You are on page 1of 47

UNIVERSITÉ ALASSANE OUATTARA DE BOUAKÉ UFR : Communication, Milieu et Société

GUIDE DES TRAVAUX D’ETUDES ET DE RECHERCHES (T.E.R)

Préambule
L’Université Alassane Ouattara de Bouaké ne peut gagner son pari d’une formation de qualité de ses étudiants que dans la clarification des règles de la production scientifique des Mémoires et Thèses à laquelle se mesure l’excellence des établissements d’enseignement supérieur. L’éthique de la recherche et de la formation oblige à mettre à la disposition de tous les acteurs du système universitaire les textes réglementaires qui fixent le cadre général de la formation (règlement intérieur, règlement des examens, commission pédagogique, commission sociale, charte des étudiants, etc.), notamment eu égard aux exigences nouvelles du système Licence-Master-Doctorat (LMD). La probité intellectuelle et l’éthique de la recherche constituent, en effet, les piliers de la production des connaissances indispensables à l’avancement de la science. Les acteurs du système de formation et de recherche de l’UFR CMS doivent adhérer aux normes strictes qui sont la base de toute recherche. En ce sens, la qualité des productions des mémoires et des thèses, par laquelle se mesure la vitalité scientifique d’une université, est fondamentalement liée à l’approbation collective de la dimension éthique de la recherche des étudiants. Ce guide d’organisation, de présentation et d’évaluation des mémoires de Master et des Thèses est un outil de travail pour les étudiants qui découvriront les normes et les directives nécessaires à la rédaction et à la présentation de leurs travaux. L’UFR Communication, Milieu et Société (CMS), qui comprend actuellement les filières des Sciences du Langage et de la Communication, Langues, Lettres Modernes, Philosophie, Sociologie, Histoire et Géographie, éprouve ainsi la nécessité d’adapter les textes actuels aux défis nouveaux. Aussi la Commission Scientifique (CS) de l’UFR-CMS permettra-t-elle d’appuyer les organes déjà existants, notamment pour harmoniser les principes, règles et procédures relatifs à la formation et au suivi des travaux d’études et de recherche (Mémoires, Projets de Thèse, Doctorat…).

TITRE I- COMMISSION SCIENTIFIQUE DE L’UFR–CMS
Article 1- Conformément aux dispositions du règlement intérieur de l’UFR CMS, la Commission Scientifique de l’UFR Communication, Milieu et Société, en abrégé CS-UFR-CMS est un organe consultatif dont l’objectif est de favoriser le développement de la Recherche scientifique, tant au niveau des Enseignants-Chercheurs que des Etudiants pour leur promotion individuelle et pour le rayonnement de l’UFR. Article 2- Composition de la CS La CS de l’UFR CMS comprend l’ensemble des enseignants-chercheurs de Rang A de l’UFR. Article 3- Bureau Son Président est élu par les membres de la Commission scientifique pour un mandat de trois ans, renouvelable une fois. Celui-ci désigne un Vice-président, un secrétaire Général, un secrétaire Général-adjoint. La Commission dispose d’un secrétariat comportant des membres issus des différents départements. Le rôle du bureau est d’examiner tout dossier déposé auprès de l’UFR pour la délivrance d’un avis motivé ou accord de présentation publique de Mémoire ou de Thèse. Il modifie, chaque fois que nécessaire, les textes fonctionnels relatifs au traitement des dossiers et des productions scientifiques qu’il soumet à l’approbation du CS de l’UFR. Il veille au strict respect des règles qui président à l’encadrement, à l’instruction et à la soutenance des TER. La CS se réunit une (1) fois par trimestre. Lors de ses sessions, elle délibère sur les questions soumises par le Bureau. Des sessions extraordinaires peuvent être convoquées sur demande du Président ou des 2/3 des membres de la Commission. Article 4- Mode de fonctionnement 4.1- Le Président de la CS Il coordonne toutes les activités la CS. Il est responsable, devant le Directeur de l’UFR, du bon fonctionnement de la CS. 4.2- Le Secrétaire général de la CS Il est chargé de la gestion administrative de la CS. Il enregistre l’arrivée et le départ de différents dossiers soumis au Conseil, les classes en fonction des différentes spécialités afin de les adresser aux référés et, en retour, au Directeur de l’UFR. Il assure le suivi des procédures et rédige les rapports mensuels et annuels des activités de la CS. Il est assisté d’un secrétaire général-adjoint.

4.3- Membres Ils participent aux réunions convoquées par le Président de la CS. Ils se prononcent sur les questions soumises à leur appréciation, informent et orientent le Conseil dans les décisions à prendre.

TITRE II- DES DIPLÔMES
II. 1- Du diplôme de Master Article 5- Modalités d’inscription L’arrêté N°249 MESRS/DGES du 13 décembre 2011 portant organisation du Master dans l’enseignement supérieur en REPUBLIQUE DE COTE-D’IVOIRE. (Art 9 et 10) Peut s’inscrire au Master 1, l’apprenant justifiant : soit d’un diplôme de licence dans un domaine compatible avec celui du Master sollicité ; soit d’un diplôme admis en équivalence par les structures compétentes, soit d’un titre compatible avec l’offre de formation concernée et admis en dispense par les structures compétentes. Peut s’inscrire au Master 2 : L’apprenant ayant validé les deux semestres S1 et S2 de M1 (acquisition totale des 60 CECT) ; Par dérogation, l’apprenant ayant obtenu au moins 80% des crédits soit 48 des 60 CECT de M1. Dans ce cas, il est tenu de faire la demande auprès du Directeur de l’UFR pour les universités et du responsable académique pour les autres établissements. L’apprenant titulaire d’un titre admis en équivalence du M1 ou en dispense de validation des Acquis d’Expériences (VAE) ou Validation d’Acquis Professionnels (VAP) et compatible avec le domaine de formation considéré.

-

Article 6- Encadrement L’encadrement se fait sous l’autorité d’un Professeur titulaire, d’un Maître de Conférences ou d’un Maître-Assistant. Les Maître-Assistants peuvent diriger des mémoires de Maîtrise. Ils peuvent également diriger des mémoires de Masters sous la responsabilité d’un enseignant de rang magistral (cf. XXXIVème Session du CAMES 2012). Tout changement d’encadreur nécessite l’avis de l’encadreur précédent, du nouveau et du Directeur de la filière. En cas de litige, ce dernier doit se prononcer pour une décision définitive. Pour l’encadrement des mémoires, le nombre d’étudiants par enseignant est fixé à quinze (15) par an.

le Président et les membres du jury de soutenance de mémoire.1. les départements doivent prendre les dispositions de contrôle qui permettent d’établir que l’étudiant n’a pas de crédits en cours. Les enseignants des autres Départements et des autres Universités peuvent être sollicités en cas de besoin. 7. émet un avis favorable en vue de la soutenance. l’impétrant devra dupliquer en deux (2) exemplaires son mémoire (Département/archivage) avant la délivrance de son diplôme.Article 7. Le Président du jury est responsable de la cohérence et du bon déroulement de l’ensemble du processus. Arrêté N°249 MESRS/DGES du 13 décembre 2011 portant organisation du Master dans l’enseignement supérieur en REPUBLIQUE DE COTE-D’IVOIRE. Après avoir pris en compte les éventuelles corrections demandées lors de la soutenance.) .Procédure de soutenance 7. L’étudiant doit en faire la publicité la plus large possible. le jury compte trois (3) membres. Ce dernier. Article 26. Une version électronique est également exigée. une fois assuré de la conformité du travail au regard des exigences scientifiques. L’enseignant chargé de la direction scientifique du mémoire est d’office membre du jury. (cf. Pour l’impétrant À la suite de l’avis favorable. Le Conseil scientifique. propose au Directeur d’UFR ou de l’établissement ou son équivalent. au moins trois (03) jours avant la date prévue pour la soutenance. Le Directeur de recherche propose les membres du jury et le chef du département ou le responsable scientifique valide sa composition. en accord avec le Directeur académique ou l’encadreur du candidat. par ses propres moyens. l’impétrant devra dupliquer en trois (3) exemplaires son mémoire pour le jury avant la soutenance. Pour ce faire. mais il ne peut en aucun cas le présider. Ces deux exemplaires doivent être obligatoirement déposés au Décanat et au Département. Il est responsable de l’établissement des procès-verbaux. Pour le Directeur de recherche Après s’être assuré que le travail est soutenable en l’état.2. le Directeur de recherche remet un exemplaire du travail achevé au responsable scientifique de la filière. Le président du jury doit être un enseignant de rang A. Ces derniers peuvent modifier la composition du jury selon les besoins. Le retrait de ces fiches est conditionné par la présentation des preuves de l’inscription et de la validation des années antérieures (scolarité et pédagogie) dans l’année en cours.Composition du jury En année de Master. Il appartient à l’encadreur de retirer les imprimés de PV de soutenance auprès de l’administration du Département. Article 8.

13/20) .NB : une fiche comportant la proposition des membres du jury (signée par le Chef de Département et le responsable scientifique) doit être transmise au Doyen de l’UFR avant la soutenance. L’accès à la formation doctorale est subordonné à l’avis favorable du Conseil scientifique de l’école doctorale. * Bien (14-15/20) . * Très-Bien (16-17/20). Cette soutenance comprend un exposé oral d’une durée de 15 minutes. suivi de 45 minutes de débat et de questions des membres du jury. Article 10-Soutenance de mémoire Lorsqu’un mémoire de fin de formation est prévu.Soutenance La soutenance d’un mémoire permet d’apprécier les capacités de l’étudiant pour la recherche. l’apprenant inscrit en S4 ne peut être autorisé à le soutenir que lorsqu’il a validé l’ensemble des autres unités d’enseignement qui composent son parcours de formation. .Mentions Les différentes mentions attribuées pour l’obtention du Master de recherche sont : * Passable (10-11/20) . Article 11. Article 9. La soutenance du mémoire est autorisée par le Conseil scientifique de l’UFR ou de l’établissement. * Assez-Bien (12.

/20) • Bien (….1 Modèle de Procès-verbal de soutenance de mémoire de Master Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique République de Côte d’Ivoire …………………………… Union-Discipline-Travail Université Alassane Ouattara de Bouaké UFR : Communication..11. UFR :………………………………………. le………………………………………………………………….2012 Jury : Nom et Prénoms Président : ……………………………. Avec la mention : • Passable (….Membre : ………………………………… Le Chef du département Le Doyen . Directeur de Mémoire : ……………………………….. Milieu et Société Département de………………………. Filière……………………………………… Nous. membres du jury. /20) • Très Bien (…. À……………………………………………………………………………………………………… Carte d’Etudiant N°………………………………………………………………………………………………………………… Un Mémoire de Master ayant pour sujet : « …………………………………………………………………………………………………………………………………………… ……… » Résumé…………………………………………………………………………………………………………………………………… .……………………………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………… ……………………………………………………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………………………………………………….. Membre : …………………………………. Directeur de la recherche :……………………………………………………………………………………………………… Grade :…………………………………………………………………………………………………………………………………… Et l’avons déclaré(e) : ADMIS(E) Au Diplôme de MASTER DE………………………. Année universitaire 20…-20… PROCÈS VERBAL DE SOUTENANCE DE MÉMOIRE DE MASTER DE…………………………. /20) Bouaké... Avons fait soutenir à M/Mlle…………………………………………………………………………………………………………… Né(e) le :…………………. /20) • Assez-Bien (…. conformément aux règlements en vigueur à ce jour.

Condition d’admission et durée de la formation Pour s’inscrire en Doctorat. Directeur de recherche. Article 12.Doctorat d’Université Conformément à l’arrêté N° 107/MESRS/DESUP/SDU du 15 mai 2000 relatif aux études de troisième cycle (section 2. un Maître de Conférences. la formation par l’écriture scientifique et la dynamique des projets. ou un Chercheur de rang équivalent. L’intitulé de ce diplôme est « Doctorat » suivi de la mention de la spécialité. après avis du Conseil de l’école doctorale. L’autorisation d’inscription au Doctorat est donnée par le Chef d’établissement. 13-1. 1.Encadrement 14. Ce jury comprend au moins trois (3) membres.NB : Remplir dûment ce document en 05 exemplaires (L’intéressé. l’étudiant doit être titulaire d’un Master de recherche ou tout autre diplôme jugé équivalent. Département. Condition préalable Avoir au moins la mention Bien à la soutenance du mémoire de Master 2 et présenter une attestation de correction cosignée par le Directeur de mémoire et les autres membres du jury si la confirmation de cette mention est conditionnée par la réalisation des corrections. Elle implique la complémentarité de l’apprentissage de la méthode et des règles de la recherche. II. article 19).Du Diplôme de Master 2 Le Master 2 est une formation à la recherche qui est réalisée grâce aux séminaires. Chaque année. 2. Le président du jury doit être un Professeur Titulaire. La durée de préparation du Doctorat d’Université est de trois années minimum et de quatre années maximum. il est institué un nouveau régime doctoral dans toutes les Universités de Côte d’Ivoire. le doctorant est tenu de renouveler son inscription auprès des services de la scolarité. Scolarité). UFR. sur proposition du Directeur ou des co-directeurs de Thèse du candidat.Jury de soutenance Le jury de soutenance est désigné par le Directeur de département ou le responsable scientifique sur proposition du Directeur de mémoire. 3. L’inscription doit être renouvelée au début de chaque année universitaire. De la Thèse de Doctorat d’Université (Thèse unique) Article 13.Modalités d’inscription . Article 14. . cours magistraux et à la réalisation d’un mémoire. II.

Article 17 . du nouveau et du Directeur de l’UFR. Ces formulaires sont adressés au CS du Département. l’un des membres doit être extérieur au pays d’origine du candidat (recommandation de la XXXIVème Session du CAMES Abidjan 2012). En cas de litige. ce dernier doit se prononcer pour une décision définitive. Choix du Directeur de Thèse Sauf cas de force majeur (décès. Examen de dossier par le CS Le candidat retire les formulaires d’inscription à la scolarité et les fait signer par son Directeur de Thèse.14. Au moins. sur proposition du Directeur ou des co-directeurs de Thèse. 2. . La spécialité des membres du jury doit se rapporter aux travaux et aux études du candidat. Les instructeurs de la thèse peuvent être désignés comme membres du jury.2. indisponibilité avouée du Directeur de recherche).Composition du jury Le jury de soutenance comprend au moins quatre (4) membres dont le Directeur de Thèse. 15-3. Lorsque plusieurs établissements s’accordent pour délivrer conjointement le doctorat. le Directeur du mémoire de DEA continue d’assurer l’encadrement scientifique de la thèse de Doctorat. Cet organe se prononce sur chaque candidature et émet un avis entériné par la signature du Directeur scientifique sur les formulaires de la scolarité. des Maîtres de Conférences ou des Chercheurs de rang équivalent.Une fiche comportant la proposition des membres du jury (signée par le Chef de Département et le responsable scientifique) doit être transmise au Doyen de l’UFR avant la soutenance pour ce qui concerne le Doctorat ancien régime. le Directeur de Thèse ne peut être choisi ni comme rapporteur ni comme Président du jury. Article 15. handicap. 14. Toutefois. Par ailleurs.Des Jurys de soutenance 15. ou de toute personne habilitée à diriger des recherches en activité. l’un des membres du jury doit être étranger à la spécialité strictement définie du candidat.Condition de soutenance de Thèse L’autorisation de présenter en soutenance une Thèse est accordée par le Conseil de l’école doctorale. 3.Soutenance de Thèse 17. le jury est désigné conjointement par les établissements concernés. Les travaux du . Article 16 : Qualité de Directeur de Thèse Les fonctions de Directeur de Thèse peuvent être exercées par les enseignantschercheurs de rang magistral et les chercheurs de rang équivalent.1 . Tout changement d’encadreur nécessite l’avis de l’encadreur précédent. Les membres du jury sont des professeurs.

candidat sont préalablement examinés par au moins deux instructeurs habilités à diriger des recherches ou de rang magistral. 17. établit un rapport de soutenance. Ce rapport est signé par l’ensemble des membres du jury. après avis du Directeur de Thèse ou des co-directeurs. désignés par le Conseil de l’école doctorale. sur la base desquels le Conseil de l’école doctorale autorise la soutenance. Le rapporteur (un des membres du jury désigné à cet effet). si le sujet de la Thèse présente un caractère confidentiel avéré. Article 18 : Admission L’admission est prononcée après délibération du jury. . La soutenance comprend un exposé oral de 30 minutes suivi des questions et critiques des membres du jury.3. * Après enregistrement du dossier dans le registre des mémoires et Thèses. Le Président établit un rapport de soutenance. * Très Honorable avec les félicitations du jury . Article 19. la procédure suivante est impérative sur les plans académique et administratif : * L’étudiant(e) adresse sa demande de soutenance (cf. le Directeur du Département transmet le dossier au Service des Thèses de l’UFR . * Très Honorable .2. sur son aptitude à les situer dans leur contexte scientifique et sur ses qualités générales de présentation. Ces rapports sont communiqués au Directeur de Thèse et au candidat avant la soutenance.Mentions L’admission donne lieu à l’attribution d’une mention : *Honorable . Les rapporteurs font connaitre leur avis par des rapports écrits à l’attention du Directeur de l’école doctorale. par le Conseil de l’école doctorale. Formulaire adressée au Directeur de l’UFR avec trois (3) exemplaires de sa thèse) accompagnée d’une lettre de présentation de son Directeur de recherche faisant état de ses propositions pour la composition du jury au Directeur du Département. après avoir recueilli l’avis des membres du jury. Avant la soutenance.Condition d’attribution du Doctorat Pour conférer le grade de Docteur. contresigné par l’ensemble des membres du jury. sauf dérogation accordée à titre exceptionnel. Article 20.Procédure administrative de soutenance de thèse À l’issue de la rédaction de la thèse.La soutenance La soutenance est publique. une diffusion du résumé est assurée au sein de l’ensemble de la communauté universitaire et de recherche. 17. le jury porte un jugement sur les travaux du candidat.

Master . Sur la base des deux signatures. après enregistrement.Les rapports d’instruction qui doivent permettre au doctorant de faire éventuellement progresser son travail scientifique ne peuvent être réduits à quelques remarques sommaires d’une page (Voir fiche). Lors de la première inscription au doctorat. l’autorisation de soutenance est accordée par le Directeur de l’UFR et le dossier est transmis au Président de l’Université pour validation .Doctorat (LMD). après examen du dossier. adresse une copie au Directeur de l’UFR pour validation et transmet la Thèse aux rapporteurs (au moins deux) pour instruction. Thèse de Doctorat LMD (Licence .Master . Elles conduisent au Doctorat après soutenance d’une Thèse. . adresse le dossier au Conseil scientifique de l’UFR . * Si les rapports sont favorables. * La CS. Article 25 : Organisation des études doctorales Les études doctorales sont organisées au sein des écoles doctorales. le candidat dépose auprès du Directeur de l’école doctorale.* Le service des thèses. le Directeur de l’école doctorale et le responsable de l’unité ou de l’équipe d’accueil. Article 23-Les soutenances de mémoire ont lieu à la fin de chaque semestre. Article 22-La rénumération des instructions est fixée à cinquante mille francs (50 000 f cfa). un projet de Thèse visé par le Directeur ou les co-directeurs de Thèse. La durée de l’instruction ne peut excéder 2 mois. Il s’agit de rapports détaillés de 3 à 4 pages au moins. son Directeur ou ses co-directeurs de Thèse. II. Article 21. Article 26 : Dépôt du projet de Thèse En vue de son inscription. le Doyen valide le jury avant qu’une date de soutenance ne soit proposée . la Charte des Thèses est signée par le candidat.Doctorat) Article 24 : Dispositions générales L’arrêté Numéro 250 MESRS / DGES/ du 13 décembre 2011 portant organisation du Doctorat dans l’enseignement supérieur en République de Côte d’Ivoire a pour objet de réglementer le régime des études et de délivrance du diplôme du Doctorat dans le système Licence .4. par la collation du grade de Docteur. Elles sont une formation à la recherche et par la recherche qui peut être accomplie en formation initiale ou continue.

sur proposition du Directeur ou des co-directeurs de Thèse. Article 29 : Désignation et composition du jury Le jury de soutenance est désigné par le Conseil de l’école doctorale. Lorsque plusieurs établissements s’accordent pour délivrer conjointement le doctorat. séminaires et stages prévus par l’école doctorale. Le Président établit un rapport de soutenance. éventuellement en fonction des champs disciplinaires concernés. Ils sont intégrés dans une unité ou une équipe de recherche de l’école doctorale. Le jury est composé d’enseignants-chercheurs de rang magistral et de chercheurs de rang équivalent. Le Conseil Scientifique de l’établissement arrête le nombre maximum de doctorants encadrés par un Directeur de Thèse. . Article 30 : Admission L’admission est prononcée après délibération du jury. Le Président du jury doit être un Professeur titulaire ou un Directeur de recherche désigné parmi les membres du jury par le Directeur de l’école doctorale. après avis du Conseil de l’école doctorale. Il comprend au moins quatre membres dont le Directeur ou les co-directeurs de Thèse.Article 27 : Durée de la préparation du Doctorat La préparation du Doctorat s’effectue en trois (03) ans. Article 28 : Déroulement des études doctorales Les doctorants effectuent leurs travaux sous le contrôle et la responsabilité de leur Directeur ou de leurs co-directeurs de Thèse. Article 31 : Co-tutelle Une convention précise les modalités de collaboration entre les institutions délivrant conjointement un Doctorat. ou de toute personne habilitée à diriger des recherches. sur avis du Directeur ou des co-directeurs de Thèse du candidat. Le Directeur de Thèse ne peut être choisi ni comme rapporteur ni comme Président du jury. après avis motivé du Directeur ou des co-directeurs de Thèse du candidat. le jury est désigné conjointement par les établissements concernés. par le Chef d’établissement sur proposition du Conseil de l’école doctorale. contresigné par l’ensemble des membres du jury. Un délai supplémentaire peut être accordé aux doctorants à titre dérogatoire. Ils participent aux formations d’enseignements.

d’une part à la conduite de leurs travaux d’études et de recherche. Les marges et interligne * marge gauche : 4 cm * marge droite : 3 cm *marge haut : 3 cm *marge bas : 4 cm * interligne : 1.Présentation du mémoire de Master 32. il est indispensable d’assurer la constance de la qualité des travaux scientifiques effectués dans toutes les filières de l’UFR. dans ce cas.GUIDE DE RÉDACTION ET DE PRÉSENTATION DES TRAVAUX D’ÉTUDES ET DE RECHERCHE Préambule : Étant donné qu’ils sont souvent largement distribués dans la communauté scientifique. la pagination commence à i pour les premières pages et reprend à 1 à partir de l’introduction. Le papier Le document doit être de format A4 avec des feuilles blanches de 80 grammes.1 Caractéristiques Le mémoire de Master doit avoir les caractéristiques suivantes dans sa présentation matérielle : Le volume du document et pagination Le mémoire doit avoir un volume de 80 à 100 pages en recto sans annexes. et d’autre part à l’évaluation de ces travaux sur des bases consensuelles. Les numéros de pages doivent être situés en bas des pages et au centre. constituent des outils importants pour le rayonnement de la recherche scientifique de l’UFR et de l’Université. un ensemble de règles claires et concises relatives.5 . Cette tâche passe par la nécessaire standardisation du format de rédaction et de présentation des travaux d’études et de recherche. Les Thèses de l’UFR comprendront les parties décrites ci-dessous. Tout mémoire émanant de travaux universitaires comprend habituellement plusieurs parties bien identifiées dont certaines sont obligatoires dans le cadre d’une Thèse. particulièrement les Master 2 et les Thèses. sauf dans le cas ou on adopte une pagination en chiffres romains pour les pages précédant l’introduction . C’est pourquoi. Article 32. Aussi les recommandations suivantes doivent-elles rendre facilement accessibles aux étudiants. La pagination est continue du début à la fin du travail. les travaux d’études et de recherche.TITRE III.

Les citations longues et exemples détachés du texte recourent à un corps de 11 pts . Couverture Elle doit présenter toutes les caractéristiques comme l’indique le modèle ci-après. 2. Les titres des divisions majeures adoptent un corps supérieur à celui du texte courant. peuvent adopter un corps de 12 pts et peuvent être mis en évidence au moyen de grasses et/ou d’italiques. les paragraphes sont justifiés. en une demi-page au maximum. Au dos du mémoire. doit figurer le résumé du travail en français et en anglais. les notes infrapaginales recourent à un corps de 10 pts. Les titres des divisions mineures. aussi bien à gauche qu’à droite. c’est-à-dire alignés sur la marge. 32. Elle doit permettre d’identifier le mémoire. La première ligne de chaque paragraphe doit présenter un retrait vers la droite de 1 à 2 cm et la mesure choisie pour ce retrait doit être constante dans tout le travail. Les paragraphes Dans le texte courant. .La taille des caractères Le texte courant en Times New Roman recourt à un corps de 12 pts . de même que les légendes.

/Mlle …………………………… ……………………………………. ……………………………………. Milieu et Société Département de ………………………. Sous la direction de : Pr. /Dr : …………………………. ANNÉE ACADÉMIQUE : ………………… .. MÉMOIRE DE MASTER MENTION : Spécialité : Sujet : « ……………» Présenté par : M.UNIVERITÉ ALASSANE OUATTARA DE BOUAKÉ UFR : Communication.

Elle doit obligatoirement comporter : . 16 .Les noms et prénoms de l’auteur. . Les figures sont numérotées en chiffre arabe dans l’ordre d’apparition dans le texte.1. Terminer cette page titre par une page entièrement blanche pour recevoir les commentaires de l’instructeur. « dit » ou « née ». . les noms et prénoms des Directeurs de recherche avec une barre oblique « / » pour séparer les noms des deux Directeurs (en mentionnant en premier le Directeur principal) . ils doivent être saisis . .L’intitulé du sujet . rapporteur . pré-rapporteur. Figures Elles doivent être hors texte (pages isolées) dans la mesure du possible.Les noms. « époux ». Les titres des figures doivent figurer au bas de celles-ci. examinateur.La date de soutenance (au moins l’année).Les noms et prénoms du Directeur de recherche. en précisant leur rôle : Directeur de recherche. les prénoms en minuscules. prénoms et grades des membres du jury. administratives et scientifiques qui en assurent la tutelle. . Dans le cas d’une cotutelle.Le nom de l’établissement ou des établissements ainsi que le nom de la Filière qui délivre le diplôme. les noms doivent être écrits en majuscules. ne doivent pas être utilisées. l’occasion pour laquelle le travail a été rédigé et les autorités institutionnelles.2. . Dans le cas d’une cotutelle. Il faut d’abord indiquer le nom patronymique. Les mentions « épouse ».Page titre La page titre vise à exposer l’objet de l’étude. il importe de mentionner le nom de chacun des établissements . 33. suivi éventuellement du nom usuel résultant de mariage ou de filiation.Article 33.Le champ disciplinaire (domaine) dans lequel est soutenu le travail . La page titre est suivie par une réplique de la page titre. . Pour qu’il n’y ait pas de confusion entre les noms et prénoms de l’auteur. Si les noms ou les prénoms comportent des accents ou caractères diacritiques. Contenu Page de garde Double de la couverture Remerciements/Dédicaces Avant-propos Sommaire 33. président.

33. Tableaux Les tableaux doivent être hors texte (pages isolées) dans la mesure du possible. après la page de titre. 17 . Le développement doit permettre d’affirmer ou d’infirmer la ou les hypothèse (s) consignée (s) dans l’introduction (donc la Thèse soutenue). les remerciements. La table des matières peut être suivie de tables particulières : tableaux. Il constitue une suite cohérente et logique de chapitres partant de la revue bibliographique aux résultats et leur discussion. Les titres et les légendes des tableaux doivent figurer en haut de ceux-ci.Pages liminaires Optionnelles. et les numéros des pages correspondants). Elle suit directement la bibliographie. pour indiquer les grandes lignes du travail (titre et sous-titres de chacune des parties du travail. le développement du travail ne se présente pas sous la forme d’un texte continu de la première à la dernière page. Article 36. Article 35. une dédicace ou une épiphrase. La hiérarchisation du corps du travail Pour des raisons de lisibilité. Ils doivent être numérotés en chiffre romain dans l’ordre d’apparition dans le texte. on peut utiliser les termes subdivision ou paragraphe. Les niveaux hiérarchiques supérieurs du texte possèdent leurs désignations propres : Niveau 1 : partie Niveau 2 : section Niveau 3 : chapitre Pour les divisions inférieures au chapitre.3. Le développement est la partie la plus importante du travail de recherche. mais sous la forme d’un texte hiérarchisé. Elle propose ensuite une démarche méthodologique permettant d’aborder la problématique et d’indiquer une ou des hypothèse(s) déduite(s) de la méthodologie envisagée. elle présente un plan détaillé du travail. Il est placé en début du document. Article 34. La liste des documents placés en annexe à la thèse doit être rangée à la fin de la table des matières. chapitre). chaque coupure hiérarchique du texte étant précédé d’un titre. partie. dans l’ordre.Sommaire et Table des matières Un sommaire est une forme abrégée de la table des matières qui reprend au plus les trois premiers niveaux de titres (section. figures et abréviations.Corps du travail L’introduction est un texte concis posant de façon démonstrative et compréhensible une problématique. les pages liminaires peuvent comporter. Quant à la table des matières.

d’un protocole expérimentale 4) La mise à l’épreuve de la problématique initiale à partir d’un cadre théorique. II.b). n’utilise que les chiffres arabes. Exégèse du plan provisoire de la Thèse. Il comporte : Introduction Matériels et méthodes Résultats 18 . De la partie…. 1. Annexe (rapport des séminaires). le sommaire en Philosophie doit comporter les rubriques suivantes : Introduction. une armature critique. Plan Provisoire de la Thèse.2.3 signifie qu’on se trouve à la subdivision 3 de la division 2 du premier chapitre du travail (ou pour un travail de plus grande ampleur. fonction des disciplines. mais conserve la faveur de certains auteurs et de certains lecteurs.a).A. Il existe différents types de plans. Sujet et Justification. Ainsi. séparés par des points . Ils ne sont pas soulignés (ils peuvent en revanche être mis en grasses et/ou en italiques). La numérotation dite « décimale ». le niveau d’une division se reconnaît au rang de son dernier chiffre. lettres et chiffres arabes. Types de plans Le travail de recherche s’enracine dans un champ scientifique précis qui en configure la démarche. Le plan traditionnel et le plan IMRAD en sont deux illustrations : 1) Dans le cadre du projet de Thèse. Problématique et perspectives. Le plan de travail est. par exemple : II. Cette numérotation est plus facile à manipuler dans les travaux aux subdivisions nombreuses. 2) Le plan IMRAD est surtout utilisé en sciences sociales. ou plus exactement « pseudo-décimale ». à la mise en œuvre de quatre grandes étapes : 1) L’objet d’étude et la question structurante 2) la détermination et la construction d’une problématique 3) Le traitement des données recueillies qu’il s’agisse de la détermination d’un corpus à analyser. Développement du Chapitre…. Conclusion.3. La numérotation dite « usuelle » combine chiffres romains.1. Elle est plus compliquée. Les sous-titres ne sont jamais en capitales. dans ce système. Elle obéit. bibliographie. cependant.B. La numérotation des titres Deux systèmes de numérotation sont préconisés : la numérotation dite « décimale » ou la numérotation dite « usuelle ». Ils ne sont jamais suivis d’un point final. au chapitre 3 de la section 2 de la première partie du travail). C’est le système de numérotation adopté dans le présent fascicule. Les titres sont exclusivement alignés sur la marge de gauche.Le format des titres Les titres peuvent être ou non en capitales (ou en petites capitales). malgré tout.

Les résultats se déclinent en sessions. dégage la problématique. définit les objectifs principaux et spécifiques de l’étude. Chaque session reprend les objectifs spécifiques ou organise les données de façon à documenter logiquement et méthodiquement les hypothèses. ne seront pas mises entre guillemets. Article 37. Article 38 38. courte ou longue. tandis que les Méthodes renseignent sur la manière (instruments et stratégies mobilisés) dont ces données ont été collectées et analysées. Elle est à la fois une synthèse des résultats de l’étude organisés en sessions et l’ouverture du sujet dans un contexte plus large.1. Le Matériel renvoie aux types de données collectées pour documenter l’étude. doit être suivie ou précédée par une indication de sa source ou par un appel de note donné en exposant. Références bibliographiques L’usage des notes infra-paginales demeure une exigence de l’honnêteté intellectuelle. y compris ses insuffisances et autres limites. mais saisies de la manière suivante : police 11.Citations Dans une citation. Les crochets indiquent un changement ou un ajout de mot(s) provenant d’une intervention de l’auteur. au-delà de quatre (4) lignes. Elle doit donc reprendre les principaux éléments de la démonstration. Pour attirer l’attention sur une anomalie dans le texte original. Les citations. sans en fournir les sources de recherche. il se 19 . La session Matériels et Méthodes présente essentiellement la méthodologie de l’étude. les citations courtes seront mises entre guillemets français (« … ») à l’intérieur du texte et dans la même police. La Discussion. dans le cadre de son travail. Cette partie permet de confronter les résultats présentés dans les sessions précédentes aux connaissances établies sur le sujet à l’étude. positionne la valeur ajoutée de l’étude à travers une revue de la littérature succincte et claire. La conclusion. de même que les problèmes qui restent à résoudre ou ceux suscités par la recherche. marge restante à droite et à gauche. Conformément aux normes UNESCO en vigueur. Le chercheur ne peut faire de citations. Toute citation. À contrario.- Discussions Conclusions L’introduction situe le contexte de l’étude. toute suppression de texte doit être marquée par des signes de suspension entre parenthèse (…). Les notes de référence et de contenu sont exclusivement infrapaginales. on inscrit la mention « sic » en italique après le terme discutable. interligne simple. et en italique.

Educi.Le cas des références successives au même livre . A. les conventions internationales seront de mise (le nom et les prénoms des auteurs. Le-Fils-de-la-femme-mâle.l’année d’édition f. p.28. 1984.prénom(s) et nom de l’auteur b. Remarque 1) Si le livre comporte deux auteurs. page Ex : Jacques CHEVRIER.le titre de l’ouvrage en italique c. Paris. etc. Armand Colin. Paris.la maison d’édition e. titre. le prénom et le nom de ces derniers sont mentionnés dans l’ordre tel qu’indiqué dans l’ouvrage. 2) Si le livre a été écrit par plus de deux auteurs. p.98. C’est pourquoi.Si un ouvrage est cité pour la première fois sur une page. Pour les autres formes de support (ouvrage. Le prénom est avant le nom et le nom s’écrit de préférence en majuscule. B.). qui signifie (et les autres). elle se présente (un rappel) comme suit : Prénom (s) et nom. le cas d’une référence précédente se rapportant au même livre sur une page donnée et le cas des références successives à un même livre. l’éditeur commercial. p. le numéro du volume et du fascicule et les pages. Ces notes de bas de page devraient faire l’objet de vérification par un tiers. suivi de celui du journal. l’année. 1975. Ex2 : Jean-Claude CHEVALIER et al. 1964. l’année. le titre de la référence. Le titre de l’ouvrage est mis en italique. pour une bonne présentation des notes de bas de pages répondant aux normes scientifiques. 1996.Le cas d’une référence à un livre La note infra-paginale se présente comme suit : a.71. Larousse. Elles doivent être indexées à la fin du document. Paris. et le nombre de pages). on met simplement le prénom et le nom du premier suivi de et al. Ex1 : Jean DUBOIS et René LAGANE.le lieu de publication d. le nom et les initiales des éditeurs scientifiques. Chaque référence doit présenter le nom en entier de l’auteur et les initiales des prénoms de celui-ci. Littérature nègre. année. Larousse. maison d’édition. La Nouvelle Grammaire du français. le pays. Abidjan. Trois cas de figure se présentent : le cas d’une référence à un livre. mémoire. il est nécessaire d’établir une liste des références par ordre alphabétique et chronologique par auteur (système HARVARD). c’est-à-dire. p. Grammaire Larousse du français contemporain. lieu de publication. 20 .5. le titre de l’ouvrage ou du chapitre.rendrait coupable de plagiat.la page Ex : Maurice BANDAMAN.

Si aucune indication précise n’est faite au chercheur. Leur particularité consiste en ce qu’elles se substituent. C. Les locutions adverbiales latines fonctionnent comme des anaphores ou comme des éléments de représentation. pp. Gallimard. maison d’édition.La présentation des notes infra-paginales ci-dessus concerne également les périodiques. p. Par ailleurs. op.. n° 38. p. in Langue française. Larousse. D. Il est juste et intéressant d’utiliser Idem comme on peut le voir ci-dessous : 1. Paris. Sur ce point. .Albert CAMUS. c’est qu’elles sont généralement très mal utilisées dans des travaux scientifiques ou des ouvrages de grande diffusion. pages (de début et de fin d’article). 1-Du bon usage de Idem et de Ibidem Idem et Ibidem sont cités juste après l’œuvre entièrement citée. des investigations restent à mener pour mieux appréhender ces notions nouvelles. on procède comme dans le cas d’un article de revue : Nom. immédiatement. celui-ci a l’opportunité de s’inspirer de ce travail qui répond aux normes actuelles en la matière (la tendance générale). sur un même bas de page : 1. à une œuvre littéraire. année. p. Ibidem. Elles permettent d’éviter des redondances.ch/Philosophie/Sommaire/Sommaire.NB : . 2. on a les notations suivantes : Prénom (s) et nom. Gallimard. numéro du volume. lieu de publication.Albert CAMUS. consulté le 27 novembre 2011. L’Etranger.5. il est de plus en plus question de notes infra-paginales (les références à l’intérieur des pages) et de Webographie (les références ayant trait aux recherches documentaires effectuées sur le net). 2. Le grand problème au niveau de ces éléments de référenciation. Ex : Michel CHAROLES. à une référence quelconque. Paris.De l’utilisation des locutions adverbiales latines Idem. titre de l’article (entre guillemets). Ce fait altère quelque peu la qualité de l’article ou de l’œuvre littéraire.6-41. 1998. cit. NB : Toute ligne éditoriale a son protocole de rédaction des notes infra-paginales.5. 1978.Idem 21 .Webographie Pour les sites électroniques. des sortes de redondances pléonastiques. Exemple : Nicolas DITTMAR. Ibidem vient après Idem (qui cite pour la seconde fois l’œuvre).Albert CAMUS. L’Etranger. Prénoms. Gallimard. 1-1-De l’usage correct de Idem Lorsqu’on cite une œuvre pour la seconde fois. À ce niveau. Paris.html . L’Etranger. « Titre de l’article » in site. Aussi faut-il actualiser la présente étude en cas d’éventuels changements des données scientifiques.contrepointphilosophique. suivi de la date consultation. Paris. 1998. << Introduction aux problèmes de la cohérence des textes ». 1998. particulièrement. nom du périodique en italique. généralement.5.« l’intelligence imaginative chez Diderot et Simondon » in http://www.

Mais.Albert CAMUS. 1998. 2. immédiatement.23.Idem 3.12. Gallimard. c'est-à-dire qu’on cite après l’idem) Ainsi Ibidem est-il utilisé lorsqu’on cite l’œuvre pour la troisième. L’Etranger. Paris.29. 1. 1998.Ibidem. L’Etranger.Ibidem Cependant lorsque les pages sont différentes.Ce que nous voyons.Albert CAMUS.18. Voyons cet exemple où l’œuvre est citée quatre fois de suite.5 2. à la suite de Idem (qui répète pour une première fois l’œuvre) en bas de page sur la même page. 22 . Gallimard. Cit. si elles diffèrent comme dans le cas présent : 1. p. Tout ceci se fait sur la même page. p.Albert CAMUS. 1998. Gallimard. Gallimard.Albert CAMUS. Gallimard.5.Albert CAMUS. 2. Gallimard. Gallimard. Voici ce qui convient d’écrire : 1. Mais si la troisième citation vient immédiatement sur une nouvelle page du bas de page. p.5.5. 1998.5. Paris.5. p. cinquième et énième fois. 4. On présente alors le bas de page de cette façon : 1.Albert CAMUS. L’Etranger. Il faut souligner qu’Idem est toujours mis en italique comme l’est le titre de l’œuvre. Paris. 4. NB : On ne commence jamais une nouvelle page par Idem ou Ibidem 1-2-De l’usage correct de Ibidem Comme on peut s’en apercevoir. 1. L’Etranger.Albert CAMUS. Une façon de dire qu’ici on cite une fois encore ce qui a été secondement cité . 1998. Paris. il faut le préciser.5. Paris. 2. Gallimard. L’Etranger. Paris.Idem. 3. p. Gallimard. L’Etranger. L’Etranger. Ibidem peut se décomposer en Ibi (ici) et idem (même chose). p.23. Paris. L’Etranger. p. ici. p. quatrième. p. 1998. Paris. p.Ibidem 4.Idem. 3.Albert CAMUS.5. p. 1998.Albert CAMUS. p. L’Etranger. il est conseillé et convenable d’utiliser Op. p. 1998. 1998.Ibidem. c’est que les pages sont identiques. Il est utilisé immédiatement et sur la même page de bas de page que l’œuvre qu’on cite pour la seconde fois. 2. Paris.

1982. Elle donne tout simplement des informations sur les références (ville d’édition. comme dans ce cas : 1-Albert CAMUS. 1982. 2002. p. ibid.2-Du bon usage d’Op.cit n’est pas mis en italique . L’Etranger. 1. dans ce cas.13.6. 1998. 2. p. p. p. Seuil. p. Op . op. Voici comment se réalise le bas de page. Gallimard. op.54.cit. 3. et non Idem.cit. Paris. on utilise Op.13. Seuil. on aura 23 . 2. 1982.5. Nous précisons que. Paris.5. L’Etranger. Ordres et raisons des langues.cit. Gallimard. dans ce cas. Gallimard. Deuxième cas On se sert également d’op.54. Ordres et raisons des langues. on utilise Op.54. Il s’agit du cas où l’on a affaire à plusieurs œuvres du même auteur. op. p. Cette locution adverbiale est utilisée dans les cas suivants : Premier cas Lorsque l’œuvre a été déjà citée (et référenciée sur un premier bas de page) et qu’elle commence une nouvelle page . L’Etranger. Paris. p. op. On choisit de procéder par abréviation.cit. p. œuvre déjà citée. Gallimard. 1982.Jean-Claude MILNER. Paris. 2. Paris. 1998. Seuil.Albert CAMUS.Jean-Claude MILNER. Seuil. p. La Peste. 3. Paris. Paris. Ce qui n’est pas scientifiquement correct. Gallimard.cit. Egalement. Gallimard. 4. quand l’œuvre citée est précédée sur la même page par une autre œuvre. cit. Paris. Paris.Albert CAMUS. 2-Albert CAMUS. Ordres et raisons des langues. 1-Albert CAMUS. maison d’édition et date d’édition). p.Jean-Claude MILNER. Un grand désordre sous-tend cette fausse référenciation. Ordres et raisons des langues. 3-Des erreurs à éviter avec Idem et Ibidem On remarque des erreurs dans l’utilisation de Idem et Ibidem. 3.5. 1998.Albert CAMUS. p. 1998. 1-Albert CAMUS. 1998.5.Albert CAMUS. L’Etranger. Premier cas Certains chercheurs utilisent à la suite d’idem. Paris.54. cit pour souligner qu’on a déjà donné les références d’une œuvre. car cette locution adverbiale ne se substitue pas à un titre.13. p. L’Etranger.cit est l’abrégé d’Opus Citatum.Jean-Claude MILNER.

Bibliographie Il s’agit de la liste des différentes sources documentaires d’informations auxquelles le candidat a eu recours.5. il ne faut jamais commencer un bas de page par idem : 1. Paris.Albert CAMUS. résumé d’expérience. p. Une page demeure un peu autonome. dans la partie du mémoire relative à la revue bibliographique.Albert CAMUS.cit.Ibidem. p. p. Il faut noter qu’à l’heure de l’Internet. La bibliographie ne doit inclure que les documents réellement consultés et cités dans le corps du texte. protocole d’enquête. Ordres et raisons des langues.18. 1998. 3.54. 3.Albert CAMUS. 1998.1. sauf lorsqu’il s’agit de quantités suivies d’une unité de mesure. p. 2. p.Ibidem. p.18 Il faut au contraire choisir de commencer une nouvelle page où figure le bas de page par op. tirés à part d’articles publiés à partir du travail de la Thèse. p. Article 39. Elles fournissent des renseignements additionnels augmentant la compréhension du texte en l’allégeant. 1998. Article 40. 4. p. Les revues de bibliographie extensives ne sont donc plus indispensables. l’information scientifique est diffuse et accessible à tous.Idem.Nombre Les nombres de un à dix sont écrits en toutes lettres. Cependant.29.Jean-Claude MILNER. Deuxième cas Nous l’avons souligné. 1.Ibidem.5. 1.Id. 24 . p. 4. etc. le doctorant peut se limiter aux aspects pertinents et nécessaires pour la compréhension de ses travaux (résultats).18.12. Paris. Gallimard.12.5. est toujours épelé. Seuil.). Paris. p.Ibid. quel qu’il soit. 1982. en début de phrase.Annexes Les annexes suivent immédiatement la bibliographie.Ibid. Leur liste doit être dressée et figurée à la fin de la table des matières. cit comme dans le cas que nous avons présenté ci-dessus. 1. Paris. Elle doit permettre l’identification et la localisation des documents. Ainsi. p. Article 41. un nombre. 2.29. L’Étranger.Idem. 2. Gallimard. Gallimard. Ou qu’on reste dans l’écriture entière des locutions adverbiales. op.12 Ni par ibidem. Il s’agit de documentation supplémentaire (données statistiques. p. L’Etranger.

matières traitées.Présentation du document du Doctorat Le document doit être de format A4.Index L’index général ou les index thématiques (noms propres. au dos de la page de couverture. Elle doit mentionner le titre. et présenter brièvement la problématique. etc. taille 12) avec un interligne normal. régions. en français. la ou les méthodologie(s) utilisée(s).Article 42. le ou les numéros de la ou des pages où il est situé. pays. les noms et les titres des membres du jury. Au dos du document doit figurer le résumé du travail en une page au maximum en français et en anglais. villes. pour chaque mot ou groupe de mots indexés. TITRE IV.DE LA PRÉSENTATION DU DOCUMENT DE LA THÈSE DE DOCTORAT Article 44.Résumé et mots-clés Le résumé. avec des feuilles de 80 grammes. 44. les principaux résultats obtenus et leur(s) implication(s). Couverture Elle doit présenter tous les éléments permettant une identification du document. présenté en écriture normale (Times New Roman. est à la fin du document.1. la discipline. Il doit être précis et concis (400 mots au maximum). Il indique. Il doit être précédé du titre de la Thèse. l’intitulé de la Thèse présentée en soutenance et la date de soutenance comme l’indique le modèle ci-après.) se place après les annexes. 25 . Les numéros des pages doivent être situés au bas des pages et au centre. Article 43. La numérotation des pages commence avec l’introduction.

………………. le ………………….…………… ………………. ………………. ………………. Institution………………. ………………. ……………….. Grade. Soutenue publiquement. M ………………. M ………………. M ………………. ………………. M ………………. THÈSE DE DOCTORAT MENTION:…………………………………………… Spécialité : Sujet : Présentée par :………………………………………………………. Milieu et Société Département de………………………... Président Directeur de Thèse Rapporteur Examinateur Examinateur 26 . ……………….devant le jury composé de : M ……………….UNIVERSITÉ ALASSANE OUATTARA DE BOUAKÉ UFR : Communication.

44. le nombre de pages est de 300 pages minimum et au-delà. etc. Figures Elles doivent être hors texte (pages isolées).6. Les tableaux doivent être numérotés en chiffre romain dans l’ordre d’apparition dans le texte. abréviations. subdivisions…) Conclusion Références bibliographiques Tables des matières Annexe Table des figures et des tableaux Glossaire Index 44. Références bibliographiques Donner les références par ordre alphabétique et chronologique par auteur (système HARVARD). suivi de celui du journal.2. Leur titre doit figurer en haut des tableaux. 44. Cependant. acronymes Avant-propos Introduction (la pagination commence par l’introduction) Développement (sections. le numéro du volume et du fascicule et les pages. 44. Tableaux Les tableaux doivent être hors texte (pages isolées). Nombre de pages Dans le cas des Thèses. Le titre des figures doit figurer au bas de celles-ci. le titre de l’ouvrage ou du chapitre. le pays et le nombre de pages). 27 . la rédaction doit être faite en recto. l’éditeur commercial. Elles doivent être indexées à la fin du document.) les conventions internationales seront de mise (le nom et les initiales des auteurs. chapitres.3.5. Agencement du Contenu Page de garde Page de titre Dédicaces Sommaire Résumé Remerciements Tables des sigles. de préférence.4. Pour les autres formes de support (ouvrages. l’année. symboles. le nom et les initiales des éditeurs scientifiques. Les figures sont numérotées en chiffre arabe dans l’ordre d’apparition dans le texte. l’année. mémoires. parties. Chaque référence doit présenter le nom en entier de l’auteur et les initiales et prénoms de celui-ci. le titre de la référence.44.

Si la soutenance n’a pas lieu au cours de cette année dérogatoire. Article 47. l’étudiant (e). 28 . l’instruction des travaux par les rapporteurs. Ce délai est absolument impératif pour les étudiant(e)s qui bénéficient d’une bourse ou allocation de recherche. qui impliquent un investissement moindre. le candidat fait connaître le Directeur et éventuellement le codirecteur sous la responsabilité desquels il envisage de travailler. la composition du jury. A la fin de la troisième année suivant l’inscription.PROCÉDURES ADMINISTRATIVES DE SOUTENANCE DE TRAVAUX D’ÉTUDES ET DE RECHERCHE Préambule : En matière d’organisation des soutenances de Mémoire (Maîtrise-DEA-Master) et de Thèse au sein de l’UFR CMS. Passé ce délai. une seconde année peut être accordée. la validation par le Directeur de l’UFR ou du Président de l’Université. si la soutenance n’est pas intervenue. le délai entre le dépôt du dossier et la soutenance. Or.TITRE V. C’est pourquoi. Ce nombre peut être dépassé si l’on considère les cotutelles et codirections. doit fournir à l’UFR un rapport écrit sur l’avancement de son travail et un avis motivé de son Directeur de thèse. contacté (e) par le Service des thèses. la date et le lieu de la soutenance. Au moment de l’inscription. Article 46. etc. l’étudiant(e) encourt la radiation.Il est à signaler qu’aucun étudiant ne sera admis à soutenir son mémoire ou sa thèse s’il n’a préalablement donné la preuve qu’il est régulièrement inscrit et reconnu comme tel par les services de la scolarité. les procédures administratives ne sont pas toujours bien comprises par les étudiants et certains encadreurs. L’intitulé de ce diplôme est le « Doctorat » suivi de la mention de la spécialité. Il faut noter qu’il a été institué un régime doctoral dans toutes les Universités pour répondre à un souci d’harmonisation du régime des études de troisième (3è) cycle dans toutes les filières de formation académique et les collations du grade de Docteur dans l’enseignement supérieur universitaire. en vue d’une gestion efficiente des travaux d’études et de recherche au sein de l’UFR CMS. Article 45.Encadrements La norme par encadreur est de ne pas dépasser le nombre maximal moyen de sept (7) Thèses dirigées à 100%.Délai de Soutenance La soutenance de la thèse doit normalement intervenir au terme de la troisième année suivant l’inscription en doctorat. dans les mêmes conditions que la première. la demande de soutenance (enregistrement du dossier). il est proposé à tous le respect formel des recommandations suivantes. obéissent à des règles et des modalités précises qui leur confèrent une valeur scientifique. à l’appui d’une demande de dérogation pour un an.

Article 52 : La commission est chargée notamment : . Elle exerce ses attributions sous l’autorité de la Direction de l’UFR. . . La commission est composée de membres désignés parmi le corps enseignant et le personnel administratif de l’UFR.Pour être autorisé à soutenir. . Article 51 : La commission des examens est dirigée par un enseignant de rang A nommé par le Directeur de l’UFR au début de chaque année académique. Les autres membres de la commission sont nommés par le Directeur de l’UFR sur proposition du Président de la commission. accompagnée de dix (10) exemplaires de la thèse. .D’organiser et traiter les réclamations présentées par les candidats aux examens . Article 49. TITRE VI. puis authentifiée par la CS.CMS VII. il est créé à l’UFR CMS. en qualité de premier auteur (ou second.De réceptionner et traiter les copies après chaque épreuve. à défaut) dans la liste des auteurs. .Dispositions générales L’autorisation d’imprimer et l’autorisation de délivrance de l’attestation provisoire de réussite sont délivrées au candidat par le Directeur de l’UFR (voir modèle p.22). au plus tard trois (3) mois après la date de soutenance.De désanonymer les copies et saisir les notes d’examen . le doctorant doit avoir produit au moins une publication dans une revue à comité de lecture. une commission des examens. 29 . Elles sont subordonnées à la présentation d’une attestation de correction dûment signée par le Président du jury ou par le Directeur de recherche.D’acheminer les différents procès-verbaux à la Direction de l’UFR. .D’enregistrer les fraudes et anomalies constatées lors de la surveillance des examens et de leur transmission au jury d’examen . en vue de la correction dans un anonymat total .Article 48. Composition et rôle de la commission des examens Article 50: Conformément à la décision N° 200-04474 du 15 juillet 2004 portant réglementation des commissions des examens au sein des UFR.De réceptionner et enregistrer les procès-verbaux . responsable de l’organisation des examens.1.D’organiser et superviser les examens au sein de l’UFR .TEXTES RÈGLEMENTAIRES DES EXAMENS À L’UFR.

sauf s’ils présentent un certificat justificatif valable.Organisation des examens Article 53 : Une année académique à l’UFR CMS est subdivisée en deux semestres autonomes sanctionnés par deux sessions d’examen (1 ère et 2 è session). VII. une copie du procès-verbal de salle doit être acheminée à la commission des examens via la Direction de l’UFR. Par ailleurs. Chaque unité d’enseignement fait l’objet d’une seule évaluation par session. pour les examens à grand effectif. Les Travaux Dirigés (TD) et/ou Travaux Pratiques (TP) font également l’objet d’une évaluation. Chaque étudiant doit obligatoirement composer dans la salle et à la place qui lui a été éventuellement affectée sous peine d’annulation de sa copie . Article 54 : Les cours magistraux (CM) font l’objet d’une évaluation dont la date est fixée par un calendrier d’examen élaboré par les différents Départements. Article 56 : Les responsables des enseignements informent par écrit la commission des examens de la date de l’examen. il est impératif qu’au moins deux membres de la commission d’examen soient présents afin de veiller à leur bon déroulement. Article 59: Les salles doivent être déterminées et préparées à l’avance. Article 55 : Les enseignements et les évaluations doivent être réalisés dans les quinze semaines constituant chaque semestre. sont interdits d’ examen de la première session. au moins une semaine avant. en collaboration avec la Direction de l’UFR et communiqué à la commission des examens. Ces examens sont organisés pour chaque unité d’enseignement. Par ailleurs. 2. Le Secrétariat principal de l’UFR est chargé de la diffusion du calendrier auprès des acteurs impliqués dans les évaluations (Enseignants et Étudiants). tous les étudiants inscrits à l’UFR CMS doivent obligatoirement se conformer aux recommandations suivantes : Chaque étudiant candidat doit entrer dans la salle en silence et sans aucun document non autorisé . 30 . Article 61 : Pour le bon déroulement des examens. les étudiants dont les absences sont justifiées pour au plus 1/3 des séances de TD et/ou TP.Déroulement des examens Article 60 : Pour tous les examens. Article 58 : Les étudiants n’ayant pas suivi au moins 1/3 des séances de travaux dirigés et/ou pratiques. La place de chaque étudiant dans la salle peut être si possible indiquée par une fiche de table. sont autorisés à présenter les examens des deux sessions. 3. académiques et administratives. Article 57: Les étudiants autorisés à composer sont ceux dont les noms figurent sur la liste des candidats et sur les registres d’examen.VII. au moins une à deux semaines après la fin des enseignements. indiquant ainsi qu’ils répondent aux dispositions réglementaires.

les raisons de son absence et proposer le nom de son remplaçant. l’enseignant doit notifier par écrit au Directeur de l’UFR ou au Responsable de Département. Celui-ci doit signifier son accord aux responsables ci-dessus mentionnés. Le refus d’obtempérer expose le ou les concerné(s) à des sanctions disciplinaires. la session et la durée de l’épreuve doivent être portés sur les copies des sujets et au tableau par le surveillant responsable de salle en notant l’heure du début et l’heure de la fin de l’épreuve. Un rapport détaillé du responsable de salle doit être acheminé à la Direction de l’UFR pour décision. Article 63 : Le matériel et les documents. Tout étudiant. faire l’objet d’échange pendant la durée de l’épreuve. ne peut être autorisé à composer. un étudiant ne peut quitter la salle d’examen qu’accompagné d’un surveillant. Les téléphones portables sont formellement interdits dans la salle.Surveillance des épreuves d’examen Article 65 : La surveillance des examens est obligatoire pour tous les enseignants intervenant dans une unité d’enseignement donnée. Tout étudiant qui agresse physiquement ou verbalement un surveillant est immédiatement exclu de la salle. Article 64 : Tout sujet doit être inscrit sur un support. doit passer au moins la moitié du temps réglementaire imparti à l’épreuve dans la salle . 31 . Tout étudiant. mais sans bénéficier d’aucune prolongation de temps pour l’épreuve . Tout étudiant candidat présent dans la salle d’examen doit remettre sa copie même blanche et signer la feuille de présence . Article 62 : Pour des cas de forces majeures. Article 66: Le surveillant doit respecter les horaires des calendriers d’examen qui prévoient un temps de mise en place des candidats. VII.- - - Chaque étudiant doit se présenter en salle d’examen muni d’une carte d’étudiant en cours de validité ou d’une Carte Nationale d’Identité (CNI) ou d’une Attestation d’identité avec le reçu de paiement de l’année en cours délivré par la scolarité . Par ailleurs. Tout étudiant dont le comportement perturbe le bon déroulement des examens doit être exclu de la salle des examens. désirant quitter définitivement la salle avant la fin de l’épreuve. pendant le déroulement des épreuves. En cas d’empêchement majeur. 4. Avant ce délai. lorsqu’ils sont autorisés. se présentant en salle d’examen une demi-heure après le début des épreuves. seulement une heure après le début des épreuves . A la fin du temps réglementaire. le code de l’unité d’enseignement (UE). tout étudiant en retard pourra composer. un ou plusieurs étudiants peuvent être déplacés à la demande d’un surveillant. sont strictement personnels et ne peuvent en aucun cas. tous les candidats sont tenus de cesser d’écrire et de remettre immédiatement et obligatoirement leur(s) copie(s) . et il est tenu de rester dans la salle et se consacrer entièrement à la surveillance jusqu’à la fin des épreuves.

VII. Article 72 : Les notes consignées par l’enseignant sur la copie sont immuables sauf lors de la délibération du jury. elle doit figurer sur la copie qui sera alors signée pour certification par tous les membres du jury. Toutefois. Article 71 : Les corrections peuvent être collégiales sous la responsabilité de l’auteur ou des auteurs du sujet.Article 67 : Le surveillant doit vérifier effectivement l’identité des candidats. . En cas de refus. . Ces réclamations sont réceptionnées et traitées par la commission des examens.de veiller au bon déroulement des épreuves . Par ailleurs. 5. Un rapport du surveillant responsable de la salle d’examen.d’aller chercher les épreuves à la commission des examens de l’UFR et de vérifier que tout le matériel pour l’examen est disponible . Il est tenu de les corriger dans le temps imparti (deux semaines). Si le jury venait à apporter éventuellement une modification.d’inscrire dans le procès-verbal de surveillance les noms de tous les surveillants absents . Article 73 : Une fois les résultats affichés. Les réclamations recevables sont celles portant sur : .Cas de fraude Article 69 : Tout étudiant pris en flagrant délit de fraude ou tentative de fraude est immédiatement exclu de la salle d’examen après avoir signé le procès-verbal de reconnaissance des faits. sera adressée à la Direction de l’UFR via la commission des examens. les candidats disposent de 72 heures pour formuler des réclamations. Un barème est alors établi pour permettre une meilleure harmonisation de la correction des copies. les copies peuvent être consultées par les étudiants auprès de l’enseignant responsable de l’unité d’enseignement (UE). Les copies lui sont remises par la commission des examens de l’UFR CMS pour l’organisation de la correction. ces réclamations ne peuvent en aucun cas porter sur une nouvelle correction des copies.de rédiger un procès-verbal de surveillance signé par tous les surveillants .6. . VII.Correction des épreuves Article 70 : La responsabilité des corrections des copies incombe exclusivement à l’enseignant auteur du sujet. responsable de la surveillance par salle d’examen est tenu : . comportant tous les éléments de preuve notamment la déclaration écrite et signée de l’étudiant fraudeur.l’erreur dans l’orthographe des noms et prénoms . les copies d’examen et les procès-verbaux de surveillance et éventuellement les cas de fraude. L’étudiant fraudeur doit être traduit en conseil de discipline de l’Université Alassane Ouattara. .de déposer à la commission des examens via la direction de l’UFR CMS. Article 68 : L’enseignant désigné par la Direction de l’UFR. Il doit veiller à ce que tous les candidats autorisés à composer émargent sur la liste de présence. 32 . l’enseignant responsable le fait constater par les autres surveillants.

Cette moyenne doit être supérieure ou égale à 10/20. en fonction des dispositions spéciales de l’unité d’enseignement (UE). il n’y a pas d’épreuve orale. * au second cycle Pour toutes les unités d’enseignement.l’erreur sur le numéro de la carte d’étudiant . La note définitive est exprimée sur 80. Écrit = CM + TD ou Écrit = CM * dispositions particulières Pour le premier cycle : tout étudiant. Article 76 : Les responsables des unités d’enseignement doivent transmettre tous les résultats aux responsables de filières qui convoquent un jury de synthèse (composé des responsables d’U. les critères d’admissibilité et d’admission sont les suivants : * au premier cycle Pour toutes les unités d’enseignement. Pour l’admission. tous les candidats admissibles subissent une épreuve orale (coefficient 1.. Article 75: Le jury de chaque délibération doit comprendre au moins trois (3) membres et de préférence être présidé par un enseignant de rang A. TD ou CM) . 33 .Délibérations et procès-verbaux Article 74: La présence de tous les enseignants (ou leur remplaçant) chargés des enseignements (CM.B.7. Article 77 : Les délibérations doivent respecter le calendrier du semestre et les résultats des examens des deux sessions doivent être connus avant la mise en place du semestre suivant. . 50/20. La note définitive est exprimée sur 60. L’admission définitive est prononcée sur la base de la moyenne Ecrit+TP+Oral ou Ecrit+TD+Oral. peut être repêché à condition d’obtenir une moyenne supérieure ou égale à 09. Il n’est pas prévu de note éliminatoire. L’admission est donc proclamée sur la base de la moyenne Ecrit (coefficient 2) + TP (coefficient 1) ou Ecrit (coefficient 2) + TD (coefficient 1).L’erreur portant sur le total des points . N. Cette moyenne doit être supérieure ou égale à 10/20.) qui proclame les résultats de la filière.E. Cette moyenne doit être supérieure ou égale à 10/20. Article 78 : À l’UFR CMS. TP ou TD) d’une unité d’enseignement est souhaitée aux délibérations du jury d’examen.omission de noms VII. Cette disposition est laissée à l’appréciation du jury.le non report d’une note (TP. . . l’admissibilité est prononcée sur la base de la moyenne Ecrit (coefficient 2) + TP (coefficient 1) ou Ecrit (coefficient 2) + TD (coefficient 1).

Pour le second cycle : tout étudiant peut être repêché soit à l’admissibilité soit à l’admission. un procès-verbal signé par les enseignants ayant participé aux délibérations ainsi que la liste des admis aux deux sessions doivent être transmis à la commission des examens par les Directeurs des Départements en trois (3) exemplaires : un exemplaire du procès-verbal pour la Direction de l’UFR. N. Tout étudiant dont le nom ne figure pas sur cette liste ne peut être pris en compte par les décisions du jury. Article 82 : Pour chaque unité d’enseignement. Article 84 : Le diplôme définitif est délivré par la scolarité de l’Université de Bouaké selon les dispositions en vigueur. Article 85 : Une cérémonie de remise de diplôme d’excellence aux meilleurs étudiants de l’UFR CMS est organisée chaque année. Toute personne reconnue coupable d’indiscrétion est passible de sanctions conformément aux textes en vigueur. Aucune autre Attestation ne peut être délivrée par une structure ou personne morale. l’étudiant doit obligatoirement combler le déficit des points avant l’admission définitive.CMS. Il n’est pas admis de conserver une note d’une année à l’autre. La note de repêchage est une moyenne supérieure ou égale à 9. Article 80 : Le secret des délibérations du jury doit être strictement gardé par tous les enseignants et par les membres de l’administration. 34 .50/20 et est laissée à l’appréciation du jury. mais jamais aux deux étapes.8.Délivrance de diplôme et d’attestations Article 83 : L’admission à une unité de valeur donne droit à une Attestation provisoire de réussite comportant le relevé de notes délivré par la commission des examens de l’UFR. L’Attestation définitive est délivrée par le Directeur de la scolarité au vu du procès-verbal d’examen. VII. Article 81 : À la fin de l’année académique. un autre à la scolarité et un troisième pour la commission des examens.B : Une fois repêché à l’admissibilité. Article 79 : Les documents pour les délibérations sont les copies d’examen corrigées et la liste des étudiants candidats régulièrement inscrits provenant de la scolarité. une délibération spéciale par filière doit être organisée pour recenser les étudiants admis au diplôme recherché. * une session à une autre L’étudiant peut conserver sa note de TP de la première session à condition que celle-ci soit supérieure ou égale à 12/20 et sur demande écrite adressée au responsable de l’unité d’enseignement (UE). Le jury de cette délibération doit être composé du responsable de la filière et des différents responsables des unités d’enseignement entrant dans la composition du diplôme.

CMS 35 .2012 Le Doyen de l’UFR./…………………………..Adopté par le Conseil d’UFR du …./…..

RÈGLEMENT INTÉRIEUR V III 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 86.à créer une perturbation dans le déroulement des activités d’enseignement et de recherche (cours. attitude. ainsi qu’aux lois et règlements en vigueur. L'usage de sites dont le contenu est contraire à l'ordre public et aux bonnes mœurs (sites pornographiques. ils ne peuvent se substituer aux autorités universitaires et académiques.…). L'utilisation des services d'Internet ainsi que du réseau pour y accéder n'est autorisée que dans le cadre des activités d'enseignement et de recherche des utilisateurs. Cependant.à porter atteinte à l’ordre public et au bon fonctionnement du département . Comportement général Ce règlement intérieur a pour objet de contribuer au renforcement de notre mission d’éducation en définissant ses règles de fonctionnement et d’organisation. Article 89. examens…). . le comportement des personnes doit être conforme aux règles communément admises en matière de respect d’autrui et de civilité. 36 . Article 88 – Autorisation d’affichage L'affichage est autorisé sur des panneaux prévus à cet effet et mis à la disposition des étudiants et des personnels mais reste interdit dans les parties communes (murs. au droit d'autrui ou à l'ordre public. en précisant les droits et obligations des membres de notre communauté. Il ne peut donner lieu à des actes de propagande ni de prosélytisme. *Le rôle des délégués d’amphithéâtre est important dans l’organisation des activités académiques et de la vie sociale des étudiants. propos ou tenue) ne doit pas être de nature : .Usage des moyens de communication Le téléphone portable et tous les moyens de communication et de transmission doivent être en position éteinte pendant les cours. Article 87 . Le comportement des personnes (notamment acte. Il s’agit de mettre en lumière les règles académiques de la réussite universitaire. Cet affichage ne peut être anonyme ni porter atteinte à l'honneur. .Espaces verts Les espaces communs et les espaces verts doivent être respectés (végétation.à porter atteinte au principe de laïcité du service public de l’enseignement supérieur .TITRE VIII. Leur rôle est de servir de courroie de transmission entre les étudiants et les autorités académiques. D’une manière générale. à caractère discriminatoire ou diffamatoire et sectaire) est interdit et passible de sanctions. pelouse…) sur l'ensemble du Campus. Ils ne peuvent prendre de décisions sans se référer à celles-ci.Hygiène et cadre de vie . le respect de l’environnement et du patrimoine à nous a confié.Hygiène et sécurité 89-1. examens et à la bibliothèque. couloirs.

les destructions. Article 92. alcool et tabac L'introduction et la consommation de produits illicites (drogues) et d'alcool. 89-3. matériels. s’est amplifié avec l’émergence de l’informatique. Article 91 – Circulation Sur l'ensemble du Campus. En cas d’absence à plus de trois (3) séances de TD. Conformément aux dispositions du code de la santé publique. mobiliers…) sur l'ensemble du Campus. il est strictement interdit.Hygiène : Produits illicites. Les étudiants sont tenus de participer aux séances de TD organisées dans le cadre d’un élément constitutif. De même. physique. dans l'enceinte de l'Université sont strictement interdites.Sûreté L'introduction d'armes ou d'objets dangereux dans l'enceinte du Campus ainsi que tout acte de violence verbale. les vols… entraînent des sanctions conformément aux dispositions légales. Toute occupation de sable ou d’amphithéâtre doit faire objet d’une autorisation de l’administration.Présence aux enseignements Les étudiants ont l’obligation d’être présents et d’assister aux enseignements. toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle d’une œuvre de l’esprit faite sans le consentement de son auteur est illicite. En effet. il faut le reconnaitre. les portes et les entrées des bâtiments. Article 93– Ethique de la recherche : plagiat – Contrefaçon Conformément au code de la propriété intellectuelle. il faut 37 . il est interdit de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif. Le phénomène du plagiat. les enseignants doivent prendre toutes dispositions utiles pour assurer leurs enseignements.Sécurité des biens Les usagers et les personnels doivent respecter tous les biens matériels (locaux. L’auteur d’un plagiat est alors celui qui s’attribue la paternité d’informations qui ne lui appartiennent pas. il est déclaré défaillant. Celle-ci consiste à s’approprier frauduleusement des idées ou des écrits appartenant à d’autres auteurs. les cheminements pour piétons. Le délit de contrefaçon (plagiat) peut donner lieu à une sanction disciplinaire indépendante de la mise en œuvre de poursuites pénales. Les locaux devront toujours être accessibles aux personnels de secours. de sécurité et de maintenance. s’il est vrai qu’internet est un puissant outil de communication qui offre de réelles opportunités d’accès au savoir à ses utilisateurs. notamment d’internet. sans une autorisation préalable. L’absence répétée et injustifiée d’un enseignant peut entraîner le retrait du cours et son réattribution à un autre collègue. le stationnement des véhicules en dehors des emplacements délimités est formellement interdit notamment devant les portails d'entrée.. parmi les pratiques qui disqualifient les recherches scientifiques. morale… sont interdits. se trouve le plagiat. L’enseignant pourra utiliser une fiche de contrôle de présence. Article 90 – Utilisation et gestion des locaux En dehors des locaux qui ont été officiellement attribués à chaque personnel pour l'exercice de ses fonctions. d'occuper d'autres locaux. Les dégradations volontaires. sans en citer la source ou en préciser les références. 89-2.

mémoire. Article 96. sont permises les courtes citations si le nom de leur auteur et la source dont elles sont tirées sont clairement indiqués.1.2 Sur le contrôle des connaissances Tout étudiant doit se conformer aux consignes d’examen. Néanmoins. Le plagiat électronique peut se résumer comme suit : • La paraphrase du contenu d’un site Web ou d’un texte sans en indiquer la source .souligner. 95. que cette facilité et cette liberté d’acquisition de connaissances peuvent inciter des étudiants au vol des idées ou au plagiat. • arrêt immédiat du processus d’encadrement du mémoire ou de la Thèse lorsque l’encadreur y constate un cas de plagiat . Dès lors. Article 95: Mesures et sanctions 95. ce qui exclut tout plagiat y compris à partir de documents issus de sites internet et ce. Thèse…) doivent revêtir un caractère personnel. • interdiction pour l’étudiant de poursuivre ses travaux de recherche pendant un (01) an. néanmoins. l’éthique de la recherche est remise en cause et la finalité de l’évaluation des travaux de recherche perd tout intérêt.mesures Afin de mettre un terme au plagiat dans le milieu universitaire.1 Dispositions générales sur les mémoires et les Thèses Les travaux universitaires (devoir. exposé.Sanctions disciplinaires Lorsqu’un étudiant est accusé de plagiat. • L’appropriation de documents téléchargés sur le Net . La présence de tout document ou de matériels (même ceux qui n’ont aucun lien avec l’épreuve) sur les tables d’examen ou à proximité immédiate est interdite.Contrôle des connaissances. à l’exclusion de ceux expressément autorisés. 96. • Le vol de documents électroniques d’autres étudiants … Article 94 : Dispositions pratiques Pour faire face à ce fléau.2. des logiciels sont élaborés afin de permettre aux enseignants et aux institutions universitaires de détecter le plagiat électronique. • les étudiants doivent respecter les normes scientifiques permettant d’éviter le plagiat. il s’expose aux sanctions suivantes : • ajournement de la procédure de soutenance lors qu’un membre du jury a les preuves de l’existence d’un plagiat dans le mémoire ou dans la Thèse . • Tout étudiant accusé de plagiat sera traduit en conseil de discipline . mémoires et Thèses 96. examens. 38 . L’UFR CMS dispose désormais des outils électroniques. au risque de s’exposer à d’éventuelles sanctions disciplinaires. • Reprise intégrale des travaux de recherche avec un nouveau sujet. les mesures suivantes sont prises : • tous les étudiants en Master et en Thèse sont tenus désormais de fournir un support numérique de leurs travaux de recherche et un support physique de leurs travaux de recherche avant leur instruction aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays. conformément à l’article 99 du présent règlement intérieur.

l’exclusion temporaire pour une durée maximale de cinq ans ou l’exclusion définitive du Département après consultation du Conseil de Discipline de l’Université de Bouaké. leur être attribuer une autre place par le responsable de la salle si la nécessité lui en apparaît. Lorsque cette obligation n’est pas respectée le responsable de la salle invite l’étudiant à se conformer à cette règle. sauf cas exceptionnels appréciés par le responsable de la salle et dans les conditions qu’il fixe.4 Conditions d’accès aux salles et déroulement des examens Les étudiants ont l’obligation de respecter la disposition que le responsable de l’épreuve ou le responsable de la salle leur indique. le jury en est informé et décide des conséquences à en tirer. En cas de refus. l’étudiant n’est pas admis à composer et il est réputé absent à l’épreuve. d’un examen .3 Dispositions pratiques pour l’organisation des examens La convocation aux épreuves se fait par tout moyen et obligatoirement par voie d’affichage sur un panneau d’annonces officielles du département. Lorsqu’un étudiant est absent à une épreuve. Aucun étudiant ne peut se présenter dans la salle d’examen la tête couverte de façon à permettre la dissimulation d’un appareil d’écoute. à l’appréciation du responsable de la salle. les sanctions disciplinaires applicables aux étudiants sont les suivantes : l’avertissement. Il peut. quelle que soit sa nature ou sa dénomination. 39 . notamment d’une épreuve de contrôle continu. En fonction de la gravité des faits.Procédure disciplinaire Fait l’objet d’une procédure disciplinaire tout étudiant lorsqu’il est auteur ou complice: d’une fraude ou tentative de fraude commise à l’occasion.96. Les étudiants ne peuvent détenir que les feuilles de copie et de brouillons et les sujets qui leur ont été distribués en vue de l’épreuve à l’exclusion de tout autre document. VIII 2 : SANCTIONS DISCIPLINAIRES Article 97. Toutefois. le cas échéant. 96. il peut être admis à composer sans que le temps qui lui est imparti puisse dépasser l’horaire prévu pour la fin de l’épreuve et s’il n’a manifestement pas pu avoir pris connaissance du sujet distribué. d’un manquement au règlement intérieur. Durant l’épreuve. L’étudiant qui se présente dans la salle d’examen après la distribution des sujets est réputé absent. Ils sont tenus de s’asseoir à la place qui leur est indiquée par le responsable de l’épreuve ou le responsable de la salle. Les étudiants ne peuvent quitter la salle avant une heure sans remettre définitivement leur copie au surveillant. l’identité des participants pourra être vérifiée par tous les moyens administratifs et académiques en vigueur. d’une menace ou propos injurieux à l’endroit d’un surveillant ou d’un enseignant pendant une composition. le blâme.

Principe d’indépendance et liberté d’expression Les Enseignants-Chercheurs. les Enseignants et les Chercheurs jouissent d’une pleine indépendance et d’une entière liberté d’expression dans l’exercice de leurs fonctions d’enseignement et de leurs activités de recherche. Article 99 . les principes de tolérance et d’objectivité.Droits et obligations des enseignants Les droits et les obligations des enseignants font l’objet de dispositions légales et réglementaires.R du ……. statuts particuliers. conformément aux traditions universitaires.TITRE IX : DISPOSITIONS RELATIVES AUX ENSEIGNANTS Article 98 . sous les réserves que leur imposent. auxquelles il convient de se reporter (statut général. code de l’éducation…). Règlement intérieur adopté par le conseil d’U.../20……….. 40 . générales ou particulières./…….F.

salarié. autre) : Nature du financement Montant : Sans financement : Le(s) Directeur(s) de Thèse Nom : Qualité : Adresse : Tél : Le Directeur du Département Nom : Qualité : Adresse : Tél : Le Directeur de l’UFR Nom : Qualité : Adresse : Tél : Établissement d’inscription Université Alassane Ouattara de Bouaké Prénoms : Prénoms : Prénoms : Prénoms : 41 .TITRE X : CHARTE DES THÈSES DE L’UFR-CMS Composante Le doctorant Nom : Adresse : Tél : Statut : (boursier.

Article 102. signe avec le(s) Directeur(s) de la Thèse.Le doctorant Le doctorant s’engage à respecter un rythme de travail adapté à son statut personnel. L’inscription doit être renouvelée au début de chaque année universitaire. le doctorant. Il a vis-à-vis de son Directeur de Thèse un devoir d’information quant aux difficultés rencontrées et à l’état d’avancement de sa Thèse. en accord avec le(s) Directeur(s) de la Thèse. Cet accord porte sur le choix du sujet et sur les conditions nécessaires à l’avancement de la recherche. après avis du Conseil de l’école doctorale. son Directeur ou ses co-directeurs de Thèse. son contexte scientifique et sa faisabilité dans le délai prévu de trois (3) ans à temps plein. Il s’engage à remettre à son (ses) Directeur(s) autant de notes d’étape qu’en requiert son 42 .Préambule Cette charte s’appuie sur les principes énoncés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique à travers ses textes réglementaires.Le doctorant.Condition d’admission Pour s’inscrire en Doctorat. L’autorisation d’inscription au Doctorat est donnée par le Chef d’établissement. Article 101. au moment de sa première inscription. Les différents partenaires engagés par cette charte sont : * le doctorant * le(s) Directeur(s) de la Thèse * le Département ou la filière * l’UFR * l’établissement d’inscription La préparation d’une Thèse repose sur l’accord librement conclu entre le doctorant et les différents partenaires jusqu’à sa soutenance. qu’il est salarié ou sans aide. la Charte des Thèses est signée par le candidat. le Directeur de l’UFR et celui de l’établissement d’inscription. le texte de la présente charte qui vaut pour toute la durée de la Thèse. selon qu’il est bénéficiaire d’une bourse. sur proposition du Directeur ou des codirecteurs de Thèse du candidat.Le projet de Thèse Avant son inscription. Article 100. Article 103 . TITRE XII : CHARTE L’objectif de cette charte est de responsabiliser les partenaires et de définir les droits et devoirs de chacun. arrêté Numéro 250 MESRS / DGES/ du 13 décembre 2011 portant organisation du Doctorat dans l’enseignement supérieur en République de Côte d’Ivoire. Lors de la première inscription en doctorat. le Directeur de l’école doctorale et le responsable de l’unité ou de l’équipe d’accueil. l’étudiant doit être titulaire d’un master de recherche ou tout autre diplôme jugé équivalent. précise le sujet. La préparation de la Thèse doit conduire à la réalisation d’un travail original et formateur. le Directeur du Département.

Le(s) Directeur(s) de Thèse s’engage (ent) à suivre régulièrement la progression du travail et à débattre des orientations nouvelles qu’il pourrait prendre au vu des résultats déjà acquis. à l’esprit des études doctorales et à l’intérêt du doctorant. À cet effet. conformément aux textes réglementaires. Article 104. modules spécifiques. des spécialistes étrangers. et pour prévenir d’éventuels conflits entre le(s) doctorant(s) et le(s) Directeur(s) de Thèse.L’établissement d’inscription Il assure la gestion administrative de l’étudiant(e).chercheurs de rang magistral et les chercheurs de rang équivalent. Article 105. du signalement. 43 . possibilité d’assister aux séminaires. Constitué en concertation avec les différentes parties contractantes. notamment informatiques.L’UFR Elle peut prendre l’initiative de mettre en place un Comité des Thèses.sujet et à présenter éventuellement ses travaux dans les séminaires ou autres rencontres académiques. Il lui délivre le diplôme de docteur. Le(s) Directeur(s) de Thèse doit (doivent) définir et rassembler les moyens à mettre en œuvre pour permettre la réalisation du travail. outre le(s) Directeur(s) de Thèse. le doctorant a droit à un encadrement personnel de la part de son (ses) directeur(s) de Thèse. qu’il s’agisse de « congrès des doctorants » ou de réunions plus larges. ce comité peut comprendre. des membres des différentes filières. Celle-ci valide et veille à l’application desdites procédures et décide des dispositions à prendre en cas de manquement ou de difficultés particulières. Article 106 . des industriels.Le(s) Directeur(s) de Thèse Les fonctions de Directeur de Thèse peuvent être exercées par les enseignants. Il(s) a(ont) le devoir d’informer le doctorant des appréciations positives ou des objections et des critiques que son travail pourrait susciter. documentation. lui faciliter l’accès aux équipements. « doctorales ». et toute personnalité compétente dans le domaine des Thèses concernées. conférences d’intérêt général…). le responsable de chaque Département ou Filière doit soumettre un cahier des charges à l’UFR. Celle-ci doit respecter les échéances prévues. Article 108 . notamment en arrêtant le principe de rencontres régulières et fréquentes lors de l’accord initial.Durée de la Thèse Une Thèse est une étape dans un processus de recherche.Les Départements Pour une bonne harmonisation des procédures de validation scientifique et d’avancement des travaux des doctorants. ateliers et conférences et de présenter son travail dans des réunions scientifiques. Il(s) est(sont) habilité(s) à accroître les compétences du doctorant dans son domaine de recherche et élargir sa compétence scientifique en vue de préparer son insertion professionnelle (formation linguistiques. notamment lors de la soutenance. Le(s) Directeur(s) de Thèse doit (doivent) intégrer pleinement le doctorant dans les activités de recherche en rapport avec son travail. des personnalités des milieux socio-économiques. Il est responsable du dépôt. la gestion de sa scolarité et la soutenance de sa Thèse. ou de toute personne habilitée à diriger des recherches en activité. de la diffusion et de l’archivage de la Thèse soutenue. moyens. Article 107.

Toutefois. après avis du Directeur de Thèse ou des co-directeurs.1 : Condition générale de soutenance de Thèse L’autorisation de présenter en soutenance une Thèse est accordée par le Conseil de l’école doctorale. l’échéance prévisible de soutenance pourra être débattue. Les rapporteurs font connaitre leur avis par des rapports écrits à l’attention du Directeur de l’école doctorale. désignés par le Conseil de l’école doctorale. écoute les parties. le doctorant et le(s) Directeur(s) de Thèse doit (doivent) respecter leur(s) engagement(s) respectif(s) quant au temps de travail nécessaire. prise de risque particulier). 110. La mission du médiateur implique son impartialité. spécificité de la recherche inhérente à certaines disciplines. enseignement à temps plein. propose une solution et la fait accepter par tous en vue de l’achèvement de la Thèse. Avant la soutenance. un rapport est établi à l’initiative des signataires de la présente charte et adressé au chef d’établissement qui décidera. le jury porte un jugement sur les travaux du 44 . si le sujet de la Thèse présente un caractère confidentiel avéré. Les manquements répétés à ces engagements font l’objet entre le doctorant et le(s) Directeur(s) de Thèse d’un constat commun qui conduit à une procédure de médiation. le doctorant ou l’un des autres signataires de cette charte peut demander au chef d’établissement la nomination d’un médiateur extérieur à l’établissement. Les travaux du candidat sont préalablement examinés par au moins trois rapporteurs habilités à diriger des recherches ou de rang magistral. Les travaux du candidat doivent avoir fait l’objet de la publication d’un article au moins. par le Conseil de l’école doctorale. notamment pour les doctorants rencontrant des difficultés sociales.La durée de référence de préparation d’une Thèse est de trois (3) ans. NB : Pour la soutenance de Thèse. nommé par l’UFR (il peut être choisi parmi les membres du Comité scientifique de l’UFR) qui.Procédures de médiation En cas de conflit persistant entre le doctorant et le Directeur de Thèse. au vu de l’avancement du travail de recherche. une diffusion du résumé est au sein de l’ensemble de la communauté universitaire et de recherche. Pour conférer le grade de Docteur.2 : Condition pratique de soutenance de Thèse La soutenance est publique. En cas d’arrêt de la Thèse. Article 109. sur la base desquels le Conseil de l’école doctorale autorise la soutenance. il peut être fait appel par chacun des signataires de cette charte (demande écrite adressée au Directeur du Département) à un médiateur. Article 110 : Soutenance de la Thèse 110. Des prolongations peuvent être accordées. sans dessaisir quiconque de ses responsabilités. Ces rapports sont communiqués au Directeur de Thèse et au candidat avant la soutenance. le jury est constitué conformément aux textes en vigueur régissant la recherche et les études doctorales. En cas d’échec de la médiation locale. Elles ne sauraient en aucun cas modifier substantiellement la nature et l’intensité du travail de recherche telles qu’elles ont été définies initialement d’un commun accord. les prolongations doivent conserver un caractère exceptionnel (travail salarié. sur proposition du Directeur ou des co-directeurs de Thèse. Pour se conformer à la durée prévue. sauf dérogation accordée à titre exceptionnel. À la fin de la deuxième année.

Dispositions transitoires Pour les Thèses en cours.Délivrance du diplôme Après la soutenance. Article 113 . qu’il s’agisse de la Thèse elle-même ou d’articles et de communications réalisés pendant ou après la préparation du manuscrit. le docteur doit avoir déposé auprès de l’établissement de soutenance le manuscrit définitif de Thèse établi après prise en compte des demandes formulées par le jury pendant la soutenance. Article 114. Il contient : * l’attestation de diplôme et/ou le diplôme .candidat. de la doctorante. Article 112 . environ tous les trois (3) ans. communication et valorisation de la Thèse La qualité et l’impact de la Thèse peuvent donner lieu à des publications ou des brevets qui seront tirés du travail. notamment doit respecter les droits du doctorant. il est remis au docteur un livret de Thèse faisant le bilan de sa formation. Article 116. Sa position parmi les co-signataires d’une publication ou tout autre document doit refléter son investissement dans le travail. Cela se fera par un Comité mixte composé d’enseignants-Chercheurs des différents Département et filières et de membres issus du Comité scientifique de l’UFR et du Comité scientifique de l’établissement. les dispositions en matière de soutenance de Thèse. Le Président établit un rapport de soutenance. contresigné par l’ensemble des membres du jury. Article 115. Article 111 : Admission L’admission est prononcée après délibération du jury. La publication des résultats d’un travail de Thèse. 45 .Évolution de la charte La présente charte sera révisable après sa mise en application. * les attestations de formations complémentaires et les évaluations des compétences acquises par le doctorant . * le mémoire de thèse. lors du renouvellement statutaire de la Direction de l’UFR. de procédures et de médiation peuvent s’appliquer en attendant l’adoption de la présente charte par le Conseil scientifique de l’UFR.Fin de la Thèse Après obtention du doctorat. de publication. * les avis des rapporteurs en vue de la soutenance . sur son aptitude à les situer dans leur contexte scientifique et sur ses qualités générales de présentation. * le rapport de soutenance .Publications. pour obtenir le diplôme de docteur (ou une attestation de diplôme).

il n’y a pas de test de sélection des candidatures au DEA. L’étudiant devra présenter : . La durée maximale de la formation en vue de l’obtention du DEA est d’un an. 46 . L’autorisation d’inscription relève de la compétence du Directeur de l’UFR. précisant le nom de l’encadreur qui doit être un enseignant de rang A. de toutes les critiques formulées par les membres du jury lors de la soutenance. Les étudiants devront respecter les conditions suivantes : * Avoir obtenu au moins la mention Bien à la soutenance du mémoire de recherche de maîtrise . sur proposition du Directeur du Département. et le sujet de l’étude .Modalités d’inscription au DEA Conformément à l’arrêté N° 107/MESRS/DESUP/SDDU du 15 mai 2000 relatif aux études de troisième cycle. 2 .Délivrance du diplôme La délivrance du Diplôme d’Études Approfondies (DEA) est assujettie à une autorisation du Directeur de l’UFR. Pour l’heure. 3.ANNEXES 1 . Il s’agit d’une étude de dossier. * Présenter une attestation de correction du mémoire de maîtrise signée par le Directeur de mémoire . Si l’étudiant a obtenu la note de 11. la prise en compte par l’étudiant. sur proposition du responsable de DEA et du Directeur du Département.son relevé de note pour l’année de maîtrise .Du diplôme de maîtrise Est autorisé à s’inscrire en maîtrise de recherche. l’étudiant autorisé ou admis en maîtrise et ayant obtenu au moins six (6) mentions de la première année à licence. une dérogation d’une seule année à titre exceptionnel peut être accordée à l’étudiant par le Directeur de l’UFR. Cependant. -un exemplaire du protocole de recherche et des photocopies des diplômes obtenus depuis le BAC.5/20 comme moyenne pondérée pour les compositions sur table et la mention Très Bien à la soutenance de son mémoire de maîtrise. -une demande manuscrite adressée au Directeur scientifique du Département. son dossier peut être admis auprès de la commission (sous réserve de l’acceptation de son dossier). à l’issue de la première année. l’inscription au DEA est soumise à une sélection par concours ou analyse de dossier de candidature des postulants (Maîtrise ou équivalent). * Avoir une moyenne pondérée de 12/20 pour les compositions sur table. après que le Directeur du DEA lui ait certifié par une attestation.

à compter de la première inscription./………. le candidat fait connaître le Directeur et le co-directeur de thèse avec qui il envisage de travailler.4.Durée de la formation La durée de la formation. Au moment de l’inscription. 4-4. 4-2. En cas de litige. est de cinq ans minimum et de 10 ans maximum. Tout changement d’encadreur nécessite l’avis de l’encadreur précédent.De la Thèse de Doctorat d’État 4-1.Jury de soutenance Les dispositions de la Thèse de Doctorat d’Université relatives au jury et à la soutenance sont applicables au Doctorat d’État. 4-3. Le changement de sujet est obligatoire au terme d’une période de 5 ans d’inscription. du nouveau et du Directeur de l’UFR. sur décision du Directeur de l’UFR et après avis de l’encadreur. Adopté par le Conseil d’UFR du ……. ce dernier doit se prononcer pour une décision définitive. les candidats doivent être titulaires d’un Doctorat de 3è cycle ou d’un diplôme équivalent./2012 Le DOYEN 47 .Encadrement Les fonctions de Directeur de Thèse peuvent être exercées par les Professeurs et les Maîtres de Conférences ou des Chercheurs de rang équivalent..Modalités d’inscription Pour être autorisé à s’inscrire au Doctorat d’Etat.