De nos envoyés spéciaux en Tunisie et au Maroc

JSK MOC

Mbolhi, la surprise de Hannachi !
Aït Djoudi «Ils ont montré
1 1

JSK

qu’on peut compter sur eux»

Les jeunots se rebiffent
DIMANCHE 28 JUILLET 2013

www.lebuteur.com

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 2359 PRIX 20 DA

Raja 3 MCA 0

Le Mouloudia encore loin du haut niveau
Le Mouloudia veut s’offrir Chafaï
USMA

Aoudia ne viendra pas
JSMB
De notre envoyé spécial à Zagreb

Bachiri nous a été fatale»

Geiger «L’expulsion de

Soudani «En sélection, on me
«C’est le moment pour Slimani de jouer en Europe»

Mekheldi saisit la CRL

«Belkalem est un homme de principes, c’est pour ça qu’il réussira»
«J’ai obtenu l’accord de Ziani pour porter le n°15»

surnomme Soudanovic !»

Belfodil «Fier d’être comparé
à Benzema, on est tous les deux d’origine algérienne»

«La Juventus et l’AC Milan me voulaient aussi»

Le Buteur du 28-07-2013

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

02
le

Un Vert avant

«Au Mali, un militaire m’a frappé et cassé plusieurs dents, mais j’ai jeûné quand même»
Comment passez-vous le Ramadhan ? Comme chaque année, en multipliant les prières et les actes de piété ainsi qu’avec les veillées populaires le soir dans mon quartier, au Ruisseau. Je rencontre mes amis Zouba, Daoud et Bouhafs. A l’heure où je vous parle, je me trouve en compagnie du doyen des entraîneurs, cheikh Smaïl Khabatou, que Dieu lui prête longue vie, et son fils Cherif. Etes-vous du genre nerveux durant le Ramadhan ? En toute franchise, ça m’arrive d’être nerveux. Dans des matches où vous êtes à jeun ? Effectivement, comme lors de la rencontre face à l’Irak en Coupe du monde militaire. En voyant l’arbitre nous éliminer avec ses décisions partiales, j’étais dans tous mes états. Je ne l’ai ni insulté ni agressé, mais je lui ai dit : «Hasbiya Allah ou ni’ima el ouakil.» Cependant, vous avez procuré de la joie aux Algériens en battant la France... Notre devoir envers le pays, les autorités militaires et le peuple nous a mis dans l’obligation de battre la France, surtout que le match est intervenu quelques jours après notre fête de l’Indépendance et quelques jours avant la leur. C’était donc dur de jeûner là-bas ? Oui, très dur à cause de la chaleur, du fort taux d’humidité et la longueur des journées puisque le f’tour est à 21h30. Avez-vous mangé lors de l’un de vos déplacements durant le Ramadhan ? Non, jamais. Je me suis déplacé plusieurs fois, que ce soit avec la sélection natioanle ou les équipes que j’ai entraînées, mais j’ai toujours respecté le jeûne. A quand remonte votre dernière dispute durant le Ramadhan ? (Rires) Cela remonte à 1997 au Mali. Nous étions en déplacement avec la sélection nationale pour affronter la sélection locale. Je m’étais disputé avec des militaires maliens et l’un d’eux m’avait asséné un coup de poing qui m’a mis à terre et cassé plusieurs dents (rires). On vous a donc ramené de l’eau pour vous rincer la bouche et vous avez dû boire, c’est bien ça ? Non, Wallah. Certes, j’avais soif, mais j’ai refusé de rompre le jeûne. Vous connaissez les Algériens : ils sont fiers et ne reculent devant rien quand ils décident de jeûner. Quel âge aviez-vous lorsque vous aviez jeûné la première fois ? 5 ou 6 ans, je ne m’en rappelle pas bien. Il faudra que je demande à ma mère qui a une très bonne mémoire. Votre premier jour de jeûne a-t-il été fêté ? Evidemment ! On m’avait offert de l’argent et du cherbet. De l’argent ? Combien ? Je ne m’en rappelle plus. Je crois que c’était 5 dinars, une somme importante à l’époque. Avez-vous mangé délibérément durant le Ramadhan ? Quand j’étais enfant, oui. Nous mangions et voulions de la nourriture en cachette dehors, puis nous rentrions à la maison en fisant semblant d’être à jeun. Accomplissez-vous vos prières à la mosquée ? Souvent, mais pas tout le temps. Lorsque ma mère est avec moi, je préfère accomplir la prière avec elle à la maison. Pour ce qui est de la prière du maghreb, nous l’accomplissons en groupe et c’est moi qui fais office d’imam.

f’t ur

Mehdaoui
C’est comme en Azerbaïdjan où vous accomplissiez en groupe la prière du fejr, sauf que vous avez été victime d’un canular de l’un de vos joueurs... (Rires) Ah, on vous a raconté ? En effet, Belkalem avait accroché un bidon rempli d’eau à la porte de ma chambre et j’ai été trempé jusqu’aux os. Alors, je me suis rappelé ce que m’avait dit mon défunt père avant le match joué par la sélection nationale à Tlemcen contre le Ghana : «Mert Makhlouf ouasemha Makhloufa.» En plus clair, il fallait que je prenne ma revanche. Donc, le lendemain, je me suis levé très très tôt et me suis dirigé vers la chambre de Belkalem et des joueurs qui étaient complices avec lui et j’ai déversé de l’eau froides sur leurs têtes et visages en leur ordonnant de se lever pour accomplir la prière du fejr. Roulez-vous vite en voiture avant le f’tour ? Ne le dites pas, mais j’avoue que je fais de la vitesse lorsque je m’inquiète de ne pas pouvoir ariver à temps à la maison pour le f’tour. Cela dit, je ne suis pas un chauffard fou. Même quand je Son roule vite, c’est à une vitesse raisonnable. menu de rêve Où passez-vous vos veillées pour le ramadhan ? «Avant, c’était ma mère qui nous prépaJ’assiste à des soirées de rait le f’tour du Ramadhan, mais aumusique chaabie ou andajourd’hui qu’elle est avancée dans l’âge, elle louse à Bouzaréah. Hier, ne fait qu’aider mon épouse et ma fille. Bien sûr, j’aime débuter par la chorba, qu’elle soit avec frik j’ai assisté à une soirée avec H’ssisen et Saoudi. ou avec vermicelles. Il faut également qu’il y ait du Je compte changer car on bourek. Ces deux plats m’ont manqué en Azerbaïdjan, durant les premiers jours du Ramadhan, mais m’a dit qu’il y a de belles je dois avouer que les autres plats préparés dans soirées à Ruisseau. ce pays sont succulents. Comme boisson, j’ai Saha f’tourek ! découvert le jus Ouled El Arbi fabriqué par Saha f’tourkem à vous aussi Bencheneb, à Khemis El Khechna. J’en ! J’aimerais, en cette occasuis devenu accroc. En guise de susion, remercier toutes les autocrerie, j’aime le qalb ellouz acrités militaires pour leur aide et compagné d’un bon soutien durant la Coupe du monde café. » militaire, à leur tête le général-major Mokdad.

Allez le jeûne !

Le Grain de sel Le koursi,

un amour mutant

Ou bien les présidents de clubs algériens sont masochistes, ou bien ce sont des fous. Ce sont les seules explications rationnelles à leur attachement à leur koursi alors qu’ils se font insulter à longueur de matches et même en dehors. «Je n’en peux plus, je pars !» est certainement la phrase la plus répétée par des présidents tout au long de leur vie. Peut-être bien plus que «Merci». Certainement bien plus que «El Hamdoullah». Se faire traiter de tous les noms d’oiseau, passer pour le bouc émissaire, se voir jeter des ordures sur la tête, passer pour l’âne de service, tout est supportable pour eux tant qu’ils gardent le koursi. Le koursi, c’est la meilleure recrue de tout président. Celle qui ramène forcément de bons résultats, financiers s’entend. Le koursi, ce sont des subventions qui transitent par les caisses du club avant d’atterrir dans la caisse noire du boss, c’est des réceptions à la pelle, des lignes de crédit, des biens sans crédit, des lots de terrain à bétonner, des locaux commerciaux à fructifier... Bref, le koursi est l’amour mutant d’un patron de club, celui qui fait qu’il oublie vite les couleurs du club pour se concentrer sur celle de l’argent.

Ramdhane Si El Fahem

C’est aussi le Ramadhan aux Etats-Unis

un iftar à Washington Comme il l’avait promis au début
du Ramadhan, le président des EtatsUnis d’Amérique, Barack Obama, a organisé jeudi, à Washington, un iftar en l’honneur de personnalités américaines musulmanes et du corps diplomatique des pays musulmans accrédités. «Le Ramadhan est un moment de réflexion, une occasion de montrer sa dévotion à Dieu à travers les prières et le jeûne, mais c’est aussi un moment pour la famille et les amis de se retrouver ensemble», a déclaré Obama dans son allocution de bienvenue.

Obama a organisé

C’est l’histoi re de deux joueurs qui en sont de terrain s’e arrivés à ne st mis à ch plus se parler à ca ercher sa montre et use d’un m pier malveill il a été auta auvais tour joué par un ant avait ét nt surpris qu’en colère coéquipier. é la cause de cette hi Alors qu’ils de la trouve évoluaient stoire, à de r dans la case du défe dans un clu s fins inavouées. Il a b algérois, nseur. Il lu une person fini par dem i a fait savoir sa colè ne mal inte ander pardon au défe re, le traitant ntionnée a volé la mon nseur. Aujo de voleur. Pendant de tre de l’un urd’hui, ce sont de trè longs mois, des deux, milieu de te s bons amis les deux hommes on rrain, et l’a en plus de joueur ense t été en fro mise dans le casier de mble dans id, ne se parlant mêm l’autre, défe un autre club algérois. nseur. Une e pas. Il a fa fois revenu Que Dieu pa llu attendre longtem au vestiaire rdonne à celui qui a ps pour qu , le milieu e le milieu provoqué un de terrain dé e fitna entre eux ! couvre qu’u n coéqui-

Que Dieu Une fitna à cau leur pardonne ! se d’u

Petite ânonce
GRAND SOUK PATTES DE CHÈVRES
Offre spéciale fin du Ramadhan

ne montre dép

lacée

Footballeurs en solde
A trois jours de la clôture du grand souk des pattes de chèvres, profitez de notre offre de footballeurs à prix cassés !

Formules disponibles
Ahmed Messâadia s’est essayé à arrêter des buts en remplacement de Malik Asselah, mais dur, dur d’être gardien de but ! Finalement, pour l’attaquant qu’il est, c’est peut-être plus facile d’en marquer...

Musulmans eux aussi

- 50 % de réduction pour joueurs ayant dépassé la date de péremption - 80 % de réduction pour joueurs va-nu-pied - possibilité d’échange de bons joueurs grandes gueules contre jeunes médiocres beni-oui-oui - jusqu’à 90 % de réduction pour joueurs gravement blessés dans leur amour-propre - formule 2 en 1 : un joueur à problèmes avec son manager entraîneur pour le prix d’un
Faites vite ! Soldez vos comptes avec les joueurs encombrants !

A 21 ans et demi, Xherdan Shaqiri est l’un des espoirs du football mondial. Il joue au Bayern Munich, champion d’Europe en titre, où il est attendu qu’il soit le successeur de Arjen Robben comme milieu offensif droit. Il joue pour la sélection de Suisse, mais il est né dans la région du Kosovo, en Albanie, et est resté attaché à sa culture musulmane même s’il est loin de son pays.

Xherdan Shaqiri

Y a pas photo !

Un catalogue nominatif illustré est disponible sur notre site web : www.zoudjker3ine.dz

Paiements en espèces et en tchipa acceptés

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 1

03

Retour aujourd’hui à Constantine
e second stage bloqué de deux semaines effectué à Aïn Draham a pris fin hier par une troisième joute amicale livrée dans la soirée face au WAT sur l’un des terrains annexes de Hammam-Bourguiba. Un stage qui a permis au staff technique d’améliorer la forme physique des copains de Derrag et de créer encore les automatismes entre les joueurs à travers les matchs d’application disputés ici à Aïn Draham. Le retour de la délégation à Constantine est programmé pour aujourd’hui, une seule journée de repos sera accordée à la délégation. Par la suite, on passera à une ou deux séances d’entraînement seulement que le CSC effectuera pour préparer son rendez-vous amical de mardi face à l’Espanyol de Barcelone.

CSC

CABBA
lAprès avoir signé un contrat l de deux saisons avec son club formateur, il y a 3 jours Mohamed Tiaïba, qui a profité de l’aubaine pour passer quelques jours en famille, vu qu’il était déjà en stage à Hammam Bourguiba avec son ancienne équipe le CSC, est attendu aujourd’hui samedi à Hammam Bourguiba pour reprendre le travail, mais cette fois avec le CABBA. Le nouvel attaquant de la formation n’aura pas de problème d’intégration car c’est un enfant du club et en matière de préparation, il a même une longueur d’avance par rapport à ces nouveaux coéquipiers. De ce fait il est fort probable qu’il participe aux deux prochains matches face au RCA prévu pour demain lundi et jeudi contre Bousaâda. Les Criquets attendent beaucoup de son retour afin de secouer la ligne offensive de l’équipe qui n’a inscrit jusque-là qu’un seul but celui de Mesfar face à la JSK en trois matches de préparation.

C

Tiaïba débute aujourd’hui

On ne pense qu’à l’Espanyol de Barcelone
Le staff technique misait beaucoup sur ce second stage pour bien préparer son équipe, en prévision du nouvel exercice qui débutera le 24 août prochain. Ce stage semble une réussite, de l’avis des responsables constantinois, et fort enrichissant pour les joueurs. Garzitto devra juste apporter certaines retouches ces deux jours pour le compte de la joute amicale qui attend son équipe face à l’Espanyol de Barcelone. Une rencontre qui fait rêver tous les joueurs du CSC qui pensent déjà à ce mardi et l’accueil qui leur sera réservé par les milliers de Sanafir.

Abdou H.

Qui dirigera cette rencontre ?

D

Le président du Dymos Cosmos derrière le blocage de Barthé
L’étrange affaire qui a éclaboussé cette semaine la maison du CSC concerne le joueur malien Oussmane Berthé qui n’a toujours pas livré tous ses secrets. Le joueur, qui jusqu'à l’heure n’est pas qualifié avec le CSC, risque d’attendre encore un mois entier pour pourvoir jouer avec sa nouvelle équipe. Effet, d’après une source proche du dossier, le défenseur n’a rien signé en Chine. pour preuve, aucune réclamation ou plainte n’est parvenue de la Fédération chinoise de football, ce qui confirme les paroles du Oussmane qui a déjà nié avoir signé deux contrats cet été. Donc, la question qui se pose est la suivante : pourquoi la Fédération sud-africaine a refusé l’envoi de la lettre de sortie du joueur ? Cela nous mène à une seule probabilité qui tient la route, celle du président de Dymos Cosmos, l’ancien club de Berthé. Ce dernier n’a pas digéré le départ de son joueur gratuitement vers le CSC, ce qui l’a poussé vers l’issue de bloquer la qualification du joueur en inventant cette histoire de signature en Chine qui ne tient pas du tout la route.

eux jours nous séparent de cette rencontre gala qui fait rêver les milliers de Sanafir. L’organisation semble parfaite, pour le moment, en attendant de voir ce qu’il en sera le jour J. La seule question qui se pose est de savoir qui dirigera cette rencontre entre le CSC et la formation Catalane. Deux noms d’arbitres circulent actuellement pour officier ce match, le premier est Djamel Haïmoudi qui a réalisé une année exceptionnelle et les responsables constantinois veulent bien l’inviter pour ce match, mais le planning de Haïmoudi est chargé, même en été. Il vient juste d’arbitrer le choc Zamalek-Ahly de Caire pour le compte de la Champions League africaine, ce qui signifie qu’il pourrait bien refuser l’idée. L’autre choix de la direction va pour l’enfant de Constantine,

Abid Charef. Ce dernier est en vacances et en principe, il ne dira pas non pour un match de ce genre.

Les Catalans professionnels même à l’ail et l’oignon !

lL’ancien attaquant de l l’USMBA, qui a effectué le stage avec le CSC à Hammam Bourguiba mais qui a été libéré par la suite par le nouvel entraîneur, est sur le point de signer un contrat de deux saisons. L’ancien attaquant de Bel Abbes était en contacts très avancés avec le RCA mais il semble qu’il n’a pas trouvé un terrain propice concernant le volet financier. Hammiche n’a pas effectué le voyage en Tunisie, ce qui a encouragé les recruteurs bordjiens de lui faire une proposition qui ne se refuse pas surtout que ce milieu offensif répond au profil recherché. lOn a appris que l’un des l joueurs se trouvant avec le groupe en Tunisie a proposé à Belouahri, membre du CA qui fait fonction de président, de faire venir Ouznadji. Ce dernier pourrait rendre de grands services à la ligne offensive grâce à son expérience. Son passage à Blida lui a été bénéfique avec le temps de jeu gagné et à présent, il veut revenir en Ligue 1. Il se pourrait que Ouznadji soit la prochaine recrue en compagnie de Hammiche. lAyant effectué le stage en Tul nisie avec l’effectif du CSC, mais devenu encombrant tout comme Tiaïba et Hammiche, suite au recrutement de qualité effectué par la suite, l’ancien Tlemcénien s’est retrouvé sur la touche. Le président du CSC ne veut pas s’en séparer mais le prêter seulement pour le récupérer au moment voulu peut être au prochain mercato hivernal. Benaï était convoité dans un premier temps par le CABBA mais il semble que les Constantinois veulent le beurre et l’argent du beurre puisqu’ils veulent leur joueur gagner du temps de jeu et leur fait gagner de l’argent. Puisque les deux parties n’ont pas trouvé un terrain d’entente, le joueur en question est sur le chemin du retour à son ancien club le WAT.

Hamiche se rapproche

Les capés de Javier Aguirre comptent débarquer chez nous ce mardi, leur avion quittera l’aéroport espagnol vers 8h30 du matin. Dès leur arrivée, les coéquipiers de Simao iront se reposer au Novotel, les joueurs prendront leur déjeuner, au menu des plats purement sportifs qui doivent se préparer sans ail ni oignon ! C’est une exigeance des Espagnols. Pourtant, on dit généralement que durant la canicule, il faut consommer ces deux aliments.

A. H.

A. H.

Ouznadji proposé

MCEE

CRBAF
plus grâce à sa rapidité et ses dribbles déroutants. Il a d’ailleurs inscrit le but de la victoire de son équipe. Ce dernier permutait sur l’aile avec Ben Achour.

L

Babiya améliore son jeu face aux Crabes Un e belle prestation face à
Belkhiter s’illustre
our son premier match de préparation à Hammam Bourguiba, la formation du CRBAF avait croisé le fer avec un géant du championnat tunisien, l’Espérance de Tunis, une rencontre qui s’est soldée sur une défaite des hommes de Bougherrara (1-2). En dépit du score qui n’est pas à leur faveur, les joueurs de Aïn Fekroune ne se sont pas sentis ridicules, bien au contraire. Les coéquipiers de Guerich ont montré de belles choses prouvant leur bonne préparation surtout sur le plan physique. En tout cas, l’entraîneur ainsi que le staff technique sont sortis très satisfaits du rendement des joueurs.

Kadri inscrit le but victorieux

e MC El Eulma a réussi sa deuxième sortie, vendredi soir, en amical face au MO Béjaïa en s’imposant sur le score de 1 à 0. Ce deuxième match depuis l’arrivée de l’équipe au centre Hammam Bourguiba (Tunis) s’inscrit dans le cadre de la préparation de Babiya pour la nouvelle saison et devrait permettre au coach de corriger les lacunes constatées lors de la première rencontre, mais aussi se faire une idée sur la composante qui débutera le championnat. Toutefois, lors de la rencontre face au MOB, le jeu de l’équipe a sensiblement progressé comparativement au match face à l’USC qui s’est soldé par un nul (2-2). L’entraîneur Iaïche a adopté en première période un 4-4-2 avec la composante suivante : Ousserir, Belkhiter, Mebarakou, Berchiche, Oussalah, Hammami, Gherbi, Abbas, Chenihi, Keffi, Hamiti. Au cours de cette première période, le MCEE a affiché une meilleure organisation sur le terrain avec une bonne possession du ballon et plusieurs actions offensives, sans toutefois parvenir à ouvrir la marque. Au cours de cette première mi-temps, le duo Chenihi-Abbas a eu un bon rendement.

Iaïche se contente de l’effectif actuel

La nouvelle recrue de Babiya cette saison, le défenseur Belkhiter, s’est illustrée lors du stage de Hammam Bourguiba, en présentant un excellent rendement aussi bien à l’entraînement qu’en matchs amicaux. Il a été derrière l’unique but de la victoire contre le MOB. Belkhiter constitue sans doute la meilleure opération de la saison. L’entraîneur Abdelkader Iaïche s’est montré satisfait de sa prestation. Il a eu d’ailleurs une discussion avec lui non sans lui donner quelques conseils pour améliorer son jeu. De son côté, le joueur s’est montré modeste en affirmant : «Je n’ai fait que mon travail sur le terrain et je dois améliorer mon jeu car j’ambitionne de faire une bonne saison. L’environnement est propice.»

P

l’Espérance malgré la défaite
La fin du stage décalée d’un jour
Le staff technique nous a fait savoir qu’il a décidé de retarder la fin du stage d’une journée. Le retour à Alger se fera donc le 8 août au lieu du 7. La raison, c’est que les joueurs auront au programme un match amical le 6 août face à la formation du Stade Tunisien, ainsi la journée du 7 permettra au groupe de récupérer avant son retour à Alger le lendemain.

Benaï s’éloigne

Après la pause, l’entraîneur en chef a effectué des changements dans l’équipe, mais aussi dans ses options tactiques avec un 4-3-3 résolument tourné vers l’offensive. L’équipe qui a joué la seconde mi-temps est la suivante : Mehsas, Belkhiter, Zeghidi, Berchiche, Oussalah (Belhadi), Hammami, Gherbi, Derrardja, Ben Achour, Kadri, Hamiti (Sakhi). Lors de cette deuxième période, le jeune attaquant Kadri a apporté un

L’entraîneur Abdelkader Iaïche n’est pas chaud pour renforcer davantage l’effectif actuel et veut faire confiance aux joueurs qu’il a sous la main. Après le match amical contre le MOB, l’entraîneur a eu une discussion avec le président Herrida, et les deux hommes semblent convaincus de ne pas recruter d’autres joueurs. «On se dirige vers le maintien de l’effectif actuel, sans recrutement», a déclaré le boss de la formation des Hauts Plateaux. S. H.

Bougherara : «Il faudra garder le même état esprit que face à l’Espérance»

El-Kenzari a félicité Bougherara

Hier en amical face à Boussaâda
Le MCEE a disputé hier soir un autre match amical contre l’A Boussaâda qui compte un ancien joueur de Babiya, en l’occurrence Bourenane. Au cours de ce match, l’entraîneur Iaïche a aligné les jeunes qui n’ont pas encore joué. Par ailleurs, on apprend que le match amical prévu contre le MOC a été carrément annulé et remplacé par un match contre le nouveau promu, le RC Arbaâ, qui se trouve en stage à Aïn Draham depuis vendredi.

L’énigme Bouregba
L’attaquant du MCEE, Bouregba, s’entraîne toujours avec le CR Belouizdad en dépit qu’il est toujours sous contrat avec Babya. La direction est prête à le libérer au profit de la formation algéroise, mais pas à n’importe quel prix. Les responsables craignent l’expiration du délai de mutation et perdre le joueur surtout qu’une partie des dirigeants est pour son transfert, afin de lui éviter de nouveaux déboires avec les supporters.

Pour preuve, le technicien de l’Espérance El-Kenzari, l’adversaire de l’équipe du jour, a tenu à féliciter le premier responsable de la barre technique, Bougherara au nom de son équipe, suite à la belle prestation de ses hommes. En effet, ce qui avait plu à l’entraîneur, c’était la tactique adoptée par le coach du CRBAF qui consiste à monopoliser la balle dans une zone très avancée du terrain, ce qui a fait suer ses hommes à certains moments de la partie.

Le technicien du club Lamine Bougherara s’est dit très satisfait du rendement de ses hommes depuis le début du stage, notamment cette rencontre face à l’Espérance qui devrait devenir une référence pour les joueurs prochainement : «Maintenant notre objectif est de garder le même état d’esprit que celui du match face à l’Espérance. C’est le plus grand défaut du joueur algérien, on ne sait jamais à quoi s’attendre avec lui, mais nous allons encourager les joueurs, les suivrent afin qu’ils maintiennent la même dynamique. Il ne faut pas oublier que nous ne sommes qu’au début de notre stage.» K. Mosaab

lBelhout a récompensé ses l joueurs par une demi-journée de repos vendredi dernier pour tous les efforts consentis jusque-là au cours des séances d’entraînement. Le président de la délégation en a profité pour organier une excursion à Tabarka un site touristique situé à 27 kilomètres de Aïn Draham. Sur les 24 joueurs présents au stage, 10 ont effectué le voyage alors que le reste a préféré rester à l’hôtel pour se reposer.

Une demi-journée de repos

A. B.

De nos envoyés spéciaux au Maroc

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Prétextant une blessure

Kamel Manane Rachid Benchikh Yacine Selhani

On l’avait qualifié d’invité surprise de ce stage d’El Jadida. Si pour Moussa Koné, on était au courant des discussions entre le manager général du MCA, Kamel Kaci-Saïd, et l’agent du joueur, ce n’est pas le cas d’Aly Thiam. L’ex-attaquant d’Al Ittihad de Salé a été proposé au Mouloudia par un agent. Finalement, Alain Geiger a accepté de le voir à l’œuvre. L’occasion était donc de le voir au cours de la première mi-temps, hier, face au RAJA de Casablanca. Mais grande fut la surprise des Mouloudéens d’apprendre que le Malien Aly Thiam a refusé de jouer le match, chamboulant ainsi les calculs de Kaci-Saïd et d’Alain Geiger. Avant que l’équipe ne quitte l’hôtel Mazagan d’El Jadida où elle a élu domicile durant ce stage, l’attaquant malien a demandé à KaciSaïd d’être ménagé de cette rencontre. En réalité, le Malien voulait signer directement sans passer par les tests.

Thiam a refusé de jouer face au RAJA

Le manager général du Mouloudia, Kamel Kaci- Saïd, voulait à tout prix que le joueur prenne part au match amical, pour qu’il soit vu de près par le technicien suisse. Kamel Kaci-Saïd a tenté de convaincre le joueur qui a simulé une légère blessure qu’il aurait, soi-disant, contracté au cours d’un entraînement. Kaci-Saïd était intransigeant avec le joueur. Face à cette situation, il a ordonné alors au joueur de quitter l’hôtel Mazagan immédiatement, sans se déplacer avec l’équipe à Casablanca.

Kaci-Saïd lui a ordonné de quitter l’hôtel

Stade : Mohamed-V Casablanca (Maroc) Affluence : nombreuse Arbitres : Mabrouk, Adji et Matki (Maroc) Buts : Moutaouali (27’) (s.p), Salhi (85’), Djillali (90’+2) (RAJA) Expulsion : Bachiri (26’) (MCA) RAJA : Laskri, El Hachemi, Mououali (Djilali 67’), Chatbi, Oulhaj, Ha di (Dardouri 82’), Yadjour, Karrouchi, Mabede (Salhi 57’), Benmealem (I. Coulibaly 72’), Okoko (Arrahmani 85’) Entraîneur : Fakhir MCA : Djemili, Besseghir, Bensalem (Zeghdane 46’), Aksas, Bachiri, Ghazi, Metref, Kacem (Daoud 81’), Djallit (Hachoud 70’), Yachir (Belaïd 31’), Bouguèche (Yahia-Cherif 46’). Entraîneur : Geiger

Le Mouloudia encore loin du haut niveau
RAJA 3 - MCA 0

Coup raté MCA

03
Une affluence nombreuse

L

Contrairement à ce que beaucoup pensaient, il y avait quand même du monde dans les grandins du stade Mohamed-V de Casablanca. Même si l’entrée était payante, les supporters rajaouis sont venus voir de près leur équipe, surtout qu’il affrontait un grand ténor du football algérien.

e Mouloudia d’Alger tenait à tout prix à réagir au cours de ce deuxième match amical face au RAJA de Casablanca, après une première défaite face à Asafi. Le Mouloudia n’a pas bien commencé la rencontre. Ce sont les locaux qui ont pris les choses en main avec une première occasion dangereuse par l’intermédiaire de Mohsen Yadjour qui s’est infiltré dans la surface mouloudéenne, mais son tir à balle passe juste à côté du poteau droit des bois de Djemili. Sept minutes plus tard, Yachir réagit, après une passe de Metref, et au lieu d’avancer, l’attaquant mouloudéen tire dans les décors. Les Marocains continuent de presser. A la 26’, Bachiri fait usage de sa main pour empêcher la balle d’aller au fond des filets. Résutlat des courses : expulsion du défenseur mouloudéen plus un penalty pour le RAJA qui sera transformé par Mohsen Yadjour, à la 27’. En infériorité numérique, les Mouloudéens se sont ainsi contentés de défendre jusqu’à la fin de la première mi-temps. En deuxième période, on assistera à un remake de la première période. Les Rajaouis pressaient pour aggraver le score, alors que le Mouloudia se contentait de défendre pour éviter une lourde défaite. A la 65’, Mohsen Yadjour a failli inscrire le 2e but, n’était l’excès de précipitation, sa balle est passée au-dessus de la transversale. A cinq minutes de la fin du match, Salhi, fraîchement rentré, parvient à doubler le score pour son équipe d’un tir des dix-huit mètres. Dans les arrêts de jeu, les Rajaouis inscriront un troisième but par Abdelmadjid Djillali, après avoir hérité d’une belle passe d’un de ses coéquipiers. C’est sur ce large succès que le match a pris fin.

Les autorités marocaines ont pris toutes les dispositions nécessaires pour le bon déroulement de ce derby maghrébin. Après les incidents ayant émaillé la rencontre RAJA-OGC Nice, les organisateurs de cette rencontre ont voulu éviter tout risque de débordement. Du coup, un dispositif sécuritaire impressionnant a été mis en place aux alentours du stade et à l’intérieur du stade. Le Mouloudia d’Alger a pris part à cette rencontre face au RAJA de Casablanca avec un équipement tout en vert, contrairement à l’équipe hôte qui a arboré un équipement blanc.

Dispositif sécuritaire impressionnant aux alentours du stade

Le Mouloudia a joué en vert

Le match retransmis en direct sur Arriadia
Comme prévu, la rencontre RAJA-MCA a été retransmise en direct sur la chaîne sportive marocaine, Arriadia. Les supporters mouloudéens ont pu découvrir le visage de leur équipe, version Alain Geiger.

La délégation mouloudéenne a quitté l’hôtel Mazagan d’El Jadida, son lieu de regroupement, à 16h pour rallier la ville de Casablanca. L’équipe du Mouloudia a été invitée par les responsables du RAJA de Casablanca. L’équipe a, en effet, rejoint l’hôtel du RAJA Ryad Salam pour rompre le jeûne dans cet établissement et y prendre ses quartiers. Si certains joueurs ont préféré rester à l’hôtel Ryad Salam, d’autres joueurs ont préféré se balader au bord de la belle corniche de Casablanca. Ceux qui sont sortis ont voulu découvrir la ville, surtout qu’elle est réputée pour être l’une des plus belles d’Afrique du Nord.

Le bus du club a quitté El Jadida à 16h

L’équipe invitée à l’hôtel Ryad Salam

K. M.

Des joueurs sont sortis se balader

Selon une source bien informée, l’entraîneur mouloudéen, Alain Geiger, compte mettre à l’essai un attaquant étranger qui lui a été proposé par un manager. Ce joueur devrait être mis à l’essai, avant la date butoir des transferts fixée au 31 juillet, soit ce mercredi. GeiMohsen Yadjour ger, qui est sur la même a déjà affronté le longueur d’onde que le Mouloudia manager général du club, exige à tout prix Mohsen Yadjour, l’auteur de voir à l’œuvre tous du premier but du RAJA sur les joueurs, avant de penalty, a déjà affronté le les faire signer.

Geiger va mettre à l’essai un autre joueur

Au moment où des joueurs ont préféré sortir se balader au bord de la corniche, Fabbre et Djemili sont restés ensemble à la réception de l’hôtel Ryad Salam. Malgré la concurrence, les deux portiers du Mouloudia ont démontré qu’ils privilégiaient l’intérêt du club. Après la rupture du jeûne, l’entraîneur Alain Geiger a programmé la réunion technique à 21h, au niveau de l’hôtel Ryad Salam. Ce dernier a communiqué l’équipe-type qui allait commencer le match et surtout expliGeiger quer la stratégie que son équipe allait adopreconduit ter.

Fabbre-Djemili côte à côte

La réunion technique à 21h

a Yahia Le l’effectif de l’an Chérif a Doyen dernier 21h50, direction le stade commencé remercié pour son Après la réunion technique, l’équipe Sachant que ce match sera difa quitté l’hôtel Ryad Salam à 21h50, l’échauffement avant professionnalisme cile, Alain Geiger n’a pas voulu pour rallier le stade Mohamed-V de la mi-temps Avant le coup d’envoi de la prendre beaucoup de risques. Il a en Casablanca et prendre part au match Le nouveau chouchou des rencontre, les joueurs du Moueffet décidé de reconduire l’effectif face au RAJA de Casablanca. Mouloudéens, Sid Ali Yahia loudia d’Alger se sont dirigés vers de l’an dernier, à savoir le onze Chérif a commencé l’ é chauffele banc de touche du RAJA pour type qui était tout le temps aliMouloudia d’Alger, lorsqu’il Rebbouh Haddad y était ment pour faire son entrée en saluer ceux qui y étaient assis. A A l’hôtel Ryad Salam, les Mouloudéens gné par Djamel Menad, mis à portait les couleurs du WA L’effectif ont eu l’agréable surprise de rencontrer le cours de jeu. C’est sur décision ce moment-là, les organisateurs part Zinedine BensaCasablanca. C’était lors de la numéro 2 du club rival, à savoir l’USM Alger. actuel d’Alain Geiger que l’ancien du match ont félicité le Mouloulem. phase des poules de la Ligue Il s’agit de Rebbouh Haddad, frère de Ali HadKoubéen l’a fait. pourrait dia pour leur geste quali é de des champions africaine, dad, propriétaire du club de Soustara. professionnel. être définitif édition 2011. Les dirigeants du MoulouLes joueurs voulaient des chambres dia ont pris leurs devants. En
effet, nous apprenons d’une source autorisée qu’en cas d’échec de recrutement d’un attaquant de grande envergure, le club ne recrutera pas d’avant- centre cet été. L’échéance sera reportée au mois de décembre.

Geiger «L’expulsion

Avant le coup d’envoi de la rencontre, les joueurs du Mouloudia d’Alger et du RAJA de Casablanca ont observé une minute de silence à la mémoire d’un jeune supporter du RAJA décédé dernièrement au cours d’émeutes ayant émaillé la rencontre du club marocain face au club français, l’OGC Nice, la semaine dernière.

Une minute de silence à la mémoire d’un jeune Marocain décédé à Nice

K. M.

Alain Geiger était très déçu, après la défaite de son équipe face au RAJA de Casablanca. A la fin de la rencontre, il nous a livré ses impressions : «Je pense que ce fut un très bon test pour nous d’avoir affronté une très bonne équipe du RAJA de Casablanca. On a perdu le match au cours de la première période, lorsque notre défenseur Bachiri a écopé d’un carton rouge. Cela nous a été fatal.» Concernant le rendement de l’équipe, Alain Geiger a dit : «Les joueurs se sont donnés à fond sur le terrain, ils se sont accrochés. On avait même la possibilité d’égaliser, mais dommage. Le deuxième but encaissé nous a scié les jambes. Il y a eu une désorganisation en défense, cela a permis au RAJA de marquer un troisième but. C’est vrai, la défaite est lourde, mais je pense qu’il y a des points positifs. On est en pleine préparation, mais il nous reste du travail à faire.»

de Bachiri nous a été fatale»

Les Mouloudéens ont rompu le jeûne au 1er étage

Il faut dire que malgré l’accueil chaleureux auquel ont eu droit la délégation mouloudéenne de la part des responsables du RAJA, les joueurs du MCA n’ont pas apprécié que les dirigeants mouloudéens n’aient pas mis à leur disposition des chambres pour pouvoir se reposer.

Même s’il s’agissait d’un simple match amical, les joueurs des deux équipes ont rompu le jeûne dans des endroits différents. Les Mouloudéens étaient, en effet, au premier étage de l’hôtel.

«Il reste du travail à faire»

Idrissa Coulibaly, le défenseur international malien, a signé au RAJA de Casablanca. Il a retrouvé ainsi le Mouloudia d’Alger, un club qu’il avait déjà affronté lorsqu’il évoluait dans le championnat d’Algérie sous les couleurs de la JS Kabylie.

Idrissa Coulibaly retrouve le MCA

Avant le coup d’envoi de la rencontre, trois joueurs du Mouloudia, qui n’étaient pas concernés par la rencontre, ont effectué des tours de piste pendant que leurs coéquipiers effectuaient les échauffements. Il s’agit de Yalaoui et Ouali qui reviennent de blessure et Billel Moumen qui souffre d’une blessure au nez. Alain Geiger ne voulait pas, en effet, prendre le risque de les aligner. Après la suspension de Réda Babouche par la Fédération algérienne de football à la suite du scandale de la remise des médailles lors de la finale de la Coupe d’Algérie perdue face à l’USM Alger le 1er Mai dernier, c’est Amine Besseghir qui a hérité du brassard de capitaine d’équipe. Le natif de Mascara est le plus ancien de cette équipe mouloudéenne.

Moumen, Yalaoui et Ouali ont effectué des tours de piste

Besseghir capitaine

Le Geiger Doyen Mohsen Yadjour Yahiaa reconduit remercié pour son a déjà affronté Cherif l’effectif de l’an professionnalisme le Mouloudia a commencé dernier Avant le coup d’envoi de la renMohsen Yadjour, l’auteur l’échauffement avant Sachant que ce match sera difcontre, les joueurs du Mouloudia du premier but du RAJA sur la mi-temps cile, Alain Geiger n’a pas voulu d’Alger se sont dirigés vers le banc penalty, a déjà affronté le Le nouveau chouchou des de touche du RAJA pour saluer Mouloudia d’Alger, lorsqu’il Mouloudéens, Sid Ali Yahia- prendre beaucoup de risques. Il a, en ceux qui y étaient assis. A ce mo- Cherif, a commencé l’échauffe- effet, décidé de reconduire l’effectif portait les couleurs du WA de l’an dernier, à savoir le onze ment-là, les organisateurs du Casablanca. C’était lors de la ment pour faire son entrée en type qui était tout le temps alimatch ont félicité le Mouloudia phase des poules de la Ligue cours de jeu. C’est sur décigné par Djamel Menad, mis à pour leur geste quali é de des champions africaine, sion d’Alain Geiger que l’anpart Zinedine Bensaprofessionnel. édition 2011. cien Koubéen l’a fait. lem.

K. M.

Le manager général du Mouloudia d’Alger, Kamel Kaci-Saïd, s’était approché du quatrième arbitre, peu avant la fin de la première mi-temps de cette rencontre amicale. Le manager général des Vert et Rouge lui aurait demandé, selon nos informations, de permettre au Mouloudia de commencer la seconde mi-temps à onze, après la sortie de Bachiri du moment que c’était un match amical.

Kaci-Saïd s’est entretenu avec le 4e arbitre

K. M.

04

près avoir trouvé un terrain d’entente sur toutes les modalités de son transfert avec le président Boudjemaâ Boumella et le manager général du club, Kamel Kaci Saïd, tout le monde croyait que le recrutement de Aoudia au Mouloudia n’était qu’une question de temps. Les Mouloudéens ont attendu le joueur qui tergiversait sans raison apparente. Finalement Aoudia ne jouera pas au Mouloudia car, même si son problème est réglé avec l’ESS, il est encore lié par un contrat en bonne et en due forme qu’il a signé avec un club allemand, Dynamo Dresde.

A

la piste Aoudia
piste de Aoudia, le Mouloudia avait donc placé ses espoirs sur le jeune Ali iam dont la décision de recrutement était tributaire du test face au Raja. Le Mouloudia a ainsi décidé que iam serait la dernière piste pour l’équipe, faute de quoi, le staff technique se contenterait des attaquants que l’équipe a sous sa coupe actuellement. A défaut de recruter l’exjoueur du FUS et du Saly, le Mouloudia devra attendre le mercato hivernal pour renforcer le compartiment offensif par un centreavant.

Le Mouloudia écarte
N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup de balai MCA

De nos envoyés spéciaux au Maroc

Kamel Manane Rachid Benchikh Yacine Selhani

Kaci Saïd

«Il y a eu des lacunes, mais la première semaine de stage n’est pas ratée»
«Permettez-moi de vous dire que la première semaine de stage n’est pas ratée contrairement à ce que vous pourriez penser. Vous pouvez dire qu’il y a eu des lacunes en raison d’un éclairage défectueux, mais nous avons trouvé des solutions de rechange et le programme tracé a été appliqué. La séance de travail prévue à 23h a été décalée pour 17h et dans la soirée on a programmé des séances légères. Je peux vous dire que dans l’ensemble nous avons atteint le volume horaire souhaité», dira Kaci Saïd. K. M

Raouraoua a confié au MCA que Aoudia est lié au club allemand

Le Mouloudia misait sur Thiam

En effet, le Mouloudia aurait pris attache avec le président de la FAF pour s’enquérir de la situation de Aoudia, que cela soit avec l’ESS ou bien avec le Dynamo Dresde. Le président de la FAF avait con é aux responsables du Mouloudia que le problème du joueur n’est pas avec l’ESS, mais avec son club allemand, car le contrat qu’il a signé a pris effet, contrairement à ce que croyait le joueur. Ainsi le Mouloudia a décidé d’écarter la piste de Aoudia car on n’est pas prêts à l’attendre plus longtemps, d’autant plus qu’il est indécis au sujet de son avenir.

Un jeune international nigérian proposé, mais…

En prenant la décision d’abandonner la

GGBien avant que le Mouloudia fasse le déplacement à El G Jadida pour effectuer son stage de

Le match contre Essaouira programmé une nouvelle fois pour le 1er août

Alors que le MCA misait sur iam, le manager général du club s’est vu proposer les services d’un jeune international nigérian âgé de 21 ans seulement. Toutefois, il semble bien que le Mouloudia ne soit pas intéressé du fait qu’il ne reste plus de temps pour faire des essais au joueur, lorsque l’on sait que la date butoir est xée pour mercredi Kamel M.

préparation, il était convenu que les poulains de Geiger donnent la réplique à la formation d’Essaouira, le 1er août prochain. Toutefois, la formation de la JSS, et dès son arrivée à Casablanca, a décidé de faire l’impasse sur cette confrontation du fait qu’un match était prévu le 2 août face à la seconde équipe d’El Jadida qui évolue dans le second palier du championnat marocain, le Raja Al Jadidi. Finalement, le président de la JSS, et a n d’offrir à son équipe l’opportunité de se mesurer à une bonne équipe, a décidé d’annuler le match du Raja Al Jadidi et de programmer le match face au MCA à sa date initiale à Casablanca. La JSS a même invité le MCA à la rupture du jeûne et la rencontre aura lieu à 23h.

Le président d’El Jadida rassure Boumella sur le problème de l’éclairage
ien que le Mouloudia soit mis dans de bonnes conditions à l’hôtel Mazagan, la défectuosité de l’éclairage au stade d’El Jadida a complètement faussé le programme du staff technique pour cette première semaine du stage de préparation, où quatre séances d’entraînement ont été annulées par Alain Geiger qui était très déçu de cette situation. Depuis le début de semaine, les responsables d’El Jadida ne cessent de rassurer les responsables du MCA, pour débloquer la situation, mais rien n’a été fait jusqu'à présent. Alors que la réussite du stage de préparation était sérieusement menacée, le président Boumella a pris attache avec le premier responsable d’El Jadida, et lui a demandé de trouver une solution à cet épineux problème. Et à l’issue de la discussion entre les deux hommes, le président d’El Jadida a assuré le premier responsable du MCA que la bande à Geiger pourrait s’entraîner normalement durant la soirée du fait que le problème de l’éclairage

B

Boumella invite le consul de Casablanca à assister au match du Raja
GGLe président Boudjemaâ Boumella, et à partir d’AlG ger, à invité le consul d’Algérie à Ca-

sablanca à assister à cette confrontation face au Raja et dont les organisateurs ont tenu à ce qu’elle soit assimilé à un match officiel où une grande affluence est attendue.

sera réglé dès ce dimanche La promesse sera-t-elle tenue ? Ainsi, l’on se demande si le premier responsable d’El Jadida concrétisera sa promesse sur le terrain et que le MCA pourra s’entraîner dès ce dimanche à El Jadida… Ne s’agirait-il pas juste d’un discours creux pour faire patienter les Mouloudéens ? Si tel serait le cas, le MCA doit trouver la solution pour que l’équipe puisse s’entraîner en biquotidien. Certes, le staff technique a pu meubler le vide en programmant de la musculation et des séances légères au niveau de l’hôtel comme le tennis-ballon mais à partir de ce dimanche, le MCA doit passer à la vitesse supérieure pour que le but du stage soit atteint. Dans toute cette histoire, la faute n’incombe nullement aux responsables du MCA ni même au staff technique, mais tout simplement à la direction d’El Jadida qui a assuré le Mouloudia de la disponibilité de l’éclairage. K. M.

GGA n de rallier la capitale économique marocaine, CaG sablanca, dans de bonnes conditions, le manager général du MCA a programmé l’heure de départ à 16h. Les responsables du Raja, qui ont déjà mis l’un des bus de l’équipe à la disposition du Mouloudia, ont réservé à leurs hôtes un accueil des plus chaleureux.

Le Mouloudia a quitté l’hôtel Mazagan à 16h

Mobilis sponsorise durant le mois de Ramadhan, pour la première fois, l’émission « MAFATIH » diffusée sur la Chaîne 05 de la Télévision Algérienne. Une émission de jeu qui a pour but la promotion de l’éducation et de la culture religieuse. Les cinq premiers gagnants de « MAFATIH », se sont vus inviter au troisième prime de « Tadj El Coran », programme parrainé également par Mobilis depuis sa première édition. Cette soirée coranique a été l’occasion pour Mobilis d’honorer ces invités de marque, en offrant des cadeaux pour les cinq lauréats, remis par le Président Directeur Général Monsieur Saad DAMMA, qui a réaffirmé l’engagement de Mobilis pour l’accompagnement de la chaîne coranique et de ces programmes. Pour rappel, Mobilis reste le partenaire exclusif de « Tadj el Coran », le seul concours télévisé pour la récitation du Coran, pour lequel les finales se tiennent durant le mois de Ramadhan. Un programme qui offre aux jeunes talents algériens l'opportunité de se faire découvrir et présenter leurs talents et compétences.

Mobilis Partenaire de l’Emission MAFATIH Diffusée sur la Chaine Coranique

Communiqué

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013
De nos envoyés spéciaux au Maroc

Aksas :

Kamel Manane rachid Benchikh Yacine selhani

«Je n’ai aucune raison de m’inquiéter»
«Il est évident que lors des matchs amicaux, le coach procède à des changements pour faire tourner l’effectif et connaître la valeur de chacun d’entre nous. Je n’ai aucune raison de m’inquiéter si je ne joue pas un ou deux matchs. Le plus important, c’est de bien se préparer. Personnellement, je m’attends à ce que la concurrence soit très rude en présence de bons joueurs au niveau de l’axe central», nous dira Aksas, confiant et serein.

la paire Bachiri-Bellaïd

Geiger pourra compter sur

Coup d’œil MCA

05

Geiger insiste sur le jeu en bloc
Après chaque fin d’entraînement, Alain Geiger passe au match d’application dans une moitié de terrain. Le technicien suisse a insisté, une fois de plus, sur la nécessité de jouer à une touche de balle et sa transmission de bonne manière. Ce dernier ne manque pas d’intervenir à chaque fois que cela est nécessaire, en demandant à ses joueurs de faire preuve de concentration. Geiger ne manque pas de leur rappeler qu’il s’agit d’un exercice avant tout, pas d’une partie de plaisir. Toutefois, le point sur lequel Geiger a insisté plus, c’est le jeu en bloc, afin d’éviter de laisser des espaces.

A

Le raja invite le MCA à rompre le jeûne ensemble
Vendredi dernier, les responsables du Raja de Casablanca, qui ont déjà mis à la disposition du MCA le bus du club, ont pris attache avec Kamel Kaci-Saïd pour mettre au point les derniers détails qui concernent le match que livreront les deux équipes. Par ailleurs, nous avons appris que la délégation du MCA a été invitée par les Rajaouis à rompre le jeûne à Casablanca, mais aussi au s’hour. Les Mouloudéens ont beaucoup apprécié l’hospitalité du Raja qui n’a ménagé aucun effort pour mettre le MCA dans de très bonnes conditions de travail. K. M.

près la première semaine du stage de préparation, Alain Geiger s’est fait une idée sur la forme de chacun de ses joueurs. Au niveau de l’axe central de la défense, et comme nous l’avons rapporté, l’ex-Sedanais Habib Bellaïd a gagné des galons, confirmant sa forme lors des entraînements. Idem pour Redouane Bachiri qui n’a fait que confirmer son statut de titulaire. Après le match livré face à la formation de Safi, le technicien suisse n’a pas tari d’éloges sur Bachiri et Bellaïd qui ont joué l’intégralité de la partie, puisque Bachiri n’a cédé sa place qu’à l’ul-

time minute du temps réglementaire à Mohamed Amine Aksas. A travers les matchs d’application et certains exercices, Geiger fait souvent jouer Bachiri et Bellaïd. C’est dire s’il comptera sur eux.

Aksas n’a pas encore dit son dernier mot

En dépit de cette situation, Aksas ne s’inquiète pas et semble confiant. Ce dernier saura convaincre Geiger, avant l’entame du championnat. Recruté au mercato hivernal et malgré le fait de ne pas figurer dans la liste des dix-huit, en raison de son manque de compétition, Aksas a réussi a détrôner Zeddam, avant

de prendre la place de Djeghbala dans le onze rentrant lors des dernier matchs de championnat et de coupe d’Algérie. Il faut dire qu’Aksas est loin d’avoir dit son dernier mot et il saura faire changer d’avis à Geiger qui est connu pour être un adepte de la concurrence loyale. S’il fait actuellement confiance à Bachiri et Bellaïd, le technicien suisse apprécie beaucoup le tempérament d’Aksas qui a souvent fait valoir sa rage de vaincre sur le terrain, en se montrant comme un leader de groupe. Quant à Djeghbala, il ne veut en aucun cas entrer en polémique, lui qui compte réserver sa réponse sur le terrain.

Geiger a voulu l’associer à Bachiri face au raja
Bien qu’il accorde l’avantage à la paire Bachiri-Bellaïd, le coach du Mouloudia a pensé beaucoup plus à associer Aksas à Bachiri face au Raja, pour pouvoir se faire une idée sur cette paire. En effet, et avant de prendre l’équipe en main, Geiger a supervisé pas moins de huit matchs du Mouloudia, notamment ceux de la fin de saison lorsque Bachiri et Aksas formaient un duo complémentaire K. M.

Après quelques jours de préparation, comment se présentent les choses pour vous ? Jusqu'à présent, le stage se déroule dans de bonnes conditions. On est en train de poursuivre notre préparation, afin de bien s’armer, en prévision du championnat. Je pense que beaucoup de travail nous reste à faire, car presque un mois nous sépare de notre premier match à Béjaïa et on tâchera d’être prêts pour ce rendez-vous. A travers le premier match amical disputé lors de ce stage (entretien réalisé avant le match du Raja), il semble que vous ne faites pas partie des plans du coach… Il se pourrait que le coach veuille tester les nouveaux joueurs et apporter des changements dans les trois compartiments. La préparation est loin d’être finie et je pense que tout le monde aura sa chance. Ce n’est pas le fait de ne pas avoir

Djeghbala : «J’ai déjà vécu pareille situation»
joué le match contre Safi qui me découragera. Au contraire, je dois redoubler d’efforts pour gagner la confiance du coach. Il semble bien que vous n’êtes pas inquiet de cette situation… Je ne suis pas du tout inquiet, car je connais bien ma valeur. Aussi, il faut accepter les choix du coach ainsi que la concurrence. Même si je ne joue pas le prochain match, je prendrai les choses du bon côté et je me remettrai en cause, car seul le travail finit par payer. Je dois vous rappeler que j’ai déjà vécu pareille situation au MCA. Voulez-vous être plus explicite ? Lors de ma première saison au MCA, j’étais marginalisé par le coach et lorsqu’on me faisait jouer, c’était à différents postes en défense. C’est pour cette raison que je n’ai pu tenir la cadence. Toutefois la saison passée, et

même si j’étais presque dans la même situation avant l’entame du championnat, j’ai réussi, après deux journées seulement, à m’imposer comme titulaire à part entière dans l’équipe. C’est pour cette raison que je ne m’inquiète pas. Mais vous avez fini par perdre votre place de titulaire en fin de saison, non ? Là aussi, c’était le choix de l’entraîneur, même si j’étais décidé à terminer le parcours en force. Toutefois, j’ai accepté sa décision de me mettre sur le banc et je veillerai à bien me préparer pour entamer le championnat en tant que titulaire. Je sais que la concurrence sera très rude avec la présence de Bachiri, Aksas et Bellaïd, mais cela ne m’a jamais fait peur. Au contraire, elle me pousse toujours à travailler. D’ailleurs, j’ai toujours fini par avoir le dernier mot. K. M.

06

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

De nos envoyés spéciaux en tunisie

Mekkaoui
Tout d’abord, que pouvez-vous nous dire sur les trois premiers matchs amicaux que vous avez déjà livrés ? Après moins d’une semaine de préparation à Hammam-Bourguiba, l’entraîneur a programmé un premier match contre le CSC qui était pourtant meilleur que nous physiquement. Mais, comme nous avons bossé dur à Tizi Ouzou et en Tunisie, nous avons réussi à gagner. Nous avons confirmé cette bonne santé contre le CABBA. Dommage que nous ayons concédé une défaite contre Methlaoui. Vous avez réussi à surprendre une bonne équipe du Chaouia qui a battu le CSC par trois buts à deux. Que pouvez-vous nous dire là-dessus ? Oui, tout le monde parle de cette équipe qui renferme un groupe homogène. J’ai même suivi son match contre le CSC, en constatant que c’est une bonne équipe. Hamdoullah, malgré le but encaissé en début de la seconde période, nous avons réussi à revenir dans le match. C’est une bonne chose. Selon vous, la JSK possède vraiment une équipe qui pourrait jouer les premiers rôles cette saison… Bien sûr. Nous avons une bonne équipe composée

Coup franc JSK
Djoudi Saïd Lahlah Mourad Lahlah Zahir

Contrairement à la saison passée, l’arrière gauche Zinedine Mekkaoui affiche une éblouissante forme, depuis le premier jour du stage. D’ailleurs, et sans le moindre doute, il est l’un des joueurs à avoir assuré une place de titulaire en championnat. Approché par nos soins avant le s’hour, l’ex-Constantinois a tenu à nous dire qu’il se sentait en super forme et qu’il misait sur une grande saison avec la JSK.
de jeunes joueurs, qui veulent tous prouver leurs qualités. Je pense qu’à ce rythme, les joueurs vont reprendre confiance et seront à la hauteur en championnat. Nous allons faire de notre mieux pour redorer au club son blason. Tout le monde l’a constaté, vous affichez une éblouissante forme depuis quelques jours. Peut-on connaître la raison ? Si j’affiche cette forme, c’est parce que je m’entraîne sérieusement. Je me donne à fond à chaque séance. Je veux réaliser une grande saison et prouver aux supporters que Mekkaoui est capable d’apporter un plus à la JSK. Donc, vous misez sur une grande saison avec la JSK… Oui. Je m’entraîne à fond pour garder ma forme sur toute la saison. Je veux réussir une grande saison avec la JSK. Nous avons une bonne équipe et je suis persuadé que nous aurons notre mot à dire. Entretien réalisé par Saïd D.

«Je me sens en super forme»

Aït Djoudi «Face au Chaouia, on voulait tester les joueurs sur le plan physique»

Les Kabyles confirment leur bonne santé
ui arrêtera la JSK cette saison ? Il est vrai qu’il ne faut pas se focaliser trop sur les matchs amicaux, mais gagner des rencontres et surclasser des équipes de la trempe du CSC et du CABBA est important pour les joueurs. A trois jours de la fin du stage, le bilan est positif. En l’espace de quelques jours seulement, l’entraîneur Aït Djoudi a révolutionné le jeu de la JSK. Lorsqu’on voit cette équipe jouer, on se rappelle de la saison 2003-2004 lorsque la JSK avait remporté le championnat, sous la houlette d’Azzedine Aït Djoudi. En effet, depuis l’entame du stage, les Canaris, qui ont déjà livré quatre rencontres, ont remporté trois victoires. La première face au CSC (3-0), la seconde contre le CABBA (4-1) et la troisième face à l’US Chaoui (2-1). Le moins que l’on puisse dire est que cette dernière est l’une des meilleures équipes qui se préparent en Tunisie. Après avoir surclassé le MOB, l’USC, les Chaouis ont réussi à battre le CSC, avant de tomber face aux Kabyles (2-1). Un maigre résultat qui prouve que la JSK a eu du

Après la victoire contre l’US Chaouia

l’issue de la rencontre amicale contre l’US Chaouia gagnée par les Jaune et Vert par deux buts à un, le premier responsable à la barre technique, qui était plus ou moins satisfait du résultat final, nous a fait savoir que le but de cette rencontre était de tester les joueurs physiquement, eux qui se donnent à fond depuis quelque temps : «Après les trois derniers matchs, on a voulu tester les joueurs sur le plan physique contre cette bonne équipe de l’US Chaouia. Ces derniers temps, les joueurs se donnent à fond à chaque occasion. Donc, il fallait avoir une idée sur l’amélioration de leur niveau physique.»

A

«J’ai relevé une bonne réaction»

Q

mal à imposer son jeu, pour inscrire plus de buts. Malgré cela, les Jaune et Vert ont assuré le plus important, car la victoire fut obligatoire pour que les joueurs gagnent en confiance.

L’US Chaouia, un adversaire coriace

Aït Djoudi satisfait de la réaction de ses joueurs
Après une mi-temps dominée par les Canaris, l’US Chaouia voulait coûte que coûte porter le danger dans le camp adverse. D’ailleurs, les changements opérés par l’entraîneur chaoui ont porté leurs fruits, du moment que l’USC a réussi à ouvrir la marque, après une heure de jeu. Cette réalisation a secoué les joueurs de la JSK, lesquels n’ont pas tardé à réagir par l’intermédiaire de Mekkaoui qui, d’un tir puissant, n’a laissé aucune chance au portier chaoui. Quelques minutes plus tard, Ahmed Messaâdia profite d’un joli centre de Mekkaoui pour doubler la mise et donner l’avantage aux siens. A la fin de la partie, Aït Djoudi s’est montré très satisfait de la réaction de ses joueurs qui sont parvenus à revenir dans le match, vu les espaces qui existaient dans la défense adverse.

A la fin de la rencontre face au CSC, certaines personnes ne s’arrêtaient pas de dire que la JSK a battu l’équipe B de Garzitto. Ce résultat a été vite confirmé face au CABBA (4-1). Mais les observateurs avaient encore une fois trouvé une excuse pour dire que le CABBA a joué sans s’entraîner. Mais vendredi soir, l’équipe a affronté l’une des équipes les plus compétitives en cette période. La JSK a prouvé sa bonne santé. Cela explique que cette jeune équipe

est en train de se forger un fond de jeu pour dominer de nouveau le championnat national.

L’équipe-type se dessine

Pour Azzedine Aït Djoudi, la réaction de ses poulains sur le terrain a été positive. Pour preuve, l’équipe a réussi à revenir dans le match et inscrire un deuxième but victorieux, par l’intermédiaire d’Ahmed Messaâdia : «Aujourd’hui, j’ai constaté une bonne réaction des joueurs sur le plan physique. Pour preuve, après le but encaissé, nous avons réussi à revenir dans le match et inscrire même un deuxième but. Je pense que c’est une réaction positive.»

Le stage touche à sa fin, et l’entraîneur Aït Djoudi supervise, à chaque rencontre, tous les joueurs, dans le but d’avoir une bonne idée sur son groupe. Autrement dit, l’équipe-type se dessine d’un jour à l’autre. Il ne reste désormais que quelques changements à apporter, avant de dégager définitivement l’équipe qui affrontera le MCEE, le 24 août prochain. Saïd D.

«On travaillera davantage le volet tactique»

Avant de conclure, Azzedine Aït Djoudi a tenu à nous dire que l’objectif de l’équipe lors des prochains jours du stage sera de travailler encore plus le côté tactique, soit chercher les espaces ou les intervalles et travailler beaucoup plus devant : «Dans les prochains jours, nous allons essayer de demander aux joueurs de s’exercer plus sur le tactique, en cherchant les espaces et les intervalles, tout en travaillant beaucoup devant.» Saïd D.

De nos envoyés spéciaux en tunisie

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup fort JSK
Saïd Djoudi Mourad Lahlah Zahir Lahlah

07

Aouedj souffre d’une forte angine

N’ayant pu aller au terme de la rencontre de vendredi soir, contre l’US Chaouia, Sid-Ahmed Aouedj, qui a demandé à être remplacé, a été vite pris en charge par le médecin de l’équipe. Lorsque nous avons cherché à en savoir davantage sur son cas, nous avons appris que l’’ex-Oranais souffrait d’une forte grippe.

M’bolhi, la surprise

de Hannachi !

Yesli rejoue

Après tout ce qui a été dit sur Yesli, le joueur, qui a discuté longuement avec son entraîneur, a définitivement réglé son cas avec la direction. Pour preuve, il a repris le plus normalement du monde les entraînements, avant qu’il soit retenu pour le match face à l’US Chaouia, fournissant une prestation acceptable.

T

Séance piscine pour les titulaires

Dans le but de leur permettre de bien récupérer, le staff technique de la JSK a programmé une séance piscine pour les joueurs retenus pour le match face à l’US Chaouia. Les autres ont bénéficié d’une demi-journée de repos, du moment qu’ils ont été concernés par le match contre le MOC.

Pour être assuré que tout se passe bien, le président Hannachi est en contact permanent avec les dirigeants du club et les responsables à la barre technique.

Il est en contact permanent avec les dirigeants

Le président Hannachi est aux anges. En effet, le premier responsable du club kabyle n’a pas manqué l’occasion de féliciter les joueurs après les belles performances enregistrées dernièrement contre le CSC, le CABBA et l’USC. Pour lui, gagner des matchs amicaux est important pour le moral des joueurs qui commencent petit à petit à gagner en confiance.

Hannachi satisfait des résultats enregistrés

Le gardien prêt à étudier l’offre
Par ailleurs, le gardien international, Raïs

oujours dans la perspective du recrutement, nous avons appris que la direction de la JSK est à la recherche de joueurs qui pourraient apporter un plus à la formation. Après avoir assuré les services du Franco-Algérien, Farid Beziouen, qui, d’ailleurs, a directement rallié la Tunisie pour entamer la préparation avec sa nouvelle équipe, une source fiable nous a confié que le gardien de l’Equipe nationale, Raïs Mbolhi, pourrait atterrir à la JSK dans les prochains jours. En effet, certains responsables de la Fédération algérienne de football avaient conseillé au président de la JSK de finaliser avec le portier des Verts qui pourrait être une assurance en championnat. Pour rappel, la JSK avait déjà sollicité Raïs Mbolhi lors du dernier mercato hivernal, mais les négociations n’ont pas abouti.

Mbolhi, selon certaines indiscrétions, n’écarte pas l’idée de jouer en Algérie et de relancer sa carrière à la JSK. Pour preuve, il est prêt à étudier sérieusement l’offre des Kabyles qui le veulent dans leur équipe à partir de la nouvelle saison.

La concurrence sera désormais rude
Dans le cas où la JSK conclurait le transfert de Mbolhi, la concurrence sera désormais très rude. Alors que Malik Asselah travaille dur pour garder son statut de titulaire, Mbolhi, quant à lui, fera de son mieux pour prouver à Halilhodzic qu’il sera toujours capable de garder la cage des Verts. Le moins que l’on puisse dire est que ce genre de concurrence ne peut être que bénéfique pour la JSK. Saïd D.

Asselah rentrera au pays aujourd’hui
Après avoir suivi un programme spécifique sous la houlette du Dr Djadjoua, le gardien de but, Malik Asselah, rentrera aujourd’hui, au pays. En effet, le joueur, qui se sent beaucoup mieux, par rapport à la semaine dernière, suivra un autre programme à Alger et ce, dans le but d’être complètement rétabli d’ici au second stage, qui pourrait avoir lieu en Tunisie.

S. D.

Les joueurs de la JSK épuisés !
il y a une personne qui est vraiment contente en ce moment, c’est bien l’entraîneur, Azzedine Aït Djoudi. Ce dernier, qui a accepté de rentrer en Algérie pour prendre en main la JSK, souhaite bâtir une équipe solide qui pourrait concurrencer les ténors de la Ligue1. Pour pouvoir juger l’effectif avant l’entame du championnat, il a programmé plusieurs matchs amicaux à Hammam-Bourguiba. Et pour permettre aux joueurs de reprendre leur souffle, il a décidé de scinder le groupe en deux équipes, A et B. Alors que la première a gagné trois matchs, la seconde en a livré un seul et a été accrochée par l’ES Métlaoui (21). Avec l’enchaînement de plusieurs rencontres durant cette deuxième semaine de préparation, nous avons constaté que les coéquipiers de Djamel Benlameri commencent à ressentir une certaine fatigue. La preuve, malgré le fait qu’ils soient revenus au score face à l’US Chaouia, la majorité des joueurs avaient les jambes lourdes. Cela est dû à la charge de travail qui augmente de jour en jour. Selon le préparateur physique, le fait que les joueurs ressentent de la fatigue est normal. Pour lui, cela est dû à l’intensité des entraînements. Mais, il faut dire que ce grand

Suite à la programmation de plusieurs matchs amicaux

Un f’tour avec Messadia «J’ai joué un match à Oued Souf en plein ramadhan, j’ai fini par boire de l’eau sans m’en rendre compte»
c’est obligé. On est des professionnels et on doit répondre présent. Comment passez-vous votre temps libre, après l'entraînements, bien sûr ? Je surffe sur internet ou je joue à la Playstation. C’est ma passion. Votre programme TV préféré ? N’sibti la3ziza. Si vous n’étiez pas footballeur, vous auriez été quoi, selon vous ? Si je n’avais pas été footballeur, j’aurais été menuisier. Pensez-vous que les entraînements en plein ramadhan sont difficiles ? Les entraînements avant le f ’tour sont difficiles, mais après, je ne trouve aucun mal à me donner à fond. Votre sport préféré, après le football ? J’aime le tennis. Nadal ou Federer Nadal. Quel est le joueur avec lequel vous vous entendez parfaitement bien ? Je m’entends parfaitement bien avec Belakhdar, Remache, Sedkaoui et Maroci. Votre joueur préféré ? Fernando Torres. A qui dédiez-vous votre premier but à la JSK ? A un ami très cher à mes yeux qui s’appelle Badro. Entretien réalisé par Saïd D.

S’

Les joueurs bénéficient d’une demi-journée de repos après chaque match
Contrairement aux précédents stages dans lesquels les joueurs bénéficiaient d’une journée de repos, l’entraîneur Aït Djoudi a décidé de changer de méthode et d’accorder une demi-journée aux joueurs retenus pour les matchs. A titre d’exemple, ceux qui ont affronté l’US Chaouia, vendredi soir, ne se sont pas entraînés hier avant le f ’tour. Ils se sont contentés d’une séance piscine.

travail portera ses fruits en championnat.

Aouedj : «Je ressens une énorme fatigue»

Interrogé par nos soins à la fin de la rencontre face à l’US Chaouia, l’attaquant Sid-Ahmed Aouedj nous a fait savoir qu’il a eu du mal à terminer la partie. En plus de la charge du travail, le joueur souffrait d’une forte angine qui l’a empêché à aller au terme de la rencontre : «Je ne vous cache pas, j’ai trouvé du mal à terminer la partie. J’avais vraiment les jambes lourdes. On est épuisés. Personnellement, j’ai trouvé d’énormes difficultés à jouer tout le match, d’autant plus que je souffre d’une forte angine. Par ailleurs, il faut dire que ce grand boulot portera ses fruits en championnat.» S. D.

A quel âge avez-vous commencé à jeûner ? J’ai jeûné pour la première fois à l’âge de 7 ans. Mais j’ai réussi à tenir le mois complet à l’âge de 15 ans. Y a-t-il des personnes qui vous maquent en cette période ? Mis à part ma famille, les repas de la maman me manquent beaucoup. Racontez-nous une anecdote si vous en avez une ? Une fois, on avait joué un match à Oued Souf. Le coup d’envoi de la partie a été donné à 13h, en plein ramadhan. Pour être franc avec vous, je n’ai pu résister, j’avais bu de l’eau. Que Dieu me pardonne !

Votre plat préféré ? Tout ce que ma maman prépare. Hamoud ou Coca ? Coca Cola. Dominos ou cartes ? Playstation, je ne sais pas jouer. Zlabiya ou kelb elouz ? Ni l’un ni l’autre. Votre voiture préférée ? Mini Cooper. J’adore cette bagnole. Vous êtes plutôt calme ou nerveux en ce mois ? Je suis plutôt calme, sauf que j’ai faim. Quel a été votre réaction lorsque vous avez appris que vous alliez passer 15 jours en Tunisie, en plein ramadhan ? Croyez-moi, j’étais dégoûté, mais

08

JSK 1 - MOC 1

Les jeunots
N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

De nos envoyés spéciaux en Tunisie

Coup de jeune JSK

Chibane

n’ont pas déçu

Djoudi Saïd

Lahlah Mourad

Lahlah Zahir

Le jeune attaquant Chibane qui a inscrit son deuxième but cet été avec la JSK est très content. Accosté en fin de match, il nous dira : «Je vous assure que je suis très heureux d’avoir marqué mon deuxième but ici à Hammam Bourguiba. C’est toujours encourageant. Ce soir, l’entraîneur m’a aligné dans mon véritable poste, à savoir en pointe de l’attaque, et j’ai joué très à l’aise. Je continuerai toujours à me donner à fond et d’ici le début du championnat, je serai prêt à cent pour cent.»

«Très heureux de marquer encore»

Belater n’a pas été retenu GAligné lors des précédents matchs amicaux disputés depuis le début du stage, le jeune milieu de terrain émigré Belater n’a pas été retenu pour le match d’hier soir. L’entraîneur Aït Djoudi n’a pas jugé nécessaire d’aligner le jeune élément sachant qu’il ne fera pas partie de l’effectif de la JSK et qu’il poursuit les entraînements avec le groupe juste pour maintenir la forme.

G

Première apparition de Beziouen GArrivé dans la soirée de jeudi dernier au centre de Hammam Bourguiba, le jeune milieu de terrain émigré Beziouen a joué son premier match en amical hier soir face au MOC. Après quelques exercices en solo puis avec le groupe, Beziouen a affiché une certaine forme qui lui permettait de disputer un match. Le joueur continuera encore de travailler l’aspect physique jusqu’à rattraper le retard.

G

Aït Djoudi

Malgré le match nul, l’entraîneur Aït Djoudi s’est dit satisfait de la prestation de ses joueurs : «Je ne focalise pas trop sur le résultat, je pense que c’est un match acceptable qu’on a joué ce soir face à une bonne équipe du MOC. Mes joueurs ont montré beaucoup de belles choses surtout que ce soir, ce sont beaucoup plus nos jeunes à qui nous avons accordé du temps de jeu. Ils ont montré qu’on pourra compter sur eux. Il nous reste encore quelques jours pour boucler notre premier stage, la mobilisation reste de mise.»

«Les jeunes ont prouvé qu’on peut compter sur eux»

Beziouen

Pour son premier match sous les couleurs de son nouveau club, le nouveau Canari, Beziouen Farid, nous a dit à la fin du match qu’il n’est pas encore en possession de tous ses moyens, lui qui vient de rallier sa nouvelle formation et promet que d’ici peu de temps, il sera à la hauteur : «Franchement, je ne suis pas trop satisfait de ma prestation ce soir, je ne suis pas encore au top sachant que je viens tout juste de signer mon contrat et rejoindre l’équipe en stage depuis plusieurs jours. Je tâcherai de travailler plus cette semaine pour être meilleur.»

«Je ne suis pas encore au top»

Stade (B) : El Mouradi (Hammam Bourguiba) Arbitres : Kechat, Berghebi, Hezli Buts : Chibane (9’) (JSK) ; Brahmia (82’) (MOC) JSK : Amara, Meah (Ihadjadene 69’), Hikem, Oukal (Hammar 69’), Beziouen, Lamhene (Ferguene 46’), Madi, Merbah, Belakhdar (Raiah 46’), Yesli, Chibane Entraîneur : Aït Djoudi MOC : Kial (Kehoul 46’), Kheri , Dehamri (Afouf), Nemaissi, Redha (Bouchama), El Ayadi, Korichi, Chetih, Gaïd (Si Amar), Boukhlouf (Brahmia), Bouzar Entraîneur : Benzekri oursuivant sa préparation estivale, la JSK a livré hier soir son cinquième match amical face à la deuxième formation de Constantine, le MOC en l’occurrence. Si la JSK a dominé une partie de la rencontre, le MOC, conduit par de jeunes joueurs pétris de qualités, est revenu dans le score à huit minutes de la n de la rencontre. L’entraîneur de la JSK Aït Djoudi a, comme attendu, aligné son deuxième groupe sachant que la veille, son équipe type a affronté

P

l’USC qu’elle a battue sur le score de deux buts à un. Les Canaris ont entamé le match sur les chapeaux de roues. Le milieu de terrain Lamhene a failli ouvrir la marque, son tir bien enveloppé des 25 mètres s’est écrasé sur la transversale (6’). Trois minutes plus tard, l’attaquant Chibane, qui reçoit un excellent centre de Madi, de la tête, signe l’ouverture du score (9’). Il aura fallu attendre la 15’ pour assister à la première réplique des Constantinois, par le biais de Boukhlouf. Sa tête est facilement captée par le jeune prometteur portier, Mohamed Amara. L’attaquant Chibane s’est offert juste après une occasion nette de doubler la mise, son tir croisé est passé à quelques centimètres du poteau du portier Kial. Ce qu’il faut retenir, c’est que les Canaris ont dominé de bout en bout la première mitemps et le gardien Amara n’a vraiment pas été inquiété. De retour des vestiaires, les Kabyles affichent leurs intentions de gagner ce match d’autant plus que les joueurs alignés ont tous envie de convaincre l’entraîneur qui n’a toujours pas tranché son équipe type. Au cours du pre-

mier quart d’heure de la deuxième mi-temps, les deux équipes n’ont pas eu d’occasions dangereuses. Le jeu s’est beaucoup plus concentré au milieu du terrain. A la 66’, les poulains de Benzekri ont failli revenir dans le match par le biais de Kheri , le portier Amara était à la parade, évitant ainsi au MOC d’égaliser, à la 72’, suite à une incursion de Brahmia. Deux actions nettes qui ont permis au jeune keeper kabyle de prendre con ance, sachant qu’en première mitemps, il n’a vraiment pas été trop sollicité. A la 81’, le néoKabyle Beziouen adresse un joli centre en direction du jeune Ihadjadene qui se trouvait seul face au portier Kial, malheureusement il rate le second but. Une minute plus tard, c’est Brahmia qui a proté d’une mésentente dans la défense de la JSK pour inscrire le but égalisateur et permettre à son équipe de revenir dans le match. Les dernières minutes de la partie n’ont rien apporté et c’est sur ce score de parité que les deux équipes ont quitté le terrain. Les jeunots de la JSK n’ont pas déçu. S. D.

Chibane, Madi et Yesli reconduits GLes trois Canaris, Chibane, Madi et Yesli, qui ont pris part au match face à l’USC, ont été reconduits dans l’effectif que l’entraîneur Aït Djoudi a arrêté face au MOC. Il semble bien que le staff technique veuille accorder à ce trio le maximum de matchs a n de les mieux préparer pour la compétition officielle.

G

Hikem/Merbah, la charnière de réserve GDans l’axe, l’entraîneur kabyle pense que la JSK tient deux belles paires qu’elle utilisera lors de la prochaine saison sportive. Si pour l’équipe A alignée depuis le début du stage, la paire Rial-Benlamri est, semble-t-il, indétrônable, la réserve est disponible avec la présence de Hikem et l’international militaire Merbah.

G

Quelques joueurs ont suivi la partie GAlors que certains joueurs non concernés par le match ont préféré rester à l’hôtel pour mieux récupérer notamment ceux qui ont livré le match face à l’USC vendredi soir, un groupe de Canaris ont rallié le stade B pour suivre la rencontre de l’équipe B face au MOC, à l’instar de Rial, Sedkaoui et Asselah entre autres.

G

Aït Djoudi a suivi une mi-temps de CSC-WAT GComme le match face au MOC a été retardé de trente minutes, l’entraîneur Aït Djoudi en a pro té pour suivre une mi-temps de la rencontre qui a opposé le CSC au WAT. C’était l’occasion pour le technicien kabyle prendre quelques notes sur les deux équipes qu’il affrontera en championnat.

G G G

Deuxième but de Chibane GL’attaquant Chibane continue de se montrer efficace devant le but. Après une première réalisation face au CSC lors du premier match amical, l’ex-sociétaire de la JSMC a inscrit hier son deuxième but dès les premières minutes du début de la partie.

Les entraînements du MCEE retardent le coup d’envoi du match GPrévu initialement à 23h, le match JSKMOC a été retardé de trente minutes en raison du déroulement des entraînements du MCEE. Avec la présence de nombreux clubs algériens au centre d’El Mouradi, il devient vraiment difficile pour les équipes de disposer d’un terrain où s’entraîner ou jouer un match d’application, sachant que la plupart des clubs présents sur place programment leurs séances après le f ’tour. L’éclairage laisse à désirer GSil y a vraiment un point noir à signaler dans l’organisation des matches amicaux au centre d’El Mouradi, c’est la qualité de l’éclairage au niveau des stades qui n’est vraiment pas bonne, ce qui diminue la visibilité sur le terrain. Les joueurs de la JSK ont tenu à déplorer cette situation surtout qu’ils ont déjà joué un match au Complexe international d’Aïn Draham où la qualité est meilleure.

G

CSC 1 – WAT 0

Le CS Constantine a enregistré hier soir sa première victoire de son stage de préparation qui se déroule en Tunisie en battant le WA Tlemcen 1-0. L’unique but de la partie a été inscrit durant le temps additionnel par Hadiouche (90’+1).

Constantine gagne enfin !

ES Tunis 2 - CABBA 0

L’Espérance sportive de Tunis a battu hier le CA Bordj Bou Arréridj sur le score de 2 à 0. C’est l’un des Algériens de l’équipe tunisoise, Youssef Belaïli, qui a ouvert le score à la 25’, avant que Oussama Darragi n’aggrave la marque à la 32’ dans un match dominé de bout en bout par l’ES Tunis.

Belaïli est passé par là

08

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

De notre envoyé spécial en Tunisie

Vers un match face à l’ES Sahel

Coup d’œil MCO

Amine lamri

yant jusqu’à présent confirmé deux matches amicaux, le premier face à l’équipe de Tozeur et le second contre Monastir, les Hamraoua peinent à fixer un adversaire pour le tout dernier match amical qui aura lieu fort probablement le 3 août prochain. Mais le nom de ce dernier sparring-partner pose actuellement problème. Selon notre source, l’entraîneur préfère une équipe moyenne du championnat de la Tunisie alors que les dirigeants veulent tester réellement le MCO face à un solide adversaire. Il faut dire que Solinas sait mieux quiconque que son team n’est pas encore prêt à ce genre de défi, surtout que, jusqu’à présent, pas moins de cinq éléments n’ont pas encore intégré le

A

groupe et accuse un sérieux retard en matière de préparation. Les dirigeants du MCO sont en contact permanent avec leurs homologues de l’Etoile Sportive du Sahel pour trouver un arrangement sur la date et le lieu d’un probable match amical. Une joute pareille pourra en effet permettre au staff technique d’évoluer le degré de préparation de leur équipe.

Que de la discrétion dans le groupe
C’est un groupe très discret qui est en train de passer ses premiers jours de stage du côté de l’hôtel Khéops de Nabeul. Contrairement aux saisons précédentes où les débuts de stage sont marqués par plusieurs incidents, celui-ci se déroule dans des conditions plus ou moins normales. Même les

réclamations des joueurs concernant la restauration et l’hébergement La seule fausse note de ce stage de n’ont pas dépassé le seuil du tolépréparation est l’absence de pécule de sérable. Après trois jours de prépa- jour. La direction du club a décidé de ne pas ration, tous les joueurs sans octroyer de frais de mission aux joueurs. La exception sont en train de resdirection du club représentée à Nabeul motive pecter à la lettre le programme cette décision par le fait d’avoir payé tous les de préparation que l’entraîneur éléments ayant pris part à ce stage à la veille leur a fixé mais aussi le règlement du départ. En tout cas, aucun joueur n’a au sein de l’établissement dans lecontesté cette décision. Une autre preuve quel ils se trouvent depuis 72h. qui dénote le calme qui règne actuelTrès discrètement, certains joueurs lement au sein du très jeune se baladent dans l’hôtel alors que d’augroupe du Mouloudia tres ne quittent leur chambre que pour se d’Oran. rendre au resto ou à l’entraînement. Même l’engouement pour le net n’est pas aussi De la important que durant les autres saisons puisque cinq ou six élémusculation ments se présentent dans la au menu soirée dans le hall de l’hôtel Les coéquipiers de Hichem Chérif ont dont l’accès au wifi est gragardé leurs habitudes d’Oran ici à Nabeul. Ayant tuit. Cette discrétion n’a pas zappé à leur arrivée la séance de l’après-midi, échappé à la vigilance des diriavant-hier et hier, le groupe s’est rendu à la salle de geants présents à Nabeul : «On musculation située dans un des quartiers de Nabeul touche du bois. On espère que le pour une séance d’entraînement qui a duré exactestage va se terminer ainsi.» «On ment une heure. Les joueurs ont tout d’abord travaillé ne déplore ni incident ni blesquelques exercices d’étirements dans une salle située sure d’ailleurs. La préparation se au sous-sol avant de monter à la salle où se troudéroule dans les meilleurs condivait le matériel de musculation. Des exercices tions possibles» nous dira le chef ont été dirigés tout d’abord par le préparateur de délégation, Krimo Hassani, physique, Paulo Miranda, avant que les avant d’ajouter : Le MCO renferme deux autres entraîneurs, Solinas et dans ses rangs des joueurs de bonne faRicardo, interviennent. mille. La qualité morale qui existe au sein du groupe est importante pour la suite.» A. L

Pas de frais de mission

le plus ancien joueur de la défense oranaise, Farid Belabbès, pense que, l’équipe, qui a connu beaucoup de changement, aura besoin d’un laps de temps pour commencer à jouer sous sa véritable valeur. Il demande ainsi aux supporters d’être patients avec cette équipe.
Dans quelle condition se déroule ce stage de Nabeul ? Après trois jours de préparation, je pense que le stage se déroule dans de bonnes conditions. Le climat est sain et agréable. Les joueurs sont en train de bien répondre au travail exigé par le staff technique. Disons que les choses se déroulent comme on l’espérait. Rares ont été les fois où le MCO a connu une telle sérénité dans un début de stage, non ? Cette fois les choses ont bien commencé pour nous. L’ambiance est formidable dans le groupe. Les joueurs sont venus uniquement pour faire leur travail. La preuve, on s’entraîne et on revient à l’hôtel sans problème ni incident. J’espère que le stage se terminera comme il a débuté. Que pensez-vous de ce groupe qui a été remanié à 60% ? Que voulez vous que je vous dise ? On espère toujours que les nouvelles recrues arrivent à donner ce plus tant attendu. A nous les cadres de l’équipe à les aider à s’intégrer le

«Il faut être patients avec cette équipe»

Belabbès

plus rapidement possible. En tout cas, la plupart d’entres eux ont commencé à trouver leurs repères avec nous. Ne pensez-vous pas qu’il y a eu trop de changement au sein de l’équipe cet été ? C’est vrai qu’il n’y a pas mieux que la stabilité sur tous les plans et que le changement pourrait nous créer quelques problèmes en début de saison car l’équipe risque de tarder avant de retrouver sa cohésion et ses automa-

la préparation sous la houlette de Solinas tismes sur le terrain. Mais on est appelé à combler certaines insuffisances sur le terrain et ses deux adjoints ? par la volonté et la solidarité. Je pense que l’entraîneur italien et ses deux adjoints sont en train d’effectuer un bon traCe changement a touché l’axe central de vail à la tête de la barre technique. Comme l’équipe avec l’arrivée de deux nouveaux éléments. Comment s’annonce la concur- vous le constatez tous on sent qu’il est en train de réaliser un travail de professionnel. Tous rence dans cette partie du terrain ? les joueurs se disent à l’aise avec lui. C’est le La concurrence loyale est souvent bénéplus important pour nous. fique pour l’équipe. Cela nous pousse à donQuel objectif l’équipe pourrait-elle atner le meilleur de nous-mêmes durant la teindre cette saison ? préparation. Il sera difficile de fixer un objectif durant Sincèrement avec quel élément parmi les ce début de saison car, comme vous l’avez dit, axiaux souhaitez-vous jouer ? l’équipe a connu un changement de plus de Je ne suis pas disposé à répondre à cette 60%. Il faut qu’on soit patients avec cette question car mon rôle se limite à travailler sur équipe et que les supporters nous soutiennent le terrain et à répondre présent lorsqu’on me à fond et de cette façon on finira par récolter demande. C’est à l’entraîneur de former son les fruits en fin de saison. axe central. Je ne me considère pas comme un Où souhaiteriez-vous voir le MCO recejoueur influent dans le groupe pour choisir voir ses adversaires, à Bouakeul ou Zaau côté de qui jouer. bana ? Mais après le départ de Ouasti et Zidane, Je n’ai pas de préférence. C’est aux dirivous êtes considéré comme le plus ancien geants de trancher. Personnellement, je suis joueur dans la défense… prêt à jouer n’importe où. C’est une responsabilité de plus qui pèsera Entretien réalisé par Amine L. sur mes épaules. Mon rôle sera de faciliter l’intégration des autres joueurs mais je Belabbès, Aoued et Megherbi ne veux pas avoir plus de prérogatives. Je représentants des joueurs suis un joueur de l’effectif du MCO qui a Trois éléments ont été désignés pour représenter les les mêmes droits et mes mêmes obliga- joueurs au cours de ce stage en cas d’un problème. Il s’agit des trois anciens que sont Farid Belabbès, Mohamed Amine tions que le reste du groupe. Aoued et Mohamed Megherbi. Belabbès devra également Parlons maintenant du nouveau staff porter le brassard de capitaine en l’absence de Berradja qui technique italien. Comme se déroule n’intégrera le groupe que demain et risque par ricochet de
rater les deux premiers matches amicaux en Tunisie

Amine lamri

De notre envoyé spécial en Tunisie

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Un renfort de choix attendu cette semaine
u grand bonheur de l’entraîneur et des supporters, l’effectif du Mouloudia d’Oran devra être étoffé en ce début de semaine avec l’arrivée de six nouveaux éléments, Saïdi, Berradja, Bouterbiat et Yahiaoui qui sont signataires au club ainsi que l’ex-centre avant du MO Béjaïa, Farès Amrane, et l’ancien milieu offensif de la sélection nationale, Amri Chadli, qui a d’ailleurs entamé les négociations avec la direction du MCO. Convaincu que son équipe a besoin d’un renfort de choix. Le PDG de la société, Youssef Djebbari, qui n’était certainement pas très content de la production de son équipe lors de son premier match amical joué à la veille du départ en Tunisie, face à l’USM Blida, et qui s’est soldé sur un score de parité, a compris que l’équipe avait encore besoin de quelques éléments d’expérience et surtout de récupérer Seddik Berradja qui avait cherché à partir pour l’ASMO. Façon pour lui de mettre la pression sur les responsables du club. Certainement secoué par la prestation peu convaincante de son équipe lors de sa première joute amicale, Djebbari a laissé l’équipe partir en stage avant de prendre son bâton de pèlerin et entamer son plan B en concertation avec son manager général, Haddou Moulay.

Coup fort MCO

09
dia. Contacté avant-hier par les dirigeants du MCO, le joueur, qui se trouve encore à Oran pour passer le mois de jeûne, avait demandé un temps de réflexion de 48 heures. En principe, c’est aujourd’hui qu’il donnera sa réponse aux dirigeants. Si la réponse est positive, le joueur, qui a connu une fracture du péroné, devra passer par des tests médicaux avant la signature officielle du contrat.

A

Djebbari à la recherche d’un coup médiatique
Pas satisfait au fond de lui par les éléments engagés jusqu’à présent, Djebbari est à la recherche d’un grand coup médiatique. Ramener des grands noms a toujours été la spécialité de Djebbari qui a réussi, dans un passé proche, à engager Mezouar au top de son art. Mezaïr veut se remémorer cette belle époque en engageant un nom comme Amri Chadli qui représentera un bon coup médiatique. Il faut dire aussi que, si le joueur arrive à retrouver seulement 50% de ses moyens, il apportera à coup sûr un plus à l’équipe, lui qui n’était pas si longtemps l’un des éléments les plus courtisés dans la Bundesliga.

nouvelle chance au joueur. Bien que dans l’entourage du MC Oran on ne soit pas chaud pour la récupération du joueur qui s’est rendu à deux reprises à Marseille en l’espace d’une semaine sans même prendre part à la moindre séance d’entraînement, le premier responsable du club veut pour sa part lui donner une autre chance afin de le juger sur le terrain. S’il constate que ses qualités sont supérieures à celles des autres joueurs, Djebbari pourra fermer les yeux sur les caprices du Marseillais.

prouver sur le terrain tout le bien que l’on pense de lui.

Saïdi attendu aujourd’hui
L’international militaire, Lyès Saïdi, qui a signé à la veille du départ de la délégation oranaise vers la Tunisie, s’est rendu, dans la soirée, à Béjaïa. Une fois là-bas, le joueur s’est occupé de la paperasse concernant l’autorisation de sortie qu’il devait délivrer hier. L’ex-élément de l’ASO devra rejoindre le groupe aujourd’hui à partir d’Alger.

Amrane attendu hier à Oran
L’attaquant tant attendu par le staff technique pourrait avoir pour nom Farès Amrane qui, selon nos sources, devait débarquer hier à Oran pour négocier avec les dirigeants du club. Le meilleur buteur de la Ligue2, qui a réussi à obtenir sa lettre de libération de la chambre des résolution des litiges, est très intéressé par l’offre des Hamraoua. Si jamais le joueur arrive à signer, il débarquera demain en Tunisie. A. L.

Yahiaoui relancé
Alors que l’on croyait que son départ vers la France était définitif, Ahmed Yahiaoui, qui avait signé son contrat il y a quelques semaines, vient d’être relancé. Un accord aurait été trouvé entre le président du club, Youssef Djebbari, et l’agent du joueur, Christian Bartolino. Ce dernier aurait informé le PDG du MCO du désir du joueur de revenir à de meilleurs sentiments. Chose que Djebbari avait acceptée en voulant donner une

Il débarquera demain au Khéops
Selon nos sources, Yahiaoui, qui aurait eu le feu vert de Djebbari pour revenir, devra faire un saut de 24h à Oran, histoire de régler quelques détails avant de sauter demain dans le vol Oran-Tunis et rejoindre le groupe au travail. Le joueur accuse un sérieux retard en matière de préparation. Il sera appelé à mettre les bouchées doubles aux entraînements s’il veut gagner rapidement une place de titulaire et

Chadli Amri demande un temps de réflexion
S’il y a un joueur qui est en train de tenir en haleine les supporters du Mouloudia et même les membres de la délégation oranaise présents à Nabeul, c’est certainement l’exjoueur de Francfort, Chadli Amri. Le joueur, qui a négocié avec Djebbari mercredi passé, n’a pas encore rendu sa réponse concernant l’offre du Moulou-

Le capitaine du Mouloudia d’Oran, Seddik Berradja, est attendu demain à Nabeul. Le joueur, qui a fini par changer d’avis et revenir à de meilleurs sentiments veut encaisser aujourd’hui le chèque que Djebbari lui a octroyé avant d’embarquer la conscience tranquille vers la Tunisie. Les tentatives des dirigeants du MCO pour convaincre le joueur à se rendre hier en Tunisie sont restées vaines puisque Berradja campait sur sa décision, celle de venir lundi, soit le jour du premier match amical face à Tozeur. Ainsi Berradja risque fort de ne pas jouer la moindre minute de ce premier match.

Berradja se rendra demain à Tunis

Solinas insiste sur le plan psychologique
Ce stage d’intersaison semble être l’occasion idéale pour l’entraîneur afin de travailler plusieurs plans à la fois. Outre l’aspect technique et physique qui se résume dans des séances mixtes auxquelles les joueurs prennent part quotidiennement, le coach italien du Mouloudia ajoute un autre aspect. Il s’agit du plan psychologique. Solinas n’arrête en effet pas de parler à ses éléments que ce soit sur le rectangle vert ou à l’hôtel. Ils ont même suivi une bonne partie de cette séance surtout que l’un d’entre eux avait déjà joué au football en Italie comme gardien de but dans un club de palier inférieur.

Bouterbiat n’a pas encore prorogé son passeport
Le dernier élément qui a signé au Mouloudia, à savoir Sofiane Bouterbiat, risque de ne pas effectuer le stage de préparation en Tunisie comme ce fut le cas la saison passée. Cette fois, le joueur est confronté à un problème de passeport qui a expiré il y a quelques mois. Le joueur, qui n’a pas pu obtenir une attestation de travail à temps, voudrait faire proroger son passeport par les services compétents afin d’éviter de rater la totalité du stage. Mais au train où vont les choses, Bouterbiat risque de connaître le même sort que la saison écoulée, c'est-à-dire rester à s’entraîner en solo à la maison et attendre le deuxième stage qui aura lieu à Aïn Témouchent pour rectifier le tir.

Un fervent supporter de Cagliari
Gianni Solinas n’aime ni la Juve ni le Milan et l’Inter encore moins. Le coach italien du MCO est un fervent supporter de l’équipe de sa ville natale, Cagliari. Sentimental à souhait, le coach se dit avoir un penchant pour les équipes pauvres du Sud de l’Italie mais son vœu de voir le Cagliari battre le champion d’Italie sur un score de deux buts à zéro semble très dur à réaliser.

Des réunions quotidiennes du staff technique
Les trois entraîneurs italiens se livrent pratiquement chaque matin à des réunions dans le hall de l’hôtel Khéops. Les trois techniciens font tout d’abord une évaluation de la situation avant de tracer un programme de travail en prévision des deux séances de la journée. Il faut dire que la façon de travailler du nouveau staff du Mouloudia est en train d’impressionner les dirigeants du MCO présents à l’hôtel Khéops «Nous avons remarqué que les entraîneurs sont en train de faire un travail colossal. Ils sont consciencieux également» nous dira un membre de la délégation oranaise.

Il a reçu la visite de compatriotes
Le coach du Mouloudia a été agréablement surpris par la visite de deux couples d’Italiens avanthier soir venus au stade municipal de Hammamet rien que pour le voir. Ces quatre Italiens qui résident dans cette jolie station balnéaire ont eu vent qu’une équipe de football algérienne dirigée par un staff italien s’entraîne près de chez eux. Les deux couples se sont rendus immédiatement au stade pour un brin de causette avec l’entraîneur.

Ses adjoints aiment la Juve
Les deux adjoints de Solinas, Paulo et Ricardo, sont d’accord avec leur entraîneur en chef sur la façon de travailler. Mais pour ce qui est des choix du cœur, ils sont loin de suivre leur chef de file. Pour eux, il n’y a pas photo, c’est la Juventus de Turin qui est le club le plus fort en Italie. On comprend pourquoi ils n’ont pas trouvé de mal à partager la chambre d’hôtel.

10

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup fort USMH

Gahche signe sa
demande de licence
près avoir signé officiellement son contrat, il y a quatre jours, Gahche est repassé avant-hier soir au bureau de Laïb, pour signer sa demande de licence. Cet attaquant, qui portait la saison passée les couleurs du WA Rouiba, est devenu la neuvième recrue officielle de l’USMH cet été. D'ailleurs, il se prépare avec ses coéquipiers, en prévision de la nouvelle saison. Apparemment, c’est la dernière recrue. Avec l’engagement de ce joueur l’USMH, a clôturé le recrutement. L'effectif harrachi compte, désormais, 24 joueurs seniors.

Après avoir paraphé son contrat mardi dernier

Combler les lacunes, la priorité de Charef
Défaits face à l’USMB, il y a une dizaine de jours, les poulains de Charef se sont, encore une fois, inclinés en match amical jeudi dernier. Cette fois, c’est face au voisin nahdiste qui affiche une belle forme. Deux défaites qui nous renseignent bien sur les capacités actuelles de la formation harrachie. Face au Nasria, les Jaune et Noir ont laissé apparaître quelques lacunes, notamment sur le plan défensif et qui, faut-il le préciser ont été, en partie, une des raisons du semiéchec. D'aucuns parmi les observateurs ont, en effet, constaté une certaine fébrilité de la défense et une inefficacité flagrante en attaque. Ne pouvant éviter ce genre de tracasserie qui perturbe son travail, le coach harrachi reste, malgré tout, serein, y compris les joueurs avec qui nous avons eu une discussion. Ils affirment que l'équipe sera prête au premier match de championnat prévu contre la Saoura. Boualem Charef, qui a dû noter ces imperfections au niveau de son équipe, devrait reprendre avec son groupe avec comme priorité de corriger les erreurs constatées au niveau des deux compartiments de la défense et de l’attaque qui auront été les points faibles de l'équipe harrachie face au NAHD.

A

C’est un attaquant racé
Ainsi donc, après Sylla qui a signé jeudi passé, Gahche est désormais le troisième attaquant recruté cet été, après Amer Yahia et Sylla. La direction du club, qui veut bâtir une équipe solide capable de jouer les premiers rôles, n'a pas hésité un moment à l'enrôler. Après donc plus d'un mois d'attente, cet enfant de Milia vient de mettre fin à l’indécision de l’entraîneur qui a fini par donner son accord définitif pour l’engagement officiel. Pour certains techniciens, Gahche constitue une bonne affaire pour le club. Attaquant libre, Gahche est un joueur solide et expérimenté qui peut jouer même comme avant-centre de pointe. Il a été recommandé aux Harrachis cette saison, avant la fin de l'exercice écoulé. N. R.

Bechouche «Le groupe est encore perfectible»

s avons interrogé sur les raisons des Bechouche, le coach adjoint que nou a été catégorique sur les résultats deux dernières contre-performances, le NAHD : «Pour moi, il n y a de matchs amicaux face à l’USMB et se de régime, mais des imbais ni nt eme pas eu un mauvais rend Malgré le fait que nous perfections que nous devons corriger. , il ne faut pas croire ique phys soyons en avance sur le plan y a une progression que le groupe est prêt. C'est vrai qu'il au top. Les joueurs ent constante, mais l'équipe n'est pas vraim ntage. Il y a endava iller trava donc sont encore perfectibles, on doit s, des trois ligne afin de rendre core des correctifs à apporter au niveau nts. Il faut donc garder les pieds sur les éléments du groupe plus performa ser les objectifs du club.» réali terre et continuer à travailler pour

Hanitser et Belkaroui pas encore prêts
Même si presque tous les joueurs sont disponible, certains, considérés comme éléments clés ne sont pas encore prêts pour la compétition officielle. Boualem Charef se trouve ainsi quelque peu embarrassé pour dégager le onze sur lequel il pourra compter pour le début du championnat. C'est le cas de Belkaroui et Hanitser. Le premier, qui a raté la préparation, souffre d'une blessure à la cuisse qui l'a contraint à un repos actif pour une durée de deux semaines et qui l'a privé de plusieurs matchs amicaux durant le mois de Ramadhan. Cela fait que ces deux éléments se retrouvent avec un retard sur le double plan physique et compétitif par rapport à leurs camarades. Par conséquent, on ne peut pas dire qu'ils pourront retrouver leurs moyens en une durée aussi courte.

Si la blessure de Belkaroui insiste encore, il est clair qu'il ne sera pas prêt pour prétendre à une titularisation. D’ailleurs, c’est aussi le cas pour Hanitser qui n’arrive pas à retrouver son niveau compétitif. Cela étant, pour composer son onze, Charef devrait compter sur Allam dans l’axe défensif, au lieu de Belkaroui. Le transfuge de l’ES Lakhdaria, qui a donné satisfaction, devrait débuter le championnat comme titulaire. Pareil pour le poste d'avant-centre où Amer Yahia semble le mieux indiqué pour remplacer Hanitser. Même s'il n'a pas autant d'expérience que ce dernier, il est le mieux placé pour jouer.

Charef devrait compter sur Allam et Amer Yahia

Amer Yahia : «Je me sens en bonne forme»
Que pouvez-vous nous dire sur la préparation d’intersaison ? De façon globale, le bilan de la préparation est positif. Nous avons effectué un stage durant lesquels nous avons bien travaillé avec un programme quotidien de cinq heures de travail et parfois plus. A mon avis, il n'y a pas beaucoup d'équipes qui arrivent à faire autant. De toute façon, ce stage reste le meilleur que j’ai effectué depuis très longtemps. Beaucoup de supporters s'interrogent sur les réelles capacités de l'équipe, vu les résultats des matchs amicaux... Je comprends l'inquiétude des supporters, mais qu'ils se rassurent parce que même s'il y a eu de mauvais résultats, l’équipe n'a rien perdu de sa valeur. Nous avons un groupe équilibré et homogène. A travers les prestations qu'on a réalisées face à de bonnes équipes, je suppose qu'on a les capacités de faire autant sinon mieux que la saison passée. Nous allons tout faire pour y arriver. Vous avez été l'auteur de belles prestations dans les matchs amicaux, on peut donc dire que vous êtes le plus indiqué pour une titularisation ? Cette réussite est venue grâce à ma volonté et mes efforts personnels. Mais je ne dois pas oublier que mes coéquipiers m'ont beaucoup aidé. En ce qui me concerne, je vais me préparer pour jouer d'entrée. Pour le reste, c'est à l’entraîneur de décider. Selon les propos des membres du staff technique, la concurrence sera rude... Je suis entièrement d’accord avec eux. Mais la concurrence sera rude à tous les postes. Je trouve que cela est une bonne chose pour l'équipe. La concurrence a toujours été un facteur stimulant pour un joueur. Maintenant, il vous faudra gagner la confiance des supporters... C'est vrai, parce qu'un nouveau joueur doit donner le meilleur de lui-même pour s’imposer et gagner la confiance des supporters. En tout cas, les fans harrachis savent apprécier les joueurs qui mouillent le maillot. C'est d’ailleurs là l'une de mes principales qualités. Aussi, il faut savoir qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. Pour ma part, je respecterai tous les supporters. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

El Amali-Amer Yahia, le nouveau duo en attaque
En dépit de certaines mauvaises performances en matchs amicaux, l'USMH s'est illustrée par un jeu collectif et ouvert qui a agréablement surpris les centaines de supporters harrachis. En attaque, Amer Yahia et El Amali surtout ont été les joueurs les plus en vue. Par des tentatives personnelles, ces deux attaquants ont prouvé leurs capacités à prétendre à une titularisation. En tenant compte de la petite forme de Hanitser, Charef devrait compter sur ce duo pour composer sa ligne d'attaque.

La situation de Limane va s’améliorer
Pour la saison prochaine, Chalef compte aussi donner leurs chances à Medane et Abid, surtout Limane qui n'a pas trop joué la saison dernière. D'après un membre du staff technique, ce jeune portier harrachi bénéficiera d'un temps de jeu plus intéressant que la saison prochaine. «Limane est un très bon gardien. Il a déjà fait ses preuves, sauf qu'il se plaint encore du temps de jeu. La saison prochaine, sa situation s’améliorera. On va l'aider à réussir une grande saison.»

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Le MCA veut s’offrir Chafaï !
ême si son contrat n’expire qu’en juin 2016, Farouk Chafaï pourrait quitter l’USMA cet été. En désaccord avec les responsables du club, le défenseur central international, âgé de 23 ans, ne serait pas contre l’idée de relever un nouveau défi, s’il ne parvient pas à trouver un accord avec Haddad dans les jours à venir. Voulant avoir une augmentation de salaire, mais aussi encaisser son dû pour poursuivre l’aventure avec les Rouge et Noir, celui qui a été l’auteur de quatre buts lors de l’exercice précédent rêve d’évoluer dans un championnat étranger, mais à moins d’un mois du début du championnat national, son vœu sera difficile à se réaliser, pour la simple raison

Coup d’œil USMA

11

M

que le joueur ne dispose que de quelques touches. Considéré comme un cadre de l’équipe, Chafaï, qui s’est imposé comme étant un titulaire indiscutable dans le onze de Rolland Courbis pourrait, toutefois, voir les équipes qui le suivent revenir à la charge, maintenant qu’il n’est pas contre l’idée de lever le camp, afin de vivre une nouvelle expérience. Reste à savoir quelle sera la réaction de Haddad. Ce dernier, qui n’a pas jugé utile d’accorder à son joueur une augmentation, comme il l’a souhaité, lui fera certainement une nouvelle proposition avec l’intention de le convaincre de revenir sur sa décision. Arrivé à l’USMA, après avoir été libéré par le MCA dont les responsables n’ont pas cru en lui en refusant de lui donner sa chance en seniors, Farouk Chafaï, qui a été recom-

mandé aux Usmistes par Mohamed Mekhazni qu’il a eu, luimême, sous sa coupe lorsqu’il était l’entraîneur des cadets et en juniors chez les Vert et Rouge, serait dans le viseur des Mouloudéens. En effet, même si Geiger dispose de plusieurs choix pour former sa charnière centrale en présence de pas moins de quatre défenseurs centraux dans son groupe, les dirigeants actuels du Doyen verront d’un bon œil le retour de Chafaï puisque son recrutement constituera un serieux coup dur à leurs voisins et une victoire psychologique, avant même le début du nouvel exercice. Mais cette opération ne sera pas facile à réaliser, surtout lorsqu’on connaît la rivalité sportive qui existe entre les deux équipes. Adel C.

Feham «Bien sûr que nous aimerions jouer la Supercoupe et, surtout, la remporter !»
Feham Bouazza a remporté, jusque-là, deux titres depuis qu’il joue à l’USMA, mais le milieu de terrain des Rouge et Noir ne semble pas rassasié puisqu’il nous fait part de son souhait d’ajouter un nouveau trophée à son palmarès, en gagnant la Supercoupe dans un match qui pourrait opposer son équipe actuelle à son ex-club.
Vous avez disputé mardi passé un match d’application, a-t-il été bénéfique pour vous ? Evidement ! L’opposition que nous avons disputée nous a permis de renouer avec la compétition. Après trois semaines d’entraînement, il fallait bien que les membres du staff technique fassent leur constat et voient où nous en sommes côté préparation. Les joueurs, quant à eux, ont profité de ce rendez-vous pour essayer de marquer des points. A moins d’un mois du début de la nouvelle saison, il est tout à fait normal que chacun de nous veuille profiter de chaque occasion pour montrer au coach qu’il mérite une place dans le onze. Le match a été animé d’un côté comme de l’autre et personnellement, j’ai pris beaucoup de plaisir à le jouer. La prestation fournie par les joueurs des deux équipes a relancé la concurrence. Qu’avezvous à nous dire à ce sujet ? A l’USMA, la concurrence a toujours été rude. Nous savons tous que seules les performances d’un ainqueur de la Coupe d’Algérie lors du précédent exercice, l’USMA pourrait bien affronter l’ESS, le champion en titre, en Supercoupe d’Algérie. Si pour le moment rien n’est officiel, les responsables de la FAF, eux, sont en train d’étudier toutes les éventualités pour programmer cette rencontre, et tout serait en bonne voie. En effet, d’après ce que nous avons appris d’une source digne de foi, Mohamed Raouraoua a même pris attache avec les présidents des deux clubs concernés par cette rencontre, afin de les convoquer dans son bureau et avoir leurs avis à propos de la période et du lieu joueur sur le terrain peuvent faire la différence. Le championnat débutera le 24 août, donc il reste assez de temps pour convaincre le premier responsable de la barre technique. Les places seront chères vu les bons éléments que le groupe renferme dans ses rangs, mais chacun de nous se donne chaque jour à fond, afin d’avoir cette chance de débuter la rencontre contre le MOB dans le onze de départ. Sur le plan personnel, comment vous êtes-vous senti ? Plutôt bien, je n’ai pas à me plaindre. C’est vrai, ce n’est pas facile de disputer une telle rencontre, après un long arrêt, mais je suis sur qu’avec le temps, tout rentrera dans l’ordre. Nous avons été soumis à une grosse charge de travail. Nous sommes en pleine période de préparation, donc c’est normal que les joueurs éprouvent des difficultés, mais ce qui est certain, c’est que nous serons prêts pour la première rencontre du nouvel exercice. Pour la nouvelle saison, l’USMA visera le titre. Pensez-vous pouvoir jouer les premiers rôles, même si le groupe n’a pas été renforcé ? Oui, nous le pourrons. En tout cas, je ne vois aucune raison qui pourrait nous empêcher de disputer les premiers roles. Le groupe est solide, il y a au moins deux joueurs par poste. Nous avons aussi plusieurs joueurs d’expérience, d’autres talentueux, donc les supporters n’ont pas du souci à se faire. Les responsables veulent que nous finissions aux deux premières places, et nous comptons faire tout notre possible pour atteindre nos objectifs. Avant d’aborder le nouvel exercice, il se pourrait qu’un match de Supercoupe ait lieu. Qu’en pensez-vous ? Ce serait superbe de pouvoir le disputer et gagner un troisième titre en une saison. Pour le moment, je ne sais toujours pas si cette rencontre aura lieu ou pas. En tout cas, si la tenue de ce match venait à se confirmer, nous donnerions le maximum pour l’emporter. Ce ne sera pas facile face au champion sortant, mais si nous sommes là, c’est pour gagner des trophées donc nous nous défoncerons pour goûter, une nouvelle fois, aux joies de la consécration. Disputer la Supercoupe sera bien, mais la remporter sera mieux. Quels seront vos objectifs personnels ? Tout ce que je souhaite, c’est de réaliser un meilleur parcours que celui de la saison passée. Comme je vous l’ai dit, la concurrence est rude, donc chacun de nous doit prouver qu’il mérite d’être là et de défendre les couleurs de ce grand club. Chaque joueur ambitieux veut gagner des titres et enrichir son palmarès, mais il ne faut pas oublier que l’intérêt du groupe passe avant tout. A nous donc de nous montrer solidaires en cravachant dur, afin de faire mieux que ce que l’exercice précédent. Entretien réalisé par Adel C.

V

Le match de Supercoupe pourrait avoir lieu à Blida
L’ESS refuse de jouer au 5-Juillet
où se jouera ce match. N’ayant rien voulu avancer pour le moment, les dirigeants de la Fédération Algérienne de Football seraient partants pour que ce match de Supercoupe se jouer sur un terrain neutre, autrement dit pas en aller-retour. source digne de foi que c’est à Blida que cette rencontre devra être programmée. En effet, si une telle décision est prise, c’est tout simplement parce que les Sétifiens ne veulent pas jouer à Alger, pour la simple raison que pour eux, les Usmistes seront avantagés. Ne disposant pas de beaucoup d’autre choix, les responsables de la FAF se sont donc tournés vers Blida. C’est donc au stade MustaphaTchaker que les deux formations

Blida a porté chance aux deux équipes

pourraient se donner la réplique, avant le début de la nouvelle saison.

A propos du stade qui pourrait abriter ce match entre l’ESS et l’USMA, nous avons appris d’une

Si l’ESS ne veut pas affronter les Rouge et Noir au stade du 5-Juillet, c’est tout simplement parce que les Usmistes ont remporté deux titres en deux semaines sur la pelouse de cette enceinte. Ce fut lors du mois de mai lorsqu’ils ont battu le MCA en Coupe d’Algérie puis

les Koweïtiens d’Al-Arabi, en UAFA Cup. Du coup, sur la pelouse de ce stade, les coéquipiers de Gasmi n’auront pas beaucoup de mal à retrouver leurs repères et c’est ce qui a poussé les Setifiens à écarter cette idée de jouer ce match au 5-Juillet. A Blida, les deux clubs chercheront donc à gagner un nouveau trophée, eux qui ont déjà goûté à la joie de la consécration. Les Algérois ont été les premiers à dérocher un titre au stade Mustapha-Tchaker, en 2002/2003, face au CRB en finale de la Coupe d’Algérie. Par contre, l’ESS a remporté la Coupe arabe, en 2007. Adel C.

12
Quel est le premier joueur de la sélection à vous avoir félicité pour votre transfert au Dinamo Zagreb ? Disons tous en même temps car j’ai intégré le stage de la sélection pour préparer les deux matches de juin deux jours après avoir signé au Dinamo. Ils étaient tous contents pour moi. D’ailleurs, ils m’ont même trouvé un surnom : Soudanovic (rires). Qui vous a sorti ce surnom ? Je ne sais pas trop. En tout cas, on me balançait des «Soudanovic» à tout-va durant trois semaines (rires). Ce qui est certain, c’est que vous semblez, vous personnellement, être allergique au Bénin puisque vous avez raté un bon nombre de buts contre cette sélection en aller et retour… Que voulez-vous ? Ça peut arriver à tout joueur. Je n’ai pas eu de réussite contre cette sélection. Je pro te de cette occasion pour rétablir la vérité sur un faux procès qu’on m’a intenté. Je m’étais abstenu d’en parler depuis, mais je tiens à le faire aujourd’hui. Quelle est cette vérité ? On m’a beaucoup critiqué après le match retour contre le Bénin sous prétexte que j’ai raté trop d’occasions. On a focalisé sur l’action où j’avais mis le ballon au-dessus du cadre alors que le but était vide. Revoyez bien l’action de jeu : l’arbitre assistant avait sifflé remise en 6 mètres car il a estimé que le ballon était sorti au moment où So ane Feghouli m’avait fait le retrait. J’avais bien vu l’arbitre lever son drapeau et c’est pour ça que j’ai tiré sans conviction. D’ailleurs, les images de la télévision montrent bien que j’ai tapé dans le ballon et me suis retourné immédiatement, sans même voir s’il était rentré ou non, preuve que j’avais vu le drapeau levé. Si je l’avais voulu, le ballon aurait été dedans. Or, on m’a fait un procès en m’accusant d’avoir raté trop d’occasions. Dans ce match, j’en ai raté une seule, celle où j’avais fait un mauvais contrôle à cause du manque d’appuis. Celle où j’avais tapé dans la balle avec le pointu du pied gauche n’est pas une occasion ratée. C’est le gardien de but qui a été bon en détournant le ballon. Vous semblez affecté… Oui, je le suis. On m’a jugé sur un match, sur une prestation, et on a dit et écrit beaucoup de choses méchantes sur moi. C’est injuste. Il arrive à de grands attaquants de rater des buts. Et puis, avant de juger un joueur,

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

«On m’a jugé sur une action de jeu face au Bénin, ça m’a fait très mal»

«Je n’ai pas marqué sur la passe de Feghouli car j’avais vu l’arbitre lever son drapeau»

«Depuis que j’ai signé au Dinamo, mes coéquipiers me surnomment Soudanovic !»

Son Excellence l’Ambassadrice d’Algérie à Zagreb, Mme Farida Aïouaz, a invité Hilal Soudani à un f’tour convivial dans sa résidence officielle. Le joueur, honoré par l’invitation, a partagé un moment quasi familial avec des cadres de l’ambassade, dont le Premier secrétaire, Mehdi Litim, dégustant un menu typiquement algérien qui lui a rappelé l’ambiance du Ramadhan en Algérie. Ça l’a changé des pizzas et des bananes !

Un f’tour convivial avec l’ambassadrice d’Algérie

Addy «Quand il nous parle, c’est du charabia !»
Le Ghanéen Lee Addy est l’un des joueurs les plus proches de Hilal Soudani au Dinamo Zagreb. Déjà, parce qu’ils sont Africains tous les deux. Ensuite, parce qu’il peut plus ou moins communiquer avec lui en anglais. Il faut dire aussi que les deux hommes ont le même caractère : toujours souriants et très portés sur l’humour. Addy pense le plus grand bien de Soudani, «un gars très bien qui est animé par l’esprit de groupe et qui fait tout pour discuter avec tout le monde», nous a assuré le Ghanéen, qui nous a dit, sur le ton de la plaisanterie, que son ami algérien «est vraiment un fou». «On se chambre mutuellement. Il communique avec nous avec un mélange d’anglais, de français, de portugais et d’arabe. Quand il nous parle, c’est du vrai charabia», souligne-t-il en rigolant.

il faut se mettre à sa place. C’est trop facile de critiquer quelqu’un quand on est assis dans une chaise, sans vivre les conditions de jeu. Plusieurs paramètres entrent en considération dans un match : le climat, l’état du terrain, les appuis du joueur… Ça m’a fait très mal qu’on me juge sur une action de jeu. Je suis un être humain, il y a des mots qu’il m’est difficile d’accepter, d’autant plus qu’au-delà des actions ratées, j’avais fait un bon match. Au match aller, le ballon ne voulait pas entrer. Le gardien de but s’interposait à chaque fois. Je ne demande pas au public d’avoir de la gratitude pour moi car, quand je marque, je ne fais que mon devoir. Je demande juste qu’on ne me juge pas injustement sur une action de jeu. Un joueur local a pris le même chemin que vous en s’engageant dans un club européen : Essaïd Belkalem. Que pensez-vous de ce transfert ? Ah, Essaïd ! C’est un ami qui m’est très cher. Wallah, Wallah, Wallah, il le mérite. Allah donne aux gens suivant ce qu’il y a dans leur cœur et Essaïd a un grand cœur. C’est aussi un bon joueur qui réussira en Europe, je n’ai aucun doute là-dessus. Vous semblez beaucoup l’apprécier… Et comment ! Indépendamment du fait qu’il soit mon coéquipier en sélection nationale, nous sommes des amis en dehors des terrains. Je le connais depuis presque huit ans. Nous avons vécu de belles choses ensemble au sein de la sélection A’. C’est un homme, un vrai, très sérieux et très professionnel. C’est un homme de principes et, par expérience, je sais que les gens droits et ayant des principes nissent toujours par réussir. Il a une forte personnalité et cela l’aidera à réussir dans sa vie. Pensez-vous que le fait d’avoir choisi d’aller directement dans la Serie A italienne est un gros challenge pour lui ? Certes, c’est un challenge, mais c’est ce qu’il faut faire. Un joueur doit prendre des risques, que ce soit sur le terrain ou dans sa carrière. S’il a peur, il n’avancera jamais et nira sûrement par reculer et régresser. Il faut qu’il aille de l’avant. Dans la vie, il faut tenter et prendre des risques. Au pire des cas, on peut reculer, mais il faut prendre le risque de foncer. Belkalem a pris ce risque et je suis convaincu qu’il gagnera son pari. Quand on voit une porte devant soi, il faut l’ou-

vrir. Si elle est fermée, il faut la forcer pour qu’elle s’ouvre. Si, malgré tous les efforts, elle ne s’ouvre pas, il suffira de revenir sur ses pas, mais après avoir tout tenté. Qu’en est-il de Slimani ? Vous et lui avez contribué à résoudre le problème de l’attaque de la sélection et on présume que vous devez avoir de très bons rapports entre vous… Naturellement et la preuve est que c’est mon copain de chambre lors des stages depuis qu’il a commencé à être convoqué en sélection nationale. Lui aussi mérite de jouer en Europe et je pense que c’est le bon moment pour lui. Normalement, c’est en bonne voie. Je lui souhaite de réussir, tout comme Belkalem. Ce sera déjà une bonne chose pour la sélection nationale. Belkalem et Slimani vont essayer de suivre vos pas. Quels conseils pourriez-vous leur donner ? Comment pourrais-je leur donner des conseils alors que moi-même j’ai encore besoin d’être conseillé (rires) ? Plutôt que de donner des conseils, je préfère relater l’expérience que j’ai vécue à mes débuts en Europe. Franchement, la première saison n’a pas été facile. J’avais rencontré des difficultés au Portugal. C’était la première fois que je jouais en dehors de l’Algérie, je débarquais dans un championnat nouveau, je ne pouvais pas communiquer avec l’entraîneur à cause de la langue, le climat est différent, les joueurs sont nouveaux, l’environnement également, un nouveau mode de vie… Tout est nouveau et il faut vraiment un peu de temps pour s’adapter. Cela dit, une fois intégré, tu te sens un vrai joueur professionnel évoluant dans un cadre organisé et, surtout, sur de belles pelouses. Donc, si Belkalem et Slimani ne jouaient pas dès les premières semaines, il ne faudrait pas qu’ils s’inquiètent… Voilà ! C’est exactement ça. En plus de devoir s’adapter à un nouvel environnement et une nouvelle manière de travailler, ils doivent aussi faire face à la concurrence des anciens qui jouent aux mêmes postes qu’eux. Ce n’est donc pas si simple que ça. Cela dit, je leur souhaite du

Soudani «Mon rêve fou :
De notre envoyé spécial à Zagreb (Croatie) : Farid Aït Saâda

Coup franc Entretien

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

13
Son f’tour ? Des… bananes !
Les premiers jours de Ramadhan ont été très durs pour Hilal Soudani. Hébergé dans un hôtel de Zagreb en attendant de trouver une maison, il subissait une double difficulté : des entraînements sous une forte chaleur et des matches qui débutent à l’heure du f’tour. «C’est dur, mais je tiens le coup avec l’aide de Dieu», nous a-t-il assuré. «Je prends cela comme une épreuve que Allah me fait subir. El Hamdoullah, je n’en suis pas trop affecté.»

jouer pour le Chelsea de Mourinho»

(2e partie et fin)

«Belkalem est un homme de principes, c’est pour ça qu’il réussira»

«C’est le bon moment pour Slimani de jouer en Europe»

plus profond de mon cœur qu’ils jouent dès le premier match. Inch’Allah, ils ne rencontreront aucune difficulté. Je le leur souhaite très sincèrement. Au prochain stage pour le match amical contre la Guinée, vous serez plusieurs joueurs à évoluer dans le haut niveau. Pensezvous que ça se ressentira sur la qualité du jeu ? Je l’espère, du moins. Ce qui est sûr, c’est que nous ressentons déjà une plus grande responsabilité vis-à-vis du pays. Nous n’aurons au-

Ayant appris qu’un joueur algérien a été engagé par le Dinamo Zagreb, le premier secrétaire de l’ambassade du Qatar à Zagreb a rendu visite à Soudani. Le diplomate, venu en Croatie afin de préparer la nomination prochaine d’un ambassadeur (c’est une ambassade nouvellement créée), a exprimé sa fierté de voir un joueur arabe jouer dans le plus prestigieux club local.

Un diplomate de l’ambassade du Qatar lui a rendu visite

«A côté, c’est aussi un très bon joueur, très collectif et efficace devant le but. Comme c’est aussi un grand professionnel, il s’est rapidement intégré dans le groupe et a prouvé que c’est un bon joueur», a-t-il ajouté, exprimant son joie que «Soudani a très bien assimilé notre système de jeu et, en tant qu’Africain, je suis très heureux pour lui, tout en lui promettant de faire tout pour qu’il se sente comme chez lui au sein du club».

«Il a très bien assimilé notre système de jeu»

Soudani a découvert une chose lorsqu’il avait fait un déplacement éclair à Zagreb pour signer son contrat, au lendemain de la victoire en finale du la Coupe du Portugal : à Zagreb, Vahid Halilhodzic est surnommé… «Le Colonel». Décidément, son intransigeance sur le volet disciplinaire lui vaut des surnoms militaires même en Croatie, après avoir été de même lors de son passage en France. «Lors du stage pour les matches de juin, j’ai dit au coach que je savais comment on le surnommait et ça l’a fait sourire», nous a confié Soudani.

Halilhodzic, «Le Colonel» de Zagreb

cune excuse pour expliquer une contre-performance : les joueurs se préparent et jouent dans de grands championnats et l’effectif est de qualité. Donc, nous serons dans l’obligation d’être bons. L’Algérie est théoriquement quali ée pour le tour des barrages pour la qualication à la Coupe du monde 2014, mais le Mali a introduit des recours concernant deux matches et, s’ils aboutissent, il faudra gagner lors du dernier match en septembre pour entériner la quali cation. Vela vous perturbet-il ? Non, pas le moins du monde. Qualiés ou non, nous devons battre le Mali en septembre car la nouvelle philosophie de la sélection est de jouer tous ses matches pour les gagner. D’autre part, il faut que les gens sachent que nous avons arraché la quali cation sur le terrain, en gagnant deux matches de

(ent. Dinamo Zagreb)

Jurcic

«Halilhodzic nous a assurés qu’il convient à notre jeu»

suite à l’extérieur par une chaleur suffocante, avec quatre voyages de 7 heures chacun. Personne ne nous en a fait cadeau. Je le répète : nous jouerons le match face au Mali pour le gagner et préparer comme il se doit notre double confrontations en barrages. Vous dites souvent que votre club préféré au monde est Chelsea. Est-ce parce que vous êtes un grand fan de Didier Drogba qui avait fait les beaux jours de ce club ? Depuis que José Mourinho avait pris l’équipe de Chelsea en 2004, j’ai bien suivi cette équipe. Avant, je n’avais aucun club préféré, mais le style de jeu de Chelsea m’a accroché, ainsi que la personnalité de Mourinho. C’est à cette occasion qu’est née mon admiration pour Didier Drogba. Vous savez, j’ai un rêve fou : jouer un jour à Chelsea. Du moins, c’est un rêve et une espérance. On a le droit de rêver, non ? Qui sait ? Peut-être que votre rêve se réalisera… Pourquoi pas ? Qui aurait dit que je jouerai en senior à l’ASO Chlef, que je gagnerai le championnat avec ce club, que je serai le meilleur buteur, que je serai en sélection nationale, que je jouerai en Europe, que je jouerai l’Europa League, que je remporterai la Coupe du Portugal, et que je jouerai la Ligue des champions ? Je me rappelle qu’en 2010, je regardais la grande équipe des Verts, avec les Ziani, Yahia, Bougherra et autres Saï , participer à la Coupe du monde sans jamais, mais vraiment jamais, m’imaginer qu’un jour, je serai dans

«J’ai dit à Bougherra : Quand tu prendras ta retraite, je récupère le N°2»

«J’ai obtenu l’accord de Ziani pour porter le N°15»

cette sélection. Donc, qui dit que je ne jouerai pas un jour à Chelsea avec Mourinho comme entraîneur ? C’est juste un rêve, certes, mais qui peut se réaliser. Vous avez évoqué la sélection des Verts de 2010. A l’époque, Madjid Bougherra suivait vos prestations en sélection A’ et nous avait déclaré que vous serez un grand joueur dans le futur. Vous voilà en train de jouer ensemble en sélection ! Vous savez, Madjid fait partie de ce type de joueurs dont la présence est indispensable en sélection. Il joue un très grand rôle dans la communication avec et entre les joueurs. C’est vraiment un type bien : très bien éduqué, sage, toujours disponible… C’est un joueur à part. Vous avec donc de très bons rapports avec lui ? Des rapports excellents, même. Au point de lui demander peut-être de vous céder le n°2 qu’il porte, vous qui aimez porter ce numéro ? (Rires) C’est que je le lui ai demandé déjà ! Il m’a dit que j’avais déjà le N°15 que portait un grand joueur, Karim Ziani. Je lui ai dit alors que, lorsqu’il prendra sa retraire internationale, je récupèrerai le N°2 (rires). Et pour porter le N°15, avez-vous demandé l’autorisation ? Bien sûr ! J’ai contacté directement l’intéressé, Karim Ziani. Par respect pour tout ce qu’il a donné pour la sélection nationale, la moindre des corrections était de l’informer de mon intention de prendre le N°15. Il a accepté volontiers en me disant que je le mérite. C’est un grand honneur pour moi. D’ailleurs, je garde toujours le contact avec Karim. Vous avez parlé de Bougherra et Ziani, deux joueurs qui ont remporté deux fois chacun le Ballon d’Or algérien. Ambitionnez-vous de remporter ce trophée un jour ? Qui n’aimerait pas gagner le Ballon d’Or ? Je ne vous le cache pas, c’est devenu un trophée individuel important dans la carrière d’un joueur. Je l’ai raté de peu il y a deux ans, mais je ne désespère pas de le remporter un jour. Je continuerai à travailler davantage pour le gagner. Entretien réalisé à Zagreb par Farid Aït Saâda

C’est qu’il avait été clair au moment de la signature de son contrat : «J’ai dit aux dirigeants que je vais jeûner durant le Ramadhan et ils ont respecté mon choix. Je dois dire aussi que l’entraîneur, que je remercie au passage, se montre compréhensif avec moi en m’épargnant les exercices physiques trop durs et épuisants durant les entraînements. C’est la première fois, en Europe, que je travaille dans un club où on comprend et respecte mes convictions religieuses.»

«L’entraîneur m’épargne les exercices épuisants»

Quand il dit cela, le souvenir de ses débuts au Vitoria Guimaraes lui vient à l’esprit : «Cela a été très difficile, surtout lors de la première année. C’était la première fois où je jeûnais loin de ma famille, dans un environnement différent, et je n’avais eu aucun traitement de faveur pour autant. Je devais faire tous les exercices avec mes coéquipiers, Ramadhan ou pas. Ici, au Dinamo, je suis quelque peu ménagé.»

«A Guimaraes, je n’avais eu aucun traitement de faveur»

Il faut dire aussi que même le f’tour a été très particulier pour lui, parfois même drôle : «Savezvous avec quoi je rompais le jeûne ? Avec une banane ! C’est tout ce que je trouvais de disponible à l’hôtel. Idem pour le s’hour. Parfois, j’achetais une pizza, zaama pour changer», nous raconte-il en riant. «Allah ghaleb ! C’est le quotidien d’un gars qui débarque dans un pays dont il ne parle pas la langue.»

«Parfois, pour changer des bananes, je mangeais une pizza !»

Il lui est même arrivé de manger peu au f’tour et de rater le s’hour, comme cela lui était arrivé il y a une dizaine de jours, à l’occasion du déplacement du Dinamo Zagreb au Luxembourg afin d’y jouer un match de Ligue des champions : «Au s’hour, j’avais mangé une pizza. Juste après le match, en guise de f’tour, j’ai avalé juste un morceau de bourek qu’un Algérien m’avait offert car nous devions rentrer à Zagreb par un jet privé. Une fois à Zagreb, c’était déjà l’aube. Donc, j’ai raté et le f’tour et le s’hour ! J’ai dû attendre le f’tour du lendemain pour manger. En somme, j’ai tenu 48 heures avec juste une pizza !»

«Une fois, j’ai tenu 48 heures avec juste une pizza !»

Heureusement que ces aventures ont pris fin la semaine passée : «J’ai trouvé une maison et j’y ai aménagé. J’ai pu donc ramener mon épouse à Zagreb. A présent, c’est elle qui me prépare le f’tour et le s’hour et je peux enfin sentir le goût du Ramadhan !» Enfin, pas tout à fait car il y a des ingrédients (notamment le h’chich pour la chorba et les dioul pour le bourek) qui ne sont pas commercialisés à Zagreb et qu’il faudra acquérir auprès des commerçants turcs établis en Slovénie, Hongrie ou Autriche, tous accessibles par autoroute. «Je ne fais pas la fine bouche. Le fait d’avoir à présent ma petite famille avec moi est déjà réconfortant.» Saha f’tourek, quand même !

«A présent, c’est mon épouse qui prépare mes repas»

Krunoslav Jurcic est un peu le Rabah Saâdane du Dinamo Zagreb : à chaque fois que l’équipe va mal, on fait appel à lui pour redresser la barre. Il a été de ceux qui avaient insisté pour le recrutement de Hilal Soudani par le club. Aujourd’hui, il ne peut qu’être satisfait, même s’il assure que l’international algérien doit confirmer.

F. A.-S.

Reste que Addy nourrit un rêve qu’il lui sera difficile de réaliser : être présent au Mondial-2014 en compagnie de Soudani : «Je faisais partie de la sélection du Ghana lors du Mondial-2010, mais je ne le suis plus actuellement. Bien sûr, j’aimerais bien y retourner afin d’être de la prochaine Coupe du monde, mais même si je n’y serai pas, je souhaite de tout cœur que l’Algérie et le Ghana y soient et, surtout, que mon ami Soudani y brille.»

«J’aimerais être avec lui au prochain Mondial»

Une chose sautait aux yeux lors de notre passage au Dinamo Zagreb : Hilal Soudani est très sollicité par les médias locaux. Il ne passe pas deux ou trois jours sans qu’on lui dise qu’il a une interview à faire. Ses bons débuts et la popularité du Dinamo dans toute la Croatie expliquent cet engouement. Ainsi, un magazine spécialisé a réalisé avec lui un reportage détaillé avec photos. Même s’il n’aime pas trop s’exposer devant les médias, Soudani s’est plié à ces obligations qui font partie de son métier.

Très sollicité par les médias locaux

F. A.-S.

Comment avez-vous eu l’idée de recruter Soudani ? En vérité, nous le suivons depuis plusieurs mois dans le championnat portugais. On nous avait proposé son pro l et nous l’avons supervisé à plusieurs reprises. Ayant été convaincu par ses performances, j’ai donné mon accord pour son recrutement. De plus, il travaille, dans la sélection de son pays, sous les ordres d’un entraîneur dont nous connaissons la rigueur et l’exigence, Vahid Halilhodzic, ce qui a pesé dans notre choix. Donc, vous avez demandé l’avis de Halilhodzic avant de le ramener ? C’est évident ! C’est son sélectionneur et un ancien du club. C’est donc tout

à fait normal qu’on ait son avis. Il nous a dit le plus grand bien du joueur, nous assurant qu’il possède un pro l physique et technique qui convient très bien au style de jeu du Dinamo Zagreb. Quelles sont les qualités que vous appréciez en lui ? Il bouge beaucoup sur le terrain, sait se placer comme solution au porteur du ballon, est très bon balle au pied et est très véloce. De plus, il a le sens du but. Je pense sincèrement que c’est une recrue intéressante, à condition qu’il con rme à l’avenir. Vous attendiez-vous à ce qu’il brille aussi vite, sachant que c’est la première fois qu’un joueur algérien signe au Dinamo ? Quand on est talentueux, l’intégration dans un système de jeu n’est pas vraiment un problème. Il a su se fondre dans rapidement dans le groupe et trouver ses repères sur le terrain. Il faut dire aussi que nous faisons tout pour facili-

ter son adaptation. Il ne tient qu’à lui de continuer de travailler a n d’être toujours performant. Vous pensez donc qu’il peut encore progresser ? Bien entendu. Un joueur doit toujours chercher à progresser et Soudani en est à ses débuts seulement avec nous. C’est clair qu’il peut faire encore mieux, d’autant plus qu’il n’est pas encore au top physiquement à cause du Ramadhan. Soudani tient à respecter le jeûne du Ramadhan, en dépit de la forte chaleur qui règne ces jours-ci à Zagreb. Qu’en pensez-vous ? Nous respectons ses convictions religieuses et nous essayons de le ménager du mieux que nous le pouvons, mais je ne vous cache pas que, sincèrement, c’est un vrai problème pour nous. Je ne vous en dis pas plus. Entretien réalisé à Zagreb par Farid Aït Saâda

14

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup d’œil CRB
Alors que le CRB songe à vendre son contrat

n reparle une nouvelle fois au CRB du Béninois, Pascal Angan, qui avait fait ses valises sans discuter avec les dirigeants du Chabab, pour rejoindre le club égyptien, Al Ismaïly. Le joueur, selon les dirigeants du CRB, aurait formulé le vœu de revenir, mais avec des conditions. C’est le manager de l’attaquant béninois qui a appelé récemment les responsables du club, pour discuter de la situation du joueur et leur annoncer la nouvelle en même temps. Et toujours selon nos informations, Angan et son agent pourraient rentrer prochainement à Alger pour rencontrer les dirigeants du CRB et discuter d’un éventuel retour du joueur qui est motivé par la situation qui prévaut en ce moment dans tout l’Egypte. Sur le plan sécuritaire, c’est dramatique, et sur le plan sportif, c’est catastrophique aussi, dans la mesure où le championnat est encore à l’arrêt. En plus, la direction du club égyptien aurait été convaincue que le joueur est sous contrat de deux ans avec le CRB, surtout

Angan veut revenir sous conditions

A deux jours de la clôture des transferts

O

après que la FAF ait pris attache avec la Fédération égyptienne pour l’en informer.

Le CRB n’a pas trouvé d’attaquant, Gamondi va garder Alex

Malek : «Je ne veux pas entendre parler de conditions financières»
Quelles seront les conditions de Pascal Angan pour revenir ? Le nouveau président du CRB, si l’on peut l’appeler ainsi, a indiqué récemment, lors de la conférence de presse qu’il avait tenue jeudi passé, que son club ne veut pas entendre parler de conditions financières, et que sa direction n’assumera rien en ce qui concerne la situation financière du joueur. Mais on sait bien que les conditions d’Angan seront justement financières, car il n’a aucune autre condition à poser pour son retour. Cela dit, les dirigeants du CRB songent à profiter de la situation et de la position de faiblesse dans laquelle s’est retrouvé le Béninois, surtout après que son manager ait voulu sonder les dirigeants du CRB sur le montant qu’ils pourraient fixer si Angan décide de racheter sa lettre de libération. La direction du Chabab pense, en effet, à vendre le contrat du joueur et profiter d’une bonne rentrée d’argent qui pourrait leur régler quelques autres problèmes. F. A.

A deux jours de la clôture de la première période des enregistrements, le CRB n’a pas encore trouvé un attaquant pour renforcer son compartiment offensif, et au train où vont les choses, l’on va se contenter de ce qu’on a déjà, à savoir le transfuge de l’USMA, Salim Hanifi, et probablement d’Alex, qui n’a pas été très convaincant, mais qui a tout de même montré quelques bonnes choses contre le RCK.

Les négociations avec Bourekba n’avancent pas
Comme les négociations avec Bourekba n’avancent pas et butent sur le volet financier. Le joueur insiste pour qu’on revoit son salaire à la hausse après la première proposition du CRB, mais les dirigeants refusent de le faire. Le joueur avait, rappelons-le, quitté l’équipe alors qu’il s’était entraîné en marge du match amical contre le RCK. Il ne faut pas oublier aussi que sa lettre de libération coûte 250 millions de centimes. F. A.

Il devrait retirer aujourd’hui son visa

Slimani attendu demain à Nantes
Comme nous l’indiquions hier, Islam Slimani devrait retirer aujourd’hui son visa pour la France où il devrait se rendre dès demain à Nantes, où les responsables du club nantais l’attendaient pour discuter avec lui et s’expliquer sur plusieurs sujets. L’attaquant belouizdadi ne veut pas perdre plus de temps, car il est déjà en retard dans la préparation, et si vraiment ce transfert se concrétise, Slimani sera contraint de se soumettre à un programme spécifique pour rattraper son retard. En plus, le FC Nantes, qui lui réserve un contrat de quatre ans, ne peut l’attendre éternellement. nels et planifient tout avant de s’engager sur telle piste ou telle autre, ne veulent pas avoir de mauvaises surprises. Si Slimani ne viendra pas, ils ont des solutions de rechange, mais il faut d’abord que les choses soient claires du côté du joueur qui a beaucoup tardé à se faire délivrer son visa. S’il était allé le demander lorsqu’il avait reçu la première invitation, il serait déjà en France maintenant. En tout cas, on croit savoir que les dirigeants du FC Nantes auraient fixé aujourd’hui le dernier délai au joueur pour retirer son visa. son. La plainte du joueur déposée à la commission des litiges, le verdict de cette dernière et le recours du CRB auprès du TAS, tout cela a fait que le club français affiche quelques réticences par rapport à cette histoire.

Son conflit avec le club les préoccupe
Le conflit entre le joueur et la direction du CRB n’est pas pour les rassurer. La direction nantaise, qui se montre très prudente sur ce sujet, a failli avoir de gros soucis, à cause d’une affaire similaire avec le

Les Nantais ne vont pas l’attendre éternellement
Les responsables nantais, qui réfléchissent comme des profession-

Le Chabab contactera Reprise hier Nantes dès que Slimani Les joueurs du CRB ont aura retiré son visa repris hier les entraînements, Cela dit, la direction du après avoir bénéficié d’une journée CRB sera présente à la table de repos, le vendredi. Ce repos est indes négociations et sera re- tervenu après une semaine de travail inprésentée par Reda Malek. tense qui a été ponctué par un match Ce dernier, comme il nous amical contre le RCK. Angel Gamondi l’a indiqué jeudi passé lors continuera à soumettre ses joueurs, de la conférence de presse, durant toute cette semaine, à un accompagnera le joueur en bon volume de travail, pour France. La direction du Chaessayer de rattraper les bab devra prendre attache auchoses.
transfert de Bangoura des Emirats. Le FC Nantes a failli, en effet, être interdit de recrutement cette saijourd’hui avec son homologue nantaise pour fixer un rendez-vous entre les deux parties, dès que Slimani aura retiré son visa. F. A.

Naïli «Je montrerai que je ne suis pas blessé»
Après avoir été réintégré parmi le groupe, suite à l’intervention de ses coéquipiers, Naïli a accepté de s’exprimer sur le sujet en remerciant tous ses camarades.
Vous êtes de retour à l’entraînement après la décision de la direction de vous garder. Un commentaire ? Oui, c’est cela, c’est une décision qui nous a surpris, mais l’essentiel est que nous sommes là pour nous remettre au travail et préparer la nouvelle saison. Comment avez-vous accueilli la décision de votre libération ? Il se peut qu’on soit affecté par une telle décision, mais en même temps, dans ce monde, il faut s’attendre à tout et surtout accepter des choses même si elles vous paraissent injustes. Mais sur le plan sportif, ce qui s’est passé est inacceptable. C’est inconcevable de signifier à un joueur sa libération à une semaine de la fin des transferts. C’est injuste et illogique. Certains ont évoqué une blessure qui m’empêchent de jouir de tous mes moyens et qui m’a empêché de jouer souvent la saison passée et je ne sais pas quoi encore. Si j’étais blessé, je serais partis de mon propre gré, la vie ne s’arrête pas là. La direction a justifié cela par l’obligation de réduire l’effectif à cause du nombre de licences disponibles. Qu’en dites-vous ? Je ne sais pas qu’est-ce qui a pu motiver la direction à prendre cette décision, elle a peut-être pensé à l’intérêt de l’équipe, mais qu’on dise que je suis blessé, ça je ne l’accepte pas. Mais vous avez réellement trainé une blessure la saison passée, non ? Je sais que certains ont tout fait pour faire croire aux gens que c’est une ancienne blessure qui revient à chaque fois, comme ils ont dit la saison dernière que je vais arrêter de jouer au foot après ma blessure en Tunisie. Ils ont dit que je devais me faire opérer alors que c’était une blessure normale. Je m’en remets à Dieu. Si c’était une ancienne blessure, je ne serais pas revenu à l’entraînement, je ne suis pas un tricheur. Je ne vais quand même pas risquer ma santé à cause du foot. Je ne fais même pas ça à cause de l’argent. Vos coéquipiers vous ont soutenus et vous ont défendu auprès des dirigeants. Cela aurait dû vous toucher, non ? Effectivement, j’ai été très touché. Je les remercie beaucoup, je remercie tous les joueurs, Ammour, Boukedjane, Abdat et les autres, je n’oublierai pas leur position. J’ai été soutenu même par des gens en dehors de l’équipe, tout le monde a trouvé cela injuste en effet. Avez-vous parlé avec Gamondi à ce sujet ? A ce que je sache, Gamondi n’a rien à voir avec cette histoire. Je n’ai pas discuté avec lui à ce sujet, mais moi, avec le temps, je vais prouver à tout le monde que je ne suis pas blessé. Pour le moment, je me concentre sur mon travail. Entretien réalisé par F. Aboud

l qu’ils ont lancé à toute la famille belouizdadie pour se réunir autour de l’équipe et l’aider à sortir de cette crise, les supporters ont pris récemment une autre initiative, celle de confectionner des tickets à 100 DA pour les vendre à l’occasion des matchs amicaux, durant cette période de préparation. Les recettes iront directement dans les caisses du club qui souffre énormément sur ce plan. Ce sera la contribution des supporters à leur club pour qu’il puisse respirer financièrement. Cette idée s’est développée après l’affluence nombreuse qu’a enregistrée le stade lors du dernier match amical contre le RCK. F. A.

L’idée des supporters pour aider le club Après l’appe

100 DA l’entrée pour les matchs amicaux

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Mekheldi saisit
officiellement la CRL
pour rassurer les joueurs actuels, notamment les anciens de la saison écoulée qui s’attendent à toucher leur argent après l’Aïd. Ainsi, le joueur, qui a passé presque deux semaines à Béjaïa, regagnera la France demain dès qu’il déposera son dossier. que le club lui doit six mois de salaires et qu’il compte toucher son argent jusqu’au dernier centime. C’est aussi le cas de Lakhdar Boussaha qui a même été libéré avant la fin de saison suite à une méchante blessure, et qui, lui aussi, réclame ses arriérés. Faute de quoi, il n’hésitera pas à saisir la chambre de résolution des litiges. Aux dernières nouvelles, il aurait déjà déposé une requête à la CRL pour réclamer la totalité de son argent.

Coup de canif JSMB

15
Béjaïa amorce sa troisième semaine de préparation
Après deux semaines de stage à Béjaïa, les joueurs sont épuisés, eux qui commençaient à être fatigués par le rythme de vie lors des derniers jours, notamment durant ce mois de carême. Ainsi, le staff technique des Vert et Rouge a jugé utile d'octroyer à ses poulains une journée de repos. Mais les coéquipiers de Mebarakou ont repris le chemin des entraînements hier à 23h au stade de l’Unité maghrébine pour entamer la troisième semaine de préparation estivale. Ainsi, la troisième semaine sera aussi très chargée du moment que le staff technique ne compte pas baisser la charge. Tous les joueurs commencent déjà à ressentir les effets de la charge de travail physique, mais savent que ce n’est rien par rapport à ce qui les attend dans les tout prochains jours.

La direction lui a demandé de patienter, mais…
Ainsi, la direction de la JSMB qui est en train de faire de son mieux pour régler tous les litiges et la situation financière de tous ses joueurs, a demandé à Mekhaldi de patienter au moins jusqu’au mois prochain. La direction lui a fait savoir qu’il touchera son argent dès le virement de la subvention de l’APW après l’Aïd. D’ailleurs, le DG de la JSMB, Rachid Redjradj, nous a confirmé, lors d’une récente déclaration, que Mekhaldi sera régularisé tôt ou tard.

il a seulement joué quelques minutes. Cela n’a semble-t-il pas suffi à la direction qui a décidé de le mettre sur la liste des libérés. Une situation qui agace plus le joueur qui, pour rappel, était interdit d’entraînement. Le joueur est dans l’attente de ses arriérés, soit six mois de salaire. Si les choses n’avancent pas dans le bon sens, il saisira la CRL qui, ce mardi ou mercredi, à son tour, bloquera le club qui est déjà mal en point.

yant déjà menacé la direction béjaouie de saisir la CRL, pour réclamer son argent, Rachid Mekheldi a mis à exécution ses menaces et compte déposer une requête à la CRL demain, dans laquelle il exige son dû. N’ayant pas perçu ses derniers mois de salaires, Rachid Mekhaldi qui a été libéré cet été par la direction, a décidé de saisir qui de droit pour réclamer son argent. Le joueur affirme

Il réclame six mensualités
Le joueur nous a fait savoir que la direction lui doit pas moins de six salaires qu’il compte toucher au dernier centime. Ainsi, Mekhaldi sera le premier joueur à déposer son dossier à la CRL, cet été. La crise financière qui frappe de plein fouet le club phare de la Soummam, risque d’entraver le regain de forme des Vert et Rouge. Le manque de finances et ce problème des litiges avec les anciens joueurs suite à des dettes antérieures ne sont pas

«Je n’ai touché que 80 % d’un salaire»
«Franchement, je ne comprends plus rien à cette histoire. Ils m’ont interdit d’entraînement et maintenant je ne trouve personne avec qui parler. Ca ne me dérange pas d’être libéré, mais je veux quand même régler mon cas le plus vite possible. Je ne suis pas un joueur à problèmes, mais je veux quand même qu’on me donne ma libération et surtout qu’on me paye. La direction me doit six salaires et je veux être payé au dernier centime avant mon départ. Je ne vous cache pas que je n’ai touché que 80 % d’un salaire depuis ma venue à la JSMB. Faute de quoi, je n’hésiterai pas à déposer mon dossier à la CRL ce mardi ou mercredi. Je pense d’ailleurs que c’est la seule solution du moment que la direction n’a pas l’intention de me régulariser.» S. A.

A

Rien ne sera laissé au hasard

Bensayeh déposera son contrat ce mardi ou mercredi
C'est écrit quelque part que la JSMB va en prendre plein la gueule, cet été. On dirait même que le sort s'acharne sur le club alors que tout semble si facile pour d’autres formations. La direction béjaouie, qui est plongée dans d’interminables problèmes depuis le début de cette saison, devra faire face à un autre souci. Le jeune attaquant Samir Bensayeh vient de passer une saison très compliquée, durant laquelle

Avec un peu de recul, il semblerait que la préparation effectuée par la JSMB ici à Béjaïa fut une totale réussite. Physiquement, les joueurs ont cravaché dur et entameront la compétition sans se faire de souci sur ce plan, surtout qu’ils auront le temps encore de travailler ce côté durant les jours à venir. Sur le plan tactique, Saâdi a mis en place ses principes de jeu. Sur le plan technique, cette saison la JSMB compte en son sein d’excellentes individualités et possède un groupe jeune et pétri de qualités. Il reste encore quatre semaines avant le début de la compétition, et Saâdi qui veut bâtir une bonne équipe, va mettre à profit cette période afin d’être prêt pour la première journée du championnat.

Place aux matches amicaux

Meddahi
Tout d’abord un mot sur la préparation, où en êtes-vous aujourd’hui ? La dernière ligne droite vient à peine d’être amorcée. Le plus gros du travail reste à faire. Cela étant, on sent chaque jour que l’on s’améliore à tous les niveaux. J’avoue que parfois c’est très dur à supporter tant la charge de travail qu’on nous impose est très importante. Avec le staff technique, on est en train de bosser dur. Comment gérez-vous le reste du temps ? A quoi vous occupezvous ? Il ne reste pratiquement rien. On s’entraîne quand même deux fois par jour. On commence en fin d’après-midi et comme vous voyez, on finit souvent tard dans la soirée, ce qui fait que le peu de temps qui nous reste, on le consacre à la récupération : hydratation, alimentation, sommeil. C’est très important. La routine ne risque-t-elle pas de se faire ressentir à la longue, surtout durant ce mois de Ramadhan ? Certainement, mais il y aura par la suite des matches de préparation et des journées de repos pour casser la routine. C’est une question de digestion et de patience aussi. Personnellement, ça ne me pose pas de problème. On est ici pour travailler, donc on doit faire de notre mieux pour être au top pour le début de saison. Donc la réussite de ce groupe dépendra de la préparation esti-

: «On a un bon groupe qui fera parler de lui»
vale, n’est-ce pas ? C’est clair, et comme je viens de vous le dire, il n’y a que le travail qui paye. Je suis sûr que ce groupe fera mal la saison prochaine. Les joueurs sont tous déterminés à réussir une bonne préparation, comme vous le dites, la préparation d’intersaison sera l'occasion de créer des automatismes, afin de permettre à l’équipe d’aller de l’avant. Pensez-vous que l’équipe sera prête le 24 août ? A mon avis il n’y a pas d’équipe prête à 100 % au début du championnat, mais il reste que nous avons largement le temps de bien nous préparer dans l’objectif au moins de bien débuter la compétition qui s’annonce d’ores et déjà difficile. Etant une nouvelle recrue, comment avez-vous trouvé le climat à la JSMB ? Je pense qu’il règne une excellente ambiance qui ne peut qu’annoncer des jours meilleurs. Il faut construire une équipe solide qui peut faire face à toutes les épreuves qu’on aura à négocier prochainement. Il y a de la pâte et des jeunes de qualité, il suffit juste de bien se préparer, et avec un peu plus de sérieux dans le travail je suis convaincu que nous allons réussir une bonne saison. Vous êtes milieu de terrain, et avec la présence de plusieurs joueurs évoluant dans votre poste, la concurrence sera certainement rude. Un commentaire ? Oui certainement, cette saison, les places seront même très chères, on a un effectif très riche, chose qui va créer une certaine concurrence dans tous les postes. Mais je pense que ce sera très bénéfique pour les joueurs qui vont redoubler d'efforts pour mériter une place de titulaire, ainsi que pour toute l’équipe. Quant à moi, la concurrence ne me fait jamais peur, je connais mes capacités et de quoi je suis capable sur le terrain. Je veux vraiment réussir cette saison et j’espère être à la hauteur des attentes des Béjaouis. Entretien

Comme nous l’avons rapporté dans ces mêmes colonnes, le staff technique de la JSMB veut jouer pas moins de quatre à cinq matchs durant la période de préparation à Béjaïa. Pour le moment, aucune rencontre n’a été jouée, mais le staff technique veut programmer au moins deux joutes amicales durant cette semaine. La première rencontre aura lieu en principe demain contre l’équipe de Tadjnanet alors que la seconde joute amicale sera probablement contre l’équipe de Collo. En plus de ces deux matches, le staff technique veut aussi en organiser deux autres, le mois prochain. Ainsi, la JSMB pourrait jouer quatre matches durant ce mois de Ramadhan avant son départ pour la Tunisie pour un stage de dix jours, après l’Aïd.

JSMB-MSPB le 3 août à Béjaïa

Après le refus de l’USMH et du CRB de participer au prochain tournoi de l’Association El Karma, en hommage à plusieurs joueurs, les membres de cette organisation ont sollicité hier le coach du MSPB pour une joute amicale, ce dernier a donné son accord aux organisateurs pour se déplacer le 3 août prochain et jouer un match amical contre la JSMB. Toutefois, il devait d’abord avoir l’aval de la direction hier dans la soirée. En tous les cas, d’après le coach du MSPB, ce ne devait être qu’une formalité du moment que les dirigeant ne s’opposeront pas à affronter une équipe comme la JSMB durant cette période de préparation.

Un dernier match contre l’USOA le 6 août

Juste après le match face au MSPB, la formation béjaouie devra affronter une autre équipe locale cette fois-ci, trois jours après, soit le 6 août prochain. Il s’agit donc de l’USOA, un club de DNA qui est dirigé actuellement par l’ancien entraîneur adjoint de la JSMB, Hacène Hamouche. La rencontre se jouera aussi à Béjaïa. Ce sera donc la dernière joute amicale durant ce mois de Ramadhan avant de partir en stage en Tunisie après l’Aïd. S. A.

16

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup de colère MOB

De notre envoyé spécial en tunisie : Youcef koudri

Cela s’est passé avant-hier soir en plein match face au MCEE

Nemdil s’accroche avec le chef de délégation et quitte le terrain

I

l semblerait que les signes de fatigue chez les joueurs commencent à se voir en cette fin de stage. Au moment où tout s’est parfaitement bien déroulé durant la première partie de la préparation, un incident a éclaté, le premier cette saison, lors du match opposant le MOB au MCEE. En effet, le joueur Nemdil s’est violement accroché avec le chef de la délégation, au moment où ses partenaires jouaient la rencontre. Quelques secondes après son changement en seconde période, le joueur s’est subitement accroché avec le chef de la délégation, sous les yeux des membres du staff technique. Par la suite, Nemdil a quitté le terrain. Il allait même rentrer tout seul à l’hôtel avant que ses partenaires le raisonnent lui demandant de rester avec le groupe. Il n’a pas accepté qu’il luii fasse des remarques d’ordre technique Mais pour mieux comprendre ce qui s’est réellement passé, il faudra remonter au début de la seconde manche, soit à la 46’, lorsque Nemdil a été incorporé par Rahmouni. Mais depuis son entrée, le chef de la délégation béjaouie n’a pas cessé de faire des remarques techniques au joueur. Ce qui à le plus agacé le joueur, est que le chef de délégation en question ne s’est pas gêné pour lui faire des remontrances en présence de ses entraîneurs à savoir Rahmouni et Moussouni. Nemdil n’ayant pas apprécié le comportement de ce dirigeant en présence de ses entraîneurs, estimant que c’est au staff technique de donner des consignes et non à un membre du bureau administratif de se le permettre.

Sa sortie après 20 minutes de jeu, la goutte qui a fait déborder le vase L’autre paramètre qui explique la réaction agressive du joueur est sa sortie à la 60’. En effet, après les remarques du chef de délégation, Rahmouni a fait sortir son joueur, jugeant que son rendement était très moyen. Et c’est à ce moment là que Nemdil s’est accroché verbalement avec le dirigeant du club, lui faisant savoir qu’il n’avait pas «à faire son cirque devant tout le monde, surtout pas devant les membres du staff technique.» Il l’a accusé aussi d’être responsable de sa sortie en cours de jeu. Dehouche est allé vite calmer son partenaire, lui conseillant de ne pas compliquer davantage sa situation. Il risque une lourde sanction Du côté de la direction, on n’est pas près de passer sous silence cet incident qui s’est produit devant l’ensemble de l’assistance. D’après l’entraîneur adjoint, Fawzi Moussouni, Nemdil risque une lourde sanction financière. Il est quasi certain que son joueur passera devant le conseil de discipline. Toutefois, aucun dirigeant n’a été en mesure de nous donner des détails sur la sanction. Il va falloir attendre quelques heures pour que tout soit clair à ce sujet. Réunion d’urgence Rahmouni-dirigeants dans la même soirée Après la fin de la rencontre, l’entraîneur en chef Mourad Rahmouni a quitté le terrain en colère, au point de n’accorder aucune déclaration aux médias. Il a pris place dans sa voiture avant de prendre la route vers l’hôtel. Il n’a pas digéré le comportement de Nemdil devant l’ensemble de l’assistance. Il estime que son joueur n’aurait pas du réagir ainsi. Et c’est dans la même soirée que le coach s’est réuni avec le chef de délégation pour reparler de l’incident et prendre les mesures qui s’imposent, afin d’éviter un autre débordement en cette fin de stage. Y. K.

Nemdil : «C’est à mon entraîneur de me faire des remarques sur le terrain, pas au chef de la délégation !»
la fin de la rencontre, nous nous sommes rapproché de Nemdil afin d’en savoir davantage sur l’origine de cet incident. Très déçu, le joueur nous dira : « Mon comportement et ma sortie ont une raison valable. Depuis mon entrée sur le terrain, le chef de délégation n’a pas arrêté de me crier dessus devant mon entraîneur et mes partenaires. C’est une chose que je n’arrive pas à comprendre ni a accepter. J’estime que la seule personne apte à me donner des consignes reste mon coach. Chacun a son travail au sein du club. Ce n’est pas au chef de délégation de me parler du technique».

A

Yettou a terminé le match
Le moins que l’on puisse dire c’est que le joueur Yettou s’illustre de match en match sous les couleurs du MOB. Depuis le début du stage, le staff a constaté que le joueur jouit d’une excellente forme physique. C’est la raison pour laquelle il a joué avant-hier l’intégralité du match face au MCEE.

«Lorsque le coach me parle technique, je me dois de l’écouter »
Il ajoutera dans la foulée : «Si cela avait été mon entraîneur ou un membre du staff technique qui m’aurait fait ces remarques, je n’aurais rien dit, car je me dois de les écouter. Mais lorsque ça vient d’un dirigeant, j’ai du mal à l’accepter. Je pense aussi que je n’ai rien fait de grave et ce que je dis est logique.»

Moussouni : «Le comportement de Nemdil est inacceptable, il sera sanctionné»
Interrogé sur le comportement du joueur, l’entraîneur adjoint, Fawzi Moussouni, nous dira : «Ecoutez, ce qui s’est passé entre le joueur et le chef de délégation est grave. Le joueur n’avait pas à se comporter de cette manière. C’est inadmissible. On ne peut pas passer sous silence une affaire pareille. Nemdil passera devant le conseil de discipline et il sera sanctionné. Tout s’est parfaitement bien déroulé jusque-là et on ne veut pas que le stage soit entaché par ce genre d’affaire qui n’honore pas le club.» «Nous avons mieux évolué en seconde période face à El Eulma» En évoquant la rencontre face au MCEE, l’entraîneur adjoint estime que «l’équipe a mieux joué en seconde période.» «Nous avons certes commis certaines erreurs tactiques, mais ça reste un bon test. Bien évidemment, le résultat du match importe peu, du moment qu’on se base beaucoup plus sur l’aspect technico-tactique. C’est en s’inclinant qu’on pourra s’améliorer. Maintenant, on a encore quelques jours pour revoir certaines choses sur le plan tactique avant de boucler notre préparation» dira-t-il encore. «Le match du CABBA a fatigué les joueurs» Toutefois, Moussouni a justifié la défaite face au MCEE par le manque de fraîcheur physique. Il nous dira à ce sujet : «Il faudrait dire aussi que les joueurs n’étaient pas au mieux de leur forme sur le plan physique. Mais cela s’explique par le fait qu’ils étaient fatigués à la base après le match du CABBA. Ils n’ont pas assez récupéré. Il n’y a rien de grave. Je pense qu’après quelques jours, tout rentrera dans l’ordre.» «Un gros travail nous attend» En dernier lieu, Fawzi Moussouni n’a pas caché le fait qu’il reste encore un gros travail à faire sur le plan tactique avant l’entame du championnat. Il a conclu : «Après les nombreux matchs que nous avons disputés, on a constaté pas mal de lacunes sur le plan tactique. Je dois dire qu’il nous reste encore un gros travail à faire dans ce sens. L’important est que les joueurs s’appliquent sur le terrain et la progression viendra au fil des rencontres.» Y. K.

«Je ne suis pas un joueur à problèmes»
Le joueur dira pour conclure : «Tout le monde me connaît. Je ne suis pas un joueur à problèmes mais je n’admets pas aussi que des consignes me soient données par n’importe qui. Chacun connaît son rôle et son métier au sein du club. Les joueurs ont affaire aux membres du staff technique, ni plus ni moins.» Y. K.

Ferhat a joué blessé
Ressentant des douleurs à la cuisse, le milieu de terrain, Ferhat, a joué blessé durant tout le match face au MCEE. Toutefois, et d’après le staff médical, cette blessure ne suscite pas une grande inquiétude, du moment qu’il n’y a aucune lésion musculaire.

Chebana aligné
Après avoir raté le match du CABBA pour cause de blessure de la cheville, le défenseur du MOB, Chebana, a rejoué avant-hier, face au MCEE. Ce fut un excellent test pour lui du moment qu’il n’a ressenti aucune douleur. Ce qui l’a rassuré davantage en prévision du prochain match amical. Du coup, le staff technique peut compter sur ses services.

Les Crabes ont disputé leur plus Rahmouni en colère mauvais match face à El Eulma contre ses joueurs
N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup mou MOB

17

La défaite concédée par les Crabes, avant-hier, face à la formation eulmie nest pas passée sans soulever la colère du premier responsable de la barre technique, Mourad Rahmouni, suite au rendement de ses joueurs. D’ailleurs, il a jugé que leur prestation différait des rencontres précédentes, et il n’arrive pas à comprendre le relâchement de ses joueurs sur le terrain, pour laisser le champ libre à l’adversaire.

A la fin de la première période, le coach Mourad Rahmouni a discuté avec ses joueurs, en leur demandant les raisons de ce relâchement et de la piètre prestation face au MCEE. D’ailleurs, il leur a fait savoir qu’ils jouaient d’une manière anarchique, et cela n’est pas acceptable pour une équipe qui évolue en Ligue 1.

Il a discuté avec eux, tout en refusant l’anarchie sur le terrain

L

Après avoir été bons lors des trois précédentes rencontres qu’ils ont disputées à l’occasion de ce stage de Aïn Draham, notamment sur le plan physique, voilà que

Le volet physique, le point noir

es Crabes du MO Béjaïa ont livré leur plus mauvais match lors des quatre rencontres disputées à l’occasion de ce stage en Tunisie où les poulains de Mourad Rahmouni sont passés à côté de leur sujet. En effet, les Béjaouis n’ont pas eu le rendement escompté comme ç’a été le cas lors des précédents matches. La prestation n’a pas plu ni aux joueurs ni au staff technique puisque tout le monde était unanime à dire que cette rencontre est à mettre aux oubliettes bien qu’elle ait été bénéfique sur le plan physique puisque les joueurs ont été fatigués suite à la charge de travail et le programme mis en place depuis leur arrivée à Aïn Draham.

le volet physique a été le point noir lors de la rencontre d’avant-hier vendredi devant la formation du MC El Eulma puisque cette dernière a été meilleure que les Béjaouis sur le terrain. Logique puisque les gars de Boubiya viennent juste d’arriver en Tunisie après avoir déjà entamé les préparatifs depuis quelques semaines où ils se trouvent en phase finale, contrairement aux Crabes qui sont en pleine préparation et ont disputé un grand match face au CABBA jeudi dernier. De ce fait, les joueurs étaient épuisés.

de se créer beaucoup d’occasions et de dominer les débats, contrairement aux Crabes qui n’ont pas fait beaucoup de choses, se contentant d’une prestation médiocre. De l’avis des nombreux présents, le MCEE mérite amplement sa victoire.

Le coach Rahmouni a rassemblé ses joueurs devant le banc des remplacements pour leur dire : «Aujourd’hui, on ne peut cacher la vérité, car vous étiez dépassés par les événements. Ils étaient meilleurs que vous dans tous les volets. Ce n’est pas de la sorte qu’on va affronter les équipes de Ligue 1, car ce match n’est qu’un simple test, et le plus dur est à venir. Vous étiez anarchiques et cela est inacceptable.»

«Vous êtes dépassés par les événements»

Le patron de la barre technique du MOB, Mourad Rahmouni, a reconnu que l’adversaire du jour a été plus fort que son équipe. D’ailleurs, à la mi-temps, il a fait savoir à ses poulains que le MCEE jouait mieux, notamment au milieu de terrain. Les poulains de Iaïche ont été meilleurs que les Béjaouis puisqu’ils se sont permis

El Eulma a dominé les débats

Vous avez enregistré une défaite amère, un commentaire ? Effectivement, c’est une défaite amère que nous venons d’enregistrer face à cette équipe du MC El Eulma, car nous voulions gagner à tout prix ce match, mais dommage que ça n’a pas été le cas, puisqu’on s’est inclinés, mais ce fut un bon test pour nous. Eclairage catastrophique Votre rendement n’a pas été à la hauteur, n’estEtant donné que la rencontre s’est jouée au ce pas ? stade annexe de Aïn Draham, l’éclairage était Effectivement, face au MC El Eulma, nous catastrophique, ce qui n’a pas arrangé les n’avons pas eu le rendement escompté et on n’a pas joueurs des deux équipes qui ont loupé pluété à la hauteur, car on s’est contentés d’une piètre sieurs balles. Fort heureusement pour eux prestation. Cela dit, en deuxième période, les qu’ils n’ont pas contracté de blessures au choses ont évolué et on a réussi à améliorer notre grand bonheur des deux coaches d’autant prestation, sans pour autant parvenir à éviter la déplus que la compétition officielle approche à faite, bien qu’il s’agisse d’un match amical. grands pas. Pensez-vous que la fatigue était l’une des raisons de cette défaite ? Semani et Lainceur Bien sûr, bien que nous n’ayons joué que 45 mioubliés à l’hôtel nutes, il n’en demeure pas moins que nous sommes Etant donné que la rencontre a été profatigués, après deux semaines de travail à Aïn Dragrammée à minuit, la délégation béjaouie a ham, où nous avons fourni beaucoup d’efforts. De décidé dans un premier temps de faire le déce fait, on peut dire que la fatigue est l’une des placement au stade à 23h15 pour arcauses de notre défaite. river à temps. Cela dit, les Doudane, La concurrence sera farouche sur responsables du club béjaoui nouveau manager le flanc droit, après l’arrivée ont été contraints de changénéral de Bahri, n’est-ce pas ? ger le programme à la Aussitôt élu à la tête du conseil Certainement, la dernière minute après d’administration du MOB à l’issue de la concurrence sera faque la rencontre a été réunion qui a eu lieu dans la soirée de jeudi rouche dans tous avancée à 23h. Vu que dernier, voilà que le nouveau patron des les compartiments certains joueurs Crabes, en l’occurrence Hamid Akik, comet pas seulement avaient décidé de mence déjà à structurer le club. Alors que son of- sur le flanc droit, faire la sieste avant ce ficialisation à la tête du CA devrait se faire car tous les secmatch, la délégation aujourd’hui chez le notaire, voilà que Hamid teurs ont été renfora oublié deux Akik vient de nommer l’ex-joueur de la JSK, cés. Par ailleurs, à joueurs, Semani et le Karim Doudane, nouveau manager en rempla- propos de la concurrence gardien Lainceur, à cement de Mohand Natouri qui a démisavec Bahri, je crois que ça l’hôtel. Fort heureusesionné de son poste à la fin de l’exercice ne nous fera que du bien à ment pour eux que les écoulé. De ce fait, Karim Doudane, qui nous deux, comme elle sera deux éléments ont pu ren’est plus à présenter, devrait prendre aussi bénéfique pour l’équipe, joindre leurs camarades ses fonctions dans les jours à afin que chacun puisse faire les quelques minutes après en venir. efforts nécessaires pour être à la prenant un taxi. Y. A. hauteur. Youcef K.

Programmée initialement à minuit, la rencontre amicale qui a mis aux prises le MO Béjaïa avec le MC El Eulma dans la soirée de vendredi dernier a été avancée d’une heure puisqu’elle s’est jouée à 23h à cause de l’équipe eulmie qui est arrivée un peu tôt à Aïn Draham. Cela dit, le coach Iaïche a insisté pour que la partie se joue à 23h afin d’éviter à ses joueurs d’attendre longtemps. Pour rappel, cette joute amicale a été précédée par un match entre le CRB Aïn Fekroun et l’Espérance de Tunis.

La rencontre avancée d’une heure à la demande d’El Eulma

Benhocine : «La concurrence ne me fait pas peur, nous sommes sur la bonne voie»

Toutefois, contrairement à l’équipe alignée en première période, celle de la seconde période a été meilleure en dépit du but encaissé. Composé de Zaïdi, Benhocine, Guedjali, Baâouali, Bouamria, Ferhat, Bounechada, Rehal, Yettou, Nemdil (Akrour), Semani (Mesbah), les Béjaouis ont amélioré leur prestation lors de la deuxième manche où ils ont réussi à faire face à cette équipe du MCEE malgré le but encaissé à la 65’ sur une erreur défensive. Youcef K.

La deuxième équipe le but encaissé

Rahmouni leur a déclaré : «Vous manquiez de vitesse et de l’engagement physique. L’adversaire était supérieur sur tous les plans, notamment dans les duels et le physique. Vous n’étiez pas au top et c’est inacceptable, car le plus important pour le moment est la condition physique. Certes, on a joué un grand match face au CABBA, mais cela n’explique pas ce relâchement et vous êtes appelés à fournir plus d’efforts à l’avenir.»

«Pas d’engagement physique, peu de vitesse»

Rahmouni ajoutera : «Je ne veux pas de ces prestations à l’avenir, car cela ne nous arrange pas si on veut rivaliser avec les autres équipes. On doit avancer et pas reculer, car c’est le mode de travail afin d’espérer être au rendez-vous et réaliser les résultats escomptés.» Y. K.

«Je ne veux pas de ces prestations à l’avenir»

N’avez-vous pas peur de vous retrouver sur le banc ? Non, je n’ai pas peur, du moment que je connais bien mes capacités et je tâcherai de travailler davantage afin d’être à la hauteur et convaincre surtout le coach de compter sur moi lors des matches officiels. De ce fait, je travaille à fond pour être plus compétitif. Le coach vous fait jouer dans la deuxième équipe, ça ne vous dérange pas ? Absolument pas, le fait que le coach me fasse jouer dans la deuxième équipe ne me dérange nullement, du moment que nous sommes en préparation, et rien n’est encore tranché sur les titulaires et les remplaçants. Toutefois, si je me retrouve parmi les remplaçants, je vais fournir plus d’efforts pour être titulaire. Entretien réalisé par Youcef K.

GGLa rencontre d’avant-hier face au MCE Eulma a été G spéciale pour le portier Berrefane,

Berrefane a affronté son ex-équipe

qui a affronté son ex-équipe, après l’avoir quittée l’été dernier. D’ailleurs, il a livré une belle prestation durant ce match, en parvenant à garder sa cage vide.

GGLes Crabes du MO Béjaïa seront au rendez-vous ce G soir, à l’occasion de la cinquième rencontre amicale en terres tunisiennes, où ils affronteront le WA Tlemcen dans un match qui revêt une grande importance pour les Béjaouis, dans la mesure où les poulains de Mourad Rahmouni doivent se ressaisir de la dernière défaite. Le staff technique attend une meilleure réaction de ses joueurs, alors que ces derniers semblent être prêts à fournir le maximum d’efforts pour s’imposer. D’ailleurs, bien qu’il s’agisse d’un match amical, les Béjaouis doivent s’imposer pour se remonter le moral. GGToutefois, après la rencontre d’aujourd’hui, les G Crabes auront à disputer leur der-

Un match face au WAT pour se ressaisir

Un autre face à Boussaâda demain

nière joute amicale de ce stage de Tunisie, demain, face à la formation de l’A Bou Saâda qui se trouve aussi à Aïn Draham. Rahmouni devrait effectuer les dernières retouches avant de rentrer à Béjaïa pour poursuivre la préparation. Y. K.

18

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup par coup ESS

Hilaire Momi, la signature après la visite médicale
i tout a été réglé en ce qui concerne les modalités dans lesquelles se ferait l’engagement de Hilaire, ce dernier n’a signé aucun document. Cela se fera après la visite médicale qu’il doit en principe passer aujourd’hui. Les membres du staff n’auront donc aucune occasion pour superviser l’international centrafricain.

S

Sera-t-il la toute dernière recrue ?

Franck Madou attendu à Sétif

«J’ai déjà joué au stade du 8-Mai»
Malgré son jeune âge (il est né le 16 mars 1990 à Bangui en République centrafricaine), Hillaire Momi possède une solide expérience internationale. International depuis maintenant trois ans, il a sillonné les terrains d’Afrique. Il en a fait de même avec son ancien club, le Coton Sport. Il nous a dit avoir joué contre les Algériens à deux reprises : «Figurez-vous que je connais très bien l’ambiance du stade du 8-Mai. J’y ai déjà joué sous les couleurs de Coton Sport et cela pour le compte de la Coupe d’Afrique des clubs champions. En plus de cela j’ai joué contre votre Equipe nationale lors des éliminatoires de la CAF sous le maillot de mon pays, la Centrafrique.»

L’international centrafricain Hilaire Momi est finalement arrivé à Sétif. Il sera très probablement la toute dernière recrue de l’ESS à l’occasion de ce mercato estival. Le joueur a pris avant-hier le vol Paris-Béjaïa. Une fois sur place, il a rejoint Sétif par route. Le lendemain de son arrivée, il a rencontré les dirigeants de l’ESS pour négocier.

Il est libre de tout engagement
Hilaire Momi a défendu pendant trois saisons les couleurs du club camerounais Coton Sport. Après cela, il a été transféré au Mans, un club de L2 française qui déposera son bilan permettant ainsi à l’ensemble des joueurs d’être libres de tout engagement.

Même s’il y a de fortes probabilités pour que le Centrafricain Hilaire, soit la toute dernière recrue de l’ESS, la direction du club de Sétif a fait parvenir à Madou Franck une invitation et un billet d’avion. Ce Franco-Ivoirien de 26 ans a évolué la saison passée en Ukraine sous les couleurs de Louhansk. Il est né en 1987 à Marcory en Côte d’Ivoire et a joué durant 11 saisons à l’AS Evry. Il est ensuite passé par Brétigny-sur-Orge avant de poursuivre d’intégrer le FC Martigues puis le Toulouse FC. Il s’est ensuite envolé pour la Suisse où il a joué aux Young Boys de Berne, aux Grasshopper Zurich, au FC Biel et à Lausanne Sports. Après un court passage en Bulgarie, il intègrera la formation de Louhansk.

Un salaire de 7 000 euros
Quelques heures après son arrivée à Sétif, Hilaire Momi a négocié les modalités de son contrat. Les deux parties se sont entendues sur une durée de deux ans et un salaire initial de 7 000 euros. Cette somme pourrait être revue à la hausse selon le rendement du joueur.

EL Ogbi n’ira pas en Tunisie
Même s’il ne dispose, en tout et pour tout que de 17 joueurs, Hubert Velud a décidé de se passer des services de Hicham El Ogbi pour le match contre Bizerte. Ce dernier est à court physiquement et il restera à Sétif pour parfaire sa forme sous la houlette du préparateur physique Cédric Roger. A. F.

C’est pour que le médecin qui l’a examiné établisse un diagnostic exact que Demou a effectué une IRM. Cela s’est passé hier matin au niveau d’un centre d’imagerie médicale à Constantine.

Rien de grave pour Demou

La manière importe peu
Cela était visible lors des derniers matchs amicaux. Cette équipe sétifienne joue trop au ballon et oublie qu’en football, la finalité est de mettre le cuir au fond des filets. C’est ce qui permet de comptabiliser des points ou non. Pour expliquer ce défaut, car c’en est un, plusieurs raisons sont avancées. La trop grande «diversité des origines» des joueurs qui forment le groupe et leur inexpérience. «On a beaucoup de jeunes qui ont été alignés lors des matchs amicaux. Ils ont comme on dit, cette manie d’en faire un peu trop et de ne pas faire preuve de réalisme», reconnaît Benchadi, qui ajoutera : «Les anciens essaient de les encadrer au mieux et de leur montrer la voie, qui est celle d’arriver au plus vite au niveau du camp adverse et surtout de ne pas gaspiller les opportunités.» Ce discours est relayé par Velud qui est, on ne peut plus clair, là-dessus. Il dira aux joueurs que l’objectif premier est d’arriver à obliger le portier adverse à aller chercher le ballon au fond de ses filets. La manière pour y parvenir importe peu.

Dès son retour à Sétif, Demou s’est rendu au cabinet du docteur Kari pour lui remettre les résultats de l’IRM. Le praticien a tout de suite rassuré le joueur sétifien. Il l’informera qu’il n’y avait pas de rupture des ligaments comme on le craignait dans un premier temps mais juste une petite élongation. Un rapport a été établi par le docteur Kari à l’intention du médecin du club.

Le docteur Kari l’a rassuré

Le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, a informé Hammar qu’une réunion se tiendrait, présence du président de l’USMA, avant la fin de la semaine. tifien veut qu’elle dispute le plus Avant le départ vers la Tunisie en vue Un seul objet sera à l’ordre du jour : les modalités grand nombre possible de du deuxième match de la phase de poules, dans lesquelles se dérouleraient la Supercoupe matchs amicaux avant que ne déles joueurs de l’ESS auront joué deux d’Algérie. matchs amicaux.Le premier s’est joué avant bute le championnat. hier en soirée face à Tadjenent. Les camaCela se jouera rades de Benchadi en découdront trois La guerre en un seul match jours plus tard avec leurs homologues du des postes fait rage En réponse à la sollicitation de Raouraoua, HamMSPB. Ces deux rencontres permetmar a tout de suite donné son accord de principe. Le Plusieurs joueurs se sont engagés tront à Hubert Velud d’effectuer les président de la FAF informera le président de l’ESS que tous derniers réglages. cette saison, sous les couleurs de la Supercoupe se jouera sur un seul match. Il reste l’ESS. Ils sont bien sûr pétris de qualimaintenant à savoir quel impact aura cette compétition L’ASK tés et ils ont fait l’objet, avant de signer à qui opposera le champion en titre au détenteur de la au menu Sétif de plusieurs sollicitations. Ils optecoupe. Cette épreuve a été abandonnée depuis mainLes joueurs qui ne sont pas tenant plusieurs années. ront finalement pour le club de la ville concernés par le match contre le des hauts plateaux. Certains d’entre eux CA Bizerte ne resteront pas au chôsont pratiquement barrés pour une Ce sera peut-être mage. Ils continueront à s’entraîner à place de titulaire avec la présence au stade Tchaker raison de deux séances par jour. Ce Le vœu du premier responsable de l’ESS serait d’éléments plus expérimentés. Pour es- sera sous la houlette de Cédric Roger que le match comptant pour la Supercoupe se le préparateur physique. Ils joueront pérer se faire une place dans l’équipe, joue sur terrain neutre, vu que le trophée sera atmême un match amical. Ce sera ils auront à séduire leur coach en se tribué après une seule confrontation. contre l’ASK sur la pelouse du montrant meilleurs que leurs concurIl est fort possible que ce match qui opposera stade du 8-Mai. rents directs, ce qui est loin d’être évident. l’USMA, le tout récent vainqueur de la Coupe d’Algérie et l’ESS le champion en titre, se déroulera à Blida au niCette concurrence crée une certaine émulaveau du stade Tchaker. tion qui n’est pas pour déplaire au techniDemou

Tadjenent et le MSPB pour préparer le CA Bizerte

La Supercoupe en ligne de mire

Dès qu’il a pris connaissance du rapport médical établi par le docteur Kari, le médecin du club a informé Demou qu’il pourra reprendre, mais en solo. Cela se fera à partir de ce lundi. L’exHarrachi n’est cependant pas concerné par le match de Coupe de la CAF contre le CA Bizerte.

Il ne sera pas opérationnel face à Bizerte

Les matchs d’application pour briller
Les matchs d’application joués en fin de séance ces derniers jours ont permis à certains joueurs de montrer toute l’étendue de leur talent. C’est le cas de Lamri. Evoluant au poste de milieu du terrain, il s’est illustré par sa belle technique et ses ouvertures lumineuses.

cien français.

Du foncier, mais pas trop

Une équipe en rodage
La machine sétifienne pourrait, car non encore bien rodée et pas tout à fait au point, connaître lors des tous premiers matchs, quelques rates. C’est pour permettre à son équipe de gagner en cohésion, que le coach sé-

S.B.

Jusque-là, les joueurs n’ont pas été soumis uniquement à un travail foncier, même si plusieurs d’entre eux étaient, à l’entame des entraînements un peu courts sur le plan physique. Hubert Velud a voulu éviter une trop grande masse d’efforts, ce qui est toujours assez mal perçu par les joueurs. Un travail tactique avec ballon a été prévu en parallèle. Le coach sétifien n’hésite pas à émettre des remarques à ses poulains et cela en plein match d’application. S.B.

La dernière Supercoupe s’est jouée en 2007. Depuis Comme ce fut le cas lors des cette compétition a été abandonnée. Ce match qui dernières séances d’entrainement, oppose le détenteur de la coupe au champion en deux joueurs se sont absentés hier. Il titre s’est toujours joué sur la pelouse du stade du s’agit d’abord de Zi Ondo qui se 5-Juillet. Le dernier vainqueur du trophée a été le trouve chez lui au Gabon. Son retour MCA qui s’est imposé justement face à l’ESS sur un est prévu dans les tout prochains score sans appel de 4 à 0. Le Doyen a conservé ainsi jours. L’autre joueur à s’être abun titre qu’il avait conquis l’année précédente face à la senté est Demou quoi soigne JSK. sa blessure à la cuisse. Si les Sétifiens ont pratiquement tout gagné sur le plan national et international, il y a un trophée qui leur manque. C’est celui de la Supercoupe. La création de cette compétition s’est faite en 1991 et les vainqueurs furent tour à tour le RCK, la JSK, l’USC, le CRB et le MCA à deux reprises.

et Zi Ondo toujours absents

7 ans plus tard

Un trophée qui manque aux Sétifiens

S.B.

Doublé de Daham contre Berrachid Il n’a rien perdu de sa verve et il n’a pas eu besoin de temps d’adaptation pour retrouver ses marques. Il s’agit et on l’aura deviné de Noureddine Daham. Le transfuge de l’USMA a mis deux buts dans le camp de Berrachid, le club marocain qui évolue en Division 2 et que l’ASO a pris l’habitude de rencontrer en match amical à chaque passage en terre marocaine, pour la préparation de l’inter saison. C’est la deuxième confrontation entre les deux équipes. Jeudi dernier, l’ASO avait battu la même équipe sur le même score. Mais cette fois, l’équipe marocaine de Berrachid a évolué avec tout son effectif titulaire et cela ne l’a pas empêché de se faire battre par les coéquipiers de Daham. «Le plus important, c’est de marquer en championnat» On s’est rapproché de Noureddine Daham, le buteur dans le match contre Berrachid, la nouvelle recrue de l’ASO, à l’issue de la partie. Daham dira : «Le plus important, c’est de marquer en championnat.» Le tout dit, avec le sourire malicieux de l’un des rares chasseurs de buts du championnat. Il va sans dire que le joueur qui quelques saisons encore à disputer va à coup sur marquer de nombreux buts. On est même tentés de dire que Messaoud va le régaler en passes décisives. A moins qu’entre les deux va naître une concurrence pour le meilleur buteur de l’équipe. Diarra ne sera pas retenu Ismael Diarra n’a pas été retenu par l’entraineur de l’ASO. Ighil a offert deux occasions au joueur malien pour bien l’observer. Chaque fois, contre le club de Berrachid. La première fois, Diara avait joué une heure, mais le coach a décidé de le garder pour l’observer une seconde en lui octroyant encore plus de temps. Il semble que la deuxième prestation du joueur n’a pas été plus brillante que celle qu’il a montrée durant le premier match contre l’équipe marocaine. Abordé, le joueur se dit très déçu de se voir remercié : «Je commençais à m’adapter à mon nouvel environnement. Je voulais saisir ma chance avec cette équipe de l’ASO, malheureusement, je ne fais pas l’affaire de l’entraîneur. Je souhaite bonne chance à l’ASO.»

De notre envoyé spécial au Maroc Brahim Saâdallah

ASO

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 1

C

’ est ce que nous sommes tentés de dire. Nana Badara venait juste de mettre les pieds dans le complexe sportif d’Eloulnas, au Maroc, après un long périple. Le défenseur qui est originaire du Benin est passé par Lagos, au Nigeria, avant d’arriver à Casablanca, par le vol régulier Lagos-Casa. Il prend part au match amical et de l’avis de tous les présents, l’international béninois a montré de réelles capacités. De là, à dire qu’il a tapé dans l’œil du coach est un pas que d’aucuns franchiraient. Mais voilà, Ba-

Badara Nana, première recrue étrangère ?
dara joue dans l’axe de la défense et le l’ASO n’a pas de gros soucis au niveau de ce compartiment, mais c’est en attaque que l’ASO voudrait trouver la perle rare. Mais quand on connaît Medouar on peut penser que si le président de l’ASO trouve le joueur intéressant, il n’hésitera pas à la recruter. Voire lui trouver un club, sur place, s’il se retrouve dans l’impossibilité de l’engager pour son club. Précision de taille, Medouar n’est pas un samaritain dans ce domaine. B. S.

Beldjilali
Billel Guendour

De notre envoyé spécial au Maroc

JSS

19

Ighil : «J’ai essayé tous les joueurs et j’ai donné à chacun sa chance»
«Personne n’ignore que l’ASO a procédé à des changements, cette saison, dans son effectif. Il faut du temps pour atteindre la cohésion au sein du groupe. Ceci dit, je commence à voir sur le terrain les reflets d’un groupe, d’une équipe qui va entamer le championnat. J’ai essayé tous les joueurs et j’ai donné à chacun sa chance. Je ne cache pas ma satisfaction en voyant les jeunes qui montrent leur engagement. Je leur souhaite de nous épater durant le championnat. Les matchs amicaux ont pour objectif de préparer l’équipe, mais les matchs de préparation n’ont rien à voir avec la compétition officielle.» «Badara est intéressant mais notre souci, c’est l’attaque» Le stage de l’ASO a connu le passage de deux Africains, mais des deux joueurs, c’est le Béninois qui est plus intéressant. Ighil nous confie : «J’ai observé le Béninois et je trouve qu’il a des qualités et du métier. Mais notre souci ne se trouve pas en défense, mais plutôt en attaque. Quant à Diara, nous ne le retiendrons pas. Ce n’est pas le genre de joueur dont je suis à la recherche.» «Le problème subsiste sur le côté droit de la défense» «Vous avez sans doute remarqué que nous avions évolué avec quatre défenseurs en première mi-temps, mais comme Essaid a contracté une blessure, je me suis retrouvé dans l’obligation de changer

M’Chanagama n’a pas été du voyage Comme annoncé dans notre précédente édition, le nouveau milieu de terrain de l’Arbâa n’a pas été du voyage en Tunisie, le joueur a pris le jour même un autre départ vers la France. Et pour cause, le joueur a rejoint son fils malade. C’est la direction du club qui avait dispensé le joueur, son retour à la préparation se fera, selon nos sources, ce dimanche. Si Salem attendu demain En ce qui concerne la nouvelle recrue du club Yassine Si Salem, qui vient tout juste de parapher son contrat avec le club, il serait attendu demain pour entamer la préparation avec le club. En ce moment, il se trouve au Portugal pour régler les derniers détails de son transfert.

RCA

L

Il pourrait signer aujourd’hui

ibéré par la JSK, après une saison caractérisée par les blessures, Bouchouk, l’ancien attaquant des Kabyles, n’a pas trouvé un preneur. Quelques formations se sont intéressées à lui, mais aucune piste sérieuse. Le NAHD voulait à tout prix le joueur, mais faute de moyens financiers, la transaction n’a pu se concrétiser. A la surprise générale, Bouchouk pourrait bien atterrir au RCA. A croire notre source, Amani se serait penché sur le cas Bouchouk. Le joueur, à quelques jours de la clôture officielle du marché des transferts, ne peut plus se permettre d’attendre. D’ailleurs, l’ex-attaquant de la JSK serait attendu aujourd’hui dans les bureaux du club, afin de négocier son contrat.

Bouchouk, la nouvelle piste de Amani
L’émigré Si Salem officiellement à l’Arbâa
compte jusqu’ici qu’un seul attaquant de pointe. Il s’agit de Noubli qui a inscrit 10 buts la saisons dernière. Pas assez pour une équipe qui compte réaliser le maintien. C’est ainsi que Amani pourrait clore ce mercato en s’attachant les services de l’attaquant Bouchouk.

mon dispositif tactique en défense. J’ai préféré le changement du défenseur, pour ne pas prendre de risque et aggraver son cas. En deuxième mi-temps, j’ai mis en place trois défenseurs avec Lakhdari sur le côté droit de la défense. On doit admettre que l’ASO a un souci sur le flanc droit de sa défense. Laraba est un jeune qui a des qualités, mais il n’est pas présent à ce stage, on doit faire avec les joueurs présents.» Entretien réalisé par Brahim. S

Cela s’est passé dans la soirée d’avant-hier. La formation du RCA vient de s’attacher les services du milieu de terrain Si Salem, un joueur émigré qui évoluait en seconde division du championnat du Portugal. Le joueur, qui s’est d’ailleurs rendu avant-hier au siège de l’équipe, afin d’apposer sa signature sur son nouveau contrat, ralliera la Tunisie dans les meilleurs délais.

Toual à la réception de ses anciens coéquipiers L’ancien gardien du RCA, Toual, aujourd’hui avec la formation du CABBA, un club qui a pris la même destination que le RCA pour la préparation de la saison prochaine, était à l’accueil de ses anciens coéquipiers à l’hôtel Reihana où le groupe résidera tout au long du stage.

Si Bouchouk se déplace jusqu’au bureau de Amani, c’est qu’il y a possibilité qu’il rejoigne la formation de l’Arbaâ. Cela pourrait se faire même dans la journée. Bouchouk pourrait donc signer son contrat avec la formation du RCA, lui qui est libre de tout engagement.

Amani veut un attaquant pour clore le mercato

Pour la saison prochaine, l’équipe du RCA aura un effectif étoffé. En effet, le président Amani n’a pas lésiné sur les moyens pour effectuer un recrutement de qualité. Cependant, il y a quand même un compartiment qui préoccupe particulièrement le boss du RCA et surtout le coach, Cherif El Ouazzani. En effet, l’équipe ne

Il faut dire que le staff technique du RCA ne perd pas de temps. En effet, quelques heures après leur arrivée, les membres du staff se sont vite mis à la recherche des matchs amicaux qui seront conjugués au travail biquotidien. Le premier responsable technique, Cherif El Ouazzani, nous appris que l’équipe a déjà trouvé un premier adversaire. Ce sera la formation du WAT. Les deux parties se sont entendues pour se rencontrer le 2 août. En ce qui concerne le lieu, rien n’a été encore divulgué.

Le RCA affrontera le WAT en amical la semaine prochaine

Comment se passe la préparation ici à Kahrama ? Nous sommes dans un complexe bien équipé, la preuve est que plusieurs clubs algériens et autres grands clubs sont passés par là. Le mérite revient à la direction du club qui nous a mis dans les meilleures conditions pour nous permettre de faire une bonne préparation. Aussi, je pense que c’est légitime de sa part d’exiger de nous de jouer les premiers rôles. J’aimerais dire que la JS Saoura est maintenant un vrai club professionnel. Avec Hamzaoui, Ameri et Benmoussa, la concurrence sera très rude pour gagner une place parmi le onze rentrant, n'est-ce pas ? Je pense que la concurrence est une bonne chose pour le groupe, c’est stimulant pour travailler durement et tous les joueurs vont se donner à fond, ce qui se répercutera positivement sur le rendement de l’équipe. En ce qui me concerne, la concurrence ne me fait pas peur, je suis habitué à être titulaire. Vous avez dit tout à l’heure que la JSS allait réussir une meilleure saison que la dernière. Peut-on dire que ce sera l’année de la surprise ? Surprise, non, je ne pense pas, puisque la JSS va vite être parmi les clubs les plus connus en Algérie, il a grandi rapidement et cela va nous permettre d'espérer jouer les premiers rôles la saison prochaine. Maintenant on doit penser à voir grand. On fera tout pour briguer une place sur le podium cette saison, afin de procurer de la joie et du plaisir à nos supporters. Parlons maintenons de vous. Vous avez vécu une fin de saison très difficile, beaucoup de pression, soit pour choisir une autre destination ou pour rempiler… Exactement, la fin de saison a été très difficile pour moi, certaines choses m’ont gêné. Je sais que ce qui m'est arrivé était prémédité. Mais malgré cela j’ai tout dépassé pour commencer la préparation. Je sais très bien que les vrais supporters de Saoura m’aiment bien et ce qui est sûr, je vais donner le meilleur de moi-même à chaque fois que le coach me fera appel. Et quels sont vos objectifs pour cette saison ? Le plus important pour moi c’est de réaliser une bonne préparation, je dois donner le meilleur de moi-même dans la préparation pour réussir Inch’Allah une grande saison. Je ne vous cache pas aussi que, la saison dernière, j’ai marqué 7 buts seulement. Cette saison, je promets beaucoup de buts à chaque fois que j’en aurais l’occasion sur une balle arrêtée. Le faite d’exiger 1 million d’euros pour vous libérer, ce n’est pas un obstacle pour vous empêcher d’aller à l’étranger ? Je pense pas, et franchement je n’étais pas surpris d’entendre que Zerouati avait exigé 1 million d’euros pour me libérer, il peut faire n’importe quoi. Entretien réalisé à Casablanca par Billel G.

«Je n’ai pas été surpris de voir Zerouati exiger 1 million d’euros pour me libérer»

Amimi Lamine

Suite à l’article paru dans notre édition d’hier, un trio africain est arrivé au centre de Kahrama pour effectuer des essais avec Saoura. En fait, l’entraîneur Amrani et après avoir programmé un match d’application entre les joueurs avant-hier soir a décidé de libérer le Gabonais Nono et le Congolais Lokoco pour insuffisance technique.
B. G.

Amrani a libéré Nono et Lokoco

20

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 2

NAHD

Benayache : «Avec le prochain stage, nous serons encore meilleurs»
rer le rendement de chacun de nous. Pour ma part, je cravacherai à l’entraînement pour gagner la confiance de mes entraîneurs. Je travaille et j’attends mon heure. Vous avez retrouvé le stade Lavigerie jeudi dernier et vous avez bien pris votre revanche ; vos sentiments ? Je n’ai pris aucune revanche. Au contraire, ça m’a fait plaisir de retrouver le club où j’ai fait toutes mes classes et certains de mes coéquipiers. Personnellement, je n’ai aucun problème à El Harrach et j’étais comblé de joie lorsque j’ai foulé la pelouse de Lavigerie. Mon seul problème, c’était l’entraîneur Charef. Je ne veux pas polémiquer, donc je n’en dirai pas plus. Comment évaluez-vous votre rendement personnel ? Je ne peux émettre un jugement sur mon rendement ou celui de l’ensemble des joueurs. Pour une première titularisation, je pense que ça s’est bien passé. J’ai essayé de donner le meilleur de moi-même et d’aider mon équipe à réussir un résultat probant. Maintenant, c’est à mes entraîneurs de me juger. Vous savez, l’avis de mon coach est très important pour moi. Pour revenir à votre question, j’estime que l’entraîneur est seul habilité à vous répondre. Pour ma part, je pense que j’ai essayé de faire de mon mieux et j’ai tout donné lors de cette rencontre. J’espère que je n’ai pas déçu mes entraîneurs. A présent, il faut se remettre au travail et préparer nos prochaines échéances. On doit tirer les leçons et corriger nos lacunes. Pensez-vous que votre groupe est en mesure d’atteindre son objectif ? Sincèrement, nous avons un très bon groupe capable de relever le défi et être en mesure de réussir une saison remarquable. Nous avons beaucoup de jeunes talents et des joueurs expérimentés. Le groupe progresse au fil des jours. Si on veut continuer sur cette lancée, nous devons redoubler d’efforts et cravacher très dur, car seul le travail paye. Youcef M.

Retour à Gamarth, le 2e jour de l’Aïd
La direction husseindéenne a tout réglé concernent le deuxième stage d’intersaison que devra effectuer l’équipe juste après l’Aïd. En effet, tout est fin prêt, afin que Ghalem et ses coéquipiers effectuent ce stage dans les meilleures conditions. Le stage, qui aura lieu finalement à Gamarth à partir du 9 août, permettra à l’entraîneur Zoheir Djelloul d’apporter les dernières retouches, à quelques jours de l’entame du championnat. Ainsi, il se fera une idée bien précise sur la forme physique et technique de l’ensemble de ses éléments. Pour ce qui concerne les matchs amicaux, le staff technique husseindéen a prévu deux matchs. Le premier est prévu durant la première semaine du stage contre l’équipe d’El Marsa. Pour le deuxième, l’adversaire n’a pas encore été désigné.

NAHD-PAC, jeudi prochain…

Tout d’abord, vos impressions sur le dernier match test disputé jeudi dernier face à l’USMH ? A mon avis, le match amical contre El Harrach a été un bon test pour nous ainsi que pour notre entraîneur. Il lui a permis de se faire une idée sur l’ensemble des joueurs et dresser un bilan provisoire sur chacun d’eux. Je dois dire que nous avons très bien travaillé ce jour-là. J’estime que le match a été d’un bon niveau. Les deux entraîneurs ont fait tourner leur effectif. Je pense que notre équipe a fourni une belle prestation, ce qui a rassuré notre public. Je dirai même que l’équipe est sur la bonne voie, même si nous ne sommes qu’au troisième match amical. Comment vous sentez-vous physiquement et techniquement ? Je pense que je ne suis pas à 100% de mes

capacités physiques et techniques, à l’instar de mes camarades. Je commence à retrouver mes sensations et mes repères sur le terrain. Je manque de compétition, mais je crois que c’est tout à fait normal pour nous, dans la mesure où nous n’avons disputé que trois matchs amicaux jusque-là. Avec le deuxième regroupement prévu après l’Aïd, j’estime que l’équipe sera prête sur tous les plans. Le plus important, c’est que l’équipe progresse au fil des rencontres et cela nous rassure. L’attaque est très étoffée cette saison et la concurrence s’annonce difficile… Un effectif étoffé est une bonne chose pour l’équipe, cela donnera plusieurs choix au staff technique. Contrairement à ce que pensent certains, la concurrence est bonne pour le groupe, car elle incite à travailler davantage. Il faut l’accepter, afin de progresser et d’amélio-

… puis contre l’Arbaâ le 4 août

Le staff technique nahdiste a préféré annuler le match amical prévu contre Baraki et le remplacer par un autre adversaire d’un autre calibre. Ainsi, le NAHD accueillera, jeudi prochain, le PAC. Ce qui sera son cinquième match amical.

Aujourd’hui relaxe

Dans le cadre de sa préparation précompétitive, le NAHD enchaînera la semaine prochaine son sixième et probablement dernier match amical, avant de s’envoler en destination de Gamarth. L’équipe husseindéenne devra affronter le RCA, le 4 août, au stade Zioui. A la fin du match-test disputé hier soir contre l’USB, le staff technique a accordé un jour de repos aux joueurs. Ainsi, la reprise est prévue lundi, à Bouchaoui. Y. M.

USMB
Aujourd’hui à 22 heures, CRT-USMB…
Les camarades de Naâmani seront en appel, aujourd’hui à partir de 22 heures, sur la pelouse du stade de Témouchent. Ils auront à donner la réplique aux joueurs du CRT, pour le compte de leur cinquième match amical de la saison. Leur dernière sortie s’est soldée par une large victoire face à la formation du Zidoria. Les joueurs qui n’ont pas été alignés aujourd’hui auront l’occasion de montrer ce qu’ils savent faire demain. Ce sera contre une équipe de L2, en l’occurrence le MC Saïda. Ces deux matchs permettront aux membres du staff de l’USMB d’effectuer une large revue d’effectif. Lors des matchs amicaux joués dernièrement, plusieurs joueurs n’ont pas réellement convaincu leur coach. Ce dernier refusera de donner des noms. Les éléments visés auront à montrer un tout autre football lors des prochains matchs amicaux, sinon… S. B.

… demain contre Saïda

I

Vers le dégraissement de l’effectif
Vendredi passé, le réveil après la sieste s’est fait un peu avant 16 heures et c’est juste après que les joueurs se sont rendus sur l’un des terrains du complexe sportif qui se trouve à proximité de leur lieu de résidence. Lors de ces séances d’entraînement à Aïn Témouchent, le coach blidéen a nous a dit qu’il axera son travail plutôt sur le plan physique. Ce travail foncier, nous a-t-il confié, permettra une rapide remise à niveau pour un bon nombre de joueurs.

Touahri libéré
En plus de préparer l’équipe pour la nouvelle saison, Iicen s’active à parfaire les automatismes. C’est ainsi que le nom de Touahri est venu s’ajouter à ceux de la longue liste des joueurs qui ont été priés de quitter le club. Le joueur a été informé, avant-hier par un dirigeant, que son aventure avec l’USMB avait pris fin. Il a quitté le complexe Boucif en début d’après-midi, sans pouvoir contenir ses larmes. Il faut dire qu’audelà de ses qualités de joueur, Touahri était très apprécié par ses coéquipiers. S. B.

Certains joueurs sur la sellette

Naâmani, encore et toujours !
Cette saison, il y a fort à parier que le brassard de capitaine reviendra à Naâmani qui a assuré cette fonction lors des derniers matchs amicaux. Juste après avoir été investi de cette mission, Naâmani a donné un peu plus de la voix, ce qui veut dire que le défenseur central blidéen ne serait pas désintéressé par cette promotion. Le dernier mot revient bien sûr à Iicen.

Il est imbattable au… billard !

Avec Ifticen, ça ne rigole pas !

icen n’y est pas allé avec le dos de la cuiller. Au cours de la réunion tenue avec ses joueurs avanthier, le coach blidéen annoncera à tout le monde que l’effectif sera dégraissé. «Pour le moment, même si j’ai ma petite idée, aucune décision n’a été prise. Vous avez, tous autant que vous êtes, des occasions de montrer ce que vous savez faire et garder votre place au sein de l’effectif. Ceux qui seront libérés doivent savoir que ce sera pour leur bien et cela leur évitera de passer une saison sans la moindre minute de jeu.» Bien sûr, ce discours s’adresse à certaines nouvelles recrues et même à des éléments qui faisaient partie de l’effectif la saison passée.

Il a quitté le stage en larmes

Deux jours de repos pour Aïbout

Quartier libre après le f’tour

Les joueurs de Blida ont leurs propres habitudes pour meubler leur temps libre. Si pour la plupart d’entre eux s’affalent sur les fauteuils du salon de l’hôtel, les écouteurs vissés aux oreilles, pour les autres, ce sera un peu plus sportif. Certains s’adonneront à des parties de billard. Il est utile de préciser qu’à ce jeu, Naâmani est tout simplement imbattable. S. B.

Younès Iicen a concocté à ses poulains un programme des plus copieux. Avec l’aide de ses adjoints, il veille aux moindres détails et surtout à ce que ses joueurs restent concentrés sur leur travail.

Une heure avant le f ’tour, les joueurs se sont dirigés vers une salle mise à leur disposition par la direction du complexe. Iicen les a convoqués pour une réunion technique qui durera une trentaine de minutes. Il leur exposera les grandes lignes du programme de travail qu’il leur a concocté. Iicen étonnera ses joueurs en leur annonçant qu’ils avaient quartier libre, après le f ’tour. S. B.

Grâce aux efforts du staff médical blidéen, la quasi-totalité des joueurs s’entraîne sans discontinuer. Le moindre petit bobo est aussitôt pris en charge par les soigneurs blidéens. Pour le moment, seuls Aïbout et Abdenouri ne s’entraînent pas et doivent observer une période de repos. Un arrêt de deux jours a été prescrit à Aïbout, à cause d’une petite élongation au niveau de la cuisse.

Ouznadji proche de l’USMBA

Nouri Ouznadji, qui a été libéré cette saison par la direction de l’USMB, semble avoir finalement trouvé un club preneur. L’ancien attaquant de Blida était, avant-hier, à Bel-Abbès en compagnie de Merabet, son manager et ce, pour entamer des négociations. On se rappelle qu’il y a de cela quelques jours, Ouznadji a pu trouver un accord à l’amiable avec Zaïm sur sa lettre de libération. S. B.

20
De notre envoyé spécial en tunisie

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 2

WAT

WAT-MOB, aujourd’hui à 23h

ESM
Bellaïd Haddou : «L’ESM est une véritable école de formation»
Le milieu de terrain Bellaïd Haddou, qui a évolué au sein de l’équipe de la ville des Roses, a été contacté par plusieurs formations. Mais il a choisi l’ESM. Ce dernier, qui s’est dit très satisfait de son choix, nous livré ses impressions. Ecoutonsle !

Un autre match est prévu contre l’US Chaoui

eux jours seulement après leur arrivée au centre de Hammam Bourguiba, la direction du WAT a réussi à conclure un premier match amical, contre le CS Constantine. Une joute qui s’est tenue hier soir, au stade (A) du centre El Mouradi. Dans le but de faire tourner son effectif et d’avoir une bonne idée sur le groupe, le premier responsable à la barre technique, Neghiz en l’occurrence, a décidé de mettre en place une deuxième rencontre amicale, contre le MOB. La partie, qui aura lieu aujourd’hui, après le f ’tour, pourrait être délocalisé à Aïn Draham. Pour rappel, l’entraîneur en chef a programmé une séance purement tactique, vendredi soir, avant le match JSK-USC.

Deuxième test pour les Zianides D

Par ailleurs, et selon le programme établi par la direction du WAT, un troisième match devrait avoir lieu dans les prochains jours, contre l’US Chaouia. Toutefois, programmer une autre partie contre le CAB n’est pas à écarter.

S. D.

Messaoudi devait signer son contrat hier soir
Nous avons appris d’une source bien informée que la direction du WAT a réussi à trouver un terrain d’entente avec son homologue constantinoise, concernant le transfert du défenseur Messaoudi. Selon certaines indiscrétions, les deux parties se sont mises d’accord pour un échange Sameur-Messaoudi. Pour preuve, le contrat du défenseur a été résilié dans l’après-midi, tandis que celui de Messaoudi devait se concrétiser après le f ’tour. Le moins que l’on puisse dire est que ce dernier a définitivement quitté le CSC pour rejoindre la formation des Zianides.

Beney a tout réglé avec la direction widadie
De son côté, l’attaquant Beney, qui a effectué toute la préparation avec le CSC, est désormais de retour au bercail. D’après le manager général du WAT, Kamel Habri, la direction du WAT devrait régler quelques détails avec le joueur, avant de lui faire signer un nouveau contrat. Autrement dit, Messaoudi et Beney sont les deux derniers joueurs que le WAT a recrutés, avant la fermeture du marché des transferts.

On parle de Hocine Achiou
Toujours dans la perspective du recrutement, on a appris que l’ex-Usmiste Hocine Achiou, qui intéresse l’USMBA, pourrait atterrir prochainement à Tlemcen. Du moins, c’est ce qu’une source nous a fait savoir hier. En le recrutant, le WAT fera une bonne affaire, d’autant que le groupe aura besoin d’un joueur expérimenté qui pourrait encadrer les joueurs.

Neghiz interdit aux joueurs de quitter leur chambre
Dans le but d’instaurer une certaine discipline au sein du groupe, l’entraîneur en chef du WAT a interdit aux joueurs de quitter la chambre, après le f ’tour. Autrement dit, pas de connexion à la réception.

MCS
équipe de Saïda a entamé son cycle de matchs amicaux, vendredi soir. Pour cette première confrontation, elle a accueilli l’équipe de l’Inter-Régions, le CRB Hennaya. C’était une bonne occasion pour l’entraîneur Osmane de voir à l’œuvre son effectif, après trois semaines d’entraînement. Cette rencontre s’est déroulée dans un seul sens, du moment que les Saïdis ont dominé les débats du début jusqu'à la fin. Le CRBH ne s’est réveillé que dans les dernières minutes. Les poulains d’Osmane ont bien géré cette joute, sans trop forcer. Dès l’entame de la partie, ils ont pris d’assaut le camp adverse. En effet, l’avant-centre Boukhari a perturbé son ancienne équipe, en créant le danger dans la surface de réparation. Ainsi, un quart d’heure après, Saïda a marqué son premier but, après que Kadous eut récupéré un bon ballon au milieu et le centrant pour Motrani, lequel se trouvait seul face au gardien adverse, en tirant, le keeper de Hennaya a renvoyé le ballon à deux reprises, mais l’attaquant saïdi a su comment le placer au fond des filets. Après cette réalisation, l’équipe a gagné en confiance, en jouant sans pression, tout en dominant carrément la partie. D’ailleurs, le score aurait été plus lourd si Boukahri n’avait pas raté une nette occasion à la 43’. Après avoir été bien servi par Kebaïli, seul face au gardien de Hennaya, il a tiré, ratant de corser l’addition. Ainsi, la première mi-temps s’est soldée à l’avantage de l’équipe de Saïda par un but à zéro.

En amical : MCS 3 - CRB Hennaya 1

Un bon galop d’entraînement L’
pression sur le défenseur du CRBH jusqu’à lui chiper le ballon dans la surface de réparation. En se trouvant seul face au gardien, d’un contre-pied, il le trompa en inscrivant le deuxième but. Suite à ce but, l’équipe visiteuse commençait à douter. A la 56’, il y avait une bonne combinaison entre Guenifi et Baâouche, et ce dernier a remis un bon ballon à Belloufa qui se trouvait avec son coéquipier Korchi devant le gardien adverse, et au lieu de servir son coéquipier, il a préféré tenter sa chance, mais son tir est passé au-dessus de la transversale. Ainsi, son égoïsme a privé l’équipe d’un autre but. Dix minutes après, suite à une autre combinaison entre trois joueurs, Moussaoui centre sur Baâouche qui se débarrasse de deux défenseurs pui retmet à Belloufa dont l e

Comment analysez-vous le parcours de l’exercice écoulé ? C’était pour nous une saison jamais vécue, nous avons terminé à une place honorable, après avoir raté le rêve de l’accession. Selon vous, à quoi est due cette situation ? Le départ massif des joueurs, le recrutement non judicieux et la mauvaise préparation y sont pour beaucoup. La direction doit retenir les leçons. Toutefois, j’estime que ce genre de choses peuvent arriver à n’importe quelle formation. On vous a annoncé chez plusieurs équipes des Ligues 1 et 2… C’est une question de destin, j’ai confiance en mes capacités. J’ai préféré l’Espérance de Mostaganem, pas pour l’argent, mais surtout pour progresser car l’ESM est une véritable école de formation où j’espère réussir ma carrière. N’avez-vous pas éprouvé de difficultés d’adaptation ? Je crois que le fait de me retrouver dans une équipe où règne une ambiance parfaite m’a permis de m’adapter facilement au sein du groupe. En outre, l’accueil a été chaleureux et mon intégration s’est passée le plus normalement du monde. Ce qui m’intéresse le plus, c’est de faire partie du onze afin de me préparer convenablement surtout sur le plan physique, dans l’espoir de donner un plus au groupe qui aura l’honneur de défendre les couleurs du club. Pourquoi avez-vous quitté l’USMB ? Franchement, j’aurais aimé continuer mon aventure avec mon club de toujours, mais que voulez-vous, le mektoub en a décidé autrement. La vie d’un footballeur dépend des aléas du métier. Honnêtement, j’ai opté pour un club ambitieux qui ne se refuse pas. Un mot sur le groupe de cette saison ? Nous avons un bon groupe capable de relever le défi, surtout que la direction vient de renforcer l’effectif par des joueurs de qualité qui donneront certainement un plus à l’équipe. Je suis sûr et certain que l’équipe de cette saison aura son mot à dire dans le championnat. Ne craignez-vous pas la concurrence ? La concurrence fait partie de la vie d’un joueur. Je ne suis pas du tout inquiet, car je crois en mes possibilités. Il me reste à cravacher dur afin de décrocher une place parmi le onze. Un dernier mot ? L’équipe d’El Terradji El Moustaghanemi aura son mot à dire et nos supporters en seront fiers.

coup de tête touche le poteau droit du gardien et lui revient, et seul devant le bois, il aggrave le score. Dans les dernières minutes, les visiteurs se sont réveillés, en profitant d’une erreur dans la surface de réparation. Bekhtaoui, d’un tir croisé, trompe son gardien, réduisant ainsi la marque. C’est sur 3 buts à 1 que la partie s’est achevée. Cette partie a permis à l’entraîneur Osmane de donner leur chance à tous les joueurs et d’avoir une petite idée sur eux, après trois semaines d’entraînement. Et durant cette deuxième mi-temps, il a incorporé les éléments suivants : Naïli, Benssam, Antar, Bekhtaoui, Zahzouh, Souar, Guenifi, Moussaoui, Belloufa, Korchi, Baaouche.

Entretien réalisé par Ettaoui Wassim

n

nNous venons d’apprendre d’une source autorisée que le milieu de terrain Harizi a signé, hier, officiellement à l’ESM pour une durée d’une année. La signature du contrat a eu lieu en présence des dirigeants de l’ESM et du manager Abed Moussaoui.

Harizi officiellement à l’ESM

nQuatre ou cinq nouveaux éléments seront recrutés n pour renforcer les postes où des faiblesses ont été constatées lors du précédent championnat à l’issue duquel l’ESM avait terminé à la 4e position, ce qui a été considéré par les Mostaganémois comme une excellente performance. Ce qui n'a pas empêché quelques regrets au vu des possibilités de l'équipe d’accéder en Ligue 1 professionnelle

Le recrutement se poursuit toujours

Amar B.

Une équipe à chaque mi-temps
A l’occasion de cette joute, Osmane a fait jouer tous ses éléments, en incorporant une équipe à chaque mi-temps, afin que tout le monde joue 45 minutes.

Bekhtaoui a joué l’intégralité de la partie Abdelli, seul joueur non incorporé Mohamed-Rabah non concerné Ziani déclare forfait

Seul l’arrière central, Mohamed Bekhtaoui, a joué les 90’. Et au dernier quart d’heure, il a flanché, vu la fatigue. D’ailleurs, c’est sur une erreur de ce joueur que le CRBH a réduit le score. Osmane a fait tourner son effectif, sauf le gardien Abdelli est resté sur le banc. Tout le monde s’attendait à ce qu’il soit incorporé au moins lors du dernier quart d’heure, finalement, le coach ne lui a pas donné sa chance. Le milieu de terrain Mohame-Rabah n’a pas joué ce premier match, car il avait mal à l’estomac. Il a suivi le martch à partir du banc de touche. Un autre joueur ne s’est pas produit, le défenseur central Ziani Houssam, blessé au genou il y a trois jours. Après avoir repris les entraînements, il a ressenti des douleurs, ce qui a poussé le staff technique à l’écarter de la liste des joueurs, afin de ne pas aggraver son cas, mais il devra réintégrer le groupe aujourd’hui.

n «La reprise des entraînements a eu lieu sous les n commandes de l’entraîneur- adjoint, Benkritli dit «Biba», qui est en train d’assurer l’intérim, jusqu’au recrutement d’un nouvel entraîneur en chef.» Ce sont les paroles du président directeur général de la SPA/ESM, Zerrouki Sayeh en l’occurrence. Ce qui nous renseigne sur la situation dans laquelle se trouve le club phare de la wilaya de Mostaganem.

Biba assure l’intérim, en attendant un nouveau coach

A la reprise, l’entraîneur a incorporé l’équipe suivante :

nLes dirigeants de l’ESM sont à la recherche d’un sucn cesseur à Bouzidi. La première piste qui a fait la une concerne Assas Mokhtar-Moumen, ce qui a réjoui Zerrouki Sayeh, au vu des compétences de cette paire de techniciens professionnels. Cependant, Zerrouki a déclaré ne pas pouvoir engager les deux hommes, à cause de l'absence de moyens financiers. D'autres pistes sont à l'étude par la direction du club. Zerrouki a entamé les contacts préliminaires et des offres sont sur la table du bureau exécutif. On cite Assas Mokhtar, un cadre diplômé de la CAF.

A la recherche d’un successeur à Bouzidi

Allaoui, Hadjari, Feghloul, Bekhtaoui, El Ghali, Belahouel, Addadi, Kadous Kebaïli, Soudani, Motrani, Boukhari. La deuxième mi-temps était plus animée, et les locaux sont entrés directement dans le vif du sujet. En effet, Baâouche a fait

Le public présent en force

Pour ce premier match, le public n’a pas raté l’occasion de découvrir son équipe version 2013-2014. Ils étaient nombreux à suivre la partie, et toutes les tribunes étaient pleines. Ainsi, la victoire de leur équipe va sûrement les pousser à suivre leur équipe régulièrement.

Ettaoui Wassim

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 2

21

MSPB
ESS-MSPB demain à 22h45 au stade du 8-Mai-45

CAB

L’Entente, un test révélateur
mettent de rechercher les meilleures variantes et de nous rapprocher de l’équipe type, avant l’entame du championnat.»

L’

Le dossier CAB-JSS sur leaffaire bureau du TAS CAB-JSS revient à la sur-

26 joueurs dont de nombreux U21
Nous n’avons pas encore la liste définitive de l’effectif du Mouloudia de Batna. Elle ne sera diffusée sur le site de la Ligue, comme celles de toutes les autres équipes des deux Ligues professionnelles, que vers le début du championnat. Il faut d’abord que les clubs déposent les demandes de licence de l’ensemble de leurs joueurs de la saison 2014 et que la commission de qualification les accorde aux clubs. Ainsi, le MSPB dispose maintenant, selon les échos qui nous sont parvenus de Batna, de 26 joueurs. Mais personne n’ignore que le MSPB dispose aussi d’une pléiade de joueurs qui ont moins de 21 ans et qui font partie des U21. Ces joueurs disposent de licence de leur catégorie et ne sont en principe pas enregistré dans la catégorie des seniors. A titre d’exemple, la saison 2013, le MSPB avait 16 licences enregistrées dans la catégorie seniors, sur les 25 possibles. Le reste de l’effectif était constitué soit de joueurs de la catégorie des U21 et même de la catégorie des U19. M. B.

face. Fait nouveau, c’est le TAS qui prend le relais. On a appris que le tribunal arbitral sportif devait prendre en main le dossier, le mardi 31 juillet. Une fois constituée, la formation arbitrale doit attendre 48 heures, avant d’ouvrir le dossier en question. Le dossier a fait un cheminement réglementaire. Il est passé par la Ligue professionnelle et sa commission de discipline. La CD avait annoncé qu’elle attendrait la décision finale de la justice. Le dossier est passé ensuite par la FAF. La plus haute instance avait décidé de ne prendre aucune décision parce que la Ligue n’a rien décidé. C’est maintenant au tour du TAS de prendre en charge le problème plus tôt que prévu. Ce qui en a surpris plus d’un. Les Cabistes eux-mêmes ne s’attendaient pas à ce que le TAS, dont le président vient juste d’être installé, prenne en charge, avant l’entame du championnat, le dossier CAB-JSS.

A

L’affaire sera traitée le 4 août
Du mardi 31 juillet, date de la mise en place de la formation arbitrale et les 48 heures d’attente, au traitement de l’affaire, il faut attendre 4 jours, parce que les 48 heures, seront suivies de deux jours qui correspondent au week-end. Le TAS ouvrira donc le dossier CAB-JSS, le 4 août.

près les deux matchs amicaux que vient de disputer le Mouloudia de Batna en ce Ramadhan, un troisième match est programmé demain lundi face à un des plus gros morceaux de la Ligue1. En effet, le MSPB se déplacera, ce lundi, pour jouer un match amical face à l’ESS. Selon le staff technique, le match se jouera en nocturne, sur la pelouse du stade du 8Mai de Sétif. Le Mouloudia de Batna a joué deux matchs à l’extérieur. Il a obligé à chaque fois

l’équipe adverse aux matchs nuls. Un premier test et un match nul contre le CABBA suivi, une semaine plus tard, d’un autre match nul, contre l’USSBG. Toutefois, il lui sera difficile de s’opposer à l’Entente qui a passé son stage d’été en Tunisie et qui est très en avance sur le plan compétitif. L’ESS a joué un match comptant pour la Coupe de la CAF contre le TP Mazembe et a rencontré en amical des équipes huppées du championnat de Tunisie.

2 matchs, 2 nuls

Boudemagh : «On sera motivés contre l’ESS»
Abdeldjalil Boudemagh re-

vient sur la prestation de son équipe contre l’USSBG, la 2e équipe de Bordj. Club dont Graouedj est le propriétaire et dont un quartier situé à Bordj porte le nom, parce qu’il s’est occupé de sa construction. Pour l’adjoint de Aziz Abbès, le test a été bénéfique et l’équipe de Bordj a surpris par sa combativité. «Nous avons bien fait de jouer contre cette équipe de Graouedj (USSBG, ndrl). Notre adversaire était très motivé. Il ne faut pas oublier que c’est un nouveau promu en Division 2 amateur. Sur le plan physique, on a relevé une bonne réaction de nos éléments. Ces matchs amicaux sont importants. Ils nous per-

Assemblée générale du CAB, le 14 août
Traiter l’affaire CAB-JSS, le 4 août, ne veut pas dire tirer les conclusions le même jour. L’annonce des décisions ne se fera pas avant quelques jours. C’est pour cette raison que la direction du CAB vient d’annoncer la tenue d’une assemblée générale, mercredi 14 août prochain. L’assemblée générale extraordinaire prendra les décisions sur l’avenir du club, à la suite de celle que le TAS aura tirées de son côté. Il faut noter que tout va se passer à une encablure de l’entame du championnat. Les dates du début du championnat des Ligues 1 et 2 sont programmées pour les 23 et le 24 août. Soit une dizaine jours, après la tenue de l’assemblée générale du CAB. L’ordre du jour du club sera très probablement lié à l’acception de la décision du TAS ou de son refus.

ASK

A

JSMS-ASK annulé à cause d’une panne d’électricité

près un premier match amical face au HBCL qui s’est terminé sur un score de parité, l’ASK s’apprêtait, avant-hier, à disputer son deuxième rendez-vous amical. C’est ainsi que la délégation aksiste s’est déplacée, vendredi après-midi, à Skikda, après le f ’tour. Les copains de Hafid ont rejoint le stade du 20-Août pour débuter les échauffements. Tout était bien organisé et prêt pour la réussite de cette rencontre, mais à l’entrée des joueurs khroubis sur la pelouse, projecteurs du stade se sont éteints. L’équipe khroubie a dû rester dans les vestiaires environ une demi-heure à attendre qu’on rétablisse le courant électrique, en vain !

Affaire des joueurs Saïdi, Benayada, Daïra et Fezzani : les dossiers au niveau du TAS
A la suite de la décision de la CRL de donner gain de cause à quatre joueurs du CAB, la direction du club, en vue d’infirmer cette décision, aurait déposé un recours auprès du TAS. Le CAB avait la possibilité de faire opposition dans un délai ne dépassant pas les dix jours. Daïra, Saïdi, Fezzani et Benayada ont eu gain de cause grâce à la CRL, mais la direction du club vient de faire valoir l’obligation faite aux joueurs de disputer plus de 20 matchs sur les 30 que compte le championnat.

Faire valoir le droit au recrutement
Le CAB vient de se faire signifier par la Ligue l’interdiction de recruter. Cela ne concerne pas les joueurs dont les licences ont été déposées avant l’annonce de la décision. La licence de Messali aurait été refusée en raison l’arrivée du joueur après l’annonce de la décision de la Ligue. Mais, en déposant un recours contre les 4 joueurs, le CAB infirme la décision de la CRL, avant une nouvelle décision du TAS. Pour les Cabistes, Daïra, Benayada, Saïdi et Fezzani n’auraient pas joué plus de 20 matchs. On se rappelle, durant la saison, que les joueurs en question ont raté des matchs. Benayada ne jouait pas comme titulaire au début de la saison. Daïra était en conflit avec la direction du club à la fin de la saison. Saïdi et Fezzani ont connu des blessures et des conflits avec des supporters. Le CAB peut à nouveau recruter en principe, après avoir introduit un recours auprès du TAS. M. B.

Le stade était plein à craquer

Cette rencontre a drainé la grande L’électricité n’été pas le seul ingrédient foule. Le public skikdi voulait passer une surprenant de la soirée. Dès l’arrivée des belle soirée ramadhanesque au stade pour Khroubis au stade du 20-Août, les supassister à un spectacle de football et vivre porters de la JSMS ont sifflé des moments inoubliables. D’après nos puis hué les coéquipiers informations, le stade était presque arZekri de Toual, un accueil chicomble, avant même l’arrivée de assez bizarre et très déçu la délégation aksiste. On sait que inattendu car Celui qui a passé une la ville de Skikda respire le footn’oublions pas mauvaise soirée à Skikda, c’est ball, malgré les mauvais résulqu’il s’agissait bel et bien le coach de l’ASK, Hotats de la JSMS et du Widad, d’une renconcine Zekri. Ce dernier était très mais la passion reste et voir ce déçu de l’annulation de la rencontre amicale et grand flux de supporters et tre. En fait, il voulait disputer ce que les relaspectateurs pour un simple match pour se faire une idée plus tions entre les précise sur son équipe. Il était match amical résume tout. Maldeux équipes aussi déçu que son équipe heureusement, cet incident sont excellentes. l’ASK ait raté toute une d’électricité a gâché la soirée des Mais bon, c’était journée d’entraînefans skikdis qui ont quitté le stade de la pure intimiment. déçus. dation, car après l’in-

Les Khroubis sifflés, puis... ovationnés !

cident de l’électricité, et à leur sortie du stade, les joueurs aksistes ont été ovationnés et salués par ce même public, un rebondissement qui a laissé les joueurs sans voix.

La direction skikdie a présenté des excuses
Malgré cet incident, la délégation khroubie est rentrée à la maison satisfaite. Il faut préciser que la direction de la JSMS s’est montrée très accueillante avec ses invités du jour. Les Khroubis ont pris le f ’tour dans la ville de la fraise. Ces même dirigeants skikdis se sont montrés très gênés pas cette panne d’électricité et l’annulation de la rencontre. Après les excuses présentées à la délégation aksiste, les Skikdis ont promis de se rendre à El Khroub pour affronter l’ASK en amical. Abdou H.

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup d’œil Ligue 2

21
Kheloufi et Bensaci libérés ? l n’est un secret pour personne que le staff

ASMO
Affaïssia et Mellal signent pour 4 ans
Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans nos précédentes éditions, le staff technique de l’ASMO a décidé de garder les deux joueurs Affaïssia et Mellal. Ces deux éléments, qui sont venus effectuer des tests à l’ASMO, ont réussi à convaincre le staff technique par leurs qualités. Ces deux jeunes joueurs s’entraînent avec le groupe depuis plusieurs semaines déjà. Ayant participé aux matchs d’application programmés, Affaïssia et Mellal ont fait étalage de tout leur talent en démontrant leurs qualités. Du coup, l’entraîneur Mouassa a décidé de garder ces deux joueurs dans son groupe. Après que Mouassa ait donné son feu vert pour garder ces deux joueurs dans l’équipe, Affaïssia et Mellal ont paraphé, tous les deux, un contrat de quatre ans en faveur de la formation de M’dina J’dida. Les deux joueurs en question sont désormais liés par des contrats avec l’ASMO jusqu’en juin 2017. Pour rappel, Affaissia évoluait avec les Espoirs du CSC la saison dernière tandis que Mellal portait les couleurs de l’ES Arbaâ la saison dernière. Les deux joueurs en question se sont montrés très satisfaits de rejoindre les rangs de l’ASMO. Affaïssia et Mellal sont également très motivés à réaliser une bonne saison avec leur nouveau club et prouver ce dont ils sont capables.

recrutement d’un meneur de jeu

La direction insiste pour le

technique de l’ASMO veut libérer deux joueurs. L’entraîneur Mouassa veut travailler cette saison avec un groupe composé de 25 joueurs seulement. Mais la question qui mérite d’être posée actuellement est de savoir qui sont les deux joueurs qui seront écartés du groupe. Selon une source autorisée, le staff technique songe à se séparer du latéral gauche Bensaci et du milieu de terrain Kheloufi. Pour le premier, le staff technique estime qu’il n’a pas donné satisfaction ces derniers temps. Pourtant, c’est l’entraîneur Mouassa qui a insisté pour le recrutement de ce joueur. Mais le premier responsable de la barre technique de l’ASMO a changé d’avis, après l’avoir vu à l’œuvre lors des précédentes séances d’entraînement. Concernant le cas de Kheloufi, le staff technique considère que le joueur est en retard en matière de préparation par rapport à ses coéquipiers, après avoir repris que récemment le chemin des entraînements. Les Asémistes devraient dévoiler les noms des deux joueurs libérés dans les tout prochains jours.

I

R. O.

es responsables de la formation de M’dina J’dida se sont montrés très actifs sur le marché des transferts en renforçant les rangs de leur team par 9 nouveaux joueurs. Il s’agit d’Ousmail (NA Hussein Dey), Bensaci (CA Batna), Bouhedda (MC Saïda), Hamidi (USM Blida), Megueni (JSM Béjaïa), Bentiba et Zidane (MC Oran), Affaissia (CS Constantine) et Mellal (ES Arbaâ). D’aucuns estiment que les Asémistes ont effectué un bon recrutement cet été en ramenant des joueurs capables d’apporter un plus à l’équipe. Mais les Asémistes n’ont pas encore

L

bouclé l’opération recrutement. En effet, à en croire une source autorisée, les dirigeants du club sont à la recherche d’un meneur de jeu. Comme annoncé dans ces mêmes colonnes dans notre édition d’hier, les responsables de l’ASMO sont sur les traces du joueur du CRB Aïn Fekroun, Maïdi. Le staff technique de l’ASMO espère l’arrivée d’une meneur de jeu dans les tout prochains jours afin qu’il puisse disposer de tout son groupe lors du prochain stage de préparation qui aura lieu après l’Aïd, à Alger.

Du biquotidien au menu d’aujourd’hui
Après avoir bénéficié de

repos avant-hier, les gars de M’dina J’dida ont repris, hier, le chemin des entraînements au stade Habib-Bouakeul. Les Asémistes devaient effectuer une seule séance d’entraînement vers 18h. Mais l’entraîneur Mouassa va augmenter dès aujourd’hui la charge de travail en optant pour le biquotidien pendant les trois prochains jours. Il est à noter qu’une réunion devait avoir lieu hier entre les membres du staff technique et les responsables du club pour tracer le nouveau programme de préparation de l’équipe. Riad O.

Kheloufi boycotte les entraînements

Tout porte à croire que Kheloufi va quitter l’ASMO. Après avoir boycotté les entraînements de son team pendant plusieurs semaines, en signe de protestation contre la non-régularisation de sa situation financière, l’ancien joueur du PAC a repris récemment le travail avec ses coéquipiers. Mais voilà qu’il a, à nouveau, décidé de boycotter les entraînements. En effet, Kheloufi ne s’est pas entraîné avec ses coéquipiers. Joint par téléphone, Kheloufi a lié sa décision par la non-régularisation de sa situation financière : «Les dirigeants du club m’avaient promis de me payer. Mais je n’ai encore rien vu venir. Du coup, j’ai décidé de boycotter les entraînements. Que mes dirigeants me payent ou qu’ils me remettent ma lettre de libération.» Kheloufi devait rencontrer ses dirigeants hier pour être fixé sur son avenir. R. O.

près avoir réussi à engager quelques joueurs d’expérience , le président de l’USMBA ainsi que l’entraîneur Henkouche affichent leurs ambitions de mettre le turbo, en s’attachant les services d’un ou deux éléments capables de donner plus d’assise à l’effectif déjà en place et ce, avant la date butoir. C’est ainsi que l’on s’efforce, du côté des dirigeants, de trouver le joueur qui répondrait au profil recherché, afin de permettre à l’équipe d’entamer la dernière ligne droite de sa préparation, en prévision du championnat. Ayant constaté des insuffisances dans la composante de l’effectif, l’entraîneur Henkouche souhaite que les dirigeants engagent au moins deux éléments expérimentés pour consolider la composante des Vert et Rouge. En tout état de cause, on assiste aux dernières manœuvres, avant de ficeler la liste. Entre les dirigeants de l’USMBA et le défenseur central du CSC, Yahia Djillali, c’est l’harmonie. En effet, un accord a tété trouvé et Yahia Djillali est, désormais, unioniste pour les deux saisons à venir. Après plusieurs rounds de négociations et de tractations portant, essentiellement, sur le volet financier, un accord a été trouvé entre les deux parties. Ainsi donc, l’enfant de Tiaret portera, officiellement, les couleurs de l’USMBA, après qu’il eut apposé sa signature sur le contrat. Yahia rejoindra l’autre ex-Senfour, Nehari, avec lequel il formera l’axe central de la défense. Yahia reste plus que jamais le candidat idéal aux yeux de l’entraîneur pour épauler son équipier et ami Nehari en

Djillali signe pour deux saisons
A

USMBA

défense centrale. Pour l’entraîneur Henkouche, c’est un acquis de plus pour l’USMBA puisque le joueur a disputé près de 25 rencontres avec le CSC la saison écoulée, ce qui signifie que c’est un joueur aux qualités éprouvées.

cession d’autant que le wali leur a recommandé d’n faire leur objectif n°1.

austères, du moment que les joueurs qui boudent toujours l’équipe sont en abandon de poste. A cet effet, on avançait des formalités à l’encontre du joueur. En effet, et selon des informations non confirmées, on n’écarterait pas la possibilité de la direction de l’USMBA de recourir à un huissier de justice. Si Belgherfi, qui est encore sous contrat avec l’USMBA, continue à rechigner, les dirigeants passeront la vitesse supérieure, en faisant appel à un huissier de justice pour constater les faits. Pour le moment, on n’en est pas encore là. Cependant, on ne tardera pas à lever les voiles sur ce feuilleton qui n’aura que trop duré. Il faut dire que ni l’USMBA ni les joueurs n’ont besoin d’une telle polémique.

Rien ne dit qu’il partira
Il semble que le feuilleton Belgherfi va connaître son épilogue. En effet, après moult tractations, l’avant-centre de l’USMBA, après avoir boudé les premières séances d’entraînement, est revenu à de meilleurs sentiments. Il était d’ailleurs hier à Bel-Abbès, pour s’entretenir avec les dirigeants du club dans l’optique de réintégrer l’effectif unioniste. Toujours sous contrat, on croyait que le joueur qui réclamait son départ avait décidé de rompre tout contact avec son club. C’est ainsi que Belgherfi a fini par donner signe de vie en prenant attache avec le président Djillali Bensenada et entreprendre des discussions au cours desquelles les deux parties aborderont tous les points qui les concernent. Ainsi, on croit savoir que Belgherfi, qui a été convaincu par les propositions des dirigeants, aurait donné son accord pour rempiler l’USMBA, hier. M. O. N.

Y a-t-il une affaire Belgherfi ?
Concernant le réfractaire Walid Belgherfi, c’est le flou total. En attendant, le dénouement de cette histoire, on fait dans le surplace, du moment que rien n’est clair concernant l’avenir des joueurs au sein de l’USMBA. À ce titre, force est de reconnaître que les dirigeants actuels tiennent beaucoup à ce joueur qui, grâce à son expérience, est capable d’apporter un plus à son équipe. D’ailleurs, le président Djillali Bensenada refuse de prendre une décision hâtive, préférant accorder des circonstances atténuantes à son joueur dans le but de le faire revenir à la raison.

Benali de l’ESM, nouveau signataire
Outre Yahia Djillali, l’effectif de l’USMBA vient d’être renforcé par un autre défenseur. Il s’agit du latéral gauche de l’ESM, Benali, qui a rejoint la formation bel-abbésienne et avec laquelle il s’est engagé pour deux saisons. D’aucuns parmi les dirigeants estiment que malgré le facteur temps, l’opération recrutement est menée à bien puisque les contraintes financières n’ont pas empêché le président de l’USMBA de renforcer l’effectif par des joueurs expérimentés et aguerris. Ce qui confirme les desseins des dirigeants unionistes de jouer l’ac-

On aurait évoqué des mesures prises à l’encontre du joueur
Des bruits ont fait état de prise de mesures

Ancelotti
22

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

«Ronaldo a un talent incroyable»
Contrairement au nouvel entraîneur du Barça tata, qui n’a jamais eu l’honneur d’entraîner en Europe, Carlo Ancelotti, et malgré sa longue carrière d'entraîneur, en coachant des joueurs de classe mondiale tels que Zinedine Zidane, Andrey Shevchenko, Didier Drogba ou encore Zlatan Ibrahimovic, affirmé vendredi lors d’une conférence de presse, qu’il est très impressionné par la star portugaise du club madrilène, Cristiano Ronaldo. "J'ai entraîné énormément de joueurs talentueux, mais Ronaldo est un phénomène. Il a un talent incroyable, un exceptionnel potentiel physique et je suis extrêmement heureux de pouvoir l'entraîner. Il est très professionnel, et je suis convaincu qu'il va faire une grande saison" a déclaré le désormais ancien coach du PSG.

Real Madrid

Coup d’œil International Hernanes
«Prêts pour faire un grand match face à la Juve»

Lazio

Dortmund prend sa revanche sur le Bayern
Premier échec pour le Bayern Munich de Josep Guardiola. Les Bavarois se sont inclinés face au Borussia Dortmund (4-2) hier soir en Supercoupe d’Allemagne. Reus (5’, 87’), Van Buyten (but contre son camp à la 56’) et Gündogan (57’) ont permis à Dortmund de remporter son premier titre de la saison. Robben s’est tout de même offert un doublé (55’, 64’), mais cela n’a pas suffi. A noter la passe décisive du Gabonais Aubameyang sur le quatrième but des Jaune et Noir.

Mourinho

«Torres devrait être heureux»
Si José Mourinho espère encire et toujours le recrutement du buteur mancunien, Wayne Rooney, le manager des Blues, pourra néanmoins miser sur Demba Ba et Romelu Lukaku, mais aussi et surtout sur Fernando torres. L’attaquant espagnol veut s’imposer malgré forte la concurrence, comme l’a affirmé le Portugais selon Footespagnol.fr : «Je pense que Torres devrait être heureux. Nous avons de la concurrence au sein de l’équipe et à tous les postes, c’est une bonne chose pour tous les joueurs. Torres a souvent été le seul attaquant. Ils sont maintenant trois et cela ne peut apporter que du positif au groupe.»

Annoncé du coté du PSG mais aussi l’AS Monaco, l’international argentin, Di Maria, Alors que Geoffrey Kondogbia, le pourrait rejoindre nalement tottenham pour milieu de terrain tricolore du Séville combler le départ de Gareth Bale. Alors que le Real FC, semble se rapprocher à grands rêve de recruter le gallois Gareth Bale, les dirigeants pas du Real Madrid de Carlo Ancede tottenham et selon Marca, seraient prêts à discuter lotti, le quotidien catalan Sport, afsi le club Merengue accepte de leur céder Angel Di rme que l'international allemand Maria cet été. Une condition qui ne devrait pas cauSami Khedira pourrait quitter le ser beaucoup de problème à Carlo Ancelotti, Maison Blanche dès cet été. Sous puisque l’ailier argentin est annoncé sur le décontrat jusqu’en juin 2015 avec le part cet été, et ne fait pas apparemment parReal Madrid, le milieu de terrain intie des plans de ternational allemand Sami Khedira (26 l’entraineur ans) ne laisserait pas insensible Monaco, italien. qui a aussi coché sur ses tablettes les noms du Nigérian obi Mikel de Chelsea ou encore du Brésilien Fernando du FC Porto.outre le club de la Principauté, Chelsea serait aussi sur le coup. L’exjoueur du VfB Stuttgart gurerait dans les petits papiers de José Mourinho, le nouveau manager des Blues. L’ancien sociétaire du VfB Stuttgart pourrait ainsi quitter le vice-champion d'Espagne pour une somme estimée à 18 millions d'euros.

Chelsea et l’ASM désirent Sami Khedira

Di Maria dans le viseur de Tottenham

Chelsea

De retour à Rome, après quelques jours de repos mérités, suite à son sacré en Coupe des Confédérations avec la sélection brésilienne, le milieu de terrain de la Lazio Rome, Hernanes a déjà comme objectif la Supercoupe d’Italie face à la Juventus de Turin, qui se jouera le 18 août. Tout proche d’un départ en début du mercato, Hernanes a déclaré au Corriere dello Sport qu’il souhaite bien attaquer cette nouvelle saison avec une troisième coupe en quelques mois, selon Sambafoot.com : "Je viens à peine de rentrer après 11 heures de vol mais je suis prêt à reprendre. La saison va débuter avec un très grand match face à la Juventus. Nous serons prêts pour faire un grand match. Nous aurons nos tifosi avec nous pour cette rencontre. J’ai pu soulever deux trophées en très peu de temps et j’en veux un troisième."

Valence perd contre Milan

En match d’ouverture du tournoi Guiness international Champions Cup, le FC Valence a été battu sur son terrain par l’AC Milan 1-2. Les Milanais avaient mené au score grâce à deux buts de Robinho (24’) et De Jong (38’), alors que Parejo a réduit le score pour Valence (53’). A noter que So ane Feghouli a disputé l’intégralité de la partie. Le reste du tournoi se déroulera aux Etats-Unis.

Le Real de Ancelotti bat le PSG
Le Real Madrid a remporté hier, à Göteborg (Suède), un match amical qui l’a opposé au Paris S ai nt - G e r main (1-0), marquant les retrouvailles entre Carlo Ancelotti, nouvel entraineur du club madrilène, avec son ancien club. C’est Karim Benzema qui a inscrit le seul but de la partie en première mi-temps grâce à un tir au coin à ras de terre.

très courtisé par Naples mais aussi le PSG avant le recrutement de Cavani, l’ancien buteur de Newcastle, Dema Ba, est très décidé à s’imposer dans les plans du nouveau manager José Mourinho, malgré la probable arrivée de Wayne Rooney : «Nous nous félicitons d’avoir les meilleurs joueurs dans notre club. Rooney ? Plus il y a de concurrence, mieux c’est. Bien sûr tous les joueurs veulent jouer, mais nous sommes une équipe avant tout. Donc oui, je vais rester à Chelsea. Je me sens bien», a affirmé l’international sénégalais, en conférence de presse et relayé par le tabloïd anglais e Sun.

Demba Ba : «Je vais rester à Chelsea»

L’Inter réussit son test à Hambourg
L’Inter de Milan a passé hier soir son premier vrai test de la nouvelle saison en affrontant Hambourg en match amical sur le terrain du club allemand. Un test passé plutôt avec succès puisque les Intéristes ont tenu en échec leur adversaire 1-1. C’est Icardi qui a ouvert la marque pour les Italiens (2’), avant que Hambourg n’égalise par Rudnevs (47’). Ishak Belfodil a débuté la partie comme remplaçant, avant de remplacer Icardi à la 62’.
Contact@lebuteur.com

Selon la presse anglaise, José Mourinho aurait fait de Doria, jeune défenseur brésilien (18 ans), l’une de ses priorités en défense. Alors que Tottenham, la Juventus Turin, le Milan AC et Barcelone, s’intéresse de près au joueur de Botafogo, Chelsea serait prêt à payer la clause libératoire estimée à 13 millions d’euros. Plutôt que de continuer sa route donc à Botafogo, le natif de São Gonçalo, qui est très athlétique (1m87, 82kgs), pourrait traverser l'Atlantique et tenter sa chance en Europe. La venue de Doria à Stamford Bridge pourrait inciter son compatriote David Luiz à mettre les voiles cet été, lui qui est de nouveau courtisé par le Barça.
qUotIDIEN SPoRtIF ANNExE DE PANoRAMA

Doria, la nouvelle cible de Mourinho

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Nacym Djender,Moumen Aït Kaci Ali, Saïd Djoudi, Saïd Fellak, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

Coup d’œil International
Manchester United

En évitant une nouvelle défaite des Red Devils en amical, face à Gamba Osaka vendredi (2-2), l’attaquant Wilfried Zaha, qui a inscrit le buteur égalisateur durant les dernières minutes de la partie, a déjà convaincu ses coéquipiers, et notamment le défenseur central, Rio Ferdinand. “Wilfried est fantastique. Je comprends pourquoi le club a payé 17 millions d'euros pour

«Zaha a un vrai talent brut» Callejon «Bizarre
le recruter. C'est un talent brut avec de superbes qualités individuelles. De ce que j'ai pu voir pour le moment, c'est un bosseur. Grâce aux influences qu'il pourra trouver ici, je pense que nous aurons un grand joueur entre nos mains”, a déclaré l’international anglais sur Sky Sports. Pour rappel, le joueur ivoirien de 21 ans, formé à l'ASEC Mimosas puis recruté par Crystal Palace, a rejoint les Red Devils en janvier 2013.

Ferdinand

23
Naples

Scholes : «Eloigner un peu ma tête du football»
Définitivement retiré des terrains, Paul Scholes pourrait bientôt intégrer le staff de Manchester United, son club de toujours. L'ancien milieu de terrain a avoué des discussions avec David Moyes, le successeur de Sir Alex Ferguson sur le banc mancunien, en ce sens. A 38 ans, le joueur qui a laissé une empreinte indélébile à Manchester United souhaite étudier ses possibilités avant, peutêtre, d'entamer sa reconversion chez les Red Devils : « Je lui ai parlé (à Moyes), plusieurs fois, mais je vais prendre une bonne pause et essayer d'éloigner un peu ma tête du football. Je verrai ensuite comment je me sentirai". Après être sorti de sa retraite une première fois en janvier 2012, l'ancien international est conscient qu'il ne devrait pas résister à l'appel de son ancien club selon Sky Sports : " C'est bien qu'il y ait quelque chose pour moi si je veux revenir. (...) Je suis sûr que je vais probablement accepter" (l'offre d'intégrer le staff technique, ndlr), a-t-il ajouté.

«Rooney pourra partir s’il n’est pas heureux »
Le jeune retraité a aussi évoqué le cas de son coéquipier Wayne Rooney, annoncé sur le départ, en n’écartant pas la possibilité de voir l’ancien joueur d’Everton partir s’il ne se sent plus chez lui à Manchester : «Eh bien, mon conseil serait de toute évidence de rester. Je ne pense pas qu'il y ait un autre club mieux que Manchester United pour jouer votre football, mais ce n'est pas la même chose pour chaque personne. Si quelqu'un n'est pas heureux, il veut partir. Si c'est le sentiment de Wayne, c’est son choix, mais c’est un très bon joueur et je pense que chaque joueur et chaque fan de Manchester United espère qu'il restera.»

Très discret cet été, l'ailier gauche de Tottenham, Gareth Bale aurait décidé de mettre la pression sur ses dirigeants afin qu'ils lui permettent de rejoindre le Real Madrid. Selon Marca, Gareth Bale aurait sommé son président Daniel Levy d’ouvrir les négociations avec le Real Madrid en vertu d’une promesse faite la saison dernière. « Je vous rappelle que vous avez un engagement avec moi, aurait lancé le joueur à son président, Daniel Lévy, à l'occasion d'une réunion à Londres le 17 juillet dernier. Vous m'avez promis que si nous n'arrivions pas à nous qualifier pour la Ligue des Champions et qu'une bonne offre arrivait pour moi, vous l'écouteriez. Cette offre est venue et je veux jouer à Madrid. Tenez donc votre parole et négociez. Je ne suis pas intéressé par Manchester United, ni par aucune autre équipe. Je veux seulement jouer au Real". Lié avec les Spurs jusqu'en juin 2016, l'international gallois se serait déjà mis d'accord avec le club merengue le 25 juin, lors d'une réunion entre son agent, Jonathan Barnett, et le président du Real, Florentino Pérez. Le contrat porterait sur six saisons, avec un salaire annuel compris entre 9 et 10 millions d'euros. A noter que le quotidien anglais e Sun a évoqué une offre de 93 millions d'euros du Real Madrid pour faire venir le joueur gallois, alors qu’El Mundo Deportivo a affirmé que le club anglais aurait refusé cette offre. Et Marca croit savoir que le président des Spurs, Daniel Levy, vendra son joueur à 96 millions d'euros, ce qui deviendrait le transfert le plus cher de l'histoire du football.

«Je veux seulement jouer au Real»

Bale

Tottenham

Ibrahimovic
onne, Cristiano Ronaldo est le rêve du président parisien, Nasser Al-Khelaïfi, et de l’émir du Qatar. Interrogé sur l’intérêt du PSG pour CR7, Zlatan Ibrahimovic a jugé normal que le club parisien s’intéresse au portugais, vu ses ambitions de devenir le meilleur d’Europe. «Ronaldo est parmi les meilleurs du monde, pas le meilleur», a lâché l'attaquant international suédois vendredi en conférence de presse. «C’est normal qu’il ait été souvent évoqué du côté du PSG, car l’ambition du club est de devenir le meilleur d’Europe et pour ce faire, il tente d’attirer les meilleurs joueurs.» Voilà en tout cas une nouvelle preuve de l’ouverture d’esprit du géant suédois, dont beaucoup craignait qu’il ne prenne ombrage du recrutement galactique du PSG.

PSG

«Ronaldo est parmi les meilleurs du monde, pas le meilleur !» Ce n’est un secret pour pers

Après les récentes déclarations du nouveau milieu de terrain du Bayern Munich, Thiago Alcantara, qui n’a pas hésité à affirmer que le Barça n’a rien fait pour le garder, le club catalan a réagi par la voix de son directeur sportif Andoni Zubizarreta dans les colonnes de Marca : « Thiago voulait partir et c’est tout à fait respectable. J’espère qu’il aura une belle carrière du côté du Bayern. Avant qu’il ne parte pour le championnat d’Europe Espoirs, nous étions déjà conscients de son problème de clause. Tito (Vilanova) et moi lui avons expliqué ce que nous attendions de lui. A l’évidence, nous n’allions pas lui expliquer ce qu’est le Barça, nous faisons cela avec les ‘’étrangers’’. Et il a pris sa décision. »

Zubizarreta tacle Thiago Alcantara

Barça

Manchester City

A la recherche d’un défenseur central, Barcelone pourrait formuler une offre de plus de 28 millions d’euros à Chelsea pour recruter David Luiz (26 ans). D'après la presse britannique, le nouveau coach des Blues, José Mourinho serait disposé à lâcher l'international brésilien qui ne l'aurait visiblement pas convaincu, en ciblant d’ores et déjà un jeune défenseur brésilien, Doria, âgé seulement de 18 ans. A l'occasion de sa présentation officielle vendredi, le nouvel entraîneur du Barça, Gerardo Martino a également évoqué le cas de Santiago Vergini (24 ans), défenseur central argentin des Newell's Ols Boys qu'il a eu sous ses ordres avant d'arriver en Catalogne.

Une offre e 28ME pour David Luiz ?

Pellegrini tient à Dzeko et Kolarov

Voulant avoir un riche collectif à sa disposition, le nouveau manager de Manchester City, Manuel Pellegrini, a décidé de recruter quelques éléments confirmés, à l’instar de Jovetic, Negredo ou Jesus Navas, mais aussi de garder quelques joueurs annoncés sur le départ, à l’instar d’Aleksandar Kolarov et Edin Dzeko, annonce le Daily Mail. L’ancien entraineur de Malaga, avait notamment indiqué qu’il faisait confiance à Edin Dzeko, alors qu’il n’était qu’un simple joker de luxe sous les ordres de Roberto Mancini, tout en écartant la vente de Kolarov à la Juve, lui qui est pourtant barré par le Français Gaël Clichy.

Lors d’un entretien accordé à TopMercato, le milieu offensif espagnol José Callejon, qui vient de quitter le Real Madrid pour rejoindre le club italien de Naples, est revenu sur ce choix d’opter pour la Serie A : « J'ai passé deux saisons formidables au Real Madrid sous les ordres de José Mourinho, qui est l'un des entraineurs avec lequel j'ai le plus appris. Mais je voulais voir autre chose et rejoindre une équipe dans laquelle je pouvais devenir titulaire et être un joueur important. J'ai eu plusieurs propositions d'Espagne, d'Italie, d'Angleterre et d'Allemagne, mais le choix de Naples est vite apparu comme une évidence pour moi. Le projet sportif est très intéressant, le club est dirigé par un grand entraineur, Rafael Benitez, et l'équipe lutte pour le titre national depuis plusieurs saisons maintenant. Ces éléments m'ont tout de suite plu. Je suis tellement content de rejoindre ce club mythique ». Joker de luxe à Madrid, José Callejon veut marquer les esprits au Napoli sous les ordres du technicien espagnol : «Rafa Benitez est un très grand entraineur et je suis vraiment content de travailler sous ses ordres. Il a prouvé depuis plusieurs saisons qu'il était l'un des meilleurs techniciens d'Europe. Quant à Raul Albiol et Gonzalo Higuain, je suis très content de savoir que l'on va évoluer ensemble. Ce sont deux superbes joueurs qui vont beaucoup apporter à l'équipe. On va pouvoir un peu s'entraider et ainsi s'intégrer plus facilement à l'équipe. Sur le terrain, on aura quelques automatismes vu que l'on se connaît déjà. Au début, ça va nous faire un peu bizarre de nous voir porter un maillot différent de celui du Real Madrid (sourire). »

de porter un autre maillot que celui du Real»

N° 2359 Dimanche 28 juillet 2013

«S'il y a une offre sur le bureau du président, je regarderai attentivement»
Comme il nous l'avait déclaré, il y a quelques jours, Ryad Boudebouz attend du concret. Même si son président au FC Sochaux Montbéliard, Laurent Pernet, parle de contacts avec certains clubs, dont une offre provenant de l'Inter de Milan, Ryad ne se prend pas la tête. Pour le meneur de jeu sochalien, tant que les choses n’ont pas bien avancé, il reste concentré à fond sur son avenir avec son club : «S'il y a une offre sur le bureau du président, je regarderai attentivement. Tant que ce n'est pas le cas, on ne pourra pas parler.»

Boudebouz

Andrea Ranocchia
Dans un long entretien accordé au journal Inte-rnational.it, le jeune défenseur central intériste, Andrea Ranocchia, est revenu sur la préparation de son équipe, sous la houlette du coach Walter Mazzarri. Ranocchia s’est montré élogieux envers son nouveau camarade algérien, Ishak Belfodil qu’il a quali é de joueur doué techniquement : «Belfodil et Icardi sont des joueurs exceptionnels. Ils sont très doués. Ce duo a montré de très belles choses à l’entraînement. Ils sont très motivés aussi, et cela démontre qu’ils ont envie de s’imposer à l’Inter. Et c’est ce qu’on a besoin en ce moment.»

(défenseur de l’Inter) : «Belfodil va beaucoup apprendre aux côtés de Milito et Palacio»

«Je prends comme ça vient, quoi qu'il se passe, je serai heureux»

Fort de cette expérience vécue l’année passée, Ryad Boudebouz qui avait, pour rappel, failli signer à l’OM, avant de se voir contraint d’enchaîner une autre saison à Sochaux, avance qu’il n’est pas pressé d’en nir avec son transfert. Le milieu international lionceau se sent bien à Sochaux. «Quoi qu'il se passe, je serai très heureux. Aujourd'hui, je prends comme ça vient. L'essentiel est d'être en bonne santé», a-t-il con é à BeIN Sport Moumen A.

Transféré cet été à Nottingham, Djamel Abdoun n’a pas encore été utilisé par son entraîneur, Steve Davies, ce vendredi en amical contre la formation de Motherwell. Abdoun, qui a quitté l’Olympiakos pour se relancer en Angleterre, entamera les entraînements avec ses camarades normalement. Il sera d’attaque pour la première rencontre du championnat, prévue dans une semaine. Nottingham accueillera sur son terrain, City Ground, la formation de Huddersfield Town.

Baptême du feu reporté pour Abdoun

match amical de Ghezzal avec Bari

1er

Andrea Ranocchia a aussi appelé les deux autres jeunes attaquant du club, Ishak Belfodil et Mauro Icardi, à bien pro ter de cette chance qui leur a été offerte d’évoluer aux côtés des deux grands joueurs argentins, Diego Milito et Palacio, pour apprendre et gagner en expérience : «L’autre point positif est que Belfodil et Icardi sont très jeunes, ils vont apprendre beaucoup de choses des joueurs comme Milito et Palacio. C’est le rêve de tout joueur d’évoluer aux côtés de ces deux grandes stars avec qui ils vont apprendre beaucoup de choses. Je pense qu’il s’agit de deux très bonnes recrues.»

«Tout comme Icardi, Ishak est une bonne recrue»

Getafe UD, l’équipe où évolue l’Algérien Medhi Lacen, a été battue par Héraclès 1-0. Comme prévu, le milieu de terrain algérien a commencé le match d’entrée. enchaîne les matchs Brillant lors de la précédente empoignade où il s’est Nottingham Forest poursuit sa distingué, notamment avec un but marqué en toute série de rencontres amicales. Ce fin de match, Lacen a été donc logiquement reconvendredi, les Reds ont affronté duit comme titulaire. Le capitaine d’équipe de l’EN est resté sur le terrain jusqu’au coup de sifflet final de l’arbila formation écossaise de Motre. De bon augure pour Medhi qui peut désormais therwell. Les coéquipiers d’Adprétendre à plus de confiance avec Getafe.

Lacen a joué tout le match contre Héraclès

L’AS Bari, qui a joué un match amical avant-hier, s’est inclinée lourdement face à Chievo Vérone sur le score de trois buts à zéro. L’attaquant international algérien, AbComparé souvent à Benzema, Ishak Belfodil s’est dit, hier dans une dédelkader Ghezzal, qui est parti pour une autre saison avec Bari, a pris part à claration faite à la presse italienne, très er de cette comparaison : «On a été formés dans la même équipe à Lyon. C’est un grand attaquant. Je suis er cette rencontre. Ghezzal, qui a comd’être comparé à Benzema, c’est un Algérien comme moi. Le président Momencé la partie sur le banc de touche, a été ratti n’est pas le premier à m’avoir comparé à lui. Mon style de jeu plaît à cerincorporé en seconde mi-temps, en la tains, cela m’honore, mais je ne veux pas trop m’attarder sur ça» jouant intégralement.

Belfodil «Fier d’être

comparé à Benzema, tous deux d’origine algérienne»

Guedioura

«Aujourd’hui, Milito et Palacio sont meilleurs que moi»

«Je ne me xe pas d’objectifs précis avec l’Inter. Je veux m’imposer et avoir un maximum de temps du jeu. Aujourd’hui, je pense que Milito et Palacio sont meilleurs que moi. Après, c’est le terrain qui tranchera. Je sais que je suis ici pour apprendre et progresser avec eux. Je reste à la disposition du coach.

«La Juventus et l’AC Milan me voulaient aussi»

lène Guedioura ont été forcés au partage des points (1-1). Mesloub titulaire, Mahrez Présent dans le onze de déa joué une mi-temps part, Guedioura enchaîne les Le Havre AC a perdu vendredi contre Amiens matchs amicaux et compte dans un match amical de préparation. Les deux un nombre important de miAlgériens du Havre, Walid Mesloub et Riad Mahnutes dans les jambes. Le rez, ont participé à cette empoignade soldée sur milieu de terrain internaune défaite des Normands, sur le score de trois buts à un. Titulaire, Mesloub a été remplacé à la 63’. Quant à tional algérien a joué 72’ Mahrez, remplaçant, il a été incorporé à la 46’. dans ce duel, avant d’être remplacé par son camaMatmour marche fort avec rade Gillet.
Après s’être imposé en déplacement, en ouverture du championnat, il y a une semaine face Paderborn (1 à 0), le FC Kaiserslautern a confirmé son bon départ, en enchaînant une autre victoire, avant-hier, devant son public contre Ingolstadt. Les camarades de Karim Matmour, titulaire dans ce match, se sont imposés assez largement sur le score de trois buts à un. Arrivé cet été en provenance de Francfort, Matmour est en train de retrouver la plénitude de ses moyens. Il a disputé l’intégralité de la rencontre.

Kaiserslautern

L’Inter de Milan a été tenu en échec par Hambourg, hier après-midi, en amical. L’attaquant international algérien, Ishak Belfodil, a commencé ce match sur le banc des remplaçants. Le coach Walter Mazzarri l’a fait entrer en milieu de seconde période à la place de son camarade Mauro Icardi (61’). M. A.

Il a joué 29 minutes hier face à Hambourg

«Ne croyez pas que je vaux 10 millions d’euros plus Cassano. J’étais surpris d’apprendre cela dans la presse. Ce joueur est bien plus cher sur le marché des transferts. Maintenant, effectivement, la Juventus et le Milan AC me voulaient en hiver passé, mais là je suis à l’Inter et je suis prêt à assumer mes responsabilités.»

Le FC Bologne a été défait, hier, un but à zéro en amical a par la modeste formation de Kalloni. Le milieu de terrain de l’EN, Saphir Taïder, a été incorporé d’entrée dans ce match.

Taïder et Bologne battus en amical

L’Olympiakos le Pirée a forcé la formation allemande du VFB Stuttgart au nul, avant-hier, dans une rencontre amicale jouée en Allemagne, où l’équipe championne de Grèce est en stage depuis jeudi. D’autre part, transféré il y a cinq jours en Super League grecque, l’ex-joueur de l’AS Monaco, Carl Medjani, a disputé sa première rencontre sous ses nouvelles couleurs. Le colosse défenseur central de l’Equipe nationale a été incorporé en deuxième période par son entraîneur, l’Espagnol Michel. Medjani, à la 64’ de jeu. L’athlétique défenseur central algérien s’est mis en évidence face aux gaillards attaquants allemands, puisqu’il a réussi à neutraliser son vis-à-vis jusqu’au bout de ce

Medjani a joué son premier match avec l’Olympiakos
Il est prévu qu’il joue d’entrée ce soir contre Hoffenheim

Incorporé en seconde mi-temps face à Stuttgart

match soldé par un nul vierge de zéro partout.

Après avoir tenu le coup avant-hier face à Stuttgart, l’Olympiakos Le Pirée jouera une seconde rencontre amicale de préparation contre une autre formation de Bundesliga, TSG Hoffenheim. Prêt physiquement, Carl Medjani, le néo-sociétaire de l’Olympiakos, devrait être incorporé d’entrée ce soir. Medjani, qui a déjà disputé un match amical avec Monaco contre Augsbourg, en Autriche, a montré de très bonnes aptitudes d’adaptation, rapportent les sites grecs. M. A.