretoria. "Il continue de bien réagir au traitement. Je dirais que je me suis aujourd'hui moins anxieuse que je ne l'étais il y a une semaine", a-t-elle dit lors d'une brève déclaration à la chaîne de télévision publique SABC.

L

a Chine s'engage à promouvoir la paix, la stabilité et le développement entre le Soudan et le Soudan du Sud, a affirmé jeudi à Pékin le ministre chinois des Affaires étrangères,Wang Yi. M. Wang a fait cette déclaration lors de sa rencontre jeudi à Pékin avec Stephen Dhieu Dau, envoyé spécial du président du Soudan du Sud, Salva Kiir. "En tant que membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, la Chine s'est toujours engagée à sauvegarder les intérêts des pays en voie de développement", a indiqué M. Wang. Concernant les relations entre le Soudan et le Soudan du Sud, M.Wang a indiqué que "son pays adoptera toujours une attitude objective et juste à ce sujet et soutiendra les négociations pacifiques entre les deux pays voisins afin de régler leurs différends". Début juillet, le Soudan et le Soudan du Sud ont conclu des négociations à Khartoum lors desquelles ils ont réitéré leur engagement à entreprendre des négociations pour résoudre leurs différends. "La Chine est prête à travailler avec le Soudan du Sud pour promouvoir un développement global et profond de la coopération bilatérale", a ajouté M. Wang. M. Dhieu a, de son côté, salué le développement des relations entre son pays et la Chine et a apprécié son aide au développement du Soudan du Sud. Le Soudan du Sud apprécie le rôle positif de la Chine dans son soutien à la résolution des différends entre le Soudan du Sud et le Soudan", a-t-il indiqué.

La Chine déterminée à promouvoir la paix entre les deux pays
SOUDAN - SOUDAN-SUD

saires du MDC (Mouvement pour le changement démocratique) du Premier ministre Morgan Tsvangirai ont encore affirmé mercredi que des colleurs d'affiches avaient été agressés et blessés par ses partisans. Les élections au Zimbabwe doivent mettre fin au fragile gouvernement de cohabitation formé sous la pression internationale entre MM. Mugabe et Tsvangirai pour éviter une guerre civile, après les violences de la campagne électorale de 2008 qui avaient fait environ 200 morts dans le camp du MDC.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

EL MOUDJAHID

Partisans et adversaires du président Mohamed Morsi, déposé la semaine dernière par l'armée, ont manifesté au Caire pour ce premier vendredi du mois sacré de ramadhan, qui débute dans un climat tendu après de graves violences, et lourd d'incertitudes politiques.

Poursuite des manifestations
EGYPTE
par des hommes armés, ont indiqué les autorités. Le Sinaï connaît des problèmes de sécurité récurrents depuis la chute de Hosni Moubarak en 2011, qui se sont multipliés depuis l'éviction de M. Morsi. Une centaine de personnes ont été tuées depuis que l'ex-chef de l'État, accusé d'avoir trahi les idéaux démocratiques de la révolte contre Hosni Moubarak, de mauvaise gestion et de ne servir que les intérêts de sa confrérie, les Frères musulmans, a été déposé, le 3 juillet. Les pro-Morsi soulignent quant à eux qu'il est le premier président dans l'histoire de l'Egypte à avoir été élu démocratiquement. Lundi matin, quelques jours avant le début du ramadan, 53 personnes ont perdu la vie et plusieurs centaines ont été blessées dans des heurts sanglant lors d'une manifestation pro-Morsi devant le siège de la Garde républicaine. Les Frères musulmans ont dénoncé un "massacre" commis contre des manifestants pacifiques, l'armée quant à elle assurant avoir été attaquée par un groupe de "terroristes". La défiance des islamistes à l'égard des nouvelles autorités a été renforcée mercredi par le lancement d'un nouveau mandat d'arrêt contre le Guide suprême, Mohamed Badie, et d'autres responsables de la confrérie, recherchés pour incitation à la vio-

Monde

11

L

es islamistes favorables au président déchu, qui dénoncent sans relâche un "coup d'Etat", se sont rassemblés aux abords de la mosquée Rabaa al-Adawiya, dans le faubourg de Nasr City, qu'ils occupent depuis près de deux semaines. Le camp favorable au nouveau pouvoir qui se met en place à la faveur du coup militaire du 3 juillet s’est quant à lui mobilisé place Tahrir, dans le centre-ville, et aux abords du palais présidentiel, à Héliopolis, en périphérie du Caire. Les plus gros rassemblements étaient attendus en fin de journée, après la rupture du jeûne du ramadhan lors du coucher du soleil. Ce mois sacré pour le monde musulman commence dans une ambiance beaucoup moins animée qu'à l'ordinaire en Egypte, pays le plus peuplé du monde arabe avec quelque 84 millions d'habitants, reflétant les tensions qui prévalent depuis la chute de M. Morsi. Les traditionnels lampions multicolores qui ornent les maisons et les rues sont plus rares, et les marchés qui connaissent d'habitude une affluence accrue sont moins fréquentés. Dans la nuit, un policier de haut rang a été tué et un autre blessé dans une attaque contre un point de contrôle du Sinaï (nord-est), et un poste de police a été attaqué dans la ville d'El-Arish

lence en lien avec les graves incidents de lundi. Mohamed Morsi quant à lui se trouve "en lieu sûr, pour son propre bien", et il ne fait "l'objet d'aucune poursuite", ont assuré les autorités,

L'Allemagne a demandé hier aux nouvelles autorités égyptiennes de "libérer" le président déchu Mohamed Morsi, arrêté la semaine dernière par l'armée, après un mouvement de contestation de ses opposants. "Nous demandons qu'il soit mis fin à toutes les mesures limitant la liberté de mouvement de M. Morsi", a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, cité dans un communiqué. Mercredi, le porteparole du ministère des Affaires étrangères égyptien, Badr Abdelatty, avait affirmé que Mohamed Morsi se

L'Allemagne demande aux nouvelles autorités de "libérer" Mohamed Morsi

mais l'ancien président, détenu par l'armée, n'est pas apparu en public depuis sa déposition. Jeudi, les Etats-Unis ont pressé l'armée et les autorités intérimaires de cesser les arrestations arbitraires

de membres des Frères musulmans, assurant que cela ne pouvait que contribuer à aggraver la crise politique. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a quant à lui appelé le nouveau pouvoir à respecter ses "obligations internationales" en matière de droits. Les tractations pour former un gouvernement sous la direction du Premier ministre désigné en début de semaine, Hazem Beblawi, se poursuivent. La première mission M. Beblawi est de maintenir sur les rails le processus de transition politique édicté par le président intérimaire Adly Mansour, qui prévoit notamment l'adoption d'une nouvelle Constitution et la tenue de législatives d'ici début 2014. Ce cadre institutionnel a été rejeté par les islamistes, et il est critiqué par les laïcs anti-Morsi, qui ont promis de présenter des amendements.

trouvait "en lieu sûr, pour sa propre sécurité", qu'il était "traité dignement" et ne faisait "pour l'heure l'objet d'aucune poursuite". Le Premier ministre égyptien désigné, Hazem Beblawi, a indiqué jeudi qu'il n'exclurait pas une participation de certains Frères musulmans dans le gouvernement de transition qu'il est en train de former. Cette demande de libérer M. Morsi a été faite alors que les partisans et opposants de M. Morsi ont appelé à manifester vendredi dans la capitale Le Caire.

Des milliers de musulmans de Bosnie commémoraient jeudi dernier le génocide de Srebrenica lors de cérémonies marquées par les obsèques de 409 victimes identifiées depuis le précédent anniversaire. "Cette année, nous allons enterrer la plus jeune victime du génocide, le bébé de la famille Muhic. Cette fille sera enterrée à côté de la tombe de son père Hajrudin, qui a été tué dans le massacre", a déclaré à l'AFP un responsable en charge des cérémonies,

Les musulmans de Bosnie commémorent le massacre
SREBRENICA
Kenan Karavdic. Parmi les victimes qui seront enterrées jeudi, il y a deux femmes qui à l'époque des faits avaient 19 et 73 ans. Dans la matinée, les cercueils en bois enveloppés de linceuls verts étaient alignés près des tombes fraîchement creusées. "Avec ces nouvelles 409 victimes, on aura identifié et enterré depuis dix ans au total 6.066 victimes", précise M. Karavdic. Le 11 juillet 1995, quelques mois avant la fin du conflit intercommunautaire de

De son côté le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie a rétabli jeudi le chef d'accusation de génocide pour lequel l'ex-chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic avait été acquitté et qui concernait le génocide de musulmans et Croates de Bosnie en 1992, a-t-on annoncé à La Haye. L'acquittement avait été prononcé à mi-chemin du procès de M. Karadzic dans le cadre d'un point de procédure particulier au TPIY et ne concernait qu'un des onze chefs d'accusation pesant contre l'accusé. Les autres chefs d'accusation, dont le génocide de Srebrenica et neuf chefs de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre commis pendant la guerre de Bosnie, qui avait fait 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés entre 1992 et 1995, avaient été main-

Le TPIY rétablit une charge de génocide contre Karadzic
tenus. Le procès avait donc poursuivi. "La chambre d'appel (...) infirme l'acquittement de M. Karadzic prononcé par la chambre de première instance pour génocide", a déclaré le juge Theodor Meron lors d'une audience publique à La Haye, où siège le TPIY. M. Karadzic, 67 ans, fait donc à nouveau l'objet de onze chefs d'accusation. "Les victimes et leurs proches restent hantés par cet acte de génocide et souffrent de la lenteur du processus visant à établir la vérité et les responsabilités. Nous ne pouvons plus attendre : il faut que justice soit faite", a déclaré jeudi Nils Muiznieks, Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, présent aux cérémonies de Srebrenica, avant l'annonce de La Haye. La décision de jeudi ne signifie pas que M. Karadzic est déclaré coupable,

Bosnie (1992-95), les troupes serbes bosniennes avaient pris le contrôle de Srebrenica, enclave musulmane proclamée en 1993 "zone protégée" de l'ONU. Quelque 8.000 hommes et adolescents ont été tués en l'espace de quelques jours. Leurs restes ont été retrouvés dans plusieurs charniers. Ce massacre, la pire tuerie en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, a été qualifié de génocide par la justice internationale.

Rencontre du groupe des "Six" mardi à Bruxelles
NUCLÉAIRE IRANIEN
Des représentants du groupe des grandes puissances "5+1" sur le dossier du nucléaire iranien se rencontreront mardi prochain à Bruxelles autour de la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton. Mme Ashton aura une réunion avec les directeurs politiques de ce groupe de six pays (Etats-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni, France et Allemagne) qui négocie depuis plusieurs années avec l'Iran. Les discussions diplomatiques entre l'Iran et le groupe des 5+1 butent depuis plusieurs années sur la question de la suspension de l'enrichissement de l'uranium. Une dernière réunion en avril au Kazakhstan s'est soldée par un échec. Lors de cette réunion, le chef des négociateurs iraniens, Saïd Jalili, a souligné que le droit d'enrichir de l'uranium était un "droit inaliénable du peuple iranien", précisant toutefois que cette position pouvait évoluer si les grandes puissances gagnaient la "confiance" des Iraniens. Le 29 juin, le président élu iranien, le modéré Hassan Rohani, a déclaré que son élection ouvrait la voie à une entente "constructive" avec la communauté internationale, tout en continuant à défendre les droits de son pays en matière nucléaire.

Des partis de l'opposition rejettent les "concertations nationales" du gouvernement
RD CONGO
vernance, l'économie, le désarmement, les conflits communautaires et la décentralisation. Il en a confié l'organisation aux présidents des deux chambres du parlement, considérés comme proches du pouvoir. L'opposition estime que la proposition gouvernementale ne correspond pas à la recommandation des Nations unies d'organiser "un dialogue politique transparent et sans exclusive entre toutes les parties prenantes congolaises". Elle demande que Mary Robinson, l'envoyée spéciale du secrétaire général des Nations unies, soit le "témoin" de cette concertation et que le chef de l'Etat voisin, le président congolais Denis Sassou Nguesso, en soit le "facilitateur". En outre, l'opposition souhaite que tous les sujets soient abordés, notamment les violations

son procès étant toujours en cours, mais simplement que le chef d'accusation dont il est question ici figure à nouveau sur la liste des charges sur lesquelles les juges seront amenés à se prononcer. Dans le cadre d'une procédure particulière au TPIY, la défense avait demandé l'acquittement de l'accusé après la présentation des éléments de preuve de l'accusation, achevée le 25 mai 2012, et avant le début de l'argumentation de la défense. Suite à cette demande, Radovan Karadzic avait été acquitté fin juin 2012 pour un des chefs d'accusation dont il fait l'objet, soit un génocide commis entre mars et décembre 1992 dans le but d'éliminer des musulmans et des Croates de toute une liste de municipalités de Bosnie. L'accusation avait interjeté appel.

POURSUITE DES NÉGOCIATIONS AVEC ISRAËL

La Palestine insiste sur la libération de tous les détenus palestiniens

D

es dizaines de partis de l'opposition en République démocratique du Congo (RDC) réunis "en conclave" ont rejeté les "concertations nationales" annoncées par le chef de l'Etat Joseph Kabila, et ont demandé l'organisation d'une réunion sous l'égide des Nations unies, selon un communiqué commun publié vendredi. Le "conclave" qui s'est tenu du 6 au 11 juillet à Kinshasa, réunissait 78 partis, dont les deux principaux partis d'opposition, l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) d'Etienne Tshisekedi et le Mouvement pour la libération du Congo (MLC) de JeanPierre Bemba, qui avaient déjà rejeté ces concertations. Le 26 juin dernier, le chef de l'Etat congolais a annoncé ces rencontres en précisant qu'elles seraient axées sur la gou-

massives des droits de l'homme, les viols et violences à l'encontre des femmes, l'enrôlement des enfants soldats, le pillage et le bradage des ressources naturelles, la formation d'une armée nationale républicaine et moderne, la légitimité des institutions, la corruption. Elle demande également que le nouveau président de la commission électorale indépendante, l'abbé Appolinaire MaluMalu, considéré comme proche du chef de l'Etat, soit récusé et que "la crise de légitimité" née de la contestation des dernières élections soit envisagée. Le gouvernement a pour sa part rejeté la semaine dernière ces demandes affirmant que ces concertations ne pouvaient concerner que les Congolais et n'étaient pas susceptibles de remettre en cause le pouvoir en place.

L'Etat de Palestine a insisté jeudi sur la libération de tous les détenus palestiniens des prisons israéliennes, en réaction à une offre du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, de libérer 40 prisonniers palestiniens pour poursuivre les négociations de paix. Le président palestinien Mahmoud Abbas "insiste sur la nécessité de la libération de tous les détenus au nombre de 104, emprisonnés avant les accords d'Oslo", a déclaré le ministre palestinien des prisonniers, Aïssa Qaraqaë. Cette exigence palestinienne a été transmise au secrétaire d'Etat américain John Kerry qui poursuit ses efforts en vue de relancer le processus de paix israélo-palestinien, a ajouté M. Qaraqaë. Le ministre palestinien a souligné que toute libération de prisonniers doit toucher tous les détenus palestiniens sans exception et se faire en dehors de "chantages politiques". Selon les rapports du ministère, des prisonniers palestiniens, plus de 4.900 prisonniers palestiniens croupissent dans les prisons de l'occupation, dont plus de 1.000 sont malades. La vie de certains d'entre eux est en danger, en raison des grèves de la faim en protestation contre les pratiques inhumaines qu'ils subissent. D'autres sont condamnés à la perpétuité, d'après le ministère.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

A

mine, 14 ans, se lève très tôt. tous les matins pendant le ramadhan, il va vendre du pain et d’autres produits préparés par sa mère. il attend les clients parfois pendant de longues heures. son père est handicapé sans emploi, donc le budget familial s’avère insuffisant. près de Amine et de son petit couffin de pain, d'autres garçons âgés de 14 à 17 ans vendent des produits très prisés pendant ce mois de jeûn. matloue, kesra, dioul et ktaeifs tout est bon pour attirer une clientèle qui ne demande qu’à satisfaire ses papilles. Ces jeunes partagent le même objectif. Celui d’aider leurs familles à acheter des vêtements aux enfants pour l'Aïd et la rentrée scolaire, et procurer ainsi une source de revenus qui évitera à leurs parents de devoir emprunter de l'argent ou de quémander auprès des associations. en effet, des bambins dont l’âge varie entre 12 et 17 ans se positionnent tout autour des grands marchés où carrément au niveau des grandes artères des quartiers populaires. Une brève virée dans la Basse Casbah, exactement à la rue de Chartres, aussi grouillante de monde que celle de la rue de la Lyre, et celle de Amar Ali, permet de les voir assis là, exposant des produits que les jeûneurs n’hésitent pas à acheter, surtout lorsqu’il s’agit de denrées traditionnellement indispensables sur la table d’el iftar. Ces petits proposent pain, diouls, pois chiches, olives marinées, anchois, piments, et autres articles, pour subvenir aux besoins de leurs familles. Amine, 11 ans vend du pain traditionnel sur les escaliers du marché de la rue de la Lyre. «Vous savez, je suis très content de pouvoir aider ma

Ces enfants déjà adultes…

petits métiers

13

Qahwa fi goubli

Solidairement vôtre
Si au cours de ce mois de ramadhan, on devait citer un mot qui retrouve tout son sens, sans hésitation aucune on optera pour solidarité. Et pour cause. Tout au long de ce mois sacré, le mot solidarité est sur toutes les lèvres et agit comme le moteur de tous nos actes. Les Algériens multiplient les gestes qui témoignent de leur solidarité agissante envers les plus démunis d’entre nous. Chacun va de son aide pour aider l’autre, qui n’est pas forcément son proche, à faire face aux difficultés qu’il pourrait rencontrer durant ce mois de jeûne qui impose de grandes dépenses. Une solidarité presque spontanée qui vient ainsi se greffer, d’une part, à celle que l’Etat a institutionnalisée par la création d’un ministère de la Solidarité nationale et auquel est alloué un budget conséquent et, d’autre part, à celle dont font preuve les entreprises éco-citoyennes et les associations caritatives qui ont pour vocation de venir en aide aux franges sociales les plus fragiles de la société. Et c’est tant mieux. C’est surtout révélateur de l’existence d’un état d’esprit dont les Algériens sont en droit de s’en enorgueillir. Ainsi et contrairement à ces sociétés occidentales ou l’individualisme et l’égoïsme priment, dans notre société, la compassion et la solidarité que l’on manifeste pour son prochain à travers des actes concrets témoignent de notre humanisme. On en voudra pour preuve, l’opération de «Solidarité fidélis» lancée par Mobilis, à l’occasion du mois sacré du ramadhan, pour permettre à ses clients d’aider des enfants malades, handicapés et orphelins. Mobilis prendra, elle aussi, part à cette initiative, en doublant la valeur des dons collectés durant tout le mois. «Les fonds collectés seront reversés à la fin du mois de ramadhan, équitablement entre les associations caritatives partenaires de ce programme en faveur des enfants malades, handicapés ou orphelins», affirme-t-on encore dans ce communiqué. Par ailleurs, Il est indiqué que Mobilis mettra, pour le suivi de cette initiative, un compteur virtuel spécial, qui sera déployé à travers ses sites web et facebook, affichant le nombre de points cumulés et convertis en dons. Mais Mobilis n’est pas le seul à avoir mis une opération de ce genre. Et c’est tant mieux. R. S.

famille et participer un peu pour acheter des vêtements pour l'Aïd et les articles scolaires. Avant le mois de ramadhan, je vendais des beignets et du thé sur la plage et ça m'a permis de faire des économies que j'ai données à ma mère, avec lesquelles elle a acheté du ravitaillement pour le ramadhan», ajoute cet enfant. source de revenus et gagne-pain pour de nombreux ménages qui exploitent cette période pour tirer le maximum de profit, ce commerce a permis à des familles nécessiteuses notamment, de subvenir à leurs besoins et autres dépenses enregistrées durant la période des vacances et la rentrée scolaire. Gérant un étalage sur lequel est présentée «une marchandise encore chaude», recouverte de papier cellophane, samy, 14 ans, a commencé à s'adonner à cette

CAFÉS ET MONUMENTS

L

Par Mohamed Bentaleb es cafés maures, lieux privilégiés des grands connaisseurs de cafés reviennent cette semaine pour remémorer l’antique casbah. C’est au café malakoff que se tient le dernier bastion du conservatisme culturel ayant résisté aux aléas. Le café malakoff, à la Basse Casbah, est devenu un lieu culte des mélomanes et tous fans de la musique chaâbi. Une fois à l’intérieur de ce sanctuaire culturel, c’est le vieil Alger qui se met en mouvement pour remémorer le bon vieux temps et parler de la toute dernière Qacidate chaabi ou encore le combat de trop de Bob Omar, emporté par la tuberculose. Le temps se fige sur les années d’après guerre, les derniers témoins d’un passé prestigieux ou la boxe faisait bon ménage avec le chaabi et la nationalisme tenait d’une trilogie que Najib mahfoud aurait inventé… ironie du sort, c’est en fait à quelques encablures du quartier de la marine que les premiers balbutiement d’un nouveau mouvement culturel s’élevèrent sous la houlette de

Le vieil Alger dans le marc
Hadj m’hamed el Anka, inspiré lui aussi par son maître, Cheikh Nador. Le café malakoff, dans la Basse Casbah, même décrépi, demeure une sorte de mausolée de cet art porté par les milieux populaires, les ouvriers, les artisans, les dockers du port. Dans son aspect musical, le chaâbi est une expression démocratique. C'est une révolution populaire. Le chaâbi jette la musique dans la rue en l'offrant aux dockers et aux démunis. et c’est dans les cafés que les amoureux de cet art populaire se retrouvaient et s’abreuvaient de nouvelles «qacidate». mais les cafés ne sont plus, à de rares exceptions près, ce qu’ils étaient. Les établissements que l’on appelait «les cafés maures» étaient des espaces de rencontre et de convivialité destinés. Ceux qui y ont résisté connaissent une notoriété incontestable. Au quartier Zoudj Ayoune, le café malakoff, avec sa gracieuse galerie d’art aux

activité depuis deux ans, «mais uniquement durant le mois de ramadhan», tient-il à préciser. Des diouls, boureks et briques soigneusement préparés par sa propre mère, qui s'arrange pour que le produit soit frais et de qualité et qui est aussitôt écoulé sur le marché, lui permettant de réaliser un bénéfice de près de 3.500 à 4.000 DA tous les trois à quatre jours, pour un sac de semoule de 25 kilogrammes servant de matière première. «Cette activité aide ma famille à faire face aux dépenses liées au mois sacré et parfois même à réaliser de petites économies», dit-il. Outre ces produits, samy est sollicité par de nombreux clients pour les pâtes traditionnelles qu’il propose, tel que mekatfa (pour la chorba), Ktayef et le couscous. Des commandes de plus en plus nombreuses en ce mois sacré de ramadhan.

De son côté, Farid, son voisin d’étal, propose lui, du matloue (pain traditionnel). il est confortablement installé en face des poissonniers et se dit heureux de réaliser un gain qui lui permet de d’acheter les affaires scolaires pour la prochaine rentrée, ceci d’autant qu’il passe au lycée cette année. en fait, force est de constater que ces jeunes que l’on croit désœuvrés et exclus du système scolaire, sont au contraire parfaitement insérés et poursuivent leurs études tout en faisant ces extras, qui sont la vente, dans la rue, de denrées et autres produits ménagers. Une manière d’aider leurs parents d’une part et de développer très tôt un sens de la responsabilité. Néanmoins, en parallèle, beaucoup ont avoué ne pas avoir de vacances comme leurs camarades. Ni le temps de jouer d’ailleurs ! Salima Ettouahria

Vendredi 12 - samedi 13 Juillet 2013

effigies des chantres de la musique chaâbi, fait encore de la résistance face aux chants des sirènes. Anka. Aujourd’hui, le café résiste aux aléas du temps, mais constate le changement des mœurs et de décor. C’est par ce café mythique que débute la pause café. Des murs peinturlurés et

noir et blanc d’artistes d’antan, nous observant sagement derrière leur cadre. el-Anka, Hadj m’nouar, Khelifa Belkacem, Abdelkrim Dali, Boudjemaâ Fergane et tant d’autres se rappellent à notre bon souvenir. Accrochés au mur, des instruments de musique dont les t'bilète (petits tambours) de Boualem titiche Les jeunes talents venaient demander conseil aux anciens Les autres demandaient les dates des mariages où devait se produire le «maître». Le café continue à diffuser, à lonLe café Malakoff jadis fief des gueur de journée, les chanconservateurs du vieil Alger se sons d’el Anka et de ses amis vide de sa sève culturelle. et disciples. La clientèle est composée de fidèles accrochés à un rituel qu’ils deux accès : l’un par la rue de Babel-Oued, l’autre par celle du Vieux n’échangeraient pas pour tout l’or du palais, juste en dessous du palais monde. Aâmi Hassan a quitté sa Casbah natale depuis une vingtaine Ahmed-pacha. Lorsqu’on pénètre dans k'hahwat d’années, mais ne rate jamais de pasmalakoff, on a un peu l’impression ser prendre un café et discuter avec de mettre les pieds dans un musée. les amis d’enfance. M. B. Les murs sont tapissés de photos en

Ph. Nacéra

14

A TRAVERS NOS RÉGIONS
n ORAN

U

n BATNA

n réseau de prise en charge du diabétique et de prévention des complications de cette maladie chronique a été mis en place récemment au niveau des établissements de santé de la wilaya d’Oran, a-t-on appris jeudi, auprès de la direction locale de la santé et de la population (DSP). Quelque 300 médecins affectés aux unités de soins de base, polycliniques et salles de soins sont désormais intégrés dans ce réseau de prise en charge du diabétique étendu à travers 65 polycliniques et 108 salles de soins disséminées à travers le territoire de la wilaya d’Oran. Ce réseau doit être élargi à l’avenir à d’autres spécialistes (cardiologues, urologues, ophtalmologistes, etc.) pour prévenir à temps les complications du diabète, a annoncé Dr Larbi Deharib, responsable du service prévention à la DSP. "Avec la mise en place de ce réseau, nous passons à un niveau d’intervention supérieur dit ‘‘stade 2’’ en matière de prise en charge y compris dans les localités enclavées de la wilaya d’Oran telles que Thoumiat, kéhailia (Oued Tlélat) et BC7 (Brédéah)", a ajouté le responsable qui avance le chiffre de 37.712 diabétiques recensés au niveau de la DSP, dont 25.785 diabétiques sont des assurés sociaux et 11.927 ayants droit. "Avec ce réseau, le

Réseau de prise en charge du diabétique

n BRÈVES

Ces restaurants sont situés à proximité des grands axes routiers de la wilaya d’où transitent quotidiennement des milliers d’automobilistes et de passagers, a-ton précisé. Des équipes de jeunes bénévoles assurent le fonctionnement de ces restaurants localisés à Médéa, Berrouaghia, Ouzera, Si-Mahdjoub, Ksar-el-Boukhari, Boughezoul, Beni-Slimane, Guelb-el-Kebir et Mezghena.

MEDEA Onze restaurants ''Es-Sabil'' ouverts par la section locale du Croissant-rouge algérien

Une enveloppe de plus de 80 millions de dinars a été affectée au financement de l’opération Solidarité Ramadhan selon la direction de l’Action sociale et de la Solidarité (DASS), cette somme a servi à l’acquisition de près de 19.000 couffins du Ramadhan, d’une valeur unitaire de 4.200 DA, qui profiteront aux familles dans le besoin. Par ailleurs, 28 restaurants de la Rahma ont été ouverts à travers les grandes agglomérations urbaines de 18 communes de la wilaya.

BOUMERDES 80 millions de dinars pour l’opération Solidarité Ramadhan

diabétique n’attendra plus son rendez-vous mensuel chez le spécialiste de médecine interne. Il est immédiatement pris en charge, au niveau de la structure sanitaire à qui il s’adresse", a-t-il expliqué. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la prévention et la lutte intégrée contre les maladies non transmissibles. Elle vise à développer une éducation thérapeutique chez le malade et son meilleur suivi, tout comme elle lui facilitera l’accès aux soins au niveau des unités de base, notamment au niveau des localités enclavées, a souligné le responsable. D’autre part, la responsable du

programme des maladies non transmissibles à la DSP, le Dr. Fatima Bouharira, a annoncé le lancement, en septembre prochain, d’une enquête nationale sur le diabète. "La Maison du diabétique, sise au centre-ville d’Oran, a été choisie comme établissement-pilote pour effectuer l’enquête, parmi une trentaine d’établissements de santé ciblés à l’échelle nationale", a-t-elle ajouté. Un serveur et quatre ordinateurs seront installés au niveau de cette structure pour permettre aux médecins de saisir et d’analyser les données collectées lors de cette enquête, a précisé la praticienne.

L’opération, inscrite dans le cadre du programme de lutte contre les marchés informels, a bénéficié à 210 commerçants de la commune de Ferdjioua, à 210 autres de Chelghoum-Laïd et à 17 exerçant dans la localité d’Oued Seguène.

MILA 437 arrêtés d’attribution de locaux commerciaux remis aux bénéficiaires dans plusieurs communes

Un nouveau marché de fruits et légumes a été ouvert mercredi dernier dans la commune d’El-Oued, a-t-on appris auprès des responsables de cette collectivité. Cette opération qui coïncide avec le premier jour du Ramadan est inscrite dans le cadre de la lutte contre les marchés anarchiques et l'organisation des activités commerciales au niveau de cette commune, a expliqué le président de l’APC, M. Laid Maouch. Cette nouvelle structure dispose de 132 locaux commerciaux, dont les exploitants activaient dans le commerce anarchique, a-t-on fait savoir de même source. Ce nouvel espace commercial a été réalisé selon les normes d’hygiène pour préserver la santé publique, a-t-on ajouté de même source.

El-OUED Mise en exploitation d’un nouveau marché de fruits et légumes

Le complexe avicole régional de Batna fournira, durant le mois de ramadhan, 3.300 tonnes de poulet congelé destiné à être commercialisé au prix "soutenu" de 230 dinars le kg, a indiqué, jeudi à l’APS le président-directeur général du complexe, M. Houas Chouaf. Selon ce responsable, 105 tonnes ont déjà été commercialisés depuis le lancement de l’opération, la veille du mois de ramadhan, à travers 24 points de vente ouverts dans les wilayas de l’Est et du Sud du pays, dont Illizi, Ouargla, M’sila, Batna et Constantine. L’opération s’inscrit dans le cadre d’un programme du ministère de l’Agriculture et du Développement rural visant à

Commercialisation de 3.300 tonnes de poulet congelé
COMPLEXE AVICOLE
soutenir le prix du poulet durant le ramadhan, a indiqué le même responsable, soulignant que le complexe avicole régional "agit en coordination avec les directions de wilayas du commerce pour s’assurer que le produit parvienne au consommateur au prix arrêté et éviter toute spéculation". Le point de vente ouvert au nouveau marché de la cité 1.200 logements de Batna, par ce complexe relevant du groupe avicole de l’Est, basé à Oum El

Bouaghi, suscite un vif engouement auprès des consommateurs, d’autant que sur les étals des marchés le prix du kilogramme dépasse les 360 dinars, a-t-on constaté.

La direction du commerce de la wilaya de Tlemcen a mobilisé pour le mois du Ramadhan, 26 brigades mobiles de contrôle de la qualité et de la répression des fraudes au niveau des marchés et commerces. Ces brigades seront à pied d’œuvre tout au long de la semaine et en dehors des heures de travail, pour contrôler la conformité des marchandises aux normes d'hygiène et de conservation des produits, a indiqué la responsable du service de la qualité, Karima Chergui. Les contrôleurs s’intéresseront particulièrement aux produits sensibles et périssables comme les dérivés du lait, les viandes, les gâteaux. De même qu’ils inspecteront les conditions d’hygiène des cafés et autres locaux comme les salons de thé et de glaces, très fréquentés durant les veillées du ramadhan. Ces agents sont équipés de moyens permettant de prélever des échantillons de produits suspects pour les analyser et obtenir les résultats instantanément et sur place. "Ceci permettra de prendre immédiatement les mesures adéquates à l’égard des contrevenants", a expliqué la même responsable.

TLEMCEN Contrôle 26 brigades mobiles de contrôle sur le terrain

1.200 agents de police mobilisés
Les citoyens de la wilaya d’Ain-Defla peuvent, en ce mois béni du Ramadhan vaqué à leurs occupations, faire leurs courses au niveau des différents marchés et le soir venu accomplir la prière des Taraouih en tout quiétude, la sécurité aux abords des places à forte concentration comme les gares, les marchés ou encore les bureaux de poste a été fortement renforcée. Se sont plus de 1.200 agents de la sûreté nationale qui ont été mobilisés pour veiller à la quiétude des citoyens, nous informe le commissaire Mohamed Aissani chargé de la cellule de communication auprès de la sûreté de wilaya. Selon le communiqué qui nous a été transmis, des rondes motorisées et pédestres sont organisées tout le long de la journée et tard durant la nuit. A. M. A.

n AIN-DEFLA

Dix nouveaux espaces de commerce seront ouverts dans la wilaya de Batna durant la première décade du mois de ramadhan, a-t-on appris, jeudi dernier, auprès de la direction du commerce. Sept parmi ces espaces, totalisant 252 locaux, ont été réalisés dans le cadre de la lutte contre le commerce informel dans les communes de Sefiane, de Ras Layoun, de Talkhemt, d’Ouled Sellam, Ksar Belezma, Oued El Ma et à la cité des 1.200 logements de la ville de Batna, a précisé la même source. Un nouveau marché couvert de 102 locaux et un autre espace commercial de proximité seront respectivement ouverts dans les cités populaires Kechida et de Lombarkia, au chef-lieu de wilaya, parallèlement à la réhabilitation de l’ancien marché couvert de la cité Kechida. Au centre de la capitale des Aurès, le vieux marché Errahba, le plus fréquenté par les Batnéens, notamment pendant le ramadan, a rouvert ses portes à la veille du mois sacré après une vaste opération de réhabilitation qui aura duré près de deux années. Par ailleurs, trois marchés couverts sont en cours de réalisation dans les quartiers Hamla-1, Hamla-3 et Bouzourane, dans la ville Batna, tandis que l’inscription d’un autre espace similaire de 40 locaux, à la cité Lombarkia, a été proposée, selon la même source qui a souligné "l’importance de ces actions dans la lutte contre le commerce informel, à Batna où 1.400 vendeurs illicites ont été recensés". Les services de la direction du commerce ont d’autre part rappelé que 46 brigades de contrôle sont mobilisées durant le ramadhan pour contrôler la conformité des produits commercialisés, vérifier l’hygiène des locaux et lutter contre les pratiques frauduleuses.

BATNA 10 nouveaux espaces de commerce ouverts durant le ramadhan

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

15
ENTRÉE

BOUQUALA
Louken naâref assâaoud yanghress bi el âaoud, naghrass satine âaoud men âaoudi, wa ida assaâad mannek ya massâaoud ya saguem assâaoud, saggamli saâdi. Si je savais que la chance se plantait avec une tige, j’aurais planté 60 tiges, et si la chance est de toi, Bon Dieu, toi qui donne la chance, je vous prie d’améliorer mon destin.
INGRÉDIENTS: - 4 tomates moyennes - 2 œufs (pour de grosses tomates, on aura besoin de 4 œufs) - 4 c-à-soupe de crème liquide épaisse (pour de grosses tomates on aura besoin de 1/4 de tasse) - sel, poivre - Parmesan

Nids de tomate

BOUCHÉES DE POULET GRATINÉES

PREPARATION : Temps de preparation : 20 min Temps de cuisson : 20 min 1. Commencer par couper le chapeau de chaque tomate, à l'aide d'une cuillère et les évider délicatement. 2. Les retourner sur du papier absorbant et laisser 15 min. 3. Placer les tomates dans un moule allant au

four de façon à bien les serrer entre elles. 4. Saler et poivrer l'interieur de chaque tomate. 5. Casser délicatement les œufs et les battre en omelette, déposer dans chaque tomate une cuillère d'omelette, ajouter une cuillère à soupe de crème liquide épaisse. 6. Pasemer de parmesan (1 c-à-soupe) 7. Mettre dans un four préchauffé à 180 C / 350 F durant 20 min ou jusqu'à ce que la surface soit bien dorée et l'œuf cuit.

P L A T
INGRÉDIENTS: PREPARATION :

DESSERT

Mousse au chocolat légère
ingrédients : - 3 blancs d'œufs - 120 g de chocolat - 1 c-à-soupe de beurre - 1 pincée de sel
Préparation : Temps de preparation : 10 min 1. Faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie. Laisser refroidir. 2. Battre en neige bien ferme vos blancs avec une pincée de sel. 3. Incorporer une cuillère de blanc en neige au fouet afin d'assouplir la préparation. Puis ajouter délicatement le reste des blancs avec une cuillère en bois. 4. Disposer dans des petits pots et mettre au frais au moins 4 heures.

2 escalopes de poulet 1 oignon 1 pomme de terre cuite à l’eau 1 œuf persil margarine sel et poivre fromage râpé et de la chapelure épicée

Émincer l’oignon. Le faire revenir dans une casserole avec un peu de margarine et le poulet. Faire dorer quelques minutes puis couvrir d’eau à niveau et laisser mijoter pendant 20 minutes. Écraser la pomme de terre. Quand le poulet est cuit, mettre le contenu de la casserole dans une passoire pour récupérer les oignons. Ajouter aux pommes de terre écrasées, l’oignon, ainsi que le poulet préalablement coupé en tout petits morceaux, l’œuf, le persil, le sel et le poivre.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

16 EL MOUDJAHID

EL MOUDJAHID

17

ISLAM, DOGME ET LEGISLATION (II)
Par Cheikh Mahmoud Chaltout Traduction : Messaoud Boudjenoun Le Coran et la preuve du dogme
Pour mettre en pratique les principes que nous avons énumérés, on constate que le seul moyen qui prouve l'existence du dogme est le glorieux Coran, car il contient des versets constituant des preuves irréfutables (car ne donnant pas lieu à deux ou plusieurs interprétations), comme les versets que nous avons mentionné plus haut dans l’administration des preuves de l'unicité divine, du message et du Jour ultime. Quant aux versets pouvant donner lieu à deux ou plusieurs interprétations, ils ne peuvent servir de preuves du dogme et que celui qui nie cette preuve ne doit en aucun cas être accusé d'apostasie. ll en est ainsi des versets sur lesquels certains théologiens s’appuyèrent pour affirmer la vue manifeste de Dieu dans l'autre monde. "A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense) et même davantage". (Cor., s.10, v.26). Ces savants ont interprété le terme "davantage" comme étant la vue manifeste de Dieu. Et aussi : "Les bons seront dans un (Jardin) de délice, sur les divans, ils regardent". (Cor., s.83, v.22-23). Et aussi : "Ce jour-là, il y aura des visages resplendissants qui regarderont leur Seigneur". (Cor., s.75, v.2223). D'autres savants, par contre, ne furent pas d’accord avec cette interprétation et nièrent la vue manifeste de Dieu en se servant d'un autre verset : "Les regards ne peuvent l'atteindre, cependant qu'il saisit tous les regards". (Cor., s.6, v.103). Ainsi, la preuve du dogme par le Coran est bâtie sur l’irréfutabilité de l'argument ou sa présomption. Quant à l'irréfutabilité de la source, elle ne donne lieu à aucun doute puisque le Coran dans sa totalité nous est parvenu tel que Dieu l'a révélé, par succession continue, génération après génération. remettrait en cause la source où il pourrait y avoir une improbabilité faussant son contenu et remettant en question son argument. Il pourrait même y avoir une conjugaison des deux facteurs : incertitude dans sa Source et improbabilité dans son argument. Ce faisant, on ne pourrait bâtir un dogme de la foi dont le négateur serait qualifié d’apostat sur un hadith improbable à tous les points de vue. Un hadith ne pourrait établir un dogme que s'il se trouve être irréfutable aussi bien du point de vue de sa source que de son argument.

Le Khalife général de la tariqa Tidjaniya à Ain Madhi, dans la wilaya de Laghouat, Cheikh Ali Tidjani, a appelé mercredi dernier tous les musulmans à faire valoir la fraternité, l'entraide et la bonté en ce mois sacré de Ramadhan tel que prôné par la religion musulmane. Lors d'un entretien à la radio locale de Laghouat, Cheikh Tidjani a appelé au "rejet de la violence et de la fitna et à donner aux autres peuples et nations, la meilleure image de l'Islam". Le Khalife général a insisté à ce propos, sur la nécessité de "revenir aux préceptes de la religion musulmane et à la Sunna (conduite) du Prophète Mohamed (QSSSL) afin de s'éloigner de toute forme d'extrémisme". Dans le cadre des programmes d'activités durant les soirées du Ramadhan, la Khalifat générale de la tariqa Tidjania a pris l'initiative d'inviter plusieurs chouyoukh de pays arabo-musulmans à animer des prêches peu avant la prière des Tarawih à travers les mosquées de la wilaya de Laghouat. D'autre part, une cérémonie de distinction des récitants du Coran est également prévue durant la 27e nuit de ce mois sacré.

Cheikh Ali Tidjani appelle à la fraternité et à l'entraide

Les ahadith rapportés par succession continue et les ahadith isolés
Afin d'éclaircir le caractère d’irréfutabilité ou de présomption de la source du hadith on devrait montrer ce que les savants ont établi comme paramètres pour différencier un hadith transmis par succession continue d'un autre isolé dans sa transmission afin que cela soit un repère montrant le chemin à quiconque veut connaître la vérité. En effet, les traditionnistes ont partagé la Sunna en deux parties : celle qui nous est parvenue par succession continue et celle par voie isolée. Le critère exigé dans la première est que le nombre des rapporteurs soit suffisamment important de façon à éviter qu’un mensonge puisse atteindre le hadith rapporté. Cette exigence doit être de mise à tous les niveaux du hadith : son début, son milieu et sa fin. C’est ainsi qu'un groupe de gens rapporte au sujet du Prophète, puis un autre groupe rapporte d'eux, et ainsi de suite, jusqu'à ce que ce hadith nous parvienne. Cela constitue, de par la constatation qu'on en fait, la transmission de tous de la part de tous. Certains savants des Ouçoul (fondements de la religion) estiment que la transmission par succession continue est celle qui t’est communiquée de la part du prophète par une voie si sûre qu'elle fait de celui qui la rapporte un témoin presque oculaire et cela est justement réalisé par la transmission faite par un groupe dont on ne saurait déterminer le nombre d'individus qui le composent et dont on ne pourrait soupçonner de sa part une volonté délibérée de mentir vu le nombre élevé de personnes dont il se compose. En outre, ceci doit se réaliser aussi bien au début de la transmission du hadith, qu’en son milieu et à sa fin, comme c'est le cas concernant le Coran, les cinq prières, le nombre de génuflexions, le montant

La 8e édition de "Dourouss Mohammadia", prévue du 18 juillet au 1er août prochains à la zaouïa Belkaidiya Hebriya d'Oran, réunira Oulémas et théologiens du monde islamique pour débattre du thème "Les compagnons du Prophète (QSSSL)". Le représentant du comité d’organisation de ces rencontres a indiqué jeudi dernier à l’APS que de nombreux oulémas et théologiens représentant plusieurs pays arabes et musulmans ont été conviés à ces assises. A l'exception de la conférence inaugurale qui sera donnée par M. Mohammed Benbrika de l'université d'Alger, après la prière d'El Asr, les autres conférences seront animées en soirée, après la prière des Tarawih. La zaouïa Belkaidiya Hebriya, basée à Sidi Maarouf (à la sortie est d'Oran) œuvre, à l'initiative de son fondateur cheikh Sidi Mohammed Abdellatif Belkaid, à organiser la série de "Dourouss Mohammadia" au cours du mois sacré de ramadan de chaque année. Inaugurée en 1998, la zaouïa accueille des étudiants venant de diverses régions du pays et de l’étranger pour apprendre les sciences de la chariâa, la théologie, la vie sainte du Prophète Mohammed (QSSSL), la récitation et la lecture du Coran. Elle a également pour mission d'orienter les citoyens et d'organiser des causeries religieuses à leur profit.

"Dourouss Mohammadia" à Oran : "Les compagnons du Prophète (QSSSL)", thème de la 8e édition

a mosquée Ketchaoua est une des plus anciennes mosquées d’Alger. Construite par la tribu Rebaï en 1436, auprès de l'emplacement d'une source, au lieu-dit « Le plateau des chèvres », d'où son nom en langue turque, la mosquée Ketchaoua s'effondrera en moins de deux siècles. Un bâtiment plus important est construit vers 1613 sous le gouvernement de la Régence ottomane, très vite effondré, lui aussi. Elle est à nouveau reconstruite en 1794 sous le gouvernement d’Hassan Pacha. Son architecture est inspirée des mosquées construites en Turquie par des architectes chrétiens dans le style chrétien byzantin. Suite à la conquête de l’Algérie par la France, la mosquée est réquisitionnée sur une décision de 1831 de Savary. Invoquant ses droits protégés par la convention du 4 juillet 1830, signée par Bourmont, lors de l’invasion coloniale d'Alger, la population refuse jusqu'à la dernière minute de donner son accord pour la réquisition de l'édifice, la mosquée Ketchaoua étant le plus important lieu de culte musulman de la ville. Le 17 décembre 1831, Savary donne l'ordre d'occuper la mosquée, 4.000 musulmans environ s'y étant barricadés. À partir de 1844, la mosquée menaçant de s'effondrer une quatrième fois, les quelques rangs de pierres qui en restaient sont détruits et l'actuel monument, représentant 5 fois au moins la surface précédente, est construit. À la place de l'ancien minaret de style maghrébin à section carrée d'origine, effondré avant 1613 et jamais reconstruit depuis, furent construites les deux tours de la façade, et un chœur.

L

La mosquée historique Ketchaoua d’Alger

de l’aumône prescrite (Zakât), etc. (Voir El-Bezdaoui).

La Sunna et la preuve du dogme
Si le dogme n'est dûment établi que par un texte (coranique ou prophétique) qui soit irréfutable en sa source et en son argument, il faut absolument éclairer les principes sur lesquelles se fonde l'irréfutabilité de la Sunna ou son incertitude. La première chose sur laquelle doit être attirée l'attention à ce propos est que la "présomption" met en cause la Sunna aussi bien en sa source qu'en son argument. En effet, il pourrait y avoir dans le lien du hadith avec le Prophète (SBSL) un doute qui

Un hadith isolé ne garantit pas la certitude
Telle est la transmission qui garantit la certitude de l'information provenant du Prophète (SBSL). Par contre, lorsque un hadith est transmis par voie isolée ou par un (petit nombre de personnes, même à certains niveaux de sa transmission, il ne pourrait être considéré comme transmis par succession continue et certain de provenir du Prophète (SBSL), mais aurait le caractère de hadith "isolé" et dont subsiste un doute quant à sa provenance de la part du Prophète. Il ne peut, de ce fait, garantir la certitude. C'est à cet avis que se sont rangés les gens de savoir et, parmi eux, les qua-

tre imams : Malik, Abou Hanifa, Echafii et Ahmed ibnou Hanbal dans une des deux versions qui lui sont attribuées. En effet, dans l'autre version, l’imam Ahmed aurait pensé le contraire. C’est à son sujet que le commentateur de "Moslem Etthouboût" : "Ceci ne peut émaner de quelqu'un comme lui car elle

Hadith

constitue une erreur évidente". El-Bezdaoui, écrit, de son côté : "Quant à dire que les ahadith isolés garantissent la certitude, cela est une prétention infondée car le témoignage oculaire la rejette et parce que l'information rapportée par une seule personne ne pourrait être que probable, nulle certitude ne pourrait

D'après Abu Hourayra (que Dieu l'agrée), le Messager de Dieu (QPSSSL) a dit : « Quand Dieu a décrété la Création, Il s'est engagé Lui-même en écrivant dans Son Livre, qui repose près de Lui : Ma Miséricorde l'emporte sur Ma Colère. » (Rapporté par Mouslim, Boukhari, Ennassa'i et Ibn Majah).

être établie ou garantie par une probabilité. Quiconque nie cela est un insensé et un irresponsable". El-Ghazali écrit pour sa part : "L’information isolée ne sert pas le savoir. Elle est — du moment qu'elle ne sert pas le savoir — connue par nécessité. Quant à ce qui a été rapporté au sujet des traditionnistes comme quoi elle est en mesure de servir le savoir, il pourrait être dû au fait que ceux-ci voulaient dire qu'elle servait le savoir sur l'obligation de s'y conformer dans les actes, dans le cas ou l'incertitude pourrait être qualifiée de savoir. C’est pour cela, d'ailleurs, que certains d'entre eux dirent : "L'information isolée donne le savoir apparent, mais ce savoir n'a ni sens apparent ni sens caché, c'est tout simplement une probabilité". (A suivre)

Des chouyoukh syriens encadreront durant le mois sacré de Ramadan à Constantine trois sessions de formation destinées à enrichir les connaissances des imams et des mourchidate, a indiqué jeudi dernier un responsable à la direction des Affaires religieuses. M. Abdelhakim Khelfaoui, chef de service de la culture, de l’enseignement coranique et de la formation, a précisé que des workshops, prévus dans ce cadre à la mosquée Emir-Abdelkader, seront encadrés par d’éminents professeurs et chercheurs syriens spécialisés en théologie musulmane. Les chouyoukh, en l’occurrence Mohamed Adnane El Afiouni, mufti de Damas, Ala-Eddine Al Hamaoui, Mohamed Samir Echaoui, Mohamed-Saïd Matar, Nazih Beraki et le Dr. Mostefa Dib Al Bougha ont également été invités à animer des conférences et des causeries religieuses autour de la signification du mois de jeûne, ses bienfaits et son message, a indiqué le même responsable. Sur un autre plan, M. Khelfaoui a fait état de la mobilisation d’une douzaine de chouyoukh de différentes wilayas du pays dont l’imam Mohamed Mekerkab de Blida pour présenter des conférences et des causeries religieuses avant les prières du Sobh, du Dohr et des Tarawih à travers les mosquées de la wilaya pendant le mois du Ramadan. Le programme prévoit également des causeries au profit des détenus des trois établissements pénitentiaires des cités Boussouf, Coudiat et de la ville d’El Khroub, a indiqué M. Khelfaoui.

Des professeurs syriens pour encadrer des sessions de formation d’imams durant le Ramadan à Constantine

Abdelhalim Ben Smâïa (1866-1933) (II) T
GRANDES FIGURES DE L’ISLAM
Pr Djilali SARI (Université d’Alger) outefois, la part du père a été déterminante, empreinte de méthodes en voie de modernisation en Egypte. C’est une éducation permanente, inculquant des principes renforçant la personnalité ayant pour finalité le compter sur soi-même avant tout. En mettant à la disposition de son fils sa riche bibliothèque, il a ravivé sa curiosité, en lui ouvrant de larges perspectives, à le « faire voler de ses propres ailes », en toutes circonstances dès son jeune âge. Aussi l’élève a acquis une forte personnalité, à même de le mettre en garde contre certaines réalités d’alors, en voie de compromettre les fondements de la société, aux prises avec de graves problèmes suscités par l’aggravation du système établi par la force et la surexploitation. Le jeune homme s’est distingué par l’élégance vestimentaire, recherchée et soignée, rappelant tout le savoir-vivre des familles d’antan et symbolisant à merveille tout un code de mieux-être et de mieux-vivre. Abdelhalim Ben Smâïa a manifesté aussi son attachement à l’art équestre et à la musique, en pratiquant passionnément l’une et l’autre. Cela ne saurait surprendre outre mesure. Il en a été ainsi du premier instituteur, Fatah Ben Brâham qui s’est révélé un virtuose en musique, en dépit d’une origine des plus modestes. Le modèle a été le maître Fakhardji. « En tant que père, Si Abderrazak Fakhardji a concilié vie professionnelle, vie artistique et vie familiale, il s’est occupé de l’éducation de ses enfants. Face à des situations que des parents connaissent ses remarques et remontrances étaient nettes, riches en significations sans être lourdes à comprendre, avec une pointe d’humour pour ne pas laisser de goût amer. Très strict, très minutieux... sans être maniaque, amoureux... de la tradition dans toute son essence. Cela allait de la vie quotidienne en passant par l’éducation jusqu’à l’art culinaire... J’ai gardé ce modèle d’éducation que je transmets à mes enfants, en espérant qu’ils feront de même... La bonté, la générosité, la foi, la sagesse, la patience, la philosophie de notre culture étaient parmi ces modes de vie. Je remercie mon père pour tout cet enseignement.» Assia Fakhardji, El-Watan, 16/ 01/05, p 21. Dans toute vieille cité, l’éducation a toujours été un tout indissociable, transmise fidèlement de père en fils, comme vient de le rappeler Assia Fakhardji, deux décennies, après le décès de son père. Psalmodier le Coran, annoncer le Coran ou s’adonner au madh (chant religieux) sont autant de motifs suscitant des vocations comme l’illustre parfaitement la carrière artistique d’un Bachtarzi, psalmodiant le Coran dès son jeune âge, devenu muezzin et célèbre chanteur-ténor, durant une longue carrière artistique. Il a été à l’écoute du monde musulman, en lisant les principaux organes de la presse de l’Orient, en parallèle avec celle provenant de France. Bilingue, il a appris aussi l’hébreu auprès de concitoyens de confession israélite, tout comme Mohamed Ben Cheneb, son futur collègue à la Thaâlibiya. Grâce aux enseignements de ces illustres chouyoûkh, en premier lieu d’un père précepteur modèle, l’élève a été à la hauteur des évènements, en parvenant à mener une 2. Une brillante carrière

intense activité au sein des deux établissements auxquels il a été affecté durant un peu plus de trois décennies, en animant un réseau de relations très denses, fortifiées par des liens solides noués avec d’éminentes personnalités, à l’intérieur comme à l’extérieur du territoire algérien.

A cheval sur deux siècles, ayant assuré un double enseignement, l’un d’essence traditionnelle, poursuivi à travers des voies et moyens rappelant des temps révolus, l’autre en voie de modernisation, mais axé sur les réalités d’alors, Abdelhalim Ben Smâïa n’en n’a pas moins été l’incarnation du modèle ayant joué un rôle essentiel dans l’émergence d’hommes préfigurant l’Algérie en mutation profonde, aspirant ardemment au renouveau. Avant d’entamer sa carrière professorale, Abdelhalim Ben Smâïa a bien été à l’écoute de la société en 1’observant assidûment, de très près. En effet, encore jeune, il a été buraliste à Bab El-Oued, en comptant sur lui-même, avant tout. Quoique issu de milieux si distingués, il a été mêlé au petit peuple, directement au contact des masses... Toutefois, ce fut une occupation occasionnelle qu’il a délaissée assez rapidement. En effet, c’est à un âge précoce, à partir de vingt ans qu’il a commencé à dispenser des cours à la Mosquée neuve. (A suivre)

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

18

De la distraction et des nouveautés
ANIMATION
Une animation riche et variée, faite de spectacles musicaux, de pièces de théâtre, de chants et de rencontres culturelles est au rendez-vous en ce mois béni de Ramadhan.

L’IDRH d’Oran propose un riche programme culturel et scientifique

A

lger vivra aux rythmes d’un large programme plutôt alléchant et diversifié, conçu pour tous les goûts et pour toutes les bourses. Des soirées fort animées sont dédiées à un public en mal de distractions et de défoulement au sortir d’une âpre journée de jeûne, dans des kheimas, des lounges, des concerts, des expositions. Comme à l’accoutumée, ce sont les adeptes de la musique qui vont se tailler la part du lion. Ces amateurs seront bien servis, avec l’inévitable musique raï, l’ancestral chaâbi, la très raffinée musique andalouse, kabyle, le chant targui, aurésien… Le palais de la Culture a prévu un programme riche en musique avec du chaâbi, du kabyle, du raï, de l’andalous, mais aussi des danses avec le ballet national. Le Théâtre national algérien Mahiedine-Bachetarzi a programmé des soirées théâtrales, des «one man shows» animés par les ensembles des Théâtres régionaux de Tizi Ouzou, de Skikda, d’Annaba, de Batna, et ce à partir de 22h15. L’hôtel Riad de Sidi Fredj proposera, quant à lui, une ambiance différente, avec «Les nuits feutrées». Les clients ont la latitude de se baigner à la belle étoile, avec au programme, de la musique, des jeux et de l’humour. Ceux qui souhaitent des soirées entre amis autour d’un thé, d’une pâtisserie pourront se rendre à l’hôtel El-Djazaïr (ex-Saint George) et profiter de l'une des meilleures terrasses d’Alger, avec son luxuriant jardin botanique. L’innovation de cette année demeure incontestablement «le Sky Lounge», le premier cinéma de plein air en Algérie. Il sera installé au karting de Chéraga, avec une partie lounge à l’intérieur, pour discuter et profiter de l’ambiance musicale, et des projections de films à l’extérieur. Pour la première semaine de Ramadhan, des

Hommage à Mandela

L’
films d’action et d’aventure sont inscrits au programme. On cite Skyfall, de Sam Mendes, et Argo, un thriller américain réalisé par Ben Affleck, sorti en 2012. Le film revient sur le subterfuge canadien lors de la crise iranienne des otages de 1979. De même qu’une soirée spéciale courts métrages est inscrite au programme. Par souci d’innovation, un constructeur automobile propose cette formule inédite à travers un cinéma «outdoor» d’une capacité de 650 personnes et donnera des spectacles pendant tout le mois de Ramadhan, et ce à partir de 21h. L’entrée est fixée à 1.000 DA. On se demande ce que va produire cette expérience dans la mesure où le spectacle cinématographique a perdu son lustre depuis belle lurette. Mais l’originalité de cette initiative va certainement pousser les gens à partir à la découverte de ce nouveau spectacle en Algérie. Ne diton pas que tout ce qui est nouveau est beau ? Il faut noter aussi, la tenue de la 8e session du Festival national culturel de la chanson chaâbi, dédiée au défunt Mustapha Toumi, artiste et poète, qui aura lieu du 19 au 26 juillet à la salle Ibn Zeydoun d’Alger. Les organisateurs qui estiment que ce festival s'apparente à une véritable école de ce genre de musique envisagent de publier des brochures des et documents traitant de la musique chaâbi, d'autant que les documents relatifs à ce sujet font cruellement défaut, alors que d'importantes pièces sont en possession de personnes privées. L'autre nouveauté consiste en la participation de quatre candidats aux côtés d'un chanteur professionnel à chaque soirée, le choix du doyen de la chanson chaâbi Boudjemaâ El-Ankis comme président d'honneur du jury. Le festival a vu le jour en 2006 et s'est consacré à la découverte de jeunes talents de la musique chaâbi à travers l'Algérie. On relève également, l’organisation de la première édition du festival de musique et de chant de la ville de Kouba, ainsi que la première édition du festival «Algeria Metal Fest» au cinéma Sierra maestra. Les poètes du désert, «Tinariwen», primés aux Grammy Awards 2012, donneront un concert à Alger le 19 juillet au théâtre de Verdure Laadi- Flici. Tinariwen (tous les déserts) est un groupe originaire de Tessalit, au Mali. Il propose une musique appelée aussi blues touareg, un mélange de blues, rock et de musique traditionnelle. La formation naît en 1982. Très engagés, les deux artistes diffusent des messages militants, les obligeant à s'exiler en Algérie. En 2000, les musiciens sortent leur premier opus, The Radio Tisdas Sessions, suivi en 2004 d’Amassakoul, un succès dans le monde entier. En 2007, ils reviennent avec Aman Iman. De quoi mettre l’eau à la bouche de tous les amateurs de spectacle. M. Bouraib

Institut de développement des ressources humaines (IDRH) d’Oran organisera, durant le mois de Ramadhan, ses traditionnelles rencontres culturelles et scientifiques avec des conférences, des rencontres intellectuelles et des soirées artistiques. Le premier rendez-vous est programmé pour lundi prochain, avec une soirée en hommage à la figure anti-apartheid, Nelson Mandela, placée sur le thème : "Un homme, un parcours pour la liberté de l’Afrique", et sera animée par un groupe d’universitaires . Une autre rencontre est prévue le jeudi suivant avec pour thématique "L’artiste peintre, témoin ou acteur ?" et animée par des artistes peintres. Outre deux ventes-dédicaces d’ouvrages, le programme de l’IDRH prévoit également deux conférences sur les thèmes "L’université face à sa responsabilité sociale" et "Transition énergétique en Algérie : mythes et réalité de l’après-pétrole". Une soirée "autour d’une œuvre" sera consacrée au romancier Mohamed Moulessehoul, plus connu sous le nom de Yasmina Khadra, qui viendra parler de son œuvre prolifique. Musique andalouse, jazz et poésie complèteront ce programme qui reste l’un des plus attendus pour les veillées ramadhanesques oranaises.

L
Un espace de projection de films en plein air
SKY LOUNGE MOVIES
Le "Sky Lounge Movies", un espace proposant des projections de films récents et anciens en plein air, ainsi que des programmes d'animation musicale, a ouvert ses portes mercredi soir à Alger. Situé à Chéraga (banlieue ouest d'Alger), dans un lieu habituellement réservé aux courses de karting (petites voitures) et réaménagé à l’occasion, ''Le Sky Lounge Movies" est ouvert durant tout le mois de Ramadhan, et propose, à raison de quatre jours par semaine, des projections sur un écran géant des films du box-office américain ou des classiques du cinéma, en "Blue-Ray" (qualité supérieure de DVD) et en DVD. Initié par les sociétés privées d'événementiel "Fabric Prod" et "Algency", cet espace de divertissement et de détente propose, sous la forme de soirées thématiques, des films "dont la sortie en salle a lieu il y a plus de six mois" et qui sont déjà sortis en DVD, sélectionnés après un vote du public sur les réseaux sociaux à partir d'une liste de films préétablie, ainsi que l'a expliqué Hamza Riwan Rabia, un des organisateurs. Ce dernier affirme, par ailleurs, avoir fait toutes "les démarches nécessaires auprès de le l'Onda (Office national des droits d’auteur et des droits voisins) et du ministère de la Culture" qui lui ont permis d'obtenir une "Licence de promoteur culturel" et d'organiser ainsi des projections publiques. Inauguré par la projection du film Skyfall, le dernier épisode de la saga James Bond, réalisé en 2012 par l’Américain Sam Mendes, le "Sky Lounge Movies" verra la projection d'autres films récents comme Argo, de Ben Aflek (2012), ainsi que des classiques comme le célèbre western Le bon, la brute et le truand, réalisé en 1966 par l'Italien Sergio Leone.

e marché d'étude et de suivi relatif à la réalisation d'une grande salle de spectacles polyvalente à Alger a été signé mardi à Alger entre l'Agence de réalisation et de gestion des projets culturels (Arpc) et les représentants d'un groupement de bureaux d'études algéro-français. Après un concours international d'architecture qui a retenu une dizaine de propositions, le "Bureau d'études de réalisation et d'engineering des projet" (Berep) et le français "Architecture studio" ont été sélectionnés pour concevoir la salle de spectacles et assurer le suivi du projet, dont le maître d'ouvrage sera l'Arpc. Les travaux de construction de la salle devraient démarrer après une étude de sept mois, assurée par les deux partenaires, et devraient durer " près de 30 mois", avec une enveloppe financière de "quatre milliards et demi de dinars", a indiqué Abdelhalim Seray, directeur général de l'Arpc. Cette salle de spectacles qui se situera à Ouled Fayet (Alger) devrait accueillir pas moins de 12.000 personnes en capacité cumulée et former un pôle culturel cohérent avec le futur "Opéra

Lancement de l'étude
RÉALISATION D’UNE SALLE DE SPECTACLES A ALGER

d'Alger" dont les travaux sont en cours dans la même localité. Le directeur de l'Arpc a déclaré que cette nouvelle infrastructure se situera sur "un important axe autoroutier" de la capitale et offrira, "en plus d'une salle principale et polyvalente, des salles de cinéma, des espaces d'exposition, ainsi que des scènes de plein air". Cette salle est une "concrétisation de la volonté du ministère de la Culture de créer un grand pôle culturel entre la salle de spectacles et l'Opéra d'Alger", a ajouté Abdelhalim Seray. Les responsables des bureaux d'études sélectionnés ont insisté sur l'aspect fonctionnel et pratique de l'édifice qui devra offrir "les meilleurs conditions d'accueil possible" aux visiteurs, mais aussi former un ensemble "cohérant et complémentaire avec le futur Opéra d'Alger", dont la première pierre a été posée en novembre 2012. Au début du mois de juin dernier, l'Arpc avait lancé l'étude relative à la réalisation du "Grand musée d'Afrique" qui se situera à El-Mohammadia (Alger), dans le cadre d'une politique d'aménagement de la baie d'Alger, et de mise à niveau des musées algériens.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

SéLECTIoN TV
CANAL ALgéRIE
21h00

19

20 h 25

DJAZAAIRIA TV

Traveling
Promo et réalité
Par Abdelkrim Tazaroute

Dar Da Meziane est assurément une preuve que dans le lot de la quantité des produits télévisuels proposés durant le mois de ramadhan, il peut y avoir de la qualité et c’est le cas de cette série qui se bonifie d’année en année. Avec un personnage central, Da Meziane et des personnages qui gravitent autour au gré des situations et des thématiques abordés, la série s’offre comme un véritable miroir de la société algérienne, vue sous l’angle humoristique. La chanson du générique fait un tabac surtout auprès de notre communauté à l’étranger, la série aussi.

Dar Da Meziane

CHAINE 4

Journal El Gosto est la véritable révélation de la grille des programmes ramadhan de cette chaîne de télévision l’année dernière. L’équipe du Journal El Gosto, des jeunes comédiens talentueux, ce pur divertissement colle à l’actualité avec une pertinence avérée. Il y’a de l’info, de l’humour et du rythme. Pas de temps mort et ça défile vite avec un fameux Den Den pour passer à une autre rubrique. Nous nous sommes régalés avec l’entretien du président déchu Morsi. A voir chaque jour ! Une bonne bouffée d’oxygène.

Journal El Gosto

T

Le sitcom «Hrirouch» est réalisé par Mohamed Hadadi et interprété par Mouloud Amoura, Mourad Daoud, Bouanem Djamila ...Hrirouch est une série de situations comiques relatant la vie de deux familles algériennes habitant un village.Hrirouch et son voisin M’hend ont décidé de programmer des vacances à passer en dehors du village ...

20H45

«Hrirouch»

Vos Sorties

Samedi 13 juillet à 22 h : Concerts de Good Noise, Noureddine Dziri, Salwa Mostaghanemi et Wahid Staïfi. mardi 16 juillet à 23 h : Soirée chaâbi avec Boubeker Hettali (Fouka) et Benredjdel Mohamed Riadh (Koléa).

THÉÂTRE DE VERDURE DE SIDI FREDJ TIZI-OUZOU

du 11 juillet au 4 août : Exposition-vente d’objets d’artisanat d’art et de décoration. Horaires : 22h-01h du matin. Galerie Aïcha-Haddad (84, rue Didouche-Mourad, Alger) Jusqu’au 15 juillet : Exposition de calligraphie de l’artiste Salah Magbad.

dimaNChe 14 juillet a 22 h 30: Spectacle du Ballet national.

contemporain d’Alger et l’Institut culturel italien d’Alger présentent l’exposition «Les photographes de guerre». jeudi 18 juillet a 22 h : Soirée jazz avec Belli Sid-Ahmed

Samedi 13 juillet à 22 h 30 : Concert de Leïla Benmerah de Tlemcen.

PALAIS DE LA CULTURE MOUFDI-ZAKARIA (KOUBA, ALGER) :

MUSÉE NATIONAL D’ART MODERNE ET CONTEMPORAIN D’ALGER
Jusqu’au 30 août : Dans le cadre du 50e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, le Musée public national d’art moderne et

(25, RUE LARBI-BEN-M’HIDI, ALGER)

Samedi 13 juillet 2013: 18h30 : Projection de film pour adultes «L'attaque du Métro123» 21h30: Conférence animée par madame aissou Maafri Salima sous le théme «la pensée positive» dimaNChe 14 juillet 2013 : 21h30 :Gala artistique animé par Chabira Abdelkader, Kamel Aziz, Bouchama Redouane, Djelouadji Abdelhamid, Mazari Zohir.

MAISON DE LA CULTURE BEJAIA

vez-vous remarquez que vous n’avez même pas le temps de terminer votre chorba que déjà le petit écran vous balance son divertissement. Que faire ? Se concentrer sur le sketch où entamer son plat de résistance ? Le choix est aisé parce que la qualité des produits proposé pour l’instant laisse à désirer et heureusement que la faim opte pour la suite du menu que la table bien garnie propose. Cela étant, nous sommes nostalgiques d’un temps pas très ancien que ça qui fait la part des choses. Les programmateurs savaient en effet qu’un programme musical sied davantage pour accompagner son bourek et sa chorba. C’était l’époque où en effet de grands noms de la chanson chaâbi, les Hadj M’Hamed El Anka, Gueroubi, Kobi, El Ankis et du Malouf et du hawzi avec des enregistrements inédits parfois de l’ex-RTA. Une plage musicale comme entrée en matière c’était bien vu par les programmateurs. Ce qui n’est pas le cas aujourd’hui est c’est dommage. Quelle est la raison qui a motivé cette option ? Aucune ne peut être avancée et nous sommes là à espérer que l’argumentaire qui peut être avancé n’a rien à voir avec une idéologie qui rime avec les interdits. Nostalgie aussi de du temps où le sketch où une série ne soit pas interrompue juste après le lancement du générique par une plage publicitaire. Il faut bien rentabiliser certes mais il y a des espaces pour, pas avant l’entame du sujet. C’est à la limite indécent ! On annonce la couleur d’un divertissement et avant même de vous concentrez sur le produit proposé, la chaîne vous lance sa réclame, de l’huile, du beurre, des pates, du savon, des voitures… Bref de quoi prendre sa zappette. Nous sommes nostalgiques certes mais réalistes quand même. Car réclame où pas, nous avons aujourd’hui le choix entre une dizaine de chaînes de télévision algérienne et c’est tant mieux. a.t.

a

Nostalgie

outes les chaînes de télévision du paysage audiovisuel algérien ont vanté leur programme et c’est de bonne guerre. Seul le patron des chaînes publiques a mis un bémol au sujet de la qualité des productions proposées, insistant uniquement que l’effort étant de proposer durant cette période, le made in Algeria et c’est déjà en soi une performance quelque soit le pourcentage, là il voisine les 80%. Cependant le spectateur ne l’entend pas de la même oreille. Autrement dit, il se soucie peu des arguments avancés, lorgnant uniquement sur ce que le petit écran lui offre pour sa soirée. Et là bien sûr, il a de quoi se poser des questions du type, vu que les demandeurs de programme ramadhan, les chaînes de télévision connaissent la période du prochain mois sacré pourquoi ne pas s’y prendre longtemps à l’avance pour miser sur la qualité et avoir le loisir de sélectionner les meilleures créations. C’est l’énigme ! On murmure du côté des producteurs de programme que c’est en grande partie en raison de l’absence du nerf de la guerre, l’argent, le financement. Comprendre que les dits-producteurs ne se lancent dans l’aventure de la production, qu’une fois l’aval donné, par une chaîne de télévision et surtout une fois que l’argent, au moins la première tranche du financement est versée. Comme c’est loin d’être le cas, ceux qui produisent pour la télévision entament en général la réalisation d’un sitcom ou d’une série, deux mois avant la date fatidique du début du mois de ramadhan. Résultat des courses, presque tout le monde juge sur pièce, spectateur et acquéreur de programme même si ces derniers ont le privilège de visionner au moins un épisode. Souvent, les chaînes de télévision misent sur les têtes d’affiche. Du genre Lakhdar Boukhers qui a déjà fait ses preuves, le contrat est signé à l’avance, les surprises, bonnes où mauvaises se signalent en plein mois de ramadhan et c’est trop tard pour rectifier le tir. « Imaret Hadj Lakhdar » saison 4 a plutôt mal débuté sa saison. Réalisation approximative, improvisation et dialogues et texte d’une platitude criardes. Reste l’interprétation, le seul point notable. C’est peu. Le reste est de la grosse caricature. A l’image de l’épisode sur le vote d’un nouveau président de l’immeuble (Imara). Les Imaret et leurs histoires prennet une bonne place dans la grille des programmes ramadhan avec «Dar el djirane». Point de départ des petites histoires qui se veulent humoristiques. A. T.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

20
Page animée par Mourad Bouchemla

Détente -TV
Mots FLÉCHÉS
Nº 3459
MOUVEMENT CONTESTATAIRE MUSLUMAN ————————————————— ARTICLE ————————————————— POISSONS CARNASSIERS

EL MOUDJAHID

Mots CROISÉS
Nº 3459
1
I

2

3

4

5

6

7

8

9

10

II

III

IV

V

VI

PERSONNEL ———————————— TRÈS SENSIBLE ———————————— VIEUX DIPLÔME INTERJECTION ——————————— EN RADE ——————————— BAT PUPILLE DE LA NATION ———————————— PIECE DE SOC ———————————— ORDRE DE COMBAT LÀ ————————————— REMIS ————————————— VIEILLE ENTREPRISE DE TRANSPORT PRÉ.COLOMBIEN ————————————— EN MARCHE ————————————— SILENCE EN MUSIQUE
RAMPE DE LANCEMENT ———————————— COUP DE BAGUETTE ————————————— JEU D’ENFANT

VII

VIII

IX

X

Définitions
HORIZONTALEMENT
I-Couche superficielle de l’épiderme. II-Cité légendaire bertonne-De couleur rouge vif. III-Mégalopole d’Amérique-Callosité. IV-Argon de labo-Expose dans le détail. V-Boisson alcoolisée-Éprourver un profonde affection. VI-Tortueuse d’esprit-Fin de verbe. VII-Lit ou armoire. VIII- Unité d’intensité de son-Vous empêche parfois de parler en public-Brun très clair. IX-Maison de repos en BelgiqueX-Quand elles sont de Damoclès-Le danger plane-Effectif, tangible.

CHIENS ——————————— TRANSPORTÉE ——————————— POISONS

PENSÉE ———————————— E N LOT ——————————— COURT COURS RISSOLÉ ———————————— ROND DE HOCKEYEUR ———————————— GENRE EN JAZZ

CORRIGÉE ——————————— PROBLÈME RÉSIDUEL ————————————— EN SORBETIÈRE

SURFACE —————————— EN FACE ——————————— POT DE LABO

VERTICALEMENT
1-Appareil servant à l’enregistrement des mouvements. 2-Orientation vers le sud-estC’est-à-dire-Et que ça saute! 3-Tumeur bénigne cutanée.4-Ne pas rester inactif-Bienvenue parmi nous. 5-Onomatopée de répartie-Moyen quelqconque d’attaque.6-User de raillerierie.7-Interjection enfantine-Rassembler en faisant du tapage. 8-Quand elle est de Chine, c’est pour le dessin-Région française. 9-Pavage. 10-Un peu fou-Déternir des choses volées.
BOIS NOIR ——————————— PROVINCE D’ARABIE ——————————— AIGRE

SOLUTION DES MOTS CROISÉS
1 2
E S E

VOYELLE DOUBLE ——————————— PLANTE LAXATIVE ———————————— À L’AUBE

3
R

4
A

5
T

6
I

7
N

8
E

9 10
F

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

K
Y

Grille
3. Braillard 6. Harassant 33. Enfieller 34. Injurieux 11. Holothurie 35. Tonnelier

Nº 3459

Mot CACHÉ
L E D I O N E L O S E G A R U O C E
D A B A T R S A A S

G
X
A

A
C

R
O

A

N
C

C
A

E
L

M

I

15 . Merlette 20 . Somatique 22 . Pectoraux 23 . Manivelle

O

R

N

A

R

R

E

B E U Q I A R E I
H S

S A I R T R E

I

T N A L G E H
P E L E

G
R

I
E

N
T
H

A
O
R
M
N E E
S

I
S
E

M

E

R
E

R E G A R E P M A R Y T S E R A C U I T S I I N M A E H T A F N M E R L E T T E G H H D

E
U
T

R
E
C E L

12 . Surenchère 36. Linguiste 13. Improviser 14. Flottaison 16. Héraldique 17. Halètement 18 . Déchiqueté 37. Diffluent 38 . Saindoux 39. Tournage 40. Déviation 41. Celluloïd 24 . Inutilité 25 . Librement 27 . Adverbial 29 . Substitut 30 . Chat botté 1. Solénoïde 26. Bassinant 28. Egrugeoir 7. Ampérage 8. Bucarest 2 . Décourage 4 . Triasique 5. Eglantier

A
P
H

B
R

L
A

H O P

O
M

E B

L O U M L S O M A T

I Q U E R E A E

E

I
E

G
E

L L R P O P E C T O R A U X A R L C U S A O E R T M A N I V E L L E G A E H G A R T N O T B U H A R E S S I N N P
I

E

E

R

I

N U T I

I

L I

T E O L T

I

R N

SOLUTION DES MOTS FLÉCHÉS
1 2
H
E

D H C V A L I

B R E M E N T N D E Q E T

3
A

4
R

5
I

6
D
I

7
J

8
I

9
T

10
E
S

19. Saugrenues 42 . Bottillon 21. Ragondin 43. Alpiniste

I A D V E R B I A L D

I M U N E Q E E E T E
I E
U G E R S U R G R E T O E I D R E E

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

K

S S S U B S T

I T U T

I S

L
E
B

S

C I

E

N C

E E

R E O C H A T B O T T E N U N T

M

O
R

T

F

P

E E R N O G U I D E A N E C R I N
I

A
F

F

L

A

A

S

E
C

P
H
E

E
R

U

M
T

C

31. Guide-âne 9. Amnistier 32 . Crinoline 10. Télépathe

I N O L J U R N G U I I

I N E E N F S T E D I

I

E L L E L U E N

E U X T O N N E L F F

A
M

R
I
T

E

E
C
A

E

U
P

R
A

E S E B

A
C

L
I

E

T

QUI EXAMINE LE LARYNX

A L

S A

I N D O U X C O T O U R N A G

T D E V I
B O T T

A T I

I O N C E L L U L O I
N

I T

A
S

S

R
E V

E T

N

E
T

E

N

E

O

SOLUTION PRÉCÉDENTE:NID-D’ABEILLES

L L O N A L P

I

S

Vendredi 12- Samedi 13 Juillet 2013

EL MOUDJAHID

Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du samedi 4 ramadhan 1434 correspondant au 13 Juillet 2013 :
- Dohr.........….............12h54 - Asr.............................16h45 - Maghreb................... 20h11 - Icha……...……....... 21h48
dimanche 5 ramadhan 1434 correspondant au 14 Juillet 2013 :

CONDOLEANCES
Le ministre des Affaires étrangères, le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, le Secrétaire d’Etat chargé de la Communauté nationale à l’étranger, le Secrétaire général et l'ensemble du personnel du ministère des Affaires étrangères, très affectés par le décès de la mère de leur collègue M. BOUKHELFA AHCENE, lui présentent ainsi qu’aux membres de sa famille leurs sincères condoléances et les assurent en cette pénible circonstance de leur profonde compassion. Ils prient Dieu Le Tout-Puissant d'accorder à la défunte Sa Sainte Miséricorde.
El Moudjahid/Pub
ANEP 530582 du 13/07/2013

Vie pratique

Les familles Hafiane et Badouna de Skikda, Annaba, Alger et Dubaï ont l'immense douleur de faire part du décès de leur chère et regrettée

DECES

29
Félicitations

- Fedjr........................03h52 - Chourouq.................05h40

HAFIANE Badouna Amel survenu le 08 juillet 2013. Que Dieu le Tout-Puissant lui accorde Sa Sainte Miséricorde et l'accueille en Son Vaste Paradis.

Les familles Mahi et Dadou félicitent leur fils et petit-fils

J.H. cherche emploi maçonnerie générale (carrelage, dalle de sol + soudure) conducteur de travaux ou agent de sécurité, 03 ans : service militaire. Tél. : 0664 58.52.99 ——0o0—— J.H., 28 ans, licencié en anglais + attestation en restauration, 03 ans d’expérience dans le catering, cherche emploi dans le domaine ou autres. Tél. : 0554 73.62.77 ——0o0—— Père de famille sérieux, possède véhicule, cherche emploi comme chauffeur dans secteur privé, public ou chez particulier. Tél. : 0554 29.26.43 ——0o0—— JH 29 ans, TS en froid industriel et climatisation SN accompli, cherche emploi dans le domaine ou autres. Tél.: 0550.70.51.26 ——0o0—— Ing.+master canadien en génie mécanique, chargé d’affaires, exp. dans le domaine pétrolier, isolation et montage industriel, logistique, gestion de projet, trilingue, cherche emploi. Tél. : 0557 08.30.36 Tiabiazziz@yahoo.fr

Demandes d’emploi

La famille BENKACI présente à la famille DJEBBOUR ses sincères condoléances et l'expression de sa profonde sympathie à la suite du décès de Ahmed DJEBBOUR, père de Abdelkader et grand-père de Ismaïl. Et tient à les accompagner en cette douloureuse circonstance. “A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.”
El Moudjahid/Pub du 13/07/2013

CONDOLEANCES

El Moudjahid/Pub du 13/07/2013

pour sa brillante réussite à l’examen du BEM. Son père, sa mère et ses grands-parents lui souhaitent plein d’autres succès inch’Allah.
El Moudjahid/Pub du 13/07/2013

Mahi Islam

Grand bravo Younès ABIDET Tu viens de décrocher le fameux succès. La famille BAC avec CHIKOUCHE et surtout ta tante Nadia te félicitent et te souhaitent bonne continuation Incha-Allah.
El Moudjahid/Pub du 13/07/2013

Félicitations

CONDOLÉANCES
Monsieur Mohamed Salah BOULTIF, Président-Directeur général de la Compagnie AIR ALGERIE, le Secrétaire général, les Directeurs centraux et régionaux, l’ensemble du personnel et des partenaires sociaux, très affectés par le décès de Monsieur HERROUG Tayeb, père de Monsieur HERROUG Abderrahmane, Directeur de la Planification et Contrôle de Gestion, présentent à toute sa famille leurs condoléances les plus sincères et la prient de trouver à travers ce message l’expression de toute leur sympathie en cette douloureuse circonstance. Puisse Dieu le Tout-Puissant accorder au défunt Sa Sainte Miséricorde et l’accueillir en Son Vaste Paradis.
El Moudjahid/Pub

El Moudjahid/Pub du 13/07/2013

«Se rappeler, c’est fleurir sa mémoire d’un bien doux souvenir» Le temps passe mais n’effacera jamais dans nos cœurs ce que tu as été pour nous très chère LILIA KSILI

PENSÉE

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-SPA

20, rue de la Liberté, Alger Téléphone : 021.73.70.81 Présidente-Directrice générale de la publication

au capital social de 50.000.000 DA

EL MOUDJAHID
Naâma Abbas
Rédacteurs en chef

Kamal Oulmane — Achour Cheurfi
Téléphone : 021.73.99.31 Fax : 021.73.90.43 Internet : http://www.elmoudjahid.com E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com

Neuf années déjà depuis que tu nous as quittés, à peine 18 ans tu avais. Notre tendre fille que nous cesserons jamais d’aimer, repose en paix. Que tous ceux qui l’ont connue et aimée aient une pensée spéciale pour notre fille Lilia. Ta maman, ton papa, tes frères et ta sœur à qui tu manques trop
El Moudjahid/Pub

DIRECTION gENERALE Téléphone : 021.73.79.93 Fax : 021.73.89.80 DIRECTION DE LA REDACTION

BUREAUX REgIONAUX CONSTANTINE 100, rue Larbi Ben M’hidi Tél. : (031) 64.23.03 ORAN Maison de la Presse 3, place du 1er Novembre : Tél. : (041) 29.34.94 ANNABA 2, rue Condorcet : Tél. : (038) 86.64.24 BORDJ BOU-ARRERIDJ Ex-siège de la wilaya Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Tél/Fax : (035) 68.69.63 SIDI BEL-ABBES Maison de la presse Amir Benaïssa Immeuble Le Garden, S.B.A. Tél/Fax : (048) 54.42.42 BEJAIA : BP 68 - Béjaia 06000 TIZI OUZOU : Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Tél. - Fax : (026) 21.73.00 TLEMCEN :12, place Kairouan Tél.-Fax : (043) 27.66.66 MASCARA : Maison de la Presse Rue Senouci Habib Tél.-Fax : (045) 81.56.03 CENTRE AIN-DEFLA : Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Tél/Fax: 027.60.69.22 PUBLICITE Pour toute publicité, s’adresser à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de Publicité “ANEP” ALgER : 1, avenue Pasteur Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Télex : 81.742 ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti Tél. : (041) 39.10.34 Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320 ANNABA : 7, cours de la Révolution Tél. : (038) 84.86.38 : Fax : (04) 84.86.38 Régie publicitaire EL MOUDJAHID 20, rue de la Liberté, Alger : Tél./Fax : 021 73.56.70 ABONNEMENTS Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux ou commandes de photos, s’adresser au service commercial : 20, rue de la Liberté, Alger. COMPTES BANCAIRES Agence CPA “Che” Guevara - Alger Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Agence BNA Liberté - Dinars : 605.300.004.413/14 - Devises : 605.310.010078/57 Cptes BDL - Agence Port Saïd - Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28 - Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28 Edité par l’EPE-SPA EL MOUDJAHID Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger IMPRESSION Edition du Centre : Société d’Impression d’Alger (SIA) Edition de l’Est : Société d’Impression de l’Est, Constantine Edition de l’Ouest : Société d’Impression de l’Ouest, Oran Edition du Sud : Unité d’Impression de Ouargla (SIA) DIFFUSION Centre : EL MOUDJAHID Tél. : 021 73.94.82 Est : SARL “SODIPRESSE” : Tél-fax : 031 92.73.58 Ouest : SARL “SDPO” Tél-fax : 041 46.84.87 : Sud : SARL “TDS” Tél-fax : 029 75.02.02 France : IPS (International Presse Service) Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..

Le 13/07/2012, cela fait une année que nous a quittés à jamais notre cher et regretté père LABDI Saïd. En ce douloureux souvenir, ton fils Rachid, ton petit-fils Nassim ainsi que toute la famille et les proches invitent tous ceux qui t'ont connu d'avoir une pieuse pensée à ta mémoire. “A Dieu nous appartenons et Lui nous retournons.”
El Moudjahid/Pub

PENSÉE

CONDOLEANCES
La famille Laâdjal, profondément affectée par le décès de son père et grand-père. LAâDJAL Tahar survenu le 3 juillet 2013, présente à toute la famille ses sincères condoléances et l’assure, en cette douloureuse circonstance, de sa profonde sympathie. Qu'Allah Le Tout-Puissant accorde au défunt Sa Sainte Miséricorde et l'accueille en Son Vaste Paradis. “A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.”
El Moudjahid/Pub

du Fonds National d'Investissement, très affectés par le décès de la mère de Monsieur SNOUSAOUI Mustapha, condoléances et les assurent en cette douloureuse circonstance de leur profonde sympathie. Son Vaste Paradis.
El Moudjahid/Pub

Le Directeur général ainsi que l'ensemble du personnel

CONDOLÉANCES

ANEP 530643 du 13/07/2013

présentent à sa famille et à ses proches leurs sincères Que Dieu le Tout-Puissant puisse accueillir la défunte en «A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.»
Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013
ANEP 530429 du 13/07/2013

A vendre un lot de terrain 1.000 m2 à Bordj El-Bahri avec, acte. Tél. : 0661 64.08.89 Cherche location licence taxi Tél. : 0773 43.38.15

TERRAIN

LOCATION

El Moudjahid/Pub du 13/07/2013

El Moudjahid/Pub du 13/07/2013

30 ports L L A FOOTB COUPE DU MONDE MILITAIRE 2013

La sélection algérienne militaire de football s'est fait éliminer aux quarts de finale de la coupe du monde, après sa défaite mercredi face à l'Irak (2-1, mi-temps 0-0), en match disputé au stade de Shava à Bakou (Azerbaïdjan).

L'Algérie éliminée après sa défaite devant l'Irak (2-1)

S

EL MOUDJAHID

Pauphile Mihayo (entraîneur du TPMazembé) : «Il faut être costaud contre Sétif»
COUPE DE LA CONFÉDÉRATION
L'entraîneur adjoint du TP Mazembe, Pamphile Mihayo, insiste sur l'importance de la préparation mentale avant d'affronter l'ES Sétif le 19 juillet à 22h00 au stade 8-Mai 45 pour le compte de la première journée de la phase de poules de la Coupe de la Confédération de football. “Dans ce match contre Sétif et même les autres adversaires, la règle est d’être psychologiquement costaud. Le match de football se gère, il faut savoir le faire, ne pas s’énerver et contenir tous les actes d'humeur qui, facilement, peuvent vous emmener à craquer, et la conséquence dans ce cas est, entre autres, la défaite”, a déclaré Mihayo au site officiel du TP Mazembe. L'actuel coach adjoint des Corbeaux connait bien la formation setifienne qu'il a affronté en tant que joueur il y a trois ans, lorsque le TPM affrontait l’Entente Sportive de Sétif, pour une double confrontation en phase de groupes de la Ligue des Champions. “Je me souviens de cette double confrontation en 2010 face à Sétif. A Lubumbashi comme en Algérie, nous étions dans un contexte très difficile. A l’époque, nous n'avions pas baissé les bras malgré le 2-2 à Lubumbashi. Il n’y avait pas de mathématiques à appliquer pour passer la phase des groupes, il fallait jouer et bien le faire à Sétif et nous avions montré qu’on était grand en arrachant le nul (0-0).” a-t-il souligné Le TP Mazembe qui effectue depuis plus d'une semaine un stage à Accra

L'

Algérie a ouvert le score grâce à un penalty transformé à la 53e minute de jeu par Amroune, avant que les Irakiens n'égalisent dans la foulée (60e) suite à un but entaché d'une position de hors jeu. Dans les derniers instants de la partie (83e), l'Irak a ajouté un second but qui a scellé le sort des Algériens. L'équipe nationale a terminé le match à dix après l'expulsion du défenseur Berchiche (60e). En demi-finale, les Irakiens rencontreront vendredi le vainqueur de l'autre quart de finale entre le Came-

Le Qatar compte investir 200 milliards de dollars durant les dix prochaines années dans des infrastructures destinées à l'organisation du Mondial-2022 de football, selon un rapport publié par le cabinet financier Deloitte. Outre les équipements purement sportifs, les stades notamment, quelque 140 millions de dollars (110 millions d'euros) devraient être consacrés aux infrastructures de transport (métros, aéroports et routes) dans

Le Qatar compte dépenser 200 milliards de dollars dans les infrastructures
MONDIAL-2022 :

roun et la Côte d'Ivoire. Lors du premier tour de

cette compétition, l'Algérie a terminé leader de

son groupe avec 7 points, devant le Bahreïn (5 pts).

Naples recrute l'Espagnol Callejon L'attaquant espagnol Jose
CALCIO
Maria Callejon, qui évoluait au Real Madrid, a signé un contrat de quatre ans en faveur de Naples, a annoncé jeudi le club italien de football. Aucun détail financier du transfert n'a été précisé. Le recrutement de l'Espagnol, âgé de 26 ans, souvent relégué sur le banc au Real ces deux dernières saisons, intervient alors que l'Uruguayen Edinson Cavani, meilleur buteur de Série “A” la saison dernière (29 buts), est annoncé partant au Paris SG.

les cinq années à venir. Une vingtaine de milliards de dollars (15 milliards d'euros) seront investis dans des structures hôtelières alors que le Qatar se targue d'une augmentation de sa fréquentation touristique de 15% par an. Environ 400.000 touristes sont attendus au Qatar durant la Coupe du monde 2022 dont on ignore encore si elle se tiendra aux dates traditionnelles (juin-juillet) ou en hiver.

Le judoka algérien Tayeb Mohamed El Amine a été sacré champion du monde militaire, en battant le Brésilien Santos Walter, en finale de la catégorie des +100kg, comptant pour le 35e championnat du monde de judo organisé à Astana (Kazakhstan), a indiqué jeudi un communiqué de la cellule de communication du ministère de la Défense. “Organisé par le Conseil international des sports militaires (CISM) du 29 juin au 7 juillet, le championnat

L’Algérien Tayeb Mohamed Amine (+100 kg) champion du monde militaire
JUDO
a permis à l'Algérie d'ajouter deux autres médailles de bronze par l'intermédiaire de Kamel Haroune et Ilyes Bouyakoub. Chez les moins de 60 kg, Kamel Haroune a partagé la 3e position avec l'Iranien Vandani Behzad, alors que le podium a été complété par le Brésilien Kitadai Felipe (médaillé d'or) et Meirlan Baimahanbetov (Kazakhstan). Pour sa part, l'Algérien Bouyakoub (-100kg) est monté sur la 3e marche du podium avec le Suisse Orlik Flavio. Le titre mondial est revenu au Polonais Larem Kacper qui a battu en finale de la catégorie, le Brésilien Luciano Correa. La sélection militaire algérienne de judo a pris part au 35e mondial de la discipline avec sept athlètes qui ont concouru aux côtés des judokas (155 au total) représentant 28 pays, notamment, l'Algérie, Kazakhstan, France, Etats-Unis, Allemagne, Corée du Sud, Chine, Italie, Espagne, Brésil, Finlande, Pologne, entre

Le président de la Fédération zambienne de football, Kalusha Bwalya, s'est dit “confiant” quant aux chances de son pays d'organiser la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations CAN-2019 de football. “Avec l'apport du public et le soutien du gouvernement, tout le monde veut que la CAF donne une réponse favorable à la candidature zambienne d'organiser la CAN-2019”, a déclaré Bwalya à la BBC. La Zambie n'a jamais organisé une phase finale de la CAN. Elle avait présenté sa candidature pour accueillir l'édition de 1988 mais elle s'était retirée au profit du Maroc. “En 1988, le pays n'était pas

Kalusha Bwalya (président de la FZF) : «La Zambie a de réelles chances »
CAN 2019

(Ghana) est décidé à bien entamer la compétition africaine, ce qui passe obligatoirement par un résultat positif face à l'ES Sétif. “Je sais qu’il faut conscientiser sans cesse les joueurs, les motiver parce que là où nous allons jouer, on ne nous fera pas des cadeaux et pour réussir, il faut que nos joueurs soient au plus haut niveau : sur la forme, la condition physique, les techniques et la tactique devront être à la pointe. Il y a une nette amélioration, je sens que les joueurs ont progressé”, a estimé Pamphile Mihayo. Le TP Mazembe et l'ES Sétif évolueront dans le groupe B aux côtés du FUS Rabat et le CA Bizertin. Les deux premiers se qualifient pour les demi-finales de la coupe de la Confederation.

prêt pour accueillir la CAN. Cette foi nous sommes plus décidés et capables d'organiser cet événement footballistique. Nous avons la capacité d'accueillir une CAN avec succès”, a-t-il affirmé. La Zambie devra faire face à la concurrence de plusieurs candidatures dont celle de l'Algérie qui a présenté un dossier solide, selon le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Tahmi, pour accueillir la CAN-2019 ou 2021. Le Kenya, le Nigeria, la RD Congo et le Liberia ont chacun fait également part de leur désir d'accueillir l'événement. La CAN-2015 se déroulera au Maroc et celle de 2017 en Libye.

autres. La médaille d'or obtenue à l'occasion de cet important championnat du monde militaire constitue une “performance jamais atteinte depuis l'année 1980, par le judo militaire algérien. Ce qui confirme, une fois de plus, le succès de la stratégie adoptée ces dernières années en matière de développement du sport d'élite et de haut niveau au sein de l'ANP, en général et le judo en particulier”, souligne le communiqué.

Drogba et Eboué soutiennent la candidature d'Istanbul
JEUX OLYMPIQUES DE 2020

Cinq pays dont l'Algérie à l'édition de Tunis
HANDBALL : CHAMPIONNAT ARABE CADETS (U-17)
ball, dont les matches se dérouleront à la salle Taoufik-Bouhima à Radès (Tunis). Cinq pays prendront part à ce championnat arabe : Tunisie (pays hôte), Algérie, Irak, Libye et Arabie Saoudite. Le sept algérien entame la compétition vendredi face à l'Arabie Saoudite. Il affrontera ensuite la Libye (samedi), l'Irak (lundi) et la Tunisie (mardi). Les demi-finales auront lieu jeudi, tandis que le match de classement et la finale sont programmés le samedi 20 juillet.

La Tunisie accueille à partir de ce vendredi 12 juillet et jusqu'au 20 du mois en cours, la 7e édition du championnat arabe des moins de 17 ans de hand-

Le programme de la compétition
Hier vendredi 12 juillet : 21h30 : Cérémonie d'ouverture 22h30 : Libye - Tunisie 24h00 : Arabie Saoudite - Algérie Samedi 13 juillet : 22h00 : Algérie - Libye 23h45 : Irak - A. Saoudite Dimanche 14 juillet : 22h00 : Tunisie - Irak 23h45: A. Saoudite - Libye Lundi 15 juillet : 22h00 : Tunisie - A. Saoudite 23h45 : Irak - Algérie Mardi 16 juillet : 22h00 : Algérie - Tunisie 23h45 : Libye - Irak Mercredi 17 juillet : Repos Jeudi 18 juillet Demi-finales : 22h00 : 1er-4e 23h45 : 2e-3e Vendredi 19 : repos Samedi 20 juillet 22h00 : match de classement 3e-4e places 23h45 : Finale.

Les footballeurs ivoiriens du club turc de Galatasaray, Didier Drogba et Emmanuel Eboué, ont donné leur soutien à Istanbul, ville candidate pour l'organisation des Jeux Olympiques de 2020. Pour Didier Drogba “La Turquie bénéficie d'une excellente culture sportive, ce pays fait des athlètes sa priorité. Istanbul ferait un hôte idéal pour les Jeux Olympiques de 2020. Istanbul possède cette magie que tous les athlètes adorent”. “Le décor d'Istanbul engendre une inspiration fantastique pour les sportifs. Cela vous pousse en tant

qu'athlète à atteindre vos plus hauts sommets. La passion des supporteurs turcs pour le sport, c'est l'assurance d'un expérience fantastique pour les athlètes”, a estimé pour sa part Emmanuel Eboué. Istanbul est en concurrence avec Madrid et Tokyo pour l'organisation des Jeux Olympiques 2020. La ville hôte sera choisie à l'issue d'un vote par scrutin secret des quelque 100 membres du Comité international olympique (CIO) le 7 septembre à Buenos Aires en Argentine.

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

EL MOUDJAHID

FOOTBALL

Le doyen des clubs algériens avait été obligé de chercher une domiciliation pour la saison 2013/2014 suite aux travaux de réfection de la pelouse du 5Juillet. Par conséquent, les nouveaux dirigeants du MC Alger étaient contraints de chercher une nouvelle domiciliation pour pouvoir recevoir dans de bonnes conditions ses adversaires, surtout que le club, avec la Sonatrach comme propriétaire, nourrit de grands espoirs pour réussir une grande saison.

Il recevra au 5-Juillet et non à Bologhine
MCA

Sports

31

F

inalement, la LFP avait décidé de domicilier tous les derbys au stade du 5-Juillet afin d’éviter les éventuels grabuges. Tout était donc clair dans tous les esprits, et le MCA ne pourra pas bénéficier de ses nom-

breux supporters que seul le stade du 5-Juillet peut contenir. Voilà qu’on vient d’apprendre que le stade du 5-Juillet ne sera pas fermé comme l’avait confirmé le DG de l’OCO, M. Youcef Kara. Ses travailleurs ne vont faire que des travaux dans les structures annexes comme le stade Hadjout et autres. Le premier responsable de l’OCO a même informé les responsables du MCA qu’ils peuvent normale-

Le CS Constantine s'est incliné devant l'ES Tunis (3-1) jeudi soir en match amical de football qui s'est déroulé sur le terrain du parc B (Tunis), au centre d'entraînement du club phare de la capitale tunisienne. L'unique but des Constantinois fut l’œuvre du Camerounais, Gil Ngomo, en première mi-temps qui s'est terminée sur un score nul (1-1), avant que les locaux ne fassent la différence lors du second half. C'est la deuxième défaite de la formation de Ligue 1 algérienne pour autant de matches amicaux disputés dans le cadre de son stage tunisien en vue de la prochaine saison 2013-2014, après avoir été battue par le CA Bizerte (1-0) en début de semaine. Les protégés du nouveau coach des Sanafirs, le Francoitalien Diego Garzitto, feront le voyage retour à Constantine ce vendredi après deux semaines de travail sur la terre tunisienne, en attendant d'effectuer un autre regroupement à l'étranger, probablement en Tunisie encore. Le CSC, qui s'est renforcé par l'arrivée de plusieurs joueurs durant l'actuel mercato d'été, prendra part à la prochaine édition de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF) grâce à sa troisième place en championnat national de l'exercice écoulé.

Défaite du CS Constantine face à l'ES Tunis (3-1)
MATCH AMICAL

Huit joueurs ont entamé des essais au CR Belouizdad dans l'espoir de convaincre l'entraîneur argentin, Angel Miguel Gamondi, de les engager dans l'effectif du club de Ligue 1 algérienne de football, en vue de la saison prochaine. Il s'agit de Redjaf (Racing Paris/France), Benzidane (OM Ruisseau), Benayad (ES Mostaganem), Benkouider (RC Kouba), Mansour (Mediouni Oran), Oughlis (JS Saoura), Besbassi (USM El Harrach) et du Camerounais Brice Owona, qui évoluait la saison passée à GC Biaschesi (div 1, Suisse). Les joueurs en question ont débuté leurs tests lors de la séance d'entraînement de mercredi soir qui s'est déroulée au stade du 20-Août, une séance qui a vu les joueurs du Chabab mettre un terme à leur boycott, quelques heures après avoir perçu leurs arriérés de salaires. Par ailleurs, le jeune milieu de terrain

Huit joueurs à l'essai
CRB

ment accueillir leurs adversaires dans cette enceinte. Par conséquent, la domiciliation du stade Bologhine est donc abandonnée. Les joueurs, les dirigeants, mais aussi les supporters sont tout simplement soulagés du fait que le MCA évolue sur cette pelouse et ne laisse rien à ses adversaires aussi puissants soient-ils. C’est un peu son jardin. D’où le fait que les équipes de la capitale craignent

énormément d’affronter le MCA sur cette pelouse. Avec cette nouvelle donne, les observateurs appréhendent la façon dont les derbys du Centre vont être domiciliés. En effet, et avant même le début de la saison, la LFP du président Mahfoud Kerbadj avait affirmé d’une manière solennelle que les «derbys du Centre seront tous sans exception domiciliés au 5-Juilet» Cette annonce a été faite dans l’optique où le MCA parviendrait à avoir une domiciliation autre que celle du 5Juillet. En choisissant dans un premier temps le stade de Bologhine, le problème ne se poserait plus. Maintenant, les choses ont sensiblement évolué, et le MCA est désormais domicilié au stade du 5Juillet. La LFP va-t-elle revoir sa position concernant la domiciliation de tous les derbys au stade du 5-Juillet ? Ce sera la grande interrogation des observateurs durant la nouvelle saison dont le début est prévu le 24 août prochain. Hamid Gharbi

«Qu’on me laisse partir»

Mokdad :
JSK

Le CA Bordj Bou Arréridj (ligue 1 professionnelle de football) effectuera du 21 juillet au 1er août prochain un stage de préparation à Aïn Draham, en Tunisie, a indiqué, jeudi, le président du conseil d’administration du club, Moussa Merzougui. Ce dirigeant a ajouté que le programme

Stage en Tunisie à partir du 21 juillet
CAB
d’avant saison se poursuivra en Algérie jusqu’au 20 août sous la houlette de l’entraîneur Rachid Belhout qui disposera de plusieurs nouveaux éléments, parmi lesquels les exjoueurs de l’ES Sétif Nassim Belkhodja (gardien de but) et Karim Maâmeri, l’attaquant du CS Constan-

du CRB, Smaïl Kherbache, annoncé sur le départ, a fini par prolonger mercredi soir son contrat pour deux autres saisons, a-t-on appris du club de la capitale. Quant au Béninois Pascal Angan, il a décidé de recourir au tribunal sportif

arbitral (TAS) pour résilier son contrat avec le club, après avoir été débouté par la commission de règlement des litiges auprès de la fédération algérienne de football, a révélé la même source.

tine, Ferhat Ayoub, et le Tchadien de l’USM Harrach, Karim Yaya. S’agissant du renforcement de l’effectif, M. Merzougui a indiqué que des négociations ont actuellement lieu en vue du recrutement du défenseur d’Annaba Adel Messali et de l’attaquant belouizdadi Smaïl Kherbache.

L'attaquant international algérien de l'Olympiakos le Pirée (Div 1 grecque de football), Rafik Djebbour, courtisé par plusieurs clubs n'a toujours pas tranché sur sa future destination. "Je dispose de plusieurs propositions et je m'accorde un temps de réflexion", a posté le buteur du championnat de Grèce sur son compte twitter, démentant au passage son proche engagement avec Nottingham Forest, comme le rapportait ce jeudi la BBC. En fin de contrat avec l'Olympiakos

Rafik Djebbour indécis quant à sa future destination
TRANSFERT

Le Pirée, le buteur algérien a entamé cette semaine des négociations avec la formation turque de Bursaspor, qui n'ont pas abouti, a rapporté mardi France Football. Après avoir brillé par son absence lors de la Coupe d'Afrique des nations CAN 2013, disputée en Afrique du Sud, Rafik Djebbour a retrouvé l'équipe nationale à l'occasion des trois derniers matchs comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2014.

Annulation de la compétition 2012-2013
EGYPTE
La Fédération égyptienne de football (EFA) a recommandé jeudi l'annulation du championnat d'Egypte de première division, saison 2012-2013, en raison de la situation qui prévaut dans le pays, a annoncé l'EFA sur son site officiel. La décision a été prise à l'issue de la réunion tenue par le vice-président de la Fédération, Hocine Farid, avec les représentants des clubs de la première division, précise la même source. Le ministère de l'Intérieur égyptien avait refusé par le passé la reprise du championnat à une journée de la fin, en raison de la situation politique que vit le pays. A une journée de l'épilogue de la compétition, Al Ahly est en tête du classement suivie du Zamalek, Ismaily, et Enppi, le quatuor qui devait jouer les play-off. C'est la seconde fois de suite que la Fédération égyptienne décide d'annuler le championnat de première division après celle de l'an dernier suite aux incidents graves survenus lors du match Al Ahly-Port Saïd qui avaient fait plus de 70 morts.

Abdelmalek Mokdad est du genre à dire les choses sans détour. Le meneur de jeu en instance de départ de la JSK est revenu brièvement sur sa blessure aux adducteurs et le bras de fer l’opposant à Hannachi. Il en parle sans détours. Vous avez arrêté l’entraînement, mardi, peut-on en connaître les raisons ? J’ai ressenti des douleurs à l’adducteur. Par précaution, j’ai préféré arrêter. Je n’ai pas envie d’aggraver mon état de santé. J’espère seulement que ce n’est pas trop grave. Ces douleurs sont récentes ? Oui. Il m’était arrivé de ressentir des picotements, mais pas aussi intenses. Là, je peux à peine courir. La douleur est plus ou moins supportable, mais je m’inquiète quand même un petit peu. Que vous a dit le kiné ? Pas grand-chose pour le moment. Il m’a demandé de me reposer aujourd’hui. D’essayer de calmer ça avec de la glace, en attendant de passer des examens approfondis pour être fixé. Certains ont expliqué votre sortie par l’envie d’aller voir ailleurs, une sorte de chantage, si vous voulez… N’importe quoi. Si j’avais voulu faire du chantage, je n’aurais tout simplement pas repris. C’est la tendance, d’autant plus. Moi, j’ai repris pour prouver ma bonne foi. J’ai dit au coach que je reprendrai le plus normalement du monde en attendant que mon agent trouve un accord avec le club. Ce n’est pas de mes habitudes de boycotter. Mais votre cas tarde à se régler, allez-vous rester ? Franchement, je n’en sais rien. C’est au club de décider. Moi, j’ai fais part de mes exigences. Je n’ai pas demandé la lune, mais juste d’être réhabilité dans mes droits. C’est le président consent cet effort, tant mieux, sinon, qu’on me laisse signer ailleurs. Hannachi a déclaré dans la presse que vous n’aviez plus votre place dans le groupe, désormais, comment réagissez-vous à ces paroles ? Le connaissant, s’il l’a dit, c’est qu’il le pense. Personnellement, je n’ai rien à prouver. Tout le monde connaît ma valeur. Je n’ai pas besoin de parler dans les journaux pour dire que je suis un bon joueur. Mon parcours parle pour moi. Maintenant, s’il dit que je n’ai plus ma place, qu’attend-il pour me rendre ma libération ? Entretien réalisé par Amar Benrabah

Vendredi 12 - Samedi 13 Juillet 2013

Pétrole Le Brent à 107.73 dollars

Monaie L'euro à 1,303 dollars

Fasting at Arm’s reach

Outlook

holy fasting G The month of Ramadan started amid wrangling food prices which keep soaring. So to cope with this resuming scourge the Ministry of National Solidarity and Family has allocated a budget of DZD570 million for needy throughout the country during the holy. Solidarity markets will open in more than twenty provinces to support the purchasing power of citizens during the holy fasting month of Ramadan, announced Tuesday in Algiers the Secretary General of the General Union of Algerian Workers (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said.This operation, initiated by UGTA in collaboration with the Government, comprises fixed and mobile markets offering processed foodstuffs at factory prices,» Sidi Said told on the sidelines of the inauguration of a market at May 1st Square in Algiers, near UGTA’s headquarters.Over 200 public and private operators participated in the operation, which aims at «making opportunists, who increase prices during special occasions like the holy month of Ramandan, reduce the prices,» he explained.Sidi Said underlined that the operation «Solidarity Markets» is supported by the ministries of Trade, Agriculture and Rural Development, Post and ICTs, Industry, SME and Investment Promotion, as well as private operators.It’s worth recalling the return of charity restaurant that are due to support nation wide solidarity action. More than thousands meals serving points to needy and non local people have already served for the first day of this fasting month copious meal matching with dieting program responding to food security norms. This solidarity operation is to last up to the end of Ramadan . The opening of new local market to support food prices stability happen to be safe warrant to halt prices skyrocketing. Mohamed Ben

The visits paid to Algeria by senior officials of the European Commission and Parliament «show the shared willingness to enhance the bilateral relations at the Euro-Mediterranean, Euro-Maghreb and Euro-African levels. The event that marks this Algerian European special meeting bears a great significance since it enters both sides will to develop new strategic partnership. In this regard; Priime Minister Sellal said that Algeria is seeking, since the signing of the Association Agreement in 2002, to establish lasting and strategic relations with the EU, given the geographic proximity and the economic stakes,» Sellal said during his discussions with President of the European Commission Jose Manuel Barroso.Algeria has launched a process of «deep» political and institutional reforms and is witnessing major economic changes, said Sellal, reaffirming the country’s commitment to enhancing cooperation with the EU and deepening political dialogue with the European side.The Premier also

In Quest of Strategic partnership
ALGERIA EUROPEAN UNION

W e e k l y

N e w s

Minister of Communication Mohamed Said on Saturday praised the national news agency Algeria Press Service (APS) for its “outstanding” participation in the exhibition “Memory and Achievements” devoted to the communication sector as part of the celebration of the fiftieth anniversary of Algeria’s independence.The Minister of Communication gave APS’ Director General Abdelhamid Kacha a souvenir during a ceremony held at the news agency’s home in Algiers.Mohamed Said expressed thanks to the agency’s officials, journalists and workers for “their efforts for the development of the information and

Minister Mohamed Said Award Agency for Outstanding exhibition
MEDIA

underlined the great importance attached by Algeria to continuing consultations for the revision of the tariff dismantling schedule in the best conditions for the two sides.»The visits paid to Algeria by senior officials of the European Commission and Parliament «show the shared willingness to enhance the bilateral relations at the Euro-Mediterranean, Euro-Maghreb and Euro-African levels,» Sellal said. Algeria-EU.His European counterpart President of the European Commission Jose Manuel Barroso bounced back to say that .“The relationship between Algeria and the EU is strong. It is based

on the mutual respect and trust,” Manuel Barroso told a press conference at the end of his discussions with Prime Minister Abdelmalek Sellal. He noted that Algeria-EU cooperation “covers large areas,” including political, economic, social, scientific or cultural.“During the past twelve months, we witnessed several positive developments, particularly following Algeria’s decision to participate in the renewed European Neighbourhood policy, through the negotiation of an action plan,” he said.Considering that the evolution of this relationship is “promising,” Manuel Barroso said that the prospects for further deepening cooperation between the two sides remains “huge.”“We have made, today, a new step (in this relationship) with the signing of a MoU between Algeria and the European Union in the area of energy,” he added.He also expressed his commitment to the intensification of the political dialogue between Algeria and the EU. M. B.

Algeria deeply concerned about events

SITUATION IN EGYPT

to enhance the agency up to the level of the world’s major news agencies.”After praising APS, the Minister of Communication said that this recognition “aims to encourage the agency to make further efforts in the future.”For the Minister, the celebration, for the first time since the independence, of the National Press Day next October 2nd, shows “the recognition by the State of the sacrifices and efforts made by journalists for their country.”As ever, Algeria Press Service will be involved in the preparation for the celebration of this national day, the Minister added.

Algeria is deeply concerned about the bloody events that occurred during the last protests in Egypt, said Tuesday Spokesman of the Ministry of Foreign Affairs, Amar Belani.“We are deeply concerned about the bloody events that occurred during the last protests in Egypt,” said Belani in a statement We urge all the Egyptian stakeholders to exercise utmost restraint to ward off the spectre of violence which endangers the stability and security of this brotherly country,” he added.“We strongly encourage them to work resolutely in favor of a peaceful transition, based on the search of a consensual and lasting settlement of the current crisis,” concluded Amar Belani

Cairo under fire
EGYPT.
At least 51 people were killed and 435 wounded in shooting Monday outside the headquarters of the Republican Guard in Cairo, where ousted President Mohamed Morsi’s supporters were gathered, medical sources have said.*Egyptian Interim president Adly Mansour announced that the legislative elections will be held before 2014, in a step to calm people down following a bloody Monday, when more than 50 people were killed in Cairo.Announced overnight Monday, the legislative elections will be held by the beginning of 2014 at the latest, according to a constitutional declaration cited by the governmental newspaper AlAhram.The declaration foresees also the nomination, within 15 days, of a constitutional committee which will have two months to present its amendments to the interim president.The interim president will have to submit them to a popular referendum within one month, and legislative elections within two months after the referendum.At least 51 people were killed and 435 wounded in shooting Monday outside the headquarters of the Republican Guard in Cairo, where ousted President Mohamed Morsi’s supporters were gathered, medical sources have said.Condemning the incident it dubbed a “slaughter,” the United Nations Secretary General called for a “thorough investigation by national independent and relevant bodies.”

Telecommunication Infrastructure Company of Algeria (CITA), a national public company for managing the fiber-optic networks, was created Sunday in Algiers.CITA was set up by four public shareholders, namely Algerie Telecom (AT, 55%), Sonatrach (20%), Sonelgaz (20%), and the National Rail Transport Company (SNTF, 5%), with a share capital of DZD500 million.The birth of this comapny was signed by chief executive officers of the aforementioned partners, namely Azouaou Mehmel (AT), Abdelhamid Zerguine (Sonatrach), Noureddine Bouterfa (Sonelgaz) and Mourad Slimane Benameur (SNTF), in a ceremony chaired by Minister of Post and Information and Communication Technologies (ICTs) Moussa Benhamadi.The creation of a public company for the management and development of optic-fiber of alternative network operators is opart of the national high and very high speed strategy, according to the Ministry of Post and Information and Communication Technologies (MPTIC).The need to create this entity was reiterated, in 2010, by President of the Republic Abdelaziz Bouteflika, who gave orders for the mutualization of resources in terms of the infrastructures of information and communication technologies (ICTs), said the source.

Creation of public run telecom company
TELECOMS

Youths underway to meet start ups business
TECHNOLOGIES
Minister of Post and Information and Communication Technologies (ICTs) Moussa Benhamadi called, Wednesday in Algiers, for “supporting” the initiatives and “encouraging” the young graduates of specialized institutes to create their own start-ups, which must be assisted so that they become pioneers in the field of modern technologies.In his address at the closing of his sector’s exhibition “Memory and achievements” which was held since 1 July at Riadh El Feth in Algiers, the Post and ICT minister insisted on the need to encourage “the new specialists and to “assist young companies” which invest in the field of new technologies to enhance the national economy and create further wealth.Benhamadi dubbed “successful” the exhibition, which saw a strong presence of the sector’s various players, considering that “it is the beginning of a work which has to continue to highlight the achievements made in the sector and to exchange information to ensure complementarity between the national institutions.”The exhibition “Memories and achievements” was marked by the participation of several companies operating in the sector, like Algerie Poste, Algerie Telecoms and mobile phone operators.

Gov’t committed to speed up implementation of decree
LAWYER’S LAW
(UNBA), Charfi said that the implementing decree of the law on lawyers’ profession «will be promulgated after dialogue with the representatives of the Union.»The law, which was adopted Tuesday by the People’s National Assembly (Lower House of Parliament), provides for the creation of regional schools for lawyers.»The province of Batna (435-km east of Algiers) will host the first project of a regional school, owing to the existence of an

The Government is committed to speeding up the promulgation of the implementing decree of the law on the organization of lawyer’s profession, after its adoption by the Council of Nation (Upper House of Parliament) and published in the Official Journal,» said Monday in Algiers Minister of Justice Mohamed Charfi.Speaking at a press conference held on the sidelines of a meeting with members of the National Union of Algerian Barristers

appropriate infrastructure, according to Batna’s president of the Bar,» the minister said

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful