You are on page 1of 14

Kimto Vasquez : la diabolisation en marche ?

Des nouvelles d’un rappeur sur la bonne ligne
• • • •
Publié le : jeudi 29 novembre Mots-clés : culture; curiosité; médias

Commentaires : Aucun

Le rappeur Kimto Vasquez a récemment sorti un nouvel album, dans lequel une chanson intitulée Tonton du café du commerce sortait quelque peu de l’ordinaire du rap français. Dans ce texte, auquel nous avions consacré un article, l’auteur composait un éloge de quelques personnalités que la bien-pensance médiatique se plaît à diaboliser avec un certain acharnement. Interrogé par un web-magazine sur ses références politiques, Kimto Vasquez a mis un point d’honneur à ne pas fuir la question...

Extrait de l’interview : « Question : Il y a un titre marquant, c’est Tonton du café du commerce , où tu as un regard radical sur le monde. Tu cites Dieudonné, Céline, Frêche, Faurisson, tu dénonces les francsmaçons, les sionistes, le complot du 11 Septembre. Tu n’avais pas de telles positions avant ? Kimto Vasquez : J’ai toujours été prudent dans les sujets politiques. J’avais conscience que ça me dépassait et je n’avais pas assez de source pour développer une opinion et du coup je fermais ma gueule. Courant 2011, j’ai voulu comprendre le cas Dieudonné et j’ai pris le temps de faire mes recherches. J’ai commencé par Internet avec des vidéos de conférences. Puis j’ai élargi à la lecture d’auteurs de différentes époques. C’est ce qui justifie la teneur des propos de Tonton. Q : Tu n’as pas peur d’être récupéré politiquement ? Alain Soral t’a cité récemment… KV : Non, je suis un libre-penseur. On est à une période où la pensée unique se resserre, où il y a une répression qui ne transparaît pas beaucoup dans les médias de masse. Il y a de la censure, du boycott voire de la persécution. Il y a des artistes et des penseurs aujourd’hui en France qui sont persécutés et c’est aussi le cas dans d’autres pays d’Europe. Je me sens solidaire de ces gens-là, ils n’ont pas de plans particuliers, ils sont réalistes. Il faut voir aujourd’hui qui a les moyens et le pouvoir de foutre le monde dans l’état dans lequel il est. Aujourd’hui, savoir que mon gamin qui a dix jours est déjà endetté et va être racketté par une banque, ça me casse les couilles. J’ai envie que le pays appartienne aux gens de ce pays et non aux banques. » Lire le reste de l’interview sur justlikehiphop.com

On y apprend aussi que. est plutôt en proie à une sévère crise de fatigue ! « Mais ce qui frappe.. Ainsi. c’est quand même bien plus fin que le crachat verbal de Matador. sur l’immigration. Mais. et se place d’ailleurs plutôt en décalage avec cette posture d’adulte et de personne mature que tient le rappeur durant une bonne partie de l’album. Dès que c’est le cas. comme sur Tonton du café du commerce. faire sa promo chez Soral. en plus d’être bancal. les déficits de liberté d’expression qui ne proposent pas au professeur Faurisson des plateaux TV. etc. bah oui. c’est la réaction du milieu musical et culturel en général. du quota institutionnel. Le problème. étonne même. loin de s’être « réveillé ». Les gauchistes sont des capitalistes qui ne le savent même pas. aux vues d’la politique d’aujourd’hui. donneuse de leçons. voici l’extrait d’un article paru sur un autre web-magazine. tout l’engagement propalestinien du monsieur prend une allure plus ou moins détestable quand il se voit superposé à ce genre de protestations là. et que l’on retrouve un rappeur que l’on a apprécié durant plus de 10 ans avec Less du Neuf. de la France rebelle. c’est quand il s’engage clairement. que l’on apprécie d’ailleurs encore aujourd’hui. Ce qui le sera peut-être moins. Kimto dispose d’un attachement à la dissidence. Tout ça dans une même chanson ne peut former qu’un mélange repoussant rouge-brun à mille lieux de ses opinions et ressentis du temps de Less du Neuf. vous ne pourrez que vous montrer heureux. lassée. Ces thématiques ne sont pas sans rappeler les postures réactionnaires d’un Mysa ou les élucubrations toutes récentes d’un El Matador. quand au contraire on rejette profondément ces idéaux-là. si vos convictions se trouvent du côté d’Egalité & Réconciliation. Pour exemple. artistiquement parlant.fr La chanson diabolique : . Mysa sait être intéressant et. Certes. Mais.. il fait tout pour se placer en marge de la jeunesse éternelle. le questionnement identitaire. Une évolution idéologique qui témoigne de sa situation fatiguée. et. c’est que c’est parfois très grossier. la 3ème piste. Les anti racistes. Car. Certes. le rapport qu’à entretenu la France avec la laïcité. la condition de vie des banlieusards. ça fout les glandes.Bien entendu. il est à craindre que ce type d’entretien honnête donnant la parole à l’intéressé reste assez confidentiel. c’est pour son Bagatelle pour un massacre. et. et tout un tas d’arguments directement issues de la galaxie Soral. mais qui pourra en déstabiliser plus d’un. comme il le dit dans le premier morceau. un patriote. où l’auteur semble suggérer que Kimto Vasquez. Jean Marie est juste un honnête homme. ça laisse un mauvais arrière-goût. la Françafrique. Dans cette dernière. Bien entendu. et la peur d’y voir un amalgame rapprochant sioniste et juif se fait sentir. peu réputé pour sa tolérance à l’égard des positionnements politiques sortant réellement des sentiers battus – à moins bien sûr qu’un silence médiatique total s’abatte mystérieusement sur l’artiste engagé. il se plaît à dénoncer d’une manière assez manichéenne les francs-maçons. quand il dénonce en puissance. cela ne tient qu’à de pures questions politiques. sans aucune force de proposition et du rap caviar et son p’tit esprit de contradiction. quand il cite Céline. qui sont cons et tristes. » Lire le reste de l’article sur swqw. a de grandes qualités.

vrai qu’un cabot pourrait mordre Ta théorie du moins pire ? Fumisterie Même les théories de complot jactent moins de conneries Mon neveu. la dégénérescence qui guette. Une cervelle ! Claire. anesthésié du divertissement.Les paroles : Allons neveu anesthésié du divertissement. Va falloir changer de disquette. ses neveux sont des gauchistes. repère devenu racine. encore plus de désordre Un fait divers. mon p’tit. Tonton n’est pas content. Vieux rappeurs des rues de Louis Ferdinand Céline. Neveux. La mienne a mangé l’virus un soir de déprime. c’est feu m’sieur Georges Frêche qu’avait raison . mon p’tit. La mienne a mangé l’virus un soir de déprime. depuis… Je crois plus ou moins l’ contraire de tout ce qu’y est dit… I Ton tonton vient de Meudon. de Miami. Tonton vient t’parler du meilleur des investissements. Il n’est jamais trop tard pour celui qui a senti Que le diviser pour régner profite à un seul ennemi. tonton s’est réveillé tard et c’est maintenant ou jamais Juste histoire de crever debout. qui dit mieux ? Hauts-de-Seine… même les morts sont dangereux. la dégénérescence qui guette. nette. des Bahamas Y en a qui rêve de Jérusalem libre et d’Caracas. J’ai creusé si profond pour m’évader du paradigme Et depuis. Ils ne voient pas qu’ils sont déjà capitalistes. fête de la Concorde Encore plus de norme. digne et sans regrets. « Bagatelles pour un massacre ». Tonton vient t’parler du meilleur des investissements. depuis… Je crois plus ou moins l’contraire de tout ce qu’y est dit… II Ton arc républicain n’a plus ni flèche ni corde Certifié Fouquet’s. Allons neveu. Va falloir changer de disquette. une loi. Et cons et tristes comme une campagne antiraciste Conçue et financée par des sionistes… Tonton n’est pas content mon neveu mais il résiste La maison fait pas trop dans le « moi je » matérialiste Y en a qui rêve neveu. Une cervelle ! Clair. J’ai creusé si profond pour m’évader du paradigme Et depuis. net.

la tienne a 110 ans Tu m’parleras de démocratie. depuis… Je crois plus ou moins l’contraire de tout ce qu’y est dit… III Neveu tu te crois athée… Mieux que croyant tu es crédule Même chez tes parents les bisounours font des émules. La mienne a mangé l’virus un soir de déprime. en 2002 j’ai eu si peur du retour du führer. bah oui Et on parlera des phoques. Tonton vient t’parler du meilleur des investissements. j’vois du vent combler du vide… Quand il y aura une sentence digne du pouvoir qu’ils exercent Tonton niera l’bon sens du café du commerce… Et… j’croirai leurs histoires du 11 septembre À la prochaine canicule à Dunkerke au mois de décembre. Tonton n’est pas content mon neveu. Une cervelle ! Claire. nette. mon p’tit. la dégénérescence qui guette. ex-réfugié politique par dépit… dans l’écologie ! J’te l’dis bonhomme. aux vues d’la Politique aujourd’hui… Jean-Marie est juste un patriote. de liberté d’expression Quand j’verrai à la télé le professeur Faurisson. Putain d’Alzheimer ! J’ai voté pour l’bruit et l’odeur ! Tonton s’est trahi. un honnête homme. Allons neveu. depuis… Je crois plus ou moins l’contraire de tout ce qu’on m’dit… . pas un cerveau liquide J’sens l’grand tournant. J’ai creusé si profond pour m’évader du paradigme Et depuis. La mienne a mangé l’virus un soir de déprime. mon p’tit. nette. Une cervelle ! Claire. des dindes et des ours Quand on aura plus à craindre les banksters et les bourses. Écœuré. J’ai creusé si profond pour m’évader du paradigme Et depuis. Tu m’expliqueras le danger des mollahs et des curetons Quand tu sauras m’dire c’que glandent vraiment les francs-maçons… Tu t’crois athée… désolé tu es croyant Ma secte est millénaire. anesthésié du divertissement. en somme. Allons neveu. anesthésiés du divertissement. il est lucide De nos jours neveu être curieux c’est du suicide Dieu ne m’a pas fait ambitieux. Mon neveu. Va falloir changer de disquette. Tonton vient t’parler du meilleur des investissements. Va falloir changer de disquette. la dégénérescence qui guette.Les campagnes électorales c’est fait pour faire voter les cons.

Toutes ses disciplines m’ont excité à l’époque. Je commençais à comprendre ce qu’était l’interprétation au-delà du texte pur. . C’était la troisième personne dont j’avais besoin pour réaliser un album. J’ai toujours eu une sensibilité pour l’écriture. c’est la sortie du premier album après que j’ai été casté pour la BO de Taxi 2. la gouaille de Vasquez n'a pas pris une ride. Je me suis essayé à tout. Kimto se lance à peine dans l'aventure solo. j’ai rencontré Ben Bridgen. la rime ça m’amusait bien. En 2001.justlikehiphop. j’avais trop peur de me faire serrer par mon père Du coup j’ai vite fait le tri et j’aimais déjà bien écrire à l’époque. Les deux années d’avant j’ai découvert la culture hiphop. J’ai continué à maquetter avec un très bon beatmaker qui s’appelle Luisinho. Depuis 2006 j’ai rejoint la vraie vie. J’ai commencé à voir que j’étais médiocre et ce qu’il fallait faire pour être un bon. Je n’étais pas très courageux pour le tag. Logilo.Kimto Vasquez Du béton à l'océan 2012-11-20 http://www. on était tous les deux avec mon collègue JP (Jeap12. Peux tu rappeler ton parcours dans le rap ? J’ai commencé à Meudon-Val-Fleury en 1991. NDA). je suis un semi amateur ou semi professionnel. Un premier album passé la trentaine est forcément riche en expériences variées. On a posé avec Zoxea sur le premier Beat 2 Boul’. On est devenu un groupe à ce moment là. Puis on a eu des divergences avec Dooen Damage donc on a autoproduit notre second album en 2005. C’est là où on a fait le morceau avec la Fonky Family dont on me parle encore. C’est là où se fait la rencontre avec le label Dooen Damage … On a fait le maxi A délivrer d’urgence avec Casey qui été aussi sur ce label. nous a mis en avant dans une mixtape où on a posé un morceau avec la FF sur la base instrumentale de ce qui deviendra Nique le monopole des grands. Teintée de nostalgie et de désillusion. NDA) et on a rencontré Zano (le beatmaker Ol’Tenzano. on a fait d’autres compiles. A la même époque on a réalisé le premier album de Gab’1. tandis que sa plume se radicalise. l’ancien DJ des Sages Poètes de La Rue.com/interview. un ingénieur du son et musicien. En 2010. L’année d’après on était dans le troisième album quand j’ai décidé de partir à cause de vies et d’envies artistiques différentes.php?id_interview=116 Pilier du triptyque Less Du 9. En 1995. Rencontre avec un rappeur qui ne veut plus faire comme les autres.

J’aime bien les relations entières avec les gens et dans le rap ça marche beaucoup par intérêt. c’est à la coule. Comme c’est un texte qui est pour moi un des plus beaux que j’ai réussi à écrire. Il y a un titre marquant. Dans quelles conditions as-tu enregistré cet album ? Le premier texte de l’album a été écrit en 2003. Puis j’ai élargi à la lecture d’auteurs de différentes époques. les sionistes. Ce n’est pas forcément la meilleure stratégie vu que maintenant le quantitatif et l’exposition sont plus importants que le qualitatif. Tu n’avais pas de telles positions avant ? J’ai toujours été prudent dans les sujets politiques. comment expliques-tu le déclin de Less Du Neuf ? Je dirais que le groupe c’est un exercice difficile et peut-être encore plus en indépendant. écrire. Il y a de la censure. J’ai un bel album. Les autres m’oublient. Je l’ai posé sur un bongabé qui est un instru de Madagascar qui m’a permis d’en faire une version très organique et tribale. Je ne me suis pas dit que j’allais revenir pour tout niquer dans le rap. Tu n’as plus de contact dans le milieu du rap ? Tu as travaillé avec beaucoup de monde encore présent … Je donne des signes de vie à ceux que j’aime bien. Autre exemple. Les instrus étaient assez bons pour que je m’y penche. j’ai envie de le vendre le plus longtemps possible. Selon tes ambitions ou tes envies tu vas encore plus te mettre la pression pour arriver à tes fins. Céline. c’est un fond de tiroir. J’ai commencé par Internet avec des vidéos de conférences. Le brave est un texte qui a été écrit pour le troisième album de Less Du Neuf qui n’est déclaré nulle part. tu dénonces les francs-maçons. Je me suis toujours fait plaisir dans le choix des instrus et dans ce que j’écrivais pour Less Du Neuf. Tu repars de zéro qu’est ce qui te donne la force de tout recommencer ? Parce que je n’ai pas d’ambition de carrière. du . C’est ce qui justifie la teneur des propos de Tonton. où il y a une répression qui ne transparaît pas beaucoup dans les médias de masse. c’est dix ans de cheminement intellectuel. Frêches. On peut dire que c’est un opus incertum. Et j’avais l’impression que JP avait besoin de prendre sa direction qui ne me correspondait pas. le complot du 11 septembre. Mais je n’ai pas besoin de faire un pataquès à la sortie. Comprendrai-je un jour ? Il a été écrit sans musique après à un chagrin d’amour. J’ai de la chance car ma femme a travaillé longtemps dans ce milieu et elle a fait un mailing pour la sortie de l’album. J’avais conscience que ça me dépassait et je n’avais pas assez de source pour développer une opinion et du coup je fermais ma gueule. Ceux avec qui on échange. j’ai voulu comprendre le cas Dieudonné et j’ai pris le temps de faire mes recherches. J’aime faire de la musique. Courant 2011. je n’y mets aucune force en fait.Avec le recul. Tu n’as pas peur d’être récupéré politiquement ? Alain Soral t’a cité récemment… Non. on est nombreux sur Terre. Faurisson. les idées assez bonnes pour que j’aille au bout. je suis un libre-penseur. je me le suis réapproprié. c’est Tonton du café du commerce où tu as un regard radical sur le monde. de pages de vie et d’expériences d’homme. Plus t’as d’influences sur ce milieu. On est à une période où la pensée unique se resserre. J’y mets ce que je dois y mettre au moment où j’ai le temps de le faire. plus t’es sollicité et moi je n’aime pas courir après les amitiés. Notre relation humaine et professionnelle n’avait plus de sens. L’Océan est le seul instru que j’ai crée avec mon sampleur. Tu cites Dieudonné. c’est normal.

Il faut voir aujourd’hui qui a les moyens et le pouvoir de foutre le monde dans l’état dans lequel il est. Tu fais un rap en portugais (Ficas a saber). un rappeur de Lisbonne qui voulait rendre hommage aux émigrés portugais. Et ce morceau c’est tout le contraire. C’est con de se définir par sa nationalité d’origine. ça me casse les couilles. Je ne veux pas mettre tout le monde dans le même sac mais ceux que je connais sont assez enfermés dans ce réseau franco-portugais. Je me sens solidaire de ces gens là. Tu peux nous expliquer ce que tu racontes dans ce morceau ? Il y a une petite quenelle dans le texte. Effectivement. » J’ai gardé ce morceau pour faire une petite feinte. On en reste qu’à La Harissa ou Vasquez. A un moment je me faisais appelé Vasquez Lusi. je pense en français. flambaient un peu. des Mercos et des portables 3G. Tu te sens représenter la communauté quand tu fais ce morceau ou c’est seulement personnel ? J’ai juste témoigné de mon parcours. Faire une tournée des bistrots avec un djembé et une guitare. je connais mieux la France géographiquement. D’ailleurs le « ez »à la fin de Vasquez ça fait plus espagnol qu’autre chose. Tu as des concerts et des clips de prévu pour défendre cet album ? Non. Il y a un complexe d’infériorité que cultivent les Portugais de là-bas et qui rompt les liens avec les Portugais de l’étranger. ils n’ont pas de plans particuliers. qui m’aime assez pour me suivre. Comment expliques-tu qu’il y a peu de rappeurs d’origine portugaise en France ? Y’en a beaucoup mais ils se cachent (sourire). Il y a une expression biblique qui dit « Arrête de regarder la paille qu’il y a dans l’œil du voisin quand tu n’es pas capable de voir la poutre qu’il y a dans le tien. font la même. J’aimerais me trouver un compagnon de route pour des concerts. Aujourd’hui. La Harissa sont allés jusqu’à mettre un drapeau portugais sur la pochette. Pour les clips.boycott voire de la persécution. ça serait rigolo aussi comme je suis un chanteur à texte. j’ai une meilleure maîtrise du français que du portugais ce n’étais pas très honnête. j’ai abandonné ce truc parce que ça faisait un peu teenager. c’est toujours un ressenti assez positif ou nostalgique. J’ai envie que le pays appartiennent aux gens de ce pays et non aux banques. quand les rappeurs franco-portugais parlent du bled. surtout que ça fait 25 ans que je suis en France. les gars qui reprochaient leur matérialisme aux Portugais de France. alors qu’il y en a d’autres. il y a vingt ans les Portugais de France allaient là-bas avec une belle bagnole. savoir que mon gamin qui a dix jours est déjà endetté et va être racketté par une banque. c’est . C’est un petit glaviot sur un sentiment que j’ai ressenti plusieurs fois en allant là-bas l’été. En général. Il y a des artistes et des penseurs aujourd’hui en France qui sont persécutés et c’est aussi le cas dans d’autres pays d’Europe. chose que je trouvais très excessive. Ficas as saber c’est un son que j’avais fait avec Royalistick. ce que j’ai prévu de faire c’est de trouver un DJ sympa. Du coup. je n’ai jamais voulu être le Franco-portugais du rap français. les Portugais ont chopé le virus du crédit et depuis n’ont que des BM. un petit double contact à la Ronaldo (rires). Il a arrêté le rap depuis et c’est pour ça que ce couplet n’est jamais paru. ils sont réalistes. Depuis.

on peut en parler.WHAT'S THE PRICE ? FLYING LOTUS .RELOADED HUGO TSR .GOOD KID. Si des gens veulent me contacter. Un dernier mot pour les lecteurs de Justlikehiphop ? Que les lecteurs continuent à lire ! Je leur souhaite d’être vigilant car les temps qui viennent risquent d’être moins divertissants.MESSAGE AUX ANGES NOIRS L'INDIS .A.A.UNTIL THE QUIET COMES DOOZ KAWA .MON REFUGE LES TAGS HIP-HOP / RAP  Conscious Hip-Hop (1)  Electronica (1)  Hip Hop (1)  Hip-Hop (2)  Hip-hop (1)  Indus (1)  Jazz (1)  Rap (1)  Rap FR (4) AU HASARD • DOOZ KAWA .pareil j’ai des envies mais pas de moyens.FENÊTRE SUR RUE KENDRICK LAMAR . Propos recueillis par Roch.L'OCÉAN ROC MARCIANO .D CITY LA GALE – LA GALE NUMBERS NOT NAMES .MESSAGE AUX ANGES NOIRS . L’album L’Océan est disponible ici Silent Weapons for Quiet Wars HIP-HOP / RAP DERNIÈRES CHRONIQUES • • • • • • • • • KIMTO VASQUEZ . M.

Derrière ses 37 ans.fr/chroniques/hip-hop-rap/kimto-vasquez-loc%C3%A9an.5 • • • • • • • • • • 12 votes 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 publié le 24 novembre 2012 par Loïc KimtoVasquez est un vieux de la vieille. Un ancien.swqw. il ne s'est pas suffi de le connaître.html Kimto Vasquez L'océan • 7 . un authentique. Né en 1975 au France. Sa voix a marqué toute un pan d'auditeurs du rap français. à travers les cassettes estampillées Radio Nova. Il y découvre la culture hip-hop au même moment. Après 6 années d'absence et la dissolution du groupe qui l'a vu naître. il revient. malgré sa sortie toute discrète. l'émission Rapline. S'il commence à écrire ses premières phases dès le . et quelques classiques avec le groupe Less du Neuf. Kimto retorune au Portugal (pays de ses origines) puis revient en 1986 pour s'installer en France. armé d'un premier album solo que certains considèrent déjà comme celui de la maturité et de l'âge adulte. c'est près de 20 ans de carrière. Le rap. dans le quartier de Val Fleury. et les premiers MC's français. des collaborations cultes. il l'a vécu. dans les Hauts-deSeine (92). Meudon.http://www.

Kimto Vasquez ouvre sa page Facebook officielle. Force d'un rap fragile. complètement solo (aucun featuring à l'horizon). Depuis 2006... jamais les gars de Less du Neuf ne parviendront à dépasser ce milieu d'initiés. Sur fond d’introspection. en se révélant beaucoup plus inégal que le premier. Le premier titre. de longue réflexion. avec son ami d'enfance Jeap12 et le DJ Ol'Tenzano . Il ne s'amusait plus. et permet au groupe de s'installer confortablement dans la scène underground du rap français grâce à des lyrics atypiques. il montre déjà quelques faiblesses. commence par le sample d'une voix de petite fille : Papa fais péter la zik ! . Il ne sortira finalement qu'en 2005. une promo très faible assurée par un seul membre du groupe (Jeap12). fin de l'enregistrement galère.début des années 90. la sortie de l'album. Et il souhaitait se consacrer à sa famille. Intitulé L’océan. un featuring mythique avec la FF. sans concession ni démagogie. A tel point que cet album matérialisera en définitive le summum de leur carrière. En 2006. Mais. ce dernier. les choses s'accélèrent : premiers extraits. Ils s'y placent en représentant du "rap de fils d'immigrés". j'ai le nécessaire pour maquetter quand l'envie me prend. et puis. j'ai pécho un sampleur et un synthé." 2012. très sincères. Celui-ci comporte son lot de classiques. au côté d'artistes comme La Rumeur ou Casey . j'ai posé quelques fois quand les mecs arrivaient à me motiver. Kimto est père de famille. fin Octobre enfin. il veut nous y montrer qu'il a grandi. en 2001 enfin. Dès 2002 apparait le projet d'un deuxième album. Coup de gueule ? Définitif en tout cas. Nommé Tant qu'il en est temps. je fais en sorte de garder du temps pour ça. le groupe Less du Neuf (ou Less du 9). 95-2005 Sur le terrain. qui confirme tout leur talent. Pendant l'enregistrement. un premier album. peu après une compilation retraçant le parcours décennal du groupe. il répond à une interview sur un blog portugais. Kimto n'a presque pas donné de nouvelles. appris à m'en servir. présentation du projet de financement du pressage des exemplaires des CDs sur Ulule. au fil de ce premier morceau qui se donne pour mission de définir son rap. Le nom est une contraction de L'essence du Neuf-Deux. et puis.. De là commence une grande histoire de réussite : diverses apparitions sur des maxis. Puis. Donc il y a des chances pour que je fasse au moins un petit solo. le groupe prépare son troisième et dernier album. Le temps d'une vie. et ne laisse pas grande trace. Là. un morceau en compagnie de Zoxea sur une compil de Beat 2 Boul. Pas facile. On y apprend plusieurs choses : " j'ai fait un break. sans qu'en aucun cas ils ne retrouvent une telle place par la suite. sur fond de bilan personnel. ça m'amuse encore. c'est entre 94 et 95 qu'il fonde. ni ne serai-ce qu'à suivre les chemins des deux précédemment cités. A présent. avec qui ils collaborent même une ou deux fois. et ces derniers temps l'envie est dans le coin alors j'en profite . on perçoit . passe complètement à la trappe. un zeste d'humour noir et une empreinte sonore singulière. En 2010. est le résultat d'une longue période où l'artiste a fait le point sur sa situation. auquel le rappeur réponds un décidé : D'accord chérie. non plus. l'idée me botte mais j'attends d'avoir assez de morceaux qui me plaisent pour pouvoir te l'affirmer sérieusement. j'ai écrit une espèce bouquin durant ce break qui sera peut-être un jour édité mais rien n'est moins sûr. de se faire entendre avec autant d'imprévus : tournée pour représenter le disque sur scène inexistante. Kimto se barre.. L'album sortira finalement en 2008.

Son regard sur le monde. nous offre aussi quelques parenthèses poétiques d'un acabit remarquable. ". en faisant le bilan de sa crise de la trentaine. on suit le quotidien d'un manutentionnaire rassasié. Ami des anges. eux. Car. Et ces réflexes-là sont des symptômes qui subsisteront et marqueront l'auditeur tout au fil de l'album : Kimto s’interroge sur tout et rien. si cruelles. un constat désabusé sur la politique et le sens du monde. sur la carrière de l'artiste. celle qui. questionne le monde. La piste suivante. Kimto raconte la mer. sera parsemé d'interrogations. offrent de quoi se perdre. Dès que c'est . tout en remettant en question son parcours. oubliés comme s'ils avaient disparus . mais. c'est dans Tant que je respire et Comprendrais-je un jour que l'on retrouve principalement cette facette de l'auteur. un lyrisme romantique très imagé agréablement bienvenu. quand il dénonce en puissance. est-ce changer ? Est-ce se renier ? Est-ce pire de se prendre à chercher ? Vouloir dire juste et pas juste dire. Le CD se présente en effet comme un véritable examen personnel. Mais ce qui frappe. Toute la trame de l'album s'axe autours de ce regard. merveilleux titre adressé à son fils. Dans le premier des deux morceaux. Des questions. Dans L'Océan. au début. Dans une moindre mesure. la passion. Tout cela se révèle d'autant plus passionnant que le rappeur parvient à donner à ses mots une certaine poésie. dégoutté et dépressif. connaît la déprime et lutte contre elle chaque jour mais n'est pas une victime et assume son parcours. va faire place à l'usure. Il y disserte gentiment sur la valeur de l'existence. Kimto dessine la figure du « Brave ». propose de se plonger dans une vision euphorique de la vie de Kimto.. Mis à part le premier titre. d'enterrer des frustrations. Il s'y remet en cause. tant ses flots. comme il le dit dans le premier morceau. complètement désabusé. et se place d'ailleurs plutôt en décalage avec cette posture d'adulte et de personne mature que tient le rappeur durant une bonne partie de l'album.. cet homme qui se tue à petit feu.discrètement les grandes lignes qui vont structurer l'album. injustes et immondes. étonne même. tandis que dans le second. Kimto dispose d’un attachement à la dissidence. en bref. on peut aussi voir une certaine allégorie de l'accès brumeux aux idéaux. Matins ordinaires et Brave sont deux morceaux dressant les portraits de personnes banales de nos sociétés. c'est quand il s'engage clairement. le tout armé d'un vocabulaire poétique très spirituel. bien vite. sur ses erreurs. prennent tout particulièrement forme dans les pistes les plus personnelles. il s'en pose dès ce premier morceau : " Est-ce Dieu ? Est-ce le diable ? Vouloir chanter l'inoxydable. au désespoir. et plein de petites choses. les plus introspectives. Ton satellite. la liberté. Celui-ci signe bien la fin d'une époque. A travers ce discours faisant appel à de multiples illustrations et s'axant autours de la Santa Maria (un des trois navires faisant partie de l'expédition de Christophe Colomb). où le rappeur fait acte d'un certain recul. offre un sentiment de liberté. le chapitre est fini et les pages se tournent. sur l'amour. infinis. il repart à zéro. qui va lui permettre de signer la fin d'un deuil. et revient sur son histoire de manière assez analytique et intime. à l'instru évasive et stratosphérique. Cet examen se révèle plein de questionnements et de frustrations. Les questionnements. comme un hommage sombre et pessimiste aux prolétaires des temps modernes. le rapport avec le passé. le monde. C'est un recueil mais aussi une libération. Touchant.

Côté instrumental. les variations proposées collent de manière totalement synchronisées à la structure des textes. Ben Bridgen . que nous propose l'artiste. et tout un tas d'arguments directement issues de la galaxie Soral. les samples savent se faire plus léger. sur l'immigration. il fait tout pour se placer en marge de la jeunesse éternelle. et. plusieurs genres et influences sont ici représentés : la soul. Et ça fait du bien. vous ne pourrez que vous montrer heureux. le tout sans faire ni dans la surenchère ni dans le superficiel. le rappeur étale plus sa poésie (Ami des Anges). c'est quand même bien plus fin que le crachat verbal de Matador. et Kimto luimême. quand au contraire on rejette profondément ces idéaux-là. Mais. la condition de vie des banlieusards. et que l'on retrouve un rappeur que l'on a apprécié durant plus de 10 ans avec Less du Neuf. Bien entendu. artistiquement parlant. c'est que l'empreinte musicale. De surcroît. ça fout les glandes.le cas. les beats s'adaptent parfaitement aux différents discours. son flow vif et maîtrisé. Mysa sait être intéressant et. Parfois assez rugueux. réussissent à unir leur travail autour d'une certaine marque de fabrique qui donne lieu à une homogénéité remarquable. sans aucune force de proposition et du rap caviar et son p'tit esprit de contradiction. cela colle avec la voix grave et posée de Kimto. c'est que c'est parfois très grossier. bah oui. et la peur d’y voir un amalgame rapprochant sioniste et juif se fait sentir. un piano jazzy. et. Certes. Mais. le fado. donneuse de leçons. le rapport qu'à entretenu la France avec la laïcité. les déficits de liberté d'expression qui ne proposent pas au professeur Faurisson des plateaux TV. si vos convictions se trouvent du côté d' Egalité & Réconciliation. c'est donc un ensemble très travaillé. Sur la forme. comme sur Tonton du café du commerce. lucide et décisif. avec des samples de guitares et des kicks très denses. il se plaît à dénoncer d'une manière assez manichéenne les francs-maçons. Tout ça dans une même chanson ne peut former qu'un mélange repoussant rouge-brun à mille lieux de ses opinions et ressentis du temps de Less du Neuf. etc. Quand. aux vues d'la politique d'aujourd'hui. Les gauchistes sont des capitalistes qui ne le savent même pas. avec des influences plus variés. le teint des instrumentales. au contraire. un patriote. Comprendrais-je un jour). la Françafrique. bien loin de ce à quoi on aurait pu s'attendre en se sachant face à un "recueil" construit sur plusieurs années. du quota institutionnel. qui sont cons et tristes. Le problème. quand il cite Céline. Ces thématiques ne sont pas sans rappeler les postures réactionnaires d'un Mysa ou les élucubrations toutes récentes d'un El Matador . . lassée. l'album réjouit. a de grandes qualités. le questionnement identitaire. de la flûte. se questionne à travers des introversions ( Tant que je respire . la 3ème piste. de la France rebelle. Une évolution idéologique qui témoigne de sa situation fatiguée. Dans cette dernière. mais qui pourra en déstabiliser plus d'un. Certes. ça laisse un mauvais arrière-goût. Mais là où le projet frappe fort. dans les morceaux désabusés ou engagés. Ainsi. et des accords enjoués. que l'on apprécie d’ailleurs encore aujourd'hui. le blues. c'est pour son Bagatelle pour un massacre. Jean Marie est juste un honnête homme. Les anti racistes. tout l'engagement pro-palestinien du monsieur prend une allure plus ou moins détestable quand il se voit superposé à ce genre de protestations là. Comme le dit très justement Kimto dans la première piste. En supplément. Luisinho . faire sa promo chez Soral. On y apprend aussi que. ou adresse un morceau à son fils ( Ton Satellite). Les quelques beatmakers. cela ne tient qu'à de pures questions politiques. le rock'n roll sont là pour sortir ce putain de rap du formol . en plus d'être bancal. harmonieux et logique. aussi variés soient-ils. forment un tout très cohérent et assez singulier.

mais qui veut continuer à profiter du temps restant. tout en mettant aux services ses accents poétiques. se fond dans le silence et met fin à un album décidément attachant. aux parties de dumping. mais qu’importe. Différents questionnements à travers la suite d'interrogations qui reviennent au fil de la chanson . le onzième. et à la finition variée des instrus. l’album est d’ailleurs rempli d’émotion. très théâtral. En bref. très propice aux envolées lyriques du rappeur. stigmatisation des p 'tites gens et critique des antifas . s'impose comme un parfait condensé de tout ce qui caractérise l'album. bien travaillé musicalement. dans lequel Kimto s'interroge définitivement sur notre société et ses travers. C'est un homme que la vie a fatigué. tout ce qui le traverse. tout ce qui fait l'album. se retrouve dans ce dernier titre. touchant. qui prennent même ici une tournure très religieuse en un certain sens. Par exemple. Loïc Genre RAP FR Label  Autoprod Date de sortie octobre 2012 Apparenté :  Kimto Vasquez  Less du 9 1 BRASSER LA MERDE (1 COMMENTAIRES) 1. Un retour qui ne déçoit donc pas. et fascinant. Le projet ne fera sûrement pas date à cause de quelques tracks restant assez anecdotiques. dans sa plus grande intimité. sa sincérité. un instrumental qui monte en puissance à coup d'effets grandiloquents. tout en restant heureusement complètement accessible grâce à son talent. Et c'est là que l'on saisit enfin la grande maîtrise du projet. sa qualité d'écriture. Cela se sent. qui dissimule de très grands moments de rap. Avec tous les défauts et les bancalités que cela implique. qui se livre ici entièrement à nous. et atteste d'une évolution réelle du rappeur. Ce témoignage désabusé de notre monde s'éteint. l'exigence due aux paroles parfois engagées d'un côté que l'on peut ne pas apprécier pourra gêner. etc. et le résultat est très personnel. tandis que le violon.Le dernier titre. ce dernier se montre emballant. Kimto est un artiste singulier. Globalement. Reste à espérer que Soral et ses amis ne seront pas les seuls à le vanter. malgré les quelques mauvaises surprises qu'il a à offrir. revendications instables entre blâme du patronat qui joue aux parties fines. métaphoriques et romanesques. Il s'y met à nu. MoOp Kimto Vasquez toujours aussi bon ! • .

RÉPONDRE .