Philosophie (M Longneaux

)
(28/01/2008)

Introduction
I. Qu’est ce que la philosophie ?

1. Théorie, discours avec comme point de départ l’étonnement. C’est d’abord une démarche, une expérience de vie avant de devenir intellectuel, quand on ne comprend plus sa vie. 2. Devant la perte de sens, on essaye de quitter les pensées toutes faites, on essaye de trouver des pensées supérieures. C’est un travail laborieux. Ex : pourquoi faut-il des lois, un droit ? C’est déjà de la philosophie. - c’est quoi l’autonomie, la liberté ? (montrer que l’être humain n’est influencé par personne) - rapport en délit et sanction. 3. C’est une démarche critique, des discours construits. Il y a 2 règles : - critiquer (argumenter, pour-contre) - autocritique (le philosophe réfléchit sur son propre discours)  Comment la philosophie se met-elle en place ?

II.

Qu’est ce que la philosophie contemporaine ?

Elle commença avec la mort de Hegel en 1831, car il termine toutes les pensées avant lui. Sa philosophie est absolue car il se sentait capable de tous dire. Pour lui, ceux qui le suivront ne feront que répéter ses pensées. Mais les philosophes qui vont le suivre vont essayer de le rejeter, penser autre chose que lui. Il y a 3 grandes périodes 1850-1900 les philosophes ont le souci de se démarquer de Hegel - Marx (philosophie politique) - Nietzsche (philosophie de la vie) - philosophie des sciences. = soucis du concret 1900-1950 les penseurs reviennent à Hegel – Néo-Hégélien - Néo- Kantien - spiritualisme - phénoménologie 1950-2008 philosophie politique (le droit en est proche) Philosophie éthique (phénoménologie + spiritualisme)

1
Launch Internet Explorer Browser.lnk

Chapitre 1er : les origines de la philosophie contemporaine
Hegel dit que l’histoire du monde se résume au déploiement d’une espèce de Dieu. (Esprit absolu) Il se réfère à Kant. Pour comprendre Hegel, il faut comprendre Kant. Il existe une grande distinction entre réalisme et idéalisme, qui est faite par rapport à la connaissance du monde. (31/01/2008)

1. distinction entre idéalisme et Réalisme (voir syllabus)
Réalisme Quand je regarde les choses je les voie comme elles sont. Les choses ne bougent pas. La majorité des gens sont réalistes. - sens commun. - Pratique - Ca permet de vivre sans s’inquiéter, sans se poser de questions. - J’ouvre mes yeux, et je vois.  Doctrine qui affirme que les objets immédiats de notre connaissance sont les objets réels qui existent indépendamment de nous. Idéalisme Si il y a une deuxième position c’est que la première n’est peut-être pas aussi claire, qu’elle ne convient pas à tout le monde. Il y a une précision en plus du réalisme, un détail. « La fleur en tant que je la représente ». La fleur ne viendra jamais impressionner l’idéaliste. Le cerveau va reconstruire l’inconnu pour le recréer. Si on meurt on ne sait pas si le monde va rester comme on le perçoit. Est-ce qu’il y a bien un monde qui continue à exister, lorsqu’on n’est plus capable de se souvenir ?  Doctrine qui affirme que les objets immédiats de notre connaissance ne sont pas les objets réels qui existent indépendamment de nous mais sont nos représentations d’elles. Théorique= si on s’interroge sur nos capacités de connaître, on devient idéaliste. Toujours dans le registre de la vérité. Ex : réaliste => je vois le tableau en soit. Idéaliste => je vois le tableau tel que je le vois moi. Kant -Est-ce que la chose vue par moi correspond bien à la réalité ? On est dans l’impossibilité de répondre à la question, on est totalement incapable de dire si on voit vraiment la réalité. Chacun a une réalité différente (ex : les animaux voient en gris, la justice est idéaliste, vérité judiciaire, on ne peut dire ce que on a vu sans pouvoir dire si c’est la vérité.) IDEALISME MODERE On ne fait que douter sur les perceptions qui correspondent bien au monde réel. = idéalisme modéré, car il ne remet pas en question le monde. Hegel Est-ce qu’en dehors de moi, existe-t-il un monde ? Quand on meurt, le monde meurt avec nous. Y a-t-il finalement vraiment un monde ?? = idéalisme radicalisé. 2
Launch Internet Explorer Browser.lnk

2.

E.Kant (1724-1804)

(Voir syllabus)

Né à konigsberg (en Lituanie) Il est très petit et super soucieux de sa santé. Il voulait vivre le plus longtemps possible pour vouer sa vie à la philosophie. Il a donc réglé sa vie en fonction du savoir. Tous les jours : Levé à 4h55 Travaille de 5h à 12h45 Repas à 12h45 Travaille jusque 17h 17h ballade (les gens réglaient leur montre à son passage) 2 fois il oublia sa ballade, plongé dans la lecture des livres de Rousseau et lorsqu’il apprendra la révolution française. Chaque soir pour le souper, il recevait des invités (entre 3 et 9) pour l’empêcher de ruminer. Mais pas des femmes qui l’auraient distrait. 3= nombre de grâce (allégresse, abondance,…) 9= les muses qui inspirent. Il faisait sa promenade toujours seul, pour ne pas devoir ouvrir la bouche, car ouvrir la bouche voulait dire, risque d’être malade. Il a écrit plusieurs ouvrages : « la critique de la raison pure », qui eu l’effet d’une bombe, il n’y aura plus moyen de faire de la philosophie comme avant. « La critique de la raison morale »

A. Introduction : « La critique de la raison pure »
Le thème : la connaissance. Sa question : « que pouvons nous connaître ? » car il voit que la sciences réussie et la philosophie échoue. Les limites de la connaissance ? Comment comprendre la différence entre connaissance et sciences ? La philosophie de Kant se veut critique  essaye de juger les choses, déterminer les limites de ce qu’on prétend étudier. Ici, les limite de la connaissance. Philosophie transcendantale sens particulier de la philosophie qui essaye de comprendre les conditions de possibilité de ce qu’on prétend expliquer. Philosophie a priori  les conditions de possibilité sont a priori (condition d’abord donnée avant la chose) Kant est un idéaliste modéré. Un phénomène : ce qui se montre, ce qui apparaît, tout ce que je suis capable de voir, monde réel. 1. expérience sensible : tâche verte, on donne tout le temps du sens, on se contente de ce que les sens nous montre. 2. jugement émis : je donne du sens, j’interprète ce que je vois. , phénomène Tableau

La connaissance = expérience sensible. 3
Launch Internet Explorer Browser.lnk

Quand on arrête de penser… quand on dort. il y a un contenu qui s’impose à moi (toujours). Ce contenu vient de quelque part. Donc peut-être que l’espace vient de moi. Le monde m’impose qqch. Il existe un 3eme niveau.  C’est la manière de connaître lesquels doivent mettre donné pour déployer une expérience sensible. monde qui existe indépendamment de moi. Sujet  espace. sans aucune relation avec moi On est à la fois dans le monde et hors du monde quand on vit sa propre vie. on continue à exister quelque part où il n’y a plus d’espace et de temps… on est réellement libre. Nous plaçons dans le monde toutes les choses extérieures que nous voyons.Je vois une tâche verte. temps + contenu  X (la chose en soi. . . que je tire de l’expérience. catégorie a priori. ça veut dire que le monde indépendamment de moi est forcément un monde en dehors de l’espace et du temps. si elle existe avant. D’où vient cela ? l’espace et le temps viennent du monde ? Selon Kant. Ce contenu se donne à moi dans le temps et dans l’espace. Comment ça fonctionne. Ce serait moi qui déploie le temps et l’espace dans lequel les choses m’apparaissent. . La notion de causalité ne vient pas du contenu (= succession de fait) La causalité : catégorie qui permet de juger. on est obligé de reconnaître qu’il existe un monde indépendamment de moi. On juge ce que notre expérience sensible nous donne. Nous sommes dans le monde quand on pense à soi. Idem pour le temps. le noumène) = formes a priori+ contingent Sujet absolu : tout le monde dépend de lui. Mais impossible de faire abstraction d’un espace vide. Imaginons que vous pensiez que l’espace est dans le monde. Ce n’est pas qqch. L’espace et le temps sont les formes a priori de la connaissance. Impossible d’avoir une expérience sensible qui s’échappe à ça. il ne vient donc pas du monde car les éléments du monde sont contingents. Pour Kant. espace-temps Chose en soi : existe avant le monde. 4 Launch Internet Explorer Browser. il est dans le monde. en dehors du monde quand on dort… L’entendement analytique transcendantale. Si il est vrai que je ne peux enlever l’espace. On est toujours passif vis-à-vis de ce contenu. qui existe indépendamment de moi  X X = la chose en soi ou le noumène. la chose en soi qui est avant mon expérience sensible.  Il y a qqch. un monde sans espace faire abstraction de Namur. La raison = monde+roi+dieu. non. Ex : le tableau est dans un local. Un contenu par rapport auquel on est passif. Analytique : essayer de comprendre comment nous interprétons nos sensations.lnk . nous sommes réellement libres. il appartient à qqch. On fait de l’esthétique transcendantale : trouver les conditions de possibilités…. La perception va plus loin que l’observation concrète. de la Belgique. Emettre un jugement. avant que ce contenu vienne à moi.Manifestement. Pour lui.par conséquent. Analytique transcendantale : analyse des moyens (transcendantaux) que nous utilisons pour juger le monde. je devrais pouvoir en faire abstraction d’une manière ou d’une autre… Mais imaginez.Mettre de coté le jugement Ici : une tâche verte étendue.… Il va donc rester un espace vide.

D’où tirons nous ces 3idées que l’on projette sur nos expériences ? Le monde = ensemble des choses qui nous sont extérieures. On appelle ça le Dieu. Le passé est derrière. on projette des catégories de causalité mais pour Kant. Pour les sciences. + On ne peut s’empêcher de se demander d’où vient tout ça. de Dieu. Jamais personne ne pourra dire le contraire. Ils étudient des objets qui ne sont pas l’objet d’expérience. du Moi. En philosophie. ce n’est qu’une partie. le phénomène n’est pas identique à la chose en soi. Notion de causalité. triomphe (vérité incontournable) et la philosophie échoue ? 1. Connaître. Elle s’appuie toujours sur un contenu sensible qui s’impose à tout le monde. Les philosophes se battent dans tous les sens. Elle contient toujours. c’est l’instant présent. . Si le monde ne renvoie pas à l’expérience. Kant est un idéaliste. La philosophie échoue car on joue avec l’entendement mais l’objet d’étude des philosophes est : monde-moi-dieu. Pourtant. l’idée de monde. Utilise l’espace et le temps pour en rendre compte. on peut donc dire tout et n’importe quoi. Elle peut être certaine. Selon lui. Ex : ∆causemonde OU Moicause de ∆ Ou monde  moi ∆ (∆ = production de la matière). Quand Kant publie sa critique de la raison pure. Quand nous jugeons le monde. Elle utilise une manière de comprendre les choses universelles. -le « moi » englobe notre vécu -Dieu est la cause du monde Pour Kant. Idée que je projette sur ses sensations. la science ne fait rien d’autres que de s’appuyer sur le 1er niveau : l’expérience sensible. Tout le monde peut expérimenter. A l’époque de Kant. Impossible d’avoir l’idée de la totalité. c’est se représenter en objet ! (4/02/2008) Rappel Kant : Pour lui. c’est se représenter les choses dans l’espace et dans le temps mise à distance. ce que l’on voit. Ensuite.+ Idée du roi qui englobe tout notre vécu. elle utilise l’entendement pour expliquer. Il n’y a rien devant soi. Le reste est imaginaire. Connaître. Il n’y a que l’instant présent. La seule chose dont on fait l’expérience. Pour lui. depuis notre naissance. La question de la cause. Je ne peux connaître que le monde pour moi. la causalité vient de l’entendement ? Exception : il y a de la causalité entre les choses en soi et les sensations.lnk . (Car l’expérience = l’instant présent) Qui a déjà vu Dieu ? D’où nous vient l’idée d’un Dieu si elle ne vient pas de l’expérience ? Probablement que ça vient de nous. Notion = pour tous. 3 idées en plus qui viennent autour de la connaissance : idée du monde. on étudie des idées. Ici. D’où vient l’idée que j’ai un passé et un futur ? Cette idée du moi me vient d’ailleurs : la raison. 2. il n’y a pas de connaissance absolue. il n’y a pas de connaissance absolue ! Mais elle peut être certaine (manière universelle). il n’y a pas de causalité pour les phénomènes! Tout est du à une succession d’évènements.… 5 Launch Internet Explorer Browser. ça veut dire que l’idée de monde vient de moi… il y a donc autre chose : la raison.

Sujet absolu 6 Launch Internet Explorer Browser. il n’y a plus qu’un sujet. Il attaque la notion de chose en soi. 2. La notion de causalité est pertinente pour les phénomènes sensibles ». c’est se contredire. qu’on ne le pense pas. C’est une absurdité. c’est déjà en faire une relation avec nous. Conditions auxquels il doit se soumettre pour penser : tenir compte de la philosophie de Kant et des critiques de Jacobi. Hegel (1770-1831) (voir syllabus) A. on ne peut utiliser la causalité. on ne peut s’empêcher de faire des catégories. du monde.… Pour Jacobi. Si je ne peux utiliser la notion de cause entre la chose en soi et les contenus de sensation. Or dit Jacobi (voir syllabus). Il sera ensuite engagé à l’université. Il devient professeur et meurt à cause d’une épidémie de Choléra. on ne peut pas voir le monde quand on ne le voit pas ! Comment peut-on en parler alors que le monde n’est pas en relation avec nous ? «Je pense ce que je ne peux pas penser »  Grande contradiction : Kant dit qu’il n’a pas de causalité pour les phénomènes mais qu’il y en a une pour les choses en soi. (Penser c’est se contredire) Penser le monde qui n’est pas pensable. Si je pars d’un sujet tout seul… sujet absolu. On va supprimer cette hypothèse et on va repenser la philosophie de Kant sans la chose en soi. C. à propos de la chose en soi est la cause des contenus de mes sensations. vous utilisez une catégorie à un endroit où elle ne peut pas en utiliser.Il faut donc soit rejeter Kant ou solution choisie par Hegel + les idéalistes allemands : Fichte et Schelling trouvent Kant génial. Il clôture l’histoire de la philosophie.Jacobi Formules des critiques sur le livre de Kant. Kant : « quand nous jugeons le monde. D’où vient alors le monde ? Plus qu’une seule source : le sujet. La chose en soi est en dehors de la causalité. l’hypothèse d’une chose en soi est un grand problème. du temps et de l’espace. B. en parler. Par conséquent. D’où sa question : « comment comprendre que l’histoire du monde est déployée par un sujet seul ? » Est-ce que le rapport qui peut y avoir entre le sujet absolu et le monde est un rapport ou il y a un sujet et le monde devant lui ? Rapport face à face. comment expliquer ?  Pour Jacobi. La chose en soi est une hypothèse de Kant contradictoire.lnk . Biographie Il a des difficultés pour trouver un boulot. Ses objections : Kant dit que la chose en soit serait donc le monde pendant qu’on ne le voit pas. Au point de départ.

D. « Je suis tout sauf ce que je crée. ressemble à une espèce de dieu. Je ne peux me voir qu’ainsi. ce sujet absolu n’est pas absolu. Il doit sortir de la négativité qui est en lui. Il doit donc s’objectiver.Il est limité par rien puisque tout dépend de lui. mais le sujet absolu luimême.) Pourquoi donc un sujet qui est absolu au point de départ crée cette histoire du monde ? Au point de départ. L’histoire du monde = la tentative pour s’objectiver. 7 Launch Internet Explorer Browser. si vous dites que Dieu crée le monde en face en lui. il y a du négatif. Pour qu’il y ait un monde.  Le sujet absolu ne dépend de rien sauf qu’il n’y a pas de connaissance de soi.  le sujet absolu est dans l’histoire du monde. Quand j’arrête de me regarder dans le monde. Dieu au commencement est un Dieu qui vit l’expérience du monde… il lui manque qqch. car ce monde est crée. il doit prendre distance par rapport à l’histoire du monde. Le reflet. ce sujet absolu. Par conséquent. sous quelle forme je continue à exister ? Le sujet en dehors du monde. Connaître = se représenter toujours les choses de l’espace et dans le temps.  Parce que au point de départ. Pourquoi tout d’un coup. il n’y avait que le sujet absolu. c’est les 2 ensembles. Dieu se trouve au-delà) C’est un rapport d’immanence (= le monde n’est pas en face. La vraie connaissance. Une véritable aliénation va se mettre en place car le sujet va se faire autre qu’il n’est. il est un sujet de désir. Comment va –t-il faire pour se connaître ? Il doit se faire objet (image du miroir). le sujet au point de départ est un sujet absolu. Il n’a pas la connaissance de lui-même. Moi c’est moi. Pour Hegel . Il manque quelque chose. Il lui manque la connaissance. Quand je me regarde. donc je ne suis pas tout ». Dieu n’est pas en dehors du monde. il faut qu’il y ait un sujet. la relation (rapport entre monde et sujet absolu) n’est pas une relation de transcendance (en rapport au monde. Il va se faire objet. c’est le reflet.lnk . se fait-il l’histoire du monde ? Cause ? Pour Hegel. Le problème c’est qu’il est tout sauf que ce sujet l’ignore. je suis un objet parmi les autres objets. le sujet ne connaît pas et cherche à se connaître. Si le sujet veut se comprendre tel qu’il est.

L’être vient toujours avant. Il y a bien une synthèse. L’esprit absolu se déploie à travers une histoire qui paraît désordonnée mais si on y regarde de plus près. Etre et ne pas être en même temps= le devenir. c’est le fait d’être dans le temps et de ne pas l’être à la fois. L’individu qui a une histoire qui est bien construite à l’infini mais sous une forme concrète. Le mouvement de pensée va nous faire passer de la thèse à l’antithèse. Comme on est un individu dans l’histoire. C’est la thèse. Pour Hegel : La thèse = 1er moment : point de départ : S= sujet qui ne se connaît pas. Somme nous avec deux devenirs ? (Infini et fini). Toute chose présuppose la raison d’être. on se rend compte que tout dans le monde obéit à la dialectique. car quand on se demande ce qu’est l’être. Il a bouclé toutes les pensées. On est obligé de le concrétiser pour moi. (7 /02/2008) Hegel va vous dire ce que vous devez penser et va prouver que ça marche ! Il va donc obliger les gens à y croire.S- Thès e O Antithèse S+ Synthès e A partir de là. on a un savoir absolu. est que tout est en devenir. Quand on veut savoir ce qu’on est. Mais on ne peut que le penser sous une forme déterminée.lnk . on ne peut saisir ce qu’on n’est plus. Toujours le pôle objectif. Devenir – infini et abstrait devenir – fini et concret Individu 1. Synthèse = quand le sujet et l’objet sont réunis (but : se connaître parfaitement)  Mouvement en 3temps : La dialectique : rythme de la vie de l’esprit absolu. il est infini. La réalité pour Hegel. on essaye d’être 8 Launch Internet Explorer Browser. L’antithèse = sujet qui se trouve autre qu’il n’est. L’être est non-être. en partant des choses les plus simples. on n’arien a pensé. On a fait que suivre la raison de la réalité. On ne peut faire que répéter. Le monde semble être désordonné « ruse de la raison ». La manifestation de l’infini se fait dans le fini. Notion d’être : L’être n’est rien des choses qui existent mais étant ce pourquoi toutes les choses existent. Le devenir est abstrait (mais il bouge).

Thèse (l’homme libre) Droit Morale. Mais ça ne peut pas durer. L’homme est libre mais vit principalement avec ces instincts. (Manière de réguler les libertés entre elles). ça ne peut pas durer. Par le droit. La thèse est l’homme au point de départ. on régule nos désirs. Toute notre vie est dialectique. Anti-thèse Société civile (Données dominantes) 4. C’est ma liberté. Il y a moyen de dépasser cette tension : la morale. L’être humain est déchiré entre ces rêves et la réalité. 2. Synthèse : état. on n’arrive pas à les garder. C’est un produit de la nature. on est en devenir mais la passion passe. Thèse : homme libre. ce qui amènera le droit. Exemple : la passion amoureuse. volonté = loi.heureux mais même les plus courts moments. Le problème de l’état. C’est embêtant mais il s’y soumet. alors le droit peut devenir… la volonté se fait loi. le bébé. qui vit à partir de ses instincts. 3. invention humaine. c’est mon droit d’être amoureux. Cet homme va vivre avec d’autres hommes qui ont leur liberté. Le droit essaye de limiter les libertés pour qu’elles puissent vivre ensemble. ça ne suffit pas à faire notre bonheur. Cette vie-là. 9 Launch Internet Explorer Browser. si on prend l’être humain. Rentre en conflit avec les intérêts des autres familles. Il y a les intérêts de la famille.Peuple.lnk . La famille rentre en compétition avec la société civile.  Vivre la liberté en ayant des contraintes extérieures. La confrontation avec les autres hommes va amener le droit. = celui qui a compris que le droit ne fait que protégés ses libertés. Thèse = famille Thèse Famille (Intérêts) Etat Mais la famille n’existe pas toute seule. c’est quoi ? Pour les individuels. il va se confronter avec d’autres personnes.

Art Religion Les pensées Anti-thèse rites dogmes Matière Philosophie Quand on pense correctement. C’est aussi une manière de vivre les choses.lnk . Culturelles supérieures. la philosophie = 3formes. Cet acte de penser va s’objectiver. la philosophie. Quand peut-elle avoir lieu ? (Avec l’esprit absolu). Trois formes : l’art. Pour Hegel. qui est la matière (la musique. sous la forme de la philosophie. la religion. entre la thèse et l’anti-thèse.…) Intuition Expérience esthétique Art Le danger de l’art. un caillou. c’est qu’on ne tombe dans l’idolâtrie. On en fini jamais. Ce qui va se produire après. la piété d’abord. D’où la religion. pôle subjectif. l’histoire de l’être humain se termine car il a tout pensé. La philosophie= la synthèse. c’est l’expérience esthétique. l’espérance que nous serons sauvé un jour. Avec lui. Ce qui est supérieur. De quoi est faite la synthèse de la philosophie. Chacune de ces formes est elle-même soumise à une logique dialectique. L’histoire de l’art est le signe que jamais l’art n’incarnera parfaitement la beauté. l’acte de penser.… la foi va s’objectiver à travers les rites et les dogmes. Et donc. Critiquer le fait que l’art ne serait la synthèse parfaite de l’intuition et de la matière. En réalité. les dieux. ne sera que la continuité… on ne fait que répéter les 1 Launch Internet Explorer Browser. Mais l’art ne se réduit pas à cela. c’est la religion. La philosophie a sa thèse. Ca ne suffit pas. Un ensemble de rites de dogmes. Il faut une histoire presque infinie. c’est une intuition. tout compris. ici.Il faut la culture. Les religions n’auraient pas à synthétiser le désir de salut de l’histoire. L’art. les pensées. La religion peut juste dire « c’est pour plus tard ». c’est lui. Il appelle nécessairement son contraire. Thèse Foi Piété Religion Espérance La synthèse que serait la religion n’est pas pour nous. L’acte de penser La philosophie Il existe une tension. C’est la foi. La synthèse est-elle possible ? Il faut qu’elle soit possible. il y a presque confusion. on est dans une synthèse parfaite. L’Etat va rendre possible la vie de l’esprit. Synthèse post-posée.

font cela…  Le matérialisme c’est très vaste. mais il n’a rien compris ! ce qui est le point de départ. La pensée absolue ! Qu’est-ce qu’on est en tant que être humain ? Âme Les deux Que penser de plus ? Hegel a tout pensé. Précurseurs de Marx (voir syllabus) 1 Feuerbach (1804-1872) Launch Internet Explorer Browser. Hegel est persuadé que c’est la fin du monde avec lui. Plus la science avance. la conscience disparaît aussi. Marx : philosophie politique Tentative désespérée de montrer que Hegel n’a rien compris à la philosophie. . plus c’est difficile d’aller contre ça. . c’est son corps.Quand on essaye d’expliquer tous les phénomènes par des causes matérielles. Si on veut continuer de penser.Matérialisme qui dit que tout ce que fait l’être humain. Ce qui les différencie.Hégéliens de gauche : Hegel a été génial car il a compris qu’elle était les lois de l’histoire du monde. À la mort de Hegel. deux courants hégéliens apparaissent : (voir syllabus) Hégéliens de droite : conservateur. (Hégélien de gauche) Esprit Monde Esprit absolu Monde humanisé Monde Subjectif Corps Chapitre II : la philosophie politique 1. A. On ne peut plus rien faire de nouveau. c’est la matière. Ex : causes économiques. c’est le matérialisme Matérialisme : doctrine qui accorde à la matière un rôle primordial où exclusif dans l’explication du monde et de l’être.lnk . Rien de nouveau.choses. Parce qu’il y a ça en économie. La seule réalité qui existe. La conscience et le reste ne sont qu’une production du corps. C’est le début de la philosophie contemporaine. . Il faut défendre la pensée de Hegel. il faut rejeter Hegel. c’est la synthèse. c’est une manifestation de son corps. Quand je meurs. les gens inconsciemment. ils ne font que répéter. La philosophie. du cerveau.

Marx a lu cela et il trouve cela génial. La religion est une aliénation. Fourrier « La propriété c’est du vol » Mais ça ne sert à rien de se battre au niveau social. le christianisme. Pour lui. on en vient à s’aliéner. Il faut d’abord attaquer le mariage. On ne peut accepter que des propriétaires fassent travailler les hommes. 1 Launch Internet Explorer Browser. Il faut donc une synthèse : prendre conscience que l’homme est divin. C’est le moyen le plus élevé que l’homme a inventé pour essayer de se mettre à distance pour mieux se connaître. que ce travail apporte une plus-value et que cette plus value ne revienne pas aux ouvriers ! Il se bat pour le système dualiste et il est important dans le champ social. Dieu est éternel. Pas de portes… le désir doit circuler librement. B. Prendre conscience qu’il n’y a que des hommes. Il va créer les falenstaires (bâtiments qui permettent aux hommes et femmes de passer d’une pièce à l’autre.) Il est rêveur utopie. (14/02/2008) Feuerbach reprend la dialectique dans l’autre sens. La théologie affirmative appelle son contraire : la théologie négative. Toutes ses qualités projetées sur un dieu appartiennent à l’homme. Éternel ? Le temps qui ne cesse de durer… Il faut donc retirer à Dieu toutes ces qualités humaines. Il faut attaquer le problème à la racine. Désir de pouvoir circuler. Il critique la religion et en particulier. L’homme fait de toutes ses qualités un dieu. (voir syllabus) Proudhon « La propriété c’est du vol » il lutte contre les capitalistes.lnk .Il est le premier à développer l’hégélisme de gauche. Dieu est ramené à la mesure de l’homme. Thèse : Homme Infini Homme divin On projette en un dieu des qualités humaines. Dieu les socialismes utopiques français. En faisant cela. Il invente une vie sociale dédiée au désir. un homme prend possession d’une femme. Le danger est de ne plus prendre conscience que c’est moi tout ça. Mise en application de principe où ? D’abord c’est le mariage. Il ne la reste la possibilité d’une expérience pure avec le divin. Théologie négative  partir de la théologie (la religion) spontanée = fait de projeter sur dieu des qualités humaines. On doit pouvoir papillonner.

Hégélien de gauche : la dialectique c’est l’histoire. pensée de Marx. Si on veut changer la société. Il provoque le pouvoir. l’effort. une division. Infrastructure => ce qui est concret : les rapports de force entre les individus (la réalité socioéconomique). La dialectique est le moteur de l’histoire. Dans le capitalisme. Donc. Insupportable : expulsé de partout où il ira. Le début de l’histoire ? => La thèse = la nature. infrastructure et superstructure Son idée est qu’on doit distinguer la réalité et ce qui est secondaire. La synthèse va devenir un nouveau point de départ. Berlin. Les ouvriers belges sont de l’infrastructure : le changement ne peut venir que d’eux. 1. Le travail.C. Nature Travail Communisme Besoin Capitalisme Besoin (humain) Dans le capitalisme. il ne faut pas se battre au niveau des idées mais se battre contre ce qui est à l’origine de cette misère : capitalisme. Nature Travail Ce qui incarne au mieux le travail. Tout fonctionne selon la logique des contraires. Cette opposition va être dépassée par le communisme. Maintenant. c’est le propre de l’être humain. manger. Il y en a qui possède les moyens de production (l’argent)… ils en ont tellement que d’autres ne vont rien avoir… eux n’auront que leur travail. Dans le capitalisme on n’est plus que des demi. (voir syllabus) (1818-1883) Juif. 2. notre destin. Changer les conditions de travail. il est dérangeant. Athée progressiste. Londres. touché par la misère de l’époque. Il veut transmettre la philosophie aux ouvriers. on va organiser le travail. on maîtrisait notre travail. s’abriter… La synthèse. 1 Launch Internet Explorer Browser.hommes. Cette thèse va être emmenée à se transformer en son contraire : le capitalisme. c’est le travail. Bruxelles. c’est l’artisanat. Mais la nature entre en concurrence avec des besoins de l’homme. Il transmet des idées mais les gens ne se bougent pas. l’homme ne maîtrise plus son destin. Alors que dans le travail. il faut qu’ils se posent des questions. dialectique historique Marx est hégélien de gauche. c’est là qu’on doit attaquer (prolétariat contre propriétaires). selon lui.lnk .

la relation homme dieu est une relation fondamentalement aliénante car elle rend l’homme inférieur à Dieu . Derrière ce que nous croyons être réel. or on est alors dans l’aliénation ! on aliène alors les citoyens en faisant croire à la population que c’est Dieu qui a fait la loi alors que c’est les décideurs politiques. Superstructure C’est scandaleux pour lui pour deux raisons : Quand on identifie un Etat avec une religion. la religion instaure un rapport de dépendance à sens unique. le résultat de l’idéologie : elle entretient la coupure entre ce que l’homme voudrait être et ce qu’il est.la philosophie maintenir ces gens dans l’aliénation. « Le prof est un con ».le religieux Ces discours produisent de l’idéologie pour . . Un état religieux est un état qui aliène car il explique la réalité par une abstraction. Donc parle de ça. Cause : ce qui la motive à parler c’est le fait qu’il vit dans le monde et occupe une position particulière. « exam horrible ». But : le vrai but c’est défendre la cause… ma vision du monde est telle et je veux que tout le monde pense comme ça. .l’art Ça fait de Marx un penseur du soupçon. C’est un discours aliénant car il essaye de faire passer pour réel qqch. on ne se rend pas compte que c’est toujours une « défense » de ses intérêts => on doit soupçonner. on va justifier le tout en référence à Dieu. on a l’impression qu’on dit la vérité mais le véritable enjeu : on essaye de sauver sa peau. Discours idéologiques dominants : . Par conséquence. Les autres religions sont des religions de « seconde zone ». Une fois. il va critiquer la religion. qui est abstrait. Infrastructure Le capitalisme 3.Superstructure => tout ce qui émane de l’infrastructure . idéologie ( = discours qui est tenu sous couvert de dire la vérité mais qui en réalité ne fait que défendre les intérêts de ceux qui les tienne) L’idéologie est aveugle à la fois sur sa cause et son but. il y a autre chose… quand on est dans les discours. 1 Launch Internet Explorer Browser. la succession des aliénations • la religion : son indignation devant ce qu’il constate : les Etats qui ont une religion d’Etat. Exemple : je rate un examen.lnk .en plus. - Ensuite. c’est discriminatoire pour les autres. un état avec une religion difficile.

ceux qui ne possèdent rien. les bourgeois vont essayer d’avoir le pouvoir. soit dominé=> 1/2 hommes. on est soit dominant. la révolution. Ceux qui possèdent. Séparation entre Moi et l’Etat. • Aliénation économique L’aliénation se trouve entre ceux qui ont les moyens de produire et ceux qui n’ont rien (juste leur force de travail). Pour sortir du capitalisme : 1 Launch Internet Explorer Browser. Etre un homme= se soumettre à sa propre loi. l’être humain = corps+ âme =>ils coupent l’homme de lui –même. justifiant leur place de dominant en utilisant la religion et la philosophie. L’homme unité Moi. 4.Etat Cette soumission à l’Etat va être projetée sur une soumission à un Dieu. • L’aliénation sociale. Ca se traduit par des classes sociales. Aliénation politique. mais … Pour lui. Les philosophes vont par exemple dire.lnk Prolétaires . pas bien => aliénation. en disant que l’âme est supérieure. la projection dans le discours religieux est une projection de l’aliénation vécue dans le quotidien. Dans la société.) L’aliénation est inévitable car il est impossible que tout le monde participe à la société. Le corps = mauvais. Pourquoi existe-t-il une telle question ? Pour se connaître. La religion devient alors d’abord le discours des personnes au pouvoir. Mais la philosophie reproduit aussi une aliénation. • La philosophie Il fait la critique de la philosophie elle –même.Il reprend Feuerbach : la religion n’est rien d'autre q’une manière de projeter l’homme pour mieux le penser. (. • La politique Etat : citoyen soumis à un pouvoir Pouvoir Citoyen Dominante (½) Dominés (½) Cette division amène une autre aliénation (la 1ère : je suis un homme libre mais je suis obligé de me soumettre à un Etat. niveau infrastructure) L’homme de besoin – l’homme de classe Bourgeois Les gens sont répartis en classe. Concret Idées Corps Ame Le philosophe va croire que l’on peut se projeter dans la pensée pour sortir du concret. Sur le plan politique.

échec de la pensée => limites . sa pensée n’est-elle pas mensongère ? Si c’est une idéologie. la pensée marxiste ou marxisme = pensée élaborée par Marx et Hengels. progressivement.lnk . + Les différents marxismes : léninisme. ça va remplacer le capitalisme. (voir syllabus) 1 Launch Internet Explorer Browser.Religion Homme Dieu - Philosophie Âme Quand on parle de Marx. .  le capitalisme va remplacer de plus en plus les hommes par des machines => chômage. baisser le prix des productions que l’on utilise pour construire. Il y a 3 solutions : a.mais le capitalisme ne va pas changer de si tôt=> une autre sortie possible est la révolution. On en vient à banaliser le mal… mais non ! Le mal ne se justifie jamais ! Réaction. des intellectuels ont dit qu’il ne fallait pas enterrer Marx… Marx reste un penseur qui permet de penser ce que l’on vit aujourd’hui.Le statut de sa philosophie ? Pensée donc idéologie. (18/02/2008) L’homme concret (Aliénation) sociale (Aliénation) économique Corps Discours . c. Comment sa philosophie pourrait amener un changement ? . Les propriétaires visent à faire du bénéfice. • Courant révisionniste. Or si c’est une idéologie.… Quand le mur de Berlin est tombé. Après Marx la réception est lente. (Matières premières) b. 5.question du mal chez Hegel. par la loi des nombres. Ensuite.imaginer que le capitalisme va mourir de lui-même car il est contradictoire. Les successeurs de Marx vont se partager. augmenter le temps de travail des ouvriers. Ces gens la n’ont plus rien à perdre. comment espère-t-il par ses discours amener les ouvriers à la révolution ? Lui-même à montrer que les discours n’amenaient à rien. Le capitalisme produit lui-même les hommes qui vont renverser le capitalisme. on parle de la pensée Marxienne. Augmenter la productivité en remplaçant les hommes par des machines. la révolution est liée à Hegel. Et donc.

ce n’est rien d’autre que la raison.Jaurès (1859-1914). Ils se réclament marxisme. C’est le plus connu. Staline. Il se demande pourquoi il n’a pas réussi. Gramsci (Italie) Essaye de mener une révolution. Pour lui. RAISON= faculté que nous avons qui veut donner du sens à tout. Quelle est leur lecture ? Pour eux. Il faut recourir à l’idéologie pour la révolution (prise de conscience de la notion de classe). Ils vont essayer une manière de faire la révolution. il faut absolument passer par la révolution (hypothèse pour Marx). Ils ne trouvent aucune solution ! La raison 1 Launch Internet Explorer Browser.R (All.  l’idéologie des prolétaires et des paysans peut être une idéologie vraie qui permet une conscience de classe. Pour lui Lénine a déjà tout pensé. Il défend l’idée que la révolution ne vaut que pour l’URSS. Grille de lecture : la sociologie. ( >< Trotski). Il se fait arrêter et est condamné à 10 ans de prison. Des gens veulent dominer et tous les coups sont permis. Marx c’est bien mais pas suffisant. (Voir syllabus) (Mouvement d’après-guerre) Deux auteurs : Adorno. Echec. => histoire d’un pouvoir qui prend de plus en plus de place dans la société. Trotski. Le but est de voir à quoi obéit ceux qui ont le pouvoir. Il met l’accent sur la révolution. la psychanalyse. Lénine. • Les marxismes révolutionnaires En Urss. Ensuite après la guerre 40-45 : Merleau-Ponty Althusser L’école de Francfort. => Tout un débat par rapport à la question sur l’idéologie. la société occidentale est soumise au pouvoir. Horkheimer. C’est qqn qui connaît très bien Marx. Luxembourg. trois auteurs qui marquent l’histoire de la pensée de Marx. Selon eux. Il en veut toujours plus.lnk .) Il est contre Lénine. Lukacs (Hongrie) Il essaye de renverser le pouvoir sans succès. Il soutient la révolution russe mais elle doit être permanente et partout soutenue par tout le monde. L’injustice est tellement flagrante que les gens vont se lever d’euxmêmes. ils obéissent à la raison. rien ne doit nous échapper. mais il refuse de recourir à la violence.

Ils n’arrivent pas à proposer qqch. Il y a de la sexualité mais sans vague pour ne pas être confronté à un malheur : le sida. Il voit dans la sexualité libre une manière de se révolter contre le pouvoir. Henry. Il mise sur l’art qui peut déjouer la raison dominante. Le drame : même les œuvres contemporaines sont récupérées par le système sous la forme de choses consommables. Jouissance en pure perte. un enfant… Benjamin Registre du messianisme : l’histoire du monde est déjà tracée avant de commencer. sur base de quoi sont-ils justes ? Pour justifier une opinion juste. On peut parler d’avènement. il y a toujours la possibilité pour l’imprévu. de valable à la place. => attente. Gaspillage qui embête le pouvoir. Conception du temps particulière. Messianisme = foi que même dans un système dominant. Il veut qu’on comprenne par le biais de l’esthétique. Pas de pouvoir de politique qui soit positif ! Du coup. dans les années 60. Ex : vente de préservatifs. P.…)  critique de tous les pouvoirs politiques. l’art contemporain essaye de sortir de la figuration d’une autre manière. des choses peuvent survenir. Dans une vie « brassée sur des faits ». (voir syllabus) Mouvement français : Glucksmann. tout le monde en profite. Pourquoi ? Car pour lui. Lévy. B. comment faites vous pour être sur que les choix que vous allez prendre sont justes ? Valeur suprême. (21/02/2008) Quelle est la faiblesse des nouveaux philosophes ? Ils dénoncent les horreurs mais. si l’histoire montre que les systèmes de droite et de gauche provoque l’horreur.  Conclusion : la politique c’est fini ! critique radicale. il est possible que la raison ne soit pas présente. Sur quelle base peut-on décider de manière juste ? La question des droits de l’homme. Le temps peut être un temps discontinu.Bruckner. on découvre que les régies de gauche provoquent aussi l’horreur (Staline. L’art ne réussi donc pas à échapper au système. Pouvoir à l’œuvre. Adorno Il essaye dans l’art contemporain.lnk . Mais. L’artiste veut nous mettre en échec sur le plan de la raison. Mais certains vont quand même essayer de trouver une alternative. Le drame : la sexualité libre est récupérée par le système. Poulag. Année 60. Marcuse Mai 68.a toujours le dernier mot ! => Le pessimisme domine. question du juste. Idéologie de droite a montré qu’elle contenait comme possibilité l’horreur=> personnes qui se rabattent sur l’idéologie de gauche. On imagine un concept du temps qui ne cadre pas avec la conception de la raison. comment faire de la politique aujourd’hui ? Quand vous devez gérer une société. Constat : l’idéologie de droite qui mise sur le capitalisme a sombré avec Hitler => idéologie de droite est un régime qui peut produire l’horreur (camps de concentration). Dans l’art. il y a 3 positions 1 Launch Internet Explorer Browser. • Les nouveaux philosophes.

Exemple : l’euthanasie. Les auteurs de cette position : . il est impossible à un moment donné de ne pas être un extrémiste. 1 Launch Internet Explorer Browser. On va prendre des décisions. Si on est dans le registre des préférences. Pour eux. Et cette raison permet d’atteindre des valeurs. aller à la bagarre car on ne sait pas argumenter. Les valeurs sont historiques => on tombe très rapidement dans un relativisme => on tombe dans le nihilisme (il n’y a rien. Notre point de vue n’est qu’un fait parmi d’autres faits. On postule que tous les hommes sont dotés d’une raison. les valeurs que nous défendons personnellement sont des faits qui vont se présenter comme des préférences. position dominante. Pourquoi ? Exemple : pour moi. => Il n’y a donc plus de transcendance. sur le plan individuel. Réflexion : si on a des valeurs auxquels on tient. Question. Conclusion : le conflit. de l’homme qui réfléchit. => Pour moi. tous les racistes ont tord=> extrémisme.Sponville. matérialiste. Conséquences : puisque ça relève de préférences. On a réduit le fondement d’une loi au fait qu’elle a été votée à la majorité. ç a signifie qu’on ne peut pas le démontrer. Il y a un conflit permanent qui est la démocratie. Donc. Les valeurs sont réduites à des faits. Les valeurs sont des faits historiques que l’on peut observer. « Je ne peux pas accepter que les valeurs ne soient que des préférences »… il y a autre chose : la raison. si une majorité dit que c’est bien alors c’est bien. il n’y a pas de valeur transcendante. . racisme est une idiotie. Les valeurs n’existent pas car on peut dire une chose et son contraire). Une décision est juste quand il y a une majorité qui décide qqch. Dans le fond. discussion. penseur français. Ils essayent de montrer que les valeurs sont l’œuvre de la raison. Pas d’esprit pas de transcendance. si elles sont bien pensées. sont justes ou pas sont réduites à des faits que l’on peut observer. Positivisme juridique : => majorité => Faits transcendance =>préférences Conflit. car une préférence n’est pas une vérité. puis vote. Ces valeurs universelles sont donc aussi transcendantes.lnk . Dans nos pays. les valeurs qui font que qqch. la seule issue possible c’est se battre.• Positivisme juridique Chacun met en avant ses préférences individuelles. la même prétention à l’universalité. Ca ne sert à rien d’argumenter => se battre quand je vois qqn qui fait qqch.Comte. mes préférences ne valent plus que les préférences des autres.Lefort et Castoriadis. • Droit naturel moderne Tentative de refuser le positivisme juridique. Dans cette logique-ci. qui me parait inacceptable.

Tous. Auteurs . Droit naturel Moderne .Raison. Avant qu’il y ait un état. que les valeurs sont l »œuvre de la raison. ne tombons nous pas dans un relativisme ? Il n’est pas incertain que nous retombions vers un certain nihilisme. Cette discussion est possible car il y a des règles imposées par la raison.raison universelle Transcendance Argumentation On va donc mettre en avant l’argumentation. vont voir que leur intérêt est de trouver un accord pour vivre sans la peur de se faire taper dessus… limiter les libertés dans les mains d’un pouvoir fort et celuiva veiller à ce que tout le monde respecte bien le tout. On se protège. c’est la guerre de tous contre tous. ils refusent les dangers du positivisme. je ne juge pas » • • • Historique Relativisme Nihilisme On peut pas accepter de se battre tout le temps. (1588-1679) => idée du contrat.Habermas. Un descendant de l’école de Francfort. les gens vivent librement. « Oui c’est comme ça. Droit naturel moderne . comment dire que les valeurs ne sont pas historiques ? Si on retombe dans l’historicisme. Tous les hommes ont la même raison et si ils pensent la même chose. C’est la raison qui est à l’œuvre chaque dois que nous discutons. => Rapide de croire que les êtres humains fonctionnent de la même manière  la raison n’est pas la même. droit naturel ancien. Marxiste. Les gens vont montrer par la raison.Hobbes. ne vivent pas bien. . Critiques : on reconnaît que la raison se développe au cours de l’histoire => historicisme => on reconnaît à la raison le fait qu’elle est fondamentalement historique. Croire que tous les hommes sont doués d’une même raison partout sur la planète est une illusion ! Il y a des systèmes de société douée de raison mais qui accepte le principe de contradiction. Mais il discute « contre eux » sur le point de la raison. . dans cet état-là. La raison est instrumentale. Mais si la raison est historique.Positivisme juridique. en réfléchissant. il partage la critique de l’école de francfort. Il y a des valeurs universelles et donc transcendantes. La raison intervient. ils verront alors la même chose.Religieuse. Mais de cette liberté sans limite. la raison ne se réduit pas à ça. Pour lui. bien – pas bien). Ils n’acceptent pas que les valeurs soient des préférences. on peut vivre un ensemble. c’est la guerre ! Les hommes.lnk . Il y a une deuxième raison : la raison communicationnelle. Le contrat est justifié par la raison. La raison envahit tout ! Il n’y a plus de libertés. 2 Launch Internet Explorer Browser. (Esclave.  par un contrat.

Si pas de travail. • But : déboucher. Le problème. Mais c’est antihumanisme car on ne fait plus de l’homme un dieu. (Les camps de concentration) Ils se demandent s’il n’y a pas qqch. par mon travail d’améliorer mes conditions de vie. c’est que cette raison peut le meilleur mais aussi le pire. les règles a priori : le fait. Critère formel J-M Ferry. Comment concevoir une société juste ? Une société pluraliste avec des valeurs différentes. la liberté doit être garantie par l’Etat. Renaut Habermatien. On a un humanisme antijuridique. Mais. à un moment donné. que je considère mon interlocuteur comme capable de parler. est-ce que tout le monde raisonne de la même manière ? Ph. Van Parijs • Droit naturel ancien Il dénonce les limites de la Raison. 2. tous se mettre d’accord sur qu’est ce qu’une société juste. Mais. On va se mettre devant un voile d’ignorance (= toute personne qui va se retrouver dans la situation où il ignore qu’elle va être sa place dans la société). On va donc. de plus ancien que la raison humaine et qui viendrait avant la raison et qui serait la vrai origine des valeurs de telle sorte que si on s’éloigne de ces valeurs plus anciennes que la raison. De toute chose. il y a les allocations. système égalitaire pour que j’i des chances. 3. On va se mettre devant un voile d’ignorance (= toute personne qui va se retrouver dans la situation où il ignore qu’elle va être sa place dans la société). C’est 2 Launch Internet Explorer Browser.  Critique : êtes vous sur que toute personne a une raison qui lui permet de calculer ses intérêts ? tout le monde calcule –t-il ses intérêts de la même manière ? devant le voile d’ignorance. Jeu du contrat. le meilleur argument doit l’emporter… ça fonctionne ainsi dans toutes les sociétés. quand on s’appuie sur la raison. de plus ancien que la raison. capable de comprendre ce que je dis. Quelle position j’occupe dans la société. le fait qu’on joue le jeu de la vérité. en respectant ces règles sur des consensus. si je suis riche. Ferry A. (si je suis du côté des pauvres). (Habermatien) L. 1. Et troisièmement. L’homme est la mesure Ca permet le pire.lnk . Il reprend la critique faite par l’école de Francfort.  concevoir un système social en défendant mes intérêts alors que je ne sais pas. Rawls. On va juste raisonner pour voir comment devrait être organisée la société pour que je puisse m’en sortir. je dois pouvoir m’enrichir plus… mais les différents pauvres ? => le droit de s’enrichir doit profiter aux riches mais aussi aux plus démunis. on a tord ? Contester le fait que l’homme est la mesure de toute chose. Deuxièmement. nos préférences. ils sont par définition historiques. en premier. On va mettre de côté nos opinions. Décentrer l’homme et on verra qu’il existe qqch. le droit naturel ancien : juridisme anti-humaniste : il existe des valeurs premières qui relativisent l’homme.

donc on peut s’interroger sur l’histoire et prendre distance par rapport à l’histoire. s’interroger… c’est un désir de justice. Maritain. Il y a un décalage entre les désirs de justice et les réalisations. il se réfère à St Thomas D’Aquain. c’est se remettre en question . je n’arrive jamais à me dire que c’est juste. Le désir de justice en dehors de l’histoire. Plan : Philosophie Politique Hegel Philosophie de la vie. désir transcendant car premièrement il n’arrive jamais à se concrétiser dans le monde. il existe une transcendance dans la mesure où nous avons tous cette capacité de remettre en question toutes les inventions humaines. 2 Launch Internet Explorer Browser. Ce n’est pas parce que la majorité le dit que c’est bien.  La démocratie : mais même la démocratie n’est pas un système parfaitement juste. Il n’y a aucune loi qui sera à la hauteur de notre désir de justice. Il y a qqch. Elle invite à remettre tout n question. qui est un sage ? Ils amènent les gens à réfléchir. Le critère de justice est dans ce désir de justice qui est en chacun de nous. Ils acceptent de remettre en question la démocratie.un droit qui peut avoir une constatation religieuse. avoir la foi . La capacité en nous de prendre du recul à notre système politique et à se poser des questions. La justice est transcendante. Tout les systèmes politiques essayent d’être juste mais jamais ils n’arriveront pas à incarner le juste… le juste. la démocratie est le système le plus juste au vu des circonstances. Deuxièmement. D’autres ne recourent pas à la religion. position : qui va être capable d’interroger les institutions humaines du désir de justice ? la porte est ouverte aux charlatans.lnk . Difficulté : . (Bush). de transcendant. Pour eux. on doit pouvoir remettre en question des droits fondamentaux au vu des circonstances Villey Il défend une position religieuse. Pour eux. Toujours des questions. Difficultés : la foi. en chacun de nous. prendre du recul. • Courant philosophique Il essaye de penser les choses indépendamment d’un recours à un Dieu => le désir de justice.si religieux. Le danger : système qui deviendrait théologiquopolitique. (25/02/2008) • Courants religieux Les valeurs sont jugées par un Dieu. Fidèle au désir de justice donc. (Ex : est-ce que les droits de l’homme sont justes ? on s’interroge avec le recul). Ces valeurs viennent de Dieu. qui peut interroger la réalité à partir du désir de justice ? Risques de manipulation. La foi devient une garantie d’un système juste. Levinas. Les auteurs : Léo Strauss Mouvement straussien aux Etats-Unis (mouvement conservateur).dans les 2.

Il va lire Schopenhauer mais va le corriger. Mais alors. Car désirer au point de départ. Il essaye d’être prof d’université. on a l’impression d’échapper à la vie. (1844-1900). Tout le monde va chez Hegel. On a l’impression d’échapper à sa vie à soi. Peut-on y échapper ? Si on cherche des solutions. dans tous les cas. Aujourd’hui. une fois que j’ai pu mettre la main sur ce que je convoitais. Discipline destinée à libérer l’esprit en vue d’un perfectionnement spirituel ou moral… ex : privation voulue. ses ouvrages vont commencer à avoir du succès. Derrière le désordre du monde.autres individus : tous les êtres vivants vont forcément rentrer en compétition avec les autres car ils veulent toujours vivrent plus => entremangerie. Mais il sera confronté à Hegel qui ouvre un cours en même temps que lui. ça ne dure jamais qu’un temps. et personne chez lui ! Il a une vie très solitaire. Schopenhauer. • La pitié. on le redécouvre. C’est l’enfer. Pas de succès durant sa vie. Il y a deux auteurs piliers : Schopenhauer et Nietzsche.Chapitre III : Philosophie de la vie Courant qui essaye d’aller dans le vécu concret des individus et non rester dans la pensée. Guerre de tous contre tous. c’est ne pas avoir ce que l’on désire. Ca ne marche pas… très rapidement on est ramené à soi-même=> ça ne fait que suspendre.lnk . Sa perspective : il est influencé par Hegel. Allemand. (Voir syllabus) (1788-1860) Allemand. D’une intelligence extraordinaire.Point de vue individu : essayer d’aller retrouver cette force de vie qui est en nous. Bouddhisme. Malheureusement. hindouisme. Toujours plus. une au point de vue d’individu. Le vouloir vivre fait de l’être humain un être de désir et le fait d’osciller entre souffrance de désirer et ennui d’avoir. . Pensée pessimiste car pas d’issue possible. cette force va produire deux conséquences une point de vue relation avec les autres individus. Il retient le slogan « la ruse de la raison ». il y a une loi qui est à l’œuvre et qui permet de comprendre la diversité dans le monde. Vers 1850. Très jeune. Pour lui. d’échapper au temps. Je vais souffrir de la souffrance de l’autre. cette loi. On ne voit plus que l’autre. • L’ascèse. c’est le vouloir vivre. Réflexion sur l’amour et la sexualité. On désir plus… or le désir voue l’être humain au malheur. La vie n’est que souffrance. 2 Launch Internet Explorer Browser. Nietzsche. ça veut dire s’ennuyer. C’est le travail que l’on est capable de faire sur soi-même pour se libérer du désir => continuer à vivre en se détachant du désir. quand on est ravit par une œuvre. . Le désir est donc le manque et le manque c’est une souffrance. Ça se manifeste sous la forme du désir. S’abstenir de tout rapport de façon à ne pas faire d’enfant qui eux aussi sont pris par le désir et donc souffriraient. il perd son père et son petit frère. • L’art Dans l’expérience esthétique. ne plus désirer. des pistes. C’est un penseur impitoyable. La vie est alors impitoyable. Critique déconcertante. => l’ennui.

Nietzsche montre qu’il n’y a pas de vérité possible. Alors. Toujours plus.). Mais cette force de vie veut jouir d’avantage de la vie=> à la base du bonheur. a peur du changement. . Elisabeth. il a une crise de folie.  l’illusion !  il utilise une expression : la vérité c’est une métaphore de métaphore. La vie est faite de peur car c’est une vie changeante.  Nietzsche n’était probablement pas antisémite. Celui qui a peur de la vie. et à ce moment. Cette vie affirmative veut toujours plus.la minorité à protéger : les forts. vrai pour tout le monde) et la morale chrétienne (gentil méchant… on le sait. D’un discours adéquat. Comment font-ils pour essayer d’étouffer la vie qui pousse le changement ? on va se réfugier dans ce qui est stable et rassurants : la sciences (recherche de la vérité. Il y aune responsabilité de l’auteur qui a écrit des phrases trop ambiguë. base de sa philosophie Il est l’héritier de Schopenhauer. c’est prévisible). 1. il y a deux types d’individus : . Sa sœur. Il passe de nombreuses années à errer seul. Il l’appelle la volonté de puissance. = critique.lnk . Mais elle va réécrire certains de ses ouvrages. En 1889. Mais il n’arrive pas à se faire des relations avec les gens. . de telle sorte que ses écrits vont servir à la propagande nazie. La vie est affirmative et non monstrueuse. la science. 2 Launch Internet Explorer Browser. Il essaye d’enseigner : Echec. On vient alors le voir… il doit être interné. il est parti en lui disant qu’elle était folle. Comment décrire ce qui est la vérité ? C’est l’adéquation entre ce qu’il y a entre la chose dont on parle et le discours qui en parle. Il part du même principe : tous les êtres humains ont une force de vivre. Dès qu’il se lie d’amitié avec qqn. . = c’est une invention de l’occident pour nier la vie. ça se solde toujours par un échec=> solitude. celle qui prend le pouvoir dont il faut se méfier : les faibles. Il va y rester enfermer.la majorité. => se réfugier dans la science + la morale. l’imprévisibilité fait toujours peur. Le changement. (la vérité n’est pas une adéquation). Remarques : -certains auteurs disent parfois que la pensée de Nietzsche est à rejeter car elle amènerait à la folie tout comme Niezsche. Vérité = adéquation entre la chose et le discours. Force d’abord positive. Il a en horreur les antisémites car sa sœur a épousé un antisémite.le rapport avec le nazisme est surtout l’œuvre d’elle-même s’il est vrai que Nietzsche a écrit des choses provocantes. ce sont ceux qui continuent à jouer le jeu de l’affirmation de la vie. 2. Ils trouvent les gens bètes. Ils ne veulent pas le changement. On croit que la vérité est possible… quand on le croit donc dire la vérité.il fait des études (théologies. On ne supporte pas d’être évité. Il y a le monde qui existe indépendamment de soi= la chose en soi.Sciences + morale chrétienne. va le prendre en charge. etc.

=> On va donc dire qu’il est mauvais celui que l’os envie ! Il continue à être celui que je suis incapable d’être. la morale se construit en trois temps : Le ressentiment : C’est l’histoire de l’agneau. par ex. Le langage. D’où vient le langage ? de la peur… ça a permis de nous protéger. Si on pense au mot carré. c’est répéter ce que dise les autres pour penser comme eux. pourquoi est-elle au féminin ? il n’y a rien dans la réalité visée qui est féminin=> les genres. ça me plaît. On souffre de la vie. il broute l’herbe. avec les autres. Les langages imposent ses propres règles pour interpréter le monde. La morale. le langage lui-même traduit une deuxième fois (=> 2ème métaphore) une sensation. Une chaise. On se comprend => pas tout seul => anticipation => on est rassuré. => le langage simplifie la réalité. si le langage était adéquat aux sensations.  métaphore de métaphore  la vérité est une métaphore de métaphore. . d’être un autre. J’en viens à nier ma propre perception pour répéter les choses comme les autres le disent. c’est que tu es méchant.1ère métaphore : (. L’agneau va alors essayer de faire comme lui. D’une part. L’agneau lui dit. essaye de voler. Ça lui donne envie. Ces lois du langage n’ont rien avoir avec la réalité. Pour Nietzsche. ça apaise. L’aigle ne comprend pas. Une fois cela fait. (Judéo-chrétienne) C’est l’expression pour Nietzsche d’une vie de souffrance. Elle va passer par les sens. j’en ai peur mais quand même. Des sens me montre le monde. On ne supporte pas la vie imprévisible. (Ce que j’ai vu a déjà interprété ce que j’ai vu). tu prends plaisir à nous narguer. Alors. Croire qu’il y a du bien et du mal rassure. de nous garantir une certaine survie. Il s’adresse à l’aigle. Il rêve en un. Ce que nous faisons. Pour Nietzsche. La vérité devient un devoir.Nietzsche va dire. Il est dans la prairie. L’aigle ne veut pas. va se convaincre qu’il a choisit de rester un agneau. je vais les nommer. il n’a que des qualités. Mais confronté à un échec.traduction. Manière commune de désigner les choses. Coller sur les sensations que nous avons des mots. c’est des universaux => les mots que nous utilisons pour désigner les choses sont des mots généraux. on se rassure. interprétation de ce monde). Nietzsche revient avec la notion de peur. le mot carré n’est pas carré lui-même=> le langage n’est pas la chose. - - 3.lnk . L’aigle symbolise la liberté. tous les langages imposent une grammaire. si tu ne veux pas devenir comme nous. Il voit l’aigle tournoyer en l’air. mais en faisant ça ils ont déjà traduit une 1ère fois le monde. Le langage est un langage commun. il n’y aurait pas plusieurs langues. Le langage est la traduction de nos sensations et non nos adéquations. Il est impossible d’avoir deux tables dans le même temps et dans le même espace => la réalité est différente et pourtant c’est tout le temps le même mot qui revient. On met de l’ordre. l’agneau qui est bas et qui ne sait être que ça. Ça c’est bien. 2 Launch Internet Explorer Browser. L’agneau veut qu’il arrête. Bien = faiblesses que je met en avant et j’en fais des vertus. cette force. il va réfléchir.

) • Souvent pour pouvoir s’accepter soi-même. de l’impuissance que j’ai.lnk . J’en fais un « on ne peut pas tuer ». on se persuade de cette phrase. moi. il sait pourquoi. Les prêtres viennent donner l’explication. Nietzsche va rechercher ce genre de phrase. Ex : pour que l’agneau s’accepte. c’est ce qu’on va dire être mal. Moi-même je souffre car je suis pêcheur. Je souffre mais au moins je sais pourquoi. « Vous souffrez parce que vous êtes pêcheur » à va rassurer l’agneau. mais au départ c’est la chose qui l’envie secrètement. Un monde divin. rassurez-vous. je reste pêcheur. il a du dire du mal de l’aigle. • Dans la morale. Ça va sauver l’agneau. il y a deux types d’être humain. Pascale : « le roi est haïssable ». « Vous êtes mauvais » En plus. Conclusion : • La première chose qu’il montre. De manière plus générale.(28/02/2008) Rappel : confronté aux changements. on convertit un « je ne peux pas » en un « je ne veux pas ». le fils de Dieu est venu sur terre pour racheter vos péchés => ça condamne chacun des êtres humains à rembourser une dette vis-à-vis de Dieu. L’idéal ascétique : Je découvre donc que l’aigle est méchant. (= le ressentiment. => si cette vie terrestre n’est que source de souffrance. Nous sommes porteur d’une dette que rien ne pourra jamais laver. gentil. l’agneau. je suis génial. Dans le christianisme. Mais l’aigle est méchant. on vient dire aux personnes qui souffrent. Lui qui est si bon. j’en fais une vertu. on a eut besoin de dire non à un autre. L’histoire de l’occident. Il va 2 Launch Internet Explorer Browser. Ex : je suis incapable de tuer. tout ceci ne ferait alors que préparer un autre monde. à ce moment là que les prêtres vont arriver… St Paul… ils disent : « je vais vous expliquer pourquoi ». une autre vie. pourquoi continue-t-il à être malheureux ? C’est là. La vie devient irrespirable quoi que je fasse. fuite de la vie (sciences +morale) et le ressentiment où on déteste celui dont on est incapable d’être. L’agneau qui se persuade qu’il est gentil constate qu’il est malheureux. La mauvaise conscience : Donc. la haine par rapport à la vie.

quand on se rend compte que ce ne sont que des certitudes. Ensuite la morale commence à être discutée (Renaissance). c’est épouvantable.en venir à postuler qu’il existe un autre monde. on se sent mieux. qu’il existe la terre avec une âme et un cœur. Le monde qui me permettre d’échapper à cette vie de malheur. Il se dit que vouloir rien. Il veut renoncer à tout vouloir. C’est le lieu de la réconciliation avec soimême. c’est une haine de la vie. Alors le monde s’effondre c’est une crise. Chronologiquement. • Comment les choses se sont passées en Occident ? Histoire du nihilisme = histoire de la négation de la vie. les hommes découvriront que derrière leur exigence de vérité. Il n’y a pas de vérité.  espérance d’une autre vie plus heureuse que celle-ci. d’où vient notre morale. Plus de Dieu.  L’homme qui voulait mourir. => Tous ces hommes vont alors à se mettre à adorer un âne (un idole). moins je veux. ou une intelligence et un sens. 4. Ce monde-là serait le paradis dans lequel il n’y a plus de souffrance. Le bouddhiste.  Le dernier homme. Toutes les certitudes auxquels on se rattache dans la vie. moins je désire et mieux je me porte.  l’instant de minuit = la mort de Dieu.  La morale conduit à une haine de la vie ! mais celui qui souffre peut mettre de l’ordre dans le monde. Ils préfèrent encore adorer un âne que rien du tout ! On donne du sens à sa vie. « Tu dois rechercher la vérité ». Ex : le plus laid des hommes. Tout est faux… une fois ce moment de crise dépasse. Plutôt que de vouloir le néant. la morale se met en place. • Nihilisme radicalisé. Mais vouloir ne plus vouloir. Qu’est-ce qui devient possible ? ou rester cassé ou retrouver la vie affirmative. passer à autre chose. c’est encore vouloir=> c’est un échec.  Figure du désespoir à la suite de la mort de Dieu : homme supérieur (différent du sur homme !!) C’est ceux qui vont « essayer de sauver les bidons » après la mort de Dieu. La mort de Dieu = triomphe de l’athéisme (= abscence de repères. Une fois la mort de Dieu proclamée. Ils essayent de suspendre leurs désirs. avec les autres. Ex : pensée qui dit qu’il existe un dieu. En vérité. Ex : le dernier pape. ils vont préférer un néant de volonté. de valeurs). Ex : l’homme aux sangsues : se spécialiser à outrance dans la sciences.  La philosophie reproduit ce genre de pensée. le comédien. C’est l’aboutissement de la pensée occidentale. Il n’a plus de langage car il est écrasé par ce qu’il a fait. Synonyme pour parler du ressentiment. 2 Launch Internet Explorer Browser. La sciences est hyper spécialisée et tellement spécialisée que ça n’a plus de sens ! Ex : l’enchanteur. Celui qui a tué Dieu. Mais il peut exister des manifestations de désarroi. Les sciences apparaissent mais deviennent le prolongement de la morale. de morale. il n’y a que des interprétations.lnk . L’acteur. Il vit sa vie par procuration du personnage qu’il joue. il fait comme si le droit n’était pas mort. mais il continue à rester un esclave. notre recherche de vérité ? Qu’est ce que ça cache ? Ce jour là. D’un point de vue historique. le monde s’effondre.

Ce qui incarne le mieux cela. Ce n’est pas une vérité.  plus besoin de l’approbation des autres  liberté. toujours la même vie. Désigne une caractéristique essentielle. on sait que ce que je vois n’est qu’un tableau. enfant. Elle prend des interprétations pour la vérité. Mais il y a moyen de retrouver ce qui reste quand il n’y a plus rien du tout : la vie affirmative. Vie = changement dans lequel se perpétue qqch. L’enfant. La vérité c’est le perspectivisme. lion. La figure qui incarne cela est le Christ. Du coup.elle désigne la volonté de puissance. Estce que je veux que ma vie recommence éternellement ? 2 Launch Internet Explorer Browser.lnk - . non au non prononcé par les hommes supérieurs et au dernier homme. il y a qqn qui ne change pas. Quand je dis mon point de vue. La vie du surhomme = un enfant. C’est toujours moi. mais c’est toujours moi.Lui. texte les trois métamorphoses : chameau. Personne n’est dupe. A. C’est l’éternel retour du même. on peut faire de la science. la volonté de puissance. Il n’est pas libre. le parallélisme à la vérité. Mais qu’est ce que le bien ou le mal ? C. La vie ne veut que le changement. quand on exprime qqch. critère éthique pour juger sa vie. 5. Il rejette la morale et continu à être dépendant de cette morale. Il y a des choses que je sais par mon expérience de vie. c’est qu’elle existe. Dit il dit non au néant. Aujourd’hui la science est comme ça. En vivant votre vie. Il oppose son « je veux ». Le lion est celui qui se rebelle à la morale. D’ailleurs celle-ci (à l’époque de Nietzsche) est trompeuse. j’ai le droit d’en faire part sans l’approbation des autres. éternel retour. pourquoi ? Car dans l’art. ça conduit à une certaine humilité. => Caractéristique ontologique. Le chameau est celui qui se soumet à la morale. je dis bien que c’est pour moi. De ce point de vue là. Comment savoir si je suis dans la vie affirmative ou dans la haine de la vie ? il suffit de vouloir l’éternel retour. B. c'est-à-dire avoir le courage de dire ce que l’on pense par rapport à ce qu’on a vécu. lui à une morale extérieure mais bien à partir de soi et de sa vie. . la vie affirmative. il y a des choses qui sont vraies pour vous. c’est l’art et non la science. L’expression de Nietzsche a deux significations. Mais l’art est supérieur. puis que tant qu’il la rejette. A travers le changement. il prend conscience de l’absurdité qu’il y a à vouloir vivre sans désir. car on attend d’elle qu’elle nous dise des vérités générales.

qui veut vivre davantage et veut davantage que vivre ! Il y a toute la culture (= manifestation objective de cette volonté de puissance. Une science qui prétend expliquer le monde objectivement mais ça ne marche pas pour l’être humain. + Tout l’existentialisme qui s’inspire de Nietzsche. il essaye de retrouver Nietzsche. où on se met en danger… le développement à travers une philosophie qui tourne autour de l’érotisme. Il s’inspire de Nietzsche. Dilthey. (cfr psychanalyse.)  Les sciences humaines avec une méthode particulière pour parler de l’être humain. Comte Sponville. Dilthey reprend cette distinction pour comprendre l’être humain. Dans ces expériences. A coté de cela. On essaye de se dire soi-même dans un discours. il y a une volonté d’absurde. Chez Nietzsche . Processus de la haine de l’autre abominable. Développer l’idée qu’il faut une herméneutique (= discipline qui consiste à ne pas essayer de décrire les choses de l’extérieur. on à la crainte du désespoir). de se comprendre. Vie dans tous ses excès. On veut maîtriser les choses. pas ok ! (06/03/2008) 6. + Comte Sponville et Onfray. 2 Launch Internet Explorer Browser. dans la morale (= attitude Apollon pour Nietzsche). On essaye de se dire. Il veut dénazifier ce que les nazis ont fait de Nietzsche. Il reprend la distinction de Nietzsche.) Après la guerre.il pas la même chose ?=> sa philosophie n’est-elle pas une philosophie de ressentiment ? Haine du faible. Il est matérialiste et athée. (On veut. Il y a une force en nous. Il essaye de montrer qu’il n’a rien avoir avec les horreurs de la guerre : Lowith et Bataille. La vie a besoin de se perdre. d’un côté la vie figée dans la sciences. On va développer une science objective. critique de Nietzsche Il condamne le ressentiment. il existe la vie affirmative (= Dionysos).Si oui. C’est la philosophie du désespoir. on a besoin d’avoir une attitude où on explose.lnk . Sa philosophie est construite autour de la pensée de Schopenhauer et de Nietzsche. Il existe autre chose : la part maudite de l’existence. sans raison. cela peut importer des conséquences. En proposer une interprétation. Plus on veut vivre ainsi plus on se rend compte que ça ne suffit pas. spiritualisme. Mais ne fait. Bataille.) Simmel. ok ! Si non. La volonté de puissance ne se laisse saisir qu’à l’intérieur. Parfois.

Jouissance à l’état pur. Une discipline qui essaye de comprendre les comportements en les objectivant. Il faut sortir de l’espérance… arrêter d’espérer car c’est la 1ère source du malheur pour l’être humain. On peut ramener des choses qui concernent mon vécu à ma conscience = souvenir + préconscient. Il y a des choses que je n’arriverai jamais à mettre dans ma conscience… ce sont des choses qui me font souffrir = inconscient. . les chrétiens.Le Cognitivisme. la seule manière d’être heureux est de se libérer des désirs. Notre vie intérieure ne se réduit pas à la conscience. Il porte sur la connaissance. => la science du comportement qui permet de conditionner les comportements. Michel Onfray. mais est-ce que la conscience n’est pas dupe ? Jeu de dupe ? on ignore les causes qui nous poussent à agir. dans quelle mesure est-on libre. L’inconscient c’est toutes les choses douloureuses mais ces souvenirs me demandent de repasser dans la conscience mais il existe la censure…ça se traduit par des lapsus.) 1. Chapitre IV : La Psychanalyse. C’est une science du comportement. Discipline pluridisciplinaire. Il veut qu’on massacre tout ceux qui viennent cadenasser les désirs. par des souffrances… 3 Launch Internet Explorer Browser. Idée de l’inconscient. C’est une motivation inconsciente que l’on peut mettre à jour. C’est une philosophie où il faut jouir de l’instant présent. responsable ? Freud : la théorie Il va proposer trois topiques.le Behaviorisme.lnk . . Il y a deux courants à connaître : . . Freud imagine un premier descriptif du psychisme humain : la conscience.Il pose deux questions :  est-ce que ce genre d’expérience montre qu’on croit expliquer les choses. celle qu’on ne pourra jamais ramener à la conscience mais cet inconscient continue à m’influencer. Introduction La psychologie ne se réduit pas à la psychanalyse. C’est la partie de nous même qui est cachée définitivement. c'est-à-dire. Il « tape sur le dos » des curés en permanence. (= carte géographique de l’âme humaine.  si les comportements qui sont les nôtres sont influencés notamment par des causes inconscientes. Ça suppose qu’il existe un filtre entre l’inconscient et le conscient = la censure = force de refoulement. hypnose = topique n°1 Souffrances atténuées. Il se passe une cause qui produit un effet. Hegel Philosophie Politique (Marx) Psychanalyse (Freud) philosophie de la vie (Nietzsche). Il faut réduire les processus de connaissance humaine à une gestion d’information.La psychanalyse prétend aller ressaisir de l’intérieur ce qui se passe) l’intérieur. Il est Athée.

Celle-ci veut se satisfaire par tous les moyens possibles et inimaginables. Freud connaît Nietzsche par l’intermédiaire de A. Nous n’arrivons pas à nous satisfaire dans le monde simplement. L’enjeu est la reproduction. La barrière entre le çà et le moi est appelée le SURMOI. A coté de ça. c’est la recherche du plaisir. Cette force de vie. c’est la force de vie en nous.lnk . Il ne dit pas qu’elle dit des choses fausses mais elle n’est pas une science car ses propositions sont invérifiables. Une autre hypothèse est qu’il y ait en nous une force de plaisir (le çà) = EROS (force de vie qui nous pousse à rechercher le plaisir). 3.Salomé. c’est une pulsion destructrice. ça nous libère de ce que l’on a en nous. Existe-til des contres exemples ? Ex : la paranoïa. Mais comment les philosophes se positionnent-ils par rapport à ça ? Les critiques philosophiques Popper. L’enfant est un pervers polymorphe ». toujours vraies. L’être humain est déchiré entre ces deux forces contradictoires. Le psychisme culmine avec LE MOI (la conscience que j’ai dans mon rapport avec le monde). Freud part de là. Chez certains. Si on en trouve un : un psychanalyste va dire à chaque fois trouvée un excuse pour montrer que ça ne contredit pas la règle générale. Freud a lu Schopenhauer => Kant. Anglais du 20ème siècle. est donnée dès le départ = LE CA. Cela prend la forme de la libido (= désir de ne pas avoir qqch. de mort. c’est les barrières acquises dans l’éducation qui vont être intérogées. topique n°3 Une autre manière d’aborder les choses venant du constat qu’on a l’impression que les gens s’enferment dans leur souffrance malgré l’aide. Le contraire : un homo paranoïaque. Théorie : une science est une science pourvu que : non pas qu’elle se confirme à l’infini mais pourvu qu’elle se présente sous la force de proposition que l’on peut réfuter. il existe une force morbide. Est-il vérifiable ? Existe-t. des pulsions sexuelles. Il observe pendant l’hypnose. il est poussé par une pulsion sexuelle. c’est une philosophie de l’amour. nous sommes des êtres doués de conscience. Donc la pulsion sexuelle essaye quand même de passer malgré la censure. A coté. Freud réfléchit et se dit qu’il doit voir les choses autrement. destructrice = THANATOS. 2. donc ce cas-ci il dira que c’est un homo ou que ce n’est pas une paranoïa. Freud reprend cette idée. Chez Schopenhauer. il existe une interdiction. Ex : complexe d’Œdipe. c’est une homosexualité refoulée. c’est la pulsion sexuelle. Mais ce qui est refoulé. le thanatos prend le dessus. ça ne nous contraint plus mais l’effet est temporaire. Popper dit que la psychanalyse n’est pas une science. semble toujours tourné autour de la force qui tourne autour de la sexualité. Le fond de la vie humaine. C’est des souvenirs inconscients qui peuvent revenir à la surface. il développe une philosophie de la science. mais on ne le fait pas car depuis toujours. aucune. Cette pulsion va essayer de passer en se sublimant (= trouver des satisfactions dans des formes autorisées par la société). et on le veut=> tensions). La pulsion est là. Il veut se perpétuer. topique n°2 Ce qui est inconscient. le vouloir vivre se traduit par le désir amoureux.il une expérience ? Non. hypnose. Mais nous ne sommes pas que ça. Quand on le dit. 3 Launch Internet Explorer Browser.

il sort un bouquin « le volontaire et l’involontaire ». En 1948. L’inconscient va déguiser la chose en nous pour tromper la censure. . .lnk . comme le laisse penser la psychanalyse que la conscience ne serait que le jeu de l’inconscience ? Faut-il croire qu’il y a un inconscient qui serait une réalité. il y a une histoire que l’on voit = sens manifeste du rêve. se ne sont que des pouvoirs de la conscience.Quand j’arrête de penser.. Il conditionne la conscience. etc. La psychanalyse est-elle donc sérieuse ? ce n’est pas une science ! on n’aura jamais une expérience qui permettre de réfuter la psychanalyse. il faut la préserver. C’est une vraie révolution copernicienne. Il admet que la conscience humaine ne peut plus être considérée comme une conscience transparente. (Mort en 2007) Grand philosophe. de se souvenir. que reste-t-il ? => des impressions grossières. Réponses . Il développe des stratégies pour déguiser ces choses. et pour Ricœur ici.les actes de penser. Il produit le sens caché du rêve. • Le rêve. Ils s’appuient sur l’expérience. Ça ne dépend pas de nous. . Il est très important en nous mais on n’en n’a pas conscience. et cette réalité inconsciente serait la 1ère cause de notre vie consciente ? Copernic a renversé le sens de la gravité. L’inconscient est le gardien d’un traumatisme. mais la liberté a encore sa place. • La névrose. mon inconscient va le garde la conscience d’un traumatisme. l’inconscient s’amuse à déguiser ce traumatisme caché pour le faire passer dans l’inconscient.La conscience ne serait que le jouet de l’inconscient ? faut-il accepter cette théorie ?  Thèse : manière de se situer par rapport à la psychanalyse. L’inconscient est une propriété facile à imaginer. Il prend l’exemple du rêve (c’est l’histoire qu’on voit « sens manifeste ») et de la névrose. Ce sens conscient renvoie à un inconscient.la conscience humaine ne peut pas être pensée comme une conscience transparente. (10/03/2008) Ricœur. on peut faire les actions seulement quand on est conscient. 3 Launch Internet Explorer Browser. Il produit donc soit du sens. • Thèse : l’inconscient est le pouvoir qui a quasi toutes les facultés de ce que nous sommes capable de faire à part que ça se passe dans l’inconscient. Il essaye de sauver la liberté en montrant qu’elle n’est pas une illusion. La philosophie va dire que ce sens conscient renvoit à un inconscient. soit il est la mémoire qui garde les souvenirs traumatisants. Mais faut-il dire. Mais s’il ne peut pas être dit car il est trop horrible. Quand on rêve. on fait la même chose avec l’être humain. Elle renvoie à un traumatisme enfuit dans l’inconscient. connu internationalement.

Les maladies peuvent être soignées. Freud va faire passer l’homme en tant que « cogito blessé «. je me souviens des images. on finit notre rêve sous forme d’images. .Inconscient => contenu  l’acte de voir. il dira que Freud s’occupe que de l’individuel Toute une série de personnes s’en inspirent. Mais c’est la capacité de vouloir partir d’un fond involontaire. Il n’y a pas de souvenirs inconscients car il faudrait un contenu et un acte de penser. l’acte de donner du sens. La postérité. le but de la psychanalyse s’est d’aider le patient à se libérer de l’inconscient. Il essaye de passer la censure pour essayer de trouver un vrai sens. les successeurs de Freud. . de pouvoir décider par soi-même. Il n’est pas d’accord de donner la place centrale à la sexualité. Quand les actes ne sont plus loi.il y qqch. Adler. Une image n’est pas rien qu’une image. l’acte d’imaginer. il ne reste que des impressions brutes (mais pas des souvenirs tout fait !). Donc si ma conscience s’endort. HArmonie avec le grand tout. . => Il n’y a pas de sens latent qui se cache dans l’inconscient.ce qu’on rêve sous forme d’images ? Ricœur dit non. Cet inconscient continue à nous influencer et faire de la conscience une illusion. dans l’inconscient : le chaos.les impressions brutes cherchent à devenir ce vers quoi elles tentent à devenir. Est. L’inconscient n’est pas un pouvoir qui pense ! Les impressions essayent de nous influencer. La conscience. ces trois actes relèvent de la conscience. de structuré qui nous influencerait mais il appelle à être structuré. Ce qui est vrai. ça reste le centre de graviter de notre existence.lnk .mais par quels moyens ? Pour retrouver la conscience d’un patient. Ramener le patient dans le conscient. . Il y a bien une liberté qui existe mais elle n’est pas absolue. donc la liberté est fausse. c’est la conscience. sans être contraint on va vite pour démontrer que c’est impossible. elles cherchent ce qu’elles doivent devenir. Descartes dira : « je pense donc je suis ». mais ce qui est vrai c’est quand on est juste avant de se réveiller. . car il n’y a pas que ça qui fait la vie inconsciente de l’individu. Je ne connais pas l’ensemble de mon existence. il reste éventuellement des contenus tout seul. Quand je me souviens de mon rêve. Si pour nous la liberté est la liberté entière (en droit cela est appelé l’autonomie). 3 Launch Internet Explorer Browser. on utilise la conscience d’un tiers. car je ne me connais pas entièrement. Même si les maladies de l’âme montre que cette liberté peut toujours être perdue. Conclusion : l’inconscient n’est pas qqch. Les pouvoirs qui sont les nôtres relèvent de la conscience. Inconscient collectif. Ricœur dit c’est vrai que je pense mais blessé.Très tôt il y a déjà des dissidences envers Freud. Jung. c’est que cette conscience s’arrache sur une forme d’inconscient. Il prend pour preuve la psychanalyse elle-même : – quand on lit Freud. Ricœur va montrer que les psychanalystes ont tord. Le centre de la gravité de l’existence.

Il y a toujours au moins deux personnes qui convoquent une chose. Il relira Freud en se démarquant des américains dans le sens du structuralisme. Dans l’horreur on a un ennemi commun. Sa pensée : 1. on l’exécute et on redevient ami. Courant dominant des années 70. Nietzsche et Freud sont des penseurs du Soupçon car ils soupçonnent derrière le monde apparent un processus à l’oeuvre. il y a le désir. Marx. Rite qui évoque le meurtre fondateur. Il n’y a pas une société qui échappe à la violence. C’est un désir mimétique car on désire des choses car d’autres les désirent. Ex : attentat du 11/09/2001. Psychanalyse pour être heureux Du côté des pluralistes. Les opposants vont relire Freud et vont reprendre le « ça ». Il va permettre de faire une autre critique de Marx. on trouve un bouc émissaire. Violence = fond de la vie sociale. le président.lnk . si ça ne marche pas. donc il y aura toujours de la violence. Y a-t-il une violence latente ? Désir mimétique => réalité => violence. => la société primitive. de particulier. à la racine de l’être humain. Pour cesser la violence. on est un objet.répétition du sacrifice à travers des rites. on les dira charlatans. Couper une t^te. . d’adapter les gens par rapport à la société dans laquelle ils vivent. La critique de la psychanalyse est de normaliser le comportement. Penseur particulier L’homme n’est qu’une illusion en tant qu’être humain. Il n’est pas écrit que la sexualité est faite pour devenir qqch. les juifs. Comment fait-on pour atténuer cette violence ? Pour réunifier. car on ne peut promettre le bonheur. La conséquence est que ce principe de base. la psychanalyse revient en Europe avec Lacan. . Ben Laden. Comment fait. on coupe la tête du pouvoir supérieur qui est l’ennemi commun. Ennemi commun.Dans les années 60. Il y a tellement de désaccords qu’il y aura une multitude d’écoles. Ex : la révolution française. Est.On désigne le prochain bouc émissaire. La critique de l’être humain apparaît.- Avec la guerre.…) 3 Launch Internet Explorer Browser. (ex : le roi. Nietzsche et Freud.on pour maintenir la société pacifiée après le sacrifice du bouc émissaire ? .ce que ça appartient aux psychanalystes de remettre la sexualité à sa place ? mais on ne peut pas faire violence à qqn. aider les personnes à se connaître sans promettre le bonheur. ne peut débouche que sur de la violence. la psychanalyse se déplace aux Etats-Unis. c’est une pensée interpellant. René Girard. Le désir est une force de vie en nous qui nous pousse à agir sauf que ce désir ne fonctionne jamais en solitaire.

le christianisme ! le christ est le bouc émissaire. On a le goût pour les choses horribles. Les personnes savent ce qu’elles ne doivent pas savoir. Selon René. Baudry. . Il n’y a pas de vie commune sans violence ! Mais nous avons néanmoins besoin de violence. c’est « comment sortir de cette violence ? » P. monde divin. et donc il faut tuer le père pour qu’ils puissent avoir les femmes. Mimétisme. Chapitre V : La philosophies des Sciences. Marx => ouvriers >< bourgeois (riches).Dans un hôpital tout doit être impeccable.Former un comité des ragots. Nietzsche => l’homme veut retrouver la puissance. pour savoir enfin s’affirmer.les accidents de voiture.le monde lunaire (la lune) => mouvement quasi parfait. on devient fou. on retrouve ce procédé.lnk .  pour René. Il écrira « la société du tragique ». Le père a toutes les femmes pour lui. Hegel Marx Nietzsche Philosophie des sciences. il faut tuer Dieu. Ex : . on a plus rien en commun.Dans toutes les sociétés. Mimétisme => meurtre fondateur. Le drame c’est qu’on fait tous pour que la société soit pacifiste mais du coup on tombe dans une société individualiste. L’enjeu de la théorie de Girard. on voit des gens qui jouent avec la mort. Il s’inspire de Girard => toute société se construit autour de la violence. on la reconstruit et on se sent revivre. Car quand il n’y a plus d’ennemi commun. Le christ dénonce le système au contraire des autres boucs émissaires. car on est plus opposé à la violence. 3 Launch Internet Explorer Browser. mais les fils trouvent ça injuste . les trois n’ont pas vu que le désir était mimétique. Introduction Un peu avant Newton. C’est horrible et en même temps. On exécute le bouc émissaire qui est la bourgeoise. Le bouc émissaire est une personne qui pourra être exécutée => cela perpétue la violence. on fait revenir la violence. loterie de la mort. Tout le monde regarde et plus il y a de sang plus les Gens aiment. Freud => « totem et tabou ».) . La communauté détruite. Complexe d’Œdipe. Marx Nietzsche et Freud perpétue cette violence. Il y a moyen de vivre sans le jeu de violence. plus on va faire revenir la violence. cette thèse est attaquée et défendue en même temps. Dans une société pacifié. 1ère forme de violence Plus on veut une société gentille. 16ème siècle : Il y a deux univers : . Pour être soi-même. on a besoin d’avoir un ennemi commun. => Cela montre qu’à force de vouloir une société pacifiée. .fascination pour le terrorisme. Pour vivre ensemble. => Les penseurs sont victimes du processus de la violence. sécurisée. Comment faire pour ne plus avoir besoin d’un bouc émissaire ? . Il y a eu un procès : un groupe d’infirmières jouait au loto sur le dos des patients. Mais parfois. on est fasciné.

Les formes sont toujours incarnées. Les anges deviennent concevables. Elle cherche à devenir pleinement elle-même… non actualisé. etc. Cette force est en puissance. aujourd’hui l’essence.âge. si le soleil est au centre (car si c’est la terre c’est impossible !) Galilée. (1642-1727). Ex : la fumée est une force qui est obligée de monter car elle devient pleinement elle-même quand elle monte. Pour Aristote. il y a beaucoup d’observation à faire : en puissance et en acte. (13/03/2008) Aristote. au point de départ est une forme qui se retrouve en puissance. => la forme. on faisait la philosophie des sciences à la manière d’Aristote. Ce n’est pas la terre au centre de l’univers. Ex : la graine (l’arbre en sort). toutes les formes sont des formes incarnées. La matière c’est ce qui fait que Socrate devient concret. chez nous. Ils vont remettre en question. C’est pourquoi Socrate quand il est bébé. Mouvement = passage de la puissance à l’acte. avant qu’on ne découvre les math (arabes). ce qui caractérise un individu. Copernic (15ème siècle) et Galilée (16ème-17ème siècles) amènent la première révolution : l’héliocentrisme. Dans notre monde. Ex : le caillou.lnk . Sa doctrine est l’hylémorphisme. la théorie (Religieuse) de l’univers. Il va confirmer l’hypothèse de Newton. données dans la matière. il y a encore deux mondes.le monde sublunaire (de la lune jusqu’à la terre) => monde imparfait. va grandir. peutêtre ont-ils une forme d’humain mais ne sont pas enfermés dans de la matière.. elle cherche à devenir pleinement actuelle. Être en acte = être pleinement soi-même. L’arbre est en puissance. Il va faire des observations. leur monde est un monde divin parfait des formes sans matière.  le monde est assez magique. C’est donc grâce à lui qu’il n’y a qu’un monde. est fait pour être en bas. La forme est là. il sort de sa nature (position contre –nature). La matière est différente du corps. c’est beaucoup plus facile de calculer. quand je le jette. De plus pour Copernic. Mouvement = forme qui travaille la matière pour se manifester pleinement. les gens souffrent. dans les phénomènes. Grandir = essence de Socrate qui travaille la matière pour manifester pleinement. Il y a donc une seule loi sur la gravitation. changeant. deux univers sur le point de la physique c’est complètement absurde. la réalité a d’abord une forme. Pour lui. on essayait de retrouver la forme. => Fin de la division du monde. Durant l’Antiquité. La matière empêche la forme de se manifester. C’est le point de vue scientifique d’aujourd’hui . 3 Launch Internet Explorer Browser. Tout le monde fonctionne comme ça. Donc pendant le moyen. Pour les astres. C’est une matière qui considère la réalité composée d’une matière et d’une forme.

15ème siècle) Encore plus de découvertes arabes sur les math. Quelles sont les propriétés de ce paradigme ? .théologique . On rejette toute sorte de spéculation. un paradigme.tout est compris comme étant constitué de matière. c’est vrai que l’expérience sensible est le critère mais ça se construit sur base d’hypothèses. (Mite fondateur) Pour n’importe quelle science. Tout n’est qu’application du déterminisme. du point de vue de la théorie. Auguste Comte. 3 Launch Internet Explorer Browser. ce temps est réversible puisque tout se réduit à un enchaînement de causes et d’effets. ce soit permettre de mesurer le monde. je peux retrouver les causes à l’origine du monde c’est un moyen de deviner ce qui se passera demain. Je peux remonter le temps pour voir d’où viennent ces causes.L’après renaissance. . Renaissance (14.Le critère qui permet de valider le savoir reste l’expérience commune. On rend la propriété visible.  toute science s’inspire du déterminisme. Donc on laisse tomber la théorie d’Aristote pour les maths. (1) . qui assure la cohérence de la communauté scientifique. C’est le penseur qui va dire que le savoir de l’humanité progressait par 3 étapes : . (3) . On va laisser tomber l’explication du monde par les qualités pour se contenter de la mesure. pour la scientologie. Philosophie qui se fait gardienne du paradigme de Newton. (4) Le paradigme de Newton va déboucher sur le positivisme Positivisme.métaphysique .positiviste. on fera comme Newton. Apporte une touche. (2) => Ça à un impact.Principe d’explication : le déterminisme (explication par la cause et les effets).lnk . Penseur français. toutes formes de métaphysiques. (1789-1857)=> Montpellier. Découvertes des textes arabes. (donc on rejette Hegel). Newton va donc s’imposer en créant un modèle scientifique. La mesure permettra la théorie de Newton comme quoi il n’y a plus qu’un monde.un seul univers (les lois valent pour l’ensemble de l’univers). Propriété : le savoir scientifique valide est le savoir qui respecte le paradigme de Newton. Les math ne font qu’une chose. (Quantité).

Pour Comte la métaphysique n’est pas scientifique.Son souci c’est le social. Ces réalités s’imposent à nous. • 2ème savoir . . Ils sont idéalistes car ils croient en l’existence d’idée. de société. C’est l’âge dans les cultures où on va projeter sur la nature toute la vie humaine. idée de justice. 3 Launch Internet Explorer Browser. Ex : 1+1=2. Le savoir va évoluer. car les gens ne connaissent pas. Il constate que les gens se disputent entre eux. c’est faire appel à une qualité que je ne vérifie pas. rejets des religions basées sur la foi. Il y a trois étapes : . Historiquement ça fonctionne. Pour Comte.lnk .  Croire que des généralités seraient des réalités bien concrètes. Réalistes ou idéalistes Ces idées sont croient en l’existence d’une idée. Une fois qu’on sait. d’autres divinités. Si on veut la paix sociale.… ils sont persuadés qu’il y a des valeurs qui s’imposent. Les âmes.On prend conscience qu’il y a un seul dieu. du bien. métaphysique : C’est se dégager de la superstition pour expliquer les phénomènes du monde sous base d’abstraction. Ex : si la gravité est une force. Bien réelles. si on respecte le paradigme de Newton. Le monde qui nous entoure est intelligent => fétichisme. Il n’y a plus de raison de se battre pour ça. Ils sont réalistes car ils affirment que ces réalités sont bien réelles.Les objets existent car il y a des esprits qui mettent en œuvre ces objets => polythéisme. Soit un dieu qui gouverne directement le monde soit un dieu qui gouverne par l’intermédiaire de puissances. Idéalistes >< nominalistes Les nominalistes affirment que les idées générales sont que des noms que nous avons donnés. Position de Comte. . (il prétend que c’est historique). La nature a horreur du vide. c’est tombé dans la métaphysique.les objets sont animés d’âmes. Il faut un savoir que tout le monde puisse le vérifier. Ce qui existe réellement c’est la réalité individuelle. il fait partie des gens qui sont persuadés qu’il y a des idées générales. il n’y a pas de libertés. Tout va être réduit à l’état de fait… loi de la cause et de l’effet. on se bat plus. • 1er savoir : théologique = savoir anthropologique. Platon est idéaliste. Notion de beauté : Ex : imaginons que Platon et Aristote dissertent sur ce qu’est la beauté.  toute une série de concepts qu’on utilise pour expliquer la nature mais qu’on ne pourra jamais expliquer= > abstraction. il y a bien un moyen. il faut essayer de dire ce qu’est la vérité en démontrant.

Mais à quoi sert la science alors ? Il y a plusieurs découvertes qui vont tout changer. A. Il ne s’en tient qu’aux faits et à ce qui est observable. .La biologie : elle joue avec les lois de la physique et de la chimie. Il y a une série d’expériences qui vont montrer que la vérité qu’on espérait du positivisme est impossible. Comment fait-on pour avoir l’idée de beauté ? Il y a tellement d’œuvres dans le musée qu’on retient les dix plus belles. .L’astronomie : loi des mouvements et de la gravitation.Platon : même idée de beauté pour tous. .La philosophie : c’est la philosophie de toutes les sciences. Je vais construire ce qui me semble à moi être l’idée de beauté… pas d’idée en nous ! On construit. Mathématiques C’est la plus fondamentale. Il va faire une hiérarchie entre les sciences en même temps qu’il va montrer les sciences de la plus fondamentale à la plus compliquée. . Ils vont imaginer que ces postulats sont faux. sans pourtant penser qu’il y a un dieu. chimie et biologie. il va montrer que les cultures évoluent mais que chacune des sciences se déploient historiquement et ont tendance à passer par ces mêmes étapes. Platon : comment peux-tu sélectionner les dix œuvres les plus belles si tu ne sais pas déjà ce qu’est la beauté ? • 3ème savoir : positivisme (grâce à Newton et Comte) Il laisse tomber les divinités. explosion. C’est la science la plus aboutie car elle s’est débarrassée de la théologie. il est persuadé que la science a enfin sa méthode et que plus le savoir va se développer plus on aura une vision totale de l’univers. Mais on n’est pas encore dans la rationalité.  pour la physique. Au 19ème siècle.Physique sociale (sociologie). Il dégage de ces faits des lois générales. Dans un deuxième temps.Géométrie : loi des nombres auxquels on rajoute l’espace. ils auront la preuve que c’est vrai. On applique les trois sciences précédentes aux humains. la plus aboutie. Comte est persuadé que c’est comme ça que ça marche. Plus les sciences se développent. « Beaucoup de gens prient pour qui fasse beau. . 3 Launch Internet Explorer Browser. les forces occultes. Avant on croyait que c’était l’expression du Divin.La physique : application de la gravitation appliquée aux phénomènes terrestres.La mécanique rationnelle : la loi du mouvement. plus on se dit : « n’ y aurait-il pas moyen de regrouper tous ces savoirs à une vision générale.La chimie : appliqué la complexité à la physique. (Voir syllabus) Géométrie : Le dernier postulat pose problème. Aristote : non. plus on va constater que c’est impossible. Invention. On a l’impression que ça fonctionne. Elle est donc la plus fondamentale.lnk . Elle n’a pas besoin des autres sciences pour être comprise. Fin du 19ème siècle. totalisée ? » Plus on est persuadé que c’est possible. . idée qui s’impose. . Ils essayent de démontrer que si ils imaginent l’inverse. . elles sont dans le positivisme seulement depuis Newton.sciences des nombres : vérité liée aux nombres qui vont s’appliquer à toutes les autres sciences. . On retrouve la météorologie comme sous discipline. Ex : Durkheim. Elle respecte les règles des sciences et dégage les conséquences.

Le théorème dit ce qu’il est. la phrase parle d’elle-même). Ils développent une vérité de cohérence. Cela permet de réfléchir. Au départ d’un théorème.1er postulat : on peut conduire une droite d’un point à un autre. (Là c’est vrai. elle est vraie. C’est idem pour les axiomes. . ce sont les axiomes (où on peut trouver tous les math). On suppose donc qu’ils sont vrais. ils sont indémontrables. Mais quand je fais de la géométrie que fais-je ? Elle ne s’appuie pas sur l’expérience sensible. Il développe un autre univers spatial cohérent qui ne cadre pas avec notre univers sensible. Entre discours (ce que pensent les positivistes) et le monde. => cohérence entre le point de départ et ce qui est déduit.4ème postulat : les angles droits sont égaux entre eux.Le barbier : c’est celui qui rase tous ceux qui ne se rasent pas eux-mêmes. C’est vrai ou c’est faux ? On ne sait pas dire) Il est faux que cette phrase est fausse. qu’est-ce qui est vrai par rapport aux autres postulats ?  les points de départs qu’on se donne sont arbitraires. Après la crise des maths. Quand on essaye d’imaginer deux. . On ne sait plus ce qui est vrai quand on fait de la géométrie. Les sciences évoluent. Cela remet en question la notion d’existence et de vérité. Quand je décide de faire des maths. La physique : 4 Launch Internet Explorer Browser. (07/04/2008) Que fait-on quand on fait de la science ? Les mathématiques : Les mathématiciens qui ont voulu retrouver les règles de départ pour toutes les mathématiques qui existent (axiomes de départ). Donc on ne sait pas dire. . Ça dépend de nos idées.2ème postulat : on peut prolonger une droite à l’infini. Si l’univers est cohérent et possible. Les math ne sont pas vrais. Mais alors qui rase le barbier ? Il a tous les outils donc il peut le faire lui-même mais alors on est en contradiction avec la définition.cette phrase est fausse (proposition qui parle d’elle-même.l’histoire du menteur. . on tombe dans un univers tout à fait possible. ce n’est pas des évidences naturelles. une seule droite peut passer par le point donné. . La géométrie euclidienne est-elle si claire qu’on le croit ? On découvre que les points de départ que l’on se donne sont arbitraires.5ème postulat : droite et point. on n’a aucune certitude de leur validité.Constat : on ne tombe pas dans la contradiction. On est cohérent par rapport au point de départ que l’on s’est donné. Pour certains points de départ.cette phrase comporte 5 mots. Donc il est vrai. Les maths ne disent pas le monde.proposition indémontrable ? Ex : . trois droites qui passent par un même point. Les points de départ de la géométrie ne sont pas des évidences mais elles sont non fondées. . on a droit à la crise de la physique. . je décide arbitrairement de prendre des points de départ. on ne dit donc pas le monde.3ème postulat : . Une géométrie est vraie si elle est cohérente au point de départ. On tourne en rond… impossibilité humaine à décider si la phrase est réellement vraie ou fausse. C’est arbitraire car il n’y a pas de vérité dans les axiomes.lnk . . il y a adéquation.

c’est fini. Le rayon lumineux va toujours suivre la courbe la plus courte. on a l’impression que la lampe s’allume au même moment. une particule peut être à un moment donné à un endroit et à un autre endroit et à un autre endroit… car nous sommes dans le calcul. . on retombe dans le problème d’Aristote. dans le cœur on n’a plus que de l’énergie. Nous allons nous poser quatre grandes questions. 4 Launch Internet Explorer Browser. (7sec) La lampe s’allume. .C’est la révolution de la relativité restreinte. soit se comportent comme des particules (observation à l’arrêt) que l’on ne peut localiser soit comme des ondes (observation en mouvement). . Les mesures du temps et de l’espace sont relatives (>< au positivisme). c’est un peu absurde. L’univers est en mouvement. Si la lampe a 3 000000 de n. Mais imaginons qu’il y ait plusieurs observateurs a diffèrent endroits. On se rend compte que quand la science s’allie avec la technique.Avec la guerre 14-18. donc un certain temps. Les probabilités prennent le dessus. ils ne vont pas voir les lampes qui s’allument au même moment. ça va causer un gros impact.On n’a plus recours à l’expérience commune. . Toute la confiance mise dans la science est remise en question. Relativité générale. et là. L’univers n’est pas un espace homogène vide ! En réalité l’univers est déformé (gros matelas avec des billes. La gravité n’est pas une force invisible ! L’univers est déformé en courbe en fonction de la masse de chaque être. on a juste un critère de cohérence. en expansion. Einstein.La matière (référence des positivistes) n’est plus la donnée de base. On constate que ces quantats. Il n’y a pas un temps ni un espace homogène. Ça varie en fonction de la place que l’on occupe dans l’univers. e matelas va faire des déformations). Les sciences traduites par la technique aboutissent à une grosse catastrophe. La lumière est composée de matières et elle se déplace à une certaine vitesse. avec la physique cantique ça change. Quand on dépasse les atomes. La sciences veut des certitudes. Par conséquent.fini l’idée d’un univers fixe. il n’y en a pas ! Résultat : les disciplines importantes vont être remise en question et c’est également la fin de certaines idées : . Le temps et l’espace sont relatifs. il faut le temps que ça vienne frapper mon œil. La physique cantique : Discipline de l’infiniment petit. il y a les quantats. vide. (s’ajoute à ça aujourd’hui les problèmes d’environnement). Auteurs : Hubble.lnk . Œil de l’observateur Un certain temps (3sec) l’espace. Cela remet en question un dogme du positivisme. Actuellement. c’est terrible. Plus de prévisions.Positivisme est persuadé que tout est soumis au déterminisme.

. Les derniers positivistes vont créer un mouvement néo-positiviste.le thème de l’induction (passage du particulier au général). va chaque fois renvoyer à un concept distinct dans le langage. toute proposition qui reçoit l’aval de la communauté scientifique. on va connaître 3 moments dans l’histoire : . NB : problèmes de causalité chez Kant. Courant conventionnaliste. c’est quoi l’histoire des sciences ? comment comprendre l’évolution ? est-ce que la science progresse vers plus de vérité ? 4. c'est-à-dire qui peut se traduire sur le terrain par une application efficace. Il défend les dernières pensées qui peuvent encore être défendue. 2ème question.) Néoréalisme. Il va contredire le pragmatisme. il va dire qu’il voit qu’une succession d’évènements. Passer de l’observation de quelques phénomènes à une loi générale. On dira aujourd’hui que la science ne propose que des interprétations du monde.lnk . . Ils vont relire Hegel et développer une critique de Hegel 4 Launch Internet Explorer Browser.La science ce n’est pas que de la médecine. Il met l’accent sur l’efficacité. Problème qui traverse la philosophie et les sciences depuis le début. Chaque expérience se laisse décomposer en faits particuliers. faits atomiques.néoréalisme . Dans le monde actuellement.le cercle de vienne . Est-on autorisé en sciences. 2. (2) Par la suite.les rapports entre concepts seront vrais pourvus qu’il obéit à des règles => logique ! c’est ce qui va les différencier aux anciens ! par la suite il n’y aura plus que de la logique.philosophie analytique (pensée anglo-saxonne d’aujourd’hui. Hume : sur base d’expérience sensible on ne peut pas en induire une loi générale. comment les positivistes vont réagir pour sauver le courant ? 3. Enjeu : agrandir le débat. est tenu pour vrai en sciences. Chacun de ces faits que j’ai pu isoler. Ils vont essayer de sauver : . En vérité. (même si la crise prouve le contraire). toutes tes questions éthiques. comment la science se remet-elle en question ? qu’est ce qui fait que c’est vrai ? question de vérité ? il n’y a pas une vérité d’adéquation mais une vérité de cohérence. il recouvre 2/3 des pensées. On ne peut jamais tirer une loi générale.Ex : problème du fermier qui achète une oie. Les réalistes s’opposent aux idéalistes et développent la logique.pragmatisme : toute proposition qui peut-être efficace est tenue pour vrai en science. Aujourd’hui. Comment être rigoureux en sciences et maintenir l’induction ? • . Si le fermier tous les jours à même heure donne des graines à l’oie. Mais la majorité des scientifiques pensent qu’ils disent que des interprétations.toujours s’appliquer sur une expérience sensible. surtout Anglo-Saxon. d’en induire des lois générales sur base d’observation ? (1) Déduction c’est passé du général au particulier. on a deux courants : .1. Doit – on tous permettre ? 1ère question. en faits distincts. Philosophe Angle Saxon va essayer de redéfendre le réaliste. .

mais on n’est pas sur. Propositions élémentaires de base.toute proposition qui prétend faire vérité est toujours décomposable au sens simple. . (10/04/2008) A. Pendant la guerre. Ils critiquent toutes formes de métaphysique. il voyagera beaucoup. En 1929.Entre langage et monde. il va aux EtatsUnis. Il peut apparaître comme une copie fidèle du monde. il ne fait plus de philosophie. il se retire et écrit. Il établit un parallélisme pour bien montrer les choses. Ils sont réalistes et donc contre Hegel. Ils vont développer des grilles d’analyses de logiques. « Tractatus » 3 idées : . alors il va écrire. Dans cette forme simple. auquel il a donné une définition. Tout se ramène à des propositions simples. Ils vont relire en montrant que Hegel ne respecte pas le sens du mot. « le Tractatus ».) On va retrouver tous ces penseurs aux Etats-Unis. Mais ils sont tous des génies. Il semblerait qu’il ait friquotté avec Hitler. Ludvic Wittgenstein. il y a un parallélisme. Après la totalité de toutes les propositions. il a un passé sombre. . Ils feront la même chose avec d’autres auteurs. Il est autrichien. Ce qui fera disparaître l’école. Il va faire un livre. 4 Launch Internet Explorer Browser. (1889-1951) Il a une vie assez particulière. il s’embête mais il est quand même décoré car il est content d’aller à la guerre. il le réparti dans des fondations qui soutiennent les grands poètes. Mais ça va se terminer par un échec. logique = copie du monde. Ils vont tenir compte des erreurs du Cercle de Vienne pour trouver une vraie logique. Au départ ingénieur. mais il n’est vraiment pas bon ! Puis en 1940. qui marcherait pour tous ! Ils vont essayer d’utiliser la physique comme modèle.sur base de la logique. 1. Il a 8frères et sœurs dont 3 se suicident. Il est d’ailleurs à l’origine du cercle de Vienne. Proposition générale = faits généraux. il a un cancer. En 1945. mais lui n’a rien avoir avec le cercle. Le cercle de Vienne. ce sont toujours des propositions simples. il prend la nationalité anglaise et devient prof en Angleterre. (Échec vécu déjà pendant la crise.le langage peut toujours se rapporter à des faits.le langage. en 14-18. La grosse partie est un traité de logique. Ensuite il y a les propositions générales. Totalité de toutes les propositions= totalité du monde . Il est né dans une famille riche. Il est la représentation du monde. Proposition atomique = faits atomique. Ex : le tableau est vert. il remet en question le premier : « les investigations philosophiques » (ce sont toutes des petites phrases). on distingue deux choses : ce dont je parle et ce que je dis de la chose dont je parle. Après sa mort un bouquin est publié. on distingue deux choses : ce dont je parle (l’argument) et ce dont je de la chose que je parle.lnk . Son héritage. Ils vont poursuivent le travail des néoréalistes en essayant de trouver la super logique qui serait à l’œuvre de toutes les formes de langage.

il faut faire son devoir… Toutes ces chose que le langage désigne est qui ne sont pas dans le monde. En écrivant les investigations. Pour lui le langage n’est pas une description du monde.  La phrase pour commenter le Tractatus : « mon ouvrage est composé de deux parties : celle qui est écrite et celle qui ne l’est pas ». « Ce dont on ne peut parler. mais je ne peux m’empêcher dépenser qu’il y a un au-delà. Aphorisme qui découlerait du premier => « la philosophie limite le domaine discutable des sciences de la nature ». Par exemples les esquimaux. Ex : principe de liberté. Il va dire : « on ne peut pas réduire le langage au langage scientifique ». Le langage vrai ne peut être que scientifique. il va contredire le Tractatus. Mais le langage dit beaucoup plus de chose que le monde. c’est faire ». les investigations philosophiques. il y a l’au-delà du langage que je ne connais pas donc je n’en parle pas. Le langage est le monde. Conclusion : 4 Launch Internet Explorer Browser. ce sont des mots qui ne veulent rien dire. L’esprit ne peut s’empêcher de savoir ce qu’il y a au-delà de ce langage (il y a un impensable que je dois affirmer. La philosophie peut donc délimiter le langage. il est beaucoup plus que descriptif. Le langage c’est la copie de la réalité où il se pourrait qu’il ait voulu dire que le monde existe que dans le langage. ce n’est pas un aphorisme puisqu’il la dit pour commenter son bouquin. Il va inviter les philosophes à étudier tous les langages pour trouver les règles sans chercher le langage de référence. ça va donner lieu à l’échec du cercle de vienne. Après les néos-possitivistes. Langage performatif : il fait ce qu’il dit. Ils sont à rejeter. il fait beaucoup plus. Auteur : Austin. il essaye de montrer qu’on ne peut pas rester positiviste. Qu’a-t-il voulu dire ?? Deux sens sont développés. Il inaugure le mouvement de la philosophie analytique. le langage forme un ensemble qui est le monde lui-même. Les distinctions deviennent pertinentes si on a les mots pour les distinguer.2. B. alors que si ça tombe. 2. 1. Faits susceptibles d’une approche scientifique. on plusieurs mots pour décrire blanc car ils voient mieux les différences.  La philosophie peut donc délimiter ce qu’est le langage. Il va dire qu’il s’est trompé. C’est le 2ème sens. Pour lui. c’est le Cercle de Vienne qui reprend le Tractatus. il faut se taire à son propos ». Si on n’a pas les mots. Mais attention il est impensable ! Les néos positivistes vont lire cet ouvrage.lnk .  « la philosophie doit délimiter le concevable et de la sorte l’inconcevable de l’intérieur »  « la philosophie signifiera l’indicible en représentant le dicible ».le dernier aphorisme. il manifeste le monde et le rend visible pour moi. A la fin de sa vie. alors on ne le voit pas. rejoint la thèse du néo-positivisme Le langage ne peut donc parler que des faits du monde. les choses n’existent pas. Carnap. Il peut ne rien décrire mais agir. Wittgenstein va prendre comme exemple Austin. Auteur . Ex : on n’a pas le mot bleu. . un tout qui définit le monde. « Qu’en dire. Il va dire que le Tractatus est valable que pour le langage scientifique mais sinon le langage vaut plus. Le langage ne s’épuise pas à décrire des situations.

Aujourd’hui on est embarrassé. Il faut accepter que l’avenir soit incertain et comprendre le temps comme créateur. Celles-ci se construisent autour du paradigme qui va à chaque fois être remises en question. Il va dire que les néos-possitivistes se trompent en disant que la loi scientifique fonctionne avec l’induction. Il va mettre en place le principe de la science. Ex : camps de concentration.lnk . La science remet en question les cadres dans lesquels nous vivons. on a un semblant de vérité => vérisimilitudes. La science débouche sur des horreurs.Tous les registres de langages obéissant à des règles particulières. Crise. même problème. le paradigme de Newton vole en éclat. Deux paradigmes se sont succédés : . La science progresse par accous. le nouveau l’imprévisible. Cet enfant a un problème au rein. Aujourd’hui quel est notre paradigme ? Il y a eu deux crises. Ex : un couple. Ce couple a déjà eu un enfant qui avait cette maladie. La science ne fait que éliminer les erreurs. Ce n’est pas parce qu’on trouve 1000 exemples de cas qui confirment la règle générale que on peut en induire que c’est une règle générale. Il introduit le concept de paradigme.6 mois de grossesse.Le paradigme de la thermodynamique qui a remplacé celui de Newton. On a essayé de mettre en place un nouveau paradigme. On a des moyens de techniques qui sont moyens de destruction. mais on doit considérer toutes les réalités qu’on étudie comme en expansion. Auteur : Thomas Kuhn. Mais la science ne peut pas fonctionner comme ça. On ne peut plus confondre les langages. Aujourd’hui on a que des interprétations. Auteur : Popper : philosophie des sciences. On sait qu’il va mourir à +/. Là on avait provoqué l’accouchement et l’enfant est mort dans leurs bras. Un enfant peut avoir 4 mères et 4 pères. Comment prévoir le monde ? sachant qu’on ne peut rien prévoir… Auteur : Atlan. Il accepte la thèse néo-positivistes : proposition scientifique renvoie et doit toujours renvoyer à une expérience sensible. Mais les paradigmes s‘effondrent donc on va essayer d’avoir un nouveau modèle scientifique. 3ème question. Les vérités scientifiques ne sont pas figées elles sont provisoires.La complexité. la médecine et ses expériences atroces. Le deuxième enfant n’a pas eu de problèmes. car on n’a plus de théories pour prévoir le comportement des gens. il va constater que ce n’est pas du tout une évolution en progrès (l’idée vient l’idée vient du siècle des lumières). Tant qu’on ne trouve pas d’expériences. (Ex : langage religieux >< langage scientifique). Il relit l’histoire des sciences depuis l’Antiquité. Mais le 3ème a le même problème que le premier. Idée d’un temps créateur. Fin du 19ème siècle. Il va relire la transmission du patrimoine génétique selon la théorie de la complexité. Ex : on ne sait plus ce qu’est une famille. On va reprendre tous les grands empires le mouvement jusqu’à l’épuisement. pour contredire. Entropie : fait que tout système ne doit plus être considéré comme un espace fixe. en rassemblant anciennes et nouvelles découvertes. 4ème question. sous forme de paradigmes. Le système va être remplacé par un deuxième paradigme. Les problèmes sont 4 Launch Internet Explorer Browser. (Voir cours). La femme attend un enfant. C’est de falsifier les vérités. . Les problèmes éthiques apparaissent après la guerre 40-45. elle tourne autour de la néguentropie (porte ouverte à al nouveauté). On ne sait jamais à l’avance les évènements qui vont se produire. Sur le plan social.

4 Launch Internet Explorer Browser. il arrive que l’on transgresse la loi. distinction entre éthique des convictions et éthique de la responsabilité.la réflexion doit toujours faire le détour par la morale… quelles sont les valeurs engagées dans la situation suivante. Éthique des convictions = les gens réfléchissent prioritairement à partir des valeurs. La décision doit toujours se soumettre à des convictions. Elle réfléchit surtout aux conséquences.  définir l’éthique et distinguer l’éthique de la morale. il est très probable qu’on le tue avant. Mais elle ne veut pas. « Une action est bonne pourvu qu’elle respecte les valeurs » Éthique de responsabilité = on met l’accent sur les conséquences de la décision et donc en fonction des conséquences. La décision prise doit essayer de respecter la morale. (Normes figées à un moment donné dans le temps). Au départ. la déontologie. l’éthique doit toujours être la première avant la morale. La femme veut accoucher pour qu’il meure dans ses bras. L’éthique est devenu une réflexion sur l’agir humain.lnk - . il faut respecter des règles universalissables. . La réflexion a le dessus. Surtout si l’enfant souffre et qu’on ne sait plus rien faire pour lui. C’est impossible.  capacité d’assumer prioritaire. Comment réfléchie-t-on à des questions d’éthiques ??? 1. éthique à la même signification que la morale = questionnement sur les normes ou les règles de conduite ou sur les fondements de l’obligation ou des valeurs. elle veut qu’on le tue. on est obligé d’euthanasier. on est prêt à transgresser des valeurs. Morale : système fermé de normes régissant les conduites humaines. la réflexion doit pouvoir assumer la transgression de la morale. On distinguera alors éthique et morale. sur la fin et le sens de la vie humaine et sur le fondement de la conscience morale. Auteur : Kant Il est une référence dans la bio éthique des convictions. les questions apparaissent. Mais on lui dit qu’il va étouffer car on il ne sait pas encore respirer seul. quelle que soit les convictions à transgresser. => L’éthique c’est réfléchir sur la loi. . Faire de l’éthique. Loi : ensemble des normes qu’un état se donne. La mère dit qu’elle veut qu’on provoque l’accouchement et si il est en difficulté. même si la loi l’interdit. On met l’accent sur les conséquences de la décision. (17/04/2008) La déontologie : ensemble des normes qu’une profession se donne. c’est être capable d’interroger la loi même.diagnostiqués beaucoup plus tôt que le 1er. Ricœur. Dans les années 70. Ex : euthanasie d’enfants. on n’a pas le choix. Parfois. Que demandent les parents ? Ils n’ont pas envie de garder l’enfant jusqu’à ses 6 mois. pour lui. Aucune transgression n’est possible par rapport à ces grandes valeurs. C’est la capacité d’interroger les normes.S’il le faut.

Je dois être capable de faire le bien même si on ne me dit pas merci. Et peut-être que si je mens. On tombe dans le pluralisme quand on se pose : ‘ qu’est ce que cette vie à respecter ? Il y a deux camps : . tu le cacheras ? Il dit oui. On doit réfléchir en fonction des générations futures. les deux enfants sont en bonne santé. « Si ton meilleur ami est poursuivi est poursuivi par 3types et arrive chez toi affolé. Mais si les individus viennent chez Kant. qui trouvent qu’il faut sauver l’ami. car la vérité est une valeur obligatoire pour vivre en communauté. il aurait tué un bébé en pleine forme. toute une série d’auteurs disent qu’on est dans un contexte pluraliste. et comme c’est dangereux. » Ex : deux jumeaux dans le ventre de leur mère. Imaginons que je dis la vérité. Il va s’opposer aux autres. elle devra être suivie psychologiquement.lnk . C’est dur pour les parents qui doivent déjà faire le deuil. Mais la mère c’était tellement fait à l’idée. On va donc attendre quelques semaines avant de provoquer l’accouchement.) Ex : objection à Kant.Les vitalistes : ceux qui pensent que la vie en général doit être respectée. 4 Launch Internet Explorer Browser. et te demande de la cacher. C’est la vie en général.Auteur : Jonas Il a réfléchit au défi de la science actuelle. je fais le bien pour quelqu’un que je ne connaitrai pas mais qui en verra les conséquences plus tard. il faut que les amis sachent qu’on respecte les valeurs. Principe de précaution. le chirurgien échoue. empêchant l’autre de grandir. Il faudrait que tout le monde respecte cela. Du coup. Les médecins ont fait ce qu’ils pensaient devoir faire mais si le chirurgien avait réussi a tué l’embryon. il leur dira la vérité (qu’il est caché dans la cave). il est impossible en groupe d’avoir la même valeur. C’est en quelques sortes une vision des droits de l’homme. Ex : tout le monde est d’accord de respecter la vie. Il faut donc tuer le plus faible pour en sauver un. À l’écographie. on voit que un se développe de trop. Kant leur répondra : en terme de conséquence on ne sait pas réfléchir à toutes les conséquences. Les conséquences n’étaient pas entièrement prévisibles. Il y a un risque de perdre les deux. Pour Kant. On ne peut prévoir toutes les conséquences à l’avance. Les opposants à Kant vont lui poser un problème. A l’accouchement. On doit toujours vivre sans mensonges. On a le souci de voir si les décisions prises aujourd’hui ne vont pas mettre en péril les générations futures. mon ami en sortant du soupirail se fera prendre par les types. On va essayer de sauver une valeur supérieure aux normes. si le 1er ne sait pas grandir comme il veut et le 2ème étouffer par l’autre. tout le monde a son système de valeurs. 2. Le jour de l’opération. Il est pour l’éthique du lointain. qu’il y en aurait qu’un seul de vivant. sans retour. ils vont proposer des méthodes de réflexion tenant compte des différentes valeurs. qu’elle a du mal a accepté le deuxième bébé. (>< À l’éthique du prochain. entre temps mon ami aura peut-être le temps de fuir par le soupirail. si on veut avoir une vie paisible. Dans notre société aujourd’hui. il ne peut pas recommencer.

Nous sommes des individus et nous sommes capable de décider par nous même. =>autonomie individuelle. mon autonomie. Il sera beaucoup plus simple. il n’ y a que deux principes : .. L’autonomie. d’autres pensent que l’autonomie est une illusion.ne pas nuire. Le principisme : on peut quand même se mettre d’accord sur des principes qui sont partagés par la majorité d’entre nous. A propose de la vérité . le bien que la personne demande. Ils ont 4 principes : . Il radicalise la notion d’autonomie. il dit « les gens préfèrent se tromper librement. Pour lui. Ex : respect de l’autonomie de la personne. on peut prélever des organes. … Auteurs : Beauchamps. Engelhardt. Pour prendre une décision.vie en tant qu’elle est humaine : Et les autres qui pensent que la vie en général ça n’existe pas. bien agir. Ce sont deux auteurs américains.version européenne. Autonomie = capacité que l’on a de décider pour soi-même (sans être contraint).principe de la bienfaisance : essayer de toujours faire le bien et en particulier. Ex : monde médical. Personnes qui pensent que l’autonomie existe. il faut faire uniquement le bien que la personne souhaite. Donc avec l’embryon. . Il faut respecter sa volonté quelle qu’elle soit. C’est décider en tenant compte des autres. Théorie du double effet.Principe de bienfaisance. . Ou qqn dans un comma irréversible. Pour lui le principisme est trop compliqué. Il faut respecter une vie humaine personnelle. . .autonomie du patient. 4 Launch Internet Explorer Browser. Les soins que je donne à un patient ne doivent pas se passer au détriment des autres patients. Childress. Histoire ? Culture gens qu’on aime n’y a-t-il pas toujours un minimum de contrainte ? Parmi les partisans de l’autonomie. c’est la capacité que nous avons de décider par nous même sauf que je me révèle vraiment autonome quand les décisions que je prends sont pour mon bonheur mais aussi le bonheur de tous les autres. Donc. Vision qui a tendance à se marginaliser. Les détracteurs : montrez moi un exemple. on peut faire la recherche. . il y a deux traditions : Tradition anglo-saxonne liée au libéralisme. C’est une version inspirée de Kant.l’autonomie de la personne : respecter la volonté de la personne. plutôt qu’avoir raison sous la contrainte ».le fait de respecter la justice. je ne peux pas la penser sans les autres. Il faut essayer de toujours respecter ces principes.lnk . Ex : tout le monde ok pour dire que tout le monde doit bénéficier des techniques. Quelqu’un qui est capable de prendre une décision. part et laisse le patient décider. le médecin vous reçoit et il donne les infos.

pour défendre la métaphysique. quelles sont les valeurs sacrifiées par chacune de ces solutions.lnk . Ils nous ramènent à Kant et Hegel On va revenir à la critique : .Néocriticisme (retour à Kant) . 6. . D’où viennent les natures des choses et d’où vient l’existence ? Par rapport à l’existence : dieu donne l’existence car Dieu est l’existence pure. réfléchir aux valeurs sacrifiées par chacune de ces solutions. Philosophie chrétienne officielle. Cela permet de prendre du recul et de bien réfléchir à notre décision. On ne sait pas confondre les choses.Doucet.Néos – hégéliens (retour à Hegel) Plus tard. c’est plus une réflexion qui est engagée.Spiritualisme (français) . Mais avant ça. il faut choisir quelle solution va-t-on privilégier et pourquoi ? Ici on ne parle pas de valeurs. Pourquoi 3 et pas 2 ? Car 2.existentialisme (il fut important mais ne l’est plus). 4 Launch Internet Explorer Browser. Une fois qu’on a trois solutions. la personne est obligé de creuser. 3. une existence. proposer aux gens d’imaginer 3 solutions possibles pour résoudre ce problème. C’est la nature qui permet de ne pas confondre. il faut imaginer chaque conséquence pour chaque solution. (21/04/2008) Les trois courants vus précédemment sont matérialistes. on verra trois petits courants un peu moins importants mais qui sont intéressants. 4. En réaction. 2.le pragmatisme. 5. C’est un courant philosophique qui se revendique chrétien.  la cause première de toute existence. Une existence : une existence d’une essence. Si on n’est dans une situation sans savoir comment agir : 1. c’est blanc ou noir… si 3. imaginer les conséquences prévisibles pour ces 3 solutions. les courants qui vont suivre seront plus spirituels.le personnalisme . Ils partent d’un constat : toute réalité quelle qu’elle soit est une réalité à 2 propriétés : une essence. c’est Dieu. regarder où est la question. Chapitre VI : Néothomisme Le courant s’inspire de Thomas D’Aquain (1225-1273).phénoménologie . Il faut réfléchir aux valeurs engagées. Une essence : une chaise a une particularité qui fait qu’on ne la confond pas avec un meuble.néothomisme . Éthique de la responsabilité. d’autres courants vont apparaître : . de créer du neuf. Grille de réflexion.

Il faut que cette cause 1ère soit cause d’elle-même et donc, c’est être Dieu. Preuve de l’existence de Dieu pour Saint Thomas D’Aquain. D’où viennent les essences ? Dieu donne les essences et définit ce qu’il devra être. . Qu’est ce qui fait que chaque réalité a une nature qui la distingue des autres réalités ? Dieu. Si donc, il nous est donné une nature humaine, par conséquent, des lois s’imposent à nous, il faut essayer d’accomplir la nature qui nous est donnée. Saint thomas va voir Aristote. Lui, pense une théorie pour expliquer le mouvement : l’hylémorphisme : toute réalité qui vient à l’existence est dotée d’une nature. Le déploiement d’un individus, c’est transformer par la matière pour essayer d’épanouir l’essence, etc. la nature ne supporte pas d’être contrariée donc on travaille le corps. Cette forme est encombrée de matières. Notre nature doit retrouver sa plénitude. Plongée dans la matière, la forme est en puissance. On a tous une nature qu’on essaye de développer le plus possible. Elle a la possibilité de devenir elle-même. Mais elle en est empêchée pour l’instant. Le mal ? Tout ce qui dans le monde nous empêche d’être nous même. Celui qui veut renier sa nature, il va à l’encontre de tout ça : il est mauvais. Concernant l’être humain, qu’est ce que cette nature ?3 caractéristiques pour les néothomistes : - en tant que je suis vivant, ma nature m’impose d’exister et j’ai un instinct de survie que la vie m’impose également. - On n’est pas qu’un vivant, on fait partie des animaux. En tant qu’animal, on est poussé à se reproduire (en tant que mammifère). - Parmi tous les animaux, on est homme, on est distinct : il y a 3 aspects. - capacité de connaître, de poser des questions. - l’être humain ne sait pas vivre tout seul. L’être humain est un animal sociopolitique. Même si un autre est seul, c’est encore un moyen de vivre des relations. - animal religieux, qui est ouvert à une spiritualité. On a besoin de trouver du sens. => idée que l’être humain est une personne à l’image de Dieu, c'est-à-dire qu’on est une personne comme on dit que Dieu est une personne. À partir de ça, des conséquences, des prises de position de l’Eglise. Ex : les droits de l’homme. A partir de là, ça a du sens pour un chrétien. On est tous crée par Dieu => tous les hommes sont égaux. Ex : démocratie qui va jouer sur deux registres. Elle va essayer d’allier le respect des personnes et en même temps développer le côté relationnel sur le plan politique. D’où, contre les socialistes. (Là accent sur le communautaire… mais non). On va favoriser le droit à la propriété privée. Une personne a le droit de s’enrichir. Rejet du collectivisme (négation de la personne et de ses biens). Mais, il s’oppose au libéralisme qui lui ne met l’accent que sur la personne. Solidarité interpersonnel : droit à un revenu minimum. Ex : sur le plan du droit : suggérer aux individus de s’opposer à toutes les lois qui les empêcheraient de devenir un individu libre. Désobéir à la loi sur l’avortement. Idem pour l’euthanasie. Ex : droit de faire la guerre. Pour eux, pourquoi ? Si on vous attaque et que la seule manière de préserver la vie, c’est la guerre. Souci de se protéger, de vivre le plus longtemps. Ex : sexualité renvoie à ce que nous sommes en tant qu’être humain, mammifère. Or, notre nature vise la reproduction et le plaisir. Il faut vouloir les deux. Ne pas séparer reproduction et 5
Launch Internet Explorer Browser.lnk

plaisir. La pilule ne va pas contre la reproduction elle viole aussi car c’est contre le plaisir de l’autre. Objection : ok pour dire que l’être humain est doté d’une nature. Par rapport au sexe : êtes vous sur que la nature sexuelle d’un individu se comprend dans sa description biologique ? Se réduit-elle à ce que la bio nous enseigne ? Jacques Maritain (1882-1973). Un des représentants de ce néothomisme.

Chapitre VII : le personnalisme.
Père du personnalisme : Mounier (1905-1950) Caractéristique : philosophie des contradictions. Elle ressemble un peu à Hegel et à sa dialectique. La réalité est constituée de contradictions. Il faut se tenir dans le juste milieu. Ex : la vision de l’être humain. C’est un être déchiré entre les contraires : • Individu, personne singulière >< fait pour vivre en groupe. • Habité par des idéaux, des rêves >< on est pris dans le concret de l’existence. • Être spirituel (= cherche du sens dans sa vie) >< liée à un corps= être matériel. • Pris dans un mouvement d’intériorisation >< tournée vers l’extérieur. Ex : philosophie d’actions. On retombe dans les contradictions, même les actions que l’on doit engendrer. Il essaye d’analyser ce qu’on doit engendrer. On doit toujours jouer sur une file. Opposition par rapport aux actions. • Actions sur le plan technique. Cela coûte des sous. Toujours se situer sur une file entre deux tendances : quand on ne tient compte que de la technique, on tombe dans la technocratie. Plus que dans la logique de la rentabilité. Pas de technique du tout, monstrueux… • Toutes actions impliquent des valeurs. A insister sur le bien que l’on doit viser, on tombe dans un idéal abstrait. Autre tendance : aucune valeur, pas d’éthique,… alors le danger c’est qu’on soit livré au spontané. Pas de recul, plus de direction, on ne sait pas où on va. • La communauté. Dimension communautaire de l’action. Il faut ne penser l’action que sur le mode inter- subjectif. Altruisme… alors, on tome dans le collectivisme. Il n’y a plus d’individus. Négation de l’individu. Bureaucratie => fascisme. Si on refuse cela, ce qui compte, c’est faire ce que moi j’aime bien. (l’égoïsme), le solsisme. L’action c’est possible quand on est sur la file du milieu. • Au niveau spirituel au sens large => chercher du sens. Que dans la recherche de sens : on se désincarne, on n’agit plus. Il faut agir et tout de suite. Agir sans réfléchir. On se laisse influencer par le monde. On devient une girouette.  le personnalisme pense les choses en terme de tension. Philosophie de référence à bien des mouvements chrétiens. Comment peut-on aider l’être humain à rester sur ce fil ? 5
Launch Internet Explorer Browser.lnk

Le plus important, c’est l’éducation. Il y a une critique de l’enseignement d’aujourd’hui. Enseignement qui professionnalise de plus en plus. Avant de former à des métiers, il faut veiller à former l’être humain. (Courant actuel).

Chapitre VIII : le pragmatisme
Courant anglo-saxon. Le positivisme est quasi devenu automatique. Mode pensée, de réflexion qui est devenu presque spontané. Manière de réfléchir qui devient commune. Peirce (1839-1914) James (1842- 1910) John Dewey (1859-1952) Toutes proposition quelle qu’elle soit est tenu pour vrai dans la mesure où ça permet de procurer du bonheur. Sur le plan moral, comment puis-je juger une action ? Dans le pragmatisme, on défend une éthique de la responsabilité. On va juger la valeur d’une action à ses effets. (Tout le monde content, moyen, mécontent). Mais dans la vie en commun, il faut des obligations. Comment juger ces lois ? Si les lois permettent aux individus de se sentir plus heureux, ce sont des bonnes lois. Action jugée sur les résultats. Sur le plan d’une notion philosophique. Homme déterminé ou pas ? Plus utile de croire quoi ? Toutes ses actions sont déterminées : choquant, on a envie de revendiquer ce que l’on fait. Puisque la théorie du déterminisme ne m’apporte pas de bonheur et puisque la théorie du non déterminisme me met en valeur, préférer la théorie de la liberté.  une théorie sera dite « vrai » dans la mesure où il y aura des conséquences positives. La religion : Dieu existe ? Si pour la majorité, ils ont besoin de croire qu’il y a un Dieu, autant accepter la religion dans la société. Quel système politique préférer ? Quel est le plus efficace en terme de bonheur pour le plus grand nombre ? La démocratie. Mouvements de réaction contre trois mouvements : Marx, Nietzsche, Comte.

Chapitre IX : le néokantisme
Il y a des philosophies qui remettent en question le positivisme. Les gens qui vont montrer que les positivistes sont dans l’illusion car ils sont réalistes. Or, on ne voit jamais le monde comme il est. Nous ne cessons de construire le monde. Kant dira : « je déforme le monde pour le voir à ma manière » temps, espace, catégorie. Projection. 5
Launch Internet Explorer Browser.lnk

Un obstacle du monde ? Non car si les obstacles du monde peuvent nous arrêter. Il est ambassadeur. Nous sommes tournés vers le monde. Il est l’objet du désir de l’autre. Chapitre X : le néo hégélianisme Ils prolongent Hegel. c’est à travers les outils que vous utilisez que vous voyez ça. Au départ. L’autre se positionne comme objet. Comment je me comporte face au désir d’autrui ? Si nous sommes deux à vouloir qqch. Comment ça se passe concrètement ? Au départ. l’être humain est un pur désir. Quel est alors cet obstacle ? Le seul qui peut . . il faut trouver une issue : un va imposer son désir à 5 Launch Internet Explorer Browser. .lnk . Comment cela se passe-t-il ? 1. ils n’arriveront jamais à nous faire prendre conscience de nous en tant que sujet.Ils attirent l’attention des sciences sur le fait qu’ils interrogent le monde à partir de théorie anciennes ou actuelles. Commentateurs qui redécouvrent Hegel et qui essayent de le défendre par rapport aux critiques matérialistes. A travers des moyens techniques que l’on fait apparaître le monde que l’on prétend décrire. Comment devient-on une conscience de soi ? Hegel dira que la conscience ne peut se développer que dans la relation à l’autre. Relecture de la dialectique du « maître et de l’esclave ». Il y a l’a priori. sujet. Le premier est sujet. tant que les deux sont vivants. Un impose son désir = maître = sujet Un renonce son désir = esclave = il va se comprendre à partir du maître. Toute relation humaine est toujours. Qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné l’être humain prenne conscience de lui ? Il faut un obstacle. Toute rencontre se solde de la manière suivante : L’autre va s’imposer : maître-esclave. il faut donc la rencontre d’un autre. Il révolutionne la pensée française et alimente l’existentialisme. Confrontation à autrui donne la prise de conscience de soi. au point de départ une relation inégale. Pas moyen d’en sortir ! (24/04/08) Les relations seront toujours inégales et il faut donc pouvoir l’assumer. Interpelle le monde d’une certaine façon. On l’appelle pour donner des cours. je cherche à manger. Kojève. Hegel : tous les êtres humains sont des hommes de désirs.pour faire apparaître les atomes. donc on n’a pas conscience de soi car nous sommes occupé par le monde.objet du désir de l’autre : le seul obstacle qui peut me faire prendre conscience c’est une autre personne=> confrontation à autrui. J’ai faim.Ils mettent l’accent sur la méthode scientifique pour montrer qu’elle permet de montrer ces projections. c’est un autre être humain.

3.). je vais devoir transformer « mon langage » (crier. cette relation première ne peut que s’inverser à un moment donné. Ça devient assez théorique. Il va être le sujet de son désir. Le maître est reconnu comme maître par l’esclave.lnk . elle ne suffit pas. Elle sentirait des odeurs qui viennent de pas loin. Il veut montrer au lecteur tout ce qui se passait dans une statue (aucune connaissance) si on lui donnait un sens (vue. plus le maître est dépendant de l’esclave. Il est opposé à Condillac (1714-1796). Car ce que la statue verrait c’est des couleurs proches d’ellemême. Chapitre XI : le spiritualisme. Jeu de description. 5 Launch Internet Explorer Browser.…) par le langage de ma mère. Odorat : non plus. => thèse. elle apprend à faire la comparaison. Il faut qu’il y ait un tiers et que tout le monde se situe par rapport à ce tiers. Lacan Un enfant. Mais comment connaissons nous notre corps ? Comment la statue découvre-telle qu’elle occupe un espace ? Condillac passe en revue tous les sens pour voir lequel est le plus important. => antithèse. On est tous prisonnier de relations qui sont toujours inégales. Mais cette relation est toujours inégale. pleurer. Chaque être humain construit à sa façon et il faut en tenir compte. Donc pour lui. Le courant essaye de montrer que l’expérience humaine ne peut se comprendre sans une âme. le sens commun essaye de montrer que la connaissance se construit sur base de l’expérience sensible. Puis on lui passe un muguet. La relation se transforme naturellement. Un enfant a toujours une position esclave car il se comprend dans le langage maternel.l’autre. il faut partir de l’expérience humaine ! => penseurs qui luttent contre les positivistes car ceux-ci sont naïfs. Le seul moyen d’avoir une société égalitaire. elle va retenir mais donc elle utilise sa mémoire. Ce dernier fait tout ce que le maître demande. Elle voit des tâches de couleurs. Fondateur : Descartes. => courant français qui essaye de prendre distance par rapport à Kant ou à Hegel. La vue : non. L’autre va renoncer à son désir. Pour Condillac. Ex : statue qui n’a rien sauf l’odorat. On lui passe une rose sous le nez. Si je veux me faire comprendre. toute société tend vers une synthèse qui ressemblerait à une égalité entre les individus. Elle est possible car elle est d’abord subjective. abstraites. Plus l’esclave est celui qui fait tout. Le maître devient l’esclave de l’esclave et l’esclave devient le maître du maître. Maine de Biran (1766-1824) Il va relire Descartes. va apprendre la langue maternelle. la deuxième fois. quand il grandit. il y a aliénation. il n’y a rien du tout dans la tête du bébé. c’est de recourir au droit. Quand on acquiert la langue maternelle. 2. etc. Mais toute la synthèse ne supprime pas la thèse et l’antithèse… ça ne fait que englober. Mais il peut devenir très vite maître : enfant roi. Ils critiquent chez eux le fait que ce sont des philosophies trop spéculatives. Elle ne donne pas la connaissance d’un corps. odorat. Il va prendre conscience de lui-même à partir du désir de l’autre. Pas une égalité de fait… mais égalité peut-être reconnue en droit. Pour eux. (esclave). C’est un « ancien ».

Toucher : (la psychanalyse aujourd'hui dit que Condillac a été un précurseur). Même si on ne commet que le bien. perméable au mal. Processus d’intériorisation. avant d’être un objet. comment la statue fait-elle pour déplacer sa main si elle ne sait même pas qu’elle a une main ? Le problème : quand je touche mon corps. la solitude. de mauvais => caractérise un acte dans le monde. il faut un corps sujet. Notre corps. qui est toujours une connaissance subjective. Un enfant acquiert la connaissance de son corps parce que on le touche. C’est d’abord le toucher ! La statue va toucher son corps en tant que corps touché. Il va lui dire : Si c’est ça que vous dites. c’est donc toujours le résultat. jamais je ne pourrais bouger ma main.  avant un corps objet. Avant de me connaître comme un corps objet. Sous quelle forme existe cette connaissance de soi ? Notre corps existe d’abord sous une autre forme. selon Condillac. Pour que le manque soit vécu comme une souffrance. de bonheur total. bien plus grande que ma nature faillible renvoie à une idée en moi qui me dépasse. Est-ce que je peux réduire l’expérience de la faute à un acte mauvais ? Ça va plus loin que ça. il y a l’aspiration du bonheur. Toujours donné même si je ne fais pas le mal (idées mauvaises suffises). Idée de ce que je voudrais bien être mais que je n’arrive pas à être dans la réalité : idée du moi pur. Qu’est ce qu’une faute ? Quand je commets qqch. qu’est ce qui nous nous dit que cette idée de plénitude n’est pas Dieu ? Idée du bien absolu qui nous motive à faire des efforts. Mais il rajoute ceci : pourquoi faisons nous des efforts ? On ne pourrait comprendre les mouvements que nous faisons que parce que nous sommes en manque. Petit à petit. Nous sommes d’abord un sujet incarné qui n’existe que sous forme d’un sentiment. Maine de Biran : Donc le corps de la statue commence à être connu par la statue par le toucher. sous quelle forme je peux connaître ma main et mon bras alors que je ne me connais pas encore comme corps objet ? Le corps touché. Pourquoi est on insatisfait ? Car on voudrait une idée de bien. elle va voir qu’elle occupe un certain volume. est ce que ça ne signifie pas que nous ayons une idée en nous par rapport à laquelle le manque parait insupportable. il existe comme corps touché. Une idée de perfection. Est-ce que çà ne signifie pas que je me juge en permanence par rapport à un a priori qui est l’idée du bien. Cette idée. Celui qui ne connaît que le bien va faire l’expérience du mal car tout le bien dont il est capable ne lui paraîtra jamais assez. l’échec. Le père du spiritualisme : Ravaisson reprend Maine de Biran. N’est ce pas ça que les religions appellent Dieu ? • L’échec. Dans notre vie subjective. Il va plus loin. Si nous avons en nous cette idée de plénitude. • La faute. Le corps est comme un objet. 5 Launch Internet Explorer Browser. on commettra jamais assez de bien comme on le voudrait. Rare de voir des gens contents de ça. corps.objet. c’est la plénitude. D’accord notre vie est d’abord subjective… c’est un effort. D’où nous vient l’idée que la plénitude est mieux que le manque ? Car l’idée de plénitude nous est toujours d’abord donnée. Un acte mauvais n’est possible que car je suis « mauvais ». Ça présuppose que je sache que j’ai une main. Jean Nabert (1881-1960) Donne 3 exemples : la faute.lnk . Si je n’ai pas une connaissance préalable. est d’abord un corps subjectif. Idée du bien au plus profond de nous. faillible.

Pas de futur. Ça ne connaît pas le mode de l’intuition. maintenant.Contre exemple : si je réussis tout dans la vie. on ne peut pas juger les gens. Il y a un lien avec Maine de Biran. il aurait voulu se convertir au christianisme. le drame c’est que ça quand on réussit un projet. préalable : cadre général de sa pensée. Il a été élevé dans des règles du judaïsme. • La solitude Expérience dans le monde. Mais si.Intuition : la vie intérieure ne se laisse pas connaître à la manière d’un objet. Bergson. la solitude se confirme. Même quand on est avec les autres. (= ce que je suis dans la vie de tous les jours) et le moi pur ? Le moi pur c’est ce qui est le plus intime à l’intérieur de ce que je voudrais être. je ne supporte pas d’être en décalage par rapport à moi-même. Relation entre moi concret. l’expérience objectivante (tout ramener à des objets pour nous). à l’instant présent. Grand monsieur. Il voyage beaucoup pour persuader les Etats-Unis de rentrer dans la guerre 14-18. se marie. il va y avoir une question : « maintenant. Dès 1925.si nous sommes capable d’échouer dans le monde. Traduction en langage religieux : Dieu est moi mais moi je ne suis pas Dieu. Il enseigne à l’unniversité et il a un succès énorme. toute entière 5 Launch Internet Explorer Browser. . On peut avoir l’impression d’être libre. Il vient animer le moi concret MAIS il n’y a pas de relations dans l’autre sens. exceptionnel. Il a une manière d’écrire fantastique ! Il avait des idées révolutionnaires. Il aborde la liberté de l’être humain. En 1937. Le fait d’être privé des autres. (1859-1941). Intuition immédiate.Projet qui échoue. Il fait ses études avec J. ne serait ce pas parce qu’il y a en moi une idée de pleine réussite. il devient gravement malade. Si nous sommes capable d’être seul. Il a une grande intelligence et une envergure point de vue morale. Je n’arrive jamais à être à la hauteur du moi pur. rien derrière). est-ce que ce ne serait pas parce que nous sommes fondamentalement une solitude ? Si cette solitude est insupportable. Même dans les relations. Cela va l’amener à réfléchir.lnk . n’est-ce pas car nous avons une idée qui nous précède qui serait l’amour fou. Tout est réduit à de l’objectif y compris le temps ! => temps spatialisé (rien devant nous. La liberté est –elle une condition de possibilité ou non ? 1. . Il a voulu alors rester avec son peuple. Il aura une seule fille (sourde et muette). Il est penseur juif. On peut comparé l’expérience sensible au corps en tant qu’il est touché. Qqn en décalage par rapport à lui-même. Si on n’est pas libre. Il ne l’a jamais fait car il a commencé à deviner qu’avec le nazisme ça allait être dure. ça n’empêche que nous restons seul à être ce que l’on est. . d’imparfait.expérience sensible : par conséquent. Il est né à Paris. nous sommes qqn qui est fondamentalement échec. (28/04/2008) Sa philosophie : Condition de possibilité de l’action. Il estime qu’il y a deux types de connaissance pour l’être humain : . que vais-je faire ? » une réussite ne parvient pas à me combler. de relations => isolement. on n’est pas responsable et donc.Jaurès. pas de passé… la seule chose qui existe vraiment c’est ce que nous sommes maintenant.

jamais on ne pourra prévoir quoi que ce soit. L’intuition est le fait de se sentir immédiat. Mais le problème. on peut toujours retrouver toute une série de cause qui aurait amené l’acte. Pas des causes ni des effets. => essayer de prévoir des comportements. L’homme est déterminé par plein de choses. Si on se met « pendant l’action ». il s’interroge sur ce que serait la liberté. En étant dans la même position que lui. Il y a de nouveau un lien avec Maine de Biran. 2ème problème : quand on a le fait accompli. quand j’ai pris sa place. Mais il faudrait que je les vive exactement comme lui. Ce sont des constructions après. Elle montre que la thèse du déterminisme n’est pas valide au nom du vécu. Il y a 4 approches pour montrer que ça ne tient pas la route. on suit la vie de qqn.subjective. Aucune prédiction possible. Mais il y a un grand danger que Bergson voit : réduire la connaissance humaine à l’expérience objectivant alors qu’il existe l’intuition. Mais ça ne prévoit pas les suivants => effets. Soit. soit on le surveille comme spectateur (objectivement). Le point de départ : on a toujours tendance à devenir très rapidement déterministe. Un acte est commis. il parte toujours d’un acte en tant qu’il a été accompli. la liberté est une illusion. => le temps ne se laisse pas approcher par l’expérience sensible mais par l’intuition. Dans ce cas. On est dans l’après-coup. ce qu’on appelle les causes à l’origine sont des effets car ces causes vont exister une fois que le geste est accompli. (acte final). => il faudrait que j’ai vécu la même vie que lui. je pourrais deviner. • On va essayer de montrer qu’un acte est déterminé en tant qu’il est en train de s’accomplir. je ne suis plus dans une approche qui veut comprendre les choses. Enjeu : insister sur l’intuition ! 2. connaissance immédiate. Les gens n’arrivent pas à prévoir des suicides. L’intuition est comparée au corps sujet. Peut. On ne peut pas ressentir ce que le type ressent et donc savoir la force qui va l’emporter. on essaye de ressentir ce qu’il ressent. Ici plus aucun espace mais on a le sentiment de la durée. 1er problème : on constate qu’on ne parle pas du geste en tant qu’il est en train de s’accomplir. là. On essaye de comprendre. Alors. X (acte) effets Ex : suicide. Les causes sont des interprétations qui sont des conséquences de l’acte. Toutes les causes sont des choses que j’invente après l’acte. • Quand les déterministes essayent de comprendre un acte. Savoir élaboré après – coup. je suis qqn qui va essayer de se décider à agir et donc. d’élaborer des théories.on déduire ce qu’il va faire ? peut-on prévoir les décisions prises par qqn ? deux possibilités. La liberté existe-elle encore ? D’après la science. en étant à sa place.lnk . Je regarde de l’extérieur. c’est absurde ! - - 5 Launch Internet Explorer Browser.  argument contre le déterminisme.coup.

c’est parce que dans votre vécu ( entre M et O). Ex : on ne voit jamais un même film deux fois de la même façon. Bergson dira que s’il est vrai qu’on peut dire que pour les phénomènes de la nature c’est vrai. c’est un leurre car l’homme ne cesse de changer de telle sorte qu’il n’est jamais le même. jamais le même vécu. apparaît plus facile. il faut choisir. En réalité. Tout de suite. j’aborde la deuxième qui. en réalité. jusqu’au moment où la décision s’impose tout naturellement. Jamais d’autre possibilité pour la personne par rapport à son vécu. On spatialise déjà le vécu. Les deux vont alors se battre. c’est parce qu’il y a une autre cause. c’est donc dire que cet individu remis dans la même situation avec les mêmes causes devrait forcément produire le même effet.• Vouloir soumettre l’homme à la causalité. => croire cela. Preuve de la liberté : je choisi l’un alors que si je veux. jamais vrai car un être humain n’est jamais le même car pour. je vais passer la 1ère possibilité. par exemple. une deuxième expérience. (Âne avec eau et avoine). => répétition éternelle. Pour Bergson c’est de la naïveté ! Liberté d’indifférence : nous sommes capable de décider sans cause. Or deux modes de connaissance et le vécu ne sont jamais spatial ! et les partisans de la liberté font de même. Gauche ou droite ? X ou Y ? Les partisans de la liberté vont dire que en O. Bergson va imaginer cela : M O • X Y M : point de départ du vécu d’une personne O : l’homme vit sa vie Là. il sera enrichi par la première expérience. il doit se décider car il y a deux chemins.lnk . l’erreur c’est qu’on spatialise le vécu de cette personne. 5 Launch Internet Explorer Browser. je suis d’autant plus libre de choisir X que je peux faire marche arrière et prendre Y. de vouloir au nom de notre volonté. Pour l’être humain. je peux très bien prendre l’autre. en fait c’est une manière de se représenter qu’une personne est erronée car il spatialise déjà le vécu. Celui qui tue : jamais qqn qui avait le choix d’autre chose. Pour Bergson. J’oublie alors la deuxième. si on se décide pour X ou Y. Je médite la deuxième par rapport à la 1ère. Être devant deux possibilités. la personne se retrouve devant un dilemme. Pour eux. Quand on veut comprendre les motivations d’une personne. Alors je vais revenir à la 1ère => je continue à me transformer. Pourquoi ? Car les déterministes vont dire : Si je me décide pour X ou Y. Je choisi X. Pas de liberté quand on essaye d’objectiver le vécu. par exemple. Je ne fais pas marche arrière pour explorer la deuxième mais sur base de ce que je viens de réfléchir par rapport à la 1ère. jusqu’au moment où la décision « tombe comme un fruit mûre » => je ne cesse de me transformer. il y a des causes qui sont plus fortes que d’autres et qui vont vous décider à aller dans un sens plutôt que dans un autre.

Alors la liberté ? . je prend conscience que vu l’impasse. Chapitre XII : l’existentialisme. il ne devient qu’une chose : lui. qu’on ne le ressent plus comme des choses déterminées et qu’on les revendique ! => La liberté.sa définition est décevante. Aimer une seule femme mais différemment tous les jours. Il essaye de décrire l’existence. Nietzsche est la raison athée de ce qu’est Kierkegaard sur le plan religieux. il faut changer d’attitude => tout l’inverse de ce qu’il fait (l’éthicien = 2ème attitude = celui qui s’engage). mais veut toutes les essayer. Opposé de Don Juan est aussi qu’il va travailler.lnk . Déterminisme = déterminisme auquel je n’adhère pas. 1. Opposé à Don Juan = l’homme marié. on ne les vit plus comme déterminé. essayer. comme des contraintes extérieures= > se vivre déterminé. -on les faits tellement nôtre. être limité par rien mais à vouloir être tout. Il a du renoncer à tous les styles de vie possible. Ces déterminismes auxquels on échappe pas. Soit. Conclusion : pour Bergson. Kierkegaard va dire : « l’éthicien est malheureusement désespéré lui aussi «. Celui-là. Conclusion : on ne peut pas décrire un vécu en terme de ligne du temps. il ne veut pas rester qu’avec une seule femme. Vit en même temps que Nietzsche. celui qui se soumet aux contraintes pour devenir ce qu’il veut.Il vient butter contre une contradiction. on est toujours déterminé mais on est libre quand on ne subit plus les contraintes et qu’on les fait sienne. Pourquoi ? 5 Launch Internet Explorer Browser. donc il n’est pas tout. Don Juan ne connaîtra jamais dans l’amour. Celui qui vit selon ses envies.vivre ces déterminismes.le bonheur ne se réduit pas à une addition de petits moments heureux. les partisans des deux posent mal leur problème. la fidélité. il existe deux manières de les vivre : . Sur base de cela on peut dire : . précurseur Kierkegaard (p 106) Penseur du 19ème siècle.du point de vue du vécu. Je peux prendre conscience de mon malheur et j’en rigole. Liberté = déterminisme assumé. la liberté s’atteste dans le vécu quand on épouse tellement les déterminismes qui sont les nôtres que du coup. est qqn qui va connaître le désespoir car il va faire un double constat : . Ne s’engage dans rien mais veut tout goûter. .elle n’est compréhensive que quand on essaye de comprendre le vécu réel ! . Je voudrais être tout. Pure liberté (ex : Don Juan.même : un individu avec un style de vie particulier et donc il ne connaîtra jamais le reste. (5/05/2008) • Soit. l’acteur lui joue des rôles et n’a pas le temps de vivre sa vie). « Les stades sur le chemin de la vie » : œuvre Il va montrer que par rapport à l’existentialisme il y a trois manières de se positionner : • stade esthétique.

Quand on est soi. Approche synchronique : L’esthète=> . Or l’imaginaire.Les caractéristiques du désespoir : -il porte toujours sur soi. La souffrance de ces 2courants est qu’ils ne supportent pas ces tensions entre infini-fini et nécessaire-possible. soit il se réfugie dans l’ironie (rire de ses situations. rire du mariage. Ici. Il ne vit donc rien. Il y a un manque de rêve. Comment le désespoir apparaît dans le temps pour envahir la personne. L’éthicien (inverse) => -pt de vue de l’être : homme de l’engagement. il désigne une étape dans le cheminement du désespoir où on essaye de trouver 6 Launch Internet Explorer Browser.Le désespoir se met en scène selon 2 explications : -une explication or : on prend le désespoir hors du temps. On se coupe du nécessaire.Puis ce désespoir se transforme en désespoir faiblesse (plus la même signification que tantôt !). du fini par manque d’infini. lui aussi.…). Il désespère de qqch. -pt de vue de l’action : qqn qui désespère de la nécessité par manque du possible. On est plus précis. Il est désespéré au niveau de son être.pt de vue action : qqn qui désespère du possible par manque de nécessité. etc. Conclusion : l’esthète et l’éthicien partagent le désespoir ! Le désespoir… de quoi désespère t-on ? d’un évènement qui se produit ou pas => par rapport à un évènement extérieur. c’est le règne de l’infini.) Soit il ne change pas soit essaye de changer. Il y en a 2sortes : *désespoir faiblesse : propre de l’esthète qui ne veut pas être soi *désespoir défi : propre de l’éthicien qui veut être lui-même -il est une maladie mortelle dans le sens où on veut mourir de ce que l’on est. Tt se ramène à des statistiques. L’esthète prône la liberté mais il ne fait que rêver. il n’est plus qu’une hypothèse d’existence. . Il désespère des possibles par manque d’engagement. Il ne vit que des possibilités d’existence qui le font rêver. des possibilités. c’est que l’on n’y arrive jamais ! -malchance : souffrance de découvrir qu’on est désespéré -chance : seul chemin possible pour essayer de changer son rapport à la vie. Mais le drame. Je ne suis que ce que je ss. L’esthète n’a que des projets. . on a beau l’avoir choisi. L’éthicien. -une explication diachronique : à travers le temps. de confrontation à la réalité. On n’est jamais désespéré par un évènement extérieur selon Kierkegaard. Ils ont un désespoir terrestre. Il n’y a pas de contrainte. Il rejette la réalité. Ils sont confrontés au malheur du monde. ce qui est « fini ».lnk . il lui manque une inscription dans le réel ! . Quelqu’un qui a force d’être dans l’infini. on en vient à constater qu’on est rien. . il essaye d’éviter tout ce qui est contrainte.point de vue de l’être : désespoir de l’infini par manque de fini. Il ne fait que désirer. => investit. Il ne supporte pas l’engagement. • Secret de ces deux positions dans la vie. que soi. on souffre de tout ce que qu’on a du renoncer à être pour être ce que l’on est. Approche diachronique : L’esthète => Les enfants rencontrent toujours des drames dans leur vie (divorce. Tous les possibles vont venir le provoquer. sur un arrêt d’image.

(08/05/2008) Kant 6 Launch Internet Explorer Browser. *les chrétiens : on est pris dans un jeu. Vient ensuite le désespoir de sa faiblesse. Il ne supporte ni ceux qui les nargue ni l’imprévu. Il veut tout maîtriser ce qui fait qu’il n’y a pas de jeu ->désespoir défi : il revendique le fait d’être éthicien. L’éthicien => Pareil que pour l’esthète : désespoir terrestre. on ne peut se comprendre qu’au regard d’une idée de réconciliation avec soi-même. Rapport avec les Thomistes. Scandale de la foie avec l’histoire d’Abraham où celui-ci doit tuer son fils. Il y aura quand même une présence des autres mais on est seul à comprendre ce que l’on est. le désespoir devient défi (notion différente).une parade par rapport à ce malheur. imaginent leur passé. La parade.une laïque et une religieuse Rapport avec Ravaisson: pour souffrir de sa vie. On n’est pas réellement nous-mêmes. eux. Il faut prendre du recul. La nature est perméable au mal. A travers sa fuite. Saut dans le vide.Il y a 2versions :. . -le saut dans la religion est fait dans l’angoisse. la solution est de faire ce qu’on me dit de faire. on devient esthète volontairement. Mais ici.Ensuite ce désespoir faiblesse va devenir désespoir de SA faiblesse. Ayant pris conscience de cela. Il ne fait pas rester dans la contradiction entre infini-fini ! Caractéristiques : -cela est incompréhensible à la lumière de la raison. Stade religieux . Les thèmes de l’existentialisme: -contingence de l’existence humaine (pourquoi existe-t-on ?) *les chrétiens : don d’amour sans raison *les athées : facticité. Pour terminer. personne qui est là sans raison -impuissance de la raison (justification de la raison) *les chrétiens : notion du scandale : la raison ne le comprend pas *les athées : notion de l’absurde : la raison ne donne pas de sens à la vie. à la lumière de l’absolu. il n’a aucune caractéristique ! Le but de l’existence est de se donner librement une naissance. C’est scandaleux pour la raison. désespoir faiblesse. Il faut retrouver sa nature *les athées : un enfant se comprend à partir des autres.lnk . La déchirure est courte. Il prend conscience de son sort. il prend conscience qu’il ne supporte pas les contraintes du monde. Les vieux. Seul l’action donne du sens ! -homme en tant qu’il est arraché à lui-même. Il ne faut pas respecter la nature de l’homme car celui-ci est vide. -aliénation : thème de l’existence inauthentique. -celui qui s’y jette est condamné à une vie de solitaire. manière d’échapper à ce que l’on est. la solution est de se réfugier dans l’avenir. On n’est jamais sûr de se comprendre à partir de l’absolu (d’une divinité).

ça renvoie à une liberté infinie. Retour à la spéculation. Comment fait-on pour se trouver un contenu ? Ils vont dénoncer qu’on se donne un contenu inauthentique =>ça n’est pas ce qu’on pourrait être. On vit une vie formatée par la société. C’est maintenant que je dois faire des choses importantes et non demain ! Il y a une urgence de vivre tout de suite.  Existentialisme : c’est un courant important qui dépend de la pensée de Marx et de Nietzsche. La raison n’arrive pas à justifier cette existence => expérience du scandale de la foi et de l’expérience de la fourbe (action). Il a déjà une nature. Alors. + Néothomisme (retour à Saint Thomas d’Aquain) + Pragmatisme + Personnalisme (par rapport à Marx. sans raison. l’homme n’est pas vide.istence = se tenir hors de soi = Stare Donc il faut trouver quelque chose dans le monde qui va pouvoir se remplir. Pourtant les existentialistes pensent que l’on part de rien. Peu importe ce que les autres disent. L’homme est aliéné car il fait ce qu’on lui dit qu’il faut faire car il est vide => aliénation. quand elle vous prend. la psychanalyse) Néo hégéliens * Spiritualisme * philosophie des sciences (positivisme) * Néocriticisme existentialisme Phénoménologie => * contre réaction. ça nous renvoie à nous même. Mais pas seul sur le plan physique. (=> Aliénation). comme qqn qui peut mourir du jour au lendemain. l’expérience qui permet d’arracher qqn à l’inauthentique. Y a t il moyen de s’arracher à cette existence inauthentique ? Pour beaucoup d’auteurs. Chapitre XIII : la phénoménologie Il existait avant l’existentialisme mais a survit grâce à l’existentialisme. 6 Launch Internet Explorer Browser. Ça c’est une possibilité. là. Rappel de l’existentialisme : Existence donnée de manière « gratuite ». c’est la confrontation à la mort.Hegel Marx Philosophie politique Nietzsche philosophie de la vie (+ Freud. => La vie sans raison signifie que l’existence n’a aucun contenu pour l’homme.lnk . Caractéristiques : Le fait de s’assumer tel que l’on est dans ses désirs. L’existence vide. plus il devient difficile de se faire comprendre par les autres. ça condamne à une certaine forme de solitude … on devient seul à faire ce que l’on est. L’être humain existe sans but => investir sa vie. Mais non. On ne part pas de rien. Ex. vous vous voyez tel que vous êtes. philosophie de la vie et spiritualisme). Mais plus on est singulier. Dans l’angoisse .

ils sont dans l’ignorance de leur vie. . Ne retenir que les caractéristiques essentielles. Espace = caractéristique essentielle. réduction : réduire tout ce que ma culture m’enseigne. Naïve au regard de ce qui va suivre. je demande aux scientifiques mais la réponse va être trop abstraite. phénoménologie intentionnelle. à l’essence. Le monde est toujours le monde pour une conscience ! 6 Launch Internet Explorer Browser. C’est difficile car on s’éloigne de l’habitude que l’on a. début du 20ème siècle. Ex : qu’est ce que la couleur ? La définition est la description des choses telles qu’elles apparaissent. C’est le moment où la science est devenue de plus en plus abstraite. La science ne considère plus que le monde sous la forme des mathématiques. on prétend donc retrouver des expériences originaires. Elle propose une description. ainsi que la théorie qui occulte le phénomène que l’on veut voir. Mais ce qui est abstrait c’est le courant scientifique.Le père de la phénoménologie est Husserl. Moins vous en connaissez. Ce moment a été le moment de grâce. Eux. Pour lui : plus la science se spécialise. 1. Il en a marre du discours ambiant : il y a tout plein de courants philosophiques qui se disputent. Ex : boîte de Craies. La philosophie va procéder par réduction. Les scientifiques prennent alors conscience que leurs discours ne sont qu’une interprétation. C’est la science des humbles. On va essayer de retenir du phénomène uniquement ce qui est essentiel ! toutes couleurs à comme caractéristique d’être spatiale. 2ème réduction = réduction eidétique = réduction essentielle. La critique du siècle : les gens disent que nous sommes des philosophes => abstraction. on le perçoit sur un fond. C’est stupide vu de l’extérieur. il y a la crise des sciences.perception (2-3 côtés) . acte mémoriel.intention (objet que l’on vise à travers de la perception… 6faces =>cube) .ce cube.lnk . ne savent pas. Le phénomène que l’on veut voir. tout les discours scientifiques.Mémoire. Tout objet se voit toujours sur fond du monde… ma conscience le perçoit sur un fond artistique. On décrit plus juste l’expérience au point de départ. Pas d’acte de perception sous la mémoire ! 3. mieux c’est. Si je veux comprendre le monde. Ça ne correspond pas à ce que l’homme vit réellement. acte de conscience qui vise l’horizon du monde. Il a l’impression que la philosophie ne sert à rien. les choses élémentaires. 2. Elle décrit les actes de conscience. Et de l’autre côté. Comment ça fonctionne ? La méthode est plus ou moins définie par Husserl.  décrire les phénomènes originaires c'est-à-dire réduire tout ce qui est théorie. Si on tourne la boîte. donc tout être humain doit voir à même chose. On va mettre entre parenthèse tout ce qui est construction. je ne vois pas qu’ils apparaissent pour une conscience ! J’oublie une chose élémentaire : le monde n’apparaît que pour une conscience. . une fois cela fait. On va essayer de décrire ce phénomène. il ne reste plus que les phénomènes que je veux voir. La phénoménologie veut décrire ce qu’est notre expérience au quotidien. plus elle devient abstraite. Tant que je décris des objets du monde.

Ce vécu là ne se donne pas par l’intermédiaire de ma conscience. Caractéristiques pour le vécu : . Il y a deux mondes : . un vécu ne se donne jamais par esquisse. comment estce que je me connais ? 1. mais comme objet. Il est bien possible que par l’esquisse suivante vienne infirmer tout ce que j’ai cru voir jusqu’à présent.du vécu Enjeu : inacceptable qu’on essaye de comprendre le vécu des humains comme on comprend les objets.ne pas savoir les dates précises (situé par moitié de siècles). A distance. Eux.savoir définir les mots définis au cours. Caractéristiques pour les objets : . quand on ne pense pas toujours à soi. (=> Problèmes des témoins) . => Les règles d’existence des objets sont opposées aux règles du vécu. (+/. => Phénoménologie transcendantale. Critiques : Critique de l’herméneutique (science de l’interprétation). douteux. un vécu n’est jamais contingent. 3. donc là en face de nous. quand ils entendent cela.toutes les choses du monde apparaissent toujours comme des objets.d’une part. essayer de représenter la vie intérieur => vécu : objet de conscience pour moi donc soumis aux règles d’apparition des objets.des choses .tous les objets du monde se donnent toujours de manière médiate. FIN.10 lignes) . ils se demandent « est –on sur qu’il y a moyen d’avoir sous les yeux un phénomène pur ? » Impossible. Barbarie : ignorer le vécu et comprendre l’homme comme un objet dans le monde. La plupart essayent de se comprendre à la manière des objets.Tous les objets sont douteux. une transformation.préciser le plus possible le courant de l’auteur. Il se donne. 6 Launch Internet Explorer Browser. Conclusion : constater le drame : plus grand monde ne se soucis de son vécu. .savoir présenter les grands courants. je le vis tel qu’il est au moment donné.Tous les objets du monde apparaissent toujours par exquise.lnk . c'est-à-dire par l’intermédiaire de la conscience.Quand on vit simplement. Qu’elles sont les règles générales d’apparition des objets et du vécu des individus. . . 2. . Toute expérience se donne toujours dans ce qu’il est toujours une interprétation. A savoir pour l’examen : .4. C’est décrire les conditions de possibilités d’apparition d’une chose. on se retrouve avec les objets du monde que j’essaye de décrire et les actes de conscience de l’individu. un vécu au moment où il est vécu se donne immédiatement. Opposition parfaite. . => croiser les interprétations de cette critique pour faire tomber les mauvaises interprétations. On ne voit jamais tout d’un seul coup d’œil. Quand je le vis.

6 Launch Internet Explorer Browser. .. .être attentif au début de la question pour répondre précisément.durée de l’examen : 2h.lnk .la compréhension des questions a autant d’importance que la connaissance.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful