You are on page 1of 4

21 SEPTEMBRE

4901.

LE NUMÉRO

: ©

CENTIMES

DEUXIEME

ANNEE.

N° 75.

Le et ses lui

F.\

Milierand ses Frères

salue cafardes /.

le

Tsar excuses

Nicolas pour

IL les

— injures

le

Souverain dont le

antimaçon couvrent, avec

par son

excellence assentiment,

exprime et

amis

profanes. On se dispose à obéir aux ordres du Vépayeur. des crânes. On sait que l'acacia est l'arbre sacré des juifs. inquiet . frapdemanda le mot des maîtres et qui. Un cercueil vide est placé sur le sol au milieu de la pièce. seconde sur la table de l'Orateur. Et voilà comment Mac-Benac est le mot second compagnon agit de même que lei des maîtres maçons. ceux à la maîtrisa desquels il doit être procédé au cours de }a cérémonie. On s'explique que les francs-maçons mettent leur cordon à l'envers pour entrer dans un local aussi gai. l'une sur l'autel. il doit tomber à la renverse. l'un d'eux s'écrie qu'il aperçoit gnons et maîtres. 11 est même des Chambres du Milieu dans lesquelles la bougie du Vénérable brûle à l'intérieur d'un crâne. Lorsque le ou les compagnons qui doivent recevoir la maîtrise ont été introduits en marchant à reculons. Sur ces draperies. 'Foute cette histoire. Un frère lé'prend par un doigt. parce qu'pn ne se contente pas de lire l'histoire d'Hiram dans le rituel 3 on la joue. passant et repassant près du cercueil. Pour maintenir plus facilement la il fait exécuter un second voyage de recherches. non i connu. compaet refouillé tous les coins de la Chambre du Milieu. A la dernière. . sur et l'un d'eux. ce qui. Mais auparavant.es. Précaution nutile.gogue ?. si ce n'est. suivant le mot qu'il donnait au le Vénérable en se levant. couchent tout de son long dans le cercueil et le cachent sous le drap qui figure la terre dont fut recouvert le corps de l'architecte du temple de Jérusalem. son refus. cherches qui amenèrent la découverte de . la. après que les sept maîtres enfacilement à. Parmi ces légendes.' Benae. çpmme on joue un drame à l'Ambigu. obtenir de luii parole. haut de trente à trente'cinq centimètres. en hébreu. C'est donc seulement dans les termes de maîtrise. cp qui veut dire : chaque fois qu'un compagnon est promu à la maîtrise. cervelle dans le même état que leur cordon. c'est-à-dire sur la table du Vénérable. fit faire des rede . s'écrie : Macments de travail. — Fouillez la terre à cet endroit. et ce symbolisme est juif. Une draperie noire le recouvre. On n'en iparle pas dans les loges. En voici le résumé : ( et. quittent étaient rassemblés. distribution des salaires. le frappa d'un de ses instrubras au-dessus de sa tète. la i. en prononçant cette troisième compagnon. Les trois maçons qui représentent les trois criminels le compagnons l'emportent. après avoir donné . d'après la légende. 11eut encore la force de se retirer et d'aller à la troisième porte où le\ se disent les uns aux autres : l'acacia m'est ne pouvant. philosophie philosophie qui. s'écrie à la paye touchait plus qui . ils emportèrent le cadavre d'Hiram ( l'enterrèrent et dans un champ. . Les apprentis et les compagnons sont exclus de ces sortes de solennités. lui asséna sur la tète * la tombe d'Hiram. car Salomon. située dans l'endroit t le mieux protégé des immeubles maçoiv-niqu. le départ des ouvriers et ils se placèrent en embuscade. il avait donné un mot de passe de telle sorte que l'ouvrier planté dessus. Hiram qui fait le mort aussi bien qu'il se présenta a l'une des peut. des tibias. pour faire disparaître la trace de leur ( crime. signifie : la Hiram courut à }a seconde porte où le chair quitte les os. — le Vénérable prévient les frères qu'ils sont rassemblés pour commémorer le meurtre d'Hiram dont il commence à lire le récit. voyés ainsi en expédition. son cadavre. c'esWt-dire dans les réunions où un ou plusieurs compagnons sont admis au grade de maître qu'a lieu la représentation de la légende ou plutôt de la'iff passion » d'Hiram. que les se rassemblent pour réciter franc-maçons tous ensemble cette sorte de bréviaire qu'est la légende d'Hiram . Elle n'est éclairée que parL' trois bougies placées. jusqu'à ce discipline parmi les innombrables ouvriers qu'il avait enrôlés et pour procéder plus qu'enfin. et la \ troisième sur celle du Secrétaire. 11 semble que celles-ci ne soient pas des lieux assez secrets et que leurs murs n'offrent pas. qui ne laisse passer la lumière que par l'ouverture du sommet. Tous les assistants reculent.Mais Lorsqu'lliram trois portes pour sortir du temple. vous verrez qu'il n'y est question que d'images. 1511e a aussi un symbolisme. Ils n'y entrent qu'après avoir mis leur cordon à l'envers et s'être couvert la tête 3 de leur chapeau. parmi ces derniers. Les maçons présents vont et viennent par la pièce. des sabliers sont dessinés. fut toujours spécialement favorable aux juifs. N'est-ce pas aussi lai tête couverte qu'on entre dans la syna. ainsi que nous l'avons constaté. mais regardant soigneusement sous les meubles et dans tous les coins. C'est alors que le Vénérable raconte les inquiétudes de Salomon et les recherches qu'il prescrivit. puis un troisième. en faisant semblant de ne pas le voir. et cela a lieu chaque fois qu'un compagnon a été jugé de digne de « recevoir une augmentation salaire ». 11 arriva que trois compagnons vouon convient nérable. espérant le surprendre et Alors on soulève la draperie qui recouvre le cercueil et on aperçoit le pseudol'obliger à leur donner le mot des maîtrès. et pourquoi aussi ils premier. rester seul dans le temple après l'autre des assistants après la découverte du cadavre. appelé « la Chambre du Milieu ». 11fait exécuter ces recherches dans la. salem. La Chambre du Milieu ne reçoit pas de 3 jour du dehors.se présentait ou moins. Des draperies noires cachent les murs. de symboles et de légendes juives. dont la paroi inférieure a été enlevée.rement cadenassée. mais redes frères présentée par quelques-uns présents.. il ce doigt est supposé se détacher de la trouva un des trois compagnons qui lui main. ne pas revoir Hiram.'• ! Pouvoir occulte LES ^ TYRANS j (Suite) étudiera avec réflexion le Quiconque détail de la vie intérieure de la FrancMaçonnerie y trouvera l'empreinte juive. Ils plantent ensuite à la tête du cercueil une branche d'acacia. Et en* core. 11 est même à supposer qu'en y pénétrant un certain nombre d'entre eux doivent se sentir la . ayant fouillé il les avait classés en apprentis. c'est Ja légende •d'Hiram. particulier. L'un d'eux joue le rôle d'Hiram et reçoit successivement les trois blessures que reçut Hiram. qui celui auquel ils avaient droit. chacune de ces bougies est-elle ] recouverte d'une sorte d'énorme éteignoir > de métal noirci. Us profipourrait avoir été arraché à Hiram. par tèrent d'une circonstance qui avait obligé la première parole que prononcera l'un ou Hiram à. il en est une qu'on voit toujours réapparaître dans certaines cérémonies maçonniques . Je dis : la lecture et la représentation. Comme Salomon. congé aux apprentis et aux compagnons. lurent recevoir un salaire supérieur à qu'on remplacera le mot des maîtres. Le premier surveillant avertit le VéHiram était l'entrepreneur nérable de l'inutilité des recherches.. Chambre du Milieu. A chacun de ces trois un tertre fraîchement remué et un acacia grades. en forme de cône tronque. ai-je dit.rA BAS Lfce Pr W :''". Mais chargé par Salomon de construire le temple de Jérucelui-ci ne se lasse pas. . Ouvrez les rituels maçonniques.. Ypiçi comrnent la chose se passe : Les maîtres la loge où ils. levant les pés d'horreur. une protection suffisante contre les curiosités C'est dans un local spécial. est non seulement lue par le Vénérable. — c'est ainsi que le rituel veut qu'ils fassent leur entrée. Les plus qualifiés de nos hommes politiun coup de son maillet et le tua. et ils se rendent dans la Chambre dui Milieu. Cette association n'a pas seulement une sociale à elle. plus que les deux autres. qui est une pièce tout particuliè. dans cette circonstance. à la branche d'acacia plantée sur le mot des maîtres. Ils pensent. Les trois compagnons se réunirent alors s ques actuels sont entrés à reculons dans .

I! NICOLAS L'ANTI-MAÇON sein des Empires anglais et allemand.. on a choisi le Frère. — ce qui est grave.'emple.. ne dévoiler le symbolisme juif que pro— au moment où il exprime au Tsar « £a France devra imiter cet exemple. et.Etats-Unis. Comme le disait le F. c'est une frime! c'est pour la . Or. sérieux qu'exige la Veuve. Millerand. que vaut donc la blague du rôle de conservation sociale exercée par le F.' les tables de la loi.grades supérieurs F. après celte lente préparation reçue meurs ont dit : « Le collectivisme que pro. à l'abri des maduction Tandel.-. avant de se rencontrer ments révolutionnaires. de couvrir d'outrages binet de trahison. du livre née en Angleterre et nerie internationale le la loi. agent en France çonnique ne fonctionne dans l'Empire de avocat en 1890 Nicolas II internationale. tresMillerand. si ristiques en 1897 d'un manifeste où l'al. voient enfin des fesse Millerand. à Reims le salué être par sur les vicissitudes que «la Veuve» la Franc-Maçonnerie ne sont pas juifs. penle choix de la coutume juive? Pourquoi Collectivisme — chamarré de croix.tout des révolutions politiques propables qui — de crachats royaux et impériaux.! » se dans les de ce liram. le. visite du Tsar.-. on renouvelle la scène de la Pâde cinquante-deux bombes destinées à l'asEt si l'on remonte dans l'histoire de ses sassinat du père de Nicolas 11. sauve ni pour flétrir dans un meeting de protestation le « pendeur de toutes les Russies! » oltaire.. il ne le fait pas de l'hypothèse de l'organisation ms une Chambre du Milieu et ont-ils. collectivistes internationalistes de la les par n'est pas juive. prince de la reconstruction du peler l'attention. — détail très caractéristique.a signataire de la part des Tsars de Russie. une vassale. etc. était désigne Millerand-Waldecfi-Drey/'us. d'abdication. baron du Saint Empire autrichien? Grèves. que. ils nantes qu'elles soient.-. tout gonflé surtout. Leygues. Sedan. le droit de nous euvent certifier que les choses se passent rand n'a plus aucune influence sur ses d'une manière absolument mine je viens de les raconter. du pélican. mêmes. ami des (1) Croit-on que nous exagérons en considérant les Auglos-AUemandscomme nos ennemis héréinsulteurs de celui qu'ils appellent « le ponPourquoi l'abandon des coutumes étatoujours à l'affût pour nous soumettre à blies dans la manière de compter les deur de toutes les Russies ". prononcer Frères. et s'il avait en même temps ive. André ont participé à cette comédie défense sociale. tous les où ia pieuvre franc-maçonnique étendre ses tentacules. quelques détails caractéVoici.-. Maçonnerie est ainsi l'anti-maçon qui meubles ou les étoffes. tandis que les Des endormeurs ont tâché de rassurer les « Avec la France. c'estlies mois de l'année maçonnique sont les chez les ennemis Millerand à-dire-toute puissante et le Franc-Maçon nêmes que les mois juifs. COPIN-ALBANCELLI. mais il importe de née juive. il ne à celle des présomptions omment en aurait-on eu l'idée? que s'ajoute serait plus rien. Us prétendent que Voltaire en comme candidat officiel du ministère député riditout 'ant fait autant. allemand Findel (Trajours par chaque jour injurié de la plus odieuse façon tabernacles maçonniques. l'allié de la France.. les Tout cela est absolument inexplicable. se sont-ils rencontrés naître. » galerie. — cette tout son coeur aux collectivistes insulteurs >ui donc leur aurait joué ce mauvais tour ? valeur qu'elles ont en soi se trompe sindu Tsar: il les ménage parce que ce sont eux Et surtout. à son tour. . Alors. cherché le cadavre sous les la Franc-Maçonnerie.ditaires. ne nous donneDe deux choses l'une : Ou Rabagas-Milleraient pas. à elles seules. dans le 3ut-être. sans qu'on leur en donne pourplaques en diamants : c'est le jacobin nanti Je ne devenu bourgeois bourgeoisant et. leur joug ? Qu'on lise donc ceci. de telle sorte que les ap« devienne une alliée de l'Allemagneou après un ses excuses pour les outrages écoeurants n'en peuvent rien deviner. si étonSans doute. place coutumes. juive de et le même jour où. si les organisateurs de à ce sujet.leur situation géographique s'oppose ace qu'elles emblèmes juifs s'étaler partout dans leurs de • entrent en conflit entre elles. m'en rendre compte. l'aurait-on fait? 'ourquoi gulièrement augmentée par le fait qu'elle qui l'ont fait et que sans eux. Lanessan. autres sur lesquelles il nous reste à aplerand. des années comédie va se jouer : pour faire escorte sur le les que d'Angleterre préciser. Chacun d'eux s'est. il suivait avec un vif intérêt les préparatifs pour la us ensemble. Sever.-. dreyfusarde : et c'est le Franc-Maçonnerie quoi tout ce symbolisme juif ? franc-maçon collectiviste Millerand. élu avec cette hypothèse.avant d'y être parvenu et que je n'ai pu. $oil qu'elle baron gressivement. l'Allemagne et les Croix. restent sans réponse en l'absence l'hôte de la France. à Compiègne.second. Millerand était réellement gagné à la parce que j'ai quitlé la Franc-Maçonnerie ". Le Tsar de Russie. cela les sauve du s'arrange. des ne peut que continuer à servir cette entreNOTRE DESSIN metteuse de malheur qu'est la Franc-Maçonameuses colonnes Jakin et Booz. c'est le F. P. et amis.A BAS LES TYRA«NS Chambre du Milieu.*. le F. cerait aujourd'hui d'empêcher ses amis. Mo. toute puissante au juif. se croire en pour sûreté. Jérusalem. Mili clef du tabernacle.-. Voyez-le tout resplendissant . Ces endors'être « maniques : l'Angleterre. couvert «. demain. on découvre qu'il a de qui tenir ! ancêtres. si affirmative. après chaque des quatorze nihilistes trouvés en possession excellence. va Encore une fois. îqui n'auront pas à intervenir car lorsqu'ils étaient maîtres. du chandelier à sept branches. les tape-dur des groupeil faut et tous bien le reconces pourquoi.'. il conserve ue serait ainsi rempli de légendes juives. comme aussi. Zorobabel. Il n'y a pas de prentis « troisième éventualitépossible. Mil1 n'est question que de tout cela dans les lerand a « le fil maçonnique à la patte » et il •itucls maçonniques. . 'Arche d'alliance. 1866). après la prétexte et les Rosepar légende d'Hiram. âpre dé* tant encore le sens mystérieux? du mystère le dans la représentation fenseur de la Société. son ami le F. — Et alors quelle saveur Eh bien ! je me demande pourquoi. Allemane. si l'âme liation. nous avons déjà signalées et de certaines Salomon. etc. l'hspagne et le Portugal tombons volatiles qui cherchent toujours un « beront fatalement dans la sphère d'influence maîtres commencent à y être accoutumés » allemande. Ils ont rempli leur chapitres. les compagnons fort peu . Au contraire. entre passe parle pas qui Je réponds à ces endormeurs que si le à celui de Rose-Croix. pourçons eux-mêmes.— la Russie a su Dans les ateliers de Rose-Croix. F. Russie qui est le seul pays du monde entier culé à notre pays le virus judéo-maçonnique n'ait pu qui est en train de le tuer.. par réunion. Quoiqu'il en soit.. « surgiront dans cet immense empire. et amis. et. le rituel maçonnicomme dénuées de valeur par ellesil? Ou bien. Qui sait ? ultra des Loges. eubles. ni eux.-. la recherche de la parole perdue. duc de Saint-Mandê. imprégnée d'esprit le l'agneau. Hiram. Ainsi. lui faire l'Empele soin qu'ont pris les fondateurs de de l'honneur que vient de » Dans les pays latins. ces particularités. tout en acceptant avec avidité titres nobiliaires et décorations. que « Il ne restera donc que trois puissances gercaché la tête sous l'aile.Tandis Loges est le même le maçonniques que point de la terre française à l'Empereur de cette ont essaimé tout d'abord en France et inodépart des années juives. n'que commence en môme temps que l'ancette à où nous l'heure paraissons. et dont le couvrent ses Frères. Plusieurs de nos ministres. son origine jusqu'à Franc-Maçonnerie depuis Le chef de la « nation amie et alliée » est nos qui est enfermée au plus profond des le F. cou. Peut-être aussi que ça ne.*. Le point de dépari. Nous l'avons déjà dit. apporte-il dans la bouillabaisse anarchicode On ne saurait pourtant les considérer s juifs ne sont pas les organisateurs dreyfusarde de Maître Waldeck? A quoi serti Franc-Maçonnerie. emblèmes religieux relatés dans les écrise préserver du poison : aucune loge made la Franctures juives sont peints ou brodés sur les Millerand. l'Italie est intéressée :ï reur d'Autriche en lui donnant le titre de " garder l'appui de l'Allemagne et de l'Angleterre. Notre dessin représente le Rabagas du « La Russie peut être laissée de côté. Nous les empruntons à YHistoirc de la toute la machine n'est pas juif. Mil. que vient de puà Reims l'Empereur de blier dans une Itevuoallemande une des têtes du saluer lerand va qui les et les Pourannées? mois jours.-. éprouvées le pouvoir occulte qui dirige dans l'ombre d'humiliance russe est traitée d'indignité. Paris. elle aura à s'occuper sur. conservé un réel empire sur les collectivistes qui insultent le Tsar. L'année maçonhéréditaires des Latins que nous sommes et des Slaves (1). il s'efforô dans le cercueil et a fait le mort avec par suite.dant un siècle encore. car. Russie! : Pangermanisme à la de ces vieilles quoi.

comme nous en avions pris' faisant d'eux parfois des agents électoraux. 1S0(>). conseiller privé.-'. Couvent). a-t. p. Note de Service envoyéepar le Ministre de l'Instruction publique et même en opérations financières. le Préfet a.déchu de sou Rcinbeck (Leipsig. 107).. Tranicr.R. au sujeldes délégués cantonaux! Qu'on çonnerie spéciale sition Mélésino qui fut sur la fin «le ses jours lieute.-. Findel. carrément mis en cause dans nisme de Weishaupf les abominations de la celte circulaire. (F. équivaut . Imprimeur-Gérant: JAGQUIN.-. d'aujourd'hui qui réclament .. _ Les événements dont la Franco était le théâtre le caractère des instituteurs primaires en les et. La tempête de feu et de sang déchaînée sur mental a étéj comme vous le savez. unanimement La République le dit en termes froidela France par fa Franc-Maçonnerie—-là Terd'avis-. tome 1.)par en juge par cet extrait du compte rendu l'admirable élan des immolant. à mon même de tour M. permettez-moi de l'aire remarquer INSPECTION PRIMAIRE DE lîLOIS que le but véritable en était relégué dans l'ombre. à la vindicte instiques.j Selon le F. £ de ce déparlement. (F. pennous avons montré certains Conseils génétitution une barl'aite régularité et y déployaient raux dant des mois entiers.Rien ne garantit et n'autorise à croire n de désavouer obligé 1 que déjà sous le règne de l'impératrice Anna Terreur? Le F. tous ceux d'entr'eu.. réuni tous les n'avait osé en faire des agents de police jamais nécessaires me faire connaître à son entourage qu'elle désapmettre à 1 pour renseignements 21> août 11(01). des fonctionnaires. cérémonies maçonniques.] moirespour servir à l'histoire du Jacobinisme. cl que soient révoqués.p.) Le F. U6. 11.-. de Oup comme /. Que les délégués cantonaux à l'avenir soient une patente du Grand-Maître Provincial dans ques.des maires. 11nous plaît de prouver que c'est dans les sans qu'il parut aucune défense formelle.) avec un enthousiasme qu'il tuteurs — Le F.-.-Maç. la Veuve » était innocente de ces crimes. auquel succéda en 17-11le ait fait des instituteurs les contrôleurs. Paris.-: Findel.. Union.) bourg à Moscou en l'année 1805.-. sinon « La première loge régulière érigée dans le dans tous. Delpech ait con| Bas les Tyrans! n° 68.-.WK.-. une circulaire a été réunions joyeuses. Le Livre des constitutions Ce que je regrette. ce (maç. Maçoncantonaux des envoient blicains.écrits-..) ments suivants : cl que. par suite de décès ou de démissions.. : Delpech. n'ont pas craint.. publique dénonçant de nobles et de gens de distinction ayant t'ait ou en nommant des délégués notoirement hoset fonctionnaires les foi-mules tuteurs selon partie de la franc-maçonnerie lors de la créatiles à l'enseignement laïque . « Les Russes accueillirent cette institution nisles.blique. conseillers sable dans l'affaire de la circulaire de Blois conseillers jfènéraux répufinancière dans le sang ! Car c'est bien à d'arrondissement.) . qu'ont opéré à iUois à l'école laïque. une nouvelle infamie.publiés à cette époque par les adver. Voici d'abord la note envoyée aux insti(7a Fr. Mounier que je condamne. sous le titre de la Parfaite MAÇONNIQUES Considérant.malpropreté. émet on l'ail encore le les les massacres et les et sino). SU . Je ne doute: compromettant. que ce soit une ordure maçonnique.. — dessilla les yeux de la Tsarine. aveux d'éminenls francs-maçons! (Voir A nisle? Bien que le sénateur F. dans bon nombre de départements. prouvait maçonniques. pour son Excellence Johann tout un lof de caudataircs de la.qu'il y avait lieu de rappeler aux fonctionnaires dont les enfants sont inscrits sur la ment les misérables syndireur.A BAS LES TYRANS n née de la Franc-Maçonnerie et de l'IllumiLa maçonnerie ne pénétra en Russie qu'aj Le Préfet.-. qui Amis des Hautes-Alpes.la ] Révolution.fondées la loge la Discrétion à Saintde la le bloc de angulaire Franc-Maçonnerie messe d'avancement pour des agents zélés. 1. elie trouva-bon de l'engagement devant le Conseil. par Georges voie ses enfants dans une école congréganiste est Veuille/.-. le premier respon« La Veuve » a positivement Yopération mune. des cantons sans délégués en'vraies casseroles maçonniagissant beaucoup de zèle et d'activité. des conseillerss donc si tort d'attribuer à l'influence combid'arrondissement et des conseillers généraux qui. 105.'. car c'est alors < comme l'oeuvre maîtresse. aux devra être aussi eommuniqiiéeà (qui tion.-.) possible. celle des maires. les . M.)anglaises de l'année 1738 cite le nom du • innocente comme vient de l'agneau qui c'est que l'inspecteur primaire capitaine Johann Philips comme celui de Grand. Couvent désireux de montrer lu grande imnue.Vers l'an 1705. général de l'armée russe. O. tome I. Mounier écrivit bien alors ces manoeuvres : Ioanowna la grande loge d'Angleterre -ait fondé un ^ gros livre cherchant à démontrer que une loge à Moscou. citées par le F. 1. dès la l'empire russe. p. rapporteur. tom. selon les leurs enfants dans une école privée congréga.-. Findel. usitées en Loge.siloriale l'inspecteur primaire Lagrave ne I il est ainsi parfaitement manifeste que les ciété devait inspirer peu de défiance à Catherine faisait qu'exécuter les instructions de son j sieurs préfet et inspecteur d'académie de (la grande impératrice Catherine II). celle inquila vraie avait été Révolution française Or. était un profesMaître provincial.• neric au ministère de l'Instruction publique. depuis la loi qui a institué Les P'reemasons Calendavs pour 1777 et 1773 France des délégués cantonaux pour la fréquentation les Loges maçonniques? par (Londres) donnent sur ce sujet les renseignedes écoles. C>r>-07). existence de la Franc-Maçonnerie en Russie.-. (F. elle demanda et obtint pour imprécatoires Emet le voeu : C'est également en casseroles maçonnieux.-. CASSEROLES 1771à Pétersbourg. . (Observaaux inspecteurs d'Académie et aux préfets.. en laissant. L'existence des loges l'ut publiquement reconLAC. Le maître et les principaux membres de nommés par les ministres Spuller ou Môline. travaillant sur l'ordre cl. au rapporteur qu'une décision administrative a et qu'elle semblait être en voie de dégénérer en déjà été prise à cet égard . tout ruisselant de sang hulaire à Riga. Mais le F.p.rue de l'Echiquier.-. nant. (République. tout d'une adminispartie citoyen pour de: les envoyer à l'école-'. délégués qui elle que nous devons le Panama.''Inspecteur primaire. ce sentiment.accomplie dès la nuit du h août 178'. plus d'une fois. tom. il y a « Les écrits publiés à cette époque par les ment la liste des fonctionnaires. les essionnel du mensonge maçonnique et ses pions des hommes Général lord James Keilh. sous le nom de Mélésino. quelquefois. Louis i/l suivve. charge purement honorifique et contre des Dans sa deuxième séance. p. mettent cependant leurs s hJLenfants dans les écoles dirigées par des congrôen Principalement les ouvrages de Iiaruel : Mé.— La L. blât en prendre note! (F. -I0(i.on enterra un de leurs membres avec toutes les Par l'envoi de celte note de service inquiportance qu'il attachait à lu question. . Findel. Défense Velaguin (sénateur. p. quatre-vingl-dix-neuf cent pour sur chances adversaires de la Maçonnerie» (1)avaient-ils s'il y a lieu. ces casseroles a rétamé furent tome qu'on poliloges fermées. a été près 1731. 103). dans. l'Esprit nouveau a surgi en France DASTIÎ. celte loge étaient des négociants anglais. de Gap. était grec Privilégiés officiel du Couvent maçonnique de 11)00 : leurs Patrie! sur l'Autel la de privilèges d'origine. Pétersbourg et la loge Zorobabel à VEtoile Po. les dont l'intervention officielle ou simplement offiselon le cas. Carrier cl toute la Terreur? noyades du ciale créée à Saint-Pétersbourg par l'AngleterreQui donc. que les préfets.. se disant républicains. politiques 'mensonges sont contredits par le cri unanime Je le regrette et je le blâme.Maçonnerie réveillèrent l'attention pas que vous n'ayez. L'Inspecteur d'Académie.. l'obligation existe cataires du ministère qui : Le F.-il avoué en pleine (. la surveillance de la fréquentation vaste empire russe fut celle constituée en juin des classes existe à peine. que furent.partagé. il n'en fut pas moins adopté par le inutile. de la Grande Loge d'Angleterre.Ce n'est qu'en 1750 que l'ont peut prouver t Pareil blâme.-. mais encore. le Conseil départeélus du Sull'rage Universel Souverain.) i leurs enfants dans dos établissements congrégadreyfusarde. me fournir les renseignements sui. vile délation à la fois contre des fonctionvante : Nous sommes ici à l'apogée de la courte naires. contre des citoyens investis d'une Monsieur l'Inspecteur. Agréez.v envoyant (F.naître. de ses Frères. « séance du Conseil général de Loir-et-Cher. 1(35. Findel.ganistes. -puisque inspecteur d'académie. pratiquait système anglais. d'autre part. main. etc.pour le compte dos citoyens bien connus pour leur dévouement de laFrano-Muçoimeric.(Convcnlde 10110. en amusements dispendieux. Un grand nombre cantonaux. etc. comme la pierre à une prodistingués confrères. des fondations furent faites en leur nom. Combien cette so. Findel l'avoue : Waldeck-D'rcyfus faisant. sinon les sectaires vomis sur la Considérant que. llorissait en Russie une maCar elle est bien maçonnique.. président (du par primaire l'Inspecteur fallut nécessairement modérer. 101.''rapides pendant un voyage de Saint Péterstermes de laquelle tcr. Et je serais heureux de recevoir non seule. : vants del.rentrée d'octobre. guillotinades le vom : suivant selon lequel travaillait une grande loge provinF. On -de l'impératrice Catherine II .'. Prière de me les désigner. le renseigner les réunions et Aussitôt Préfet. cieuse. tome 1. dans la com. méprisants pour morale liste de scolarité. Y a-t-il à votre connaissance. ajoutons-le avec un de nos l'existence d'une loge en Russie. nous sera si utile. approuvées par le ! Loir-et-Cher ont obéi à une suggestion matout se'passa' sous ses yeux sans qu'elle semils se sont livrés à la plus contenues dans la circulaire suiet çonnique quand préfet.les luttes politiques et en saires de ia. Loges Je vous prie de me les adresser le plus tôt L cières et que lorsqu'on découvre une inédile p.ildélégué cantonal qui enMlle l'Institutrice. d'autant plus Mes Frères. fidèles exécuteurs des ordres'maçonniques. sidéré le vu'ii de la L. de manifester en cette ville et qui maintenaient dans cette insleurs sympathies cléricales. tion de cette loge. serait donc l'homme préposé par la. en 1772. Les a Outre celui-ci (le régime maçonnique Mélécelle inoubliable donc Depuis nuit.-.putration de l'Etat de avait bien On fausser essayé.. établis Dans notre numéro du 7 scptemhrcdcrnier. Delpech. Finmandat..