Fédération Camerounaise de Football

Discours du président du comité de normalisation Joseph Owona: "Cessons d’être la fédération maudite du football mondial"
M. Le Représentant de la FIFA, M. Le Représentant de la CAF, M. Le président du Comité National Olympique, Mesdames, Messieurs, Voici donc devant vous, le Comité de normalisation Fifa/Caf de la Fécafoot nommé samedi 20 juillet 2013 par la Fifa et la Caf. Les remerciements du Comité que j’ai l’honneur redoutable de présider vont d’abord à la Fédération internationale de football association (Fifa), instance faîtière du football mondial et à son président M. Joseph Blatter pour cette diligente bienfaisante et prompte ; ainsi qu’à la Confédération africaine de football (Caf) et à son aimable président, mon frère Issa Hayatou. Ils vont également au Gouvernement de la République du Cameroun et à son chef S.E, Paul Biya pour sa promptitude à hâter l’achèvement de l’actuelle crise, une énième et fâcheuse crise de trop. Point n’est besoin de faire un discours grandiloquent du dimanche. Notre mission est connue et définie avec précision. Elle consiste : - à réviser les statuts de la Fécafoot au regard de la double exigence du respect de la légalité de la prestigieuse institution de Zurich et au regard de la loi camerounaise relative aux activités sportives et aussi de la légalité interne de la Fédération camerounaise de football ; - à organiser un processus électoral que le Comité de normalisation souhaite devoir être totalement transparent, juste et équitable à l’égard de toutes les parties intéressées par ce sport fait roi par les camerounais ; - à gérer les affaires courantes de la Fécafoot dans un climat que le Comité souhaite de quiétude et d’apaisement des passions, de coopération réciproque et de dévouement aux seuls intérêts du football en général et du football camerounais en particulier.

Mesdames et Messieurs, Vous conviendriez avec moi, qu’il nous faut tous ensemble relever les défis qui se profilent à l’horizon, redoutables et nombreux : - le défi du patriotisme qui doit nous guider tous ensemble et chacun en particulier, à tous les instants et durant cette délicate période transitoire ; - le défi de l’olympisme qui doit animer tout le mouvement sportif en général et le monde du football en particulier ; - le défi de l’esprit Fifa qui doit nous guider à agir tous, pour l’amour et l’intégrité du jeu et des compétitions, pour l’amélioration constante du football, pour la non discrimination et la lutte contre le racisme, pour la promotion des relations amicales entre les membres des associations, les confédérations, les officiels et les joueurs, pour le respect des lois, des statuts, des règlements et des principes du fair-play, pour le respect du code éthique de la Fifa au total ; - le défi d’être toujours en règle avec les lois de la République, la Charte des sports sans ingérence de l’Etat, mécène permanent de la promotion de notre football camerounais ; - le défi redoutable pour tous et chacun de faire toujours ce qu’il y a à faire pour l’intérêt supérieur de notre football et du football mondial. Mesdames et Messieurs, Le comité de normalisation est composé d’hommes de haute expérience en ce qui concerne le sport en général, le football et les clubs en particulier mais également, d’hommes de haute expertise en ce qui concerne le droit et la gestion. Qu’ils me permettent de les féliciter pour l’honneur qui leur est fait de participer à la refondation du football camerounais, de réitérer qu’ils ont mérité la triple confiance de la Fifa, de la Caf, du Gouvernement de la République du Cameroun et de son chef, le président Paul Biya. Qu’ils me permettent de rassurer l’opinion nationale, le peuple sportif et les amoureux de la balle ronde qu’ils ont fait le serment de réussir et d’assurer cette mission kamikaze qui nous interpelle. C’est pourquoi je fais appel Mesdames et Messieurs, en leurs noms à tous, à tous les personnels de la Fécafoot à une coopération sans faille pour l’heureuse résurrection de la maison Cameroun-football de leur maison de travail de tous les jours, d’hier et de demain. C’est pourquoi je fais appel de façon solennelle au secrétaire général en place, le frère Tombi A Roko Sidiki d’aider le Comité à réussir dans sa délicate mais combien exaltante mission de refondation. C’est pourquoi, Mesdames et Messieurs, je fais appel au nom de tout le Comité, à chaque personnel de la Fécafoot, de nous aider à réussir dans l’intérêt de la Fifa, de la Caf, de la Fécafoot, du Gouvernement et du peuple sportif camerounais. Dores et déjà, le Comité sait pouvoir compter sur tous et chacun d’entre eux pour que vive le football

camerounais. Mesdames et Messieurs, L’heure est dramatique, le monde et le Cameroun nous regardent. Laissons nos couteaux de sicaires aux vestiaires. Taisons nos divergences et faisons la synthèse de nos contributions positives. Cessons d’être l’éternelle fédération désunie, la fédération maudite du football mondial toujours encline aux querelles, enracinée dans une mal gouvernance opaque, championne des manœuvres sordides et souterraines. Fédération qui au finish frustre les camerounais, choque ses propres joueurs et encadreurs. Fédération qui prive les camerounais et le monde du spectacle d’une équipe des Lions indomptables jadis séduisante et qui commençait à prendre place dans le cercle sacré des grandes nations de football. Stoppons ensemble l’horrible quadrille des suspensions, championnat de détestable réputation dont nous détenons jusqu’ici la honteuse palme d’or. Soyons une fédération de football camerounais à la hauteur des espoirs mis en elle par le public sportif camerounais, par les amoureux du football. Soyons une fédération qui réussit, qui porte haut à nouveaux le drapeau du pays de MBAPPEE LEPPE, Théophile ABEGA, Roger MILLA, Thomas NKONO, Joseph Antoine BELL et Samuel ETOO Fils. Vive la FIFA, Vive la CAF, Vive la FECAFOOT refondée Yaoundé, le 24 Juillet , 2013

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful