Les cas MCA Bachiri, Kacem et Moumen bientôt réglés Zeghdane à l’essai

Kaci-Saïd propose

prolongation
de contrat Hachoud
Sayeh contacté par la JSK
«Cette saison, je promets un meilleur Hachoud»
SAMEDI 13 JUILLET 2013

à Geiger une

www.lebuteur.com

JSK

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2344 PRIX 20 DA

«J’ai besoin Mokdad rencontre Aït Djoudi de Mokdad, mais Hannachi et c’est à Hannachi de trancher !» s’explique «Si on voulait

«Je ne veux pas quitter la JSK !»
«J’ai demandé mes arriérés de salaire, pas une augmentation !»

vraiment de Belameiri, on le recruterait» «Je préfère miser sur les jeunes, sauf si on ramène un Djabou»
«Ma priorité : donner un fond de jeu à l’équipe»

Les cadres boycottent, Charef menace de partir

Equipe nationale

Ouadah recruté, Bouchouk négocie

Ghilas se blesse
USMA CAN-2015

et risque de manquer le match contre l’OM er
Le transfert de Ghoulam au Torino avorté

Zemmamouche «Je ne crains pas la réaction des supporters»

Les Verts dans le 1 chapeau des éliminatoires

CRB

USMH

L’Algérie tête de série
Coup facile Équipe nationale

02

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Tirage au sort des éliminatoires de la CAN-2015

ses joueurs, leur actualité notamment. Le sélectionneur national ne rate jamais la moindre information sur eux, leur transfert surtout. En effet, à en croire une source proche de Halilhodzic, ce dernier suit, ces derniers jours, de près le marché des transferts, notamment ce qui est relatif à l’avenir des joueurs de l’Equipe nationale. Même s’il n’avait pas encore rejoint la sélection, Halilhodzic a suivi le transfert d’Ishak Belfodil à l’Inter de Milan. D’ailleurs, il n’avait pas manqué l’occasion de dire que c’était une bonne chose pour le joueur. Loin de Belfodil qui vit les plus beaux moments de sa carrière actuellement, pour avoir rejoint l’Inter de Milan, un des plus grands clubs en Italie et les plus titrés, certains joueurs de l’EN traversent une situation très délicate. C’est le cas précisément du gardien Raïs Ouahab Mbolhi, qui, apparemment, est devenu un habitué des situations inconfortables lors du mercato, et du deuxième capitaine de l’EN, Medhi Lacen. La même source indique que Vahid Halilhodzic est très inquiet sur les deux cas, lesquels n’ont pas encore réglé leur transfert.

V

Halilhodzic toujours inquiet pour Mbolhi ahid Halilhodzic suit de très près l’évolution de

e tirage au sort des éliminatoires de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations 2015 aura lieu entre janvier et février 2014 en Afrique du Sud, en marge du déroulement de la troisième édition du championnat d’Afrique des nations (CHAN 2014). Avant ça, la Confédération africaine de football a retenu les critères du tirage au sort ainsi que les modalités de qualification à cette phase finale. Une première phase préliminaire consiste à réduire le nombre des équipes participantes à 48. Puis, elles seront divisées en douze groupes de quatre équipes. Du coup, la CAF a retenu les têtes de série, selon un classement effectué sur la base des trois dernières participations à la CAN. Ainsi, les phases de 2010 en Angola, de 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale et enfin celle de l’Afrique du Sud en 2013 ont déterminé le classement des équipes. Selon ce classement, l’Algérie se trouve en tête de série. Elle a occupé la onzième place avec six points, en fonction de sa qualification en demi-finale de la CAN-2010, son absence à l’édition de 2012 et, enfin, sa participation catastrophique à la dernière CAN. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’Algérie a été de justesse tête de série, car elle était juste devant l’Afrique du Sud, dernière du classement du pot 1. Les Verts éviteront les grosses cylindrées Du coup, l’Algérie sera avantagée dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique

L

des nations 2015 qui se tiendra au Maroc. Les Verts éviteront ainsi le tenant du titre, le Nigeria, le finaliste malheureux de la dernière édition, à savoir le Burkina Faso, les équipes réputées coriaces, comme la Zambie, le Ghana, la Côte d’Ivoire, l’Egypte, la Tunisie, le Togo, l’Angola et même l’Afrique du Sud. Une bonne nouvelle pour la fédération et Mohamed Raouraoua qui veulent aller le plus loin possible dans ce tournoi.

voisin libyen, pour éviter le moindre problème, sachant surtout que les Chevaliers de la Méditerranée ont été autorisés à recevoir chez eux à Tripoli, alors que la situation est tendue sur le plan sécuritaire. Toutes ces équipes citées se trouvent dans le second palier. L’éventualité de rencontrer l’une d’entre elles n’est pas du tout écartée.

Saint-Etienne repousse une seconde offre italienne

nnoncé presque acquis pour Torino, le latéral gauche de l’Equipe nationale, Faouzi Ghoulam, semble trop cher pour cette équipe, révèle l’Equipe dans son édition d’hier. En effet, loin de la clause libératoire exigée par les Stéphanois, qui s’élève à 7 millions d’euros, les Italiens de Torino ont vu leur seconde tentative de convaincre leurs homologues de l’AS SaintEtienne repoussée. Le président de l’ASSE avait, pour rappel, affirmé qu’il ne fermait pas la porte à son défenseur algérien, mais il ne comptait pas pour autant le brader, sachant qu’il s’agit là d’un pur produit du club : «On a reçu une offre insignifiante. Torino ne fait pas d’efforts». Il s’entraîne toujours avec SaintEtienne Sous contrat jusqu’en 2016, Faouzi Ghoulam s’entraîne normalement avec son club formateur à Crans-Montana, où l’AS Saint-Etienne est en stage de préparation. L’Algérien n’est pas pressé de se caser en Italie. En rude concurrence avec l’international espoirs français, Brison, Ghoulam sait qu’il doit vraiment cravacher pour gagner sa place. Galtier (ent. Saint-Etienne) : «Ghoulam est un cas spécial, je ne peux pas lui assurer une place de titulaire» Dans une conférence de presse tenue hier, l’entraîneur de Saint-Etienne, Christophe Galtier, a fait le point sur le mercato de son équipe cet été. Après avoir abordé plusieurs cas de son effectif, Galtier a évoqué la situation qu’il a qualifiée de

A

Départ avorté de Ghoulam à Torino
spéciale de son latéral gauche algérien, Faouzi Ghoulam. Ce dernier, annoncé sur le départ, reste toujours à la disposition de son coach, mais son avenir sportif n’est pas si certain à SaintEtienne, comme le sous-entend Galtier : «Kurt restera chez nous, c’est clair et net, comme Ruffier. On a dit qu’il n’y aurait qu’une vente importante, elle a été faite. Maintenant, c’est fermé. Faouzi n’est pas satisfait et je le comprends. Mais il est revenu avec une grande motivation». «Je comprends qu’il veuille jouer, mais la concurrence fait progresser» Concernant les contacts que Faouzi Ghoulam a eus cet été, l’entraîneur de Saint-Etienne s’est montré compréhensif. Tout comme le président du club, il ne ferme pas la porte à son jeune défenseur latéral gauche : «Il paraît que des clubs le veulent. Je ne tiendrai pas, à son sujet, le même discours qu’avec Zouma ou Ruffier. Il peut jouer plus, mais je ne suis pas le genre d’entraîneur à dire : ‘‘Tu seras titulaire’’. Il avait pris la place de Carlos Bocanegra, puis l’équipe a bien tourné avec Jonathan Brison. C’est normal qu’il veuille plus de temps de jeu, mais la concurrence fait progresser». Moumen A.

Gabon, RDC, Cameroun, Sénégal, Ethiopie, Guinée et surtout la Libye peuvent être sur le chemin Si les Verts vont pouvoir éviter les grosses cylindrées, comme le Ghana, le Nigeria et la Côte d’Ivoire, ils peuvent tout de même affronter de grands noms du football africain, mais qui traversent des turbulences. Il y a tout d’abord le Cameroun, un des spécialistes de la CAN pour l’avoir remportée à quatre reprises. Les Lions indomptables sont en renouveau. Puis, il y a le Sénégal qui se trouve lui aussi en phase de reconstruction, après avoir engagé le Français Alain Giresse. Les Verts peuvent aussi avoir sur leur chemin l’Ethiopie, qui reste incontestablement une des révélations de la dernière CAN, mais aussi des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, le RDC, qui demeure tout de même un adversaire coriace, la Guinée ou le Gabon qui sont capables de jouer les troublefêtes. Enfin, un adversaire qu’aucun Algérien ne souhaite affronter, c’est bien le

Le Bénin de Moucharafou et aussi le Congo Par ailleurs, dans le troisième palier, on retrouve deux équipes qui sont capables de créer pas mal de problèmes à l’Algérie. Tout d’abord, il y a le Bénin du fameux et redoutable Anjorin Moucharafou, qui a joué un vilain tour aux Algériens dans cette histoire de réserves du Mali sur les joueurs béninois, et qui a aussi refusé l’octroi de visas à la délégation algérienne à l’aéroport, ce qui a contraint les responsables de la fédération d’établir les visas au Maroc. Sans doute, personne n’aimerait rencontrer encore une fois le Bénin. Outre les Ecureuils, il y a l’équipe du Congo, ou les Diables Rouges comme on les surnomme, la révélation des éliminatoires du Mondial 2014. D’ailleurs, un succès à Niamey lors de la dernière journée des éliminatoires lui permettra de se qualifier aux barrages. Deux adversaires qui pourraient être des morceaux vraiment durs, au cas où le tirage mettrait l’une des deux équipes sur le chemin de l’EN. Hamza R.

Pour ce qui est du gardien Mbolhi, c’est devenu une habitude chez le gardien de l’EN de traverser une situation très difficile lors du mercato. Ce n’est pas la première fois que Mbolhi se retrouve sans club, mais surtout sans la moindre proposition. Après avoir joué la deuxième moitié de la saison dernière sous les couleurs du Gazélec d’Ajaccio, Mbolhi est actuellement sans club, mais surtout sans la moindre proposition concrète. Si beaucoup accusent le gardien des Verts d’avoir opté pour un agent aux qualités limités, Vahid Halilhodzic pense carrément à prendre des mesures, dans le cas où le portier de l’EN reste sans compétition, comme ce fut le cas au début de l’exercice écoulé. Le sélectionneur national est, en effet, très inquiet face à la situation que vit en ce moment son gardien titulaire, surtout à l’approche des barrages de la Coupe du monde. Si pour Mbolhi, la situation est compliquée, ce n’est pas le cas du deuxième capitaine, Medhi Lacen. Le milieu de terrain de Getafe, qui cherche un club pour changer d’air, n’a toujours pas reçu de proposition concrète. Cependant, ce qui diffère par rapport à Mbolhi, c’est que Lacen est toujours sous contrat avec Getafe. Cela dit, ça pourrait basculer en faveur du milieu de terrain des Verts pour rester une saison supplémentaire à Getafe. C’est vrai, le casse-tête est moindre pour Halilhodzic par rapport à Mbolhi, mais le sélectionneur national souhaite tout de même que son joueur se prononce une fois pour toutes sur son avenir.

Le sélectionneur pense à des solutions au cas où Mbolhi reste sans compétition

Lacen, un moindre casse-tête

evant l’intérêt renouvelé par la direction de l’Inter de Milan au jeune milieu de terrain algérien, Saphir Taïder, la direction de Bologne s’est retrouvée de nouveau obligée de répéter son refus de vendre son international algérien, Taïder. Selon le Corriere di Bologna, L’inter ne veut pas lâcher le dossier de l’ex-joueur de Grenoble. Ce même journal a évoqué une rencontre au sommet entre les dirigeants de Bologne, ceux de l’inter et l’agent de Saphir Taïder. Mais lors de la présentation de la nouvelle recrue de Bologne, Rolando Bianchi, hier matin, le président de Bologne, Albano Guaraldi a tenu à refroidir ce transfert de Taïder à Milan que la presse italienne présente comme étant très chaud : «Il a encore trois ans de contrat, on n’est pas pressés, on aura encore le temps de parler de son avenir».

D

«Taïder a encore 3 ans de contrat, on parlera de son avenir après»

Albano Guaraldi (Pdt Bologne FC) :

Hamza R.

George Atangana (agent de Taider) : «Il n’y a jamais eu d’intérêt de l’Inter pour Taider»

L’agent d’Ishak Belfodil, qui aussi celui de Saphir Taider, a nié tout départ du jeune prodige algérien de Bologne, cet été, vers l’Inter de Milan. Dans une interview accordée au site internet FCinter1908, George Atangana a déclaré : «Je suis désolé de revenir sur ce sujet, je pensais que tout était clair. Il n'y a jamais eu d'intérêt de l'Inter pour Saphir Taider. Ceux que disent les journaux ne sont que des canulars.»

«Il restera à Bologne pour progresser»

« Taider C'est un jeune homme intelligent et ambitieux, donc je crois que pour le bien de sa carrière, il est important pour lui qu’il reste à Bologne, où il se trouve très bien. Tout le monde l’estime et sa relation avec les supporteurs est magnifique. Il veut améliorer son niveau encore à Bologne et contribuer aux objectifs du club. Maintenant d’ici l’année prochaine, nous allons le voir ce qui va se passer. On n’a jamais évoqué une prolongation de contrat.»

M.A.

Blessé à la cuisse, Ghilas quitte l’entraînement
N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup d’œil Équipe nationale

03

I

l semblerait bien que le mauvais œil a frappé Nabil Ghilas. En effet, après s’être déjà illustré en match amical mercredi dernier, en inscrivant un but et en délivrant une passe décisive, le joueur

«Le joueur n’a à aucun moment signé de précontrat»
e président du Sporting Lisbonne, Bruno De Carvalho, irrité par le départ de Nabil Ghilas vers le FC Porto, s’en est violemment pris avant-hier contre la direction de Moreirense et l’agent du joueur, Romeo Magalhaes. En effet, le boss du Sporting, avait révélé dans les médias que le joueur avait signé lors du mercato hivernal dernier un précontrat avec son club et que de ce fait, il devait naturellement le rallier à la fin de la saison, chose qui ne s’est pas faite, puisque le joueur a choisi d’aller à Porto. De Carvalho ne s’est pas privé de tirer sur l’agent du joueur, qui, selon lui, n’a pas tenu promesse et a trahi le pacte signé. Des déclarations qui n’ont pas manqué de faire réagir ledit agent qui s’est empressé de répondre au président du Sporting. «Faux joueur n’a signé aucun pré-contrat avec le Sporting Lisbonne, ni même avec un

L’agent de Ghilas répond au président du Sporting Lisbonne

a contracté une blessure hier matin, lors de la séance d’entraînement. L’ancien pensionnaire de Moreirense a été touché à la cuisse droite, au terme d’un duel avec son coéquipier, le défenseur central français, Mangala. Une blessure qui a contraint le joueur algérien à stopper l’entraînement et quitter le terrain. Selon la presse portugaise, c’est surtout par

mesure de précaution que Ghilas a quitté l’entrainement, puisque sa blessure n’est pas vraiment grave. Le joueur qui a effectué des examens médicaux dans l’après-midi devait savoir dans la soirée s’il peut être prêt à disputer le match amical, prévu ce soir face à l’Olympique de Marseille, à Sion, en Suisse. S. F.

L

autre club. S’il y a eu une forme de compromis entre les dirigeants de Moreirense et le Sporting, ça, on ne le sait pas, mais le joueur n’a rien à avoir dans cette histoire. Il a choisi de joueur au FC Porto et son envie a été réalisée», a-t-il déclaré à la radio Renaissance.

«Nabil n’est pas pressé de doubler Jackson»

«Dans pas longtemps, Ghilas fera de l’ombre à Jackson»
es éloges continuent de pleuvoir sur l’attaquant algérien, Nabil Ghilas, transféré durant la semaine au FC Porto. C’est de nouveau son ancien coach de Moreirense, Jorge Casquilha, qui s’est exprimé à son sujet, lors d’une intervention faite avant-hier sur les ondes de la radio Renaissance. Le coach portugais a souligné que le transfert du joueur algérien à Porto va énormément l’aider à grandir et devenir dans un

Casquilha (son ancien coach à Moreirense) :
futur proche un attaquant plus complet et surtout davantage efficace. Il a même affirmé que Ghilas fera de l’ombre à la star colombienne, Jackson Martinez : «Tout le monde connaît les qualités de Jackson, qui demeure un attaquant de premier plan et qui a prouvé tout au long de la saison passée qu’il était un grand buteur. Mais avec l’arrivée de Ghilas, les choses pourraient changer et je crois que l’Algérien pourra faire de l’ombre très

Dans un tout autre registre, Romeo Magalhaes a évoqué la rude concurrence qui est en train de naître tout doucement entre son joueur et l’attaquant colombien, Jackson Martinez, pour ce poste d’avant-centre. Une concurrence qui n’effraie pas Ghilas, assure son agent. «Nous connaissons parfaitement le poids de Jackson dans l’équipe et nous savons qu’il a une avance considérable sur Ghilas. Toutefois, cela n’effraie pas pour autant mon joueur, qui est prêt à cette concurrence, mais pas au point d’être pressé. Nabil veut surtout progresser et avec le temps, il finira par s’imposer. Pas la peine de lui mettre de la pression», a-t-il conclu. S. F.

L

L’attaquant algérien du Dynamo Zagreb, Hilal Al Arabi Soudani, qui a disputé hier son premier match de championnat, était l’invité d’une émission de télévision croate, avant-hier. Présenté comme la nouvelle star de son équipe, Soudani est revenu sur son choix, ses ambitions en Ligue des champions, et sur sa nouvelle vie en Croatie : «Je commence à apprendre la langue croate. Je m’habitue bien à ma nouvelle vie ici à Zagreb. C’est clair que mon objectif est de rendre heureux les dirigeants, les supporteurs et prendre du plaisir avec ma nouvelle équipe. Je sens que cette année, le Dynamo va réaliser une bonne saison. Tout ce que m’a dit Halilhodzic à propos du Dynamo s’est avéré vrai.»

«Tout ce que m’a dit Halilhodzic sur Dynamo s’est avéré vrai»

Soudani

«Nabil est un joueur mobile, explosif et fort physiquement, ce qui lui permettra de faire la différence»

prochainement à Jackson. En tout cas, Porto en sortira gagnant dans tous les cas.»

inalement, l’attaquant Rafik Djebbour ne rejoindra pas la formation anglaise de Nottingham Forest, sauf revirement de situation dans les jours à venir. En effet, selon une source sûre, les négociations entre les différentes parties ont été rompues, avanthier en début d’après-midi, alors que le transfert était sur le point d’être bouclé. En effet, alors qu’un arrangement sur le plan financier a été quasiment trouvé entre l’agent du joueur et la direction de Nottingham Forest, un souci de dernière minute est venu enrayer la bonne marche des négociations et bloquer carrément le transfert.

F

Nottingham Forest soupçonne une blessure grave de Djebbour
tions. «Chaque joueur, avant de signer chez nous à Nottingham Forest, se doit de passer un examen médical complet. Une procédure que le joueur concerné (NDLR : Djebbour) a refusée. Nous n’avons donc pas pu finaliser la transaction», souligne le porte-parole de Forest. Beaucoup peuvent se poser la question : pourquoi Djebbour a refusé de passer ces examens médicaux ? A vrai dire et selon nos informations, c’est surtout l’attitude des dirigeants de Nottingham Forest qui a le plus irrité le joueur. Ces derniers, et avant de finaliser le transfert, ont émis des réserves quant à l’état physique du joueur, ils soupçonnent une blessure chronique au niveau du genou du joueur et ils ont voulu par ses examens médicaux se rassurer définitivement, avant de l’engager. Djebbour s’est contenté de les rassurer qu’il ne souffrait d’aucune blessure et que son problème au genou faisait partie du passé, mais a refusé catégoriquement de subir ces examens médicaux très approfondis.

Jorge Casquilha ne s’est pas arrêté là, puisqu’il a décrit les qualités du joueur, qui, selon lui, feront la différence et lui permettront de

vite marquer son territoire au sein du club champion du Portugal en titre : «Ghilas est un joueur qui est plus mobile, plus explosif et qui dispose d’une force physique impressionnante. Cela devra donner plus de solutions à l’attaque du FC Porto, car il peut jouer sur les trois fronts de la ligne offensive. Nabil a un très grand avenir et je crois qu’il a trouvé le club qui va lui permettre de s’épanouir.» S. F.

En effet, selon la presse britannique, qui a rapporté une déclaration faite par le porteparole des Reds, la raison qui a fait que le transfert a capoté, alors que tout était presque ficelé, est le refus du joueur à effectuer les examens médicaux de routine. Une décision qui n’a pas plu aux dirigeants anglais, qui ont aussitôt demandé la suspension des négocia-

Le porte-parole du club révèle que le joueur a refusé de passer les examens médicaux

Newcastle reste à l’affût

Les négociations avec Nottingham Forest échouées, Djebbour s’est retourné vers d’autres

pistes et toujours selon les médias britanniques, d’autres formations anglaises suivraient de près le joueur, et parmi elles, figure Newcastle. Des pourparlers auraient même été entamés entre les différentes parties, en attendant de passer aux choses sérieuses. S. F.

04

N° 2344 Samedi 13 juilllet 2013

Coup de cœur JSK
Quelques heures après avoir rencontré Hannachi, le meneur de jeu kabyle nous dit tout

Mokdad

«J’ai refusé de signer ma libération, car je ne veux pas quitter la JSK»
Quelques heures après avoir refusé de signer sa libération, nous nous sommes entretenus dans la soirée de jeudi avec le meneur de jeu de la JSK, Abdelmalek Mokdad. Contrairement à ses habitudes, Mokdad a décidé cette fois de rompre le silence et de tout dévoiler sur son affaire. Mokdad estime qu’il n’a jamais fait de chantage à la JSK. Bien au contraire, il s’est dit avoir simplement demandé ses arriérés pour des raisons personnelles. Et contrairement à la rumeur, Mokdad nous a fait savoir pour la même occasion qu’il était prêt à poursuivre sa mission à la JSK et qu’il n’avait nullement l’intention de changer d’air cet été.
Je ne vous cache pas que cela me fait très mal d’entendre «J’ai besoin ce genre de choses. qui me connaisde cet argent Ceux sent savent pertinemet le président ment que je ne suis pas un tricheur. Je n’ai le sait» jamais simulé de blessure de toute ma vie. Pourquoi le faire aujourd’hui ? Je dirai que c’est de la méchanceté gratuite de m’accuTout d’abord, où en ser pour une chose pareille. En êtes-vous avec votre plus, le médecin est au courant blessure aux adducde mon cas. Il a les résultats de teurs ? l’échographie ainsi que le bilan Comme vous le voyez, général. C’est une preuve que je je m’entraîne toujours suis bel et bien blessé. en solo. Je viens d’efOn sait que vous avez refusé de fectuer une échographie, qui n’a révélé rien de grave. Je pense pouvoir reprendre avec le groupe prochainement. En tous les cas, je ne suis pas inquiet à ce sujet. Le signer votre libération ce médecin m’a rassuré à matin. Peut-on en connaître les son tour, ce qui m’a raisons ? (Entretien réalisé réconforté. jeudi, ndlr) Certains vous accuEffectivement, je me suis présent de simuler une senté ce matin au bureau pour blessure. Quel est votre rencontrer le président. Il m’a commentaire à ce sujet ? remis ma lettre de libération signée. J’ai refusé de signer à mon tour pour la simple raison que je n’ai nullement «Dire que j’ai envie de quitter réclamé 240 la JSK. Je n’ai pas millions/mois demandé à parest aberrant» tir pour qu’il me remette ma Il s’entraine toujours libération. Ce en solo n’est pas ce que Pour l’instant, Abdelmalek Mokdad je veux. J’ai n’est toujours pas autorisé à réintéalors refusé de signer. Je consigrer le groupe. Comme ce fut le cas dère que je suis toujours à la mercredi, il a effectué des tours de JSK, d’où ma présence aux enpiste lors de la séance de jeudi, avant traînements. d’enchaîner un travail de gainage. Pourtant, beaucoup disent que vous ne voulez plus poursuivre Tout ce que j’ai exigé au présivotre aventure à la JSK ? dent, ce sont mes arriérés. Je n’ai C’est complètement faux ! La pas encaissé tout mon dû de la preuve, je n’ai raté aucune saison écoulée. J’ai demandé à séance d’entraînement. Je m’enêtre payé, car j’ai besoin de cet traîne régulièrement et mentale- argent et le président est au coument, je suis à la JSK. Je compte rant de ma situation, rien de aller au terme de mon plus. Je pense que cela est mon contrat avec mon club. De droit. «Je me sens Mais en tant plus, je n’ai aucune raison de partir. Il est vrai que je ne me bien ici et je que signataire suis pas entendu sur tous les veux aller au d’un contrat, points avec Hannachi, mais ce terme de mon pourquoi n’est pas une raison de chanavoir peur du contrat» ger d’air. moment que Sous-entendez-vous par là vous serez que vous êtes prêt à rester ? payé tôt ou tard ? Bien évidemment que je veux Ce n’est pas la question. Au rester. Tout ce qui a été dit à risque de me répéter, j’ai expliqué au président que j’avais besoin de cet argent, ni plus ni moins. Je pense que ce n’est pas trop demandé. Pour ce qui est de mon salaire, je le dis encore une fois, il n’a jamais été question de le revoir à le hausse. Pensez-vous qu’il existe une somon sujet est complètement lution aujourd’hui après tout faux. C’est la raison pour lace qui s’est produit ? quelle j’ai décidé de Je n’en ai aucune idée. J’ai prouvé parler afin d’expliquer ma bonne foi. Je «Ça m’a fait mal m’entraîne réguà tout le monde ma de savoir que situation. lièrement avec On a entendu dire l’équipe et je certains aussi que vous avez veux poursuivre m’accusent de exigé une augmentama mission à la simuler une tion de salaire. Est-ce JSK. Il n’a jablessure en ce vrai ? mais été quesdébut du stage» Là aussi, j’ai beaucoup tion de changer à dire. On a dit que d’air. Maintej’avais exigé 240 millions/mois. nant, je pense Je ne suis pas fou pour demanque la balle est dans le camp de der un tel salaire. Il n’y a jamais la direction. Je souhaite que tout eu de discussion à ce sujet avec rentre dans l’ordre car je veux le président. Je le dis devant tout me concentrer uniquement sur le monde, je n’ai jamais exigé mon travail sur le terrain. une revalorisation de mon salaire. Je connais mes droits et Entretien réalisé par Abdelatif Azibi tout ce qui a été rapporté à mon sujet n’est que pur mensonge. Quel est le problème alors ?

«Faux ! Je n’ai pas exigé une augmentation de salaire, mais juste mes arriérés de salaire, c’est tout»

Le diagnostic a révélé une tendinite
Après avoir passé une échographie dans la matinée du jeudi, le premier diagnostic a révélé une tendinite au niveau des adducteurs. Même si ce n’est pas trop grave, le joueur est soumis à un programme spécifique sous la coupe du médecin Djadjoua.

Pour cette première séance en nocturne, il y avait une cinquanLors du match d’application, Aït Djoudi et Kataine de supporters au stade pour rouf ont beaucoup plus joué le rôle d’observateur. Et suivre l’entraînement. La curiosité c’est au fur et à mesure de ce match que les deux ende certains les a poussés à venir traineurs apportaient les consignes aux joueurs. voir les nouvelles recrues à On a demandé aux défenseurs d’exercer un l’image d’Ebossé, Aouedj et pressing haut sur les attaquants, afin d’augYesli. menter les chances de récupérer la balle loin de la ligne des buts.

Aït Djoudi et Karouf insistent sur le pressing haut

Une cinquantaine de supporters présents

Le portier Malik Asselah s’est fait un plaisir Après une semaine très chargée, le de prendre part au match d’application. Tout staff technique a accordé 48 heures de d’abord, parce qu’il a occupé le poste de joueur de repos pour l’ensemble des joueurs. Il n’y champ. Mais aussi, parce qu’il a brillé sur le flanc aura donc pas d’entrainement pour au- droit. D’ailleurs lors d’une action de jeu, Malik a efjourd’hui et demain. Il est aussi fort fectué un superbe geste technique en prenant de probable que l’équipe ne retourne plus vitesse les défenseurs, avant d’effectuer un à Tizi, si le départ pour le stage en Tucentre. Désormais, Aït Djoudi tient un sénisie est maintenu pour lundi. rieux concurrent à Remache sur le flanc droit !

Repos aujourd’hui et demain

Asselah, un excellent joueur de couloir

Travail physique en 3 groupes Comme chaque début de séance, le préparateur physique, Kamel Boujenane, a soumis ses joueurs à un rude travail physique. Il a divisé son groupe en 3. Chaque section effectuerait le même travail. Tout cela sous les yeux de l’entraineur en chef Azzedine Aït Djoudi. Match d’application par la suite Par la suite, l’entraîneur en chef Aït Djoudi ainsi que son assistant, Mourad Karouf, ont pris le relais. Ils ont programmé un match d’application, histoire de voir à l’œuvre les joueurs. Ils se sont fait ainsi une meilleure idée sur la forme de chacun, y compris les jeunes.

Ebossé, Aouedj et Sedkaoui les plus en forme qLors du match d’application, le staff a pu constater que les joueurs ne sont pas sur un pied d’égalité. Pour cause, certains sont déjà en avance, que ce soit sur le plan physique ou technique. C’est le cas du Camerounais Albert Ebossé, de Sid-Ahmed Aouedj et du récupérateur Kaci Sedkaoui. Les 3 joueurs en question affichent la grande forme, ce qui est de bon augure pour la suite.

q q q

Hikem conseillé par le coach
Lors du même match d’application, le coach Azzedine Aït Djoudi a beaucoup parlé au jeune défenseur Mohamed Hikem. Il lui a donné des consignes sur le placement ainsi que sur la relance. «Je veux faire comme Belkalem» Sachant que les dirigeants et le staff misent beaucoup sur lui, le jeune défenseur kabyle nous dira : «J’ai parlé au président, qui m’a beaucoup rassuré. Mes entraîneurs aussi m’aident beaucoup au quotidien. Je me sens parfaitement bien en ce début de saison. C’est toujours un plaisir d’avoir la confiance de son entourage. C’est la raison pour laquelle je veux m’imposer cette saison. Je suis un enfant de la JSK et mon souhait est de faire comme Belkalem. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour être à la hauteur de cette confiance qui m’a été donnée.» A. A.

Grand engagement chez les jeunes qMême si certains d’entre eux ne sont qu’à leur première expérience en équipe première, cela n’a pas empêché les jeunes de montrer de belles qualités lors du match d’application. Il y avait un grand engagement sur le terrain, ce qui révèle la grande volonté de ces jeunes à vouloir s’imposer en catégorie supérieure. Bobo aux adducteurs pour Maroci qVers la fin de la séance d’entraînement de jeudi, le milieu récupérateur, Tayeb Maroci, a ressenti de légères douleurs aux adducteurs. Mais ce n’est rien de grave, du moment qu’il a pu réintégrer ses partenaires quelques minutes plus tard.

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Aït Djoudi «Je préfère miser sur les jeunes, sauf si on ramène un Djabou»
ix jours depuis la reprise des entraînements, la JSK n’a toujours pas tranché ïle lieu du stage de préparation. Prévu initialement en Slovaquie, les responsables kabyles ont finalement pris la décision de changer d’endroit, en optant pour la Tunisie, du moment que les visas des joueurs ne seront prêts qu’à partir du 20 juillet. Devant cette situation, l’équipe poursuit toujours les entraînements au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou.

Coup franc JSK

05

D

après-midi, pour signer à la JSK. A la surprise de tous, le joueur a regagné directement la ville des Hauts-Plateaux, avant de s’engager avec l’Entente. Interrogé par nos soins sur ce détournement, Aït Djoudi dira : «Belameiri à Sétif ? Tant mieux pour lui. J’ai entendu parler de ce joueur, mais je ne l’ai jamais vu à l’œuvre. Si on n’a pas réussi à le recruter, c’est parce que nous étions trop préoccupés, ces derniers temps, des visas et du stage de préparation. Je pense que si on le voulais vraiment, on l’aurait recruté.»

«Hannachi connait mon opinion sur Mokdad»
A la fin de la séance d’entraînement de jeudi soir, nous nous sommes entretenus avec l’entraîneur de la JSK, Azzedine Aït Djoudi, pour nous parler du cas Mokdad, qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, ces derniers temps. Selon lui, le cas de son meneur de jeu est administratif. Pour preuve, il nous a fait savoir qu’il n’a aucun problème avec son joueur et que le dernier mot revient au président Hannachi : «Personnellement, je n’ai aucun problème avec Abdelmalek Mokdad. Sincèrement, le président connaît déjà mon point de vue dans cette histoire. Maintenant, c’est à lui de décider.»

«On est toujours ouverts pour un recrutement»
Selon Azzedine Aït Djoudi, le recrutement n’est pas encore clos à la JSK. Alors que le défenseur Merbah devrait parapher son nouveau contrat, ce dimanche, le coach kabyle estime que la JSK ne tournera pas le dos à un joueur de la trempe de Djabou : «Je ne vous cache pas, l’équipe est désormais claire dans ma tête. Je connais la valeur de chaque élément. Seulement, je tiens à vous dire qu’on est toujours ouverts à un recrutement d’un très bon joueur. Sincèrement, je ne suis pas malade pour refuser un joueur de la trempe de Djabou. Dans le cas contraire, je préfère miser sur les jeunes. Ils sont l’avenir de l’équipe.»

«Belameiri à Sétif ? Tant mieux pour lui»
Après Ebossé, le président de la JSK, Mohand-Chérif Hannachi nous a révélé que le club va encore recruter deux autres joueurs pour boucler définitivement ce volet. Alors que le défenseur Merbah est officiellement Canari, les dirigeants de la JSK suivaient de très prêt les traces d’un Franco-Algérien, Belameiri. D’ailleurs, ce dernier devait arriver à Alger, hier

«Le stage qui devrait commencer le 15 ou le 16 juillet»
Comme tout le monde le sait, le stage de la Slovaquie a été officiellement annulé. En effet, la décision a été prise une fois que les responsables de la JSK ont appris que les visas des joueurs ne seront jamais délivrés à temps. Pour ne pas perdre trop de temps, le président Hannachi et son entraîneur

ont pris la décision de délocaliser la préparation dans un autre endroit. Selon nos sources, la JSK se rendra très prochainement en Tunisie, pour poursuivre la préparation dans les meilleures conditions possibles : «Le stage de la Slovaquie a été officiellement annulé. Les visas des joueurs ne seront jamais délivrés à temps. Donc, on a pris la décision de changer d’endroit. Ce que je peux vous dire, c’est que le stage de préparation débutera le 15 ou 16 juillet prochain. On a un programme qu’on doit respecter. Je pense que c’est le moment d’augmenter la charge et regrouper tous les joueurs.»

«Avoir un fond de jeu, c’est mon premier objectif à la JSK»

«On aura besoin de nos supporters à chaque rencontre»

L’un des objectifs de Azzedine Avant de conclure, le nouvel enAït Djoudi à la JSK, c’est de pertraîneur de la JSK, qui connaît mettre à l’équipe d’avoir un fond parfaitement bien la maison, nous de jeu qui attire les supporters, qui a fait savoir que la JSK a plus que désormais, ne se déplacent plus au jamais besoin de ses supporters, stade pour encourager leur équipe qui ont toujours été l’atout majeur : «Avoir un fond de jeu, c’est mon : «On aura besoin de nos supporpremier objectif à la JSK. Mis à ters à chaque rencontre. Il faut sapart les mauvais résultats que voir que les fans ont toujours été la l’équipe enregistrés depuis trois ans, force de la JSK.» la JSK n’avait aucun fond de jeu. Je A. A. pense que c’est le jeu amusant qui pousse Transfert de Benlameiri les supporters à se déplacer au stade.»

Hannachi-Maniche, négociations

aujourd’hui ou demain
rrivé mardi dernier à Tizi Ouzou, le Capverdien, Maniche, n’a toujours paraphé son contrat à la JSK. En effet, le président Hannachi et l’entraîenur Azzedine Aït Djoudi n’étaient pas trop convaincus par les qualités de ce milieu offensif. Pour preuve, il a été annoncé partant. Seulement, et au moment où nous mettions sous presse, Maniche s’entraîne toujours avec la JSK. Cela nous pousse à dire que le président de la SSPA/JSK, Hannachi, aurait changé d’avis sur le joueur. D’après une source bien informée, Maniche pourrait rester à la JSK et signer très prochainement son contrat. Le moins que l’on puisse dire est que le président kabyle devrait rencontrer Maniche aujourd’hui ou demain pour entamer les négociations et essayer de trouver un terrain

La vengeance froide de Hammar ! l y a quelques

A

d’entente. Apparemment, la signature de Belameiri à Sétif serait derrière cette décision, d’autant plus que la JSK aura certainement besoin d’un joueur en plus au milieu du terrain.

Ça parle de 6 000 euros/mois
Côté financier, une source généralement bien informée a tenu à nous dire que la direction de la JSK compte proposer un salaire de 6 000 euros/mois à Maniche, pour essayer de le garder. Reste à savoir si le joueur accepterait la proposition, lui qui se sent déjà très à l’aise à Tizi Ouzou. S. D.

Maniche : «Je ne suis pas encore au top physiquement»
Interrogé par nos soins à la fin de la séance d’entraînement de jeudi soir, le Capverdien Maniche s’est dit qu’il n’était pas encore au top physiquement : «Tout d’abord, je tiens à vous dire que la JSK renferme un groupe de joueurs très sympathique. Je me suis vite adapté à eux. Je sens que le groupe est très solide. Ça fait plaisir. En ce qui me concerne, il faut que vous sachiez que je ne suis pas encore au top physiquement. J’y travaille davantage pour m’améliorer.» ajoutera : «Si je reste à la JSK, la première chose que je dois apprendre, c’est le français. Comme vous le savez, je suis anglophone et je ne comprends pas bien la langue française.»

«Je ne suis pas pressé pour signer mon contrat»
Le fait qu’il n’ait pas encore signé son contrat, cela ne l’a pas inquiété, du moment qu’il se sent très à l’aise à la JSK. Du moins, c’est ce que Maniche nous a fait savoir jeudi soir : «Il est vrai que je n’ai pas encore paraphé mon contrat, mais je ne suis pas du tout inquiet. Je m’entraîne et je me donne à fond à chaque séance. C’est l’essentiel. Autre chose, c’est au staff d’en décider.» A. A.

«Si je reste, je dois apprendre le français»
Le seul inconvénient qui préoccupe le joueur, c’est le fait qu’il ne maîtrise pas la langue française. Le Capverdien, qui ne parle que l’anglais,

jours seulement, le président de la JSK nous a révélé que le FrancoAlgérien, El Hadi Belameiri, sera le dernier joueur, avant de boucler le recrutement. Seulement, et à la surprise de tous, l’ailier droit, qui devait arriver hier après-midi, à Alger, a débarqué jeudi soir à Sétif, en provenance de Béjaïa. Après quelques négociations, le joueur a fini par accepter la proposition de Hammar, en s’engageant pour deux saisons avec l’Aigle noir. Ce que les supporters doivent savoir, c’est que l’entraîneur sétifien, Velud, ne voulait pas de cet élément, d’autant plus qu’il possède plusieurs joueurs qui évoluent au même poste. Seulement, le président Hammar a beaucoup insisté pour que le Franco-Algérien soit Sétifien dans la soirée. La raison ? Le premier responsable du club sétifien voulait à tout prix chiper Belameiri à la JSK, pour se venger du président Hannachi, lequel n’a pas accepté l’échange Mokdad-Ogbi, avant de fixer la libération de son joueur à 1 milliard de centimes. Juste après avoir paraphé son contrat, El Hadi Belameiri a rejoint directement l’équipe sétifienne en Tunisie. Pour rappel, le Franco-Algérien a été déjà proposé à Sétif en mois de mai dernier, mais les responsables ont complètement abandonné cette piste. S. D.

I

06

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup franc MCA

Hachoud

«Cette saison, vous allez voir mon vrai visage !»
Comment se déroule la préparation du prochain exercice ? L’équipe se prépare de manière ordinaire en ce mois de Ramadhan, en s’adonnant à du biquotidien. Le coach a allégé la charge de travail pour la séance qu’on effectue avant la rupture du jeûne, alors que dans la soirée, on effectue une séance pleine, ce qui est tout à fait logique. Il semble bien que les choses se passent bien avec Geiger ? Je pense que tous les joueurs se plaisent avec Geiger, car c’est quelqu’un qui connaît bien son travail et qui sait bien comment mettre son équipe dans de bonnes conditions. En ce qui me concerne, je connais assez bien sa méthode de travail, car j’étais sous sa coupe durant toute une saison à Sétif, et c’est avec lui qu’on a gagné le doublé. Pensez-vous que Geiger pourra mener le Mouloudia vers des titres ? Geiger n’est plus à présenter, et je suis persuadé qu’on pourra gagner un titre cette saison. Le coach est de nature ambitieuse et on doit l’aider dans sa mission. L’année dernière, on a réalisé un bon parcours, mais sans qu’on puisse offrir un titre à nos supporters. Cette saison, on fera tout notre possible pour rendre les Chnaoua heureux. Nous avons constaté que durant les matchs d’application, vous avez réussi de bonnes choses sur le terrain, peut-on affirmer que Hachoud fera parler de lui de nouveau, après une saison décevante ? Je reconnais que je n’ai pas évolué sur ma véritable valeur la saison passée, même si j’ai joué plusieurs matchs en tant que titulaire. Le fait de ne pas avoir effectué une bonne préparation s’est répercuté sur mon rendement. Par la suite, j’étais soumis à une véritable pression, comme vous le savez, car on attendait beaucoup de moi. Vous voulez dire à cause du fait qu’on n’ait pas satisfait à vos exigences salariales...… Je ne veux pas revenir sur ce sujet, mais je dois dire que les supporters s’attendaient à me voir avec la même forme que j’avais affiché à l’ESS. Malheureusement, j’ai manqué ma préparation d’intersaison et aussi celle de la trêve avec l’équipe. Mais dans l’ensemble, je pense avoir effectué une saison honorable, même si je n’étais pas satisfait de mon rendement, car je pouvais faire nettement mieux. Peut-on s’attendre que Hachoud retrouvera son meilleur niveau avec Geiger qui connaît bien vos qualités ? Certes, le joueur se sent plus en confiance lorsqu’il est sous la coupe d’un entraîneur qu’il connaît bien. Aussi, la venue de Geiger sera bénéfique pour toute l’équipe, pas uniquement pour Hachoud. Avec une bonne préparation, vous allez voir mon vrai visage, car j’ai une dette envers les supporters qui m’ont encouragé dans les moments les plus difficiles. Vous avez montré de bonnes choses lors du match d’application que le coach a programmé… Il s’agit juste d’un match d’application, comme vous le dites, que le coach a programmé et je me sens en bonne forme pour ce début de préparation. Le plus dur reste encore à faire, car on est seulement à son entame. Que pensez-vous du recrutement effectué par le Mouloudia ? Les joueurs recrutés ont déjà fait leurs preuves. De notre côté, on essaye de leur faciliter la tâche afin qu’ils puissent s’adapter très rapidement. Le groupe est conscient de la mission qui l’attend cette saison. Entretien réalisé par Kamel M.

Hadj Ahmed sera le team manager Comme nous l’avons déjà évoqué

dans notre précédente livraison, Rafik Hadj Ahmed a repris son travail, suite à la rencontre qu’il a eue avec le président de la SSPA/MCA. En effet, il ne s’agissait que d’un malentendu, puisque Boudjemâa Boulema a pensé seulement à ce que Hadj Ahmed s’occupe aussi du marketing et du management. Le premier responsable du Mouloudia n’avait aucune intention de se séparer des services de Hadj Ahmed qui a été pour Metref a repris beaucoup dans la réussite du recrutehier les entraînements ment effectué jusqu'à présent, en traSouffrant d’une tendinite à cause vaillant en étroite collaboration avec de l’état défectueux du stade annexe Kaoua qui n’a pas tari d’éloges sur lui. du 5-Juillet, Hocine Metref, qui a En dépit des compétences de Kaci-Saïd bénéficié de quatre jours de repos, qui a entamé sa mission de nouveau a repris jeudi soir le chemin des entraînements. Ce manager général de l’équipe, ce dernier ne pourra à lui seul accomplir toutes les dernier, qui s’est entraîné de manière ordinaire avec ses coéquipiers, n’a ressenti aucune douleur, ce qui a tâches au sein du club. C’est pour cette satisfait le staff technique qui veut avoir tout le groupe raison qu’une partie des prérogatives sera aussi confiée à Hadj Ahmed qui, en à sa disposition. Le retour de Metref coïncide avec la présence de Mihoubi qu’il connaît assez bien. plus de son travail du marketing, aura des fonctions d’ordre organisationnel au Une seule séance le vendredi sein de la section football. D’ailleurs, les Afin que les joueurs puissent récupérer leurs membres du CA se sont étonnés moyens, après avoir été soumis à une charge de tralorsque son départ a été annoncé, et vail élevée sur l’ensemble des deux séances d’entraîBoumela a évoqué juste un malentendu. nements effectuées jeudi passé, Alain Geiger n’a Ainsi, Hadj Ahmed sera appelé à acprogrammé qu’une seule séance hier soir, au stade complir les deux tâches à la fois et il militaire de Beni Messous. Les joueurs du Moulousera le team manager, car un club a bedia connaissent bien cette pelouse qui est d’une exsoin de toute une équipe pour qu’il cellente qualité, du fait que c’est sur ce terrain qu’ils puisse fonctionner de manière ordiont préparé la finale de la Coupe d’Algérie naire. Il s’occupera des démarches concernant la préparation du stage au Maroc Juste après son retour, Hadj Ahmed s’est penché sur les dernières retouches du stage de préparation que l’équipe effectuera du 19 juillet au 6 août prochain Al Jadida, durant lequel le Doyen disputera trois rencontres amicales. Le team manager du Mouloudia va donc veiller à ce que l’équipe ne manque de rien, tout au long du stage. A en croire une source digne de foi, il se pourrait bien que Hadj Ahmed soit du voyage au Maroc au cours de cette semaine, et c’est lui qui sera à l’accueil de l’équipe à son arrivée à Casablanca, avant de rallier la ville d’Al Jadida. De son côté, le président Boumela n’a pas caché sa satisfaction, après que tout soit rentré dans l’ordre, car le club a besoin plus que jamais de travailler en toute sérénité. K. M.

Zeghdane à Alger depuis hier pour des essais
la recherche d’un arrière gauche, le Mouloudia s’est vu proposer les services du jeune émigré qui répond au nom de Zeghdane Toufik. Ce dernier, qui évolue à la deuxième équipe de Sedan en CFA2, veut relancer sa carrière et c’est pour cette raison qu’il a fait part de son vœu à son manager qui l’a proposé au Mouloudia. Bien que les pensionnaires d’El Achour aient reçu plusieurs CV, il n’en demeure pas moins qu’ils veulent donner sa chance à ce jeune émigré. Le joueur est arrivé hier en fin de journée à Alger. Il devait être soumis à des essais par le technicien suisse lors de la séance d’entraînement qui a eu lieu dans la soirée sur le terrain de la caserne de Beni-Messous. Toutefois, il semble bien que le Mouloudia accorde la priorité à la piste des joueurs francoalgériens, bien que plusieurs bons joueurs aient été proposés au MCA, à l’image de l’Egyptien Ahmed Atoua qui évolue avec le club d’Alexandrie. A en croire une source digne de foi, on laisse entendre que le choix de Zeghdane a surpris plus d’un dans l’entourage du Mouloudia, car on ne s’attendait pas à ce que le Mouloudia s’intéresse à un joueur qui évolue en CFA2. En effet, la direction du MCA avait refusé les services du jeune émigré Mihoubi qui a pourtant porté les couleurs nationales des U19 par le passé et qui évolue actuellement dans le premier palier du championnat suisse, réussissant à s’imposer avec son équipe. Seulement, Zeghdane Toufik est convaincu qu’il réussira à convaincre Geiger, malgré tout

A

plus d’un titre le Mouloudia. Reste à savoir maintenant si on va se tourner vers la piste africaine, si les essais de Zeghdane ne seront pas concluants ? Kaci-Saïd décidé à renforcer le flanc gauche de la défense Alors que le MCA éprouve des difficultés à achever son opération recrutement, une frange de supporters présents à l’entraînement avait demandé à KaciSaïd de faire confiance à Bensalem qui manque seulement de compétition. Toutefois, le nouveau manager du MCA, tout en affichant un large sourire, leur a expliqué qu’il voulait avoir une doublure à chaque poste. Ainsi, Kaci-Saïd est décidé à renforcer le flanc gauche de la défense car si en attaque, le Mouloudia a le choix de l’embarras, on mise sur le recrutement d’un attaquant de pointe de grande qualité. Sur le flanc gauche de la défense, on sera contraint de convertir Besseghir à ce poste, si on n’arrive pas à dénicher un joueur qui répond au profil recherché. Ce qui explique l’intérêt de KaciSaïd à renforcer ce poste. K. M.

Geiger satisfait de la pelouse du stade de Ben Aknoun
Le coach du Mouloudia n’a pas caché sa satisfaction quant à la qualité de la pelouse du stade militaire de Ben Aknoun, sur laquelle son équipe s’est entraînée jeudi soir. La séance de travail s’est même étalée sur deux heures, les joueurs étaient essoufflés. Il est à rappeler que Geiger avait refusé que l’équipe s’entraîne à Ben Aknoun, du fait que le Mouloudia allait être domicilié à Bologhine, d’où le choix d’opter pour le terrain synthétique de l’ISTS. Maintenant que le MCA recevra ses hôtes au 5-Juillet, Geiger s’est rabattu sur le gazon naturel. K. M.

ce qui se dit à son sujet. La piste Mutaka toujours d’actualité Malgré le fait qu’on accorde la priorité aux joueurs émigrés, la piste des joueurs étrangers est toujours d’actualité pour le recrutement d’un arrière gauche et d’un attaquant. En effet, la piste du Togolais Mutaka n’a jamais été écartée, du fait qu’il s’agit d’un défenseur à vocation offensive. D’autre part, on laisse croire même qu’un international nigérian, dont le CV plaide en sa faveur, intéresse à

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup ferme MCA

07

Boumella : «Je ne suis pas un dictateur, Sonatrach ne lésera personne !»
epuis son installation à la tête du conseil d’administration de la SSPA/MCA, Boudjemâa Boumella a fait beaucoup parler de lui. En plus de la démission de Kaoua dont il est le principal responsable, il est entré aussi en conflit avec certains joueurs et membres du CA, au point où on le compare à un dictateur. Sollicité par nos soins pour nous apporter certaines explications sur ce sujet, il dira : «Je ne suis pas un dictateur comme certains le prétendent. Je suis exigeant sur le plan de la discipline et je suis intransigeant sur ce point. Si on veut réussir, il faut bien que tout le monde adhère à notrea ligne de conduite et sachez que Sonatrach ne lésera personne. Au contraire, elle est là pour aider le Mouloudia et lui redonner son lustre d’antan. Quant au cas Hadj Ahmed, on a juste évité une confusion de prérogatives, en lui proposant de réintégrer son ancien poste, car nous avons nommé Kaci-Saïd au poste de manager général de l’équipe.»

D

«Je bénéficie de la confiance de Sonatrach, la présidence du Mouloudia ne m’a jamais fait peur»
Quant à ce qui se dit dans l’entourage du Mouloudia et la possibilité de voir Sonatrach mettre fin aux fonctions de Boumella pour les raisons qu’on a déjà évoquées, ce dernier nous a déclaré : «Je bénéficie de la confiance de Sonatrach et la présidence du Mouloudia ne m’a jamais fait peur. Je connais bien mon métier et j’ai passé 34 ans à Sonatrach.»

qu’il est le premier responsable du volet technique et personne ne pourra s’immiscer dans son travail. Je suis persuadé qu’il apportera un plus à l’équipe et il faut savoir qu’il a laissé tomber une offre du Golfe pour venir travailler au Mouloudia.»

«Le MCA a les moyens de jouer le doublé»
«Vous voyez bien qu’il n’y a aucun problème au MCA. Aussi, concernant les joueurs qui ont demandé une revalorisation salaraiale, cela ne pourra se faire sans l’aval du CA, car ce n’est pas à moi de prendre des décisions seul. Une fois le championnat entamé, on verra s’ils méritent que leurs salaires soient revus à la hausse. Nous sommes ici pour mettre tous les moyens à la disposition de l’équipe et on pourra jouer le doublé, comme je l’ai déjà affirmé.» K. M.

«Geiger a notre confiance et Mihoubi a choisi le MCA, malgré une offre du Golfe»
«Sachez que jamais, nous n’avons pensé à ramener un autre technicien. Je me demande d’où vous sortez cela. Geiger, qui a un contrat au Mouloudia, jouit toujours de notre confiance et c’est lui qui a choisi Mihoubi, du fait

Kaci-Saïd propose une prolongation
de contrat à Geiger
Installé au cours de la semaine comme nouveau manager du club, Kamel Kaci-Saïd n’a pas perdu de temps. Après avoir réglé l’épineux problème du stade, en permettant au Mouloudia de recevoir au 5-Juillet, suite à une réunion marathon avec le DG de l’OCO, puis rassuré les joueurs réfractaires, Bachiri, Kacem, Moumen et Yachir, Kaci-Saïd s’est longuement entretenu avec l’entraîneur Alain Geiger, jeudi soir. Il veut le garder au moins une année de plus Le nouveau manager général du Mouloudia a été surpris de la courte durée du contrat d’Alain Geiger, soit un an. En tant qu’ancien footballeur et entraîneur, KaciSaïd sait mieux que quiconque qu’on ne peut pas juger un technicien au bout d’une saison. Il a donc demandé à Geiger s’il était intéressé de travailler à moyen terme. L’entraîneur mouloudéen était d’accord. Kaci-Saïd va donc proposer une prolongation d’au moins une année de contrat du Suisse. Une rencontre entre Geiger, KaciSaïd et Boumella n’est donc pas à écarter pour discuter des modalités du nouveau contrat. Le problème Yachir définitivement résolu Même s’il a été augmenté, Samy Yachir traînait un peu la patte à l’entraînement, parce qu’on a tardé à lui faire signer son nouveau contrat. Depuis hier, et après avoir

Il s’est réuni, avant-hier, avec l’entraîneur suisse

Tout porte à croire que le Mouloudia tient l’attaquant tant recherché pour donner un nouveau souffle à la ligne d’attaque. Depuis une semaine, on parle discuté avec du recrutement d’un Kamel KaciSaïd, Yachir redoutable attaquant s’est dit ghanéen. Finalement, il content de s’agit de Opoku Agyepoursuivre sa mang. Bien qu’il ne mission au soit pas doté d’un grand Mouloudia, en gabarit, du fait qu’il signant son mesure 1,74 m seulenouveau Il peut rechuter contrat. Mainment, il n’en demeure à n’importe tenant, il ne lui pas moins qu’il a fait quel moment reste qu’à traA croire une source ses preuves dans pluvailler durant digne de foi, on laisse sieurs clubs, lui qui est entendre que le joueur cette intersaiâgé de 24 ans seuleson pour faire pourra reprendre les entraînements, seulement ment. Après avoir effecmieux que la le fait que son genou soit tué toutes ses classes saison dertoujours fébrile, il pourra nière à l’issue avec la célèbre formarechuter d’un moment à de laquelle il a l’autre. C’est dire qu’il tion ghanéenne, Ashanti Kotoko, fait partie des pourrait être indisponible Opoku a tenté une expérience au pour une longue durée meilleurs CS Sfax une saison durant. Ce qui et que Sonatrach n’est joueurs moupas prête à prendre le lui a permis de décrocher un loudéens. risque de garder un contrat avec la formation qatarie joueur à coup de mild’Al Sadd où évolue actuellement Bachiri, Kacem lions, bien que le dernier et Moumen, c’est à 80% réglé mot revienne au technil’ex-international, Nadir Belhadj. cien suisse. L’attaquant ghanéen s’est illustré Lors de l’interview qu’il nous a accordée, K. M. Kaci-Saïd nous a confié que les trois joueurs par son sens du but avec sa nouqui ont demandé une revalorisation de savelle équipe, avant de tenter une laire, à savoir Bachiri, Kacem et Moumen, expérience en Bulgarie, avec La JSK verront leurs problèmes réglés dans les Levski Sofia. N’ayant pu s’adapjoueurs à venir. Le manager général, contacte ter en Bulgarie, il tenta une qui est en train de se démener, pour officiellement Sayeh nouvelle expérience au FK partager la poire en deux comme il A croire une source digne de foi, la Partizan. Là aussi, le nous l’a dit lui-même, a presque JSK vient de contacter officiellement réussi dans sa mission. Le proSayeh pour bénéficier de ses services, en joueur n’a pas connu une blème des trois joueurs est réglé à prévision du prochain exercice. Bien que le grande réussite, et c’est 80%, selon une source proche du joueur soit toujours sous contrat, les Ka- pour cette raison qu’il dossier. Mieux, ils signeront leurs byles sont prêts à négocier sa lettre de libéra- tente aujourd’hui de renouveaux contrats, avant le détion. La même source ajoute que les lancer sa carrière avec le part au Maroc. Au moment où Mouloudéens ne trouvent aucun inconvé- Mouloudia. Son manager d’autres pseudo-dirigeants briconient à libérer Sayeh, du fait que ce derl’a conseillé de jouer en laient et se faisaient prendre en nier a peu de chances de jouer avec la photo avec les nouvelles recrues, présence de Djallit, Yachir, Bouguèche Algérie, du fait que le laissant les vrais problèmes de côté, MCA lui offrira l’opportuet Yahia-Cherif, sans pour autant Kaci-Saïd a réussi à changer beauparler de l’attaquant africain que nité de jouer souvent. Ce qui coup de choses en quelques jours seule Mouloudia veut recruter. lui permettra de faire valoir de lement. Et ce n’est pas fini. K. M. nouveau son sens du but. A. C.

A une semaine du départ de l’équipe au Maroc pour effectuer son premier stage de préparation d’intersaison à El Jadida, au Mouloudia, on n’a toujours pas tranché le cas de Hadj-Aïssa, car les responsables du club comptent mettre la balle dans le camp de Geiger auquel on expliquera les résultats du diagnostic médical. En effet, et suite aux derniers tests médicaux effectués, il semble bien que HadjAïssa ne s’est pas complètement rétabli de sa blessure au niveau du cartilage

Le Mouloudia pas chaud pour garder Hadj-Aïssa

Une invitation lui sera envoyée

Opoku Agyemang,
une piste très sérieuse

Le Mouloudia doit mettre le paquet pour l’avoir
Alors que la direction du club compte lui envoyer une invitation pour venir à Alger, il faut savoir que le recrutement de Opoku Agyemang pourrait coûter les yeux de la tête au Mouloudia. Certes, le joueur est motivé pour tenter une expérience en Algérie, mais il n’est pas prêt de signer pour des miettes au MCA. L’ex-international ghanéen n’a trouvé aucun inconvénient à ce qu’il subisse des essais, même s’il s’est fait déjà un nom. Une source digne de foi nous a confié que la valeur du joueur est estimée à 25 000 euros. Si maintenant le joueur réussit ses essais, on se demande si Boumella mettra le paquet pour bénéficier de ses services. Sachant que ce dernier ne compte pas accorder de fortes primes de signature. K. M.

08

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

«Maintenant que tout est rentré dans l’ordre, on va se concentrer sur notre travail»
Vous avez enfin repris l’entraînement, comment est l’ambiance dans le groupe ? Après la régularisation de notre situation financière par la direction, nous avons repris les entraînements. Tout le monde ou presque est présent, il règne une bonne ambiance dans le groupe. On avait hâte de retrouver l’entraînement et cette ambiance. Mais nous ne voulions surtout pas perdre plus de temps. Après une période d’incertitude, tout est rentré dans l’ordre à présent. Maintenant place à la préparation, n’est-ce pas ? Exact, les joueurs sont régularisés et n’ont pas d’excuses. Nous devons donc nous concentrer sur notre travail pour être prêts au début du championnat. Vous avez accusé un peu de retard par rapport à certains clubs, pensezvous que votre équipe sera prête le 24 août pour le début du championnat ? C’est un léger retard, je pense que ce n’est pas vraiment très grave. En plus, on n’était pas vraiment au repos total. Nous avions un programme que nous suivions pendant les vacances. Je pense que nous serons prêts pour le début du championnat. La reprise des entraînements a coïncidé avec le début du mois sacré de Ramadhan, ce sera dur, sachant que l’entraîneur devra augmenter la charge… Effectivement. La préparation physique pendant le Ramadhan n’est pas une sinécure. Mais bon, nous n’avons d’autres choix que de travailler et d’appliquer le programme de l’entraîneur. Pour le moment, on en est à une séance par jour, et on s’entraîne dans la soirée. Mais ce sera difficile de programmer du biquotidien, par exemple. C’est au staff technique de voir la meilleure façon de procéder. Votre équipe a connu beaucoup de départs cet été et peu d’arrivées, comment voyez-vous votre effectif la saison prochaine ? Oui, il y a beaucoup de joueurs qui sont partis et qui laisseront à coup sûr un vide dans l’équipe. Mais on n’a pas le choix, nous devons faire avec les moyens du bord. Cela dit, je pense que nous avons toujours une bonne équipe capable de rivaliser avec les favoris du championnat. En ce qui vous concerne, vous avez réussi à vous imposer dans l’équipe dès la première saison. Comment voyez-vous la prochaine avec trois joueurs d’envergure à votre poste, Herkat, Abdat et Khellili ? Je pense que la concurrence a été toujours bénéfique pour l’équipe et pour les joueurs concernés. Même si j’ai joué une bonne partie de la saison, il ne faut pas que je prenne la grosse tête et dire que je suis arrivé. Bien au contraire, beaucoup de travail m’attend, d’autant plus que je dois prouver de nouveau mes capacités, puisqu’il y a un changement au niveau du staff technique. Mais si j’ai réussi à m’imposer la saison passée, c’est grâce à l’entraîneur Fouad Bouali qui m’a donné l’occasion de jouer. Je profite d’ailleurs de vos colonnes pour le saluer et lui dire «Saha Ramdhanek». Je remercie également le public qui m’a encouragé et aidé à avoir une certaine confiance. Comment voyez-vous justement ce changement au niveau du staff technique ? Bouali est un grand entraîneur, il a réussi un bon parcours sans grands moyens. Gamondi a travaillé aussi au CRB et a prouvé son potentiel. J’espère que nous allons réussir une belle saison avec lui. Un dernier mot ? Je dirais «Saha Ramdhankoum» à tout le peuple algérien et aux supporters du CRB en particulier. Entretien réalisé par Noureddine B.

Khoudi

Coup d’accélérateur CRB

Le Chabab reçoit une offre de Nantes pour Slimani Alors que la
Commission de résolution des litiges (CRL) a donné gain de cause à Islam Slimani dans le conflit qui l'oppose au CR Belouizdad, ce qui fait que le joueur est légalement libre de tout engagement, le Chabab a reçu hier une offre financière officielle du FC Nantes pour acquérir ses services.

Slimani : «Je suis libre, je négocie seul»
Islam Slimani ne reconnait pas l’autorité du CRB pour négocier avec les clubs qui sollicitent ses services. «Je suis libre, je négocie seul», nous a-t-il déclaré. «Je suis en négociations avec plusieurs clubs, y compris le FC Nantes. J’arrêterai mon choix dans moins d’une semaine», a-t-il assuré.

«Ma décision finale dans quelques jours»

Sur les contacts avec Mayence, le joueur ne confirme pas, mais ne dément pas non plus. «Qui refuserait de jouer dans la Bundesliga, actuellement le meilleur championnat en Europe ? Pour l’instant, il n’y a rien de concret avec aucun des clubs avec lesquels je suis en négociations. Tout sera clair dans quelques jours.» Y. K.

Kherbache a réintégré le groupe hier
Après avoir trouvé un accord avec la direction du club pour renouveler son contrat avec les Rouge et Blanc, Smaïl Kherbache a réintégré le groupe, hier, lors de la séance d’entraînement effectuée au stade du 20-Août, dans la soirée. Devant l’insistance de son entraîneur Miguel Angel Gamondi, la direction a rappelé Kherbache pour le convaincre de continuer son aventure au sein du club de Laâquiba, alors qu’il a failli partir. L’enfant de Saïda est bien parti pour rester deux saisons supplémentaires au CRB.
contrat. Il ne reste que la signature qui se fera bientôt. Je vais d’ailleurs reprendre les entraînements ce soir (Ndlr : propos recueillis hier). Je suis content de pouvoir continuer mon aventure avec le CRB. J’espère pouvoir réaliser une belle saison. L’année dernière, j’ai été blessé en cette période, et je n’ai pas beaucoup joué. Aujourd’hui, je me sens mieux et je commence la préparation avec le groupe.»

La direction ne l’a pas rappelé

Ouadah signera
demain son contrat
Le gardien de but de l’USMBA, El Hadi Ouadah, devra signer son contrat demain et officialiser son engagement avec le CRB, après avoir trouvé un accord avec la direction la semaine passée. Ouadah devra empocher une avance de salaire demain et signer son contrat. El Hadi Ouadah a été recruté après le départ de Nassim Ousserir au MCEE, et sera en concurrence avec Ahmed Chouih. «Je suis Belouizdadi» Contacté par nos soins, El Hadi Ouadah dira qu’il n’a pas encore signé son contrat, mais qu’il a tout réglé avec la direction du club. «Nous avons tout réglé. Je vais signer mon contrat dimanche. Mais je peux vous dire que je suis Belouizdadi, la preuve, je vais entamer les entraînements ce soir (Ndlr : propos recueillis hier)».

Hanifi
«J’ai la conscience tranquille»

«J’espère réaliser une meilleure saison»
Après avoir trouvé un accord avec la direction du club pour renouveler son bail, Smaïl Kherbache espère réaliser une meilleure saison que celle de l’année dernière. En cette période, Kherbache souffrait d’une blessure au dos, et n’a joué que les dernières journées de championnat. «On est tombés d’accord pour renouveler mon

Bouchouk devait négocier hier A la recherche de renforts pour le compartiment offensif,
la direction du club a coché le nom de l’attaquant de la JSK, Bouchouk, sur ses tablettes, après l’échec de la transaction avec l’attaquant usmiste, Salim Hanifi. L’ancien joueur du CAB devait négocier, hier dans la soirée, avec la commission de recrutement son éventuel transfert au club de Laâquiba. La venue de ce joueur ne sera pas de trop pour le club belouizdadi qui a perdu plusieurs attaquants, à l’image de Mehdi Benaldjia, Sodje, Amroune et le départ imminent de son attaquant international, Islam Slimani.

Bougueroua contacté
On a appris, par ailleurs, que la direction du club s’intéresse aux services de l’attaquant du RC Arbaâ, Bougueroua. Il a été même contacté par les dirigeants belouizdadis, qui lui ont proposé de jouer au Chabab la saison prochaine. Le hic, Bougueroua est sous contrat avec son équipe, et le CRB ne contacte que les joueurs en fin de contrat ou ceux qui ont récupéré leurs lettres de libération. «Amani ne veut pas me libérer» Contacté par nos soins, l’attaquant du RCA, Bougueroua, nous confirme les contacts avec la direction du club belouizdadi. «J’ai été, en effet, contacté par les dirigeants du CRB. Je suis vraiment intéressé par une aventure dans un club comme le Chabab. Mais je suis toujours sous contrat avec mon club, et le président Djame Amani ne veut pas me libérer», explique Bougueroua.

La direction belouizdadie n’a pas rappelé l’attaquant Salim Il a entamé les Hanifi pour entraînements hier négocier son El Hadi Ouadah s’est présenté à transfert au la séance d’entraînement d’avantclub de Laâhier en tenue de ville. Il n’a pas quiba. Les Bevoulu entamer les entraînements louizdadis avec l’équipe tant qu’il n’a pas semblent s’être signé son contrat. Après avoir tourné vers d’aureçu l’assurance de la directres pistes, tion du club qu’il empocomme l’attachera son argent quant Boudimanche dans la jourchouk, qui née, avant de signer son devait négocier contrat dans la soirée, hier avec la diEl Hadi Ouadah a acrection. Intercepté d’intégrer le rogé à ce sujet, groupe hier dans la Salim Hanifi, qui soirée pour une a déclaré dans première séance. ces mêmes colonnes que la balle était dans le camp de la direction, nous dira : «Les dirigeants du CRB m’ont Le Chabab appelé il y a quatre tient à Merbah jours de cela ou plus, La direction du CRB tient toujours au reet puis rien. En tous crutement du défenseur axial de la JS Saoura, les cas, moi, je n’ai Merbah. Bien que ce dernier ait déclaré depuis rien à me reprol’Azerbaïdjan, où il a participé avec la sélection milicher. J’ai la taire à la Coupe du monde militaire, qu’il préférait la JSK, la direction du Chabab qui l’a contacté en preconscience tranmier ne veut pas lâcher le joueur et compte relancer quille et les suples négociations avec lui. Même si le Chabab possède porters du CRB quatre défenseurs qui évoluent dans le même poste doivent savoir que que Merbah, à savoir Abdat, Herkat, Khoudi et Khelj’ai été correct. Je lili, il tient à se renforcer davantage au niveau de suis certes proche l’axe de la défense, alors que l’entraîneur argendu MCO, mais tant tin, Miguel Angel Gamondi, souhaite recruter des arrières latéraux, après le départ de que je n’ai pas signé de Boukria et Mameri lors du mercato hicontrat, tout pourra vernal. basculer d’un moment à l’autre». N. B.

N° 2344 Samedi 13 Juillet 2013

Coup osé USMA

09

Zemmamouche : «Je ne crains pas la réaction des supporters, parce que j’ai toujours été franc»
Libre de tout engagement après que son contrat a expiré le mois passé, Mohamed-Lamine Zemmamouche a été l’un des éléments qui ont animé le marché des transferts pendant quelque temps, faisant couler beaucoup d’encre et de salive avant qu’il ne mette fin au suspense en décidant de rempiler, alors qu’il était pisté par le CSC, mais surtout par le MCA, le rival éternel des Rouge et Noir. Cet épisode étant loin derrière lui, le gardien de but international, et dans cet entretien qu’il nous a accordé, nous parle de plusieurs sujets qu’on vous laisse découvrir.
faitement vu que je les ai côtoyés une bonne préparation je suis sûr que nous Entrons dans le vif du sujet, êtes-vous à l’USMA. Ils ne sont plus à préaurons notre mot à dire. rétabli de la blessure dont vous vous senter. Ce n’est pas parce que je Pour cette nouvelle saison, les plaigniez ? suis plus expérimenté qu’eux responsables et les supporters veulent le Les soins qui m’ont été prodigués durant les que ma place de titulaire est vacances m’ont permis de m’en remettre. titre. Pensez-vous que ce groupe a les garantie. Je sais qu’il va falDésormais, cette blessure fait partie du moyens d’atteindre un tel objectif ? loir bosser dur pour garder passé, maintenant, je me sens bien. J’ai C’est certain, nous allons défendre nos mon statut de n°1. La saimême eu le feu vert du staff médical pour chances à fond, mais je pense que le plus reprendre les entrainements dans les buts et important est de décrocher une place quali- son passée, je suis resté sur le carreau pendant je n’ai pas tardé à le faire. Depuis cette seficative pour la prochaine édition de la maine, je m’entraîne le plus normalement Ligue des champions. Pour pouvoir partici- quelques rencontres, ça prouve que personne du monde. Tout se passe à merveille, je n’ai per à cette compétition, il va falloir termin’est indispensable. pas à me plaindre. ner soit premier soit second, donc tout est J’entretiens de bons Seriez-vous prêt pour le début de la clair. Nous disposons d’un groupe soudé. Il rapports est composé de plusieurs éléments nouvelle saison ? avec expérimentés, mais aussi de Le championnat débutera le 24 août, si tout «Mon jeunes qui ont de la fougue et se passe comme prévu je ne vois aucune éducation ne qui veulent briller, que deraison pour que je ne le sois pas. Nous disme permet pas de mander de plus ? posons d’un mois et demi avant d’entamer le nouvel exercice, je pense qu’une telle sous-estimer mes La Coupe Arabe risque durée est largement suffisante pour effecd’être annulée, seriez-vous concurrents» tuer la meilleure préparation possible. Nous tenté par une participation en Mansavons que cette période est importante, Coupe de la CAF ? souri et Madonc nous allons faire de notre mieux pour Personnellement, ça ne me pose aucun pro- zouzi, et ensemble nous qu’elle soit réussie et pour que nous soyons blème de participer à la Coupe de la CAF. allons défendre les couleurs de au top le jour J. Ça pourrait être une bonne expél’USMA. Mon éducation ne me perL’USMA n’a pas recruté cet rience pour nous, avant de démet pas également de les sous-esti«Notre été, pensez-vous que les couvrir la Ligue des mer. objectif est de dirigeants ont pris une champions. Pour le moVous avez failli quitter l’USMA cet été, bonne décision de ne pas jouer la LdC, donc ment aucune décision n’a ne craignez-vous pas la réaction des renforcer le groupe ? nous savons ce que été prise, attendons que le supporters, surtout que vous étiez verdict soit rendu par les Je suis sûr que cette décinous devrons annoncé du côté du MCA ? organisateurs de l’UAFA sion a été étudiée. Les resfaire» Je ne crains pas la réaction des supporters Cup pour ensuite parler de la ponsables du club savent ce parce que j’ai toujours été franc. J’ai la compétition que nous aurons à qu’ils ont à faire. S’ils avaient jugé conscience tranquille. J’ai déclaré sur ces disputer. utile de renforcer le groupe, je pense qu’ils La saison prochaine, vous aurez Mansouri mêmes colonnes que je donne la priorité à l’auraient fait. C’est vrai qu’il n’y a pas eu de l’USMA et, au final, j’ai rempilé. J’ai tounouvelles recrues jusque-là, mais il ne faut et Mazouzi comme concurrents, qu’avezjours eu de bonnes relations avec les suppas oublier que l’ossature a été gardée. Pluvous à nous dire à propos de ces deux porters et je ne vois pas pourquoi cela sieurs jeunes ont été promus, et il y a eu gardiens de but ? devrait changer. aussi le retour de prêt de deux éléments. Ce sont deux gardiens que je connais parEntretien réalisé par Adel Cheraki Nous disposons d’un bon groupe et avec

Les espoirs régularisés !
Nous avons appris d’une source digne de foi que la direction a tenu à régulariser la situation financière de quelques espoirs qui ont été obligés de quitter le club parce qu’ils n’ont pas été promus. Ces jeunes-là ont été récompensés pour les efforts qu’ils ont fournis tout au long de l’exercice précédent, réussissant au passage à donner un coup de main à leurs coéquipiers pour décrocher le titre de champion, six journées avant la fin de la saison, ce qui fut un bel exploit.

Affaire
Les seuls joueurs indésirables qui n’ont pas encore quitté le club, Noureddine Daham et Mohamed Yekhlef n’ont toujours pas trouvé un accord avec les responsables pour résilier leur contrat, et continuent donc de s’entraîner avec le groupe comme si de rien n’était, bien qu’ils sachent que même s’ils resteront, ils ne seront pas qualifiés pour prendre part à la compétition officielle. Annoncé un certain temps, proche de l’ASO Chlef, le meilleur buteur du club lors de l’exercice précédent n’a pas encore trouvé un terrain d’entente ni avec Medouar ni avec les responsables des autres clubs qui veulent l’enrôler, tandis que pour Yekhlef, tout semble clair. L’arrière latéral gauche n’envisage pas de lever le camp cet été et cela ne devrait pas réjouir Haddad qui est en train de chercher une solution pour le convaincre de revenir sur sa décision, mais en vain jusque-là.

Daham-Yekhlef, c’est le statu quo !

La prime de l’UAFA Cup sera bientôt versée aux joueurs !

U

ne semaine seulement après avoir perçu la prime de la Coupe d’Algérie estimée à 150 millions, les coéquipiers du capitaine Necer Eddine Khoualed, devront décrocher un autre jackpot dans les tout prochains jours, c’est en tout cas ce que nous avons appris d’une source digne de foi. Une nouvelle récompense que les Rouge et Noir toucheront après qu’ils ont remporté un nouveau titre, un deuxième lors de l’exercice 2012/2013, quatorze jours après le premier, en s’imposant lors de la finale retour de l’UAFA Cup au 5-Juillet face à l’équipe koweitienne d’Al-Arabi, sur le score de trois buts à deux offrant ainsi à leur club son premier trophée international. Aux anges après cette consécration, les responsables ont promis aux joueurs une forte prime et c’est dans les toutes prochaines heures qu’ils devront les payer. Une nouvelle qui ne devra que les réjouir surtout que certains d’entre eux se sont posés des questions à propos de cette prime. Conscient qu’une telle initiative pourrait faire beaucoup de bien aux protégés de Rolland Courbis, qui

sont en train de préparer le nouvel exercice, qui débutera le 24 août, et les pousserait à vouloir rééditer le même exploit ou peut-être plus, Haddad veut remettre pour cette raison, les chèques à tous ceux qui ont contribué au succès pour clore ce dossier.

Elle serait estimée à 100 millions
Même si rien n’a encore filtré quant à la somme exacte que chaque joueur percevra après une telle consécration, notre source nous a affirmé que les camarades de Laïfaoui, qui a eu l’honneur de brandir la première coupe internationale gagnée par l’USMA, auront le droit chacun à une somme estimée à 100 millions. Une somme qui s’ajoute à la première récompense qu’ils ont eue, ce qui fera un joli pactole pour ceux qui y auront droit car ce ne sont pas tous les membres du groupe qui pourront en bénéficier, ce qui est tout à fait normal. En effet, des éléments comme Bouzid, Hanifi ou encore Tedjar ne toucheront aucun centime, même s’ils ont pris part à plusieurs matchs.

Entre le MOB et le RCA, Kara tranchera demain
De retour demain au pays, après avoir pris part à la Coupe du monde militaire, Mohamed Seghir Kara, et si tout se passera comme prévu, ne prendra pas beaucoup de temps avant de trancher à propos de sa future destination. Annoncé un certain temps comme quasiment acquis par le MOB, la donne a changé ces derniers jours et le jeune gardien de but des espoirs usmistes pourrait prendre la direction de l’Arbaâ plutôt que celle de Bougie. Voulant avoir un maximum de temps de jeu, Kara sait que la présence de Berrefane au MOB pourrait lui barrer la route et c’est pour cette raison que le RCA a désormais sa préférence.

Adel C.

10

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup de colère USMH

Les cadres boycottent
L
a reprise des entraînements, jeudi à 23h, a vu la présence de seulement dix joueurs seulement, parmi eux Boumechra et Amada, alors que les six autres sont des jeunes du club. C'est dire que le reste, autrement dit les cadres de l'équipe ont mis à exécution leur menace de boycott brandie juste avant la fin du stage qui s'était déroulé à Ain Témouchent. Les joueurs ont pourtant été mis au courant des derniers développements de la situation financière avec, notamment une rentrée imminente d’argent, mais cela ne les a pas trop rassurés puisqu’on a enregistré quand même une cascade d'absences. Laïb a dû les contacter une nouvelle fois pour qu'ils soient présents à la séance devant se dérouler hier à la même heure. Le boss harrachi devra user de beaucoup de diplomatie pour les convaincre de reprendre. Dans toute cette histoire de boycott à cause d'argent non perçu, il faut quand même noter que ce ne sont pas tous les joueurs. Certains auraient déjà touché leurs arriérés de salaires.

Dix joueurs seulement pour la reprise

Charef en colère
Cette décision mettra plus de pression sur la direction du club, qui a donné des assurances à l'entraîneur Boualem Charef quant à la régularisation des joueurs dans les meilleurs délais. Craignant une démobilisation du groupe, qui provoquerait un retard difficile à rattraper, le driver de l’USMH paraissait jeudi soir très en colère contre la direction du club.

geste de la direction, en vain. Las d'attendre, ces derniers ont demandé à rencontrer leur président avant de reprendre les entraînements. On croit savoir que le premier responsable du club harrachi devrait rencontrer les joueurs aujourd'hui, pour évoquer le problème financier et leur expliquer le retard pris dans la régularisation de leur situation financière. Une situation qui inquiète les joueurs au plus haut point.

Voilà qu'on reparle d’Air Algérie !
Beaucoup d'encre et de salive ont coulé sur le sujet des entreprises intéressées par un investissement à l’USMH. Selon nos sources, le dossier du club harrachi est sur la table du ministère de la Jeunesse et des Sports pour décider de la société qui devrait reprendre le club. On croit savoir que la compagnie Air Algérie est bien partie pour investir à l’USMH. Cette dernière ne prendra pas l'intégralité des actions, mais sera

associée à d’autres industriels et actionnaires qui ont déjà donné leur accord de principe pour ouvrir le capital. Notre source ajoute que la direction du club harrachi attend avec impatience la décision du MJS, qui devra donner le feu vert aux sociétés pour investir à l’USMH. Les dirigeants harrachis attendent avec impatience la venue de cette société dont l’apport financier devra régler définitivement la crise que traverse actuellement l’USMH, au point de ne pas pouvoir assurer les salaires des joueurs.

gent de demander à tous les actionnaires de mettre la main à la poche pour aider le club dans ces moments de crise, ou de tripler le capital dans les plus brefs délais au risque de se voir remplacer par d'autres qui n'attendent d'ailleurs qu’un signe pour faire leur entrée au sein du conseil. Si cette directive se concrétise, les caisses du club seront renflouées par la somme de 3 milliards.

Laïb devrait les rencontrer aujourd'hui
Le président de l’USMH, Mohamed Laïb, a donné des assurances aux joueurs via un membre du staff technique, à savoir que la direction entamerait la régularisation des joueurs avant le 10 juillet dernier. Une fois le délai achevé, les joueurs attendaient un

Les membres du CA dos au mur
Il n'est plus un secret pour personne que le conseil d'administration de l’USMH n'a fonctionné jusque-là que grâce à la présence et aux efforts de Laïb, Cherfaoui, les frères Boulabe, et, un degré moindre, Zoubiri. Les six autres membres du CA, qui en compte 11, ont toujours brillé par leur absence. Les membres de l’AG du CSA envisa-

Zoubiri : «L’USMH a besoin de l’aide de ses enfants dans ces moments difficiles»
Mohamed Zoubiri, l’un des actionnaires les plus influents, était l’un des rares dirigeants présents au stade Lavigerie jeudi soir pour la reprise. Visiblement déçu par l’annulation de la séance en raison de l’absence des cadres, ce responsable que nous avons approché nous dira avec beaucoup d’amertume : «C’est vraiment malheureux de voir les joueurs arriver jusqu’au

boycott en raison du non payement de leur salaires de la saison passée. On avait l’espoir de voir tous les joueurs marquer leur présence, ce soir, pour la reprise, malheureusement et comme vous le constater, ils ne sont qu'une dizaine à avoir répondu à l’appel du coach. Ce dernier est là, mais la séance n’a pas eu lieu. Cette absence est, comme vous le savez, dû à la non régularisation financière. L’USMH traverse une crise financière et a donc besoin de l’aide de tous ses amoureux». Avant de poursuivre : «Nous sommes la première équipe à avoir repris les entraînements et effectué un stage bloqué de deux semaines, pendant que les autres viennent juste de reprendre. Nous avons donc une avance considérable sur les autres clubs. Mais si les joueurs décident de poursuivre ce boycott, c’est tout le travail réalisé qui sera mis en cause». N.R.

L’argent tarde à venir, Laïb sous pression
Le président Laïb était avanthier, et durant toute la journée, dans tous ses états. Il semblait sous une forte pression au moment où nous l’avons joint pour qu’il nous fasse un commentaire sur la situation financière du club. «On n’a rien à cacher. Le club fait face à des difficultés financières, mais j’ai comme l’impression que cela n’inquiète personne. Dire que nous sommes dans une crise profonde, je ne le pense pas, car on arrive toujours à faire face aux dépenses courantes. Certes, les caisses sont presque vides, mais cela ne touche pas le fond. Grâce au peu d’argent qu’il y a et à nos relations, on arrive toujours à gérer la situation, en attendant des jours meilleurs. J’ai déjà pris contact avec certains industriels et avec les autorités de la ville, pour venir en aide au club, et j’espère que cela aboutira. On attend aussi l’arrivée l’argent de certaines subventions, mais je ne pense pas que cela sera suffisant. Je suis le seul à faire face aux problèmes financiers du club ; je souhaiterais donc voir tous les amoureux de l’USMH contribuer à la réussite de l’équipe.» Et d’ajouter : «Quand un club aussi populaire que l’USMH ne trouve pas les moyens financiers pour subvenir aux dépenses, c’est incompréhensible. S’il n’y avait pas de bons résultats sur le terrain, on aurait peut-être compris le désintéressement des gens et des supporters. Mais ce n’est pas le cas. A El Harrach, tout le monde est content que l’USMH fasse forte impression en défiant les grosses cylindrées. Parallèlement, les caisses sont vides, et le club n’arrive à subvenir que grâce à quelques dirigeants qui sont contraints de mettre la main à la poche. Je lance un appel à tous les Harrachis pour venir en aide au club. Je ne devrais pas le faire, parce que le club appartient à tous les Harrachis. Et Dieu sait combien ils sont les amoureux de l’USMH qui ont les moyens d’aider le club et qui jusqu’à présent ne se manifestent pas. Je fais aussi appel aux au-

«Où sont les amoureux du club ?»
torités d’El Harrach pour nous venir en aide. Il est vrai que si tout le monde se plait à regarder ou à suivre de loin les matchs en s’intéressant uniquement aux résultats, cela ne peut pas servir le club. Tout le monde doit savoir que le club fait face à un problème financier et que si on veut vraiment voir l’USMH atteindre ses objectifs, il est indispensable que tous les Harrachis, que ce soit industriels, commerçants, autorités… tout le monde doit s’impliquer. Nous sommes constamment en train de courir, jour et nuit, pour la réussite de l’USMH. Mais seul, sans aide, je ne peux mener la barque.» N.R.

Le départ de Yaya ouvre la voie au recrutement d’un étranger

Comme nous l’avons annonce dans notre précédente édition concernant le recrutement d'un attaquant africain pour pallier un éventuel départ de Bounedjah, cette information semble se préciser. C’est un des adjoints de Charef qui nous l’a confirmé hier, au moment où nous l’avons joint sur son portable : «L’absence de bons attaquants sur le marché local fait que nous devons voir ailleurs, et donc c’est la piste africaine qui semble la plus plausible. En effet, nous sommes intéressés par le recrutement d’un attaquant africain pour pallier un probable départ de Bounedjah. On a eu des propositions d’attaquants africains. On est sur plusieurs pistes. Certains éléments qui nous sont proposées, présentent des CV intéressants et ils devront arriver incessamment pour effectuer des essais. On devra les juger sur le terrain avant de prendre une décision».

La piste africaine privilégiée

Déception des supporters
Ils étaient des dizaines de fans harrachis à avoir fait le déplacement au stade Lavigerie pour assister à la reprise des entraînements, mais aussi et surtout pour découvrir les nouvelles recrues et avoir une idée plus précise concernant la valeur de l’effectif appelé à défendre les couleurs de l’USMH cette saison. Malheureusement, l’absence d’une grande majorité des joueurs, les anciens surtout, a contraint l’entraîneur Boualem Charef à annuler la séance. Cela n’a pas été sans provoquer une grosse déception chez ces supporters. Une grande partie d’entre eux ont approché Zoubiri pour lui faire part de leur mécontentement à l’égard de la direction qui, selon eux, doit bouger pour se procurer l’argent nécessaire au payement des joueurs.

Ils craignent une démission de Charef
Les supporters ne craignent pas autant le boycott des joueurs, mais surtout le fait que ce boycott provoquerait une éventuelle démission de Charef. Ce dernier, qui, par son travail et les résultats qu'il réalise, a fini par gagner la confiance et l’estime des fans de l’USMH, semble fatigué par ces problèmes qui réapparaissent à chaque fois sans qu'aucune solution définitive n’ait été trouvée.

N° 2338 Samedi 13 Juillet 2013

Coup neuf ESS

11
C’est OK pour Amrane
Comme nous l’avions annoncé dans notre précédente édition, l’ex-attaquant du MOB Amrane a trouvé un accord avec les dirigeants de l’ESS. Il ne lui reste plus qu’à signer son engagement et cela se fera après que la direction du MOB lui ait délivré sa lettre de libération.

Le Libyen Mohamed Zubya à Sétif pour négocier
a piste Henaïni étant définitivement écartée, les membres de la cellule de recrutement de l’ESS ont activé plusieurs pistes qui mènent au recrutement d’un ou deux attaquants. L’un d’entre eux est le Libyen Mohamed

L

Zubya. Ce dernier est attendu dans les tous prochains jours à Sétif pour entamer les négociations.

Il est en fin de contrat avec le Partizan de Belgrade
Mohamed Zubya est l’un des attaquants du tout récent champion de Serbie Partizan

Belgrade. Il a fait toutes ses classes à Al Itihad Tripoli avant de rejoindre les rangs du club koweïti d’El Arabi. C’est sous les couleurs de ce dernier club que les recruteurs serbes l’ont repéré. Agé de 24 ans, Mohamed Zubya est libre de tout engagement. K.L.

El Hedi Belameiri est attendu aujourd’hui à Sétif
l doit rejoindre la ville des hauts plateaux en provenance de Béjaïa. Dès son arrivée, il rencontra Azzedine Arab et cela pour négocier les modalités dans lesquelles se feraient son transfert à l’ESS. El Hedi Belameiri a fait toutes ses classes sous les couleurs d’Amnéville, un club français

I

de division CFA. Il a inscrit 10 buts la saison passée et il est sur les tablettes des recruteurs du club anglais de Charlton.

Il est en pourparlers avec la JSK
L’ESS n’est pas le seul club de la L1 qui s’intéresse aux services d’El Hedi Belameiri. Les recruteurs de la

JSK sont aussi sur ses traces et il y a même eu un entretien avec un responsable du club kabyle. Les Sétifiens doivent se montrer bons princes pour bénéficier du joueur d’Amnéville car la direction de la JSK lui a fait une offre de celles qui ne se refusent pas. K.L.

Il percevra une mensualité de 100 millions de centimes
En réalité, les négociations ont très peu duré entre les dirigeants de l’ESS et Amrane. Ce dernier acceptera finalement la proposition financière qui lui a été faite. Celle-ci est une mensualité d’un montant de 100 millions de centimes.

ES Sahel-ESS, aujourd’hui à 22h

Les derniers réglages avant le TP Mazembe

C’

est ce soir que les Sétifiens joueront leur deuxième et dernier match amical en Tunisie. Ce sera contre l’ES Sahel. On se rappelle qu’il y a quatre jours de cela les deux équipes s’en sont retournées dos à dos à l’issue d’une première joute amicale. Ce match s’était joué sur la pelouse de l’hôtel El Mouradi. La rencontre de ce soir se jouera au stade olympique de Sousse.

Velud, ce soir contre l’ES Sahel, sera sans surprise. La défense sera composée de Benchadi et Ziti. Demou et Benabderrahmane formeront la paire axiale.

E

Le retour vers Sétif se fera dimanche matin
Juste après avoir disputé le match contre l’ES Sahel, les joueurs regagneront leurs chambres à l’hotel Mouradi Club. Après quelques heures de repos, ils se réveilleront vers 2h30 pour le shor. C’est juste aprés s’être restaurés qu’ils prendront le chemin du retour vers Sétif.

Khedhaïria titulaire
Contrairement au premier match amical, ce sera Khedhaïria qui gardera la cage sétifienne. Lors de la rencontre jouée, il y a de cela quatre jours n contre le même adversaire, Ghoul avait joué pendant quatre-vingt-dix minutes.

Seul Zerrara
Tous les joueurs qui sont présents à Sousse prendront part au match de ce soir. Comme ce fut le cas lors de la première rencontre, Velud alignera deux équipes, une par mi-temps. Seule, la nouvelle recrue Zerrara n’est pas concernée par cette rencontre. K.L.

n faisant des recoupements et certaines observations, on peut deviner dans quelle configuration, la formation sétifienne abordera le match comptant pour la phase de poule de la CAF et qui se jouera dans six jours. Ce sera le 19 de ce mois, face à l’une des équipes qui fait figure d’épouvantail dans cette Coupe de la confédération. Il n’est pas question pour Velud et ses joueurs de rater cette première. Tout le monde a en mémoire l’élimination en Coupe des champions. Cette contreperformance a d’ailleurs été la cause du divorce de l’équipe avec ses supporters pendant très longtemps. Aucun des supporters n’avaient accordé les circonstances atténuantes à l’équipe.

dégager son équipe. Celle-ci n’atteindra en réalité, sa vitesse de croisière que dans deux ou trois matchs.

Aucun souci pour le poste de gardien de but
L’un des plus gros soucis des Sétifiens la saison passée a été le remplacement de Benhamou qui a été libéré. Il fallait recruter un gardien de but de haut niveau. Celui qu’on fera venir à Sétif a été Khedhaïria. Ce dernier a fait ses preuves sous le maillot du RC Lens une saison auparavant. Il n’hésitera pas une seconde à l’appel de Hammar et après avoir signé son contrat, il se mettra tout de suite au travail. De toutes les façons, il ne pouvait faire autrement, car c’est Benameur qui est désigné pour entraîner les gardiens. Khedhaïria aura, comme ce fut le cas la saison passée, pour concurrent Nadjib Ghoul.

belles choses. N’étant pas encore au top sur le plan physique, Khedhaïria s’était contenté d’une place sur le banc. Cela ne sera surement pas le cas contre le TP Mazembe jeudi prochain.

L’ombre de Belkaïd
Tout dernièrement deux éléments qui ont pour habitude d’évoluer dans l’axe et un arrière droit ont été recrutés. Bien sûr, étant très en retard sur le plan physique, ils n’auront que très peu de chance d’être alignés tous ensemble contre le TP Mazembe ce jeudi. L’équipe de Sétif abordera donc le match face aux Congolais avec une défense totalement remaniée. Bien sûr l’ombre de Belkaïd planera et ceux qui ont été recrutés vont tout faire pour que cela dure le moins longtemps possible.

L’équipe en rodage
Les circonstances sont totalement différentes cette saison et Hammar a particulièrement veillé à ce qu’un recrutement, que lui et son coach jugent de qualité, a été fait. Les joueurs ont bénéficié d’un stage de quinze jours à Sousse. Tout le monde a bien travaillé, et les blessés sont totalement rétablis. Hubert Velud a, lors des matchs d’application et les matchs amicaux, testé les joueurs à leur poste et cela lui permettra de

Plutôt Khedhaïria dans la cage
Les deux gardiens sétifiens s’entraînent avec acharnement à Sousse et là, ils sont en train de sérieusement «suer» pour retrouver la forme qui est la leur. Ce sera cependant Ghoul qui a été désigné pour garder la cage lors du match amical contre l’ES Sahel. Ce dernier montrera de très

Tout va bien pour Delhoum
Blessé lors du dernier match d’application, Delhoum n’a finalement observé qu’un repos de deux jours. Il a repris hier les entraînements. Le capitaine sétifien a effectué plusieurs tours de piste en solo, avant de rejoindre le reste du groupe. K.L.

Demou et Benabderrahmane dans l’axe
L’équipe qui sera alignée par

Demou : «Nous sommes prêts pour le TP Mazembe»
Le défenseur central de l’ESS Demou, dans l’entretien qu’il nous a accordé, a insisté sur le fait que les résultats enregistrés en amical n’ont aucune importance. Il nous dira que lui et ses coéquipiers aborderont le match contre le TP Mazembe pour gagner et confirmer la bonne forme de l’équipe. Il nous parle par ailleurs de l’ambiance qui règne dans le groupe avant cet important rendez-vous.
Avant toute chose, vous restez sur un nul contre l’ES Sahel, lors du dernier match amical. Un commentaire. Ce match contre l’ES Sahel est un match amical et le résultat dans ce cas n’a aucune espèce d’importance. C’est un match de préparation que notre entraîneur a mis à profit pour corriger ce qui doit l’être. Votre belle prestation ce jour-là ne peut que nous faire dire que vous êtes en pleine forme, n’est-ce pas ? Je n’ai fait que mon travail, en essayant de m’appliquer du mieux que j’ai pu. Malheureusement, ce match ne s’est pas soldé par un bon résultat. Cela aurait récompensé les efforts que nous avons déployés. Sincèrement, nous méritions la victoire car les occasions les plus franches étaient pour nous. Comme mes coéquipiers, j’ai donné le meilleur de moi-même au cours de ce match. Pour le premier match de reprise, vous allez le jouer contre le TP Mazembe. Dans quel état d’esprit allez-vous l’aborder ? Il existe une grande motivation chez l’ensemble des joueurs. Nous devons impérativement réaliser une belle performance et cela pour aborder comme il se doit la phase de poules de la coupe de la CAF. C’est un match qui se déroule chez nous et une défaite pourrait avoir des conséquences sur le plan moral. Ce sera difficile, et la pression sera plutôt sur nos épaules. Nous avons les moyens de réaliser un résultat acceptable. Vous dites que la pression sera sur vos épaules. Ceci est-il un avantage pour vos adversaires ? Certainement dans la mesure où cette équipe fera tout pour réaliser une belle performance. Nous ferons en sorte que cela ne se produise pas. Vous allez sûrement être titularisé au centre de la défense. Cela vous convient-il ? Cela dépendra de mon entraîneur. Si c’est le cas, il n’y a aucun souci. Je peux évoluer à tous les postes de la défense. Je vais essayer de faire de mon mieux et cela ne veut pas dire que je serais automatiquement titularisé à ce poste. De toutes les façons c’est l’intérêt de l’équipe qui prime. Parlons du championnat national. Avez-vous les moyens de rivaliser avec les autres équipes? On ne peut rien promettre car toutes les équipes se sont bien préparées. Les joueurs qui composent l’effectif de l’ESS ont des qualités et des arguments à faire valoir, même si en football, on ne peut être sûr de rien. Il y a en plus, un esprit d’équipe que l’on trouve rarement dans d’autres équipes et c’est surtout cela qui va nous permettre d’aller de l’avant. Notre vœu à nous, les joueurs, est de réaliser le meilleur parcours possible car nous voulons offrir quelque chose à nos supporters. Il nous faut d’abord réussir le début du championnat. Vos supporters attendent beaucoup de vous. Qu’avez-vous à leur dire ? Les supporters de l’ESS adorent leur club. Tous ne veulent qu’une seule chose, que leur équipe gagne encore des titres. Il nous est difficile pour le moment de promettre quoi que ce soit, mais nous nous engageons à leur procurer des moments de plaisir et de joie. Entretien réalisé par Khallil L.

12
Saâdi reporte sa venue à aujourd’hui

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup de vent JSMB

C’est la reprise !

F
Prévu hier matin, la venue du nouvel entraîneur de la JSMB, Noureddine Sâadi, a été finalement reportée pour demain matin. En effet, d’après nos informations, il n’a pas trouvé de vol à destination de Béjaïa. Une fois arrivé, Saâdi devra rencontrer les dirigeants pour poursuivre les négociations sur place, avant d’entamer son travail dans la soirée. Il signera son contrat demain Bien que tout soit réglé entre Noureddine Saâdi et la direction de la JSMB, le nouvel coach béjaoui n’a toujours pas paraphé son contrat d’une manière officielle. D’après nos informations, il reste encore quelques détails à régler, des modalités du contrat, avant son engagement officiel à la barre technique béjaouie. Ainsi, d’après nos sources, l’ex-entraîneur de l’ESS, qui est attendu aujourd’hui à Béjaïa, devra rencontrer le président pour signer un contrat d’une saison. Les joueurs effectueront les tests médicaux cette semaine Les joueurs de la JSMB, qui débuteront la préparation cette semaine, devront, passer des tests médiaux. Cela touchera les anciens joueurs, du moment que les nouvelles recrues ont déjà passé les visites médicales lors de leur engagement à la JSMB. S. A.

ini les vacances, le soleil et la mer, c’est la reprise ! C’est donc aujourd’hui que les camarades de Zidane Mebarakou reprendront du service, après avoir bénéficié de plus d’un mois de repos, depuis le début du mois de juin dernier. Les Béjaouis seront en regroupement, ce soir à 18h, avant la rupture du jeûne, au stade de l’Unité-Maghrébine, à l’occasion de la première séance d’entraînement d’avant-saison. Les joueurs de la JSMB vont devoir entamer leur préparation en retard cet été, du fait que leur équipe sera la dernière de la Ligue 1 à reprendra du service. La JSMB, qui a l’habitude de reprendre les entraînements tôt chaque été, accuse déjà un léger retard par rapport aux autres équipes de l’élite. Tout le monde est attendu ce soir à Béjaïa, dont les nouvelles recrues. En tous les cas, le nouvel entraîneur de la JSMB aura certainement du pain sur la planche, pour préparer une bonne équipe qui pourra tenir et jouer surtout les premiers rôles, comme l’aspire le président et les dirigeants. Saâdi insiste sur la présence de tous les joueurs Le coach de la JSMB exige que tous ses joueurs soient présents et ne tolère aucune absence, sous peine de lourdes sanctions, affirmet-il. En présence de tous les joueurs, les choses sérieuses commenceront ce soir, pour entamer la

préparation d’intersaison, en prévision de la saison prochaine. Pour rappel, le coach Saâdi, qui s’est déplacé ce matin à Béjaïa, devait rencontrer le président Tiab cet après-midi pour la signature du contrat. Ce dernier devrait même se réunir avec ses assistants pour établir un programme de préparation qui sera présenté aux responsables. Les nouvelles recrues seront présentées ce soir Même si elle ne l’a pas fait pour le moment, la direction de la JSMB, qui a fait signer neuf nouvelles recrues cet été, compte quand même les présenter à la presse locale, aujourd’hui, c’est ce que nous a confirmé d’ailleurs un dirigeant avanthier. Agoune, Beleghrebi, Bouziaïni, Tatem, Messahi, Bouyousfi et les autres, qui ont regagné la ville de Béjaïa hier pour entamer la préparation avec leur nouvelle équipe dans la soirée, seront présentés avant l’entame de la première séance, avec les nouveaux maillots de la JSMB. Les supporters attendus au stade Les supporters de la JSMB, quant à eux, sont attendus en force. Bien qu’ils soient déçus de ne voir aucun joueur de renom cet été, mis à part Chalali et Tatem qui ont de l’expérience en Ligue 1, les autres sont inconnus, mais cela n’empêchera pas les ultras de se déplacer au stade ce soir pour réserver un accueil spécial aux joueurs. Connus pour leur fidélité, les amoureux du club

béjaoui créeront sans aucun doute une ambiance de folie dans les gradins, et cela ne devra que faire plaisir à Neyati et ses camarades. La préparation s’effectuera à Béjaïa cette fois-ci Contrairement aux dernières saisons, la formation béjaouie, qui reprendra le travail aujourd’hui dans la soirée, devra d’abord effectuer presque toute sa préparation à Béjaïa, et pas à l’étranger. Durant les premiers jours de Ramadhan, le travail sera axé sur la remise en forme et l’adaptation, avant que la cadence soit accentuée pour entamer le premier cycle de préparation d’intersaison qui sera basé dans son ensemble sur le physique, et ensuite attaquer le seconde cycle qui touchera le technico-tactique, la compétition précompétitive et les matches amicaux. Biquotidien à partir de demain Après la première séance de ce soir consacrée à la prise de contact avec les joueurs, les anciens et les nouvelles recrues, le staff technique de la JSMB, à sa tête Noureddine Saâdi, a décidé d’augmenter un peu la charge du travail à partir de demain. En effet, le driver béjaoui a programmé deux séances par jour. La première se déroulera en fin d’après-midi, à partir de 17h30 au stade de l’UMA, quant à la seconde, elle aura lieu en soirée, à 22h30 sur la même enceinte. S. A.

Tatem «La concurrence
ne m’effraie pas»
Cela fait presque un mois que vous avez paraphé votre contrat à la JSMB. Quelles sont vos nouvelles ? Depuis que j’ai signé à la JSMB, j’ai rallié ma ville natale, Tiksraïne, où j’ai passé les derniers jours de repos. Je profite au maximum de ces vacances. Je me repose bien, après une dure saison, tout en pensant à mes premiers pas dans ma nouvelle équipe. Comment appréhendez-vous la reprise avec votre nouvelle équipe ? J’entamerai le travail avec grand plaisir à la JSMB. J’ai hâte de découvrir l’ambiance au sein de cette équipe. Certes, ce sera un peu dur, après cette période de repos, mais on est obligés d’être à jour et préparer convenablement la saison prochaine. Suivez-vous l’actualité de la JSMB cet été ? Oui, c’est ma nouvelle équipe et tout ce qui est en relation avec m’intéresse. Je suis toujours branché, en plus, pour vous dire, je suis en contact permanent avec certains joueurs que je connais. Il faut dire aussi que je suis nouveau, donc vous imaginez un peu comment ça se passe. Cela dit, j’ai vraiment hâte de découvrir ma nouvelle équipe. Quels sont vos objectifs personnels avec votre nouvelle équipe ? Comme tout joueur ambitieux, j’espère progresser encore plus et rebondir en donnant une autre dimension à ma carrière, tout en développant mes qualités. La JSMB est une bonne équipe, c’est un honneur pour moi de jouer à Béjaïa, donc je ferai de mon mieux pour apporter le plus qu’on attend de moi et être à la hauteur des intentions des dirigeants et des fans béjaouis. La JSMB possède plusieurs joueurs au milieu du terrain, cela vous obligera à vous battre pour gagner votre place, n’est-ce pas ? Cela reste une motivation supplémentaire pour moi et la concurrence ne me fait jamais peur. Je suis encore jeune, donc je dois travailler davantage pour mériter une place parmi le onze béjaoui. La richesse de notre équipe dans les différents compartiments va créer une certaine concurrence qui sera bénéfique pour nous et pour notre équipe. Vous devriez travailler avec un entraîneur que vous connaissez très bien, un commentaire ? Je connais parfaitement le coach Saâdi avec qui j’ai travaillé deux ans à l’USMA. D’ailleurs, je ne vous cache que c’est lui qui m’a lancé, et ce sera donc un plaisir de retravailler avec lui à la JSMB. Saâdi est un entraîneur qui aiment travailler avec les jeunes, la JSMB possède une équipe très jeune, donc, je pense que la direction a fait le bon choix en l’engageant, lui qui a de l’expérience dans ce domaine. Avec lui à la «Avec tête de la barre technique, la JSMB Saâdi, la aura certainement JSMB aura certainement son son mot à dire cette saison.

Le joueur a trouvé un accord avec Tiab

Chalali, c’est en bonne voie

C

omme tout le monde le sait, le jeune attaquant, Mohamed Chalali, est désormais acquis à 99% pour la JSMB. Après plusieurs rounds de négociations cette semaine, les responsables de la JSMB ont réussi à le convaincre d’opter pour leur club. Selon des proches du club béjaoui, ce joueur ne trouve aucun inconvénient de rejoindre le club phare de la Soummam. D’ailleurs, il n’a pas caché son vœu de jouer dans un club ambitieux comme la JSMB, pour relancer sa jeune carrière. Selon la même source, il a tout réglé avec Tiab, avant-hier, lors des premières négociations directes entre les deux parties et à présent, il ne reste que la signature.

déjà acquis pour la JSMB. D’ailleurs, le fait qu’il ait pris la peine de se déplacer en personne avanthier, en provenance de France, veut tout dire. D’après nos informations, la direction est prête à satisfaire les doléances financières de ce joueur. Ainsi, le président a même déclaré à ses proches que ce joueur jouera bel et bien à la JSMB cette saison. Ainsi, on croit savoir que la direction compte bien verser une avance au joueur, aujourd’hui. Après, le joueur devra se déplacer encore une fois au siège pour signer officiellement son contrat avec la JSMB.

Son agent poursuivra les négociations aujourd’hui
Il faut dire que même si le président a trouvé un accord pour engager Chalali cet été, ce dernier devra encore rencontrer son manager, Yahia Hamri, aujourd’hui, pour régler les derniers détails relatifs au contrat de Chalali qui le liera à la JSMB. Cela ne veut pas dire que le joueur est hésitant, mais d’après nos informations, il attend juste de percevoir quelques mois d’avance sur salaire, avant de signer son contrat d’une manière officielle avec cette équipe. D’ailleurs, c’est ce que nous a confirmé son agent hier : «Il y a plus de chance de voir Mohamed à la JSMB qu’ailleurs. On a trouvé un accord avec le président, mais il faut signaler aussi qu’il manque quelques petits détails à régler, avant l’engagement officiellement du joueur.»

Kacem Sofiane pour boucler le recrutement
Avec la venue de Chalali à la JSMB, le club phare de la Soummam aura acquis pas moins de neuf recrues cet été. Toutefois, Chalali ne sera pas la dernière recrue de ce club. En effet, la JSMB a déjà assuré les services du jeune gardien international des U20, Sofiane Kacem, qui a tout réglé avec Redjradj la semaine dernière, à Alger. Même s’ils ont trouvé un accord lors de la réunion d’avant-hier, Sofiane Kacem, qui faisait partie de l’équipe de l’Académie de la FAF, n’a toujours pas signé son contrat d’une marinière officielle. La direction lui a donné rendez-vous pour demain, au siège du club, pour parapher son contrat le liant à la JSMB pour les trois prochaines années.

S. A.

mot à dire cette saison»

La direction annoncera son transfert au plus tard demain
A partir de là, on comprend bien que Chalali est

Entretien réalisé par S. A.

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup de feu MOB

13

Bouchebah «Nous sommes
prêts à assumer en cas d’échec»

A

Les dirigeants ne comptent pas recruter des joueurs africains Alors qu’un manager avait déjà proposé deux joueurs africain, à savoir un Camerounais et un Centre-Africain, pour le coach Rahmouni, voilà que la direction du MOB vient de décider ne pas engager des joueurs africains pour cette première saison parmi l’élite : «Etant donné que c’est notre première année en Ligue 1, nous avons décidé de faire l’impasse sur les joueurs étrangers, car on n’a pas les moyens financiers pour répondre à leurs exigences et ce, bien que nous ayons des propositions.» Mennassel n’a pas trouvé un accord avec Bouchebah Comme nous l’avons évoqué dans notre édition d’hier, le Franco-Algérien, en l’occurrence, Mennassel se trouve à Béjaïa depuis quelques jours pour négocier avec la direction du MOB à propos de son transfert au MOB après avoir été proposé par un manager. Ce dernier a eu une discussion avec Bouchebah avant-hier jeudi, mais sans pour autant trouver un accord sur la durée du contrat puisque le joueur exige un contrat d’une année alors que la direction du club exige deux saisons.

fin de faire le point sur l’équipe qui s’apprête à rallier la ville tunisienne d’Aïn Draham pour un stage de deux semaines, le porte-parole du conseil d’administration du MOB, en l’occurrence Mustapha Bouchebah, a organisé un point de presse dans la soirée de jeudi dernier où il a évoqué certains volets liés à l’équipe dont l’affaire de l’attaquant Amrane, la non signature de Naït Yahia et autres. «Amrane fait dans le chantage et on ne cédera pas» Au cours de cette rencontre avec les représentants de la presse, Bouchebah a évoqué l’affaire de l’attaquant Amrane : «Amrane est en train de faire dans le chantage. Il a exigé 100 millions pour aller jusqu’au bout de son contrat et 180 pour prolonger. De notre côté, on lui a fait savoir que le club ne dispose pas des moyens pour lui donner une telle somme, en lui faisant notre proposition. D’ailleurs, il n’a pas accepté et, on s’est séparés sans trouver un accord. S’il veut partir, qu’il ramène un club pour négocier sa libération.» Par ailleurs, Bouchebah a laissé entendre que la direction est prête à céder le joueur, mais avec des conditions : «Le club ne peut pas payer de grosses sommes aux joueurs. Maintenant, si Amrane veut partir, il n’a qu’à ramener un club pour négocier son transfert, car on ne le cédera pas gratuitement. De ce fait, on est prêts à discuter concernant son probable départ.» «Naït Yahia aime l’argent pas le MOB» Evoquant le cas du joueur Naït Yahia qui a signé au MOB, avant le retournement de situation, Bouchebah dira : «Il y a le cas du joueur

Naït Yahia que j’ai proposé personnellement à l’entraîneur qui a accepté son recrutement. Ce dernier est venu pour négocier où il a demandé un salaire de 120 millions par mois avec deux mois d’avance, alors qu’il touchait jusque-là 80 millions au CSC. On a tenté de trouver un accord concernant le montant qui arrange les deux parties, mais, à notre grosse surprise, il parle dans la presse qu’on n’aime pas les enfants de Béjaïa. C’est faux. C’est lui qui aime l’argent et pas le MOB, comme il le prétend.» «C’est moi qui est allé chercher ce joueur» Pour montrer que la direction avait la volonté de recruter ce joueur, Bouchebah ajoutera : «C’est moi qui est allé chercher ce joueur pour le recruter dans notre équipe où, nous sommes même intervenus au sein de la direction de CSC pour faciliter de ramener sa lettre de libération en la réduisant jusqu’à 130 millions de centimes au lieu de 215. Mais, nous étions surpris par l’exigence financière du joueur qui a demandé 120 millions/mois. D’ailleurs, j’étais prêt à lui donner deux mois d’avance, mais tout en lui exigeant une visite médicale.» «On tient à remercier Zizi pour avoir pris en charge le stage de Tunisie» Au cours de ce point de presse, le porte-parole du conseil de gestion provisoire a tenu à remercier Farid Zizi pour avoir pris en charge le stage que le MOB effectuera en Tunisie à partir de demain : «Je tiens personnellement ainsi que tous les membres du conseil de gestion provisoire à remercier Zizi Farid, qui prendra en charge les frais de stage que nous allons effectuer en Tunisie à partir du 14 jusqu’au 30 juillet, car c’est une bonne chose pour l’équipe afin d’assurer une bonne préparation pour la reprise de la compétition officielle.» «Un ancien président a demandé au wali de ne pas nous accorder d’aide» Par ailleurs, le président du conseil d’administration s’est montré étonné par les agissements de certains anciens présidents qui continuent, selon lui, de ramener des compagnes de déstabilisations contre le club : «On ne comprend pas encore les agissements de certains anciens présidents qui veulent saboter le club. Le wali de Béjaïa nous a informés récemment qu’un ancien président est venu lui deman-

der de ne pas nous accorder d’aide. On juge que cela est mesquin de la part de ces gens qui, au lieu d’aider le club continuent de le saboter.» «J’étais convoqué au commissariat après une plainte de Zahir Attia» Sur un autre volet, le président Bouchebah nous a appris ce qui suit : «Je ne vous cache pas, j’étais convoqué ce matin au commissariat suite à une plainte déposée par Attia, qui n’a aucun sens. Je trouve que cela n’est pas normal, car le club a besoin de sérénité afin de se permettre de bien entamer la nouvelle saison.» «Akik est venu et on s’est expliqués concernant tout» A propos de l’affaire Akik, le porte-parole du conseil de gestion a tenu à dire : «Akik est venu au siège où on s’est expliqués sur tout. Apparemment, il se trouve que c’est un malentendu. Pour ce qui nous concerne, les portes du club sont ouvertes pour toute personne qui peut donner un plus à l’équipe et on est là pour s’entraider pour le meilleur avenir du club.» «On a recruté selon nos moyens» A propos du recrutement, le président Bouchebah a affirmé : «Je crois que nous avons effectué un recrutement étudié en ciblant poste par poste, mais avec les moyens dont nous disposons.» «La libération de Benjenine s’est faite avec la concertation de Rahmouni» Benjenine dont le contrat a été résilié après l’arrivée de défenseur Djeroudi. Le président nous éclaire : «Pour le cas Benjenine, on a décidé de le libérer en concertation avec le staff technique. D’ailleurs, nous connaissons parfaitement les qualités de ce joueur, mais le coach Rahmouni a préféré Djeroudi.» «Je suis déçu de nos jeunes éléments» Evoquant le cas de certains jeunes joueurs qui n’ont pas été retenus par le staff technique, il nous dit ce qui suit : «Je suis déçu pour nos jeunes qui n’ont pas été retenus, car l’accession du MOB a finalement fait mal à ces jeunes, car il est difficile pour eux de s’imposer en Ligue 1. Je leur souhaite bonne chance et j’espère qu’ils vont réussir à briller ailleurs, afin qu’ils retrouvent le MOB dans de bonnes conditions.» Yugurtha A.

Les dernières retouches dès aujourd’hui avant le départ en Tunisie

près avoir bénéficié de deux jours de repos accordés par le staff technique, les Crabes Yaya du MO Béjaïa reprendront devrait signer le chemin des entraînements dès ce soir dans les prochaines à partir de 18h au stade de l’Unité heures Maghrébine et ce, afin d’effectuer les Ayant réussi à récupérer sa lettre de lidernières retouches avant le départ bération auprès de son ex-club, à savoir en Tunisie prévu pour demain. l'ESS, en contrepartie d’une somme financière D’ailleurs, le staff technique sous la estimée à 150 millions de centimes, voilà que houlette du coach Mourad Rahl’attaquant Yaya devrait signer son contrat dans mouni, qui a réussi la première les prochaines heures. D’ailleurs, il devrait renphase d’une semaine où il a été contrer les dirigeants pour tenter de trouver question surtout de miser sur le un terrain d’entente avec les dirigeants volet physique, semble avoir une avant d’officialiser sa venue par la sibonne idée sur la nouvelle compognature du contrat. sante du groupe, notamment les nouYugurtha A. velles recrues et ce, en attendant de se déplacer dès demain à Aïn Draham (Tunisie)

A

pour un séjour de deux semaines où l’équipe aura à travailler beaucoup afin de permettre aux joueurs d’être au rendez-vous pour la reprise de la compétition officielle prévue pour le 24 août prochain. Cela dit, il sera question de procéder aux ultimes réglages, notamment sur le plan physique avant de débuter les choses sérieuses en Tunisie. Les joueurs affichent une bonne forme Après avoir effectué un travail physique durant une semaine où les joueurs ont été soumis à une grande charge, voilà que ces derniers affichent une grande forme actuellement en attendant de procéder aux choses sérieuses avec le stage de deux semaines en Tunisie. D’ailleurs, cela a fait soulager le premier responsable de la barre technique, dans la mesure où cela permettra à l’équipe d’être prête pour la compétition officielle. De ce fait, le stage qui aura lieu à partir de demain en Tunisie sera une belle opportunité pour apporter les correctifs

qu’il faut et par là même, assurer un bon départ en championnat. Le staff technique compte profiter beaucoup de ce regroupement, pour assurer une bonne préparation de l’équipe sur tous les plans. Rahmouni met en garde ses joueurs Conscient que cette période revêt une grande importance pour les joueurs, le premier responsable de la barre technique a tenu à mettre en garde les joueurs concernant cette phase de préparation en leur demandant de se donner à fond afin d’être au top pour la reprise du championnat. A cet effet, le stage d’Aïn Draham sera une occasion pour le staff technique d’effectuer tous les réglages nécessaires, en misant sur tous les volets que ça soit physique, tactique ou technique afin que le groupe soit au rendez-vous en attendant le dernier stage prévu initialement après l’Aïd et qui pourrait bien avoir lieu à Alger. Yugurtha A.

14

N° 2344 Samedi 13 Juilllet 2013

Coup tordu MCO

Les dirigeants et les cadres de l’équipe absents et des joueurs sans équipement

C’est la débandade aux entraînements

L’AG Extraordinaire, ce soir à El Mouahidine Comme annoncé il y a quelques jours dans ces
mêmes colonnes, l’AG des actionnaires devra avoir lieu ce soir à l’hôtel El Mouahidine. Une Assemblée générale durant laquelle le fameux aspect financier sera de mise. Djebbari qui est en train de souffrir financièrement sans avoir obtenu l’aide escomptée de la part des actionnaires, notamment les membres du conseil d’administration, essaye de changer la donne et impliquer Ahmed Belhadj, la seule personne pouvant en ce moment mettre la main à la poche. Mais Baba qui n’est pas tombé de la dernière pluie, sait très bien qu’il se trouve désormais en position de force et devra sans aucun doute poser à nouveau ses conditions, entre autres celle de ne pas travailler avec certains dirigeants avec lesquels il est en conflit. La question qu’on se pose est la suivante : Djebbari va-t-il cette fois-ci accepter les conditions de Baba et lâcher certains de ses collaborateurs ? Réponse demain soir après la prière des Tarawih.

Que fera Baba ?
Complètement déconnecté du monde du Mouloudia d’Oran, Ahmed Belhadj ne sait pas encore s’il sera présent ou pas aux travaux de l’AG de ce soir tant qu’il n’a encore rien reçu. Baba qui va se présenter le plus normalement du monde à cette AG, si on lui fait parvenir cette invitation aujourd’hui, n’a toutefois pas l’intention d’injecter de l’argent si jamais les mêmes personnes continuent à travailler avec Djebbari. En tous les cas, tout le monde attend la réaction de Belhadj ce soir et aussi de savoir si Djebbari continuera à faire confiance à sescollaborateurs ou bien les lâcher. A.L.

amais le MCO n’a connu une intersaison aussi difficile que celle-ci. Ceux qui se rendent au stade Bouakeul pour suivre l’entraînement, constatent de visu que rien ne va plus au Mouloudia. Outre le fait que les cadres de l’équipe n’ont pas encore repris le chemin des entraînements, d’autres éléments sèchent comme bon leur semble les séances sans que personne vienne leur faire la moindre remarque. Il faut dire que les joueurs, y compris les nouveaux qui ont pourtant un vécu au club d’une semaine seulement, ont compris que l’administration n’est pas le point fort du Mouloudia. Aucun dirigeant ou responsable ne se présente au stade Habib-Bouakeul. Mis à part lors de la reprise des entraînements lorsque Abdennour a voulu jouer au patron, avant d’être pris à partie par quelques supporters et proches du club, personne n’a remis les pieds au stade. Au courant des mésaventures de leur manager général, les autres responsables du club préfèrent se terrer dans les différents hôtels, pour prendre les décisions loin de la pression des supporters.

J

rasme dans lequel se trouve actuellement le Mouloudia d’Oran, dont la direction n’est même pas capable d’assurer un lieu d’entraînement à l’équipe, n’était le respect des responsables du stade et ceux de l’ASMO et les autres clubs de bas palier envers ce monument qu’est le MCO.

Des joueurs s’entraînent avec une tenue de ville
A voir le MCO s’entraîner, on dirait une équipe de quartier. Une vingtaine de joueurs sous la coupe d’un seul entraîneur et de celui des gardiens, habillés de différentes tenues vestimentaires qui courent sous les projecteurs blafards du stade Habib-Bouakeul. Si certains éléments parmi les Espoirs et les libérés ont pu se dégoter d’anciens maillots de l’équipe, les autres, notamment les nouvelles recrues, s’entraînent avec différents t-shirts. Pour masquer tout cela, des chasubles jaunes et verts sont portés lors des exercices. L’on se demande, ça coûte quoi d’acheter un lot de t-shirts et des shorts à une trentaine d’éléments, en attendant de régler une fois pour toutes le problème qui est en train de ternir davantage l’image de marque du MCO ?

ponsables ont dû recevoir un échantillon de cette grogne des supporters lors de la reprise des entraînements. Ils ont dû rester bouche-bée. C’est donc la raison pour laquelle aucun dirigeant ne prend la peine de se présenter au stade Habib-Bouakeul.

Otché et les Bensenouci au four et au moulin

Mokhtar reçoit son chèque

Aucun programme n’est remis à la direction de Bouakeul
Bien qu’elle soit appelée à déposer son programme de travail au service qui gère le stade Habib-Bouakeul, afin de bénéficier des créneaux d’entraînements, la direction du club n’a chargé personne pour aller trouver un terrain d’entente avec la direction du stade et celle de l’ASMO, prête pourtant à coopérer avec les Hamraoua et leur céder quelques créneaux. Une défection qui prouve si besoin est le ma-

Des dirigeants ont peur de se montrer
Face à ce fiasco, aucun dirigeant n’a désormais le cran de se présenter au stade Habib-Bouakeul, car des supporters très remontés contre cette situation et cette débandade risquent de faire entendre des vertes et des pas mûres aux dirigeants du MCO. D’ailleurs, quelques res-

Ayant ramené sa lettre de prêt, Face à la défaillance des dirigeants, c’est Hichem Mokhtar qui sera officiellement le garde matériel, Seddok Abdelhamid hamraoui pendant une année, vient de reconnu sous le sobriquet d’Otché et les cevoir un chèque qui représente une deux frères Bensenouci, Karim et Haavance sur salaire. Le joueur s’est entraîné mida, qui sont en train d’user de leurs normalement, hier, avec le groupe. modestes moyens pour assurer le bon déroulement des séances d’entraînements. Si le chargé du matériel pédagogique est Il en train d’inciter les joueurs à se présera accompagné d’un senter quotidiennement aux enarrière droit traînements se faisant des Yahiaoui arrivera soucis pour les absences, les Bensenouci sont en train de aujourd’hui supplier la direction du club Le milieu offensif, Ahmed Yahiaoui, qui a signé il y en se rendant d’une maa de cela quelques jours son contrat avec les Hamnière quotidienne aux enraoua, devra débarquer aujourd’hui à Oran et prendre traînements, notant même part à sa première séance d’entraînement avec sa les absences. Cela dit, le seul nouvelle équipe dans la soirée au stade Habibparmi la direction qui est Bouakeul. Selon nos sources, le joueur sera acprésent au stade n’est autre que compagné d’un arrière droit émigré, le secrétaire de l’équipe, Toufik pressenti pour signer lui aussi au Belahcène. Mouloudia. A.L. A.L.

Bourzama dans l’œil du cyclone
Apparemment, l’opération règlement de comptes menée par certains dirigeants du Mouloudia est loin d’être terminée. Un nouvel élément vient de s’ajouter à cette liste noire. Il s’agit, en effet, de l’arrière droit, Chafik Bourzama, qui risque de passer à la trappe. Le joueur qui n’était pas en odeur de sainteté avec un dirigeant du club, risque de payer très cher son refus de reprendre l’entraînement avec le groupe. Bien qu’il n’ait demandé que ses droits, le joueur n’a pas été épargné par ses dirigeants qui n’attendent que la venue d’un émigré pour le juger et prendre une décision concernant son avenir.

L’endroit du stage ne pose pas problème

Communiqué

On veut un stage gratuit ! Face à cette situation de crise et la «gentillesse» de
l’entraîneur, les dirigeants du MCO sont loin d’être préoccupés par l’endroit du stage d’intersaison. Si certains évoquent un stage du côté du Maroc qui est plus recommandé, d’autres attendent un geste de la DJS qui a toujours payé à la direction un séjour en Tunisie qui ressemble beaucoup plus à un séjour touristique. Bien qu’ils soient convaincus que le Maroc est le lieu idéal pour effectuer un stage digne de ce nom dans l’un des centres de Casablanca ou du côté d’Ifrane, les responsables du MC Oran cherchent avant tout l’aspect financier en attendant un autre geste de la part de la DJS et ce, en dépit du fait que les deux derniers stages effectués en Tunisie soient une catastrophe sur tous les plans, à commencer par les hôtels très fréquentés dans lesquels le MCO est hébergé sans parler des longues distances que les joueurs parcourent pour rejoindre leur lieu d’entraînement. En tous les cas, les débuts de saison du MCO durant ces deux derniers exercices sont là pour montrer les résultats d’une préparation en Tunisie.

Les meilleurs téléphones et tablettes sont chez DJEZZY !

On veut pousser Berradja et Belabbès vers la sortie
Ce n’est pas seulement Bourzama qui est dans l’œil du cyclone, même les deux autres joueurs n’ayant pas trouvé un terrain d’entente avec la direction que sont Seddik Berradja et Farid Belabbès, risquent d’être poussés vers la sortie. Si cette information se confirme, le MCO aura ainsi laissé partir pratiquement toute son équipe. L’on se demande si les dirigeants actuels sont conscients de l’ampleur des dégâts que pourra engendrer une telle politique irréfléchie. A.L.

A.L.

Pour ce Ramadhan, le leader de la téléphonie mobile en Algérie ne fait pas les choses à moitié. Après les promotions uniques de produits qui connaissent un grand engouement, venez découvrir notre large gamme de téléphones et tablettes et choisissez l’appareil dernier cri qui vous convient au meilleur prix dans nos CDS: Ipad Mini, Sony Xperia Z, Samsung Galaxy S4, S3, S3 mini, Nokia Asha 306, Nokia 100 et Samsung E1205T ! Tous ces téléphones et tablettes ont de quoi réjouir les plus exigeants des clients qui cherchent à allier la technologie avec le design. Les téléphones et les SIMs sont vendus séparément dans la limite du stock disponible.

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 1

15

ASO
Vers un stage avec 30 joueurs
Le nombre des joueurs cette saison est nettement plus élevé par rapport aux saisons dernières. Avec la promotion de onze joueurs espoirs en sénior et la venue de six nouvelles recrues, l’effectif compte 30 joueurs. Les stages de Chlef et du Maroc devront se dérouler donc avec cet effectif. Si Daham signe et que les deux Africains viennent, Ighil devra travailler avec ce nombre important de joueurs en plus des deux émigrés, Samir Mehdi et Jonas Salhi, qui n’ont que 19 ans et qui sont à l’essai. Ces deux joueurs, s'ils seront maintenus, signeront des licences espoirs mais s’entraîneront avec les séniors. Ainsi, le staff technique aura du mal à sortir l’équipe type cette saison, sachant qu’il y aura un problème lors des matches amicaux, car on ne pourra pas faire jouer tout ce beau monde, ce qui obligera a réduire le temps de jeu des uns afin de permettre aux autres de jouer. Ighil pourra trouver d’autres sparring-partners au Maroc, pour donner l’occasion aux jeunes de jouer plus fréquemment, à plus forte raison que l’équipe devra clôturer son stage à Chlef avec un seul match amical, car tous les autres auront lieu au Maroc. A.F.

JSS

Meliani«Gagne
ma place»
Comment se déroule la préparation avec votre nouvelle équipe ? Durant quelques jours, c’était un travail très spécifique afin de remettre les joueurs en forme, avant de passer à une étape plus sérieuse de la préparation. Ça s’est passé dans des conditions très agréables, il y a une bonne ambiance et tout le monde est très content de travailler dans un tel groupe. Vous sentez-vous plus à l’aise maintenant ? Certainement, je me sens plus à l’aise après quelques jours avec le groupe, où je me suis fait déjà des amis. Je suis nouveau dans l’équipe et je veux me faire une place dans l’échiquier de l’entraîneur. Vous jouez à un poste où il y a plusieurs concurrents, pensez-vous pouvoir arracher une place de titulaire au début de la compétition ? Je ne sais pas encore, seul le terrain tranchera. Il y aura plusieurs matches amicaux une fois au Maroc, et ce sera l'occasion pour convaincre le staff technique. Je suis un joueur ambitieux et la concurrence m’a toujours boosté. Si je suis à Chlef, c’est pour relancer ma carrière. Vous passez le Ramadhan au pays, comment avez-vous trouvé l’ambiance lors des premiers jours ? C’est totalement différent quand on passe ce mois en France. Je suis très heureux de vivre le mois sacré au pays où tout le monde se réunit autour d'une seule table pour manger. Il y a une très bonne ambiance. On a eu un repos de deux jours pour nous adapter au nouveau régime induit par ce mois et on reprendra ce soir. Le travail est plutôt physique en ce moment, mais vous avez laissé une bonne impression lors du match d’application joué à la fin de la première partie de la préparation… C’était la première occasion pour moi de jouer avec mon équipe et ça m’a fait un grand plaisir de participer à ce match d’application. C’était un peu difficile sur le plan de la cohésion puisque je ne connais pas mes coéquipiers et leur façon de jouer, mais j’ai essayé de jouer juste et je serais bien meilleur dans les matches à venir, car je me serais adapté à la façon de jouer de l’équipe. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Langoualama et Samson attendus demain Les deux Gabonais devront arriver demain. Medouar a parlé hier avec Langoualama et les dirigeants de son équipe, et le joueur lui a assuré qu’il viendrait ce week-end, surtout que la direction lui a envoyé à lui et son compatriote, Samson, des billets d’avion afin de venir le plus tôt possible. Hier, jusqu’à 1h La reprise d’hier était très chargée pour les joueurs qui se sont entrainés à 18h30 dans la salle de musculation avant de revenir à Boumezrag à partir de 22h pour une séance qui a duré environ trois heures et qui s’est terminée vers 1h. Le staff technique devrait maintenir cette charge jusqu’à la fin du stage de Chlef. Les anciens ont encaissé deux mois de salaires Les joueurs qui ont renouvelé ou prolongé leurs contrats ont perçu deux mois de salaires de la saison dernière, en attendant deux autres à la fin de la préparation. Une bouffée d’oxygène qui leur permet de se concentrer sur leur travail. Zaoui attend son argent Samir Zaoui n’a pas encore paraphé son contrat avec le club, il est le seul joueur de la saison dernière à ne pas avoir encore commencé sa préparation. Le joueur veut son dû ou une partie de son argent, pour signer un nouveau contrat. Medouar, lui, est beaucoup plus concentré sur la venue de Daham et préfère reporter ce dossier à demain avant de s’entretenir avec son capitaine d’équipe. Wellness Sport s’occupera des matches amicaux C’est la direction du centre marocain de Wellness Sport qui s’occupera d’organiser les matches amicaux avec des équipes marocaines de Ligue 1 et 2, pour les camarades de Zaouche durant le stage qui aura lieu du 20 juillet au 6 août prochain. Le staff technique a donné son accord pour jouer environ 5 matches durant ce stage, ce qui fait un match chaque 72 heures. Il y aura des matches face à de grosses cylindrées où Ighil alignera son équipe type, et des matches contre des équipes de L2 où les jeunes seront mis à l’épreuve.

q

Hamzaoui
Comment se déroulent les entraînements ? Le plus normalement du monde, on suit à la lettre le programme tracé par l’entraîneur. On travaille dans une très bonne ambiance pour s’améliorer, surtout sur le plan physique. Il faut avouer qu’on ne s’en plaint pas. Le plus gros du travail vous attend au Maroc, qu’en dites-vous ? Cela a toujours été comme ça, et puis, on fait avec du travail foncier pour réussir le stage qui suivra et qui sera consacré au tactique. Les matches amicaux seront aussi d’un réel apport, car de là, le staff tirera les conclusions quant à l’évolution des joueurs. En parlant de l’équipe, comment voyez-vous les choses ? Les responsables ont réussi à ramener un entraîneur de métier qui connaît bien son sujet. Même les joueurs recrutés jusqu’ici ne manquent pas de qualités. Les joueurs, qui sont toujours là, feront sûrement de leur mieux pour se racheter par rapport aux résultats de la saison passée, et les efforts conjugués donneront, j’en suis sûr, leurs fruits. Votre avis sur les nouvelles recrues… Ce sont des joueurs capables d’apporter le plus attendu de l’équipe. Je pense que la direction a fait un bon choix, en s’attachant les services de ces éléments, tout autant que les jeunes recrues qui sont d’un bon apport au groupe. Il y aura donc de la concurrence… L’arrivée de ces joueurs de qualités va inciter tous les autres à se surpasser à chaque séance d’entraînement pour être le plus en forme. Pour ma part, la concurrence ne m’a jamais fait peur ; je travaille comme par le passé, le plus sérieusement du monde, et rester en même temps indispensable dans mon poste. Entretien réalisé par Billel G.

«La concurrence ne m’a jamais fait peur»

q

q q

q

Les dates des matches amicaux fixées
Le staff technique de la JS Saoura a fixé, avant le début du stage effectué à Tipaza, les dates des matches amicaux programmés tout au long du stage. Amrani a choisi le NA Hussein Dey comme premier adversaire, puisque les Sang et Or ont commencé la préparation tôt cette saison. Le match se jouera le 16 du ce mois. La deuxième rencontre sera face au RC Kouba, le 19 juillet, à Kouba, tandis que la troisième se jouera contre le nouveau promu en Ligue 1, le RC l’Arbaâ, le 23 juillet, une quatrième le dernier jour du stage face à l’AC Paradou. Programme : 16 juillet : NAHD-JSS 19 juillet : RC Kouba-JSS 23 juillet JSS-RC Arbaâ JSS-PAC (date pas encore arrêtée)

RCA
Ammani pense à attirer un autre latéral

Mohamed Yassine

Pour la saison prochaine, le RCA aura besoin d’un effectif q bien riche pour pouvoir faire face aux cadors de la Ligue 1. Ammani le sait bien, c’est pourquoi il pense à renforcer chaque compartiment avec au moins deux joueurs pour chaque poste. A ce sujet, nous apprenons que le président du RCA serait à la recherche, pour le moment, d’un nouveau latéral droit, un joueur d’expérience. Nous savons que Nemdil intéresse particulièrement Ammani, mais cela s’annonce difficile pour ne pas dire mission impossible pour le président du RCA, et ce, même pour une option de prêt.

épate déjà

Saïdi attendu en fin de semaine pour signer

Il y a quelques jours, nous annoncions sur ces mêmes coq lonnes que la direction de l’Arbaâ avait entamé des négociations avec l’ancien milieu chélifien. Aujourd’hui après que Ammani a pris contact avec son agent, cela a pris une autre dimension. En effet, les deux parties se sont vite mises d’accord, en tout cas sur les grandes lignes du contrat de Saïdi. En ce qui concerne la signature, il faudra attendre encore un peu. Le joueur se trouve actuellement en Azerbaïdjan avec l’équipe militaire, il ne sera de retour que le 16 juillet où il sera attendu pour officialiser son engagement avec le club de l’Arbaâ.

C

Velud refuse de libérer Nemdil

Pour le cas Nemdil, les négociations avec le joueur avaient bien q commencé, d’ailleurs ce dernier s’est montré intéressé par la proposition de Ammani en début de négociation. Seulement voilà, comme c’est le cas de chaque joueur encore sous contrat avec son club, Nemdil qui venait tout juste de parapher son contrat avec l’ESS savait bien que Velud ne le laisserait pas partir, même pour une période de prêt, d’ailleurs le technicien de l’ESS l’a clairement fait savoir au président du RCA.

ertes, juger les nouveaux joueurs seulement à la deuxième séance d’entraînement pourrait être conçu par certains comme une sorte de précipitation. Cependant il y a des signes qui ne trompent pas. C’est ce qu’on constate quand on voit un joueur tel que Mohamed Yassine à l’œuvre. Pour ce dernier, il n’a fallu qu’un match d’application pour montrer l’étendue de son talent. En effet, cela s’est passé dans la soirée d’avant-hier, avec l’effectif au complet où le technicien de l’Arbaâ, Cherif El Ouazzani a décidé de voir ses hommes à l’œuvre. C’était surtout l’occasion de superviser les nouvelles recrues. Mohamed Yassine en est une, ce qui est sûr c’est que l’ancien milieu de terrain du Borussia Neunkirchen aura épaté plus d’un par sa technique et sa vision du jeu. En tout cas, Ammani est satisfait du rendement de son nouveau protégé. Abbas s’est vite adapté Quand on parle d’un joueur émigré ou bien étranger, on craint souvent qu’il ne s’habitue

pas à l’environnement du club. Ce qui est sûr, c’est que cela ne concerne pas la nouvelle recrue du RCA, Abbas, en provenance de la deuxième équipe de l’Olympique de Marseille. Ce joueur n’a pas tardé à trouver ses marques lors du match d’application programmé jeudi par Cherif El Ouazzani. Tout comme Mohamed Yassine, il a été l’auteur d’une excellente prestation, de quoi satisfaire tous les présents. Des débuts difficiles pour Akrour La soirée d’avant-hier n’a pas été concluante pour tout le monde, dans le match d’application programmé, il y a des joueurs qui ont particulièrement satisfait le staff technique, et d’autres qui, pour le moment, ont du mal à s’intégrer dans cet effectif du RCA. Nous parlons dans ce cas du jeune latéral Akrour, qui, pour sa grande première, a laissé Cherif El Ouazzani un peu sur sa faim. Rappelons que le joueur évoluait dans l’équipe jeune du MCA avant de rejoindre le club de l’Arbaâ. L.A.

Une séance de musculation hier matin
Le coach Amrani a arrêté le programme de la première journée du stage de Tipaza. Ainsi, après l’arrivée de l’équipe à l’hôtel Chenwa, il a demandé aux coéquipiers de Belkhir de déposer leurs bagages dans les chambres, avant de descendre pour effectuer une séance de décrassage, et les laisser reposer après l’iftar. Hier matin, Amrani a conduit les joueurs à la salle de musculation, pour leur éviter la charge le premier jour. Ils se sont exercés au renforcement musculaire, avant de rejoindre leurs chambres, et préparer la deuxième séance qui aurait eu lieu au complexe de Koléa, à partir de 22h. D’ailleurs, c’était la première séance effectuée en nocturne depuis le début de la préparation.

Cherif El Ouazzani supervisera aussi les jeunes

L’équipe du RCA, pour sa grande première en Ligue 1, q comptera certes sur des joueurs d’expérience, mais pas seulement, puisque Ammani voudrait voir quelques jeunes espoirs prendre part à cette nouvelle aventure du club. Ainsi, Cherif El Ouazzani sera chargé aussi de superviser l’équipe espoir, et cela dès aujourd’hui en prenant part à leurs séances d’entraînements.

Metrani a signé au MCS
L’attaquant de la JS Saoura, Abdelhak Metrani, sera avec les Vert et Rouge la saison prochaine, le MC Saïda, après avoir signé, avant-hier, son contrat. Le joueur a enfin trouvé un terrain d’entente avec les dirigeants de Saoura pour se produire à Saïda. Billel G.

16

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 1

CSC
En amical : EST 3 - CSC 1
Henaïni a signé un contrat de deux ans
Celui qu’on comparaît à Aoudia de l’ESS ne va pas porter le maillot de l’Aigle noir cet été. Finalement, le joueur a choisi le CSC. Henaïni Aymen Samir a trouvé une piste d’atterrissage en Algérie, après des années passées dans des clubs français de Ligue 2 et D3 ainsi que le CFA. Henaïni a passé deux jours à Cirta, au Novotel, en compagnie de son manager. Les discussions avec Boulhabib étaient un peu lentes, à cause de la rumeur qui faisait état de la blessure du joueur aux ligaments croisés. Mais d’après nos informations, Henaïni a effectué une visite médicale bien approfondie à la ville des Ponts, laquelle n’a rien révélé. Après, le joueur a paraphé son contrat de deux années avec sa nouvelle formation, le CSC. Quant à son salaire, il sera de 7 000 euros/mois, le même que celui proposé par l’ESS. Enfin, ce joueur aurait rallié la Tunisie, hier, pour rejoindre Berthé, Gil N’gomo, le préparateur physique que le CSC a engagé pour assurer la préparation aux deux joueurs restés à Hammam-Bourguiba.

Le stage ponctué d’une 2e défaite
Les Tunisiens plus inspirés en 2e période
La suite des débats n’était pas bonne à voir, car les coéquipiers de Berthé n’avaient pas assez de jus dans les jambes, pour tenir le rythme très élevé imposé par les locaux. D’ailleurs, cela a poussé le CSC à commettre quelques fautes dans le jeu, en laissant des espaces derrière qui ont été bien saisis par les attaquants de l’EST. Le CSC a encaissé deux buts après, un score qui reflète parfaitement la physionomie du match, riche en renseignements pour le coach Diego Garzitto.

Présentation de Henaïni Aymen
La nouvelle recrue du CSC est un attaquant de pointe, né en 1984 à Sain Raphaël, en France, de nationalité algérienne. Il fait 1,87 m et 82 kg, ce qui l’aiderait à battre les défenseurs dans les duels aériens, et marquer surtout des buts. La carrière de ce Franco-Algérien, qui est à sa première aventure en Algérie, a commencé en 2005 au club FC Fréjus de 4e division française. Après, il a rejoint le CS Sedan, en Ligue 1. La suite n’était pas bonne, car le joueur s’est retrouvé au Paris FC en D3 et à Arles Avignon, en 2009, en Ligue 2. Pour conclure, le joueur est revenu au club sedanais en 2010, sa dernière aventure en Ligue 2 française. Depuis, il est au chômage, avant d’atterrir à Constantine, en 2013.

e premier stage de la formation de l’antique Cirta sur les terres tunisiennes s’est ponctué, avant-hier, par une rencontre amicale entre le CSC et la très célèbre formation de l’Espérance Sportif de Tunis. Une joute plaisante qui s’est déroulée sur le terrain du parc (B), en présence d’une grande foule. Ce test rentre dans le cadre de la préparation d’intersaison pour les Vert et Noir, lesquels ont essuyé leur deuxième défaite face au Sang et Or, plus en forme et très homogène. Cela n’a pas privé le staff technique constantinois d’avoir une idée bien précise sur les capacités de ses joueurs, après onze jours de travail physique intense. Suite à cette rencontre, le club a pris le chemin

L

Un stage sans blessures
du retour, pour se reposer durant trois jours. La reprise au complexe Hammam-Bourguiba est prévue le 16 juillet prochain, pour la deuxième phase de préparation, là où le CSC devrait disputer trois autres matchs amicaux. club a encaissé deux buts d’affilée. Enfin, en défense, Garzitto n’a pas testé la paire Gil N’gomo-Berthé dans l’axe, comme attendu, il a préféré incorporer Maïza dès le départ, pour donner plus stabilité derrière et éviter les mauvaises surprises. Ce stage a pris fin avec beaucoup de points positifs, mais le détail le plus important concerne la santé des joueurs, lesquels sortent indemnes après 15 séances d’entraînement et deux matchs amicaux. Cela nous renseigne sur le programme tracé par le staff technique, qui était bien étudié en préservant la santé des joueurs. Nous espérons que les blessures épargneront les coéquipiers de Boulemdaïs durant le deuxième stage qui débutera la semaine prochaine.

A. H .

Garzitto touchait la moitié de ce qu’il percevait au TP Mazembe
Les salaires en football sont énormes, notamment chez nous, où l’argent constitue un sujet tabou chez nos joueurs. Aucune équipe n’aime parler des chiffres quand elle fait signer un joueur ou un entraîneur, par principe ou superstition. Avec l’arrivée des étrangers, la donne change, car ces derniers préfèrent communiquer leur salaire par respect aux fans et aux présidents qui leur interdisent de dévoiler ce secret. Mais la presse essaie de rassembler les miettes d’informations pour les communiquer aux fidèles lecteurs. Assurément, beaucoup se demandent combien touche le nouvel entraîneur du CSC, Diego. Certains pensent qu’il perçoit 45 000 euros par mois, soit presque ce que percevait Roger Lemerre, 42 000 euros. Mais une autre information peut encore éclairer les Sanafir, Garzitto touche au CSC la moitié de ce qu’il percevait au TP Mazembe, donc il faut juste chercher combien versait le club congolais au coach Garzitto en 2011 pour avoir le chiffre exact.

Garzitto a prôné le 4-4-3
Pour ce deuxième match amical, le CSC s’est montré bien solide dans les trois compartiments, et le coach Garzitto n’a pas reconduit le même schéma tactique prôné la semaine passée face au CA Bizerte. En effet, le technicien, venu du village jurassien, a opté pour une autre stratégie, le 4-4-3, à vocation offensive. Cette méthode a bien fonctionné en première mi-temps surtout, mais en seconde, le

1er mi-temps équilibrée
Le CSC ne s’est pas laissé faire devant l’EST, malgré la bonne forme physique des Sang et Or, suite aux automatismes déjà créés entre ses joueurs. En effet, les copains de Belakhdar ont bien tenu le coup en première période, en arrachant un nul partout (1-1), le but égalisateur a été signé par Gil N’gomo, à la 44’, alors que le premier but des Tunisiens a été inscrit à la 34’.

Equipe alignée : Si Mohamed Cédric (Gaouaoui), Bahloul, Belakhdar, Maïza, Oussmane Berthé, Boucherit, Gil N’gomo, Hourri, Bezzaz (Bennaï), Derrag (Sameur), Boulemdaïs. Abdou H.

A. H.

MCEE
Sakhi revient et s’engage
Le jeune attaquant émigré, Fathi Sakhi, qui a effectué des tests concluants avec le MCEE, devait signer son contrat hier soir et poursuivre la préparation avec le groupe. Le joueur qui est rentré chez lui lundi pour un aller sans retour a été convaincu par les responsables du club à revenir. Le problème de la prime de signature et du salaire qui était le clou de la mésentente entre les deux parties a été résolu, un terrain d’entente a été trouvé et le joueur a préféré s’engager pour une expérience dans le championnat national. Sakhi qui évolue comme avant centre ou bien sur l’aile gauche avec Noisy-le-Sec (France) devait signer un contrat de trois saisons, apprend-on de source proche du club des hauts plateaux. L’autre joueur émigré, Mohamed Youcef (25 ans) qui joue à Vannes OC (France), est attendu lundi pour signer son contrat. Une invitation lui a été adressée par la direction du club pour rejoindre le groupe durant cette deuxième partie de la préparation d’intersaison.

Vers l’annulation du match amical de lundi
L’équipe du MCEE, qui a repris hier les entraînements après trois jours de repos, est confrontée sérieusement au problème d’éclairage dans les terrains d’entraînements de la ville pour pouvoir s’entraîner en nocturne durant le ramadhan. La bande à Iaïche a repris les entraînements hier en fin de journée à cause de l’indisponibilité de terrains dotés d’éclairage. En effet, le stade principal Messaoud- Zeggar est fermé pour des travaux d’entretien, alors que le stade annexe n’est pas doté d’éclairage. Les travaux pour le placement de pylônes ont débuté, mais ils sont en retard. Cette situation pourrait amener le coach Iaïche à annuler la joute amicale, prévue lundi contre l’USM Annaba ou la JSM Skikda. Selon notre source, ladite rencontre match sera remplacé par un match d’application entre les joueurs.

est hier vendredi à partir de 18h que les entraînements ont repris sous la houlette du trio BelhoutBeddar-Abed. Une fois de plus, les Bordjiens sont à la traîne concernant la reprise des entraînements par rapport à la plupart des autres équipes dont certaines ont achevé le premier cycle de leur préparation. Il est vrai que le club est à chaque fois confronté à la crise financière pour démarrer la saison, mais ses responsables ne sontils pas là justement pour parer à ces entraves qui empêchent toute ambition en championnat ? En effet,

C’

CABBA Les entraînements ont enfin repris !
l’équipe accuserait probablement un retard dans sa préparation, et cela se répercuterait inévitablement sur ses résultats futurs. Le prétexte sera alors facile à trouver. Ceci dit, les moins pessimistes diront que l’essentiel est que la reprise ait eu lieu. Pour éviter d’accuser du retard en matière de préparation, la balle est dans le camp du staff mais aussi des joueurs qui doivent consentir des sacrifices afin de rattraper le temps perdu. ments ont repris donc hier vendredi à partir de 18h. D’ailleurs, le nouveau coach de l’équipe Rachid Belhout s’est rendu sur les lieux avant-hier pour les visiter en compagnie de Beddar son adjoint et Abed le coach des gardiens. Il a trouvé que l’endroit idéal pour débuter la préparation, surtout qu’au milieu de la coquette forêt se trouve un terrain d’athlétisme en gazon naturel mais qui est malheureusement à l’abandon. Dans une semaine, le groupe qui sera complété ralliera Hammam Bourguiba pour passer aux choses sérieuses.

Reprise à Boumergued
C’est dans la petite forêt Boumergued sise à quelques encablures du stade du 20-Août que les entraîne-

A. B.

Abed (entraîneur des gardiens) :

Retour des internationaux militaires
Les internationaux militaires du MCEE, à l’image de Derrardja, Berchiche, Abbas, Bentayeb, devraient rejoindre le groupe plutôt que prévu après l’élimination de la sélection nationale au Mondial de la catégorie à la suite de sa défaite face à l’Iraq (2-1). En effet, la sélection nationale est attendue aujourd’hui à Alger. Les joueurs du MCEE devront bénéficier de quelques jours de repos avant d’entamer la préparation avec le groupe. S. H.

L’entraîneur des gardiens, Badredine Abed, estime que s’il est vrai que l’entame de la préparation est venue légèrement en retard, il n’en demeure pas moins qu’il est possible de se rattraper : «L’équipe accuse un retard d’une ou de deux semaines par rapport à la plupart des autres clubs de Ligue 1, mais on peut rattraper ce déficit par le travail. Nous mettrons les bouchées doubles et pour cela, nous comptons beaucoup sur l’adhésion des joueurs afin de rattraper le temps perdu et cela reste possible. Pour cela, le coach compte beaucoup sur l’esprit de sacrifice des joueurs dans leur intérêt personnel et celui de l’équipe. Belhout est connu pour avoir fait du bon travail, là où il est passé, donc je suis sûr qu’il apportera toute son expérience à l’équipe.»

«On accuse un léger retard mais nous pouvons le combler»

Programme de la préparation
Vendredi 12 juillet à 18 h : Reprise des entraînements en une seule séance à la forêt de Boumergued Séances biquotidiennes pendant 6 jours à partir de samedi Jeudi 18 juillet : Match amical contre l’USFBBA à 23h Repos de 2 jours. Dimanche 21 juillet : Départ pour la Tunisie : stage à Aïn Draham jusqu’au 1er août avec au menu des séances tri quotidiennes et 4 matchs amicaux contre des adversaires qui restent à désigner. Repos de 3 jours. Reprise au stade du 20-Août du 4 au 7 août. 3 jours de repos. Regroupement précompétitif à Alger probablement à Tipaza du 11 au 18 août.

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 2

17

NAHD
L’équipe reprendra ce soir les entraînements

Début de la deuxième étape
Après l’énorme travail d’endurance accompli en Tunisie, le coach husseindéen compte diminuer la charge de travail et axer ainsi son boulot sur le plan technico- tactique. Désormais, les coéquipiers de Khiter auront plus de répit et devront concentrer leurs efforts sur les matches tests prévus durant ce mois sacré. Ainsi, ce ne sera pas le même programme de travail qui va être adopté durant cette deuxième étape de préparation puisqu’il n’y aura pas de micro cycle de choc. Ce qui est sûr, le staff technique et les joueurs devront bien relever le défi après avoir bien accompli leur mission en Tunisie… Y. M.

L

Abdeslam : «Contribuer au retour du Nasria en Ligue 1»
lah, prêt d’ici le coup d’envoi du championnat.» ajoute le joueur. Quant à la concurrence qui existe au milieu, Abdeslam n’est guère inquiet. Au contraire, il estime que ce paramètre n’est qu’un stimulateur pour les joueurs : «Un effectif étoffé est une bonne chose pour l’équipe, cela donnera plusieurs choix au staff technique. Contrairement a ce que pensent certains, la concurrence est bonne pour le groupe, car elle stimule et incite à travailler davantage, l’intérêt du groupe passe avant toute autre considération personnelle. Les mieux préparés et les plus en forme joueront, les autres devront attendre leur chance. Pour ma part, je cravacherai à l’entraînement pour gagner la confiance du staff technique.» Sur un plan personnel, l’exKabyle estime qu’il est très content de son retour au bercail. Il espère gagner son nouveau challenge en replaçant le NAHD en Ligue 1 dés la fin de l’actuel exercice : «Sincèrement, je suis très content et comblé de mon retour au bercail et j’espère être à la hauteur de la confiance placée en moi. Je remercie tous ceux qui m’ont soutenu et qui m’ont fait confiance et surtout aider à retourner au NAHD. Je rends hommage à tous les Husseindéens et j’espère pouvoir leur rendre service durant cette saison. Le Nasria ne mérite guère ce sort et sa place est dans la cours des grands. J’espère qu’on arrivera à le replacer dans sa véritable place et contribuer ainsi à la bonne marche du club.» Y. M.

près la réussite du stage de préparation qui s’est déroulé dans de bonnes conditions en Tunisie, les Sang et Or s’apprêtent à entamer la deuxième phase de leur préparation d’intersaison. Le staff technique avait déjà arrêté sa feuille de route pour cette deuxième étape. Autant dire que les choses sérieuses devront continuer réellement pour les Husseindéens à partir

A

de cette semaine, bien précisément aujourd’hui, lors de la reprise des entraînements à Zioui. En effet, le NAHD poursuivra son lustrage afin de peaufiner la préparation physique et

technico-tactique. Sachant que l’ensemble des joueurs sont au même niveau sur le plan physique, l’entraîneur Zoheir Djelloul devra insister sur le volet technique durant le mois de Ramadhan.

Programme spécifique pour Ghalem, Hemani et Ounes
Les deux dernières recrues du NAHD, Hemani et Ounes, ainsi que le gardien Ghalem, blessé, accusent un retard dans la préparation par rapport à leurs coéquipiers. Ce trio sera soumis à un programme de travail spécifique avant de réintégrer le groupe. Le staff technique leur concocté un plan chargé avant de leur donner le feu vert pour entamer la deuxième étape de préparation.

e revenant Chérif Abdeslam estime que son équipe s’est bien préparée en Tunisie. Après la réussite de leur regroupement, le milieu défensif demeure confiant : «La préparation s’est déroulée dans de bonnes conditions et on a travaillé dans une ambiance conviviale. On s’est donnés à fond et nous avions appliqué à la lettre le programme tracé par le staff technique, car il est très utile d’effectuer une bonne préparation qui nous permettra d’aborder la compétition dans de meilleures conditions pour éviter surtout les blessures. A présent, on va multiplier les matches amicaux pour gagner en confiance et soigner la cohésion entre nous sur le terrain. Inch’Allah, on saura au rendez vous.» Concernant sa forme actuelle, Abdeslam estime qu’il a bien retrouvé ses capacités physiques : «Je ne suis pas en possession de tous mes moyens physiques, à l’image de mes coéquipiers, mais je commence à retrouver la forme et mes repères sur le terrain. Durant cette période de préparation, les joueurs ressentent surtout la fatigue vue la charge de travail. La chose positive, c’est que nous avons entamé la préparation trop tôt par rapport à la majorité des autres clubs. D’ailleurs, nous étions les premiers à rejoindre la Tunisie pour le stage d’intersaison. Je manque de fraîcheur physique, mais c’est tout à fait normal en cette période de préparation. Ce qui est sûr, c’est que je progresse au fil des jours. J’essayerais de me donner à fond aux entraînements pour être, inch’Al-

USMB
Zaïm : «L’accession ? La balle est dans le camp des joueurs»
our le président blidéen, l’accession est d’abord l’affaire des joueurs : «Je pense que nous avons mis les joueurs dans les meilleures conditions pour qu’ils s’expriment du mieux qu’ils peuvent sur le terrain. Notre objectif est de monter une équipe qui durera dans le temps et c’est ce qui explique la politique de rajeunissement qui a été prônée. Nous savons que nous allons souffrir et de toutes les façons c’est le cas d’un très grand nombre d’équipes. Il faut se battre et c’est ce que nous avons l’intention de faire. D’un autre côté, il y a obligation de résultat, car les joueurs sont payés pour effectuer un travail et ce dernier doit être bien fait. Le retour en L1 ne dépend que d’eux.»

Vendredi repos
C’est avec joie que les joueurs avaient accueilli l’information qui faisait état qu’ils avaient relâche le vendredi. Les joueurs se sont rendus auprès de leurs familles respectives. Ils auront à être à pied d’œuvre dès aujourd’hui sur la pelouse du stade Brakni et cela pour reprendre les entraînements.

Mehia : «Les choses sérieuses débuteront à Aïn Témouchent»
Dans quelle ambiance se déroule la préparation ? Cela fait maintenant une quinzaine de jours que nous avons débuté les entraînements et les choses sérieuses ont commencé. L’ambiance de travail est excellente et c’est maintenant qu’il faut profiter pour travailler surtout sur le plan physique afin d’être au top lors de la compétition. Bien sûr, les choses sont plus compliquées en période de jeûne, n’est-ce pas ? C’est certain car quoi qu’on fasse, il y a un manque de sommeil. Par ailleurs avec la grande chaleur qui règne dans la région de Blida, nous devons combattre la soif et cela n’est pas chose aisée. Est-ce que le recrutement massif qui a été fait et les nombreux départs vont affecter le rendement de l’équipe ? Absolument pas. Il est vrai qu’il y a d’importants changements dans l’effectif, mais on a préservé l’ossature de l’équipe tout de même. Pour ce qui est de l’entente entre les joueurs, il n’y a aucun souci car il y a une ambiance familiale. La phase de préparation sert aussi à consolider un groupe et trouver les automatismes entre les joueurs. C’est maintenant ou jamais qu’on doit travailler cet aspect avant d’entamer la compétition officielle. Et pour ce qui est de la cohésion ? Le stage de préparation que nous effectuerons à Aïn Témouchent servira justement à améliorer la cohésion. Il y a aussi un point très important. Pour le moment, personne n’est assuré d’être titulaire et c’est au staff technique de faire les meilleurs choix. Nous les joueurs, de notre côté, on doit travailler pour prouver qu’on mérite une place dans l’équipe. Est-ce que la concurrence vous fait peur ? Du moment qu’on a choisi ce métier, on doit accepter la concurrence. Si on veut réaliser quelque chose en championnat, c’est tout le monde qui doit accepter la concurrence et penser d’abord à l’intérêt du groupe. Et tant mieux aussi s’il y a beaucoup de bons éléments, c’est au staff technique ensuite de trouver la bonne formule pour que l’USMB réussisse son parcours. Et pour ce qui est de la saison qui va débuter ? Nous avons un objectif à atteindre et il faut le concrétiser sur le terrain. C’est l’affaire de tout le monde et la mobilisation doit être générale. C’est vrai que cette saison la direction a recruté des joueurs et gardé ceux qu’elle a jugé bon de garder, mais nous devons travailler. Sur le papier, l’USMB a un effectif de qualité mais il faut le prouver sur le terrain. De toutes les façons, les leçons ont été retenues. Il nous faut surtout réussir notre entame de championnat. Entretien réalisé par Slimane B.

P

C'est OK pour Kheïri et Kanoune
Le coach blidéen Ifticen avait averti toutes les nouvelles recrues dès la toute première séance d'entraînement. Elles auront toutes et sans exclusivité à satisfaire à des tests avant de faire partie de l'effectif. Deux joueurs ont été informés qu'ils avaient satisfait à des tests. Il s'agit de Kanoune et Kheïri.

«J’attends beaucoup des nouvelles recrues»
Le président de l’USMB parlera des recrues qui ont à prouver et à rendre l’équipe plus compétitive : «C’est certain, nous attendons beaucoup de plusieurs joueurs qui sont dans l’effectif. Nous donnerons à ceux qui ont été recrutés à l’occasion du mercato le temps de s’adapter et de prendre leurs marques. De toutes les façons, tout sera fait pour qu’il connaisse la réussite à Blida et je serais intransigeant avec tous les joueurs, que ce soit ceux qui ont rejoint l’effectif à l’occasion du mercato ou les autres. Nous attendons beaucoup d’eux et dans ce domaine, j’ai bon espoir qu’ils ne nous décevrons pas car ils possèdent des qualités.» Lors de chacune de ses interventions, le président blidéen montre qu’il est de ceux qui ne baissent pas les bras et c’est ce qu’il veut inculquer à ses joueurs. Ceci leur permettra de se battre jusqu’au bout pour atteindre un objectif. S. B.

Khelladi repêché
Ifticen a décidé de ne pas retenir Zemmim et Berrabah, les deux gardiens qui avaient effectué des essais. Il ne restait donc que Litime et c’est contraint et forcé que Zaïm a convoqué Khelladi dans son bureau. Les deux hommes trouveront très vite un terrain d’entente et Khelladi a renouvelé son contrat pour une année supplémentaire. S. B.

18

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 2

WAT

USMBA
Entraîneur en chef…

Tebbal : «Finir meilleur buteur et accéder en D1 sont mes objectifs cette saison»
entraînements dès la séance de reprise avec le reste du groupe. Malgré tout, je tiens à remercier les dirigeants de la JSS, qui ont ténu à faciliter mon départ. Sachant que j’ai laissé ma place propre, vu que tout le monde là-bas est conscient que j’ai toujours donné le meilleur de moi-même pour honorer convenablement mes engagements. On a même appris que vous étiez dans le viseur de l’USMBA. Confirmez-vous cela ? Vous avez certes raison, car mon ancien entraîneur Bira, que je salue au passage, était tout proche de signer à l’USMBA. Nous avons donc évoqué cette possibilité, avant de prendre la décision de signer officiellement au WAT, après avoir rencontré la nouvelle direction et le manager général, Hebri, en espérant finir ma carrière ici. Le WAT a beaucoup souffert du manque d’efficacité de ses attaquants ces dernières saisons. Pouvez-vous régler ce problème la saison prochaine ? Ce n’est pas évident de répondre à votre question, car malgré ma forte détermination de donner un vrai plus à mon équipe, un seul joueur ne pourra rien faire au final. Je pense que c’est tout le groupe qui doit régler ce problème, car même un défenseur ou milieu de terrain, est capable d’apporter un plus et faire la différence dans un match. Vous avez les qualités pour jouer comme ailier mais aussi comme attaquant de pointe. Peut-on savoir quel est votre poste de prédilection ? Pour être franc avec vous, le plus important pour moi est de jouer et d’enchaîner les matchs. C’est au coach de voir dans quel registre de jeu je peux apporter un plus à l’équipe, après c’est à moi de m’adapter rapidement, afin d’accomplir correctement ma mission sur le terrain. Avec la venue de Rabta, Tiouli, Cheraitia, et le maintien de Ghazali, les places seront chères, non ? La concurrence est toujours présente dans les grandes équipes, et c’est un facteur stimulant pour chaque joueur, en ayant conscience qu’il faudra se donner à 200% aux entraînements pour espérer démarrer dans le onze de départ. Le plus important à mes yeux, c’est de travailler dans un climat sain, pour l’unique bien de l’équipe. On vous sent assez confiant dans vos capacités à réussir une grande saison, n’est-ce pas ? Je ne suis pas un jeune espoir qui va débarquer avec les seniors, et j’ai acquis désormais une bonne expérience, qui va me permettre d’être à la hauteur de la confiance des dirigeants et du staff technique. Sincèrement, je vise carrément de finir meilleur buteur cette saison, afin d’apporter un vrai plus au WAT, qui mérite de retrouver rapidement sa place parmi l’élite la saison prochaine.

Et l’on reparle de Mihoubi
bdelkrim Bira ne sera pas l’entraîneur de l’USMBA. La cause : une divergence d’idée entre lui et les dirigeants concernant la situation du club. C’est le prélude d’un départ programmé alors que tout indiquait qu’il allait être le futur entraîneur de l’USMBA. Sitôt, l’échec consommé, la succession de Bira est ouverte. Des noms sont avancés. Ce sont, d’ailleurs, les profiles qui intéressent les dirigeants de l’USMBA. Cependant, et selon des indiscrétions émanant du cercle de l’USMBA, les dirigeants pencheraient, plutôt, sur la piste de Mihoubi qui demeure l’option la plus envisageable. Ayant figuré parmi les entraîneurs susceptibles de driver l’USMBA, la piste de l’ex-entraîneur du NAHD aurait été réactivée, a-t-on appris. Dans un énième ricochet, on fait état d’un éventuel contact entre les responsables de l’USMBA et Mohamed Mihoubi. Ce dernier pourrait, vraisemblablement, être le prochain entraîneur de la formation bel-abbésienne. Désormais, les dirigeants de l’USMBA lorgneraient Mihoubi pour qu’il prenne les destinées de l’équipe. Nos informations révèlent que des négociations se seraient engagées entre les deux parties.

A

M. O. Noureddine

On vous sent très heureux de poser de nouveau avec le maillot bleu et blanc… C’est avant tout une fierté de défendre les couleurs d’un prestigieux club comme le WAT. En plus, il s’agit de mon club formateur qui m’a donné l’occasion et la chance de faire un nom par le passé. Et c’est donc un simple retour à la maison, après des expé-

riences très utiles loin de Tlemcen. Pourtant votre retour n’a pas été évident, puisque vous étiez toujours sous contrat avec la JS Saoura… J’avais certes un problème de libération, qui m’a privé de signer mon contrat la semaine dernière, tout en démarrant les

Rabta et Saâdaoui (RCA) proposés
Deux joueurs ayant évolué au RC Arbâa ont été proposés aux responsables de l’USMBA. En effet, il s’agit de Chérif Rabta et son compère Walid Saâdaoui dont le manager a proposé leurs services à l’USMBA. Les pourparlers ne sont qu’à leur étape préliminaire mais des échos laissent entendre que les négociations ont buté sur un problème financier entre les deux joueurs et le président de l’USMBA, notamment, concernant le latéral droit Saâdaoui. La même source indique que le joueur du RCA aurait été trop exigeant en requérant un salaire mensuel exorbitant. Saâdaoui voulait se faire recruter à prix d’or, pour un latéral, en plaçant la barre très haut.

Léger changement dans la date du stage
Prévu du 24 juillet jusqu’au 6 août, le stage bloqué d’avant saison, qui se déroulera comme c’était le cas la saison dernière, à Hammam Bourguiba en Tunisie, a été avancé d’une journée Les coéquipiers de Cherif Rabta se rendront par avion le 23 juillet à Annaba, avant de poursuivre la route par bus en direction de Hammam Bourguiba, et de revenir le 5 août.

Deux espoirs du MCEE à l’essai
Deux joueurs évoluant dans la catégorie des espoirs du MCEE sont venus monnayer leurs talents à l’USMBA. Proposés par un dirigeant de Babia au président de l’USMBA , les deux joueurs en question, qui sont le défenseur central Khaled et l’ attaquant Khellouf, sont arrivés à Bel-Abbès pour subir des tests . Mis à l’essai par Kada Yousfi, seul ce dernier a tapé dans l’œil de l’entraîneur qui a décidé de le garder. Quant à Khaled, il n’a pas été retenu pour test non concluant.

Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

MCS
Motrani dans le groupe
Le milieu offensif Motrani, après avoir demandé, il y a trois jours, la résiliation de son contrat, est revenu à de meilleurs sentiments, en assistant à la dernière séance de la semaine. Désormais, il ne pense qu’à sa carrière au sein de cette équipe de Saïda.

Un recrutement presque parfait
L’équipe de Saïda a presque terminé son recrutement, du moment que jusqu’à hier, pas moins de 10 nouveaux éléments ont signé des contrats de deux saisons, dans les trois compartiments. Il semblerait que la direction a réussi son pari, en faisant discrètement ses choix.

Gariche (ESM) serait en bonne voie
On croit savoir que le gardien de but de l’ESM Kada serait quasiment acquis à l’USMBA. Notre source révèle que ce dernier a trouvé un accord avec son club employeur pour résilier son contrat et que son enrôlement au profit de l’USMBA est imminent. Ce joueur est désormais libre de tout engagement puisqu’il a obtenu un bon de sortie de la part de la direction espérantiste serait bien parti pour figurer dans l’effectif de l’USMBA. Il pourrait parapher son contrat en cours de semaine.

Naïli signera dimanche
L’ex-gardien du CABBA, Naïli, a négocié avec le président Khaldi. Il semblerait qu’il regagnera la ville de Saïda ce dimanche, en ramenant ses papiers, pour parapher son contrat.

Pas de commission de recrutement
Cette saison, le président Khaldi a évité les erreurs de la saison dernière, où il a installé une commission de recrutement, laquelle a raté complètement sa mission. La preuve, l’équipe a échappé de justesse à la relégation en Ligue 2 amateur.

de l’attaquant du JSMT, Baâouche, Bouloufa du CAB, Korchi du RCA et Motrani du JSS. Ces éléments peuvent réaliser de belles performances dans ce secteur. En défense aussi, des jeunes éléments meublent ce secteur, comme Zahzouh, OM, et Antar, USMH. Ainsi, la direction a assuré l’équilibre, en recrutant des joueurs d’expérience et des jeunes, afin de composer un groupe soudé. Osmane aura du temps pour préparer cette équipe et mettre en place une équipe type.

Trois jours de repos pour les joueurs
A l’issue d’une micro-étape de quelques séances d’entraînements, l’entraîneur Kada Yousfi a décidé d’octroyer trois jours de repos à ses joueurs. Mois de Ramadhan oblige, le groupe asenti le besoin impérieux de passer quelques temps en famille. Cela n’a pas échappé à la direction du club qui a libéré les joueurs. Une aubaine pour les responsables de préparer le lieu d’hébergement pour les résidant hors de Bel Abbès et leur garantir le gîte.

Cinq joueurs des U21 avec les seniors
Même avec l’arrivée de 10 nouveaux joueurs, le président Khaldi n’a pas oublié la formation, en faisant appel à cinq jeunes des U21, entre autres Souar, Ziani, Soudani, Benattallah et Kadous. D’ailleurs, cela fait longtemps que le club a oublié les joueurs du cru. A présent, la balle est dans le camp de ces jeunes, en montrant qu’ils méritent de porter le maillot de cette équipe.

Demain la reprise
Le MCS a clôturé sa première semaine d’entraînement, et le coach Osmane a accordé deux jours de repos à ses poulains, afin qu’ils regagnent leurs familles et se ressourcer auprès des leurs, après une semaine bien chargée. Il a fixé la reprise pour demain soir, au stade 13-Avril-1958, pour poursuivre la préparation durant deux semaines bien chargées, et les joueurs ne regagneront leurs familles qu’à la veille de l’Aïd.

Khaldi et Osmane chargés de ce volet
C’est le président qui a entamé le recrutement pour cette saison aux côtés du nouveau coach, Osmane, et du manager génal, Zerrouki. Ainsi, les négociations se sont déroulées en présence de ce trio, lequel a opéré des choix de qualité.

Reprise aujourd’hui soir
Dans ce même ordre d’idées, les dirigeants ont sommé les joueurs à être au rendez- vous pour la reprise aujourd’hui à partir de 23 h. En effet, le groupe a été convié à rejoindre le stade 24-Février-56 dès ce soir pour se remettre au travail.

Plusieurs éléments avaient de l’expérience
Durant ce renforcement, la direction et le staff technique ont misé sur des joueurs expérimentés, afin d’étoffer l’équipe par des éléments de valeur. En recrutant El Ghali Belahouel et Bekhtaoui, en défense, ces deux joueurs donneront un grand plus à cette équipe. Au milieu du train, c’est le même topo, avec la signature de Mohamed Rabeh, qui a roulé sa bosse dans plusieurs clubs, et sa venue donnera plus de stabilité à ce secteur, sans oublier les cadres de l’équipe, comme El Hadjari, Addadi et Guenifi.

A la recherche d’un remplaçant à Bouhada
Après la réussite du recrutement, le président Khaldi se trouve devant un sérieux problème, suite au départ inattendu du gardien Bouahada. En effet, ce club est dépourvu de keeper. Ainsi, jusqu’à hier, l’équipe cherchait toujours un gardien de qualité, après avoir contacté l’ex-gardien du CABBA, Naïli, mais ce dernier hésite de rallier Saïda, du moment que le CRB et l’USMBA sont entrés en course pour le faire signer. Comme le CRB a recruté Ouaddah et l’USMBA est interdite de recrutement, il se pourrait que Naïli rallie le MCS.

Les supporters toujours sceptiques
Contrairement à ce qu’ils supposaient de leur équipe favorite, les amoureux de l’USMBA n’affichent pas la même sérénité et confiance envers la composante de l’effectif après avoir pris connaissance des premières têtes qui seront appelés à défendre les couleurs de l’USMBA. Le recrutement tous azimuts effectué par les dirigeant est loin de persuader l’opinion sportive bel abbésienne tant que les joueurs engagés, jusqu’ici, n’auront pas convaincu. C’est le sentiment qui anime les fans. Ces derniers demeurent donc réservés et ne veulent pas faire d’illusions, et ce, même si une certaine frange estime qu’il ne s’agit qu’un début et que ces arrivées ne constituent pas un véritable paramètre pour émettre un jugement hâtif sur l’équipe. Cependant pour la majorité des inconditionnels, il y des signes qui ne trompent pas.

Sahnoune libéré
Même s’il a repris, depuis lundi dernier, les entraînements avec le groupe, le milieu offensif du MCS auquel le président Khaldi a demandé de rempiler, a refusé cette proposition. Finalement, Khaldi lui a suggéré de chercher un club pour négocier son départ. Ainsi, Sahnoune devra racheter son contrat ou cherchera un club qui pourra négocier sa libération.

De jeunes joueurs ont opté pour cette équipe
Cette fois, le MCS a fait le choix du roi, avec l’arrivée des expérimentés et des jeunes talents. Ces derniers sont pétris de qualités et peuvent se distinguer dès le début de la compétition, à l’image

Saïda pourra jouer les premiers rôles
Avec ce recrutement judicieux, l’équipe de Saïda pourra jouer un grand rôle la saison prochaine. L’entraîneur Osmane est satisfait de la richesse de cet effectif. Une fois la préparation réussie, les supporters de Saïda peuvent rêver de l’accession.

A. B.

Amar B.

M. O. N.

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

MSPB

CAB
Aggoune veut revoir des points de son contrat
Jusqu’à jeudi dernier, dans la soirée, Mustapha Aggoune n’avait pas encore signé son contrat. L’entraîneur adjoint d’Ali Fergani aurait exigé la révision de certains détails de son contrat. Il n’est pas question du montant du salaire, parce qu’aussi surprenant que cela puisse paraître, le montant du salaire est laissé à l’appréciation de la direction du club. Aggoune est, si l’on puisse le dire ainsi, un enfant du club. Le club est sa seconde maison, même s’il lui est arrivé dans un passé récent de connaître de nouvelles destinations, comme l’USB, l’USMAB, Magra et d’autres clubs de l’Est. Dans l’entourage du club, on laisse entendre qu’il serait question du nombre de mois d’avance et d’autres points. 15 juillet. C'est-à-dire dans deux jours, le MSPB devra payer une amende de 30 000 DA, pour chaque demande de licence déposée. clubs parmi lesquels, le MOC, a décidé de prendre une autre destination, tout comme Fersaoui qui vient d’opter pour l’USMBA. Meddour, qui avait joué au RCA, est actuellement à l’ASK. Abbès quoiqu’il ne soit pas urgent vient d’être réglé. Les dirigeants du Mouloudia de Batna viennent de conclure avec Abdeldjalil Boudemagh. L’ancien adjoint de Lamine Zemmouri a accepté de seconder Abbès, pour la saison 2014. M. B.

P

Recrutement, pourquoi ça bloque ?

our l’heure, les seules recrues dignes de ce nom sont Bekha et Kaouane. Le premier n’est pas à présenter. Bekha a roulé sa bosse aussi bien en Ligue1, qu’en Ligue 2. Il vient encadrer les jeunes issus du crû. Kaouane a de l’expérience. Il vient d’accéder avec l’USC, en Ligue 2. Il portait le maillot de l’ABM sous la houlette du même Aziz Abbès. Les trois autres recrues sont en fait des joueurs issus de la catégorie des Espoirs de l’Entente. Rihani, Laroui et Boualem ont opté cette saison pour le MSPB. Boualem est gardien, il était remplaçant à l’ASK, la saison dernière.

A la recherche d’un axial et un avant centre
Aziz Abbès serait à la recherche d’un défenseur axial et d’un avant centre. En ce qui concerne l’avant-centre, avec le refus de Zouaoui de reprendre les entraînements, cela ne va pas faciliter la tâche du nouveau coach. En effet, Zouaoui qui était à l’origine un milieu récupérateur avait accepté de jouer à la pointe de l’attaque sur demande de Zemmouri, même s’il tenait à revenir à son poste d’origine. Mais comme le joueur boude, force est de constater que le recrutement d’un numéro 9 est plus qu’urgent, surtout que nous ne sommes qu’à une encablure de la clôture des recrutements et qu’en plus, à partir du

On parle de Mekioui et Benchaira
Fini le recrutement des jeunes espoirs. Le CAB sur demande de son staff technique veut maintenant des joueurs d’expérience. On a appris que la direction du CAB aurait pris attache avec deux joueurs qui ont roulé leur bosse aussi bien en Ligue1, qu’en Ligue 2. Il s’agit de Mekkioui, ex-ASO. Le coach du CAB est à la recherche d’un latéral gauche. Mekkioui aurait été proposé aux responsables du club. Idem, pour Azzedine Benchaira, l’exmilieu de terrain de l’USMBA pourrait être la prochaine recrue des Rouge et Bleu.

Mokrane, Meddour et Fersaoui ont fait leur choix

Boudemagh secondera Abbès

Le problème de l’adjoint d’Aziz Aziz Abbès avait présenté sa liste de joueurs à recruter, nous confiait une Cinq anciens joueurs continuent à bouder voix proche du club. Cinq anciens joueurs de la saison dernière continuent à bouder les entraîL’entraîneur du MSPB nements. Il s’agit de Zouaoui, Belhadi, Benmansour, Aguini et Bekhtatou. connaissait bien les Parmi ces joueurs, certains réclament des salaires de la saison 2012. A l’image Mokrane, Meddour et de Belhadi qui nous confiait, lors d’un entretien, qu’il avait comptabilisé 9 saFersaoui. On laisse en- laires impayés. Malgré ces problèmes, le capitaine de l’équipe sous la houlette tendre que ce trio avait de Zemmouri n’a jamais songé, selon ses propres aveux, à solliciter le Ligue attendu vainement un professionnelle. Mis à part Zouaoui qui est arrivé au MSPB, lors de la saison signe de la part des di- 2013, les autres sont dans une situation qui n’est pas différente de celle de Belrigeants, sans succès. hadi. Zouaoui nous avouait qu’il était prêt à s’engager pour une nouvelle saiMokrane qui a porté le son, à condition que le club lui remette ses salaires de la saison écoulée. maillot de plusieurs

Benchaira en litige avec l’USMBA
Azzedine Benchaira serait en litige avec son ancien club. Il vient de déposer une réclamation auprès de la Ligue professionnelle. Il réclame les frais des soins et de l’opération de l’ablation du ménisque qu’il avait subie la saison dernière et que l’USMBA ne lui aurait pas payés. Benchaira cherche beaucoup plus à rompre le contrat qui le lie encore à l’équipe de la ville de la Mekerra.

ASK
Ouhadda, le seul absent de la reprise
La formation askiste va reprendre le chemin des entraînements ce soir, après un mois et demi de repos. A vrai dire, la majorité des joueurs n’ont pas profité pleinement de leurs vacances à cause des salaires non réglés jusqu'à présent par la direction askiste. La journée de reprise va débuter par un regroupement de tous les joueurs à l’hôtel de l’équipe situé au centreville. Après les présentations entre nouveaux et anciens, destination le stade Abed-Hamdani qui se trouve juste à quelques mètres de l’hôtel où les joueurs auront droit ce soir à une séance très légère. Enfin, le seul joueur qui sera absent est l’attaquant Ouhadda. Ce dernier vient juste de rentrer de la Coupe du monde militaire disputée en Azerbaïdjan avec la sélection, aura droit à un repos bien mérité et son retour aux entraînements avec l’ASK est programmé pour la semaine prochaine. A. H.

C

Le stage à Aïn Témouchent

omme programmé par le nouvel entraîneur Houcine Zekri, la formation askiste devra commencer ces préparatifs pour la nouvelle saison avec des séances d’entraînements quotidiennes au Khroub, entre des séances d’endurance physique dans la forêt et des séances avec ballons le soir après le f ’tour au stade communal d’Abed-Hamdani. Ce rythme sera maintenu jusqu’au 20 juillet prochain, cela permettra aux Diables rouges de voir de plus près les trois nouvelles têtes recrutées jusqu'à présent par Khettabi. Pour la suite du programme établi par Zekri, l’ASK compte partir en stage le 20 juillet, destination la ville côtière de Aïn Témouchent. Cette virée vers l’ouest du pays va permettre au staff technique de

Merazka a récupéré son dossier du CABBA
On a appris que Hichem Merazka aurait récupéré ses documents, qu’il avait remis à la direction du CABBA. L’Attaquant du CAB, 5 buts, en 2013 avait même signé un contrat de deux ans au profit du CABBA, avant de se rétracter. Le joueur aurait trouvé une opposition à sa venue à Bordj. Il ne mit pas longtemps pour décider de rompre le contrat. Son agent rentre de nouveau en scène, une seconde fois. Nafir négocie une rupture du contrat, le CABBA accepte la demande et charge par la même occasion l’agent du joueur de s’occuper de ses dossiers avec certains de ses joueurs. Nafir s’est déplacé le mercredi dernier à la direction du CAB, pour négocier le retour du joueur. Tout devrait se finaliser dans les moments à venir, si ce n'est déjà fait.

continuer la préparation dans un complexe qui offre toutes les commodités pour réussir l’objectif tracé, suivant le chemin de l’USMH qui a pris l’habitude de partir sur ce lieu pour se préparer

chaque été. Enfin, le seul inconvénient dans cette programmation est le risque de ne pas pouvoir trouver des sparring-partners sur place. Abdou H.
joueur de la part de la direction annabie qui n’est pas prête à lâcher le joueur pour des miettes. Une chose est sûre, Saddik a de bonnes intentions vis-à-vis de l’ASK, il veut porter son maillot, ce qui rassure un peu les dirigeants askistes. A eux de faire le nécessaire pour concrétiser ce transfert et en finir avec le poste de meneur de jeu . A. H.

l est l’élément le plus intéressant aux yeux de la direction askiste, Saddik fait rêver Khettabi et ce dernier est prêt à aller jusqu'au bout pour avoir le meneur de jeu de l’USMAn. Malgré le problème de libération qui se pose et le salaire élevé du joueur, Khettabi insiste pour s’attacher les services du numéro 10. Le premier rendez-vous officiel entre Saddik et le

I

Khettabi dans l’attente de Saddik
boss askiste était programmé jeudi dernier au Khroub. Après une longue attente, le joueur ne s’est pas présenté comme convenu, cela a un peu stressé Khettabi qui a sûrement peur de perdre le joueur, mais Saddik a rapidement justifié son absence. L’enfant de Bône été obligé de rester au chevet de son frère qui été victime d’un accident de la circulation, sans gravité. Saddik sera au Khroub aujourd’hui ou demain pour un premier round de négociations. Les deux parties vont aborder tous les détails qui entourent ce transfert et essayer de trouver la solution adéquate pour avoir les papiers du

Hadi Adel a repris en solo
Hadi Adel n’a pas attendu qu’il fasse un choix pour un club où qu’il signe une nouvelle demande de licence au profit du CAB, pour commencer les entraînements. L’attaquant du CAB a déjà repris les entraînements, depuis près d’une quinzaine de jours. Hadi Adel travaille en salle et fait de la musculation, afin d’être prêt pour la reprise qui aura lieu ce dimanche, c'est-à-dire dans deux jours. M. B.

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup d’œil Clubs de Kabylie
USO Amizour JS Azazga OS El Kseur

19

L

La reprise est fixée pour le 20 juillet
mettre les bouchées doubles pour renforcer le groupe en place avec des éléments capables d’apporter un plus et ainsi palier aux nombreux départs. On parle déjà de négociations avancées avec deux anciens joueurs de la JSK, à savoir l’attaquant Akkouche Yassine, libéré récemment par le MC El Eulma, et le milieu de terrain international militaire Saidi Lyes qui a résilié son contrat le liant avec l’ASO Chlef.

e nouveau bureau de l'USO Amizour récemment installé avec à sa tête Omar Oumbiche a fixé la date du 20 juillet pour la reprise des entraînements en prévision de la prochaine saison où le seul représentant de Kabylie, en l’occurrence l’USOA, évoluera pour la première fois dans son histoire en division nationale amateur. Ainsi, après près de deux mois de vacances, les Unionistes, dont l’effectif a été remanié à 50%, vont se remettre au travail pour préparer la prochaine saison avec le nouvel entraîneur, Ahcène Hammouche, qui connaît bien la maison unioniste pour avoir fait accéder le club deux fois, en 1996 en Honneur puis en Régionale.

Stages à Alger puis Tikjda
Si les contacts entrepris avec les joueurs ciblés seraient sur le point d’aboutir à un accord, selon une source proche des Unionistes, d’un autre côté, nous avons appris qu’après la reprise projetée à Amizour, les Rouge et noir prendront leurs quartiers à Alger à la fin du mois courant pour un stage au complexe olympique Mohamed-Boudiaf. S’en suivra un autre stage programmé sur les hauteurs en Kabylie, probablement à Tikjda. M. Mustapha

La moitié de l’effectif libérée
Pour cette saison qui s’annonce, la direction a déjà libéré une douzaine de joueurs, ne maintenant que 13 parmi ceux ayant pris part à la campagne qui a mené l’équipe en DNA. Les dirigeants, en concertation avec le staff technique, est en train de

our leur première saison en inter-régions, Iazouguen se préparent ardemment à réussir le nouveau challenge qui s’offre à eux. On sait déjà qu’ils se sont assigné l’objectif d’aligner une autre accession. Même si l'on ne parle pas encore de la nouvelle version de la JSA, il se dit que tous les rôles sont d’ores et déjà attribués. En attendant la reprise effective, fixée après l’Aïd, tout semble calme autour de l’équipe. On sait par exemple que désormais le recrutement est du ressort de Khaled Lounici, reconduit pour la circonstance dans ses fonctions d’entraîneur avec son staff de l’année dernière. Les recrues ne sont pas encore connues mais les libérables si. Sur ce registre, Lounici a eu carte blanche et aura toute latitude de faire jouer ses relations pour faire venir des joueurs de qualité évo-

P

Iazougen se préparent dans la discrétion
luant dans des niveaux supérieurs. Du point de vue nouveautés, il est question de la libération d’une dizaine de joueurs, ceux qui n’ont pas donné satisfaction dont les joueurs lors du mercato précédent comme Meziani et Mehieddine. Par ailleurs, le lieu du stage d’intersaison n’a pas encore filtré, mais il est déjà désigné et l’on parle même d’un stage bloqué peut-être en dehors du pays. Une chose est sûre, le calme plat du côté d’Iazouguen est trompeur car derrière tout est réglé comme une horloge, nous dit-on. Un indice qui en dit long sur les intentions de la nouvelle direction du club qui ne veut pas certainement refaire les mêmes erreurs commises lors de sa prise de fonction lorsqu’on s’était mis à recruter à tour de bras et avec grand bruit. B. Ferhati

Maître Salim Khatri (nouveau président du CSA):

«Commencer d’abord par restructurer le club»
Juste à la fin de l’assemblée générale élective et son élection à la tête de l’OSEK, nous avons accosté Maître Khatri, qui a bien voulu répondre à nos questions

Pré-Honneur Tizi-Ouzou

A

près le retour de l’ES Tigzirt, survenu après cinq longues années d’absence, c’est au tour de l’IRB Souk El Tenine de faire son come back en championnat de Wilaya la saison prochaine. La formation de Souk El Tenine, qui a gelé ses activités depuis maintenant plus de trois ans, s’est engagée officiellement au sein de la ligue de Tizi-Ouzou. Un retour qui ne sera pas fait sans réjouir les jeunes de la région qui pourraient ainsi s’adonner à nouveau à leur sport favori. L’engagement du club de Souk El Tenine, qui n’est plus à présenter, sera une occasion inouïe de revoir une équipe qui avait son mot à dire dans la hiérarchie du football de la wilaya n’était

L’IRB Souk El Tenine Draa-Khelifa de retour couronné
ces infinis problèmes matériels qui minaient la vie du club. On a appris que la renaissance de l’IRB Souk El Tenine a été l’œuvre d’une jeune équipe dirigeante qui a tout fait pour relancer le club avec comme objectif de le remettre à la place qui lui sied au niveau de la Wilaya. Par ailleurs, on a appris que d’autres équipes seraient sur le point d’emboiter le pas à l’ES Tigzirt et l’IRB Souk El Tenine, il s’agit du CR Taourirt Amokrane, de l’US Ait Toudert, de la JSC Sidi Namane et du CRB Timizart. Du beau monde qui ne ferait que donner un cachet très relevé au championnat de wilaya de Tizi-Ouzou S. S. e tournoi de football organisé par le CSA de Sidi Namane et l’APC en hommage au regretté Hocine Achachi, cadre e ancien joueur de la JS Sidi Namane, s’est achevé en fin de semaine au stade de Zeboudj Kara. La finale, qui a opposé le village Draâ Khelifa au village Lagare, s’est achevée en faveur de Draâ Khelifa sur le score de deux buts à un, dans une ambiance bon enfant où les supporters ont créé une animation digne d’une grande compétition. La partie a tenu toutes ses promesses, tant sur le plan du fair-play que sur le plan du jeu. Il faut dire que l’excellent arbitrage a facilité la tâche aux organisateurs, en dépit de l’engagement physique des 22 acteurs. Quant à la rencontre en elle-même, elle s’est soldée par la victoire des gars de Draâ Khelifa, dès les premières minutes, sur un but inscrit par Amine Merdaoui. L’équipe de Lagare ne manqua pas de tout tenter pour réduire le score à maintes

Tournoi Hocine Achachi de Sidi Namane

L

a commune de Frikat, dans la daïra de Draa El Mizan, sera désormais représentée en championnat de wilaya de Tizi-Ouzou dans sa division Pré-Honneur. En effet, on a appris que le club dénommé Association sportive Imezgharen (ASI) vient de déposer son dossier d’engagement au niveau de la ligue de Tizi Ouzou. Ainsi la commune de Frikat, qui s’est contentée jusque-là de prendre part aux tournois et coupe de wilaya inter-villages et communes, aura ainsi une équipe structurée au niveau du championnat de Tizi-Ouzou. La nouvelle formation qui sera fort

L

Frikat tient son équipe
probablement domiciliée au stade de Draa El Mizan n’aura sans doute aucun problème pour constituer son effectif qui sera appelé à défendre les couleurs du club sachant que des jeunes pétris de qualité ne manquent pas au niveau de la région qui s’est illustrée à maintes occasions dans de nombreux tournois. Pour rappel, Frikat est la cinquième nouvelle formation à s’engager pour la toute première fois en championnat de Wilaya après le CSA Oumlil (Ait Aissa Mimoun), l’US Tafaghout (Ait Yahia Moussa), l’Olympique de Ath Yirathen et le Hendou club d’Azazga. S. S.

reprises, mais n’arriva pas à concrétiser les actions par leurs attaquants malchanceux. Et c’est le même Merdaoui qui enfoncera le clou en inscrivant un deuxième but pour Draa Khelifa. A quelques minutes de la fin de la rencontre, Kamal Arab réussit à réduire le score en inscrivant le dernier but de la rencontre qui en resta là malgré les tentatives des gars de Lagare de se reprendre. De ce fait, la consécration de Draâ Khelifa fut logique et sanctionnée par la remise d’un trophée de la main d’un membre de l’APC. Enfin, il faut mettre en exergue le travail fourni par les organisateurs de ce tournoi, qui ont durement travaillé pour organiser ce rendez-vous et ce malgré toutes les embûches qu’ils ont rencontré pour canaliser la fougue des joueurs et des supporters. D’ailleurs, pour eux, le «principal réside dans le fair-play dans lequel s’est terminé le tournoi grâce à l’apport des associations et surtout des bénévoles». Antar B

Vous venez d’être élu à la tête de l’OSEK, félicitations... Merci à vous et à votre journal qui ne rate jamais de couvrir tous les événements de l’OSEK. Je remercie les membres de l’AG pour leur confiance placée en moi. Je dirais que c’est la première fois que toutes la famille des olympiens se réunit en présence d’un aussi grand nombre pour un même objectif, à savoir s’engager à remettre l’OSEK dans la place qu’il n’aurait jamais dû quitter. Pour cela, on n’exclut aucun membre et notre seule politique c’est le sport et notre seul souci c’est l’OSEK. Maintenant, il faut commencer à travailler, ça urge. Justement, un grand chantier vous attend, quels sont vos objectifs à cours terme ? Avant tout, je commencerai par restructurer le club, car il n’a rien. On va créer les différentes commissions et chacune sera chargée d’un travail bien défini et je superviserai le tout. On doit mettre en œuvre toute une organisation que ce soit dans le domaine administratif ou financier, le bricolage est fini. Que chacun assume ses responsabilités, l’OSEK a trop perdu de temps au moment où des clubs de villages et de quartiers sont à un niveau supérieur que celui où nous sommes ! Et à long terme ? Créer une école de football qui sera dotée de tous les moyens humains, logistiques et administratifs. À El Kseur, il y a une vraie pépinière de jeunes talents, ils ne demandent qu’à bien être pris en charge et se faire encadrer par des techniciens dignes du nom, et c’est qu’on fera. Nos jeunes ont du talent, et ont hâte de le montrer. Il faut donc leur donner la chance d'évoluer en seniors pour qu’ils puissent s’exprimer et montrer ce dont ils sont capables. Comme j’envisage également de lancer une équipe de football féminine. L’OSEK est connue par ses champions dans les différentes disciplines sportives, donc c’est de notre devoir de lui rendre ses lettres de noblesses. Faire accéder l’équipe au palier supérieur est une priorité. Et qu’en est-il de la préparation pour la saison prochaine ? Une fois que le bureau sera installé, ce qui se fera au cours de cette semaine, on commencera notre travail avec la mise en place d’un programme de travail pour entamer le prochain exercice dans les meilleures conditions possibles. Reverra-t-on bientôt l’OSEK dans les paliers supérieurs ? On fera en sorte que cet objectif soit atteint. Il faut mettre en place des hommes capables de relever ce défi et mettre les moyens nécessaires pour y arriver. L’OSEK fêtera cette année son 80ème anniversaire, c’est un patrimoine la ville d’El Kseur qu’on doit préserver à tout prix. Ce club qui a enfanté beaucoup de talents mérite plus d’égards, toute la famille sportive d’El Kseur, les industriels et la municipalité doivent lui prêter main forte. Regardez ce qui se passe ailleurs, tout le monde met les bouchées doubles pour le bien du club de leur ville, de leur région et même de leur quartier… Un dernier mot ? Je dirais que si nous sommes venus pour prendre les destinées de l’OSEK c’est pour servir et non se servir du club. Cette équipe est notre seconde famille. Ce club qui a enfanté beaucoup de talents et sa place n’est pas dans ce palier. À cette occasion je lance un appel à tous les enfants d’El Kseur, pour leur demander d’être derrière leur équipe. La main dans la main, nous arriverons à remettre l’OSEK sur de bons rails. Entretien réalisé par H. Tahar

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 2

19

ASMO

Benamar : «Encore trois joueurs et on bouclera le recrutement»
poursuivent leur préparation au stade Habib-Bouakel. Les hommes de Mouassa se préparent dans de bonnes conditions en prévision du prochain exercice sportif. «L’équipe se prépare dans de bonnes conditions pour la saison prochaine. Il existe une bonne ambiance au sein du groupe et tous les joueurs se donnent à cœur joie au travail. Nous sommes satisfaits des conditions dans lesquelles se déroule préparation de l’équipe jusqu’à présent», nous a déclaré le manager général de l’ASMO et d’évoquer le stage de préparation qui se déroulera en Tunisie : «Comme vous le savez, le stage de préparation se déroulera en Tunisie. Toutefois, nous n’avons pas encore fixé la date de ce stage. L’entraîneur a exigé l’arrêt définitif de la liste de notre effectif avant d’effectuer ce stage en Tunisie. Il veut que tous les joueurs soient présents à ce stage pour bien préparer l’équipe pour la saison prochaine.» Selon les informations en notre possession, le stage débutera vers la fin de ce mois de juillet.

La direction s’oppose au transfert de Khadir à l’USMH
La direction de l’ASMO s’est opposée au transfert de son jeune joueur, Khadir à l’USMH. Ce jeune joueur, qui évoluait la saison dernière avec les U20 de l’ASMO, a paraphé récemment un contrat avec la formation de l’USM El Harrach. Mais pour les responsables de l’ASMO, ce transfert est illégal : «Les règlements sont clairs : un joueur qui a passé au moins quatre ans dans les jeunes catégories d’une équipe doit automatiquement signer un contrat professionnel de trois as avec son club. Nous avons tous les documents qui prouvent que Khadir a passé quatre dans nos jeunes catégories. Il ne peut donc pas quitter l’ASMO de cette façon.» La direction de l’ASMO a déposé une opposition au niveau de la FAF, de la LFP et de la CRL contre le transfert de ce jeune joueur à l’USMH.

Belgacemi rejoint le SCMO
Libéré par l’ASMO cet été, le jeune défenseur arrière gauche, Belgacemi, a rejoint le SCMO, pensionnaire du championnat d’Interrégions. Selon une source autorisée, ce jeune va porter le maillot de la formation de Médioni la saison prochaine. Il est à noter qu’il a participé à quelques matchs avec l’ASMO la saison dernière sous l’ère Cherif El Ouazzani. Belgacemi a été libéré de l’ASMO avec plusieurs autres éléments tels que Benmeghit, Aïni, Boussaâda, Sirat et Youssef Zakaria.

encontre au stade Habib-Bouakel lors de la séance d’entraînement qui s’est déroulée avant-hier, le manager général de l’ASMO, Benamar Houari, est revenu sur l’actualité de son équipe. Après plus de deux semaines du début des entraînements, la liste de l’effectif de l’ASMO n’est pas encore arrêtée définitivement. En effet, les responsables de l’ASMO sont toujours à la recherche de nouveaux joueurs. À l’heure actuelle, les Asémistes ont réussi à recruter trois nouveaux joueurs. Il s’agit d’Ousmail (NAHD), Bensaci (CAB) et Bouhedda (MCS). Le manager général du club nous a fait savoir qu’il souhaite encore recruter trois autres éléments avant de boucler définitivement l’opération recrutement : «Nous ne voulons pas refaire à nouveau les mêmes erreurs du passée. La saison dernière par exemple, nous avions recruté

R

12 joueurs, mais la plupart d’entre eux n’ont pas apporté un plus à notre équipe. Cette année, nous avions décidé de bien cibler les joueurs avant de les recruter. D’ailleurs, l’entraîneur Mouassa a exigé que chaque joueur qui rejoint l’équipe soit compétitif.» Et d’ajouter : «Nous sommes sur les traces de plusieurs éléments et nous allons essayer de renforcer notre effectif par des nouveaux joueurs. Aujourd’hui, j’estime que notre équipe a besoin de se renforcer dans l’axe central de sa défense. Nous avons aussi besoin d’un meneur de jeu et d’un attaquant. Nous allons donc essayer de recruter trois autres joueurs avant de boucler définitivement l’opération recrutement.»

Bouhedda et Mezaïr ratent la reprise
La séance de reprise des entraînements qui s’est déroulée avant-hier au stade Habib- Bouakel a connu l’absence de deux joueurs, en l’occurrence Mezaïr et Bouhedda. Ces derniers ne se sont pas entraînés avec leurs coéquipiers. Tout comme Ousmail qui se trouve avec l’EN militaire ainsi que Kheloufi qui continue de boycotter les entraînements de son équipe en guise de protestation contre la non-régularisation de sa situation financière.

«Cette année, on ne va pas parler de l’accession»
Pour ce qui est des objectifs de l’équipe, Benamar Houari n’a pas souhaité parler d’accession en se contentant de dira : «Cette année, on ne va pas parler de l’accession. On veut éviter que tous les regards soient braqués sur nous. Notre objectif est de monter une bonne équipe qui peut honorer les couleurs de l’ASMO et de jouer les premiers rôles en championnat. Cette année, notre équipe a connu beaucoup de changements, mais j’estime que l’équipe aura son mot à dire car elle renferme dans ses rangs des bons joueurs. Mêmes les jeunes qui ont été intégrés en équipe senior possèdent beaucoup de qualités et peuvent évoluer facilement avec cette catégorie.» Riad O.

Du biquotidien au menu jusqu’à dimanche
Après avoir repris le chemin des entraînements jeudi au stade Bouakel, les gars de M’dina J’dida vont poursuivre leur préparation durant les trois prochains jours en effectuant deux séances d’entraînement par jour. Ce biquotidien durera jusqu’à dimanche. Lundi, les Asémistes effectueront une seule séance d’entraînement et bénéficieront d’un jour de repos ce mardi. R. O.

«Une fois la liste de l’effectif arrêtée, l’équipe partira en stage en Tunisie»
En attendant de boucler l’opération recrutement, les gars de M’dina J’dida

ESM
Belahouel : «J’ai signé pour deux ans à Saïda»
L’ex-capitaine de l’ Espérantiste de Mostaganem, Belahouel Ghali, nous livre ses impressions sur le parcours de son ex équipe et de son avenir dans sa nouvelle équipe de la ville des Eaux, le Mouloudia de Saïda.

Vos impressions sur le parcours de l’ESM cette saison… Les saisons passent et se ressemblent, c’est la troisième consécutive. A la même période, on se retrouve dans une situation amère avec la crise qui secoue toujours le club. Pensez-vous que le club a les moyens de s’en sortir de ce labyrinthe ? La situation est inquiétante, elle ne sera

pas de tout repos, les dirigeants devront mettre la main dans la main pour remettre l’Espérance sur de bons rails et il faut tout faire pour ne plus croiser les bras. On a vécu cette expérience par le passé, l’Esperance de Mostaganem se compose de jeunes très dynamiques et qui ont du talent. Vous ne pensez pas changer d’air la saison prochaine ? Effectivement, je veux bien changer d’air l’année prochaine. Les dirigeants du Mouloudia de Saïda m’ont contacté pour que je porte les couleurs de leur club. J’ai paraphé mon contrat pour deux ans et je suis officiellement Saïdi. Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

l’ESM, on a la nette impression que les leçons du passé n'ont pas été retenues. Et à cette cadence, l’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi risque de passer à la trappe comme de nombreuses formations ayant vécu la même situation. En premier lieu, le président Zerrouki Sayeh devra trouver les ressources financières pour mener à bien sa gestion avec le concours de ses proches collaborateurs pour mettre fin à cette crise financière qui risque de porter préjudice au club. En second lieu, à Mostaganem, on est préoccupé par la restructuration du club au lieu de penser à l'effectif proprement dit afin de donner les moyens au staff technique de mettre sur pied une formation digne de représenter la ville. Dans un autre registre et selon un communiqué publié mardi

A

Des lendemains incertains
sur son site interdisant le recrutement pour sept clubs des Ligues 1 et 2, l’Espérance de Mostaganem en fait partie du lot et ne pourra donc pas recourir au recrutement de joueurs pour combler le vide énorme laissé par les nombreux cadres partis vers d’autres clubs. Il est mentionné que la levée de l’interdiction ne viendra qu’après règlement de la situation financière envers les joueurs et particulièrement dans les brefs délais, autrement le club sera passible de la commission de discipline. La question est de savoir si les Espérantistes plutôt ceux qui sont à la tête du club actuellement disposeront des moyens financiers pour résoudre ce problème. Bien entendu à voir la marmelade qui tourne autour du club, il ne faut pas espérer grand-chose. Le boss espérantiste éprouve des difficultés pour faire rempiler ce qui reste de joueurs qui ne sont pas aller ailleurs en apurant bien sûr la situation avec ceux qui ont déposé un dossier en litige à la CRL pour récupérer leur argent et d’être libres de tout engagement avec le club. «Malheureusement, certaines personnes ne nous laissent pas travailler dans la sérénité. Il est regrettable de constater qu'en cette période cruciale des transferts, des gens malintentionnés font tout pour déstabiliser le club», dira le président de la SSPA, Zerrouki Sayeh. Pour ce qui est du stage d'intersaison, notre interlocuteur nous a indiqué qu'il se déroulera bel et bien dans une ville côtière. Ettaoui Wassim

Abed Abdelhak jette l’éponge
L’on vient d’apprendre de sources concordantes que Abed Abdelhak, le manager général du club, vient à son tour de jeter l’éponge dans les circonstances que l’intéressé explique en raison de l’ingérence dans les compétences qui lui sont attribuées tout en sachant que la direction du club n’a pas tenu compte de ce qui avait été convenu entre les deux parties relatif au volet technique puisqu’il avait été convenu que ce dernier avait la tâche de dénicher les joueurs susceptibles de porter le maillot espérantiste cette saison en concertation avec l’entraîneur Bouzidi. Cependant, la liste de joueurs proposés par Abed n’a pas était prise en compte, ce qui n’a pas été du goût de Abed qui a pris la décision de quitter le bateau espérantiste qui chavire de plus en plus.

20

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup d’œil International
Barça

la reconnaissance du Barça»
Après avoir critiqué récemment la politique de la direction actuelle, l’ancien président du Barça, Joan Laporta, n’a pas tardé à réagir sur les dures déclarations de Pep Guardiola à l’encontre de Sandro Rosell et des dirigeants du Fc Barcelone. L’ancien président culé a pris la défense du technicien espagnol sur les réseaux sociaux, comme le rapporte Footespagnol.fr : «Guardiola mérite toute la reconnaissance du Fc Barcelone et du Barcelonisme pour l’excellent travail réalisé, pour son honnêteté et les valeurs qu’il représente.»

Laporta «Guardiola mérite toute

Messi : «Ronaldinho était la référence du Barça»
S’il attend avec impatience la venue du nouveau prodige brésilien, Neymar au Barça, en s’attendant à former un duo phénoménal, Lionel Messi, n’a pas oublié pour autant de saluer un autre brésilien, Ronaldinho, qui l’a beaucoup aidé durant ses grands débuts avec le maillot Catalan, comme l’a affirmé l’Argentin, selon Footespgnol.fr : « Ronaldinho était la référence de l’équipe. Dès que je suis entré dans le vestiaire, Ronaldinho et le reste des Brésiliens (Deco, Motta & Sylvinho) m’ont facilité les choses. J’ai beaucoup appris à ses côtés. J’ai eu la chance de partager beaucoup de choses avec lui. Je peux vous dire que c’est une très grande personne. Ronaldinho est le coupable du changement au Barça.»

Les Gunners insistent pour Luis Suarez

Arsenal

Chelsea

«Schürrle possède les qualités que le football moderne requiert» Actuellement en Thaï-

Mourinho

Annoncé un temps proche de Chelsea mais aussi d’Arsenal, l’avenir de Luis Suarez à Liverpool n’est Véritable homme fort de la direction milanaise, l'adpas encore assuré. Néanmoins, les dirigeants du ministrateur délégué du Milan AC, Adriano Galliani, club anglais se montre très exigeant pour lâcher n'exclue pas la possibilité de recruter un artilleur cinq leur avant centre. De plus en plus sceptique en ce étoiles capable de faire chavirer San Siro, selon Topqui concerne le transfert de Gonzalo Higuain, Ar- mercato.com, en affirmant que le numéro 9 n’a pas senal se dirigerait définitivement vers la piste Luis été encore attribué, eu qu’il vaudra le confier à un Suarez et ce même si celle-ci s'avère plus onéreuse. grand buteur de la trempe de «Van Basten, Weah Après avoir essuyé un premier refus de Liverpool avec ou encore Inzaghi». Le bras droit du président une offre de 35 millions d'euros, Arsenal aurait décidé de Berlusconi, a aussi évoqué le cas du brésilien revenir à la charge avec une meilleure proposition. TouRobinho, qui ne devra pas retourner à Santos jours selon la même source, les Reds pourraient céder cet été : «Je suis heureux que Robi reste ici. La l'Uruguayen contre une somme de 46 millions d'euros. Ce porte est fermée pour Santos. J'ai parlé aux transfert semble pourtant difficilement réalisable, dirigeants brésiliens et tout est clair. Ropuisque Suarez a fait part à plusieurs reprises de binho est heureux de continuer ici.» son envie de quitter l'Angleterre, où la presse a fait de lui l'une des ses Liverpool têtes de Turc favorite.

Galliani promet un grand numéro 9 !

Milan AC

Rodgers Joaquin «J’ai montré ce «Nous aurons une équipe
nors du championnat, à l’instar des deux clubs de Manchester, Chelsea, Arsenal, ou même Tottenham, Liverpool est entrain de se renforcer cet été pour retrouver au minium une place sur le podium. Après avoir recruté Kolo Touré, Luis Alberto ou encore Simon Mignolet, le coach nord-irlandais Brendan Rodgers en veut plus, comme il le dévoile sur SkySports : «Ce que nous avons fait au début de l'été était d'améliorer l'équipe. C'est quelque chose que je pense que nous avons fait avec les joueurs que nous avons recrutés. Notre équipe de recrutement est en train de faire un excellent mercato. Maintenant, ce qui est important au cours des trois à cinq prochaines semaines, c’est d'améliorer l'équipe. C'est quelque chose sur lequel le club travaille très dur. Je suis sûr qu’à la fin août vient nous serons prêts et nous aurons une équipe formidable prêt à en découdre.»

Fiorentina

lande, pour disputer un match amical contre Singha All-Stars XI, le manager portugais José Mourinho, a évoqué le mercato des Blues, en louant la venue du portier expérimenté australien Mark Schwarzer, du jeune milieu de terrain néerlandais Marco Van Ginkel, recruté au Vitesse Arnhem, mais surtout de l’ailier offensif allemand André Schürrle (ex-Bayer Leverkusen). «André, je crois que tout le monde sait que le club le suivait depuis longtemps avant mon arrivée. Quand j’ai vu que la situation était avancée, j’ai donné le feu vert pour la finalisation, parce que c’est un joueur que j’aime, qui peut jouer dans plusieurs systèmes et qui possède les qualités que le football moderne requiert. Il est rapide, créatif et je suis très satisfait», a affirmé l’ancien entraineur du Real Madrid.

que je vaux en Espagne» A l’instar de Isco et Toulalan, le miformidable cette saison» lieu de terrain espagnol, Joaquin Incapable de lutter avec les grands téSánchez a décidé de quitter le club andalou de Malaga cet été. L’ancien joueur du Betis Seville et Valence, qui a opté pour le club italien de la Fiorentina, n’a pas caché qu’il avait la possibilité de rejoindre par le passé les deux cadors espagnols, avant d’opter pour la Viola, selon les propos du site Footespagnol.fr : «J’ai montré ce que je vaux en Espagne, je suis content de ce que j’ai fait. Par le passé, j’aurai pu jouer au Real Madrid ou au Fc Barcelone. Mais je suis aujourd’hui concentré sur la Fiorentina. Je veux m’amuser ici et aider l’équipe à faire les choses bien.»

Séville

« J’aime énormément Rooney, mais…. »
Heureux de ses trois renforts, le Spécial One se verrait bien en accueillir d’autres, et notamment l’attaquant anglais de Manchester United, Wayne Rooney. Touché aux ischio-jambiers, le buteur mancunien sera absent des terrains pendant un mois. Mais selon la presse anglaise, cela n’a pas atténué ses envies de départs. Interrogé sur le sujet en conférence de presse, l’entraîneur de Chelsea, José Mourinho, n’a pas caché qu’il admirait l’international anglais : «C’est compliqué de parler d’un joueur d’une autre équipe. Mais vous me connaissez, ce n’est pas mon genre de parler de manière hypocrite et je dis toujours ce que je pense. Wayne Rooney est un joueur que j’aime énormément mais je ne peux rien dire de plus. Pour être franc et direct, je l’aime, mais il appartient à Manchester United», a-t-il conclu, dans le style qui le caractérise si bien.

Kolo Touré : «Suarez aura plus de chance de gagner ici qu’à Arsenal »
Ancien joueur de Man City mais aussi d’Arsenal, le défenseur ivoirien Kolo Touré, qui a rejoint les Reds cet été, pour palier le départ en retraite du légendaire Jamie Carragher à Liverpool, a tenu à conseiller l’attaquant Luis Suarez de rester, en ignorant l’intérêt des Gunners. «Bien sûr, s’il reste il aura plus de chances de gagner des trophées. Ce club est définitivement prêt. L’organisation, la mentalité des joueurs et le staff, c’est incroyable. C’est un grand club professionnel. Luis Suarez est un grand joueur, un joueur fantastique. C’est un joueur énorme pour Liverpool. C’est au club de décider de ce qui est le mieux pour Liverpool», a déclaré Kolo Touré comme le rapporte Mirror.

Gameiro tout proche de signer
Kevin Gameiro pourrait finalement bien rejoindre l'Espagne. Alors que le FC Valence a longtemps suivi le joueur du Paris Saint-Germain, ce serait le FC Séville qui pourrait rafler la mise dans les jours à venir.Selon Marca, le FC Séville aurait fait de l’attaquant parisien une priorité pour remplacer Alvaro Negredo, que l’on annonce en partance pour Manchester City. Plus convoqué par Didier Deschamps depuis août 2012, l’ancien Strasbourgeois a besoin de relancer sa carrière et le challenge espagnol lui offre cette perspective. Selon une source espagnole, le FC Valence n’a pas non plus abandonné sa piste. Braulio Vazquez, le directeur sportif du club d’Adil Rami, reste à l’affût. La saison passée, le joueur formé au RC Strasbourg a disputé 25 matches de Ligue 1 et a marqué 8 buts.
Contact@lebuteur.com
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Coup d’œil International
Real Madrid Bayern Munich

21

Pérez : «J’ai confiance en un retour de Kaka»
S’il est nettement plus préoccupé par la prolongation de contrat de la star portugaise, Cristiano Ronaldo, le président madrilène Florentino Pérez Interrogé par Marca, a évoqué le cas du Brésilien Kaka, qui pourrait finalement rester à Madrid, surtout avec la venue de son ancien mentor au mentor au Milan AC, à savoir l’entraineur italien, Carlo Ancelotti : « J’ai confiance en un retour de Kaka, » a-t-il affirmé, avant d’aborder le mercato et le dossier Asier Illarramendi. « Nous sommes en train de négocier, c’est un joueur que l’on apprécie, » a-t-il confirmé.

Ribéry : « Le Ballon d’Or ? C’est maintenant ou jamais »
Auteur d'une saison exceptionnelle avec le Bayern Munich, remportant la Ligue des champions, la Bundesliga et la coupe d'Allemagne, Franck Ribéry se met à rêver du sacre au Ballon d’Or 2013, comme l’a affirmé dans un entretien accordé à l’Equipe : « Le Ballon d’Or ? Je pense avoir fait ce qu’il faut en ayant effectué une très, très bonne saison. C’est maintenant ou jamais. Je ne peux pas mieux faire. Beaucoup de gens estiment que je le mériterais», confie le joueur du Bayern Munich, qui a toujours soif de succès, en affichant une grande motivation : « Elle est intacte. J’ai encore faim. J’ai encore envie de tout gagner». Concernant l'arrivée de l'ancien entraîneur du Barça, Pep Guardiola, à la tête du club bavarois, l’ancien joueur de l’OM, se montre très enthousiaste, lui qui a repris l'entraînement il y a peu : "C’est top. A l’entraînement, on touche beaucoup le ballon, ce qui nous convient bien ». En suite, Ribéry a déclaré qu’il trouvait se schéma de jeu « étrange », avant de détailler le dispositif et le travail qui en découle, comme le relaie Sport : « Le 4-1-4-1 c’est nouveau, complètement différent, il va falloir apprendre et s'entraîner dur avant de maîtriser "parfaitement "un tel système. ».

Le Real refuse de lâcher Gareth Bale
Annoncé un temps proche du Real Madrid, Gareth Bale devra rester au moins une saison en plus à Tottenham. Et pourtant, la cellule de recrutement des Merengue compte bien faire le pressing jusqu'à la fermeture du mercato :« Nous allons essayer de signer Bale jusqu'à ce que le marché des transferts ferme ses portes. C'est notre priorité pour le long terme, aurait d'ailleurs confié une source proche de Florentino Pérez, relayée par le Daily Star. Si nous pouvons signer des joueurs comme Zidane, Beckham et Ronaldo, nous pouvons signer Bale. ».

Guardiola nie avoir critiqué Vilanova
nière année de contrat au Borussia Dortmund, avant de rejoindre les Bavarois en 2014. Interrogé à ce sujet en conférence de presse, Pep Guardiola a semblé légèrement perturbé et s’est efforcé de botter en touche. « C’est une question qui me gêne. Je pense que c’est un bon joueur, mais un joueur de Dortmund », explique l’entraîneur du Bayern Munich, qui a tenu à nier aussi qu’il a tout fait pour convaincre Neymar de refuser le Barça, en critiquant l’incompétence de son ancien adjoint et actuel entraineur en chef, Tito Vilanova : « Cette information est erronée, je n’ai jamais fait un commentaire tel que celui qui est suggéré. (…) Les trois fois où j’ai parlé à Neymar, le nom de Tito Vilanova n’est jamais sorti. Il fut mon adjoint pendant cinq ans et ce qu’il a fait l’année dernière, en gagnant la Liga de la façon la plus nette de l’histoire, est un argument suffisant pour prouver sa compétence. »

PSG

City veut tenter sa chance pour Ibra
Alors qu'il doit rejoindre le groupe parisien la semaine prochaine, Zlatan Ibrahimovic attire toujours les convoitises plus grands clubs européens. Après le Real Madrid, qui aurait rencontré Mino Raiola, l'agent du Suédois, mercredi, c'est au tour de Manchester City de se positionner sur le dossier. D'après le journal L'Equipe, le board de Manchester City aurait décidé d'entrer dans la course pour tenter de s'attacher les services "d'Ibra". Des Citizens auraient même eu l'occasion de discuter avec l'agent de la superstar scandinave, autrement dit Mino Raiola. Déjà sur les rangs l'été dernier, le club anglais est à la recherche d'un nouvel attaquant après les départs l'hiver dernier de Mario Balotelli à Milan, et cet été de Carlos Tevez à la Juventus et peut-être bientôt de Sergio Agüero qui rêve d'aller gonfler les rangs du Barça. Avec l'un des budgets les plus conséquents d'Europe, les Citizens pourraient très bien s'offrir la star du PSG, qui n’a jamais évolué en Premier League, malgré sa riche carrière.

Annoncé tout proche de rejoindre son coéquipier Mario Götze au Bayern Munich, l’attaquant polonais, Roberto Lewandowski, devra pourtant honorer sa der-

Atlético Madrid

Man United

David Villa : « Je meure d’envie de jouer au Vicente Calderón »
Après trois saisons passées au FC Barcelone, et 33 buts en 77 matchs, David Villa aura laissé de bons souvenirs aux supporters catalans. L’international espagnol rejoint l’Atletico Madrid, le troisième de Liga, avec un réel défi à jouer. En effet, l’ancien attaquant du FC Valence, ne cache pas son impatience de jouer au Vicente Calderón : « Ce stade est déjà impressionnant en tant que visiteur, alors imagine à domicile… Ce doit être génial ! Je meure d’envie d’y jouer, de m’amuser sur cette pelouse devant ce public fantastique. J’espère pouvoir leur donner tout ce que j’ai pour qu’ils soient contents de mon travail dans cette équipe ». Le remplaçant du buteur colombien Falcao, s’est justifié de son choix, et compte bien jouer les troubles fêtes cette saison : « C’est un défi majeur d’être à l'Atletico Madrid. Je suis dans une équipe qui a la gagne et qui a prouvé tout son niveau ces dernières années. Je vais essayer de donner tout ce que je peux pour aider encore un peu plus le club. Nous allons faire tout notre possible pour parvenir à remporter des titres, a indiqué David Villa. Je sens déjà l’affection des supporters, j’ai hâte d’être avec eux. L’entraîneur Diego Simeone ? C’est un coach de caractère, avec une vraie culture du football, et les chiffres parlent d’eux-mêmes. »

David Moyes veut Luka Modric

Le Real met déjà fin à la rumeur Ibra
Alors qu'un intérêt du Real Madrid pour Zlatan Ibrahimovic a été évoqué jeudi, le club de la capitale espagnole ne serait finalement pas intéressé par l'attaquant du PSG. Selon Marca, ce serait l'agent du Suédois Mino Raiola qui aurait proposé le joueur au cours d'une rencontre avec les dirigeants merengue, mais ces derniers lui auraient signifié qu'ils n'étaient pas intéressés, en raison peut-être de ce pacte de non-agression que le PSG aurait imposé suite au départ de Carlo Ancelotti. En revanche, si Raiola propose actuellement Ibra à des clubs, cela signifie peutêtre que l'ancien Milanais n'exclut pas complètement un départ de Paris dès cet été, en laissant le champ libre, à la venue du buteur Uruguayen, Edinson Cavani.

Si la priorité du nouveau manager des Red Devils, David Moyes, reste de convaincre l’attaquant anglais, Wayne Rooney de rester au club, lui qui s’est blessé récemment pour une période d’un mois, l’ancien entraineur d’Everton, qui a tenté de recruter le milieu de terrain espagnol du Barça, Thiago Alcantara, gardera aussi un œil sur le meneur de jeu croate du Real Madrid, Luka Modric. À en

croire le Daily Star, David Moyes aurait fait de Luka Modric une solution de secours viable, s'il ne parvient pas à convaincre Thiago Alcantara de rallier les rangs de Manchester United, lui qui est annoncé tout proche du Bayern Munich. Reste à savoir si le nouvel entraineur du Real Madrid, Carlo Ancelotti, est prêt à lâcher l’ancien joueur de Tottenham.

Juventus
Conte : « Jovetic coute très cher pour une équipe italienne »
Longtemps espéré par les dirigeants turinois, l’attaquant de la Fiorentina, Stevan Jovetic ne signera pas finalement à la Juventus de Turin. Lors d'une conférence de presse tenue jeudi après-midi, l'entraîneur Antonio Conte a été très clair au sujet du transfert de l'attaquant monténégrin. « Il coûte très cher, ce qui est justifié parce que nous parlons d'un excellent joueur. Mais à ce prix-là, c'est évident qu'il n'ira pas dans une équipe italienne, mais quelque part ailleurs", a déclaré l’ancien milieu de terrain italien, qui n’a pas caché sa satisfaction d’enrôler le buteur argentin, Carlos Tevez : « Nous essayons d'ajouter de nouveaux éléments pour faciliter notre progression. Nous avons réussi à faire quelque chose de merveilleux, car ce sont des joueurs qui améliorent notre attaque. Dépenser seulement neuf millions d'euros pour Tevez, c'est extraordinaire". Entre la satisfaction pour la signature de Tevez et l’abandon de la piste Jovetic, le technicien italien a aussi parlé du probable transfert d’Edinson Cavani au PSG : « Avec les 63 millions fournis pour Cavani, Naples va pouvoir investir beaucoup sur le mercato. J’aurais préféré que Cavani reste. Parce que le Naples de Cavani, nous l’avons toujours battu. »

22

Le Buteur n° 2344 Samedi 13 Juillet 2013

V SA utile

OIR

Détente
e-mail : Réagissez à cette page parcom ur. ute leb te@ an x-s jeu

Sudoku

In

Il existe une journée mondiale des toilettes. Le 19 novembre.

QCM
Laquelle de ces capitales n'est pas une ville côtière ? a. Dakar b. Stockolm - c. Séoul

L’intrus
Maison Demeure Habitation Paillasson

LS V
eaviez-

ous ?

Qui Cʼest ?
La vieille dame
Comment le jouer La règle est simple. Tout ce que vous devez faire cʼest de compléter la grille de sorte que chaque rangée et colonne de la grille et chaque boîte 3x3 contiennent les nombres de 1 à 9.

Les Anglais et les Français étaient les premiers à échanger leurs maillots à la fin d’un match de foot

M

éli Débusquez 2 martyrs de la Révolution algérienne dont les noms ont élo été mélangés :

RAGAMIBOURA

Charade
Cʼétait le 14 mai 1931. La France sʼest imposée 5-2 face à lʼAngleterre à lʼoccasion dʼun match amical disputé devant 35000 spectateurs au stade olympique Yves-duManoir. Cʼétait la première fois que les Français battent les Anglais dans un cadre professionnel. A la fin du match mémorable, les joueurs français proposent dʼéchanger leurs maillots tricolores en coton contre les chemisettes en soie des Anglais afin de garder un souvenir du match. Et depuis, lʼéchange des maillots est devenu une culture du fair-play.

D

evinette

Mon premier est un époux. Mon deuxième parle de nous. Mon troisième est propre. Et mon tout gesticule.

Qu'est-ce qui est plein le jour est vide la nuit ?

Qui a dit ?
«L'humour est la forme la plus saine de la lucidité»
Jacques Brel Alain Delon Aldo Maccione Simone Signoret

De qui s’agit-il ?
Identifiez cette caricature

Enigme
Les quatre façades d'une même maison sont exposées au sud. Comment est-ce possible ?

Cʼest un Président

Mots fléchés n° 1498

Ce

jour-là

1908 : Des femmes participent aux Jeux olympiques modernes pour la première fois. 1919 : Première traversée aller-retour de l'Atlantique par un dirigeable. 1930 : Début de la première Coupe du monde de football en Uruguay. 1977 : Blackout (coupure généralisée d'électricité) de 25h à New York, entraînant des pillages et autres désordres

Humour…
Un mec se pointe chez le garagiste : - Vous pouvez réparer ma roue ? - Bien sur... Oh ! mon Dieu ! Comment avezvous fait pour crever cette roue comme ça ? - J'ai roulé sur une bouteille - Vous ne l'aviez pas vue ? - Non, le mec l'avait dans la poche.

La photo du jour

Sudoku

Lʼintrus PAILLASSON : maison/demeure/habitation sont 3 synonymes, le paillasson est posé devant pour s'essuyer les pieds Charade Mari - On – Net (Marionnette)

So lut io n des j eux…

De qui Sʼagit-il ? Mitterand QCM Séoul Qui cʼest ? Juventus de Turin Devinette La chaussure Qui a dit ? Jacques Brel Enigme Elle se situe au pôle Nord. Méli-Mélo Bougara - Mira

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com ute leb té@ an x-s jeu

Numéros utiles
■ SAMU : (021) 23.50.50 ■ Urgences médicales : 115 ■ Protection civile : (021) 71.14.14 ■ Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 ■ Gendarmerie : (021) 76.41.97 ■ Centre antipoison : (021) 97.98.98 ■ Dépannage gaz : (021) 67.59.81 ■ Dépannage électricité : (021) 67.24.52 ■ Service des eaux : (021) 67.50.30 ■ Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écrassage
«Suis le conseil de celui qui te fait pleurer, et non de celui qui te fait rire»
(proverbe arabe

Le Buteur N° 2344 Samedi 13 Juillet 2013

23

Le proverbe du jour

Horaires des prières Samedi
04 ramadhan 1432

SAMEDI
ASSEZ ENSOLEILLÉ

LUNDI
BEAU TEMPS

Dohr Asr Maghreb Icha

: 12h54 : 16h45 : 20h11 : 21h48 : 3h52 : 5h40

Rupture du jeûne du Ramadan : réactiver l'organisme sans l'agresser
Pour éviter les troubles digestifs, «il est fortement déconseillé de se jeter sur la nourriture après plusieurs heures de jeûne», explique le Dr Giles Urbejtel. La grande règle est d'éviter de manger quand la sensation de faim est trop vive. Comment faire ? Notez bien ces quelques conseils. Pour réactiver l'organisme sans l'agresser, l'idéal est de rompre le jeûne avec une boisson. Que ce soit un café, un thé, un verre d'eau voire un verre de lait comme le font notamment les Berbères du sud marocain. Patientez quelques minutes. La sensation de faim va alors baisser et c'est à ce moment précis que vous pourrez passer à table. Comme c'est le cas les autres jours de l'année, évitez de manger trop gras... Commencez par les protéines

Lundi
Fedjr Chourouk

Matin : 19°C A-M : 27°C Vent : 11 km/h Direction : N.E.

Matin : 18°C A-M : 29°C Vent : 14 km/h Direction : E.

Fatwa du jour Si les règles de la femme sʼinterrompent, elle doit jeûner
Q : Si les règles de la femme sʼarrêtent juste après lʼaube, doit-elle alors jeûner et considérer son jeûne comme valable, ou doit-elle jeûner en compensation un autre jour ? R : Si lʼécoulement du sang sʼinterrompt avant le lever du soleil, son jeûne est valable, et elle nʼa pas à le refaire, même si elle ne se lave (ghusl) quʼaprès le lever du soleil. Par contre, si lʼécoulement ne sʼinterrompt quʼaprès le lever du soleil, elle doit alors jeûner mais en compensant le jeûne de ce jour par un autre jour, après la fin du Ramadhan. Et Allah est le Plus Savant. Fatwa de Abdullah ibn ʻAbdir-Rahmân Ibn Jibrîn Fatâwâ as-Siyâm, page 26.

Recette

M’khabez
Ingrédients : 500g de noisettes grillées et finement moulues 300g de sucre glace 1/2 cuillère à café d'arôme de noisette Blancs d'œufs Ingrédients pour glaçage : 2 blancs d'œufs 6 cuillères à soupe de jus de citron 6 cuillères à soupe de fleur d'oranger Sucre glace Boules argentées Chocolat fondu 1 cuillère à soupe d'huile Préparation Faire griller légèrement les noisettes au four. Les débarrasser de leur peau puis les passer au mixeur pour les réduire en poudre. Dans une terrine, mélanger les noisettes finement moulues, le sucre glace et l'extrait de noisette. Sur un plan fariné, étaler la pâte sur une épaisseur de 2 centimètres et, à l'aide d'un découpoir, découper des ronds de 4 centimètres de diamètre. Disposer dans un plat beurré et fariné et faire cuire au four préchauffé 150° pendant 10 à

scientifiques musulmans

Les plus grands

Ibn al-Nadim, le fondateur

de la bibliographie

Ibn al-Nadim (Abu al-Faraj Muhammad ibn Ishaq ibn Muhammad ibn Ishaq), (mort le 17 septembre 995 ou 998) est un érudit et un bibliographe shiite, auteur du Kitab-al-Fihrist, un index complet, selon les mots de l'auteur lui-même, de tous les livres arabes de l'époque. Très peu de choses sont connues de sa vie, pas même l'origine de son surnom al-nadim, qui signifie le compagnon d'un personnage important, peut être même le calife. Il vécut principalement à Bagdad, dans l'actuel Iraq. Libraire et calligraphe de profession, il recopiait des manuscrits à la commande, charge qu'il a héritée de son père. Ses maîtres furent al-Sirafi (mort en 978-9), al-Munadhdhim (mort en 963) et le philosophe al-Mantiqi. Il appartint au cercle du fils dʼAli ben Isa, le bon vizir des Banu al-pharrah, quʼil loue pour son profond savoir de la logique et des sciences grecques, perses et indiennes. Ibn al-Nadim rencontra aussi le philosophe chrétien Ibn al-Khammar. Aucun de ses maîtres ne fut un sunnite orthodoxe. Ils partagèrent une admiration pour la philosophie, en particulier celle dʼAristote, ainsi que pour les sciences grecques et indiennes quʼils tenaient pour vastes ainsi que pour leur tolérance. Son principal ouvrage publié en 938 est le Kitab-alFihrist qui, dʼaprès sa brève préface, se veut un index de tous les livres écrits en langue arabe, que ce soit par des Arabes ou des non Arabes. Il n'existait avant son œuvre que des livres recensant les œuvres poétiques (tabaqat).

qui vous apporteront du fer, de sels minéraux et d'oligoéléments. Ensuite, passez aux sucres lents (pâtes, produits à base de blé...). Dans vos salades, glissez enfin une petite quantité d'acides gras essentiels sous forme d'huile de noix, de soja ou de colza. D'une manière générale enfin, privilégiez les fruits frais et les légumes qui vous «rechargeront» en vita-

mines. Et buvez de l'eau en abondance.  «Il est tout à fait possible de respecter un équilibre alimentaire après avoir jeûné», poursuit le Dr Urbejtel. Un dernier point, dans la mesure du possible, fractionnez les prises alimentaires pour conserver un modèle à 3 repas «par jour». Et évitez d'aller au lit juste après avoir mangé.

15 minutes. Laisser complètement refroidir. Glaçage Mélanger, à l'aide d'une cuillère en bois, les blancs d'œufs, le jus de citron et l'eau de fleur d'oranger. Incorporer petit à petit le sucre glace tamisé jusqu'à obtention d'une pâte consistante. Ajouter l'huile. Tremper le gâteau dans le glaçage et laisser prendre quelques minutes. Faire fondre le chocolat au bain-marie et, à l'aide d'un cornet confectionné en papier ou à l'aide d'une petite cuillère, décorer en faisant des zigzags.

Le gingembre pour mieux digérer
Star de la cuisine et des médecines traditionnelles chinoise et indienne, le gingembre est de plus en plus étudié par les chercheurs. Les raisons de cet engouement : ses propriétés tonifiantes et son effet apaisant en cas de digestion difficile. «Le gingembre possède avant tout une action digestive : cʼest un remède avéré contre la nausée», explique André Hyvrier, agronome, botaniste et acheteur de matières premières chez Sanoflore. Il serait aussi efficace contre les nausées de la grossesse. Toutefois, prenez un avis médical avant de le consommer sous forme de gélules ou de poudre. Le gingembre est également un tonique digestif qui stimule les sécrétions. De récentes études confirment ces propriétés. Lʼune dʼelles, publiée en octobre 2007 dans le Journal of Agricultural and Food Chemistry, montre lʼactivité du gingembre sur une bactérie responsable de diarrhée, très répandue dans les pays en voie de développement.

Epices : des vertus fabuleuses !
Du curcuma contre le cancer, du piment pour la digestion, du poivre contre la douleur, du safran pour le cerveau… De plus en plus d’études démontrent les vertus santé des épices. Le point sur leur potentiel extraordinaire !

Du gingembre contre les nausées
Deux études en 2005, lʼune allemande, lʼautre américaine ont montré que le gingembre a un effet antiémétique. En clair, il sʼavère efficace pour prévenir ou stopper les nausées et les vomissements. Dʼoù viennent les vertus du gingembre ? Les gingérols, shoagols et zingérones du gingembre réduiraient les mouvement de lʼestomac, qui provoquent les nausées. Consommation : Lʼéquivalent dʼun tiers de cuillère à café/jour en poudre ou une tranche de gingembre frais en cas de nausées. Vous pouvez le consommer cru, en infusion, haché frais ou en poudre dans les plats. Veillez à choisir des racines fermes et à le conserver dans un endroit frais et sec. Demain : Le safran contre la dépression

A

stuce du jour

Un citron qui dure longtemps
Si on a besoin que de quelques gouttes de citron, il n'est pas nécessaire de le couper en 2. Il suffit de le piquer avec une grosse aiguille. Pour conserver une moitié de citron, retournezla sur une soucoupe et couvrezla avec un verre renversé.

Actuel

Un énorme iceberg s'est détaché du glacier Pine Island en Antarctique Cela faisait des mois
que les géologues s'attendaient à un tel évènement mais il n'en reste pas moins spectaculaire. Lundi, les scientifiques de l'Alfred Wegener Institute for Polar and Marine Research ont pu observer un exceptionnel ballet de glaces en Antarctique où un énorme fragment s'est détaché. Celui-ci faisait partie du Pine Island, l'un des plus importants glaciers du continent. C'est pour la première fois, en octobre 2011, qu'une faille de 24 kilomètres avait été repérée dans la glace creusant un espace de 50 mètres de large. Quelques mois plus tard, en mai 2012, c'est une seconde faille qui a été détectée du côté nord de la première fissure. Les chercheurs continuaient ainsi de récolter les données nécessaires grâce au satellite allemand Terra SAR-X pour suivre et étudier la progression de la fracture.

Question
j

N ew s S a nt é

Les aveugles peuvent
«voir» avec leurs oreilles
souches, prothèses rétiniennes...), certains chercheurs travaillent sur les méthodes permettant au cerveau d'apprendre à transformer luimême des sons en images. Michael Proulx, du département de psychologie de l'université de Bath en Angleterre, en fait partie. Il utilise un système de substitution sensorielle baptisé vOIce spécialisé dans la transformation vision-audition. Sa fonction est d'encoder une image prise par une caméra portée par l'utilisateur en «paysages sonores». Avec de l'expérience, une personne aveugle peut alors reconstituer une image à partir de ce signal sonore.

Les restes peuvent être consommés froids

Le

C hiffre du jour

2020

Le cerveau n'en finit pas de nous émerveiller, en particulier avec son extraordinaire capacité d'adaptation. Qu'un sens vienne à nous manquer et, aussitôt, sans le moindre effort conscient, nos neurones cherchent une solution pour pallier la déficience. Depuis longtemps, il est ainsi flagrant que les aveugles développent considérablement leurs autres sens: audition et toucher en particulier. Pour autant, leur cerveau reste privé des images dont leurs yeux ne peuvent plus acheminer les signaux. Depuis des décennies, en parallèle aux techniques de reconstitution artificielle de la vision (implant à base de cellules

Les restes de soupe, de ragoût, de sauce et de chili, par exemple, doivent être réchauffés jusqu'à complète ébullition. Une fois qu'ils ont bouilli, laissez-les refroidir jusqu'à ce que leur température vous convienne.

Faux !

Mars : la NASA lancera une nouvelle mission en 2020 à la recherche de traces de vie
Le robot Curiosity qui évolue sur Mars depuis août 2012 a démontré le caractère "habitable" de la planète rouge, les conditions nécessaires à la vie ayant été réunies sur Mars, il y a plusieurs milliards d'années. Mais la NASA ne compte pas en rester là et souhaite bien aller plus loin en retrouvant des traces d'une éventuelle vie passée. Pour cela, elle a dʼores et déjà programmé une nouvelle mission. Celle-ci devrait être lancée en 2020, soit deux ans après ExoMars, le robot de l'Agence spatiale européenne qui doit partir pour la planète rouge en 2018. «Nous avions deux questions fondamentales : la première était de savoir si Mars avait pu être favorable à une forme de vie. La seconde était de savoir s'il y a effectivement eu de la vie sur Mars», a indiqué John Grunsfeld, le responsable de la division science de la NASA. «On ne sait pas s'il y a eu une vie sur Mars» «Curiosity a répondu à la première question, on sait que Mars a eu un environnement favorable à la vie. Il faut maintenant répondre à la seconde question, et ce projet Mars 2020 est l'étape suivante : peut-on trouver des signes d'une éventuelle vie passée ?», a-t-il ajouté cité par l'AFP. En effet, malgré ce caractère habitable, aujourdʼhui, rien ne permet d'affirmer que des micro-organismes ont effectivement prospéré sur la planète rouge. «On ne sait pas s'il y a eu une vie sur Mars, mais on veut chercher les signes d'une vie qui aurait pu être là», a donc précisé Jack Mustard, qui a mené les travaux d'étude visant à définir les missions exactes de Mars 2020.

11:45 Le 12.45 12:05 NCIS : enquêtes spéciales 12:55 NCIS : enquêtes spéciales 13:45 NCIS : enquêtes spéciales 14:35 NCIS : enquêtes spéciales 15:25 NCIS : enquêtes spéciales 16:30 Norbert et Jean : le défi 17:40 Un trésor dans votre maison 18:45 Le 19.45 19:05 Scènes de ménages 19:50 Wes & Travis 20:40 Wes & Travis 21:30 Wes & Travis 22:15 The Finder 23:00 The Finder 23:50 The Finder 00:40 Supernatural 01:40 European Poker Tour 02:30 M6 Music

11:00 Les douze coups de midi 11:48 Trafic info 11:50 L'affiche du jour 12:00 Journal 12:20 Reportages 14:15 Ghost Whisperer 15:05 Ghost Whisperer 15:55 Ghost Whisperer 16:50 Secret Story 17:45 50mn Inside 18:50 Petits plats en équilibre été 19:00 Journal 19:35 Du côté de chez vous 19:45 Nos chers voisins 19:50 Qui veut gagner des millions ? 22:15 Les experts 23:05 Les experts 23:55 Les experts 00:40 New York police judiciaire 01:30 Confessions intimes

11:40 Point route 11:50 Ma maison sʼagrandit 12:00 Journal 12:27 Météo des plages 12:40 Cyclisme 16:30 L'après Tour 17:50 Le 4e duel 19:00 Journal 19:40 Tirage du Loto 19:42 Emission de solutions 19:43 Image du Tour de France 19:45 Fort Boyard 21:25 On n'est pas couché 00:05 Qui sera le prochain grand pâtissier ? 01:55 Mariages 02:50 Mariages 03:55 Strictement platonique

14:30 Acoustic 15:00 TV5MONDE, le journal 15:30 Questions pour un champion 15:00 Ports d'attache 17:00 TV5MONDE, le journal 17:30 J'ai vu changer la Terre 18:30 Questions pour un super champion 19:30 Journal (France 2) 19:55 Le film du Tour 20:00 Les ambitieux 22:15 TV5MONDE, le journal 22:25 Le Tour de France de la biodiversité 22:30 Journal (RTS) 22:55 Acoustic 23:20 Nec plus ultra 23:45 TV5MONDE, le journal Afrique 00:00 D6BELS On Stage 00:50 Salles de spectacle 01:05 Stars parade

N° 2344 Samedi 13 juillet 2013

Allez le jeûne !

f’t ur «Gourcuff me disait : “Tu devrais faire le Ramadhan à tous tes matches !’’»
le
Durant votre carrière d’entraîneur, avez-vous eu un problème avec des joueurs à cause de jeûne de Ramadhan ? Oui, ça m’est arrivé durant ma carrière professionnelle en Europe. C’était avec l’entraîneur Alain Perrin au FC Troyes. Ils disaient aux joueurs musulmans : «Si vous voulez jouer, vous ne devez pas jeûner.» Comme le Ramadhan est sacré pour nous, j’avais refusé de m’abstenir de jeûner, quitte à être chassé du club. Je n’étais pas le seul dans cette situation. D’ailleurs, les concernés avaient été mis à l’écart durant un mois et demi. A Troyes, il y avait un moment où vous étiez 7 Algériens en même temps. Avez-vous été tous mis à l’écart à cause du Ramadhan ? Il faut préciser qu’il y avait deux catégories de jeûneurs : ceux qui se permettent de manger les jours de match sous prétexte qu’en France, ils faisaient ça depuis leur jeune âge, et ceux qui ne veulent pas transiger avec cette question. Moi, je me suis informé auprès de imams et de oulémas et ils m’ont dit tous la même chose : quand tu es chez toi, dans ta ville, il n’y a aucune raison qui justifie que tu ne jeûnes pas. Il faut observer le jeûne même si tu exerces un métier pénible et Dieu t’aidera. En revanche, quand tu joues un match à l’extérieur, dans une autre ville, tu peux manger car cela entre dans la catégorie des voyageurs. Donc, je mangeais uniquement lorsque nous étions en déplacement. Lorsque nous jouiions à domicile, je jeûnais. Comme des coéquipiers musulmans n’en faisaient pas de même, cela avait créé une polémique avec l’entraîneur. Aviez-vous une astuce pour gérer vos efforts durant les entraînements et, surtout, durant les matches ? Vous savez, tout réside dans la façon de s’alimenter. En temps normal, il y a trois repas : le petit-déjeûner, le déjeûner et le dîner. Durant le Ramadhan, il suffit de reproduire le même schéma. Ainsi, à l’heure du f’tour, il faut manger légèrement, comme au petit-déjeûner : un peu de chorba, un bourek et une petite salade. Après la prière de tarawih, vers minuit, il faut manger un plat de résistance, de préférence des sucres lents, comme au déjeûner : des pâtes ou du riz. En plus de cela, il faut boire un maximum d’eau, entre deux ou trois bouteilles, avant de récupérer de la déshydratation de la journée. De nos joueurs, il y a même des boissons de récupération ainsi que des fortifiants. Tout cela aide à faire de la récupération même la nuit. Le troisième et dernier repas, équivalant au dîner, est le s’hour. Là aussi, il faut manger des plats qui sont lents à être assimilés afin de tenir toute la journée Avec la sélection nationale, avez-vous subi un jour des pressions pour manger le jour d’un match très important ? Non, jamais. D’ailleurs, le seul match vraiment important que j’ai disputé avec les Verts en période de Ramadhan a été celui face à la Zambie en 2009. Justement, ce match avait vu les Verts jeûner ensemble en stage durant une semaine. Quel gardezvous de cette semaine-là ? Chacun de nous aurait aimé passer le Ramadhan chez lui, mais nous avions une cause à défendre, celle d’une qualification de l’Algérie au Mondial. Il y avait le jeûne d’un côté et la pression des supporters de l’autre, ce qui fait que l’ambiance était vraiment spéciale. Cela l’était surtout pour les joueurs émigrés qui, du fait de leurs contraintes, avaient moins l’occasion que nous de vivre pleinement le mois du Ramadhan. Nous discutions beaucoup entre nous sur l’islam, notamment avec Abdoun, Ziani, Raho, Zaoui, et ça avait plu à nombre d’entre eux. Je peux même dire que j’ai appris aussi de certains d’entre eux. Il nous arrivait même de faire la prière en groupe, dans les chambres, durant la nuit. Avec le résultat du match au bout, cela constitue un moment inoubliable. Il faut vraiment l’avoir vécu

Un Vert avant

Saïfi

Le Grain de sel

La fetwa de Ramdane Courbis
Encore un peu et Rolland Courbis deviendrait Algérien... Les signes de sa conversion se sont multipliés depuis trois mois. D’abord, il s’est prosterné sur le terrain du stade du 5-Juillet après la victoire en finale de Coupe d’Algérie. Puis, il en a remis une sajda après la victoire en finale de la Coupe arabe des clubs. Il y a quelques jours, il est revenu de vacances en arborant une barbe de style mi-Cantona mi-akhina. Cette semaine, il a bouclé la boucle en annulant tous les entraînements en journée durant le Ramadhan. Plus même : il n’y aura aucun aucun stage et aucun match amical. Un vrai programme de farniente ramadhanesque ! Les joueurs qui réclamaient un régime spécial pour le Ramadhan envient les Usmistes pour la fetwa de akhina Rolland Courbis. D’ailleurs, dorénavant, appelez-le Ramdane Courbis ! Ramdhane Si El Fahem

pour en connaître la saveur toute particulière. Le professionnel que vous étiez se permettait-il quelques gourmandises durant le Ramadhan ? Certes, je faisais de mon mieux pour me surveiller, mais je ne vous cache pas que je me laissais aller quelques fois. La chorba, je ne pouvais pas m’en passer, surtout lorsque ma mère était avec moi. D’ailleurs, elle faisait en sorte qu’elle soit légère. Idem pour le bourek, qui est sacré pour moi. Cependant, lorsque je mangeais après les tarawih, je faisais attention en buvant beaucoup. Cela dit, c’est facile de perdre du poids à l’entraînement. Je peux même vous assurer que les joueurs sérieux, à la fin du Ramadhan, se rendent compte qu’ils ont perdu du poids. Vous est-il arrivé d’avoir réalisé une grande prestation dans un match que vous avez joué à jeun ? Cela m’arrivait même très souvent, si bien que mon entraîneur à Lorient, C’est aussi le Ramadhan Christian Gourcuff, me disait qu’il fallait en Arabie Saoudite que je jeûne souvent ! En fait, Dieu me donnait de la force durant les matches que je jouais à jeun et je sortais de belles performances. D’ailleurs, Gourcuff a été l’entraîneur qui m’avait le plus respecté dans ce domaine. Les Le Roi d’Arabie Saoudite, Abdullah jours du match, il m’autorisait à rester SON bin Abdulaziz, a ordonné l’ouverture dans ma chanbre durant le déjeûner et MENU DE RÊVE des extensions déjà terminées de la me demandait uniquement d’être préPOUR LE RAMADHAN sent à la réunion technique de 18h30. Grande Mosquée (Al-Masjid Al«Pour moi, le menu du iftar est la Je jouais le match et il me faisait Haram) de La Mecque afin de permetchorba et le bourek. Tout le reste est acremplacer quand j’étais vidé et que tre le déroulement de la Omra du je ne pouvais plus marcher sur le cessoire. Sans chorba et bourek, je n’aurais Ramadhan dans les meilleures terrain. pas du tout l’impression d’être en Ramadhan. Vous arrivait-il d’être Comme second plat, je peux prendre n’importe conditions. Le site connaît, depuis énervé durant les matches ? autre chose : des pâtes, une tchektchouka, un plusieurs semaines, d’importants Oui, je ne vous le cache pas. tajine de poulet... Mais j’insiste que c’est juste travaux d’extension devant permetDurant les matches et même en plus. Même le qalb ellouz ou la zlabia, c’est lors des entraînements. Du fait tre, à terme, d’accueillir 2 millions de tout aussi accessoire. Je connais des joueurs de l’excitation du match, de la qui mangent uniquement de la chorba et du fidèles en même temps, soit 400 000 soif et de la fatigue, la majorité bourek. Pour eux, c’est l’essentiel et il n’y de plus que la capacité actuelle de la des joueurs qui jeunent s’énervent a que ça. Après les tarawih, il m’arrive facilement. Maintenant que je suis à Grande Mosquée. de prendre un peu de qalb ellouz la retraite, je m’énerve moins facileou de zlabia de Boufarik ment, mais ce n’est pas évident quand avec du café.» on est jeune.

Les extensions terminées

de Masjid Al-Haram ouvertes

Sportif et jeûne La sieste doit être de 45 mn

C’est l’histoi Ne pas dormir assez est jeune catégo re d’une équipe de rie qui a appr très nuisible pour un sportif de un indice ré dépens, co is, à ses vélateur mbi de cas et d’ haut niveau, mais trop dormir intérêt dont du peu n’a pas eu des clubs al en les dirigeants il lie des jeunes gériens do n’est pas recommandé non nnent de joueurs. Or est fait manger pour u, n’achète pas à l’importanc , une fois e à la format au stade, le les joueurs.» plus. Si, à cause d’un entraîneio été dit d’un équipes de n et aux match a ét Cela a é du je to annulé unes. Très fait de l’abs ment ou d’un match en soirée mite du cyni n détaché, à la livendredi m ence de l’é atin, cette éq tôt un sm adverse. Al e. Des enfant qu ou une veillée, il n’a pas assez dé ipe ors, le resp uipe s’est vé s placée au st s pride nourriture onsa l’équipe a ap ade pour jo dormi durant la nuit, une mat pour faire de économies pelé le prés ble de uer ch de cham s de bouts club pour ident du pionnat. Dé un sieste est vivement recom- fait l’i de delles, com nformer de chanjà, le de program m velle. Ledit mandée. Cependant, sa durée de président, sa la noupouvait pas e si un enfant ne s jeunes caté mer les matches ns doute av frustré d’av gories tôt le ne devrait pas excéder 45 mi- d’un oir payé un des matches oir faim en dehors mat e déplacement pour ! Ainsi va le nutes car un sommeil trop pro- grad journée de repos, avec in rien, a donn al football gé rie ins quasimen des n. Qu é une inse truction su fond peut dérégler l’organisme t vides, est président de Dieu pardonne à ce rprenante déjà in à club et à se terlocuteur et provoquer une migraine. son blables ! : «Puisque s semle

Que Dieu Match annulé leur pardon ne ! , enf

ants privés de

goûter

match

Petite ânonce Footaise Mode

Nouvelle collection de joueurs automne-hiver
Des modèles exotiques en provenance de nos usines à Madagascar, au Bénin, au Cameroun et même, pour la première fois, au Cap-Vert ! Choix large et varié : des gauches du pied droit, des maladroits du pied gauche, des petites frappes, des têtes en lʼair...

On comprend pourquoi Andrea Pirlo est redoutable du pied droit : à ses heures perdues, il est Athmane Ariouet «el bombardi».

Rendez-vous à notre show room : Hall des arrivées de lʼaéroport Houari-Boumediène

Y a pas photo !

Footaise Mode, des footballeurs (à prix) cassés !

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful